Société Géologique du Nord

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Société Géologique du Nord"

Transcription

1 Société Géologique du Nord CATALOGUES DES COLLECTIONS DU MUSÉE D HISTOIRE NATURELLE DE LILLE ET DE L UNIVERSITE DE LILLE SCIENCES ET TECHNOLOGIES (EX LILLE 1) COLLECTIONS DE GEOLOGIE, PALEONTOLOGIE, MINERALOGIE Catalogues of the collections of the Natural History Museum of Lille and the University of Lille Sciences and technologies (formerly Lille 1) collections of geology, palaeontology and mineralogy Avant-propos / Foreword par / by Alain BLIECK 1, Jessie CUVELIER 2 & Thierry OUDOIRE 3 1 Directeur de la publication SGN, Directeur de recherche émérite au CNRS ; Université de Lille Sciences et technologies, UFR Sciences de la Terre, UMR 8198 du CNRS EvoEcoPaléo, Villeneuve d Ascq cedex (France) ; 2 Ingénieur d étude au CNRS, en charge des collections de paléontologie de l UMR 8198 EvoEcoPaléo ; Université de Lille Sciences et technologies, UFR Sciences de la Terre, UMR 8198 du CNRS EvoEcoPaléo, Villeneuve d Ascq cedex (France) ; 3 Conservateur du patrimoine, en charge des collections du Musée d Histoire Naturelle de Lille ; Musée d Histoire Naturelle de Lille, 19 rue de Bruxelles, Lille (France) ; Historique des collections Le Musée d'histoire Naturelle de Lille, situé dans le centre ville, et l Université de Lille - Sciences et technologies, localisée à Villeneuve d'ascq, se placent dans la continuité d une histoire de l enseignement et de la recherche lilloise vieille de plus de cent soixante ans, et même au-delà. A partir de la fondation de la Faculté de Lille en 1854, et en particulier de la création de la chaire de minéralogie et géologie en 1864, jusque dans les années 1960, l'histoire de ces deux collections est commune et indissociable : les professeurs constituent des collections dans le cadre de leurs recherches, lors des excursions de terrain organisées pour les étudiants, classent ces échantillons dans des salles de réserve, et les mettent en valeur en fondant deux musées : le Musée Gosselet de géologie en 1902 et le Musée houiller en 1907, installés à l'institut des Sciences Naturelles de la Faculté des Sciences. Par ailleurs, l'essor des compagnies minières, plus particulièrement dans le nord de la France, a facilité la constitution d'une importante collection de paléobotanique, suite à des collaborations avec les industriels. Cette collection de paléobotanique, l'une des plus importantes de France, est déplacée à Villeneuve d'ascq, dans les années 1960, lorsque l'université de Lille - Sciences et technologies, héritière de la Faculté des sciences de Lille, déménage sur le nouveau campus. Le fonds ancien des collections est, lui, toujours conservé dans l'ancien bâtiment de la Faculté 1

2 des Sciences à Lille, transformé en Musée d'histoire Naturelle, sous la responsabilité de la Mairie de Lille. Depuis la séparation, le Musée a continué d'enrichir les collections dans le cadre de sa politique d'acquisitions, d'achats et de dons tandis les thématiques de recherche de l'université ont évolué, s'adaptant à de nouvelles demandes et la dotant de nouvelles collections de recherche comme celle de micropaléontologie. Vue d artiste de la reconstitution de la faune de vertébrés aquatiques du Lochkovien (Dévonien inférieur, vers 415 Ma) de l Artois (France), par F. Thirion, Geobox ; copyright A. Blieck Artist s view of the reconstruction of the Lochkovian vertebrate fauna of Artois (Lower Devonian at ca My, N. France) by F. Thirion, Geobox ; copyright A. Blieck Les collections en chiffres Les collections du Musée d'histoire Naturelle de Lille, ensemble varié d environ échantillons, couvrent de nombreux domaines des sciences de la Terre : - Minéralogie : spécimens - Pétrographie : spécimens - Paléontologie animale : spécimens - Paléontologie végétale : spécimens - Météorites : 10 spécimens - Industrie lithique de l époque préhistorique : spécimens - Structure interne du globe (bombes volcaniques, minéraux et roches magmatiques, granitiques et métamorphiques) : spécimens L'Université de Lille - Sciences et technologies possède une collection de recherche d'environ spécimens, concernant essentiellement la période géologique du Paléozoïque dont deux ensembles conséquents : spécimens de plantes fossiles microfossiles (conservés en lames minces, préparations palynologiques, cellules, plots MEB). Types et figurés des collections Les collections du Musée d Histoire Naturelle de Lille conservent environ types et figurés, dont principalement : 2

3 - cnidaires, arthropodes (dont trilobites, euryptérides et insectes), brachiopodes, vertébrés, et plantes du Paléozoïque au nord de Paris ; - spongiaires, cnidaires, bivalves, échinodermes et vertébrés du Mésozoïque et du Cénozoïque régional ; - quelques vertébrés et plantes des tourbières régionales ; - des brachiopodes et arthropodes du Paléozoïque d Espagne ; des graptolites du sud de la France. Les collections de l'université de Lille - Sciences et technologies conservent plus de types et figurés, dont notamment : - des plantes fossiles du Carbonifère des bassins miniers du Nord - Pas-de-Calais et d'alsace- Lorraine en majorité, ainsi que des échantillons de paléobotanique de Belgique, Cambodge, Espagne, France (Gard, Haute-Savoie, Mure, Pyrénées), Maroc, République tchèque, Turquie ; - des foraminifères du Paléozoïque terminal répartis à travers le monde (Afghanistan, Chine, Grèce, France, Iran, Mexique, Turquie...) ; - des ostracodes du Dévonien de la région des Ardennes ; - des spores et pollens du Carbonifère ; ainsi que divers groupes étudiés par les chercheurs de l'unité de recherche en paléontologie (brachiopodes, mollusques, trilobites, diplostracés...). Vue d artiste de la reconstitution de la faune de vertébrés aquatiques du Givétien (Dévonien moyen vers 385 Ma) du Griset, Boulonnais (France) par F. Thirion, Geobox ; A. Blieck Artist s view of the reconstruction of the Givetian vertebrate fauna of Le Griset quarry, Boulonnais (Middle Devonian at ca. -385My ; N. France) by F. Thirion, Geobox ; copyright A. Blieck Les types et figurés sont en cours d'inventaire dans la base de données Trans'Tyfipal, accessible sur le site internet : Cette base de données doit prochainement être incluse dans le projet national d'étude de la biodiversité actuelle et fossiles E-Recolnat. Actuellement, les collections sont toujours en cours d'inventaire et régulièrement, des catalogues sont publiés en fonction de l'avancement de ces inventaires. Le Musée a ainsi publié, à ce jour, des catalogues précis des spécimens de vertébrés du Paléozoïque et des euryptérides, les types et figurés de trilobites, de bivalves, de "poissons" mésozoïques et cénozoïques et les diplostracés, sans oublier un inventaire chiffré de la paléobotanique et de la minéralogie. De son côté, l'université a édité un catalogue détaillé des 3

4 euryptérides et des types et figurés de diplostracés. Des projets de catalogue sont en cours sur les types et figurés d'insectes fossiles, des fossiles paléobotaniques du Carbonifère et des ammonites... Sommaire / Contents I. Catalogues des collections du Musée d Histoire Naturelle de Lille publiés dans les Annales de la Société Géologique du Nord Catalogues of the collections of the Natural History of Lille published in the Annales de la Société Géologique du Nord 0 MALVESY T. (1999). Les collections du Musée d Histoire Naturelle de Lille. Annales de la Société géologique du Nord, 6 (2 e série) : I MALVESY T., MORZADEC P. & FEIST R. (1999). Les Collections du Musée d Histoire Naturelle de Lille. I. Les Trilobites (types & figurés). Annales de la Société géologique du Nord, 6 (2 e série) : II BLIECK A., MALVESY T., CANDILIER A.-M., CLOUTIER R. & POPLIN C. (1999). Les Collections du Musée d Histoire Naturelle de Lille. II. Vertébrés Paléozoïques. Annales de la Société géologique du Nord, 7 (2 e série) : III MALVESY T., BABIN C. & BARROIS J. (2000). Les Collections du Musée d Histoire Naturelle de Lille. III. Les Bivalves (types & figurés).annales de la Société géologique du Nord, 8 (2 e série) : IV MALVESY T., CAPETTA H., DUTHEIL D., OTERO O. & OUDOIRE T. (2002). Les Collections du Musée d Histoire Naturelle de Lille. IV. Poissons Mésozoïques et Cénozoïques (types & figurés).annales de la Société géologique du Nord, 9 (2 e série) : V OUDOIRE T., DELBECQUE S., DEMARQUE D. (2008). Les Collections du Musée d Histoire Naturelle de Lille. V. La collection de paléobotanique du Carbonifère. Annales de la Société géologique du Nord, 15 (2 e série) : VI OUDOIRE T., SWIALKOWSKI M., DEMARQUE D. & DELBECQUE S. (2011). Les Collections du Musée d Histoire Naturelle de Lille. VI. La collection de Minéralogie. Annales de la Société géologique du Nord, 18 (2 e série) : VII BLIECK A., CUVELIER J. & OUDOIRE T. (2013). Euryptéridés des collections de paléontologie de Lille : collections du Musée d Histoire Naturelle de Lille (VII) et collections de l Université Lille I (Catalogue I). Annales de la Société géologique du Nord, 20 (2 e série) : VIII HENNION M., CUVELIER J., GALLEGO O.F., OUDOIRE T. & VACHARD D. (2015). Collections of the Natural History Museum of Lille. VIII. Diplostraca (types and figured specimens). Annales de la Société géologique du Nord, 2 e série, 22 : II. Catalogues des collections de l Université de Lille Sciences et Technologies (ex Lille 1) publiés dans les Annales de la Société Géologique du Nord Catalogues of the collections of the University of Lille Sciences and technologies (formerly Lille 1) published in the Annales de la Société Géologique du Nord I BLIECK A., CUVELIER J. & OUDOIRE T. (2013). Euryptéridés des collections de paléontologie de Lille : collections du Musée d Histoire Naturelle de Lille (VII) et collections de l Université Lille I 4

5 (Catalogue I). Annales de la Société géologique du Nord, 20 (2 e série) : II CUVELIER J., HENNION M., GALLEGO O. & VACHARD D. (2015). Palaeontological collections of Lille 1 University. II Diplostraca (types and figured specimens). Annales de la Société géologique du Nord, 2 e série, 22 : ANNEXE / Appendix Autres articles décrivant soit l une ou l autre des collections, soit des spécimens conservés dans ces collections / Other papers that describe either one or another of these collections, or specimens curated in these collections Une liste de tous les articles qui décrivent les deux collections et leurs spécimens est en cours de fabrication / A list of all papers that describe both collections and specimens curated in them is under construction. Edité le 21/01/2016 Copyright Société Géologique du Nord 5

6 6

7 Ann. Soc. Gèol. du Nord. è m e T 6 ( 2 série), p , Mars LES COLLECTIONS DU MUSEE D'HISTOIRE NATURELLE DE LILLE Collections of the Natural History Museum of Lille par T. MALVESY (*) L'actuel Musée d'histoire Naturelle abrite sous un même toit plusieurs Musées que l'histoire a rassemblés : Musée zoologique, Musée Gosselet de Géologie et Minéralogie, Musée houiller, Musée industriel & commercial et Musée Moillet d'ethnographie, ces deux derniers étant affectés au MHN de Lille depuis le début des années Le Musée Gosselet de Géologie et de Minéralogie a été inauguré le 30 Novembre 1902 (**) dans l'enceinte même de la Faculté des Sciences de Lille au 19 de la rue de Bruxelles. Il rejoignait ainsi le Musée de Zoologie, transféré du Palais Rihour, dès 1854, à la création de la Faculté des Sciences à Lille. La collection de Géologie représente plus de pièces paléontologiques, paléobotaniques, pétrographiques, sédimentologiques et minéralogiques dont la quasi-totalité a été récoltée dans la région à la fin du siècle dernier et au début de ce siècle sous la responsabilité du professeur de Géologie Jules Gosselet (Cambrai Lille 1916). Ce dernier a même succombé à une pneumonie en Janvier 1916, alors qu'il était à la retraite et qu'il ne voulait pas laisser le soin à personne de réparer les dégâts provoqués dans la collection de Géologie par l'explosion du dépôt d'armes des 18-Ponts. Deux guerres plus tard et (...) après une longue période de stagnation, le Musée d'histoire Naturelle a vu, à partir des années 80, une véritable résurrection et une expansion considérable de son rayonnement (***). Mais dans les tourmentes de ce siècle, les anciens registres d'inventaires ont définitivement disparu. Il était donc logique de porter un effort important sur l'inventaire physique mais aussi informatique de ces collections : ce qui fut fait à l'initiative de la Conservatrice Sophie Beckary et développé de façon systématique, suite à la nomination d'un Attaché de Conservation en Géologie affecté tout particulièrement aux inventaires. Depuis, plus d'un tiers de la collection a été inventorié manuellement grâce à l'action combinée de vacataires municipaux l'été (840 heures de travail en 1998), d'étudiants stagiaires faisant l'objet d'une convention UFR-Mairie (770 h.) et de bénévoles (1000 h.). En Avril 1999, un objecteur de conscience, détenteur d'une maîtrise de Géologie, sera plus particulièrement affecté à l'inventaire informatique qui a pris beaucoup de retard pour des raisons matérielles et de manque de personnel. Le logiciel informatique utilisé est SNBase de la société Mobydoc basée à Toulouse. Dans le même temps, des actions étaient engagées pour récupérer des collections absentes du Musée depuis de nombreuses années (la disparition des anciens registres ne nous aide pas en ce sens): - en 1997, la collection d'insectes du Houiller du Nord-Pas-de-Calais détenue depuis par le Professeur Laurentiaux ; - en 1997, une cinquantaine de Rhynchonellidés du dévonien supérieur des Ardennes, publiées et figurées (plus quelques types) par Gosselet en 1887(****) et que conservait le Professeur Saertenaer depuis 1961 ; - en 1999, suite à une convention Mairie de Lille-Université des Sciences de Villeneuve d'ascq, la collection qui avait suivi le déménagement de l'université en Des démarches seront engagées pour récupérer dans cette même année, la seule et unique trace de Tétrapode du Westphalien de la région, détenue depuis 1971 par M. Dollé et une météorite de 8 kilogrammes officiellement déposée au Musée Gosselet en 1935 (ASGN, t.lx, p.39) et actuellement dans un bureau d'un chercheur de l'université des Sciences de Villeneuve d'ascq. Ce travail de fourmi et de policier (le service du contentieux de la Mairie de Lille a même été mobilisé avec succès pour certains cas) a pour but de donner une seconde vie à la collection paléontologique du Musée Gosselet. Il faut impérativement éviter la dispersion des échantillons, dernière étape avant la disparition complète d'un patrimoine comme le savent (*)Musée d'histoire Naturelle, 19 rue de Bruxelles, Lille (**) Le centenaire du Musée de Géologie sera célébré en 2002, avec une exposition sur son père-fondateur : Jules Gosselet. (***) Extrait de "Histoire de la Faculté des Sciences " édité pour les cent ans d'université lilloise , USTL. Les parties reproduites ont été écrites par Roger Marcel, conservateur universitaire de zoologie. (****) Gosselet, 1887, Note sur quelques Rhynchonelles du terrain Dévonique supérieur. ASGN t.xlv IRIS - LILLIAD - Université Lille 1

8 pertinemment tous les chercheurs qui ont par le passé et encore aujourd'hui travaillé sur d'anciennes collections. Il va de soi, que c'est avant tout un travail en direction des chercheurs et non à leur encontre : c'est uniquement au travers de l'intérêt des scientifiques porté à notre collection que celle-ci revivra et servira. Le rôle du Musée est de faire le lien entre un riche patrimoine scientifique et historique et la communauté scientifique ; mieux la collection sera gérée, plus grande sera la facilité d'accès des chercheurs auprès de cette collection. La première collection géologique du Musée a avoir été complètement inventoriée et informatisée fut celle des Types & Figurés. A l'heure actuelle près de 2000 références ont été retrouvées ; au vu des publications (essentiellement les Annales de la Société Géologique du Nord) du XIXe et du début du XXe siècle, un grand nombre de Types & Figurés restent à redécouvrir...travail qui s'effectue au fur et à mesure des inventaires. Chaque groupe systématique a fait l'objet d'une réactualisation de sa taxonomie et de sa bibliographie. Ceci n'est qu'une première étape, et une étude plus complète des échantillons est souhaitée. IRIS - LILLIAD - Université Lille 1

9 Ann. Soc. Géol. du Nord. T. 6 (2 è m e série), p , Mars Collections du Musée d'histoire Naturelle de Lille I. LES TRILOBITES (types et figures) Collections of the Natural History Muséum of Lille I. Types and figured Trilobita par T. MALVESY (*), P. MORZADEC (**) et R. FEIST (** ) Résumé. Dans le cadre de l'inventaire de la collection de Paléontologie du Musée d'histoire Naturelle de Lille, le premier catalogue concerne les 74 Trilobites figurés dont 1 holotype : Acastella artesia (Richter & Richter, 1954), 6 paratypes, 3 syntypes et 3 lectotypes(****). Abstract. in the case of the inventory of Paleontologica! collection of Natural History Museum of Lille, the first listing is 74 figured Trilobita : 1 holotype : Acastella artesia (Richter & Richter, 954), 6 paratypes, 3 syntypes and 3 lectotypes(****). I. INTRODUCTION Les Trilobites types & figurés sont au nombre de 74 : 6 sont des paratypes, 3 des lectotypes, 3 des syntypes et 1 un holotype :Acastella artesia (Richter & Richter, 1954). C'est Barrois (1881 ; 1882; 1912; 1920), Gosselet (1880 ; 1888 ; 1912) et Dehée (1929) qui ont apporté les premières études concernant les Trilobites des Ardennes, de l'artois mais aussi de la Haute-Garonne et de la Galice en Espagne. En 1986, Morzadec réétudiait une partie de la collection dans l'étude du Pridoli-Lochkovien de l'artois. MGL 1092 (1) : pygidium, moule interne (Calymene blumenbachi Brongniart, 1863 in Barrois et al., 1920, pl.xv, fig. 11 ; Morzadec in Rachebœuf, 1986, pl.36, fig.6). Localité : concession de Liévin, groupe Lens-Liévin des HBNPC, fosse n 5, 206m, Liévin (Pas de Calais, France). Horizon : Membre d'angres, Formation de Noulette. Age : Dévonien, Lochkovien inférieur. Donateur : M. Simon. Famille HOMALONOTIDAE Chapman, 1890 Sous famille HO MA L ONO TINA E Chapman, 1890 II. CATALOGUE SYSTEMATIQUE Genre D/GCWt/S Gurich, 1909 Digonus roemeri (De Köninck, 1876) Phylum ARTHROPODA Siebold & Stannius, 1845 Classe TRILOBITA Walch, 1771 Ordre PHACOPIDA Salter, 1864 Sous-Ordre CALYMENINA Swinnerton, 1915 Famille CALYMENIDAE Burmeister, 1843 Sous famille CALYMENINAE Burmeister, 1843 Genre CALYMENE Brongniart, 1822 Calymene (Calymene) sp. MGL 1106 (1): cranidium (Homalonotus roemeri De Köninck, 1876 in Barrois et al., 1920, pl.xvii, fig.4 ; Morzadec in Rachebœuf, 1986, pl.32, fig.9). MGL 1115 (1 à 4 & 6-7) ; moule interne de pygidiums (1, 2 & 3), moule interne de cranidium (4), glabelle et joues fixes (6), joue mobile (3) (Homalonotus roemeri De Köninck, 1876 in Barrois et ai, 1920, pl.xvii, fig.5 (1115-4), 9(3) 8(2) 7(1) 6(6) 3(7); Homalonotus (Digonus) roemeri (De Köninck, 1876) in Richter & Richter, 1954, pl. 1, fîg.ll (4) 12 a & b(l); Morzadec in Rachebœuf, 1986, pl.32, fig. 10, (4), 6(3), 4(2), 1(1)). (*)Musée d'histoire Naturelle, 19 rue de Bruxelles, Lille. (**)Université de Rennes I, Institut de Géologie, laboratoire de Micropaléontologïe et Paléontologie marines, Avenue du Général Leclerc, Rennes cedex. (***)Université de Montpellier II, Sciences et Techniques du Languedoc, case courrier 064, Place Eugène bataillon, Montpellier cedex 5. (****) Remarque : Tous les échantillons sont désignés sous le sigle MGL (Musée Géologie Lille), vient ensuite le numéro d'inventaire (ex : 1115) d'un ensemble d'exemplaires recueillis au même point, suivi du nméro de chacun de ces échantillons et éventuellemnt de A et B (empreinte - contre empreinte). Exemple : MGL 1115(1 à 4, 6-7). IRIS - LILLIAD - Université Lille 1

10 Donateur : M. Taine. Localité : Mondrepuits, (Ardenne, Aisne, France). Horizon : Schistes de Mondrepuits. Age : Dévonien, Lochkovien inférieur. Digonus sp. cf. sp. E (Richter & Richter, 1954) MGL 1114 (1 & 2) : pygidiums (Homalonotus in Barrois e'a/.,1920, pl.xv, fig. 17 (1), 18(2) ; Morzadec in Rachebœuf, 1986, pl.32, fig.2 (1), 3(2)). Localité : concession de Liévin, groupe Lens-Liévin des HBNPC, fosse n 5, 203m (-2) et 207m (-1), Liévin (Pas de Calais, France). Horizon : Membre d'angres, Formation de Noulette. Age : Dévonien, Lochkovien inférieur. Genre PA RA HOMA L ONO TUS Reed, 1918 Tous les Parahomalonotus ont en commun : Age : Dévonien, Lochkovien inférieur. Parahomalonotus vialai (Gosselet, 1912) MGL 1100 : pygidium étiré (Homalonotus roemeri De Köninck, 1876 in Barrois et al., 1920, pl.xv, fig. 13 ; Morzadec in Rachebœuf, 1986, pl.31, fig.4 a & b). Localité : concession de Liévin, groupe Lens-Liévin des HBNPC, fosse n 5 bis 166m, Liévin (Pas de Calais, France). Horizon : Membre de Drocourt, Formation de Noulette. MGL 1101 (1 & 2 ): pygidiums (Homalonotus vialai Gosselet, 1912 in Gosselet et al, 1912, pli, fig.8 (-1), 12 (-2); Morzadec in Rachebœuf, 1986, redétermination p.190). Localité : concession de Liévin, groupe Lens-Liévin des HBNPC, fosse n 5, Liévin (Pas de Calais, France). Horizon : Membre de Méricourt, Formation de Noulette. MGL 1102 : céphalon (Homalonotus vialai Gosselet, 1912 in Gosselet et al, 1912, pl.i, fig.2 ; Morzadec in Rachebœuf, 1986, pl.31, fig.5, paratype). Localité : concession de Liévin, groupe Lens-Liévin des HBNPC, fosse n 5, Liévin (Pas de Calais, France). Horizon : Membre de Méricourt, Formation de Noulette. MGL 1103 : thorax et pygidium (Homalonotus vialai Gosselet, 1912 in Gosselet et al, 1912, pl.i, fig.5 ; Homalonotus vialai Gosselet, 1912 in Barrois et al, 1920, pl.xv, fig. 15 et 16; Morzadec m Rachebœuf, 1986, pl.31, fig. 1 a, b, c, lectotype). Localité : concession de Liévin, groupe Lens-Liévin des HBNPC, fosse n 5, m, Liévin (Pas de Calais, France). Horizon : Membre de Méricourt, Formation de Noulette. MGL 1104 : pygidium (Homalonotus roemerii De Köninck, 1876 in Barrois et al, 1920, pl.xv, fig. 12 ; Morzadec in Rachebœuf, 1986, p. 190). Localité : concession de Drocourt, groupe d'hénin- Liétard des HBNPC, fosse n 4, m, Drocourt (Pas de Calais, France). Horizon : Membre de Drocourt, Formation de Noulette. MGL 1105 : thorax et pygidium (Homalonotus ornatus Koch, 1883 in Barrois et al, 1920, pl.xv, fig.14; Morzadec in Rachebœuf, 1986, p. 190). Localité : concession de Liévin, groupe Lens-Liévin des HBNPC, fosse n 6, 372m, Liévin (Pas de Calais, France). Horizon : Membre de Méricourt, Formation de Noulette. MGL 1108(1): pygidium (Morzadec in Rachebœuf, 1986, pl.31, fig.2). Localité : concession de Liévin, groupe Lens-Liévin des HBNPC, fosse n 5 138m, Liévin (Pas de Calais, France). Horizon : Membre de Méricourt, Formation de Noulette. MGL 1108 (2) : pygidium (Morzadec in Rachebœuf, 1986, pl.31, fig.9). Localité : concession de Liévin, groupe Lens-Liévin des HBNPC, fosse n rn, Liévin (Pas de Calais, France). Horizon : Membre de Méricourt, Formation de Noulette. MGL 1109(1 à 3) : pygidiums (Homalonotus vialai Gosselet, 1912 in Gosselet et al, 1912, pl.i, fig.6 (-3), ll(-2) 13(- 1); Morzadec in Rachebœuf, 1986, pl.31, fig.3 (-1) paratype 6(-2) paratype 10(-3) paratype). Localité : concession de Liévin, groupe Lens-Liévin des HBNPC, fosse n 5 134m, Liévin (Pas de Calais, France). Horizon : Membre de Méricourt, Formation de Noulette. MGL 1110 (1): thorax et pygidium (Homalonotus vialai Gosselet, 1912/«Gosselet et al, 1912, pl.i, fig.3; Morzadec in Rachebœuf, 1986, p. 190). Localité : concession de Liévin, groupe Lens-Liévin des HBNPC, fosse n 5 135m, Liévin (Pas de Calais, France). Horizon : Membre de Méricourt, Formation de Noulette. MGL 1110 (2): thorax (Homalonotus vialai Gosselet, 1912 in Gosselet et al, 1912, pl.i, fig.4; Morzadec in Rachebœuf, 1986, p. 190). Localité : concession de Liévin, groupe Lens-Liévin des HBNPC, fosse n 5 134m, Liévin (Pas de Calais, France). Horizon : Membre de Méricourt, Formation de Noulette. MGL 5000 (1 à 3) : pygidium (Homalonotus vialai Gosselet, 1912 in Gosselet et al, 1912, pl.i, fig.7 (I), 9(2), 10(3); Homalonotus vialai Gosselet, 1912 in Richter & Richter, 1954, pl.i, fig.6 (3) ). Localité : concession de Liévin, groupe Lens-Liévin des HBNPC, fosse n à 141m, Liévin (Pas de Calais, France). Horizon : Membre de Méricourt, Formation de Noulette. MGL 5024 (A) : céphalon (Homalonotus vialai Gosselet, 1912 in Gosselet et al, 1912, pl.i, fig.l). Localité : concession de Liévin, groupe Lens-Liévin des HBNPC, fosse n 5 136m, Liévin (Pas de Calais, France). Horizon : Membre de Méricourt, Formation de Noulette. Sous-ordre PHACOPINA Struve, 1958 Famille DALMANITIDA E Vogdes, 1890 Sous-Famille ACASTAVINAE Struve, 1958 Genre ACASTELLA Reed, 1925 IRIS - LILLIAD - Université Lille 1

11 Acastella heberti (Gosselet, 1888) Tous les Acastella heberti ont en commun : Localité : Mondrepuits, (Ardenne, Aisne, France). Horizon : Schistes de Mondrepuits. Age : Dévonien, Lochkovien inférieur. IVIGL 1082 (1) : céphalon, moulage en latex (Morzadec in Rachebœuf, 1986, pl.34, fig.8). MGL 1084 : cranidium, moule interne (Morzadec in Rachebœuf, 1986, pl.34, fig.5). MGL 1115 (5) : pygidium, moulage en latex (Morzadec in Rachebœuf, 1986, pl.34, fïg.2). MGL 2023 (1 à 3) : (1) cephalon moule interne, (2) pygidium moule interne, (3) pygidium moule interne (Dalmanites in Gosselet, 1880, fasc.ii, pl.i, fig.14 (2023, 1 et2) ; Dalmanites heberti Gosselet, 1888 /'«Gosselet, 1888, p.190 ; Acaste spinosa Salter, 1864 /«Barrois et al, 1920, pl.xvii, fig.l, la, 2, 2a (1 et 2); Acaste (Acastella) heberti heberti (Gosselet, 1888) in Richter & Richter, 1954, pl.ii, fig.27a-b (2), 28 (3), 29 a-b (1) ; Morzadec in Rachebœuf, 1986, pl.34, fig.l(l)(paratype), 4 a-b(-2) (lectotype) & 6(3)). Note : En 1880, Gosselet n'a pas encore créé l'espèce, mais figure les échantillons; en 1888, page 190, il mentionne Dalmanites heberti Goss., sans figuration et parmi d'autres espèces sans préciser qu'il s'agit d'une nouvelle espèce. Acastella cf. jacquemonti Hollard, 1963 MGL 1083 (1) : pygidium partiellement décortiqué (Morzadec in Rachebœuf, 1986, pl.35, fig.8 a-b). Localité : concession de Drocourt, groupe d'hénin- Liétard des HBNPC, fosse n 4, 292m, Drocourt (Pas de Calais, France). Horizon : Membre de Drocourt, Formation de Noulette. Age : Dévonien, Lochkovien inférieur. MGL 1087 (1 & 2) : pygidiums (Holotype de Acaste? (Acastella?) artesia Richter & Richter, 1954 in Richter & Richter, 1954, pl.2, fïg.31 a-b (2), 32(1); Morzadec in Rachebœuf, 1986, pl.33, fig.3 (1) (paratype), fig.7 a-b (2)). Localité : concession de Liévin, groupe Lens-Liévin des HBNPC, fosse n 5, m, Liévin (Pas de Calais, France). Donateur : Compagnie des Mines de Liévin. MGL 1089 : céphalon étiré transversalement, moule interne (Morzadec in Rachebœuf, 1986, pl.33, fig.8). Localité : concession de Liévin, groupe Lens-Liévin des HBNPC, fosse n 5, 134m, Liévin (Pas de Calais, France). MGL 1095 (2) : céphalon partiellement décortiqué (Cryphaeus michelini Rouault, 1851 in Barrois et al, 1920, pl.xv, fig.2; Morzadec in Rachebœuf, 1986, pl.33, fïg.2). Localité : concession de Liévin, groupe Lens-Liévin des HBNPC, fosse n 5, 139m, Liévin (Pas de Calais, France). MGL 1096 (1) : pygidium (Acaste? (Acastella?) artesia Richter & Richter, 1954 in Richter & Richter, 1954, pl.2, fig.33 ; Morzadec in Rachebœuf, 1986, pl.33, fig.9). Localité : concession de Liévin, groupe Lens-Liévin des HBNPC, fosse n 5, 135m, Liévin (Pas de Calais, France). MGL 1097 (1) : pygidium (Morzadec//. Rachebœuf, 1986, pl.33, fig.4). Localité : concession de Drocourt ; groupe d'hénin- Liétard des HBNPC ; fosse n 4, 271m, Méricourt (Pas de Calais, France). MGL 4602 : céphalon (Acaste spinosa, Salter 1864 in Barrois et al, 1920, pl.xv, fig.6 ; Acaste? (Acastella?) artesia Richter & Richter, 1954 in Richter & Richter, 1954, pl.2, fig. 34 a & b). Localité : concession de Liévin, groupe Lens-Liévin des HBNPC, fosse n 5 bis, 135m, Liévin (Pas de Calais, France). MGL 1085 : pygidium déformé (Acaste spinosa Salter, 1864 in Barrois et al, 1920, pl.xv, fig.7 ; Acaste (Acastella) cf. heberti (Gosselet, 1888) in Richter & Richter, 1954, pl.2, fig.30; Morzadec in Rachebœuf, 1986, pl.35, fig.7). Localité : concession de Liévin, groupe Lens-Liévin des HBNPC, fosse n 5 bis, 135m, Liévin (Pas de Calais, France). Horizon : Membre de Méricourt, Formation de Noulette. Age : Dévonien, Lochkovien inférieur. Acastella tiro Richter & Richter, 1954 MGL 1091 (1): pygidium (Morzadec in Rachebœuf, 1986, pl.35, fig.4). Localité : concession de Liévin, groupe Lens-Liévin des HBNPC, fosse n 5, 189m, Liévin (Pas de Calais, France). Horizon : Membre d'angres, Formation de Noulette. Age : Dévonien, Lochkovien inférieur. Acastella artesia (Richter & Richter, 1954) Tous les Acastella artesia ont en commun : Horizon : Membre de Méricourt, Formation de Noulette. Age : Dévonien, Lochkovien inférieur. IV1GL 1086 (3 & 7) : céphalons (Morzadec in Rachebœuf, 1986, pl.33, fig.6 a-b (7), 11(3)). Localité : concession de Liévin, groupe Lens-Liévin des HBNPC, fosse n 5, m, Liévin (Pas de Calais, France). Acastella sp. B MGL 1091 (8); 1092 (2) : pygidiums (Morzadec in Rachebœuf, 1986, pl.36, fig.7 (1091) et fig.9 (1092). Localité : concession de Liévin, groupe Lens-Liévin des HBNPC, fosse n 5, 219m (1091), 206m (1092), Liévin (Pas de Calais, France). Horizon : Membre d'angres, Formation de Noulette. Age : Dévonien, Lochkovien inférieur. IRIS - LILLIAD - Université Lille 1

12 Sous-famille ASTEROPYGINAE Delo, 1935 Genre PSEUDOCRYPHAEUS PlUet, 1954 Pseudocryphaeus sp. M, (Richter & Richter, 1954) MGL 1094 (1 à 3) : céphalons (Asteropyge (Rhenops?) sp.m Richter, 1954 in Richter & Richter, 1954, p.32 ; Morzadec in Rachebœuf, 1986, p. 196). MGL : céphalon incomplet (Cryphaeus michelini, (Rouault, 1851) in Barrois et al., 1920, pl.xv, fig.l ; Asteropyge (Rhenops?) sp.m Richter, 1954 in Richter & Richter, 1954, p.32; Morzadec in Rachebœuf, 1986, pl.36, fîg.4). MGL 1098 (2 & 4) : pygidium (Cryphaeus michelini, (Rouault, 1851) in Barrois et ai, 1920, pl.xv, fig. 3 & 4 ; Asteropyge (Rhenops?) sp.m Richter, 1954 in Richter & Richter, 1954, redéterminé p.32 ; Morzadec in Rachebœuf, 1986, p. 196). Localité : concession de Liévin, groupe Lens-Liévin des HBNPC, fosse n 5, 135m (1098), m (1094), 139m (1095), Liévin (Pas de Calais, France). Horizon : Membre de Méricourt, Formation de Noulette. Age : Dévonien, Lochkovien inférieur. Genre PARACRYPHAEUS Gand\, 1972 Paracryphaeus? sp. MGL 1098 (1) : pygidium (Cryphaeus michelini, (Rouault, 1851) in Barrois et al., 1920, MSGN t.vi, pl.xv, fig.5 ; Asteropyge (Rhenops?) sp.m? Richter, 1954 in Richter & Richter, 1954, p.32; Morzadec in Rachebœuf, 1986, p. 196). Localité : concession de Liévin, groupe Lens-Liévin des HBNPC, fosse n 5, 135m, Liévin (Pas de Calais, France). Horizon : Membre d'angres, Formation de Noulette. Age : Dévonien, Lochkovien inférieur. Genre GOURDONIA Pillet, 1954 Gourdonia gourdoni (Barrois, 1884) MGL 4610 (3) : pygidium (syntype de Dalmanites gourdoni Barrois, 1884 /«Barrois 1884, pl.vi, fig. 1 d ; Morzadec 1994, p.246). Localité : Hont-de-Ver ( = Hont-de-Bern), 1500m au Nord de l'église de Garin, vallée de l'arboust, Garin (Haute- Garonne, France). Horizon : Formation des schistes de Cathervielle. Age : Dévonien, Eifelien inférieur. Note : Dans la révision de Morzadec en 1994, le matériel de Lille était considéré comme perdu. Famille CALMONIIDAE Delo, 1935 Sous-famille ACASTINAE Delo, 1935 Genre ACASTE Goldfuss, 1843 Acaste (Acaste) sp A Richter & Richter, 1954 MGL 1091 (4,6 & 7) : carapace complète (Acaste downingiae (Murchison, 1839) in Barrois et a!., 1920, pl.xv, fig.8 (4), 9(7), 10(6); Richter & Richter, 1954, mentionnée p. 16 ; Morzadec in Rachebœuf, 1986, pl.36, fig.l (4)). Localité : concession de Liévin, groupe Lens-Liévin des HBNPC, fosse n 5, m, Liévin (Pas de Calais, France). Horizon : Membre d'angres, Formation de Noulette. Age : Dévonien, Lochkovien inférieur. Superfamille PHACOPACEA Hawle & Corda, 1847 Famille PHACOPIDAE Hawle & Corda, 1847 Sous-famille PHACOP1NAE Hawle & Corda, 1847 Genre PHACOPS Emmrich, 1839 Sous-genre PHACOPS (OMEGOPS) Struve, 1976 Tous les Phacops ont en commun : Horizon : calcaires et schistes d'etroeungt. Age : Famennien, Dévonien supérieur. Phacops (Omegops) accipitrinus (Phillips, 1841) accipitrinus MGL 6074 (I & 3) : glabelles (Phacops bergicus Drevermann, 1902 in Dehée, 1929, pl.l, fig.7, 8 (1) & 2 (3) ). Localité : Etroeungt (Avesnois, Nord, France). MGL 6075 (1) : thorax et pygidium incomplets (Phacops bergicus Drevermann, 1902 in Dehée, 1929, pl.l, fig.4 ). Localité : Etroeungt (Avesnois, Nord, France). MGL 6076 : thorax et pygidium (Phacops Drevermann, 1902 in Dehée, 1929, pl.l, fig.5). Localité : Sémeries (Avesnois, Nord, France). bergicus MGL 6077 (A) : pygidium (moulage en cire) (Phacops bergicus Drevermann, 1902 in Dehée, 1929, pl.l, fig.6). Localité : Etroeungt (Avesnois, Nord, France). MGL 6078 (A) : thorax et pygidium d'un individu de petite taille (moulage en cire) (Phacops bergicus Drevermann, 1902 in Dehée, 1929, pl.l, fig.9). Localité : Etroeungt (Avesnois, Nord, France). MGL 6110 : bouclier céphalique (Phacops bergicus Drevermann, 1902 in Dehée, 1929, pl.l, fig.l). Localité : Godin près d'avesnes (Avesnois, Nord, France). Ordre PROETIDA Fortey & Owens, 1975 Sous-ordre PROETINA Fortey & Owens, 1975 Superfamille PROETACEA Salter, 1864 Famille PHILLIPSUDAE Oehlert, 1886 Tous les Phillipsiidae ont en commun : Horizon : calcaire à Goniatites. Age : Viséen, Carbonifère. IRIS - LILLIAD - Université Lille 1

13 Sous-famille BOLLANDIINAE Hahn & Brauckmann, 1988 Genre BOLLA ND1A Reed, 1943 Bollandia torionis (Gandl, 1977) MGL 4139 (1 & 2) : pygidiums (Phillipsia brongniarti Fischer, 1825 in Barrois, 1881, pl.b, fig.l b-c ; Phillipsia brongniarti Fischer, 1825 in Barrois, 1882, pl. 13, fïg.8 b,c ; Griffithides (Bollandia) torionis Gandl, 1977 in Gandl, 1977, p ). Localité : Entrellusa (région d'oviedo, Espagne). MGL 4142 (1) : glabelle (Phillipsia brongniarti Fischer, in Barrois, 1881, pl.b, fig.le; Phillipsia brongniarti Fischer, 1825 /'«Barrois, 1882, pl.13, fig.8e ; Griffithides (Bollandia) torionis Gandl, 1977 /'«Gandl, 1977, p ). Localité : Entrellusa (région d'oviedo, Espagne). Sous-famille A RCHEGONINAE Hahn & Brauckmann, 1984 Genre LIOBOLE Richter & Richter 1949 Liobole castroi (Barrois, 1879) Localité : Hont-de-Ver ( = Hont-de-Bern), 1500m au Nord de l'église de Garin, vallée de l'arboust, Garin (Haute- Garonne, France). Horizon : Formation des schistes de Cathervielle. Age : Dévonien, Eifelien inférieur. Donateur : Maurice Gourdon. Note : l'individu de la figuration 2c se trouve au Musée d'histoire Naturelle de Nantes. Ordre PTYCHOPARIIDA Swinnerton, 1915 Sous-ordre HARPINA Whittington, 1959 Famille HARPETIDAE Hawle & Corda, 1847 Genre HARPES Goldfuss, 1839 Harpes pyrenaïcus Barrois, 1886 MGL 4612 : individu enroulé (syntype de Barrois, 1886, pl.ii, fig.2 b). Localité : Hont-de-Ver ( = Hont-de-Bern), 1500m au Nord de l'église de Garin, vallée de l'arboust, Garin (Haute- Garonne, France). Horizon : Formation des schistes de Cathervielle. Age : Dévonien, Eifelien inférieur. Donateur : Maurice Gourdon. MGL 4140 : pygidium (Phillipsia castroi Barrois, 1879 in Barrois, , p.277 ; Phillipsia castroi Barrois, 1879 in Barrois, 1881, pl.b, fig.2 a, c ; Phillipsia castroi Barrois, 1879 /«Barrois, 1882, pl.13, fïg.9 a, c; Gandl, 1977, pl.4, fîg.67, lectotype). Localité : Puente Alba (région de Leon, Espagne). MGL 4141 : pygidium (Phillipsia castroi Barrois, 1879 in Barrois, 1881, pl.b, fig.ld ; Phillipsia castroi Barrois, 1879 in Barrois, 1882, pl.13, fig.8d ; Gandl, 1977, p.187). Localité : Mere (région d'oviedo, Espagne). III. REPARTITION STRATIGRAPH1QUE Sur les 74 Trilobites présentés dans ce manuscrit, 45 ont été échantillonnés dans le Pas-de-Calais et 13 dans l'aisne (Mondrepuits dans les Ardennes) ; ce sont les 58 Trilobites du Lochkovien inférieur (fig. 1). Les 7 datés du Fammenien ont été récoltés dans le Nord (Etroeungt dans l'avesnois) ; les 3 spécimens de l'eifelien viennent de Haute-Garonne et les 6 du Viseen sont des échantillons espagnols des régions d'oviédo et de Puenta Alba. Genre ARCHEGONUS Burmeister, 1843 Archegomts (Phillibole) prisais Gandl, 1977? MGL 4143 : pygidium (Phillipsia brongniarti Fischer, in Barrois, 1881, pl.b, fig.2b ; Phillipsia brongniarti Fischer, 1825 in Barrois, 1882, pl.13, fig.9b; Gandl, 1977, p ). Localité : Puente Alba (région de Léon, Espagne). Ordre CORYNEXOCHIDA Kobayashi, 1935 Sous-ordre SCUTELLUINA Hugé, 1953 Super-famille SCUTELLOIDAE Hugé, 1953 Famille STYG1NIDAE Vogdes, 1890 Genre THYSANOPELTIS Hawle & Corda, 1847 Thysanopellis raphaeli (Barrois, 1886) MGL 4613 : individu complet (syntype de Bronteus Barrois 1886, in Barrois, 1886, pl.iii, fig.2 a & b). raphaeli Fig- 1 ~- Répartition chronologique des Trilobites types et figurés du Musée d'histoire Naturelle de Lille Fig- I. Chronologie repartition of types and figured Tribolita of Lille Natural History Museum IRIS - LILLIAD - Université Lille 1

14 BIBLIOGRAPHIE BARROIS C. ( ). Le marbre griotte des Pyrénées. Annales Société Géologique du Nord, t.vi, p BARROIS C. (1881). El marmol amigdaloide de los Pirineos. Bol.de la com. Map. Geol. de España, t.vill. BARROIS C. (1882). Recherches sur les terrains anciens des Asturies et de la Galice. Mémoires Société Géologique du Nord, tome 2,fasc. 1. BARROIS C. (1884). Sur les faunes siluriennes de la Haute- Garonne. Annales Société Géologique du Nord, t.x, p BARROIS C. (1886). Sur la faune de Hont-de-Ver (Haute- Garonne). Annales Société Géologique du Nord, t.xiii, p BARROIS C., PRUVOST P.et DUBOIS G. (1920). Description de la faune Siluro-dévonienne de Liévin. Mémoires Société Géologique du Nord, t.vl, fasc. 2. DEHEE R. (1929). Description de la faune d'etroeungt, Mémoires Société Géologique du Nord, t.v, fasc.2. GANDL J. (1977). Die Trilobiten der Alba-Schichten (Unter- Visé bis Namur A). Senckenberglana Lethaea 58, 1/3, p.] GOSSELET J. (1880). Esquisse Géologique du Nord de la France et des Contrées voisines. Société Géologique du Nord, vol.ii, fasci. GOSSELET J. (1888). L'Ardenne. Ministère des Travaux Publics. Mémoires pour servir à l'explication de la carte géologique détaillée de la France, édit. Baudry & Cie, Paris. GOSSELET J., BARROIS C, LERICHE Met CREPIN A. (1912). Description de la faune siluro-dévonienne de Liévin. Mémoires Société Géologique du Nord, t.vi, fase. 1. RACHEBŒUF P. R. (1986). Le groupe de Liévin. Pridoli- Lochkovien de l'artois (N.France). Coll. Biostratigraphie du Paléozoïque, Univ. De Bretagne Occidentale. MORZADEC P.(1994). Révision de Gourdonia, Trilobite du Dévonien des Pyrénées centrales : morphologie, évolution, environnement. Gèobios n 27, fasc.2, p RICHTER R. & RICHTER E., (1954). Die Trilobiten des Ebbe- Sattels und zu vergleichende Arten. (Ordovizium, Gotlandium/Devon). Abh. sencken. naturf. Ges, 488. Remerciements. Nous remercions vivement le Dr. Alain Blieck pour son aide et ses conseils de tous les instants ; Anne-Marie Candiller pour sa disponibilité et sa quête incessante de la bibliographie nécessaire ; Josiane Merlier et Murielle Duthilleul pour l'aide indispensable à l'entretien et la numérotation des collections géologiques du Musée ; enfin, tous les bénévoles, étudiants stagiaires et vacataires d'été, sans qui ce travail n'aurait jamais existé (ou dans 125 ans...) Les genres et espèces cités dans ce travail sont les suivants : INDEX Acaste Goldfuss, 1843 P- 160 Digonus sp. cf. sp. E (Richter & Richter, 1954) P- 158 Acaste (Acaste) sp A Richter & Richter, 1954 P- 160 Digonus roemeri (De Köninck, 1876) P- 157 Acaste? (Acastella?) artesia Richter & Richter P Gourdonia gourdoni (Barrois, 1884) P- 160 Acaste (Acastella) cf. heberti (Gosselet, 1888) P- 159 Griffithides (Bollandia) torionis Gandl, 1977 P- 161 Acaste (Acastella) heberti heberti (Gosselet, 1888) P- 159 Harpes Goldfuss, 1839 P- 161 Acaste downingiae (Murchison, 1839) P- 160 Harpes pyrenatcus Barrois, 1886 P- 161 Acaste spinosa Salter, 1864 P- 159 Homalonotus (Digonus) roemeri (De Köninck, 1876) Ρ 157 Acastella Reed, 1925 P- 159 Homalonotus ornatus Koch, 1883 Ρ 158 Acastella artesia (Richter & Richter, 1954) P- 159 Homalonotus roemeri De Köninck, 1876 Ρ 158 Acastella cf. jacquemonli Hollard, 1963 P- 159 Homalonotus vialal Gosselet, 1912 Ρ- 158 Acastella heberti (Gosselet, Jules, 1888) P- 159 Liobole Richter & Richter, 1949 Ρ 161 Acastella sp B P- 159 Liobole castroi (Barrois, C, 1879) Ρ- 161 Acastella tiro Richter & Richter, 1954 P- 159 Paracryphaeus Gandl, 1972 Ρ 160 Archegonus Burmeister, 1843 Ρ 161 Paracryphaeus? sp. Ρ 160 Archegonus (Phillibole) priscus Gandl, 1977? Ρ 160 Parahomalonotus Reed, 1918 Ρ 158 Asteropyge (Rhenops?) sp.m Richter, 1954 Ρ- 160 Parahomalonotus vialai (Gosselet, J., 1912) Ρ 158 Asteropyge (Rhenops?) sp.m? Richter, 1954 Ρ- 160 Phacops Emmrich, 1839 Ρ 160 Bollandia Reed, 1943 Ρ 161 Phacops bergicus Drevermann, 1902 Ρ 160 Bollandia torionis (Gandl, 1977) Ρ 161 Phacops (Omegops) Struve, 1976 Ρ- 160 Bronteus raphaeli Barrois 1886 Ρ 161 Phacops (Omegops) accipitrinus accipilrinus Calymene Brongniart, 1822 Ρ 157 (Phillips, 1841) Ρ 160 Calymene blumenbachi Brongniart, 1863 Ρ- 157 Phillipsia brongniarti Fischer, 1825 Ρ 161 Calymene (Calymene) sp. Ρ- 157 Phillipsia castroi Barrois, C, 1882 Ρ 161 Cryphaeus michelini, (Rouault, 1851) Ρ 160 Pseudocryphaeus Pillet, 1954 Ρ 160 Dalmanites gourdoni Barrois, 1884 Ρ- 159 Pseudocryphaeus sp. M, (Richter & Richter, 1954) Ρ 160 Dalmanites heberti Gosselet, 1888 Ρ 159 Thysanopeltis Hawle & Corda, 1847 Ρ- 161 Dalmanites sp. Gosselet, 1888 Ρ 159 Thysanopeltis raphaeli (Barrois, 1886) Ρ 161 Digomts Gurich, 1909 Ρ 157 IRIS - LILLIAD - Université Lille 1

15

16

17

18

19

20

21

22

23

24

25

26

27

28

29

30

31

32

33

34

35

36

37

38

39

40

41

42

43

44

45

46

47

48

49

50

51

52

53

54

55

56

57 Les Collections du Musée d'histoire Naturelle de Lille III. LES BIVALVES (types et figures) Collections of the Natural History Museum of Lille III. Types and figured Bivalvia par T. MALVESY (*), C. BABIN (**) et J. BARROIS(***) Résumé. Après la publication du catalogue de types & figurés (et cités) concernant les trilobites et celui sur les vertébrés paléozoïques (figurés ou non), le Musée d'histoire Naturelle de Lille propose l'inventaire des 249 mollusques bivalves types et figurés. Il comporte notamment 5 séries-types ("Ctenodonta" halli Barrais, 1882 ; Gosseletia devonica Barrois, 1882, emend. Follman, 1885, nov. g., nov. sp.; Inoceramus involutus Decocq, 1874, non figuré ; Inoceramus insulensis Decocq, 1874, non figuré; Inoceramus lezennensis Decocq, 1874, non figuré), 14 holotypes (Asiane macphersoni Barrois, 1882 ; Edmondia calderoni Barrois, 1882 \?Carbonarca cortazari Barrois, 1882 ; Posidonia buitrago (Barrais, 1882) ; Anthracomya prolifera Waterlot, 1934 f.puella Waterlot, 1934 ; Anthracomya prolifera Waterlot, 1934 f.juvenis Waterlot, 1934 ; Anthracomya prolifera Waterlot, 1934 f. valida Waterlot, 1934 ; Ctenodonta laurenti Leriche, 1912; Leptodomus morini Leriche, 1912 ; la variété de Palindonaia wateleti (Deshayes, 1860) var. stapulensis Dubois, 1921 ; Un'io dollfusi Leriche, 1901 ; Permophorus? virelyi (Barrais et ai, 1922) ; Thracia flandrica Dubois, 1919 ; Grammysia lerichei Babin, 1986), 14 syntypes, 5 lectotypes, 2 paralectotypes, 6 cotypes, 9 paratypes, 1 néotype, I topotype (****). Abstract After the publication of the listing of Types and Figured (and cited) trilobites and this about paleozoic vertebrates (figured or not), the Natural History Museum of Lille realizes the inventory of 249 Types and Figured Mollusco Bivalvia with 5 type-series ("Ctenodonta" halli Barrois, 1882 ; Gosseletia devonica Barrois, emend. Follman, 1885 nov. g., nov. sp.,- Inoceramus involutus Decocq, 1874, non figuré ; Inoceramus insulensis Decocq, 1874, non figuré; Inoceramus lezennensis Decocq. 1874, non figuré), 14 holotypes (Astarte macphersoni Barrois, 1882; Edmondia calderoni Barrois, 1882 ;?Carbonarca cortazari Barrois, 1882 ; Posidonia buitrago (Barrois, 1882) ; Anthracomya prolifera Waterlot, 1934 f. puella Waterlot, 1934 ; Anthracomya prolifera Waterlot f. juvenis Waterlot, 1934 ; Anthracomya prolifera Waterlot, 1934 f. valida Waterlot, 1934 ; Ctenodonta laurenti Leriche, 1912 ; Leptodomus morini Leriche, 1912 ; the variety o/"palindonaia wateleti (Deshayes, 1860) var. stapulensis Dubois ; Unio dollfusi Leriche, 1901 ; Permophorus? virelyi (Barrois et al., 1922) ; Thracia flandrica Dubois, 1919 ; Grammysia lerichei Babin, 1986), 14 syntypes, 5 lectotypes, 2 paralectotypes, 6 cotypes, 9 paratypes. I neotype, I topotype (****). 1. INTRODUCTION Le premier catalogue publié (**»**) portait sur les 74 trilobites types & figurés dont 6 paratypes, 3 lectotypes, 3 syntypes et 1 holotype ; le second (****»*) traitait des 1374 vertébrés paléozoïques (types & figurés ou non) dont 143 figurés, 4 holotypes, 2 lectotypes, 8 paratypes, 17 syntypes et 17 cités. Ce quatrième volet traite des 249 bivalves types, figurés ou cités dont : 5 séries-types [Palaeoneilo halli (Barrois, 1882); Gosseletia devonica Barrois, 1882, entend. Follman, 1885, nov. g., nov. sp. ; Inoceramus insulensis Decocq, 1874, non figuré ; Inoceramus involutus Decocq, 1874, non figuré ; Inoceramus lezennensis Decocq, 1874, non figuré]. (*) Muséum Cuvier, Musée du Château des Ducs de Wurtemberg, BP 95287,25205 Montbéliard cedex, (**) UFRdes Sciences de la Terre, Université Claude Bernard Lyon 1,27-43 bd du 11 novembre 1918, F VILLEURBANNE cedex (***) Musée d'histoire Naturelle, 19 me de Bruxelles, Lille. (****) remarque : tous les échantillons sont désignés sous le sigle MGL (Musée Géologie Lille), vient ensuite le numéro d'inventaire (ex : MGL 1079) d'un ensemble d'exemplaires recueillis au même point, suivi d'un numéro de chacun de ces échantillons et éventuellement de A et B (empreinte - contre empreinte). Exemple : MGL 1079(1-3). A la suite du numéro, la description est celle de la publication d'origine. (** **) Malvesy et al. (1999), Ann. Soc. Géol. du Nord. T.6 (2 e série), p (*** **) Blieck et al. (1999), Ann. Soc. Géol. du Nord. T.7 (2** série, p IRIS - LILLIAD - Université Lille 1

58 14 holotypes [Edmondia calderoni Barrais, 1882 ;?Carbonarca cortazari Barrois, 1882; Posidonia buitrago (Barrois, 1882); Anthracomya prolifera Waterlot, 1934 f. puella Waterlot, 1934 ; Anthracomya prolifera Waterlot, 1934 f. juvenis Waterlot, 1934 ; Anthracomya prolifera Waterlot, 1934 f. valida Waterlot, 1934 ; Ctenodonta laurenti Leriche, 1912; Leptodomus morini Leriche, 1912; la variété de Palindonaia wateleti (Deshayes, 1860) var. stapulensis Dubois, 1921 ; Unio dollfusi Leriche, 1901 ; Permophorus? virelyi (Barrois et al., 1922) ; Thracia flandrica Dubois,1919 ; Grammysia lerichei Babin, 1986 ; Astarte macphersoni Barrois, 1882]. 14 syntypes [2 Cucullella vaissierei Leriche, 1912; 3 Cucullella lievinensis Leriche, 1912 ; 2 Ctenodonta humenryi Barrois et al., 1920 ; 2 Ctenodonta lafonti nom. nov. Barrois et al., 1920; Aviculopecten simoni Leriche, 1912; 4 Grammysia massoni Barrois et al., 1920]. 5 lectotypes [Leptodomus morini Leriche, 1912 ; Nuculites vaissierei (Leriche, 1912) ; Ctenodonta pelvyi Leriche, 1912 ; Aviculopecten simoni Leriche, 1912; Goniophora atrebatensis Leriche, 1912]. 2 paraiectotypes [Ctenodonta pelvyi Leriche, 1912]. 8 cotypes [Anthracomya prolifera Waterlot, 1934 f. puella Waterlot, 1934 ; Anthracomya prolifera Waterlot, 1934 f. valida Waterlot, 1934; 2 Naiadites tarini Barrois, 1882; Parallelodon monreali (Barrois, 1882); Schizodus rubio Barrois, 1882]. 10 paratypes [2 Grammysia lerichei Babin, 1986 ; 2 Goniophora atrebatensis Leriche, 1912; 3 Unio dollfusi Leriche, 1901 ;3 Grammysia massoni Barrois et al, 1920]. I néotype [Grammysia massoni Barrois et ai, 1920], 1 topotype [Grammysia massoni Barrois et al., 1920]. Mis à part l'importante étude de Barrois (1882) sur les terrains paléozoïques de Galice et des Asturies (Espagne) et le travail de Waterlot (1934) sur le bassin minier Sarro-Lorrain, l'ensemble des échantillons provient du nord de la France et du sud de la Belgique ; ils ont été datés lors de leur publication du Siluro-Dévonien inférieur (Gosselet et al ; Barrois et al ; Waterlot 1966 ; Babin 1986) ; du Famennien supérieur (Dehée 1929) ; du Namuro-Westphalien (Pruvost 1913, 1919; Corsin 1932); du Crétacé supérieur (Decocq 1874; Barrois 1879) et du Paleocène-Eocène inférieur (Leriche 1901, 1905 ; Dubois 1920, 1921 ; Bonté et al. 1933). La systématique utilisée dans ce catalogue est celle de Michael R.W. Amler, II. CATALOGUE SYSTEMATIQUE Phylum MOLLUSCA Linné, 1758 Classe BIVALVIA Linné, 1758 (Bonnani, 1681) Infraclasse PROTOBRANCHIA(TA) Pelseneer, 1889 Sous-classe PALAEOTAXODONTA Korobkov, 1954(Newell, 1965) Ordre NUCULOIDA Dali, 1889 Age : Dévonien, Lochkovien inférieur (sauf MGL 4860 & 4861). Superfamille NUCULANOIDEA (Adams H & A, 1858) Allen & Sanders, 1973 Famille MA LLE TIIDA E A dam s H & A, 1858 Genre NUCULITES Conrad, 1841 Localité : fosse n 5 bis, concession de Liévin, groupe Lens- Liévin des HBNPC (*), Liévin (Pas-de-Calais, France). Nuculites gr. ellipticus (Maurer, 1866) MGL 1080 : moule interne d'une valve droite (syntype de Cucullella vaissierei Leriche, 1912/'«Gosselet et al. 1912, pl.vi, fig.5 ; Iectotype de A', vaissierei (Leriche, 1912) in Babin 1986, p. 146). Localité : profondeur à -186m. Horizon : Membre d'angres, Formation de Noulette. MGL 5045 : moule interne d'une valve gauche (syntype de Cucullella vaissierei Leriche, 1912 in Gosselet et al. 1912, pl.vi, fïg.6). Localité : profondeur à -140 m. Horizon : Membre de Méricourt, Formation de Noulette. Nuculites cf. lievinensis (Leriche, 1912) MGL 1079 (1-3) : trois coquilles dont deux moules internes (syntypes de Cucullella lievinensis Leriche, 1912 in Gosselet et al. 1912, pl.vi, fig.l, 2, 3; Babin 1986,p.l47). Localité : profondeur de -213 à -223m. Horizon : Membre d'angres, Formation de Noulette. Donateur : Compagnie des Mines de Liévin. Genre PALAEONE1LO Hail & Whitfield, 1869 Palaeoneilo humenryi (Barrois et ai, 1920) MGL 5049 (1-2) : valves gauches (syntypes de Ctenodonta humenryi Barrois et al., 1920 in Barrois et al. 1920, pl.xvi, fig. 15, 16; Babin 1986, p. 148). Localité : fosse n 4, -271 à -285m, concession de Drocourt, groupe d'hénin-liétard des HBNPC, Drocourt (Pas-de- Calais, France). Horizon : Membre de Méricourt, Formation de Noulette. Palaeoneilo halli (Barrens, 1882) MGL 4860 : échantillon bivalve (série-type de Ctenodonta halli Barrois, 1882 in Barrois 1882, pl.xvii, fig.3 a, b). Localité : Vallota (Asturies, Espagne). Horizon : Assise de la Leña. Age : Carbonifère, Namurien? (ex. Houiller inférieur). (*) HBNPC : Houillères du Bassin Nord-Pas-de-Calais. IRIS - LILLIAD - Université Lille 1

59 MGL 4861 : valve gauche (série-type de Ctenodonta halli Barrois, 1882 in Barrais 1882, pl.xvll, fig.3c). Localité : Pont de Demues (Asturies, Espagne). Horizon : Assise de la Leña. Age : Carbonifère, Namurien? (ex. Houiller inférieur). Palaeoneilo? pelvyi (Leriche, 1912) MGL 1078 (1-3) : moules internes de coquille bivalve et de valves droites (lectotype (1) et paraiectotypes (2 & 3) de Ctenodonta pelvyi Leriche, 1912 in Gosselet et al. 1912, pl.vl, fig.4, 7, 8 ; Babinl986, p.149). Localité : fosse n 5 bis, -218 à -225m, concession de Liévin, groupe Lens-Liévin des HBNPC, Liévin (Pas-de-Calais, France). Horizon : Membre d'angres, Formation de Noulette. Donateur : Compagnie-des Mines de Liévin. MGL 5050 : valve droite (syntype Ctenodonta lafonti nomen nov. Barrois et ai, 1920 in Barrois et al. 1920, pl.xvi, fig.6, 7;Babin 1986, p. 149). Localité : fosse n 4, -271 à -280m, concession Drocourt, groupe d'henin-liétard des HBNPC, Drocourt (Pas-de- Calais, France). Horizon : Membre de Méricourt, Formation de Noulette. MGL 5057 : valve gauche (syntype Ctenodonta lafonti nomen nov. Barrois et ai, 1920 in Barrois et ai 1920, pl.xvi, fig.5 ; Babin 1986, p. 149). Localité : fosse n 7, concession de I'Escarpelle, groupe de Douai des HBNPC, L'Escarpelle (Pas-de-Calais, France). Horizon : Membre de Méricourt, Formation de Noulette. Palaeoneilo? edmondiiformis (McCoy, 1854) MGL 5055 (1-2) : valves droites (Ctenodonta edmondiiformis McCoy, 1854 in Barrois et al. 1920, pl.xvi, fig.8,9). Localité : fosse n 4, -285 à -292m, concession Drocourt, groupe d'henin-liétard des HBNPC, Drocourt (Pas-de- Calais, France). Horizon : Membre de Drocourt, Formation de Noulette. Famille NUCULANIDAE (Adams H & A, 1858) Allen & Sanders, 1973 Genre NUCULANA Link, 1807 Nuculana securiformis (Goldfuss, 1834) MGL 5051 (1) : valve gauche (Barrois et al. 1920, pl.xvi, flg.12). Localité : fosse n 4 à -292m, concession Drocourt, groupe d'henin-liétard des HBNPC, Drocourt (Pas-de-Calais, France). Horizon : Membre de Drocourt, Formation de Noulette. Genre PHESTIA Chernyshev, 1951 Phestia lamenti (Leriche, 1912) MGL 1077 : valve gauche (holotype de Ctenodonta laurenti Leriche, 1912 in Gosselet et al. 1912, pl. VI, fïg.9). Localité : fosse n 6, à -294m30, concession de Liévin, groupe Lens-Liévin des HBNPC, Liévin (Pas-de-Calais, France). Horizon : Psammites vertes de Liévin, Formation de Liévin, Groupe de Liévin. Phestia anglica (d'orbigny in McCoy, 1854) Localité : fosse n 4, concession Drocourt, groupe d'henin- Liétard des HBNPC, Drocourt (Pas-de-Calais, France). MGL 5053 (1) : moule interne d'une coquille (Nucula anglica d'orbigny in McCoy, 1854 in Barrois et al. 1920, pl.xvi, fig. 13). Localité : profondeur de -271 à -280m. Horizon : Membre de Méricourt, Formation de Noulette. MGL 5054 (1) : valve gauche (Nucula anglica d'orbigny in McCoy, 1854 in Barrois et al. 1920, pl.xvi, fig.14). Localité : profondeur de -292 à -304m. Horizon : Membre de Drocourt, Formation de Noulette. Infraclasse AUTOBRANCHIA(TA) Grobben, 1894 Sous-classe PTERIOMORPHIA Beurlen, 1944 Superordre EUPTERIOMORPH1A Boss, 1982 Ordre PTERIOIDA Newell, 1965 Sous-ordre PTERI1NA Newell, 1965 Super-Famille PTERIOIDEA Gray (1820), 1847 Famille PTERINEIDAE Miller, 1877 Age : Dévonien, Lochkovien inférieur, Genre ACTINOPTERIA Hall, 1884 Actinopteria triculta (Fuchs, 1919) Pterinea retroflexa (Wahlenberg, 1827) in Gosselet et al (sauf MGL 1057 et 1062). Localité : concession de Liévin, groupe Lens-Liévin des HBNPC. Liévin (Pas-de-Calais, France) pour MGL 1054 à 1057, 1060, 4155,4575, Angres, (Pas-de-Calais, France) pour MGL 1059, 1061,1062, 5040, Horizon : Membre de Méricourt (sauf MGL 1057 et 4155), Formation de Noulette. Donateur : Compagnie des Mines de Liévin (MGL 1056, 1060,4155,5046). MGL 1057 (1-6) : Babin 1986, p Localité : fosse n 5, -165 à -213m. Horizon : Membre d'angres. MGL 1055 (1) : valve droite (pl.vii, fig. 15). MGL 1056 (1-5) : valves droites, pl.vii, fîg.1-5 ; Babin 1986 pl.22, fig.2, 3). Localité : fosse n 5 bis, -135m. IRIS - LILLIAD - Université Lille 1

60 IMGL 1060 (1-3) : valves gauches (pl.vii, fig ; Babin 1986, p. 152). Localité : fosse n 5, -139 à -141m. MGL4155 (1-2) : valves droites (pl.vii, fig.7 et 12 ; Babin 1986, p. 152). Localité : fosse n 5 bis à -146 à -147m. Horizon : Membre de Drocourt. MGL 4575 : valve gauche (pl.vii, fîg.20 ; Babin 1986, p. 152). Localité : fosse n 5 bis, à -153m. MGL 5046 : Plaque couverte de tentaculites et de bivalves (pl.v; Babin 1986, p. 152). Localité : fosse n 5 bis, à -138 m. MGL 1054 : valve droite (pl.vii, fig. 16? ; Babin 1986, p. 152). Donateur : M. Simon. Note : le rapprochement avec la figuration n'est pas certain. MGL 1059(1) : valve droite (pl.vii, fig.9 ; Babin, 1986, pl.22, fig ). Localité : fosse n 6, -400 à -404m. Horizon : Membre d'angres, Formation de Noulette. MGL 1061 (1-5) : valves droites [pl.vii, fig.6(l), 8(2), 10(5), 11(3), 14(4) ; Babin 1986, pl.22, fig.7(5), pl.23, fig.6(3)]. MGL 1062 (1) : spécimen bivalve (Babin 1986, pl.23, fig.2, 3). MGL 5040 : valve gauche (pl.vii, fig.21 ; Babin 1986, p. 152). MGL 5041 : moule interne d'une coquille bivalve (p.43, figtext.5 ; Babin 1986, p. 152). Localité : fosse n 6, -370 à -389m (MGL 1061), -379 à - 380m (MGL 5041). Horizon : Membre de Drocourt, Formation de Noulette. MGL 4910 (1) : valve gauche (Posidonomya cf. becheri Bronn, 1828 in Barrois 1882, pl.xvi, fig. 10). Localité : Santo Firme (Asturies, Espagne). Horizon : Assise de la Sama. Age : Carbonifère, Westphalien? (ex Houiller moyen). Note : Posidonia becheri étant espèce-type, Barrois a dû commettre une erreur en l'affectant au genre Posidonomya. Posidonia buitrago (Barrois, 1882) MGL 4865 : valve gauche (holotype de Lima buitrago Barrois, 1882 in Barrois 1882, pl.xvi, fig. 11). Localité : Sebarga (Asturies, Espagne). Horizon : Assise de la Leña. Age : Carbonifère, Namurien? (ex Houiller inférieur). Super-famille AMBONYCHIOIDEA Miller, 1877 Famille NOCERAM/DAE (Giebel, 1852) Zittel, 1882 Horizon : niveau à Micraster cortestudinarium Gosselet). Age : Crétacé, Turonien. Donateur : Decocq. Genre NOCERAMUS Sowerby, 1814 Inoceramus involutus Decocq, 1874 (sensu MGL 4490 & MGL 4491: série-types? in Decocq 1874, p.82. Localité : Lezennes-lez-Lille (Nord, France). inoceramus lezennensis Decocq, 1874 Actinopteria MGL 1065 : valve gauche (Pterinea sowerbyi (McCoy, 1839) mgosseletefa/. 1912, pl.vii, fig.22 ; Babin 1986, p. 154). Localité : fosse n 5 bis, à -202m, concession de Liévin, groupe Lens-Liévin des HBNPC, Liévin (Pas-de-Calais, France). Horizon : Membre d'angres, Formation de Noulette. sp.?? Famille POSIDON1IDAE Frech, 1909 Genre POSIDONIA Brown, 1828 Posidonia minor (Brown, 1841 ) MGL 6040 (1-3) : Posidoniella minor Brown, 1841 in Corsin 1932, pl.xxxv, fig.4,4a, 5, 5a. Localité : sondage d'onnaing (1904), concession de Marly, groupe de Valenciennes des HBNPC, Onnaing (Nord, France). Horizon : Assise de Bruille. Age : Carbonifère, Namurien A p.p. Donateur : l'abbé Carpentier. MGL 4538 (1-4) : série-types? in Decocq 1874, p.83 ; Barrois 1879, pl.v, fig.l, 2(3). Localité : Lezennes-lez-Lille (Nord, France). Donateur : Decocq (ou Godefrin). inoceramus mantelli (De Mercey, ) MGL ) : Decocq 1874, p.83 ; Barrois 1879, pl.iv (1-2). MGL 4494 & MGL 4495 (A-B) : Inoceramus latus (Mantell) in Decocq 1874, p.83 ; Barrois 1879, p.454. MGL 4496, MGL 4497 & MGL 4498 : Decocq 1874, p.83. Localité : Lezennes-lez-Lille (Nord, France). Inoceramus insulensis Decocq, 1874 MGL 4494 & MGL 4495 (A-B) : série-types? in Decocq 1874, p.84. Localité : Emmerin (Nord, France). Donateur : Vitrant, 26 juillet Genre SPHENOCERAMUS Böhm, 1915 Posidonia cf. becheri (Bronn, 1828) Espèce-type Sphenoceramus digitatus (Sowerby, 1829) IRIS - LILLIAD - Université Lille 1

61 MGL 4492 & MGL 4493 : Inoceramus digitatus Sowerby, 1829 in Decocq 1874, p. 83. Localité : Moulle, près de Saint Omer (Pas-de-Calais, France). Famille MYAL1NIDAE Frech, 1891 Genre MY A LIN A de Koninck, 1842 Localité : Mosquitera (Asturies, Espagne). Horizon : Assise de Sama. Age : Carbonifère, Westphalien? (ex. Houiller moyen). Myalina carinata (Sowerby, ) MGL 4859 : valve gauche (Barrois 1882, pl.xvi, fig. 12 a, b). Myalina triangularis Sowerby MGL 4980 (1-2) : valve droite (1 ) et gauche (2) [Barrois 1882, pl.xvi, fig. 14 a(l), b(2)]. Note : l'échantillon 2 est en partie détruit. Genre A NTHRA CON A VTA Pruvost, 1930 Anthraconauta minima (Ludwig, ) Anthracomya minima Ludwig, in Pruvost 1913 et in Pruvost MGL 6001 ; valve droite (Pruvost 1913, pl.vih fig. 17). Localité : fosse Ledoux, toit de la veine cinq-paumes, concession d'anzin, groupe de Valenciennes des HBNPC, Condé sur Escaut (Nord, France). Horizon : Faisceau de Modeste, Assise de Vicoigne. Age : Carbonifère, Westphalien A. MGL 6002 : valve gauche écrasée (Pruvost 1913, pl.vili fig. 19 ; Pruvost 1919, pl.xxvi, fig.3 ; Corsin 1932, pi. XXXVIII, fig.14). Localité : fosse Notre-Dame, toit de la veine n 28, étage 341, concession d'aniche, groupe de Douai des HBNPC, Sin le Noble (Nord, France). Horizon : Faisceau d'olympe, Assise de Flines (part. sup.). Age : Carbonifère, Westphalien A. MGL 6003 : valve gauche non écrasée (Pruvost 1913, pl.viii fig.18 ; Pruvost 1919, pl.xxvi, fig.2 ; Corsin 1932, pl. XXXVIII, fig.15). Localité : fosse Dechy, toit de la veine Ste Barbe, concession d'aniche, groupe de Douai des HBNPC, Dechy (Nord, France). Horizon : Faisceau de Pouilleuse (ex Cuvinot), Assise d'anzin. Age : Carbonifère, Westphalien B. MGL 4207 (1-2) : valves gauche et droite. Donateur : Coll. G. Waché. MGL 6005 : un schiste bitumineux couvert à.'a. phillipsii. Anthracomya phillipsii Williamson, 1836 in Pruvost 1913, pl.8, fig.20(l), 21(2) (4207), pl. 9, fig.l 1 (6005). Localité : terril de Gosnay, toit de la veine St-Louis, concession de Bruay, groupe Auchel-Bruay des HBNPC, Bruay sur Escaut (Nord, France). Horizon : Faisceau de Du Souich, Assise de Bruay. Age : Carbonifère, Westphalien D. MGL 6024 (1-3) : valves gauches. MGL 6025 : individu bivalve écrasé. A. phillipsii Williamson, 1836 in Pruvost 1919, pl.xxvi, fig.4, 5 (6024), fig.6 (6025) ; Corsin 1932, pl.xxxix, fig.15, 16(6024), fig. 14 (6025). Localité : toit de la passée sous Marthe, fosse n 9, concession de Courrières, groupe d'hénin-liétard des HBNPC, Fouquière les Lens (Pas-de-Calais, France). Horizon : Faisceau d'edouard, Assise de Bruay. Age : Carbonifère, Westphalien D. Genre ANTHRACONAIA Trueman & Weir, 1946 Anthraconaia modiolaris (Sowerby, 1840) MGL 4012 (1-3) : coquilles (Anthracomya modiolaris Sowerby, 1840 in Pruvost 1913, pl.viii, fig.9, 10, 11 ; in Pruvost 1919, pl.xxv, fig. 19, 21). Localité : fosse Déjardin, étage 235, toit de la veine Poissonnière, concession d'aniche, groupe de Douai des HBNPC, Aniche (Nord, France). Horizon : Faisceau de Meunière, Assise d'anzin. Age : Carbonifère, Westphalien B. MGL 6004 : forme à bord antérieur moins fuyant (A. modiolaris Sowerby, 1840 in Pruvost 1913, pl.8, fig. 12 ; in Pruvost 1919, pl.xxv, fig.20 ; in Corsin 1932, pl. XXXVIII, fig. 12). Localité : fosse Thiers, niveau imprécis dans la bowette sud 600, concession d'anzin, groupe de Valenciennes des HBNPC, Thiers (Nord, France). Horizon : Assises d'anzin ou de Vicoigne. Age : Carbonifère, Westphalien A ou B. Anthraconaia prolifera (Waterlot, 1934) Localité : siège de Göttelborn, B.I.X., Nördl. Hauptquerschi. II. T. S. à 810m. au sud de la veine Wahlschied et 535m. au nord du conglomérat de Holz, Bassin Houiller de Sarre- Lorraine, Göttelborn (Sarre-Lorraine française en 1934 et actuellement en Allemagne) (sauf MGL 5095). Horizon : Assise de Sarrelouis, Zone de Göttelborn. Age : Carbonifère, Stephanien A. Anthraconaia prolifera (Waterlot, 1934) f.puella (Waterlot, 1934) Anthraconautaphillipsii (Williamson, 1836) Espèce-type Anthracomya prolifera Waterlot, 1934 f.puella 1934 in Waterlot 1934, pl.l. Waterlot, IRIS - LILLIAD - Université Lille 1

62 MGL 5095 : feuillet de schiste rouge, couvert de coquilles appartenant à différents stades de jeunesse de la forme (fig.4). Localité : sondage de Differten à -138m, Bassin Houiller de Sarre-Lorraine, Differten (Sarre-Lorraine française en 1934 et actuellement en Allemagne). MGL 5096 (1) : coquille ouverte (cotype, fig. 1, 1 a). MGL 5096 (2) : coquille ouverte (holotype, fig.2). Anthraconaia proliféra (Waterlot, 1934) f.juvenis (Waterlot, 1934) MGL 5096 (3) : individu à valves étalées, parallèles au bord cardinal (holotype de A. proliféra Waterlot, 1934 f.juvenis Waterlot, 1934 in Waterlot 1934, pl.l, fig 6, 6a). Anthraconaia proliféra (Waterlot, 1934) f. valida (Waterlot, 1934) A. proliféra Waterlot, 1934 f. valida Waterlot, 1934 in Waterlot 1934, pl.l. MGL 5096 (4) : Individu bivalve (holotype, fig.9). MGL 5096 (5) : Coquille bivalve, allongement parallèle au bord cardinal (cotype, fig.8). Anthraconaia proliféra (Waterlot, 1934) MGL 5097 (1-2) : Feuillet de schiste rouge couvert de coquilles appartenant à différents stades de croissance (formes puella, juvenis et valida ; Cuilielmites Geinitz, 1858 ou terriers fossiles de VAnthraconaia). [A. proliféra Waterlot, 1934 in Waterlot 1934, pl.iv, fig. 1(1), pl.iii, fig.2(2)]. Anthraconaia pulchra (Hind, 1895) MGL 6006 : forme conforme au type de Burnwood Ironstone (North Stoffordshire). (Anthracomya pulchra Hind, 1895 in Pruvost 1913, pl.viii, fig.13 ; A. pulchra Hind, 1895 in Pruvost 1919, pl.xxv, fig.22). Localité : fosse St-Louis, toit de la passée à -187 m. au toit de la veine n 30, bow. 390, concession d'anzin, groupe de Valenciennes des HBNPC, Anzin (Nord, France). Horizon : Faisceau d'olympe, Assise de Flines (partie sup.). Age : Carbonifère, Westphalien A. MGL 6007 : valve droite un peu déformée (A. pulchra Hind, 1895 in Pruvost 1913, pl.viii, fig. 14). Localité : fosse Dechy, toit de la veine Sainte-Barbe, concession d'aniche, groupe de Douai des HBNPC, Dechy (Nord, France). Horizon : Faisceau de Pouilleuse (ex Cuvinot), Assise d'anzin. Age : Carbonifère, Westphalien B. Anthraconaia williamsoni (Brown, 1849) MGL 6026 : valve gauche, d'un individu jeune (Anthracomya williamsoni, Brown, 1849 in Pruvost 1913, pl.viii, fig.16). Localité : fosse n l, toit de la veine Arago, à -534 m, montage 2, concession de Liévin, groupe Lens-Liévin des HBNPC, Liévin (Pas-de-Calais, France). Horizon : Faisceau de Du Souich, Assise de Bruay. Age : Carbonifère, Westphalien D. MGL 6027(1) : coquille bivalve (A. williamsoni, Brown, 1849 in Pruvost 1919, pl.xxv, fig.23, 23a). Localité : fosse Roeulx, toit de la veine Petit-Edouard, concession d'anzin, groupe de Valenciennes des HBNPC, Lourches (Nord, France). Horizon : Faisceau de Modeste, Assise de Vicoigne. Age : Carbonifère, Westphalien A. Genre NAIADITES Dawson, 1860 Naiadites cannata Sowerby, 1840 MGL 6015 (1-2) : deux individus bivalves [(Pruvost 1913, pl.ix, fig.6, 6a (2), 7(1) ; Pruvost 1919, pl.xxvi, fig.9, 9a (2) ; Corsin 1932, pl.xxxviii, fig.20, 20a (2)]. Localité : toit de la veine n 6, concession de l'escarpelle, groupe de Douai des HBNPC, Dorignies (Nord, France). Horizon : Faisceau de Pouilleuse (ex Cuvinot), Assise d'anzin. Age : Carbonifère, Westphalien B. MGL 6016 : coquille déformée (Pruvost 1913, pl.ix, fig.4, 4a). Localité : toit de la veine du Nord, fosse n 4, concession de Vicoigne, groupe de Valenciennes des HBNPC, Vicoigne (Nord, France). Horizon : Faisceau de Modeste, Assise de Vicoigne. Age : Carbonifère, Westphalien A. MGL 6017 (A) : Pruvost 1913, pl.ix, fig.8. Localité : toit de la passée à 20m, fosse n 6, bow. 602, concession de Lens, groupe Lens-Liévin des HBNPC, Auchyles-Mines (Pas-de-Calais, France). Horizon : Faisceau de Modeste, Assise de Vicoigne. Age : Carbonifère, Westphalien A. Naiadites modiolaris Sowerby, 1840 Horizon : Faisceau de Meunière, Assise d'anzin. Age : Carbonifère, Westphalien B. Localité : concession d'aniche, groupe de Douai des HBNPC. MGL 6018 : coquille (Pruvost 1913, pl.ix, fig. I, la;pruvost 1919, pl.xxvi, fig.7, 7a). Localité : étage 414, fosse St René, à m, recoupage sud de la nouvelle veine, Guesnain (Nord, France). MGL 6019 : coquille plus trapue (Pruvost 1913, pl.ix, fig.2 ; Pruvost 1919 pl.xxvi, fig.8). Localité : fosse Déjardin, étage 235, toit de la veine Poissonnière à eau douce, Waziers (Nord, France). MGL 6020 (A) : valve gauche écrasée, portant des Spirorbes fixés (Pruvost 1913, pl.ix, fig.3). IRIS - LILLIAD - Université Lille 1

63 Localité : fosse Notre-Dame, toit de la veine Wavrechain, Sin le Noble (Nord, France). Naiadites quadrata Sowerby, 1840 Age : Carbonifère, Westphalien B. MGL 6021 (A) : empreinte d'une valve droite écrasée (Pruvost 1913, pl.ix, fig.9). Localité : fosse Déjardin, toit de la veine des Boers, concession d'aniche, groupe de Douai des HBNPC, Waziers (Nord, France). Horizon : Faisceau de Meunière, Assise d'anzin. MGL 4209 : empreinte d'une valve droite également aplatie dans le schiste (Pruvost 1913, pl.ix, fig. 10 ; Pruvost 1919, pl.xxvi,fig.ll). Localité : fosse n 10, bow à -800m, concession de Lens, groupe Lens-Liévin des HBNPC, Lens (Pas-de-Calais, France). Horizon : Faisceau de Pouilleuse (ex Cuvinot), Assise d'anzin. Naiadites tarini Barrois, 1882 MGL 4979 (1-2) : échantillon bivalve (1) et valve droite (2) [cotypes, Barrois 1882, pl.xvii, fig. 14 a(l), b(2)]. Localité : Santa Anna (Asturies, Espagne), Horizon : Assise de Sama. Age : Carbonifère, Wesphalien? (ex Houiller moyen). Note : l'échantillon 2 est manquant. Famille AMBONYCHIIDAE Miller, 1877 Genre GOSSELETIA Barrois, 1882 Gosseletia devonica Barrois, 1882, emend. Follman, 1885 nov. g., nov. sp. Localité : Candas, région d'oviedo (Asturies, Espagne). Horizon : Grès à Gosseletia. Age : Dévonien inférieur, Givétien. MGL 4848 (1-2) : série-type in Barrois 1882, pl.xil, fig.l a,b, c (1) ; Cox et al. 1969, p.287, fig.c25,4b. MGL4849 (1-6) : série-type in Barrois 1882, pl.xil, fig.l e(l), f, d (2) ; Cox et al. 1969, p.287, fig.c25,4a(l). Ordre PECTINOIDA Newell & Boyd, 1995 Super-Famille PTERINOPECTINOIDEA Newell, 1938 Famille PTERINOPECTINIDAE Newell, 1938 Genre PTERINOPECTEN Hall, 1883 Pterinopecten radiatus (Phillips, 1836) MGL 4622 : valve gauche (Dehée 1929, p. 17). Localité : Etroeungt (Nord, France). Horizon : Assise d'etroeungt. Age : Dévonien, Famennien supérieur. MGL 4608 (1-5) : Dehée 1929, p. 17. Localité : Carrière de la Marlière au Noir, Beaufort (Nord, France). Horizon : Niveau à Productifs niger (sensu Gosselet). Age : Carbonifère, Dinantien. Donateur : Dombret-Colnion. Super-familleAVICULOPECTINOIDEA Meek& Hayden, 1864 (Waller, 1978) FamilleAV1CULOPECTINIDAEMeek & Hayden, 1864 Sous-familleAVICULOPECTININAEMeek & Hayden, 1864 Genre A VICULOPECTEN McCoy, 1851 Aviculopecten simoni Leriche, 1912 MGL 1068 (1-2) : valves gauches [Gosselet et al. 1912, pl.8, fig.6 (2 : lectotype), 7 (1 : syntype) ; Babin 1986, pl.24, fig. 1(2)]. Localité : fosse n 6, de -457 à -459m, concession de Liévin, groupe Lens-Liévin des HBNPC, Angres (Pas-de-Calais, France). Horizon : Formation de Liévin (ex. schistes et psammites de Liévin). Age : Dévonien inférieur, Lochkovien. Donateur : Compagnie des Mines de Liévin. Aviculopecten stellaris Phillips, 1836 MGL 6036 : Corsin 1932, pl.xxxvii, fig. 12, 12a. Localité : passée au mur de Louis-Joseph, niveau marin de Rimbert, fosse Cuvinot, bow. Nord, à -250m, concession d'anzin, groupe de Valenciennes des HBNPC, Vicq (Nord, France). Horizon : entre les Assises d'anzin et Bruay. Age : Carbonifère, limite Westphalien B-C. Aviculopecten cf. scalaris Sowerby, MGL 4909 (1) : valve gauche (Barrois 1882, pl.xvi, fig.l3). Localité : Santo Firme (Asturies, Espagne). Horizon : Assise de la Sama. Age : Carbonifère, Westphalien? (ex Houiller moyen). Aviculopecten subconoideus Etheridge, 1876 MGL 6037 : Corsin 1932, pl.xxxvii, fig.l7. Localité : niveau marin de Rimbert, fosse n 1, à -310m, concession de l'escarpelle, groupe de Douai des HBNPC, Dorignies (Nord, France). Horizon : entre les Assises d'anzin et Bruay. Age.: Carbonifère, limite Westphalien B-C. Aviculopecten cf. verbecki Fleming, 1828 MGL 6038 : Corsin 1932, pl.xxxvii, fig.13, 13a. IRIS - LILLIAD - Université Lille 1

64 Localité : passée au mur de Louis Joseph, niveau marin de Rimbert, fosse Cuvinot, bow. Nord, à -250m, concession d'anzin, groupe de Valenciennes des HBNPC, Vicq (Nord, France). Horizon : entre les Assises d'anzin et Bruay. Age : Carbonifère, limite Westphalien B-C. Genre LEPTOCHONDRIA Bittner, 1891 Leptochondria? dissimilis (Fleming, 1842) MGL 4863 : valve gauche {Pectén dissimilis Fleming, 1842 in Barrois 1882, pl.xvi, fig. 15). Localité : Pont de Demues (Asturies, Espagne). Horizon : Assise de la Leña. Age : Carbonifère, Namurien? (ex Houiller inférieur). Super-Famille PECTINO/DEA Wilkes, 1810 Famille PECTINIDAE Wilkes, 1810 Genre PSEUDAMUSSIUM Môrch, 1853 "Psendamussium"fibrillosum Salter, 1864 MGL 6022 (3-4) : Pseudamussium fibrillosum Salter, 1864 in Corsin 1932,pl.XXXVII, fig.15, 16. Localité : passée au mur de Louis Joseph, niveau marin de Rimbert, fosse Cuvinot, bow. Nord, à -250m, concession d'anzin, groupe de Valenciennes des HBNPC, Vicq (Nord, France). Horizon : entre les Assises d'anzin et de Bruay. Age : Carbonifère, limite Westphalien B-C. Ordre OSTREOIDA Férussac, 1822 Super-Famille OSTREOIDEA Wilkes, 1810 Famille GRYPHAEIDAE Vyalov, 1936 Sous-famille GRYPHAEINAE Vyalov, 1936 Genre LIOSTREA Douvillé, 1904 Sous-genre SINUSTREA Vyalov, 1936 Liostrea (Sinustrea) heteroclita (Defrance in Deshayes, 1832) MGL 4293 : Ostrea heteroclita Defrance in Deshayes, 1832 in Leriche 1905, pl.i, fig.l, la, lb. Localité : environs de Noyon (Oise, France). Horizon : Marnes de Marquéglise. Age : Paléocène, Thanétien (faciès Landenien). Donateur : Jules Gosselet. MGL 4501 (1-3) : Ostrea eversa Melleville, 1843 in Bonté & Reiller 1933, p Localité.* Porte de Gand, Lille (Nord, France). Horizon : niveau à Árctica morrisi, A. planata, Pholadomya konincki {sensu Gosselet). Age : Paléocène, Thanétien (facies Landenien). Donateur : Bonté & Reiller Super-ordre PRIONODONTA McNeil, 1937 Ordre ARCOIDA Stoliczka, 1871 Super-Famille ARCOIDEA Lamarck, 1809 Famille ARCIDAE Lamarck, 1809 Sous-famille ARCINAE Lamarck, 1809 Genre ARCA Linné, 1758 Arca sp. MGL 4852 : Barrois 1882, pl.xii, fig.2 a, b. Localité : Candas, région d'oviedo, Asturies, Espagne. Horizon : Grès à Gosseletia. Age : Dévonien moyen, Givétien. Famille PARALLELODONTIDAE Dali, 1898 Sous-famille PARALLELODONTINAE Dali, 1898 Genre CARBONARCA Meek & Worthen, 1870 Carbonarca? cortazari Barrois, 1882 MGL 4864 : valve gauche (holotype de Carbonarca cortazari Barrois, 1882 in Barrois 1882, pi.xvii, fig.l a, b). Localité : Sebarga (Asturies, Espagne). Horizon : Assise de la Leña. Age : Carbonifère, Namurien? (ex Houiller inférieur). Genre PARALLELODON Meek & Worthen, 1866 Parallelodon monreali (Barrois, 1882) MGL 4982 (1-2) : valves gauche et droite (cotypes de Macrodon monreali Barrois, 1882 in Barrois 1882, pl.xvii, fig.2 a, b). Localité : Mosquitera (Asturies, Espagne). Horizon : Assise de Sama. Age : Carbonifère, Wesphalien? (ex. Houiller moyen). Note : les échantillons sont en partie détruits ou fragmentés. Sous-classe HETEROCONCHIA Hertwig, 1895 Sous-famille PYCNODONTEINAE Stenzel, 1959 Super-ordre PALAEOHETERODONTA Newell, 1965 Ordre MODIOMORPHOIDA Newell, 1969 Tribu GRYPHAEOSTREINl Stenzel, 1971 Super-Famille MODIOMORPHOIDEA Miller, 1877 Genre GR YPHA EOSTREA Conrad, 1865 Gryphaeostrea eversa (Melleville, 1843) Espèce-type Famille MODIOMORPHIDAE Miller, 1877 Genre MODIOLOPSIS Hall, 1847 Age : Dévonien inférieur, Lochkovien inférieur. IRIS - LILLIAD - Université Lille 1

65 Modiolopsis nilssoni (Hisinger, 1837) MGL 1074 : valve droite d'un individu de grande taille (Gosselet et al. 1912, pl.vi, fig. 11 ). Localité : fosse n 6, de -350 à -362m, concession de Liévin, groupe Lens-Liévin des HBNPC, Angres (Pas-de-Calais, France). Horizon : Membre de Méricourt, Formation de Noulette. Modiolopsis complanata Sowerby, 1839 MGL 1076 : coquille bivalve, vue du côté dorsal (Modiolopsis nilssoni (Hisinger, 1837) in Gosselet et al. 1912, pl.vi, fig. 10; Barrois et al. 1920, p. 133). Localité : fosse n 6, concession de Liévin, groupe Lens- Liévin des HBNPC, Angres (Pas-de-Calais, France). Horizon : Membre de Méricourt, Formation de Noulette. MGL 5048 (1) : valve droite (Barrois et al. 1920, pl.xvi, fig. 11). Localité : fosse n 7, concession de l'escarpelle, groupe de Douai des HBNPC, L'Escarpelle (Pas-de-Calais, France). Horizon : Membre de Méricourt, Formation de Noulette. MGL 4282 (2) : Waterlot 1966, pl.iii, fig. 4. Localité : fosse n 7 et n 7 bis, concession de Liévin, groupe Lens-Liévin des HBNPC, Liévin (Pas-de-Calais, France). Horizon : Formation de Liévin, Groupe de Liévin, ex- Psammites de Liévin. Age : Downtonien. Modiolopsis cf. gradata (Salter, 1848) MGL 1075 : Gosselet et al. 1912, pl.vi, fig. 12. Localité : fosse n 5 à -217m, concession de Liévin, groupe Lens-Liévin des HBNPC, Liévin (Pas-de-Calais, France). Horizon : Calcaire d'angres, Formation de Noulette. Genre GONIOPHORA Phillips, 1848 Goniophora atrebatensis Leriche, 1912 Localité : concession de Liévin, groupe Lens-Liévin des HBNPC, Liévin (Pas-de-Calais, France). MGL 1069 (1-2) : moules internes de valves gauches [Gosselet et al. 1912, pl.6, fig. 14( 1 ) paratype, 16(2) lectotype ; Babin 1986, pl. 23, fig. 16 (2)]. Localité : fosse n 5, de -131 à -135m. Horizon : Membre de Méricourt, Formation de Noulette. Age : Dévonien inférieur, Lochkovien inférieur. MGL 1070 : valve droite, montrant l'ornementation (Gosselet et al. 1912, pl.6, fig. 15 paratype ; Babin 1986, p. 156). Localité : fosse n 5 bis à -221m. Horizon : Calcaire d'angres, Formation de Noulette. Age : Siluro-Dévonien, Pridoli-Lochkovien inférieur. Sous-Famille PERMOPHORINAE Van de Poel, 1959 Genre PERMOPHORUS? Chavan, 1954 Permophorus? virelyi (Barrois et al., 1922) MGL 5056 (1) : valve gauche (holotype de Pleurophorus virelyi Barrois et al, 1920 in Barrois et al. 1920, pl.xvi, fig. 10). Localité : fosse n 4 à -229m., concession Drocourt, groupe Hénin-Liétard des HBNPC, Drocourt (Pas-de-Calais, France). Horizon : Formation de Pernes (ex "Grès et Schistes bigarrés de Pernes"). Age : Dévonien inférieur, Lochkovien supérieur. Ordre ACTINODONTOIDA Douvillé, 1912 Super-Famille CYCLOCONCHOIDEA Ulrich, 1884 Famille LYRODESMATIDAE Ulrich, 1894 Localité : La Bouëxière, localité-type (Ille-et-Vilaine, France). Horizon : Grès de La Bouëxière. Age : Ordovicien supérieur. Donateur : Coll. Lebesconte. Note : Ces échantillons devraient réintégrer bientôt les Coll. du Musée d'histoire de Nantes qui possède une importante coll. Lebesconte Genre LYRODESMA Conrad, 1841 Lyrodesma securis Tromelin & Lebesconte, 1875 MGL 4914 (1-4) : moulage révultex in Babin 1987, pl. 13, f.g.7(l). Note : anciens numéros d'inventaires : LPB 9095[MGL 4914 (1)] Genre PSEUDARCA Tromelin & Lebesconte, 1875 Pseudarca typa Tromelin & Lebesconte, 1875 Espèce-type MGL 4913 (1-9) : moules internes de valves gauches (2,3, 7), de valves droites (4, 5, 6) et d'individu bivalve (1) ; moulage révultex de valve droite (8) (Babin 1987, pl. 12, fig. 1 a, b( 1 ), 4(3), 6(6), 7(5), 8(7), 11(2), pl.13, fig.4(8), 5(4). Note : anciens numéros d'inventaires : USTLP LBO 1 [MGL 4913 (1)], 6(3), 9(6), 8(5), 10(7), 2(2), 7(4), LPB 9093(8). Ordre TRIGONIOIDA Dali, 1889 Super-Famille TRIGONIOIDEA Lamarck, 1819 Famille MYOP HOR IIDA E Bronn ( 1847), 1849 Superfamille KALENTEROIDEA Marwick, 1953 Famille PERMOPHORIDAE Van de Poel, 1959 Genre LEPTODOMUS McCoy in Griffith, 1844 Leptodomus morini Leriche, 1912 IRIS - LILLIAD - Université Lille 1

66 MGL 1067 : valve gauche (holotype de Gosselet et al. 1912, pl.6, fig. 13 ; lectotype de Babin 1986, pl.24, fig.2). Localité : fosse n 6, de -282 à -283m, concession de Liévin, groupe Lens-Liévin des HBNPC, Angres (Pas-de-Calais, France). Horizon : Membre de Drocourt, ex"assise de Drocourt", Formation de Noulette. Age : Dévonien inférieur, Lochkovien inférieur. Genre SCHIZODUS de Verneuil & Murchison, 1844 Localité : Mosquitera (Asturies, Espagne). Horizon : Assise de Sama. Age : Carbonifère, Wesphalien? (ex Houiller moyen). Schizodus curtus Meek, 1872 Genre PALINDONAIA Modell, 1950 Age : Eocène inférieur, Yprésien, Sparnacien (ex faciès supérieur du Landenien). Palindonaia wateleti (Deshayes, 1860) MGL 4163 (1) : valve droite (Unio wateleti Deshayes, 1860 in Dubois 1921, pl.ii, fig.3a, b, c). Localité : Soissons (Aisne, France). Horizon : Sables de Soissons. Donateur : Collection Watelet. MGL 4162 : moule intérieur de la valve gauche montrant les caractères de la charnière (Leriche 1901, pl.iii, fig.7). Localité : Colline-Beaumont (Pas-de-Calais, France). Donateur : Jules Gosselet, MGL 4968 (1-2) : valves droite (1) et gauche (2) [Barrois 1882, pl.xvii, fig.4a(l), b(2)]. Palindonaia wateleti (Deshayes, 1860) var. Dubois, 1921 stapulensis Schizodus rubto Barrois, 1882 MGL 4978 (1-2) : valves droite et gauche (cotypes in Barrois 1882, pl.xvii, fig.5a, b). Note : les échantillons sont en partie détruits et un des deux figurés est manquant. Schizodus sulcatus Sowerby, 1836 MGL 4981 (1-2) : valves droite et gauche (Barrois 1882, pl.xvii, fig.6a, b). Note : les échantillons sont en partie détruits et les figurés sont difficiles à reconnaître. Localité : Saint-Aubin-sur-Mer (Pas-de-Calais, France). Horizon : Assise de Saint-Aubin, banc ferrugineux à Unio et à Cyrena cordata (D). Donateur : G. Dubois, MGL 4164 (1) : aspect habituel de la coquille écrasée et à test desquamé à St-Aubin (Unio wateleti Deshayes, 1860 var. stapulensis Dubois, 1921 in Dubois 1921, pl.ii, fig.2). Localité : briqueterie Delecourt. MGL 4297 (1) : valve droite (holotype de la variété : U. wateleti Deshayes, 1860 var. stapulensis Dubois, 1921 in Dubois 1921, pl.ii, fig.la, b, c, d). Ordre UNIONOIDA Stoliczka, 1871 Super-Famille UMONOIDEA Fleming, 1828 (Rafinesque, 1820) Famille UNIONIDAE Fleming, 1828 (Rafinesque, 1820) Genre UNIO Philipsson, 1788 Unio dollfusi Leriche, 1901 Localité : Blaireville (Pas-de-Calais, France). Horizon : sable d'ostricourt (grès ferrugineux). Age : Paléocène supérieur, Thanétien (Landenien supérieur). Donateur : Jules Gosselet. MGL 4113 : moule externe de la valve gauche montrant la forme générale de la coquille (holotype in Leriche 1901, pl.iii, fig.2). Note : le terme de "holotype" n'apparaît pas dans la publication, mais sur une étiquette d'origine accompagnant le spécimen ("type"). MGL 4114 (1-3) : moules intérieurs [paratypes in Leriche 1901, pl.iii, fig.3(l),4(3), 5(2)]. MGL 4122 : moule intérieur de la valve droite (Leriche 1901, pl.iii, fig.l). Super-Famille ANTHRACOSIOIDEA Amalitsky, 1892 Famille A NTHRA COSI IDA E Amalitsky, 1892 Genre ANTHRACOS1A King, 1856 Localité : Santo Firme (Asturies, Espagne). Horizon : Assise de Sama. Age : Carbonifère, Westphalien? (ex Houiller moyen). Anthracosia carbonaria (Schlotheim, 1813) MGL 4858 : valve gauche (Barrois 1882, pl.xvii, fig.7). Anthracosia bipennis Brown, 1843 MGL 4866 : valve gauche (Barrois 1882, pl.xvii, fig.8). Note : le lot comprend sept échantillons très abîmés parmi lesquels il est difficile de reconnaître le figuré. Genre CARBONICOLA McCoy, 1855 Carbonicola acuta Sowerby, 1829 IRIS - LILLIAD - Université Lille 1

67 MGL 6008 : moule interne d'une coquille (Pruvost 1913, pl.viii, fig.l, la ; Pruvost 1919, pl.xxv, fig 13, 13a ; Corsin 1932,pl.XXXVlU,fig.l3, 13a). Localité : fosse Vieux-Condé, toit de la veine Six-Paumes, Vieux-Condé (Nord, France). Genre CORBICULA Mergele von Mùhlfeld, 1811 Horizon : Assise de Saint-Aubin. Age : Eocène inférieur, Yprésien, Sparnacien (ex faciès supérieur du Landenien). Carbonicola aquilina Sowerby, 1840 MGL 6009 : Pruvost 1913, pl.viii, fig.2,2a ; Pruvost 1919, pl.xxv, fig 14, 14a. Localité : fosse Sabatier, toit de la 3 e passée au mur de la veine n l 1, bow. nord 312, Bruay-sur-Escaut (Nord, France). Donateur : Paul Bertrand. Localité : concession d'anzin, groupe de Valenciennes des HBNPC. Horizon : Faisceau d'olympe, Assise de Flines (part. sup.). Age : Carbonifère, Wes'tphalien A. Carbonicola similis Brown, 1843 MGL 6010 : valve droite (Pruvost 1913, pl.viii, fig.4 ; Pruvost 1919, pl.xxv, fig 16; Corsin 1932, pl.xxxviii, fig.17). Localité : fosse Notre-Dame, toit de la passée au mur de la veine Minangoye, Sin le Noble ( Nord, France). MGL 6011 : valve gauche incomplète (Pruvost 1913, pl.viii, f.g.5). Localité : fosse Déjardin, toit de la passée à 58m. au midi de la veine des Boers, bow. 203, Waziers (Nord, France). MGL 6012 : valve droite (Pruvost 1913, pl.viii, fig.6 ; Pruvost 1919, pl.xxv, fig 17; Corsin 1932, pl.xxxviii, fig.16). Localité : fosse Déjardin, toit de la passée à 32m. au midi de la veine des Boers, recoupage couchant 310, Waziers (Nord, France). MGL 6013 (1-2) : valves gauche et droite [Pruvost 1913, pl.viii, fig.7(l), 8(2), pl.ix, fig.l3(2) ; Pruvost 1919, pl.xxv, fig 18(1) ; pl.xxvi, fig. 13(2) ; Corsin 1932, pl.xxxviii, fig. 18(1)]. Localité : fosse Déjardin, toit de la passée à 48m. au midi de la veine des Boers, bow. 203, Waziers (Nord, France). Carbonicola turgida Brown, 1843 MGL 6014 : valve droite écrasée (Pruvost 1913, pl.viii, fig.3 ; Pruvost 1919, pl.xxv, fig 15). Localité : fosse Déjardin, toit de la passée sous la veine Poissonnière à 1208m., recoupage Couchant, Waziers (Nord, France). Localité : concession d'aniche, groupe de Douai des HBNPC. Horizon : Faisceau de Meunière, Assise d'anzin. Age : Carbonifère, Westphalien B. Super-ordre HETERODONTA Neumayr, 1883 Ordre VENEROIDA Adams H. & A., 1856 Super-Famille CORBICULOIDEA Gray, 1847 Famille CORBICULIDAE Gray, 1847 Corbicula cordata (Morris, 1854) MGL 4294 (1) : moule interne (Cyrena cordata Morris, 1854 in Dubois 1921, pl.ii, fig. 10). Localité : Colline-Beaumont (Pas-de-Calais, France). Horizon : banc ferrugineux à Unio et à Cyrena cordata (D). Donateur : Jules Gosselet, Sous-genre LOXOPTYCHODON Sandberger, 1872 Corbicula (Loxoptychodon) cuneiformis (Sowerby, 1817) MGL 4298(1)-.coquille (Dubois 1921, pl.ii, fig. U, 12). Localité : Saint-Aubin-sur-Mer (Pas-de-Calais, France). Horizon : Sables et Argiles de Saint Aubin (niveau E) à C. cuneiformis. Superfamille ARCTICOiDEA Newton, 1891 Famille ARCTICIDAE Newton, 1891 Genre ÁRCTICA Schumacher, 1817 Localité : Porte de Gand, Lille (Nord, France). Horizon : niveau À Árctica morrisi, A. planata, Pholadomya konincki {sensu Gosselet). Age : Paléocène supérieur, Thanétien (faciès Landenien). Árctica morrisi (Sowerby, 1841) MGL 4503 (1-3); MGL 4896 (1-9); MGL 4897 (1-5); MGL 4900 : moules internes (Cyprina morrisi Sowerby, 1841 in Bonté & Reiller 1933, p. 183). Donateur : Bonté & Reiller, 1933 (4503) ; Bonté, 1932 (4896,4897) ; Grosjean,1930 (4900). Árctica scutellaria (Deshayes, 1856) MGL 4898 : valve gauche (Cyprina scutellaria 1856 in Bonté & Reiller 1933, p.183). Donateur : Bonté, Deshayes, Superfamille CRASSATELLOIDEA Ferussac, 1822 Famille /l.s7>ffl77d/4 d'orbigny, 1844 (1884) Sous-famille ASTARTINAE d'orbigny, 1844 Genre ASTARTE Sowerby, 1816 Horizon : Assise de Leña. Age : Carbonifère, Namurien? (ex. Houiller inférieur). Aslarle macphersoni Barrois, 1882 MGL 4969: valve droite (holotype in Barrois 1882, pl.xvll, fig. 13 a, b). IRIS - LILLIAD - Université Lille 1

68 Localité : Onis (Asturies, Espagne). Astarle subovalisi Mallada, 1876 MGL 4971: valve gauche (Barrois 1882, pl.xvii, fig. 12). Localité : Villayana (Asturies, Espagne). Note : un échantillon est manquant, peut-être le figuré. Ordre MYOIDA Stoliczka, 1870 Sous-ordre MYINA Stoliczka, 1870 Localité : Porte de Gand, Lille (Nord, France). Horizon : niveau à Arctica morrisi, A. planata, Pholadomya konincki (sensu Gosselet). Age : Paléocène supérieur, Thanétien (faciès Landenien). Donateur : Bonté & Reiller, Localité : fosse n 5 bis, concession de Liévin, groupe Lens- Liévin des HBNPC, Liévin (Pas-de-Calais, France). Age : Dévonien, Lochkovien inférieur. Donateur : Compagnie des Mines de Liévin. MGL 1071 (1-3) : moule interne d'un individu bivalve (2) ; valves gauches (1,3) [Grammysia cingulata (Hisinger, 1840) in Gosselet et al. 1912, pl.8, fig.l(2), 4(1), 5(3) ; holotype (2) et paratypes (1,3) in Babin 1986, pl. 24, fig.6(2)]. Localité: de-134 à-138m. Horizon : Membre de Méricourt, Formation de Noulette. MGL 5047 (1-2) : valves gauches (Grammysia cingulata (Hisinger, 1840) in Gosselet et al. 1912, pl.viii, fig.2, 3 ; Babin 1986, p. 157). Localité : à -216 m. Horizon : Membre d'angres, Formation de Noulette. Superfamille MYO/DEA Lamarck, 1809 Famille CORBUL/DAE Lamarck ( 1818), 1819 Sous-famille CAESTOCORBULINAE Vokes, 1945 Genre CAESTOCORBULA Vincent, 1910 Caestocorbula obliquata (Deshayes, 1857) MGL 4500 (1-3) : Bonté & Reiller 1933, p Superfamille////fr/T 0/Z) >i Gray, 1824 (1842) Famille HIATELL1DAE Gray, 1824 (1842) Genre PANOPEA Menard, 1807 Panopea remiersis (Melleville, 1843) MGL 4519 : Bonte & Reiller 1933, p Super-ordre ANOMALODESMATA Dall, 1889 (1899) Ordre PHOLADOMYOIDA Newell, 1965 Superfamille PHOLADOMYOIDEA (King, 1844) Gray, 1847 Famille PHOLADOMYIDAE Gray, 1847 Genre PHOLADOMYA Sowerby, 1823 Pholadomya konincki Myst MGL 4517 (1-7) : Bonte & Reiller 1933, p Localité : Porte de Gand, Lille (Nord, France). Horizon : niveau à Arctica morrisi, A. planata, Pholadomya konincki (sensu Gosselet). Age : Paléocène supérieur, Thanétien (facies Landenien). Donateur : Bonte & Reiller, Famille G RA MMYSIIDA E Miller, 1877 Genre GRAMMYSIA de Verneuil, 1847 Grammysia lerichei Babin, 1986 Grammysia deornata de Koninck, 1876 Localité : fosse n 4, de -303 à -304m. ( 1072) ; de -304 à -306m. (1073,4165), concession de Drocourt, groupe d'hénin-liétard des HBNPC, Drocourt (Pas-de-Calais, France). Horizon : Membre de Drocourt, ex "Assise de Drocourt", Formation de Noulette. Age : Dévonien, Lochkovien inférieur. Donateur : Compagnie des Mines de Drocourt. MGL 1072 (1-2) : valves droite et gauche [syntypes de Grammysia massoni Barrois et al., 1920 in Barrois et al. 1920, pl.xvi, fig. 1(1), 2(2) ; néotype (1) et paratype (2) de Grammysia massoni Barrois et al., 1920 in Babin, pl. 24, fig.7(l)]. MGL 1073 (1-2) : Valve gauche (1) ; deux valves d'un individu jeune (2) (syntypes de Grammysia massoni Barrois et al., 1920 in Barrois et al. 1920, pl.xvi, fig.3(l ), 4(2) ; paratypes de Grammysia massoni Barrois et al., 1920 in Babin 1986). MGL 4165 (1-2) : valves droite et gauche (topotype de Grammysia massoni Barrois et al., 1920 in Barrois et al. 1920, p. 146). Genre SANGUINOL1TES McCoy, 1844 Sanguinolites cf. subcarinatus McCoy, 1854 MGL 4905 : Barrois 1882, pl.xvii, fig. 10. Localité : Santo Firme (Asturies, Espagne). Horizon : Assise de la Sama. Age : Carbonifère, Westphalien? (ex Houiller moyen). Famille EDMONDJIDAE King, 1950 Genre EDMONDIA de Koninck, 1841 Edmondia calderoni Barrois, 1882 MGL 4862 : échantillon bivalve (holotype in Barrois 1882, pl.xvii, fig.9 a, b). IRIS - LILLIAD - Université Lille 1

69 ; Oidov tien Dévonien Carbonifère C réiacé Paleocène Focéne j TJ r i j I j 1 1 î 1.1 TJ "D o "0! n ~ i m m [ Weslp. in j > m o o > z Z z z z z z z o z m m 0) r* Z ACBUOPTERIA ACBNOPFONA TNCUTTA sp ANTHRACONATA MODTOLENA ANTHTACONAIA PROTI/EIA 1 /UVENIS ANTHRACONATA PROLÌFERA 1 PUETLA INTHTACONAIA ANTHRACONAIA PTOIITEIA 1 VALIDA PICCHIA ANTHTACONATA WILHAMSONI ANTHIACONAUTA MINIMA ANTHRACONAUTA PHILLIPSN ANTHRECOS/A CARBONARA ANTHRACOSIA AICASP ATCBCE MOMSI BIPENNIS AI ETICA SCUTELLARIA AITARLO MACPHERSONI * STARTE AUBOVAIIST A VICULOPECTEN CI SCATATIS 1wc ULOPEC TEN AIMONI X IVICUTOP&CTEN SMANS X AVICUTOPACTON SUBCONOIDEUS z X ^VICULOPECTEN CF VERBEEKI CARBONARE*? CORTAIAN z ^AIBONICOLA CARBONICCIA CARBONICCIA CARBONICCIA ACUTA AQUILINA SIMILI S TURGIDA CORBTCULA CORDATA o C CAESTOCORBULA (I OTOPTYCHODON) OBLIQUATA CURMLOTMIS BDMONDIE CALDERONI m GONIOPBORA n ~ Goseled SIAMMESTA A DEOTNATA DEVONICA m Z z z ATREBATONSN OTAMMYAIA TENDI» ORYPHAEOATREA «versa INOCERAMUS MVOTUTUS Inoceramus MSULENSIA INOCERAMUS INOCERAMUS LAZENNONSIS MANTELLI LEPTOCHONDNA? DISSIMILIS LAPTODOMUS MONNI o ITOSBUA (S/NUSTRVA) HETEROELRTA H MODIOLOPSIS COMPLANATA MODIOLOPSIS CF GRADATA MODIOTOPSIA NILSSONI KLYALMA CANNATA M T, B N U Y ALMA IRIANGUTANS z TJ WAIADITES CANNATA z MP V»*Af»a MODIOLANA VATADTTES QUADRATA M NAIADITES TANNI LYRODOSMU SECUNS NUCULANA SECTIRIFOMTIS na g *0 9 NUCUTTTES OR ETÌIPOCUS NIKULITET ET HEVINENSIS PALAAONEILO ' EDMONDUFORMIS m PA/AEOTWILO HALLI PO/AEONETH HUMONRYI PALAEONEILO^ PETVYI PAFTNDONMA WATELAB m TI z z z m z z P WATETET VER STAPULENSIS PANOPEAremwsis PATATTOLODON MONREAB PERMOPHORUS 'vwe/yi Pftesoa PHESÙA IEURENB ANGLICA PHOLADOMYA KONINCKI N POSIDONIA CF BEDIEN N POSIDONIA BUITRAGO POSIDONIATLB PSEUDEMUSSIUM S! PAAUDARCA TYPA ~ E a z m m "LENNOPECTEN SANGTUNOLITES CF n SCHIZODUS CURTUA o z z o SCHIZODUS SCTIUODUS MINOR RUTTO SPHENOCAROMUS THIACIA ÜBNLTOSUM RADIATUA SUTEATUS ITANDNCA THIACIA CI PREATMEHI UNTO DOLTTVSI Fig. I. Distribution chronologique et géographique des bivalves types et figures du Musée d'histoire Naturelle de Lille. A = Aisne ; N = Nord ; P = Pas-de-Calais ; SL = Sarre-Lorraine ; IV = llle-et-vilainne ; O = Oise ; E = Espagne SUBCAIMATUS Fig. I. Chronologic and geographic distribution of type and figured bivalvia of Natural History Museum of Lille. DIOTTATUS IRIS - LILLIAD - Université Lille 1

70 Localité : Onis (Asturies, Espagne). Horizon : Assise de la Leña. Age : Carbonifère, Namurien? (ex. Houiller inférieur). Superfamille PANDOROIDEA Rafinesque, 1815 Famille THRACHDAE Stoliczka, 1870 Genre THRAC1A Sowerby, 1823 Thracia flandrica Dubois, 1919 MGL 4265 (1) : moule externe (holotype in Dubois 1920, pl.a, fïg-1). Localité : Watten (Nord, France). Horizon : argiles des Flandres. Age : Eocène inférieur, Yprésien. Donateur : G. Dubois, Thracia cf. prestwichi Deshayes 1856 MGL 4335 & MGL 4502 : Bonté & Reiller 1933, p Localité : Porte de Gand, Lille (Nord, France). Horizon : niveau à Arctica morrisi, A. planata, Pholadomya konincki (sensu Gosselet). Age : Paléocène supérieur, Thanétien (facies Landenien). Donateur : Bonté & Reiller, III. REPARTITION STRATIGRAPHIQUE La figure 1 représente la distribution chronologique et géographique des différents types de bivalves. Sur les 249 bivalves répertoriés, 101 proviennent du Nord (Thanétien 35, Westphalien 33, Turonien 23, Dinantien 5, Namurien 3, Famennien 1, et Yprésien 1); 90 du Pas-de- Calais (Lochkovien 70, Westphalien 7, Thanétien 5, Yprésien 5 Turonien 2 et Pridoli-Lochkovien 1), 35 d'espagne (Westphalien 18, Givétien 9 et Namurien 8), 13 de l'ille-et- Vilaine (Ordovicien), 8 de l'ancienne Sarre-Lorraine française en 1934 et actuellement en Allemagne (Stéphanien), 1 de l'aisne (Yprésien) et 1 de l'oise (Thanétien). Remerciements. - Nous remercions vivement le Dr. Alain Blieck pour son aide et ses conseils de tous les instants ; Agnès Lauriat-Rage et Jean-Michel Pacaud du Muséum National d'histoire Naturelle pour nous avoir fourni des informations sur des bivalves paléogènes ; Anne-Marie Candiller pour sa disponibilité et sa quête incessante de la bibliographie nécessaire ; Josiane Merlier et Murielle Duthilleul pour l'aide indispensable à l'entretien et à la numérotation des collections géologiques du Musée ; enfin, tous les bénévoles, étudiants stagiaires et vacataires d'été, sans qui ce travail n'aurait jamais été réalisé (ou dans 125 ans... ). BIBLIOGRAPHIE AMLER M.R.W. (1999). Synoptical classification of fossil and Récent Bivalvia.Geologica et Palaeontologica, 33 : ; Marburg,' BABIN C. (1986). - Mollusques. In Le groupe de Liévin. Pridoli- Lochkovien de l'artois (N.France). Coll. Biostratigraphie du Paléozoïque, Patrick R. Racheboeuf éd., p , pl BABIN C. (1987). - Pseudarca, Mollusque Bivalve singulier de l'ordovicien supérieur du Massif Armoricain. Annales de la Société Géologique du Nord, t.cv, p , pl.xh et XIII. BARROIS C. (1879). - Sur quelques espèces nouvelles ou peu connues du terrain crétacé du Nord de la France. Annales de la Société Géologique du Nord, t.vl, p , pl.iv, V et XII. BARROIS C. (1882). - Recherche sur les terrains anciens des Asturies et de Galice. Mémoires de la Société Géologique du Nord, t.ii, mém.l, p , pl.l-xx. BARROIS C, PRUVOST P. & DUBOIS G. (1920). - Description de la faune Siluro-dévonienne de Liévin Mémoires de la Société Géologique du Nord. t.vl, mém.ii, fasc.2, p , pl.x-xvll. BONTE A. & REILLER R. (1933). - Observations sur la Faune du Tuffeau landenien de Lille (Porte de Gand). Annales de la Société Géologique du Nord, t.58, p CORSIN P. (1932). - Guide paléontologique dans le terrain houiller du Nord de la France. Travaux & Mémoires de l'université Lille, fasc.5,p.l-44, pl.i-xl. DECOCQ (1874). - Communication sur les Inocérames de la craie de Lezennes. Annales de la Société Géologique du Nord, t.i, p DEHEE R. (1929). - Description de la faune d'etroeungt. Faune de passage du Dévonien au Carbonifère. Mémoires de la Société Géologique de France, Nouvelle Série, t.v, fasc.2, mém.l 1, p. 1-64, pli à VIII. DUBOIS G. (1920). - Etude géographique, géologique et agronomique du Mont de Watten. Annales de la Société Géologique du Nord, t.xlv, p , pl. A. DUBOIS G. (1921). - Etudes des faciès thanétien et spamacien du Landenien à St-Josse-sur-Mer et St-Aubin. Annales de la Société Géologique du Nord, t.xlvi, p , pl.ii. GOSSELET J., BARROIS C, LERICHE M. & CREPIN A. (1912). - Description de la faune siluro-dévonienne de Liévin. Mémoire de la. Société Géologique du Nord, t.vl, mém.2, fasc.l, p. 1-64, p. I.I-IX. LERICHE M. (1901). - Description de deux Unios nouveaux de l'eocène inférieur du Nord de la France et de la Belgique. Annales de la Société Géologique du Nord, t.xxx, p.2-7, pl. III. LERICHE M. (1905). - Observations sur Ostrea heteroclita Defrance. Annales de la Société Géologique du Nord, t.xxxiv p , pl.l. PRUVOST P. (1913). - Les niveaux à lamellibranches d'eau douce dans le terrain houiller du Nord de la France. Annales de la Société Géologique du Nord, t.xlll, p , pl. VIII-IX. PRUVOST P. (1919). - Introduction à l'étude du terrain houiller du Nord-Pas-de-Calais ; faune continentale du Nord et du Pas-de- Calais. Mémoire de Thèse, Lille, p , pl.i-xxlx. COX L. R, NEWELL N. D., BOYD D. W., BRANSON C. C, CASEY R., CHAVAN A., COOGAN A. H., DECHASEAUX C, FLEMING C. A., HAAS F., HERTLEIN L. G., KAUFFMAN E. G, KEEN A. M., LAROCQUE A., McALESTER A. L, MOORE R. C, NUTTALL C. P., PERKINS B. F., PURI H. S., SMITH L. A., SOOT-RYEN T., STENZEL H. B., TRUEMAN E. R., TURNER R. D. & WEIR J. (1969). - Treatise on Invertebrate Paleontology, Mollusca 6 -Bivalvia. part.n, vol. 1. IRIS - LILLIAD - Université Lille 1

71 WATERLOT G. (1934). - Bassin Houiller de la Sarre et de la WATERLOT G. (1966). - Les Gigantostracés du Siluro-Dévonien de Lorraine : II Faune fossile. Etude de la faune continentale du Liévin. Mémoires de la Société Géologique du Nord, t.xiv, terrain houiller Sarre-Lorrain. Etudes des Gîtes Minéraux de la p. 1-23, pl. I-V. France. Lille, p.1-317, p. l.l-xxiv. Index systématique Les genres et les espèces présentés dans ce volume sont : Actinopteria Hall, 1884 p.5 Cyprina morrisi Sowerby, 1841 p.13 Actinopteria sp. p.6 Cyprina scutellaria Deshayes, 1856 p.13 Actinopteria triculta (Fuchs, 1919) p.5 Cyrena cordata Morris, 1854 p.13 Anthracomya minima Ludwig, p.7 Edmondia de Köninck, 1841 p.14 Anthracomya modiolaris Sowerby, 1840 p.7 Edmondla calderoni Barrois, 1882 p.14 Anthracomya phillipsii Williamson, 1836 p.7 Goniophora Phillips, 1848 p.ll Anthracomya prolifera Waterlot, 1934 p.8 Goniophora atrebalensis Leriche, 1912 p.ll Anthracomya prolifera f.jyvenis Waterlot, 1934 p.7 Gosselelia Barrois, 1882 p.9 Anthracomya prolifera f. puella Waterlot, 1934 p.8 G. devonica Barrois, 1882, emend. Follmann, 1857 p.9 Anthracomya prolifera f. valida Waterlot, 1934 p.8 Grammysia de Verneuil, 1847 p.14 Anthracomya pulchra Hind, 1895 p.7 Grammysia cingulata (Hisinger, 1840) p.14 Anthracomya williamsoni Brown, 1849 p.8 Grammysia deornata de Köninck, 1876 p.14 Anlhraconaia Trueman & Weir, 1946 p.7 Grammysia lerichei Babin, 1986 p.14 Anthraconaia modiolaris (Sowerby, 1840) p.7 Grammysia massoni Barrois et al p.14 Anlhraconaia prolifera (Waterlot, 1934) p.7 Gryphaeostrea Conrad, 1865 p.10 Anthraconaia prolifera f.juvenis (Waterlot, 1934) p.8 Gryphaeostrea eversa (Melleville, 1843) p.10 Anthraconaia prolifera f. puella (Waterlot, 1934) p.7 Guilielmites Geinitz, 1858 p.7 Anthraconaia prolifera f. valida (Waterlot, 1934) p.8 Inoceramus (Sowerby, 1814) p.6 Anthraconaia pulchra (Hind, 1895) p.8 Inoceramus digitatus Sowerby 1829 p.6 Anthraconaia williamsoni (Brown, 1849) p.8 Inoceramus insuiensis Decocq, 1874 p.7 Anthraconauta Pruvost, 1930 P.7 Inoceramus involutus Decocq, 1874 p.6 Anthraconauta minima (Ludwig, ) p.7 Inoceramus latus (Mameli) p.6 Anthraconauta phillipsii (Williamson, 1836) P-7 Inoceramus lezennensis Decocq, 1874 p.6 Anthracosia King, 1856 p.12 Inoceramus mantelli (de Mercey, ) p.6 Anthracosia carbonado (Schlotheim, 1813) p.12 Leptochondria Bittner, 1891 p.10 Anthracosia bipennis Brown, 1843 p.12 Leptochondria? dissimilis (Fleming, 1842) p.10 Arca Linné, 1758 p.10 Leplodomus Mac Coy in Griffith, 1844 p.ll Arca sp. p.10 Leptodomus morini Leriche, 1912 p.ll Arctlca Schumacher, 1817 p.13 Lima buitrago Barrois, 1882 p.6 Arctica morrisi (Sowerby 1841 ) p.13 Liostrea Douvillé, 1904 p.10 Arctica scutellaria (Deshayes, 1856) p.13 L. (Sinustrea) heteroclita (Defrance in Deshayes, 1832) p.10 Astarte Sowerby, 1816 p.13 Loxoptychodon Sandberger, 1872 p.13 Astarte macphersoni Barrois, 1882 ' p.13 Lyrodesma Conrad, 1841 p.ll Astarte subovalisi Mallada, 1876 p.14 Lyrodesma securis Tromelin & Lebesconte, 1875 p.ll Aviculopecten Mac Coy, 1851 p.9 Macrodon monreali Barrois, 1882 p.10 A viculopecten cf. scalaris Sowerby, p.9 Modiolopsis Hall, 1847 p.10 Aviculopecten simoni Leriche, 1912 p.9 Modiolopsis complanata Sowerby, 1839 p.ll Aviculopecten stellaris Phillips, 1836 p.9 Modiolopsis cf. gradata (Salter, 1848) p.ll Aviculopecten subconoideus Etheridge, 1876 p.9 Modiolopsis nilssoni (Hisinger, 1837) p.ll Aviculopecten cf. verbecki Fleming, 1828 p.9 Myaiina de Köninck, 1842 p.7 Carbonarca Meek & Worthen, 1870 p.10 Myalina carinata (Sowerby, ) p.7 Carbonarca? cortazari Barrois, 1882 p.10 Myaiina triangularis Sowerby, p.6 Carbonicola Mac Coy, 1855 p.12 Naiadites Dawson, 1860 p.8 Carbonicola acuta Sowerby, 1829 p. 12 Naiadites carinata Sowerby, 1840 p.8 Carbonicola aquilina Sowerby, 1840 p.13 Naiadites modiolaris Sowerby, 1840 p.8 Carbonicola similis Brown, 1843 p.13 Naiadites quadrata Sowerby, 1840 p.9 Carbonicola turgida Brown, 1843 p.13 Naiadites tarini Barrois, 1882 p.9 Corbicula Mergele von Miihlfeld, 1811 p.13 Nucula anglica d'orbigny in Me Coy, 1854 p.5 Corbicula cordata (Morris, 1854) p.13 Nuculana Link, 1807 p.5 C. (Loxoptychodon) cuneiformis (Sowerby, 1817) p.13 Nuculana securiformis (Goldfuss, 1834) p.5 Caestocorbula Vincent, 1910 p.14 Nuculites Conrad, 1841 p.4 Caestocorbula obliquata (Deshayes, 1857) p.14 Nuculites gr. ellipticus (Maurer, 1866) p.4 Ctenodonta edmondiiformis Mac Coy, 1854 p.5 Nuculites cf. lievinensis (Leriche,1912) p.4 Ctenodonta halli Barrois, 1882 p.4 Nuculites vaissierei (Leriche, 1912) p.4 Ctenodonta humenryi Barrois et al., 1920 p.4 Ostrea heteroclita Defrance in Deshayes, 1832 p.10 Ctenodonta lafonti nomen nov. Barrois et al., 1920 p.5 Ostrea eversa Melleville, 1843 p.10 Ctenodonta laurenti Leriche, 1912 p.5 Palaeoneilo Hall & Whitfield, 1869 p.4 Ctenodonta pelvyi Leriche, 1912 p.5 Palaeoneilo? edmondiiformis (McCoy, 1854) p.5 Cucullella lievinensis Leriche, 1912 p.4 Palaeoneilo halli (Barrois, 1882) p.4 Cucullella vaissierei Leriche, 1912 p.4 Palaeoneilo humenryi (Barrois et al, 1920) p.4 IRIS - LILLIAD - Université Lille 1

72 Palaeoneilo? pelvyi (Leriche, 1912) p.5 "Pseudamussium"fibrillosum Salter, 1864 p.9 Palindonaia Modell, 1950 P 12 Pseudarca Tromelin & Lebesconte, 1875 p.ll Palindonaia wateleti (Deshayes, 1860) p.12 Pseudarca typa Tromelin & Lebesconte, 1875 p.ll P. wateleti (Deshayes, 1860) var. stapulensis Dubois, 1921 p.12 Pterinea retroflexa (Wahlenberg,1827) p.5 Panopea Menard, 1807 p.14 Pterinea sowerbyi (Mac Coy, 1839) p.6 Panopea remiersis (Melleville, 1843) p.14 Pterinopecten Hall, 1883 p.9 Parallelodon Meek & Worthen, 1866 p.10 Pterinopecten radiatus (Phillips, 1836) p.9 Parallelodon monreali (Barrais, 1882) p. 10 Sanguinolites McCoy, 1844 p.14 Pecten dissimilis Fleming, 1842 p. 10 Sanguinolites cf. subcarlnatus McCoy, 1854 p.14 Permophorus? Chavan, 1954 P-11 Schizodus de Verneuil & Murchison, 1844 p.12 Permophorus? virelyi (Barrois et al., 1922) p.ll Schizodus curtus Meek, 1872 p.12 Phestia Chemyshev, 1951 p.5 Schizodus rubio Barrois, 1882 p.12 Phestia anglica (d'orbigny in McCoy, 1854) p.5 Schizodus sulcatus Sowerby, 1836 p.12 Phestia laurenti (Leriche, 1912) p.5 Sinustrea Kyalov, 1936 p.10 Pholadomya Sowerby, 1823 p.14 Sphenoceramus Böhm, 1915 p.6 Pholadomya konincki Myst p.14 Sphenoceramus digitatus (Sowerby 1829) p.6 Pleurophorus virelyi Barrois et ai, 1920 p.ll Thracia Sowerby, 1823 p.16 Posidonia Brown, 1828 p.6 Thraciaflandrica Dubois, 1919 p.i6 Posidonia cf. bechert (Bronn, 1828) p.6 Thracia cf. prestwichi Deshayes, 1856 p. 16 Posidonia buitrago (Barrois, 1882) p.6 Unìo Philipsson, 1788 p.ll Posidonia minor (Brown, 1841) p.6 Unio wateleti Deshayes, 1860 p.12 Posidoniella minor Brown, 1841 p.6 U. wateleti Deshayes, 1860 var. stapulensis Dubois, 1921 p.12 Posidonomya cf. becheri Bronn, 1828 p.6 Unio dollfusi Leriche, 1901 p.12 Pseudamussium Mörch, 1853 p.10 Les localités présentées dans ce volume sont : Angres Pas-de-Calais Lievin Pas-de-Calais Aniche Nord Lille (Porte de Gand) Nord Anzin Nord Lourches Nord Auchy les Mines Pas-de-Calais Mosquitera Asturies, Espagne Beaufort Nord Moulle, près de St Orner Pas-de-Calais Blaireville Pas-de-Calais Noyon Oise Bruay-sur-Escaut Nord Onis Asturies, Espagne Candas Asturies, Espagne Onnaing Nord Colline-Beaumont Pas-de-Calais Pont de Demues Asturies, Espagne Condé-sur-Escaut Nord Saint-Aubin-sur-Mer Pas-de-Calais Dechy Nord Santa Anna Asturies, Espagne Differten Sarre (Allemagne) Santo Firme Asturies, Espagne Dorignies Nord Sebarga Asturies, Espagne Drocourt Pas-de-Calais Sin le Noble Nord Emmerin Nord Soissons Aisne Etrœungt Nord Thiers Nord Fouquière-lès-Lens Pas-de-Calais Vallota Asturies, Espagne Göttelborn Sarre (Allemagne) Vicoigne Nord Guesnain Nord Vicq Nord La Bouëxière llle-et-vilaine Vieux-Condé Nord Lens Pas-de-Calais Villayana Asturies, Espagne L'Escarpelle Pas-de-Calais Watten Nord Lezennes-lez-Lille Nord Waziers Nord IRIS - LILLIAD - Université Lille 1

73 Les Collections du Musée d'histoire Naturelle de Lille IV. POISSONS MESOZOÏQUES ET CENOZOÏQUES (types et figures) Collections of the Natural History Muséum of Lille IV. Types and figured Mesozoïc and Cenozoïc fishes par T. MALVESY (*), H. CAPPETTA (**), D. B. DUTHEIL (***), O. OTERO (****), T. OUDOIRE (***»*) Résumé. Après la publication des trois premiers catalogues concernant les Trilobites types et figurés (et cités), les Vertébrés paléozoïques et les Mollusques Bivalves types et figurés (et cités), le Musée d'histoire Naturelle de Lille propose l'inventaire des 112 poissons mésozoïques et cénozoïques figurés et cités dont 7 holotypes [Carcharoctes debrayi (Leriche, 1906) ; Coelodus latus Lcriche, 1901 ; Egertonia gosseleti Leriche, 1900 ; Sarda palaeocena (Leriche, 1908) ; Prislis wateleti Leriche, 1932; Plychodus multiplicalus Leriche, 1902; Pygaeus concinnus Leriche, 1906] et 5 syntypcs" 1. Abstract. After the publication of the three first listing about Trilobita Types and Figured (and cited) collection. Paleozoic vertebrate collection and Bivalvia Types and Figured (and cited) collection, the Natural History Museum of Lille realizes the inventory of 112 Mesozoic and Cenozoic Fishes : 7 holotypes /Carcharocles debrayi (Leriche, 1906) ; Coelodus latus Leriche ; Egertonia gosseleti Leriche ; Sarda palaeocena (Leriche. 1908) ; Pristis wateleti Leriche ; Plychodus multiplicalus Leriche, 1902 ; Pygaeus concinnus Leriche, 1906] and5 syntypes". I. INTRODUCTION Le premier catalogue publié 121 portait sur les 74 Trilobites types & figurés dont 6 paratypes, 3 lcctotypes, 3 syntypcs et 1 holotype ; le second' 3 ' concernait 1374 vertébrés paléozoïques dont 143 figurés, 4 holotypes, 2 lcctotypes, 8 paratypes, 17 syntypes et 17 cités ; le troisième' 41 traitait de 249 Mollusques Bivalves types & figurés dont 5 séries-types, 14 holotypes, 14 syntypcs, 5 lcctotypes, 2 paralcctotypes, 6 cotypes, 9 paratypes, I néotype et 1 topotype. Ce catalogue comprend 112 poissons dont 76 Chondrichthyens (67 mésozoïques et 9 cénozoïques) et 38 Osteichthyens (12 mésozoïques et 26 cénozoïques). 7 sont des holotypes [Carcharocles debrayi (Leriche, 1906) ; Coelodus latus Leriche, 1901; Egertonia gosseleti Leriche, 1900; Sarda palaeocena (Leriche, 1908); Pristis wateleti Leriche, 1932; Ptychodus multiplicatus Leriche, 1902; Pygaeus concinnus Leriche, 1906] et 5 des syntypcs ("Pappichthys" barroisi Leriche, 1900). La quasi totalité des travaux effectués sur nos collections est due à Leriche (1900; 1901a; 1901b; 1901c; 1902; (*) Muséum Cuvier, Musée du Château, BP 95287, Montbéliard cedex. tmalvesvfô'.montbeliard.com (**) Laboratoire de Paléontologie, UMR 5554 "Institut des Sciences de l'evolution", Université de Montpellier II, Sciences et Techniques du Languedoc, Ce 064, place Eugène Bataillon, Montpellier cedex 5, France. (***)Laboratoire de Paléontologie, EPHE, UMR 8569, Muséum national d'histoire naturelle, 8, rue Buffon, Paris. duthcil(5imnhn,fr (****)Centre de Paléontologie straligraphique et Paléoécologie, UFR des Sciences de la Terre, Université C. Bernard Lyon 1, 43 bd. du 11 novembre, Villeurbanne cedex. (*****)Musée d'histoire Naturelle, 19 rue de Bruxelles, Lille ' 'Remarque : tous les échantillons sont désignés sous le sigle MGL (Musée Géologie Lille), vient ensuite le numéro d'inventaire (ex : MGL 2021 ) d'un ensemble d'exemplaires recueillis au même point, suivi du numéro de chacun de ces échantillons [ex. : MGL 2021 (1 à 44)] et éventuellement de A et Β (empreinte contre empreinte). (21Malvesy et al. (1999) - Collections du Musée d'histoire Naturelle de Lille. I. - Les Trilobites (types & figurés). Ann. Soc. Géol. Nord, t.6, (2 e série), p , mars Blieck et al. (1999) - Les collections du Musée d'histoire Naturelle de Lille. Il - vertébrés paléozoïques. Ann. Soc. Géol. Nord, t., (2 e série), p., (4) Malvesy et al. (2000) - Collections du Musée d'histoire Naturelle de Lille. III. - Les Bivalves (types & figurés). Ann. Soc. Géol. Nord, t.8, (2 e série), p.3-1 S, septembre IRIS - LILLIAD - Université Lille 1

74 1906 ; 1908 ; 1932). Ses études portent sur le Nord de la France, le Bassin de Paris et la Champagne (plus un spécimen de Monte Bolca, Italie). Les autres travaux sont l'œuvre de Gosselet ( ) sur la découverte dans le Nord d'une mâchoire presque complète de Ptychodus latissimus Agassiz, 1843, Dubois (1920) sur le Nord et Priem (1898) sur le Bassin de Paris. Les deux dernières publications concernent des pièces déjà décrites: Woodward ( ) pour la mâchoire de Ptychodus latissimus Agassiz, 1843 et Grande & Bemis ( 1998) pour les Amiidés. Les références bibliographiques utilisées pour la redétermination des spécimens et pour l'homogénéisation de la systématique sont les suivantes : CHAL1FA Y. (1996) - New species of Enchodus (Aulopiformes: Enchodontidae) from the Northern Negev, Israel, with comments on evolutionary trands in the Enchodontoidei. In: G. Arratia and G. Viohl (eds.), Mesozoic Fishes - Systematics and Paleoecology. Verlag DR. Friedrich Pfeil, München, pp CAPPETTA H. (1987) - Mesozoic and Ccnozoic Elasmabranchii, Chondrichthyes II in Handbook of Paleoichthyology, H.-P. SCULTZE edit., 3B : 193 p., 148 fig- CAPPETTA H., DUFFIN C.J. & ZIDEK J. (1993) - Chondrichthyes in The Fossil Record 2, M.J. BENTON edit., 34 : ESTES R. (1969) - Studies on Fossil Phyllodont fishes: Interrelationships and Evolution in the Phyllodontidae (Albuloidei). Copeia, 1969 (2) : GARDINER B.G. (1993) - Osteichthyes: Basal Actinopterygians. In The fossil record 2. M.J. BENTON (ed.), 35: HERMAN J. (1977) - Les Sélaciens des terrains néocrétacés et paléocènes de Belgique et des contrées limitrophes. Elément d'une biostratigraphie intercontinentale. Mémoire Expl. Carte Géologique et Minière de Belgique, 15 : 1-450, 25 fig., 21 pl., Bruxelles. PATTERSON C. (1993) - Osteichthyes: Teleostci. In The fossil record 2. M.J. BENTON (ed.), 36 : WILEY B.O. (1976) - The phylogeny and biogcography of fossil and recent gars (Actinopterygii : Lepidosteidae). Univ. Of Kansas, Laurence. MGL 6266 : dent de la rangée médiane de la mâchoire inférieure (Leriche 1902, pl.ii, fig.25). Localité : Boussois (Nord, France). Age : Cénomanien supérieur, Crétacé supérieur. Horizon : niveau à Actinocamaxplenus (sensu Gosselet). Ptychodus decurrens Agassiz, 1839 MGL 6262 : dent (Leriche 1902, pl.ii, fig. 19). Localité : Autreppe (Nord, France). Age & horizon : idem MGL Ptychodus latissimus Agassiz, 1843 Localité : Condé sur Escaut (Nord, France). Age : Turonien, Crétacé supérieur. Horizon : niveau à Terebratulina gracilis (sensu Gosselet). MGL 2021 (1 à 44) : Face orale. Denture de la mâchoire supérieure (reconstituée) ; médiane (M) : 1 dent, latérale 1(LI): 1 et 3 dents, L2 : 5 et 6, L3 : 8 et 8, L4 : 4 et 4, L5 : 2 et 2 (Gosselet , p.!2 ; Leriche 1902, pl.ii, fig.2, 2a [MGL 2021 (25)], 3(26), 6(6) ; Woodward , txtfig.75, p.237 ; Leriche 1906, pl.v, fig.2 ; Traité de Géologie (date inc.), p.2052, fig MGL 2022 (1 à 40) : Face orale. Denture de la mâchoire inférieure (reconstituée) ; M : 3 dents, Ll : 2 et 1 dents, L2 : 4 et 6, L3 : 3 et 7, L4 : 2 et 3, L5 : 3 et 4, L6 : I et I (Gosselet , p. 12 ; Leriche 1902, pl.ii, fig.l [MGL 2021 (23)], 4(38), 5(11), 7(24) ; Woodward , txt-fig.74, p.236 ; Leriche 1906, pl.v, fig.l). Notes : Gosselet mentionne 42 dents ; ce qui signifierait qu'au moment de la publication, une seule mâchoire avait été découverte : soit l'inférieure qui ne comprend plus aujourd'hui que 40 dents, soit la supérieure avec la découverte postérieure de deux autres dents. Leriche parle, lui, de 85 dents (après que les plus grandes aient été vendues par des ouvriers), alors que les figurations de Woodward en montrent déjà 84 (ce qui correspond à ce que nous possédons). Ptychodus mammillaris Agassiz, 1839 II. CATALOGUE SYSTEMATIQUE MGL 6254 à MGL 6258: dents (Leriche 1902, pl.ii, respectivement fig.8, 9, 10, 11 et 12). Localité : Chercq (Hainaut, Belgique). Age & horizon : idem MGL Classe CHONDRICHTHYES Huxley, 1880 Sous-classe ELASMOBRANCH11 Bonaparte, 1838 Ptychodus multiplicatus Leriche, 1902 Cohorte EUSELACHII Hay, 1902 MGL 6263 : dent de la rangée médiane de la mâchoire Super-famille HYBODONTOIDEA Owen, 1846 inférieure (holotype de Ptychodus decurrens nov. var. Famille PTYCHODONTIDAE Jaekel, 1898 multiplicatus Leriche, 1902 in Leriche 1902, pl.ii, fig.20, 20a). Genre PTYCHODUS Agassiz, 1838 Localité : Autreppe (Nord, France). Ptychodus concentrions Agassiz, 1839 Age & horizon : idem MGL IRIS - LILLIAD - Université Lille 1

75 Note : le taxon Ptychodus multiplicatus Lerichc, 1902 est mal défini d'après Herman (1977). Ptychodus multistriatus Woodward, 1889 Localité : Lezennes (Nord, France). Age : Coniacien, Crétacé supérieur. Horizon : niveau à Micraster cortestudinarium Gosselet). (sensu MGL 6302 : dent de l'une des premières rangées latérales (Leriche 1902, pl.ii, fig.24). Localité : Côte Sainte Catherine, Rouen (Seine maritime, France). Age : Cénomanien, Crétacé supérieur. Ptychodus polygyrus Agassiz, 1839 Localité : Hcllemmes-lez-Lille (Nord, France). Age: Coniacien, Crétacé supérieur. Horizon : niveau à Micraster cortestudinahum Gossclet). (sensu MGL 6264 : dent de la rangée médiane de la mâchoire inférieure (Lerichc 1902, pl.ii, fig.21). MGL 6265 : dent de la première rangée latérale de la mâchoire supérieure ou de la mâchoire inférieure (Leriche 1902, pl.ll, fig.22). Ptychodus rugosus Dixon, 1850 Age & horizon : idem MGL MGL 6259 (1 & 3) : dent de l'une des premières rangées latérales ( 1 ) ; dent (3) [Leriche 1902, pl.ii, fig. 13, 13a ( 1 ) et 18(3)]. _ Localité : Lezennes (Nord, France). MGL 6260 (1 & 15) : dent de la rangée médiane de la mâchoire inférieure, ou de l'une des premières rangées latérales (1) ; dent de l'une des dernières rangées latérales (15) [Leriche 1902, pl.ll, fig. 14, I4a(l), 15(15)]. Localité : Etaples (Pas de Calais, France). MGL 6261 : dent (Leriche, 1902, pl.ll, fig. 16). Localité : Ames (Pas de Calais, France). Subcohorte NEOSELACHII Compagno, 1977 Super-ordre SQUALOMORPH11 Compagno, 1977 Ordre HEXANCHIFORMES Buen, 1926 Sous-ordre HEXANCHOlDEl Garman, 1913 Famille HEXANCHIDA E Gray, 1851 Genre HEXANCHUS Rafinesque, 1810a Hexanchtts microdon (Agassiz, 1843) MGL 6267 (1-2) : dents (Notidanus microdon Agassiz, 1843 in Lerichc 1902, pl.iii, fig.1,2). Super-ordre GALEOMORPHII Compagno, 1973 Ordre LAMNIFORMES Berg, 1958 " Famille OTODONT1DAE Glùckman, 1964 Genre CARCHAROCLES Jordan & Hannibal, 1923a Carcharocles debrayi (Leriche, 1906) MGL 4038 : dent antérieure droite de la mâchoire inférieure (holotype de Carcharodon debrayi Leriche, 1906 in Leriche l906,pl.xvi, fig.7, 7a, 7b). Localité : Mont des Recollets, Cassel (Nord, France). Age : Lédien, Lutétien moyen, Eocène moyen. Horizon : niveau à Nummulites variolaria (sensu Gosselet). Famille MITSUKUR/NIDAE Jordan, 1898 Genre STRIATOLA MIA Glùckman, 1964b Striatolamia macrota (Agassiz, 1843) MGL 4092 : dents antérieures (fig. 13 & 14), dent latéraleantérieure (fig. 15) (Odontaspis macrota Agassiz, 1843 in Leriche 1901, pl.v, fig. 13 [14 & 15 absents]) Localité : Mont Aimé, Vertus (Marne, France). Age : Danien, Paléocène moyen. Horizon : Formation du Mont Aimé (ex. Calcaire à Lithothamnium). Genre SCAPANORHYNCHUS Woodward, 1889d Scapanorhynchus rhaphiodon (Agassiz, 1844) Age : Campanien, Crétacé supérieur. Horizon : niveau à Actinocamax quadratus (sensu Gosselet). MGL 6269 : dent latérale (S. (Odontaspis) Agassiz, 1844 in Leriche 1902, pl.iii, fig.9). Localité : Hargicourt (Aisne, France). rhaphiodon MGL 6270 : dent latérale-antérieure (S. (Odontaspis) rhaphiodon Agassiz, 1844 in Leriche 1902, pl.ill, fig.10). Localité : Ribemont (Aisne, France). MGL 6271 : dent latérale (S. (Odontaspis) rhaphiodon Agassiz, 1844 in Leriche 1902, pl.ill, fig. 13). Localité : Beauval (Somme, France). Famille CR E TOXYRHINIDA E Glùckman, 1958 Genre PROTOLAMNA Cappctta, 1980 IRIS - LILLIAD - Université Lille 1

76 Protolamna sp. MGL 6275 (1-2) : dent antérieure (2) et dent (I) [Odontaspis macrorhiza Cope, 1875 in Leriche 1902, pl.iii, fig. 18(2), 22(1)]. Localité : Terramesnil (Somme, France). MGL 6276 (1-2) : dent antérieure (2) et dent latérale (1) [Odontaspis macrorhiza Cope, 1875 in Leriche 1902, pl.iii, fig.2l,21a(2), 23(1)]. Localité : Fresnoy-le-Grand (Aisne, France). Note : le (2) n'est peut-être pas un Protolamna. Age : Campanien, Crétacé supérieur. Horizon : niveau à Actinocamax quadratus (sensu Gosselet). MGL 6301 (1 à 3) : dent antérieure (1), dent latéraleantérieure (2), dent latérale (3) [Odontaspis macrorhiza Cope, 1875 in Leriche 1902, pl.iii, fîg.25(l), 26(2), 27(3)]. Localité : Assevent (Nord, France). Age : Cénomanien, Crétacé supérieur. Horizon : niveau à Chlamys (Merklinia) aspera (ex. Peclen asper) (sensu Gosselet). Genre CRETODUS Sokolov, 1965 Cretodus semiplicalits (Agassiz, 1844) MGL 6284 : dent latérale (Otodus semiplicatus Agassiz, 1844 in Leriche 1902, pl.iii, fig.48). Localité : Bouvines (Nord, France). Age : Turonien, Crétacé supérieur. Horizon : niveau à Terebratulina gracilis (sensu Gosselet). Genre CRETOLAMNA Gluckman, 1958 Cretolamna appendiculata (Agassiz, 1843) Age : Campanien, Crétacé supérieur. Horizon : niveau h Actinocamax quadratus (sensu Gosselet). MGL 6277 (1-2) : dent antérieure (2), dent latéralepostérieure (1) [Lamna appendiculata Agassiz, 1843 in Leriche 1902, pl.iii, fig.28(2), 38(1)]. Localité : Fresnoy-le-Grand (Aisne, France). Genre CRETOXYRHINA Gluckman, 1958 Cretoxyrhina mantelli (Agassiz, 1843) MGL 6285 (2) : dent latérale (Oxyrhina mantelli Agassiz, 1843 in Leriche 1902, pl.iii, fig.49). Localité : Chercq (Hainaut, Belgique). Age : Cénomanien supérieur, crétacé supérieur. Horizon : niveau à Actinocamax plenus (sensu Gosselet). MGL 6286 : 4 e dent de la mâchoire inférieure (Oxyrhina mantelli Agassiz, 1843 in Leriche 1902, pl.iii, fig.50, 50a). Localité : Etaves (Aisne, France). MGL 6287 : dent antérieure de la mâchoire inférieure (Oxvrhina mantelli Agassiz, 1843 in Leriche 1902, pl.iii, fig.51). Localité : Hargicourt (Aisne, France). MGL 6288 : dent latérale-postérieure (Oxyrhina mantelli Agassiz, 1843 in Leriche 1902, pl.iii, fïg.52). Localité : Montbrehain (Aisne, France). Age : Campanien, Crétacé supérieur. Horizon : niveau à Actinocamax quadratus (sensu Gosselet). Famille SERRATOLAMNIDAE Landemaine, 1991 Genre SERRA TOLAMNA Landemaine, 1991 Serratolamna serrata (Agassiz, 1843) Age : Campanien, Crétacé supérieur. Horizon : niveau à Actinocamax quadratus (sensu Gosselet). MGL 6282 (1-2) : dent latérale (2), dent latérale-antérieure (1) [Lamnaserrata Agassiz, 1843 in Leriche 1902, pl.iii, fig.40(2),39(i)]. Localité : Terramesnil (Somme, France). MGL 6283 (1-2) : dents latérales [Lamna serrata Agassiz, 1843 in Leriche 1902, pl.iii, fig.45(2), 43(1)]. Localité : Fresnoy-le-Grand (Aisne, France).? Famille ALOPIIDAE Bonaparte, 1838 MGL 6278 : dent latérale (Lamna appendiculata 1843 in Leriche 1902, pl.iii, fig.30). Localité : Lezennes (Nord, France). Agassiz, Genre PARANOMOTODON Herman in Cappetta & Case, 1975a Paranomotodon angustidens (Reuss, 1845) MGL 6279 (1-2) : dents latérale-postérieures [Lamna appendiculata Agassiz, 1843 in Leriche 1902, pl.iii, fig.33(2), 34(1)]. Localité : Terramesnil (Somme, France). MGL 6280 : dent (Lamna appendiculata Agassiz, 1843 in Leriche 1902, pl.iii, fig.36). Localité : Ribemont (Aisne, France). MGL 6281 : dent latérale (Lamna appendiculata Agassiz, 1843 in Leriche 1902, pl.iii, fig.37). Localité : Ribemont (Aisne, France). MGL 6289 (1-2) : dent latérale (2), dent latérale-antérieure ( 1 ) [Oxyrhina angustidens Reuss, 1845 in Leriche 1902, pl.iii, fig.6i, 61a (2), 59, 59a (1)]. Localité : Terramesnil (Somme, France). Age : Campanien, Crétacé supérieur. Horizon : niveau à Actinocamax quadratus (sensu Gosselet). Famille ANACORACIDAE Casier, 1947 Genre SQUALICORAX Whitley, 1939 IRIS - LILLIAD - Université Lille 1

77 Squalicoraxfalcatus (Agassiz, 1843) MGL 6293 : dent latérale (Coraxfalcatus Agassiz, 1843 in Leriche 1902, pl.iii, fig.77). Localité : Quiévry (Nord, France). Age : Turonien supérieur, Crétacé supérieur. Horizon : niveau à Micraster breviporus (sensu Gosselet). Squalicorax pristodontus (Agassiz, 1843) Age : Campanien, Crétacé supérieur. Horizon : niveau à Actinocamax quadratus (sensu Gosselet). MGL 6290 : dent latérale (Coraxpristodontus Agassiz, 1843 in Leriche 1902, pl.iii, fig.67). Localité : Fresnoy-le-Grand (Aisne, France). MGL 6291 : dent latérale (Coraxpristodontus Agassiz, 1843 in Leriche 1902, pl.iii, fîg.68). Localité : Ribctnont (Aisne, France). MGL 6292 (1-2) : dent latérale-antérieure (2), dent symphysaire ( 1 ) [Corax pristodontus Agassiz, 1843 in Leriche 1902, pl.ill, fig.70(2), 71, 71a (1)]. Localité : Terramcsnil (Somme, France). Age : Campanien, Crétacé supérieur. Horizon : niveau à Actinocamax quadratus (sensu Gosselet). MGL 4086 : dent de la partie la plus antérieure de la mâchoire (Oxyrhina? sp. in Priem 1898, pl.ii, fig.7). Localité : Mont Aimé, Vertus (Marne, France). MGL 4091 : dent antérieure (Scapanorhynchus? (Odontaspis) subulatus (Agassiz 1843) in Priem 1898, pl.ii, %!4). Localité : Mont Aimé, Vertus (Marne, France). MGL 4093 (1-2) : dent antérieure (6) et dent latérale (8) (Oxyrhina? sp. in Priem 1898, pl.ii, fig.6 et 8). Localité : Mont Aimé, Vertus (Marne, France). Age : Danten, Paléocène moyen. Horizon : Formation du Mont Aimé (ex. Calcaire à Lithothamnium). Super-ordre BATOMORPHII Cappetta, 1980 Ordre MYLIOBATIFORMES Compagno, 1973 Famille MYLIOBA TIDAE Bonaparte, 1838 Genre MYLIOBA T1S Cuvier, 1817 Genre PSEUDOCORAX Priem, 1897a Myliobatis striatus (Buckland, 1837) Pseudocorax affinis (Agassiz, 1843) Age: Campanien, Crétacé supérieur. Horizon : niveau à Actinocamax quadratus (sensu Gosselet). MGL 6294 (1 à 4) : dent latérale-antérieure (I), dents latérales de plus en plus postérieures (2 à 4) [Leriche 1902, pl.lll,fig.79(l), 81(2), 82(3), 83(4)]. Localité : Fresnoy-le-Grand (Aisne, France). MGL 6295 : dent latérale (Leriche 1902, pl.ii/, fig.85). Localité : Templeux-le-Guérard (Somme, France). Lamniformcs indet. MGL 6268 (1-2) : dents [Scapanorhynchus?'(Odontaspis) subulatus (Agassiz, 1843) in Leriche 1902, pl.111, fig.5(l), 6, 6a (2)]. Localité : Fresnoy-le-Grand (Aisne, France). MGL 6272 : dent (Scapanorhynchus? (Odontaspis) gigas Woodward, 1889 in Leriche 1902, pl.ill, fig. 15). Localité : Fresnoy-le-Grand (Aisne, France). MGL 6273 (2) : dent (Scapanorhynchus?(Odontaspis) gigets Woodward, 1889 in Leriche 1902, pl.ii I, fig. 16>. Localité : Etaves (Aisne, France). MGL 6274 : dent (Scapanorhynchus? (Odontaspis) gigas Woodward, 1889 in Leriche 1902, pl.ill, fig. 17). Localité : Lezcnnes (Nord, France). MGL 4013 : plaque dentaire de la mâchoire supérieure d'un individu jeune (Leriche 1906, pl.xvi, fig.2). Localité : Mont des Recollets, Cassel (Nord, France). Age : Lutétien, Eocène moyen. Ordre RAJIFORMES Berg, 1940 Famille PRISTIDAE Bonaparte, 1838 Genre PR1ST1S Linck, 1790 Pristis wateleti Leriche, 1932 MGL 4160 : dent rostrale gauche (holotype in Leriche 1932, pl. XXIII, fig.2 ; Pristis sp. in Leriche 1906, p.367). Localité : Soissons (Aisne, France). Age : Yprésien ou Lutétien, Eocène. Horizon : Sable de Cuise (Yprésien) ou Calcaire grossier (Lutétien). Notes : Leriche pense que la seconde datation est plus probable. Sous-classe HOLOCEPHALI Bonaparte, Ordre CHIMAERIFORMES Berg, 1940 Sous-ordre CHIMAEROIDEI Patterson, 1945 Famille CHIMAERIDAE Thienemann, 1828 Genre ELASMODUS Egerton, 1843 IRIS - LILLIAD - Université Lille 1

78 MGL 6314 : dent mandibulaire gauche (Leriche 1908, pl.v, fig.6, 6a). Localité : Châlons sur Vesle (Mame, France). Age : Thanétien, Paléocène supérieur. Horizon : Sables de Châlons sur Vesle. Famille EDAPHODONTIDAE Owen, 1846 Genre EDAPHODON Buckland, 1838 Edaphodon sedgwicki (Agassiz, 1843) MGL 4080 : dent mandibulaire gauche (Leriche 1902, txtfig. n 2,p.l28). Localité : Grandpré (Ardenne, France). Age: Albien, Crétacé inférieur. Hor izon : niveau à Acanthoceras mamillare (sensu Gosselet). Edaphodon MGL 6253 : piquant de la nageoire dorsale (Leriche 1902, txt-fîg. n 3,p.l29). Localité : Lezennes (Nord, France). Age : Coniacien, Crétacé supérieur. Horizon : niveau à Micrasler cortestudinarium (sensu Gosselet). sp. Genre 1SCHYODUS Egerton, 1843 Ischyodus thurmanni Pictet & Campiche, 1858 MGL 4081 (1-2) : dent mandibulaire gauche et dent palatine gauche (Leriche 1902, pl.iv, fig. 1, 2). Localité : Grandpré (Ardenne, France). Age : Albien, Crétacé inférieur. Horizon : niveau à A. mamillare (sensu Gosselet). MGL 6311 : vertèbre abdominale antérieure (L. suessionensis Gervais, in Leriche 1900, pl.ii, fig.43). MGL 6312 : vertèbre abdominale plus antérieure que la précédente (L. suessionensis Gervais, in Leriche 1900, pl.ii, fig.44,44a). Division HALECOSTOMI Regan, 1923 Sous-division HALECOMORPHI Regan, 1923 Ordre AM 11 FORM ES Huxley, 1861 Famille AMIIDAE Bonaparte, 1837 Nomen dubium Taxon "Pappichthys" "Pappichthys" barroisi Leriche, 1900 (selon Grande & Bemis 1998) Syntypes de Pappichthys barroisi Leriche, 1900 Localité : Cuis et Monthelon (Marne, France). Age : Yprésien, Eocène inférieur. Horizon : niveau des Sables à Unios et Teredines. MGL 6307 : dentaire gauche (Leriche 1900, pl.ii, fîg.8 ; Grande & Bemis 1998, p.320, txt-fig. 213, n 8). MGL 6308 : dentaire gauche (Leriche 1900, pl.ii, fig.9 ; Grande & Bemis 1998, p.320, txt-fig. 213, n 9). MGL 6309 : dentaire (Leriche 1900, pl.ii, fig. 10 ; Grande & Bemis 1998, p.320, txt-fig. 213, n 10). MGL 6318 : maxillaire gauche (Leriche 1900, pl.ii, fig.7 ; Grande & Bemis 1998, p.320, txt-fig. 213, n 7). MGL 6319: dentaire gauche (Leriche 1900, pl.ii, fig. 11 ; Grande & Bemis 1998, p.320, txt-fig. 213, n l 1). Ordre PYCNODONTIFORMES Lehman, 1966 Famille PYCNODONTIDAE Agassiz, 1833 Pycnodonlidae indet. Classe OSTEICHTHYES Huxley, 1880 Sous-classe ACTINOPTERYG11 Cope, 1887 (sensu Rosen et al., 1981) Super-division NEOPTERYGII Regan, 1923 Division GINGLYMODI Cope, 1871 Famille LEPISOSTE1DAE Cuvicr, 1825 Genre LEPISOSTEUS Lacépède, 1803 Lepisosteus fimbriatus Wood, 1846 Localité : Cuis (Marne, France). Age : Yprésien, Eocène inférieur. Horizon : Sables à Unios et Teredines. MGL 6310 : vertèbre abdominale d'un individu âgé (L. suessionensis Gervais, in Leriche 1900, pl.il, fïg.42, 42a). MGL 4087 à MGL 4090 (1-6), MGL 4094: dents isolées (Leriche 1901a, pl.v, respectivement fig.2, 3, 4, 5 et 6, 7 à 12). Localité : Mont Aimé, Vertus (Marne, France). Age : Danien, Paléocène moyen. Horizon : Formation du Mont Aimé (ex. Calcaire à Lithothamnium). Genre COELODUS Heckel, 1856 Coelodus latus Leriche, 1901 MGL 6305 : splénial droit (holotype in Leriche 1901a, pl.v, fig I)- Localité : Mont Aimé, Vertus (Marne, France). Age : Danien, Paléocène moyen. Horizon : Formation du Mont Aimé (ex. Calcaire à Lithothamnium). IRIS - LILLIAD - Université Lille 1

79 Coelodusparallelus (Dixon, 1850) MGL 6296 : dent de la rangée médiane d'un splénial (Leriche 1902, pl.iv, fig.3). Localité : Tcrramesnil (Somme, France). Age : Campanicn, Crétacé supérieur. Horizon : niveau à Actinocamax quadrants (sensu Gosselet). Famille GYRODONTIDAE Berg, 1940 Genre GYRODUS Agassiz, 1833 Gyrodus larteti (Sauvage, 1867) MGL 4034 : denture spléniale droite à quatre rangées (Leriche 1901, pl.v, fig. 17). Localité : Boulonnais (Pas de Calais, France). Age : Portlandien, Jurassique supérieur. Famille CIMOLICHTHYIDAE Goody, 1969 Genre CIMOLICHTHYS Leidy, 1857 Cimolichlhys marginatus (Reuss, 1845) MGL 6298 : dent (Leriche 1902, pl.iv, fig. 10). Localité : Fresnoy-lc-Grand (Aisne, France). MGL 6299 (1-2) : dents isolées [Leriche 1902, pl.iv, fig.l 1(1), 12(2)]. Localité : Tcrramesnil (Somme, France). Age : Campanien, Crétacé supérieur. Horizon : niveau à Actinocamax quadratus (sensu Gosselet). MGL 6303 (3-4) : dents isolées [Leriche 1902, pl.iv, fig.9(4), 8(3)]. MGL 6313 (1-2) : ectoptérygoïdiens gauche et droit [Leriche 1902, pl.iv, fig.6(l), 7(2)]. Sous-division TELEOSTEI Müller, 1846 Famille PACHYCORMIDAE Woodward, 1895 Localité : Lezennes (Nord, France). Age : Coniacien, Crétacé supérieur. Horizon : niveau à Micraster coriestudinarium Gosselet). (sensu Genre PROTOSPHYRAENA Lcidy, 1857 Protosphyraena ferox Leidy, 1856 MGL 6297 (2) : dent (Leriche 1902, pl.1v, fig.4). Localité : Frcsnoy-Ie-Grand (Aisne, France). Age : Campanien, Crétacé supérieur. Horizon : niveau à Actinocamax quadratus (sensu Gosselet). Famille ASPIDORHYNCHIDAE Blecker, 1859? Genre BELONOSTOMUS Agassiz, 1834 Belonostomus cinctus Agassiz, 1844 MGL 6300 : mâchoire (Leriche 1902, pl.iv, fig.14, 14a, 14b). Localité : Lezennes (Nord, France). Age : Coniacien, Crétacé supérieur. Horizon : niveau à Micraster coriestudinarium (sensu Gosselet). Ordre ANGUILLIFORMES Regan, 1909 Famille PHYLLODONTIDAE Jordan, 1923 Genre PHYLLODUS Agassiz, 1843 Phyllodus cf. planus Agassiz, MGL 6316 : pharyngien (Leriche 1908, pl.vi, fig.l, la). Localité : Bouilly (Marne, France). Age : Thanétien, Paléocène supérieur. Horizon : niveau des Argiles à lignites. Phyllodus toliapicus Agassiz, 1843 MGL 6317 : pharyngien (Leriche 1908, pl.vi, fig.2). Localité : Pourcy (Marne, France). Age : Yprésicn, Eocène inférieur. Horizon : Sables de Pourcy. Genre EGERTONIA Cocchi, 1864 Ordre AULOPIFORMES Rosen, 1973 Sous-ordre ENCHODONTOlDEI Bery, 1940 Famille ENCHODONT1DAE Lydekkcr, 1889 Genre ENCHODUS Agassiz, 1834 Enchodus lewesiensis (Mantell, 1822) MGL 6304 (1) : dentaire droit (Leriche 1902, pl.iv, fig. 13). Localité : Lezennes (Nord, France). Age : Coniacien, Crétacé supérieur. Horizon : niveau à Micraster coriestudinarium Gosselet). (sensu Egertonia gosseleti Leriche, 1900 MGL 6306 : plaque pharyngienne supérieure (holotype in Leriche 1900, pl.i, fig.l et la, txt-fig.l, p. 175 ; Leriche 1906, P.347). Localité : Cuis (Marne, France). Age : Yprésicn, Eocène inférieur. Horizon : Sables à Unios et Térédines. OSTARIOPHYSI Sagemehl, 1885 ordre GONORHYNCHIFORMES Regan, 1909 IRIS - LILLIAD - Université Lille 1

80 "0 o a 0) o. 3 > CP O (D. o 00 z 3 </)> 0» >» > z > CHONDRICHT HYliS \Ptvchodus (atissimus \Ptvchodus mammillaris IPhrhodus ntgosus [Ptychodus decurrens [Ptychodus multiplicatus ipiychodus poh gyrus Pn'chodtts concentricus IPtvchodus multistriatus Uiexanchus microdot! ÌCarcharocles debravi Siriatolamia macrota IScapanorhvnchus rhaphiodon {Protolamna sp. ÌCretodus semiplicatus ÌCretolamna appendiculata Cretoxvrhina mantelli Serratolamna serrala \Paranomolodon angustidens isqualicorax pristodontus isqualicorax falcatus [Pse udocorax affinis ILamniformes indet. \Mvliobatis striatus ipristis wateleti Elasmodus humeri ledaph odon sedgwicki ledaphodon sp. \lschvodus ihurmanni 0SIE1CHTHYES \Leptsosteus fimbriatus "Pappichthys" barroisi y\cnodontidae indet. \oelodus parallelus ^Coelodus latus ^Gvrodus larteti IProtosphyraena fero x \Belonostomus cinctus \Enchodus lewesiensis icimolichihys marginattts \Phyllodus cf. planus XPhyllodus toliapicus ÌEgertonia gosseleti ulalecopsis insignis Arius sp. \Pygaeus concinnus [Sarda palaeocaena C/3 II 2 II 2 II CO II CQ IRIS - LILLIAD - Université Lille 1

81 Famille HALECOPSIDAE Casier, 1946 Genre HALECOPSIS Delvaux & Ortlieb, 1887 Halecopsis insignis (Delvaux & Ortlieb, 1887) MGL 4966 : écaille (Dubois, 1920, p.75). Localité : carrière des Tuileries du Nord, Watten (Nord, France). Age : Yprésien, Eocène. Horizon : Argile des Flandres. Donateur : G. Dubois Note : Curieusement, Dubois mentionne qu'il n'a pas pu ramener une seule écaille tant le matériel était fragile. Ordre SILURIFORMES Cuvier, 1817 Sous-ordre SILUROIDEI Cuvier, 1817 Famille AP.UDAE Gimthcr, 1864 Genre ARIUS Cuvier &Valencienne, 1864 A ri us sp. MGL 4039 : premier rayon de la nageoire dorsale (Leriche 1901c, pl.v, fig.21). Localité : Vauxbuin (Aisne, France). Age : Lutétien (ex. Parisien), Eocène moyen. Horizon : Calcaire grossier. Donateur : collection Watclet. NEOGNATHI Rosen, 1973 Super-ordre ACANTHOPTERYGII Gouan, 1770 Série PERCOMORPHA Rosen, 1973 Ordre PERCIFORMES Blecker, 1859 Sous-ordre ACANTHUROIDEI Berg, 1937 Famille CHAETODONT1DAE Bonaparte, 1832 Genre PYGAEUS Agassiz, 1838 Pygaeus concinnus Leriche, 1906 MGL 4018 (A-B) : profil droit (empreinte) et profil gauche (contre-empreinte) (holotype in Leriche 1906, pl.xvii, fig.l, 2). Localité : Monte Bolca (environ de Vérone, Italie). Age : Lutétien, Eocène moyen. Sous-ordre SCOMBROIDEI Bleeker, 1859 Famille SCOMBRIDAE Rafinesque, 1815 Genre SARDA Cuvier, 1829 Sarda palaeocaena (Leriche, 1908) MGL 6315 : dentaire gauche (holotype de Pelamys? palaeocaena Leriche, 1908 in Leriche 1908, pl.v, fig.8, 8a, 8b). Localité : Châlons sur Vesle (Marne, France). Age : Thanétien, Paléocène supérieur. Horizon : Sables de Châlons sur Vesle. III. REPARTITION GEOGRAPHIQUE & STRATIGRAPHIQUE Sur les 112 poissons recensés dans ce mémoire, 29 viennent de la Marne (Vertus, Châlon sur Vesle, Bouilly, Cuis, Monthelon, Pourcy), 28 du Nord (Autreppe, Boussois, Assevcnt, Condé sur Escaut, Bouvines, Quievry, Lezennes, Hellemes, Cassel et Watten), 27 de l'aisne (Hargicourt, Ribemont, Fresnoy-le-Grand, Etaves, Montbrehain, Soissons, Vauxbuin), 13 de la Somme (Beauval, Terramesnil, Templeux-le-Grand), 4 du Pas-de-Calais (Etaples, Ames, Boulonnais), 3 des Ardennes (Grandpré), 1 de Seine- Maritime (Rouen), 6 de Belgique (Chercq) et 1 d'italie (Monte-Bolca). BIBLIOGRAPHIE?. Agnathcs et Poissons. Traité de Géologie, t. XIII, fasc. III. (publication non retrouvée). DUBOIS G. (1920). Etude géographique, géologique et agronomique du Mont de Watten. Annales de la Société Géologique du Nord. t. XLV, p GOSSELET J. ( ). M. Gosselet annonce la découverte à Condé d'une mâchoire à peu près complète de Ptychodus latissimus (42 dents). Annales de la Société Géologique du Nord. t. 1, p. 12. GRANDE L. & BEMIS W.E. (1998). A comprehensive phylogenetic study of amiid fishes (Amiidae) based on comparative skeletal anatomy. An empirical search for interconnected patterns of natural history. Society of Vertebrate Paleontology; Memoir 4 i-x, 1-690, supplement to Journal of Vertebrate Paleontology, 18(1): LERICHE M. ( 1900). Faune ichthyologique des sables à Unios et Teredines des environs d'epernay (Marne). Annales de la Société Géologique du Nord, t. XXIX, p , pl. I & II. LERICHE M. (1901a). Sur quelques éléments nouveaux pour la faune ichthyologique du Danien du Bassin de Paris. Annales de la Société Géologique du Nord, t.xxx, p LERICHE M. (1901b). Sur deux Pycnodontidés des terrains secondaires du Boulonnais. Annales de la Société Géologique du Nord, t. XXX, p LERICHE M. (1901c). Contribution à l'etude des Siluridés fossiles. Annales de la Société Géologique du Nord, t. XXX, p LERICHE M. (1902). Révision de la Faune ichthyologique des Terrains crétacés du Nord de la France. Annales de la Société Géologique du Nord, t. XXXI, p , pl. 11-1V. IRIS - LILLIAD - Université Lille 1

82 C O LERICHE M. (1906). Contribution à l'étude des poissons fossiles du Nord de la France et des régions voisines. Mémoire de la Société Géologique du Nord, Lille, t. V. LERICHE M. (1908). Note sur des Poissons paléocenes et éocènes des environs de Reims (Mame). Annales de la Société Géologique du Nord, t. XXXVI1, p LERICHE M. (1932). Les Poissons éocènes du Bassin de Paris (deuxième note additionnelle/ Bulletin de la Société Géologique de France, 5e série, t. II. PRIEM F. (1898). Sur des Pycnodontidcs et des Squales du Crétacé supérieur du Bassin de Paris (Turonien Crétacé supérieur, Danien). Bulletin de la Société Géologique de France, 3e série, t. XXVI, p WOODWARD A. S. ( ). The Fossil Fishes of the English Chalk. Palaeontographical Society. Remerciements. Nous remercions vivement le Dr. Alain Blieck pour son aide et ses conseils de tous les instants ; Anne-Marie Candiller pour sa disponibilité et sa quête incessante de la bibliographie nécessaire ; Mme Josiane Merlier et Murielle Duthilleul pour l'aide indispensable à l'entretien et à la numérotation des collections géologiques du Musée ; enfin, tous les bénévoles, étudiants stagiaires et vacataires d'été, sans qui ce travail n'aurait jamais été réalisé (ou dans 125 ans...). Index Alius Cuvier &Valenciennc, 1864 p. 54 Otodus semiplicatus Agassiz, 1844 P 50 Arius sp. p. 54 Oxyrhina angustidens Reuss, 1845 P- 50 Belonostomus Agassiz, 1834 P 53 Oxyrhina mantelli Agassiz 1843 P- 50 Belonostomus cinctus Agassiz, 1844 P- 53 Oxyrhina? sp. P- 51 Cárchameles Jordan & Hannibal, 1923 P- 49 "Pappichthys" barroisi Leriche, 1900 P 52 Cárchameles debrayi (Leriche, 1906) P- 49 Paranomotodon Herman in Capctta & Case, 1975a P 50 Carcharodon debrayi Leriche, 1906 P- 49 Paranomolodon angustidens (Reuss, 1845) P- 50 Cimolichlhys Leidy, 1857 P- 53 Pelamys? palaeocuna Leriche, 1908 P- 53 Cimolichthys marginatus (Reuss, 1845) p 53 Phyllodus Agassiz, 1843 P- 53 Coelodus Heckel, 1856 P- 52 Phyllodus cf planus Agassiz, P- 53 Coelodus parallelus (Dixon, 1850) P- 53 Phyllodus toliapicus Agassiz, 1843 P- 53 Coelodus latus Leriche, 1901 P 52 Pristis Linck, 1790 P- 51 Corax falcatus Agassiz, 1843 p. 51 Pristis wateleti Leriche, 1932 P- 51 Corax pristodontus Agassiz, 1843 P- 51 Pristis sp. P- 51 Cretodus Sokolov, 1965 P- 50 Protolamna Cappetta, 1980 P- 49 Cretodus semiplicatus (Agassiz, 1844) P- 50 Protolamna sp. P- 50 Cretolamna Glückman, 1958 P- 50 Protosphyraena Leidy, 1857 P- 53 Cretolamna appendiculata (Agassiz, 1843) P- 50 Protosphyraena ferox Leidy, 1856 P- 53 Cretoxyrhina Glückman, 1958 P- 50 Pseudocorax Priem, 1897a P- 51 Cretoxyrhina mantelli (Agassiz, 1843) P 50 Pseudocorax affinis (Agassiz, 1843) P- 51 Edaphodon Buckland, 1838 P- 52 Ptychodus Agassiz, 1838 P- 48 Edaphodon sedgwicki (Agassiz, 1843) P- 52 Ptychodus concentrions Agassiz, 1839 P- 48 Edaphodon sp. P- 52 Ptychodus decurrens Agassiz, 1839 P- 48 Egertonia Cocchi, 1864 P- 53 Ptychodus decurrens var. multiplicatus Leriche, 1902 P- 48 Egertonia gosseleti Leriche, 1900 P- 53 Ptychodus latissimus Agassiz, 1843 P- 48 Elasmodus Egcrton, 1843 P 51 Ptychodus mammillaris Agassiz, 1839 p. 48 Elasmodus humeri Egerton, 1843 P- 52 Ptychodus multiplicatus Leriche, 1902 P- 48 Enchodus Agassiz, 1834 P 53 Ptychodus multistriatus Woodward, 1889 P- 49 Enchodus lewesiensis (Mantell, 1822) P- 53 Ptychoduspolyg)'nus Agassiz, 1839 P- 49 Gyrodus Agassiz, 1833 P- 53 Ptychodus rugosus Dixon, 1850 P- 49 Gyrodus larteti (Sauvage, 1867) P 53 Pycnodontidae indet. P- 51 Halecopsis (Dclvaux & Ortlieb, 1887) P- 55 Pygaeus Agassiz, 1838 P- 53 Halecopsis insignis (Delvaux & Ortlieb, 1887) P- 55 Pygaeus concinnus Leriche, 1906 P- 53 Hexanchus Rafinesque, 1810a P- 49 Sarda Cuvier, 1829 P 53 Hexanchus microdon (Agassiz, 1843) p. 49 Sarda palaeocaena (Leriche, 1908) P- 53 Ischyodus Egcrton, 1843 P- 52 Scapanorhynchus Woodward, 1889d P- 49 Ischyodus thurmanni Pictet & Cainpichc, 1858 P- 52 S.?(Odontaspis) gigas Woodward, 1889 P- 51 Lamna appendiculata Agassiz, 1843 P 50 S. (Odontaspis) rhaphiodon Agassiz, 1844 P 49 Lamna serrata Agassiz, 1843 P- 50 S.?(Odontaspis) subulatus (Agassiz, 1843) P- 51 Lamniformes indet. P- 51 Scapanorhynchus rhaphiodon (Agassiz, 1844) P 49 Lepisosteus Lacépède 1803 P- 52 Serratolamna Landemaine, 1991 P- 50 Lepisosteus fimbriatus Wood, 1846 P 52 Serratolamna serrata (Agassiz, 1843) P 50 Lepisosteus suessionensis Gervais, P- 52 Squalicorax Whitley, 1939 P- 50 Myliobatis Cuvier, 1817 P- 51 Squalicorax falcatus (Agassiz, 1843) P 51 Myliobatis slriatus ( Buckland, 1837) P 51 Squalicorax pristodontus (Agassiz, 1843) P- 51 Notidanus microdon Agassiz, 1843 P- 49 Strialolamia Glùckman, 1964 P- 49 Odontaspis macrorhiza Cope, 1875 P- 50 Striatolamia macrola (Agassiz, 1843) P- 49 Odontaspis macrola Agassiz, 1843 P- 49 IRIS - LILLIAD - Université Lille 1

83 Localités citées dans ce catalogue : Ames Pas de Calais, France Hargicourt Aisne, France Asseyent Nord, France Hellemmes-lez-Lille Nord, France Autrcppe Nord, France Lezennes Nord, France Beauval Somme, France Mont Aimé, Vertus Marne, France Bouilly Marne, France Montbrehain Aisne, France Boulonnais Pas de Calais, Franc Mont des Recollets, Cassel 1 Nord, France Boussois Nord, France Monte Bolca environ de Vérone, Ita! Bouvines Nord, France Monthelon Marne, France Châlons sur Vesle Marne, France Pourcy Marne, France Chercq Hainaut, Belgique Quiévry Nord, France Condé sur Escaut Nord, France Ribemont Aisne, France Côte Ste Catherine, Rouen Seine maritime Soissons Aisne, France Cuis Marne, France Templeux-le-Guérard Somme, France Etaples Pas de Calais, France Terrain esnil Somme, France Etaves Aisne, France Vauxbuin Aisne, France Fresnoy-le-Grand Aisne, France Watten Nord, France Grandpré Ardenne, France IRIS - LILLIAD - Université Lille 1

84 IRIS - LILLIAD - Université Lille 1

85 Ann. Soc. Géol. du Nord. T. 15 (2 è m e série), p , Décembre LES COLLECTIONS DU MUSEE D'HISTOIRE NATURELLE DE LILLE V. - LA COLLECTION DE PALEOBOTANIQUE DU CARBONIFERE Collections of the Natural History Museum of Lille V- Carboniferous Paleobotanical collections par Thierry OUDOIRE (*), Stéphane DELBECQUE (*) et Denis DEMARQUE (*) Resume. Cette note fait suite aux quatre publications portant sur les types et figurés (et cités) de trilobites, vertébrés du Paléozoïque, bivalves et poissons mésozoïques et cénozoïques des collections géologiques du Musée d'histoire Naturelle de Lille. Il présente une grande partie de la collection de paléobotanique du Carbonifère (2 800 spécimens référencés sur la base de données du Musée), ses origines et sa composition. Abstract The present paper is the fifth presentation of Types and Figured (and cited) specimens from the geological collections of the Natural History Museum of Lille of a set dealing respectively with trilobita, Paleozoic vertebrates, bivalvia, Mesozoic and Cenozoic fishes. It presents the major part of the palaeobolanical collection (2 800 carboniferous specimens registered in the Museum data base), with its origins and composition. I. INTRODUCTION Les quatre premiers catalogues publics durant les dix dernières années portaient respectivement sur 74 trilobites (Malvesy et al., 1999), vertébrés paléozoïques (Bliecke? al., 1999), 249 mollusques bivalves (Malvesy et al., 2000) et 112 poissons mésozoïqueà et cénozoïques (Malvesy et al., 2002) des types et figurés (ou cités) conservés dans les collections géologiques du Musée d'histoire Naturelle. Ce cinquième catalogue présente la partie majeure de la collection de paléobotanique du Musée : les végétaux fossiles datant du Carbonifère. A l'occasion du centenaire de l'inauguration du Musée Houiller de Lille, fondé par Charles Barrois en 1907, ces échantillons ont fait l'objet d'un inventaire spécifique, afin d'en préciser le nombre, la diversité et les origines les plus exacts possibles. Le présent article résume cet inventaire. Tous les échantillons sont enregistrés sous les sigles MGL (Musée Géologie de Lille ou Musée Gosselet de Lille) ou MBL (Musée paléobotanique de Lille, ou Musée Barrois de Lille). Vient ensuite le numéro d'inventaire (ex : MBL 18712) d'un ensemble d'exemplaires recueillis au même point, suivi du numéro de chacun de ces échantillons [ex : MBL (1 à 44)] et éventuellement de A et B (empreinte - contreempreinte). Le fonds ancien, qui rassemble près de spécimens, est directement issu des prélèvements et des échanges effectués par les chercheurs de la Faculté des Sciences de Lille entre 1870 et En effet, lorsque la ville de Lille crée son réseau de Facultés dans la seconde moitié du XIXe siècle, cohabitent dans un même lieu le Laboratoire de Géologie (dont le premier professeur, Jules Gosselet, fut nommé en 1864), la Société Géologique du Nord (créée en 1870 à l'initiative de Jules Gosselet) et le Musée de Géologie (inauguré en 1902, dont le fondateur et premier Conservateur fut encore Jules Gosselet). Cette cohabitation va perdurer jusqu'à la construction du nouveau campus de l'université des Sciences et Technologies de Lille (U.S.T.L.) à Villeneuve d'ascq fin Le fonds ancien s'est enrichi de différents achats, dons et dépôts qui viennent compléter la diversité et l'intérêt scientifique des collections d'origine. On peut citer parmi ces arrivées successives, l'achat de collections privées (Belhis, Vallois), la mise en dépôt de collections privées (Chalard) et de spécimens provenant du Bureau de Recherches Géologiques et Minières (B.R.G.M.), ainsi que le dépôt des collections géologiques du Musée d'histoire Naturelle de Boulogne-sur-Mer. L'ensemble de ces enrichissements successifs avoisine les spécimens. II. HISTORIQUE DES COLLECTIONS Les collectiont géologiques du Musée d'histoire Naturelle de Lille comprennent deux grands ensembles : le fonds ancien et les acquisitions (dons, dépôts, achats). III. LA COLLECTION DE PALEOBOTANIQUE Au sein du fonds ancien des collections géologiques, quatre domaines sont distingués : collection régionale ( spécimens), extra-régionale ( spécimens), (*) Musée de Géologie, 19 rue de Bruxelles Lille, IRIS - LILLIAD - Université Lille 1

86 Fig. 1. Le Musée Houiller de LILLE en Extrait de Lille et la région du Nord en 1909, Lille Imprimerie L. Danel, 1909, Tome I, p Fig. 1, The Coal Muséum of Lille in In Lille et la région du Nord en 1909, Lille Imprimerie L. Danel, Tome I, p minéralogique (6 000 spécimens) et paléobotanique. La collection de paléobotanique du Musée rassemble près de spécimens, elle est subdivisée en sous-collections dénommées en fonction du donateur/collecteur. Une grande majorité des échantillons a été récoltée entre 1870 et 1950 dans les couches du Carbonifère de la région du Nord/Pas-de- Calais. Ces spécimens, dont une grande partie appartient à la collection Barrois, forment le «cœur» originel de la collection de paléobolanique présenté initialement dans le Musée Houiller entre 1907 et 1968 (fig. 1). 1) Le fonds originel du Musée Houiller Le Musée Houiller, inauguré le 5 mai 1907, est une émanation du Musée Gosselet créé cinq ans plus tôt. Les membres du Laboratoire de géologie considéraient la création du Musée Gosselet puis du Musée Houiller comme des étapes pour la diffusion du message scientifique. Ils envisageaient la création de plusieurs départements (ou Musées) de géologie ; toutefois le Musée Houiller sera la seule «pousse» du Musée Gosselet. Charles Barrois, alors professeur à l'université de Lille, en fut l'initiateur et le Conservateur. Dans une région qui, à l'époque de la création du Musée Houiller, est la principale productrice et consommatrice de charbon en France, il est apparu essentiel de conserver «les documents nécessaires au progrès de la science, en même temps que des produits utiles à l'industrie» (Leriche, 1907). La collection de paléobotanique du Musée tire son origine du constat que «de toutes les questions qui ressortent du domaine de l'activité de la Société Géologique du Nord, il n 'en est pas d'un intérêt plus vital, pour la région où elle siège, que celles qui concernent l'étude de son bassin houiller, la connaissance de son gisement, la délimitation de son extension» (Leriche, 1907). Dans une optique de développement conjoint entre l'industrie et la recherche scientifique, vont ainsi être rassemblés des cartes, des vues photographiques des gisements, des produits issus de la transformation de la houille, des modèles du sous-sol (Kiiss, 1905), mais aussi des roches, des minéraux et surtout les fossiles rencontrés au cours des travaux scientifiques et d'exploitation. La création du Musée Houiller marque le début d'une collaboration étroite et fructueuse entre les ingénieurs des compagnies minières et les géologues de l'université lilloise. Les recherches sur la structure du Bassin Houiller et son contenu floristique et faunistique vont en faciliter l'exploitation et enrichir les connaissances scientifiques. Parallèlement, des changements interviennent au sein de l'université : la chaire de Botanique est transformée en chaire de Paléobotanique en 1931 (son titulaire est Paul Bertrand, qui, lors de sa nomination au Muséum National d'histoire Naturelle en 1933, sera remplacé par Paul Corsin) ; l'institut de la Houille, dirigé par Pierre Pruvost et créé en 1931 «pour coordonner les enseignements et les recherches relatifs à la houille et ses applications», comporte 2 chaires, confiées à André Duparque (géologie houillère) et Henri Lefebvre (chimie de la houille). Paul Bertrand (1919) revoit une grande partie du contenu des faisceaux des diverses concessions entre 1906 et 1914 et IRIS - LILLIAD - Université Lille 1

87 publie un tableau de répartition des zones végétales calibrées par rapport aux niveaux marins repères étudiés par Charles Barrois (1905 et 1912). Chargé par ce dernier des collections du Musée Houiller, Paul Bertrand collecte, classe les échantillons «méthodiquement déterminés par lui et emmagasinés dans plus de 1200 tiroirs ou exposés dans les vitrines des salles ouvertes au public» (Pruvost, 1945) et publie plusieurs mémoires sur les flores du bassin du Nord, de la Sarre, de la Lorraine et des gisements alpins. L'ensemble de ces travaux a permis d'enrichir la collection historique du musée jusqu'à l'emménagement du Laboratoire de Géologie à Villeneuve d'ascq en A cette date, et alors que les collections du Musée Houiller sont qualifiées depuis longtemps comme «la réunion d'archives paléontologiques, à présent les plus importantes de France, pour tout ce qui concerne l'étude comparative des flores carbonifères» (Pruvost, 1945), le laboratoire s'installe dans de nouveaux locaux et emmène la bibliothèque ainsi qu'une grande partie des spécimens du fonds ancien, dont la quasi totalité des types & figurés. Les spécimens de paléobotanique n'ont pas échappé à ce déménagement et font à présent partie des collections du Laboratoire de Paléobotanique de l'université. Sont restés dans les locaux du musée les échantillons présentés dans le mobilier de la salle d'exposition (environ 250 tiroirs), ainsi que les grands spécimens de troncs et d'appareils radiculaires. Les collections seront maintenues en l'état durant une dizaine d'années, sous l'égide d'andré Duparque, Gérard Waterlot puis Paul Corsin. En 1974, lorsque Jean-Pierre Laveine succède à Paul Corsin, une nouvelle ère s'engage pour le Musée et ses collections. Il obtient la création d'un poste de Conservateur permanent par la Ville de Lille en 1987 et continue de travailler au sein du Musée de Géologie en tant que Conservateur universitaire. L'équipe se renforce progressivement (créatioii d'un poste d'attaché de Conservation, recrutement de vacataires et d'intérimaires pour l'inventaire des collections) et se lance dans une politique active d'enrichissement par collecte sur le terrain et achats raisonnes, associée à des renouvellements de présentations muséographiques plus fréquents. Des achats de collections privées, des dépôts et des dons de collections publiques de spécimens prélevés sur les terrils et directement dans les puits, alors en cours d'exploitation, ont ainsi permis de renforcer la qualité du fonds Barrois, précédemment appauvri par le déménagement de l'université. 2) La Collection Belhis Monsieur Amor Belhis, mineur aujourd'hui retraité, a constitué une collection d'échantillons paléobotaniques directement issus de puits de mines en exploitation dans la région. Il a ainsi rassemblé près de 800 spécimens, dont il a indexé précisément les origines géographiques et stratigraphiques, donnant ainsi une grande valeur scientifique et patrimoniale à cette collection (les puits dont sont issus ces spécimens n'étant! plus accessibles aujourd'hui). Ces spécimens ont été achetés par la Ville de Lille en Cent trente spécimens du Carbonifère de Montceau-les- Mines ont ensuite été acquis en 2004, afin d'enrichir le fonds paléobotanique extra-régional. 3) La Collection Vallois L'exploitation récente des terrils régionaux livre de nouveaux échantillons au fur et à mesure de son avancée. Passionné de paléobotanique, Monsieur Bruno Vallois a peu à peu constitué une collection d'échantillons prélevés sur ces terrils depuis le début des années Avec le concours de cet amateur éclairé, l'équipe du Musée a pu collecter quelques centaines de spécimens destinés aux animations. Une étroite collaboration s'est construite, concrétisée par l'achat d'une partie de la collection, baptisée Collection Vallois. Parmi les spécimens achetés figurent des fragments de faune (dont un type de Limule ; MGL Rachebœuf, 1992) et près de 300 spécimens de Paléobotanique, qui illustrent notamment la diversité des Lépidophytes et des Filicophytes régionales. 4) Dons et dépôts annexes Plusieurs dons et dépôts sont venus agrémenter les campagnes de collecte sur le terrain. Parmi les 560 spécimens donnés par le Musée de Tourcoing, figurent une trentaine d'échantillons de flore du Carbonifère. Le laboratoire des Sciences de la Terre de l'université de Reims a également déposé au Musée près de quatre cents spécimens du Carbonifère d'origines diverses (Nord/Pas-de-Calais, Deux- Sèvres, Saône & Loire et Prusse), qui sont encore en cours d'inventaire. Monsieur Chalard, ancien ingénieur des Mines et ancien Président de la Société Géologique du Nord, a donné ses collections d'ammonoïdés du Carbonifère, accompagnées de 41 spécimens de flore du Carbonifère du Nord de la France et de 22 spécimens de la flore stéphanienne du Bassin de Decazeville (Aveyron). IV. CATALOGUE «SYSTEMATIQUE» Sur les échantillons estimés des collections de paléobotanique du Musée d'histoire Naturelle, près de ont fait l'objet d'un inventaire papier (une fiche d'inventaire papier par échantillon ou par lot d'échantillons). A ce jour, près de de ces fiches ont été saisies dans notre base de données (une fiche d'inventaire informatisée accompagnée de visuel(s) numérique(s) par échantillon ou par lot d'échantillons). Les spécimens du Dévonien (Ardennes, Boulonnais), Permien (Lodève) et du Tertiaire (sud de la France) représentent 41 pièces. Les spécimens du Carbonifère saisis sont au nombre de Si 285 spécimens ne présentent pas de caractères suffisants pour en permettre une attribution générique, les restants ont reçu une diagnose. Nous avons choisi de présenter dans ce catalogue ces spécimens carbonifères diagnostiqués et conservés dans les collections de manière regroupée, suivant les 5 embranchements de trachéophytes les plus fréquents (Laveine, 1989), accompagnés d'un court descriptif. 1) Les Lépidophytes Les Lépidophytes font partie des cryptogames.vasculaires. Ce sont des végétaux à ramifications IRIS - LILLIAD - Université Lille 1

88 dichotomiques plus ou moins modifiées, généralement pourvus d'organes radiculaires. L'appareil radiculaire des Lépidophytes est connu sous le nom de Stigmaria BRONGNIART, 1822 et Stigmariopsis GRAND'EURY, Seules des formes du premier genre sont conservées dans les collections du Musée. Une trentaine de spécimens montrent l'étalement des rhizomes portant des appendices en ordre spirale, ainsi que leur division dichotome. Au sein de ces spécimens conservés dans les collections, on peut distinguer deux échantillons montrant la base du tronc. Les Lépidophytes arborescentes pouvaient atteindre 40 mètres de hauteur et 1,5 mètres de diamètre. Les feuilles sont simples, linéaires et uninervées ; 19 spécimens des collections en présentent des fragments plus ou moins complets ou isolés. Les troncs et les rameaux sont identifiés par la morphologie des coussinets foliaires sur lesquels figure une cicatrice laissée par la chute d'une feuille. Les collections contiennent plusieurs genres, dont deux principaux : Lepidodendron STERNBERG, 1820 (représenté par 327 spécimens répartis en 14 espèces identifiées) et Sigillaria BRONGNIART, 1822 (représenté par 355 spécimens répartis en 27 espèces identifiées). D'autres organes aériens sont représentés au sein des collections, parmi lesquels on peut citer Asolanus WOOD, 1860 (16 spécimens), Lepidophloios STERNBERG, 1825 (15 spécimens), Bothrodendron LINDLEY & HUTTON, 1833 (27 spécimens), Pinakodendron WE1SS, 1893 (3 spécimens), ou encore Ulodendron LINDLEY & HUTTON, 1831 (2 spécimens). Les sporophylles (des feuilles portant chacune un sac de spores, ou sporange) de Lépidophytes sont groupées en épis qui rappellent le cône des Conifères ; on distingue deux types principaux: Lepidostrobus BRONGNIART, 1828 (identifié sur 36 spécimens dans les collections) et Sigillariostrobus SCHIMPER, 1870 (présent sur 19 spécimens des collections). Des fragments de Lépidophytes sont présents sur 858 échantillons des collections de paléobotanique. 2) Les Arthrophytes Représenté actuellement par la Prêle, cet embranchement de cryptogames vasculaires était très important au Carbonifère. Ce groupe tire son nom (arthron : articulation, phuton : plante) du fait que les tiges et les rhizomes sont constitués d'une succession d'articles séparés par des nœuds où sont insérés les rameaux et les feuilles. On peut distinguer deux ensembles principaux : les groupes de Calamités SUCKOW, 1784 et des Sphenophyllum KOENIG, Les Calamités étaient des végétaux arborescents et pouvaient atteindre 20 mètres de haut. Leurs tiges étant creuses, on retrouve la plupart du temps les moules de leur cavité médullaire ; 146 spécimens des collections présentent des fragments de ce taxon. Les feuilles, groupées en verticilles et uninervées, sont représentées par deux genres principaux : Asterophyllites BRONGNIART, 1822 (feuilles étroites s'effilant vers leur sommet, 48 spécimens dans les collections) et Annularia STERNBERG, 1823 (feuilles lancéolées ou spatulées, plus ou moins ramenées dans un plan, 35 spécimens dans les collections). Les organes reproducteurs, Calamostachys SCHIMPER, 1869 ou Palaeostachya WEISS, 1876, se présentent sous forme d'épis situés à l'extrémité de rameaux et sont formés par des verticilles de bractées stériles et de pédicelles portant les sporanges. Sont conservés 9 échantillons attribués au genre Calamostachys, 3 au genre Palaeostachya dans les collections et quelques spécimens supplémentaires non identifiés. Second groupe le plus représenté dans les collections parmi les Arthrophytes, les Sphenophyllum de petite taille, peu ramifiées, possédant des verticilles de feuilles superposés qui servent de critère discriminant pour les espèces ; une ou deux nervures basales aboutissent à des petites nervules aux indentations des feuilles par dichotomies successives. Quatrevingt onze fragments de ce genre sont référencés dans les collections du Musée, répartis en 8 espèces. L'ensemble des fragments d'arthrophytes représente 329 échantillons au sein des collections du Musée. 3) Les Filicophytes Les fossiles révèlent la présence de fougères (filicis = fougère) de petite taille mais aussi arborescentes au Carbonifère, proches des Marattiales actuelles. Les cicatrices laissées par la chute des feuilles sont parfois visibles et montrent des insertions selon deux génératrices diamétralement opposées (Hagiophyton CORS IN, 1947, 1 Type = MGL Corsin, 1947; Megaphyton ARTIS, 1825) ou beaucoup plus nombreuses insérées de manière hélicoïdale (Caulopteris LINDLEY & HUTTON, 1832, 2 spécimens). Les feuilles, de grande taille et divisées, sont dénommées frondes ; l'élément le plus simple est dénommé pinnule, les différentes parties des frondes sont des pennes d'ordres divers. Le mode d'attachement, la nervation et la forme des pinnules servent à différencier les taxons. On peut ainsi trouver 129 spécimens présentant des fragments de frondes filicophytes au sein des collections, répartis principalement dans les genres suivants : Corynepteris BAIL Y, 1860 (4 spécimens), Pecopteris BRONGNIART, 1822 (80 spécimens), Sphenopteris STERNBERG, 1825 (50 spécimens), Zeilleria KIDSTON, 1884 (1 spécimen). Les éléments reproducteurs sont des sporanges situés à la face inférieure des pinnules, et se présentent sous de nombreuses formes. Quelques échantillons des collections montrent des fragments de Filicophytes fructifies (3, dont 1 spécimen de Senftenbergia elegans CORDA, 1845). 138 échantillons des collections montrent des fragments de Filicophytes du Carbonifère. 4) Les Ptéridospermaphytes Ces «fougères à graines» ont été différenciées des Filicophytes par l'étude et la découverte de leurs organes reproducteurs : des «graines» et des grains de pollen dans des sacs polliniques. IRIS - LILLIAD - Université Lille 1

89 Certains de ces organes reproducteurs ont été retrouvés et figurent dans les collections : Pachytesta BRONGNIART, 1828 (3 spécimens), Trigonocarpus BRONGNIART, 1828 (33 spécimens) et Hexagonocarpus RENAULT, 1888 (3 spécimens). Les pinnules et les caractères de la fronde servent d'éléments discriminants des taxons. Ce groupe entièrement disparu est représenté dans les collections par les genres suivants : Alethopteris STERNBERG, 1825 (186 spécimens), Cyclopteris BRONGNIART, 1831 (40 spécimens), Eusphenopteris SIMSON-SCHAROLD, 1934 (26 spécimens), Laveinopteris CLEAL, SHUTE & Z0DR0W, 1990 (93 spécimens), Linopteris PRESL, 1838 (59 spécimens), Macroneuropteris CLEAL, SHUTE & Z0DR0W, 1990 (67 spécimens), Mariopteris ZEILLER, 1879 (108 spécimens), Neuropteris BRONGNIART, 1822 (411 spécimens), Odontopteris BRONGNIART, 1831 (28 spécimens), Paripteris GOTHAN, 1941 (27 spécimens). Les spécimens de Macroneuropteris scheuchzeri (HOFFMANN, 1826) (au nombre de 64) sont à mettre en exergue : les collections conservent un spécimen figuré (Bertrand, 1930), les autres ont fait l'objet de plusieurs mémoires de recherches. On retrouve des fragments de Ptéridopermophytes sur 1131 spécimens des collections de paléobotanique du musée. 5) Cordaïtophytes Les Cordaites étaient des végétaux arborescents (certains pouvaient atteindre 40 mètres de hauteur), dont les troncs devaient être très ramifiés dans la partie supérieure. Les moules internes de ces troncs sont connus sous le nom d'artisia STERNBERG, 1838 (2 spécimens dans les collections). Les feuilles font longues, avec des nervures nombreuses et parallèles (plusieurs nervures séparées par des stries intercalaires parallèles). De nombreux fragments de ces feuilles figurent dans les collections (67). Les épis reproducteurs, identifiés comme Cordaianthus GRAND'EURY, 1877 (12 spécimens inventoriés dans les collections), d'où sortaient des pédoncules porteurs de graines cordiformes ou des étamines dispersant des grains de pollen permettent de classer ce groupe au sein des Gymnospermes. 83 échantillons des collections présentent des fragments de ce groupe des Cordaïtophytes. V. REPARTITION SYSTEMATIQUE, GEOGRAPHIQUE ET STRATIGRAPHIQUE Les spécimens du Carbonifère des collections de paléobotanique du Musée d'histoire Naturelle ayant fait l'objet d'un inventaire vérifié (2 453 références) couvrent principalement 5 embranchements de trachéophytes. Ces spécimens permettent d'illustrer les diverses caractéristiques morphologiques de ces groupes. La répartition systématique (fig. 2) montre une très nette disparité entre les groupes. La très nette domination des taxons de Ptéridospermaphytes peut s'expliquer par leur abondance dans les roches de la région et par l'intérêt des recherches effectuées pour en étudier le mode de reproduction et les séparer du groupe des Filicophytes. De nombreux chercheurs de l'université (P. Bertrand, Paul et Paule Corsin, M. Buisine, A. Dalinval, J.-P. Laveine) ont travaillé sur ces deux groupes qui présentent de fortes similitudes morphologiques et sont principalement différenciés par leurs organes reproducteurs (qui ne sont que rarement en connexion). Il convient toutefois de nuancer leur importance dans le relevé statistique des collections par le fait que l'on trouve de très nombreuses pinnules isolées (les types Paripteris et Linopteris notamment, dont les pinnules ne sont attachées que par un Fig. 2. Répartition systématique des spécimens du Carbonifère de la collection paléobotanique du Musée d'histoire Naturelle de Lille dans les 5 embranchements principaux. Fig. 2. Distribution within the fifth main phyla of the carboniferous samples from the Natural History Muséum of Lille's paleobotanical collection IRIS - LILLIAD - Université Lille 1

90 point sur le rachis) en association avec d'autres taxons. Ces associations, mises en évidence dans un souci de description complète des spécimens sont codées en occurrence supplémentaire dans la base de données, alors que l'intérêt esthétique, scientifique et/ou patrimonial du prélèvement était fixé sur une autre partie du spécimen. Cela conduit ainsi à une sur-représentation de certains taxons de Ptéridospermaphytes dans les statistiques des collections. Inversement, la faible représentation des cordaïtophytes est liée au manque d'intérêt des chercheurs alors que les fossiles sont abondants dans les couches carbonifères du Nord/Pas-de-Calais. Les spécimens de nos collections ont été principalement récoltés dans le Bassin Houiller du Nord et du Pas-de-Calais, durant l'exploitation minière (collections Barrois du fonds ancien et Belhis) ou sur les terrils (collection Vallois, spécimens issus de campagnes de prélèvements à partir des années 1990). Toutefois, environ 5% des spécimens, soit près de 300, proviennent de bassins houillers d'autres régions françaises (Graissessac, Aies, Saint-Etienne, Lorraine) et étrangères (Prusse, Allemagne, U.S.A., Canada). La plupart des spécimens provient de couches géologiques du Carbonifère supérieur (Moscovien/ Kasimovien, anciennement Westphalien/Stéphanien). Quelques spécimens de la Collection Chalard montrent 22 fragments de la flore du Stéphanien supérieur (Gzhélien). Une trentaine de spécimens provenant des Etats-Unis d'amérique illustrent la flore du Mississippien (Carbonifère supérieur). Les collections conservent également un grand nombre de spécimens provenant du Permien de Lodève ainsi que quelques spécimens de la flore du Dévonien supérieur des Ardennes et du Boulonnais (mais ceux-ci ne sont pas décrits dans le présent article). VI. CONCLUSION Les spécimens inventoriés du Carbonifère des collections de paléobotanique du Musée d'histoire Naturelle de Lille se répartissent en 5 embranchements principaux (Ptéridospermaphytes, Lépidophytes, Arthrophytes, Filicophytes et Cordaïtophytes) et en illustrent la diversité morphologique et spécifique. Ces échantillons proviennent principalement de la région du Nord/Pas-de-Calais, dont ils montrent l'essor scientifique depuis la seconde moitié du XIXème siècle. Quelques spécimens illustrent la flore carbonifère d'autres bassins houillers français (Loire, Gard, Hérault) et américains (Etats- Unis, Canada). L'ensemble de ces échantillons fait l'objet d'un inventaire complet qui a pour but de dénombrer, identifier et conserver au mieux cette collection. Le Musée, à l'occasion de la célébration du centenaire de l'inauguration du Musée Houiller, se dote en 2007 d'outils pour rendre consultables ses collections. La collection de paléobotanique a été la première du Musée de Lille à bénéficier de cet équipement. Le reste des collections sera progressivement intégré à ce dispositif pour, à terme, permettre la libre consultation de l'ensemble des spécimens conservés dans les collections de géologie. Le Musée se mobilise pour la conservation du patrimoine et l'enrichissement de ses collections. En collaboration avec le Laboratoire de Géologie de l'université des Sciences et Technologies de Lille, l'ensemble des collections de Paléobotanique de l'université devrait être intégré aux collections du Musée. Les spécimens ayant déménagé à la fin des années 1960 feront alors leur retour au Musée et les spécimens issus de plus d'un siècle de travail des chercheurs du Laboratoire de Paléobotanique trouveront une place de choix au sein des réserves du Musée. La collection de Paléobotanique devrait, du fait de cette mise en dépôt, avoisiner les spécimens et constituer une référence à l'échelle européenne. Remerciements. Les auteurs remercient vivement- Jean- Pierre Laveine et Sophie Beckary, pour leur contribution importante à l'élaboration de cette note et l'impulsion donnée à la conservation et la mise en valeur des collections - Denise Brice et Francis Amedro pour la relecture de cet article - Anne-Marie Candilier, Alain Blieck et les chercheurs de l'université des Sciences et Technologies de Lille qui nous ont apporté aide, conseils et soutien - Thierry Malvesy, pour l'initiation du programme de publication des collections géologiques- Michel Goldbaum et l'ensemble des bénévoles, stagiaires et vacataires qui ont participé à l'effort d'inventaire, de gestion et de mise en valeur de ce patrimoine inestimable - enfin (et surtout!), Josiane Merlier, pour sa patience, pour sa disponibilité à la numérotation et la conservation des collections et pour sa joie de vivre depuis plus de vingt ans. BIBLIOGRAPHIE BARROIS Ch. (1905). Observations sur le Bassin Houiller du Nord de la France. Congrès International des Mines, de la Métallurgie, de la Mécanique et de la Géologie Appliquées, l ere session, Liège, Section de Géologie Appliquée : BARROIS Ch. (1912). Etudes sur les strates marines du terrain houiller du Nord. Etudes des gîtes minéraux de la France, Service des Topographies souterraines, Paris, 122 p. BERTRAND P. (1919). Les zones végétales du terrain houiller du Nord de la France. Comptes Rendus de l'académie des Sciences : 168 : BERTRAND P. (1930). Bassin houiller de la Sarre et de la Lorraine. I - Flore fossiles, 1 er fascicule : Neuroptéridées. Etudes des Giles Minéraux de France, Lille, 52 p. BLIECK A., MALVESY T., CANDILIER A.-M., CLOUTIER R. & POPL1N C. (1999). Les Collections du Musée d'histoire Naturelle de Lille. II. - Vertébrés Paléozoïques. Annales de la Société Géologique du Nord, 7 (2 e série) : CORSIN P. (1947). Reconstitution des Pécoptéridées. Genres Caulopteris L. & H., Megaphyton ART1S et Hagiophyton nov. gen. Annales de la Société Géologique du Nord, 68 : KUSS M. (1905). Les coupes des bassins du Nord et du Pas-de- Calais offertes au Musée houiller de Lille par la chambre des Houillères. Annales de la Société Géologique du Nord, 34 : LAVEINE, J.-P. (1989). Guide Paléobotanique dans le Terrain Houiller Sarro-Lorrain. Editions des Houillères du Bassin du Nord et du Bassin de Lorraine, 154 p. IRIS - LILLIAD - Université Lille 1

91 LERICHE M. (1907). Le Musée Houiller de Lille inauguré le 5 mai Annales de la Société Géologique du Nord, 36 : MALVESY T., MORZADEC P. & FEIST R. (1999). Les Collections du Musée d'histoire Naturelle de Lille Les Trilobites (types & figurés). Annales de la Société Géologique du Nord, 6 (2 e série) : MALVESY T., BABIN C. & BARROIS J. (2000). Les Collections du Musée d'histoire Naturelle de Lille Les Bivalves (types & figurés). Annales de la Société Géologique du AW, 8(2" série): MALVESY T., CAPETTA H., DUTHEIL D., OTERO O. & OUDOIRE T. (2002). Les Collections du Musée d'histoire Naturelle de Lille. IV. - Poissons Mésozoïques et Cénozoïques (types & figurés). Annales de la Société Géologique du Nord, 9 (2 e série): PRUVOST P. (1945). L'œuvre de Paul Bertrand, Paléobotaniste ( ). Annales de la Société Géologique du Nord, 65 : RACHEBOEUF, P. R. (1992). Valloisella lievinensis n.g. n.sp. : nouveau Xiphosure carbonifère du Nord de la France. - Neues Jahrbuch fiir Geologie und Paläontologie Abhandlungen (6) : IRIS - LILLIAD - Université Lille 1

92 IRIS - LILLIAD - Université Lille 1

93 Ann. Soc. Géol. du Nord. T. 18 (2 ème série), p , Novembre LES COLLECTIONS DU MUSEE D HISTOIRE NATURELLE DE LILLE. VI. LA COLLECTION DE MINERALOGIE Collections of the Natural History Museum of Lille. VI. The mineral sample collection par Thierry OUDOIRE (*), Mickaël SWIALKOWSKI (**), Denis DEMARQUE (*) & Stéphane DELBECQUE (*) Résumé. Cette note fait suite à la présentation de la collection de paléobotanique du Carbonifère ainsi qu aux quatre publications portant sur les spécimens types et figurés (et cités) de trilobites, vertébrés du Paléozoïque, bivalves et poissons mésozoïques et cénozoïques des collections géologiques du Musée d Histoire Naturelle de Lille. Sont présentées une grande partie de la collection de minéralogie (6 000 spécimens référencés sur la base de données du musée), ses origines et sa composition. Abstract. The present paper is the sixth presentation of specimens from the geological collections of the Natural History Museum of Lille of a set dealing respectively with the palaeobotanical collection, trilobites, Palaeozoic vertebrates, bivalves, Mesozoic and Cenozoic fishes. It is concerned with the type and figured (and cited) specimens. It presents the major part of the mineral samples (6 000 specimens registered in the Museum data base), with its origins and composition. Mots-clés. Minéralogie, Collections, Histoire des sciences. Keywords. Mineralogy, Collections, History of science. I. INTRODUCTION II. HISTORIQUE DES COLLECTIONS Les précédents catalogues publiés par l'équipe du Département de Géologie du Musée d'histoire Naturelle de Lille portaient respectivement sur 74 trilobites (Malvésy et al., 1999), vertébrés paléozoïques (Blieck et al., 1999), 249 mollusques bivalves (Malvésy et al., 2000) et 112 poissons mésozoïques et cénozoïques (Malvésy et al., 2002) des spécimens types et figurés (ou cités) conservés dans les collections géologiques. Le cinquième catalogue présentait la majeure partie des collections de paléobotanique du musée : les végétaux fossiles datant du Carbonifère, qui, à l occasion du centenaire de l inauguration du Musée Houiller de Lille, fondé par Charles Barrois en 1907, ont fait l objet d un inventaire spécifique afin d en préciser le nombre, la diversité et les origines les plus exacts possibles (Oudoire et al., 2008). Préalablement à la réalisation d'un projet muséographique novateur, un effort particulier a été mené sur une autre partie des collections, dont le présent article résume l'inventaire et a pour objectif de présenter la richesse : les minéraux. Les collections géologiques du Musée d Histoire Naturelle de Lille comprennent deux grands ensembles : le fonds ancien et les acquisitions (dons, dépôts, achats). Le fonds ancien, qui rassemble près de spécimens, est directement issu des récoltes et des échanges effectués par les chercheurs de la Faculté des Sciences de Lille entre 1870 et En effet, lorsque la ville de Lille crée son réseau de facultés dans la seconde moitié du XIX e siècle, cohabitent dans un même lieu le Laboratoire de Géologie, la Société Géologique du Nord (créée en 1870 à l initiative de Jules Gosselet) et le Musée de Géologie (inauguré en 1902, à l'occasion de la célébration du cinquantenaire scientifique de Jules Gosselet). Cette cohabitation va perdurer jusqu à la construction du nouveau campus de l Université des Sciences et Techniques de Lille (U.S.T.L.) à Villeneuve d Ascq fin 1960 (Cuvelier et al., 2010). [Cette dernière a changé plusieurs fois de nom pour devenir Université Lille 1 Sciences et Technologies.] (*) Département de Géologie, Musée d Histoire Naturelle, 19 rue de Bruxelles, Lille ; (**) 1 rue Pierre Brizon, Lesquin ;

94 56 En 1986, la Ville de Lille crée un poste de Conservateur du Patrimoine afin de gérer les collections géologiques conservées au Musée d'histoire Naturelle et dénommées «Musées de Géologie et Houiller de la Ville de Lille». Le fonds ancien s'enrichit dès lors par différents achats, dons et dépôts qui viennent compléter la diversité et l intérêt scientifique des collections d origine. On peut citer parmi ces arrivées successives, l achat de collections privées (A. Belhis, B. Vallois), le don de collections privées (J. Chalard, F. Amédro) ainsi que le dépôt de spécimens provenant du Bureau de Recherches Géologiques et Minières (B.R.G.M.) et des collections géologiques de l ancien Musée d Histoire Naturelle de Boulogne-sur-Mer. L ensemble de ces enrichissements successifs avoisine les spécimens. Remarque : Tous les échantillons du fonds ancien sont enregistrés sous le sigle MGL (Musée Géologie de Lille ou Musée Gosselet de Lille). Vient ensuite le numéro d inventaire (ex. : MGL 18712) d un ensemble d exemplaires recueillis au même point, suivi du numéro de chacun de ces échantillons [ex. : MGL (1 à 44)] et éventuellement de A et B (empreinte contre-empreinte). Les spécimens acquis à partir des années 1990 sont numérotés selon les recommandations de l International Council of Museums : année d arrivée en collection, n de lot, n du spécimen dans le lot (ex. : ). III. LA COLLECTION DE MINERALOGIE 1) Le fonds originel du Musée de Géologie Les enseignements de Jules Gosselet intègrent la minéralogie dès 1865 lorsqu'une chaire de Géologie et Minéralogie est recréée à la Faculté des Sciences de Lille. Ces cours sont illustrés par des spécimens (dont le plus ancien a été récolté en 1823) constituant une véritable collection. A partir de 1896, les cours de minéralogie intègrent une dimension appliquée (Gosselet, 1896) ; des échantillons de métaux ou de matières minérales (houilles, anthracites, par exemple), dont l importance était déjà mise en exergue (Gosselet, 1891), entrent alors dans cette partie des collections. Lors de la célébration de son cinquantenaire scientifique, Jules Gosselet décrit les salles du Musée de Géologie (Gosselet, 1902) comme suit : "Notre grande salle [...] comprend en outre dans les vitrines du pourtour, une collection minéralogique remarquable par la beauté des échantillons" (Fig. 1). Si cette description est moins développée que celle des autres parties des collections, elle indique un échantillonnage exhaustif et esthétique, dont la taille moyenne des spécimens s'inscrit dans un cube de 5 à 6 cm de côté. Les hommages reçus lors de ce cinquantenaire (Wyrouboff et al., 1902 ; Offret, 1902) et la présence dans les collections de modèles cristallins en bois et en verre montrent la volonté initiale de constituer cette collection en vue d'en faire un véritable support pédagogique. L absence de registre d entrée de spécimens ainsi que de livre(s) d inventaire ne permet pas d estimer la quantité de spécimens à cette date, mais la majeure partie du fonds est alors constituée ; quelques enrichissements seront apportés dans les années 1930 et 1940, notamment par Pierre Pruvost (59 spécimens issus de multiples excursions en Europe, en Afrique ou aux Etats- Unis, par exemple). Plus de échantillons répartis en 550 espèces minéralogiques constituent alors le fonds minéralogique ancien des collections. 2) Acquisitions récentes et campagnes d'échantillonnage Sous l'impulsion de Sophie Beckary, Conservatrice des Musées de Géologie et Houiller, des échantillons plus specta- Fig. 1. Musée Gosselet : principale salle de réserve des collections géologiques (1970). Fig. 1. Gosselet Museum : main spare room of the geological collections (1970).

95 57 culaires, d'une taille ou d'une esthétique plus importante, ont fait leur entrée en collection entre 1988 et 2008 (principalement des achats réalisés avec le soutien de la Ville de Lille et des Amis des Musées) : 166 spécimens du monde entier, 19 statuettes (Chine, Inde) destinées à montrer l'utilisation artistique de certains minéraux et 26 échantillons régionaux (calcite, gypse). Mineur aujourd'hui retraité, Amor Belhis a constitué une collection d échantillons paléobotaniques d'une grande valeur scientifique et patrimoniale. 930 spécimens ont été acquis par le musée en 1999 et 2004 (Oudoire et al., 2008). Figuraient une trentaine de minéraux en plus de ces deux ensembles, dont de superbes fluorites du Brésil. En plus de spécimens paléontologiques, Christian Loones a enrichi les collections par des dons issus de ses excursions dans le Boulonnais (calcites de Ferques et du Stinkal) et en Afrique du Nord (érythrite et vanadinite en particulier). Parmi les lots (soit environ à spécimens) des collections géologiques de l'ancien Musée d'histoire Naturelle de Boulogne-sur-Mer, mises en dépôt à Lille en 2003, on compte près de minéraux. Ceux-ci sont avant tout régionaux mais la quasi-totalité n ont pas d indication de provenance et seule une soixantaine de spécimens présente un intérêt minéralogique (cette collection, mise en dépôt, ne figure pas dans l inventaire des collections lilloises). Donnée par Pierre Danel, une petite collection de 110 spécimens d'origines diverses, comprenant notamment une apophyllite et des échantillons variés de gypse, a été intégrée à l'inventaire en Cette même année, une collection d'environ lots (soit à spécimens), rassemblée par le chanoine et professeur de sciences naturelles Joseph Godon (Lemaitre & Oudoire, 2010), est venue enrichir de manière significative les collections : sur 500 échantillons minéralogiques, près de 200 ont soulevé de l'intérêt par leur origine géographique et leur esthétique importante ; 18 espèces minéralogiques ont fait leur première apparition dans les collections, parmi lesquelles on peut ainsi citer les noms de carbonado (variété noire naturelle de diamant), polyadelphite, killinite ou méroxène. Afin d'enrichir le fonds ancien de minéraux régionaux, le musée a effectué quelques campagnes d'échantillonnage. Des quartz et des calcites des schistes carbonifères ont ainsi été collectés sur les terrils du bassin houiller du Nord - Pas-de- Calais, avec le concours d'amateurs éclairés, tels que MM. Bruno Vallois et Hervé Duquesne. Quelques calcites du Dévonien de la Carrière de Limont Fontaine (Avesnois, Nord) ont également été récoltées en IV. CATALOGUE «SYSTÉMATIQUE» L'ensemble des échantillons minéralogiques représente près de spécimens pièces ont été versées à l'inventaire patrimonial tandis qu environ 400 pièces, sans intérêt scientifique ou historique, sont utilisées lors d'animations publiques au sein des collections "pédagogiques". Les échantillons illustrent près de 600 espèces minéralogiques. Bien que certains noms soient d'anciens synonymes et/ou ne soient pas reconnus par l'international Mineralogist Association, nous avons choisi d'en présenter la liste complète par ordre alphabétique, en indiquant l'inventeur de l'espèce et l'année d'invention. Cette liste, accompagnée du nombre de spécimens en collection correspondant, figure en annexe dans le Tableau I. V. REPARTITION SYSTEMATIQUE ET GEOGRAPHIQUE Les 9/10 èmes des échantillons patrimoniaux ont une diagnose scientifique ; une campagne d'identification sur les 706 spécimens non identifiés versés à l'inventaire est en cours. Il est toutefois possible d'étudier la répartition taxonomique et géographique des échantillons déterminés. 1) Répartition systématique Nous avons choisi d'observer les spécimens diagnostiqués de manière regroupée, suivant 11 "classes" minéralogiques; cette classification est voisine de celle de Strunz (Fig. 2). 1 Eléments natifs Les éléments (comprenant 203 échantillons) sont divisés en 2 groupes : les non-métaux et les métaux. Les éléments non métalliques sont représentés par le carbone sous la forme du diamant (3 echantillons), de sa variété noire (carbonado, 1 échantillon) et du graphite (14 échantillons). Les principaux métaux sont l or (20), l argent (18) et le cuivre (23). 2 Sufures et sulfosels Cette catégorie regroupe 771 spécimens, illustrant 59 espèces minéralogiques comme la galène (144 spécimens), la chalcopyrite (75), la molybdénite (7) ou le réalgar (7). 3 Halogénures 15 espèces minéralogiques sont représentées par 221 échantillons dans les collections, dont 150 spécimens de fluorine, 38 spécimens d halite et 12 spécimens de sylvite. 4 Oxydes Les oxydes représentent 10% des échantillons, soit le troisième groupe le plus important en nombre de la collection de minéralogie, et sont répartis en quatre groupes : les groupes du chrysobéryl (5 échantillons), corindon (14 corindons, 2 rubis et 1 saphir), rutile (anatase, brookite et rutile) et spinelle (cuprite, magnétite et spinelle s. s.). 5 Carbonates Au sein des 873 échantillons de carbonates (second groupe par ordre d importance dans les collections), sont distingués le groupe de la calcite et de l aragonite (695 spécimens) de celui des autres carbonates (azurite, malachite, parisite, phosgénite, ). 6 Borates C est le groupe le moins présent dans les collections : 15 échantillons répartis en 8 espèces (boracite, borax, canavésite, colemanite, lagonite, ludwigite, paigéite et uléxite).

96 58 Fig. 2. Répartition des échantillons de minéraux suivant la classification de Strunz. Fig. 2. Mineral sample distribution according to the classification of Strunz. 7 Sulfates Le groupe des sulfates est représenté par 35 espèces (8% des échantillons de la collections), dont les principales sont la barite (120 spécimens), la célestine (23), le gypse (187) et la wolframite (23). 8 Phosphates Le groupe des phosphates est très diversifié (65 espèces), mais ne représente qu une faible partie des spécimens de la collections (235 spécimens, soit 4% des échantillons). On trouve principalement : delvauxine (15 spécimens), löllingite (7), pyromorphite (21), torbernite (9), turquoise (9), vivianite (16) et wavellite (8). 9 Silicates Le groupe des silicates est le plus diversifié et le plus représenté dans les collections : 271 espèces illustrées par échantillons (37% des collections). Au sein de cet ensemble sont distingués les groupes du quartz (651 échantillons de quartz cristallins opale et quartz s. s. et cryptocristallins agate, calcédoine, silex, -), de l amphibole, des béryls, des feldspaths, des grenats et des pyroxènes. 10 Organolites Cette catégorie regroupe 5 minéraux d origine organique : ambre (24 spécimens), mellite (2), ozocérite (mélange de carbures amorphes ou paraffine naturelle, 5 échantillons), pigotite (composé organique alumineux, provenant probablement de l altération de granites par des végétaux, 1 spécimen) et whewellite (minéral constitutif des calculs rénaux, 1 échantillon). 11 Produits artificiels Nous avons complété la classification minéralogique de Strunz par cette dernière catégorie, qui regroupe les produits réalisés de manière artificielle : bronze, carborundum, chlorure de potassium. Les 70 modèles cristallins manufacturés, dont les diagnoses scientifiques sont en cours, sont également intégrés dans cette catégorie. 2) Répartition géographique Une partie des échantillons ne possède pas d origine (absence de localité pour spécimens) ou mentionne un lieu de collecte inconnu (pour 404 spécimens). Près de 40% des collections de minéralogie ne peut être localisée avec précision (Fig. 3). Quelques échantillons proviennent d Océanie (11 spécimens) et d Austalie (6), principalement opale, or et viviantite. Si l Afrique (164 spécimens, dont 59 de Madagascar), les Amériques du Nord (185 spécimens) et du Sud (132 spécimens) tiennent une place plus importante, près de la moitié des collections proviennent d Eurasie (2 724 spécimens). Sur les 79 échantillons asiatiques, 22 proviennent d Inde (principalement de l apophyllite) et 29 ont été récoltés en Chine (jadéïte, corindon, lazurite). L Europe constitue

97 59 Fig. 3. Répartition géographique des échantillons de minéralogie. Fig. 3. Geographical distribution of the samples of mineralogy. donc l origine principale des collections, avec une large prépondérance pour la France : spécimens (soit 20 % des collections minéralogiques). L Allemagne (279 spécimens), la Belgique (187), le Royaume-Uni (155), l Italie (115) et l Espagne (62) sont également représentés. L ensemble des spécimens provenant du Nord - Pas-de-Calais et de Belgique représente 305 spécimens, soit le tiers des collections européennes. des spécimens : près de spécimens, illustrant l ensemble des 585 taxons représentés dans les collections, ont été numérisés en 2010 et sont présentés au public dans un espace interactif depuis le 9 mars En plus d un programme d acquisition de spécimens spectaculaires et précieux, une campagne d échantillonnage de minéraux locaux est en cours afin de renforcer le caractère eurorégional de cette importante collection. VI. CONCLUSION Les 600 noms scientifiques de la collection minéralogique montrent la grande diversité et le souci d'exhaustivité scientifique originel de la collection minéralogique lilloise. Si la quasi-totalité du fonds ancien (5 002 échantillons) est d'assez petite taille, les nouvelles acquisitions (583 spécimens) cherchent à intégrer des spécimens d'intérêt esthétique et scientifique plus important. Cette collection est avant tout française (20 % des échantillons) et euro-régionale. Le Musée d Histoire Naturelle poursuit sa volonté d accroître l accessibilité des échantillons tout en préservant l intégrité Remerciements. Les auteurs remercient vivement Jean-Pierre Laveine et Sophie Beckary, pour l impulsion donnée à la conservation et la mise en valeur des collections ; Thierry Malvésy, pour l initiation du programme de publication des collections géologiques ; Alain Blieck et Jean-Pierre De Baere pour la relecture de cet article ; Nicolas Bekaert, Nicolas Bonvallat, Vincent Conion, Lucie Delerue, Frédéric Godin, Michel Goldbaum, Antoine Olivier, Hélène Petit, Cécile Wong Fat et l ensemble des bénévoles, stagiaires et vacataires qui ont participé à l effort d inventaire, de gestion et de mise en valeur de ce patrimoine inestimable ; enfin (et surtout!) Josiane Merlier, pour sa patience, pour sa disponibilité à la numérotation et la conservation des collections et pour sa joie de vivre depuis plus de vingt ans. BIBLIOGRAPHIE BLIECK A., MALVESY T., CANDILIER A.-M., CLOUTIER R. & POPLIN C. (1999). Les Collections du Musée d Histoire Naturelle de Lille. II. Vertébrés Paléozoïques. Annales de la Société Géologique du Nord, 7 (2 e série) : CUVELIER J., DEVILLE P., OUDOIRE T. & SERVAIS, T. (2010). Les collections géologiques et paléontologiques lilloises. Journal de l Association Paléontologique Française, 58 : GOSSELET J. (1891). Les richesses minérales de la région du Nord : houilles, phosphates de chaux, marbres, etc.. - Conférence faite devant la Société industrielle du Nord de la France, le 18 janvier [document inédit ] GOSSELET J. (1896). Introduction du Cours de Minéralogie appliquée professé le 20 novembre Annales de la Société Géologique du Nord, XXIV :

98 60 GOSSELET J. (1902). Inauguration du Musée GOSSELET. Annales de la Société Géologique du Nord, XXXI : LEMAITRE P. & OUDOIRE T. (2010). Joseph GODON ( ), un naturaliste du Cambrésis. - Annales de la Société Géologique du Nord, 17 (2 e série) : MALVESY T., BABIN C. & BARROIS J. (2000). Les Collections du Musée d Histoire Naturelle de Lille. III. Les Bivalves (types & figurés). Annales de la Société Géologique du Nord, 8 (2 e série) : MALVESY T., CAPETTA H., DUTHEIL D., OTERO O. & OUDOIRE T. (2002). Les Collections du Musée d Histoire Naturelle de Lille. IV. Poissons mésozoïques et cénozoïques (types & figurés). Annales de la Société Géologique du Nord, 9 (2 e série) : MALVESY T., MORZADEC P. & FEIST R. (1999). Les Collections du Musée d Histoire Naturelle de Lille. I. Les Trilobites (types & figurés). Annales de la Société Géologique du Nord, 6 (2 e série) : OFFRET A. (1902). Cinquantenaire scientifique de M. Jules Gosselet, discours hommage de l'université de Lyon. Annales de la Société Géologique du Nord, XXXI : OUDOIRE T., DELBECQUE S. & DEMARQUE D. (2008). Les Collections du Musée d Histoire Naturelle de Lille. V. La collection de paléobotanique du Carbonifère. Annales de la Société Géologique du Nord, 15 (2 e série) : WYROUBOFF G., MICHEL L., GAUBERT P., BOURGEOIS L. & BLONDEL M. (1902). Cinquantenaire scientifique de M Jules Gosselet, discours hommage de la Société Française de Minéralogie. Annales de la Société Géologique du Nord, XXXI : 235. ANNEXE (pages 58-62) Tabl. I. Catalogue «systématique» des espèces minéralogiques des collections du Musée d Histoire Naturelle de Lille : nom de l espèce, nom de l inventeur, année de l invention, nombre de spécimens. La mention «Inc.» indique que l inventeur et/ou la date d invention sont inconnus. Tab. I. «Systematic» catalog of the mineralogical species in the collections of the Natural History Museum of Lille : species name, author name, year of invention, number of specimens. «Inc.» means that the author and/or year of invention are unknown. Acadialite, Alger, Acanthite, Kenngott, Acerdèse, Beudant, Acmite, Berzelius, Actinote, Kirwan, Adamite, Friedel, Adulaire, Pini, Aegirine, Berzelius, Aeschynite, Berzelius, Agate mousseuse, Inc., Inc Agate, Inc., Inc Aigue marine, Wallerius, Alabandite, Beudant, Albâtre, Dana, Albite, Gahn, Allanite, Thomson (M), Allemontite, Haidinger, Allophane, Stromeyer, Alluaudite, Damour, Almandin, Agricola, Aluminite, Haberle, Alun, Pline, Alunite, Beudant, Amazonite, Breithaupt, Amblygonite, Breithaupt, Ambre, Inc., Inc Améthyste, Inc., Inc Amiante s. l., Inc., Inc Amphibole s. l., Haüy, Analcime, Haüy, Anatase, Haüy, Andalousite, Delametherie, Andradite, Dana, Andrewsite, Maskelyne, Anglesite, Beudant, Anhydrite, Werner, Ankérite, Haidinger, Anorthite, Rose, Anthophyllite, Schumacher, Antigorite, Schweizer, Antimoine, Swab, Apatite, Werner, Aphryzite, D'Andrada e Silva, Aplome, Haüy, Inc Apophyllite, Haüy, Aragonite, Werner, Ardennite, Lasaulx, Arfvedsonite, Brooke, Argent, Inc., Argentite, Haidinger, Arsenic, Breithaupt, Arseniosidérite, Dufrenoy, Arsenopyrite, Glocker, Asbeste, Pline, Astrophyllite, Scheerer, Atacamite, Gallitzen, Augite, Werner, Aurichalcite, Böttger, Autunite, Brooke, Aventurine, Dana, Axinite, Haüy, Azurite, Beudant,

99 61 Babingtonite, Levy, Barite (Baryte), Karsten, Barrandite, Zepharovitch, Barytine, Beudant, Barytocalcite, Brooke, Barytocélestine, Inc., Inc Bastite, Haidinger, Bastonite, Des Cloizeaux, Bavenite, Artini, Berthierite, Haidinger, Béryl, Pline, Beryllonite, Dana, Bétafite, Lacroix, Bindheimite, Dana, Binnite, Des Cloizeaux, Biotite, Hausmann, Bismuth, Agricola, Bismuthinite, Beudant, Boleite, Mallard, Boracite, Werner, Borax, Agricola, Borickite, Dana, Bornite, Haidinger, Bournonite, Jameson, Braunite, Haidinger, Breithauptite, Frobël, Breunnérite, Haidinger, Brochantite, Levy, Bromargyrite, Breithaupt, Bronze, Clark, Bronzite, Karsten, Brookite, Levy, Brucite, Beudant, Bustamite, Larsen, Cacoxénite, Steinmann, Calamine, Inc., Inc Calcédoine, Inc., Inc Calcite, Freiesleben, Calédonite, Beudant, Campylite, Breithaupt, Canavesite, Ferraris, Cancrinite, Rose, Carbonado, Inc., Inc Carborundum beta, Berzelius, Carnallite, Rose, Carnotite, Friedel, Carpholite, Werner, Carphosiderite, Palache, Cassiterite, Beudant, Cavansite, Staples, Cavolinite, Monticelli, Céchite, Mrazek, Célestine, Werner, Célestobarite, Dana Cerite, Hisinger, Cérusite, Haidinger, Cervantite, Dana, Chabasite, Bosc d'antic, Chalcanthite, von Kobell, Chalcocite, Dana, Chalcopyrite, Henckel, Chalcosiderite, Ullmann, Chalcotrichite, Glocker, Chamosite, Berthier, Chiastolite, Karsten, Childrenite, Brooke, Chloanthite, Breithaupt, Chlorargyrite, Weissbach, Chlorite, Werner, Chloritoïde, Rose, Chlorure de potassium...1 Chondrodite, d'ohsson, Chromatite, Eckhardt, Chrome-Ochre, Hausmann, Chromite, Haidinger, Chrysoberyl, Werner, Chrysocolle, Theophrastus, Chrysolite, von Kobell, Chrysoprase, Klaproth, Chrysotile, von Kobell, Cimolite, Theophrastus, Inc....1 Cinabre, Theophrastus, Citrine, Dana, Cleveite, Nordenskiöld, Clinochlore, Blake, Cobalt, Brandt, Cobaltite, Beudant, Coccolite, D'Andrada e Silva, Colemanite, Evans, Colophonite, Piddington...1 Columbite, Hatchett, Comptonite, Webster, Cookeite, Brush, Cordiérite, Lukas, Corindon, Estner, Cornaline, Agricola, Corondophilite, Shepard, Cosérénite, Inc., Inc....1 Couzeranite, de Charpentier, Craitonite, Bournon, Crichtonite, Bournon, Crocidolite, Hausmann, Crocoïte, Breithaupt, Cryolite, Abildgaard, Cuivre, Muller, Reichenstein, Cumengeite, Mallard, Cuprite, Haidinger, Cuprosklodowskite, Buttgenbach, Cyanochroïte, Scacchi, Cyanotrichite, Glocker, Cylindrite, Frenzel, Cyprine, Berzelius, Daphnite, Tschermak von Seysenegg, Datolite, Esmark, Dawsonite, Harrington, Delvauxite (-ine), Dumont, Démantoïde, Nordenskiöld, Descloizite, Damour, Diaclasite, Breithaupt, Diadochite, Breithaupt, Diallage, Haüy, Dialogite, Jasche, Diamant, Pline, Diaspore, Haüy, Didymite, Schaffhautl, Diopside, Haüy, Dioptase, Haüy, Dipyre, Haüy, Disthène, Haüy, Dolomite, Saussure, Dufrenite, Brongniart, Dufrenoysite, Damour,

100 62 Dumortierite, Gonnard, Durangite, Brush, Dyscrasite, Beudant, Elaéolite, Klaproth, Embolite, Breithaupt, Emeraude, Inc., Inc Enargite, Breithaupt, Endlichite, Genth, Enstatite, Kenngott, Epidolithe, Haüy, Epidote, Haüy, Epistilbite, Rose, Epsomite, Beudant, Erinite, Haidinger, Erubescite, Dana, Erythrite, Beudant, Etain, Howell, Euclase, Haüy, Eudidymite, Brøgger, Euxenite, Scheerer, Fahlunite, Hisinger, Fassaïte, Werner, Faujasite, Damour, Fayalite, Gmelin, Feldspath, Werner, Fer, Inc., Inc Fergusonite, Haidinger, Feuerblende, Breithaupt, Fibroferrite, Rose, Flos-Ferri, Linné, Fluorite (-ine), Napione, Fowlerite, Shepard (M), Franklinite, Berthier, Freieslebenite, Haidinger, Fuchsite, Schaffhautl, Fulgurite, Inc., Inc Gadolinite, Klaproth, Gahnite, von Moll, Galène, Pline, Garnierite, Clarke, Gédrite, Dufrenoy, Gehlenite, Fuchs, Gersdorffite, Lowe, Geysérite, Delametherie, Gibbsite, Torrey, Gieseckite, Allan, Gilbertite, Thomson (M), Girasol, Inc., Inc Gismondite, Leonhardt, Glauberite, Brongniart, Glaucodot, Breithaupt, Glauconie, Inc., Inc Glauconite, Keferstein, Glaucophane, Hausmann, Gmelinite, Brewster, Goethite, Lenz, Graphite, Werner, Greenockite, Jameson, Greenovite, Dufrenoy, Grenat chromifère, Inc., Inc Grenat s.l., von Bollstädt, Grossulaire, Werner, Grunerite, Kenngott, Guerinite, Nefedov, Gypse, Theophrastus, Gyrolite, Andersson, Halite, Glocker, Halloysite, Berthier, Halotrichite, Glocker, Harmotome, Haüy, Hauerite, Haidinger, Hausmannite, Haidinger, Haüyne, Brunn-Neergard, Hedenbergite, Berzelius, Héliodore, Pranach, Héliotrope, Pline, Helvine, Werner, Hématite, Pline, Hemimorphite, Kenngott, Hessonite, Haüy, Hétérosite, Alluaud, Heulandite, Brooke, Hielmite, Nordenskiöld, Hornblende, Inc., Inc Hübnerite, Riotte, Humboldtine, Rivero, Humite, Bournon, Hureaulite, Alluaud, Hyacinthe, Inc., Inc Hyalite, Werner, Hydrobiotite, Schrauf, Hydrophane, Inc., Inc... 1 Hydrozincite, Kenngott, Hypersthène, Haüy, Idocrase, Haüy, Illite, Grim, Ilménite, Kupffer, Ilvaïte, Steffens, Iserine, Klaproth, Ittnerite, Gmelin, Ixiolite, Nordenskiöld, Jadeïte, Damour, Jakobsite, Damour, Jamesonite, Haidinger, Jargon, Wallerius, Jarosite, Breithaupt, Jaspe, Inc., Inc Jeffersonite, Vanuxem, Johannite, Haidinger, Joseite, Kenngott, Kainite, Zincken, Kaolinite, Brongniart, Keilhauite, Erdmann, Kermesite, Chapman, Kérolithe, Breithaupt, Kieserite, Reichardt, Killinite, Taylor, Koninckite, Cesaro, Kreittonite, von Kobell, Labradorite, Werner, Lagonite, Beudant, Langbanite, Flink, Langite, Maskelyne, Lanthanite, Haidinger, Lapis-Lazuli, Boodt, Laumontite, Werner, Laurionite, Koechlin, Lazulite, Klaproth, Lazurite, Brøgger, Leadhillite, Beudant, Lechatelierite, Lacroix, Lepidocrocite, Ullmann,

101 63 Lépidolite, Klaproth, Leucite, Werner, Leucophane (-ite), Esmark, Levyne (-ite), Brewster, Limonite, Hausmann, Linarite, Brooke, Löllingite, Haidinger, Ludlamite, Field (G), Ludwigite, Tschermak von Seysenegg, Magnésite, Karsten, Magnétite, Haidinger, Malachite, Pline, Malacon, Scheerer, Manganandalousite, Inc., Inc... 1 Manganèse, Gahn, Manganite, Haidinger, Manganocalcite, Breithaupt, Marcassite, Haidinger, Margarite, Fuchs, Marthozite, Cesbron, Masonite, Jackson, Mélanite, Werner, Mélanterite, Dioscorides, Melilite, Delametherie, Melinophane, Scheerer, Mellite, Gmelin, Mercure, Inc., Meroxène, Haidinger, Mésitite (-ine), Breithaupt, Mésolite, Fuchs, Mesotype, Haüy, Metaxite, Breithaupt, Mica, Inc., Inc Microcline, Breithaupt, Microlite, Shepard, Milarite, Kengott, Millerite, Haidinger, Mimetite, Beudant, Mispickel, Inc., Inc Modèle Cristallographique Molybdenite, Scheele, Monazite, Breithaupt, Monticellite, Brooke, Montmorillonite, Mauduyt, Muscovite, Dana, Nacrite, Brongniart, Nadorite, Flajolot, Nagyagite, Haidinger, Natrolite, Klaproth, Natron, Wallerius, Népheline, Haüy, Nickeline, Beudant, Nickel-oxide, Bergeman, Nitratite (-ine), Haidinger, Nitre, Shepard (M), Nontronite, Berthier, Noséane, Klaproth, Offretite, Gonnard, Okenite, von Kobell, Oligoclase, Breithaupt, Olivenite, Jameson, Olivine, Werner, Onyx, Inc., Inc Opale, Inc., Inc Or, Inc., Inc Orangite, Krantz, Orpiment, Agricola, Orthoclase, Breithaupt, Orthose, Haüy, Ottrelite, Dethier, Ozocérite, Glocker, Paigeite, Knopf, Pargasite, Steinhal, Parisite, Medici-Spada, Pechblende, von Born, Pechurane, Dana, Pectolite, von Kobell, Pennine, Frobël, Pentlandite, Dufrenoy, Péricline, Breithaupt, Péridot, Inc., Inc Perovskite, Rose, Pétalite, D'Andrada e Silva, Phacolite, Breithaupt, Pharmacolite, Karsten, Pharmacosidérite, Hausmann, Phillipsite, Levy, Phlogopite, Breithaupt, Phosgenite, Karsten, Picropharmacolite, Stromeyer, Piemontite, Kenngott, Pigotite, Johnston, Pimelite, Karsten, Pinite, Karsten, Pistomesite, Breithaupt, Pitticite, Hausmann, Plasma, Jameson, Platine, de Ulloa, Pléonaste, Haüy, Plomb, Pline, Plumosite, Haidinger, Polyadelphite, Thomson, Polybasite, Rose, Prase, Wallerius, Praseolite, Erdmann, Predazzite, Petzholdt, Prehnite, Werner, Protochlorite, Schraus, Proustite, Beudant, Pseudolibethenite, Rammelsberg, Pseudomalachite, Hausmann, Psilomelane, Wallerius, Puchérite, Frenzel, Pumpellyite, Palache, Pycnodesma globosa, Schrammen, Pyrargyrite, Glocker, Pyrite, Dioscorides, Pyrochlore, Wöhler, Pyrolusite, Haidinger, Pyromorphite, Hausmann, Pyrope, Werner, Pyrophyllite, Hermann (G), Pyrosmalite, Karsten, Pyroxène, Haüy, Pyrrhotite, Breithaupt, Quartz cathédrale, Inc., Inc....1 Quartz chloriteux, Inc., Inc....2 Quartz diamant, Inc., Inc....1 Quartz enfumé, Inc., Inc Quartz Hyacinthe, Inc., Inc....2 Quartz rose, Inc., Inc...8 Quartz rubigineux, Inc., Inc....1

102 64 Quartz, Agricola, Rammelsbergite, Dana, Ramsayite, Fersman, Réalgar, Wallerius, Reinite, Fritsch, Résinite, Haüy, Rhodochrosite, Hausmann, Rhodonite, Jasche, Richellite, Cesaro, Richterite, Breithaupt, Ripidolite, von Kobell, Roselite, Levy, Rubellane, Breithaupt, Rubellite, Kirwan, Rubis, Wallerius, Rutile, Werner, Salite, D'Andrada e Silva, Salmiac, Agricola, Samarskite, Rose, Sanidine, Nose, Saphir, Wallerius, Sapphirine, Giesecke, Sarcolite, Thomson, Sardoine, Inc., Inc Sarkinite, Sjögren, Sassolite, Karsten, Saussurite, de Saussure, Scapolite, D'Andrada e Silva, Schefférite, Michaelson, Schörl, Mathesius, Schorlomite, Shepard (M), Schweizerite, Scheerer, Scolecite, Fuchs, Scorodite, Breithaupt, Senarmontite, Dana, Sépiolite, Glocker, Serendibite, Prior, Seriphos, Inc., Inc Serpentine, Agricola, Serpierite, Des Cloizeaux, Sertal, Inc., Inc Seybertite, Clemson, Inc Sidérite, Beudant, Sillimanite, Bowen, Smaltite, Beudant, Smectite, Breithaupt, Smithsonite, Beudant, Sodalite, Thomson (M), Soufre, Dana, Spessartine, Beudant, Sphaerocobaltite, Weissbach, Sphalerite, Glocker, Spinelle, Agricola, Spirifer sp., Sowerby, J Spodumène, D'Andrada e Silva, Staffelite, Stein, Stannite, Beudant, Staurotide, Haüy, Stéatite, Inc., Inc Stephanite, Haidinger, Sternbergite, Haidinger, Stibine, Beudant, Stilbite, Haüy, Stillpnomélane, Glocker, Stolzite, Haidinger, Strahlite, Brooke, Stromeyérite, Beudant, Strontianite, Sulzer, Struvite, Ulex, Sylvite, Beudant, Tachyhydrite, Rammelsberg, Talc, Agricola, Tantalite, Ekeberg, Tennantite, Phillips, Tetraedrite, Haidinger, Thomsonite, Brooke, Thorianite, Dunstan, Thorite, Berzelius, Thulite, Ekeberg, Titane, Klaproth, Titanite, Klaproth, Topaze, de Boodt, Torbernite, Werner, Tourmaline, Inc., Inc Tremolite, Höpfner, Tridymite, vom Rath, Triphane, Haüy, Triphylite, Fuchs, Triplite, Hausmann, Troostite, Shepard, Turquoise, Tavernier, Ulexite, Dana, Ullmannite, Frobël, Uraninite, Born, Uranochalcite, Breithaupt, Uvarovite, Hess, Valentinite, Haidinger, Vanadinite, von Kobell, Variscite, Breithaupt, Vauquelinite, Berzelius, Verdelite, Quesnel,Gabrielson, Vermiculite, Webb, Vivianite, Werner, Wad, Inc., Inc Wagnerite, Fuchs, Wavellite, Babington, Wernerite, D'Andrada e Silva, Whewellite, Brooke, Willemite, Levy, Withamite, Brewster, Witherite, Werner, Wohlerite, Scheerer, Wolframite, Breithaupt, Wollastonite, Leman, Wovllite, Inc., Inc Wulfenite, Haidinger, Wurtzite, Friedel, Xanthoconite, Breithaupt, Xenotime, Beudant, Yttrocérite, Berzelius, Yttrotantalite, Ekeberg, Yttrotitanite, Scheerer, Zéolite s. l., Cronstedt, Zincite, Haidinger, Zinckenite, Rose, Zircon, Werner, Zoïsite, Werner, Zunyite, Hillebrand, Zwieselite, Breithaupt,

103 Ann. Soc. Géol. du Nord. T. 20 (2ème série), p , Décembre EURYPTERIDES DES COLLECTIONS DE PALEONTOLOGIE DE LILLE : COLLECTIONS DU MUSEE D HISTOIRE NATURELLE DE LILLE (VII) ET COLLECTIONS DE L UNIVERSITE LILLE 1 (CATALOGUE I) Eurypterids of the palaeontological collections of Lille : Collections of the Natural History Museum of Lille (VII), and collections of the Lille 1 University (catalogue I) par Alain BLIECK (*), Jessie CUVELIER (*) & Thierry OUDOIRE (**) Résumé. Les collections publiques lilloises de paléontologie (Musée d Histoire Naturelle et Université) renferment une cinquantaine de spécimens d euryptérides fossiles provenant pour l essentiel des bassins houillers du Nord Pas-de-Calais et de Sarre - Lorraine. Ils sont d âge dévonien inférieur et carbonifère supérieur. La plupart ont été décrits et figurés, mais quelques spécimens inédits sont décrits dans le présent article. Abstract. Public collections of palaeontology of the Natural History Museum and the University of Lille contain ca. 50 specimens of fossil eurypterids. Most of them come from the Nord Pas-de-Calais and Sarre Lorraine coal basins. They are Early Devonian and Late Carboniferous in age. Most have been described and figured, but a few specimens are described here for the first time. Mots clés. Arthropoda, Merostomata, Pas-de-Calais, Moselle, Estonie. Key words. Arthropoda, Merostomata, Pas-de-Calais, Moselle, Estonia. I. INTRODUCTION Créée en 1854, la Faculté des Sciences de Lille, située alors rue des Fleurs à Lille, reçoit en 1855 les collections du Musée d Histoire Naturelle (qui fut inauguré en 1822 et était peut-être localisé dans les locaux de l Hôtel de Ville). La géologie n existe alors que par quelques pièces éparses d origine incertaine, puis s installe officiellement en 1864 quand Jules Gosselet devient le premier professeur de géologie et minéralogie de la Faculté des Sciences de Lille (après qu une chaire de géologie créée quelques temps auparavant a été laissée vacante : Thiébault, 2011). En 1865, la Société des Sciences, de l Agriculture et des Arts de Lille cède l ensemble de ses collections à la Ville de Lille qui les met à la disposition de la Faculté des Sciences. Cette opération peut être considérée comme la véritable ébauche du Musée d Histoire Naturelle et plus particulièrement du Musée de Géologie qui sera fondé en 1873, Gosselet étant alors le président de la Commission du Musée d Histoire Naturelle. Cependant ce n est qu en 1877 qu il y a effectivement création d un «Musée de géologie et de minéralogie» ouvert au public. En 1894 les collections de géologie s implantent dans les locaux actuels de la rue Gosselet (à l époque rue Brûle Maison). Le «Musée Gosselet» est officiellement inauguré le dimanche 30 novembre 1902 (Anonyme, 1902 ; Thiébault, 2011 ; Blieck et al., sous presse). Un nouveau pas fut franchi avec la création du «Musée houiller» par Charles Barrois, successeur de Gosselet ; ce musée fut inauguré en 1907 (Oudoire et al., sous presse). En 1966, l Institut de Géologie de l ancienne Faculté des Sciences déménage, comme toute la faculté, pour aller s installer à Villeneuve d Ascq sur le nouveau campus de l Université Lille 1. Une partie des collections de géologie et de paléontologie suit alors les enseignants universitaires qui emmènent avec eux le matériel sur lequel ils travaillent et publient. Cette opération est à l origine de la séparation des collections Gosselet et Barrois en deux sous-ensembles. Ce n est qu en 1986 que la Ville de Lille crée un poste de Conservateur du patrimoine pour gérer les collections géologiques du Musée d Histoire Naturelle et que l on commence à véritablement s occuper de ces collections. L inventaire informatique commence à partir de 1994, et en 2011 les musées de Géologie et Houiller fusionnent avec le Musée d Histoire Naturelle qui s occupait des volets zoologiques, ethnologiques et techniques des collections. Enfin, du côté de l Université Lille 1, est recrutée en 2009 une ingénieure d étude du C.N.R.S. pour inventorier, gérer et mettre en valeur les collections qui se trouvent dans l U.F.R. des Sciences de la Terre. Comme une bonne partie des collections, en particulier celles de paléobotanique du Carbonifère, les échantillons d euryptérides se sont ainsi trouvés répartis entre le Musée et l Université où ils sont gérés par deux d entre nous (T.O. et J.C. respectivement). (*) Université Lille 1 Sciences et Technologies, UFR Sciences de la Terre (SN5), UMR 8217 du CNRS «Géosystèmes», F Villeneuve d Ascq cedex ; (**) Musée d Histoire Naturelle de Lille, 19 rue de Bruxelles, F Lille ;

104 32 II. ETAT ET GESTION DES COLLECTIONS Aujourd hui, les collections géologiques du Musée d Histoire Naturelle de Lille comprennent entre et spécimens dont font partie de la collection d origine. Le reste comporte des spécimens soit mis en dépôt, soit achetés depuis Environ spécimens types et figurés sont recensés. Si cette collection comprend de nombreux fossiles de différents domaines et de différents âges, elle est historiquement centrée davantage sur la géologie régionale et les terrains du Paléozoïque (avec en particulier une collection de paléobotanique - environ spécimens). Elle renferme également une collection de minéralogie (un peu moins de spécimens pour environ 600 espèces minérales) et a fait l objet de plusieurs publications qui recensent essentiellement les types et figurés conservés au Musée (Malvesy, 1999 ; Malvesy et al., 1999, 2000, 2002 ; Blieck et al., 1999 ; Oudoire et al., 2008, 2011). Les collections de recherche de paléontologie de l U.F.R. des Sciences de la Terre de l Université Lille 1, quant à elles, comprennent spécimens (dont plus de spécimens types ; Cuvelier et al., 2011) et sont essentiellement constituées d'échantillons paléobotaniques (environ ) et micropaléontologiques. Ces collections sont en cours d intégration dans Trans'Tyfipal, une base de données destinée à répertorier tous les spécimens types et figurés de paléontologie conservés dans les établissements français, aussi bien les universités que les musées. Cette base est issue de la banque de données de paléontologie (Tyfipal), créée officiellement en 1986 (Thierry, 1995). La coordination du réseau et le développement de la base de données sont réalisés par l'université de Bourgogne, en s appuyant sur un comité de pilotage constitué des établissements possédant un très grand nombre de types et figurés dont l'université Lille 1. Cette base de données est en accès libre à l'adresse suivante : fr. Il est à noter qu'il y a actuellement fiches accessibles. Le nombre de fiches est en progression constante et devrait doubler très prochainement grâce au projet E-Recolnat d informatisation et de numérisation des référentiels taxinomiques. L'une de nous (J.C.) a enregistré tous les figurés retrouvés des spécimens signalés ci-dessous que l'on peut consulter par la recherche suivante : Ordre : "Eurypterida" / Etablissement détenteur : "Lille - Muséum d'histoire Naturelle" et "Lille - Université Lille 1" (respectivement pour les collections du Musée d'histoire Naturelle et de l'université Lille 1). Les euryptérides, un groupe d arthropodes chélicérates uniquement paléozoïques, ne constituent qu une petite partie des deux collections (Musée et Université). Cependant, des études récentes sur les relations trophiques entre euryptérides et vertébrés ont relancé l intérêt pour ce groupe d organismes (Dunlop et al., 2002 ; Lamsdell & Braddy, 2010). C est ce qui a justifié l inventaire des euryptérides des collections lilloises (Plaetevoet, 2012) qui n avaient pas fait l objet d études depuis longtemps. Les deux collections comprennent une cinquantaine de spécimens, dont l état de conservation varie énormément d un fossile à l autre. La plupart de ces spécimens ont fait l objet de descriptions : Gosselet et al. (1912), Pruvost (1911, 1919), Corsin (1932), Waterlot (1966), Paquet & Waterlot (1970b) et Laveine 1973) mais tous n ont pas encore été retrouvés. Certains ont été simplement cités (Pruvost, 1919 ; Waterlot, 1959). D autres semblent perdus (Waterlot, 1934). Les collections du Musée et de l Université contiennent également un certain nombre de spécimens inédits qu il convenait d inventorier et de décrire. L objet du présent article est de dresser le catalogue raisonné des euryptérides des collections lilloises. Abréviations : MGL, Musée Gosselet, Lille (Musée d Histoire Naturelle Musée de Géologie) ; MHL, Musée Houiller, Lille (Musée d Histoire Naturelle Musée de Géologie) ; USTL, Université Lille 1 (ex-université des Sciences et Technologies de Lille), U.F.R. Sciences de la Terre. III. CATALOGUE SYSTEMATIQUE La classification qui est utilisée ici a été établie à partir des publications de Tollerton (1989) et de Lamsdell (2012). Phylum ARTHROPODA LATREILLE, 1829 Sous-phylum CHELICERATA HEYMONS, 1901 Classe MEROSTOMATA DANA, 1852 Ordre EURYPTERIDA BURMEISTER, 1843 [= GIGANTOSTRACA HAECKEL, 1866 ; CYRTOCTENIDA STØRMER & WATERSTON, 1968] Sous-ordre PTERYGOTINA CASTER & KJELLESVIG, 1959 Super-famille PTERYGOTOIDEA CLARKE & RUEDEMANN, 1912 Famille PTERYGOTIDAE CLARKE & RUEDEMANN, 1912 Genre PTERYGOTUS AGASSIZ, 1844 Pterygotus anglicus AGASSIZ, 1844 (Fig. 1 A-C) MGL 4274.A : Fragment important d une chélicère (Waterlot, 1966, p. 12, fig. 1 et pl. III : 1). Localité : Puits n 7 et 7 bis, Liévin, Pas-de-Calais, France. Horizon : Niveau probable : Formation de Liévin (ex- Psammites de Liévin). Age : Biozone à Protopteraspis, Lochkovien inférieur (ex- Gédinnien inférieur) (Blieck & Janvier, 1989). Donateur : M. Léon Morin, Directeur général des Mines de Liévin. MGL 4274.B : Contre-empreinte de la chélicère MGL 4274.A (Waterlot, 1966, pl. III : 2 et 6). Localité, horizon, âge et donateur : les mêmes que pour le spécimen MGL 4274.A. MGL 4275 : Portion de coxa d une patte locomotrice comportant le bord interne, masticateur (Waterlot, 1966, p. 12 et pl. I : 3). Localité, horizon, âge et donateur : les mêmes que pour le spécimen MGL 4274.A. MGL 4276 : Portion de coxa d une patte natatoire, denticulée à son extrémité (Waterlot, 1966, pl. IV, fig.6). Localité, horizon, âge et donateur : les mêmes que pour le spécimen MGL 4274.A. MGL 4277 : Portion importante d un céphalothorax en vue dorsale (Waterlot, 1966, p. 11 et pl. I : 1). Localité, horizon, âge et donateur : les mêmes que pour le spécimen MGL 4274.A. Remarque : D après Waterlot (1966, légende de la Planche I : fig. 6-8), une portion de céphalothorax analogue, non illustrée et non retrouvée dans la collection, a été récoltée à - 624m de profondeur dans la fosse n 1 bis à Vimy (partie sommitale de la Formation de Liévin ; Blieck & Janvier, 1989). MGL : Portion antérieure d un métastome (Waterlot, 1966, fig. 2.2 et pl. I : 2). Localité, horizon, âge et donateur : les mêmes que pour le spécimen MGL 4274.A.

105 33 MGL : Moulage naturel d une portion antérieure d un métastome (utilisé par G. Waterlot [1966] pour identifier le fossile de l échantillon MGL ?). Localité, horizon, âge et donateur : les mêmes que pour le spécimen MGL 4274.A. MGL 4279 : Fragment d un segment abdominal (Waterlot, 1966, pl. I, fig.6). Localité, horizon, âge et donateur : les mêmes que pour le spécimen MGL 4274.A. MGL 4280 : Extrémité dorsale d une patte natatoire montrant les trois derniers gros articles de l appendice (Waterlot, 1966, p. 13, fig. 3 et pl. II : 4). Localité, horizon, âge et donateur : les mêmes que pour le spécimen MGL 4274.A. MGL 4281 : Fragment d un segment abdominal (Waterlot, 1966, p. 13, fig.1 et pl. I : 8). Localité, horizon, âge et donateur : les mêmes que pour le spécimen MGL 4274.A. MGL 4282 : Fragment d un doigt de la pince d une chélicère avec un spécimen de Modiolopsis complanata SOWERBY, 1839 (Waterlot, 1966, p. 12 et pl. III : 3). Localité, horizon, âge et donateur : les mêmes que pour le spécimen MGL 4274.A. MGL 4283 : Face ventrale du segment génital, correspondant au deuxième segment abdominal, avec au centre, le court et large appareil génital femelle surmonté par deux plaques basales partiellement soudées (Waterlot, 1966, p. 13 ; fig. 2 et pl. IV : 1). Localité, horizon, âge et donateur : les mêmes que pour le spécimen MGL 4274.A. Fig.1. Euryptérides du Dévonien inférieur du Pas-de-Calais (France). A-C- Pterygotus anglicus AGASSIZ, 1844 : segment abdominal, terril du puits n 7 d Avion, Pas-de-Calais ; origine biostratigraphique inconnue (peut-être Formation de Liévin, Lochkovien inférieur). A- Spécimen MGL E787 B, empreinte ; B- Détail de la partie droite de A ; C- Spécimen MGL E787 A, contre empreinte de A. D- Pterygotus sp., assemblage de deux fragments d un segment abdominal dont le contour est marqué par le liseré blanc ; spécimens MGL (gauche) et (droite) ; même origine que MGL E787 A et B. Les échelles sont en cm. Fig.1. Early Devonian eurypterids from Pas-de-Calais (France). A-C- Pterygotus anglicus AGASSIZ, 1844: abdominal segment from slag heap of Avion shaft nr. 7, Pas-de-Calais; unknown stratigraphical origin (perhaps from the Liévin Formation, lower Lochkovian). A- Specimen MGL E787 B, outer print ; B- Detail of right part of A ; C- Specimen MGL E787 A, counter-part of A. D- Pterygotus sp., combination of two fragments of an abdominal segment whose boundary is indicated by a thin white line; specimens MGL (left) and (right) ; same origin as specimens MGL E787 A and B. All scales are in cm.

106 34 MGL 4284 : Fragment d un telson (Waterlot, 1966, p. 14, fig. 1 et pl. IV : 2). Localité, horizon, âge et donateur : les mêmes que pour le spécimen MGL 4274.A. MGL 4285.A : Portion de la coxa d une patte natatoire (Waterlot, 1966, fig. 2 et pl. IV : 3). Localité, horizon, âge et donateur : les mêmes que pour le spécimen MGL 4274.A. MGL 4285.B : Empreinte de la coxa de l échantillon MGL 4285.A (Waterlot, 1966, pl. III : 5 et pl. IV : 4). Localité, horizon, âge et donateur : les mêmes que pour le spécimen MGL 4274.A. MGL 4288 : Portion externe de la coxa d une patte natatoire (Waterlot, 1966, p. 13, fig. 2 et pl. V : 1). Localité, horizon, âge et donateur : les mêmes que pour le spécimen MGL 4274.A. Remarque : un ostracode (Beyrichia sp.) est fixé sur la coxa (Waterlot, 1966, p. 15 et Pl V : 2). MGL 4289 : Fragment de segments abdominaux (Waterlot, 1966, p. 13, fig. 1 et pl. I : 7). Localité, horizon, âge et donateur : les mêmes que pour le spécimen MGL 4274.A. MGL 4290 : Fragment de segment abdominal avec une portion de tégument normalement replié sous la carapace (en bas sur la figure de Waterlot, 1966, fig. 2 et pl. I : 4). Localité, horizon, âge et donateur : les mêmes que pour le spécimen MGL 4274.A. MGL 4291 : Face dorsale d un céphalothorax auquel adhère une grande portion du premier segment abdominal (tergite). Un fragment de tégument est également visible (Waterlot, 1966, p. 11, fig. 1 et pl. II : 1, 2 et 3). Localité : Fosse n 1, profondeur -354m, Vimy, Pas-de- Calais, France. Horizon : Schistes et Grès de Vimy (partie supérieure de la formation de Pernes). Age : Biozone à Althaspis leachi, Lochkovien inférieur (ex- Gédinnien inférieur) (Blieck & Janvier, 1989). Donateur : M. Lafont. Remarque : Tout le matériel de P. anglicus des puits 7 et 7bis de Liévin et de la fosse 1 de Vimy, décrit par Waterlot (1966), avait été signalé par R. Dehée qui se proposait d en entreprendre l étude (Dehée, 1927, p. 324). Le décès de Dehée en 1928 l en a empêché et c est G. Waterlot qui en a finalement assuré la publication (Waterlot, 1966, p. 9). Parmi le matériel décrit et figuré par Waterlot (1966), deux spécimens sont manquants (Waterlot, 1966, pl. I, fig. 5 et pl. IV, fig. 5). MGL E787 A et E787 B : Empreinte et contre-empreinte d un segment abdominal (Fig. 1 : A-C). Localité : Terril du puits n 7 d Avion, Pas-de-Calais, France. Niveau stratigraphique : Niveau précis inconnu, peutêtre la Formation de Liévin (Lochkovien inférieur), comme le matériel de Waterlot (1966). Donateur : Bruno Vallois. Description : Fragment d une contre-empreinte, de forme rectangulaire, d un segment abdominal. Les replis du tégument, bien distincts, permettent d identifier le bord antérieur, où ils sont faiblement arqués, de petite taille et serrés, de la partie médiane où ils sont de taille plus importante, espacés et cambrés. La deuxième moitié du segment ne porte pas de repli visible. La concavité des replis est dirigée vers la partie antérieure du segment. Il est toutefois impossible de déterminer s il s agit d un tergite ou d un sternite. L ornementation du fragment permet de le rapprocher de pièces semblables présentes chez Pterygotus anglicus. L empreinte associée à cet échantillon est complète et de taille assez importante (longueur env. 179 mm ; largeur env. 46 mm). Légèrement incurvée, elle présente les mêmes caractéristiques que sa contre-empreinte, à savoir de petits replis serrés et aplatis sur le bord antérieur qui deviennent plus courbés, grands et espacés dans la partie médiane avant de disparaître dans la deuxième partie du segment. De même, la concavité est dirigée vers le bord antérieur. Pterygotus anglicus? (Fig. 2 A-B) MGL et : Deux fragments de segments abdominaux (Fig. 2). Localité : Terril du puits n 7 d Avion, Pas-de-Calais, France. Niveau stratigraphique : Niveau précis inconnu, peutêtre la Formation de Liévin (Lochkovien inférieur), comme le matériel de Waterlot (1966). Donateur : Bruno Vallois. Fig.2. Euryptérides du Dévonien inférieur du Pas-de-Calais (France) : Pterygotus anglicus?, deux fragments de segment abdominal. A- spécimen MGL B- spécimen MGL Terril du puits n 7 d Avion, Pas-de-Calais ; origine biostratigraphique inconnue (peut-être Formation de Liévin, Lochkovien inférieur) Fig.2. Early Devonian eurypterids from Pas-de-Calais (France): Pterygotus anglicus?, two fragments of abdominal segments. A- specimen MGL B- specimen MGL From slag heap of Avion shaft nr. 7, Pas-de-Calais; unknown stratigraphical origin (perhaps from the Liévin Formation, lower Lochkovian)

107 35 Description : Les deux segments abdominaux recueillis peuvent être rapprochés de Pterygotus anglicus. Le plus grand, de 28,5 mm de longueur maximale pour 12 mm de large, bien que fragmenté, présente une ornementation assez bien conservée (Fig. 2A). Celle-ci est constituée, à l instar des segments abdominaux précédemment décrits, de replis du tégument en forme de croissant dont la concavité permet de distinguer le bord antérieur du bord postérieur. Ces replis sont plus arqués et plus grands dans la partie postérieure. Toutefois, les replis de la partie postérieure sont plus resserrés ici que ceux des autres segments abdominaux observés. L état de conservation du deuxième segment abdominal, qui mesure 22,5 mm de long et 17 mm de large, rend les replis du tégument difficilement visibles. Ceux- ci présentent la même forme en demi-lune que ceux observés sur des fossiles du même type. Ils sont assez espacés et de grande taille. Ce fossile a un bord arrondi vers lequel s oriente la concavité des replis, ce qui laisse penser que ce contour arrondi n est pas naturel puisque, dans le cas contraire, ce segment n aurait pas la forme rectangulaire commune aux échantillons du même type. Le second spécimen, plus petit, est très fragmentaire mais présente le même type d ornementaion de surface que le précédent (Fig. 2B). Pterygotus sp. (Fig. 3 A-F) MGL 4287 : Fragment de deux segments abdominaux antérieurs en face dorsale (tergites). La partie aplatie simule une plèvre (Waterlot, 1966, pl. V : 3). Localité : Puits n 7 et 7 bis, Liévin, Pas-de-Calais, France. Horizon : Niveau probable : Formation de Liévin (ex-psammites de Liévin). Age : Biozone à Protopteraspis, Lochkovien inférieur (ex-gédinnien inférieur) (Blieck & Janvier, 1989). Donateur : M. Léon Morin, Directeur général des Mines de Liévin. MGL et : Deux fragments d anneau thoracique ou abdominal portant les «proéminences en forme d écailles» caractéristiques des euryptérides (Barrois, 1904, p. 284 ; Gosselet et al., 1912, p et pl. IX : 12-13). Localité : Puits n 6 de Liévin, Pas-de-Calais, France. Horizon : Profondeur - 359,30 m, Formation de Noulette, Membre de Méricourt. Age : Lochkovien inférieur (ex-gédinnien inférieur), équivalent de la Zone à Traquairaspis (Blieck & Janvier, 1989). MGL et : Fragments de segments abdominaux. Localité : Puits n 7 de Beaumont, Pas-de-Calais, France. Horizon : Profondeur m, Formation de Liévin (cf. Blieck & Goujet, 1986, fig. 37). Age : Lochkovien inférieur (ex-gédinnien inférieur), équivalent de la Zone à Protopteraspis (Blieck & Janvier, 1989). Description : Les deux échantillons correspondent à des fragments de segments abdominaux. Toutefois, il ne semble pas que ce soient deux fragments d un même segment abdominal, ni même que l un soit la contre-empreinte de l autre. MGL , d une largeur maximale de 32 mm pour une longueur maximale de 34 mm, présente une conservation correcte. Les ornementations, en forme de demi-lunes, sont peu espacées sur tout le fossile. Elles sont faiblement courbées et difficilement observables sur la partie antérieure et présentent une courbure plus importante, et sont plus visibles à mesure qu elles s en éloignent. Seule une partie du segment est visible, le reste n ayant pas été conservé. MGL est nettement moins bien conservé que le premier spécimen. Il s agit là encore d un fragment d un segment abdominal, d une largeur maximale de 13 mm et d une longueur maximale de 14 mm. Les ornementations, visibles mais moins bien préservées que celles de MGL , présentent une courbure assez accentuée, ce qui laisse penser qu on est assez éloigné du bord antérieur du segment. L échantillon peut correspondre à un fragment situé soit au milieu, soit près du bord postérieur du segment. MGL et : Fragment de segment abdominal (Fig. 1 : D). Localité : Terril du puits n 7 d Avion, Pas-de-Calais, France. Niveau stratigraphique : Niveau précis inconnu, peutêtre la Formation de Liévin (Lochkovien inférieur), comme le matériel de Waterlot (1966). Donateur : Bruno Vallois. Description : Le segment abdominal recueilli est composé de deux fragments. Le premier, de 79 mm de long sur 26 mm de large, présente des replis en forme de croissant de taille assez importante et espacés. Il semble que sur le haut de l échantillon, ces replis soient de plus petite taille, ce qui permettrait de déterminer, en concordance avec leur concavité, la partie antérieure du segment. Toutefois, la préservation médiocre du fossile ne permet pas de l établir avec assurance. Si l on se fie à l affirmation de Waterlot (1966) selon laquelle la concavité est toujours orientée vers le bord antérieur du segment abdominal, l absence de replis resserrés de petite taille et faiblement arqués indiquerait donc que seule la partie postérieure est conservée ici. Le deuxième fragment, moins bien conservé que le premier, est incurvé et mesure 65 mm de long pour 23 mm de large. Il présente la même ornementation en croissant que le premier segment. L assemblage supposé aboutit à la formation d un segment abdominal fortement arqué, dont la forme correspond peu à celles qui ont été observées jusqu à présent chez les fossiles du même type. En haut à droite du spécimen de la Fig. 1D, on observe une trace fossile interprétée comme étant celle d un terrier. USTL 2774 : Fragment d une grande coxa d appendice natatoire (Fig. 3A). Localité : Puits 7 de Beaumont, Pas-de-Calais, France. Niveau stratigraphique : Profondeur à m, sommet de la Formation de Noulette, «Assise de Drocourt» (cf. Blieck & Goujet, 1986, fig. 37). Age : Lochkovien inférieur (ex-gédinnien inférieur), équivalent de la Zone à Traquairaspis (Blieck & Janvier, 1989). Description : Ce spécimen ressemble beaucoup aux éléments de «coxa d une patte natatoire montrant le bord interne, masticateur, pourvu de dents» figurés par Waterlot (1966, pl. IV : 3-5). USTL 2775 : Fragment de segment abdominal (Fig. 3B). Localité, niveau stratigraphique et âge : inconnus ; probablement Lochkovien d après la ressemblance de la gangue gréseuse et la conservation du spécimen. Description : Fragment de segment abdominal, d environ 75 x 34 mm, cassé à ses deux extrémités et fracturé, comparable aux éléments figurés sur la Figure 1 C-D. USTL 2776 : Autre fragment de segment abdominal (Fig. 3C). Localité, niveau stratigraphique et âge : inconnus ; comme pour le spécimen USTL Description : Petit fragment, apparemment de segment abdominal, de 30 x 24 mm, érodé, mais montrant les sculptures superficielles en croissant, typiques des euryptérides du Lochkovien de l Artois. USTL 2777 : Autre fragment de segment abdominal (Fig. 3D). Localité, niveau stratigraphique et âge : inconnus ; comme pour le spécimen USTL Description : Petit fragment, apparemment de segment abdominal, de 40 x 25 mm environ, très érodé, mais avec quelques traces de sculptures superficielles en croissant.

108 36 Fig.3. Euryptérides du Dévonien inférieur du Pas-de-Calais (France) : Pterygotus sp., Puits 7 de Beaumont ; sommet de la Formation de Noulette, «Assise de Drocourt», Lochkovien inférieur. A- spécimen USTL 2774, fragment de grande coxa ; B-D- spécimens USTL 2775, 2776 et 2777, fragments de segments abdominaux ; E- spécimen USTL 2778, fragment du 2 e segment abdominal ventral (sternite) dans sa partie médiane (?) ; F- spécimen USTL 2779, fragment de segment abdominal. Fig.3. Early Devonian eurypterids from Pas-de-Calais (France): Pterygotus sp., shaft nr. 7 of Beaumont; uppermost Noulette Formation, «Assise de Drocourt», lower Lochkovian. A- specimen USTL 2774, fragment of a big coxa; B-D- specimens USTL 2775, 2776 and 2777, fragments of abdominal segments; E- specimen USTL 2778, part of the 2nd ventral abdominal segment (sternite) in its medial portion (?); F- specimen USTL 2779, fragment of an abdominal segment.

109 37 USTL 2778 : Peut-être un fragment du 2 e segment abdominal ventral (sternite) dans sa partie médiane (Fig. 3E). Localité, niveau stratigraphique et âge : inconnus ; comme pour le spécimen USTL Description : Les bords de ce spécimen, de 80 x 28 mm (dans sa plus grande largeur), sont entièrement fracturés. Sa partie centrale porte les sculptures superficielles en croissant. USTL 2779 : Fragment de segment abdominal (Fig. 3F). Localité : Partiellement imprécise : «Fonçage puits, LIEVIN», Pas-de-Calais, France. Niveau stratigraphique : Profondeur -410m, ce qui laisse supposer qu il s agirait soit du Puits 6 de Liévin (Formation de Noulette), soit du Puits 8 de Liévin (base de la Formation de Pernes) (Blieck & Goujet, 1986, fig. 37). La lithologie de la gangue, un microgrès schisteux gris foncé, laisse plutôt penser à la Formation de Noulette. Age : Lochkovien (ex-gédinnien) dans les deux cas (base de la Formation de Pernes au 8 de Liévin, ou Formation de Noulette au 6 de Liévin). Sous-ordre EURYPTERINA BURMEISTER, 1843 Super-famille EURYPTEROIDEA BURMEISTER, 1843 Famille EURYPTERIDAE BURMEISTER, 1843 [= ERIEOPTERIDAE TOLLERTON, 1989] Genre ERIEOPTERUS KJELLESVIG-WAERING, 1958 Erieopterus brewsteri (WOODWARD, 1864) MGL 4292 : Céphalothorax dont les yeux se situent dans la partie antérieure de la région centrale du bouclier céphalothoracique (Waterlot, 1966, p. 16 et pl. V : 4 et 5). Localité : Fosse n 1, profondeur -368 m, Vimy, Pas-de- Calais, France. Horizon : Formation de Pernes : Schistes et grès bigarrés de Pernes-en-Artois, partie sommitale. Age : Extrême base de la biozone à Althaspis leachi, Lochkovien supérieur (ex-gédinnien supérieur) (Blieck & Janvier, 1989). Donateur : M. Lafont. [non numéroté] : Deux spécimens en connexion, le premier présentant le céphalothorax et l avant de l abdomen, le second plus petit mais subcomplet (Paquet & Waterlot, 1970a, p ; 1970b, p. 46, fig. 1 et pl. IV : 1-2). Localité : Carrière de Fépin, rive gauche de la Meuse, Ardennes, France. Horizon : «Lentille de schistes noirs intercalés dans les bancs d arkose d Haybes» (Paquet & Waterlot, 1970b), Formation de Fépin (Meilliez, 1984 ; Meilliez & Blieck, 1994). Age : Lochkovien inférieur (ex-gédinnien inférieur ; équivalent de la Zone d intervalle R de l Oppel-Zone de spores MN : Steemans in Meilliez & Blieck, 1994). Circonstances de la découverte : Ce double spécimen a été découvert au cours d une excursion géologique de l U.F.R. des Sciences de la Terre de l Université Lille 1 («Faculté des sciences») par Jacques Paquet qui a débité la plaque de schiste qui venait d être extraite de la carrière par Francis Meilliez, alors tout jeune membre de la S.G.N. (comm. pers., F. Meilliez, 19/09/2012). Malheureusement l article de Paquet & Waterlot (1970b) ne mentionne pas le numéro de collection où il a été déposé. Après enquête, il semblerait que ces pièces aient été intégrées aux collections personnelles de G. Waterlot (comm. pers., J. Paquet, du 13/05/2013). Remarque : Waterlot (1959) avait déjà signalé quelques restes attribués à Pterygotus sp., découverts, comme ceux de Paquet & Waterlot (1970 a-b), au cours d une excursion géologique dans «une lentille de schistes noirs, intercalés dans les bancs d arkose d Haybes (carrière de Fépin, rive gauche de la Meuse)», donc vraisemblablement dans le même niveau que celui de Paquet & Waterlot (1970 a-b). Cependant, en dehors d une description sommaire («fragment de segment», «fragment de patte ambulatoire»), ces restes n ont été ni figurés ni catalogués. Il est impossible de savoir s il s agissait du même taxon décrit ultérieurement par Paquet & Waterlot (1970b). Jusqu à présent, les recherches effectuées par deux d entre nous (J.C. & T.O.) dans les collections de l Université Lille 1 et du Musée d Histoire Naturelle de Lille n ont permis de retrouver ni les restes mentionnés par Waterlot (1959) ni les pièces publiées par Paquet & Waterlot (1970 a-b). Mais il n est pas interdit de penser qu elles le seront, la totalité des deux collections n ayant pas encore été explorée. Erieopterus eriensis (WHITFIELD, 1882) MGL 4286 : Face dorsale d un céphalothorax (Erieopterus microphthalmus eriensis (WHITFIELD) sic in Waterlot, 1966, p. 17 et pl. V : 6). Localité : Fosse n 1, profondeur -363m, Vimy, Pas-de- Calais, France. Horizon : Formation de Pernes : Schistes et grès bigarrés de Pernes-en-Artois, partie sommitale. Age : Extrême base de la biozone à Althaspis leachi, Lochkovien supérieur (ex-gédinnien supérieur) (Blieck & Janvier, 1989). Donateur : M. Lafont. Genre EURYPTERUS KJELLESVIG-WAERING, 1958 Eurypterus tetragonophthalmus FISCHER, 1839 [= Eurypterus fischeri EICHWALD, 1854 ; Eurypterus fischeri var. rectangularis SCHMIDT, 1883 ; Baltoeurypterus tetragonophthalmus (FISCHER, 1839) STØRMER, 1973] (Fig. 4 A-B) MGL : Moule naturel externe, en vue viscérale, d un individu subcomplet montrant le prosoma et les 2/3 de l abdomen (longueur env. 53 mm) ainsi que la partie distale du telson (aiguillon), et d une partie de l abdomen d un second individu de plus grande taille (Eurypterus fischeri sur le cartel porte-fossile) (Fig. 4A). Localité : Steinbruk près Rotzikul, Esthonie sur le cartel d origine ; donc probablement carrière de Viita, sur l île de Saaremaa, Estonie (T. Märss, comm. pers., du 30/04/2013). Horizon : Couches de Viita, Formation de Rootsiküla (Rootsiküla Stage). Age : Homérien supérieur, Wenlock supérieur, Silurien (Märss, 1990). Donateur : Ce spécimen provient d un comptoir minéralogique et paléontologique en vogue à la fin du XIX e siècle et au début du XX e siècle à Paris, le Comptoir Géologique et Minéralogique d Alexandre Stuer. Ancien n S.8715, acquis en Remarque : C est Størmer (1973, p. 129) qui a classé certaines espèces d Eurypterus dans le nouveau genre Baltoeurypterus, avec E. tetragonophthalmus comme espècetype (voir aussi Tollerton, 1989). Cependant, pour Tetlie (2006), cette distinction n est pas fondée et les espèces attribuées à Baltoeurypterus doivent rester dans Eurypterus (voir aussi Lamsdell, 2012). MGL bis : Moule naturel externe, en vue viscérale, d un prosoma (long. 15 mm x larg. 21 mm) et de quelques segments préabdominaux et postabdominaux (Eurypterus fischeri sur le cartel porte-fossile) (Fig. 4B) Localité, horizon, âge et donateur : les mêmes que pour MGL Ancien n S.8714.

110 38 Fig.4. Euryptérides du Silurien d Estonie : Eurypterus tetragonophthalmus FISCHER, A- spécimen MGL , moule naturel externe, en vue viscérale, d un individu subcomplet, probablement carrière de Viita, Saaremaa, Estonie ; Couches de Viita, Formation de Rootsiküla, Homérien supérieur, Wenlock supérieur. B- spécimen MGL bis, moule naturel externe, en vue viscérale, d un prosoma et de quelques segments préabdominaux et postabdominaux ; même origine que MGL Fig.4. Silurian eurypterids from Estonia: Eurypterus tetragonophthalmus FISCHER, A- specimen MGL , external natural mould in visceral view of a nearly complete individual, probably from the Viita quarry, Saaremaa, Estonia; Viita Beds, Rootsiküla Stage, upper Homerian, upper Wenlock. B- specimen MGL bis, external natural mould in visceral view of a prosoma and a few preabdominal and postabdominal segments; same origin as MGL Eurypterus sp. MGL (MHL ) : Empreinte négative d un céphalothorax où l on peut voir l empreinte d une gnathobase et le contour du métastome (Eurypterus (Anthraconectes) cf. Mansfieldi HALL in Pruvost, 1919, p. 325, fig. 37 et pl. XXIII : 5 et 5a). Localité : Fosse n 9, Lens, Pas-de-Calais, France. Horizon : Toit de la passée sous François (bowette 935, faisceau d Edouard). Age : Westphalien D (Bashkirien supérieur Moscovien). MGL (MHL ) : Empreinte d un anneau préabdominal (Eurypterus (Anthraconectes) cf. Mansfieldi HALL in Pruvost, 1919, p. 325, fig. 37 et pl. XXIII : 6). Localité, horizon et âge : les mêmes que pour le spécimen MGL MGL (MHL ) : Empreintes d anneaux préabdominaux d un individu de grande taille (Eurypterus (Anthraconectes) cf. Mansfieldi HALL in Pruvost, 1919, p. 325, fig. 37 et pl. XXIII : 7).

111 39 Localité, horizon et âge : les mêmes que pour le spécimen MGL Remarque : Les spécimens MGL , et ont été trouvés associés à des lamellibranches limniques, Anthracomya phillipsii (WILLIAMSON, 1836), trouvés en abondance, ce qui traduirait un milieu d eau douce. En ce qui concerne le spécimen MGL (MHL ; spécimen non décrit, simplement mentionné par Pruvost, 1919, p. 329 et pl. XXIII : 5-7, sous le nom Eurypterus (Anthraconectes) cf. Mansfieldi HALL sic ; de même origine que le spécimen MGL ), il n est pas répertorié dans la base de données du Musée d Histoire Naturelle. Ce spécimen faisait manifestement partie d un lot de quatre dont trois ont été figurés par Pruvost (1919). Cependant, jusqu à présent, les recherches effectuées par l un de nous (T.O.) dans les collections du Musée n ont pas encore permis de le retrouver. MGL 1870 (MHL 1870) : Fragment d un segment thoracique ou abdominal, orné d écailles pointues (Pruvost, 1911, p , pl. VII : 2-2a ; 1919, p. 330). Localité : Fosse n 3, Mines de Meurchin, Pas-de-Calais, France. Horizon : Toit de la veine Saint Augustin (Assise d Anzin et non Assise de Vicoigne). Age : couches inférieures du terrain westphalien (Pruvost, 1911) Westphalien B (Bashkirien supérieur, Davydov et al., 2012). MGL 1871 (MHL 1871) : Fragments de cuticule ornés de très petites écailles arrondies, très mal conservés (Pruvost, 1919, p. 330). Localité : Fosse n 12 de Lens, Pas-de-Calais, France. Horizon : Toit de la 3 e passée sous veine de 0,51 m (Faisceau de Dusouich). Age : sommet des couches westphaliennes (Pruvost, 1919) - Westphalien D (Moscovien supérieur, Davydov et al., 2012). MGL bis (MHL bis) : Deux fragments de cuticule ornés de très petites écailles arrondies (Pruvost, 1919, p. 330). Localité : Fosse n 11 de Lens, Pas-de-Calais, France. Horizon : Toit de la veine Désirée (bowette 1115), schiste à Anthracomya. Age : sommet des couches westphaliennes (Pruvost, 1919) - Westphalien D (Moscovien supérieur, Davydov et al., 2012). MGL 1873 (MHL 1873) : Fragment de segment thoracique ou abdominal, orné d écailles pointues (Pruvost, 1919, p. 330). Localité : Fosse n 4 d Ostricourt, Pas-de-Calais, France. Horizon : Toit de la veine Marthe (Assise de Vicoigne). Age : couches inférieures du terrain westphalien (Pruvost, 1919) Westphalien A (Bashkirien supérieur, Davydov et al., 2012). Superfamily ADELOPHTHALMOIDEA TOLLERTON, 1989 Family ADELOPHTHALMIDAE TOLLERTON, 1989 Genre ADELOPTHALMUS JORDAN in JORDAN & VON MEYER, 1854 Adelophthalmus imhofi (REUSS, 1855) USTL 2769 et USTL 2770 : Deux pièces préservées sur la même surface de contact entre deux éléments de carotte de sondage : céphalothorax avec les trois premiers tergites abdominaux (Laveine, 1973, p. 250 et pl. XXXI: 1a-1g et 2-2a) et fragment d anneau postabdominal (tergite ; Laveine, 1973, p. 250 et pl. XXXI : 4). Localité : Bassin houiller de Lorraine, Sondage Marienau 3, Marienau, Moselle. Horizon : Niveau entre ,46 m et ,50 m, Zone de St Avold, faisceau de Laudrefang. Age : Westphalien D moyen (Laveine, 1973), Moscovien supérieur (Davydov et al., 2012). USTL 2771 : Moitié droite d un petit céphalothorax avec les parties correspondantes des deux premiers tergites abdominaux (Laveine, 1973, p. 250 et pl. XXXI : 3-3a). Localité, horizon et âge : les mêmes que ceux du spécimen USTL USTL 2772 : Fragment du 12 e anneau abdominal (Laveine, 1973, p. 250 et pl. XXXI : 5-5a). Localité, horizon et âge : les mêmes que ceux du spécimen USTL USTL 2773 : Fragment de face ventrale de céphalothorax (Laveine, 1973, p , pl. XXXI : 6a-6b et XXXII : 6c-6e, 7, 8). Localité : Bassin houiller de Lorraine, Siège Simon, Sondage S 47, Forbach, Moselle. Horizon : Profondeur 99,75 m, toit de la veine 12b, Zone de Forbach, faisceau de Petite Rosselle. Age : Westphalien C supérieur (Laveine, 1973), Moscovien moyen (Davydov et al., 2012). Remarque : Waterlot (1934, p et pl. XXII : 1-2) reprend la description et reproduit les illustrations de Goldenberg (1873, p. 4 et 18, pl. I : 1-1A, 17). Celles-ci correspondent à deux euryptérides différents : Eurypterus raniceps GOLDENBERG et Eurypterus (Anthraconectes) granosus JORDAN [aujourd hui Adelophthalmus (?) raniceps GOLDENBERG, 1873 et Adelophthalmus granosus JORDAN in JORDAN & VON MEYER, 1854 : cf. Lamsdell, 2012]. Waterlot (1934, p ) reprend également, sans le refigurer, la description d un fragment attribué à Eurypterus sp. (Goldenberg, 1873, p. 22 et pl. I : 14-14a). Tous ces restes fossiles proviennent de la Zone de Forbach, Westphalien D du bassin sarro-lorrain (Waterlot, 1934, p. 229). Cependant, ces fossiles étaient apparemment déjà «introuvables» au moment de la thèse de doctorat de Waterlot (1934, p. 225). De ce fait, les spécimens décrits et figurés par Laveine (1973) sont probablement les seuls euryptérides conservés du Carbonifère du bassin sarro-lorrain. Adelophthalmus moyseyi (WOODWARD, 1907) [non numéroté] : Prosoma bien conservé (Eurypterus Moyseyi in Corsin, 1932, pl. XXXVIII : 23). Localité : Terril de la fosse n 10 de l Escarpelle, Leforest, Pas-de-Calais, France. Horizon : Assise de Vicoigne. Age : Westphalien A (Corsin, 1932), Bashkirien supérieur (Davydov et al., 2012). Donateur : M. A. Grosjean. Remarque : Corsin (1932) n indique pas de numéro de catalogue pour cette pièce ; on peut néanmoins supposer qu elle a été déposée au Musée Houiller puisque cette publication est celle de l «Institut de la Houille de l Université de Lille (Musée houiller)». Cette collection étant désormais intégrée à la collection de géologie (ex-musée Gosselet) du Musée d Histoire Naturelle de Lille, le prosoma figuré par Corsin (1932) devrait s y trouver. Cependant, les recherches effectuées par l un de nous (T.O.) n ont pas encore permis de le localiser, raison pour laquelle un numéro de collection ne lui a pas été attribué. IV. COMMENTAIRE A part quelques spécimens récoltés sur le terrain en Ardenne (Waterlot, 1959 ; Paquet & Waterlot, 1970 a-b), l essentiel du matériel d euryptérides provient des fonçages et puits de mines des bassins houillers du Nord Pas-de-Calais et de Sarre-Lorraine. L origine stratigraphique de ce matériel est très discontinue, soit Dévonien inférieur (Lochkovien), soit Carbonifère supérieur (Westphalien), les niveaux d âge dévonien moyen à carbonifère inférieur, correspondant à des dépôts de

112 40 plate-forme carbonatée, n étant pas propices à l existence des euryptérides, réputés comme ayant été des organismes de milieux d eaux douces ou saumâtres. Quel qu ait été le milieu de vie originel des euryptérides, il sont fréquemment récoltés dans des strates renfermant également des vertébrés. C est le cas du matériel du Dévonien inférieur des collections lilloises (présence d agnathes hétérostracés entre autres : Blieck & Goujet, 1986; Blieck & Janvier, 1989) ainsi que du matériel du Carbonifère supérieur (présence d actinoptérygiens observés en collection : Blieck et al., 1999). De là l idée que les euryptérides étaient prédateurs des vertébrés (Romer, 1933 et références in Lamsdell & Braddy, 2010). L analyse récente de Lamsdell & Braddy (2010) conduit à deux conclusions : le sous-ordre des Eurypterina commence à décliner au cours du Dévonien inférieur en même temps que commence la radiation des placodermes ; néanmoins les Stylonurina, peu affectés au Dévonien inférieur, subissent une baisse de diversité au cours des extinctions en masse de la fin du Dévonien, tout comme les agnathes et les placodermes. Cependant la prédation des euryptérides sur les vertébrés ou au contraire des vertébrés sur les euryptérides est difficile à prouver. On connaît un grand nombre de localités fossilifères d âge silurien ou éodévonien où co-existent les euryptérides et les vertébrés (par ex. Plotnick, 1999 ; Lamsdell & Braddy, 2010), mais seuls de très rares cas de prédation d euryptérides sur des agnathes sont supposés (Lebedev et al., 2009 ; Elliott & Petriello, 2011). En outre, plusieurs cas de blessures sont interprétés comme des traces de prédation d agnathes par des gnathostomes (placodermes, sarcoptérygiens) voire de gnathostomes entre eux (Mark-Kurik, 1966 ; Hlavin, 1990 ; Lebedev et al., 2009 ; Elliott & Petriello, 2011). C est dans ce contexte qu il a semblé opportun d établir l inventaire des euryptérides des collections lilloises et de confronter les résultats aux travaux précédents. Cependant, d une part, la quantité de restes conservés est faible et, d autre part, aucune trace de prédation directe n a été observée (Plaetevoet, 2012). En ce qui concerne le Dévonien inférieur d Ardenne, il existe d autre matériel dans les collections de Belgique et du Luxembourg (ex. : Delsate et al., 2003 ; Goemaere et al., 2012 ; Poschmann & Franke, 2006). Mais même en traitant l ensemble de ces données, augmentées de celles des sites éodévoniens du Massif Schisteux Rhénan en Allemagne, il ne semble pas en ressortir une tendance à la co-existence des euryptérides et des vertébrés qui soit statistiquement significative (Plaetevoet, 2012). Néanmoins, l inventaire des euryptérides des collections lilloises ayant été fait, il est apparu justifié de le publier en complément des catalogues précédemment parus dans les Annales de la S.G.N. Remerciements. Nous avons été aidés dans nos recherches par M. Claude Monnet (Université Lille 1 Sciences de la Terre, U.M.R du C.N.R.S. «Géosystèmes») pour l encadrement du travail de Master de J. Plaetevoet, Mme E. Locatelli (U.M.R du C.N.R.S. «Géosystèmes») pour la bibliographie, M. Michel Darras (Musée d Histoire Naturelle de Lille) pour la manutention et l inventaire des collections, Mme Tiiu Märss (Tallinn Technical University, Geological Institute, Tallinn, Estonie) pour l origine des spécimens du Silurien d Estonie, et le Prof. Jean-Pierre Laveine (Conservateur Universitaire au Musée d Histoire Naturelle de Lille) pour les précisions stratigraphiques de certains spécimens du Carbonifère. MM. Sylvain Charbonnier (Muséum national d Histoire naturelle, Paléontologie, Paris) et Rémy Gourvennec (C.N.R.S., Université de Bretagne occidentale, Brest) ont permis d améliorer la qualité du texte par leurs remarques constructives. [Les photographies sont des auteurs.] BIBLIOGRAPHIE ANONYME (1902). Cinquantenaire scientifique de M. Jules Gosselet, 30 novembre Ann. Soc. Géol. Nord, XXXI : BARROIS C. (1904). [M. Ch. Barrois annonce à la Société que, dans une récente visite au puits N 6 de Liévin, il a reconnu des débris de Pterygotus ]. Ann. Soc. Géol. Nord, XXXIII : 284. BLIECK A. avec la collaboration de BRICE D., CHARVET J., CUVELIER J., DE BAERE J.-P., DHAINAUT A., MATRION A., MEILLIEZ F., MISTIAEN B., OUDOIRE T., RICOUR J., SOMME J. & TRENTESAUX A. (sous presse). La Société Géologique du Nord et les sciences de la Terre dans le nord de la France : science, industrie et société. In : BLIECK A. & DE BAERE J.-P. dir., Eléments pour une histoire de la Société Géologique du Nord et des sciences de la Terre dans le nord de la France. Mém. Soc. Géol. Nord, XVII. BLIECK A. & GOUJET D. (1986). Vertébrés. In : RACHEBOEUF P.R. ed., Le Groupe de Liévin. Pridoli-Lochkovien de l Artois (N. France). Sédimentologie-Paléontologie-Stratigraphie. Biostratigraphie du Paléozoïque, 3 : BLIECK A. & JANVIER P. (1989). Vertébrés Agnathes du Dévonien inférieur de l Artois (Pas-de-Calais, France) : implications biostratigraphiques. Ann. Paléont. (Vert.- Invert.), 75 (3) : BLIECK A., MALVESY T., CANDILIER A.-M., CLOUTIER R. & POPLIN C. (1999). Les collections du Musée d Histoire Naturelle de Lille. II. Vertébrés paléozoïques. Ann. Soc. Géol. Nord, 2 ème série, 7 (3) : CORSIN P. (1932). Guide paléontologique dans le terrain houiller du Nord de la France. Travaux et Mémoires de l Université de Lille, Albums : Fascicule n 5, Institut de la Houille de l Université de Lille (Musée houiller) : 44 p., 16 fig., 43 pl. CUVELIER J., DEVILLE P. & OUDOIRE T. (2011). Collections géologiques et laboratoires lillois. In : BLIECK A., AUGUSTE P. & DERYCKE C. eds., GeoReg Géosciences des régions de France et des pays environnants (Forum, oct. 2011, Villeneuve d Ascq). Programme & résumés : 92. DAVYDOV V.I., KORN D. & SCHMITZ M.D. (2012). The Carboniferous Period. In : GRADTSEIN F.M., OGG J.G., SCHMITZ M.D. & OGG G.M. eds, The Geologic Time Scale 2012, Volume 2, Elsevier, Amsterdam : DEHEE R. (1927). Découverte de Pterygotus anglicus à Liévin. Ann. Soc. Géol. Nord, LII : DELSATE D., STEUR H., SCHNEIDER M. & THUY B. (2003). Preliminary report of Lower to Middle Emsian (Lower Devonian) flora and fauna from Consthum and Merkholtz (Grand Duchy of Luxembourg) with Porolepid (Sarcopterygii) and Heterostracan Fish remains. In : GUERIN-FRANIATTE S. ed., Paléontologie au Luxembourg. Ferrantia, 36 : DUNLOP J.A., BRADDY S.J. & TETLIE O.E. (2002). The Early Devonian eurypterid Grossopterus overathi (Gross 1933) from Overath, Germany. Mitt. Mus. Naturkde. Berlin, Geowiss. Reihe, 5 : ELLIOTT D.K. & PETRIELLO M.A. (2011). New poraspids (Agnatha, Heterostraci) from the Early Devonian of the western United States. Journal of Vertebrate Paleontology, 31 (3) :

113 41 GOEMAERE E., GEENINCKX S., THIRION F. & BLIECK A. (2012). Les formations de Marteau et du Bois d Ausse (Lochkovien-Praguien, Dévonien inférieur) au bord nord du Synclinorium de Dinant : les coupes de Huy, de Tihange et de Fond d Oxhe. Memoirs of the Geological Survey of Belgium, 59 : 117 p. GOLDENBERG F. (1873). Fauna saraepontana fossilis. Die fossilen Thiere aus der Steinkohlenformation von Saarbrücken. Heft 1. C. Möllinger, Saarbrücken : 20 p. [cité par WATERLOT, 1934]. GOSSELET J., LERICHE M. & CREPIN A. (1912). Description de la faune siluro-dévonienne de Liévin. Mém. Soc. Géol. Nord, VI (II), 1 er fascicule : 1-64 [souvent improprement cité GOSSELET J., BARROIS C., LERICHE M. & CREPIN A., 1912]. HLAVIN W.J. (1990). Arthrodire-ctenacanth shark. In : BOUCOT A.J. ed., Evolutionary Paleobiology of Behavior and Coevolution, section 6aIIe. Elsevier, Amsterdam : LAMSDELL J.C. (2012). Eurypterids.co.uk. World Wide Web address : LAMSDELL J.C. & BRADDY S.J. (2010). Cope s Rule and Romer s theory : patterns of diversity and gigantism in eurypterids and Palaeozoic vertebrates. Biology Letters, 2010 (6) : [doi : /rsbl ]. LAVEINE J.-P. (1973). Découverte d Adelophthalmus imhofi (Reuss), Euryptéridé, dans le Bassin Houiller de Lorraine. Ann. Soc. Géol. Nord, XCIII (4) : LEBEDEV O.A., MARK-KURIK E., KARATAJUTE-TALIMAA V., LUKSEVICS E. & IVANOV A. (2009). Bite marks as evidence of predation in early vertebrates. In : AHLBERG P.E., BLOM H. & BOISVERT C.A. eds, Forty Years of Early Vertebrates (11th International Symposium on Early and Lower Vertebrates, Uppsala, 2007). Acta Zoologica, Special Issue, Supplement to vol. 90: MALVESY T. (1999). Les collections du Musée d Histoire Naturelle de Lille. Ann. Soc. Géol. Nord, 2 ème série, 6 (4) : MALVESY T., BABIN C. & BARROIS J. (2000). Les Collections du Musée d Histoire Naturelle de Lille. III. Les Bivalves (types et figurés). Ann. Soc. Géol. Nord, 2 ème série, 8 (1) : MALVESY T., CAPPETTA H., DUTHEIL D.B., OTERO O. & OUDOIRE T. (2002). Les Collections du Musée d Histoire Naturelle de Lille. IV. Poissons mésozoïques et cénozoïques (types et figurés). Ann. Soc. Géol. Nord, 2 ème série, 9 (3) : MALVESY T., MORZADEC P. & FEIST R. (1999). Collections du Musée d Histoire Naturelle de Lille : I. Les Trilobites (types et figurés). Ann. Soc. Géol. Nord, 2 ème série, 6 (4) : MARK-KURIK E. Ju. (1966). [On some alterations of the exoskeleton of psammosteids (Agnatha)]. In [Organism and its environment in the geological past], Nauka, Moskva : [En Russe]. MÄRSS T. (1990). Viita trench. In : KALJO D. & NESTOR H. eds, Field Meeting, Estonia An Excursion Guidebook. Estonian Academy of Sciences édit., Tallinn : MEILLIEZ F. (1984). La Formation de Fépin (Gédinnien de l Ardenne) : un marqueur régional lithostratigraphique et structural. Ann. Soc. Géol. Nord, CIII (1) : MEILLIEZ F. & BLIECK A. (1994). FEP Formation de Fépin. In : GODEFROID J., BLIECK A., BULTYNCK P., DEJONGHE L., GERRIENNE P., HANCE L., MEILLIEZ F., STAINIER P. & STEEMANS P., Les Formations du Dévonien inférieur du Massif de la Vesdre, de la Fenêtre de Theux et du Synclinorium de Dinant (Belgique, France). Mém. Explic. Cartes Géol. Min. Belg., 38 : OUDOIRE T., CUVELIER J., DEVILLE P. & DHAINAUT A. (sous presse). Le département de géologie du Musée d Histoire Naturelle de Lille : des collections à l image de l histoire géologique régionale. In : BLIECK A. & DE BAERE J.-P. dir., Eléments pour une histoire de la Société Géologique du Nord et des sciences de la Terre dans le nord de la France. Mém. Soc. Géol. Nord, XVII. OUDOIRE T., DELBECQUE S. & DEMARQUE D. (2008). Les Collections du Musée d Histoire Naturelle de Lille. V. La collection de paléobotanique du Carbonifère. Ann. Soc. Géol. Nord, 2 ème série, 15 : OUDOIRE T., SWIALKOWSKI M., DEMARQUE D. & DELBECQUE S. (2011). Les Collections du Musée d Histoire Naturelle de Lille. VI. La collection de minéralogie. Ann. Soc. Géol. Nord, 2 ème série, 18 : PAQUET J. & WATERLOT G. (1970a). Sur la présence de Mérostomes dans le Gédinnien inférieur de l Ardenne française. C. R. Acad. Sci. Paris, 270 : PAQUET J. & WATERLOT G. (1970b). Découverte d un Euryptéridé (Erieopterus brewsteri H. WOODWARD) dans l arkose d Haybes, à Fépin (Gédinnien inférieur de l Ardenne). Ann. Soc. Géol. Nord, XC (1) : PLAETEVOET J. (2012). Euryptérides et Vertébrés du Paléozoïque : cooccurrence et/ou co-évolution? Etude et valorisation des collections du Musée d Histoire Naturelle de Lille et établissement d une base de données. Université Lille 1, Master GAP , 26 juin 2012, mémoire : 34 p., 13 fig., annexes. [inédit] PLOTNICK R.E. (1999). Habitat of Llandoverian-Lochkovian eurypterids. In : BOUCOT A.J. & LAWSON J.D. eds, Paleocommunities: a case study from the Silurian and Lower Devonian [IGCP Project 53 Ecostratigraphy Final Report]. Cambridge University Press, World and Regional Geology Series, 11, chapter 10: POSCHMANN M. & FRANKE C. (2006). Arthropods and trace fossils from the Lower Devonian (Emsian) of the West Eifel region / Germany and the Grand Duchy of Luxembourg. In : FRANKE C. ed., Beiträge zur Paläontologie des Unterdevons Luxemburgs (1). Ferrantia, 46 : PRUVOST P. (1911). Note sur quelques Crustacés (Prestwichia, Belinurus et Eurypterus) du terrain houiller du Nord de la France. Ann. Soc. Géol. Nord, XL : PRUVOST P. (1919). Introduction à l étude du terrain houiller du Nord et du Pas-de-Calais : la faune continentale du terrain houiller du Nord de la France. Thèse Fac. Sci. Univ. Lille, Doctorat ès Sciences Naturelles [1918]. Imprimerie Nationale, Paris, 2 vol. : 584 p., 29 pl. ROMER A.S. (1933). Eurypterid influence on vertebrate history. Science, 78 (2015) : STØRMER L. (1973). Arthropods from the Lower Devonian (Lower Emsian) of Alken an der Mosel, Germany. Part 3 : Eurypterida, Hughmilleriidae. Senckenbergiana lethaea, 54 (2-4) : TETLIE O.E. (2006). Two new Silurian species of Eurypterus (Chelicerata: Eurypterida) from Norway and Canada and the phylogeny of the genus. Journal of Systematic Palaeontology, 4 (4) : THIEBAULT F. (2011). La géologie à la Faculté des Sciences de Lille de 1857 à Association de Solidarité des Anciens Université Lille 1 (ASA USTL), Publications, Histoire de la Faculté des Sciences de Lille, Tome 8 : 29 p., 2 fig., 9 photos ; World Wide Web address : asa.univ-lille1.fr/publications/tome8_geologie.pdf ; fichier pdf 6,5 Mo. THIERRY J. (1995). A l aube du XXIe siècle, TYFIPAL, une banque de données pour les collections paléontologiques en France. In :

114 42 HARTENBERGER J.-L., GUILLET P. & MAIGRET J. (dir.), La systématique et les musées : actes du séminaire Les méthodes modernes en systématique dans les musées et dans les laboratoires : réalités et perspectives (OCIM, Dijon, 6-7 avril 1994) ; World Wide Web address : pdf ; fichier pdf. TOLLERTON Jr. V.P. (1989). Morphology, taxonomy, and classification of the order Eurypterida Burmeister, Jl. Paleont., 63 (5) : WATERLOT G. (1934). Première Thèse. Etude de la Faune continentale du Terrain houiller sarro-lorrain. Thèse, Faculté des Sciences, Université de Lille (21 déc. 1934), Imprimerie L. Danel, Lille : 317 p., 66 fig., 25 pl. [publiée : Bassin Houiller de la Sarre et de la Lorraine. II. Faune fossile. Etude de la faune continentale du terrain houiller sarro-lorrain. Etudes des Gîtes et Minéraux de la France, Min. Trav. Publics, 1934]. WATERLOT G. (1959). Sur la présence de Pterygotus sp. dans l arkose d Haybes, à Fépin (Gédinnien inférieur de l Ardenne). Ann. Soc. Géol. Nord, LXXIX : WATERLOT G. (1966). Les gigantostracés du Siluro-Dévonien de Liévin. Mém. Soc. Géol. Nord, XIV : 23 p., 5 pl. ANNEXE : INDEX SYSTEMATIQUE Adelophthalmus imhofi (REUSS, 1855)...p. 00 Adelophthalmus moyseyi (WOODWARD, 1907)...p. 00 Erieopterus brewsteri (WOODWARD, 1864)...p. 00 Erieopterus eriensis (WHITFIELD, 1882)...p. 00 Eurypterus tetragonophthalmus FISCHER, p. 00 Eurypterus sp....p. 00 Pterygotus anglicus AGASSIZ, p. 00 Pterygotus anglicus?...p. 00 Pterygotus sp....p. 00

115 BLIECK, A., CUVELIER, J. & OUDOIRE, T. (2013).- Euryptérides des collections de paléontologie de Lille : collections du Musée d Histoire Naturelle de Lille (VII) et collections de l Université Lille 1 (Catalogue I).- Ann. Soc. Géol. Nord, 2 e série, 20 : 31-42, 4 fig., 1 annexe ; Villeneuve d Ascq. CORRIGENDUM (p. 42) ANNEXE : INDEX SYSTEMATIQUE Adelophthalmus imhofi (REUSS, 1855)... p. 39 Adelophthalmus moyseyi (WOODWARD, 1907)... p. 39 Erieopterus brewsteri (WOODWARD, 1864)... p. 37 Erieopterus eriensis (WHITFIELD, 1882)... p. 37 Eurypterus tetragonophthalmus FISCHER, p. 37 Eurypterus sp....p. 38 Pterygotus anglicus AGASSIZ, p. 32 Pterygotus anglicus?... p. 34 Pterygotus sp....p. 35

116

117 Ann. Soc. Géol. du Nord. T. 22 (2e série), p , Décembre COLLECTIONS OF THE NATURAL HISTORY MUSEUM OF LILLE. VIII. DIPLOSTRACA (TYPES AND FIGURED SPECIMENS) Les collections du Musée d'histoire Naturelle de Lille. - VIII. Diplostraca (Types et figurés) by Marie HENNION (*), Jessie CUVELIER (**), Oscar F. GALLEGO (***), Thierry OUDOIRE (****) & Daniel VACHARD (*****) Abstract. The Diplostraca (also known as conchostracans; Arthropoda: Crustacea: Branchiopoda: Phyllopoda) are a group that were often collected in the coal basins of northern and eastern France, during the main period of activity of the coal industry (end of 19th Century to beginning of 20th Century); others were collected in Germany, Switzerland, Africa and Russia. Hence, the palaeontological collections of Lille (Natural History Museum of Lille and University of Lille) are especially rich in specimens. This paper presents a reasoned catalogue of the types and figured specimens of the collection of the Natural History Museum of Lille, associated with a brief review of the Palaeozoic diplostracans, and some new or updated data in geology and palaeontology. Fossil Diplostraca are a rather neglected group, which appears however to be important in biostratigraphy, sequential stratigraphy, palaeoclimatology, palaeobiology, palaeoecology and palaeobiogeography during both principal stages of the Late Carboniferous (Pennsylvanian); i.e., during Moscovian (traditionally called Westphalian in western Europe) and Kasimovian times (traditionally called Stephanian). Résumé. Les Diplostraca (autrefois appelés conchostracés ; Arthropoda : Crustacea : Branchiopoda : Phyllopoda) sont un groupe qui a fait l objet de nombreuses récoltes dans les bassins houillers du nord et de l est de la France, durant la période d activité maximale des mines de charbon (c est-à-dire de la fin du XIX e siècle au début du XX e ) ; d autres exemplaires ont été recueillis en Allemagne, en Suisse, en Afrique et en Russie. Ces très nombreux spécimens ont été rassemblés dans les collections publiques lilloises de paléontologie (Musée d Histoire Naturelle de Lille et Université de Lille). Cet article présente un catalogue raisonné des collections de types et figurés du Musée d Histoire Naturelle de Lille ainsi qu une révision des données générales sur les Diplostraca paléozoïques, et un certain nombre de données géologiques et paléontologiques nouvelles ou actualisées. En effet, ce groupe de fossiles s avère important en biostratigraphie, stratigraphie séquentielle, paléoclimatologie, paléobiologie, paléoécologie et paléobiogéographie pour les deux périodes principales du Carbonifère supérieur (Pennsylvanien) : le Moscovien (classiquement Westphalien) et le Kasimovien (classiquement Stéphanien). Keywords. Diplostraca, conchostracans, Carboniferous, Nord Pas-de-Calais Basin, Saar-Lorraine Basin. Mots-clés. Diplostraca, conchostracés, Carbonifère, Bassin du Nord Pas-de-Calais, Bassin sarro-lorrain. I. HISTORICAL BACKGROUND The geological and palaeontological collections of the city of Lille (northern France) are particularly rich, insofar as they result from the merging of two collections, that of the Natural History Museum and that of the University of Lille, which both were constituted as early as the 19th century (Oudoire et al., 2014). The Faculty of Sciences of Lille was founded in August 1854, but the department of geology was created 10 years later with the appointment of Jules Gosselet to the chair of Geology and Mineralogy (Thiébault, 2011). On the other hand, in the same period, the Society of Sciences, Agriculture and Arts of Lille bequeathed its collection of natural history specimens to the city of Lille, which made it available for the Faculty of Sciences. The city of Lille formalized the creation of the Museum of Geology and Mineralogy on the 18th February, This museum was first managed by a commission headed by professors of the university, which included Jules Gosselet (Blieck et al., 2013, 2014). Later, the museum and the faculty moved together to a single new building, built in The Gosselet Museum of Geology was inaugurated in Subsequently, the collections were therefore enriched thanks to the investigations of the university (*) Muséum National d Histoire Naturelle Département Biologie des Invertébrés Marins et Malacologie (BIMM), 55 rue Buffon, F Paris (France); (**) Université de Lille Sciences et Technologies, UFR Sciences de la Terre (SN5), UMR 8198 Evo-Eco-Paléo, F Villeneuve d Ascq cedex (France); (***) Área Paleontología (Centro de Ecología Aplicada del Litoral, Centro Científico Tecnológico Nordeste, Consejo Nacional de Investigaciones Científicas y Técnicas), Casilla de Correo 128, 3400 Corrientes (Argentina); and Geología Histórica-Micropaleontología (Facultad de Ciencias Exactas y Naturales y Agrimensura, Universidad Nacional del Nordeste), Corrientes (Argentina); (****) Musée d Histoire Naturelle de Lille, 19 rue de Bruxelles, F Lille (France); (*****) 1 rue des Tilleuls, F Gruson (France);

118 110 professors and the field excursions organized in the region for the students. Charles Barrois, who was a former student of Jules Gosselet, succeeded him as the head of the Chair of Geology and Mineralogy and founded the Coal Museum in 1907, in order to implement a collaboration between the mining industry and university research. Numerous mining companies were active in the mining area of Nord Pas-de-Calais (France) during the first part of the 20th century, and a great number of samples were offered by these companies to the University and Museum collections (Oudoire et al., 2014). That is why the Natural History Museum and the University have a unique collection of palaeobotanical specimens, as well as of all other fossil forms of life encountered in the coal basin. In the 1960s, the University s buildings located within the city of Lille were found too narrow and not suitable for teaching and housing anymore. Therefore, the University moved to the outskirts of Lille. The geology professors took away their specimens under study, essentially fossil plants, to be received by the new campus of Villeneuve d Ascq. The rest of the collections (nearly 75%) remained in the older buildings to form the Natural History Museum, henceforth managed by the City of Lille itself. Thus it happened that the palaeontological collection of Lille was divided into two sets of objects (Oudoire et al., 2014). II. COLLECTIONS MANAGEMENT The Natural History Museum is a multidisciplinary museum with 393,050 specimens including 120,000 in palaeontology and 56,400 in geology, according to the observatory OCIM in 2011 (Charon, 2014). The core collection encompasses four groups of samples: regional collection (nearly all from the geological Paris basin; 80,000 specimens), extra-regional collection (20,000 specimens), palaeobotany (6,000 specimens) and mineralogy (5,000 specimens). This core collection comes from findings of regional amateurs and scientific samplings (Oudoire et al., 2014), like the Pierre Pruvost s work (Pruvost, 1911, 1914, 1919) of the Carboniferous faunas, which provided most of the diplostracan/conchostracan figured specimens of the Museum. Other elements of the collections were provided by Corsin (1932) in his palaeontogical guidebook on the Nord Pas-de-Calais coal basins, and by Waterlot (1934), who studied conchostracan faunas from the Saar-Lorraine coal basin. Since the beginning of 21st century, the Museum began an inventory policy with public funding; and several catalogues have been published in the Annales de la Société Géologique du Nord (Malvesy, 1999; Malvesy et al., 1999, 2000, 2002; Blieck et al., 1999, 2013; Oudoire et al., 2008, 2011). In parallel, the University proceeds with the inventory and photographs of its collection, in the framework of the national program Trans Tyfipal ( Trans Tyfipal is an online database listing the palaeontological types and figured specimens housed in the French institutions such as the universities and museums. This database was created in 1986 under the name Tyfipal (Thierry, 1995), and was initially coordinated by the University of Bourgogne (Dijon). In the near future, it will be replaced by the great project E-Recolnat of digitization of French taxonomic references. All the specimens reported below are available on the website by implementing the following search criteria: Order: Diplostraca / Establishment keeper: Lille - Museum d Histoire Naturelle. III. DIPLOSTRACA Diplostraca, formerly named conchostracans, are small branchiopod-phyllopod crustaceans, also called clam shrimp, with a symmetrical, bivalved, chitinous carapace with growth lines (Lecointre & Le Guyader, 2009). They differ from the ostracods, which have a calcitic shell without preserved growth lines (Meglitch, 1975; Vannier et al., 2003). Diplostraca are present from the Devonian to Recent (Tasch, 1969; Monferran et al., 2013). Their size varies from 1 millimetre to a few centimetres. They inhabit temporary fresh water bodies (Vannier et al., 2003) and consequently, provide good evidence for lacustrine environments in sequential and biostratigraphic analyses (Lucas & Milner, 2006). The geographical distribution of extant Diplostraca is worldwide, except in Antarctica, although Tasch (1987) described many fossil Diplostraca from Antarctica. This very broad distribution can be explained, because their eggs are time- and drought-resistant due to their encystment, and possible, subsequent transportation by birds and winds. These latter characters make diplostracans useful for palaeogeographical reconstructions (Tasch, 1987). Modern taxonomic descriptions of Diplostraca are principally based on the anatomy of the living animal, not on the carapace; so that, there are no cross checks between extant and fossil specimens. On the other hand, several species were based on only one fossil specimen, in spite of the fact that recent papers suggest the comparison of fossil and extant taxa (Martin & Davis, 2001; Astrop & Hegna, 2015). Molecular and morphological studies have shown that the former Conchostraca group was not monophyletic, and now this group is part of the order Diplostraca, which include four extant suborders, viz., Spinicaudata, Laevicaudata, Cyclestherida, and Cladocera, and two extinct suborders, viz., Leaiina and Estheriellina (Martin & Davis, 2001; Monferran et al., 2013). The principal characters used to describe the fossil Diplostraca (Fig. 1) are 1) the angle between dorsal and posterior margin; 2) the shape of the shell, which can be subovate, subcircular, subelliptical, subquadrate or subtrapezoidal; 3) the presence or absence and the number of growth lines on the carapace; 4) the position of the umbo, which is placed between the median point and the anterior end of the dorsal margin; 5) the presence of different structures such as spines, nodes and ribs in the umbonal region, the type of structure in the interspaces of growth lines; and 6) the presence or absence and number of radial ornaments, eventually of the carinae or ribs (Raymond, 1946; Kobayashi, 1954; Novozhilov, 1958a, b, c, d; Tasch, 1969; Chen & Shen, 1985). Fig. 1. Sketch of a diplostracan (modified from Vannier et al., 2003). Fig. 1. Schéma d un diplostracé (modifié d après Vannier et al., 2003).

119 111 IV. PRELIMINARY DATA ABOUT THE SYSTEMATIC CATALOGUE 1. Goals of this catalogue This catalogue follows other publications about the palaeontological collections of the Natural History Museum of Lille. The main goal of a catalogue is to help further revisions of a group of organisms, and the collection may be a good tool for studies with modern methods like morphometric analyses, SEM analyses or geochemical investigations. 2. Abbreviations MGL, Musée Gosselet, Lille (Musée d Histoire Naturelle Musée de Géologie); MHL, Musée Houiller, Lille (Musée d Histoire Naturelle Musée de Géologie); Loc., Locality; Lithost., Lithostratigraphy; Biost., Biostratigraphy; Chronost., Chronostratigraphy. 3. Adopted coal-units nomenclature In the following list, we tried to translate, revise and reactualize some lithostratigraphic, geographic and toponymic terms traditionally used in the French coal basins and/or coal industry and mines. Names between inverted commas remain directly used below in the text ( Bowette intersecting horizontal gallery; Dressant strongly dipped coal seam from 45 to almost vertical; Voie de fond deepest mine gallery); for others, we will use the proposed translations: Assise Formation; Faisceau Member; Galerie gallery; Passée parasequence; Puits, fosse pit; Veine coal seam. 4. Former numberings of samples The Natural History Museum of Lille renumbered specimens with the prefix MGL and a number that can match the historical collection (e.g., MGL 1886 for n 1886) or not (e.g., MGL 6341 for n 1884). 5. Editorial remark We have transliterated the Russian names according to the current phonetic rules based on the English phonetics; for example, we used Novozhilov instead of Novojilov. 6. Systematic classification of Diplostraca The classification followed in this work was established by one of the authors (O.G.) using a compilation of previous established classifications: Novozhilov (1958a, b, c, d), Defretin-Lefranc (1965, 1970), Tasch (1969, 1987), Chen & Shen (1985), Jones & Chen (2000), and Martin & Davis (2001). Some of the specimens mentioned in the catalogue have no clear systematic placement because they lack the main diagnostic characters based on the above mentioned literature. Further detailed studies in the future Fig. 2. Chronostratigraphic correlation in the Pennsylvanian Subsystem (modified from Heckel & Clayton, 2006). Fig. 2. Corrélation chronostratigraphique du sous-système Pennsylvanien (modifié d après Heckel & Clayton, 2006).

120 112 Fig. 3. Table of stratigraphic correlations and stratigraphic distributions of the Diplostraca specimens of the Natural History Museum of Lille, collected in the coalfields of Nord Pas-de-Calais and Saarland-Lorraine (modified from Laveine et al., 1977). Fig. 3. Tableau récapitulatif des concordances stratigraphiques et des extensions des spécimens de Diplostracés de la collection du Musée d Histoire Naturelle de Lille, récoltés dans les bassins houillers du Nord Pas-de-Calais et de Sarre-Lorraine (modifié d après Laveine et al., 1977).

121 113 could bring new information to the real systematic affinities of these materials. The suborders Leaiina and Spinicaudata are identified in the material analyzed in the present catalogue. 7. Revised chronostratigraphy The chronostratigraphy is revised and re-actualized according to the more recent classification of the Pennsylvanian Subsystem proposed by Heckel & Clayton (2006) (Fig. 2). 8. Stratigraphic distribution of the principal species mentioned in the catalogue Among the 27 listed Diplostraca specimens for the Natural History Museum, 24 come from the Nord Pas-de-Calais coalfield (Westphalian in age) and three from the Saarland- Lorraine coalfield (Stephanian in age). The stratigraphic distribution of the principal species of diplostracans is indicated along a lithostratigraphic column of each basin (Fig. 3). This catalogue shows the uniqueness of this collection because the majority of the specimens come from the Nord Pas-de-Calais coalfield, which has become inaccessible and has not been exploited since the end of the 20th century. V. SYSTEMATIC CATALOGUE Authors of taxon names are indicated in small capital letters followed by year of authorship. The corresponding bibliographical references are not listed here in the bibliography section; they can be found in the papers of Novozhilov (1958a, b, c, d), Defretin-Lefranc (1965, 1970), Tasch (1969, 1987), Chen & Shen (1985), Jones & Chen (2000), and Martin & Davis (2001). All other cited papers are in the bibliography section. Phylum ARTHROPODA von Siebold, 1848 Subphylum CRUSTACEA Brünnich, 1772 Class BRANCHIOPODA Latreille, 1817 Subclass PHYLLOPODA Preuss, 1951 Order DIPLOSTRACA Gerstaecker, 1866 Suborder LEAIINA Kobayashi, 1972 Superfamily LEAIOIDEA Raymond, 1946 Family LEAIIDAE Raymond, 1946 Genus HEMICYCLOLEAIA Raymond, 1946 Hemicycloleaia baentschiana (Beyrich, 1864) Raymond, 1946 Comment. The assignment of this species to the genus Hemicycloleaia follows Percy Raymond s proposal and is based on Jones & Chen (2000) and the revision of material (I-02824) housed in the National History Museum of Madrid (Spain). MGL : Right valve Leaia leidyi var. baentschiana Beyrich, 1864, illustrated as Leaia baentschi in Waterlot, 1934, pl. VII, fig. 5. Loc.: Mining site of Göttelborn, B.I.X. Nördl. Hauptquersch. II Tb. S., 41 metres north of the coal seam Wachlschied (Saarland, Germany). Lithost.: Sarrelouis Formation. Biost.: Leaia beds. Chronost.: Carboniferous, Lower Stephanian. Hemicycloleaia minima (Pruvost, 1914) Raymond, 1946 Comment. The assignment of this species to the genus Hemicycloleaia follows Percy Raymond s proposal and is based on Jones & Chen (2000). MGL 1888: Right valve illustrated as Leaia tricarinata var. minima Pruvost, 1914, pl. II, fig. 9; Pruvost, 1919, pl. XXV, fig. 4; Corsin, 1932, pl. XXXVIII, fig. 3. Loc.: Roof of a parasequence located at 12 metres in the lateral gallery n 3, 0.80 m upon the coal seam, Pit 10, Concession of Lens, Group of Lens (Pas-de-Calais, France). Lithost.: Vicoigne Formation. Chronost.: Carboniferous, Westphalian A. Comment. The exact location of the type locality (i.e., its height above roof) is most probably 12 m, as inscribed on the label associated with the sample, rather than 11 m or 2 m, as indicated in the publications of Pruvost (1914, 1919) or Corsin (1932). MGL : Right valve illustrated as Leaia tricarinata var. minima in Pruvost, 1914, pl. II, fig. 12; 1919, pl. XXV, fig. 3. Loc.: Roof of the coal seam Nord 4, Pit Déjardin, Concession of Aniche, Group of Douai (Nord, France). Lithost.: Vicoigne Formation, Modeste Member. Chronost.: Carboniferous, Westphalian A. MGL : Right valve illustrated as Leaia tricarinata var. minima in Pruvost, 1914, pl. II, fig. 11; 1919, pl. XXV, fig. 2; Corsin, 1932, pl. XXXVIII, fig. 2. Loc., lithost., chronost.: As for the specimen MGL MGL : Positive impression of a left valve and fragments of the negative impression of a right valve illustrated as Leaia tricarinata var. minima in Pruvost, 1914, pl. II, fig. 10; 1919, pl. XXV, fig. 1. Loc., lithost., chronost.: As for the specimen MGL Suborder SPINICAUDATA Linder, 1945 Superfamily EOSESTHERIOIDEA Zhang & Chen in Zhang et al., 1976 Family EUESTHERIIDAE Defretin-Lefranc, 1965 Genus EUESTHERIA Depéret & Mazeran, 1912 Euestheria dawsoni (Jones, 1870) Pruvost, 1919 Comment. The species dawsoni was assigned to the genus Estheria, Pseudestheria or Euestheria according to the authors. The latter assignment currently prevails; however, due to the absence of a distinctive ornamentation pattern, Raymond (1946) mentioned that the species most probably belongs to the Limnadiidae, as it has a large umbonal region / larval carapace, conspicuous in the Jones specimens. MGL 1899-A: Right valve illustrated as Estheria dawsoni in Pruvost, 1919, pl. XXIV, fig. 27. Loc.: Dressant at 523 m in the bowette 1303, Pit 13, Concession of Lens, Group of Lens (Pas-de-Calais, France). Lithost.: Anzin Formation, Meunière Member. Chronost.: Carboniferous, Westphalian B. MGL 1900: Right valve illustrated as Estheria dawsoni in Pruvost, 1919, pl. XXIV, fig. 25. Loc.: Coal seam n 6, Pit 4, Concession of L Escarpelle, Group of Douai (Nord, France). Lithost., chronost.: As for the specimen MGL 1899-A. Comment. The sample MGL 1900, relocated by us in the collections, had the same numbering and the same locality as in the Pruvost s publication. However, neither one of the four fragments of mudstone, which comprise the sample, corresponded to the specimen illustrated in this latter publication. MGL : Right valve illustrated as Estheria dawsoni in Pruvost, 1919, pl. XXIV, fig. 26. Loc.: Coal seam Bernicourt, Pit Notre-Dame, Concession of Aniche, Group of Douai (Nord, France). Lithost., chronost.: As for the specimen MGL 1899-A.

122 114 MGL : Left valve illustrated as Estheria dawsoni in Pruvost, 1919, pl. XXIV, fig. 24. Loc.: Thirth parasequence in lower part of the Désirée coal seam, Pit 4, Concession of Meurchin, Group of Lens (Pas-de- Calais, France). Lithost.: Flines Formation, Olympe Member. Chronost.: Carboniferous, Westphalian A.? Euestheria simoni (Pruvost, 1911) Pruvost, 1919 Comment. The species E. simoni, similarly to E. dawsoni, was first assigned to the genus Estheria or Pseudestheria, due to the absence of a conspicuous ornamentation. Defretin-Lefranc (1970) described then the reticular ornamentation of this species. Based on our newly investigated specimens, we suggest that the taxon most probably belongs to the Palaeolimnadiidae, because of its large and smooth umbonal regions. However, a more accurate and detailed study is necessary for modifying the assignment, to Palaeolimnadiidae or to Euestheriidae. MGL 1892: Group of valves (Paratype of Estheria simoni in Pruvost, 1919, pl. XXIV, figs ; Corsin, 1932, pl. XXXIX, figs. 1-5). Loc.: Deepest mine gallery 2001, roof of the coal seam Beaumont, Pit 8, Concession of Lens, Group of Lens (Pas-de- Calais, France). Lithost.: Bruay Formation, Dusouich Member. Chronost.: Carboniferous, Westphalian D. MGL 6029: Left valve (Holotype of Estheria simoni designed by Pruvost, 1911, pl. I, figs. 4-8; Pruvost, 1919, pl. XXIV, fig. 29; Piveteau, 1953, p. 264, pl. I). Loc.: Bowette 811, voie de fond n 2187, roof of the coal seam Beaumont, Pit 8, Concession of Lens, Group of Lens (Pasde-Calais, France). Chronost.: Carboniferous, Westphalian C. MGL 6030: Right valve (Paratype of Estheria simoni in Pruvost, 1911, pl. I, fig. 5). Loc.: Roof of the coal seam Beaumont, Pit 3, Concession of Liévin, Group of Liévin (Pas-de-Calais, France). Chronost.: Carboniferous, Westphalian C. MGL 6031: Left valve (Paratype of Estheria simoni in Pruvost, 1911, pl. I, fig. 6). Loc.: Roof of the coal seam Marie, Pit 9, Concession of Courrières, Group of Hénin-Liétard (Pas-de-Calais, France). Chronost.: As for the specimen MGL MGL 6032: Left valve (Paratype of Estheria simoni in Pruvost, 1919, pl. XXIV, fig. 31). Loc.: Coal seam Beaumont, Concession of Lens, Group of Lens (Pas-de-Calais, France). Chronost.: Carboniferous, Westphalian? MGL : Left valve (Paratype of Estheria simoni in Pruvost, 1919, pl. XXIV, fig. 33). Loc.: Roof of coal seam Beaumont, Pit 4, Concession of Liévin, Group of Liévin (Pas-de-Calais, France). Lithost.: Bruay Formation, Dusouich Member. Chronost.: Carboniferous, Westphalian D. Estheria rimosa (Goldenberg, 1877) Comment. Raymond (1946), who has been the principal revisor of this taxon, indicated, 1) that both species, Estheria limbata and E. rimosa, were erected by Goldenberg (1877), and 2) that Pruvost and Waterlot speculated that E. rimosa was only a form of E. limbata, because they are often found together among the fossil assemblages. Raymond (1946) maintained the individuality of two different species, but assigned them to the genus Pseudestheria. Kobayashi (1954, p. 160, 165) renamed both taxa Cornia (?) limbata and Euestheria rimosa, respectively, but he provided no taxonomic details for justifying these taxonomic changes. Our specimens are totally devoted of structures in the umbonal area. That indicates that they differ from Cornia (?) limbata, the genus assignment of which remains however doubtful, as suggested by previous authors. MGL : Group of valves illustrated as Estheria limbata Goldenberg, 1877 in Waterlot, 1934, pl. VI, figs a. Loc.: Schiffweiler (Saarland, Germany). Lithost.: Sarrelouis Formation in Göttelborn area. Chronost.: Carboniferous, Lower Stephanian. Superfamily ESTHERITEOIDEA Zhang & Chen in Zhang et al., 1976 Family FUSHUNOGRAPTIDAE Wang in Hong et al., 1974 Genus indet. Lioestheria striata Münster in Goldfuss, 1826 emend. Pruvost, 1919 Comment. As discussed above, the taxonomy of the fossil Spinicaudata remains questionable at different hierarchical levels. One of these problematic taxa is the family Asmussiidae, which is an interesting group, defined on the straight, long dorsal margin and the strong angles at both ends and subcentral umbo. The original diagnosis (Kobayashi, 1954, as emended by Tasch, 1969) emphasized that it showed an ornamentation ranging from smooth, punctuate, radial lirae to alveolar. Chen & Shen (1985) assigned this family to the superfamily Estheriteoidea, due to its radial ornamentation, nevertheless, the type genus (Asmussia) and its type species (A. membranacea Pacht) both display a reticulate ornamentation. Furthermore, the species L. striata was included by Defretin-Lefranc (1970) in the genus Pseudoasmussia (the name of which was changed by Tasch (1987) into Pseudoasmussiata, due to the homonymy with Pseudoasmussia (Novozhilov, 1954)); nevertheless, many of the species of genus, including the type species (P. grassmücki Defretin-Lefranc, 1969), show a reticulate ornamentation. However, as the species L. striata exhibits a radial lirae ornamentation, its assignment to the genus Lioestheria Depéret & Mazeran (sensu Tasch 1969, neither in the sense of Kozur et al., 1981 or Holub & Kozur, 1981) might be justified. This possibility was already suggested by Pruvost (1919), Raymond (1946) and Kobayashi (1954). Further studies are necessary to understand to which genus belongs this species. MGL : Left valve illustrated as Estheria striata in Pruvost, 1919, pl. XXIV, fig a; Corsin, 1932, pl. XXXVIII, fig. 6. Loc.: Bowette 1302, second parasequence at the bottom of the coal seam n 11, Pit 13, Concession of Lens, Group of Lens (Pas-de-Calais, France). Lithost.: Vicoigne Formation, Modeste Member. Chronost.: Carboniferous, Westphalian A. MGL : Right valve illustrated as Estheria striata in Pruvost, 1919, pl. XXIV, fig. 21; Corsin, 1932, pl. XXXVIII, fig. 7. Loc.: Coal seam Saint-Charles, Pit 3, Concession of Meurchin, Group of Lens (Pas-de-Calais, France). Lithost.: Vicoigne Formation, Modeste Member. Chronost.: Carboniferous, Westphalian A. MGL : Left valve illustrated as Estheria striata in Pruvost, 1919, pl. XXIV, fig. 23; Corsin, 1932, pl. XXXVIII, fig. 9. Loc., lithost., chronost.: As for the specimen

123 115 MGL : Left valve illustrated as Estheria striata in Pruvost, 1919, pl. XXIV, fig. 22; Corsin, 1932, pl. XXXVIII, fig. 8. Loc., lithost., chronost.: As for the specimen Superfamily VERTEXIOIDEA Kobayashi, 1954 (sensu Zhang et al., 1976) Family LIOESTHERIIDAE (Raymond, 1946) emend. Holub & Kozur, 1981 Subfamily VERTEXIINAE Kobayashi, 1954 Genus CORNIA Lyutkevich, 1937 Cornia limbata (Goldenberg, 1877) Kobayashi, 1954 Comment. The revision of this specimen shows the presence of nodes in the umbonal area that support Kobayashi s (1954) assignment of it to the genus Cornia. MGL 5099: Group of valves illustrated as Estheria limbata Goldenberg, 1877 in Waterlot, 1934, pl. VI, figs a-13b. Loc.: Bowette of Hirschbach at m (Saarland, Germany). Lithost.: Sarrelouis Formation. Chronost.: Carboniferous, Lower Stephanian. Family PALAEOLIMNADIOPSEIDAE Defretin-Lefranc, 1965 Subfamily ANOMALONEMATINAE Novozhilov, 1958d Genus ANOMALONEMA Raymond, 1946 Anomalonema reumauxi (Pruvost, 1911) Raymond, 1946 MGL 1886: Right valve (Paratype of Estheriella reumauxi Pruvost, 1911 in Pruvost, 1919, pl. XXIV, fig. 34; Corsin, 1932, pl. XXXIX, fig. 6; Tasch, 1960, pl. 42, figs. 2a-2b) (Fig. 4A). Loc.: Bowette 167, Coal seam Arago, Pit 1, Concession of Liévin, Group of Liévin (Pas-de-Calais, France). Lithost.: Bruay Formation. Chronost.: Carboniferous, Westphalian C-D. Comment. Defretin-Lefranc (1970) has indicated that the valve illustrated on her pl. 13, fig. 10 is identical to that of Pruvost (1919, pl. 24, fig. 34). Pruvost s valve corresponds to a specimen of our collections numbered MGL 1886 (Fig. 4A). That is in contradiction to the legend of plate 13 of Defretin- Lefranc (1970), the published number of which is 1884 (then, re-numbered MGL 6341). Evidently, the specimen of Defretin- Lefranc is the specimen number 1884 (= MGL 6341) (Fig. 4B) and differs from the specimen number 1886 (= MGL 1886) (Fig. 4A). Unfortunately, the specimen number 1886 was designated as the holotype of a new genus by Novozhilov (1958d) and renamed Pierrepruvostia defretinae. Subsequently, Chen & Shen (1985, p ) synonymized the genus defined by Novozhilov (1958d) with the genus Anomalonema. MGL 1895: Right valve (Paratype of Estheriella reumauxi in Pruvost, 1911, pl. I, fig. 3). Loc.: Roof of the coal seam Arago, Pit 9, Concession of Lens, Group of Lens (Pas-de-Calais, France). Chronost.: Carboniferous, Westphalian C. MGL : Right valve (Paratype of Estheriella reumauxi in Pruvost, 1911, pl. I, fig. 2). Loc.: Roof of the coal seam Arago, Pit 1, Concession of Liévin, Group of Liévin (Pas-de-Calais, France). Chronost.: Carboniferous, Westphalian C. MGL 6341: Right valve (Holotype of Estheriella reumauxi in Pruvost, 1911, pl. I, figs. 1-1a-1b; Pruvost, 1919, pl. XXIV, figs a; Corsin, 1932, pl. XXXIX, figs. 7-7a; Tasch, 1960, pl. 42, figs. 3-4a-4b; Defretin-Lefranc, 1970, pl. XIII, fig. 10) (Fig. 4B). Loc.: Roof of the coal seam Arago, Pit 12, Concession of Lens, Group of Lens-Liévin (Pas-de-Calais, France). Lithost.: Bruay Formation, Dusouich Member. Chronost.: Carboniferous, Westphalian D. Comment. Defretin-Lefranc (1970) was mistaken about the number of the valve; she indicated n 1886 in her text, whereas this number is in reality 1884 (= MGL 6341). On the other hand, Tasch (1960) suggested that this specimen was identical to the specimen illustrated in pl. 1, fig. 16 of Pruvost (1911); this is probably another mistake, because this plate does not include 16 photos; and the identified figure is most probably 1a, and not 16. Anomalonema pruvosti (Raymond, 1946) MGL 1902-A: Right valve illustrated as Estheria dawsoni in Pruvost, 1919, pl. XXIV, fig. 28. Loc.: Terris, Pit 6, Concession of Ostricourt, Group of Oignies (Nord, France). Lithost.: Anzin Formation, Meunière Member. Chronost.: Carboniferous, Westphalian B. MGL 1902bis-A: Right valve illustrated as Estheria dawsoni in Pruvost, 1919, pl. XXIV, fig. 28bis. Loc.: Roof of the 0.55 m-thick coal seam, Pit 5, Concession of Ostricourt, Group of Oignies (Nord, France). Lithost., chronost.: As for the specimen MGL 1902-A. We think that five other illustrated specimens were probably deposited in the Natural History Museum collection because this museum was the repository of the majority of the specimens of these publications. Up to now, these specimens have not been re-found. These five specimens encompass one specimen figured by Pruvost in 1911 (Estheria simoni, pl. I, fig. 7), two specimens figured by Pruvost in 1914 (Leaia tricarinata, pl. II, figs. 4-5; pl. II, figs. 6-7) and two specimens figured by Corsin in 1932 (as Estheria mathieui, pl. XXXIX, figs. 8-9; and Leaia tricarinata, pl. XXXVIII, fig. 1). VI. DISCUSSION AND CONCLUSION This catalogue allows us to investigate the validity of many of the mentioned species. The investigated collection is constituted by nine species included in two suborders, four superfamilies, five families and five genera; among them, we revised two species of Anomalonema, one species of Cornia, one species of Estheria, two species of Euestheria, two species of Hemicycloleaia, and a species of Lioestheria. Our numerous collections, from different stratigraphic and geographical localities, demonstrate that several species, e.g., Hemicycloleaia baentschiana and Euestheria simoni, provide additional possibilities to develop detailed population (autoecological) studies, for defining intraspecific variations. On the other hand, as these type localities are closely related with the coal seams, the use of the Diplostraca in the parasequences provides new tools for the correlation and interpretation of the bearing sequences. This investigation also led to the re-discovery of Diplostraca with internal structures interpreted as eggs by Pruvost in 1919 (see MGL (Fig. 4C), MGL (Fig. 4D)). Moreover, our collections have yielded more specimens with eggs, not yet illustrated, which might give additional informations about these types of enigmatic structures. It is completely possible that this collection is still concealing several specimens with other well-preserved soft parts (e.g., legs, claspers, furcas, shell gland, muscle scars and digestive tract; the previous global records of which were summarized by Zhang et al., 1990 and Shen & Schram, 2014). Fossil-Lagerstätten with well-preserved Diplostraca are known in Ireland (Orr & Briggs, 1999), from localities, the geology of which differs from that of our outcrops and their specimens with possible eggs.

124 116 Fig A - Anomalonema reumauxi, MGL 1886 (former number MHL 1886), Westphalian C-D. B - Anomalonema reumauxi, MGL 6341 (former number MHL 1884). Westphalian D. C - Lioestheria striata with internal structures interpreted by Pruvost as eggs, MGL , Westphalian A. D - Lioestheria striata with internal structures interpreted by Pruvost as eggs, MGL Westphalian A. Scale bar represents 5 mm. Fig A - Anomalonema reumauxi, MGL 1886 (ancien numéro MHL 1886), Westphalien C-D. B - Anomalonema reumauxi, MGL 6341 (ancien numéro MHL 1884). Westphalien D. C - Lioestheria striata avec des structures internes interprétées par Pruvost comme des oeufs, MGL , Westphalien A. D - Lioestheria striata avec des structures internes interprétées par Pruvost comme des oeufs, MGL Westphalien A. L échelle représente 5 mm. It must be noted that this catalogue only inventories a small portion of the Diplostraca of the collection, i.e., the types and illustrated specimens. Many of the specimens have been collected by the palaeontologists of Lille during the 20th century and could be useful in the study of morphological variability via morphometric tools. Diplostraca have been used as tools for the correlation and interpretation of the fossil-bearing sequences since the beginning of the mining industry. There is a large palaeontological collection of different groups from the Nord Pas-de-Calais coalfield, with well-known type localities in the mine galleries. This large collection could permit further new biostratigraphical, palaeoecological and palaeoenvironmental investigations of the Pennsylvanian Diplostraca. Aknowledgements. We were helped during our research by Mrs E. Locatelli (UMR 8198 Evo-Eco-Paleo) for the bibliography and by Mr A. Blieck for advice about the presentation of the catalogue. O.F. Gallego s research is supported by the Universidad Nacional del Nordeste (Corrientes, Argentina) and the Consejo Nacional de Investigaciones Científicas y Tecnológicas (CONICET, Argentina). We thank all those who participated in the collection inventory at the museum for several years. The reviews of Drs Astrop and Monferran were very useful as well as the remarks of Dr S. Lucas about our English.

125 117 REFERENCES ASTROP T. & HEGNA T. (2015) Phylogenetic relationships between living and fossil Spinicaudatan taxa (Branchiopoda Spinicaudata): reconsidering the evidence. Journal of Crustacean Biology, 35 (3): BEYRICH E. (1864). Über eine Kohlenkalk Fauna von Timor. Abhandlungen Akademie Wissenschaften Berlin: BLIECK A. with the collaboration of BRICE D., CHARVET J., CUVELIER J., DE BAERE J.-P., DHAINAUT A., MATRION A., MEILLIEZ F., MISTIAEN B., OUDOIRE T., RICOUR J., SOMME J. & TRENTESAUX A. (2014). La Société géologique du Nord et les sciences de la Terre dans le Nord Pas-de-Calais : science, industrie et société. In : BLIECK A. & DE BAERE J.-P. eds., La Société géologique du Nord et l histoire des sciences de la Terre dans le nord de la France. Mémoire de la Société Géologique du Nord, XVII: BLIECK A., CUVELIER J. & OUDOIRE T. (2013). Euryptéridés des collections de paléontologie de Lille : collections du Musée d Histoire Naturelle de Lille (VII) et collections de l Université Lille I (Catalogue I). Annales de la Société Géologique du Nord, 2 e série, 20: BLIECK A., MALVESY T., CANDILIER A.-M., CLOUTIER R. & POPLIN C. (1999). Les collections du Musée d Histoire Naturelle de Lille. II. Vertébrés paléozoïques. Annales de la Société Géologique du Nord, 2 e série, 7 (3): CHARON P. (2014). Les collections des muséums d Histoire naturelle en chiffres. La Lettre de l OCIM - Office de Coopération et d Information Muséales, 153: CHEN P.J. & SHEN Y.B. (1985). An introduction to fossil Conchostraca. Science Press, Beijing: 241 p. CORSIN P. (1932). Guide paléontologique dans le terrain houiller du Nord de la France. Travaux et Mémoires de l Université de Lille, Albums : Fascicule n 5, Institut de la Houille de l Université de Lille (Musée houiller): 44 p., 16 fig., 43 pl. DEFRETIN-LEFRANC S. (1965). Etude et révision de Phyllopodes Conchostracés en provenance d U.R.S.S.. Annales de la Société Géologique du Nord, 85: DEFRETIN-LEFRANC S. (1969). Les Conchostracés triassiques du Groenland Oriental. In: DEFRETIN-LEFRANC S., GRASMÜCK K. & TRÜMPY R. Notes on Triassic stratigraphy and palaeontology of north-eastern Jameson land (East Greenland). Meddelelser om GrØnland, 168 (2): DEFRETIN-LEFRANC S. (1970). Révision des Conchostracés westphaliens du bassin houiller du Nord Pas-de-Calais. Annales de la Société Géologique du Nord, 90: GOLDENBERG F. (1877). Fauna Saraepontana Fossilis. Die fossilen Thiere aus der Steinkohlenformation von Saarbrücken, Heft 2, Saarbrücken, C. Möllingen: 54p. HECKEL P.H. & CLAYTON G. (2006). The Carboniferous System. Use of the new official names for the subsystems, series, and stages. Geologica Acta, 4 (3): HOLUB V. & KOZUR H. (1981). Revision einiger Conchostracen- Faunen des Rotliegenden und biostratigraphische Auswertung der Conchostracen des Rotliegenden. Geologisch-Paläontologische Mitteilungen Innsbruck, 11 (2): JONES P.J. & CHEN P.J. (2000). Carboniferous and Permian Leaioidea (Branchiopoda: Conchostraca) from Australia: taxonomic revision and biostratigraphic implications. Records of the Australian Museum, 52: KOBAYASHI T. (1954). Fossil estherians and allied fossils. Journal of the Faculty of Science, Tokyo University, 9 (2): KOZUR H., MARTENS T. & PACAUD G. (1981). Revision von Estheria (Lioestheria) lallyensis Déperet & Mazeran, 1912 und Euestheria autunensis Raymond, Zeitschrift für Geologische Wissenschaft, 9 (12): LAVEINE J.-P., COQUEL R. & LOBOZIAK S. (1977). Phylogénie générale des Calliptéridiacées (Pteridospermopsida). Geobios, 10 (6): LECOINTRE G. & LE GUYADER H. (2009). Classification phylogénétique du vivant. Edition Belin, 3 e édition, 560 p. LUCAS S.G. & MILNER A.R.C. (2006). Conchostraca from the Lower Jurassic Whitmore Point Member of the Moenave Formation, Johnson Farm, southwestern Utah. In: HARRIS J.D., LUCAS S.G., SPIELMANN J.A., LOCKLEY M.G., MILNER A.R.C. & KIRKLAND J.I. eds., The Triassic-Jurassic Terrestrial Transition. New Mexico Museum of Natural History and Science Bulletin, 37: MALVESY T. (1999). Les collections du Musée d Histoire Naturelle de Lille. Annales de la Société Géologique du Nord, 2 e série, 6 (4): MALVESY T., BABIN C. & BARROIS J. (2000). Les Collections du Musée d Histoire Naturelle de Lille. III. Les Bivalves (types et figurés). Annales de la Société Géologique du Nord, 2 e série, 8 (1): MALVESY T., CAPPETTA H., DUTHEIL D.B., OTERO O. & OUDOIRE T. (2002). Les Collections du Musée d Histoire Naturelle de Lille. IV. Poissons mésozoïques et cénozoïques (types et figurés). Annales de la Société Géologique du Nord, 2 e série, 9 (3): MALVESY T., MORZADEC P. & FEIST R. (1999). Collections du Musée d Histoire Naturelle de Lille : I. Les Trilobites (types et figurés). Annales de la Société Géologique du Nord, 2 e série, 6 (4): MARTIN J.W. & DAVIS G.E. (2001). An updated classification of the recent Crustacea. Natural History Museum of Los Angeles County, Sciences Series, 39: MEGLITSCH P.A. (1975). Zoologie des invertébrés 3 : Arthropodes mandibulates et Deutérostomiens. Edition Doin, Paris, 362 p. MONFERRAN M.D., GALLEGO O.F., ASTROP T.I. & CABALERI N. (2013). Autecology of Wolfestheria smekali (Spinicaudata) from the Upper Jurassic (Canadon Asfalto Formation), Patagonia, Argentina. Palaeogeography, Palaeoclimatology, Palaeoecology, 392: NOVOZHILOV N. (1954). Crustacés Phyllopodes du Jurassique supérieur et du Crétacé de Mongolie. Travaux de l Institut Paléontologique de l Académie des Sciences de l U.R.S.S., 48: [In Russian; translated by Bureau de Recherches Géologiques, Géophysiques et Minières]. NOVOZHILOV N. (1958a). Conchostraca de la super-famille des Limnadiopseidae superfam. nov. In: NOVOZHILOV N., Recueil d articles sur les Phyllopodes Conchostracés. Annales du Service d information Géologique du Bureau de Recherches Géologiques, Géophysiques et Minières (B.R.G.G.M.), 26: NOVOZHILOV N. (1958b). Conchostraca du Permien et du Trias du littoral de la Mer des Laptev et de la Toungouska inférieure. In: NOVOZHILOV N., Recueil d articles sur les Phyllopodes Conchostracés. Annales du Service d information Géologique du Bureau de Recherches Géologiques, Géophysiques et Minières (B.R.G.G.M.), 26:

126 118 NOVOZHILOV N. (1958c). Deux nouveaux genres et deux sousfamilles nouvelles de Leaiidae du Permien supérieur de la région de la Volga. In: NOVOZHILOV N., Recueil d articles sur les Phyllopodes Conchostracés. Annales du Service d information Géologique du Bureau de Recherches Géologiques, Géophysiques et Minières (B.R.G.G.M.), 26: NOVOZHILOV N. (1958d). Nouveaux Conchostraca fossiles. In: NOVOZHILOV N., Recueil d articles sur les Phyllopodes Conchostracés. Annales du Service d information Géologique du Bureau de Recherches Géologiques, Géophysiques et Minières (B.R.G.G.M.), 26: ORR P.J. & BRIGGS D.E.G. (1999). Exceptionally preserved conchostracans and other crustaceans from the Upper Carboniferous of Ireland. Special Papers in Palaeontology, 62: OUDOIRE T., CUVELIER J., D ANDREA J., KOCH C. & DHAINAUT A. (2014). Le département de géologie du Musée d histoire naturelle de Lille : des collections à l image de l histoire géologique régionale. In: BLIECK A. & DE BAERE J.-P. eds., La Société géologique du Nord et l histoire des sciences de la Terre dans le nord de la France. Mémoire de la Société Géologique du Nord, XVII: OUDOIRE T., DELBECQUE S. & DEMARQUE D. (2008). Les Collections du Musée d Histoire Naturelle de Lille. V. La collection de paléobotanique du Carbonifère. Annales de la Société Géologique du Nord, 2 e série, 15: OUDOIRE T., SWIALKOWSKI M., DEMARQUE D. & DELBECQUE S. (2011). Les Collections du Musée d Histoire Naturelle de Lille. VI. La collection de minéralogie. Annales de la Société Géologique du Nord, 2 e série, 18: PIVETEAU J. (1953). Traité de paléontologie. Tome III : Les Formes ultimes d invertébrés, morphologie et évolution : Onychophores, Arthropodes, Echinodermes, Stomocordés. Masson Editeur, Paris, 1064 p. PRUVOST P. (1911). Note sur les entomostracés bivalves du terrain houiller du Nord de la France. Annales de la Société Géologique du Nord, 40: PRUVOST P. (1914). Découverte de Leaia dans le terrain houiller du Nord et du Pas-de-Calais. Observations sur le genre Leaia et ses différentes espèces. Annales de la Société Géologique du Nord, 43: PRUVOST P. (1919). Introduction à l étude du terrain houiller du Nord et du Pas-de-Calais : la faune continentale du terrain houiller du Nord de la France. Thèse Fac. Sci. Univ. Lille, Doctorat ès Sciences Naturelles [1918]. Imprimerie Nationale, Paris, 2 vol. : 584 p., 29 pl. RAYMOND P. (1946). The genera of fossil conchostracan order of bivalved crustacea. Bulletin Museum Comparative Zoology, Harvard College, 96: SHEN Y.B. & SCHRAM F.R. (2014). Soft-body preservation in the leaiid clam shrimp (Branchiopoda, Diplostraca) and its palaeoecological implications. Crustaceana, 87: TASCH P. (1960). Conchostracan genus Anomalonema in the American Pennsylvanian. Journal of Paleontology, 34 (2): TASCH P. (1969). Branchiopoda. In: MOORE, R.C. Ed., Treatise on Invertebrate Paleontology. Geological Society of America and University of Kansas, Part R., Arthropoda, 4 (1): R128-R191. TASCH P. (1987). Fossil Conchostraca of the southern hemisphere and continental drift. Geological Society of America Memoirs, 165: THIEBAULT F. (2011). La géologie à la Faculté des Sciences de Lille de 1857 à Association de Solidarité des Anciens Université Lille 1 (ASA USTL), Publications, Histoire de la Faculté des Sciences de Lille, Tome 8: 29 p., 2 fig., 9 photos; World Wide Web address : pdf; fichier pdf 6,5 Mo. THIERRY J. (1995). A l aube du XXIe siècle, TYFIPAL, une banque de données pour les collections paléontologiques en France. In: HARTENBERGER J.-L., GUILLET P. & MAIGRET J. dir.: La systématique et les musées : actes du séminaire «Les méthodes modernes en systématique dans les musées et dans les laboratoires : réalités et perspectives» (OCIM, Dijon, 6 et 7 avril 1994); World Wide Web address : LO.38%287%29-pp pdf; fichier pdf. VANNIER J., THIERY P. & RACHEBOEUF R.P. (2003). Spinicaudatans and ostracods (Crustacea) from the Montceau Lagerstätte (Late Carboniferous, France): morphology and palaeoenvironmental significance. Palaeontology, 46 (5): WATERLOT G. (1934). Première Thèse. Etude de la Faune continentale du Terrain houiller sarro-lorrain. Thèse, Faculté des Sciences, Université de Lille (21 déc. 1934), Imprimerie L. Danel, Lille: 317 p., 66 fig., 25 pl. [published as: Bassin Houiller de la Sarre et de la Lorraine. II. Faune fossile. Etude de la faune continentale du terrain houiller sarro-lorrain. Etudes des Gîtes et Minéraux de la France, Min. Trav. Publics, 1934]. ZHANG W.T., CHEN P.J. & SHEN Y.B. (1976). Fossil Conchostraca of China. Science Press, Beijing: 325 p. ZHANG W.T., SHEN Y.B. & NIU S. (1990). Discovery of Jurassic conchostracans with well-preserved soft parts and notes on its biological significance. Palaeontologia Cathayana, 5: ANNEX: SYSTEMATIC INDEX Anomalonema pruvosti (Raymond, 1946) p. 115 Anomalonema reumauxi (Pruvost, 1911) Raymond, 1946 p. 115 Cornia limbata (Goldenberg, 1877) Kobayashi, 1954 p. 115 Estheria dawsoni Jones, 1870 p. 113, 114, 115 Estheria limbata Goldenberg, 1877 p. 114, 115 Estheria simoni Pruvost, 1911 p. 114 Estheria striata Münster, 1826 p. 114, 115 Estheria rimosa (Goldenberg, 1877) p. 114 Estheriella reumauxi Pruvost, 1911 p. 115 Euestheria dawsoni (Jones, 1870) Pruvost, 1919 p. 113? Euestheria simoni (Pruvost, 1911) Pruvost, 1919 p. 114 Hemicycloleaia baentschiana (Beyrich, 1864) Raymond, 1946 p. 113 Hemicycloleaia minima (Pruvost, 1914) Raymond, 1946 p. 113 Leaia baentschi Beyrich, 1864 p. 113 Leaia leidyi var. baentschiana Beyrich, 1864 p. 113 Leaia tricarinata var. minima Pruvost, 1914 p. 113 Lioestheria striata Münster in Goldfuss, 1826 Pruvost, 1919 p. 114

127 Ann. Soc. Géol. du Nord. T. 22 (2e série), p , Décembre PALAEONTOLOGICAL COLLECTIONS OF Lille University Sciences and Technologies. II DIPLOSTRACA (TYPES AND FIGURED SPECIMENS) Collections paléontologiques de l'université de Lille Sciences et Technologies. II Diplostraca (types et figurés) by Jessie CUVELIER (*), Marie HENNION (**), Oscar GALLEGO (***) & Daniel VACHARD (****) Abstract. An exceptional collection of Diplostraca (Spinicaudata, Leaiina) from various geographic localities all around the world and from Devonian to Jurassic beds, is re-described in this catalogue. Despite some imperfections due to the geopolitical climate of the epoch (the Cold War), the great value of the Defretin s and Novozhilov s work is confirmed. New interpretations are provided about discussed taxa: Estheriina, Pseudoasmussia, Taimyrites, Fernandoalmeidium, Pseudestheria, and Teixeirium. Used as a reference work, this catalogue might permit these taxa to be reviewed in light of new methodologies and taxonomic schemes currently employed. Some species remain enigmatic, Estheria destombesi, Lioestheria toricata, Lioestheria propinqua and Pseudoasmussia striata, but offer a great possibility of revision by means of the data of this catalogue. The early record of Devonian-Carboniferous spinicaudatans in our collection is noteworthy, and provides important information on the early diversification of this group. Résumé. Une collection exceptionnelle de Diplostraca (Spinicaudata, Leaiina), provenant de nombreux gisements mondiaux et d une période géologique s étendant du Dévonien au Jurassique, est révisée dans ce catalogue. Le travail des deux chercheurs, S. Defretin et N. Novozhilov, ayant contribué à constituer cette collection durant une période difficile (la guerre froide), conserve sa pleine importance scientifique, moyennant quelques précisions que ce catalogue tente d apporter. Notre compilation permet aussi d alimenter les discussions actuelles sur plusieurs taxons : Estheriina, Pseudoasmussia, Taimyrites, Fernandoalmeidium, Pseudestheria, et Teixeirium. Notre travail devrait déboucher sur des révisions, fondées sur les méthodes modernes de la taxinomie, d espèces encore incomplètement élucidées : Estheria destombesi, Lioestheria toricata, Lioestheria propinqua et Pseudoasmussia striata. Le point scientifique le plus intéressant, abordé dans ce catalogue, concerne l ordre des Spinicaudata, que notre matériel permet de suivre depuis ses premières formes du Dévonien-Carbonifère. Keywords. Diplostraca, Conchostraca, Europe, Russia, Devonian, Jurassic. Mots-clés. Diplostraca, Conchostraca, Europe, Russie, Dévonien, Jurassique. I. INTRODUCTION The palaeontological collection of the Lille University Sciences and Technologies comprises 50,000 specimens, more than 3,000 of which are types and figured (Cuvelier et al., 2011). In majority, they are represented by fossil plants and micropalaeontologic materials. The first catalogue devoted on to the Lille s collection described the eurypterids (Blieck et al., 2013) (1). This second catalogue inventories the diplostracans (formerly conchostracans). The diplostracan material of Lille was mainly investigated by S. Defretin-Lefranc (Defretin, 1950a, 1950b, 1953; Defretin- Lefranc, 1963, 1965, 1970; Defretin & Fauvelet, 1951), who studied her first Estheria in 1948 under Professor Pruvost s guidance. She collaborated with the Russian specialist N. Novozhilov (whose name was previously transliterated as Novojilov), and published a general synthesis (Defretin- Lefranc, 1965) about materials collected in the former USSR during the Cold War, and partly described by Novozhilov (1958a, b, c, d). The diplostracan material of Lille is represented by 95 types and figured specimens, the original labels of which indicated 22 holotypes, 4 neotypes, 1 syntype, 16 paratypes, 4 homotypes, 2 metatypes, and 46 figured specimens. The terms holotype, neotype or paratype are well known in taxonomy; the definitions of the less known terms, homotype and metatype, may be found for example in the Webster s Dictionary (Anonyme, 1971). Homotypes (or more exactly homeotypes) are specimens determined by a revisor author (i.e., plesiotypes) which strongly resemble the type material whereas (*) Université de Lille Sciences et Technologies, UFR Sciences de la Terre (SN5), UMR 8198 du CNRS Evo-Eco-Paléo, F Villeneuve d Ascq cedex (France); (**) Muséum National d Histoire Naturelle Département Biologie des Invertébrés marins et malacologie (BIMM), 55 rue Buffon, F Paris (France); (***) Área Paleontología (Centro de Ecología Aplicada del Litoral, Centro Científico Tecnológico Nordeste, Consejo Nacional de Investigaciones Científicas y Técnicas), Casilla de Correo 128, 3400 Corrientes (Argentina), and Geología Histórica-Micropaleontología (Facultad de Ciencias Exactas y Naturales y Agrimensura, Universidad Nacional del Nordeste), Corrientes (Argentina); (****) 1 rue des Tilleuls, F Gruson (France); ( 1 ) Since the publication Blieck et al. in 2013, University of Lille 1 became Lille University Sciences and Technologies.

128 120 metatypes are homeotypes or topotypes more dissimilar to the type-material. Since five years, the first author (J.C.) compiles and presents the types and figured specimens of the Lille University on the French national database Trans'Tyfipal. All the specimens described hereafter are available on the website searching the following site: Order: Diplostraca / Establishment keeper: Lille - Université Lille 1. III. SYSTEMATIC CATALOGUE Authors of taxon names are indicated in small capital letters followed by year of authorship. The corresponding bibliographical references are not listed here in the bibliography section; they can be found in the papers of Novozhilov (1958a, b, c, d), Defretin-Lefranc (1965, 1970), Tasch (1969, 1987), Chen & Shen (1985), Jones & Chen (2000), and Martin & Davis (2001). All other cited papers are in the bibliography section. 1) Abbreviations II. PRELIMINARY REMARKS The following abbreviations are used across this catalogue: USTL (Lille University Sciences and Technologies; because, as formerly called Université des Sciences et Technologies de Lille, its acronym was USTL); Loc. (Locality); Lithos. (Lithostratigraphy); Biost. (Biostratigraphy); Chronost. (Chronostratigraphy); ill. (illustrated). 2) Editorial remarks The principal lithostratigraphic, geographic and toponymic terms, traditionally used in the French coal basins, are translated as follows: Assise Formation; Bowette intersecting horizontal gallery; Faisceau Member; Passée parasequence; Puits, fosse pit. We have transliterated the Russian names according to the current phonetic rules based on the English phonetics; e.g., Novozhilov for Novojilov or Nechaev for Netschajev. For practical reasons, we have kept the original numbering of the specimens of Russia (without prefix) while all other specimens were re-numbered with the prefix USTL. 3) Systematic classification of Diplostraca The classification used in this catalogue was established by one of the authors (O.G.). It is based on an original synthesis of the work of Novozhilov (1958a, b, c, d), Defretin-Lefranc (1965, 1970), Tasch (1969, 1987), Chen & Shen (1985), Shen (1985), Jones & Chen (2000), and Martin & Davis (2001). The same classification was followed for the catalogue of Diplostraca of the Natural History Museum of Lille (Hennion et al., this volume). Some of the catalogue specimens have not received clear systematic placements, because they lack the main diagnostic characters adopted in our classification. Similarly, in the absence of sufficient information, the status of some species treated in this catalogue has not been definitively fixed. All these taxa need further studies. 4) Stratigraphic and geographic distributions of specimens As mentioned above, we have re-found 95 specimens of Diplostraca. They belong to 40 species. More than half of these specimens (61) come from Russia; 25 other specimens come from different regions of France (Nord Pas-de-Calais, 9; Languedoc Roussillon, 5; Lorraine, 4; Alsace, 2; Franche- Comté, 2; Rhône Alpes, 2; and Centre, 1); 4 from Germany; 4 from Morocco, and 1 from Switzerland. Furthermore, these 95 diplostracan specimens are stratigraphically distributed from the Devonian to the Jurassic (Devonian, 2; Carboniferous, 11; Permian, 36; Triassic, 33; Jurassic, 13). Phylum ARTHROPODA von Siebold, 1848 Subphylum CRUSTACEA Brünnich, 1772 Class BRANCHIOPODA Latreille, 1817 Subclass PHYLLOPODA Preuss, 1951 Order DIPLOSTRACA Gerstaecker, 1866 Suborder SPINICAUDATA Linder, 1945 Superfamily VERTEXIOIDEA Kobayashi, 1954 (sensu Zhang et al., 1976) Family PALAEOLIMNADIIDAE Tasch, 1956 Subfamily ESTHERIININAE Kobayashi, 1954 Genus ESTheriina Jones, 1897 Preliminary comments. (1) For a detailed analysis and discussion of the family Palaeolimnadiidae, see Astrop & Hegna (2015). (2) Estheriinins are part of a complex group of diplostracans having a strong convex umbonal region. This particularity involves a relationship with the Lioestherioidea (sensu Holub & Kozur, 1981); nevertheless, the estheriniins received various systematic assignments. The placement of Estheriina in the family Palaeolimnadiidae is admitted here, in agreement with Kobayashi (1954) and Tasch (1969, 1987); nevertheless, Chen & Shen (1985) included this genus in the family Euestheriidae, because they inferred the presence of a reticular ornamentation. However, we concede that this group needs a thorough revision because, even if the type species Estheriina bresiliensis Jones, 1897 shows a punctate ornamentation between the growth bands, the convex umbonal area is known in other families or superfamilies. Estheriina bethunensis (Defretin, 1953) USTL 1064: Left and right valves (Syntype of Estheria (Estheriina) bethunensis Defretin, 1953, pl. X, figs. 1-6). Loc.: Roof of the parasequence encountered at the depth -530 m, Pit 5bis, Concession of Bully, Group of Béthune (Pas-de- Calais, France). Lithost.: Probably sampled at the base of the Six-Sillons Member (see Hennion et al., this volume). Chronost.: Carboniferous, Westphalian (now Moscovian). Remarks. The counterprint of the Estheriina bethunensis type (fig. 2 of Defretin, 1953) was not re-found in the course of our investigation. Comments. Apparently, the combination Estheria (Estheriina) was proposed by Defretin (1953), because she mentioned that, after the description of Jones (1897), no species were described, and that this latter author did not provide any justifications. We agree with this assignment to Estheriina bethunensis, but we cannot provide additional systematic comments, due to the absence of ornamentation characters. The binomen is validly published here for the first time (see also below the comments about the use of the name Estheria ).

129 121 Genus PALAEolimNADia Raymond, 1946? Palaeolimnadia rogeri Novozhilov, 1958b : Left valve (holotype of Eulimnadia rogeri Novozhilov, 1958b, pl. IV, fig. 59). Loc.: Littoral of Laptev Sea, Tigian river, core of borehole K-202, depth m (Arctic regions of Russia). Chronost.: Middle Triassic, Anisian or Carnian? (Novozhilov, 1958b, p. 17, 52). Comments. According to Gallego (2010) and Astrop & Hegna (2015), the Novozhilov s original assignment of this fossil species to an extant genus is to revise. Also the present assignment to the fossil family and genus is tentative. Family PALAEOLIMNADIOPSIDAE Defretin-Lefranc, 1965 Preliminary comments. Astrop & Hegna (2015) indicated that this family was initially recorded from the Devonian of Russia and based on the presence of a curvature in the postero-dorsal angle of the carapace, even if this character only appears in the last growth stages. Such a character is however mentioned in extant and fossil taxa having different hierarchical taxonomic levels, e.g., Leaia, Limnadiopsis and Leptestheria. Hence, Astrop & Hegna (2015, p. 8) suggest that [due to] the presence of this character in multiple lineages, it seems unwise that this feature alone should be used to sustain an entire family. We believe that this hypothesis needs to be examined thoroughly, as well as other proposals of Astrop & Hegna (2015) about this family. Genus BELGolimNADioPSis Novozhilov, 1958a Belgolimnadiopsis stockmansi (Maillieux, 1939) emend. Novozhilov, 1958a USTL 1065: Right valve (ill. as Estheria stockmansi Maillieux, 1939 in Defretin, 1950a, pl. I, fig. 7). Loc.: Vincly (Pas-de-Calais, France). Lithost.: Matringhem Sandstone. Biost. and chronost.: Fish beds Rhinopteraspis dunensis biozone, Pragian-Emsian (Early Devonian) according to Blieck & Janvier (1989). USTL 1066: Left valve (ill. as Estheria stockmansi Maillieux, 1939 in Defretin, 1950a, pl. I, fig. 6). Loc., lithost., biost., chronost.: As for the specimen USTL Comments. Being one of the oldest taxa of this group, this species informs about the origin and diversification of the Spinicaudata. Genus RoSSolimNADioPSis Novozhilov, 1958a Rossolimnadiopsis marlierei Novozhilov, 1958a : Left valve (holotype of Rossolimnadiopsis marlierei Novozhilov, 1958a, pl. I, fig. 1). Loc.: Vyazniki town (Vladimir oblast, Russia). Chronost.: Late Permian, Kazanian (now Middle Permian, and probably Wordian). Comments. Another interesting species informing about the early diversification of Spinicaudata. Subfamily PALAEOLIMNADIOPSINAE Defretin-Lefranc, 1965 (sensu Shen, 1985) Genus PALAEolimNADioPSis Raymond, 1946 Palaeolimnadiopsis brevis Novozhilov, 1958a : Right valve (holotype of Palaeolimnadiopsis brevis Novozhilov, 1958a, pl. I, fig. 12). Loc.: Right bank of Vetluga (which is a right bank tributary of Volga River); upper part of rapids between Spass and Kostliv villages (High-Volga Basin, Russia). Lithost.: Spasskien Member (= Vetlugian 4). Chronost.: Early Triassic, Vetlugian (i.e., a continental regional stage equivalent of Induan-Olenekian). Subfamily ASIOLIMNADIOPSEINAE Liu, 1982 Genus ENDolimNADioPSis Shen, 1985 Endolimnadiopsis eichwaldi (Nechaev, 1894) emend. Shen, : Right valve (homotype of Palaeolimnadiopsis eichwaldi (Nechaev, 1894) in Novozhilov, 1958a, pl. I, fig. 8). Loc.: Tatarstan, Kitiak river, near Akbatyrov village (Volga region, Russia). Chronost.: Late Permian, Kazanian (now Middle Permian, Wordian). Comments. This is the type species of a genus which is also recorded from the Late Triassic strata from Argentina with Endolimnadiopsis rusconi (Gallego, 2005). Palaeolimnadiopsis kouznetskensis Defretin-Lefranc, /5: Right valve (ill. as Palaeolimnadiopsis albertii Voltz, 1837 in Novozhilov, 1958a, pl. I, fig. 10; paratype of Palaeolimnadiopsis kouznetskensis Defretin-Lefranc, 1965, pl. III, fig. 2). Loc.: Right bank of Tom river, 0.5 km upstream for Babii Kamen (western Siberia, Russia). Lithost.: Maltsevo Group. Chronost.: Early Triassic, upper zone : Left valve (ill. as Palaeolimnadiopsis albertii Voltz, 1837 in Novozhilov 1958a, pl. I, fig. 9; paratype of Palaeolimnadiopsis kouznetskensis Defretin-Lefranc, 1965, pl. III, fig. 1). Locality, lithost., chronost.: As for the specimen Subfamily ANOMALONEMATINAE Novozhilov, 1958d Genus AnomaloNEma Raymond, 1946 Anomalonema reumauxi (Pruvost, 1911) Fig. 1A USTL 1336: Right valve (Defretin-Lefranc, 1970, pl. XIII, fig. 8). Loc.: Northern bowette 4 at the depth 754 m, distance 170 m, Concession of Crespin, Group of Valenciennes (Nord, France). Lithost.: Bruay Formation. Chronost.: Carboniferous, Westphalian C (now late Moscovian). Comments. Due to its particular morphology and restricted stratigraphic distribution, this interesting species constitutes an excellent fossil guide of the Westphalian C-D Anomalonema reumauxi-pseudestheria simoni Assemblage-Zone (Schneider et al., 2005).

130 122 Family IPSILONIIDAE Novozhilov, 1958a Genus KERATESTheria Chernyshev, 1948 Preliminary comments. According to Y.B. Shen (pers. comm., 2015) Keratestheria is very much similar to Nestoria in the stout and prominent growth lines and broad growth bands ornamented with large hexagonal reticulation, except for spine-type projections in the different position along the dorsal margin. Keratestheria possibly is an aberrant form of the Nestoria. So it should be attributed to Nestoriidae rather than Ipsiloniidae. Taking into account this situation and the consideration brings on such matter by Astrop and Hegna (2015), we consider to maintain the original assignation to prevent further systematic confusions. On the other hand, this important fossil marker for the Jurassic-Cretaceous from Asia, is an important component of the Kimmeridgian Nestoria- Keratestheria fauna (Chen et al., 2007). Keratestheria bukaczacziensis Chernyshev, : Left valve (Novozhilov, 1958a, pl. II, fig. 21; Defretin- Lefranc, 1965, pl. III, fig. 6). Loc.: Rossyp rapids, right bank of Kuenga river, left bank tributary of Shilka river, itself tributary of Amur River, in front of the Utany village, Chita area (Transbaikalia, Russia). Chronost.: Middle Jurassic : Right valve (neotype of Keratestheria bukaczacziensis Chernyshev, 1948 in Novozhilov, 1958a, pl. II, fig. 19; Defretin- Lefranc, 1965, pl. III, fig. 5). Loc., chronost.: As for the specimen : Right valve (homotype of Keratestheria bukaczacziensis Chernyshev, 1948 in Novozhilov, 1958a, pl. II, fig. 20). Loc., chronost.: As for the specimen Comments. As already suggested by Novozhilov (1958a) and Defretin-Lefranc (1965), the three specimens assigned to Keratestheria bukaczacziensis have no preserved winglike process (sensu Astrop & Hegna, 2015). Keratestheria magna Chernyshev, 1948 Fig. 1B-C : Right valve (neotype of Keratestheria magna Chernyshev, 1948 in Novozhilov, 1958a, pl. II, fig. 16). Loc., chronost.: As for the specimen Fig. 1. A- Anomalonema reumauxi, specimen USTL 1336, Westphalian; B-C- Keratestheria magna and Keratestheria rugosa, specimen , Middle Jurassic; D- Hemicycloleaia baentschiana, specimen USTL 1094, Lower Stephanian. Scale bar represents 5 mm. Fig. 1. A- Anomalonema reumauxi, spécimen USTL 1336, Westphalien; B-C- Keratestheria magna et Keratestheria rugosa, spécimen , Jurassique moyen ; D- Hemicycloleaia baentschiana, spécimen USTL 1094, Stéphanien inférieur. L échelle représente 5 mm.

131 a: Right valve (paratype of Keratestheria magna Chernyshev, 1948 in Defretin-Lefranc, 1965, pl. III, fig. 7). Loc., chronost.: As for the specimen : Left valve (homotype of Keratestheria magna Chernyshev, 1948 in Novozhilov, 1958a, pl. II, fig. 17). Loc., chronost.: As for the specimen Comments. The specimen is very difficult to compare with the other representatives of this species. Keratestheria rugosa Chernyshev, 1948 Loc., lithost., chronost.: As for the specimen / b: Right valve (paratype of Cornia sibirica Novozhilov, 1958 in Defretin-Lefranc, 1965, pl. II, fig. 8). Loc., lithost., chronost.: As for the specimen /5. Comments. For a detailed discussion on the genus assignment of this species, see Defretin-Lefranc (1965), but briefly we can note that she argumented against and finally rejected the erection of the genus Gabonestheria Novozhilov (1958a). This proposal is to revise, taking into account that this genus is considered valid by different authors as Tasch (1969, 1987) and Chen & Shen (1985) : Right valve (ill. as Keratestheria magna Chernyshev, 1948 in Novozhilov, 1958a, pl. II, fig. 18; Defretin-Lefranc, 1965, pl. III, fig. 7). Loc., chronost.: As for the specimen Remarks. This specimen was identified by Novozhilov (1958a) as Keratestheria magna; in contrast, Defretin-Lefranc (1965) assigned the illustrated specimen to K. rugosa (but not listed in the synonymy list), and the other specimen, located just to the left, to K. magna. Due to this initial discrepancy, both species remain hard to discriminate (Fig. 1B-C) : Left valve (holotype of Keratestheria kusumii Novozhilov, 1958a, pl. II, fig. 23; Defretin-Lefranc, 1965, pl. III, fig. 4). Loc., chronost.: As for the specimen a: Left valve (Defretin-Lefranc, 1965, pl. III, fig. 3). Loc., chronost.: As for the specimen : Left valve (homotype of Keratestheria rugosa Chernyshev, 1948 in Novozhilov, 1958a, pl. II, fig. 14). Loc., chronost.: As for the specimen : Left valve (neotype of Keratestheria rugosa Chernyshev, 1948 in Novozhilov, 1958a, pl. II, fig. 15). Loc., chronost.: As for the specimen : Left valve (neotype of Keratestheria tumida Chernyshev, 1948 in Novozhilov, 1958a, pl. II, fig. 22). Loc., chronost.: As for the specimen Comments. The specimen is very difficult to compare with the other specimens of this species. Defretin-Lefranc (1965) suggested the specimen as a synonym of K. rugosa. We agree with this proposal based on the similar morphology of the antero-dorsal recurvature. Family LIOESTHERIIDAE Raymond, 1946 emend. Holub & Kozur, 1981 Subfamily VERTEXIINAE Kobayashi, 1954 Genus Cornia Lyutkevich, 1937 Cornia sibirica (Novozhilov, 1958a) emend. Defretin- Lefranc, /18: Right valves (paratype of Gabonestheria sibirica Novozhilov, 1958a, pl. II, figs ; Defretin-Lefranc, 1965, pl. II, fig. 9). Loc., lithost., chronost.: As for the specimen /5 (see p. 121) : Right valve (paratype of Gabonestheria sibirica Novozhilov, 1958a, pl. II, fig. 33). Loc., lithost., chronost.: As for the specimen / : Left valve (holotype of Gabonestheria sibirica Novozhilov, 1958a, pl. II, fig. 30; Defretin-Lefranc, 1965, pl. II, fig. 10). Superfamily EOSESTHERIOIDEA Zhang & Chen, 1976 in Zhang et al., 1976 Family ULUGKEMIIDAE Novozhilov, 1958 Genus ULUGKEmia Novozhilov, 1955 Ulugkemia borisi Novozhilov, c-120: Left valve (Defretin-Lefranc, 1965, pl. I, fig. 10). Loc.: Left bank of Kitiak stream right bank tributary of Viatka river, itself tributary of Volga River, near the Bolchoi Kitiak village, Malmyzh district, Kirov province (High-Volga Basin, Russia). Lithost.: Belebei Formation. Biost.: Lower beds with conchostracans and insects. Chronost.: Late Permian, Kazanian (now Middle Permian, Wordian). 1342c-121/1: Left valve (Defretin-Lefranc, 1965, pl. I, fig. 11). Loc., lithost., biostrat., chronost.: As for the specimen 1342c c-134: Right valve (Defretin-Lefranc, 1965, pl. I, fig. 9). Loc., lithost., biostrat., chronost.: As for the specimen 1342c Family EUESTHERIIDAE Defretin-Lefranc, 1965 Genus indet. Estheria destombesi Defretin, 1950b Preliminary comments. For this species, we retain the original designation of Defretin (1950b) and agree with her arguments implying an absence of ornamentation, which consequently prevents the assignment to any other known genera. Definitely, Estheria cannot be used as a genus of diplostracans because it is homonym and pre-occupied by the insect (parasite flies) name Estheria Robineau-Desvoidy, 1830 (see Raymond, 1946 and Gallego, 2010). USTL 1073: Right valve (paratype of Estheria destombesi Defretin, 1950b, pl. IX, fig. 2). Loc.: Saint-Menge, mine waste (Vosges, France). Chronost.: Triassic. USTL 1076: Left valve (paratype of Estheria destombesi Defretin, 1950b, pl. IX, fig. 4). Loc., chronost.: As for the specimen USTL USTL 1078: Right valve (paratype of Estheria destombesi Defretin, 1950b, pl. IX, figs. 5-6). Loc.: Borehole of Lacoste, depth 155 m (Gard, France). Chronost.: Triassic, Middle Keuper.

132 124 USTL 1079: Left valve of a juvenile specimen (holotype of Estheria destombesi Defretin, 1950b, pl. IX, fig. 7; Defretin- Lefranc, 1963, pl. I, fig. 16). Loc., chronost.: As for the specimen USTL USTL 1089: Right valve (Defretin & Fauvelet, 1951, pl. I, fig. 6). Loc.: Argana-Bigoudine area (western High-Atlas, Morocco). Lithost.: Aït Khtab Group (Aït Khtab is now written Ait Khattab). Chronost.: Triassic. USTL 1090: Right valve (Defretin & Fauvelet, 1951, pl. I, fig. 5). Loc., lithost., chronost.: As for the specimen USTL Genus indet. Lioestheria toricata (Novozhilov, 1946) : Left valve (holotype of Lioestheria toricata (Novozhilov, 1946) in Novozhilov, 1958b, pl. III, fig. 28). Loc., lithost., chronost.: As for the specimen (see p. 127). Comments. Novozhilov (1958b) included this species in Lioestheria, because of its alveolar ornamentation. However, the current ideas on the lioestheriid taxonomy lead us to doubt this genus assignment. Lioestheria propinqua Novozhilov, 1958b 400-9: Right valve (holotype of Lioestheria propinqua Novozhilov, 1958b, pl. III, fig. 29). Loc., chronost.: As for the specimen (see p. 126). Comments. See above. Genus EUESTheria Déperet & Mazeran, 1912 Euestheria bourozi Defretin-Lefranc, 1970 Preliminary comments. Defretin-Lefranc (1970, p. 125) mentioned that the reticular ornamentation is conformed by areola having 0.05 mm in diameter; therefore, we think that this species belongs to the family Loxomegaglyptidae. USTL 1337: Left valve (holotype of Euestheria bourozi Defretin-Lefranc, 1970, pl. XIII, fig. 4). Loc.: Borehole 23 at the depth m, Pit 6 South, Concession of Courrières, Group of Hénin-Liétard (Pas-de-Calais, France). Lithost.: Bruay Formation, Six-Sillons Member. Chronost.: Carboniferous, Westphalian C (now late Moscovian). Euestheria evenkiensis (Lyutkevich, 1938) Preliminary comments. This species was originally designated by Lyutkevich (1938) as Estheria evenkiensis, and subsequently emplaced in the genus Lioestheria by Novozhilov (1958b), or Palaeestheria by Defretin-Lefranc (1965). According to Raymond (1946), Palaeestheria was never validly described, even if it was mentioned in several publications (e.g., Daday de Dées, 1914; Barnard, 1929; Rennie, 1934). Daday de Dées (1914) suggested to use preferentially the names Palaeestheria and Palaeestheriidae for the fossil Estheria (spinicaudatans), and to restrict the name Estheria (see comments on Estheria destombesi below) to modern species; however, neither particular species nor genotype were formally designed by Daday de Dées (1914). Raymond (1946) regarded Palaeestheria as a nomen nudum. Despite this, Barnard (1929) had used this genus, and described five species, P. anomala Barnard, P. draperi Barnard, P. greyi Barnard and two innominate species, from different localities and stratigraphic levels; but again no genus diagnosis was provided by Barnard. That is probably why Raymond (1946) proposed to attribute the genus to Barnard and Daday de Dées. Meanwhile, Rennie (1934) described (but still without any diagnosis) and illustrated a poorly preserved Devonian-Carboniferous species that he named according to Daday de Dées (1914) as Palaeestheria sp.. Consequently, Raymond (1946) proposed Palaeestheria anomala as type species, and introduced the following genus diagnosis: Carapace oval, umbonal region smooth, the remainder bearing numerous narrow, sharp costellae, between which there is no ornament. Raymond explained also that: This genus is in many respects similar to Pseudestheria, but differs in having more numerous and more close-set costellae, and particularly in having a larger smooth area at the umbo. Defretin-Lefranc (1967) described the species, and emphasized the presence of a rounded or elongate tubercle in the umbonal area. Then, Busnardo (1969) described four Late Triassic species from Spain and accurately revised and discussed the genus diagnosis. He noticed also that Novozhilov (1960) omitted the genus in his work, probably because he previously synonymyzed it with Ovjurium Novozhilov & Varentsov (1956). On the other hand, Kobayashi (1954) synonymized it with Lioestheria, because of its smooth umbonal area. Furthermore, due to the presence of a tubercle (sensu Defretin-Lefranc, 1967), Chen & Shen (1985, p. 70) included this genus (erroneously written as Palaeoestheria) in the family Palaeolimnadiidae. Contrary to these interpretations, Tasch (1969, 1987) did not agree with the large smooth or even nodal structures of the umbonal area and transfered all the species of Palaeestheria to the genus Cyzicus and subgenus Euestheria or Lioestheria. Kozur & Weems (2007) highlighted the taxonomic incongruence of this proposal, since Euestheria Depéret & Mazeran, 1912 being the junior synonym of Palaeestheria Barnard, 1929, Euestheria is necessarily the prioritary name of the taxon. In this paper, we included E. evenkiensis in Euestheria, due to 1) the reticular ornamentation (Defretin-Lefranc, 1965), 2) the absence of a node in the umbonal area (this latter is present in Lioestheria sensu Kozur et al., 1981), and 3) the absence of a smooth umbonal region (as in Palaeestheria Barnard sensu Raymond, 1946) /1: Right valve (ill. as Palaeestheria evenkiensis Novozhilov, 1958b in Defretin-Lefranc, 1965, pl. I, fig. 2). Loc.: Right bank of Lower Tunguska River, left bank tributary of Yenisey River, 271 km downstream from the confluence of the Ilimpeia River or 6 km upstream from the confluence of the Khovorkili River (Central Siberia, Russia). Lithost.: Khovorkili Zone = Tatarian 4 Zone. Chronost.: Late Permian, late Tatarian (now Changhsingian) /2: Right valve (holotype of Palaeestheria evenkiensis Novozhilov, 1958b in Defretin-Lefranc, 1965, pl. I, fig. 1). Loc., lithost., chronost.: As for the specimen /1. Remarks. There is a lapsus calami in the original publication; the holotype has not the number 915, valve n 25-2 as written, but the number 815, valve n 25-2.

133 125 Euestheria minuta (von Zieten, 1833) Raymond, 1946 Euestheria ricouri (Defretin, 1950b) USTL 1072: Right valves (ill. as Estheria minuta Alberti in von Zieten, 1833 in Defretin, 1950b, pl. VIII, fig. 5). Loc.: Lacoste borehole, 149 m depth (Gard, France). Chronost.: Late Triassic, Middle Keuper. USTL 1074: Fragments of shell (ill. as Estheria minuta Alberti in von Zieten, 1833 in Defretin, 1950b, pl. VIII, fig. 6). Loc.: Lacoste borehole, 156 m depth (Gard, France). Chronost.: Late Triassic, Middle Keuper. USTL 1075: Right valve (ill. as Estheria minuta Alberti in von Zieten, 1833 in Defretin, 1950b, pl. VIII, fig. 3). Loc.: Vouhenans; x = , y = 96.1 (Haute-Saône, France). Chronost.: Late Triassic, Middle Keuper. USTL 1077: Left valve (ill. as Estheria minuta Alberti in von Zieten, 1833 in Defretin, 1950b, pl. VIII, fig. 2; Defretin- Lefranc, 1963, pl. I, fig. 14). Loc., chronost.: As for the specimen USTL 1073 (see p. 123). USTL 1079: Left valve (ill. as Estheria minuta Alberti in von Zieten, 1833 in Defretin, 1950b, pl. IX, fig. 1). Loc., chronost.: As for the specimen USTL 1078 (see p. 123). USTL 1081: Left valve (ill. as Estheria minuta Alberti in von Zieten, 1833 in Defretin, 1950b, pl. VIII, fig. 1). Loc.: Gemmelaincourt mine, borehole near the Cracco pit, x = , y = (Vosges, France). Chronost.: Late Triassic, Middle Keuper. USTL 1082: Group of valves (ill. as Estheria minuta Alberti in von Zieten, 1833 in Defretin, 1950b, pl. VIII, fig. 4). Loc.: Conliège borehole, depth m (Jura, France). Chronost.: Triassic. USTL 1085: Right and left valves (ill. as Estheria minuta Alberti in von Zieten, 1833 in Defretin-Lefranc, 1963, pl. I, fig. 15). Loc.: Bex (Switzerland). Chronost.: Triassic. USTL 1087: Right valve (ill. as Estheria minuta Alberti in von Zieten, 1833 in Defretin-Lefranc, 1963, pl. I, fig. 12). Loc.: Pechelbronn, borehole 4617, depth m (Bas- Rhin, France). Lithost.: Keuper, bed Ku 2. Chronost.: Late Triassic. Remarks. This other misinterpreted specimen comes in reality from the depth m, as written in the legend and on the label associated with the specimen, and not from m as written in the publication. USTL 1088: Group of valves (ill. as Estheria minuta Alberti in von Zieten, 1833 in Defretin & Fauvelet, 1951, pl. I, figs. 1-2). Loc.: Argana-Bigoudine area, borehole 14 (western High-Atlas, Morocco). Lithost.: Bed A2. Chronost.: Triassic. USTL 1090: Left and right valves (ill. as Estheria minuta Alberti in von Zieten, 1833 in Defretin & Fauvelet, 1951, pl. I, figs. 3-4). Loc., lithost., chronost.: As for the specimen USTL 1089 (see p. 124 ). Comments. This species displays large variations in morphology and outline, probably related to geographic and stratigraphic varieties; the Lille s collection will permit a detailed population analysis. Due to its restricted stratigraphic distribution (Middle to Late Triassic) and cosmopolitanism, this species is an interesting palaeontologic tool. USTL 1080: Left valve (holotype of Estheria ricouri Defretin, 1950b, pl. IX, fig. 8). Loc.: Montgivray (Indre, France). Chronost.: Early Jurassic, Hettangian. Comments. Defretin (1950b) assigned this species to the genus and subgenus Estheria (Euestheria) ricouri. We modified the binomen, since we consider now Euestheria as a genus, based on the revised spinicaudatan taxonomy. Defretin (1950b) compared Euestheria ricouri with E. brodieana Jones. This latter species was interpreted by Kozur & Weems (2010) as a Rhaetian (latest Triassic) fossil guide in Germany and the USA, even if it subsists up to the early Hettangian (earliest Jurassic) in the USA. Euestheria simoni (Pruvost, 1911) Pruvost, 1919 USTL 1338: Right valve (ill. as Cycladestheria simoni (Pruvost, 1911) in Defretin-Lefranc, 1970, pl. XIII, fig. 3). Loc.: Borehole 11F, depth m, Douai Group (Nord, France). Lithost.: Bruay Formation. Chronost.: Carboniferous, Westphalian C (now late Moscovian). Comments. This species is assigned to Euestheria taking into account the synonymy of Defretin-Lefranc (1970) who mentioned that Feys (1953) designated this species as Estheria (Euestheria) simoni. Defretin-Lefranc (1970) described also a reticular ornamentation measuring 0.02 to 0.05 mm. The validity of the genus Cycladestheria Defretin-Lefranc, 1970 will be analyzed in the future with detailed population studies. Finally, we consider that this species, which possibly belongs to Loxomegaglyptidae, needs a detailed revision. E. simoni is an important biostratigraphic species, being characteristic of the Westphalian C-D Anomalonema reumauxi-pseudestheria simoni Assemblage-Zone (Schneider et al., 2005). Family LOXOMEGAGLYPTIDAE Novozhilov, 1958d Preliminary comments. This family was defined by Zhang et al. (1976) and Astrop & Hegna (2015) as follows: Growth bands wide and flat with large, irregular mesh ornament, the walls of which are shallow and thin. Ornament elongates transversely with ontogeny. (...) Generally with cyziciformcycladiform carapace shapes. Notwithstanding, a more detailed diagnosis was published later by Chen & Shen (1982) as: Carapace valve elliptical to obliquely oval in outline; growth band broad and flattened, few in number, ornamented with variant moderate to large reticulations or caverns; each mesh mm in size. Genus LaxitexTELLA Kozur, 1982 Preliminary comments. The genus Laxitextella Kozur, according to Kozur & Weems (2007, 2010), comprises forms with ornamentation ranging from reticulate, polygonal to elongate parallel to the growth lines patterns. This genus was placed by Chen & Shen (1985) in the Eosestherioidea Loxomegaglyptidae, while Kozur & Weems (2005) included

134 126 it in their new family Shipingiidae composed of Shipingia Shen, Anyuanestheria Zhang & Chen, Laxitextella Kozur and Redondestheria Kozur, Weems & Lucas. These Shipingiidae were found in China, Germany and along the United States East Coast (in the Newark Supergroup). According to Kozur & Weems (2005), the Loxomegaglyptidae differ from the Shipingiidae by their small dimensions and their umbo located at middle of the dorsal margin. Moreover, the Loxomegaglyptidae are Early Triassic in age, whereas the Shipingiidae are Late Triassic. Kozur & Weems (2005) did not mention the systematic placement of Shipingiidae within a pre-existing superfamily; in our opinion, the Shipingiidae encompass some spinicaudatans with different fundamental morphologic features, as the genus Laxitextella Kozur, that lacks the radial lirae in the ventral growth bands (see Kozur & Weems, 2005). Laxitextella laxitexta (Jones, 1878) emend. Kozur, 1982 USTL 1083: Left valve (ill. as Estheria laxitexta (Jones, 1878) in Defretin-Lefranc, 1963, pl. I, fig. 11). Loc.: Saint-Lattier, borehole S.P.V (Isère, France). Chronost.: Triassic. USTL 1084: Right and left valves (ill. as Estheria laxitexta (Jones, 1878) in Defretin-Lefranc, 1963, pl. I, figs. 8-9). Loc.: Pechelbronn, borehole 4653, depth 837 m (Bas-Rhin, France). Lithost.: Bed assigned to the Lettenkohle (unit Ku 1). Chronost.: Triassic. USTL 1086: Group of valves (ill. as Estheria laxitexta (Jones, 1878) in Defretin-Lefranc, 1963, pl. I, fig. 10). Loc., chronost.: As for the specimen USTL Comments. Evolutionarily and biostratigraphically, this species is important, because 1) it is a clue species to clarify the relationship between the Euestheriidae, Loxomegaglyptidae and Shipingiidae and 2) it is an important component of the Carnian Gregoriusella fimbriata Laxitextella laxitexta Zone (Kozur & Weems, 2010). Family ORTHOTHEMOSIIDAE Defretin-Lefranc, 1965 Preliminary comments. Astrop & Hegna (2015), based on Defretin-Lefranc (1965), defined this family as follows: Valves are relatively short and the ventral anterior and posterior edges regularly rounded. The umbo is approximately 2/5 of the hinge. Ornamentation punctuated or smooth. These authors add that they are Cycladiform-telliniform in shape, and discuss that Defretin-Lefranc (1965) erected Orthothemosinae with the above diagnosis. Zhang et al. (1976), and Chen and Shen (1985) elevated it to family rank. It is not very diverse and, like Aquilonoglyptidae discussed above, may ultimately be more fruitfully considered a part of the euestheriids. Defretin-Lefranc (1965) and Tasch (1987) interpreted Orthothemosiinae at the subfamily level, and included it in the family Asmussiidae (see next comments; and those about the genus Glyptoasmussia, below). The family Asmussiidae is a particularly controversial taxon, which is defined by its straight long dorsal margin and its strong angles at both ends and subcentral umbo. The diagnosis (Kobayashi, 1954 emended by Tasch, 1969) mentioned an ornamentation ranging from smooth, punctuate, with radial lirae, to alveolar. Chen & Shen (1985) assigned this family to the superfamily Estheriteoidea, due to its radial ornamentation. Nevertheless, Raymond (1946) mentioned that the type genus (Asmussia) and its type species (A. membranacea Pacht) both display a reticulate ornamentation. Defretin (1950a) described this species with a striated ornamentation. Astrop & Hegna (2015) thinks to a translation of the emended diagnosis of Zhang et al. (1976), stated that this species has: Growth lines adorned with fine fiber-like ornament (described as hachure by Tasch (1969)) and added the following diagnostic criterion: Cyziciform in carapace shape, often with umbo situated in the center of the dorsal margin. Genus GlyPToASmUSSia Novozhilov & Varentsov, 1956 Preliminary comments. The diagnosis, translated by Defretin- Lefranc (1965) and emended by Tasch (1987), is: Anterior and posterior margin narrowly or broadly rounded; the dorsal margin in front of the umbo is two-thirds or more the length of the margin behind the umbo, except where umbo is submedial. Valve height less than or almost equal to the length. Ornamentation fine and alveolar (i.e., with small depressions or pits). There is an inconsistency in the type of ornamentation between the diagnosis of family (punctuated or smooth) and genus (fine and alveolar). The comments on the family Asmussiidae (above) and the present comment on the alveolar ornamentation of the genus Glyptoasmussia, permit to devise why Novozhilov (1958b, p. 37) erected the family Glyptoasmussiidae, but we do not use this latter family here. Glyptoasmussia quadrata Novozhilov, 1958b 400-4: Right valve? (holotype of Glyptoasmussia quadrata Novozhilov, 1958b, pl. III, fig. 36). Loc.: Eastern Taimyr, near Cape Tsvetkov (Russia). Chronost.: Early Triassic (upper zone). Remarks. Even though the specimen in the collection has exactly the numbering indicated in the Novozhilov s publication, it might be different; the insufficient photographs of the publication do not permit indeed its precise identification : Left valve (Defretin-Lefranc, 1965, pl. II, fig. 6). Loc., chronost.: As for the specimen : Right valve (holotype of Concherisma tomensis Novozhilov, 1958b, pl. IV, fig. 50; synonymyzed by Defretin- Lefranc, 1965, pl. II, fig. 7). Loc., chronost.: As for the specimen Remarks. As indicated above for sample 400-4, this specimen, although having the number indicated in the Novozhilov s publication, probably differs from the illustrated individual. Genus Taimyrites Novozhilov, 1958b Preliminary comments. Chen & Shen (1985, p ) placed this genus among their chapter of questionable taxa. Due to its particular morphological outline, we consider that this taxon is well characterized; and following the Novozhilov s (1958b) placement, we include it in the family Orthothemosiidae. Taimyrites strachovi Novozhilov, 1958b : a specimen with the two valves (holotype of Taimyrites strachovi Novozhilov, 1958b, pl. IV, fig. 47). Loc., chronost.: As for the specimen (see p. 126).

135 127 Remarks. This specimen has effectively the collection number mentioned in the Novozhilov s publication, but probably does not correspond the illustrated specimen; but once again, the poor quality of the photographs of the publication does not permit to conclude with certainty. Family unknown (probably Orthothemosiidae, see below) Genus PSEUDESThERia Raymond, 1946 Preliminary comments. This genus was created by Raymond (1946), as a group of morphospecies without stratigraphic significance. Raymond (1946) recognized that this taxon must inevitably become a sort of dumping ground for not too well preserved fossils. Raymond (1946) defined this genus as: Lioestheriidae with oval carapace, engirdled by concentric lirae or costellae separated by spaces equal or greater than their own width. No sculpture, except punctuation, is present in the intervals. The last sentence reflects either the complete absence of ornamentation between the growth lines, or the presence of a punctuated ornamentation that is related with the Eosestherioidea-Euestheriidae complex and more precisely with the family Orthothemosiidae. Pseudestheria borisi Defretin-Lefranc, 1965 Pseudestheria tungussensis (Lyutkevich, 1938) emend. Defretin-Lefranc, b: Left valve (Defretin-Lefranc, 1965, pl. I, fig. 3). Loc., lithost., chronost.: As for the specimen /1 (see p. 124) /3: Left valve (Defretin-Lefranc, 1965, pl. I, fig. 4). Loc., lithost., chronost.: As for the specimen /1 (see p. 124). Family AQUILONOGLYPTIDAE Novozhilov, 1958b Preliminary comments. According to Astrop & Hegna (2015), Aquilonoglyptidae was originally a family based on a single genus (Aquilonoglypta Novozhilov, 1958b), which was in turn based on a single species, which was in turn based on a single specimen. These authors stated that: Novozhilov (1958b) regarded the features present distinctive enough to warrant such an isolated placement. These authors also mentioned that: Additional species have since been described from China (Wang and Liu, 1980), and concluded that: the small size of this family almost guarantees that it is monophyletic, but it probably renders Euestheriidae paraphyletic as well. 1342c-151a: Left valve (holotype of Pseudestheria borisi Defretin-Lefranc, 1965, pl. I, fig. 7). Loc., lithost., biostrat., chronost.: As for the specimen 1342c- 120 (see p. 123). 1342c-155/1: Right valve? (paratype of Pseudestheria borisi Defretin-Lefranc, 1965, pl. I, fig. 8). Loc., lithost., biostrat., chronost.: As for the specimen 1342c- 120 (see p. 123). Pseudestheria hersinensis Defretin-Lefranc, 1970 USTL 1333: Right valve (paratype of Pseudestheria hersinensis Defretin-Lefranc, 1970, pl. XIII, fig. 2). Loc.: Borehole 031 at the depth m, level - 482, Pit 3 west, Concession of Courrières, Group of Hénin-Liétard (Pasde-Calais, France). Lithost., chronost.: As for the specimen USTL 1337 (see p. 124). USTL 1335: Right valve (holotype of Pseudestheria hersinensis Defretin-Lefranc, 1970, pl. XIII, fig. 1). Loc.: Parasequence at 128 m, bowette Nord 555, Pit 7, Concession of L Escarpelle, Group of Douai (Nord, France). Lithost., chronost.: As for the specimen USTL 1337 (see p. 124). Pseudestheria tatariensis Defretin-Lefranc, c-159: Left valve (Defretin-Lefranc, 1965, pl. I, fig. 5). Loc., lithost., biostrat., chronost.: As for the specimen 1342c- 120 (see p. 123). 1342c-161: Left valve (Defretin-Lefranc, 1965, pl. I, fig. 6). Loc., lithost., biostrat., chronost.: As for the specimen 1342c- 120 (see p. 123). Genus AquilonoGLyPTA Novozhilov, 1958b Aquilonoglypta ardua Novozhilov, 1958b : Right valve (holotype of Aquilonoglypta ardua Novozhilov, 1958b, pl. IV, figs a). Loc.: Cape Ilya, on the southern bank of Khatanga Gulf, borehole P-2, depth m (Arctic regions of Russia). Lithost.: Misailap Formation, Khatanga zone = Tatarian 2 zone. Chronost.: Late Permian, Kazanian (now Middle Permian, Wordian). Family POLYGRAPTIDAE Novozhilov, 1954 Genus PolyGRAPTA Novozhilov, 1946 Preliminary comments. Polygrapta was defined as subgenus of Estheria by Novozhilov (1946), with P. chatangensis as type species, and included in the family Limnadiidae. Then, Novozhilov (1954) created the subfamily Polygraptinae, included in the family Bairdestheriidae, but he did not include this subgenus in this new subfamily, while Novozhilov (1958b) included the genus Polygrapta in the family Bairdestheriidae. Zhang et al. (1976) and Chen & Shen (1985) included this genus in the family Euestheriidae (see Astrop & Hegna, 2015). Tasch (1987) synonymized this genus with Cyzicus (Lioestheria). Polygraptidae is considered here as a group of estheriteoid spinicaudatan. Polygrapta chatangensis Novozhilov, : Group of valves (paratype of Polygrapta chatangensis Novozhilov, 1946 in Novozhilov, 1958b, pl. I, fig. 2; Defretin- Lefranc, 1965, pl. II, fig. 2). Loc., lithost., chronost.: As for the specimen (see p. 127).

136 : Right valve? (paratype of Sphaerograpta dechaseauxae Novozhilov 1958b, pl. III, fig. 18; Defretin-Lefranc, 1965, pl. II, fig. 1). Loc., lithost., chronost.: As for the specimen (see p. 127) : Left valve (Defretin-Lefranc, 1965, pl. II, fig. 1). Loc., lithost., chronost.: As for the specimen (see p. 127) : Left valve (paratype of Sphaerograpta dechaseauxae Novozhilov, 1958b, pl. III, fig. 17). Loc., lithost., chronost.: As for the specimen (see p. 127) : Right valve (metatype of Polygrapta chatangensis Novozhilov, 1946 in Novozhilov, 1958b, pl. I, fig. 3). Loc., lithost., chronost.: As for the specimen (see p. 127) /1: Right valve (Defretin-Lefranc, 1965, pl. II, figs. 2 et 5). Loc., lithost., chronost.: As for the specimen (see p. 127) : Right valve (Novozhilov, 1958b, pl. I, fig. 1). Loc., lithost., chronost.: As for the specimen (see p. 127). Comments. Defretin-Lefranc (1965) subsequently designed this specimen as the holotype. Polygrapta laptevi Novozhilov, 1946 Polygrapta necta Novozhilov, : Left valve (paratype of Polygrapta necta Novozhilov, 1946 in Novozhilov, 1958b, pl. I, fig. 7). Loc., lithost., chronost.: As for the specimen (see p. 127). Comments. Defretin (1953) include this specimen in P. chatangensis but we think that P. necta is a better identification. Superfamily ESTHERITEOIDEA Zhang & Chen in Zhang et al., 1976 Family FUSHUNOGRAPTIDAE Wang in Hong et al., 1974 Genus indet. Preliminary comments. The name Pseudoasmussia Defretin-Lefranc, 1969 was changed by Tasch (1987) into Pseudoasmussiata, due to the homonymy with Pseudoasmussia Novozhilov, 1954; even if many species of this genus (including the type species Pseudoasmussia grassmuecki Defretin- Lefranc, 1969; corrected spelling here for grassmücki), show a reticulate ornamentation, not consistent with the family diagnosis. Furthermore, Tasch (1969, 1987) synonymized Pseudoasmussia Novozhilov, 1954 with Cyzicus (Euestheria), due to its reticular ornamentation. Therefore, the status and name of the genus described here will remain in open nomenclature as Pseudoasmussia : Left valve (holotype of Polygrapta laptevi Novozhilov, 1946 in Novozhilov, 1958b, pl. II, fig. 9). Loc., lithost., chronost.: As for the specimen (see p. 127). Comments. Defretin (1953) rather considered this specimen as a representative of P. chatangensis. Polygrapta multinstita Novozhilov, : Right valve (holotype of Polygrapta multinstita Novozhilov, 1946 in Novozhilov, 1958b, pl. II, fig. 10). Loc., lithost., chronost.: As for the specimen (see p. 127) : Left valve (holotype of Pemphicyclus arngastachi Novozhilov, 1946 in Novozhilov 1958b, pl. II, fig. 13; Defretin- Lefranc, 1965, pl. II, fig. 4). Loc., lithost., chronost.: As for the specimen (see p. 127) /55a: Left valve (metatype of Polygrapta multinstita Novozhilov, 1946 in Novozhilov, 1958b, pl. II, fig. 12). Loc., lithost., chronost.: As for the specimen (see p. 127). Comments. Although Defretin-Lefranc included both specimens in P. chatangensis, they were probably well identified because they are similar to the specimen : Right valve (Defretin-Lefranc, 1965, pl. II, fig. 3). Loc., lithost., chronost.: As for the specimen (see p. 127). Comments. The specimen has got a subcircular outline with strong postero-dorsal angle (cycladiform to limnadopsiform) and umbo placed anteriorly; while the specimen reflects another morphotype with ovate outline and subcentral umbo probably due to sexual dimorphism. Pseudoasmussia striata (Münster in Goldfuss, 1826) emend. Defretin-Lefranc, 1970 USTL 1334: Left valve (ill. as Pseudoasmussia striata (Münster in Goldfuss, 1826) in Defretin-Lefranc, 1970, pl. XIII, fig. 9). Loc.: Borehole 14F; depth m, Douai Group (Nord, France). Chronost.: Carboniferous, Westphalian (now Moscovian). Comments. See comments on Lioestheria striata (Hennion et al., this volume). Suborder LEAIINA Kobayashi, 1972 Superfamily LEAIOIDEA Raymond, 1946 Family MONOLEIOLOPHIDAE Novozhilov, 1954 Preliminary comments. Our species Teixeirium rossicum Novozhilov was previously assigned to the family Estheriellidae (Estheriellina sensu Shen, 2003), but due to the presence of a unique antero-ventral carina, it is transferred to the suborder Leaiina. According to Jones & Chen (2000), and based on the revision of the type species of Estheriella Weiss and Pseudestheriella from the Early Triassic of Germany, the Estheriellidae is to exclude from Diplostraca and even from Crustacea, and perhaps to assign to Bivalvia. That might confirm the hypothesis of Giebel (1857). Later, according to Shen (2003), the suborder Estheriellina is considered valid. However, Kozur & Weems (2010) did not admit the hypothesis of Jones & Chen (2000), and argued that these materials, being preserved as taphonomic impressions, do not display any structure comparable with bivalve hinges. Our dubious material of Teixeirium rossicum Novozhilov might belong to the subfamily Karagandiinae (Estheriellidae) defined by Tasch (1961). However, no further work (Tasch, 1969; Chen & Shen, 1985) has confirmed the validity of this subfamily.

137 129 Genus Teixeirium Novozhilov, 1958c Preliminary comments. Chen & Shen (1985, p. 186) listed, without discussion, this taxon in their chapter of the invalid genus names. Teixeirium rossicum Novozhilov, 1958c : Right valve (holotype of Teixeirium rossicum Novozhilov, 1958c, pl. I, fig. 2). Loc.: Left bank tributary of the Kerzhenets river (itself right bank tributary of the Volga river), 25 km southeast of Ilyinsky- Zaborsky village, Gorkovsk area (Russia). Chronost.: Late Permian, Tatarian (now Changhsingian). Comments. The revised material confirms the validity of this genus and species due to its uncommon morphology. Even if these genus and species are not based on only one specimen (contrary to the assertion of Astrop & Hegna, 2015), an additional material is necessary to interpret the real systematic affinities of Teixeirium rossicum because its morphology more evokes the suborder Leaiina than the suborder Estheriellina originally assigned by Novozhilov (1958c). Family LEAIIDAE Raymond, 1946 Genus HemicyCLoLEAia Raymond, 1946 Hemicycloleaia baentschiana (Beyrich, 1864) Raymond, 1946 Fig. 1D Preliminary comments. Although Waterlot (1934) used the binomen L. baentschi, the original name L. baentschiana is perfectly valid according to the rules of the International Code of Zoological Nomenclature; hence, we re-use the specific name baentschiana and consider L. baentschi as a nomen vanum. USTL 1093: Right valve (ill. as Leaia baentschi Beyrich, 1864 in Waterlot, 1934, pl. VII, fig. 11). Loc.: Registered office of Göttelborn, 2d floor, at m of well II (Saarland, Germany). Lithost.: Sarrelouis Formation. Biost.: Leaia beds. Chronost.: Carboniferous, Lower Stephanian (now Kasimovian). USTL 1094: Right valve (ill. as Leaia baentschi Beyrich, 1864 in Waterlot, 1934, pl. VII, fig. 10). Loc., lithost., biost., chronost.: As for the specimen USTL Comments. This sample includes two specimens, the larger of which corresponds to a right valve illustrated by Waterlot (1934) and a small second specimen that corresponds to a left valve; both have got the same distinct character that probably is a taphonomic feature that corresponds to a less marked fourth rib, between the anterior and the posterior ones. Hence, this material needs further studies to clarify its systematics. USTL 1095: Group of valves (ill. as Leaia baentschi Beyrich, 1864 in Waterlot, 1934, pl. VII, fig. 1). Loc.: Entry of the Frankenholz pit (Saarland, Germany). Lithost.: Sarrelouis Formation. Biost.: Shales with Leaia baentschi. Chronost.: Carboniferous, Early Stephanian, Ottweiler subdivision (now Kasimovian). USTL 1096: Left valve (ill. as Leaia baentschi Beyrich, 1864 in Waterlot, 1934, pl. VII, fig. 3). Loc., lithost., biost., chronost.: As for the specimen USTL Comments. This important spinicaudatan species is a secondary biostratigraphic marker of the Stephanian B-C Pseudestheria Form Schadewalde-Lioestheria Form Frenswegen-Palaeolimnadiopsis Form Jessen Assemblage- Zone (Schneider et al., 2005). Hemicycloleaia kuzedeica Novozhilov, : Right valve (Defretin-Lefranc, 1965, pl. III, fig. 8). Loc.: Right bank of Kondoma river, left bank tributary of Tom river, near Verkhniy Kaltan village (western Siberia, Russia). Lithost.: Kuznetsk Formation. Chronost.: Early Permian : Left valve (Defretin-Lefranc, 1965, pl. III, fig. 9). Loc., lithost., chronost.: As for the specimen Comments. Both forms probably represent two distinct morphotypes, with a subquadrate outline and with an ovate outline and a ventral margin strongly inclined postero-dorsally. Hemicycloleaia kamaensis Novozhilov, a-19: Right valve (Defretin-Lefranc, 1965, pl. III, fig. 12). Loc.: Left bank of Kitiak stream, right bank tributary of Viatka river, itself tributary of Volga river, near Bolchoi Kitiak village, Malmyzh district, Kirov province (High-Volga Basin, Russia). Lithost.: Belebei Formation. Biost.: Lower levels with conchostracans and insects. Chronost.: Late Permian, late Kazanian (now Middle Permian, Wordian). 1342a-37: Right valve (Defretin-Lefranc, 1965, pl. III, fig. 13). Loc., lithost., biost., chronost.: As for the specimen 1342a-19. Comments. Both specimens mentioned here have got a subovate or elliptical outline and a convex dorsal margin, curved downward (postero-ventrally) behind the umbonal area. These characters are not illustrated in the specimens of Novozhilov (1956, fig. 27) and Defretin-Lefranc (1965, fig. 19), which exhibit a subcircular outline and a straight dorsal margin not curved downward. However, as mentioned above, the specimens here considered were presented as microphotographs by Defretin-Lefranc (1965, pl. III, figs ). The specimens, re-drawn by Novozhilov as well as Defretin-Lefranc, probably differ from these photographed specimens. Perhaps, the morphologic variation might indicate a sexual dimorphism or different subspecies. Hemicycloleaia securiformis Novozhilov, a-11: Right valve (Defretin-Lefranc, 1965, pl. III, fig. 10). Loc., lithost., biost., chronost.: As for the specimen 1342a-19 (see p. 129). 1342a-23: Right valve (Defretin-Lefranc, 1965, pl. III, fig. 11). Loc., lithost., biost., chronost.: As for the specimen 1342a-19 (see p. 129). Comments. This species was also mentioned in synonymy lists of Defretin-Lefranc (1965) as Leaia securiformis.

138 130 Genus FERNANDoALmeidium Novozhilov, 1958c Preliminary comments. This genus was synonymized with Monoleiolophus Raymond, 1946 by Chen & Shen (1985, p. 150). Fernandoalmeidium flavioi Novozhilov, 1958c : Left valve (holotype of Fernandoalmeidium flavioi Novozhilov, 1958c, pl. I, fig. 1). Loc.: Terrils of an abandoned cupper mine, on the left bank of Kitiak stream, near Bolchoi Kitiak village, in the Malmyzh zone (Kirov area, Russia). Chronost.: Late Permian, Kazanian (now middle Permian, Wordian). Comments. Novozhilov (1958c) described a dorsal carina (like in Hemicycloleaia Raymond); an embryonic small anterior carina (like in Massagetes Novozhilov), and a large medium carina that reaches the umbonal area. Based on these features, we include F. flavioi in the family Leaiidae (sensu Jones & Chen, 2000). According to Defretin-Lefranc (1965), this taxon is only a fragment of Hemicycloleaia securiformis (see above) and consequently is synonymous of this species. IV. DISCUSSION AND CONCLUSION We have re-described in this catalogue an exceptional collection of Diplostraca (Spinicaudata, Leaiina) coming from various geographic and stratigraphic localities (Fig. 2). The main goal of a catalogue is to help further revisions on a group of organisms; and the collection may be a good tool for studies with modern methods like morphometric analyses, SEM analyses or geochemical investigations. These new systematic studies allow to solve many problems of systematics and to test the validity of many of the species mentioned in this catalogue. Astrop & Hegna (2015, p. 2-3) mentioned that there are many Novozhilov s species that lack enough support to be valid. We have to admit that, in our collection, three Fig. 2. Table of stratigraphic distribution of the Diplostraca specimens housed in Lille University. Fig. 2. Tableau montrant la répartition stratigraphique des spécimens de Diplostraca conservés à l Université de Lille.

Base de données Eros : Portail musiques et traditions du monde : Site Internet de la médiathèque de la Cité de la musique : TRANS'TYFIPAL :

Base de données Eros : Portail musiques et traditions du monde : Site Internet de la médiathèque de la Cité de la musique : TRANS'TYFIPAL : Base de données Eros : page 2 Portail musiques et traditions du monde : page 3 Site Internet de la médiathèque de la Cité de la musique : page 4 TRANS'TYFIPAL : page 6 Page 1 Base de données Eros Dernière

Plus en détail

Qu est-ce que l Inventaire?

Qu est-ce que l Inventaire? Qu est-ce que l Inventaire? L I.P.I.C. (ou Inventaire du Patrimoine Immobilier Culturel) est la dénomination désignant l Inventaire du patrimoine architectural de Wallonie. Depuis 2011, il fait suite à

Plus en détail

UNIVERSITE LYON 3 (JEAN MOULIN) Référence GALAXIE : 4140

UNIVERSITE LYON 3 (JEAN MOULIN) Référence GALAXIE : 4140 UNIVERSITE LYON 3 (JEAN MOULIN) Référence GALAXIE : 4140 Numéro dans le SI local : Référence GESUP : 0202 Corps : Professeur des universités Article : 51 Chaire : Non Section 1 : 01-Droit privé et sciences

Plus en détail

5-9. L enveloppe. Objectif Ecrire une adresse sur une enveloppe. L enveloppe 5-9. Le dispositif de techniques de recherche d emploi 1

5-9. L enveloppe. Objectif Ecrire une adresse sur une enveloppe. L enveloppe 5-9. Le dispositif de techniques de recherche d emploi 1 Objectif Ecrire une adresse sur une enveloppe. Le dispositif de techniques de recherche d emploi 1 Sommaire Dispositif Toute diffusion est dûment conseillée conception et réalisation par sylvain Lesage

Plus en détail

Pont routier de Condrieu

Pont routier de Condrieu Pont routier de Condrieu R.D. 28 R.D.4 69 Condrieu le Port les) Roches-de-Condrieu Condrieu Dossier IA69006627 réalisé en 2010 Copyrights Copyrights Auteurs Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine

Plus en détail

7. Recherche des essais

7. Recherche des essais 7. Recherche des essais Le chapitre précédent a insisté sur la nécessité de réaliser une recherche des essais aussi exhaustive que possible. Seule la conjonction de tous les moyens disponibles peut laisser

Plus en détail

HERBIER NUMERIQUE COLLABORATIF DE MAURICE. enseignants des établissements à programme français de Maurice

HERBIER NUMERIQUE COLLABORATIF DE MAURICE. enseignants des établissements à programme français de Maurice HERBIER NUMERIQUE COLLABORATIF DE MAURICE par et pour les élèves et les par et pour les élèves et les enseignants des établissements à programme français de Maurice Un herbier numérique collaboratif? Une

Plus en détail

Commission des routes, des transports et des bâtiments

Commission des routes, des transports et des bâtiments .J.0 68 rr'.r=.4-...~ REUNION DU 04 MARS 2011 COMMISSIIONI PERMANE.NTE Conseil Général l'pôle patrimoine logistique Service des bâtiments départementaux Bureau de la gestion administrative et comptable

Plus en détail

Thème Le domaine continental et sa dynamique

Thème Le domaine continental et sa dynamique Thème Le domaine continental et sa dynamique 1 Chapitre I Caractérisation du domaine continental - I - Les caractéristiques de la lithosphère continentale 1) La nature de la croûte continentale Rappels

Plus en détail

3-5 rue Jean-Quitout Montchat Lyon 3e Dossier IA69001272 réalisé en 2009

3-5 rue Jean-Quitout Montchat Lyon 3e Dossier IA69001272 réalisé en 2009 Usine métallurgique (fabricant de cuivrerie) Rome et étalage pour magasins Ulmo et Wergrove puis Buyret frères et Cie tissage mécanique puis Buyret frères et Lévy plombier puis Electro- Ceres puis S.A.B.

Plus en détail

GUIDE DE L'ARCHIVAGE OCTOBRE 2012

GUIDE DE L'ARCHIVAGE OCTOBRE 2012 GUIDE DE L'ARCHIVAGE OCTOBRE 2012 SOMMAIRE - Introduction Page 1 - Coordonnées du service d Archives de l INSERM Page 2 - Glossaire Page 3 - Les archives dans les bureaux Page 4 - Les archives administratives

Plus en détail

Ferme dite la Vieille Cour, actuellement maison

Ferme dite la Vieille Cour, actuellement maison Ferme dite la Vieille Cour, actuellement maison 11 route côtière Chenac-Saint-Seurin-d'Uzet Dossier IA17045091 réalisé en 2012 Copyrights Copyrights Auteurs (c) Région Poitou-Charentes, Inventaire du patrimoine

Plus en détail

Éléments méthodologiques sur le reporting environnemental 2011

Éléments méthodologiques sur le reporting environnemental 2011 1 Nos performances environnementales, sociales et sociétales en 2011 Éléments méthodologiques sur le reporting environnemental 2011 Sur les données environnementales publiées dans le présent rapport, il

Plus en détail

Actifs des fonds de pension et des fonds de réserve publics

Actifs des fonds de pension et des fonds de réserve publics Extrait de : Panorama des pensions 2013 Les indicateurs de l'ocde et du G20 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/pension_glance-2013-fr Actifs des fonds de pension et des fonds de réserve

Plus en détail

CORRIGES Plan de la séance

CORRIGES Plan de la séance CORRIGES Plan de la séance 1. Corriges Compréhension écrite 2. Corriges Compréhension orale 3. Corriges Syntaxe 4. Corriges Vocabulaire 5. Corriges Conjugaison 6. Corriges Lecture d'élargissement 7. Corriges

Plus en détail

Collections et dépôts techniques aux XVIIIe et XIXe siècles

Collections et dépôts techniques aux XVIIIe et XIXe siècles Collections et dépôts techniques aux XVIIIe et XIXe siècles INTRODUCTION * Soraya BOUDIA: tension chez les scientifiques : entre légitimation par le patrimoine / hantise de l obsolescence des représentations

Plus en détail

GUIDE DE L'ACTIONNAIRE AU NOMINATIF

GUIDE DE L'ACTIONNAIRE AU NOMINATIF GUIDE DE L'ACTIONNAIRE AU NOMINATIF Quels sont les différents modes de détention? p.2 Quels sont les avantages d'une inscription au nominatif pur? p.3 Comment inscrire vos titres au nominatif pur? p.4

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE 2 CONCOURS COMMUNS 6 ECOLES HTTP://CC.IEP.FR. Contact presse : Catherine Amy

DOSSIER DE PRESSE 2 CONCOURS COMMUNS 6 ECOLES HTTP://CC.IEP.FR. Contact presse : Catherine Amy IntégrerSciencesPoAix en Provence,Lille,Lyon,Rennes,Strasbourg,Toulouse Lundi24juin2013 DOSSIER DE PRESSE 2 CONCOURS COMMUNS 6 ECOLES HTTP://CC.IEP.FR Contact presse : Catherine Amy Coordination de la

Plus en détail

Protocoles pour le suivi des pontes de tortues marines dans le cadre de Protomac. Professeur Marc Girondot

Protocoles pour le suivi des pontes de tortues marines dans le cadre de Protomac. Professeur Marc Girondot Muséum National d'histoire Naturelle de Paris Département de Systématique et Evolution Laboratoire des Reptiles et Amphibiens 25 rue Cuvier 75005 Paris & Laboratoire Ecologie, Systématique et Evolution

Plus en détail

Wallonie-Bruxelles International

Wallonie-Bruxelles International Wallonie-Bruxelles International Une agence disposant de la personnalité juridique en charge des relations internationales ; Œuvrant pour les 3 gouvernements : Fédération Wallonie-Bruxelles, Région wallonne,

Plus en détail

En Sorbonne, avril 2014. Master Professionnel ADMINISTRATION ET GESTION DE LA MUSIQUE. - Année 2014-2015 -

En Sorbonne, avril 2014. Master Professionnel ADMINISTRATION ET GESTION DE LA MUSIQUE. - Année 2014-2015 - En Sorbonne, avril 2014 Master Professionnel ADMINISTRATION ET GESTION DE LA MUSIQUE - Année 2014-2015 - 2 CE QU ILS EN DISENT Marine Gaudry, promotion 2006/07 Responsable production & diffusion, Ensemble

Plus en détail

Patrimoines. La retraite Le moment pour vous simplifier la vie

Patrimoines. La retraite Le moment pour vous simplifier la vie Patrimoines La retraite Le moment pour vous simplifier la vie Le vieil adage «dans les petits pots, les bons onguents» semble avoir perdu toute signification, plus particulièrement en Amérique du Nord.

Plus en détail

NOTES SUR DEUX NOUVEAUX ACARIENS COMMENSAUX DE CHIROPTERES (SARCOPTIFORMES : ROSENSTEINIIDAE) A. FAIN.

NOTES SUR DEUX NOUVEAUX ACARIENS COMMENSAUX DE CHIROPTERES (SARCOPTIFORMES : ROSENSTEINIIDAE) A. FAIN. NOTES SUR DEUX NOUVEAUX ACARIENS COMMENSAUX DE CHIROPTERES (SARCOPTIFORMES : ROSENSTEINIIDAE) PAR A. FAIN. Au cours d'une mission scientifique effectuée au Cameroun en 1971, Mr PUYLAERT, attaché au Musée

Plus en détail

LISTE DE PROTECTION DES ESPÉCES

LISTE DE PROTECTION DES ESPÉCES LISTE DE PROTECTION DES ESPÉCES Le caractère natif ou introduit des espèces a été défini à partir des considerations de Pascal et al (Pascal M, Lorvelec O, Vigne JD, Keith P, Clergeau P eds (2003) évolution

Plus en détail

POLITIQUE ET PROCÉDURES DE GESTION DOCUMENTAIRE

POLITIQUE ET PROCÉDURES DE GESTION DOCUMENTAIRE RÈGLEMENTS POLITIQUES PROCÉDURES POLITIQUE ET PROCÉDURES DE GESTION DOCUMENTAIRE 1. PRÉAMBULE 1.1 Nature du service de la gestion documentaire Le service de la gestion documentaire est une unité administrative

Plus en détail

PerformanSe. Clients, Applications et Défis À l international. Elaine DEMOLIS Head of International Elaine.demolis@performanse.com

PerformanSe. Clients, Applications et Défis À l international. Elaine DEMOLIS Head of International Elaine.demolis@performanse.com PerformanSe Clients, Applications et Défis À l international Elaine DEMOLIS Head of International Elaine.demolis@performanse.com 1. Qui nous sommes 2. Qui sont nos clients utilisateurs? 3. Notre présence

Plus en détail

Chapitre IV : La Tenue Des Livres Le journal Le grand Livre

Chapitre IV : La Tenue Des Livres Le journal Le grand Livre Chapitre IV : La Tenue Des Livres Le journal Le grand Livre A - Notion sur la tenue des livres : 1) Notions Générales : La tenue des livres consiste à inscrire sur des registres comptables les différentes

Plus en détail

LFRA12 RECHERCHE DOCUMENTAIRE APPLIQUEE A LA TRADUCTION

LFRA12 RECHERCHE DOCUMENTAIRE APPLIQUEE A LA TRADUCTION UNIVERSITE PARIS VII UFR EILA ANNEE 2010-2011 LFRA12 RECHERCHE DOCUMENTAIRE APPLIQUEE A LA TRADUCTION Enseignants : Mmes Bordet et Dupuy ; M. Delestre 1 Planning semestriel 2010-2011 1. semaine 1 (24 au

Plus en détail

- 101 - par Roger DAJOZ. Coleoptera of Madagasca r 9 : Description of a new species of Brachymoschiu m (Coleoptera, Tenebrionidae )

- 101 - par Roger DAJOZ. Coleoptera of Madagasca r 9 : Description of a new species of Brachymoschiu m (Coleoptera, Tenebrionidae ) - 101 - COLEOPTERES DE MADAGASCAR 9. DESCRIPTION D'UN BRACIIYMOSCHIUM NOUVEAU ET CLE DE DETERMINATION DES ESPECES DU GENR E (COLEOPTERES, TENEBRIONIDAE) 1 par Roger DAJOZ. Coleoptera of Madagasca r 9 :

Plus en détail

Formations et diplômes

Formations et diplômes Yann CANTIN Email : yann.cantin@ehess.fr http://cernach.free.fr Formations et diplômes Doctorat d Histoire, depuis octobre 2010, Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales, sous la direction du M. Gérard

Plus en détail

Projet Pédagogique Conférence interactive HUBERT REEVES Vendredi 13 mars 2015-14 H

Projet Pédagogique Conférence interactive HUBERT REEVES Vendredi 13 mars 2015-14 H Projet Pédagogique Conférence interactive HUBERT REEVES Vendredi 13 mars 2015-14 H Page 1 DES CONFERENCES QUI ENRICHISSENT LES PROGRAMMES SCOLAIRES : Objectifs principaux : Acquérir et approfondir des

Plus en détail

77-77b rue Etienne-Richerand Lyon 3e Dossier IA69001278 réalisé en 2009. Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel ; Ville de Lyon

77-77b rue Etienne-Richerand Lyon 3e Dossier IA69001278 réalisé en 2009. Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel ; Ville de Lyon Charpente Perrier frères puis Bourgey marchand de bois et savonnerie puis fournisseur industriel Netex Sno puis ébéniste Denys et UNICO meubles puis transport Limousin et chauffage Marcadal actuellement

Plus en détail

Musée de paléontologie et de lʼévolution. Un laboratoire en pleine expansion Campagne de financement 2014

Musée de paléontologie et de lʼévolution. Un laboratoire en pleine expansion Campagne de financement 2014 Un laboratoire en pleine expansion Campagne de financement 2014 Campagne de financement 2014 Un laboratoire en pleine expansion Le Musée de et de l évolution (MPE) est un organisme sans but lucratif et

Plus en détail

LES ESPACES CAMPUS FRANCE A PROCEDURES CEF. étrangers

LES ESPACES CAMPUS FRANCE A PROCEDURES CEF. étrangers LES ESPACES CAMPUS FRANCE A PROCEDURES CEF Atelier «accueil des étudiants étrangers» 8 décembre d 2007-1 Accompagner l inscription Aider les établissements dans leur sélection Un guichet unique en ligne

Plus en détail

EXAMEN DES PROPOSITIONS D'AMENDEMENT DES ANNEXES I ET II. Autres propositions

EXAMEN DES PROPOSITIONS D'AMENDEMENT DES ANNEXES I ET II. Autres propositions Prop. 11.33 EXAMEN DES PROPOSITIONS D'AMENDEMENT DES ANNEXES I ET II Autres propositions A. Proposition Transférer Eunymphicus cornutus cornutus de l'annexe II à l'annexe I. La perruche de la chaîne a

Plus en détail

DÉPLOIEMENT DES PARTIES 3 ET 4 DE LA NORME ISO 26262

DÉPLOIEMENT DES PARTIES 3 ET 4 DE LA NORME ISO 26262 DÉPLOIEMENT DES PARTIES 3 ET 4 DE LA NORME ISO 26262 3 e année du cycle ingénieur «Qualité et Sûreté de Fonctionnement des Systèmes» Soutenu par : Simon RENAULT Tuteur entreprise : M. Alexandre GUILLEMIN

Plus en détail

FICHE N 8 Photodiversité, d une banque d images à un portail d activités en ligne Anne-Marie Michaud, académie de Versailles

FICHE N 8 Photodiversité, d une banque d images à un portail d activités en ligne Anne-Marie Michaud, académie de Versailles FICHE N 8 Photodiversité, d une banque d images à un portail d activités en ligne Anne-Marie Michaud, académie de Versailles Niveaux et thèmes de programme Sixième : 1 ère partie : caractéristiques de

Plus en détail

Publications de Michel Roberge

Publications de Michel Roberge Publications de Michel Roberge DOCUMENTATION TECHNIQUE La gestion des documents administratifs, Documentor, 1983 Vocabulaire de la gestion des documents administratifs [collaborateur], Office de la langue

Plus en détail

Base de données bibliographiques Pubmed-Medline

Base de données bibliographiques Pubmed-Medline Chapitre 1 ; Domaine 1 ; Documentation ; Champs référentiels 1.1.1, 1.1.2 et 1.1.3 Base de données bibliographiques Pubmed-Medline D r Patrick Deschamps,, 30 mai 2007 PLAN C2i métiers de la santé Introduction

Plus en détail

Relevé de Décisions Conseil d Administration Réunion du 27 septembre 2010 CHATENAY-MALABRY

Relevé de Décisions Conseil d Administration Réunion du 27 septembre 2010 CHATENAY-MALABRY Présidence - Bureau des Conseils Orsay, le 28 septembre 2010 Bât. 300 91405 ORSAY cedex 01.69.15.61.02. 01.69.15.43.32. e-mail : service.conseils@u-psud.fr N/Réf. : MC/CD n 196/10 Relevé de Décisions Conseil

Plus en détail

:Réalisé par BELHASSAN Selma

:Réalisé par BELHASSAN Selma :Réalisé par BELHASSAN Selma Introduction Le Plan Première partie: Présentation de l entreprise 1) Bref aperçu 2) Historique 3) Répartition géographique 4) Le développement durable Deuxième partie: L étude

Plus en détail

Rapport du comité d'experts

Rapport du comité d'experts Section des Unités de recherche Rapport du comité d'experts Unité de recherche : Centre du droit de l entreprise, EA 3397 de l'université Strasbourg 3 avril 2008 Section des Unités de recherche Rapport

Plus en détail

Quel est le temps de travail des enseignants?

Quel est le temps de travail des enseignants? Quel est le temps de travail des enseignants? Dans les établissements publics, les enseignants donnent, en moyenne et par an, 779 heures de cours dans l enseignement primaire, 701 heures de cours dans

Plus en détail

Lettre d information de l Association ANTAREA. Numéro 4 - Automne 2014

Lettre d information de l Association ANTAREA. Numéro 4 - Automne 2014 Lettre d information de l Association ANTAREA Numéro 4 - Automne 2014 SOMMAIRE Bilan annuel des récoltes page 1 Les projets en cours page 2 Les activités de vulgarisation page 5 EDITO Myrmeconews page

Plus en détail

Conception d un CD interactif : simulation d une sortie en écologie végétale

Conception d un CD interactif : simulation d une sortie en écologie végétale Conception d un CD interactif : simulation d une sortie en écologie végétale A. El Ghorfi *, M. Boulanouar *, M. Cheggour*, N. Zahid ** * Département de biologie, ENS Marrakech ** Département d informatique,

Plus en détail

e-mail : bcf.courrier@bcf.asso.fr site internet : www.bcf.asso.fr. ASSURANCE FRONTIÈRE --------------------- CAHIER DES CHARGES

e-mail : bcf.courrier@bcf.asso.fr site internet : www.bcf.asso.fr. ASSURANCE FRONTIÈRE --------------------- CAHIER DES CHARGES BUREAU CENTRAL FRANÇAIS DES SOCIÉTÉS D ASSURANCES CONTRE LES ACCIDENTS D AUTOMOBILES Adresser toute correspondance : 1, rue Jules Lefebvre 75431 PARIS CEDEX 09 Téléphone : 01 53 21 50 80 Télécopieur :

Plus en détail

Restaurant les Covagnes

Restaurant les Covagnes Restaurant les Covagnes Flaine Front de neige Magland Dossier IA74000962 réalisé en 2006 Copyrights Copyrights Auteurs Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine culturel ; Ecole d'architecture

Plus en détail

Interprétation de l'affleurement 3: a: argilites compactes, b: niveaux oxydés, a: argilites shistées, riches en charbon (bitumineuses)

Interprétation de l'affleurement 3: a: argilites compactes, b: niveaux oxydés, a: argilites shistées, riches en charbon (bitumineuses) L' approche de la complexité; Un exemple de démarche en classe de seconde. Bulletin officiel spécial n 4 du 29 avril 2010 L approche de la complexité et le travail de terrain Le travail de terrain est

Plus en détail

90 rue Jean-Jaurès Creil Dossier IA60001641 réalisé en 2006

90 rue Jean-Jaurès Creil Dossier IA60001641 réalisé en 2006 Ancienne fonderie de zinc Allary, puis usine de serrurerie (usine de coffres-forts) Fichet, puis garage de réparation automobile, puis dépôt d'autobus, puis entrepôt commercial 90 rue Jean-Jaurès Creil

Plus en détail

AGROBASE : un système de gestion de données expérimentales

AGROBASE : un système de gestion de données expérimentales AGROBASE : un système de gestion de données expérimentales Daniel Wallach, Jean-Pierre RELLIER To cite this version: Daniel Wallach, Jean-Pierre RELLIER. AGROBASE : un système de gestion de données expérimentales.

Plus en détail

Pont ferroviaire dit viaduc de la Méditerranée, ou dit viaduc de Chasse ou dit viaduc de Givors, actuellement pont ferrovière en arc

Pont ferroviaire dit viaduc de la Méditerranée, ou dit viaduc de Chasse ou dit viaduc de Givors, actuellement pont ferrovière en arc Pont ferroviaire dit viaduc de la Méditerranée, ou dit viaduc de Chasse ou dit viaduc de Givors, actuellement pont ferrovière en arc 69 Grigny les Arboras 69 Ternay Grigny Dossier IA69006554 réalisé en

Plus en détail

IN2P3 et PLUME Valorisation de la production de logiciels

IN2P3 et PLUME Valorisation de la production de logiciels IN2P3 et PLUME Valorisation de la production de logiciels Teresa Gomez-Diaz Laboratoire d informatique Gaspard-Monge PLUME e-séminaire Réseau des informaticiens de l IN2P3 et de l IRFU (RI3) LAL, Orsay,

Plus en détail

CENTRE DE DOCUMENTATION OUTIL DE RECHERCHE MER/LITTORAL/ENVIRONNEMENT

CENTRE DE DOCUMENTATION OUTIL DE RECHERCHE MER/LITTORAL/ENVIRONNEMENT CENTRE DE DOCUMENTATION OUTIL DE RECHERCHE MER/LITTORAL/ENVIRONNEMENT ORGANISMES PUBLIQUES ET PRIVES SITES INTERNET (consultation informations/documentations et catalogues des ouvrages) ACCES MINITEL (catalogues

Plus en détail

LES METIERS DES ARCHIVES

LES METIERS DES ARCHIVES , Juillet 2011 LES METIERS DES ARCHIVES Un document réalisé par le SIOU Campus Croix-Rouge SIOU-BAIP - Rue Rilly-la-Montagne 51100 REIMS 03.26.91.87.55 mail : siou.campuscroixrouge@univ-reims.fr Sommaire

Plus en détail

LE RESEAU IM@DOC. Ce réseau est issu de l'identification et de la formation de personnes et d'équipes ressources en numérisation.

LE RESEAU IM@DOC. Ce réseau est issu de l'identification et de la formation de personnes et d'équipes ressources en numérisation. RESEAU METHODOLOGIQUE POUR LA RECHERCHE, LA PRODUCTION ET LE TRANSFERT TECHNOLOGIQUE SUR LES BANQUES D'IMAGES ET DOCUMENTS SCIENTIFIQUES EN SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES Ce réseau est issu de l'identification

Plus en détail

Florent Vaubourdolle Vendredi 27 mai 2011

Florent Vaubourdolle Vendredi 27 mai 2011 STOCKAGE TRAÇABILITÉ PARTAGE ASPECTS JURIDIQUES Florent Vaubourdolle Vendredi 27 mai 2011 STOCKAGE TRAÇABILITÉ PARTAGE ASPECTS JURIDIQUES 1/ Quelles données? 2/ Problématiques juridiques vues par / pour

Plus en détail

les étudiants d assas au service des professionnels

les étudiants d assas au service des professionnels les étudiants d assas au service des professionnels 2 3 Présentation Générale Les avantages de l Association Pour les professionnels QUI SOMMES-NOUS? Assas Junior Conseil est une association à caractère

Plus en détail

Usine de décolletage Anthoine Emile et ses fils actuellement Sté M.B.A. décolletage

Usine de décolletage Anthoine Emile et ses fils actuellement Sté M.B.A. décolletage Usine de décolletage Anthoine Emile et ses fils actuellement Sté M.B.A. décolletage 50 rue Jeanne-d'arc avenue de Saint-Martin rue des Rânes Sallanches Dossier IA74000771 réalisé en 2005 Copyrights Copyrights

Plus en détail

Retrouver l état signalétique ou le passé militaire d un combattant des armées françaises nés en France

Retrouver l état signalétique ou le passé militaire d un combattant des armées françaises nés en France Retrouver l état signalétique ou le passé militaire d un combattant des armées françaises nés en France Origine, composition des fonds d archives C est la loi Jourdan du 15 septembre 1798 qui substitue

Plus en détail

Etat de conservation : établissement industriel désaffecté ; restauré

Etat de conservation : établissement industriel désaffecté ; restauré Département : IA000251 Aire d'étude : Limoges Adresse : Emile-Zola (rue) 2, 12 Dénomination : usine de chaussures Destinations : immeuble de bureaux ; immeuble à successives et actuelles Appellation et

Plus en détail

Stage Ingénieur en développement logiciel/modélisation 3D

Stage Ingénieur en développement logiciel/modélisation 3D Ingénieur en développement logiciel/modélisation 3D Schlumberger recrute un(e) stagiaire ingénieur en modélisation 3D pour la plate-forme Petrel. Vous serez intégré(e) au sein d une équipe innovante, Petrel

Plus en détail

MUSEE ROYAL DE L ARMEE ET D HISTOIRE MILITAIRE Parc du Cinquantenaire, 3 1000 Bruxelles Centre de Documentation

MUSEE ROYAL DE L ARMEE ET D HISTOIRE MILITAIRE Parc du Cinquantenaire, 3 1000 Bruxelles Centre de Documentation MUSEE ROYAL DE L ARMEE ET D HISTOIRE MILITAIRE Parc du Cinquantenaire, 3 1000 Bruxelles Centre de Documentation REPRODUCTIONS PHOTOGRAPHIQUES : Demande et conditions 1.Prix et délais de livraison 1.1.

Plus en détail

C U R R I C U L U M V I T A E

C U R R I C U L U M V I T A E Mme Anne Pélissier Faculté de Droit Centre du Droit de l Entreprise 39, rue de l Université 34060 MONTPELLIER cedex 2 e-mail : anne.pelissier@univ-montp1.fr C U R R I C U L U M V I T A E FONCTIONS Professeur

Plus en détail

Liste des matières enseignées

Liste des matières enseignées Liste des matières enseignées Domaine : Sciences de la Nature et de la Vie Filière : Biologie Parcours : Tronc Commun Semestre1 VHG Coefficient Cours TD/TP Crédits/s. unité crédits U.E fondamental : 13

Plus en détail

Ouvrir un compte Twitter dans son labo Mars 2014 à Paris

Ouvrir un compte Twitter dans son labo Mars 2014 à Paris Ouvrir un compte Twitter dans son labo Mars 2014 à Paris Présentation issue des discussions de la journée des correspondants communication de l Institut de physique, le 20 mars 2014 1 I Titre de chapitre

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE : NOTION DE CONSERVATION

FICHE TECHNIQUE : NOTION DE CONSERVATION LE SERVICE D INFORMATION ET DE DOCUMENTATION SID, Mars 2009 DE LA FONDATION ALLIANCE FRANÇAISE FICHE TECHNIQUE : NOTION DE CONSERVATION D UN FONDS D ARCHIVES D UNE ALLIANCE FRANÇAISE. SOMMAIRE Les objectifs...

Plus en détail

10) Conversion de catalogues

10) Conversion de catalogues 10) Recatalogage Pierre Gavin, bibliothécaire c/o www.informationsverbund.ch 1 sur 16 On dit: recatalogage, conversion rétrospective, rétroconversion, et autres variantes... Sommaire 10) Conversion de

Plus en détail

Immeuble, Le Square Duvernay

Immeuble, Le Square Duvernay Immeuble, Le Square Duvernay rue Duvernay rue Comte-de-Loche Quartier de la gare Aix-les-Bains Dossier IA73002041 réalisé en 2012 Copyrights Copyrights Auteurs Région Rhône-Alpes, Inventaire général du

Plus en détail

FRENCH BUSINESS SCHOOLS - EDUNIVERSAL SELECTIONS 2008

FRENCH BUSINESS SCHOOLS - EDUNIVERSAL SELECTIONS 2008 FRENCH BUSINESS SCHOOLS - EDUNIVERSAL SELECTIONS 2008 AUDIENCIA NANTES School of Management 8 Route de la Jonelière B.P. 31222 44312 Nantes Cedex 3 France +33 2 40 37 34 34 +33 2 40 37 34 07 http://www.audencia.com/

Plus en détail

Le coût du rachat de trimestres pour carrière à l étranger multiplié par 4 au plus tard le 1 er janvier 2011

Le coût du rachat de trimestres pour carrière à l étranger multiplié par 4 au plus tard le 1 er janvier 2011 Le coût du rachat de trimestres pour carrière à l étranger multiplié par 4 au plus tard le 1 er janvier 2011 Un article de la loi de financement de la sécurité sociale 2010 aligne le coût de ce rachat

Plus en détail

GKR. Geological Knowledge Representation Base de connaissances métallogéniques

GKR. Geological Knowledge Representation Base de connaissances métallogéniques GKR Geological Knowledge Representation Base de connaissances métallogéniques Objets Organiser un ensemble d informations complexes et hétérogènes pour orienter l exploration minière aux échelles tactiques

Plus en détail

Agenda du 25 novembre au 2 décembre 2013 Date Elu Thème Pôle Opération Lieu Attaché de presse MERCREDI 27 NOVEMBRE

Agenda du 25 novembre au 2 décembre 2013 Date Elu Thème Pôle Opération Lieu Attaché de presse MERCREDI 27 NOVEMBRE Agenda du 25 novembre au 2 décembre 2013 Date Elu Thème Pôle Opération Lieu Attaché de presse MERCREDI 27 NOVEMBRE 11H30 Séréna ZOUAGHI Conseillère Municipale déléguée à la Cité des Associations BENEVOLAT

Plus en détail

BESNARD YANN 3 1 DP3 FICHES METIERS

BESNARD YANN 3 1 DP3 FICHES METIERS BESNARD YANN 3 1 DP3 FICHES METIERS ANN2E SCOLAIRE :2008/2009 TRADER Mission: Le métier du trader consiste à gérer des risques financiers sur des produits. C'est un opérateur spécialisé qui achète et vend

Plus en détail

Vérifier avant de lancer l'impression que le nombre et les libellés retenus pour l'impression sont bien ceux qui sont demandés.

Vérifier avant de lancer l'impression que le nombre et les libellés retenus pour l'impression sont bien ceux qui sont demandés. SOC Certification des semences et plants Imprimer des étiquettes SOC pour des variétés en cours d'étude (en France ou autre pays de l'ue) INSTRUCTION CCERT-IT-00-028 Indice : 4.2 Application 22/07/2013

Plus en détail

Guide du/de la candidat/e pour l élaboration du dossier ciblé

Guide du/de la candidat/e pour l élaboration du dossier ciblé Guide du/de la candidat/e pour l élaboration du dossier ciblé en vue de l obtention du titre de "Conseiller ère diplômé e en orientation professionnelle, universitaire et de carrière" par la validation

Plus en détail

COPYRIGHT Danish Standards. NOT FOR COMMERCIAL USE OR REPRODUCTION. DS/EN 61303:1997

COPYRIGHT Danish Standards. NOT FOR COMMERCIAL USE OR REPRODUCTION. DS/EN 61303:1997 COPYRIGHT Danish Standards. NOT FOR COMMERCIAL USE OR REPRODUCTION. DS/EN 61303:1997 COPYRIGHT Danish Standards. NOT FOR COMMERCIAL USE OR REPRODUCTION. DS/EN 61303:1997 COPYRIGHT Danish Standards. NOT

Plus en détail

Demande de. logement. social. Ensemble, construisons durablement demain POLITIQUE. logement. et habitat

Demande de. logement. social. Ensemble, construisons durablement demain POLITIQUE. logement. et habitat Demande de logement social Ensemble, construisons durablement demain POLITIQUE logement et habitat 1 Conditions d attribution Plafonds de ressources pour 2014 (revenu net imposable de l année N-2). Catégorie

Plus en détail

Âge effectif de sortie du marché du travail

Âge effectif de sortie du marché du travail Extrait de : Panorama des pensions 2013 Les indicateurs de l'ocde et du G20 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/pension_glance-2013-fr Âge effectif de sortie du marché du travail Merci

Plus en détail

Les Français ais et à la consommation

Les Français ais et à la consommation Les Français ais et le crédit à la consommation Introduction Crédit Agricole Consumer Finance, acteur majeur du crédit à la consommation en Europe, publie un sondage réalisé par Opinionway sur les Français

Plus en détail

église paroissiale ; cimetière Saint-Pierre de Poulainville, devenus cimetière communal (détruit)

église paroissiale ; cimetière Saint-Pierre de Poulainville, devenus cimetière communal (détruit) Ancienne église paroissiale et cimetière Saint-Pierre de Poulainville, devenus cimetière communal (détruit) place de l' Eglise Poulainville Dossier IA80003711 réalisé en 2002 Copyrights Copyrights Auteurs

Plus en détail

De la fiche manuscrite à Internet : l informatisation des collections et de la documentation au musée du quai Branly

De la fiche manuscrite à Internet : l informatisation des collections et de la documentation au musée du quai Branly Séminaire «Muséologie, Muséographie et nouvelles formes d adresse au public» Paris, 28 mars 2007 De la fiche manuscrite à Internet : l informatisation des collections et de la documentation au musée du

Plus en détail

Short-term Pooled Investment Fund Regulations. Règlement sur le fonds commun de placement à court terme CONSOLIDATION CODIFICATION

Short-term Pooled Investment Fund Regulations. Règlement sur le fonds commun de placement à court terme CONSOLIDATION CODIFICATION CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Short-term Pooled Investment Fund Regulations Règlement sur le fonds commun de placement à court terme SOR/2006-245 DORS/2006-245 Current to September 27, 2015 À jour

Plus en détail

Dossier de presse 2013

Dossier de presse 2013 Dossier de presse 2013 Contact presse : Conchi Delage Zetes Tél : 46 11 43 00 Conchi.delage@fr.zetes.com Pour de plus amples informations : www.zetes.fr 1 Sommaire 1. Fiche d identité a) Positionnement

Plus en détail

Le marché de l assurance de protection juridique en Europe. Octobre 2013

Le marché de l assurance de protection juridique en Europe. Octobre 2013 Le marché de l assurance de protection juridique en Europe Octobre 2013 Le marché de l assurance de protection juridique en Europe Octobre 2013 Dans sa dernière publication, RIAD, l Association internationale

Plus en détail

Bachelors Technologiques

Bachelors Technologiques Bachelors Technologiques Mines et Carrières - Gestion et Maintenance de Parc de Matériels de Travaux Publics - QHSE Qualité Hygiène Sécurité Environnement www.2ie-edu.org Institut International d Ingénierie

Plus en détail

Mise en Forme des Matériaux Polymères Polymer Processing. Philippe Cassagnau

Mise en Forme des Matériaux Polymères Polymer Processing. Philippe Cassagnau Mise en Forme des Matériaux Polymères Polymer Processing Philippe Cassagnau Que dit Internet? http://mediamef.utt.fr Mise en forme des polymères: Approche thermomécanique de la plasturgie ANTEC, the plastic

Plus en détail

PERSONNEL RETRAITE AYANT UNE ACTIVITE BENEVOLE A L UNIVERSITE PIERRE ET MARIE CURIE

PERSONNEL RETRAITE AYANT UNE ACTIVITE BENEVOLE A L UNIVERSITE PIERRE ET MARIE CURIE PERSONNEL RETRAITE AYANT UNE ACTIVITE BENEVOLE A L UNIVERSITE PIERRE ET MARIE CURIE Dossier à transmettre à la Direction des Affaires Générales A l attention de Mme Valérie Guillet Tour Zamansky- 19 ème

Plus en détail

Identification interactive des plantes et système d'information collaboratif. P. Bonnet, J.-f. Molino & al. Umr AMAP. Equipe-projet IMEDIA

Identification interactive des plantes et système d'information collaboratif. P. Bonnet, J.-f. Molino & al. Umr AMAP. Equipe-projet IMEDIA Identification interactive des plantes et système d'information collaboratif P. Bonnet, J.-f. Molino & al. Umr AMAP Equipe-projet IMEDIA Contexte Deux défis majeurs : Crise alimentaire mondiale et la 6

Plus en détail

General Import Permit No. 13 Beef and Veal for Personal Use. Licence générale d importation n O 13 bœuf et veau pour usage personnel CONSOLIDATION

General Import Permit No. 13 Beef and Veal for Personal Use. Licence générale d importation n O 13 bœuf et veau pour usage personnel CONSOLIDATION CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION General Import Permit No. 13 Beef and Veal for Personal Use Licence générale d importation n O 13 bœuf et veau pour usage personnel SOR/95-43 DORS/95-43 Current to June

Plus en détail

: fours-cellules : à dégourdi : 3 machines à convertir : fours-cellules à dégourdi

: fours-cellules : à dégourdi : 3 machines à convertir : fours-cellules à dégourdi Département : 87 Aire d'étude Commune Adresse : Limoges centre : Limoges : Albert-Thomas (avenue) 27, 43 ; Genève (rue de) 1, 25 IM87001670 Edifice contenant : usine de porcelaine Guerry et Delinières,

Plus en détail

Outil d Evaluation relatif aux Socles de compétences Premier degré de l enseignement secondaire HISTOIRE. ANVERS AU XVI e SIÈCLE. Dossier de l élève

Outil d Evaluation relatif aux Socles de compétences Premier degré de l enseignement secondaire HISTOIRE. ANVERS AU XVI e SIÈCLE. Dossier de l élève Outil d Evaluation relatif aux Socles de compétences Premier degré de l enseignement secondaire HISTOIRE ANVERS AU XVI e SIÈCLE Dossier de l élève Nom :.. Prénom : Classe : Première partie Tâche : Tu disposes

Plus en détail

ÉTUDE DE L EFFICACITÉ DE GÉOGRILLES POUR PRÉVENIR L EFFONDREMENT LOCAL D UNE CHAUSSÉE

ÉTUDE DE L EFFICACITÉ DE GÉOGRILLES POUR PRÉVENIR L EFFONDREMENT LOCAL D UNE CHAUSSÉE ÉTUDE DE L EFFICACITÉ DE GÉOGRILLES POUR PRÉVENIR L EFFONDREMENT LOCAL D UNE CHAUSSÉE ANALYSIS OF THE EFFICIENCY OF GEOGRIDS TO PREVENT A LOCAL COLLAPSE OF A ROAD Céline BOURDEAU et Daniel BILLAUX Itasca

Plus en détail

LOI GENERALE SUR L'INSTRUCTION PUBLIQUE

LOI GENERALE SUR L'INSTRUCTION PUBLIQUE LOI GENERALE SUR L'INSTRUCTION PUBLIQUE 1 ER MAI 1802 (FLOREAL AN X) TITRE I DIVISION DE L'INSTRUCTION Art.1. L'instruction sera donnée : 1 Dans les Écoles primaires établies par les commu nes ; 2 Dans

Plus en détail

École doctorale 124. «Histoire de l art et Archéologie» (ED VI) Formation doctorale obligatoire

École doctorale 124. «Histoire de l art et Archéologie» (ED VI) Formation doctorale obligatoire École doctorale 124 «Histoire de l art et Archéologie» (ED VI) Formation doctorale obligatoire 2014/2015 Présentation de la formation doctorale obligatoire L originalité de l École doctorale réside dans

Plus en détail

Electricien automaticien Electricienne automaticienne

Electricien automaticien Electricienne automaticienne Projet : Ecole Compétences -Entreprise Industrie Secteur : 2 orientation d'études : Electricien automaticien Electricienne automaticienne COMPETENCE PARTICULIERE VISEE: CP2 Monter des ensembles électriques

Plus en détail