Récapitulatif de l audit énergétique de la copropriété 1 relais de la Poste à RANTIGNY 25/11/13

Save this PDF as:

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Récapitulatif de l audit énergétique de la copropriété 1 relais de la Poste à RANTIGNY 25/11/13"

Transcription

1 Récapitulatif de l audit énergétique de la copropriété 1 relais de la Poste à RANTIGNY 25/11/13 Récapitulatif du l audit énergétique de RANTIGNY 1

2 Sommaire I. Introduction... 3 II. Visite du site... 4 III. Bilan des déperditions énergétiques IV. Bilan d exploitation V. Les solutions VI. Les aides de l état Récapitulatif du l audit énergétique de RANTIGNY 2

3 I. Introduction La copropriété située au 1 Relais de La Poste à RANTIGNY souhaite réaliser un audit énergétique. Ce diagnostic va permettre de poser l état de l existant et la consommation globale actuelle avec une analyse des différents postes de consommation énergétique. Des propositions de réhabilitation seront ensuite émises afin de réaliser des économies d énergie. Ces propositions seront décomposées par type d intervention précisant les économies d énergie induites. Ce diagnostic a été réalisé à partir des éléments fournis et des relevés sur le site. La précision des résultats est liée à toutes ces données. Cet audit ne peut en aucun cas être considéré comme un dossier de consultation ou d exécution, sa finalité étant de démontrer, en valeur approchée, le bien fondé des améliorations proposées. Les chiffrages des solutions proposées sont donnés à titre indicatif. Ils devront être confirmés par une étude approfondie suivant les choix des travaux définis par le maître d ouvrage. Le rapport d audit se fera en trois étapes pour répondre aux objectifs proposés : Visite du site État des lieux Analyse des données Préconisations et programmes d améliorations énergétiques Le rapport final est consultable sur : Mot de passe : rantigny Récapitulatif du l audit énergétique de RANTIGNY 3

4 II. Visite du site Bilan des questionnaires : Un questionnaire a été envoyé à tous les copropriétaires, nous avons récupéré 107 réponses sur 172 soit 62% des copropriétaires. Type d occupant : Locataire 26 24,30% propriétaire occupant 53 49,53% propriétaire non occupant 23 21,50% commerce 3 2,80% autres 2 1,87% ,21% Problèmes rencontrés : Confort Fraicheur hivernale 19,63% Chaleur estivale 17,76% bruit 45,79% humidité 15,89% courants d'air 19,63% Récapitulatif du l audit énergétique de RANTIGNY 4

5 Les charges sont d après les copropriétaires : Charges correctes 33 30,84% élevées 37 34,58% très élevées 10 9,35% Pas de réponse 27 25,23% bilan élevés et très élevés 43,93% 54% des copropriétaires affirment qu une meilleure gestion de l énergie sera favorable Montant des investissements envisagés Investissement 0 ou pas de réponse 61 57,01% < ,80% 5000/ ,51% 10000/ ,67% Type d investissement Prêt? En 1 fois 28 26,17% Répartition sur plusieurs années 26 24,30% Sans avis 57 53,27% Récapitulatif du l audit énergétique de RANTIGNY 5

6 Type de solutions proposées par les copropriétaires : 1) Une meilleure régulation du chauffage 2) Un comptage énergétique individuel car il y a des grandes différences de température entre les logements du RDC et du dernier étage. 3) Mise en place de fenêtres double vitrage PVC 4) Mise en place d une isolation extérieure générale Bilan questionnaires : Beaucoup de copropriétaire soulèvent des problèmes de confort (de 20 à 40 %) et trouvent leurs charges élevées (43 %). Cependant seul 42 % des copropriétaires sont prêts à faire un investissement en faveur d économies d énergies (entre à ). Si un investissement doit être fait, 26 % des copropriétaires sont pour le financer en une fois afin d avoir le maximum d aides de l État contre 24 % des personnes qui souhaitent répartir les phases de travaux. Bilan général : Thermique : Les bâtiments de la copropriété sont très faiblement isolés (3 cm en toiture, et environ 40 % des fenêtres changées en double vitrage), cela crée beaucoup de ponts thermiques et de parois froides. Il y a peu de sensation de fraîcheur car elle est directement compensée par le plancher/plafond chauffant. Suite à ce constat, la température de distribution des chaudières est réglée pour que l ensemble des logements ait plus de 20/21 C. Les chaudières sont anciennes mais bénéficient de brûleurs modulants, les circulateurs de chauffage sont d origine sans régulation et fonctionnent même lorsque les chaudières sont inactives. Régulation et distribution : Les réseaux de distribution de chauffage et d eau chaude sanitaire sont très faiblement isolés (<3.5cm) et ne sont pas équilibrés entre eux. Il n y a pas de vanne de pied de colonne de distribution. Les besoins de chaleur pour les appartements en bout de réseaux (ou dans les étages) engendrent des surchauffes dans beaucoup d autres logements. Il en résulte que de nombreux copropriétaires se plaignent de surchauffe l hiver et ouvrent leurs fenêtres pour équilibrer la température. Cela engendre un gaspillage énergétique. De plus, la surchauffe de certains logements engendre un air très sec responsable de problèmes respiratoires. Ventilation : La ventilation principale des logements est naturelle par des conduits shunt et des extracteurs naturels en toiture. Très peu de personnes se plaignent de la ventilation. Or, les appartements sont ventilés naturellement, entraînant ainsi de fortes déperditions de chaleur et des inconforts (courants d air et pas de contrôle des débits). Cela met en évidence des défauts d étanchéité des ouvrants (fenêtres et porte d entrée). Récapitulatif du l audit énergétique de RANTIGNY 6

7 Acoustique : Certains résidents se sont plaints des problèmes de bruit avec l extérieur. Ce problème peut se régler en installant correctement des fenêtres plus performantes acoustiquement. Les charges : La répartition des charges de chauffage se fait par rapport à la surface occupée au éme pour les logements et au ème pour le commerce. Cela permet en effet aux habitants du rez-de-chaussée avec un plancher froid comme aux habitants du dernier étage avec un plafond froid, d avoir les mêmes besoins énergétiques que les habitants d un appartement au niveau intermédiaire. Les copropriétaires sont responsables de leur consommation d eau chaude mais pas de leur chauffage car ils ne peuvent pas agir dessus. Certains habitants regrettent de payer beaucoup de charges pendant que certains laissent ouvertes leurs fenêtres pour réguler la température hivernale. Récapitulatif du l audit énergétique de RANTIGNY 7

8 Analyse thermographique : Vue d un sous-sol bâtiment B Visualisation des déperditions radiatives du sol. Le plancher chauffant du logement chauffe littéralement le sous-sol. La sonde de température convective indique 18 C dans le sous-sol Vue sous-face bâtiment A Visualisation des déperditions radiatives de la copropriété sous-face du bâtiment. Plancher à 14 alors que la température extérieure est 7 C. Récapitulatif du l audit énergétique de RANTIGNY 8

9 Vue bâtiment F Visualisation des déperditions radiatives du sous-sol et des fenêtres. Il est à noter que le sous-sol est en béton alors que les murs des logements en briques creuses. Vue du bâtiment B Visualisation des déperditions radiatives des fenêtres et portes fenêtres Récapitulatif du l audit énergétique de RANTIGNY 9

10 III. Bilan des déperditions énergétiques Récapitulatif global des déperditions par type de parois : Ponts thermiques 10% Mur 20% Fenetre 42% Toiture 13% Plancher 15% Récapitulatif global des déperditions par bâtiments : Bâtiment H 8% Bâtiment G 6% Bâtiment I 11% Bâtiment A 12% Bâtiment B 18% Bâtiment F 16% Bâtiment D 14% Bâtiment C 7% Bâtiment E 8% Récapitulatif du l audit énergétique de RANTIGNY 10

11 Bilan d exploitation Bilan détaillé théorique des coûts énergétiques sur le base de TTC /an Cuisinière gaz logement 6% TTC /an Mur extérieur 10% Electricité résidentiel 24% Vitrage 21% Electricité communs 3% Production ECS gaz 6% Pertes distribution 5% Pertes par renouvelement d'air 7% Plancher 7% Ponts thermiques 5% Toiture 6% Récapitulatif du l audit énergétique de RANTIGNY 11

12 IV. Les solutions Solutions d améliorations énergétiques : N Nature Part du coût du poste globale (%) Fourchette de l'investissement ( TTC) kwh EF/an Gain énergétique kwh EP/an Gain financier ( TTC/an) Gain environnemental ( T CO2/an) Temps de retour brut (années) Valorisation Certificat d'économie d'énergie ( TTC) 1 Isolation Toiture R=4,5 6, , , , ,3 76,8 15, ,4 2 Isolation Toiture R=6 6, , , , ,0 80,2 15, , Isolation des murs extérieurs R= 3,7 Isolation des murs extérieurs R= 6 Changement des fenêtres double vitrages Changement des fenêtres triples vitrages Isolation du plancher donnant sur l'extérieur isolation du plancher donnant sur les sous-sols / garages Mise en place d'une ventilation hygroréglable 10, , , , ,9 121,7 27, ,3 10, , , , ,0 129,7 29, ,3 21, , , , ,2 155,2 19, ,7 21, , , , ,9 174,9 20, ,7 1, , , ,3 2762,6 13,5 5,7 4866,8 6, , , , ,9 73,2 4, ,2 7, ,6 0,0 0,0 0,0 0,0 0, ,8 10 Mise en place de panneaux solaires thermiques pour l'eau chaude 6, , , ,0 7979,5 38,9 14, ,2 Récapitulatif du l audit énergétique de RANTIGNY 12

13 11 12 Mise en place d'une régulation pour la chaufferie Changement chaudière gaz condensation 0, , , ,0 6252,8 30,5 3,3 58,6 0, , , , ,5 79,8 9, ,3 13 Circulateur à vitesse variable 1, , , ,5 1941,8 2,7 5,4 586,5 14 Mise en place d'éclairage par LEDS avec minuterie commun <1 6172,8 1613,0 4161,5 209,7 0,2 29,4 147,6 -Une évolution du prix de l énergie de 1.5%/an pour le gaz et 1.6% pour l électricité. Données de l annexe 3 guide audit ADEME 01/ Le R représente la résistance thermique de l isolant, unité en m².k/w -La fourchette d investissement est calculée avec 7% de TVA. (Sauf pour l électro-domestique et l éclairage, ventilation 19.6%). Estimation de la surface de mur à isoler : 4726m² Estimation de la surface de plancher à isoler sur sous-sol : 3286 m² Estimation de la surface de plancher à isoler sur sous-sol extérieur : 295 m² Estimation de la surface de toiture à isoler : 3586 m² Estimation de la surface de fenêtre à changer (hors double vitrage déjà posé) : 2195 m² Récapitulatif du l audit énergétique de RANTIGNY 13

14 Programmes d améliorations énergétiques : Dans la mesure où les améliorations peuvent interagir et que les économies d énergie ne peuvent s additionner de manière stricte, des programmes adaptés aux caractéristiques des bâtiments sont présentés : Option 1 : Objectif «base réglementaire» Option 2 : Objectif «basse consommation» : Option 3 : Objectif «facteur 4» Scénario N de préconisations Fourchette de l'investissement ( TTC) kwh EF/an Gain énergétique kwh EP/an Gain financier ( /an) Temps de retour brut (années) Gain environnemental (T CO2/an) Certificat d'économie d'énergie ( TTC) Amortissement* (année) Option 1 1,5,7, , , , ,0 21,1 40, ,7 12 Option 2 1,3,5,7,8,9,11,12, , , , ,0 17,5 91, ,6 13 Option 3 2,4,6,7,8,9,10,11,12,13, , , , ,8 18,2 138, ,4 13 >* Amortissement : Cela prend en compte le coût global de la copropriété, base théorique en ( coût d exploitation base consommation d eau froide, sel, coût autre chaufferie) >Évolution du prix de l énergie +1.5%/an. Récapitulatif du l audit énergétique de RANTIGNY 14

15 Programme de base - réglementaire Isolation de la toiture R = 4.5 m².k/w Changement des fenêtres en double vitrage 4/16/4 Isolation du plancher sur extérieur Mise en place d une ventilation naturelle assistée Programme option 2 : Basse consommation Isolation de la toiture R = 4.5 m².k/w Isolation des murs extérieurs R = 3.7 m².k/w Changement des fenêtres en double vitrage 4/16/4 Isolation du plancher sur extérieur Isolation du plancher bas donnant sur le sous-sol et garage Mise en place d une ventilation naturelle assistée Mise en place d une régulation performante Mise en place de circulateur à vitesse variable Mise en place de chaudière gaz condensation Programme option 3«Facteur 4» Isolation de la toiture R = 6 m².k/w Isolation des murs extérieurs R = 6 m².k/w Changement des fenêtres en triple vitrage 4/16/4/16/4 Isolation du plancher sur extérieur Isolation du plancher bas donnant sur le sous-sol et garage Mise en place d une ventilation naturelle assistée Mise en place d une régulation performante Mise en place de circulateur à vitesse variable Mise en place de chaudière gaz condensation Mise en place d un système solaire thermique pour l eau chaude Mise en place d éclairage led pour les communs Récapitulatif du l audit énergétique de RANTIGNY 15

16 Estimation théorique du coût de la rénovation par logement : Option 1 : 7525 TTC Option 2 : TTC Option 3 : TTC Estimation théorique de l évolution des charges trimestrielles des copropriétaires : Type de logement Charge de base TTC Option 1 TTC Option 2 TTC Option 3 TTC F2 428,00 348,94 253,51 231,70 F3 590,00 481,01 349,47 319,40 F4 646,00 526,66 382,64 349,72 F5 786,00 640,80 465,56 425,51 Récapitulatif du l audit énergétique de RANTIGNY 16

17 Évolution du coût global sur 30ans Existant Option 1 Option 2 Option Coût globale théorique sur 30ans du projet Base TTC en Récapitulatif du l audit énergétique de RANTIGNY 17

18 V. Les aides de l état L État aide les copropriétaires à faire des économies d énergies et à entreprendre des travaux de rénovation globale. Crédit d impôt : Figure 1 : Récapitulatif crédit d impôt Bouquet de travaux -% Isolation 23 Fenêtre 18 Solaire thermique 18 Chaudière gaz condensation 18 Régulation 15 Calorifugeage 15 Autres aides et prêts possibles : Conseil régional : 230 TTC / m² solaire thermique : soit TTC Contribution des locataires aux travaux d économies d énergies Les aides de l Agence Nationale de l Habitat (ANAH) programme habiter mieux Aides de la caisse retraite Les aides des collectivités territoriales Les certificats d économies d énergies (EDF, GDF, Leclerc, Auchan ) Les prêts d accession sociale (PAS) Les prêts à l amélioration de l habitat (CAF) Eco prêt à taux zéro collectif Sources : Plus d informations : Espace info énergie Guide des aides : treenergy : Récapitulatif du l audit énergétique de RANTIGNY 18

Récapitulatif de l audit énergétique de la copropriété «OBIER» 15 rue Claude Bernard NOGENT SUR OISE 31/03/14

Récapitulatif de l audit énergétique de la copropriété «OBIER» 15 rue Claude Bernard NOGENT SUR OISE 31/03/14 Récapitulatif de l audit énergétique de la copropriété «OBIER» 15 rue Claude Bernard NOGENT SUR OISE 31/03/14 Récapitulatif du l audit énergétique de NOGENT SUR OISE 1 Sommaire I. Introduction... 3 II.

Plus en détail

Sommaire. Qu est-ce que la RT 2012... 3. Consommation énergétique... 4. Les grands principes de la RT 2012... 5 à 8. Les avantages de la RT 2012...

Sommaire. Qu est-ce que la RT 2012... 3. Consommation énergétique... 4. Les grands principes de la RT 2012... 5 à 8. Les avantages de la RT 2012... Sommaire Qu est-ce que la RT 2012... 3 Consommation énergétique... 4 Les grands principes de la RT 2012... 5 à 8 Les avantages de la RT 2012... 9 En résumé... 10 En Résumé Qu est-ce que la RT 2012? Cette

Plus en détail

Copropriétés des économies à tous les étages

Copropriétés des économies à tous les étages Copropriétés des économies à tous les étages Gaël BOGOTTO EIE Marseille Provence Programme Introduction Les avancés du Grenelle II de l Environnement Les économies d énergie en copropriété Solutions Démarche

Plus en détail

AUDIT ENERGETIQUE. Immeuble logement collectif - Copropriété. Notre démarche Notre étude Notre rapport. Vos Bâtiments Vos Besoins Vos Objectifs

AUDIT ENERGETIQUE. Immeuble logement collectif - Copropriété. Notre démarche Notre étude Notre rapport. Vos Bâtiments Vos Besoins Vos Objectifs AUDIT ENERGETIQUE Immeuble logement collectif - Copropriété Vos Bâtiments Vos Besoins Vos Objectifs Notre démarche Notre étude Notre rapport ECIC : depuis 1991 2 agences : ITTEVILLE (91) & BORDEAUX (33)

Plus en détail

Audit énergétique de la Copropriété

Audit énergétique de la Copropriété Audit énergétique de la Copropriété Sommaire SOMMAIRE Démarche de l étude A- Etat des lieux Recueil des données Présentation de la copropriété Enquête auprès des usagers Performances du bâti et éléments

Plus en détail

Récapitulatif de l audit énergétique de la copropriété «CEDRES» 2 TER, Avenue de la libération - COMPIÈGNE 16/04/15

Récapitulatif de l audit énergétique de la copropriété «CEDRES» 2 TER, Avenue de la libération - COMPIÈGNE 16/04/15 Récapitulatif de l audit énergétique de la copropriété «CEDRES» 2 TER, Avenue de la libération - COMPIÈGNE 16/04/15 Récapitulatif de l audit énergétique de la résidence «Les CEDRES» à COMPIEGNE 1 Sommaire

Plus en détail

L'éco-prêt, pour qui, pour quoi?

L'éco-prêt, pour qui, pour quoi? L'éco-prêt, pour qui, pour quoi? L'éco-prêt à taux zéro est un engagement du grenelle de l'environnement. Il permet, grâce à la rénovation énergétique de réduire les consommations d'énergie et les émissions

Plus en détail

Soirée des conseillers syndicaux. 15 Mai 2014

Soirée des conseillers syndicaux. 15 Mai 2014 Soirée des conseillers syndicaux 15 Mai 2014 Présentation Société ACCEO Un bureau d études spécialisé dans 3 domaines à forte technicité Ascenseur et Transport Vertical Efficacité Energétique Accessibilité

Plus en détail

LA REHABILITATION ENERGETIQUE EN COPROPRIETE Par J. MICHET ENERA Conseil

LA REHABILITATION ENERGETIQUE EN COPROPRIETE Par J. MICHET ENERA Conseil LA REHABILITATION ENERGETIQUE EN COPROPRIETE Par J. MICHET ENERA Conseil Aspects réglementaires : RT Eléments par éléments, RT Existant, Décret 2012-111 : Réalisation audit énergétique pour les grandes

Plus en détail

Audit Energétique des Bâtiments

Audit Energétique des Bâtiments Audit Energétique des Bâtiments Introduction Le Grenelle Environnement La règlementation L Audit Energétique Exemples de rénovation Conclusion 2 Le Grenelle Environnement 3 Le Grenelle Environnement 2009

Plus en détail

AUDIT ÉNERGÉTIQUE RÉSIDENCE DES ORMES À MONTREUIL

AUDIT ÉNERGÉTIQUE RÉSIDENCE DES ORMES À MONTREUIL Montreuil, le 10 mars 2014 AUDIT ÉNERGÉTIQUE RÉSIDENCE DES ORMES À MONTREUIL Réunion Intermédiaire Florent LOUSSOUARN DES TEXTES RÉGLEMENTAIRES Bâtiments avant 1974 1 er choc pétrolier RT 74 Décret affichage

Plus en détail

Synthèse de l'étude de diagnostic énergétique: immeubles. Propositions de la commission. AG spéciales des immeubles

Synthèse de l'étude de diagnostic énergétique: immeubles. Propositions de la commission. AG spéciales des immeubles Synthèse de l'étude de diagnostic énergétique: immeubles. Propositions de la commission AG spéciales des immeubles Rappel des objectifs et méthodes Pour les immeubles Faire un point du potentiel des techniques

Plus en détail

RESIDENCE DINETARD BRICE FEBVRE GRDF JEAN PASCAL AGARD ATMOSPHERE

RESIDENCE DINETARD BRICE FEBVRE GRDF JEAN PASCAL AGARD ATMOSPHERE RESIDENCE DINETARD BRICE FEBVRE GRDF JEAN PASCAL AGARD ATMOSPHERE PAC absorption gaz Le site de la Résidence Dinetard à Toulouse SOMMAIRE Le site instrumenté Etudes de dimensionnement : 1, 2 ou 3 PAC??

Plus en détail

Système d aide 2012 Solaire thermique pour les particuliers

Système d aide 2012 Solaire thermique pour les particuliers Système d aide 2012 Solaire thermique pour les particuliers Intervention Acteurs du Solaire mercredi 15 février 2012 Le réseau des Espaces Info Energie Réseau National : Plus de 230 Espaces. Plus de 500

Plus en détail

Individualisation des frais de chauffage

Individualisation des frais de chauffage Individualisation des frais de chauffage Gérer l eau et l énergie en copropriété D après une étude menée conjointement par l Ademe, le Syndicat de la Mesure et le COSTIC, l individualisation des frais

Plus en détail

Modalités d aide à la réalisation d audits énergétiques dans les copropriétés en Languedoc-Roussillon - 2012 -

Modalités d aide à la réalisation d audits énergétiques dans les copropriétés en Languedoc-Roussillon - 2012 - Modalités d aide à la réalisation d audits énergétiques dans les copropriétés en Languedoc-Roussillon - 2012 - Dans le cadre du programme régional PROMETHEE, la Région Languedoc-Roussillon et l ADEME peuvent

Plus en détail

OBSERVATOIRE DE LA QUALITÉ LES OPÉRATIONS RÉNOVÉES ET CERTIFIÉES BBC-EFFINERGIE RÉNOVATION

OBSERVATOIRE DE LA QUALITÉ LES OPÉRATIONS RÉNOVÉES ET CERTIFIÉES BBC-EFFINERGIE RÉNOVATION OBSERVATOIRE DE LA QUALITÉ LES OPÉRATIONS RÉNOVÉES ET CERTIFIÉES BBC-EFFINERGIE RÉNOVATION 2 SOMMAIRE INTRODUCTION 3 PERFORMANCE ÉNERGÉTIQUE ET ÉMISSION DE GAZ À EFFET DE SERRE 4 LA CONSOMMATION D ÉNERGIE

Plus en détail

Amanlis le 10 mai 2014 AUDIT THERMIQUE EHPAD LANGOURLA

Amanlis le 10 mai 2014 AUDIT THERMIQUE EHPAD LANGOURLA Amanlis le 10 mai 2014 AUDIT THERMIQUE EHPAD LANGOURLA Cet Audit de l existant a été effectué suite à la visite du 17/02/2014. Il prend en considération tous les points ayant un rattachement à la thermique

Plus en détail

OPERATION MENUCOURTOISE D AMELIORATION DE L HABITAT

OPERATION MENUCOURTOISE D AMELIORATION DE L HABITAT OPERATION MENUCOURTOISE D AMELIORATION DE L HABITAT En 2008 Mise en place de l aide communale à l isolation pour les propriétaires En 2010, La mairie montre l exemple : rénovation complète du logement

Plus en détail

Rénovation du système de production et de distribution d eau chaude sanitaire GROUPE THOAS

Rénovation du système de production et de distribution d eau chaude sanitaire GROUPE THOAS Rénovation du système de production et de distribution d eau chaude sanitaire Installation ECS existante Production d eau chaude: Trois cumulus de 1500 l dans chaque sous-station: Deux cumulus HS dans

Plus en détail

L amélioration de la performance énergétique des logements dans le Tarn : quelle efficacité?

L amélioration de la performance énergétique des logements dans le Tarn : quelle efficacité? L amélioration de la performance énergétique des logements dans le Tarn : quelle efficacité? ADIL / L INFORMATION SUR L HABITAT une question d adresse... Résidence Leclerc - 3 Boulevard Lacombe - 81000

Plus en détail

PLANS DU BÂTIMENT CALCULS Performances Energétiques du Bâtiment Niveau d étanchéité à l air du bâtiment à faire imposer dans le cahier des charges et à faire contrôler par un test Blower Door. Exemples

Plus en détail

Thermographie infra-rouge des bâtiments

Thermographie infra-rouge des bâtiments Espace Centre & Ouest Vosges Thermographie infra-rouge des bâtiments Pierre Pellégrini Conseiller énergie Avec les soutiens de : 1 Au programme Energies et bâtiments Principes de la thermique du bâtiment

Plus en détail

COMMENT RÉUSSIR LA RÉNOVATION ÉNERGÉTIQUE DE SA COPROPRIÉTÉ? 29 janvier 2014 30/01/2014 1

COMMENT RÉUSSIR LA RÉNOVATION ÉNERGÉTIQUE DE SA COPROPRIÉTÉ? 29 janvier 2014 30/01/2014 1 COMMENT RÉUSSIR LA RÉNOVATION ÉNERGÉTIQUE DE SA COPROPRIÉTÉ? 29 janvier 2014 30/01/2014 1 SOMMAIRE Présentation de l Agence Parisienne du Climat Pourquoi agir aujourd hui? Réussir la rénovation énergétique

Plus en détail

date. durable pour certains équipements dans les constructions

date. durable pour certains équipements dans les constructions Le crédit d impôt développement durable TVA à taux réduit Les particularités POUR LE NEUF Construire des logements très économes en énergie est l un des objectifs du Grenelle Environnement. Des aides sont

Plus en détail

LES PROBLEMES ÉNERGETIQUES DE NOTRE IMMEUBLE. (Synthèse de l audit énergétique)

LES PROBLEMES ÉNERGETIQUES DE NOTRE IMMEUBLE. (Synthèse de l audit énergétique) LES PROBLEMES ÉNERGETIQUES DE NOTRE IMMEUBLE (Synthèse de l audit énergétique) 1 Un constat alarmant Une consommation en augmentation légère mais régulière 195 190 185 180 175 170 165 160 Consommation

Plus en détail

Une réhabilitation en maison passive? L enjeux de l isolation par l extérieur.

Une réhabilitation en maison passive? L enjeux de l isolation par l extérieur. Une réhabilitation en maison passive? L enjeux de l isolation par l extérieur. Réduire par 10 les consommations de chauffage Bâtiments existants : besoins en chauffage de 180 à 300 kwh/m².an Objectif :

Plus en détail

La dynamique Grenelle et les outils incitatifs. Arno HOULLIERE, chargée de mission Patrimoine Environnement Métiers Matériaux CAPEB Rhône-Alpes

La dynamique Grenelle et les outils incitatifs. Arno HOULLIERE, chargée de mission Patrimoine Environnement Métiers Matériaux CAPEB Rhône-Alpes La dynamique Grenelle et les outils incitatifs Les aides financières (TVA à taux réduit) (Crédit d impôt développement durable) Eco PTZ, FEDER TVA à 5,5 % Travaux d isolation, changement de fenêtres Installation

Plus en détail

Le Contrat de Performance Energétique. outil efficace pour réussir une rénovation en copropriété

Le Contrat de Performance Energétique. outil efficace pour réussir une rénovation en copropriété Le Contrat de Performance Energétique outil efficace pour réussir une rénovation en copropriété 7 novembre 2014 Introduction : les enjeux énergétiques pour les copropriétés Un parc considérable Les copropriétés

Plus en détail

Rénovation thermique de votre logement

Rénovation thermique de votre logement Audits et conseils énergétiques Rénovation thermique de votre logement Réalisé par : Guy LAMOUR Pour : Mr et Mme LEFRANC à LANDAS Le : 19/03/2015 Guy Lamour : conseiller indépendant en rénovation thermique

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIÈRES (Projet de C.C.T.P.) Étude de Faisabilité Choix Énergétique

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIÈRES (Projet de C.C.T.P.) Étude de Faisabilité Choix Énergétique MARCHES PUBLICS DE PRESTATIONS INTELLECTUELLES CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIÈRES (Projet de C.C.T.P.) Étude de Faisabilité Choix Énergétique SOMMAIRE TITRE I - CONTEXTE GÉNÉRAL DU MARCHE... 3

Plus en détail

CARACTERISTIQUES du BATIMENT. ENVELOPPE et BATI

CARACTERISTIQUES du BATIMENT. ENVELOPPE et BATI CARACTERISTIQUES du BATIMENT Type de bâtiment : Maison individuelle Année de construction : Entre 1948 et 1974 Forme du bâtiment : Longueur : 12,10 m Largeur : 6,10 m Surface Shon : 109,00 m² Surface hab.

Plus en détail

COMMENT AMÉLIORER SON CHAUFFAGE?

COMMENT AMÉLIORER SON CHAUFFAGE? 2 COMMENT AMÉLIORER SON CHAUFFAGE? Si vous voulez entreprendre des travaux d amélioration énergétique, vous allez rapidement devoir faire face à la question du chauffage. En tant qu élément central du

Plus en détail

DANS QUELLES CONDITIONS PEUT-ON BENEFICIER DU CREDIT D IMPOT?

DANS QUELLES CONDITIONS PEUT-ON BENEFICIER DU CREDIT D IMPOT? Le crédit d impôt est une disposition fiscale permettant aux ménages de déduire de leur impôt sur le revenu une partie des dépenses réalisées pour certains travaux d amélioration énergétique réalisés dans

Plus en détail

Synthèse de l audit énergétique des bâtiments communaux. Audit réalisé par l entreprise CLIMAT CONSEIL En octobre 2006

Synthèse de l audit énergétique des bâtiments communaux. Audit réalisé par l entreprise CLIMAT CONSEIL En octobre 2006 Synthèse de l audit énergétique des bâtiments communaux Audit réalisé par l entreprise CLIMAT CONSEIL En octobre 2006 JANVIER 2007 1 AUDIT ENERGETIQUE des bâtiments communaux 1 BILANS DES INSTALLATIONS

Plus en détail

L audit énergétique qu est-ce que c est?

L audit énergétique qu est-ce que c est? L audit énergétique qu est-ce que c est? Ce document se propose d expliquer, à l aide de quelques extraits commentés, en quoi consiste un audit énergétique. Un audit énergétique débute par un descriptif

Plus en détail

Rénovation et Transition Energétique

Rénovation et Transition Energétique 1 Rénovation et Transition Energétique Phase Exploitation: Leçons d une année d instrumentation PLAN 2 1. Présentation d AMOES 2. Présentation de l opération 3. Instrumentation et présentation des résultats

Plus en détail

L Espace Info Energie 72

L Espace Info Energie 72 L Espace Info Energie 72 Un dispositif national... LE SERVICE ESPACE INFO ENERGIE La mission première des conseillers INFO ENERGIE est de proposer aux particuliers, petites entreprises et petites collectivités

Plus en détail

TRAVAUX DE RÉNOVATION ENERGÉTIQUE DE LA RESIDENCE VIADUC

TRAVAUX DE RÉNOVATION ENERGÉTIQUE DE LA RESIDENCE VIADUC 24 Juin 2015 TRAVAUX DE RÉNOVATION ENERGÉTIQUE DE LA RESIDENCE VIADUC Afin de répondre aux attentes des locataires et aux enjeux de l environnement, en collaboration avec les membres du Conseil de Concertation

Plus en détail

Copropriété : Décryptage du volet réglementaire. Hicham LAHMIDI

Copropriété : Décryptage du volet réglementaire. Hicham LAHMIDI Copropriété : Décryptage du volet réglementaire Hicham LAHMIDI Audit énergétique d un immeuble ou d un groupe d immeubles en copropriété Décryptage du décret du 27 janvier 2012 et de l arrêté du 28 février

Plus en détail

Projet JCE. MAISON MITOYENNE - Mr et Mme Guiquel. 22 rue de la pommerais - SAINT JACQUES DE LA LANDE

Projet JCE. MAISON MITOYENNE - Mr et Mme Guiquel. 22 rue de la pommerais - SAINT JACQUES DE LA LANDE Ecole des Métiers de l Environnement Campus de Ker Lann Rennes 35170 BRUZ Tél. : 02.99.05.88.00./ Fax. : 02.99.05.88.09. http://www.ecole-eme.com Auteurs : BOTREL Yohann Section : DEPS EREE DESGRANGES

Plus en détail

ETUDE DE FAISABILITE D UNE CHAUFFERIE BOIS

ETUDE DE FAISABILITE D UNE CHAUFFERIE BOIS ETUDE DE FAISABILITE D UNE CHAUFFERIE BOIS Bâtiments communaux de la commune d ALLAIRE 56 350 ALLAIRE Ref : 12-012_ND 12/03/2013 1/18 Mise à Jour du 12/03/2013 Prise en compte d un nouveau bâtiment «Pôle

Plus en détail

PROJET. SCI LA PLUME ROUGE 538 rue Raymond Tellier 45200 AMILLY. - Page 1/9 - Damien LECLERC 1 rue du courtil cabot 45700 VILLEMANDEUR

PROJET. SCI LA PLUME ROUGE 538 rue Raymond Tellier 45200 AMILLY. - Page 1/9 - Damien LECLERC 1 rue du courtil cabot 45700 VILLEMANDEUR Logiciel référencé par la marque PROJET SCI LA PLUME ROUGE 538 rue Raymond Tellier 45200 AMILLY Date de l'étude : ARTISAN 05.01.2011 CLIENT SARL LECLERC Désiré SCI LA PLUME ROUGE Damien LECLERC 1 rue du

Plus en détail

Flash information : Juin 2010

Flash information : Juin 2010 Flash information : Juin 2010 Comment rendre son logement plus performant Le coût de l énergie, son impact polluant sur notre environnement, nous mènent aujourd hui à favoriser et à développer chez chacun

Plus en détail

«Efficacité Energétique» Agir maintenant, pourquoi!

«Efficacité Energétique» Agir maintenant, pourquoi! «Efficacité Energétique» Agir maintenant, pourquoi! Vos enjeux Valoriser le patrimoine Rechercher un équilibre budgétaire Respecter le Grenelle Les obligations des copropriétés dans le cadre du Grenelle

Plus en détail

Obligations et points règlementaires

Obligations et points règlementaires Travaux d économie d énergie A quoi s attendre en copropriété? Obligations et points règlementaires Vendredi 15 novembre 2013 Vanessa BARO Obligation : Audit Energétique / Diagnostic de Performance Energétique

Plus en détail

Formation «Bâtiment durable : ENERGIE»

Formation «Bâtiment durable : ENERGIE» Formation «Bâtiment durable : ENERGIE» PROGRAMME Lieu : BRUXELLES Pour tous, en fonction de l affectation du bâtiment : SOIT MODULE «DANS LE LOGEMENT INDIVIDUEL OU COLLECTIF < 10 UNITÉS)» (6 jours) SOIT

Plus en détail

Bilan des 20 audits énergétiques et environnementaux réalisés sur le territoire de l AMVS - Adus - Septembre 2011. 1

Bilan des 20 audits énergétiques et environnementaux réalisés sur le territoire de l AMVS - Adus - Septembre 2011. 1 Bilan des 2 AUDITS ENERGETIQUES ET ENVIRONNEMENTAUX réalisés sur L AGGLOMERATION MAUBEUGE VAL DE SAMBRE lors de l expérimentation du CONSEIL REGIONAL NORD-PAS DE CALAIS Bilan des 2 audits énergétiques

Plus en détail

MAISON XXX DÉMARCHE QUALITÉ ENVIRONNEMENTALE

MAISON XXX DÉMARCHE QUALITÉ ENVIRONNEMENTALE VENDÉE 85000 MAISON DÉMARCHE QUALITÉ ENVIRONNEMENTALE Maître de l'ouvrage : EXPERTISE THERMOGRAPHIQUE (EXEMPLE) Architecte : ARKITEKTO - Atelier d'architecture & d'ecoexpertise Sylvain HOUPERT 02 41 41

Plus en détail

En copropriété l économie d énergie c est possible!

En copropriété l économie d énergie c est possible! En copropriété l économie d énergie c est possible! Nos partenaires : Avec le soutien de : 1 C est à vous d agir! Dans votre copropriété vous avez trois solutions : Ne rien faire : A.G., calme assuré Faire

Plus en détail

Panorama des outils d analyse énergétique des bâtiments 22.5.2014

Panorama des outils d analyse énergétique des bâtiments 22.5.2014 Panorama des outils d analyse énergétique des bâtiments 22.5.2014 Manuel Bauer Estia SA Thèmes abordés Objectif du diagnostic énergétique Revue de quelques méthodes d analyse énergétique des bâtiments

Plus en détail

Crédit impôts énergie renouvelable développement durable 2015

Crédit impôts énergie renouvelable développement durable 2015 Crédit impôts énergie renouvelable développement durable 2015 Depuis la loi de finances pour 2005, a été créé un crédit d'impôt dédié au développement durable et aux économies d'énergie. S inscrivant dans

Plus en détail

Situation actuelle Préconisation 1 Préconisation 2

Situation actuelle Préconisation 1 Préconisation 2 Menuiserie : Double vitrage bois 4/12/4 + 2 Velux 4/8/4 + 2 "lucarnes" de toiture. Murs Situation actuelle Préconisation 1 Préconisation 2 Brique rouge alvéolaire 25cm + 7,5cm laine de verre + 7cm brique

Plus en détail

Formation Conseils syndicaux 09/10/2014

Formation Conseils syndicaux 09/10/2014 Formation Conseils syndicaux 09/10/2014 Audit NRJ COPRO / DPE collectif Aspects réglementaires Textes de Référence Audit énergétique de copropriété : Copros de 50 lots ou + à chauffage collectif Décret

Plus en détail

INFOSTech. crédit- d impôt. Crédit d impôt 2014 : Taux et exigences thermiques. Les menuiseries (Bois, PVC et Alu) Les volets isolants

INFOSTech. crédit- d impôt. Crédit d impôt 2014 : Taux et exigences thermiques. Les menuiseries (Bois, PVC et Alu) Les volets isolants INFOSTech Crédit d impôt 2014 : Les gammes concernées Les portes d entrée (Bois, PVC, Acier et Alu) Les menuiseries (Bois, PVC et Alu) Les volets isolants Qu est ce que le crédit d impôt : Rappel Le crédit

Plus en détail

LA MAISON DE DEMAIN... C'EST POSSIBLE AUJOURD'HUI. Et pour moins de 1050 LE m2...

LA MAISON DE DEMAIN... C'EST POSSIBLE AUJOURD'HUI. Et pour moins de 1050 LE m2... LA MAISON DE DEMAIN... C'EST POSSIBLE AUJOURD'HUI. Et pour moins de 1050 LE m2... Fervent défenseur de l accession à la propriété depuis plus de 25 ans, avec à son actif plus de 20 000 maisons réalisées

Plus en détail

Le SIEL, des compétences au service des consommateurs d énergies de la Loire

Le SIEL, des compétences au service des consommateurs d énergies de la Loire PROJET EUROPEEN ECO N HOME ACCOMPAGNEMENT SPECIFIQUE DES PARTICULIERS RETOUR D EXPERIENCE DANS LA LOIRE 27 Février 2009 Le SIEL, des compétences au service des consommateurs d énergies de la Loire 36 groupements

Plus en détail

Commune de BRIGNOLES

Commune de BRIGNOLES Commune de BRIGNOLES RAPPORT DE DIAGNOSTIC D EVALUATION ENERGETIQUE Maison de village XXX ACDI Agence Centre-var Diagnostic Immobilier - S.A.R.L. au capital de 8 000 euros - R.C.S. de Brignoles n 50 4

Plus en détail

Modalités de l éco-conditionnalité des aides régionales aux bâtiments

Modalités de l éco-conditionnalité des aides régionales aux bâtiments Modalités de l éco-conditionnalité des aides régionales aux bâtiments Ce dispositif s applique aux dossiers de demande d aide déposés auprès des services du Conseil régional. Les critères d éco-conditionnalité

Plus en détail

ATELIERS. Certificats d Économie d Énergie. dans les Bâtiments et Collectivités Territoriales

ATELIERS. Certificats d Économie d Énergie. dans les Bâtiments et Collectivités Territoriales ATELIERS Certificats d Économie d Énergie dans les Bâtiments et Collectivités Territoriales 22 Novembre 2005 Plan : Identification des actions d économie d énergie Principe de calcul Exemple Tertiaire

Plus en détail

Rénovation énergétique de la résidence «Verrières Joli Mai» à Meudon-la-Forêt

Rénovation énergétique de la résidence «Verrières Joli Mai» à Meudon-la-Forêt Bâtiments Matériaux Opérations Installations Rénovation énergétique de la résidence «Verrières Joli Mai» à Meudon-la-Forêt B ÂTIMENTS Les instances de cette copropriété de plus de 900 logements ont réussi

Plus en détail

Intégrateur en rénovation

Intégrateur en rénovation Intégrateur en rénovation 5 ème Européen 3 ème National 14 Md Chiffre d affaires 2011 CONSTRUCTION TRAVAUX PUBLICS ÉNERGIE CONSTRUCTION METALLIQUE CONCESSIONS CONSTRUCTION 22% 28% 23% 6% 16% DGGN 70 000

Plus en détail

Améliorer l efficacité énergétique de son habitat

Améliorer l efficacité énergétique de son habitat Améliorer l efficacité énergétique de son habitat Aujourd hui, face aux problèmes climatiques et environnementaux, les réglementations, notamment suite au Grenelle de l environnement, se multiplient. Elles

Plus en détail

ARC / www.arc-copro.fr / 15 03 16 Retour de terrain d une rénovation : la résidence «Le Campra»

ARC / www.arc-copro.fr / 15 03 16 Retour de terrain d une rénovation : la résidence «Le Campra» ARC / www.arc-copro.fr / 15 03 16 Retour de terrain d une rénovation : la résidence «Le Campra» Lors de notre colloque du 10 juin 2015 sur la rénovation des copropriétés (www.arccopro.com/finf), des copropriétaires

Plus en détail

Réhabilitation en copropriétés. Diagnostics et financements Club des Conseils syndicaux, 14 Janvier 2013

Réhabilitation en copropriétés. Diagnostics et financements Club des Conseils syndicaux, 14 Janvier 2013 Réhabilitation en copropriétés Diagnostics et financements Club des Conseils syndicaux, 14 Janvier 2013 Conseils gratuits et indépendants Maitrise de l énergie, efficacité énergétique et énergies renouvelables

Plus en détail

Récapitulatif de l audit énergétique. 26, rue des Renaudes PARIS 20/02/16

Récapitulatif de l audit énergétique. 26, rue des Renaudes PARIS 20/02/16 Récapitulatif de l audit énergétique 26, rue des Renaudes 75017 PARIS 20/02/16 Récapitulatif de l audit énergétique de la résidence «26,rue des Renaudes 75017 PARIS» 1 Sommaire I. Introduction... 3 II.

Plus en détail

BIENVENUE Conférence Futé 5à7

BIENVENUE Conférence Futé 5à7 BIENVENUE Conférence Futé 5à7 www.fute.ch Bienvenue! Animateur: Daniel BERTHOLET ing. consultant Direction de projet: 1 Sommaire Objectifs des cours chauffez futés. Module 1,2,3 De quoi parle-ton? L installation

Plus en détail

Module 1 : Efficacité énergétique dans les bâtiments

Module 1 : Efficacité énergétique dans les bâtiments Module 1 : Efficacité énergétique dans les bâtiments OBJECTIF : PUBLIC CONCERNÉ : Acquérir les méthodes de management des opérations HQE Maîtrise d Ouvrage, Assistants au Maître d Ouvrage, Architectes

Plus en détail

Récapitulatif de l audit énergétique de la copropriété «PREVOYANCE» 59, rue de la Prévoyance à VINCENNES 15/05/15

Récapitulatif de l audit énergétique de la copropriété «PREVOYANCE» 59, rue de la Prévoyance à VINCENNES 15/05/15 Récapitulatif de l audit énergétique de la copropriété «PREVOYANCE» 59, rue de la Prévoyance à VINCENNES 15/05/15 Récapitulatif de l audit énergétique de la résidence «PREVOYANCE» à VINCENNE 1 Sommaire

Plus en détail

Récapitulatif de l audit énergétique CASTEL. Allée du Castel CHANTILLY 19/04/17

Récapitulatif de l audit énergétique CASTEL. Allée du Castel CHANTILLY 19/04/17 Récapitulatif de l audit énergétique CASTEL Allée du Castel 60500 CHANTILLY 19/04/17 Récapitulatif de l audit énergétique de la résidence CASTEL - CHANTILLY 1 Sommaire I. Introduction... 3 II. Visite du

Plus en détail

Plan de présentation

Plan de présentation Réunion de sensibilisation des Copropriétés Cran Gevrier 1 Plan de présentation Bilan national La thermographie infrarouge Présentation de la thermographie IR Limites de la thermographie IR Présentation

Plus en détail

CARACTERISTIQUES du BATIMENT

CARACTERISTIQUES du BATIMENT CARACTERISTIQUES du BATIMENT Type de bâtiment : Maison individuelle Année de construction : Entre 1948 et 1974 Forme du bâtiment : Avec décrochement Longueur : 1 m Largeur : 1 m Surface Shon : 202,40 m²

Plus en détail

COMMENT REDUIRE LA CONSOMMATION D ENERGIE D UN LOGEMENT?

COMMENT REDUIRE LA CONSOMMATION D ENERGIE D UN LOGEMENT? Séquence pédagogique détaillée COMMENT REDUIRE LA CONSOMMATION D ENERGIE D UN LOGEMENT? Discipline : Technologie Niveau : 4 e SITUATION DANS LES PROGRAMMES Approche du programme : «Les énergies mises en

Plus en détail

ETUDE ET DIAGNOSTIC THERMIQUE TECHNOLOGIE DOREAN

ETUDE ET DIAGNOSTIC THERMIQUE TECHNOLOGIE DOREAN ETUDE ET DIAGNOSTIC THERMIQUE TECHNOLOGIE DOREAN Bureau d Etudes Thermiques SCHLIENGER 45, rue de Mulhouse 68210 BALSCHWILLER Tél. 03.89.25.91.95 Fax 03.89.25.91.95 E-mail : sschlienger@free.fr SOMMAIRE

Plus en détail

P o m p e à c h a l e u r à a b s o r p t i o n g a z n a t u r e l. Système de Chauffage à 160 % de rendement l EnR n est plus en option!

P o m p e à c h a l e u r à a b s o r p t i o n g a z n a t u r e l. Système de Chauffage à 160 % de rendement l EnR n est plus en option! P o m p e à c h a l e u r à a b s o r p t i o n g a z n a t u r e l Système de Chauffage à 160 % de rendement l EnR n est plus en option! France Air & Robur Technology France Air, en partenariat avec Robur

Plus en détail

Rénovation énergétique d une maison individuelle à Vanves

Rénovation énergétique d une maison individuelle à Vanves Bâtiments Matériaux Opérations Installations Rénovation énergétique d une maison individuelle à Vanves B ÂTIMENTS Une maison en briques des années 1920 à Vanves avec un petit jardin. Un cadre idéal, si

Plus en détail

Lesbasesde la therm ique

Lesbasesde la therm ique Lesbasesde la therm ique 22 Les enjeux Le confort des occupants en toute saison L hygiène et la santé (besoin en oxygène odeurs fumées) Pérennité du bâtiment (condensation, gel) Economie d énergie Préservation

Plus en détail

Exemple d une résidence située dans les Yvelines

Exemple d une résidence située dans les Yvelines Exemple d une résidence située dans les Yvelines 4 bâtiments de R+4 étages 97 lots Date de construction : 1969 Chauffage au sol raccordé au chauffage urbain de la ville (Délégation de Service Public )

Plus en détail

Maison Modèle BIG BOX Altersmith

Maison Modèle BIG BOX Altersmith Maison Modèle BIG BOX Altersmith SOLUTIONS D ENVELOPPE & DE SYSTÈMES PERFORMANCES RT 2005 & LABELS I. Présentation de la maison BIG BOX - T3...2 II. Enveloppes...3 1. Présentation de l enveloppe...3 2.

Plus en détail

Valorisation des Certificats d économie d énergie. Valorisation des Certificats d économie d énergie. Valorisation des Certificat d économie d énergie

Valorisation des Certificats d économie d énergie. Valorisation des Certificats d économie d énergie. Valorisation des Certificat d économie d énergie Les CEEontété misen placedans le but d'obligerles fournisseurs d'énergie (appelés obligés) à promouvoir des travaux d'économies d'énergie auprès de leurs clients: Comment? particuliers, collectivités...

Plus en détail

«Habitat et Maîtrise de l énergie»

«Habitat et Maîtrise de l énergie» «Habitat et Maîtrise de l énergie» Réunion d information Introduction l ALEC SQY - le CAUE MDE écogestes - petits travaux Isolation et Architecture Rénovation isolation - préconisations Énergie chauffage

Plus en détail

AUDIT ENERGETIQUE. Selon la norme EN 16247-1 et 16247-2 : méthodes de référence d'audit énergétique pour le domaine du bâtiment

AUDIT ENERGETIQUE. Selon la norme EN 16247-1 et 16247-2 : méthodes de référence d'audit énergétique pour le domaine du bâtiment AUDIT ENERGETIQUE Selon la norme EN 16247-1 et 16247-2 : méthodes de référence d'audit énergétique pour le domaine du bâtiment Introduction L audit énergétique a pour but d identifier des opportunités

Plus en détail

Récapitulatif de l audit énergétique. Les SORBIERS rue Docteur Roux NOGENT-SUR-OISE 21/03/17

Récapitulatif de l audit énergétique. Les SORBIERS rue Docteur Roux NOGENT-SUR-OISE 21/03/17 Récapitulatif de l audit énergétique Les SORBIERS 5-15 rue Docteur Roux 60180 NOGENT-SUR-OISE 21/03/17 Récapitulatif de l audit énergétique de la résidence SORBIERS NOGENT SUR OISE» 1 Sommaire I. Introduction...

Plus en détail

DOSSIER THÉMATIQUE TEMPÉRATURE DE CONSIGNE SUPÉRIEURE À LA TEMPÉRATURE CONVENTIONNELLE :

DOSSIER THÉMATIQUE TEMPÉRATURE DE CONSIGNE SUPÉRIEURE À LA TEMPÉRATURE CONVENTIONNELLE : DOSSIER THÉMATIQUE Mars 2015 TEMPÉRATURE DE CONSIGNE SUPÉRIEURE À LA TEMPÉRATURE CONVENTIONNELLE : Quelles conséquences sur les consommations énergétiques et les caractéristiques bioclimatiques? Le renforcement

Plus en détail

CREDIT D IMPOT DEVELOPPEMENT DURABLE AIDE AU FINANCEMENT

CREDIT D IMPOT DEVELOPPEMENT DURABLE AIDE AU FINANCEMENT LES AIDES A LA RENOVATION: CREDIT D IMPOT DEVELOPPEMENT DURABLE TVA REDUITE AIDE AU FINANCEMENT Février 2014 RENOVATION ENERGETQUE / THERMIQUE Aides / Avantages Montants accordés Conditions imposées Type

Plus en détail

Indice énergie SIA2031 (thermique + électrique)

Indice énergie SIA2031 (thermique + électrique) Immeuble : 108c - Bugnon 10 Mars 2014 Synthèses ImmoLabel Résumé des étiquettes Valeurs de référence Surface énergétique (SRE) 700 [m2] Année de construction Consommation eau 1910.9 [m3] Electricité communs

Plus en détail

Les bouquets sont classés par ordre croissant d ambition, sous les appellations suivantes : - premium - premium+ - medium - optimum

Les bouquets sont classés par ordre croissant d ambition, sous les appellations suivantes : - premium - premium+ - medium - optimum Présentation des s de travaux et des Gains en économies d énergie générés par la réalisation des travaux préconisés, en logement ancien de taille moyenne La définition de bouquets de travaux a pour objectif

Plus en détail

Eco-prêt à taux zéro

Eco-prêt à taux zéro Eco-prêt à taux zéro L'éco-prêt à taux zéro vous permet de financer la rénovation énergétique de votre logement et ainsi de réduire vos consommations d'énergie et vos émissions de gaz à effet de serre.

Plus en détail

Chauffage : où en est-on?

Chauffage : où en est-on? Domaine des Hocquettes commission chauffage Chauffage : où en est-on? Restitution de l étude thermique Saunier & Associés (+ compléments de l étude infrarouge) 1 Rappel 2008 : sondage copropriétaires Février

Plus en détail

RT 2012 et RT existant

RT 2012 et RT existant RT 2012 et RT existant RéglemenTaTion TheRmique et efficacité énergétique Dimitri molle et Pierre-manuel Patry ÊG roupeêe yrolles,ê2 011,ÊI SBNÊ:Ê9 78-2-212-12979-3 Sommaire Avant-propos... 1 Partie 1

Plus en détail

Pompes à chaleur gaz : retours de suivis terrains

Pompes à chaleur gaz : retours de suivis terrains 1 Pompes à chaleur gaz : retours de suivis terrains Juliette PROMELLE (GDF SUEZ) 2 ème Congrès Français des Pompes à Chaleur 10 installations instrumentées 2 Objectif : mesurer la performance de pompes

Plus en détail

Crédit d impôt. Dédié au développement durable. Les portes d entrée (Bois, PVC, Acier et Alu) Les menuiseries (Bois, PVC et Alu) Les volets isolants

Crédit d impôt. Dédié au développement durable. Les portes d entrée (Bois, PVC, Acier et Alu) Les menuiseries (Bois, PVC et Alu) Les volets isolants Crédit d impôt Dédié au développement durable Les gammes concernées Les menuiseries (Bois, PVC et Alu) Les portes d entrée (Bois, PVC, Acier et Alu) Les volets isolants Qu est ce que le crédit d impôt

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Interclima 2013. Saunier Duval : le n 1 de la condensation propose une offre RT 2012 «Made in France»

DOSSIER DE PRESSE Interclima 2013. Saunier Duval : le n 1 de la condensation propose une offre RT 2012 «Made in France» DOSSIER DE PRESSE Interclima 2013 Saunier Duval : le n 1 de la condensation propose une offre RT 2012 «Made in France» Novembre 2013 Pour la 3 ème année consécutive, Saunier Duval occupe la place de n

Plus en détail

Comment construire une maison BBC en béton? Construire une maison durable en béton

Comment construire une maison BBC en béton? Construire une maison durable en béton Comment construire une maison BBC en béton? Construire une maison durable en béton 1 Maison BBC en béton : 2 grands principes, 5 règles d or Une conception pensée en amont Une conception «bioclimatique»

Plus en détail

DIAGNOSTIC THERMIQUE ET ENERGETIQUE. Le République. Présentation faite le 15 Novembre 2010

DIAGNOSTIC THERMIQUE ET ENERGETIQUE. Le République. Présentation faite le 15 Novembre 2010 DIAGNOSTIC THERMIQUE ET ENERGETIQUE Le République Présentation faite le 15 Novembre 2010 SOMMAIRE Description du bâti Descriptif des installations thermiques Analyse des consommations Etiquette énergétique

Plus en détail

FICHE EXPLICATIVE Rééquilibrage d une installation collective de chauffage à eau chaude du secteur résidentiel

FICHE EXPLICATIVE Rééquilibrage d une installation collective de chauffage à eau chaude du secteur résidentiel Certificats d économies d énergie Fiche explicative n FE 30 FICHE EXPLICATIVE Rééquilibrage d une installation collective de chauffage à eau chaude du secteur résidentiel Fiche d opérations standardisée

Plus en détail

Annexe 2 : Plan d'occupation des locaux 2009-2010

Annexe 2 : Plan d'occupation des locaux 2009-2010 Annexe 2 : Plan d'occupation des locaux 2009-2010 08h. 12h. 13h. 17h. 18h. 22h. lundi mardi mercredi jeudi vendredi samedi dimanche École École École École École Clubs Manifestation École École Clubs École

Plus en détail

PRESENTATION AUDIT ENERGÉTIQUE CONFORME AU CAHIER DES CHARGES DE L ADEME

PRESENTATION AUDIT ENERGÉTIQUE CONFORME AU CAHIER DES CHARGES DE L ADEME Conseils - Formation Etudes - Expertises Assistance à Maitrise d ouvrage Dossier : LB OR- 45000 N. Référence : OR.201114 Votre Interlocuteur : R.DJERIDI (06 52 98 56 93) Le Cannet, le 25/06/2015 PRESENTATION

Plus en détail