Eau chaude sanitaire

Save this PDF as:

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Eau chaude sanitaire"

Transcription

1 4 rue du maréchal FOCH, LUTTERBACH ou La lettre d information d Alter Alsace Energies dans le cadre du défi des familles éco-engagées : N 8 Janvier 2013 Eau chaude sanitaire L eau chaude sanitaire, dite ECS, est obtenue avec de l eau et de l énergie. Sa production entraîne des émissions de gaz à effet de serre. Il est donc nécessaire de ne pas gaspiller ces ressources. Dans cette newsletter, vous trouverez quelques gestes à réaliser pour faire des économies. Différents types de systèmes : Système combiné au chauffage : L ECS est chauffée par la chaudière (Bois, fioul, gaz naturel, propane), les capteurs d un chauffage solaire ou une pompe à chaleur. Production instantanée : L eau est chauffée uniquement au moment de la demande. La puissance en instantanée est plus importante qu en accumulation. Production d eau chaude sanitaire Production stockée (accumulation): Ballon d eau chaude gaz ou électrique, chauffe-eau à accumulation. La puissance est plus faible qu avec un système instantané. Dans les systèmes indépendants : L eau chaude sanitaire est chauffée par un système autonome : une résistance électrique, un brûleur (fioul, gaz naturel ou propane), des capteurs solaires thermiques ou une pompe à chaleur. 1

2 Sommaire de la lettre Paragraphe Réglage des chauffes eau électrique Production instantanée ou accumulation L eau chaude solaire L eau chaude sanitaire et la pompe à chaleur Prendre un tarif heure creuse ou non? Isolez vos conduites Limiter le gaspillage avec des éco geste Objectif A réaliser à la maison Information Information Information A réaliser à la maison A réaliser à la maison A réaliser à la maison 2

3 par Adrien Lelièvre EIE-PACT du Cher Matériel nécessaire : Le réglage d un chauffe-eau électrique à accumulation 1) Coupez l alimentation du chauffe-eau Nous allons intervenir à proximité de l alimentation électrique du chauffe-eau. eau. Pour travailler en toute sécurité, mieux vaut couper l alimentation électrique du chauffe-eau.. Sur le tableau électrique vous trouverez différents types de raccordements selon l âge/l ancienneté? de l installation. 1. L installation est relativement récente 2 tournevis plats (1 large, 1 fin), 2 tournevis cruciformes (1 large, 1 fin), 1 lampe de poche 1 miroir de poche. Dans ce cas, chaque pièce aura son propre fusible ce qui permet, lors de travaux, de couper l électricité pièce par pièce plutôt que de la couper dans toute la maison. Vous devriez aussi pouvoir mettre la main sur un contacteur de ce type : Ce type de contacteur a 3 positions : AUTO : le chauffe-eau eau fonctionne en heures creuses et uniquement sur cette plage I : le chauffe eau est en marche forcée c'est-à-dire qu il chauffe l eau en continu, heures creuses ou pas (utile lorsqu il y a beaucoup de monde dans la maison) 0 : l alimentation du chauffe eau est coupée (position à préconiser lors d absences de plus de 3 jours ou lors de bricolage sur le chauffe-eau). METTEZ LE CONTACTEUR SUR LA POSITION 0 2. L installation est ancienne Dans ce cas, vous n aurez d autre choix (pour des raisons de sécurité) que de couper la totalité de l alimentation de la maison, à moins que le chauffe-eau eau ne dispose de son propre fusible/contacteur. 2) Repérez le bloc d alimentation du chauffe eau Vous rencontrerez deux types de chauffe-eau : 3

4 Dans les deux cas, le bloc contient la même chose : l aiguille électrique qui permet de chauffer l eau et le thermostat qui permet de régler la température de consigne du chauffe-eau (ainsi que des fils, de la poussière et peut être deux ou trois petites bêtes ). 3) Démontez le capot de sécurité Cette étape est assez simple dans le sens où il ne s agira la plupart du temps que d un simple capot en plastique qui ne sera même pas tenu par des vis mais simplement emboité dans son support. Ceci étant s il y a des vis, vous savez ce qu il vous reste à faire. 4) Identifiez le thermostat Pour cette étape, c est visuel. Il vous faudra repérer une molette de couleur (rouge, grise, noire, blanche voire bleue) fendue en son milieu. Voici différentes photos de thermostats qui vous aideront à traquer la coupable : 5) Réglez la molette du thermostat Pour cette étape, munissez-vous du tournevis adéquat et placez le dans la fente du thermostat. C est en tournant cette molette que vous règlerez la température d eau du chauffe-eau. NOTE : le miroir et la lampe de poche évoqués dans la liste du matériel pourront vous être d une grande aide à cette étape! Vous rencontrerez plusieurs types de molettes : Indication de la température (vous avez de la chance!) 4

5 raduation approximative (dommage mage!) raduation originale : l artiste qui a pensé cette molette ne s imaginait pas que vous en auriez besoin un jour! 6) Fin Bravo! Voilà quelques kwh facilement économisés pour l équipe! Vous constaterez peut-êtrvide plus vite. D un côté cela incitera peut-être à faire plus attention aux économies d eau chaude! Mais évidemment si que le chauffe-eau se cela ne convient pas, il sera toujours possible de remonter le thermostat. 5

6 Comparaison de la puissance nécessaire à l eau chaude instantanée et en accumulation : Puissance de la chaudière en instantanée : Dans le cas d une production instantanée la chaudière doit fournir très rapidement l eau chaude à température voulue. Prenons un débit de 9L/min pour une douche. Le système est programmé pour fournir de l eau à 55 C. L eau doit arriver au point de puisage en moins d une minute. Ce temps devra être le plus court possible pour que l eau ne coule pas inutilement. En revanche plus ce temps est long plus la puissance pour la production d eau chaude sanitaire sera élevée. L eau chaude n arrive jamais instantanément. Avant que l eau chaude arrive il faut que : - L eau contenue dans les conduites s évacue - L eau arrive à température voulue Il faut 1,163kWh d énergie pour monter 1m3 d eau de 1 C. Donc pour une production d eau chaude sanitaire de 9L/min à 55 C la puissance de l appareil sera de 28kW. Puissance de la chaudière à accumulation : Dans le cas d une production à accumulation le système a tout le temps qu il veut pour monter l eau à la température voulue. Dans le cas d un système électrique, ce temps sera celui de la plage d heures creuses. Pour une famille de 4 personnes la consommation d eau chaude pour la journée serait de 150L. La température programmée dans le système est de 55 C. Il faut 1,163kWh d énergie pour monter 1m3 d eau de 1 C. Si on programme l appareil pour que ces 150L soit produit en 3h alors la puissance nécessaire pour la production d eau chaude sanitaire est de 2,6kW. La puissance demandée dans le cas d une accumulation est plus petite que dans le cas d une production instantanée. En revanche la consommation d énergie sera exactement la même si la consommation d eau en m 3 est la même. Dans le cas de l accumulation il faudra prendre en compte certaines pertes de chaleur dues au stockage dans le ballon. Ces pertes sont négligeables devant l énergie nécessaire à la production d ECS si le ballon est isolé. La démonstration est faite à partir de certaines hypothèses. Celles-ci doivent être adaptées à votre cas précis. Le temps nécessaire pour que l eau chaude sanitaire arrive au robinet et l énergie nécessaire dépendent de la longueur des conduites. Si le ballon d eau chaude est placé à la cave, le temps sera plus long que s il est dans la salle de bain par exemple. Les pertes de chaleurs du ballon serviront à chauffer indirectement la pièce. 6

7 L eau chaude solaire : Il est possible de produire de l eau chaude solaire partout en France même si le taux d économie d énergie sera plus élevé dans les régions du sud. Ce type d installation permet de faire des économies surtout aux intersaisons (automne et printemps). En été 100% de la production d ECS peut être couverte par le solaire. La régulation du système permet de donner la priorité au solaire quand cette énergie est disponible. Elle permet aussi de moduler l appoint pour atteindre la température de confort et disposer d assez d ECS. Coût de production d 1m 3 d eau chaude : Données : Elever la température d 1m 3 d eau de 1 C nécessite une énergie de 1,163 kwh. Une personne utilise en moyenne 35L d eau chaude par jour. Nous personnaliserons ce chiffre pour votre famille au courant du défi. L eau chaude est produite à 55 C. Avec ces hypothèses la consommation d énergie pour la production d ECS durant un an est de 670kWh/an. Le coût pour cette personne qui utilise du gaz (0,077 /kwh) est d environ 50 par an sans tenir compte du rendement de son installation. Si on augmente la température du ballon à 65 C, l énergie nécessaire est de 820 kwh/personne/an, soit un coût de 63. Diminuer la température du ballon d eau chaude sanitaire de 10 C, c est 13 d économisé par personne et par an! La démonstration est faite à partir de certaines hypothèses. Celles-ci doivent être adaptées à votre cas précis. 7

8 Installation d eau chaude sanitaire combinée au chauffage : Chaudière : Sur une chaudière combinée,, deux températures peuvent être réglées : la température de chauffage et celle de l eau chaude sanitaire (ECS). La régulation d une installation d ECS combinée à celle du chauffage permet de «donner la priorité» à la partie sanitaire. Pour cela, il faut que la chaudière soit régulée de façon à ce que la température de départ de l eau ne soit élevée que lorsqu il y a besoin d eau chaude sanitaire. Par exemple, si le ballon est réglé à 60 C, la température de départ chaudière augmente uniquement lorsqu il y a demande en ECS et les vannes mélangeuses se ferment. Une fois la température atteinte, la température de la chaudière diminue jusqu à la valeur calculée par le régulateur en fonction de la température extérieure. Pompe à chaleur : Le fonctionnement est différent lorsque c est une pompe à chaleur qui réalise le chauffage. Lorsqu il y a une demande en chauffage, la pompe à chaleur (PAC) chauffe l eau de chauffage à 40 C ce qui correspond à un coefficient de performance (COP) de 4 (sur plancher chauffant, à un certain moment de l année). Cependant, lorsqu il y a une demande d ECS, le COP n est que de 2,8 (demande d eau chaude à 55 C). Il y a donc une dégradation du COP global de la pompe à chaleur car l écart de température entre la source froide (air/sol/nappe phréatique) et l ECS est plus grand. Afin d éviter cela, vous pouvez séparer votre installation en deux pompes à chaleur différentes. Le coefficient de performance d une pompe à chaleur correspond au rapport entre la quantité de chaleur produite (3) et l énergie électrique consommée par le compresseur (2). Il traduit la performance énergétique d une pompe à chaleur en mode chauffage. Plus l écart entre la température de la source extérieure (air et sol) et la température demandée à l intérieur (chauffage et ECS) est petit, plus le COP est grand. Par exemple, si une PAC consomme 1kWh d électricité et restitue 3kWh de chaleur, on dit que son COP est de 3. 8

9 Exemple de différentes installations équipées d une pompe à chaleur pour le chauffage: Données : Plancher chauffant Maison des années 2000, le besoin en chauffage de kwh 4 personnes, le besoin en eau chaude sanitaire est 2680 kwh Cas 1 : Une pompe à chaleur eau/eau pour le chauffage et un ballon thermodynamique Dans ce cas, le coefficient de performance moyen sur un an avec le climat Alsacien: De la pompe à chaleur eau/eau sur un plancher chauffant est de 4 Du ballon thermodynamique est de 1,8 La consommation en énergie est donc de kwh environ. (Dont 3250 pour le chauffage) Soit 530 /an avec une certaine répartition heures pleines/heures creuses. Nous ne tiendrons pas compte des abonnements électriques puisque dans tout les cas le même abonnement pourra être souscrit en fonction de la puissance des appareils. Cas 2 : Une pompe à chaleur eau/eau et un ballon électrique La puissance nécessaire pour la production d ECS est la même que précédemment. La pompe à chaleur pour le chauffage aide à la production d eau chaude sanitaire. Dans ce cas, le coefficient de performance moyen sur un an avec le climat de la pompe à chaleur eau/eau sur plancher chauffant est de 4 pour la production de chauffage. Le rendement du ballon électrique est par hypothèse de 0,85. La consommation en énergie est donc de kwh environ. (Dont pour le chauffage) Soit 580 /an avec une certaine répartition heures pleines/heures creuses. Nous ne tiendrons pas compte des abonnements électriques puisque dans tout les cas le même abonnement pourra être souscrit en fonction de la puissance des appareils. La démonstration est faite à partir de certaines hypothèses. Celles-ci doivent être adaptées à votre cas précis. Quand est-il intéressant de passer en heures creuses? Le nombre de kwh consommés en heures creuses doit être assez grand pour faire des économies et justifier l augmentation du coût de l abonnement et du kwh en heures pleines pour le double tarif. La formule mathématique de la :,!,"#,$$!!,!# # Il est donc intéressant de passer en heures creuses dès lors qu on consomme plus de 540 kwh/an pour la production d eau chaude sanitaire. D après les hypothèses précédentes une personne utilise 670 kwh/an en moyenne pour la production de son eau chaude sanitaire. Il est donc pratiquement toujours intéressant (sauf pour une personne très économe) de passer en heures creuses pour la production d eau chaude sanitaire. La démonstration est faite à partir de certaines hypothèses. Celles-ci doivent être adaptées à votre cas précis. 9

10 Il est possible que certains appareils se dérèglent (suite à une coupure de courant) et annule leur production en heures creuses pour la réaliser «à la demande». Dans ce cas le tarif ne sera pas intéressant. Vérifier que votre chauffe eau est toujours en programmation heures pleines/heures creuses. Comparaison de conduites isolée et non isolée : Est-il rentable d isoler ces conduite d ECS lorsqu elles passent dans un volume froid comme la cave ou les combles? Vous voyez ci-dessous le calcul estimatif de l économie d énergie pour 1m de conduite passant dans un volume froid. Pour avoir une idée de ce que vous pouvez économiser avec cette isolation vous pourrez multiplier le résultat par la longueur de vos conduites. Isoler une conduite d 1m de long et 21mm de diamètre avec de la laine minérale d une épaisseur de 3cm permet de diviser par 4 les pertes de chaleur. Elles passent de 270kWh/mètre par an à 70kWh/m/an. Lutter contre la légionellose : Maîtriser la température de l eau Détartrer et entretenir les installations Eviter la stagnation 10

11 A titre indicatif, à 60 C on peut garder quelques secondes la main sous l eau chaude. Au delà la sensation de brulure est trop vive. Si la température relevée ou mesurée est trop élevée, faîtes-la régler par un chauffagiste ou selon le réglage proposé dans le premier article de la lettre pour le chauffe eau électrique. Vérifiez la température : relevez la température directement sur le thermomètre du chauffe-eau ou mesurez avec un thermomètre la température de l eau à la sortie du robinet de la cuisine. Pour les chaudières gaz produisant l eau chaude instantanément il n y a pas nécessité de monter à 60 C (température d élimination des germes de la légionelle) car il n y a pas de stockage d eau. Vous pouvez régler la température de départ en sorte que l eau à son point de puisage soit proche de 40 C (température d une douche). Vous éviterez ainsi de la mélanger à l eau froide, vous limiterez les pertes en distribution et en production. Comment limiter le gaspillage?: Une température d eau chaude de 55 C à 60 C est idéale.. Elle permet d économiser de l énergie mais aussi de réduire les dépôts de calcaire, ce qui diminue les frais d entretien et prolonge la longévité de votre chauffe- eau. Nettoyez régulièrement les installations susceptibles de s entartrer rapidement (avec du vinaigre blanc par exemple) ou installer un dispositif limitant l entartrage. Prenez l habitude de laisser le mitigeur sur la position froide. Cela évite de demander de l eau chaude ou tiède alors qu on utilise plus souvent de l eau froide. Prenez les douches les uns à la suite des autres pour éviter que l eau ne se refroidisse dans les conduites. Récupérez l eau froide avant l arrivée de l eau chaude. En cas de facturation spécifique, cette eau sera facturée comme eau chaude. Or l eau chaude coûte 3 fois plus chère que l eau froide, soit 9 /m3. Coupez votre chauffe-eau eau en cas d absence de plus de 4 jours. Raccordez le lave-linge linge ou lave-vaisselle sur le chauffe-eau eau solaire (si vous en possédez un) ou sur l alimentation d eau chaude. Cette deuxième possibilité ne permettra pas de faire beaucoup d économie d énergie mais des économies d argent si l énergie pour produire l eau chaude sanitaire est moins chère que l énergie électrique. Installez la production d eau chaude le plus près possible des lieux d utilisation comme la cuisine ou la salle de bain. Cela permet de limiter les pertes d énergie. Plusieurs points de production peuvent être installés. Calorifugez les installations. Le calorifugeage permet de limiter les pertes d énergies dans la chaudière mais aussi dans le circuit de distribution de l eau chaude. Ceci est surtout valable lorsque les points d utilisation d eau sont éloignés du point de production ou lorsque les canalisations traversent des locaux non chauffés (cave, garage). Il existe différentes formes de calorifuges pour les canalisations : - les coquilles de fibres minérales : 11

12 - les bandes de fibres minérales : - les manchons de mousse plastique : Si vous envisagez ce genre de travaux, sachez que des aides financières existent. Pour l isolation des chaudières et ballon d eau chaude, des rouleaux de fibres minérales sont généralement utilisés. Ceux-ci sont fixés avec du fil de fer autour de l installation ou avec de la mousse polyuréthane. Liens utiles : L eau chaude sanitaire : lesite.be/energieplus/page_16808.htm?reload#c Pour des simulations de rentabilité d isolation : lesite.be/energieplus/page_16807.htm?reload#c Tableau comparatif des différents systèmes : 12

L offre DualSun pour l eau chaude sanitaire (CESI)

L offre DualSun pour l eau chaude sanitaire (CESI) L offre DualSun pour l eau chaude sanitaire (CESI) CESI signifie Chauffe-eau Solaire Individuel. L offre CESI est adaptée à tous les bâtiments qui ont des besoins en eau chaude sanitaire. L installation

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE ENERGIE «Eau Chaude Sanitaire - ECS»

FICHE TECHNIQUE ENERGIE «Eau Chaude Sanitaire - ECS» FICHE TECHNIQUE ENERGIE «Eau Chaude Sanitaire - ECS» Sources : CNIDEP et ADEME A. ETAT DE L ART 1. Caractéristiques générales Que demande t-on à une production d eau chaude sanitaire? Fournir une eau en

Plus en détail

Fiche d application : Saisie des systèmes solaires thermiques

Fiche d application : Saisie des systèmes solaires thermiques Fiche d application : Saisie des systèmes solaires thermiques Historique des versions : Date Contenu de la mise à jour Version 10 mars 2008 1 Préambule : Cette fiche d application présente les différents

Plus en détail

Flash information : Juin 2010

Flash information : Juin 2010 Flash information : Juin 2010 Comment rendre son logement plus performant Le coût de l énergie, son impact polluant sur notre environnement, nous mènent aujourd hui à favoriser et à développer chez chacun

Plus en détail

Saisie du système Héliopac sur le logiciel règlementaire U22win de Perrenoud

Saisie du système Héliopac sur le logiciel règlementaire U22win de Perrenoud Saisie du système Héliopac sur le logiciel règlementaire U22win de Perrenoud SOMMAIRE I. GENERALITES... 2 1. Le système Héliopac... 2 2. Définition... 2 3. Méthodologie... 3 II. SAISIE DANS U22WIN D UN

Plus en détail

Description du système. Pompe 1 : Pompe de régulation du retour sur le poêle.

Description du système. Pompe 1 : Pompe de régulation du retour sur le poêle. Description du système Pompe 1 : Pompe de régulation du retour sur le poêle. La vitesse de la pompe varie de façon à ce que la température de l eau qui reparte vers le poêle soit toujours de 60 C. Le débit

Plus en détail

Les conseils utiles pour votre logement

Les conseils utiles pour votre logement Les conseils utiles pour votre logement Habitat Nord Deux-Sèvres 7 rue Claude Debussy - 79 100 THOUARS w w w. h a b i t a t - n o r d 7 9. f r Aujourd hui, vous prenez possession de votre nouvelle habitation.

Plus en détail

Ballon tampon. Chaudières françaises fabriquées en Alsace depuis 1973

Ballon tampon. Chaudières françaises fabriquées en Alsace depuis 1973 Ballon tampon Chaudières françaises fabriquées en Alsace depuis 1973 Ballon Tampon BT Ballon tampon avec isolation, pour couplage avec chaudière bois, 4 départs, 4 retours, 4 raccordement sonde/thermomètre,

Plus en détail

Fiche explicative détaillée #6 Appoints

Fiche explicative détaillée #6 Appoints Fiche explicative détaillée #6 Appoints 1 Objet et limites du document Ce document est intimement lié au CCTP type (cahier des clauses techniques particulières), spécifique aux systèmes de climatisation

Plus en détail

ENCOMBREMENT MINIMUM, EFFICACITÉ MAXIMUM

ENCOMBREMENT MINIMUM, EFFICACITÉ MAXIMUM PRODUCTION D EAU CHAUDE SANITAIRE CHAUFFAGE AUX ÉNERGIES RENOUVELABLES CONCEPTS DE CHAUFFAGE ÉLECTRIQUE ENCOMBREMENT MINIMUM, EFFICACITÉ MAXIMUM CHAUFFE-EAU ÉLECTRIQUE SUR OU SOUS ÉVIER SN(U) et SH(U)

Plus en détail

Les Chauffe-Eau Solaires Collectifs (CESC)

Les Chauffe-Eau Solaires Collectifs (CESC) Les Chauffe-Eau Solaires Collectifs (CESC) Cette fiche décrit la façon de renseigner dans Clima-Win les éléments constitutifs d une installation solaire collective de production d ECS. Date 1 3/ 12/2012

Plus en détail

L offre DualSun pour l eau chaude et le chauffage (SSC)

L offre DualSun pour l eau chaude et le chauffage (SSC) L offre DualSun pour l eau chaude et le chauffage (SSC) SSC signifie : Système Solaire Combiné. Une installation SSC, est une installation solaire qui est raccordée au circuit de chauffage de la maison,

Plus en détail

Comparaison des différents systèmes de production d'eau chaude

Comparaison des différents systèmes de production d'eau chaude Choisir un système de production d'eau chaude Comparaison des différents systèmes de production d'eau chaude - 1. Le chauffe eau instantané - 2. Le boiler électrique - 3. Le boiler combiné avec une chaudière

Plus en détail

Les conseils utiles pour votre logement

Les conseils utiles pour votre logement Les conseils utiles pour votre logement Habitat Nord Deux-Sèvres 7 rue Claude Debussy - 79 100 THOUARS w w w. h a b i t a t - n o r d 7 9. f r Aujourd hui, vous prenez possession de votre nouvelle habitation.

Plus en détail

STESSI sarl. Plomberie Chauffage Electricité. La Passion et le Confort de votre Espace Vie

STESSI sarl. Plomberie Chauffage Electricité. La Passion et le Confort de votre Espace Vie STESSI sarl Plomberie Chauffage Electricité La Passion et le Confort de votre Espace Vie Solaire Granulés Double Flux L ECO Artisan s engage :. A vous conseiller sur des solutions performantes adaptables

Plus en détail

Bien utiliser le site energychallenge.be

Bien utiliser le site energychallenge.be Cher participant à l Energy Challenge, Ce manuel a pour but de vous expliquer pas à pas l inscription et l utilisation du site www.energychallenge.be. Ce site vous permet de suivre de près votre consommation

Plus en détail

Fiche d application du Titre V RT2012 Module Thermique avec ECS accumulée Logix

Fiche d application du Titre V RT2012 Module Thermique avec ECS accumulée Logix Module Thermique avec ECS accumulée Logix Arrêté ministériel du 27 janvier 2015 Module Thermique d Appartement Logix avec affichage des consommations de chauffage et d eau chaude sanitaire Module de distribution

Plus en détail

Quelques infos pour commencer

Quelques infos pour commencer Traquer les courants d air Quelques infos pour commencer LIENS UTILES Les problématiques d étanchéité à l air et de VMC sont souvent accompagnées de questions concernant la qualité de l air intérieur.

Plus en détail

Utilisation du site www.energychallenge.be

Utilisation du site www.energychallenge.be Cher participant à l Energy Challenge, Ce manuel à pour but de vous expliquer pas à pas l inscription et l utilisation du site www.energychallenge.be. Ce site vous permet de suivre de près votre consommation

Plus en détail

Comment améliorer les performances thermiques d une habitation?

Comment améliorer les performances thermiques d une habitation? thermiques d une habitation? E1-1/6 Le confort 1 Définissez en trois points le confort thermique : 2-1 Sur brouillon ou sur votre cahier d expérience, émettez vos hypothèses sur la maison de demain. Comment

Plus en détail

hydrobox * duo Economies d énergie, confort et simplicité d utilisation CHAUFFAGE & EAU CHAUdE sanitaire L énergie est notre avenir, économisons-la!

hydrobox * duo Economies d énergie, confort et simplicité d utilisation CHAUFFAGE & EAU CHAUdE sanitaire L énergie est notre avenir, économisons-la! *** ** PomPE à CHALEUr Air / EAU hydrobox * duo Economies d énergie, confort et simplicité d utilisation CHAUFFAGE & EAU CHAUdE sanitaire L énergie est notre avenir, économisons-la! * module hydraulique

Plus en détail

Laboratoire national de métrologie et d essais. Guide technique

Laboratoire national de métrologie et d essais. Guide technique Laboratoire national de métrologie et d essais Guide technique Comment choisir les équipements solaires thermiques pour atteindre les objectifs de la Réglementation Thermique 2012 1 rue Gaston Boissier

Plus en détail

Chauffe-eau Notice Technique

Chauffe-eau Notice Technique Présentation du chauffe-eau 1 - Tubulure de puisage en acier inoxydable 2 - Protection intérieure par émaillage 3 - Résistance stéatite 4 - Générateur de courant (technique Thermor) 5 - Anode active en

Plus en détail

Une chaudière mixte est facilement identifiable : elle se déclenche chaque fois que vous ouvrez un robinet d eau chaude.

Une chaudière mixte est facilement identifiable : elle se déclenche chaque fois que vous ouvrez un robinet d eau chaude. Comment choisir votre douche Le système en place chez vous Lorsque vous choisissez le type de douche dont vous voulez vous équiper, vous devez au préalable vérifier le système de production d eau chaude

Plus en détail

Quelques infos pour commencer

Quelques infos pour commencer Retour sur les mesures de températures Quelques infos pour commencer Afin de mesurer les différents phénomènes liés à la consommation d énergie dans les logements un enregistreur USB de température est

Plus en détail

hydrobox * duo Economies d énergie, confort et simplicité d utilisation

hydrobox * duo Economies d énergie, confort et simplicité d utilisation ** POMPE À CHALEUR AIR / EAU hydrobox * duo Economies d énergie, confort et simplicité d utilisation MODULE HYDRAULIQUE CHAUFFAGE & EAU CHAUDE SANITAIRE * module hydraulique pour pompe à chaleur ** la

Plus en détail

LES PLAISIRS de L EAU. conjuguer confort et économies d énergie

LES PLAISIRS de L EAU. conjuguer confort et économies d énergie LES PLAISIRS de L EAU conjuguer confort et économies d énergie Profitez des plaisirs de l eau tout en diminuant votre consommation CONJUGUER CONFORT ET ÉCONOMIES D ÉNERGIE IL EXISTE UN MOYEN TRÈS SIMPLE

Plus en détail

Pompe à chaleur à absorption gaz naturel aérothermique double service

Pompe à chaleur à absorption gaz naturel aérothermique double service Pompe à chaleur à absorption gaz naturel aérothermique double service Fiche d intégration dans le logiciel RT2012 : ArchiWIZARD de RayCREATIS Version 2.8.0 du 07/10/2013 Logiciel évalué conforme à la RT

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable : ENERGIE

Formation Bâtiment Durable : ENERGIE Formation Bâtiment Durable : ENERGIE Bruxelles Environnement Production solaire thermique pour logements individuels et collectifs (< 10 unités) Gregory NEUBOURG APERe Objectif(s) de la présentation Connaitre

Plus en détail

Notes techniques et réflexions

Notes techniques et réflexions Notes techniques et réflexions Comparaison par mesure des consommations annuelles d énergie de la vaisselle faite manuellement et en lave vaisselle Auteur : Olivier SIDLER Octobre 998 Ingénierie énergétique

Plus en détail

Construction durable

Construction durable Depuis 90 ans à votre service... Construction durable selon les normes pour habitations passives www.linden.be www.pamaflex.eu Bilan énergétique dans la maison classique 1. Pertes par les murs et les fenêtres

Plus en détail

JE CHOISIS. Radiateurs électriques

JE CHOISIS. Radiateurs électriques JE CHOISIS Radiateurs électriques JE CHOISIS Un radiateur électrique En matière de radiateurs électriques, trois technologies différentes s offrent à vous : l inertie, le panneau rayonnant et le convecteur.

Plus en détail

Situation énergétique des élevages de veaux. Situation énergétique des élevages de veaux. Situation énergétique des élevages de veaux.

Situation énergétique des élevages de veaux. Situation énergétique des élevages de veaux. Situation énergétique des élevages de veaux. veau de boucherie 2008-200200 Consommations d énergie en bâtiment veaux de boucherie Comité veau de boucherie FranceAgriMer Montreuil sous Bois Mardi 5 avril 20 Christophe Martineau Institut de l Elevage

Plus en détail

Les systèmes de chauffage domestique

Les systèmes de chauffage domestique Les systèmes de chauffage domestique Les objectifs d'apprentissage : Comprendre la différence entre chauffage autonome et chauffage central, Pouvoir identifier les différents types de systèmes de distribution

Plus en détail

RESIDENCE DINETARD BRICE FEBVRE GRDF JEAN PASCAL AGARD ATMOSPHERE

RESIDENCE DINETARD BRICE FEBVRE GRDF JEAN PASCAL AGARD ATMOSPHERE RESIDENCE DINETARD BRICE FEBVRE GRDF JEAN PASCAL AGARD ATMOSPHERE PAC absorption gaz Le site de la Résidence Dinetard à Toulouse SOMMAIRE Le site instrumenté Etudes de dimensionnement : 1, 2 ou 3 PAC??

Plus en détail

SOMMAIRE SECTEURS SCHEMA DIRECTEUR PRESENTATION DU PRODUIT AVANTAGES CONCURRENTIELS. Secteurs p. 7

SOMMAIRE SECTEURS SCHEMA DIRECTEUR PRESENTATION DU PRODUIT AVANTAGES CONCURRENTIELS. Secteurs p. 7 Le livre bla nc d e la eàc mp po haleur SOMMAIRE PRESENTATION DU PRODUIT Présentation du produit...p. 1 AVANTAGES CONCURRENTIELS Tansfert d énergie p. 5 Une plage de fonctionnement tout terrain p. 5 Une

Plus en détail

Panneaux solaires thermiques

Panneaux solaires thermiques NOUVEAU Panneaux solaires thermiques Une solution chauffage 100 % fiable pour économiser l énergie. Ne choisissez plus entre confort et performance énergétique. Avec les solutions de capteurs solaires

Plus en détail

Notice de dimensionnement

Notice de dimensionnement 2013 Notice de dimensionnement DDG Kolonel Begaultlaan 43/2 3012 LEUVEN Belgique www.ddg.be info@ddg.be T : 00 32 16 22 24 94 Comment dimensionner un poêle-chaudière DDG? Le dimensionnement d un poêle

Plus en détail

10 km d'avignon, à 500 m du Rhône. On peut considérer que j'ai le même climat qu'à Avignon

10 km d'avignon, à 500 m du Rhône. On peut considérer que j'ai le même climat qu'à Avignon Données Une villa de 140 m2, moyennement isolée 10 km d'avignon, à 500 m du Rhône. On peut considérer que j'ai le même climat qu'à Avignon Ma maison 100 m2 est de 1966. Montée sur vide sanitaire, le plancher

Plus en détail

Le chauffage. Défi FAEP

Le chauffage. Défi FAEP Le chauffage Défi FAEP Les aspects abordés L impact du chauffage sur les consommations Les bonnes questions à se poser Lutter contre les parois froides Exemple avec une famille moyenne La part du chauffage

Plus en détail

Accumuler la chaleur avec des ballons système individuels.

Accumuler la chaleur avec des ballons système individuels. ÉNERGIES RENOUVELABLES Ballons système Accumuler la chaleur avec des ballons système individuels. BALLON TAMPON BALLON D EAU CHAUDE / CHAUFFE-EAU BALLON COMBINÉ / À PRÉPARATION D EAU CHAUDE INSTANTANÉE

Plus en détail

FORMATION DES DÉTAILLANTS. Piscines efficaces. La minuterie pour filtre de piscine. Module 2.4.2 Mai 2013

FORMATION DES DÉTAILLANTS. Piscines efficaces. La minuterie pour filtre de piscine. Module 2.4.2 Mai 2013 FORMATION DES DÉTAILLANTS Piscines efficaces La minuterie pour filtre de piscine Module 2.4.2 Mai 2013 OBJECTIFS DE LA FORMATION À LA FIN DE LA FORMATION, VOUS SEREZ EN MESURE DE : convaincre vos clients

Plus en détail

GF SERVICES 352 Rue Victor Hugo 42120 COMMELLE VERNAY Tél. : 04-77-67-18-70 Fax : 04-77-67-29-94 www.gfservices;fr info@gfservices.

GF SERVICES 352 Rue Victor Hugo 42120 COMMELLE VERNAY Tél. : 04-77-67-18-70 Fax : 04-77-67-29-94 www.gfservices;fr info@gfservices. Conseils de raccordements pour chauffagiste 1 SOMMAIRE Pictogrammes :...2 1) Principe de raccordement :...3 a) Schéma pour 30 à 65 kw...3 b) Schéma pour 80 à 150 kw...3 2) Dimensionnement de la vanne de

Plus en détail

FORMATION DES DÉTAILLANTS. Piscines efficaces. La pompe à deux vitesses. Module 2.4.4 Mai 2013

FORMATION DES DÉTAILLANTS. Piscines efficaces. La pompe à deux vitesses. Module 2.4.4 Mai 2013 FORMATION DES DÉTAILLANTS s efficaces La pompe à deux vitesses Module 2.4.4 Mai 2013 OBJECTIFS DE LA FORMATION À LA FIN DE LA FORMATION, VOUS SEREZ EN MESURE DE : convaincre vos clients des avantages d

Plus en détail

EAU CHAUDE SANITAIRE. Espace INFO>ENERGIE 37. INTERVENTION PRECARITE ENERGETIQUE ACTIONS SIMPLES TRAVAILLEURS SOCIAUX LE 26 Septembre 2009

EAU CHAUDE SANITAIRE. Espace INFO>ENERGIE 37. INTERVENTION PRECARITE ENERGETIQUE ACTIONS SIMPLES TRAVAILLEURS SOCIAUX LE 26 Septembre 2009 EAU CHAUDE SANITAIRE HABITAT CHAUFFAGE Espace INFO>ENERGIE 37 INTERVENTION PRECARITE ENERGETIQUE ACTIONS SIMPLES TRAVAILLEURS SOCIAUX LE 26 Septembre 2009 L HABITAT L HABITAT DEPERDITION TOITURE: 30% Priorité

Plus en détail

AMELIORER LE RESULTAT DE VOTRE ETIQUETTE ENERGETIQUE GUIDE DES RECOMMANDATIONS

AMELIORER LE RESULTAT DE VOTRE ETIQUETTE ENERGETIQUE GUIDE DES RECOMMANDATIONS 2012 AMELIORER LE RESULTAT DE VOTRE ETIQUETTE ENERGETIQUE GUIDE DES RECOMMANDATIONS VOUS VENDEZ VOTRE BIEN IMMOBILIER? INFO CONSEIL Diagnostic vous donne les Informations nécessaires et indispensables

Plus en détail

label promotelec rénovation énergétique évolutions & mises à jour du cahier des prescriptions techniques PRO 1309-11 (septembre 2012)

label promotelec rénovation énergétique évolutions & mises à jour du cahier des prescriptions techniques PRO 1309-11 (septembre 2012) (p. 27-32 du CPT Label Promotelec Rénovation énergétique) Production électrique à accumulation Qu elle soit assurée par un ou plusieurs chauffe-eau électriques, la capacité totale minimale, en fonction

Plus en détail

Les Chauffe-Eau Solaires Individuels (CESI)

Les Chauffe-Eau Solaires Individuels (CESI) Les Chauffe-Eau Solaires Individuels (CESI) Cette fiche décrit la façon de renseigner dans Clima-Win les éléments constitutifs de l installation solaire de production d ECS. Date 0 2 / 1 0 /2013 V ersion

Plus en détail

Twineo CHAUDIÈRE GAZ AU SOL À CONDENSATION

Twineo CHAUDIÈRE GAZ AU SOL À CONDENSATION SOLAIRE BOIS POMPES À CHALEUR CONDENSATION FIOUL/GAZ Twineo CHAUDIÈRE GAZ AU SOL À CONDENSATION EASYLIFE La condensation pour tous >> Economies d énergie garanties >> Eau chaude à volonté >> Très compacte

Plus en détail

aurocompact Chaudière murale gaz condensation mixte Pourquoi Vaillant? Pour une solution de chauffage compacte qui combine condensation et solaire

aurocompact Chaudière murale gaz condensation mixte Pourquoi Vaillant? Pour une solution de chauffage compacte qui combine condensation et solaire Chaudière murale gaz condensation mixte aurocompact Pourquoi Vaillant? Pour une solution de chauffage compacte qui combine condensation et solaire aurocompact les avantages d une solution 2 en 1 Compacité

Plus en détail

FACTURES D ENERGIE A LA HAUSSE? FAITES UN CHECK-UP!

FACTURES D ENERGIE A LA HAUSSE? FAITES UN CHECK-UP! FACTURES D ENERGIE A LA HAUSSE? FAITES UN CHECK-UP! Factures Électricité Eau chaude Chauffage AVEZ-VOUS DES CONSOMMATIONS NORMALES? Version pour factures d énergie collectives* (*) une version pour une

Plus en détail

Quelques infos pour commencer

Quelques infos pour commencer L informatique et audio-visuel Quelques infos pour commencer D après une étude du bureau Enertech la répartition de la consommation d électricité a évolué. La consommation du site audiovisuel et informatique

Plus en détail

Hybris Power CHAUDIÈRE MURALE GAZ À ÉCOGÉNÉRATION

Hybris Power CHAUDIÈRE MURALE GAZ À ÉCOGÉNÉRATION SOLAIRE BOIS POMPES À CHALEUR CONDENSATION FIOUL/GAZ Hybris Power CHAUDIÈRE MURALE GAZ À ÉCOGÉNÉRATION ADVANCE L écogénérateur : chauffer et produire de l électricité Facture d énergie globale réduite

Plus en détail

LA POMPE A CHALEUR. SAT MARCHAND. Tous droits réservés SIRET : 796020105 00014. www.satmarchand.com

LA POMPE A CHALEUR. SAT MARCHAND. Tous droits réservés SIRET : 796020105 00014. www.satmarchand.com LA POMPE A CHALEUR Les pompes à chaleur ou PAC sont capables d'assurer seules, c'est-à-dire sans autre générateur d'appoint, la totalité du chauffage et de la production d'eau chaude d'un bâtiment. Elles

Plus en détail

Fiche-conseil C5 Production d eau chaude sanitaire

Fiche-conseil C5 Production d eau chaude sanitaire Service d information sur les économies d énergie Fiche-conseil C5 Production d eau chaude sanitaire 1 Préparation de l eau chaude sanitaire 2 1) Différents systèmes de production A Chaudière combinée

Plus en détail

Guide d aide au remplissage des formulaires de travaux préconisés puis réalisés dans le cadre de la demande de l écoprêt logement social

Guide d aide au remplissage des formulaires de travaux préconisés puis réalisés dans le cadre de la demande de l écoprêt logement social Guide d aide au remplissage des formulaires de travaux préconisés puis réalisés dans le cadre de la demande de l écoprêt logement social La demande d un écoprêt logement social auprès de la Caisse des

Plus en détail

à Condensation Le meilleur investissement en condensation >> Haut rendement garanti >> Eau chaude abondante et de qualité >> Intégration facile

à Condensation Le meilleur investissement en condensation >> Haut rendement garanti >> Eau chaude abondante et de qualité >> Intégration facile Chaudière murale gaz à Condensation Vivadens EASYLIFE Le meilleur investissement en condensation >> Haut rendement garanti >> Eau chaude abondante et de qualité >> Intégration facile L ESSENTIEL DE LA

Plus en détail

GUIDE 2015 PROFESSIONNELS. Les informations clés pour tout comprendre!

GUIDE 2015 PROFESSIONNELS. Les informations clés pour tout comprendre! GUIDE 2015 PROFESSIONNELS L ÉTIQUETTE ENERGIE DES CHAUFFE-EAU ÉLECTRIQUES À ACCUMULATION ET DES CHAUFFE-EAU THERMODYNAMIQUES Les informations clés pour tout comprendre! 1 Dès le 26 septembre 2015, un nouveau

Plus en détail

DJS FRANCE CHAUFFE EAU ELECTRIQUE INSTANTANE AVANTAGES CARACTERISTIQUES TECHNIQUES MODELES ET TARIFS GARANTIE - LIVRAISON

DJS FRANCE CHAUFFE EAU ELECTRIQUE INSTANTANE AVANTAGES CARACTERISTIQUES TECHNIQUES MODELES ET TARIFS GARANTIE - LIVRAISON DJS FRANCE CHAUFFE EAU ELECTRIQUE INSTANTANE AVANTAGES CARACTERISTIQUES TECHNIQUES MODELES ET TARIFS GARANTIE - LIVRAISON DJS France ZI Les Chanoux 62 rue Louis Ampère 93330 Neuilly-sur-Marne Tel: 01 48

Plus en détail

DOSSIER VANNES 4 VOIES

DOSSIER VANNES 4 VOIES DOSSIER VANNES VOIES REGULAION CIRCUI DE PRINCIPE DE FONCIONNEMEN PRINCIPE DE REGULAION MONAGE EN MELANGE MONAGE EN MELANGE AVEC PRODUCION D ECS PRINCIPE DE FONCIONNEMEN La vannes voies à la même fonction

Plus en détail

Problème à résoudre. Activités à réaliser

Problème à résoudre. Activités à réaliser Document ressource Page 1/6 Problème à résoudre Comment Comment choisir choisir type type pour pour e e 100 100 m² m² qui qui respecte respecte les les règles règles d'isolation d'isolation actuelles actuelles??

Plus en détail

Chauffe-eau solaire collectif-cesc

Chauffe-eau solaire collectif-cesc Chauffe-eau solaire collectif-cesc Fiche d intégration dans le logiciel RT2012 : U22win de PERRENOUD Version du 06/02/2015 Présentation La présente fiche décrit le principe et la saisie d un chauffe-eau

Plus en détail

DROUHIN Bernard. Le chauffe-eau solaire

DROUHIN Bernard. Le chauffe-eau solaire DROUHIN Bernard Le chauffe-eau solaire DROUHIN Bernard Le chauffe-eau solaire Principe de fonctionnement Les Capteurs Les ballons Les organes de sécurité Les besoins L ensoleillement dimensionnement Comment

Plus en détail

Pompe à chaleur à absorption gaz naturel aérothermique chauffage seul

Pompe à chaleur à absorption gaz naturel aérothermique chauffage seul Pompe à chaleur à absorption gaz naturel aérothermique chauffage seul Fiche d intégration dans le logiciel RT2012 : ArchiWIZARD de RayCREATIS Version 2.7.0 du 05/07/2013 Logiciel évalué conforme à la RT

Plus en détail

Thermographie infra-rouge des bâtiments

Thermographie infra-rouge des bâtiments Espace Centre & Ouest Vosges Thermographie infra-rouge des bâtiments Pierre Pellégrini Conseiller énergie Avec les soutiens de : 1 Au programme Energies et bâtiments Principes de la thermique du bâtiment

Plus en détail

Exercice 1 : Chaudière

Exercice 1 : Chaudière Exercice 1 : Chaudière Les grandeurs suivantes ont été relevées sur une chaudière (située à Lausanne), d une puissance de 13kW : Nombre d heures de fonctionnement : 820 [h/an] Puissance de maintien de

Plus en détail

STBRCSS. Quoi? Un récupérateur de chaleur pour salles serveur

STBRCSS. Quoi? Un récupérateur de chaleur pour salles serveur Quoi? Un récupérateur de chaleur pour salles serveur OUI MAIS : Complexifier un système c est augmenter sa probabilité de panne. Le système ne doit pas interférer avec les systèmes existants => totale

Plus en détail

condens SD_IsoCondens_pro.indd 1 14/09/10 18:10:22

condens SD_IsoCondens_pro.indd 1 14/09/10 18:10:22 condens Confort Sanitaire Rendement chauffage CONDENSATION 15% Crédit d impôt IsoDyn 2, une technologie exclusive Iso condensation bénéficie évidemment des toutes dernières innovations technologiques

Plus en détail

Manuel d installation et d utilisation. Ballon tampon PS V 1.0

Manuel d installation et d utilisation. Ballon tampon PS V 1.0 Manuel d installation et d utilisation Ballon tampon PS V 1.0 TABLE DES MATIERES 1. Description du produit... 2 1.1 Type... 2 1.2 Isolation thermique... 2 1.3 Spécifications... 2 2. Généralités... 2 3.

Plus en détail

PROJET. SCI LA PLUME ROUGE 538 rue Raymond Tellier 45200 AMILLY. - Page 1/9 - Damien LECLERC 1 rue du courtil cabot 45700 VILLEMANDEUR

PROJET. SCI LA PLUME ROUGE 538 rue Raymond Tellier 45200 AMILLY. - Page 1/9 - Damien LECLERC 1 rue du courtil cabot 45700 VILLEMANDEUR Logiciel référencé par la marque PROJET SCI LA PLUME ROUGE 538 rue Raymond Tellier 45200 AMILLY Date de l'étude : ARTISAN 05.01.2011 CLIENT SARL LECLERC Désiré SCI LA PLUME ROUGE Damien LECLERC 1 rue du

Plus en détail

Utilise l énergie extérieure pour moins consommer à l intérieur.

Utilise l énergie extérieure pour moins consommer à l intérieur. La solution pour l eau chaude sanitaire Ballon Thermodynamique Utilise l énergie extérieure pour moins consommer à l intérieur. jusqu à -70% sur la consommation de votre chauffe-eau (1) Chauffage & Climatisation

Plus en détail

L essentiel en un coup d œil

L essentiel en un coup d œil L essentiel en un coup d œil Bien choisir sa chaudière La chaudière est le moteur de votre chauffage central. Chaudière au gaz, au fioul, à bois, ou au GPL, il y en a pour tous les goûts et toutes les

Plus en détail

Programme d estimation gratuite des consommations énergétiques et des économies d énergie réalisables

Programme d estimation gratuite des consommations énergétiques et des économies d énergie réalisables Programme d estimation gratuite des consommations énergétiques et des économies d énergie réalisables Pour participer à l opération merci de remplir le questionnaire ci-dessous de la façon la plus complète

Plus en détail

Quel chauffage pour ma maison? facesud énergie 1968 Mase www.facesud- energie.ch

Quel chauffage pour ma maison? facesud énergie 1968 Mase www.facesud- energie.ch Quel chauffage pour ma maison? facesud énergie 1968 Mase OrganisaBon : Amis de Mase Quel chauffage pour ma maison? Mase, 19.01.2012 UNE HISTOIRE ORDINAIRE Il était une fois en 1970 ConstrucBon d une villa

Plus en détail

borö control touch Economies d énergie, confort et simplicité d utilisation * la culture du meilleur ** changeons pour un environnement meilleur

borö control touch Economies d énergie, confort et simplicité d utilisation * la culture du meilleur ** changeons pour un environnement meilleur ** * Pompe à chaleur Air / eau Economies d énergie, confort et simplicité d utilisation MODULE HYDRAULIQUE CHAUFFAGE & eau chaude sanitaire * la culture du meilleur ** changeons pour un environnement meilleur

Plus en détail

Pompe à Chaleur Air / Eau Haute Température

Pompe à Chaleur Air / Eau Haute Température Pompe à Chaleur Air / Eau Haute Température Gamme L É N E R G I E E S T N O T R E A V E N I R, É C O N O M I S O N S - L A. * La culture du Meilleur Pour le chauffage et l eau chaude sanitaire des maisons

Plus en détail

1/19 Chauffage à la biomasse ------- Bonnes pratiques Yann ROGAUME Mise en Place d une Chaufferie Plaquettes 2/19 Etapes importantes : - Maîtriser les dépenses énergétiques ; - Déterminer précisément les

Plus en détail

CHAUFFE EAU INSTANTANE EXTRA PLAT - ECRAN LED DJS

CHAUFFE EAU INSTANTANE EXTRA PLAT - ECRAN LED DJS CHAUFFE EAU INSTANTANE EXTRA PLAT - ECRAN LED DJS Caractéristiques techniques Applications Tableau comparatif des puissances Installation Comparaison Chauffe eau Instantané et Ballon DJS France ZI Les

Plus en détail

HeatMaster 25 C 25 TC 35 TC 45 TC 70 TC 85 TC 120 TC. With the future in mind

HeatMaster 25 C 25 TC 35 TC 45 TC 70 TC 85 TC 120 TC. With the future in mind made in Belgium With the future in mind HeatMaster 25 C 25 TC 35 TC 45 TC 70 TC 85 TC 120 TC Chaudière au gaz à condensation, à fonction double HeatMaster TC à condensation pour le chauffage central HeatMaster

Plus en détail

hydrobox * split Economies d énergie, confort et simplicité d utilisation MODULE HYDRAULIQUE CHAUFFAGE SEUL

hydrobox * split Economies d énergie, confort et simplicité d utilisation MODULE HYDRAULIQUE CHAUFFAGE SEUL *** ** Pompe à chaleur Air / eau hydrobox * split Economies d énergie, confort et simplicité d utilisation MODULE HYDRAULIQUE CHAUFFAGE SEUL * module hydraulique pour pompe à chaleur ** la culture du meilleur

Plus en détail

Itho Daalderop Chauffe-eau solaires et capteurs solaires. Agréable. et durable

Itho Daalderop Chauffe-eau solaires et capteurs solaires. Agréable. et durable Itho Daalderop Chauffe-eau solaires et capteurs solaires Agréable et durable Solior : Préchauffeur : - Installation aisée : cuve + capteur en un seul élément placé sur la toiture - Baisse jusque 40% de

Plus en détail

Strauss Flore et Jura

Strauss Flore et Jura Nettoyage du circuit interne d extraction des fumées pour les poêles : Strauss Egra, Flore & Jura L ensemble de ces opérations doivent être réalisées environ tout les 50 à 60 sacs de granulés durant la

Plus en détail

les solutions systèmes e.l.m. leblanc

les solutions systèmes e.l.m. leblanc les solutions systèmes e.l.m. leblanc à l occasion d Interclima 2013, e.l.m. leblanc présente plusieurs solutions Blueactive multi-énergie pour la construction neuve et la rénovation en habitat résidentiel

Plus en détail

16 C la nuit, c est suffisant pour bien dormir. Rajouter une couverture peut vous faire économiser 60 par an. 19 C 16 C 16 C 12 à 14 C ou hors gel

16 C la nuit, c est suffisant pour bien dormir. Rajouter une couverture peut vous faire économiser 60 par an. 19 C 16 C 16 C 12 à 14 C ou hors gel Chauffage la température Dormez couvert! 16 C la nuit, c est suffisant pour bien dormir. Rajouter une couverture peut vous faire économiser 60 par an. Le saviez-vous? Un degré de moins vous fait économiser

Plus en détail

Fiche explicative pour la saisie des équipements du génie climatique dans la RT2012

Fiche explicative pour la saisie des équipements du génie climatique dans la RT2012 Fiche explicative pour la saisie des équipements du génie climatique dans la RT2012 LES CHAUFFE-EAU THERMODYNAMIQUES I/ PRINCIPE GENERAL Un chauffe-eau thermodynamique (CET) est un générateur thermodynamique

Plus en détail

Les conseils utiles pour votre logement

Les conseils utiles pour votre logement Les conseils utiles pour votre logement Habitat Nord Deux-Sèvres 7 rue Claude Debussy - 79 100 THOUARS w w w. h a b i t a t - n o r d 7 9. f r Aujourd hui, vous prenez possession de votre nouvelle habitation.

Plus en détail

Question ELECTRICITE. Question ELECTRICITE

Question ELECTRICITE. Question ELECTRICITE Un réfrigérateur plein de givre consomme-t-il plus? Vous mettez votre portable à charger. Une fois la batterie pleine, continue-til à utiliser du courant si vous le laissez branché? Si vous laissez le

Plus en détail

Chaudière à condensation collective

Chaudière à condensation collective Chaudière à condensation collective Fiche d intégration dans le logiciel RT2012 : U22win de PERRENOUD Version 5.0.20 du 27/05/2013 Présentation La procédure suivante décrit la saisie et la prise en compte

Plus en détail

ÉNERGIE-CHAUFFAGE. Référentiel. des supports de communication existants. énergie

ÉNERGIE-CHAUFFAGE. Référentiel. des supports de communication existants. énergie ÉNERGIE-CHAUFFAGE Référentiel des supports de communication existants énergie Le présent document recense l ensemble des outils de communication existants et disponibles, ainsi que les matériels disponibles

Plus en détail

BILAN ENERGETIQUE D UN LOGEMENT Première approche CENTRE D INTERET CI 1. CONCEPTION, COMPETITIVITE ET CREATIVITE OBSERVATIONS

BILAN ENERGETIQUE D UN LOGEMENT Première approche CENTRE D INTERET CI 1. CONCEPTION, COMPETITIVITE ET CREATIVITE OBSERVATIONS ENSEIIGNEMENT TRANSVERSAL Page 1/7 Classe : Nom :.. Prénom :. Binôme :..... BILAN ENERGETIQUE D UN LOGEMENT Première approche Date :... CENTRE D INTERET CI 1. CONCEPTION, COMPETITIVITE ET CREATIVITE NOTE

Plus en détail

EcoStar Hybride Chaudière fioul à condensation avec Pompe à chaleur intégrée

EcoStar Hybride Chaudière fioul à condensation avec Pompe à chaleur intégrée EcoStar Hybride Chaudière fioul à condensation avec Pompe à chaleur intégrée MHG Mieux, tout simplement. EcoStar Hybride Le meilleur de deux mondes Votre installation fioul date d une autre époque? Avec

Plus en détail

LUCHT LHZ fabricant de radiateurs à pierres réfractaires

LUCHT LHZ fabricant de radiateurs à pierres réfractaires LUCHT LHZ fabricant de radiateurs à pierres réfractaires La solution pour tous les endroits difficiles Les radiateurs électriques à pierres réfractaires LHZ ont été conçus en utilisant une technologie

Plus en détail

Systèmes de récupération de chaleur des eaux de drainage

Systèmes de récupération de chaleur des eaux de drainage Systèmes de récupération de chaleur des eaux de drainage Les objectifs d'apprentissage: Cet exposé vous informera au sujet des systèmes de récupération de chaleur des eaux de drainage (SRCED) et: Comment

Plus en détail

Chauffage au mazout et au gaz

Chauffage au mazout et au gaz Chauffage au mazout et au gaz Les objectifs d'apprentissage : Comprendre la différence entre un générateur d air chaud (fournaise) et une chaudière et savoir comment fonctionnent ces deux types d appareils,

Plus en détail

L ELECTRICITE L HABITAT

L ELECTRICITE L HABITAT L ELECTRICITE OBJECTIFS S informer sur l électricité Mieux comprendre sa facture S informer sur les dangers de l électricité et les précautions à prendre CONDITIONS DE REALISATION Durée prévue : Plusieurs

Plus en détail

Guide du client. La Bi-énergie résidentielle

Guide du client. La Bi-énergie résidentielle Guide du client La Bi-énergie résidentielle Qu est ce qu un système de chauffage bi-énergie? C est un système de chauffage qui a recours à deux sources d énergie : l électricité comme source principale

Plus en détail

DS 5. Pompe à chaleur monobloc 5 kw double service. Édition du 16 avril 2014

DS 5. Pompe à chaleur monobloc 5 kw double service. Édition du 16 avril 2014 DS 5 Pompe à chaleur monobloc 5 kw double service 1 Édition du 16 avril 2014 Contexte réglementaire REGLEMENTATION THERMIQUE Si la RT2012 n interdit pas d équiper un logement d une pompe à chaleur réversible

Plus en détail

Notice d utilisation du Titre V RT2012 Heliopacsystem. Heliopac

Notice d utilisation du Titre V RT2012 Heliopacsystem. Heliopac Notice d utilisation du Titre V RT2012 Heliopacsystem Cette notice explicite les modalités de prise en compte d Heliopacsystem dans la réglementation thermique 2012 en application du Titre V Heliopacsystem

Plus en détail

De tout temps le chauffage fit partie des préoccupations de

De tout temps le chauffage fit partie des préoccupations de C.I.02 Niv.2 ACTIVITÉ N 7 Choix de solution technique Chauffer son logement Quel solution de chauffage choisir? De tout temps le chauffage fit partie des préoccupations de l homme. En plus d être une façon

Plus en détail