Responsable du cours : Héla Hachicha. Année Universitaire :

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Responsable du cours : Héla Hachicha. Année Universitaire : 2011-2012"

Transcription

1 Chapitre 4- WS-Security Responsable du cours : Héla Hachicha Année Universitaire : WS-Security (Microsoft) WS-Security est le standard proposé par IBM, Microsoft, VeriSign et Forum Systems pour la sécurisation des services interopérables. Plus large que SAML. Il accueille les spécifications tierces comme SAML, XrML, mais aussi Kerberos, X Le protocole WS-Security est maintenant officiellement appelé WSS (Web Services Security) et développé via un comité dans Oasis-Open. OASIS WSS : WSS s occupe de l ensemble des composantes de la sécurisation : de l'authentification des utilisateurs et des composants en présence en passant par le chiffrement, et la gestion de l'intégrité des messages par le biais de certificats WSS a été conçue pour sécuriser les échanges mis en œuvre sous forme de Web Services entre deux applications distantes. 2 1

2 WS-Security (Microsoft) Jeton binaire : Kerberos Kerberos est un protocole standard (RFC-1510) d authentification au sein du domaine, se basant sur une double authentification (aussi appelée authentification «mutuelle») de l identité de l utilisateur et des services réseaux. Microsoft en propose une implémentation dans ses systèmes d exploitation à partir de la version 2000 (Kerberos V5). Jeton binaire : certificat X.509 Un certificat numérique X.509 permet d indiquer précisément qui est l utilisateur en lui associant une clé publique. Il peut être employé à des fins d authentification, de signature, de confidentialité, et d intégrité. Un certificat est un document numérique contenant une clé publique, l identité de son propriétaire, le tout signé par un Tiers de confiance. C est ce dernier, appelé Autorité de certification, qui atteste la véracité du lien entre la clé et le propriétaire et il le prouve en signant le document avec sa clé privée. Les applications peuvent ainsi vérifier l authenticité de cette signature en utilisant la clé publique du Tiers de confiance. 3 XrML (extensible rights Markup Language) XrML est un langage proposé par Content Guard (joint venture entre Xerox et Microsoft), pour spécifier et protéger les droits et indiquer les conditions (licences) associées à l utilisation et à la protection du contenu. 4 2

3 WS-Security (Microsoft) Requester SOAP WSS-module Secure SOAP SOAP WSS-module SOAP Web Service 5 Sécurisation : WS-Security WS-Security : Ensemble de protocoles pour sécuriser les services Web Englobe les standards : XKMS (XML Key Management Specification) spécification conjointe du W3C et de l'ietf pour intégrer la gestion de clés et certificats aux applications XML. délégation du traitement de la sécurité à un service spécialisé sur Internet offrant des services de gestion de clés publiques, certificats et signatures, accessible en SOAP. XML Signature (Signature de message en XML) : authentification des interlocuteurs et l'intégrité du message. XML Encryption (Protocole d'échange de clés de cryptage) : chiffrement total ou partiel du document, 6 3

4 WS-Security (Microsoft) 7 Sécurisation : WS-Security WS-Security ou Web Services Security(WSS) Une spécification d une extension de SOAP Définit une façon standard de représenter l'information sur la sécurité dans un message WS-Security permet : De passer des tokens pour l authentification et l autorisation dans le header du message SOAP De signer de manière numérique tout ou une partie du message et transmettre la signature De chiffrer tout ou une partie du message De passer l information sur les clés de chiffrement et de vérification de la signature 8 4

5 Sécurisation : WS-Security SOAP Envelope Security Feeder SOAP Envelope SOAP Body Security Token Signature SOAP Body 9 Sécurisation : WS-Security Dans l enveloppe SOAP, l entête de sécurité inclut : Horodateur (Timestamp) Aide à prévenir les attaques de rejeu (replay) Jetons identifiant le sujet et les clés Username token: nom et mot de passe X509: nom et clé publique Autres incluant les billets Kerberos, et clés de session 10 5

6 Sécurisation : WS-Security Signatures Syntaxe donnée par le standard XML-DSIG Lier ensemble une liste d éléments du message, avec la clé dérivée d un jeton de sécurité Clés de chiffrement Syntaxe donnée par le standard XML-ENC Plusieurs éléments du message peuvent être chiffrés 11 Exemple d intégration des divers standards en sécurité 12 6

7 L élément de sécurité dans SOAP 13 Jetons de sécurité dans SOAP Un jeton de sécurité est une collection de claims une claim est une déclaration faite avec des entités, telles que nom, identité, clé, groupe, privilège, capacités, etc. username est une exemple de une jeton non signé de sécurité Un jeton de sécurité signé est un jeton qui est signé par chiffrage en relation avec une autorité de sécurité. un certificat X.509 est un jeton de sécurité signé un ticket Kerberos est aussi un jeton de sécurité signé Un jeton de sécurité XML est un jeton qui est défini par un schéma XML séparé, plutôt qu'un texte simple ou chiffré SAML et XrML en sont des exemples peut être inclus directement dans un conteneur <wsse:security> 14 7

8 UsernameToken Cet élément peut être utilisé pour fournir un «nom d utilisateur» à l'intérieur d un élément <wsse:security>. 15 BinarySecurityToken C est un jeton de sécurité signé, tel qu'un ticket Kerberos ou un certificat x.509, avec un contenu binaire. ils doivent être encodés pour l inclusion dans le conteneur wsse:security. <S:Envelope xmlns:s="http://www.w3.org/2002/06/soap-envelope"> <S:Header> <wsse:security xmlns:wsse= > <wsse:binarysecuritytoken wsu:id= mytokenid ValueType= wsse:kerberosv5st EncodingType= wsse:base64binary > XIFNWZz99UUbalqIEmJZc0 </wsse:binarysecuritytoken> </wsse:security> </S:Header> <S:Body> contenu applicatif </S:Body> </S:Envelope> 16 8

9 Sécurisation : WS-Security 17 WS-Policy (directives) une directive est une ensemble de capacités, besoins, préférences, et de caractéristiques générales concernant des entités dans un système. les éléments d une directive («directive assertions») peuvent exprimer: Des besoins de sécurité ou des capacités Des caractéristiques diverses de Qualité de Service (QoS) n'importe quel autre sorte de directives qui sont requises WS-Policy définit une modèle général mais extensible et une grammaire ( cadre ) pour décrire des directives dans un système de services Web directives simples et déclaratives directives multiples, complexes et conditionnelles 18 9

10 WS-SecurityPolicy WS-SecurityPolicy fait partie de WS-Policy. Il permet d attacher des stratégies de sécurité et de définir un ensemble d assertions : wsse:integrity Spécifie un format de signature défini par WS- Security. wsse:confidentiality Spécifie un format de cryptage défini par WS- Security. wsse:visibility Spécifie les portions du message qui doivent être traitées ou visibles par un intermédiaire ou un endpoint. wsse:securityheader Spécifie l utilisation du header Security du message. wsse:messageage Spécifie la durée maximale pour invalider les messages. 19 WS-SecurityPolicy (Exemple) «Le fournisseur exige une integrité de message utilisant XML-Sig et requiert une authentification en utilisant des jetons X.509» <wsp:policy xmlns:wsp=http://schemas.xmlsoap.org/ws/2002/12/policy xmlns:wssp="http://schemas.xmlsoap.org/ws/2002/12/secext"> <wsp:all> <wssp:integrity wsp:usage="wsp:required"> <wssp:algorithm Type="wssp:AlgSignature" URI="http://www.w3.org/2000/09/xmldsig#rsa-sha1"/> </wssp:integrity> <wssp:securitytoken> <wssp:tokentype>wsse:x509v3</wssp:tokentype> </wssp:securitytoken> </wsp:all> </wsp:policy> 20 10

11 WS-Privacy Prévu va être un modèle pour définir les préférences de confidentialité des données personnelles, et comment les Web Services définissent et implémentent ces pratiques. 21 WS-SecureConversation Utilisé pour des échanges multiples et fréquents Pour ne pas traiter à chaque échange les spécificités de la sécurité.. Définir un contexte de sécurité partagé Pas de nécessité d échanger des info de sécurité au niveau de chaque message Les 2 parts (fournisseur et consommateur) effectuent une copie des certificats dans un contexte qui aura un identifiant unique Ensuite on aura qu à mettre cet identifiant dans le SOAP Header: <wsc:securitycontexttoken> <wsc:identifier>uuid:652d2aaa d8c-865c-f9549e5806f0</wsc:identifier> </wsc:securitycontexttoken> 22 11

12 WS-Trust Pour répondre à des besoins d interopérabilité et pour installer une confiance entre les entités. WS-Trust décrit une structure destinée à gérer, évaluer et valider des relations de confiance. WS-Trust établit un système d échange basé sur un protocole (request/response). Le client envoi RequestSecurityToken au STS (Security Token Service) qui lui répond par RequestSecurityTokenResponse qui contient le nouveau jeton. (Si le client a les certificats demandés par le fournisseur) 23 WS-Federation Un réseau est composé de diverses organisations, systèmes, applications, et processus métier. Les participants comprennent clients, employés, partenaires, fournisseurs.. Nécessité d une entité unique définissant l identité, l authentification et les autorisations, etc., Comme le coût de gestion d une identité centralisée est important à la place on va gérer un ensemble d entités. On a besoin de gérer la sécurité au travers de plusieurs domaines de confiance et entre plusieurs partenaires en utilisant plusieurs autorités de gestion d identité. WS-Federation est une spécification pour résoudre ces problèmes et d autres

13 WS-Federation Permet aussi le SSO Technologie concurrente à SAML. Se base sur les autres technologies Web services : WS-Policy peut être utilisé pour indiquer si un Web Service a besoin d un ensemble de claims (jetons de sécurité et éléments de message reliés) dans un ordre donné pour traitement des requêtes WS-Trust dont les mécanismes peuvent être utilisés pour acquérir des jetons de sécurité additionnels si besoin WS-Security définit les extensions SOAP utilisées pour fournir les jetons de sécurité 25 WS-Federation 1) Le client demande un jeton de son Service de jetons 2) Le client fait appel au service de jetons du service appelé pour obtenir un jeton valide 3) Le jeton est ensuite échangé et validé WS-Trust assure l échange d informations sur la politique entre les 2 organisations 26 13

14 Exemple général 27 Conclusion 28 14

15 À retenir WS-Security n est pas suffisant Les standards répondent à certains types d attaques Besoins d heuristiques pour contrevenir aux autres types d attaques (XDoS, XVirus, etc.) Une nouvelle classe d appareil réseau est nécessaire: le parefeu XML Inspecte les messages XML lorsqu ils franchissent les frontières de l organisation Ajoute un niveau de sécurité et d interopérabilité à l infrastructure Implémente les standards et les heuristiques et permettent de mettre en place les pratiques exemplaires 29 Bibliographie 30 15

16 Bibliographie 31 16

Urbanisation des SI Conduite du changement IT 20/03/09. Patrick CHAMBET http://www.chambet.com

Urbanisation des SI Conduite du changement IT 20/03/09. Patrick CHAMBET http://www.chambet.com Urbanisation des SI Conduite du changement IT 20/03/09 Sécuriser ses Web Services Patrick CHAMBET http://www.chambet.com Bouygues Telecom Direction Gouvernance, Outils et Architecture / Sécurité du SI

Plus en détail

Sécurité. Objectifs Gestion de PKI Signature Cryptage Web Service Security

Sécurité. Objectifs Gestion de PKI Signature Cryptage Web Service Security Sécurité Objectifs Gestion de PKI Signature Cryptage Web Service Security 1 1. Objectifs Ensemble de protocoles pour sécuriser les échanges XML Les problèmes à résoudre : Authentification des utilisateurs

Plus en détail

Universal Description, Discovery and Integration

Universal Description, Discovery and Integration UDDI Universal Description, Discovery and Integration Clémentine Nebut clementine.nebut@lirmm.fr LIRMM / Université de Montpellier 2 Origine : Besoin de découvrir les Web Services Les concepteurs d'applications

Plus en détail

Gestion de la sécurité SOA. Mokdad SALHI Architecte certifié IBM - SOA Leader msalhi@fr.ibm.com

Gestion de la sécurité SOA. Mokdad SALHI Architecte certifié IBM - SOA Leader msalhi@fr.ibm.com Gestion de la sécurité SOA Mokdad SALHI Architecte certifié IBM - SOA Leader msalhi@fr.ibm.com Agenda 1 SOA en deux mots! 2 La sécurité dans un contexte SOA 3 4 5 Le modèle WS-Security Les problématiques

Plus en détail

Single Sign On. Nicolas Dewaele. Single Sign On. Page 1. et Web SSO

Single Sign On. Nicolas Dewaele. Single Sign On. Page 1. et Web SSO Page 1 Introduction Sommaire I- Présentation de la technologie II- Architectures classiques et étude du marché III- Implémentation en entreprise IV- Présentation de systèmes SSO Annexes Page 2 Introduction

Plus en détail

Sécurisez et assurez la qualité de service des architectures SOA. Julien Bouyssou IBM Software Group Eric Trojman IBM Global Services

Sécurisez et assurez la qualité de service des architectures SOA. Julien Bouyssou IBM Software Group Eric Trojman IBM Global Services Sécurisez et assurez la qualité de service des architectures SOA Julien Bouyssou IBM Software Group Eric Trojman IBM Global Services 13 La sécurité dans un projet SOA, ce qui ne change pas et ce qui change

Plus en détail

Web Services : Beyond the peer-to-peer architecture

Web Services : Beyond the peer-to-peer architecture Faculté des Sciences Département d Informatique Web Services : Beyond the peer-to-peer architecture Jérémy De Roey Mémoire présenté sous la direction du Professeur Esteban Zimányi et de Ir. François Deliège

Plus en détail

Ministère de l éducation nationale, de l enseignement supérieur et de la recherche 07/11/2006

Ministère de l éducation nationale, de l enseignement supérieur et de la recherche 07/11/2006 Schéma directeur des espaces numériques de travail Annexe AAS Authentification-Autorisation-SSO Version 2.0 SOMMAIRE 1. Introduction... 3 1.1 Contexte... 3 1.2 Objectifs et contenu du document... 4 1.3

Plus en détail

Soutenance PFE ENSEIRB. Moez Ben M'Barka 25 Septembre 2007

Soutenance PFE ENSEIRB. Moez Ben M'Barka 25 Septembre 2007 Signatures numériques évoluées en XML Soutenance PFE ENSEIRB Moez Ben M'Barka 25 Septembre 2007 Plan 1 2 3 4 5 Introduction Contexte général. Préliminaires. Les signatures évoluées en XML. Tests d'intéropérabilité.

Plus en détail

Tour d horizon des différents SSO disponibles

Tour d horizon des différents SSO disponibles Tour d horizon des différents SSO disponibles L. Facq, P. Depouilly, B. Métrot, R. Ferrere ANF Les systèmes d authentification dans la communauté ESR : étude, mise en oeuvre et interfaçage dans un laboratoire

Plus en détail

Architectures de fédération d'identités et interopérabilité

Architectures de fédération d'identités et interopérabilité Architectures de fédération d'identités et interopérabilité Mikaël Ates mikael.ates@univ-st-etienne.fr Christophe Gravier christophe.gravier@univ-st-etienne.fr Jeremy Lardon jeremy.lardon@univ-st-etienne.fr

Plus en détail

Présentation générale des Web Services

Présentation générale des Web Services Présentation générale des Web Services Vue Globale Type d'architecture reposant sur les standards de l'internet Alternative aux architectures classiques : Client/serveur n/tiers Orientée services permettant

Plus en détail

Manuel d utilisation 1.2 22-04-2015. Version Description Ecrit par Date 1.0 Version initiale

Manuel d utilisation 1.2 22-04-2015. Version Description Ecrit par Date 1.0 Version initiale Produit : Type de document : Révision du document : Date du document : Manuel d utilisation 1.2 22042015 Historique Version Description Ecrit par Date 1.0 Version initiale Anne Noseda Xavier Martin 22042014

Plus en détail

Solutions Microsoft Identity and Access

Solutions Microsoft Identity and Access Solutions Microsoft Identity and Access 2 Solutions Microsoft Identity and Access Microsoft Identity and Access (IDA) permet aux entreprises d améliorer leur efficacité et leurs connexions internes et

Plus en détail

Protocole PRESTO Référence technique

Protocole PRESTO Référence technique Protocole PRESTO Référence technique Version 1.0 Document de travail Date: 27/06/2006 Résumé La spécification «PRotocole d Echanges STandard et Ouvert» 1.0 (PRESTO) est la spécification d un profil Web

Plus en détail

Kerberos, le SSO système

Kerberos, le SSO système Kerberos, le SSO système Benoit Métrot Université de Poitiers ANF Les systèmes dans la communauté ESR : étude, mise en œuvre et interfaçage dans un laboratoire de Mathématique Angers, 22-26 septembre 2014

Plus en détail

MINISTÈRE DES SOLIDARITÉ ET DE LA COHÉSION SOCIALE

MINISTÈRE DES SOLIDARITÉ ET DE LA COHÉSION SOCIALE MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE l EMPLOI ET DE LA SANTÉ MINISTÈRE DES SOLIDARITÉ ET DE LA COHÉSION SOCIALE MINISTÈRE DU BUDGET, DES COMPTES PUBLICS ET DE LA RÉFORME DE L ÉTAT Standard d'interopérabilité entre

Plus en détail

Protocoles et services

Protocoles et services Protocoles et services Introduction Présentation Principaux protocoles PPTP GRE L2TP IPSec MPLS SSL Comparatif Démonstration Conclusion Besoins d une entreprise Avoir accès a un réseau local de n importe

Plus en détail

Manuel d utilisation 1.1 02-09-2014. Version Description Ecrit par Date 1.0 Version initiale. 1.1 Ajout du mode synchrone Xavier Martin 02-09-2014

Manuel d utilisation 1.1 02-09-2014. Version Description Ecrit par Date 1.0 Version initiale. 1.1 Ajout du mode synchrone Xavier Martin 02-09-2014 Produit : Type de document : Révision du document : Date du document : Manuel d utilisation 1.1 02092014 Historique Version Description Ecrit par Date 1.0 Version initiale Anne Noseda Xavier Martin 22042014

Plus en détail

XML, PMML, SOAP. Rapport. EPITA SCIA Promo 2004 16 janvier 2003. Julien Lemoine Alexandre Thibault Nicolas Wiest-Million

XML, PMML, SOAP. Rapport. EPITA SCIA Promo 2004 16 janvier 2003. Julien Lemoine Alexandre Thibault Nicolas Wiest-Million XML, PMML, SOAP Rapport EPITA SCIA Promo 2004 16 janvier 2003 Julien Lemoine Alexandre Thibault Nicolas Wiest-Million i TABLE DES MATIÈRES Table des matières 1 XML 1 1.1 Présentation de XML.................................

Plus en détail

La sécurité des processus métiers et des transactions. Stéphane Marcassin Bull Services Sécurité

La sécurité des processus métiers et des transactions. Stéphane Marcassin Bull Services Sécurité La sécurité des processus métiers et des transactions Stéphane Marcassin Bull Services Sécurité Bull : leader européen de la sécurité Spécialiste des infrastructures sécurisées Conseil Intégrateur Editeur

Plus en détail

Under Construction En Construction. XML et Sécurité. Didier DONSEZ. Université Joseph Fourier IMA IMAG/LSR/ADELE. Didier.Donsez@imag.

Under Construction En Construction. XML et Sécurité. Didier DONSEZ. Université Joseph Fourier IMA IMAG/LSR/ADELE. Didier.Donsez@imag. Under Construction En Construction XML et Sécurité Didier DONSEZ Université Joseph Fourier IMA IMAG/LSR/ADELE Didier.Donsez@imag.fr 2 Motivations : Echanges B2B et B2C Signature et Chiffrement de portions

Plus en détail

Les pare-feux : concepts

Les pare-feux : concepts Les pare-feux : concepts Premier Maître Jean Baptiste FAVRE DCSIM / SDE / SIC / Audit SSI jean-baptiste.favre@marine.defense.gouv.fr CFI Juin 2005: Firewall (2) 15 mai 2005 Diapositive N 1 /19 C'est quoi

Plus en détail

MINISTÈRE DES SOLIDARITÉ ET DE LA COHÉSION SOCIALE

MINISTÈRE DES SOLIDARITÉ ET DE LA COHÉSION SOCIALE MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE l EMPLOI ET DE LA SANTÉ MINISTÈRE DES SOLIDARITÉ ET DE LA COHÉSION SOCIALE MINISTÈRE DU BUDGET, DES COMPTES PUBLICS ET DE LA RÉFORME DE L ÉTAT Spécifications détaillées du mode

Plus en détail

Initiation à la sécurité des Web Services (SOAP vs REST)

Initiation à la sécurité des Web Services (SOAP vs REST) Initiation à la sécurité des Web Services (SOAP vs REST) Sylvain MARET Principal Consultant / MARET Consulting OpenID Switzerland & OWASP Switzerland Application Security Forum - 2012 Western Switzerland

Plus en détail

4. SERVICES WEB REST 46

4. SERVICES WEB REST 46 4. SERVICES WEB REST 46 REST REST acronyme de REpresentational State Transfert Concept introduit en 2000 dans la thèse de Roy FIELDING Est un style d architecture inspiré de l architecture WEB En 2010,

Plus en détail

Services Web. Fabrice Rossi. http://apiacoa.org/contact.html. Université Paris-IX Dauphine. Services Web p.1/26

Services Web. Fabrice Rossi. http://apiacoa.org/contact.html. Université Paris-IX Dauphine. Services Web p.1/26 Services Web Fabrice Rossi http://apiacoa.org/contact.html. Université Paris-IX Dauphine Services Web p.1/26 Plan du cours 1. Introduction 2. SOAP 3. WSDL 4. UDDI Site du cours : http://apiacoa.org/teaching/webservices/

Plus en détail

Services Web. Plan du cours

Services Web. Plan du cours Services Web Fabrice Rossi http://apiacoa.org/contact.html. Université Paris-IX Dauphine Services Web p.1/26 Plan du cours 1. Introduction 2. SOAP 3. WSDL 4. UDDI Site du cours : http://apiacoa.org/teaching/webservices/

Plus en détail

Sécurité des réseaux IPSec

Sécurité des réseaux IPSec Sécurité des réseaux IPSec A. Guermouche A. Guermouche Cours 4 : IPSec 1 Plan 1. A. Guermouche Cours 4 : IPSec 2 Plan 1. A. Guermouche Cours 4 : IPSec 3 Pourquoi? Premier constat sur l aspect critique

Plus en détail

Plan du cours. Services Web. Un service web? Plan de l introduction. 1. Introduction 2. SOAP 3. WSDL 4. UDDI

Plan du cours. Services Web. Un service web? Plan de l introduction. 1. Introduction 2. SOAP 3. WSDL 4. UDDI Plan du cours Services Web Fabrice Rossi http://apiacoa.org/contact.html. Université Paris-IX Dauphine 1. Introduction 2. SOAP 3. WSDL 4. UDDI Site du cours : http://apiacoa.org/teaching/webservices/ Services

Plus en détail

PRotocole d'echange STandard Ouvert

PRotocole d'echange STandard Ouvert PRotocole d'echange STandard Ouvert 28 février 2007 Frédéric Law-Dune Direction Générale de la modernisation de l'etat 1 Contexte L administration électronique monte en puissance De nombreux services sont

Plus en détail

Web Services ADFS. Etudiant : Pellarin Anthony. Professeur : Litzistorf Gérald. En collaboration avec : Sogeti. Date du travail : 15.10.

Web Services ADFS. Etudiant : Pellarin Anthony. Professeur : Litzistorf Gérald. En collaboration avec : Sogeti. Date du travail : 15.10. Web Services ADFS Etudiant : Professeur : Litzistorf Gérald En collaboration avec : Sogeti Date du travail : 15.10.2007 Web Services 1 Table des matières : 1. Introduction... 5 2. Web Services... 8 2.1.

Plus en détail

Types de réseaux permettant l accès au Registre national.

Types de réseaux permettant l accès au Registre national. Types de réseaux permettant l accès au Registre national. Dernière mise à jour : 21/05/2012 1) Introduction. Le Registre national permet aux utilisateurs autorisés l accès transactionnel à ses différentes

Plus en détail

Projet de Conception N 1 Automatisation d'un processus de paiement. Livrable: Spécification du système de compensation

Projet de Conception N 1 Automatisation d'un processus de paiement. Livrable: Spécification du système de compensation Projet de Conception N 1 Automatisation d'un processus de paiement Livrable: Spécification du système de compensation Enseignants : Y.AMGHAR, L.BRUNIE Équipe projet : R.Jeatsa Kengni, X.Lucas, L.Martin,

Plus en détail

plate-forme PaaS (Authentification)

plate-forme PaaS (Authentification) Contrôle d accès dans une plate-forme PaaS (Authentification) Ahmed BOUCHAMI, Olivier PERRIN, LORIA 1 Introduction Une plate-forme collaborative est basée principalement sur l interaction entre différents

Plus en détail

ABB personnalise son service client avec la plate-forme en ligne One ABB on the Web Jan Anders Solvik, Håkan Wärdell, Nathan Becker

ABB personnalise son service client avec la plate-forme en ligne One ABB on the Web Jan Anders Solvik, Håkan Wärdell, Nathan Becker De gré à gré ABB personnalise son service client avec la plate-forme en ligne One ABB on the Web Jan Anders Solvik, Håkan Wärdell, Nathan Becker Pour la plupart d entre nous, l Internet est devenu une

Plus en détail

Sécurité sous Windows 2000 Server

Sécurité sous Windows 2000 Server Sécurité sous Windows 2000 Server Thomas W. SHINDER Debra Littlejohn SHINDER D. Lynn WHITE Groupe Eyrolles, 2002 ISBN : 2-212-11185-1 Table des matières Remerciements..............................................

Plus en détail

EJBCA PKI. Yannick Quenec'hdu Reponsable BU sécurité

EJBCA PKI. Yannick Quenec'hdu Reponsable BU sécurité EJBCA PKI Yannick Quenec'hdu Reponsable BU sécurité EJBCA EJBCA est une PKI (Public Key infrastructure) ou IGC (Infrastructure de gestion de clés) sous licence OpenSource (LGPL) développée en Java/J2EE.

Plus en détail

Thomas Demongeot. To cite this version: HAL Id: tel-00959447 https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-00959447

Thomas Demongeot. To cite this version: HAL Id: tel-00959447 https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-00959447 Politique de contrôle de flux d information définie par les utilisateurs pour les orchestrations de services. Mise en oeuvre dans un orchestrateur BPEL Thomas Demongeot To cite this version: Thomas Demongeot.

Plus en détail

Crypto et sécurité de l information

Crypto et sécurité de l information 1 / 73 Crypto et sécurité de l information Chap 4: Gestion des clés symétriques ou asymétriques, Protocoles d authentification, Kerberos, Protocoles de sécurité Rhouma Rhouma https://sites.google.com/site/rhoouma

Plus en détail

Le cadre des Web Services Partie 1 : Introduction

Le cadre des Web Services Partie 1 : Introduction Sécurité en ingénierie du Logiciel Le cadre des Web Services Partie 1 : Introduction Alexandre Dulaunoy adulau@foo.be Sécurité en ingénierie du Logiciel p.1/21 Agenda (partie 1) 1/2 Introduction Services

Plus en détail

EJBCA Le futur de la PKI

EJBCA Le futur de la PKI EJBCA Le futur de la PKI EJBCA EJBCA c'est quoi? EJBCA est une PKI (Public Key infrastructure) ou IGC (Infrastructure de gestion de clés) sous licence OpenSource (LGPL) développée en Java/J2EE. EJBCA bien

Plus en détail

OASIS www.oasis-open.org/committees/xacml/docs/docs.shtml Date de publication

OASIS www.oasis-open.org/committees/xacml/docs/docs.shtml Date de publication Statut du Committee Working Draft document Titre XACML Language Proposal, version 0.8 (XACML : XML Access Control Markup Language) Langage de balisage du contrôle d'accès Mot clé Attestation et sécurité

Plus en détail

Gestion des Risques dans les Systèmes d Information Orientés Services

Gestion des Risques dans les Systèmes d Information Orientés Services Gestion des Risques dans les Systèmes d Information Orientés Services Vincent Lalanne (vincent.lalanne@univ-pau.fr) Manuel Munier (manuel.munier@univ-pau.fr) Alban Gabillon (alban.gabillon@upf.pf) Résumé

Plus en détail

ENVOLE 1.5. Calendrier Envole

ENVOLE 1.5. Calendrier Envole ENVOLE 1.5 Calendrier Envole RSA FIM 1 avril 2008 V 1.13 sur EOLE V 2.0 1 septembre 2008 EOLE V 2.1 10 octobre 2008 V 1.15 RC sur EOLE V 2.0 Modification du SSO EOLE 2.2 (PAM-CAS, CT EOLE V 2.2 RC Prise

Plus en détail

Les Services Web. Jean-Pierre BORG EFORT http://www.efort.com

Les Services Web. Jean-Pierre BORG EFORT http://www.efort.com Les Services Web Jean-Pierre BORG EFORT http://www.efort.com 1 Introduction Un "Service Web" est une application logicielle à laquelle on peut accéder à distance à partir de différents langages basés sur

Plus en détail

Intégration d un poste Linux dans un domaine W2K

Intégration d un poste Linux dans un domaine W2K Intégration d un poste Linux dans un domaine W2K Pascal Gachet EIVD pascal.gachet@eivd.ch mai 2003 Intégration d un poste Linux dans un domaine W2K 2 Table des matières Introduction... 2 Terminologie...

Plus en détail

Réseaux virtuels Applications possibles :

Réseaux virtuels Applications possibles : Réseaux virtuels La mise en place d'un réseau privé virtuel permet de connecter de façon sécurisée des ordinateurs distants au travers d'une liaison non fiable (Internet), comme s'ils étaient sur le même

Plus en détail

Filière Informatique de gestion

Filière Informatique de gestion Travail de bachelor 2010 Filière Informatique de gestion Exchanges of Medical Informations Etudiant : Arnaud Gaspoz Professeur : Michael Schumacher www.hevs.ch Préface La cybersanté (ehealth) regroupe

Plus en détail

MINISTÈRE DES SOLIDARITÉ ET DE LA COHÉSION SOCIALE

MINISTÈRE DES SOLIDARITÉ ET DE LA COHÉSION SOCIALE MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE l EMPLOI ET DE LA SANTÉ MINISTÈRE DES SOLIDARITÉ ET DE LA COHÉSION SOCIALE MINISTÈRE DU BUDGET, DES COMPTES PUBLICS ET DE LA RÉFORME DE L ÉTAT Standard d'interopérabilité entre

Plus en détail

Oauth : un protocole d'autorisation qui authentifie?

Oauth : un protocole d'autorisation qui authentifie? Oauth : un protocole d'autorisation qui authentifie? Maxime Féroul Directeur Technique / KYOS IT SECURITY Application Security Forum - 2012 Western Switzerland 7-8 novembre 2012 - Y-Parc / Yverdon-les-Bains

Plus en détail

Les Web Services. UE: Informatique Ambiante. Spécialité: Electronique et Optique Option: Vision Embarquée. Binôme: Ehouarn Perret & Thomas Angenault

Les Web Services. UE: Informatique Ambiante. Spécialité: Electronique et Optique Option: Vision Embarquée. Binôme: Ehouarn Perret & Thomas Angenault Spécialité: Electronique et Optique Option: Vision Embarquée UE: Informatique Ambiante Les Web Services Binôme: Ehouarn Perret & Thomas Angenault Enseignant: Christophe Léger mercredi 19 octobre 2011 Plan

Plus en détail

Shibboleth. David Verdin - JOSY "Authentification centralisée pour les applications web" - Paris - 4 février 2010. 5 mai 2010 1

Shibboleth. David Verdin - JOSY Authentification centralisée pour les applications web - Paris - 4 février 2010. 5 mai 2010 1 Shibboleth David Verdin - JOSY "Authentification centralisée pour les applications web" - Paris - 4 février 2010 5 mai 2010 1 Plan de l'exposé Position du problème L'architecture de Shibboleth Shibboleth

Plus en détail

CIBLE DE SECURITE CSPN DU PRODUIT PASS. (Product for Advanced SSO)

CIBLE DE SECURITE CSPN DU PRODUIT PASS. (Product for Advanced SSO) CIBLE DE SECURITE CSPN DU PRODUIT PASS (Product for Advanced SSO) Préparé pour : ANSSI Préparé par: Thales Communications & Security S.A. 4 Avenue des Louvresses 92622 GENNEVILLIERS CEDEX France This document

Plus en détail

Classification : public 1/57

Classification : public 1/57 Classification : public 1/57 Sommaire 1 Positionnement dans le cadre d interopérabilité... 3 2 Prérequis... 3 3 Spécifications... 4 3.1 Références... 4 3.2 Messages SOAP... 5 3.2.1 Structure d un message

Plus en détail

Formation SSO / Fédération

Formation SSO / Fédération Formation SSO / Fédération CYRIL GROSJEAN (cgrosjean@janua.fr) CONSULTANT JANUA Agenda Objectifs du SSO Terminologie, acronymes et protocoles Présentation d'architectures de SSO Présentation d'architectures

Plus en détail

PortWise Access Management Suite

PortWise Access Management Suite Créez un bureau virtuel pour vos employés, partenaires ou prestataires depuis n importe quel endroit et n importe quel appareil avec Portwise Access Manager et Authentication Server. Fournir des accès

Plus en détail

Rapport Projet de semestre de Jonathan Rod, EIT6 Ecole d ingénieurs du Canton de Vaud - 2003

Rapport Projet de semestre de Jonathan Rod, EIT6 Ecole d ingénieurs du Canton de Vaud - 2003 Rapport Projet de semestre de Jonathan Rod, EIT6 Ecole d ingénieurs du Canton de Vaud - 2003 Mandaté par : Contact : Professeur responsable : Chargé de cours responsable : e-xpert Solutions SA Sylvain

Plus en détail

Réseaux. Virtual Private Network

Réseaux. Virtual Private Network Réseaux Virtual Private Network Sommaire 1. Généralités 2. Les différents types de VPN 3. Les protocoles utilisés 4. Les implémentations 2 Sommaire Généralités 3 Généralités Un VPN ou RPV (réseau privé

Plus en détail

Politique d Horodatage achatpublic.com. achatpublic.com

Politique d Horodatage achatpublic.com. achatpublic.com Politique d Horodatage achatpublic.com Version 1.0 1 Préambule 2 1.1 Glossaire et bibliographie 2 1.2 Objet du présent document 2 1.3 Les services d achatpublic.com achatpublic.com 2 1.4 Les marchés publics

Plus en détail

TX A081025: Délégation de l authentification pour les Services Web

TX A081025: Délégation de l authentification pour les Services Web TX A081025: Délégation de l authentification pour les Services Web Jérémy Vauchelle Enseignant: Aurélien Bénel Intervenants: Chao Zhou Arnaud Pagnier Plan 1. Présentation du sujet 2. Présentation du protocole

Plus en détail

Annexe 1 Annexe technique de la convention d habilitation «société d assurance»

Annexe 1 Annexe technique de la convention d habilitation «société d assurance» Annexe 1 Annexe technique de la convention d habilitation «société d assurance» «professionnel indépendant» (Convention complète) 1 Notice explicative... 2 1.1 Préambule... 2 1.2 Référencement du concentrateur...

Plus en détail

Qu'est ce qu'une Fédération d'identités? Définitions Fonctionnement de base Fonctionnement détaillé Les principaux composants

Qu'est ce qu'une Fédération d'identités? Définitions Fonctionnement de base Fonctionnement détaillé Les principaux composants Qu'est ce qu'une Fédération d'identités? Définitions Fonctionnement de base Fonctionnement détaillé Les principaux composants Fédération Définit un cercle de confiance constitué de Fournisseurs d'identités

Plus en détail

Direction de la Sécurité Sociale

Direction de la Sécurité Sociale Spécifications détaillées du mode «application à application» Standard d'interopérabilité entre organismes de la sphère sociale Réf. : Standard Interops-A1.0_SpécificationsDétaillées Version 1.0 du 07/10/2008

Plus en détail

Solutions d accès sécurisées pour opérer une Market Place Saas multitenante

Solutions d accès sécurisées pour opérer une Market Place Saas multitenante Solutions d accès sécurisées pour opérer une Market Place Saas multitenante Plan de la présentation Le Saas et les enjeux économiques des services en ligne La notion de shops multi-tenantes dans une market

Plus en détail

Protocoles d'authentification

Protocoles d'authentification Protocoles d'authentification Sécurité des réseaux informatiques 1 Plan Les problèmes de sécurité des protocoles d'authentification Un exemple de protocole d'authentification : Kerberos Autres services

Plus en détail

Application des Spécifications détaillées pour la Retraite, architecture portail à portail

Application des Spécifications détaillées pour la Retraite, architecture portail à portail Pour Application des Spécifications détaillées pour la Retraite, architecture portail à portail Version 1.0 ON-X S.A. est une société du Groupe ON-X 15, quai Dion Bouton 92816 PUTEAUX cedex. Tél : 01 40

Plus en détail

Certificats X509 & Infrastructure de Gestion de Clés. Claude Gross CNRS/UREC

Certificats X509 & Infrastructure de Gestion de Clés. Claude Gross CNRS/UREC Certificats X509 & Infrastructure de Gestion de Clés Claude Gross CNRS/UREC 1 Confiance et Internet Comment établir une relation de confiance indispensable à la réalisation de transaction à distance entre

Plus en détail

SSL ET IPSEC. Licence Pro ATC Amel Guetat

SSL ET IPSEC. Licence Pro ATC Amel Guetat SSL ET IPSEC Licence Pro ATC Amel Guetat LES APPLICATIONS DU CHIFFREMENT Le protocole SSL (Secure Socket Layer) La sécurité réseau avec IPSec (IP Security Protocol) SSL - SECURE SOCKET LAYER Historique

Plus en détail

Chapitre 4 PROTOCOLES SÉCURISÉS

Chapitre 4 PROTOCOLES SÉCURISÉS Chapitre 4 PROTOCOLES SÉCURISÉS 52 Protocoles sécurisés Inclus dans la couche application Modèle TCP/IP Pile de protocoles HTTP, SMTP, FTP, SSH, IRC, SNMP, DHCP, POP3 4 couche application HTML, MIME, ASCII

Plus en détail

agility made possible

agility made possible LIVRE BLANC Solution de gestion de la sécurité Web de CA Technologies Février 2012 Sécurisation des architectures informatiques basées sur les services avec CA SiteMinder Web Services Security agility

Plus en détail

Laboratoire PRiSM, CNRS UMR 8144 Université de Versailles St-Quentin

Laboratoire PRiSM, CNRS UMR 8144 Université de Versailles St-Quentin Horodatage Sécurisé J.M. Fourneau Laboratoire PRiSM, CNRS UMR 8144 Université de Versailles St-Quentin M2 ASS-ACSIS 2008, Université de Versailles St Quentin [1/25] Horodatage Sécurisé Le service d horodatage

Plus en détail

WEBSERVICES. Michael Fortier. Master Informatique 2ème année. fortier@lipn.univ-paris13.fr A308, Université de Paris 13

WEBSERVICES. Michael Fortier. Master Informatique 2ème année. fortier@lipn.univ-paris13.fr A308, Université de Paris 13 WEBSERVICES Michael Fortier Master Informatique 2ème année fortier@lipn.univ-paris13.fr A308, Université de Paris 13 https ://lipn.univ-paris13.fr/ fortier/enseignement/webservices/ Sommaire 1 Rappels

Plus en détail

Sécurisation des architectures traditionnelles et des SOA

Sécurisation des architectures traditionnelles et des SOA Sécurisation des architectures traditionnelles et des SOA Un livre blanc de Bull Evidian Gestion SAML des accès SSO aux applications classiques et J2EE. Max Vallot Sommaire Émergence des architectures

Plus en détail

Business & High Technology

Business & High Technology UNIVERSITE DE TUNIS INSTITUT SUPERIEUR DE GESTION DE TUNIS Département : Informatique Business & High Technology Chapitre 4 : Web Service Sommaire Introduction... 1 Web Service... 1 Les technologies des

Plus en détail

Chapitre 5 : IPSec. SÉcurité et Cryptographie 2013-2014. Sup Galilée INFO3

Chapitre 5 : IPSec. SÉcurité et Cryptographie 2013-2014. Sup Galilée INFO3 Chapitre 5 : IPSec SÉcurité et Cryptographie 2013-2014 Sup Galilée INFO3 1 / 11 Sécurité des réseaux? Confidentialité : Seuls l émetteur et le récepteur légitime doivent être en mesure de comprendre le

Plus en détail

Classification : public 1/59

Classification : public 1/59 Classification : public 1/59 Documents de référence [1] IHE International : Cadre Technique IT Infrastructure [2] IHE International : Profil Cross-Enterprise User Assertion Attribute Extension (XUA++)

Plus en détail

Sécurité des Web Services (SOAP vs REST)

Sécurité des Web Services (SOAP vs REST) The OWASP Foundation http://www.owasp.org Sécurité des Web Services (SOAP vs REST) Sylvain Maret Principal Consultant / MARET Consulting / @smaret OpenID Switzerland OWASP Switzerland - Geneva Chapter

Plus en détail

Public Key Infrastructure (PKI)

Public Key Infrastructure (PKI) Public Key Infrastructure (PKI) Introduction Authentification - Yoann Dieudonné 1 PKI : Définition. Une PKI (Public Key Infrastructure) est une organisation centralisée, gérant les certificats x509 afin

Plus en détail

Convention d adhésion à la fédération d identités marocaine pour l éducation et la recherche (EduIDM)

Convention d adhésion à la fédération d identités marocaine pour l éducation et la recherche (EduIDM) Convention d adhésion à la fédération d identités marocaine pour l éducation et la recherche (EduIDM) Entre: Le Centre National pour la Recherche Scientifique et Technique (CNRST), établissement public

Plus en détail

Cryptographie Échanges de données sécurisés

Cryptographie Échanges de données sécurisés Cryptographie Échanges de données sécurisés Différents niveaux d'intégration dans l'organisation du réseau TCP/IP Au niveau 3 (couche réseau chargée de l'envoi des datagrammes IP) : IPSec Au niveau 4 (couche

Plus en détail

MINISTÈRE DES SOLIDARITÉ ET DE LA COHÉSION SOCIALE

MINISTÈRE DES SOLIDARITÉ ET DE LA COHÉSION SOCIALE MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE l EMPLOI ET DE LA SANTÉ MINISTÈRE DES SOLIDARITÉ ET DE LA COHÉSION SOCIALE MINISTÈRE DU BUDGET, DES COMPTES PUBLICS ET DE LA RÉFORME DE L ÉTAT Spécifications fonctionnelles et

Plus en détail

Authentification avec CAS sous PRONOTE.net 2011. Version du lundi 19 septembre 2011

Authentification avec CAS sous PRONOTE.net 2011. Version du lundi 19 septembre 2011 1 Authentification avec CAS sous PRONOTE.net 2011 Version du lundi 19 septembre 2011 2 1 - Vocabulaire employé et documentation... 3 1.1 - SSO (Single Sign-On)... 3 1.2 - CAS (Central Authentication Service)...

Plus en détail

Cours Cryptographie. Jeudi 22 février 2012 M1 ISIC. Authentification. Gabriel Risterucci

Cours Cryptographie. Jeudi 22 février 2012 M1 ISIC. Authentification. Gabriel Risterucci Cours Cryptographie Jeudi 22 février 2012 M1 ISIC Authentification Gabriel Risterucci Cours Cryptographie - Authentification - Principes généraux Moyens d'authentification Authentification différée Système

Plus en détail

MINISTÈRE DES SOLIDARITÉ ET DE LA COHÉSION SOCIALE

MINISTÈRE DES SOLIDARITÉ ET DE LA COHÉSION SOCIALE MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE l EMPLOI ET DE LA SANTÉ MINISTÈRE DES SOLIDARITÉ ET DE LA COHÉSION SOCIALE MINISTÈRE DU BUDGET, DES COMPTES PUBLICS ET DE LA RÉFORME DE L ÉTAT Standard d'interopérabilité entre

Plus en détail

PORTAIL INTERNET DECLARATIF. Configuration du client de messagerie Exemple avec Outlook 2010. Guide Outlook 2010 Page 1 sur 12 Version 1.

PORTAIL INTERNET DECLARATIF. Configuration du client de messagerie Exemple avec Outlook 2010. Guide Outlook 2010 Page 1 sur 12 Version 1. PORTAIL INTERNET DECLARATIF Configuration du client de messagerie Exemple avec Outlook 2010 Guide Outlook 2010 Page 1 sur 12 Vos données importantes : Votre nom de connexion et de messagerie: nom_utilisateur@aspone.fr

Plus en détail

*4D, quand c est la solution qui compte. 4D démocratise les services Web

*4D, quand c est la solution qui compte. 4D démocratise les services Web *4D, quand c est la solution qui compte. 4D démocratise les services Web Table des matières I. INTRODUCTION page 3 II. VERS UNE DEFINITION DES SERVICES WEB 1. Qu est ce que c est? page 3 2. A quoi ça sert?

Plus en détail

La sécurité des Réseaux Partie 6.2 VPN

La sécurité des Réseaux Partie 6.2 VPN La sécurité des Réseaux Partie 6.2 VPN Fabrice Theoleyre Enseignement : INSA Lyon / CPE Recherche : Laboratoire CITI / INSA Lyon Références F. Ia et O. Menager, Optimiser et sécuriser son trafic IP, éditions

Plus en détail

Projet de Veille Technologique : la sécurité informatique - Chaînes de Confiance sur Internet -

Projet de Veille Technologique : la sécurité informatique - Chaînes de Confiance sur Internet - Projet de Veille Technologique : la sécurité informatique - Chaînes de Confiance sur Internet - Marc Tremsal Alexandre Languillat Table des matières INTRODUCTION... 3 DEFI-REPONSE... 4 CRYPTOGRAPHIE SYMETRIQUE...

Plus en détail

Cible de sécurité CSPN

Cible de sécurité CSPN Cible de sécurité CSPN ClearBUS Application cliente pour la communication sécurisée Version 1.12 Le 25/11/2011 Identifiant : CBUS-CS-1.12-20111125 contact@clearbus.fr tel : +33(0)485.029.634 Version 1.12

Plus en détail

ORGANISATION MONDIALE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE GENÈVE COMITÉ PERMANENT DES TECHNIQUES DE L INFORMATION

ORGANISATION MONDIALE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE GENÈVE COMITÉ PERMANENT DES TECHNIQUES DE L INFORMATION OMPI SCIT/WG/1/6 ORIGINAL : anglais DATE : 1 er octobre 1998 F ORGANISATION MONDIALE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE GENÈVE COMITÉ PERMANENT DES TECHNIQUES DE L INFORMATION GROUPES DE TRAVAIL Première session

Plus en détail

CONTRAT DE SOUSCRIPTION OFFRE PUSH-CLASSIQUE

CONTRAT DE SOUSCRIPTION OFFRE PUSH-CLASSIQUE CONTRAT DE SOUSCRIPTION OFFRE PUSH-CLASSIQUE ANNEXE 4 : CAHIER DES CHARGES TECHNIQUE V7.0 () BOUYGUES TELECOM Société anonyme au capital de 616 661 789.28, immatriculée au RCS Nanterre sous le n 397 480

Plus en détail

[ Sécurisation des canaux de communication

[ Sécurisation des canaux de communication 2014 ISTA HAY RIAD FORMATRICE BENSAJJAY FATIHA OFPPT [ Sécurisation des canaux de communication Protocole IPsec] Table des matières 1. Utilisation du protocole IPsec... 2 2. Modes IPsec... 3 3. Stratégies

Plus en détail

Déploiement d IPSec à l aide de stratégies et de règles de sécurité de connexion

Déploiement d IPSec à l aide de stratégies et de règles de sécurité de connexion Déploiement d IPSec à l aide de stratégies et de règles de sécurité de connexion Sommaire IPSec sous les réseaux Windows 2008... 2 Exercice 1 : Installation des services Telnet... 4 Exercice 2 : Création

Plus en détail

Direction de la Sécurité Sociale

Direction de la Sécurité Sociale Standard d'interopérabilité entre organismes de la sphère sociale Réf. : Standard Interops1.0_GuideMiseEnOeuvre_v1.0 Version 1.0 du 07/10/2008 1 Référence : Standard Interops1.0_GuideMiseEnOeuvre_v1.0

Plus en détail

Volet Synchrone pour Client Lourd

Volet Synchrone pour Client Lourd Cadre d interopérabilité des SIS Couche Transport Volet Synchrone pour Client Lourd Identification du document Référence CI- SIS_couche_Transport_Volet_Synchrone_Client_Lourd_v0.1.1.docx Date de création

Plus en détail

PASS v2.0 : solution d authentification unique basée sur les composants Shibboleth Service Provider v2.5.1 et Identity Provider v2.3.

PASS v2.0 : solution d authentification unique basée sur les composants Shibboleth Service Provider v2.5.1 et Identity Provider v2.3. PREM IE R M IN IS T R E Secrétariat général de la défense et de la sécurité nationale Agence nationale de la sécurité des systèmes d information PASS v2.0 : solution d authentification unique basée sur

Plus en détail