Le Plan Communal de Sauvegarde (PCS)...3. La Cellule de Crise Municipale (CCM)...4. Le risque inondation...5

Save this PDF as:

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Le Plan Communal de Sauvegarde (PCS)...3. La Cellule de Crise Municipale (CCM)...4. Le risque inondation...5"

Transcription

1

2 Sommaire Le Plan Communal de Sauvegarde (PCS)....3 La Cellule de Crise Municipale (CCM)...4 Le risque inondation...5 Directeur des opérations de secours (D.O.S.)... 5 Cellule Coordination... 7 Cellule Hébergement... 9 Cellule Opération Cellule Secrétariat Le risque Transport de Matières Dangereuses...15 Directeur des opérations de secours (D.O.S) Cellule Coordination Cellule Hébergement Cellule Opération Cellule Secrétariat Le risque Feux de Forêts...21 Directeur des opérations de secours (D.O.S.) Cellule Coordination Cellule Hébergement Cellule Opération Cellule Secrétariat Le risque Tempêtes / vents violents...27 Directeur des opérations de secours (D.O.S.) Cellule Coordination Cellule Hébergement Cellule Opération Cellule Secrétariat Document d Information Communal sur les Risques Majeurs (DICRIM)

3 Le Plan Communal de Sauvegarde (PCS). Les événements affectant la population et susceptibles de déstabiliser nos organisations peuvent avoir des causes très variées : catastrophe majeure, accident courant (transport, incendie ), dysfonctionnement des réseaux (transport, énergie, eau ), phénomènes climatiques, Problèmes sanitaires (canicule, méningite, légionelloses ). Quel que soit le cas, les réponses apportées doivent être rapides et adaptées pour éviter d être débordé par les conséquences matérielles ou médiatiques et ainsi ne pas basculer dans la crise. L objectif du Plan Communal de Sauvegarde (PCS) est bien de se préparer préalablement en se formant, en se dotant de modes d organisation, et d outils techniques pour pouvoir faire face. Le but est de supprimer au mieux les incertitudes, les actions improvisées en ayant un cadre de référence polyvalent pour gérer des problèmes qui ne sont pas habituels. Une fois le plan élaboré, il est nécessaire de maintenir dans le temps son caractère opérationnel. Cela passe par la réalisation d exercices et la mise à jour continue des données contenues dans le PCS. Les communes soumises à des risques majeurs localisés ont l obligation d élaborer un Plan Communal de Sauvegarde. Il s agit des communes dotées d un Plan de Prévention des Risques Naturels prévisibles approuvé, ou des communes comprises dans le champ d application d un Plan Particulier d Intervention (PPI). Article premier de la loi n du 13 août de modernisation de la sécurité civile : La sécurité civile a pour objet la prévention des risques de toute nature, l information et l alerte des populations ainsi que la protection des personnes, des biens et de l environnement contre les accidents, les sinistres et les catastrophes par la préparation et la mise en oeuvre de mesures et de moyens appropriés relevant de l Etat, des collectivités territoriales et des autres personnes publiques ou privées. 3

4 La Cellule de Crise Municipale (CCM) Le but du PCS est de créer une organisation communale de gestion des situations d urgence adaptée aux capacités réelles de réponse de la collectivité. Cette organisation doit permettre d assurer les missions prioritaires de sauvegarde, et d améliorer l efficacité des actions mises en place par une clarification du commandement. Pour Neffiès la Cellule de Crise Municipale mise en place par le PCS est la suivante : La Cellule de Crise Municipale se réunit à l étage de la Mairie de Neffiès. Suivant les évènements (nature, durée) ou la disponibilité des personnes, elle peut évoluer. La cellule de commandement, la cellule coordination et le secrétariat sont normalement en mairie. La cellule Opération constitue l équipe de terrain de la Cellule de Crise Municipale. L information entre les diverses cellules doit être continue. L efficacité d une telle organisation réside dans le fait qu il n y ait qu une seule personne en charge de la direction des opérations de sauvegarde. Les informations, actions et décisions doivent donc obligatoirement passer par la cellule de commandement. 4

5 Le risque inondation. Directeur des opérations de secours (D.O.S.) Niveau Orange Déclenchement du niveau de vigilance orange Orages/Inondation par Météo France ET 80 à 150mm prévus sur le secteur. Vérifier l état des prévisions Cliquer sur la carte de Vigilance Météo Puis cliquer sur le département de l Hérault pour lire le bulletin prévisionnel. Ou par téléphone : Appeler les adjoints et faire le point sur les prévisions. Déclencher ou non le PCS. Composer la cellule de crise (compléter l organigramme vierge) et organiser un briefing en Mairie. Lors du briefing faire le point sur les personnes mobilisables, les horaires de diffusions haut-parleur, les manifestations prévues sur la commune, etc. Attendre le retour des autres cellules. Si tous les problèmes prévisibles sont traités, organiser un débriefing en mairie, puis mettre en veille les différentes cellules. Déclenchement du niveau de vigilance Rouge Météo France avec risque sur le secteur Ou Niveau Orange Météo France avec plus de 150mm prévus sur le secteur. Vérifier l état des prévisions ou par téléphone : Avertir les responsables de la cellule coordination de l enclenchement du Niveau Rouge du PCS. Composer la cellule de crise (compléter l organigramme vierge) et organiser un briefing en Mairie. Lors du briefing faire le point sur les personnes mobilisables, les horaires de diffusions haut-parleur, les manifestations prévues sur la commune, etc. Prévenir la préfecture ( ) de la mise en place du PCS et leur communiquer l ouverture du centre d accueil (capacité d accueil, besoin en lit de camp) et le numéro de téléphone pour joindre directement la cellule commandement. Prendre contact avec les communes voisines. Si tous les problèmes prévisibles sont traités, organiser un débriefing en mairie, puis mettre en veille les différentes cellules. 5

6 Niveau Noir Fortes précipitations sur le secteur. Montée des eaux rapide. Informations venant des observations sur le terrain. Prévenir la préfecture de l évolution de la situation Par le biais de la préfecture, se mettre en contact avec les services d urgence (pompiers, gendarmerie). Informer systématiquement la préfecture des mesures prises localement et exprimer les besoins de la commune. Informer les Maires des communes voisines de l évolution de la situation. Fin des précipitations et des inondations. Début du déblayage et des actions de postcrise. ATTENTION!! L arrêt des précipitations ne veut pas dire la fin de l épisode orageux! Vérifiez les prévisions ou l évolution du phénomène sur le site Internet de Météo France. Prendre les dispositions nécessaires pour un retour à la normale : déblayage, nettoyage, relogement, etc. Transmettre l information de fin de crise à la préfecture, pompiers, communes voisines. Transmettre l information de fin de crise aux différentes Cellules et désengager les Cellules. Organiser le débriefing en Mairie. Former une équipe pour aider les sinistrés dans leurs démarches administratives. Demander le classement de la commune en état de Catastrophe Naturelle. 6

7 Cellule Coordination Niveau Orange Déclenchement du niveau de vigilance orange Orages/Inondation par Météo France ET 80 à 150mm prévus sur le secteur. Ouvrir et tenir à jour la main courante. Participer au briefing en Mairie. Faire le point, avec les autres cellules, sur les manifestations pouvant se dérouler sur la commune : évènement sportif, culturel, rassemblement d association. Centraliser les informations des cellules opération, hébergement et secrétariat et informer la Cellule de Commandement. Transmettre les informations entre la Cellule Commandement et les autres cellules. Assister la Cellule Commandement dans ses prises de décisions. Faire Faire le point sur l information des établissements recevant du public, avec la Cellule Information. Envoyer la cellule opération prévenir sur place les établissements injoignables par téléphone. Une fois le matériel prêt se mettre en veille en attendant l évolution de la vigilance. Déclenchement du niveau de vigilance Rouge Météo France avec risque sur le secteur Ou Niveau Orange Météo France avec plus de 150mm prévus sur le secteur. Tenir à jour la main courante. Centraliser les informations des cellules de terrain et prévenir la Cellule de Commandement. Transmettre les informations entre la Cellule Commandement et les autres cellules. Assister la Cellule Commandement dans ses prises de décisions. Faire Faire le point sur l information des établissements recevant du public, avec la Cellule Information. Envoyer la cellule opération prévenir sur place les établissements injoignables par téléphone. 7

8 Niveau Noir Niveau des cours d eau alarmant. Montée des eaux rapide. Information venant des observations sur le terrain. Tenir à jour la main courante. Centraliser les informations des cellules de terrain et prévenir la Cellule de Commandement. Transmettre les informations entre la Cellule Commandement et les autres cellules. Assister la Cellule Commandement dans ses prises de décisions. Fin des précipitations et des inondations. Début du déblayage et des actions de postcrise. Transmettre l information de fin de crise aux différentes cellules. Coordonner les missions de retour à la normale : déblayage, nettoyage, relogement Participer au débriefing en Mairie. Aider M. le Maire à former une équipe pour aider les sinistrés dans leurs démarches administratives. 8

9 Cellule Hébergement Niveau Orange Déclenchement du niveau de vigilance orange Orages/Inondation par Météo France ET 80 à 150mm prévus sur le secteur. Vérifier la disponibilité du centre d hébergement (salle polyvalente). Vérifier le bon fonctionnement : o de l eau courante, o de l électricité, o des sanitaires. o Activer le téléphone (vers la Mairie : 51). Faire le point sur le matériel nécessaire (bouteille d eau, gobelets en plastique, cafetière, etc.). Rendre compte à la cellule Coordination, puis rester en veille. Déclenchement du niveau de vigilance Rouge Météo France avec risque sur le secteur Ou Niveau Orange Météo France avec plus de 150mm prévus sur le secteur. Vérifier la disponibilité du centre d hébergement (salle polyvalente). Vérifier le bon fonctionnement : o de l eau courante, o de l électricité, o des sanitaires. o Activer le téléphone (vers la Mairie : 51). Faire le point sur le matériel nécessaire (bouteille d eau, gobelets en plastique, cafetière, etc.). Rendre compte à la cellule Coordination, puis rester en veille. Rester en contact avec la cellule Coordination. 9

10 Niveau Noir Niveau des cours d eau alarmant. Montée des eaux rapide. Information venant des observations sur le terrain. Ouvrir le centre d hébergement. Tenir à jour la main courante. Mettre en route le téléphone de la salle des fêtes. Accueillir les évacués. Remplir la fiche de recensement des évacués. Apporter une assistance morale aux évacués. Rester en contact avec la cellule Coordination. Fin des précipitations et des inondations. Début du déblayage et des actions de postcrise. Recenser les lieux d hébergement disponibles sur la commune (gîtes, chambres d hôtes, bénévoles volontaires). Aider au relogement des sinistrés (réquisition de logement, ou voir avec les assurances des sinistrés). Fermer le Centre d Hébergement. Se rendre à la réunion de débriefing. 10

11 Cellule Opération Niveau Orange Déclenchement du niveau de vigilance orange Orages/Inondation par Météo France ET 80 à 150mm prévus sur le secteur. Participer au briefing en Mairie. Constituer des équipes de terrains de 2 personnes minimum. Vérifier qu il y ait un portable par équipe et transmettre le numéro à la cellule coordination. Vérifier la disponibilité du matériel (barrières, véhicules, etc.). Vérifier ou charger les batteries de téléphones portables. Effectuer une tournée de terrain et régler les problèmes éventuels (ruisseau obstrués, voitures situées en zone inondable, etc.). Rendre compte à la cellule de coordination. Une fois le matériel prêt se rendre à la réunion de briefing puis se mettre en veille en attendant l évolution de la vigilance. Déclenchement du niveau de vigilance Rouge Météo France avec risque sur le secteur Ou Niveau Orange Météo France avec plus de 150mm prévus sur le secteur. Participer au briefing en Mairie. Constituer des équipes de terrains de 2 personnes minimum. Vérifier qu il y ait un portable par équipe et transmettre le numéro à la cellule coordination. Vérifier la disponibilité du matériel (barrières, véhicules, etc.). Vérifier ou charger les batteries de téléphones portables. Effectuer une tournée de terrain et régler les problèmes éventuels (ruisseau obstrués, voitures situées en zone inondable, etc.). Rendre compte à la cellule de coordination. Fermer les gués et routes inondables. Protéger la zone de captage pour éviter la turbidité. 11

12 Niveau Noir Niveau des cours d eau alarmant. Montée des eaux rapide. Information venant des observations sur le terrain. NE PAS SE METTRE EN DANGER. Rendre compte de l évolution sur le terrain à la cellule Coordination. Fermer après la tempête les routes encombrées. Fin de l inondation, et des précipitations. Début du déblayage et des actions de postcrise. Aider au retour à la normale de la circulation. Remettre en état la voirie, aide au déblayage et au nettoyage. Ouvrir les zones fermées que si il n y a plus de risque pour la population : faire un état des lieux sur les branches/objets pouvant encore tomber. Faire un état des lieux photographique et cartographique des dégâts. Récupérer et ranger le matériel. Participer à la réunion de débriefing. 12

13 Cellule Secrétariat Niveau Orange Déclenchement du niveau de vigilance orange Orages/Inondation par Météo France ET 80 à 150mm prévus sur le secteur. Participer au briefing en mairie. Préparer le matériel nécessaire à la mise en place de la cellule de crise municipale : o Papier o Stylos o Téléphones o Carnet de message détachable o Liste des élus et agents avec les numéros de téléphone à jour. Basculer le téléphone le standard téléphonique vers l étage de la mairie (appuyer sur «renvoi de ligne»). Photocopier ou imprimer des feuilles de «main courante» vierges. Photocopier les fiches cellules de crise complétées par la cellule commandement et les donner à chaque cellules. Installer un poste à piles Radio France Bleu (101.1 ou FM). Informer par téléphone les établissements recevant du public et la population situé en zone inondable. Informer la population par haut-parleur. Assurer l accueil téléphonique. Appuyer les différents chefs de cellules suivant les besoins. Déclenchement du niveau de vigilance Rouge Météo France avec risque sur le secteur Ou Niveau Orange Météo France avec plus de 150mm prévus sur le secteur. Même missions qu au niveau Orange Annuler les manifestations sportives, religieuses ou socioculturelles prévues sur la commune. 13

14 Niveau Noir Niveau des cours d eau alarmant. Montée des eaux rapide. Information venant des observations sur le terrain. Assurer l accueil téléphonique. Assurer la logistique de la cellule de crise. Appuyer les différents chefs de cellules suivant les besoins. RENDRE COMPTE DE TOUTES ACTIONS OU INFORMATIONS A LA CELLULE COORDINATION Fin de l inondation, et des précipitations. Début du déblayage et des actions de postcrise. Informer la population et les établissements recevant du public de la fin de la vigilance Météo France. Aider à la mise en place d une équipe d aide administrative pour les sinistrés. Participer à la réunion de débriefing. Regrouper et archiver les différents documents liés à la gestion de l évènement (main courante, photos, compte rendu de débriefing, etc.). Basculer le téléphone de l étage de la mairie vers le standard téléphonique (appuyer sur «retour de ligne»). 14

15 Le risque Transport de Matières Dangereuses. Le transport de matières dangereuses (TMD) ne concerne pas uniquement les produits hautement toxiques, explosifs ou polluants. Il concerne également tous les produits dont nous avons régulièrement besoin comme les carburants, le gaz, les engrais (solides ou liquides), et qui, en cas d'événement, peuvent présenter des risques pour les populations ou l'environnement. Une signalisation spécifique s'applique à tous les moyens de transport : véhicule routier, wagon SNCF, containers. En cas d'accident, il est indispensable pour les services de secours de connaître au plus vite la nature des produits transportés : la signalisation leur permet d'identifier les marchandises à distance, sans devoir s'exposer de façon inconsidérée aux risques correspondants. La connaissance des codes (ou numéros d'identification) est indispensable aux secours ; il est souhaitable que les codes puissent leur être communiqués par téléphone, par tout témoin donnant l'alerte. Présentation des Plaques Signalétiques Plaque «code danger» : Plaque «symbole danger» : Signalisation des camions - plaque "code danger" à l'avant et à l'arrière du camion. - plaque "symbole danger" sur les côtés et à l'arrière de la cuve. Plaque «code danger» - le numéro du haut est le code danger, il indique la nature du ou des dangers présentés par la matière. n 1er chiffre : 2ème ou 3ème chiffre : danger principal dangers subsidiaires 0 - absence de danger secondaire 2 gaz comprimé risque d'émanation de gaz 3 liquide inflammable inflammable 4 solide inflammable - 5 comburant ou peroxyde comburant 6 matière toxique toxique 7 matière radioactive - 8 matière corrosive corrosif 9 dangers divers danger de réaction violente spontanée - le numéro du bas est le code matière ou n ONU, il permet d'identifier la matière 15

16 Directeur des opérations de secours (D.O.S) Niveau Orange Accident de circulation éloigné de toute habitation et/ou impliquant des matières toxiques ou explosives. Envoyer une équipe de la cellule opération fermer les accès à la zone d accident. Prévenir les secours (pompiers, gendarmerie), si ce n est déjà fait. Mettre en place la Cellule de Crise Municipale avec l aide de la cellule coordination. Prévenir la Préfecture ( ) de la mise en place du PCS. Prévenir les Maires des communes voisines. Accident de circulation proche d habitations, et/ou impliquant des matières toxiques/inflammables/explosives ou inconnues. Envoyer une équipe de la cellule opération fermer les accès à la zone d accident. Prévenir les Secours (pompiers, gendarmerie), si ce n est déjà fait. Mettre en place la Cellule de Crise Municipale avec l aide de la cellule coordination. Prévenir la Préfecture ( ) de la mise en place du PCS. Prévenir les Maires des communes voisines. Tenir informer la Préfecture, et exprimer les besoins de la commune Accident maîtrisé, ainsi que ses conséquences (dégagement toxique, incendies, etc.). Prendre les dispositions nécessaires pour un retour à la normale (relogement, voirie). Informer la population de la fin de crise (Secrétariat). Transmettre l information de fin de crise aux différentes cellules. Transmettre l information de fin de crise à la Préfecture, pompiers, communes voisines. Organiser le débriefing en Mairie. Former une équipe pour accompagner les sinistrés dans les démarches administratives. 16

17 Cellule Coordination Niveau Orange Accident de circulation éloigné de toute habitation et/ou impliquant des matières toxiques ou explosives. Aider M. le Maire à mettre en place la Cellule de Crise Municipale. Ouvrir et mettre à jour la main courante. Centraliser les informations des cellules de terrain et prévenir la Cellule de Commandement. Faire le point, avec les autres cellules, sur les manifestations pouvant se dérouler sur la commune : évènement sportif, culturel, rassemblement d association. Transmettre les informations entre la Cellule Commandement et les autres cellules. Assister la Cellule Commandement dans ses prises de décisions. Accident de circulation proche d habitations, et/ou impliquant des matières toxiques/inflammables/explosives ou inconnues. Aider M. le Maire à mettre en place la Cellule de Crise Municipale. Ouvrir et mettre à jour la main courante. Centraliser les informations des cellules de terrain et prévenir la Cellule de Commandement. Transmettre les informations entre la Cellule Commandement et les autres cellules. Assister la Cellule Commandement dans ses prises de décisions. Accident maîtrisé, ainsi que ses conséquences (dégagement toxique, incendies, etc.). Transmettre l information de fin de crise aux différentes cellules. Coordonner les missions de retour à la normale : déblayage, nettoyage, relogement Participer au débriefing en Mairie. Aider M. le Maire à former une équipe pour aider les sinistrés dans leurs démarches administratives. 17

18 Cellule Hébergement Accident de circulation proche d habitations, et/ou impliquant des matières toxiques/inflammables/explosives ou inconnues. Vérifier la disponibilité du centre d hébergement (salle polyvalente). Vérifier le bon fonctionnement : o de l eau courante, o de l électricité, o des sanitaires. o Activer le téléphone (vers la Mairie : 51). Faire le point sur le matériel nécessaire (bouteille d eau, gobelets en plastique, cafetière, etc.). Rester en contact avec la cellule Coordination. Ouvrir le Centre d Hébergement. Tenir à jour la main courante. Accueillir les évacués. Remplir la fiche de recensement des évacués. Apporter une assistance morale aux évacués. Rester en contact avec la cellule Coordination. Accident maîtrisé, ainsi que ses conséquences (dégagement toxique, incendies, etc.). Recenser les lieux d hébergement disponibles sur la commune (gîtes, chambres d hôtes, bénévoles volontaires). Aider au relogement des sinistrés (réquisition de logement, ou voir avec les assurances des sinistrés). Fermer le Centre d Hébergement. Se rendre à la réunion de débriefing. 18

19 Cellule Opération Niveau Orange Accident de circulation éloigné de toute habitation et/ou impliquant des matières toxiques ou explosives. Composer des équipes de terrains de deux personnes minimum. Se mettre en contact avec les organismes de secours sur place (pompiers, gendarmes). Fermer les routes d accès au public, suivant les consignes des pompiers. Si besoin, mettre en place une déviation en attendant l aide des gendarmes. Accident ou incendie impliquant des matières toxiques/inflammables/explosives ou inconnues. Composer des équipes de terrains de deux personnes minimum. Se mettre en contact avec les organismes de secours sur place (pompiers, gendarmes). Fermer les routes d accès au public, suivant les consignes des pompiers. Si besoin, mettre en place une déviation en attendant l aide des gendarmes. Aider les personnes évacuées à rejoindre le centre d hébergement. Accident maîtrisé, ainsi que ses conséquences (dégagement toxique, incendies, etc.). Faire un état des lieux terrain cartographique et photographique de la crise. Aider au retour à la normale de la circulation. Remettre en état la voirie, aide au déblayage et au nettoyage. Récupérer et ranger le matériel. Participer à la réunion de débriefing. 19

20 Cellule Secrétariat Niveau Orange Accident de circulation éloigné de toute habitation et/ou impliquant des matières toxiques ou explosives. Préparer le matériel nécessaire à la mise en place de la cellule de crise municipale : o Papier, stylos, téléphones o Carnet de message détachable o Liste des élus et agents avec les numéros de téléphone à jour. Basculer le téléphone le standard téléphonique vers l étage de la mairie (appuyer sur «renvoi de ligne»). Photocopier ou imprimer des feuilles de «main courante» vierges. Photocopier les fiches cellules de crise complétées par la cellule commandement et les donner à chaque cellules. Installer un poste à piles Radio France Bleu (101.1 ou FM). Informer par téléphone les établissements recevant du public, suivant la dangerosité de l accident. Assurer l accueil téléphonique. Accident ou incendie impliquant des matières toxiques/inflammables/explosives ou inconnues. Informer par téléphone l école et les établissements pouvant accueillir du public. Informer la population par haut-parleurs (message type). Assurer l accueil téléphonique. Appuyer les différents chefs de cellules suivant les besoins. Accident maîtrisé, ainsi que ses conséquences (dégagement toxique, incendies, etc.). Informer l école et les établissements recevant du public de la fin de l accident. informer par haut-parleurs la population de la fin de l évènement (suivant l heure). Aider à la mise en place d une équipe d aide administrative pour les sinistrés. Editer un bulletin d information sur l accident (cause, danger, numéro des centres d aide mis en place par les services d urgence, etc.) et l afficher à la Mairie et à l école. Participer à la réunion de débriefing. Regrouper et archiver les différents documents liés à la gestion de l évènement (main courante, affiches, compte rendu de débriefing, etc.). Basculer le téléphone de l étage de la mairie vers le standard téléphonique (appuyer sur «retour de ligne»). 20

21 Le risque Feux de Forêts. Un feu de forêt (FdF en jargon pompier) est un incendie qui touche un massif boisé. Il peut être d'origine naturelle (dû à la foudre) ou humaine (intentionnel et criminel ou involontaire et accidentel à partir de feux agricoles ou allumés pour «l'entretien» de layons ou des zones ouvertes pour la chasse). Lorsque les réserves d'eau du sol sont entre 100 et 30 %, l'évaporation de l'eau des plantes est compensée par l'eau puisée dans la réserve du sol et un peu par le phénomène de rosée. En dessous de ce seuil, la plante ne peut plus s'hydrater et ce sont les essences de la plante qui s'évaporent. En cas de sécheresse prolongée, on a donc d'une part une atmosphère contenant des essences inflammables, et d'autre part des plantes très sèches donc très inflammables. Les plantes poussant sur des sols siliceux (comme le maquis) sont à ce titre moins exposées que les plantes poussant sur sol calcaire (comme la garrigue). Une fois déclaré, le feu peut progresser par le bas, en «rampant» (propagation par les broussailles, les débris organiques sur le sol) ; par les cimes ; par éléments enflammés emportés par le vent ; il peut ainsi «sauter» une zone incombustible comme une route, voire une autoroute. Sur un terrain plat et avec une végétation homogène, il se propage en forme d'ellipse, dans l'axe du vent. Dans le Sud-Est de la France, on estime qu'il progresse à environ 3 à 8 % de la vitesse du vent selon les terrains (pente, densité et nature de la végétation). Prudence est mère de sûreté. Gardez votre calme et appliquez les consignes données dans le PCS. Mais n oubliez pas que chaque évènement est différent. Restez en contact avec les pompiers. Adaptez-vous aux réalités du terrain et gardez en mémoire les missions de SAUVEGARDE : INFORMER ALERTER la population. METTRE A L ABRI et non pas «évacuer» qui est le domaine des services de secours. INTERDIRE l accès de zones soumises à l aléa. ASSITER les pompiers et la population. 21

22 Directeur des opérations de secours (D.O.S.) Niveau Orange Incendie sur une commune voisine avec possibilité de débordement sur la commune. Envoyer une équipe de la cellule opération sur la zone d incendie se mettre en contact avec les organismes de secours sur place. Prévenir les secours (pompiers, gendarmerie), si ce n est déjà fait. Mettre en place la Cellule de Crise Municipale. Prévenir les Maires des communes voisines situées sous le vent. Incendie sur la commune. Ouvrir et tenir à jour la main courante. Envoyer une équipe de la cellule opération sur la zone d incendie. Prévenir les secours (pompiers, gendarmerie), si ce n est déjà fait. Mettre en place la Cellule de Crise Municipale. Prévenir les Maires des communes voisines situées sous le vent. Prévenir la Préfecture ( ) de la mise en place du PCS. Tenir informer la Préfecture, et exprimer les besoins de la commune. Incendie maîtrisé, retour à la normale. Prendre les dispositions nécessaires pour un retour à la normale (relogement, voirie). Informer la population de la fin de crise (cellule Secrétariat). Transmettre l information de fin de crise. Informer la préfecture de la fin de crise. Organiser le débriefing en Mairie. 22

23 Cellule Coordination Niveau Orange Incendie sur une commune voisine avec possibilité de débordement sur la commune. Ouvrir et mettre à jour la main courante. Aider M. le Maire à mettre en place la Cellule de Crise Municipale. Coordonner les actions des différentes cellules. Transmettre les informations entres les différentes cellules. Incendie sur la commune. Ouvrir et mettre à jour la main courante. Aider M. le Maire à mettre en place la Cellule de Crise Municipale. Ouvrir la deuxième alimentation en eau pour augmenter la pression dans le réseau de distribution. Coordonner les actions des différentes cellules. Transmettre les informations entres les différentes cellules. Incendie maîtrisé, retour à la normale. Transmettre l information de fin de crise aux différentes cellules. Coordonner les missions de retour à la normale : déblayage, nettoyage, relogement Participer le débriefing en Mairie 23

24 Cellule Hébergement Incendie sur la commune. Vérifier la disponibilité du centre d hébergement (salle polyvalente). Vérifier le bon fonctionnement : o de l eau courante, o de l électricité, o des sanitaires. o Activer le téléphone (vers la Mairie : 51). Faire le point sur le matériel nécessaire (bouteille d eau, gobelets en plastique, cafetière, etc.). Rester en contact avec la cellule Coordination. Ouvrir le Centre d Hébergement. Tenir à jour la main courante. Accueillir les évacués. Remplir la fiche de recensement des évacués. Apporter une assistance morale aux évacués. Rester en contact avec la cellule Coordination. Incendie maîtrisé, retour à la normale. Recenser les lieux d hébergement disponibles sur la commune (gîtes, chambres d hôtes, bénévoles volontaires). Aider au relogement des sinistrés (réquisition de logement, ou voir avec les assurances des sinistrés). Fermer le Centre d Hébergement. Se rendre à la réunion de débriefing. 24

Plan Communal de Sauvegarde

Plan Communal de Sauvegarde 34 35 36 LE DISPOSITIF COMMUNAL DE CRISE LA CELLULE DE CRISE Elle est constituée selon le schéma ci-dessous. Le maire ou son représentant s assurant que chaque rôle est assumé par une ou plusieurs personnes.

Plus en détail

PREFECTURE DE LA HAUTE-SAVOIE. Service Interministériel de Défense et de Protection Civiles

PREFECTURE DE LA HAUTE-SAVOIE. Service Interministériel de Défense et de Protection Civiles PREFECTURE DE LA HAUTE-SAVOIE Service Interministériel de Défense et de Protection Civiles 1 Le maire face à la crise Sessions d information décentralisées des élus en Haute-Savoie Septembre / Octobre

Plus en détail

O.R.SE.C. pour la protection générale > des populations. Direction de la Sécurité Civile

O.R.SE.C. pour la protection générale > des populations. Direction de la Sécurité Civile O.R.SE.C. MINISTÈRE DE L INTÉRIEUR DE L OUTRE-MER ET DES COLLECTIVITÉS TERRITORIALES pour la protection générale > des populations Direction de la Sécurité Civile Le risque zéro n existe pas Tempête de

Plus en détail

LE MAIRE, LA SECURITE CIVILE ET LA GESTION DE CRISE

LE MAIRE, LA SECURITE CIVILE ET LA GESTION DE CRISE CONGRES DES MAIRES DU NORD 2014 LE MAIRE, LA SECURITE CIVILE ET LA GESTION DE CRISE La Sécurité Civile La loi de modernisation de la sécurité civile du 13 Août 2004 a refondé la doctrine et l organisation

Plus en détail

Apprenons les bons réflexes! tempête. rupture DE GAZODUC

Apprenons les bons réflexes! tempête. rupture DE GAZODUC Document d Information Communal sur les Risques Majeurs de LA GRANDE MOTTE Les 5 risques majeurs Apprenons les bons réflexes! tempête inondation & SUBMERSION MARINE FEU DE FORÊT transport DE MARCHANDISES

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Exercice inondations sur la commune de Brive (mise en œuvre du plan ORSEC et du Plan communal de sauvegarde - PCS)

DOSSIER DE PRESSE. Exercice inondations sur la commune de Brive (mise en œuvre du plan ORSEC et du Plan communal de sauvegarde - PCS) Service départemental de communication interministérielle de la Corrèze Tulle, 2 octobre 2015 DOSSIER DE PRESSE Exercice inondations sur la commune de Brive (mise en œuvre du plan ORSEC et du Plan communal

Plus en détail

Guide d utilisation du logiciel

Guide d utilisation du logiciel Guide d utilisation du logiciel Les comptes Le logiciel est entièrement fiable et sécurisé. Il permet aux élus et aux membres de chaque mairie de disposer de deux comptes avec identifiants, mots de passe

Plus en détail

1 - Qu est-ce qu une mission, comment déterminer son contenu et qui va les accomplir?

1 - Qu est-ce qu une mission, comment déterminer son contenu et qui va les accomplir? FICHE N 20 : LES MISSIONS DE TERRAIN À ASSURER Pour assurer la mise en œuvre des missions de sauvegarde, il est nécessaire de disposer d intervenants de terrain. En fonction des phénomènes, de la situation,

Plus en détail

PLAN DES MESURES D URGENCE QU EST-CE QU UN PLAN DES MESURES D URGENCE

PLAN DES MESURES D URGENCE QU EST-CE QU UN PLAN DES MESURES D URGENCE PLAN DES MESURES D URGENCE QU EST-CE QU UN PLAN DES MESURES D URGENCE Définition Il s'agit d'une série intégrée de mesures qui permettent de vous préparer à répondre aux situations d'urgence et à reprendre

Plus en détail

Département de Lot-et-Garonne. Plan Communal de Sauvegarde P.C.S. D.D.T SRS / CSRT

Département de Lot-et-Garonne. Plan Communal de Sauvegarde P.C.S. D.D.T SRS / CSRT Département de Lot-et-Garonne Plan Communal de Sauvegarde P.C.S. D.D.T SRS / CSRT Pôle Sécurité Défense Bernard BRIZARD 2010 7 étapes essentielles pour conduire le projet PCS... Déclinaison étape par étape

Plus en détail

Les Mathes - La Palmyre Alerte des populations

Les Mathes - La Palmyre Alerte des populations Les Mathes - La Palmyre Alerte des populations Inondation, tempête, canicule, feu de forêt, mouvement de terrain, épidémie la loi oblige désormais le maire à prévenir ses administrés du danger. EXTRAIT

Plus en détail

Risque inondation : De l'information préventive à la gestion de crise

Risque inondation : De l'information préventive à la gestion de crise Forum SMBV Pointe de Caux - Épouville Risque inondation : De l'information préventive à la gestion de crise Préfecture de la Seine-Maritime SIRACED PC - septembre 2011 le SIRACEDPC Service Interministériel

Plus en détail

Organisation de la gestion de crise à Mayotte. Préfecture de Mayotte- SIDPC Mise à jour août 2011

Organisation de la gestion de crise à Mayotte. Préfecture de Mayotte- SIDPC Mise à jour août 2011 Organisation de la gestion de crise à Mayotte Préfecture de Mayotte- SIDPC Mise à jour août 2011 SOMMAIRE INTRODUCTION AVANT LA CRISE PENDANT LA CRISE APRES LA CRISE 2 Service interministériel de défense

Plus en détail

PRÊT À PLAN FAMILIAL D URGENCE INONDATION VERGLAS DÉFLAGRATION TEMPÊTE CANICULE ÉPIDÉMIE CONTAMINATION DE L EAU TREMBLEMENT DE TERRE

PRÊT À PLAN FAMILIAL D URGENCE INONDATION VERGLAS DÉFLAGRATION TEMPÊTE CANICULE ÉPIDÉMIE CONTAMINATION DE L EAU TREMBLEMENT DE TERRE PRÊT À INONDATION VERGLAS DÉFLAGRATION TEMPÊTE CANICULE ÉPIDÉMIE CONTAMINATION DE L EAU TREMBLEMENT DE TERRE INCENDIE DE FORÊT TORNADE PLAN FAMILIAL D URGENCE Une bonne préparation aux situations d urgence

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Exercice de sécurité civile SEVESO - APERAM. Jeudi 4 décembre 2014

DOSSIER DE PRESSE. Exercice de sécurité civile SEVESO - APERAM. Jeudi 4 décembre 2014 DOSSIER DE PRESSE Exercice de sécurité civile SEVESO - APERAM Jeudi 4 décembre 2014 Exercice de sécurité civile Jeudi 4 décembre 2014 Un exercice de sécurité civile est prévu le jeudi 4 décembre 2014 sur

Plus en détail

A L ATTENTION DES DIRECTEURS D ECOLES DES CHEFS D ETABLISSEMENTS SCOLAIRES. Académie de Lyon Hygène et Sécurité Page 1 sur 25

A L ATTENTION DES DIRECTEURS D ECOLES DES CHEFS D ETABLISSEMENTS SCOLAIRES. Académie de Lyon Hygène et Sécurité Page 1 sur 25 A L ATTENTION DES DIRECTEURS D ECOLES ET DES CHEFS D ETABLISSEMENTS SCOLAIRES Académie de Lyon Hygène et Sécurité Page 1 sur 25 Ce fascicule de crise est un document opérationnel destiné à aider les directeurs

Plus en détail

La sécurité est l affaire de tous!

La sécurité est l affaire de tous! Document d Informatiion Communall sur lles Riisques Majeurs OUILLON Notre commune n est, hélas, pas à l abri de catastrophes naturelles ou industrielles. Le dossier départemental des risques majeurs (DDRM)

Plus en détail

FICHE 6 : INFORMATION ET COMMUNICATION DANS LA COMMUNE

FICHE 6 : INFORMATION ET COMMUNICATION DANS LA COMMUNE FICHE 6 : INFORMATION ET COMMUNICATION DANS LA COMMUNE 1 / - Le rôle du maire La communication est un paramètre déterminant dans la gestion des crises, y compris au niveau de sa préparation (l efficacité

Plus en détail

Ce document devra être réactualisé en début de chaque année

Ce document devra être réactualisé en début de chaque année Plan Particulier de Mise en Sûreté. À l attention des Directeurs d école et des chefs d établissements scolaires Ce document devra être réactualisé en début de chaque année Patrick Langlois I.H.S. Jean-Joël

Plus en détail

Le transport de matières dangereuses

Le transport de matières dangereuses 1/5 Définitions > Une matière dangereuse est une substance qui par ses caractéristiques physicochimiques, toxicologiques, ou bien par la nature des réactions qu elle est susceptible de produire, peut présenter

Plus en détail

LE PROTOCOLE DE SECURITE

LE PROTOCOLE DE SECURITE Fiche outil n 7 LE PROTOCOLE DE SECURITE Dans le cadre des opérations de chargement et de déchargement La présente fiche outil est constituée des éléments suivants : - Une fiche explicative concernant

Plus en détail

Action nationale 2012 dans les mines et carrières : l intervention des entreprises extérieures

Action nationale 2012 dans les mines et carrières : l intervention des entreprises extérieures Action nationale 2012 dans les mines et carrières : l intervention des entreprises extérieures 1 Pourquoi le thème «entreprises extérieures»? Dans le comparatif RGIE/code du travail, il apparaît que les

Plus en détail

PPMS. Ce recueil de tableaux vous guidera dans la conception et dans la présentation du PPMS de l établissement. Plan Particulier de Mise en Sureté

PPMS. Ce recueil de tableaux vous guidera dans la conception et dans la présentation du PPMS de l établissement. Plan Particulier de Mise en Sureté PPMS Ce recueil de tableaux vous guidera dans la conception et dans la présentation du PPMS de l établissement Page 1 1 IDENTIFICATION DE L ETABLISSEMENT Année de réalisation du PPMS Nom de l établissement

Plus en détail

ORGANISATION DE MANIFESTATIONS ET DE GRANDS RASSEMBLEMENTS

ORGANISATION DE MANIFESTATIONS ET DE GRANDS RASSEMBLEMENTS 29 avril 2015 PRÉFET DU GERS ORGANISATION DE MANIFESTATIONS ET DE GRANDS RASSEMBLEMENTS DÉFINITIONS «Manifestation» : rassemblement de personnes sur la voie publique. Toute manifestation est soumise à

Plus en détail

Le rôle particulier des Etablissements Publics de Coopération Intercommunale (EPCI)

Le rôle particulier des Etablissements Publics de Coopération Intercommunale (EPCI) 8 Le rôle particulier des Etablissements Publics de Coopération Intercommunale (EPCI) Les EPCI sont des acteurs de proximité des communes de plus en plus présents au quotidien. Leur vocation de mutualisation

Plus en détail

RISQUES NATURELS ET TECHNOLOGIQUES

RISQUES NATURELS ET TECHNOLOGIQUES Document valable jusqu au : 2 octobre 2012 RISQUES NATURELS ET TECHNOLOGIQUES DOSSIER D INFORMATION REGLEMENTAIRE DES ACQUEREURS ET LOCATAIRES SOMMAIRE - Déclaration de l état des risques naturels et technologiques

Plus en détail

Plan Communal de Sauvegarde

Plan Communal de Sauvegarde Plan Communal de Sauvegarde Cliquez sur les différentes rubriques Pourquoi un PCS? Comment réaliser son PCS? Le Poste de Commandement Communal Le Plan de Continuité des Activités Les référents communaux

Plus en détail

Partenariat Météo-France / FNHPA SAISON 2012

Partenariat Météo-France / FNHPA SAISON 2012 Partenariat Météo-France / FNHPA SAISON 2012 Les principes : Partenariat METEO-FRANCE / FNHPA Toujours un «package météo» à 3 niveaux, avec : - un bulletin d affichage destiné à vos clients - un service

Plus en détail

LA GESTION DU TRAVAIL ISOLE

LA GESTION DU TRAVAIL ISOLE I. Définition et problématique du travail isolé Dans certaines situations des personnes peuvent se trouver seules à leur poste de travail, sans autre personne dans le service, à l étage, voire dans le

Plus en détail

1 - Informatisation du PCS

1 - Informatisation du PCS FICHE N 25 : LES OUTILS INFORMATIQUES Le développement des outils informatiques laisse entrevoir une possible utilisation de ces derniers dans le cadre de la gestion d un événement de sécurité civile.

Plus en détail

DICRIM Dossier d Information Communal sur les RIsques Majeurs. tempête. Guide à conserver!

DICRIM Dossier d Information Communal sur les RIsques Majeurs. tempête. Guide à conserver! DICRIM Dossier d Information Communal sur les RIsques Majeurs inondation tempête mouvement de terrain climat T.M.D. Guide à conserver! Industriel informer, c est prévenir P. 4 Alerte et consignes P. 5

Plus en détail

Dossier d information Communal sur les Risques Majeurs (DICRIM) Document à conserver.

Dossier d information Communal sur les Risques Majeurs (DICRIM) Document à conserver. Dossier d information Communal sur les Risques Majeurs (DICRIM) Document à conserver. Sommaire : Editorial de M. Le Maire ; Définition du risque majeur p 2 Contexte local ; Information préventive ; L alerte

Plus en détail

Le rôle du Maire dans la gestion de crise

Le rôle du Maire dans la gestion de crise PRÉFET DES DEUX-SÈVRES Le rôle du Maire dans la gestion de crise 09/10/2014 Intervenant : Gislaine BLANCHIER, chef du Service Interministériel de Défense et de Protection Civile à la Préfecture des Deux-Sèvres

Plus en détail

Bibliothèques - Sécurité et accessibilité des personnes - Sécurité des collections

Bibliothèques - Sécurité et accessibilité des personnes - Sécurité des collections Bibliothèques - Sécurité et accessibilité des personnes - Sécurité des collections 1 Une bibliothèque publique est un Etablissement Recevant du Public (ERP) Les réglementations en vigueur prévoient des

Plus en détail

R.C.S.C. Réserve Communale de Sécurité Civile CHATEAUNEUF-LES-MARTIGUES

R.C.S.C. Réserve Communale de Sécurité Civile CHATEAUNEUF-LES-MARTIGUES R.C.S.C Réserve Communale de Sécurité Civile CHATEAUNEUF-LES-MARTIGUES Contexte local Juillet 2008 : par délibération N 2008-07-113, adoptée par le conseil municipal de Châteauneuf-les-Martigues, il a

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE DES. Contact presse : Sous-direction de la planification

DOSSIER DE PRESSE DES. Contact presse : Sous-direction de la planification DOSSIER DE PRESSE DES Direction générale de la Sécurité civile et de la gestion des crises Sous-direction de la planification et de la gestion des crises Contact presse : COMMUNIQUÉ DE PRESSE Les départements

Plus en détail

COLLECTIVITE : REGISTRE OUVERT LE :././. SIGNATURE ET CACHET : sommaire. Présentation. Exercices d évacuation. Affiches. Acteurs

COLLECTIVITE : REGISTRE OUVERT LE :././. SIGNATURE ET CACHET : sommaire. Présentation. Exercices d évacuation. Affiches. Acteurs COLLECTIVITE : SITE : REGISTRE OUVERT LE :././. SIGNATURE ET CACHET : sommaire Présentation Exercices d évacuation Affiches Acteurs Vérifications périodiques LE REGISTRE INCENDIE Quoi? Ce registre a pour

Plus en détail

Politique en matière d accessibilité de l Ontario

Politique en matière d accessibilité de l Ontario Politique en matière d accessibilité de l Ontario 1. Objectifs et portée La Loi de 2005 sur l accessibilité pour les personnes handicapées de l Ontario (LAPHO) élabore, met en œuvre et applique les normes

Plus en détail

Qu est ce que le plan d organisation de la réponse de sécurité civile (ORSEC)?

Qu est ce que le plan d organisation de la réponse de sécurité civile (ORSEC)? Les plans de secours sont organisés et mis en oeuvre par une direction unique, le directeur des opérations de secours (DOS) qui est le préfet du département concerné. Qu est ce que le plan d organisation

Plus en détail

LE RISQUE INCENDIE. Introduction

LE RISQUE INCENDIE. Introduction Direction des études Mission Santé-sécurité au travail dans les fonctions publiques (MSSTFP) Introduction LE RISQUE INCENDIE Contrairement à des idées reçues, la survenance d un incendie reste une probabilité

Plus en détail

3. MARCHANDISES DANGEREUSES À TRANSPORTER SANS TARDER

3. MARCHANDISES DANGEREUSES À TRANSPORTER SANS TARDER CIRCULAIRE NO. DG-1 Instructions pour la manutention sécuritaire des wagons de marchandises dangereuses retenus en cours de route sur le domaine du chemin de fer En vigueur : le 30 juin 2005 Nota : La

Plus en détail

Activités essentielles :

Activités essentielles : Localisation du poste : Université du Littoral Côte d Opale L opérateur logistique exécute un ensemble de tâches qui concourent au bon fonctionnement d un site dans les domaines suivants : entretien, prévention,

Plus en détail

LA COMMISSION SCOLAIRE DE L ESTUAIRE RM-EN-2005-10-14

LA COMMISSION SCOLAIRE DE L ESTUAIRE RM-EN-2005-10-14 Page 6013-1 Inondation bris de tuyau d eau bris de tuyau de chauffage refoulement d égout 1. CONTEXTE Les établissements sont dotés d importants systèmes de distribution d eau, de lignes de chauffage et

Plus en détail

1. Les exigences relatives au POI 2. Difficultés et réponses à apporter

1. Les exigences relatives au POI 2. Difficultés et réponses à apporter Plan de l intervention 1. Les exigences relatives au POI 2. Difficultés et réponses à apporter Établissements visés Le POI est demandé pour les installations présentant les risques les plus importants

Plus en détail

Sécurité au travail: prévention Préparer un exercice d évacuation. 1423 Michel Antoine 2012 1

Sécurité au travail: prévention Préparer un exercice d évacuation. 1423 Michel Antoine 2012 1 Sécurité au travail: prévention Préparer un exercice d évacuation 1423 Michel Antoine 2012 1 Sommaire Buts et objectifs Organisation Déroulement Evaluation 1423 Michel Antoine 2012 2 Remarque générale

Plus en détail

CAHIER ANNUEL DE SECURITE

CAHIER ANNUEL DE SECURITE Situer sur les plans de(s) bâtiment(s) : ANNEE SCOLAIRE 2005/2006 L emplacement des organes de coupure : GAZ.. ELECTRICITE. HT BT CAHIER ANNUEL DE SECURITE EAU... MAZOUT.. PLAN PARTICULIER de MISE EN SURETE

Plus en détail

Conseils pour l élaboration du Document Unique d Evaluation des Risques

Conseils pour l élaboration du Document Unique d Evaluation des Risques Partie 2 SOMMAIRE v Les objectifs du Document Unique v Quelques Recommandations v L évaluation Professionnels Une démarche Méthodologique 25-06- 2015 Isabelle Weissberger Président de BW Consultants Précédemment

Plus en détail

DIRECTIVE ADMINISTRATIVE Conseil scolaire acadien provincial

DIRECTIVE ADMINISTRATIVE Conseil scolaire acadien provincial Page 1 de 5 1. Définition : Par catastrophe majeure, on entend une circonstance exceptionnelle qui bouleverserait la vie de l école durant plusieurs jours, à titre d exemple, un incendie, une catastrophe

Plus en détail

Sommaire. Les principaux acteurs. fiche 1: Feu explosion. fiche 2: Mouvements de terrain. fiche 3: Nuage toxique. fiche 4: Tempête

Sommaire. Les principaux acteurs. fiche 1: Feu explosion. fiche 2: Mouvements de terrain. fiche 3: Nuage toxique. fiche 4: Tempête 1 Sommaire page 3 Qui? Pourquoi? Quand? Comment? page 4 page 5 page 6 page 7 page 8 page 9 page 10 page 11 page 12 page 13 page 14 Les principaux acteurs fiche 1: Feu explosion fiche 2: Mouvements de terrain

Plus en détail

Conséquences de la loi handicap 2005 sur le règlement de sécurité ERP

Conséquences de la loi handicap 2005 sur le règlement de sécurité ERP Conséquences de la loi handicap 2005 sur le règlement de sécurité ERP Evacuation des personnes en situation de handicap Le contexte Les modifications réglementaires: Les modifications du CCH La modification

Plus en détail

PLAN COMMUNAL DE SAUVEGARDE RISQUES NATURELS RISQUE PANDÉMIQUE.AVRIL 2013 RISQ

PLAN COMMUNAL DE SAUVEGARDE RISQUES NATURELS RISQUE PANDÉMIQUE.AVRIL 2013 RISQ UES NATURELS UE PANDÉMIQUE UE PANDÉMIQUE INTRODUCTION : Le risque de pandémie grippale H5N1 existe bien qu aucun cas ne soit encore apparu en France. Il convient néanmoins de s y préparer En phase d alerte

Plus en détail

CHAPITRE IV LA PLANIFICATION DES INTERVENTIONS : LA PERSONNE D ABORD

CHAPITRE IV LA PLANIFICATION DES INTERVENTIONS : LA PERSONNE D ABORD CHAPITRE IV LA PLANIFICATION DES INTERVENTIONS : LA PERSONNE D ABORD Module II La planification des interventions : la personne d abord 127 PROCESSUS DE PLANIFICATION DES MESURES D'URGENCE Connaissance

Plus en détail

FUITE DE GAZ. L utilisation des gaz comprimés et du gaz naturel fait en sorte qu ils représentent pour l organisation un risque d incident.

FUITE DE GAZ. L utilisation des gaz comprimés et du gaz naturel fait en sorte qu ils représentent pour l organisation un risque d incident. FUITE DE GAZ 1. OBJECTIFS L utilisation des gaz comprimés et du gaz naturel fait en sorte qu ils représentent pour l organisation un risque d incident. C est donc dans cette perspective que le présent

Plus en détail

Note à l attention de Mesdames, Messieurs les Directeurs et Responsables d Institutions et Services provinciaux.

Note à l attention de Mesdames, Messieurs les Directeurs et Responsables d Institutions et Services provinciaux. Note à l attention de Mesdames, Messieurs les Directeurs et Responsables d Institutions et Services provinciaux. N/Réf. : SM/MC/013-2010 MONS, le 02 mars 2010. Mesdames, Messieurs, Chers Collègues, A toutes

Plus en détail

DOCUMENT D INFORMATION COMMUNAL DES RISQUES MAJEURS (D.I.C.R.I.M.) Commune de NIEDERHERGHEIM

DOCUMENT D INFORMATION COMMUNAL DES RISQUES MAJEURS (D.I.C.R.I.M.) Commune de NIEDERHERGHEIM DOCUMENT D INFORMATION COMMUNAL DES RISQUES MAJEURS (D.I.C.R.I.M.) Commune de NIEDERHERGHEIM Mise à jour : 20 avril 2009 LE RISQUE DE TRANSPORT DE MATIÈRES DANGEREUSES La commune de Niederhergheim est

Plus en détail

Document d Information Communal sur les RIsques Majeurs

Document d Information Communal sur les RIsques Majeurs Document d Information Communal sur les RIsques Majeurs 1 Le Risque majeur Le risque majeur est un évènement d origine naturelle ou anthropique, rare mais dont les effets peuvent mettre en jeu un grand

Plus en détail

REGLES SPECIFIQUES RALLYES

REGLES SPECIFIQUES RALLYES REGLES SPECIFIQUES RALLYES 44 1- AVANT L ÉPREUVE, POUR LE DIRECTEUR DE COURSE GÉNÉRAL : DANS LES SEMAINES PRÉCÉDENTES : Contacter l organisateur pour avoir connaissance du briefing pilote et commissaire

Plus en détail

N 13 LE DOCUMENT UNIQUE

N 13 LE DOCUMENT UNIQUE Fiche Info Prévention & Sécurité N 13 LE DOCUMENT UNIQUE REGLEMENTATION Médecine préventive - Nombreux sont les élus qui ont été contactés par des entreprises privées ou ont entendu parler du «document

Plus en détail

La procédure interne de gestion des accidents du travail

La procédure interne de gestion des accidents du travail La procédure interne de gestion des accidents du Sandrine Reep GR- CP Niveau I Paperasse!! J ai pas le temps d écrire des procédures!! PROCEDURE Ca ne sert à rien!! QUELS SONT ALORS LES OBJECTIFS? - Respecter

Plus en détail

MEMENTO POUR LES CHEFS D ETABLISSEMENT EN CAS DE GESTION DE CRISE

MEMENTO POUR LES CHEFS D ETABLISSEMENT EN CAS DE GESTION DE CRISE Direction Enseignement Catholique 5 rue des Capucins - CS 30222 22002 SAINT BRIEUC Cedex 01 Tél : 02.96.68.32.68 SERVICE DE PSYCHOLOGIE Tél : 02.96.68.21.25 MEMENTO POUR LES CHEFS D ETABLISSEMENT EN CAS

Plus en détail

L accueil d une entreprise extérieure au sein d une entreprise utilisatrice

L accueil d une entreprise extérieure au sein d une entreprise utilisatrice D - De la signature du contrat à l intervention Extrait n 3 Référence Internet ST.82.D Saisissez la «Référence Internet» ST.82.D dans le moteur de recherche du site www.editions-tissot.fr pour accéder

Plus en détail

CHARTE D UTILISATION DU VEHICULE

CHARTE D UTILISATION DU VEHICULE CHARTE D UTILISATION DU VEHICULE 1 A. MODALITÉS DE MISE A DISPOSITION DU VÉHICULE RESERVATION 1) Faire la demande auprès du CDH53, définir la date à laquelle vous viendrez chercher le véhicule (hors samedi

Plus en détail

PLAN PARTICULIER DE MISE EN SÛRETÉ CONFINEMENT ÉVACUATION CONFINEMENT

PLAN PARTICULIER DE MISE EN SÛRETÉ CONFINEMENT ÉVACUATION CONFINEMENT Annexe 05-1 CONFINEMENT ÉVACUATION CONFINEMENT La zone de confinement est constituée d un ensemble de locaux où les élèves et le personnel sont mis à l abri pendant l alerte et disposant, si possible,

Plus en détail

PLAN PARTICULIER DE MISE EN SURETE

PLAN PARTICULIER DE MISE EN SURETE DEPARTEMENT DE LA CORSE DU SUD PLAN PARTICULIER DE MISE EN SURETE FACE AUX RISQUES MAJEURS École :.. Lieu de mise en sûreté : Année scolaire 20.. -20.. LE PLAN TECHNIQUE 1. Liste des risques auxquels l

Plus en détail

les Réservistes Opérationnels RCO Groupe d'intervention

les Réservistes Opérationnels RCO Groupe d'intervention les Réservistes Opérationnels RCO Groupe d'intervention Est composé de 12 personnes Les cartes (ZONES) Risques tempêtes, orages violents, coulées de boue Dégagement des routes barrées par les chutes d

Plus en détail

- Comment se préparer à l école -

- Comment se préparer à l école - Même si les risques de séisme varient selon les régions, le Québec est considéré comme une zone sismique à risque élevé par rapport au reste du Canada. Par exemple, le 5 février 1663, un séisme d'une magnitude

Plus en détail

Préfecture d'ille et Vilaine - Direction de la Sécurité Civile

Préfecture d'ille et Vilaine - Direction de la Sécurité Civile Préfecture d'ille et Vilaine - Direction de la Sécurité Civile Autorisations nécessaires Feux Catégorie 3 (ex k3) : supérieur à 35Kg de Matières actives Autorisation du Maire Liste des produits Catégorie

Plus en détail

LES PRINCIPALES REFERENCES REGLEMENTAIRES IMPOSANT L ORGANISATION DE FORMATIONS GENERALES A LA SECURITE

LES PRINCIPALES REFERENCES REGLEMENTAIRES IMPOSANT L ORGANISATION DE FORMATIONS GENERALES A LA SECURITE LES PRINCIPALES REFERENCES REGLEMENTAIRES IMPOSANT L ORGANISATION DE FORMATIONS GENERALES A LA SECURITE I - CODE DU TRAVAIL A - LES PRINCIPES GENERAUX DE PREVENTION L obligation générale de sécurité incombe

Plus en détail

POSS YZERON AVENTURE (PARCOURS ACROBATIQUES EN HAUTEUR) Yzeron Aventure Ferme le Plat 69510 YZERON

POSS YZERON AVENTURE (PARCOURS ACROBATIQUES EN HAUTEUR) Yzeron Aventure Ferme le Plat 69510 YZERON POSS (PLAN d ORGANISATION de la SURVEILLANCE et des SECOURS) DE YZERON AVENTURE (PARCOURS ACROBATIQUES EN HAUTEUR) Yzeron Aventure Ferme le Plat 69510 YZERON : 04 78 81 03 02-06 28 37 77 43 www,yzeron-aventure.com

Plus en détail

LE DI S PO S I TI F DE P ARTE ME NTA L

LE DI S PO S I TI F DE P ARTE ME NTA L LE DI S PO S I TI F O RS E C DE P ARTE ME NTA L Planification des secours et préparation de crise : le Dispositif ORSEC La loi n 2004-811 du 13 août 2004 de modernisation de la sécurité civile définit

Plus en détail

1 si oui, les risques naturels pris en compte sont liés à : inondation crue torrentielle mouvements de terrain X Avalanches

1 si oui, les risques naturels pris en compte sont liés à : inondation crue torrentielle mouvements de terrain X Avalanches Etat des risques naturels, miniers et technologiques en application des articles L 125-5 et R 125-26 du Code de l'environnement 1. Cet état, relatif aux obligations, interdictions, servitudes et prescriptions

Plus en détail

Qu est-ce qu un risque majeur? graves dommages grand nombre de personnes

Qu est-ce qu un risque majeur? graves dommages grand nombre de personnes Qu est-ce qu un risque majeur? Un aléa grave d origine naturelle (inondation, tempête, séisme, ) ou technologique (barrage, transport, ) qui peut causer de graves dommages à un grand nombre de personnes,

Plus en détail

Le Registre de Santé et Sécurité au Travail

Le Registre de Santé et Sécurité au Travail Le Registre de Santé et Sécurité au Travail Le registre santé et sécurité au travail est un document obligatoire (article 3-2 décret 82-453 modifié relatif à l hygiène, à la sécurité et à la prévention

Plus en détail

Outils à disposition des organisations pour gérer les crises routières

Outils à disposition des organisations pour gérer les crises routières Association des Directeurs des Services Techniques Départementaux Outils à disposition des organisations pour gérer les crises routières Frédéric EVESQUE (CETE de Lyon) Jeudi 28 mai 2009 - Centre de Congrès

Plus en détail

P.P.M.S. Plan Particulier de Mise en Sûreté. face aux risques majeurs. à l attention des directrices et directeurs d écoles

P.P.M.S. Plan Particulier de Mise en Sûreté. face aux risques majeurs. à l attention des directrices et directeurs d écoles Nom de l école : RNE : Adresse : Commune : Code postal : Téléphone : Télécopie : Adresse électronique : Date de création du P.P.M.S. : Date de présentation au conseil d école : Date de dernière mise à

Plus en détail

Plan communal de Sauvegarde de la Ville de Cesson-Sévigné

Plan communal de Sauvegarde de la Ville de Cesson-Sévigné 1 1. Conduite du projet Désignation du comité de pilotage et du chef de projet Définition du besoin et élaboration du plan d'actions 2. Diagnostic des risques Identification des phénomènes et des enjeux

Plus en détail

OBJET ET CHAMP D ACTION

OBJET ET CHAMP D ACTION TITRE : Manuel des Pipelines et Distribution / Volume 1 - Administration SECTION 20 : SUJET 02 : OBJET ET CHAMP D ACTION Le présent sujet vise à s assurer que les renseignements pertinents figurent sur

Plus en détail

Helpcard. 0800 808 114 A l étranger +41 58 827 63 16. D autres questions? En cas de panne ou d accident. En Suisse. TCS Carte Entreprise

Helpcard. 0800 808 114 A l étranger +41 58 827 63 16. D autres questions? En cas de panne ou d accident. En Suisse. TCS Carte Entreprise D autres questions? TCS Carte Entreprise Contactez-nous : 0842 440 440 0844 888 112 entreprise@tcs.ch www.tcs.ch/entreprise Helpcard En cas de panne ou d accident En Suisse 0800 808 114 A l étranger +41

Plus en détail

INFORMATION AU PUBLIC

INFORMATION AU PUBLIC Ville de Versailles INFORMATION AU PUBLIC SECURITE CIVILE COMMUNALE LES GESTES ESSENTIELS EN CAS DE RISQUES LES ALERTES L ALERTE PAR LA SIRENE En cas de danger imminent, le signal national d alerte comporte

Plus en détail

Service Prévention et Sécurité CNRS DR18

Service Prévention et Sécurité CNRS DR18 Service Prévention et Sécurité CNRS DR18 Fiche de lecture : Loi n 2010-751 du 05/07/2010 relative à la rénovation du dialogue social et comportant diverses dispositions relatives à la fonction publique

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE SÛRETÉ LA SALLE DE SPECTACLE

FICHE TECHNIQUE SÛRETÉ LA SALLE DE SPECTACLE Page 1/6 FICHE TECHNIQUE SÛRETÉ LA SALLE DE SPECTACLE Page 2/6 AVERTISSEMENT Le service d information du gouvernement travaille actuellement sur l élaboration d une stratégie de sensibilisation de la population

Plus en détail

DEMANDE DE PERMIS DE CONSTRUIRE RESPONSABLE D ASSURANCE QUALITE EN PROTECTION INCENDIE

DEMANDE DE PERMIS DE CONSTRUIRE RESPONSABLE D ASSURANCE QUALITE EN PROTECTION INCENDIE DEMANDE DE PERMIS DE CONSTRUIRE RESPONSABLE D ASSURANCE QUALITE EN PROTECTION INCENDIE A partir du 1er janvier 2015, toute autorisation de construire est assujettie à un degré d assurance qualité concernant

Plus en détail

Montréal : Gestion intégrée de la prévention des sinistres

Montréal : Gestion intégrée de la prévention des sinistres Montréal : Gestion intégrée de la prévention des sinistres Louise Bradette, Chef de division Michel Denis, Chef de division Myriam Fernet, ingénieure Montréal c est Territoire : 500 km 2 Arrondissements

Plus en détail

ESSENTIEL PREVENTION AFFICHAGE SECURITE ET SANTE AU TRAVAIL DANS LES ENTREPRISES

ESSENTIEL PREVENTION AFFICHAGE SECURITE ET SANTE AU TRAVAIL DANS LES ENTREPRISES ESSENTIEL PREVENTION AFFICHAGE SECURITE ET SANTE AU TRAVAIL DANS LES ENTREPRISES Définition Une signalisation ou un affichage sécurité doit être mise en place dans l entreprise lorsqu un risque ne peut

Plus en détail

1 - Identification des contraintes régissant l alerte

1 - Identification des contraintes régissant l alerte FICHE N 13 : ÉLABORER UNE CARTOGRAPHIE DE L ALERTE Si le document final du PCS ne contient que le règlement d emploi des moyens d alerte en fonction des cas envisagés (cf. fiche suivante), l obtention

Plus en détail

Procédure maîtrise de «Hygiène et Sécurité»

Procédure maîtrise de «Hygiène et Sécurité» Procédure maîtrise de PR/HSE 1. Objet & finalité Cette procédure décrit les principales activités liées au domaine d hygiène et sécurité sur l INPT. Sa finalité est de renforcer l organisation des activités

Plus en détail

LE RISQUE INCENDIE. Introduction

LE RISQUE INCENDIE. Introduction Direction des études Mission Santé-sécurité au travail dans les fonctions publiques (MSSTFP) Introduction LE RISQUE INCENDIE Contrairement à des idées reçues, la survenance d un incendie reste une probabilité

Plus en détail

Veilleur de nuit VEILLEUR DE NUIT A LA MAISON DES ENFANTS

Veilleur de nuit VEILLEUR DE NUIT A LA MAISON DES ENFANTS Direction des Ressources humaines Veilleur de nuit G VEILLEUR DE NUIT A LA MAISON DES ENFANTS Direction Générale Adjointe : Solidarités Direction : Enfance Famille Santé Service : Maison des Enfants POSITIONNEMENT

Plus en détail

Face aux risques technologiques Soyez acteur de votre sécurité

Face aux risques technologiques Soyez acteur de votre sécurité O.R.SE.C. - P.P.I. MINISTÈRE DE L INTÉRIEUR DE L OUTRE-MER ET DES COLLECTIVITÉS TERRITORIALES Face aux risques technologiques Soyez acteur de votre sécurité P.P.I. > Plan Particulier d Intervention Direction

Plus en détail

POLITIQUE DE GESTION DES DOCUMENTS ADMINISTRATIFS

POLITIQUE DE GESTION DES DOCUMENTS ADMINISTRATIFS 1. OBJET DE LA POLITIQUE La présente politique a pour objet l application d un ensemble de méthodes et de systèmes portant sur le classement, la conservation et la protection des informations contenues

Plus en détail

BREVET PROFESSIONNEL AGENT TECHNIQUE DE PREVENTION ET DE SECURITE

BREVET PROFESSIONNEL AGENT TECHNIQUE DE PREVENTION ET DE SECURITE BREVET PROFESSIONNEL AGENT TECHNIQUE DE PREVENTION ET DE SECURITE GRILLES D EVALUATION DES EPREUVES PONCTUELLES (à transmettre aux membres des commissions d évaluation en vue d une harmonisation préalable

Plus en détail

Interventions d'entreprises extérieures en chantier routier

Interventions d'entreprises extérieures en chantier routier Interventions d'entreprises extérieures en chantier routier Plan de prévention Pratique des gestionnaires Ministère de l'écologie, de l'énergie, du Développement durable et de la Mer en charge des Technologies

Plus en détail

LE DISPOSITIF VOISINS VIGILANTS

LE DISPOSITIF VOISINS VIGILANTS LE DISPOSITIF VOISINS VIGILANTS LE DISPOSITIF DE PARTICIPATION CITOYENNE La Mairie La Préfecture (Police Nationale) L association Voisins Vigilants.. Les Ribocortin(e)s LE DISPOSITIF VOISINS VIGILANTS

Plus en détail

Système de gestion Santé, Sécurité et Environnement

Système de gestion Santé, Sécurité et Environnement Préparé par : Daniel Dufresne Approuvé CÉF par : Bernard Roy Date : 28 aout 2012 Révisé par : Gilbert Hautcoeur Approuvé CSF par : Yvan Lebel Page : 1 de 6 1.0 OBJET Cette procédure a comme objectif d

Plus en détail

Lycée polyvalent Langevin-Wallon Champigny sur Marne Val de Marne

Lycée polyvalent Langevin-Wallon Champigny sur Marne Val de Marne Ministère de l éducation nationale Académie de Créteil LW JEAN-MICHEL NICOLAS CHEF DE TRAVAUX : 01 48 81 25 02 : 01 48 81 31 83 jean-michel.nicolas@ac-creteil.fr Version 2015.0 2015-08-23 Lycée polyvalent

Plus en détail

Carnet d entretien Comment le monter de façon autonome?

Carnet d entretien Comment le monter de façon autonome? 1 Carnet d entretien Comment le monter de façon autonome? 2 Le carnet d entretien est un outil essentiel pour permettre d assurer la longévité du bâtiment et garantir la valeur du bâtiment. Le carnet d

Plus en détail

Charte de déontologie. Janvier 2004

Charte de déontologie. Janvier 2004 Charte de déontologie Janvier 2004 Charte de déontologie Janvier 2004 1 Indépendance de jugement < Compétence < Adaptation des moyens Transparence < Qualité scientifique et technique < Devoir d information

Plus en détail

FORMATION SAUVETEUR SECOURISTE DU TRAVAIL

FORMATION SAUVETEUR SECOURISTE DU TRAVAIL FORMATION SAUVETEUR SECOURISTE DU TRAVAIL «Au-delà de l obligation réglementaire, un enjeu de prévention» EVOLUTION DES PROGRAMMES DE SST Des textes récents des ministères chargés de la santé et de l intérieur

Plus en détail

C est, donc à la fois, un référentiel d apprentissage et de traçage

C est, donc à la fois, un référentiel d apprentissage et de traçage METHODE FEDERALE 1 PREAMBULE Cette méthode a pour objectifs : - de définir la formation du coureur d orientation, du débutant jusqu au coureur de haut niveau. - de définir des niveaux de compétences et

Plus en détail

I- SE CONNECTER SUR LE BUREAU VIRTUEL

I- SE CONNECTER SUR LE BUREAU VIRTUEL I- SE CONNECTER SUR LE BUREAU VIRTUEL Soit à partir de la page d accueil du site du collège via la zone «accès direct» «bureau virtuel» Soit en saisissant directement l adresse, http://clg-chateaudouble.ac-aix-marseille.fr/dokeos

Plus en détail