Service d Aide à la jeunesse en Milieu Ouvert

Save this PDF as:

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Service d Aide à la jeunesse en Milieu Ouvert"

Transcription

1 Service d Aide à la jeunesse en Milieu Ouvert

2 Demand Aide individuelle Action communautaire Demande Constats Non-mandat Actions et réflexions Secret professionnel Améliorer l environnement social Gratuit Projets

3 Anim Ecole Une logique de présentation de l AMO et de prévention. Travailler de manière non frontale sur des thèmes qui touchent les jeunes au plus près de leurs réalités. Recueil de leurs points de vue et création de ponts entre l adulte et le jeune. Thèmes : la violence ordinaire ; les réseaux sociaux ; les différences de genre ; les dépendances ; définis à partir de nos constats ou de ceux d autres acteurs de terrain. 2x50, 2 groupes de 10 à 15 jeunes, à partir 3ème secondaire.

4 Point Info Espace mobile d information sur des sujets qui touchent les jeunes, les familles et l école, dans nos locaux ou au sein d autres associations. L information est diffusée sur des supports différents en fonction des contenus et du public. Thèmes : en lien avec les axes de travail de TCC Accueil. Choisis sur base de nos constats mais aussi en fonction des propositions ou des demandes de partenaires.

5 Exemples auprès de parents Café des Parents «Internet et les Réseaux Sociaux» : Durée 2h. Pour les jeunes, Internet n est pas un autre monde, il s agit d un autre espace où ils peuvent évoluer. Que fait mon enfant derrière son écran? Quelle est la place du parent face à Internet? Est-ce dangereux ou utile? Comment fonctionne Facebook? = les sujets abordés, en utilisant le support du jeu et en y intégrant les constats reccueillis par ce biais. Internet n est pas dangereux en soi, c est son usage qui peut l être. Equilibre à trouver entre répression et expert + alternatives.

6 Exemple auprès de professeurs Animation à destination des professeurs d une école secondaire, présence sur base volontaire. Animation de 2h lors d une journée pédagogique. Une logique de présentation de l AMO afin que les professeurs nous identifient et comprennent d avantage notre cadre de travail et nos actions. Exercice = se mettre dans la peau d élèves. Que pensez-vous que les élèves ont répondu? Pourquoi ils répondent cela et quel en est le sens? avant de les confronter aux réponses généralement reccueillies.

7 Le Profil dont vous êtes les Héros Le titre en dit long sur la manière dont nous avons pensé l outil et le déroulement de l animation.

8

9

10 Méthodologie Création collective d un «Profil». Face aux évènements fictifs, les jeunes négocient la maîtrise des publications sur leur mur. L animateur incarne les interventions extérieures, c est-à-dire le non maîtrisable. Cette démarche amène : discussion, négociation et questionnement sur les différents enjeux vus précédemment. Cela sous entend, également, qu ils soient utilisateurs. L animation est conçue pour qu ils se positionnent, de manière décentrée, par rapport à leurs propres utilisations des réseaux sociaux, sans exposer leur vie privée aux autres participants.

11 Objectifs (à usage préventif) Sensibiliser les jeunes aux enjeux de l utilisation des réseaux sociaux. Jeu de coopération. L important est de favoriser les échanges entre élèves et de prendre en compte leurs argumentations. Plus seul derrière un écran. Aspect collectif/social qui permet de se positionner comme celui qui reçoit et qui donne.

12 Aimes-tu cette publication? - Identité sociale qui devra être validée par les pairs. - Différence entre ce qu ils peuvent dire en groupe et ce qu il publie individuellement sur leur mur.

13 Ta maman t envoie une demande d ajout à ta liste d amis, que réponds-tu? J accepte J ignore - S ils acceptent la mère risque d apprendre des choses et imaginer des éléments intimes. -Souvent, les parents ne savent pas ou ne comprennent pas internet, les réseaux sociaux... -Distinction forte entre famille et groupe de pairs. «Tu traites pas ta mère comme une pote!»

14 Un de tes professeur t envoie une demande d ajout à ta liste d amis, que réponds-tu? J accepte J ignore - «Cela dépend du prof, s il est pote s il est COOL!» - S il voit quelque chose, il n a rien à dire car c est hors de l école. - Cela risque d avoir une influence sur les publications à court terme.

15 Après une journée à l école, tu décides de publier quelle photo/vidéo sur ton mur? - «C est FUN car ça décrit ce qu on fait!» - Les émotions s échangent à travers les images. Mise en scène de soi. - Maillage d informations qui fournit des infos et des ragots qu ils sélectionnent avec soin.

16 Un professeur commente sur le profil : «Viens me voir dans mon bureau demain première heure!» «J en apprends des choses...» «Tu cherches la convocation?» - Aucun problème face à une remarque car aucune autorité. En effet, le profil c est privé et «en dehors de l école je fais ce que je veux». -Facebook n est pas le lieu de l interaction. - Double contrainte et évitement.

17 Aimes-tu cette publication? Pas publié car trop vulgaire. Du point de vue des garçons : «ça me dérange pas mais j aurais une autre vision de la fille.» Du point de vue des filles : «ça fait trop pétasse!» Etre le stratège de sa propre image.

18 Sources Dominique PASQUIER, Cultures lycéennes. La tyrannie de la majorité, Paris, Ed. Autrement (Coll. «Mutations» 235), Monique DAGNAUD, Génération Y, les jeunes et les réseaux sociaux : de la dérision à la subversion, Paris, Presses de Science Po, Pascal MINOTTE, Qui a peur du grand méchant web?, Bruxelles, Ed. Fabert (Coll. «Yapaka.be»), Jérôme BATOUT, "Le monde selon Facebook", Le Débat, n 163, janvier-février 2011.

19

FORMATION L ENFANT ET LE JEU

FORMATION L ENFANT ET LE JEU FORMATION L ENFANT ET LE JEU Le jeu est au cœur du métier de l animateur car il est un moyen de connaître, de comprendre et d accompagner l enfant dans son développement. Les enjeux éducatifs liés au jeu

Plus en détail

Les recommandations des hépatants

Les recommandations des hépatants Il y a tout d abord eu la parole de plus de 500 personnes, lors du recueil des attentes pour construire ces rencontres et le programme avec les thématiques d ateliers. Pendant ces rencontres, quels que

Plus en détail

Communiquer autrement Pour transformer vos relations professionnelles

Communiquer autrement Pour transformer vos relations professionnelles CONGRÈS DE L ACSQ 2014 Communiquer autrement Pour transformer vos relations professionnelles Manon Deschênes, M.Ps., CRHA Directrice principale Gestion de carrière et psychologie du travail MAI 2014 PLAN

Plus en détail

Égalité des chances : Cursus4G aide les lycéens isolés à réussir leur parcours scolaire

Égalité des chances : Cursus4G aide les lycéens isolés à réussir leur parcours scolaire Égalité des chances : Cursus4G aide les lycéens isolés à réussir leur parcours scolaire Selon les chiffres véhiculés par l Éducation Nationale, durant l'année scolaire 2013-2014 on comptait 1 470 600 lycéens

Plus en détail

Comment paramétrer correctement son compte Facebook pour pouvoir protéger un maximum ses données et sa vie privée.

Comment paramétrer correctement son compte Facebook pour pouvoir protéger un maximum ses données et sa vie privée. Comment paramétrer correctement son compte Facebook pour pouvoir protéger un maximum ses données et sa vie privée. Tutoriel réalisé par Mme Boquié. Sommaire Contrôler ses traces volontaires...p3 A Pour

Plus en détail

Sites internet des partis politiques, Facebook et Twitter : Les grands perdants de l élection présidentielle 2012

Sites internet des partis politiques, Facebook et Twitter : Les grands perdants de l élection présidentielle 2012 Sites internet des partis politiques, Facebook et Twitter : Les grands perdants de l élection présidentielle 2012 La dernière étude de Lightspeed Research décrypte comment les Français suivent et participent

Plus en détail

Solidaire autrement UN PROJET NORD-SUD C EST...

Solidaire autrement UN PROJET NORD-SUD C EST... Solidaire autrement UN PROJET NORD-SUD C EST... POUR PARTICIPER Pas de conditions particulières, si ce n est d avoir 18 ans et de suivre la formation Asmae dans son ensemble. Cette formation comporte 6

Plus en détail

Séminaire Tri- national en travail social «Etre acteur dans son environnement local Développement local et travail communautaire»

Séminaire Tri- national en travail social «Etre acteur dans son environnement local Développement local et travail communautaire» Séminaire Tri- national en travail social «Etre acteur dans son environnement local Développement local et travail communautaire» Du 12 au 17 avril 2015 à Poitiers L IRTS Poitou- Charentes est engagé depuis

Plus en détail

2.1 J approfondis ma réflexion

2.1 J approfondis ma réflexion Je sais ce que je veux faire, mais j ai besoin de mieux savoir comment m y prendre. Quelles sont les étapes? Quelles sont les questions à se poser? Qui va pouvoir m aider? 2.1 J approfondis ma réflexion

Plus en détail

Ô mon pays, ô Toulouse,

Ô mon pays, ô Toulouse, L'église Saint-Sernin illumine le soir Une fleur de corail que le soleil arrose C'est peut-être pour ça malgré ton rouge et noir C'est peut-être pour ça qu'on te dit Ville Rose Ô mon pays, ô Toulouse,

Plus en détail

Les stratégies de lecture à travailler de façon explicite

Les stratégies de lecture à travailler de façon explicite Les stratégies de lecture à travailler de façon explicite AVANT LA LECTURE 1- SURVOLER LA PAGE COUVERTURE Lire le titre, puis amener l enfant à observer la page couverture tout en l invitant à faire des

Plus en détail

Activité Domaines Maîtrise de la langue Citoyenneté

Activité Domaines Maîtrise de la langue Citoyenneté FICHE ENSEIGNANT 1 Activité Domaines Maîtrise de la langue Citoyenneté Objectif général Sensibiliser les élèves aux dangers d une surconsommation de télévision. Objectif spécifique Réaliser une enquête.

Plus en détail

LE PROJET INSTITUTIONNEL : DES VALEURS A L ORGANISATION

LE PROJET INSTITUTIONNEL : DES VALEURS A L ORGANISATION LE PROJET INSTITUTIONNEL : DES VALEURS A L ORGANISATION Marcel JAEGER - Directeur Général, IRTS Montrouge / Neuilly sur Marne Je ne vais traiter que du projet d établissement ou de service, et non pas

Plus en détail

Julie Bérubé, conseillère pédagogique et Récit local 1

Julie Bérubé, conseillère pédagogique et Récit local 1 Qu est-ce que «Google drive» Pourquoi c est intéressant? Ça fait quoi de plus? Ça ressemble à un Microsoft Office (Word, PPT, Excel) Ce sont des outils que l on utilise en ligne (Cloud) Ce sont des outils

Plus en détail

FORMATIONS THEMATIQUES 2016 Pour les professionnels Enfance- Petite Enfance

FORMATIONS THEMATIQUES 2016 Pour les professionnels Enfance- Petite Enfance FORMATIONS THEMATIQUES 2016 Pour les professionnels Enfance- Petite Enfance Tarif : Formation 1 jours (7H) : 115 / personne Formation (2 x 7 h = 14 h) : 230 / personne Formation 3 jours (3 x 7 h = 21 h)

Plus en détail

Lors de la visite, la classe est partagée en deux groupes et travaille sur la même thématique. Chaque groupe est pris en charge par un animateur.

Lors de la visite, la classe est partagée en deux groupes et travaille sur la même thématique. Chaque groupe est pris en charge par un animateur. CyCle 2 ProPosition de déroulé de visite (1 h 30) Lors de la visite, la classe est partagée en deux groupes et travaille sur la même thématique. Chaque groupe est pris en charge par un animateur. Nous

Plus en détail

S entraider grâce aux réseaux sociaux?

S entraider grâce aux réseaux sociaux? S entraider grâce aux réseaux sociaux? Exercices 1 Les interventions de la journaliste. Comment comprenez-vous ces deux phrases de la journaliste? «Et il y a un autre phénomène, donc il y a le raconter

Plus en détail

Synthèse de mémoire de master

Synthèse de mémoire de master Synthèse de mémoire de master Département des sciences de l éducation Centre d enseignement et de recherche francophone des enseignant-e-s du secondaire I et II (CERF) Comment les enseignants soutiennent-ils

Plus en détail

«Dynamique de groupe et gestion de l hétérogénéité»

«Dynamique de groupe et gestion de l hétérogénéité» «Dynamique de groupe et gestion de l hétérogénéité» Compte-rendu de la formation Les 16 et 17 novembre 2011 Organisme prestataire : la FOCEL Seine et Marne, Ligue de l Enseignement Intervenante : Céline

Plus en détail

"Le chemin est long du projet à la chose." Molière, Tartuffe.

Le chemin est long du projet à la chose. Molière, Tartuffe. "Le chemin est long du projet à la chose." Molière, Tartuffe. Stage PAF STL SPCL - Le Projet 05/04/12 1 La place du projet dans les programmes de STL SPCL Alors, qu est-ce qui s est passé? Elle se serait

Plus en détail

Mise en place d un dispositif de coordination et de formation continue en ligne pour les formateurs dans une organisation associative : Espace 19

Mise en place d un dispositif de coordination et de formation continue en ligne pour les formateurs dans une organisation associative : Espace 19 ROUBIERE Constance N étudiante : 20331550 Master mention sciences du langage spécialité Fle, 2ème année Mémoire professionnel Mise en place d un dispositif de coordination et de formation continue en ligne

Plus en détail

SOMMAIRE. (Modèle économique) MODULE RÊVER SON PROJET COMPRENDRE TRANSMETTRE

SOMMAIRE. (Modèle économique) MODULE RÊVER SON PROJET COMPRENDRE TRANSMETTRE MODULE RÊVER SON PROJET (Modèle économique) COMPRENDRE LA MAQUETTE DU PROJET Les objectifs de la maquette Les éléments constitutifs de la maquette PENSER SON PROJET A LONG TERME La maquette projet, fixée

Plus en détail

LE CARÊME 40 JOURS POUR SE LAISSER CONVERTIR PAR LE CHRIST

LE CARÊME 40 JOURS POUR SE LAISSER CONVERTIR PAR LE CHRIST LE CARÊME 40 JOURS POUR SE LAISSER CONVERTIR PAR LE CHRIST La proposition articule : 1 Une rencontre d une heure des enfants avec leur catéchiste. 2 Un livret de carême en noir et blanc que le catéchiste

Plus en détail

STRESS ET PAIX INTERIEURE (Mode téléchargeable)

STRESS ET PAIX INTERIEURE (Mode téléchargeable) STRESS ET PAIX INTERIEURE (Mode téléchargeable) B) COMMENT MIEUX FAIRE FACE AU STRESS? Institut Prévenir Guérir 1 1) OBJECTIF : MIEUX FAIRE FACE AU STRESS La finalité d une bonne «gestion» du stress -

Plus en détail

Le ciel et la Terre : lumière et ombres.

Le ciel et la Terre : lumière et ombres. Fiche De Préparation Séance Discipline : SCIENCES / Le ciel et la Terre : lumière et ombres. Niveau : Cycle 3 / CM1. Séance 1 Durée : 1h. Pour l enseignant : OBJECTIFS Prise de représentations sur la lumière

Plus en détail

Facebook : Attention à ce que tu montres!

Facebook : Attention à ce que tu montres! Facebook : Attention à ce que tu montres! Six conseils de prudence * Facebook constitue un fabuleux outil de communication pour rester en contact avec tes amis. Mais nous y dévoilons tous trop d informations.

Plus en détail

Ce sondage est un outil qui cherche à inciter une réflexion individuelle ou de groupe à propos des priorités futures du RLISS de Mississauga Halton.

Ce sondage est un outil qui cherche à inciter une réflexion individuelle ou de groupe à propos des priorités futures du RLISS de Mississauga Halton. INTRODUCTION Le RLISS de Mississauga Halton s engage à recevoir l opinion de ses résidents. Vos commentaires seront utilisés par le RLISS de Mississauga Halton pour mettre à jour le plan d intégration

Plus en détail

TESTIMONIAUX STAGIAIRES DESU PRATIQUES DU COACHING, UNIVERSITE PARIS 8

TESTIMONIAUX STAGIAIRES DESU PRATIQUES DU COACHING, UNIVERSITE PARIS 8 STAGIAIRES DESU PRATIQUES DU COACHING, UNIVERSITE PARIS 8 Gilles ARDITTI DESU Pratiques du coaching», promotion 2009 2010 Directeur de la Communication Financière ATOS Tout au long de cette formation,

Plus en détail

... UN CONGRèS. pour inventer l avenir des MJC

... UN CONGRèS. pour inventer l avenir des MJC ... UN CONGRèS pour inventer l avenir des MJC EN Ile-de-France Quel sens donner à l action des MJC dans la société d aujourd hui? Quelle place doivent-elles prendre sur les territoires? Comment s organiser?

Plus en détail

Album photos. Mélanie Doyon. Technicienne juridique. Mon quotidien en images

Album photos. Mélanie Doyon. Technicienne juridique. Mon quotidien en images Album photos Mélanie Doyon Technicienne juridique Mon quotidien en images Je te présente l équipe du Service d assistance à la clientèle de Foncier Québec. Une belle équipe de filles. Ne va pas croire

Plus en détail

COMMENT PROGRAMMER et EVALUER LE LANGAGE?

COMMENT PROGRAMMER et EVALUER LE LANGAGE? COMMENT PROGRAMMER et EVALUER LE LANGAGE? PROGRAMMER LES APPRENTISSAGES Programmation # Progression Progression: division du savoir en petites unités réparties dans le temps: aller du simple au complexe.

Plus en détail

J apprends à m affirmer. Programme d intervention en milieu scolaire visant à aider les enfants à faire face à l intimidation

J apprends à m affirmer. Programme d intervention en milieu scolaire visant à aider les enfants à faire face à l intimidation J apprends à m affirmer Programme d intervention en milieu scolaire visant à aider les enfants à faire face à l intimidation Conférence pour les parents Formation pour le personnel enseignant et les éducatrices

Plus en détail

Le partage des responsabilités dans une équipe

Le partage des responsabilités dans une équipe Le partage des responsabilités dans une équipe Comment permettre à chacun d avoir des responsabilités et d être soutenu pour les mener à bien? Peut-on s appuyer sur la diversité (histoire, compétences,

Plus en détail

FICHE. L évaluation et la reddition de comptes

FICHE. L évaluation et la reddition de comptes FICHE # 8 L évaluation et la reddition de comptes L évaluation et la reddition de comptes Pourquoi aborder les questions de l évaluation de la reddition de comptes? Parce qu à travers nos pratiques d évaluation

Plus en détail

Cérémonie d ouverture de la 9 e conférence des OING/OSC de la Francophonie

Cérémonie d ouverture de la 9 e conférence des OING/OSC de la Francophonie 2 Dakar, le 4 juin 2014 Cérémonie d ouverture de la 9 e conférence des OING/OSC de la Francophonie Discours de SEM Abdou Diouf, Secrétaire général de la Francophonie Seul le texte prononcé fait foi Je

Plus en détail

comprendre un message adressé aux parents rapporter un message

comprendre un message adressé aux parents rapporter un message comprendre un message adressé aux parents rapporter un message 1. TRANSMETTRE UN MESSAGE 226 1.1. Les différentes façons de demander de transmettre un message 1.2. Donne ce mot à tes parents 2. LIRE LES

Plus en détail

Présentation des Rigoladrinks et de Rigolatis Commons.

Présentation des Rigoladrinks et de Rigolatis Commons. Présentation des Rigoladrinks et de Rigolatis Commons. RIGOLATIS COMMONS RÉSEAU SOCIAL DE PAIR À PAIR // ÉCOSYSTÈME CRÉATIF ART, COMMUNICATION, CULTURE ET DESIGN Rigolatis Commons est un collectif qui

Plus en détail

Introduction à l analyse de concept. Cogmaster - Quinzaine de rentrée

Introduction à l analyse de concept. Cogmaster - Quinzaine de rentrée Introduction à l analyse de concept Cogmaster - Quinzaine de rentrée L art de la distinction Une partie de la philosophie consiste à faire des distinctions pour éviter que soient confondues des entités

Plus en détail

Cahier des charges de l appel à contributions. L évolution de la politique Déchets de la Cub

Cahier des charges de l appel à contributions. L évolution de la politique Déchets de la Cub Politique Déchets de la CUB Cahier des charges de l appel à contributions - Vous êtes une association, un collectif ou un organisme partenaire des politiques communautaires; - Vous êtes intéressé par la

Plus en détail

MIEUX PROTÉGER LES ENFANTS : QUELLES CONSÉQUENCES SUR LES PARENTS?

MIEUX PROTÉGER LES ENFANTS : QUELLES CONSÉQUENCES SUR LES PARENTS? MIEUX PROTÉGER LES ENFANTS : QUELLES CONSÉQUENCES SUR LES PARENTS? Marie-Christine Saint-Jacques Sylvie Drapeau Catherine Turbide Colloque international : Autour de l enfant : Parents, intervenant-e-s-institutions

Plus en détail

UN GYNECOLOGUE A LA RENCONTRE DES ADOLESCENTS

UN GYNECOLOGUE A LA RENCONTRE DES ADOLESCENTS 2015 UN GYNECOLOGUE A LA RENCONTRE DES ADOLESCENTS FRANCE Membre Fondateur du FSF FSF 91 boulevard de Sébastopol 75002 Paris CONSTATS Ces dernières années de nouvelles méthodes contraceptives sont apparues.

Plus en détail

La ligne du respect sur banderole

La ligne du respect sur banderole LE CLIMAT ACTUALISANT / LA RESPONSABILISATION DE L ÉLÈVE La ligne du respect sur banderole INTENTIONS Réfléchir aux conséquences de nos comportements. Se sensibiliser par rapport aux comportements qui

Plus en détail

EuroThaï THAÏ MAG BULLETIN OFFICIEL DU CLUB DE RACE EUROTHAÏ

EuroThaï THAÏ MAG BULLETIN OFFICIEL DU CLUB DE RACE EUROTHAÏ Adhérent : Gratuit Non adhérent : 5 THAÏ MAG BULLETIN OFFICIEL DU CLUB DE RACE EUROTHAÏ EuroThaï NUMÉRO 17 - JUIN 2014 CLUB DE RACE DU THAÏ, SIAMOIS D ORIGINE ET DE TRAdITION, AGRÉÉ PAR LE LOOF Comportement

Plus en détail

Le questionnaire suivant n a pas été validé et n a jamais été utilisé non plus.

Le questionnaire suivant n a pas été validé et n a jamais été utilisé non plus. 1 Le questionnaire suivant n a pas été validé et n a jamais été utilisé non. Nous l introduisons dans l espoir qu il incite un chercheur à le perfectionner en vue de l administrer. Il a été conçu pour

Plus en détail

Les Raconte-tapis. 1. Note à l attention des bibliothécaires. 2. Note d intention. 3. Qu est-ce qu un Raconte tapis?

Les Raconte-tapis. 1. Note à l attention des bibliothécaires. 2. Note d intention. 3. Qu est-ce qu un Raconte tapis? Les Raconte-tapis Sommaire 1. Note à l attention des bibliothécaires 3 2. Note d intention 3. Qu est-ce qu un Raconte tapis? 4 5 4. A qui s adressent les Raconte tapis? 6 5. Comment bien préparer une séance

Plus en détail

L heure du numérique 3. Facebook et les réseaux sociaux

L heure du numérique 3. Facebook et les réseaux sociaux L heure du numérique 3 Facebook et les réseaux sociaux Sommaire Qu est-ce qu une identité numérique? A quoi sert un réseau social en ligne en 2015? Intérêts comparés de Facebook, Twitter, Google Plus,

Plus en détail

Etre professionnel dans un Etablissement d Accueil du Jeune Enfant : Découvrir la Petite Enfance

Etre professionnel dans un Etablissement d Accueil du Jeune Enfant : Découvrir la Petite Enfance Cycle réservé aux professionnels * travaillant en crèche, haltegarderie, multi-accueil... Salariés dont le niveau de diplôme est inférieur ou égal au niveau V (www.cncp.gouv.fr) Etre professionnel dans

Plus en détail

Q. QUELLE EST LA MISSION DU CENTRE DE CRISE POUR LES VICTIMES DE VIOL?

Q. QUELLE EST LA MISSION DU CENTRE DE CRISE POUR LES VICTIMES DE VIOL? Q. QUELLE EST LA MISSION DU CENTRE DE CRISE POUR LES VICTIMES DE VIOL? R. Le Centre de crise pour les victimes de viol est un groupe de femmes qui apporte son soutien aux femmes qui ont vécu une expérience

Plus en détail

Discours de clôture du colloque «Développer la marche en ville : mobilité, santé, sécurité du piéton» 15 septembre 2011 Paris ( Philippe Maler)

Discours de clôture du colloque «Développer la marche en ville : mobilité, santé, sécurité du piéton» 15 septembre 2011 Paris ( Philippe Maler) Discours de clôture du colloque «Développer la marche en ville : mobilité, santé, sécurité du piéton» 15 septembre 2011 Paris ( Philippe Maler) Mesdames et messieurs, Il me revient de conclure cette journée

Plus en détail

La carte de mon réseau social

La carte de mon réseau social La carte de mon réseau social Avant de commencer Un réseau social, c est quoi? Dans ta vie, tu es entouré de plusieurs personnes. Certaines personnes sont très proches de toi, d autres le sont moins. Toutes

Plus en détail

Agir ensemble contre le sexisme et les violences sexuelles, sexistes et homophobes :

Agir ensemble contre le sexisme et les violences sexuelles, sexistes et homophobes : Agir ensemble contre le sexisme et les violences sexuelles, sexistes et homophobes : On a souvent considéré la mixité comme un fait acquis, comme si le «vivre ensemble» allait de soi. Et pourtant, les

Plus en détail

Recommandations pour MS event!

Recommandations pour MS event! Recommandations pour MS event! I) BILAN ET DIAGNOSTIC A- BILAN MS com!, agence de communication spécialisée dans l édition et la communication globale, souhaite mettre en place une stratégie de communication

Plus en détail

des idées plein la tête?

des idées plein la tête? Tu as des idées plein la tête? Tu as un projet qui te tient à cœur? Grâce à Jeunes volontaires, tes rêves pourraient se réaliser! 3 Jeunes volontaires t offre la possibilité d acquérir des compétences

Plus en détail

ENTRETIEN D AUTOCONFRONTATION. Entretien entre Christelle (C) et le technicien informatique expert, David (D)

ENTRETIEN D AUTOCONFRONTATION. Entretien entre Christelle (C) et le technicien informatique expert, David (D) ENTRETIEN D AUTOCONFRONTATION Entretien entre Christelle (C) et le technicien informatique expert, David (D) Durée de l entretien : 14mn C : Alors, est-ce que tu peux d abord te présenter et dire en quoi

Plus en détail

Devenir rédacteur pour Ecrire-un-roman.com

Devenir rédacteur pour Ecrire-un-roman.com Devenir rédacteur pour Ecrire-un-roman.com À l origine, en 2011, je voulais créer le site sous la forme d une communauté interactive. Plusieurs rédacteurs pour partager des conseils sur l écriture et la

Plus en détail

Projet : Ecole Compétences Entreprise ECONOMIE

Projet : Ecole Compétences Entreprise ECONOMIE Projet : Ecole Compétences Entreprise SECTEUR : 7 ECONOMIE ORIENTATION D' ETUDES : AGENT/AGENTE EN ACCUEIL ET TOURISME FORMATION EN COURS DE CARRIERE Avec l'aide du Fonds Social Européen Outils pédagogiques

Plus en détail

Paroles «d anciens» des écoles européennes

Paroles «d anciens» des écoles européennes 1) Présentation : Prénom, nom, nationalité(s), école/université fréquentée actuellement. Alice G., Belge, née à Munich. J ai passé toute ma scolarité à l école européenne de Munich (à part la maternelle).

Plus en détail

DÉCROCHEZ ET RÉUSSISSEZ VOS ENTRETIENS RÉSEAU

DÉCROCHEZ ET RÉUSSISSEZ VOS ENTRETIENS RÉSEAU DÉCROCHEZ ET RÉUSSISSEZ VOS ENTRETIENS RÉSEAU Quel est l objectif de cet exercice? Décrocher, réussir et exploiter un entretien réseau. Ce dernier consiste en un rendez-vous (face à face ou par téléphone)

Plus en détail

L efficacité de PowerPoint dans les cours de grammaire

L efficacité de PowerPoint dans les cours de grammaire Rencontres Pédagogiques du Kansaï 2007 Thème 2 L efficacité de PowerPoint dans les cours de grammaire Seïtaro YAMAKAWA Université d Economie d Osaka bpr5000?saturn.dti.ne.jp De nos jours, dans beaucoup

Plus en détail

DESCRIPTIF DE COURS Année académique 2015-2016. Ces séminaires questionnent la médiation sous l angle particulier des publics :

DESCRIPTIF DE COURS Année académique 2015-2016. Ces séminaires questionnent la médiation sous l angle particulier des publics : DESCRIPTIF DE COURS Année académique 2015-2016 U1AG Unité d enseignement UAG/10 ECTS Savoir-faire/Stage U1AG Intitulé du cours : séminaires interdisciplinaires d analyse des pratiques Enseignant(s) : Cécile

Plus en détail

Gestion et travail en autonomie. Rallye auto nomie

Gestion et travail en autonomie. Rallye auto nomie Gestion et travail en autonomie Rallye auto nomie Voilà plusieurs années que je propose du travail en autonomie aux élèves mais sans moyen de : - savoir rapidement où chacun se situe par rapport aux différentes

Plus en détail

Ast & Fischer SA, Wabern

Ast & Fischer SA, Wabern Ast & Fischer SA, Wabern Daniel Troxler, employeur L automne passé, j ai reçu un appel téléphonique lors duquel on m a demandé si j étais intéressé à en savoir plus sur le programme d intégration «Job

Plus en détail

Planification d une situation d apprentissage.

Planification d une situation d apprentissage. Planification d une situation d apprentissage. Titre : Le merveilleux monde des animaux. Cycle : 1 ier cycle (secondaire 1) Durée : Une période de 75 minutes. Matériel : Un bâton de pastel sec. Une boîte.

Plus en détail

ANIM A JEUNES 12-14 ANS ANIM ADOS 15-17 ANS

ANIM A JEUNES 12-14 ANS ANIM ADOS 15-17 ANS ANIM A JEUNES 12-14 ANS ANIM ADOS 15-17 ANS «Accompagner les jeunes dans leur épanouissement, les aider à se construire pour les amener à leur future vie d adulte citoyen.» Service Enfance Jeunesse 3,

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE 7 MAI 2015

DOSSIER DE PRESSE 7 MAI 2015 DOSSIER DE PRESSE 7 MAI 2015 Dossier de presse réalisé avec le soutien d InnovaTech ASBL Premier réseau social réservé aux entreprises Le Syndicat des Indépendants (SDI) conclut un partenariat avec «biztonet»

Plus en détail

L outil n 1 du microblogging

L outil n 1 du microblogging L outil n 1 du microblogging Ce tutoriel est destiné aux personnes désireuses de mieux comprendre ce qu est Twitter, et de se créer un compte en quelques clics. Alexandre 1/1/2011 Tutoriel mini-formation

Plus en détail

Facebook. Un lien vers Facebook se trouve sur la page d accueil du site CSQ : http://csq.qc.net.

Facebook. Un lien vers Facebook se trouve sur la page d accueil du site CSQ : http://csq.qc.net. Facebook Facebook est un réseau social sur Internet permettant à toute personne possédant un compte de publier de l information dont elle peut contrôler la visibilité par les autres personnes possédant

Plus en détail

Projet : Ecole Compétences Entreprise ECONOMIE TECHNICIEN/TECHNICIENNE EN COMPTABILITE

Projet : Ecole Compétences Entreprise ECONOMIE TECHNICIEN/TECHNICIENNE EN COMPTABILITE Projet : Ecole Compétences Entreprise SECTEUR 7 ECONOMIE ORIENTATION D' ETUDES : TECHNICIEN/TECHNICIENNE EN COMPTABILITE Outils pédagogiques construits selon l approche FORMATION EN COURS DE par les compétences

Plus en détail

MyFrenchFilmFestival.com

MyFrenchFilmFestival.com Fiche d activités pour la classe MyFrenchFilmFestival.com Parcours niveau B2 : en bref Thème : les relations sentimentales Après une description des 3 femmes du film et de leurs relations sentimentales,

Plus en détail

CONCLUSIONS. Par rapport aux résultats obtenus, on peut conclure les idées suivantes :

CONCLUSIONS. Par rapport aux résultats obtenus, on peut conclure les idées suivantes : CONCLUSIONS L application de la PNL à l entreprise est confrontée aux besoins des leaders d équipe, tels que: la gestion de son propre développement, du stress, la résolution des problèmes tels que les

Plus en détail

Les médias font leur pub :

Les médias font leur pub : Les médias font leur pub : TV5MONDE accompagne les voyageurs Thèmes Économie, consommation, publicité Le principe du dispositif À l'occasion de la 24 e édition de la Semaine de la presse et des médias

Plus en détail

Le but de ton photorécit (page-couverture de la mini-revue) : te présenter et présenter ton activité de façon brève et intéressante.

Le but de ton photorécit (page-couverture de la mini-revue) : te présenter et présenter ton activité de façon brève et intéressante. Suggestions pour créer sa mini-revue Kanata : je suis ici Auteure : Janine Tougas Illustrations : Alexis Flower SEPT ASTUCES POUR RÉUSSIR TON PHOTORÉCIT Le but de ton photorécit (page-couverture de la

Plus en détail

Aide aux élèves en difficulté par petits groupes de 3 ou 4 ou : J aime bien qu on s occupe de moi.

Aide aux élèves en difficulté par petits groupes de 3 ou 4 ou : J aime bien qu on s occupe de moi. Aide aux élèves en difficulté par petits groupes de 3 ou 4 ou : J aime bien qu on s occupe de moi. Académie de Poitiers Nom et adresse complète de l établissement : Collège François Truffaut - 16 rue de

Plus en détail

L Entretien Professionnel. Jean Marc DURIEZ 06.24.55.39.27

L Entretien Professionnel. Jean Marc DURIEZ 06.24.55.39.27 L Entretien Professionnel Jean Marc DURIEZ 06.24.55.39.27 Contexte de la demande L ATELIER pour L Entreprise du Groupe SIADEP Formation est bien au fait de ce sujet d importance pour les entreprises. Notre

Plus en détail

LYCEE COMMERCIAL ABDOULAYE NIASSE TRANSCRIPTION DE L ENTRETIEN AVEC L ELEVE N 2

LYCEE COMMERCIAL ABDOULAYE NIASSE TRANSCRIPTION DE L ENTRETIEN AVEC L ELEVE N 2 Réseau Ouest et Centre Africain de Recherche en Education Educational Research Network for West And Central Africa LYCEE COMMERCIAL ABDOULAYE NIASSE TRANSCRIPTION DE L ENTRETIEN AVEC L ELEVE N 2 Légende

Plus en détail

Les ententes parentales. dans le cas d une séparation ou d un divorce

Les ententes parentales. dans le cas d une séparation ou d un divorce Les ententes parentales dans le cas d une séparation ou d un divorce IMPORTANT Tous les renseignements juridiques contenus dans cette présentation sont offerts à titre d information générale seulement.

Plus en détail

L accès à l emploi des jeunes diplômés français. Avril 2016

L accès à l emploi des jeunes diplômés français. Avril 2016 L accès à l emploi des jeunes diplômés français Avril 2016 Table des matières 1 Contexte 2 Écart de point de vue entre les recruteurs et les jeunes diplômés français 3 Analyse : Les jeunes diplômés français

Plus en détail

Dropbox par un nul et pour des nuls

Dropbox par un nul et pour des nuls Dropbox par un nul et pour des nuls Dropbox que je traduirai (à voir) par Boite de Dépôt est une boite dans laquelle on va déposer des fichiers ou des dossiers. Pour faire quoi? - mettre mes dossiers à

Plus en détail

ACTIVITÉ DE PRODUCTION ORALE. Niveau A1. Qui est-ce?

ACTIVITÉ DE PRODUCTION ORALE. Niveau A1. Qui est-ce? ACTIVITÉ DE PRODUCTION ORALE Niveau A1 Qui est-ce? Le dossier comprend : - une fiche apprenant - une fiche enseignant - la transcription du document support Auteurs-concepteurs : Stéphanie Bara, Isabelle

Plus en détail

La Fleur de Naw-Ruz (Activité Manuelle)

La Fleur de Naw-Ruz (Activité Manuelle) La Fleur de Naw-Ruz (Activité Manuelle) Qu est-ce qu une Fleur de Naw-Ruz? C est une fleur en papier, qui a 19 pétales refermés délicatement sur un cœur douillet et secret. On se l offre pendant les jours

Plus en détail

Quel est le lien entre un adulte de confiance et la sécurité sur Internet

Quel est le lien entre un adulte de confiance et la sécurité sur Internet Il est important que les adolescents puissent compter sur des adultes de confiance dans leur entourage. Comme adultes, nous tenons pour acquis que les ados savent à qui s adresser en cas de problème. Cependant,

Plus en détail

Madame la Ministre, chère Maggie,

Madame la Ministre, chère Maggie, Signature Convention Centre Antipoison Bruxelles-Grand-Duché de Luxembourg, Bruxelles, le 2 juin 2015 à 10.30 heures Discours de Madame la Ministre Lydia MUTSCH Madame la Ministre, chère Maggie, Monsieur

Plus en détail

Interactions entre différents secteurs : quelques observations

Interactions entre différents secteurs : quelques observations Interactions entre différents secteurs : quelques observations Par Alex Battaglini CSSS Bordeaux-Cartierville Saint-Laurent, Johanne Archambault, CSSS-IUGS (Sherbrooke); Julie Gervais, CSSS Bordeaux-Cartierville

Plus en détail

BILAN ET POURSUITE DE LA FORMATION A L ECOUTE MAI 2012. Sommaire

BILAN ET POURSUITE DE LA FORMATION A L ECOUTE MAI 2012. Sommaire Sommaire Introduction :... 2 I- Déroulement... 2 II- Qu est-ce qui détermine la qualité d écoute?... 3 III- La reformulation... 3 Conclusion... 4 Bibliographie... 5 1 RECit considère «l écoute» comme une

Plus en détail

1. Lis le texte suivant : (Le o seguinte texto) 2. Vrai ou faux?

1. Lis le texte suivant : (Le o seguinte texto) 2. Vrai ou faux? 1. Lis le texte suivant : (Le o seguinte texto) Nouveau signe de réussite sociale ou effet de mode, en tout cas, c'est la cohue 1 vers l'appropriation des nouvelles technologies de l information et de

Plus en détail

14. Projet d écoute. Français 20-2. Extrait de roman : En porcelaine. Cahier de l élève. Nom :

14. Projet d écoute. Français 20-2. Extrait de roman : En porcelaine. Cahier de l élève. Nom : 14. Projet d écoute Extrait de roman : En porcelaine Français 20-2 Cahier de l élève Nom : En porcelaine DESCRIPTION DU PROJET Les parents qui se quittent est une réalité que toi ou tes proches connaissez

Plus en détail

La rédaction de mon programme éducatif. Ma pratique mise sur papier

La rédaction de mon programme éducatif. Ma pratique mise sur papier La rédaction de mon programme éducatif Ma pratique mise sur papier La rédaction de notre programme éducatif, une exigence du ministère L article 60 alinéas 9 du Règlement des services de garde éducatifs

Plus en détail

Les Contrats éducatifs

Les Contrats éducatifs Les Contrats éducatifs locaux en 2010 31 CEL (39 en 2009) 110 500 de participation de l Etat 103 porteurs pour 270 actions 31 collectivités et 72 associations A - La subvention d Etat Dispositif 2010 -

Plus en détail

LA REUSSITE DE NOS ENFANTS CONCERTATION CONDORCET DIDEROT

LA REUSSITE DE NOS ENFANTS CONCERTATION CONDORCET DIDEROT LA REUSSITE DE NOS ENFANTS CONCERTATION CONDORCET DIDEROT Résultats du questionnaire «collégiens» La première phase de la concertation citoyenne Condorcet Diderot organisée par le Conseil Général porte

Plus en détail

stages@ellesbougent.com

stages@ellesbougent.com Guide du stagiaire Sommaire I. Conseils n 1 : respecter les règles de l entreprise... 3 II. Conseils n 2 : observer et découvrir... 3 III. Conseils n 3 : prendre des notes!... 4 IV. Conseil n 4 : faire

Plus en détail

Association VENIR À BORDEAUX DOSSIER DE PRESSE. Octobre 2010. www.venirabordeaux.com

Association VENIR À BORDEAUX DOSSIER DE PRESSE. Octobre 2010. www.venirabordeaux.com Association VENIR À BORDEAUX DOSSIER DE PRESSE Octobre 2010 www.venirabordeaux.com SOMMAIRE 1. POURQUOI VENIR A BORDEAUX? La philosophie de VENIR A BORDEAUX Une alternative aux guides existants 2. UN CONCEPT

Plus en détail

«Objectif : Réussite aux concours Grandes Ecoles»

«Objectif : Réussite aux concours Grandes Ecoles» CLASSES PREPARATOIRES Stages Intensifs d Anglais PARIS Toussaint, Hiver, Printemps, Pré-rentrée 2015/2016 «Objectif : Réussite aux concours Grandes Ecoles» Prépa-Langues est le seul organisme à proposer

Plus en détail

Quelques conseils pour votre récolte de fonds

Quelques conseils pour votre récolte de fonds Quelques conseils pour votre récolte de fonds En plus du défi sportif que représente le Biketour, un autre challenge vous attend : récolter le plus d argent possible au profit des programmes santé mère-enfants.

Plus en détail

MA MOBILITE PROFESSIONNELLE & MOI. Résultats de notre enquête 2014/5 en partenariat avec Ithaque Coaching

MA MOBILITE PROFESSIONNELLE & MOI. Résultats de notre enquête 2014/5 en partenariat avec Ithaque Coaching + MA MOBILITE PROFESSIONNELLE & MOI Résultats de notre enquête 2014/5 en partenariat avec Ithaque Coaching Sommaire 2 Objectifs de l enquête. Méthodologie Profil des répondants Résultats Mobilité professionnelle..

Plus en détail

Facebook : Tableau comparatif des différences entre Profil / Page / Groupes. Iconographie. Profil Page Groupe. Le logo de la page Ramdam16

Facebook : Tableau comparatif des différences entre Profil / Page / Groupes. Iconographie. Profil Page Groupe. Le logo de la page Ramdam16 Facebook : Tableau comparatif des différences entre Profil / Page / Groupes Attention : Facebook fait très régulièrement des modifications : ces informations peuvent ne plus être d actualité en très peu

Plus en détail

Approche Design Méthodologie de conduite de sites web

Approche Design Méthodologie de conduite de sites web Approche Design Méthodologie de conduite de sites web Phase 02 Concevoir le site (C) Conception visuelle N. Vanassche www.nathalievanassche.be Phase 2 (C) : Conception visuelle Facilité d utilisation:

Plus en détail

Guide d animation Set d animation Gérer les médias numériques dans la famille

Guide d animation Set d animation Gérer les médias numériques dans la famille Guide d animation Set d animation Gérer les médias numériques dans la famille L animatrice n est pas une experte en ce qui concerne les questions techniques du domaine des médias numériques. L objet de

Plus en détail

ALLOCUTION DU REPRESENTANT DE L UNICEF A LA CLOTURE DE L ATELIER DE PHOTOGRAPHIE DES ENFANTS

ALLOCUTION DU REPRESENTANT DE L UNICEF A LA CLOTURE DE L ATELIER DE PHOTOGRAPHIE DES ENFANTS Clôture de l Atelier de Photographie pour enfants ALLOCUTION DU REPRESENTANT DE L UNICEF A LA CLOTURE DE L ATELIER DE PHOTOGRAPHIE DES ENFANTS N Djamena, le 9 mai 2014 Chers Collègues ; Chers parents ;

Plus en détail

L analyse de données selon la grounded theory. Procédures de codage et critères d évaluation A. Strauss et J. Corbin PRÉSENTATION

L analyse de données selon la grounded theory. Procédures de codage et critères d évaluation A. Strauss et J. Corbin PRÉSENTATION L analyse de données selon la grounded theory. Procédures de codage et critères d évaluation A. Strauss et J. Corbin PRÉSENTATION CANONS ET PROCÉDURES La collecte et l analyse des données sont un processus

Plus en détail

La prise de notes efficace pour étudiants

La prise de notes efficace pour étudiants La prise de notes efficace pour étudiants Ysabelle Cordeil-Le Millin Méthod o La prise de notes efficace pour étudiants Des notes intelligentes et opérationnelles! Couverture : Pierre-André Gualino Photo

Plus en détail