Chauffage au bois. à la qualité de l AIR. Vallée de l Arve

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Chauffage au bois. à la qualité de l AIR. Vallée de l Arve"

Transcription

1 Chauffage au bois ATTENTION à la qualité de l AIR Vallée de l Arve Tous acteurs de la qualité de l air!

2 Sommaire Chauffage au bois, un enjeu important pour la qualité de l'air... 3 Le chauffage au bois, 1 ère source émettrice de PM10 dans la vallée de l'arve...3 Le chauffage au bois, un impact sur notre santé...3 Chauffage au bois et pollution de l'air... 4 Tous les appareils ne se valent pas en matière de pollution!...4 Chauffage au bois, 3 paramètres indissociables... 6 S'équiper d'un matériel performant... 7 Les inserts...7 Les poêles...8 Les chaudières...9 Choisir son combustible Le bois bûche Le bois granulé ou "pellet" La plaquette forestière ou "bois déchiqueté" Utiliser son matériel et l'entretenir Une bonne utilisation Un entretien régulier Les aides pour bien choisir et investir Une aide à la décision Des aides financières Annexe Le label sur le matériel Le label sur les installateurs Les labels sur le combustible Page 2

3 Chauffage au bois, un enjeu important pour la qualité de l'air!! Le chauffage au bois, attention... y'a pas que du bon! Brûlé par un équipement non performant ou sans filtre, le bois rejette toutes sortes de particules, dont les PM10 (particules fines). Le chauffage au bois, 1 ère source émettrice de PM10 dans la vallée de l'arve 21% 21% 10% 48% Résiden(el Chauffage au au bois Résidentiel / Transport Chauffage au bois Transport Industrie Industrie Autre Autre Source : Air Rhône-Alpes (année 2008 v2011-1) Le chauffage au bois, un impact sur notre santé C est l exposition tout au long de la vie à la pollution atmosphérique ambiante qui a le plus d effet sur la santé (maladies cardiovasculaires, irritation et inflammation des voies respiratoires, sensibilisation aux infections respiratoires, cancer du poumon). Plus particulièrement pour les populations à risque : enfants, personnes âgées, femmes enceintes, fumeurs, personnes atteintes de pathologies chroniques (asthme, maladies cardiaques, diabète...) Page 3

4 Chauffage au bois et pollution de l'air Tous les appareils ne se valent pas en matière de pollution! PM10 (particules fines) rapport de pollution pour une même quantité de chaleur produite à noter Les arrêtés préfectoraux fixent les émissions de particules fines (PM10) à 125 mg/nm 3 pour les installations de combustion inférieures à 2 MW. limite autorisée 125 mg/m 3 N cheminée ouverte poêle ou insert ancien (< 1996) poêle ou insert récent non performant poêle ou insert "flamme verte 5 étoiles" ou équivalent chaudière automatique à granulés Page 4

5 HAP (Hydrocarbures aromatiques polycycliques) rapport de pollution pour une même quantité de chaleur produite attention! Bien que non réglementées, les émissions de HAP n'en demeurent pas moins nocives pour l'homme (risque accru de cancer) et son environnement. cheminée ouverte poêle ou insert ancien (< 1996) poêle ou insert récent non performant poêle ou insert "flamme verte 5 étoiles" ou équivalent chaudière automatique à granulés NOx (Oxydes d azote) pour une même quantité de chaleur produite, les émissions de NOx sont presque équivalentes quel que soit le type de matériel utilisé. Page 5

6 Chauffage au bois, 3 paramètres indissociables Un bon chauffage au bois dépend de 3 paramètres indissociables Je me chauffe totalement ou partiellement au bois, je peux agir sur la qualité de l'air... Matériel...en m'équipant d'un matériel récent et performant (label flamme verte 5 étoiles ou équivalent), Combustible...en utilisant un combustible de qualité (sec et non souillé), Utilisation &...en respectant les consignes d'utilisation et d'entretien de mon appareil de chauffage au bois. E ntretien Page 6

7 Les inserts J utilise... S'équiper d'un matériel performant Une cheminée à foyer ouvert Coût moyen du kwh très important 50 cts Mauvais rendement 10 % Fortes émissions de PM mg/nm 3 Fortes émissions de HAP 25 mg/nm 3 ou à noter Faire appel à un installateur QualiBois garantit la qualité et la pertinence de l'installation. plus d'informations page 15 Un vieil insert Coût moyen du kwh important 13 cts Mauvais rendement : 40 % Fortes émissions de PM10 : 1167 mg/nm 3 Fortes émissions de HAP 13 mg/nm 3 Je la ou le remplace par... Un insert flamme verte 5 étoiles ou équivalent pour : des économies avec un kwh 6 cts soit de 2 à 8,5 fois moins que mon ancien appareil, un meilleur confort grâce à son très bon rendement 80 % soit de 2 à 8 fois plus que mon ancien appareil, la réduction de mes émissions de PM10 au dessous de 125 mg/nm 3 soit de 9 à 10 fois moins que mon ancien appareil, la réduction de mes émissions de HAP à 9 mg/nm 3 soit de 1,5 à 3 fois moins que mon ancien appareil. Page 7

8 Les poêles J utilise... Un vieux poêle à bûches (<1996) Coût moyen du kwh très important 13 cts Mauvais rendement 40 % Fortes émissions de PM mg/nm 3 Fortes émissions de HAP 13 mg/nm 3 Je le remplace par... Un poêle à bois flamme verte 5 étoiles ou équivalent pour : des économies avec un kwh 6 cts soit 2 fois moins que mon ancien appareil, un meilleur confort grâce à son très bon rendement 80 % soit 2 fois plus que mon ancien appareil, la réduction de mes émissions de PM10 au dessous de 125 mg/nm 3 soit 9 fois moins que mon ancien appareil, la réduction de mes émissions de HAP à 9 mg/nm 3 soit 1,5 fois moins que mon ancien appareil. ou Un poêle à granulé flamme verte 5 étoiles ou équivalent pour : des économies avec un kwh 7 cts soit 2 fois moins que mon ancien appareil, un meilleur confort grâce à son très bon rendement 90 % soit 2,5 fois plus que mon ancien appareil, la réduction de mes émissions de PM10 au dessous de 125 mg/nm 3 soit 9 fois moins que mon ancien appareil, la réduction de mes émissions de HAP à 4 mg/nm 3 soit 3,5 fois moins que mon ancien appareil. Page 8

9 Les chaudières J utilise... Une vieille chaudière à bûches (<1996) Coût moyen du kwh très important 8 cts Mauvais rendement 60 % Fortes émissions de PM mg/nm 3 Fortes émissions de HAP 55 mg/nm 3 Je la remplace par... Une chaudière à bûches flamme verte 5 étoiles ou équivalent pour : des économies avec un kwh 6 cts soit 1,5 fois moins que mon ancien appareil, un meilleur confort grâce à son très bon rendement 80 % soit 1,5 fois plus que mon ancien appareil, la réduction de mes émissions de PM10 au dessous de 125 mg/nm 3 soit 3,5 fois moins que mon ancien appareil, la réduction de mes émissions de HAP à 4 mg/nm 3 soit 14 fois moins que mon ancien appareil. ou Une chaudière automatique (granulé ou bois déchiqueté) pour : des économies avec un kwh 6 cts (granulé) et 3 cts (déchiqueté) soit de 1,5 à 2,5 fois moins que mon ancien appareil, un meilleur confort grâce à son très bon rendement 95 % (granulé) et 90 % (déchiqueté) soit 1,5 fois plus que mon ancien appareil, la réduction de mes émissions de PM10 au dessous de 125 mg/nm 3 soit 3,5 fois moins que mon ancien appareil, la réduction de mes émissions de HAP à 4 mg/nm 3 soit 14 fois moins que mon ancien appareil. Page 9

10 Choisir son combustible Le bois bûche Un bois de qualité est : sec (humidité < 20%) è un bois sec se reconnaît aux petites fissures qui irradient à partir du centre ; Temps de séchage optimal pour obtenir un bois sec à 20% d'humidité Bûches 33 cm en quartiers 15 mois Sous abri Bûches 33 cm en rondins 17 mois Stère en quartiers de 1m 18 mois à l'air libre Stère en rondins de 1m plus de 1 an composé principalement de feuillus durs (charme, chêne, frêne, châtaignier,...). A noter : les essences dures ont un fort pouvoir calorifique, tandis que les essences tendres (tilleul,...) font un bois d'allumage efficace. Un bois de qualité n'est pas : souillé, peint ou traité ; contaminé par les moisissures ou les champignons. Labellisation : NF bois de chauffage ; Rhône-Alpes Bois bûche (ou France Bois bûche) Pour en savoir plus sur les différents labels, reportez-vous à la page 15 de ce manuel. Page 10

11 Le bois granulé ou "pellet" Provient du recyclage des déchets issus de scieries, d ébénisteries, ou de menuiseries. Un granulé de qualité est : sec (humidité < 10%) è un granulé sec se reconnaît à son aspect brillant ; dense et régulier è il doit couler immédiatement dans l eau et s y décomposer lentement (plus de 30 secondes) ; d'un diamètre constant et d'une longueur limitée. Un granulé de qualité n'est pas : fendu sur la longueur ; sombre (présence d'écorces ou de bois en décomposition) et poussiéreux. Labellisation : DIN+ et NF Granulés biocombustibles catégorie Bois Qualité Haute Performance (normalisation de l humidité, de la taille, ) Pour en savoir plus sur les différents labels, reportez-vous à la page 15 de ce manuel. Page 11

12 La plaquette forestière ou "bois déchiqueté" ou "connexe de scierie" Provient du bois d exploitation forestière de petit diamètre, de chutes de scieries, ou d élagage. Une plaquette de qualité est : sèche (humidité < 30%) è une plaquette sèche se reconnaît par sa couleur claire et sa légèreté ; exempte de tâches d'humidité ; dotée d'une odeur de bois ; de granulométrie constante. Une plaquette de qualité n'est pas : contaminée par les moisissures ou les champignons ; chargée de poussières. Labellisation : Chaleur Bois Qualité + (CBQ+) Pour en savoir plus sur les différents labels, reportez-vous à la page 15 de ce manuel. Page 12

13 Utiliser son matériel et l'entretenir Une bonne utilisation J utilise un combustible sec et de qualité pour me chauffer. Pour le chauffage au bois bûche : j'approvisionne régulièrement le foyer (par petits chargements) è Cela permet de maintenir une température de combustion élevée, limitant ainsi les émissions de particules fines ; j'évite de multiplier les allumages dans la journée car c'est la phase la plus polluante (combustion incomplète avec de fortes émissions de particules). Attention : ces recommandations ne concernent pas les poêles de masse qui ne doivent être rechargés qu'une à deux fois par jour. Un entretien régulier Je fais ramoner, voir débistrer (1) si nécessaire, mes conduits de cheminée. Le ramonage, réalisé par un professionnel, est annuel pour les particuliers, bisannuel pour les collectivités dont une fois durant la période de chauffe, comme le prévoit le règlement sanitaire départemental. Attention : un ramonage chimique ne remplace pas un ramonage mécanique. Je fais appel à un professionnel pour l'entretien de mon système de chauffage. L entretien annuel d une chaudière (2) comporte la vérification de la chaudière, son nettoyage, son réglage, ainsi que des conseils sur le bon usage de la chaudière en place, les améliorations possibles de l ensemble de l installation de chauffage et l intérêt éventuel du remplacement de celle-ci. 1. Enlever le goudron qui s est déposé sur un conduit de cheminée. 2. Obligatoire pour les chaudières de 4 à 400kW selon le décret n du 9 juin En savoir + Page 13

14 Les aides pour bien choisir et investir Une aide à la décision Pour toute question relative à l'installation ou au remplacement d'un poêle ou d'une chaudière à bois, vous pouvez contacter un conseiller de votre Espace Information énergie. Acteur de proximité, il vous apportera des conseils indépendants et gratuits. Plus d'information : Des aides financières pour l installation de matériel Pour le remplacement de votre ancien appareil de combustion bois de nombreuses aides financières existent : Le crédit d impôt sur le revenu Il s agit d une incitation fiscale qui permet au contribuable, imposable ou non, ayant fait certaines dépenses en systèmes d efficacité énergétique et d énergies renouvelables, d obtenir une aide financière (pour le chauffage au bois, prise en charge de 15% à 34% du prix du matériel installé, avec plafonnement). L éco-prêt à taux zéro Il permet de financer un bouquet d au moins deux travaux d amélioration énergétique de votre logement (dont le chauffage) en bénéficiant d un prêt amélioré auprès d une des banques partenaires du dispositif. Les subventions communales Certaines communes proposent des subventions à la mise en place de systèmes d énergies renouvelables. Renseignez-vous auprès de votre mairie! L éco-subvention de l ANAH Sous certaines conditions vous pouvez bénéficier d aides financières pour le remplacement de votre système de chauffage. attention! Les aides financières présentées ci-dessus sont valables pour l année Les systèmes d aides et les critères d éligibilité évoluent régulièrement, pour plus d informations, contactez votre Espace Info énergie : prioriterre. Page 14

15 Annexe Le label sur le matériel Flamme verte est une charte de qualité des appareils de chauffage au bois domestique signée par les principaux fabricants. C est un gage d appareils économiques, sécurisés et performants. Le label sur les installateurs Le label Qualibois est l appellation pour garantir la qualité d installation des chaudières bois énergie. Un installateur Qualibois a suivi une formation et a signé une charte qualité déclinée en 10 points. Plus d'informations : Les labels sur le combustible La marque NF Bois de chauffage englobe différents produits tels que le bois de chauffage et les granulés. Elle garantit la conformité des biocombustibles solides à un référentiel précis. Plus d'informations : Les labels DIN+ et NF Bois Qualité Haute Performance attestent d une qualité du combustible granulé bois pour l acheteur. Plus d'informations : Chaleur Bois Qualité + est une démarche de certification garantissant la qualité de la filière d approvisionnement du bois déchiqueté pour chaudières automatiques. Plus d'informations : Rhône-Alpes Bois Bûche est une déclinaison locale du label France Bois Bûche. Il permet d'identifier les professionnels de la région Rhône-Alpes spécialistes du bois de chauffage et engagés dans une démarche de qualité. Plus d'informations : Page 15

16 Pour un conseil sur le bois énergie, les économies d énergies ou les aides financières, contactez votre Espace Information énergie : prioriterre par téléphone au par mail à Un conseiller vous répondra gratuitement, de manière indépendante. haute-savoie.gouv.fr

Avec quel bois. se chauffer?

Avec quel bois. se chauffer? Avec quel bois se chauffer??? Pourquoi choisir l énergie bois? Le bois énergie est bon marché Contrairement aux prix des énergies fossiles, celui du bois est stable. Le faible coût de ce combustible, associé

Plus en détail

Animation du Plan Bois Energie sur les Pyr. Animation du. Animation, Information. Conseils et accompagnement des projets.

Animation du Plan Bois Energie sur les Pyr. Animation du. Animation, Information. Conseils et accompagnement des projets. Le Bois Énergie Animation du Plan Bois Energie sur les Pyr Animation du sur les Pyrénées Orientales Animation, Information Conseils et accompagnement des projets Réalisation de pré-diagnostics tecnico-économiques

Plus en détail

Le bois, la première des énergies renouvelables

Le bois, la première des énergies renouvelables Le bois, la première des énergies renouvelables Chiffres clés du bois-énergie en France La France dispose de l un des plus importants massifs européens avec une forêt qui couvre près de 1/3 du territoire

Plus en détail

Réseau de chaleur Cantagrelh. Commune d Onet-le-Château

Réseau de chaleur Cantagrelh. Commune d Onet-le-Château Réseau de chaleur Cantagrelh Commune d Onet-le-Château Maître d ouvrage : Mairie d Onet-le-château 12, rue des Coquelicots BP 5-12850 Onet le Château Télécopie : 05 65 78 00 91 - www.onet-le-chateau.fr

Plus en détail

LES CHAUFFERIES COLLECTIVES AU BOIS : QUELS POINTS DE VIGILANCE?

LES CHAUFFERIES COLLECTIVES AU BOIS : QUELS POINTS DE VIGILANCE? LES CHAUFFERIES COLLECTIVES AU BOIS : QUELS POINTS DE VIGILANCE? Jean-Pierre SAWERYSYN 1 Matthieu OGET 2 Corinne SCHADKOWSKI 3 Judith TRIQUET 3 1 Professeur honoraire de l Université de Lille I, vice-président

Plus en détail

Guide pour l installation domestique de chaudière automatique à bois déchiqueté

Guide pour l installation domestique de chaudière automatique à bois déchiqueté Guide pour l installation domestique de chaudière automatique à bois déchiqueté Dossier d aide à la décision destiné aux particuliers et agriculteurs Version Avril 2011 «Comment fonctionne une chaudière

Plus en détail

Le chauffage au bois labellisé Flamme Verte dans l habitat individuel. Des aides financières disponibles pour les particuliers (1)

Le chauffage au bois labellisé Flamme Verte dans l habitat individuel. Des aides financières disponibles pour les particuliers (1) Le chauffage au bois labellisé Flamme Verte dans l habitat individuel Des aides financières disponibles pour les particuliers (1) Fiscalité Le Crédit d impôt développement durable Le crédit d impôt «développement

Plus en détail

Le label Flamme Verte : un chauffage au bois écologique, performant, économique et contemporain! Dossier de presse

Le label Flamme Verte : un chauffage au bois écologique, performant, économique et contemporain! Dossier de presse Le label Flamme Verte : un chauffage au bois écologique, performant, économique et contemporain! Dossier de presse Avril 2015 Dossier de presse Flamme verte 2015 L actualité 2015 Un crédit d impôt de 30

Plus en détail

L habitat individuel AGIR! Se chauffer au bois. Bûches, plaquettes et granulés pour des appareils performants

L habitat individuel AGIR! Se chauffer au bois. Bûches, plaquettes et granulés pour des appareils performants L habitat individuel AGIR! Se chauffer au bois Bûches, plaquettes et granulés pour des appareils performants Édition : mars 2015 sommaire glossaire introduction Le bois, une ressource qui se renouvelle....

Plus en détail

Synthèse N 6. Les unités du boisénergie

Synthèse N 6. Les unités du boisénergie Mémento aquitain du bois énergie Synthèse N 6 Synthèse bibliographique Les unités du boisénergie Octobre 2013 2 Les unités du bois-énergie Objectifs : Connaître les unités du bois énergie. Clarifier les

Plus en détail

en Appartement Besoins, Choix du Système, Coûts...

en Appartement Besoins, Choix du Système, Coûts... Le Chauffage Individuel en Appartement Besoins, Choix du Système, Coûts... www.ale-lyon.org >> Quel est le meilleur système de chauffage chez moi? Il n y a pas de réponse unique, chaque logement et chaque

Plus en détail

l entretien des chaudières

l entretien des chaudières Préservez et améliorez les performances de votre installation de chauffage : l entretien des chaudières L H A B I T A T I N D I V I D U E L pour un chauffage sûr et efficace Votre logement est équipé d

Plus en détail

LA FILIERE BOIS ENERGIE D ORIGINE AGRICOLE. Utilisation domestique du bois énergie

LA FILIERE BOIS ENERGIE D ORIGINE AGRICOLE. Utilisation domestique du bois énergie LA FILIERE BOIS ENERGIE D ORIGINE AGRICOLE Utilisation domestique du bois énergie JOURNEES DE DEMONSTRATION ORGANISEES PAR LA FEDERATION DEPARTEMENTALE DES CUMA DU TARN FEVRIER 2005 Plus d informations

Plus en détail

Ne brûlons plus nos déchets verts à l air libre!

Ne brûlons plus nos déchets verts à l air libre! En savoir QUIZZ + Plan de Protection de l Atmosphère des Bouches-du-Rhône 1 2 3 4 J ai le droit de brûler mes déchets de tonte de pelouse en petite quantité dans ma cour non exposée à la route. Mes déchets

Plus en détail

www.lacentraledupoele.com Auteur: Christian MARTENOT cmt@sas-lcdp.com

www.lacentraledupoele.com Auteur: Christian MARTENOT cmt@sas-lcdp.com www.lacentraledupoele.com Auteur: Christian MARTENOT cmt@sas-lcdp.com 1 ère partie : Qui sommes-nous? Nos activités Se chauffer avec du granulé : Qu est-ce que le granulé? Pourquoi utiliser du granulé

Plus en détail

CONSEIL PERSONNALISE POUR LA REALISATION D'UNE CHAUFFERIE AUTOMATIQUE AU BOIS POUR LA COMMUNE DE BREITENBACH

CONSEIL PERSONNALISE POUR LA REALISATION D'UNE CHAUFFERIE AUTOMATIQUE AU BOIS POUR LA COMMUNE DE BREITENBACH CONSEIL PERSONNALISE POUR LA REALISATION D'UNE CHAUFFERIE AUTOMATIQUE AU BOIS POUR LA COMMUNE DE BREITENBACH DEMANDEUR DE LA PRE-ETUDE Commune de Breitenbach 4, place de l église 67220 BREITENBACH Tél

Plus en détail

Le monitoring. Chaufferie et réseau de chaleur de St-Vith. André Servais, Stadtwerke St-Vith

Le monitoring. Chaufferie et réseau de chaleur de St-Vith. André Servais, Stadtwerke St-Vith Le monitoring Chaufferie et réseau de chaleur de St-Vith André Servais, Stadtwerke St-Vith SITUATION DE DEPART 5 biens fonciers: o Puissance totale installée: o Consommation annuelle: 4.950 kw / 12 chaudières

Plus en détail

La filière bois énergie en Bretagne

La filière bois énergie en Bretagne La filière bois énergie en Bretagne 2012 En Bretagne, une ressource àla fois abondante et limitée Total : 3.8 millions de tep la ressource en bois couvre entre 5 et 10% des besoins actuels en énergie :

Plus en détail

PRÉSERVEr L ENVIRONNEMENT. bois-énergie Dynamiser L économie LOCALe

PRÉSERVEr L ENVIRONNEMENT. bois-énergie Dynamiser L économie LOCALe PRÉSERVEr L ENVIRONNEMENT bois-énergie Dynamiser L économie LOCALe Le développement de la filière bois-énergie, s il est réalisé en harmonie avec les autres utilisations du bois, est une opportunité pour

Plus en détail

L ÉNERGIE EN MAYENNE. Citoyens Responsables associatifs Élus locaux Usagers. Acteurs. de la transition énergétique. en Mayenne

L ÉNERGIE EN MAYENNE. Citoyens Responsables associatifs Élus locaux Usagers. Acteurs. de la transition énergétique. en Mayenne Citoyens Responsables associatifs Élus locaux Usagers Acteurs de la transition énergétique en Mayenne Les dépenses énergétiques en Mayenne sont de 1.5 million d euros par jour ou 550 millions d euros par

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE MARS 2013

DOSSIER DE PRESSE MARS 2013 DE PRESSE MARS 2013 Cap et Cime PR 8 rue Royale 75008 Paris T : 01 44 50 50 57 / F : 01 44 50 50 21 www.capetcimepr.fr Le bois-énergie : alternative écologique et chaleureuse aux énergies fossiles Face

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES. Etude de faisabilité : Version septembre 2011. Chaufferie bois. Agence de l'environnement et de la Maîtrise de l'energie

CAHIER DES CHARGES. Etude de faisabilité : Version septembre 2011. Chaufferie bois. Agence de l'environnement et de la Maîtrise de l'energie CAHIER DES CHARGES Etude de faisabilité : Version septembre 2011 Chaufferie bois Agence de l'environnement et de la Maîtrise de l'energie Direction Régionale Ile de France Page 1/8 SOMMAIRE A.- OBJECTIFS

Plus en détail

En MIDI- PYRENEES SOIREE DREAL LES AIDES. Quercy Energies

En MIDI- PYRENEES SOIREE DREAL LES AIDES. Quercy Energies En MIDI- PYRENEES SOIREE DREAL LES AIDES Quercy Energies Le réseau EIE en Midi-Pyrénées 4 premiers EIE créés en novembre 2001, toute la région est couverte en 2007 avec 11 CIE dans 9 EIE En MIDI- PYRENEES

Plus en détail

Chauffage à granulés de bois

Chauffage à granulés de bois 0 Chauffage à granulés de bois Alliance pour le Climat Luxembourg Protection du climat à la base En partenariat avec plus de 00 villes et communes européennes, plusieurs communes de l Alliance pour le

Plus en détail

LE BOIS ENERGIE USAGES INDIVIDUELS ET COLLECTIFS

LE BOIS ENERGIE USAGES INDIVIDUELS ET COLLECTIFS LE BOIS ENERGIE USAGES INDIVIDUELS ET COLLECTIFS Ce guide a pour objectif d éclairer les collectivités, les entreprises et les particuliers sur l énergie solaire photovoltaïque : usages possibles, performances

Plus en détail

Un projet Bois Energie Citoyen?

Un projet Bois Energie Citoyen? Un projet Bois Energie Citoyen? Filière bois énergie : les attendus les entrants Filière usuelle : circuit long Filière d avenir : circuit court Chaîne de production d énergie thermique HQE : Analyse systèmique

Plus en détail

Pourquoi choisir le granulé de bois?

Pourquoi choisir le granulé de bois? écologique économique Le réseau des PROfessionnels du chauffage aux granulés de bois local confortable Pourquoi choisir le granulé de bois? Les réponses aux questions que vous vous posez Ai-je besoin de

Plus en détail

R-SUN Le toit canadien

R-SUN Le toit canadien SOLAIrE AÉrOTHErMIQUE Le toit canadien www.systovi.com FABRIQUÉ EN FRANCE Faire des d économies d énergie aujourd hui Avec 80 % de la consommation énergétique des ménages, le chauffage et la production

Plus en détail

Note d information SER Aides publiques 2015

Note d information SER Aides publiques 2015 Note d information SER Aides publiques 2015 La loi de finances pour 2015 a été publiée au Journal Officiel. Les documents sont disponibles en cliquant sur les liens ci-dessous : http://www.legifrance.gouv.fr/affichtexte.do?cidtexte=jorftext000029988857&categorielien=id

Plus en détail

Financez vos travaux d économies d énergie : l éco-prêt à taux zéro

Financez vos travaux d économies d énergie : l éco-prêt à taux zéro Financez vos travaux d économies d énergie : l éco-prêt à taux zéro Financez vos économies d énergie l éco-prêt à taux zéro SOMMAIRE Écoutez vos envies d économies d énergie............ 3 Un éco-prêt à

Plus en détail

Livret de chaufferie

Livret de chaufferie Livret de chaufferie Edition 2011 Livret de chaufferie ÉTABLI LE ADRESSE DE LA CHAUFFERIE CACHET Apave P R É A M B U L E La tenue de ce livret est demandée par la réglementation sur l utilisation de l

Plus en détail

Ce dispositif fiscal, mis en place en 2005, est en vigueur jusqu'en 2016.

Ce dispositif fiscal, mis en place en 2005, est en vigueur jusqu'en 2016. FINANCER MON PROJET Crédit d'impôt développement durable Ce dispositif fiscal, mis en place en 2005, est en vigueur jusqu'en 2016. Mais attention, il ne s'applique pas dans les mêmes conditions et au même

Plus en détail

Prévention des intoxications Entretien des chaudières

Prévention des intoxications Entretien des chaudières Journée Information «Monoxyde de Carbone» 18 juin 2012 Clermont-Ferrand Prévention des intoxications Entretien des chaudières Textes réglementaires et pratiques des professionnels Ministère de l'écologie,

Plus en détail

Résumé et comparaison des coûts

Résumé et comparaison des coûts Salon Greentech Fribourg Energies de chauffage Etat des lieux et perspectives Résumé et comparaison des coûts des différents systèmes de chauffage Jeudi 22 octobre 29 1 Comparaison des vecteurs énergétiques

Plus en détail

la climatisation automobile

la climatisation automobile Un équipement en question : la climatisation automobile LES TRANSPORTS la climatisation en question La climatisation automobile, grand luxe il y a encore peu de temps, devient presque banale pour tous

Plus en détail

LE CHAUFFAGE À LA BIOMASSE:

LE CHAUFFAGE À LA BIOMASSE: LE CHAUFFAGE À LA BIOMASSE: État de situation et opportunités Michel Lachance CQVB 7 décembre 2012 East Angus PLAN Contexte la biomasse : une source d énergie pour le Québec Systèmes de chauffage Chauffage

Plus en détail

Fiche de données de sécurité

Fiche de données de sécurité Produit TRANSOIL 140 Page 1/6 Etiquette du produit ETIQUETAGE (d usage ou CE) Phrases de risque Conseils de prudence ETIQUETAGE TRANSPORT Non concerné Non concerné 1. IDENTIFICATION DU PRODUIT ET DE LA

Plus en détail

Ensemble nous aurons l air meilleur!

Ensemble nous aurons l air meilleur! Les bons gestes au quotidien pour préserver la qualité de notre air Ensemble nous aurons l air meilleur! Saviez-vous que nous avons besoin d un litre et demi d eau et de 14 000 litres d air par jour pour

Plus en détail

GUIDE DE L'ENTREPRISE : ENVIRONNEMENT / HYGIENE / SECURITE. Plomberie Chauffage

GUIDE DE L'ENTREPRISE : ENVIRONNEMENT / HYGIENE / SECURITE. Plomberie Chauffage Vous voulez démarrer une activité de plombier chauffagiste. Cette fiche rassemble l essentiel de la réglementation en matière d'environnement et de sécurité et quelques conseils importants pour être en

Plus en détail

Fiche de données de sécurité

Fiche de données de sécurité Produit 2T QUAD R BIODEGRADABLE Page 1/5 Etiquette du produit ETIQUETAGE (d usage ou CE) Phrases de risque Conseils de prudence ETIQUETAGE TRANSPORT Non concerné Néant Néant Non concerné 1. IDENTIFICATION

Plus en détail

PIG Programme d Intérêt Général Communauté de Communes Les Hauts du Lyonnais. Réunion Publique du 27/06/2013

PIG Programme d Intérêt Général Communauté de Communes Les Hauts du Lyonnais. Réunion Publique du 27/06/2013 PIG Programme d Intérêt Général Communauté de Communes Les Hauts du Lyonnais Réunion Publique du 27/06/2013 1 Sa durée est de 3 ans de Juin 2013 à Mai 2016. Le périmètre de l opération concerne les 10

Plus en détail

Mission d Observation de la Biomasse

Mission d Observation de la Biomasse Les synthèses de l AREC Mission d Observation de la Biomasse ENQUETE REGIONALE SUR LES CHAUFFERIES COLLECTIVES A BOIS DECHIQUETE (Saison de chauffe 2008-2009) 2009) Chiffres clés 114 chaufferies collectives

Plus en détail

Annuaire des acteurs industriels français. du chauffage au bois domestique

Annuaire des acteurs industriels français. du chauffage au bois domestique Annuaire des acteurs industriels français du chauffage au bois domestique 2013 LES ACTEURS INDUSTRIELS FRANÇAIS DU CHAUFFAGE AU BOIS DOMESTIQUE Annuaire 2013 PRIX : 50 TTC Jotul SOMMAIRE PRÉFACE 04 PRÉSENTATION

Plus en détail

CENTRE HOSPITALIER DE PERIGUEUX CHAUFFERIE BIOMASSE -

CENTRE HOSPITALIER DE PERIGUEUX CHAUFFERIE BIOMASSE - CENTRE HOSPITALIER DE PERIGUEUX CHAUFFERIE BIOMASSE - Définition des enjeux - Disposer à la fin des grosses opérations de construction en cours (Tranche 1 et 2 du Plan Directeur MCO-Plateau Technique/Pôle

Plus en détail

Mesure des caractéristiques des combustibles bois

Mesure des caractéristiques des combustibles bois Mesure des caractéristiques des combustibles bois ADEME Critt Bois Fibois CTBA JUILLET 2001 SOMMAIRE AVANT PROPOS page 4 1 - LA PRISE D ECHANTILLON page 6 1.1 - Division et/ou mélange du prélèvement accompagnée

Plus en détail

Bois Bocage Energie. www.boisbocageenergie.fr. SCIC Bois Bocage Energie, Laurent NEVOUX, Place de l église, 61800 CHANU

Bois Bocage Energie. www.boisbocageenergie.fr. SCIC Bois Bocage Energie, Laurent NEVOUX, Place de l église, 61800 CHANU Société Coopérative d Intd Intérêt Collectif Bois Bocage Energie www.boisbocageenergie.fr Comment organiser la filière bois et mobiliser la ressource? Acte 1 : Mécaniser la récolte du bois Acte 2 : Moderniser

Plus en détail

Quelle place pour le. bois énergie. dans le logement social? Réalisé par : En collaboration avec :

Quelle place pour le. bois énergie. dans le logement social? Réalisé par : En collaboration avec : Quelle place pour le bois énergie dans le logement social? Réalisé par : En collaboration avec : Quelle place pour le bois énergie dans le logement social? UN OUTIL pour la maîtrise des charges locatives

Plus en détail

Note technique. Consommation électrique d'un poêle à granulés à émission directe

Note technique. Consommation électrique d'un poêle à granulés à émission directe Note technique Consommation électrique d'un poêle à granulés à émission directe Version / Date Version 1.0 du 06/02/2012 Auteur David Chénier 2012, Amoès SAS. Toute utilisation, reproduction intégrale

Plus en détail

Profitez au mieux de votre logement économe en énergie. Bâtiment basse consommation. Ce qu il faut savoir et comment vous adapter

Profitez au mieux de votre logement économe en énergie. Bâtiment basse consommation. Ce qu il faut savoir et comment vous adapter CONSEILS AUX PARTICULIERS Bâtiment basse consommation Profitez au mieux de votre logement économe en énergie Ce qu il faut savoir et comment vous adapter Que vous apporte un bâtiment économe en énergie?

Plus en détail

TABLEAU RECAPITULATIF DES CONDITIONS DE REALISATION DE TRAVAUX EN MÉTROPOLE

TABLEAU RECAPITULATIF DES CONDITIONS DE REALISATION DE TRAVAUX EN MÉTROPOLE TABLEAU RECAPITULATIF DES CONDITIONS DE REALISATION DE TRAVAUX EN MÉTROPOLE d isolation thermique la totalité la toiture d isolation thermique s murs donnant sur l extérieur (au moins la moitié la surface

Plus en détail

PARTENAIRE VERS UNE GESTION DURABLE ET PERFORMANTE DE VOTRE ÉNERGIE PRODUCTION DE CHALEUR

PARTENAIRE VERS UNE GESTION DURABLE ET PERFORMANTE DE VOTRE ÉNERGIE PRODUCTION DE CHALEUR PARTENAIRE VERS UNE GESTION DURABLE ET PERFORMANTE DE VOTRE ÉNERGIE PRODUCTION DE CHALEUR 2014 ACTIVITE DE CORETEC Notre principal objectif est de réduire la facture énergétique de nos 450 clients au travers

Plus en détail

CATALOGUE DE hformation GAZ

CATALOGUE DE hformation GAZ CATALOGUE DE hformation GAZ 6 Rue des Bonnes Gens 68025 COMAR CEDEX Tél : 03.69.28.89.00 Fax : 03.69.28.89.30 Mail : contact@coprotec.net Site : www.coprotec.net SOMMAIRE PRESENTATION... 3 NOS FORMATIONS

Plus en détail

Réussir son installation domotique et multimédia

Réussir son installation domotique et multimédia La maison communicante Réussir son installation domotique et multimédia François-Xavier Jeuland Avec la contribution de Olivier Salvatori 2 e édition Groupe Eyrolles, 2005, 2008, ISBN : 978-2-212-12153-7

Plus en détail

Le Bois Energie. Développement d une filière en Midi-Pyrénées PLAN DE LA PRESENTATION. Les combustibles bois : origines & caractéristiques

Le Bois Energie. Développement d une filière en Midi-Pyrénées PLAN DE LA PRESENTATION. Les combustibles bois : origines & caractéristiques PLAN DE LA PRESENTATION Le Bois Energie Développement d une filière en Midi-Pyrénées L offre et la demande principaux acteurs et chiffres clés Séminaire interrégional du Réseau national des CFT Forêt et

Plus en détail

Rencontre des savoirs. L énergie électrique est-elle bien adaptée à une mobilité durable?

Rencontre des savoirs. L énergie électrique est-elle bien adaptée à une mobilité durable? Institut français des sciences et technologies des transports, de l aménagement et des réseaux Rencontre des savoirs Bron 14 mai 2013 L énergie électrique est-elle bien adaptée à une mobilité durable?

Plus en détail

Réduction de la pollution d un moteur diesel

Réduction de la pollution d un moteur diesel AUBERT Maxime SUP B Professeur accompagnateur : DELOFFRE Maximilien SUP B Mr Françcois BOIS PAGES Simon SUP E Groupe n Réduction de la pollution d un moteur diesel Introduction L Allemand Rudolf Diesel

Plus en détail

Le tableau des relevés

Le tableau des relevés Le tableau des relevés Sommaire Mes données personnelles... 3 Quelques informations sur mon logement... 4 Quelles sources d énergie utilisez-vous?... 5 Ma consommation de référence... 7 Qu appelle-t-on

Plus en détail

livret d éd épargne bancaire. Taux de rémunr

livret d éd épargne bancaire. Taux de rémunr www.hdgdev.com 1 PROVAIR POUR EN SAVOIR PLUS! CODEVair : Livret d éd épargne monétaire rémunr munéré. Fonctionnement identique à celui d un d livret d éd épargne bancaire. Taux de rémunr munération indexé

Plus en détail

Pellet pratique. Bien concevoir son stockage de granulé en vrac. à savoir. Fiche qualité 1. Le silo à granulé de bois : pas si volumineux que ça!

Pellet pratique. Bien concevoir son stockage de granulé en vrac. à savoir. Fiche qualité 1. Le silo à granulé de bois : pas si volumineux que ça! Pellet Fiche qualité 1 Le chauffage aux granulés de bois : j y réfléchis je me lance je suis équipé Bien concevoir son stockage de granulé en vrac Le silo à granulé de bois : pas si volumineux que ça!

Plus en détail

Jean-Yves RICHARD ADEME

Jean-Yves RICHARD ADEME «Matériau de structure,isolant et biocombustible, le bois, une matière au service de la construction durable» - le 12 janvier 2009 Les enjeux environnementaux du bâtiment Jean-Yves RICHARD ADEME Le réchauffement

Plus en détail

LES AIDES DISPONIBLES POUR AMELIORER SON LOGEMENT DRAGA- ARDÈCHE

LES AIDES DISPONIBLES POUR AMELIORER SON LOGEMENT DRAGA- ARDÈCHE LES AIDES DISPONIBLES POUR AMELIORER SON LOGEMENT DRAGA- ARDÈCHE AIDES DE l Anah (agence nationale de l habitat) Le logement doit être achevé depuis plus de 15 ans Les subventions sont accordées sous conditions

Plus en détail

Chaudières bois de 35 à 170 kw

Chaudières bois de 35 à 170 kw Chaudières bois de 35 à 170 kw 2/3 Pourquoi chauffer au bois? L augmentation des prix des énergies fossiles et une prise de conscience croissante des problèmes d environnement ont induit une montée constante

Plus en détail

1 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT ARRÊTÉ

1 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT ARRÊTÉ 1 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT NOR : SOCU 00611881A ARRÊTÉ relatif au diagnostic de performance énergétique pour les bâtiments existants proposés à

Plus en détail

Monaco s engage contre la déforestation

Monaco s engage contre la déforestation Compte rendu des deux réunions sur l élaboration de la Charte sur le Bois en Principauté Contexte des réunions Deux réunions de travail ont été organisées le jeudi 1 er juin et le mercredi 6 juin 2011

Plus en détail

NOTIONS FONDAMENTALES SUR LES ENERGIES

NOTIONS FONDAMENTALES SUR LES ENERGIES CHAPITRE 1 NOTIONS FONDAMENTALES SUR LES ENERGIES 1 suite Chapitre 1 : NOTIONS FONDAMENTALES SUR LES ENERGIES 1.1 Généralités 1.2 L'énergie dans le monde 1.2.1 Qu'est-ce que l'énergie? 1.2.2 Aperçu sur

Plus en détail

Quels travaux confier à un professionnel?

Quels travaux confier à un professionnel? CONSEILS AUX PARTICULIERS Travaux dangereux dans votre logement Quels travaux confier à un professionnel? Vous voulez réaliser des travaux chez vous, attention, certains présentent des risques importants!

Plus en détail

Énergie décentralisée : La micro-cogénération

Énergie décentralisée : La micro-cogénération Énergie décentralisée : La micro-cogénération Solution énergétique pour le résidentiel et le tertiaire Jean-Paul ONANA, Chargé d activités projet PRODÉLEC PRODuction et gestion de la production d ÉLECtricité

Plus en détail

QU EST-CE QU UN CHAUFFE-EAU THERMODYNAMIQUE?

QU EST-CE QU UN CHAUFFE-EAU THERMODYNAMIQUE? QU EST-CE QU UN CHAUFFE-EAU THERMODYNAMIQUE? > Le chauffe-eau thermodynamique est un appareil de production d eau chaude sanitaire. Il se compose d une pompe à chaleur et d une cuve disposant d une isolation

Plus en détail

Event. synthèse du colloque. 20 & 21 mai 2014 Bordeaux. Le rendez-vous des professionnels du chauffage au granulé de bois en France.

Event. synthèse du colloque. 20 & 21 mai 2014 Bordeaux. Le rendez-vous des professionnels du chauffage au granulé de bois en France. 4e édition Event 20 & 21 mai 2014 Bordeaux Le rendez-vous des professionnels du chauffage au granulé de bois en France synthèse du colloque Financeurs L association Propellet remercie tous les intervenants

Plus en détail

habitat RÉNOVATION Quelles qualifications et certifications RGE pour quels travaux? Comprendre

habitat RÉNOVATION Quelles qualifications et certifications RGE pour quels travaux? Comprendre Comprendre RÉNOVATION Quelles qualifications et certifications RGE pour quels travaux? Mise à jour le 15 juin 2015 Près de 40 000 professionnels qualifiés RGE en métropole Les propriétaires, locataires,

Plus en détail

Prix de l énergie dans l habitat

Prix de l énergie dans l habitat Prix de l énergie dans l habitat Mise à jour février 2013 Fiche réalisée par l ALE de l agglomération lyonnaise - TD Introduction Le prix des énergies n a cessé d augmenter depuis la fin du 20ème siècle.

Plus en détail

Comment? chez le particulier ou en collectivité

Comment? chez le particulier ou en collectivité Actions Citoyennes pour une Transition Energétique Solidaire par René CHAYLA Président d AC ACTEnergieS Comment? chez le particulier ou en collectivité 1 LA TRANSITION ENERGETIQUE EN PRATIQUE DIMINUER

Plus en détail

Se chauffer sans gaspiller

Se chauffer sans gaspiller L habitat AGIR! Se chauffer sans gaspiller Réussir la rénovation de son chauffage et de sa production d eau chaude sanitaire Édition : mars 2015 sommaire glossaire introduction Logements existants : diminuez

Plus en détail

Abschlusskonferenz OUI Biomasse / Conférence de clôture OUI Biomasse. www.oui-biomasse.info 1 26.06.2015

Abschlusskonferenz OUI Biomasse / Conférence de clôture OUI Biomasse. www.oui-biomasse.info 1 26.06.2015 Umweltauswirkungen durch Biomassenutzung Etude d impact de l utilisation de la biomasse sur l environnement 26.Juni 2015 / 26 juin 2015 Akademiehotel Karlsruhe Abschlusskonferenz OUI Biomasse / Conférence

Plus en détail

Le Conseil Municipal,

Le Conseil Municipal, MF/EG SEANCE DU 13 FÉVRIER 2006 2006/6197 - INSTALLATION CLASSÉE POUR L'ENVIRONNEMENT SOUMISE À AUTORISATION - DEMANDE D'AUTORISATION PRÉSENTÉE PAR LA SOCIÉTÉ OMNITHERM EN VUE DE MODIFIER LES INSTALLATIONS

Plus en détail

Comment optimiser la performance énergétique de son logement?

Comment optimiser la performance énergétique de son logement? Comment optimiser la performance énergétique de son logement? Janvier 2014 AHF / J.M. VOGEL Plan de la présentation Contexte Objectifs Faire un premier bilan énergétique Les différents travaux d économies

Plus en détail

La filière bois-énergie

La filière bois-énergie La filière bois-énergie Décembre 2004 p o u r l e c o m p t e d e l a R é g i o n w a l l o n n e Rédaction : Romain Crehay & Didier Marchal ValBiom - Valorisation de la biomasse asbl c/o Centre wallon

Plus en détail

ETUDE SUR LE CHAUFFAGE DOMESTIQUE AU BOIS: MARCHES ET APPROVISIONNEMENT

ETUDE SUR LE CHAUFFAGE DOMESTIQUE AU BOIS: MARCHES ET APPROVISIONNEMENT ETUDE SUR LE CHAUFFAGE DOMESTIQUE AU BOIS: MARCHES ET APPROVISIONNEMENT RAPPORT FINAL DEFINITIF Contrat : 1201C0052 Juin 2013 Étude réalisée pour le compte de l ADEME par Solagro, Biomasse Normandie, BVA

Plus en détail

Conception, réalisation, mise en place et suivi d une démarche de qualité au niveau alsacien pour le combustible bois sous forme de plaquettes

Conception, réalisation, mise en place et suivi d une démarche de qualité au niveau alsacien pour le combustible bois sous forme de plaquettes Conception, réalisation, mise en place et suivi d une démarche de qualité au niveau alsacien pour le combustible bois sous forme de plaquettes Rapport final, Novembre 2013 Avec le financement de : La Région

Plus en détail

Fiche-conseil C5 Production d eau chaude sanitaire

Fiche-conseil C5 Production d eau chaude sanitaire Service d information sur les économies d énergie Fiche-conseil C5 Production d eau chaude sanitaire 1 Préparation de l eau chaude sanitaire 2 1) Différents systèmes de production A Chaudière combinée

Plus en détail

FICHE DE DONNEES DE SECURITE

FICHE DE DONNEES DE SECURITE PAGE 1/7 DATE DE MISE A JOUR : 16/11/2011 1/ - IDENTIFICATION DU PRODUIT ET DE LA SOCIETE Identification du produit : Gaines, films, housses, et/ou sacs transparents et colorés en polyéthylène. Famille

Plus en détail

DE RENOVATION? GUIDE DES AIDES FINANCIÈRES 2015 VOUS AVEZ UN PROJET. Confort amélioré Economies d'énergie Patrimoine valorisé

DE RENOVATION? GUIDE DES AIDES FINANCIÈRES 2015 VOUS AVEZ UN PROJET. Confort amélioré Economies d'énergie Patrimoine valorisé VOUS AVEZ UN PROJET DE RENOVATION? GUIDE DES AIDES FINANCIÈRES 2015 EDITION 2015 avec la mention RGE et le CITE Confort amélioré Economies d'énergie Patrimoine valorisé SOMMAIRE ECO PTZ P.2 CREDIT D IMPÔT

Plus en détail

en rénovation habitat Qualifications et certifications RGE Comprendre

en rénovation habitat Qualifications et certifications RGE Comprendre Qualifications et certifications RGE en rénovation Les qualifications et certifications RGE éligibles pour vos travaux de rénovation énergétique en métropole Le recours a un professionnel RGE est obligatoire

Plus en détail

Synthèse Communication Alsace Bois Bûche

Synthèse Communication Alsace Bois Bûche «Alsace Bois Bûche : des entreprises alsaciennes qui s engagent» Synthèse des actions de communication Depuis le lancement de la marque «Alsace Bois Bûche : des entreprises alsaciennes qui s engagent»

Plus en détail

La Région met en œuvre un prêt bonifié pour la rénovation énergétique des logements

La Région met en œuvre un prêt bonifié pour la rénovation énergétique des logements Lundi 24 juin 2013 La Région met en œuvre un prêt bonifié pour la rénovation énergétique des logements Service de Presse 04 67 22 81 31 /// 04 67 22 80 47 presse-region@cr-languedocroussillon.fr Convaincue

Plus en détail

Protégez-vous des risques liés aux fumées de soudage. Information prévention. Vous êtes soudeurs en atelier de Métallerie Serrurerie?

Protégez-vous des risques liés aux fumées de soudage. Information prévention. Vous êtes soudeurs en atelier de Métallerie Serrurerie? Réseaux de veille et de prévention des risques professionnels en PACA Information prévention agir pour votre santé au travail Vous êtes soudeurs en atelier de Métallerie Serrurerie? Protégez-vous des risques

Plus en détail

Pourtant, la preuve est faite, de manière scientifique, que le tabagisme passif comporte des risques réels pour la santé.

Pourtant, la preuve est faite, de manière scientifique, que le tabagisme passif comporte des risques réels pour la santé. Si plus des trois quarts des personnes se disent gênées par la fumée des autres, les risques liés au tabagisme passif restent largement sous-estimés : les non-fumeurs sont seulement 15 % à craindre, pour

Plus en détail

Formacode 11.0 Thésaurus de l offre de formation

Formacode 11.0 Thésaurus de l offre de formation Thésaurus de l offre de formation Champs sémantiques Listes annexes Des types de certifications/diplômes/titres Des pays Des logiciels Des publics Des mots-outils Correspondances Formacode Formacode Présentation

Plus en détail

Programme de certification

Programme de certification Programme de certification Granulés de bois pour usage dans des petits équipements de chauffage Conformément à la norme DIN EN 14961-2 (A1) FprEN ISO 17225-2 (A1) (Edition: Juin 2014) DIN CERTCO Alboinstraße

Plus en détail

LA COMBUSTION DU BOIS ET SES IMPACTS SUR LA QUALITÉ DE L AIR

LA COMBUSTION DU BOIS ET SES IMPACTS SUR LA QUALITÉ DE L AIR LA COMBUSTION DU BOIS ET SES IMPACTS SUR LA QUALITÉ DE L AIR Jean-Pierre SAWERYSYN Professeur honoraire de l Université de Lille I, vice-président du comité régional de l APPA RESUME L objectif de cet

Plus en détail

De l intérêt du combustible bois pour le séchage de maïs. La nouvelle génération de centrales thermiques

De l intérêt du combustible bois pour le séchage de maïs. La nouvelle génération de centrales thermiques De l intérêt du combustible bois pour le séchage de maïs La nouvelle génération de centrales thermiques I. Quelques principes pour faire des économies La température de l air L épaisseur du grain Le refroidissement

Plus en détail

' Le poêle doit être installé dans la résidence principale et/ou location à I'année, située

' Le poêle doit être installé dans la résidence principale et/ou location à I'année, située ANNEXE 2 r Montant de l'aide régionale Aide de la Région Poitou-Charentes pour les poêles à air à bûche ou à bois granulé Modalités 2015 La Région, à travers le Fonds Régional d'excellence Environnementale

Plus en détail

Pompe à chaleur Air-Eau. Confort et économies

Pompe à chaleur Air-Eau. Confort et économies Pompe à chaleur Air-Eau Confort et économies Le système de chauffage réversible de l avenir! Un pas en avant pour réduire les émissions de CO₂. L augmentation des émissions de CO₂ et autres gaz à effet

Plus en détail

CHAUFFAGE. choisissez intelligemment votre confort POURQUOI PAS DES ÉCONOMIES D ÉNERGIE? Avec le soutien de la Région de Bruxelles-Capitale

CHAUFFAGE. choisissez intelligemment votre confort POURQUOI PAS DES ÉCONOMIES D ÉNERGIE? Avec le soutien de la Région de Bruxelles-Capitale POURQUOI PAS DES ÉCONOMIES D ÉNERGIE? CHAUFFAGE choisissez intelligemment votre confort Avec le soutien de la Région de Bruxelles-Capitale AGENCE BRUXELLOISE DE L ÉNERGIE Le Centre Urbain asbl Chauffage

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable :

Formation Bâtiment Durable : Formation Bâtiment Durable : Rénovation à haute performance énergétique: détails techniques Bruxelles Environnement LE SYSTÈME DE CHAUFFAGE ET LA PRODUCTION D EAU CHAUDE SANITAIRE François LECLERCQ et

Plus en détail

Principe de précaution! 8 Catégorie de produits TYPE A partir du 1/1/2010 g/l prêt à être utilisé Revêtements mats pour murs et plafonds Revêtements brillants pour murs et plafonds Murs extérieurs

Plus en détail

D i a g n o s t i q u e u r I m m o b i l i e r Tél. 04 94 19 18 39 Port. 06 60 96 06 83 Fax 04 94 19 22 50

D i a g n o s t i q u e u r I m m o b i l i e r Tél. 04 94 19 18 39 Port. 06 60 96 06 83 Fax 04 94 19 22 50 A DIAGNOSTIC DE PERFORMANCE ENERGETIQUE Logement (6.2) Décret n 2006-1114 du 5 septembre 2006, Décret n 2006-1147 du 14 septembre 2006, Arrêtés du 15 septembre 2006 INFORMATIONS GENERALES N de rapport

Plus en détail

THERMORÉSEAU DE SATOM SA, MONTHEY Comparaison de prix de chauffage

THERMORÉSEAU DE SATOM SA, MONTHEY Comparaison de prix de chauffage THERMORÉSEAU DE SATOM SA, MONTHEY Rapport établi pour : SATOM SA à l att. de MM. Blatter et Ilazi Z.I. Boeufferant - Nord CH 1870 Monthey 1 T 024 472 77 77 23 février 2015 2 SOMMAIRE 1. Introduction...

Plus en détail

Fiscalité environnementale

Fiscalité environnementale Secrétariat général Fiscalité environnementale Février 2009 La réforme de la fiscalité environnementale, adoptée dans la loi de finances pour 2009 et la loi de finances rectificative pour 2008, concrétise

Plus en détail