GENERALITES ELECTRICITE.

Save this PDF as:

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "GENERALITES ELECTRICITE."

Transcription

1 GENERALITES ELECTRICITE. 1) STRUCTURE DE LA MATIERE: La MOLECULE est la plus petite partie d un corps simple ou composé. Le corps simple: Le corps composé: Est formé de 1 ou plusieurs atomes semblables. Est formé d atomes différents. EXEMPLE: Une molécule d eau est composée de 2 atomes d hydrogène et d un atome d oxygène (H2o ). 2) CONSTITUTION DE L ATOME: Il est analogue à un minuscule système solaire. Le soleil =======> Le noyau. Les planètes ======> Les électrons qui tournent sur l orbite en couches. EXEMPLE: Un atome d oxygène: Un noyau et 8 électrons sur 2 couches. Electrons: Particules chargées négativement. Protons: Particules chargées positivement. Neutrons: Particules non chargées. NOTA: Le noyau renferme les protons Le nombre de protons est égal au nombre d électrons. La couche périphérique la plus éloignée du noyau donne à l atome ses propriétés électriques. 3) CLASSEMENT: On classe les atomes à partir du nombre d électrons sur la couche périphérique la plus éloignée. Les atomes ayant 1,2 ou 3 électrons ont tendance à les perdre. Ces atomes deviennent des ions positifs car éléctriquement ils deviennent positifs. Ce sont de bons conducteurs électriques ( Cuivre,argent,or). Les atomes ayant 5,6 ou 7 électrons deviennent des ions négatifs car électriquement ils deviennent négatifs. Ce sont des isolants (Soufre,chlore). Les atomes ayant 4 électrons périphériques sont des semi-conducteurs (Carbone,Germanium, Silicium).

2 GENERALITES ELECTRICITE. 1) STRUCTURE DE LA MATIERE: La MOLECULE est la plus petite partie d un corps simple ou composé. Le corps simple: Le corps composé: Est formé de 1 ou plusieurs atomes semblables. Est formé d atomes différents. EXEMPLE: Une molécule d eau est composée de 2 atomes d hydrogène et d un atome d oxygène (H2o ). 2) CONSTITUTION DE L ATOME: Il est analogue à un minuscule système solaire. Le soleil =======>. Les planètes ======>. EXEMPLE: Un atome d oxygène: Un noyau et 8 électrons sur 2 couches. Electrons: Particules chargées. Protons: Particules chargées. Neutrons: Particules. NOTA: Le noyau renferme les protons Le nombre de protons est égal au nombre d électrons. La couche périphérique la plus éloignée du noyau donne à l atome ses propriétés électriques. 3) CLASSEMENT: On classe les atomes à partir du nombre d électrons sur la couche périphérique la plus éloignée. Les atomes ayant 1,2 ou 3 électrons ont tendance à les perdre. Ces atomes deviennent des ions positifs car éléctriquement ils deviennent positifs. Ce sont de bons conducteurs électriques ( ). Les atomes ayant 5,6 ou 7 électrons deviennent des ions négatifs car électriquement ils deviennent négatifs. Ce sont des isolants ( ). Les atomes ayant 4 électrons périphériques sont des semi-conducteurs (Carbone,Germanium, Silicium).

3 4) DEFINITION DU COURANT ELECTRIQUE: Si un conducteur est plaçé entre 2 sphères chargées,l une positivement,l autre négativement,les électrons libres du conducteur sont attirés par la sphère positive. C est la migration d électrons entre les atomes du conducteur qui est appelé COURANT ELECTRIQUE. 5) SENS CONVENTIONNEL DU COURANT: Le sens conventionnel du courant est l inverse du sens réel de déplacement des électrons. Le sens conventionnel a été adopté arbitrairement et antérieurement à la découverte du sens réel de passage. 6) QUANTITE D ELECTRICITE : Si une quantité Q traverse une section d un conducteur pendant le temps T, nous définirons l intensité du courant par le rapport: + A I = Q T R I L unité d intensité est l ampère ( A ). B - Définition: Un courant de 1 ampère correspond au passage d une quantité d électricité égale à un coulomb (C) par seconde. 7) NOTIONS DE RESISTANCE: La résistance électrique d un conducteur est sa propriété de réduire l intensité qui le traverse. L unité est l OHM. Définition: L OHM est la résistance qui existe entre deux points d un fil conducteur lorsqu une différence de potentiel de 1 volt entre ces deux points produit dans ce conducteur un courant de 1 ampère.

4 4) DEFINITION DU COURANT ELECTRIQUE: Si un conducteur est plaçé entre 2 sphères chargées,l une positivement,l autre négativement,les électrons libres du conducteur sont attirés par la sphère positive. C est la migration d électrons entre les atomes du conducteur qui est appelé COURANT ELECTRIQUE. 5) SENS CONVENTIONNEL DU COURANT: Le sens conventionnel du courant est l inverse du sens réel de déplacement des électrons. Le sens conventionnel a été adopté arbitrairement et antérieurement à la découverte du sens réel de passage. 6) QUANTITE D ELECTRICITE : Si une quantité Q traverse une section d un conducteur pendant le temps T,nous définirons l intens i- té du courant par le rapport: + A I = R I L unité d intensité est l ( ). B - Définition: Un courant de 1 ampère correspond au passage d une quantité d électricité égale à un coulomb (C) par seconde. 7) NOTIONS DE RESISTANCE: La résistance électrique d un conducteur est sa propriété de réduire l intensité qui le traverse. L unité est l. Définition: L OHM est la résistance qui existe entre deux points d un fil conducteur lorsqu une différence de potentiel de 1 volt entre ces deux points produit dans ce conducteur un courant de 1 ampère.

5 8) DIFFERENCE DE POTENTIEL OU TENSION: C est la différence de charge électrique de deux points A et B. Elle s exprime en volts : U Définition: Une différence de potentiel est égale à un volt lorsqu elle produit un courant de 1 ampère à travers une résistance de 1 Ohm. 9) LOI D OHM GENERALISEE : La différence de potentiel ou tension est égale à la résistance multipliée par l intensité. U U = R x I ===> I = ======> R = R U I U en VOLTS R en OHMS I en AMPERES EXEMPLES: I = 5 Ampères I = 0,2 Ampères U = 12 Volts R = 15 Ohms U = 0,6 Volts R= 3 Ohms U= 75 Volts R= 3 Ohms I = 4 Ampères 10) UNITES DE MESURE ELECTRIQUES ET EQUIVALENCES: A) TENSION en Volts 1 M V ( mégavolts) = Volts 1 K V ( Kilovolts ) = 1000 Volts 1 V ( Volt) = 1 Volt 1 mv ( millivolt) = 1/1000 = 0,001 Volt B) INTENSITE en Ampères 1 A (ampère) = 1 A 1 m A (milliampère) = 1/1000 ou 0,001 A 1 A ( microampère) = 1/ ou 0, A

6 8) DIFFERENCE DE POTENTIEL OU TENSION: C est la différence de charge électrique de deux points A et B. Elle s exprime en : Définition: Une différence de potentiel est égale à un volt lorsqu elle produit un courant de 1 ampère à travers une résistance de 1 Ohm. 9) LOI D OHM GENERALISEE : La différence de potentiel ou tension est égale à la résistance multipliée par l intensité. U = x ==> = ===> = U en VOLTS R en OHMS I en AMPERES EXEMPLES: I = 5 Ampères I = 0,2 Ampères U = 12 Volts R = 15 Ohms U = 0,6 Volts R= 3 Ohms U= Volts R= Ohms I = Ampères 10) UNITES DE MESURE ELECTRIQUES ET EQUIVALENCES: A) TENSION en Volts 1 M V ( mégavolts) = Volts 1 K V ( Kilovolts ) = 1000 Volts 1 V ( Volt) = 1 Volt 1 mv ( millivolt) = 1/1000 = 0,001 Volt B) INTENSITE en Ampères 1 A (ampère) = 1 A 1 m A (milliampère) = 1/1000 ou 0,001 A 1 A ( microampère) = 1/ ou 0, A

7 C) RESISTANCE en OHMS 1 M ( mégohms) = Ohms 1 K ( Kiloohmes ) = 1000 Ohms 1 ( Ohms) = 1 Ohm D) PUISSANCE en Watts 1 M W ( mégawatt) = Watts 1 K W ( Kilowatt ) = 1000 Watts 1 W ( Watt) = 1 Watt 1 mw ( milliwatt) = 1/1000 = 0,001 Watt E) TABLEAU DE CONVERSION: Km Hm Dam m Dm Cm mm 1/10mm 1/100mm Micron F) EXERCICES: 0,047 V ====> 47 mv ( milivolts). 647 mv ====> 0,647 V V ====> 6,5 KV. 33 ma ====> 0,033 A. 0,27 A ====> 270 ma. 101 ma ====> 0,101 A. 0,126 K ====> m ====> 0, mw ====> 0,63 W 0,036 ma ====> 36 A (microampères). 0,156 A ====> 156 ma. 1200W ====> 1,2 KW. = KV HV Da V V dv cv mv 1/10 mv 1/100mV microv

8 C) RESISTANCE en OHMS 1 M ( mégohms) = Ohms 1 K ( Kiloohmes ) = 1000 Ohms 1 ( Ohms) = 1 Ohm D) PUISSANCE en Watts 1 M W ( mégawatt) = Watts 1 K W ( Kilowatt ) = 1000 Watts 1 W ( Watt) = 1 Watt 1 mw ( milliwatt) = 1/1000 = 0,001 Watt E) TABLEAU DE CONVERSION: Km Hm Dam m Dm Cm mm 1/10mm 1/100mm Micron = KV HV Da V V dv cv mv 1/10 mv 1/100mV microv F) EXERCICES: 0,047 V ====> mv ( milivolts). 647 mv ====> V V ====> KV. 33 ma ====> A. 0,27 A ====> ma. 101 ma ====> A. 0,126 K ====>. 400 m ====>. 630 mw ====> W. 0,036 ma ====> A (microampères). 0,156 A ====> ma. 1200W ====> KW.

9 G) MONTAGE DE RESISTANCES: CIRCUIT SERIE: Dans un ciruit série,la résistance totale est égale à la somme des résistances: A + R Totale = R 1 + R 2. I 1 R 1 L intensité est identique en tous points d un circuit série. La D.D.P est variable suivant les points de mesure. C EXERCICE : I 2 R 2 Uab = 12 volts It = 2 ampères R1 = 2 ohms Calculez R2,Uac,Ucb. Solution : U 12 R totale = ====> R totale = = 6 Ohms I 2 R 2 = R t - R 1 = R 2 = 6-2 = 4 Ohms. B - Calcul des tensions correspondantes: Uac = R 1 x I = 2 x 2 = 4 volts. Ucb = R 2 x I = 4 x 2 = 8 volts. CIRCUIT PARALLELE : Le courant principal est égal à la somme des courants dérivés. Les courants dérivés sont inversement proportionnels aux résistances correspondantes. La D.D.P est constante entre les points A et B quelle que soit la dérivation considérée. R1 I1 Uab = R 1 x I 1 Uab = R 2 x I 2 A B R2 I2

10 G) MONTAGE DE RESISTANCES: CIRCUIT SERIE: Dans un ciruit série,la résistance totale est égale à la somme des résistances: A + R Totale =. I 1 R 1 L intensité est identique en tous points d un circuit série. La D.D.P est variable suivant les points de mesure. C EXERCICE : I 2 R 2 Uab = 12 volts It = 2 ampères R1 = 2 ohms Calculez R2,Uac,Ucb. Solution : R totale = ====> R totale = = Ohms B - R = R - R ===> R = - = Ohms. Calcul des tensions correspondantes: Uac = R x = x = volts. Ucb = R x = x = volts. CIRCUIT PARALLELE : Le courant principal est égal à la somme des courants dérivés. Les courants dérivés sont inversement proportionnels aux résistances correspondantes. La D.D.P est constante entre les points A et B quelle que soit la dérivation considérée. R1 I1 Uab = R 1 x I 1 Uab = R 2 x I 2 A B R2 I2

11 G) MONTAGE DE RESISTANCES: RESISTANCES EQUIVALENTES: La résistance équivalente est toujours inférieure à la plus faible des résistances montées. A R1 I1 B U U U I = I 1 = I 2 = R R 1 R 2 R2 I ====> = = R R 1 R 2 EXERCICE: Uab = 12 Volts ; It = 6 Ampères ; R1 = 3 Ohms. Solution: Calculez I1;I2;R2;R équivalente. Calcul de I 1: Uab = R1 x I 1 ===> 12 volts = 3 x I 1 ====> I 1 = 4 Ampères Calcul de I2 : I t = I 1 + I 2 ====> I 2 = I t - I 1 ====> I 2 = 2 ampères Calcul de R2 : Uab = R2 x I2 ===> 12 volts = R2 x 2 A ====> R2 = 6 Ohms Résistance équivalente: = + = + R = 3 Ohms. R R1 R2 R 3 6 Récapitulatif: La tension est identique en tous points du circuit: La tension est différente pour chaque composant: L intensité est identique en tous points du circuit: L intensité est différente pour chaque composant: Circuit série NON OUI OUI NON Circuit Parallèle OUI NON NON OUI

12 G) MONTAGE DE RESISTANCES: RESISTANCES EQUIVALENTES: La résistance équivalente est toujours à la plus des résistances montées. A R1 I1 B U U U I = I 1 = I 2 = R R 1 R 2 R2 I ====> = = R R 1 R 2 EXERCICE: Uab = 12 Volts ; It = 6 Ampères ; R1 = 3 Ohms. Solution: Calculez I1;I2;R2;R équivalente. Calcul de I 1: Calcul de I2 : Uab = ===> volts = x ====> I 1 = Ampères I t = ====> I 2 = ====> I 2 = ampères Calcul de R2 : Uab = ===> volts = x ====> R2 = Ohms Résistance équivalente: = + = + R = Ohms. R R1 R2 R 3 6 Récapitulatif: La tension est identique en tous points du circuit: La tension est différente pour chaque composant: L intensité est identique en tous points du circuit: L intensité est différente pour chaque composant: Circuit série Circuit Parallèle

13 G) MONTAGE DE RESISTANCES: R1 = 3 ohms R2 = 4 ohms R3 = 5 ohms U bat = 12 volts Calculez I total Calculez U /R1 Calculez U /R2/R3 Calculez I /R1 Calculez I /R2 SOLUTIONS: R equi R2 /R3 = 2.22 Ohms R total Circuit : 5.22 Ohms I total = 12 = 5.22 x I = 2.29 A U /R1 = 2,29 x 3 ohms = 6,87 volts U /R2/R3 = 12-6,87 = 5,13 volts I / R2 = 5,13 volts / 4 = 1.28 A I / R3 = 5,13 volts / 5 = A Verification : 1.28 A A

14 H) RESISTIVITE D UN CONDUCTEUR : La résistance d un conducteur cylindrique est : - proportionnelle à sa longueur. - inversement proportionnelle à sa section. - fonction de la nature du conducteur employé. - fonction de sa température. l R: résistance (ohms) R = l: longueur(mètre) s s s: section ( mm²) La résistivité est la résistance spécifique d un matériau. L unité employée est mm²/mm Le symbole employé est la lettre grecque Rho ( ) Conditions de mesure de la résistance d un conducteur. LONGUEUR SECTION 1 mètre 1 mm² TEMPERATURE 15 C METAUX mm²/m Argent 0,00163 Cuivre 0,0175 Or 0,022 Aluminium 0,029 Laiton 0,08 CHOIX DES CONDUCTEURS: Etain 0,142 Le fil de cuivre est généralement employé en automobile. Il convient de choisir: - Une longueur de fil la plus courte possible. (Chute de tension dans les conducteurs) - Une section adaptée à l intensité traversant le conducteur. (Risque d échauffement). - Une couleur adaptée à l usage. En pratique,on admet une intensité de 3 à 4 ampères par mm² de section.

15 H) RESISTIVITE D UN CONDUCTEUR : La résistance d un conducteur cylindrique est : l R: résistance (ohms) R = l: longueur (mètre) s s s: section ( mm²) La résistivité est la résistance spécifique d un matériau. L unité employée est mm²/m Le symbole employé est la lettre grecque Rho ( ) Conditions de mesure de la résistance d un conducteur. METAUX mm²/m LONGUEUR 1 mètre SECTION 1 mm² TEMPERATURE 15 C Argent 0,00163 Cuivre 0,0175 Or 0,022 Aluminium 0,029 CHOIX DES CONDUCTEURS: Le fil de cuivre est généralement employé en automobile. Laiton 0,08 Etain 0,142 Il convient de choisir: - Une longueur de fil la plus possible. (Chute de dans les conducteurs) - Une section adaptée à traversant le conducteur. (Risque d échauffement). - Une adaptée à l usage. En pratique,on admet une intensité de ampères par mm² de section.

16 I) CHOIX D UN CONDUCTEUR: DIAMETRE DES CONDUCTEURS 7/10 9/10 10/10 12/10 16/10 20/10 25/10 30/10 45/10 51/10 SECTION APPROCHEE EN mm² 0,4 0,6 0,8 1, INTENSITE ACCEPTABLE 0,5 A 1 A 2,3 A 5 A 5-10 A 25 A A A A A J) LE MULTIMETRE: EXEMPLES DE BRANCHEMENT DU MULTIMETRE: BATTERIE : 12 Volts RESISTANCE : 1800 Ohms Branchement du multimètre pour mesure de la tension: Position sélecteur: 20 volts Branchement du multimètre pour mesure de l intensité: Position sélecteur: 20 ma Branchement du multimètre pour mesure de la résistance: Position sélecteur: 2 Kohms

17 I) CHOIX D UN CONDUCTEUR: DIAMETRE DES CONDUCTEURS 7/10 9/10 10/10 12/10 16/10 20/10 25/10 30/10 45/10 51/10 SECTION APPROCHEE EN mm² 0,4 0,6 0,8 1, INTENSITE ACCEPTABLE 0,5 A 1 A 2,3 A 5 A 5-10 A 25 A A A A A J) LE MULTIMETRE: EXEMPLES DE BRANCHEMENT DU MULTIMETRE: BATTERIE : 12 Volts RESISTANCE : 1800 Ohms Branchement du multimètre pour mesure de la tension: Position sélecteur: volts Branchement du multimètre pour mesure de l intensité: Position sélecteur: ma Branchement du multimètre pour mesure de la résistance: Position sélecteur: Ohms

18 K) EXERCICE D APPLICATION: ENONCE: Un circuit électrique est composé d une batterie, d un bouton poussoir et d une ampoule. Précisez dans les symboles la tension mesurée dans les deux cas suivants. 1 ER CAS: 2 EME CAS:

19 L) NOTIONS D ELECTROMAGNETISME: Effets du courant électrique: - Chimiques: Electrolyses - Calorifiques: Résistances de chauffage - Magnétiques: Bobines d inductions Un champ magnétique est défini par: Le symbole employé est la lettre B L unité employée est : Le tesla - sa direction - son sens - son intensité. Le flux magnétique est la quantité de champ magnétique traversant perpendiculèrement un contour donné. Le symbole utilisé est la lettre Phi. L unité est le Weber. Dans le cas d une bobine comprenant N spires, chaque spire est considérée comme étant un contour. FORCE ELECTROMOTRICE D INDUCTION: BOBINE Une bobine,soumise à une variation de flux magnétique est le siège d une F.E.M d induction. LOI DE LENZ: E = - t E = F.E.M. = Variation de flux t = Temps de coupure. Sens de la F.E.M: Le sens du courant induit est tel que le flux qu il produit s oppose à la variation de flux qui lui a donné naissance. FORCE DE LAPLACE: Un conducteur,de longueur L,parcouru par un courant d intensité I et plaçé dans un champ magnétique est soumis à une force égale à: F = B.I.L F en Newtons. B en teslas. I en ampères. L en mètres.

20 L) NOTIONS D ELECTROMAGNETISME: Effets du courant électrique: - Chimiques: - Calorifiques: - Magnétiques: Un champ magnétique est défini par: Le symbole employé est la lettre L unité employée est : Le flux magnétique est la quantité de champ magnétique traversant perpendiculèrement un contour donné. Le symbole utilisé est la lettre. L unité est le. Dans le cas d une bobine comprenant N spires, chaque spire est considérée comme étant un contour. FORCE ELECTROMOTRICE D INDUCTION: BOBINE Une bobine,soumise à une variation de flux magnétique est le siège d une F.E.M d induction. LOI DE LENZ: E = E = = t = Sens de la F.E.M: Le sens du courant induit est tel que le flux qu il produit s oppose à la variation de flux qui lui a donné naissance. FORCE DE LAPLACE: Un conducteur,de longueur L,parcouru par un courant d intensité I et plaçé dans un champ magnétique est soumis à une force égale à: F = F en Newtons. B en teslas. I en ampères. L en mètres.

21 M) LOGIQUE DE DEPANNAGE: ENONCE: Le conducteur ne peut actionner la descente de la vitre passager,les autres fonctions sont assurées. Le contact supérieur de C2 commande la descente de la vitre passager. Etablissez la logique minimale de diagnostic. CONDITIONS DU CONTROLE ACTION SUR C2 CONTROLES CONTROLE U BORNE 3 MOTOREDUCTEUR PASSAGER ACTION SUR C2 CONTROLE U BORNE 5 de C2 BORNE 4 DE C1 BORNE 5 DE C1 CONTROLE MASSE BORNE 1 MOTOREDUCTEUR PASSAGER CONTROLE MASSE BORNE 1 de C1 BORNE 2 DE C1 BORNE 1 DE C2 BORNE 2 DE C2 BORNE M4

22 M) LOGIQUE DE DEPANNAGE: ENONCE: Le conducteur ne peut actionner la descente de la vitre passager,les autres fonctions sont assurées. Le contact supérieur de C2 commande la descente de la vitre passager. Etablissez la logique minimale de diagnostic. CONDITIONS DU CONTROLE CONTROLES

23

24 TRAVAIL DEMANDE: Etablissez le schéma de cablage des feux LP et AB. Calculez la valeur des fusibles F1 et F2. (Puissance de chaque lampe: 55 watts) CALCULS: Formule: INFORMATIONS: F1 pour AB /F2 pour LP Relais 1 pour AB / Relais2 pour LP Int 1 pour AB / Int 2 pour LP (interrupteur avec lampe témoin )

Cours d électricité. Circuits électriques en courant constant. Mathieu Bardoux. 1 re année

Cours d électricité. Circuits électriques en courant constant. Mathieu Bardoux. 1 re année Cours d électricité Circuits électriques en courant constant Mathieu Bardoux mathieu.bardoux@univ-littoral.fr IUT Saint-Omer / Dunkerque Département Génie Thermique et Énergie 1 re année Objectifs du chapitre

Plus en détail

L ÉLECTROCUTION Intensité Durée Perception des effets 0,5 à 1 ma. Seuil de perception suivant l'état de la peau 8 ma

L ÉLECTROCUTION Intensité Durée Perception des effets 0,5 à 1 ma. Seuil de perception suivant l'état de la peau 8 ma TP THÈME LUMIÈRES ARTIFICIELLES 1STD2A CHAP.VI. INSTALLATION D ÉCLAIRAGE ÉLECTRIQUE SÉCURISÉE I. RISQUES D UNE ÉLECTROCUTION TP M 02 C PAGE 1 / 4 Courant Effets électriques 0,5 ma Seuil de perception -

Plus en détail

Cours d électricité. Introduction. Mathieu Bardoux. 1 re année. IUT Saint-Omer / Dunkerque Département Génie Thermique et Énergie

Cours d électricité. Introduction. Mathieu Bardoux. 1 re année. IUT Saint-Omer / Dunkerque Département Génie Thermique et Énergie Cours d électricité Introduction Mathieu Bardoux mathieu.bardoux@univ-littoral.fr IUT Saint-Omer / Dunkerque Département Génie Thermique et Énergie 1 re année Le terme électricité provient du grec ἤλεκτρον

Plus en détail

Sciences physiques Stage n

Sciences physiques Stage n Sciences physiques Stage n C.F.A du bâtiment Ermont 1 Activité 1 : 1) Observer les plaquettes d appareils électriques suivantes et relever les indications utiles pour un utilisateur quelconque : Four électrique

Plus en détail

Module d Electricité. 2 ème partie : Electrostatique. Fabrice Sincère (version 3.0.1) http://pagesperso-orange.fr/fabrice.sincere

Module d Electricité. 2 ème partie : Electrostatique. Fabrice Sincère (version 3.0.1) http://pagesperso-orange.fr/fabrice.sincere Module d Electricité 2 ème partie : Electrostatique Fabrice Sincère (version 3.0.1) http://pagesperso-orange.fr/fabrice.sincere 1 Introduction Principaux constituants de la matière : - protons : charge

Plus en détail

Choix multiples : Inscrire la lettre correspondant à la bonne réponse sur le tiret. (10 pts)

Choix multiples : Inscrire la lettre correspondant à la bonne réponse sur le tiret. (10 pts) SNC1D test d électricité Nom : Connaissance et Habiletés de la pensée compréhension (CC) (HP) Communication (Com) Mise en application (MA) 35 % 30 % 15 % 20 % /42 /31 grille /19 Dans tout le test, les

Plus en détail

OFPPT ROYAUME DU MAROC RESUME THEORIQUE & GUIDE DE TRAVAUX PRATIQUES ANALYSE DE CIRCUITS A COURANT CONTINU MODULE N : 5 ELECTROTECHNIQUE SECTEUR :

OFPPT ROYAUME DU MAROC RESUME THEORIQUE & GUIDE DE TRAVAUX PRATIQUES ANALYSE DE CIRCUITS A COURANT CONTINU MODULE N : 5 ELECTROTECHNIQUE SECTEUR : OFPPT ROYAUME DU MAROC Office de la Formation Professionnelle et de la Promotion du Travail DIRECTION RECHERCHE ET INGENIERIE DE FORMATION RESUME THEORIQUE & GUIDE DE TRAVAUX PRATIQUES MODULE N : 5 ANALYSE

Plus en détail

La charge électrique C6. La charge électrique

La charge électrique C6. La charge électrique Fiche ACTIVIT UM 8. / UM 8. / 8. La charge électrique 8. La charge électrique C6 Manuel, p. 74 à 79 Manuel, p. 74 à 79 Synergie UM S8 Corrigé Démonstration La charge par induction. Comment un électroscope

Plus en détail

Chapitre 7. Circuits Magnétiques et Inductance. 7.1 Introduction. 7.1.1 Production d un champ magnétique

Chapitre 7. Circuits Magnétiques et Inductance. 7.1 Introduction. 7.1.1 Production d un champ magnétique Chapitre 7 Circuits Magnétiques et Inductance 7.1 Introduction 7.1.1 Production d un champ magnétique Si on considère un conducteur cylindrique droit dans lequel circule un courant I (figure 7.1). Ce courant

Plus en détail

Electricité. Electrostatique

Electricité. Electrostatique 5G1 - Electrostatique - Page 1 Electricité Electrostatique Cette partie du cours de physique étudie le comportement des charges électriques au repos ainsi que l influence de celles-ci les unes sur les

Plus en détail

MATIE RE DU COURS DE PHYSIQUE

MATIE RE DU COURS DE PHYSIQUE MATIE RE DU COURS DE PHYSIQUE Titulaire : A. Rauw 5h/semaine 1) MÉCANIQUE a) Cinématique ii) Référentiel Relativité des notions de repos et mouvement Relativité de la notion de trajectoire Référentiel

Plus en détail

Electricité Générale

Electricité Générale Electricité Générale Electricité 1 Livret 4 Résistance Loi d Ohm Loi de Joule Mise à jour février 2007 *FC1207041.1* FC 1207 04 1.1 Centre National d Enseignement et de Formation A Distance Réalisation

Plus en détail

Le circuit électrique

Le circuit électrique BULLETIN SPÉCIAL N 2 Le circuit électrique Théorie un peu de réflexion Intro L électricité est une source d énergie. Une énergie que l on peut facilement transformer en mouvement, lumière ou chaleur. L

Plus en détail

Chapitre 1 - Les circuits électriques

Chapitre 1 - Les circuits électriques Chapitre 1 - Les circuits électriques Lois fondamentales Historique des versions Version Auteur Description 1.0 pjean Version corrigée et enrichie - portage sous OOo. 2009-09-27 pcornelis Version originale

Plus en détail

Chap 1: Toujours plus vite... Introduction: Comment déterminer la vitesse d une voiture?

Chap 1: Toujours plus vite... Introduction: Comment déterminer la vitesse d une voiture? Thème 2 La sécurité Chap 1: Toujours plus vite... Introduction: Comment déterminer la vitesse d une voiture?! Il faut deux informations Le temps écoulé La distance parcourue Vitesse= distance temps > Activité

Plus en détail

!!! atome = électriquement neutre. Science et technologie de l'environnement CHAPITRE 5 ÉLECTRICITÉ ET MAGNÉTISME

!!! atome = électriquement neutre. Science et technologie de l'environnement CHAPITRE 5 ÉLECTRICITÉ ET MAGNÉTISME 1 DÉFINITION DE L ÉLECTRICITÉ ET DE LA CHARGE ÉLECTRIQUE 2 LES FORCES D ATTRACTION ET DE RÉPULSION L électricité c est l ensemble des phénomènes provoqués par les charges positives et négatives qui existe

Plus en détail

F = B * I * L. Force en Newtons Induction magnétique en teslas Intensité dans le conducteur en ampères Longueur du conducteur en mètres

F = B * I * L. Force en Newtons Induction magnétique en teslas Intensité dans le conducteur en ampères Longueur du conducteur en mètres LE M O TE U R A C O U R A N T C O N TI N U La loi de LAPLACE Un conducteur traversé par un courant et placé dans un champ magnétique est soumis à une force dont le sens est déterminée par la règle des

Plus en détail

Méthodes de Caractérisation des Matériaux. Cours, annales http://www.u-picardie.fr/~dellis/

Méthodes de Caractérisation des Matériaux. Cours, annales http://www.u-picardie.fr/~dellis/ Méthodes de Caractérisation des Matériaux Cours, annales http://www.u-picardie.fr/~dellis/ 1. Symboles standards et grandeurs électriques 3 2. Le courant électrique 4 3. La résistance électrique 4 4. Le

Plus en détail

Chapitre 7 : CHARGES, COURANT, TENSION S 3 F

Chapitre 7 : CHARGES, COURANT, TENSION S 3 F Chapitre 7 : CHARGES, COURANT, TENSION S 3 F I) Electrostatique : 1) Les charges électriques : On étudie l électricité statique qui apparaît par frottement sur un barreau d ébonite puis sur un barreau

Plus en détail

CHAPITRE IX. Modèle de Thévenin & modèle de Norton. Les exercices EXERCICE N 1 R 1 R 2

CHAPITRE IX. Modèle de Thévenin & modèle de Norton. Les exercices EXERCICE N 1 R 1 R 2 CHPITRE IX Modèle de Thévenin & modèle de Norton Les exercices EXERCICE N 1 R 3 E = 12V R 1 = 500Ω R 2 = 1kΩ R 3 = 1kΩ R C = 1kΩ E R 1 R 2 U I C R C 0V a. Dessiner le générateur de Thévenin vu entre les

Plus en détail

Module 3 : L électricité

Module 3 : L électricité Sciences 9 e année Nom : Classe : Module 3 : L électricité Partie 1 : Électricité statique et courant électrique (chapitre 7 et début du chapitre 8) 1. L électrostatique a. Les charges et les décharges

Plus en détail

Chapitre 6 ÉNERGIE PUISSANCE - RENDEMENT. W = F * d. Sommaire

Chapitre 6 ÉNERGIE PUISSANCE - RENDEMENT. W = F * d. Sommaire Chapitre 6 ÉNERGIE PUISSANCE - RENDEMENT Sommaire 1. Définitions symboles - unités 2. Chute de tension dans les conducteurs 3. Effets calorifiques du courant 1. DÉFINITIONS SYMBOLES - UNITÉS 1.1 Force

Plus en détail

CIRCUIT DE CHARGE BOSCH

CIRCUIT DE CHARGE BOSCH LA GUZZITHÈQUE 1/5 10/06/06 CIRCUIT DE CHARGE BOSCH Ce document est issu d un article de l Albatros, revue de liaison du MGCF, lui-même issu du Gambalunga, revue anglaise de liaison du MGC d Angleterre.

Plus en détail

1 000 W ; 1 500 W ; 2 000 W ; 2 500 W. La chambre que je dois équiper a pour dimensions : longueur : 6 m largeur : 4 m hauteur : 2,50 m.

1 000 W ; 1 500 W ; 2 000 W ; 2 500 W. La chambre que je dois équiper a pour dimensions : longueur : 6 m largeur : 4 m hauteur : 2,50 m. EXERCICES SUR LA PUISSANCE DU COURANT ÉLECTRIQUE Exercice 1 En zone tempérée pour une habitation moyennement isolée il faut compter 40 W/m 3. Sur un catalogue, 4 modèles de radiateurs électriques sont

Plus en détail

Séquence 14 : puissance et énergie électrique Cours niveau troisième

Séquence 14 : puissance et énergie électrique Cours niveau troisième Séquence 14 : puissance et énergie électrique Cours niveau troisième Objectifs : - Savoir que : o Le watt (W) est l unité de puissance o Le joule (J) est l unité de l énergie o L intensité du courant électrique

Plus en détail

CH 11: PUIssance et Énergie électrique

CH 11: PUIssance et Énergie électrique Objectifs: CH 11: PUssance et Énergie électrique Les exercices Tests ou " Vérifie tes connaissances " de chaque chapitre sont à faire sur le cahier de brouillon pendant toute l année. Tous les schémas

Plus en détail

Solutions pour la mesure. de courant et d énergie

Solutions pour la mesure. de courant et d énergie Solutions pour la mesure de courant et d énergie Mesure et analyse de signal Solutions WAGO pour la surveillance et l économie d énergie Boucles de mesure Rogowski, série 855 pour la mesure non intrusive

Plus en détail

Origine du courant électrique Constitution d un atome

Origine du courant électrique Constitution d un atome Origine du courant électrique Constitution d un atome Electron - Neutron ORIGINE DU COURANT Proton + ELECTRIQUE MATERIAUX CONDUCTEURS Électrons libres CORPS ISOLANTS ET CORPS CONDUCTEURS L électricité

Plus en détail

Les puissances 4. 4.1. La notion de puissance. 4.1.1. La puissance c est l énergie pendant une seconde CHAPITRE

Les puissances 4. 4.1. La notion de puissance. 4.1.1. La puissance c est l énergie pendant une seconde CHAPITRE 4. LES PUISSANCES LA NOTION DE PUISSANCE 88 CHAPITRE 4 Rien ne se perd, rien ne se crée. Mais alors que consomme un appareil électrique si ce n est les électrons? La puissance pardi. Objectifs de ce chapitre

Plus en détail

M HAMED EL GADDAB & MONGI SLIM

M HAMED EL GADDAB & MONGI SLIM Sous la direction : M HAMED EL GADDAB & MONGI SLIM Préparation et élaboration : AMOR YOUSSEF Présentation et animation : MAHMOUD EL GAZAH MOHSEN BEN LAMINE AMOR YOUSSEF Année scolaire : 2007-2008 RECUEIL

Plus en détail

sciences sup Cours et exercices corrigés IUT Licence électricité générale Analyse et synthèse des circuits 2 e édition Tahar Neffati

sciences sup Cours et exercices corrigés IUT Licence électricité générale Analyse et synthèse des circuits 2 e édition Tahar Neffati sciences sup Cours et exercices corrigés IUT Licence électricité générale Analyse et synthèse des circuits 2 e édition Tahar Neffati ÉLECTRICITÉ GÉNÉRALE Analyse et synthèse des circuits ÉLECTRICITÉ GÉNÉRALE

Plus en détail

Chapitre 7: Énergie et puissance électrique. Lequel de vous deux est le plus puissant? L'énergie dépensée par les deux est-elle différente?

Chapitre 7: Énergie et puissance électrique. Lequel de vous deux est le plus puissant? L'énergie dépensée par les deux est-elle différente? CHAPITRE 7 ÉNERGIE ET PUISSANCE ÉLECTRIQUE 2.4.0 Découvrir les grandeurs physiques qui influencent l'énergie et la puissance en électricité. Vous faites le grand ménage dans le sous-sol de la maison. Ton

Plus en détail

Eléments du programme

Eléments du programme L ELECTRICITE Eléments du programme Cycle 2 : Les objets et les matériaux Réalisation d un circuit électrique simple. Principes élémentaires de sécurité des personnes et des biens dans l utilisation de

Plus en détail

Électricité. 1 Interaction électrique et modèle de l atome

Électricité. 1 Interaction électrique et modèle de l atome 4 e - AL Électricité 1 Électricité 1 Interaction électrique et modèle de l atome 1.1 Électrisation par frottement Expérience 1.1 Une baguette en matière plastique est frottée avec un chiffon de laine.

Plus en détail

Défi 1 Qu est-ce que l électricité statique?

Défi 1 Qu est-ce que l électricité statique? Défi 1 Qu estce que l électricité statique? Frotte un ballon de baudruche contre la laine ou tes cheveux et approchele des morceaux de papier. Décris ce que tu constates : Fiche professeur Après avoir

Plus en détail

Chapitre 11 Bilans thermiques

Chapitre 11 Bilans thermiques DERNIÈRE IMPRESSION LE 30 août 2013 à 15:40 Chapitre 11 Bilans thermiques Table des matières 1 L état macroscopique et microcospique de la matière 2 2 Énergie interne d un système 2 2.1 Définition.................................

Plus en détail

Électricité et électronique

Électricité et électronique Électricité et électronique CHAPITRE 1 Fondements des systèmes électriques 1 Fondements d électricité 1 Mouvement d électrons 2 Terminologie de l électricité 3 Terminologie de circuits 4 Sources d alimentation

Plus en détail

THEME 2. LE SPORT CHAP 1. MESURER LA MATIERE: LA MOLE

THEME 2. LE SPORT CHAP 1. MESURER LA MATIERE: LA MOLE THEME 2. LE SPORT CHAP 1. MESURER LA MATIERE: LA MOLE 1. RAPPEL: L ATOME CONSTITUANT DE LA MATIERE Toute la matière de l univers, toute substance, vivante ou inerte, est constituée à partir de particules

Plus en détail

I GENERALITES SUR LES MESURES

I GENERALITES SUR LES MESURES 2 Dans le cas d intervention de dépannage l usage d un multimètre est fréquent. Cet usage doit respecter des méthodes de mesure et des consignes de sécurité. 1/ Analogie. I GENERALITES SUR LES MESURES

Plus en détail

Série 77 - Relais statiques modulaires 5A. Caractéristiques. Relais temporisés et relais de contrôle

Série 77 - Relais statiques modulaires 5A. Caractéristiques. Relais temporisés et relais de contrôle Série 77 - Relais statiques modulaires 5A Caractéristiques 77.01.x.xxx.8050 77.01.x.xxx.8051 Relais statiques modulaires, Sortie 1NO 5A Largeur 17.5mm Sortie AC Isolation entre entrée et sortie 5kV (1.2/

Plus en détail

Maintenance Hardware. Notes de cours LUC DE MEY. Enseignement de Promotion Sociale. Institut Saint Laurent

Maintenance Hardware. Notes de cours LUC DE MEY. Enseignement de Promotion Sociale. Institut Saint Laurent Notes de cours www.courstechinfo.be/hard/ Maintenance Hardware Enseignement de Promotion Sociale Institut Saint Laurent 33 rue Saint Laurent, 4000 Liège Ecole de Commerce et d Informatique de la Ville

Plus en détail

Eléments constitutifs et synthèse des convertisseurs statiques. Convertisseur statique CVS. K à séquences convenables. Source d'entrée S1

Eléments constitutifs et synthèse des convertisseurs statiques. Convertisseur statique CVS. K à séquences convenables. Source d'entrée S1 1 Introduction Un convertisseur statique est un montage utilisant des interrupteurs à semiconducteurs permettant par une commande convenable de ces derniers de régler un transfert d énergie entre une source

Plus en détail

1 ère partie : tous CAP sauf hôtellerie et alimentation CHIMIE ETRE CAPABLE DE. PROGRAMME - Atomes : structure, étude de quelques exemples.

1 ère partie : tous CAP sauf hôtellerie et alimentation CHIMIE ETRE CAPABLE DE. PROGRAMME - Atomes : structure, étude de quelques exemples. Référentiel CAP Sciences Physiques Page 1/9 SCIENCES PHYSIQUES CERTIFICATS D APTITUDES PROFESSIONNELLES Le référentiel de sciences donne pour les différentes parties du programme de formation la liste

Plus en détail

document proposé sur le site «Sciences Physiques en BTS» : http://nicole.cortial.net BTS AVA 2015

document proposé sur le site «Sciences Physiques en BTS» : http://nicole.cortial.net BTS AVA 2015 BT V 2015 (envoyé par Frédéric COTTI - Professeur d Electrotechnique au Lycée Régional La Floride Marseille) Document 1 - Etiquette énergie Partie 1 : Voiture à faible consommation - Une étiquette pour

Plus en détail

Lecture recommandée (en anglais) Activité d écriture facultative. Références

Lecture recommandée (en anglais) Activité d écriture facultative. Références Application de la loi d Ohm Présenté par TryEngineering - Cliquez ici pour donner votre avis sur cette leçon. Objet de la leçon Démontrer la loi d Ohm à l aide de multimètres numériques. La loi d Ohm est

Plus en détail

DETECTOR BICANAL FG2 1. DIMENSIONS ET CONNEXIONS ELECTRIQUES 2. GENERALITES. 24 VDC Alimentat. 24 Vcc. Contact Boucle 2 4 5. Contact Boucle 1 6 7

DETECTOR BICANAL FG2 1. DIMENSIONS ET CONNEXIONS ELECTRIQUES 2. GENERALITES. 24 VDC Alimentat. 24 Vcc. Contact Boucle 2 4 5. Contact Boucle 1 6 7 DETECTOR BICANAL FG. DIMENSIS ET CNEXIS ELECTRIQUES FRANÇAIS 4 VDC Alimentat. 4 Vcc 3 Contact Boucle 4 5 Contact Boucle 6 7 Boucle 8 9 0 Boucle Dimensions en mm. GENERALITES Applications: contrôle de barrières,

Plus en détail

«LES ALTERNATEURS DE VOITURES»

«LES ALTERNATEURS DE VOITURES» MENUGE CECILE BELVAL FRANCOIS BRAS FRANCOIS CADART JULIEN GAIGNEUR GUILLAUME «LES ALTERNATEURS DE VOITURES» LYCEE EDOUARD BRANLY BOULOGNE SUR MER Aidés par nos professeurs : M Buridant, M Courtois, M Ducrocq

Plus en détail

0.8 U N /0.5 U N 0.8 U N /0.5 U N 0.8 U N /0.5 U N 0.2 U N /0.1 U N 0.2 U N /0.1 U N 0.2 U N /0.1 U N

0.8 U N /0.5 U N 0.8 U N /0.5 U N 0.8 U N /0.5 U N 0.2 U N /0.1 U N 0.2 U N /0.1 U N 0.2 U N /0.1 U N Série 55 - Relais industriels 7-10 A Caractéristiques 55.12 55.13 55.14 Relais pour usage général avec 2, 3 ou 4 contacts Montage sur circuit imprimé 55.12-2 contacts 10 A 55.13-3 contacts 10 A 55.14-4

Plus en détail

Chauffage par induction

Chauffage par induction Guide Power Quality Section 7: Efficacité Energétique www.leonardo-energy.org/france Edition Août 2007 Chauffage par induction Jean Callebaut, Laborelec Décembre 2006 1 Introduction... 3 2 Principes physiques...

Plus en détail

PUISSANCE ET ÉNERGIE ÉLECTRIQUE

PUISSANCE ET ÉNERGIE ÉLECTRIQUE TP d électricité Rédigé par JF Déjean page 1/6 PUISSANCE ET ÉNERGIE ÉLECTRIQUE Programme : B.O n 10 du 15-10-1998 Chapitre : Électricité et vie quotidienne. Contenu : Paragraphe B 2-3 : Installations électriques

Plus en détail

Module 3 Électricité Résultats d apprentissage spécifiques Temps suggéré: 28 heures

Module 3 Électricité Résultats d apprentissage spécifiques Temps suggéré: 28 heures Module 3 Électricité Résultats d apprentissage spécifiques Temps suggéré: 28 heures 130 sciences 9 e année : programme d Études Aperçu du module Introduction Démarche et contexte Liens avec le reste du

Plus en détail

Circuits RL et RC. Chapitre 5. 5.1 Inductance

Circuits RL et RC. Chapitre 5. 5.1 Inductance Chapitre 5 Circuits RL et RC Ce chapitre présente les deux autres éléments linéaires des circuits électriques : l inductance et la capacitance. On verra le comportement de ces deux éléments, et ensuite

Plus en détail

Chapitre 02. La lumière des étoiles. Exercices :

Chapitre 02. La lumière des étoiles. Exercices : Chapitre 02 La lumière des étoiles. I- Lumière monochromatique et lumière polychromatique. )- Expérience de Newton (642 727). 2)- Expérience avec la lumière émise par un Laser. 3)- Radiation et longueur

Plus en détail

LES APPAREILS A DEVIATION EN COURANT CONTINU ( LES APPREILS MAGNETOELECTRIQUES)

LES APPAREILS A DEVIATION EN COURANT CONTINU ( LES APPREILS MAGNETOELECTRIQUES) Chapitre 3 LES APPARELS A DEVATON EN COURANT CONTNU ( LES APPRELS MAGNETOELECTRQUES) - PRNCPE DE FONCTONNEMENT : Le principe de fonctionnement d un appareil magnéto-électrique est basé sur les forces agissant

Plus en détail

Petit guide pratique de dépannage du système d alerte centralisée (modèles de 1980 à 1988)

Petit guide pratique de dépannage du système d alerte centralisée (modèles de 1980 à 1988) Petit guide pratique de dépannage du système d alerte centralisée (modèles de 1980 à 1988) Le système d alerte centralisée de la 928 est destiné a présenter au conducteur toute anomalie de fonctionnement

Plus en détail

Les schémas électriques normalisés

Les schémas électriques normalisés On distingue 4 types de schémas I)- Schéma développé : Les schémas électriques normalisés C'est le schéma qui permet de comprendre facilement le fonctionnement d'une installation électrique. Il ne tient

Plus en détail

Module 3 : L électricité

Module 3 : L électricité Sciences 9 e année Nom : Classe : Module 3 : L électricité Sci9.3.1 : Électricité statique et courant électrique, Sci9.3.2 : Les circuits, la résistance et la Loi d Ohm Sci9.3.3 : La transmission de l

Plus en détail

Unités, mesures et précision

Unités, mesures et précision Unités, mesures et précision Définition Une grandeur physique est un élément mesurable permettant de décrire sans ambiguïté une partie d un phénomène physique, chacune de ces grandeurs faisant l objet

Plus en détail

REGULATEUR E'ECLAIRAGE SOLARIE MANUEL D UTILISATION MODELES SUNLIGHT TRAITES DANS LE MANUEL

REGULATEUR E'ECLAIRAGE SOLARIE MANUEL D UTILISATION MODELES SUNLIGHT TRAITES DANS LE MANUEL SUNLIGHT REGULATEUR E'ECLAIRAGE SOLARIE MANUEL D UTILISATION MODELES SUNLIGHT TRAITES DANS LE MANUEL SL-10 SL-10-24 V SL-20 SL-20-24 V 10 A / 12 V 10 A / 24 V 20 A / 12 V 20 A / 24 V 1098 Washington Crossing

Plus en détail

Electrocinétique Livret élève

Electrocinétique Livret élève telier de Physique Secondaire supérieur Electrocinétique Livret élève ouquelle Véronique Pire Joëlle Faculté des Sciences Diffusé par Scienceinfuse, ntenne de Formation et de Promotion du secteur Sciences

Plus en détail

Les tensions 3 CHAPITRE

Les tensions 3 CHAPITRE 3. LES TENSIONS 67 CHAPITRE 3 Le "volt". Sans doute le mot électrique le plus connu et pourtant un des plus difficiles. Mais cela vaut la peine de s y attarder car c est lui et lui seul qui permet tout

Plus en détail

On peut accumuler la charge on la déposant sur un corps métallique isolé. Expérience: Frottement verre contre soie et plastique contre peau de chat.

On peut accumuler la charge on la déposant sur un corps métallique isolé. Expérience: Frottement verre contre soie et plastique contre peau de chat. LCD Physique IV e III. Electricité 1 III. Electricite 1. Charges électriques 1.1. Electrisation par frottement Thalès de Millet (600 av. J.C.) savait déjà que si on frotte un morceau d'ambre jaune (en

Plus en détail

MODULE DIN RELAIS TECHNICAL SPECIFICATIONS RM1-230. Basse tension : Voltage : Nominal 12 Vdc, Maximum 14 Vdc

MODULE DIN RELAIS TECHNICAL SPECIFICATIONS RM1-230. Basse tension : Voltage : Nominal 12 Vdc, Maximum 14 Vdc RM1 Notice Technique DESCRIPTION MODULE DIN RELAIS Le module RM1 de la famille DIN permet de contrôler des charges diverses en les plaçant sous/hors tension. Il peut être contrôlé localement par un interrupteur

Plus en détail

Théorie : Introduction

Théorie : Introduction Méthode et objectifs Electricité et électronique Quelques symboles conventionnels L'anglais en électronique Théorie : Introduction Méthode et objectifs Compte tenu du fait que cet ouvrage s'adresse à des

Plus en détail

Vous avez dit... LED??? DOCLED V2 Page 1 / 14

Vous avez dit... LED??? DOCLED V2 Page 1 / 14 Vous avez dit... LED??? DOCLED V2 Page 1 / 14 Bonjour. Le but de ce document est d'éclaircir certains points de fonctionnement de ces composants très pratiques que sont les LEDS. Il décrit dans les grandes

Plus en détail

ELECTRICITE. Introduction

ELECTRICITE. Introduction Direction des études Mission Santé-sécurité au travail dans les fonctions publiques (MSSTFP) Introduction ELECTRICITE L'utilisation de l'énergie électrique est devenue tellement courante que nul ne saurait

Plus en détail

SYSTEME DE DESENFUMAGE 12 NIVEAUX

SYSTEME DE DESENFUMAGE 12 NIVEAUX EGEE SYSTEME DE DESENFUMAGE 12 NIVEAUX POUR IMMEUBLES D'HABITATION 3eme FAMILLEB et 4eme FAMILLE NOTICE TECHNIQUE MISE EN SERVICE NOTICE D'UTILISATION (Indice I) Réf : NT008PT Date : 20/10/05 Ind : I Page

Plus en détail

1. Les différents types de postes de livraison On peut classer les postes HTA/BT en deux catégories.

1. Les différents types de postes de livraison On peut classer les postes HTA/BT en deux catégories. 2 Les postes HTA/BT Dès que la puissance demandée atteint 50 kva, les entreprises industrielles ou tertiaires sont alimentées en haute tension 20 kv (HTA). L étendue de leur site fait qu elles sont généralement

Plus en détail

T4 Pourquoi éteindre les phares d une voiture quand le moteur est arrêté? Comment fabriquer une pile? un accumulateur?

T4 Pourquoi éteindre les phares d une voiture quand le moteur est arrêté? Comment fabriquer une pile? un accumulateur? T4 Pourquoi éteindre les phares d une voiture quand le moteur est arrêté? Comment fabriquer une pile? un accumulateur? Pour ce module, sont proposés et présentés des phases de recherche documentaire, de

Plus en détail

Monte charge de cuisine PRESENTATION DU MONTE CHARGE

Monte charge de cuisine PRESENTATION DU MONTE CHARGE Nom.. Prénom.. Monte charge de cuisine Réalisation /0 Mise en service /0 Dépannage /0 PRESENTATION DU MONTE CHARGE M ~ S0 (Atu) S (appel pour monter) S (descente) H (descendez les déchets S.V.P.!) Sh Salle

Plus en détail

4.14 Influence de la température sur les résistances

4.14 Influence de la température sur les résistances nfluence de la température sur la résistance 4.14 nfluence de la température sur les résistances ne résistance R, parcourue par un courant pendant un certain temps t, dissipe une énergie calorifique (W

Plus en détail

ACADÉMIE D ORLÉANS-TOURS NOTE D INFORMATION n 25

ACADÉMIE D ORLÉANS-TOURS NOTE D INFORMATION n 25 ACADÉMIE D ORLÉANS-TOURS NOTE D INFORMATION n 25 HYGIENE ET SÉCURITÉ DÉCEMBRE 2002 Robin EMERIT Technicien en équipements électrique et énergie Tel : 02 38 79 46 74 Francis MINIER Inspecteur d Hygiène

Plus en détail

GENERALITES SUR LA MESURE DE TEMPERATURE

GENERALITES SUR LA MESURE DE TEMPERATURE Distributeur exclusif de GENERALITES SUR LA MESURE DE TEMPERATURE INTRODUCTION...2 GENERALITES SUR LA MESURE DE TEMPERATURE...2 La température...2 Unités de mesure de température...3 Echelle de température...3

Plus en détail

FIRE CONTROL VENTOUSES ÉLECTROMAGNÉTIQUES

FIRE CONTROL VENTOUSES ÉLECTROMAGNÉTIQUES fire control 31 32 FIRE CONTROL VENTOUSES ÉLECTROMAGNÉTIQUES 01620 01620I 01630 01630I 01820 01820I 01830 01830I Ventouse électromagnétique Corps ventouse à dos fileté M8 Dimensions ventouse : diamètre

Plus en détail

HIGH INTENSITY DISCHARGER KIT XENON KIT XENON - EQUIPO XENON - SATZ XENON TARIF ET DOCUMENTATION TECHNIQUE

HIGH INTENSITY DISCHARGER KIT XENON KIT XENON - EQUIPO XENON - SATZ XENON TARIF ET DOCUMENTATION TECHNIQUE HIGH INTENSITY DISCHARGER KIT XENON KIT XENON - EQUIPO XENON - SATZ XENON TARIF ET DOCUMENTATION TECHNIQUE HIGH INTENSITY DISCHARGER KIT XENON KIT XENON - EQUIPO XENON - SATZ XENON LES AVANTAGES En comparant

Plus en détail

B. Les ions : Quand un atome perd un de ses électrons il est appelé ion.

B. Les ions : Quand un atome perd un de ses électrons il est appelé ion. I. LES BASES DE L'ÉLECTRICITÉ 1. Les atomes A. Les parties de l'atome. Proton(s) + Neutron(s) = Masse Atomique. Nombre d'électrons = Nombre de Protons. Le Proton est positif. Le Neutron est neutre. L électron

Plus en détail

Principe de fonctionnement des batteries au lithium

Principe de fonctionnement des batteries au lithium Principe de fonctionnement des batteries au lithium Université de Pau et des pays de l Adour Institut des Sciences Analytiques et de Physicochimie pour l Environnement et les Matériaux 22 juin 2011 1 /

Plus en détail

SECTEUR 4 - Métiers de la santé et de l hygiène

SECTEUR 4 - Métiers de la santé et de l hygiène SECTEUR 4 - Métiers de la santé et de l hygiène A lire attentivement par les candidats Sujet à traiter par tous les candidats inscrit au BEP Les candidats répondront sur la copie. Les annexes éventuelles

Plus en détail

L énergie sous toutes ses formes : définitions

L énergie sous toutes ses formes : définitions L énergie sous toutes ses formes : définitions primaire, énergie secondaire, utile ou finale. Quelles sont les formes et les déclinaisons de l énergie? D après le dictionnaire de l Académie française,

Plus en détail

Electrotechnique. Fabrice Sincère ; version 3.0.5 http://pagesperso-orange.fr/fabrice.sincere/

Electrotechnique. Fabrice Sincère ; version 3.0.5 http://pagesperso-orange.fr/fabrice.sincere/ Electrotechnique Fabrice Sincère ; version 3.0.5 http://pagesperso-orange.fr/fabrice.sincere/ 1 Sommaire 1 ère partie : machines électriques Chapitre 1 Machine à courant continu Chapitre 2 Puissances électriques

Plus en détail

TS1 TS2 02/02/2010 Enseignement obligatoire. DST N 4 - Durée 3h30 - Calculatrice autorisée

TS1 TS2 02/02/2010 Enseignement obligatoire. DST N 4 - Durée 3h30 - Calculatrice autorisée TS1 TS2 02/02/2010 Enseignement obligatoire DST N 4 - Durée 3h30 - Calculatrice autorisée EXERCICE I : PRINCIPE D UNE MINUTERIE (5,5 points) A. ÉTUDE THÉORIQUE D'UN DIPÔLE RC SOUMIS À UN ÉCHELON DE TENSION.

Plus en détail

AUTOPORTE III Notice de pose

AUTOPORTE III Notice de pose AUTOPORTE III Notice de pose Vous avez acquis le système AUTOPORTE, nous vous en remercions. Veuillez lire attentivement cette notice, vous serez à même de faire fonctionner correctement ce système. FONCTIONNEMENT

Plus en détail

Le véhicule électrique

Le véhicule électrique Le véhicule électrique É L E C T R I C I T É - É L E C T R O N I Q U E Sommaire Présentation page 2 La batterie de traction page 4 Le moteur électrique de traction page 10 Le confort page 16 Les interventions

Plus en détail

Notion d électricité

Notion d électricité Notion d électricité Tension: volts U en v; kv (équivalent pression) ex: alimentation de transformateur en 20000v =20kv Tension de référence distribuée 230v/ 400V (+6%-10%) ex en monophasé 207v mini à

Plus en détail

2105-2110 mm 1695 mm. 990 mm Porte-à-faux avant. Modèle de cabine / équipage Small, simple / 3. Codage 46804211 46804311 46804511

2105-2110 mm 1695 mm. 990 mm Porte-à-faux avant. Modèle de cabine / équipage Small, simple / 3. Codage 46804211 46804311 46804511 CANTER 3S13 2105-2110 mm 1695 mm 990 mm Porte-à-faux avant 3500 3995 4985 Longueur max. de carrosserie** 2500 2800 3400 Empattement 4635 4985 5785 Longueur hors tout Masses/dimensions Modèle 3S13 Modèle

Plus en détail

Physique, chapitre 8 : La tension alternative

Physique, chapitre 8 : La tension alternative Physique, chapitre 8 : La tension alternative 1. La tension alternative 1.1 Différence entre une tension continue et une tension alternative Une tension est dite continue quand sa valeur ne change pas.

Plus en détail

Champ électromagnétique?

Champ électromagnétique? Qu est-ce qu un Champ électromagnétique? Alain Azoulay Consultant, www.radiocem.com 3 décembre 2013. 1 Définition trouvée à l article 2 de la Directive «champs électromagnétiques» : des champs électriques

Plus en détail

PHYSIQUE Discipline fondamentale

PHYSIQUE Discipline fondamentale Examen suisse de maturité Directives 2003-2006 DS.11 Physique DF PHYSIQUE Discipline fondamentale Par l'étude de la physique en discipline fondamentale, le candidat comprend des phénomènes naturels et

Plus en détail

SOMMAIRE. B5.1 Première approche

SOMMAIRE. B5.1 Première approche APPROCHE THEORIQE LES COMPOSANTS ELECTRONIQES B5 LES IOES SOMMAIRE B5.1 Première approche B5.2 e la jonction PN à la diode B5.3 Caractéristique d'une diode B5.4 Mécanisme de conduction d'une diode B5.5

Plus en détail

Sciences physiques Stage n

Sciences physiques Stage n Sciences physiques Stage n C.F.A du bâtiment Ermont 1 Activité 1 : Vous disposez des 4 appareils électriques suivants : 1 radiateur de puissance P R = 1000 W. 2 lampes halogènes de puissances P L = 500

Plus en détail

L ÉLECTRICITÉ C EST QUOI?

L ÉLECTRICITÉ C EST QUOI? L ÉLECTRICITÉ C EST QUOI? L électricité est le moyen de transport de l énergie! L électricité, comme l énergie, est présente dans la nature mais on ne la voit pas. Sauf quand il y a un orage! L électricité

Plus en détail

H E L I O S - S T E N H Y

H E L I O S - S T E N H Y Générateurs Electriques Hybrides 100% prêts à l'emploi H E L I O S - S T E N H Y E C O - U P S - SI & H E L I O S - P A D - 2 5 0 - SC- 24 H E L I O S - S P V - 6 E T 9 Modèles présentés: HELIOS-STENHY-SI-3000-220-..+HELIOS-PAD-750-SR-48

Plus en détail

Introduction à l électronique de puissance Synthèse des convertisseurs statiques. Lycée Richelieu TSI 1 Année scolaire 2006-2007 Sébastien GERGADIER

Introduction à l électronique de puissance Synthèse des convertisseurs statiques. Lycée Richelieu TSI 1 Année scolaire 2006-2007 Sébastien GERGADIER Introduction à l électronique de puissance Synthèse des convertisseurs statiques Lycée Richelieu TSI 1 Année scolaire 2006-2007 Sébastien GERGADIER 28 janvier 2007 Table des matières 1 Synthèse des convertisseurs

Plus en détail

L ÉLECTRICITÉ, C EST QUOI?

L ÉLECTRICITÉ, C EST QUOI? L ÉLECTRICITÉ, C EST QUOI? L'électricité est le moyen de transport de l'énergie! L électricité, comme l énergie, est présente dans la nature mais on ne la voit pas. Sauf quand il y a un orage! L électricité

Plus en détail

Les Mesures Électriques

Les Mesures Électriques Les Mesures Électriques Sommaire 1- La mesure de tension 2- La mesure de courant 3- La mesure de résistance 4- La mesure de puissance en monophasé 5- La mesure de puissance en triphasé 6- La mesure de

Plus en détail

Quantité de mouvement et moment cinétique

Quantité de mouvement et moment cinétique 6 Quantité de mouvement et moment cinétique v7 p = mv L = r p 1 Impulsion et quantité de mouvement Une force F agit sur un corps de masse m, pendant un temps Δt. La vitesse du corps varie de Δv = v f -

Plus en détail

WWW.ELCON.SE Multichronomètre SA10 Présentation générale

WWW.ELCON.SE Multichronomètre SA10 Présentation générale WWW.ELCON.SE Multichronomètre SA10 Présentation générale Le SA10 est un appareil portable destiné au test des disjoncteurs moyenne tension et haute tension. Quoiqu il soit conçu pour fonctionner couplé

Plus en détail

Relais d'arrêt d'urgence, protecteurs mobiles

Relais d'arrêt d'urgence, protecteurs mobiles PNOZ Relais jusqu'en d'arrêt 11 catégorie d'urgence, 4, EN 954-1 protecteurs mobiles Bloc logique de sécurité pour la surveillance de poussoirs d'arrêt d'urgence et de protecteurs mobiles Homologations

Plus en détail

Relais d'arrêt d'urgence, protecteurs mobiles

Relais d'arrêt d'urgence, protecteurs mobiles Gertebild ][Bildunterschrift Bloc logique de sécurité pour la surveillance de boutons-poussoirs de arrêt d'urgence et de protecteurs mobiles Homologations Caractéristiques des appareils Gertemerkmale Sorties

Plus en détail

POLY-PREPAS Centre de Préparation aux Concours Paramédicaux. - Section Orthoptiste / stage i-prépa intensif -

POLY-PREPAS Centre de Préparation aux Concours Paramédicaux. - Section Orthoptiste / stage i-prépa intensif - POLY-PREPAS Centre de Préparation aux Concours Paramédicaux - Section Orthoptiste / stage i-prépa intensif - 1 Suite énoncé des exos du Chapitre 14 : Noyaux-masse-énergie I. Fission nucléaire induite (provoquée)

Plus en détail