PRÉSENTATION DE L AUTEUR

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "PRÉSENTATION DE L AUTEUR"

Transcription

1

2 PRÉSENTATION DE L AUTEUR Consulté le 17 septembre 2013 Marie Darrieussecq est née le 3 janvier 1969 à Bayonne et reste attachée au pays basque de son enfance. Après des études de lettres, elle enseigne à Lille avant de se consacrer à l écriture. En 1988 elle reçoit le prix du jeune écrivain de langue française pour la nouvelle La Randonneuse. En 1996, son premier roman Truismes, qui raconte l histoire d une esthéticienne qui se transforme progressivement en truie, est un immense succès médiatique. Roman provocant, plein d humour ce récit évoque La métamorphose de Franz Kafka. L écriture de Marie Darrieussecq s attache à décrire le corps et ses sensations. La relation mère-fille, cruelle le plus souvent, les limites de l identité, l errance, la solitude, la présence de fantômes sont des thèmes fréquents dans ses romans. Le bébé est quant à lui directement autobiographique. Plusieurs de ses romans ont été mis en scène au théâtre. Bibliographie (sélection) : 1995, Truismes 1998, Naissance des fantômes 1999, le mal de mer 2001, Bref séjour chez les vivants 2002, Le bébé 2003, White 2005, Le Pays 2007, Tom est mort 2011, Clèves 2013, Faire de son mieux, photographies Gilbert Garcin 2013, Il faut beaucoup aimer les hommes 2

3 REVUE DE PRESSE Paru le 20 juillet 2013 Consulté le 17 septembre 2013 Rentrée littéraire Marie Darrieussecq, l'amour au coeur des ténèbres Chaque jour, Le Point.fr vous fait découvrir le meilleur de la rentrée littéraire. Aujourd'hui, "Il faut beaucoup aimer les hommes" de Marie Darrieussecq. Marie Darrieussecq publie chez P.O.L "Il faut beaucoup aimer les hommes". Yann Diener/P.O.L / Montage Le Point.fr Ça ressemble à une bête histoire d'amour. "Une femme rencontre un homme. Coup de foudre. L'homme est noir, la femme est blanche. Et alors?" annonce d'ailleurs laconiquement la quatrième de couverture d'il faut beaucoup aimer les hommes. Une bête histoire d'amour, puisque la littérature parcourt ad libitum la gamme des passions contrariées. Une bête histoire d'amour comme elles le sont toutes, prise dans la nécessaire idiotie des premiers élans. 3

4 Il y a de cela dans le roman de Marie Darrieussecq. La Solange de Clèves est partie faire carrière à Hollywood ("You're wild, Solange!"). Elle y rencontre Kouhouesso, camerounais d'origine, canadien d'adoption. Un acteur cantonné aux seconds rôles, et qui nourrit une "Grande Idée" : adapter au Congo Au coeur des ténèbres, de Conrad, dans un film terrible et beau, clinquant, hollywoodien, africain. "Un certificat de non-racisme" Il faut beaucoup aimer les hommes est le récit de l'amour univoque de la petite actrice blanche pour le somptueux réalisateur noir, qui ne lui dispense guère qu'une tendresse distraite. L'histoire d'une attente infinie, nourrie de questions sans réponses sur sa négritude à lui et sa demande à elle de ce qu'il appelle un "certificat de non-racisme", pleine de silences mâchés et remâchés et du fantasme un peu vain de devenir "La Promise" du film, l'égérie de Kouhouesso. Car enfin, elle l'a dans la peau, y compris au sens littéral du terme : chaque nuit, les tresses de son amant s'impriment en creux sur son visage. "Il faut beaucoup aimer les hommes", dit Solange à Kouhouesso en citant Duras. "Beaucoup les aimer pour les aimer. Sans cela ce n'est pas possible, on ne peut pas les supporter." Marie Darrieussecq, ici, décrit moins le désir qu'elle n'en fait la matière même d'un roman qui interroge, le temps de l'enfantement d'un film, l'exotisme terrible des amours qui débutent. Une bête histoire d'amour au plus noble sens du terme, et du meilleur calibre. P.O.L, 320 pages, 18 euros. À paraître le 22 août. DÉCOUVREZ - un extrait d'"il faut beaucoup aimer les hommes" (p. 47 à 54) : Rendez-vous sur l'autre rive Phrases. Elle se souvenait de ses phrases comme s'il les soufflait brûlantes entre ses seins. Laisse-moi t'embrasser, t'embrasser encore, j'aime t'embrasser, j'aime le goût de tes lèvres. Je ne veux pas que le jour se lève. Mais il n'est plus là. Mais il n'a pas appelé. Let me kiss you, let me kiss you again, I love to kiss you, I love the taste of your lips. I don't want the day to break out. Ça se passait en anglais. En français, peut-être, ça ne se serait pas inscrit avec une telle force, enfin, elle ne sait pas. La phrase surtout qui lui revient sans cesse, cette voix bouleversée, ç'aurait pu être n'importe quelle phrase mais c'étaient ces mots-là dits de cette voix-là : I want to stay inside you for ever. Comment dirait-on une phrase pareille en français? Je veux rester à l'intérieur de toi pour toujours? Elle court dans le vacarme des balles et de ses hauts talons, et elle n'entend que ces phrases, et elle ne ressent que le choc dans son ventre de chaque phrase qui l'atteint. Chaque séquence de souvenir la rattrape, et le but - l'angle de toile verte où elle doit s'effondrer, d'où Matt Damon doit surgir - cet angle est un repos, sa pensée s'arrête, son cerveau asphyxié et ses jambes martelées réclament un peu d'attention brute, physique, et elle reprend son souffle en jouant l'agonie. Les phrases, des bribes, des mantras. Et la nuit la reprend, une seule nuit beaucoup plus grande qu'elle. Le metteur en scène la trouve "wild, sublime, you're sublime, Solange, you're wild". Il s'était endormi d'un coup, profondément. Elle ne dort pas souvent avec quelqu'un, elle n'avait pas prévu de dormir avec lui. Elle le regardait. Elle pouvait le regarder, avec le soupçon qu'il détesterait ça. Son profil long et fin. Son visage de face, étonnamment large. Pas le même homme de face et de profil. 4

5 Elle avait envie d'embrasser ses lèvres, son nez, la racine de ses cheveux, les petits triangles étranges creusés dans ses tempes. Son cou large et doux, la peau un peu plissée. L'attache solide des clavicules, la rondeur dure des épaules, des bras, du torse. La peau souple, élastique, lisse, épaisse, sculptant parfaitement ses courbes, ses muscles, ses tendons, sauf dans le cou tendre où se devinait son âge. Un homme endormi dans sa force, épousé par sa peau. Quelques minutes avant, elle lui disait elle aussi une phrase, elle lui disait : "I love your skin." J'adore ta peau, et c'était vrai, elle l'adorait, elle l'embrassait et la caressait, épaisse, souple, lisse, cette phrase de sa bouche un baiser se posant, un papillon. Il avait eu un frisson brusque ; s'était dégagé, reculé d'un rien mais c'était une grande distance, une grande distance de sa peau à la sienne. Il avait dit : "I know nothing about skin." De la peau je ne sais rien. "Skin is contact" : elle parlait de ça, c'est tout. La douceur de leurs deux peaux l'une à l'autre frottées, appariées : ce contact. Il l'avait reprise, absoute, embrassée comme s'il estimait sa réponse valide. Et il s'était endormi (elle est empoignée par Matt Damon qui écrase son genou entre ses seins et le sang gicle), et elle pouvait le regarder. Le contempler. Il était brun cuivre, chocolat, le creux du cou presque noir, l'intérieur des mains presque rouge, la plante des pieds orange ; et elle était beige pâle, bleutée aux poignets, rose pâle aux seins, brun mauve aux aréoles, un hématome un peu vert au sternum. Elle était blanche et elle ne le savait pas. On la refait, on la refait tout de suite, on reprend, Matt et Solange, la coulée de sang, Hollywood, elle dit sa phrase, accent français exagéré : "See you on the other side." Sa seule phrase mais c'est le titre du film. Il s'élance vers le tissu vert et vous verrez, au cinéma, ce sera l'entrée fabuleuse d'une faille de l'espace-temps et elle restera allongée sur le seuil, morte. On la refait. Matt se repositionne sur sa poitrine, la balle vient de claquer, elle est mourante, Natsumi arrange un peu sa tenue, elle a le pelvis de Damon exactement devant sa bouche, c'est bizarre mais elle a l'esprit mal tourné, regard pathétique, caméra très proche côté droit, preneur de son idem, elle est entourée de pieds et de genoux, ça tourne : si iou on zi ozer saïde, on se reverra de l'autre côté. Coupez. Il faut qu'elle force encore l'accent, et le souffle, et la fragilité. Elle, elle voulait jouer avec Desplechin, avec Carax, avec Noé, mais aucun ne lui a jamais fait signe, elle se souvient d'attendre après un pseudo-casting alors que les jeux étaient déjà faits, maintenant c'est elle qui dit les titres des grosses machines hollywoodiennes et elle est payée cinquante mille dollars les deux jours de tournage et elle les emmerde. Légère impatience dans les doigts de Damon, elle se concentre. Il y a des femmes qui le trouvent beau, Damon. Elle le trouve blanc. See you on the other side, elle a dit la phrase d'un air de flûte, mélodie ascendante, comme une question : c'est la bonne, le metteur en scène adore. Olga la débarbouille, elles sont lessivées. Natsumi et la maquilleuse sont déjà parties. Deux messages sur son téléphone : un bisou de George, et un coucou de Lloyd, son agent, pour savoir si tout s'est bien passé. C'est gentil. Olga lui masse le visage au gel démaquillant. Miroir. La nuit tombe. "J'ai rencontré quelqu'un." "How nice", dit Olga. Comme c'est chouette. Elles rivalisent d'abord d'exclamations toutes faites, figées et caoutchouteuses comme du fromage à burger. Puis ça fond un peu. Son visage coule sous le gel blanc, ses yeux percent dans le rimmel dilué, sa bouche rouge énonce : "Il ne m'a pas rappelée." Ça fait combien de temps, demande Olga qui l'essuie au coton. Deux jours. Olga sourit : deux jours ce n'est rien, les hommes, les hommes. Mais ce n'est pas ça - elle se débat sous les cotons, se tourne vers elle, Olga, pas son reflet : il s'est vraiment passé quelque chose, une - elle cherche le mot - une connexion. 5

6 Toutes ces phrases qu'il lui a dites. Elle ne les convoque pas, elle les laisse flotter entre Olga et elle. La gelée de phrases, tremblotante et translucide, à travers laquelle Olga les devine, elle et lui. Les distingue, pris dans l'ambre des phrases, dans la lumière nocturne et dorée. Les voit, pris dans l'amour. Non, il lui manque un élément. "He is black." Il est noir. Olga ne comprend pas. "Il est noir, elle répète, he is a black man." Pourquoi a-t-elle besoin de lui signaler ça, quel rapport avec l'histoire? De quelle nuance elle se mêle, à quoi elle la mêle? Cette gêne dans le corps, dans la gorge ; cette fatigue. Olga recule un peu. Elle revoit Kouhouesso mettant entre elle et lui une petite distance, pas grande, mais mesurable - voilà : c'est cette distance exactement qu'a prise Olga d'instinct, une distance tangible, ça va d'ici à là dans l'espace, longitude latitude, ça se calcule en coordonnées. Comparée à l'océan ou même à la Californie ça n'irait pas bien loin, mais rapportée au corps humain ça s'appréhende, c'est la mesure du blanc au noir, c'est la mesure des lieux communs avec lesquels, depuis deux jours, elle bataille. Olga est asiatique. Ça lui saute aux yeux. Ses yeux, ses cheveux. Une belle tête de Hun. De ce quelque part en Asie où les noms sont en -stan, de ce gros ventre sous l'oural où on croit encore à l'europe - mais où il y a des déserts et carrément des chameaux. Pourquoi n'a-t-elle pas pris pour confidente, je ne sais pas, Natsumi? Non. Natsumi est jaune elle aussi. Elle a la peau très blanche mais elle n'est pas blanche, elle est japonaise, d'origine japonaise comme on dit en France ; elle y serait plus qu'une Chinoise et beaucoup plus qu'une Arabe mais moins qu'une Espagnole et même moins qu'une Portugaise. Olga regarde Solange et son reflet, chacune à leur tour. Le gel démaquillant a fondu et Solange apparaît nue, transparente, et il lui semble qu'olga devine ses pensées. Qui lui remontent d'elle ne sait où, du fond bourbeux de son village, loin de Los Angeles mais tapies dans l'occiput - et elle voudrait s'excuser, lui dire nous sommes tous pareils. Elle voudrait s'ouvrir la peau pour lui montrer l'universelle couleur Benetton de son sang. Olga sourit mais hésite, apparemment, à poser une question. En cette fin de journée où elles partagent une bouteille de merlot dans la cabine, en cette heure où tout le monde s'en va, même à cette heure : Solange est sa supérieure. C'est Solange à l'écran, c'est gros budget, c'est la Warner, c'est à elle que la star fait des bleus. Olga a une petite moue, mi-réprobation mi-malice : "Did he have a big one?" Elle rit, la main devant la bouche. S'il en avait une grosse. 6

7 Paru le 24 aout 2013 Consulté le 17 septembre 2013 Deux amants s'apprivoisent sous le soleil d'hollywood. Un Noir, une Blanche. Sur le thème de l'altérité, un roman brûlant. Elle aime depasser les limites, faire exploser les tabous. Depuis son premier succès, Truismes, en 1996, Marie Darrieussecq est frondeuse, provocante, excessive. Qu'elle embrasse le sexe ou la mort, l'enfance ou l'absence, la solitude et le silence. Avec ses phrases piquantes comme le feu, et cette énergie, cette radicalité parfois proches du fantastique. La quarantaine venant, la pourfendeuse de littérature se cogne aujourd'hui à la passion, au temps soudain désarticulé de la passion, à l'attente de l'autre, à l'obsession de cette attente, à l'horreur et au vide de l'absolu désir. Et c'est son plus beau roman, le plus brûlant, le plus poignant. Avec des accents raciniens, proustiens, durassiens à la fois. Pas mystiques, plutôt sauvagement matérialistes. Le titre de ce treizième livre, Il faut beaucoup aimer les hommes, est d'ailleurs inspiré de la sublime et triviale amoureuse que fut Marguerite Duras : «Il faut beaucoup aimer les hommes. Beaucoup, beaucoup. Beaucoup les aimer pour les aimer. Sans cela ce n'est pas possible, on ne peut pas les supporter.» On y retrouve Solange, l'adolescente basque (comme Darrieussecq) de Clèves (le précédent roman). A la trentaine, elle est la vedette frenchie de Hollywood, frayant avec Steven (Soderbergh), George (Clooney), quand elle ne tourne pas avec Matt (Damon). Lors d'une soirée chez George, justement, elle est électrisée par un acteur noir à l'allure mélancolique et altière. D'origine camerounaise, Kouhouesso n'est en Amérique qu'un brillant second rôle, mais rêve de réaliser Au coeur des ténèbres, de Conrad, en Afrique. Il finira par en trouver les moyens, comme il finira par se laisser aimer épisodiquement par Solange. Entre deux éclats contre le racisme ambiant et sa difficulté à trouver ses racines, à comprendre ce que signifie être africain. Histoire d'amour choquante entre une Blanche et un Noir au royaume de l'image et de l'apparence? Racontant Hollywood, puis le tournage façon Apocalypse now, Marie Darrieussecq se joue du roman à clé, mêle fiction et réalité. La fiction domine pourtant. Jusqu'à devenir une espèce de poème suffocant. Ou de tragédie classique. Découpée en cinq actes, et autant de chapitres, telles des scènes, Il faut beaucoup aimer les hommes dépasse les clichés bien-pensants sur l'amour mixte. L'angoisse de blesser l'homme qu'on aime y est juste démultipliée encore. C'est cette angoisse du masculin et ce désir du masculin, toujours si étranger pour une femme, qu'il soit noir ou blanc, qu'explore admirablement la romancière. L'altérité radicale renvoie alors à ce qu'être femme veut dire. Sans désespérance. Solange a déjà traversé trop de deuils, ne souffrant plus d'être mauvaise mère, passable comédienne. Elle se rêvait royale amante d'hollywoodienne légende. Mais on ne peut forcer personne à vous aimer. Fabienne Pascaud 7

8 %C3%A8bres Paru le 24 aout 2013 Consulté le 17 septembre 2013 Genre: Roman Qui? Marie Darrieussecq Titre: Il faut beaucoup aimer les hommes Chez qui? P.O.L, 320 p. Depuis Truismes, paru en 1997, exemplaires vendus, véritable phénomène littéraire, météorite pleine d esprit et d humour qui creusa immédiatement un trou dans le terreau des lettres françaises, Marie Darrieussecq, née en 1969, fait jouer, souvent avec brio, son imaginaire. Après avoir inventé cette femme qui se transforme en truie, elle n a cessé d explorer de nouveaux mondes: la famille, les ancêtres, les lieux de l enfance dans Naissance des fantômes ou dans Le Pays, la maternité heureuse ou dévastée avec Le Bébé ou Tom est mort, l adolescence et la découverte de la sexualité dans Clève. Il faut beaucoup aimer les hommes, son nouveau roman, affiche un titre emprunté à Marguerite Duras, laquelle ajoute à cette première injonction (Marie Darrieussecq fait figurer l extrait choisi en exergue du roman) «sans cela ce n est pas possible, on ne peut pas les supporter». Ce titre indique, bien sûr, un programme amoureux. On retrouve dans ce nouveau roman Solange, l adolescente de Clève. Solange a grandi. Elle travaille en toute simplicité à Hollywood où elle est actrice. Elle croise un acteur. Coup de foudre. A sens unique? Presque. La suite de cette histoire d amour longues heures passées à déchiffrer les silences du monsieur, se nourrir chichement de textos laconiques «Ciao ma belle», tentatives de profiter à plein des accès de passion aussi fugaces que rares, désillusions en série démontrera, en effet, qu «il faut beaucoup aimer les hommes» pour pouvoir aimer celui-là. «L homme est noir, la femme est blanche. Et alors?» dit la quatrième de couverture. «Et alors?» se demande aussi le lecteur, puisque ce décalage de couleur de peau, présenté pourtant comme une sorte de curiosité, ne donne pratiquement lieu à aucune réflexion. En revanche, ce qui pose vraiment problème à l héroïne, et explique les éclipses de l amoureux, c est sa passion propre: tourner un film à partir de Au cœur des ténèbres de Conrad, en tournant en Afrique même, au bord du fleuve, au cœur même des ténèbres. Obsédé par la réalisation de ce film, l homme est bien peu disponible pour l amour. Et voilà. Moralité: «Il faut beaucoup aimer les hommes.» Les chassés-croisés entre amants au début du roman n emportent guère difficile de vraiment s installer dans ce Hollywood de fiction où sont répétés comme des mantras des prénoms et des noms de stars George, Gwyneth, Vincent Cassel, Eva Green, etc. Le roman se densifie en revanche lorsque Solange débarque en Afrique où la moiteur, l inconfort, la magie viennent perturber encore un peu plus ses amours difficiles. Le tournage de «Au cœur des ténèbres», le gigantisme du projet donne quelque chose de beau, de grand, d un peu fêlé au personnage de l amoureux-réalisateur, nommé Kouhouesso. Et puis Rien. Les histoires d amour finissent mal, en général. 8

9 On retrouve avec plaisir dans Il faut beaucoup aimer les hommes la langue de Marie Darrieussecq. Une langue à elle, charnue, chargée de visions, ciselée avec art, souvent sensuelle, puissante et drôle. C est son atout: «Le creux doux du cou de Kouhouesso, ce creux large comme la pulpe des doigts, rond comme des lèvres jointes: le temps, dans ce creux, s enroulait.» Mais on se dit aussi, avec regret, qu elle n a pas su cette fois nourrir cette langue d assez d images, que son récit tourne un peu à vide. Il y a de l écriture, mais la matière manque. Marie Darrieussecq possède une puissance propre de romancière, on se réjouit qu elle la retrouve et la fasse chanter de nouveau. 9

10 Paru le 27 aout 2013 Consulté le 17 septembre 2013 Marie Darrieussecq : "Il faut beaucoup aimer les hommes" Marie Darrieussecq [Yann Diener - DR] Depuis "Truismes", son premier roman, Marie Darrieussecq surprend par son insistance à traquer les idées reçues et les fausses vérités. "Il faut beaucoup aimer les hommes" propose un regard aiguisé sur les stéréotypes liés à la société et la culture africaines. A travers la relation amoureuse de deux stars d Hollywood. Elle se nomme Solange. Elle était déjà la protagoniste de Clèves, précédent roman de l auteure, alors qu elle s initiait crûment à la sexualité au cours des années Depuis, Solange s est émancipée de ses origines provinciales. Elle est devenue actrice et travaille pour l usine à rêves hollywoodienne. Lui se nomme Kouhouesso Nwokam. Né au Cameroun, de nationalité canadienne, il s est aussi imposé comme acteur à succès, entre longs-métrages et séries télévisées. Solange et Kouhouesso se rencontrent lors d une soirée sélecte chez George (Clooney!). Un couple se forme : il est noir de peau. Elle est blanche. Ce contraste de couleur et la difficulté à le surpasser sous-tendent le roman de Marie Darrieussecq. Avec, comme une trouble rengaine, des fragments du discours de Dakar prononcé par Nicolas Sarkozy en 2007 : "Le drame de l Afrique, c est que l Homme africain n est pas assez entré dans l Histoire. ( ) Le problème de l Afrique, c est qu elle vit trop le présent dans la nostalgie du paradis perdu de l enfance." En écho à cette vision compassée de l Afrique, vient s ajouter le projet fou de Kouhouesso : tourner dans la forêt africaine une adaptation du célèbre roman de Joseph Conrad : Au cœur des ténèbres. Bien loin de la transposition très personnelle de Coppola. Une histoire d amour impossible, une réflexion acérée sur les relents post-colonialistes, le makingof d un tournage épique au cœur de l Afrique il y a tout cela dans ce roman au titre durassien. Il faut beaucoup aimer les hommes, une injonction qui diffuse lentement son parfum d ironie Par Jean-Marie Félix Lectures : Sabrina Martin A lire : Marie Darrieussecq : Il faut beaucoup aimer les hommes, Editions P.O.L. Clèves, Editions P.O.L

11 Paru le 2 septembre 2013 Consulté le 17 septembre 2013 "Il faut beaucoup aimer les hommes," de Marie Darrieussecq La rentrée littéraire est déjà bien entamée, les ventes sont bonnes même s'il y a moins de livres cette année, 555 romans contre 646 en Parmi les auteurs confirmés de la rentrée, Marie Darrieussecq. Le titre de son 14e roman ne peut pas laisser indifférent : Il faut beaucoup aimer les hommes. P.O.L Le titre du nouveau roman de Marie Darrieussecq est emprunté à Marguerite Duras qui poursuivait : "sans cela ce n'est pas possible, on ne peut pas les supporter". L'héroïne de Marie Darrieussecq, Solange, est une belle actrice française vivant à Los Angeles, pas une star, mais elle vit bien jusqu'à sa rencontre avec Kouhouesso Nwokam, chez Goerge Clooney. Kouhouesso est un acteur camerounais, naturalisé canadien, il est sublime, magnétique, Solange est foudroyée, et cette passion va la consumer. On est happés par cette addiction ravageuse. Lui éprouve certes des sentiments, mais il a une obsession, réaliser l'adaptation cinématographique de Au coeur des ténèbres de Joseph Conrad. Un projet fou, qui va virer au cauchemar. Marie Darrieussecq n'épargne rien à son personnage. L'autre thème de ce roman c'est la différence, elle est blanche, il est noir et ce n'est pas simple. Marie Darrieussecq y trouve une belle matière littéraire et a l'idée redoutable de ressortir le fameux discours de Dakar sur l'homme africain de Nicolas Sarkozy. Il faut beaucoup aimer les hommes, de Marie Darrieussecq, est publié chez P.O.L 11

12 Paru le 9 septembre 2013 Consulté le 17 septembre 2013 Le regard de Valérie Trierweiler Un amour à fleur de peau Le 09 septembre 2013 Mise à jour le 09 septembre 2013 Marie Darrieussecq Patrick Fouque Coup de foudre à Hollywood pour Solange, l héroïne de Marie Darrieussecq, qui s éprend d un réalisateur noir. Et éprouve les vertiges de la différence. Marie Darrieussecq se serait-elle assagie? Ou plutôt son héroïne, Solange, aurait-elle été rattrapée par la maturité? Solange, celle-là même qui, adolescente, nous faisait presque rougir par le récit cru de ses découvertes et exploits sexuels. C était dans «Clèves», le précédent roman de Darrieussecq paru en Solange est devenue femme et vedette de cinéma. Une de ces Françaises qui voit, non sans fierté, son nom en bas des affiches de films hollywoodiens. Même pour des seconds rôles, ça vaut toujours mieux que de rester coincée dans un village du Pays basque. La belle Solange fréquente les soirées de Los Angeles où circulent les joints, les limousines et les aspirants aux studios de cinéma. Là où les contacts se nouent, là encore où s entremêlent les cultures et l entresoi. Les rêves et les cauchemars. Kouhouesso, elle le remarque tout de suite. Son magnétisme, sans doute. Ils embarquent l un avec l autre pour une première nuit d amour. Une nuit à peine achevée que l attente commence. Un écrivain engagé 12

13 La mécanique amoureuse est enclenchée, l écrivain en démonte le mouvement. Dans le même temps se bousculent les questions sur leur différence. Elle est blanche, il est noir. Solange ne cesse de s interroger sur ce qui, dans leur relation, relève de cette dissemblance. Est-ce parce qu il est noir qu il n aurait pas le même rapport au temps et qu il ne la rappelle pas? Le téléphone affiche désespérément zéro message. Un, deux, trois, dix jours et elle se morfond. Soumise. Les questionnements n en finissent pas. Ne pas être raciste est-ce aimer un homme parce qu il est noir ou ne pas voir qu il est noir? Est-il avec elle uniquement pour sa peau diaphane? Parce qu ils sont beaux surprennent et attirent tous les regards? Elle court après lui et lui après son rêve, adapter le roman de Joseph Conrad «Au cœur des ténèbres». Pour elle, c est une façon d aller au bout des clichés. C est risquer de soulever la question du racisme pour le justifier. Mais que connaît-elle, elle, de l Afrique, autre que ces images d enfants faméliques et d éléphants? Que peut-elle comprendre de celui qu elle croit aimer? La voilà naviguant sur Wikipédia à la découverte de ce Congo dont il l abreuve, celui de Kinshasa et du Kivu. Lui, son pays c est le Cameroun. Elle ne fait aucune distinction. C est aussi la question des origines que soulève l auteur. L acteur n était donc pas américain comme Solange le pensait. Pas même canadien, comme il le prétendait. Kouhouesso lui donne son corps, pas son esprit. Il reste entièrement focalisé sur la réalisation de son film. En compensation, il lui offrira un rôle, celui de la «promise». Le tournage peut commencer sur une bande de territoire coincée entre le Cameroun et la Guinée équatoriale. Lui devient un Noir parmi les Noirs, tandis qu elle n est que la Blanche, qui finira par être coupée au montage. La question de l altérité devient cruciale. Comme celle du couple. En sont-ils un? Ou ne sont-ils que l addition de l un et de l autre? L un, non pas à la recherche de l autre, mais chacun en quête de soi-même. Marie Darrieussecq surprend avec ce roman plus sentimental que les précédents. Mais elle reste un écrivain engagé et le prouve. 13

14 Paru le 12 septembre 2013 Consulté le 17 septembre 2013 Marie Darrieussecq, Solange au cœur des ténèbres Sébastien Lapaque Mêlant l'amour, Hollywood et l'afrique, Marie Darrieussecq à l'inspiration papillonnante tient son sujet dans son roman Il faut beaucoup aimer les hommes. PAUL Otchakovsky-Laurens, fondateur des Éditions POL, en veut au Figaro littéraire. À ses yeux, nous sommes coupables d'avoir fait manquer le prix Goncourt à Tom est mort de Marie Darrieussecq en Par quel truchement? En rappelant que, depuis Truismes, dont l'argument était emprunté à Truie de Thomas Owen, la romancière avait tendance à pondre ses œufs dans le nid des autres. Nous nous sommes autorisés à entendre la colère de Paul Otchakovsky-Laurens et à nous accorder l'influence qu'il nous prêtait. Hélas, il y a fort à craindre qu'il se soit illusionné: la toute-puissance de la techno-science-économie ne laisse aucune chance d'être entendus à ceux qui s'expriment au nom de l'art et de la pensée. La communication et le commerce ont pris l'avantage ; plus personne ne considère la valeur d'usage des livres ; chacun ne veut peser que leur valeur d'échange. Afin de pouvoir donner un fondement scientifique à cette certitude, faisons cependant l'expérience inverse. Célébrons cette année le travail de Marie Darrieussecq. Si elle obtient le Goncourt en novembre, cela prouvera que Paul Otchakovsky-Laurens avait raison: c'est Le Figaro littérairequi fait le prix! Il faut beaucoup aimer les hommes démarre doucement, mais de manière ensorcelante. C'est une audacieuse envie qu'a eue Marie Darrieussecq, Basque de Bayonne, de célébrer le potentiel érotique de l'homme noir. À notre goût, elle l'a fait avec art, malgré quelques insupportables manies durassiennes, une écriture blanche qui a viré depuis longtemps à l'académisme et un usage grotesque du name-dropping lorsque les personnages qu'elle met en scène évoquent George (Clooney) Steven (Soderbergh), Matt (Damon) ou Vincent (Cassel). Car l'histoire commence à Hollywood, chez les heureux du monde, où Solange s'est éprise de Kouhouesso. Ils sont acteurs l'un et l'autre, mais lui, «second rôle peu connu», en veut plus: il rêve de devenir metteur en scène, veut tourner Au cœur des ténèbresen Afrique. Ni lieu assigné, ni terroir désigné Nous ne joindrons pas notre voix au chœur de ceux qui reprochent à Marie Darrieussecq d'avoir situé la première partie de son roman à Los Angeles afin de pouvoir singer les écrivains américains du cru. À l'époque d'internet et des compagnieslow-costs, le roman n'a plus ni lieu assigné ni terroir désigné. Adieu Faulkner, Sciascia, Giono. Il est non seulement permis, mais recommandé aux littérateurs d'aujourd'hui de mêler les langues - ici le français et l'anglais - et les paysages - les États- Unis, la France, le Cameroun. 14

15 Après 150 pages américaines, l'imagination de Marie Darrieussecq se délocalise et l'histoire se poursuit à Paris puis au Cameroun, où Kouhouesso a commencé le tournage de son film sur les rives du fleuve Ntem. Les pages africaines d'il faut beaucoup aimer les hommes(pp ) sont les plus belles. On y voit la fièvre et la folie s'emparer de l'équipe du film, comme à l'occasion des tournages amazoniens de Werner Herzog. De bout en bout, l'histoire d'amour de Solange et Kouhouesso est âpre et prenante. C'est dépaysant, tout public, snob mais pas trop. Le Goncourt, on vous dit. 15

Aimer Elle avait laissé sa phrase en suspens. Je rouvris les yeux, pour voir qu elle me regardait. Elle m observait. Elle allait dire quelque chose, et guettait ma réaction. Je n avais aucune idée de ce

Plus en détail

Bienvenue à la Maison des Arts

Bienvenue à la Maison des Arts Bienvenue à la Maison des Arts Livret jeu pour les enfants Exposition Jacques MONORY Du 25 janvier au 7 mars 2004 Aujourd hui grâce à ton livret jeu, tu vas pouvoir découvrir l univers de JACQUES MONORY

Plus en détail

20 questions qui ont le pouvoir de changer votre vie

20 questions qui ont le pouvoir de changer votre vie 20 questions qui ont le pouvoir de changer votre vie Mes amis.es de l ACADÉMIE ZÉROLIMITE, Aujourd hui est le début d une nouvelle aventure: Celle de l ACADÉMIE ZÉROLIMITE. Plusieurs d entre vous génèreront

Plus en détail

C est beau la vie Jean Ferrat

C est beau la vie Jean Ferrat C est beau la vie Jean Ferrat Le vent dans tes cheveux blonds Le soleil à l'horizon Quelques mots d'une chanson Que c'est beau, c'est beau la vie Un oiseau qui fait la roue Sur un arbre déjà roux Et son

Plus en détail

Un garçon raconte les viols ordinaires qu il a commis. Pour qu ils cessent d être ordinaires. Pour qu ils cessent.

Un garçon raconte les viols ordinaires qu il a commis. Pour qu ils cessent d être ordinaires. Pour qu ils cessent. Un garçon raconte les viols ordinaires qu il a commis. Pour qu ils cessent d être ordinaires. Pour qu ils cessent. «Je ne veux plus être un violeur» Mise en garde Trigger warning Contient plusieurs récits

Plus en détail

Objectifs (socio-) culturels : découvrir des œuvres et des auteurs de tous pays ; inciter à la lecture.

Objectifs (socio-) culturels : découvrir des œuvres et des auteurs de tous pays ; inciter à la lecture. Un livre toujours Thèmes Cinéma, littérature, musique, théâtre. Concept Dans «Un livre toujours», comme dans «Un livre un jour», Olivier Barrot présente un livre, en 3 minutes seulement, pour donner aux

Plus en détail

son site : http://jancet.canalblog.com Twitter : @JaAncet

son site : http://jancet.canalblog.com Twitter : @JaAncet la tendresse Jacques Ancet est né à Lyon en 1942. Il vit et travaille près d Annecy. Il est l auteur d une imposante œuvre poétique, et un des traducteurs essentiels de la poésie espagnole. son site :

Plus en détail

JOURNAL DU LECTEUR MATHILDE 4 1. collège JEAN MERMOZ rue Henry Martin 31703 Blagnac 2008-2009

JOURNAL DU LECTEUR MATHILDE 4 1. collège JEAN MERMOZ rue Henry Martin 31703 Blagnac 2008-2009 JOURNAL DU LECTEUR MATHILDE 4 1 collège JEAN MERMOZ rue Henry Martin 31703 Blagnac 2008-2009 Cher lecteur, attentionné, courageux, virtuel Attention, Je tiens à te prévenir que dés cette page, tout peut

Plus en détail

POURQUOI EST-CE SI DIFFICILE DE PERDRE UN BÉBÉ?

POURQUOI EST-CE SI DIFFICILE DE PERDRE UN BÉBÉ? POURQUOI EST-CE SI DIFFICILE DE PERDRE UN BÉBÉ? Ce n est pas juste un petit bébé qui a été perdu. C est une vie au complet qui ne sera pas vécue. Contrairement aux idées véhiculées dans la société, le

Plus en détail

Recueil 1. Mise en page par le groupe informatique

Recueil 1. Mise en page par le groupe informatique Recueil 1 Mise en page par le groupe informatique Les enfants de la terre. Les mots te prennent par la main Te conduisent sur le chemin, Tu marches dans l oubli Que tes pas effacent. Demain est ton destin,

Plus en détail

Moments de paix. Des élèves sont sortis du rang pour tenir la promesse de la poésie... Soldat

Moments de paix. Des élèves sont sortis du rang pour tenir la promesse de la poésie... Soldat Moments de paix Des élèves sont sortis du rang pour tenir la promesse de la poésie... Soldat Les âmes s'en vont rapidement vers un conflit ; autrement dit, une affreuse histoire mystérieuse. Le vent souffle,

Plus en détail

«3 pas pour être moi facilement et créer ma vie aisément»

«3 pas pour être moi facilement et créer ma vie aisément» «3 pas pour être moi facilement et créer ma vie aisément» Leçon 15 : Comment être un coach, un thérapeute, un indépendant aligné et puissant. Célébration? Mon intention C est une leçon en 2 parties qui

Plus en détail

Sémiologie de l image fonctionnelle. Le phénomène de la retouche photographique. Travail présenté à. Monsieur Luc Saint-Hilaire.

Sémiologie de l image fonctionnelle. Le phénomène de la retouche photographique. Travail présenté à. Monsieur Luc Saint-Hilaire. Sémiologie de l image fonctionnelle Le phénomène de la retouche photographique Travail présenté à Monsieur Luc Saint-Hilaire Par Stéphanie Messervier Université Laval École des arts visuels Le 26 novembre

Plus en détail

Christina 1994 - Quelqu'un m'attendait quelque part...

Christina 1994 - Quelqu'un m'attendait quelque part... Christina 1994 - Quelqu'un m'attendait quelque part... - Collection Littérature humoristique - Retrouvez cette oeuvre et beaucoup d'autres sur http://www.atramenta.net 1994 - Quelqu'un m'attendait quelque

Plus en détail

Les destins croisés d'alphonse Daudet et d'edmond Rostand

Les destins croisés d'alphonse Daudet et d'edmond Rostand Lesdestinscroisésd'AlphonseDaudetetd'EdmondRostand anecdoteslittéraires Jean MarieApostolidès Si elle n'a pas la puissance des analyses traditionnelles, fondées sur une théorie, l'anecdote littéraire possède

Plus en détail

On est arrivées l après-midi. J ai tout de suite compris qu on s était trompées d hôtel. Mais ma tante a fait semblant de rien. L hôtel le plus beau,

On est arrivées l après-midi. J ai tout de suite compris qu on s était trompées d hôtel. Mais ma tante a fait semblant de rien. L hôtel le plus beau, 1 On est arrivées l après-midi. J ai tout de suite compris qu on s était trompées d hôtel. Mais ma tante a fait semblant de rien. L hôtel le plus beau, c est celui d à côté. Ancien, d une belle couleur

Plus en détail

mort Nous les femmes, nous ne craignons pas la mort, c est là qu arrive enfin le baiser du Prince Charmant.

mort Nous les femmes, nous ne craignons pas la mort, c est là qu arrive enfin le baiser du Prince Charmant. Luxe L amour se fiche du luxe. Quand on aime, on vit d amour et d eau fraîche. C est mon cas. Je n ai pas besoin qu il vienne me chercher avec une voiture décapotable au bureau, ni qu il m offre une bague

Plus en détail

1/Souligne ce que tu as ressenti pendant le film. (nombre d avis) 2/ Entoure tes personnages préférés. Qu est ce que tu aimes en eux?

1/Souligne ce que tu as ressenti pendant le film. (nombre d avis) 2/ Entoure tes personnages préférés. Qu est ce que tu aimes en eux? Réponses au questionnaire ludique par de 2 classes de CM1/CM2 de Courtoiville (35) Suite à la projection durant la Biennale de l égalité 2011 à Saint-Malo. 1/Souligne ce que tu as ressenti pendant le film.

Plus en détail

SESSION 2011. Brevet d Études Professionnelles. «rénové» FRANÇAIS

SESSION 2011. Brevet d Études Professionnelles. «rénové» FRANÇAIS SESSION 2011 Brevet d Études Professionnelles «rénové» FRANÇAIS L usage de la calculatrice n est pas autorisé. Le sujet comporte 5 pages numérotées de 1 à 5. Examen : BEP «rénové» Spécialité : toutes spécialités

Plus en détail

Marie Darrieussecq. Zoo. Nouvelles. P.O.L 33, rue Saint-André-des-Arts, Paris 6e

Marie Darrieussecq. Zoo. Nouvelles. P.O.L 33, rue Saint-André-des-Arts, Paris 6e Marie Darrieussecq Zoo Nouvelles P.O.L 33, rue Saint-André-des-Arts, Paris 6e Pourquoi une truie? De toutes les questions possibles, sauf peut-être «comment ça va?», c est la question qu on m a le plus

Plus en détail

ACTIVITÉ DE PRODUCTION ORALE. Niveau B2. Partir un an à l étranger

ACTIVITÉ DE PRODUCTION ORALE. Niveau B2. Partir un an à l étranger ACTIVITÉ DE PRODUCTION ORALE Niveau B2 Partir un an à l étranger Le dossier comprend : - une fiche apprenant - une fiche enseignant - le document support Auteurs-concepteurs : Stéphanie Bara, Isabelle

Plus en détail

ADULTERES.ORG EDITO. ZOOM : Témoignages. Magazine extra-conjugal

ADULTERES.ORG EDITO. ZOOM : Témoignages. Magazine extra-conjugal ADULTERES.ORG EDITO Magazine extra-conjugal Les sites adultères contre la morale? Est-il moral de proposer des services qui facilitent l'infidélité? Une approche dédramatisée de l'infidélité Pour une vision

Plus en détail

Questionnaire pour connaître ton profil de perception sensorielle Visuelle / Auditive / Kinesthésique

Questionnaire pour connaître ton profil de perception sensorielle Visuelle / Auditive / Kinesthésique Questionnaire pour connaître ton profil de perception sensorielle Visuelle / Auditive / Kinesthésique BUT : Découvrir ton profil préférentiel «Visuel / Auditif / Kinesthésique» et tu trouveras des trucs

Plus en détail

Sondage France Alzheimer / Opinion Way Paroles de personnes malades Principaux résultats Septembre 2015

Sondage France Alzheimer / Opinion Way Paroles de personnes malades Principaux résultats Septembre 2015 Synthèse Sondage Sondage France Alzheimer / Opinion Way Paroles de personnes malades Principaux résultats Septembre 2015 Préambule Donner la parole aux personnes malades, ne pas s exprimer à leur place,

Plus en détail

Le livre était sur la table devant nous, ainsi que la théière, les deux tasses et une assiette de tartelettes de Noël aux fruits secs.

Le livre était sur la table devant nous, ainsi que la théière, les deux tasses et une assiette de tartelettes de Noël aux fruits secs. 1 Le livre était sur la table devant nous, ainsi que la théière, les deux tasses et une assiette de tartelettes de Noël aux fruits secs. C était un livre et non pas le manuscrit auquel je m étais attendue

Plus en détail

Questions sur la famille du personnage principal

Questions sur la famille du personnage principal Liste de questions pour relancer l'imagination de votre enfant : Questions générales : - Veux-tu me raconter ce que tu as dessiné? - Raconte moi ce qui se passe sur ton dessin - Que veux-tu que j'écrive?

Plus en détail

Comment est né noue projett

Comment est né noue projett Toumicoton Comment est né noue projett Depuis le début de cette année scolaire, je me suis montrée particulièrement attentive à tout ce qui touchait l'identité de chaque enfant: chacun est unique et chacun

Plus en détail

Jouer et imaginer avec les ballons de baudruche

Jouer et imaginer avec les ballons de baudruche Séance 1 : Le M aura préalablement gonflé autant de ballons que d enfants. Faire asseoir les E en ronde au sol dans le calme. Le M annonce plusieurs séances avec les ballons de baudruche. Mise en garde

Plus en détail

Joseph Irénée Carcany. Plaine de poésie. Hommage à mon village. Publibook

Joseph Irénée Carcany. Plaine de poésie. Hommage à mon village. Publibook Joseph Irénée Carcany Plaine de poésie Hommage à mon village Publibook Retrouvez notre catalogue sur le site des Éditions Publibook : http://www.publibook.com Ce texte publié par les Éditions Publibook

Plus en détail

Louis et Zélie Martin

Louis et Zélie Martin Louis et Zélie Martin Qu ont-ils fait de si extraordinaire pour être béatifiés le 19 octobre 2015? Sommaire : 1. Les époux Martin, qui sont-ils? 2. Texte à trou / texte à trou réponses 3. Création d un

Plus en détail

Prières de la semaine. Prions :

Prières de la semaine. Prions : Prières de la semaine "Si vous m'aimez, vous resterez fidèles à mes commandements". L'Esprit Saint se cache au plus secret de nous. Il est la source de la vie et de l'amour. Il habite en nous et nous donne

Plus en détail

Petit Hector et la triche

Petit Hector et la triche Petit Hector et la triche En plus de la vie avec ses parents, Petit Hector en avait au moins trois autres : deux vies à l école, avec les maîtres et avec les copains, et puis la vie des vacances, où il

Plus en détail

(Manel, 1ère STMG) (Maria, 1ère STMG) (Aïssa, 1ère STI) (Miguel, TL)

(Manel, 1ère STMG) (Maria, 1ère STMG) (Aïssa, 1ère STI) (Miguel, TL) il avait la solitude au cœur. il découvrait qu il a raté plein de bonheur. qu il avait perdu la lune en comptant les étoiles. Il avait écrit des livres. il découvrait ses petits. que la raison d écrire

Plus en détail

Pourquoi le Chien. chasse le Chat

Pourquoi le Chien. chasse le Chat Pourquoi le Chien chasse le Chat 1 Pourquoi le Chien chasse le Chat Par Liz Hutchison À Madame Yannick Post, mon premier professeur de français. Ce livre est un don à l organisme non gouvernemental Seeds

Plus en détail

Pourquoi apprendre? Danny Patry Montérégie (2002)

Pourquoi apprendre? Danny Patry Montérégie (2002) Pourquoi apprendre? C'est la première question que vous devez vous poser. Peu importe l'école que vous choisirez et le professeur que vous aurez, cela n'a pas vraiment d'importance si vous ne savez pas

Plus en détail

Résumé des échanges avec Alex Cousseau le 28/02/2014 Médiathèque de Bram

Résumé des échanges avec Alex Cousseau le 28/02/2014 Médiathèque de Bram Résumé des échanges avec Alex Cousseau le 28/02/2014 Médiathèque de Bram L auteur se présente : «Les trois vies d Antoine Anacharsis» n est pas son premier livre. Il en a écrit une quarantaine, depuis

Plus en détail

PRÉSCOLAIRE. ANDRÉE POULIN (devant la classe) : Je me présente, mais je pense que vous connaissez déjà mon nom, hein? Je m'appelle Andrée.

PRÉSCOLAIRE. ANDRÉE POULIN (devant la classe) : Je me présente, mais je pense que vous connaissez déjà mon nom, hein? Je m'appelle Andrée. PRÉSCOLAIRE Enfants qui chantent Une tête remplie d idées Qui me permet de rêver Qui me permet d inventer Imagine. ANDRÉE POULIN (devant la classe) : Je me présente, mais je pense que vous connaissez déjà

Plus en détail

livingtheword www.livingtheword.org.nz Écouter et vivre les lectures du dimanche

livingtheword www.livingtheword.org.nz Écouter et vivre les lectures du dimanche Trente-troisième dimanche du temps ordinaire B livingtheword www.livingtheword.org.nz Écouter et vivre les lectures du dimanche Évangile de Jésus-Christ selon saint Marc 13, 24-32 Jésus parlait à ses disciples

Plus en détail

FICHE PÉDAGOGIQUE -Fiche d enseignant-

FICHE PÉDAGOGIQUE -Fiche d enseignant- FICHE PÉDAGOGIQUE -Fiche d enseignant- o Thème : o Objectifs pédagogiques : o Nievau : o Public : o Durée : o Matériel nécessaire : o Source : o Disposition de la classe : travail avec le livre Et si c

Plus en détail

Yuliana Fransani. Une aventure à Paris. Publibook

Yuliana Fransani. Une aventure à Paris. Publibook Yuliana Fransani Une aventure à Paris Publibook Retrouvez notre catalogue sur le site des Éditions Publibook : http://www.publibook.com Ce texte publié par les Éditions Publibook est protégé par les lois

Plus en détail

CARTES POUR L ACTIVITÉ MARCHE DANS MES SOULIERS

CARTES POUR L ACTIVITÉ MARCHE DANS MES SOULIERS Nom des membres du groupe: ACTIVITÉ DE GROUPE FEUILLES DE TRAVAIL 8 DATE: CARTES POUR L ACTIVITÉ MARCHE DANS MES SOULIERS Ces cartes doivent être photocopiées et coupées pour être utilisées dans l activité

Plus en détail

Les enfants malentendants ont besoin d aide très tôt

Les enfants malentendants ont besoin d aide très tôt 13 CHAPITRE 2 Les enfants malentendants ont besoin d aide très tôt Pendant les premières années de leur vie, tous les enfants, y compris les enfants malentendants, apprennent rapidement et facilement les

Plus en détail

1- Le lièvre de la forêt noire

1- Le lièvre de la forêt noire Noureddine Mhakkak Le crayon et les mille et une feuilles : Les échos d une biographie non autobiographique 1- Le lièvre de la forêt noire C était une belle coïncidence, je me promenais seul dans une grande

Plus en détail

Laurence Beynié. 7 kg d amour pour ton anorexie

Laurence Beynié. 7 kg d amour pour ton anorexie Laurence Beynié 7 kg d amour pour ton anorexie 2 2 Samedi 26 mai 2012 : Tout a commencé ce samedi 26 mai. Jamais je n oublierai ce jour-là, où j ai dû, une fois de plus, t amener à l hôpital pour un contrôle

Plus en détail

La communication. Conférence de Bénédicte Lucereau sur la communication homme-femme

La communication. Conférence de Bénédicte Lucereau sur la communication homme-femme La communication Conférence de Bénédicte Lucereau sur la communication homme-femme Bénédicte Lucereau est conseillère conjugale, elle-même mariée depuis 33 ans avec sept enfants et sept petits-enfants.

Plus en détail

Nur. Arnaud Rykner. Couverture : Frank Secka Photo : Emmanuelle Barbaras/editingserver.com

Nur. Arnaud Rykner. Couverture : Frank Secka Photo : Emmanuelle Barbaras/editingserver.com Arnaud Rykner Nur Couverture : Frank Secka Photo : Emmanuelle Barbaras/editingserver.com Éditions du Rouergue, 2007 Parc Saint-Joseph BP 3522 12035 Rodez cedex 9 Tél. : 0565777370 Fax : 0565777371 info@lerouergue.com

Plus en détail

Dis, maman, c'est quand le printemps? C'est quand le soleil est grand et qu'il fait chaud tous les jours.

Dis, maman, c'est quand le printemps? C'est quand le soleil est grand et qu'il fait chaud tous les jours. Dis, maman Dis, maman, c'est quoi le printemps? Le printemps, mon enfant, c'est la saison des amours. Dis, maman, c'est quand le printemps? C'est quand le soleil est grand et qu'il fait chaud tous les

Plus en détail

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare.

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je venais d arriver à Hanovre par le train de onze heures. À Düsseldorf j avais passé plus de trois semaines chez un homme de quarante

Plus en détail

Yves Patrick AUGUSTIN Mon île est une absente Extraits

Yves Patrick AUGUSTIN Mon île est une absente Extraits Yves Patrick AUGUSTIN Mon île est une absente Extraits Nul à l'horizon de mon exil. Nul. Entre ma soif et toi, la distance : Éternité de mon rêve au réel. Nul à l'horizon de mon exil, Même pas la chute

Plus en détail

ISBN 979-10-91524-03-2

ISBN 979-10-91524-03-2 ISBN 979-10-91524-03-2 Quelques mots de l'auteur Gourmand le petit ours est une petite pièce de théâtre pour enfants. *** Gourmand le petit ours ne veut pas aller à l'école. Mais lorsque Poilmou veut le

Plus en détail

Alexie Morin. royauté. le quartanier

Alexie Morin. royauté. le quartanier Alexie Morin royauté le quartanier I je suis à peu près certain d avoir vu tout ce qu il a tourné. À un moment je ne pouvais plus regarder autre chose, et quand le filon s est épuisé, j ai recommencé,

Plus en détail

I. Le déterminant Il détermine le nom. Le déterminant indique le genre, le

I. Le déterminant Il détermine le nom. Le déterminant indique le genre, le I. Le déterminant Il détermine le nom. Le déterminant indique le genre, le nombre et le degré de détermination du nom. 1. L article le, la, les, l, d, au, aux, du, des, un, une, des, du, de l, de la, des.

Plus en détail

Ce jeu a été écrit pour se jouer dans un endroit confiné, une salle noire et nue est idéale.

Ce jeu a été écrit pour se jouer dans un endroit confiné, une salle noire et nue est idéale. Shooting Un jeu de Baptiste CAZES expérience electro-gn Ce jeu a été écrit pour se jouer dans un endroit confiné, une salle noire et nue est idéale. C est un jeu pour deux joueurs. Le premier personnage

Plus en détail

Susana Artero - C1 ECRIT / Code cours FR 2491 PE 5 : Dans les forêts de Sibérie - mai 2012. TÂCHE : Page du Journal après réception de la lettre

Susana Artero - C1 ECRIT / Code cours FR 2491 PE 5 : Dans les forêts de Sibérie - mai 2012. TÂCHE : Page du Journal après réception de la lettre Susana Artero - C1 ECRIT / Code cours FR 2491 PE 5 : Dans les forêts de Sibérie - mai 2012 TÂCHE : Page du Journal après réception de la lettre En partant de Sibérie, j avais considéré mon journal fini.

Plus en détail

AVENT: EMERVEILLEMENT, OUVERTURE DU COEUR, ACCUEIL:

AVENT: EMERVEILLEMENT, OUVERTURE DU COEUR, ACCUEIL: AVENT: EMERVEILLEMENT, OUVERTURE DU COEUR, ACCUEIL: Le mot "Avent" signifie la "venue". Le temps de l'avent désigne les semaines qui précèdent Noël: du premier dimanche de l'avent (fin novembre ou début

Plus en détail

«Nul ne peut atteindre l aube sans passer par le chemin de la nuit»

«Nul ne peut atteindre l aube sans passer par le chemin de la nuit» «Nul ne peut atteindre l aube sans passer par le chemin de la nuit» Khalil Gibran «Tant de fois, j ai été Jusqu au bout de mes rêves, Que je continuerai, Jusqu à ce que j en crève Que je continuerai, Que

Plus en détail

Capsules éveil à la lecture

Capsules éveil à la lecture Capsules éveil à la lecture 0 24 mois Dès la naissance, vous savez éveiller votre bébé en lui faisant la lecture. Les mots, l intonation de votre voix et les couleurs vives des images le stimuleront. Le

Plus en détail

Les médias font leur pub :

Les médias font leur pub : Les médias font leur pub : TV5MONDE fait son cinéma Thèmes Économie, consommation, publicité Le principe du dispositif À l'occasion de la 24 e édition de la Semaine de la presse et des médias dans l'école,

Plus en détail

MyFrenchFilmFestival.com

MyFrenchFilmFestival.com Fiche d activités pour la classe MyFrenchFilmFestival.com Parcours niveaux B2/C1 : en bref trouble Thème : quand le cœur tressaille et que naît le Après une entrée dans le film par le titre et la scène

Plus en détail

La petite poule qui voulait voir la mer

La petite poule qui voulait voir la mer Découverte Complète la carte d identité du livre. Titre du livre Nom de l auteur Nom de l illustrateur Editeur Que voit- on sur la 1 ère page de couverture? C est l histoire q d un poisson q d une souris

Plus en détail

S ouvrir aux différences ou s y enfarger

S ouvrir aux différences ou s y enfarger Audet, G. (2006). Voir http://www.recitdepratique.fse.ulaval.ca/ S ouvrir aux différences ou s y enfarger Je suis enseignante à la maternelle depuis trente ans, dont treize ans vécus en milieu défavorisé.

Plus en détail

Entretien réalisé avec des enfants de CM1-CM2. École du Lac de la Villeneuve de GRENOBLE (Classe de Jacqueline BASSET)

Entretien réalisé avec des enfants de CM1-CM2. École du Lac de la Villeneuve de GRENOBLE (Classe de Jacqueline BASSET) ELMO DES ENFANTS... EN PARLENT Nous incitons de mille manières nos enfants à lire. Nous tentons de nous montrer psychologues en tenant compte de leurs manières de choisir, de leur goût, des aides dont

Plus en détail

Le pardon en famille

Le pardon en famille Commission diocésaine de l Eveil à la foi Diocèse d Annecy- Val d Arly Janvier 2016 Le pardon en famille Le pape François a ouvert le 08 décembre 2015 «l Année Sainte de la Miséricorde». Ce «Jubilé de

Plus en détail

6Des lunettes pour ceux qui en ont besoin

6Des lunettes pour ceux qui en ont besoin 6Des lunettes pour ceux qui en ont besoin Des lunettes pour ceux qui en ont besoin De nombreuses personnes dans le monde sont atteintes d erreurs de réfraction. Cela signifie que leurs yeux ne voient pas

Plus en détail

AVERTISSEMENT. On vous rappellera de Anne-Sophie Nédélec

AVERTISSEMENT. On vous rappellera de Anne-Sophie Nédélec AVERTISSEMENT Ce texte a été téléchargé depuis le site http://www.leproscenium.com Ce texte est protégé par les droits d auteur. En conséquence avant son exploitation vous devez obtenir l autorisation

Plus en détail

Entretien avec Nathalie Baye

Entretien avec Nathalie Baye Entretien avec Nathalie Baye Comment s est déroulée votre rencontre avec Claire Simon? La rencontre a d abord eu lieu via le travail de Claire. Il y a très longtemps, j avais vu un documentaire à la télévision

Plus en détail

Français de lʼétranger : portraits dʼune France déconnectée de la présidentielle Avril 5th, 2012 No Comments PORTRAITS.

Français de lʼétranger : portraits dʼune France déconnectée de la présidentielle Avril 5th, 2012 No Comments PORTRAITS. Français de lʼétranger : portraits dʼune France déconnectée de la présidentielle Avril 5th, 2012 No Comments PORTRAITS. Clémentine Sarlat Ils sont éparpillés aux quatre coins du monde, la France leur paraît

Plus en détail

Devenir rédacteur pour Ecrire-un-roman.com

Devenir rédacteur pour Ecrire-un-roman.com Devenir rédacteur pour Ecrire-un-roman.com À l origine, en 2011, je voulais créer le site sous la forme d une communauté interactive. Plusieurs rédacteurs pour partager des conseils sur l écriture et la

Plus en détail

D une façon ou d une autre, amusez-vous bien avec Colomo, le jeu des couleurs!

D une façon ou d une autre, amusez-vous bien avec Colomo, le jeu des couleurs! COLOMO C O L O M O Rouge, orange, jaune, vert, bleu, violet tous connaissent les couleurs de l arc-en-ciel, ce sont les personnages principaux de tous les jeux COLOMO. Vous trouverez dans ce petit carnet

Plus en détail

Educational Multimedia Task Force MM 1045, REPRESENTATION Modèlisation conceptuelle initiale July 1999 INRP ANNEX V

Educational Multimedia Task Force MM 1045, REPRESENTATION Modèlisation conceptuelle initiale July 1999 INRP ANNEX V ANNEX V 233 Interviews in Victor Hugo school, June 29, 1999 Premier Groupe S : qu est ce que que vous pouvez me dire quand vous utilisez le enfin l email, le courrier électronique? 1 : euh 2 : c est le

Plus en détail

ON VOUS RAPPELERA. de Anne-Sophie Nédélec et Philippe Vandaële

ON VOUS RAPPELERA. de Anne-Sophie Nédélec et Philippe Vandaële ON VOUS RAPPELERA de Anne-Sophie Nédélec et Philippe Vandaële 1 Synopsis Trois comédiens se retrouvent dans un casting un peu particulier. Les demandes très spéciales du directeur de casting sont pour

Plus en détail

Questionnaire Enfants Projet Accueil dans les BM

Questionnaire Enfants Projet Accueil dans les BM 1 HEG- 2006- Cours Statistique et techniques d'enquête Questionnaire Enfants Projet Accueil dans les BM "Nous sommes des étudiants de la Haute Ecole de Gestion à Genève nous faisons des études pour travailler

Plus en détail

MyFrenchFilmFestival.com

MyFrenchFilmFestival.com Fiche d activités pour la classe MyFrenchFilmFestival.com Parcours niveau B2 : en bref Thème : les relations sentimentales Après une description des 3 femmes du film et de leurs relations sentimentales,

Plus en détail

COMMUNION: LE MOT OFFRIR

COMMUNION: LE MOT OFFRIR Attends-moi Seigneur! J'arrive! Attends-moi Seigneur, je m'habille! Mes yeux, je les habille de bonté Pour regarder tous les gens avec amitié. COMMUNION: LE MOT OFFRIR Mes mains, je les habille de paix,

Plus en détail

LA MACHINE A TRICOTER (2)

LA MACHINE A TRICOTER (2) LA MACHINE A TRICOTER (2) TEXTE DEPOSE A LA SACD Son utilisation est soumise à l autorisation de l auteur via la SACD Pour plus de précisions et pour obtenir la suite de cet extrait: christian.moriat@orange.fr

Plus en détail

VAGINISME. Quelques pistes pour avancer?

VAGINISME. Quelques pistes pour avancer? VAGINISME Quelques pistes pour avancer? Vaginisme Pendant longtemps, pénétration vaginale quasi impossible car trop douloureuse : brûlures. Et même pas de nom pour ça. Un jour : un mot. VAGINISME. Vaginisme

Plus en détail

VISITE DE L EXPOSITION AU THÉÂTRE DE PRIVAS :

VISITE DE L EXPOSITION AU THÉÂTRE DE PRIVAS : VISITE DE L EXPOSITION AU THÉÂTRE DE PRIVAS : Tania Mouraud : Glamour-ing, 2000 C est un film vidéo qui montre un acteur de théâtre qui se maquille avant d aller sur scène. Ça se passe en Inde. L acteur

Plus en détail

Le conte du Petit Chaperon rouge

Le conte du Petit Chaperon rouge Le conte du Petit Chaperon rouge d après les frères Grimm Il était une fois une petite fille que tout le monde aimait et sa grand-mère encore plus. Elle ne savait que faire pour lui faire plaisir. Un jour,

Plus en détail

PREPAVOGT-ESSCA (Management - Finance)

PREPAVOGT-ESSCA (Management - Finance) partenaire de Créateurs d avenirs PREPAVOGT Yaoundé, le 28 mars 2015 B.P. : 765 Yaoundé Tél. : 22 01 63 72 / 96 16 46 86 E-mail. : prepavogt@yahoo.fr www.prepavogt.org PREPAVOGT-ESSCA (Management - Finance)

Plus en détail

LE VOL DU P.C. FEUILLES DE PASSATION DDN : DATE DE L EXAMEN : AGE :

LE VOL DU P.C. FEUILLES DE PASSATION DDN : DATE DE L EXAMEN : AGE : LE VOL DU P.C. FEUILLES DE PASSATION NOM : PRENOM : DDN : DATE DE L EXAMEN : AGE : Observations : Attention : toutes les consignes peuvent être adaptées dans leur formulation, pour permettre au sujet qui

Plus en détail

Article. «Lettre à Pauline : petit essai sur l écriture de Jacques Brault» Pascal Riendeau. Contre-jour : cahiers littéraires, n 7, 2005, p. 47-50.

Article. «Lettre à Pauline : petit essai sur l écriture de Jacques Brault» Pascal Riendeau. Contre-jour : cahiers littéraires, n 7, 2005, p. 47-50. Article «Lettre à Pauline : petit essai sur l écriture de Jacques Brault» Pascal Riendeau Contre-jour : cahiers littéraires, n 7, 2005, p. 47-50. Pour citer cet article, utiliser l'information suivante

Plus en détail

FICHE OUTIL n 1 >>> Un Positionnement Communicationnel Efficace et Puissant

FICHE OUTIL n 1 >>> Un Positionnement Communicationnel Efficace et Puissant FICHE OUTIL n 1 >>> Un Positionnement Communicationnel Efficace et Puissant et parfaitement adapté aux Sommets en Ligne OBJECTIF : Cette fiche vous aidera à définir les ingrédients communicationnels dont

Plus en détail

En mai 2010, quelques élèves du club Lecture ont eu la chance de rencontrer l auteur de Littérature Jeunesse Xavier-Laurent PETIT au collège Emmanuel

En mai 2010, quelques élèves du club Lecture ont eu la chance de rencontrer l auteur de Littérature Jeunesse Xavier-Laurent PETIT au collège Emmanuel En mai 2010, quelques élèves du club Lecture ont eu la chance de rencontrer l auteur de Littérature Jeunesse Xavier-Laurent PETIT au collège Emmanuel de Martonne à Laval. Plusieurs clubs Lecture de la

Plus en détail

Opinions, faits, sentiments

Opinions, faits, sentiments Opinions, faits, sentiments Les messages que nous recevons, de proches, d adultes, de la télévision, des livres, des journaux sont composés d un ensemble de faits, d opinions et de sentiments. Il n est

Plus en détail

Je risque de naîtreî trop tôt? Le livret regroupant l essentiel nouveau né prématuré

Je risque de naîtreî trop tôt? Le livret regroupant l essentiel nouveau né prématuré Je risque de naîtreî trop tôt? Le livret regroupant l essentiel pour accueillir au mieux votre nouveau né prématuré J ai toujours été dans ton ventre maman, mais aujourd hui je vais voir le jour un peu

Plus en détail

NOM/PRENOM... CLASSE : 4 e.. REMARQUES :.

NOM/PRENOM... CLASSE : 4 e.. REMARQUES :. DEVOIR A LA MAISON Séquence 3 Faire parler des personnages (12/10) NOM/PRENOM..... CLASSE : 4 e.. SOIN :.. / 0,5 NOTE :.. REMARQUES :.. I. Lecture et compréhension. Lis le texte ci-dessous et réponds aux

Plus en détail

Écrire un texte érotique. et se faire publier

Écrire un texte érotique. et se faire publier Faly Stachak Jean-Marie Gachon Écrire un texte érotique et se faire publier Écrire un texte érotique Dans cet ouvrage, vous pourrez butiner d un texte à l autre, suivre patiemment l ordre des pages ou

Plus en détail

La naissance. Fleur de Lune. Texte : Cécile Galliot. Créatrice de Fleur de Lune. Illustrations : Aquarelles de Claude Albanèse

La naissance. Fleur de Lune. Texte : Cécile Galliot. Créatrice de Fleur de Lune. Illustrations : Aquarelles de Claude Albanèse La naissance Texte : Cécile Galliot Créatrice de Fleur de Lune de Fleur de Lune Illustrations : Aquarelles de Claude Albanèse http://prenomino.voila.net/ Bonjour! Je m appelle Tortillon. Tortillon, l'escargot.

Plus en détail

Le premier visage fait le dernier voyage. Amir Hassan

Le premier visage fait le dernier voyage. Amir Hassan Le premier visage fait le dernier voyage Amir Hassan 3 e prix Je me souviens de mon père quand j étais petite. Il me parlait toujours de la Palestine, il disait : «C est un pays volé par des occupants

Plus en détail

Questionnaire des troubles du sommeil

Questionnaire des troubles du sommeil Questionnaire des troubles du sommeil NOM :... PRÉNOM :... Date de naissance :.../.../... Date de ce jour :.../.../... Consultez un proche si nécessaire pour répondre attentivement aux questions suivantes.

Plus en détail

dans le silence des lieux un travail photographique

dans le silence des lieux un travail photographique 156 le sujet dans la Cité dans le silence des lieux un travail photographique Léa Crespi Entretien avec Christine Delory-Momberger Léa Crespi est une jeune photographe indépendante 1. Elle est diplômée

Plus en détail

Celui qui pouvait être Guerrino, avec son pardessus beige et ses yeux bleus, avait à nouveau disparu. Je commençais à avoir faim.

Celui qui pouvait être Guerrino, avec son pardessus beige et ses yeux bleus, avait à nouveau disparu. Je commençais à avoir faim. Celui qui pouvait être Guerrino, avec son pardessus beige et ses yeux bleus, avait à nouveau disparu. Je commençais à avoir faim. Entre-temps, je m étais enfilé le deuxième paquet de crackers que j avais

Plus en détail

Carte orange 3V uitwerkingen spreekoefeningen unités 1-3

Carte orange 3V uitwerkingen spreekoefeningen unités 1-3 Carte orange 3V uitwerkingen spreekoefeningen unités 1-3 Unité 1 exercice 19 Comment tu t'appelles? Je m appelle Tu as quel âge? J'ai eu ans le mois dernier. Quelle est ton adresse? J habite Tu es dans

Plus en détail

RENCONTRES EFFRAYANTES

RENCONTRES EFFRAYANTES RENCONTRES EFFRAYANTES Vampire ou loup-garou? Un frisson me saisit soudain, non pas un frisson de froid, mais un étrange frisson d angoisse. Je hâtai le pas, inquiet d être seul dans ce bois, apeuré sans

Plus en détail

REPRÉSENTATIONS SEXUÉES ET STÉRÉOTYPES DANS L IMAGE

REPRÉSENTATIONS SEXUÉES ET STÉRÉOTYPES DANS L IMAGE REPRÉSENTATIONS SEXUÉES DANS L'AUDIOVISUEL REPRÉSENTATIONS SEXUÉES DANS L'AUDIOVISUEL REPRÉSENTATIONS SEXUÉES ET STÉRÉOTYPES DANS L IMAGE PUBLICITÉ HSBC FICHE EXERCICE // PUBLICITÉ / 9-13 ANS OBJECTIF

Plus en détail

IMPROMPTU, SCÈNES DU COURS DE FRANÇAIS

IMPROMPTU, SCÈNES DU COURS DE FRANÇAIS Recherches n 50, D une classe à l autre, 2009-1 IMPROMPTU, SCÈNES DU COURS DE FRANÇAIS Marylène Constant IUFM Nord Pas-de-Calais, université d Artois Quentin est élève en première S dans un lycée lillois.

Plus en détail

4 page 941 / 1ère partie, PARIS Il n' avait pas voulu partir sans lui dire adieu.

4 page 941 / 1ère partie, PARIS Il n' avait pas voulu partir sans lui dire adieu. Partir : Recherche «lemmatisée». Le logiciel ne permttant pas de séparer le verbe «part», de «à part»... ou «le parti» de «parti» on a procédé manuellement au choix. 2 page 937 / 1ère partie, PARIS Je

Plus en détail

Marie Laberge JUILLET. Roman. Boréal

Marie Laberge JUILLET. Roman. Boréal Marie Laberge JUILLET Roman Boréal 1 Le vacarme des oiseaux, juste avant l aube dans la grisaille chargée de rose qui pesait sur la nuit, l avait déjà réveillé. Il avait passé la nuit à lutter contre l

Plus en détail

Mathématiciennes d hier et d aujourd hui (Dans le cadre de la semaine des mathématiques du 12 au 18 mars 2012)

Mathématiciennes d hier et d aujourd hui (Dans le cadre de la semaine des mathématiques du 12 au 18 mars 2012) Mathématiciennes d hier et d aujourd hui (Dans le cadre de la semaine des mathématiques du 12 au 18 mars 2012) La semaine des mathématiques a été l occasion de présenter aux élèves des parcours de mathématiciennes

Plus en détail

Enfance et adolescence

Enfance et adolescence SUJET COMPLET NOUVEAU BREVET 2 : ENFANCE ET ADOLESCENCE 1 / 5 Enfance et adolescence Conforme aux nouvelles dispositions de l épreuve du nouveau brevet des collèges Lev Nikolaïevitch Petrovitch Tolstoï,

Plus en détail