Son Organisation, son Fonctionnement et ses Risques

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Son Organisation, son Fonctionnement et ses Risques"

Transcription

1 La Bourse Son Organisation, son Fonctionnement et ses Risques Le Marché Financier a un double rôle : apporter les capitaux nécessaires au financement des investissements des agents économiques et assurer la liquidité des placements des investisseurs. Le MARCHE FINANCIER comprend : Le Marché Primaire ou Marché des Émissions L Etat, les collectivités empruntent à long terme et émettent des obligations représentatives de la créance des souscripteurs. Les entreprises font appel public à l épargne en demandant leur introduction en bourse ou en réalisant des augmentations de capital. Elles émettent des actions qui sont des titres de propriété représentatifs d une fraction du capital pour le porteur. Le Marché Secondaire «la Bourse» Sur ce marché sont négociées les valeurs mobilières en circulation. Depuis la réforme de la cote en février 2005, les marchés financiers français sont composés : d un seul et unique marché réglementé : l Eurolist, qui regroupe toutes les entreprises constituant auparavant les Premier, Second et Nouveau marchés ; d un marché structuré mais non réglementé appelé Alternext, du Marché libre (non réglementé) Les marchés pour les instruments financiers à terme : le Matif et le Monep. Sur le marché réglementé, les opérations de règlement et de livraison des titres négociés bénéficient de la garantie de la Chambre de Compensation, Clearnet, filiale d EURONEXT. L'Eurolist, le marché réglementé Tous les marchés réglementés français ont fusionné et sont regroupés au sein d'un seul marché réglementé Les valeurs françaises sont réunies au sein d'une seule liste selon un classement alphabétique. La cote du marché réglementé distingue par ailleurs les valeurs de la zone euro et les valeurs internationales. A cela s ajoute un compartiment spécial pour les sociétés en règlement judiciaire. Toutes ces entreprises cotées sur le marché réglementé sont soumises aux mêmes règles de communication financière définies par le régulateur, l'autorité des marchés financiers (AMF). Les nouvelles entreprises introduites en bourse obéiront à des conditions d'admission identiques. Euronext a créé au sein de la liste unique un nouveau critère d'identification des valeurs, le compartiment de capitalisation, qui s'ajoute aux critères d'identification traditionnels qu'utilisent les investisseurs : secteur d'activité, appartenance à un indice, SRD. Les valeurs françaises sont ainsi réparties en trois grands compartiments de capitalisation, qui permettent une identification rapide des entreprises selon leur taille ; les grandes capitalisations d'un montant supérieur à 1 milliard d'euros, les moyennes capitalisations d'un montant compris entre 1 milliard d'euros et 150 millions d'euros de capitalisation, les petites capitalisations d'un montant inférieur à 150 millions d'euros. Mise à jour : Novembre/2008 1/7

2 Alternext, un marché structuré et organisé Alternext est un marché non réglementé destiné à répondre aux besoins spécifiques des P.M.E de la zone euro. C'est un marché régulé par Euronext, offrant des conditions d'accès et de cotation simplifiées tout en étant doté de règles de nature à garantir la protection des investisseurs et à soutenir la liquidité du marché. Les sociétés qui y sont cotées doivent ainsi respecter des mesures destinées à assurer leur transparence, notamment l obligation de communication d informations périodiques. Pour aider ces sociétés à respecter leurs engagements, Euronext a créé un nouvel intervenant : le listing sponsor. Intermédiaire reconnu et agréé, il apporte l'expertise obligatoire d'un spécialiste aux sociétés désirant être cotées sur Alternext. Le Marché Libre Ancien Hors-Cote, il accueille les sociétés trop jeunes ou de taille trop modeste pour accéder au marché réglementé. Les négociations des valeurs ont lieu au comptant une fois par séance (fixing) ; les opérations de règlement/livraison ne bénéficient pas de la garantie de la Chambre de Compensation (Clearnet). L importance des risques liés à la taille des sociétés qui y participent, à la faible liquidité des titres négociés, à l absence de réglementation, en font un marché réservé aux investisseurs fortement initiés et aux spéculateurs. Les modalités de règlement : Le service de règlement différé - SRD Le SRD permet à l investisseur de différer le règlement/livraison de ses transactions au dernier jour de bourse du mois. Ce service est limité aux valeurs éligibles dont la liste est établie et tenue à jour par EURONEXT. Il est maintenu par la réforme des marchés mise en place en février 2005 sur les valeurs françaises et étrangères, cotées en continu, les plus actives de la Bourse de Paris. Le comptant étant la règle, les ordres de bourse avec Service de Règlement Différé (OSRD) donnent lieu à une commission dite de règlement différé. Les investisseurs peuvent, sous certaines conditions, demander jusqu au jour de liquidation mensuelle, une prorogation sur le mois boursier suivant moyennant une commission dite de prorogation Les opérations OSRD supposent l existence préalable et permanente d une couverture en espèces et/ou en instruments financiers. Cette couverture est calculée, conformément à la réglementation en vigueur, en pourcentages des positions prises, et pour lesquels la Banque peut fixer des taux plus sévères que les taux réglementaires minimum. La couverture peut ainsi être constituée des 3 catégories d actifs suivantes : Liquidités, Obligations et titres de créances négociables, Titres de capital admis aux négociations sur un marché réglementé. Marché et Produit dérivés Le MONEP Le Marché d Options Négociables de Paris : Est un marché de couverture ou de spéculation, Permet d acheter ou de vendre des options d achat (CALL) ou des options de vente (PUT) d un actif sous-jacent, pendant une période déterminée et à un prix fixé. L actif sous-jacent peut être composé d actions ou d indices. C est un marché réservé aux investisseurs expérimentés en raison des risques qu il présente. Mise à jour : Novembre/2008 2/7

3 Le WARRANT A mi-chemin entre le bon de souscription et l option négociable, le warrant permet d acheter ou de vendre divers supports (devises, indices, taux, actions ) à un prix d exercice fixé et jusqu à une échéance déterminée. Le warrant, créé par un établissement financier qui en assure la diffusion et la cotation, est un instrument de couverture ou de spéculation réservé aux investisseurs très avertis. Les contrats MONEP et les WARRANTS ne peuvent être souscrits dans un PEA. Conformément à la réglementation fiscale actuelle, les gains réalisés sur le MONEP et sur les WARRANTS sont imposables dès le 1er euro au taux d imposition en vigueur et les moinsvalues sont reportables sur les plus-values de même nature. Les ORDRES DE BOURSE Les ordres de bourse doivent comporter les informations suivantes pour être recevables sur le marché : - Nom ou le code de la valeur, - Sens de l opération, - Quantité, - Validité, - Conditions d exécution. Les ordres sont enregistrés, dés leur arrivée, sur la feuille de marché et exécutés par application de 2 règles de priorité : - D abord le prix : les achats à limite supérieure et les ventes à limite inférieure sont servis en priorité ; - Ensuite le temps : 2 ordres de même sens et au même prix sont servis dans leur ordre d arrivée. Les types d ordres L ordre «à cours limité» Il comporte un prix maximum à l achat ou minimum à la vente. Son exécution est subordonnée à l existence d une contrepartie suffisante à un prix compatible avec sa limite. Son exécution peut donc être partielle. Il permet de maîtriser le cours d exécution. L ordre «à la meilleure limite» Il n'est assorti d'aucune indication de cours. Il est exécuté au prix de la meilleure offre en attente (s'il s'agit d'un achat) ou de la meilleure demande (s'il s'agit d'une vente) et, en cas d'exécution partielle, se transforme pour le solde en ordre "à cours limité" à ce prix d'exécution. Son exécution peut être partielle et il ne permet aucune maîtrise du prix d'exécution. L ordre «au marché» Il ne comporte aucune limite de prix et est prioritaire sur tous les autres types d ordres, peut être exécuté partiellement et peut être servi à des niveaux de prix différents. Il ne doit être utilisé que pour les valeurs les plus liquides, l objectif étant de négocier au maximum des disponibilités du marché. Mise à jour : Novembre/2008 3/7

4 Les ordres «à déclenchement» A l achat, ils sont utilisés pour se positionner sur une valeur à tendance haussière, à la vente pour se protéger contre un éventuel retournement de tendance. Ne sont acceptés que les ordres d achat dont la limite est supérieure et les ordres de vente dont la limite est inférieure au dernier cours coté sur la valeur. - L ordre «à seuil de déclenchement» Il ne comporte qu une limite à partir de laquelle il se transforme en ordre «au marché» et permet une exécution maximale mais sans aucune maîtrise du prix. - L ordre «à plage de déclenchement» Il comporte une 2ème limite qui fixe le prix maximum à l achat et le minimum à la vente. L exécution peut être totale ou partielle selon la quantité de titres disponible. Les ordres «à déclenchement», d une utilisation délicate, répondent à une logique différente de celle recherchée par les ordres dits "classiques". L ordre «au dernier cours» Il permet de participer à la phase de négociation au dernier cours qui se déroule de 17 h 35 à 17 h 40 à l issue du fixing de clôture. Sa validité est uniquement Jour. Cet ordre est réservé aux valeurs les plus liquides. Il permet une maîtrise du cours d exécution, qui est égal au cours de clôture, mais comporte un risque d exécution partielle ou de non exécution. - Remarques Lors du versement d un dividende, les ordres en ligne non exécutés restent sur le marché et leur limite est abaissée du montant du dividende net. En cas de détachement d un droit d attribution ou de souscription, les ordres non exécutés sont retirés du marché et doivent être renouvelés. Mise à jour : Novembre/2008 4/7

5 LA BOURSE ET LES VALEURS MOBILIERES La «bourse» est un marché de cotation et d échange de valeurs mobilières. LES VALEURS MOBILIERES Ce sont des titres qui représentent un droit de créance ou de propriété. On distingue : L OBLIGATION Représentative d une créance sur l émetteur (Etat, collectivités publiques, entreprises nationales ou sociétés privées), ses caractéristiques sont définies dans le contrat d émission : Durée : en général égale ou supérieure à 10 ans, Mode de remboursement : amortissable ou In Fine (au terme de l emprunt), Forme de rémunération : intérêt (coupon) à taux fixe ou à taux variable. Librement cessible sur le marché, l obligation est cotée en pourcentage de sa valeur nominale ; son cours de bourse évolue en fonction des éléments d appréciation suivants : - Qualité de l émetteur, - Évolution des taux d intérêt, - Proximité de l échéance. L investisseur qui conserve ses titres jusqu à leur terme ne sera pas affecté par cette sensibilité de l obligation. Régime fiscal appliqué aux obligations et titres assimilés pour les personnes physiques Les intérêts sont soumis à l impôt sur le revenu, au taux marginal d imposition si le porteur les intègre dans sa déclaration de revenus, à moins qu il préfère opter pour le prélèvement forfaitaire libératoire au taux en vigueur. Lors de la cession des titres sur le marché, les plus-values réalisées sont taxées forfaitairement au taux en vigueur si le montant annuel des cessions de valeurs mobilières excède le plafond en vigueur. Principales obligations OAT : Obligation Assimilable du Trésor, émise par l Etat ; Obligation Convertible : obligation classique qui peut être convertie en action(s) nouvelle(s) de la société émettrice ; OBSA : Obligation à Bon(s) de Souscription d Action(s) composée d une obligation ordinaire et de bon(s) permettant de souscrire des actions nouvelles de l émetteur ; les bons font l objet d une cotation séparée jusqu à leur échéance ; ORA : Obligation Remboursable en Action(s), échangeable contre une action nouvelle de la société à l échéance de l emprunt. Mise à jour : Novembre/2008 5/7

6 L ACTION C est un titre représentatif d une fraction du capital d une société qui confère à son porteur des droits dans la société (de vote, de participation aux bénéfices, à l information ), une responsabilité et un risque en capital limités au montant de son apport. Les actions d une société cotée en bourse sont librement cessibles et négociables. Régime fiscal appliqué aux actions pour les personnes physiques : Le dividende, part du bénéfice net distribué, est un revenu variable qui bénéficie, au choix : - d un prélèvement forfaitaire libératoire au taux en vigueur, - d un double abattement annuel (montant forfaitaire et réfaction de 40 %) (cf. Conditions fiscales en vigueur) ; au-delà il est soumis à l impôt sur le revenu. Dans ce cas, il donne aussi droit à un crédit d impôt plafonné. En cas de cession des actions sur le marché, les plus-values réalisées sont taxées forfaitairement au taux en vigueur, si le montant annuel des cessions de valeurs mobilières excède le plafond en vigueur. Dans un PEA (plan d épargne en actions), les dividendes, avoir fiscal compris, et les plusvalues réalisées sont, totalement ou partiellement selon les emplois réalisés, exonérés d impôt (sous réserve du respect de la réglementation en vigueur). Il est tenu compte des dividendes perçus dans le PEA pour le calcul du crédit d impôt. La société peut réaliser des augmentations de capital : A titre gratuit : les actions nouvelles, émises par incorporation des résultats au capital, sont attribuées aux porteurs au prorata des actions anciennes détenues. Le droit d attribution, qui matérialise le droit préférentiel de l actionnaire de participer à la distribution, peut, le cas échéant, être cessible et négociable en bourse. A titre onéreux : La société, pour financer ses investissements, émet des actions nouvelles, à titre onéreux, réservées par priorité aux actionnaires. Le droit de souscription, qui matérialise le droit préférentiel, est négociable sur le marché. Il existe plusieurs types d actions : L action ordinaire, dont l Action à Bon de Souscription d Action (ABSA), L action comportant un aménagement des droits comme l Action à Dividende Prioritaire (ADP) sans droit de vote. Par ailleurs il existe des Certificats d Investissement (CI) qui sont des valeurs mobilières négociables ouvrant droit à toutes les sommes mises en distribution par la société, sans avantage financier particulier, en contrepartie de la perte du droit de vote. GERER UN PORTEFEUILLE DE VALEURS MOBILIERES La gestion d un portefeuille de valeurs mobilières suppose le respect de règles et de principes destinés à optimiser la rentabilité et à maîtriser les risques de l investissement. Il existe plusieurs méthodes de gestion, qui peuvent être combinées : La Gestion sous Mandat Le portefeuille est géré par des spécialistes des marchés et des valeurs selon les modalités contenues dans le mandat signé entre les parties. La Gestion Collective Les OPCVM, organismes de placement collectif en valeurs mobilières, proposent une gamme de SICAV (société d investissement à capital variable) et de FCP (fonds commun de placement) qui permettent de diversifier l épargne investie en bourse en fonction des objectifs de gestion, du degré de risque accepté, de la durée de l investissement. Mise à jour : Novembre/2008 6/7

7 La Gestion Individuelle L épargnant gère en direct un portefeuille de valeurs mobilières. Ce choix de gestion, pour atteindre les objectifs fixés au préalable, implique la mise en oeuvre de règles et de principes rigoureux parmi lesquels : Bien connaître les valeurs mobilières, le marché boursier et ses mécanismes ; Consacrer le temps nécessaire au suivi du portefeuille, à l information ; Savoir analyser l environnement économique et financier à l échelle planétaire ; Etre capable d évaluer une entreprise dans son secteur d activité avant de prendre une décision d investissement sur la société ; Investir en bourse sur le long terme : plus la durée d investissement est courte, plus le risque en capital est élevé ; seule la durée permet de lisser les variations de cours ; Privilégier les valeurs de qualité et la diversification entre les secteurs d activité pour mieux maîtriser le risque ; Eviter les effets de mode, les valeurs faiblement liquides ou spéculatives, les marchés et produits dérivés qui enregistrent de fortes variations et dont la maîtrise est affaire de spécialistes ; Concrétiser régulièrement ses plus-values ; Ne pas investir en bourse au-delà de ses moyens : seule la part d épargne disponible et immobilisable sur moyen-long terme peut être investie en valeurs mobilières. Vous souhaitez en savoir plus? Nous vous invitons à consulter les pages "formation" sur Mise à jour : Novembre/2008 7/7

Les valeurs mobilières. Les actions 3. Les droits et autres titres de capital 5. Les obligations 6. Les SICAV et FCP 8

Les valeurs mobilières. Les actions 3. Les droits et autres titres de capital 5. Les obligations 6. Les SICAV et FCP 8 Les actions 3 Les droits et autres titres de capital 5 Les obligations 6 Les SICAV et FCP 8 2 Les actions Qu est-ce qu une action? Au porteur ou nominative, quelle différence? Quels droits procure-t-elle

Plus en détail

LES ACQUISITIONS DE TITRES. Analyse des opérations d'acquisition de titres (frais bancaires et TVA). TABLE DES MATIERES

LES ACQUISITIONS DE TITRES. Analyse des opérations d'acquisition de titres (frais bancaires et TVA). TABLE DES MATIERES LES ACQUISITIONS DE TITRES Objectif(s) : o Classification des titres. Pré-requis : o Analyse des opérations d'acquisition de titres (frais bancaires et TVA). Modalités : o Immobilisations financières :

Plus en détail

LES VALEURS MOBILIERES LA FISCALITE DES PLACEMENTS A LONG TERME

LES VALEURS MOBILIERES LA FISCALITE DES PLACEMENTS A LONG TERME LES VALEURS MOBILIERES LA FISCALITE DES PLACEMENTS A LONG TERME Une note de Riviera Family Office Mise à jour : juillet 2004 Les principaux avantages fiscaux des valeurs mobilières Aucune imposition sous

Plus en détail

S informer sur. Capital investissement:

S informer sur. Capital investissement: S informer sur Capital investissement: les fonds communs de placement à risques destinés au grand public Qu est-ce que le capital investissement? Quels sont les segments d intervention du capital investissement?

Plus en détail

Nature et risques des instruments financiers

Nature et risques des instruments financiers 1) Les risques Nature et risques des instruments financiers Définition 1. Risque d insolvabilité : le risque d insolvabilité du débiteur est la probabilité, dans le chef de l émetteur de la valeur mobilière,

Plus en détail

COMMISSION D ORGANISATION ET DE SURVEILLANCE DES OPÉRATIONS DE BOURSE

COMMISSION D ORGANISATION ET DE SURVEILLANCE DES OPÉRATIONS DE BOURSE COMMISSION D ORGANISATION ET DE SURVEILLANCE DES OPÉRATIONS DE BOURSE INVESTIR EN BOURSE Sommaire 1 Introduction 2 Qu est-ce que la Bourse des valeurs mobilières? 3 Quels sont les droits liés aux valeurs

Plus en détail

COMPRENDRE LA BOURSE

COMPRENDRE LA BOURSE COMPRENDRE LA BOURSE La fiscalité simplifiée des valeurs mobilières Ce document pédagogique n est pas un document de conseils pour investir en bourse. Les informations données dans ce document sont à titre

Plus en détail

CERTIFICATS TURBOS Instruments dérivés au sens du Règlement Européen 809/2004 du 29 avril 2004

CERTIFICATS TURBOS Instruments dérivés au sens du Règlement Européen 809/2004 du 29 avril 2004 CERTIFICATS TURBOS Instruments dérivés au sens du Règlement Européen 809/2004 du 29 avril 2004 Emétteur : BNP Paribas Arbitrage Issuance B.V. Garant du remboursement : BNP Paribas S.A. POURQUOI INVESTIR

Plus en détail

S informer sur. Les obligations

S informer sur. Les obligations S informer sur Les obligations Octobre 2012 Autorité des marchés financiers Les obligations Sommaire Qu est-ce qu une obligation? 03 Quel est le rendement? 04 Quels sont les risques? 05 Quels sont les

Plus en détail

CERTIFICATS TURBOS INFINIS BEST Instruments dérivés au sens du Règlement Européen 809/2004 du 29 avril 2004

CERTIFICATS TURBOS INFINIS BEST Instruments dérivés au sens du Règlement Européen 809/2004 du 29 avril 2004 CERTIFICATS TURBOS INFINIS BEST Instruments dérivés au sens du Règlement Européen 809/2004 du 29 avril 2004 Emetteur : BNP Paribas Arbitrage Issuance B.V. Garant du remboursement : BNP Paribas S.A. POURQUOI

Plus en détail

Glossaire des Instruments Financiers

Glossaire des Instruments Financiers Clientèle de Particuliers Glossaire des Instruments Financiers Au 1 er avril 2013 Le Glossaire des Instruments Financiers constitue, avec les Conditions Générales, les Conditions Particulières et le Guide

Plus en détail

GLOSSAIRE VALEURS MOBILIERES

GLOSSAIRE VALEURS MOBILIERES GLOSSAIRE VALEURS MOBILIERES Action Valeur mobilière représentant une part du capital d'une société. Le détenteur d'une action bénéficie d'une rémunération sous forme de dividendes et a normalement un

Plus en détail

FCPE EP ECHIQUIER PATRIMOINE. Notice d Information

FCPE EP ECHIQUIER PATRIMOINE. Notice d Information FCPE EP ECHIQUIER PATRIMOINE Fonds Commun de Placement d Entreprise (FCPE) - Code valeur : 990000097559 Compartiment oui non Nourricier oui non Notice d Information Un Fonds Commun de Placement d Entreprise

Plus en détail

FCPI et FIP ISF Réduction d ISF en faveur de l investissement dans les PME La règle «de minimis» Calcul de la réduction d ISF : Réduction d ISF =

FCPI et FIP ISF Réduction d ISF en faveur de l investissement dans les PME La règle «de minimis» Calcul de la réduction d ISF : Réduction d ISF = FCPI et FIP ISF Réduction d ISF en faveur de l investissement dans les PME Un avantage fiscal institué par la loi TEPA afin de permettre aux redevables de l ISF de bénéficier d une réduction d ISF en investissant

Plus en détail

PARTIE A STATUTAIRE PRESENTATION SUCCINCTE : INFORMATIONS CONCERNANT LES PLACEMENTS ET LA GESTION : OPCVM conforme aux normes européennes

PARTIE A STATUTAIRE PRESENTATION SUCCINCTE : INFORMATIONS CONCERNANT LES PLACEMENTS ET LA GESTION : OPCVM conforme aux normes européennes SG MONETAIRE EURO PROSPECTUS SIMPLIFIE OPCVM conforme aux normes européennes PARTIE A STATUTAIRE PRESENTATION SUCCINCTE : DENOMINATION : SG MONETAIRE EURO FORME JURIDIQUE : SICAV de droit français COMPARTIMENTS/NOURRICIER

Plus en détail

NOTICE D INFORMATION

NOTICE D INFORMATION FCP A FORMULE PULPAVIE NOTICE D INFORMATION Forme Juridique de l'opcvm : F.C.P. Etablissements désignés pour recevoir les souscriptions et les rachats : Agences des CAISSES REGIONALES de CREDIT AGRICOLE,

Plus en détail

Cours Mario Dehove INSTITUTIONS ET THÉORIE DE LA MONNAIE Septembre 2001. Chapitre 5. Le marché financier

Cours Mario Dehove INSTITUTIONS ET THÉORIE DE LA MONNAIE Septembre 2001. Chapitre 5. Le marché financier Chapitre 5 Le marché financier Le marché financier est le marché sur lequel sont émis et échangés les titres à long terme d une durée supérieure à sept ans : les actions et les obligations. Ces titres

Plus en détail

FIP Axe Croissance. FIP Axe Croissance investira dans des PME industrielles, commerciales ou de services présentant les caractéristiques suivantes :

FIP Axe Croissance. FIP Axe Croissance investira dans des PME industrielles, commerciales ou de services présentant les caractéristiques suivantes : Souscription ouverte jusqu au 21 juin 2012 sous certaines conditions* (pour les parts A1) Souscription ouverte jusqu au 31 décembre 2012 (pour les parts A2) Diversifiez votre patrimoine financier avec

Plus en détail

Le PEA : pour épargner dans un cadre fiscal avantageux (1)

Le PEA : pour épargner dans un cadre fiscal avantageux (1) Page 1 sur 5 Le PEA : pour épargner dans un cadre fiscal avantageux (1) Le Plan d Epargne en Actions (PEA) est une enveloppe fiscale destinée à recevoir des placements en actions européennes. Il n impose

Plus en détail

V I E L & C i e Société anonyme au capital de 15 423 348 Siège social : 253 Boulevard Péreire 75017 Paris RCS Paris 622 035 749

V I E L & C i e Société anonyme au capital de 15 423 348 Siège social : 253 Boulevard Péreire 75017 Paris RCS Paris 622 035 749 V I E L & C i e Société anonyme au capital de 15 423 348 Siège social : 253 Boulevard Péreire 75017 Paris RCS Paris 622 035 749 TEXTE DES RESOLUTIONS PROPOSEES A L ASSEMBLEE GENERALE ORDINAIRE ANNUELLE

Plus en détail

NORME IAS 32/39 INSTRUMENTS FINANCIERS

NORME IAS 32/39 INSTRUMENTS FINANCIERS NORME IAS 32/39 INSTRUMENTS FINANCIERS UNIVERSITE NANCY2 Marc GAIGA - 2009 Table des matières NORMES IAS 32/39 : INSTRUMENTS FINANCIERS...3 1.1. LA PRÉSENTATION SUCCINCTE DE LA NORME...3 1.1.1. L esprit

Plus en détail

FIP INTER INVEST ISF 2015. Inter Invest FONDS D INVESTISSEMENT DE PROXIMITE SOCIETE DE GESTION. Document à caractère publicitaire

FIP INTER INVEST ISF 2015. Inter Invest FONDS D INVESTISSEMENT DE PROXIMITE SOCIETE DE GESTION. Document à caractère publicitaire FIP INTER INVEST ISF 2015 FONDS D INVESTISSEMENT DE PROXIMITE Inter Invest Spécialiste en opérations Outre-mer depuis 1991 SOCIETE DE GESTION Document à caractère publicitaire FISCALITÉ DU FIP INTER INVEST

Plus en détail

PROSPECTUS SIMPLIFIE

PROSPECTUS SIMPLIFIE PROSPECTUS SIMPLIFIE PARTIE A STATUTAIRE PRESENTATION SUCCINCTE Code ISIN : FR0000983348 Dénomination : CAAM MONE ETAT Forme juridique : F.C.P. de droit français. Compartiments / nourricier : l OPCVM est

Plus en détail

Guide d information sur les OPCVM

Guide d information sur les OPCVM Guide d information sur les OPCVM 1. Les OPCVM : Définition et types. 2. Les Avantages d un placement en OPCVM. 3. L a constitution d un OPCVM. 4. Le fonctionnement d un OPCVM. 5. Les frais de gestion

Plus en détail

Les modalités pratiques

Les modalités pratiques Les modalités pratiques Avertissement Conformément à l article 211-4 du règlement général de l AMF (Autorité des Marchés Financiers), nous vous informons que cette opération s effectue hors du champ de

Plus en détail

actionnariat salarié

actionnariat salarié actionnariat salarié L Actionnariat Salarié est un outil d épargne collective permettant aux salariés d acquérir directement ou indirectement des actions de leur entreprise au travers du Plan d Épargne

Plus en détail

Stratégie d investissement (1)

Stratégie d investissement (1) Le FCPI s adresse à des investisseurs qui souhaitent diversifier leur portefeuille en investissant sur le long terme et réduire leur impôt en contrepartie d une durée de blocage de 7 ans, soit jusqu au

Plus en détail

PARVEST WORLD AGRICULTURE Compartiment de la SICAV PARVEST, Société d Investissement à Capital Variable

PARVEST WORLD AGRICULTURE Compartiment de la SICAV PARVEST, Société d Investissement à Capital Variable Compartiment de la SICAV PARVEST, Société d Investissement à Capital Variable PARVEST World Agriculture a été lancé le 2 avril 2008. Le compartiment a été lancé par activation de sa part N, au prix initial

Plus en détail

GUIDE DES WARRANTS. Donnez du levier à votre portefeuille!

GUIDE DES WARRANTS. Donnez du levier à votre portefeuille! GUIDE DES WARRANTS Donnez du levier à votre portefeuille! Instrument dérivé au sens du Règlement Européen 809/2004 du 29 avril 2004 Produits non garantis en capital à effet de levier EN SAVOIR PLUS? www.listedproducts.cib.bnpparibas.be

Plus en détail

PRODUITS DE BOURSE GUIDE DES WARRANTS. Donnez du levier à votre portefeuille! Produits non garantis en capital et à effet de levier

PRODUITS DE BOURSE GUIDE DES WARRANTS. Donnez du levier à votre portefeuille! Produits non garantis en capital et à effet de levier GUIDE DES WARRANTS Donnez du levier à votre portefeuille! PRODUITS DE BOURSE www.produitsdebourse.bnpparibas.com Produits non garantis en capital et à effet de levier COMMENT LES WARRANTS FONCTIONNENT-ILS?

Plus en détail

Les marchés financiers offrent des opportunités à long terme pour rechercher un potentiel de valorisation de votre patrimoine.

Les marchés financiers offrent des opportunités à long terme pour rechercher un potentiel de valorisation de votre patrimoine. Les marchés financiers offrent des opportunités à long terme pour rechercher un potentiel de valorisation de votre patrimoine. Afin d en profiter, le Plan d Epargne en Actions (1) (PEA) et le Plan d Epargne

Plus en détail

Associations : La fiscalité de leurs revenus mobiliers MAI 2015

Associations : La fiscalité de leurs revenus mobiliers MAI 2015 Associations : La fiscalité de leurs revenus mobiliers MAI 2015 Associations : La fiscalité de leurs revenus mobiliers 2 SOMMAIRE INTRODUCTION 3 LES PLACEMENTS NON BOURSIERS 5 LES PLACEMENTS BOURSIERS

Plus en détail

GESTION DU PATRIMOINE

GESTION DU PATRIMOINE Jean-Marc AVELINE Christian PRISCO-CHREIKI GESTION DU PATRIMOINE, 2007 ISBN : 978-2-212-53808-3 TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION... 1 PREMIÈRE PARTIE LES GRANDS PRINCIPES DE LA GESTION DE PATRIMOINE CHAPITRE

Plus en détail

Loi de finances pour 2014 et loi de finances rectificative pour 2013 : Quels sont les principaux changements?

Loi de finances pour 2014 et loi de finances rectificative pour 2013 : Quels sont les principaux changements? Le 27 janvier 2014 Loi de finances pour 2014 et loi de finances rectificative pour 2013 : Quels sont les principaux changements? I. POUR LES ENTREPRISES 1.1 Nouvelle taxe exceptionnelle sur les hautes

Plus en détail

PRESENTATION DES FONDS COMMUNS DE PLACEMENT DE CGF BOURSE

PRESENTATION DES FONDS COMMUNS DE PLACEMENT DE CGF BOURSE 00 PRESENTATION DES FONDS COMMUNS DE PLACEMENT DE CGF BOURSE SOMMAIRE QU EST-CE QU UN FONDS COMMUN DE PLACEMENT?...04 QUELS SONT LES AVANTAGES LIES AUX FONDS COMMUNS DE PLACEMENT?...04 Y-A-T IL DES RISQUES

Plus en détail

TURBOS Votre effet de levier sur mesure

TURBOS Votre effet de levier sur mesure TURBOS Votre effet de levier sur mesure Société Générale attire l attention du public sur le fait que ces produits, de par leur nature optionnelle, sont susceptibles de connaître de fortes fluctuations,

Plus en détail

INSTRUMENTS FINANCIERS

INSTRUMENTS FINANCIERS BANQUE NEUFLIZE OBC BANQUE NEUFLIZE OBC INSTRUMENTS FINANCIERS 2 ANNEXE A LA CONVENTION DE COMPTE 6 DÉFINITION DES RISQUES 7 TCN (TITRES DE CRÉANCES NÉGOCIABLES) 8 OBLIGATIONS 9 ACTIONS 10 BONS DE SOUSCRIPTION

Plus en détail

NOTICE D INFORMATION

NOTICE D INFORMATION FCP A FORMULE PULPEA ELIGIBLE AU PEA NOTICE D INFORMATION Forme Juridique de l'opcvm : F.C.P. Etablissements désignés pour recevoir les souscriptions et les rachats : Agences des CAISSES REGIONALES de

Plus en détail

123Ho l d i n g ISF 2009. Visa AMF n 09-064. Société de Conseil

123Ho l d i n g ISF 2009. Visa AMF n 09-064. Société de Conseil Visa AMF n 09-064 123Ho l d i n g ISF 2009 L Autorité des Marchés financiers a apposé le visa n 09-064 en date du 20 mars 2009 sur un prospectus présentant cette opération, laquelle interviendra en une

Plus en détail

CLIKÉO 3. OPCVM respectant les règles d investissement et d information de la directive 85/611/CE modifiée. Prospectus simplifié

CLIKÉO 3. OPCVM respectant les règles d investissement et d information de la directive 85/611/CE modifiée. Prospectus simplifié CLIKÉO 3 Éligible au PEA OPCVM respectant les règles d investissement et d information de la directive 85/611/CE modifiée Prospectus simplifié Le FCP CLIKÉO 3 est construit dans la perspective d un investissement

Plus en détail

FIP ISATIS DÉVELOPPEMENT N 2

FIP ISATIS DÉVELOPPEMENT N 2 NOTE SUR LA FISCALITÉ DU FONDS FIP ISATIS DÉVELOPPEMENT N 2 Fonds d Investissement de Proximité agréé par l Autorité des Marchés Financiers (Article L. 214-31 du Code Monétaire et Financier) Société de

Plus en détail

Avertissement sur les risques liés aux instruments financiers Clients professionnels

Avertissement sur les risques liés aux instruments financiers Clients professionnels Avertissement sur les risques liés aux instruments financiers Clients professionnels 07/10/2014 Le présent document énonce les risques associés aux opérations sur certains instruments financiers négociés

Plus en détail

4,50 % Obligation Crédit Mutuel Arkéa Mars 2020. par an (1) pendant 8 ans. Un placement rémunérateur sur plusieurs années

4,50 % Obligation Crédit Mutuel Arkéa Mars 2020. par an (1) pendant 8 ans. Un placement rémunérateur sur plusieurs années Obligation Crédit Mutuel Arkéa Mars 2020 4,50 % par an (1) pendant 8 ans Souscrivez du 30 janvier au 24 février 2012 (2) La durée conseillée de l investissement est de 8 ans. Le capital est garanti à l

Plus en détail

Pour vous accompagner dans la gestion de votre portefeuille

Pour vous accompagner dans la gestion de votre portefeuille EPARGNE ÉPARGNE > La Bourse en direct La Bourse en direct Pour vous accompagner dans la gestion de votre portefeuille Pour vous accompagner dans la gestion de votre portefeuille Sommaire Définir ses besoins

Plus en détail

la fiscalité des valeurs mobilières en 2015

la fiscalité des valeurs mobilières en 2015 la fiscalité des valeurs mobilières en 2015 loi de finances 2015 loi n 2014-1654 du 29 décembre 2014 web conference - 10-02-2015 1 les lois de finances 2013 et 2014 régime des plus values simplification

Plus en détail

FCPR LCL PME EXPANSION 2. Compartiment BP INVESTIR DANS DES SOCIÉTÉS NON COTÉES POUR ACCOMPAGNER LE DÉVELOPPEMENT DE PME

FCPR LCL PME EXPANSION 2. Compartiment BP INVESTIR DANS DES SOCIÉTÉS NON COTÉES POUR ACCOMPAGNER LE DÉVELOPPEMENT DE PME FCPR LCL PME EXPANSION 2 Compartiment BP INVESTIR DANS DES SOCIÉTÉS NON COTÉES POUR ACCOMPAGNER LE DÉVELOPPEMENT DE PME Placement de diversification, l investissement dans un FCPR (Fonds Commun de Placement

Plus en détail

AOF. mini-guide. Bourse. Euronext Paris. Comment investir en Bourse? Mars 2006

AOF. mini-guide. Bourse. Euronext Paris. Comment investir en Bourse? Mars 2006 AOF mini-guide Bourse «Comment investir en Bourse? Euronext Paris Mars 2006 Je suis très heureux d ouvrir les pages du nouveau guide de l investisseur édité par AOF et d avoir l occasion de saluer cette

Plus en détail

Finance de marché Thèmes abordés Panorama des marches de capitaux Fonctionnement des marchés de capitaux Le marché des obligations Le marchés des

Finance de marché Thèmes abordés Panorama des marches de capitaux Fonctionnement des marchés de capitaux Le marché des obligations Le marchés des FINANCE DE MARCHE 1 Finance de marché Thèmes abordés Panorama des marches de capitaux Fonctionnement des marchés de capitaux Le marché des obligations Le marchés des actions Les marchés dérivés Les autres

Plus en détail

Ask : Back office : Bar-chart : Bear : Bid : Blue chip : Bond/Junk Bond : Bull : Call : Call warrant/put warrant :

Ask : Back office : Bar-chart : Bear : Bid : Blue chip : Bond/Junk Bond : Bull : Call : Call warrant/put warrant : Parlons Trading Ask : prix d offre ; c est le prix auquel un «market maker» vend un titre et le prix auquel l investisseur achète le titre. Le prix du marché correspond au prix le plus intéressant parmi

Plus en détail

S informer sur. Comment acheter des actions en bourse?

S informer sur. Comment acheter des actions en bourse? S informer sur Comment acheter des actions en bourse? Autorité des marchés financiers Comment acheter des actions en bourse? Sommaire Sous quelle forme dois-je détenir mes actions? 03 Quels sont les frais?

Plus en détail

Tarification du teneur de compte Cortal Consors

Tarification du teneur de compte Cortal Consors Tarification du teneur de compte Cortal Consors Applicable aux clients suivis par les Conseillers Financiers Indépendants à partir du 1 er avril 2010 GESTION COURANTE DES COMPTES 2-3 OPCVM Opérations &

Plus en détail

Emprunt Obligataire «Tunisie Leasing 2013-1»

Emprunt Obligataire «Tunisie Leasing 2013-1» EMISSION D UN EMPRUNT OBLIGATAIRE VISA du Conseil du Marché Financier : Portée du visa du CMF : Le visa du CMF, n implique aucune appréciation sur l opération proposée. Le prospectus est établi par l émetteur

Plus en détail

BANQUE POPULAIRE GESTION PRIVÉE SCPI SCELLIER BBC FRUCTIRESIDENCE BBC. BANQUE & ASSURANCE www.banquepopulaire.fr

BANQUE POPULAIRE GESTION PRIVÉE SCPI SCELLIER BBC FRUCTIRESIDENCE BBC. BANQUE & ASSURANCE www.banquepopulaire.fr BANQUE POPULAIRE GESTION PRIVÉE SCPI SCELLIER BBC FRUCTIRESIDENCE BBC BANQUE & ASSURANCE www.banquepopulaire.fr Avertissement - Facteurs de risques Lorsque vous investissez dans une SCPI de type «Scellier

Plus en détail

LACOURTE NOTE FISCALE OCTOBRE 2012

LACOURTE NOTE FISCALE OCTOBRE 2012 Le projet de Loi de finances pour 2013 présenté en Conseil des Ministres vendredi 28 septembre 2012 constitue la première pierre de l architecture de la politique fiscale du Gouvernement. Il vient bouleverser

Plus en détail

MISE EN PLACE D UN PLAN D ACTIONNARIAT SALARIE

MISE EN PLACE D UN PLAN D ACTIONNARIAT SALARIE MISE EN PLACE D UN PLAN D ACTIONNARIAT SALARIE EIFFAGE annonce ce jour la mise en place d une offre d actions réservée aux salariés dans le cadre de l article L. 225-138-1 du Code de commerce et de l article

Plus en détail

NOTE SUR LA FISCALITÉ DU FONDS

NOTE SUR LA FISCALITÉ DU FONDS NOTE SUR LA FISCALITÉ DU FONDS Société de Gestion ixo PRIVATE EQUITY 34, rue de Metz 31 0 00 Toulouse Site : www.ixope.fr Dépositaire Réalisation : ixo Private Equity Illustration : Ronald Curchod Graphisme

Plus en détail

Turbos & Turbos infinis

Turbos & Turbos infinis & Turbos infinis L effet de levier en toute simplicité PRODUITS À EFFET DE LEVIER PRESENTANT UN RISQUE DE PERTE DU CAPITAL Avertissement : «PRODUITS A EFFET DE LEVIER PRESENTANT UN RISQUE DE PERTE DU CAPITAL»

Plus en détail

Tarification. Mise à jour du 1 er juillet 2010

Tarification. Mise à jour du 1 er juillet 2010 BRVM - DC / BR Bourse Régionale des Valeurs Mobilières Afrique de l Ouest Dépositaire Central Banque de Règlement Afrique de l Ouest Mise à jour du 1 er juillet 2010 Objet de la mise à jour La mise à jour

Plus en détail

Norme comptable internationale 33 Résultat par action

Norme comptable internationale 33 Résultat par action Norme comptable internationale 33 Résultat par action Objectif 1 L objectif de la présente norme est de prescrire les principes de détermination et de présentation du résultat par action de manière à améliorer

Plus en détail

Boléro. d information. Notice

Boléro. d information. Notice Notice Boléro d information Boléro est construit dans la perspective d un investissement sur la durée totale de la formule et donc d un rachat aux dates d échéances indiquées. Tout rachat de part à d autres

Plus en détail

Lexique. L actif sans risque a des flux certains car son émetteur ne peut pas faire faillite (un Etat solvable).

Lexique. L actif sans risque a des flux certains car son émetteur ne peut pas faire faillite (un Etat solvable). Lexique Actif sans risque L actif sans risque a des flux certains car son émetteur ne peut pas faire faillite (un Etat solvable) Action Valeur mobilière représentant une part de capital d une société Elle

Plus en détail

ACTIONS ET OBLIGATIONS Les placements financiers en quelques mots

ACTIONS ET OBLIGATIONS Les placements financiers en quelques mots Aperçu des actions et des obligations Qu est-ce qu une action? Une action est une participation dans une entreprise. Quiconque détient une action est copropriétaire (actionnaire) de l entreprise (plus

Plus en détail

Votre fiduciaire de confiance au Luxembourg EXPERTISE COMPTABLE ET FISCALE CONSEIL ECONOMIQUE GESTION DES SALAIRES

Votre fiduciaire de confiance au Luxembourg EXPERTISE COMPTABLE ET FISCALE CONSEIL ECONOMIQUE GESTION DES SALAIRES Votre fiduciaire de confiance au Luxembourg EXPERTISE COMPTABLE ET FISCALE CONSEIL ECONOMIQUE GESTION DES SALAIRES ORDRE DES EXPERTS-COMPTABLES Membre inscrit I. Définitions Loi du 11 mai 2007 relative

Plus en détail

Table des matières. 2. Actions 2.1. Caractéristiques générales 2.2. Trackers

Table des matières. 2. Actions 2.1. Caractéristiques générales 2.2. Trackers Table des matières 1. Obligations 1.1. Caractéristiques générales 1.2. Obligations selon l émetteur 1.2.1. Bons de caisse 1.2.2. Obligations linéaires (OLO) 1.2.3. Bons d Etat 1.2.4. Corporate bonds 1.2.5.

Plus en détail

SPP, ou plan d achat d actions

SPP, ou plan d achat d actions SPP, ou plan d achat d actions destiné aux salariés permanents du groupe Randstad France Au sein du Groupe Randstad, nous avons la conviction que notre personnel est notre atout le plus précieux. C est

Plus en détail

Durée d investissement recommandée de 8 ans. SCPI à capital variable.

Durée d investissement recommandée de 8 ans. SCPI à capital variable. SCPI Rivoli Avenir Patrimoine Valorisez votre patrimoine en investissant indirectement dans de l immobilier d entreprise, avec la SCPI Rivoli Avenir Patrimoine Durée d investissement recommandée de 8 ans.

Plus en détail

PROSPECTUS COMPLET PROSPECTUS SIMPLIFIE PARTIE A STATUTAIRE

PROSPECTUS COMPLET PROSPECTUS SIMPLIFIE PARTIE A STATUTAIRE PROSPECTUS COMPLET OPCVM conforme aux normes européennes PROSPECTUS SIMPLIFIE PARTIE A STATUTAIRE Présentation succincte : Dénomination : Forme juridique : Compartiments/nourricier : Société de gestion

Plus en détail

NOTICE D INFORMATION SUR LES INSTRUMENTS FINANCIERS

NOTICE D INFORMATION SUR LES INSTRUMENTS FINANCIERS NOTICE D INFORMATION SUR LES INSTRUMENTS FINANCIERS 1 LA BOURSE ET LES MARCHES FINANCIERS Les marchés financiers sont l une des sources de financement de l économie. Ils permettent aux sociétés privées

Plus en détail

LA LETTRE DES ADHÉRENTS

LA LETTRE DES ADHÉRENTS LA LETTRE DES ADHÉRENTS NUMÉRO SPÉCIAL LOI DE FINANCES - 15 JANVIER 2014 N 2/2014 LOI DE FINANCES RECTIFICATIVE POUR 2013 INTRODUCTION La loi de finances rectificative pour 2013, définitivement adoptée

Plus en détail

LES SOCIETES DE GESTION DE PATRIMOINE FAMILIAL

LES SOCIETES DE GESTION DE PATRIMOINE FAMILIAL LES SOCIETES DE GESTION DE PATRIMOINE FAMILIAL (SPF) www.bdo.lu 2 Les Sociétés de Gestion de Patrimoine Familial (SPF) TABLE DES MATIERES AVANT-PROPOS 3 1. INTRODUCTION 4 2. ACTIVITES D UNE SPF 2.1 Activités

Plus en détail

SCPI Amundi DEFI Foncier

SCPI Amundi DEFI Foncier SCPI Amundi DEFI Foncier SCPI de Déficit Foncier à capital fixe Souscription ouverte jusqu au 16 décembre 2015 - Pour bénéficier du dispositif fiscal de déficit foncier en 2014, souscription jusqu au 16

Plus en détail

GenCap Croissance FIP

GenCap Croissance FIP GenCap Croissance FIP GenCap Croissance Un fonds d investissement dédié aux PME régionales : L Aquitaine recèle des sphères d activité économique dynamiques avec des pôles industriels d excellence comme

Plus en détail

FIP AMUNDI FRANCE DEVELOPPEMENT 2014 investira dans des PME industrielles, commerciales ou de services présentant les caractéristiques suivantes :

FIP AMUNDI FRANCE DEVELOPPEMENT 2014 investira dans des PME industrielles, commerciales ou de services présentant les caractéristiques suivantes : FIP Amundi France Développement 2014 Fonds d investissement de Proximité : Ile de France, Bourgogne, Rhône Alpes Provence Alpes Côte d Azur Parts A1 : éligibles à la réduction ISF commercialisation ouverte

Plus en détail

«Cap Orange» Offre réservée au personnel du Groupe en France

«Cap Orange» Offre réservée au personnel du Groupe en France «Cap Orange» Offre réservée au personnel du Groupe en France 13 mai 2014 Orange SA met en œuvre une opération d actionnariat salarié intitulée «Cap Orange», sous la forme d une offre réservée au personnel

Plus en détail

A la découverte de l assurance vie HSBC France

A la découverte de l assurance vie HSBC France A la découverte de l assurance vie HSBC France L assurance vie, le placement qui vous accompagne dans tous vos projets Depuis quelques années, l assurance vie est devenue le placement préféré des Français

Plus en détail

FICHE PRATIQUE SCPI QU EST-CE QU UNE SCPI? AVANTAGES DE L INVESTISSEMENT IMMOBILIER CONTRAINTES DE LA GESTION «EN DIRECT» LES ATOUTS DES SCPI

FICHE PRATIQUE SCPI QU EST-CE QU UNE SCPI? AVANTAGES DE L INVESTISSEMENT IMMOBILIER CONTRAINTES DE LA GESTION «EN DIRECT» LES ATOUTS DES SCPI FICHE PRATIQUE SCPI QU EST-CE QU UNE SCPI? La Société Civile de Placement Immobilier est un organisme de placement collectif qui a pour objet l acquisition et la gestion d un patrimoine immobilier locatif

Plus en détail

Aspects fiscaux des placements en société

Aspects fiscaux des placements en société Aspects fiscaux des placements en société Sommaire 1. Généralités 2. Exploiter d abord l épargne fiscale 2.1. L engagement individuel de pension via une assurance externe (EIP) 2.2. Une pension libre complémentaire

Plus en détail

MAM ENTREPRISES FAMILIALES

MAM ENTREPRISES FAMILIALES MAM ENTREPRISES FAMILIALES Prospectus complet 12 Rond-Point des Champs-Elysées 75008 Paris Tél. 01 53 40 20 20 www.meeschaert.com 1 Prospectus simplifié PARTIE A STATUTAIRE Respecte les règles d investissement

Plus en détail

LBPAM ACTIONS INDICE FRANCE

LBPAM ACTIONS INDICE FRANCE PROSPECTUS SIMPLIFIE LBPAM ACTIONS INDICE FRANCE (SICAV à catégories d'actions : action E et action R) PARTIE A STATUTAIRE Présentation succincte Dénomination : LBPAM ACTIONS INDICE FRANCE Forme juridique

Plus en détail

Guide pratique des OPCVM

Guide pratique des OPCVM 2010 Guide pratique des OPCVM Service Education des Epargnants CDVM V 3 06/10/2010 Produits de gestion collective OPCVM Les OPCVM au Maroc Qu est ce qu un OPCVM Comment fonctionnent-ils? Quels sont les

Plus en détail

RISQUES ET NATURE SPECIFIQUES DES PRINCIPAUX INSTRUMENTS FINANCIERS

RISQUES ET NATURE SPECIFIQUES DES PRINCIPAUX INSTRUMENTS FINANCIERS RISQUES ET NATURE SPECIFIQUES DES PRINCIPAUX INSTRUMENTS FINANCIERS La présente section vise à vous communiquer, conformément à la Directive, une information générale relative aux caractéristiques des

Plus en détail

alpha sélection est une alternative à un placement risqué en actions et présente un risque de perte en capital, en cours de vie et à l échéance.

alpha sélection est une alternative à un placement risqué en actions et présente un risque de perte en capital, en cours de vie et à l échéance. alpha sélection alpha sélection est une alternative à un placement risqué en actions et présente un risque de perte en capital, en cours de vie et à l échéance. Instrument financier émis par Natixis (Moody

Plus en détail

NextStage. Un placement bloqué jusqu au 31/12/2019 (et au 31/12/2022 maximum sur décision de la société de gestion)

NextStage. Un placement bloqué jusqu au 31/12/2019 (et au 31/12/2022 maximum sur décision de la société de gestion) NextStage Un placement bloqué jusqu au 31/12/2019 (et au 31/12/2022 maximum sur décision de la société de gestion) FIP éligible à la réduction d ISF ou d IR Code ISIN : FR0011429505 NextStage soutient

Plus en détail

AOF. mini-guide. bourse. «Le Plan. Comment investir en Bourse? d Epargne en Actions

AOF. mini-guide. bourse. «Le Plan. Comment investir en Bourse? d Epargne en Actions AOF mini-guide bourse «Le Plan Comment investir en Bourse? d Epargne en Actions Mai 2011 Le Plan d Epargne en Actions (PEA) Le bureau d'études et d'analyses d'option Finance SOMMAIRE Introduction p.4 Qu

Plus en détail

LEADMEDIA LANCE UNE AUGMENTATION DE CAPITAL DE 2 M AVEC MAINTIEN DU DROIT PREFERENTIEL DE SOUSCRIPTION

LEADMEDIA LANCE UNE AUGMENTATION DE CAPITAL DE 2 M AVEC MAINTIEN DU DROIT PREFERENTIEL DE SOUSCRIPTION Paris, le 18 juin 2013. LEADMEDIA LANCE UNE AUGMENTATION DE CAPITAL DE 2 M AVEC MAINTIEN DU DROIT PREFERENTIEL DE SOUSCRIPTION LeadMedia Group (FR0011053636, ALLMG) - groupe de marketing digital spécialisé

Plus en détail

Total Sélection Période de souscription : Durée d investissement conseillée Éligibilité

Total Sélection Période de souscription : Durée d investissement conseillée  Éligibilité Total Sélection Instrument financier émis par Natixis SA (Moody s : A2, Fitch : A, Standard & Poor s : A au 20 novembre 2014) dont l investisseur supporte le risque de crédit. Total Sélection est une alternative

Plus en détail

Prospectus simplifié. Décembre 2011. Société d Investissement à Capital Variable de droit luxembourgeois à compartiments multiples

Prospectus simplifié. Décembre 2011. Société d Investissement à Capital Variable de droit luxembourgeois à compartiments multiples VISA 2012/82078-1283-0-PS L'apposition du visa ne peut en aucun cas servir d'argument de publicité Luxembourg, le 2012-01-11 Commission de Surveillance du Secteur Financier Prospectus simplifié Décembre

Plus en détail

CHAPITRE 17. Opérations relatives aux titres. - Les bourses sont des marchés qui fonctionnent dans le cadre du jeu de l offre et de la demande.

CHAPITRE 17. Opérations relatives aux titres. - Les bourses sont des marchés qui fonctionnent dans le cadre du jeu de l offre et de la demande. CHAPITRE 17 Opérations relatives aux titres - Les bourses sont des marchés qui fonctionnent dans le cadre du jeu de l offre et de la demande. - Il y a par ex: o Bourses des valeurs pour le commerce des

Plus en détail

Nord Cap V. Fonds d Investissement de Proximité

Nord Cap V. Fonds d Investissement de Proximité Nord Cap V Fonds d Investissement de Proximité FIP Nord Cap V Points-Clefs Participer à la vie économique en accompagnant indirectement le développement et la transmission de PME diversifiées du Nord de

Plus en détail

Offre Isf 2013. 2013 fonds d investissement de proximité

Offre Isf 2013. 2013 fonds d investissement de proximité Offre Isf 2013 2013 fonds d investissement de proximité du fip 123ISF 2013 Fiscalité La souscription au FIP 123ISF 2013 offre : Une réduction d ISF immédiate de 50% des versements effectués (déduction

Plus en détail

Pratique des techniques bancaires

Pratique des techniques bancaires Aurélien GIRAUD Pratique des techniques bancaires Banque et fiscalité du particulier Édition 2012, 2012 ISBN : 978-2-212-55293-5 Chapitre 3 Le compte titres ordinaire GÉNÉRALITÉS Le compte titres ordinaire

Plus en détail

CIRCULAIRE D INFORMATION

CIRCULAIRE D INFORMATION Siège social 33 Rue Gustave Eiffel- ZAC Ravine à Marquet - 97419 LA POSSESSION Tél. 02 62 43 10 43 Fax 02 62 43 16 04 / E-mail : acorex@acorexsa.com Bureau de Saint-Gilles Tél. 02 62 22 58 02 Fax 02 62

Plus en détail

SG FRANCE PME. Pour profiter des opportunités du marché des PME et ETI françaises. Commercialisation jusqu au 31 juillet 2014

SG FRANCE PME. Pour profiter des opportunités du marché des PME et ETI françaises. Commercialisation jusqu au 31 juillet 2014 FONDS PROTÉGÉ EN CAPITAL À HAUTEUR DE 70% À L ÉCHÉANCE SG FRANCE PME Pour profiter des opportunités du marché des PME et ETI françaises Commercialisation jusqu au 31 juillet 2014 n Ce placement n est pas

Plus en détail

Gérard Huguenin Gagner de l argent en Bourse

Gérard Huguenin Gagner de l argent en Bourse Gérard Huguenin Gagner de l argent en Bourse Groupe Eyrolles, 2007 ISBN 978-2-212-53877-9 Table des matières Sommaire....................................................5 Introduction.................................................

Plus en détail

SOMMAIRE ETUDE DU MOIS : FISCALITE MOBILIERE

SOMMAIRE ETUDE DU MOIS : FISCALITE MOBILIERE SOMMAIRE ETUDE DU MOIS : FISCALITE MOBILIERE TITRE 1 : REGIME FISCAL DES PERSONNES PHYSIQUES I- PERSONNES PHYSIQUES RESIDENTES 2 A- TAXATION DES PROFITS DE CESSION 2 a- Champ d'application de la taxe 2

Plus en détail

Un holding d'investissement dans les PME

Un holding d'investissement dans les PME Un holding d'investissement dans les PME La Financière Viveris Diversifier Optimiser Capitaliser L objet de la Financière Viveris est de prendre des participations dans les petites et moyennes entreprises

Plus en détail

Note informative aux clients de la BANQUE RAIFFEISEN et des CAISSES RAIFFEISEN affiliées en relation avec les produits financiers offerts

Note informative aux clients de la BANQUE RAIFFEISEN et des CAISSES RAIFFEISEN affiliées en relation avec les produits financiers offerts Note informative aux clients de la BANQUE RAIFFEISEN et des CAISSES RAIFFEISEN affiliées en relation avec les produits financiers offerts Cher client, chère cliente, La BANQUE RAIFFEISEN tient à vous informer

Plus en détail

SOMMAIRE. Flash sur l Augmentation de Capital... 3. Chapitre 1. Responsables de la note d opération... 5

SOMMAIRE. Flash sur l Augmentation de Capital... 3. Chapitre 1. Responsables de la note d opération... 5 1 SOMMAIRE Flash sur l Augmentation de Capital... 3 Chapitre 1. Responsables de la note d opération... 5 1.1 Responsable de la note d opération. 5 1.2 Attestation du responsable de la note d opération......

Plus en détail

Fonds Commun de Placement dans l Innovation. innovation pluriel 2. Les atouts de la multigestion au service de vos placements en FCPI

Fonds Commun de Placement dans l Innovation. innovation pluriel 2. Les atouts de la multigestion au service de vos placements en FCPI Fonds Commun de Placement dans l Innovation Fcpi innovation pluriel 2 Les atouts de la multigestion au service de vos placements en FCPI Qu est-ce qu un FCPI? Créé par la Loi de finances de 1997, le Fonds

Plus en détail