Université Paris 7 Denis Diderot UFR d INFORMATIQUE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Université Paris 7 Denis Diderot UFR d INFORMATIQUE"

Transcription

1 Université Paris 7 Denis Diderot UFR d INFORMATIQUE DESS Applications des Réseaux et de la Télématique Christophe Herviaux Multidiffusion et services avancés en IPv6 Mémoire soutenu en septembre 2004 Directeur des études : Gilbert Sol Directeur du mémoire : Yves Legrandgérard Tuteur en entreprise : Jacques Prévost Deux exemplaires de ce mémoire sont déposés et librement consultables au secrétariat du DESS «Applications des Réseaux et de la Télématique» Toute reproduction en est interdite sans accord écrit de l auteur et du directeur des études

2 Remerciements Je tiens tout d abord à remercier M. Jacques Prévost qui a su me conseiller, me guider et m apporter les réponses nécessaires au bon déroulement de mon stage et pour m avoir accepté en tant que stagiaire Aristote. Je remercie pour leur formation et leurs conseils, Yves Legrandgérard, mon directeur de mémoire, Gilbert Sol, mon directeur d étude au DESS Applications des Réseaux et de la Télématique ainsi que Bernard Tuy, responsable de IPv6 au GIP RENATER. Je remercie les personnes du GIP RENATER : Jérôme Durand, Simon Muyal, Kostya Kortchinsky, Siby Harouna pour leur aide technique très précieuse. Je tiens à remercier également le directeur du GIP RENATER, M. Dany Vandromme, d avoir donné son autorisation à ma venue. Je remercie l ensemble de l équipe du GIP Renater, le SSO et le secteur administratif pour leur bonne humeur et cette ambiance agréable de travail. Page : 2 / 136

3 Sommaire 1. Introduction Contexte de travail L association Aristote Le réseau Renater et le GIP Renater Le Réseau National des Télécommunications pour la Technologie, l Enseignement et la recherche Le GIP Renater Le GN Des actions de téléenseignement Le projet ATHENA Les cours DIM Les séminaires Aristote Les Causeries de Renater La grille de Conférences Cadre et objectifs Les technologies employées IPv Un plus grand nombre d adresses IP Une hiérarchisation des adresses Auto configuration des stations Le routage Le serveur de nom La sécurité La métrologie La visioconférence RTP (Real-Time Transport Protocol), RTCP (Real-Time Transport Control Protocol) : les protocoles de transport de trafic temps réel La vidéo numérique, les formats Le multicast Généralités Rappels sur les adresses IPv Adressage IPv Les protocoles IPv Cohabitation avec IPv M6Bone Le protocole H Généralités Architecture Etablissement de la communication Historique Inconvénients du protocole H Des applications pour la visioconférence Vic Vic GC (Grand CIF) Rat VideoLAN Isabel Passerelle IPv4 - IPv6...3 Page : 3 / 136

4 4. Mises en œuvre Etude et déploiement de systèmes de visioconférence Mise en œuvre d une passerelle IPv4 multicast - IPv6 multicast Etude Réalisation Développement des fonctionnalités des outils de visioconférence pour le téléenseignement interactif Fonctionnement interne de VIC VIC CG - haute résolution (4CIF) Participation de Renater au «Workshop d Isabel» du 26 mai Présentation Utilisation Bilan La plate-forme de démonstration IPv6 du GN Elaboration du design Réseau Définition du projet Collecte d information Proposition d une topologie réseau IPv Premier pas Choix des distributions et activation de la pile IPv Architecture Routage Configuration du routage interne avec Zebra Configuration du routeur 6wind Procédures de tests du routage Le multicast IPv Raccordement au M6Bone avec le 6wind Configuration du routeur Unix avec PIM Procédure de tests du service multicast IPv Ajout du service de DNS (Domain Name Server) Le service DNS avec BIND Procédure de tests du service DNS Ajout du service de Serveur Web Etude Le service Web avec Apache Procédure de tests du service Web Administration du réseau IPv Métrologie avec MRTG Ajout de services de visioconférence IPv Configuration d un client H323 avec GnomeMeeting Configuration d un pont MCU avec OpenMCU Transfert de connaissances Conclusion Annexes...3 Annexe 1. Les partenaires du projet ATHENA... 3 Annexe 2. Les logiciels de visioconférence... 3 Manuel d utilisation de VIC...3 Manuel d utilisation de VIC-GC...3 Manuel d utilisation de RAT...3 Manuel d utilisation de VideoLAN...3 Page : 4 / 136

5 Annexe 3. Le routage... 3 Fichier /etc/rc.conf...3 Fichier /usr/local/etc/zebra.conf...3 Fichier /usr/local/etc/ripngd.conf...3 Fichier /etc/dhcpd.conf...3 Fichier de configuration du 6wind...3 Annexe 4. Le DNS... 3 Fichier /etc/resolv.conf...3 Fichier /etc/host...3 L arborescence des fichiers...3 Fichier /etc/dns/etc/named.conf...3 Fichier /etc/dns/forward/localhost...3 Fichier /etc/dns/forward/gn6.renater.fr...3 Fichier /etc/dns/reverse/localhost-rev...3 Fichier /etc/dns/reverse/localhost-rev...3 Fichier /etc/dns/etc/rndc.conf...3 Annexe 5. Le serveur Web... 3 Installation de MySQL...3 Installation de Apache...3 Installation de PHP4...3 Installation de SPIP...3 Installation de PHPMyAdmin...3 Détection de l utilisation du protocole IPv6 par un navigateur Web...3 Interface graphique du site Web...3 Annexe 6. Bibliographie... 3 Page : 5 / 136

6 1. Introduction L association Aristote est impliquée dans la mise en œuvre et la retransmission en multicast d évènements à caractère pédagogique tels que les cours DIM, les Causeries de Renater et les séminaires Aristote. L emploi des logiciels de visioconférence en multicast dans le cadre de ces retransmissions a permis de révéler des besoins quant aux fonctionnalités offertes par ces outils. C est dans cette optique que le projet VIC-GC a vu le jour courant de l année VIC- GC est un projet portant sur les modifications du logiciel utilisé pour émettre et recevoir de la vidéo en multicast afin de lui permettre de transmettre les transparents de l orateur lors d un cours ou d une présentation. Après une première phase de recherche et de création de ce projet dans l environnement Unix conduite par Aurélien Amacker, alors stagiaire du DESS ART durant l année scolaire 2002/2003, ma mission a été de porté ce logiciel à l environnement Windows. Cette phase de développement du projet intégrait la pérennisation des techniques déjà utilisées. D autre part, le GIP Renater, partenaire de l association Aristote, participe au processus de transition du protocole IPv4 vers IPv6 en proposant à la communauté académique un service de passerelle IPv4 IPv6 multicast et c est dans ce contexte que j ai été chargé du passage de l exploitation pilote à la mise en production. En effet l association Aristote est concernée par le développement du protocole IPv6 qui, outre les nombreuses fonctionnalités innovantes qu il apporte, permettra à de nombreux pays oubliés par les nouvelles technologies de l Information et de la Communication de bénéficier d un nombre d adresses IP nécessaire au déploiement de leurs réseaux et ainsi d accéder aux ressources pédagogiques contenues sur le réseau Internet, c est pourquoi l association Aristote encourage ses partenaires du projet ATHENA à mettre en œuvre des réseaux IPv6 et IPv6 multicast. Pour aider de nombreux organismes et les accompagner tout au long de la démarche de transition IPv4 vers IPv6, le GIP RENATER a mis en place avec eux le Groupe des Néophytes IPv6 : le GN6. C est dans ce cadre que le projet de création d une plate-forme IPv6 a été initié. Différents partenaires dont l association Aristote ont mis à disposition les ressources nécessaires pour promouvoir les activités de recherche, de téléenseignements et de télétravail. J ai été chargé de mettre en place cette vitrine technologique IPv6. Page : 6 / 136

7 2. Contexte de travail 2.1. L association Aristote Créée de manière informelle en 1984 par l'inria, le CEA, EDF et le CNES, formalisée en 1988, l'association Aristote regroupe de grands organismes ou entreprises français intéressés comme acteurs ou comme utilisateurs à l'évolution des télécommunications de transmissions de données. L'objectif d'aristote se situe dans le domaine des techniques, moyens, outils et services de communication informatique, notamment : mettre en commun des efforts de prospective, d'étude et d'information faits par ses membres. promouvoir l'élaboration et la mise en service de nouveaux produits, systèmes et services d'intérêt général au bénéfice de ses partenaires. Cette activité se déroule dans le cadre des groupes de travail techniques d'aristote. organiser ou encourager des actions avancées d'information ou de formation : séminaires d'intérêt général, séminaires de formation technique, journées d'étude thématiques. L association Aristote est un acteur important dans le développement et dans la diffusion de connaissances concernant les nouvelles technologies de l information et de la communication. Pour en savoir plus : Le réseau Renater et le GIP Renater Le Réseau National des Télécommunications pour la Technologie, l Enseignement et la recherche RENATER (Réseau National de Télécommunications pour la Technologie, l Enseignement et la Recherche) a été créé dans les années 1990 dans le but de fédérer et d organiser les infrastructures de télécommunications pour l Education, la Recherche et l Enseignement. Aujourd hui, plus de 600 sites sont raccordés au réseau RENATER. Ceci leur permet de communiquer entre eux, d accéder aux centres de recherche publique et privés, aux établissements d enseignement du monde entier via l Internet. Le réseau RENATER est composé d une infrastructure métropolitaine et de liaisons internationales à haut débit. Des points de présence de RENATER sont également implantés dans les départements d Outre Mer. RENATER est basé sur une architecture distribuée : il comprend une épine dorsale nationale à haut débit multi-gbit/s - RENATER 3 - qui fédère des réseaux de collecte régionaux développés avec le soutien des collectivités territoriales dans le cadre de l aménagement du territoire. Page : 7 / 136

8 La liaison entre le réseau RENATER et le réseau GEANT est à 10Gbit/s. Grâce à cette liaison le réseau RENATER est relié aux réseaux de la Recherche européens et nordaméricains. La communication avec l Internet, en France, est réalisée par le SFINX, un point d échange entre les opérateurs, auquel RENATER est relié à 1 Gbit/s. La communication avec l Internet dans le reste du monde est assurée par le raccordement de RENATER à 2.5 Gbit/s à l épine dorsale Internet mondiale OpenTransit de France Télécom. Avec la version 3 de RENATER, les débits des liaisons de l épine dorsale sont presque partout de 2,5 Gbit/s. Ces liaisons sont presque partout organisées en boucle : ceci augmente la disponibilité en cas d incident il y a toujours un chemin de secours disponible et facilite la mise en place de liaisons de voisinage entre régions. Le réseau Ile de France est un réseau maillé avec des liens pouvant atteindre 2,5Gbit/s. Voici la carte de RENATER 3 : Page : 8 / 136

9 Au niveau des points d'accès régionaux de son épine dorsale, RENATER 3 propose de nombreux services : un service IPv4 permettant d accéder aux communautés de la recherche et de l enseignement, nationales et internationales ainsi qu à l Internet un service de diffusion IPv4 (IP multicast), utilisée pour la visioconférence et le téléenseignement interactif un service IPv6, utilisé par les universités pour préparer la migration de IPv4 vers IPv6, ainsi que par de nombreux projets de recherche et développement. IPv6 est la nouvelle version du protocole IP de l Internet. En Europe, les réseaux de la recherche sont très actifs pour préparer et commencer cette migration, et proposer un service IPv6 pour les expérimentations des premiers utilisateurs. RENATER est au premier plan de cette évolution : dans RENATER 3, il y a un service IPv6 natif, c est à dire placé sur le même plan que le service IPv4. IPv6 est conçu pour s affranchir des limitations d IPv4 (pénurie d adresse IPv4, explosion des tables de routage ), mais aussi pour prendre en compte les avancées issues des recherches sur les réseaux, comme l auto configuration, la mobilité, le multicast ou encore la sécurité. Pour en savoir plus : Le GIP Renater Le GIP 1 RENATER réunit de grands organismes de recherche et d'enseignement, ainsi que le ministère en charge de l'education Nationale, de la recherche et de la technologie, pour développer et faire fonctionner le réseau RENATER. Un GIP (groupement d'intérêt public) est un organisme à but non lucratif, réunissant des administrations de l'etat et des organismes publics pour une activité définie : dans le cas du GIP RENATER il s'agit du réseau RENATER. Le GIP RENATER est le maître d'ouvrage de la partie commune de RENATER, constituée de son épine dorsale RENATER 3, des liaisons internationales, de ses actions pilotes, et du service SFINX, qui est un GIX (Global Internet exchange), point d'échange de trafic Internet entre prestataires de services Internet, ou opérateurs de télécommunications qui veulent échanger du trafic, sans transit et sans passer par des infrastructures internationales Le GIP RENATER est également le coordinateur technique et opérationnel global de l'ensemble du réseau RENATER y compris ses éléments régionaux. Il représente le réseau RENATER auprès des institutions françaises et étrangères, et notamment auprès des autres réseaux de la Recherche. Le directeur du GIP RENATER est M. Dany Vandromme, professeur des universités ; L'équipe du GIP RENATER comprend aujourd'hui un peu moins de 30 personnes : ingénieurs, techniciens et personnel administratif répartis entre Paris et Montpellier. 1 GIP : Groupement d Intérêt Public. Page : 9 / 136

10 2.3. Le GN6 De nombreux organismes de la communauté des utilisateurs de RENATER désirent actuellement démarrer de petits réseaux IPv6 dans leurs organismes : cela leur permettra d acquérir l expertise nécessaire, et d étudier concrètement divers aspects techniques et opérationnels de l introduction de IPv6. Ainsi, ils pourront ensuite planifier dans de bonnes conditions le passage de IPv4 vers IPv6. Pour les aider et les accompagner tout au long de cette démarche, le GIP RENATER a mis en place avec eux le Groupe des Néophytes IPv6 : le GN6. Le GN6 est un groupe de travail qui met ensemble des acteurs «réseau» des organismes de la communauté RENATER : organismes utilisateurs de RENATER, réseaux de collecte de RENATER, réseaux ou organismes étrangers qui ont une convention de coopération avec le GIP RENATER. Ses objectifs sont notamment : permettre de s initier à la mise en œuvre de IPv6 et de ses applications de base, faciliter, par des échanges d information et des retours d expérience systématiques, le démarrage de réseaux pilotes IPv6 qui pourront être connectés au service IPv6 de RENATER - dans les organismes, faciliter, dans les mêmes conditions, la participation aux actions pilotes menées par le GIP RENATER et/ou le G6, par exemple IPv6 multicast ou DNSsec. faciliter l accès aux connaissances des experts, notamment ceux du GIP RENATER et de l Association G6. Démarré mi-2002, le GN6 comporte déjà une vingtaine de personnes, et se réunit tous les deux mois. Certains de ses membres, éloignés de quelques milliers de kilomètres, participent régulièrement aux réunions en visioconférence sur IPv6. Pour en savoir plus : Page : 10 / 136

11 2.4. Des actions de téléenseignement Le projet ATHENA Actions pour des Transmissions Harmonieuses et des Echanges de Natures Académiques ATHENA est un projet mis en œuvre par l association Aristote en association avec différents partenaires pour l étude et la validation de processus d échanges académiques via des transmissions réseau de contenus scientifiques entre sites académiques francophones. ATHENA a pour objectif de contribuer au développement d échanges académiques à travers les NTIC (Nouvelles Technologies de l Information et de la Communication) entre le réseau Renater et les milieux universitaires de ces pays. A la différence d autres expériences il ne s agit pas de mettre à la disposition des partenaires des supports multimédia (cédéroms ou vidéocassettes par exemple), l intérêt est de mettre en place un dispositif d échanges en temps réel (interactif) à travers les outils modernes de communications et en particulier à l aide de la visioconférence. D où le besoin d une analyse de la faisabilité technique avec l étude des moyens de communications dont disposent les futurs partenaires : ordinateurs, équipements de visioconférence, connectivité Internet, réseaux analogiques, numériques, hertziens Les premiers tests sont validés par : des essais de visioconférence en point à point avec les partenaires, la diffusion en direct d évènements, l ambition étant de faire du temps réel, l accent mis sur l interactivité ne supposant pas l ignorance d autres dispositions notamment la mise, par chaque partenaire, à la disposition de l ensemble du réseau constitué, des documents scientifiques à contenus consultables via Internet. Ces échanges de contenu à caractères scientifiques avec les pays de l Afrique francophone contribuent à une homogénéisation des connaissances dans les secteurs des télécommunications, réseaux Cette mise en partage des connaissances à pour objectif de donner aux étudiants africains le même savoir que celui dispensé aux étudiants européens. La carence de personnel et de salles de cours dans beaucoup de pays africains pourrait être compensée par cet enseignement à distance. Le projet ATHENA a été initié par l apprenti du DESS ART au GIP Renater de la promotion 2000/2001, M. Harouna Siby, qui a prospecté et trouvé des contacts en Afrique et plus précisément au Sénégal, puis ce projet a vu arriver de nouveaux partenaires en Inde, en Tunisie et au Maroc avec le travail de M. Lionel David, apprenti du DESS ART au GIP Renater lors de l année scolaire 2001/2002. Les nombreux partenaires du projet ATHENA sont listés en annexe (cf. Annexe 1. Les partenaires du projet ATHENA.). Le projet ATHENA constitue pour l association Aristote un moyen de nouer des partenariats et de partager des connaissances et des savoir-faire avec des partenaires académiques du monde entier. Page : 11 / 136

12 Les cours DIM DIM (Diplômes d'ingénierie Multimédia): c'est le nom d'un projet commun à plusieurs DESS ou enseignements équivalents de technologies d'informatique et de réseau. DIM leur permet d'organiser régulièrement des cours communs, partagés en interactif grâce à la visioconférence et à des outils de travail coopératif sur Renater. Ces enseignements sont dispensés à : L Université d'evry Val d'essonne (UEVE) L Institut National des télécommunications à Evry (INT) L Université Paris VII sur le campus de Jussieu L Université de Valenciennes et du Hainaut-Cambrésis (UVHC) L Ecole Supérieure Multinationale de Télécommunications de Dakar (ESMT) La Faculté Polytechnique de Mons Le GIP Renater apporte sa contribution au support technique de DIM : réseau et service IP multicast, technologies de vidéo numérique sur IP. DIM a démarré en Octobre Voici une vue de la salle du DESS ART à Paris VII, lors de la réception du premier cours DIM émis par le DESS IDM à Evry : Figure 1 : à gauche se trouvent les transparents de l orateur, à droite l image de l orateur. Les élèves peuvent poser des questions grâce aux micros qui se trouvent sur les tables. Les cours sont dispensés à tour de rôle par un enseignant de chacune des cinq formations concernées. Les cours DIM constituent une expérience grandeur nature de l usage de la visioconférence dans le cadre du téléenseignement interactif, en effet en plus de voir et d entendre l orateur les étudiants peuvent poser des questions pendant le cours. Page : 12 / 136

13 Les séminaires Aristote Dans le cadre de ses activités de diffusion de la connaissance auprès de ses membres, l'association Aristote organise régulièrement des séminaires de haut niveau : les séminaires Aristote. Ils sont groupés en cycles de 6 séminaires d'une journée chacun par année scolaire. Ces séminaires se déroulent le plus souvent dans un amphithéâtre de l'ecole Polytechnique. Ils sont principalement destinés aux utilisateurs évolués, aux administrateurs de réseaux et d'ordinateurs, et aux responsables et décideurs. Chaque séminaire est consacré à un thème précis, choisi dans le domaine des technologies des réseaux et de leurs applications de base. Il en aborde divers aspects: principes et état de l'art, produits et réalisations industrielles et/ou opérationnelles; compte rendus d'expériences ou de stratégies d'utilisateurs. Il fait intervenir des orateurs de haut niveau : experts internationaux, spécialistes des organismes d'aristote, représentants des industriels et des fournisseurs de produits Les Causeries de Renater Les Causeries de Renater sont des conférences virtuelles d une demi-journée à une journée disponibles sur Renater. Elles se déroulent entièrement en télé présence, grâce aux possibilités de visioconférence permises par les performances de Renater. Les orateurs et les auditeurs sont dans des salles de réunion équipées pour le multimédia, ou parfois simplement dans leurs bureaux : ces lieux sont réunis en une vaste salle de conférence virtuelle par le réseau RENATER et les autres réseaux de la recherche : certains sont en effet à l étranger. Tous les participants peuvent voir et entendre l orateur, interagir et poser des questions, puis participer au débat. Au total, et suivant le sujet de la Causerie, il y a de 10 à 50 points d écoute, pouvant représenter plus d une centaine de personnes. Chaque Causerie est dédiée à un thème précis. Il est traité par un ou plusieurs orateurs de haut niveau : membres de l équipe du GIP Renater, responsables réseaux des Centres de Ressources Informatiques des universités, professeurs de DESS d informatique, experts reconnus, utilisateurs compétents etc. Certains des thèmes retenus jusqu ici concernent le réseau Renater: déploiement, opération, technologies. D'autres abordent des applications avancées ou innovantes rendues possibles par Renater. Les Causeries sont ouvertes à toute la communauté des utilisateurs de Renater. Les organisateurs des Causeries sont actuellement : Guy Bisiaux (Université de Valenciennes) et Jacques Prévost (GIP Renater). Page : 13 / 136

14 La grille de Conférences La Grille de Conférences est le plus récent des projets dans lequel est impliquée l association Aristote, il s agit de proposer une normalisation du mode opératoire des techniques utilisées pour la visioconférence et la retransmission en multicast d évènements à caractère pédagogique. La Grille de Conférences réunit sur Renater (et ailleurs) un ensemble de noeuds (points d'écoute et de participation) de visioconférence, équipés et opérés de manière cohérente et coordonnée. La Grille permet de réaliser aisément des conférences virtuelles, avec des groupes d'auditeurs situés à chaque noeud. La Grille sépare totalement l'organisation de la virtualité, qui est du domaine des animateurs des noeuds, et l'organisation du contenu, qui est du domaine de l'animateur de chaque conférence : celui-ci peut préparer sa conférence ou son séminaire pratiquement sans avoir à se soucier de la virtualisation et en bénéficiant d'auditeurs à distance, capables de poser des questions et de participer aux débats, et aussi en programmant, s'il le désire, des intervenants à distance : il suffit qu'ils se rendent au noeud de la Grille le plus proche. La Grille de Conférences, c'est : Une technologie de pointe pour la visioconférence dans chaque noeud Un mode opératoire commun bien défini Des interconnexions réseau de qualité entre les noeuds Un accueil et une mise en oeuvre dans chaque noeud Actuellement on trouve des nœuds de la grille de conférence à Caen, Dakar, Paris, Montpellier et Toulouse. La Grille s'efforce d'intégrer les technologies validées par les utilisations à grande échelle de ces derniers temps, notamment DIM, Causeries de Renater et séminaires Aristote, ainsi que les conclusions des retours d'expérience de ces utilisations pilotes et notamment leurs suggestions d'améliorations. Page : 14 / 136

15 2.5. Cadre et objectifs Ma formation au sein du DESS Applications des Réseaux et de la Télématique à l université de Paris VII effectuée en alternance, s est déroulée dans le cadre d un partenariat entre l association Aristote et le GIP Renater. Le stage a été effectué dans les locaux du GIP Renater. Mes tuteurs durant ce stage étaient : Jacques Prévost (Association Aristote) chargé des applications avancées (visioconférences ) et Bernard Tuy, responsable des technologies IPv6 et IP multicast au sein du GIP Renater. Le sujet du stage comportait deux axes principaux : La mise en place et le développement de nouvelles fonctionnalités dans le domaine de la visioconférence orientée téléenseignement (transmission de séminaires et de conférences), notamment en IPv6, L étude et le déploiement d autres modes de visioconférences dans le cadre d une plateforme de démonstration IPv6. La première partie sur le multicast IPv6 s inscrit dans la continuité de ce qui a été fait par mon prédécesseur du DESS ART, Aurélien Amacker. Le but était de contribuer au développement de fonctionnalités demandées par l utilisateur et de l interactivité des actions de téléenseignement mises en œuvre par l association Aristote et de nombreux autres utilisateurs. La mise en place d une plate-forme de démonstration IPv6 s inscrit dans le cadre de prestation de services et de communication qui permet de promouvoir le protocole IPv6 tout en montrant des plateformes de production mettant en œuvre des services associés à ce nouveau protocole. Page : 15 / 136

16 3. Les technologies employées 3.1. IPv6 IPv4 a été initialement conçu pour un réseau comprenant une centaine d'ordinateurs. Avec le web, Internet a vu son utilisation augmenter de manière exponentielle si bien que la saturation du réseau a été initialement prévue pour Des solutions comme le NAT (translation d'adresses) et le CIDR (Classless InterDomain Routing - RFC ) ont permis de ralentir considérablement l'explosion du réseau et ont permis de mettre au point un nouveau protocole Internet appelé IPv6. IPv6 est conçu pour remédier aux limitations de IPv4 et en même temps répondre à de nouvelles exigences techniques apparues au niveau des réseaux ou des applications. La normalisation du protocole arrive aujourd'hui en bout de cycle. Voici une explication synthétique des fonctionnalités principales du protocole IPv6 : Un plus grand nombre d adresses IP Les adresses IPv4 ont presque toutes été allouées et IPv6 a pour première mission d'apporter un plus grand nombre d'adresses. Une adresse IPv6 est composée de 128 bits contre 32 bits pour IPv4. Le nombre d'adresses IPv6 disponibles a été estimé entre et adresses par mètre carré (océans compris). On peut donc considérer le nombre d'adresse IPv6 comme illimité. La représentation textuelle d'une adresse IPv6 se fait en découpant le mot de 128 bits de l'adresse en 8 mots de 16 bits séparés par le caractère ":", chacun d'eux étant représenté en hexadécimal (la casse des symboles n'a pas d'importance). Par exemple : fedc:0000:0000:0000:0400:a987:6543:210f Dans un champ, il n'est pas nécessaire d'écrire les 0 placés en tête et plusieurs champs nuls consécutifs peuvent être abrégés par "::". Ce symbole ne peut apparaître qu'une seule fois dans une adresse. L'adresse précédente s'écrit donc en fait : fedc::400:a987:6543:210f Une hiérarchisation des adresses L'objectif principal d'ipv6 a été de hiérarchiser les adresses pour permettre de plus grands agrégats et une réduction de la taille des tables de routage des routeurs de backbone (épine dorsale). Voici le schéma d'une adresse IPv6 : bits TLA 13 bits stla 13 bits Res 6 bits NLA 13 bits SLA 16 bits Interface ID 64 bits Topologie publique Topologie privée 2 RFC : Request For Comment Page : 16 / 136

17 Chaque partie est réservée à un usage précis. Il est à noter que la partie publique de l'adresse peut être encore amenée à certaines modifications. La partie privée quant à elle gardera définitivement cette structure. - Les 3 premiers bits 001 sont utilisés pour identifier le format d'adresse IPv6 agrégé (aggregatable global unicast addresses). - Le TLA (Top Level Aggregator) est réservé pour numéroter des opérateurs de transit. Il n'existe pas aujourd'hui d'opérateur de transit IPv6 et cette partie n'est utilisée que pour différencier certains types spécifiques d'adresses (adresses de test, adresses officielles, 6to4...) - Le stla (sub TLA) permet de numéroter les différents fournisseurs d'accès IPv6. Chaque Internet Registry 3 possède une partie du subtla pour numéroter les providers de sa zone géographique. Quand l'espace d'adressage assigné est épuisé, l'internet Registry se voit confier un nouvel espace par l'iana. - Les 6 bits suivants sont réservés pour pouvoir étendre la partie stla ou NLA en fonction des évolutions futures. - Le NLA (Network Level Aggregator) est la partie réservée aux providers pour numéroter leurs différents clients et gérer la hierarchie au sein de leur réseau. - Le SLA (Site Level Aggregator) est la partie réservée aux sites pour permettre de hiérarchiser le réseau en créant d'éventuels sous-réseaux. Les 16 bits du SLA permettent un découpage du site en sous-réseaux ce qui permet de n'allouer, même à des sites de très grande taille qu'un seul NLA-ID (identifiant de NLA) Cette structure hiérarchique permet de pallier un des problèmes majeurs du protocole IPv4 à savoir l'explosion de la taille des tables de routage des routeurs de backbone. Par exemple, Renater compte aujourd'hui environ 4000 routes qui sont agrégées en un peu plus de 140 agrégats IPv4 et il ne suffit que de 2 préfixes IPv6 pour annoncer l'ensemble du pilote IPv6 (le préfixe de production et le préfixe de test) sur le réseau Internet IPv Auto configuration des stations Un autre objectif a été de supprimer les commandes manuelles à fournir en IPv4 (adresse IP, passerelle par défaut) pour que la connexion au réseau devienne "plug-and-play" sans avoir à configurer de serveurs supplémentaires comme les serveurs DHCP. Les 64 bits de poids fort de l'adresse IPv6 correspondent à un identifiant de réseau et les 64 bits restants sont l'identifiant d'interface qui peut être déterminé automatiquement en fonction de l'adresse physique de la machine. L autoconfiguration est réalisée par une politique de découverte des voisins («neighbor discovery» RFC 2461) : une station qui démarre va émettre un paquet "router sollicitation" pour faire savoir au routeur du LAN qu'elle a besoin du préfixe du LAN pour calculer son adresse IPv6. Ce dernier répondra par un paquet "router advertisement" contenant le préfixe du LAN ainsi que d'autres informations comme la passerelle par défaut. Une station configurera son adresse IPv6 en concaténant le préfixe reçu et son identifiant d'interface qu'elle a calculé à partir de son adresse physique. 3 Un Internet Registry a la mission d'allouer des blocs d'adresses IP et des préfixes IPv6 dans sa zone géographique. Les Internet Registries aujourd'hui sont l'arin pour l'amérique du Nord (www.arin.net), l'atnic pour l'amérque du Sud (www.atnic.net), RIPE-NCC pour l'europe, l'afrique du Nord et le centre de l'asie (www.ripe.net), l'apnic pour l'asie Pacifique (www.apnic.net). L'ICANN assure la coordination des Internet Registries (www.iana.net). Page : 17 / 136

18 Les différentes étapes de l algorithme «neighbor discovry» (RFC 2461) : La toute première étape consiste à créer l adresse lien local. L adresse de lien local est valide uniquement sur un même espace de lien sans routeur intermédiaire. Un routeur ne route pas ce type d adresse. L interconnexion par un commutateur de niveau MAC représente cet espace lien. Voici le schéma d'une adresse de lien local IPv6 de préfixe fe80::/10 : F E ID Interface 10 bits 54 bits 64 bits Une fois l unicité de cette adresse vérifiée grâce à l algorithme DAD (détection d adresses dupliquées), la machine est en mesure de communiquer avec les autres machines du lien. A la fin de cette étape la station va émettre un paquet «routeur sollicitation» pour faire savoir au routeur du LAN qu'elle a besoin du préfixe du LAN pour calculer son adresse IPv6 Ce dernier répondra par un paquet «router advertisement» contenant le préfixe du LAN ainsi que d'autres informations comme la passerelle par défaut. La machine doit chercher à acquérir un message d annonce du routeur pour déterminer la méthode d obtention de l adresse Unicast globale et de connaître la route par défaut (dans le cas d une autoconfiguration sans état). Cette étape permet à la machine de connaître le ou les préfixes du réseau qui sont annoncés par les routeurs. Ce préfixe a une longueur de 64 bits. La machine ajoute son identifiant d interface (déduit à partir de son adresse IEEE 802.3) pour construire son adresse IPv6. S il y a un routeur sur le lien local, la machine doit appliquer la méthode indiquée par le message d annonce du routeur, à savoir : l autoconfiguration sans état ou l autoconfiguration avec état. En l absence de routeur sur le lien local, la machine doit essayer d acquérir l adresse Unicast globale par la méthode d autoconfiguration avec état. Si la tentative échoue, c est terminé. Les communications de feront uniquement au niveau du lien local. Une station configurera son adresse IPv6 en concaténant le préfixe reçu et son identifiant d'interface qu'elle a calculé à partir de son adresse physique. Page : 18 / 136

19 Le routage Le routage IPv6 offre très peu de différences avec IPv4. Les protocoles de routage IPv6 les plus connus sont RIPng adaptation de RIPv2, OSPFv3, ISIS pour IPv6 et BGP Le serveur de nom Comment fonctionne le DNS? Le service de résolution de noms (RFC 1034) permet la correspondance d une adresse IP à un nom et inversement. Ce service est une base de donnée répartie, ceci permet un contrôle local de segments de la base de données globale. La structure de la base de données du DNS est décrite comme un arbre inversé avec le nœud racine au dessus (étiquette nulle). Chaque nœud dans l arbre a une étiquette, qui identifie de manière unique le nœud relativement à son parent. On garantit ainsi l unicité d un nom dans une structure arborescente. L exemple suivant illustre les deux points précédents : "" renater fr Le domaine de la plate-forme est une simple sous division de renater.fr, on parle ainsi de délégation du serveur de noms gérant la zone renater.fr au serveur de noms secondaire gérant la zone gn6. gn6 Ainsi le serveur de noms routegn6 gère sa propre zone gn6.renater.fr. pc3ipv6 Le RFC 1886 décrit les extensions apportées à ce service pour prendre en compte le protocole IPv6. Le choix du nom de domaine de la plate-forme Pour une dénomination claire de toutes les machines participant à la plate-forme de démonstration IPv6 du GN6, le choix du nom de domaine a été gn6.renater.fr. Ainsi toutes machines ayant pour serveur de noms celui de la plate-forme aura comme nom exemple.gn6.renater.fr, exemple fera partie de la plate-forme du GN6 hébergée par Renater. Ce choix n est donc pas anodin de plus il faut vérifier son unicité auprès du serveur de noms primaire. Page : 19 / 136

20 Les fichiers de Zone La correspondance adresse IP et nom s effectue à l aide d enregistrements (RR, «Ressource Record») au niveau du fichier (RFC 1912) gn6.renater.fr de notre serveur de noms. Il existe différents type d enregistrement RR dont celui de type SOA (Start Of Authority), c est l enregistrement qui indique la zone dans laquelle le DNS se trouve : gn6.renater.fr. D autres types de RR peuvent définir (listes non exhaustives cf. manuel d utilisation de bind généré à l installation de ce serveur de nom) : - les adresses IPv4 du domaine : c est le type A. - les adresses IPv6 domaine : c est le type AAAA (ou A6 obsolète). - le nom du serveur de noms d une zone : c est le type NS. - le courriel : c est le type MX - les alias : c est le type CNAME. - l adresse IP inverse : c est le type PTR. Les «résolveurs» Les «résolveurs» (RFC 1034) sont des programmes qui interfacent les applications utilisateur aux serveurs de noms de domaines. Dans le cas le plus simple, un résolveur reçoit une requête provenant d'une application (ex., certaines applications de visioconférences). Le résolveur est situé sur la même machine que l'application recourant à ses services, mais devra par contre consulter des serveurs de noms de domaines sur d'autres hôtes. Les résolveurs sont souvent de simples routines qui créent des requêtes et des envois à travers un réseau au serveur de noms. Le DNS et IPv6 Le RFC 3596 décrit les modifications à apporter au niveau des DNS pour qu'ils puissent supporter les adresses IPv6. La résolution nom adresse est décrite au travers d'un enregistrement AAAA. La machine exemple.gn6.renater.fr sera enregistrée sur le DNS du domaine gn6.renater.fr comme il suit : exemple IN AAAA 2001:770:4001:5024:200:39ff:fe4e:a9f6 La correspondance adresse nom est faite par un enregistrement de classe IN et de type PTR dans un domaine de nom spécial ip6.arpa. La notation de l'adresse est de type nibble : on renverse tous les symboles de l'adresse en hexadécimal par demi-octet, séparés par des points. La correspondance adresse nom de l'exemple précédent est écrite comme il suit dans le DNS : 6.f.9.a.e.4.e.f.f.f ip6.arpa IN PTR exemple.gn6.renater.fr Page : 20 / 136

Pile de protocoles TCP / IP

Pile de protocoles TCP / IP Pile de protocoles TCP / IP Fiche de cours La pile de protocoles TCP/IP est le standard de fait le plus utilisé au monde comme ensemble protocolaire de transmission dans les réseaux informatiques. La raison

Plus en détail

Master e-secure. VoIP. RTP et RTCP

Master e-secure. VoIP. RTP et RTCP Master e-secure VoIP RTP et RTCP Bureau S3-354 Mailto:Jean.Saquet@unicaen.fr http://saquet.users.greyc.fr/m2 Temps réel sur IP Problèmes : Mode paquet, multiplexage de plusieurs flux sur une même ligne,

Plus en détail

DESS Applications des Réseaux et de la Télématique

DESS Applications des Réseaux et de la Télématique Université Paris 7 Denis Diderot UFR d INFORMATIQUE DESS Applications des Réseaux et de la Télématique Aurélien Amacker La multidiffusion (multicast) en IPv6 dans le cadre du téléenseignement interactif

Plus en détail

Réseaux IUP2 / 2005 IPv6

Réseaux IUP2 / 2005 IPv6 Réseaux IUP2 / 2005 IPv6 1 IP v6 : Objectifs Résoudre la pénurie d'adresses IP v4 Délai grâce à CIDR et NAT Milliards d'hôtes même avec allocation inefficace des adresses Réduire la taille des tables de

Plus en détail

ANNEXE 1 : Les normes utilisées en visioconférence.

ANNEXE 1 : Les normes utilisées en visioconférence. ANNEXE 1 : Les normes utilisées en visioconférence. La grande variété de constructeurs de matériel pour la visioconférence a poussé les organismes de normalisation à étudier des recommandations dans ce

Plus en détail

NOTIONS DE RESEAUX INFORMATIQUES

NOTIONS DE RESEAUX INFORMATIQUES NOTIONS DE RESEAUX INFORMATIQUES GENERALITES Définition d'un réseau Un réseau informatique est un ensemble d'équipements reliés entre eux afin de partager des données, des ressources et d'échanger des

Plus en détail

Plan du Travail. 2014/2015 Cours TIC - 1ère année MI 30

Plan du Travail. 2014/2015 Cours TIC - 1ère année MI 30 Plan du Travail Chapitre 1: Internet et le Web : Définitions et historique Chapitre 2: Principes d Internet Chapitre 3 : Principaux services d Internet Chapitre 4 : Introduction au langage HTML 2014/2015

Plus en détail

Protocole TCP/IP. On classe généralement les protocoles en deux catégories selon le niveau de contrôle des données que l'on désire :

Protocole TCP/IP. On classe généralement les protocoles en deux catégories selon le niveau de contrôle des données que l'on désire : Nom.. Prénom.. Protocole TCP/IP Qu'est-ce qu'un protocole? Un protocole est une méthode de codage standard qui permet la communication entre des processus s'exécutant éventuellement sur différentes machines,

Plus en détail

Plan. 1. Introduction. 1.1 Notion de réseau. Réseau extrémité. Le cœur du réseau. Les Protocoles de Télécommunications Evolution Internet Cours de DEA

Plan. 1. Introduction. 1.1 Notion de réseau. Réseau extrémité. Le cœur du réseau. Les Protocoles de Télécommunications Evolution Internet Cours de DEA Plan Les Protocoles de Télécommunications Evolution Internet Cours de DEA Isabelle CHRISMENT ichris@loria.fr Introduction Routage dans l Internet IPv6 Communication de groupes et l Internet x sans fils,

Plus en détail

L adressage IP & MAC

L adressage IP & MAC L adressage IP & MAC 1. Adresse MAC 1.1. Définition Dans un réseau informatique, l adresse MAC (Media Access Control) est l identifiant physique d une carte réseau d un périphérique. Stockée par le constructeur

Plus en détail

Synthèse de conception de réseaux Page 1/8

Synthèse de conception de réseaux Page 1/8 Guide de conception de réseaux interconnectés... 2 Objectifs généraux... 2 Démarche générale... 3 I. Conception et planification... 3 II. Mise en œuvre... 3 Eléments d une proposition de solution... 4

Plus en détail

Présentation du modèle OSI(Open Systems Interconnection)

Présentation du modèle OSI(Open Systems Interconnection) Présentation du modèle OSI(Open Systems Interconnection) Les couches hautes: Responsables du traitement de l'information relative à la gestion des échanges entre systèmes informatiques. Couches basses:

Plus en détail

IPV6. Module R4 semestre 2 RT1 IUT de La Rochelle Université de La Rochelle. romain.raveaux01@univ-lr.fr

IPV6. Module R4 semestre 2 RT1 IUT de La Rochelle Université de La Rochelle. romain.raveaux01@univ-lr.fr IPV6 Module R4 semestre 2 RT1 IUT de La Rochelle Université de La Rochelle romain.raveaux01@univ-lr.fr Les couches Rappels Rappels La couche physique définit la façon dont les données sont physiquement

Plus en détail

Cours CCNA 1. Exercices

Cours CCNA 1. Exercices Cours CCNA 1 TD2 Exercices Exercice 1 : Dressez la liste des 5 périphériques finaux, 6 périphériques intermédiaires et 3 formes de support réseau. Périphériques finaux (hôtes): ordinateur de bureau, ordinateur

Plus en détail

1 Généralités sur les réseaux informatiques. 2 Organisation de l'internet. 3 Les services de l'internet. 4 Les protocoles TCP IP

1 Généralités sur les réseaux informatiques. 2 Organisation de l'internet. 3 Les services de l'internet. 4 Les protocoles TCP IP 1 sur les réseaux informatiques 2 Organisation de l'internet 3 Les services de l'internet 4 Les protocoles TCP IP 5 Moyens de connexion à l'internet 6 Sécurité sur l'internet 89 4 Les protocoles TCP IP

Plus en détail

IPv6. Lab 6: Déploiement. Objectif: Communication IPv6 entre noeuds dans des sites différents au travers d'internet (IPv4)

IPv6. Lab 6: Déploiement. Objectif: Communication IPv6 entre noeuds dans des sites différents au travers d'internet (IPv4) IPv6 Lab 6: Déploiement Objectif: Communication IPv6 entre noeuds dans des sites différents au travers d'internet (IPv4) v.1a E. Berera 1 Communication sites IPv6 par Internet (IPv4) Wi-Fi SSID:groupe1

Plus en détail

VI - La couche réseau : adresse IP. LPSIL ADMIN 2014 M.A. Peraldi-Frati - IUT Nice Côte d Azur

VI - La couche réseau : adresse IP. LPSIL ADMIN 2014 M.A. Peraldi-Frati - IUT Nice Côte d Azur VI - La couche réseau : adresse IP LPSIL ADMIN 2014 M.A. Peraldi-Frati - IUT Nice Côte d Azur 86 La couche réseau Achemine les données entre l émetteur et le destinataire au travers de différents réseaux

Plus en détail

Spécifications de raccordement au service de Téléphonie sur IP (ToIP) de RENATER

Spécifications de raccordement au service de Téléphonie sur IP (ToIP) de RENATER Spécifications de raccordement au service de Téléphonie sur IP (ToIP) de RENATER Documentation Auteurs: Simon Muyal SSU-SPEC-ToIP_FR_20101221.doc 1 / 20 Table des matières 1 Sommaire... 4 2 A qui s adresse

Plus en détail

Routage IP: Protocoles. Page 1. 1994: création Bernard Tuy Modifications. 1995 Bernard Tuy 1997 Bernard Tuy 1998 Bernard Tuy

Routage IP: Protocoles. Page 1. 1994: création Bernard Tuy Modifications. 1995 Bernard Tuy 1997 Bernard Tuy 1998 Bernard Tuy Routage IP: Protocoles 1994: création Bernard Tuy Modifications 1995 Bernard Tuy 1997 Bernard Tuy 1998 Bernard Tuy Page 1 Plan Les protocoles de Routage IP Généralités RIP (2) IGRP OSPF EGP (2) BGP CIDR

Plus en détail

Cours de Réseau et communication Unix n 6

Cours de Réseau et communication Unix n 6 Cours de Réseau et communication Unix n 6 Faculté des Sciences Université d Aix-Marseille (AMU) Septembre 2013 Cours écrit par Edouard Thiel, http://pageperso.lif.univ-mrs.fr/~edouard.thiel. La page du

Plus en détail

Introduction. UDP et IP UDP

Introduction. UDP et IP UDP Introduction Protocoles TCP et UDP M. Berthet. Les illustrations sont tirées de l ouvrage de Guy Pujolle, Cours réseaux et Télécom TCP (Transmission Control Protocol) et UDP (User Datagram Protocol) assurent

Plus en détail

SOMMAIRE Thématique : Réseaux et télécommunications

SOMMAIRE Thématique : Réseaux et télécommunications SOMMAIRE Thématique : Réseaux et télécommunications Rubrique : Réseaux - Télécommunications... 2 1 SOMMAIRE Rubrique : Réseaux - Télécommunications Evolution et perspective des réseaux et télécommunications...

Plus en détail

Multimédia dans l Internet

Multimédia dans l Internet Multimédia dans l Internet Olivier Togni Université de Bourgogne IEM/LE2I www.u-bourgogne.fr/o.togni olivier.togni@u-bourgogne.fr modifié le 06/10/2014 Trafic Multimédia Product /transmis /utilisat simultanée

Plus en détail

Compte-rendu du TP n o 2

Compte-rendu du TP n o 2 Qiao Wang Charles Duchêne 27 novembre 2013 Compte-rendu du TP n o 2 Document version 1.0 F2R UV301B IPv6 : déploiement et intégration Sommaire 1. ÉTABLISSEMENT DU PLAN D ADRESSAGE 2 2. CONNEXION DU ROUTEUR

Plus en détail

Notions sur les réseaux TCP/IP, avec et sans fil

Notions sur les réseaux TCP/IP, avec et sans fil 5 Notions sur les réseaux TCP/IP, avec et sans fil Chapitre Au sommaire de ce chapitre Principe du réseau Internet Termes basiques du paramétrage de TCP/IP Principe des ports TCP et UDP Et les VPN? Dans

Plus en détail

Communication de l information Les réseaux Cours

Communication de l information Les réseaux Cours Communication de l information Les réseaux Cours 1- Mise en situation Comment différents appareils parviennent-ils à communiquer entre eux? 2- Les réseaux informatiques Réseau d'ordinateurs : Le principe

Plus en détail

Travaux Pratiques. Octobre 2015 CESI

Travaux Pratiques. Octobre 2015 CESI Travaux Pratiques Octobre 2015 CESI 1. Adressage dans Internet 1.1 Identification d une machine Une machine (appelée aussi hôte ou host) est identifiée dans l Internet par son adresse. L adresse Internet

Plus en détail

L3 informatique Réseaux : Configuration d une interface réseau

L3 informatique Réseaux : Configuration d une interface réseau L3 informatique Réseaux : Configuration d une interface réseau Sovanna Tan Septembre 2009 Révision septembre 2012 1/23 Sovanna Tan Configuration d une interface réseau Plan 1 Introduction aux réseaux 2

Plus en détail

Moroccan Internet Society

Moroccan Internet Society Moroccan Internet Society الجمعية معية المغربية لآلنترنيت Journée W3C IPv6 : Vecteur de développement des services Internet Cherkaoui LEGHRIS ISOC Global Member EMI Rabat, 08 Novembre 2012 Agenda Internet

Plus en détail

Administration réseau Introduction

Administration réseau Introduction Administration réseau Introduction A. Guermouche A. Guermouche Cours 1 : Introduction 1 Plan 1. Introduction Organisation Contenu 2. Quelques Rappels : Internet et le modèle TCP/ Visage de l Internet Le

Plus en détail

Programme Formation INES

Programme Formation INES Programme Formation INES Le cheminement des données de l'abonné à un serveur sur Internet Infrastructures et protocoles. Objectifs et présentation L'objectif principal est d'acquérir les connaissances

Plus en détail

Spécifications Techniques de raccordement au Service Multicast FMbone-2 de Renater

Spécifications Techniques de raccordement au Service Multicast FMbone-2 de Renater Spécifications Techniques de raccordement au Service Multicast FMbone-2 de Renater Complément au document «Spécifications techniques d interconnexion des Réseaux régionaux et métropolitains à Renater 2»

Plus en détail

Réseaux locaux virtuels : VLAN

Réseaux locaux virtuels : VLAN Réseaux locaux virtuels : VLAN I. Historique Les premiers réseaux Ethernet (on se situe donc en couche 2) étaient conçus à base de câbles coaxiaux raccordés entre eux et connectés aux ordinateurs, si bien

Plus en détail

Domain Name System. F. Nolot

Domain Name System. F. Nolot Domain Name System F. Nolot 1 Domain Name System Principe F. Nolot 2 Les besoins Internet est composé de plusieurs réseaux Chaque réseau est composé de sous réseaux Les sous réseaux sont constitués de

Plus en détail

Polycop 1 : Généralité sur les réseaux informatiques Présenté par : Mr RIAHLA Med Amine

Polycop 1 : Généralité sur les réseaux informatiques Présenté par : Mr RIAHLA Med Amine Université de BOUMERDES UMBB Département de physique/infotronique IT/S5/Réseaux informatiques Polycop 1 : Généralité sur les réseaux informatiques Présenté par : Mr RIAHLA Med Amine Réaliser par Mr RIAHLA

Plus en détail

Réseau en automatisme industriel Ethernet les réseaux IP

Réseau en automatisme industriel Ethernet les réseaux IP Rappel Réseau en automatisme industriel Ethernet les réseaux IP Le modèle OSI définit sept couches. TCP/IP est basé sur le modèle DOD, qui ne comporte que quatre couches, mais en cohérence avec le modèle

Plus en détail

IPv6. Gaël BEAUQUIN. 19 septembre 2013. Intervenant l mentions légales.

IPv6. Gaël BEAUQUIN. 19 septembre 2013. Intervenant l mentions légales. IPv6 Gaël BEAUQUIN 19 septembre 2013 Intervenant l mentions légales. Pourquoi passer à IPv6? P. 01 - Depuis des années on évoque le spectre de l épuisement d adresses IPv4 - Le 3 février 2011, l IANA attribue

Plus en détail

Cours n 9. Trunking - VTP Inter-VLAN

Cours n 9. Trunking - VTP Inter-VLAN Cours n 9 Trunking - VTP Inter-VLAN 1 Sommaire Agrégation (Trunking) VTP Inter-VLAN routing 2 Définition L'apparition de l'agrégation (trunking) remonte aux origines des technologies radio et de téléphonie.

Plus en détail

Formation Réseaux : Notions de base

Formation Réseaux : Notions de base Formation x Formation Réseaux : Notions Jean-Philippe André (), p2009 3. Couche Septembre 2007 Que sont les x? Formation x Wikipedia.org : Un est un ensemble de nœuds (ou pôles) reliés entre eux par des

Plus en détail

Formation EFREI - 2004/2005. Implémentation du système DNS dans Windows 200x

Formation EFREI - 2004/2005. Implémentation du système DNS dans Windows 200x Formation EFREI - 2004/2005 Implémentation du système DNS dans Windows 200x Vue d'ensemble Généralités sur DNS Installation du service Serveur DNS Configuration de zones dans Windows 200x Test du service

Plus en détail

Stella MARC-ZWECKER. Téléinformatique 1. Objectifs du cours. Réseaux et Protocoles - L3 info

Stella MARC-ZWECKER. Téléinformatique 1. Objectifs du cours. Réseaux et Protocoles - L3 info Objectifs du cours Réseaux et Protocoles - L3 info Stella MARC-ZWECKER Maître de conférences Dpt. Informatique ULP stella@dpt-info.u-strasbg.fr Mécanismes de base de la transmission des données dans les

Plus en détail

NFA083 Réseau et Administration Web TCP/IP

NFA083 Réseau et Administration Web TCP/IP NFA083 Réseau et Administration Web TCP/IP Sami Taktak sami.taktak@cnam.fr Centre d Étude et De Recherche en Informatique et Communications Conservatoire National des Arts et Métiers Rôle de la Couche

Plus en détail

Bind, le serveur de noms sous Linux

Bind, le serveur de noms sous Linux Bind, le serveur de noms sous Linux 1. Principes de fonctionnement d'un serveur de noms La résolution des noms d'hôtes sur les réseaux tcp/ip est fondée sur le principe d'une répartition de la base des

Plus en détail

Nicolas Delestre et Géraldine Del Mondo. Masque de réseau Sous réseaux CIDR

Nicolas Delestre et Géraldine Del Mondo. Masque de réseau Sous réseaux CIDR Plan 1 Historique Internet - Généralités Nicolas Delestre et Géraldine Del Mondo 2 Architecture TCP/IP 3 Adressage Généralité Masque de réseau Sous réseaux CIDR 4 Nommage Internet - généralités - V1.0.1

Plus en détail

Stage Technique. Renater - Aristote. Diffusion en multicast IPv6 du séminaire Aristote du 20 décembre 2001

Stage Technique. Renater - Aristote. Diffusion en multicast IPv6 du séminaire Aristote du 20 décembre 2001 Jérôme Durand 5TC Stage du 2/7 au 31/12 2001 Stage Technique Renater - Aristote Diffusion en multicast IPv6 du séminaire Aristote du 20 décembre 2001 Année 2001-2002 INSA Lyon Département Télécommunications,

Plus en détail

Parcours IT Projet réseaux informatiques Christophe DOIGNON

Parcours IT Projet réseaux informatiques Christophe DOIGNON FORMATION INGENIEURS ENSPS EN PARTENARIAT (2008-2009) MODULE MI6 DU PARCOURS INFORMATIQUE ET TELECOMMUNICATIONS MISE EN OEUVRE D'UN RESEAU INFORMATIQUE LOCAL EMULE ROUTAGE SOUS LINUX 1. Introduction La

Plus en détail

La hiérarchie du système DNS

La hiérarchie du système DNS LA RÉSOLUTION DE NOMS 1. PRÉSENTATION DU SYSTÈME DNS 1.1 INTRODUCTION À LA RÉSOLUTION DE NOMS Pour pouvoir communiquer, chaque machine présente sur un réseau doit avoir un identifiant unique. Avec le protocole

Plus en détail

Cours admin 200x serveur : DNS et Netbios

Cours admin 200x serveur : DNS et Netbios LE SERVICE DNS Voici l'adresse d'un site très complet sur le sujet (et d'autres): http://www.frameip.com/dns 1- Introduction : Nom Netbios et DNS Résolution de Noms et Résolution inverse Chaque composant

Plus en détail

Rapport de Stage de fin d études. Aristote - Renater

Rapport de Stage de fin d études. Aristote - Renater Erreur! Aucune entrée d'index n'a été trouvée. Rapport de Stage de fin d études Aristote - Renater Ahmed Sahnoun 5 ème année INSA de Lyon - Département Télécommunications Remerciements Je tiens à remercier

Plus en détail

Internet. PC / Réseau

Internet. PC / Réseau Internet PC / Réseau Objectif Cette présentation reprend les notions de base : Objectif, environnement de l Internet Connexion, fournisseurs d accès Services Web, consultation, protocoles Modèle en couches,

Plus en détail

Adressage de réseaux

Adressage de réseaux Page 1 sur 28 Adressage de réseaux 5.1 Adresses IP et masques de sous-réseau 5.1.1 Rôle de l adresse IP Un hôte a besoin d une adresse IP pour participer aux activités sur Internet. L adresse IP est une

Plus en détail

Fiche de Réseau de données

Fiche de Réseau de données Fiche de Réseau de données V.R May 25, 2015 Contents I Le modèle OSI 2 1 Concepts de base 2 2 Modèle OSI 4 II Réseau de données 5 1 Erreurs et correction d erreurs 5 2 Contrôle de flux 6 3 Contrôle de

Plus en détail

Semaine 4 : le protocole IP

Semaine 4 : le protocole IP Semaine 4 : le protocole IP Séance 1 : l adressage... 1 Séance 2 : le protocole IP... 8 Séance 3 : l adresse IP... 16 Séance 1 : l adressage Introduction Au cours de cette séance, nous allons parler de

Plus en détail

LA COMMUNICATION DE L INFORMATION EN RESEAUX

LA COMMUNICATION DE L INFORMATION EN RESEAUX LA COMMUNICATION DE L INFORMATION EN RESEAUX A LES RESEAUX Un réseau est un ensemble d objets connectés entre eux. Il permet de faire circuler un certain nombre d information entre ces objets selon des

Plus en détail

Administration, Sécurité : Quelques mots...

Administration, Sécurité : Quelques mots... Chapitre 9 1 Administration, Sécurité : Quelques mots... La sécurité dans les Réseaux 2 Risques et Menaces : vulnérabilité : degré d exposition à des dangers sensibilité : caractère stratégique d un élément

Plus en détail

Nicolas Delestre et Géraldine Del Mondo

Nicolas Delestre et Géraldine Del Mondo Internet - Généralités Nicolas Delestre et Géraldine Del Mondo Internet - généralités - V1.0.1 1 / 37 Plan 1 Historique 2 Architecture TCP/IP 3 Adressage Généralité Masque de réseau Sous réseaux CIDR 4

Plus en détail

Module 3 : Adressage IP

Module 3 : Adressage IP Module 3 : Adressage IP 0RGXOH#6#=#$GUHVVDJH#,3# # :8 #3UpVHQWDWLRQ#JpQpUDOH 'RQQHU#XQ#DSHUoX#GHV VXMHWV#HW#GHV#REMHFWLIV#GH#FH PRGXOH1 'DQV#FH#PRGXOH/#QRXV DOORQV#pWXGLHU#OHV FRPSRVDQWV#G*XQH#DGUHVVH,3/#OHV#FODVVHV#G*DGUHVVHV

Plus en détail

RTCP : Real-Time Transport Control Protocol. EFORT http://www.efort.com

RTCP : Real-Time Transport Control Protocol. EFORT http://www.efort.com RTCP : Real-Time Transport Control Protocol 1 Introduction EFORT http://www.efort.com RTP (Real Time Transport Port) est décrit en janvier 1996 dans la RFC 1889, rendue obsolète par la RFC 3550. RTP est

Plus en détail

QoS et Multimédia SIR / RTS. Mécanismes et protocoles pour les applications multimédia communicantes

QoS et Multimédia SIR / RTS. Mécanismes et protocoles pour les applications multimédia communicantes QoS et Multimédia SIR / RTS Mécanismes et protocoles pour les applications multimédia communicantes Isabelle Guérin Lassous Isabelle.Guerin-Lassous@ens-lyon.fr http://perso.ens-lyon.fr/isabelle.guerin-lassous

Plus en détail

réseaux virtuels (VLAN) définition intérêt

réseaux virtuels (VLAN) définition intérêt réseaux virtuels (LN) définition intérêt motivations relier plusieurs réseaux locaux Pourquoi plusieurs réseaux locaux? pour relier des réseaux locaux internes qui se sont développés indépendamment, éventuellement

Plus en détail

Réseau de campus de l USTL

Réseau de campus de l USTL Réseau de campus de l USTL Le réseau de campus est commun aux 5 établissements du DUSVA (Domaine Universitaire Scientifique de Villeneuve d'ascq): - USTL - ENIC - ENSCL - EC-Lille - IEMN Quelques chiffres:

Plus en détail

DEPUIS PLUS DE DIX ANS, LA VERSION AMELIOREE DU PROTOCOLE IP A ETE standardisée.

DEPUIS PLUS DE DIX ANS, LA VERSION AMELIOREE DU PROTOCOLE IP A ETE standardisée. M1 Informatique Réseaux Cours 5 Le Futur d Internet - IPv6 Notes de Cours DEPUIS PLUS DE DIX ANS, LA VERSION AMELIOREE DU PROTOCOLE IP A ETE standardisée. Le déploiement de cet Internet version 6 est en

Plus en détail

Économie et management. Chapitre 4 : Réseaux informatiques. C. Cantarella.

Économie et management. Chapitre 4 : Réseaux informatiques. C. Cantarella. Économie et management. Informatique. Année 2013-2014 Chapitre 4 : Réseaux informatiques. C. Cantarella. Réseau : ensemble d'ordinateurs autonomes inter-connectés. Plusieurs organisations possibles. Niveau

Plus en détail

Le Streaming Audio et Vidéo

Le Streaming Audio et Vidéo Le Streaming Audio et Vidéo Qu'est ce que le streaming? Synonyme de diffusion de contenus multimédias, le streaming est intimement lié au développement d'internet à haut débit. Le streaming média apporte

Plus en détail

Chap.1: Introduction à la téléinformatique

Chap.1: Introduction à la téléinformatique Chap.1: Introduction à la téléinformatique 1. Présentation 2. les caractéristiques d un réseau 3. les types de communication 4. le modèle OSI (Open System Interconnection) 5. l architecture TCP/IP 6. l

Plus en détail

Rejette toutes les trames de données venant du segment attaché Commute toutes les trames de données venant d'un autre port de transfert

Rejette toutes les trames de données venant du segment attaché Commute toutes les trames de données venant d'un autre port de transfert IPv6 I Préliminaire Désactiver le service IFPLUGD sur les machines : /etc/init.d/ifplugd stop II Étude de l attribution de l adresse de lien local 1. Mise en place du matériel Désactiver les interfaces

Plus en détail

IV - La COUCHE TRANSPORT. dans le modèle TCP/IP

IV - La COUCHE TRANSPORT. dans le modèle TCP/IP Université PAUL SABATIER TOULOUSE III SUPPORT de COURS Thierry DESPRATS IV - La COUCHE TRANSPORT dans le modèle TCP/IP Sommaire Introduction Notion de port Mécanismes communs à UDP et TCP Encapsulation

Plus en détail

Examinez la figure. Quel est le débit maximum qu'on peut obtenir de bout en bout sur ce réseau lorsque l'utilisateur de Lab A communique ave

Examinez la figure. Quel est le débit maximum qu'on peut obtenir de bout en bout sur ce réseau lorsque l'utilisateur de Lab A communique ave 1 Quelle est la couche OSI et TCP/IP qui apparaît dans les deux modèles, mais qui a des fonctions différentes? La couche session La couche physique 2 Parmi les unités suivantes, indiquez celles qui sont

Plus en détail

Module Bases des Réseaux

Module Bases des Réseaux Module Bases des Réseaux Université Paris-Sud Véronique Vèque Partie 1 : Introduction 1 Plan de la remise à niveau 1. Introduction des réseaux de communication 2. Typologie des réseaux 3. Architecture

Plus en détail

FORMATION RESEAUX INITIATION + APPROFONDISSEMENT

FORMATION RESEAUX INITIATION + APPROFONDISSEMENT FORMATION RESEAUX INITIATION + APPROFONDISSEMENT Aziz Da Silva WWW.AZIZDASILVA.NET Sommaire du Document Formation Réseaux Initiation + Approfondissement... 2 Profils Stagiaires et Prérequis... 2 Prérequis

Plus en détail

Master d'informatique 1ère année. Réseaux et protocoles. Architecture : les bases

Master d'informatique 1ère année. Réseaux et protocoles. Architecture : les bases Master d'informatique 1ère année Réseaux et protocoles Architecture : les bases Bureau S3-203 Mailto : alexis.lechervy@unicaen.fr D'après un cours de Jean Saquet Réseaux physiques LAN : Local Area Network

Plus en détail

Cisco Certified Network Associate

Cisco Certified Network Associate Cisco Certified Network Associate Version 4 Notions de base sur les réseaux Chapitre 9 01 Convertissez le nombre binaire 10111010 en son équivalent hexadécimal. Sélectionnez la réponse correcte dans la

Plus en détail

Chapitre VIII : Introduction aux réseaux. Motivations. Notion de système distribué. Motivations Différents types de SE

Chapitre VIII : Introduction aux réseaux. Motivations. Notion de système distribué. Motivations Différents types de SE Chapitre VIII : Introduction aux réseaux Eric.Leclercq@u-bourgogne.fr Département IEM http://ufrsciencestech.u-bourgogne.fr http://ludique.u-bourgogne.fr/~leclercq 4 mai 2006 1 Structures de Systèmes distribués

Plus en détail

Algorithmique et langages du Web

Algorithmique et langages du Web Cours de Algorithmique et langages du Web Jean-Yves Ramel Licence 1 Peip Biologie Groupe 7 & 8 Durée totale de l enseignement = 46h ramel@univ-tours.fr Bureau 206 DI PolytechTours Organisation de la partie

Plus en détail

Frame Relay. Introduction. Master 2 Professionnel STIC-Informatique Module RMHD 1

Frame Relay. Introduction. Master 2 Professionnel STIC-Informatique Module RMHD 1 Frame Relay Introduction Master 2 Professionnel STIC-Informatique Module RMHD 1 Introduction Les réseaux Frame Relay fournissent plus de fonctionnalités et de bénéfices que les connexions point-à-point

Plus en détail

SIMULATION DU FONCTIONNEMENT D UN RESEAU INFORMATIQUE

SIMULATION DU FONCTIONNEMENT D UN RESEAU INFORMATIQUE I Comportement d un réseau informatique I-1 Ordinateur Un ordinateur est une machine électronique qui fonctionne par la lecture séquentielle d'un ensemble d'instructions qui lui font exécuter des opérations

Plus en détail

Collecte des examens du module Introduction aux Réseaux et Bases de Routage

Collecte des examens du module Introduction aux Réseaux et Bases de Routage INSTITUT SUPERIEUR DE GESTION DE TUNIS Collecte des examens du module Introduction aux Réseaux et Bases de Routage Examens corrigés Kaouther Nouira 2011-2012 Ministère de l Enseignement Supérieur, de le

Plus en détail

Median SR04 - Automne 2007 Les documents ne sont pas autorisés

Median SR04 - Automne 2007 Les documents ne sont pas autorisés Median SR04 - Automne 2007 Les documents ne sont pas autorisés - Utiliser le verso en cas de besoin Exercice 1 (1,5pts) : soit le réseau suivant dont l'adresse réseau est 130.252.0.0 : Segment 1.10.34.10.35.10.36

Plus en détail

Introduction aux Technologies de l Internet

Introduction aux Technologies de l Internet Introduction aux Technologies de l Internet Antoine Vernois Université Blaise Pascal Cours 2006/2007 Introduction aux Technologies de l Internet 1 Au programme... Généralités & Histoire Derrière Internet

Plus en détail

Cisco Certified Network Associate

Cisco Certified Network Associate Cisco Certified Network Associate Version 4 Notions de base sur les réseaux Chapitre 4 1 D après l en-tête de la couche transport illustré, quelles affirmations parmi les suivantes définissent la session

Plus en détail

Administration des ressources informatiques

Administration des ressources informatiques 1 2 Cours réseau Supports de transmission Les câbles Coaxial Ethernet RJ45 Fibre optique Supports de transmission 3 Les câbles Ethernet RJ45 Supports de transmission 4 Les câbles Coaxial Type BNC Cours

Plus en détail

Annexe A. Énoncé des travaux. Service d accès Internet local (SAIL) pour Services partagés Canada

Annexe A. Énoncé des travaux. Service d accès Internet local (SAIL) pour Services partagés Canada Annexe A Énoncé des travaux Service d accès Internet local (SAIL) pour Services partagés Canada Le 17 juin 2013 Version : D6 TABLE DES MATIÈRES 1 INTRODUCTION... 2 2 EXIGENCES GÉNÉRALES RELATIVES AU SERVICE

Plus en détail

Introduction à IPv6. I. Introduction. II. Classes d adresses IPv4

Introduction à IPv6. I. Introduction. II. Classes d adresses IPv4 Introduction à IPv6 I. Introduction Le protocole IP a été conçu, il y a plus d une vingtaine d années, pour connecter des millions d ordinateurs. Depuis quelques années, IP est victime de son succès et

Plus en détail

COURS : ARCHITECTURE D UN RÉSEAU INFORMATIQUE ETC 3.2.4 1. PRÉSENTATION 2. LE MATÉRIEL 1.1. CATÉGORIES DE RÉSEAUX INFORMATIQUES

COURS : ARCHITECTURE D UN RÉSEAU INFORMATIQUE ETC 3.2.4 1. PRÉSENTATION 2. LE MATÉRIEL 1.1. CATÉGORIES DE RÉSEAUX INFORMATIQUES 1. PRÉSENTATION Un réseau (network) est un ensemble d'équipements électroniques (ordinateurs, imprimantes, scanners, modems, routeurs, commutateurs...) interconnectés et capables de communiquer (émettre

Plus en détail

RESEAUX ARCHITECTURES EN COUCHES. J.L Damoiseaux ; Dpt R&T 1

RESEAUX ARCHITECTURES EN COUCHES. J.L Damoiseaux ; Dpt R&T 1 RESEAUX ARCHITECTURES EN COUCHES J.L Damoiseaux ; Dpt R&T 1 Plan Notions sur les réseaux Couche/Service/Protocole Le modèle OSI Le modèle TCP/IP J.L Damoiseaux ; Dpt R&T 2 Problématique J.L Damoiseaux

Plus en détail

Internet et Multimédia. Cours 6 : RTP

Internet et Multimédia. Cours 6 : RTP à l Université Pierre et Marie Curie, le 15 mars 2004 Maîtrise Polyvalente Internet et Multimédia Cours 6 : RTP Timur FRIEDMAN 1 Plan Introduction Communication en temps réel RTP Limitation de débit RTCP

Plus en détail

M1 Informatique, Réseaux Cours 9 : Réseaux pour le multimédia

M1 Informatique, Réseaux Cours 9 : Réseaux pour le multimédia M1 Informatique, Réseaux Cours 9 : Réseaux pour le multimédia Olivier Togni Université de Bourgogne, IEM/LE2I Bureau G206 olivier.togni@u-bourgogne.fr 24 mars 2015 2 de 24 M1 Informatique, Réseaux Cours

Plus en détail

TD2 : CORRECTION. Exercice 1 : 1. Quel est l avantage de la séparation de l adressage en deux parties dans l adressage Internet?

TD2 : CORRECTION. Exercice 1 : 1. Quel est l avantage de la séparation de l adressage en deux parties dans l adressage Internet? TD2 : CORRECTION I. connaître son environnement réseau a. Quelle est l adresse IPv4 de votre PC? l adresse IPv6? ipconfig : Adresse IPv4..............: 192.168.1.13 Masque de sous-réseau.... : 255.255.255.0

Plus en détail

Chapitre 6-2. Ce chapitre présente le IPv6 ainsi que les protocoles de routage

Chapitre 6-2. Ce chapitre présente le IPv6 ainsi que les protocoles de routage Chapitre 6-2 Ce chapitre présente le IPv6 ainsi que les protocoles de routage 1. Présentation de IPv6 1.2. Adressage v6; 1.5 Le format V6 1.3. Les types d adressage; 1.6 Fonctionnement Multicasting 1.4

Plus en détail

Comment communiquer efficacement des informations entre les systèmes et/ou les humains?

Comment communiquer efficacement des informations entre les systèmes et/ou les humains? Sciences et Technologies de l Industrie et du Développement Durable Réseaux et internet CI0 : transmission de l'information cours Tle STI2D TRANS Comment communiquer efficacement des informations entre

Plus en détail

Installation d un serveur DHCP sous Gnu/Linux

Installation d un serveur DHCP sous Gnu/Linux ROYAUME DU MAROC Office de la Formation Professionnelle et de la Promotion du Travail Installation d un serveur DHCP sous Gnu/Linux DIRECTION RECHERCHE ET INGENIERIE DE FORMATION SECTEUR NTIC Installation

Plus en détail

IPv6. Lab 5: Déploiement. Objectif: Réseau d'entreprise: transition de IPv4 à IPv6

IPv6. Lab 5: Déploiement. Objectif: Réseau d'entreprise: transition de IPv4 à IPv6 IPv6 Lab 5: Déploiement Objectif: Réseau d'entreprise: transition de IPv4 à IPv6 v.1a E. Berera 1 Transition de IPv4 à IPv6 Wi-Fi SSID:groupe1 Wi-Fi SSID:groupe2 Instructions 1) Lire les exemples suivants

Plus en détail

Réseaux Couche Réseau Adresses

Réseaux Couche Réseau Adresses Réseaux Couche Réseau Adresses E. Jeandel Résumé des épisodes précédents Comment un ensemble de machines, reliées physiquement entre elles, peuvent communiquer Problématique Internet = Interconnexion de

Plus en détail

Le réseau Internet par la pratique

Le réseau Internet par la pratique Le réseau Internet par la pratique BGPv4 par la pratique Ipv6 par la pratique Le F2F par la pratique PBC par la pratique Le développement d'ipv6 a commencé vers 1993. Ce n'est cependant qu'à partir de

Plus en détail

Dois-je déployer IPv6?

Dois-je déployer IPv6? Dois-je déployer IPv6? Marc Blanchet Viagénie Marc.Blanchet@viagenie.ca http://www.viagenie.ca À la mémoire d'itojun Cette présentation est dédiée à Junichiro itojun Hagino. Itojun est décédé la semaine

Plus en détail

L'adressage IP. Hiver 2014 Rachid Kadouche 420-KEG-LG

L'adressage IP. Hiver 2014 Rachid Kadouche 420-KEG-LG L'adressage IP L adresse MAC L adresse MAC L adresse MAC L adresse MAC L adresse MAC Réseaux 1 Réseaux 2 L adresse MAC Réseaux 1 Réseaux 2 Réseaux complexe, difficile d identifier un ordinateur Adresse

Plus en détail

Introduction. La gestion des qualités de services dans Internet. La garantie de QoS. Exemple

Introduction. La gestion des qualités de services dans Internet. La garantie de QoS. Exemple Introduction Aujourd hui les applications (en particulier multimédia) nécessitent des qualités de service de natures très différentes La gestion des qualités de services dans Internet Exemples: Transfert

Plus en détail

Chapitre 11 : Le Multicast sur IP

Chapitre 11 : Le Multicast sur IP 1 Chapitre 11 : Le Multicast sur IP 2 Le multicast, Pourquoi? Multicast vs Unicast 3 Réseau 1 Serveur vidéo Réseau 2 Multicast vs Broadcast 4 Réseau 1 Serveur vidéo Réseau 2 Multicast 5 Réseau 1 Serveur

Plus en détail

Enseignement transversal Réseaux Informatiques fonctionnant sous I.P. INTRODUCTION

Enseignement transversal Réseaux Informatiques fonctionnant sous I.P. INTRODUCTION INTRODUCTION «Tous les deux jours, nous produisons autant d informations que nous en avons générées depuis l aube de la civilisation jusqu en 2003» Une estimation d'eric Schmidt, patron de Google, lors

Plus en détail

Services Réseaux - Couche Application. TODARO Cédric

Services Réseaux - Couche Application. TODARO Cédric Services Réseaux - Couche Application TODARO Cédric 1 TABLE DES MATIÈRES Table des matières 1 Protocoles de gestion de réseaux 3 1.1 DHCP (port 67/68)....................................... 3 1.2 DNS (port

Plus en détail