Animation du Plan Bois Energie sur les Pyr. Animation du. Animation, Information. Conseils et accompagnement des projets.

Save this PDF as:

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Animation du Plan Bois Energie sur les Pyr. Animation du. Animation, Information. Conseils et accompagnement des projets."

Transcription

1 Le Bois Énergie

2 Animation du Plan Bois Energie sur les Pyr Animation du sur les Pyrénées Orientales Animation, Information Conseils et accompagnement des projets Réalisation de pré-diagnostics tecnico-économiques conomiques Structuration des filières d approvisionnement en bois déchiqueté

3 -Le bois énergie -Les différents appareils -Les différents combustibles -Quelles Utilisations? -Les aides financières -Exemples -Questions

4 Augmentation de la concentration de CO2 depuis ans CO 2 Concentration in Ice Core Samples and Projections for Next 100 Years Projection 2100 Projected (2100) ppm Vostok Record IPCC IS92a Scenario Law Dome Record Mauna Loa Record Aujourd hui Arrivée de Homo sapiens sapiens Current (2001) Période chaude Période glaciaire , , , , Source: Le Treut, JR Petit, IPCC

5

6 Une énergie renouvelable Surface forestière française (en hectares)

7 Une énergie écologique

8 Une énergie économique 14,00 12,00 10,00 Coût du kwh ( centimes TTC) Electricité Propane Fioul Gaz naturel Granulés Bois Buche Bois déchiqueté 8,00 6,00 4,00 2,00 0,00 Prix arrêtés au 15 août 2006 Sources: htpp://industrie.gouv.fr/energie Bois énergie 66

9 Une énergie locale Du pétrole dans nos forêts... 3 Kg de bois = 1 litre de fioul

10 stock Une énergie stock Une des seules énergies renouvelable utilisable à la demande demande

11 Il n y a pas que la bûche

12 La bûche Issue de: - Coupes d affouages - Eclaircies feuillus 30 à 50 /MWh économique et généralisé de qualité inégale deux ans de séchage minimum sont nécessaires avant utilisation

13 La plaquette forestière Issue du broyage de: - Forêts malades - Forêts incendiées - Chantiers DFCI - Eclaircies déficitaires - Elagages - Bois sans débouché commercial.. 23 à 29 /MWh très économique et à forte valeur ajoutée pour le développement local et forestier relativement stable, nécessitant 3 mois de séchage avant utilisation

14 La plaquette industrielle Issue du broyage des sous produits de l industrie du bois: - Fabricants d emballages. - Fabricants de palettes - Scieries Ou du broyage de déchets de bois non traités 15 à 20 /MWh extrêmement économique et permettant une valorisation énergétique des déchets moyennement stable, mais généralement utilisé dans des chaufferies de grande importance et très permissives Très économique et permet une valorisation énergétique des déchets

15 Le Granulé de bois Obtenu à partir de sciures (déchets) séchées puis compressées 40 à 75 /MWh Combustible énergétique, dense et fluide, très proche du fioul et permettant une utilisation comparable Combustible de qualité constante, stable et prêt à l emploi

16 Une Multitudes

17 Cheminée e ou foyer ouvert Agrément Rendement inférieur à 10% voire négatif Aucun contrôle de combustion Pollution atmosphérique importante

18 Insert / Foyer fermé / Poêles /cuisinières Rendement compris entre 30 et 80 % selon la qualité de fabrication, la technologie et l état de l appareil Excellent rapport investissement/service rendu Installation peu contraignante Manutention importante Faible Autonomie Peu adapté au chauffage principal Peu adapté à une utilisation intermittente. Répartition de la chaleur

19 Poêles de masse Rendement proche de 80% Semi automatisation Combustion optimale Autonomie importante. Chaleur douce de type rayonnement Manutention importante Matériel très coûteux Installation contraignante

20 Poêles à granulés Rendement supérieur à 85% Bonne Autonomie. Possibilité de faire bouilleur. Entièrement Automatique et programmable Combustion optimale Entretien réduit Raccordement électrique indispensable Combustible pas encore produit localement Léger bruit de ventilateur Prix du granulés Répartition de la chaleur

21 Chaudière bûches Rendement de 65% à 80% selon la technologie Semi automatisation Confort et régulation du chauffage central Manutention importante Combustion irrégulière Chauffage par intermittence

22 Chaudière bûches avec hydro accumulation Rendement de 65% à 90% selon la technologie Confort et régulation du chauffage central Automatisation Autonomie, confort d utilisation Manutention Prix de l installation Espace nécessaire

23 Chaudière à granulés Rendement supérieur à 90% Entiérement automatique et programmable. Confort et régulation du chauffage central Entièrement Automatique. Autonomie importante Combustion optimale Entretien réduit Combustible pas encore produit localement Prix du granulés Prix de l installation

24 Chaudière automatique à bois déchiquet chiqueté Rendement d environ 80% Autonomie importante. Entièrement Automatique et programmable. Prix du combustible Confort et régulation du chauffage central Prix du matériel Contrainte d installation et d implantation Contrôle visuel hebdomadaire de l installation Matériel inadapté à l habitat individuel

25 Les chaufferies automatiques au bois : implantations possibles du silo Silo enterré Silo en sous-sol Bois Énergie 66 - Perpignan le 26 janvier 2007

26 Chaufferie - Schéma de principe t C =

27 À chacun selon ses besoins

28 Les bonnes questions Zone rurale ou zone urbaine? Quel bâtiment? Quelle configuration? Combustible disponible, à quel prix? Mode de vie, automatisation, programmation?

29 La bûche, ou? pour qui? De préférence en zone rurale Prix et disponibilité du combustible Lieu de stockage pour un roulement de 2 ans Chaudière ou poêle? Question de budget, de possibilité d implantation et de mode de vie

30 La bûche, comment? Un appareil performant, un utilisateur averti Du bois sec et fendu en petit diamètre. Une combustion optimale, à haute température, éviter le feu au ralenti.

31 Le granulés ou pour qui? Aussi bien adapté aux zones urbaines que rurales. Prix et disponibilité du combustible Particulièrement bien adapté à l habitat individuel et à la «vie moderne» Chaudière ou poêle? Question de budget et de place disponible

32 Le granulés, comment? Très peu d intervention. Utiliser au mieux la régulation et la programmation électronique. Disposer d un lieu de stockage

33 Le bois déchiqueté ou? pour qui? Zone rurale de préférence, ou zone urbaine avec réseau de chaleur. Plutot indiqué pour les gros consommateurs de chaleur. Nécessité un maître d ouvrage impliqué et/ou du personnel pour le suivi de la chaufferie.

34 Le bois déchiqueté, comment? Un combustible de qualité constante Contrôle visuel et petit entretien hebdomadaire indispensable. Contrat d entretien avec un professionnel

35 En résumé Pour éviter les écueils un utilisateur averti et impliqué du matériel de qualité et une installation cohérente un combustible adapté et de qualité constante

36 Le nerf de la guerre

37 Pour les particuliers 1/2 Crédit d impôt de 50% sur le prix de l appareil (poêle,chaudière) sous réserve que ce dernier soit homologué «flamme verte» et qu il soit installé par un professionnel (présentation de la facture) Pour ceux qui ne paient pas d impôt, l aide prends la forme d un remboursement

38 Pour les particuliers 2/2 Dans le cas d une rénovation (habitation achevé depuis plus de 2 ans). La TVA est à 5,5%. Certaines communes attribuent des aides pour le bois énergie, au même titre que le solaire, renseignez vous localement. En savoir plus ou Point Info Énergie

39 Pour les associations, les agriculteurs les collectivités et les professionnels 1/2 Selon le projet et le type de bâtiment concerné, le taux maximum de subvention est de 50% des investissements. Il peut atteindre 70% pour des bâtiments publics. Ces aides sont calculées sur l investissement hors réseau de restitution (Radiateurs et production d eau chaude). Les financeurs sont seul décisionnaires pour le taux attribué, ce dernier peut être variable selon la pertinence du projet.

40 Pour les associations, les agriculteurs les collectivités et les professionnels 1/2 financeurs: ADEME Région Languedoc Roussillon Conseil Général de l Aude Uniquement pour les bâtiments public

41 Du concret

42 Famille Dupont, Appartement 80 m² zone urbaine Chauffage actuel: convecteur électrique et poêle à kerdane >> budget annuel pour le chauffage: 900 Euros Installation d un poêle à granulés Investissement: 2500 Euros crédit d impôt déduit >> budget annuel chauffage granulés: 460 Euros >> soit une économie annuelle de : 440 Euros Temps de retour sur investissement: 5,7 ans

43 Famille Jean, Villa 120 m², zone péri urbaine Chauffage actuel: chaudière propane avec réseau de radiateurs >> budget annuel pour le chauffage: 2800 Euros Installation d une chaudière bûche avec ballon de stockage Investissement: 8000 Euros crédit d impôt déduit >> budget annuel chauffage bûche: 1100 Euros >> soit une économie annuelle de : 1700 Euros Temps de retour sur investissement: 4,7 ans

44 Commune, zone rurale Chauffage de la mairie et de la salle des fêtes Chauffage actuel: chaudière Fioul avec réseau de radiateurs >> budget annuel pour le chauffage: 4800 Euros Installation d une chaudière automatique au bois déchiqueté Investissement: Euros subventions déduites >> budget annuel chauffage bois déchiqueté: 1800 Euros >> soit une économie annuelle de : 3000 Euros Temps de retour sur investissement: 6,6 ans

45 calcul de coin de table ou une évidence trop souvent occultée

46 Chauffage au bois en France Consommation d énergie pour le chauffage en France en MTEP Dont, consommation de bois: 9 MTEP Objectif 2050: Division par 4 de la consommation moyenne pour le chauffage Sources:

47 Autrement dit Inutile de changer de chaudière si on ne bouche pas les fuites L énergie la moins chère et la plus écologique est celle qu on ne consomme pas.

48 Le bois est une énergie renouvelable Mais pas inépuisable L'utilisation du bois énergie va de pair avec une réduction importante des besoins de chauffage Soit, une amélioration thermique des bâtiments, une optimisation des équipements de chauffage et une prise de conscience dans le comportement des utilisateurs

49 Les atouts du Bois Énergie Énergie renouvelable et économique Préservation de l environnement l et am Technologie entièrement automatique Développement local et création d emploi Indépendance énerg nergétique et amélioration de la qualité de l air l Impacts Sylvicole: production de bois d oeuvre, limitation des risques d incendies et de maladies, stabilité et accessibilité des peuplements... MERCI DE VOTRE ATTENTION

www.lacentraledupoele.com Auteur: Christian MARTENOT cmt@sas-lcdp.com

www.lacentraledupoele.com Auteur: Christian MARTENOT cmt@sas-lcdp.com www.lacentraledupoele.com Auteur: Christian MARTENOT cmt@sas-lcdp.com 1 ère partie : Qui sommes-nous? Nos activités Se chauffer avec du granulé : Qu est-ce que le granulé? Pourquoi utiliser du granulé

Plus en détail

La filière bois énergie en Bretagne

La filière bois énergie en Bretagne La filière bois énergie en Bretagne 2012 En Bretagne, une ressource àla fois abondante et limitée Total : 3.8 millions de tep la ressource en bois couvre entre 5 et 10% des besoins actuels en énergie :

Plus en détail

Plein feu sur le chauffage au bois

Plein feu sur le chauffage au bois Plein feu sur le chauffage au bois États s lieux national Étu ADEME 2013 (données 2012) 7,4 millions ménages utilisent du bois en France 50% s utilisateurs l utilisent en chauffage principal Typologie

Plus en détail

L essentiel en un coup d œil

L essentiel en un coup d œil L essentiel en un coup d œil Bien choisir sa chaudière La chaudière est le moteur de votre chauffage central. Chaudière au gaz, au fioul, à bois, ou au GPL, il y en a pour tous les goûts et toutes les

Plus en détail

Le Bois Energie Une solution adaptée à un usage collectif

Le Bois Energie Une solution adaptée à un usage collectif Pays d Armagnac Le Bois Energie Une solution adaptée à un usage collectif Eauze 6 novembre 2013 1 De la forêt au radiateur 1. Un silo de stockage 2. Un système d extraction et de transfert du bois 3.

Plus en détail

(3 août 2012) http://www.outilssolaires.com/bois/index-bois.htm

(3 août 2012) http://www.outilssolaires.com/bois/index-bois.htm Chaudières à bois (3 août 2012) http://www.outilssolaires.com/bois/index-bois.htm Evolution des chaudières à bois La technique des chaudières à bois a beaucoup évolué ces dernières années. Rendement des

Plus en détail

GOUX-LES-USIERS. 699 habitants. 745 m d altitude 3555 DJU

GOUX-LES-USIERS. 699 habitants. 745 m d altitude 3555 DJU GOUX-LES-USIERS 699 habitants 745 m d altitude 3555 DJU ccas La Poste école primaire 1 mairie école maternelle presbytère salle des fêtes école primaire 2 église 100 m 2 bâtiments non raccordés (distance

Plus en détail

EAU CHAUDE SANITAIRE. Espace INFO>ENERGIE 37. INTERVENTION PRECARITE ENERGETIQUE ACTIONS SIMPLES TRAVAILLEURS SOCIAUX LE 26 Septembre 2009

EAU CHAUDE SANITAIRE. Espace INFO>ENERGIE 37. INTERVENTION PRECARITE ENERGETIQUE ACTIONS SIMPLES TRAVAILLEURS SOCIAUX LE 26 Septembre 2009 EAU CHAUDE SANITAIRE HABITAT CHAUFFAGE Espace INFO>ENERGIE 37 INTERVENTION PRECARITE ENERGETIQUE ACTIONS SIMPLES TRAVAILLEURS SOCIAUX LE 26 Septembre 2009 L HABITAT L HABITAT DEPERDITION TOITURE: 30% Priorité

Plus en détail

Chauffage : où en est-on?

Chauffage : où en est-on? Domaine des Hocquettes commission chauffage Chauffage : où en est-on? Restitution de l étude thermique Saunier & Associés (+ compléments de l étude infrarouge) 1 Rappel 2008 : sondage copropriétaires Février

Plus en détail

L ENERGIE SOLAIRE THERMIQUE BIEN UTILISER L ÉNERGIE SOLAIRE THERMIQUE DANS SA MAISON!

L ENERGIE SOLAIRE THERMIQUE BIEN UTILISER L ÉNERGIE SOLAIRE THERMIQUE DANS SA MAISON! L ENERGIE SOLAIRE THERMIQUE BIEN UTILISER L ÉNERGIE SOLAIRE THERMIQUE DANS SA MAISON! QUELQUES GENERALITES L ÉPUISEMENT DES RÉSERVES D ÉNERGIE FOSSILES RÉSERVES MONDIALES CONNUES D'ÉNERGIE PRIMAIRE Rayonnement

Plus en détail

Prix de l énergie dans l habitat

Prix de l énergie dans l habitat Prix de l énergie dans l habitat Mise à jour février 2013 Fiche réalisée par l ALE de l agglomération lyonnaise - TD Introduction Le prix des énergies n a cessé d augmenter depuis la fin du 20ème siècle.

Plus en détail

Les GPL & Les enjeux dans le bâti existant

Les GPL & Les enjeux dans le bâti existant Les & Les enjeux dans le bâti existant L efficacité énergétique par l exemple Convention AFG 20 mars 2013 Joel PEDESSAC Directeur Général du CFBP 1 Les, une à re-découvrir 2 Les : une à re-découvrir 40

Plus en détail

LA MAISON DE DEMAIN... C'EST POSSIBLE AUJOURD'HUI. Et pour moins de 1050 LE m2...

LA MAISON DE DEMAIN... C'EST POSSIBLE AUJOURD'HUI. Et pour moins de 1050 LE m2... LA MAISON DE DEMAIN... C'EST POSSIBLE AUJOURD'HUI. Et pour moins de 1050 LE m2... Fervent défenseur de l accession à la propriété depuis plus de 25 ans, avec à son actif plus de 20 000 maisons réalisées

Plus en détail

Formation «maîtrise des charges et développement durable» Le chauffage

Formation «maîtrise des charges et développement durable» Le chauffage Formation «maîtrise des charges et développement durable» Le chauffage Christophe Bresson, CLCV Emilie Oddos, CNL 38 David Gonnelaz, ALE Christophe Weber, Maison de l Habitant Maison de l Habitant AU PROGRAMME

Plus en détail

Programme d estimation gratuite des consommations énergétiques et des économies d énergie réalisables

Programme d estimation gratuite des consommations énergétiques et des économies d énergie réalisables Programme d estimation gratuite des consommations énergétiques et des économies d énergie réalisables Pour participer à l opération merci de remplir le questionnaire ci-dessous de la façon la plus complète

Plus en détail

Précisions sur les arrêtés relatifs au Diagnostic de Performance Energétique

Précisions sur les arrêtés relatifs au Diagnostic de Performance Energétique Précisions sur les arrêtés relatifs au Diagnostic de Performance Energétique Textes réglementaires concernés : Arrêté du 15 septembre 2006 relatif au diagnostic de performance énergétique pour les bâtiments

Plus en détail

PRODUCTION D'EAU CHAUDE AVEC UNE CHAUDIÈRE BIOMASSE. Grégoire MAS Chambre d'agriculture du Lot GFA de Pierpont (81)

PRODUCTION D'EAU CHAUDE AVEC UNE CHAUDIÈRE BIOMASSE. Grégoire MAS Chambre d'agriculture du Lot GFA de Pierpont (81) PRODUCTION D'EAU CHAUDE AVEC UNE CHAUDIÈRE BIOMASSE Grégoire MAS Chambre d'agriculture du Lot GFA de Pierpont (81) Principes de fonctionnement Une chaudière biomasse est capable de fonctionner avec une

Plus en détail

Situation énergétique des élevages de veaux. Situation énergétique des élevages de veaux. Situation énergétique des élevages de veaux.

Situation énergétique des élevages de veaux. Situation énergétique des élevages de veaux. Situation énergétique des élevages de veaux. veau de boucherie 2008-200200 Consommations d énergie en bâtiment veaux de boucherie Comité veau de boucherie FranceAgriMer Montreuil sous Bois Mardi 5 avril 20 Christophe Martineau Institut de l Elevage

Plus en détail

Wiser. La gestion de l énergie : les solutions concrètes de Schneider Electric

Wiser. La gestion de l énergie : les solutions concrètes de Schneider Electric Wiser La gestion de l énergie : les solutions concrètes de Schneider Electric Le marché de la gestion de l énergie en France 2 Le marché de la gestion de l énergie Des logements construits avant 1975 19

Plus en détail

CI Pro Cheminée Chaque maison sa cheminée

CI Pro Cheminée Chaque maison sa cheminée CI Pro Cheminée Chaque maison sa cheminée Choix libre du système de chauffage Indépendance Une chose judicieuse Membres Les associations suivantes sont membres de la Communauté d intérêt «CI Pro Cheminée»:

Plus en détail

www.propane-monamour.fr L énergie est notre avenir, économisons-la!

www.propane-monamour.fr L énergie est notre avenir, économisons-la! L énergie est notre avenir, économisons-la! Bonnes raisons de faire du propane 2 3 un partenaire d avenir dès à présent Le propane s adapte à tous les besoins énergétiques et permet de répondre partout,

Plus en détail

Accumuler la chaleur avec des ballons système individuels.

Accumuler la chaleur avec des ballons système individuels. ÉNERGIES RENOUVELABLES Ballons système Accumuler la chaleur avec des ballons système individuels. BALLON TAMPON BALLON D EAU CHAUDE / CHAUFFE-EAU BALLON COMBINÉ / À PRÉPARATION D EAU CHAUDE INSTANTANÉE

Plus en détail

3,5 millions de ces chaudières ont 20 ans ou plus.

3,5 millions de ces chaudières ont 20 ans ou plus. les chaudières performantes Depuis 20 ans... hier... ++ Des chiffres révélateurs Le chauffage et la production d eau chaude représentent les deux tiers de la facture d énergie des ménages. Par ailleurs,

Plus en détail

De tout temps le chauffage fit partie des préoccupations de

De tout temps le chauffage fit partie des préoccupations de C.I.02 Niv.2 ACTIVITÉ N 7 Choix de solution technique Chauffer son logement Quel solution de chauffage choisir? De tout temps le chauffage fit partie des préoccupations de l homme. En plus d être une façon

Plus en détail

Chauffage au bois déchiqueté POLEYMIEUX BATIMENTS PUBLICS Chaufferie de 150 kw Le bois : une énergie renouvelable? Cycle du bois (Doc AGEDEN) 3 Le bois : une spécificité Française? Consommations bois-énergie

Plus en détail

COMMENT AMÉLIORER SON CHAUFFAGE?

COMMENT AMÉLIORER SON CHAUFFAGE? 2 COMMENT AMÉLIORER SON CHAUFFAGE? Si vous voulez entreprendre des travaux d amélioration énergétique, vous allez rapidement devoir faire face à la question du chauffage. En tant qu élément central du

Plus en détail

Création d une chaudière bois et d une filière bois énergie à Olonne

Création d une chaudière bois et d une filière bois énergie à Olonne Création d une chaudière bois et d une filière bois énergie à Olonne Cette création illustre : I - Le partenariat exemplaire entre la ville d Olonne et l Office National des Forêts II - Le projet municipal

Plus en détail

Audit Energétique des Bâtiments

Audit Energétique des Bâtiments Audit Energétique des Bâtiments Introduction Le Grenelle Environnement La règlementation L Audit Energétique Exemples de rénovation Conclusion 2 Le Grenelle Environnement 3 Le Grenelle Environnement 2009

Plus en détail

INDICATEURS TECHNIQUES

INDICATEURS TECHNIQUES Réseau REAGRI Groupe «Agriculture et Energie» Novembre 2006 La chaudière polycombustible Ex : bois-déchiqueté ATOUTS CONTRAINTES o Forte réduction de la facture énergétique. o Confort d utilisation. o

Plus en détail

INSERTS & POELES AU GAZ NATUREL. dossier de presse octobre 2015

INSERTS & POELES AU GAZ NATUREL. dossier de presse octobre 2015 INSERTS & POELES AU GAZ NATUREL dossier de presse octobre 2015 Seguin Duteriez lance une nouvelle gamme d inserts et poêles au gaz naturel Après le bois et le granulé de bois, le Groupe Seguin Duteriez

Plus en détail

Consommation de fluides des lycées publics de la Région Rhône-Alpes

Consommation de fluides des lycées publics de la Région Rhône-Alpes Le lycée des Eaux-Claires de Grenoble - Crédit photo : Juan Robert Consommation de fluides des lycées publics de la Région Rhône-Alpes Synthèse - Année 2012 266 lycées 236 sites 193 000 élèves 4,3 millions

Plus en détail

JE CHOISIS. Radiateurs électriques

JE CHOISIS. Radiateurs électriques JE CHOISIS Radiateurs électriques JE CHOISIS Un radiateur électrique En matière de radiateurs électriques, trois technologies différentes s offrent à vous : l inertie, le panneau rayonnant et le convecteur.

Plus en détail

Forum aux éco-énergies et éco-constructions. - Comment rénover son habitation pour réduire ses factures - Produire de l électricité

Forum aux éco-énergies et éco-constructions. - Comment rénover son habitation pour réduire ses factures - Produire de l électricité Forum aux éco-énergies et éco-constructions 31 mars 2012 à Salles - Comment rénover son habitation pour réduire ses factures - Produire de l électricité CREAQ Julien COZIC Conseiller Info Energie 1 La

Plus en détail

Un projet Bois Energie Citoyen?

Un projet Bois Energie Citoyen? Un projet Bois Energie Citoyen? Filière bois énergie : les attendus les entrants Filière usuelle : circuit long Filière d avenir : circuit court Chaîne de production d énergie thermique HQE : Analyse systèmique

Plus en détail

De l intérêt du combustible bois pour le séchage de maïs. La nouvelle génération de centrales thermiques

De l intérêt du combustible bois pour le séchage de maïs. La nouvelle génération de centrales thermiques De l intérêt du combustible bois pour le séchage de maïs La nouvelle génération de centrales thermiques I. Quelques principes pour faire des économies La température de l air L épaisseur du grain Le refroidissement

Plus en détail

Le Chauffe Eau Solaire Individuel

Le Chauffe Eau Solaire Individuel Le Chauffe Eau Solaire Individuel Schémas de principe et son fonctionnement Encombrement capteur et ballon Productivité Maintenance Durée Une place de champion dans la RT 2012 Le solaire comment ça marche?

Plus en détail

36% T.Flow VMC hygroréglable & chauffe eau thermodynamique QUAND LA VENTILATION RÉINVENTE L EAU CHAUDE. BÉNÉFICIEZ DE

36% T.Flow VMC hygroréglable & chauffe eau thermodynamique QUAND LA VENTILATION RÉINVENTE L EAU CHAUDE. BÉNÉFICIEZ DE T.Flow VMC hygroréglable & chauffe eau thermodynamique QUAND LA VENTILATION RÉINVENTE L EAU CHAUDE. BÉNÉFICIEZ DE 36% DE CRÉDIT D'IMPÔTS Loi de finance 2011 T.Flow Un système révolutionnaire 2 en 1 Seul

Plus en détail

Le monitoring. Chaufferie et réseau de chaleur de St-Vith. André Servais, Stadtwerke St-Vith

Le monitoring. Chaufferie et réseau de chaleur de St-Vith. André Servais, Stadtwerke St-Vith Le monitoring Chaufferie et réseau de chaleur de St-Vith André Servais, Stadtwerke St-Vith SITUATION DE DEPART 5 biens fonciers: o Puissance totale installée: o Consommation annuelle: 4.950 kw / 12 chaudières

Plus en détail

Réchauffons-nous efficacement! N utilisons plus les cheminées ouvertes!

Réchauffons-nous efficacement! N utilisons plus les cheminées ouvertes! Réchauffons-nous efficacement! N utilisons plus les cheminées ouvertes! Ha! Une bonne flambée pour se réchauffer! Nos habitudes Oui! Mais avec un foyer performant ou labellisé Flamme Verte 5 étoiles! On

Plus en détail

Panneaux solaires thermiques

Panneaux solaires thermiques NOUVEAU Panneaux solaires thermiques Une solution chauffage 100 % fiable pour économiser l énergie. Ne choisissez plus entre confort et performance énergétique. Avec les solutions de capteurs solaires

Plus en détail

1/19 Chauffage à la biomasse ------- Bonnes pratiques Yann ROGAUME Mise en Place d une Chaufferie Plaquettes 2/19 Etapes importantes : - Maîtriser les dépenses énergétiques ; - Déterminer précisément les

Plus en détail

Saisie du système Héliopac sur le logiciel règlementaire U22win de Perrenoud

Saisie du système Héliopac sur le logiciel règlementaire U22win de Perrenoud Saisie du système Héliopac sur le logiciel règlementaire U22win de Perrenoud SOMMAIRE I. GENERALITES... 2 1. Le système Héliopac... 2 2. Définition... 2 3. Méthodologie... 3 II. SAISIE DANS U22WIN D UN

Plus en détail

Rencontres d affaires FEDER Les économies d énergies dans les entreprises Méthode Exemples - Aides. 11/03/2013 Isabelle Soulat

Rencontres d affaires FEDER Les économies d énergies dans les entreprises Méthode Exemples - Aides. 11/03/2013 Isabelle Soulat Rencontres d affaires FEDER Les économies d énergies dans les entreprises Méthode Exemples - Aides Les enjeux énergétique de l industrie du Limousin L industrie : 21 % des consommations régionales Baisse

Plus en détail

Le chauffage au bois, du progrès dans l air!

Le chauffage au bois, du progrès dans l air! Le chauffage au bois, du progrès dans l air! Pour se chauffer au bois sans polluer SUIVEZ LE GUIDE... FEDER 2007-2013 Se chauffer au bois c est BIEN! Mais BIEN se chauffer au bois c est mieux! Le bois,

Plus en détail

Les Énergies renouvelables - ENR Energie photovoltaïque (système photovoltaïque) 3 ème partie Oléron : le 21 avril 2010, Marc Delalande Site : www.enr-photovoltaique-17.fr, marc.delalande@online.fr Exemple

Plus en détail

Wiser WISER, ma maison. ET JE FAIS DES ÉCONOMIES! Système de gestion de l énergie pour l habitat. et pilote simplement AVEC MON APPLICATION

Wiser WISER, ma maison. ET JE FAIS DES ÉCONOMIES! Système de gestion de l énergie pour l habitat. et pilote simplement AVEC MON APPLICATION Wiser Système de gestion de l énergie pour l habitat Je me sens zen ET JE FAIS DES ÉCONOMIES! je mesure mes consommations énergétiques et pilote simplement ma maison. AVEC MON APPLICATION WISER, > Connaissez-vous

Plus en détail

Récupération et valorisation des calories des réseaux d assainissement 05/11/2010

Récupération et valorisation des calories des réseaux d assainissement 05/11/2010 Récupération et valorisation des calories des réseaux d assainissement 05/11/2010 Philosophie Constat : Les eaux usées recèlent de grandes quantités d'énergie. La source de chaleur se trouve à proximité

Plus en détail

solaire en énergie thermique qui

solaire en énergie thermique qui Élé Des capteurs thermiques sur votre maison? Quelques explications! Le solaire thermique, qu est-ce? C est la transformation de l énergie solaire en énergie thermique qui servira au chauffage de votre

Plus en détail

Associer énergie solaire et gaz naturel

Associer énergie solaire et gaz naturel Associer énergie solaire et gaz naturel Pourquoi associer l énergie solaire au gaz naturel? Si vous souhaitez équiper votre maison en privilégiant respect de l'environnement et économies d'énergie, alors

Plus en détail

Alezio. << easylife.dedietrich-thermique.fr >>

Alezio. << easylife.dedietrich-thermique.fr >> Pompe à chaleur air/eau Alezio EASYLIFE La performance en toute simplicité, c est dans l air! >> Un investissement gagnant >> Jusqu à 70 % d économies d énergie >> La planète préservée

Plus en détail

Chauffage à la biomasse : la bonne énergie à la bonne place

Chauffage à la biomasse : la bonne énergie à la bonne place Chauffage à la biomasse : la bonne énergie à la bonne place Présenté par: Catherine-Anne Renaud, ing., CEM Associée écologique LEED Vice-présidente R+O Énergie Plan de la présentation 1. Mise en contexte

Plus en détail

Conseil en Orientation Énergétique du Patrimoine de Rians

Conseil en Orientation Énergétique du Patrimoine de Rians Conseil en Orientation Énergétique du Patrimoine de Rians Restitution Finale 12 février 2013 ADEV Énergie, 2 rue Jules Ferry -36300 Le Blanc Tél: 02 54 37 19 68 Fax: 02 54 37 99 27 Port: 06.67.29.44.35

Plus en détail

Les systèmes de chauffage domestique

Les systèmes de chauffage domestique Les systèmes de chauffage domestique Les objectifs d'apprentissage : Comprendre la différence entre chauffage autonome et chauffage central, Pouvoir identifier les différents types de systèmes de distribution

Plus en détail

LE GAZ EN RéSEAU. www.finagaz.fr

LE GAZ EN RéSEAU. www.finagaz.fr LE GAZ EN RéSEAU l énergie qui fait grandir votre confort www.finagaz.fr faites grandir votre confort grâce au gaz en réseau Votre commune a décidé de s équiper d un réseau de gaz et a confié l installation

Plus en détail

Description du système. Pompe 1 : Pompe de régulation du retour sur le poêle.

Description du système. Pompe 1 : Pompe de régulation du retour sur le poêle. Description du système Pompe 1 : Pompe de régulation du retour sur le poêle. La vitesse de la pompe varie de façon à ce que la température de l eau qui reparte vers le poêle soit toujours de 60 C. Le débit

Plus en détail

40% >> Economies d énergie garanties >> Eau chaude à volonté >> Très compacte. << easylife.dedietrich-thermique.fr >> 10 min.

40% >> Economies d énergie garanties >> Eau chaude à volonté >> Très compacte. << easylife.dedietrich-thermique.fr >> 10 min. NOUS VOULONS ÉCONOMISER L ÉNERGIE JE VEUX UNE SOLUTION PRATIQUE POUR MA MAISON Des factures en nette diminution grâce à la condensation. Très compacte, la chaudière trouve sa place partout. Des rendements

Plus en détail

L Espace Info Energie 72

L Espace Info Energie 72 L Espace Info Energie 72 Un dispositif national... LE SERVICE ESPACE INFO ENERGIE La mission première des conseillers INFO ENERGIE est de proposer aux particuliers, petites entreprises et petites collectivités

Plus en détail

La performance thermique des écoles dans le Luberon

La performance thermique des écoles dans le Luberon La performance thermique des écoles dans le Luberon Retour d expérience du Programme SEDEL (Services Energétiques Durables en Luberon) Matthieu Simonneau Nicolas Trembloy Conseillers en Energie Partagés

Plus en détail

L'éco-prêt, pour qui, pour quoi?

L'éco-prêt, pour qui, pour quoi? L'éco-prêt, pour qui, pour quoi? L'éco-prêt à taux zéro est un engagement du grenelle de l'environnement. Il permet, grâce à la rénovation énergétique de réduire les consommations d'énergie et les émissions

Plus en détail

Construction durable

Construction durable Depuis 90 ans à votre service... Construction durable selon les normes pour habitations passives www.linden.be www.pamaflex.eu Bilan énergétique dans la maison classique 1. Pertes par les murs et les fenêtres

Plus en détail

Pierre-Gilles Bellin. Se chauffer au bois

Pierre-Gilles Bellin. Se chauffer au bois Pierre-Gilles Bellin Se chauffer au bois 02C o n n a î t r e l e s p r o d u i t s e x i s t a n t s / Les cheminées CIRCUITS DE L AIR Pour une cheminée, le circuit d air idéal, en termes de rendement

Plus en détail

Réunion publique Charente-Arnoult Cœur de Saintonge Fédération Française du Bâtiment RGE Dupré ambassadeurs

Réunion publique Charente-Arnoult Cœur de Saintonge Fédération Française du Bâtiment RGE Dupré ambassadeurs Réunion publique Organisée par la Communauté de Communes Charente-Arnoult Cœur de Saintonge avec les participations de la Fédération Française du Bâtiment, de l entreprise RGE Dupré et des ambassadeurs

Plus en détail

Système d aide 2012 Solaire thermique pour les particuliers

Système d aide 2012 Solaire thermique pour les particuliers Système d aide 2012 Solaire thermique pour les particuliers Intervention Acteurs du Solaire mercredi 15 février 2012 Le réseau des Espaces Info Energie Réseau National : Plus de 230 Espaces. Plus de 500

Plus en détail

Solneo solution combinée condensation gaz et solaire

Solneo solution combinée condensation gaz et solaire solai re bois pompes à chaleur Condensation fioul/gaz Solneo solution combinée condensation gaz et solaire EASYLIFE Combiner les énergies en toute simplicité >> Une solution gain de place >> 50% d'ecs

Plus en détail

Les énergies renouvelables. Mardi 27 septembre 2011

Les énergies renouvelables. Mardi 27 septembre 2011 Les énergies renouvelables Mardi 27 septembre 2011 Introduction La climatisation aujourd hui implique : une surconsommation énergétique des problèmes de production et d acheminement de l énergie électrique

Plus en détail

Repérer, sur un objet technique, les énergies d'entrée et de sortie. Repérer les transformations énergétiques

Repérer, sur un objet technique, les énergies d'entrée et de sortie. Repérer les transformations énergétiques Fiche énergie Fiche élève 8 Compétences visées Niveau d'acquisition Repérer, sur un objet technique, les énergies d'entrée et de sortie Repérer les transformations énergétiques Identifier les différents

Plus en détail

OPERATION MENUCOURTOISE D AMELIORATION DE L HABITAT

OPERATION MENUCOURTOISE D AMELIORATION DE L HABITAT OPERATION MENUCOURTOISE D AMELIORATION DE L HABITAT En 2008 Mise en place de l aide communale à l isolation pour les propriétaires En 2010, La mairie montre l exemple : rénovation complète du logement

Plus en détail

Rénovation thermique de votre logement

Rénovation thermique de votre logement Audits et conseils énergétiques Rénovation thermique de votre logement Réalisé par : Guy LAMOUR Pour : Mr et Mme LEFRANC à LANDAS Le : 19/03/2015 Guy Lamour : conseiller indépendant en rénovation thermique

Plus en détail

Financement des Energies Renouvelables et des Economies d Energie dans le bâtiment

Financement des Energies Renouvelables et des Economies d Energie dans le bâtiment Financement des Energies Renouvelables et des Economies d Energie dans le bâtiment Cleantuesday Paris - Financements Innovants 23 Avril 2013 KYOTHERM Société par Actions Simplifiée au Capital de 1 900

Plus en détail

Les Vendredis du Bois-Energie

Les Vendredis du Bois-Energie Agence Locale de l Energie des Ardennes ALE 08 Les Vendredis du Bois-Energie Colloque 16 mars 2007 Présentation ALE 08 La forêt sur la zone urowood L exemple de deux chaufferies 1 Présentation Agence Locale

Plus en détail

La chaleur qui vient du froid LE SYSTEME INTEGRAL DE CHAUFFAGE

La chaleur qui vient du froid LE SYSTEME INTEGRAL DE CHAUFFAGE La chaleur qui vient du froid LE SYSTEME INTEGRAL DE CHAUFFAGE L ORIGINE C est dans les pays où il fait froid que l on sait mieux qu ailleurs produire et conserver la chaleur. Depuis plus de vingt ans

Plus en détail

Diagnostic de performance énergétique logement (6.1) N : Valable jusqu au : Type de bâtiment : Année de construction : Surface habitable : Adresse :

Diagnostic de performance énergétique logement (6.1) N : Valable jusqu au : Type de bâtiment : Année de construction : Surface habitable : Adresse : Diagnostic pour les logements à chauffage individuel ------------------------------------------------------------------------------ Les consommations sont établies à partir d un calcul conventionnel Diagnostic

Plus en détail

RÉCUPÉRATION DE LA CHALEUR DES RÉSEAUX D ASSAINISSEMENT

RÉCUPÉRATION DE LA CHALEUR DES RÉSEAUX D ASSAINISSEMENT Imprimé sur papier composé de 60 % de fibres recyclées, 40 % de fibres vierge RÉCUPÉRATION DE LA CHALEUR DES RÉSEAUX D ASSAINISSEMENT AU CŒUR DES VILLES, UN CHAUFFAGE ÉCOLOGIQUE À PARTIR DU RÉSEAU D ASSAINISSEMENT,

Plus en détail

Diagnostic du logement

Diagnostic du logement Diagnostic du logement Mise à jour novembre 2014 Fiche réalisée par Héliose Les 5 clés de la basse consommation ❶ Isolation de l enveloppe ❺ Energies renouvelables ❷ Ventilation et étanchéité à l air ❹

Plus en détail

Guide filière sur. le chauffe-eau. thermodynamique

Guide filière sur. le chauffe-eau. thermodynamique Guide filière sur le chauffe-eau thermodynamique QU EST-CE QU UN CHAUFFE-EAU THERMODYNAMIQUE? > Le chauffe-eau thermodynamique est un appareil de production d eau chaude sanitaire. Il se compose d une

Plus en détail

Notice de dimensionnement

Notice de dimensionnement 2013 Notice de dimensionnement DDG Kolonel Begaultlaan 43/2 3012 LEUVEN Belgique www.ddg.be info@ddg.be T : 00 32 16 22 24 94 Comment dimensionner un poêle-chaudière DDG? Le dimensionnement d un poêle

Plus en détail

Individualisation des frais de chauffage

Individualisation des frais de chauffage Individualisation des frais de chauffage Gérer l eau et l énergie en copropriété D après une étude menée conjointement par l Ademe, le Syndicat de la Mesure et le COSTIC, l individualisation des frais

Plus en détail

CHAUFFE-EAU SOLAIRE EN GUYANE. Journées techniques ADEME 4 Mai 2006

CHAUFFE-EAU SOLAIRE EN GUYANE. Journées techniques ADEME 4 Mai 2006 CHAUFFE-EAU SOLAIRE EN GUYANE Journées techniques ADEME 4 Mai 2006 CHAUFFE-EAU SOLAIRE EN GUYANE Etat des lieux Enjeux et objectifs Avantages techniques Avantages financiers CHAUFFE-EAU SOLAIRE EN GUYANE

Plus en détail

Conversion biomasse et production énergétique

Conversion biomasse et production énergétique Conversion biomasse et production énergétique Actionnariat S.I.D.E.S.U.P. 15 % S.V.I 5 % Naples Investissement 80 % Planteurs de betteraves Historique Création en 1970 Pour déshydrater les pulpes de la

Plus en détail

Fiche d application du Titre V RT2012 Module Thermique avec ECS accumulée Logix

Fiche d application du Titre V RT2012 Module Thermique avec ECS accumulée Logix Module Thermique avec ECS accumulée Logix Arrêté ministériel du 27 janvier 2015 Module Thermique d Appartement Logix avec affichage des consommations de chauffage et d eau chaude sanitaire Module de distribution

Plus en détail

<< easylife.dedietrich-thermique.fr >> Vivadens EASYLIFE

<< easylife.dedietrich-thermique.fr >> Vivadens EASYLIFE Chaudière murale gaz à Condensation Vivadens EASYLIFE Le meilleur investissement en condensation >> Haut rendement garanti >> Eau chaude abondante et de qualité >> Intégration facile

Plus en détail

o o o o - Fédérer l ensemble des acteurs de la filière : les producteurs (propriétaires forestiers, industriels du bois ), les transformateurs ou prestataires intermédiaires (exploitants

Plus en détail

07/10/2009 TITRE PRESENTATION 1

07/10/2009 TITRE PRESENTATION 1 07/10/2009 TITRE PRESENTATION 1 ENERGY BREAKFAST Le chauffage de votre entreprise 2 TABLE DES MATIERES Le chauffage : C EST IMPORTANT! Diverses techniques de chauffage Nouvelles techniques de chauffe La

Plus en détail

Silvatherm Compact. Fabricant Français de Chaudières depuis 1971

Silvatherm Compact. Fabricant Français de Chaudières depuis 1971 Chaudières Chaudières à granulés Silvatherm Compact Fabricant Français de Chaudières depuis 1971 De hautes performances pour préserver l environnement Les chaudières à granulés Silvatherm Compact dont

Plus en détail

P o m p e à c h a l e u r à a b s o r p t i o n g a z n a t u r e l. Système de Chauffage à 160 % de rendement l EnR n est plus en option!

P o m p e à c h a l e u r à a b s o r p t i o n g a z n a t u r e l. Système de Chauffage à 160 % de rendement l EnR n est plus en option! P o m p e à c h a l e u r à a b s o r p t i o n g a z n a t u r e l Système de Chauffage à 160 % de rendement l EnR n est plus en option! France Air & Robur Technology France Air, en partenariat avec Robur

Plus en détail

Réseau de chaleur Cantagrelh. Commune d Onet-le-Château

Réseau de chaleur Cantagrelh. Commune d Onet-le-Château Réseau de chaleur Cantagrelh Commune d Onet-le-Château Maître d ouvrage : Mairie d Onet-le-château 12, rue des Coquelicots BP 5-12850 Onet le Château Télécopie : 05 65 78 00 91 - www.onet-le-chateau.fr

Plus en détail

FOUSSEMAGNE ET LE DEVELOPPEMENT DURABLE. Le témoignage du Maire de Foussemagne, Louis MASSIAS.

FOUSSEMAGNE ET LE DEVELOPPEMENT DURABLE. Le témoignage du Maire de Foussemagne, Louis MASSIAS. FOUSSEMAGNE ET LE DEVELOPPEMENT DURABLE Le témoignage du Maire de Foussemagne, Louis MASSIAS. 1 Présentation de Foussemagne Commune du Territoire de Belfort. 984 habitants 512 Ha Population jeune, plus

Plus en détail

> Conseils - Etudes Thermiques - Coordination et suivi de chantier

> Conseils - Etudes Thermiques - Coordination et suivi de chantier > Conseils - Etudes Thermiques - Coordination et suivi de chantier Conseil Le conseil auprès : - Des investisseurs - Des installateurs - Des architectes et bâtisseurs Etude Une étude personnalisée pour

Plus en détail

Isolation globale. 1. Maîtriser la consommation d énergie

Isolation globale. 1. Maîtriser la consommation d énergie Isolation globale 1. Maîtriser la consommation d énergie Le confort et l éco-performance d une habitation sont fortement liés à son isolation. Celle-ci doit être homogène et adaptée aux caractéristiques

Plus en détail

LE GAZ PROPANE AU COMPTEUR. Mai 2013

LE GAZ PROPANE AU COMPTEUR. Mai 2013 LE GAZ PROPANE AU COMPTEUR Mai 2013 01 QUI EST PRIMAGAZ? Primagaz est la filiale française du groupe néerlandais SHV Energy, leader mondial sur le marché du GPL Présent dans 27 pays en Europe Asie et Amérique

Plus en détail

Quel chauffage pour ma maison? facesud énergie 1968 Mase www.facesud- energie.ch

Quel chauffage pour ma maison? facesud énergie 1968 Mase www.facesud- energie.ch Quel chauffage pour ma maison? facesud énergie 1968 Mase OrganisaBon : Amis de Mase Quel chauffage pour ma maison? Mase, 19.01.2012 UNE HISTOIRE ORDINAIRE Il était une fois en 1970 ConstrucBon d une villa

Plus en détail

Chauffez votre maison pour 14 par mois sans réchauffer le climat

Chauffez votre maison pour 14 par mois sans réchauffer le climat Maison Basse mmation Chauffez votre maison pour 14 par mois sans réchauffer le climat Constructeur responsable et engagé dans la préservation de l environnement, Maisons Ericlor s est depuis longtemps

Plus en détail

La place du granulé dans les secteurs collectif et industriel

La place du granulé dans les secteurs collectif et industriel La place du granulé dans les secteurs collectif et industriel 1 Contexte énergétique Les engagements nationaux et européens 2050 : Facteur 4 réduction par 4 des émissions des GES (Gaz à Effet de Serre)

Plus en détail

EcoTherm Kompakt WBS/WBK/WBC Chaudières murales gaz à condensation

EcoTherm Kompakt WBS/WBK/WBC Chaudières murales gaz à condensation EcoTherm Kompakt WBS/WBK/WBC Chaudières murales gaz à condensation il n y a pas mieux pour faire des économies Chaudières murales gaz à condensation pour la rénovation ou la construction neuve. EcoTherm

Plus en détail

Cette fiche a pour but de vous indiquer les principales informations concernant la norme RT2012.

Cette fiche a pour but de vous indiquer les principales informations concernant la norme RT2012. Cette fiche a pour but de vous indiquer les principales informations concernant la norme RT2012. Dans le but de diviser par deux la consommation énergétique des bâtiments à l horizon 2020, la France a

Plus en détail

TVA à 5.5% : PRÉCISIONS

TVA à 5.5% : PRÉCISIONS TVA à 5.5% : PRÉCISIONS L Administration vient de commenter l article 9 de la loi de finances pour 2014 qui abaisse le taux de TVA à 5,5 % pour les travaux d amélioration de la qualité énergétique portant

Plus en détail

L offre DualSun pour l eau chaude sanitaire (CESI)

L offre DualSun pour l eau chaude sanitaire (CESI) L offre DualSun pour l eau chaude sanitaire (CESI) CESI signifie Chauffe-eau Solaire Individuel. L offre CESI est adaptée à tous les bâtiments qui ont des besoins en eau chaude sanitaire. L installation

Plus en détail

Jean Pascal Chirat. Vice Président de la Fédération Française des Négociants en Appareils Sanitaires

Jean Pascal Chirat. Vice Président de la Fédération Française des Négociants en Appareils Sanitaires Jean Pascal Chirat Vice Président de la Fédération Française des Négociants en Appareils Sanitaires Intervention Fnas Plan de l intervention Etat énergétique du parc des logements français selon les: Etiquettes

Plus en détail

Le solaire thermique Solaire thermique

Le solaire thermique Solaire thermique Le solaire thermique Les panneaux solaires thermiques convertissent les rayons du soleil en chaleur. Dans les capteurs solaires, plans ou tubes, circule un fluide caloporteur (généralement de l eau et du

Plus en détail

Consommation de fluides des lycées publics de la Région Rhône-Alpes

Consommation de fluides des lycées publics de la Région Rhône-Alpes Le lycée des Eaux-Claires de Grenoble - Crédit photo : Juan Robert Nouvel internat Lumière livré en 214 : Alexa Brunet Consommation de fluides des lycées publics de la Région Rhône-Alpes Synthèse - Année

Plus en détail