Environnements de Développement

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Environnements de Développement"

Transcription

1 Institut Supérieur des Etudes Technologiques de Kébili Unité d Enseignement : Environnements de Développement BEN ABDELJELIL HASSINE Mouna Développement des systèmes d Information

2 Syllabus du cours 2 Objectifs Généraux Comprendre les architectures logicielles ainsi que leurs composants; Comprendre les principaux patrons de conception (Design Patterns) Etre capable de mettre en oeuvre certains patrons de conception Décrire une architecture logicielle et produire la documentation correspondante Pré-requis POO, UML, JAVA, GL1&2

3 Organisation du cours 3 I. Fondements de l architecture logicielle II. Styles Architecturaux III.Architecture J2EE IV. Les Patrons de Conception V. Conception Architecturale VI. Thèmes Connexes de GL

4 Chapitre II: 4 Les Styles Architecturaux Unité d enseignement: Environnements de Développement

5 PLAN Veuillez nous suivre 5 Définition Styles Interactifs Conclusion Références Styles Généraux Styles Distribués

6 Définition 6 Un style architectural Est un patron (modèle) décrivant une architecture logicielle permettant de résoudre un problème particulier Définit: un ensemble de composants et de connecteurs (et leur type) Les règles de configuration des composants et connecteurs (topologie) Une spécification du comportement du patron Des exemples de systèmes construits selon ce patron Constitue un modèle éprouvé et enrichi par l expérience de plusieurs développeurs Compréhensibilité, maintenance, évolution, réutilisation, performance, documentation, etc.

7 Principales Familles 7 Les styles d architectures logicielles se répartirent sur quatre familles comme suit: 1. Styles Généraux :Filtres et Canaux, Architecture avec référentiel de données (shared data), multicouches. 2. Styles Interactifs :Basé évènement, Model View Controller (MVC). 3. Styles Distribués : n-tiers, SOA. 4. Adaptatifs : micro-kernel, réflexion

8 Styles Généraux Filtres & Canaux Architecture avec référentiel Multicouches 8 Convient bien aux systèmes de traitement et de transformation de données Composants = filtre ; Connecteur = canal Filtre: Reçoit ses données d un ou plusieurs canaux d entrée, effectue la transformation/traitement des données et envoie les données de sortie produites sur un ou plusieurs canaux de sorties Canal: Unidirectionnel au travers duquel circulent un flot de données (stream). Exemples :application de traitement de texte, de traitement de signaux, Compilateur (analyse lexicale, syntaxique, sémantique)

9 Styles Généraux Filtres & Canaux Architecture avec référentiel Multicouches 9 Exemple: Système de traitement du son Encodeur pour sortie de microphone Filtrer l écho Filtrer le bruit Retirer les fréquences non vocales Égaliser les les intervalles dynamiques Encodeur de bruit ambiant Décompresser Recevoir Transmettre Compresser Encoder la sortie des haut-parleurs

10 Styles Généraux Filtres & Canaux Architecture avec référentiel Multicouches 10 Avantages Bon pour traitement en lot (batch) Très flexible Analyse facilitée : performance, synchronisation, goulot d étranglement, Se prête bien à la décomposition fonctionnelle d un système Inconvénients Mauvais pour le traitement interactif

11 Styles Généraux Filtres & Canaux Architecture avec référentiel Multicouches 11 D un point de vue conception Diviser pour régner : les filtres peuvent être conçus séparément Cohésion : les filtres sont un type de cohésion fonctionnelle Couplage : les filtres n ont qu une entrée et une sortie en général Abstraction : les filtres cachent généralement bien leurs détails internes Réutilisabilité : les filtres peuvent très souvent être réutilisés dans d autres contextes Réutilisation : il est souvent possible d utiliser des filtres déjà existants pour les insérer dans le pipeline

12 Styles Généraux Filtres & Canaux Architecture avec référentiel Multicouches 12 Utilisée dans le cas où des données sont partagées et fréquemment échangées entre les composants Deux types de composants : référentiel de données et accesseur de données Les référentiels constituent le medium de communication entre les Accesseurs Connecteur : relie un accesseur à un référentiel Rôle de communication, mais aussi possiblement de coordination, de conversion et de facilitation

13 Styles Généraux Filtres & Canaux Architecture avec référentiel Multicouches 13 Variantes: Style tableau noir (Blackboard) :les référentiels sont des agents actifs. Lorsqu ils reçoivent une données, ils informent tous les accesseurs concernés afin de synchroniser l accès. Exemple: Environnement de programmation (compilateur), JVM (Java), Le noyau du système Linux. Style référentiel passif:les référentiels sont des simples vocations de stockage. Les composants accède aux référentiels comme ils le désirent. Exemples: application de bases de données, systèmes centrés sur les données (e.g. système bancaire, système de facturation,etc.),

14 Styles Généraux Filtres & Canaux Architecture avec référentiel Multicouches 14 Avantages: Avantageux pour les applications impliquant des tâches complexes sur les données, nombreuses et changeant souvent. Une fois le référentiel bien défini, de nouveaux services peuvent facilement être ajoutés Inconvénients: Le référentiel peut facilement constituer un goulot d étranglement, tant du point de vue de sa performance que du changement

15 Styles Généraux Filtres & Canaux Architecture avec référentiel Multicouches 15 Fondé sur la relation «peut utiliser» entre modules (etnon composants). Une couche est un incrément. vue «logique» montrant le découpage des fonctions de l application indépendante des considérations physiques une couche offre un service au couches externes met à profit la notion d abstraction, les couches externes sont plus abstraites que les couches internes. Exemple: Modèle OSI

16 Styles Généraux Filtres & Canaux Architecture avec référentiel Multicouches 16 On distingue deux variantes du système multicouche: Système fermé: une couche n a accès qu aux couches adjacentes. Les connecteurs ne relient que les couches adjacentes; Système ouvert:toutes les couches ont accès à toutes les autres. Les connecteurs peuvent relier deux couches quelconques

17 Styles Généraux Filtres & Canaux Architecture avec référentiel Multicouches 17 Système Fermé Système Ouvert

18 Styles Généraux Filtres & Canaux Architecture avec référentiel Multicouches 18 Notion de couche applicative: La structuration des applications se traduit par une décomposition logique en couches applicatives(couches logicielles) au sein d'une même application ou système. Le découpage en couche permet de modifier l'implémentation d'une couche sans impacter les autres couches applicatives. Les couches communiquent entre elles au travers d'un modèle d'échange «les contrôleurs», et chacune d'entre elles propose un ensemble de services rendus.

19 Styles Généraux Filtres & Canaux Architecture avec référentiel Multicouches 19 Couche Présentation: Elle gère et assure l'affichage des Interfaces Homme-Machine (IHM: fenêtres, pages, composants graphiques...) On distingue trois catégories d'ihm pour les applications interactives : Client léger : Aucun déploiement n'est réalisé sur le poste client à l'exception d'un navigateur Web (page HTML simple statique) Les différents écrans de l'application sont générés en temps réel côté serveur et téléchargés par le poste client. Client lourd : L'ensemble des écrans de l'application sont stockés ou générés sur le poste client et doivent avoir été déployés sur celui-ci préalablement à l'exécution: (Applets,Flash..) Client riche (Smart Client) : Compromis entre le client léger et le client lourd Plusieurs options sont disponibles pour le développement d'ihm riches, à savoir Ajax, Flex, Microsoft Silverlight, Google Web Toolkit qui permettent d exécuter directement le code dans le navigateur

20 Styles Généraux Filtres & Canaux Architecture avec référentiel Multicouches 20 Couche Métier: Elle correspond aux traitements qu effectue l application. Implémentation de la logique des cas d utilisation (use-case fonctionnels) Cette couche doit : implémenter la logique métier gérer la sécurité applicative gérer les transactions gérer les appels aux objets métiers. Exemple bancaire : Services métiers: l opération de virement de compte à compte. Objets métiers: le compte bancaire et le client et leurs règles de gestion respectives.

21 Styles Généraux Filtres & Canaux Architecture avec référentiel Multicouches 21 Couche Persistance: Nommée aussi couche d accès aux données. Elle prend en charge l'accès à la source de données (SGBDR, fichiers XML, LDAP, ). La couche Persistance offre les fonctionnalités de base qui permettent: de créer, rechercher, modifier et supprimer des composants objets métiers dans le respect des propriétés transactionnelles classiques. d utiliser le mécanisme de projection objet vers relationnel (mapping Objet / Relationnel) qui consiste en la transformation de la représentation des données en une représentation objet.

22 Styles Généraux Filtres & Canaux Architecture avec référentiel Multicouches 22 Le mapping objet relationnel crée une illusion d une BD Orientée Objet à partir d une BD relationnelle publicclassobj{ private int id; private String name; Table publicobj(){ } public Obj(String name){ this.name = name; } public void setid(int i){ id=i; }. } Classe Java correspondante

23 Styles Interactifs Basée évènements MVC 23 Composant: ils sont de nature abstraite, exposant des procédures et des événements. Procédure: Composant graphique Evénement = clic de souris, détection d un signal par un capteur, arrivée d un message, etc. Connecteur:Des liaisons entre des procédures et des événements. Un composant annonce un événement et tous les composants qui se sont enregistrés comme observateurs de cet événement sont prévenus. Appropriée pour les systèmes dont les composants doivent interagir avec l environnement. Exemples :La bibliothèque de composants graphiques Qt, Eclipse, Ajax, Erlang, JoCaml, Triggers de BD.

24 Styles Interactifs Basée évènements MVC 24 Séparer la couche interface utilisateur des autres parties du système Composé de trois types de composants Modèle : rassemble des données du domaine, des connaissances du système. Contient les classes dont les instances doivent être vues et manipulées Vue : utilisé pour présenter/afficher les données du modèle dans l interface utilisateur Contrôleur : contient les fonctionnalités nécessaires pour gérer et contrôler les interactions de l utilisateur avec la vue et le modèle

25 Styles Interactifs Basée évènements MVC 25 Est perçue par Utilisateur utilise Vue agit sur Contrôleur Met à jour Modèle Manipule

26 Styles Interactifs Basée évènements MVC 26

27 Styles Interactifs Basée évènements MVC 27 Modèle : noyau de l application Enregistre les vues et les contrôleurs qui en dépendent Notifie les composants dépendants des modifications aux données Vue : interface (graphique) de l application Crée et initialise ses contrôleurs Affiche les informations destinées aux utilisateurs Implante les procédure de mise à jour nécessaires pour demeurer cohérente Consulte les données du modèle Contrôleur : partie de l application qui prend les décisions Accepte les événement correspondant aux entrées de l utilisateur Traduit un événements (1) en demande de service adressée au modèle ou bien (2) en demande d affichage adressée à la vue Implémente les procédures indirectes de mise à jour des vues si nécessaire

28 Styles Interactifs Exemple du MVC pour le web: Basée évènements MVC 28

29 Styles Interactifs Basée évènements MVC 29 Avantages: Indépendance par rapport à l interface utilisateur, plusieurs vues pour le même modèle approprié pour les systèmes interactifs, particulièrement ceux impliquant plusieurs vues du même modèle de données. Peut être utilisé pour faciliter la maintenance de la cohérence entre les données distribuées Inconvénients: dans le cas d applications offrant des interfaces simples on aboutit à une complexité inutile

30 Styles Distribués n-tiers SOA 30 La vue en niveaux (tiers) donne une vision plus «physique» de la structuration de l application. Les niveaux peuvent être répartis physiquement sur différents composants matériels: N.b.L architecture multicouches est généralement utilisée pour décrire la structure interne (non distribuée) d un composant qui peut lui-même appartenir à une architecture (distribuée) n-partie. Composants :chaque niveaux est représenté par un composant qui joue le rôle de client et/ou de serveur Connecteurs :relient un client à un serveur. Connexion asymétrique. Doit supporter les communication distantes (e.g., requêtes RPC, HTTP, TCP/IP) Exemples: Architecture 1-tiers, Architecture 2-tiers, Architecture 3-tiers, Architecture n-tiers

31 Styles Distribués n-tiers SOA 31 Architecture Centralisée (1-tiers) Les trois couches applicatives sont liées et s'exécutent sur le même ordinateur. Serveur (Mainframe) Client léger : passif utilisé pour l affichage terminale. Inconvénients: Dépendance totale d un système centralisé Dépendance d un constructeur Coûts de maintenance très élevés Possibilités graphiques et multimédia très limitées

32 Styles Distribués n-tiers SOA 32 Architecture 2-tiers Architecture décentralisée L ensemble des traitements applicatifs est géré par le poste client : Client lourd La gestion des données est prise en charge par un SGBD centralisé. Avantages: Environnement graphique et multimédia avancé Intégration facile de la micro informatique Inconvénients Risque de surcharge du client Syndrome du «client obèse»

33 Styles Distribués n-tiers SOA 33 Architecture 3-tiers Architecture Distribuée Tous ces niveaux étant indépendants, ils peuvent être implantés sur des machines différentes Le poste client ne supporte plus l'ensemble des traitements (client riche ou léger) Facilité de déploiement Sécurité : pas d exposition du schéma de la base de données La manipulation des données est indépendante du support physique de stockage.

34 Styles Distribués n-tiers SOA 34 Architecture 3-tiers Navigateur Présentation Traitement Tier 1 : Client Tier 2:Serveur d applications Client: Gestion de la présentation Serveur applicatif:lien entre clients et plusieurs serveurs de BD Serveur de données:gestion accès à BD données Base de données Tier 3:Base de données

35 Styles Distribués n-tiers SOA 35 Architecture n-tiers La littérature parle du modèle générique «N-tiers»(ou N-niveaux) Rajoute des étages / couches en plus La couche applicative n'est pas monolithique Le modèle N-tiers est celui mis en œuvre dans le cadre des projets web Exemple : tiers impliqués dans le modèle d architecture J2EE

36 Styles Distribués n-tiers SOA 36 Résumé sur l architecture multi-tiers

37 Styles Distribués n-tiers SOA 37 SOA est apparu en 1996 dans une note de recherche du Gartner Group. «L architecture orientée service constitue un style d architecture basée sur le principe de séparation de l activité métier en une série de services.» «Ces services peuvent être assemblés et liés entre eux selon le principe de couplage lâche pour exécuter l application désirée.» «Ces services sont définis a un niveau supérieur de la traditionnelle approche composants» Gartner - Septembre 2005

38 Styles Distribués n-tiers SOA 38 Programmation structure = robuste et réutilisable Langage purement procéduraux -> Code réutilisable? = (fonctions + des procédures) Fichier sépare Programmation Orientée Objet (POO)-> Code réutilisable? = définition et l'assemblage de briques logicielles (Objets) ; Envoie des messages grâce aux appels des méthodes Solutions de transports au delà des frontière des SI --->>> Problèmes de compatibilité entre plateformes Besoin de standardisation et la mise en commun des protocoles ( SOAP, XML,.) La pensé orientée services

39 Styles Distribués n-tiers SOA 39 Dans une SOA un niveau d'indirection supplémentaire est introduit sous la forme de la couche Services. Composant: Services Connecteurs :Techniques et protocoles de communication entre service : Bus de communication, HTTP, Les services agissent comme des «boites noires», encapsule ces traitements et données et masque ainsi l hétérogénéité du système d information.

40 Styles Distribués n-tiers SOA 40 Vision POO et SOA? -> savoir où se situent les différences Modèle orienté objets (POO) Modèle orienté services (SOA)

41 Styles Distribués n-tiers SOA 41 La notion de «service» est le concept phare. Les Services Web sont juste un moyen de les implémenter. La mise en place d'une architecture SOA répond à un besoin de: réutilisation des traitements, interopérabilité, fiabilité, sécurité, hétérogénéité.

42 Styles Distribués n-tiers SOA 42 Les services: Le service est un composant clef de l'architecture Orientée Services. Consiste en une fonction ou fonctionnalité bien définie. Expose une interface qui définit le traitement offert sous la forme d un message d entrée et d un autre de réponse. Exprime un niveau «logique» d accès aux traitements et pas un niveau «physique» d implémentation.

43 Styles Distribués n-tiers SOA 43 Les services: Partage les caractéristiques suivantes d un objet: Modulaire (ensemble de fonctionnalités qui font sens) Partage les caractéristiques suivantes d un composant Boite noire (séparation interface/implémentation) Indépendant de la localisation Neutralité vis-à-vis des protocoles de transport Correspond à un périmètre fonctionnel que l on souhaite exposer à des consommateurs (il a une granularité plus forte qu un composant) Est faiblement couplé (indépendant des autres services) Expose un petit nombre d opérations offrant un traitement de bout en bout Sans état

44 Styles Distribués n-tiers SOA 44 Les 4 propriétés du service à retenir: Un Service est Autonome Un Service expose un Contrat in out Conditions Générales de Vente Règlement Intérieur Vos droits/vos devoirs Les services communiquent par Les Frontières entre services messages sont Explicites

Environnements de Développement

Environnements de Développement Institut Supérieur des Etudes Technologiques de Mahdia Unité d Enseignement: Environnements de Développement Mme BEN ABDELJELIL HASSINE Mouna m.bnaj@yahoo.fr Développement des systèmes d Information Syllabus

Plus en détail

Environnements de Développement

Environnements de Développement Institut Supérieur des Etudes Technologiques de Mahdia Unité d Enseignement: Environnements de Développement BEN ABDELJELIL HASSINE Mouna m.bnaj@yahoo.fr Développement des systèmes d Information Syllabus

Plus en détail

SOA et Services Web. 23 octobre 2011. SOA: Concepts de base

SOA et Services Web. 23 octobre 2011. SOA: Concepts de base SOA et Services Web 23 octobre 2011 1 SOA: Concepts de base 2 Du client serveur à la SOA N est Nest pas une démarche entièrement nouvelle: années 1990 avec les solutions C/S Besoins d ouverture et d interopérabilité

Plus en détail

LOG4430 : architecture logicielle et conception avancée

LOG4430 : architecture logicielle et conception avancée LOG4430 : architecture logicielle et conception avancée Yann-Gaël Guéhéneuc Architectures Partie 1/2 Tiré du cours de Julie Vachon Département de génie informatique et de génie logiciel École Polytechnique

Plus en détail

Architecture N-Tier. Ces données peuvent être saisies interactivement via l interface ou lues depuis un disque. Application

Architecture N-Tier. Ces données peuvent être saisies interactivement via l interface ou lues depuis un disque. Application Architecture Multi-Tier Traditionnellement une application informatique est un programme exécutable sur une machine qui représente la logique de traitement des données manipulées par l application. Ces

Plus en détail

Chapitre 5 Vision Informatique Logique Architectures Applicative et Logicielle

Chapitre 5 Vision Informatique Logique Architectures Applicative et Logicielle Chapitre 5 Vision Informatique Logique Architectures Applicative et Logicielle NFE107 Chapitre 5 Vision Informatique Logique Architectures Applicative et Logicielle 5.4 Architecture Logicielle Définitions

Plus en détail

Base de données. Objectifs du cours 2014-05-20 COURS 01 INTRODUCTION AUX BASES DE DONNÉES

Base de données. Objectifs du cours 2014-05-20 COURS 01 INTRODUCTION AUX BASES DE DONNÉES 1 Base de données COURS 01 INTRODUCTION AUX BASES DE DONNÉES Objectifs du cours 2 Introduction aux bases de données relationnelles (BDR). Trois volets seront couverts : la modélisation; le langage d exploitation;

Plus en détail

Conduite et Gestion de Projet Introduction à l architecture MVC

Conduite et Gestion de Projet Introduction à l architecture MVC /17 Conduite et Gestion de Projet Introduction à l architecture MVC Thierry Hamon Bureau H202 - Institut Galilée Tél. : 33 1.48.38.35.53 Bureau 150 LIM&BIO EA 3969 Université Paris 13 - UFR Léonard de

Plus en détail

Modèle de cahier des charges pour un appel d offres relatif à une solution de gestion des processus métier (BPM)

Modèle de cahier des charges pour un appel d offres relatif à une solution de gestion des processus métier (BPM) LA BOITE A OUTILS DE L ACHETEUR DE BPM Modèle de cahier des charges pour un appel d offres relatif à une solution de gestion des processus métier (BPM) La boîte à outils de l acheteur de solution BPM -

Plus en détail

Mise en œuvre des serveurs d application

Mise en œuvre des serveurs d application Nancy-Université Mise en œuvre des serveurs d application UE 203d Master 1 IST-IE Printemps 2008 Master 1 IST-IE : Mise en œuvre des serveurs d application 1/54 Ces transparents, ainsi que les énoncés

Plus en détail

Types d applications pour la persistance. Outils de développement. Base de données préexistante? 3 modèles. Variantes avec passerelles

Types d applications pour la persistance. Outils de développement. Base de données préexistante? 3 modèles. Variantes avec passerelles Types d applications pour la persistance Université de Nice Sophia-Antipolis Version 0.9 28/8/07 Richard Grin Toutes les applications n ont pas une complexité qui nécessite une architecture n- tiers Ce

Plus en détail

Programmation Avancée pour le Web

Programmation Avancée pour le Web L3 Informatique Option : ISIL Programmation Avancée pour le Web RAMDANI Med U Bouira 1 Contenu du module Introduction aux applications Web Rappels sur les sites Web Conception d une application Web Notion

Plus en détail

Objectifs. Maîtriser. Pratiquer

Objectifs. Maîtriser. Pratiquer 1 Bases de Données Objectifs Maîtriser les concepts d un SGBD relationnel Les modèles de représentations de données Les modèles de représentations de données La conception d une base de données Pratiquer

Plus en détail

IFT2251 : Génie logiciel

IFT2251 : Génie logiciel Julie Vachon, Hiver 2006 IFT2251 : Génie logiciel Chapitre 5. Conception Section 2. Conception architecturale Conception architecturale 1. Architecture logicielle 2. A. Architecture pipeline B. Architecture

Plus en détail

Le client/serveur repose sur une communication d égal à égal entre les applications.

Le client/serveur repose sur une communication d égal à égal entre les applications. Table des matières LES PRINCIPES DE BASE... 1 Présentation distribuée-revamping...2 Présentation distante...3 Traitements distribués...3 données distantes-rd...4 données distribuées-rda distribué...4 L'ARCHITECTURE

Plus en détail

Java pour le Web. Cours Java - F. Michel

Java pour le Web. Cours Java - F. Michel Java pour le Web Cours Java - F. Michel Introduction à JEE 6 (ex J2EE) Historique Qu'est-ce que JEE JEE : Java Entreprise Edition (ex J2EE) 1. Une technologie outils liés au langage Java + des spécifications

Plus en détail

Bases de données et environnements distribués Chapitre I : Architecture logicielle technologies de developpement en environnement

Bases de données et environnements distribués Chapitre I : Architecture logicielle technologies de developpement en environnement Bases de données et environnements distribués Chapitre I : Architecture logicielle technologies de developpement en environnement distribué Éric Leclercq Département IEM / Laboratoire LE2i Septembre 2014

Plus en détail

Contexte PPE GSB CR. Analyse. Projet réalisé :

Contexte PPE GSB CR. Analyse. Projet réalisé : Contexte PPE GSB CR Le laboratoire est issu de la fusion entre le géant américain Galaxy et le conglomérat Swiss Bourdin. Cette fusion a eu pour but de moderniser l activité de visite médicale et de réaliser

Plus en détail

Programmation du Web : Présentation du Web dynamique

Programmation du Web : Présentation du Web dynamique Programmation du Web : Présentation du Web dynamique Jean-Baptiste Vioix (Jean-Baptiste.Vioix@u-bourgogne.fr) IUT de Dijon-Auxerre - LE2I http://jb.vioix.free.fr 1-8 Présentation Nécessité du web dynamique

Plus en détail

Cours Serveurs d application. et Java avancé. Introduction au cours Serveurs d application. et Java avancé. Prérequis / Objectifs.

Cours Serveurs d application. et Java avancé. Introduction au cours Serveurs d application. et Java avancé. Prérequis / Objectifs. Cours Serveurs d application et Java avancé Introduction au cours Serveurs d application et Java avancé ITU Université de Nice Richard Grin Version O 1.0.1 12/4/14 20 h de cours et TPs Richard Grin, université

Plus en détail

Cahier de charges (Source : "Java EE - Guide de développement d'applications web en Java" par Jérôme Lafosse) Module. Site Web dynamique JSP / Servlet

Cahier de charges (Source : Java EE - Guide de développement d'applications web en Java par Jérôme Lafosse) Module. Site Web dynamique JSP / Servlet Cahier de charges (Source : "Java EE - Guide de développement d'applications web en Java" par Jérôme Lafosse) Module Site Web dynamique JSP / Servlet Sujet : betaboutique Soutenance le 04 / 01 /2013 &

Plus en détail

objectif : plan : Java, CORBA et RMI A. Le Grand,1997 1 JAVA, CORBA et RMI

objectif : plan : Java, CORBA et RMI A. Le Grand,1997 1 JAVA, CORBA et RMI JAVA, CORBA et RMI objectif : développer des applications client/serveur incluant des objets répartis Java / CORBA : client/serveur hétérogènes Java / RMI : client/serveur homogènes plan : l architecture

Plus en détail

L approche Bases de données

L approche Bases de données L approche Bases de données Cours: BD. Avancées Année: 2005/2006 Par: Dr B. Belattar (Univ. Batna Algérie) I- : Mise à niveau 1 Cours: BDD. Année: 2013/2014 Ens. S. MEDILEH (Univ. El-Oued) L approche Base

Plus en détail

Architecture des systèmes d information

Architecture des systèmes d information Architecture des systèmes d information Table des matières 1 La décennie 70 1 2 Le modèle relationnel (les années 80) 1 3 Enrichissement du relationnel (les années 80/90) 2 4 Système d informations (les

Plus en détail

Architectures et Web

Architectures et Web Architectures et Web Niveaux d'abstraction d'une application En règle générale, une application est découpée en 3 niveaux d'abstraction : La couche présentation ou IHM (Interface Homme/Machine) gère les

Plus en détail

Objectif : Passer de l analyse métier et fonctionnelle à la définition des applications qui

Objectif : Passer de l analyse métier et fonctionnelle à la définition des applications qui Formation PARTIE 1 : ARCHITECTURE APPLICATIVE DUREE : 5 h Objectif : Passer de l analyse métier et fonctionnelle à la définition des applications qui automatisent les fonctions Définir une architecture

Plus en détail

Questions fonctionnelles

Questions fonctionnelles Questions fonctionnelles Réf. Question fonctionnelle Oui nativement Multilinguisme: Les interfaces homme-machine sont -elles disponibles en QF1 plusieures langues? Si oui, quelles langues? Pour quels modules?

Plus en détail

Le langage PHP permet donc de construire des sites web dynamiques, contrairement au langage HTML, qui donnera toujours la même page web.

Le langage PHP permet donc de construire des sites web dynamiques, contrairement au langage HTML, qui donnera toujours la même page web. Document 1 : client et serveur Les ordinateurs sur lesquels sont stockés les sites web sont appelés des serveurs. Ce sont des machines qui sont dédiées à cet effet : elles sont souvent sans écran et sans

Plus en détail

Cours client-serveur Web : Java et RMI (Remote Method Invocation)

Cours client-serveur Web : Java et RMI (Remote Method Invocation) Cours client-serveur Web : Java et RMI (Remote Method Invocation) 1 Java: Rappel sur les threads Cycle de vie d un thread (1) Né -> prêt appel de la méthode start du thread Prêt Exécution Distribution

Plus en détail

Introduction aux applications réparties

Introduction aux applications réparties Introduction aux applications réparties Noël De Palma Projet SARDES INRIA Rhône-Alpes http://sardes.inrialpes.fr/~depalma Noel.depalma@inrialpes.fr Applications réparties Def : Application s exécutant

Plus en détail

de survie du chef de projet

de survie du chef de projet KIT de survie du chef de projet 01 1 2 3 4 5 6 04 03 07 07 03 03 LE SERVEUR LE CLIENT TECHNOLOGIE WEB CLIENT LE SERVEUR WEB TECHNIQUES & CADRE DE TRAVAIL APPLICATIONS 101 LE SERVEUR Un serveur informatique

Plus en détail

Applications Internet riches fonctionnant en mode connecté et déconnecté

Applications Internet riches fonctionnant en mode connecté et déconnecté Applications Internet riches fonctionnant en mode connecté et déconnecté Success story client : développement d applications Web avec mode déconnecté Depuis quatre ans, les applications de guichet pour

Plus en détail

CORBA. (Common Request Broker Architecture)

CORBA. (Common Request Broker Architecture) CORBA (Common Request Broker Architecture) Projet MIAGe Toulouse Groupe 2 1 CORBA, introduction (1/4) Les systèmes répartis permettent de créer des applications basées sur des composants auto-gérables,

Plus en détail

Simplifier l intégration des systèmes RH et garantir une version unique des données de l employé. D

Simplifier l intégration des systèmes RH et garantir une version unique des données de l employé. D Simplifier l intégration des systèmes RH et garantir une version unique des données de l employé. D ésormais, les entreprises utilisent des solutions variées pour gérer les multiples aspects des ressources

Plus en détail

Bases de données et environnements distribués Chapitre I : Objets distribués, concepts fondamentaux

Bases de données et environnements distribués Chapitre I : Objets distribués, concepts fondamentaux Bases de données et environnements distribués Chapitre I : Objets distribués, concepts fondamentaux Eric Leclercq Département IEM / UB 10/2005 email : Eric.Leclercq@u-bourgogne.fr http://ludique.u-bourgogne.fr/~leclercq

Plus en détail

RAPPORT DE CONCEPTION UML :

RAPPORT DE CONCEPTION UML : Carlo Abi Chahine Sylvain Archenault Yves Houpert Martine Wang RAPPORT DE CONCEPTION UML : Bamboo Ch@t Projet GM4 Juin 2006 Table des matières 1 Introduction 2 2 Présentation du logiciel 3 2.1 Précisions

Plus en détail

Architectures en couches pour applications web Rappel : Architecture en couches

Architectures en couches pour applications web Rappel : Architecture en couches Rappel : Architecture en couches Une architecture en couches aide à gérer la complexité : 7 Application 6 Presentation 5 Session Application Les couches hautes dépendent des couches basses 4 Transport

Plus en détail

Mercredi 15 Janvier 2014

Mercredi 15 Janvier 2014 De la conception au site web Mercredi 15 Janvier 2014 Loïc THOMAS Géo-Hyd Responsable Informatique & Ingénierie des Systèmes d'information loic.thomas@anteagroup.com 02 38 64 26 41 Architecture Il est

Plus en détail

Les Web Services. UE: Informatique Ambiante. Spécialité: Electronique et Optique Option: Vision Embarquée. Binôme: Ehouarn Perret & Thomas Angenault

Les Web Services. UE: Informatique Ambiante. Spécialité: Electronique et Optique Option: Vision Embarquée. Binôme: Ehouarn Perret & Thomas Angenault Spécialité: Electronique et Optique Option: Vision Embarquée UE: Informatique Ambiante Les Web Services Binôme: Ehouarn Perret & Thomas Angenault Enseignant: Christophe Léger mercredi 19 octobre 2011 Plan

Plus en détail

Monter un site Intranet

Monter un site Intranet Monter un site Intranet S il n est pas difficile de créer un site Web basique grâce à IIS, ceux d entre vous qui ne sont pas initiés aux langages de développement Web auront du mal à satisfaire les besoins

Plus en détail

Guide de démarrage rapide avec DataStudio Online Edition

Guide de démarrage rapide avec DataStudio Online Edition Guide de démarrage rapide avec DataStudio Online Edition Introduction Ce document vient en complément des films de démonstration disponibles sur le site web de data. L ETL ETL est un sigle qui signifie

Plus en détail

Architecture Constellio

Architecture Constellio Architecture Constellio Date : 12 novembre 2013 Version 3.0 Contact : Nicolas Bélisle nicolas.belisle@doculibre.com 5146555185 1 Table des matières Table des matières... 2 Présentation générale... 4 Couche

Plus en détail

UE 8 Systèmes d information de gestion Le programme

UE 8 Systèmes d information de gestion Le programme UE 8 Systèmes d information de gestion Le programme Légende : Modifications de l arrêté du 8 mars 2010 Suppressions de l arrêté du 8 mars 2010 Partie inchangée par rapport au programme antérieur Indications

Plus en détail

24/11/2011. Cours EJB/J2EE Copyright Michel Buffa. Plan du cours. EJB : les fondamentaux. Enterprise Java Bean. Enterprise Java Bean.

24/11/2011. Cours EJB/J2EE Copyright Michel Buffa. Plan du cours. EJB : les fondamentaux. Enterprise Java Bean. Enterprise Java Bean. Plan du cours 2 Introduction générale : fondamentaux : les fondamentaux Michel Buffa (buffa@unice.fr), UNSA 2002, modifié par Richard Grin (version 1.1, 21/11/11), avec emprunts aux supports de Maxime

Plus en détail

Chapitre N 7: Configuration et administration d un réseau local. Configuration et administration d un réseau local

Chapitre N 7: Configuration et administration d un réseau local. Configuration et administration d un réseau local Configuration et administration d un réseau local I Introduction : Une fois le matériel est choisi, le câblage est réalisé et les différentes composantes du réseau sont connectées, il faut. Quelque soit

Plus en détail

RAPPORT DU PREMIER MINI PROJET «FORUM DE CHAT» Novembre 2005

RAPPORT DU PREMIER MINI PROJET «FORUM DE CHAT» Novembre 2005 Oussama ELKACHOINDI Wajdi MEHENNI RAPPORT DU PREMIER MINI PROJET «FORUM DE CHAT» Novembre 2005 Sommaire I. Préliminaire : Notice d exécution et mode opératoire...4 II. Architecture globale de l application...5

Plus en détail

Ammar Missaoui: ISAMM 2010. applicatives

Ammar Missaoui: ISAMM 2010. applicatives Evolution des architectures applicatives 2010/2011 I. Niveau d abstraction d une application Application La couche de présentation La logique applicative Les données II. Architecture 1 tiers Les trois

Plus en détail

Business Intelligence (BI) Stratégie de création d un outil BI

Business Intelligence (BI) Stratégie de création d un outil BI Business Intelligence (BI) La Business intelligence est un outil décisionnel incontournable à la gestion stratégique et quotidienne des entités. Il fournit de l information indispensable, sous plusieurs

Plus en détail

I. Bases de données. Exemples classiques d'applications BD. Besoins de description

I. Bases de données. Exemples classiques d'applications BD. Besoins de description I. Bases de données Exemples classiques d'applications BD Les besoins Qu est ce qu un SGBD, une BD Architecture d un SGBD Cycle de vie Plan du cours Gestion des personnels, étudiants, cours, inscriptions,...

Plus en détail

Le Web: les machines parlent aux machines

Le Web: les machines parlent aux machines Le Web: les machines parlent aux machines Historique Année 70 : ARPA (Advanced Research Project Agency). Relier les centres de recherche : ARPANET. 1972 : Premières spécifications TCP/IP (IP internet Protocol)

Plus en détail

Les formations. Développeur Logiciel. ENI Ecole Informatique

Les formations. Développeur Logiciel. ENI Ecole Informatique page 1/5 Titre professionnel : Reconnu par l Etat de niveau III (Bac), inscrit au RNCP (arrêté du 12/10/07, J.O. n 246 du 23/10/07) (32 semaines) Unité 1 : Structurer une application 6 semaines Module

Plus en détail

TO52 - Application médicale sous android Consultation des informations patient

TO52 - Application médicale sous android Consultation des informations patient TO52 - Application médicale sous android Consultation des informations patient DAVID LACHICHE XAVIER MICHEL Automne 2011 TABLE DES MATIÈRES 1 Partie données métier 2 1.1 Généralités.......................................

Plus en détail

Applications orientées données (NSY135)

Applications orientées données (NSY135) Applications orientées données (NSY135) 2 Applications Web Dynamiques Auteurs: Raphaël Fournier-S niehotta et Philippe Rigaux (philippe.rigaux@cnam.fr,fournier@cnam.fr) Département d informatique Conservatoire

Plus en détail

Projet : Plan Assurance Qualité

Projet : Plan Assurance Qualité Projet : Document : Plan Assurance Qualité 2UP_SPEC_DEV1 VERSION 1.00 Objet Ce document a pour objectif de définir la démarche d analyse et de conception objet ainsi les activités liées. Auteur Eric PAPET

Plus en détail

PRIMAVERA P6 ENTERPRISE PROJECT PORTFOLIO MANAGEMENT WEB SERVICES

PRIMAVERA P6 ENTERPRISE PROJECT PORTFOLIO MANAGEMENT WEB SERVICES PRIMAVERA P6 ENTERPRISE PROJECT PORTFOLIO MANAGEMENT WEB SERVICES DÉCOUVREZ DES POSSIBILITÉS ILLIMITÉES GRÂCE A L INTÉGRATION À DES SYSTÈMES D ENTREPRISE EXISTANTS FONCTIONNALITÉS Connectivité des systèmes

Plus en détail

Conseil, Etudes et Edition de logiciels NORMES & CONVENTIONS DE DEVELOPPEMENT JAVA ET SQL

Conseil, Etudes et Edition de logiciels NORMES & CONVENTIONS DE DEVELOPPEMENT JAVA ET SQL Conseil, Etudes et Edition de logiciels NORMES & CONVENTIONS DE DEVELOPPEMENT JAVA ET SQL Table des matières Système d'exploitation... 3 Environnement de développement intégré... 3 Le workspace... 3 Le

Plus en détail

D une part, elles ne peuvent faire table rase de la richesse contenue dans leur système d information.

D une part, elles ne peuvent faire table rase de la richesse contenue dans leur système d information. PACBASE «Interrogez le passé, il répondra présent.». Le Module e-business Les entreprises doivent aujourd hui relever un triple défi. D une part, elles ne peuvent faire table rase de la richesse contenue

Plus en détail

EXTENSION de Microsoft Dynamics CRM 2013. Réf FR 80452

EXTENSION de Microsoft Dynamics CRM 2013. Réf FR 80452 EXTENSION de Microsoft Dynamics CRM 2013 Réf FR 80452 Durée : 3 jours A propos de ce cours : Ce cours offre une information interactive et détaillée sur le développement d extensions pour Microsoft Dynamics

Plus en détail

OUTIL de GESTION ADMINISTRATIVE des UE CAHIER DES CHARGES

OUTIL de GESTION ADMINISTRATIVE des UE CAHIER DES CHARGES OUTIL de GESTION ADMINISTRATIVE des UE CAHIER DES CHARGES ELIAS Éric POUZANCRE Sébastien SOULIE Guillaume ROGER Rémy Encadrants : Mme LIBOUREL Master Informatique Professionnel Année 2006 2007 Université

Plus en détail

Architecture Orientée Service, JSON et API REST

Architecture Orientée Service, JSON et API REST UPMC 3 février 2015 Précedemment, en LI328 Architecture générale du projet Programmation serveur Servlet/TOMCAT Aujourd hui Quelques mots sur les SOA API - REST Le format JSON API - REST et Servlet API

Plus en détail

NFP111 Systèmes et Applications Réparties

NFP111 Systèmes et Applications Réparties NFP111 Systèmes et Applications Réparties 1 de 16 NFP111 Systèmes et Applications Réparties Cours 10 - Les Enterprise Java Beans ( aux serveurs ) Claude Duvallet Université du Havre UFR Sciences et Techniques

Plus en détail

SGBD orientés objet. Généralités Modèles de données et SGBD orientés objet 03/03/2015. Définitions. Concepts Généraux

SGBD orientés objet. Généralités Modèles de données et SGBD orientés objet 03/03/2015. Définitions. Concepts Généraux SGBD orientés objet Définitions Généralités Modèles de données et SGBD orientés objet MDOO : Un modèle de données qui capture la sémantique des objets supportée en programmation objet. Concepts Généraux

Plus en détail

Formation en Logiciels Libres. Fiche d inscription

Formation en Logiciels Libres. Fiche d inscription République Tunisienne Ministère de l'industrie et la Technologie - Secrétariat d'état de la Technologie Unité des Logiciels Libres Formation en Logiciels Libres Fiche d inscription (Une fiche par candidat)

Plus en détail

Cours CCNA 1. Exercices

Cours CCNA 1. Exercices Cours CCNA 1 TD3 Exercices Exercice 1 Enumérez les sept étapes du processus consistant à convertir les communications de l utilisateur en données. 1. L utilisateur entre les données via une interface matérielle.

Plus en détail

Rappel sur les bases de données

Rappel sur les bases de données Rappel sur les bases de données 1) Généralités 1.1 Base de données et système de gestion de base de donnés: définitions Une base de données est un ensemble de données stockées de manière structurée permettant

Plus en détail

Tout pour monter son site Web. IUFM de Bourgogne

Tout pour monter son site Web. IUFM de Bourgogne Tout pour monter son site Web IUFM de Bourgogne Pourquoi utiliser les technologies Web? Visible par toutes les plates-formes (PC, Mac, Unix ) Technologies simples et descriptives Contenu principalement

Plus en détail

TD1. Installation de Symfony 2 et Netbeans

TD1. Installation de Symfony 2 et Netbeans I - Introduction : TD1 Installation de Symfony 2 et Netbeans L objet de ce TP est d installer l environnement de travail. Nous commençons par définir des notions de base nécessaires pour comprendre la

Plus en détail

Talend Technical Note

Talend Technical Note Mars 2011 Page 1 sur 5 Le MDM offre un hub central de contrôle et une vision unique des données maître de l'entreprise, quelles que soient les disparités entre les systèmes source. Il assure que les données

Plus en détail

Concepteur Développeur Informatique Option Nomade

Concepteur Développeur Informatique Option Nomade Concepteur Développeur Informatique Option Nomade Module : Espace ouvert de formation (2 semaines) Ce module est composée de plusieurs parties : - le module développement durable (14 heures), qui traite

Plus en détail

1. Présentation générale

1. Présentation générale BTS SIO PPE2 SISR OCS Inventory NG Page 1 1. Présentation générale 1.1. Principales fonctionnalités 1.1.1. Inventaire et gestion de parc Open Computers and Software Inventory Next Generation est un logiciel

Plus en détail

REQUEA. v 1.0.0 PD 20 mars 2008. Mouvements d arrivée / départ de personnels Description produit

REQUEA. v 1.0.0 PD 20 mars 2008. Mouvements d arrivée / départ de personnels Description produit v 1.0.0 PD 20 mars 2008 Mouvements d arrivée / départ de personnels Description produit Fonctionnalités L application Gestion des mouvements d arrivée / départ de Requea permet la gestion collaborative

Plus en détail

Modèle spagetthi et solution EAI

Modèle spagetthi et solution EAI EAI Définition L'EAI est une notion ancienne mais toujours d'actualité. En effet, le besoin de faire communiquer des applications développées à des moments différents, dans des technologies différentes

Plus en détail

C4 Lien entre Gestion de projet et urbanisme

C4 Lien entre Gestion de projet et urbanisme 1 C4 Lien entre Gestion de projet et urbanisme 2 C3. Introduction L urbanisation est basée sur un certain nombre d axes stratégiques et donc d objectifs à atteindre à court et moyen terme. Pour ce faire

Plus en détail

flashcode, les aspects techniques

flashcode, les aspects techniques flashcode, les aspects techniques Avril 2008 Sommaire» Qu est ce qu un code barre 2D flashcode?» Définition» Qu est ce qu un mode direct / indirect?» Principes» Étapes de lecture dans le cas d un mode

Plus en détail

Spring par la pratique

Spring par la pratique Spring par la pratique 2 e édition Spring 2.5 et 3.0 Arnaud Cogoluègnes Thierry Templier Julien Dubois Jean-Philippe Retaillé avec la contribution de Séverine Templier Roblou et de Olivier Salvatori Groupe

Plus en détail

Ecole Nationale Supérieure des Télécommunications Les outils XML

Ecole Nationale Supérieure des Télécommunications Les outils XML Ecole Nationale Supérieure des Télécommunications Les outils XML Page 1 sur 13 SOMMAIRE 1 Introduction 3 2 Parseur XML et processeur XSLT 4 2.1 Le Parseur XML v2 4 2.1.1 Les API DOM et SAX 4 2.1.2 Le parseur

Plus en détail

Java EE. Grégory Cuellar, Julien Goullon. 1 er octobre 2007. gregory.cuellar@bull.net. julien.goullon@9business.fr

Java EE. Grégory Cuellar, Julien Goullon. 1 er octobre 2007. gregory.cuellar@bull.net. julien.goullon@9business.fr Grégory Cuellar Julien Goullon gregory.cuellar@bull.net julien.goullon@9business.fr 1 er octobre 2007 1 Généralité 2 / 54 Pourquoi? Historique Les alternatives Les composants 2 Architecture n-tiers 3 JEE

Plus en détail

Cours : Enjeux de la documentation et pratiques documentaires

Cours : Enjeux de la documentation et pratiques documentaires Cours : Enjeux de la documentation et pratiques documentaires COURS N 2 EC 3 : LOGICIELS DOCUMENTAIRES PAR : SAHBI SIDHOM MCF.Université de Lorraine & Lab. LORIA / KIWI Cours en ligne : www.loria.fr/~ssidhom/

Plus en détail

INFORMATIQUE & WEB. PARCOURS CERTIFICAT PROFESSIONNEL Programmation de sites Web. 1 an 7 MODULES. Code du diplôme : CP09

INFORMATIQUE & WEB. PARCOURS CERTIFICAT PROFESSIONNEL Programmation de sites Web. 1 an 7 MODULES. Code du diplôme : CP09 INFORMATIQUE & WEB Code du diplôme : CP09 Passionné par l informatique et le web, vous souhaitez obtenir une certification dans un domaine porteur et enrichir votre CV? PARCOURS CERTIFICAT PROFESSIONNEL

Plus en détail

Solutions de Mobilité pour IBM i SystemObjects Europe. Modernisation IBM i Mai 2015

Solutions de Mobilité pour IBM i SystemObjects Europe. Modernisation IBM i Mai 2015 Solutions de Mobilité pour IBM i SystemObjects Europe Modernisation IBM i Mai 2015 Quelques Dates 1991 : Création de la Société TCIS devenue SystemObjects Europe en 2000. 1995 : Première version de notre

Plus en détail

Les clients légers. Exposé Système - Ingénieurs 2000 Informatique & Réseaux 2007-2008. Pierre Verron. CFAI INGÉNIEURS 2000 Caribbean's Pirates Crew

Les clients légers. Exposé Système - Ingénieurs 2000 Informatique & Réseaux 2007-2008. Pierre Verron. CFAI INGÉNIEURS 2000 Caribbean's Pirates Crew Les clients légers Exposé Système - Ingénieurs 2000 Informatique & Réseaux 2007-2008 Pierre Verron CFAI Sommaire Définitions Objectifs Historique Les architectures Inventaire des avantages et des inconvénients

Plus en détail

Architecture Logicielle

Architecture Logicielle Architecture Logicielle Chapitre 3: UML pour la description et la documentation d une architecture logicielle Année universitaire 2013/2014 Semestre 1 Rappel L architecture d un programme ou d un système

Plus en détail

Introduction aux Composants Logiciels

Introduction aux Composants Logiciels Introduction aux Composants Logiciels Christian Pérez LIP/INRIA Année 2010-11 Plan Introduction aux composants logiciels Pourquoi des composants logiciels Notions de composants logiciels Conclusion Survol

Plus en détail

Architectures web pour la gestion de données

Architectures web pour la gestion de données Architectures web pour la gestion de données Dan VODISLAV Université de Cergy-Pontoise Plan Le Web Intégration de données Architectures distribuées Page 2 Le Web Internet = réseau physique d'ordinateurs

Plus en détail

OpenText Content Server v10 Cours 3-0126 (ex 215)

OpenText Content Server v10 Cours 3-0126 (ex 215) v10 Cours 3-0126 (ex 215) Administration système et indexation-recherche Durée : 5 jours Ce cours de 5 jours apprendra aux administrateurs, aux architectes système et aux services support comment installer,

Plus en détail

PG208, Projet n 3 : Serveur HTTP évolué

PG208, Projet n 3 : Serveur HTTP évolué PG208, Projet n 3 : Serveur HTTP évolué Bertrand LE GAL, Serge BOUTER et Clément VUCHENER Filière électronique 2 eme année - Année universitaire 2011-2012 1 Introduction 1.1 Objectif du projet L objectif

Plus en détail

Solutions informatiques (SI) Semestre 1

Solutions informatiques (SI) Semestre 1 Solutions informatiques (SI) Cette unité vise l acquisition de compétences générales à partir desquelles sont construites les compétences propres aux parcours de spécialisation. Elle comprend, d une part,

Plus en détail

Information utiles. cinzia.digiusto@gmail.com. webpage : Google+ : http://www.ibisc.univ-evry.fr/ digiusto/

Information utiles. cinzia.digiusto@gmail.com. webpage : Google+ : http://www.ibisc.univ-evry.fr/ digiusto/ Systèmes de gestion de bases de données Introduction Université d Evry Val d Essonne, IBISC utiles email : cinzia.digiusto@gmail.com webpage : http://www.ibisc.univ-evry.fr/ digiusto/ Google+ : https://plus.google.com/u/0/b/103572780965897723237/

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES D IMPLANTATION

CAHIER DES CHARGES D IMPLANTATION CAHIER DES CHARGES D IMPLANTATION Tableau de diffusion du document Document : Cahier des Charges d Implantation EVRP Version 6 Etabli par DCSI Vérifié par Validé par Destinataires Pour information Création

Plus en détail

Semarchy Convergence for MDM La Plate-Forme MDM Évolutionnaire

Semarchy Convergence for MDM La Plate-Forme MDM Évolutionnaire FICHE PRODUIT Semarchy Convergence for MDM La Plate-Forme MDM Évolutionnaire BENEFICES POUR LES DSI Réussir les projets de gouvernance dans les délais et les budgets Démarrer de manière tactique tout en

Plus en détail

JAVA PROGRAMMATION. Programme. 1. Java, HTML et World Wide Web

JAVA PROGRAMMATION. Programme. 1. Java, HTML et World Wide Web PROGRAMMATION PUBLIC Professionnels informatiques qui souhaitent développer des applications et «applets» Java DUREE 4 jours 28 heures OBJECTIF Créer divers «applets» à intégrer dans un site Web dynamique,

Plus en détail

Présentation du PL/SQL

Présentation du PL/SQL I Présentation du PL/ Copyright Oracle Corporation, 1998. All rights reserved. Objectifs du Cours A la fin de ce chapitre, vous saurez : Décrire l intéret du PL/ Décrire l utilisation du PL/ pour le développeur

Plus en détail

Introduction aux Bases de Données

Introduction aux Bases de Données Introduction aux Bases de Données I. Bases de données I. Bases de données Les besoins Qu est ce qu un SGBD, une BD Architecture d un SGBD Cycle de vie Plan du cours Exemples classiques d'applications BD

Plus en détail

NFP111 Systèmes et Applications Réparties

NFP111 Systèmes et Applications Réparties NFP111 Systèmes et Applications Réparties 1 de 38 NFP111 Systèmes et Applications Réparties Cours 11 - Les Enterprise Java Beans (Introduction aux Enterprise Claude Duvallet Université du Havre UFR Sciences

Plus en détail

Développement d applications Internet et réseaux avec LabVIEW. Alexandre STANURSKI National Instruments France

Développement d applications Internet et réseaux avec LabVIEW. Alexandre STANURSKI National Instruments France Développement d applications Internet et réseaux avec LabVIEW Alexandre STANURSKI National Instruments France Quelles sont les possibilités? Publication de données Génération de rapports et de documents

Plus en détail

Sybase PowerAMC 16. Guide des nouvelles fonctionnalités générales. www.sybase.fr/poweramc DOCUMENTATION

Sybase PowerAMC 16. Guide des nouvelles fonctionnalités générales. www.sybase.fr/poweramc DOCUMENTATION Sybase PowerAMC 16 Guide des nouvelles fonctionnalités générales DOCUMENTATION 2 2 www.sybase.fr/poweramc A propos de PowerAMC 16 PowerAMC est une solution de modélisation d'entreprise graphique qui prend

Plus en détail

Gestion des immeubles

Gestion des immeubles RAPPORT DE CONCEPTION Gestion des immeubles BOUSSRHAN YOUSSEF & BENZITI WALID Email : Youssefboussrhan@gmail.com GSM : 0678510690, 0611347597 ISTA NTIC SYBA CRJJ GROUPE B Annexe : Figure 1: Diagramme de

Plus en détail

Dossier de conception. Conception d un site E-learning

Dossier de conception. Conception d un site E-learning Conception d un site E-learning Encadré par : Mr. LACHGAR Mohamed Réalisé par : LECHQER Younesse ELEOUAD Abdelhadi SOMMAIRE I. PERIMETRE DU PROJET... 2 1.1. ENJEUX ET VISION DU PROJET... 3 1.2. ARCHITECTURE

Plus en détail

Référence Etnic Architecture des applications

Référence Etnic Architecture des applications Référence Etnic Architecture des applications Table des matières 1. Introduction... 2 2. Architecture... 2 2.1 Démarche générale... 2 2.2 Modèle d architecture... 3 2.3 Découpe d une architecture applicative...

Plus en détail