Section des établissements. Rapport d'évaluation de l'école nationale d ingénieurs de Metz

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Section des établissements. Rapport d'évaluation de l'école nationale d ingénieurs de Metz"

Transcription

1 Section des établissements Rapport d'évaluation de l'école nationale d ingénieurs de Metz janvier 2009

2 Rapport d'évaluation de l'école nationale d ingénieurs de Metz Le Président de l AERES Section des établissements Le Directeur Jean-François Dhainaut Michel Cormier janvier 2009

3 2

4 Sommaire Présentation de l établissement 5 La gouvernance 7 I La direction et le pilotage 7 II Le rôle des instances 7 III La gestion des ressources humaines 8 IV La gestion financière et comptable 9 V La construction de la nouvelle ENIM 10 VI Le système d information 10 La formation 13 I Le recrutement 13 II La formation 13 III L usage des outils TICE 14 IV Conclusion 14 La recherche 15 I Politique de recherche 15 II Collaborations scientifiques 16 III Les doctorants 16 IV Conclusion 16 Les relations extérieures 17 I Relations industrielles 17 1 Les PFE 17 2 Stages et projets industriels. 18 II Relations avec les collectivités territoriales 18 III Autres relations 18 Les relations internationales 19 janvier

5 La vie étudiante 21 I Participation étudiante aux instances 21 II Santé et sport 21 III Documentation 21 IV Evaluation des enseignements 21 V Vie associative 21 VI Impact du transfert de l ENIM dans ses nouveaux locaux 22 Conclusions et perspectives 23 I Les points forts 23 II Les points faibles 23 III Les recommandations 23 Liste des sigles 25 Observations du directeur 27 Organisation de l évaluation 31 4

6 Présentation de l établissement L ENIM est une ENI comme celles de Brest, Saint-Etienne, Tarbes et désormais Blois. Créées en 1962, au sein de la direction des enseignements techniques du ministère de l Education nationale, les ENI ont vu leur statut changer en 1986, à travers un nouveau cahier des charges portant leur scolarité à cinq ans et prévoyant l intégration d enseignants-chercheurs. Le statut des ENI a ensuite été modifié par le décret du 22 mars 2000 qui fixe très précisément les règles d organisation et de fonctionnement et vaut statut commun pour ces établissements. Il leur donne le statut d EPA et confirme qu ils doivent être, en application de l article 43 de la loi du 26 janvier 1984, rattachés par convention à une université. C est ainsi qu au cours des quinze dernières années, les ENI ont évolué vers ce qui est aujourd hui considéré comme la norme en matière de formation d ingénieurs : un cursus intégré de cinq ans ; un concours commun de recrutement à la sortie du baccalauréat ; une reconversion partielle du corps enseignant, auparavant quasi exclusivement composé de professeurs du second degré ou du cadre ENSAM, sans formation à la recherche, et le recrutement d enseignants-chercheurs de l enseignement supérieur ; une ouverture à l international ; un management d établissement autonome avec le statut d EPA, doté de l ensemble des conseils et commissions prévus par la loi ; un fonctionnement financier respectant la dualité entre l ordonnateur et le payeur avec contrôle financier a priori. L ENIM est, dans le contexte messin, la seule école d ingénieurs complète située à proximité d antennes d établissements parisiens (ENSAM et SUPELEC) ou étrangers (GEORGIATECH). Elle forme des ingénieurs en mécanique. L ENIM diplôme chaque année environ 190 ingénieurs et héberge aux environs de 900 étudiants qui sont suivis par 77 enseignants. Ceux-ci exercent, pour environ la moitié d entre eux, une réelle activité de recherche appliquée en mécanique, principalement dans le cadre de deux laboratoires rattachés à l école. Ce changement a été mené à Metz par un directeur qui a pu, en raison des modifications statutaires effectuées au cours du temps, bénéficier d un mandat d une durée hors normes. Cela s est traduit par une gouvernance forte et très personnelle, avec ses avantages quant aux résultats atteints, et ses inconvénients dans les méthodes parfois employées. L ENI de Metz a donc pu, lors de cette période, rénover en profondeur ses formations, s ouvrir au monde économique, en y trouvant des financements substantiels, ainsi qu à l international, et créer une activité de recherche aujourd hui reconnue. 5

7 6

8 La gouvernance I La direction et le pilotage Le directeur actuel de l école a pris ses fonctions en Les diverses évolutions statutaires ont permis de conduire le changement en profondeur : l école est ainsi passée d une logique de lycée technique d enseignement supérieur à celle d un établissement d enseignement supérieur formant des ingénieurs de production. Ce changement a été mené avec méthode, les objectifs, choisis avec soin et en tenant compte de l environnement de l école, ont été atteints : recherche de moyens financiers complémentaires au financement de l état ; établissement de partenariats privilégiés dans le monde économique ; évolution de la formation et ouverture forte à l international ; lancement progressif d une activité de recherche, par une évolution de la nature des emplois d enseignants et la création de laboratoires de l école. La construction d un nouveau bâtiment pour l école, sur le site du Technopôle, en est le point culminant et devrait conduire à une nouvelle naissance de l école, pour reprendre une appréciation du directeur. Le directeur est assisté d un directeur des études pour les formations initiales, qui est aussi directeur des relations internationales et directeur des relations industrielles. Ces trois fonctions sont en effet fortement liées. Pour une meilleure organisation pédagogique, les activités sont réparties entre cinq départements (ou divisions) : construction ; mathématiques-physique-mécanique ; fabrication et matériaux ; EEA ; sciences-humaines, langues, communication. Pour éviter le cloisonnement, chaque chef de département a une responsabilité transversale. Le directeur des études anime le conseil de département. La formation par alternance est autonome. Les cinq responsables de département, le directeur des études et le directeur de la formation par alternance se réunissent une fois par mois. La méthode est efficace. Elle a permis une évolution rapide, voire une révolution culturelle de l établissement. Ainsi, il semble qu en 2008 les grandes orientations ne soient plus remises en cause. Il n empêche que la manière très personnelle et souvent solitaire et autoritaire, par laquelle ces changements ont été menés, a rendu difficile le dialogue entre les décideurs et la base. Or, au moment où se dessine une nouvelle étape, celle du déménagement sur le Technopôle et d une refondation de la formation, le concours de l ensemble des personnels est nécessaire. De même, il serait souhaitable que les rapports entre l école et l Université Paul Verlaine de Metz, partenaire incontournable, soient enfin formalisés par la signature de la convention prévue par l article 43 de la loi du 26 janvier Comme le montre l organigramme de l établissement, le pilotage de la recherche est réalisé au niveau de l équipe de direction et du directeur de la recherche. Ce dernier est en lien étroit avec les directeurs des quatre laboratoires et des trois centres de compétences pour orienter la recherche sur des thématiques nouvelles et originales. L ENIM étant un petit établissement, ce pilotage, concentré sur un très petit nombre de thématiques (mécanique, matériaux et productique), ne présente pas de difficulté particulière. Enfin, l emploi fonctionnel de SGEPES, créé en 2003, mérite à l évidence un positionnement plus affirmé auprès du directeur. Aujourd hui deux services seulement lui sont rattachés : le service du personnel et le service financier. II Le rôle des instances Les délibérations du CA comme celles du conseil pédagogique (CP) et du conseil scientifique et technique (CST) sont les temps de validation définitive de décisions complètement préparées par la direction. La présence effective des membres extérieurs à ces conseils témoignent de l intérêt réel qu ils portent à l établissement. Pour ce qui est des formations, les orientations stratégiques sont définies par le directeur qui, selon les statuts, préside le conseil pédagogique et en fixe l ordre du jour. Il s agit bien d un conseil pédagogique et non d un CEVU. Il se réunit une à deux fois par an depuis

9 Selon les représentants élus, les élections à ce conseil constituent un enjeu d importance dans l établissement et sont animées. Il existe donc une attente, souvent déçue selon eux. La lecture des comptes rendus montre la variété des sujets abordés et de ce point de vue, le conseil pédagogique joue bien son rôle. Sa composition pourrait être revue : il comprend 22 membres, mais les personnes les plus concernées, à savoir les personnels enseignants et les entreprises, sont sous-représentées : cinq représentants élus des personnels enseignants dont quatre représentants des enseignantschercheurs et assimilés (la sous-représentation des personnels du second degré est, à juste titre, très mal vécue), cinq personnalités appartenant notamment à des entreprises, à des associations scientifiques ou à des services publics. Néanmoins, une nouvelle composition supposerait une modification des statuts. Le CST est réuni environ deux fois par an. Les sujets à l ordre du jour concernent principalement la campagne des emplois, la politique et le budget de la recherche ainsi que la contractualisation. Suite à la rencontre avec les élus du CST et à la lecture des procès-verbaux, on peut s interroger sur l importance du rôle de ce conseil comme force de proposition dans le dispositif de pilotage actuellement en place. Néanmoins, au-delà du fonctionnement de ces conseils, qui pourraient apparaître en première analyse comme de simples chambres d enregistrement, il faut noter le rôle original et essentiel des présidents du CA et du CST. Anciens élèves de l ENIM et tous deux créateurs et PDG de sociétés de service situées en Lorraine, ils considèrent leur rôle comme un service à rendre à leur ancienne école, service qu ils assurent bien au-delà de la simple présidence des séances de ces instances. Ces derniers jouent en effet un rôle fondamental auprès des décisionnaires locaux non seulement pour le transfert de l école mais également pour la préparation des inéluctables changements. Enfin, le fait que le président du CA ait accepté d être le président du réseau de Carthagène (voir plus loin) montre que la direction trouve un soutien fort auprès des présidents du CA et du CST pour accompagner les décisions stratégiques importantes relatives à l avenir de l école. III La gestion des ressources humaines Exerçant ses fonctions à l ENIM depuis 2003, le responsable du service du personnel assure, dans le cadre strict des décisions arrêtées par le directeur, la gestion administrative et financière de l ensemble des personnels. Il travaille en relation étroite avec le responsable du service financier afin de s assurer que les dépenses de personnel à engager sont conformes aux décisions budgétaires arrêtées. La dotation en emplois de l établissement est de près de 80 enseignants et 65 personnels IATOSS. Il faut souligner la forte évolution en quinze ans des emplois d enseignants, la proportion d enseignants-chercheurs se renforçant régulièrement pour atteindre une petite moitié aujourd hui. Si cela reste encore insuffisant, cette progression continue est d autant plus remarquable qu elle s est heurtée à une très forte résistance d une partie des personnels de l école. Il faut souligner également que la transformation de postes d enseignants en postes d enseignants-chercheurs a pour conséquence de réduire le potentiel d heures statutaires disponibles pour l enseignement. L école souhaite donc poursuivre avec prudence. A titre d exemple, pour la rentrée 2008, cinq emplois de professeurs du second degré ont été transformés en deux emplois de professeurs d université, deux emplois de MCF et un d IGE. Le total de la masse salariale imputée en 2007 sur le BOP 150 (formations supérieures et recherche universitaire) représentait Les vacataires rémunérés par l établissement en 2007/2008 étaient au nombre de 115, soit en légère augmentation par rapport aux deux années précédentes. Les personnels enseignants et IATOS qui s investissent notamment dans des actions de prospection et de suivi pédagogique et/ou administratif sont très fortement rémunérés sur les ressources propres de l établissement. Ainsi, le volume d heures complémentaires versées ces dernières années fait apparaître des rémunérations allant jusqu à par an pour les enseignants, pour le personnel IATOS, avec des moyennes de et environ, respectivement. Il est à noter par ailleurs, et en complément, que le versement des IAT et de l IFTS des personnels de l ASU a été aligné sur la prime de participation à la recherche (PPR) des personnels ITRF dont les taux sont plus favorables. C est le directeur lui même qui, après consultation des différents responsables, fixe le montant des indemnités allouées à chacun des personnels. Il n est pas certain toutefois que les principes qui fondent les répartitions individuelles soient parfaitement lisibles pour tous les personnels. 8

10 En matière d entretien d évaluation des personnels IATOS, la secrétaire générale reconnaît qu un effort doit être fait pour que tous les personnels ITRF bénéficient d une évaluation individuelle. Pour les personnels de l ASU il est prévu de mettre en œuvre les dispositions du décret du 17 septembre 2007 qui autorise la mise en place à titre expérimental d un dispositif d entretien professionnel annuel. IV La gestion financière et comptable La gestion financière et comptable repose principalement sur deux personnes : le responsable du service financier et l agent comptable. Présent dans l établissement depuis 1978, le responsable du service financier y est affecté depuis Il a le souci, avec ses deux collaboratrices, de gérer avec rigueur et précision les crédits de l établissement. Par ailleurs, en tant que régisseur d avances et de recettes, c est à lui qu il incombe de procéder à l encaissement de l ensemble des ressources propres de l établissement (frais de scolarité versés par les étudiants, contributions des entreprises aux PFE, taxe d apprentissage, etc.). Le montant des encaissements réalisés par la régie est important ( en 2007). Même si l agence comptable est composée d un nombre réduit de personnes (2,5) on peut s interroger sur l intérêt de cette procédure alors que les encaissements pourraient être effectués directement par l agence comptable, laquelle procède aux relances éventuelles auprès des débiteurs. Affectée à l école depuis 2002, l agent comptable travaille apparemment en bonne intelligence avec le responsable du service financier et ne signale pas de difficultés particulières dans ses relations avec l ordonnateur. Le 28 novembre dernier, la Chambre régionale des comptes de Lorraine a rendu un jugement sur les gestions de 1999 à Aucune injonction, ni réserve n a été prononcée à l encontre des deux agents comptables qui se sont succédés du 1 er janvier 1999 au 31 décembre Le délai global de paiement (qui ne peut pas excéder 30 jours) ne fait apparemment pas l objet d un suivi particulier, ni par le service financier, ni par l agent comptable. Les principales orientations budgétaires sont fixées par le directeur de l école. L agent comptable est associé à l élaboration du budget et la mise en forme est effectuée par le service financier. Les ressources propres de l école, provenant en particulier des PFE (près de 2,4 M, dont un bénéfice pour l opération de en 2006), de la taxe d apprentissage ( en 2006) et de la formation continue permettent de disposer d un budget confortable qui a rendu possible ces dernières années des investissements réguliers (acquisition de machines outils, équipements informatiques, matériel de visioconférence, etc.). L effort d investissement pourrait cependant être augmenté, il représente un pourcentage du budget nettement inférieur à celui des autres ENI, a fortiori des écoles qui leur sont comparables. Il est vrai que le budget de l ENI Metz contient une très forte part de dépenses de personnels, comme cela a été vu précédemment. Avec un budget global de plus de 5,4 M au compte financier 2006, l établissement disposait de réserves disponibles pour un montant de Dépenses d investissement Le contrôle financier, exercé en application du décret n du 4 juillet 2005, fait l objet, à compter de l exercice 2008, d un protocole signé entre le trésorier payeur général de la région Lorraine et le directeur de l ENIM. L intervention du contrôleur financier s effectue auprès de l école dans cinq domaines : le suivi de la préparation budgétaire, le suivi de son exécution, le visa préalable de certains actes, la mise en place d un programme annuel de vérification a posteriori et l évaluation des circuits et procédures de contrôles internes. Un comité de contrôle de gestion composé du directeur, de la secrétaire générale, du responsable du service financier et de l agent comptable est réuni au moins une fois par trimestre pour analyser et commenter différents indicateurs et résultats de gestion. Le contrôleur financier est invité et participe (lui-même ou son représentant) à chacune de ces réunions. 9

11 V La construction de la nouvelle ENIM La construction de la nouvelle ENIM relève de l exécution du CPER Elle est inscrite dans l axe 1 visant au développement de l attractivité et de la compétitivité des territoires lorrains. Dans un contexte de stabilisation, voire de décroissance à moyen terme de la démographie étudiante, l accent se porte sur l investissement immobilier favorisant le développement qualitatif de l appareil de formation supérieure et sur les opérations permettant une gestion rationnelle et optimisée des espaces. Plus précisément, le transfert de l école sur le Technopôle de Metz permettra le desserrement du campus le Saulcy au profit de l Université Paul Verlaine de Metz tout en améliorant la qualité fonctionnelle des locaux de l école. Le dossier d expertise, agréé par le ministère le 12 juin 2003, cadre le projet ENIM pour étudiants, et m² maximum. Le montant de l opération s élève à 35,37 M dont 11,78 M financés par l Etat, 11,61M financés par la Région, 6,14 M par le conseil général de la Moselle et 5,84 M par la communauté d agglomération. La convention de maîtrise d ouvrage au profit du conseil général de Moselle a été signée le 4 novembre Les travaux sont en cours et la livraison des bâtiments est prévue au printemps Ainsi le projet de construction de la nouvelle école est devenu une réalité pour l ensemble des personnels. Désormais, l école doit préparer l échéance du transfert sur le nouveau site à l horizon de la rentrée Auprès du directeur, c est actuellement le responsable de la direction des moyens techniques et du patrimoine (DMTP) qui est plus particulièrement chargé de suivre le chantier en relation avec le conseil général, maître d ouvrage. Cette interface nécessite probablement d être confortée au fur et à mesure de l avancement des travaux. Le coût du déménagement, que l Ecole devra prendre en charge, n est pas encore estimé de manière précise. Plusieurs chiffrages ont été avancés (entre 300 et ). Le directeur indique que ce coût pourra être financé sur le budget de l école. Il envisage en effet de réduire le montant des investissements de façon importante au cours des deux prochains exercices afin d augmenter la trésorerie de l établissement. Il espère dégager ainsi une économie d environ par an. Il faudra en effet, indépendamment du déménagement, prévoir également le financement de premiers équipements. VI Le système d information Tant la lecture des documents de contractualisation que l entretien avec des responsables TIC de l Ecole montrent que le développement des TIC est une préoccupation de l ENIM. Cependant, la qualité des réalisations et le nombre de projets à l étude ou en cours de développement ne permettent pas de dégager de cette activité un véritable schéma directeur des TIC, pas plus qu une politique de sécurité du système d information (PSSI). Notons toutefois qu un IGR exerce la fonction de RSSI et que le responsable informatique est aussi responsable d une option sur les systèmes d information et la sécurité informatique en 5 ème année. Ceci témoigne d un intérêt certain pour les questions de sécurité informatique. Existe-t-il un correspondant informatique et libertés (CIL) à l ENIM? La question n a pas reçu de réponse. Il n y a pas de service TICE mais l informatique est prise en charge par un groupe de quatre à cinq personnes (1 IGR, 1 IGE, 1 ASI, 1 TECH en CDD) avec des missions précises mais caractérisées, semble-t-il, par de la polyvalence. Le budget annuel moyen consacré aux TIC n est pas connu avec précision mais des investissements ponctuels importants (200 k ) ont pu être réalisés. Les actions de coopération et de mutualisation avec les autres établissements d enseignement supérieur sont soit inexistantes soit non mises en valeur dans les documents fournis. On peut citer à titre d exemple une coopération envisageable avec l Université numérique interrégionale de l Est (UNIRE). Les projets mentionnés dans le document de contractualisation sont très nombreux et ambitieux. Ils concernent la modernisation des équipements réseaux et serveurs, la visioconférence, les équipements mobiles pour l enseignement, l authentification unique (l annuaire LDAP est en phase de test), la sauvegarde centralisée des données, la poursuite de la mise en place d un ERP, de plates-formes pédagogiques ainsi que la production de ressources pédagogiques. 10

12 Un nouveau site Web sous-traité à une entreprise est en cours de fabrication. Il comprendra un site internet et un intranet à trois profils (élèves, personnels, anciens élèves). Il offrira des services aux étudiants (inscription en ligne, gestion des stages, offres d emploi, etc.). En conclusion, tout en intégrant l importance des contacts et échanges de compétences entre les services TICE et informatiques des différents établissements messins, l ENIM doit très rapidement : - engager une réflexion sur la cohérence globale de son système d information, celle-ci étant difficile à apprécier dans les documents mis à notre disposition. Cette recommandation revêt une importance particulière pour la réussite de l emménagement prévu dans les nouveaux locaux à l horizon mettre en place une structure et des moyens humains en rapport avec les ambitions affichées. 11

13 12

14 La formation I Le recrutement L ENIM recrute principalement en 1 ère année des candidats bacheliers et en 3 ème année des titulaires d un DUT/ BTS et des élèves sortant d une CPGE. Il s agit de concours communs à l ensemble des ENI. Le recrutement postbac en 1 ère année est l une des particularités du groupe des ENI. Le CNE, dans un rapport publié en 2006, s est inquiété de la chute vertigineuse du nombre de candidats en 1 ère année (3 663 en 1998, en 2004). Il était donc important de faire le point. Les chiffres communiqués par la scolarité laissent penser que la situation s est maintenant stabilisée autour de candidats. Le nombre d élèves admis en 1 ère année à l ENIM est d environ 120 à 140 suivant les années. Un examen plus minutieux met en évidence une érosion lente du nombre d admis et une certaine difficulté à pourvoir les places offertes. Un flux comparable arrive à l école les autres années, essentiellement en 3 ème année (autour de 75, essentiellement issus de CPGE) et 4 ème année (autour de 40, essentiellement des étudiants étrangers). Le nombre d entrants en 3 ème année est d environ 70 : la proportion de titulaires d un DUT diminue tandis que celle des titulaires d un BTS augmente. Le nombre total est en légère baisse. En dernière année, le nombre d étudiants est donc d environ Enfin, il faut noter les légères progressions de la proportion de filles (8,5 %, contre 6,9 % dans le précédent rapport), ainsi que de la proportion des élèves boursiers (33 % contre 28 % dans le précédent rapport). Pour résumer, on constate une érosion lente du nombre de candidats dans les concours traditionnels de l école, que l on peut attribuer à une désaffection des disciplines scientifiques dans l enseignement secondaire. Malgré ce handicap, l ENIM se fixe pour objectif une augmentation du nombre de diplômés (220 élèves peuvent théoriquement être formés chaque année avec le dispositif de formation actuel), d une part par la mise en place d une filière de recrutement de bacs STI, d autre part par l admission d un nombre important de candidats étrangers en 4 ème année. Cela semble hélas optimiste. L augmentation du flux de diplômés déjà mentionnée (190 contre 170 diplômés/an) laisse penser que la situation est sous contrôle mais elle reste cependant fragile, et les réponses apportées sont plus d opportunité qu opérationnelles à long terme. II La formation L établissement a été habilité par la CTI à délivrer le diplôme pour une période de six ans jusqu en La formation est de dix semestres, dans une logique 8+2. Les quatre premières années sont consacrées à une formation générale en mécanique. La dernière année apporte une coloration à travers des enseignements optionnels et le projet de fin d études (PFE). Les responsables pédagogiques précisent bien qu il ne s agit pas d une spécialisation (aucune mention n est portée sur le diplôme d Ingénieur ENIM). Sur les huit premiers semestres, six ressortent de la formation académique, deux (le 4 ème et le 7 ème ) sont réservés pour des stages en milieu industriel. On ne peut manquer de s interroger sur la cohérence d une formation en cinq ans avec des admissions quasiment chaque année. Cette question a été l objet de réflexions de la part de l établissement. Ainsi, en 1 ère et 3 ème année, des parcours différenciés ont été mis en place suivant l origine des candidats. Par exemple, pour un cours de mathématiques suivi par l ensemble de la promotion, le contrôle sera identique pour tous mais les élèves issus des filières STI auront deux fois plus de TD que les autres, en substitution d enseignements technologiques. Ce type de dispositif permet d intégrer des élèves ayant un niveau théorique assez faible comme par exemple des bacs pro, ce que très peu de formations d enseignement supérieur savent faire. Néanmoins, il ne peut être mis en place avec un coût raisonnable que si les effectifs sont suffisamment importants. Le taux d échec en 1 ère année s est élevé à près de 25 % il y a quelques années. L établissement a depuis mis en place un tutorat, assuré par un enseignant et un élève de 5 ème année. Une réunion par semaine est prévue avec l enseignant. Les objectifs sont de donner confiance en soi à l élève, de l aider à acquérir des méthodes de travail et de proposer des cours de remise à niveau. Cet effort a permis d abaisser le taux d échec à 15 % (résultat 2007), ce qui ne doit être considéré que comme une première étape. En effet, l établissement doit également réfléchir à son recrutement post baccalauréat et au nécessaire maintien de la qualité de ce recrutement. 13

15 La reconnaissance de deux laboratoires rattachés à l ENIM par le ministère consacre l ENIM comme un établissement d enseignement supérieur. Cette dimension est bien présente dans la formation. Une présentation des activités de recherche est faite en 4 ème année. Les masters recherche cohabilités avec l Université Paul Verlaine, Conception, industrialisation, innovation (CII) et Mécanique, matériaux, structures, procédés (MMSP) font partie des options proposées au 9 ème semestre. Les sujets de PFE, sélectionnés par une commission ad-hoc, ont une connotation recherche. Environ 10 à 15% des élèves d une promotion (26 élèves en 2007) choisissent ces options de R&D, obtiennent de bons résultats et continuent dans cette voie en préparant une thèse. L ENIM a encore en commun avec l Université Paul Verlaine un master pro (Logistique et qualité). Ce dernier est très prisé (60 étudiants/an). Un second est en préparation (Systèmes d information et sécurité informatique) et un troisième est en cours d élaboration avec l Université de Nancy (Plasturgie). On peut s interroger sur la place de ces masters dans le dispositif de formation de l ENIM. Selon l école, ils sont très appréciés par les élèves dans la mesure où ils constituent pour eux la possibilité d une véritable spécialisation. Anciennement formation Decomps (NFI), la formation d ingénieur ENIM par alternance associe l ENIM, l Université Paul Verlaine et l Institut des techniques d ingénieur de l industrie (ITII) de Lorraine. Elle existe depuis 13 ans et est donc bien rodée. Il s agit d une formation en trois ans, recrutant des élèves au niveau bac+2. Elle est donc concurrente de la formation initiale à ce niveau. Plus attractive (élèves salariés, formation en entreprise), elle recrute de fait les meilleurs DUT et BTS. L effectif est de 28 apprentis par an auxquels il faut ajouter 5-6 élèves en formation continue qualifiante (formation en 2 ans). Bien que l ENI ait conservé une activité de formation continue, au travers d un service qui emploie trois personnes, celle-ci reste faible. En témoigne son chiffre d affaires qui ne s élève qu à Le directeur souhaite que le déménagement de l ENIM sur le Technopôle de Metz soit aussi l occasion d une refondation de la formation avec l introduction de la démarche PLM (Product Lifecycle Management). Considéré comme une approche stratégique de management des informations relatives au produit, depuis sa définition jusqu aux phases de maintenance en passant par la fabrication, le PLM représente avant tout une discipline industrielle, utilisant pleinement les possibilités de l informatique. III L usage des outils TICE L école dispose, compte tenu de sa taille, d un parc informatique conséquent estimé à environ postes de travail et serveurs (salles informatiques à vocation pédagogique, postes personnels, portables), d une salle de visioconférence, de trois amphis ainsi que de salles de TP équipées pour la vidéo projection et d un centre de calcul. L école estime qu environ 75 % des étudiants sont équipés d un portable mais l établissement est sous équipé en WIFI. Il est prévu de remédier à cette situation. Les services fournis aux étudiants sont en plein développement. Une plate-forme de langues, baptisée Auralog, est en production depuis deux ans. Elle allie autoformation et tutorat individualisé. Accessible depuis l extérieur, elle est appréciée des étudiants. L école dispose également d autres plates-formes pédagogiques. Sans être exhaustif, on peut citer Crossknowledge pour le management, SAP pour le paramétrage dans l option logistique ainsi que le PLM. IV Conclusion L ENIM est un établissement que l on ne peut taxer d immobilisme. Un certain nombre de points positifs ont été mentionnés : tutorat, parcours différenciés, autoformation des élèves dans le domaine des langues, démarche PLM etc. Ces actions ont en commun de placer l étudiant au centre de la réflexion et de la formation et ceci est à encourager. On peut être un peu plus dubitatif sur le nombre, élevé, et la nature, variée, des diplômes proposés. Un effort de rationalisation semble nécessaire. 14

16 La recherche I Politique de recherche La direction de l ENIM a de toute évidence une stratégie globale d établissement dans laquelle la recherche a toute sa place. L objectif de l école est de développer une recherche, de bon niveau, majoritairement appliquée, en forte interaction avec le milieu industriel (PME-PMI, etc.) et bien articulée avec la formation des ingénieurs. Le véritable démarrage de la recherche se situe en 1996 avec la création du Laboratoire de génie industriel et de production mécanique (LGIPM). Il a été conforté en 2003 avec le rattachement du Laboratoire de fiabilité mécanique (LFM) à l ENIM, créé à l origine au sein de l Université Paul Verlaine de Metz. Ces laboratoires ont été restructurés en 2006 pour rendre leur activité plus cohérente et plus lisible. Le LGIPM a subi une restructuration avec changement d intitulé (Laboratoire de génie industriel et de production de Metz) et a choisi de concentrer ses efforts sur sa composante systèmes de production. Les effectifs qui ne travaillent pas dans cette thématique sont partis renforcer le Laboratoire de physique et de mécanique des matériaux (LPMM). La notation A de ce laboratoire valide cette démarche. Le LFM a été créé à l UPVM en Sa reconnaissance comme équipe d accueil ( ) a subi une interruption en 2006 suite à une évaluation défavorable de la DGES coïncidant avec un regroupement de mécaniciens de l ENIM dans le LFM en provenance du LPMM. Ce laboratoire travaille sur 3 thématiques : fatigue et rupture, biomécanique, polymères. La production scientifique se situe à environ 60% en recherche appliquée et 40% en recherche fondamentale. Elle est financée à hauteur de 70% par l industrie. La notation B de ce laboratoire montre à la fois le chemin parcouru et celui qui reste à faire. La politique de recrutement apparaît en accord avec le renforcement des thématiques (trois pour le LGIPM et deux pour le LFM prévus à la rentrée 2008) et ouverte sur l extérieur. Le LFM et le LGIPM auront de nouveaux statuts et un nouveau conseil de laboratoire incluant une représentation des doctorants. Les directions de ces deux laboratoires font preuve de dynamisme et leur gouvernance apparaît cohérente avec les objectifs annoncés. Il leur restera à augmenter leur nombre de publiants, et probablement à s ouvrir mieux à leur environnement immédiat. Un petit nombre d enseignants-chercheurs sont membres d un autre laboratoire, de l Université Paul Verlaine de Metz : le Laboratoire d étude des textures et application aux matériaux (LETAM) (UMR CNRS 7078). L activité scientifique du LETAM est centrée sur la caractérisation des structures et microstructures des agrégats polycristallins métalliques (1/3 de recherche appliquée, 2/3 de recherche fondamentale). Elle est conduite en collaboration avec le LFM et donne lieu à une mutualisation d équipements. Peu d IATOS sont affectés exclusivement au service des laboratoires. Ils peuvent cependant, sur décision spécifique du directeur de l ENIM, être mis au service de la recherche sur des actions spécifiques. L accès des enseignants-chercheurs aux gros matériels, particulièrement performants, dont dispose l école pourrait s en trouver limité. La recherche est largement financée sur fonds propres. Ceux-ci sont principalement alimentés par les projets de fin d études (PFE) réalisés par les élèves ingénieurs de l école et financés par les entreprises ainsi que par de nombreux (près de 25) contrats industriels ou avec des organismes publics. Le budget recherche voté lors du CST du 21 mai 2008 se monte à 1,4 M. Il représente le quart environ du budget de l ENIM. L importance de ce budget souligne la volonté de l ENIM d avoir une action visible en matière de recherche. 15

17 II Collaborations scientifiques Les directeurs de laboratoires soulignent l importance de la fédération de recherche GI2M qui regroupe des compétences de plusieurs laboratoires messins et permet le financement de démarrage de projets transversaux suite à un appel à projets annuel. La volonté de développer des coopérations avec d autres établissements de recherche (UMPV, ENSAM, INRIA, universités de Pologne, Canada, Tunisie, etc.) constitue aussi un axe majeur de la politique de recherche de l ENIM. Néanmoins, il conviendrait de définir des priorités. L ENIM joue également un rôle moteur dans l ISEETECH (Institut supérieur européen de l entreprise et de ses techniques) une association créée en 2007 qu il est envisagé de transformer en fondation à partir de Constituée de réseaux d entreprises et de banques, celle-ci travaille à la mutualisation de compétences pour mettre en place des plates-formes de prestations et monter des programmes de recherche appliquée. Une volonté de fédérer la recherche est maintenant partagée par les cinq ENI. L ensemble des ENI, c est une dizaine de laboratoires avec un budget estimé à environ 12M. Des réunions de directeurs ont permis d établir un document de synthèse et de localiser des points d interaction possibles. L ENIM déclare y jouer un rôle moteur. III Les doctorants La formation ENIM avec le master recherche Mécanique, matériaux, structures, procédés (MMSP) contribue à l augmentation du flux étudiant vers la préparation de thèses. Cet intérêt des étudiants pour la recherche est en partie attribué à un sérieux travail de communication. Dans la période , environ /an ont été investis pour les thèses. Il faut souligner l importance du financement des allocations de recherche pris en charge par l ENIM qui permet de soutenir l activité, l école n obtenant que peu d allocations de recherche. Compte tenu de l effectif des laboratoires, le nombre de doctorants et de thèses soutenues semble honorable. IV Conclusion La direction de l ENIM a donc réussi le regroupement de la plupart de ses enseignants-chercheurs dans deux laboratoires (LFM et LGIPM) qui lui sont rattachés à titre principal. Ces derniers ont des lignes directrices cohérentes qui devraient permettre de conduire une activité de recherche visible. L ENIM devra les conforter par des recrutements, non seulement en accord avec les priorités de développement des thématiques mais également largement ouverts sur l extérieur, et veiller à leur progression scientifique. La recherche bénéficie des retombées des multiples réseaux relationnels régionaux, nationaux et internationaux entretenus par l école. Le financement de la recherche est largement assuré par l industrie qui en a compris l intérêt pour le développement économique. La volonté de coordination des activités de recherche des ENI est à encourager vivement. Il y a là un potentiel de développement et surtout de rationalisation à ne pas négliger. 16

18 Les relations extérieures I Relations industrielles Les relations de l ENIM avec le monde industriel sont marquées par le pragmatisme. L ENIM par exemple ne cherche pas à se retrouver sur le terrain de l ENSAM, son voisin messin. L ENIM est très proche des PME/PMI : c est en priorité cette cible qui a été privilégiée. Ce partenariat se traduit en particulier dans la mise en place des PFE qui n a été possible que grâce à l excellente capacité de réaction, d adaptation et de flexibilité de l ENIM. Rappelons que les PME/PMI constituent le tissu de base de l industrie d un pays (elles utilisent plus de personnel que les grands groupes) et qu elles ont un besoin d assistance technologique qu elles ne peuvent généralement pas s offrir en interne. Sur ce plan, l ENIM se retrouve sans concurrence au plan local. Cette niche est d autant plus intéressante et appropriée que les grandes écoles prestigieuses (Polytechnique, Mines, Centrales, ) ont plutôt pour habitude de chercher des partenariats avec les grands groupes industriels et très souvent ces derniers ne recrutent que dans cette même liste restreinte d écoles, ignorant totalement ou presque les universités et les autres écoles. Tout ce qui a été dit précédemment concerne essentiellement les PME/PMI. Ce qui n a pas empêché l ENIM de mettre en place, en 2006, un partenariat privilégié avec Dassault Systèmes autour des logiciels de la panoplie PLM. Dassault Systèmes a vendu ses logiciels à l ENIM pour un prix symbolique. Ce système bénéficie aux deux parties : il permet à l entreprise, d une part, de disposer d ingénieurs performants sur ses logiciels et à l école, d autre part, de former ses étudiants à ce type de technologies. Dans cette opération, l ENIM a entraîné les quatre autres ENI. L ENIM touche entre 300 et de taxe d apprentissage par an, ce qui est un niveau correct. D une façon pratique, la valorisation des relations industrielles se fait essentiellement de deux façons : - les PFE (projets de fin d étude) ; - les stages industriels et projets industriels. La gestion de ces activités nécessite le concours de trois personnes, qui ont en plus des charges d enseignement. 1 Les PFE Effectué au cours de la dernière année de scolarité et d une durée de six mois, chaque PFE est réalisé par deux élèves, encadrés par leurs enseignants, en relation avec une PME/PMI. Il coûte euros à l entreprise qui, souvent, prend en charge tout ou partie des frais des étudiants. Les PFE constituent une ressource propre d un million d euros (après paiement des frais des étudiants et des enseignants, rémunérés sur la base de 64 heures). L implication des enseignants dans la recherche des PFE ainsi que le suivi des projets explique leur succès auprès des industriels qui estiment qu ils répondent de manière satisfaisante à leurs besoins. Chaque année en effet, 30 à 40% des contrats sont le fruit de la fidélité des industriels à l ENIM. Les PFE sont un élément majeur dans la formation des élèves et il n y a quasiment pas d échecs. En revanche, des problèmes peuvent apparaître en termes de délais de réalisation. Le travail réalisé par le biais des PFE conduit souvent à des innovations technologiques qui peuvent faire l objet de brevets. Contractuellement l ENIM ne réclame rien : l industriel est propriétaire du PFE ; il prend les brevets et paye les annuités. Par contre, on peut regretter que l ENIM ne se soucie pas que son personnel, dès lors qu il a été à la base de l idée donc de l invention, ne voit pas son nom inscrit sur le brevet, comme d ailleurs l exige la loi (l inverse étant un cas d annulation du brevet). Cela aurait surtout l intérêt de pouvoir comptabiliser l apport scientifique de l ENIM (l inventeur devant signer le brevet d invention est ainsi automatiquement averti du contenu et de la prise de brevet). Il serait souhaitable qu au minimum l école connaisse avec précision les avantages et inconvénients de son choix, et en établisse une liste dans la mesure où le nombre de brevets déposés constitue un élément d appréciation du dynamisme des établissements. Une vraie politique de valorisation serait souhaitable. 17

19 2 Stages et projets industriels. Les Stages industriels. La connaissance du monde industriel est assurée à travers les stages et les différents projets. Les stages industriels sont de longue durée (18 semaines) et se situent en 2 ème année de février à juin et en 4 ème année de septembre à janvier. Ils nécessitent la mise en place de 300 contrats, dont 50 % avec l étranger, sachant que la moitié des stages à l étranger sont effectués dans des pays hispanophones. 50 % de ces contrats sont le fruit d un renouvellement annuel dû à la fidélité des PME, point qui mérite d être souligné. 60 % de ces nouveaux stages sont le fruit d une démarche personnelle des étudiants, qui bénéficient largement du réseau des anciens. Quand la demande industrielle ne peut plus être honorée par manque d étudiants, l ENIM prend contact avec l industriel concerné et le dirige vers le réseau ENI. La règle veut que l industriel ne se sente pas délaissé et que tout soit fait pour le satisfaire. D une façon générale, la politique mise en place par le directeur de l ENIM consiste à prévoir un déplacement du personnel de l école chaque fois que l industriel le désire. Le service de relation avec l industrie est une permanence fonctionnant toute la semaine. Trois personnes sont chargées de répondre au téléphone. Les Projets industriels Ceux-ci se déroulent en 4 ème année et durent un semestre au rythme d une journée par semaine. Il s agit d une pré-étude conduite au sein de l école pour le compte d un industriel. Ces projets, qui ne font l objet d aucune réalisation concrète, occupent quatre élèves. Dans la mesure où il s agit d un produit relativement nouveau, créé il y a trois ans à peine, l école doit encore trouver près de 35 contrats par an. Bien qu elle fasse, là encore, appel au réseau des anciens, cette recherche est rendue difficile pour des raisons de calendrier, l ensemble des stages et projets se télescopant à la même période. En réalité, seule la moitié des 35 projets correspond au cahier des charges initial. II Relations avec les collectivités territoriales L ENIM bénéficie d un très fort soutien des collectivités territoriales (ville et communauté d agglomération, département et région). Elles en témoignent par leur participation au financement des nouveaux bâtiments dans le cadre du CPER (coût total de 39 millions d euros), dont la maîtrise d œuvre a été prise par le conseil général, par la mobilisation de fonds FEDER en appui de certaines initiatives de l ENIM, par leur présence active au CA de l établissement et par leur rôle moteur dans la mise en place de l ISEETECH. Dans le cadre des concertations entamées depuis peu, visant à doter la Région d une unique université Lorraine qui regroupe les pôles nancéen et messin, les intérêts de l ENIM sont représentés par l ISEETECH. III Autres relations Le rapprochement progressif et pragmatique des ENI, dans lequel l ENIM a un rôle moteur, génère une synergie qui sera encore plus fructueuse dans les années à venir. En particulier le rapprochement des associations d anciens élèves de ces ENI peut apporter à l ensemble des écoles un support de plus en plus efficace. 18

20 Les relations internationales L ENIM a une politique de relations internationales marquée par le pragmatisme et l efficacité qui amène l école à limiter ses conventions aux seuls établissements avec lesquels ses partenariats sont suffisamment importants pour justifier d effectuer, aux frais de l école, une mission tous les deux ans. La mobilité internationale est affichée comme une dimension essentielle de la politique de l établissement, tout autant dans l envoi des étudiants à l étranger que dans l accueil d étudiants étrangers. La raison avancée est qu un choc culturel pour les étudiants qui les prépare à la mondialisation est jugé essentiel par leurs futurs employeurs. L objectif de la direction des études est que tout élève ait effectué un séjour d études d un semestre et un stage d un semestre à l étranger au cours de la formation. A ce jour, 100 % des élèves ont effectué un semestre mais 30% seulement ont effectué deux semestres à l étranger. Le système est très bien organisé : 35 établissements à l étranger ont été choisis, des conventions signées ; chaque pays est suivi par un responsable avec des visites régulières, en moyenne tous les deux ans ; une présentation des possibilités, pays par pays, est faite en janvier à l ensemble des élèves ; en retour ceux-ci font des propositions, analysées par la direction de la scolarité sur la base d un certain nombre de critères (nombre limité de places, score de l université accueillante, moyens financiers, comportement de l élève) : 70% des propositions sont acceptées. Les élèves suivent dans l établissement étranger un cursus parfaitement défini ; certains enseignements sont cofinancés par l ENIM (exemple l option Nucléaire en Argentine). Le système ECTS est utilisé pour la transcription des résultats. Nous avons déjà mentionné le recrutement d étudiants étrangers. Cette action semble bien structurée. Des correspondants, rétribués par l ENIM, ont été choisis dans un certain nombre de pays (Maroc, Tunisie, Togo, Colombie, Mexique, Argentine, Chine), avec pour tache la promotion et la présélection des dossiers. Le service international s occupe du logement, de l intégration ainsi que de l aide au financement (bourses de l établissement et/ou bourses d autres organismes). L objectif est d intégrer 10 à 15% de l effectif, soit un maximum de 40 élèves. Cette proportion paraît raisonnable mais ne devrait pas être dépassée. De plus, il conviendrait d éviter de recruter un trop grand nombre d étudiants originaires d un seul pays, le risque étant de créer une communauté fermée à l intérieur de la promotion. Pour l enseignement des langues, à partir d un constat d inefficacité des méthodes traditionnelles, l ENIM a mis en place un Institut des langues, ouvert de 8h à 22h. Il combine un accès en libre service à des ressources informatiques d autoformation avec des séances de tutorat individualisé permettant une progression totalement personnalisée. Le niveau est évalué par les enseignants de l établissement. Tous les élèves ont obtenu le niveau B2 en anglais à la fin de la scolarité en Cet Institut peut aussi être utilisé par les personnels de l établissement dans le cadre de la formation continue, les personnels de l école étant fortement incités à développer leurs compétences en langues vivantes afin de pouvoir contribuer au développement des contacts internationaux. Au-delà de la formation, l ENIM a consolidé l ensemble de ses partenariats avec l appui de Dassault Systèmes et des autres ENI, par la création d un réseau mondial original : le réseau CARTHAGENE. Il s agit d une structure très légère regroupant environ 50 universités, des collectivités territoriales et des entreprises. Le principe de fonctionnement de ce réseau est marqué par sa simplicité : dès lors qu un problème technique survient à un endroit, l information est injectée dans le réseau. A partir de cet instant, si elles existent, les compétences susceptibles de résoudre le problème se déclarent et les parties concernées se mettent directement en rapport pour échanger et monter une collaboration. On retrouve là tout le pragmatisme qui est la règle de la direction de l ENIM. Ce réseau CARTHAGENE qui intègre, entre autre, des pays hispanophones, n aurait pas pu être monté sans le carnet d adresses du directeur. A terme, la vitalité des relations internationales de l ENIM devrait pouvoir déboucher de façon naturelle sur une internationalisation de l activité de recherche proprement dite de l école. Celle-ci en effet reste encore largement à développer. 19

Rapport d évaluation de la licence

Rapport d évaluation de la licence Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence Langues étrangères appliquées de l Université Lille 3 - Sciences humaines et sociales - Charles de Gaulle Vague E 2015-2019 Campagne

Plus en détail

Licence professionnelle Logistique globale

Licence professionnelle Logistique globale Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Logistique globale Université Lumière - Lyon 2 Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence

Rapport d évaluation de la licence Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence Administration publique de l Université de la Lorraine Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation 2011-2012 Section des Formations

Plus en détail

Licence professionnelle Management de la relation commerciale

Licence professionnelle Management de la relation commerciale Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Management de la relation commerciale Université Savoie Mont Blanc - USMB Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes

Plus en détail

Master Management des systèmes d information

Master Management des systèmes d information Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Management des systèmes d information Université Jean Moulin Lyon 3 Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence

Rapport d évaluation de la licence Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence Sciences du management de l Université Lille 1 - Sciences et technologies - USTL Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014

Plus en détail

Formations et diplômes. Master Informatique. Université Jean Monnet Saint-Etienne UJM (déposant) Ecole nationale supérieure des Mines de Saint-Etienne

Formations et diplômes. Master Informatique. Université Jean Monnet Saint-Etienne UJM (déposant) Ecole nationale supérieure des Mines de Saint-Etienne Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Informatique Université Jean Monnet Saint-Etienne UJM (déposant) Ecole nationale supérieure des Mines de Saint-Etienne Campagne d évaluation 2014-2015

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Audit, contrôle, finance de l Université Montpellier 1 UM1 Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014 Section des Formations

Plus en détail

Licence professionnelle Management, logistique, transport

Licence professionnelle Management, logistique, transport Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Management, logistique, transport Université de Bordeaux Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES,

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Génie électrique et informatique industrielle de l Université d Artois Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014 Section des

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Métiers de l'international de l Institut National des Langues et Civilisations Orientales Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-2013

Plus en détail

Licence Economie et gestion

Licence Economie et gestion Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence Economie et gestion Université Jean Monnet Saint-Etienne - UJM Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Gestion des petites organisations durables de l Université de Perpignan Via Domitia - UPVD Vague E 2015-2019 Campagne

Plus en détail

Master Génie mécanique en aéronautique

Master Génie mécanique en aéronautique Formations et diplômes Rapport d évaluation Master Génie mécanique en aéronautique Université Toulouse III - Paul Sabatier - UPS Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le

Plus en détail

Licence professionnelle Gestion des systèmes d information de la paie

Licence professionnelle Gestion des systèmes d information de la paie Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Gestion des systèmes d information de la paie Université Jean Moulin Lyon 3 Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Administration et gestion des entreprises de l Université de Versailles Saint- Quentin-en-Yvelines - UVSQ Vague E 2015-2019 Campagne

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Informatique de l Université Paris 7 Denis Diderot Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-2013 Section des Formations et des

Plus en détail

Licence Science politique

Licence Science politique Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence Science politique Université Lumière - Lyon 2 Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier Houssin, président

Plus en détail

Licence professionnelle Développement international PME- PMI

Licence professionnelle Développement international PME- PMI Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Développement international PME- PMI Université Bordeaux Montaigne Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour

Plus en détail

Licence professionnelle Commerce interentreprises en milieu industriel

Licence professionnelle Commerce interentreprises en milieu industriel Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Commerce interentreprises en milieu industriel Université Jean Moulin Lyon 3 Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et

Plus en détail

Licence Professionnelle Presse et édition d entreprise

Licence Professionnelle Presse et édition d entreprise Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence Professionnelle Presse et édition d entreprise Université Bordeaux Montaigne Vague A 2016-2020 Campagne d évaluation 2014-2015 Formations et diplômes

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence

Rapport d évaluation de la licence Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence Information et communication de l Université des Antilles et de la Guyane Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014 Section

Plus en détail

La Commission des Titres d ingénieur a adopté le présent avis :

La Commission des Titres d ingénieur a adopté le présent avis : Avis n 2013/11-02 relatif à l habilitation de l Université du Havre - Institut Supérieur d Etudes Logistiques (ISEL), à délivrer des titres d ingénieur diplômé. Objet : Dossier A : Renouvellement des habilitations

Plus en détail

Licence Informatique décisionnelle et statistique (IDS)

Licence Informatique décisionnelle et statistique (IDS) Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence Informatique décisionnelle et statistique (IDS) Université Lumière - Lyon 2 Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Droit privé de l Université de Strasbourg Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation 2011-2012 Section des Formations et des diplômes

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Conduite du processus d'optimisation des entreprises (Lean Management) de l Université de Cergy- Pontoise - UCP

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Management public de l Université de Lorraine Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation 2011-2012 Section des Formations et des diplômes

Plus en détail

Licence professionnelle Assistant contrôleur de gestion PME-PMI

Licence professionnelle Assistant contrôleur de gestion PME-PMI Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Assistant contrôleur de gestion PME-PMI Université Jean Monnet Saint-Etienne - UJM Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Gestion des flux internationaux des PME/PMI - Achats, vente, négociation internationale de l Université du Littoral

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Marketing et vente de l Université Paris-Est Créteil Val de Marne - UPEC Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014 Section

Plus en détail

Licence professionnelle Oenotourisme

Licence professionnelle Oenotourisme Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Oenotourisme Université de Bordeaux Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier Houssin,

Plus en détail

Licence professionnelle Assistant comptable et financier de PME-PMI

Licence professionnelle Assistant comptable et financier de PME-PMI Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Assistant comptable et financier de PME-PMI Université Jean Monnet Saint-Etienne - UJM Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence

Rapport d évaluation de la licence Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence Mathématiques-Informatique de l Université de Perpignan Via Domitia Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014 Section des

Plus en détail

Licence professionnelle Innovation et développement industriel

Licence professionnelle Innovation et développement industriel Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Innovation et développement industriel Université Savoie Mont Blanc - USMB Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes

Plus en détail

Formations et diplômes. Rapport d'évaluation. Master Management. Université Jean Monnet Saint-Etienne UJM. Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A)

Formations et diplômes. Rapport d'évaluation. Master Management. Université Jean Monnet Saint-Etienne UJM. Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Management Université Jean Monnet Saint-Etienne UJM Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier Houssin,

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence

Rapport d évaluation de la licence Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence Psychologie de l Université de Nîmes Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014 Section des Formations et des diplômes En

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence

Rapport d évaluation de la licence Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence Informatique de l Université Paris-Sud Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014 Section des Formations et des diplômes

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Economie et management publics de l Université Lille 1 Sciences et technologies - USTL Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014

Plus en détail

Licence professionnelle Conduite et gestion de projets industriels en PME/PMI

Licence professionnelle Conduite et gestion de projets industriels en PME/PMI Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Conduite et gestion de projets industriels en PME/PMI Centre universitaire Jean-François Champollion CUFR, Université Toulouse III -

Plus en détail

Master Economie, banque et finance internationales

Master Economie, banque et finance internationales Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Economie, banque et finance internationales Université de Bordeaux Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1

Plus en détail

Formations et diplômes. Licence Sociologie

Formations et diplômes. Licence Sociologie Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence Sociologie Université Centre Universitaire Jean-François Champollion CUFR, Université Toulouse II - Jean Jaurès - UT2J (déposant) Campagne d évaluation

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Droit international de l Université de Strasbourg Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation 2011-2012 Section des Formations et des diplômes

Plus en détail

Licence Administration publique

Licence Administration publique Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence Administration publique Université Lumière - Lyon 2 Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier Houssin,

Plus en détail

Licence professionnelle Conducteur de travaux bâtiment

Licence professionnelle Conducteur de travaux bâtiment Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Conducteur de travaux bâtiment Université Toulouse III - Paul Sabatier - UPS Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et

Plus en détail

Les dossiers de l enseignement scolaire. l Éducation nationale et la formation professionnelle en France

Les dossiers de l enseignement scolaire. l Éducation nationale et la formation professionnelle en France Les dossiers de l enseignement scolaire 2010 l Éducation nationale et la formation professionnelle en France ministère éducation nationale L Éducation nationale et la formation professionnelle en France

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence

Rapport d évaluation de la licence Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence Gestion de l Université Paris Ouest Nanterre La Défense Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-2013 Section des Formations

Plus en détail

La Commission des Titres d ingénieur a adopté le présent avis :

La Commission des Titres d ingénieur a adopté le présent avis : Avis 2010/06-02 à l habilitation de l Université de Dijon à délivrer des titres d ingénieur diplômé Objet : A : examen de l habilitation arrivant à échéance en phase avec le calendrier national périodique

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Métiers des bibliothèques, de l'édition et du commerce du livre de l Université Paris Descartes Vague D 2014-2018

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Education, travail et formation de l Université Paris-Est Créteil Val de Marne - UPEC Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Economie et société de l Université de Haute-Alsace Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation 2011-2012 Section des Formations et des

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Chargé d'affaires en contrôle des bâtiments de l Université Paris-Est Créteil Val de Marne - UPEC Vague E 2015-2019

Plus en détail

Licence professionnelle Administration et gestion des entreprises culturelles de la musique et du spectacle vivant

Licence professionnelle Administration et gestion des entreprises culturelles de la musique et du spectacle vivant Formations et diplômes Rapport d évaluation Licence professionnelle Administration et gestion des entreprises culturelles de la musique et du spectacle vivant Université Savoie Mont Blanc - USMB Campagne

Plus en détail

Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Sociologie Université de Bordeaux Sciences Po Bordeaux Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A)

Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Sociologie Université de Bordeaux Sciences Po Bordeaux Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Sociologie Université de Bordeaux Sciences Po Bordeaux Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier Houssin,

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Langues étrangères appliquées de l Université de Haute-Alsace Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation 2011-2012 Section des Formations

Plus en détail

Licence professionnelle Gestion et administration du personnel

Licence professionnelle Gestion et administration du personnel Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Gestion et administration du personnel Université de Bordeaux Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Mathématiques et informatique appliquées aux sciences humaines et sociales (MIASHS) de l Université Lille 3 Sciences humaines et sociales

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Ingénierie et management de l Université Lille 1 Sciences et technologies - USTL Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence

Rapport d évaluation de la licence Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence Langues, littératures et civilisations étrangères de l Université Lille 3 - Sciences humaines et sociales - Charles de Gaulle Vague

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Coordinateur-trice du personnel de l Université Paris Descartes Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-2013

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Droit international général de l Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-2013 Section des

Plus en détail

Zoom études : Commerce et gestion Auditorium de l Institut Français du Bénin

Zoom études : Commerce et gestion Auditorium de l Institut Français du Bénin Zoom études : Commerce et gestion Auditorium de l Institut Français du Bénin Samedi 23 Novembre 2013 Introduction : le commerce en quelques chiffres 590 000 entreprises Commerce de gros Commerce de détail

Plus en détail

Section des Formations et des diplômes

Section des Formations et des diplômes Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Commerce inter entreprises, commerce de gros et commerce international de l Université de Lorraine Vague C 2013-2017

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Management des entreprises de l'hôtellerie et de la restauration de l Université d Evry-Vald Essonne - UEVE Vague

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Ingénierie et maintenance des installations de l Université de Perpignan Via Domitia - UPVD Vague E 2015-2019 Campagne

Plus en détail

Statuts de la. Communauté d universités et établissements. Université Sorbonne Paris Cité

Statuts de la. Communauté d universités et établissements. Université Sorbonne Paris Cité Document n 4 Statuts de la Communauté d universités et établissements Université Sorbonne Paris Cité Version 1-4 de travail du 10/03/2014 Post-CCOU du 06/03/2014 1 L Université Sorbonne Paris Cité regroupe

Plus en détail

Licence professionnelle Bibliothécaire

Licence professionnelle Bibliothécaire Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Bibliothécaire Université Bordeaux Montaigne Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier

Plus en détail

Formations et diplômes. Rapport d'évaluation. Master Finance. Université Toulouse 1 Capitole UT1. Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A)

Formations et diplômes. Rapport d'évaluation. Master Finance. Université Toulouse 1 Capitole UT1. Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Finance Université Toulouse 1 Capitole UT1 Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier Houssin, président

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Management des connaissances et innovation de l Université Paris 6 Pierre et Marie Curie Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-2013

Plus en détail

Licence professionnelle Management de l évènementiel

Licence professionnelle Management de l évènementiel Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Management de l évènementiel Université de Pau et des Pays de l Adour (UPPA) Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et

Plus en détail

Licence professionnelle Chef de projet en automatismes industriels

Licence professionnelle Chef de projet en automatismes industriels Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Chef de projet en automatismes industriels Université Claude Bernard Lyon 1 - UCBL Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations

Plus en détail

Licence professionnelle Communication visuelle

Licence professionnelle Communication visuelle Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Communication visuelle Université Pierre Mendes France - Grenoble - UPMF Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes

Plus en détail

Section des Formations et des diplômes

Section des Formations et des diplômes Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Histoire, patrimoine et technologies numériques de l Ecole Nationale des Chartes Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-2013

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Marketing opérationnel de l Université de Lorraine Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation 2011-2012 Section des

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Finance de l Université de Strasbourg Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation 2011-2012 Section des Formations et des diplômes Evaluation

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Matériaux de l Université d Evry-Val-d Essonne - UEVE Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014 Section des Formations et des

Plus en détail

Licence professionnelle Gestion et transaction immobilières

Licence professionnelle Gestion et transaction immobilières Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Gestion et transaction immobilières Université de Bordeaux Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES,

Plus en détail

La Commission des titres d ingénieur a adopté le présent avis :

La Commission des titres d ingénieur a adopté le présent avis : Avis n 2015/10-03 relatif à l accréditation de l Ecole nationale supérieure des mines de Paris (Mines ParisTech) à délivrer un titre d ingénieur diplômé Objet Dossier B : renouvellement, à compter du 1er

Plus en détail

Licence professionnelle Commercialisation de produits et services sportifs

Licence professionnelle Commercialisation de produits et services sportifs Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Commercialisation de produits et services sportifs Université Savoie Mont Blanc - USMB Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations

Plus en détail

Zoom études : Informatique et télécoms Auditorium de l Institut Français du Bénin

Zoom études : Informatique et télécoms Auditorium de l Institut Français du Bénin Zoom études : Informatique et télécoms Auditorium de l Institut Français du Bénin Samedi 3 octobre 2015 1 Introduction Informatique et Télécoms Secteurs au service des autres domaines!!! Conception de

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Comptabilite - Contrôle - Audit de l Université de Strasbourg Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation 2011-2012 Section des Formations

Plus en détail

Section des Formations et des diplômes

Section des Formations et des diplômes Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Génie logiciel, système d'information de l Université Paris Descartes Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-2013

Plus en détail

Licence professionnelle Métiers de gestion et d administration dans l immobilier

Licence professionnelle Métiers de gestion et d administration dans l immobilier Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Métiers de gestion et d administration dans l immobilier Université Toulouse III - Paul Sabatier - UPS Campagne d évaluation 2014-2015

Plus en détail

Section des établissements. Rapport d'évaluation de l École nationale d ingénieurs de Metz (ENIM)

Section des établissements. Rapport d'évaluation de l École nationale d ingénieurs de Metz (ENIM) Section des établissements Rapport d'évaluation de l École nationale d ingénieurs de Metz (ENIM) octobre 2012 Rapport d'évaluation de l École nationale d ingénieurs de Metz (ENIM) Le Président de l AERES

Plus en détail

Penser son projet professionnel dès la fin du master

Penser son projet professionnel dès la fin du master 1 Penser son projet professionnel dès la fin du master Réaliser une thèse c est s engager durant 3 ans dans une recherche afin d apporter une connaissance nouvelle sur un sujet spécifique. Au-delà de l

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Chimie de l Université de Haute-Alsace Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation 2011-2012 Section des Formations et des diplômes Evaluation

Plus en détail

Licence professionnelle Technicocommercial en produits et services industriels

Licence professionnelle Technicocommercial en produits et services industriels Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Technicocommercial en produits et services industriels Université Jean Monnet Saint-Etienne - UJM Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Histoire - métiers de la culture, des archives et du document (MECADOC) de l Université de Haute-Alsace Vague C 2013-2017 Campagne

Plus en détail

Licence professionnelle Métiers de la comptabilité : fiscalité

Licence professionnelle Métiers de la comptabilité : fiscalité Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Métiers de la comptabilité : fiscalité Université Toulouse III - Paul Sabatier - UPS Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations

Plus en détail

Licence professionnelle Management de la qualité du service

Licence professionnelle Management de la qualité du service Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Management de la qualité du service Université Toulouse III - Paul Sabatier - UPS Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Management du logement social de l Université de Lorraine Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation 2011-2012 Section

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Gestion industrielle et logistique de l Université Paris-Sud Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence

Rapport d évaluation de la licence Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence Economie - Gestion de l Université du Littoral Côte d'opale - ULCO Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014 Section des

Plus en détail

Licence professionnelle Coloriste/infographiste

Licence professionnelle Coloriste/infographiste Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Coloriste/infographiste Université Lumière - Lyon 2 Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES,

Plus en détail

Licence professionnelle Conception assistée par ordinateur

Licence professionnelle Conception assistée par ordinateur Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Conception assistée par ordinateur Université Savoie Mont Blanc - USMB Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Eco-conception en plasturgie et composites de l Université de Lorraine Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence

Rapport d évaluation de la licence Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence Informatique de l Université Paris 7 Denis Diderot Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-2013 Section des Formations et

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence

Rapport d évaluation de la licence Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence Sciences humaines et sociales de l Université de la Réunion Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014 Section des Formations

Plus en détail

chapitre 1 ORIENTATION : LES ÉTUDES EN MANAGEMENT Par Christine GUESDON avec l aide de Jean TULOUP et de Mustapha BENKALFATE

chapitre 1 ORIENTATION : LES ÉTUDES EN MANAGEMENT Par Christine GUESDON avec l aide de Jean TULOUP et de Mustapha BENKALFATE chapitre 1 ORIENTATION : LES ÉTUDES EN MANAGEMENT Par Christine GUESDON avec l aide de Jean TULOUP et de Mustapha BENKALFATE 8 Chapitre 1 L engouement pour les formations en management, au sein des écoles

Plus en détail

Formations et diplômes. Rapport d'évaluation. Licence Philosophie. Université Bordeaux Montaigne. Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A)

Formations et diplômes. Rapport d'évaluation. Licence Philosophie. Université Bordeaux Montaigne. Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence Philosophie Université Bordeaux Montaigne Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier Houssin, président

Plus en détail

Master Management socio-économique

Master Management socio-économique Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Management socio-économique Université Jean Moulin Lyon 3 Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier Houssin,

Plus en détail