Objectifs du cours d aujourd hui. Informatique II : Cours d introduction à l informatique et à la programmation objet. Complexité d un problème (2)

Save this PDF as:

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Objectifs du cours d aujourd hui. Informatique II : Cours d introduction à l informatique et à la programmation objet. Complexité d un problème (2)"

Transcription

1 Objectifs du cours d aujourd hui Informatique II : Cours d introduction à l informatique et à la programmation objet Complexité des problèmes Introduire la notion de complexité d un problème Présenter les grandes classes de complexité associées aux problèmes : Les problèmes polynomiaux (P) Les problèmes non-déterministes polynomiaux (NP) Les autres problèmes Jamila Sam Haroud Laboratoire d Intelligence Artificielle Faculté I&C Informatique II Cours 24: Complexité des problèmes 1 Informatique II Cours 24: Complexité des problèmes 2 Complexité d un problème Complexité d un problème (2) Nous savons déterminer la complexité d un algorithme donné grâce à la machine de Turing : nombre de déplacements de la tête requis pour résoudre le problème «longueur» de la bande nécessaire à la résolution du problème Nous savons également que pour un même problème, il peut exister des solutions plus ou moins efficaces : calcul des coefficients du binômes par un algorithme récursif: exponentiel...par programmation dynamique: polynomial Sait-on mesurer la complexité d un problème en tant que tel? (i.e. indépendamment de tel ou tel algorithme) la réponse est OUI! La complexité d un problème est liée à la complexité du meilleur algorithme que l on pourra jamais imaginer pour ce problème (sans forcément connaître cet algorithme). On peut même montrer formellement qu il existe des problèmes plus difficiles que d autres exemples... Sait-on mesurer la complexité d un problème en tant que tel? (i.e. indépendamment de tel ou tel algorithme) Informatique II Cours 24: Complexité des problèmes 3 Informatique II Cours 24: Complexité des problèmes 4

2 De nouveau des problèmes de chemin Soit un certain nombre de villes reliées par un certain nombre de routes. Question 1 : existe-t-il un itinéraire permettant de passer par toutes les villes en empruntant chaque route une seule fois (chemin Eulerien)? Question 2 : existe-t-il un itinéraire permettant de passer par toutes les villes en ne visitant chaque ville qu une seule fois (chemin Hamiltonien)? avec chemin Hamiltonien et sans chemin Eulerien avec chemin Eulerien et sans chemin Hamiltonien De nouveau des problèmes de chemin (2) A priori les deux se ressemblent beaucoup et dans les deux cas on sait proposer un algorithme inefficace (recherche exhaustive) : 1. Générer tous les chemins. 2. Retenir le premier chemin répondant aux critères requis mais... complexité exponentielle!! Sait-on faire mieux? Informatique II Cours 24: Complexité des problèmes 5 Informatique II Cours 24: Complexité des problèmes 6 De nouveau des problèmes de chemin (3) Autre exemple La réponse est : oui (on sait faire mieux) pour la question 1 méthode d Euler : complexité polynomiale...et non (on ne sait pas faire mieux à ce jour) pour la question 2 les meilleures méthodes à ce jour ne font pas beaucoup mieux que la recherche exhaustive : complexité exponentielle! Soit une carte géographique à colorier de telle sorte que deux cantons voisins n aient pas la même couleur : Question 1 : Peut-on la colorier avec deux couleurs? Question 2 : Peut-on la colorier avec trois couleurs? Question 3 : Peut-on la colorier avec quatre couleurs? Informatique II Cours 24: Complexité des problèmes 7 Informatique II Cours 24: Complexité des problèmes 8

3 Autre exemple (2)...encore une fois, ça se ressemble beaucoup et on sait proposer un algorithme de recherche exhaustive inefficace (exponentiel) : 1. Générer toutes les colorations possibles. 2. Regarder s il en existe une satisfaisant le critère requis pour 3 couleurs et 16 cantons, ça ne fait «que» 3 16 = 43 millions de coloriages possibles! Alors, sait-on faire mieux? La réponse est : Autre exemple (3) oui, on sait répondre rapidement à la question 1 il suffit de vérifier qu il n existe aucun point de la carte où se rencontrent un nombre impair de pays (polynomial) non (on ne sait pas faire mieux) pour la 2 aucun algorithme polynomial n est connu à ce jour...et à nouveau oui, on peut répondre efficacement à la question 3 démontré pour toute carte par Appel et Haken, en a (et la réponse à la question 3 est toujours «oui» O(1)) a amélioré en 1995 par Robertson, Sanders, Seymour et Thomas C était la première fois qu on utilisait Informatique II Cours 24: Complexité des problèmes 9 un ordinateur pour démontrer un théorème : était-ce bien encore une démonstration?! Informatique II Cours 24: Complexité des problèmes 10 P et NP P et NP (2) Les problèmes liés à nos questions 1 (et 3) appartiennent en fait à la classe des problèmes dits polynomiaux (la classe P) on peut y répondre au moyen d algorithmes polynomiaux connus Les problèmes liés à nos questions 2, par contre, appartiennent à la classe des problèmes dit polynomiaux non-déterministes (la classe NP) on ne sait pas y répondre a priori en temps polynomial, mais si un hasard quelconque (non-déterminisme) nous donnait une solution au problème, on pourrait vérifier qu il s agit bien d une solution en temps (et espace) polynomial. Attention! NP ne veut pas dire non-polynomial mais non-déterministe polynomial La confusion est fréquente!! Le non-déterminisme réside dans le fait que l on présuppose qu une solution peut-être devinée par un moyen quelconque Si on sait le faire, et si on peut vérifier de façon efficace que la solution en est bien une, alors le problème est dans la classe NP. Machine de Turing non-déterministe La classe NP comprend un certain nombre de problèmes usuels qui semblent résister à tout essai pour leur trouver un algorithme efficace (polynomial) Informatique II Cours 24: Complexité des problèmes 11 Informatique II Cours 24: Complexité des problèmes 12

4 P et NP (3) Note : Tout problème qui est dans P est aussi dans NP! complexité de problèmes P et NP Les problèmes de décisions Les problèmes difficiles Plan NP P Informatique II Cours 24: Complexité des problèmes 13 Informatique II Cours 24: Complexité des problèmes 14 Problèmes de décision Problèmes de décisions (2) La classe NP caractérise essentiellement des problèmes dits de décision Un problème de décision est un problème qui peut s exprimer sous la forme d une question attendant une réponse binaire (oui/non) Coloration de carte entrée = un ensemble fini de points (e.g. cantons) et leurs relations de voisinage (matrice) un entier k question = «Peut-on colorier la carte avec k couleurs de sorte à ce que deux états voisins n aient pas les mêmes couleurs?» Voyageur de commerce entrée = un ensemble fini de villes, et leurs distances 2 à 2 un entier k question = «Existe-il un circuit de longueur k passant exactement une fois par chacune des villes?» Informatique II Cours 24: Complexité des problèmes 15 Définition : Un problème de décision est dit NP si chacune de ses instances positives (cas où la réponse est «oui») peut être associées à une preuve (de sa positivité) polynomiale en la taille de l instance (en temps et en espace) pour qu un problème se rattache à la classe NP il n est pas nécessaire d en connaître une solution efficace : il suffit, si l on sait deviner une solution, de savoir démontrer de façon efficace qu il s agit bien d une solution! Les problèmes co-np se définissent de manière similaire, mais considèrent les instances négatives (cas ou la réponse est «non») à la place des positives Une preuve concise vérifiant la positivité d une instance est souvent appelée certificat succinct de l instance positive Informatique II Cours 24: Complexité des problèmes 16

5 Certificats Exemples de certificats pour des problèmes de décision : Problème Voyageur de commerce Coloration de carte Certificat indication d un circuit de longueur inférieure ou égale à k indication d une coloration respectant les contraintes requises Réduction d un problème à un autre De façon générale, si l on sait résoudre efficacement un problème, il est fréquent qu on puisse en résoudre bien d autres Exemple : Le problème de coloration de graphe La caractérisation d un problème comme étant NP (par un certificat succinct), ne permet pas a priori de dire s il existe ou non une solution algorithmique polynomiale pour le résoudre permet de modéliser, moyennant quelques petites modifications, aussi bien les problèmes de coloration de carte que des problèmes d affectation de ressources. Informatique II Cours 24: Complexité des problèmes 17 Informatique II Cours 24: Complexité des problèmes 18 Réduction d un problème à un autre (2) Plan Plus formellement, considérons deux problèmes de décision P 1 et P 2. On dit que P 1 est [polynomialement] réductible à P 2 s il existe une transformation polynomiale (dans la taille des instances de P 1 ) permettant de convertir toute instance positive (resp. négative) de P 1 en une instance positive (resp. négative) de P 2 complexité de problèmes P et NP Les problèmes de décisions Les problèmes difficiles P 1 est au plus aussi difficile que P 2 La conséquence importante de la réductibilité de P 1 à P 2 est que : si l on peut montrer que P 1 est dans NP alors P 2 l est aussi si l on peut montrer que P 2 est dans P alors P 1 l est aussi Que faire si l on ne parvient pas à réduire un problème à un problème polynomial? Informatique II Cours 24: Complexité des problèmes 19 Informatique II Cours 24: Complexité des problèmes 20

6 Problèmes NP-complets Certains problèmes de la classe NP résument l ensemble des difficultés de la classe : les problèmes NP-complets Ce sont des problèmes particulièrement difficiles de la classe NP pour lesquels il est démontré que si l on pouvait en résoudre un polynomialement, alors tout problème de la classe NP pourrait aussi être résolu polynomialement. Exemples de problèmes NP-complets : 3-coloration de graphes, problème du voyageur de commerce... et bien d autres Autres problèmes problématiques Il existe évidemment des problèmes encore plus difficiles que les problèmes NP-Complets : les problèmes NP-difficiles : au moins aussi difficiles que les problèmes NP-complets Exemple : problèmes d optimisation nécessitant la résolution de problèmes de décision eux-même NP-complets les problèmes non-décidables : qui ne peuvent être résolus au moyen d une machine de Turing Exemple : écrire un programme qui, pour tout programme P, accompagné de données d entrée D, permet de déterminer si l exécution de P sur D termine (en un nombre fini d opérations) problème de terminaison des programmes Informatique II Cours 24: Complexité des problèmes 21 Informatique II Cours 24: Complexité des problèmes 22 Synthèse de la complexité des problèmes Preuve de NP-difficulté Non décidables Lorsque l on est confronté à un problème dont on ignore la classe de complexité, la démarche consiste donc : Soit à estimer que le problème est facile, et on cherche alors un algorithme polynomial pour le résoudre NP difficiles Soit à estimer que le problème est NP-difficile, et on cherche alors à le démontrer co NP complets NP complets on essaie de montrer qu un des problèmes NP-complet connus peut-être polynomialement réduit à ce problème co NP NP Déterminer la classe de complexité d un problème donné peut être très compliqué P Il a fallu de nombreuses années aux meilleurs chercheurs pour prouver que le problème de savoir si un nombre est premier ou non («Prem») est dans P! (preuve : Août 2002) Informatique II Cours 24: Complexité des problèmes 23 Informatique II Cours 24: Complexité des problèmes 24

7 Que faire face à un problème NP-difficile? Confronté à un problème NP-difficile, on peut : être un peu découragé essayer de trouver un algorithme polynomial (chances de succès faibles, mais gloire assurée en cas de réussite!) vérifier si l on est pas plutôt intéressé par un sous-problème qui pourrait alors être polynomial (par exemple 4-coloration au lieu de 3-coloration) appliquer des schémas de résolution algorithmique efficace en moyenne (peuvent se montrer suffisants si la probabilité d occurrence des instances difficiles est faible).. suite Que faire face à un problème difficile? (2) mettre en œuvre des algorithmes approchés ou heuristiques produisant efficacement des solutions approchées avec une faible erreur méthode «Monte Carlo» utiliser des approches à base de machine parallèle rêver aux ordinateurs quantiques (pour certains problèmes en tout cas!)... suite Informatique II Cours 24: Complexité des problèmes 25 Informatique II Cours 24: Complexité des problèmes 26 P=NP? P ou NP? Il reste quelques questions et petits pièges... Dans l état actuel des connaissances, on ne sait pas si les problèmes de la classes NP sont polynomiaux ou s ils sont intrinsèquement difficiles : P=NP? L opinion généralement partagée est que P NP, c est-à-dire que les problèmes NP-complets ne sont pas polynomiaux. Le fait que «Prem» soit dans P n a été démontré que récemment (Agrawal, Keyal et Saxena, 2002) Pourquoi le petit algorithme suivant n a-t-il pas suffit? Soit m le nombre à tester. 1. si m est pair, il n est premier que s il vaut 2 2. sinon, tenter la division de m par tous les entiers impairs plus petits que m Il semble pourtant qu un nombre polynomial d opérations soit requis (au plus m divisions)! Le problème est effectivement polynomial en m (m 1 2 ), mais pas dans la taille de l entrée!! Informatique II Cours 24: Complexité des problèmes 27 Informatique II Cours 24: Complexité des problèmes 28

8 P ou NP? Quelle est la taille de l entrée? n = log(m) (écriture de m dans une base quelconque, e.g. binaire) La complexité de l algorithme ci-dessus est donc exponentielle, en m = exp( n 2 ) où n est la taille de l entrée On parle dans ce cas d algorithme pseudo-polynomial (terme pas forcément très bien choisi car les algorithmes pseudo-polynomiaux, sont bel et bien exponentiels) Complexité des problème Problèmes polynomiaux : Classe P, résolvables par des algorithmes polynomiaux Problèmes Non-déterministes polynomiaux : Classe NP, si une solution peut être devinée par un moyen quelconque, on peut vérifier en temps polynomial qu il s agit bien d une solution (pas d algorithme polynomial connu). Problèmes NP-complets : les plus difficiles des NPs. Si l on prouvait que l un deux est dans P on prouverait que tous les NPs sont dans P. Problèmes NP-difficiles : au moins aussi difficile que NP (prouvable notamment par des techniques de réduction de problèmes) Problèmes non décidables : non résolvables par une machine de Turing On ne sait pas à ce jour si P = NP ou non Informatique II Cours 24: Complexité des problèmes 29 Informatique II Cours 24: Complexité des problèmes 30 Ce que j ai appris aujourd hui ce qu est la complexité d un problème et quelles sont les principales classes de problèmes qu un problème est dans la classe de complexité P s il peut être résolu en temps polynomial qu un problème est dans la classe de NP si on peut vérifier en temps polynomial qu une solution en est bien une (pas d algorithmes de résolution polynomiaux connus) que les problèmes NP-complets sont les plus difficiles des NPs et qu il peut y avoir des problèmes encore plus difficiles que ceux de NP (NP-difficiles, non-décidables) Informatique II Cours 24: Complexité des problèmes 31

Sortie : OUI si n est premier, NON sinon. On peut voir Premier aussi comme une fonction, en remplaçant OUI par 1 et NON par 0.

Sortie : OUI si n est premier, NON sinon. On peut voir Premier aussi comme une fonction, en remplaçant OUI par 1 et NON par 0. Université Bordeaux 1. Master Sciences & Technologies, Informatique. Examen UE IN7W11, Modèles de calcul. Responsable A. Muscholl Session 1, 2011 2012. 12 décembre 2011, 14h-17h. Documents autorisés :

Plus en détail

Chapitre 6. Modélisation en P.L.I. 6.1 Lien entre PL et PLI. 6.1.1 Approximation de la PLI

Chapitre 6. Modélisation en P.L.I. 6.1 Lien entre PL et PLI. 6.1.1 Approximation de la PLI Chapitre 6 Modélisation en P.L.I. 6.1 Lien entre PL et PLI (P) problème de PL. On restreint les variables à être entières : on a un problème de PLI (ILP en anglais). On restreint certaines variables à

Plus en détail

Optimisation en nombres entiers

Optimisation en nombres entiers Optimisation en nombres entiers p. 1/83 Optimisation en nombres entiers Michel Bierlaire michel.bierlaire@epfl.ch EPFL - Laboratoire Transport et Mobilité - ENAC Optimisation en nombres entiers p. 2/83

Plus en détail

Généralités sur les graphes

Généralités sur les graphes Généralités sur les graphes Christophe ROSSIGNOL Année scolaire 2008/2009 Table des matières 1 Notion de graphe 3 1.1 Un peu de vocabulaire.......................................... 3 1.2 Ordre d un graphe,

Plus en détail

Les graphes planaires

Les graphes planaires Les graphes planaires Complément au chapitre 2 «Les villas du Bellevue» Dans le chapitre «Les villas du Bellevue», Manori donne la définition suivante à Sébastien. Définition Un graphe est «planaire» si

Plus en détail

Exemples de problèmes N P-complets

Exemples de problèmes N P-complets Exemples de problèmes N P-complets MTH6311 S. Le Digabel, École Polytechnique de Montréal H2014 (v2) MTH6311: Exemples de problèmes NP-complets 1/22 Plan 1. Rappels essentiels 2. Problème SAT 3. Autres

Plus en détail

Théorie des graphes. Introduction. Programme de Terminale ES Spécialité. Résolution de problèmes à l aide de graphes. Préparation CAPES UCBL

Théorie des graphes. Introduction. Programme de Terminale ES Spécialité. Résolution de problèmes à l aide de graphes. Préparation CAPES UCBL Introduction Ces quelques pages ont pour objectif de vous initier aux notions de théorie des graphes enseignées en Terminale ES. Le programme de Terminale (voir ci-après) est construit sur la résolution

Plus en détail

La NP-complétude. Johanne Cohen. PRISM/CNRS, Versailles, France.

La NP-complétude. Johanne Cohen. PRISM/CNRS, Versailles, France. La NP-complétude Johanne Cohen PRISM/CNRS, Versailles, France. Références 1. Algorithm Design, Jon Kleinberg, Eva Tardos, Addison-Wesley, 2006. 2. Computers and Intractability : A Guide to the Theory of

Plus en détail

Conversion d un entier. Méthode par soustraction

Conversion d un entier. Méthode par soustraction Conversion entre bases Pour passer d un nombre en base b à un nombre en base 10, on utilise l écriture polynomiale décrite précédemment. Pour passer d un nombre en base 10 à un nombre en base b, on peut

Plus en détail

Feuille 1 : Autour du problème SAT

Feuille 1 : Autour du problème SAT Master-2 d Informatique 2014 2015 Complexit Algorithmique Applique. Feuille 1 : Autour du problème SAT 1 Rappels sur SAT Énoncé du problème. Le problème SAT (ou le problème de Satisfaisabilité) est le

Plus en détail

Chapitre 1 : Évolution COURS

Chapitre 1 : Évolution COURS Chapitre 1 : Évolution COURS OBJECTIFS DU CHAPITRE Savoir déterminer le taux d évolution, le coefficient multiplicateur et l indice en base d une évolution. Connaître les liens entre ces notions et savoir

Plus en détail

Couplages et colorations d arêtes

Couplages et colorations d arêtes Couplages et colorations d arêtes Complément au chapitre 5 «Une employée mécontente» et au chapitre 9 «L apprentie sudokiste» Considérons n équipes de hockey qui doivent s affronter lors d un tournoi.

Plus en détail

Points fixes de fonctions à domaine fini

Points fixes de fonctions à domaine fini ÉCOLE POLYTECHNIQUE ÉCOLE NORMALE SUPÉRIEURE DE CACHAN ÉCOLE SUPÉRIEURE DE PHYSIQUE ET DE CHIMIE INDUSTRIELLES CONCOURS D ADMISSION 2013 FILIÈRE MP HORS SPÉCIALITÉ INFO FILIÈRE PC COMPOSITION D INFORMATIQUE

Plus en détail

Chapitre 7 : Programmation dynamique

Chapitre 7 : Programmation dynamique Graphes et RO TELECOM Nancy 2A Chapitre 7 : Programmation dynamique J.-F. Scheid 1 Plan du chapitre I. Introduction et principe d optimalité de Bellman II. Programmation dynamique pour la programmation

Plus en détail

Heuristique et métaheuristique. 8. Optimisation combinatoire et métaheuristiques. Optimisation combinatoire. Problème du voyageur de commerce

Heuristique et métaheuristique. 8. Optimisation combinatoire et métaheuristiques. Optimisation combinatoire. Problème du voyageur de commerce Heuristique et métaheuristique IFT1575 Modèles de recherche opérationnelle (RO) 8. Optimisation combinatoire et métaheuristiques Un algorithme heuristique permet d identifier au moins une solution réalisable

Plus en détail

AUDIT DE LA PAIE ET DU PERSONNEL

AUDIT DE LA PAIE ET DU PERSONNEL AUDIT DE LA PAIE ET DU PERSONNEL PLAN : I. Introduction II. Définitions : 1) Fonction paie personnel 2) Audit paie personnel III. Démarche de l audit paie et personnel IV. audit cycle paie personnel 1)

Plus en détail

Mini Mobile Story Dossier de presse - Juillet 2013

Mini Mobile Story Dossier de presse - Juillet 2013 Dossier de presse - Juillet 2013 «Racontez de petites histoires sur vos smartphones» Introduction «Avez-vous déjà flashé un Qr Code avec votre smartphone?» «Vous êtes tombés sur un site fait pour un écran

Plus en détail

1 Fiche méthodologique Passage d un mode de représentation d un sev à l autre

1 Fiche méthodologique Passage d un mode de représentation d un sev à l autre 1 Fiche méthodologique Passage d un mode de représentation d un sev à l autre BCPST Lycée Hoche $\ CC BY: Pelletier Sylvain Les deux modes de représentation des sous-espaces vectoriels Il existe deux modes

Plus en détail

Présentation de l'activité

Présentation de l'activité Présentation de l'activité On utilise les couleurs pour conjecturer la nature de la médiatrice d'un segment. Deux étapes: - Dans un premier temps, sous GeoGebra, on dispose de deux points de couleurs différentes,

Plus en détail

La notion de dualité

La notion de dualité La notion de dualité Dual d un PL sous forme standard Un programme linéaire est caractérisé par le tableau simplexe [ ] A b. c Par définition, le problème dual est obtenu en transposant ce tableau. [ A

Plus en détail

CONTEXTE ET OBJECTIFS. Algorithmique et ComplexiTé Présentation du cours CELA POSE DE NOMBREUSES QUESTIONS ET DEMANDE UN CERTAIN SAVOIR-FAIRE.

CONTEXTE ET OBJECTIFS. Algorithmique et ComplexiTé Présentation du cours CELA POSE DE NOMBREUSES QUESTIONS ET DEMANDE UN CERTAIN SAVOIR-FAIRE. CONTEXTE ET OBJECTIFS Algorithmique et ComplexiTé Présentation du cours ACT - Master1 Informatique Sophie Tison -Lille1- sophie.tison@lifl.fr Les algorithmes sont au coeur de l informatique: tris, recherche,

Plus en détail

Problème du voyageur de commerce par algorithme génétique

Problème du voyageur de commerce par algorithme génétique Problème du voyageur de commerce par algorithme génétique 1 Problème du voyageur de commerce Le problème du voyageur de commerce, consiste en la recherche d un trajet minimal permettant à un voyageur de

Plus en détail

PLAN DE TABLE. un exercice domestique. On a une table ronde autour de laquelle on doit disposer N couples. On s oblige à deux contraintes :

PLAN DE TABLE. un exercice domestique. On a une table ronde autour de laquelle on doit disposer N couples. On s oblige à deux contraintes : PLAN DE TABLE un exercice domestique POSITION DU PROBLÈME On a une table ronde autour de laquelle on doit disposer N couples. On s oblige à deux contraintes : 1) Alternance des hommes et des femmes. 2)

Plus en détail

Bases d algorithmique

Bases d algorithmique Bases d algorithmique Christophe ROSSIGNOL Année scolaire 2015/2016 Table des matières 1 Un peu de vocabulaire 2 1.1 Qu est-ce qu un algorithme?....................................... 2 1.2 Variable, affectation...........................................

Plus en détail

Applications des métaheuristiques #1 Coloration de graphes

Applications des métaheuristiques #1 Coloration de graphes Applications des métaheuristiques #1 Coloration de graphes MTH6311 S. Le Digabel, École Polytechnique de Montréal H2014 (v2) MTH6311: Applications des métaheuristiques #1 Coloration de graphes 1/29 Plan

Plus en détail

Les graphes d intervalles

Les graphes d intervalles Les graphes d intervalles Complément au chapitre 3 «Vol aux archives cantonales» Considérons un ensemble de tâches ayant chacune une heure de début et une heure de fin bien précises. Supposons qu on demande

Plus en détail

Apprendre la stratégie de l adversaire

Apprendre la stratégie de l adversaire M1 Master d informatique 28/29 Apprentissage à Partir d Exemples janvier 29 Apprendre la stratégie de l adversaire 1 But Soit un jeu à deux joueurs quelconque. Supposons que l un des deux joueurs suive

Plus en détail

UNIVERSITE D ORLEANS SL01MA11, Groupes 1 et 5 Département de Mathématiques 2009-2010. N. El Hage Hassan S EXPRIMER EN MATHÉMATIQUES

UNIVERSITE D ORLEANS SL01MA11, Groupes 1 et 5 Département de Mathématiques 2009-2010. N. El Hage Hassan S EXPRIMER EN MATHÉMATIQUES UNIVERSITE D ORLEANS SL01MA11, Groupes 1 et 5 Département de Mathématiques 2009-2010 N. El Hage Hassan S EXPRIMER EN MATHÉMATIQUES 1 Les énoncés La plupart des phrases que l on rencontre dans un livre

Plus en détail

Stratégies et construction

Stratégies et construction Stratégies et construction Sébastien MARTINEAU Été 2008 Exercice 1 (Niveau 2). Sur une règle d 1 mètre de long se trouvent 2008 fourmis. Chacune part initialement, soit vers la gauche, soit vers la droite,

Plus en détail

Activité : Écriture des nombres en binaire (Primaire et Collège) Séance : 1 Durée : 1h à 1h30

Activité : Écriture des nombres en binaire (Primaire et Collège) Séance : 1 Durée : 1h à 1h30 Activité : Écriture des nombres en binaire (Primaire et Collège) Séance : 1 Durée : 1h à 1h30 Matériel : - Jeu de 5 cartes binaires pour la démonstration (format A4, plastifiée) - (Jeu de 5 cartes individuel

Plus en détail

Par combien de zéros se termine N!?

Par combien de zéros se termine N!? La recherche à l'école page 79 Par combien de zéros se termine N!? par d es co llèg es An dré Do ucet de Nanterre et Victor Hugo de Noisy le Grand en seignants : Danielle Buteau, Martine Brunstein, Marie-Christine

Plus en détail

Numération. On sait que dans 342 381, le chiffre 4 ne vaut pas 4 mais 40 000... Ainsi :

Numération. On sait que dans 342 381, le chiffre 4 ne vaut pas 4 mais 40 000... Ainsi : Numération Numération. 1 Les systèmes de numération 1.1 Le système décimal. 1.1.1 Les chiffres. Le système décimal est le système d écriture des nombres que nous utilisons habituellement dans la vie courante.

Plus en détail

Remarques sur le premier contrôle de TD :

Remarques sur le premier contrôle de TD : Remarques sur le premier contrôle de TD : Démêlons les confusions en tous genres... Licence 1 MASS semestre 2, 2006/2007 La première remarque est qu il faut apprendre le cours, faire les exercices et poser

Plus en détail

Théorie des Graphes Cours 3: Forêts et Arbres II / Modélisation

Théorie des Graphes Cours 3: Forêts et Arbres II / Modélisation IFIPS S7 - informatique Université Paris-Sud 11 1er semestre 2009/2010 Théorie des Graphes Cours 3: Forêts et Arbres II / 1 Forêts et arbres II Théorème 1.1. Les assertions suivantes sont équivalentes

Plus en détail

Construction d un site WEB

Construction d un site WEB Construction d un site WEB 1 Logique binaire 1: Les systèmes de numération Un ordinateur est un appareil électronique. Deux tensions sont majoritairement présentes dans ses circuits électroniques : 0V

Plus en détail

Calculabilité Cours 2 : Machines de Turing

Calculabilité Cours 2 : Machines de Turing Calculabilité Cours 2 : Machines de Turing Introduction Un autre type de modèle de calcul Les fonctions récursives et les fonctions λ représentables définissent des modèles de calculs dans k N Nk N Nous

Plus en détail

Algorithmique et Programmation Projets 2012/2013

Algorithmique et Programmation Projets 2012/2013 3 Dames 3. Objectif Il s agit d écrire un programme jouant aux Dames selon les règles. Le programme doit être le meilleur possible. Vous utiliserez pour cela l algorithme α β de recherche du meilleur coup

Plus en détail

Rapport Technique No. GIDE-01-2013. Soyons un peu logiques! par. Jean-Marc BERNARD GIDE <jeanmarc@gide.net> GIDE

Rapport Technique No. GIDE-01-2013. Soyons un peu logiques! par. Jean-Marc BERNARD GIDE <jeanmarc@gide.net> GIDE Rapport Technique No. -01-2013 Soyons un peu logiques! par Jean-Marc BERNARD 17 rue La Noue Bras de Fer 44200 Nantes, France 28 février 2014 Soyons un peu logiques! Jean-Marc BERNARD

Plus en détail

5.3. Bande numérique cartes numération et cartes à points pour apprendre les nombres de 0 à 99

5.3. Bande numérique cartes numération et cartes à points pour apprendre les nombres de 0 à 99 5.3. Bande numérique cartes numération et cartes à points pour apprendre les nombres de 0 à 99 Niveau CP pistes pour le CE1 Modèle proposé : modèles de séance Hypothèse de la difficulté : pour les élèves

Plus en détail

Un algorithme de composition musicale

Un algorithme de composition musicale Un algorithme de composition musicale Table des matières Présentation Le compositeur. Le code PMX.................................................. Structures de données utilisées........................................

Plus en détail

Problèmes et Algorithmes Fondamentaux III Algorithme distribué probabiliste

Problèmes et Algorithmes Fondamentaux III Algorithme distribué probabiliste Problèmes et Algorithmes Fondamentaux III Algorithme distribué probabiliste Arnaud Labourel Université de Provence 12 avril 2012 Arnaud Labourel (Université de Provence) Problèmes et Algorithmes Fondamentaux

Plus en détail

Qu est-ce que le risque?

Qu est-ce que le risque? FAIRTRADE INTERNATIONAL Qu est-ce que le risque? Le risque est l effet potentiel de l incertitude sur les objectifs d un projet. La gestion des risque compte quatre parties essentielles : l évaluation

Plus en détail

L3-2014/2015 Mercredi 14 janvier Mathématiques Discrètes. Examen. Exercice 1.

L3-2014/2015 Mercredi 14 janvier Mathématiques Discrètes. Examen. Exercice 1. Examen Exercice 1. Soit N un entier naturel 2. On dispose de trois jeux de N cartes (numérotées de 1 à N), chaque jeu étant d une couleur différente : rouge, bleue et verte. On se propose de distribuer

Plus en détail

Chapitre 2. Eléments pour comprendre un énoncé

Chapitre 2. Eléments pour comprendre un énoncé Chapitre 2 Eléments pour comprendre un énoncé Ce chapitre est consacré à la compréhension d un énoncé. Pour démontrer un énoncé donné, il faut se reporter au chapitre suivant. Les tables de vérité données

Plus en détail

1 Comptage de solutions et escaliers

1 Comptage de solutions et escaliers Licence Informatique Systèmes polynomiaux, que signifie : résoudre? Feuille de TD numéro 11 1 Comptage de solutions et escaliers Question 1. On considère le système suivant p1 := 2*x*y^2 + 3*x^2-5*y^3

Plus en détail

Coloriages et invariants

Coloriages et invariants DOMAINE : Combinatoire AUTEUR : Razvan BARBULESCU NIVEAU : Débutants STAGE : Montpellier 013 CONTENU : Exercices Coloriages et invariants - Coloriages - Exercice 1 Le plancher est pavé avec des dalles

Plus en détail

Catalyse. Des achats plus simples, plus performants pour tous

Catalyse. Des achats plus simples, plus performants pour tous Catalyse Des achats plus simples, plus performants pour tous Avec Catalyse, la Direction des Achats de Biens et Services de l EPFL met ses compétences et son savoir faire à la disposition de l ensemble

Plus en détail

Limites finies en un point

Limites finies en un point 8 Limites finies en un point Pour ce chapitre, sauf précision contraire, I désigne une partie non vide de R et f une fonction définie sur I et à valeurs réelles ou complees. Là encore, les fonctions usuelles,

Plus en détail

1.Quelles sont les pires événements qui pourraient se produire dans votre association?

1.Quelles sont les pires événements qui pourraient se produire dans votre association? 1.Quelles sont les pires événements qui pourraient se produire dans votre association? Il est utile de créer et d avoir à la fois une liste des 10 pires situations qui peuvent se produire au travail et

Plus en détail

Université Paris-Dauphine DUMI2E 1ère année, 2009-2010. Applications

Université Paris-Dauphine DUMI2E 1ère année, 2009-2010. Applications Université Paris-Dauphine DUMI2E 1ère année, 2009-2010 Applications 1 Introduction Une fonction f (plus précisément, une fonction réelle d une variable réelle) est une règle qui associe à tout réel x au

Plus en détail

Représentation des Nombres

Représentation des Nombres Chapitre 5 Représentation des Nombres 5. Representation des entiers 5.. Principe des représentations en base b Base L entier écrit 344 correspond a 3 mille + 4 cent + dix + 4. Plus généralement a n a n...

Plus en détail

Système de gestion de sécurité dans le transport ferroviaire

Système de gestion de sécurité dans le transport ferroviaire Système de gestion de sécurité dans le transport ferroviaire Dr CHEN Daoxing, ingénieur expert au Bureau de la sécurité des transports du Canada Présentation générale du système de sécurité Définition

Plus en détail

Le partenariat maison-école :

Le partenariat maison-école : TDAHetvous.ca : une ressource pour la rentrée scolaire Le partenariat maison-école : Soutien à l enfant atteint de TDAH Pour les enfants atteints de TDAH, les difficultés et les réussites en lien avec

Plus en détail

Primitives Cours maths Terminale S

Primitives Cours maths Terminale S Primitives Cours maths Terminale S Dans ce module est introduite la notion de primitive d une fonction sur un intervalle. On définit cette notion puis on montre qu une fonction admet une infinité de primitives

Plus en détail

Calculabilité Cours 3 : Problèmes non-calculables. http://www.irisa.fr/lande/pichardie/l3/log/

Calculabilité Cours 3 : Problèmes non-calculables. http://www.irisa.fr/lande/pichardie/l3/log/ Calculabilité Cours 3 : Problèmes non-calculables http://www.irisa.fr/lande/pichardie/l3/log/ Problèmes et classes de décidabilité Problèmes et classes de décidabilité Nous nous intéressons aux problèmes

Plus en détail

Sujet 3: Programmation Stochastique Mésures

Sujet 3: Programmation Stochastique Mésures Sujet 3: Programmation Stochastique Mésures d efficacité MSE3313: Optimisation Stochastiqe Andrew J. Miller Dernière mise au jour: October 12, 2011 Dans ce sujet... 1 Mésures d efficacité Valeur du modèle

Plus en détail

Cours de mathématiques : Equation du second degré

Cours de mathématiques : Equation du second degré Cours de mathématiques : Equation du second degré I ) Formes de l'équation du second degré. L'équation du deuxiéme degré à une inconnue est celle où l'inconnue est élévé à la puissance de 2, sans y etre

Plus en détail

Congruences et théorème chinois des restes

Congruences et théorème chinois des restes Congruences et théorème chinois des restes Michel Van Caneghem Février 2003 Turing : des codes secrets aux machines universelles #2 c 2003 MVC Les congruences Développé au début du 19ème siècle par Carl

Plus en détail

LE CONTROLE D ERREURS LES CODES AUTOVERIFICATEURS OU AUTOCORRECTEURS. Les codes de blocs

LE CONTROLE D ERREURS LES CODES AUTOVERIFICATEURS OU AUTOCORRECTEURS. Les codes de blocs LE CONTROLE D ERREURS LES CODES AUTOVERIFICATEURS OU AUTOCORRECTEURS Les codes de blocs Le principe employé dans les codes de blocs consiste à construire le mot de code en «sectionnant» l information utile

Plus en détail

Evaluation et données de santé

Evaluation et données de santé Evaluation et données de santé Où est l intérêt des usagers? 1 Il est évident, essentiel et tarde à venir 2 Un facteur universel d évolution la croissance exponentielle des savoirs et des techniques Plus

Plus en détail

StatEnAction 2009/10/30 11:26 page 111 #127 CHAPITRE 10. Machines à sous

StatEnAction 2009/10/30 11:26 page 111 #127 CHAPITRE 10. Machines à sous StatEnAction 2009/0/30 :26 page #27 CHAPITRE 0 Machines à sous Résumé. On étudie un problème lié aux jeux de hasard. Il concerne les machines à sous et est appelé problème de prédiction de bandits à deux

Plus en détail

Initiation aux probabilités.

Initiation aux probabilités. Initiation aux probabilités. On place dans une boite trois boules identiques à l exception de leur couleur : une boule est noire, une est blanche, la troisième est grise. On tire une des boules sans regarder,

Plus en détail

L ordinateur et votre enfant

L ordinateur et votre enfant L ordinateur et votre enfant Nous nous trouvons présentement dans une ère où les appareils électroniques font partie intégrante de la vie des enfants. Cela a mené beaucoup d effets positifs au plan des

Plus en détail

Séries de Fourier. T f (x) exp 2iπn x T dx, n Z. T/2 f (x) cos ( ) f (x) dx a n (f) = 2 T. f (x) cos 2πn x )

Séries de Fourier. T f (x) exp 2iπn x T dx, n Z. T/2 f (x) cos ( ) f (x) dx a n (f) = 2 T. f (x) cos 2πn x ) Séries de Fourier Les séries de Fourier constituent un outil fondamental de la théorie du signal. Il donne lieu à des prolongements et des extensions nombreux. Les séries de Fourier permettent à la fois

Plus en détail

Algorithmique et graphes

Algorithmique et graphes Tourisme et digicodes Stéphane Henriot Étienne Simon Département d informatique École normale supérieure de Cachan stephane.henriot@ens-cachan.fr etienne.simon@ens-cachan.fr GICS, 2014 http://gics.fr Outline

Plus en détail

Concours National d Informatique. Sujet de demi-finale Montpellier et Toulouse

Concours National d Informatique. Sujet de demi-finale Montpellier et Toulouse Concours National d Informatique Sujet de demi-finale Montpellier et Toulouse 28 février 2009 Poule de lard 1 Préambule Bienvenue à Prologin. Ce sujet est l épreuve écrite d algorithmique et constitue

Plus en détail

Introduction des nombres complexes en TS

Introduction des nombres complexes en TS Introduction des nombres complexes en TS 1 À la découverte de nouveaux nombres Résoudre : dans, puis dans, l équation 5 + x = 0 ; dans, puis dans, l équation 3x + 2 = 0 ; dans, puis dans, l équation x

Plus en détail

Projet informatique «Voyageur de commerce» Résolution approchée par algorithme génétique du problème du voyageur de commerce

Projet informatique «Voyageur de commerce» Résolution approchée par algorithme génétique du problème du voyageur de commerce Année 2007-2008 Projet informatique «Voyageur de commerce» Résolution approchée par algorithme génétique du problème du voyageur de commerce B. Monsuez Projet informatique «Voyageur de commerce» Résolution

Plus en détail

Rentrée 2014 : L évaluation par compétences en accompagnement personnalisé

Rentrée 2014 : L évaluation par compétences en accompagnement personnalisé rue de Kerichen - BP 62506-29225 Brest Cedex 02 - Tél 02 98 80 88 00 - Fax 02 98 80 88 07 www.lycee-vauban-brest.ac-rennes.fr Rentrée 2014 : L évaluation par compétences en accompagnement personnalisé

Plus en détail

Projet Prép. Préguidance Cours du professeur G. De Meur 2005. Système de numération : les principes de groupement et de position

Projet Prép. Préguidance Cours du professeur G. De Meur 2005. Système de numération : les principes de groupement et de position Ecriture formelle Système de numération : les principes de groupement et de position Ce qu est un système de numération Sur le plan de la REPRESENTATION des nombres, on s est vite rendu compte de la difficulté

Plus en détail

[SECONDAIRE] ACTIVITÉ PÉDAGOGIQUE DROIT DE VOTE : HISTORIQUE ET LIGNE DE TEMPS

[SECONDAIRE] ACTIVITÉ PÉDAGOGIQUE DROIT DE VOTE : HISTORIQUE ET LIGNE DE TEMPS >> OBJECTIFS D APPRENTISSAGE DROIT DE VOTE : HISTORIQUE ET LIGNE Description : Au fil du présent module, l élève sera amené à découvrir l évolution du droit de vote au Canada. À l aide de scénarios, l

Plus en détail

h y b AUGMENTEZ LA SATISFACTION DE VOS CANDIDATS Votre processus de sélection est-il conçu pour attirer et retenir les meilleurs candidats?

h y b AUGMENTEZ LA SATISFACTION DE VOS CANDIDATS Votre processus de sélection est-il conçu pour attirer et retenir les meilleurs candidats? AUGMENTEZ LA SATISFACTION DE VOS CANDIDATS Votre processus de sélection est-il conçu pour attirer et retenir les meilleurs candidats? 150 540 209700 Clients Utilisateurs Enquêtes complétées h y b Chaque

Plus en détail

Suites numériques 3. 1 Convergence et limite d une suite

Suites numériques 3. 1 Convergence et limite d une suite Suites numériques 3 1 Convergence et limite d une suite Nous savons que les termes de certaines suites s approchent de plus en plus d une certaine valeur quand n augmente : par exemple, les nombres u n

Plus en détail

Impression réseau Mise en œuvre

Impression réseau Mise en œuvre SERVEURS D IMPRESSION ARTICLE Impression réseau Mise en œuvre Created: June 2, 2005 Last updated: June 2, 2005 Rev:.0 Sommaire INTRODUCTION 3 INFRASTRUCTURE D IMPRESSION RESEAU 3. Impression en mode poste

Plus en détail

Compte rendu de l atelier 2 : Intégrer tablettes et outils nomades à l enseignement Contenu

Compte rendu de l atelier 2 : Intégrer tablettes et outils nomades à l enseignement Contenu Compte rendu de l atelier 2 : Intégrer tablettes et outils nomades à l enseignement Contenu Compte rendu de l atelier 2 : Intégrer tablettes et outils nomades à l enseignement... 1 OBJECTIFS :... 2 DEROULEMENT

Plus en détail

Projet projets PROJET D ECOLE projets d écoles

Projet projets PROJET D ECOLE projets d écoles Projet projets PROJET D ECOLE projets d écoles Le mot projet est souvent employé dans le vocabulaire usuel ou dans celui de l éducation avec des sens différents. 1) le mot projet dans le champ usuel Littré

Plus en détail

Ordonnancement avec exclusion mutuelle par un graphe d intervalles ou d une classe apparentée : complexité et algorithmes ~ Frédéric Gardi

Ordonnancement avec exclusion mutuelle par un graphe d intervalles ou d une classe apparentée : complexité et algorithmes ~ Frédéric Gardi Ordonnancement avec exclusion mutuelle par un graphe d intervalles ou d une classe apparentée : complexité et algorithmes ~ Frédéric Gardi - 14 Juin 2005 - - Faculté des Sciences de Luminy - 1. Introduction

Plus en détail

ATELIER «MATH en JEANS» 2008-2009

ATELIER «MATH en JEANS» 2008-2009 Lycée Paul Langevin --- 92150 Suresnes ATELIER «MATH en JEANS» 2008-2009 Le Jeu de Ping Élèves : Léa ANSEL, Pauline BOCOGNANO, Pierre DELVOYE, Julien FONTANA, Mortimer HOTTON, Robin LEGRAS Enseignants

Plus en détail

> Rectorat d Orléans-Tours. Rapport de jury. Concours de recrutement SAENES Classe supérieure 2013

> Rectorat d Orléans-Tours. Rapport de jury. Concours de recrutement SAENES Classe supérieure 2013 > Rectorat d Orléans-Tours Rapport de jury Concours de recrutement SAENES Classe supérieure 2013 Organisation générale du concours Première session du concours de SAENES Classe supérieure organisé dans

Plus en détail

Participer à l activité en ligne d un groupe. Michel Futtersack, Faculté de Droit, Université Paris Descartes, Sorbonne Paris Cité

Participer à l activité en ligne d un groupe. Michel Futtersack, Faculté de Droit, Université Paris Descartes, Sorbonne Paris Cité Participer à l activité en ligne d un groupe Michel Futtersack, Faculté de Droit, Université Paris Descartes, Sorbonne Paris Cité Coopération et collaboration Travail coopératif : la tâche est divisée

Plus en détail

Le corps R des nombres réels

Le corps R des nombres réels Le corps R des nombres réels. Construction de R à l aide des suites de Cauchy de nombres rationnels On explique brièvement dans ce paragraphe comment construire le corps R des nombres réels à partir du

Plus en détail

Charte des ressources humaines

Charte des ressources humaines Charte des ressources humaines ANTICIPER Pour être acteurs stratégiques du changement ACCUEILLIR Savoir identifier, attirer, choisir et fidéliser les collaborateurs RECONNAÎTRE Apprécier les compétences

Plus en détail

Les mathématiques du calcul

Les mathématiques du calcul Les mathématiques du calcul Module Maths Discrètes, INSA, Univ Lyon 1, 2015-2016 Eric Tannier (eric.tannier@univ-lyon1.fr) Les mathématiques du calcul Tradition orientale Al-Khawarizmi Al-Khawarizmi, 783-850

Plus en détail

ATELIER ALGORITHME PREMIERS PAS Journée d information sur les nouveaux programmes de Première S-ES 2010-2011

ATELIER ALGORITHME PREMIERS PAS Journée d information sur les nouveaux programmes de Première S-ES 2010-2011 Pour me contacter : irene.rougier@ac-clermont.fr 1. Introduction ATELIER ALGORITHME PREMIERS PAS Journée d information sur les nouveaux programmes de Première S-ES 2010-2011 De nombreux documents et informations

Plus en détail

L efficacité de PowerPoint dans les cours de grammaire

L efficacité de PowerPoint dans les cours de grammaire Rencontres Pédagogiques du Kansaï 2007 Thème 2 L efficacité de PowerPoint dans les cours de grammaire Seïtaro YAMAKAWA Université d Economie d Osaka bpr5000?saturn.dti.ne.jp De nos jours, dans beaucoup

Plus en détail

Chapitre VI Échantillonages et simulations

Chapitre VI Échantillonages et simulations Chapitre VI Commentaires : Récursivement, les commentaires ne sont pas à l attention des élèves.. Fluctuation d échantillonnage Définition : En statistiques, un échantillon de taille n est la liste des

Plus en détail

Groupe symétrique. Chapitre II. 1 Définitions et généralités

Groupe symétrique. Chapitre II. 1 Définitions et généralités Chapitre II Groupe symétrique 1 Définitions et généralités Définition. Soient n et X l ensemble 1,..., n. On appelle permutation de X toute application bijective f : X X. On note S n l ensemble des permutations

Plus en détail

Cours de spécialité mathématiques en Terminale ES

Cours de spécialité mathématiques en Terminale ES Cours de spécialité mathématiques en Terminale ES O. Lader 2014/2015 Lycée Jean Vilar Spé math terminale ES 2014/2015 1 / 51 Systèmes linéaires Deux exemples de systèmes linéaires à deux équations et deux

Plus en détail

Exemple. Il ne faudra pas confondre (101) 2 et (101) 10 Si a 0,a 1, a 2,, a n sont n+1 chiffres de 0 à 1, le

Exemple. Il ne faudra pas confondre (101) 2 et (101) 10 Si a 0,a 1, a 2,, a n sont n+1 chiffres de 0 à 1, le Chapitre I - arithmé La base décimale Quand on représente un nombre entier, positif, on utilise généralement la base 10. Cela signifie que, de la droite vers la gauche, chaque nombre indiqué compte 10

Plus en détail

L achat de formation en 3 étapes :

L achat de formation en 3 étapes : L achat de formation en 3 étapes : 1- La définition du besoin de formation L origine du besoin en formation peut avoir 4 sources : Une évolution des choix stratégiques de l entreprise (nouveau métier,

Plus en détail

IPT : Cours 2. La représentation informatique des nombres

IPT : Cours 2. La représentation informatique des nombres IPT : Cours 2 La représentation informatique des nombres (3 ou 4 heures) MPSI-Schwarz : Prytanée National Militaire Pascal Delahaye 28 septembre 2015 1 Codage en base 2 Définition 1 : Tout nombre décimal

Plus en détail

Centrale électrique à Bobo-Dioulasso, Burkina-Faso. Jorgen Schytte/StillPictures

Centrale électrique à Bobo-Dioulasso, Burkina-Faso. Jorgen Schytte/StillPictures Centrale électrique à Bobo-Dioulasso, Burkina-Faso Jorgen Schytte/StillPictures 3 Collecte des données Questions traitées dans ce chapitre Quels outils utiliser pour recueillir des données sur l économie

Plus en détail

Jouons binaire : je devine ce que tu penses!

Jouons binaire : je devine ce que tu penses! Jouons binaire : je devine ce que tu penses! Aziz El Kacimi Université de Valenciennes Cité des Géométries - Gare numérique de Jeumont Atelier mathématique Collège Pablo Neruda - Wattrelos le 21 mai 2012

Plus en détail

Le Data Mining au service du Scoring ou notation statistique des emprunteurs!

Le Data Mining au service du Scoring ou notation statistique des emprunteurs! France Le Data Mining au service du Scoring ou notation statistique des emprunteurs! Comme le rappelle la CNIL dans sa délibération n 88-083 du 5 Juillet 1988 portant adoption d une recommandation relative

Plus en détail

2 30 402 457 1 est le plus grand nombre premier connu en 2005. Son ordre de grandeur est de :

2 30 402 457 1 est le plus grand nombre premier connu en 2005. Son ordre de grandeur est de : ARITHMETIQUE Emilien Suquet, suquet@automaths.com I Introduction aux différents ensembles de nombres L'ensemble de tous les nombres se nomme l'ensemble des réels. On le note IR (de real en allemand) On

Plus en détail

Calcul rapide des puissances

Calcul rapide des puissances Calcul rapide des puissances Par Mathtous Il s'agit de puissances à exposant entier naturel (avec la convention a 0 = 1, et a 1 = a). Si on applique la dénition pour calculer a n, on calcule de proche

Plus en détail

Plus courts et plus longs chemins

Plus courts et plus longs chemins Plus courts et plus longs chemins Complément au chapitre 8 «Une voiture nous attend» Soit I={1,2,,n} un ensemble de tâches à ordonnancer. La durée d exécution de chaque tâche i est connue et égale à p

Plus en détail

Formules d inclusion-exclusion

Formules d inclusion-exclusion Université de Rouen L1 M.I.EEA 2011 2012 Mathématiques discrètes Formules d inclusion-exclusion Je présente ici une correction détaillée de l Exercice 5 de la Feuille d exercices 1, en reprenant le problème

Plus en détail