Patrons de conception de Web Services

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Patrons de conception de Web Services"

Transcription

1 Patrons de conception de Web Services [trousse premiers secours ] Récapitulation Styles d API de Web Service RPC API Message API Resource API Styles d interaction Client Service Requête/Réponse Négociation de type de contenu Gestion de requête et de réponse Service Controller Styles d implémentation de Service Web Transaction Script Datasource Adapter Operation script Workflow connector Infrastructures de Services Web Service connector Asynchronous Response Handler Idempotent Retry Evolution des Services Web Lecteur tolérant Consumer Driven Contracts

2 Récapitulation de la liste Daigneau/ Robonson, 2012

3

4 Styles d API de Web Service RPC API (Remote procedure Call) Problème: Comment un client qui utilise le protocole http peut exécuter des procédures à distance. Contexte: Il est facile de communiquer entre un client et un serveur qui s exécute sur deux plateformes différentes grâce au protocole HTTP. Forces : Simple à mettre en place Résumé de la solution : Une des solutions est d envoyer des messages dont la sémantique est encapsulée pour faire appel aux procédures. Détail de la solution: Avec RPC, le client envoie un message à un serveur distant et bloque en attendant la réponse. La requêter identifie la procédure à exécuter et contient un certain nombre de paramètres qui sont directement reliés aux paramètres de la procédure distante. Quand un message arrive sur le serveur, le serveur inspecte le message et invoque la procédure dont le nom est contenu dans le message et il relie les paramètres du message directement aux arguments d entrée du service. Liens:http://servicedesignpatterns.com/WebServiceAPIStyles/RemoteProcedureCallAP I

5 Message API Autres noms du patron : Document API Problème: Comment les clients peuvent ils envoyer des commandes, des notifications, ou d autres informations à des systèmes distants, en utilisant HTTP, et en évitant un couplage direct des procédures distantes? (How can clients send commands, notifications, or other information to remote systems over HTTP while avoiding direct coupling to remote procedures?) Contexte : Dans certains cas, le design du message ne peut pas être entièrement encadré par le créateur du service. C est par exemple le cas dans de grandes organisations ou dans des scénarios où des partenaires commerciaux échangent des données. Dans ces situations, les développeurs du service ont besoin d une API qui reconnaît un ensemble de messages liés, mais qui ne lie pas ces messages à des procédures spécifiques. Forces : Les API de message utilisent souvent des formats standardisés tels que SOAP. Résumé de la solution : Définir des messages qui ne sont pas dérivés des signatures des procédures distantes. Détail de la solution: Les messages peuvent transporter de l information sur des thèmes spécifiques, des tâches à exécuter, et des évènements. Faire en sorte que le client envoie le message à une URI désignée. Une fois que le message est reçu sur le serveur, examiner son contenu pour déterminer la procédure correcte à exécuter. Liens Web :http://servicedesignpatterns.com/webserviceapistyles/messageapi

6 Resource API Problème: Comment un client peut il manipuler les données d un système distant, en évitant de faire appel aux procédures distantes, et minimisant les besoins d APIs spécifiques? Contexte: Souvent, les webservices sont basés sur le transfert de messages afin de créer leur propre API spécifique. Le problème est que cela conduit souvent à une prolifération de ces messages, basés sur les commandes de bases CRUD. Exemple : Considérons, par exemple, un ensemble de services qui gèrent l'entreprise et les informations sur les contacts. Dans ce scénario, le développeur du client devra utiliser plusieurs messages personnalisés. Une API comme cela pourrait inclure des messages comme "CreateCompany", "getcompany", et ainsi de suite. Le propriétaire du service aurait également à créer des messages de réponse (par exemple "CreateCompanyResponse", "GetCompanyResponse", etc.). Cela aura pour conséquence d alourdir sa tâche (nombreux messages à créer à la main) mais aussi de surcharger le réseau! Forces : Simplifier le travail de l utilisateur en se basant sur les normes définies par HTTP. En particulier dans l approche REST qui est orientée ressources, cela permet d éviter les doublons en cas de réémission de requêtes Résumé de la solution : Attribuez une URI à toutes les procédures, les instances de données du domaine, et les fichiers. Utilisez alors HTTP comme un protocole d'application complet pour définir les comportements de services standards. Echangez des informations en profitant des types de supports standardisés et des codes d état (quand ils sont disponibles). Description : Le client appelle le service en envoyant des requêtes composée par : une méthode (GET, PUT, POST, DELETE) le type de données

7 une URI La requête et ses paramètres sont utilisés par le serveur pour déterminer le service à invoquer. Une fois que le service a été invoqué, il peut traiter la demande du client et renvoie une réponse contenant le type de support requis et/ou le code d'état. Si on est en REST les informations de base (1 personne, 1 verbe, 1 objet) sont dans l en tête de la requête, ce qui évite les doublons en cas de réémission. Les services orientés API ressources adhèrent souvent aux principes de REST. Cependant, toutes les API de type ressources ne peuvent pas être considérés comme RESTful! Exemples:

8 Styles d interaction Client-Service Requête/Réponse Problème: (une phrase sur le problème) : Comment traiter de la manière la plus simple une requête. Décrire le mécanisme de requête/réponse entre client et serveur (synchrone). (What s the simplest way for a web service to process a request and provide a result? ) Contexte: Le client établit une connexion sur le serveur distant, il envoit la requête, la requête est traitée par le serveur et il renvoit la réponse. Forces : : Simple à mettre en place. Résumé de la solution : il y a un ensemble d échange entre client et serveur (avec une

9 opération de traitement). Détail de la solution: : le client établit une connexion, le serveur accepte ou refuse, s il refuse le processus se termine, s il accepte le serveur traite la requête (en 1 thread) puis renvoit la réponse. La particularité se situe au niveau du fait qu il s agit d appel blocant (mécanisme de synchronisation). Autres facteurs: Le schéma est très simpliste et n est pas adapté au dialogue relatif au protocole http car dans ce cas précis, le dialogue entre client et server génère plusieurs requêtes (images, fichier css, fichier html...) Lien : Négociation de type de contenu (media type Negotiation) Problème : Comment un web service peut il fournir des représentations multiples des mêmes ressources en minimisant le nombre d URI distinctes pour cette ressource? (How can a web service provide multiple representations of the same logical resource while minimizing the number of distinct URIs for that resource?) Contexte : Les services Web doivent souvent tenir compte des préférences de types de médias. Certains clients peuvent, par exemple, préferer XML tandis que d'autres favorisent JSON. Le propriétaire du service doit donc trouver un moyen par lequel les préférences peuvent être indiquées. Force : Une seule URL pour plusieurs représentations Résumé de la solution : Quand une requête est reçue, le web service selectionne un gestionnaire basé en partie sur les préférences client précisées via le header Accept

10 Détail de la solution : Utiliser le Header HTTP Accept pour préciser au serveur le type de représentation que l on souhaite recevoir Exemples : Accept: text/html, application/xhtml+xml, application/xml;

11 Lien: Gestion de requête et de réponse Service Controller Problème: Comment le web service correct peut il être exécuté sans avoir à maintenir une analyse complexe et une logique de routage?

12 Contexte: Tous les services web sont tributaires de mécanismes qui reçoivent des demandes, d'évaluer la signification de la demande, et acheminer les demandes aux procédures (par exemple, les méthodes de classe, gestionnaires de requêtes) qui mettent en œuvre les comportements de service. Les concepteurs de services peuvent centraliser cette logique dans un Front Controller. Ce modèle fonctionne très bien si le service correct peut être sélectionné par simple analyse l'uri demandé. Malheureusement, ce n'est pas toujours le cas. La logique de routage peut devenir beaucoup plus complexe si le service doit être choisi en fonction préférés médias du client, le message des valeurs d'en tête ou le contenu du message du corps. Les développeurs pourraient bénéficier d'une approche déclarative simple qui peut être interprété par un contrôleur frontal. Résumé de la solution : Créez une classe qui identifie un ensemble de services connexes. Annoter chaque méthode de classe sous java) avec routage d expression qui peuvent être interprétés par un contrôleur frontal. Détail de la solution: (éventuellement schéma; signaler notamment les liens avec d autres patterns) : Liens :http://servicedesignpatterns.com/requestandresponsemanagement/servicecontroller Styles d implémentation de Service Web Transaction Script problème: comment implementer rapide et efficace la partie logique des web service? contexte: Ecrire une logique personnelle permettant l accès à une base de donnée, la manipulation de fichiers ou d autres objectifs directement dans la methode du service web. force: simplicité, rapidité, modularité résumé de la solution: implémenter une séparation et une interface d accès entre la logique métié du web service et tout ce qui concerne la bdd, les fichiers et d autres ressources. détails de la solution:

13 lien:http://www.servicedesignpatterns.com/webserviceimplementationstyles/transactionscript Datasource Adapter autre nom: Adapter Pattern problème: How can a web service provide access to internal resources like database tables, stored procedures, domain objects, or files with a minimum amount of custom code? force: simplicité d accès aux données résumé de la solution: Create a web service that uses a specialized Datasource Provider. Leverage developer tools that generate datasource metadata and produce controllers that not only encapsulate and interpret the rules for request processing, but also direct the actions of Datasource Providers and Message Formatters. détails de la solution:

14 lien: : Operation script probleme: Comment un service web peut il réutiliser le domaine logique sans réutiliser de code? contexte: Encapsuler des logiques métier communes dans des couches de domaines qui existe en dehor du web service. Permet de limiter la logique dans le web service aux algorithmes dirigeant les activités de ces entités. forces: réutilisation, maintenabilité, code propre et lisible, simplicité du code. résumé de la solution: Transaction script peut parfois être trop complexe causant des problèmes dmaintenabilités. Les developpeurs de services peuvent ameliorer la lisibilité de leurs codes en extrayant le code sélectioné par fragments en dehors du web service dans de plus petites méthodes. Cependant le problème de la duplicité du code n est totalement résolu si les méthodes extraites sont placés dans la même classe que la méthode du web service. détails de la solution: lien: Workflow connector problème: Comment les web services peuvent implémenter des processus complexes et nécessitant un long temps d exécution? (How can web services be used to support complex and long running business processes?) contexte: Un web service effectue de (très) lourds traitements : il reste dans la mémoire du serveur tout le temps de l opération, ce qui nuis aux performances du serveur, proportionnellement au nombre d appels au service. De plus si le serveur crash, on peu perdre tout ou partie des données traitées, ainsi que l état du serveur en cours. force: récupération de l état du process en cas de crash résumé de la solution:use a workflow engine to manage the life cycle and execution of tasks within complex or long running business processes. Identify a web service that will trigger each logical business process. Use callback services to receive additional data for these long running

15 processes, and forward messages from these callback services to the workflow engine. détails de la solution: Workflow engines govern entire workflow life cycles from process instantiation to termination. They trigger task execution, and, for each process instance, keep track of which tasks are executing, which are waiting or suspended, and which must be resumed or restarted. Many workflow engines save the state of tasks and variables to a database before and after tasks are executed. The Workflow Connector pattern uses web services as a means to launch business processes managed by workflow engines. Developers designate a Trigger service that creates new process instances for a given process definition. Callback Services may also be designated to receive additional data after the process has started. The workflow engine ensures that each callback message is routed back to the correct process instance. Liens: Infrastructures de Services Web Service connector Problème : Comment ne pas dupliquer du code lorsqu on utilise un web service particulier. Contexte Lorsqu on utilise un web service dans son application avec du REST avec les bons en têes http etc. Forces : S abstrait de la complexité technique de la technologie employée

16 Résumé : On crée une librairie qui sert de passerelle qu on utilise facilement et qui va se charger d ajouter les options et autre détails techniques spécifiques à la technologie sans complexifier l utilisation. Llien : Asynchronous Response Handler Problème: Comment envoyer des requetes non blocantes au serveur (How can a client avoid blocking when sending a request? Contexte: Comment eviter les appels bloquants à un webservice donné, c est à dire generé des appels asynchrones ( appels non bloquants) Forces : Les requetes asynchrones vont permettre au client de realiser des appels non blocants au serveur, permettant au client de realiser d autres taches en attendant la réponse du serveur Résumé de la solution : Le client envoie une requete à un connecteur (service ou proxy), ce connecteur prend en charge la requete et l envoie au serveur final. Le serveur traite la requete, la connexion est maintenue. Dans certains cas, cette approche peut etre combinée avec un autre patron (scrutation, polling) consistant à interroger à intervalle regulier le service pour savoir où il en est dans le traitement, puis une fois le travail du serveur terminé le serveur renvoie la réponse au connecteur qui la renvoie au client. Détail de la solution: Diagramme de séquence de la solution : Lien avec le pattern Service Connector : ce patron prend en compte la mise en place du patron Service Connector qui gère la réponse renvoyée par le service demandé.

17 Autres facteurs: Il y a 2 formes de ce patron: polling method et client side callback. La différence entre les deux est la manière pour le service connecteur de gérer la réponse du service. Avec le polling method, le client est obligé de demander périodiquement au connecteur s il a reçu la réponse du service. Avec l autre formes, client side callback, le connecter s occupe de notifier le client dès que la réponse est arrivée et ensuite la renvoie au client. Exemples :

18 Liens : Idempotent Retry Problème: How can a client ensure that requests are delivered to a web service despite temporary network or server failures? Contexte: Un client tente de se connecter à un service mais du fait de la mauvaise qualité de sa connexion internet, il lui est très difficile d accéder aux ressources souhaitées. Résumé de la solution : La solution d un tel problème pourrait passer par l utilisation d un intermédiaire chargé de gérer les communications entre les services et les clients mais cette solution peut paraître trop lourde dans bien des cas. Une solution à ce type de

19 problème de connexion est tout simplement de laisser le client réessayer de se connecter jusqu à ce que le service lui soit accessible dans la limite d un nombre de tentatives défini. Détail de la solution: Il suffit donc d identifier chaque requête de connexion avec un identifiant propre. La requête est envoyée au service qui répond ou non. Si le service ne répond pas, le client renvoi cette requête jusqu à ce que le nombre de demande n excède pas la limite imposée ou que la connexion soit établie. Si la limite est atteinte, les requêtes sont tout simplement ignorées. Liens: Evolution des Services Web Lecteur tolérant (Tolerant reader) Problème: Comment les clients ou services peuvent ils fonctionner convenablement quand certains contenus des messages ou des types de médias qu ils reçoivent sont inconnus, ou quand les structures de données changent? (How can clients or services function properly when some of the content in the messages or media types they receive is unknown or when the data structures vary?) Contexte: Un client ou un service s attend à ce que des changements surviennent dans un message ou un type de média Détail du problème : Service owners often have to deal with message variability as well. For example, some message structures may be owned and designed by business partners, industry consortium, or trade groups. In situations like these, service developers may not be able to keep up with client applications that adopt newer versions of these messages. The service must therefore be forward compatible and accept client content that it may not fully understand. How can clients continue to process service responses when some of the content is unknown

20 or the data structures vary, and how can services deal with changing client request messages? Résumé de la solution : Concevoir le client ou le service de façon à n'extraire que ce qui est nécessaire, ignorer le contenu inconnu, et s'attendre à des structures de données variables Détail de la solution : Tolerant Readers extract only what is needed from a message and ignore the rest. Rather than implementing a strict validation scheme, they make every attempt to continue with message processing when potential schema violations are detected. Exceptions are only thrown when the message structure prevents the reader from continuing, or the content clearly violates business rules. Tolerant Readers ignore new message items, the absence of optional items, and unexpected data values as long as this information does not provide critical input to the service logic. Lien : Consumer-Driven Contracts Problème: Comment l API d un service web reflète t elle les envies de ses clients tout en permettant son évolution et en évitant de géner le client?. Les services répondent logiquement aux besoins des clients mais en général ces besoins divergent. Les services doivent évoluer tout en évitant qu un seul des clients soit confronté à des problèmes au cours de cette opération. Contexte: Un service possède plusieurs clients avec pour chacun des besoins différents. Les propriétaire de service savent qui sont leurs clients et les développeurs du côté client sont capables de communiquer leurs attentes concernant l API du service au propriétaire. Forces :Faire évoluer un service tout en évitant de géner les clients. Résumé de la solution : IIl s agit pour le client de faire des tests automatiques qui sont envoyés au fournisseur de service afin de l aider à modifier son service sans créer de gène. Détail de la solution: La solution à cette problématique est la suivante. Quand le propriétaire d un service met à jour l API de celui ci, il effectue une batterie de tests avec son service et l API. De son côté le client effectue des tests automatiquement communiqués au propriétaire du service afin que celui ci puisse jugé des parties à changer pour que le client n obtienne plus de problèmes. Liens Web : Consumer Driven Contract

4. SERVICES WEB REST 46

4. SERVICES WEB REST 46 4. SERVICES WEB REST 46 REST REST acronyme de REpresentational State Transfert Concept introduit en 2000 dans la thèse de Roy FIELDING Est un style d architecture inspiré de l architecture WEB En 2010,

Plus en détail

SOA et Services Web. 23 octobre 2011. SOA: Concepts de base

SOA et Services Web. 23 octobre 2011. SOA: Concepts de base SOA et Services Web 23 octobre 2011 1 SOA: Concepts de base 2 Du client serveur à la SOA N est Nest pas une démarche entièrement nouvelle: années 1990 avec les solutions C/S Besoins d ouverture et d interopérabilité

Plus en détail

Modèle Client-Serveur Partage du serveur entre clients

Modèle Client-Serveur Partage du serveur entre clients Modèle Client-Serveur Partage du serveur entre clients Un serveur peut servir plusieurs clients Vu d un client particulier client requête réponse serveur Vu du serveur Gestion des requêtes (priorité) Exécution

Plus en détail

Modèle spagetthi et solution EAI

Modèle spagetthi et solution EAI EAI Définition L'EAI est une notion ancienne mais toujours d'actualité. En effet, le besoin de faire communiquer des applications développées à des moments différents, dans des technologies différentes

Plus en détail

ARCHITECTURE REST & WEB SERVICES. Exposé Informatique & Réseaux CHAMBON Florian 14 janvier 2014

ARCHITECTURE REST & WEB SERVICES. Exposé Informatique & Réseaux CHAMBON Florian 14 janvier 2014 ARCHITECTURE REST & WEB SERVICES Exposé Informatique & Réseaux CHAMBON Florian 14 janvier 2014 1 Introduction Présentation de Rest Serveur Java JAX-RS Démonstration 2 Introduction Présentation de Rest

Plus en détail

Environnements de Développement

Environnements de Développement Institut Supérieur des Etudes Technologiques de Mahdia Unité d Enseignement: Environnements de Développement BEN ABDELJELIL HASSINE Mouna m.bnaj@yahoo.fr Développement des systèmes d Information Syllabus

Plus en détail

J2EE : Services Web. Stéphane Croisier, Directeur Serge Huber, Directeur Technique. 13 Juin 2002. 2002 Jahia Ltd. All rights reserved.

J2EE : Services Web. Stéphane Croisier, Directeur Serge Huber, Directeur Technique. 13 Juin 2002. 2002 Jahia Ltd. All rights reserved. J2EE : Services Web Stéphane Croisier, Directeur Serge Huber, Directeur Technique 13 Juin 2002 Aperçu Interopérabilité en XML/HTTP SOAP ebxml Outils d EAI JXTA Normes d interopérabilité XML SOAP/UDDI Inventé

Plus en détail

Couplage BPM SOA dans une architecture distribuée

Couplage BPM SOA dans une architecture distribuée Couplage BPM SOA dans une architecture distribuée Razafindraibe T.A.A 1, Rastefano E. 2, Rabeherimanana L.I. 3 Laboratoire Systèmes Embarqués Instrumentation Modélisation des Systèmes et Dispositifs Electroniques

Plus en détail

Architecture Orientée Service, JSON et API REST

Architecture Orientée Service, JSON et API REST UPMC 3 février 2015 Précedemment, en LI328 Architecture générale du projet Programmation serveur Servlet/TOMCAT Aujourd hui Quelques mots sur les SOA API - REST Le format JSON API - REST et Servlet API

Plus en détail

NFP111 Systèmes et Applications Réparties

NFP111 Systèmes et Applications Réparties NFP111 Systèmes et Applications Réparties 1 de 38 NFP111 Systèmes et Applications Réparties Cours 11 - Les Enterprise Java Beans (Introduction aux Enterprise Claude Duvallet Université du Havre UFR Sciences

Plus en détail

Examen 1ère session 2014-2015 page 1 NSY 205. 1ère Session NSY 205

Examen 1ère session 2014-2015 page 1 NSY 205. 1ère Session NSY 205 Examen 1ère session 2014-2015 page 1 NSY 205 IPST-CNAM Intranet et Designs patterns NSY 205 Jeudi 5 Février 2015 Durée : 2 h 30 Enseignant : LAFORGUE Jacques 1. QCM (35 points) Mode d'emploi : 1ère Session

Plus en détail

Rapport Gestion de projet

Rapport Gestion de projet IN56 Printemps 2008 Rapport Gestion de projet Binôme : Alexandre HAFFNER Nicolas MONNERET Enseignant : Nathanaël COTTIN Sommaire Description du projet... 2 Fonctionnalités... 2 Navigation... 4 Description

Plus en détail

Mise en œuvre des serveurs d application

Mise en œuvre des serveurs d application Nancy-Université Mise en œuvre des serveurs d application UE 203d Master 1 IST-IE Printemps 2008 Master 1 IST-IE : Mise en œuvre des serveurs d application 1/54 Ces transparents, ainsi que les énoncés

Plus en détail

Systèmes d Information Avancés (et répartis)

Systèmes d Information Avancés (et répartis) Systèmes d Information Avancés (et répartis) Université Lyon 1 MIAGE L. Médini, mars 2005 Plan des cours Protocole HTTP et programmation serveur Architectures réparties Objets distribués Introduction aux

Plus en détail

VTP. LAN Switching and Wireless Chapitre 4

VTP. LAN Switching and Wireless Chapitre 4 VTP LAN Switching and Wireless Chapitre 4 ITE I Chapter 6 2006 Cisco Systems, Inc. All rights reserved. Cisco Public 1 Pourquoi VTP? Le défi de la gestion VLAN La complexité de gestion des VLANs et des

Plus en détail

Modernisation des applications Mainframe. avec. WebSphere Host Access Transformation Services

Modernisation des applications Mainframe. avec. WebSphere Host Access Transformation Services Modernisation des applications Mainframe avec WebSphere Host Access Transformation Services Donald Calas dcalas@fr.ibm.com 2/25/2005 2005 IBM Corporation WebSphere Host Access Transformation Services (HATS)

Plus en détail

Cours CCNA 1. Exercices

Cours CCNA 1. Exercices Cours CCNA 1 TD3 Exercices Exercice 1 Enumérez les sept étapes du processus consistant à convertir les communications de l utilisateur en données. 1. L utilisateur entre les données via une interface matérielle.

Plus en détail

RAPPORT DE CONCEPTION UML :

RAPPORT DE CONCEPTION UML : Carlo Abi Chahine Sylvain Archenault Yves Houpert Martine Wang RAPPORT DE CONCEPTION UML : Bamboo Ch@t Projet GM4 Juin 2006 Table des matières 1 Introduction 2 2 Présentation du logiciel 3 2.1 Précisions

Plus en détail

et Active Directory Ajout, modification et suppression de comptes, extraction d adresses pour les listes de diffusion

et Active Directory Ajout, modification et suppression de comptes, extraction d adresses pour les listes de diffusion et Active Directory Ajout, modification et suppression de comptes, extraction d adresses pour les listes de diffusion Copyright 2009 Alt-N Technologies. 3 allée de la Crabette Sommaire Résumé... 3 MDaemon

Plus en détail

Objectifs. Comprendre l architecture typique d une application web Exemple: Expérimenter avec:

Objectifs. Comprendre l architecture typique d une application web Exemple: Expérimenter avec: Cedric Dumoulin Objectifs Comprendre l architecture typique d une application web Exemple: Application permettant de lister un catalogue d articles, et de créer des articles Expérimenter avec: EJB, JPA

Plus en détail

Ecole Nationale Supérieure des Télécommunications Les outils XML

Ecole Nationale Supérieure des Télécommunications Les outils XML Ecole Nationale Supérieure des Télécommunications Les outils XML Page 1 sur 13 SOMMAIRE 1 Introduction 3 2 Parseur XML et processeur XSLT 4 2.1 Le Parseur XML v2 4 2.1.1 Les API DOM et SAX 4 2.1.2 Le parseur

Plus en détail

Date: 09/11/15 www.crmconsult.com Version: 2.0

Date: 09/11/15 www.crmconsult.com Version: 2.0 Date: 9/11/2015 contact@crmconsult.fr Page 1 / 10 Table des matières 1 SUGARPSHOP : SCHEMA... 3 2 PRESENTATION... 4 3 SHOPFORCE WITH SCREENSHOTS... 5 3.1 CLIENTS... 5 3.2 ORDERS... 6 4 INSTALLATION...

Plus en détail

Chapitre 2: Typologies & Techniques d intégration

Chapitre 2: Typologies & Techniques d intégration Chapitre 2: Typologies & Techniques d intégration Dr. Benmerzoug D. Département TLSI Faculté des NTIC Université Constantine 2 INTA - Master 2 - Recherche 66 Chapitre 2: Typologies & Techniques d intégration

Plus en détail

Conception d Applications Réparties

Conception d Applications Réparties Jean-François Roos LIFL - équipe GOAL- bâtiment M3 Extension - bureau 206 -Jean-Francois.Roos@lifl.fr 1 Objectifs du Cours Appréhender la conception d applications réparties motivations et concepts architectures

Plus en détail

4D Business Kit 2.1 et la solution de paiement Sogenactif de la Société Générale

4D Business Kit 2.1 et la solution de paiement Sogenactif de la Société Générale 4D Business Kit 2.1 et la solution de paiement Sogenactif de la Société Générale Contact : http://www.sogenactif.fr Voici l ensemble des fichiers fournis avec 4D Business Kit qui sont concernés par la

Plus en détail

Valum micro-framework web. Guillaume Poirier-Morency poirigui@iro.umontreal.ca

Valum micro-framework web. Guillaume Poirier-Morency poirigui@iro.umontreal.ca Valum micro-framework web Guillaume Poirier-Morency poirigui@iroumontrealca Résumé Valum est un micro-framework web écrit en Vala génèse et historique du langage Vala présentation du framework Valum exemples

Plus en détail

Applet, Servlet et JSP : des pages Web en action. Philippe Mabilleau ing.

Applet, Servlet et JSP : des pages Web en action. Philippe Mabilleau ing. Carrefour de l information Applet, Servlet et JSP : des pages Web en action Philippe Mabilleau ing. 5 novembre 2002 Des pages Web en action Le Web Des pages Web interactives Applet : de l action du coté

Plus en détail

Exécution des applications réparties

Exécution des applications réparties Exécution des applications réparties Programmation des Applications Réparties Olivier Flauzac URCA Master STIC-Informatique première année Olivier Flauzac (URCA) PAR : Exécution des applications réparties

Plus en détail

Architectures et Web

Architectures et Web Architectures et Web Niveaux d'abstraction d'une application En règle générale, une application est découpée en 3 niveaux d'abstraction : La couche présentation ou IHM (Interface Homme/Machine) gère les

Plus en détail

Cedric Dumoulin (C) The Java EE 7 Tutorial http://docs.oracle.com/javaee/7/tutorial/doc/

Cedric Dumoulin (C) The Java EE 7 Tutorial http://docs.oracle.com/javaee/7/tutorial/doc/ Cedric Dumoulin (C) The Java EE 7 Tutorial http://docs.oracle.com/javaee/7/tutorial/doc/ Webographie The Java EE 7 Tutorial http://docs.oracle.com/javaee/7/tutorial/doc/ Les slides de cette présentation

Plus en détail

Editeurs de logiciels. Votre guide SMS

Editeurs de logiciels. Votre guide SMS Votre guide SMS SMS et logiciels Les éditeurs de logiciels intègrent de plus en plus le SMS dans leurs produits, notamment pour permettre l envoi d alertes, de rappels de rendez-vous ou encore de notifications.

Plus en détail

Solutions de gestion de la sécurité Livre blanc

Solutions de gestion de la sécurité Livre blanc Solutions de gestion de la sécurité Livre blanc L intégration de la gestion des identités et des accès avec l authentification unique Objectif : Renforcer la politique de sécurité et améliorer la productivité

Plus en détail

Architectures Java pour applications mobiles

Architectures Java pour applications mobiles Architectures Java pour applications mobiles L application mobile en phase de devenir incontournable. Début 2010, 200 000 applications mobiles. Fin 2011, le cap du million est franchi. Derrière cette croissance

Plus en détail

Introduction au REST

Introduction au REST Master 2 SITW Introduction au REST Dr. Djamel Benmerzoug Email : djamel.benmerzoug@univ-constantine2.dz Maitre de Conférences A, Département TLSI Faculté des NTIC Université Constantine 2 Abdelhamid Mehri

Plus en détail

Formation Webase 5. Formation Webase 5. Ses secrets, de l architecture MVC à l application Web. Adrien Grand Centrale Réseaux

Formation Webase 5. Formation Webase 5. Ses secrets, de l architecture MVC à l application Web. Adrien Grand <jpountz@via.ecp.fr> Centrale Réseaux Formation Webase 5 Ses secrets, de l architecture MVC à l application Web Adrien Grand Centrale Réseaux Sommaire 1 Obtenir des informations sur Webase 5 2 Composants de Webase 5 Un

Plus en détail

Types d applications pour la persistance. Outils de développement. Base de données préexistante? 3 modèles. Variantes avec passerelles

Types d applications pour la persistance. Outils de développement. Base de données préexistante? 3 modèles. Variantes avec passerelles Types d applications pour la persistance Université de Nice Sophia-Antipolis Version 0.9 28/8/07 Richard Grin Toutes les applications n ont pas une complexité qui nécessite une architecture n- tiers Ce

Plus en détail

Supervision et infrastructure - Accès aux applications JAVA. Document FAQ. Page: 1 / 9 Dernière mise à jour: 15/04/12 16:14

Supervision et infrastructure - Accès aux applications JAVA. Document FAQ. Page: 1 / 9 Dernière mise à jour: 15/04/12 16:14 Document FAQ Supervision et infrastructure - Accès aux EXP Page: 1 / 9 Table des matières Introduction... 3 Démarrage de la console JMX...4 I.Généralités... 4 II.WebLogic... 5 III.WebSphere... 6 IV.JBoss...

Plus en détail

Messagerie asynchrone et Services Web

Messagerie asynchrone et Services Web Article Messagerie asynchrone et Services Web 1 / 10 Messagerie asynchrone et Services Web SOAP, WSDL SONT DES STANDARDS EMERGEANT DES SERVICES WEB, LES IMPLEMENTATIONS DE CEUX-CI SONT ENCORE EN COURS

Plus en détail

Technologies du Multimédia et du Web

Technologies du Multimédia et du Web 3 ème Année Licence appliquée Technologies du Multimédia et du Web MoezBEN HAJ HMIDA ISSAT Sousse 2009/2010 Plan Les systèmes e-services Évolution des architectures d applications Les architectures client/serveur

Plus en détail

Remote Control Library Librairie Remote Control

Remote Control Library Librairie Remote Control Remote Control Library Librairie Remote Control Installation File, Fichier : REMOTEVPU.EXE After installation Après installation In the toolbox : Dans la boite à outils : Files Added, Files Ajoutés : C:\API32\Modules\

Plus en détail

WWW - Intérêts du Web

WWW - Intérêts du Web WWW - Intérêts du Web client universel facilité d'emploi standards ouverts intégration des autres services Internet extensibilité du système faibles coûts logiciel et réseau utilisation au sein d'une entreprise

Plus en détail

Java, développement d'applications mobiles (J2ME) XML 21/03/2007. Formation ITIN

Java, développement d'applications mobiles (J2ME) XML 21/03/2007. Formation ITIN Java, développement d'applications mobiles (J2ME) XML Rappels rapides XML est un acronyme pour extensible Markup Language. Utilisation de tags pour délimiter le contenu et représenter une structure. XML

Plus en détail

WEB05 : DB2 et DataPower XI50. >> exposez les données d'une base DB2 sous forme de Web-Services (SOAP/REST)

WEB05 : DB2 et DataPower XI50. >> exposez les données d'une base DB2 sous forme de Web-Services (SOAP/REST) WEB05 : DB2 et DataPower XI50 >> exposez les données d'une base DB2 sous forme de Web-Services (SOAP/REST) Présentateur Joel Gauci // IBM Software Group >> IT Specialist - XML Technology & IBM DataPower

Plus en détail

Générateur de pages WEB et serveur pour supervision accessible à partir d un navigateur WEB

Générateur de pages WEB et serveur pour supervision accessible à partir d un navigateur WEB AUTOMGEN 8.009 Générateur de pages WEB et serveur pour supervision accessible à partir d un navigateur WEB version 2 : support de sources vidéo, support 3D, support de l ensemble des objets IRIS 2D WEB

Plus en détail

Configuration de l'usurpation IP sur le Cache Engine dans une installation transparente avec commutateur de services de contenu

Configuration de l'usurpation IP sur le Cache Engine dans une installation transparente avec commutateur de services de contenu Configuration de l'usurpation IP sur le Cache Engine dans une installation transparente avec commutateur de services de contenu Contenu Introduction Avant de commencer Conventions Conditions préalables

Plus en détail

RAPPORT DU PREMIER MINI PROJET «FORUM DE CHAT» Novembre 2005

RAPPORT DU PREMIER MINI PROJET «FORUM DE CHAT» Novembre 2005 Oussama ELKACHOINDI Wajdi MEHENNI RAPPORT DU PREMIER MINI PROJET «FORUM DE CHAT» Novembre 2005 Sommaire I. Préliminaire : Notice d exécution et mode opératoire...4 II. Architecture globale de l application...5

Plus en détail

Présentation du PL/SQL

Présentation du PL/SQL I Présentation du PL/ Copyright Oracle Corporation, 1998. All rights reserved. Objectifs du Cours A la fin de ce chapitre, vous saurez : Décrire l intéret du PL/ Décrire l utilisation du PL/ pour le développeur

Plus en détail

Les langages informatiques modernes orientés objet permettent la réutilisation Importance de la clarté de la documentation

Les langages informatiques modernes orientés objet permettent la réutilisation Importance de la clarté de la documentation Clues from other disciplines (from E. Gamma) Patrons de conception («Design Patterns») ESIR2, GL (LSI) Benoit Combemale Université de Rennes 1, ESIR & IRISA (Triskell team) Benoit.Combemale@irisa.fr Inspiré

Plus en détail

Application Control technique Aymen Barhoumi, Pre-sales specialist 23/01/2015

Application Control technique Aymen Barhoumi, Pre-sales specialist 23/01/2015 Bienvenue Application Control technique Aymen Barhoumi, Pre-sales specialist 23/01/2015 Contexte 2 Agenda 1 Présentation de la Blade Application Control: catégorisation, Appwiki 2 Interfaçage avec la Blade

Plus en détail

Last update : 25/09/2013 Version All

Last update : 25/09/2013 Version All Technical Note VocaBase #008 Last update : 25/09/2013 Version All TR reference N/A Summary : How to design several speech services which shall be rolled-out independently from each other? Description A

Plus en détail

EXTENSION de Microsoft Dynamics CRM 2013. Réf FR 80452

EXTENSION de Microsoft Dynamics CRM 2013. Réf FR 80452 EXTENSION de Microsoft Dynamics CRM 2013 Réf FR 80452 Durée : 3 jours A propos de ce cours : Ce cours offre une information interactive et détaillée sur le développement d extensions pour Microsoft Dynamics

Plus en détail

Solution d hébergement de "SWIFTAlliance ENTRY R7" Politique de Sauvegarde et de Restauration

Solution d hébergement de SWIFTAlliance ENTRY R7 Politique de Sauvegarde et de Restauration Solution d hébergement de "SWIFTAlliance ENTRY R7" Politique de Sauvegarde et de Restauration Avril 2012 I- Introduction Le présent document présente la politique de sauvegarde et de restauration à adopter

Plus en détail

Application Web et J2EE

Application Web et J2EE Application Web et J2EE Servlet, JSP, Persistence, Méthodologie Pierre Gambarotto Département Informatique et Math appli ENSEEIHT Plan Introduction 1 Introduction Objectfis

Plus en détail

24/11/2011. Cours EJB/J2EE Copyright Michel Buffa. Plan du cours. EJB : les fondamentaux. Enterprise Java Bean. Enterprise Java Bean.

24/11/2011. Cours EJB/J2EE Copyright Michel Buffa. Plan du cours. EJB : les fondamentaux. Enterprise Java Bean. Enterprise Java Bean. Plan du cours 2 Introduction générale : fondamentaux : les fondamentaux Michel Buffa (buffa@unice.fr), UNSA 2002, modifié par Richard Grin (version 1.1, 21/11/11), avec emprunts aux supports de Maxime

Plus en détail

L3 informatique TP n o 2 : Les applications réseau

L3 informatique TP n o 2 : Les applications réseau L3 informatique TP n o 2 : Les applications réseau Sovanna Tan Septembre 2009 1/20 Sovanna Tan L3 informatique TP n o 2 : Les applications réseau Plan 1 Transfert de fichiers 2 Le Courrier électronique

Plus en détail

Design Patterns. Pourquoi utiliser des patterns? Pourquoi utiliser des patterns? Les patterns vue de loin. D où viennent les design patterns?

Design Patterns. Pourquoi utiliser des patterns? Pourquoi utiliser des patterns? Les patterns vue de loin. D où viennent les design patterns? Noël NOVELLI ; Université de la Méditerranée ; LIF et Département d Informatique Case 901 ; 163 avenue de Luminy 13 288 MARSEILLE cedex 9 Design Patterns D où viennent les design patterns? D où viennent

Plus en détail

IFIPS 5 / Nouvelles Architectures Logicielles Projet : Bus de web services avec «moteur» BPEL

IFIPS 5 / Nouvelles Architectures Logicielles Projet : Bus de web services avec «moteur» BPEL IFIPS 5 / Nouvelles Architectures Logicielles Projet : Bus de web services avec «moteur» BPEL Un bus de services Un bus de services (ESB) permet d assembler des web services existants, le résultat de cet

Plus en détail

Instructions Mozilla Thunderbird Page 1

Instructions Mozilla Thunderbird Page 1 Instructions Mozilla Thunderbird Page 1 Instructions Mozilla Thunderbird Ce manuel est écrit pour les utilisateurs qui font déjà configurer un compte de courrier électronique dans Mozilla Thunderbird et

Plus en détail

Présentation générale des Web Services

Présentation générale des Web Services Présentation générale des Web Services Vue Globale Type d'architecture reposant sur les standards de l'internet Alternative aux architectures classiques : Client/serveur n/tiers Orientée services permettant

Plus en détail

Besoin de concevoir des systèmes massivement répartis. Comment tester le système? Solution. Évaluation de systèmes répartis à large échelle

Besoin de concevoir des systèmes massivement répartis. Comment tester le système? Solution. Évaluation de systèmes répartis à large échelle Besoin de concevoir des systèmes massivement répartis. Évaluation de systèmes répartis à large échelle Sergey Legtchenko Motivation : LIP6-INRIA Tolérance aux pannes Stockage de données critiques Coût

Plus en détail

Référence Etnic Architecture des applications

Référence Etnic Architecture des applications Référence Etnic Architecture des applications Table des matières 1. Introduction... 2 2. Architecture... 2 2.1 Démarche générale... 2 2.2 Modèle d architecture... 3 2.3 Découpe d une architecture applicative...

Plus en détail

Java EE. Grégory Cuellar, Julien Goullon. 1 er octobre 2007. gregory.cuellar@bull.net. julien.goullon@9business.fr

Java EE. Grégory Cuellar, Julien Goullon. 1 er octobre 2007. gregory.cuellar@bull.net. julien.goullon@9business.fr Grégory Cuellar Julien Goullon gregory.cuellar@bull.net julien.goullon@9business.fr 1 er octobre 2007 1 Généralité 2 / 54 Pourquoi? Historique Les alternatives Les composants 2 Architecture n-tiers 3 JEE

Plus en détail

Le Web: les machines parlent aux machines

Le Web: les machines parlent aux machines Le Web: les machines parlent aux machines Historique Année 70 : ARPA (Advanced Research Project Agency). Relier les centres de recherche : ARPANET. 1972 : Premières spécifications TCP/IP (IP internet Protocol)

Plus en détail

Programmation WEB. Introduction à Node.js. Programmation licence. IUT de Fontainebleau

Programmation WEB. Introduction à Node.js. Programmation licence. IUT de Fontainebleau Introduction à Node.js IUT de Fontainebleau 4 juin 2015 1 Introduction 2 3 4 5 Sommaire Introduction 1 Introduction 2 3 4 5 Nodejs? Introduction Ce n est pas un framework! Programme (environnement) créé

Plus en détail

Les formations. Développeur Logiciel. ENI Ecole Informatique

Les formations. Développeur Logiciel. ENI Ecole Informatique page 1/5 Titre professionnel : Reconnu par l Etat de niveau III (Bac), inscrit au RNCP (arrêté du 12/10/07, J.O. n 246 du 23/10/07) (32 semaines) Unité 1 : Structurer une application 6 semaines Module

Plus en détail

NFP111 Systèmes et Applications Réparties

NFP111 Systèmes et Applications Réparties NFP111 Systèmes et Applications Réparties 1 de 46 NFP111 Systèmes et Applications Réparties Cours 2 - Les appels de procédure distants (Partie 1) Claude Duvallet Université du Havre UFR Sciences et Techniques

Plus en détail

Manuel d intégration du service AByster

Manuel d intégration du service AByster Manuel d intégration du service AByster PHP API Version 1.0 11 février 2013 www.abyster.com 1 Table des matières 01. Objet... 3 02. Définitions... 3 03. Introduction... 4 04. Le Core... 5 04.1 Organisation

Plus en détail

Introduction aux applications réparties

Introduction aux applications réparties Introduction aux applications réparties Noël De Palma Projet SARDES INRIA Rhône-Alpes http://sardes.inrialpes.fr/~depalma Noel.depalma@inrialpes.fr Applications réparties Def : Application s exécutant

Plus en détail

Synthèse de son offre logicielle

Synthèse de son offre logicielle Connecting your business Synthèse de son offre logicielle Copyright 2006, toute reproduction ou diffusion non autorisée est interdite STREAM MIND Créateur de produits logiciels innovants dans le traitement

Plus en détail

Use Cases. Introduction

Use Cases. Introduction Use Cases Introduction Avant d aborder la définition et la conception des UC il est bon de positionner le concept du UC au sein du processus de développement. Le Processus de développement utilisé ici

Plus en détail

SOAP OU REST, QUE CHOISIR?

SOAP OU REST, QUE CHOISIR? SOAP OU REST, QUE CHOISIR? Eric van der Vlist (vdv@dyomedea.com) SOAP ou REST, que choisir? Web Services Convention Juin 2004 Eric van der Vlist (vdv@dyomedea.com) SOAP-- WS Convention 2004 -- Page 1 COMPARER

Plus en détail

Cours client-serveur Web : Java et RMI (Remote Method Invocation)

Cours client-serveur Web : Java et RMI (Remote Method Invocation) Cours client-serveur Web : Java et RMI (Remote Method Invocation) 1 Java: Rappel sur les threads Cycle de vie d un thread (1) Né -> prêt appel de la méthode start du thread Prêt Exécution Distribution

Plus en détail

Programmation n-tiers. Chapitre III - Les Servlets

Programmation n-tiers. Chapitre III - Les Servlets Institut Supérieur des Études Technologiques de Kasserine Département Technologies de l'informatique Chapitre III - Les Servlets DSI21 Introduction A la base, les serveurs web sont seulement capables de

Plus en détail

Auto-évaluation Aperçu de l architecture Java EE

Auto-évaluation Aperçu de l architecture Java EE Auto-évaluation Aperçu de l architecture Java EE Document: f1218test.fm 22/03/2012 ABIS Training & Consulting P.O. Box 220 B-3000 Leuven Belgium TRAINING & CONSULTING INTRODUCTION AUTO-ÉVALUATION APERÇU

Plus en détail

PHP/MYSQL. Web Dynamique

PHP/MYSQL. Web Dynamique PHP/MYSQL Web Dynamique ENSG Juin 2008 Qui suis-je? Guillaume Gautreau Responsable projets Systèmes d information à l ENPC guillaume@ghusse.com http://www.ghusse.com Ces 6 jours de formation Jour 1 : présentations,

Plus en détail

Iyad Alshabani SysCom - CReSTIC Université de Reims 17/02/2011 1

Iyad Alshabani SysCom - CReSTIC Université de Reims 17/02/2011 1 SysCom - CReSTIC Université de Reims 17/02/2011 1 Motivation Gestion des expérimentations Avec les workflows Simulation Simulation des Systèmes Distribués ANR USS SimGrid Campagne de Test et gestion de

Plus en détail

Le Network File System de Sun (NFS)

Le Network File System de Sun (NFS) 1 sur 5 Le Network File System de Sun (NFS) Le Network File System de Sun (NFS) Architecture Protocoles Mounting Automounting vs Static mounting Directory et accès aux fichiers Problèmes Implémentation

Plus en détail

Développement logiciel pour l Architecture Orientée Services avec IBM Rational Software Development Platform

Développement logiciel pour l Architecture Orientée Services avec IBM Rational Software Development Platform IBM Software Group Développement logiciel pour l Architecture Orientée Services avec IBM Rational Software Development Platform Thierry Bourrier, Techical Consultant thierry.bourrier@fr.ibm.com L Architecture

Plus en détail

Modèle de cahier des charges pour un appel d offres relatif à une solution de gestion des processus métier (BPM)

Modèle de cahier des charges pour un appel d offres relatif à une solution de gestion des processus métier (BPM) LA BOITE A OUTILS DE L ACHETEUR DE BPM Modèle de cahier des charges pour un appel d offres relatif à une solution de gestion des processus métier (BPM) La boîte à outils de l acheteur de solution BPM -

Plus en détail

Présentation. Logistique. Résumé de la 1e Partie. Mise en place du système

Présentation. Logistique. Résumé de la 1e Partie. Mise en place du système Présentation Diapo01 Je m appelle Michel Canneddu. Je développe avec 4D depuis 1987 et j exerce en tant qu indépendant depuis 1990. Avant de commencer, je tiens à remercier mes parrains Jean-Pierre MILLIET,

Plus en détail

Le modèle client-serveur

Le modèle client-serveur Le modèle client-serveur Olivier Aubert 1/24 Sources http://www.info.uqam.ca/~obaid/inf4481/a01/plan.htm 2/24 Historique architecture centralisée terminaux passifs (un seul OS, systèmes propriétaires)

Plus en détail

Plugin Payment-OnLine

Plugin Payment-OnLine Plugin Payment-OnLine Le plugin "Payment-Online" est un plugin technique dont l'objectif est de faciliter l'utilisation du paiement en ligne dans des applications Lutèce. Il se compose d'une librairie

Plus en détail

Systèmes et applications distribués Intergiciels et applications communicantes

Systèmes et applications distribués Intergiciels et applications communicantes Systèmes et applications distribués Intergiciels et applications communicantes Philippe Quéinnec Télécommunication et Réseaux 2e année ENSEEIHT 24 février 2014 Inspiré de cours de G. Padiou, Ph. Mauran

Plus en détail

Rappels. Génie logiciel. Rappels. Règles métier. RUP, phases milestones, disciplines. Processus itératif & incrémental? Certification, CMM?

Rappels. Génie logiciel. Rappels. Règles métier. RUP, phases milestones, disciplines. Processus itératif & incrémental? Certification, CMM? Rappels Génie logiciel RUP, phases milestones, disciplines Philippe Dugerdil 09.10.2008 Rappels Règles métier Processus itératif & incrémental? Certification, CMM? Modification des specification en cours

Plus en détail

CDI SA Utilisation du service PMM Usage of PMM service

CDI SA Utilisation du service PMM Usage of PMM service CDI SA Utilisation du service PMM Usage of PMM service 1 09.11.2015 Table des matières 1 Solution PMM... 3 2 Réception et utilisation du message quotidien... 3 3 Portail de gestion de votre profil PMM...

Plus en détail

Compte Rendu d intégration d application

Compte Rendu d intégration d application ISMA 3EME ANNEE Compte Rendu d intégration d application Compte Rendu Final Maxime ESCOURBIAC Jean-Christophe SEPTIER 19/12/2011 Table des matières Table des matières... 1 Introduction... 3 1. Le SGBD:...

Plus en détail

Les Framework Java DWR. Claude Duvallet 1/13. Université du Havre UFR Sciences et Techniques 25 rue Philippe Lebon - BP 540 76058 LE HAVRE CEDEX

Les Framework Java DWR. Claude Duvallet 1/13. Université du Havre UFR Sciences et Techniques 25 rue Philippe Lebon - BP 540 76058 LE HAVRE CEDEX Les Java DWR Claude Duvallet Université du Havre UFR Sciences et Techniques 25 rue Philippe Lebon - BP 540 76058 LE HAVRE CEDEX Claude.Duvallet@gmail.com http://litis.univ-lehavre.fr/ duvallet/ Claude

Plus en détail

WikiNDX : Travail pratique

WikiNDX : Travail pratique WikiNDX : Travail pratique Création d une base de références sur les banques de données de presse 1. Introduction Une des forces de WikiNDX est la grande facilité à installer et paramétrer la base. En

Plus en détail

JACi400 Génération & JACi400 Développement

JACi400 Génération & JACi400 Développement JACi400 Génération & JACi400 Développement Une solution pour développer rapidement des applications WebSphere pour votre iseries directement en RPG ou Cobol. "After spending time with SystemObjects and

Plus en détail

DEVELOPPEMENT LOGICIEL

DEVELOPPEMENT LOGICIEL DEVELOPPEMENT LOGICIEL LE FRAMEWORK WEB RUBY ON RAIL REF : WELA010 DUREE : 4 JOURS TARIF : 2 060 HT Public Développeurs d applications web, Chefs de projet techniques, Architectes. Pré-requis Programmation

Plus en détail

1.1 Remote Procedure Call (RPC)

1.1 Remote Procedure Call (RPC) 1.1 Remote Procedure Call (RPC) Le modèle Client-Serveur est un modèle simple à utiliser pour la structuration des systèmes répartis. Mais ce modèle s appuie sur des communications de type entrée/sortie

Plus en détail

Programmation du Web : Présentation du Web dynamique

Programmation du Web : Présentation du Web dynamique Programmation du Web : Présentation du Web dynamique Jean-Baptiste Vioix (Jean-Baptiste.Vioix@u-bourgogne.fr) IUT de Dijon-Auxerre - LE2I http://jb.vioix.free.fr 1-8 Présentation Nécessité du web dynamique

Plus en détail

Introduction. Licence MASS L3 Inf f3

Introduction. Licence MASS L3 Inf f3 Le modèle client serveur Introduction Licence MASS L3 Inf f3 Encapsulation : rappel Données Données Application En-tête En-tête Transport UDP Données TCP Données Paquet UDP Segment TCP En-tête IP Données

Plus en détail

Utilisation de JAVA coté Application serveur couplé avec Oracle Forms Hafed Benteftifa www.degenio.com Novembre 2008

Utilisation de JAVA coté Application serveur couplé avec Oracle Forms Hafed Benteftifa www.degenio.com Novembre 2008 Introduction Utilisation de JAVA coté Application serveur couplé avec Oracle Forms Hafed Benteftifa www.degenio.com Novembre 2008 Forms 10g permet l utilisation du JAVA côté client et côté application

Plus en détail

Objectif : Passer de l analyse métier et fonctionnelle à la définition des applications qui

Objectif : Passer de l analyse métier et fonctionnelle à la définition des applications qui Formation PARTIE 1 : ARCHITECTURE APPLICATIVE DUREE : 5 h Objectif : Passer de l analyse métier et fonctionnelle à la définition des applications qui automatisent les fonctions Définir une architecture

Plus en détail

LE LOCKDOWN OU COMMENT RESTREINDRE L'ACCES A CERTAINES

LE LOCKDOWN OU COMMENT RESTREINDRE L'ACCES A CERTAINES LE LOCKDOWN OU COMMENT RESTREINDRE L'ACCES A CERTAINES RESSOURCES Apparu avec SAS 9.4 M1, le LOCKDOWN a pour objectif de permettre aux administrateurs de restreindre l accès à certaines ressources. «To

Plus en détail

Messaging Engine sur ConfoOnLine - Guide Was MQ - 1er avril 2010 - R.Courtois rcourtois@conforama.fr

Messaging Engine sur ConfoOnLine - Guide Was MQ - 1er avril 2010 - R.Courtois rcourtois@conforama.fr Bien chez soi, bien moins cher Messaging Engine sur ConfoOnLine - Guide Was MQ - 1er avril 2010 - R.Courtois rcourtois@conforama.fr Sommaire Présentation de Conforama L informatique Confo Conforama On

Plus en détail

Architecture client/serveur

Architecture client/serveur Architecture client/serveur Table des matières 1. Principe du client/serveur...2 2. Communication client/serveur...3 2.1. Avantages...3 2.2. Inconvénients...3 3. HTTP (HyperText Transfer Protocol)...3

Plus en détail

Software Design Description

Software Design Description Software Design Description ABSTRACT: KEYWORDS: APPROVED: AUTHOR PROJECT MANAGER PRODUCT OWNER General information/recommendations A SDD provides a representation of a software system created to facilitate

Plus en détail

Utilisation des webservices

Utilisation des webservices Utilisation des webservices V1.4 Évolution du document: Version Nature des changements Date 1.0 Création du document (Florent Veyrès ADULLACT Projet) 01/09/11 1.1 Mis à jour par Florent Veyrès 21/01/13

Plus en détail