individuel (CESI): les points clés pour une installation de qualité

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "individuel (CESI): les points clés pour une installation de qualité"

Transcription

1 pathologie Prévention Chauffe-eau solaire individuel (CESI): les points clés pour une installation de qualité Non polluant, le utilise l énergie gratuite du soleil pour chauffer, à moindre coût, l eau chaude sanitaire domestique. En plein essor, cette technologie spécifique change les habitudes de travail et réclame des précautions particulières. La plaquette d informations CESI: chauffe-eau solaire individuel de l AQC. Un équipement solaire réduit les émissions de CO2 dans l atmosphère et apporte une réponse appropriée à l augmentation du coût des énergies fossiles. Le CESI produit de l eau chaude sanitaire (ECS) avec ou sans énergie d appoint. Si la production d eau chaude sanitaire est possible sur tout le territoire, son rendement dépend de l ensoleillement et du dimensionnement de l installation. «Selon la région et pour un dimensionnement correct, un chauffe-eau solaire individuel couvre entre 40 et 60 % des besoins annuels en ECS, signale Antoine Chevalier, expert énergie et thermique chez Promotelec. Les 40 % concernent le Nord et les 60 % le Sud, le système étant dimensionné pour obtenir une couverture proche de 100 % de la consommation couverte par la production solaire en été.» Les 3 familles de CESI Les fabricants proposent des offres globales sous forme de kit prêt à monter. Un kit comprend des capteurs solaires et un ballon de stockage avec, entre les deux, un circuit primaire calorifugé. Ce dernier assure la circulation du liquide caloporteur des capteurs solaires vers le ballon de stockage où l échangeur solaire réchauffe l eau. Les besoins annuels en repères Quelques chiffres Pour une famille de quatre personnes, il faut compter 4 m 2 de capteurs et un ballon de 300 litres. Couvrant la moitié des besoins d'ecs de la famille, l'installation d'un CESI réduit les émissions de CO 2 de près d'une tonne par an. ECS sont assurés par un dispositif d appoint : le ballon est équipé d une résistance électrique (appoint électrique) ou d un échangeur raccordé à une chaudière (appoint hydraulique) qui prend le relais si nécessaire. Régulateur, sondes, vase d expansion complètent le système. La circulation peut être naturelle ou forcée. On distingue : la circulation forcée avec circuit fermé. Un petit moteur électrique commandé par une régulation «force la circulation» du liquide caloporteur lorsqu il devient plus chaud que l eau chaude sanitaire du ballon qu il vient réchauffer et la coupe quand il est plus froid. C est la technique la plus utilisée ; la technologie du thermosiphon. Ce dernier n a besoin ni de circulateur ni de régulation, car le liquide caloporteur circule grâce à sa différence de densité avec l eau du ballon. Tant qu il est plus chaud, et donc moins dense que l eau, il s élève par thermo-circulation. Dans ce type d installation, le ballon doit être placé au-dessus des capteurs afin de profiter du phénomène de thermosiphon. Il est donc préféré dans les pays chauds où il est possible de le placer à l extérieur, par exemple en toiture-terrasse: pourtour méditerranéen, Dom- Tom «En France, explique Jacques Le Bart, gérant de la société Eigrene, il peut s utiliser dans une résidence secondaire d été et dans certains cas où il est possible de poser le ballon à l intérieur et plus haut que les capteurs. Sa conception et son installation réclament alors un bon savoir-faire.» «Le liquide caloporteur comporte ou non, selon les systèmes, un antigel, explique Antoine Chevalier. L intérêt de l eau sans antigel est d obtenir un meilleur fluide caloporteur.» Cependant, dans nos régions, le risque de gel nécessite de faire appel à des liquides caloporteurs utilisant des antigels à moins d utiliser des systèmes autovidangeables ; 22 Qualité Construction N 110 septembre-octobre 2008

2 l autovidangeable. Apparu récemment, il permet d éviter le gel en hiver et les surchauffes en été. «Surchauffes qui n ont pas lieu d être si le système a été bien dimensionné, insiste Jacques Le Bart. Lorsqu il n y a pas de soleil ou si le ballon n a plus besoin de chaleur, la circulation du fluide s arrête et toute l eau contenue dans le capteur se vide dans le ballon.» L absence de pression dans le circuit et donc de vase d expansion réduit aussi les risques de fuites. Attention, les pentes obligatoires de la boucle primaire doivent être respectées pour assurer l autovidange des capteurs. Attention au dimensionnement 1. La conception «Un chauffe-eau solaire individuel n est rentable que s il est bien dimensionné, commente Antoine Chevalier. Les critères déterminants sont la région d installation et la consommation d ECS journalière, basée sur le nombre d occupants et leurs habitudes: douches, bains Ensuite, il faut prendre en considération le taux Illustration AQC annuel d occupation de la maison. Est-elle occupée toute l année ou seulement en été? Cette étape préalable permet de définir le volume de stockage du ballon. Le volume du ballon et la région vont déterminer ensuite une surface de capteurs solaire en m 2. L appoint dépend de l équipement existant pour le chauffage (gaz, fioul, électricité, bois). En neuf, le choix de l énergie d appoint reste libre.» 2. Les risques du surdimensionnement Si le sous-dimensionnement est rare, le surdimensionnement du CESI est fréquent, surtout en région ensoleillée. «Rien ne sert de surdimensionner l installation, insiste Jacques Le Bart. Des vendeurs indélicats ont pu faire croire aux clients qu il suffisait de poser plus de capteurs et de ballons pour avoir un taux de couverture solaire de 100 %. Or c est faux! Quand il n y a pas de soleil, le capteur est inopérant.» Le taux de couverture solaire annuel plafonnant à 70 %, chercher à obtenir plus risque d obliger à surdimensionner la surface des capteurs ou le volume de stockage avec les risques inhérents : p À noter Il existe deux types de capteurs Le capteur plan est le plus utilisé dans nos régions. En le traversant, le liquide caloporteur s'échauffe sous l'action des rayons solaires. Bien connu, il est simple, esthétique, présente une très bonne durée de vie et répond à pratiquement tous les besoins. Le capteur à vide décline plusieurs technologies (à flux direct, caloduc, thermos ). Il se compose de tubes en verre transparent contenant, chacun, un absorbeur pour capter le rayonnement solaire, et d'un échangeur pour assurer le transfert de l'énergie thermique. Des réflecteurs posés sous les tubes optimisent les surfaces d'absorption tandis que les tubes mis sous vide évitent les déperditions thermiques. Insensible aux conditions climatiques (vent, froid, gel), il trouve son intérêt en altitude. En outre, son rendement très élevé permet un gain de place sur un toit. Mais un tube qui n'est plus totalement hermétique devient inefficace et doit être changé pour préserver la performance de l'ensemble du capteur, ce qui complique la maintenance. «Il existe actuellement une espèce de guerre entre ces deux technologies qui n'aurait pas lieu d'être, commente Jacques Le Bart. L'installateur, qui est neutre, a tendance à poser le capteur plan qui remplit bien son office. Je dirais qu'il y a plus de risques et d'abus avec le capteur à vide qui arrive d'asie par conteneurs entiers. Certains sont de bonne qualité, d'autres non et c'est ce qui explique la réticence de la profession à les encourager aujourd'hui.» Qualité Construction N 110 septembre-octobre

3 Photo Sonnenkraft: Les capteurs solaires doivent être manipulés à l'aide d'équipements adéquats: engins de levage, etc. Leur installation fait davantage appel à un savoir-faire de couvreur qu'à celui de plombier. Intégrés à la toiture, ils tombent sous le coup d'une garantie décennale. le surdimensionnement des capteurs par rapport à la capacité de stockage risque de provoquer des surchauffes estivales avec des risques de brûlure. «En été, lorsque les occupants sont partis en vacances, le système continue de fonctionner et le stockage du trop plein d énergie va user prématurément l installation», remarque Jacques Le Bart ; le surdimensionnement du ballon par rapport aux capteurs engendre des surcoûts d appoint tout au long de l année. «Si le ballon fait 500 litres, alors qu un 300 litres suffirait, explique Jacques Le Bart, l eau sera tiède et l appoint devra chauffer plus de volume d eau que nécessaire. Le bilan annuel est donc meilleur avec une installation plus petite. Il faut vraiment optimiser le dimensionnement sur les besoins réels.» En général, il vaut mieux optimiser le dimensionnement quitte à avoir un rendement annuel théorique un peu moindre. «La bonne adéquation entre surface de capteurs et volume de stockage se situe entre 45 et 70 litres par m 2 de capteurs suivant la zone climatique», souligne Antoine Chevalier. L idéal étant de dimensionner l installation à l aide de logiciels dédiés. Par ailleurs, «S il est important de bien analyser les besoins des utilisateurs, la difficulté est de se projeter dans l avenir, observe Jacques Le Bart. Le cas typique est celui d un couple de personnes âgées qui a une maison assez grande. Faut-il adapter le CESI à leurs besoins actuels ou à ceux d un couple avec trois enfants susceptibles de leur acheter cette maison le jour où ils voudront la vendre?» La position des capteurs et du ballon Pour ne pas réduire l efficacité des capteurs solaires, il faut, suivant la zone géographique et son ensoleillement, respecter quelques points fondamentaux : l orientation optimale est plein sud. «Une déviation par rapport au sud aura pour conséquence de dégrader le rendement de l installation», remarque Antoine Chevalier ; l inclinaison idéale se situe entre 30 et 45 selon la latitude. Sur les toits en faible pente du midi, ils seront posés à moins de 30. Pour une intégration architecturale réussie, les capteurs suivront la pente de la toiture et, si possible, s intégreront dedans ; 24 Qualité Construction N 110 septembre-octobre 2008

4 la localisation des capteurs peut se faire sur un toit, en auvent, en toiture-terrasse, en toiture de véranda et éventuellement au sol près de la maison sans ombre portée de la végétation, de la cheminée ou d autres bâtiments. Penser à anticiper la croissance des arbres et le développement urbain ; les distances entre les capteurs et le ballon, ainsi qu entre le ballon et le point de puisage (robinets) doivent être minimisées afin d éviter les pertes thermiques. Il faut absolument calorifuger le circuit primaire à l intérieur sous peine de diminuer le rendement de l installation. Cela évite aussi le risque de brûlure, les tuyaux pouvant atteindre 80 C ; le ballon doit être installé dans un local chauffé ou au moins isolé pour avoir le moins de déperditions possibles. Seul le ballon du thermosiphon peut se poser à l extérieur et audessus des capteurs comme on peut le voir sur les toituresterrasses de Grèce ou de Turquie ; le choix de la résistance d appointélectrique doit tenir compte de la nature de l eau. Avec une eau dure, elle sera en stéatite pour se protéger de la calcification. Une résistance blindée suffit avec une eau un peu calcaire. «La position dans le ballon de la résistance électrique d appoint est importante, explique Antoine Chevalier. Si elle est placée trop haut, le volume d eau chauffé par l appoint sera insuffisant. Elle sera donc préférée à mi-hauteur dans le ballon solaire à appoint électrique.» Points sensibles en toiture et assurance L installation d un CESI gagne à être réalisée par des professionnels labellisés QualiSol. Ils possèdent les compétences et les assurances nécessaires à la mise en œuvre d un système solaire. «Ce dernier point est capital, souligne Jacques Le Bart. En effet, si les capteurs solaires sont posés en toiture, l installateur doit être assuré pour des travaux de couverture. Il doit une garantie d étanchéité de dix ans, au même titre qu un couvreur. Or, ce sont souvent des plombiers-chauffagistes qui installent les CESI. Ils n ont ni l habitude des problématiques de couverture, ni les assurances qui vont avec. Et pour fixer les capteurs et les connecter au ballon, ils doivent intervenir sur la toiture Autre difficulté: les notices des fabricants qui sont étrangers à 95 % ne sont pas toujours adaptées à nos modes de construction. Le percement des tuiles, par exemple, est autorisé en Allemagne mais pas en France. La raison est simple: en Allemagne, les tuiles n assurent pas l étanchéité de la couverture comme chez nous, cette dernière est réalisée en dessous. La simple traduction de ces notices de pose peut induire l installateur en erreur.» Il est donc fortement conseillé de se reporter aux Avis Techniques du CSTB pour la fixation des capteurs solaires Photo Paradigma : Paradigma est le premier à proposer un CESI dont le circuit ne fait appel qu'à de l'eau potable. Ce qui, selon le fabricant, simplifie considérablement l'installation et augmente le rendement. L'industriel est l'un des rares en Europe à proposer des collecteurs à base de tubes sous vide : moins de surface à puissance égale, température plus élevée, installation facilitée puisque l'orientation optimale est donnée par le réflecteur réglable dans chaque tube et non par l'angle du panneau. Photo Sonnenkraft : Sonnenkraft a très tôt mis l'accent sur les ballons solaires et leur architecture hydraulique intérieure. Avec la régulation qui pilote la pompe de charge solaire et gère la relève par une autre énergie, ils constituent le cœur d'un CESI. Leur architecture, c'est-à-dire l'emplacement des piquages, la stratification de la température, etc., participe de manière importante au rendement de l'installation. intégrés à la toiture. Afin de ne pas nuire à l étanchéité de la couverture, l installation des capteurs solaires doit être exécutée conformément au DTU Des accessoires (tuiles à douille ou chatière) assurent le passage des canalisations. Des crochets spécifiques en tôle permettent la fixation des capteurs directement sur la charpente recouverte de tuiles plates ou d ardoises. Attention à l étanchéité des vis-rondelles spécifiques, réalisée au mastic silicone. Ce dernier risque de se dégrader au bout de quelques années. p Les professionnels labellisés QualiSol sont formés aux techniques particulières d'installation de CESI. Ils possèdent les compétences (plomberiesanitaire et/ou couverture) et les assurances nécessaires (responsabilité civile et décennale) à la mise LES PROS DU SOLAIRE en œuvre d'un système solaire. L'entreprise s'engage à respecter les 10 points de bonnes pratiques et de qualité du service rendu au client. Leur prestation permet de bénéficier d'aides financières et fiscales. Fondée en 2006, l'association Qualit'EnR gère l'appellation QualiSol et assure la formation, l'accompagnement et le contrôle des installateurs labellisés. Liste des installateurs QualiSol sur le site Internet Qualité Construction N 110 septembre-octobre

5 Ce qu il faut faire et ne pas faire Illustration AQC À faire : calorifuger les canalisations extérieures avec des matériaux résistants aux UV; protéger la mousse calorifuge des rongeurs et oiseaux par des protections métalliques; calorifuger tout le circuit intérieur; utiliser des joints graphites haute température sur le circuit primaire; souder au brasage dur; utiliser des raccordements bicones ou des écrous prisonniers avec joint spécial; une fois l'an contrôler le ph de l'eau glycolée, la concentration de glycol et son pouvoir antigel; installer un mitigeur en sortie de ballon d'eau chaude: c'est obligatoire ; assurer la mise en conformité électrique de l'installation ; respecter les consignes d'entretien et de maintenance. À ne pas faire : percer les tuiles ; utiliser des tubes ou des raccords zingués en présence de glycol ; utiliser des joints sanitaires. Le liquide caloporteur Le fluide caloporteur est un mélange d eau et d antigel à base de glycol. Seul un antigel spécial (qualité alimentaire, haute tenue en température ) peut être utilisé dans les installations solaires et assure une bonne longévité du système. Lorsqu elle existe sur le circuit primaire, la soupape de sécurité doit être raccordée au bidon ayant contenu le fluide antigel. Ce bidon doit comporter une étiquette permettant d identifier la marque et le produit utilisé. Le but : éviter le mélange de deux fluides différents, ce qui causerait des dégâts sur l installation. Comme l eau additionnée de glycol subit des variations de températures importantes, elle se dégrade au fil du temps. Le bureau d études de De Dietrich rappelle les points forts de l entretien du liquide caloporteur : contrôle du ph une fois l an ; contrôle de la concentration de glycol une fois par an; vérification du pouvoir antigel avec un testeur de protection antigel, une fois l an, de préférence en automne. La purge et le remplacement du liquide caloporteur s imposent dans trois cas : lorsqu il y a de l air dans le système ; ou si le ph ou la concentration du fluide caloporteur sont insuffisants. Concernant le purgeur du système à circulation forcée, il convient d éviter les points hauts (en sortie de capteur solaire). «Le message que nous voulons faire passer auprès des installateurs, souligne Jacques le Bart, est qu il faut éviter de faire des zigzags dans les circuits afin de rester le plus possible ascendant. Mais en général, on ne peut pas éviter au moins un point haut.» Certains systèmes permettent de se passer de purgeur moyennant un remplissage adapté (vitesse et pressions fortes). Sinon, on doit trouver près du capteur un purgeur manuel ou automatique avec vanne manuelle d isolement fermée. Il est interdit avec le thermosiphon et l autovidangeable. Attention aux joints : la présence de Glycol (abrasif) et les hautes températures ( 180 C) obligent à prendre des précautions particulières et à changer d habitude. Le plombier-chauffagiste doit oublier les joints sanitaires. Pour assurer l étanchéité au niveau des capteurs, «il faut utiliser des joints graphite haute température», précise Éric Paulin, chargé d affaires chez Atlantic. Marie-Pierre Jouan Pour en savoir plus Norme NF P (DTU 65.12) Réalisation des installations de capteurs solaires plans à circulation de liquide pour le chauffage et la production d'ecs (octobre 2000). Cahiers des prescriptions techniques (CPT) du CSTB: n 1612 Recommandations générales de mise en œuvre de capteurs solaires semi-incorporés, incorporés ou intégrés sur une couverture par éléments discontinus; n 1827 Capteurs solaires plans à circulation de liquide faisant l'objet d'un Avis Technique; n 1614 Règles générales de mise en œuvre de capteurs solaires indépendants sur une couverture par éléments discontinus. Norme NF P (DTU 43.1) Étanchéité des toitures-terrasses et toitures inclinées avec éléments porteurs en maçonnerie en climat de plaine (novembre 2004). DTU série 40 (Couverture). Norme NF C Installations électriques à basse tension (décembre 2002, complétée avec la mise à jour de juin 200). Norme NF DTU 60.5 Canalisations en cuivre Distribution d'eau froide et chaude sanitaire, évacuation d'eaux usées, d'eaux pluviales, installations de génie climatique (janvier 2008). Norme NF P (DTU 60.1) Plomberie sanitaire pour bâtiments à usage d'habitation (octobre 2000). La plaquette de l'aqc CESI: chauffe-eau solaire individuel, téléchargeable sur le site Fiche Chauffe-eau solaire individuel de l'ademe disponible sur Liste des installateurs Qualisol sur le site 26 Qualité Construction N 110 septembre-octobre 2008

6 Photo Sonnenkraft Le point de vue Le point de vue L'entreprise de pose: «Il existe un vrai besoin d'informations.» Jacques Le Bart, gérant de la société Eigrene (31). «Les pionniers du solaire se sont formés tranquillement et ont une bonne expérience du métier mais comme le marché est en train d'exploser, il s'ouvre aujourd'hui aux plombiers-chauffagistes traditionnels. Ces derniers ont vraiment besoin d'informations adaptées aux spécificités des systèmes solaires. Comme il faut monter sur le toit, il existe des consignes de sécurité à respecter. Les températures plus hautes que dans un système classique obligent à prendre des précautions particulières. En abordant tous ces points sensibles, la plaquette que vient d'éditer l'aqc, CESI : chauffeeau solaire individuel, répond à leurs attentes. C'est un outil simple avec quelques trucs de base qu'il est bon de rappeler à tous ceux qui sont sur les chantiers. Les particuliers vont aussi y trouver des informations sérieuses, fiables et claires tant sur la technique que sur le choix d'un professionnel qualifié.» Qualit EnR: «Le chauffe-eau solaire individuel est en train de se banaliser.» Richard Loyen, délégué général de Qualit EnR. «La plaquette de l'aqc constitue un outil pertinent alors que les CESI sont en voie de diffusion pour aller vers la banalisation. Ces technologies qui peuvent être plus ou moins complexes doivent s'intégrer dans le bâtiment. Il est donc pertinent que l'aqc rappelle les Règles de l'art et les points cruciaux d'une installation solaire de qualité. Il est important qu'une agence officielle puisse donner le la, tout en mettant en avant le bel ouvrage réalisé par nos installateurs.» La Capeb: «C'est un outil clair qui alerte sur les points clés d'un CESI.» Pierre Mas, conseiller professionnel auprès de l'una- CPC (Couverture-plomberie-chauffage) de la Capeb. «L'intérêt de cette plaquette est qu'elle rassemble un maximum d'informations en un minimum de place. Elle peut être utilisée sur le chantier. Comme il y a beaucoup de schémas, les artisans sont alertés d'un seul coup d'œil sur les points sensibles des installations solaires. Pour les plombiers-chauffagistes qui ont suivi une formation au solaire, elle constitue un bon aide-mémoire. En revanche, pour ceux qui n'ont pas encore été formés, elle met en évidence les situations où il faut faire attention comme les points hauts, les fixations, les raccordements En tant qu'artisan, j'aurais aimé avoir cette plaquette à ma disposition quand j'ai commencé à m'intéresser au solaire.» Propos recueillis par Marie-Pierre Jouan Qualité Construction N 110 septembre-octobre

NOTICE TECHNIQUE SSC : Système Solaire Combiné eau chaude sanitaire / appui chauffage maison / appui eau chaude piscine

NOTICE TECHNIQUE SSC : Système Solaire Combiné eau chaude sanitaire / appui chauffage maison / appui eau chaude piscine NOTICE TECHNIQUE SSC : Système Solaire Combiné eau chaude sanitaire / appui chauffage maison / appui eau chaude piscine «Capteur autonome eau chaude» Choix de la gamme ECOAUTONOME a retenu un capteur solaire

Plus en détail

Les différents éléments d un CESI

Les différents éléments d un CESI Les différents éléments d un CESI 1. Capteur Solaires 1.1. Introduction Un capteur solaire thermique est un dispositif qui transforme le rayonnement solaire en énergie thermique. Les caractéristiques générales

Plus en détail

DROUHIN Bernard. Le chauffe-eau solaire

DROUHIN Bernard. Le chauffe-eau solaire DROUHIN Bernard Le chauffe-eau solaire DROUHIN Bernard Le chauffe-eau solaire Principe de fonctionnement Les Capteurs Les ballons Les organes de sécurité Les besoins L ensoleillement dimensionnement Comment

Plus en détail

L offre DualSun pour l eau chaude et le chauffage (SSC)

L offre DualSun pour l eau chaude et le chauffage (SSC) L offre DualSun pour l eau chaude et le chauffage (SSC) SSC signifie : Système Solaire Combiné. Une installation SSC, est une installation solaire qui est raccordée au circuit de chauffage de la maison,

Plus en détail

Formulaire standardisé pour un chauffe-eau solaire

Formulaire standardisé pour un chauffe-eau solaire 1. Coordonnées du demandeur Nom du demandeur Adresse de l installation Rue : N :. Code Postal : Commune : Age du bâtiment : - plus de 5 ans - moins de 5 ans 2. 2. Coordonnées de l installateur agréé 1

Plus en détail

Formulaire standardisé pour un chauffe-eau solaire

Formulaire standardisé pour un chauffe-eau solaire Formulaire standardisé pour un chauffe-eau solaire Annexe au formulaire de demande de prime 1. Coordonnées du demandeur Nom du demandeur Adresse Adresse de l installation Rue : N : Code Postal : Commune

Plus en détail

L offre DualSun pour l eau chaude sanitaire (CESI)

L offre DualSun pour l eau chaude sanitaire (CESI) L offre DualSun pour l eau chaude sanitaire (CESI) CESI signifie Chauffe-eau Solaire Individuel. L offre CESI est adaptée à tous les bâtiments qui ont des besoins en eau chaude sanitaire. L installation

Plus en détail

Soltherm 2014. Valable pour les travaux faisant l objet d une facture finale datée au plus tôt le 1 er juin 2014.

Soltherm 2014. Valable pour les travaux faisant l objet d une facture finale datée au plus tôt le 1 er juin 2014. Soltherm 2014 Annexe technique à partir du 1 er juin 2014 Valable pour les travaux faisant l objet d une facture finale datée au plus tôt le 1 er juin 2014. Ce document doit être complété et signé par

Plus en détail

VERSION 2011. Ce document doit être complété et signé par l installateur agréé Soltherm ayant réalisé les travaux

VERSION 2011. Ce document doit être complété et signé par l installateur agréé Soltherm ayant réalisé les travaux VERSION 2011 Valable pour les travaux faisant l objet d une facture finale datée au plus tôt du 1 er janvier 2011. Ce document doit être complété et signé par l installateur agréé Soltherm ayant réalisé

Plus en détail

le chauffe-eau solaire individuel

le chauffe-eau solaire individuel Performant et économique, le chauffe-eau solaire individuel L HABITAT INDIVIDUEL Performant et économique, le chauffe-eau solaire individuel SOMMAIRE Un chauffe-eau solaire... Pourquoi?..................................

Plus en détail

Soltherm Personnes morales

Soltherm Personnes morales Soltherm Personnes morales Annexe technique Valable pour les travaux faisant l objet d une facture finale datée au plus tôt le 1 er janvier 2015 ou dans des maisons unifamiliales/appartements dont la déclaration

Plus en détail

Energie solaire www.euroclima.fr

Energie solaire www.euroclima.fr Chaudières françaises fabriquées en Alsace depuis 1973 Energie solaire www.euroclima.fr E U R O C L i M A Un système complet La clé de l efficience solaire réside dans l association et l optimisation des

Plus en détail

T A C O NOTICE DE MONTAGE. Kit de pose sur toiture et châssis pour 1,2 ou 3 capteurs verticaux. Cette notice concerne 4 types d installations :

T A C O NOTICE DE MONTAGE. Kit de pose sur toiture et châssis pour 1,2 ou 3 capteurs verticaux. Cette notice concerne 4 types d installations : NOTICE DE MONTAGE Kit de pose sur toiture et châssis pour 1,2 ou 3 capteurs verticaux 15-60 27% - 173% Cette notice concerne 4 types d installations : T A C O TUILES ARDOISES TUILES PLATES CHASSIS TOITS

Plus en détail

2195257 ballons ECS vendus en France, en 2010

2195257 ballons ECS vendus en France, en 2010 SOLUTIONS D EAU CHAUDE SANITAIRE En 2010, le marché de l ECS en France représente 2 195 257 ballons ECS de différentes technologies. Dans ce marché global qui était en baisse de 1,8 %, les solutions ENR

Plus en détail

Le capteur solaire thermique : un exemple concret

Le capteur solaire thermique : un exemple concret Le capteur solaire thermique : un exemple concret Une utilisation possible du soleil est le chauffage de l eau sanitaire, utilisée pour se laver, pour faire la vaisselle ou encore le ménage. Il s agit

Plus en détail

Primes énergie - Régime 2015-2017 Installation d un chauffe-eau solaire Annexe technique H

Primes énergie - Régime 2015-2017 Installation d un chauffe-eau solaire Annexe technique H Primes énergie - Régime 2015-2017 Installation d un chauffe-eau solaire Annexe technique H Ce document constitue une annexe technique au formulaire de demande de prime. Il doit être rempli par l entrepreneur

Plus en détail

ROTEX Solaris - Utiliser l énergie solaire gratuite. Nouveau : Chauffe-eau électro-solaire ROTEX HybridCube 343/0/0

ROTEX Solaris - Utiliser l énergie solaire gratuite. Nouveau : Chauffe-eau électro-solaire ROTEX HybridCube 343/0/0 ROTEX Solaris - Utiliser l énergie solaire gratuite Nouveau : Chauffe-eau électro-solaire ROTEX HybridCube 343/0/0 Nouvelle solution eau chaude solaire auto-vidangeable estampillée NF CESI et Bleu Ciel

Plus en détail

Avanttia Solar. Chaudière Hybride CONDENSATION. L innovation qui a du sens

Avanttia Solar. Chaudière Hybride CONDENSATION. L innovation qui a du sens Chaudière Hybride CONDENSATION GAZ AVEC CHAUFFE- EAU-SOLAIRE INTÉGRÉ www.marque-nf.com CIRCUIT SOLAIRE FONCTIONNANT EN AUTOVIDANGE PRÉPARATEUR SOLAIRE EN INOX CAPTEUR SOLAIRE - DRAIN L innovation qui a

Plus en détail

le chauffe-eau solaire individuel

le chauffe-eau solaire individuel Performant et économique, le chauffe-eau solaire individuel L HABITAT INDIVIDUEL Performant et économique, le chauffe-eau solaire individuel SOMMAIRE Un chauffe-eau solaire... Pourquoi?...3 Comment ça

Plus en détail

cubefrance www.cubefrance.fr

cubefrance www.cubefrance.fr cubefrance www.cubefrance.fr Pourquoi investir dans un chauffe-eau solaire? Pour réduire son empreinte carbone sur la planète et contribuer à limiter les conséquences du changement climatique Pour se préparer

Plus en détail

Préparateur solaire d eau chaude sanitaire 200 SSL. Notice d utilisation M002867-B 300029621-001-02

Préparateur solaire d eau chaude sanitaire 200 SSL. Notice d utilisation M002867-B 300029621-001-02 FR Préparateur solaire d eau chaude sanitaire 200 Notice d utilisation M002867-B 300029621-001-02 Sommaire 1 Introduction...4 1.1 Symboles utilisés...4 1.1.1 Symboles utilisés dans la notice...4 1.1.2

Plus en détail

Le chauffe-eau solaire individuel

Le chauffe-eau solaire individuel Guide Technique Le chauffe-eau solaire individuel ÉNERGIES RENOUVELABLES LE CHAUFFE-EAU SOLAIRE : AUSSI PERFORMANT QU ÉCONOMIQUE Une énergie à votre service Un principe simple comme bonjour Chauffe-eau

Plus en détail

COLLECTEURS SOLAIRES POUR INSTALLATIONS VERTICALES

COLLECTEURS SOLAIRES POUR INSTALLATIONS VERTICALES collecteurs solaires 9.1 11.2008 F I C H E T E C H N I Q U E plus de produit AVANTAGES POUR L INSTALLATION ET L'ENTRETIEN COLLECTEURS SOLAIRES POUR INSTALLATIONS VERTICALES Le collecteur solaire CS 25

Plus en détail

LE CHAUFFAGE CENTRAL AU BOIS AVEC HYDROACCUMULATION

LE CHAUFFAGE CENTRAL AU BOIS AVEC HYDROACCUMULATION LE CHAUFFAGE CENRAL AU BOIS AVEC HYDROACCUMULAION Descriptif de la technologie L association d une chaudière turbo bois et d un ballon d hydroaccumulation est aujourd hui le meilleur système de chauffage

Plus en détail

Le Chauffe Eau Solaire Individuel

Le Chauffe Eau Solaire Individuel Le Chauffe Eau Solaire Individuel Schémas de principe et son fonctionnement Encombrement capteur et ballon Productivité Maintenance Durée Une place de champion dans la RT 2012 Le solaire comment ça marche?

Plus en détail

Production D'Eau chauffage aux Energies concepts de Chauffage chaude sanitaire renouvelables Electrique

Production D'Eau chauffage aux Energies concepts de Chauffage chaude sanitaire renouvelables Electrique Production D'Eau chauffage aux Energies concepts de Chauffage chaude sanitaire renouvelables Electrique LE SOLEIL BRILLE POUR TOUS UTILISEZ L'énergie gratuite de la nature SANS ÉMISSION DE CO 2. ÉCONOMISEZ

Plus en détail

MANUEL D INSTALLATION CHAUFFE EAU SOLAIRE SOLARFUTURE

MANUEL D INSTALLATION CHAUFFE EAU SOLAIRE SOLARFUTURE MANUEL D INSTALLATION CHAUFFE EAU SOLAIRE SOLARFUTURE SOLARFUTURE www.solarfuture.org info@solarfuture.org Tel. 09 74 777 957 El Castell 66320 Joch Version 5-Apr2012 Solarfuture MANUEL D INSTALLATION CHAUFFE

Plus en détail

LES RÈGLES D INSTALLATION

LES RÈGLES D INSTALLATION Photo Roto LES RÈGLES D INSTALLATION Les prescriptions générales pour l installation des capteurs solaires thermiques sur des toitures inclinées sont définies dans : la norme NF DTU 65.12 Installations

Plus en détail

Eau chaude sanitaire FICHE TECHNIQUE

Eau chaude sanitaire FICHE TECHNIQUE FICHE TECHNIQUE Eau chaude sanitaire 2 5 6 6 CONNAÎTRE > Les besoins d eau chaude sanitaire > Les modes de production > La qualité de l eau > Les réseaux de distribution > La température de l eau REGARDER

Plus en détail

EAU CHAUDE SANITAIRE SOLAIRE Application à l individuel et au collectif GUIDE POUR L INSTALLATEUR

EAU CHAUDE SANITAIRE SOLAIRE Application à l individuel et au collectif GUIDE POUR L INSTALLATEUR EAU CHAUDE SANITAIRE SOLAIRE Application à l individuel et au collectif GUIDE POUR L INSTALLATEUR 5 ème Édition 2013 COLLECTION RECHERCHE DÉVELOPPEMENT MÉTIER Auteur : Éditeur: La FFB anime et met en œuvre

Plus en détail

Infos pratiques. Choisir sa solution de production d eau chaude sanitaire (ECS) Solution économique. Solution confort. Les chauffe-eau solaires

Infos pratiques. Choisir sa solution de production d eau chaude sanitaire (ECS) Solution économique. Solution confort. Les chauffe-eau solaires Infos pratiques Choisir sa solution de production d eau chaude sanitaire (ECS) Solution économique La production d eau chaude instantanée concerne principalement les chaudières murales à gaz. Lors d un

Plus en détail

ROTEX E-SolarUnit - Chaleur du soleil et courant électrique.

ROTEX E-SolarUnit - Chaleur du soleil et courant électrique. ROTEX E-SolarUnit : Accumulateur d eau chaude sanitaire avec option solaire et générateur de chaleur électrique. ROTEX E-SolarUnit - Chaleur du soleil et courant électrique. E-SolarUnit - Chaleur du soleil

Plus en détail

SOLAIRE THERMIQUE. Production solaire d eau chaude sanitaire individuelle & collective

SOLAIRE THERMIQUE. Production solaire d eau chaude sanitaire individuelle & collective SOLAIRE THERMIQUE Production solaire d eau chaude sanitaire individuelle & collective OBJECTIFS - Connaître le principe de fonctionnement d'une installation individuel CESI - Maitriser le principe de fonctionnement

Plus en détail

de faible capacité (inférieure ou égale à 75 litres) doivent être certifiés et porter la marque NF électricité performance.

de faible capacité (inférieure ou égale à 75 litres) doivent être certifiés et porter la marque NF électricité performance. 9.5. PRODUCTION D EAU CHAUDE sanitaire Les équipements doivent être dimensionnés au plus juste en fonction du projet et une étude de faisabilité doit être réalisée pour les bâtiments collectifs d habitation

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE ENERGIE «Eau Chaude Sanitaire - ECS»

FICHE TECHNIQUE ENERGIE «Eau Chaude Sanitaire - ECS» FICHE TECHNIQUE ENERGIE «Eau Chaude Sanitaire - ECS» Sources : CNIDEP et ADEME A. ETAT DE L ART 1. Caractéristiques générales Que demande t-on à une production d eau chaude sanitaire? Fournir une eau en

Plus en détail

accumulation. Un procédé indispensable pour des besoins en eau chaude importants, avec un bon niveau de confort.

accumulation. Un procédé indispensable pour des besoins en eau chaude importants, avec un bon niveau de confort. A B C Accélérateur Egalement appelé pompe de circulation ou circulateur, l accélérateur assure la circulation de l eau de chauffage entre la chaudière et les pièces à chauffer. Les installations très anciennes

Plus en détail

À DRAINAGE GRAVITAIRE

À DRAINAGE GRAVITAIRE LE CHAUFFE-EAU SOLAIRE INDIVIDUEL À DRAINAGE GRAVITAIRE ET CIRCUIT HERMÉTIQUE LE DOMOSOL : AIDE AU CHAUFFAGE SE SOLAR HEAT Naturelle, renouvelable, inépuisable ~ L'énergie solaire n'est pas sujette aux

Plus en détail

SOLTHERM Une initiative de la Région wallonne. choix. chaleureux. le chauffe-eau solaire. Un chauffe-eau solaire chez vous?

SOLTHERM Une initiative de la Région wallonne. choix. chaleureux. le chauffe-eau solaire. Un chauffe-eau solaire chez vous? SOLTHERM Une initiative de la Région wallonne un choix chaleureux le chauffe-eau solaire Un chauffe-eau solaire chez vous? HUIT BONNES RAISONS HUIT BONNES RAISONS D INSTALLER UN D INSTALLER UN CHAUFFE-EAU

Plus en détail

Préparateur solaire d eau chaude sanitaire 200 SSL. Notice d utilisation 300028223-001-03

Préparateur solaire d eau chaude sanitaire 200 SSL. Notice d utilisation 300028223-001-03 FR Préparateur solaire d eau chaude sanitaire 200 SSL Notice d utilisation 300028223-001-03 Sommaire 1 Consignes de sécurité et recommandations...4 1.1 Consignes de sécurité...4 1.2 Recommandations...4

Plus en détail

RAPPORT COMPLET D'ETUDE DUALSYS

RAPPORT COMPLET D'ETUDE DUALSYS RAPPORT COMPLET D'ETUDE DUALSYS 1 SITUATION DE L ÉTUDE Les données météorologiques sont des données primordiales pour le bon déroulement des calculs et pour avoir des résultats les plus proches de la réalité.

Plus en détail

CONCEPTION ET DIMENSIONNEMENT

CONCEPTION ET DIMENSIONNEMENT P R O G R A M M E D A C C O M P A G N E M E N T D E S P R O F E S S I O N N E L S www.reglesdelart-grenelle-environnement-2012.fr CHAUFFE-EAU SOLAIRE EN HABITAT INDIVIDUEL CONCEPTION ET DIMENSIONNEMENT

Plus en détail

le chauffage et l eau chaude solaires

le chauffage et l eau chaude solaires Le soleil au service de votre confort, le chauffage et l eau chaude solaires L H A B I T A T Le soleil au service de votre confort, le chauffage et l eau chaude solaires SOMMAIRE L énergie solaire, pour

Plus en détail

Notice d'installation, d'utilisation et entretien Comfort E

Notice d'installation, d'utilisation et entretien Comfort E Notice d'installation, d'utilisation et entretien Comfort E 100-130 - 10-210 - 20 Table des matières Généralités 3 Remarques 3 Emballage 3 Consignes de sécurité Symboles utilisés Recommandations générales

Plus en détail

Une introduction aux chauffe-eau solaires domestiques

Une introduction aux chauffe-eau solaires domestiques Une introduction aux chauffe-eau solaires domestiques Les objectifs d'apprentissage: Cet exposé vous informera au sujet de l utilisation de l énergie solaire afin de produire de l eau chaude domestique,

Plus en détail

CHAUFFAGE ET EAU CHAUDE SOLAIRE

CHAUFFAGE ET EAU CHAUDE SOLAIRE 45 avenue de l amiral Courbet 59130 LAMBERSART tel : 03.20.93.79.94 fax : 03.20.93.79.95 e-mail : zenit@zenit.fr www.zenit.fr CHAUFFAGE ET EAU CHAUDE SOLAIRE LE CHAUFFE EAU SOLAIRE CESI L énergie solaire

Plus en détail

Chaudières et chaufferies fioul basse température. Olio 1500, 2500, 3500, 4500, 7000

Chaudières et chaufferies fioul basse température. Olio 1500, 2500, 3500, 4500, 7000 Olio 1500, 2500, 3500, 4500, 7000 Chaudières et chaufferies fioul basse température 2 Chaudières et chaufferies fioul basse température Olio 1500 F. La qualité et la robustesse au meilleur prix. Les chaudières

Plus en détail

ecoheat Système de chauffage combiné solaire + bois

ecoheat Système de chauffage combiné solaire + bois ecoheat Système de chauffage combiné solaire + bois Instructions de pose Solarfuture SARL El Castell 66320 Joch. France www.solarfuture.org Tel. 09 74 777 957 Solarfuture. MANUAL ECOHEAT Nov. 2013. V.1.

Plus en détail

PLAN: Les puis canadiens. Les pompes à chaleur. Les capteurs solaires et ballon d eau chaude. Plancher, plafond, et mur chauffant.

PLAN: Les puis canadiens. Les pompes à chaleur. Les capteurs solaires et ballon d eau chaude. Plancher, plafond, et mur chauffant. PLAN: Les puis canadiens. Les pompes à chaleur. Les capteurs solaires et ballon d eau chaude. Les panneaux photovoltaïques. Plancher, plafond, et mur chauffant. Les puits canadiens: sert à la fois de chauffage

Plus en détail

Synthèse des audits EDF / ARTELIA sur les CESI (2006 / 2013) 17 avril 2014

Synthèse des audits EDF / ARTELIA sur les CESI (2006 / 2013) 17 avril 2014 EDF / ARTELIA sur les CESI (2006 / 2013) 17 avril 2014 SOMMAIRE Contexte de la mission confiée à ARTELIA Synthèse des audits Satisfaction usagers Implantation Mise en œuvre des capteurs et cuves Circuits

Plus en détail

Groupe Eyrolles, 2008, isbn : 978-2-212-12279-4

Groupe Eyrolles, 2008, isbn : 978-2-212-12279-4 Groupe Eyrolles, 2008, isbn : 978-2-212-12279-4 Réalisation n 4 par Yves Guern 18 m 2 de capteurs plans Ballon tampon de 1 500 l pour chauffage par radiateurs Eau chaude sanitaire séparée de 600 l Capteurs

Plus en détail

Utilisation des mitigeurs thermostatiques T.Streiff 01/05/08

Utilisation des mitigeurs thermostatiques T.Streiff 01/05/08 Utilisation des mitigeurs thermostatiques T.Streiff 01/05/08 aractéristiques - Température de consigne réglable manuellement - Les sens des entrées et des sorties doivent être respectés sous peine de non

Plus en détail

Je fais le choix d un. chauffe-eau solaire. nos partenaires :

Je fais le choix d un. chauffe-eau solaire. nos partenaires : Je fais le choix d un chauffe-eau solaire nos partenaires : ENVIRONNEMENT ET ÉCO-ATTITUDE Pourquoi un chauffe-eau solaire? Le chauffe-eau solaire individuel permet de faire des économies d énergie. Un

Plus en détail

Auré. AuréaSystème. Les solutions solaires. Chauffe-Eau Solaire. Combiné Solaire Pulsatoire 90% Système solaire AUTO-VIDANGEABLE et ANTI-SURCHAUFFE

Auré. AuréaSystème. Les solutions solaires. Chauffe-Eau Solaire. Combiné Solaire Pulsatoire 90% Système solaire AUTO-VIDANGEABLE et ANTI-SURCHAUFFE Les solutions solaires pour l Eau Chaude Sanitaire ou le Chauffage ficie z d'u Auréa n it Crédpôt d'imn la loi deueur Béné Solar Keymark N 011-7S841 F Chauffe-Eau Solaire selo s en vig ce finan Système

Plus en détail

Initia Plus HTE Chaudière murale gaz à condensation

Initia Plus HTE Chaudière murale gaz à condensation Initia Plus HTE Chaudière murale gaz à condensation Simplicité et performance : Tant en nouvelles constructions qu'en remplacement La nouvelle gamme de chaudières gaz à condensation Initia Plus a été spécialement

Plus en détail

La chaleur qui vient du froid LE SYSTEME INTEGRAL DE CHAUFFAGE

La chaleur qui vient du froid LE SYSTEME INTEGRAL DE CHAUFFAGE La chaleur qui vient du froid LE SYSTEME INTEGRAL DE CHAUFFAGE L ORIGINE C est dans les pays où il fait froid que l on sait mieux qu ailleurs produire et conserver la chaleur. Depuis plus de vingt ans

Plus en détail

Domosol : Système solaire combiné (SSC) de production d eau chaude et chauffage

Domosol : Système solaire combiné (SSC) de production d eau chaude et chauffage Domosol : Système solaire combiné (SSC) de production d eau chaude et chauffage Tc Le système solaire combiné (SSC) Domosol de ESE est basé sur le Dynasol 3X-C. Le Dynasol 3X-C est l interface entre les

Plus en détail

2 Trucs et Astuces 2

2 Trucs et Astuces 2 Trucs et Astuces 2 2 Le chauffe-eau solaire 1.Les capteurs 2.Les circuits solaires 3.Le circuit sanitaire 4.Les systèmes d appoint 5.Fiches synthèse 6.Bon à savoir Trucs et Astuces 3 1 Les capteurs Trucs

Plus en détail

Le chauffe-eau thermodynamique à l horizon 2015-2020

Le chauffe-eau thermodynamique à l horizon 2015-2020 Chauffe-eau thermodynamique Le chauffe-eau thermodynamique à l horizon 2015-2020 Ballon de stockage ( 300 l) chaude M o d e c h a u f f a g e Q k T k Pompe à chaleur Effet utile Pompe à chaleur pour chauffer

Plus en détail

Prévisions ensoleillées

Prévisions ensoleillées ROTEX Solaris Prévisions ensoleillées Le système solaire haute performance ROTEX Solaris utilise l énergie du soleil pour l eau chaude et l appoint chauffage. Hygiénique, efficace et économique. «Tout

Plus en détail

GLEIZE ENERGIE SERVICE

GLEIZE ENERGIE SERVICE GLEIZE ENERGIE SERVICE Page 1 sur 17 #/ -#0/.1# 2 1# 11 - " 1 GLEIZE ENERGIE SERVICE -1 " " #/ / &3 %$". 1! "#$$ %" & "# '%# () *+, -". GLEIZE ENERGIE SERVICE Page 2 sur 17 SOMMAIRE 1. Introduction - Rappel...

Plus en détail

ROTEX Solaris - Energie solaire pour la production d eau chaude sanitaire et le chauffage. Le Chauffage!

ROTEX Solaris - Energie solaire pour la production d eau chaude sanitaire et le chauffage. Le Chauffage! ROTEX Solaris : Utiliser l énergie solaire gratuite. ROTEX Solaris - Energie solaire pour la production d eau chaude sanitaire et le chauffage. Le Chauffage! L énergie solaire - gratuite et inépuisable.

Plus en détail

Composants pour systèmes solaires

Composants pour systèmes solaires solarorkli Composants pour systèmes solaires Composants pour chauffage et eau chaude sanitaire Composants pour chauffage et eau chaude sanitaire Collecteurs équipements de distribution Robinets thermostatiques

Plus en détail

Novation Solar 330 homologation solarkeymark des capteurs

Novation Solar 330 homologation solarkeymark des capteurs Novation Solar 0 arantie a ns arantie 5a ns homologation solarkeymark des capteurs Capteur & Chauffe eau solaire Corps de chauffe & ballon CAUDÈRE SOLARE YBRDE CONDENSATON (SOLARE-FOUL) CREDT D POT * Eligible

Plus en détail

Notice d'utilisation. Installation solaire avec appareil de régulation KR 0106. 6302 1500 05/2002 FR Pour l'utilisateur

Notice d'utilisation. Installation solaire avec appareil de régulation KR 0106. 6302 1500 05/2002 FR Pour l'utilisateur 6302 1500 05/2002 FR Pour l'utilisateur Notice d'utilisation Installation solaire avec appareil de régulation KR 0106 Lire attentivement avant utilisation SVP Préface Remarque Les appareils répondent aux

Plus en détail

POMPES À CHALEUR DOUBLE- SERVICE EN HABITAT INDIVIDUEL

POMPES À CHALEUR DOUBLE- SERVICE EN HABITAT INDIVIDUEL www.reglesdelart-grenelle-environnement-2012.fr RECOMMANDATIONS PROFESSIONNELLES POMPES À CHALEUR DOUBLE- SERVICE EN HABITAT INDIVIDUEL CONCEPTION ET DIMENSIONNEMENT, INSTALLATION ET MISE EN SERVICE, ENTRETIEN

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P)

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P) CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P) Marché privé de travaux - pièce n 3 Maître de l ouvrage : Fonds Calédonien de l Habitat Objet du marché : RESTRUCTURATION DE 103 LOGEMENTS «Rivière

Plus en détail

Chauffage par pompe à chaleur. Construction neuve. Guide. des solutions durables CIAT N 08.54 B

Chauffage par pompe à chaleur. Construction neuve. Guide. des solutions durables CIAT N 08.54 B Chauffage par pompe à chaleur Construction neuve u n i v e r s a l c o m f o r t 0 810 810 142 Guide des solutions durables CIAT N 08.54 B Pompes à chaleur : faites le plein d avantages! Pompe à chaleur

Plus en détail

Catalogue-Tarif éco-énergétique 2013

Catalogue-Tarif éco-énergétique 2013 Tarif indicatif HT, Applicable à partir du 01.01.13 Catalogue-Tarif éco-énergétique 2013 Les Systèmes Eco-énergétiques et Sanitaire Roth Distribution > > Systèmes de Planchers Chauffants Rafraîchissants

Plus en détail

Les équipements performants dans l habitat

Les équipements performants dans l habitat Les équipements performants dans l habitat Ventilation performante La ventilation mécanique contrôlée (VMC) Pour une maison performante et saine, il est indispensable d opter pour une VMC. Le principe

Plus en détail

Fiche-conseil C5 Production d eau chaude sanitaire

Fiche-conseil C5 Production d eau chaude sanitaire Service d information sur les économies d énergie Fiche-conseil C5 Production d eau chaude sanitaire 1 Préparation de l eau chaude sanitaire 2 1) Différents systèmes de production A Chaudière combinée

Plus en détail

Installations de production d Eau Chaude Sanitaire Collective. La Garantie de Résultats Solaires (GRS)

Installations de production d Eau Chaude Sanitaire Collective. La Garantie de Résultats Solaires (GRS) Installations de production d Eau Chaude Sanitaire Collective La Garantie de Résultats Solaires (GRS) Document réalisé avec le soutien technique de la Introduction Les installations concernées par la Garantie

Plus en détail

Chaudière à condensation + CESC

Chaudière à condensation + CESC Fiche d intégration dans le logiciel RT2012 : ClimaWin de BBS Slama Version du 01/07/2015 Chaudière à condensation + CESC Présentation La présente fiche décrit le principe et la saisie d un chauffe-eau

Plus en détail

Les conseils utiles pour votre logement

Les conseils utiles pour votre logement Les conseils utiles pour votre logement Habitat Nord Deux-Sèvres 7 rue Claude Debussy - 79 100 THOUARS w w w. h a b i t a t - n o r d 7 9. f r Aujourd hui, vous prenez possession de votre nouvelle habitation.

Plus en détail

Saisie du système Héliopac sur le logiciel règlementaire U22win de Perrenoud

Saisie du système Héliopac sur le logiciel règlementaire U22win de Perrenoud Saisie du système Héliopac sur le logiciel règlementaire U22win de Perrenoud SOMMAIRE I. GENERALITES... 2 1. Le système Héliopac... 2 2. Définition... 2 3. Méthodologie... 3 II. SAISIE DANS U22WIN D UN

Plus en détail

Chauffe-eau électrique Chaffoteaux

Chauffe-eau électrique Chaffoteaux Chauffe-eau électrique Chaffoteaux Guide de montage Difficulté : Durée de l intervention : 1h30 à 2h00 Besoin d informations? Contactez-nous au 01 47 55 74 26 ou par email à Sommaire Introduction... 2

Plus en détail

ROTEX Sanicube - L accumulateur d eau chaude sanitaire hygiénique.

ROTEX Sanicube - L accumulateur d eau chaude sanitaire hygiénique. ROTEX Sanicube : combinaison de l accumulateur et du chauffe-eau instantané. ROTEX Sanicube - L accumulateur d eau chaude sanitaire hygiénique. Le Chauffage! Autant d eau chaude sanitaire que vous voulez.

Plus en détail

Œrtli POWERSUN PERFECTSUN. Économie et écologie

Œrtli POWERSUN PERFECTSUN. Économie et écologie Œrtli POWERSUN Économie et écologie Les chauffe-eau solaires pour la production d eau chaude sanitaire POWERSUN en PER Le soleil est une source d énergie inépuisable qui envoie 1,4 kw/m 2 sur notre planète,

Plus en détail

aurocompact Chaudière murale gaz condensation mixte Pourquoi Vaillant? Pour une solution de chauffage compacte qui combine condensation et solaire

aurocompact Chaudière murale gaz condensation mixte Pourquoi Vaillant? Pour une solution de chauffage compacte qui combine condensation et solaire Chaudière murale gaz condensation mixte aurocompact Pourquoi Vaillant? Pour une solution de chauffage compacte qui combine condensation et solaire aurocompact les avantages d une solution 2 en 1 Compacité

Plus en détail

Ballon d eau chaude WW 300-S

Ballon d eau chaude WW 300-S Système solaire Ligne standard Ballon d eau chaude WW 300-S Français Manuel de montage et d utilisation Version 02 - Etat 10/2008 N article : 257 134 Ballon d eau chaude WW 300-S N article : 257 109 Printed

Plus en détail

Energies renouvelables. Leader mondial en systèmes solaires thermiques

Energies renouvelables. Leader mondial en systèmes solaires thermiques Energies renouvelables Leader mondial en systèmes solaires thermiques Un choix de 3 collecteurs Tous nos collecteurs fonctionnent selon le système plug and play (branchez et ça marche) et sont disponibles

Plus en détail

Production d eau chaude sanitaire solaire thermique collective Schémas de principes

Production d eau chaude sanitaire solaire thermique collective Schémas de principes Production d eau chaude sanitaire solaire thermique collective Schémas de principes SOMMAIRE Introduction... 2 A - Schéma "sous pression" et "autovidangeable"... 3 1) Système sous-pression... 4 2) Système

Plus en détail

Annexe 3 Captation d énergie

Annexe 3 Captation d énergie 1. DISPOSITIONS GENERALES 1.a. Captation d'énergie. Annexe 3 Captation Dans tous les cas, si l exploitation de la ressource naturelle est soumise à l octroi d un permis d urbanisme et/ou d environnement,

Plus en détail

Fiches Techniques Bâtiment

Fiches Techniques Bâtiment Fiches Techniques Bâtiment Bâti Comment faire des économies? Aide Les déperditions par le bâti comptent jusqu à 50% de la consommation énergétique des bâtiments. La performance énergétique est donc une

Plus en détail

PANNEAUX SOLAIRES THERMIQUES

PANNEAUX SOLAIRES THERMIQUES PANNEAUX SOLAIRES THERMIQUES SYSTEMES A CIRCULATION FORCEE Eau Chaude Sanitaire et Chauffage Panneaux solaires BLUETECH 2500 de 2,5 m² Panneaux solaires TITANIUM de 2 m² Panneaux solaires TITANIUM O de

Plus en détail

PSD + CESI + PAC Par Stéphane Barré (29) steph.barre (at) free.fr

PSD + CESI + PAC Par Stéphane Barré (29) steph.barre (at) free.fr PSD + CESI + PAC Par Stéphane Barré (29) steph.barre (at) free.fr Tous les travaux dans la rénovation de cette maison, à l exception de la pose de la PAC (manipulation de fluides frigorigènes), ont été

Plus en détail

2.0. Ballon de stockage : Marque : Modèle : Capacité : L. Lien vers la documentation technique : http://

2.0. Ballon de stockage : Marque : Modèle : Capacité : L. Lien vers la documentation technique : http:// 2.0. Ballon de stockage : Capacité : L Lien vers la documentation technique : http:// Retrouver les caractéristiques techniques complètes (performances énergétiques et niveau d isolation, recommandation

Plus en détail

Préparateur solaire d eau chaude sanitaire 200 SSL. Notice d installation et d entretien M002867-B 300029615-001-03

Préparateur solaire d eau chaude sanitaire 200 SSL. Notice d installation et d entretien M002867-B 300029615-001-03 FR Préparateur solaire d eau chaude sanitaire 200 SSL Notice d installation et d entretien M002867-B 300029615-001-03 Sommaire 1 Introduction...4 1.1 Symboles utilisés...4 1.1.1 Symboles utilisés dans

Plus en détail

Manuel d entretien. Présentation de votre chauffe-eau. Poignées de préhension (haut et bas) Protection intérieure par émaillage. Isolation thermique

Manuel d entretien. Présentation de votre chauffe-eau. Poignées de préhension (haut et bas) Protection intérieure par émaillage. Isolation thermique Présentation de votre chauffe-eau Poignées de préhension (haut et bas) Isolation thermique Protection intérieure par émaillage Canne de prise d eau chaude Doigt de gant du thermostat Anode magnésium Résistance

Plus en détail

quelles améliorations possibles?

quelles améliorations possibles? Fiche 1 - Définitions et principes Le chauffage électrique en quelques chiffres. 1,5 fois plus cher : le coût d exploitation du chauffage électrique est 1,5 fois plus élevé que celui du chauffage gaz naturel

Plus en détail

BySun. MANUEL -B.Concept-D.Back MANUEL TECHNIQUE ET D'UTILISATION CARNET D'ENTRETIEN

BySun. MANUEL -B.Concept-D.Back MANUEL TECHNIQUE ET D'UTILISATION CARNET D'ENTRETIEN Page n 1 MANUEL - CARNET D'ENTRETIEN COPYRIGHT 2009 SARL www.bysun.fr Système solaire autovidangeable pour la production d'eau chaude sanitaire MANUEL TECHNIQUE ET D'UTILISATION Page n 2 SOMMAIRE Principe

Plus en détail

Module de fonction. SM10 Module solaire pour EMS. Instructions de service 6 720 801 042 (2012/02) FR

Module de fonction. SM10 Module solaire pour EMS. Instructions de service 6 720 801 042 (2012/02) FR Module de fonction SM10 Module solaire pour EMS Instructions de service FR Sommaire 1 Sécurité.......................................3 1.1 Remarque...................................3 1.2 Utilisation conforme.............................3

Plus en détail

aurostep VIH SN 150 i

aurostep VIH SN 150 i aurostep VIH SN 150 i BE Pour l utilisateur et l installateur Description du système aurostep Table des matières 1 s relatives à la documentation... 2 1.1 Rangement des documents................. 2 1.2

Plus en détail

MANUEL D INSTALLATION ET DE MISE EN SERVICE SOMMAIRE. Fonction. Avertissements Gamme de produits Caractéristiques techniques

MANUEL D INSTALLATION ET DE MISE EN SERVICE SOMMAIRE. Fonction. Avertissements Gamme de produits Caractéristiques techniques 8/FR www.caleffi.com Groupes de transfert pour installations solaires Copyright Caleffi Séries 8 9 MANUEL D INSTALLATION ET DE MISE EN SERVICE SOMMAIRE Fonction Avertissements Gamme de produits Caractéristiques

Plus en détail

LE REGLAGE ET LA REGULATION DES INSTALLATIONS DE CHAUFFAGE (CH 07)

LE REGLAGE ET LA REGULATION DES INSTALLATIONS DE CHAUFFAGE (CH 07) LE REGLAGE ET LA REGULATION DES INSTALLATIONS DE CHAUFFAGE (CH 07) Comment régler son installation pour réduire de manière optimale sa consommation d énergie? 1. LE REGLAGE D UNE INSTALLATION DE CHAUFFAGE

Plus en détail

Brochure technique. Installations solaires collectives

Brochure technique. Installations solaires collectives Brochure technique Installations solaires collectives L énergie solaire est écologique, gratuite et rentable. A la condition que l on possède une installation solaire Viessmann composée de capteurs hautes

Plus en détail

SCHÉMATHÈQUE DE POMPES À CHALEUR EN HABITAT INDIVIDUEL

SCHÉMATHÈQUE DE POMPES À CHALEUR EN HABITAT INDIVIDUEL P R O G R A M M E D A C C O M P A G N E M E N D E S P R O F E S S I O N N E L S www.reglesdelart-grenelle-environnement-2012.fr GuIDE SCHÉMAHÈQUE DE POMPES À CHALEUR EN HABIA INDIVIDUEL NEuF - RENOvAION

Plus en détail

Dossier de presse STRATOCLAIR 2012 COMMENT UTILISER VOTRE BALLON D EAU CHAUDE ELECTRIQUE EN BALLON SOLAIRE?

Dossier de presse STRATOCLAIR 2012 COMMENT UTILISER VOTRE BALLON D EAU CHAUDE ELECTRIQUE EN BALLON SOLAIRE? CP - STRATOCLAIR-2-2012 R SYSTEME BREVETE Dossier de presse STRATOCLAIR 2012 Y S Y S T S E T E M E COMMENT UTILISER VOTRE BALLON D EAU CHAUDE ELECTRIQUE EN BALLON SOLAIRE? Solar Keymark N 011-7S695 R CONCEPTION

Plus en détail

Optimisation du fonctionnement de la chaudière et de l open buffer

Optimisation du fonctionnement de la chaudière et de l open buffer Optimisation du fonctionnement de la chaudière et de l open buffer E. BRAJEUL D. LESOURD, A. GRISEY (Ctifl) T. BEAUSSE (Gaz de France) Serres horticoles et énergie, quel avenir? 30 et 31 janvier 2008 1

Plus en détail

Remeha ZentaSOL. La nouvelle norme en matière de simplicité, design et rendement

Remeha ZentaSOL. La nouvelle norme en matière de simplicité, design et rendement Remeha ZentaSOL La nouvelle norme en matière de simplicité, design et rendement ZentaSOL Système de chauffe-eau solaire Remeha ZentaSOL L'énergie solaire est la source de chaleur la plus écologique et

Plus en détail

«RGE» travaux Liste des qualifications, certifications et parcours de formation par domaine de travaux. Date d édition : 1 septembre 2014

«RGE» travaux Liste des qualifications, certifications et parcours de formation par domaine de travaux. Date d édition : 1 septembre 2014 «RGE» travaux Liste des qualifications, certifications et parcours de formation par domaine de travaux Ce document présente : Date d édition : 1 septembre 2014 Les qualifications et certifications «RGE»

Plus en détail