individuel (CESI): les points clés pour une installation de qualité

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "individuel (CESI): les points clés pour une installation de qualité"

Transcription

1 pathologie Prévention Chauffe-eau solaire individuel (CESI): les points clés pour une installation de qualité Non polluant, le utilise l énergie gratuite du soleil pour chauffer, à moindre coût, l eau chaude sanitaire domestique. En plein essor, cette technologie spécifique change les habitudes de travail et réclame des précautions particulières. La plaquette d informations CESI: chauffe-eau solaire individuel de l AQC. Un équipement solaire réduit les émissions de CO2 dans l atmosphère et apporte une réponse appropriée à l augmentation du coût des énergies fossiles. Le CESI produit de l eau chaude sanitaire (ECS) avec ou sans énergie d appoint. Si la production d eau chaude sanitaire est possible sur tout le territoire, son rendement dépend de l ensoleillement et du dimensionnement de l installation. «Selon la région et pour un dimensionnement correct, un chauffe-eau solaire individuel couvre entre 40 et 60 % des besoins annuels en ECS, signale Antoine Chevalier, expert énergie et thermique chez Promotelec. Les 40 % concernent le Nord et les 60 % le Sud, le système étant dimensionné pour obtenir une couverture proche de 100 % de la consommation couverte par la production solaire en été.» Les 3 familles de CESI Les fabricants proposent des offres globales sous forme de kit prêt à monter. Un kit comprend des capteurs solaires et un ballon de stockage avec, entre les deux, un circuit primaire calorifugé. Ce dernier assure la circulation du liquide caloporteur des capteurs solaires vers le ballon de stockage où l échangeur solaire réchauffe l eau. Les besoins annuels en repères Quelques chiffres Pour une famille de quatre personnes, il faut compter 4 m 2 de capteurs et un ballon de 300 litres. Couvrant la moitié des besoins d'ecs de la famille, l'installation d'un CESI réduit les émissions de CO 2 de près d'une tonne par an. ECS sont assurés par un dispositif d appoint : le ballon est équipé d une résistance électrique (appoint électrique) ou d un échangeur raccordé à une chaudière (appoint hydraulique) qui prend le relais si nécessaire. Régulateur, sondes, vase d expansion complètent le système. La circulation peut être naturelle ou forcée. On distingue : la circulation forcée avec circuit fermé. Un petit moteur électrique commandé par une régulation «force la circulation» du liquide caloporteur lorsqu il devient plus chaud que l eau chaude sanitaire du ballon qu il vient réchauffer et la coupe quand il est plus froid. C est la technique la plus utilisée ; la technologie du thermosiphon. Ce dernier n a besoin ni de circulateur ni de régulation, car le liquide caloporteur circule grâce à sa différence de densité avec l eau du ballon. Tant qu il est plus chaud, et donc moins dense que l eau, il s élève par thermo-circulation. Dans ce type d installation, le ballon doit être placé au-dessus des capteurs afin de profiter du phénomène de thermosiphon. Il est donc préféré dans les pays chauds où il est possible de le placer à l extérieur, par exemple en toiture-terrasse: pourtour méditerranéen, Dom- Tom «En France, explique Jacques Le Bart, gérant de la société Eigrene, il peut s utiliser dans une résidence secondaire d été et dans certains cas où il est possible de poser le ballon à l intérieur et plus haut que les capteurs. Sa conception et son installation réclament alors un bon savoir-faire.» «Le liquide caloporteur comporte ou non, selon les systèmes, un antigel, explique Antoine Chevalier. L intérêt de l eau sans antigel est d obtenir un meilleur fluide caloporteur.» Cependant, dans nos régions, le risque de gel nécessite de faire appel à des liquides caloporteurs utilisant des antigels à moins d utiliser des systèmes autovidangeables ; 22 Qualité Construction N 110 septembre-octobre 2008

2 l autovidangeable. Apparu récemment, il permet d éviter le gel en hiver et les surchauffes en été. «Surchauffes qui n ont pas lieu d être si le système a été bien dimensionné, insiste Jacques Le Bart. Lorsqu il n y a pas de soleil ou si le ballon n a plus besoin de chaleur, la circulation du fluide s arrête et toute l eau contenue dans le capteur se vide dans le ballon.» L absence de pression dans le circuit et donc de vase d expansion réduit aussi les risques de fuites. Attention, les pentes obligatoires de la boucle primaire doivent être respectées pour assurer l autovidange des capteurs. Attention au dimensionnement 1. La conception «Un chauffe-eau solaire individuel n est rentable que s il est bien dimensionné, commente Antoine Chevalier. Les critères déterminants sont la région d installation et la consommation d ECS journalière, basée sur le nombre d occupants et leurs habitudes: douches, bains Ensuite, il faut prendre en considération le taux Illustration AQC annuel d occupation de la maison. Est-elle occupée toute l année ou seulement en été? Cette étape préalable permet de définir le volume de stockage du ballon. Le volume du ballon et la région vont déterminer ensuite une surface de capteurs solaire en m 2. L appoint dépend de l équipement existant pour le chauffage (gaz, fioul, électricité, bois). En neuf, le choix de l énergie d appoint reste libre.» 2. Les risques du surdimensionnement Si le sous-dimensionnement est rare, le surdimensionnement du CESI est fréquent, surtout en région ensoleillée. «Rien ne sert de surdimensionner l installation, insiste Jacques Le Bart. Des vendeurs indélicats ont pu faire croire aux clients qu il suffisait de poser plus de capteurs et de ballons pour avoir un taux de couverture solaire de 100 %. Or c est faux! Quand il n y a pas de soleil, le capteur est inopérant.» Le taux de couverture solaire annuel plafonnant à 70 %, chercher à obtenir plus risque d obliger à surdimensionner la surface des capteurs ou le volume de stockage avec les risques inhérents : p À noter Il existe deux types de capteurs Le capteur plan est le plus utilisé dans nos régions. En le traversant, le liquide caloporteur s'échauffe sous l'action des rayons solaires. Bien connu, il est simple, esthétique, présente une très bonne durée de vie et répond à pratiquement tous les besoins. Le capteur à vide décline plusieurs technologies (à flux direct, caloduc, thermos ). Il se compose de tubes en verre transparent contenant, chacun, un absorbeur pour capter le rayonnement solaire, et d'un échangeur pour assurer le transfert de l'énergie thermique. Des réflecteurs posés sous les tubes optimisent les surfaces d'absorption tandis que les tubes mis sous vide évitent les déperditions thermiques. Insensible aux conditions climatiques (vent, froid, gel), il trouve son intérêt en altitude. En outre, son rendement très élevé permet un gain de place sur un toit. Mais un tube qui n'est plus totalement hermétique devient inefficace et doit être changé pour préserver la performance de l'ensemble du capteur, ce qui complique la maintenance. «Il existe actuellement une espèce de guerre entre ces deux technologies qui n'aurait pas lieu d'être, commente Jacques Le Bart. L'installateur, qui est neutre, a tendance à poser le capteur plan qui remplit bien son office. Je dirais qu'il y a plus de risques et d'abus avec le capteur à vide qui arrive d'asie par conteneurs entiers. Certains sont de bonne qualité, d'autres non et c'est ce qui explique la réticence de la profession à les encourager aujourd'hui.» Qualité Construction N 110 septembre-octobre

3 Photo Sonnenkraft: Les capteurs solaires doivent être manipulés à l'aide d'équipements adéquats: engins de levage, etc. Leur installation fait davantage appel à un savoir-faire de couvreur qu'à celui de plombier. Intégrés à la toiture, ils tombent sous le coup d'une garantie décennale. le surdimensionnement des capteurs par rapport à la capacité de stockage risque de provoquer des surchauffes estivales avec des risques de brûlure. «En été, lorsque les occupants sont partis en vacances, le système continue de fonctionner et le stockage du trop plein d énergie va user prématurément l installation», remarque Jacques Le Bart ; le surdimensionnement du ballon par rapport aux capteurs engendre des surcoûts d appoint tout au long de l année. «Si le ballon fait 500 litres, alors qu un 300 litres suffirait, explique Jacques Le Bart, l eau sera tiède et l appoint devra chauffer plus de volume d eau que nécessaire. Le bilan annuel est donc meilleur avec une installation plus petite. Il faut vraiment optimiser le dimensionnement sur les besoins réels.» En général, il vaut mieux optimiser le dimensionnement quitte à avoir un rendement annuel théorique un peu moindre. «La bonne adéquation entre surface de capteurs et volume de stockage se situe entre 45 et 70 litres par m 2 de capteurs suivant la zone climatique», souligne Antoine Chevalier. L idéal étant de dimensionner l installation à l aide de logiciels dédiés. Par ailleurs, «S il est important de bien analyser les besoins des utilisateurs, la difficulté est de se projeter dans l avenir, observe Jacques Le Bart. Le cas typique est celui d un couple de personnes âgées qui a une maison assez grande. Faut-il adapter le CESI à leurs besoins actuels ou à ceux d un couple avec trois enfants susceptibles de leur acheter cette maison le jour où ils voudront la vendre?» La position des capteurs et du ballon Pour ne pas réduire l efficacité des capteurs solaires, il faut, suivant la zone géographique et son ensoleillement, respecter quelques points fondamentaux : l orientation optimale est plein sud. «Une déviation par rapport au sud aura pour conséquence de dégrader le rendement de l installation», remarque Antoine Chevalier ; l inclinaison idéale se situe entre 30 et 45 selon la latitude. Sur les toits en faible pente du midi, ils seront posés à moins de 30. Pour une intégration architecturale réussie, les capteurs suivront la pente de la toiture et, si possible, s intégreront dedans ; 24 Qualité Construction N 110 septembre-octobre 2008

4 la localisation des capteurs peut se faire sur un toit, en auvent, en toiture-terrasse, en toiture de véranda et éventuellement au sol près de la maison sans ombre portée de la végétation, de la cheminée ou d autres bâtiments. Penser à anticiper la croissance des arbres et le développement urbain ; les distances entre les capteurs et le ballon, ainsi qu entre le ballon et le point de puisage (robinets) doivent être minimisées afin d éviter les pertes thermiques. Il faut absolument calorifuger le circuit primaire à l intérieur sous peine de diminuer le rendement de l installation. Cela évite aussi le risque de brûlure, les tuyaux pouvant atteindre 80 C ; le ballon doit être installé dans un local chauffé ou au moins isolé pour avoir le moins de déperditions possibles. Seul le ballon du thermosiphon peut se poser à l extérieur et audessus des capteurs comme on peut le voir sur les toituresterrasses de Grèce ou de Turquie ; le choix de la résistance d appointélectrique doit tenir compte de la nature de l eau. Avec une eau dure, elle sera en stéatite pour se protéger de la calcification. Une résistance blindée suffit avec une eau un peu calcaire. «La position dans le ballon de la résistance électrique d appoint est importante, explique Antoine Chevalier. Si elle est placée trop haut, le volume d eau chauffé par l appoint sera insuffisant. Elle sera donc préférée à mi-hauteur dans le ballon solaire à appoint électrique.» Points sensibles en toiture et assurance L installation d un CESI gagne à être réalisée par des professionnels labellisés QualiSol. Ils possèdent les compétences et les assurances nécessaires à la mise en œuvre d un système solaire. «Ce dernier point est capital, souligne Jacques Le Bart. En effet, si les capteurs solaires sont posés en toiture, l installateur doit être assuré pour des travaux de couverture. Il doit une garantie d étanchéité de dix ans, au même titre qu un couvreur. Or, ce sont souvent des plombiers-chauffagistes qui installent les CESI. Ils n ont ni l habitude des problématiques de couverture, ni les assurances qui vont avec. Et pour fixer les capteurs et les connecter au ballon, ils doivent intervenir sur la toiture Autre difficulté: les notices des fabricants qui sont étrangers à 95 % ne sont pas toujours adaptées à nos modes de construction. Le percement des tuiles, par exemple, est autorisé en Allemagne mais pas en France. La raison est simple: en Allemagne, les tuiles n assurent pas l étanchéité de la couverture comme chez nous, cette dernière est réalisée en dessous. La simple traduction de ces notices de pose peut induire l installateur en erreur.» Il est donc fortement conseillé de se reporter aux Avis Techniques du CSTB pour la fixation des capteurs solaires Photo Paradigma : Paradigma est le premier à proposer un CESI dont le circuit ne fait appel qu'à de l'eau potable. Ce qui, selon le fabricant, simplifie considérablement l'installation et augmente le rendement. L'industriel est l'un des rares en Europe à proposer des collecteurs à base de tubes sous vide : moins de surface à puissance égale, température plus élevée, installation facilitée puisque l'orientation optimale est donnée par le réflecteur réglable dans chaque tube et non par l'angle du panneau. Photo Sonnenkraft : Sonnenkraft a très tôt mis l'accent sur les ballons solaires et leur architecture hydraulique intérieure. Avec la régulation qui pilote la pompe de charge solaire et gère la relève par une autre énergie, ils constituent le cœur d'un CESI. Leur architecture, c'est-à-dire l'emplacement des piquages, la stratification de la température, etc., participe de manière importante au rendement de l'installation. intégrés à la toiture. Afin de ne pas nuire à l étanchéité de la couverture, l installation des capteurs solaires doit être exécutée conformément au DTU Des accessoires (tuiles à douille ou chatière) assurent le passage des canalisations. Des crochets spécifiques en tôle permettent la fixation des capteurs directement sur la charpente recouverte de tuiles plates ou d ardoises. Attention à l étanchéité des vis-rondelles spécifiques, réalisée au mastic silicone. Ce dernier risque de se dégrader au bout de quelques années. p Les professionnels labellisés QualiSol sont formés aux techniques particulières d'installation de CESI. Ils possèdent les compétences (plomberiesanitaire et/ou couverture) et les assurances nécessaires (responsabilité civile et décennale) à la mise LES PROS DU SOLAIRE en œuvre d'un système solaire. L'entreprise s'engage à respecter les 10 points de bonnes pratiques et de qualité du service rendu au client. Leur prestation permet de bénéficier d'aides financières et fiscales. Fondée en 2006, l'association Qualit'EnR gère l'appellation QualiSol et assure la formation, l'accompagnement et le contrôle des installateurs labellisés. Liste des installateurs QualiSol sur le site Internet Qualité Construction N 110 septembre-octobre

5 Ce qu il faut faire et ne pas faire Illustration AQC À faire : calorifuger les canalisations extérieures avec des matériaux résistants aux UV; protéger la mousse calorifuge des rongeurs et oiseaux par des protections métalliques; calorifuger tout le circuit intérieur; utiliser des joints graphites haute température sur le circuit primaire; souder au brasage dur; utiliser des raccordements bicones ou des écrous prisonniers avec joint spécial; une fois l'an contrôler le ph de l'eau glycolée, la concentration de glycol et son pouvoir antigel; installer un mitigeur en sortie de ballon d'eau chaude: c'est obligatoire ; assurer la mise en conformité électrique de l'installation ; respecter les consignes d'entretien et de maintenance. À ne pas faire : percer les tuiles ; utiliser des tubes ou des raccords zingués en présence de glycol ; utiliser des joints sanitaires. Le liquide caloporteur Le fluide caloporteur est un mélange d eau et d antigel à base de glycol. Seul un antigel spécial (qualité alimentaire, haute tenue en température ) peut être utilisé dans les installations solaires et assure une bonne longévité du système. Lorsqu elle existe sur le circuit primaire, la soupape de sécurité doit être raccordée au bidon ayant contenu le fluide antigel. Ce bidon doit comporter une étiquette permettant d identifier la marque et le produit utilisé. Le but : éviter le mélange de deux fluides différents, ce qui causerait des dégâts sur l installation. Comme l eau additionnée de glycol subit des variations de températures importantes, elle se dégrade au fil du temps. Le bureau d études de De Dietrich rappelle les points forts de l entretien du liquide caloporteur : contrôle du ph une fois l an ; contrôle de la concentration de glycol une fois par an; vérification du pouvoir antigel avec un testeur de protection antigel, une fois l an, de préférence en automne. La purge et le remplacement du liquide caloporteur s imposent dans trois cas : lorsqu il y a de l air dans le système ; ou si le ph ou la concentration du fluide caloporteur sont insuffisants. Concernant le purgeur du système à circulation forcée, il convient d éviter les points hauts (en sortie de capteur solaire). «Le message que nous voulons faire passer auprès des installateurs, souligne Jacques le Bart, est qu il faut éviter de faire des zigzags dans les circuits afin de rester le plus possible ascendant. Mais en général, on ne peut pas éviter au moins un point haut.» Certains systèmes permettent de se passer de purgeur moyennant un remplissage adapté (vitesse et pressions fortes). Sinon, on doit trouver près du capteur un purgeur manuel ou automatique avec vanne manuelle d isolement fermée. Il est interdit avec le thermosiphon et l autovidangeable. Attention aux joints : la présence de Glycol (abrasif) et les hautes températures ( 180 C) obligent à prendre des précautions particulières et à changer d habitude. Le plombier-chauffagiste doit oublier les joints sanitaires. Pour assurer l étanchéité au niveau des capteurs, «il faut utiliser des joints graphite haute température», précise Éric Paulin, chargé d affaires chez Atlantic. Marie-Pierre Jouan Pour en savoir plus Norme NF P (DTU 65.12) Réalisation des installations de capteurs solaires plans à circulation de liquide pour le chauffage et la production d'ecs (octobre 2000). Cahiers des prescriptions techniques (CPT) du CSTB: n 1612 Recommandations générales de mise en œuvre de capteurs solaires semi-incorporés, incorporés ou intégrés sur une couverture par éléments discontinus; n 1827 Capteurs solaires plans à circulation de liquide faisant l'objet d'un Avis Technique; n 1614 Règles générales de mise en œuvre de capteurs solaires indépendants sur une couverture par éléments discontinus. Norme NF P (DTU 43.1) Étanchéité des toitures-terrasses et toitures inclinées avec éléments porteurs en maçonnerie en climat de plaine (novembre 2004). DTU série 40 (Couverture). Norme NF C Installations électriques à basse tension (décembre 2002, complétée avec la mise à jour de juin 200). Norme NF DTU 60.5 Canalisations en cuivre Distribution d'eau froide et chaude sanitaire, évacuation d'eaux usées, d'eaux pluviales, installations de génie climatique (janvier 2008). Norme NF P (DTU 60.1) Plomberie sanitaire pour bâtiments à usage d'habitation (octobre 2000). La plaquette de l'aqc CESI: chauffe-eau solaire individuel, téléchargeable sur le site Fiche Chauffe-eau solaire individuel de l'ademe disponible sur Liste des installateurs Qualisol sur le site 26 Qualité Construction N 110 septembre-octobre 2008

6 Photo Sonnenkraft Le point de vue Le point de vue L'entreprise de pose: «Il existe un vrai besoin d'informations.» Jacques Le Bart, gérant de la société Eigrene (31). «Les pionniers du solaire se sont formés tranquillement et ont une bonne expérience du métier mais comme le marché est en train d'exploser, il s'ouvre aujourd'hui aux plombiers-chauffagistes traditionnels. Ces derniers ont vraiment besoin d'informations adaptées aux spécificités des systèmes solaires. Comme il faut monter sur le toit, il existe des consignes de sécurité à respecter. Les températures plus hautes que dans un système classique obligent à prendre des précautions particulières. En abordant tous ces points sensibles, la plaquette que vient d'éditer l'aqc, CESI : chauffeeau solaire individuel, répond à leurs attentes. C'est un outil simple avec quelques trucs de base qu'il est bon de rappeler à tous ceux qui sont sur les chantiers. Les particuliers vont aussi y trouver des informations sérieuses, fiables et claires tant sur la technique que sur le choix d'un professionnel qualifié.» Qualit EnR: «Le chauffe-eau solaire individuel est en train de se banaliser.» Richard Loyen, délégué général de Qualit EnR. «La plaquette de l'aqc constitue un outil pertinent alors que les CESI sont en voie de diffusion pour aller vers la banalisation. Ces technologies qui peuvent être plus ou moins complexes doivent s'intégrer dans le bâtiment. Il est donc pertinent que l'aqc rappelle les Règles de l'art et les points cruciaux d'une installation solaire de qualité. Il est important qu'une agence officielle puisse donner le la, tout en mettant en avant le bel ouvrage réalisé par nos installateurs.» La Capeb: «C'est un outil clair qui alerte sur les points clés d'un CESI.» Pierre Mas, conseiller professionnel auprès de l'una- CPC (Couverture-plomberie-chauffage) de la Capeb. «L'intérêt de cette plaquette est qu'elle rassemble un maximum d'informations en un minimum de place. Elle peut être utilisée sur le chantier. Comme il y a beaucoup de schémas, les artisans sont alertés d'un seul coup d'œil sur les points sensibles des installations solaires. Pour les plombiers-chauffagistes qui ont suivi une formation au solaire, elle constitue un bon aide-mémoire. En revanche, pour ceux qui n'ont pas encore été formés, elle met en évidence les situations où il faut faire attention comme les points hauts, les fixations, les raccordements En tant qu'artisan, j'aurais aimé avoir cette plaquette à ma disposition quand j'ai commencé à m'intéresser au solaire.» Propos recueillis par Marie-Pierre Jouan Qualité Construction N 110 septembre-octobre

DROUHIN Bernard. Le chauffe-eau solaire

DROUHIN Bernard. Le chauffe-eau solaire DROUHIN Bernard Le chauffe-eau solaire DROUHIN Bernard Le chauffe-eau solaire Principe de fonctionnement Les Capteurs Les ballons Les organes de sécurité Les besoins L ensoleillement dimensionnement Comment

Plus en détail

NOTICE TECHNIQUE SSC : Système Solaire Combiné eau chaude sanitaire / appui chauffage maison / appui eau chaude piscine

NOTICE TECHNIQUE SSC : Système Solaire Combiné eau chaude sanitaire / appui chauffage maison / appui eau chaude piscine NOTICE TECHNIQUE SSC : Système Solaire Combiné eau chaude sanitaire / appui chauffage maison / appui eau chaude piscine «Capteur autonome eau chaude» Choix de la gamme ECOAUTONOME a retenu un capteur solaire

Plus en détail

GAMME SOLAIRE SOLUTIONS POUR EAU CHAUDE SOLAIRE SOLERIO OPTIMUM

GAMME SOLAIRE SOLUTIONS POUR EAU CHAUDE SOLAIRE SOLERIO OPTIMUM GAMME SOLAIRE SOLUTIONS POUR EAU CHAUDE SOLAIRE SOLERIO OPTIMUM POURQUOI CHOISIR L ÉNERGIE SOLAIRE? Le solaire, un choix gagnant! pour ses qualités environnementales Écologique sanitaire. Le recours aux

Plus en détail

L offre DualSun pour l eau chaude et le chauffage (SSC)

L offre DualSun pour l eau chaude et le chauffage (SSC) L offre DualSun pour l eau chaude et le chauffage (SSC) SSC signifie : Système Solaire Combiné. Une installation SSC, est une installation solaire qui est raccordée au circuit de chauffage de la maison,

Plus en détail

6 SOLUTIONS DE COUPLAGE 6

6 SOLUTIONS DE COUPLAGE 6 ERM AUTOMATISMES INDUSTRIELS 280 Rue Edouard Daladier 84973 CARPENTRAS Cedex Tél : 04 90 60 05 68 - Fax : 04 90 60 66 26 Site : http://www.erm-automatismes.com/ E-Mail : Contact@erm-automatismes.com 1

Plus en détail

L offre DualSun pour l eau chaude sanitaire (CESI)

L offre DualSun pour l eau chaude sanitaire (CESI) L offre DualSun pour l eau chaude sanitaire (CESI) CESI signifie Chauffe-eau Solaire Individuel. L offre CESI est adaptée à tous les bâtiments qui ont des besoins en eau chaude sanitaire. L installation

Plus en détail

Le chauffe-eau solaire

Le chauffe-eau solaire Avril 2007 (mise à jour 2010) Chambre d Agriculture du Cantal Le chauffe-eau solaire En réponse à la demande d eau chaude nécessaire, le chauffe-eau solaire peut être une solution pertinente puisqu en

Plus en détail

Le capteur solaire thermique : un exemple concret

Le capteur solaire thermique : un exemple concret Le capteur solaire thermique : un exemple concret Une utilisation possible du soleil est le chauffage de l eau sanitaire, utilisée pour se laver, pour faire la vaisselle ou encore le ménage. Il s agit

Plus en détail

Chauffe eau solaire. Système

Chauffe eau solaire. Système Système Chauffe eau solaire I. INTERÊT Utiliser le soleil pour chauffer l eau sanitaire est une idée qui paraît d une logique implacable. Le principe des chauffe-eau solaires est simple et la technique

Plus en détail

Les différents éléments d un CESI

Les différents éléments d un CESI Les différents éléments d un CESI 1. Capteur Solaires 1.1. Introduction Un capteur solaire thermique est un dispositif qui transforme le rayonnement solaire en énergie thermique. Les caractéristiques générales

Plus en détail

2195257 ballons ECS vendus en France, en 2010

2195257 ballons ECS vendus en France, en 2010 SOLUTIONS D EAU CHAUDE SANITAIRE En 2010, le marché de l ECS en France représente 2 195 257 ballons ECS de différentes technologies. Dans ce marché global qui était en baisse de 1,8 %, les solutions ENR

Plus en détail

Le solaire : un acte citoyen. http://www.climamaison.com/ 1/7

Le solaire : un acte citoyen. http://www.climamaison.com/ 1/7 Le solaire : un acte citoyen http://www.climamaison.com/ Le solaire, bien que distant de quelques 150 millions de kilomètres de la terre, est une énergie disponible, gratuite, économique et non polluante.

Plus en détail

Installations de production d Eau Chaude Sanitaire Collective

Installations de production d Eau Chaude Sanitaire Collective DOCUMENT D INFORMATION LE SOLAIRE Installations de production d Eau Chaude Sanitaire Collective POURQUOI UN CAMPING OU UN HOTEL A-T-IL INTERET A PASSER A L ENERGIE SOLAIRE? 1. Arguments économiques Le

Plus en détail

Le Solaire Thermique à son Optimum. Le Chauffe-eau solaire individuel à drainage gravitaire et circuit hermétique

Le Solaire Thermique à son Optimum. Le Chauffe-eau solaire individuel à drainage gravitaire et circuit hermétique Le Solaire Thermique à son Optimum Le Chauffe-eau solaire individuel à drainage gravitaire et circuit hermétique Le Solaire Thermique à son Optimum Réaliser une économie de 60 à 90% sur votre facture d

Plus en détail

Offre standardisée pour un chauffe-eau solaire

Offre standardisée pour un chauffe-eau solaire Offre standardisée pour un chauffe-eau solaire Annexe au formulaire de demande de prime 1. Coordonnées du demandeur Nom du demandeur Adresse Adresse de l installation Rue : N : Code Postal : Commune :

Plus en détail

RAPPORT COMPLET D'ETUDE DUALSYS

RAPPORT COMPLET D'ETUDE DUALSYS RAPPORT COMPLET D'ETUDE DUALSYS 1 SITUATION DE L ÉTUDE Les données météorologiques sont des données primordiales pour le bon déroulement des calculs et pour avoir des résultats les plus proches de la réalité.

Plus en détail

CHAFFOTEAUX LANCE SON GUIDE «SOLUTIONS MAISONS INDIVIDUELLES RT 2012»

CHAFFOTEAUX LANCE SON GUIDE «SOLUTIONS MAISONS INDIVIDUELLES RT 2012» Gaz Solaire Air Électricité CHAFFOTEAUX LANCE SON GUIDE «SOLUTIONS MAISONS INDIVIDUELLES RT 0» DOSSIER DE PRESSE Septembre 0 UN OUTIL INÉDIT DÉDIÉ AUX CONSTRUCTEURS DE MAISONS INDIVIDUELLES ET BUREAUX

Plus en détail

aurostep Chauffe-Eau Solaire Individuel (CESI) à vidange automatique des capteurs

aurostep Chauffe-Eau Solaire Individuel (CESI) à vidange automatique des capteurs aurostep Chauffe-Eau Solaire Individuel (CESI) à vidange automatique des capteurs Premier pas vers le solaire... aurostep : le solaire en toute confiance! Les Chauffe Eau Solaire Individuel aurostep figurent

Plus en détail

Les kits solaires thermiques

Les kits solaires thermiques ÉQUIPEMENT 1 Les kits solaires thermiques L équipement solaire pour les particuliers a le vent en poupe si l on ose dire. En quelques années l offre de matériel s est dès lors considérablement étoffée.

Plus en détail

Le Chauffe Eau Solaire Individuel

Le Chauffe Eau Solaire Individuel Le Chauffe Eau Solaire Individuel Schémas de principe et son fonctionnement Encombrement capteur et ballon Productivité Maintenance Durée Une place de champion dans la RT 2012 Le solaire comment ça marche?

Plus en détail

L ENERGIE SOLAIRE THERMIQUE BIEN UTILISER L ÉNERGIE SOLAIRE THERMIQUE DANS SA MAISON!

L ENERGIE SOLAIRE THERMIQUE BIEN UTILISER L ÉNERGIE SOLAIRE THERMIQUE DANS SA MAISON! L ENERGIE SOLAIRE THERMIQUE BIEN UTILISER L ÉNERGIE SOLAIRE THERMIQUE DANS SA MAISON! QUELQUES GENERALITES L ÉPUISEMENT DES RÉSERVES D ÉNERGIE FOSSILES RÉSERVES MONDIALES CONNUES D'ÉNERGIE PRIMAIRE Rayonnement

Plus en détail

RéglementationThermique 2012. Eau Chaude Sanitaire

RéglementationThermique 2012. Eau Chaude Sanitaire RéglementationThermique 2012 & Eau Chaude Sanitaire Sources : AJENA Consommation ep < 50 kwh/m²/an Modulations -Surface -Usage -Source d énergie Exigences de résultat Bbiomax Cmax confort en été 5 usages

Plus en détail

Associer énergie solaire et gaz naturel

Associer énergie solaire et gaz naturel Associer énergie solaire et gaz naturel Pourquoi associer l énergie solaire au gaz naturel? Si vous souhaitez équiper votre maison en privilégiant respect de l'environnement et économies d'énergie, alors

Plus en détail

Ballon solaire raccordé sur une pompe à chaleur

Ballon solaire raccordé sur une pompe à chaleur Ballon solaire raccordé sur une pompe à chaleur OPTION SOLAIRE Nouveau ballon solaire autovidangeable : Plus performant grâce à : - une meilleure isolation, - une meilleure stratification dans le ballon,

Plus en détail

Formulaire standardisé pour un chauffe-eau solaire

Formulaire standardisé pour un chauffe-eau solaire 1. Coordonnées du demandeur Nom du demandeur Adresse de l installation Rue : N :. Code Postal : Commune : Age du bâtiment : - plus de 5 ans - moins de 5 ans 2. 2. Coordonnées de l installateur agréé 1

Plus en détail

Journée Infra 7 février 2012 JOURNEE INFRA 2012 ENERGIE: PRODUCTION ET TRANSPORT. SITUATION EN MATIERE D ENERGIE SOLAIRE Bernard Thissen

Journée Infra 7 février 2012 JOURNEE INFRA 2012 ENERGIE: PRODUCTION ET TRANSPORT. SITUATION EN MATIERE D ENERGIE SOLAIRE Bernard Thissen JOURNEE INFRA 2012 ENERGIE: PRODUCTION ET TRANSPORT SITUATION EN MATIERE D ENERGIE SOLAIRE Bernard Thissen Index 1) Technologies solaires 2) Les avantages de l énergie solaire thermique 3) La production

Plus en détail

Formulaire standardisé pour un chauffe-eau solaire

Formulaire standardisé pour un chauffe-eau solaire Formulaire standardisé pour un chauffe-eau solaire Annexe au formulaire de demande de prime 1. Coordonnées du demandeur Nom du demandeur Adresse Adresse de l installation Rue : N : Code Postal : Commune

Plus en détail

F i c h e c o m m e r c i a l e. Chauffage / ECS. système de production ecs avec capteur solaire et pompe à chaleur électrique haute température

F i c h e c o m m e r c i a l e. Chauffage / ECS. système de production ecs avec capteur solaire et pompe à chaleur électrique haute température F i c h e c o m m e r c i a l e Chauffage / ECS système de production ecs avec capteur solaire et pompe à chaleur électrique haute température 2 chauffage / ECS > logements collectifs > production d ECS

Plus en détail

Manuel d utilisation des chauffe-eau solaires

Manuel d utilisation des chauffe-eau solaires Manuel d utilisation des chauffe-eau solaires 1. Qu'est-ce qu'un chauffe-eau solaire? Le chauffe-eau solaire se substitue aux chauffe-eau électriques et chauffe-eau à gaz pour permettre aux occupants d'un

Plus en détail

Programme de Promotion de l Utilisation du Chauffe-eau Solaire en Tunisie

Programme de Promotion de l Utilisation du Chauffe-eau Solaire en Tunisie Programme de Promotion de l Utilisation du Chauffe-eau Solaire en Tunisie ANNEXE 1 Spécifications Techniques d admissibilité des chauffe-eau solaires au programme Page 1 sur 5 1- Admissibilité des chauffe-eau

Plus en détail

LISTE D'INSPECTION DE RECEPTION DE BOILER SOLAIRE

LISTE D'INSPECTION DE RECEPTION DE BOILER SOLAIRE LISTE D'INSPECTION DE RECEPTION DE BOILER SOLAIRE 1. DONNEES GENERALES 1.1 Identification Date de l'inspection : Adresse d'installation du chauffe-eau solaire: Coordonnées de la personne à contacter :

Plus en détail

Schéma de principe hydraulique

Schéma de principe hydraulique 1. Schéma de fonctionnement Ces s de fonctionnement sont des solutions préférentielles et éprouvées fonctionnant sans problèmes et permettant une plus haute efficacité de l'installation de pompe à chaleur.

Plus en détail

Systèmes Solaires Thermiques

Systèmes Solaires Thermiques Systèmes Solaires Thermiques Sommaire Systèmes Solaires Thermiques TARIF Capteur Heliostar 252 S4 > > Capteur & accessoires... 124 Capteur Piscine HELIOPOOL > > Capteur & fixations...127 Régulation solaire

Plus en détail

Système solaire VELUX. Quand performance rime avec élégance du toit!

Système solaire VELUX. Quand performance rime avec élégance du toit! Système solaire VELUX Quand performance rime avec élégance du toit! Capteurs solaires VELUX intégrés sur tous les toits Chauffez votre eau toute l année à l énergie solaire et participez ainsi à la préservation

Plus en détail

Bepac eau chaude sanitaire à capteur sol. Bepac. Ecs 300LT CAPTEUR SoL

Bepac eau chaude sanitaire à capteur sol. Bepac. Ecs 300LT CAPTEUR SoL Ecs 300LT CAPTEUR SoL 1 Pose du Capteur Manuel d installation et utilisation Le capteur se pose à 80 cm de profondeur, il doit être installé dans le sol et sera recouvert de terre.(tolérance du terrassement

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE ENERGIE «Eau Chaude Sanitaire - ECS»

FICHE TECHNIQUE ENERGIE «Eau Chaude Sanitaire - ECS» FICHE TECHNIQUE ENERGIE «Eau Chaude Sanitaire - ECS» Sources : CNIDEP et ADEME A. ETAT DE L ART 1. Caractéristiques générales Que demande t-on à une production d eau chaude sanitaire? Fournir une eau en

Plus en détail

aurotherm 700 Système Solaire Combiné (SSC)

aurotherm 700 Système Solaire Combiné (SSC) aurotherm 700 Système Solaire Combiné (SSC) Eau chaude et chauffage grâce à l énergie solaire aurotherm 700 : eau chaude et chauffage solaires Aides financières Les systèmes aurotherm 700 font partie des

Plus en détail

SOLERIO OPTIMUM 70 %** LE CHOIX DE L INDÉPENDANCE ÉNERGÉTIQUE 32% CHAUFFE-EAU SOLAIRE

SOLERIO OPTIMUM 70 %** LE CHOIX DE L INDÉPENDANCE ÉNERGÉTIQUE 32% CHAUFFE-EAU SOLAIRE Energies renouvelables SOLERIO OPTIMUM CHAUFFEEAU SOLAIRE LE CHOIX DE L INDÉPENDANCE ÉNERGÉTIQUE HAUTE PERFORMANCE ÉCONOMIES ET RESPECT DE L ENVIRONNEMENT GAMME ÉTENDUE jusqu à 70 %** D ÉCONOMIES P R O

Plus en détail

Les Chauffe-Eau Solaires Individuels (CESI)

Les Chauffe-Eau Solaires Individuels (CESI) Les Chauffe-Eau Solaires Individuels (CESI) Cette fiche décrit la façon de renseigner dans Clima-Win les éléments constitutifs de l installation solaire de production d ECS. Date 0 2 / 1 0 /2013 V ersion

Plus en détail

Retour d'expérience installations solaires thermiques

Retour d'expérience installations solaires thermiques Retour d'expérience installations solaires thermiques Asder Xavier Cholin 17 février 2011 Plan 1.Rapide présentation d INES 2.Particularités du 3.Suivi de CESI (TélésuiWeb) 4.Suivi de Systèmes Solaires

Plus en détail

Le chauffe-eau solaire : un acte citoyen simple, économe et écologique

Le chauffe-eau solaire : un acte citoyen simple, économe et écologique Le chauffe-eau solaire : un acte citoyen simple, économe et écologique L énergie solaire est une source de chauffage propre, gratuite et inépuisable. Elle permet la préservation des ressources naturelles

Plus en détail

Le solaire. le plan climat d ÖkoFEN. eau chaude solaire chauffage solaire. 100 % compatible chaudière ÖkoFEN. le spécialiste en Europe. www.okofen.

Le solaire. le plan climat d ÖkoFEN. eau chaude solaire chauffage solaire. 100 % compatible chaudière ÖkoFEN. le spécialiste en Europe. www.okofen. Le solaire le plan climat d ÖkoFEN eau chaude solaire chauffage solaire 100 % compatible chaudière ÖkoFEN www.okofen.fr le spécialiste en Europe Système Solaire Combiné Passez au solaire intégral ÖkoFEN

Plus en détail

Soltherm 2014. Valable pour les travaux faisant l objet d une facture finale datée au plus tôt le 1 er juin 2014.

Soltherm 2014. Valable pour les travaux faisant l objet d une facture finale datée au plus tôt le 1 er juin 2014. Soltherm 2014 Annexe technique à partir du 1 er juin 2014 Valable pour les travaux faisant l objet d une facture finale datée au plus tôt le 1 er juin 2014. Ce document doit être complété et signé par

Plus en détail

La chaleur qui vient du froid LE SYSTEME INTEGRAL DE CHAUFFAGE

La chaleur qui vient du froid LE SYSTEME INTEGRAL DE CHAUFFAGE La chaleur qui vient du froid LE SYSTEME INTEGRAL DE CHAUFFAGE L ORIGINE C est dans les pays où il fait froid que l on sait mieux qu ailleurs produire et conserver la chaleur. Depuis plus de vingt ans

Plus en détail

Energies renouvelables Eau chaude sanitaire collective Chauffage de bassins

Energies renouvelables Eau chaude sanitaire collective Chauffage de bassins Energies renouvelables Eau chaude sanitaire collective Chauffage de bassins Le système Genèse du système Etablissements de santé, logements collectifs, hôtellerie, cuisines collectives, centres aquatiques

Plus en détail

Fiche-conseil C5 Production d eau chaude sanitaire

Fiche-conseil C5 Production d eau chaude sanitaire Service d information sur les économies d énergie Fiche-conseil C5 Production d eau chaude sanitaire 1 Préparation de l eau chaude sanitaire 2 1) Différents systèmes de production A Chaudière combinée

Plus en détail

Avanttia Solar. Chaudière Hybride CONDENSATION. L innovation qui a du sens

Avanttia Solar. Chaudière Hybride CONDENSATION. L innovation qui a du sens Chaudière Hybride CONDENSATION GAZ AVEC CHAUFFE- EAU-SOLAIRE INTÉGRÉ www.marque-nf.com CIRCUIT SOLAIRE FONCTIONNANT EN AUTOVIDANGE PRÉPARATEUR SOLAIRE EN INOX CAPTEUR SOLAIRE - DRAIN L innovation qui a

Plus en détail

LE SOLEIL. Source d énergie gratuite, pour tout le monde

LE SOLEIL. Source d énergie gratuite, pour tout le monde LE SOLEIL Source d énergie gratuite, pour tout le monde Petite histoire. - Le soleil est, depuis des millions d années, la source d énergie la plus importante sur terre. Les rayons solaires qui parviennent

Plus en détail

L EAU CHAUDE SANITAIRE

L EAU CHAUDE SANITAIRE L EAU CHAUDE SANITAIRE Reste la question de l eau chaude sanitaire. De plus, comme il m arrive souvent de m absenter plusieurs jours et que le bois c est pas automatique je choisis une chaudière fuel,

Plus en détail

VERSION 2011. Ce document doit être complété et signé par l installateur agréé Soltherm ayant réalisé les travaux

VERSION 2011. Ce document doit être complété et signé par l installateur agréé Soltherm ayant réalisé les travaux VERSION 2011 Valable pour les travaux faisant l objet d une facture finale datée au plus tôt du 1 er janvier 2011. Ce document doit être complété et signé par l installateur agréé Soltherm ayant réalisé

Plus en détail

Cahier des charges de la plateforme pédagogique. Formation «Installation solaire collective de production d'eau chaude sanitaire»

Cahier des charges de la plateforme pédagogique. Formation «Installation solaire collective de production d'eau chaude sanitaire» Cahier des charges de la plateforme pédagogique Formation «Installation solaire collective de production d'eau chaude sanitaire» Février 2014 Préambule Les déroulés pédagogiques établis par les professionnels

Plus en détail

PRINCIPE page 1 PRESTATIONS page 6 MATERIEL page 9

PRINCIPE page 1 PRESTATIONS page 6 MATERIEL page 9 CHAUFFAGE SOMMAIRE PRINCIPE page 1 PRESTATIONS page 6 MATERIEL page 9 1 - PRINCIPE L'énergie solaire pour chauffer votre maison Non polluante, économique, facilement disponible, renouvelable, aisément

Plus en détail

Les offres irrésistibles de ROTEX

Les offres irrésistibles de ROTEX Les offres irrésistibles de ROTEX Du 1 er octobre au 13 décembre 2011 Jusqu à 1.000 HT de remise immédiate! Multipliez confort et économies avec les solutions de chauffage multiénergies ROTEX Solution

Plus en détail

Rénovation thermique : Objectif «BBC rénovation», l un des premiers en France! à Trégueux

Rénovation thermique : Objectif «BBC rénovation», l un des premiers en France! à Trégueux Rénovation thermique : Objectif «BBC rénovation», l un des premiers en France! à Trégueux En se lançant dans ce projet de rénovation de leur maison des années 1970, les propriétaires ont choisi de faire

Plus en détail

Soltherm Personnes morales

Soltherm Personnes morales Soltherm Personnes morales Annexe technique Valable pour les travaux faisant l objet d une facture finale datée au plus tôt le 1 er janvier 2015 ou dans des maisons unifamiliales/appartements dont la déclaration

Plus en détail

Catalogue des défauts des installations de chauffe-eau solaires individuels

Catalogue des défauts des installations de chauffe-eau solaires individuels Plan Soleil Catalogue des défauts des installations de chauffe-eau solaires individuels Capteurs et tuyauteries à l'extérieur Implantation des capteurs non conforme 2 Orientation ou emplacement des capteurs

Plus en détail

T A C NOTICE DE MONTAGE. Kit de pose sur toiture et sur châssis pour 1, 2 ou 3 capteurs horizontaux. Cette notice concerne 3 types d installation :

T A C NOTICE DE MONTAGE. Kit de pose sur toiture et sur châssis pour 1, 2 ou 3 capteurs horizontaux. Cette notice concerne 3 types d installation : NOTICE DE MONTAGE Kit de pose sur toiture et sur châssis pour 1, 2 ou 3 capteurs horizontaux 15-60 27% - 173% Cette notice concerne 3 types d installation : T A C TUILES ARDOISES TUILES PLATES CHASSIS

Plus en détail

> Conseils - Etudes Thermiques - Coordination et suivi de chantier

> Conseils - Etudes Thermiques - Coordination et suivi de chantier > Conseils - Etudes Thermiques - Coordination et suivi de chantier Conseil Le conseil auprès : - Des investisseurs - Des installateurs - Des architectes et bâtisseurs Etude Une étude personnalisée pour

Plus en détail

AVANTAGES POUR L INSTALLATION ET L'ENTRETIEN

AVANTAGES POUR L INSTALLATION ET L'ENTRETIEN collecteurs solaires 9.12 11.2008 F I C H E T E C H N I Q U E plus de produit Rendement élevé assuré par l'absorbeur en cuivre avec finition sélective. Tuyaux soudés aux ultrasons. Température maximale

Plus en détail

LE CHAUFFAGE CENTRAL AU BOIS AVEC HYDROACCUMULATION

LE CHAUFFAGE CENTRAL AU BOIS AVEC HYDROACCUMULATION LE CHAUFFAGE CENRAL AU BOIS AVEC HYDROACCUMULAION Descriptif de la technologie L association d une chaudière turbo bois et d un ballon d hydroaccumulation est aujourd hui le meilleur système de chauffage

Plus en détail

La rentabilité de l énergie solaire n est plus à prouver dans de nombreux

La rentabilité de l énergie solaire n est plus à prouver dans de nombreux Les architectes ont un rôle clé à jouer dans le développement des énergies renouvelables pour pouvoir utilement conseiller un maître d ouvrage vers la solution la plus adaptée. OBJECTIF Ce guide propose

Plus en détail

EXPOSE. Présentation d un plancher chauffant électrique

EXPOSE. Présentation d un plancher chauffant électrique EXPOSE Présentation d un plancher chauffant électrique Baccalauréat Professionnel ELEEC Electrotechnique - Energie - Equipements Communicants Année scolaire : 2010 2011 DELUCE Théo Lycée Condorcet 1 avenue

Plus en détail

Nouvelle solution de chauffage et d eau chaude sanitaire

Nouvelle solution de chauffage et d eau chaude sanitaire Nouvelle solution de chauffage et d eau chaude sanitaire à chaleur AIR/EAU bi-bloc - inverter crédit d impôt éligilible aux crédits d impôts dédié au développement durable et aux économies d énergie. Nouvelle

Plus en détail

Une introduction aux chauffe-eau solaires domestiques

Une introduction aux chauffe-eau solaires domestiques Une introduction aux chauffe-eau solaires domestiques Les objectifs d'apprentissage: Cet exposé vous informera au sujet de l utilisation de l énergie solaire afin de produire de l eau chaude domestique,

Plus en détail

Raccorder des panneaux solaires à une installation existante : dimmensionnement, concept, installation, régulation & rentabilité

Raccorder des panneaux solaires à une installation existante : dimmensionnement, concept, installation, régulation & rentabilité Raccorder des panneaux solaires à une installation existante : dimmensionnement, concept, installation, régulation & rentabilité 1 Faut-il placer des panneaux solaires thermiques? Evidemment que oui!!!

Plus en détail

Manuel d installation et d utilisation. Ballon tampon PS V 1.0

Manuel d installation et d utilisation. Ballon tampon PS V 1.0 Manuel d installation et d utilisation Ballon tampon PS V 1.0 TABLE DES MATIERES 1. Description du produit... 2 1.1 Type... 2 1.2 Isolation thermique... 2 1.3 Spécifications... 2 2. Généralités... 2 3.

Plus en détail

BALLON TAMPON NBTAE - AVEC CUVE E.C.S.

BALLON TAMPON NBTAE - AVEC CUVE E.C.S. ATTENTION : Il est très important de remplir d abord le ballon interne pour l eau chaude sanitaire (la cuve E.C.S.) en le portant à une pression de 6 bars (maximum), et de remplir ensuite le réservoir

Plus en détail

Solaire thermique et photovoltaïque

Solaire thermique et photovoltaïque Solaire thermique et photovoltaïque Enjeux : (Energétique / patrimoniaux) Lorsque toutes les rénovations énergétiques possibles sur un bâtiment sont réalisées, il peut être intéressant d avoir recours

Plus en détail

Introduction aux. chauffe- eau solaires. eau. Ressources naturelles Canada. Natural Resources Canada

Introduction aux. chauffe- eau solaires. eau. Ressources naturelles Canada. Natural Resources Canada Introduction aux eau solaires chauffe- eau Ressources naturelles Canada Natural Resources Canada Chauffe-eau solaires L énergie solaire est une source d énergie propre et abondante qui peut nous aider

Plus en détail

Le chauffe-eau solaire est un compagnon idéal sous nos latitudes

Le chauffe-eau solaire est un compagnon idéal sous nos latitudes Raison 1 Le chauffe-eau solaire est un compagnon idéal sous nos latitudes En Belgique, on n a pas de pétrole, mais on a du soleil! Y a-t-il suffisamment de soleil en Belgique pour produire de l eau chaude?

Plus en détail

(1) Crédit d impôt -40 % dans le cadre d un bouquet de travaux.

(1) Crédit d impôt -40 % dans le cadre d un bouquet de travaux. (1) Crédit d impôt -40 % dans le cadre d un bouquet de travaux. (1) C est le choix de la qualité professionnelle et la garantie d une grande marque 2012 Pour Biopack, nous avons sélectionné des professionnels

Plus en détail

Primes énergie - Régime 2015-2017 Installation d un chauffe-eau solaire Annexe technique H

Primes énergie - Régime 2015-2017 Installation d un chauffe-eau solaire Annexe technique H Primes énergie - Régime 2015-2017 Installation d un chauffe-eau solaire Annexe technique H Ce document constitue une annexe technique au formulaire de demande de prime. Il doit être rempli par l entrepreneur

Plus en détail

Plus d évaporation en drain back. Ou drain back en circuit fermé.

Plus d évaporation en drain back. Ou drain back en circuit fermé. Plus d évaporation en drain back. Ou drain back en circuit fermé. Installation d origine: Classique, circuit primaire, capteurs-réserve-serpentin-circulateurcapteurs-etc Modèle Yves Guern, avec réserve

Plus en détail

>> 70% d eau chaude gratuite >> Couvre les besoins d une famille >> Trouve sa place partout

>> 70% d eau chaude gratuite >> Couvre les besoins d une famille >> Trouve sa place partout solaire bois pompes à chaleur Condensation fioul/gaz Kaliko CHAUFFE-EAU THERMODYNAMIQUE EASYLIFE L air, source d eau chaude >> 70% d eau chaude gratuite >> Couvre les besoins d une famille >> Trouve sa

Plus en détail

LOT N 13 : CHAUFFAGE VENTILATION - PLOMBERIE

LOT N 13 : CHAUFFAGE VENTILATION - PLOMBERIE Lot N 13 : CHAUFFAGE GAZ- VENTILATION - PLOMBERIE SANITAIRE - DPGF - page 1 LOT N 13 : CHAUFFAGE VENTILATION - PLOMBERIE 1 PRODUCTION D'EAU CHAUDE SOLAIRE 2 COMPTAGE 3 VENTILATION 4 PLOMBERIE SANITAIRE

Plus en détail

Les Chauffe-Eau Solaires Collectifs (CESC)

Les Chauffe-Eau Solaires Collectifs (CESC) Les Chauffe-Eau Solaires Collectifs (CESC) Cette fiche décrit la façon de renseigner dans Clima-Win les éléments constitutifs d une installation solaire collective de production d ECS. Date 1 3/ 12/2012

Plus en détail

Fiche d application : Saisie des systèmes solaires thermiques

Fiche d application : Saisie des systèmes solaires thermiques Fiche d application : Saisie des systèmes solaires thermiques Historique des versions : Date Contenu de la mise à jour Version 10 mars 2008 1 Préambule : Cette fiche d application présente les différents

Plus en détail

Le vase d expansion d une installation solaire thermique collective

Le vase d expansion d une installation solaire thermique collective Le vase d expansion d une installation solaire thermique collective Fiche technique sur le rôle et l importance du dimensionnement du vase d expansion d une installation solaire thermique collective. Cette

Plus en détail

Départ vers le haut KTC 125 Départ vers le bas KTC 125 réf. 49073131 réf. 49073132

Départ vers le haut KTC 125 Départ vers le bas KTC 125 réf. 49073131 réf. 49073132 Faire l étanchéité de tous les raccords avec de la filasse. Visser le module en insérant les joints fournis : Départ vers le haut KTC 125 Départ vers le bas KTC 125 réf. 49073131 réf. 49073132 Visser la

Plus en détail

Ballon tampon. Chaudières françaises fabriquées en Alsace depuis 1973

Ballon tampon. Chaudières françaises fabriquées en Alsace depuis 1973 Ballon tampon Chaudières françaises fabriquées en Alsace depuis 1973 Ballon Tampon BT Ballon tampon avec isolation, pour couplage avec chaudière bois, 4 départs, 4 retours, 4 raccordement sonde/thermomètre,

Plus en détail

label promotelec rénovation énergétique évolutions & mises à jour du cahier des prescriptions techniques PRO 1309-11 (septembre 2012)

label promotelec rénovation énergétique évolutions & mises à jour du cahier des prescriptions techniques PRO 1309-11 (septembre 2012) (p. 27-32 du CPT Label Promotelec Rénovation énergétique) Production électrique à accumulation Qu elle soit assurée par un ou plusieurs chauffe-eau électriques, la capacité totale minimale, en fonction

Plus en détail

CAPTEURS THERMOSOLAIRE

CAPTEURS THERMOSOLAIRE CAPTEURS THERMOSOLAIRE CAPTEURS THERMOSOLAIRE CATEGORIE Constructions neuves Les capteurs thermosolaires sont destinés à transformer le rayonnement solaire pour chauffer un fluide caloporteur. La chaleur

Plus en détail

COLLECTEURS SOLAIRES POUR INSTALLATIONS VERTICALES

COLLECTEURS SOLAIRES POUR INSTALLATIONS VERTICALES collecteurs solaires 9.1 11.2008 F I C H E T E C H N I Q U E plus de produit AVANTAGES POUR L INSTALLATION ET L'ENTRETIEN COLLECTEURS SOLAIRES POUR INSTALLATIONS VERTICALES Le collecteur solaire CS 25

Plus en détail

Fiche explicative détaillée #6 Appoints

Fiche explicative détaillée #6 Appoints Fiche explicative détaillée #6 Appoints 1 Objet et limites du document Ce document est intimement lié au CCTP type (cahier des clauses techniques particulières), spécifique aux systèmes de climatisation

Plus en détail

Chauffe-eau solaire collectif-cesc

Chauffe-eau solaire collectif-cesc Chauffe-eau solaire collectif-cesc Fiche d intégration dans le logiciel RT2012 : U22win de PERRENOUD Version du 06/02/2015 Présentation La présente fiche décrit le principe et la saisie d un chauffe-eau

Plus en détail

2 Trucs et Astuces 2

2 Trucs et Astuces 2 Trucs et Astuces 2 2 Le chauffe-eau solaire 1.Les capteurs 2.Les circuits solaires 3.Le circuit sanitaire 4.Les systèmes d appoint 5.Fiches synthèse 6.Bon à savoir Trucs et Astuces 3 1 Les capteurs Trucs

Plus en détail

Parce qu on emprunte la terre à nos enfants...

Parce qu on emprunte la terre à nos enfants... [ Air ] [ Eau ] [ Terre ] Technique solaire Information produit [ Buderus ] Parce qu on emprunte la terre à nos enfants... La chaleur est notre élément Laissez donc entrer vraiment le soleil dans votre

Plus en détail

La production d ECS Solaire Thermique Collective Centralisée Intervenant : Hervé SEBASTIA

La production d ECS Solaire Thermique Collective Centralisée Intervenant : Hervé SEBASTIA La production d ECS Solaire Thermique Collective Centralisée Intervenant : Hervé SEBASTIA 04/04/13 Production d ECS Solaire Thermique Collective Centralisée 1 SCC : principe de fonctionnement Capteurs

Plus en détail

L essentiel en un coup d œil

L essentiel en un coup d œil L essentiel en un coup d œil Bien choisir sa chaudière La chaudière est le moteur de votre chauffage central. Chaudière au gaz, au fioul, à bois, ou au GPL, il y en a pour tous les goûts et toutes les

Plus en détail

Une introduction aux chauffe-eau solaires domestiques

Une introduction aux chauffe-eau solaires domestiques Une introduction aux chauffe-eau solaires domestiques Les objectifs d'apprentissage: Cet exposé vous informera au sujet de l utilisation de l énergie solaire afin de produire de l eau chaude domestique,

Plus en détail

les solutions systèmes e.l.m. leblanc

les solutions systèmes e.l.m. leblanc les solutions systèmes e.l.m. leblanc à l occasion d Interclima 2013, e.l.m. leblanc présente plusieurs solutions Blueactive multi-énergie pour la construction neuve et la rénovation en habitat résidentiel

Plus en détail

de faible capacité (inférieure ou égale à 75 litres) doivent être certifiés et porter la marque NF électricité performance.

de faible capacité (inférieure ou égale à 75 litres) doivent être certifiés et porter la marque NF électricité performance. 9.5. PRODUCTION D EAU CHAUDE sanitaire Les équipements doivent être dimensionnés au plus juste en fonction du projet et une étude de faisabilité doit être réalisée pour les bâtiments collectifs d habitation

Plus en détail

CHAUFFAGE SOLEIL & BOIS. Chauffe-eau solaire

CHAUFFAGE SOLEIL & BOIS. Chauffe-eau solaire CHAUFFE EAU SOLAIRE CHAUFFAGE SOLEIL & BOIS CHAUFFAGE PISCINE SOLEIL & BOIS Chauffe-eau solaire La solution la plus économique pour faire entrer le soleil dans votre chauffe-eau Simple Évolutif A moindre

Plus en détail

Chauffage - écologie. Madame, Monsieur, InterSOLUTION

Chauffage - écologie. Madame, Monsieur, InterSOLUTION InterSOLUTION Madame, Monsieur, InterSOLUTION En vous soumettant ce dossier de presse, Van Marcke entend vous présenter sa sélection de produits pour InterSOLUTION. Vous nous trouverez au Palais 8, Stand

Plus en détail

La chaleur solaire Logements collectifs Industrie Agriculture

La chaleur solaire Logements collectifs Industrie Agriculture La chaleur solaire Logements collectifs Industrie Agriculture Audit Conception - Installation - GRS Solaire thermique une réalité trop éloignée des promesses De nombreuses installations solaires thermiques

Plus en détail

ecoheat Système de chauffage combiné solaire + bois

ecoheat Système de chauffage combiné solaire + bois ecoheat Système de chauffage combiné solaire + bois Instructions de pose Solarfuture SARL El Castell 66320 Joch. France www.solarfuture.org Tel. 09 74 777 957 Solarfuture. MANUAL ECOHEAT Nov. 2013. V.1.

Plus en détail

Systèmes aurotherm. Chauffe Eau Solaire Individuel (CESI) Système Solaire Combiné (SSC)

Systèmes aurotherm. Chauffe Eau Solaire Individuel (CESI) Système Solaire Combiné (SSC) Systèmes aurotherm Chauffe Eau Solaire Individuel (CESI) Système Solaire Combiné (SSC) Le soleil, une énergie propre et renouvelable Les aurotherm 300, 400 et 700 fonctionnent avec les capteurs plans VFK

Plus en détail

ROTEX E-SolarUnit - Chaleur du soleil et courant électrique.

ROTEX E-SolarUnit - Chaleur du soleil et courant électrique. ROTEX E-SolarUnit : Accumulateur d eau chaude sanitaire avec option solaire et générateur de chaleur électrique. ROTEX E-SolarUnit - Chaleur du soleil et courant électrique. E-SolarUnit - Chaleur du soleil

Plus en détail

Le chauffe-eau thermodynamique à l horizon 2015-2020

Le chauffe-eau thermodynamique à l horizon 2015-2020 Chauffe-eau thermodynamique Le chauffe-eau thermodynamique à l horizon 2015-2020 Ballon de stockage ( 300 l) chaude M o d e c h a u f f a g e Q k T k Pompe à chaleur Effet utile Pompe à chaleur pour chauffer

Plus en détail

Le chauffage pour les maisons basse énergie

Le chauffage pour les maisons basse énergie Chauffer une habitation basse énergie Texte de Van Marcke: Une habitation basse énergie consomme peu d énergie. D une part, les déperditions thermiques y sont limitées, notamment grâce à l isolation et

Plus en détail