indbad le marin ::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "indbad le marin ::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::"

Transcription

1 indbad le marin Sindbad Le marin ::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::

2

3 Sindbad le marin

4 Préface Sindbad le marin est un des contes des «mille et une nuits». Composé de sept récits qui sont autant de voyages, il rappelle que le monde, notre monde, est merveilleusement prodigue de richesses et nous révèle que celles-ci sont à la portée de tous à condition d acquérir la sagesse pour les découvrir. Des adolescents et des adultes en situation de handicap mental du Centre de la Gabrielle (MFP), aidés par une institutrice et une monitrice artistique, ont choisi comme projet de réécrire et d illustrer, avec leur propre regard et toutes leurs richesses, Sindbad le marin. L objet de cette histoire est de se faire connaître, autant que de se faire reconnaître, au delà du centre par des enfants des collèges de Seine-et-Marne, et pourquoi pas par un public encore plus large. Dans beaucoup de contes, figurent des fées ou des magiciens dont la mission est d aider les héros en leur apportant une aide. Toutes proportions gardées nos administrateurs ont voulu tenir ce rôle de facilitateur à la réalisation du livre. Et puisque nous sommes dans le domaine des contes nous formons le vœu que cette oeuvre permette un enrichissement mutuel de celles et ceux qui l ont réécrite et illustrée, et des lecteurs. Au cours de ces sept voyages, Sindbad le marin a compris qu en acquérant de la sagesse il pouvait s offrir de nombreuses richesses. Puisse ce livre enrichir le cœur de chacun d entre nous. Général de Corps d Armée (2s) Claude LEPETIT Président de la CNG-MG 3

5 4

6 Sommaire 6 Résumé 7 Présentation des personnages 8 Histoire de Sindbad le marin 12 Premier voyage de Sindbad le marin 19 Second voyage de Sindbad le marin 27 Troisième voyage de Sindbad le marin 35 Quatrième voyage de Sindbad le marin 43 Cinquième voyage de Sindbad le marin 48 Sixième voyage de Sindbad le marin 56 Septième voyage de Sindbad le marin 5

7 Résumé L histoire de Sindbad est racontée par Schéhérazade. Condamnée à mort par le calife de Bagdad, elle commence pendant la nuit une histoire qu elle arrête au matin. Curieux de connaître la suite, le souverain la laisse vivre jusqu à la nuit suivante où elle reprend son récit. Pendant 30 nuits, elle conte l histoire de Sindbad. Après bien d autres récits, au bout de 1001 nuits, le calife finira par lui accorder sa grâce. Les voyages de Sindbad le conduisent aux limites du monde où il rencontre des lieux et des êtres extraordinaires, merveilleux et souvent monstrueux. Mais les dangers le mènent aussi aux limites de lui-même, l obligeant à faire preuve d une astuce et d un courage remarquables. Dans les pires situations, Sindbad affirme qu il veut vivre et, trouvant un moyen de se sauver, il s en retourne chez lui plus puissant et plus riche. Il se montre alors généreux envers les pauvres. Mais, dans ses aventures, il se découvre aussi égoïste, menteur, voleur et même capable d assassiner. 6

8 Présentation des personnages Schéhérazade Jeune femme qui raconte les aventures de Sindbad au roi Schahriar pour éviter une mort certaine. Schahriar Roi, trompé par sa femme, la tue et pour se venger épouse chaque jour une vierge qu il tue au matin de la nuit de noces. Haroun Al Rachid Sultan des Indes régnant sur Bagdad de 786 à 809. Sindbad Héros de l histoire qui vit plein d aventures fantastiques. Hindbad Porteur de marchandises à Bagdad à qui Sindbad raconte ses aventures. Le Roi de Serendib Roi qui a permis à Sindbad de rentrer chez lui. Personne importante dans l acquisition des richesses de Sindbad. Le Rock Gigantesque oiseau présent sur l Ile aux Serpents. Animal-clé dans la richesse de Sindbad. 7

9 Histoire de Sindbad le marin Sire, sous le règne de ce même calife 1 Haroun al-rachid 2, il y avait à Bagdad 3 un pauvre porteur 4 nommé Hindbad. Un jour qu il faisait une chaleur étouffante, il portait une lourde charge d une extrémité de la ville à une autre. Comme il était très fatigué du chemin qu il avait déjà fait et qu il lui en restait encore beaucoup à faire, il arriva dans une rue où soufflait une brise légère et dont le pavé était arrosé d eau de rose. Ne pouvant désirer un lieu plus favorable, il posa sa charge à terre, et s assit dessus auprès d une grande maison. D agréables parfums de bois d aloès 5 et de pastilles 6 se mêlaient à l odeur de rose. De la fenêtre parvenait la musique de plusieurs instruments qui accompagnaient le chant des rossignols et d autres oiseaux du pays. Ce concert et la fumée des viandes grillées lui firent penser qu un festin avait lieu en cet endroit. Il décida de se renseigner sur le propriétaire de la maison. Un valet, étonné qu il ne connaisse pas son maître, lui répondit : «Comment! vous vivez à Bagdad, et vous ignorez que c est ici la demeure du seigneur Sindbad le marin, ce fameux voyageur qui a parcouru toutes les mers que le soleil éclaire?» Le porteur, qui avait entendu parler de ses richesses et les enviait, ne put s empêcher de dire à voix haute : «Puissant créateur, voyez la différence qu il y a entre Sindbad et moi ; je souffre tous les jours mille fatigues et mille maux, et j ai bien de la peine à me nourrir, moi et ma famille, pendant que l heureux Sindbad dépense sans compter pour ses plaisirs. Qu a-t-il fait pour obtenir une vie si agréable? Qu ai-je fait, moi, pour en mériter une si dure?» Et de désespoir, il frappa le sol du pied. Il était encore occupé par ses tristes pensées, quand un valet s approcha et lui dit: «Venez, suivez moi ; le seigneur Sindbad, mon maître, veut vous parler.» ::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::: 1 Calife : souverain des Musulmans. 2 Haroun-al-Rachid : calife de Bagdad de 786 à 809. Sous son règne, Bagdad vécut dans une grande prospérité. 3 Bagdad : capitale de l Irak fondée en Porteur : homme dont le métier est de transporter des marchandises sur son dos. 5 Aloès : plante à feuilles dentées utilisée en médecine et en parfumerie. 6 Pastille : pâte odorante que l on brûle pour parfumer l air. 8

10 rym belazreg

11 hilaire bimouanga Le jour qui parut en cet endroit empêcha Shéhérazade 7 de continuer cette histoire ; mais elle la reprit ainsi le lendemain : ::: lxx e nuit ::: Hindbad craignait qu on vienne le chercher pour le maltraiter à cause du discours qu il venait de tenir. Il répondit donc qu il ne pouvait abandonner sa charge dans la rue ; mais le valet lui promit d en prendre soin et insista tellement qu il fut obligé de le suivre. Il l introduisit dans une grande salle, où il y avait un bon nombre de personnes autour d une table couverte de mets délicats. On voyait à la place d honneur un personnage grave, bien fait et vénérable avec une longue barbe blanche ; derrière lui une foule d officiers et de domestiques s empressaient de le servir. Ce personnage était Sindbad. 10

12 isabelle lambert Hindbad, très intimidé, salua la compagnie en tremblant. Sindbad lui dit de s approcher, l installa à sa droite et lui servit lui-même vin et nourriture. Vers la fin du repas, comme ses invités ne mangeaient plus, il prit la parole, et, s adressant à Hindbad en l appelant frère, selon la coutume des Arabes lorsqu ils se parlent familièrement, il lui demanda comment il se nommait et quelle était sa profession. Puis il ajouta : «Je voudrais que vous me répétiez ce que vous disiez tout à l heure dans la rue.» Très gêné, Hindbad baissa la tête et le pria de lui pardonner ses propos inconvenants qui lui avaient échappé à cause de sa grande lassitude. «Je comprends votre situation, reprit Sindbad. Au lieu de vous faire des reproches, je vous plains; mais vous vous trompez si vous croyez que j ai obtenu sans peine tout ce confort. Je peux vous assurer, ajouta-t-il en s adressant à toute la compagnie, que j ai enduré des travaux et des souffrances si terribles qu ils sont capables d ôter aux hommes les plus avides l envie de traverser les mers pour s enrichir. Vous n imaginez pas tous les dangers que j ai courus durant mes sept voyages. Je vais vous en faire un récit fidèle. Je crois que vous ne serez pas fâchés de l entendre: :::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::: 7 Schéhérazade : c est Schéhérazade qui raconte l histoire de Sindbad au roi Schahriar. Celui-ci, trompé par sa femme, la tue et pour se venger décide d épouser chaque jour une nouvelle femme qu il tue après la nuit de noces. Quand vient le tour de Schéhérazade, pendant la nuit de noces, elle commence à raconter une histoire qu elle interrompt au lever du jour. Curieux de connaître la suite, le roi remet au lendemain sa mise à mort. La seconde nuit, Schéhérazade utilise la même ruse et le roi lui accorde une nouvelle journée de vie. Et ainsi pendant mille et une nuits jusqu à ce que le roi renonce à sa vengeance et laisse la vie sauve à Schéhérazade qui devient reine. 11

13 Premier Voyage de Sindbad le marin «J avais hérité de grandes richesses dont je gaspillai la plus grande partie dans les plaisirs. Mais revenant à la raison, je me rendis compte qu elles n étaient pas inépuisables et que je perdais mon temps inutilement. Je me souvins aussi de la phrase de Salomon 8 que j avais entendue citée par mon père. Il vaut mieux être dans le tombeau que dans la pauvreté. C est pourquoi je décidai de vendre ce qui me restait de meubles aux enchères ; je me rendis à Bassora 9 où j embarquai sur un bateau que nous avions équipé avec plusieurs autres marchands à frais communs 10. Nous prenons la route des Indes orientales par le golfe persique en direction des îles de Varvak 11. Au cours de notre navigation, nous faisons halte dans plusieurs îles pour vendre ou échanger nos marchandises. Un jour de grand calme, par une mer sans vagues, nous apercevons à fleur d eau une île toute verte ; le capitaine nous autorise à y débarquer ; je suis du nombre de ceux qui veulent y aller. Mais, pendant que nous nous reposons des fatigues de la mer en buvant et mangeant, l île tout à coup tremble et nous secoue fortement.» :::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::: 8 Salomon : dans la bible, roi d Israël (-972 à -932) réputé pour sa sagesse. 9 Bassora : port sur le golfe Persique 10 à frais communs : en partageant les frais. 11 Iles de Varvak : îles imaginaires, situées selon les Arabes au-delà de la Chine ; ce sont peut-être les îles du Japon. 12

14 hilaire bimouanga

15 thomas galissant

16 A ces mots, Shéhérazade s arrêta, parce que le jour commençait à paraître. Elle reprit ainsi son discours sur la fin de la nuit suivante : ::: lxxi e nuit ::: Sire, dit-elle, Sindbad poursuit ainsi son histoire : «Du bateau, on s aperçoit du tremblement de l île ; on nous crie de nous rembarquer rapidement ; que nous allons tous périr ; que ce que nous avons pris pour une île est en fait le dos d une baleine. Les plus rapides se sauvent dans la chaloupe 12, d autres partent à la nage. Pour moi, au moment où la baleine plonge, je réussis à me saisir d un bout de bois qu on avait apporté pour faire du feu, mais le capitaine, après avoir recueilli les autres naufragés, hisse les voiles et m abandonne à mon triste destin. Pendant un jour et une nuit, j affronte les flots qui me ballottent de droite à gauche. Le lendemain, à bout de forces, alors que je n ai plus l espoir d échapper à la mort, je suis jeté par une vague en direction d une île au rivage escarpé 13 ; et je n aurais pu y monter si quelques racines d arbre ne n avaient donné prise. Une fois à terre, je m étends à demi mort. Au lever du soleil, malgré ma fatigue, je me mets à la recherche de nourriture : je trouve quelques herbes bonnes à manger et par bonheur une source d excellente eau. Après avoir repris des forces, j avance à l aventure et j arrive dans une plaine où j aperçois une cavale 14 en train de paître. Je me dirige vers elle, flottant entre la joie et la crainte. Pendant que j admire sa beauté, j entends une voix venant de sous la terre ; puis un homme paraît à qui je raconte ma mésaventure. Il me prend par la main et me conduit dans une grotte où il y a d autres hommes aussi étonnés que lui de me voir. Ils m expliquent qu ils sont les palefreniers 15 du roi Mirhage. Chaque année, à cette période, leur tâche est de conduire ici les cavales pour qu elles se reproduisent avec un cheval marin qui sort des flots ; mais ils doivent protéger :::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::: 12 Chaloupe : canot qui sert pour le débarquement et le sauvetage des passagers. 13 Escarpé : d accès difficile à cause de sa hauteur. 14 Cavale : belle jument de race. 15

17 la jument qui risque de se faire dévorer par le mâle après l accouplement. Seuls les cris des hommes font fuir l animal qui replonge dans la mer. Ils ramènent ensuite les juments à la ville : les petits qui en naîtront sont destinés au roi et appelés chevaux marins. J avais eu de la chance de les rencontrer car si j étais arrivé un jour plus tôt, sans guide pour me conduire jusqu aux habitations, j aurais risqué la mort. Le lendemain, ils me conduisent jusqu à la capitale. Mirhage, le roi de l île à qui je raconte ma mésaventure me prend en pitié et demande qu on prenne soin de moi. La capitale du royaume est située en bord de mer et a un beau port où abordent des bateaux de tous les pays ; j y rencontre des étrangers qui me donnent des nouvelles du monde et des savants venus de l Inde. Je me rends à l île de Cassel qui est sous la domination du roi Mirhage. Comme on y entend toutes les nuits un bruit de timbales, on dit que Deggial 16 y demeure ; en chemin, je vois des poissons de cinquante à cent mètres de long mais qui font plus de peur que de mal et d autres plus petits mais qui ont des têtes de hiboux. Un jour, sur le port, comme on débarque des marchandises, j aperçois mon nom sur quelques ballots ; je reconnais mon chargement et même le capitaine. Je lui demande à qui appartiennent ces affaires ; il me répond qu elles sont à un marchand, nommé Sindbad, mort noyé après s être arrêté avec d autres marins sur le dos d une baleine qu ils avaient pris pour une île ; Capitaine, lui dis-je, je suis ce Sindbad que vous croyez mort : ces ballots sont mon bien et ma marchandise». :::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::: 15 Palefrenier : personne chargée du soin des chevaux. 16 Deggial : chez les Musulmans, l Antéchrist qui viendra à la fin du monde conquérir toute la terre sauf les villes saintes préservées par des anges. 16

18 rym belazreg

19 Shéhérazade n en dit pas davantage cette nuit, mais continua ainsi le lendemain : ::: lxxii e nuit ::: Cette réponse étonne le capitaine : «Grand Dieu! s écrie-t-il, à qui se fier aujourd hui? J ai vu de mes propres yeux périr Sindbad. Malgré tes airs honnêtes, avec quelle audace tu me mens pour t emparer d un bien qui ne t appartient pas!». Pour le convaincre, je lui raconte mon aventure et la façon dont j ai survécu. Plusieurs marins me reconnaissent. Ce capitaine était un homme honnête ; il se réjouit de me voir sain et sauf, me rend mes affaires et refuse les quelques marchandises que je voulais lui offrir en remerciement. Je donne ce que j ai de plus précieux au roi Mirhage qui, en retour, me fait des dons bien plus considérables. Avant de remonter sur le bateau, j échange le reste de mes marchandises contre du bois d aloès, du santal 17, du camphre 18, de la muscade, du clou de girofle, du poivre et du gingembre 19. Je les revends en chemin au cours de nos escales et j arrive ici avec cent mille sequins 20 qui me permettent d acheter des esclaves, des terres et une grosse maison. Et c est ainsi que je m établis, me promettant d oublier les maux que j avais soufferts et de jouir des plaisirs de la vie.» Sindbad arrêta ici son récit et offrit une bourse de cent sequins à Hindbad, lui proposant de revenir le lendemain avec les autres invités pour entendre la suite de ses aventures. Hindbad s habilla le lendemain plus proprement que le jour précédent. Après le repas, Sindbad prit de nouveau la parole : «Messieurs, je vous prie de vouloir bien écouter les aventures de mon second voyage ; elles sont plus dignes de votre attention que celles du premier.» Et il parla en ces termes : :::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::: 17 Santal : bois odorant utilisé en parfumerie. 18 Camphre: substance aromatique obtenue par la distillation du bois du camphrier et utilisée en médecine. 19 Muscade, clou de girofle, poivre, gingembre : épices utilisées pour la cuisine. 20 Sequin : ancienne monnaie d or. 18

20 angélique gérard Second Voyage de Sindbad le marin «J avais pris la résolution 21 de vivre tranquillement le reste de mes jours à Bagdad. Mais je ne tardai pas à m ennuyer. L envie de voyager et de faire du commerce me reprit. J achetai donc les marchandises nécessaires à mon négoce 22 et je partis une seconde fois avec d autres marchands dont l honnêteté m était connue. Après avoir prié Dieu, nous nous embarquons sur un bon navire. Nous allons d îles en îles où nous faisons des échanges très avantageux. Un jour, nous débarquons sur une île couverte d arbres fruitiers, mais si déserte qu on n y voit ni habitation ni âme qui vive. Nous nous promenons dans les prairies et le long des ruisseaux qui les arrosent. Pendant que mes compagnons récoltent des fruits et des fleurs, je prends des provisions et du vin et je m assois à l ombre de grands arbres. Je fais un assez bon repas et m assoupis 23, je ne peux vous dire combien de temps mais, à mon réveil, le navire avait disparu.» :::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::: 21 Résolution : décision. 22 Négoce : commerce. 23 Je m assoupis : je m endors. 19

21 christelle desprez

22 Shéhérazade s arrêta pour reprendre la nuit suivante. ::: lxxiii e nuit ::: «Etonné de ne plus voir le bateau à l ancre, je me lève et regarde tout autour de moi, mais plus aucun de mes compagnons n est là, j aperçois seulement, au loin, la voile du navire. Je pousse des cris épouvantables, je me frappe la tête, me jette par terre où je reste longtemps à remuer de sinistres pensées. Cent fois, je me reproche d avoir entrepris ce second voyage. Finalement, me résignant à la volonté de Dieu, je grimpe en haut d un arbre pour voir si je n aurais pas quelque raison d espérer. En scrutant 24 les alentours, j aperçois au loin, côté terre, quelque chose de blanc ; je descends de mon arbre, rassemble mes vivres et marche vers ce que j ai vu. Ce que je découvre en m approchant est une énorme boule blanche, lisse, douce. J en fais le tour sans trouver aucune ouverture. Tout à coup, comme couvert d un épais nuage, le ciel s assombrit ; je m en étonne, mais plus encore quand je comprends que la cause de cette obscurité est un oiseau d une taille extraordinaire qui vole vers moi ; je me souviens alors d avoir entendu les marins parler d un oiseau géant appelé rock et j en déduis que cette boule est son œuf. En effet, l animal se pose dessus comme pour le couver. Serré contre l œuf, j ai devant moi une des pattes de l oiseau, grosse comme un tronc d arbre. L idée me vient de m y attacher fortement à l aide de mon turban en espérant qu en reprenant son envol le rock m emportera loin de cette île. Effectivement, dès le lendemain, il m enlève si haut dans le ciel que je ne vois plus la terre, puis tout à coup, il descend si rapidement que j en perds toute sensation. J ai à peine le temps de me détacher que l oiseau, d un coup de bec, se saisit d un serpent immense et reprend son vol. :::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::: 24 Scruter : examiner attentivement. 21

23 La vallée où il m a laissé est très profonde et fermée par des montagnes qui se perdent dans les nuages, sans aucun chemin pour y monter. Ma situation me paraît pire encore que dans l île que je viens de quitter. En marchant dans cette vallée, je m aperçois qu elle est parsemée de diamants d une grosseur surprenante mais aussi pleine de serpents effrayants, assez gros pour engloutir un éléphant. Pour échapper au rock, ils se retirent dans leur antre 25 pendant le jour et n en sortent que la nuit. Après avoir marché toute la journée, je passe la nuit dans une grotte dont je bouche l entrée avec une pierre mais je ne peux dormir à cause des sifflements effrayants des serpents. Le lendemain, je reprends ma marche encore tremblant et, à la fin, je m assois, tellement fatigué que je m assoupis parmi les diamants. Un grand bruit me réveille : ce sont de grosses pièces de viande qui dévalent du haut des rochers. Ce que racontent les marins et que j avais toujours pris pour un conte était donc vrai! Ils disent qu au moment où les aigles ont des petits, les marchands jettent de grosses pièces de viande du haut des rochers, dans cette vallée inaccessible. Elles tombent sur les diamants qui y restent fichés par leur pointe. Les aigles, plus forts qu ailleurs dans ce pays, fondent sur les morceaux de viande et les emportent dans leur nid, en haut de la montagne. Les marchands, alors, n ont plus qu à les éloigner par leurs cris et récupérer les diamants piqués dans la viande. Cela me donne une idée.» Le jour qui parut en cet endroit imposa silence à Schéhérazade ; mais elle poursuivit cette histoire le lendemain : ::: lxxiv e nuit ::: «Je commence à ramasser les plus gros diamants que je vois pour en remplir mon sac, puis je choisis un morceau de viande assez long que j attache autour de ma taille avec mon turban et je me couche ventre contre terre. Les aigles arrivent et chacun se saisit d une pièce de viande qu il emporte. :::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::: 25 Antre : endroit creux (par ex. caverne ou grotte) qui sert d abri ou de cachette. 22

24 lydie enocq

25 françois peeters

26 L un d entre eux m enlève en haut de la montagne et me dépose dans son nid. Les marchands qui attendaient les rocks crient pour les effrayer et les obliger à quitter leur proie. Celui qui s approche de moi, d abord pris de crainte de trouver un humain ici, se met ensuite en colère en pensant qu il a affaire à un voleur de diamants. Si vous me connaissiez, lui dis-je, vous me traiteriez avec plus de douceur. Mais rassurez-vous, j ai dans mon sac assez de diamants pour vous et moi que j ai choisis et ramassés moi-même dans la vallée. D autres marchands nous rejoignent à qui je raconte mon aventure. Mon astuce et plus encore mon courage les remplissent d admiration. Ils me conduisent à leur logement. Là, je leur montre mes diamants et ils m avouent n en avoir jamais vu d aussi gros. Je prie celui qui m avait trouvé dans le nid d en choisir pour lui autant qu il en veut. Il se contente d en prendre un seul et encore parmi les moins gros. Une fois que les marchands ont récupéré assez de pierres précieuses pour les revendre, nous marchons jusqu au port à travers de hautes montagnes pleines de longs serpents. De là, nous passons sur l île de Roha 26, où poussent des arbres si gros que sous chacun cent hommes peuvent facilement se mettre à l ombre. Un suc coule par une ouverture que l on fait en haut de l arbre et se reçoit dans un vase où il prend consistance et devient ce qu on appelle camphre. On y trouve aussi des rhinocéros qui se battent avec les éléphants. Avec sa corne, le rhinocéros perce l éléphant sous le ventre et le hisse sur sa tête. Mais, en coulant, le sang et la graisse de l éléphant l aveuglent et il tombe à terre. Alors le rock vient et les enlève tous les deux. Nous continuons notre voyage d îles en îles pour échanger les diamants et le camphre. De retour à Bassora, je rejoins Bagdad où je fais de grandes aumônes aux pauvres et profite enfin de mes richesses si difficilement gagnées.» Ce fut ainsi que Sindbad raconta son second voyage, il fit encore donner à Hindbad cent sequins et l invita à revenir le lendemain à la même heure avec les autres invités pour écouter son troisièmevoyage. On se mit à table et à la fin du repas Sindbad commença son récit en ces termes : :::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::: 26 Roha : île proche de Madagascar. 25

27 bastien bergeret

28 Troisième Voyage de Sindbad le marin «Comme j étais encore jeune, je m ennuyais à vivre dans le repos : je décidai donc de partir de Bagdad avec de riches marchandises pour me rendre à Bassora où j embarquai avec d autres marchands pour une longue navigation. Un jour, en pleine mer, nous sommes surpris par une horrible tempête qui nous fait perdre notre route. Elle dure plusieurs jours et nous pousse vers une île où nous sommes contraints de mouiller. Notre capitaine nous avertit : cette île et quelques autres autour sont habitées par des sauvages tout velus qui vont venir nous attaquer. Bien que ce soient des nains, nous ne devons pas leur résister car ils ont plus nombreux que des sauterelles et nous assommeraient s il nous arrivait d en tuer un.» Le jour qui vient éclairer l appartement de Schariar, empêcha Schéhérazade d en dire davantage. La nuit suivante, elle reprit la parole en ces termes : ::: lxxv e nuit ::: «A ce moment, dit Sindbad, nous voyons apparaître un nombre incalculable de sauvages hideux, couverts de poils roux et hauts d une soixantaine de centimètres, qui se jettent à l eau et en peu de temps abordent notre navire en parlant un langage que nous ne comprenons pas. Ils s agrippent aux bords et aux cordages et grimpent de tous côtés avec une agilité et une vitesse extraordinaires. Nous n osons faire un geste ou dire un mot pour nous défendre. Ils déplient les voiles, coupent le câble de l ancre ; puis après avoir approché le vaisseau de terre, ils nous font tous débarquer et repartent d où ils sont venus en possession de notre navire. Seuls, livrés à nous-mêmes, nous avançons sur cette île inconnue où nous cueillons des fruits et des herbes avec la peur que ce soit notre dernier repas. En marchant, nous apercevons un grand édifice vers lequel nous dirigeons nos pas. C est un palais bien bâti dont nous poussons les portes d ébène 27. Nous entrons dans une cour et découvrons un vaste appartement avec d un côté une :::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::: 27 Ebène : bois très dur, d un noir foncé. 27

29 montagne d ossements humains, de l autre une multitude de broches à rôtir. Tremblants à cette vue, les jambes déjà coupées par la fatigue de la marche, nous tombons par terre et y restons longtemps immobiles, saisis d une frayeur mortelle. Dans un grand fracas, une porte s ouvre et apparaît un homme noir aussi haut qu un palmier et au physique effrayant : un œil rouge au milieu du front, de longues dents pointues, une lèvre inférieure tombant sur la poitrine, des oreilles aussi grosses que celles d un éléphant et des ongles longs et crochus comme les serres d un oiseau. A sa vue, nous perdons tous connaissance, comme morts. Quand nous nous réveillons, nous le voyons assis dans le vestibule qui nous examine de son œil unique. Puis il s approche, me saisit et me tourne de tous les côtés mais me trouvant trop maigre, il me lâche pour examiner mes autres compagnons. Le capitaine étant le plus gras de tout l équipage, il le prend dans sa main comme j aurais fait d un moineau, lui passe une broche à travers le corps, allume un feu, le fait rôtir et le mange pour son souper. Après quoi, il s endort en ronflant dans la même salle que nous. Au lever du jour, il se lève et sort du palais. Une fois seuls, après avoir gémi sur notre sort, nous cherchons un moyen de nous échapper, mais aucune solution ne nous vient à l esprit et nous en remettant à Dieu, nous passons la journée à parcourir l île en nous nourrissant de fruits et de plantes. Le soir, n ayant pas trouvé d autre endroit pour nous mettre à l abri, nous regagnons le palais. Comme la veille, le géant réapparaît, choisit un de mes compagnons pour son dîner, et s endort jusqu au lendemain. Notre sort nous paraît si affreux que plusieurs d entre nous sont prêts à se jeter à la mer, mais quelqu un les raisonne en rappelant qu il n est pas permis de se donner la mort et qu il serait bien plus sage de chercher à nous débarrasser de ce monstre. A mon tour, comme l île est riche en bois, je propose de fabriquer des radeaux que nous laisserons sur la côte ; même si nous risquons de périr en mer, cela vaut encore mieux que d être dévorés par le monstre. Mes compagnons approuvent mon idée et ensemble nous construisons des radeaux capables de porter trois personnes. 28

30 mickaël rodriguez

31 A la nuit tombante, nous rejoignons le palais où le géant arrive pour dévorer encore un de nos compagnons. Une fois qu il est endormi, dix d entre nous saisissons chacun une broche dont nous faisons chauffer la pointe et tous en même temps nous l enfonçons dans l œil du géant. Fou de douleur, il se lève en poussant des cris terrifiants et tente de nous attraper en étendant les mains de tous côtés. Mais nous avons le temps de nous dissimuler. Après nous avoir cherchés en vain, il sort du palais en hurlant.» Shéhérazade, n en dit pas davantage cette nuit. Mais la nuit, suivante elle reprit son histoire: ::: lxxvi e nuit ::: Nous quittons à notre tour le palais pour rejoindre nos radeaux et nous attendons le jour en espérant que le monstre aura perdu la vie, malheureusement, au petit matin, nous voyons notre cruel ennemi revenir accompagné d autres géants qui marchent à pas précipités. aurélien garnier 30

32 Aussitôt, nous nous jetons sur nos radeaux et ramons de toutes nos forces pour nous éloigner du rivage. Nos ennemis se munissent de gros rochers qu ils lancent dans notre direction avec tant de précision qu à l exception du mien tous les radeaux sont brisés et leurs passagers noyés. Heureusement, mes deux compagnons et moi avions ramé avec tant de force que nous étions hors de leur portée. Une fois en pleine mer, nous sommes le jouet des vents jusqu à la nuit mais nous réussissons le lendemain à accoster sur une île où des fruits poussent en abondance. Après nous être restaurés, nous nous endormons sur le rivage, mais soudain, un serpent long comme un palmier engloutit un des mes camarades malgré ses cris et ses efforts pour se débarrasser de l animal qui le secoue, l écrase contre terre et l avale. Nous prenons la fuite et nous réfugions en haut d un arbre pour y passer la nuit. De là, nous entendons un bruit que nous devinons être celui des os du malheureux que le serpent était en train de rendre. La nuit suivante, nous montons dans un arbre très haut pour nous mettre en sûreté mais le serpent arrive en sifflant et engloutit mon compagnon. Le lendemain, resté seul et frémissant d horreur à la pensée du sort qui m attend, je fais quelques pas pour aller me jeter dans la mer, mais comme il est doux de vivre aussi longtemps qu on peut, je résiste à ce mouvement de désespoir. J amasse du bois, des ronces et des épines sèches. J en fais des fagots que j attache ensemble en un grand cercle autour de l arbre. Comme prévu, le reptile revient à la nuit tombée, tourne autour de l arbre et cherche à me dévorer. Mais il ne peut y parvenir à cause du rempart que je m étais fabriqué et il fait en vain jusqu au jour le manège d un chat qui assiège une souris dans un refuge où il ne peut pénétrer. Enfin, au matin, il finit par se retirer. J ai tant souffert de son haleine empestée que je quitte ma forteresse désespéré, dans l intention de me jeter à la mer la tête la première.» 31

ALADDIN OU LA LAMPE MERVEILLEUSE

ALADDIN OU LA LAMPE MERVEILLEUSE Enseignement intégré des humanités Octobre 2012 Épreuve n 2 Compréhension et expression écrites Les Mille et une nuits ALADDIN OU LA LAMPE MERVEILLEUSE Nom : Prénom : Classe de sixième :.. COMPRÉHENSION

Plus en détail

J attendais depuis longtemps un signe Où tu revenais me chercher Pourquoi je t ai laissé aller si loin Avant que je trouve la vérité

J attendais depuis longtemps un signe Où tu revenais me chercher Pourquoi je t ai laissé aller si loin Avant que je trouve la vérité Le vent bohème Ça m a pris du temps pour me libérer De cette prison d incertitude Mes craintes étaient prises au dépourvu Et tous mes doutes ont disparu J ai trouvé mon bateau sur les pierres J ai refait

Plus en détail

contes licencieux des provinces de france

contes licencieux des provinces de france Jean Quatorze-Coups Tout près d ici, vivait il y a déjà longtemps une veuve dont le fils était chasse-marée, autrement dit, domestique dans un moulin. Jean c était le nom du jeune homme avait vingt-quatre

Plus en détail

Trois cheveux pour épouser Philomène

Trois cheveux pour épouser Philomène Trois cheveux pour épouser Philomène Autrefois, il y avait un homme qui était Chef. Etant Chef, il avait mis au monde une fille. Cette fille était vraiment très belle. La fille avait grandi et on l avait

Plus en détail

C ÉTAIT IL Y A TRÈS LONGTEMPS QUAND LE COCHON D INDE N AVAIT PAS ENCORE SES POILS.

C ÉTAIT IL Y A TRÈS LONGTEMPS QUAND LE COCHON D INDE N AVAIT PAS ENCORE SES POILS. C ÉTAIT IL Y A TRÈS LONGTEMPS QUAND LE COCHON D INDE N AVAIT PAS ENCORE SES POILS. MAIS UN JOUR IL PARTIT PLUS AU NORD POUR DÉCOUVRIR LE MONDE. IL MARCHAIT, MARCHAIT, MARCHAIT SANS S ARRÊTER.IL COMMENÇA

Plus en détail

Kolos et les quatre voleurs de Jean Pierre MOURLEVAT, illustrations Isabelle CHATELLARD

Kolos et les quatre voleurs de Jean Pierre MOURLEVAT, illustrations Isabelle CHATELLARD Kolos et les quatre voleurs de Jean Pierre MOURLEVAT, illustrations Isabelle CHATELLARD TEXTE 1 1. La maison du géant Il était une fois au fond de la forêt un géant qui s appelait Kolos. Tout le monde

Plus en détail

Le Petit Chaperon rouge Conte de Grimm

Le Petit Chaperon rouge Conte de Grimm Lecture suivie n 6 - Période 3 : Janvier - Février page n : rouge Conte de Grimm Il était une fois une charmante petite fille que tout le monde aimait au premier regard. Sa grand-mère qui l adorait plus

Plus en détail

Le conte du Petit Chaperon rouge

Le conte du Petit Chaperon rouge Le conte du Petit Chaperon rouge d après les frères Grimm Il était une fois une petite fille que tout le monde aimait et sa grand-mère encore plus. Elle ne savait que faire pour lui faire plaisir. Un jour,

Plus en détail

En voiture Simone. Luc Tartar Editions Lansman

En voiture Simone. Luc Tartar Editions Lansman Simone Luc Tartar Editions Lansman Entre le père, avec un cadeau. PAPA Le père : Simone? Tu es là? Evidemment que tu es là. On m a dit que tu avais roulé sous une voiture. Simone. Que s est-il passé? Temps

Plus en détail

Johan Theorin. L Heure trouble ROMAN. Traduit du suédois par Rémi Cassaigne. Albin Michel

Johan Theorin. L Heure trouble ROMAN. Traduit du suédois par Rémi Cassaigne. Albin Michel Johan Theorin L Heure trouble ROMAN Traduit du suédois par Rémi Cassaigne Albin Michel Öland, septembre 1972 L E MUR de grosses pierres rondes couvertes de lichens gris était aussi haut que le petit garçon.

Plus en détail

Expression écrite. Renart et les marchands

Expression écrite. Renart et les marchands Expression écrite Objectif : Apprendre à résumer un texte (1) Commence par lire le texte ci-dessous. Il a été écrit au 13 e siècle et raconte les aventures d'un goupil nommé Renart. Prends ton temps et

Plus en détail

Le Cauchemar révélateur

Le Cauchemar révélateur Le Cauchemar révélateur Hier c était le départ de ma mère. On l emmena à l aéroport. Elle devait partir pour son travail. Quand l avion dans lequel elle était décolla, il passa au-dessus de nos têtes.

Plus en détail

PRIÈRES QUOTIDIENNES POUR

PRIÈRES QUOTIDIENNES POUR PRIÈRES QUOTIDIENNES POUR LE NIVEAU ÉLÉMENTAIRE Avent Année B Une grande AVENTure Semaine 1 Seigneur Jésus, le temps de l Avent est un chemin, une aventure, que nous faisons en ta compagnie pour bien nous

Plus en détail

Le premier visage fait le dernier voyage. Amir Hassan

Le premier visage fait le dernier voyage. Amir Hassan Le premier visage fait le dernier voyage Amir Hassan 3 e prix Je me souviens de mon père quand j étais petite. Il me parlait toujours de la Palestine, il disait : «C est un pays volé par des occupants

Plus en détail

Ma première Lettre. d amour... UN SOIR DE + 2009-2010 Saint-Malachie et Saint-Nazaire

Ma première Lettre. d amour... UN SOIR DE + 2009-2010 Saint-Malachie et Saint-Nazaire Ma première Lettre d amour... UN SOIR DE + 2009-2010 Saint-Malachie et Saint-Nazaire Table des matières (par ordre alphabétique des prénoms): Page 3 : Anonyme Page 4 : Anonyme Page 5 : Clara Page 6 : Anonyme

Plus en détail

Cauchemar. Première vision

Cauchemar. Première vision Première vision Cauchemar Je prenais mon déjeuner lorsque j entendis ma mère s exclamer : «Dépêche-toi, on va être en retard, chéri! -J arrive, je finis de préparer la valise! cria mon père.» Moi, je me

Plus en détail

Titre Usage Livret. Chantez, priez, célébrez le Seigneur Entrée Page 3. Dieu nous accueille Entrée Page 3

Titre Usage Livret. Chantez, priez, célébrez le Seigneur Entrée Page 3. Dieu nous accueille Entrée Page 3 SOMMAIRE : Titre Usage Livret Chantez, priez, célébrez le Seigneur Entrée Page 3 Dieu nous accueille Entrée Page 3 Nous sommes le corps du Christ Entrée Page 4 Si le Père vous appelle Entrée Page 4 Je

Plus en détail

Dans la ville de Venise on raconte mille histoires et chaque année est organisé le carnaval!

Dans la ville de Venise on raconte mille histoires et chaque année est organisé le carnaval! Le Pierrot de Venise Dans la ville de Venise on raconte mille histoires et chaque année est organisé le carnaval! Tous les habitants se déguisent. Les mamies de la ville racontent une histoire très ancienne

Plus en détail

Le don de l inconnu. Par Chantal Pinel

Le don de l inconnu. Par Chantal Pinel Le don de l inconnu Par Chantal Pinel Chapitre 1 La décision Ça fait quelque temps que je pense à être agent pour le gouvernement, mais j hésite, je réfléchis depuis six mois. J ai 21ans et il faut que

Plus en détail

Ezéchiel, homme de visions

Ezéchiel, homme de visions La Bible pour enfants présente Ezéchiel, homme de visions Ecrit par : Edward Hughes Illustré par : Lazarus Adapté par : Ruth Klassen Traduit par : Yvon l'hermitte Produit par : Bible for Children www.m1914.org

Plus en détail

LES LEGENDES DES ETOILES RACONTEES AUX ENFANTS

LES LEGENDES DES ETOILES RACONTEES AUX ENFANTS LES LEGENDES DES ETOILES RACONTEES AUX ENFANTS Depuis que les hommes racontent des histoires, de nombreuses d entre elles tentent dʹexpliquer comment le monde a été créé et pourquoi les choses sont comme

Plus en détail

Pourquoi le Chien. chasse le Chat

Pourquoi le Chien. chasse le Chat Pourquoi le Chien chasse le Chat 1 Pourquoi le Chien chasse le Chat Par Liz Hutchison À Madame Yannick Post, mon premier professeur de français. Ce livre est un don à l organisme non gouvernemental Seeds

Plus en détail

Les trois petits cochons

Les trois petits cochons Les trois petits cochons Les trois petits cochons Une histoire illustrée par Leonard Leslie Brooke Deux illustrations sont d Arthur Rackam Adaptation réalisée par Marie-Laure Besson pour Le Cartable Fantastique

Plus en détail

Le petit bonhomme en pain d épices

Le petit bonhomme en pain d épices Le petit bonhomme en pain d épices Robert Gaston Herbert Le petit bonhomme en pain d épices Conte anglais Adaptation réalisée par Marie-Laure Besson pour «Le Cartable Fantastique» Robert Gaston Herbert

Plus en détail

Le Sort d un papillon

Le Sort d un papillon Emma Adèle Lacerte Le Sort d un papillon Les Revenants Le sort d un papillon Sur le toit d une véranda, deux chenilles avaient élu domicile. Toutes deux, enveloppées d un tissu blanc et ouaté, attendaient

Plus en détail

Lève-toi et marche...

Lève-toi et marche... Lève-toi et marche... Salut! Te voilà EN ROUTE AVEC Avec qui? Avec l Esprit Saint, car tu l as reçu pour apprendre à devenir davantage l ami e de Jésus. Plus tu accueilles l Esprit Saint, plus il t aide

Plus en détail

Hans Christian Andersen. L Ange. Traduit du danois par D. Soldi RÊVER EN DIABLE

Hans Christian Andersen. L Ange. Traduit du danois par D. Soldi RÊVER EN DIABLE Hans Christian Andersen L Ange Traduit du danois par D. Soldi RÊVER EN DIABLE Hans Christian Andersen (1805-1875) portrait (1836) par le peintre danois Constantin Hansen (1804-1880). «CHAQUE FOIS QU UN

Plus en détail

Aguri et le vieil homme qui faisait fleurir les cerisiers de Grégoire Vallancien

Aguri et le vieil homme qui faisait fleurir les cerisiers de Grégoire Vallancien 1 Au Japon, dans un petit village, vivait un vieil homme. Il habitait une minka une petite maison de bambou et cultivait le riz avec sa femme. Un jour, dans la forêt, le vieil homme vit son chien gratter

Plus en détail

Tu dois. Tu viens de faire une inférence

Tu dois. Tu viens de faire une inférence La réponse n est pas écrite Ce que tu cherches est invisible Découvrir les idées qui se cachent derrière la phrase en utilisant les indices du texte Tu dois et Utiliser les connaissances que tu as dans

Plus en détail

La véritable histoire de la Belle au bois dormant. (D après la version des Frères Grimm traduite par Marthe Robert édition Gallimard, 1976)

La véritable histoire de la Belle au bois dormant. (D après la version des Frères Grimm traduite par Marthe Robert édition Gallimard, 1976) La véritable histoire de la Belle au bois dormant (D après la version des Frères Grimm traduite par Marthe Robert édition Gallimard, 1976) La classe de 6 ème 1 du collège Paul Froment vous présente : La

Plus en détail

Célébration de rentrée 19 0ctobre 2011

Célébration de rentrée 19 0ctobre 2011 Célébration de rentrée 19 0ctobre 2011 JE ME SOUCIE DE TOI Chant d entrée : La promesse Grégoire et Jean-Jacques Goldman La Promesse On était quelques hommes Quelques hommes quelques femmes en rêvant de

Plus en détail

La souris voyageuse. Pipistrelle à Venise. Annick et Jacques Laban OCOKRNWOG. Novembre 2001

La souris voyageuse. Pipistrelle à Venise. Annick et Jacques Laban OCOKRNWOG. Novembre 2001 La souris voyageuse Pipistrelle à Venise Annick et Jacques Laban Novembre 2001 1 Dans la gare de Nice, sous une grosse traverse en bois vivait une famille de souris. La demeure était certes un peu bruyante,

Plus en détail

Le loup et les 7 chevreaux

Le loup et les 7 chevreaux Episode 1 Il était une fois une chèvre qui avait sept jolis petits chevreaux. Un matin, elle voulut aller chercher de la nourriture pour elle et ses petits dans la pairie. Elle les rassembla tous les sept

Plus en détail

REVEIL. Simone est en petite voiture. Autour d elle, tous les autres. A quelques pas, la paire de chaussures.

REVEIL. Simone est en petite voiture. Autour d elle, tous les autres. A quelques pas, la paire de chaussures. REVEIL Simone est en petite voiture. Autour d elle, tous les autres. A quelques pas, la paire de chaussures. Simone : Rabattre les couvertures Le Chef de gare : Madame votre fille La mère : Que dit-elle?

Plus en détail

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare.

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je venais d arriver à Hanovre par le train de onze heures. À Düsseldorf j avais passé plus de trois semaines chez un homme de quarante

Plus en détail

Nom : Prénom : Date :

Nom : Prénom : Date : J observe le livre dans son ensemble, je le feuillette et je réponds aux 1) Je complète la carte d identité du livre. Titre du livre Nom de l auteur Nom de l illustrateur Editeur Collection Genre 2) Qui

Plus en détail

Zéralda aimait beaucoup faire la cuisine. A l âge de six ans, elle savait déjà faire friture et rôti, bouilli et farce, ragoût et grillade.

Zéralda aimait beaucoup faire la cuisine. A l âge de six ans, elle savait déjà faire friture et rôti, bouilli et farce, ragoût et grillade. Il était une fois un ogre, un vrai géant, qui vivait tout seul. Comme la plupart des ogres, il avait des dents pointues, une barbe piquante, un nez énorme et un grand couteau. Il était toujours de mauvaise

Plus en détail

Ne vas pas en enfer!

Ne vas pas en enfer! Ne vas pas en enfer! Une artiste de Corée du Sud emmenée en enfer www.divinerevelations.info/pit En 2009, une jeune artiste de Corée du Sud qui participait à une nuit de prière a été visitée par JésusChrist.

Plus en détail

Lire et comprendre 1

Lire et comprendre 1 Lire et comprendre 1 Faites place à Mini-Loup, indien des mers du Sud. Faites place à Mini-Loup, corsaire des mers du Sud. Faites place à Mini-Rat, corsaire des mers du Sud. L équipe tire et pousse la

Plus en détail

Lola. Texte de Sylvie Lavoie et d Éric Lemoine İllustrations de Sonia Hivert Mise en page réalisée par Cloé Perrotin. www.majuscrit.

Lola. Texte de Sylvie Lavoie et d Éric Lemoine İllustrations de Sonia Hivert Mise en page réalisée par Cloé Perrotin. www.majuscrit. Lola Texte de Sylvie Lavoie et d Éric Lemoine İllustrations de Sonia Hivert Mise en page réalisée par Cloé Perrotin www.majuscrit.fr www.majuscrit.fr Marcus Papa Texte de Sylvie Lavoie et d Éric Lemoine

Plus en détail

Travail significatif de français 6P

Travail significatif de français 6P Etablissement primaire Payerne et environs Nom : Date : Travail significatif de français 6P L1:21 Lire de manière autonome des textes variés et développer son efficacité en lecture. Progression des apprentissages:

Plus en détail

Comment le Chat et la Souris sont venus au monde Conte populaire du Vietnam Partie 1

Comment le Chat et la Souris sont venus au monde Conte populaire du Vietnam Partie 1 Comment le Chat et la Souris sont venus au monde Conte populaire du Vietnam Partie 1 Ngoc-hoang, l empereur de Jade, le dieu suprême des cieux, vivait dans son royaume céleste où il possédait un palais

Plus en détail

Un taxi à New York. L histoire commence aux Etats-Unis et notre héros, c est un taxi! Un jaune et noir, très joli, comme on en voit souvent ici.

Un taxi à New York. L histoire commence aux Etats-Unis et notre héros, c est un taxi! Un jaune et noir, très joli, comme on en voit souvent ici. Version audio - CLIQUE ICI Un taxi à New York L histoire commence aux Etats-Unis et notre héros, c est un taxi! Un jaune et noir, très joli, comme on en voit souvent ici. Ici, on est à New York City, c

Plus en détail

Honoré Beaugrand. La Chasse-galerie. Les Revenants

Honoré Beaugrand. La Chasse-galerie. Les Revenants Honoré Beaugrand La Chasse-galerie Les Revenants Honoré Beaugrand (1848-1906) I «Pour lors que je vais vous raconter une rôdeuse d histoire, dans le fin fil ; mais s il y a parmi vous autres des lurons

Plus en détail

Voici l histoire de Bibolette la sorcière. Après l avoir lue, tu répondras à quelques questions.

Voici l histoire de Bibolette la sorcière. Après l avoir lue, tu répondras à quelques questions. LIRE UN CNTE ET RÉPNDRE À UN QUESTINNAIRE METTANT EN JEU DIFFÉRENTES CMPÉTENCES. Voici l histoire de Bibolette la sorcière. Après l avoir lue, tu répondras à quelques questions. Dans une forêt très sombre,

Plus en détail

La mort est comme une. chandelle. qui s éteint lorsque. le soleil se lève. CHSLD (villa Pabok)

La mort est comme une. chandelle. qui s éteint lorsque. le soleil se lève. CHSLD (villa Pabok) La mort est comme une chandelle qui s éteint lorsque le soleil se lève CHSLD (villa Pabok) Nous attirons plus particulièrement votre attention sur les besoins du résidant à ses derniers moments de vie

Plus en détail

L écrivain. Il était arrivé là sans vraiment savoir comment. Mais il est clair que ce vieux portique en bois lui barrait la route.

L écrivain. Il était arrivé là sans vraiment savoir comment. Mais il est clair que ce vieux portique en bois lui barrait la route. L écrivain Il se trouvait devant la porte. Il était arrivé là sans vraiment savoir comment. Mais il est clair que ce vieux portique en bois lui barrait la route. Faire demi-tour il ne le pouvait! Pourquoi?

Plus en détail

L hiver Qui sommes nous? Amoureux ou coupable

L hiver Qui sommes nous? Amoureux ou coupable La magie des mots Bienvenue Un poème Merci à tous Les mots Etre une chanson Juste un petit mot L aigle et le vermisseau La prière de la dent L oiseau Une note de musique L amour Ma naissance Fleur d amour

Plus en détail

La maîtresse m a demandé d écrire la suite d une nouvelle de Philippe BARBEAU, l ami de l ogre, en respectant les étapes du récit.

La maîtresse m a demandé d écrire la suite d une nouvelle de Philippe BARBEAU, l ami de l ogre, en respectant les étapes du récit. La maîtresse m a demandé d écrire la suite d une nouvelle de Philippe BARBEAU, l ami de l ogre, en respectant les étapes du récit. Un après midi d ennui Yoann s ennuyait depuis toujours mais, en ce début

Plus en détail

Si faut- il bien aimer au monde quelque chose : Celui qui n'aime point, celui- là se propose Une vie d'un Scythe, et ses jours veut passer

Si faut- il bien aimer au monde quelque chose : Celui qui n'aime point, celui- là se propose Une vie d'un Scythe, et ses jours veut passer Corpus n 2 : Sujet : Dans une classe de première, vous étudierez le groupement de textes suivant dans le cadre de l objet d étude Ecriture poétique et quête du sens». Vous présenterez votre projet d ensemble

Plus en détail

Les langues d oiseaux moulus

Les langues d oiseaux moulus Les langues d oiseaux moulus «Le dire, c est déjà l infirmer» était la phrase préférée de l homme qui me servait de père. Elle résonnait en moi comme une sentence. Il me la répétait à chaque fois que je

Plus en détail

Histoire «La boîte à couleurs»

Histoire «La boîte à couleurs» Histoire «La boîte à couleurs» Objectif pédagogique Découvrir la diversité des formes et des couleurs des espèces marines. Lien avec les programmes de l école primaire (2008) Domaine d activité «Découvrir

Plus en détail

cœur ; les objets que je distingue mal dans l ombre du soir me donnent une envie folle de me sauver. J ai peur la nuit, enfin.

cœur ; les objets que je distingue mal dans l ombre du soir me donnent une envie folle de me sauver. J ai peur la nuit, enfin. Réécriture Réécriture Réécriture La nouvelle fantastique Au XIX ème siècle, un genre nouveau naît et se développe : la nouvelle fantastique. La nouvelle est un récit bref, présentant des personnages peu

Plus en détail

Le loup et les sept chevreaux. Il était une fois une chèvre qui avait sept chevreaux, qu'elle aimait très fort. Un jour,

Le loup et les sept chevreaux. Il était une fois une chèvre qui avait sept chevreaux, qu'elle aimait très fort. Un jour, Le loup et les sept chevreaux Il était une fois une chèvre qui avait sept chevreaux, qu'elle aimait très fort. Un jour, comme elle voulait aller chercher de quoi manger dans la forêt, elle les appela tous

Plus en détail

Le prince l hirondelle

Le prince l hirondelle STEVE ADAMS Le prince et l hirondelle Steve Adams était tout jeune lorsqu il fut ébloui par le merveilleux conte d Oscar Wilde, Le Prince heureux. C est donc un rêve d'enfant qu il réalise en nous offrant

Plus en détail

Le petit orphelin et l ours polaire

Le petit orphelin et l ours polaire ii Le petit orphelin et l ours polaire Publié par Inhabit Media Inc. www.inhabitmedia.com Version originale: The Orphan and the Polar Bear Éditeurs: Louise Flaherty et Neil Christopher Auteur: Sakiasi

Plus en détail

EMERVEILLE. Psaume 19

EMERVEILLE. Psaume 19 EMERVEILLE Psaume 19 Cédric Chanson La Colline, le 12 juillet 2015 Soli Deo Gloria 1. S émerveiller, remercier, partager (Faire passer et déguster des morceaux de melon) Comment vous trouvez ce melon?

Plus en détail

Olaf était face à l océan.

Olaf était face à l océan. Olaf était face à l océan. Rêvasser, c était tellement plus amusant qu apprendre à déchiffrer les runes. Cette écriture bizarre ne lui servirait pas à grand-chose quand il prendrait la mer. Trouver son

Plus en détail

Vers toi Tim Project 2007

Vers toi Tim Project 2007 Vers toi Tu me sondes et me connaît, Tu sais tout de moi, non rien ne t est caché Chaque jour tu éclaires ma vie Tu gardes mes pas, tu me conduis Je veux te louer C est vers toi que je me tourne, Tu m

Plus en détail

des droits! Tous les enfants ont Convention des droits de l enfant Pour en savoir plus, rendez-vous sur www.unicef.fr

des droits! Tous les enfants ont Convention des droits de l enfant Pour en savoir plus, rendez-vous sur www.unicef.fr Tous les enfants ont des droits! Tous les enfants du monde ont les mêmes droits, quels que soient le pays où ils vivent, la couleur de leur peau, leur religion, leur sexe Le droit d avoir un nom, une famille,

Plus en détail

Il était une fois, euh non, un dimanche soir, au pied de la Tour Eiffel, trois louveteaux qui terminèrent juste leur concert de rock.

Il était une fois, euh non, un dimanche soir, au pied de la Tour Eiffel, trois louveteaux qui terminèrent juste leur concert de rock. Il était une fois, euh non, un dimanche soir, au pied de la Tour Eiffel, trois louveteaux qui terminèrent juste leur concert de rock. Ils montèrent en haut de la Tour Eiffel signer des autographes. Comme

Plus en détail

Paye Bah. Ibrahim Touré

Paye Bah. Ibrahim Touré Mon pays est immense comme un continent A cause de la guerre, les gens sont mécontents. La guerre a tout détruit au nord Personne n ose sortir dehors Même les ampoules la nuit ne s allument plus Le jour

Plus en détail

Alexie Morin. royauté. le quartanier

Alexie Morin. royauté. le quartanier Alexie Morin royauté le quartanier I je suis à peu près certain d avoir vu tout ce qu il a tourné. À un moment je ne pouvais plus regarder autre chose, et quand le filon s est épuisé, j ai recommencé,

Plus en détail

Création des personnages principaux par les 1re année Voici le chevalier Tom. Voici Alexie la dragonne. C est la meilleure amie de Tom.

Création des personnages principaux par les 1re année Voici le chevalier Tom. Voici Alexie la dragonne. C est la meilleure amie de Tom. Création des personnages principaux par les 1 re année Voici le chevalier Tom. Il est courageux car il a combattu contre un dragon, contre des tarentules cachées sous son lit et contre des fourmis voleuses

Plus en détail

Récits écrits par les 3C, selon le principe des nouvelles à chute

Récits écrits par les 3C, selon le principe des nouvelles à chute Récits écrits par les 3C, selon le principe des nouvelles à chute C'était le désespoir dans la vie de ce pauvre bougre : il se sentait tellement seul qu'il voulut se suicider. Il décida de se jeter dans

Plus en détail

Le journal de Miette Chapitre 1

Le journal de Miette Chapitre 1 Le journal de Miette Chapitre 1 Voilà, au départ ma vie était vraiment simple : je dormais sur les coussins du canapé, dans le panier de la salle de bain ou sur le lit de Louise. Ensuite je vais jusqu

Plus en détail

Mademoiselle J affabule et les chasseurs de rêves Ou l aventure intergalactique d un train de banlieue à l heure de pointe

Mademoiselle J affabule et les chasseurs de rêves Ou l aventure intergalactique d un train de banlieue à l heure de pointe Mademoiselle J affabule et les chasseurs de rêves Ou l aventure intergalactique d un train de banlieue à l heure de pointe de Luc Tartar * extraits * Les sardines (on n est pas des bêtes) - Qu est-ce qu

Plus en détail

«Laisse partir mon peuple» - le rêve de la libération. La marche dans le désert Exode 16 + 17

«Laisse partir mon peuple» - le rêve de la libération. La marche dans le désert Exode 16 + 17 «Laisse partir mon peuple» - le rêve de la libération La marche dans le désert Exode 16 + 17 Narration en cercle, animée au moyen d objets symboliques Matériel utilisé : Nappe ronde couleur désert, sable,

Plus en détail

L histoire du petit indien

L histoire du petit indien Compréhension de lecture Andrée Otte L histoire du petit indien CH.Zolotow, Le petit indien, Ed. des deux coqs d or Voici l histoire de toute une famille d Indiens : le père, la mère, le grand frère, la

Plus en détail

Les sept jours de la création Activité d éducation chrétienne inspirée du récit en Genèse, chapitre 1

Les sept jours de la création Activité d éducation chrétienne inspirée du récit en Genèse, chapitre 1 Objectifs ACTIVITÉ D ÉDUCATION CHRÉTIENNE Les sept jours de la création Activité d éducation chrétienne inspirée du récit en Genèse, chapitre 1 Après cette activité, le jeune sera capable de : Raconter

Plus en détail

QUELQUES CONTES MERVEILLEUX DE LA CLASSE DE 6 ème P

QUELQUES CONTES MERVEILLEUX DE LA CLASSE DE 6 ème P QUELQUES CONTES MERVEILLEUX DE LA CLASSE DE 6 ème P Année scolaire 2015-2016 Mme Sicot 1 Préambule : Les élèves de la classe de 6 ème P ont d'abord rédigé diverses situations initiales à partir de cartes

Plus en détail

Vivre et créer. Le Prologue d Ainsi parlait Zarathoustra. Les mardis de la philo.be 2015 Cycle 2 N. Monseu

Vivre et créer. Le Prologue d Ainsi parlait Zarathoustra. Les mardis de la philo.be 2015 Cycle 2 N. Monseu Vivre et créer Le Prologue d Ainsi parlait Zarathoustra Les mardis de la philo.be 2015 Cycle 2 N. Monseu Pour commencer aujourd hui 1. La question de la création 2. La recherche du sur-humain 3. Le chemin

Plus en détail

(Manel, 1ère STMG) (Maria, 1ère STMG) (Aïssa, 1ère STI) (Miguel, TL)

(Manel, 1ère STMG) (Maria, 1ère STMG) (Aïssa, 1ère STI) (Miguel, TL) il avait la solitude au cœur. il découvrait qu il a raté plein de bonheur. qu il avait perdu la lune en comptant les étoiles. Il avait écrit des livres. il découvrait ses petits. que la raison d écrire

Plus en détail

La petite poule qui voulait voir la mer

La petite poule qui voulait voir la mer Découverte Complète la carte d identité du livre. Titre du livre Nom de l auteur Nom de l illustrateur Editeur Que voit- on sur la 1 ère page de couverture? C est l histoire q d un poisson q d une souris

Plus en détail

Un cri dans la nuit : «Je suis fatiguée de cette vie de grenier!»

Un cri dans la nuit : «Je suis fatiguée de cette vie de grenier!» Un cri dans la nuit : «Je suis fatiguée de cette vie de grenier!» Musette s est lassée. Sous son plancher, «cric, crac, croc», Des enfants grignotent, gigotent et se font des croques. Alors un matin, elle

Plus en détail

Le loup qui voyageait dans le temps

Le loup qui voyageait dans le temps Ce jour-là, Loup farfouillait dans son grenier. Il y trouvait toujours des choses extraordinaires. Comme ce vieux livre avec sa couverture dorée. Loup s empara du livre et lut le résumé : «Cher lecteur,

Plus en détail

Alors, quand il est rentré, il a fallu tout lui expliquer. Et comme c est un tonton littéraire, il lui a raconté ce conte imaginaire:

Alors, quand il est rentré, il a fallu tout lui expliquer. Et comme c est un tonton littéraire, il lui a raconté ce conte imaginaire: C est l histoire d une petite fille, Noéline, et de son tonton qui vivait en Chine. Il n était pas là quand elle est née, car il escaladait une montagne sacrée. Alors, quand il est rentré, il a fallu tout

Plus en détail

Noël, une rencontre! D.D.E.C. 43 Pôle Primaire SDC Le Puy Avent/Noël 2014 Page 1

Noël, une rencontre! D.D.E.C. 43 Pôle Primaire SDC Le Puy Avent/Noël 2014 Page 1 Noël, une rencontre! D.D.E.C. 43 Pôle Primaire SDC Le Puy Avent/Noël 2014 Page 1 1 ère rencontre En marche vers Noël : Restons éveillés Ecoute de la Parole de Dieu (Cf. Annexe 1) Mime les attitudes des

Plus en détail

Faire face aux émotions... du diabète de type 1

Faire face aux émotions... du diabète de type 1 Faire face aux émotions... du diabète de type 1 L apprendre Tous ceux qui apprennent qu ils ont du diabète peuvent se sentir choqués, bouleversés, tristes, en colère, inquiets entre autres sentiments.

Plus en détail

LIVRET DE BAPTEME. Baptême de Le 26 Décembre 2004 à 11 H 15. Pierre REMERCIEMENTS

LIVRET DE BAPTEME. Baptême de Le 26 Décembre 2004 à 11 H 15. Pierre REMERCIEMENTS LIVRET DE BAPTEME REMERCIEMENTS Nous vous remercions tous chaleureusement, d avoir été présents pour partager notre joie en ce jour inoubliable et de fête : parrain, marraine, parents, grands-parents,

Plus en détail

Extrait de la publication

Extrait de la publication PRÉSENTATION Une toute jeune ille comprend dificilement les derniers mots de sa mère mourante, mais n ose lui faire répéter. Pourtant voilà Cendrillon liée à cette phrase : Tant que tu penseras à moi tout

Plus en détail

Dossier d individualisation

Dossier d individualisation Dossier d individualisation THÈME : LES MOTS DE LIAISON Nom : Prénom : Classe : i Mode d emploi 1 Observe puis lis attentivement la fiche cours «accompagnement». 2 Vérifie si le cours est compris en travaillant

Plus en détail

Nous voici à ton 3 ème CLIC! Nous poursuivons notre découverte de l Esprit Saint

Nous voici à ton 3 ème CLIC! Nous poursuivons notre découverte de l Esprit Saint Nous voici à ton 3 ème CLIC! Nous poursuivons notre découverte de l Esprit Saint 1 Esprit Saint, que fais-tu dans le cœur des personnes? 2 Le 3 ème CLIC nous a donné des indices en provenance de la Bible

Plus en détail

Nell Leyshon La Couleur du lait Traduit de l anglais (Royaume-Uni) par Karine Lalechère

Nell Leyshon La Couleur du lait Traduit de l anglais (Royaume-Uni) par Karine Lalechère La Couleur du lait Nell Leyshon La Couleur du lait Traduit de l anglais (Royaume-Uni) par Karine Lalechère A vue d œil Titre original : The Color of Milk Nell Leyshon, 2012. Première publication en Grande-Bretagne

Plus en détail

Irina L. Irina d ici. Témoignage recueilli en juin 2005

Irina L. Irina d ici. Témoignage recueilli en juin 2005 Irina L. Irina d ici Témoignage recueilli en juin 2005 Production : atelier du Bruit Auteur (entretiens, récit de vie, module sonore) : Monica Fantini Photos : Xavier Baudoin 197 7 Naissance à Caransebes,

Plus en détail

CE1. Et il se mit le doigt dans le nez.

CE1. Et il se mit le doigt dans le nez. TEXTE 1 Jules et Julie étaient voisins. Chaque matin, ils traversaient la forêt pour aller à l école. ça rassurait leurs parents de les savoir ensemble. Mais jamais Julie n adressait la parole à Jules

Plus en détail

«Si quelqu un veut venir après moi qu il renonce à lui-même, qu il se charge chaque jour de sa croix et qu il me suive» Luc 9 : 23.

«Si quelqu un veut venir après moi qu il renonce à lui-même, qu il se charge chaque jour de sa croix et qu il me suive» Luc 9 : 23. «Si quelqu un veut venir après moi qu il renonce à lui-même, qu il se charge chaque jour de sa croix et qu il me suive» Luc 9 : 23. Pour faire suite au récit des disciples sur le chemin d Emmaüs et pour

Plus en détail

Quelqu un qui t attend

Quelqu un qui t attend Quelqu un qui t attend (Hervé Paul Kent Cokenstock / Hervé Paul Jacques Bastello) Seul au monde Au milieu De la foule Si tu veux Délaissé Incompris Aujourd hui tout te rends malheureux Si tu l dis Pourtant

Plus en détail

Il manque quelque chose! (L histoire du film 1re partie)

Il manque quelque chose! (L histoire du film 1re partie) Il manque quelque chose! (L histoire du film 1re partie) Raconté par Lisa Ann Marsoli Illustrations de Mario Cortes, Valeria Turati et des Disney Storybook Artists Jean-Christophe a une chambre remplie

Plus en détail

Venise, troisième chant - Regard sur Venise -

Venise, troisième chant - Regard sur Venise - Venise, troisième chant - Regard sur Venise - Ce qui retenait le plus, dans ces petites rues que les touristes ne fréquentaient que peu, c étaient les enfants et les chats. Ils faisaient bon voisinage.

Plus en détail

Un songe de William Miller

Un songe de William Miller Un songe de William Miller J ai rêvé que Dieu, par une main invisible, m avait envoyé un bel écrin ciselé, d ébène et de perles curieusement incrustées, d environ vingtcinq centimètres sur quinze. Une

Plus en détail

Claudine BELLAVANCE Triloli, le petit lutin

Claudine BELLAVANCE Triloli, le petit lutin Claudine BELLAVANCE Triloli, le petit lutin Rédaction Claudine Bellavance Révision linguistique Michelle DUBOIS, Ph. D. Direction et conception graphique Rachel GAGNON Illustrations Hélène COUTURE Éditions

Plus en détail

INTRODUCTION. L importance d un toucher conscient et intentionné. Pourquoi l automassage? Pourquoi le massage?

INTRODUCTION. L importance d un toucher conscient et intentionné. Pourquoi l automassage? Pourquoi le massage? INTRODUCTION L importance d un toucher conscient et intentionné Pourquoi le massage? Tout notre être a besoin de ressentir le toucher pour bien se développer. C est une nourriture vitale au même titre

Plus en détail

LE PLAN DE MILI. Si tout le monde signe, elle aura plus de valeur!

LE PLAN DE MILI. Si tout le monde signe, elle aura plus de valeur! LE PLAN DE MILI Mili lance un message comme on lance une bouteille à la mer. Elle s adresse à nous tous, mais plus particulièrement à ceux Des îles de la Polynésie Française Vous pouvez l aider en envoyant

Plus en détail

Petit Hector et la triche

Petit Hector et la triche Petit Hector et la triche En plus de la vie avec ses parents, Petit Hector en avait au moins trois autres : deux vies à l école, avec les maîtres et avec les copains, et puis la vie des vacances, où il

Plus en détail

: 1701; 1701. FR CAOM COL C11A

: 1701; 1701. FR CAOM COL C11A p.1 [Transcription : Ratification du traité de 1701; récit des discours de chaque partie concernée, totems et paroles, août-septembre 1701. FR CAOM COL C11A 19 fol. 41-44] Août et septembre 1701 Joint

Plus en détail

Domino des contes. Le Petit Chaperon Rouge Pierre et le Loup Les Trois Petits Cochons Le Petit Poucet Le Loup et les Sept Chevreaux -

Domino des contes. Le Petit Chaperon Rouge Pierre et le Loup Les Trois Petits Cochons Le Petit Poucet Le Loup et les Sept Chevreaux - Domino des contes Le Petit Chaperon Rouge Pierre et le Loup Les Trois Petits Cochons Le Petit Poucet Le Loup et les Sept Chevreaux - Objectif : - E.C. d associer un texte court à l image qui y correspond

Plus en détail

Mieux vaut seul que mal accompagné

Mieux vaut seul que mal accompagné Mieux vaut seul que mal accompagné C est là le plus souvent une formule que l on prononce en étant désolé et qui console assez mal les gens esseulés. L humanité a la plupart de temps considéré la solitude

Plus en détail

Réunion : la Diagonale des Fous

Réunion : la Diagonale des Fous J ai besoin de courir. Depuis toujours. Mes parents disent que j ai su trotter avant de marcher. J ai maintenant 32 ans et je viens de réaliser un vieux rêve : terminer la Diagonale des Fous, une course

Plus en détail

26 février 1918. Marie,

26 février 1918. Marie, Commémoration du Centenaire de la Grande Guerre Lettres écrites par Julie, élève de 1L 26 février 1918 Je suis tellement heureux, ce temps maussade ne se finira jamais il me semble, maintenant. Mais je

Plus en détail