Des cartes pour comprendre un monde complexe

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Des cartes pour comprendre un monde complexe"

Transcription

1 Des cartes pour comprendre un monde complexe Propositions de séquences en TES/L et en TS sur le cours introductif de géographie par Damien LOQUAY, EEMCP2 en Tunisie

2 Ce que disent les programmes Terminale L/ES (BOEN n 42 du 14 novembre 2013) Terminale S (BOEN n 8 du 21 février 2013) cadrage horaire 5-6h cadrage horaire 4-5h Thème introductif : Des cartes pour comprendre le monde (même intitulé et même descriptif pour les trois séries) L étude consiste à approcher la complexité du monde par l interrogation et la confrontation de grilles de lectures géopolitiques, géo-économiques, géoculturelles et géo-environnementales. Cette étude, menée principalement à partir de cartes, est l occasion d une réflexion critique sur les modes de représentations cartographiques. BAC : Ce chapitre peut donner lieu à une étude critique (TES/L) ou à une analyse de document (carte, texte, image ) à l examen. Commentaire : la différenciation entre les TES/L et les TS n est pas forcément nécessaire pour ce chapitre introductif (le contenu et la démarche sont les mêmes et le cadre horaire est presque équivalent, à 1 heure près). On pourra toutefois faire une ou deux activités en plus en TES/TL.

3 Notions clés «Ce thème invite ( ) à réfléchir aux notions opérantes pour décrire le monde actuel, en critiquant si nécessaire certaines d entre-elles qui peuvent sembler aujourd hui inadaptées ou trop schématiques (exemple : «Triade», «modèle centre-périphérie» ).» (extrait fiche Eduscol) Quelques notions importantes à voir ou revoir dans ce cours : - géopolitiques : Etats et frontières, puissance (une notion transversale), relations internationales, conflits, alliances, aires d influence - géo-économiques : mondialisation, inégalités de développement, Nord/Sud, basculement du monde, échanges, flux, pôles, réseaux, pays émergents, pôles de la Triade, PED, PMA - géoculturelles : aires de civilisations, mondialisation et uniformisation culturelle, identités culturelles - géo-environnementales : planète, développement durable, risques, ressources naturelles, empreinte écologique On discutera certaines de ces notions : Triade, Nord/Sud, pôle ou aire de puissance, frontière

4 Document d accroche : une caricature Présentez, décrire et interpréter ce document. Questions pour guider l explication : Quel espace observent les deux personnages? Les deux images du monde sont-elles semblables? Pourquoi? Caractérisez la vision du monde actuel par rapport au monde de la Guerre froide. Quelles évolutions apparaissent ici? Qu est-ce que ce document nous apprend à propos des cartes? Connaissez-vous d autres caractéristiques des cartes?

5 Deux cartes pour interpréter la caricature

6 La carte est une représentation, une vision du monde. Elle permet de localiser, de situer et de nommer. Elle exprime un point de vue, elle est une représentation sélective de phénomènes (faire une carte, c est faire des choix), une projection déformée du réel, elle a donc une grande part de subjectivité. Elle est un outil essentiel de compréhension du monde. Mais la lecture d une carte doit être éclairée par la raison et l esprit critique car la carte est aussi un instrument efficace de création de représentations, des représentations qui évoluent avec l histoire (guerre froide), ou selon l origine (le point de vue) de la carte. Il existe différents types de cartes à des échelles différentes : historique, topographique, thématique, à anamorphose Toutes ces cartes sont au service d enjeux différents et permettent, en les croisant, de former une image de la complexité du monde actuel et passé à travers différentes grilles de lecture. Des cartes montrant quatre grilles de lecture différentes permettront d appréhender la complexité du monde actuel et d en construire une représentation à travers une lecture croisée géopolitique, géo-économique, géo-culturelle et géoenvironnementale. Problématique : Comment le croisement de ces grilles de lectures permet-il de comprendre l organisation et la complexité du monde actuel?

7 Une démarche commune en TES/L et en TS «Cette question doit être abordée par l étude de quelques planisphères. Pour chacune des quatre grilles de lecture envisagées dans la question, le professeur sélectionne un à trois planisphères thématiques emblématiques de cette grille de lecture, et centraux pour la compréhension du monde actuel. ( ) Sur chacun de ces planisphères, le travail peut être mené en trois temps : - une analyse de la carte en elle-même afin de relever ce qu elle montre de l organisation de l espace mondial. - à quelques occasions, une comparaison du planisphère étudié avec d autres cartes illustrant des grilles de lecture différentes du monde. - un regard critique sur la représentation cartographique.» (extrait fiche Eduscol)

8 Plan de la séquence Analyse du/des documents d accroche et introduction (1 heure) I. Une lecture géopolitique (pas de différenciation TS/ES/L) (1 heure) II. Une lecture géo-économique (1 heure en TS et 1h30 en TES/TL avec une activité de plus) III. Une lecture géo-culturelle (pas de différenciation TS/ES/L) (1 heure) IV. Une lecture géo-environnementale (pas de différenciation TS/ES/L) (1 heure) Evaluation : étude critique (TES/L) ou analyse (TS) de deux documents (1 heure en TS et 1h30 en TES/TL, deux sujets communs mais des consignes différentes) Les documents utilisés sont tirés de différents manuels récents pour les classes de Terminale

9 I. Une lecture géopolitique (pas de différenciation entre TS/ES/L) 1 heure Documents mobilisés : - Un planisphère repère «La géopolitique du monde actuel» (doc.1) - et deux visions géopolitiques opposées du monde (monde vu des Etats-Unis et monde vu d Iran) (doc.2 et 3) Démarche et objectifs : - apport méthodologique : analyser une carte (le professeur commente et analyse le planisphère-repère) et schématiser (le professeur fournit un exemple et le commente) - confronter deux cartes : les élèves expliquent rapidement chaque vision, ils constatent aussi que les projections choisies sont différentes (question du point de vue) - avoir un regard critique : on s interroge sur la subjectivité des cartes proposées pour comprendre la nécessité d avoir un regard critique - utiliser un vocabulaire adapté à l analyse géopolitique (puissance, conflit, crise, tensions, alliances, Etats, frontières )

10 Doc.1 : La géopolitique du monde actuel (document repère) Commentaire du professeur : montrer aux élèves comment interroger une carte, comment la décrire, comment en tirer l essentiel et comment en montrer les limites.

11 Une lecture géopolitique du monde actuel : un exemple de schématisation Remarque : Les élèves devront préparer deux schématisations sur les lectures géo-économiques et géoculturelles du monde. On met ici une méthode en place.

12 Doc.2 et 3 : Deux visions opposées du monde actuel Confronter ces deux cartes pour présenter deux visions contradictoires du monde : le monde vu des Etats-Unis et le monde vu d Iran (source Atlas du monde global 2010 et 2012)

13 Deux cartes, deux visions contradictoires du monde - Deux visions opposées s affrontent ici, traduisant les valeurs et les objectifs différents de ces deux grands acteurs géopolitiques rivaux. - Les cartes sont donc des représentations, des regards singuliers sur le monde. Il est essentiel de les aborder en ayant conscience de leur subjectivité. Il faut donc développer une approche critique des représentations cartographiques. - Cette question est l occasion de s interroger sur les apports et les limites de ce type de documents. Le géographe spécialiste de géopolitique Yves Lacoste écrivait : «Les cartes, ça sert d abord à faire la guerre»

14 II. Une lecture géo-économique (une activité de plus en TL/ES) 1 heure en TS et 1h30 en TES/TL Documents mobilisés : - un cartogramme-repère «Répartition de la richesse mondiale et inégalités de développement» (doc.4) - un planisphère en projection polaire «Pôles et flux des échanges de marchandises dans le monde» (doc.5) - Activité complémentaire pour les TL/ES : deux cartes à confronter une carte à anamorphose sur l évolution du PIB et un planisphère montrant la limite Nord/Sud Démarche et objectifs : - analyse guidée de deux cartes dont un cartogramme pour découvrir un monde inégal et marqué par la domination d aires de puissances qui structurent la mondialisation (en rester aux grandes lignes, car les élèves auront des cours sur la mondialisation) - prendre conscience de la diversité des cartes et de l importance du choix de la projection choisie à travers un questionnement guidé - utiliser un vocabulaire adapté à l analyse géo-économique (mondialisation, pôle, flux, réseau, Triade, centres et périphéries, IDH, PIB, Nord/Sud ) - pour les TES/L : questionner le limite Nord/Sud - construire un schéma de synthèse sur l organisation géo-économique du monde (à la maison) => voir diapositives 26 et 27

15 Doc.4 : La répartition de la richesse mondiale et les inégalités de développement en Comment se répartissent les richesses mondiales? Qu est-ce que l IDH? Quelles inégalités de développement apparaissent sur ce cartogramme? Comment appelle-t-on la «limite conventionnelle»? Quel est l intérêt du cartogramme par rapport à une carte classique? Quelles sont ses limites?

16 Doc.5 : Pôles et flux des échanges de marchandises dans le monde - Comment s organisent les flux d échanges de marchandises dans le monde? - Quels sont les principaux pôles du commerce mondial? - Correspondent-ils aux trois pôles de la Triade (rappel définition)?

17 Activité supplémentaire pour les TES/TL : vers «un basculement du monde»? Une remise en question de la limite Nord/Sud En quoi ces deux cartes permettent-elles d interroger la pertinence de la limite Nord/Sud?

18 III. Une lecture géo-culturelle (pas de différenciation TS/ES/L) 1 heure Documents mobilisés : - un planisphère-repère : «les aires de civilisation selon Chaliand et Ragot» (doc.6) - trois cartes à plus grande échelle sur les religions au Moyen-Orient, une carte régionale (doc.7), une carte à l échelle du Liban et l autre à l échelle de Beyrouth (doc.8) Démarche et objectifs : - en groupe, faire une analyse autonome du planisphère-repère - travailler sur la notion d échelle et montrer que changer d échelle permet de modifier et de complexifier la vision d un phénomène - construire un schéma de synthèse sur l organisation géo-culturelle du monde (en classe) => voir diapositives 26 et 27.

19 Doc.6 : Les aires de civilisation selon Chaliand et Ragot Travail de groupe à présenter oralement : Faites l analyse de cette carte. Quels sont ses apports et ses limites? Comment peut-on définir une «aire de civilisation»?

20 Doc.7 : Diversité religieuse et ethnique, zoom sur la région du Moyen-Orient Qu apporte cette carte à l échelle régionale que ne montrait pas le planisphère du doc.6?

21 Doc.8 : Diversité religieuse, zoom sur le Liban et sur la ville de Beyrouth - Qu apportent ces cartes de la diversité religieuse à l échelle nationale et locale que ne montraient pas les deux cartes précédentes (doc.6 et 7)? - Que peut-on en conclure quant au choix des échelles?

22 IV. Une lecture géo-environnementale (pas de différenciation TS/ES/L) 1 heure - un schéma de synthèse : «Une lecture géo-environnementale du monde actuel» (Doc.9) - un planisphère : «L empreinte écologique, un indicateur pour mesurer le développement durable?» (Doc.10) Démarche et objectifs : - rappeler certains enjeux du développement durable - utiliser un vocabulaire adapté à l analyse géo-environnementale (mondialisation, développement durable, risque, ressources, empreinte écologique )

23 Doc.9 : Une lecture géo-environnementale du monde actuel (planisphère schématisé) - Quelles ressources sont mises en évidence? Quelle autre ressource vitale aurait pu figurer sur ce schéma? Ces ressources sont-elles équitablement partagées? - Quels risques apparaissent? En quoi menacent-ils le développement durable (rappel de la définition)? - Peut-on affirmer qu une gouvernance mondiale pour lutter contre les risques environnementaux est en place aujourd hui?

24 Doc.10 : L empreinte écologique, un indicateur pour mesurer le développement durable? - En quoi l empreinte écologique permet de mesurer le développement durable? - Quelles inégalités apparaissent clairement? Comment les expliquer?

25 La trace écrite Les élèves ont pris des notes pendant les activités faites en classes. Pour structurer ces notes, ils peuvent faire une fiche de synthèse sur le cours de leur manuel.

26 Préparer des schémas à intégrer dans une composition de bac. (le travail peut être relevé et noté) A partir d une schématisation du planisphère, construire deux schémas de synthèse pour mettre en évidence les grandes caractéristiques de l organisation géo-économique (à la maison), et géoculturelle du monde (en classe). On pourrait aussi proposer aux élèves une projection polaire Voir corrigés possibles des schémas à la diapositive suivante

27

28 Doc.1 : Emission de CO2 et gouvernance mondiale Evaluation : étude critique (TES/L) (1h30) ou analyse (TS) (1h) de deux documents Sujet (commun) : Des cartes pour comprendre un monde complexe Doc.2 : Emission de CO2 : répartition et évolution Consigne (version TES/TL ) : En analysant ces deux documents y compris de manière critique et en les confrontant, vous montrerez en quoi la question des émissions de CO2 est au cœur d enjeux planétaires fondamentaux et fournit une grille de lecture du monde actuel. Consigne (version TS) : En confrontant les deux documents suivants, vous montrerez en quoi la question des émissions de CO2 nous renseigne sur l évolution socioéconomique du monde et pose à la fois la question du développement durable de la planète et celle de la recherche d une gouvernance mondiale. Vous dégagerez les apports et les limites de ces deux cartes.

29 Sources complémentaires pour les enseignants - le site géoconfluence et notamment la page consacrée à la journée de réflexion du 18 mai 2011 intitulée «Nouveaux regards cartographiques sur la mondialisation» (Journée de réflexion organisée par l'ens de Lyon, le site Dgesco-Géoconfluences et l'institut français de l'éducation (IFÉ) - 18 mai 2011) à l adresse suivante : - deux cartothèques en ligne très riches : celle de Sciences-Po : et celle de la Documentation française : - Boniface P., Védrine H., Atlas du monde global, Armand Colin - Fayard, 2010 et édition Les atlas du Monde Diplomatique et les nombreuses cartes en ligne : et le blog du Diplo de Philippe Rekacewicz : cartographiques-

Joëlle Bolot, Stéphane Cipriani.

Joëlle Bolot, Stéphane Cipriani. Joëlle Bolot, Stéphane Cipriani. Sommaire Programme, Capacités (http://www.education.gouv.fr/cid50636/ mene0925419a.html) Dossier documentaire d histoire géographie en CAP : Note de cadrage de l épreuve.

Plus en détail

au concept de «développement durable» Pour une éducation ouverte sur le monde

au concept de «développement durable» Pour une éducation ouverte sur le monde Fiche prolongement 6 Du lien entre environnement et développement au concept de «développement durable» Pour une éducation ouverte sur le monde 20% de la population mondiale consomme 87 % des ressources

Plus en détail

MASTER 1 MANAGEMENT PUBLIC ENVIRONNEMENTAL CONTENU DES ENSEIGNEMENTS

MASTER 1 MANAGEMENT PUBLIC ENVIRONNEMENTAL CONTENU DES ENSEIGNEMENTS MASTER 1 MANAGEMENT PUBLIC ENVIRONNEMENTAL CONTENU DES ENSEIGNEMENTS Le Master 1 : Management Public Environnemental forme aux spécialités de Master 2 suivantes : - Management de la qualité o Parcours

Plus en détail

Catalogue de formations

Catalogue de formations Catalogue de formations 2011 Cher membre, cher sympathisant, Comme vous le savez peut-être déjà, les équipes d Ingénieurs Sans Frontières vous offrent la possibilité de vous investir à travers une grande

Plus en détail

b) Fiche élève - Qu est-ce qu une narration de recherche 2?

b) Fiche élève - Qu est-ce qu une narration de recherche 2? Une tâche complexe peut-être traitée : Gestion d une tâche complexe A la maison : notamment les problèmes ouverts dont les connaissances ne sont pas forcément liées au programme du niveau de classe concerné

Plus en détail

FICHE N 8 Photodiversité, d une banque d images à un portail d activités en ligne Anne-Marie Michaud, académie de Versailles

FICHE N 8 Photodiversité, d une banque d images à un portail d activités en ligne Anne-Marie Michaud, académie de Versailles FICHE N 8 Photodiversité, d une banque d images à un portail d activités en ligne Anne-Marie Michaud, académie de Versailles Niveaux et thèmes de programme Sixième : 1 ère partie : caractéristiques de

Plus en détail

Charte. pour. de la coopération décentralisée. le développement durable

Charte. pour. de la coopération décentralisée. le développement durable Charte de la coopération décentralisée pour le développement durable Mise en œuvre des principes de l Agenda 21 dans les coopérations transfrontalières, européennes et internationales des collectivités

Plus en détail

La construction du temps et de. Construction du temps et de l'espace au cycle 2, F. Pollard, CPC Bièvre-Valloire

La construction du temps et de. Construction du temps et de l'espace au cycle 2, F. Pollard, CPC Bièvre-Valloire La construction du temps et de l espace au cycle 2 Rappel de la conférence de Pierre Hess -Démarche de recherche: importance de se poser des questions, de chercher, -Envisager la démarche mentale qui permet

Plus en détail

Ministère des Affaires étrangères et européennes. Direction de la politique culturelle et du français. Regards VII

Ministère des Affaires étrangères et européennes. Direction de la politique culturelle et du français. Regards VII Ministère des Affaires étrangères et européennes Direction de la politique culturelle et du français Regards VII Sciences et techniques 4. Comment se libérer du vertige? Réalisation Thomas Sorin, CAVILAM

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Etudes internationales de l Université Paris-Sud Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014 Section des Formations et des diplômes

Plus en détail

Question 2 Le Proche et le Moyen-Orient, un foyer de conflits depuis la fin de la Première Guerre mondiale

Question 2 Le Proche et le Moyen-Orient, un foyer de conflits depuis la fin de la Première Guerre mondiale Terminales ES-L /Histoire Regards historiques sur le monde actuel Thème 3 - Puissances et tensions dans le monde de la fin de la Première Guerre mondiale à nos jours Question 2 Le Proche et le Moyen-Orient,

Plus en détail

La coopération décentralisée est inscrite dans la transversalité et se nourrit des échanges et pratiques confiés aux missions de l Agence.

La coopération décentralisée est inscrite dans la transversalité et se nourrit des échanges et pratiques confiés aux missions de l Agence. 1 Une mission «coopération décentralisée» existe depuis 8 ans à l ARENE Île-de-France. Résultat d une délibération sur l action internationale votée par la Région Île-de-France souhaitant que celle ci

Plus en détail

Master Audit Contrôle Finance d Entreprise en apprentissage. Organisation de la formation

Master Audit Contrôle Finance d Entreprise en apprentissage. Organisation de la formation Master Audit Contrôle Finance d Entreprise en apprentissage Organisation de la formation Ce document a pour objet de présenter le contenu des cours des deux années du Master Audit Contrôle Finance d entreprise

Plus en détail

Présentation du jeu de négociation autour de la problématique de l orpaillage

Présentation du jeu de négociation autour de la problématique de l orpaillage Présentation du jeu de négociation autour de la problématique de l orpaillage «La façon de nous voyons les choses est la source de la façon dont nous pensons et de la façon dont nous agissons Jamais nous

Plus en détail

REFERENTIEL PROFESSIONNEL DES ASSISTANTS DE SERVICE SOCIAL

REFERENTIEL PROFESSIONNEL DES ASSISTANTS DE SERVICE SOCIAL 1 REFERENTIEL PROFESSIONNEL DES ASSISTANTS DE SERVICE SOCIAL DEFINITION DE LA PROFESSION ET DU CONTEXTE DE L INTERVENTION L assistant de service social exerce de façon qualifiée, dans le cadre d un mandat

Plus en détail

eduscol Ressources pour la voie professionnelle Français Ressources pour les classes préparatoires au baccalauréat professionnel

eduscol Ressources pour la voie professionnelle Français Ressources pour les classes préparatoires au baccalauréat professionnel eduscol Ressources pour la voie professionnelle Ressources pour les classes préparatoires au baccalauréat professionnel Français Présentation des programmes 2009 du baccalauréat professionnel Ces documents

Plus en détail

Méthode du commentaire de document en Histoire

Méthode du commentaire de document en Histoire Méthode du commentaire de document en Histoire I. Qu est-ce qu un commentaire de document? En quelques mots, le commentaire de texte est un exercice de critique historique, fondé sur la démarche analytique.

Plus en détail

Cohésion d Equipe - Team Building

Cohésion d Equipe - Team Building Public concerné : Cadres et cadres supérieurs. Cohésion d Equipe - Team Building Objectifs : Comprendre les mécanismes de fonctionnement d une équipe. Comprendre les rôles de chacun et le rôle de l encadreur.

Plus en détail

Primaire. analyse a priori. Lucie Passaplan et Sébastien Toninato 1

Primaire. analyse a priori. Lucie Passaplan et Sébastien Toninato 1 Primaire l ESCALIER Une activité sur les multiples et diviseurs en fin de primaire Lucie Passaplan et Sébastien Toninato 1 Dans le but d observer les stratégies usitées dans la résolution d un problème

Plus en détail

1-Thème du chantier : LE DEVELOPPEMENT DURABLE

1-Thème du chantier : LE DEVELOPPEMENT DURABLE Chantier d Emmaus International sur le DEVELOPPEMENT DURABLE Lisbonne du 10 au 18 octobre 2008 1-Thème du chantier : LE DEVELOPPEMENT DURABLE Le thème du développement durable a été choisi étant un vecteur

Plus en détail

PRESENTATION GENERALE DU MASTER MAITRISE D OUVRAGE PUBLIQUE ET PRIVEE

PRESENTATION GENERALE DU MASTER MAITRISE D OUVRAGE PUBLIQUE ET PRIVEE PRESENTATION GENERALE DU MASTER MAITRISE D OUVRAGE PUBLIQUE ET PRIVEE 1. Règlement des études Habilité par arrêté du Ministère français de l Enseignement Supérieur et de la Recherche, le Master «Maîtrise

Plus en détail

Qu est-ce qu une problématique?

Qu est-ce qu une problématique? Fiche méthodologique préparée par Cécile Vigour octobre 2006 1 Qu est-ce qu une problématique? Trois étapes : 1. Définition de la problématique 2. Qu est-ce qu une bonne problématique? 3. Comment problématiser?

Plus en détail

T le. Se documenter tout au long de l année. séquence pédagogique L1.2 L1.4 L2.2 L4.2. 3 e trimestre. Nom :... Prénom :... Date :...

T le. Se documenter tout au long de l année. séquence pédagogique L1.2 L1.4 L2.2 L4.2. 3 e trimestre. Nom :... Prénom :... Date :... Se documenter tout au long de l année Nom :... Prénom :... Date :... Validez les items du B2i! L1.2 L1.4 L2.2 L4.2 Consigne 1 Connaissez-vous des éléments et/ou des événements importants associés à la

Plus en détail

Il permet d introduire une première réflexion sur le monde de l entreprise, et en particulier de la PME.

Il permet d introduire une première réflexion sur le monde de l entreprise, et en particulier de la PME. Réfléchir sur les qualités d un chef d entreprise permet au jeune d entrer en douceur dans le monde du travail et de désacraliser le métier de patron. Objectifs : Permettre au jeune de : Prendre connaissance

Plus en détail

SERVICE D ACCOMPAGNEMENT PEDAGOGIQUE DE L UNIVERSITE SORBONNE PARIS CITE

SERVICE D ACCOMPAGNEMENT PEDAGOGIQUE DE L UNIVERSITE SORBONNE PARIS CITE SERVICE D ACCOMPAGNEMENT PEDAGOGIQUE DE L UNIVERSITE SORBONNE PARIS CITE CATALOGUE DE FORMATION POUR LES ENSEIGNANTS DE USPC 2014-2015 Le service SAPIENS créé en janvier 2014 propose durant l année 2014-2015

Plus en détail

Master international de Management des Médias à distance. Organisation pédagogique de la formation

Master international de Management des Médias à distance. Organisation pédagogique de la formation Master international de Management des Médias à distance Organisation pédagogique de la formation Session 2014/2015 Table des matières Organisation pédagogique... 1 UE 1 : Histoire, économie et mondialisation

Plus en détail

LICENCE Administration publique Parcours : MANAGEMENT PUBLIC 2 ème année

LICENCE Administration publique Parcours : MANAGEMENT PUBLIC 2 ème année LICENCE Administration publique Parcours : MANAGEMENT PUBLIC 2 ème année CONTENU DES ENSEIGNEMENTS ET MODALITES D EVALUATION Semestre 1 : 30 crédits 9 EC obligatoires 1 EC optionnelle à choisir parmi 2

Plus en détail

10 REPÈRES «PLUS DE MAÎTRES QUE DE CLASSES» JUIN 2013 POUR LA MISE EN ŒUVRE DU DISPOSITIF

10 REPÈRES «PLUS DE MAÎTRES QUE DE CLASSES» JUIN 2013 POUR LA MISE EN ŒUVRE DU DISPOSITIF 10 REPÈRES POUR LA MISE EN ŒUVRE DU DISPOSITIF «PLUS DE MAÎTRES QUE DE CLASSES» JUIN 2013 MEN-DGESCO 2013 Sommaire 1. LES OBJECTIFS DU DISPOSITIF 2. LES ACQUISITIONS PRIORITAIREMENT VISÉES 3. LES LIEUX

Plus en détail

Voix parlée, voix lyrique. Vocabulaire

Voix parlée, voix lyrique. Vocabulaire Mythes et musique. Quelques éléments de compréhension Cette séquence intervient en fin d année scolaire et permet une transversalité avec les cours d histoire et de français. Elle revient sur deux mythes

Plus en détail

PLF 2014 - EXTRAIT DU BLEU BUDGÉTAIRE DE LA MISSION : PRÊTS ET AVANCES À DES PARTICULIERS OU À DES ORGANISMES PRIVÉS

PLF 2014 - EXTRAIT DU BLEU BUDGÉTAIRE DE LA MISSION : PRÊTS ET AVANCES À DES PARTICULIERS OU À DES ORGANISMES PRIVÉS PLF 2014 - EXTRAIT DU BLEU BUDGÉTAIRE DE LA MISSION : PRÊTS ET AVANCES À DES PARTICULIERS OU À DES ORGANISMES PRIVÉS Version du 01/10/ à 16:07:40 PROGRAMME 866 : PRÊTS AUX PETITES ET MOYENNES ENTREPRISES

Plus en détail

2 e partie de la composante majeure (8 points) Les questions prennent appui sur six documents A, B, C, D, E, F (voir pages suivantes).

2 e partie de la composante majeure (8 points) Les questions prennent appui sur six documents A, B, C, D, E, F (voir pages suivantes). SUJET DE CONCOURS Sujet Exploitation d une documentation scientifique sur le thème de l énergie 2 e partie de la composante majeure (8 points) Les questions prennent appui sur six documents A, B, C, D,

Plus en détail

EXAMEN CRITIQUE D UN DOSSIER TECHNIQUE

EXAMEN CRITIQUE D UN DOSSIER TECHNIQUE EXAMEN CRITIQUE D UN DOSSIER TECHNIQUE (Préparation : 5 heures -- Exposé et Questions : 1 heure) Rapport établi par : P.J. BARRE, E. JEAY, D. MARQUIS, P. RAY, A. THIMJO 1. PRESENTATION DE L EPREUVE 1.1.

Plus en détail

I/ CONSEILS PRATIQUES

I/ CONSEILS PRATIQUES D abord, n oubliez pas que vous n êtes pas un enseignant isolé, mais que vous appartenez à une équipe. N hésitez jamais à demander des idées et des conseils aux autres collègues (linguistes et autres)

Plus en détail

RÉSUMÉ DES NORMES ET MODALITÉS D ÉVALUATION AU SECONDAIRE

RÉSUMÉ DES NORMES ET MODALITÉS D ÉVALUATION AU SECONDAIRE , chemin de la côte Saint-Antoine Westmount, Québec, HY H7 Téléphone () 96-70 RÉSUMÉ DES NORMES ET MODALITÉS D ÉVALUATION AU SECONDAIRE À TRANSMETTRE AU PARENTS Année scolaire 0-0 Document adapté par Tammy

Plus en détail

Compétences documentaires et numériques (basées sur le PACIFI) à acquérir de la 6 à la terminale

Compétences documentaires et numériques (basées sur le PACIFI) à acquérir de la 6 à la terminale Compétences documentaires et numériques (basées sur le PACIFI) à acquérir de la 6 à la terminale En 6 : On attend d'un élève de 6 qu'il sache se repérer dans le CDI, trouver une fiction et un documentaire,

Plus en détail

Nous sommes interrogés sur la nature de la crise que nous rencontrons

Nous sommes interrogés sur la nature de la crise que nous rencontrons 75 L enjeu : intervenir sur le partage de plus en plus inégalitaire de la richesse produite Économiste, Fondation Copernic Nous sommes interrogés sur la nature de la crise que nous rencontrons depuis 2007-2008

Plus en détail

Aujourd hui, pas un seul manager ne peut se dire à l abri des conflits que ce soit avec ses supérieurs, ses collègues ou ses collaborateurs.

Aujourd hui, pas un seul manager ne peut se dire à l abri des conflits que ce soit avec ses supérieurs, ses collègues ou ses collaborateurs. MANAGERS : COMMENT PRENEZ-VOUS EN CHARGE LES CONFLITS? AUTO-EVALUEZ-VOUS! Dans un contexte économique morose et qui perdure, nous sommes confrontés à un grand nombre de difficultés et de frustrations.

Plus en détail

DANS QUELLE MESURE LA CROISSANCE ECONOMIQUE PERMET-ELLE LE DEVELOPPEMENT?

DANS QUELLE MESURE LA CROISSANCE ECONOMIQUE PERMET-ELLE LE DEVELOPPEMENT? DANS QUELLE MESURE LA CROISSANCE ECONOMIQUE PERMET-ELLE LE DEVELOPPEMENT? Notions Celles que vous devez déjà connaître : Liste page 12 du manuel : si vous ne les connaissez pas, il faut reprendre vos cours

Plus en détail

Un écrivain dans la classe : pour quoi faire?

Un écrivain dans la classe : pour quoi faire? Un écrivain dans la classe : pour quoi faire? Entretien avec Philippe Meirieu réalisé pour l ARALD - Quel est votre sentiment sur la présence des écrivains dans les classes? Il me semble que ce n est pas

Plus en détail

PRESENTATION GENERALE DU MASTER MAITRISE D OUVRAGE PUBLIQUE ET PRIVEE 1. Règlement des études

PRESENTATION GENERALE DU MASTER MAITRISE D OUVRAGE PUBLIQUE ET PRIVEE 1. Règlement des études PRESENTATION GENERALE DU MASTER MAITRISE D OUVRAGE PUBLIQUE ET PRIVEE 1. Règlement des études Habilité par arrêté du Ministère français de l Enseignement Supérieur et de la Recherche, le Master «Maîtrise

Plus en détail

Plan. Définitions Objectifs Historique Etapes Avantages et Limites

Plan. Définitions Objectifs Historique Etapes Avantages et Limites ASSESSMENT CENTER Plan Définitions Objectifs Historique Etapes Avantages et Limites Définitions Centre d évaluation Pluralité de techniques Evaluation de comportements Spécialistes de l évaluation Plusieurs

Plus en détail

www.u-bordeaux3.fr Master recherche Histoire des mondes moderne et contemporain

www.u-bordeaux3.fr Master recherche Histoire des mondes moderne et contemporain www.u-bordeaux3.fr Master recherche Histoire des mondes moderne et contemporain Objectif de la formation Ce master propose une formation de haut niveau en histoire moderne et contemporaine. Il a pour objectif

Plus en détail

Initiation à la recherche documentaire

Initiation à la recherche documentaire Initiation à la recherche documentaire 1 Objectifs Cette séance est destinée à reprendre les principes de la démarche documentaire pour construire un parcours pertinent en terme de méthodologie et de résultats

Plus en détail

Programme CNRS-ERC- IREMAM- CERI. When Authoritarianism Fails in the Arab World (WAFAW) APPEL A CANDIDATURES

Programme CNRS-ERC- IREMAM- CERI. When Authoritarianism Fails in the Arab World (WAFAW) APPEL A CANDIDATURES Programme CNRS-ERC- IREMAM- CERI When Authoritarianism Fails in the Arab World (WAFAW) APPEL A CANDIDATURES Chercheurs doctorants et post-doctorants en sciences politiques/relations internationales/économie

Plus en détail

1. Productions orales en continu après travail individuel

1. Productions orales en continu après travail individuel Tâches de production orale 2 niveau A2/B1 (Les tâches sont réalisables aussi bien au niveau A2 qu au niveau B1 suivant la complexité des énoncés et des interactions que les élèves sont capables de produire)

Plus en détail

Énergie et Mondialisation

Énergie et Mondialisation Énergie et Mondialisation Il est fréquent d affirmer que de nombreuses questions énergétiques ou environnementales ne peuvent être posées correctement qu au niveau mondial. Résolument ancré dans le réseau

Plus en détail

SOCLE COMMUN: LA CULTURE SCIENTIFIQUE ET TECHNOLOGIQUE. alain salvadori IA IPR Sciences de la vie et de la Terre 2009-2010 ALAIN SALVADORI IA-IPR SVT

SOCLE COMMUN: LA CULTURE SCIENTIFIQUE ET TECHNOLOGIQUE. alain salvadori IA IPR Sciences de la vie et de la Terre 2009-2010 ALAIN SALVADORI IA-IPR SVT SOCLE COMMUN: LA CULTURE SCIENTIFIQUE ET TECHNOLOGIQUE alain salvadori IA IPR Sciences de la vie et de la Terre 2009-2010 ALAIN SALVADORI IA-IPR SVT SOCLE COMMUN ET PROGRAMMES La référence pour la rédaction

Plus en détail

ENSEIGNEMENT DES SCIENCES ET DE LA TECHNOLOGIE A L ECOLE PRIMAIRE : QUELLE DEMARCHE?

ENSEIGNEMENT DES SCIENCES ET DE LA TECHNOLOGIE A L ECOLE PRIMAIRE : QUELLE DEMARCHE? ENSEIGNEMENT DES SCIENCES ET DE LA TECHNOLOGIE A L ECOLE PRIMAIRE : QUELLE DEMARCHE? Les nouveaux programmes 2008 confirment que l observation, le questionnement, l expérimentation et l argumentation sont

Plus en détail

eduscol Santé et social Enseignement d'exploration

eduscol Santé et social Enseignement d'exploration eduscol Consultation nationale sur les programmes Projets de programmes de la classe de seconde générale et technologique Santé et social Enseignement d'exploration L'organisation de la consultation des

Plus en détail

BEP Auxiliaire Prothèse Dentaire BO n 35 du 30 Septembre 2010

BEP Auxiliaire Prothèse Dentaire BO n 35 du 30 Septembre 2010 Marie-Pascale Schammé Inspectrice de L Éducation Nationale Sciences Biologiques et Sciences Sociales Appliquées Académie de ROUEN Document de référence académique BEP Auxiliaire Prothèse Dentaire BO n

Plus en détail

Grand Angle Les coulisses de l émission Géopolitis

Grand Angle Les coulisses de l émission Géopolitis Grand Angle Les coulisses de l émission Géopolitis Thème Éducation aux médias, journalisme Public Étudiants en journalisme, diplomatie, histoire, sciences politiques ou en relations internationales, écoles

Plus en détail

Les investissements internationaux

Les investissements internationaux Conclusion : Doit-on réguler les IDE? Les investissements internationaux Introduction : Qu est ce qu un investissement direct à l étranger (IDE)? I) L évolution des IDE 1 Les IDE : une affaire entre riches

Plus en détail

«Dire et écrire» pour réaliser une composition en travail collaboratif en géographie. Agnès Dullin, lycée J. Racine 20 rue du Rocher, 75008 Paris

«Dire et écrire» pour réaliser une composition en travail collaboratif en géographie. Agnès Dullin, lycée J. Racine 20 rue du Rocher, 75008 Paris «Dire et écrire» pour réaliser une composition en travail collaboratif en géographie Agnès Dullin, lycée J. Racine 20 rue du Rocher, 75008 Paris OBJECTIFS 1- Niveau et insertion dans la programmation 2-

Plus en détail

ACTEURS DE LA DÉFENSE ET FACTEURS DE SÉCURITÉ

ACTEURS DE LA DÉFENSE ET FACTEURS DE SÉCURITÉ INSTITUT DE MANAGEMENT PUBLIC ET GOUVERNANCE TERRITORIALE 21 RUE GASTON DE SAPORTA 13100 AIX EN PROVENCE DIPLOME UNIVERSITAIRE (DU) ACTEURS DE LA DÉFENSE ET FACTEURS DE SÉCURITÉ OBJECTIFS Faire comprendre

Plus en détail

Séquence rédigée de manière provisoire : Document de travail FAIRE ROULER - "Petites Voitures" CYCLE II

Séquence rédigée de manière provisoire : Document de travail FAIRE ROULER - Petites Voitures CYCLE II Séquence rédigée de manière provisoire : Document de travail FAIRE ROULER - "Petites Voitures" CYCLE II Point du programme Choisir un outil en fonction de son usage et mener à bien une construction simple.

Plus en détail

Master Mention Etudes Politiques (IEP Aix-en-Provence)

Master Mention Etudes Politiques (IEP Aix-en-Provence) Master Mention Etudes Politiques (IEP Aix-en-Provence) Maquette des enseignements de la spécialité «Métiers de l information : communication, lobbying, médias» Noms des enseignants responsables de la formation

Plus en détail

UN EXEMPLE D EVALUATION DISCIPLINAIRE : EN ECONOMIE-GESTION (Droit)

UN EXEMPLE D EVALUATION DISCIPLINAIRE : EN ECONOMIE-GESTION (Droit) UN EXEMPLE D EVALUATION DISCIPLINAIRE : EN ECONOMIE-GESTION (Droit) Apportant un complément indispensable aux enseignements d'économie, de management des organisations et de sciences de gestion, l enseignement

Plus en détail

Le diagnostic Partagé,

Le diagnostic Partagé, Le diagnostic Partagé, un outil au service du projet Territorial enfance jeunesse Les Guides Pratiques Introduction Parce que nous sommes dans un monde complexe, Définitions, enjeux, méthodologie Phase

Plus en détail

Organiser des séquences pédagogiques différenciées. Exemples produits en stage Besançon, Juillet 2002.

Organiser des séquences pédagogiques différenciées. Exemples produits en stage Besançon, Juillet 2002. Cycle 3 3 ème année PRODUCTION D'ECRIT Compétence : Ecrire un compte rendu Faire le compte rendu d'une visite (par exemple pour l'intégrer au journal de l'école ) - Production individuelle Précédée d'un

Plus en détail

Deux exemples de paragraphes, donnés en contre-point l un de l autre :

Deux exemples de paragraphes, donnés en contre-point l un de l autre : Un exemple d utilisation des TICE en classe : Correction de devoir appuyée sur la projection au TBI de paragraphes écrits par les élèves. Outils informatiques utilisés : - ordinateur et scanner à la maison

Plus en détail

Épreuve collaborative

Épreuve collaborative Épreuve collaborative Pour chaque partie, la grille permet d apprécier, selon quatre niveaux, les compétences développées dans le sujet par le candidat. Pour cela, elle s appuie sur des indicateurs traduisant

Plus en détail

Appel à propositions

Appel à propositions Appel à propositions Dispositif de professionnalisation des acteurs de l accueil, l information, l orientation, l emploi, la formation professionnelle initiale (par la voie de l apprentissage) et la formation

Plus en détail

Sciences de Gestion Spécialité : SYSTÈMES D INFORMATION DE GESTION

Sciences de Gestion Spécialité : SYSTÈMES D INFORMATION DE GESTION Sciences de Gestion Spécialité : SYSTÈMES D INFORMATION DE GESTION Classe de terminale de la série Sciences et Technologie du Management et de la Gestion Préambule Présentation Les technologies de l information

Plus en détail

Processus de certification

Processus de certification Processus de certification formation générale à l art du coach www.coaching-services.ch info@coaching-services.ch Ch. des Tines 9, 1260 Nyon La formation à l art du Coach est reconnue par. Premier organisme

Plus en détail

Commerce International. à référentiel commun européen

Commerce International. à référentiel commun européen Brevet de technicien supérieur Commerce International à référentiel commun européen Référentiel de formation SEPTEMBRE 2011 RÉFÉRENTIEL DE FORMATION Unités de formation UF1 Culture Générale et Expression

Plus en détail

PROGRAMME DE FORMATION

PROGRAMME DE FORMATION PROGRAMME DE FORMATION BGE Provence Alpes Méditerranée ACCES CONSEIL Siège social 7 rue Gaston FLOTTE 13012 MARSEILLE Tél. : 04 91 90 88 66 Siret : 33447279200103 www.acces-conseil.com REPARTITION DU STAGE

Plus en détail

Université Paris-Dauphine

Université Paris-Dauphine Université Paris-Dauphine MBA Management Risques et Contrôle Responsabilité et management des performances L Université Paris-Dauphine est un établissement public d enseignement supérieur et de recherche,

Plus en détail

P résentation. L ensemble des concepts et des outils de la Gestion des Ressources Humaines. La Gestion des Ressources Humaines (collection Les Zoom s)

P résentation. L ensemble des concepts et des outils de la Gestion des Ressources Humaines. La Gestion des Ressources Humaines (collection Les Zoom s) P résentation L ensemble des concepts et des outils de la Gestion des Ressources Humaines est développé dans le livre rédigé par Chloé Guillot-Soulez et publié dans la même collection : La Gestion des

Plus en détail

GRILLE DE PRESENTATION D ACTIONS 1 COMITE OPERATIONNEL N 34

GRILLE DE PRESENTATION D ACTIONS 1 COMITE OPERATIONNEL N 34 GRILLE DE PRESENTATION D ACTIONS 1 COMITE OPERATIONNEL N 34 Organisme / entreprise : CFEEDD I/ RAPPEL DE LA MISSION Comité opérationnel n 34 «Sensibilisation, information et formation du public aux questions

Plus en détail

Eléments de présentation du projet de socle commun de connaissances, de compétences et de culture par le Conseil supérieur des programmes

Eléments de présentation du projet de socle commun de connaissances, de compétences et de culture par le Conseil supérieur des programmes Eléments de présentation du projet de socle commun de connaissances, de compétences et de culture par le Conseil supérieur des programmes Le projet de socle de connaissances, de compétences et de culture,

Plus en détail

Avant de parler de projet commun, il est important de rappeler ce qu est un projet à travers quelques indicateurs :

Avant de parler de projet commun, il est important de rappeler ce qu est un projet à travers quelques indicateurs : 2. Qu est-ce qu un projet commun? Avant de parler de projet commun, il est important de rappeler ce qu est un projet à travers quelques indicateurs : le projet a un début et une fin et se structure en

Plus en détail

REFERENTIEL PROFESSIONNEL DU DIPLÔME D ETAT D INGENIERIE SOCIALE (DEIS) Contexte de l intervention

REFERENTIEL PROFESSIONNEL DU DIPLÔME D ETAT D INGENIERIE SOCIALE (DEIS) Contexte de l intervention REFERENTIEL PROFESSIONNEL DU DIPLÔME D ETAT D INGENIERIE SOCIALE (DEIS) Contexte de l intervention Les transformations sociales, la territorialisation et la complexité croissante des dispositifs liés aux

Plus en détail

ARRÊTÉ du. Projet d arrêté fixant le programme d'enseignement de santé et social en classe de seconde générale et technologique

ARRÊTÉ du. Projet d arrêté fixant le programme d'enseignement de santé et social en classe de seconde générale et technologique RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère de l Éducation nationale NOR : MENE1007267A ARRÊTÉ du Projet d arrêté fixant le programme d'enseignement de santé et social en classe de générale et technologique Le Ministre

Plus en détail

S8 - INFORMATIQUE COMMERCIALE

S8 - INFORMATIQUE COMMERCIALE S8 - INFORMATIQUE COMMERCIALE Les savoirs de l Informatique Commerciale doivent être abordés en relation avec les autres savoirs (S4 à S7). Les objectifs généraux sont : o de sensibiliser les étudiants

Plus en détail

Relocaliser la production industrielle, est-ce possible? Le retour du Made In France

Relocaliser la production industrielle, est-ce possible? Le retour du Made In France Relocaliser la production industrielle, est-ce possible? Le retour du Made In France Cycle Innovation & Connaissance 54 petit déjeuner Pr. Jacques COLIN 22 janvier 8h30-10h Grasse Animatrice : Valérie

Plus en détail

Ressources pour l école élémentaire

Ressources pour l école élémentaire Ressources pour l école élémentaire éduscol Découverte du monde Progressions pour le cours préparatoire et le cours élémentaire première année Ces documents peuvent être utilisés et modifiés librement

Plus en détail

UE5 Mise en situation professionnelle M1 et M2. Note de cadrage Master MEEF enseignement Mention second degré

UE5 Mise en situation professionnelle M1 et M2. Note de cadrage Master MEEF enseignement Mention second degré UE5 Mise en situation professionnelle M1 et M2 Note de cadrage Master MEEF enseignement Mention second degré ESPE Lille Nord de France Année 2014-2015 Cette note de cadrage a pour but d aider les collègues

Plus en détail

PROGRAMME DE MANAGEMENT DES ORGANISATIONS

PROGRAMME DE MANAGEMENT DES ORGANISATIONS PROGRAMME DE MANAGEMENT DES ORGANISATIONS Cycle terminal de la série sciences et technologies du management et de la gestion I. INDICATIONS GÉNÉRALES L enseignement de management des organisations vise

Plus en détail

Grille de planification Expédition météo. Spécialiste de la cartographie Graffiti de ce que l équipe sait de la météorologie (10 minutes).

Grille de planification Expédition météo. Spécialiste de la cartographie Graffiti de ce que l équipe sait de la météorologie (10 minutes). Grille de planification Expédition météo Spécialiste de l atmosphère Spécialiste des vents Spécialiste des nuages Spécialiste de la cartographie Graffiti de ce que l équipe sait de la météorologie (10

Plus en détail

Activité 38 : Découvrir comment certains déchets issus de fonctionnement des organes sont éliminés de l organisme

Activité 38 : Découvrir comment certains déchets issus de fonctionnement des organes sont éliminés de l organisme Activité 38 : Découvrir comment certains déchets issus de fonctionnement des organes sont éliminés de l organisme 1. EXTRAITS REFERENTIELS DU BO Partie du programme : Fonctionnement de l organisme et besoin

Plus en détail

Où et quand cette photo a-t-elle été prise? Comment le devinez-vous?

Où et quand cette photo a-t-elle été prise? Comment le devinez-vous? Les textes de l exposition «Dictature et démocratie» et le questionnaire pédagogique sont assez longs. Nous vous conseillons donc de répartir les fiches de travail entre vos élèves et de mettre les réponses

Plus en détail

LA RECHERCHE DOCUMENTAIRE

LA RECHERCHE DOCUMENTAIRE LA RECHERCHE DOCUMENTAIRE Introduction I. Les étapes de la recherche d'information II. Méthodologie spécifique 2.1 Bibliothèque 2.2 Internet Conclusion INTRODUCTION Lorsque on débute une réflexion sur

Plus en détail

Formations de formateurs

Formations de formateurs Formations de formateurs Document élaboré lors du séminaire en ingénierie de la formation au CREFECO (10-14 octobre 2011) animé par Michel Boiron, directeur du CAVILAM Alliance française Contenu Définition

Plus en détail

Compagnie Méditerranéenne d Analyse et d Intelligence Stratégique

Compagnie Méditerranéenne d Analyse et d Intelligence Stratégique Compagnie Méditerranéenne d Analyse et d Intelligence Stratégique CMAIS - L intelligence au service de l informa on Veille Conseil Stratégie E-Réputaon Communicaon Geson des risques www.cmais-strat.com

Plus en détail

PRÉPARER SA CLASSE EN QUELQUES CLICS

PRÉPARER SA CLASSE EN QUELQUES CLICS PROFESSEUR DES ÉCOLES PRÉPARER SA CLASSE EN QUELQUES CLICS Éric SEGOUIN Denis BASCANS Une méthode et un outil d aide à la conception et à la programmation de séquences d enseignement pour l école primaire

Plus en détail

Programme de formation. «S organiser à plusieurs pour développer et mettre en œuvre son projet artistique»

Programme de formation. «S organiser à plusieurs pour développer et mettre en œuvre son projet artistique» Intitulé de la formation Programme de formation «S organiser à plusieurs pour développer et mettre en œuvre son projet artistique» Organisateur Organisme de formation : ARMETI : Email : armetiformations@gmail.com

Plus en détail

Qu est-ce qu une tâche?

Qu est-ce qu une tâche? Qu est-ce qu une tâche? «Tâches», «Perspective actionnelle», «activités centrées sur le sens» Ce sont des concepts dont on entend beaucoup parler dans notre profession, mais que signifient-ils exactement?

Plus en détail

Le cycle de traitement de la situation 1/2

Le cycle de traitement de la situation 1/2 Le cycle de traitement de la situation 1/2 Le cycle de traitement de la situation est un processus mené en continu consistant à obtenir des informations brutes, à les évaluer, à les transformer en renseignements

Plus en détail

Approches macroéconomique et fiscale. Introduction à la première partie... 14

Approches macroéconomique et fiscale. Introduction à la première partie... 14 TABLE DES MATIERES Préface... 5 Avant- propos... 9 Partie 1 Approches macroéconomique et fiscale Introduction à la première partie... 14 CHAPITRE 1 La politique budgétaire est- elle encore efficace pour

Plus en détail

La seconde guerre mondiale

La seconde guerre mondiale CM2 Découverte du monde Histoire Compétences : La violence du XXe siècle : les deux conflits mondiaux La seconde guerre mondiale - À partir de l étude de cartes et de documents statistiques, comprendre

Plus en détail

BTS MANAGEMENT DES UNITES COMMERCIALES GUIDE DU TUTEUR

BTS MANAGEMENT DES UNITES COMMERCIALES GUIDE DU TUTEUR BTS MANAGEMENT DES UNITES COMMERCIALES GUIDE DU TUTEUR Vous êtes tuteur d un étudiant en BTS management des unités commerciales. Ce guide vous est destiné : il facilite votre préparation de l arrivée du

Plus en détail

Qu apporte le numérique dans l autoévaluation. l enseignant? Stéphanie Mailles-Viard Metz

Qu apporte le numérique dans l autoévaluation. l enseignant? Stéphanie Mailles-Viard Metz Qu apporte le numérique dans l autoévaluation de l étudiant et de l enseignant? Stéphanie Mailles-Viard Metz Introduction Objectifs de l intervention Ouvrir la question de l apprentissage à l intérêt de

Plus en détail

Baccalauréat technologique

Baccalauréat technologique Baccalauréat technologique Épreuve relative aux enseignements technologiques transversaux, épreuve de projet en enseignement spécifique à la spécialité et épreuve d'enseignement technologique en langue

Plus en détail

Lettre de mission. Services de consultant pour une évaluation à mi-parcours de la Stratégie de l UIP 2012-2017

Lettre de mission. Services de consultant pour une évaluation à mi-parcours de la Stratégie de l UIP 2012-2017 UNION INTERPARLEMENTAIRE INTER-PARLIAMENTARY UNION 5, CHEMIN DU POMMIER CASE POSTALE 330 1218 LE GRAND-SACONNEX / GENÈVE (SUISSE) Lettre de mission Services de consultant pour une évaluation à mi-parcours

Plus en détail

Les principales fonctions dans une entreprise

Les principales fonctions dans une entreprise Fiche d animation Compétence B3 Les principales fonctions dans une entreprise Objectif Montrer aux élèves que les entreprises ont des modes de fonctionnement communs, quel que soit leur secteur d activité.

Plus en détail

Mastère spécialisé. «Ingénierie de l innovation et du produit nouveau De l idée à la mise en marché»

Mastère spécialisé. «Ingénierie de l innovation et du produit nouveau De l idée à la mise en marché» Mastère spécialisé «Ingénierie de l innovation et du produit nouveau De l idée à la mise en marché» I- Présentation détaillée du programme d enseignement Répartition par modules et crédits ECTS : Intitulé

Plus en détail

Université de Haute Alsace. Domaine. Sciences Humaines et Sociales. MASTER Mention Éducation, Formation, Communication UHA, ULP, Nancy 2

Université de Haute Alsace. Domaine. Sciences Humaines et Sociales. MASTER Mention Éducation, Formation, Communication UHA, ULP, Nancy 2 Centre Universitaire de Formation des Enseignants & des Formateurs Laboratoire Interuniversitaire de Sciences de l Education et de la Communication Université de Haute Alsace Domaine Sciences Humaines

Plus en détail