Eau chaude sanitaire

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Eau chaude sanitaire"

Transcription

1 4 rue du maréchal FOCH, LUTTERBACH ou La lettre d information d Alter Alsace Energies dans le cadre du défi des familles éco-engagées : N 8 Janvier 2013 Eau chaude sanitaire L eau chaude sanitaire, dite ECS, est obtenue avec de l eau et de l énergie. Sa production entraîne des émissions de gaz à effet de serre. Il est donc nécessaire de ne pas gaspiller ces ressources. Dans cette newsletter, vous trouverez quelques gestes à réaliser pour faire des économies. Différents types de systèmes : Système combiné au chauffage : L ECS est chauffée par la chaudière (Bois, fioul, gaz naturel, propane), les capteurs d un chauffage solaire ou une pompe à chaleur. Production instantanée : L eau est chauffée uniquement au moment de la demande. La puissance en instantanée est plus importante qu en accumulation. Production d eau chaude sanitaire Production stockée (accumulation): Ballon d eau chaude gaz ou électrique, chauffe-eau à accumulation. La puissance est plus faible qu avec un système instantané. Dans les systèmes indépendants : L eau chaude sanitaire est chauffée par un système autonome : une résistance électrique, un brûleur (fioul, gaz naturel ou propane), des capteurs solaires thermiques ou une pompe à chaleur. 1

2 Sommaire de la lettre Paragraphe Réglage des chauffes eau électrique Production instantanée ou accumulation L eau chaude solaire L eau chaude sanitaire et la pompe à chaleur Prendre un tarif heure creuse ou non? Isolez vos conduites Limiter le gaspillage avec des éco geste Objectif A réaliser à la maison Information Information Information A réaliser à la maison A réaliser à la maison A réaliser à la maison 2

3 par Adrien Lelièvre EIE-PACT du Cher Matériel nécessaire : Le réglage d un chauffe-eau électrique à accumulation 1) Coupez l alimentation du chauffe-eau Nous allons intervenir à proximité de l alimentation électrique du chauffe-eau. eau. Pour travailler en toute sécurité, mieux vaut couper l alimentation électrique du chauffe-eau.. Sur le tableau électrique vous trouverez différents types de raccordements selon l âge/l ancienneté? de l installation. 1. L installation est relativement récente 2 tournevis plats (1 large, 1 fin), 2 tournevis cruciformes (1 large, 1 fin), 1 lampe de poche 1 miroir de poche. Dans ce cas, chaque pièce aura son propre fusible ce qui permet, lors de travaux, de couper l électricité pièce par pièce plutôt que de la couper dans toute la maison. Vous devriez aussi pouvoir mettre la main sur un contacteur de ce type : Ce type de contacteur a 3 positions : AUTO : le chauffe-eau eau fonctionne en heures creuses et uniquement sur cette plage I : le chauffe eau est en marche forcée c'est-à-dire qu il chauffe l eau en continu, heures creuses ou pas (utile lorsqu il y a beaucoup de monde dans la maison) 0 : l alimentation du chauffe eau est coupée (position à préconiser lors d absences de plus de 3 jours ou lors de bricolage sur le chauffe-eau). METTEZ LE CONTACTEUR SUR LA POSITION 0 2. L installation est ancienne Dans ce cas, vous n aurez d autre choix (pour des raisons de sécurité) que de couper la totalité de l alimentation de la maison, à moins que le chauffe-eau eau ne dispose de son propre fusible/contacteur. 2) Repérez le bloc d alimentation du chauffe eau Vous rencontrerez deux types de chauffe-eau : 3

4 Dans les deux cas, le bloc contient la même chose : l aiguille électrique qui permet de chauffer l eau et le thermostat qui permet de régler la température de consigne du chauffe-eau (ainsi que des fils, de la poussière et peut être deux ou trois petites bêtes ). 3) Démontez le capot de sécurité Cette étape est assez simple dans le sens où il ne s agira la plupart du temps que d un simple capot en plastique qui ne sera même pas tenu par des vis mais simplement emboité dans son support. Ceci étant s il y a des vis, vous savez ce qu il vous reste à faire. 4) Identifiez le thermostat Pour cette étape, c est visuel. Il vous faudra repérer une molette de couleur (rouge, grise, noire, blanche voire bleue) fendue en son milieu. Voici différentes photos de thermostats qui vous aideront à traquer la coupable : 5) Réglez la molette du thermostat Pour cette étape, munissez-vous du tournevis adéquat et placez le dans la fente du thermostat. C est en tournant cette molette que vous règlerez la température d eau du chauffe-eau. NOTE : le miroir et la lampe de poche évoqués dans la liste du matériel pourront vous être d une grande aide à cette étape! Vous rencontrerez plusieurs types de molettes : Indication de la température (vous avez de la chance!) 4

5 raduation approximative (dommage mage!) raduation originale : l artiste qui a pensé cette molette ne s imaginait pas que vous en auriez besoin un jour! 6) Fin Bravo! Voilà quelques kwh facilement économisés pour l équipe! Vous constaterez peut-êtrvide plus vite. D un côté cela incitera peut-être à faire plus attention aux économies d eau chaude! Mais évidemment si que le chauffe-eau se cela ne convient pas, il sera toujours possible de remonter le thermostat. 5

6 Comparaison de la puissance nécessaire à l eau chaude instantanée et en accumulation : Puissance de la chaudière en instantanée : Dans le cas d une production instantanée la chaudière doit fournir très rapidement l eau chaude à température voulue. Prenons un débit de 9L/min pour une douche. Le système est programmé pour fournir de l eau à 55 C. L eau doit arriver au point de puisage en moins d une minute. Ce temps devra être le plus court possible pour que l eau ne coule pas inutilement. En revanche plus ce temps est long plus la puissance pour la production d eau chaude sanitaire sera élevée. L eau chaude n arrive jamais instantanément. Avant que l eau chaude arrive il faut que : - L eau contenue dans les conduites s évacue - L eau arrive à température voulue Il faut 1,163kWh d énergie pour monter 1m3 d eau de 1 C. Donc pour une production d eau chaude sanitaire de 9L/min à 55 C la puissance de l appareil sera de 28kW. Puissance de la chaudière à accumulation : Dans le cas d une production à accumulation le système a tout le temps qu il veut pour monter l eau à la température voulue. Dans le cas d un système électrique, ce temps sera celui de la plage d heures creuses. Pour une famille de 4 personnes la consommation d eau chaude pour la journée serait de 150L. La température programmée dans le système est de 55 C. Il faut 1,163kWh d énergie pour monter 1m3 d eau de 1 C. Si on programme l appareil pour que ces 150L soit produit en 3h alors la puissance nécessaire pour la production d eau chaude sanitaire est de 2,6kW. La puissance demandée dans le cas d une accumulation est plus petite que dans le cas d une production instantanée. En revanche la consommation d énergie sera exactement la même si la consommation d eau en m 3 est la même. Dans le cas de l accumulation il faudra prendre en compte certaines pertes de chaleur dues au stockage dans le ballon. Ces pertes sont négligeables devant l énergie nécessaire à la production d ECS si le ballon est isolé. La démonstration est faite à partir de certaines hypothèses. Celles-ci doivent être adaptées à votre cas précis. Le temps nécessaire pour que l eau chaude sanitaire arrive au robinet et l énergie nécessaire dépendent de la longueur des conduites. Si le ballon d eau chaude est placé à la cave, le temps sera plus long que s il est dans la salle de bain par exemple. Les pertes de chaleurs du ballon serviront à chauffer indirectement la pièce. 6

7 L eau chaude solaire : Il est possible de produire de l eau chaude solaire partout en France même si le taux d économie d énergie sera plus élevé dans les régions du sud. Ce type d installation permet de faire des économies surtout aux intersaisons (automne et printemps). En été 100% de la production d ECS peut être couverte par le solaire. La régulation du système permet de donner la priorité au solaire quand cette énergie est disponible. Elle permet aussi de moduler l appoint pour atteindre la température de confort et disposer d assez d ECS. Coût de production d 1m 3 d eau chaude : Données : Elever la température d 1m 3 d eau de 1 C nécessite une énergie de 1,163 kwh. Une personne utilise en moyenne 35L d eau chaude par jour. Nous personnaliserons ce chiffre pour votre famille au courant du défi. L eau chaude est produite à 55 C. Avec ces hypothèses la consommation d énergie pour la production d ECS durant un an est de 670kWh/an. Le coût pour cette personne qui utilise du gaz (0,077 /kwh) est d environ 50 par an sans tenir compte du rendement de son installation. Si on augmente la température du ballon à 65 C, l énergie nécessaire est de 820 kwh/personne/an, soit un coût de 63. Diminuer la température du ballon d eau chaude sanitaire de 10 C, c est 13 d économisé par personne et par an! La démonstration est faite à partir de certaines hypothèses. Celles-ci doivent être adaptées à votre cas précis. 7

8 Installation d eau chaude sanitaire combinée au chauffage : Chaudière : Sur une chaudière combinée,, deux températures peuvent être réglées : la température de chauffage et celle de l eau chaude sanitaire (ECS). La régulation d une installation d ECS combinée à celle du chauffage permet de «donner la priorité» à la partie sanitaire. Pour cela, il faut que la chaudière soit régulée de façon à ce que la température de départ de l eau ne soit élevée que lorsqu il y a besoin d eau chaude sanitaire. Par exemple, si le ballon est réglé à 60 C, la température de départ chaudière augmente uniquement lorsqu il y a demande en ECS et les vannes mélangeuses se ferment. Une fois la température atteinte, la température de la chaudière diminue jusqu à la valeur calculée par le régulateur en fonction de la température extérieure. Pompe à chaleur : Le fonctionnement est différent lorsque c est une pompe à chaleur qui réalise le chauffage. Lorsqu il y a une demande en chauffage, la pompe à chaleur (PAC) chauffe l eau de chauffage à 40 C ce qui correspond à un coefficient de performance (COP) de 4 (sur plancher chauffant, à un certain moment de l année). Cependant, lorsqu il y a une demande d ECS, le COP n est que de 2,8 (demande d eau chaude à 55 C). Il y a donc une dégradation du COP global de la pompe à chaleur car l écart de température entre la source froide (air/sol/nappe phréatique) et l ECS est plus grand. Afin d éviter cela, vous pouvez séparer votre installation en deux pompes à chaleur différentes. Le coefficient de performance d une pompe à chaleur correspond au rapport entre la quantité de chaleur produite (3) et l énergie électrique consommée par le compresseur (2). Il traduit la performance énergétique d une pompe à chaleur en mode chauffage. Plus l écart entre la température de la source extérieure (air et sol) et la température demandée à l intérieur (chauffage et ECS) est petit, plus le COP est grand. Par exemple, si une PAC consomme 1kWh d électricité et restitue 3kWh de chaleur, on dit que son COP est de 3. 8

9 Exemple de différentes installations équipées d une pompe à chaleur pour le chauffage: Données : Plancher chauffant Maison des années 2000, le besoin en chauffage de kwh 4 personnes, le besoin en eau chaude sanitaire est 2680 kwh Cas 1 : Une pompe à chaleur eau/eau pour le chauffage et un ballon thermodynamique Dans ce cas, le coefficient de performance moyen sur un an avec le climat Alsacien: De la pompe à chaleur eau/eau sur un plancher chauffant est de 4 Du ballon thermodynamique est de 1,8 La consommation en énergie est donc de kwh environ. (Dont 3250 pour le chauffage) Soit 530 /an avec une certaine répartition heures pleines/heures creuses. Nous ne tiendrons pas compte des abonnements électriques puisque dans tout les cas le même abonnement pourra être souscrit en fonction de la puissance des appareils. Cas 2 : Une pompe à chaleur eau/eau et un ballon électrique La puissance nécessaire pour la production d ECS est la même que précédemment. La pompe à chaleur pour le chauffage aide à la production d eau chaude sanitaire. Dans ce cas, le coefficient de performance moyen sur un an avec le climat de la pompe à chaleur eau/eau sur plancher chauffant est de 4 pour la production de chauffage. Le rendement du ballon électrique est par hypothèse de 0,85. La consommation en énergie est donc de kwh environ. (Dont pour le chauffage) Soit 580 /an avec une certaine répartition heures pleines/heures creuses. Nous ne tiendrons pas compte des abonnements électriques puisque dans tout les cas le même abonnement pourra être souscrit en fonction de la puissance des appareils. La démonstration est faite à partir de certaines hypothèses. Celles-ci doivent être adaptées à votre cas précis. Quand est-il intéressant de passer en heures creuses? Le nombre de kwh consommés en heures creuses doit être assez grand pour faire des économies et justifier l augmentation du coût de l abonnement et du kwh en heures pleines pour le double tarif. La formule mathématique de la :,!,"#,$$!!,!# # Il est donc intéressant de passer en heures creuses dès lors qu on consomme plus de 540 kwh/an pour la production d eau chaude sanitaire. D après les hypothèses précédentes une personne utilise 670 kwh/an en moyenne pour la production de son eau chaude sanitaire. Il est donc pratiquement toujours intéressant (sauf pour une personne très économe) de passer en heures creuses pour la production d eau chaude sanitaire. La démonstration est faite à partir de certaines hypothèses. Celles-ci doivent être adaptées à votre cas précis. 9

10 Il est possible que certains appareils se dérèglent (suite à une coupure de courant) et annule leur production en heures creuses pour la réaliser «à la demande». Dans ce cas le tarif ne sera pas intéressant. Vérifier que votre chauffe eau est toujours en programmation heures pleines/heures creuses. Comparaison de conduites isolée et non isolée : Est-il rentable d isoler ces conduite d ECS lorsqu elles passent dans un volume froid comme la cave ou les combles? Vous voyez ci-dessous le calcul estimatif de l économie d énergie pour 1m de conduite passant dans un volume froid. Pour avoir une idée de ce que vous pouvez économiser avec cette isolation vous pourrez multiplier le résultat par la longueur de vos conduites. Isoler une conduite d 1m de long et 21mm de diamètre avec de la laine minérale d une épaisseur de 3cm permet de diviser par 4 les pertes de chaleur. Elles passent de 270kWh/mètre par an à 70kWh/m/an. Lutter contre la légionellose : Maîtriser la température de l eau Détartrer et entretenir les installations Eviter la stagnation 10

11 A titre indicatif, à 60 C on peut garder quelques secondes la main sous l eau chaude. Au delà la sensation de brulure est trop vive. Si la température relevée ou mesurée est trop élevée, faîtes-la régler par un chauffagiste ou selon le réglage proposé dans le premier article de la lettre pour le chauffe eau électrique. Vérifiez la température : relevez la température directement sur le thermomètre du chauffe-eau ou mesurez avec un thermomètre la température de l eau à la sortie du robinet de la cuisine. Pour les chaudières gaz produisant l eau chaude instantanément il n y a pas nécessité de monter à 60 C (température d élimination des germes de la légionelle) car il n y a pas de stockage d eau. Vous pouvez régler la température de départ en sorte que l eau à son point de puisage soit proche de 40 C (température d une douche). Vous éviterez ainsi de la mélanger à l eau froide, vous limiterez les pertes en distribution et en production. Comment limiter le gaspillage?: Une température d eau chaude de 55 C à 60 C est idéale.. Elle permet d économiser de l énergie mais aussi de réduire les dépôts de calcaire, ce qui diminue les frais d entretien et prolonge la longévité de votre chauffe- eau. Nettoyez régulièrement les installations susceptibles de s entartrer rapidement (avec du vinaigre blanc par exemple) ou installer un dispositif limitant l entartrage. Prenez l habitude de laisser le mitigeur sur la position froide. Cela évite de demander de l eau chaude ou tiède alors qu on utilise plus souvent de l eau froide. Prenez les douches les uns à la suite des autres pour éviter que l eau ne se refroidisse dans les conduites. Récupérez l eau froide avant l arrivée de l eau chaude. En cas de facturation spécifique, cette eau sera facturée comme eau chaude. Or l eau chaude coûte 3 fois plus chère que l eau froide, soit 9 /m3. Coupez votre chauffe-eau eau en cas d absence de plus de 4 jours. Raccordez le lave-linge linge ou lave-vaisselle sur le chauffe-eau eau solaire (si vous en possédez un) ou sur l alimentation d eau chaude. Cette deuxième possibilité ne permettra pas de faire beaucoup d économie d énergie mais des économies d argent si l énergie pour produire l eau chaude sanitaire est moins chère que l énergie électrique. Installez la production d eau chaude le plus près possible des lieux d utilisation comme la cuisine ou la salle de bain. Cela permet de limiter les pertes d énergie. Plusieurs points de production peuvent être installés. Calorifugez les installations. Le calorifugeage permet de limiter les pertes d énergies dans la chaudière mais aussi dans le circuit de distribution de l eau chaude. Ceci est surtout valable lorsque les points d utilisation d eau sont éloignés du point de production ou lorsque les canalisations traversent des locaux non chauffés (cave, garage). Il existe différentes formes de calorifuges pour les canalisations : - les coquilles de fibres minérales : 11

12 - les bandes de fibres minérales : - les manchons de mousse plastique : Si vous envisagez ce genre de travaux, sachez que des aides financières existent. Pour l isolation des chaudières et ballon d eau chaude, des rouleaux de fibres minérales sont généralement utilisés. Ceux-ci sont fixés avec du fil de fer autour de l installation ou avec de la mousse polyuréthane. Liens utiles : L eau chaude sanitaire : lesite.be/energieplus/page_16808.htm?reload#c Pour des simulations de rentabilité d isolation : lesite.be/energieplus/page_16807.htm?reload#c Tableau comparatif des différents systèmes : 12

FICHE TECHNIQUE ENERGIE «Eau Chaude Sanitaire - ECS»

FICHE TECHNIQUE ENERGIE «Eau Chaude Sanitaire - ECS» FICHE TECHNIQUE ENERGIE «Eau Chaude Sanitaire - ECS» Sources : CNIDEP et ADEME A. ETAT DE L ART 1. Caractéristiques générales Que demande t-on à une production d eau chaude sanitaire? Fournir une eau en

Plus en détail

Eau chaude sanitaire FICHE TECHNIQUE

Eau chaude sanitaire FICHE TECHNIQUE FICHE TECHNIQUE Eau chaude sanitaire 2 5 6 6 CONNAÎTRE > Les besoins d eau chaude sanitaire > Les modes de production > La qualité de l eau > Les réseaux de distribution > La température de l eau REGARDER

Plus en détail

L offre DualSun pour l eau chaude sanitaire (CESI)

L offre DualSun pour l eau chaude sanitaire (CESI) L offre DualSun pour l eau chaude sanitaire (CESI) CESI signifie Chauffe-eau Solaire Individuel. L offre CESI est adaptée à tous les bâtiments qui ont des besoins en eau chaude sanitaire. L installation

Plus en détail

de faible capacité (inférieure ou égale à 75 litres) doivent être certifiés et porter la marque NF électricité performance.

de faible capacité (inférieure ou égale à 75 litres) doivent être certifiés et porter la marque NF électricité performance. 9.5. PRODUCTION D EAU CHAUDE sanitaire Les équipements doivent être dimensionnés au plus juste en fonction du projet et une étude de faisabilité doit être réalisée pour les bâtiments collectifs d habitation

Plus en détail

40 ECO-CONSEILS 7 fiches pour une consommation annuelle d énergie plus légère.

40 ECO-CONSEILS 7 fiches pour une consommation annuelle d énergie plus légère. «Consommer moins en consommant mieux» 40 ECO-CONSEILS 7 fiches pour une consommation annuelle d énergie plus légère. Maîtriser notre consommation en électricité, c est nous engager à adopter des gestes

Plus en détail

TOUT SAVOIR SUR LE CHAUFFAGE

TOUT SAVOIR SUR LE CHAUFFAGE DÉCO Ambiance automnale pour décor original Rangements, mobilier, cloisons, peinture AMÉNAGER LES PETITS ESPACES Incendie, cambriolage ON S'ALARME! BÉTON, CUIVRE, ZINC, ALU, BOIS Rénovation durable du

Plus en détail

L offre DualSun pour l eau chaude et le chauffage (SSC)

L offre DualSun pour l eau chaude et le chauffage (SSC) L offre DualSun pour l eau chaude et le chauffage (SSC) SSC signifie : Système Solaire Combiné. Une installation SSC, est une installation solaire qui est raccordée au circuit de chauffage de la maison,

Plus en détail

accumulation. Un procédé indispensable pour des besoins en eau chaude importants, avec un bon niveau de confort.

accumulation. Un procédé indispensable pour des besoins en eau chaude importants, avec un bon niveau de confort. A B C Accélérateur Egalement appelé pompe de circulation ou circulateur, l accélérateur assure la circulation de l eau de chauffage entre la chaudière et les pièces à chauffer. Les installations très anciennes

Plus en détail

Infos pratiques. Choisir sa solution de production d eau chaude sanitaire (ECS) Solution économique. Solution confort. Les chauffe-eau solaires

Infos pratiques. Choisir sa solution de production d eau chaude sanitaire (ECS) Solution économique. Solution confort. Les chauffe-eau solaires Infos pratiques Choisir sa solution de production d eau chaude sanitaire (ECS) Solution économique La production d eau chaude instantanée concerne principalement les chaudières murales à gaz. Lors d un

Plus en détail

DJS FRANCE CHAUFFE EAU ELECTRIQUE INSTANTANE AVANTAGES CARACTERISTIQUES TECHNIQUES MODELES ET TARIFS GARANTIE - LIVRAISON

DJS FRANCE CHAUFFE EAU ELECTRIQUE INSTANTANE AVANTAGES CARACTERISTIQUES TECHNIQUES MODELES ET TARIFS GARANTIE - LIVRAISON DJS FRANCE CHAUFFE EAU ELECTRIQUE INSTANTANE AVANTAGES CARACTERISTIQUES TECHNIQUES MODELES ET TARIFS GARANTIE - LIVRAISON DJS France ZI Les Chanoux 62 rue Louis Ampère 93330 Neuilly-sur-Marne Tel: 01 48

Plus en détail

(*) SE PASSER DE SON CHAUFFAGE ÉLECTRIQUE? 3/10/2014 U R E. POURQUOI se poser la question? Que faire?

(*) SE PASSER DE SON CHAUFFAGE ÉLECTRIQUE? 3/10/2014 U R E. POURQUOI se poser la question? Que faire? SE PASSER DE SON CHAUFFAGE ÉLECTRIQUE? Soirée d information 23 septembre 2014 Guides Énergie Neupré U R E UTILISATION RATIONNELLE (*) DES ÉNERGIES 1 * Démarche qui consiste à consommer moins d énergie

Plus en détail

2.0. Ballon de stockage : Marque : Modèle : Capacité : L. Lien vers la documentation technique : http://

2.0. Ballon de stockage : Marque : Modèle : Capacité : L. Lien vers la documentation technique : http:// 2.0. Ballon de stockage : Capacité : L Lien vers la documentation technique : http:// Retrouver les caractéristiques techniques complètes (performances énergétiques et niveau d isolation, recommandation

Plus en détail

Initia Plus HTE Chaudière murale gaz à condensation

Initia Plus HTE Chaudière murale gaz à condensation Initia Plus HTE Chaudière murale gaz à condensation Simplicité et performance : Tant en nouvelles constructions qu'en remplacement La nouvelle gamme de chaudières gaz à condensation Initia Plus a été spécialement

Plus en détail

Les équipements performants dans l habitat

Les équipements performants dans l habitat Les équipements performants dans l habitat Ventilation performante La ventilation mécanique contrôlée (VMC) Pour une maison performante et saine, il est indispensable d opter pour une VMC. Le principe

Plus en détail

aurocompact Chaudière murale gaz condensation mixte Pourquoi Vaillant? Pour une solution de chauffage compacte qui combine condensation et solaire

aurocompact Chaudière murale gaz condensation mixte Pourquoi Vaillant? Pour une solution de chauffage compacte qui combine condensation et solaire Chaudière murale gaz condensation mixte aurocompact Pourquoi Vaillant? Pour une solution de chauffage compacte qui combine condensation et solaire aurocompact les avantages d une solution 2 en 1 Compacité

Plus en détail

EAU CHAUDE SANITAIRE. Espace INFO>ENERGIE 37. INTERVENTION PRECARITE ENERGETIQUE ACTIONS SIMPLES TRAVAILLEURS SOCIAUX LE 26 Septembre 2009

EAU CHAUDE SANITAIRE. Espace INFO>ENERGIE 37. INTERVENTION PRECARITE ENERGETIQUE ACTIONS SIMPLES TRAVAILLEURS SOCIAUX LE 26 Septembre 2009 EAU CHAUDE SANITAIRE HABITAT CHAUFFAGE Espace INFO>ENERGIE 37 INTERVENTION PRECARITE ENERGETIQUE ACTIONS SIMPLES TRAVAILLEURS SOCIAUX LE 26 Septembre 2009 L HABITAT L HABITAT DEPERDITION TOITURE: 30% Priorité

Plus en détail

2195257 ballons ECS vendus en France, en 2010

2195257 ballons ECS vendus en France, en 2010 SOLUTIONS D EAU CHAUDE SANITAIRE En 2010, le marché de l ECS en France représente 2 195 257 ballons ECS de différentes technologies. Dans ce marché global qui était en baisse de 1,8 %, les solutions ENR

Plus en détail

ALFÉA HYBRID DUO FIOUL BAS NOX

ALFÉA HYBRID DUO FIOUL BAS NOX ALFÉA HYBRID BAS NOX POMPE À CHALEUR HYBRIDE AVEC APPOINT FIOUL INTÉGRÉ HAUTE TEMPÉRATURE 80 C DÉPART D EAU JUSQU À 60 C EN THERMODYNAMIQUE SOLUTION RÉNOVATION EN REMPLACEMENT DE CHAUDIÈRE FAITES CONNAISSANCE

Plus en détail

Comment optimiser la performance énergétique de son logement?

Comment optimiser la performance énergétique de son logement? Comment optimiser la performance énergétique de son logement? Janvier 2014 AHF / J.M. VOGEL Plan de la présentation Contexte Objectifs Faire un premier bilan énergétique Les différents travaux d économies

Plus en détail

La relève de chaudière, une solution intermédiaire économique et fiable.

La relève de chaudière, une solution intermédiaire économique et fiable. 111 39 240 1812 906 La relève de chaudière, une solution intermédiaire économique et fiable. La relève de chaudière, qu est ce que c est? On parle de relève de chaudière lorsqu on installe une pompe à

Plus en détail

IDENTIFIER LES ELEMENTS CLES D UNE OFFRE GLOBALE D AMELIORATION ENERGETIQUES DES BATIMENTS (MODULE 1)

IDENTIFIER LES ELEMENTS CLES D UNE OFFRE GLOBALE D AMELIORATION ENERGETIQUES DES BATIMENTS (MODULE 1) IDENTIFIER LES ELEMENTS CLES D UNE OFFRE GLOBALE D AMELIORATION ENERGETIQUES DES BATIMENTS (MODULE 1) Public visé Chefs d entreprise Artisans Chargés d affaire Conducteurs de travaux Personnels de chantier

Plus en détail

Yutampo La solution 100 % énergie renouvelable

Yutampo La solution 100 % énergie renouvelable Chauffe-eau thermodynamique pour le résidentiel Yutampo La solution 100 % énergie renouvelable MAISONS INDIVIDUELLES NEUVES OU À RÉNOVER YUTAMPO u Idéal pour l eau chaude sanitaire Meilleur chauffe-eau

Plus en détail

Exercice 1 : Chaudière

Exercice 1 : Chaudière Exercice 1 : Chaudière Les grandeurs suivantes ont été relevées sur une chaudière (située à Lausanne), d une puissance de 13kW : Nombre d heures de fonctionnement : 820 [h/an] Puissance de maintien de

Plus en détail

LE CHAUFFAGE. Peu d entretien. Entretien. fréquent. Peu d entretien. Pas d entretien. Pas d entretien. Entretien. fréquent. Peu d entretien.

LE CHAUFFAGE. Peu d entretien. Entretien. fréquent. Peu d entretien. Pas d entretien. Pas d entretien. Entretien. fréquent. Peu d entretien. LE CHAUFFAGE 1. LE CHAUFFAGE ELECTRIQUE Le chauffage électrique direct ne devrait être utilisé que dans les locaux dont l isolation thermique est particulièrement efficace. En effet il faut savoir que

Plus en détail

ROTEX Sanicube - L accumulateur d eau chaude sanitaire hygiénique.

ROTEX Sanicube - L accumulateur d eau chaude sanitaire hygiénique. ROTEX Sanicube : combinaison de l accumulateur et du chauffe-eau instantané. ROTEX Sanicube - L accumulateur d eau chaude sanitaire hygiénique. Le Chauffage! Autant d eau chaude sanitaire que vous voulez.

Plus en détail

VOTRE EAU CHAUDE ELECTRIQUE

VOTRE EAU CHAUDE ELECTRIQUE G U I D E VOTRE EAU CHAUDE ELECTRIQUE SICAE Une réduction d'impôts peut être obtenue (sous certaines conditions) lors du remplacement de votre chauffe-eau électrique. Renseignez-vous auprès du Centre des

Plus en détail

Ballons. et bouteilles. ballons

Ballons. et bouteilles. ballons Ballons Bouteilles de mélange / Ballons tampon... 26 à 27 Ballons : - Stockeurs chauffage... 28 - Stockeurs & échangeur E.C.S.... 29 à 30 - Stockeurs E.C.S... 3 Résistances et réchauffeurs... 32 Bouteilles

Plus en détail

Fiche d application : Saisie des systèmes solaires thermiques

Fiche d application : Saisie des systèmes solaires thermiques Fiche d application : Saisie des systèmes solaires thermiques Historique des versions : Date Contenu de la mise à jour Version 10 mars 2008 1 Préambule : Cette fiche d application présente les différents

Plus en détail

nouveau Chaudière gaz à condensation et pompe à chaleur Talia Green Hybrid 3-30 FF

nouveau Chaudière gaz à condensation et pompe à chaleur Talia Green Hybrid 3-30 FF nouveau Chaudière gaz à condensation et pompe à chaleur Talia Green Hybrid 3-30 FF information produit édition 04/2011 Une source de chaleur nouvelle Les nouvelles normes énergétiques BBC (Bâtiment Basse

Plus en détail

Saisie du système Héliopac sur le logiciel règlementaire U22win de Perrenoud

Saisie du système Héliopac sur le logiciel règlementaire U22win de Perrenoud Saisie du système Héliopac sur le logiciel règlementaire U22win de Perrenoud SOMMAIRE I. GENERALITES... 2 1. Le système Héliopac... 2 2. Définition... 2 3. Méthodologie... 3 II. SAISIE DANS U22WIN D UN

Plus en détail

CHAUFFERIE COMPACTE RÉGULÉE

CHAUFFERIE COMPACTE RÉGULÉE Condensol Chaudière sol gaz à condensation CHAUFFERIE COMPACTE RÉGULÉE 3 MODÈLES DE 24, 28 ET 34 KW CHAUFFAGE AVEC EAU CHAUDE SANITAIRE INTÉGRÉE VERSION VENTOUSE/CHEMINÉE* CONDENSATION GARANTIE 3 ANS *

Plus en détail

QU EST-CE QU UN CHAUFFE-EAU THERMODYNAMIQUE?

QU EST-CE QU UN CHAUFFE-EAU THERMODYNAMIQUE? QU EST-CE QU UN CHAUFFE-EAU THERMODYNAMIQUE? > Le chauffe-eau thermodynamique est un appareil de production d eau chaude sanitaire. Il se compose d une pompe à chaleur et d une cuve disposant d une isolation

Plus en détail

Ballon tampon DUO-E avec ballon ECS immergé

Ballon tampon DUO-E avec ballon ECS immergé Manuel d installation et d utilisation Ballon tampon DUO-E avec ballon ECS immergé 600/150-750/200-1000/220-1500/300 V 1.3 SOMMAIRE 1 Description du dispositif... 3 1.1 Série type... 3 1.2 Protection du

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable :

Formation Bâtiment Durable : Formation Bâtiment Durable : Rénovation à haute performance énergétique: détails techniques Bruxelles Environnement LE SYSTÈME DE CHAUFFAGE ET LA PRODUCTION D EAU CHAUDE SANITAIRE François LECLERCQ et

Plus en détail

Note technique : Rénovation thermique des gîtes de Tayac et Taurines

Note technique : Rénovation thermique des gîtes de Tayac et Taurines Note technique : Rénovation thermique des gîtes de Tayac et Taurines Réalisé par : Arnaud Larvol Conseiller énergie Pays Ruthénois 6, avenue de L Europe 12 000 Rodez 05.65.73.61.70 a.larvol@pays-ruthenois.f

Plus en détail

Chaleur et confort sans gaspillage, le chauffage, la régulation, l eau chaude

Chaleur et confort sans gaspillage, le chauffage, la régulation, l eau chaude Chaleur et confort sans gaspillage, le chauffage, la régulation, l eau chaude L H A B I T A T I N D I V I D U E L SOMMAIRE Chaleur et confort sans gaspillage, le chauffage, la régulation, l eau chaude

Plus en détail

Fiches Techniques Bâtiment

Fiches Techniques Bâtiment Fiches Techniques Bâtiment Bâti Comment faire des économies? Aide Les déperditions par le bâti comptent jusqu à 50% de la consommation énergétique des bâtiments. La performance énergétique est donc une

Plus en détail

ecoheat Système de chauffage combiné solaire + bois

ecoheat Système de chauffage combiné solaire + bois ecoheat Système de chauffage combiné solaire + bois Instructions de pose Solarfuture SARL El Castell 66320 Joch. France www.solarfuture.org Tel. 09 74 777 957 Solarfuture. MANUAL ECOHEAT Nov. 2013. V.1.

Plus en détail

HeatMaster 25 C 25 TC 35 TC 45 TC 70 TC 85 TC 120 TC. With the future in mind

HeatMaster 25 C 25 TC 35 TC 45 TC 70 TC 85 TC 120 TC. With the future in mind made in Belgium With the future in mind HeatMaster 25 C 25 TC 35 TC 45 TC 70 TC 85 TC 120 TC Chaudière au gaz à condensation, à fonction double HeatMaster TC à condensation pour le chauffage central HeatMaster

Plus en détail

Travaux sur les systèmes de chauffage et d'eau chaude sanitaire

Travaux sur les systèmes de chauffage et d'eau chaude sanitaire Réhabilitation énergétique des copropriétés normandes construites entre 1948 et 1974 Travaux sur les systèmes de chauffage et d'eau chaude sanitaire Situation existante et enjeux Les différents diagnostics

Plus en détail

Un grand volume d'eau chaude en un minimum de temps

Un grand volume d'eau chaude en un minimum de temps Isofast 21 Condens Isotwin Condens Isomax Condens condens Chaudières murales gaz condensation accumulées dynamiques Un grand volume d'eau chaude en un minimum de temps La gamme Iso à condensation est la

Plus en détail

Auré. AuréaSystème. Les solutions solaires. Chauffe-Eau Solaire. Combiné Solaire Pulsatoire 90% Système solaire AUTO-VIDANGEABLE et ANTI-SURCHAUFFE

Auré. AuréaSystème. Les solutions solaires. Chauffe-Eau Solaire. Combiné Solaire Pulsatoire 90% Système solaire AUTO-VIDANGEABLE et ANTI-SURCHAUFFE Les solutions solaires pour l Eau Chaude Sanitaire ou le Chauffage ficie z d'u Auréa n it Crédpôt d'imn la loi deueur Béné Solar Keymark N 011-7S841 F Chauffe-Eau Solaire selo s en vig ce finan Système

Plus en détail

ROTEX E-SolarUnit - Chaleur du soleil et courant électrique.

ROTEX E-SolarUnit - Chaleur du soleil et courant électrique. ROTEX E-SolarUnit : Accumulateur d eau chaude sanitaire avec option solaire et générateur de chaleur électrique. ROTEX E-SolarUnit - Chaleur du soleil et courant électrique. E-SolarUnit - Chaleur du soleil

Plus en détail

Pompe à chaleur Air-Eau. Confort et économies

Pompe à chaleur Air-Eau. Confort et économies Pompe à chaleur Air-Eau Confort et économies Le système de chauffage réversible de l avenir! Un pas en avant pour réduire les émissions de CO₂. L augmentation des émissions de CO₂ et autres gaz à effet

Plus en détail

Description du système. Pompe 1 : Pompe de régulation du retour sur le poêle.

Description du système. Pompe 1 : Pompe de régulation du retour sur le poêle. Description du système Pompe 1 : Pompe de régulation du retour sur le poêle. La vitesse de la pompe varie de façon à ce que la température de l eau qui reparte vers le poêle soit toujours de 60 C. Le débit

Plus en détail

Diagnostic de performance énergétique logement (6.2)

Diagnostic de performance énergétique logement (6.2) N :... 14/IMO/0338 Valable jusqu au :... 15/10/2024 Type de bâtiment :... Habitation (en maison individuelle) Année de construction :.. Avant 1948 Surface habitable :... environ 124.57 m² Adresse :...

Plus en détail

GLEIZE ENERGIE SERVICE

GLEIZE ENERGIE SERVICE GLEIZE ENERGIE SERVICE Page 1 sur 17 #/ -#0/.1# 2 1# 11 - " 1 GLEIZE ENERGIE SERVICE -1 " " #/ / &3 %$". 1! "#$$ %" & "# '%# () *+, -". GLEIZE ENERGIE SERVICE Page 2 sur 17 SOMMAIRE 1. Introduction - Rappel...

Plus en détail

Et la ventilation créa l eau chaude

Et la ventilation créa l eau chaude VENTILATION DOUBLE EFFET VMC BBC + CHAUFFE-EAU THERMODYNAMIQUE Les P r o d u i t s 75 % D ÉCONOMIES SUR LA CONSOMMATION LIÉE À L EAU CHAUDE CHAUFFAGE DE L EAU JUSQU À 62 C AVEC LA POMPE À CHALEUR 10 %

Plus en détail

LES PLAISIRS de L EAU. conjuguer confort et économies d énergie

LES PLAISIRS de L EAU. conjuguer confort et économies d énergie LES PLAISIRS de L EAU conjuguer confort et économies d énergie Profitez des plaisirs de l eau tout en diminuant votre consommation CONJUGUER CONFORT ET ÉCONOMIES D ÉNERGIE IL EXISTE UN MOYEN TRÈS SIMPLE

Plus en détail

Utilisation des mitigeurs thermostatiques T.Streiff 01/05/08

Utilisation des mitigeurs thermostatiques T.Streiff 01/05/08 Utilisation des mitigeurs thermostatiques T.Streiff 01/05/08 aractéristiques - Température de consigne réglable manuellement - Les sens des entrées et des sorties doivent être respectés sous peine de non

Plus en détail

Copropriétés des économies à tous les étages

Copropriétés des économies à tous les étages Copropriétés des économies à tous les étages Gaël BOGOTTO EIE Marseille Provence Programme Introduction Les avancés du Grenelle II de l Environnement Les économies d énergie en copropriété Solutions Démarche

Plus en détail

cubefrance www.cubefrance.fr

cubefrance www.cubefrance.fr cubefrance www.cubefrance.fr Pourquoi investir dans un chauffe-eau solaire? Pour réduire son empreinte carbone sur la planète et contribuer à limiter les conséquences du changement climatique Pour se préparer

Plus en détail

Quelques infos pour commencer

Quelques infos pour commencer Gestes et réglages méconnus Quelques infos pour commencer Cette lettre traite des gestes et réglages méconnus. D autres lettres sont entièrement dédiées à : - La courbe de chauffe - La régulation de chauffage

Plus en détail

T.Flow Activ. Chauffer l eau. EXPERT

T.Flow Activ. Chauffer l eau. EXPERT E A U C H A U D E S A N I T A I R E T.Flow Activ Chauffer l eau. EXPERT T.Flow Activ Source inépuisable d eau chaude T.Flow Activ est un chauffe-eau thermodynamique qui révolutionne la production d eau

Plus en détail

Diagnostic de performance énergétique logement (6.A)

Diagnostic de performance énergétique logement (6.A) Diagnostic de performance énergétique logement (6.A) N : DPE01230-0002 Valable jusqu au : 27/12/2021 Type de bâtiment : Appartement Année de construction : 2002 Surface habitable : 50 m² Numéro appartement

Plus en détail

Chauffe-eau électrique Chaffoteaux

Chauffe-eau électrique Chaffoteaux Chauffe-eau électrique Chaffoteaux Guide de montage Difficulté : Durée de l intervention : 1h30 à 2h00 Besoin d informations? Contactez-nous au 01 47 55 74 26 ou par email à Sommaire Introduction... 2

Plus en détail

2 Trucs et Astuces 2

2 Trucs et Astuces 2 Trucs et Astuces 2 2 Le chauffe-eau solaire 1.Les capteurs 2.Les circuits solaires 3.Le circuit sanitaire 4.Les systèmes d appoint 5.Fiches synthèse 6.Bon à savoir Trucs et Astuces 3 1 Les capteurs Trucs

Plus en détail

Diagnostic de Performance énergétique

Diagnostic de Performance énergétique Diagnostic de Performance énergétique Le diagnostic de performance énergétique (DPE) renseigne sur la performance énergétique d'un logement ou d'un bâtiment, en évaluant sa consommation d'énergie et son

Plus en détail

Chaudières et chaufferies fioul basse température. Olio 1500, 2500, 3500, 4500, 7000

Chaudières et chaufferies fioul basse température. Olio 1500, 2500, 3500, 4500, 7000 Olio 1500, 2500, 3500, 4500, 7000 Chaudières et chaufferies fioul basse température 2 Chaudières et chaufferies fioul basse température Olio 1500 F. La qualité et la robustesse au meilleur prix. Les chaudières

Plus en détail

Recommandations pour la surveillance de la température de l eau chaude sanitaire

Recommandations pour la surveillance de la température de l eau chaude sanitaire Délégation territoriale du Val-d Oise Recommandations pour la surveillance de la température de l eau chaude sanitaire Maîtriser la température de l eau chaude sanitaire L exploitant d un réseau d eau

Plus en détail

le chauffage, la régulation, l eau chaude

le chauffage, la régulation, l eau chaude Chaleur et confort sans gaspillage, le chauffage, la régulation, l eau chaude L HABITAT INDIVIDUEL SOMMAIRE Chaleur et confort sans gaspillage, le chauffage, la régulation, l eau chaude Un confort optimal

Plus en détail

Alimentation en eau chaude des lave-vaisselle et lave-linge

Alimentation en eau chaude des lave-vaisselle et lave-linge www.amoes.com Note technique Alimentation en eau chaude des lave-vaisselle et lave-linge N Document NT11-01 Diffusion hors collaborateurs Amoès Version 1.1 Septembre 2011 Autorisée librement X Rédigé par

Plus en détail

La chaleur qui vient du froid LE SYSTEME INTEGRAL DE CHAUFFAGE

La chaleur qui vient du froid LE SYSTEME INTEGRAL DE CHAUFFAGE La chaleur qui vient du froid LE SYSTEME INTEGRAL DE CHAUFFAGE L ORIGINE C est dans les pays où il fait froid que l on sait mieux qu ailleurs produire et conserver la chaleur. Depuis plus de vingt ans

Plus en détail

Vivadens C h a u d i è r e m u r a l e à C o n d e n s a t i o n

Vivadens C h a u d i è r e m u r a l e à C o n d e n s a t i o n C h a u d i è r e m u r a l e à C o n d e n s a t i o n ÉCONOMIES D ÉNERGIE EAU CHAUDE À VOLONTÉ ULTRA COMPACTE ET ULTRA LÉGÈRE LE MEILLEUR INVESTISSEMENT EN CONDENSATION L E SSE NTI E L DE LA CON DE

Plus en détail

Chaudière à condensation collective

Chaudière à condensation collective Chaudière à condensation collective Fiche d intégration dans le logiciel RT2012 : U22win de PERRENOUD Version 5.0.20 du 27/05/2013 Présentation La procédure suivante décrit la saisie et la prise en compte

Plus en détail

Article de la Chambre d Agriculture de la Gironde Bilan thermique et énergétique d une cave : comment raisonner l investissement en cave

Article de la Chambre d Agriculture de la Gironde Bilan thermique et énergétique d une cave : comment raisonner l investissement en cave Page : 1/7 1. INTRODUCTION Depuis plusieurs années maintenant, la maîtrise des températures de vinification est devenue un outil incontournable pour produire des vins de qualité, permettant au vinificateur

Plus en détail

Chaudière murale gaz à condensation avec ballon intégré de 48 litres. Éligible au crédit d impôt* La passion du service et du confort

Chaudière murale gaz à condensation avec ballon intégré de 48 litres. Éligible au crédit d impôt* La passion du service et du confort - 05/2015- Dans un souci constant d améliorer ses produits, la société e.l.m. leblanc se réserve le droit de procéder à toutes modifications des appareils présentés et de leurs caractéristiques. * Sur

Plus en détail

Bâtiments existants. 1 - Définitions et principes. Réglementation. RT «globale» et «élément par élément» pour le bâtiment existant

Bâtiments existants. 1 - Définitions et principes. Réglementation. RT «globale» et «élément par élément» pour le bâtiment existant te c que hni Règlementation Thermique (RT) Fiche 1 - Définitions et principes Depuis 2007, la Réglementation Thermique touche aussi le parc immobilier existant. Elle concerne 31,5 millions de logements

Plus en détail

RAPPORT COMPLET D'ETUDE DUALSYS

RAPPORT COMPLET D'ETUDE DUALSYS RAPPORT COMPLET D'ETUDE DUALSYS 1 SITUATION DE L ÉTUDE Les données météorologiques sont des données primordiales pour le bon déroulement des calculs et pour avoir des résultats les plus proches de la réalité.

Plus en détail

Le chauffe eau à accumulation électrique

Le chauffe eau à accumulation électrique Le chauffe eau à accumulation électrique I) Composition d un chauffe eau électrique Leurs constitutions sont sensiblement les mêmes entre chaque fabriquant : Habillage Départ eau chaude Isolant Cuve Anode

Plus en détail

HRC 15% 23% haute température 70 C AUER 1892-2012. - 120 ans d innovations. Le chauffage garanti même par grands froids! www.auer.fr.

HRC 15% 23% haute température 70 C AUER 1892-2012. - 120 ans d innovations. Le chauffage garanti même par grands froids! www.auer.fr. AUER 1892-2012 1892-2012 - 120 ans d innovations www.auer.fr 70 HRC modulante haute température 70 C é néficiez 15% de Le chauffage garanti même par grands froids! ou que t d e tr a énéficiez va u x 23%

Plus en détail

Le capteur solaire thermique : un exemple concret

Le capteur solaire thermique : un exemple concret Le capteur solaire thermique : un exemple concret Une utilisation possible du soleil est le chauffage de l eau sanitaire, utilisée pour se laver, pour faire la vaisselle ou encore le ménage. Il s agit

Plus en détail

Besoin en puissance d une chaufferie

Besoin en puissance d une chaufferie Besoin en puissance d une chaufferie Le surdimensionnement fréquent des anciennes chaufferies trouve son origine dans le fait que les chauffagistes ou les bureaux d'étude avaient pour habitude de prendre

Plus en détail

PLONGEZ AUX SOURCES DU CONFORT... Chauffe-eau électrique Chauffe-eau thermodynamique Chauffe-eau solaire ÉDITION 2013-2014

PLONGEZ AUX SOURCES DU CONFORT... Chauffe-eau électrique Chauffe-eau thermodynamique Chauffe-eau solaire ÉDITION 2013-2014 PLONGEZ AUX SOURCES DU CONFORT... Chauffe-eau électrique Chauffe-eau thermodynamique Chauffe-eau solaire ÉDITION 2013-2014 2 atlantic Avec ATLANTIC, Fabriqué en France vous trouverez toujours le chauffe-eau

Plus en détail

Production d eau chaude sanitaire thermodynamique, que dois-je savoir?

Production d eau chaude sanitaire thermodynamique, que dois-je savoir? COURS-RESSOURCES Production d eau chaude sanitaire thermodynamique, que Objectifs : / 1 A. Les besoins en eau chaude sanitaire La production d'eau chaude est consommatrice en énergie. Dans les pays occidentaux,

Plus en détail

DROUHIN Bernard. Le chauffe-eau solaire

DROUHIN Bernard. Le chauffe-eau solaire DROUHIN Bernard Le chauffe-eau solaire DROUHIN Bernard Le chauffe-eau solaire Principe de fonctionnement Les Capteurs Les ballons Les organes de sécurité Les besoins L ensoleillement dimensionnement Comment

Plus en détail

Remplacement chaudière mazout par une pompe à chaleur Daikin Altherma haute température.

Remplacement chaudière mazout par une pompe à chaleur Daikin Altherma haute température. Remplacement chaudière mazout par une pompe à chaleur Daikin Altherma haute température. Maison des années 80 moyennement isolée Surface chauffée de 150m2 Consommation 2700 litres/an Distribution par radiateurs

Plus en détail

GVS C 28-1HN / GVM C 26-1HN / GVM C 30-1HN 6 720 610 956-00.2O. Notice d emploi Chaudière gaz à condensation

GVS C 28-1HN / GVM C 26-1HN / GVM C 30-1HN 6 720 610 956-00.2O. Notice d emploi Chaudière gaz à condensation GVS C 28-1HN / GVM C 26-1HN / GVM C 30-1HN 6 720 610 956-00.2O Notice d emploi Chaudière gaz à condensation Modèles et brevets déposés Réf. : OSW Table des matières Table des matières Mesures de sécurité

Plus en détail

Système d énergie solaire et de gain énergétique

Système d énergie solaire et de gain énergétique Système d énergie solaire et de gain énergétique Pour satisfaire vos besoins en eau chaude sanitaire, chauffage et chauffage de piscine, Enerfrance vous présente Néo[E]nergy : un système utilisant une

Plus en détail

Quinta 25/30s et 28/35c

Quinta 25/30s et 28/35c Fiche produit Quinta 25/30s et 28/35c Quinta 25/30s et 28/35c Chaudière murale à condensation Avec ou sans production ECS intégrée Quinta 25/30s et 28/35c Remeha Quinta 25/30s et 28/35c Les Remeha Quinta

Plus en détail

>> Une solution pour chaque projet

>> Une solution pour chaque projet Dossier spécial eau chaude sanitaire JUIN 2013 L eau chaude sanitaire par De Dietrich >> Une solution pour chaque projet solaire bois pompes à chaleur Condensation fioul/gaz Le Confort Durable L eau chaude

Plus en détail

Maison Modèle BIG BOX Altersmith

Maison Modèle BIG BOX Altersmith Maison Modèle BIG BOX Altersmith SOLUTIONS D ENVELOPPE & DE SYSTÈMES PERFORMANCES RT 2005 & LABELS I. Présentation de la maison BIG BOX - T3...2 II. Enveloppes...3 1. Présentation de l enveloppe...3 2.

Plus en détail

Avanttia Solar. Chaudière Hybride CONDENSATION. L innovation qui a du sens

Avanttia Solar. Chaudière Hybride CONDENSATION. L innovation qui a du sens Chaudière Hybride CONDENSATION GAZ AVEC CHAUFFE- EAU-SOLAIRE INTÉGRÉ www.marque-nf.com CIRCUIT SOLAIRE FONCTIONNANT EN AUTOVIDANGE PRÉPARATEUR SOLAIRE EN INOX CAPTEUR SOLAIRE - DRAIN L innovation qui a

Plus en détail

Theta Double service BFC, SGE, SGS pour 20/30/40 kw capacité de chauffe

Theta Double service BFC, SGE, SGS pour 20/30/40 kw capacité de chauffe heta Double service BFC, SGE, SGS pour 20/30/40 kw capacité de chauffe Un module pour la production de l ECS et du chauffage central Echangeur à plaques avec circulateur ECS primaire, une vanne trois voies,

Plus en détail

produit De l eau chaude sanitaire à volonté Préparateurs ECS et accumulateurs d énergie Weishaupt

produit De l eau chaude sanitaire à volonté Préparateurs ECS et accumulateurs d énergie Weishaupt produit Information sur les préparateurs d eau chaude sanitaire De l eau chaude sanitaire à volonté Préparateurs ECS et accumulateurs d énergie Weishaupt Hygiène et propreté pour votre eau chaude sanitaire

Plus en détail

Accumuler la chaleur avec des ballons système individuels.

Accumuler la chaleur avec des ballons système individuels. ÉNERGIES RENOUVELABLES Ballons système Accumuler la chaleur avec des ballons système individuels. BALLON TAMPON BALLON D EAU CHAUDE / CHAUFFE-EAU BALLON COMBINÉ / À PRÉPARATION D EAU CHAUDE INSTANTANÉE

Plus en détail

Les conseils utiles pour votre logement

Les conseils utiles pour votre logement Les conseils utiles pour votre logement Habitat Nord Deux-Sèvres 7 rue Claude Debussy - 79 100 THOUARS w w w. h a b i t a t - n o r d 7 9. f r Aujourd hui, vous prenez possession de votre nouvelle habitation.

Plus en détail

Sommaire. Chauffage et PEB en Région wallonne

Sommaire. Chauffage et PEB en Région wallonne Chauffage et PEB en Région wallonne Exigences, enjeux, solutions techniques ir. Nicolas SPIES Conseiller énergie à la CCW Le 13 mai 2009 Sommaire 1. La conjoncture énergétique 2. Nouvelle réglementation

Plus en détail

http://energie.wallonie.be

http://energie.wallonie.be KOSTPRIJS UITGESPAARDE BRANDSTOF 8 7 kostprijs uitgespaarde brandstof (c /kwh) 6 5 4 3 2 kost uitgespaarde brandstof kost kwh electricity kost kwh gas kost kwh mazout 1 0 0 5000 10000 15000 20000 25000

Plus en détail

Le chauffe-eau thermodynamique à l horizon 2015-2020

Le chauffe-eau thermodynamique à l horizon 2015-2020 Chauffe-eau thermodynamique Le chauffe-eau thermodynamique à l horizon 2015-2020 Ballon de stockage ( 300 l) chaude M o d e c h a u f f a g e Q k T k Pompe à chaleur Effet utile Pompe à chaleur pour chauffer

Plus en détail

Des économies d'énergie grâce à la chaudière fioul à condensation. ROTEX A1 - Le spécialiste de la condensation fioul.

Des économies d'énergie grâce à la chaudière fioul à condensation. ROTEX A1 - Le spécialiste de la condensation fioul. ROTEX A1 : Des économies d'énergie grâce à la chaudière fioul à condensation. ROTEX A1 - Le spécialiste de la condensation fioul. Acheter une chaudière - C est maintenant à vous de décider de votre consommation

Plus en détail

FIOUL DOMESTIQUE La rénovation thermique des maisons individuelles

FIOUL DOMESTIQUE La rénovation thermique des maisons individuelles FIOUL DOMESTIQUE La rénovation thermique des maisons individuelles Fiche conseil Édition février 2012 Source Weishaupt SOMMAIRE P 2 : Contexte, enjeux et objectifs P 3 : Le parc des maisons chauffées au

Plus en détail

Soltherm 2014. Valable pour les travaux faisant l objet d une facture finale datée au plus tôt le 1 er juin 2014.

Soltherm 2014. Valable pour les travaux faisant l objet d une facture finale datée au plus tôt le 1 er juin 2014. Soltherm 2014 Annexe technique à partir du 1 er juin 2014 Valable pour les travaux faisant l objet d une facture finale datée au plus tôt le 1 er juin 2014. Ce document doit être complété et signé par

Plus en détail

Les plaisirs de l eau pour le corps, l esprit et l environnement

Les plaisirs de l eau pour le corps, l esprit et l environnement Les plaisirs de l eau pour le corps, l esprit et l environnement Une averse fraîche, délassante et économe De la peine à vous réveiller? Gagnez votre tonus quotidien sous le jet agréable et vivifiant d

Plus en détail

1,2,3 SOLEIL EN AVANT PREMIERE

1,2,3 SOLEIL EN AVANT PREMIERE CONFERENCE DERBI 1,2,3 SOLEIL EN AVANT PREMIERE 1er SYSTEME SOLAIRE COMBINE La climatisation Le chauffage L eau chaude sanitaire HISTORIQUE Fin 2003 : Lancement du projet Début 2005 : 1er prototype opérationnel

Plus en détail

Et ça coûte combien? Info

Et ça coûte combien? Info Et ça coûte combien? Info ...une averse fraîche, délassante et économe De la peine à vous réveiller? Gagnez votre tonus quotidien sous le jet agréable et vivifiant d une douche incomparable! Vous êtes

Plus en détail

Bien rénover son bâtiment Genève février 2014. Pierre André Seppey Physeos SA Sion pa.seppey@physeos.ch

Bien rénover son bâtiment Genève février 2014. Pierre André Seppey Physeos SA Sion pa.seppey@physeos.ch Bien rénover son bâtiment Genève février 2014 Pierre André Seppey Physeos SA Sion pa.seppey@physeos.ch Bien rénover programme Enjeux énergétiques à venir Bien comprendre sa consommation d énergie Comment

Plus en détail

600 HT DU 15 AVRIL AU 30 JUIN 2012 FIOUL FINANCEMENT AUX CONDITIONS AVANTAGEUSES AVEC NOTRE PARTENAIRE

600 HT DU 15 AVRIL AU 30 JUIN 2012 FIOUL FINANCEMENT AUX CONDITIONS AVANTAGEUSES AVEC NOTRE PARTENAIRE DU 15 AVRIL AU 30 JUIN 2012 Avec les chaudières fioul sol à condensation et Wingo FIOUL 600 HT DE REMISE POUR L ACHAT D UNE CHAUDIÈRE FIOUL SOL À CONDENSATION * FINANCEMENT AUX CONDITIONS AVANTAGEUSES

Plus en détail

ENTRE NOUS, L EAU CHAUDE, ÇA BAIGNE!

ENTRE NOUS, L EAU CHAUDE, ÇA BAIGNE! PRODUCTION D EAU CHAUDE SANITAIRE CHAUFFAGE AUX ÉNERGIES RENOUVELABLES CONCEPTS DE CHAUFFAGE ÉLECTRIQUE ENTRE NOUS, L EAU CHAUDE, ÇA BAIGNE! NOUS RÉINVENTONS L EAU CHAUDE SANITAIRE Allier confort et économies

Plus en détail

AQUACONDENS CHAUFFAGE SEUL 1 MODÈLE MODULANT DE 6 À 25 KW AQUACONDENS PACK CHAUFFAGE ET EAU CHAUDE SANITAIRE AQUACONDENS MI

AQUACONDENS CHAUFFAGE SEUL 1 MODÈLE MODULANT DE 6 À 25 KW AQUACONDENS PACK CHAUFFAGE ET EAU CHAUDE SANITAIRE AQUACONDENS MI Aquacondens Chaudières murales à condensation AQUACONDENS CHAUFFAGE SEUL 1 MODÈLE MODULANT DE 6 À 25 KW AQUACONDENS PACK CHAUFFAGE ET EAU CHAUDE SANITAIRE PAR BALLON SÉPARÉ 2 MODÈLES MODULANT DE 6 À 25

Plus en détail