Critères de choix et enjeux Collecte et compostage des matières organiques

Save this PDF as:
Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Critères de choix et enjeux Collecte et compostage des matières organiques"

Transcription

1 Critères de choix et enjeux Collecte et compostage des matières organiques Françoise Forcier, ing., agr., M.Ing Rencontre AOMGMR 7 décembre 2007

2 PLAN DE LA PRÉSENTATION Récupération et valorisation des matières organiques (Le Pourquoi?) Critère de qualité 3 voies versus 2 voies Marchés du compost Critère économiques Aspects liés à la collecte Aspects liés au traitement Considération globale Critères sociaux Enjeux et défis à court et moyen termes Tendances au Canada et en Europe

3 POURQUOI VALORISER LES MATIÈRES ORGANIQUES Réduction des résidus destinés à l élimination Augmenter la durée de vie des lieux d enfouissement Éviter les nuisances associées à l enfouissement des matières organiques Production de gaz à effet de serre (méthane produit par dégradation anaérobie) Production de lixiviat et risque de contamination des eaux Circulation et syndrome NIMBY Élaboration de la Politique québécoise de gestion des matières résiduelles Réflexion amorcée dans les années 1990 / Audiences génériques Objectif de mettre en valeur plus de 60% des matières organiques

4 POURQUOI VALORISER LES MATIÈRES ORGANIQUES (suite) Importance des matières organiques dans la composition des matières résiduelles Plastiques, verre, métaux 17% Papiers et cartons 30% Autres matières 13% Résidus verts 22% Résidus alimentaires 19% 44% Compostage de la matière organique avec ou sans production d énergie Objectif fondamental poursuivi: valoriser la matière organique sous forme de compost

5 CRITÈRE DE QUALITÉ 3 voies versus 2 voies ENJEU: produire un compost de la meilleur qualité possible pour maximiser son potentiel d utilisation. QUANTITÉ QUALITÉ 3 VOIES Séparation à la source Fonction de la participation citoyenne à la collecte + Qualité du compost démontrée à travers le monde entier La viabilité de la filière de valorisation n est pas compromise, car le compost issu d une séparation à la source est de première qualité constance et fiabilité 2 VOIES Tri-compostage + Projections à partir des tonnages générés d une année à l autre Variation de la qualité du compost d une usine à l autre Qualité incertaine, car tributaire de la participation citoyenne (tri efficace des RDD)» viabilité compromise Compost de qualité issu du tri-compostage = exception Incertitude et risque

6 À prix équivalent CRITÈRE DE QUALITÉ Marché et qualité Pour une offre de compost de première qualité, qui voudra du compost de seconde qualité? Contexte de marché: Disponibilité de compost de première qualité - compétition Perception des utilisateurs à l égard des composts provenant de déchets mélangés vs organiques séparés à la source: Retour au citoyen et contribution au changement d habitude à l égard de l environnement Utilisation par les municipalités et les entrepreneurs pour l aménagement d espaces verts Usages agricoles: horticulture, serriculture, etc.

7 CRITÈRE ÉCONOMIQUE Collecte Transport et transbordement Traitement L ensemble des matières résiduelles Le compost à valoriser

8 CRITÈRE ÉCONOMIQUE Collecte Collecte à 2 voies niveau de service: 78 collectes/an nombre de camions: 78 passages/an RECYCLABLES (pêle-mêle) 26 passages CENTRE DE TRI DÉCHETS 52 passages TRI-COMPOSTAGE ÉLIMINATION

9 CRITÈRE ÉCONOMIQUE Collecte (suite) Collecte à 3 voies niveau de service: 94 collectes/an nombre de camions: 94 passages/an RECYCLABLES (pêle-mêle) 26 passages CENTRE DE TRI ORGANIQUES (RA+RV) 42 passages COMPOSTAGE DÉCHETS 26 passages ÉLIMINATION

10 CRITÈRE ÉCONOMIQUE Collecte (suite) Collecte à 3 voies niveau de service: 94 collectes/an nombre de camions: 94 passages/an 120 à 360 L Résidus alimentaires et résidus verts ensemble

11 CRITÈRE ÉCONOMIQUE Collecte (suite) Collecte à 3 voies (co-collecte) niveau de service: 128 collectes/an nombre de camions: 76 passages/an RÉSIDUS ALIMENTAIRES RECYCLABLES 26 coll./an en alternance 52 passages COMPOSTAGE CENTRE DE TRI DÉCHETS 26 coll./an en alternance ÉLIMINATION 45 L RÉSIDUS VERTS 24 passages COMPOSTAGE

12 CRITÈRE ÉCONOMIQUE Collecte (suite) Collecte à 3 voies (co-collecte) niveau de service: 128 collectes/an nombre de camions: 76 passages/an Déchets ou recyclables en alternance Résidus alimentaires 45 L

13 CRITÈRE ÉCONOMIQUE Traitement Collecte à 2 voies : tri-compostage Deux composantes COMPOSTAGE TRI

14 CRITÈRE ÉCONOMIQUE Traitement (suite) Collecte à 3 voies : nombreuses technologies

15 CRITÈRE ÉCONOMIQUE Traitement (suite) Collecte à 3 voies : nombreuses technologies Hamilton, ON

16 CRITÈRE ÉCONOMIQUE Traitement (suite) Collecte à 3 voies : petites à grandes installations

17 CRITÈRE ÉCONOMIQUE Traitement (suite) Collecte à 3 voies : digestion anaérobie Boden, Allemagne

18 CRITÈRE ÉCONOMIQUE Traitement (suite) Collecte à 3 voies : nombreuses technologies Panoplie de solutions Compostage en andains sur aire ouverte Compostage en système fermé $ + Repenser la gestion des matières résiduelles en fonction de son contexte propre! Ex.: petite communauté technologie plus simple

19 CRITÈRE ÉCONOMIQUE Traitement (suite) COLLECTE TRAITEMENT TOTAL 3 VOIES + Séparation à la Globalement, les source coûts sont + 2 VOIES Tri-compostage comparables ( 160 à 200$/porte) Donc, le coût de revient pour le citoyen n est pas un enjeu!

20 CRITÈRES SOCIAUX Collecte À court terme 2 voies plus facile pour le citoyen Aucun changement majeur de comportement Mais le succès de la filière À moyen terme: 3 voies demande une période d adaptation Niveau de service plus grand pour le citoyen Intérêt et participation croissante, contribution et fierté Responsabilisation environnementale (réduction, valorisation) La conscience environnementale des citoyens évolue (ex. usage de sacs réutilisables, sensibilité aux changements climatiques)

21 CRITÈRES SOCIAUX Collecte Le bac: un outil qui favorise la participation!

22 CRITÈRES SOCIAUX Traitement Éléments à considérer pour faciliter l insertion sociale d une installation de traitement de matières organiques: Taille de l infrastructure et mesures d atténuation des nuisances Provenance des matières (NIMBY) Perception qu a le citoyen du risque associé à l installation Implication municipale L enfouissement et la centralisation des matières : sentiment d inéquité et appréhensions sociales. La population est le plus souvent encline à accepter une infrastructure à proximité si celle-ci est dédiée au traitement de ses propres matières.

23 CRITÈRES SOCIAUX Traitement Le citoyen fait partie de la réussite de la filière à 3 voies

24 TENDANCES Europe Collecte à 3 voies très bien établie Implantation graduelle de la collecte à 3 voies Début de la collecte à 3 voies Pas de collecte à 3 voies > 2000 sites de compostage de matières séparées à la source < 100 usines de tri-compostage En Allemagne seulement, 800 sites de compostage, 12 M t

25 Au Canada TENDANCES Canada 227 installations de compostage 2 usines de tri-compostage Au Québec 29 installations de compostage 1 usine de tri-compostage tonnes de résidus organiques d origine résidentielle compostées en 2006 (pour un total de tonnes compostées) En Ontario 60 installations de compostage tonnes de résidus organiques d origine résidentielle récupérées par une collecte à 3 voies en portes desservies par une collecte à 3 voies

26 Collecte à 3 voies en Ontario Tonnage total Collecte porte à porte des matières organiques Collecte porte à porte des résidus verts TONNES ménages ménages ménages ménages desservis par une collecte porte à porte des matières organiques (principalement Green bin)

27 TENDANCES Région de Toronto (GTA) Collecte à 3 voies (co-collecte) Région de Peel Co-collecte: RA + recyclables Sacs compostables Tunnels fermés à Brampton ( t/an) Tunnels fermés à Caledon ( t/an) Région de Halton Co-collecte: RA + déchets Sacs compostables Région de York Co-collecte: RA + recyclables Sacs de plastique permis RA compostés à en tunnels à London RA compostés en tunnels à Hamilton (avril 2008) Région de Durham Co-collecte: RA + recyclables Sacs compostables Tunnels fermés ( t/an) Andains sur aire ouverte ( t/an) Ville de Toronto Co-collecte: RA + recyclables/déchets Sacs de plastique permis Digesteur anaérobie ( t/an) et post-compostage (site privé)

28 CONCLUSION Si les autres le font et réussissent Osons repenser la façon de gérer nos matières résiduelles!

État des lieux sur les gisements et les marchés

État des lieux sur les gisements et les marchés État des lieux sur les gisements et les marchés Cible de 60% de recyclage à atteindre Gisements de matières organiques Produits à recycler et les marchés potentiels Expérience hors Québec Défis propres

Plus en détail

Usine de biométhanisation des matières résiduelles organiques (déchets des vivants)

Usine de biométhanisation des matières résiduelles organiques (déchets des vivants) Usine de biométhanisation des matières résiduelles organiques (déchets des vivants) Société d économie mixte de Rivière-du-Loup (SÉMER) créée en octobre 2009 Obligation réduire déchets enfouis Cadre réglementaire

Plus en détail

Les centres de valorisation des matières organiques Un projet novateur pour une ville toujours plus verte

Les centres de valorisation des matières organiques Un projet novateur pour une ville toujours plus verte Les centres de valorisation des matières organiques Un projet novateur pour une ville toujours plus verte Présentation - Secteur ouest de l agglomération par la Ville de Québec Juin 2011 1 Description

Plus en détail

Ce qu il faut savoir pour faire une bonne gestion des matières résiduelles dans les ICI de la Mauricie

Ce qu il faut savoir pour faire une bonne gestion des matières résiduelles dans les ICI de la Mauricie Ce qu il faut savoir pour faire une bonne gestion des matières résiduelles dans les ICI de la Mauricie Les objectifs d ici 2015 : Ramener à 700 kg par habitant la quantité de matières résiduelles éliminées

Plus en détail

mission 2014-10-24 Les matières organiques: État de situation, arguments économiqueset sources de financement mission

mission 2014-10-24 Les matières organiques: État de situation, arguments économiqueset sources de financement mission Les matières organiques: État de situation, arguments économiqueset sources de financement Sophie Taillefer Agente de développement industriel 11 septembre 2014 mission au cœur de l action pour une gestion

Plus en détail

Ces objectifs visent la récupération de :

Ces objectifs visent la récupération de : Projet de plan de gestion des matières résiduelles 2016-2020 Les enjeux sont importants. La Ville de Gatineau doit revoir son plan de gestion des matières résiduelles (PGMR) pour les années 2016 à 2020

Plus en détail

Solutions de gestion pour l environnement

Solutions de gestion pour l environnement Solutions de gestion pour l environnement Gamme complète de logiciels et de services d intégration Les Logiciels Maximum et l environnement Les Logiciels Maximum fournissent des logiciels et des services

Plus en détail

Ce que les municipalités devraient savoir afin de maximiser la récupération des résidus alimentaires

Ce que les municipalités devraient savoir afin de maximiser la récupération des résidus alimentaires CONFÉRENCE ANNUELLE CCC 18 SEPTEMBRE 2015 Ce que les municipalités devraient savoir afin de maximiser la récupération des résidus alimentaires Marie-Hélène Gravel, SOLINOV Sophie Taillefer, RECYC-QUÉBEC

Plus en détail

Capsule «Les déchets encombrants»

Capsule «Les déchets encombrants» Capsule «Les déchets encombrants» Vous sentez-vous encombrés par vos vieux objets périmés ou brisés? Les jeter aux ordures n est pas la solution. Appareils électriques, électroniques et mobilier de maison

Plus en détail

DES MATIÈRES RÉSIDUELLES AU DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE ET DURABLE

DES MATIÈRES RÉSIDUELLES AU DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE ET DURABLE DES MATIÈRES RÉSIDUELLES AU DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE ET DURABLE Plan de la présentation Mise en contexte de la Ville de Victoriaville ; Gestion des matières résiduelles ; Des projets des résultats ; Des

Plus en détail

Des carburants à partir de déchets ultimes

Des carburants à partir de déchets ultimes Des carburants à partir de déchets ultimes Association québécoise pour la maîtrise de l énergie Marie-Hélène Lamarre, directrice, Développement des affaires 28 mars 2012 Enerkem 2012. Tous droits réservés

Plus en détail

Appui à la planification et suivi d un projet pilote de collecte des matières putrescibles. Phase 1 : Ville de Québec Sommaire exécutif

Appui à la planification et suivi d un projet pilote de collecte des matières putrescibles. Phase 1 : Ville de Québec Sommaire exécutif Rapport final RT05-22607 Appui à la planification et suivi d un projet pilote de collecte des matières putrescibles Phase 1 : Ville de Québec Sommaire exécutif Mars 2009 Sommaire exécutif Contexte du

Plus en détail

Si le compte est bon...

Si le compte est bon... la gestion des déchets ménagers: Si le compte est bon... 577 Chaque français produit en moyenne de déchets par an d ordures ménagères résiduelles de verre de recyclables de biodéchets & déchets verts d

Plus en détail

Maison recyclée des Artisans du rebut global, Mont Arthabaska

Maison recyclée des Artisans du rebut global, Mont Arthabaska Une expérience réussie de valorisation des matières résiduelles Carline Ghazal, coordonnatrice du développement durable Service de l environnement, Ville de Victoriaville Webinaire 7 avril 2010 Maison

Plus en détail

Consultation publique. Sur le projet de PGMR 2015-2020 de La Communauté métropolitaine de Montréal. Mémoire de la compagnie Second Cycle Inc.

Consultation publique. Sur le projet de PGMR 2015-2020 de La Communauté métropolitaine de Montréal. Mémoire de la compagnie Second Cycle Inc. Consultation publique Sur le projet de PGMR 2015-2020 de La Communauté métropolitaine de Montréal Mémoire de la compagnie Second Cycle Inc. Rédigé par Fernanda Medina Révisé par Frédéric Bouchard Ing.

Plus en détail

Mélanie Kfoury, Associée KPMG-SECOR. Faire évoluer la collecte sélective

Mélanie Kfoury, Associée KPMG-SECOR. Faire évoluer la collecte sélective Mélanie Kfoury, Associée KPMG-SECOR Faire évoluer la collecte sélective 5 décembre 2014 Le meilleur moyen de prédire l avenir, c est de le créer. Peter Drucker La collecte sélective au Québec : une industrie

Plus en détail

Caractérisation des matières résiduelles éliminées provenant du secteur résidentiel de la MRC de Memphrémagog

Caractérisation des matières résiduelles éliminées provenant du secteur résidentiel de la MRC de Memphrémagog Caractérisation des matières résiduelles éliminées provenant du secteur résidentiel de la MRC de Memphrémagog Monique Clément, B.Sc. DGE, Recycologue Document synthèse réalisé par la MRC de Memphrémagog

Plus en détail

Restitution sur la session internationale de formation sur le thème : Partage d expériences à travers les résultats

Restitution sur la session internationale de formation sur le thème : Partage d expériences à travers les résultats Restitution sur la session internationale de formation sur le thème : «Traitement et valorisation des déchets: Partage d expériences à travers les résultats du Projet Stratégie té de Réduction des Déchets

Plus en détail

Communauté métropolitaine de Montréal

Communauté métropolitaine de Montréal Communauté métropolitaine de Montréal Étude sur les facteurs pouvant influencer l acceptabilité sociale des équipements de traitement des matières résiduelles Novembre 2010 Mandat ÉTAPE 1 : Facteurs d

Plus en détail

Le traitement mécano-biologique des déchets Important pour le Maroc? Casablanca, 23 Mars 2011

Le traitement mécano-biologique des déchets Important pour le Maroc? Casablanca, 23 Mars 2011 Le traitement mécano-biologique des déchets Important pour le Maroc? Casablanca, 23 Mars 2011 Plan de la présentation Partie I Pourquoi le TMB? Partie II Variantes techniques Partie III Conclusions pour

Plus en détail

SOMMAIRE DU PROJET PLAN DE GESTION DES MATIÈRES RÉSIDUELLES CONJOINT 2016-2020. des MRC d Antoine-Labelle, des Laurentides et des Pays-d en-haut

SOMMAIRE DU PROJET PLAN DE GESTION DES MATIÈRES RÉSIDUELLES CONJOINT 2016-2020. des MRC d Antoine-Labelle, des Laurentides et des Pays-d en-haut SOMMAIRE DU PROJET PLAN DE GESTION DES MATIÈRES RÉSIDUELLES CONJOINT 2016-2020 des MRC d Antoine-Labelle, des Laurentides et des Pays-d en-haut UNE DÉMARCHE DE CONCERTATION POUR RÉDUIRE L ENFOUISSEMENT

Plus en détail

De déchets à biocarburants et produits chimiques verts

De déchets à biocarburants et produits chimiques verts Révolutionne la gestion des déchets et le secteur des carburants de transport, dans les communautés et à travers le monde De déchets à biocarburants et produits chimiques verts octobre 2011 Confidentiel

Plus en détail

Éthanol cellulosique: Développements au Québec. Conférence CanBio

Éthanol cellulosique: Développements au Québec. Conférence CanBio Éthanol cellulosique: Développements au Québec Conférence CanBio Mai 2011 Confidentiel Enerkem 2011. Tous droits réservés. Répond aux enjeux économiques, énergétiques et environnementaux du Québec Confidentiel

Plus en détail

MATTEUS+ : un outil pour faire des choix éclairés en gestion des matières organiques

MATTEUS+ : un outil pour faire des choix éclairés en gestion des matières organiques MATTEUS+ : un outil pour faire des choix éclairés en gestion des matières organiques Le jeudi, 4 avril 2013 François Gonthier-Gignac, M. Env Opportunité Bannissement des matières organiques à l élimination

Plus en détail

municipale Régie intermunicipale de

municipale Régie intermunicipale de Étude de cas Plateforme de compostage municipale Régie intermunicipale de gestion des déchets solides de la région de Coaticook 18 février 2013 Une brève mise en contexte 1. Obligations des municipalités:

Plus en détail

JEUNE CONSEIL DE MONTRÉAL XXVIII e ÉDITION

JEUNE CONSEIL DE MONTRÉAL XXVIII e ÉDITION JEUNE CONSEIL DE MONTRÉAL XXVIII e ÉDITION Projet de règlement no. 3 : Règlement sur la responsabilisation environnementale PRÉSENTATION Présenté par Monsieur Maxime Maheu-Moisan, membre du comité exécutif,

Plus en détail

Programme de récupération multimatières dans les édifices municipaux de l agglomération

Programme de récupération multimatières dans les édifices municipaux de l agglomération Programme de récupération multimatières dans les édifices municipaux de l agglomération Éco-déjeuner-causerie Réseau d échanges du PSDD 17 octobre 2007 1 Contexte Action 1.14 du premier Plan stratégique

Plus en détail

3. Gestion des matières résiduelles dans les ICI et assistance de RECYC-QUÉBEC

3. Gestion des matières résiduelles dans les ICI et assistance de RECYC-QUÉBEC 3. Gestion des matières résiduelles dans les ICI et assistance de RECYC-QUÉBEC Principe des 3RV Privilégier dans l ordre : La réduction à la source Le réemploi Le recyclage La valorisation (biologique

Plus en détail

Étude régionale sur la valorisation des déchets ultimes de la région administrative de l Outaouais. Rencontre du 11 décembre

Étude régionale sur la valorisation des déchets ultimes de la région administrative de l Outaouais. Rencontre du 11 décembre Étude régionale sur la valorisation des déchets ultimes de la région administrative de l Outaouais Rencontre du 11 décembre Plan de la présentation Mise en contexte Encadrement législatif Bilan de gestion

Plus en détail

ECO.COLLECTOOR. La Collecte et le Recyclage des déchets COMPASS GROUP FRANCE MAI 2010

ECO.COLLECTOOR. La Collecte et le Recyclage des déchets COMPASS GROUP FRANCE MAI 2010 ECO.COLLECTOOR La Collecte et le Recyclage des déchets COMPASS GROUP FRANCE MAI 2010 Pour contribuer à préserver l environnement, Eco.Collectoor a développé une solution de collecte et de recyclage des

Plus en détail

Expérimentation de l extension des consignes de tri des emballages ménagers en plastique

Expérimentation de l extension des consignes de tri des emballages ménagers en plastique DOSSIER DE PRESSE Expérimentation de l extension des consignes de tri des emballages ménagers en plastique Contact presse Corine BUSSON BENHAMMOU Responsable des relations presse Ville d Angers/Angers

Plus en détail

LES MÉTAUX, RECYCLABLES ET RECYCLÉS, AU CŒUR DE L ÉCONOMIE CIRCULAIRE

LES MÉTAUX, RECYCLABLES ET RECYCLÉS, AU CŒUR DE L ÉCONOMIE CIRCULAIRE LES MÉTAUX, RECYCLABLES ET RECYCLÉS, AU CŒUR DE L ÉCONOMIE CIRCULAIRE LES DÉCHETS MÉTALLIQUES, UNE SOURCE STRATÉGIQUE D APPROVISIONNEMENT Pour l industrie métallurgique, le recyclage a toujours fait partie

Plus en détail

Mise à jour de l estimation budgétaire des RT-01 28109

Mise à jour de l estimation budgétaire des RT-01 28109 RT-01 28109 Mise à jour de l estimation budgétaire des coûts pour les installations de traitement des matières organiques des divers scénarios considérés par la Ville de Québec Mars 2009 Mise à jour de

Plus en détail

Les événements éco-responsables l expérience de Desjardins

Les événements éco-responsables l expérience de Desjardins Les événements éco-responsables l expérience de Desjardins Déjeuner-causerie sur les évènements éco-responsable/compensation carbone Mercredi 12 septembre 2007 Natacha Liébart Éco-conseillère diplomée

Plus en détail

Conscient de l importance de l environnement et de la planète, le Centre Eaton de Montréal accroît ses efforts pour réduire la quantité de ses

Conscient de l importance de l environnement et de la planète, le Centre Eaton de Montréal accroît ses efforts pour réduire la quantité de ses Zeina Barghout Jean-François Novak Directrice Marketing Gérant d exploitation Conscient de l importance de l environnement et de la planète, le Centre Eaton de Montréal accroît ses efforts pour réduire

Plus en détail

Enfouissement et récupération Bilan 2013. Christian Noël, dga

Enfouissement et récupération Bilan 2013. Christian Noël, dga Enfouissement et récupération Bilan 2013 Christian Noël, dga 1. Présentation de la MRC 2. Chronologie de la prise en charge de la gestion des matières résiduelles 3. Tonnage des matières résiduelles enfouies

Plus en détail

LA GESTION DES DECHETS EN EUROPE THÉORIE ET PRATIQUE

LA GESTION DES DECHETS EN EUROPE THÉORIE ET PRATIQUE LA GESTION DES DECHETS EN EUROPE THÉORIE ET PRATIQUE Système de collecte intégré pour la réduction du volume des déchets résiduels grâce à un tri sélectif des matériaux recyclables EnviroMaroc 2007 24

Plus en détail

Des solutions économiques et innovantes pour vos déchets

Des solutions économiques et innovantes pour vos déchets Des solutions économiques et innovantes pour vos déchets rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme. e n v i r o n n e m e n t IKOS Environnement, faire du déchet d aujourd hui l énergie et la

Plus en détail

et Valorisation des déchets

et Valorisation des déchets Animations Prévention et Valorisation des déchets Année scolaire 2015 2016 Nos enjeux liés à la réduction des déchets La réduction des déchets représente aujourd hui un véritable enjeu environnemental

Plus en détail

Imaginez un Québec sans déchets enfouis; la solution passe-t-elle par la valorisation énergétique?

Imaginez un Québec sans déchets enfouis; la solution passe-t-elle par la valorisation énergétique? Imaginez un Québec sans déchets enfouis; la solution passe-t-elle par la valorisation énergétique? 5 e rencontre municipale de l énergie Association québécoise de la maîtrise de l énergie Gérard Gosselin,

Plus en détail

Présenter/rappeler l «itinéraire d un appareil usagé» à l aide de l aff iche (annexe 1).

Présenter/rappeler l «itinéraire d un appareil usagé» à l aide de l aff iche (annexe 1). Points de Points de Que faire de ma vieille télé? De mon sèche-cheveux cassé? De mon MP3 sans intérêt? Démodés ou hors d usage, électriques et électroniques peuvent être réutilisés ou recyclés à condition

Plus en détail

Réunion UCM. Trier ses déchets. Pierre Gysen - Sales Manager Recycling and Waste Recovery Belgium

Réunion UCM. Trier ses déchets. Pierre Gysen - Sales Manager Recycling and Waste Recovery Belgium Réunion UCM Trier ses déchets Pierre Gysen - Sales Manager Recycling and Waste Recovery Belgium Agenda 1. Introduction (Sita) 2. Que deviennent nos déchets? 3. A chaque déchet sa solution 4. Quelques règles

Plus en détail

Le compostage, si naturel SERVICE DE L ENVIRONNEMENT

Le compostage, si naturel SERVICE DE L ENVIRONNEMENT Le compostage, si naturel SERVICE DE L ENVIRONNEMENT Plan de présentation 1. Qu est-ce que le compostage? 2. Pourquoi composter? 3. Comment participer à la collecte de compostage? 4. Concrètement, qu est-ce

Plus en détail

NOTE TECHNIQUE Choix de la future filière de traitement des déchets ménagers et assimilés résiduels du Stéphanois et du Montbrisonnais

NOTE TECHNIQUE Choix de la future filière de traitement des déchets ménagers et assimilés résiduels du Stéphanois et du Montbrisonnais Saint-Étienne, le 17 juillet 2012 NOTE TECHNIQUE Choix de la future filière de traitement des déchets ménagers et assimilés résiduels du Stéphanois et du Montbrisonnais Préambule Le SYDEMER, SYndicat mixte

Plus en détail

Défi 7/7 Mission Ecogestes

Défi 7/7 Mission Ecogestes Défi 7/7 Mission Ecogestes - 202 851 habitants (au 1er janvier 2011) Les hommes commencent à se regrouper dans des villes. Les déchets sont jetés dans les rues entraînant de nombreuses épidémies meurtrières

Plus en détail

Projet de biométhanisation à Assesse. Biométhanisation des déchets ménagers : un outil économique d avenir? Namur, vendredi 14 octobre 2005

Projet de biométhanisation à Assesse. Biométhanisation des déchets ménagers : un outil économique d avenir? Namur, vendredi 14 octobre 2005 Projet de biométhanisation à Assesse Biométhanisation des déchets ménagers : un outil économique d avenir? Namur, vendredi 14 octobre 2005 Nos principes en matière de gestion des déchets ménagers Comp/biométh.

Plus en détail

Eléments de réflexion sur le financement d un service de gestion des déchets

Eléments de réflexion sur le financement d un service de gestion des déchets 1 Centre Formation Acteurs Eléments de réflexion sur le financement d un service de gestion des déchets Locaux Ouagadougou g Ouagadougou du 26 au 30 Octobre 2009 2 Problématique déchets Augmentation des

Plus en détail

Lafarge France et l économie circulaire

Lafarge France et l économie circulaire Lafarge France et l économie circulaire Zoom sur l écologie industrielle Mai 2013 Les activités de Lafarge Le Groupe La France est le berceau historique du Groupe depuis 1833 Le Groupe Lafarge est leader

Plus en détail

«Oum Azza de l enfouissement à la valorisation»

«Oum Azza de l enfouissement à la valorisation» (CET) d Oum Azza «Oum Azza de l enfouissement à la valorisation» 24 Décembre 2013 Programme National de traitement des Déchets Ménagers (PNDM) 2012-2016 Quantités réceptionnées 2007-2012 Le PNDM, s inscrit

Plus en détail

PROLONGEZ LA DURÉE DE VIE DE VOTRE ORDINATEUR TRUCS ET ASTUCES FACILES

PROLONGEZ LA DURÉE DE VIE DE VOTRE ORDINATEUR TRUCS ET ASTUCES FACILES PROLONGEZ LA DURÉE DE VIE DE VOTRE ORDINATEUR TRUCS ET ASTUCES FACILES À PROPOS D INSERTECH UNE ENTREPRISE D INSERTION Entreprise d insertion à but non lucratif, en informatique Forme des jeunes adultes

Plus en détail

Syndicat Mixte du Point Fort. Pôle environnement : une filière durable de traitement des déchets

Syndicat Mixte du Point Fort. Pôle environnement : une filière durable de traitement des déchets Dossier de Presse Pôle environnement : une filière durable de traitement des déchets 16 décembre 2005 CONTACT PRESSE Claire Montémont tél. 02 31 29 16 96 / mobile 06 10 15 04 18 claire.montemont@wanadoo.fr

Plus en détail

MISE EN CONTEXTE: CHARTE DES MATIÈRES RECYCLABLES DE LA COLLECTE SÉLECTIVE

MISE EN CONTEXTE: CHARTE DES MATIÈRES RECYCLABLES DE LA COLLECTE SÉLECTIVE 1 MISE EN CONTEXTE: CHARTE DES MATIÈRES RECYCLABLES DE LA COLLECTE SÉLECTIVE Qu est ce que c est? cest? La Charte des matières recyclables indique les matières que les citoyens peuvent déposer dans leur

Plus en détail

MÉMOIRE DE LA VILLE DE MASCOUCHE SUR LE PLAN MÉTROPOLITAIN DE GESTION DES MATIÈRES RÉSIDUELLES (PMGMR)

MÉMOIRE DE LA VILLE DE MASCOUCHE SUR LE PLAN MÉTROPOLITAIN DE GESTION DES MATIÈRES RÉSIDUELLES (PMGMR) MÉMOIRE DE LA VILLE DE MASCOUCHE SUR LE PLAN MÉTROPOLITAIN DE GESTION DES MATIÈRES RÉSIDUELLES (PMGMR) MÉMOIRE DÉPOSÉ À LA CONSULTATION DE LA COMMUNAUTÉ MÉTROPOLITAINE DE MONTRÉAL 1 MÉMOIRE DE LA VILLE

Plus en détail

Le recyclage des emballages au Luxembourg

Le recyclage des emballages au Luxembourg Le recyclage des emballages au Luxembourg Sommaire La responsabilité des producteurs page 4 VALORLUX, organisme agréé page 6 Le Point Vert page 9 La prévention des déchets d emballages page 10 La responsabilité

Plus en détail

Qu est-ce que la SÉMER? C est une entreprise privée qui gère l usine de biométhanisation et dont les actionnaires sont :

Qu est-ce que la SÉMER? C est une entreprise privée qui gère l usine de biométhanisation et dont les actionnaires sont : Michel Morin, président de la SÉMER Dîner du CDE du 20 septembre 2012 1 Qu est-ce que la SÉMER? C est une entreprise privée qui gère l usine de biométhanisation et dont les actionnaires sont : 25,5 % municipalités

Plus en détail

Bilan Carbone de la Communauté d Agglomération de Vichy Val d Allier

Bilan Carbone de la Communauté d Agglomération de Vichy Val d Allier Bilan Carbone de la Communauté d Agglomération de Vichy Val d Allier Territoire 2008 Contexte de l étude Afin de lutter contre le changement climatique et de s adapter au contexte de raréfaction des ressources

Plus en détail

!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! Plan!métropolitain!de!gestion!des!matières! résiduelles!2015b2020!:!viser!plus!haut!!!

!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! Plan!métropolitain!de!gestion!des!matières! résiduelles!2015b2020!:!viser!plus!haut!!! Planmétropolitaindegestiondesmatières résiduelles2015b2020:viserplushaut MémoiredéposéàlaCommunautémétropolitainedeMontréal(CMM)danslecadredela consultationpubliquesurleprojetdeplanmétropolitaindegestiondesmatièresrésiduelles

Plus en détail

Actions Bien livrable Échéance Responsable

Actions Bien livrable Échéance Responsable Stratégie 1 : Respecter la hiérarchie des 3RV-E 1. Afin que la Loi sur la qualité de l environnement (LQE) soit claire en ce qui concerne la priorité accordée aux activités de gestion des matières résiduelles

Plus en détail

La Communauté urbaine Marseille Provence assure la collecte, la valorisation et l élimination des déchets ménagers et assimilés pour l ensemble de

La Communauté urbaine Marseille Provence assure la collecte, la valorisation et l élimination des déchets ménagers et assimilés pour l ensemble de La Communauté urbaine Marseille Provence assure la collecte, la valorisation et l élimination des déchets ménagers et assimilés pour l ensemble de ses 18 communes membres. Collecte des déchets ménagers

Plus en détail

Congrès du gaz. "le biométhane : une énergie renouvelable au cœur des territoires" Valérie BORRONI : Rhônalpénergie-Environnement. Certifié ISO 14001

Congrès du gaz. le biométhane : une énergie renouvelable au cœur des territoires Valérie BORRONI : Rhônalpénergie-Environnement. Certifié ISO 14001 Congrès du gaz "le biométhane : une énergie renouvelable au cœur des territoires" Valérie BORRONI : Rhônalpénergie-Environnement Agence de l énergie et de l environnement en Rhône-Alpes (association Loi

Plus en détail

GEOGRAPHIE Activités économiques CE2 N 5 : Les déchets : réduction et recyclage au Liban et en France

GEOGRAPHIE Activités économiques CE2 N 5 : Les déchets : réduction et recyclage au Liban et en France Suggestions de documents à Repères Vocabulaire à Compétences Idées directrices utiliser géographiques retenir spécifiques Ctrl+clic Dans cette séquence, l élève apprend comment les déchets que produisent

Plus en détail

Projet de règlement sur les garanties financières exigibles pour l exploitation d une installation de valorisation de matières organiques

Projet de règlement sur les garanties financières exigibles pour l exploitation d une installation de valorisation de matières organiques Projet de règlement sur les garanties financières exigibles pour l exploitation d une installation de valorisation de matières organiques Projet de règlement modifiant le Règlement sur les redevances exigibles

Plus en détail

Consommation et alimentation responsable. 17 novembre 2010 à l Agora

Consommation et alimentation responsable. 17 novembre 2010 à l Agora 5 e RDV Citoyen Consommation et alimentation responsable 17 novembre 2010 à l Agora Les marchés publics de la ville de Nanterre Mme Ghislaine JUBLIN Responsable du service achats - approvisionnements Sommaire

Plus en détail

Mission Biométhanisation Allemagne par Dominic Lapointe, Ph.D. Directeur du développement Réseau d expertise et de développement en biométhanisation

Mission Biométhanisation Allemagne par Dominic Lapointe, Ph.D. Directeur du développement Réseau d expertise et de développement en biométhanisation Mission Biométhanisation Allemagne par Dominic Lapointe, Ph.D. Directeur du développement Réseau d expertise et de développement en biométhanisation Plan de la présentation Objectifs de la mission La biométhanisation

Plus en détail

Le biogaz: Valorisation d'une énergie renouvelable d'avenir. M. Björn Hugosson produit commercial. ce sont des usines de biogaz

Le biogaz: Valorisation d'une énergie renouvelable d'avenir. M. Björn Hugosson produit commercial. ce sont des usines de biogaz Bonjour! Lors de la 6e Conférence sur les biogaz tenue à Montréal le 24 avril dernier, nous avons assisté à de nombreuses présentations ayant pour thème central - Le biogaz: Valorisation d'une énergie

Plus en détail

Habiter ma ville. Résumé de la politique d habitation de la Ville de Gatineau

Habiter ma ville. Résumé de la politique d habitation de la Ville de Gatineau Habiter ma ville Résumé de la politique d habitation de la Ville de Gatineau L habitation constitue une composante essentielle à la qualité de vie des citoyens et une préoccupation constante dans l ensemble

Plus en détail

Verdir Vaughan. Un plan global de gestion des déchets d

Verdir Vaughan. Un plan global de gestion des déchets d Verdir Vaughan Un plan global de gestion des déchets d Webinaires du Fonds municipal vert Le 21 octobre 2009 Présent senté par : C. Kirkpatrick, Directrice, Gestion des déchets d solides Service des travaux

Plus en détail

POLITIQUE RELATIVE À LA PROTECTION DE L ENVIRONNEMENT ET AU DÉVELOPPEMENT DURABLE *

POLITIQUE RELATIVE À LA PROTECTION DE L ENVIRONNEMENT ET AU DÉVELOPPEMENT DURABLE * POLITIQUE RELATIVE À LA PROTECTION DE L ENVIRONNEMENT ET AU DÉVELOPPEMENT DURABLE * 2011 Adoptée par le conseil d administration le 11 juin 2007, dernières modifications en 2011. PRÉAMBULE Le Cégep de

Plus en détail

Réussir un projet biogaz :

Réussir un projet biogaz : Réussir un : Les points clés à prendre en compte Fabien Dauriac Siège Social 20, Place du Foirail 65917 TARBES Cedex 9 Tél : 05 62 34 66 74 Fax : 05 62 93 59 95 Email : accueil@hautes-pyrenees pyrenees.chambagri.fr

Plus en détail

Les modes de perception de fonds afin de financer la future politique de gestion des matières résiduelles au Québec.

Les modes de perception de fonds afin de financer la future politique de gestion des matières résiduelles au Québec. Document de réflexion: Les modes de perception de fonds afin de financer la future politique de gestion des matières résiduelles au Québec. Par: Karel Ménard et Michel Séguin révisé par: Liliane Cotnoir

Plus en détail

PROJET DE PLAN DE GESTION DES MATIÈRES RÉSIDUELLES 2012-2017 SOMMAIRE DES RÉSULTATS D UN SONDAGE D OPINION SYNTHÈSE DES RÉSULTATS DU SONDAGE

PROJET DE PLAN DE GESTION DES MATIÈRES RÉSIDUELLES 2012-2017 SOMMAIRE DES RÉSULTATS D UN SONDAGE D OPINION SYNTHÈSE DES RÉSULTATS DU SONDAGE PROJET DE PLAN DE GESTION DES MATIÈRES RÉSIDUELLES 2012-2017 SOMMAIRE DES RÉSULTATS D UN SONDAGE D OPINION SYNTHÈSE DES RÉSULTATS DU SONDAGE LE 16 JANVIER 2013 MISE EN CONTEXTE ET MÉTHODOLOGIE DU SONDAGE

Plus en détail

Valoriser les matières organiques en énergie renouvelable. 5 e Rencontre municipale de l'énergie de l'aqme Victoriaville - 9 avril 2015.

Valoriser les matières organiques en énergie renouvelable. 5 e Rencontre municipale de l'énergie de l'aqme Victoriaville - 9 avril 2015. Valoriser les matières organiques en énergie renouvelable 5 e Rencontre municipale de l'énergie de l'aqme Victoriaville - 9 avril 2015 gaz naturel Les origines du projet En 2008, la Ville démontre une

Plus en détail

BILAN 2014 GESTION DES MATIÈRES RÉSIDUELLES

BILAN 2014 GESTION DES MATIÈRES RÉSIDUELLES BILAN GESTION DES MATIÈRES RÉSIDUELLES LE BILAN EN BREF BILAN GESTION DES MATIÈRES RÉSIDUELLES 1 Ramener POLITIQUE QUÉBÉCOISE DE GESTION DES MATIÈRES RÉSIDUELLES OBJECTIFS À ATTEINDRE D ICI LA FIN DE 2015

Plus en détail

Production de compost au Centre de Valorisation Organique

Production de compost au Centre de Valorisation Organique Gestion des déchets ménagers de Lille Métropole Communauté Urbaine Production de compost au Centre de Valorisation Organique Mustapha MAIMOUNI Conseiller communautaire Lille Métropole Communauté Urbaine

Plus en détail

L ÉQUITÉ TERRITORIALE (1989-2011) L ACCEPTABILITÉ SOCIALE LES RISQUES LA GESTION

L ÉQUITÉ TERRITORIALE (1989-2011) L ACCEPTABILITÉ SOCIALE LES RISQUES LA GESTION L ÉQUITÉ TERRITORIALE (1989-2011) L ACCEPTABILITÉ SOCIALE LES RISQUES LA GESTION DANS LE TRAITEMENT DES MATIÈRES ORGANIQUES DE L AGGLOMÉRATION MONTRÉALAISE Présenté à l OCPM par Nicole Loubert, citoyenne

Plus en détail

Politique de développement durable pour les édifices de la Ville de Montréal

Politique de développement durable pour les édifices de la Ville de Montréal Direction des immeubles Direction des stratégies et transactions immobilières Juin 2009 Politique de développement durable pour les édifices de la Ville de Montréal Table des matières 1.0 Contexte et préambule...1

Plus en détail

La Poste, votre interlocuteur privilégié pour le recyclage de vos papiers de bureau

La Poste, votre interlocuteur privilégié pour le recyclage de vos papiers de bureau La Poste, votre interlocuteur privilégié pour le recyclage de vos papiers de bureau L engagement de La Poste dans le Développement Durable La neutralité carbone est le résultat d une démarche volontariste

Plus en détail

Et on doit la sortir de plus en plus souvent. Elle n arrive même plus à enfiler ses sacspoubelle! Elle est de plus en plus lourde. Une seule solution!

Et on doit la sortir de plus en plus souvent. Elle n arrive même plus à enfiler ses sacspoubelle! Elle est de plus en plus lourde. Une seule solution! Elle est de plus en plus lourde. Et on doit la sortir de plus en plus souvent Elle n arrive même plus à enfiler ses sacspoubelle! Une seule solution! La MRC Robert-Cliche Plan de gestion des matières

Plus en détail

Le chauffage aux granules de bois au Québec

Le chauffage aux granules de bois au Québec Le chauffage aux granules de bois au Québec Pierre-Olivier Morency, directeur Groupe granules, QWEB Colloque Agri-Énergie Shawinigan, 25 octobre 2012 Quebec Wood Export Bureau (QWEB) association d affaires

Plus en détail

Verre Avenir Chiffres, enjeux et missions

Verre Avenir Chiffres, enjeux et missions d o s s i e r d e p r e s s e 1 / 2 Verre Avenir Chiffres, enjeux et missions Verre Avenir Verre Avenir l organisme en charge de la promotion du verre d emballage «En 2010, les ventes de bouteilles se

Plus en détail

Communiqué 21 octobre 2009

Communiqué 21 octobre 2009 Communiqué 21 octobre 2009 Les surcoûts du programme d électricité éolienne et photovoltaïque doivent être compensés par une politique industrielle ambitieuse. La France a consommé en 2008 environ 485

Plus en détail

Foire aux questions de la filière REP Papiers. Les questions

Foire aux questions de la filière REP Papiers. Les questions Foire aux questions de la filière REP Papiers Les questions Que fait EcoFolio, l éco-organisme des papiers, pour inciter les entreprises à éco-concevoir leurs produits? Conformément au cahier des charges

Plus en détail

Prévention et Eco Conception des emballages : Les services et outils àdestination des adhérents du Point Vert

Prévention et Eco Conception des emballages : Les services et outils àdestination des adhérents du Point Vert Prévention et Eco Conception des emballages : Les services et outils àdestination des adhérents du Point Vert Syctom 9 décembre 2010 Jan Le Moux Directeur Prévention Eco Emballages mai 2010 ECO EMBALLAGES

Plus en détail

2006.2007 Rapport annuel sur les déchets solides

2006.2007 Rapport annuel sur les déchets solides les déchets solides Contenu Services de déchets solides... 1 Services de collecte... 1 Services de réacheminement... 1 Services d élimination des déchets... 1 Programme Nettoyons le Grand Sudbury et services

Plus en détail

Le gobelet et l environnement

Le gobelet et l environnement Le gobelet et l environnement Types de gobelets utilisés Gobelets en plastique Gobelet en plastique obtenu à partir de sous-produits pétroliers résiduels résultant de second raffinage 2 types : - Gobelet

Plus en détail

Recommandations de Gaz Métro

Recommandations de Gaz Métro Recommandations de Gaz Métro 30 juin 2015 Consultation publique - projet de plan métropolitain de gestion des matières résiduelles 2015-2020 30 juin 2015 Document présenté à la Communauté Métropolitaine

Plus en détail

MISE EN SERVICE DES CONTENEURS ENTERRES Trans en Provence Vendredi 11 juin 2010

MISE EN SERVICE DES CONTENEURS ENTERRES Trans en Provence Vendredi 11 juin 2010 MISE EN SERVICE DES CONTENEURS ENTERRES Trans en Provence Vendredi 11 juin 2010 Direction de l Environnement Jean-Marc BORGHI : 04 94 50 07 02 sandrine.pierini@dracenie.com Direction de la Communication

Plus en détail

Étude sur la mise en marché en milieu agricole des digestats et des composts produits par les installations de traitement des matières organiques

Étude sur la mise en marché en milieu agricole des digestats et des composts produits par les installations de traitement des matières organiques Étude sur la mise en marché en milieu agricole des digestats et des composts produits par les installations de traitement des matières organiques 22 e Congrès du Conseil canadien du compostage Hôtel Delta

Plus en détail

INSTALLATION BIOGAZ MOBILE ET MODULAIRE

INSTALLATION BIOGAZ MOBILE ET MODULAIRE ONE WORLD FR INSTALLATION BIOGAZ MOBILE ET MODULAIRE Conteneur de fermentation extensible de 3 à 10 conteneurs LE CONCEPT RÉGIONAL POUR LA VALORISATION ÉNERGÉTIQUE RÉGIONALE DE DÉCHETS ORGANIQUES Les déchets

Plus en détail

Services. d entretien TI

Services. d entretien TI Services d entretien TI 1986 Année de fondation 3 000+ Clients dans plus de 70 pays MAINTENIR Comme partie intégrante de ses solutions TI, Hypertec Systèmes offre une grande variété de services d'entretien

Plus en détail

I. Pourquoi le Randonneur doit-il lier sa pratique sportive au développement durable?

I. Pourquoi le Randonneur doit-il lier sa pratique sportive au développement durable? La Randonnée est une activité en accord avec la nature et non polluante. C est un moyen d apprendre à connaître son environnement et de découvrir la région et son patrimoine. Mais, lors de manifestation,

Plus en détail

Pourquoi faire moins de déchets?

Pourquoi faire moins de déchets? ANNEXE 1 a Pourquoi faire moins de déchets? 1. Parce qu il y en a trop! En Wallonie, la production annuelle de déchets ménagers a atteint un peu moins de 2 millions de tonnes (1 819 452T) en 2008 + ratio

Plus en détail

Sujets. - Recyclage - Compostage - Empreinte écologique. Comprendra l effet bénéfique du recyclage et du compostage sur notre planète;

Sujets. - Recyclage - Compostage - Empreinte écologique. Comprendra l effet bénéfique du recyclage et du compostage sur notre planète; Fiche pédagogique La chasse aux ordures Dans le cadre des activités proposées, l élève en apprendra davantage sur le recyclage et sur le compostage, testera ses connaissances et fera une expérience sur

Plus en détail

PROGRAMME ÉLECTRICITÉ DURABLE MC. L engagement du secteur canadien de l électricité en faveur du développement durable

PROGRAMME ÉLECTRICITÉ DURABLE MC. L engagement du secteur canadien de l électricité en faveur du développement durable PROGRAMME ÉLECTRICITÉ DURABLE MC L engagement du secteur canadien de l électricité en faveur du développement durable À PROPOS DU PROGRAMME ÉLECTRICITÉ DURABLE MC Le programme Électricité durable MC est

Plus en détail

1 277 organisations québécoises ont sensibilisé 740 487 personnes et ont mobilisé 52 242 participants, dont 10 349 jeunes

1 277 organisations québécoises ont sensibilisé 740 487 personnes et ont mobilisé 52 242 participants, dont 10 349 jeunes Qu est-ce que le Défi Climat? La plus vaste campagne de mobilisation pour la lutte aux changements climatiques au Québec; Des centaines d entreprises, d institutions publiques et d organismes de toutes

Plus en détail

Les communes et l Agglo ont mobilisé de mai à septembre les personnes susceptibles d apporter une contribution au débat.

Les communes et l Agglo ont mobilisé de mai à septembre les personnes susceptibles d apporter une contribution au débat. AGENDA 21-PLAN CLIMAT DU PAYS D AUBAGNE ET DE L ETOILE BILAN DE LA CONCERTATION DANS LES COMMUNES DU 24 SEPTEMBRE AU 1 ER OCTOBRE 2011 La Communauté d'agglomération du Pays d'aubagne et de l'etoile a décidé

Plus en détail

GESTION DES DECHETS. Des déchets d activités aux déchets ménagers

GESTION DES DECHETS. Des déchets d activités aux déchets ménagers GESTION DES DECHETS Des déchets d activités aux déchets ménagers Un déchet Qu est-ce que c est? Tout résidu d un processus de production, de transformation ou d utilisation; toute substance, matériau,

Plus en détail

Axe 1 : Développer l'exemplarité de la collectivité départementale

Axe 1 : Développer l'exemplarité de la collectivité départementale N de la mesure : 1.4.1 Axe 1 : Développer l'exemplarité de la collectivité départementale Action 1.4 : Optimiser la consommation de ressources dans le fonctionnement de la collectivité Pilote : Finalité

Plus en détail

CHARTE DE RESPONSABILITÉ SOCIÉTALE ET ENVIRONNEMENTALE

CHARTE DE RESPONSABILITÉ SOCIÉTALE ET ENVIRONNEMENTALE CHARTE DE RESPONSABILITÉ SOCIÉTALE ET ENVIRONNEMENTALE 2 Introduction Fondée en 2005, à Paris, I-TRACING est une société de conseil technique, d ingénierie et de services managés spécialisée dans le domaine

Plus en détail

COMPLETE RECYCLING OF CONCRETE. Socio economic and environmental analysis

COMPLETE RECYCLING OF CONCRETE. Socio economic and environmental analysis DIFFERENT INDUSTRIAL WAYS OF PRODUCTION OF NATURAL AND RECYCLED AGGREGATES IN NORTH-PAS DE CALAIS REGION. Socio economic and environmental analysis Prof. F. Buyle-Bodin (1), Prof. O. Blanpain (2) and Prof.

Plus en détail