CAHIER DES CHARGES Audit énergétique du groupe scolaire et du foyer communal

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "CAHIER DES CHARGES Audit énergétique du groupe scolaire et du foyer communal"

Transcription

1 CAHIER DES CHARGES Audit énergétique du groupe scolaire et du foyer communal et Etude de faisabilité d une chaufferie bois et d un réseau de chaleur Commune de St Etienne du Bois Page- 1 -

2 Contenu 1 Audit énergétique Contexte et domaine d intervention Réalisation de l Audit énergétique global Objectif Champ d application Contenu Présentation du rapport Étude de faisabilité Chaufferie bois et réseau de chaleur Objectifs de l étude Etude des besoins Rencontre avec le représentant désigné par le maître d ouvrage Visite du site et étude thermique Caractérisation des ressources bois Choix des équipements Solutions proposées Technologie de chaudière bois Matériels et équipements spécifiques Fournisseurs références Voiries, réseaux, desserte Réglementation Implantation de l installation Réalisation mode d exploitation proposé Etude économique et financière Récapitulation des investissements (pour chaque solution technique envisagée) Exploitation prévisionnelle de la chaufferie et du réseau (pour chaque solution technique envisagée) Aspects économiques (pour chaque solution technique envisagée) Synthèse économique Note de synthèse (Plan-type proposé) Objet Cadre de l opération Description technique du projet Résultats attendus Échéancier Montant prévisionnel des investissements et compte d exploitation Suivi de l étude Délai de réalisation Forme de la consultation Présentation et remise des offres Conditions de participation L offre comprenant les pièces suivantes à dater et signer Sélection des candidatures et jugement des offres Organisation de la maîtrise d ouvrage Documents fournis aux candidats Conditions générales Conditions d envoi ou de remise des candidatures Page- 2 -

3 Page- 3 -

4 1 Audit énergétique 1.1 Contexte et domaine d intervention La commune de St Etienne du Bois souhaite réaliser un audit énergétique de son groupe scolaire et de son foyer communal, dans le cadre d une double démarche : de gestion des consommations d énergies et du projet de chaufferie au bois avec réseau de chaleur. Cet audit doit apporter à la commune une aide à la décision sur des solutions de réduction des consommations d énergie du groupe et du foyer, innovantes ou moins traditionnelles non envisagées à priori. Pour chaque action envisageable, il est attendu une évaluation précise : - des économies d énergie qui en découlent, - des certificats d économies d énergies mobilisables, - des coûts des travaux à engager. Le présent cahier des charges précise le contenu et les modalités de réalisation de cette étude. Ce document rappelle notamment les investigations à mener et les données minimales que le prestataire technique doit restituer aux responsables du patrimoine concerné. 1.2 Réalisation de l Audit énergétique global Objectif Le présent cahier des charges précise le contenu et les modalités de réalisation d un Audit Energétique. Ces études seront effectuées par un prestataire technique extérieur. Le cahier des charges rappelle les investigations à mener et les données minimales que le prestataire doit restituer aux responsables du patrimoine concerné. L objectif de l audit est de réaliser un bilan énergétique du groupe scolaire et du foyer communal de la commune de St Etienne du Bois. Plus précisément, cet audit a pour but d établir : - un état des lieux de la situation énergétique de chaque bâtiment, - une liste de recommandations d améliorations, - trois programmes d actions par bâtiment (au minimum), afin d'orienter l'action du Maître d'ouvrage. Les différentes actions à engager (gestion, renégociation des contrats, tarification énergétique, travaux d'économie d'énergie...) devront être hiérarchisées afin d'optimiser les moyens mis en œuvre selon le contexte rencontré. L étude se déroule dans le cadre du projet de chaufferie au bois dont la faisabilité sera évaluée par le prestataire. Page- 4 -

5 1.2.2 Champ d application Cette étude porte sur: Le bâti et ses performances thermiques (état, isolation, ), le chauffage : production, distribution, émission et régulation, l eau chaude sanitaire, production et consommation, l eau froide les usages spécifiques de l électricité : éclairage, moteurs, les usages divers : cuisine Contenu Introduction Dans un souci de qualité, le prestataire s attachera à respecter les règles suivantes : évaluer avec précision les économies d'énergie réalisables sur les bâtiments faisant l'objet d'une étude d'aide à la décision, et en chiffrer les conditions économiques de réalisation, suivre une démarche rigoureuse explicitée et justifiée dans ses rapports d'études, être exhaustif dans ses recommandations et fournir toutes les informations objectives nécessaires au maître d'ouvrage pour décider des suites à donner, ne pas privilégier a priori un type d'énergie ni certaines modalités de fourniture d'énergie ou de tout autre service (vapeur, froid, chaud, électricité, eau ), ne pas intervenir dans des établissements ou des bâtiments vis-à-vis desquels il ne présenterait pas toute garantie d objectivité, notamment sur des installations conçues, réalisées ou gérées pour l essentiel par lui-même, n adjoindre aucune démarche commerciale concernant des biens ou services (ayant un lien avec les recommandations) au cours de son intervention. La prestation nécessite un effort d'écoute des différentes personnes rencontrées (gestionnaires, élus, techniciens, agents de maintenance et d'entretien ) afin que les propositions tiennent compte des modalités d occupation et d exploitation du bâtiment, de la nature des activités hébergées et de l'ensemble des contraintes locales. Par ailleurs, elle impose aussi, de la part du maître d'ouvrage ou gestionnaire du patrimoine considéré un effort de collecte d'informations (factures, contrats, descriptifs techniques et plans, ) sans lesquelles le prestataire de service ne pourra apporter de valeur ajoutée opérationnelle. Lors de cet audit, le prestataire fera l analyse de l existant, en prenant en compte les modalités d occupation et d exploitation des bâtiments, la nature des activités hébergées et les équipements en découlant ainsi que tout autre paramètre pouvant peser sur les bilans énergétiques. Page- 5 -

6 Recueil des données Il s'agit de recueillir les données nécessaires à l'analyse ultérieure pour chaque bâtiment : 1. Inventaire et descriptif du patrimoine et relevé in situ des points de consommation énergétique avec visite des bâtiments et des installations. Chaque bâtiment sera obligatoirement visité. L étude fera également l inventaire des systèmes d éclairage et de tous les usages de l électricité. Pour les bâtiments, des photos extérieures et intérieures pourront permettre une meilleure compréhension du dossier. Parmi les éléments relevés, il peut être cité : Nom, situation, composition et utilisation, horaires de fonctionnement, fréquentation, nature et qualité du bâti, Production de chauffage, ECS, froid, ventilation, maintenance, le détail de chaque point de comptages relatif au bâtiment, 2. Récupération des plans existants et tous métrés complémentaires nécessaires à l étude. 3. Rencontre des personnes concernées (gestionnaires, élus, techniciens, agents de maintenance et d entretien,...). Place de l énergie dans les préoccupations du gestionnaire ou du responsable du patrimoine et modalités de financement. Analyse de la circulation des informations et des factures. 4. Inventaire exhaustif des factures énergétiques (consommations des trois dernières années, en énergie et en eau) et de la tarification souscrite sur les 3 années (type de contrat EdF, GdF, Fioul, GPL, ou autres). 5. Inventaire et description des contrats d exploitation de chauffage et des missions de contrôle d exploitation ainsi que d autres contrats le cas échéant (ventilation ). Inventaire des factures d entretien. 6. Inventaire des diagnostics thermiques déjà effectués sur les bâtiments et impact des travaux d amélioration thermique réalisés. Inventaire de toutes les études utiles. 7. Structure interne existante assurant la prise en charge des aspects énergétiques. Gestion de l'énergie ; méthode de comptabilité énergétique mise en place, informatisation ; niveaux de formation des agents ayant un rapport avec l'énergie. Page- 6 -

7 Analyse des données Il s agit de traiter les données recueillies et de mettre en place des outils d analyse ainsi que de constituer et de compléter un fichier simple mais fiable, ceci pour permettre un suivi efficace, réactif pour signaler toute anomalie. Détection des anomalies, Calcul de ratios (chauffage, électricité et autres), ainsi qu indicateurs environnementaux pertinents et cohérents, Détermination de l étiquette énergie DPE, Banque de données (comparaison avec des données statistiques, comparaison interne), Etude de la tarification, simulations tarifaires, y compris avec la perspective de nouveaux fournisseurs et avec la perspective du réseau de chaleur sur chaufferie au bois. Le Maître d ouvrage connaîtra : Les consommations, les dépenses, l évolution, quelques ratios pertinents ainsi qu une fiche patrimoine lui permettant de programmer aisément des interventions recommandées dans l audit. Pour chaque équipement visité, un schéma de chaufferie et de distribution sera établi et transmis sur fichier informatique exploitable par le Maître d Ouvrage. Les coûts de maintenance (P2) seront également exploités et restitués. Le bureau d études indiquera les méthodes et outils utilisés pour la mission. Les éléments d'analyse (bordereaux de traitement, méthodologies, banque de données, ratios...) seront mis à disposition du Maître d Ouvrage gracieusement par le prestataire. Préconisations de travaux - Mise en évidence des mesures conseillées pour réduire les déperditions d énergie (isolation, régulation, etc.) et utiliser plus rationnellement l énergie délivrée, - détermination des besoins et consommations énergétiques après mises en œuvre de travaux d économie d énergie. - Après consultation du maître d ouvrage (après rendu intermédiaire), trois programmes au minimum seront envisagés avec différents objectifs en terme d étiquette énergie DPE, - détermination des budgets de travaux à prévoir pour chaque mesure et chaque programme préconisé. Page- 7 -

8 1.2.4 Présentation du rapport Ce rapport présentera les chapitres suivants : Données générales énergétiques Éléments de comptabilité concernant les énergies. Nombre d équipements et qualification des équipements : surface, volume Répartition des consommations et dépenses d énergies entre : o les équipements, o les énergies. Les équipements et les travaux envisagés Comprenant pour chaque bâtiment : Les renseignements généraux (adresse, surfaces, volumes, horaires d utilisation, vocation, ), et toute autre information utile en ce qui concerne les caractéristiques énergétiques avec particulièrement une fiche patrimoine établie conjointement avec le maître d ouvrage ou validée par lui. Les données énergétiques : installations de chauffage, de production d eau chaude sanitaire, les contrats souscrits, les contrats éventuels d exploitation et de maintenance d énergie, caractéristiques thermiques du bâtiment, calcul d un coefficient G approché, d une puissance de déperdition et d une consommation de chauffage théorique approximative. Des observations quant à l état des installations et au respect des réglementations en terme de sécurité incendie. Un bilan annuel des consommations d énergies sur trois ans, d après les factures. Les résultats des optimisations tarifaires, l analyse par ratios surfaciques et/ou volumiques et la comparaison aux ratios de référence, ainsi que la comparaison entre consommations observées et consommations théoriques. Etiquette énergie DPE. La liste des mesures d amélioration, avec descriptif rapide, investissement et économies estimées, temps de retour et priorité. Une liste récapitulative des mesures préconisées avec investissement et temps de retour, classées par : o bâtiments ou installations, o investissement, o économies, o temps de retour. Les trois programmes de travaux préconisés par bâtiment (minimum) avec : o investissement, o économies, o temps de retour. Une conclusion Donnant les priorités et le planning prévisionnel des actions et faisant émerger les principaux points de l étude. Page- 8 -

9 2 Étude de faisabilité Chaufferie bois et réseau de chaleur 2.1 Objectifs de l étude La commune de St Étienne du Bois souhaite étudier la possibilité de mettre en œuvre une chaudière automatique au bois afin de satisfaire les besoins en chauffage des bâtiments communaux à l est du centre du village. Les bâtiments concernés sont : - le foyer communal, - le groupe scolaire, - les logements rénovés de Dynacité (14 logements pour une surface de 1016m²), - les futurs logements de Dynacité (34 logement pour une surface de 2155m²), - la future salle de sport (maitrise d'œuvre en cours, le maître d ouvrage étant la communauté des communes). Actuellement le foyer communal, le groupe scolaire et les logements existants sont chauffés chacun par une chaudière au fioul. La partie technique de cette analyse sera effectuée par un bureau d'étude. Le présent cahier des charges a pour but de définir cette mission. L'étude technique présentera les résultats avec approche des résultats à plus ou moins 10 %. Les prestations sont à fournir dans un esprit de recherche et non limitées à de simples calculs. Hélianthe fournira des informations sur le chapitre relatif à la recherche de la ressource en combustible (bois déchiqueté). Hélianthe assurera également l'animation de l'étude. Une coordination avec Hélianthe sera donc nécessaire à chaque étape de l'étude. L étude devra être conforme avec le présent cahier des charges élaboré par l ADEME. L étude devra traiter et répondre aux points ci-dessous : vérifier la faisabilité technique et économique du projet d implantation de chaufferie automatique à bois, vérifier la faisabilité technique d une chaufferie bois automatique, proposer des solutions techniques adaptées au contexte et aux possibilités qu offre le site, comparer la solution bois aux autres possibilités en termes d investissement (investissement et renouvellement des installations de chauffage existantes) et d exploitation, rechercher des solutions visant à assurer la pérennité de l approvisionnement et en cherchant à favoriser une logique de développement local (cf. objectifs du Plan régional bois-énergie), Proposer des solutions techniques permettant un approvisionnement en combustible. Page- 9 -

10 proposer des solutions pour le financement de l opération et le montage administratif et juridique. Remarque importante : cette étude doit être menée avec une approche en Utilisation Rationnelle de l Energie, elle ne peut être menée sans une réflexion sur les économies d énergie réalisables. 2.2 Etude des besoins Rencontre avec le représentant désigné par le maître d ouvrage Il s'agit de déterminer les caractéristiques générales de l installation : chauffage de locaux, production d'eau chaude sanitaire, création, rénovation ou extension des bâtiments, changement ou couplage d'installation, variations des besoins (courbe monotone) à prévoir au cours de la journée, du mois, de l'année (DJU), intermittences, prévision d'aménagements futurs (réseaux de chaleur, hangar de stockage), fluide caloporteur désiré, appoint, secours en fonction de l'existant, combustible Visite du site et étude thermique Situation actuelle Caractéristiques et état d usage de l'installation en place : chaudière, fluide caloporteur, rendement, caractéristiques thermiques et données techniques de base des bâtiments et locaux concernés par le projet : surface, volume, orientation, isolation, surface vitrée, renouvellement d air, période de fonctionnement, etc. description bâtiment par bâtiment des installations de chauffage existantes, réseau de distribution (puissance, nombre de radiateurs, température intérieure recommandée, etc.) et du système de production d'ecs, détermination des consommations énergétiques constatées avec potentiel de réduction des consommations actuelles par travaux complémentaires. Situation envisagée Mise en évidence des mesures conseillées pour réduire les déperditions d énergie (isolation, régulation, etc.) et utiliser plus rationnellement l énergie délivrée, quel que soit son mode de production, détermination des consommations énergétiques après mises en œuvre de travaux d économie d énergie, détermination des besoins énergétiques prévisionnels, Page- 10 -

11 détermination de la puissance bois à installer (optimisation de la puissance installée), du rendement de la chaufferie bois, des consommations prévisionnelles en bois et en autres combustibles (MWh ou kwh PCI), quantification des besoins volumique et massique d'approvisionnement en sous-produits bois en fonction de leurs caractéristiques (nature, essence, humidité, densité, foisonnement, etc.) : o plaquettes forestières, o sciures, o copeaux, o autres. détermination du site d'implantation de la nouvelle chaufferie bois avec ses équipements (conditionnement et stockage combustible) suivant la disponibilité des locaux et terrains et surtout des besoins en voirie d accès en fonction de la nature des moyens d approvisionnement. Un site a été désigné mais il est possible dans proposer un autre (cf cadastre) o cas de bâtiments existants : relevés à effectuer sur site et sur les plans (masse et coupe), o cas de bâtiments futurs : relevés à effectuer sur plans et en collaboration avec le bureau d'étude concepteur. 2.3 Caractérisation des ressources bois Hélianthe met à jour annuellement un rapport de suivi des filières d approvisionnement en bois énergie dans le département de l Ain. Le document produit peut être fourni au bureau d étude et doit être intégré dans un document final unique remis au maître d ouvrage. 2.4 Choix des équipements Des solutions techniques seront proposées en fonction de l implantation de la chaufferie Solutions proposées Descriptif sommaire des équipements proposés en termes de besoins et puissance et justifiés suivant les résultats des études Besoins et Ressources Technologie de chaudière bois - Détermination en fonction : o du type de combustible, o du lieu d implantation, o de la puissance à installer, o du budget prévisionnel, o du fluide caloporteur, o des besoins en autonomie. Page- 11 -

12 - Choix définitif de la technologie envisagée : o choix du type de foyer-échangeur, o des automatismes, o des systèmes de chauffage, o du traitement des fumées, o des systèmes de régulation. - Description du combustible acceptable pour la technologie envisagée (valeurs moyennes et limites) : o humidité, o granulométrie, o essence, o masse volumique, o PCI Matériels et équipements spécifiques - Equipements périphériques nécessaires pour la chaufferie bois déchiqueté et pour la chaufferie pouvant fonctionner au bois déchiqueté : o transfert silo-foyer, o comptage de l énergie calorifique produite, o type de silo, o systèmes de sécurité, o décendrage, o traitement des fumées, o automatismes, régulation, o Equipements d appoint et/ou secours (type d énergie, matériel à implanter, etc.), o autres, etc. - Conséquences sur le bâtiment chaufferie en relation avec le stockage (volume et surface nécessaires, raccordement en cas de réseau, etc.) : - Réalisation d'un document descriptif complet de l'installation (caractéristiques dimensionnelles, énergétiques, hydrauliques, etc.) pour chaque solution retenue et déterminée en fonction des choix technologiques Fournisseurs références - Liste des fournisseurs possibles proposant les choix technologiques et de matériels adaptés pouvant fonctionner au bois (devis correspondants), - références d installations identiques existantes et en cours de réalisation Voiries, réseaux, desserte - Optimisation des raccordements et du rendement de distribution, définition des sous-stations, - réseau de chaleur : o optimisation du tracé du réseau suivant la position envisagée de la chaufferie et des bâtiments à desservir, Page- 12 -

13 o aménagement d un réseau de distribution neuf. - besoin en desserte pour les accès au stockage, chaufferie, sous-stations, etc Réglementation - Tenir compte des aspects réglementaires concernant l implantation de l installation : o relatifs à la chaufferie, o relatifs au réseau de distribution, o relatifs au stockage. - Les modalités concernant le bruit, les rejets, la sécurité, les normes incendie seront abordées. - Inventaire des contraintes locales et des obligations en matière énergétique et environnementale Implantation de l installation - Présentation (pour chaque solution technique retenue) du plan masse d'implantation de la chaufferie, du silo, du stockage et des réseaux de chaleur, sur le site comprenant tous les bâtiments concernés, - présentation (pour chaque solution technique retenue) des vues détaillées de l'installation de combustion dans la chaufferie, - présentation (pour chaque solution technique retenue) du plan de circuit de chauffe, pour chaque bâtiment concerné Réalisation mode d exploitation proposé - Planification des travaux : présentation (pour chaque solution technique retenue) des travaux à prévoir et de leur coût : o génie civil (silo, stockage, réseau de chaleur, etc.), o raccordement au réseau, sous-stations, chaudière(s) existante(s), o pose et installations des équipements de la chaufferie, o rénovation de bâtiments, o modification de chaufferie existante. - Fonctionnement prévisionnel de l installation : o réalisation (pour chaque solution technique retenue) d'un planning de conduite de chauffe prenant en compte les besoins journaliers en sousproduits bois et la cadence de remplissage du silo, o ce planning conditionne l'organisation des chantiers de conditionnement et le renouvellement du stock tampon de combustible, o réalisation (pour chaque solution technique retenue) d'un planning de maintenance de l installation : postes P2 et P3. Page- 13 -

14 2.5 Etude économique et financière Récapitulation des investissements (pour chaque solution technique envisagée) - Détermination des investissements concernant : o les frais d'études et d'ingénierie, o les équipements thermiques à mettre en place (chaudière, alimentation du foyer, cheminée, décendrage) ainsi que leur montage, o la régulation et le contrôle (traitement antipollution), o le génie civil, o le raccordement aux installations existantes, aux réseaux, o les équipements et les bâtiments relatifs au stockage silo, o le réseau de chaleur : génie civil, sous-stations, comptage énergie et hydraulique Exploitation prévisionnelle de la chaufferie et du réseau (pour chaque solution technique envisagée) - Déterminer les consommations (poste P1) : o estimation de la fourniture en eau et électricité de la chaufferie et du réseau, o les coûts du combustible bois, des combustibles d appoint. - Déterminer les coûts d'exploitation et de maintenance spécifiques à la chaufferie bois et du réseau : o estimation des frais de conduite et de petit entretien (poste P2), o estimation des frais de gros entretien et de réparations (poste P3) Aspects économiques (pour chaque solution technique envisagée) - Déterminer les impacts prévisionnels des coûts d investissement et d exploitation sur le compte de résultat sur la durée de vie économique du projet, - calculer les valeurs suivantes : o la capacité d autofinancement (CAF), o la valeur actuelle nette (VAN), o le temps de retour de l investissement (TRB), o le taux interne de rentabilité (TIR). - réalisation d'un document de synthèse sous forme de tableaux présentant les solutions proposées, avec pour référence une solution concurrente (fuel, gaz) : déterminer le projet le plus rentable économiquement Synthèse économique Réalisation d'un ou de plusieurs tableaux de synthèse présentant les solutions techniques proposées y compris leur rentabilité économique (VAN et TRB) et financière (TIR), avec pour référence une solution concurrente (fuel, gaz) : Page- 14 -

15 o coût global des investissements à réaliser et quantification du surcoût à l'investissement des solutions bois, o économie réalisée grâce à l'exploitation de la solution bois et le temps de retour brut du surcoût d'investissement, o coût global des frais de fonctionnement annuel, exploitation (P1, P2, P3) et financement (P4) et du coût du kwh bois énergie et du kwh installé, o bilan annuel d'exploitation équilibré (dépenses/recettes) et les bilans sur 5, 10, 15 et 20 ans en coût global actualisé (évolutions des différents postes). 2.6 Note de synthèse (Plan-type proposé) Objet L opération consiste à Cadre de l opération Historique, commentaire sur le montage du projet Description technique du projet Besoins en énergie Liste des bâtiments desservis. Réflexion sur l utilisation rationnelle de l énergie et mesures proposées. Besoins totaux en chaleur (kwh bruts/an) ; énergie utile délivrée (kwh nets/an) ; quantités de bois consommés (t, MAP et tep). Quantité d énergie fossile ou électrique utilisée en complément ou secours. Bilan énergie (consommation avant ou référence/consommation après ; en tep/an, ou kwh/an si électricité en référence). Chaudière bois Puissance bois nécessaire et justification. Appoint ou secours et justification. Capacité du silo de stockage et autonomie (jours). Réseau de chaleur Longueur totale et déperditions. Sous-stations. Filière d approvisionnement (intégration de l analyse faite par l EIE) Organisation préconisée et justification. Prix exprimé à la tonne, au MAP et au kwh. Exploitation des installations de chauffage Mode de gestion et montage administratif envisagé Résultats attendus Prix du kwh de la solution bois-énergie, tous postes confondus (investissement et fonctionnement) et comparaison avec la solution de Page- 15 -

16 référence. Bénéfice environnemental attendu en tonnes de carbone fossile (CO 2 ) substituées par an. Emplois liées à l opération. Autres résultats attendus (gestion de l espace, développement local, valeur d exemple, etc.) Échéancier Date début des travaux. Date mise en route Montant prévisionnel des investissements et compte d exploitation Tableau des investissements - Chaudière bois, - chaudière d appoint, - autres équipements chaufferie, - génie civil, - réseau de chaleur - ingénierie. Page- 16 -

17 3 Suivi de l étude Hélianthe Espace-Info-Energie de l Ain accompagne le maître d ouvrage dans le cadre du plan bois énergie départemental, dans le suivi de l audit et de l étude de faisabilité, en complément du travail réalisé sur les filières d approvisionnement (chapitre C du présent cahier des charges). Un pré-rapport final sera transmis à l ADEME, à la Région Rhône-Alpes et à Hélianthe pour validation. Les réunions intermédiaires et la réunion de rendu final de l étude sont organisées afin que l ADEME, la Région Rhône-Alpes et Hélianthe puissent y participer le cas échéant. Les documents préparatoires seront envoyés au minimum une semaine avant la tenue de la réunion. Une réunion publique d information est également à prévoir afin de pouvoir informé les habitants du projet de chaufferie bois et de valorisation des bois communaux. Les rapports d études sont remis sur fichier informatique Word ou Excel (ou équivalent). 4 Délai de réalisation 6 semaines à compter de la réception de la lettre de commande. 5 Forme de la consultation 5.1 Présentation et remise des offres Les candidats auront à produire un dossier complet comprenant les pièces suivantes datées et signées par eux. 5.2 Conditions de participation - Formulaire DC1 et DC2 complétés, - déclaration indiquant l effectif du candidat et l importance du personnel d encadrement pour chacune des trois dernières années, - un dossier de 4 références jugées les plus représentatives au regard de l objet du marché. Pour chaque référence devront obligatoirement figurer les renseignements suivants : o date et montant de l opération, o caractéristiques principales des équipements, surface traitées, o type de mission avec rémunération des éléments de mission, o photographies significatives ou des éléments graphiques. Page- 17 -

18 - déclaration indiquant le matériel et l équipement technique dont le prestataire dispose pour l exécution de la prestation avec déclaration mentionnant les techniciens mis à disposition pour l exécution de la prestation, - indication des titres d études et ou expérience professionnelle du ou des responsables et des exécutants de la prestation de service (CV des membres de l équipe). Le prestataire devra posséder les compétences suivantes : o bois énergie, o compétence reconnue portant sur les solutions d optimisation des énergies. 5.3 L offre comprenant les pièces suivantes à dater et signer - le cahier des charges de consultation approuvé et signé, - note de méthodologie indiquant le détail de mode de réalisation, les différentes phases, les modalités d exécution, l organisation de l équipe, le planning et la véritable prise en compte des attentes du maître d ouvrage. 5.4 Sélection des candidatures et jugement des offres Le maître d ouvrage réalisera son choix à la suite de l analyse des éléments suivants : Libellé % 1-Prix des prestations 40 2-Valeur technique 60 - Le critère " prix " pondéré à 40%, ramenés sur 40 points : Une note sera attribuée de 0 à 40 à chaque offre après élimination éventuelle des offres avec des prix aberrants et selon le calcul suivant : Note de X = 40 * (P xm /P x ) Sachant que : P x = offre du candidat P xm = offre la moins disante - Le critère " valeur technique " pondéré à 60%, ramenés sur 60 points : Ce critère sera apprécié au vu de la note méthodologique et du mémoire technique qui sont joints à l'offre : - Modèle de rapport d étude de faisabilité : 25 - qualité de la note méthodologique : 25 points, - planning : 10 points Page- 18 -

19 Une note globale sera attribuée par addition des notes précitées (valeur technique et prix). L'offre qui aura obtenu la meilleure note sera déclarée économiquement la plus avantageuse. L attention des concurrents est attirée sur le fait que toute offre incomplète sera immédiatement écartée. L offre la mieux classée sera donc retenue à titre provisoire en attendant que le ou les candidats produisent les certificats et attestations des articles 46-I et 46-II du Code des marchés publics. Le délai imparti par le pouvoir adjudicateur pour remettre ces documents ne pourra être supérieur à 10 jours. 6 Organisation de la maîtrise d ouvrage Le Maître d ouvrage, responsable de cette consultation est : Mairie de St Etienne du Bois Saint Etienne du Bois Tel : Documents fournis aux candidats Le maître d ouvrage remettra gratuitement aux candidats les documents suivants : - le présent cahier des charges de consultation. 8 Conditions générales Le maître d ouvrage exclura de la procédure de jugement les dossiers incomplets, non-conformes ou arrivés hors délais. Les candidats peuvent obtenir auprès du maître d ouvrage des renseignements complémentaires sur l opération. Ils pourront aussi s adresser à Hélianthe, qui assure l accompagnement de ce dossier. 9 Conditions d envoi ou de remise des candidatures Les dossiers portant la mention «Proposition d audit énergétique et étude de faisabilité chaufferie bois» sont à formuler à l attention de Monsieur le Maire et doivent parvenir à l adresse suivante avant le 30 Septembre 2011 à 12h00 : Mairie de St Etienne du Bois Saint Etienne du Bois Ils seront envoyés ou remis : - soit par lettre recommandée avec avis de réception ; - soit remis contre récépissé. Page- 19 -

20 ANNEXES - Plan cadastral avec position des bâtiments - Rapport sur l'étude d'opportunité de l'installation de la chaufferie bois Page- 20 -

21 Page- 21 -

CAHIER DES CHARGES. Etude de faisabilité : Version septembre 2011. Chaufferie bois. Agence de l'environnement et de la Maîtrise de l'energie

CAHIER DES CHARGES. Etude de faisabilité : Version septembre 2011. Chaufferie bois. Agence de l'environnement et de la Maîtrise de l'energie CAHIER DES CHARGES Etude de faisabilité : Version septembre 2011 Chaufferie bois Agence de l'environnement et de la Maîtrise de l'energie Direction Régionale Ile de France Page 1/8 SOMMAIRE A.- OBJECTIFS

Plus en détail

Etude de faisabilité

Etude de faisabilité Etude de faisabilité Modèle de cahier des charges pour chaufferie dédiée Ce modèle de cahier des charges d étude de faisabilité a été réalisé dans le cadre de la Mission Régionale Bois-Energie Il est un

Plus en détail

CONSEIL PERSONNALISE POUR LA REALISATION D'UNE CHAUFFERIE AUTOMATIQUE AU BOIS POUR LA COMMUNE DE BREITENBACH

CONSEIL PERSONNALISE POUR LA REALISATION D'UNE CHAUFFERIE AUTOMATIQUE AU BOIS POUR LA COMMUNE DE BREITENBACH CONSEIL PERSONNALISE POUR LA REALISATION D'UNE CHAUFFERIE AUTOMATIQUE AU BOIS POUR LA COMMUNE DE BREITENBACH DEMANDEUR DE LA PRE-ETUDE Commune de Breitenbach 4, place de l église 67220 BREITENBACH Tél

Plus en détail

Réseau de chaleur Cantagrelh. Commune d Onet-le-Château

Réseau de chaleur Cantagrelh. Commune d Onet-le-Château Réseau de chaleur Cantagrelh Commune d Onet-le-Château Maître d ouvrage : Mairie d Onet-le-château 12, rue des Coquelicots BP 5-12850 Onet le Château Télécopie : 05 65 78 00 91 - www.onet-le-chateau.fr

Plus en détail

SERVICE PATRIMOINE CONSULTATION POUR DEMANDE DE DEVIS

SERVICE PATRIMOINE CONSULTATION POUR DEMANDE DE DEVIS SERVICE PATRIMOINE CONSULTATION POUR DEMANDE DE DEVIS CAHIER DES CHARGES RELATIF A UN AUDIT DE PERFORMANCE ENERGETIQUE DE L'INSTITUT FRANÇAIS DE MECANIQUE AVANCEE Date limite d envoi de l'offre : 30 avril

Plus en détail

Aide à l'application EN-1 Part maximale d'énergies non renouvelables dans les bâtiments à construire Edition janvier 2009

Aide à l'application EN-1 Part maximale d'énergies non renouvelables dans les bâtiments à construire Edition janvier 2009 Aide à l'application EN-1 Part maximale d'énergies non renouvelables dans les bâtiments à construire Contenu et but Cette aide à l application traite des exigences à respecter concernant la part maximale

Plus en détail

Se raccorder à un réseau de chaleur

Se raccorder à un réseau de chaleur L habitat COMPRENDRE Se raccorder à un réseau de chaleur Le chauffage urbain peut-il être un moyen de diminuer la facture énergétique? Édition : décembre 2013 Pourquoi pas le raccordement À UN RÉSEAU DE

Plus en détail

GLEIZE ENERGIE SERVICE

GLEIZE ENERGIE SERVICE GLEIZE ENERGIE SERVICE Page 1 sur 17 #/ -#0/.1# 2 1# 11 - " 1 GLEIZE ENERGIE SERVICE -1 " " #/ / &3 %$". 1! "#$$ %" & "# '%# () *+, -". GLEIZE ENERGIE SERVICE Page 2 sur 17 SOMMAIRE 1. Introduction - Rappel...

Plus en détail

LES CONTRATS D ENTRETIEN ET D EXPLOITATION DE CHAUFFAGE J-M R. D-BTP

LES CONTRATS D ENTRETIEN ET D EXPLOITATION DE CHAUFFAGE J-M R. D-BTP LES CONTRATS D ENTRETIEN ET D EXPLOITATION DE CHAUFFAGE J-M R. D-BTP 2006 1 Généralités Terminologie Les solutions pour le client Les marchés La prestation L évaluation des postes Les entreprises Durée

Plus en détail

Réduire sa consommation d énergie dans les entreprises industrielles

Réduire sa consommation d énergie dans les entreprises industrielles Martina Kost Réduire sa consommation d énergie dans les entreprises industrielles B4E 80 rue Voltaire BP 17 93121 La Courneuve cedex Joseph Irani www.b4e.fr Tél: 01.48.36.04.10 Fax: 01.48.36.08.65 Réduire

Plus en détail

La filière bois énergie en Bretagne

La filière bois énergie en Bretagne La filière bois énergie en Bretagne 2012 En Bretagne, une ressource àla fois abondante et limitée Total : 3.8 millions de tep la ressource en bois couvre entre 5 et 10% des besoins actuels en énergie :

Plus en détail

CENTRE HOSPITALIER DE PERIGUEUX CHAUFFERIE BIOMASSE -

CENTRE HOSPITALIER DE PERIGUEUX CHAUFFERIE BIOMASSE - CENTRE HOSPITALIER DE PERIGUEUX CHAUFFERIE BIOMASSE - Définition des enjeux - Disposer à la fin des grosses opérations de construction en cours (Tranche 1 et 2 du Plan Directeur MCO-Plateau Technique/Pôle

Plus en détail

1 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT ARRÊTÉ

1 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT ARRÊTÉ 1 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT NOR : SOCU 00611881A ARRÊTÉ relatif au diagnostic de performance énergétique pour les bâtiments existants proposés à

Plus en détail

OFFRE DE SERVICE. Référence : GA/NT/P.180613593

OFFRE DE SERVICE. Référence : GA/NT/P.180613593 Etudes & Contrôles thermiques 38, avenue du Midi - 91760 ITTEVILLE Tél. : 01 69 90 86 10 - Fax : 01 69 90 91 59 Adresse postale: BP 70017-91610- BALLANCOURT E-mail : bet.ecic@wanadoo.fr - Site : www.bet-ecic.fr

Plus en détail

REGLEMENT DE LA CONSULTATION

REGLEMENT DE LA CONSULTATION REPUBLIQUE FRANCAISE Mairie d ORCINES Place Saint Julien 63870 ORCINES 04 73 62 10 09 04 73 62 73 00 mairie.orcines@wanadoo.fr www.orcines.fr REGLEMENT DE LA CONSULTATION Maître d ouvrage COMMUNE D ORCINES

Plus en détail

Synthèse N 6. Les unités du boisénergie

Synthèse N 6. Les unités du boisénergie Mémento aquitain du bois énergie Synthèse N 6 Synthèse bibliographique Les unités du boisénergie Octobre 2013 2 Les unités du bois-énergie Objectifs : Connaître les unités du bois énergie. Clarifier les

Plus en détail

Un projet Bois Energie Citoyen?

Un projet Bois Energie Citoyen? Un projet Bois Energie Citoyen? Filière bois énergie : les attendus les entrants Filière usuelle : circuit long Filière d avenir : circuit court Chaîne de production d énergie thermique HQE : Analyse systèmique

Plus en détail

L ÉNERGIE EN MAYENNE. Citoyens Responsables associatifs Élus locaux Usagers. Acteurs. de la transition énergétique. en Mayenne

L ÉNERGIE EN MAYENNE. Citoyens Responsables associatifs Élus locaux Usagers. Acteurs. de la transition énergétique. en Mayenne Citoyens Responsables associatifs Élus locaux Usagers Acteurs de la transition énergétique en Mayenne Les dépenses énergétiques en Mayenne sont de 1.5 million d euros par jour ou 550 millions d euros par

Plus en détail

2 - REGLEMENT DE LA CONSULTATION

2 - REGLEMENT DE LA CONSULTATION Ville de SAINT-SULIAC La Ruette Guitton 35 430 SAINT-SULIAC REVISION GENERALE DU P.O.S SOUS FORME DE PLAN LOCAL D'URBANISME 2 - REGLEMENT DE LA CONSULTATION Page 1 sur 7 Maître de l'ouvrage : MAIRIE de

Plus en détail

Génie climatique Production de froid Installation - Réalisation Électricité

Génie climatique Production de froid Installation - Réalisation Électricité Génie climatique Production de froid Installation - Réalisation Électricité Préambule Venir chez SE2M, c est vous faire profiter de notre expertise de plus de 10 ans d expérience dans l exercice de notre

Plus en détail

Votre Stratégie Énergétique, Performante et Écologique, avec cette petite flamme en plus qui change tout!

Votre Stratégie Énergétique, Performante et Écologique, avec cette petite flamme en plus qui change tout! Votre Stratégie Énergétique, Performante et Écologique, avec cette petite flamme en plus qui change tout! «Nous n héritons pas de la terre de nos ancêtres, nous l empruntons à nos enfants» Antoine de Saint-Exupéry

Plus en détail

Mission d Observation de la Biomasse

Mission d Observation de la Biomasse Les synthèses de l AREC Mission d Observation de la Biomasse ENQUETE REGIONALE SUR LES CHAUFFERIES COLLECTIVES A BOIS DECHIQUETE (Saison de chauffe 2008-2009) 2009) Chiffres clés 114 chaufferies collectives

Plus en détail

«OUTIL DE GESTION DE LA RELATION CLIENT - CRM» REGLEMENT DE CONSULTATION

«OUTIL DE GESTION DE LA RELATION CLIENT - CRM» REGLEMENT DE CONSULTATION «OUTIL DE GESTION DE LA RELATION CLIENT - CRM» REGLEMENT DE CONSULTATION 1 / 8 SOMMAIRE ARTICLE 1 - OBJET DE L APPEL D OFFRES 3 ARTICLE 2 - CONDITIONS DE L APPEL D OFFRES 3 ARTICLE 3 - PRESENTATION DES

Plus en détail

Economies d énergies dans le milieu SANITAIRE Jeudi 31 mai 2012. 31 Mai 2012

Economies d énergies dans le milieu SANITAIRE Jeudi 31 mai 2012. 31 Mai 2012 Economies d énergies dans le milieu SANITAIRE Jeudi 31 mai 2012 31 Mai 2012 Plan Présentation d Ad3e Présentation de la mission d audit énergétique Présentation des résultats Présentation d Ad3e Qui sommes

Plus en détail

Quelle place pour le. bois énergie. dans le logement social? Réalisé par : En collaboration avec :

Quelle place pour le. bois énergie. dans le logement social? Réalisé par : En collaboration avec : Quelle place pour le bois énergie dans le logement social? Réalisé par : En collaboration avec : Quelle place pour le bois énergie dans le logement social? UN OUTIL pour la maîtrise des charges locatives

Plus en détail

Les coûts de la chaleur issue d une chaudière collective au gaz et d un réseau de chaleur au bois

Les coûts de la chaleur issue d une chaudière collective au gaz et d un réseau de chaleur au bois Les coûts de la chaleur issue d une chaudière collective au gaz et d un réseau de chaleur au bois La question des charges récupérables et non récupérables dans les logements collectifs CIBE Commission

Plus en détail

Récapitulatif de l audit énergétique de la copropriété 1 relais de la Poste à RANTIGNY 25/11/13

Récapitulatif de l audit énergétique de la copropriété 1 relais de la Poste à RANTIGNY 25/11/13 Récapitulatif de l audit énergétique de la copropriété 1 relais de la Poste à RANTIGNY 25/11/13 Récapitulatif du l audit énergétique de RANTIGNY 1 Sommaire I. Introduction... 3 II. Visite du site... 4

Plus en détail

Animation du Plan Bois Energie sur les Pyr. Animation du. Animation, Information. Conseils et accompagnement des projets.

Animation du Plan Bois Energie sur les Pyr. Animation du. Animation, Information. Conseils et accompagnement des projets. Le Bois Énergie Animation du Plan Bois Energie sur les Pyr Animation du sur les Pyrénées Orientales Animation, Information Conseils et accompagnement des projets Réalisation de pré-diagnostics tecnico-économiques

Plus en détail

De l intérêt du combustible bois pour le séchage de maïs. La nouvelle génération de centrales thermiques

De l intérêt du combustible bois pour le séchage de maïs. La nouvelle génération de centrales thermiques De l intérêt du combustible bois pour le séchage de maïs La nouvelle génération de centrales thermiques I. Quelques principes pour faire des économies La température de l air L épaisseur du grain Le refroidissement

Plus en détail

PREAVIS MUNICIPAL No 19/2013 Demande de crédit pour alimenter en énergie les 6 appartements de l ancienne porcherie

PREAVIS MUNICIPAL No 19/2013 Demande de crédit pour alimenter en énergie les 6 appartements de l ancienne porcherie Cuarnens, le 25 novembre 2013 Municipalité de Cuarnens PREAVIS MUNICIPAL No 19/2013 Demande de crédit pour alimenter en énergie les 6 appartements de l ancienne porcherie Monsieur le Président, Mesdames

Plus en détail

MARCHES PUBLICS DE FOURNITURES COURANTES ET SERVICES. VILLE DE COUILLY PONT AUX DAMES Hôtel de Ville 46 rue Eugène Léger 77860 COUILLY PONT AUX DAMES

MARCHES PUBLICS DE FOURNITURES COURANTES ET SERVICES. VILLE DE COUILLY PONT AUX DAMES Hôtel de Ville 46 rue Eugène Léger 77860 COUILLY PONT AUX DAMES MARCHES PUBLICS DE FOURNITURES COURANTES ET SERVICES VILLE DE COUILLY PONT AUX DAMES Hôtel de Ville 46 rue Eugène Léger 77860 COUILLY PONT AUX DAMES ENTRETIEN DES INSTALLATIONS DE CHAUFFAGE ET DE PRODUCTION

Plus en détail

LE CHAUFFAGE. Peu d entretien. Entretien. fréquent. Peu d entretien. Pas d entretien. Pas d entretien. Entretien. fréquent. Peu d entretien.

LE CHAUFFAGE. Peu d entretien. Entretien. fréquent. Peu d entretien. Pas d entretien. Pas d entretien. Entretien. fréquent. Peu d entretien. LE CHAUFFAGE 1. LE CHAUFFAGE ELECTRIQUE Le chauffage électrique direct ne devrait être utilisé que dans les locaux dont l isolation thermique est particulièrement efficace. En effet il faut savoir que

Plus en détail

Contrat d'exploitation d'installation de chauffage et climatisation. Le contrat de chauffage

Contrat d'exploitation d'installation de chauffage et climatisation. Le contrat de chauffage Contrat d'exploitation d'installation de chauffage et climatisation Le contrat de chauffage L exploitation des installations de chauffage comprend les prestations suivantes : - P1 = fourniture de combustible

Plus en détail

RESEAUX DE CHALEUR FLEXIBILITE ENERGETIQUE ET DEVELOPPEMENT

RESEAUX DE CHALEUR FLEXIBILITE ENERGETIQUE ET DEVELOPPEMENT RESEAUX DE CHALEUR FLEXIBILITE ENERGETIQUE ET DEVELOPPEMENT Dans un avenir marqué par : des incertitudes importantes de nature économique, énergétique et technologique, à l échelle mondiale, européenne

Plus en détail

Règlement de la consultation

Règlement de la consultation PREFECTURE DE VAUCLUSE DIRECTION DEPARTEMENTALE DE LA COHESION SOCIALE DE VAUCLUSE SERVICE LOGEMENT SOCIAL 84905 AVIGNON CEDEX 9 PROCEDURE ADAPTEE en application de l article 28 du code des marchés publics

Plus en détail

L expérience des Ateliers du Saupont Entreprise de Travail Adapté

L expérience des Ateliers du Saupont Entreprise de Travail Adapté L expérience des Ateliers du Saupont Entreprise de Travail Adapté Province du Luxembourg, Bertrix 2010 Projet de trigénération au bois Production simultanée de chaleur, électricité et froid UNion des entreprises

Plus en détail

Questions à se poser lors de la signature d un contrat d exploitation de chauffage

Questions à se poser lors de la signature d un contrat d exploitation de chauffage Questions à se poser lors de la signature d un contrat d exploitation de chauffage Le contrat d exploitation de chauffage en copropriété La lecture d un contrat d exploitation de chauffage reste un exercice

Plus en détail

Technicien - Expert en performance thermique de bâtiments neufs ou existants

Technicien - Expert en performance thermique de bâtiments neufs ou existants PARCOURS COMPLET DE PROFESSIONNALISATION Technicien - Expert en performance thermique de bâtiments neufs ou existants proposer un ensemble de prestations liées à l amélioration de la performance thermique

Plus en détail

Le monitoring. Chaufferie et réseau de chaleur de St-Vith. André Servais, Stadtwerke St-Vith

Le monitoring. Chaufferie et réseau de chaleur de St-Vith. André Servais, Stadtwerke St-Vith Le monitoring Chaufferie et réseau de chaleur de St-Vith André Servais, Stadtwerke St-Vith SITUATION DE DEPART 5 biens fonciers: o Puissance totale installée: o Consommation annuelle: 4.950 kw / 12 chaudières

Plus en détail

Arrêté du XXXX. relatif au contenu et aux modalités de réalisation d un audit énergétique NOR :

Arrêté du XXXX. relatif au contenu et aux modalités de réalisation d un audit énergétique NOR : RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère de l'écologie, du développement durable, des transports et du logement Arrêté du XXXX relatif au contenu et aux modalités de réalisation d un audit énergétique NOR : La ministre

Plus en détail

Améliorer la performance énergétique, les aides de l'état

Améliorer la performance énergétique, les aides de l'état Améliorer la performance énergétique, les aides de l'état Le secteur du bâtiment est un des plus grands consommateurs d'énergie et émetteurs de gaz à effet de serre. C'est donc sur ce secteur que s'est

Plus en détail

ACCOMPAGNEMENT A LA CERTIFICATION ISO 9001 DE L AGENCE POUR LA RECHERCHE ET L INNOVATION EN CHAMPAGNE-ARDENNE - CARINNA

ACCOMPAGNEMENT A LA CERTIFICATION ISO 9001 DE L AGENCE POUR LA RECHERCHE ET L INNOVATION EN CHAMPAGNE-ARDENNE - CARINNA 1 APPEL D OFFRES ACCOMPAGNEMENT A LA CERTIFICATION ISO 9001 DE L AGENCE POUR LA RECHERCHE ET L INNOVATION EN CHAMPAGNE-ARDENNE - CARINNA JUILLET 2013 2 1. OBJET DE L APPEL D OFFRE Réalisation d un accompagnement

Plus en détail

Réseau de chaleur de Beauvais

Réseau de chaleur de Beauvais Réseau de chaleur de Beauvais Témoignage d un d abonné Gabriel CANTEINS Chargé de mission développement durable 22/11/2010 (v2) 1/13 Réseau de chaleur de Beauvais (témoignage) Rendez-vous de l ADEME 25

Plus en détail

Installations de production d Eau Chaude Sanitaire Collective. La Garantie de Résultats Solaires (GRS)

Installations de production d Eau Chaude Sanitaire Collective. La Garantie de Résultats Solaires (GRS) Installations de production d Eau Chaude Sanitaire Collective La Garantie de Résultats Solaires (GRS) Document réalisé avec le soutien technique de la Introduction Les installations concernées par la Garantie

Plus en détail

Le miscanthus : opportunités énergétiques à la ferme. Laurent Somer, ValBiom asbl Sankt Vith / Saint-Vith 13 juin 2014

Le miscanthus : opportunités énergétiques à la ferme. Laurent Somer, ValBiom asbl Sankt Vith / Saint-Vith 13 juin 2014 Le miscanthus : opportunités énergétiques à la ferme Laurent Somer, ValBiom asbl Sankt Vith / Saint-Vith 13 juin 2014 Plan de l exposé Pourquoi du miscanthus? Chaudières polycombustibles : aspects techniques

Plus en détail

Jean-Yves RICHARD ADEME

Jean-Yves RICHARD ADEME «Matériau de structure,isolant et biocombustible, le bois, une matière au service de la construction durable» - le 12 janvier 2009 Les enjeux environnementaux du bâtiment Jean-Yves RICHARD ADEME Le réchauffement

Plus en détail

QU EST-CE QU UN CHAUFFE-EAU THERMODYNAMIQUE?

QU EST-CE QU UN CHAUFFE-EAU THERMODYNAMIQUE? QU EST-CE QU UN CHAUFFE-EAU THERMODYNAMIQUE? > Le chauffe-eau thermodynamique est un appareil de production d eau chaude sanitaire. Il se compose d une pompe à chaleur et d une cuve disposant d une isolation

Plus en détail

CATALOGUE FORMATIONS CLIENTS 2012 SPÉCIAL ÉNERGIES RENOUVELABLES

CATALOGUE FORMATIONS CLIENTS 2012 SPÉCIAL ÉNERGIES RENOUVELABLES CATALOGUE FORMATIONS CLIENTS 2012 SPÉCIAL ÉNERGIES RENOUVELABLES FORMATIONS 100% PRO TOUTE L ANNÉE. TROUVEZ VOTRE FORMATION QUALIFIANTE. -10% SUR CERTAINES FORMATIONS DU CATALOGUE. î à Cher client, Le

Plus en détail

Prévention des intoxications Entretien des chaudières

Prévention des intoxications Entretien des chaudières Journée Information «Monoxyde de Carbone» 18 juin 2012 Clermont-Ferrand Prévention des intoxications Entretien des chaudières Textes réglementaires et pratiques des professionnels Ministère de l'écologie,

Plus en détail

www.lacentraledupoele.com Auteur: Christian MARTENOT cmt@sas-lcdp.com

www.lacentraledupoele.com Auteur: Christian MARTENOT cmt@sas-lcdp.com www.lacentraledupoele.com Auteur: Christian MARTENOT cmt@sas-lcdp.com 1 ère partie : Qui sommes-nous? Nos activités Se chauffer avec du granulé : Qu est-ce que le granulé? Pourquoi utiliser du granulé

Plus en détail

Attention, la visite du site est obligatoire L absence de remise d un certificat de visite entraînera la non-conformité de l offre remise

Attention, la visite du site est obligatoire L absence de remise d un certificat de visite entraînera la non-conformité de l offre remise MARCHES PUBLICS DE TRAVAUX VILLE DE GUJAN-MESTRAS Direction Générale des Services Service Achats Marchés Place du Général De GAULLE 33470 GUJAN MESTRAS Tél: 05 57 52 57 52 Fax: 05 57 52 57 50 TRAVAUX DE

Plus en détail

de faible capacité (inférieure ou égale à 75 litres) doivent être certifiés et porter la marque NF électricité performance.

de faible capacité (inférieure ou égale à 75 litres) doivent être certifiés et porter la marque NF électricité performance. 9.5. PRODUCTION D EAU CHAUDE sanitaire Les équipements doivent être dimensionnés au plus juste en fonction du projet et une étude de faisabilité doit être réalisée pour les bâtiments collectifs d habitation

Plus en détail

Chauffage à distance Le Landeron

Chauffage à distance Le Landeron Chauffage à distance Le Landeron Séance d information 20 avril 2015 Contren SA, Quai Max-Petitpierre 4, 2001 Neuchâtel, www.contren.ch 1 Déroulement de la soirée 1. Introduction/présentations 2. Pourquoi

Plus en détail

Présentation du 04 décembre 2014 CONFERENCE POLLUTEC

Présentation du 04 décembre 2014 CONFERENCE POLLUTEC Présentation du 04 décembre 2014 CONFERENCE POLLUTEC Retour d expérience : Exemples concrets de mises en oeuvre de solutions suite à des audits énergétiques dont celui d une Pompe A Chaleur Haute Température

Plus en détail

Résidence des Badinières

Résidence des Badinières Résidence des Badinières Bienvenue à la 2 ème réunion d information et d échange «chauffage et eau chaude sanitaire» 22 janvier 2010 Réunion "chauffage" des Badinières 1 Sommaire Le contexte général (national)

Plus en détail

CENTRE HOSPITALIER CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES MAINTENANCE DES CHAUDIERES ET DES SYSTEMES DE CLIMATISATION

CENTRE HOSPITALIER CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES MAINTENANCE DES CHAUDIERES ET DES SYSTEMES DE CLIMATISATION CENTRE HOSPITALIER 1, rue du Docteur Paul Martinais 37600 LOCHES 02 47 91 33 33 02 47 91 32 00 CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES MISE EN CONCURRENCE PORTANT SUR MAINTENANCE DES CHAUDIERES ET

Plus en détail

Direction Générale des Services Techniques et de l'environnement. Colloque CEE

Direction Générale des Services Techniques et de l'environnement. Colloque CEE Direction Générale des Services Techniques et de l'environnement 27 Septembre 2011 Colloque CEE Colloque CEE du 27 septembre 2011 Présentation de la structure/organisation Politique et actions en matière

Plus en détail

REGLEMENT DE LA CONSULTATION (R.C) MAIRIE DE FENOUILLET Département de la Haute Garonne FOURNITURES DE NETTOYAGE ET D ENTRETIEN

REGLEMENT DE LA CONSULTATION (R.C) MAIRIE DE FENOUILLET Département de la Haute Garonne FOURNITURES DE NETTOYAGE ET D ENTRETIEN MARCHE PUBLIC DE FOURNITURES REGLEMENT DE LA CONSULTATION (R.C) Maître de l ouvrage : MAIRIE DE FENOUILLET Département de la Haute Garonne Objet du marché : FOURNITURES DE NETTOYAGE ET D ENTRETIEN Date

Plus en détail

Comment? chez le particulier ou en collectivité

Comment? chez le particulier ou en collectivité Actions Citoyennes pour une Transition Energétique Solidaire par René CHAYLA Président d AC ACTEnergieS Comment? chez le particulier ou en collectivité 1 LA TRANSITION ENERGETIQUE EN PRATIQUE DIMINUER

Plus en détail

Règlement de la Consultation

Règlement de la Consultation MARCHES PUBLICS DE FOURNITURES COURANTES ET SERVICES Centre Intercommunal d Action Sociale du Carcassonnais 1 rue Pierre Germain 11890 CARCASSONNE Cédex 9 CONTROLES PERIODIQUES, ENTRETIEN ET MAINTENANCE

Plus en détail

Guide pour l installation domestique de chaudière automatique à bois déchiqueté

Guide pour l installation domestique de chaudière automatique à bois déchiqueté Guide pour l installation domestique de chaudière automatique à bois déchiqueté Dossier d aide à la décision destiné aux particuliers et agriculteurs Version Avril 2011 «Comment fonctionne une chaudière

Plus en détail

N 24 avril 2015. Secrétariat de la CCMOSS 1/7

N 24 avril 2015. Secrétariat de la CCMOSS 1/7 N 24 avril 2015 Secrétariat de la CCMOSS 1/7 ACTUALITES Publication d un «mode d emploi sur les achats socialement responsables»..... 3 D E F I N I T I O N Qu est-ce que le système de management environnemental

Plus en détail

MARCHÉ PUBLIC DE PRESTATIONS INTELLECTUELLES RÈGLEMENT DE LA CONSULTATION

MARCHÉ PUBLIC DE PRESTATIONS INTELLECTUELLES RÈGLEMENT DE LA CONSULTATION VILLE DE MIOS Service Commande publique Place du XI novembre BP 13 33380 MIOS MARCHÉ PUBLIC DE PRESTATIONS INTELLECTUELLES RÈGLEMENT DE LA CONSULTATION MARCHÉ DE MAÎTRISE D ŒUVRE A PROCEDURE ADAPTEE EN

Plus en détail

Daikin. DAIKIN ALTHERMA BI-BLOC, Solution pour le tertiaire et le résidentiel collectif. Pompes à chaleur Air / Eau. Inverter. » Economies d énergie

Daikin. DAIKIN ALTHERMA BI-BLOC, Solution pour le tertiaire et le résidentiel collectif. Pompes à chaleur Air / Eau. Inverter. » Economies d énergie Pompes à chaleur Air / Eau DAIKIN ALTHERMA BI-BLOC, Solution pour le tertiaire et le résidentiel collectif Inverter 1 ère MONDIALE Daikin» Economies d énergie» Faibles émissions de CO2» Flexible» Technologie

Plus en détail

Règlement de la Consultation N 13-042-00-MR

Règlement de la Consultation N 13-042-00-MR MARCHES PUBLICS DE FOURNITURES COURANTES ET SERVICES Direction des Services Techniques Service des marchés publics 83316 GRIMAUD Tél: 0494556913 MAINTENANCE DES ALARMES INTRUSION ET INCENDIE Date et heure

Plus en détail

MARCHE PUBLIC DE PRESTATIONS INTELLECTUELLES

MARCHE PUBLIC DE PRESTATIONS INTELLECTUELLES MARCHE PUBLIC DE PRESTATIONS INTELLECTUELLES RESTRUCTURATION PARTIELLE DU RESEAU CVC CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES EN APPLICATION DU CODE DES MARCHES PUBLICS DECRET N 2006-975 DU 1ER AOUT

Plus en détail

Le SIEL, des compétences au service des consommateurs d énergies de la Loire

Le SIEL, des compétences au service des consommateurs d énergies de la Loire PROJET EUROPEEN ECO N HOME ACCOMPAGNEMENT SPECIFIQUE DES PARTICULIERS RETOUR D EXPERIENCE DANS LA LOIRE 27 Février 2009 Le SIEL, des compétences au service des consommateurs d énergies de la Loire 36 groupements

Plus en détail

RAPPORT COMPLET D'ETUDE DUALSYS

RAPPORT COMPLET D'ETUDE DUALSYS RAPPORT COMPLET D'ETUDE DUALSYS 1 SITUATION DE L ÉTUDE Les données météorologiques sont des données primordiales pour le bon déroulement des calculs et pour avoir des résultats les plus proches de la réalité.

Plus en détail

MAPA N 2012/2 RÈGLEMENT DE CONSULTATION MARCHÉ PUBLIC MAITRISE D ŒUVRE POUR LA CONSTRUCTION D UNE SALLE COMMUNALE JUIN 2012

MAPA N 2012/2 RÈGLEMENT DE CONSULTATION MARCHÉ PUBLIC MAITRISE D ŒUVRE POUR LA CONSTRUCTION D UNE SALLE COMMUNALE JUIN 2012 MAPA N 2012/2 RÈGLEMENT DE CONSULTATION MARCHÉ PUBLIC MAITRISE D ŒUVRE POUR LA CONSTRUCTION D UNE SALLE COMMUNALE JUIN 2012 Remise des offres avant le Jeudi 26 juillet 2012 à 12 heures Page 1 sur 11 1.

Plus en détail

Le bois, la première des énergies renouvelables

Le bois, la première des énergies renouvelables Le bois, la première des énergies renouvelables Chiffres clés du bois-énergie en France La France dispose de l un des plus importants massifs européens avec une forêt qui couvre près de 1/3 du territoire

Plus en détail

TOUT SAVOIR SUR LE CHAUFFAGE URBAIN

TOUT SAVOIR SUR LE CHAUFFAGE URBAIN TOUT SAVOIR SUR LE CHAUFFAGE URBAIN QU EST-CE QUE LE CHAUFFAGE URBAIN? Tout simplement un chauffage central, mais à l échelle d un quartier! La chaufferie urbaine de Nemours assure la production et la

Plus en détail

Hôtel de Ville Place du Général De Gaulle BP 209 59832 Verlinghem cédex Téléphone : 03.20.08.81.36 Fax : 03.20.08.73.81 www.verlinghem.

Hôtel de Ville Place du Général De Gaulle BP 209 59832 Verlinghem cédex Téléphone : 03.20.08.81.36 Fax : 03.20.08.73.81 www.verlinghem. COMMUNE DE VERLINGHEM Hôtel de Ville Place du Général De Gaulle BP 209 59832 Verlinghem cédex Téléphone : 03.20.08.81.36 Fax : 03.20.08.73.81 www.verlinghem.fr MARCHE PUBLIC DE FOURNITURES ET DE SERVICES

Plus en détail

Gaz à effet de serre émis et consommations énergétiques inhérentes. à l habitation et aux déplacements d

Gaz à effet de serre émis et consommations énergétiques inhérentes. à l habitation et aux déplacements d Gaz à effet de serre émis et consommations énergétiques inhérentes à l habitation et aux déplacements d des ménagesm Exemple d un ménage de 3 personnes habitant un logement de 100m² à Lille Métropole Mars

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable :

Formation Bâtiment Durable : Formation Bâtiment Durable : Rénovation à haute performance énergétique: détails techniques Bruxelles Environnement LE SYSTÈME DE CHAUFFAGE ET LA PRODUCTION D EAU CHAUDE SANITAIRE François LECLERCQ et

Plus en détail

AVIS D APPEL PUBLIC A LA CONCURRENCE VILLE DE FAGNIERES

AVIS D APPEL PUBLIC A LA CONCURRENCE VILLE DE FAGNIERES AVIS D APPEL PUBLIC A LA CONCURRENCE VILLE DE FAGNIERES 1) OBJET DUREE ET DISPOSITIONS GENERALES a. OBJET DU MARCHE Marché pour la souscription d'un contrat d'assistance à la maîtrise d'ouvrage concernant

Plus en détail

' Le poêle doit être installé dans la résidence principale et/ou location à I'année, située

' Le poêle doit être installé dans la résidence principale et/ou location à I'année, située ANNEXE 2 r Montant de l'aide régionale Aide de la Région Poitou-Charentes pour les poêles à air à bûche ou à bois granulé Modalités 2015 La Région, à travers le Fonds Régional d'excellence Environnementale

Plus en détail

Résumé et comparaison des coûts

Résumé et comparaison des coûts Salon Greentech Fribourg Energies de chauffage Etat des lieux et perspectives Résumé et comparaison des coûts des différents systèmes de chauffage Jeudi 22 octobre 29 1 Comparaison des vecteurs énergétiques

Plus en détail

En MIDI- PYRENEES SOIREE DREAL LES AIDES. Quercy Energies

En MIDI- PYRENEES SOIREE DREAL LES AIDES. Quercy Energies En MIDI- PYRENEES SOIREE DREAL LES AIDES Quercy Energies Le réseau EIE en Midi-Pyrénées 4 premiers EIE créés en novembre 2001, toute la région est couverte en 2007 avec 11 CIE dans 9 EIE En MIDI- PYRENEES

Plus en détail

Incitants relatifs à l installation de pompes à chaleur en Région wallonne

Incitants relatifs à l installation de pompes à chaleur en Région wallonne Incitants relatifs à l installation de pompes à chaleur en Région wallonne G. FALLON Energie Facteur 4 asbl - Chemin de Vieusart 175-1300 Wavre Tél: 010/23 70 00 - Site web: www.ef4.be email: ef4@ef4.be

Plus en détail

Règlement de la Consultation

Règlement de la Consultation CENTRE HOSPITALIER de SAINT- JUNIEN 12 Rue Chateaubriand - BP 110 87 205 SAINT-JUNIEN Cedex : 05.55.43.50.80 : 05.55.43.53.97 MARCHES PUBLICS DE FOURNITURES COURANTES ET SERVICES APPEL D OFFRES OUVERT

Plus en détail

MARCHE 2015/05 : Ré informatisation de l Espace Culturel et maintenance associée

MARCHE 2015/05 : Ré informatisation de l Espace Culturel et maintenance associée AVIS D APPEL PUBLIC A LA CONCURRENCE - REGLEMENT DE CONSULTATION MARCHE 2015/05 : Ré informatisation de l Espace Culturel et maintenance associée 1- Identification de l organisme qui passe le marché :

Plus en détail

PRÉSERVEr L ENVIRONNEMENT. bois-énergie Dynamiser L économie LOCALe

PRÉSERVEr L ENVIRONNEMENT. bois-énergie Dynamiser L économie LOCALe PRÉSERVEr L ENVIRONNEMENT bois-énergie Dynamiser L économie LOCALe Le développement de la filière bois-énergie, s il est réalisé en harmonie avec les autres utilisations du bois, est une opportunité pour

Plus en détail

Règlement de la Consultation

Règlement de la Consultation Ville de CALVISSON Gard MARCHÉS PUBLICS DE TRAVAUX AMENAGEMENT DU PARC DU FOYER COMMUNAL Date et heure limites de réception des offres Vendredi 24 juillet 2015 à 12h. Règlement de la Consultation ARTICLE

Plus en détail

LA RENOVATION ENERGETIQUE. atelier o

LA RENOVATION ENERGETIQUE. atelier o LA RENOVATION ENERGETIQUE LA RENOVATION ENERGETIQUE 1. DIAGNOSTIC Pourquoi rénover? Que faut-il rénover? Comment s y prendre? 2. SOLUTIONS Remplacement du chauffage Capteurs solaires Isolation de l enveloppe

Plus en détail

Avec quel bois. se chauffer?

Avec quel bois. se chauffer? Avec quel bois se chauffer??? Pourquoi choisir l énergie bois? Le bois énergie est bon marché Contrairement aux prix des énergies fossiles, celui du bois est stable. Le faible coût de ce combustible, associé

Plus en détail

REGLEMENT DE LA CONSULTATION

REGLEMENT DE LA CONSULTATION MARCHE PUBLIC DE PRESTATIONS DE SERVICE REGLEMENT DE LA CONSULTATION Maître de l ouvrage : MAIRIE DE FENOUILLET Département de la Haute Garonne Objet du marché : MAINTENANCE DES ALARMES INTRUSION ET TELESURVEILLANCE

Plus en détail

Comment rénover efficacement son parc immobilier?

Comment rénover efficacement son parc immobilier? Comment rénover efficacement son parc immobilier? Quel est l état énergétique de mon parc immobilier? Quels indicateurs actuels et futurs à prendre en compte? Quels objectifs de performance viser et à

Plus en détail

Objet : Evaluation des audits PAE réalisés en Région wallonne

Objet : Evaluation des audits PAE réalisés en Région wallonne Madame, Monsieur, Objet : Evaluation des audits PAE réalisés en Région wallonne Depuis plusieurs années, les trois Régions et l'etat fédéral ont travaillé au développement d'une procédure commune visant

Plus en détail

RÉDUISEZ VOS CONSOMMATIONS ALLÉGEZ VOS FACTURES ÉNERGÉTIQUES

RÉDUISEZ VOS CONSOMMATIONS ALLÉGEZ VOS FACTURES ÉNERGÉTIQUES RÉDUISEZ VOS CONSOMMATIONS ALLÉGEZ VOS FACTURES ÉNERGÉTIQUES «Lean Energy Analysis» : une étude de 3e-performance pour traquer vos gaspillages et bâtir une stratégie d action 1 LEAN ENERGY ANALYSIS: DISTINGUER

Plus en détail

l entretien des chaudières

l entretien des chaudières Préservez et améliorez les performances de votre installation de chauffage : l entretien des chaudières L H A B I T A T I N D I V I D U E L pour un chauffage sûr et efficace Votre logement est équipé d

Plus en détail

Le changement de fournisseur ne nécessite pas d intervention technique sur le réseau, ni de modification de votre installation de gaz.

Le changement de fournisseur ne nécessite pas d intervention technique sur le réseau, ni de modification de votre installation de gaz. FAQ - Professionnels Thématiques Votre projet Equipements Le marché de l'énergie La société Votre projet Le gaz peut-il être coupé si je change de fournisseur? Non! Le gestionnaire de réseau assure la

Plus en détail

ALFÉA HYBRID DUO FIOUL BAS NOX

ALFÉA HYBRID DUO FIOUL BAS NOX ALFÉA HYBRID BAS NOX POMPE À CHALEUR HYBRIDE AVEC APPOINT FIOUL INTÉGRÉ HAUTE TEMPÉRATURE 80 C DÉPART D EAU JUSQU À 60 C EN THERMODYNAMIQUE SOLUTION RÉNOVATION EN REMPLACEMENT DE CHAUDIÈRE FAITES CONNAISSANCE

Plus en détail

Annexe 3 Captation d énergie

Annexe 3 Captation d énergie 1. DISPOSITIONS GENERALES 1.a. Captation d'énergie. Annexe 3 Captation Dans tous les cas, si l exploitation de la ressource naturelle est soumise à l octroi d un permis d urbanisme et/ou d environnement,

Plus en détail

Avis d Energie-Cités. Cette proposition est disponible sur : http://europa.eu.int/eur-lex/fr/com/dat/2001/fr_501pc0226.html

Avis d Energie-Cités. Cette proposition est disponible sur : http://europa.eu.int/eur-lex/fr/com/dat/2001/fr_501pc0226.html Avis d Energie-Cités Projet de Directive Performance énergétique des bâtiments Octobre 2001 Proposition de Directive du Parlement européen et du Conseil présentée par la Commission [COM(2001) 226 final

Plus en détail

Logiciels de gestion énergétique

Logiciels de gestion énergétique Logiciels de gestion énergétique 1. GEPWEB (360 ) SSINERGIE Outil payant en ligne Gestion énergétique de patrimoines (bâtiments et éclairage publics). http://www.ssinergie.com/index.php?page=gepweb 2.

Plus en détail

Déroulement de la certification PEB de votre bâtiment

Déroulement de la certification PEB de votre bâtiment Déroulement de la certification PEB de votre bâtiment La certification énergétique de votre habitation se déroulera en 2 étapes : 1) la visite de votre habitation et le relevé de ses caractéristiques ;

Plus en détail

Financez vos travaux d économies d énergie : l éco-prêt à taux zéro

Financez vos travaux d économies d énergie : l éco-prêt à taux zéro Financez vos travaux d économies d énergie : l éco-prêt à taux zéro Financez vos économies d énergie l éco-prêt à taux zéro SOMMAIRE Écoutez vos envies d économies d énergie............ 3 Un éco-prêt à

Plus en détail

Installateur chauffage-sanitaire

Installateur chauffage-sanitaire Profil des compétences professionnelles Programme-cadre et détail du programme des examens relatifs aux modules des cours de technologie, théorie professionnelle Organisation pratique Détail du programme

Plus en détail

L individualisation des frais de chauffage

L individualisation des frais de chauffage L habitat collectif COMPRENDRE L individualisation des frais de chauffage Répartir les frais en fonction des consommations des logements Édition : février 2014 sommaire glossaire introduction Répartir

Plus en détail

J O U R N E E S G EOT H E R M I E EN R E G I O N C E N T R E

J O U R N E E S G EOT H E R M I E EN R E G I O N C E N T R E J O U R N E E S G EOT H E R M I E EN R E G I O N C E N T R E De l estimation des besoins / critères et exemple Février 2012 Présentation : Jérôme DIOT Directeur Technique EGIS Centre Ouest 1 Sommaire Conception

Plus en détail