La communication interculturelle entre milieux professionnels

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La communication interculturelle entre milieux professionnels"

Transcription

1 La communication interculturelle entre milieux professionnels

2 DiaLogue 13 heures 45, un visiteur entre chez Flat2A, entreprise spécialisée dans la conception et la réalisation de parcours spectacles multisensoriels. Il porte un jean et un blouson en cuir. Il tient un casque à la main et une sacoche. Le siège de l entreprise Flat2A est situé dans l appartement d un immeuble parisien. L appartement a été aménagé en bureaux, équipés de plusieurs postes informatiques, de matériel performant et récent pour le dessin, l infographie, l impression, la vidéo, le traitement du son et l administration de projets. 49 personnes y travaillent : auteurs, scénographes réalisateurs, comédiens, documentalistes, monteurs, décorateurs L homme hésite, puis ferme la porte. C est la première fois qu il vient chez Flat2A. Séverine, assistante de gestion, est occupée au téléphone, elle lui fait signe d avancer. 2

3 DiaLogue suite Séverine : d accord, c est entendu je te le forwarde mais tu le deletes. À bientôt. Au revoir Ludovic Séverine raccroche son téléphone et s adresse au visiteur. Séverine : Bonjour, entrez c est pour la livraison des CD, vous avez été rapide. Notre monteur va être content. Je signe où? Monsieur Jean : Bonjour (il tend la main), je me présente je suis Monsieur Jean. Séverine : (surprise et confuse, elle lui serre la main) Excusez moi je vous ai confondu avec un coursier à cause du casque. Monsieur Jean : Je suis Monsieur Jean, responsable culturel de la mairie de Saint Gilbert Le Pont. Séverine : Monsieur Jean, (Séverine consulte son PC). Tiens j ai plusieurs personnes ayant votre nom? Quel est votre prénom? Monsieur Jean : Monsieur Maurice Jean. (Sur un ton insistant). Séverine : Effectivement, j ai bien un Monsieur Maurice Jean, vous avez Rendez-vous avec Édouard. Monsieur Jean : Édouard? (lève les sourcils). Séverine : Excusez-moi, Monsieur Degrandbois, notre directeur technique. Monsieur Jean : C est bien ce Monsieur que je dois rencontrer. Séverine : Je tiens à vous avertir que son agenda est très booké en ce moment aussi il risque d être un peu en retard au rendez-vous. Monsieur Jean : mais c est que j ai un autre rendez-vous. Excusez moi, je vous ai confondu avec un coursier à cause du casque. Zut, j ai dit une bétise 3

4 DiaLogue suite De quoi elle me parle? Séverine : Ne vous inquiétez pas, nous allons voir le dossier ensemble. (Sourire). Monsieur Jean : Vous êtes sa secrétaire? Car j aurai souhaité en discuter directement avec Monsieur Degrandbois. Séverine : Non je suis son assistante de gestion et suis à même de répondre à vos questions. Vous pouvez vous asseoir, vous serez plus à l aise. Monsieur Jean : D accord. Séverine : Bien entendu la propale fait suite à notre étude de faisabilité. Monsieur Jean : (surpris) la propale, je ne comprends pas bien Mademoiselle. Séverine : La propale, excusez-moi c est l habitude, c est la proposition commerciale. Monsieur Jean : D accord. Séverine remet la proposition commerciale à Monsieur Jean Séverine : Je vous propose d étudier ensemble tout de suite les grandes lignes du document. Monsieur Degrandbois abordera avec vous la partie quantitative, c est lui qui vous présentera le chiffrage en détail. Alors le road movie gallo-romain. Monsieur Jean : Road-movie, mais nous n avions pas convenu du nom et puis qu est ce que cela signifie? Séverine : Non, non ce n est pas le nom du projet. Pour nous c est un genre cinématographique, c est un film sur la route. Le lieu de l'intrigue est la route elle-même et pas les lieux qu'elle traverse. La propale, excusez-moi c est l habitude, c est la proposition commerciale. 4

5 DiaLogue suite Voila, votre demande concerne un concept scénographique basé sur la présentation de la vie gallo-romaine au IVème siècle dans une villa. L APD nous a permis de définir les surfaces, (interrompue) Monsieur Jean : L APD? Qu est ce que c est? Séverine : L APD c est l avant-projet définitif. Il nous a permis de déterminer la surface, ici 160 m 2, avec un mini cinéma, une salle d exposition ou de reconstitution des lieux en 3D. Monsieur Jean : 160 m 2, cela me paraît insuffisant, même si la reconstitution des lieux est en 3D. Séverine : Pour mieux vous rendre compte, un diorama a été conçu. Monsieur Jean : Un diaporama? Séverine : Non, non un diorama, une maquette en fait. Monsieur Jean : Ce n était pas prévu. Séverine : Ne vous inquiétez pas, il ne vous est pas facturé, nous avons l habitude de concevoir une maquette de nos réalisations pour que nos clients visualisent l espace. Monsieur Jean : Ah, c est bien. Séverine : Je poursuis, n hésitez pas à m interrompre si vous avez des interrogations. Le matériel : il est prévu pour la partie expo les photographies, les artéfacts et les cartels. Monsieur Jean : excusez-moi mais j ai du mal à vous suivre (d un ton agacé). Artéfacts et cartels, vous pouvez m expliquer. Séverine : Je suis incorrigible, j utilise notre jargon professionnel, je vais faire attention et vous expliquer leur signification. Monsieur Jean : Merci. Séverine : Les objets de l exposition sont ce que l on appelle les artéfacts et à côté de chaque objet se trouvent les cartels ou supports scriptovisuels, une étiquette en fait. Pour la partie effets et principes techniques, nous réalisons la projection d images en relief + 2D ou 2 dimensions, avec un son 7.1, soit un son multicanaux qui utilise plusieurs pistes audio en vue de la restitution sur un système comportant plusieurs enceintes, et un jeu d éclairage. Monsieur Jean : Vous connaissez le montant global des travaux? Séverine : Le montant prévisionnel des travaux est de : (H.T.) dont : (H.T.) pour les équipements scénographiques (y compris coûts de production). Monsieur Jean : Je ne m attendais pas à un montant aussi élevé! À ce moment entre Édouard Degrandbois. 5

6 Questions à destination des apprenants I.Analyse de la situation de communication interpersonnelle 1. Identifiez les acteurs de la situation de communication. 2. Déterminez les enjeux de chacun des acteurs. 3. Caractérisez le contexte dans la situation observée (identité des acteurs, territoire, place des acteurs, position sociale, relation). 4. Identifiez les rites et codes utilisés dans la situation de communication. II. Les compétences professionnelles de l accueil de l assistant de gestion PME PMI L assistante de gestion : III. Les compétences comportementales de la communication interculturelle 1. Quel est le registre de langage adopté par Séverine? 2. Quelle est la particularité de ce langage métier»? 3. Communiquer est un processus dynamique et parfois problématique : avez-vous perçu des difficultés, et ont-elles eu des influences sur le contenu et sur la relation? 4. Séverine a-t-elle su adapter sa communication à l interlocuteur d une autre culture professionnelle? 5. Comment définissez-vous la communication interculturelle? 6. Quelles compétences comportementales Séverine doit-elle mettre en œuvre pour pratiquer une communication efficace? 1. Identifie-t-elle le (s) besoin (s) du client? 2. Formule t elle une réponse claire aux questions du client? 3.A-t-elle mené un accueil professionnel de qualité? Justifiez votre réponse. 6

7 Dossier Professeur Comment adapter sa communication à l interlocuteur d une autre culture professionnelle? Déroulement de la séquence 1ère étape Présentation de la séquence : - 1ère lecture du document sans les questions - 2ème lecture : distribution des questions aux étudiants. - Travail individuel des étudiants avec texte et questions 2ème étape Analyse de la séquence : - Mise en commun des réflexions 3ème étape Synthèse : - Réactivation des notions de communication interpersonnelle et d accueil. - Repère des compétences comportementales ou attitudes professionnelles. - Formalisation de la notion d interculturalité. Éléments d analyse I.Analyse de la situation de communication interpersonnelle 1. Identifiez les acteurs de la situation de communication. Séverine, assistante de gestion PME PMI. Monsieur Jean, (responsable culturel de la mairie de St Gilles le Pont), un client. 2. Déterminez les enjeux de chacun des acteurs. Enjeux de Monsieur Jean : de rencontrer le directeur technique comme convenu Enjeux de Séverine : de faire accepter le retard du directeur technique à Monsieur Jean et de l informer de la proposition commerciale. 3. Caractérisez le contexte dans la situation observée (identité des acteurs, territoire, place des acteurs, position sociale, relation). L identité des acteurs : Les acteurs ne se connaissent pas. Territoire : la situation de communication se déroule dans les locaux de l entreprise, terrain connu pour Séverine. Monsieur Jean hésite avant d entrer, l espace de travail (l appartement) le surprend. La place des acteurs : Séverine représente l entreprise FLAT2A. Elle assiste le responsable technique et assure le suivi des contrats. Monsieur Jean est un client. C est la première fois qu il se présente dans les locaux de FLAT2A. Séverine doit donc maintenir la relation avec le client, puisqu elle connaît l enjeu pour l entreprise. 4. Identifiez les rites et codes utilisés dans la situation de communication. Le rituel de salutation, d entrée en matière : les acteurs se disent bonjour Les codes : les acteurs se vouvoient, norme lorsque les personnes ne se connaissent pas. La poignée de main : Monsieur Jean avance la main, ce qui n est pas dans la culture de Séverine qui hésite mais finalement lui serre la main. La tenue vestimentaire de Monsieur Jean induit Séverine en erreur qui le confond avec un coursier. Le risque de malentendu est vite dépassé puisque Séverine s excuse aussitôt. 7

8 Dossier Professeur suite Comment adapter sa communication à l interlocuteur d une autre culture professionnelle? II. Les compétences professionnelles de l accueil de l assistant de gestion PME PMI L assistante de gestion : 1. Identifie-t-elle le (s) besoin (s) du client? Séverine reçoit le client et s enquiert de l identité du client. Elle connaît l objet de sa visite. 2. Formule t elle une réponse claire aux questions du client? Elle rassure le client sur l absence momentanée du responsable technique et résout le problème en invitant le client à prendre place pour qu elle lui explique le dossier. 3.A-t-elle mené un accueil professionnel de qualité? Justifiez votre réponse. Séverine ne s est pas présentée à son interlocuteur, ce qui a induit le client en erreur quant à sa fonction, la prenant pour une secrétaire. L assistant fait toutefois preuve de courtoisie, d initiative et d autonomie. III. Les compétences comportementales de la communication interculturelle 2. Quelle est la particularité du langage métier? Le langage métier ou jargon est une façon de s exprimer propre à une profession, difficilement compréhensible pour le profane. Ce sont des termes propres liés à l activité de l entreprise. Ce sont des termes techniques, des acronymes. 3. Séverine a-t-elle su adapter sa communication à l interlocuteur d une autre culture professionnelle? Non elle n a pas adapté sa communication vis-à-vis du client, son registre de langage n est pas adapté : agenda booké, la propale, road movie, elle fournit des explications mais ce n est qu à la fin de l entretien qu elle prend conscience de l intérêt d expliquer les termes employés à un non initié. 4. Quelles compétences comportementales Séverine doit-elle mettre en œuvre pour pratiquer une communication efficace? L assistant de gestion doit : - adapter son registre de langage à l interlocuteur. - adapter aux interlocuteurs de niveaux, fonctions, personnalités différentes : - reformuler. - éviter les expressions, les jargons propres à votre culture. - être attentif aux réactions émotives, positives ou négatives de l interlocuteur. 1. Quel est le registre de langage adopté par Séverine? Séverine utilise un langage métier (ou jargon professionnel). 8

9 Synthèse Communiquer est un processus dynamique et parfois problématique : des difficultés peuvent apparaître et avoir des influences sur le contenu et sur la relation. Ici le langage métier est un frein à la communication. Il est certes un élément de l identité culturelle et influe sur le comportement de l assistante qui l utilise comme un langage courant. Sur le contenu : Il implique de la non-compréhension pour l interlocuteur et une demande répétée pour obtenir des explications. Sur la relation : Monsieur Jean adopte un ton agacé. L assistante est donc obligée de traduire en langage courant et non professionnel. Dossier Professeur suite Comment adapter sa communication à l interlocuteur d une autre culture professionnelle? La communication interculturelle peut se définir comme une situation de rencontre entre des personnes appartenant à des cultures différentes. La nationalité n est qu un des facteurs de cette différence ; le code linguistique n est qu une barrière parmi d autres (le milieu social, l origine ethnique, l âge, le statut professionnel ). La communication est donc efficace dès lors que l on atteint un degré de compréhension acceptable pour les interlocuteurs. 9

Thèmes et situations : Agenda et Emploi du temps. Fiche pédagogique

Thèmes et situations : Agenda et Emploi du temps. Fiche pédagogique Ressources pour les enseignants et les formateurs en français des affaires Activité pour la classe : CFP Crédit : Joelle Bonenfant, Jean Lacroix Thèmes et situations : Agenda et Emploi du temps Fiche pédagogique

Plus en détail

ACTIVITÉ DE PRODUCTION ORALE. Niveau A1. Qui est-ce?

ACTIVITÉ DE PRODUCTION ORALE. Niveau A1. Qui est-ce? ACTIVITÉ DE PRODUCTION ORALE Niveau A1 Qui est-ce? Le dossier comprend : - une fiche apprenant - une fiche enseignant - la transcription du document support Auteurs-concepteurs : Stéphanie Bara, Isabelle

Plus en détail

Fiche de synthèse sur la PNL (Programmation Neurolinguistique)

Fiche de synthèse sur la PNL (Programmation Neurolinguistique) 1 Fiche de synthèse sur la PNL (Programmation Neurolinguistique) La programmation neurolinguistique (PNL) fournit des outils de développement personnel et d amélioration de l efficacité relationnelle dans

Plus en détail

Modulo Bank - Groupe E.S.C Chambéry - prérequis à la formation - doc. interne - Ecoute active.doc Page 1

Modulo Bank - Groupe E.S.C Chambéry - prérequis à la formation - doc. interne - Ecoute active.doc Page 1 Généralités, l'écoute active : présentation et techniques... 3 Introduction... 3 Plan... 3 La présentation de l'écoute active... 4 Définition... 4 Fondement... 4 Application... 4 de l'écoute active...

Plus en détail

MEILLEURS AMIS... PEUT-ÊTRE? Producent Gabriella Thinsz Sändningsdatum: 23/11 2004

MEILLEURS AMIS... PEUT-ÊTRE? Producent Gabriella Thinsz Sändningsdatum: 23/11 2004 MEILLEURS AMIS... PEUT-ÊTRE? Producent Gabriella Thinsz Sändningsdatum: 23/11 2004 Salut! Est-ce que tu as un bon copain? Un meilleur ami? Est-ce que tu peux parler avec lui ou avec elle de tout? Est-ce

Plus en détail

Adopter une attitude adaptée à la situation : Langage et paralangage (notions étudiées dans le chap 1)

Adopter une attitude adaptée à la situation : Langage et paralangage (notions étudiées dans le chap 1) Gestion Appliquée BAC CSR C1-1.2 Accueillir la clientèle C1-1.5 Conseiller la clientèle et proposer une argumentation BAC CUISINE C2-2.3 Communiquer avec la clientèle Savoirs associés : La communication

Plus en détail

PROSPECTION R.C.P.A. Principe de prospection du R.C.P.A. 1. Prise de RDV par téléphone 2. RDV Terrain

PROSPECTION R.C.P.A. Principe de prospection du R.C.P.A. 1. Prise de RDV par téléphone 2. RDV Terrain PROSPECTION R.C.P.A. Principe de prospection du R.C.P.A. 1. Prise de RDV par téléphone 2. RDV Terrain PROSPECTION TELEPHONIQUE POUR PRISE RDV Barrage secrétaire Interlocuteur PREPARATION DU RDV Etape 1

Plus en détail

Une école au Togo, épisode 1/4

Une école au Togo, épisode 1/4 Une école au Togo, épisode 1/4 Thèmes Éducation, formation Concept Ce documentaire présente la situation de l école primaire au Togo. Contenu Pour visionner le documentaire Une école au Togo, allez sur

Plus en détail

NOM:.. PRENOM:... CLASSE:.. STAGE EN ENTREPRISE. des élèves de...ème Du../../.. au./../.. Collège...

NOM:.. PRENOM:... CLASSE:.. STAGE EN ENTREPRISE. des élèves de...ème Du../../.. au./../.. Collège... NOM:.. PRENOM:... CLASSE:.. STAGE EN ENTREPRISE des élèves de...ème Du../../.. au./../.. Collège......... SOMMAIRE Avant le stage Le cahier de stage. 2 Conseil au stagiaire. 3 Fiche d identité de l élève

Plus en détail

1. Coordonnées de l expéditeur. Vous avez réalisé, dans nos locaux, des travaux d aménagement, le jeudi 22 décembre dernier.

1. Coordonnées de l expéditeur. Vous avez réalisé, dans nos locaux, des travaux d aménagement, le jeudi 22 décembre dernier. 3. Références Marie Durand Institut des Langues 145 rue Xavier Cigalon 30000 NICE Tel: 0402030405 Courriel : durand@aol.fr 1. Coordonnées de l expéditeur M. Michel Fabre Directeur Fabre associés 24 avenue

Plus en détail

A1 Parler avec quelqu un Je peux dire qui je suis, où je suis né(e), où j habite et demander le même type d informations à quelqu un. Je peux dire ce que je fais, comment je vais et demander à quelqu un

Plus en détail

Thèmes et situations : Agenda et Emploi du temps. Fiche pédagogique

Thèmes et situations : Agenda et Emploi du temps. Fiche pédagogique Ressources pour les enseignants et les formateurs en français des affaires Activité pour la classe : CFP Crédit : Joelle Bonenfant, Jean Lacroix Thèmes et situations : Agenda et Emploi du temps Objectifs

Plus en détail

QUELQUES CONSEILS AU PROFESSEUR STAGIAIRE POUR ASSEOIR SON AUTORITE

QUELQUES CONSEILS AU PROFESSEUR STAGIAIRE POUR ASSEOIR SON AUTORITE QUELQUES CONSEILS AU PROFESSEUR STAGIAIRE POUR ASSEOIR SON AUTORITE Le premier contact avec vos élèves est déterminant, il y a de nombreux éléments à prendre en compte pour le réussir. Un professeur doit

Plus en détail

Descripteur global Interaction orale générale

Descripteur global Interaction orale générale Descripteur global Peut produire des expressions simples isolées sur les gens et les choses. Peut se décrire, décrire ce qu il fait, ainsi que son lieu d habitation. Interaction orale générale Peut interagir

Plus en détail

EXAMEN MODULE. «U4 Le client au cœur de la stratégie des entreprises» Jeudi 5 septembre 2013. 09h30 11h30. Durée 2 heures

EXAMEN MODULE. «U4 Le client au cœur de la stratégie des entreprises» Jeudi 5 septembre 2013. 09h30 11h30. Durée 2 heures Licence Professionnelle d Assurances 2012-2013 EXAMEN MODULE «U4 Le client au cœur de la stratégie des entreprises» Jeudi 5 septembre 2013 09h30 11h30 Durée 2 heures (document non autorisé) calculatrice

Plus en détail

Citizenship Language Pack For Migrants in Europe - Extended FRANÇAIS. Cours m ultim édia de langue et de culture pour m igrants.

Citizenship Language Pack For Migrants in Europe - Extended FRANÇAIS. Cours m ultim édia de langue et de culture pour m igrants. Project Nr. 543248-LLP-1-2013-1-IT-KA2-KA2MP Citizenship Language Pack For Migrants in Europe - Extended FRANÇAIS Cours m ultim édia de langue et de culture pour m igrants Niveau A2 Pour com m uniquer

Plus en détail

ENTRE LES MURS : L entrée en classe

ENTRE LES MURS : L entrée en classe ENTRE LES MURS : L entrée en classe Réalisation : Laurent Cantet Production : Haut et Court Genre : comédie dramatique Adaptation du livre «Entre les murs» de François Bégaudeau, éditions Gallimard 2006.

Plus en détail

À propos d exercice. fiche pédagogique 1/5. Le français dans le monde n 395. FDLM N 395 Fiche d autoformation FdlM

À propos d exercice. fiche pédagogique 1/5. Le français dans le monde n 395. FDLM N 395 Fiche d autoformation FdlM fiche pédagogique FDLM N 395 Fiche d autoformation FdlM Par Paola Bertocchini et Edvige Costanzo Public : Futurs enseignants en formation initiale et enseignants en formation continue Objectifs Prendre

Plus en détail

CAP SERRURIER METALLIER

CAP SERRURIER METALLIER NOM : Prénom : Diplôme préparé : CERTIFICAT D APTITUDE PROFESSIONNELLE CAP SERRURIER METALLIER Session : 20.. / 20.. 40.80.32.00 ou FAX 40.80.32.14 Première CAP PFMP de découverte et de mise en pratique

Plus en détail

II. SAVOIRS ASSOCIÉS

II. SAVOIRS ASSOCIÉS II. SAVOIRS ASSOCIÉS S1. PROSPECTION ET SUIVI DE CLIENTÈLE S2. COMMUNICATION - NÉGOCIATION S3. TECHNOLOGIES DE L INFORMATION ET DE LA COMMUNICATION APPLIQUÉES À LA VENTE S4. MERCATIQUE S5. ÉCONOMIE et

Plus en détail

RAPPORT DE STAGE NUMERIQUE : Aide-mémoire PREPARATION DU RAPPORT AU COURS DU STAGE

RAPPORT DE STAGE NUMERIQUE : Aide-mémoire PREPARATION DU RAPPORT AU COURS DU STAGE Collège Denecourt de Bois Le Roi 3 ème STAGE DE DÉCOUVERTE D UN MILIEU PROFESSIONNEL (SÉQUENCES D OBSERVATION) RAPPORT DE STAGE NUMERIQUE : Aide-mémoire PREPARATION DU RAPPORT AU COURS DU STAGE La règle

Plus en détail

Organisation de dispositifs pour tous les apprenants : la question de l'évaluation inclusive

Organisation de dispositifs pour tous les apprenants : la question de l'évaluation inclusive Organisation de dispositifs pour tous les apprenants : la question de l'évaluation inclusive Transcription et traduction de la communication de Verity DONNELLY colloque Éducation inclusive, la question

Plus en détail

Commerce International. à référentiel commun européen

Commerce International. à référentiel commun européen Brevet de technicien supérieur Commerce International à référentiel commun européen Référentiel de formation SEPTEMBRE 2011 RÉFÉRENTIEL DE FORMATION Unités de formation UF1 Culture Générale et Expression

Plus en détail

Générique [maintenir Durant 10 secondes puis baisser sous l annonce]

Générique [maintenir Durant 10 secondes puis baisser sous l annonce] LBE Informatique et Internet - Episode 4 Auteur: Rédaction: Maja Dreyer Traduction : Sandrine Blanchard Personnages: Beatrice (adolescente), John (adolescent), ordinateur (voix d ordinateur), expert (voix

Plus en détail

situations L environnement de l entreprise 1 Rendez-vous chez FPS

situations L environnement de l entreprise 1 Rendez-vous chez FPS L environnement de l entreprise unité situations 1 Rendez-vous chez FPS Hervé Jacquemard, consultant, doit assurer une formation informatique chez France Pétrole Services (FPS) au Havre. Il téléphone au

Plus en détail

Dossier de suivi de stage d observation en entreprise en classe de 3 ème

Dossier de suivi de stage d observation en entreprise en classe de 3 ème Année scolaire 2014 2015 Dossier de suivi de stage d observation en entreprise en classe de 3 ème STAGE 3 ème Du 02/02/2015 au 06/02/2015 Nom et prénom de l élève : Classe de : Projet d orientation : Nom

Plus en détail

Baccalauréat professionnel vente (prospection - négociation - suivi de clientèle) RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION

Baccalauréat professionnel vente (prospection - négociation - suivi de clientèle) RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION 16 I. COMPÉTENCES C1. PROSPECTER C11. Élaborer un projet de prospection C12. Organiser une opération de prospection C13. Réaliser une opération de prospection C14. Analyser

Plus en détail

Déficiences visuelles et accessibilité du patrimoine historique : synthèse des résultats du sondage

Déficiences visuelles et accessibilité du patrimoine historique : synthèse des résultats du sondage Déficiences visuelles et accessibilité du patrimoine historique : synthèse des résultats du sondage D Histoires en Patrimoine J ai fondé D Histoires en Patrimoine en juillet 2013, sous le statut d autoentrepreneur.

Plus en détail

Relations Commerciales Chapitre 3 Créer des contacts

Relations Commerciales Chapitre 3 Créer des contacts Un prospect est un client potentiel. Lorsque l on contacte le prospect, il faut opter pour un angle d attaque (prétexte fondé pour prise de contact), montrer que l on ai renseigné sur l annonceur et lui

Plus en détail

Le menu du jour, un outil au service de la mise en mémoire

Le menu du jour, un outil au service de la mise en mémoire Le menu du jour, un outil au service de la mise en mémoire Type d outil : Outil pour favoriser la mise en mémoire et développer des démarches propres à la gestion mentale. Auteur(s) : Sarah Vercruysse,

Plus en détail

LES SITES D'ÉCOLES S'AGITENT...

LES SITES D'ÉCOLES S'AGITENT... 113 DES SITES D ÉCOLES S AGITENT... En écho au dossier du magazine électronique EPInet 42 «Des sites d écoles qui frétillent», je présente ici, de manière plus détaillée, l utilisation du format GIFa en

Plus en détail

ENQUETE QUALITE AUPRES DES DIRIGEANTS PME / PMI. Contribuer à la performance de l entreprise. Novembre 1999. GT015-rev octobre 2002

ENQUETE QUALITE AUPRES DES DIRIGEANTS PME / PMI. Contribuer à la performance de l entreprise. Novembre 1999. GT015-rev octobre 2002 GT015-rev octobre 2002 ENQUETE QUALITE AUPRES DES DIRIGEANTS PME / PMI Enquête IPSOS Novembre 1999 Contribuer à la performance de l entreprise 153 rue de Courcelles 75817 Paris cedex 17 Tél. 01 44 15 60

Plus en détail

LEARNING BY EAR. «Création d entreprise»

LEARNING BY EAR. «Création d entreprise» LEARNING BY EAR «Création d entreprise» EPISODE 3 : «De l idée au concept» AUTEUR : Erick-Hector HOUNKPE EDITEURS : Yann Durand, Aude Gensbittel INTRO Bonjour et bienvenue dans Learning By Ear pour le

Plus en détail

Activité collaborative en ligne. Isabelle GRAND, IAE/IUP Santé

Activité collaborative en ligne. Isabelle GRAND, IAE/IUP Santé Activité collaborative en ligne Isabelle GRAND, IAE/IUP Santé Objectifs et contexte Construire un cours de management d'équipe et communication MASTER 1 Management du Social et de la Santé Dispositif à

Plus en détail

LE DISCOURS RAPPORTÉ

LE DISCOURS RAPPORTÉ LE DISCOURS RAPPORTÉ Le discours rapporté Le discours rapporté direct et indirect On parle de discours rapporté quand une personne rapporte les paroles d une autre personne ou bien ses propres paroles.

Plus en détail

La recherche d'une entreprise d'accueil

La recherche d'une entreprise d'accueil La recherche d'une entreprise d'accueil Comment faire ses démarches par téléphone! Ce document vous apporte quelques conseils ainsi que la démarche générale pour prendre contact avec les entreprises et

Plus en détail

MON LIVRET DE COMPETENCES EN LANGUE (Socle commun) Niveau A1/A2 / B1

MON LIVRET DE COMPETENCES EN LANGUE (Socle commun) Niveau A1/A2 / B1 Nom : Prénom :.. MON LIVRET DE COMPETENCES EN LANGUE (Socle commun) Niveau A1/A2 / B1 Récapitulatif pour la validation du Diplôme National du Brevet (Attestation du Niveau A2 en Langue Vivante) : ACTIVITES

Plus en détail

BTS AG PME PMI LES QUALITES REQUISES

BTS AG PME PMI LES QUALITES REQUISES LES QUALITES REQUISES L Assistant(e) de Gestion doit faire preuve de : Autonomie, méthode, Dynamisme, esprit d initiative, Sens des responsabilités, Faculté d adaptation, Rigueur, Discrétion, diplomatie

Plus en détail

FORMATION ACCUEIL CLIENT PHYSIQUE ET TELEPHONIQUE

FORMATION ACCUEIL CLIENT PHYSIQUE ET TELEPHONIQUE FORMATION ACCUEIL CLIENT PHYSIQUE ET TELEPHONIQUE CNSS Du 14 au 16 janvier 2013 THEME 3 : L ACCUEIL TELEPHONIQUE Le téléphone est un outil de base de la vie professionnelle, par lequel transitent aussi

Plus en détail

Version 6.0 du 07/11/06. Comment décloisonner mes services et les faire travailler ensemble vers les mêmes objectifs?

Version 6.0 du 07/11/06. Comment décloisonner mes services et les faire travailler ensemble vers les mêmes objectifs? Version 6.0 du 07/11/06 Comment décloisonner mes services et les faire travailler ensemble vers les mêmes objectifs? Salut Paul Tu as l air relax, ce n est pas ton habitude Oui, c est incroyable! On n

Plus en détail

PRODUCTION ORALE. Descripteur global. Monologue suivi : décrire l expérience. Monologue suivi : argumenter. Interaction orale générale

PRODUCTION ORALE. Descripteur global. Monologue suivi : décrire l expérience. Monologue suivi : argumenter. Interaction orale générale Descripteur global Monologue suivi : décrire l expérience Monologue suivi : argumenter Interaction orale générale Discussion informelle (entre amis) Coopération à visée fonctionnelle Obtenir des biens

Plus en détail

Je me présente UNITÉ 1. Regarde les filles et lis les prénoms. Qui parle? Écoute et montre. Lis les fiches d Emma, Alexandra, Kilima et Lucie.

Je me présente UNITÉ 1. Regarde les filles et lis les prénoms. Qui parle? Écoute et montre. Lis les fiches d Emma, Alexandra, Kilima et Lucie. UNITÉ Je me présente Regarde les filles et lis les prénoms. Emma Alexandra Kilima Lucie Prénom : Kilima Âge : 8 ans Pays : Kenya Ville : Nairobi Prénom : Alexandra Âge : 0 ans Pays : Russie Ville : Moscou

Plus en détail

CAP TERTIAIRE/INDUSTRIEL

CAP TERTIAIRE/INDUSTRIEL Session : 2005 Code : Page : 1/4 CAP TERTIAIRE/INDUSTRIEL Epreuve de Français SESSION 2005 SUJET Ce sujet comporte 4 pages : de la page 1/4 à la page 4/4. Assurez-vous que cet exemplaire est complet. Si

Plus en détail

SPONSORING D UNE ACTION

SPONSORING D UNE ACTION SPONSORING D UNE ACTION Ou comment présenter un projet? Notions de base Qu est ce que le sponsoring? Soutien d une entreprise pour une action d'intérêt général Induit des contreparties pour les sponsors

Plus en détail

AVERTISSEMENT Ce texte a été téléchargé depuis le site

AVERTISSEMENT Ce texte a été téléchargé depuis le site AVERTISSEMENT Ce texte a été téléchargé depuis le site http://www.leproscenium.com Ce texte est protégé par les droits d auteur. En conséquence avant son exploitation vous devez obtenir l autorisation

Plus en détail

L enfant sensible. Un enfant trop sensible vit des sentiments d impuissance et. d échec. La pire attitude que son parent peut adopter avec lui est

L enfant sensible. Un enfant trop sensible vit des sentiments d impuissance et. d échec. La pire attitude que son parent peut adopter avec lui est L enfant sensible Qu est-ce que la sensibilité? Un enfant trop sensible vit des sentiments d impuissance et d échec. La pire attitude que son parent peut adopter avec lui est de le surprotéger car il se

Plus en détail

Épreuve de Compréhension orale

Épreuve de Compréhension orale 60 questions (4 sections) 40 minutes L épreuve de compréhension orale rassemble 4 sections comprenant 60 questions (questions 51 à 110). SECTION A SECTION B 8 questions Associer des illustrations à des

Plus en détail

Dire à quelqu un de faire quelque chose

Dire à quelqu un de faire quelque chose PARCOURS 1 Vous avez un problème? Dire à quelqu un de faire quelque chose SÉQUENCE 2 : PAS DE PROBLÈME SANS SOLUTION p. 15 Peut généralement identifier le sujet d une discussion se déroulant en sa présence

Plus en détail

CORRIGÉ GEDOC SA. Proposition de barème sur 70 points

CORRIGÉ GEDOC SA. Proposition de barème sur 70 points CORRIGÉ GEDOC SA Proposition de barème sur 70 points Questions à traiter Travaux demandés Dossier 1 Organisation des réunions 1.1 Mettre en évidence les inconvénients de l organisation actuelle des réunions.

Plus en détail

Thèmes et situations : Renseignements et orientation. Fiche pédagogique

Thèmes et situations : Renseignements et orientation. Fiche pédagogique Ressources pour les enseignants et les formateurs en français des affaires Activité pour la classe : CFP Crédit : Joelle Bonenfant, Jean Lacroix Thèmes et situations : Renseignements et orientation Objectifs

Plus en détail

PRENOM NOM DE L ENTREPRISE DATE DU STAGE METIER

PRENOM NOM DE L ENTREPRISE DATE DU STAGE METIER NOM DATE DU STAGE METIER PRENOM NOM DE L ENTREPRISE L ENTREPRISE L ENTREPRISE Dates du stage :... Nom de l entreprise :.. Adresse de l entreprise :...... Que fait-on dans cette entreprise?. Combien de

Plus en détail

Chez les réparateurs de zém

Chez les réparateurs de zém Chez les réparateurs de zém Thèmes Questions de société, vie quotidienne Concept Le webdocumentaire Indépendances africaines, documentaire conçu spécifiquement pour le web, offre un voyage dans 16 pays

Plus en détail

Utilisation du TNI en classe d anglais. PROJET INNOVANT présenté par la SECTION D ANGLAIS du Lycée Jean-Paul de Rocca Serra, 20137 Porto-Vecchio

Utilisation du TNI en classe d anglais. PROJET INNOVANT présenté par la SECTION D ANGLAIS du Lycée Jean-Paul de Rocca Serra, 20137 Porto-Vecchio Touch N Invent! Utilisation du TNI en classe d anglais PROJET INNOVANT présenté par la SECTION D ANGLAIS du Lycée Jean-Paul de Rocca Serra, 20137 Porto-Vecchio Sylvie Chiariglione, Brigitte Collomb, Régine

Plus en détail

GROUPE DE SPECIALISTES SUR UNE JUSTICE ADAPTEE AUX ENFANTS (CJ-S-CH) QUESTIONNAIRE POUR LES ENFANTS ET LES JEUNES SUR UNE JUSTICE ADAPTEE AUX ENFANTS

GROUPE DE SPECIALISTES SUR UNE JUSTICE ADAPTEE AUX ENFANTS (CJ-S-CH) QUESTIONNAIRE POUR LES ENFANTS ET LES JEUNES SUR UNE JUSTICE ADAPTEE AUX ENFANTS Strasbourg, 17 février 2010 [cdcj/cdcj et comités subordonnés/ documents de travail/cj-s-ch (2010) 4F final] CJ-S-CH (2010) 4F FINAL GROUPE DE SPECIALISTES SUR UNE JUSTICE ADAPTEE AUX ENFANTS (CJ-S-CH)

Plus en détail

Hélène Douville Accélératrice de succès

Hélène Douville Accélératrice de succès Hélène Douville Accélératrice de succès Fondatrice & Présidente de Groupe conseil DCA 1997 Formation Coaching Conférence 1. Vente et développement d affaires 2. SAC-Expérience client 3. Gestion d équipe

Plus en détail

COLLEGE LES BOUVETS 1, rue Félix Pyat 92800 Puteaux - La Défense Tel: 01.46.93.92.20. / Fax: 01.46.93.92.22.

COLLEGE LES BOUVETS 1, rue Félix Pyat 92800 Puteaux - La Défense Tel: 01.46.93.92.20. / Fax: 01.46.93.92.22. COLLEGE LES BOUVETS 1, rue Félix Pyat 92800 Puteaux - La Défense Tel: 01.46.93.92.20. / Fax: 01.46.93.92.22. Stage en entreprise des élèves de troisième du 12 au 16 décembre 2011 Stages en entreprises

Plus en détail

LIVRET DE SUIVI DE STAGE

LIVRET DE SUIVI DE STAGE Lycée Professionnel Pierre MENDES FRANCE BRUAY BARLIN 3ième Préparatoire aux Formations Professionnelles PÉRIODES DE DECOUVERTE EN MILIEU PROFESSIONNEL LYCÉE PIERRE MENDES FRANCE Rue de Saint-OMER 62700

Plus en détail

QUELLE STRATÉGIE METTRE EN PLACE (QUAND, COMMENT, OÙ)?

QUELLE STRATÉGIE METTRE EN PLACE (QUAND, COMMENT, OÙ)? STRATÉGIE COMMERCIALE : DÉMARCHER SA CLIENTÈLE Cette fiche vous propose des conseils pratiques sur la prospection d une clientèle ainsi que sur la prospection commerciale, et vous guide pour la concrétisation

Plus en détail

CATALOGUE DE FORMATION

CATALOGUE DE FORMATION CATALOGUE DE FORMATION 2014 Formations en image professionnelle, en efficacité relationnelle, en développement personnel 1 SOMMAIRE Image professionnelle Page 3 Valoriser son image et sa communication

Plus en détail

Cohésion d Equipe - Team Building

Cohésion d Equipe - Team Building Public concerné : Cadres et cadres supérieurs. Cohésion d Equipe - Team Building Objectifs : Comprendre les mécanismes de fonctionnement d une équipe. Comprendre les rôles de chacun et le rôle de l encadreur.

Plus en détail

La rue. > La feuille de l élève disponible à la fin de ce document

La rue. > La feuille de l élève disponible à la fin de ce document La rue Grandir, qu est-ce que cela signifie vraiment? Un jeune qui a vécu isolé dans les rues de Paris témoigne. Cette fiche pédagogique propose de découvrir une réalité peu connue de la France d aujourd

Plus en détail

Les principales fonctions dans une entreprise

Les principales fonctions dans une entreprise Fiche d animation Compétence B3 Les principales fonctions dans une entreprise Objectif Montrer aux élèves que les entreprises ont des modes de fonctionnement communs, quel que soit leur secteur d activité.

Plus en détail

STAGIAIRE. Collège Jean Rogissart - Nouzonville ENTREPRISE OBJECTIFS DU STAGE. STAGE DE DECOUVERTE 3 ème. Nom : Prénom : Classe :

STAGIAIRE. Collège Jean Rogissart - Nouzonville ENTREPRISE OBJECTIFS DU STAGE. STAGE DE DECOUVERTE 3 ème. Nom : Prénom : Classe : STAGE DE DECOUVERTE 3 ème 9 rue Bara 08700 NOUZONVILLE Collège Jean Rogissart - Nouzonville STAGIAIRE Nom : Prénom : Classe : ENTREPRISE NOM de L ENTREPRISE : ADRESSE : Dates du stage : du.. au. OBJECTIFS

Plus en détail

Learning by Ear Le savoir au quotidien Les SMS, comment ça marche?

Learning by Ear Le savoir au quotidien Les SMS, comment ça marche? Learning by Ear Le savoir au quotidien Les SMS, comment ça marche? Texte : Lydia Heller Rédaction : Maja Dreyer Adaptation : Julien Méchaussie Introduction Bonjour et bienvenue dans notre série d émissions

Plus en détail

Département CRM ÉTUDE DE MARCHÉ

Département CRM ÉTUDE DE MARCHÉ Département CRM ÉTUDE DE MARCHÉ QUI SOMMES-NOUS? CUSTOMER RELATIONSHIP MANAGEMENT (CRM) Ensemble de mesures prises pour optimiser la relation et la fidélisation client dans le but d augmenter son chiffre

Plus en détail

Exercices L2 : Les lettres officielles. Plouaret, le 20 octobre 2012. Mme la Directrice Restaurant les quatre flots 25 rue des alouettes 22303 LANNION

Exercices L2 : Les lettres officielles. Plouaret, le 20 octobre 2012. Mme la Directrice Restaurant les quatre flots 25 rue des alouettes 22303 LANNION Exercices L2 : Les lettres officielles Consigne : lis les lettres ci-dessous et réalise les exercices. n 1 Arthur Durand 24 rue Jean Jaurès Objet : demande stage Madame la Directrice, Plouaret, le 20 octobre

Plus en détail

AVERTISSEMENT. Ce texte a été téléchargé depuis le site. http://www.leproscenium.com. Ce texte est protégé par les droits d auteur.

AVERTISSEMENT. Ce texte a été téléchargé depuis le site. http://www.leproscenium.com. Ce texte est protégé par les droits d auteur. AVERTISSEMENT Ce texte a été téléchargé depuis le site http://www.leproscenium.com Ce texte est protégé par les droits d auteur. En conséquence avant son exploitation vous devez obtenir l autorisation

Plus en détail

AVERTISSEMENT. Ce texte a été téléchargé depuis le site http://www.leproscenium.com

AVERTISSEMENT. Ce texte a été téléchargé depuis le site http://www.leproscenium.com AVERTISSEMENT Ce texte a été téléchargé depuis le site http://www.leproscenium.com Ce texte est protégé par les droits d auteur. En conséquence avant son exploitation vous devez obtenir l autorisation

Plus en détail

ACTIVITÉ DE PRODUCTION ORALE. Niveau B1. Le e-commerce

ACTIVITÉ DE PRODUCTION ORALE. Niveau B1. Le e-commerce ACTIVITÉ DE PRODUCTION ORALE Niveau B1 Le e-commerce Le dossier comprend : - une fiche apprenant - une fiche enseignant - le document support Auteurs-concepteurs : Isabelle Barrière, Martine Corsain, Christian

Plus en détail

quelle stratégie mettre en place (quand, comment, où)?

quelle stratégie mettre en place (quand, comment, où)? stratégie commerciale : démarcher sa clientèle Cette fiche vous propose des conseils pratiques sur la prospection d une clientèle ainsi que sur la prospection commerciale, et vous guide pour la concrétisation

Plus en détail

PNL & RECRUTEMENT IMPACT SUR LES ENTRETIENS Présentation du 10/06/03

PNL & RECRUTEMENT IMPACT SUR LES ENTRETIENS Présentation du 10/06/03 PNL & RECRUTEMENT IMPACT SUR LES ENTRETIENS Présentation du 10/06/03 Introduction : Questions/réponses : Qu est-ce que pour vous un bon recrutement? Cela dépend de quoi? Qu est-ce qui est sous votre contrôle?

Plus en détail

Grand Angle Les coulisses de l émission Géopolitis

Grand Angle Les coulisses de l émission Géopolitis Grand Angle Les coulisses de l émission Géopolitis Thème Éducation aux médias, journalisme Public Étudiants en journalisme, diplomatie, histoire, sciences politiques ou en relations internationales, écoles

Plus en détail

Stages Erasmus à l étranger

Stages Erasmus à l étranger BROCHURE ERASMUS PARTIE 1 GENERALITES FEVRIER 2012 Stages Erasmus à l étranger HAUTE ECOLE GALILEE ISSIG Institut Supérieur de Soins Infirmiers Galilée TABLE DES MATIERES Avant-propos : - Prends le large

Plus en détail

Séquence. «Eduquer aux réseaux sociaux : créer, publier, maîtriser»

Séquence. «Eduquer aux réseaux sociaux : créer, publier, maîtriser» Séquence «Eduquer aux réseaux sociaux : créer, publier, maîtriser» CADRE PREALABLE : - Présentation du projet au CESC du collège en juin 2014. - Présentation du projet à Mme la Principale en septembre

Plus en détail

Synopsis : Réflexion sur le temps qu'on prend, qui passe, qu'on n'a pas - et sur l'attente - d'un métro, d'un taxi ou d'un appel.

Synopsis : Réflexion sur le temps qu'on prend, qui passe, qu'on n'a pas - et sur l'attente - d'un métro, d'un taxi ou d'un appel. Où? Quand? Comment? Thèmes Questions de société, vie quotidienne Concept Court-métrage réalisé par Khaled Benaissa en 2006 lors de l'université d'été de La Fémis (école nationale supérieure des métiers

Plus en détail

Archivistes en herbe!

Archivistes en herbe! Les archives c est quoi? Un archiviste travaille avec des archives. Oui, mais les archives c est quoi? As-tu déjà entendu ce mot? D après toi, qu est-ce qu une archive? 1. Les archives ce sont des documents

Plus en détail

eduscol Ressources pour la voie professionnelle Français Ressources pour les classes préparatoires au baccalauréat professionnel

eduscol Ressources pour la voie professionnelle Français Ressources pour les classes préparatoires au baccalauréat professionnel eduscol Ressources pour la voie professionnelle Ressources pour les classes préparatoires au baccalauréat professionnel Français Présentation des programmes 2009 du baccalauréat professionnel Ces documents

Plus en détail

Les p'tites femmes de Paris

Les p'tites femmes de Paris Les p'tites femmes de Paris De Géraldine Feuillien D'après une idée de Stéphanie Bouquerel Episode 2: Ménage à trois 1 APPARTEMENT DE - BUREAU- INT - JOUR 1 Mais enfin Julien! Qu est ce qui t as pris de

Plus en détail

Livret-jeu à partir de 11 ans

Livret-jeu à partir de 11 ans Livret-jeu à partir de 11 ans Cliché Liberté Beau Surprise En plein air Famille Mignon Voyage Tendresse Rêverie Poésie Posé Amateur Studio Sauvage Quotidien Bonheur Spontané Professionnel Sage Méchant

Plus en détail

Simulation en santé. Outil de gestion des risques. Avril 2014. Dr MC Moll 1

Simulation en santé. Outil de gestion des risques. Avril 2014. Dr MC Moll 1 C E N T R E H O S P I T A L I E R U N I V E R S I T A I R E D ' A N G E R S Simulation en santé Outil de gestion des risques 1 La Simulation : définition 2 Le terme «simulation en santé» correspond à l

Plus en détail

Première éducation à la route Je suis piéton

Première éducation à la route Je suis piéton séance 1 Première éducation à la route Je suis piéton Je découvre Observe attentivement ce dessin puis décris ce qui se passe dans cette rue. Est-ce que tu as repéré des situations dangereuses? Lesquelles?

Plus en détail

Questionnaire pour connaître ton profil de perception sensorielle Visuelle / Auditive / Kinesthésique

Questionnaire pour connaître ton profil de perception sensorielle Visuelle / Auditive / Kinesthésique Questionnaire pour connaître ton profil de perception sensorielle Visuelle / Auditive / Kinesthésique BUT : Découvrir ton profil préférentiel «Visuel / Auditif / Kinesthésique» et tu trouveras des trucs

Plus en détail

N DE DOSSIER : N De Dossier Admission Post Bac : Rentrée 2015. Nom... Prénoms...

N DE DOSSIER : N De Dossier Admission Post Bac : Rentrée 2015. Nom... Prénoms... PHOTO N DE DOSSIER : N De Dossier Admission Post Bac : Rentrée 2015 Nom... Prénoms... Je souhaiterai intégrer votre établissement à la rentrée 2015. Je vous demande donc d étudier mon dossier en vue d

Plus en détail

Thématique : Arts, ruptures et continuités

Thématique : Arts, ruptures et continuités Thématique : Arts, ruptures et continuités Sujet : En t appuyant sur l analyse et la mise en relation des œuvres ci-dessous, tu devras, dans ton exposé oral, répondre à la problématique suivante : Pourquoi

Plus en détail

ISBN 979-10-91524-03-2

ISBN 979-10-91524-03-2 ISBN 979-10-91524-03-2 Quelques mots de l'auteur Gourmand le petit ours est une petite pièce de théâtre pour enfants. *** Gourmand le petit ours ne veut pas aller à l'école. Mais lorsque Poilmou veut le

Plus en détail

Thèmes et situations : Agenda et Emploi du temps. Fiche pédagogique

Thèmes et situations : Agenda et Emploi du temps. Fiche pédagogique Ressources pour les enseignants et les formateurs en français des affaires Activité pour la classe : CFP Crédit : Joelle Bonenfant, Jean Lacroix Thèmes et situations : Agenda et Emploi du temps Fiche pédagogique

Plus en détail

PARLEZ-MOI DE VOUS de Pierre Pinaud

PARLEZ-MOI DE VOUS de Pierre Pinaud MyFrenchFilmFestival.com Fiche d activités pour la classe PARLEZ-MOI DE VOUS de Pierre Pinaud Thèmes : la famille, les rapports avec les autres. Parcours niveaux B1 : en bref Après une mise en route autour

Plus en détail

Les utilisations pédagogiques du Tableau Numérique Interactif (TNI) dans l enseignement d Économie-Gestion :

Les utilisations pédagogiques du Tableau Numérique Interactif (TNI) dans l enseignement d Économie-Gestion : Les utilisations pédagogiques du Tableau Numérique Interactif (TNI) dans l enseignement d Économie-Gestion : Pascal ROOS Professeur d Économie Gestion Lycée Edmond Rostand, Saint Ouen l Aumône (95) Face

Plus en détail

DW Radio Learning by Ear Ordinateurs et Internet Programme 9 Richard Lough

DW Radio Learning by Ear Ordinateurs et Internet Programme 9 Richard Lough LBE Ordinateurs et Internet - Programme 9 Auteur: Rédaction: Maja Dreyer Traduction: Yann Durand Personnages: Beatrice (fille adolescente), John (garçon adolescent), Internet (voix off mécanique), expert

Plus en détail

QUATRE CAS DE BLOCAGES ET CONFLITS LORS D ENTRETIENS PROFESSIONNELS JEU DE ROLE

QUATRE CAS DE BLOCAGES ET CONFLITS LORS D ENTRETIENS PROFESSIONNELS JEU DE ROLE http://mastermop.unblog.fr http://sciencespomanagement.unblog.fr Auteur : Lionel Honoré Professeur des Universités en Management Institut d Etupes Politiques de Rennes lionel.honore@sciencespo-rennes.fr

Plus en détail

Tâche complexe produite par l académie de Clermont-Ferrand. Mai 2012 LE TIR A L ARC. (d après une idée du collège des Portes du Midi de Maurs)

Tâche complexe produite par l académie de Clermont-Ferrand. Mai 2012 LE TIR A L ARC. (d après une idée du collège des Portes du Midi de Maurs) (d après une idée du collège des Portes du Midi de Maurs) Table des matières Fiche professeur... 2 Fiche élève... 5 1 Fiche professeur Niveaux et objectifs pédagogiques 5 e : introduction ou utilisation

Plus en détail

Et avant, c était comment?

Et avant, c était comment? 3 Et avant, c était comment? Objectifs de l unité Tâche La première partie de l évaluation comprend une tâche, QUELS CHANGEMENTS!, divisée en quatre phases. Dans la première phase, il s agit d écouter

Plus en détail

Kerberos mis en scène

Kerberos mis en scène Sébastien Gambs Autour de l authentification : cours 5 1 Kerberos mis en scène Sébastien Gambs (d après un cours de Frédéric Tronel) sgambs@irisa.fr 12 janvier 2015 Sébastien Gambs Autour de l authentification

Plus en détail

S'organiser pour ne plus se noyer dans l'information

S'organiser pour ne plus se noyer dans l'information S'organiser pour ne plus se noyer dans l'information S'organiser pour ne plus se noyer dans l'information Filtrer ce qui est important Filtrer les informations au regard de sa mission Transformer l'information

Plus en détail

Indications pédagogiques C3-15

Indications pédagogiques C3-15 à la Communication Objectif général Indications pédagogiques C3-15 C : comprendre un message Degré de difficulté 3 Objectif intermédiaire 1 : Analyser un message Objectif opérationnel 5 : Reconnaître les

Plus en détail

L ENTRETIEN D EMBAUCHE

L ENTRETIEN D EMBAUCHE L ENTRETIEN D EMBAUCHE La préparation physique : LA REUSSITE DE VOTRE ENTRETIEN NECESSITE UNE PRESENTATION SOIGNEE Avant l entretien, il vous faut préparer une tenue : CORRECTE CONFORTABLE ADAPTEE AU POSTE

Plus en détail

L E C O U T E P r i n c i p e s, t e c h n i q u e s e t a t t i t u d e s

L E C O U T E P r i n c i p e s, t e c h n i q u e s e t a t t i t u d e s L E C O U T E P r i n c i p e s, t e c h n i q u e s e t a t t i t u d e s L E C O U T E P r i n c i p e s, t e c h n i q u e s e t a t t i t u d e s Stéphane Safin Psychologue - Ergonome Lucid Group -

Plus en détail

Ce document est destiné à suivre le parcours de formation d un candidat au CQP «Conduite de ligne de conditionnement», en intégrant :

Ce document est destiné à suivre le parcours de formation d un candidat au CQP «Conduite de ligne de conditionnement», en intégrant : Commission Paritaire Nationale de l Emploi des Industries de Santé CQP «Conduite de ligne de conditionnement» Livret de suivi de la formation en contrat de professionnalisation Nom et prénom du candidat

Plus en détail

Relations de travail entre les femmes et les hommes

Relations de travail entre les femmes et les hommes Erwan LESTROHAN Directeur d études Département Opinion Institutionnel 01 55 33 20 05 erwan.lestrohan@lh2.fr Thomas GENTY Chargé d études Département Opinion Institutionnel 01 55 33 20 74 thomas.genty@lh2.fr

Plus en détail

Rencontrer, comprendre et partager

Rencontrer, comprendre et partager Bonjour à tous, Je suis Cécile Atcom, créatrice de l éplucheur commercial. Après des études universitaires en psychologie, mon choix s est porté vers l activité commerciale (les 2 sont tellement liées!).

Plus en détail