Introduction. Date d application Les normes et modalités d évaluation entrent en vigueur à compter du 30 août 2012.

Save this PDF as:
Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Introduction. Date d application Les normes et modalités d évaluation entrent en vigueur à compter du 30 août 2012."

Transcription

1 Proposé par le conseil de participation enseignante À sa rencontre du 29 avril 2013 Approuvé par la direction, Chantal Beauchemin Le conseil d établissement a été informé lors de la séance du 9 mai 2013

2 Introduction But du document Ce document a comme objectif de définir clairement les orientations et les pratiques en matière d évaluation des intervenants de l école suite aux modifications apportées au régime pédagogique qui sont entrées en vigueur le 1 er juillet 2011.Le 4 e paragraphe de l article dans la Loi sur l instruction publique stipule que «sur proposition des enseignants, { } le directeur d école : { } approuve les normes et modalités d évaluation des apprentissages de l élève en tenant compte de ce qui est prévu au régime pédagogique et sous réserve des épreuves que peut imposer le ministre ou la commission scolaire». De plus, l article 28 du Régime pédagogique précise que «L évaluation est le processus qui consiste à porter un jugement sur les apprentissages, à partir de données recueillies, analysées et interprétées, en vue de décisions pédagogiques et, le cas échéant, administratives. La décision du passage d un élève d un cycle à l autre s appuie sur son bilan des apprentissages et sur les règles de passage établies par l école ou par la commission scolaire de Laval, selon leurs responsabilités respectives». Ce document est évolutif. Il se veut d abord un document pour faciliter la cohérence dans les pratiques évaluatives de l école, de la CSDL et du MELS 1. Champ d application Il s adresse à toutes les classes qui utilisent les programmes de formation de l école québécoise ainsi qu au préscolaire. Date d application Les normes et modalités d évaluation entrent en vigueur à compter du 30 août Différentes sections 1. La planification 2. Prise d interprétation et d information 3. Le jugement 4. Décision, régulation, action 5. La communication 6. La qualité de la langue Annexes Information au conseil d établissement Le Conseil d établissement a été informé des normes et modalités retenues en date du 26 mars MELS : Ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport 2

3 1-LA PLANIFICATION 1.1 Norme : La planification de l évaluation est une responsabilité partagée L équipe concernée établit une planification globale de l évaluation en cours d année sur 3 étapes (en considérant la pondération suivante : 20% pour la première étape, 20% pour la deuxième étape, 60% pour la troisième étape). Cette planification comporte pour une période donnée : Les principales compétences et critères d évaluation ciblés; Les exigences liées aux critères d évaluation; Les situations d apprentissage et d évaluation communes L équipe concernée établit une planification globale de l évaluation aux fins de reconnaissance des compétences. Cette planification comporte : Les choix d une situation commune de fin d année; Le choix des outils d évaluation; L utilisation d un moyen d interprétation des résultats : les échelles des niveaux de compétences ne sont plus prescrites, mais demeurent un document de référence. L utilisation de situations évaluatives obligatoires provenant de la CSDL ou du MELS. L utilisation de situations d apprentissage et d évaluation (SAÉ) ainsi que de situations d évaluation (SÉ), notamment des tâches complexes généralement les plus récentes, est privilégiée pour la prise d information sur le développement des compétences disciplinaires; L utilisation, pour chacune des compétences disciplinaires, d une grille d évaluation descriptive, comprenant 5 échelons, élaborée à partir des critères d évaluation du Programme de formation pour interpréter les données recueillies; L utilisation d un outil de consignation structuré par compétence en fonction des SAÉ/SÉ et des critères d évaluation L enseignant choisit ou élabore ses outils d évaluation en tenant compte de la planification de l équipe concernée L équipe concernée partage les outils d évaluation utilisés en classe et les moyens de communication privilégiés pour informer régulièrement les parents des apprentissages de leur enfant Les membres de l équipe concernée se rencontrent régulièrement pour faire le suivi de la planification de l évaluation. 3

4 1.2 Norme : La planification de l évaluation respecte le Programme de formation, les cadres d évaluation et la Progression des apprentissages La planification de situations d apprentissage et d évaluation de l équipe concernée et de l enseignant prend en considération les domaines généraux de formation, les compétences disciplinaires et transversales, les critères d évaluation des Cadres d évaluation, la Progression des apprentissages et les attentes de fin de cycle ou d années du Programme de formation. 1.3 Norme : Les situations d apprentissage et d évaluation offrent des opportunités de progression autant à l élève en difficulté qu à celui qui est talentueux. (Différenciation) L enseignant avec la collaboration d autres intervenants adapte les tâches, les outils d évaluation, le soutien offert, le temps accordé en fonction des besoins des élèves Pour l élève HDAA, les mesures d adaptation ou de modification aux tâches proposées sont inscrites au plan d intervention. 1.4 Norme : Les compétences, telles que structurées à l intérieur des cadres d évaluation, font l objet d une évaluation selon la fréquence établie par les enseignants Pour chaque niveau et pour chaque étape, l équipe d enseignants prépare un tableau présentant la ou les compétences disciplinaires qui feront l objet d une évaluation aux étapes 1 et 2 du bulletin scolaire. Ce tableau est annexé aux normes et modalités d évaluation des apprentissages de l école Ce tableau constitue le résumé à transmettre aux parents en début d année scolaire (voir annexe 1). 1.5 Norme : La planification tient compte des compétences transversales pour lesquelles des commentaires doivent être formulés à la section 3 du bulletin aux étapes 1 et Deux des quatre compétences font l objet d un commentaire au 1 er et au 3 e bulletin. 4

5 2- LA PRISE D INFORMATION ET L INTERPRÉTATION 2.1 Norme : La responsabilité de la prise d information et de l interprétation des données est partagée entre l enseignant, l élève et à l occasion, de d autres membres de l équipe-école L enseignant recueille et consigne des données en nombre suffisant en lien avec des compétences, les stratégies, les démarches, les connaissances, etc Les données recueillies proviennent des observations de l enseignant et à l occasion des autres membres de l équipe-école (spécialistes, orthopédagogues, professionnels) L équipe concernée utilise des éléments d observation communs pour apprécier les apprentissages des élèves relativement aux compétences disciplinaires et aux compétences transversales. 2.2 Norme : La prise d information se fait en cours d apprentissage et en fin d année en considérant la pondération suivante : 20% pour la première étape, 20% pour la deuxième étape, 60% pour la troisième étape L enseignant recueille et consigne de façon continue des données sur les apprentissages des élèves au cours des activités régulières en classe En fin d année, l enseignant propose une dernière situation d apprentissage et d évaluation planifiée en équipe et recueille des données à l aide d outils appropriés afin d obtenir une information complémentaire pour établir le bilan des apprentissages En cours d apprentissage et en fin d année, les moments d évaluation sont intégrés aux cours, sont déterminés par l enseignant et peuvent être modifiés sans préavis À moins d autorisation ou de raison jugée valable par la direction d école, l élève doit être présent à tous ses cours et activités obligatoires. Par raison jugée valable, on entend : - maladie sérieuse confirmée par un billet médical; - accident confirmé par un billet médical; - décès d un proche parent; - convocation d un tribunal; - toute autre raison exceptionnelle signifiée par écrit par les parents et préalablement jugée acceptable par la direction ou la direction adjointe de l école. 5

6 Il est à noter que les voyages ne sont pas des raisons jugées valables de s absenter. En conséquence, l élève qui serait absent sans raison valable pour la réalisation d une situation d évaluation, n aura pas le droit à la reprise. Cet état de fait influencera le jugement de l enseignant et pourrait entraîner une note à la baisse dans son bulletin scolaire. Les parents d un élève qui sera absent pour un voyage doivent remplir le formulaire absence-voyage qui vous sera remis par l enseignant(e) de votre enfant (annexe IV) et l acheminer à la direction ou à la direction adjointe de l école avant la date prévue du voyage. 2.3 Norme : Le bilan de fin d année (3 e étape) fait état de la situation de l élève sur l ensemble des critères d évaluation des compétences ou de la discipline L enseignant tient compte des tâches les plus significatives de l étape pour établir le résultat de la troisième étape. Exceptionnellement, les tâches administrées aux étapes antérieures peuvent être prises en compte. 2.4 Norme : La prise d information se fait par des moyens variés qui tiennent compte des besoins de tous les élèves L enseignant recourt à des moyens informels (observations, questionnement, etc.) pour recueillir des données L enseignant recourt à des moyens formels (observation planifiée, analyse des productions, entrevues, etc.) pour recueillir et consigner des données L enseignant adapte ces moyens de prise d information pour tenir compte de la situation particulière de certains élèves L enseignant note, s il y a lieu, le soutien particulier apporté à un élève durant la réalisation d une tâche Les travaux des élèves corrigés et/ou commentés sont signés par les parents. 6

7 2.5 Norme : L interprétation des données se fait en lien avec les critères d évaluation des Cadres d évaluation des apprentissages L enseignant utilise des outils d évaluation (grille d appréciation, fiche d autoévaluation, etc.) conçus en fonction des critères d évaluation des Cadres d évaluation L enseignant informe les élèves de ce qui est attendu (critères et exigences) dans les tâches à exécuter à l intérieur des situations d apprentissage et d évaluation. 2.6 Norme : Les résultats communiqués au bulletin reflètent l atteinte des exigences Les enseignants d un même niveau utilisent des grilles d évaluation communes à l intérieur des principales évaluations dans chaque matière. 3- LE JUGEMENT 3.1 Norme : Le jugement est une responsabilité de l enseignant qui est, au besoin, partagée avec d autres intervenants Les enseignants ayant contribué au développement d une même compétence chez un élève partagent leurs informations sur ses apprentissages et posent un jugement ensemble Afin d éclaircir son jugement, l enseignant discute avec les intervenants concernés et les membres de l équipe concernée de la situation de certains élèves. 7

8 3.2 Norme : Les compétences disciplinaires du Programme de formation sont des objets d évaluation sur lesquels un jugement est porté, tandis qu un commentaire doit être donné pour deux compétences transversales En début d année, l équipe discute de sa compréhension des critères d évaluation, des composantes des attentes de fin de cycle ou de fin d année, des compétences disciplinaires, de l évaluation des compétences transversales, des Cadres d évaluation et de la Progression des apprentissages pour s en donner une compréhension commune. 3.3 Norme : En cours d apprentissages, le jugement est porté sur l état des apprentissages de l élève au regard du développement des compétences et, en fin d année, le jugement est porté sur le niveau de développement des compétences Pour chacune des situations d apprentissage et d évaluation proposées, l enseignant porte un jugement, en lien avec les critères d évaluation retenus, sur les forces et les difficultés de l élève L enseignant porte un jugement au bulletin scolaire sur l état de développement des compétences de tous les élèves en fonction des exigences, liées aux critères d évaluation, qui se retrouve dans les Cadres d évaluation L enseignant porte un jugement au bilan des apprentissages sur le niveau de développement de chaque compétence de tous les élèves en fonction des critères d évaluation des Cadres d évaluation Afin d exprimer en pourcentage l état de développement de chacune des compétences et indiquer la moyenne du groupe, l enseignant et l école adoptent la procédure suivante : - L enseignant établit pour chacune des compétences évaluées pour l étape dans quelle mesure l élève répond aux exigences des SAÉ/SÉ; - Le jugement de l enseignant repose sur les données recueillies et interprétées; - L enseignant utilise l une des échelles d appréciation suivantes : A+, A Dépasse les exigences B+, B, B- Répond aux exigences C+, C, C- Répond minimalement aux exigences D+, D Ne répond qu à quelques exigences E+, E Ne répond pas aux exigences R= réussi RP= réussi en partie NR=non réussi - L enseignant, à l aide d un tableau d équivalence déterminé par l équipe école, indique en pourcentage le résultat de l élève pour chacune des compétences évaluées pour l étape; 8

9 3.3.5 L enseignant peut utiliser le barème de conversion choisi par l école (voir annexe 2) pour transposer le niveau de développement des compétences disciplinaires en note. 3.4 Norme : En lien avec la planification, le jugement repose sur des informations pertinentes, variées et suffisantes relativement aux apprentissages de l élève L enseignant porte un jugement à partir des données recueillies qu il interprète à l aide d instruments formels. 3.5 Norme : Le jugement consigné au bulletin scolaire se fait à l aide des mêmes références pour tous les élèves L enseignant tient compte des mêmes exigences pour tous ces élèves afin d établir son jugement au bulletin scolaire et au bilan des apprentissages à l étape Un jugement peut être porté sur les apprentissages d un élève en fonction d exigences différentes de celles établies pour le groupe-classe pourvu que l action soit inscrite au plan d intervention. 4- DÉCISION ACTION 4.1 Norme : En cours d année, des actions pédagogiques différenciées sont mises en œuvre pour soutenir la progression des apprentissages L équipe concernée peut proposer un ensemble d actions de régulation à exploiter à l intérieur d un niveau ou du cycle (stratégies d intervention, regroupements ponctuels, accompagnement de l orthopédagogue, etc.) L enseignant choisit des moyens de régulation et d enrichissement pour répondre aux besoins particuliers de ses élèves. 9

10 4.2 Norme : Des actions pédagogiques sont mises en œuvre pour assurer la poursuite de l élève d une année à l autre ou d un cycle à l autre L équipe concernée détermine les moments d échange et les données à communiquer pour assurer le suivi des apprentissages de l élève de la première à la deuxième année du cycle ou d une année à l autre À la fin de l année, l équipe concernée et les autres intervenants de l école qui ont travaillé auprès de certains élèves dressent un portrait précis de leurs apprentissages et déterminent les mesures de soutien nécessaires à la poursuite des apprentissages à l année suivante. 5- LA COMMUNICATION 5.1 Norme : Une communication écrite officielle est transmise aux parents L équipe concernée décide du moment, en respectant la date limite du 15 octobre, de la forme et du contenu de la communication écrite officielle pourvu qu elle contienne des commentaires sur les apprentissages et sur le comportement de l élève. Elle peut y joindre des documents ou des traces des apprentissages L équipe concernée s entend sur le document de consignation à conserver dans le dossier de l élève (document présenté aux parents ou décrivant ce qui leur a été présenté) Le modèle de communication écrite est annexé au document normes et modalités d évaluation de l école (voir annexe 3). 5.2 Norme : Les moyens de communication, autres que les communications officielles, sont variés et utilisés régulièrement par les enseignants pour démontrer la progression de l élève dans le développement de ses compétences L équipe concernée utilise différents moyens au choix (portfolio, communications spéciales, annotation des travaux, appels téléphoniques, courriels, etc.) pour informer les parents sur la progression des apprentissages de leur enfant. Toutefois, il doit y avoir une trace dans le dossier sur le formulaire: communication spéciale verbale. 10

11 5.2.2 Au moins une fois par mois, les renseignements sont fournis aux parents de l élève dont les performances laissent craindre l échec de l année en cours, dont les comportements ne sont pas conformes aux règles de conduite de l école ou pour lequel ces renseignements étaient prévus dans le plan d intervention préparé pour lui La procédure: Sur un formulaire prévu à cet effet, le titulaire prépare la communication spéciale en concertation avec les autres intervenants de l élève concerné. Celle-ci est remise à la direction pour signature avant d être acheminée aux parents, conformément à l échéancier. 5.3 Norme : Le bulletin contient tous les renseignements établis par le MELS, incluant les compétences disciplinaires et certaines compétences transversales du Programme de formation. Elles font l objet d évaluation en cours d apprentissage et en fin d année Aux étapes 1 et 2, au moins une compétence disciplinaire fait l objet d un résultat dans le bulletin, pour chacune des disciplines Le résultat final par compétence ou par volet est calculé selon la pondération suivante : 20% pour la première étape, 20% pour la deuxième étape, 60% pour la troisième étape Les deux compétences transversales ciblées par l équipe concernée parmi les quatre retenues font l objet d un commentaire dans le bulletin deux fois au cours de l année : aux étapes 1 et Des commentaires au regard de chacune des disciplines sont indiqués au besoin par l enseignant. Ces commentaires proviennent de la banque de commentaires ou d énoncés personnels. 5.4 Norme : L équipe-école planifie les moments des bulletins en respectant les dates limites imposées par la ministre L équipe concernée élabore le calendrier de fin de chacune des trois étapes dans le respect des dates limites de remise des bulletins: 20 novembre, 15 mars et 23 juin. Le calendrier de remise des bulletins est acheminé aux parents par la direction en début d année Trois rencontres entre parents et enseignants sont organisées durant l année. Les élèves sont présents sur invitation de la part de l enseignant, le cas échéant. Une rencontre générale entre parents et enseignants est organisée en septembre; Une rencontre entre parents et enseignants est organisée sur rendez-vous en novembre; Une rencontre entre parents et enseignants est organisée sur rendez-vous en février; 11

12 5.5 Norme : Le bulletin de la troisième étape (le bilan) fait état du niveau atteint de toutes les compétences disciplinaires à la fin de l année L enseignant et les intervenants concernés, s il y a lieu, effectuent le bilan annuel en se référant aux Cadres d évaluation des apprentissages. 6- LA QUALITÉ DE LA LANGUE 6.1 Norme : La qualité de la langue parlée et écrite est prise en compte dans toutes les activités d apprentissages et d évaluation des élèves de l école L équipe concernée précise des dispositions à prendre dans l école pour la prise en compte de la qualité de la langue écrite et parlée. 6.2 Norme : la qualité de la langue est une responsabilité partagée par tous les intervenants de l école et par les élèves L ensemble du personnel de l école est mis à contribution dans la promotion de la qualité de la langue parlée et écrite. 12

13 LES ANNEXES 1- Document remis aux parents au mois d octobre présentant la ou les compétences disciplinaires qui feront l objet d une évaluation aux étapes 1 et 2 du bulletin scolaire. 2- Le barème de conversion de l école Villemaire. 3- L autre communication officielle de l école Villemaire. 4- Formulaire voyage 13

14 Annexe 1 14

15 Annexe 2 Barème Dépasse les exigences Répond aux exigences Répond minimalement aux exigences Ne répond qu à quelques exigences Ne répond pas aux exigences Toujours Souvent Toujours Souvent Quelquefois Quelquefois Souvent Toujours Souvent Toujours Souvent Toujours 95 et et - 15

16 À signer et à retourner à l école ANNEXE IV Année scolaire FORMULAIRE ABSENCE-VOYAGE Nom de l élève : Groupe : Date de l absence : du au Mon enfant sera absent(e) aux dates indiquées ci-dessus en raison d un voyage. Autre raison : En lien avec les normes et modalités de l école (article 2.2.3), je reconnais que les voyages ne sont pas des raisons admissibles pour s absenter. En conséquence, j accepte que : - mon enfant pourrait ne pas avoir le droit à une reprise d une situation évaluative ou d autres formes d évaluation; - cette absence pourrait avoir une incidence sur la note qui apparaîtra au bulletin et le résultat disciplinaire pourrait en être affecté. De plus, je m assurerai que mon enfant prendra toutes les dispositions nécessaires pour se mettre à jour dans les différentes disciplines et remettre ses travaux à temps s il y a lieu. Signature du parent : Date : Réservé à l administration Reçu le Copie à la direction Copie à la direction adjointe 16

RÉSUMÉ DES NORMES ET MODALITÉS D ÉVALUATION AU SECONDAIRE

RÉSUMÉ DES NORMES ET MODALITÉS D ÉVALUATION AU SECONDAIRE , chemin de la côte Saint-Antoine Westmount, Québec, HY H7 Téléphone () 96-70 RÉSUMÉ DES NORMES ET MODALITÉS D ÉVALUATION AU SECONDAIRE À TRANSMETTRE AU PARENTS Année scolaire 0-0 Document adapté par Tammy

Plus en détail

Politique des stages. Direction des études

Politique des stages. Direction des études Direction des études Service des programmes et de la réussite scolaire Politique des stages Recommandée par la Commission des études du 6 décembre 2011 Adoptée par le conseil d administration du 15 mai

Plus en détail

À l attention des parents (Le conseil étudiant travaillera à produire un questionnaire pour les élèves de l école.)

À l attention des parents (Le conseil étudiant travaillera à produire un questionnaire pour les élèves de l école.) À l attention des parents (Le conseil étudiant travaillera à produire un questionnaire pour les élèves de l école.) REMETTRE CE DOCUMENT AU SECRÉTARIAT DE L ÉCOLE OU NOUS LE FAIRE PARVENIR PAR COURRIEL

Plus en détail

document révisé le 2008-03-05

document révisé le 2008-03-05 document révisé le 2008-03-05 Table des matières Présentation... 3 1.0 Objectifs... 4 2.0 Organisation... 5 3.0 Personnel d encadrement... 7 4.0 Modalités d accès au CRM... 8 5.0 Processus de réintégration

Plus en détail

LE RENOUVEAU PÉDAGOGIQUE

LE RENOUVEAU PÉDAGOGIQUE LE RENOUVEAU PÉDAGOGIQUE Ce qui définit «le changement» préscolaire primaire secondaire Gouvernement du Québec Ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport, 2005-05-00511 ISBN 2-550-45274-7 (version

Plus en détail

Règlement du Programme de bourse de démarrage de cabinet de l AJBM. 1- Objectifs

Règlement du Programme de bourse de démarrage de cabinet de l AJBM. 1- Objectifs Règlement du Programme de bourse de démarrage de cabinet de l AJBM 1- Objectifs Le programme de bourse de démarrage de cabinet de l AJBM a pour but de promouvoir l entreprenariat chez les jeunes avocats

Plus en détail

22 2011 (CC-20111-110)

22 2011 (CC-20111-110) Politiquee linguistique Adoptée : En vigueur : Amendement : 22 mars 2011 (CC-2011-110) 22 mars 2011 Table des matières 1. PRÉAMBULE... 1 2. CHAMP D APPLICATION... 1 3. CADRE LÉGAL ET RÉGLEMENTAIRE...

Plus en détail

Article II. ORGANISATION DES INSCRIPTIONS

Article II. ORGANISATION DES INSCRIPTIONS Adopté au Conseil Municipal du 9 février 2015 Article I. PRÉSENTATION La Mairie de Montmorency propose aux enfants montmorencéens de partir en séjour pendant les vacances scolaires. Les vacances constituent

Plus en détail

Vers l amélioration continue

Vers l amélioration continue Vers l amélioration continue Devis d évaluation et planification des travaux sur l assurance qualité Document recommandé par le comité de suivi du Plan stratégique, le comité de Régie interne et la Commission

Plus en détail

Présentation du programme de Bourses d études INLB pour les personnes vivant avec une déficience visuelle

Présentation du programme de Bourses d études INLB pour les personnes vivant avec une déficience visuelle 1 Présentation du programme de Bourses d études INLB pour les personnes vivant avec une déficience visuelle En collaboration avec Les Sœurs de Saint-Joseph de Saint-Hyacinthe Le programme de bourses INLB

Plus en détail

POLITIQUE RELATIVE AUX CRITÈRES RÉGISSANT L ADMISSION ET L INSCRIPTION DES ÉLÈVES PRÉSCOLAIRE, PRIMAIRE ET SECONDAIRE

POLITIQUE RELATIVE AUX CRITÈRES RÉGISSANT L ADMISSION ET L INSCRIPTION DES ÉLÈVES PRÉSCOLAIRE, PRIMAIRE ET SECONDAIRE POLITIQUE POLITIQUE RELATIVE AUX CRITÈRES RÉGISSANT L ADMISSION ET L INSCRIPTION DES ÉLÈVES PRÉSCOLAIRE, PRIMAIRE ET SECONDAIRE Responsabilité Direction générale adjointe aux affaires administratives Direction

Plus en détail

RECUEIL DES POLITIQUES ADE08-DA ADMINISTRATION DES ÉCOLES Collectes de fonds

RECUEIL DES POLITIQUES ADE08-DA ADMINISTRATION DES ÉCOLES Collectes de fonds RÉSOLUTION 87-07 C.E. Date d adoption : 20 mars 2007 16 avril 2014 En vigueur : 21 mars 2007 16 avril 2014 À réviser avant : OBJECTIF 1. Préciser les modalités rattachées à la sollicitation et à la collecte

Plus en détail

(POSTES)...7 TABLE DES MATIÈRES PAGE DÉFINITION DES TERMES ET APPLICATION...3 LA CONSULTATION...6

(POSTES)...7 TABLE DES MATIÈRES PAGE DÉFINITION DES TERMES ET APPLICATION...3 LA CONSULTATION...6 TABLE DES MATIÈRES PAGE DÉFINITION DES TERMES ET APPLICATION...3 LA CONSULTATION...6 L ORGANISATION ADMINISTRATIVE ET LES RÈGLES D EFFECTIFS (POSTES)...7 LA DÉFINITION DES FONCTIONS ET LES CRITÈRES D ÉLIGIBILITÉ...8

Plus en détail

AVANT-PROJET DE RÈGLEMENT PORTANT SUR L INSCRIPTION ET COMMENTAIRES

AVANT-PROJET DE RÈGLEMENT PORTANT SUR L INSCRIPTION ET COMMENTAIRES PORTANT SUR L INSCRIPTION ET COMMENTAIRES PARTIE I INTERPRÉTATION 1. (1) Sauf indication contraire, les mots et expressions utilisés dans le présent règlement ont le sens qui leur est donné dans la Loi

Plus en détail

ENTREVUE ÉCRITE. Boucherie de détail (DEP) Boulangerie (DEP) Cuisine (DEP) Pâtisserie (DEP) Service de la restauration (DEP) Vente de voyages (DEP)

ENTREVUE ÉCRITE. Boucherie de détail (DEP) Boulangerie (DEP) Cuisine (DEP) Pâtisserie (DEP) Service de la restauration (DEP) Vente de voyages (DEP) 7, rue Robert-Rumilly Québec, G1K 2K5 ENTREVUE ÉCRITE Nom : Prénom : Date de naissance : Code permanent : Inscrit sur vos bulletins ou sur votre carte étudiante No de téléphone : COCHEZ LE PROGRAMME POUR

Plus en détail

Pour pouvoir fréquenter le restaurant scolaire, l inscription préalable est obligatoire.

Pour pouvoir fréquenter le restaurant scolaire, l inscription préalable est obligatoire. Chaque famille demandant l inscription de son ou de ses enfants en restauration scolaire s engage à respecter tous les points du présent règlement, notamment les modalités d inscription, de facturation

Plus en détail

Guide du programme Transition vers l'après-secondaire

Guide du programme Transition vers l'après-secondaire Guide du programme Juin 2008 Attributs du diplômé de la Colombie-Britannique Au cours de consultations qui se sont échelonnées sur toute une année dans l ensemble de la province, des milliers de citoyens

Plus en détail

4.12 Normes et modalités des services de garde

4.12 Normes et modalités des services de garde 4.12 Normes et modalités des services de garde (Résolution : C.C.2014-030) Page 1 sur 22 TABLE DES MATIÈRES 1. NATURE ET OBJECTIFS DES SERVICES DE GARDE 3 2. INSCRIPTION ET PRÉINSCRIPTION 3 2.1 Journée

Plus en détail

En direct de la salle de presse du Journal virtuel

En direct de la salle de presse du Journal virtuel Français En direct de la salle de presse du Journal virtuel Écrire des textes variés Guide En direct de notre salle de presse Guide R ENSEIGNEMENTS GÉNÉRA UX EN DIRECT DE NOTRE SA LLE DE PRESSE MISE À

Plus en détail

Technologie 9 e année (ébauche)

Technologie 9 e année (ébauche) Conseil scolaire acadien provincial École secondaire du Sommet Élaboré par M. J. Saldaña T., BPhB, BEd, MSc Année scolaire 2014 2015 Technologie 9 e année (ébauche) DESCRIPTION DU COURS Pour réussir dans

Plus en détail

Technologie 8 e année (ébauche)

Technologie 8 e année (ébauche) Conseil scolaire acadien provincial École secondaire du Sommet Élaboré par M. J. Saldaña T., BPhB, BEd, MSc Année scolaire 2011 2012 Technologie 8 e année (ébauche) DESCRIPTION DU COURS Pour réussir dans

Plus en détail

École Le Petit Prince

École Le Petit Prince École Le Petit Prince 44, rue de Juan-les-Pins, Gatineau (Québec) J8T 6H2 CONSEIL D ÉTABLISSEMENT Procès verbal Mercredi 9 octobre 2013, à 19 h Sont présents : André Côté Parent Katya Coulombe Parent Martine

Plus en détail

d évaluation Objectifs Processus d élaboration

d évaluation Objectifs Processus d élaboration Présentation du Programme pancanadien d évaluation Le Programme pancanadien d évaluation (PPCE) représente le plus récent engagement du Conseil des ministres de l Éducation du Canada (CMEC) pour renseigner

Plus en détail

GESTION DU DOSSIER SCOLAIRE DE L ÉLÈVE. Adoption le Amendement le Mise en vigueur le 6 mai 2004 Résolution #

GESTION DU DOSSIER SCOLAIRE DE L ÉLÈVE. Adoption le Amendement le Mise en vigueur le 6 mai 2004 Résolution # PROCÉDURE GESTION DU DOSSIER SCOLAIRE DE L ÉLÈVE # 40-02 Adoption le Amendement le Mise en vigueur le 6 mai 2004 Résolution # Autorisation Susan Tremblay Directrice générale Page 1 de 10 1. Préambule Le

Plus en détail

Introduction à l évaluation des besoins en compétences essentielles

Introduction à l évaluation des besoins en compétences essentielles Introduction à l évaluation des besoins en compétences essentielles Cet outil offre aux conseillers en orientation professionnelle : un processus étape par étape pour réaliser une évaluation informelle

Plus en détail

Présentation du Programme Excellence CSJV Boursier

Présentation du Programme Excellence CSJV Boursier Présentation du Programme Excellence CSJV Boursier Collège St-Jean-Vianney 12630, boul. Gouin Est Montréal H1C 1B9 Tél. 514-648-3821 www.st-jean-vianney.qc.ca Mise en contexte Depuis plusieurs années,

Plus en détail

Appel à projets. Numérique éducatif DOSSIER DE CANDIDATURE. Création d un Cours en ligne ouvert et massif (CLOM, en anglais MOOC)

Appel à projets. Numérique éducatif DOSSIER DE CANDIDATURE. Création d un Cours en ligne ouvert et massif (CLOM, en anglais MOOC) Appel à projets Numérique éducatif 2014 2015 DOSSIER DE CANDIDATURE Création d un Cours en ligne ouvert et massif (CLOM, en anglais MOOC) 1. CONTEXTE Les cours en ligne ouverts et massifs (CLOMs, en anglais

Plus en détail

contact@farabi.fr www.farabi.fr Carnet de Liaison Année scolaire :... /... Nom :... Prénom :... Classe :...

contact@farabi.fr www.farabi.fr Carnet de Liaison Année scolaire :... /... Nom :... Prénom :... Classe :... contact@farabi.fr www.farabi.fr Carnet de Liaison Année scolaire :... /... Nom :... Prénom :... Classe :... RENSEIGNEMENTS ÉLÈVE Nom Prénom Adresse Classe Tél. / L élève est autorisé à quitter l institut

Plus en détail

Guide d utilisation en lien avec le canevas de base du plan d intervention

Guide d utilisation en lien avec le canevas de base du plan d intervention Guide d utilisation en lien avec le canevas de base du plan d intervention Guide d utilisation en lien avec le canevas de base du plan d intervention À moins d indications contraires, toutes les définitions

Plus en détail

PROCÉDURE D'APPEL D'OFFRES ET D'OCTROI POUR LES ACHATS D'ÉLECTRICITÉ

PROCÉDURE D'APPEL D'OFFRES ET D'OCTROI POUR LES ACHATS D'ÉLECTRICITÉ PROCÉDURE D'APPEL D'OFFRES ET D'OCTROI POUR LES ACHATS D'ÉLECTRICITÉ INTRODUCTION Hydro-Québec, dans ses activités de distribution d'électricité («Distributeur»), doit conclure des contrats d'approvisionnement

Plus en détail

a) d assurer le meilleur fonctionnement possible de l organisation ;

a) d assurer le meilleur fonctionnement possible de l organisation ; DES MEMBRES DU CONSEIL EXÉCUTIF DU SECS Adopté au Conseil d administration 13 avril 4 1.0 Principes directeurs Ce protocole s inspire de la volonté du SECS-CSQ : a) d assurer le meilleur fonctionnement

Plus en détail

RÈGLEMENT NUMÉRO 10 SUR LES CONDITIONS D ADMISSION AUX PROGRAMMES ET D INSCRIPTION AUX COURS

RÈGLEMENT NUMÉRO 10 SUR LES CONDITIONS D ADMISSION AUX PROGRAMMES ET D INSCRIPTION AUX COURS RÈGLEMENT NUMÉRO 10 SUR LES CONDITIONS D ADMISSION AUX PROGRAMMES ET D INSCRIPTION AUX COURS Adopté par le conseil d'administration lors de sa 224 e assemblée, le 11 décembre 2001 (résolution n o 1857)

Plus en détail

LIGNES DIRECTRICES ET FORMULAIRE DE DEMANDE POUR LE PROGRAMME DE BOURSE D ÉTUDES.

LIGNES DIRECTRICES ET FORMULAIRE DE DEMANDE POUR LE PROGRAMME DE BOURSE D ÉTUDES. LIGNES DIRECTRICES ET FORMULAIRE DE DEMANDE POUR LE PROGRAMME DE BOURSE D ÉTUDES. Renseignements d ordre général Établie depuis 1880, Johnson Inc. est une société d assurance et d avantages sociaux des

Plus en détail

POLITIQUE D OCTROI DE DONS ET COMMANDITES

POLITIQUE D OCTROI DE DONS ET COMMANDITES POLITIQUE D OCTROI DE DONS ET COMMANDITES Révisée le 20 août 2014 Contenu CADRE GÉNÉRAL... 2 Politique... 2 Définitions... 2 Imputabilité... 2 Budget... 2 OBJECTIFS GÉNÉRAUX... 3 Attribution... 3 Exclusions...

Plus en détail

Consultez-nous. Traiter votre plainte par la résolution locale

Consultez-nous. Traiter votre plainte par la résolution locale Consultez-nous Traiter votre plainte par la résolution locale 2 Table des matières Qu est-ce que le Bureau du directeur indépendant de l examen de la police?...3 Qu est-ce que la résolution locale?...

Plus en détail

2.2.5 LA SOCIÉTÉ DE L ASSURANCE AUTOMOBILE DU QUÉBEC

2.2.5 LA SOCIÉTÉ DE L ASSURANCE AUTOMOBILE DU QUÉBEC 2.2.5 LA SOCIÉTÉ DE L ASSURANCE AUTOMOBILE DU QUÉBEC 139 LA SOCIÉTÉ DE L ASSURANCE AUTOMOBILE DU QUÉBEC La Société de l assurance automobile du Québec «a pour mission d assurer et de protéger les personnes

Plus en détail

GUIDE D ENCADREMENT DES STAGES EN MILIEU DE TRAVAIL POUR LES ÉTUDIANTS INSCRITS À UN PROGRAMME DE DESS OU DE MAÎTRISE PROFESSIONNELLE ADMISSIBLE

GUIDE D ENCADREMENT DES STAGES EN MILIEU DE TRAVAIL POUR LES ÉTUDIANTS INSCRITS À UN PROGRAMME DE DESS OU DE MAÎTRISE PROFESSIONNELLE ADMISSIBLE DIRECTION DES AFFAIRES ACADÉMIQUES ET INTERNATIONALES GUIDE D ENCADREMENT DES STAGES EN MILIEU DE TRAVAIL POUR LES ÉTUDIANTS INSCRITS À UN PROGRAMME DE DESS OU DE MAÎTRISE PROFESSIONNELLE ADMISSIBLE Document

Plus en détail

Comparaison des différentes versions des cadres du PAAS ACTION

Comparaison des différentes versions des cadres du PAAS ACTION Comparaison des différentes versions des cadres du PAAS ACTION Au cours de l année 2014-2015, Emploi Québec a modifié deux fois le chapitre du Programme d aide et d accompagnement social (PAAS) ACTION

Plus en détail

DIRECTION DES SERVICES PROFESSIONNELS GESTION DES STUPÉFIANTS ET DES DROGUES CONTRÔLÉES EN PHARMACIE COMMUNAUTAIRE

DIRECTION DES SERVICES PROFESSIONNELS GESTION DES STUPÉFIANTS ET DES DROGUES CONTRÔLÉES EN PHARMACIE COMMUNAUTAIRE NUMÉRO 152 : JUIN 2005 DIRECTION DES SERVICES PROFESSIONNELS GESTION DES STUPÉFIANTS ET DES DROGUES CONTRÔLÉES EN PHARMACIE COMMUNAUTAIRE Depuis quelques années, le Bureau des substances contrôlés (BSC)

Plus en détail

Politique de remboursement des dépenses de fonction

Politique de remboursement des dépenses de fonction Adoption : 12 avril 2008 Les deux dernières révisions : Le 21 septembre 2013 Le 14 septembre 2014 Politique de remboursement des dépenses de fonction PRÉAMBULE La mission de la Fédération des comités de

Plus en détail

Déclaration du Rapprochement annuel des soldes

Déclaration du Rapprochement annuel des soldes Déclaration du Rapprochement annuel des soldes Directives et Guide explicatif des lignes General Insurance Statistical Agency/Agence statistique d'assurance générale 5160, rue Yonge, 17 e étage Toronto

Plus en détail

Règlement intérieur du service de restauration scolaire 2015 / 2016

Règlement intérieur du service de restauration scolaire 2015 / 2016 Règlement intérieur du service de restauration scolaire 2015 / 2016 Le règlement intérieur peut être consulté en ligne Coupon à compléter et à remettre obligatoirement en page 5 ARTICLE 1 : FONCTIONNEMENT

Plus en détail

Service des ressources informatiques - Conseil Scolaire de District Catholique Centre-Sud Page 1

Service des ressources informatiques - Conseil Scolaire de District Catholique Centre-Sud Page 1 Service des ressources informatiques - Conseil Scolaire de District Catholique Centre-Sud Page 1 Table des matières 1. Accéder au gestionnaire de notes... 3 2. Sélectionner une classe... 4 3. Première

Plus en détail

RÈGLEMENT RELATIF À LA DÉLIVRANCE ET AU RENOUVELLEMENT DU CERTIFICAT DE REPRÉSENTANT (n o 1)

RÈGLEMENT RELATIF À LA DÉLIVRANCE ET AU RENOUVELLEMENT DU CERTIFICAT DE REPRÉSENTANT (n o 1) RÈGLEMENT RELATIF À LA DÉLIVRANCE ET AU RENOUVELLEMENT DU CERTIFICAT DE REPRÉSENTANT (n o 1) Loi sur la distribution de produits et services financiers (L.R.Q., c. D-9.2, a. 200, 1 er al., par. 1, 2, 3,

Plus en détail

RÉSULTAT DISCIPLINAIRE RÈGLE DE RÉUSSITE DISCIPLINAIRE Programme de formation de l école québécoise Secondaire - 1 er cycle

RÉSULTAT DISCIPLINAIRE RÈGLE DE RÉUSSITE DISCIPLINAIRE Programme de formation de l école québécoise Secondaire - 1 er cycle RÉSULTAT DISCIPLINAIRE RÈGLE DE RÉUSSITE DISCIPLINAIRE Programme de formation de l école québécoise Secondaire - er cycle Direction générale de la formation des jeunes Octobre 006 Introduction Dans le

Plus en détail

Programme pilote. Tisser des liens artistiques pour faire rayonner la Communauté métropolitaine de Montréal

Programme pilote. Tisser des liens artistiques pour faire rayonner la Communauté métropolitaine de Montréal Programme pilote Tisser des liens artistiques pour faire rayonner la Communauté métropolitaine de Montréal Une initiative du Conseil des arts de Montréal et de Culture Montréal en collaboration avec le

Plus en détail

Ligne directrice du cours menant à une qualification additionnelle. Musique instrumentale (deuxième partie)

Ligne directrice du cours menant à une qualification additionnelle. Musique instrumentale (deuxième partie) Ligne directrice du cours menant à une qualification additionnelle Musique instrumentale (deuxième partie) Annexe D Règlement 184/97 Qualifications requises pour enseigner Mai 2005 This document is available

Plus en détail

Service de l adaptation scolaire et des services complémentaires

Service de l adaptation scolaire et des services complémentaires Service de l adaptation scolaire et des services complémentaires 2955, boulevard de l Université, Sherbrooke (Québec) J1K 2Y3 Téléphone : 819 822-5540 Télécopieur : 819 822-5286 Le concept de besoin Dans

Plus en détail

La prématernelle La Boîte à Surprises (École La Mission) 46 Heritage Drive Saint-Albert, AB T8N 7J5 Tél: (780) 459-9568 lm@centrenord.ab.

La prématernelle La Boîte à Surprises (École La Mission) 46 Heritage Drive Saint-Albert, AB T8N 7J5 Tél: (780) 459-9568 lm@centrenord.ab. La prématernelle La Boîte à Surprises (École La Mission) 46 Heritage Drive Saint-Albert, AB T8N 7J5 Tél: (780) 459-9568 lm@centrenord.ab.ca Complément du formulaire d inscription 2015-2016 Ce formulaire

Plus en détail

Vous souhaitez vos documents de manière à pouvoir y accéder pour, ou non, et ce, depuis le lieu et l ordinateur de votre choix.

Vous souhaitez vos documents de manière à pouvoir y accéder pour, ou non, et ce, depuis le lieu et l ordinateur de votre choix. Voici quelques fonctions et outils efficaces pour diversifier les enseignements à distance. Présentées de manière à correspondre à des intentions, les références de ce document sont des inspirations, des

Plus en détail

LES ENVELOPPES NE DOIVENT PAS ÊTRE AFFRANCHIES

LES ENVELOPPES NE DOIVENT PAS ÊTRE AFFRANCHIES Année scolaire 2013 / 2014 Madame, Monsieur, Vous êtes en possession des documents de rentrée scolaire 2013/2014. Nous vous demandons de renseigner le plus rapidement possible les documents suivants, afin

Plus en détail

Nom Prénom :... Baby-sitters

Nom Prénom :... Baby-sitters Nom Prénom :... Baby-sitters DOSSIER D INSCRIPTION 2012/2013 Charte «baby-sitting» Pour le Bureau Information Jeunesse De TARBES Avant propos Cette présente charte détermine l ensemble des rôles et engagements

Plus en détail

NORME 5 NORMES ET PROCÉDURE D AUTO-ACCRÉDITATION

NORME 5 NORMES ET PROCÉDURE D AUTO-ACCRÉDITATION NORME 5 NORME ET PROCÉDURE D AUTO-ACCRÉDITATION Bien que cette Norme apparaisse dans le Code canadien de sécurité pour les transporteurs routiers, il est important de noter qu'elle s'applique à tous les

Plus en détail

EXPORTATION ET DÉVELOPPEMENT CANADA MANDAT DU COMITÉ DE LA VÉRIFICATION DU CONSEIL D ADMINISTRATION

EXPORTATION ET DÉVELOPPEMENT CANADA MANDAT DU COMITÉ DE LA VÉRIFICATION DU CONSEIL D ADMINISTRATION EXPORTATION ET DÉVELOPPEMENT CANADA MANDAT DU COMITÉ DE LA VÉRIFICATION DU CONSEIL D ADMINISTRATION I. COMPOSITION ET FONCTIONNEMENT DU COMITÉ DE LA VÉRIFICATION 1. Le Comité de la vérification (le «comité»)

Plus en détail

la Direction des ressources humaines et des relations de travail (langue du travail ; maîtrise du français par les employé(e)s)

la Direction des ressources humaines et des relations de travail (langue du travail ; maîtrise du français par les employé(e)s) L'application de cette politique est sous la responsabilité et la coordination de la Direction générale en collaboration avec la Direction des études et la Direction de la formation continue (langue d

Plus en détail

PROJET «USAGES DU NUMÉRIQUE DANS LES ÉCOLES QUÉBÉCOISES» ÉTUDE DE CAS #7

PROJET «USAGES DU NUMÉRIQUE DANS LES ÉCOLES QUÉBÉCOISES» ÉTUDE DE CAS #7 PROJET «USAGES DU NUMÉRIQUE DANS LES ÉCOLES QUÉBÉCOISES» ÉTUDE DE CAS #7 LE CAS D UN ENSEIGNANT DU SECONDAIRE PORTEUR DU «DOSSIER NUMÉRIQUE» AU SEIN DE SON ÉCOLE 3 FÉVRIER 2015 COLLABORATION Équipe du

Plus en détail

Dossiers personnels de l élève

Dossiers personnels de l élève Dossiers personnels de l élève Pauline Ladouceur Octobre 2008 - 2 - Principes de base à respecter: La protection des renseignements personnels repose sur trois principes de base : le nombre de renseignements

Plus en détail

Cartes de crédit à vous de choisir. Les cartes de crédit : comprendre vos droits et responsabilités

Cartes de crédit à vous de choisir. Les cartes de crédit : comprendre vos droits et responsabilités Cartes de crédit à vous de choisir Les cartes de crédit : comprendre vos droits et responsabilités À propos de l ACFC À l aide de ses ressources éducatives et de ses outils interactifs, l Agence de la

Plus en détail

Politique sur les dépenses

Politique sur les dépenses Politique sur les dépenses Mise à jour : février 2015 Politique régissant les dépenses des lauréates et lauréats et des bénévoles des Prix du premier ministre Admissibilité Les présentes règles s appliquent

Plus en détail

Règlement intérieur de l Espace Jeunes (11/17 ans)

Règlement intérieur de l Espace Jeunes (11/17 ans) Règlement intérieur de l Espace Jeunes (11/17 ans) 16, rue des Ecoles 38090 Vaulx-Milieu 07.88.54.25.95 espacejeunes.vaulx-milieu@orange.fr Mairie de Vaulx-Milieu 7 place de l Eglise- BP1-38090 VAULX-MILIEU

Plus en détail

RESTAURATION SCOLAIRE REGLEMENT INTERIEUR

RESTAURATION SCOLAIRE REGLEMENT INTERIEUR RESTAURATION SCOLAIRE REGLEMENT INTERIEUR OBJET Le restaurant scolaire est un service municipal dont le fonctionnement est assuré par des agents municipaux, sous la responsabilité du Maire. ACCES AU RESTAURANT

Plus en détail

COMMISSARIAT À LA PROTECTION DE LA VIE PRIVÉE DU CANADA. Vérification de la gestion des ressources humaines

COMMISSARIAT À LA PROTECTION DE LA VIE PRIVÉE DU CANADA. Vérification de la gestion des ressources humaines COMMISSARIAT À LA PROTECTION DE LA VIE PRIVÉE DU CANADA Vérification de la gestion des ressources humaines 13 mai 2010 Préparée par le Centre de gestion publique Inc. TABLE DES MATIÈRES 1.0 Sommaire...

Plus en détail

Message du président

Message du président Vol. 23 numéro 8 8 avril 2008 Message du président Intégration des élèves et plan d action de la Ministre Courchesne La Presse présentait au cours des derniers jours, des articles sur les difficultés reliées

Plus en détail

POLITIQUES EN MATIÈRE DE GARDE D ENFANTS

POLITIQUES EN MATIÈRE DE GARDE D ENFANTS POLITIQUES EN MATIÈRE DE GARDE D ENFANTS Règlement 22(1) La demande de licence pour fournir et offrir des services de garderie familiale comporte les éléments suivants : (b.1) une copie du code de conduite

Plus en détail

7h00 à 18h00 7.00$ Pour tous. Maximum de 5 heures de garde 7.00$

7h00 à 18h00 7.00$ Pour tous. Maximum de 5 heures de garde 7.00$ Régie interne Chers parents, Le personnel du service de garde de l école Notre-Dame d Etchemin est heureux d accueillir votre enfant. Notre service s inscrit dans la continuité des services pédagogiques

Plus en détail

Guide du bénéficiaire GUIDE DE PRÉSENTATION DES DEMANDES DE RÈGLEMENT AU TITRE DE L ASSURANCE VIE COLLECTIVE

Guide du bénéficiaire GUIDE DE PRÉSENTATION DES DEMANDES DE RÈGLEMENT AU TITRE DE L ASSURANCE VIE COLLECTIVE Guide du bénéficiaire GUIDE DE PRÉSENTATION DES DEMANDES DE RÈGLEMENT AU TITRE DE L ASSURANCE VIE COLLECTIVE Lorsque survient un décès dans la famille, le premier souci est souvent de trouver l argent

Plus en détail

PRÉSENCES : Marcellin Hudon, Jocelyne Rouleau et François Vermette,

PRÉSENCES : Marcellin Hudon, Jocelyne Rouleau et François Vermette, RÉUNION DU COMITÉ EXÉCUTIF JEUDI LE 29 JANVIER 2009 TENUE DANS LES LOCAUX DU RQOH (533, RUE ONTARIO EST, BUREAU 202 À MONTRÉAL)) PROCÈS-VERBAL PRÉSENCES : Marcellin Hudon, Jocelyne Rouleau et François

Plus en détail

PRÉSENTATION GÉNÉRALE

PRÉSENTATION GÉNÉRALE PRÉSENTATION GÉNÉRALE Cadrage institutionnel : Arrêté du 27 août 2013 fixant le cadre national des formations dispensées au sein des masters «métiers de l enseignement, de l éducation et de la formation»

Plus en détail

POLITIQUE D OCTROI DES DONS ET COMMANDITES

POLITIQUE D OCTROI DES DONS ET COMMANDITES POLITIQUE D OCTROI DES DONS ET COMMANDITES Groupe Affaires corporatives et secrétariat général 19 avril 2013 TABLE DES MATIÈRES 1. CADRE GÉNÉRAL...3 1.1 Politique NOTRE RÔLE SOCIAL...3 1.2 Imputabilité...3

Plus en détail

Le processus d inspection professionnelle du CSSS du Sud de Lanaudière: Une expérience enrichissante

Le processus d inspection professionnelle du CSSS du Sud de Lanaudière: Une expérience enrichissante Le processus d inspection professionnelle du CSSS du Sud de Lanaudière: Une expérience enrichissante Marilou Dionne, inf. M.Sc. Conseillère clinicienne en soins infirmiers Manon Allard, inf. M.Sc. Coordonnatrice

Plus en détail

1.2 Période de promotion : La campagne publicitaire de conversion débutera le 1er février 2013 et se terminera le 30 avril 2013 à 23h59.

1.2 Période de promotion : La campagne publicitaire de conversion débutera le 1er février 2013 et se terminera le 30 avril 2013 à 23h59. RÈGLEMENTS pour concours «2ans payés! 2013» 1. COMMENT PARTICIPER Le commanditaire de ce tirage est le Collège Boréal. 1.1 Admissibilité : La promotion de conversion du Collège Boréal s adresse à tous

Plus en détail

Bulletin d adhésion Saison 2014/2015

Bulletin d adhésion Saison 2014/2015 Renouvellement d inscription : Oui Bulletin d adhésion Saison 2014/2015 Non A déjà pratiqué la Capoeira : Oui Non Photo d identité à coller (Pour les nouveaux adhérents) NOM : PRENOM : DATE DE NAISSANCE

Plus en détail

Guide d accompagnement à l intention des entreprises désirant obtenir ou renouveler une autorisation pour contracter/souscontracter avec un organisme

Guide d accompagnement à l intention des entreprises désirant obtenir ou renouveler une autorisation pour contracter/souscontracter avec un organisme Guide d accompagnement à l intention des entreprises désirant obtenir ou renouveler une autorisation pour contracter/souscontracter avec un organisme public Juin 2015 1 INTRODUCTION... 4 À QUI S ADRESSE

Plus en détail

Ligne directrice du cours de perfectionnement pour les directrices et directeurs d école

Ligne directrice du cours de perfectionnement pour les directrices et directeurs d école Ligne directrice du cours de perfectionnement pour les directrices et directeurs d école Règlement 184/97 Qualifications requises pour enseigner Janvier 2005 This document is available in English under

Plus en détail

VADE MECUM CHEFS D'ÉTABLISSEMENT / PROFESSEURS RÉFÉRENTS ASSISTANTS DE LANGUE ÉTRANGERS

VADE MECUM CHEFS D'ÉTABLISSEMENT / PROFESSEURS RÉFÉRENTS ASSISTANTS DE LANGUE ÉTRANGERS VADE MECUM CHEFS D'ÉTABLISSEMENT / PROFESSEURS RÉFÉRENTS ASSISTANTS DE LANGUE ÉTRANGERS INSTALLATION À SAVOIR : o OBLIGATIONS o CONGÉS o DÉMISSION o RECRUTEMENT LOCAL o HEURES SUPPLÉMENTAIRES o PROLONGATION

Plus en détail

GUIDE DE SOUMISSION D UN PROJET DE RECHERCHE

GUIDE DE SOUMISSION D UN PROJET DE RECHERCHE Direction générale adjointe Planification, qualité et mission universitaire Coordination de l enseignement et de la recherche 1250, rue Sanguinet, Montréal, QC H2X 3E7 Tél. : (514) 527-9565 / Téléc. :

Plus en détail

VOTRE RÉGIME COLLECTIF d assurance salaire de longue durée

VOTRE RÉGIME COLLECTIF d assurance salaire de longue durée VOTRE RÉGIME COLLECTIF d assurance salaire de longue durée à l intention des professionnels, cadres et directeurs de service de l Université Laval Contrats numéros 54890 et 54892 Août 2010 À TOUS LES PROFESSIONNELS,

Plus en détail

PROCÉDURE ÉLECTRONIQUE DE REMISE DE NOTES

PROCÉDURE ÉLECTRONIQUE DE REMISE DE NOTES PROCÉDURE ÉLECTRONIQUE DE REMISE DE NOTES - Entrer dans votre compte symbiose/mes outils/dossier étudiants (GESTA II). - Écran login (même compte utilisateur et même mot de passe). - Cliquer sur Menu Navigation

Plus en détail

PROCEDURE D ACCUEIL. 1 Introduction

PROCEDURE D ACCUEIL. 1 Introduction PROCEDURE D ACCUEIL 1 Introduction Le processus d accueil d un nouvel arrivant est un processus clé du département des ressources humaines et qui malheureusement est souvent sous-estimé par ce dernier.

Plus en détail

Bureau du surintendant des institutions financières. Audit interne des Services intégrés : Services de la sécurité et de l administration

Bureau du surintendant des institutions financières. Audit interne des Services intégrés : Services de la sécurité et de l administration Bureau du surintendant des institutions financières Audit interne des Services intégrés : Services de la sécurité et de l administration Avril 2014 Table des matières 1. Contexte... 3 2. Objectif, délimitation

Plus en détail

VADE-MECUM DE LA FORMATION dite "PROMOTIONNELLE" 2013-2014 À L ATTENTION DES RESPONSABLES ET COORDONNATEURS DES PRÉPARATIONS AUX CONCOURS INTERNES

VADE-MECUM DE LA FORMATION dite PROMOTIONNELLE 2013-2014 À L ATTENTION DES RESPONSABLES ET COORDONNATEURS DES PRÉPARATIONS AUX CONCOURS INTERNES VADE-MECUM DE LA FORMATION dite "PROMOTIONNELLE" 2013-2014 À L ATTENTION DES RESPONSABLES ET COORDONNATEURS DES PRÉPARATIONS AUX CONCOURS INTERNES SOMMAIRE : I RÉFÉRENCES...2 1 Site académique, espace

Plus en détail

Orientations pour la gestion documentaire des courriels au gouvernement du Québec

Orientations pour la gestion documentaire des courriels au gouvernement du Québec Orientations pour la gestion documentaire des courriels au gouvernement du Québec Janvier 2009 Dépôt légal Bibliothèque et Archives nationales du Québec, 2010 ISBN : 978-2-550-59635-6 Table des matières

Plus en détail

PROGRAMME DE MENTORAT

PROGRAMME DE MENTORAT CONSEIL SCOLAIRE ACADIEN PROVINCIAL PROGRAMME DE MENTORAT ÉNONCÉ PRATIQUE Le Conseil scolaire acadien provincial désire promouvoir un programme de mentorat qui servira de soutien et d entraide auprès des

Plus en détail

Évaluation de Reading, de la lecture et des notions de calcul des élèves de 3 e année et évaluation de la lecture des élèves de 4 e année d immersion

Évaluation de Reading, de la lecture et des notions de calcul des élèves de 3 e année et évaluation de la lecture des élèves de 4 e année d immersion Évaluation de Reading, de la lecture et des notions de calcul des élèves de 3 e année et évaluation de la lecture des élèves de 4 e année d immersion française É VALUATION DE R EADING, DE LA LECTURE ET

Plus en détail

FORMATION ET SUIVI DES PROFESSEURS DES ECOLES STAGIAIRES 2013 2014

FORMATION ET SUIVI DES PROFESSEURS DES ECOLES STAGIAIRES 2013 2014 FORMATION ET SUIVI DES PROFESSEURS DES ECOLES STAGIAIRES 2013 2014 1 SOMMAIRE 1) Textes de référence 2) Cadrage départemental 3) Charte du tuteur : rôle et missions 4) Les outils des professeurs des écoles

Plus en détail

N de convention Audencia/MAE à rappeler pour toute candidature : 97/08

N de convention Audencia/MAE à rappeler pour toute candidature : 97/08 N de convention Audencia/MAE à rappeler pour toute candidature : 97/08 CONVENTION D'ACCUEIL D'ETUDIANTS AU MINISTERE DES AFFAIRES ETRANGERES DANS LE CADRE DES STAGES D'ETUDES I. CONDITIONS GENERALES DE

Plus en détail

UE5 Mise en situation professionnelle M1 et M2. Note de cadrage Master MEEF enseignement Mention second degré

UE5 Mise en situation professionnelle M1 et M2. Note de cadrage Master MEEF enseignement Mention second degré UE5 Mise en situation professionnelle M1 et M2 Note de cadrage Master MEEF enseignement Mention second degré ESPE Lille Nord de France Année 2014-2015 Cette note de cadrage a pour but d aider les collègues

Plus en détail

UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À RIMOUSKI

UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À RIMOUSKI NOTE : Le texte que vous consultez est une codification administrative des Règlements de l'uqar. La version officielle est contenue dans les résolutions adoptées par le Conseil d'administration. RÈGLEMENT

Plus en détail

UNIVERSITÉ LAVAL. PLAN DE COURS PROGRAMME en GESTION du DÉVELOPPEMENT TOURISTIQUE. Titre et sigle du cours : Marketing touristique, MRK 20578

UNIVERSITÉ LAVAL. PLAN DE COURS PROGRAMME en GESTION du DÉVELOPPEMENT TOURISTIQUE. Titre et sigle du cours : Marketing touristique, MRK 20578 1 UNIVERSITÉ LAVAL FACULTÉ DES SCIENCES DE L'ADMINISTRATION Certificat en gestion du développement touristique PLAN DE COURS PROGRAMME en GESTION du DÉVELOPPEMENT TOURISTIQUE IDENTIFICATION Titre et sigle

Plus en détail

Article 1 : ORGANISATEUR

Article 1 : ORGANISATEUR RÈGLEMENT DE LA 6ÈME ÉDITION DES 10 KM DU CŒUR ET DE LA MARCHE DU CŒUR ET DE LA 2ème ÉDITION DU «CROSS DU CŒUR» ORGANISÉS DANS LE CADRE DES FOULÉES DE L ASSURANCE Article 1 : ORGANISATEUR La 6ème édition

Plus en détail

CONCOURS «Un an sans hypothèque, c est capital» Règlement de participation

CONCOURS «Un an sans hypothèque, c est capital» Règlement de participation CONCOURS «Un an sans hypothèque, c est capital» Règlement de participation 1. Le concours «Un an sans hypothèque, c est capital» est tenu par Via Capitale (les «organisateurs du concours»). Il se déroule

Plus en détail

RECUEIL DE LEGISLATION. A N 163 13 juillet 2009. S o m m a i r e

RECUEIL DE LEGISLATION. A N 163 13 juillet 2009. S o m m a i r e MEMORIAL Journal Officiel du Grand-Duché de Luxembourg 2391 MEMORIAL Amtsblatt des Großherzogtums Luxemburg RECUEIL DE LEGISLATION A N 163 13 juillet 2009 S o m m a i r e ENSEIGNEMENT FONDAMENTAL: TÂCHE

Plus en détail

Création d une coopérative scolaire

Création d une coopérative scolaire Pour créer une coopérative scolaire : Fiche modalités d adhésion Fiche d adhésion Création d une coopérative scolaire Règlement-type d une Coopérative scolaire (à conserver obligatoirement dans les archives

Plus en détail

CONVENTION DE STAGE EN ENTREPRISE dans le cadre de la formation qualifiante. Assistant pharmaceutico-technique

CONVENTION DE STAGE EN ENTREPRISE dans le cadre de la formation qualifiante. Assistant pharmaceutico-technique CONVENTION DE STAGE EN ENTREPRISE dans le cadre de la formation qualifiante Assistant pharmaceutico-technique Année scolaire : 200-200 Entre les soussignés : 1 L entreprise, (l institution, l administration,

Plus en détail

LE TITRE FAIT LA DIFFÉRENCE L Ordre et le MICC : un partenariat profitable!

LE TITRE FAIT LA DIFFÉRENCE L Ordre et le MICC : un partenariat profitable! Volume 2, numéro 3 Mai 2012 LE TITRE FAIT LA DIFFÉRENCE L Ordre et le MICC : un partenariat profitable! Par Caroline Soulas, chef marketing, Ordre des conseillers en ressources humaines agréés. Le ministère

Plus en détail

RÉGIME d assurance collective CSQ. À la disposition des membres des syndicats affiliés à la Centrale des syndicats du Québec

RÉGIME d assurance collective CSQ. À la disposition des membres des syndicats affiliés à la Centrale des syndicats du Québec RÉGIME d assurance collective CSQ À la disposition des membres des syndicats affiliés à la Centrale des syndicats du Québec Contrat J9999 Janvier 2010 À tous les membres de la CSQ Cette «nouvelle» brochure

Plus en détail

RÉGLEMENTATION DU SERVICE DE GARDE ÉCOLE NOTRE-DAME-DE-L ASSOMPTION ANNÉE 2012-2013

RÉGLEMENTATION DU SERVICE DE GARDE ÉCOLE NOTRE-DAME-DE-L ASSOMPTION ANNÉE 2012-2013 RÉGLEMENTATION DU SERVICE DE GARDE ÉCOLE NOTRE-DAME-DE-L ASSOMPTION ANNÉE 2012-2013 NOM DE LA DIRECTION : Manon Gélinas TÉLÉPHONE DE L ÉCOLE : 514 596-5046 TÉLÉCOPIEUR DE L ÉCOLE : 514 596-7756 TECHNICIENNE

Plus en détail

RÈGLEMENT FACULTAIRE SUR LA RECONNAISSANCE DES ACQUIS. Faculté des lettres et sciences humaines

RÈGLEMENT FACULTAIRE SUR LA RECONNAISSANCE DES ACQUIS. Faculté des lettres et sciences humaines RÈGLEMENT FACULTAIRE SUR LA RECONNAISSANCE DES ACQUIS Faculté des lettres et sciences humaines PRÉAMBULE Ce règlement facultaire sur la reconnaissance des acquis s inscrit dans le cadre de la Politique

Plus en détail

3. NORMES RELATIVES A LA CERTIFICATION DES COMPTES ANNUELS CONSOLIDES

3. NORMES RELATIVES A LA CERTIFICATION DES COMPTES ANNUELS CONSOLIDES 3. NORMES RELATIVES A LA CERTIFICATION DES COMPTES ANNUELS CONSOLIDES Considérant que la révision des comptes consolidés doit s exercer conformément aux normes générales de révision; que ses caractéristiques

Plus en détail

CONTRAT DE FORMATION Cachet de l Établissement

CONTRAT DE FORMATION Cachet de l Établissement CONTRAT DE FORMATION Cachet de l Établissement ENTRE L'ETABLISSEMENT D'ENSEIGNEMENT : exploité par Monsieur GENEVEY Patrick agrément n : 2403806800 obtenue le : 3/10/2001 renouvelé le 11/09/2007 assuré

Plus en détail