LA RENOVATION ENERGETIQUE. atelier o

Save this PDF as:

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LA RENOVATION ENERGETIQUE. atelier o"

Transcription

1 LA RENOVATION ENERGETIQUE

2 LA RENOVATION ENERGETIQUE 1. DIAGNOSTIC Pourquoi rénover? Que faut-il rénover? Comment s y prendre? 2. SOLUTIONS Remplacement du chauffage Capteurs solaires Isolation de l enveloppe 3. COUTS ET AIDES FINANCIERES

3 1. DIAGNOSTIC CONSTATS : Coûts de combustible trop élevé Inconfort dans l habitation Encouragement par des tiers Investissement durable

4 1. DIAGNOSTIC QUESTIONS : Par où commencer? A qui s adresser? Quelle option choisir?

5 1. DIAGNOSTIC Par où commencer? : Degré d urgence Désirs particuliers Budget à disposition

6 1. DIAGNOSTIC A qui s adresser? : Installateur, entreprise Fournisseur Expert indépendant

7 1. DIAGNOSTIC Comment procéder? : 1. Analyse du bâtiment

8 1. DIAGNOSTIC Comment procéder? : 1. Analyse du bâtiment

9 1. DIAGNOSTIC Comment procéder? : 2. Bilan thermique

10 1. DIAGNOSTIC Comment procéder? : 3. Liste d experts agréés :

11 1. DIAGNOSTIC Comment procéder? : 3. Liste d experts agréés :

12

13 1. REMPLACEMENT DU CHAUFFAGE 2. CAPTEURS SOLAIRES 3. ISOLATION DE L ENVELOPPE 4. AERATION CONTROLEE

14 REMPLACEMENT DU CHAUFFAGE Sans réseau de distribution Chauffage électrique direct Avec réseau de distribution Production de chaleur centralisée Circuit hydraulique, radiateurs, serpentins au sol

15 REMPLACEMENT DU CHAUFFAGE Sans réseau de distribution - Inconfort - Coût de l électricité - Impossibilité de changer d agent énergétique

16 REMPLACEMENT DU CHAUFFAGE Sans réseau de distribution 1. Produire sa propre électricité - Pas d amélioration de confort - Coût élevé + Intervention simple

17 REMPLACEMENT DU CHAUFFAGE Sans réseau de distribution 2. Créer un réseau hydraulique - Travaux lourds + Choix de l agent énergétique + Confort amélioré + Possibilités de subventions

18 REMPLACEMENT DU CHAUFFAGE Sans réseau de distribution Réseau hydraulique par radiateurs - Percements ponctuels - intervention «douce»

19 REMPLACEMENT DU CHAUFFAGE Sans réseau de distribution Réseau hydraulique par le sol - Réfection complète des revêtements - Hauteur d étage minimum à respecter

20 REMPLACEMENT DU CHAUFFAGE Sans réseau de distribution Choix de la production de chaleur - Problématique identique à une installation existante avec réseau de distribution.

21 REMPLACEMENT DU CHAUFFAGE Avec réseau de distribution Choix de la production de chaleur Agent énergétique désiré - Economie - Energie renouvelable Espace à disposition pour la chaufferie - Chaufferie et stock de combustible existants? Canal de fumée

22 REMPLACEMENT DU CHAUFFAGE Les agents énergétiques existants : Classification selon CRDE Energies non-renouvelables : - mazout - gaz - charbon, etc Energies renouvelables : - Pompe à chaleur - Bois - Solaire - Chauffage à distance

23 REMPLACEMENT DU CHAUFFAGE 1. MAZOUT - Simple, mais durable? - Ne remplace qu une installation à mazout - Economie avec chaudière à condensation

24 REMPLACEMENT DU CHAUFFAGE

25 REMPLACEMENT DU CHAUFFAGE 2. GAZ NATUREL - Energie fossile - Coût installation énergie - Géopolitique - Encombrement réduit - Pas de stock - Pas d entretien

26 REMPLACEMENT DU CHAUFFAGE

27 REMPLACEMENT DU CHAUFFAGE 4. POMPE A CHALEUR - Energie combinée nature - électricité - Coût de l énergie selon COP - Indépendance, provenance de l électricité - Encombrement réduit - Pas de stock - Pas de canal de fumée - Entretien réduit selon PAC

28 REMPLACEMENT DU CHAUFFAGE

29 REMPLACEMENT DU CHAUFFAGE PAC air-eau - COP 2.5 / Efficace jusqu à 800m - Bruit - Entretien

30 REMPLACEMENT DU CHAUFFAGE

31 REMPLACEMENT DU CHAUFFAGE PAC sol-eau / sondes géothermiques - COP 3.5 / Nature du sol, autorisation - Encombrement réduit - Pas d entretien

32 REMPLACEMENT DU CHAUFFAGE

33 REMPLACEMENT DU CHAUFFAGE PAC eau-eau - COP variable - Nature du sol, autorisation - Encombrement réduit - Pas d entretien

34 REMPLACEMENT DU CHAUFFAGE 5. Chauffage à bois - Production locale - Disponibilité suffisante - CO2 «neutre» - Stabilité des coûts - Encombrement - Local de stockage - Canal de fumée - Entretien

35 REMPLACEMENT DU CHAUFFAGE 5. Chauffage à bois - Bûches - Copeaux / plaquettes - Pellets

36 REMPLACEMENT DU CHAUFFAGE Chauffage à bûches - Ressources de proximité - Prix réduit - Chargement manuel - Cendres

37 REMPLACEMENT DU CHAUFFAGE Chauffage à bûches

38 REMPLACEMENT DU CHAUFFAGE Chauffage à copeaux / plaquettes - Ressources de proximité - Grande capacité de stockage - Entretien - Puissance importante

39 REMPLACEMENT DU CHAUFFAGE Chauffage à copeaux / plaquettes

40 REMPLACEMENT DU CHAUFFAGE Chauffage à pellets - Ressources indigènes - Installation identique au mazout

41 REMPLACEMENT DU CHAUFFAGE

42 REMPLACEMENT DU CHAUFFAGE

43 REMPLACEMENT DU CHAUFFAGE

44 REMPLACEMENT DU CHAUFFAGE

45 CAPTEURS SOLAIRES Capteurs thermiques Chauffage de l eau Capteurs photovoltaïques Production d électricité

46 CAPTEURS SOLAIRES Capteurs thermiques 60-70% des besoins ECS

47 CAPTEURS SOLAIRES Capteurs thermiques

48 CAPTEURS SOLAIRES

49 CAPTEURS SOLAIRES Capteurs photovoltaïques Env. 30m2 pour couvrir les besoins d un ménage

50 CAPTEURS SOLAIRES

51 ISOLATION DE L ENVELOPPE - Confort - Esthétique - Economie d énergie - Dimensionnement des installations

52 ISOLATION DE L ENVELOPPE Pertes thermiques : KWh/an KWh/an

53 ISOLATION DE L ENVELOPPE Pertes thermiques : KWh/an KWh/an Consommation de mazout : litres litres

54 ISOLATION DE L ENVELOPPE Pertes thermiques : KWh/an KWh/an

55 ISOLATION DE L ENVELOPPE Fenêtres - Amélioration du confort - Simplicité d intervention Ancienne fenêtre U >3.0 W/m2k Nouvelle fenêtre U <1.0 W/m2k

56 ISOLATION DE L ENVELOPPE Plancher - Amélioration du confort - Simplicité d intervention - Travaux par soi-même

57 ISOLATION DE L ENVELOPPE Plancher isolation 2 cm U 1.4 W/m2k isolation 2+10 cm U 0.28 W/m2k

58 ISOLATION DE L ENVELOPPE Façades - Esthétique du bâtiment - Intervention lourde

59 ISOLATION DE L ENVELOPPE Façades

60 ISOLATION DE L ENVELOPPE Façades isolation 3 cm U 0.7 W/m2k isolation 3+10 cm U 0.25 W/m2k

61 ISOLATION DE L ENVELOPPE Toiture - Plancher de comble froid - Entre chevrons - Sous Chevrons - Sur chevrons

62 ISOLATION DE L ENVELOPPE Toiture

63 ISOLATION DE L ENVELOPPE Toiture isolation 8 cm U 0.5 W/m2k isolation 8+10 cm U 0.23 W/m2k

64 3. COUTS AIDES FINANCIERES

65 3. COUTS - AIDES FINANCIERES ISOLATION DE L ENVELOPPE

66 3. COUTS - AIDES FINANCIERES ISOLATION DE L ENVELOPPE

67 3. COUTS - AIDES FINANCIERES ISOLATION DE L ENVELOPPE

68 3. COUTS - AIDES FINANCIERES INSTALLATION DE CHAUFFAGE

69 3. COUTS - AIDES FINANCIERES INSTALLATION DE CHAUFFAGE

70 3. COUTS - AIDES FINANCIERES INSTALLATION DE CHAUFFAGE

71 3. COUTS - AIDES FINANCIERES Programme de subvention FR 2010 Nouvelles pompes à chaleur Seulement en remplacement d un chauffage électrique, SRE <400m2 PAC air-eau PAC sol-eau Bonus pour distribution hydraulique Chauffage à bois Seulement en remplacement d un chauffage électrique ou à énergie fossile De 15 à 40 KW De 40 à 70 KW

72 3. COUTS - AIDES FINANCIERES Programme de subvention FR 2010 Capteurs solaires A partir de 3m2 < 8m2 de surface nette > 8m2 de surface nette /m2 suppl. Etat de Fribourg, Service des Transports et de L Energie

73 CONCLUSIONS 1. DIAGNOSTIC 2. PLANIFICATION 3. AIDES FINANCIERES

74 www. cecb.ch www. leprogrammebatiments.ch www. minergie.ch www. bien-construire.ch Atelier o sàrl 1032 Romanel-sur-Lausanne www. atelier-o.ch

Assainissement de l installation de chauffage d une maison familiale

Assainissement de l installation de chauffage d une maison familiale Assainissement de l installation de chauffage d une maison familiale M. Jacques Spicher Maîtrise fédérale Administrateur Chammartin & Spicher SA Grangeneuve 27 mai 2014 1 Assainissement de chaudière Tolérances:

Plus en détail

Quel chauffage pour ma maison? facesud énergie 1968 Mase www.facesud- energie.ch

Quel chauffage pour ma maison? facesud énergie 1968 Mase www.facesud- energie.ch Quel chauffage pour ma maison? facesud énergie 1968 Mase OrganisaBon : Amis de Mase Quel chauffage pour ma maison? Mase, 19.01.2012 UNE HISTOIRE ORDINAIRE Il était une fois en 1970 ConstrucBon d une villa

Plus en détail

Bien rénover son bâtiment Genève février 2014. Pierre André Seppey Physeos SA Sion pa.seppey@physeos.ch

Bien rénover son bâtiment Genève février 2014. Pierre André Seppey Physeos SA Sion pa.seppey@physeos.ch Bien rénover son bâtiment Genève février 2014 Pierre André Seppey Physeos SA Sion pa.seppey@physeos.ch Bien rénover programme Enjeux énergétiques à venir Bien comprendre sa consommation d énergie Comment

Plus en détail

10_ Fiche de synthèse

10_ Fiche de synthèse LUDWIGSWINKEL - ETUDE DES VARIANTES -État initial -Variante Chauffage et ECS au gaz -Variante Chauffage et ECS aux pellets de bois -Variante Pompe à chaleur géothermique eau/eau -Variante Chauffage et

Plus en détail

9_ Fiche de synthèse HUNSPACH - ETUDE DES VARIANTES. Fiche de synthèse Maison d Hunspach -Etat initial

9_ Fiche de synthèse HUNSPACH - ETUDE DES VARIANTES. Fiche de synthèse Maison d Hunspach -Etat initial HUNSPACH - ETUDE DES VARIANTES -Etat initial -Variante Chauffage et ECS au gaz -Variante Chauffage et ECS aux pellets de bois -Variante Pompe à chaleur géothermique eau/eau -Variante Chauffage et ECS électriques

Plus en détail

COMMUNE D AUBONNE Service des travaux et Services industriels

COMMUNE D AUBONNE Service des travaux et Services industriels COMMUNE D AUBONNE Service des travaux et Services industriels Promotion des énergies renouvelables Les formulaires incomplets seront retournés au requérant! Requérant (propriétaires) : N de dossier : Nom

Plus en détail

Résumé et comparaison des coûts

Résumé et comparaison des coûts Salon Greentech Fribourg Energies de chauffage Etat des lieux et perspectives Résumé et comparaison des coûts des différents systèmes de chauffage Jeudi 22 octobre 29 1 Comparaison des vecteurs énergétiques

Plus en détail

STRATEGIE ENERGETIQUE DE L ETAT DE FRIBOURG. étape. Direction de l économie et de l emploi DEE - Volkswirtschaftsdirektion VWD

STRATEGIE ENERGETIQUE DE L ETAT DE FRIBOURG. étape. Direction de l économie et de l emploi DEE - Volkswirtschaftsdirektion VWD STRATEGIE ENERGETIQUE DE L ETAT DE FRIBOURG Mise en oeuvre de la première étape 1 1. Présentation ASTECH du 13.12.3007 12 3007 L énergie dans le domaine du bâtiment Plan de l exposé Situation actuelle

Plus en détail

CI Pro Cheminée Chaque maison sa cheminée

CI Pro Cheminée Chaque maison sa cheminée CI Pro Cheminée Chaque maison sa cheminée Choix libre du système de chauffage Indépendance Une chose judicieuse Membres Les associations suivantes sont membres de la Communauté d intérêt «CI Pro Cheminée»:

Plus en détail

Exercice 1 : Chaudière

Exercice 1 : Chaudière Exercice 1 : Chaudière Les grandeurs suivantes ont été relevées sur une chaudière (située à Lausanne), d une puissance de 13kW : Nombre d heures de fonctionnement : 820 [h/an] Puissance de maintien de

Plus en détail

Bâtiments et société à 2000 watts

Bâtiments et société à 2000 watts Bâtiments et société à 2000 watts Francine Wegmüller 7 novembre 2012 Table des matières 1. 2. 3. 2 Bâtiments et société à 2000 watts Les énergies renouvelables dans le bâtiment Conclusions 1. Bâtiments

Plus en détail

AMO pour la réalisation d études Energies Renouvelables (ENR)

AMO pour la réalisation d études Energies Renouvelables (ENR) Ensemble des missions AMO pour la réalisation d études Energies Renouvelables (ENR) Réaliser les études techniques nécessaires à la mise en oeuvre de nouveaux projets ENR ou à la réhabilitation d installations

Plus en détail

Transformation Chauffage Mazout en Solaire + Bois. P.Rochat Marin

Transformation Chauffage Mazout en Solaire + Bois. P.Rochat Marin Transformation Chauffage Mazout en Solaire + Bois P.Rochat Marin Installation d origine (1986): / P.Rochat 2 Données consommation 1986-2006 : Energie consommée 1986 à2006 : environ 18 000 23 000 KWh /

Plus en détail

Programme d estimation gratuite des consommations énergétiques et des économies d énergie réalisables

Programme d estimation gratuite des consommations énergétiques et des économies d énergie réalisables Programme d estimation gratuite des consommations énergétiques et des économies d énergie réalisables Pour participer à l opération merci de remplir le questionnaire ci-dessous de la façon la plus complète

Plus en détail

Quel chauffage pour quel immeuble?

Quel chauffage pour quel immeuble? Quel chauffage pour quel immeuble? Michel Bonvin michel.bonvin@hevs.ch 18 décembre 2008 Montana 1 Préambule : CO 2 18 décembre 2008 Montana 2 Préambule : CO 2 18 décembre 2008 Montana 3 Préambule : La

Plus en détail

1/19 Chauffage à la biomasse ------- Bonnes pratiques Yann ROGAUME Mise en Place d une Chaufferie Plaquettes 2/19 Etapes importantes : - Maîtriser les dépenses énergétiques ; - Déterminer précisément les

Plus en détail

La maison zéro énergie (ou énergie positive)

La maison zéro énergie (ou énergie positive) La maison zéro énergie (ou énergie positive) Maison qui consomme pas ou peu d énergie Utilise des énergies renouvelables Respectueuse de l'environnement Avantages : - Diminution du bilan carbone (moins

Plus en détail

Une réhabilitation en maison passive? L enjeux de l isolation par l extérieur.

Une réhabilitation en maison passive? L enjeux de l isolation par l extérieur. Une réhabilitation en maison passive? L enjeux de l isolation par l extérieur. Réduire par 10 les consommations de chauffage Bâtiments existants : besoins en chauffage de 180 à 300 kwh/m².an Objectif :

Plus en détail

Copropriétés des économies à tous les étages

Copropriétés des économies à tous les étages Copropriétés des économies à tous les étages Gaël BOGOTTO EIE Marseille Provence Programme Introduction Les avancés du Grenelle II de l Environnement Les économies d énergie en copropriété Solutions Démarche

Plus en détail

les solutions systèmes e.l.m. leblanc

les solutions systèmes e.l.m. leblanc les solutions systèmes e.l.m. leblanc à l occasion d Interclima 2013, e.l.m. leblanc présente plusieurs solutions Blueactive multi-énergie pour la construction neuve et la rénovation en habitat résidentiel

Plus en détail

21.11.2013 De Minergie à «énergie plus» 1

21.11.2013 De Minergie à «énergie plus» 1 De Minergie à «énergie-plus» conrad lutz architecte foire maison et énergie berne 21 novembre 2013 Yann Arthus-Bertrand / La terre Vue du ciel 21.11.2013 De Minergie à «énergie plus» 1 Sommaire énergie:

Plus en détail

Vous construisez transformez rénovez

Vous construisez transformez rénovez Vous construisez transformez rénovez En accord avec l environnement et votre budget L avenir appartient aux énergies renouvelables! L amenuisement des ressources énergétiques et la problématique du réchauffement

Plus en détail

IceSol -Système de chauffage avec pompe à chaleur solaire et stock à changement de phase

IceSol -Système de chauffage avec pompe à chaleur solaire et stock à changement de phase IceSol -Système de chauffage avec pompe à chaleur solaire et stock à changement de phase Energie Solaire SA Version 16.03.2015 ENERGIE SOLAIRE SA www.energie-solaire.com 1/29 Energie Solaire SA: Fondée

Plus en détail

Saisie du système Héliopac sur le logiciel règlementaire U22win de Perrenoud

Saisie du système Héliopac sur le logiciel règlementaire U22win de Perrenoud Saisie du système Héliopac sur le logiciel règlementaire U22win de Perrenoud SOMMAIRE I. GENERALITES... 2 1. Le système Héliopac... 2 2. Définition... 2 3. Méthodologie... 3 II. SAISIE DANS U22WIN D UN

Plus en détail

Audit énergétique du Complexe Sportif du Blocry

Audit énergétique du Complexe Sportif du Blocry Audit énergétique du Complexe Sportif du Blocry Fabrice DERNY ICEDD Le Complexe Sportif du Blocry 3 ans 18 5 m² et 19 salles de sports (occupées de 9 à 23h 36 j/an) 9 terrains de tennis couverts (bulles)

Plus en détail

Installation type du ballon d eau chaude FRW (Fresh Water) raccordé à un capteur solaire et à une pompe à chaleur

Installation type du ballon d eau chaude FRW (Fresh Water) raccordé à un capteur solaire et à une pompe à chaleur Installation type du ballon d eau chaude FRW (Fresh Water) raccordé à un capteur solaire et à une pompe à chaleur VERS BALLON TAMPON CHAUFFAGE Installation type d un ballon tampon BUFFER-1 avec échangeur

Plus en détail

Chauffage à la biomasse : la bonne énergie à la bonne place

Chauffage à la biomasse : la bonne énergie à la bonne place Chauffage à la biomasse : la bonne énergie à la bonne place Présenté par: Catherine-Anne Renaud, ing., CEM Associée écologique LEED Vice-présidente R+O Énergie Plan de la présentation 1. Mise en contexte

Plus en détail

Assainissement thermique, comment diminuer vos factures de chauffage

Assainissement thermique, comment diminuer vos factures de chauffage Contenu Assainissement thermique, comment diminuer vos factures de chauffage Actualités dans le domaine de l énergie et des bâtiments Le programme Ecobuilding Comment entreprendre les rénovations Les check-up

Plus en détail

Rénovation de bâtiments publics

Rénovation de bâtiments publics Rénovation de bâtiments publics Conrad Lutz architecte Ecohome 7.10.2013 Yann Arthus-Bertrand / La terre Vue du ciel Consommation suisse d énergie Electricité Gaz 10% nucléaire 13% Carburants 34% 70% Énergies

Plus en détail

Une solution simple et intelligente, idéale en construction neuve

Une solution simple et intelligente, idéale en construction neuve Genia Air Pompes à chaleur Une solution simple et intelligente, idéale en construction neuve La pompe à chaleur intelligente qui associe simplicité et économie Examaster, le contrôleur intelligent L élément

Plus en détail

Fiche explicative détaillée #6 Appoints

Fiche explicative détaillée #6 Appoints Fiche explicative détaillée #6 Appoints 1 Objet et limites du document Ce document est intimement lié au CCTP type (cahier des clauses techniques particulières), spécifique aux systèmes de climatisation

Plus en détail

Rénovations: de Minergie

Rénovations: de Minergie Rénovations: de Minergie à zéro énergie Conrad Lutz architecte Source: OFEN, Satistique globale suisse de l énergie 2012 Les bâtiments en Suisse sont les plus gros consommateurs d énergie Transports 35%

Plus en détail

On n a pas de pétrole, mais des sapins

On n a pas de pétrole, mais des sapins On n a pas de pétrole, mais des sapins Echange d expérience du 25 février 2010 à Valpellets SA UTO-Uvrier Alain Bromm, responsable du bureau romand d Energie-bois Suisse (Lausanne) 14h15 Accueil Actualités

Plus en détail

Foire Aux Questions sur les chaudières. Ci-dessous sont repris les caractéristiques des principaux types de chaudières: mazout

Foire Aux Questions sur les chaudières. Ci-dessous sont repris les caractéristiques des principaux types de chaudières: mazout Qu'est-ce qu'une chaudière? Le rôle d'une chaudière est d'assurer une bonne combustion et de transférer le maximum d'énergie thermique aux circuits de chauffage et d'eau chaude sanitaire. Quelles sont

Plus en détail

De tout temps le chauffage fit partie des préoccupations de

De tout temps le chauffage fit partie des préoccupations de C.I.02 Niv.2 ACTIVITÉ N 7 Choix de solution technique Chauffer son logement Quel solution de chauffage choisir? De tout temps le chauffage fit partie des préoccupations de l homme. En plus d être une façon

Plus en détail

Remplacement des chauffages électriques (chauffages électriques fixes à résistance)

Remplacement des chauffages électriques (chauffages électriques fixes à résistance) Remplacement des chauffages électriques (chauffages électriques fixes à résistance) Exemple de remplacement réussi d'un chauffage électrique dans le cadre d'un assainissement globale, considéré également

Plus en détail

Quels sont mes avantages si je me raccorde au réseau CAD?

Quels sont mes avantages si je me raccorde au réseau CAD? Qu est-ce que le Chauffage à Distance? Le Chauffage à Distance (CAD) est un réseau énergétique urbain qui a pour objectif de fournir de la chaleur d une façon centralisée à tous les consommateurs de chaleur

Plus en détail

Panneaux solaires thermiques

Panneaux solaires thermiques NOUVEAU Panneaux solaires thermiques Une solution chauffage 100 % fiable pour économiser l énergie. Ne choisissez plus entre confort et performance énergétique. Avec les solutions de capteurs solaires

Plus en détail

La performance thermique des écoles dans le Luberon

La performance thermique des écoles dans le Luberon La performance thermique des écoles dans le Luberon Retour d expérience du Programme SEDEL (Services Energétiques Durables en Luberon) Matthieu Simonneau Nicolas Trembloy Conseillers en Energie Partagés

Plus en détail

Programme Chaleur renouvelable

Programme Chaleur renouvelable Programme Chaleur renouvelable 27 septembre 2013 Matthias Rüetschi Responsable du programme Plan présentation Contexte Description du programme Communication aux propriétaires de villas Simulateur web

Plus en détail

La pompe à chaleur : comment ça marche?

La pompe à chaleur : comment ça marche? La pompe à chaleur : comment ça marche? Le principe d une pompe à chaleur est relativement simple : une pompe à chaleur, composée d un évaporateur, d un générateur à compresseur et d un condensateur, remplace

Plus en détail

Rénovation d une maison d habitation à Gaillard. - Construction: 1926 - Rénovation: 2000-2003

Rénovation d une maison d habitation à Gaillard. - Construction: 1926 - Rénovation: 2000-2003 Rénovation d une maison d habitation à Gaillard - Construction: 1926 - Rénovation: 2000-2003 Il s agit d une maison d habitation simple dans la périphérie de Genève. Le projet réalisé intègre la mise au

Plus en détail

Le chauffage électrique, une contrainte ou une opportunité? Présenté par Mme Sahar Pasche Directrice, cofondatrice d Ecobuliding 8 octobre 2014

Le chauffage électrique, une contrainte ou une opportunité? Présenté par Mme Sahar Pasche Directrice, cofondatrice d Ecobuliding 8 octobre 2014 Le chauffage électrique, une contrainte ou une opportunité? Présenté par Mme Sahar Pasche Directrice, cofondatrice d Ecobuliding 8 octobre 2014 Chauffage électrique - parlons en Après la crise pétrolière

Plus en détail

P o m p e à c h a l e u r à a b s o r p t i o n g a z n a t u r e l. Système de Chauffage à 160 % de rendement l EnR n est plus en option!

P o m p e à c h a l e u r à a b s o r p t i o n g a z n a t u r e l. Système de Chauffage à 160 % de rendement l EnR n est plus en option! P o m p e à c h a l e u r à a b s o r p t i o n g a z n a t u r e l Système de Chauffage à 160 % de rendement l EnR n est plus en option! France Air & Robur Technology France Air, en partenariat avec Robur

Plus en détail

07/10/2009 TITRE PRESENTATION 1

07/10/2009 TITRE PRESENTATION 1 07/10/2009 TITRE PRESENTATION 1 ENERGY BREAKFAST Le chauffage de votre entreprise 2 TABLE DES MATIERES Le chauffage : C EST IMPORTANT! Diverses techniques de chauffage Nouvelles techniques de chauffe La

Plus en détail

Thermibat - bureau détudes en génie thermique

Thermibat - bureau détudes en génie thermique Page 1 sur 5 Village de Baulmes: pré-étude pour 4 centrales photovolatïques - potentiel énergétique de production photovoltaïque pour 4 bâtiments - inscription chez Swissgrid ---------------------------------------------------------------------

Plus en détail

Dimensionnement de champs de sondes géothermiques

Dimensionnement de champs de sondes géothermiques Dimensionnement de champs de sondes géothermiques Sommaire 1: géothermie et ENR 2: la sonde géothermique 3: dimensionnement d une sonde simple 4: dimensionnement d un champ de sondes 5: TRT Source: EED

Plus en détail

Sont exclus du présent règlement communal les locaux à usage professionnel ou commercial.

Sont exclus du présent règlement communal les locaux à usage professionnel ou commercial. Règlement communal concernant l'octroi d'une subvention pour l'utilisation rationnelle de l'énergie et la mise en valeur des sources d'énergie renouvelables Article 1 Il est accordé sous les conditions

Plus en détail

Sommaire. Remerciements... 1. Avant-propos... 3

Sommaire. Remerciements... 1. Avant-propos... 3 Bruno Béranger Les pompes à chaleur ON 3e ÉDITI ÊG roupeêe yrolles,ê 2006,Ê 2013Ê pourê laê présenteê édition,ê ISBNÊ :Ê 978-2-212-13656-2 Sommaire Remerciements... 1 Avant-propos... 3 Un peu d histoire...

Plus en détail

La solution chauffage naturellement intelligente

La solution chauffage naturellement intelligente Genia Hybrid Compact Genia Hybrid Universel hybride Systèmes hybrides La solution chauffage naturellement intelligente La première solution bi-énergie qui garantit simplicité et économie Critère de confort

Plus en détail

Panorama des outils d analyse énergétique des bâtiments 22.5.2014

Panorama des outils d analyse énergétique des bâtiments 22.5.2014 Panorama des outils d analyse énergétique des bâtiments 22.5.2014 Manuel Bauer Estia SA Thèmes abordés Objectif du diagnostic énergétique Revue de quelques méthodes d analyse énergétique des bâtiments

Plus en détail

4.6.1 RAPPORT DU CONSEIL COMMUNAL AU CONSEIL GENERAL

4.6.1 RAPPORT DU CONSEIL COMMUNAL AU CONSEIL GENERAL 4.6.1 RAPPORT DU CONSEIL COMMUNAL AU CONSEIL GENERAL à l appui d une demande de crédit pour l assainissement de l installation de chauffage du collège de Beau-Site Monsieur le Président, Mesdames, Messieurs,

Plus en détail

COMMENT REDUIRE VOS COUTS D ACHAT D ELECTRICITE?

COMMENT REDUIRE VOS COUTS D ACHAT D ELECTRICITE? Loi de transition énergétique et copropriétés Comment financer l isolation lors de travaux de rénovation FLEXIBILITE de DES toiture CONSOMMATIONS ou de ravalement ELECTRIQUES de façade? Salon indépendant

Plus en détail

Pompe à Chaleur Air / Eau Haute Température

Pompe à Chaleur Air / Eau Haute Température Pompe à Chaleur Air / Eau Haute Température Gamme L É N E R G I E E S T N O T R E A V E N I R, É C O N O M I S O N S - L A. * La culture du Meilleur Pour le chauffage et l eau chaude sanitaire des maisons

Plus en détail

LA RENOVATION DE MON HABITAT

LA RENOVATION DE MON HABITAT Économie Plus de confort Factures en baisse meilleure isolation Plus de chaleur LA RENOVATION DE MON HABITAT OU COMMENT GAGNER EN CONFORT ET EN ÉCONOMIES AVEC BÂTILAND POURQUOI JE DOIS RÉNOVER MON HABITAT?

Plus en détail

+ + PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT. Avec une gamme complète de 2 solutions, Arianext s adapte à toutes les configurations d installation :

+ + PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT. Avec une gamme complète de 2 solutions, Arianext s adapte à toutes les configurations d installation : PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT Les solutions Arianext assurent la production du chauffage et de l eau chaude sanitaire. Elles sont constituées de deux modules : > Le module extérieur : il puise l energie dans

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable : ENERGIE

Formation Bâtiment Durable : ENERGIE Formation Bâtiment Durable : ENERGIE Bruxelles Environnement Fabrice DERNY La géothermie MATRIciel SA Objectif(s) de la présentation Cerner les objectifs et les domaines d application de la géothermie

Plus en détail

Thermique, acoustique, feu Des conseils de pros pour les pros.

Thermique, acoustique, feu Des conseils de pros pour les pros. Thermique, acoustique, feu Des conseils de pros pour les pros. 11.11.09 Utilité de l isolation pour le développement durable Christoph Blaser, Responsable CPI, SG-ISOVER SA Table des matières 1. Exigences

Plus en détail

PROJET. SCI LA PLUME ROUGE 538 rue Raymond Tellier 45200 AMILLY. - Page 1/9 - Damien LECLERC 1 rue du courtil cabot 45700 VILLEMANDEUR

PROJET. SCI LA PLUME ROUGE 538 rue Raymond Tellier 45200 AMILLY. - Page 1/9 - Damien LECLERC 1 rue du courtil cabot 45700 VILLEMANDEUR Logiciel référencé par la marque PROJET SCI LA PLUME ROUGE 538 rue Raymond Tellier 45200 AMILLY Date de l'étude : ARTISAN 05.01.2011 CLIENT SARL LECLERC Désiré SCI LA PLUME ROUGE Damien LECLERC 1 rue du

Plus en détail

La pompe à chaleur solaire. Se chauffer grâce au soleil, à l air et à la glace. Utilisation directe du soleil en Été

La pompe à chaleur solaire. Se chauffer grâce au soleil, à l air et à la glace. Utilisation directe du soleil en Été La pompe à chaleur solaire SOLAERA Se chauffer grâce au soleil, à l air et à la glace Utilisation directe du soleil en Été Quatre fois plus de rendement en Hiver Huit fois plus de stockage d énergie grâce

Plus en détail

Comment optimiser la performance énergétique de son logement?

Comment optimiser la performance énergétique de son logement? Comment optimiser la performance énergétique de son logement? Janvier 2014 AHF / J.M. VOGEL Plan de la présentation Contexte Objectifs Faire un premier bilan énergétique Les différents travaux d économies

Plus en détail

QUALIFICATIONS ET CERTIFICATIONS RGE

QUALIFICATIONS ET CERTIFICATIONS RGE QUALIFICATIONS ET CERTIFICATIONS RGE en rénovation Le recours a un professionnel RGE est obligatoire crédit d impôt pour la transition énergétique (CITE), éco-prêt à taux zéro. pas obligatoire Catégories

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable :

Formation Bâtiment Durable : Formation Bâtiment Durable : Chauffage et eau chaude sanitaire: conception et régulation Bruxelles Environnement EXERCICE CHOIX DES SYSTEMES SUR BASE D EXEMPLES : Méthodologie de conception pour les choix

Plus en détail

Chauffage : où en est-on?

Chauffage : où en est-on? Domaine des Hocquettes commission chauffage Chauffage : où en est-on? Restitution de l étude thermique Saunier & Associés (+ compléments de l étude infrarouge) 1 Rappel 2008 : sondage copropriétaires Février

Plus en détail

IceSol - Système de chauffage avec pompe à chaleur solaire et stock à changement de phase

IceSol - Système de chauffage avec pompe à chaleur solaire et stock à changement de phase IceSol - Système de chauffage avec pompe à chaleur solaire et stock à changement de phase ENERGIE SOLAIRE SA, Bernard Thissen www.energie- solaire.com JPPAC 15, Lausanne 10.03.2015 ENERGIE SOLAIRE SA www.energie-

Plus en détail

Règlement communal relatif à l'aide aux familles en matière d'énergie consommée et aux mesures d'encouragement pour l'utilisation rationnelle de

Règlement communal relatif à l'aide aux familles en matière d'énergie consommée et aux mesures d'encouragement pour l'utilisation rationnelle de Règlement communal relatif à l'aide aux familles en matière d'énergie consommée et aux mesures d'encouragement pour l'utilisation rationnelle de l'énergie et pour la promotion des énergies renouvelables

Plus en détail

RESIDENCE DINETARD BRICE FEBVRE GRDF JEAN PASCAL AGARD ATMOSPHERE

RESIDENCE DINETARD BRICE FEBVRE GRDF JEAN PASCAL AGARD ATMOSPHERE RESIDENCE DINETARD BRICE FEBVRE GRDF JEAN PASCAL AGARD ATMOSPHERE PAC absorption gaz Le site de la Résidence Dinetard à Toulouse SOMMAIRE Le site instrumenté Etudes de dimensionnement : 1, 2 ou 3 PAC??

Plus en détail

DS 5. Pompe à chaleur monobloc 5 kw double service. Édition du 16 avril 2014

DS 5. Pompe à chaleur monobloc 5 kw double service. Édition du 16 avril 2014 DS 5 Pompe à chaleur monobloc 5 kw double service 1 Édition du 16 avril 2014 Contexte réglementaire REGLEMENTATION THERMIQUE Si la RT2012 n interdit pas d équiper un logement d une pompe à chaleur réversible

Plus en détail

> Conseils - Etudes Thermiques - Coordination et suivi de chantier

> Conseils - Etudes Thermiques - Coordination et suivi de chantier > Conseils - Etudes Thermiques - Coordination et suivi de chantier Conseil Le conseil auprès : - Des investisseurs - Des installateurs - Des architectes et bâtisseurs Etude Une étude personnalisée pour

Plus en détail

Situation actuelle Préconisation 1 Préconisation 2

Situation actuelle Préconisation 1 Préconisation 2 Menuiserie : Double vitrage bois 4/12/4 + 2 Velux 4/8/4 + 2 "lucarnes" de toiture. Murs Situation actuelle Préconisation 1 Préconisation 2 Brique rouge alvéolaire 25cm + 7,5cm laine de verre + 7cm brique

Plus en détail

Les pompes à chaleur et l isolation : le duo gagnant?

Les pompes à chaleur et l isolation : le duo gagnant? Les pompes à chaleur et l isolation : le duo gagnant? Alain LEMAÎTRE de GOGRAPHIC Philippe DELCON de REVAMP IBGE, 21 septembre 2010 Rappel technique / technologie Rappel technique / technologie Rappel

Plus en détail

PISCINES ET DÉVELOPPEMENT DURABLE QUELLES OPPORTUNITÉS?

PISCINES ET DÉVELOPPEMENT DURABLE QUELLES OPPORTUNITÉS? PISCINES ET DÉVELOPPEMENT DURABLE QUELLES OPPORTUNITÉS? Rémy KERVADEC, ETHIS Ingénierie PEUT-ON PARLER RAISONNABLEMENT DE DÉVELOPPEMENT DURABLE S'AGISSANT DE PISCINES? La piscine est un bâtiment très énergivore

Plus en détail

Quels travaux? à quel coût? et pour quelle rentabilité? Le simulateur qui vous dit tout

Quels travaux? à quel coût? et pour quelle rentabilité? Le simulateur qui vous dit tout Quels travaux? à quel coût? et pour quelle rentabilité? Le simulateur qui vous dit tout Séminaire : Rénovation énergétique pour ménages à bas revenus 8 octobre 2010 Brussels Table des matières Quelques

Plus en détail

Comparaison rénovation maison 4 façades

Comparaison rénovation maison 4 façades Comparaison rénovation maison 4 façades Your climate. Our energy. Rez de chaussée 1 étage Caractéristiques de la maison en exemple: Valeur K K60 K45 (Max K45) Surface habitable 202 m 2 202 m 2 Perte de

Plus en détail

Rencontres énergivie Colmar 4.3.05. Standard et pénétration du marché du bâtiment

Rencontres énergivie Colmar 4.3.05. Standard et pénétration du marché du bâtiment Rencontres énergivie Colmar 4.3.05 Standard et pénétration du marché du bâtiment Charly Cornu Ingénieur mécanicien EPFL SIA BatSynergie société coopérative CH 36 Bussy-Chardonney Minergie Stratégie Marché

Plus en détail

Présentation Primes énergie.fr Salon Indépendant de la Copropriété. Paris Porte de Charenton, 16 17 Octobre 2013

Présentation Primes énergie.fr Salon Indépendant de la Copropriété. Paris Porte de Charenton, 16 17 Octobre 2013 Présentation Primes énergie.fr Salon Indépendant de la Copropriété Les Certificats d Economies d Energie Paris Porte de Charenton, 16 17 Octobre 2013 Introduction au dispositif Méconnu du grand public

Plus en détail

TP N 14 : RÉDUCTION DE LA CONSOMMATION ÉNERGÉTIQUE D UN BÂTIMENT ETT 1.2.3

TP N 14 : RÉDUCTION DE LA CONSOMMATION ÉNERGÉTIQUE D UN BÂTIMENT ETT 1.2.3 Centres d'intérêt abordés Niveau d analyse Objectifs pédagogiques Connaissances Activités (3 H) Ressources matérielles Énergie Comportemental 1.2.3 Utilisation raisonnée des ressources Efficacité Réduction

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable : Conception et régulation des systèmes techniques (chaleur, HVAC, ECS)

Formation Bâtiment Durable : Conception et régulation des systèmes techniques (chaleur, HVAC, ECS) Formation Bâtiment Durable : Conception et régulation des systèmes techniques (chaleur, HVAC, ECS) Bruxelles Environnement LE CHOIX DES SYSTÈMES DE PRODUCTION DE CHALEUR ET D ECS DANS LES LOGEMENTS INDIVIDUELS

Plus en détail

Un projet Bois Energie Citoyen?

Un projet Bois Energie Citoyen? Un projet Bois Energie Citoyen? Filière bois énergie : les attendus les entrants Filière usuelle : circuit long Filière d avenir : circuit court Chaîne de production d énergie thermique HQE : Analyse systèmique

Plus en détail

Production d eau chaude sanitaire par pompes à chaleur sur panneaux solaires hybrides. Heliopac - Solaire 2G S.A.S. 28 janvier 2016 Monitoring

Production d eau chaude sanitaire par pompes à chaleur sur panneaux solaires hybrides. Heliopac - Solaire 2G S.A.S. 28 janvier 2016 Monitoring Production d eau chaude sanitaire par pompes à chaleur sur panneaux solaires hybrides ECS et électricité pour 73 logements Sur un immeuble à Marseille, une installation couplant la technologie hybride

Plus en détail

Le chauffage le plus économique: La pompe à chaleur

Le chauffage le plus économique: La pompe à chaleur Le chauffage le plus économique: La pompe à chaleur Avec une pompe à chaleur moderne, vous économiserez non seulement au minimum de 60 à 80 % d'énergie, jusqu'à 100 % de CO2, mais aussi et surtout des

Plus en détail

Luis Marcos / architecte EPFL/SIA Soirée d information Bavois novembre 2015

Luis Marcos / architecte EPFL/SIA Soirée d information Bavois novembre 2015 Luis Marcos / architecte EPFL/SIA Soirée d information Bavois novembre 2015 Plan de l exposé État initial Démarche Calculs et variantes Résultat final Conclusion Etat initial Etat initial Villa construite

Plus en détail

ADMINISTRATION / POUVOIRS PUBLICS

ADMINISTRATION / POUVOIRS PUBLICS ADMINISTRATION / POUVOIRS PUBLICS PROGRAMME 2015 AVEC LE SOUTIEN DE PROGRAMME 2015 ADMINISTRATION / POUVOIRS PUBLICS LISTE DES COURS CAS en Architecture climatique CAS Management de l énergie Cours SIA

Plus en détail

Service de l environnement et de l énergie (SEVEN) 2 Division énergie

Service de l environnement et de l énergie (SEVEN) 2 Division énergie Service de l environnement et de l énergie () 1 Ch. des Boveresses 155 1066 Epalinges Les questions les plus posées Foire aux questions www.vaud.ch T 41 21 316 43 60 F 41 21 316 43 95 info.seven@vd.ch

Plus en détail

1. CAHIER DES CHARGES

1. CAHIER DES CHARGES CONTI & ASSOCIES Ingénieurs S.A. 2 décembre 2010 Quartier de Laurana-Parc et extensions Concept énergétique 1. CAHIER DES CHARGES 1.1. Situation et description générale du projet Les immeubles de logements

Plus en détail

hydrobox * duo Economies d énergie, confort et simplicité d utilisation

hydrobox * duo Economies d énergie, confort et simplicité d utilisation ** POMPE À CHALEUR AIR / EAU hydrobox * duo Economies d énergie, confort et simplicité d utilisation MODULE HYDRAULIQUE CHAUFFAGE & EAU CHAUDE SANITAIRE * module hydraulique pour pompe à chaleur ** la

Plus en détail

Article Technique. Evaluation de scénarii énergétiques sur le parc scientifique de Sophia-Antipolis

Article Technique. Evaluation de scénarii énergétiques sur le parc scientifique de Sophia-Antipolis Article Technique Evaluation de scénarii énergétiques sur le parc scientifique de Sophia-Antipolis Introduction Dans le cadre du projet SMART MED PARK un outil de simulation a été développé afin de permettre

Plus en détail

Les systèmes de chauffage domestique

Les systèmes de chauffage domestique Les systèmes de chauffage domestique Les objectifs d'apprentissage : Comprendre la différence entre chauffage autonome et chauffage central, Pouvoir identifier les différents types de systèmes de distribution

Plus en détail

La rénovation énergétique plus intéressante que l épargne!

La rénovation énergétique plus intéressante que l épargne! Investissement : 12 300 Capital 12 300 Placement WTC 15-A : Chaudière gaz à condensation et accessoires CESI avec 2 capteurs WTS-F1 et 1 préparateur ECS solaire WASol 310 3 850 4 900 8 560 Gaz : 600 /

Plus en détail

solaire en énergie thermique qui

solaire en énergie thermique qui Élé Des capteurs thermiques sur votre maison? Quelques explications! Le solaire thermique, qu est-ce? C est la transformation de l énergie solaire en énergie thermique qui servira au chauffage de votre

Plus en détail

en rénovation habitat Qualifications et certifications RGE Comprendre

en rénovation habitat Qualifications et certifications RGE Comprendre Qualifications et certifications RGE en rénovation Les qualifications et certifications RGE éligibles pour vos travaux de rénovation énergétique en métropole Le recours a un professionnel RGE est obligatoire

Plus en détail

La performance au service de l eau et du chauffage

La performance au service de l eau et du chauffage La performance au service de l eau et du chauffage Vous cherchez une solution performante de chauffage et de production d eau chaude sanitaire? L ensemble des questions et la diversité des réponses qui

Plus en détail

Les logiques de la rénovation énergétique

Les logiques de la rénovation énergétique Le 7 novembre 2011 La rénovation énergétique des bâtiments Yquebeuf Les logiques de la rénovation énergétique Pierre LECOUTEY ( Conseiller en Energie Partagé Département de Seine Maritime Mission Projet

Plus en détail

Situation énergétique des élevages de veaux. Situation énergétique des élevages de veaux. Situation énergétique des élevages de veaux.

Situation énergétique des élevages de veaux. Situation énergétique des élevages de veaux. Situation énergétique des élevages de veaux. veau de boucherie 2008-200200 Consommations d énergie en bâtiment veaux de boucherie Comité veau de boucherie FranceAgriMer Montreuil sous Bois Mardi 5 avril 20 Christophe Martineau Institut de l Elevage

Plus en détail

Solarline. Chauffage, Eau Chaude Sanitaire et Climatisation Pompes à Chaleurs Photovoltaïque

Solarline. Chauffage, Eau Chaude Sanitaire et Climatisation Pompes à Chaleurs Photovoltaïque Solarline Chauffage, Eau Chaude Sanitaire et Climatisation Pompes à Chaleurs Photovoltaïque Avril 2013 Solarline Solarline : chauffage et climatisation solaire 2 1. Solarline de COSSECO répond au besoin

Plus en détail

VALORISATION DES REJETS THERMIQUES D UNE STEP : LE RÔLE DES PAC DANS L AVENIR ÉNERGÉTIQUE DE LA SUISSE. Guillaume Kusza Lausanne, le 04 mars 2015

VALORISATION DES REJETS THERMIQUES D UNE STEP : LE RÔLE DES PAC DANS L AVENIR ÉNERGÉTIQUE DE LA SUISSE. Guillaume Kusza Lausanne, le 04 mars 2015 VALORISATION DES REJETS THERMIQUES D UNE STEP : LE RÔLE DES PAC DANS L AVENIR ÉNERGÉTIQUE DE LA SUISSE Guillaume Kusza Lausanne, le 04 mars 2015 1 2 UNE VISION D AVENIR Journée Professionnelle de la Pompe

Plus en détail

www.lacentraledupoele.com Auteur: Christian MARTENOT cmt@sas-lcdp.com

www.lacentraledupoele.com Auteur: Christian MARTENOT cmt@sas-lcdp.com www.lacentraledupoele.com Auteur: Christian MARTENOT cmt@sas-lcdp.com 1 ère partie : Qui sommes-nous? Nos activités Se chauffer avec du granulé : Qu est-ce que le granulé? Pourquoi utiliser du granulé

Plus en détail

Rencontres régionales de la géothermie en LIMOUSIN

Rencontres régionales de la géothermie en LIMOUSIN Rencontres régionales de la géothermie en LIMOUSIN 12 septembre 2013 Conseil Régional Limousin 1 2 Présentation des intervenants Maitre d ouvrage : Communauté de Communes des sources de la Creuse Mandataire

Plus en détail

PHAROS Gamme de chaudières au sol mixtes à condensation

PHAROS Gamme de chaudières au sol mixtes à condensation Gaz Solaire PHAROS Gamme de chaudières au sol mixtes à condensation > Économies d énergie > Confort optimal en chauffage et eau chaude sanitaire > Encombrement réduit > Idéale pour répondre aux puisages

Plus en détail