L hyper-convergence, consolidation au niveau du datacenter

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "L hyper-convergence, consolidation au niveau du datacenter"

Transcription

1 L hyper-convergence, consolidation au niveau du datacenter Le mouvement de convergence entre les couches réseau, stockage et calcul ne s arrête plus à l échelle du rack. Il touche le centre de données, et permet l automatisation et l orchestration des ressources informatiques, via l utilisation par la DSI d outils software defined. Fin des silos, interopérabilité, gestion et maintenance de ce nouveau matériel, apport de la virtualisation, dimension software-centric : ZDNet.fr vous guide sur le chemin escarpé de l hyper-convergence. 1

2 SOMMAIRE 1. Les solutions convergées : une vraie alternative aux systèmes en silos? La vague des hyperviseurs et de la virtualisation Des initiatives alliance, par alliance Le concept plus large d infrastructure convergée De la convergence à la future hyper-convergence Une offre considérablement enrichie par des alliances Hyper-convergence et sites distants : une solution pour résoudre la complexité L indispensable connaissance de la virtualisation Eviter une forêt de câbles Quid de l évolutivité? Interopérabilité et hyper-convergence : les pièges de l incompatibilité Deux cas de figure L argument de la compatibilité Compatibilité avec les standards de fait Les cas Cisco, IBM L interopérabilité en pratique Solutions hyper-convergées : le syndrome de la boîte Un mauvais procès? Plus d intégration, c est moins de pannes Convergence à hyper-convergence : les leviers du Software Deux étapes à franchir L infrastructure déterminée par logiciel Une pile logicielle unique par noeud ou cluster Ajuster les ressources VDI et le SAN Le SDS, au-delà du stockage virtuel Les critères-clés de l hyper-convergence Hyperconvergence et «Sofware defined» : quelle réalité, quels avantages?

3 6. Le rôle de l hyperviseur et les services disponibles Pas d Hyper-V en prime abord Interception de l hyperviseur EVO : RAIL de VMware, une offre OEM Les rajouts d EMC VSPEX BLUE HP sur deux gammes Nutanix, pionnier et agnostique Gestion des disques en tiering SimpliVity (Cisco) : maintien d un contrôleur RAID Et Citrix et Microsoft Hyper-V? Datacore : le SDS agnostique, avec Fujitsu, Huawei Fujitsu : une accélération de 30 fois Fluidité des VM Qu apporte une solution Software Centric ou VM Centric? Software centric ou Software defined? Nutanix confirme l approche «VM Centric» Entretien avec George Teixeira, CEO de Datacore L Hyper-convergence à la portée des entreprises utilisatrices Au sens du Software Defined Datacenter L intérêt d une intégration très poussée La cible : entreprises moyennes et grands comptes Des avantages mesurables

4 1. Les solutions convergées : une vraie alternative aux systèmes en silos? Pourquoi les solutions convergées intégrant les couches serveurs, stockage et réseau sont-elles une alternative crédible aux systèmes conventionnels en silos? Faut-il miser tout de suite sur l hyper-convergence? 4

5 La tendance à l intégration de l informatique, c est à dire sa concentration sur un minimumde volume ne date pas d aujourd hui. Elle remonte à la miniaturisation des composants et renvoie à la fameuse loi de Moore, ou, plus concrètement, à la progression phénoménale de la capacité des processeurs multi-coeurs, notamment dans les systèmes Intel x86, sur 64 bits. Mais dès avant 2010, on a vu arriver de nouvelles architectures informatiques concentrant dans des racks, une puissance de calcul très dense ainsi que des unités de stockage, interconnectés par un réseau en backplane (en fond de rack), attachement direct (SAS) ou en réseau local (SAN) très intégrées. Ces racks ont tiré parti des serveurs lames, extrêmement compacts et puissants (chez HP, Dell, IBM...) et des disques mémoires Flash SSD mais le coût, au départ, était un dissuasif et la fiabilité discutable. En concurrence, sont alors apparues d autres formes de serveurs en tiroirs très modulaires (comme l architecture Moonshot de HP, ou des équivalents chez Dell), facilement démontables et interchangeables, procédé très utile pour la maintenance et les reconfigurations à la demande, mais à la main. La vague des hyperviseurs et de la virtualisation En parallèle, côté plateforme logicielle, l avènement des hyperviseurs et de la virtualisation va également constituer un tournant important avec ESX de VMware et Hyper-V de Microsoft, une sorte de réinvention du système VM d IBM pour serveurs X86. En avril 2009, Cisco prend le pari d introduire son offre UCS (Unified computing system) en s appuyant directement sur VMware ESX comme OS système - c est le scénario baremetal (implémentation directe sur le système). Une option audacieuse, «disruptive», selon la terminologie de la SiliconValley. Conçue en partenariat avec Intel et VMware, elle aura été une des toutes premières plateformes convergées industrielles, incluant les CPU, le réseau et les unités de stockage dans un rack unique de 19 pouces, l ensemble étant géré par un seul logiciel d administration.le système supporte aussi Microsoft Hyper-V et Citrix. 5

6 L argument était déjà de réduire le coût total d exploitation (TCO) et de faciliter l évolutivité (scalability). Ainsi le volume de stockage peut être étendu sur un réseau SAN, la connectivité réseau étant assurée par un Fabric Interconnect, conçu à partir du Nexus 5000, précurseur en matière de connexions virtualisées. Des initiatives alliance, par alliance Avec EMC et VMWare, Cisco va ensuite créer la joint-venture VCE dédiée à l offre convergée vblock, incluant des services de stockage extensibles (fin 2014, Cisco a cédé ses parts VCE à EMC). Cette coopération avec EMC n a pas empêché Cisco de signer également un partenariat avec NetApp pour l offre de stockage intégré FlexPod, quasiment équivalente, toujours sur une base VMware. Et récemment, Cisco a également signé un partenariat avec Nimble, lequel, avec son architecture hybride CASL (Cache accelerated sequential layout), combine unités Flash SSD et disques durs conventionnels. Le concept plus large d infrastructure convergée Dans le même temps, les autres grands acteurs du secteur informatique - HP, Dell, Bull, IBM, Oracle (Sun)... - ne sont pas restés inactifs. Ils avaient, pour certains, déjà engagé des initiatives de systèmes dédiés. Mais le principe d infrastructure IT convergée a gagné du terrain, avec l arrivée des offres Cloud. Sur le modèle de vblock et de FlexPod, on a ainsi vu se généraliser le concept, plus global, d infrastructure convergée, qui consiste à organiser l administration d un data-centre autour d un fournisseur et de ses partenaires. Le but est de recourir à des ensembles matériels et logiciels préconfigurés et très concentrés dans un châssis unique, de façon à simplifier l exploitation de l ensemble, et en ayant à faire qu à un seul interlocuteur. 6

7 Le cabinet Gartner, pour établir son récent Magic quadrant (cf. schéma ci-dessous) sur ce créneau de marché très prometteur (50% de progression par an sur les 3 années écoulées), a utilisé plus sobrement le terme d «Integrated systems». Parmi les leaders et visionnaires, il a positionné VCE (EMC), Cisco-NetApp et Oracle et, ensuite, HP, IBM, Dell, puis encore HDS (Hitachi), Fujitsu, mais également Teradata - et au moins des start-ups de l hyper-convergence, dont Nutanix et Simplivity. Gartner s Integrated Systems Magic Quadrant 7

8 De la convergence à la future hyper-convergence Après les systèmes convergés, on entre désormais dans l ère de l infrastructure définie par logiciel. Et là, la partie paraît plus intéressante encore, même si certains risques en découlent au moins pour les phases pilotes. «Aujourd hui, les systèmes d infrastructure hyper-convergés fusionnent d emblée leurs fonctions centrales de calcul, de stockage et de mise en réseau dans une seule et même solution logicielle ou matérielle», constate le cabinet IDC. Les différences d architectures entre un système hyper-convergé et un système convergé ou intégré ne sont pas négligeables. Avec l hyper-convergence, on va au-delà de l intégration avec pré-paramétrage fait en usine. Une pile logicielle hyper-convergée est nécessairement distribuée; elle offre d emblée une contiguïté des charges de travail, une conteneurisation et une abstraction matérielle», comme l explique IDC. (lire l article spécifique dans ce dossier sur l hyper-convergence). On entre ici sur le terrain du Software defined. VMware, avec son appliance EVO:RAIL, a ouvert la voie, reprise par HP (offres Converged System HC 200) ou EMC (EMC VSPEX Blue) et d autres. Mais, comme le précise l article de ce dossier dédié à l hyper-convergence, il existe des pionniers ou des out-siders - comme Nutanix, Simplivity, Nimble et Datacore dans le domaine du stockage de données, ou encore Nexenta - un pionnier de l univers Open Source. Futjitsu et Huawei, pour ne citer qu eux, ont choisi de signer un partenariat avec Datacore. Mais rien n est exclusif.. Une offre considérablement enrichie par des alliances Tous les géants de l informatique ont développé des offres intégrées, plus ou moins «convergées». Certains sont ainsi plus mûrs que d autres pour se hisser vers l hyperconvergence. Mais rien n est joué. Les jeux sont en cours. HP : une longue lignée HP a introduit, depuis plusieurs mois, toute une gamme Converged Systems, notamment à partir de son nouveau gestionnaire HP OneView et d un ensemble d interfaces programmatiques API unifiés et des plug-ins VMware, Microsoft, Red Hat et OpenStack. Fin 2014, HP a annoncé l utilisation de commutateurs Cisco en top-of-rack de ses Converged Systems 700 (et non plus seulement, sa propre offre de commutateurs réseaux ProCurve), comme plateformes IaaS (Infrastructure-as-a-Service). HP a également développé l offre Helion pour le Cloud, dont le récent CloudSystem CS200- HC, qui intègre OpenStack (communauté Open Source) et plutôt orienté comme offre PaaS (Plateforme as a Service) et reposant sur la pile logicielle Cloud Foundry (Open source). Et tout récemment (cf. un autre article de dossier), HP a également introduit deux solutions hyper-convergées, une reposant du EVO:RAIL de VMware et l autre sur son portefeuille StoreVirtual (d origine Lefthand Networks). 8

9 Oracle (Sun) et ses Exadata Depuis plusieurs années déjà, Oracle, avec l héritage «système» de Sun Microsystems, dispose de son offre Exadata. C est une vraie plateforme convergée et mais dédiée, avec virtualisation. Elle embarque un moteur de bases de données Oracle, comme il se doit. IBM : VersaStack ; et les PureSystems sans blades X86 Fin 2014, IBM a signé un partenariat avec Cisco, dont il n est plus concurrent s agissant des serveurs X86 (activité cédée à Lenovo depuis le 1er octobre 2014). Il s agit de l offre intégrée VersaStack, qui vise les Clouds privés et les besoins de Big Data et d applications analytiques. Par ailleurs, IBM a lancé son architecture intégrée PureSystems, qui consiste, là aussi, à proposer des solutions complètes intégrées, matériel et logiciels, entièrement intégrées et configurées en usine. Il repose sur les systèmes Flex Systems à base de processeurs Power7+ (puisque les modèles X86 sont désormais chez Lenovo), sous Windows ou Linux, capables de supporter des milliers de VM (machines virtuelles). Les unités de stockage intégrées, virtualisées, sont des IBM Storwize V7000, mais le client peut préférer ou combiner avec des équipements EMC ou NetApp. IBM propose également PureFlex System (sur Power 7+, toujours) qui est une infrastructure Cloud complète. C est une offre IaaS, préconfigurée en usine, prête à l emploi, et administrée par une seule console de management unifiée. IBM a également décliné l offre pour des applications spécifiques: ce sont les PureApplication Systems pour des applications Web transactionnelles et bases de données. Là encore, le principe est celui de la simplicité de déploiement, de pré-paramétrage sur mesure. IBM y inclut des expertises métier. Ainsi, le tout récent PureData System est optimisé pour «fournir des services de données pour applications très exigeantes» (par exemple : PureData for Analytics ). Dell : du développement et des partenariats Dell a développé plusieurs générations de systèmes intégrés, dont les VRTX (ensemble que l on peut qualifier de «boite noire»), mais également la gamme Active Systems sur serveurs lames (1000, 800 et 200) sur le principe d ensembles pré-équipés et très extensibles, conçus pour constituer des plateformes Cloud, supportant aussi bien Windows que Linux, que des applicatifs Microsoft SQL, Lync ou Share- Point, ou encore Oracle, SAP, etc. Tout récemment, pour évoluer vers l hyper-convergence et l intégration sur le Cloud, Dell s est rapproché, d une part, de FireHost, et a conçu des plateformes convergées incluant, là encore, serveurs, stockage, sur virtualisation VMware (NSX). Dell a, d autre part, développé un partenariat avec Nutanix, qui a donné lieu à l offre Dell XC Web-scale Converged Appliance, avec 3 modèles (1 U, supportant VDI, tests ou Cloud privé) et deux de 2U, supportant respectivement Exchange, SharePoint, Big data; ou SQL, Oracle). 9

10 2. Hyper-convergence et sites distants : une solution pour résoudre la complexité Si les technologies de convergence et d hyper-convergence adressent en premier lieu les problématiques de consolidation et d automatisation des datacenters, une des vertus ide ces technologies est la simplification des opérations sur les sites distants. 10

11 Répartis sur les sites des filiales ou des agences commerciales, les boitiers convergés peuvent servir d extensions des ressources positionnées sur un site distant. Opérés à distance par la DSI, ils assurent la collecte d information à l échelon local, et peuvent le cas échéant stocker des données dupliquées dans le datacenter principal. Cette solution permet de mettre en place simplement un PRA, ou plus modestement un backup distant. C est la solution prônée entre autre par Simplivity et son boitier Omnicube, ou encore par Dell avec son VRTX. L indispensable connaissance de la virtualisation L autre aspect positif de l hyper-convergence appliquée à la problématique des sites distants est la simplicité de mise en œuvre. Des centaines de VDI peuvent être déployées depuis la plateforme et la gestion peut être réalisée depuis un seul point. Reste à maîtriser les logiques de provisionnement de machines virtuelles, mais c est un moindre mal au regard de la complexité imposée par les solutions classiques. Car la puissance de ces solutions est de proposer une couche d administration accessible à distance, qui sera à même de gérer finement le stockage, la puissance de calcul et les problématiques réseau, et ce sans paramétrage physique. Eviter une forêt de câbles Car sur le site distant, le packaging tout-en-un de la solution évite la forêt de câbles induis par une installation classique promettant les mêmes bénéfices. Néanmoins, cette configuration consolidée peut faire craindre une limitation en matière d évolutivité de la solution. Que faire en cas de montée en charge régulière? De besoin de plus d espace de stockage? Quid de l évolutivité? Face à cette problématique, les systèmes convergés sont évolutifs. Sur des sites distants, ils permettent de rajouter de la puissance et de la mémoire dans le boitier au fur et à mesure de la croissance de l activité des filiales, tout en limitant le risque d hétérogénéité des systèmes. Au-delà, le principe de consolidation joue aussi. «Si vous voulez augmenter la capacité, c est très simple. Vous commandez un second produit, vous le connectez au premier, et en deux minutes, vous avez un cluster deux fois plus gros prêt à fonctionner, avec deux fois plus de stockage, de puissance de calcul et de capacité réseau» explique Aboubacar Diare, Chief Architect Softwaredefined storage HP à propos du ConvergedSystem 200-HC. «De cette manière, vous pouvez étendre un cluster dans deux endroits différents, et le cluster va continuer à fonctionner comme une seule entité, et vos données sont automatiquement répliquées sur un autre site» ajoute Aboubacar Diare, notant l élasticité de la solution. 11

12 3. Interopérabilité et hyper-convergence : les pièges de l incompatibilité Les solutions hyper-convergées sont par essence l œuvre d un fournisseur unique, qui a conçu un tout-en-un entièrement intégré et automatisé. D où les questions légitimes sur l interopérabilité, sinon la compatibilité entre les diverses solutions du marché. 12

13 L une des principales motivations des DSI lorsqu ils ont à choisir une nouvelle solution IT, est qu elle permette de sortir d un environnement «propriétaire», surtout si la solution a vocation à évoluer en capacité. C est l assurance de réduire sinon de ne pas augmenter le cout total d exploitation, de ne pas devoir repayer non seulement des matériels mais de nouvelles licences à des prix très élevés, etc.. Or, les solutions hyper-convergées peuvent, à juste titre, soulever quelques inquiétudes, car, par définition, ce sont des offres fermées ou, du moins, tellement intégrées qu il est difficile de déterminer, a priori, le niveau d interopérabilité avec d autres solutions d autres constructeurs, ou avec celles déjà installées. Deux cas de figure Deux scénarios se présentent : Soit on s en remet à un standard de facto : un acteur leader (comme HP, VMware, Cisco, EMC, IBM...), est déjà très présent dans l environnement existant auquel cas il faudra vérifier qu il y a bien compatibilité. Soit on envisage un système «ouvert», ou réputé tel, et donc conforme aux développements Open source. Dès lors, se pose la question de l interopérabilité avec les autres systèmes ouverts. Sur le terrain, ces deux cas de figure peuvent se mêler : un système dit «propriétaire» peut, en partie, s appuyer sur une pile logicielle Open source (comme OpenStack, par exemple). L argument de la compatibilité Les solutions hyper-convergentes ne sont pas nécessairement compatibles entre elles. Or, comme elles incluent des mécanismes d automatisation à partir d une console centralisée, il faut qu il existe une compatibilité effective si l on doit y connecter des éléments externes. L ensemble doit fonctionner correctement. Ce qui renvoie à «la matrice de compatibilité». Sur le papier, le matériel est dit «full compatible» et «maitrisé». Mais ce sont des tests, ou les premiers clients, qui le vérifient. Le paradoxe est que l hyper-convergence est censée réduire la complexité de la mise œuvre. En pratique, mieux vaut vérifier et comparer, par exemple, avec le niveau d intégration de solutions convergées matures, déjà éprouvées, telles que Vblock (VCE, VMware, Cisco, EMC) ou FlexPod Cisco,NetApp, VMware), dont la matrice de compatibilité a été affinée avec le temps. Mais ce sont des configurations non pas «hyper» mais convergentes. Les start-ups de l hyper-convergence - comme Atlantis Nutanix, Pivot, Simplivity ou ScaleComputing - ont plutôt bonne réputation sur ce plan de la compatibilité. Mais les tests restent de rigueur. 13

14 Compatibilité avec les standards de fait Parmi les standards du marché, VMware ne figure pas en dernière place. Sa récente proposition EVO:RAIL, sorte d appliance en OEM, est ancrée sur vsphere et reliée à vcenter pour l administration, et donc la compatibilité est requise - notamment pour s assurer des mise à jours et des patch. Est-on très éloigné d un système «propriétaire»? L un des points à vérifier, par exemple, est si les hyperviseurs embarqués viennent bien s ajouter correctement à l inventaire vcenter comme n importe quel autre sous-ensemble virtualisé ESXi déjà installé. La compatibilité avec Virtual SAN, s il y a cohabitation, serait également un point à vérifier. De même, le support de HorizonView 6 (VMware) ou des cartes graphiques NVidia ou des cartes accélératrices du type PCoIP APEX. Au passage, HP, comparant à EVO:RAIL son offre ConvergedSystem200 HC sur son propre logiciel StoreVirtual (VSA), invoque une interopérabilité plus large. Les cas Cisco, IBM La compatibilité avec les leaders du marché se vérifie encore s agissant de Cisco ou IBM. Le champion des solutions réseau, Cisco, délivre des certifications de compatibilité sur ses racks UCS (Unified computing system), la C-Series, dans le cadre de son programme Solution Partner. De même, avec IBM, c est la compatibilité avec son environnement, de systèmes de fichier GPFS (General parallel file system), qui prime, depuis son introduction en 1998 (impact sur les réseaux SAN). Ces deux géants viennent d ailleurs de se rapprocher autour d une offre Cisco proposant d intégrer les Storwize V7000 d IBM à son portefeuille. L interopérabilité en pratique L interopérabilité, à la différence de la compatibilité, c est en principe l assurance de ne pas être verrouillé (locked down) par un éditeur ou un constructeur. Dans l hyper-convergence, cela se traduit par la liberté d ajouter des équipements et des nœuds individuels à des clusters existants en puisant dans les meilleures offres du moment, puisqu il est possible de les partager au niveau local ou distant. Clairement, la référence Open source actuelle est OpenStack. Cette pile logicielle apporte la capacité de contrôler de vastes pools de ressources - serveurs, stockage et réseau, au sein d un même datacenter - et de les gérer depuis un tableau de bord unique. Il permet de créer les conditions d un environnement SDDC (Software defined data center), donnant priorité au pilotage par la pile logicielle. L interopérabilité ne paraît pas soulever de problèmes, comme par exemple autour du client Cinder, qui est l interface de commande pour les interfaces API Block storage d OpenStack. 14

15 Cette pile logicielle apporte la capacité de contrôler de vastes pools de ressources - serveurs, stockage et réseau, au sein d un même datacenter - et de les gérer depuis un tableau de bord unique. Il permet de créer les conditions d un environnement SDDC (Software defined data center), donnant priorité au pilotage par la pile logicielle. L interopérabilité ne paraît pas soulever de problèmes, comme par exemple autour du client Cinder, qui est l interface de commande pour les interfaces API Block storage d OpenStack. Ce point est confirmé par un responsable de Nexenta (cf. entretien Frédéric Millon), une ex-startup fondée par des développeurs Open Source, qui avaient dès le départ, choisi de se focaliser précisément sur la connectivité et l interopérabilité entre systèmes. Stockage hyper-convergé : 3 familles en lice Trois familles d acteurs cohabitent dans l univers de la convergence des solutions de stockage : L approche Data systems : CEPH, Gluster, Openstack, Microsoft, AWS... Les solutions logicielles : VMware VSAN (virtualstorage SAN), Sanbolic, Nexenta, EMC ScaleiO, Datacore... Les appliances : HP, Atlantis, Nutanix, SimpliVity (avec Dell, Cisco), ScaleComputing, Pivot... Enfin, il y a aussi des acteurs atypiques, comme Wikibon ou Pluribus (Freedom Server-Switch et un hyperviseur, NetworksNetvisor). Frédéric Milon, Nexenta France : «L hyper-convergence? C est toujours plus de virtualisation!» Frédéric MILON, directeur commercial de Nexenta Europe du Sud, constate qu il est toujours possible d améliorer les plateformes de virtualisation. «C est l orientation vers l hyper-convergence. Mais sans que l on soit nécessairement intrusif». Comment qualifiez-vous l hyper-convergence? L hyper convergence consiste en une architecture basée sur les logiciels permettant une intégration de l ensemble des besoins informatiques d une entreprise. C est le fait d aller plus loin encore dans la virtualisation. Car les plateformes de virtualisation peuvent toujours être optimisées. Ainsi, nos solutions, comme NexentaConnect, apportent des fonctionnalités qui permettent d améliorer l efficacité des plateformes VMware -dont VSAN (qui fonctionne en mode bloc ) ou Horizon, ainsi qu un logiciel de stockage, NexentaStor, qui gère l ensemble des besoins en ce domaine de nos clients, quelle que soit sa stratégie de gestion des données. 15

16 De quelles améliorations s agit-il? Une solution comme NexentaConnect pour VDI, par exemple, permet d augmenter le nombre de VM par serveur. L amélioration peut aller jusqu à 50%. L explication est que notre code intervient en amont de la gestion de la mémoire utilisée par VMware. (Et nous ne sommes pas limités par le nombre de disques). Nous apportons également des ressources de caching, non pas au point de mémoire cache des traitements ESX, mais au niveau de la mémoire cache des VM elles-mêmes. Nous pouvons également rajouter une couche NAS à VMWare VSAN, si utile, grâce, là encore à NexentaConnect. Mais sans être intrusifs. En ce qui concerne NexentaStor, il est toujours possible de faire évoluer une configuration sans stopper la production ou de rajouter, à chaud, une JBOD d un constructeur (Dell, Supermicro, HP, etc.), sans temps d arrêt (arrêt de production). Et nous restons toujours neutres vis-à-vis des marques. Historiquement, le système de fichiers ZFS était basé sur Solaris (Sun), avec une capacité d adressage colossale sur 128 bits. Aujourd hui, il est Open Source, il est donc resté un système de fichiers indépendant. Nexenta a travaillé à partir de ce noyau et nos 130 développeurs ont amélioré grandement la solution afin de proposer aujourd hui ce qui est le produit phare du SDS (Software Defined Storage), NexentaStor. Nous possédons plus de 30 brevets dans ce domaine. Comment le «Software Defined» modifie-t-il la donne? Le Software defined permet de s affranchir du lien entre le logiciel et le matériel, ce qui permet aux clients de réduire significativement leurs coûts de fonctionnement lié au stockage. D autre part, du fait de la capacité de NexentaStor à fédérer les environnements hétérogènes (physiques et virtualisés) ainsi que les différentes stratégies de stockage (fichier, bloc et, demain, objet), nous permettons aux DSI d envisager sereinement l avenir, tout en contrôlant leurs investissements. Il apporte également des avancées techniques significatives : avec le Software defined, les contrôleurs RAID, par exemple n ont plus de raison d être. Nous gérons tout, de façon logicielle. La corruption de données n est plus possible. Chaque disque est tagué, en sorte que si l on déplace un tiroir de disques, l OS va automatiquement le détecter. Et on peut donc augmenter la capacité à chaud. C est très souple. A noter que le fait de supprimer les cartes RAID facilite énormément la reconstruction d un disque. S il contient 2 tera-octets, il sera possible de le reconstruire en 2 à 4 heures (contre 1 à 2 jours sur des environnements classiques). Ce n est là qu un exemple des multiples fonctionnalités de notre offre. 16

17 Donc comment vous positionnez-vous dans l hyper-convergence? Nous sommes vus comme leader du SDS (Software defined storage). Nous avons un portefeuille de produits, qui s inscrivent dans cette démarche. La solution NexentaStor appartient au domaine du SDS. Elle est transparente au niveau hardware. En outre, nous sommes ouverts à tous les types de protocoles du stockage (modes bloc, fichier, objet...) et à tous les environnements applicatifs (bases de données, messaging, etc.) Notre enjeu, c est être capable de gérer tous les environnements existants (SAN, NAS, hybride, virtualisé...) ou être capable de rajouter le mode objet (avec NexentaEdge), par exemple. Et que recouvre l orientation «Software centric»? C est l essence même de notre solution. Faire du matériel un produit de «commodité», et permettre au logiciel de délivrer la puissance et les fonctionnalités nécessaires à nos clients. Dans ZFS, beaucoup de code a été rajouté, pour parvenir à l hyper-convergence. C est, par exemple, le fait d être pré-configuré, prêt à l emploi très rapidement, ou le fait de déployer très rapidement, le file manager ZFS en mode fichier ou en mode objet. L intérêt du mode objet étant de permettre de constituer des conteneurs d informations, par exemple, autour des dossiers patients complets, avec ordonnances ou imagerie médicale, etc. Pour un traitement rapide, on ajoute de la capacité CPU, de la mémoire, de la capacité disque. Mais plutôt que de puiser dans de nouvelles ressources, c est un contrôleur qui détecte les ressources disponibles, jusque sur le Cloud, le cas échéant. Quels arguments motivent les clients? Beaucoup de DSI souhaitent sortir des solutions propriétaires. Ils veulent retrouver de l oxygène dans leur budget. Et être sereins quant à l évolution de leur architecture. Donc, ils sont à la recherche de scénarios alternatifs. Avec notre offre, c est le stockage qui s adapte à l applicatif, et pas le contraire. L interopérabilité autour d OpenStack estelle un acquis? Oui, l interopérabilité est réelle, vérifiable. Non seulement nous sommes compatibles mais Nexenta est un acteur important de cette communauté, comme l a montré notre forte implication lors du dernier sommet OpenStack à Paris en novembre. 17

18 4. Solutions hyper-convergées : le syndrome de la boîte noire Entre les systèmes convergés, partiellement intégrés, et les systèmes hyper-convergés totalement concentrés à l intérieur d une appliance bien close, faut-il s inquiéter des risques de pannes, pouvant mettre à terre toute une infra? Quelle stratégie, quelle bonnes pratiques de maintenance s applique? 18

19 Les systèmes informatiques hyper-convergés sont-ils plus fragiles, plus problématiques que les autres en terme de maintenance? La question est souvent posée. Certains évoquent un syndrome celui de la boîte noire Certains responsables d exploitation IT ont conservé des réflexes de maintenance sur des racks très accessibles, où avec un simple tournevis ils pouvaient sortir les tiroirs, retirer les cartes circuits, et, quasiment changer eux-mêmes les composants sur les cartes - pratique encore courante, par exemple, pour upgrader une carte-mère en changeant processeurs ou en rajoutant des réglettes de mémoire DIMM. Pour certaines personnes, il y avait là quelque chose de rassurant. Mais avec l intégration toujours plus poussée des composants et des sous-ensembles, ces pratiques vont sans doute disparaître. Car les constructeurs ont considérablement amélioré la modularité des systèmes. Depuis quelques années déjà, sont apparus des serveurs tours ou racks avec des modules (cartes mères, disques, blocs alimentation ) très facilement extractibles, souvent à chaud, et interchangeables -fort pratique pour la maintenance. En parallèle, on a vu se banalises les formats blades (lames), des modules très concentrés en composants électroniques, des modules que personne ne songerait à ouvrir en cas de panne. Certains fournisseurs d appliances invoquent parfois le concept de boîte noire - donc hermétiques pour les exploitants IT. Pour les mauvaises langues, cela leur permettrait de proposer des contrats d intervention sur site très juteux... Un mauvais procès? La maintenance reste, comme l assurance, une question de négociation en fonction de l appréciation des risques en jeu et du prix du service. Dans le cas des systèmes convergés, les contrats existent comme pour tout autre équipement informatique. Prenons le cas de l offre Vblock de VCE (cofondée en 2009 par Cisco, EMC, Intel et VMware, sous le nom d Acadia puis, en 2010, rebaptisée, VCE pour Virtual Computing EnvironmentCy). Le principe de départ était que chacun des acteurs partie prenante s engageait à assurer la maintenance pour les autres - une pratique non exceptionnelle dans le contexte de tels accords. La maturité de cette offre, pas plus que celle de Cisco et NetApp (FlexPod), n a pas été mise en doute, pas plus que sa matrice de compatibilité (cf. l article de ce dossier sur interopérabilité et compatibilité). Le service de maintenance a suivi. Pour les offres d hyper-convergences, il est peut-être encore un peu tôt pour se prononcer définitivement. Prenons un seul exemple : Cisco a dû suspendre, au printemps 2014, la livraison de ses appliances de stockage UCS Invicta en raison de problèmes rencontrés avec des unités Flash SSD provenant de l acquisition de Whiptail quelques mois auparavant. Donc de telles incidents existent. Mais faut-il s en alarmer outre mesure? Faut-il assimiler ces appliances à d obscures boîtes noires? «Non, on ne peut pas parler de boîte noire au sens d un système opaque, fermé... Il s agit généralement d appliances. Donc la maintenance ne pose pas de problèmes particuliers, pas plus que pour toute autre appliance», explique Jean-Luc Koch, consultant senior, directeur de Carvea Consulting. 19

20 «Ces équipements sont des produits industrialisés, réputés fiables et à forte résilience. Et quand, le cas échéant, on ne peut pas identifier l origine d une panne et changer le ou les modules défectueux, on se replie sur une autre appliance, le temps de la réparation.» «Dans le cadre d une migration vers un nouveau Datacenter, nous sommes actuellement sur une migration de 500 VM vers cette solution Nutanix, le choix a été dictée par une meilleure performance de ces systèmes par rapport à des ESX. C est une alternative apportant plus de puissante car il y a bien intégration verticale des CPU, de la mémoire et du stockage, ce qui a notamment pour avantage de réduire une partie des I/O liées au SAN», constate Jean-Luc Koch. Plus d intégration, c est moins de pannes Le fait est que les nouvelles configurations ultra-convergées suppriment quantité de sous-ensembles interconnectés entre eux (contrôleurs, unités disques mécaniques, serveurs SAN en racks...). On tend à réduire voire éliminer les unités de stockage externes, autonomes. On prévoit de supprimer les contrôleurs de stockage RAID. Car cette concentration est, en principe, source d amélioration des performances (moins de latence) et renforcement de la résilience, car il y a diminution des pannes. Moins d équipement mécaniques (disques durs avec points d usure, exposés aux vibrations, etc.), moins de connectique, moins de câblage, c est, statistiquement, moins de points de fragilité. L avenir semble bel et bien s écrire entre les offres du type Kinetic HDD (Seagate, très haute densité de 4To) sur le Cloud et les solutions Flash SSD directement intégrées aux systèmes. Ainsi, au- delà des appliances et en diminuant voire en supprimant les baies de stockage, on se rapproche du concept de Network gridstorage, avec des ressources réseau et stockage software defined, très étendues, cette fois. 20

IT SERVICES BUSINESS STORAGE DATA AUDIT PARTNERSHIP INTEGRATOR SECURITY PLANNING PRIVATE AGILITY DYNAMIC PUBLIC TECHNOLOGY SOLUTIONS MANAGEMENT

IT SERVICES BUSINESS STORAGE DATA AUDIT PARTNERSHIP INTEGRATOR SECURITY PLANNING PRIVATE AGILITY DYNAMIC PUBLIC TECHNOLOGY SOLUTIONS MANAGEMENT ACTIVE BUSINESS TALENT ANSWERS DESIGN AUDIT HYBRID DRP PRIVATE SOFTWARE ENGINEERING AGILITY DYNAMIC DEPLOY SECURITY COMPUTE USER Initialisation démonstration EVO:RAIL PROVISIONING ORCHESTRATION WORKLOAD

Plus en détail

Virtualisation des Serveurs et du Poste de Travail

Virtualisation des Serveurs et du Poste de Travail Virtualisation des Serveurs et du Poste de Travail Les enjeux de la virtualisation Les acteurs du segment La virtualisation de serveurs Les concepts Les technologies d architectures L offre La virtualisation

Plus en détail

Évolution vers l hyperconvergence : créer le Software Defined Data Center qui vous convient

Évolution vers l hyperconvergence : créer le Software Defined Data Center qui vous convient Enterprise Strategy Group Getting to the bigger truth. Livre blanc Évolution vers l hyperconvergence : créer le Software Defined Data Center qui vous convient Par Colm Keegan, Analyste senior, ESG Février

Plus en détail

Etude d architecture de consolidation et virtualisation

Etude d architecture de consolidation et virtualisation BOUILLAUD Martin Stagiaire BTS Services Informatiques aux Organisations Janvier 2015 Etude d architecture de consolidation et virtualisation Projet : DDPP Table des matières 1. Objet du projet... 3 2.

Plus en détail

HAUTE DISPONIBILITE & CONTINUITÉ DE SERVICE MULTI PLATES FORMES. Simple & Performant. www.quick software line.com

HAUTE DISPONIBILITE & CONTINUITÉ DE SERVICE MULTI PLATES FORMES. Simple & Performant. www.quick software line.com HAUTE DISPONIBILITE & CONTINUITÉ DE SERVICE MULTI PLATES FORMES Haute disponibilité pour Serveurs Ouverts (Windows, UNIX, AIX, Linux, VMware (Windows, UNIX, AIX, Linux, VMware ) Généralités Quelques définitions

Plus en détail

LES SOLUTIONS D INFRASTRUCTURES CONVERGENTES POUR TRANSFORMER VOTRE DATACENTER. François BOTTON Product Marketing Manager

LES SOLUTIONS D INFRASTRUCTURES CONVERGENTES POUR TRANSFORMER VOTRE DATACENTER. François BOTTON Product Marketing Manager LES SOLUTIONS D INFRASTRUCTURES CONVERGENTES POUR TRANSFORMER VOTRE DATACENTER François BOTTON Product Marketing Manager LES PRIORITÉS DES DSI UNE MEILLEURE AGILITÉ Le déploiement rapide d'applications

Plus en détail

«Scale-to-fit» Storage

«Scale-to-fit» Storage LIVRE BLANC «Scale-to-fit» Storage Faites évoluer votre stockage de façon totalement transparente grâce au «Scale-to-Fit» de Nimble Storage. Ce livre blanc explique comment les solutions Nimble Storage

Plus en détail

10 conseils pour réussir votre projet de virtualisation de serveurs

10 conseils pour réussir votre projet de virtualisation de serveurs 10 conseils pour réussir votre projet de virtualisation de serveurs Réalisé pour Microsoft France par Introduction La mise en œuvre d un projet de virtualisation de serveurs présente de nombreux avantages

Plus en détail

Je bénéficie désormais des avantages exceptionnels de la virtualisation pour mon stockage. Virtual SAN est aussi économique que simple à utiliser.

Je bénéficie désormais des avantages exceptionnels de la virtualisation pour mon stockage. Virtual SAN est aussi économique que simple à utiliser. Je bénéficie désormais des avantages exceptionnels de la virtualisation pour mon stockage. Virtual SAN est aussi économique que simple à utiliser. VMware Virtual SAN Le software-defined storage ultra simple

Plus en détail

Kick Off SCC 2015. Vers de nouveaux horizons

Kick Off SCC 2015. Vers de nouveaux horizons Kick Off SCC 2015 Vers de nouveaux horizons Délivrer des environnements virtuels plus rapidement avec l'hyper-convergence HP Frédéric CHOLLET BU Manager SCC Fchollet-bilger@fr.scc.com Pascal RABIER Datacenter

Plus en détail

LES 5 PRINCIPALES RAISONS DE DÉPLOYER MICROSOFT SQL SERVER SUR LE SYSTÈME DE STOCKAGE UNIFIÉ EMC VNX

LES 5 PRINCIPALES RAISONS DE DÉPLOYER MICROSOFT SQL SERVER SUR LE SYSTÈME DE STOCKAGE UNIFIÉ EMC VNX LES 5 PRINCIPALES RAISONS DE DÉPLOYER MICROSOFT SQL SERVER SUR LE SYSTÈME DE STOCKAGE UNIFIÉ EMC VNX Et si vous pouviez éviter aux administrateurs de base de données d avoir à se préoccuper au jour le

Plus en détail

Vers une IT as a service

Vers une IT as a service Vers une IT as a service 1 L évolution du datacenter vers un centre de services P.2 2 La création d une offre de services P.3 3 La transformation en centre de services avec System Center 2012 P.4 L évolution

Plus en détail

tech days AMBIENT INTELLIGENCE

tech days AMBIENT INTELLIGENCE tech days 2015 AMBIENT INTELLIGENCE techdays.microsoft.fr techdays.microsoft.fr Time To Market Demande croissante des métiers de réduire le délai de mise sur le marché Immédiateté Ergonomie, rapidité et

Plus en détail

Fiche technique WS2012

Fiche technique WS2012 Le 18/03/013 OBJECTIF VIRTUALISATION mathieuc@exakis.com EXAKIS NANTES Identification du document Titre Projet Date de création Date de modification Fiche technique Objectif 18/03/2013 26/03/2013 WS2012

Plus en détail

PRÉSENTE SES SERVEURS L ESPACE LE PLUS INNOVANT POUR FAIRE TRAVAILLER VOS DONNÉES EN TEMPS RÉEL

PRÉSENTE SES SERVEURS L ESPACE LE PLUS INNOVANT POUR FAIRE TRAVAILLER VOS DONNÉES EN TEMPS RÉEL PRÉSENTE SES SERVEURS L ESPACE LE PLUS INNOVANT POUR FAIRE TRAVAILLER VOS DONNÉES EN TEMPS RÉEL La solution simple et efficace aux 3 défis majeurs de la direction informatique. Des bénéfices concrets,

Plus en détail

Installation de Windows 2008

Installation de Windows 2008 Installation de Windows 2008 Table des matières 1. Introduction 4 2. Comparatif des fonctionnalités 5 Description 5 Windows Web Server 2008 5 Windows server 2008 Datacenter 5 Windows server 2008 Standard

Plus en détail

EMC Enterprise Hybrid Cloud. Emmanuel Bernard Advisory vspecialist EMC Emmanuel.bernard@emc.com @veemanuel

EMC Enterprise Hybrid Cloud. Emmanuel Bernard Advisory vspecialist EMC Emmanuel.bernard@emc.com @veemanuel EMC Enterprise Hybrid Cloud Emmanuel Bernard Advisory vspecialist EMC Emmanuel.bernard@emc.com @veemanuel Copyright 2014 EMC Corporation. All rights reserved. # Nouveau programme IT Défis métiers actuels

Plus en détail

Adopter une approche unifiée en matière d`accès aux applications

Adopter une approche unifiée en matière d`accès aux applications Adopter une approche unifiée en matière d`accès aux applications Présentée par Jean-Steve Shaker Architecte de solutions - Virtualisation 2012 Technologies Metafore Inc. L évolution 2012 Technologies Metafore

Plus en détail

Etude des outils du Cloud Computing

Etude des outils du Cloud Computing Etude des outils du Cloud Computing Sommaire : Présentation générale.. 2 Définitions. 2 Avantage.. 2 Inconvénients. 3 Types d offres de service Cloud.. 3 Comparaison des services Cloud 4 Conclusion 5 Présentation

Plus en détail

Plateforme hyperconvergée

Plateforme hyperconvergée Plateforme hyperconvergée Cas d usage : VDI #PARTAGE D.TOULOUZE: Architecte technique M.HAI: Responsable entité Architecture technique 14/01/2016 CT ARCHITECTURES & INFRASTRUCTURES Sommaire Cas d usage

Plus en détail

Zoom sur le Software-Defined Datacenter EMC

Zoom sur le Software-Defined Datacenter EMC Zoom sur le Software-Defined Datacenter EMC une architecture innovante pour gagner en performance dès maintenant tout en se préparant aux enjeux de demain Emmanuel BERNARD Advisory vspecialist EMC 1 Nouveau

Plus en détail

Le Pôle ORACLE d ITS-Overlap. Platinum Partner

Le Pôle ORACLE d ITS-Overlap. Platinum Partner Le Pôle ORACLE d ITS-Overlap Platinum Partner Positionnement technologique Un positionnement sur toute l offre Oracle. Conseil et architecture Intégration et déploiement Support et maintenance Infogérance

Plus en détail

CLOUD CP3S SOLUTION D INFRASTRUCTURE SOUMIS À LA LÉGISLATION FRANÇAISE. La virtualisation au service de l entreprise. Évolutivité. Puissance.

CLOUD CP3S SOLUTION D INFRASTRUCTURE SOUMIS À LA LÉGISLATION FRANÇAISE. La virtualisation au service de l entreprise. Évolutivité. Puissance. CLOUD CP3S La virtualisation au service de l entreprise Virtualisation / Cloud Évolutivité Sécurité Redondance Puissance SOLUTION D INFRASTRUCTURE SOUMIS À LA LÉGISLATION FRANÇAISE SOLUTION D INFRASTRUCTURE

Plus en détail

Présentation de Citrix XenServer

Présentation de Citrix XenServer Présentation de Citrix XenServer Indexes Introduction... 2 Les prérequis et support de Xenserver 6 :... 2 Les exigences du système XenCenter... 3 Avantages de l'utilisation XenServer... 4 Administration

Plus en détail

Dynamic Computing Services solution de backup. White Paper Stefan Ruckstuhl

Dynamic Computing Services solution de backup. White Paper Stefan Ruckstuhl Dynamic Computing Services solution de backup White Paper Stefan Ruckstuhl Résumé pour les décideurs Contenu de ce White Paper Description de solutions de backup faciles à réaliser pour des serveurs virtuels

Plus en détail

Architectures d implémentation de Click&DECiDE NSI

Architectures d implémentation de Click&DECiDE NSI Architectures d implémentation de Click&DECiDE NSI de 1 à 300 millions de ligne de log par jour Dans ce document, nous allons étudier les différentes architectures à mettre en place pour Click&DECiDE NSI.

Plus en détail

LE STOCKAGE UNIFIÉ ASSOCIÉ À LA VIRTUALISATION D'ENTREPRISE

LE STOCKAGE UNIFIÉ ASSOCIÉ À LA VIRTUALISATION D'ENTREPRISE LE STOCKAGE UNIFIÉ ASSOCIÉ À LA VIRTUALISATION D'ENTREPRISE JEROME BERNADAC GO SPORT PATRICK DUFOUR STORDATA AGENDA LE GROUPE GO SPORT NOTRE PARTENAIRE INTÉGRATEUR STORDATA CONCLUSION ET PERSPECTIVES FUTURES

Plus en détail

MiniCLOUD http://www.virtual-sr.com/

MiniCLOUD http://www.virtual-sr.com/ MiniCLOUD http://www.virtual-sr.com/ SANTE RESEAU développe en 2012, une filiale, VIRTUAL SR, spécialisée dans l'hébergement PRIVÉ de Machines Virtuelles. Spécialisée dans Les Architectures Virtuelles

Plus en détail

Bull, un catalogue de service particulier pour répondre aux environnements complexes

Bull, un catalogue de service particulier pour répondre aux environnements complexes Bull, un catalogue de service particulier pour répondre aux environnements complexes 20 mars 2014 Bull Data Infrastructure Fabien Palange Product Manager x86 Bull, 2012 1 Agenda Présentation Bull Introduction

Plus en détail

Installation d une architecture VMware Infrastructure 3 : Bilan et perspectives

Installation d une architecture VMware Infrastructure 3 : Bilan et perspectives Installation d une architecture VMware Infrastructure 3 : Bilan et perspectives Alexandre MIREK CRI Université Lumière Lyon 2 INTRODUCTION La virtualisation serveur : Pourquoi? Augmentation du nombre de

Plus en détail

VSPEX by Bull. Infrastructures convergées au service du Cloud Hybride

VSPEX by Bull. Infrastructures convergées au service du Cloud Hybride VSPEX by Bull Infrastructures convergées au service du Cloud Hybride Objectifs de la présentation Les infrastructures convergées Retour d expérience Notre savoir-faire Les défis informatiques actuels Disponibilité

Plus en détail

Alcatel-Lucent VitalQIP Appliance Manager

Alcatel-Lucent VitalQIP Appliance Manager Alcatel-Lucent Appliance Manager Solution complète de gestion des adresses IP et de bout en bout basée sur des appliances Rationalisez vos processus de gestion et réduisez vos coûts d administration avec

Plus en détail

Outil d aide au choix Serveurs Lot 4 Marché Groupement de Recherche

Outil d aide au choix Serveurs Lot 4 Marché Groupement de Recherche Outil d aide au choix Serveurs Lot 4 Marché Groupement de Recherche Serveurs DELL PowerEdge Tour Rack standard R310 T110II Rack de calcul Lames R815 M610 R410 R910 M620 R415 R510 T620 R620 R720/R720xd

Plus en détail

VMware vsphere 5 Préparation à la certification VMware Certified Professional 5 Data Center Virtualization (VCP5-DCV) - Examen VCP510

VMware vsphere 5 Préparation à la certification VMware Certified Professional 5 Data Center Virtualization (VCP5-DCV) - Examen VCP510 Introduction A. Au sujet du livre 10 B. Au sujet de l'examen 10 Chapitre 1 Les nouveautés de vsphere A. Présentation 14 B. En quoi vsphere 5 diffère de vsphere 4? 14 1. Un Service Console abandonné 14

Plus en détail

Fonctionnement de Windows XP Mode avec Windows Virtual PC

Fonctionnement de Windows XP Mode avec Windows Virtual PC Fonctionnement de Windows XP Mode avec Windows Virtual PC Guide pratique pour les petites entreprises Table des matières Section 1 : présentation de Windows XP Mode pour Windows 7 2 Section 2 : démarrage

Plus en détail

Développez votre système d'information en toute simplicité

Développez votre système d'information en toute simplicité Développez votre système d'information en toute simplicité IT CONSULTING HOSTING as a service SR opérations SA Société suisse fondée en 2003, SR opérations SA est une filiale de SRF groupe SA. SR opérations

Plus en détail

Le Cercle Vertueux du Cloud Public

Le Cercle Vertueux du Cloud Public Le Cercle Vertueux du Cloud Public Le Cercle Vertueux du Cloud Public Le Cloud public rencontre un intérêt croissant auprès de tous les directeurs IT voulant planifier les stratégies informatiques de leur

Plus en détail

PPE 1 PRISE EN MAIN DE VMWARE VSPHERE 5.5 & CONFIGURATION D UNE MACHINE VIRTUELLE

PPE 1 PRISE EN MAIN DE VMWARE VSPHERE 5.5 & CONFIGURATION D UNE MACHINE VIRTUELLE PPE 1 PRISE EN MAIN DE VMWARE VSPHERE 5.5 & CONFIGURATION D UNE MACHINE VIRTUELLE Antoine CAMBIEN BTS SIO Option SISR Session 2015 BTS SIO Services Informatiques aux Organisations Session 2014 2015 Nom

Plus en détail

UC4 effectue tout l ordonnancement batch pour Allianz en Allemagne

UC4 effectue tout l ordonnancement batch pour Allianz en Allemagne UC4 effectue tout l ordonnancement batch pour Allianz en Allemagne La société Le groupe Allianz est un des principaux fournisseurs de services globaux dans les domaines de l assurance, de la banque et

Plus en détail

Contexte : une infrastructure vieillissante qui n était plus en adéquation avec les besoins actuels et futurs de Swiss Life.

Contexte : une infrastructure vieillissante qui n était plus en adéquation avec les besoins actuels et futurs de Swiss Life. Communiqué de presse 3 décembre 2013 Cas d application Swiss Life France rénove entièrement ses Datacenter de Roubaix et Levallois avec MTI Technology. Une mise en conformité à un haut niveau de disponibilité.

Plus en détail

Etude d architecture de consolidation et virtualisation

Etude d architecture de consolidation et virtualisation BOUILLAUD Martin Stagiaire BTS Services Informatiques aux Organisations Janvier 2015 Etude d architecture de consolidation et virtualisation Projet : DDTM Table des matières 1. Objet du projet... 3 2.

Plus en détail

VMware sur le campus CNRS d Orléans «VMware dans la vraie vie du CNRS sous entendu quand on est pas très riche»

VMware sur le campus CNRS d Orléans «VMware dans la vraie vie du CNRS sous entendu quand on est pas très riche» VMware sur le campus CNRS d Orléans «VMware dans la vraie vie du CNRS sous entendu quand on est pas très riche» Journées Josy «virtualisation» Strasbourg 2011 Plan de la présentation Présentation du contexte

Plus en détail

Technologie SDS (Software-Defined Storage) de DataCore

Technologie SDS (Software-Defined Storage) de DataCore Technologie SDS (Software-Defined Storage) de DataCore SANsymphony -V est notre solution phare de virtualisation du stockage, dans sa 10e génération. Déployée sur plus de 10000 sites clients, elle optimise

Plus en détail

FAMILLE EMC VPLEX. Disponibilité continue et mobilité des données dans et entre les datacenters AVANTAGES

FAMILLE EMC VPLEX. Disponibilité continue et mobilité des données dans et entre les datacenters AVANTAGES FAMILLE EMC VPLEX Disponibilité continue et mobilité des données dans et entre les datacenters DISPONIBLITÉ CONTINUE ET MOBILITÉ DES DONNÉES DES APPLICATIONS CRITIQUES L infrastructure de stockage évolue

Plus en détail

FAMILLE EMC VPLEX. Disponibilité continue et mobilité des données dans et entre les datacenters

FAMILLE EMC VPLEX. Disponibilité continue et mobilité des données dans et entre les datacenters FAMILLE EMC VPLEX Disponibilité continue et mobilité des données dans et entre les datacenters DISPONIBILITE CONTINUE ET MOBILITE DES DONNEES DES APPLICATIONS CRITIQUES L infrastructure de stockage évolue

Plus en détail

MACHINE VIRTUELLE VSPHERE. Projet Personnalisé Encadré 1

MACHINE VIRTUELLE VSPHERE. Projet Personnalisé Encadré 1 MACHINE VIRTUELLE VSPHERE Projet Personnalisé Encadré 1 Aymeric Blerreau 15/11/2013 1 TABLE DES MATIÈRES 2 Description... 2 3 Contexte... 3 3.1 Contexte... 3 3.2 Objectifs... 3 3.3 Solution envisageable...

Plus en détail

Marché Public en procédure adaptée : Infrastructure Informatique régionale hébergée CAHIER DES CHARGES ET DES CLAUSES TECHNIQUES

Marché Public en procédure adaptée : Infrastructure Informatique régionale hébergée CAHIER DES CHARGES ET DES CLAUSES TECHNIQUES GROUPEMENT DE COMMANDES CA54, CA55, CA57, CA88, CRAL Marché Public en procédure adaptée : Infrastructure Informatique régionale hébergée CAHIER DES CHARGES ET DES CLAUSES TECHNIQUES Etabli en application

Plus en détail

pour Une étude LES DÉFIS DES DSI Avril 2013

pour Une étude LES DÉFIS DES DSI Avril 2013 Une étude pour LES DÉFIS DES DSI Avril 2013 Présentation de l étude Objectifs : Faire le point sur les orientations IT des DSI : cloud, mobilité, sécurité, poste de travail Identifier les principaux défis

Plus en détail

Mise en place d une machine virtuelle avec vsphere

Mise en place d une machine virtuelle avec vsphere Mise en place d une machine virtuelle avec vsphere 15/11/2013 Par Aymeric BLERREAU Dans le cadre de l obtention du BTS SIO SISR Services Informatiques aux Organisation option Solution d Infrastructure,

Plus en détail

au Centre Inter-établissement pour les Services Réseaux Cédric GALLO

au Centre Inter-établissement pour les Services Réseaux Cédric GALLO au Centre Inter-établissement pour les Services Réseaux Cédric GALLO En théorie Introduction Présentation de l ESXi VMFS Virtual Center Vsphere Client Converter Vmotion High Availability/DRS/DPM Gestion

Plus en détail

Brochure Datacenter. www.novell.com. Novell Cloud Manager. Création et gestion d un cloud privé. (Faire du cloud une réalité)

Brochure Datacenter. www.novell.com. Novell Cloud Manager. Création et gestion d un cloud privé. (Faire du cloud une réalité) Brochure Datacenter Novell Cloud Manager Création et gestion d un cloud privé (Faire du cloud une réalité) Novell Cloud Manager : le moyen le plus simple de créer et gérer votre cloud WorkloadIQ est notre

Plus en détail

Kick Off SCC 2015 Comment faire de votre infrastructure de stockage une source d économie? Vers de nouveaux horizons

Kick Off SCC 2015 Comment faire de votre infrastructure de stockage une source d économie? Vers de nouveaux horizons Kick Off SCC 2015 Comment faire de votre infrastructure de stockage une source d économie? Vers de nouveaux horizons cloud analytics mobile social 2015 Alain Cézard Alain.cezard@fr.ibm.com Comment faire

Plus en détail

A Les différentes générations VMware

A Les différentes générations VMware Architecture de VMware vsphere 4 A Les différentes générations VMware VMware est né en 1998 avec l'invention du premier hyperviseur en environnement x86 et il en est aujourd'hui à la 4ème génération. Voyons

Plus en détail

La plate forme VMware vsphere 4 utilise la puissance de la virtualisation pour transformer les infrastructures de Datacenters en Cloud Computing.

La plate forme VMware vsphere 4 utilise la puissance de la virtualisation pour transformer les infrastructures de Datacenters en Cloud Computing. vsphere 4 1. Présentation de vsphere 4 C est le nouveau nom de la plate forme de virtualisation de VMware. La plate forme VMware vsphere 4 utilise la puissance de la virtualisation pour transformer les

Plus en détail

La Virtualisation Windows chez CASINO. Philippe CROUZY Responsable Infrastructure Equipes Systèmes -Stockage

La Virtualisation Windows chez CASINO. Philippe CROUZY Responsable Infrastructure Equipes Systèmes -Stockage La Virtualisation Windows chez CASINO Philippe CROUZY Responsable Infrastructure Equipes Systèmes -Stockage Sommaire Contexte Datacenters La virtualisation chez Casino Notre démarche Feuille de route Bilan

Plus en détail

VIRTUALISATION : MYTHES & RÉALITÉS

VIRTUALISATION : MYTHES & RÉALITÉS VIRTUALISATION : MYTHES & RÉALITÉS Virtualisation Définition Marché & Approche Microsoft Virtualisation en PME Quel(s) besoin(s) Quelle(s) approche(s) Témoignage Client Mr Rocher, DSI CESML Questions /

Plus en détail

Les solutions Eaton pour les environnements virtualisés. De l énergie pour votre environnement FlexPod

Les solutions Eaton pour les environnements virtualisés. De l énergie pour votre environnement FlexPod Les solutions Eaton pour les environnements virtualisés De l énergie pour votre environnement FlexPod Le réseau de partenaires Eaton www.eaton.eu/ci www.eaton.eu/flexpod www.eaton.eu/flexpodexpress Eaton.

Plus en détail

Solutions de stockage SAN

Solutions de stockage SAN Solutions de stockage SAN Stockage SAN FC (Fiber Channel), iscsi et SAS : IBM DS series - Storwize / EMC² CX - VNX / NetApp FAS. Stockage SAN + Serveurs hôtes Expert en virtualisation, FIDUCIAL Cloud vous

Plus en détail

Technique et architecture de l offre Suite infrastructure cloud. SFR Business Team - Présentation

Technique et architecture de l offre Suite infrastructure cloud. SFR Business Team - Présentation Technique et architecture de l offre Suite infrastructure cloud Les partenaires de l offre Cloud Computing SFR Le focus HP Les principes de mise en œuvre réseau Les principes de fonctionnement de la solution

Plus en détail

Baromètre des solutions de stockage

Baromètre des solutions de stockage Baromètre des solutions de stockage Octobre Etude réalisée par pour Descriptif de l'étude L'objectif de cette étude est de disposer d'un indicateur de suivi dans le temps pour : Apprécier la vitesse de

Plus en détail

DOSSIER SPÉCIAL Software Defined Storage : les enjeux du Stockage entretien avec Eric Pillon PAR YANN SERRA

DOSSIER SPÉCIAL Software Defined Storage : les enjeux du Stockage entretien avec Eric Pillon PAR YANN SERRA Software Defined Storage : les enjeux du Stockage entretien avec Eric Pillon PAR YANN SERRA POUR ERIC PILLON, Directeur des Ventes chez EMC, le Software Defined Storage vient au secours des entreprises

Plus en détail

Déterminer les enjeux du Datacenter

Déterminer les enjeux du Datacenter Déterminer les enjeux du Datacenter OPEX 75% CAPEX 25% Nouvelle génération d infrastructure Systèmes intégrés Hybridation Capacity planning DCIM Réduction des risques Organisation opérationnelle IDC Visit

Plus en détail

TEC-SHEET. PROVIGO Dacoria V-STORAGE APPLIANCE. transtec Solution Data Sheet ADMINISTRATION MADE EASY HAUTE DISPONIBILITÉ MADE EASY

TEC-SHEET. PROVIGO Dacoria V-STORAGE APPLIANCE. transtec Solution Data Sheet ADMINISTRATION MADE EASY HAUTE DISPONIBILITÉ MADE EASY TEC-SHEET transtec Solution Data Sheet PROVIGO Dacoria V-STORAGE APPLIANCE STOCKAGE D ENTREPRISE MADE EASY ADMINISTRATION MADE EASY HAUTE DISPONIBILITÉ MADE EASY ProvigoD PROVIGO Dacoria acoriase Serveur

Plus en détail

La Continuité d Activité

La Continuité d Activité La virtualisation VMware vsphere au service de La Continuité d Activité La virtualisation VMware vsphere La virtualisation et la Continuité d Activité La virtualisation et le Plan de Secours Informatique

Plus en détail

David Bizien Directeur SI Finance, ColiPoste

David Bizien Directeur SI Finance, ColiPoste Mise en place d'un plan de reprise d'activité (PRA) en environnement hétérogène et virtuel afin de sécuriser le SI Finance ColiPoste. David Bizien Directeur SI Finance, ColiPoste Présentation La Poste

Plus en détail

Installation et paramétrage d une solution de sauvegarde et de réplication. Marché 2015-08

Installation et paramétrage d une solution de sauvegarde et de réplication. Marché 2015-08 Installation et paramétrage d une solution de sauvegarde et de réplication Marché 2015-08 Date et heure limites de remise des offres : Mercredi 9 décembre 2015 à 12h00 SOMMAIRE 1. INTRODUCTION 3 1.1. Objectif

Plus en détail

Windows serveur 2008 installer hyperv

Windows serveur 2008 installer hyperv Windows serveur 2008 installer hyperv 1 Description Voici la description fournit par le site Microsoft. «Windows Server 2008 Hyper-V est le moteur de virtualisation (hyperviseur) fourni dans Windows Server

Plus en détail

Hébergement MMI SEMESTRE 4

Hébergement MMI SEMESTRE 4 Hébergement MMI SEMESTRE 4 24/03/2015 Hébergement pour le Web Serveurs Mutualités Serveurs Dédiés Serveurs VPS Auto-Hébergement Cloud Serveurs Mutualités Chaque Serveur héberge plusieurs sites Les ressources

Plus en détail

Fiche produit. Septembre 2010. Kiwi Pro en quelques mots

Fiche produit. Septembre 2010. Kiwi Pro en quelques mots Septembre 2010 Fiche produit La solution Kiwi Pro a été spécialement conçue pour répondre aux besoins les plus exigeants en terme de fiabilité et de performance, avec une capacité de traitement optimale

Plus en détail

jacques.chene@groupeadinfo.com

jacques.chene@groupeadinfo.com jacques.chene@groupeadinfo.com Au-delà de la virtualisation La puissance de plusieurs serveurs, la simplicité d un seul Toutes les applications, tous les «Clouds» Nouveau style de travail Système

Plus en détail

SQL Exchange SharePoint PME SUIVANT»

SQL Exchange SharePoint PME SUIVANT» STOCKAGE UNIFIÉ EMC POUR LES APPLICATIONS MICROSOFT VIRTUALISÉES Click. Microsoft. Simple. Microsoft SQL Server Les bases de données Microsoft SQL Server sont indispensables aux applications critiques

Plus en détail

FORMATION VMw01 LA VIRTUALISATION AVEC VMWARE VSPHERE 5

FORMATION VMw01 LA VIRTUALISATION AVEC VMWARE VSPHERE 5 FORMATION VMw01 LA VIRTUALISATION AVEC VMWARE VSPHERE 5 Contenu de la formation VMw01 La virtualisation avec VMware Vsphere 5- Mettre en œuvre des sites orientés GED Page 1 sur 5 I. Généralités 1. Objectifs

Plus en détail

Portefeuille de solutions HP pour la virtualisation

Portefeuille de solutions HP pour la virtualisation Portefeuille de solutions HP pour la virtualisation Table des Matières Introduction P3 1. Les avantages de la Virtualisation P4 2. La valeur Ajoutée HP P6 3. La valeur Ajoutée Intel P8 4. Le portefeuille

Plus en détail

SERVICES RELATIFS A L EXPLOITATION DE RESEAUX DE TELECOMMUNICATIONS (Terrestres et satellitaires)

SERVICES RELATIFS A L EXPLOITATION DE RESEAUX DE TELECOMMUNICATIONS (Terrestres et satellitaires) PROBLEMATIQUE - L APPROCHE JADE Telecom L exploitation de réseaux de télécommunications implique pour les entreprises la prise en compte de différents points importants : La mise en place de personnel

Plus en détail

Hyper-V et SC Virtual Machine Manager sous Windows Server 2008 R2

Hyper-V et SC Virtual Machine Manager sous Windows Server 2008 R2 186 Hyper-V et SC Virtual Machine Manager sous Windows Server 2008 R2 L'utilisation des fonctionnalités de haute disponibilité intégrées aux applications, L'ajout de solutions tierces. 1.1 Windows Server

Plus en détail

Suite VMware vcenter. VMware vsphere 4. vshield Zones VMsafe. VMotion Storage VMotion HA Fault Tolerance Data Recovery. VMware ESX VMware ESXi

Suite VMware vcenter. VMware vsphere 4. vshield Zones VMsafe. VMotion Storage VMotion HA Fault Tolerance Data Recovery. VMware ESX VMware ESXi CS VMware vsphere 4 AIDE-MÉMOIRE Qu est-ce que VMware vsphere 4? Premier système d exploitation pour le Cloud Computing, VMware vsphere 4 utilise la puissance de la virtualisation pour transformer les

Plus en détail

Le futur de l informatique réside dans le Software-Defined

Le futur de l informatique réside dans le Software-Defined Le futur de l informatique réside dans le Software-Defined En pleine expansion à l ère du Cloud mobile Gilles Lunzenfichter Directeur du marketing de la zone EMEA, marketing produit VMware met en place

Plus en détail

Les solutions centre de données virtuel et Infrastructure-service de Bell

Les solutions centre de données virtuel et Infrastructure-service de Bell Les solutions centre de données virtuel et Infrastructure-service de Bell Zied Hammami Directeur Principal- Spécialiste centre de données 14 novembre 2013 Ordre du jour Les centres de données de Bell Centre

Plus en détail

Concours interne d ingénieur des systèmes d information et de communication. «Session 2010» Meilleure copie "étude de cas architecture et systèmes"

Concours interne d ingénieur des systèmes d information et de communication. «Session 2010» Meilleure copie étude de cas architecture et systèmes Concours interne d ingénieur des systèmes d information et de communication «Session 2010» Meilleure copie "étude de cas architecture et systèmes" Note obtenue : 14,75/20 HEBERGE-TOUT Le 25 mars 2010 A

Plus en détail

Point sur la virtualisation

Point sur la virtualisation Le 04/03/2013 OBJECTIF VIRTUALISATION mathieuc@exakis.com EXAKIS NANTES Identification du document Titre Projet Date de création Date de modification Point sur la Objectif 04/03/2013 26/03/2013 virtualisation

Plus en détail

Solutions de gestion de la sécurité Livre blanc

Solutions de gestion de la sécurité Livre blanc Solutions de gestion de la sécurité Livre blanc L intégration de la gestion des identités et des accès avec l authentification unique Objectif : Renforcer la politique de sécurité et améliorer la productivité

Plus en détail

Optimisez vos environnements Virtualisez assurément

Optimisez vos environnements Virtualisez assurément Optimisez vos environnements Virtualisez assurément Présenté par Jean-Steve Shaker Architecte de solutions - Virtualisation Une approche unique et simplifiée Solutions en Solutions d infrastructure infrastructure

Plus en détail

X 30-40 de croissance des données tous les 10 ans 1

X 30-40 de croissance des données tous les 10 ans 1 La croissance exponentielle des données non structurées nécessite de gérer le stockage et de contrôler les coûts autrement. X 30-40 de croissance des données tous les 10 ans 1 40 000 90 % milliards de

Plus en détail

Le groupe CSS. La société CEGI intervient depuis la Martinique au cœur des systèmes de gestion de nos clients. La société existe depuis 1973!

Le groupe CSS. La société CEGI intervient depuis la Martinique au cœur des systèmes de gestion de nos clients. La société existe depuis 1973! La Virtualisation 1 Le groupe CSS La société CEGI intervient depuis la Martinique au cœur des systèmes de gestion de nos clients. La société existe depuis 1973! La société SASI est la filiale technologique

Plus en détail

FAQ : GUIDE DE DÉVELOPPEMENT DE L AUTOMATISATION DE LA COMMUTATION DE DATACENTER

FAQ : GUIDE DE DÉVELOPPEMENT DE L AUTOMATISATION DE LA COMMUTATION DE DATACENTER E-Guide FAQ : GUIDE DE DÉVELOPPEMENT DE L AUTOMATISATION DE LA COMMUTATION DE DATACENTER Search Networking.de FAQ : GUIDE DE DÉVELOPPEMENT DE L AUTOMATISATION DE LA COMMUTATION DE DATACENTER En favorisant

Plus en détail

Solution de stockage et archivage de grands volumes de données fichiers. www.active-circle.com

Solution de stockage et archivage de grands volumes de données fichiers. www.active-circle.com Solution de stockage et archivage de grands volumes de données fichiers www.active-circle.com Stocker et archiver de grands volumes de fichiers n a jamais été aussi simple! LES FONDAMENTAUX D ACTIVE CIRCLE

Plus en détail

PRÉSENTATION ANALYTIQUE DE LA BAIE EMC XTREMIO

PRÉSENTATION ANALYTIQUE DE LA BAIE EMC XTREMIO PRÉSENTATION ANALYTIQUE DE LA BAIE EMC XTREMIO INFORMATIONS SUR L ENTREPRISE XtremIO développe des systèmes de stockage de données d entreprise entièrement basés sur des supports à accès aléatoire, tels

Plus en détail

Accélérez vos tests et développements avec le Cloud, découvrez SoftLayer, la dernière acquisition Cloud d'ibm

Accélérez vos tests et développements avec le Cloud, découvrez SoftLayer, la dernière acquisition Cloud d'ibm Accélérez vos tests et développements avec le Cloud, découvrez SoftLayer, la dernière acquisition Cloud d'ibm Matthieu Gross Senior Architect services d infrastructure IBM Cloud: Think it. Build it. Tap

Plus en détail

PROXMOX VE 3.1. Solution de virtualisation «bare metal» open source

PROXMOX VE 3.1. Solution de virtualisation «bare metal» open source PROXMOX VE 3.1 1 Solution de virtualisation «bare metal» open source La virtualisation - Rappels 2 Les différentes solutions de virtualisation: Les machines virtuelles (Vmware, VirtualBox, ) Les hyperviseurs

Plus en détail

APX et VCE, Modèle d industrialisation de l intégration et du déploiement. Olivier BERNARD, VCE

APX et VCE, Modèle d industrialisation de l intégration et du déploiement. Olivier BERNARD, VCE APX et VCE, Modèle d industrialisation de l intégration et du déploiement Olivier BERNARD, VCE Généralisation des réseaux, suprématie d IP Consumérisation des terminaux informatiques Evolution vers une

Plus en détail

Par CADICI Grégory & FRITZ Rémy

Par CADICI Grégory & FRITZ Rémy Par & FRITZ Rémy Technicien supérieur de maintenance informatique en contrat de professionnalisation à l IGBMC Virtualisation : projet de fin d étude gregory.cadici@igbmc.fr Amélioration des prestations

Plus en détail

Présentation d HyperV

Présentation d HyperV Virtualisation sous Windows 2008 Présentation d HyperV Agenda du module Présentation d Hyper-V Installation d Hyper-V Configuration d Hyper-V Administration des machines virtuelles Offre de virtualisation

Plus en détail

Perspectives pour l entreprise. Desktop Cloud. JC Devos IBM IT Architect jdevos@fr.ibm.com. 2010 IBM Corporation

Perspectives pour l entreprise. Desktop Cloud. JC Devos IBM IT Architect jdevos@fr.ibm.com. 2010 IBM Corporation Perspectives pour l entreprise Desktop Cloud JC Devos IBM IT Architect jdevos@fr.ibm.com Principe technique Disposer d un poste de travail virtuel accessible par la plupart des terminaux disponibles Ce

Plus en détail

Conseils et astuces pour un déploiement réussi de la solution VMware Mirage

Conseils et astuces pour un déploiement réussi de la solution VMware Mirage Conseils et astuces pour un déploiement réussi de la solution VMware Mirage Entrez le nom de l animateur ici 2014 VMware Inc. Tous droits réservés. Sommaire 1 Qu est-ce que VMware Mirage? 2 Quelles sont

Plus en détail

Module : Virtualisation à l aide du rôle Hyper-V

Module : Virtualisation à l aide du rôle Hyper-V Windows Server 2008 pour l'enseignement Module : Virtualisation à l aide du rôle Hyper-V Agenda du module Présentation d Hyper-V Installation d Hyper-V Configuration d Hyper-V Administration des machines

Plus en détail

Table des matières. A - Introduction 13. B - Qu'est-ce que la virtualisation? 13

Table des matières. A - Introduction 13. B - Qu'est-ce que la virtualisation? 13 Table des matières Chapitre 1 : Virtualisation de serveurs A - Introduction 13 B - Qu'est-ce que la virtualisation? 13 C - Pourquoi virtualiser? 15 1 - Multiplicité du nombre de serveurs 15 2 - Les évolutions

Plus en détail

Arcserve unifié UNE SOLUTION UNIQUE

Arcserve unifié UNE SOLUTION UNIQUE UNE SOLUTION UNIQUE Arcserve unifié Dans l'écosystème de la protection des données en constante évolution, tout se résume à une réalité simple : les éditeurs de logiciels doivent innover pour répondre

Plus en détail

LA PROTECTION DES DONNEES : ENTRE CONFIANCE & AGILITE JEUDI 19 NOVEMBRE 2015. François-Christophe JEAN DPS Field Technology Officer

LA PROTECTION DES DONNEES : ENTRE CONFIANCE & AGILITE JEUDI 19 NOVEMBRE 2015. François-Christophe JEAN DPS Field Technology Officer LA PROTECTION DES DONNEES : ENTRE CONFIANCE & AGILITE JEUDI 19 NOVEMBRE 2015 François-Christophe JEAN DPS Field Technology Officer . 2020 : Un nouveau monde numérique 7 milliards de personnes connectées

Plus en détail

Nicolas Dewaele nico@adminrezo.fr http://adminrezo.fr. Virtualisation. Virtualisation

Nicolas Dewaele nico@adminrezo.fr http://adminrezo.fr. Virtualisation. Virtualisation Virtualisation Table des matières Virtualisation1 I- Principes de la virtualisation.2 1- Introduction..2 2- Virtualisation totale (hyperviseur type 1)..3 3- Virtualisation assistée par matériel (Hyperviseur

Plus en détail

Veeam ONE Quelles sont les nouveautés de la v9?

Veeam ONE Quelles sont les nouveautés de la v9? Veeam ONE Quelles sont les nouveautés de la v9? Veeam ONE est un puissant outil de supervision, de reporting et de capacity planning pour l infrastructure de sauvegarde Veeam ainsi que pour les environnements

Plus en détail