COMMUNE DE SASSENAGE

Save this PDF as:

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "COMMUNE DE SASSENAGE"

Transcription

1 COMMUNE DE SASSENAGE PLAN LOCAL D URBANISME 3. RÈGLEMENT Direction de l aménagement urbain. Modification n 2

2 SOMMAIRE TITRE I DISPOSITIONS GENERALES P. 3 Article 1. Champ d application territorial du plan.. p. 4 Article 2. Portée respective du règlement à l égard d autres législations relatives à l occupation des sols... p. 4 Article 3. Division du territoire en zones p. 5 Article 4. Adaptations mineures.. p. 6 Article 5. Exceptions en cas d interventions sur des constructions, installations ou aménagements non conformes au règlement. p. 6 Article 6. Reconstruction en cas de sinistre.. p. 6 Article 7. Construction en zone de risques naturels p. 6 Article 8. Stationnement p. 6 Article 9. Définitions pour l application du présent règlement. p. 8 Article 10. Ordures ménagères. p. 10 Article 11. Rappels, recommandations, informations.. p. 10 TITRE II DISPOSITIONS APPLICABLES AUX ZONES URBAINES p. 13 ZONE 1Ua p. 15 ZONE 2Ua p. 27 ZONE Ub (a,b,c,d).. p. 39 ZONE Uca p. 51 ZONE Ucb. p. 63 ZONE Ucc. p. 75 ZONE Ue... p. 87 TITRE III DISPOSITIONS APPLICABLES AUX ZONES A URBANISER p. 99 ZONE 1AUc p. 101 ZONE 1AUd p. 111 ZONE 2AU p. 123 TITRE IV DISPOSITIONS APPLICABLES AUX ZONES AGRICOLES p. 133 ZONE A p. 135 TITRE V DISPOSITIONS APPLICABLES AUX ZONES NATURELLES ET FORESTIERES p. 145 ZONE N (bt, c, cs, p, s, sl) p. 147 PLU - Règlement. DISPOSITIONS GENERALES. 2

3 TITRE I er DISPOSITIONS GENERALES PLU - Règlement. DISPOSITIONS GENERALES. 3

4 ARTICLE 1 er : CHAMP D APPLICATION TERRITORIAL DU PLAN Le présent plan local d urbanisme s applique à tout le territoire communal. S ajoutent aux règles du plan local d urbanisme les règles d urbanisme du lotissement «le Haut Plaçage», autorisé le , conformément aux dispositions des articles L et L du Code de l urbanisme. ARTICLE 2 : PORTEE RESPECTIVE DU RÈGLEMENT A L EGARD D AUTRES LEGISLATIONS RELATIVES A L OCCUPATION DES SOLS 1. Les dispositions du présent règlement se substituent aux Règles Générales d Urbanisme (R.G.U.) dans les conditions précisées à l article R du Code de l urbanisme : ces règles ne sont en effet pas applicables dans les territoires dotés d un Plan local d urbanisme rendu public ou approuvé, à l exception des seuls articles suivants : R : Le projet peut être refusé ou n'être accepté que sous réserve de l'observation de prescriptions spéciales s'il est de nature à porter atteinte à la salubrité ou à la sécurité publique du fait de sa situation, de ses caractéristiques, de son importance ou de son implantation à proximité d'autres installations. R : Le projet peut être refusé ou n'être accepté que sous réserve de l'observation de prescriptions spéciales s'il est de nature, par sa localisation et ses caractéristiques, à compromettre la conservation ou la mise en valeur d'un site ou de vestiges archéologiques. R : Le projet peut être refusé sur des terrains qui ne seraient pas desservis par des voies publiques ou privées dans des conditions répondant à son importance ou à la destination des constructions ou des aménagements envisagés, et notamment si les caractéristiques de ces voies rendent difficile la circulation ou l'utilisation des engins de lutte contre l'incendie. Il peut également être refusé ou n'être accepté que sous réserve de prescriptions spéciales si les accès présentent un risque pour la sécurité des usagers des voies publiques ou pour celle des personnes utilisant ces accès. Cette sécurité doit être appréciée compte tenu, notamment, de la position des accès, de leur configuration ainsi que de la nature et de l'intensité du trafic. R : Le permis ou la décision prise sur la déclaration préalable peut imposer : a) La réalisation d'installations propres à assurer le stationnement hors des voies publiques des véhicules correspondant aux caractéristiques du projet ; b) La réalisation de voies privées ou de tous autres aménagements particuliers nécessaires au respect des conditions de sécurité mentionnées au deuxième alinéa de l'article R Il ne peut être exigé la réalisation de plus d'une aire de stationnement par logement lors de la construction de logements locatifs financés avec un prêt aidé par l'etat. L'obligation de réaliser des aires de stationnement n'est pas applicable aux travaux de transformation ou d'amélioration de bâtiments affectés à des logements locatifs financés avec un prêt aidé par l'etat, y compris dans le cas où ces travaux s'accompagnent de la création de surface hors oeuvre nette, dans la limite d'un plafond de 50 % de la surface hors oeuvre nette existant avant le commencement des travaux. Le nombre des accès sur les voies publiques peut être limité dans l'intérêt de la sécurité. En particulier, lorsque le terrain est desservi par plusieurs voies, le projet peut n'être autorisé que sous réserve que l'accès soit établi sur la voie où la gêne pour la circulation sera la moindre. PLU - Règlement. DISPOSITIONS GENERALES. 4

5 R : Le permis ou la décision prise sur la déclaration préalable doit respecter les préoccupations d'environnement définies aux articles L et L du code de l'environnement. Le projet peut n'être accepté que sous réserve de l'observation de prescriptions spéciales si, par son importance, sa situation ou sa destination, il est de nature à avoir des conséquences dommageables pour l'environnement. R : Le projet peut être refusé ou n'être accepté que sous réserve de l'observation de prescriptions spéciales si les constructions, par leur situation, leur architecture, leurs dimensions ou l'aspect extérieur des bâtiments ou ouvrages à édifier ou à modifier, sont de nature à porter atteinte au caractère ou à l'intérêt des lieux avoisinants, aux sites, aux paysages naturels ou urbains ainsi qu'à la conservation des perspectives monumentales. 2. Les dispositions du présent règlement ne font notamment pas obstacle à l application du Règlement Sanitaire Départemental (R.S.D.) et à l ensemble des règles applicables à la voirie située sur le territoire. 3. Seules les servitudes d utilité publique mentionnées dans le sous-dossier «Annexe sur les servitudes d utilité publique» du présent dossier de révision sont opposables sur le territoire communal. 4. Art. L du Code rural : «Lorsque des dispositions législatives ou réglementaires soumettent à des conditions de distance l'implantation ou l'extension de bâtiments agricoles vis-à-vis des habitations et immeubles habituellement occupés par des tiers, la même exigence d'éloignement doit être imposée à ces derniers à toute nouvelle construction et à tout changement de destination précités à usage non agricole nécessitant un permis de construire, à l'exception des extensions de constructions existantes. Dans les parties actuellement urbanisées des communes, des règles d'éloignement différentes de celles qui résultent du premier alinéa peuvent être fixées pour tenir compte de l'existence de constructions agricoles antérieurement implantées. Ces règles sont fixées par le plan local d'urbanisme ou, dans les communes non dotées d'un plan local d'urbanisme, par délibération du conseil municipal, prise après avis de la chambre d'agriculture et enquête publique réalisée conformément au chapitre III du titre II du livre Ier du code de l'environnement. Dans les secteurs où des règles spécifiques ont été fixées en application de l'alinéa précédent, l'extension limitée et les travaux rendus nécessaires par des mises aux normes des exploitations agricoles existantes sont autorisés, nonobstant la proximité de bâtiments d'habitations. Par dérogation aux dispositions du premier alinéa, une distance d'éloignement inférieure peut être autorisée par l'autorité qui délivre le permis de construire, après avis de la chambre d'agriculture, pour tenir compte des spécificités locales. Une telle dérogation n'est pas possible dans les secteurs où des règles spécifiques ont été fixées en application du deuxième alinéa. Il peut être dérogé aux règles du premier alinéa, sous réserve de l'accord des parties concernées, par la création d'une servitude grevant les immeubles concernés par la dérogation, dès lors qu'ils font l'objet d'un changement de destination ou de l'extension d'un bâtiment agricole existant dans les cas prévus par l'alinéa précédent.» 5. Les travaux qui n entrent pas dans le champ d application du permis de construire et qui sont situés dans le champ de visibilité d un monument historique dans un périmètre tel que défini au plan des servitudes doivent néanmoins, au titre de la loi du (art. 13 bis et 13 ter), faire l objet d une autorisation préfectorale après consultation de l Architecte des Bâtiments de France. Dans le cas de mêmes travaux qui sont situés en site inscrit ou classé, ils doivent faire l objet d une autorisation du ministre de la culture ou de son représentant, au titre de la loi de ARTICLE 3 : DIVISION DU TERRITOIRE EN ZONES Le territoire couvert par le présent Plan local d urbanisme est divisé en zones urbaines (U), en zones à urbaniser (AU), en zones agricoles (A) et en zones naturelles et forestières (N). Le document graphique fait également apparaître : - les espaces boisés classés, à conserver ou à créer, en application de l article L du Code de l urbanisme ; - les éléments de paysage à protéger ou à mettre en valeur, en application de l article L du Code de l urbanisme ; PLU - Règlement. DISPOSITIONS GENERALES. 5

6 - les emplacements réservés nécessaires pour la réalisation d équipements, de voies, d ouvrages publics, d espaces vert, en application des articles L.123-1, 123-9, R , et du Code le l urbanisme. Leur liste figure à la pièce n 5 Annexes ; - les marges de reculement se rapportant aux dispositions réglementant l implantation des constructions par rapport aux voies et emprises publiques. A chaque zone s applique un règlement particulier exprimé au titre II. Le caractère et la vocation de chacune de ces zones sont définis en tête du chapitre qui lui correspond. Chaque chapitre comporte un corps de règles en quatorze articles. Certaines dispositions sont illustrées de schémas explicatifs ; ces derniers ne décrivent toutefois pas de manière exhaustive les possibilités ouvertes par le règlement. Les règles peuvent également renvoyer à des dispositions graphiques qui leur sont annexées. ARTICLE 4 : ADAPTATIONS MINEURES Conformément aux dispositions de l article L du Code de l urbanisme, les règles et servitudes définies dans le règlement et les annexes du présent dossier de Plan local d urbanisme ne peuvent faire l objet d aucune dérogation, à l exception des adaptations mineures rendues nécessaires par la nature du sol, la configuration des parcelles ou le caractère des constructions avoisinantes. ARTICLE 5 : EXCEPTIONS EN CAS D INTERVENTIONS SUR DES CONSTRUCTIONS, INSTALLATIONS OU AMENAGEMENTS NON CONFORMES AU REGLEMENT Lorsqu une construction, une installation ou un aménagement ne sont pas conformes aux dispositions réglementaires applicables à la zone dans laquelle ils se situent, les autorisations de faire et les déclarations préalables prévues au Code de l urbanisme ne pourront être respectivement accordées et acceptées que si les travaux ont pour objet ou doivent avoir pour effet d améliorer ou ne pas augmenter l irrégularité de la situation de la construction, de l installation ou de l aménagement concernés au regard de ces dispositions. ARTICLE 6 : RECONSTRUCTION EN CAS DE SINISTRE Nonobstant les dispositions des règlements des chaque zone, la reconstruction à l identique d un bâtiment détruit par un sinistre est autorisée dès lors qu il a été régulièrement édifié et qu il ne se trouve pas dans une zone rouge au plan de prévention des risques naturels. ARTICLE 7 : CONSTRUCTION EN ZONE DE RISQUES NATURELS Dans les secteurs soumis à des risques naturels, il est rappelé que les constructions devront respecter le plan de prévention des risques naturels prévisibles (PPR) révisé par arrêté préfectoral du 7 septembre 2007 et le plan de prévention du risque inondation (PPRI) approuvé par arrêté préfectoral du 29 août 2007, annexés au présent dossier en tant que servitudes d utilité publique. PLU - Règlement. DISPOSITIONS GENERALES. 6

7 ARTICLE 8 : STATIONNEMENT Dimensions des places de stationnement : En dehors des places réservées aux personnes handicapées dont les dimensions sont fixées par une réglementation spécifique, chaque emplacement doit présenter une accessibilité satisfaisante et des dimensions au moins égales à (figure 1) : * En cas de stationnement perpendiculaire : - longueur : 5 mètres, 9 mètres pour une place double, - largeur : 2,50 mètres, - dégagement : 5,50 mètres. * En cas de stationnement en épi : - longueur : 5,5 mètres pris perpendiculairement à la voie, - largeur : 2,50 mètres, - dégagement : 3,50 mètres. * En cas de stationnement longitudinal : - longueur : 5 mètres, - largeur : 2,20 mètres, - dégagement : 3 mètres. Les rampes d accès au sous-sol ne doivent pas entraîner de modification du niveau du trottoir et leur pente dans les 5 premiers mètres à partir de l alignement ne doit pas excéder 5 % sauf en cas d impossibilité technique. Figure 1 PLU - Règlement. DISPOSITIONS GENERALES. 7

8 Nombre d'emplacements : Le stationnement des véhicules correspondant aux besoins des constructions et installations doit être assuré en dehors des voies publiques et est défini ci-après par destinations : 1 - Logements : 2 places de stationnement par logement. 2 - Bureaux : 1 place de stationnement au moins par tranche de 40 m² de SHON en règle générale et 1 place pour 30 m² de SHON dans un périmètre de 300 m. autour des arrêts de la ligne 51. Les places doubles sont interdites. 3 - Commerces et artisanat : - commerces : 1 place par tranche de 40 m² de SHON ; - artisanat : 1 place par tranche de 50 m² de SHON. Les places doubles sont interdites. Il pourra également être imposé la réalisation d une aire de livraison adaptée aux opérations de chargement, déchargement et manutention inhérentes à l établissement. Toutefois, l emprise au sol des surfaces affectées aux aires de stationnement ne peut excéder une fois et demi la SHON des bâtiments affectés au commerce. 4 - Equipements hôteliers et de restauration : - hôtels : 1 place pour 3 chambres ; - restaurants : 1 place par tranche de 50 m² de SHON. - résidences hôtelières, résidences services (tourisme, étudiant, ) : 1 place par logement/chambre (indépendante)/suite. 5 - Etablissements industriels : - SHON < 100 m² : 1 place minimum ; m² SHON 500 m² : 1 place par tranche de 200 m² ; m² < SHON 1000 m² : 1 place par tranche de 150 m² ; - SHON > 1000 m² : 1 place par tranche de 100 m². Par ailleurs, il pourra être imposé la réalisation d une aire de livraison adaptée aux opérations de chargement, déchargement et manutention inhérentes à l établissement. 6 - Etablissements sanitaires : hôpitaux, cliniques, cabinets médicaux, vétérinaires,... : 1 place par tranche de 50 m² de SHON. 7 - Etablissements d enseignement : - écoles maternelles, primaires, secondaires : 1 place par classe + une aire réservée aux cycles ; - établissements d enseignement supérieur et établissements de formation professionnelle : 1 place pour 7 élèves + une aire réservée aux cycles. 8 - Foyers et résidences : - personnes âgées (y compris EHPAD) : 1 place pour 10 chambres ; - hébergement (travailleurs, étudiants,...) : 1 place pour 4 lits 9 - Etablissements recevant du public : - crèches : 1 place pour 10 lits ; - halte-garderie : 1 place pour 50 m² de SHON ; - salles de réunion ou de spectacle : 1 place pour 10 personnes ; - autres : le nombre de places devra correspondre aux besoins du programme. 10- Autres Lorsque la construction portera sur une destination non prévue au présent tableau, il conviendra d utiliser comme ratio celui qui se rapprochera le plus de ladite destination. Dans les autres cas, le nombre de places à réaliser devra correspondre aux besoins de la construction à édifier. PLU - Règlement. DISPOSITIONS GENERALES. 8

9 ARTICLE 9 : DEFINITIONS POUR L APPLICATION DU PRESENT REGLEMENT Alignement : L alignement est la détermination par l autorité administrative de la limite du domaine public au droit des propriétés riveraines. Il est fixé soit par un plan d alignement, soit par une mesure d alignement individuel. Annexe : Doit être considérée comme une construction annexe pour l application du présent règlement, la construction affectée à un usage autre que l habitation telle que notamment garage, auvent, piscine, bûcher, abri de jardins et assimilé. La construction annexe doit répondre simultanément aux critères suivants : - elle doit être édifiée sur le terrain d assiette de la construction principale et son usage doit être attaché à celle-ci ; - les caractéristiques physiques de l annexe doivent répondre à l usage ci-dessus défini sans pouvoir être modifiées en l absence d une autorisation d urbanisme préalable ; - La SHOB de l annexe ne doit pas dépasser 20 m² pour les bûchers et abris de jardins. Emprise au sol : L emprise au sol d une construction est égale à la projection sur le sol avant travaux, de l ensemble des volumes fermés qui la constituent. Lorsque la construction présente des volumes ouverts tels que dépassées de toiture, balcons, loggias, auvents ou terrasses situés à plus de 60 cm au-dessus sol, ces volumes sont inclus dans le calcul de l emprise au sol. L emprise au sol autorisée est alors majorée, pour ces seuls volumes ouverts, de 5% de la surface du terrain. Exemple : si le terrain T = 250 m² et CES (Coefficient d Emprise au Sol) = 70% :. emprise maximum autorisée des volumes fermés = 175 m². emprise maximum autorisée des volumes ouverts = 12.5 m² (dans ce cas, si la construction présente 30 m² de volumes ouverts et 158 m² de volumes fermés, le CES est également respecté). Il est précisé que les piscines non couvertes ou dont la couverture présente une hauteur inférieure à 1,80 m. ne sont pas prises en compte dans le calcul de l'emprise au sol. Hauteur des constructions : La hauteur est mesurée à l aplomb de tout point de la construction, hors éléments de superstructure de faible emprise (antenne, cheminée, lignes de vie et garde-corps imposés par le Code du Travail...), jusqu au sol naturel avant travaux. Pour les constructions situées en zone inondable, la hauteur ci-dessus définie pourra toutefois être majorée de la surélévation du premier plancher habitable telle qu exigée par le plan de prévention des risques naturels. A cet égard, lorsque qu une opération de construction comportant plusieurs bâtiments présentant une unité globale de conception est située à cheval sur plusieurs zones de risques justifiant d une telle surélévation, la hauteur maximum de l ensemble du projet, telle que définie au règlement (complété le cas échéant par un plan de masse) de la zone, pourra bénéficier de la majoration liée à la contrainte la plus élevée. La règle numérique fixée par le règlement peut le cas échéant être complétée par un nombre de niveaux. Dans ce cas, le nombre de niveaux doit inclure le premier niveau de sous-sol si la hauteur au-dessous du terrain naturel de ce dernier est inférieure à la hauteur au-dessus du terrain naturel (figure 2.1). Toutefois, lorsqu une étude géotechnique aura démontrée la présence de la nappe phréatique à moins d 1,30 mètre sous le terrain naturel, il sera possible de surélever le premier niveau de sous-sol de 0,30 m. maximum sans que cela soit pris en compte pour l application de l alinéa précédent et sous réserve de la réalisation d un talus végétalisé compensant cette différence (figure 2.2). Le nombre de niveaux ne doit pas inclure les combles aménageables si : - le comble est totalement situé sous les versants du toit, y compris le plancher qui doit régner au dessus de l égout du toit ; - un seul niveau aménageable est réalisé dans les combles. PLU - Règlement. DISPOSITIONS GENERALES. 9

10 R+1 R e z - d e - c h a u s s é e TN H1 H2 R e z - d e - c h a u s s é e TN H1 H2 0, 3 0 m. m a x i. Si H1> H2, le sous-sol semi enterré consti tue le premier ni veau 1, 3 0 m è t r e m a x i. n a p p e p h r é a t i q u e S i H 2 + 0, 3 0 < H 1, l e s o u s - s o l s e m i - e n t e r r é n e c o n s t i t u e p a s l e p r e m i e r n i v e a u figure 2.1 figure 2.2 Eaux pluviales : On entend par eaux pluviales, les eaux issues des précipitations atmosphériques. Sont assimilées à ces eaux celles provenant d arrosage et de lavage des jardins, des voies publiques ou privées et des cours d immeubles, des parkings, des fontaines, les eaux de vidange des piscines, les eaux de climatisation, dans la mesure où leurs caractéristiques sont compatibles avec le milieu récepteur. ARTICLE 10 : ORDURES MENAGERES Collecte sélective des déchets ménagés et assimilés : Afin d assurer dans des conditions de bon fonctionnement la collecte sélective des déchets, les maîtres d ouvrage devront réaliser des locaux à poubelles présentant les surfaces requises par l importance des constructions, l emplacement des bacs et les dégagements nécessaires pour leur manipulation. Une notice technique établie par les services de la Communauté d agglomération (la METRO) fixe les règles en matière d évacuation, de stockage, de collecte et de traitement des ordures ménagères; il convient de s y référer. Nonobstant les stipulations des règlements de chaque zone, les locaux poubelles, qui ne pourront être conçus sans toiture, pourront être implantés jusqu à l alignement des voies lorsque une telle implantation est de nature à faciliter le ramassage des ordures ménagères. Dans ce cas, la réalisation d un bateau au droit du local poubelle sera imposée. PLU - Règlement. DISPOSITIONS GENERALES. 10

11 ARTICLE 11 : RAPPELS. RECOMMANDATIONS. INFORMATIONS Coupes et abattages d arbres en espaces boisés classés. Arbres isolés à mettre en valeur : Les coupes et abattages d arbres sont soumis à autorisation préalable dans les espaces boisés classés au titre de l article L du Code de l urbanisme, sauf exceptions prévues à l article R du même Code. Ce régime peut également concerner des arbres isolés et des plantations d alignement tels que localisés aux documents graphiques du PLU. Installations classées : Il est rappelé que les installations classées pour la protection de l environnement sont soumises à déclaration ou à autorisation en application de la loi n du 19 juillet 1976 modifiée. Vestiges archéologiques : La loi du 27 septembre 1941 portant réglementation des fouilles archéologiques et ses décrets d application sont applicables à la commune de Sassenage. Pour l application de son article 14 relatif aux découvertes fortuites et à l obligation d en faire déclaration immédiate au Maire, il est recommandé d informer de la découverte, dans le même temps, Monsieur le Directeur Régional des Affaires Culturelles (DRAC Rhône-Alpes. Service régional de l archéologie. Le Grenier d abondance, 6 quai Saint-Vincent LYON Cedex 01). Clôtures, installations et travaux divers : L édification ou la modification des clôtures est subordonnée à une déclaration préalable dans les conditions prévues à l article L du Code de l urbanisme. Les installations et travaux divers (parcs d attraction, aires de jeux et sports ouvertes au public, aires de stationnement, affouillements et exhaussements de sol, ) sont soumis à autorisation préalable dans les conditions fixées aux articles R et suivants du Code de l urbanisme Démolitions : En application des articles L et suivants et R et suivants du Code de l urbanisme, les démolitions sont soumises à permis de démolir sur l ensemble du territoire communal. Isolation acoustique des constructions : La construction des bâtiments d habitation situés dans le voisinage des infrastructures de transports doit répondre aux normes d isolement acoustique déterminées par la loi du 31 décembre 1992 et ses textes d application. Le tableau figurant dans la partie «ANNEXES» du présent dossier de PLU donne pour chacun des tronçons d infrastructures mentionnés, le classement dans une des 5 catégories définies dans l arrêté du 30 mai 1996, la largeur des secteurs affectés par le bruit, ainsi que le type de tissu urbain. Risques sismiques : La commune est située en zone de sismicité 4 (aléa moyen). En cas de construction, le maître d'ouvrage veillera par conséquent à respecter les règles de construction issues des prescriptions de l'arrêté du 22 octobre 2010 et du décret n du 22 octobre 2010 relatifs à la prévention du risque sismique. PLU - Règlement. DISPOSITIONS GENERALES. 11

TITRE II CHAPITRE V DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE UX

TITRE II CHAPITRE V DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE UX TITRE II CHAPITRE V DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE UX CARACTERE ET VOCATION DE LA ZONE UX Il s agit d une zone d activité créée à l Est de l agglomération, sous la forme d un lotissement dont les règles

Plus en détail

CHAPITRE II : DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE N

CHAPITRE II : DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE N CHAPITRE II : APPLICABLES A LA ZONE N Caractère de la zone : Il s agit d une zone naturelle et forestière protégée en raison soit de la qualité des sites, des milieux naturels, des paysages et de leur

Plus en détail

Zone Ri1. Pour les bâtiments existants, quelle que soit la nature de leur occupation actuelle, sont admis :

Zone Ri1. Pour les bâtiments existants, quelle que soit la nature de leur occupation actuelle, sont admis : Zone Ri1 Le règlement de la présente zone concerne les secteurs urbanisés soumis à un aléa fort. On distingue 5 catégories de constructions ou (et) d équipements à savoir : 1 les constructions à usage

Plus en détail

Article 5 U B : Caractéristiques des terrains Non réglementé

Article 5 U B : Caractéristiques des terrains Non réglementé 13 Eaux pluviales En cas d un dimensionnement insuffisant du réseau en place, des aménagements nécessaires à l écoulement des eaux pluviales et visant à la limitation des débits évacués de la propriété

Plus en détail

CHAPITRE NCa POS APPROUVE LE 27/09/01 ET MODIFIE LE 29/09/05

CHAPITRE NCa POS APPROUVE LE 27/09/01 ET MODIFIE LE 29/09/05 POS APPROUVE LE 27/09/01 ET MODIFIE LE 29/09/05 CHAPITRE NCa ZONE DE RICHESSES NATURELLES, OU LA POSSIBILITE D'EXPLOITER DES CARRIERES DOIT ETRE PRESERVEE. SECTION 1 - NATURE DE L'OCCUPATION DU SOL ARTICLE

Plus en détail

CHAPITRE IV - ZONE UC

CHAPITRE IV - ZONE UC ZONE UC CHAPITRE IV - ZONE UC Caractère de la zone UC : Il s'agit d'un espace urbain péricentral de densité moyenne principalement destiné à l'habitat et aux services, où les bâtiments sont construits

Plus en détail

CHAPITRE 3 REGLEMENT APPLICABLE A LA ZONE N

CHAPITRE 3 REGLEMENT APPLICABLE A LA ZONE N CHAPITRE 3 REGLEMENT APPLICABLE A LA ZONE N CARACTERISTIQUES GENERALES La zone N est une zone de protection stricte, motivée par la qualité des sites, espaces ou milieux naturels et les paysages. Toute

Plus en détail

REGLEMENT. Dossier de modification Pièce n 2

REGLEMENT. Dossier de modification Pièce n 2 MODIFICATION DU PLAN LOCAL D URBANISME GENTILLY [DÉPARTEMENT DU VAL DE MARNE] REGLEMENT Dossier de modification Pièce n 2 Pour approbation par délibération du Conseil Municipal TITRE I DISPOSITIONS GENERALES

Plus en détail

Emprise au sol en élévation et sous-sol : Voir le mode de calcul à la page suivante

Emprise au sol en élévation et sous-sol : Voir le mode de calcul à la page suivante Bâtiment annexe : Est considéré comme bâtiment annexe, une construction, accolée ou non à la construction principale, non affectée à l habitation, ou aux activités économiques mais à un usage annexe à

Plus en détail

COMMUNE DE SAINT MARTIN D ARDECHE PLAN DE PREVENTION DES RISQUES NATURELS INONDATION

COMMUNE DE SAINT MARTIN D ARDECHE PLAN DE PREVENTION DES RISQUES NATURELS INONDATION PREFECTURE DE L ARDECHE COMMUNE DE SAINT MARTIN D ARDECHE PLAN DE PREVENTION DES RISQUES NATURELS INONDATION REGLEMENT Approbation le 25/04/2001 DIRECTION DEPARTEMENTALE DE L EQUIPEMENT SERVICE URBANISME

Plus en détail

DISPOSITIONS APPLICABLES À LA ZONE ND

DISPOSITIONS APPLICABLES À LA ZONE ND DISPOSITIONS APPLICABLES À LA ZONE ND CARACTÈRE ET VOCATION DE LA ZONE La zone ND : Il s agit d une zone équipée, constituant un espace naturel qu il convient de protéger en raison du caractère des éléments

Plus en détail

CHAPITRE XI - REGLEMENT APPLICABLE AUX ZONES A

CHAPITRE XI - REGLEMENT APPLICABLE AUX ZONES A 105 CHAPITRE XI - REGLEMENT APPLICABLE AUX ZONES A SECTION I - NATURE DE L OCCUPATION ET DE L UTILISATION DU SOL Article 1 A - Occupations et utilisations du sol interdites 1. Les bâtiments à usage d habitation,

Plus en détail

TITRE II - DISPOSITIONS APPLICABLES AUX ZONES URBAINES

TITRE II - DISPOSITIONS APPLICABLES AUX ZONES URBAINES COMMUNE DE JARRIE PLAN D OCCUPATION DES SOLS UA Juillet 2006 TITRE II - DISPOSITIONS APPLICABLES AUX ZONES URBAINES Chapitre 1 - ZONE UA CARACTERE DE LA ZONE : Il s agit de la zone urbaine traditionnelle

Plus en détail

TITRE V DISPOSITIONS APPLICABLES AUX ZONES NATURELLES

TITRE V DISPOSITIONS APPLICABLES AUX ZONES NATURELLES TITRE V DISPOSITIONS APPLICABLES AUX ZONES NATURELLES CHAPITRE 1 REGLEMENT APPLICABLE A LA ZONE Nh CARACTERISTIQUES GENERALES La zone Nh est une zone rurale comportant des constructions. Toute nouvelle

Plus en détail

DISPOSITIONS GENERALES - TITRE I ARTICLE 1 - CHAMP D'APPLICATION TERRITORIAL DU PLAN

DISPOSITIONS GENERALES - TITRE I ARTICLE 1 - CHAMP D'APPLICATION TERRITORIAL DU PLAN DISPOSITIONS GENERALES - TITRE I ARTICLE 1 - CHAMP D'APPLICATION TERRITORIAL DU PLAN Le présent règlement du P.O.S. s'applique à la totalité de la commune de LA CLUSAZ. ARTICLE 2 - PORTEE DU REGLEMENT

Plus en détail

Les critères d'évaluation

Les critères d'évaluation ORDONNANCE N 2013-889 du 3 octobre 2013 relative au développement de la construction de logement FICHE N 2 : Construction de logements en dépassement de la hauteur autorisée au PLU LES DEROGATIONS AU DOCUMENT

Plus en détail

1. Instruction des demandes de permis de construire et des demandes de dérogation aux règles constructives

1. Instruction des demandes de permis de construire et des demandes de dérogation aux règles constructives ORDONNANCE N 2013-889 du 3 octobre 2013 relative au développement de la construction de logement FICHE N 6 : Instruction et motivation des demandes de dérogation 1. Instruction des demandes de permis de

Plus en détail

Plan d'aménagement général Partie écrite Règlement sur les bâtisses

Plan d'aménagement général Partie écrite Règlement sur les bâtisses Commune de Käerjeng Localités de Clemency Fingig Plan d'aménagement général Partie écrite Règlement sur les bâtisses Texte coordonné, approuvé en septembre 2013 Extraits 1/6 Art. 6 Secteurs d habitat à

Plus en détail

TITRE I DISPOSITIONS GENERALES

TITRE I DISPOSITIONS GENERALES TITRE I DISPOSITIONS GENERALES Ce règlement est établi conformément à l'article R 123.21 du Code de l'urbanisme TITRE I DISPOSITIONS GENERALES ARTICLE 1 - CHAMP D'APPLICATION TERRITORIAL DU PLAN Le présent

Plus en détail

Plan Local d Urbanisme

Plan Local d Urbanisme Plan Local d Urbanisme Mode d emploi Ville de Mâcon Direction du Développement et de l Urbanisme Le PLU : mode d emploi Le dossier du P.L.U. est composé de 5 pièces. Il est disponible et consultable à

Plus en détail

Dispositions applicables aux zones naturelles N

Dispositions applicables aux zones naturelles N Dispositions applicables aux zones naturelles N PRÉAMBULE (EXTRAIT DU RAPPORT DE PRÉSENTATION) La zone N regroupe les espaces naturels et forestiers à protéger en raison de leur caractère d espace naturel

Plus en détail

CHAPITRE IV- DISPOSITIONS APPLICABLE A LA ZONE NAUE

CHAPITRE IV- DISPOSITIONS APPLICABLE A LA ZONE NAUE CHAPITRE IV- DISPOSITIONS APPLICABLE A LA ZONE NAUE Caractère de la zone : Cette zone correspond aux secteurs destinés à l accueil d activités, touristiques, commerciales, de services et d équipements

Plus en détail

La zone UJ est destinée aux activités de toutes natures, notamment industrielles.

La zone UJ est destinée aux activités de toutes natures, notamment industrielles. DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE UJ CARACTERE DE LA ZONE. La zone UJ est destinée aux activités de toutes natures, notamment industrielles. Les constructions à usage d habitation ne sont autorisées que

Plus en détail

Règlement du PLU des LILAS - Annexes. Annexes

Règlement du PLU des LILAS - Annexes. Annexes Annexes Définitions Précisions concernant la signification de certains mots ou expressions utilisés dans le présent règlement. Accès et voie nouvelle : L accès est constitué par la limite entre le terrain

Plus en détail

PLAN LOCAL d'urbanisme

PLAN LOCAL d'urbanisme PLAN LOCAL d'urbanisme Approuvé HOLTZWIHR 3. Orientations d Aménagement et de Programmation Le REVISION Approuvée par Délibération du Conseil Municipal du Le Maire SOMMAIRE Préambule... 2 1. La mise en

Plus en détail

Plan Local d Urbanisme

Plan Local d Urbanisme Département de la Savoie Commune de Saint-Alban-Leysse Plan Local d Urbanisme Rapport de présentation Modification simplifiée n 3 Mise à disposition du public Du 7 décembre 2015 au 11 janvier 2016 inclus

Plus en détail

Plan d'aménagement général Partie écrite Règlement sur les bâtisses

Plan d'aménagement général Partie écrite Règlement sur les bâtisses Commune de Käerjeng Localités de Clemency Fingig Plan d'aménagement général Partie écrite Règlement sur les bâtisses Texte coordonné, approuvé en septembre 2013 Extraits 1/5 Art. 7 Secteurs de faible densité

Plus en détail

accessibilité > Les établissements recevant du public > Les installations ouvertes au public

accessibilité > Les établissements recevant du public > Les installations ouvertes au public accessibilité l essentiel > Les établissements recevant du public > Les installations ouvertes au public Loi n 2005-102 du 11 février 2005 pour l égalité des droits et des chances, la participation et

Plus en détail

Réussir. construire. sa demande de permis de. Brice Fèvre et Jean-Marc Chailloux. Groupe Eyrolles, 2008, ISBN : 978-2-212-11573-4

Réussir. construire. sa demande de permis de. Brice Fèvre et Jean-Marc Chailloux. Groupe Eyrolles, 2008, ISBN : 978-2-212-11573-4 Réussir sa demande de permis de construire Brice Fèvre et Jean-Marc Chailloux Groupe Eyrolles, 2008, ISBN : 978-2-212-11573-4 Sommaire Avant-propos... 1 1 Historique du permis de construire... 2 1.1 Esthétisme

Plus en détail

PLU OBJECTIF PLAN LOCAL D URBANISME QU EST CE QUE LE PLU?

PLU OBJECTIF PLAN LOCAL D URBANISME QU EST CE QUE LE PLU? QU EST CE QUE LE PLU? Le Plan local d urbanisme (PLU) porte et accompagne un véritable «projet de ville» et encadre les interventions publiques et privées en matière d urbanisme. Il oriente ainsi la fabrique

Plus en détail

PORTANT APPLICATION A LYON DES DISPOSITIONS DES ARTICLES L 631-7 ET SUIVANTS DU CODE DE LA CONSTRUCTION ET DE L HABITATION

PORTANT APPLICATION A LYON DES DISPOSITIONS DES ARTICLES L 631-7 ET SUIVANTS DU CODE DE LA CONSTRUCTION ET DE L HABITATION REGLEMENT PORTANT APPLICATION A LYON DES DISPOSITIONS DES ARTICLES L 631-7 ET SUIVANTS DU CODE DE LA CONSTRUCTION ET DE L HABITATION Article 1 er L autorisation de changement d usage est accordée à titre

Plus en détail

ORDONNANCE N 2013-889 du 3 octobre 2013 relative au développement de la construction de logement. FICHE N 3 : Construction en surélévation

ORDONNANCE N 2013-889 du 3 octobre 2013 relative au développement de la construction de logement. FICHE N 3 : Construction en surélévation ORDONNANCE N 2013-889 du 3 octobre 2013 relative au développement de la construction de logement FICHE N 3 : Construction en surélévation LES DEROGATIONS AU DOCUMENT D URBANISME Pour permettre la surélévation

Plus en détail

A N N E X E S ANNEXE N 1 : REGLES RELATIVES AU CALCUL DES PLACES DE STATIONNEMENT ANNEXE N 2 : ASPECT ARCHITECTURAL DES CONSTRUCTIONS

A N N E X E S ANNEXE N 1 : REGLES RELATIVES AU CALCUL DES PLACES DE STATIONNEMENT ANNEXE N 2 : ASPECT ARCHITECTURAL DES CONSTRUCTIONS COMMUNE DE GRAND CHAMP 90 A N N E X E S ANNEXE N 1 : REGLES RELATIVES AU CALCUL DES PLACES DE STATIONNEMENT ANNEXE N 2 : ASPECT ARCHITECTURAL DES CONSTRUCTIONS Règlement PLU Modification n 2 COMMUNE DE

Plus en détail

Règlement Lotissement Les Grands Champs-SEAu-Commune de VALLON EN SULLY- Page 1/6

Règlement Lotissement Les Grands Champs-SEAu-Commune de VALLON EN SULLY- Page 1/6 Règlement Lotissement Les Grands Champs-SEAu-Commune de VALLON EN SULLY- Page 1/6 Le présent règlement s applique au lotissement «Les Grands Champs». Ce règlement ainsi que le plan de composition qui lui

Plus en détail

TITRE II CHAPITRE VI DISPOSITIONS PROPRES A LA ZONE UF

TITRE II CHAPITRE VI DISPOSITIONS PROPRES A LA ZONE UF TITRE II CHAPITRE VI DISPOSITIONS PROPRES A LA ZONE UF Sur le territoire de la commune de MAISONS-ALFORT La zone UD comprend un seul secteur UFa et UFb SECTION I NATURE DE L OCCUPATION OU DE L UTILISATION

Plus en détail

RAPPORT DE PRESENTATION

RAPPORT DE PRESENTATION COMMUNE DE SAINT PIERRE DU PERRAY PLAN LOCAL D URBANISME Approuvé le 14 décembre 2006 RAPPORT DE PRESENTATION PROJET DE MODIFICATION SIMPLIFIEE N 2 PLU prescrit le PADD débattu le Projet de PLU arrêté

Plus en détail

REVISION SIMPLIFIEE DU POS

REVISION SIMPLIFIEE DU POS Commune de Bobigny Département de la Seine-Saint-Denis REVISION SIMPLIFIEE DU POS PARC DE LA BERGERE 3.2. Règlement révisé 10 décembre 2009 Nota Bene : pour faciliter la prise de connaissance des modifications

Plus en détail

Chapitre 5 : Zone NC. Zone de richesses naturelles réservée aux activités agricoles

Chapitre 5 : Zone NC. Zone de richesses naturelles réservée aux activités agricoles Chapitre 5 : Zone de richesses naturelles réservée aux activités agricoles Caractère de la zone La zone NC est une zone naturelle constituée des parties du territoire communal ayant une vocation agricole.

Plus en détail

CHAPITRE 4 - ZONE UE

CHAPITRE 4 - ZONE UE CHAPITRE 4 - ZONE La zone, secteurs destinées à accueillir des constructions à usage d habitation, des équipements collectifs, scolaires, sanitaires, sociaux ou culturels, de sports ou de loisirs. Rappels

Plus en détail

LOTISSEMENT Im Kleesgruendchen ESCH-SUR-ALZETTE

LOTISSEMENT Im Kleesgruendchen ESCH-SUR-ALZETTE LOTISSEMENT Im Kleesgruendchen ESCH-SUR-ALZETTE PARTIE ÉCRITE Sommaire : Art. 1 BUT DU REGLEMENT Art. 2 PORTEE DU REGLEMENT Art. 3 AFFECTATIONS Art. 4 SURFACES CONSTRUCTIBLES Art. 5 ALIGNEMENTS OBLIGATOIRES

Plus en détail

Plan Local d Urbanisme

Plan Local d Urbanisme Communauté d Agglomération Chalon Val de Bourgogne Commune de Givry Plan Local d Urbanisme 1.1 Additif au rapport de présentation Modification simplifiée n 1 Vu pour être annexé à notre délibération en

Plus en détail

L AMÉNAGEMENT DES LOCAUX DE TRAVAIL POUR LES TRAVAILLEURS HANDICAPÉS MAISON DEPARTEMENTALE DES PERSONNES HANDICAPEES

L AMÉNAGEMENT DES LOCAUX DE TRAVAIL POUR LES TRAVAILLEURS HANDICAPÉS MAISON DEPARTEMENTALE DES PERSONNES HANDICAPEES L AMÉNAGEMENT DES LOCAUX DE TRAVAIL POUR LES TRAVAILLEURS HANDICAPÉS MAISON DEPARTEMENTALE DES PERSONNES HANDICAPEES Gérard Dessein Ingénieur en chef Chef du Service Accessibilité et Constructions adaptées

Plus en détail

3.2 - ANNEXES DU REGLEMENT

3.2 - ANNEXES DU REGLEMENT 3.2 - ANNEXES DU REGLEMENT Annexe 1...Normes de stationnement Annexe 2...Lexique Annexe 3...Liste des emplacements réservés Annexe 4...Liste des arbres remarquables Annexe 5...Règlement des lotissements

Plus en détail

CHAPITRE 7 : DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE UMH VOCATION GENERALE DE LA ZONE UMH

CHAPITRE 7 : DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE UMH VOCATION GENERALE DE LA ZONE UMH CHAPITRE 7 : DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE UMH VOCATION GENERALE DE LA ZONE UMH Il s agit d une zone de protection correspondant au centre historique de Beauvais (cathédrale, ancien palais épiscopal,

Plus en détail

PA10 - REGLEMENT DE LOTISSEMENT

PA10 - REGLEMENT DE LOTISSEMENT SODEVAM NORD LORRAINE A RETTEL PA10 - REGLEMENT DE LOTISSEMENT MAI 2012 ESPACE & PAYSAGES EGIS AMENAGEMENT NOURY & ASSOCIES 75, rue Emile Mayrisch L-4240 ESCH-SUR-ALZETTE Tél : 352 26 17 84 Fax : 352 26

Plus en détail

ANNEXE "NORMES DE STATIONNEMENT"

ANNEXE NORMES DE STATIONNEMENT 20 ANNEXE "NORMES DE STATIONNEMENT" NORMES POUR LES VEHICULES AUTOMOBILES Même si les travaux ou constructions ne sont pas soumis à l obtention d une autorisation d urbanisme, les dispositions relatives

Plus en détail

-21- TABLEAU COMPARATIF. Texte de la proposition de loi

-21- TABLEAU COMPARATIF. Texte de la proposition de loi -21- TABLEAU COMPARATIF Proposition de loi tendant à créer une possibilité de recours à l'égard des décisions des architectes des Proposition de loi relative à l'instruction des autorisations de travaux

Plus en détail

Le rôle préventif des documents d urbanisme. 3. Rôle préventif des documents d urbanisme. Un projet. Des principes. Un document

Le rôle préventif des documents d urbanisme. 3. Rôle préventif des documents d urbanisme. Un projet. Des principes. Un document 3. Rôle préventif des documents d urbanisme Un projet Comme l ensemble des équipements publics d une commune, «Bien utiliser la salle des fêtes» est une réflexion qui s intègre dans une démarche plus globale

Plus en détail

Titre 1 : Dispositions applicables aux zones naturelles

Titre 1 : Dispositions applicables aux zones naturelles COMMUNE DE LOUISFERT Règlement du PLU PLAN LOCAL D URBANISME approuvé le 1 er juillet 2008 et modifié le 15 juin 2010 Titre 1 : Dispositions applicables aux zones naturelles La zone N est une zone naturelle

Plus en détail

COMMUNE DE GORCY REGLEMENT DE LOTISSEMENT

COMMUNE DE GORCY REGLEMENT DE LOTISSEMENT ITB DEPARTEMENT DE LA MEURTHE & MOSELLE COMMUNE DE GORCY REGLEMENT DE LOTISSEMENT Lotissement "Les Douanes" REGLEMENT DU LOTISSEMENT Champ d'application : Le présent règlement s'applique au lotissement

Plus en détail

LE PERMIS DE CONSTRUIRE D'UNE MAISON INDIVIDUELLE

LE PERMIS DE CONSTRUIRE D'UNE MAISON INDIVIDUELLE LE PERMIS DE CONSTRUIRE D'UNE MAISON INDIVIDUELLE INTRODUCTION Quand peut-on démarrer les travaux d'aménagements ou de construction? Certains projets sont dispensés de formalité, d autres sont obligatoirement

Plus en détail

ZONE NATURELLE NON EQUIPEE, DESTINEE A L'URBANISATION FUTURE A VOCATION PRINCIPALE D'HABITATION NAS

ZONE NATURELLE NON EQUIPEE, DESTINEE A L'URBANISATION FUTURE A VOCATION PRINCIPALE D'HABITATION NAS ZONE NATURELLE NON EQUIPEE, DESTINEE A L'URBANISATION FUTURE A VOCATION PRINCIPALE D'HABITATION NAS CARACTERE DE LA ZONE : il s'agit d'une zone naturelle destinée à l'urbanisation future à vocation principale

Plus en détail

DEPARTEMENT DE LA GIRONDE Commune de VAYRES REGLEMENT DU LOTISSEMENT

DEPARTEMENT DE LA GIRONDE Commune de VAYRES REGLEMENT DU LOTISSEMENT DEPARTEMENT DE LA GIRONDE Commune de VAYRES REGLEMENT DU LOTISSEMENT DISPOSITIONS GENERALES Objet du règlement Le présent règlement a pour objet de fixer les règles et servitudes d intérêt général imposées

Plus en détail

Définitions DÉFINITIONS

Définitions DÉFINITIONS DÉFINITIONS Accès et voie nouvelle : L accès est constitué par la limite entre le terrain et la voie qui le dessert. La voie nouvelle est une emprise publique ou privée qui permet de desservir plusieurs

Plus en détail

L objectif est de préserver et valoriser l agriculture tout en luttant contre les phénomènes des friches périurbaines.

L objectif est de préserver et valoriser l agriculture tout en luttant contre les phénomènes des friches périurbaines. Zone A CARACTERE DE LA ZONE Cette zone est à protéger en raison de la valeur agricole des terrains ou de la richesse du sol ou du soussol. Elle comprend les secteurs : Ac correspondant à une zone où les

Plus en détail

ANNEXE "DEFINITIONS" Terrain Unité foncière composée d'une ou plusieurs parcelles cadastrales contiguës appartenant au même propriétaire.

ANNEXE DEFINITIONS Terrain Unité foncière composée d'une ou plusieurs parcelles cadastrales contiguës appartenant au même propriétaire. 15 ANNEXE "DEFINITIONS" I - PROPRIETE Terrain Unité foncière composée d'une ou plusieurs parcelles cadastrales contiguës appartenant au même propriétaire. Limite séparative Ligne qui sépare deux unités

Plus en détail

CHAPITRE UH ZONE RESIDENTIELLE PRINCIPALEMENT RESERVEE AUX HABITATIONS INDIVIDUELLES.

CHAPITRE UH ZONE RESIDENTIELLE PRINCIPALEMENT RESERVEE AUX HABITATIONS INDIVIDUELLES. CHAPITRE UH ZONE RESIDENTIELLE PRINCIPALEMENT RESERVEE AUX HABITATIONS INDIVIDUELLES. Elle comprend le secteur UHa qui bénéficie de dispositions particulières à l article 10. SECTION 1 NATURE DE L OCCUPATION

Plus en détail

NOUVEAUTE RT2012. Rappel surface de plancher :

NOUVEAUTE RT2012. Rappel surface de plancher : NOUVEAUTE RT2012 1/ Pour un bâtiment neuf si la surface de plancher du permis de construire ET la Srt est inférieur à 50m2 c est le RT existant éléments pas éléments qui s applique Rappel surface de plancher

Plus en détail

Diaporama. présentation de la réforme

Diaporama. présentation de la réforme Diaporama présentation de la réforme Sommaire 1. Les réflexions qui ont précédé la réforme 2. Les textes de la réforme 3. Les objectifs de la réforme 3.1 Clarifier le rôle de l urbanisme 3.2 Améliorer

Plus en détail

ZONES UX À DOMINANTE COMMERCIALE

ZONES UX À DOMINANTE COMMERCIALE ZONES UX À DOMINANTE COMMERCIALE Dans le cadre du schéma directeur, les orientations en matière d urbanisme commercial ont affirmé la nécessité d une meilleure maîtrise du développement commercial en périphérie

Plus en détail

Après examen du dossier, je souhaite vous faire part d'un certain nombre d'observations dans le cadre de la rédaction de l avis de l Etat.

Après examen du dossier, je souhaite vous faire part d'un certain nombre d'observations dans le cadre de la rédaction de l avis de l Etat. PREFET DE LA SARTHE PREFECTURE SECRETARIAT GENERAL Direction des Relations avec les Collectivités Locales Bureau de l Utilité Publique Affaire suivie par Gérald Morice Tél / 02.43.39.71.55 Fax : 02.43.39.70.35

Plus en détail

ZONE UC. Il s'agit d'une zone d extension du tissu urbain ancien central à dominante d habitat. Son tissu est essentiellement de type pavillonnaire.

ZONE UC. Il s'agit d'une zone d extension du tissu urbain ancien central à dominante d habitat. Son tissu est essentiellement de type pavillonnaire. ZONE UC CARACTERE DE LA ZONE Il s'agit d'une zone d extension du tissu urbain ancien central à dominante d habitat. Son tissu est essentiellement de type pavillonnaire. Cette zone comporte deux secteurs

Plus en détail

COMMUNE DE BUSSANG Lotissement Communal «Derrière chez Blau» REGLEMENT (Version modifiée au 6 décembre 2012)

COMMUNE DE BUSSANG Lotissement Communal «Derrière chez Blau» REGLEMENT (Version modifiée au 6 décembre 2012) Article 1 : Exposé COMMUNE DE BUSSANG Lotissement Communal «Derrière chez Blau» REGLEMENT (Version modifiée au 6 décembre 2012) La Commune est propriétaire sur la commune de BUSSANG de terrains cadastrés

Plus en détail

PLAN D AMÉNAGEMENT PARTICULIER PARTIE ECRITE

PLAN D AMÉNAGEMENT PARTICULIER PARTIE ECRITE Commune de CONTERN PLAN D AMÉNAGEMENT PARTICULIER PARTIE ECRITE 1. PROJET DE MODIFICATION relative au PAP Quartier existant «HAB-1» 03/03/2015 28A rue Jean-Pierre Brasseur, L-1258 Luxembourg, tel. 25 34

Plus en détail

Direction de l urbanisme et de l aménagement Service urbanisme et foncier Réaliser sa demande de surélévation : les plans à fournir

Direction de l urbanisme et de l aménagement Service urbanisme et foncier Réaliser sa demande de surélévation : les plans à fournir Direction de l urbanisme et de l aménagement Service urbanisme et foncier Réaliser sa demande de surélévation : les plans à fournir Janvier 2013 Hôtel de Ville - 107 Avenue de la République - 77340 Pontault-Combault

Plus en détail

PLAN D OCCUPATION DES SOLS PLAN LOCAL D URBANISME (P.L.U.) Gaby CHARROUX ANTÉRIORITÉ

PLAN D OCCUPATION DES SOLS PLAN LOCAL D URBANISME (P.L.U.) Gaby CHARROUX ANTÉRIORITÉ PROJET DE MODIFICATION N 1 RAPPORT DE PRESENTATION EXPOSE DES MOTIFS PLAN D OCCUPATION DES SOLS ANTÉRIORITÉ Publié le 9 Juillet 1982 Approuvé le 31 Mai 1985 Révision partielle le 29 janvier 1993 Modification

Plus en détail

Révision simplifiée n 3 du PLU : Implantation de la Maison des Cultures sur le secteur du Bijou. 4- Règlement. Ferney-Voltaire

Révision simplifiée n 3 du PLU : Implantation de la Maison des Cultures sur le secteur du Bijou. 4- Règlement. Ferney-Voltaire Plan Local d Urbanisme de Ferney-Voltaire Révision simplifiée n 3 du PLU : Implantation de la Maison des Cultures sur le secteur du Bijou 4- Règlement Révision simplifiée N 3 du PLU Approbation Vu pour

Plus en détail

Modification du Plan Local d Urbanisme (PLU) de la Ville de FOURQUEUX. Réunion publique du 2 juillet 2015

Modification du Plan Local d Urbanisme (PLU) de la Ville de FOURQUEUX. Réunion publique du 2 juillet 2015 Modification du Plan Local d Urbanisme (PLU) de la Ville de FOURQUEUX Réunion publique du 2 juillet 2015 Déroulement de la présentation Logements - état des lieux Loi Duflot et Loi Alur Présentation des

Plus en détail

REGLEMENT LOCAL DE PUBLICITE N 11032011. Commune de Capdenac Le Haut

REGLEMENT LOCAL DE PUBLICITE N 11032011. Commune de Capdenac Le Haut REGLEMENT LOCAL DE LICITE N 11032011 Commune de Capdenac Le Haut Sommaire DISPOSITIONS GENERALES 3 Article DG 1 : Champ d'application 3 Article DG 2 : Modes de publicité admis en toutes zones 3 Article

Plus en détail

DEFINITION DES DESTINATIONS DES CONSTRUCTIONS

DEFINITION DES DESTINATIONS DES CONSTRUCTIONS III. PIECESREGLEMENTAIRES III.1.Règlement DEFINITIONDESDESTINATIONSDESCONSTRUCTIONS Conformémentàl articler1239ducodedel urbanisme,leprésentrèglementdistinguelesneufdestination desconstructionssuivantes:.

Plus en détail

BLANZAT REGLEMENT PLAN LOCAL D URBANISME 1.3 COMMUNE DE GROUPE SYCOMORE RÉVISION MODIFICATIONS - RÉVISIONS PARTIELLES

BLANZAT REGLEMENT PLAN LOCAL D URBANISME 1.3 COMMUNE DE GROUPE SYCOMORE RÉVISION MODIFICATIONS - RÉVISIONS PARTIELLES APP DÉPARTEMENT DU PUY DE DÔME APPROUVE 1.3 COMMUNE DE BLANZAT Jean-Marie FREYDEFONT ARCHITECTE - URBANISTE 62, AV Edouard Michelin 63100 Clermont-Ferrand Tel: 04.73.90.23.03 Fax: 04.73.90.22.15 GROUPE

Plus en détail

Commune de Vendôme. Plan de Prévention des Risques naturels prévisibles. (P.P.R. mouvement de terrain) 2 ième livret REGLEMENT.

Commune de Vendôme. Plan de Prévention des Risques naturels prévisibles. (P.P.R. mouvement de terrain) 2 ième livret REGLEMENT. Commune de Vendôme Plan de Prévention des Risques naturels prévisibles (P.P.R. mouvement de terrain) 2 ième livret REGLEMENT Novembre 2004 Portée du PPR Mouvement de terrain Dispositions générales Le territoire

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires 5 avril 2007 JOURNAL OFFICIEL DE LA RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Texte 12 sur 117 Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT Arrêté du 22 mars 2007

Plus en détail

Classement sonore des infrastructures de transports terrestres

Classement sonore des infrastructures de transports terrestres PRÉFET DU GARD Direction Départementale des Territoires et de la Mer Service Environnement et Forêt Unité Intégration de l Environnement Classement sonore des infrastructures de transports terrestres Le

Plus en détail

COMMUNE DE SASSENAGE

COMMUNE DE SASSENAGE COMMUNE DE SASSENAGE PLAN LOCAL D URBANISME 3. RÈGLEMENT ------------------------- ------------------------- Modification n 3 SOMMAIRE TITRE I DISPOSITIONS GENERALES P. 3 Article 1. Champ d application

Plus en détail

3 - LE RÈGLEMENT Commune de CHILLY-MAZARIN. Département de l ESSONNE PLAN LOCAL D URBANISME 3.2 - LEXIQUE

3 - LE RÈGLEMENT Commune de CHILLY-MAZARIN. Département de l ESSONNE PLAN LOCAL D URBANISME 3.2 - LEXIQUE 3 - LE RÈGLEMENT Commune de CHILLY-MAZARIN Département de l ESSONNE PLAN LOCAL D URBANISME 3.2 - LEXIQUE Arrêté le : 05 juillet 2010 Approuvé le : 04 avril 2011 Modifié le : 28 juin 2011 >-- 2 --< PLU

Plus en détail

PIECE N 3 : PRESENTATION DE L ENQUETE

PIECE N 3 : PRESENTATION DE L ENQUETE ENQUETE PUBLIQUE PIECE N 3 : PRESENTATION DE L ENQUETE PUBLIQUE Le présent document a pour objectif de replacer la procédure d enquête publique dans le cadre administratif général dans lequel s inscrit

Plus en détail

le permis de construire, la déclaration préalable

le permis de construire, la déclaration préalable le permis de construire, la déclaration préalable Vous avez un projet de construction neuve ou d'extension, de plus de 20 m², d une maison individuelle? Vous souhaitez modifier l'utilisation de locaux

Plus en détail

Zone d aménagement concerté du Parc d Activité Economique Haute Lande

Zone d aménagement concerté du Parc d Activité Economique Haute Lande DEPARTEMENT DES LANDES Commune de LABOUHEYRE COMMUNAUTE DE COMMUNES DE LA HAUTE LANDE Zone d aménagement concerté du Parc d Activité Economique Haute Lande REGLEMENT D AMENAGEMENT DE ZONE 75 Rue du Tuc

Plus en détail

Direction de l urbanisme et de l aménagement Service urbanisme et foncier Réaliser sa demande de piscine : les plans à fournir

Direction de l urbanisme et de l aménagement Service urbanisme et foncier Réaliser sa demande de piscine : les plans à fournir Direction de l urbanisme et de l aménagement Service urbanisme et foncier Réaliser sa demande de piscine : les plans à fournir Janvier 2013 Hôtel de Ville - 107 Avenue de la République 77 340 Pontault-Combault

Plus en détail

DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE N

DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE N DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE N CARACTERE DE LA ZONE Zone faisant l objet d une protection en raison soit de la qualité des sites, des milieux naturels, des paysages et de leur intérêt notamment du

Plus en détail

MODIFICATION DU P.O.S. N 8 REGLEMENT DU POS DOSSIER APPROUVÉ POS APPROUVE LE 19/02/79

MODIFICATION DU P.O.S. N 8 REGLEMENT DU POS DOSSIER APPROUVÉ POS APPROUVE LE 19/02/79 2 -COMMUNE DE ROGNAC MODIFICATION DU P.O.S. N 8 - REGLEMENT DU POS DOSSIER APPROUVÉ POS APPROUVE LE 19/02/79 Vu pour être annexé à la Délibération du Conseil Municipal du 17 février 2011 approuvant les

Plus en détail

La zone correspond à la partie centrale du Carré.

La zone correspond à la partie centrale du Carré. La zone correspond à la partie centrale du Carré. Il s agit d une zone en cours d urbanisation, destinée à recevoir des équipements publics ou privés, des activités tertiaires ou de bureaux ainsi que des

Plus en détail

car elle conditionne la détermination de la catégorie du futur ERP qu une autorisation complémentaire au titre de l article

car elle conditionne la détermination de la catégorie du futur ERP qu une autorisation complémentaire au titre de l article Service urbanisme opérationnel Unité pilotage, expertise, conseil, animation en ADS et publicité 01 60 32 13 34 C Permis 77 Etablissement Recevant du Public n 19 Etablissement recevant du public dans le

Plus en détail

Logement, logement salubre, logement collectif, pièce d habitation, petit logement individuel

Logement, logement salubre, logement collectif, pièce d habitation, petit logement individuel Permis de INFORMATIONS GÉNÉRALES Un permis de est la décision préalable de l'autorité administrative compétente (la Commune) d'autoriser, pour les petits logements individuels et les logements collectifs,

Plus en détail

Zone urbaine à vocation de loisirs, réservée aux activités liées au tourisme, aux sports et aux loisirs et aux équipements publics (cimetière).

Zone urbaine à vocation de loisirs, réservée aux activités liées au tourisme, aux sports et aux loisirs et aux équipements publics (cimetière). CARACTERE DE LA ZONE Zone urbaine à vocation de loisirs, réservée aux activités liées au tourisme, aux sports et aux loisirs et aux équipements publics (cimetière). UL Un secteur ULz est créé pour tenir

Plus en détail

GRETZ-ARMAINVILLIERS. Commune du Département de Seine et Marne P.L.U. Plan Local d'urbanisme RÈGLEMENT

GRETZ-ARMAINVILLIERS. Commune du Département de Seine et Marne P.L.U. Plan Local d'urbanisme RÈGLEMENT GRETZ-ARMAINVILLIERS Commune du Département de Seine et Marne P.L.U Plan Local d'urbanisme RÈGLEMENT 23 novembre 2015 ZONE UE En application de l article R.123-10-1 du code de l urbanisme, il est précisé

Plus en détail

REGLEMENT DE LOTISSEMENT

REGLEMENT DE LOTISSEMENT DEPARTEMENT DES HAUTES - PYRENEES COMMUNE D OSSUN LOTISSEMENT L AQUEDUC REGLEMENT DE LOTISSEMENT SCP BEFRE-PELTIER I. DISPOSITIONS GENERALES : 1-1 OBJET DU REGLEMENT : Le présent règlement a pour objet

Plus en détail

La surface de plancher et l'emprise au sol. Intervenant : Odile Arnau Sabadie Service : SAR/ADS Date : 19 juin 2012

La surface de plancher et l'emprise au sol. Intervenant : Odile Arnau Sabadie Service : SAR/ADS Date : 19 juin 2012 La surface de plancher et l'emprise au sol Intervenant : Odile Arnau Sabadie Service : SAR/ADS Date : 19 juin 2012 La surface de plancher 2 L entrée en vigueur de la surface de plancher Depuis le 1er mars

Plus en détail

PA10. Mai 2013 modifié en Juillet et Octobre 2013 et Mars 2014 DEPARTEMENT DE LA HAUTE-GARONNE COMMUNE DE MONTBRUN-LAURAGAIS LOTISSEMENT «SOULEILLA»

PA10. Mai 2013 modifié en Juillet et Octobre 2013 et Mars 2014 DEPARTEMENT DE LA HAUTE-GARONNE COMMUNE DE MONTBRUN-LAURAGAIS LOTISSEMENT «SOULEILLA» PA10 07-038 Mai 2013 modifié en Juillet et Octobre 2013 et Mars 2014 DEPARTEMENT DE LA HAUTE-GARONNE COMMUNE DE MONTBRUN-LAURAGAIS LOTISSEMENT «SOULEILLA» REGLEMENT DU LOTISSEMENT -------- I PRINCIPE REGLEMENTAIRE

Plus en détail

EXECUTER DES TRAVAUX SUR UN MONUMENT HISTORIQUE

EXECUTER DES TRAVAUX SUR UN MONUMENT HISTORIQUE EXECUTER DES TRAVAUX SUR UN MONUMENT HISTORIQUE Une précision liminaire : les édifices désignés comme monuments historiques dans la présente fiche sont ceux, inscrits ou classés, protégés par la loi du

Plus en détail

Réformes du Code de l'urbanisme LES LOTISSEMENTS

Réformes du Code de l'urbanisme LES LOTISSEMENTS Réformes du Code de l'urbanisme LES LOTISSEMENTS Direction départementale des territoires de l'orne 1 SYNTHESE DE LA REFORME Les divisons successives d'une unité foncière ne sont plus comptabilisées Seule

Plus en détail

ADAPTATIONS DU REGLEMENT

ADAPTATIONS DU REGLEMENT ADAPTATIONS DU REGLEMENT Pièce 4 Zone Rédaction actuelle Rédaction proposée Observations / Justifications TITRE II Dispositions applicables aux zones urbaines Chapitre I ZONE UA CARACTÈRE DE LA ZONE UA

Plus en détail

Direction de l urbanisme et de l aménagement Service urbanisme et foncier Réaliser sa demande de garage : les plans à fournir

Direction de l urbanisme et de l aménagement Service urbanisme et foncier Réaliser sa demande de garage : les plans à fournir Direction de l urbanisme et de l aménagement Service urbanisme et foncier Réaliser sa demande de garage : les plans à fournir Janvier 2013 Hôtel de Ville - 107 Avenue de la République - 77 340 Pontault-Combault

Plus en détail

Décret n 2016-xxx du xx mois 2016 portant mesures de simplification de la réglementation des publicités, enseignes et préenseignes NOR : DEVL1522614D

Décret n 2016-xxx du xx mois 2016 portant mesures de simplification de la réglementation des publicités, enseignes et préenseignes NOR : DEVL1522614D RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère de l écologie, du développement durable et de l énergie Décret n 2016-xxx du xx mois 2016 portant mesures de simplification de la réglementation des publicités, enseignes

Plus en détail

A quoi est soumis l aménagement d un garage en studio? Est-ce un changement de destination?

A quoi est soumis l aménagement d un garage en studio? Est-ce un changement de destination? A quoi est soumis l aménagement d un garage en studio? Est-ce un changement de destination? La transformation d un garage attenant à une habitation ne constitue pas un changement de destination en vertu

Plus en détail

Réforme des permis de construire et des autres autorisations d urbanisme

Réforme des permis de construire et des autres autorisations d urbanisme Réforme des permis de construire et des autres autorisations d urbanisme Travaux et changements de destinations soumis à permis de construire, à permis d aménager ou à déclaration préalable en dehors des

Plus en détail

Sont comprises les activités industrielles, artisanales et les logements liés et nécessaires à l activité.

Sont comprises les activités industrielles, artisanales et les logements liés et nécessaires à l activité. LEXIQUE Accès L accès est un passage privé, non ouvert à la circulation publique, situé sur l emprise de la propriété ou aménagé sur fonds voisin reliant la construction à la voie de desserte. Il correspond

Plus en détail

PLAN LOCAL D URBANISME MODIFICATION SIMPLIFIEE

PLAN LOCAL D URBANISME MODIFICATION SIMPLIFIEE DEPARTEMENT DU NORD PLAN LOCAL D URBANISME MODIFICATION SIMPLIFIEE NOTICE EXPLICATIVE Approbation : Vu pour être annexé à la délibération du Conseil Municipal en date du : Ville de Valenciennes Direction

Plus en détail

OCCUPATIONS ET UTILISATIONS DU SOL INTERDITES

OCCUPATIONS ET UTILISATIONS DU SOL INTERDITES CARACTERE DE LA ZONE Zone urbaine peu dense où les équipements publics existants ou en cours de réalisation ont une capacité suffisante pour desservir les constructions à implanter. Ub ARTICLE Ub 1 OCCUPATIONS

Plus en détail