Pulsatoire Chaudière gaz à condensation à pulso-réacteur

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Pulsatoire Chaudière gaz à condensation à pulso-réacteur"

Transcription

1 Pulsatoire Chaudière gaz à condensation à pulso-réacteur Notice technique d installation Afficheur nouvelle génération Etanche type C53 Non-étanche type B53P Corps de chauffe inox Silencieux intégré Les renseignements figurant dans ce document ne sont pas contractuels, nous nous réservons le droit de modifier sans préavis les caractéristiques techniques et l équipement de tous les appareils. Pulsatoire kw Réf Pulsatoire kw Réf Pulsatoire kw Réf Pulsatoire 60 60kW Réf Fabrication française Ref. notice : N édition D

2 SOMMAIRE INDEX ALPHABÉTIQUE A LIRE IMMÉDIATEMENT Remarques importantes Prescriptions / Consignes de sécurité Conditions générales de livraison Stockage et transport Remarque d ordre général Transport au chariot élévateur Transport manuel Colisage PRÉSENTATION Généralités Désignation des modèles de la gamme «Pulsatoire» Accessoires livrés de série Accessoires livrables en option Fonctionnement Caractéristiques Dimensions Caractéristiques hydrauliques Caractéristiques électriques Caractéristiques gaz Caractéristiques thermiques INSTALLATION Conditions réglementaires d installation et d entretien Mise en place Déballage et manipulation Implantation Fumisterie Sortie fumées de la chaudière Conduits d admission et d évacuation Longueur et nature des conduits Montage du conduit d évacuation des fumées et condensats Condensats Contournement d obstacle vertical Fixation au mur Précautions de mise en œuvre Extrémités Assemblage des éléments Raccordements hydrauliques Flexibles Circulateurs chauffage et sanitaire Pot à boues Vase d expansion et soupape de sécurité 3 bar Disconnecteur NF Rinçage et traitement des circuits Eau de remplissage Dégazage de l installation Protection antigel Calorifugeage des tuyauteries Recommandations en fonction du type de circuit Application circuit radiateurs ou ventilo-convecteurs Application circuit plancher chauffant Application eau chaude sanitaire (ECS) Raccordement électrique Prescriptions générales Contact d alarme Contrôle d ambiance Marche / Arrêt piscine Commande externe Sonde ECS / départ vanne 3 voies / piscine Sonde extérieure Montage de chaudières en batterie Circulateurs avec signal PWM Adaptation des accessoires au nouveau bornier Raccordement au gaz MISE EN SERVICE Recommandations préalables Changement de gaz Mise sous tension Tableau de commande Détail du tableau Afficheur : détail des symboles et de leur affectation Verrouillage des touches Changement de langue Menu Installateur Configuration de la chaudière Configuration des circuits Consignes d eau des circuits de chauffage Réglage des paramètres Changement du code installateur UTILISATION Mise en marche de l installation Mise en veille (protection hydraulique) Exemples d affichage courant Affichage d informations Réglage de la date et de l heure Programmation des plages de confort Programmes prédéfinis Modifier un programme Réinitialisation des programmes Menu Utilisateur Réglage des consignes Réglage du mode Vacances Dérogation temporaire au mode de confort prévu par la programmation horaire Sélection du mode été / hiver Choix de la langue Accès au menu installateur Réinitialisation du menu Utilisateur MAINTENANCE ET DÉPANNAGE NOTICE PULSATOIRE INSTALLATEUR -

3 6.1 - Entretien annuel Tête de combustion Ventilateur Flotteur Circuit hydraulique Injecteur gaz Pressions gaz Compteurs de fonctionnement Entretien toutes les 5000 heures Aides du menu Installateur Affichage des entrées Forçage des sorties Compteurs Calculs Défauts de fonctionnement Défauts signalés à l écran Défauts et remèdes Valeurs des sondes LISTE DES PIÈCES DÉTACHÉES ANNEXES Organigramme de fonctionnement Schéma électrique Exemples d installation Commentaires chaudière / 2 circuits chauffage directs / 1 circuit ECS chaudière / 2 circuits chauffage mélangés / 1 circuit ECS chaudières / 1 circuit chauffage mélangé / 1 circuit piscine / 1 circuit ECS..59 FICHE D INTERVENTION PULSATOIRE INDEX ALPHABÉTIQUE A - Accessoires...7 Adaptation...26 Affichage (accès rapide)...37 Automatique (consignes d eau)...31 B - Batterie de chaudières... 25, 29, 33 C - Caractéristiques...8 Changement de gaz...27 Compteurs...44 Code installateur... 29, 35 Colisage...6 Condensats...19 Conditions réglementaires...10 Configuration... 29, 30 D - Défauts...45 Dépannage...42 Dérogation...41 E - Entretien... 42, 43 F - Fiche d intervention...61 Fonctionnement...7, 53 Forçage des sorties...44 Fumisterie...11 I - Injecteur gaz...28 L - Loi d eau...34 Longueur des conduits (fumisterie)...15 M - Maintenance...42 Manuel (consignes d eau)...31 Menu... 28, 29, 39 Mise en service...27 Mise sous tension...28 Mise en marche...36 N - Nature des conduits (fumisterie)...15 P - Paramètres...32 Pièces détachées...50 Piscine...24 Pression gaz...28 Programmation horaire...37 R - Raccordement au gaz...28 Raccordement électrique...23 Raccordements hydrauliques...20 Réglage... 32, 37, 39 S - Schéma électrique...28 Sondes... 24, 49 V - Vacances (mode)...40 Verrouillage des touches NOTICE PULSATOIRE INSTALLATEUR - 3

4 1- A LIRE IMMÉDIATEMENT Remarques importantes La présente notice technique d installation fait partie intégrante de l appareil qu elle désigne. Elle doit être lue avant toute utilisation, afin de pouvoir bénéficier de la garantie. Cette notice doit être conservée précieusement par les utilisateurs successifs afin de pouvoir s y référer ultérieurement. Elle fera foi en cas de litige. Ne pas couper les durites de raccordement situées à l arrière de la chaudière. Rincer et nettoyer les circuits hydrauliques de chauffage avant de raccorder la chaudière. La chaudière ne peut fonctionner que mise en eau. Ne jamais mettre l appareil sous tension tant que l installation n est pas parfaitement remplie d eau et purgée. Réaliser un entretien périodique de l appareil pour garantir ses performances. Il est recommandé d effectuer un contrôle périodique de l embouage et de l entartrage et un nettoyage si nécessaire. Avant tout nettoyage, mettre l appareil hors tension. Ne pas mettre de l eau sur les organes de commande et les parties électriques. Toujours mettre hors tension l appareil avant d intervenir sur la partie électrique Prescriptions / Consignes de sécurité La chaudière Pulsatoire doit être exclusivement installée à l intérieur d un bâtiment. Cet appareil n est pas prévu pour être utilisé par des personnes (y compris les enfants) dont les capacités physiques, sensorielles ou mentales sont réduites, ou des personnes dénuées d expérience ou de connaissance, sauf si elles ont pu bénéficier, par l intermédiaire d une personne responsable de leur sécurité, d une surveillance ou d instructions préalables concernant l utilisation de l appareil. Il est INTERDIT : - de faire fonctionner la chaudière Pulsatoire avec de l air aspiré contenant des solvants, des matières explosives ou des produits chlorés (pour piscine par exemple) - d utiliser de l air aspiré gras, poussiéreux ou chargé d aérosols, Tous les travaux sur les parties électriques devront être effectués hors tension et par une personne qualifiée. Cet appareil doit être installé en respectant les règles nationales d installation électrique. Vérifier que l installation est équipée d un câble de terre correctement dimensionné et raccordé. Cet appareil, marqué CE, est conforme aux exigences essentielles des directives européennes Conditions générales de livraison D une façon générale, le matériel voyage aux risques et périls du destinataire. Dès réception, avant de procéder au montage de l appareil, il est indispensable de vérifier les éléments reçus et de rechercher les éventuels dommages causés pendant le transport. Carton d accessoires La chaudière Pulsatoire transfère l énergie de la combustion d un gaz à l eau de chauffage d un logement, d une production d eau chaude sanitaire, d une piscine. AUER ne pourra être tenu pour responsable de toute autre utilisation. Les consignes de sécurité qui sont données dans cette notice doivent être scrupuleusement respectées. Avant toute opération de raccordement, s assurer que les appareils sont bien compatibles avec l installation. Avant toute mise sous tension, vérifier que la tension réseau appliquée à l appareil est bien la même que celle affichée sur la plaque signalétique de celui-ci. Avant toute action d entretien, de manutention, en cas de non fonctionnement ou de fonctionnement incorrect, toujours couper l alimentation des parties électriques et se renseigner auprès d un professionnel qualifié. AUER se dégage de toute responsabilité concernant des dommages causés par le non respect des instructions fournies, les erreurs de manipulation, d installation ou d utilisation. La présente notice technique est susceptible d être soumise à modifications sans préavis. Chaudière 4 - NOTICE PULSATOIRE INSTALLATEUR -

5 1.4 - Stockage et transport Les températures de transport et de stockage admises sont de -20 C à +60 C Remarque d ordre général La chaudière Pulsatoire doit être stockée et transportée emballée sur sa palette bois, à la verticale et vidée de son eau Transport au chariot élévateur Lors du transport avec un chariot élévateur avec fourche, la chaudière Pulsatoire doit rester bridée sur la palette en bois pour éviter qu elle ne bascule Transport manuel Pour faciliter le transport manuel de la chaudière Pulsatoire, retirer le caisson de la partie avant (voir «Déballage et manipulation») Colisage Chaudière Poids Nbre colis H P L Pulsatoire Pulsatoire Pulsatoire Pulsatoire PRÉSENTATION Généralités Chaudière sol au gaz, à condensation dynamique par double turbulence. Raccordement des fumées et alimentation en air par conduits PVC-U autorisé par extension du marquage CE. 1 seul modèle, de type étanche C53 et non-étanche de type B53P Allumage par bougie et sécurités de fonctionnement par pressostats. Sortie fumée munie d une sécurité en cas d obstruction du circuit d évacuation. Chambre de combustion en inox réfractaire. Les chaudières sont livrées d origine pour fonctionner au gaz naturel G20 (type H : 20 mbar) ou G25 (type L : 25 mbar). Elles sont livrées avec une pochette de transformation (Gaz naturel à Propane). Voir «Changement de gaz» pour les modifications à opérer. Chaudière équipée de série d une régulation 3 circuits avec sonde extérieure (2 circuits directs ou avec vanne mélangeuse pour chauffage de bâtiment ou piscine, 1 circuit direct prioritaire eau chaude sanitaire). Cette régulation intègre 3 programmations horaires indépendantes (1 pour chaque circuit). Nota : La chaudière Pulsatoire est un générateur d énergie. Elle doit IMPERATIVEMENT être complétée par un ensemble de distribution hydraulique (circulateurs, clapets anti-retour, vannes d isolement, purgeurs, soupape de sécurité, vase d expansion, etc). Le montage en thermosiphon est INTERDIT. Pulsatoire 20 Pulsatoire 32 et 40 Pulsatoire 60 - NOTICE PULSATOIRE INSTALLATEUR - 5

6 2.2 - Désignation des modèles de la gamme «Pulsatoire» Modèles Puissance en kw HP3, ensemble hydraulique à 3 circulateurs pour 1 circuit ECS, 1 circuit de chauffe direct et 1 circuit de chauffe mélangé (livré avec sonde départ vanne 3 voies et sonde d ambiance avec afficheur) (Réf ) Pulsatoire 20 Pulsatoire 32 Pulsatoire 40 Pulsatoire 60 20,2 (80 / 60 ) 22,4 (50 / 30 ) 33,2 (80 / 60 ) 36,2 (50 / 30 ) 40,8 (80 / 60 ) 44,0 (50 / 30 ) 59,0 (80 / 60 ) 65,0 (50 / 30 ) Centreurs de tube PVC vendus par 5 (Réf ) Adaptateur en PVC Ø pour évacuation souple spéciale condensation (voir grossistes) (Réf ) Câble de liaison blindé 2 fils (lg 2 m) pour faire la liaison entre 2 chaudières Pulsatoire en batterie (Réf ) Ensemble hydraulique pour couplage de 2, 3 ou 4 chaudières Pulsatoire (Ref , et ) Accessoires livrés de série Les composants décrits ci-dessous sont livrés non montés dans un carton d accessoires joint à la chaudière Pulsatoire, accompagnés du bon de garantie et des notices : Poignée d extraction de la tête de combustion (à conserver posée en bas dans le caisson de la chaudière). Pochette de transformation (Gaz naturel à Propane). Accessoires de fumisterie en PVC. Sonde extérieure : Fonctionnement La combustion de la chaudière Pulsatoire est auto-entretenue tant que la vanne gaz reste ouverte. Le ventilateur et l allumeur avec sa bougie ne sont donc sollicités qu au démarrage. Les conditions de fonctionnement sont surveillées par pressostats, limiteurs de sécurité, capteur de présence d eau et sonde au départ de la chaudière. Schéma simplifié de la chaudière : Accessoires livrables en option Pour une information complète et détaillée, se référer aux notices particulières de ces produits : Sonde d ambiance avec afficheur : permet de contrôler la température de la zone de chauffage où elle est installée (Réf ) : Sonde ECS / Sonde piscine (Réf ) : Sonde départ vanne 3 voies. A placer sur le départ du circuit après la vanne 3 voies. Le collier de maintien est inclus (Réf ) Limiteur de température plancher (LTP) à 65 C à réarmement manuel pour les applications plancher chauffant. A placer sur le départ plancher chauffant. Le collier de maintien et les câbles de branchement sont inclus (Réf ) : PEJ 130 et PEJ 210, ballons ECS inox multiposition à isolation souple (Réf et ) HP2, ensemble hydraulique à 2 circulateurs pour 1 circuit ECS et 1 circuit de chauffe direct (Réf ) Voir organigramme de fonctionnement en annexes. 6 - NOTICE PULSATOIRE INSTALLATEUR -

7 2.6 - Caractéristiques Dimensions Pulsatoire 32 et 40 Pulsatoire 20 A : B : C : D : F : G : R : Entrée d air pour conduit PVC Ø50 Purgeur manuel Sortie fumées pour raccordement soufflet Départ chauffage Fusible Entrée gaz Retour chauffage A : B : C : D : F : G : R : Entrée d air pour conduit PVC Ø63 Purgeur manuel Sortie fumées pour raccordement soufflet Départ chauffage Fusible Entrée gaz Retour chauffage - NOTICE PULSATOIRE INSTALLATEUR - 7

8 Pulsatoire Caractéristiques hydrauliques La chaudière Pulsatoire est équipée d une sécurité de présence d eau. La pression minimale de remplissage est de 0,5 bar (à froid). La pression maximale d utilisation est de 3 bar. Chaudière Capacit é en eau (litres) Pertes de charge en da Pa (mm CE) avec flexibles DN 32 fournis T 10 C T 15 C T 20 C Pulsatoire Pulsatoire Pulsatoire Pulsatoire A : B : C : D : F : G : R : Entrée d air pour conduit PVC Ø63 Purgeur manuel Sortie fumées pour raccordement soufflet Départ chauffage Fusible Entrée gaz Retour chauffage Caractéristiques électriques La chaudière Pulsatoire est équipée d un système électronique à microprocesseur assurant toutes les fonctions de sécurité, d allumage et de surveillance des combustions ainsi que la régulation de l installation. L alimentation électrique monophasée est assurée par branchement sur le réseau normal de distribution (secteur) dont la tension doit être incluse dans la plage 230V +10% à -15%. Elle est protégée par un fusible rapide 4 A situé à l arrière du pupitre Caractéristiques gaz Les chaudières Pulsatoire sont de catégories II 2E+3P (Pulsatoire 20/32/40) ou II 2Er3P (Pulsatoire 60) Elles sont de type C53 (ventouse) et B53P (cheminée). Chaudière Débit calorifique (kw) Nombre d'injecteurs Repères injecteurs Puls 20 Puls 32 Puls 40 Puls 60 20,6 33,5 41,2 60, Gaz naturels Gaz de pétrole liquéfié Références injecteurs G20 G Débit (m 3 /h) (15 C mb) 2,18 3,54 4,36 6,35 Pression aval bloc gaz (mb) Débit (m 3 /h) (15 C mb) 2,53 4,12 5,07 7,38 Pression aval bloc gaz (mb) 14,5 14,5 14,5 14,5 Repères injecteurs Références injecteurs G31 Propane Débit (kg/h) (15 C mb) 1,6 2,6 3,2 4,7 Pression aval bloc gaz (mb) 25,5 25,5 25,5 25,5 8 - NOTICE PULSATOIRE INSTALLATEUR -

9 Caractéristiques thermiques La température maximale de fonctionnement est de 80 C. La chaudière Pulsatoire est équipée d une sonde de température et d un limiteur de sécurité de 110 C. La température de l eau de départ chauffage est indiquée sur l afficheur de la carte électronique. Elle est également équipée de série d un limiteur de sécurité de 80 C assurant la surveillance du circuit d évacuation des fumées. l article modificatif du 05/02/99, l installateur est tenu d établir des certificats de conformité approuvés par les ministres chargés de la combustion et de la sécurité du gaz : - de modèles distincts (modèles 1, 2 ou 3) après réalisation d une installation de gaz neuve, - de «modèle 4» après remplacement en particulier d une chaudière pour une nouvelle. Pour les autorisations sur les conduits de fumisterie, voir le «Longueur et nature des conduits». Puls 20 Puissance en kw Classe de rendement sur PCI en % Pertes à l'arrêt pour T 30 C en W 20,2 (80 / 60 ) 98, ,4 (50 / 30 ) 108, Classe Mise en place Déballage et manipulation 1. Retirer l emballage en bois et les plastiques de protection. Puls 32 Puls 40 Puls 60 33,2 (80 / 60 ) 98, ,2 (50 / 30 ) 107, ,8 (80 / 60 ) ,0 (50 / 30 ) 106, ,0 (80 / 60 ) 98, ,0 (50 / 30 ) 108, C Dévisser les 4 écrous M6 (clé de 10) maintenant les brides afin de désolidariser le socle de la chaudière de la palette en bois. La chaudière comporte 4 plots antivibratoires, en caoutchouc, sous le socle, il est donc primordial de toujours la déplacer en la soulevant, sans la traîner. Puis, pour faciliter la manipulation de la chaudière Pulsatoire, retirer le caisson de la partie avant comme ceci : 1. Oter la vis de blocage du pupitre sur côté droit (à remettre en fin de mise en service). 2. Soulever le pupitre. 3. Libérer les charnières à ressort. 3- INSTALLATION 4. Basculer puis soulever le caisson avant. Attention à son poids. 5. Mettre en place la chaudière au lieu d implantation prévu Conditions réglementaires d installation et d entretien L installation et l entretien des chaudières doivent être effectués par un professionnel qualifié, dans le respect des textes réglementaires et règles de l art, à savoir : Arrêté du 02 août Cet arrêté précise les règles et sécurités applicables aux installations de gaz combustibles et d hydrocarbures liquéfiés situés à l intérieur des bâtiments d habitation et de leurs dépendances. Norme NF DTU Règlement sanitaire départemental. Norme NF C (règles d installation électrique des appareils basse tension). Règlement de sécurité contre l incendie et la panique dans les établissements recevant du public et principalement les articles GZ, CH et GC. Un robinet de barrage agréé et accessible à la manœuvre devra obligatoirement être installé par un professionnel qualifié, sur la canalisation de gaz en amont de la chaudière. Par application de l article 25 de l Arrêté du 02/08/77 modifié et de - NOTICE PULSATOIRE INSTALLATEUR - 9

10 Implantation La chaudière Pulsatoire est prévue pour être installée exclusivement à l intérieur d un bâtiment maintenu hors-gel, en respectant un espace libre autour de l appareil, pour pouvoir accéder à l arrière de celui-ci lors des opérations d installation, de maintenance et d entretien. La chaudière Pulsatoire ne doit JAMAIS être installée sur sa palette en bois ou tout socle creux. Il est IMPERATIF de l installer sur un socle en béton ou antivibratoire. La chaudière est livrée pieds de réglage en hauteur complètement vissés. Les pieds avant sont les seuls réglables. Cote X mini de 250 à 350 mm selon montage du tube d évacuation des fumées (C). Pour permettre l accès à l arrière de la chaudière lors de l entretien, laisser un espace libre d au moins 300mm à gauche ou à droite. Dans le cas d une installation avec tube d évacuation des fumées (C) vers le haut, laisser 110 mm entre ce tube et l arrière du pupitre pour permettre l ouverture de ce dernier. Respecter également cette cote pour toute autre canalisation (gaz, eau, électricité) Fumisterie La chaudière Pulsatoire permet une adaptation à la plupart des situations. Les figures des pages suivantes donnent des exemples d implantations pour les 2 types d installation possibles. - non étanche (sans conduit d admission d air) : Type B53P - étanche (avec conduit d admission d air) : Type C53 Remarque : le principe même de la chaudière Pulsatoire fait qu elle présente un double niveau d étanchéité, c est-à-dire que même avec une prise d air intérieure il ne peut jamais y avoir de communication entre l air du local et l enceinte où se produit la combustion (donc les fumées) Sortie fumées de la chaudière Mise en place du manchon de sortie PVC fourni : 1. Mettre en place le système par coulissement du joint soufflet, sur le tube du silencieux. 2. Fixer la bride sur le caisson à l aide des 3 vis tôle Hex7. 3. Serrer le collier Serflex sur le joint. (ATTENTION : serrage modéré). 4. Raccorder l installation d évacuation des fumées. Vue arrière Pulsatoire 20 Pulsatoire 32 Pulsatoire 40 Vue arrière Pulsatoire 60 Bride Après mise en place définitive, il est IMPERATIF de retirer la bride de transport NOTICE PULSATOIRE INSTALLATEUR -

11 Ajouter éventuellement le té PVC à flotteur fourni selon la configuration choisie (voir suivants). Pour faciliter l écoulement des condensats entre le té P VC à flotteur et la mise à l égout, celui-ci est équipé d un évent orienté vers le haut Chaudière étanche (ventouse) type C53 Les conduits d alimentation d air ainsi que d évacuation des fumées et condensats s engagent sur les sorties repérées de la chaudière Pulsatoire (voir schémas suivants). La conduite d amenée d air doit être collée sur l entrée en PVC de la chaudière Conduits d admission et d évacuation Dans le cas d une installation de plusieurs chaudières Pulsatoire : Ne jamais collecter, dans un même conduit, plusieurs conduits d évacuation. Ne jamais collecter, dans un même conduit, plusieurs conduits d admission. La prise d air et la sortie d évacuation des fumées ne doivent pas être installées sur des murs opposés du bâtiment. Sur une chaudière Pulsatoire étanche, les conduits d amenée d air et d évacuation des fumées sont IMPERATIVEMENT de même diamètre. Pulsatoire 20 : Dans le cas d une sortie des fumées débouchant au-dessus d un passage ou d une terrasse, il faut assurer : - d une part qu il n y a pas de condensats risquant de former du verglas - d autre part que le panache passe suffisemment audessus de la tête des personnes. - Distance minimale entre l axe de la sortie des fumées et un ouvrant = 0,40 m - Distance minimale entre l axe de la sortie des fumées et un orifice de ventilation = 0,60 m 1 : Système soufflet (fourni) 2 : Té PVC Ø63 avec flotteur et raccordement pour évacuation des condensats (fourni) 3 : Réduction mâle (Ø63) / femelle (Ø50) (fournie) - NOTICE PULSATOIRE INSTALLATEUR - 11

12 Pulsatoire 32 et 40 : Pulsatoire 60 : 1 : Système soufflet (fourni) 2 : Té PVC Ø63 avec flotteur et raccordement pour évacuation des condensats (fourni) 1 : Système soufflet (fourni) 2 : Té PVC Ø63 avec flotteur et raccordement pour évacuation des condensats (fourni) Ventilation du local : Aucune contrainte n est exigée s il n existe pas d autres appareils gaz dans le local. En présence d un appareil de cuisson, le volume minimal du local sera de 8 m3 et il devra être aménagé: - Une ventilation haute de 100 cm² par conduit vertical ou passage dans la paroi extérieure. - Soit une ventilation basse directe de 100 cm² si ventilation haute sur mur extérieur ou une ventilation basse directe ou indirecte de 50 cm² si ventilation haute par conduit NOTICE PULSATOIRE INSTALLATEUR -

13 Exemples d installations de type C53 (donnés à titre indicatif et combinables entre eux) : Chaudière non étanche type B53P Pour cette application, seul le conduit d évacuation des fumées et condensats est raccordé dans les conditions du «Sortie fumée de la chaudière». Le conduit d alimentation en air étant supprimé, la prise d air est réalisée par l orifice d entrée de la chaudière dans le local où est située la chaudière. Ventilation du local : Le local doit posséder une amenée d air permanente directe ou indirecte de section minimale de : 50 cm² (Pulsatoire 20) 70 cm² (Pulsatoire 32) 100 cm² (Pulsatoire 40) 150 cm² (Pulsatoire 60) En présence d un appareil de cuisson, le volume minimal du local sera de 8 m 3 et il devra être aménagé une ventilation haute de 100 cm² par conduit vertical ou passage dans la paroi extérieure. Apport d air frais minimum : 25 m 3 /h (Pulsatoire 20) 40 m 3 /h (Pulsatoire 32) 50 m 3 /h (Pulsatoire 40) 75 m 3 /h (Pulsatoire 60) Exemples d installations de type B53P (donnés à titre indicatif et combinables entre eux) : D = Distance minimale entre 2 orifices d évacuation et d admission >0,50 m - NOTICE PULSATOIRE INSTALLATEUR - 13

14 Longueur et nature des conduits La chaudière «Pulsatoire» offre un fonctionnement optimal pour des longueurs de conduit et un nombre de coudes à 90 ou à 45 respectant la relation (1) suivante : LTE = Lf + 0,8 Cf + La + 0,8 Ca LTEM en mètre LTE = Longueur totale équivalente Lf = Longueur droite du conduit d évacuation des fumées La = Longueur droite du conduit d admission d air Cf = Nombre de coudes à 90 sur le conduit d évacuation des fumées Ca = Nombre de coudes à 90 sur le conduit d admission d air LTEM = Longueur totale équivalente maximum Nota : Un coude à 90 équivaut à 2 coudes à 45. La Longueur Totale Equivalente Maximum (LTEM) est définie dans le tableau ci-dessous en fonction de la puissance de la chaudière et du diamètre du conduit PVC. Le diamètre du conduit d'évacuation des fumées (et éventuellement d'admission d'air) doit être maintenu constant de la sortie (ou de l'entrée) de la chaudière jusqu'à son débouchage à l'extérieur Montage du conduit d évacuation des fumées et condensats Orientation : Elle peut être quelconque mais doit impérativement respecter une pente minimum suivant un sens tel que spécifié ci-dessous. Pente : Dans le cas général, les parties horizontales du conduit d évacuation doivent respecter une pente ascendante ou descendante de telle sorte que les condensats puissent s écouler soit vers le té à flotteur fourni avec la chaudière soit vers l extérieur. Il est recommandé de raccorder la partie verticale des conduit d évacuation des fumées le plus près possible de la chaudière suivie de la partie horizontale en respectant la pente minimum requise. Fixation au mur Fixer le conduit d évacuation au mur le plus près possible de la chaudière, à l aide d un collier suivant les exemples ci-dessous : Chaudière Pulsatoire 20 Pulsatoire 32, 40 ou 60 Ø ext / Ø int PVC du conduit d'évacuation des fumées et éventuellement du conduit d'admission d'air LTEM voir relation (1) 50 / 42,6 24 m 63 / 53,6 35 m 63 / 53,6 25 m 75 / m 80 / m Se reporter également au «Fixation au mur» pour la nature, le positionnement et l'espacement entre colliers. Tous les cas représentés ci-après sont raccordables en système étanche quel que soit l'emplacement de la chaudière. Pour cela, utiliser du PVC de même diamètre sur l amenée d air et ajouter sa longueur équivalente à celle du conduit d'évacuation. Seule exigence : distance minimale 0,5 m entre les orifices d'admission et d'évacuation Les conduits d'amenée d'air et d'évacuation des produits de combustion doivent être en PVC-U marqués NF M1 conformes à la norme NF EN Les chaudières Pulsatoire ont obtenu pour l'utilisation des conduits en PVC-U, une extension du marquage CE selon la norme NFEN 483 A4, en application de la directive des produits de construction. Ces conduits ne font donc pas l objet d avis techniques. La mise en oeuvre de ces conduits doit être effectuée conformément à la notice technique. Ces conduits peuvent toutefois être réalisé avec d'autres matériaux polymère : PP (polypropylène) / PVDF (polyfluorure de vinylidène) bénéficiant d'avis technique pour chaudières à condensation Evacuation des fumées et des condensats par le même tube Un non respect des consignes ci-dessus peut engendrer des défauts de fonctionnement et la mise en sécurité de la chaudière. Exemple : Pulsatoire 20, 5 mètres de conduit PVC Ø 50mm pour l'évacuation des fumées + 3 coudes à coudes à 45, absence de conduit d'admission d'air : LTE = 5m + (3 + 2 x 0,5) x 0,8 = 8,20 m LTEM = 20m 14 - NOTICE PULSATOIRE INSTALLATEUR -

15 Cette évacuation doit se faire en dessous du niveau d'évacuation de la chaudière. Respecter une pente descendante d'au moins 1 cm / m (1%) vers l'extérieur en suivant le schéma ci-dessus Raccordement du conduit d évacuation sur la chaudière PULSATOIRE 20 KW : (tube PVC Ø50 ou 63) Evacuation des fumées et des condensats par des tubes séparés La chaudière est livrée avec les pièces 1, 2 et 3 : 1 : Manchon Ø 63 2 : Té PVC Ø 63 avec flotteur et raccordement pour évacuation des condensats 3 : Réduction mâle Ø 63 / femelle Ø 50 a) Evacuation verticale en façade ou en toiture a-1) Sortie arrière au plus proche Evacuation en Ø 50 : utiliser les pièces 2 et 3 Evacuation en Ø 63 : utiliser la pièce 2 a-2) Sortie arrière distante ou droite ou gauche Evacuation en Ø50 : utiliser les pièces 1, 2 et 3 Evacuation en Ø63 : utiliser les pièces 1 et 2 Respecter une pente descendante d'au moins 1 cm / m (1%) de la chaudière vers le té, une pente ascendante d'au moins 3 cm / m (3%) du Té vers l'extérieur en suivant les schémas ci-dessus et dessous. Prévoir de surélever la chaudière sur un socle rigide de façon à respecter la pente de 3 cm / m permettant l'évacuation des condensats (utiliser éventuellement une pompe de relevage). b) Evacuation horizontale en façade vers l'extérieur Evacuation en Ø 50 : utiliser les pièces 1 et 3 Evacuation en Ø 63 : utiliser la pièce 1 - NOTICE PULSATOIRE INSTALLATEUR - 15

16 PULSATOIRE 60 KW : (tube PVC Ø63, 75 ou 80) Le Té PVC Ø63 avec flotteur doit être monté impérativement verticalement Dans le cas du montage de la pièce 3 directement sur la chaudière excentrer impérativement la sortie Ø 50 vers le bas. La chaudière est livrée avec les pièces 1 et 2 : 1 : Manchon Ø 63 2 : Té PVC Ø 63 avec flotteur et raccordement pour évacuation des condensats PULSATOIRE 32 / 40 KW : (tube PVC Ø63, 75 ou 80) La chaudière est livrée avec les pièces 1 et 2 : 1 : Manchon Ø 63 2 : Té PVC Ø 63 avec flotteur et raccordement pour évacuation des condensats a) Evacuation verticale en façade ou en toiture a-1) Sortie arrière au plus proche Evacuation en Ø 63 : utiliser la pièce 2 Evacuation en Ø 75 ou 80 : utiliser la pièce 2 et prévoir une réduction a) Evacuation verticale en façade ou en toiture a-1) Sortie arrière au plus proche Evacuation en Ø 63 : utiliser la pièce 2 Evacuation en Ø 75 ou 80 : utiliser la pièce 2 et prévoir une réduction a-2) Sortie arrière distante ou droite ou gauche Evacuation en Ø 63 : utiliser les pièces 1 et 2 Evacuation en Ø 75 ou 80 : utiliser les pièces 1 et 2 et prévoir une réduction a-2) Sortie arrière distante ou droite ou gauche b) Evacuation horizontale en façade vers l'extérieur Evacuation en Ø 63 : utiliser les pièces 1 et 2 Evacuation en Ø 75 ou 80 : utiliser les pièces 1 et 2 et prévoir une réduction Evacuation en Ø 63 : utiliser la pièce 1 Evacuation en Ø 75 ou 80 : prévoir une réduction b) Evacuation horizontale en façade vers l'extérieur Evacuation en Ø 63 : utiliser la pièce 1 Evacuation en Ø 75 ou 80 : prévoir une réduction Le Té PVC Ø63 avec flotteur doit être monté impérativement verticalement Dans le cas du montage d une réduction directement sur la chaudière excentrer impérativement la sortie Ø 75 ou Ø 80 vers le bas. Le Té PVC Ø63 avec flotteur doit être monté impérativement verticalement Dans le cas du montage d une réduction directement sur la chaudière excentrer impérativement la sortie Ø 75 ou Ø 80 vers le bas NOTICE PULSATOIRE INSTALLATEUR -

17 Cas d évacuation horizontale Cas d évacuation verticale Fumées et condensats en conduits séparés CAS N 6 CAS N 7 CAS N 8 Attention dans ce cas, prendre toutes les précautions pour que l évacuation ne soit jamais obturée CAS N 9 En cas de débouché sur la voie publique, attention au risque de gel des condensats en sortie fumée sur la chaussée. - NOTICE PULSATOIRE INSTALLATEUR - 17

18 Condensats Il n existe aucune exigence concernant l évacuation des condensats. Ne jamais réaliser de siphon à l extérieur à cause du risque de gel Contournement d obstacle vertical Pour limiter la Longueur Totale Equivalente LTE (voir relation 1, «Longueur et nature des conduits»), il est recommandé de réaliser un contournement sans ajout de coudes ni siphon. (voir schéma «Recommandé» ci-dessous) Dans le cas contraire, pour éviter tout «piégeage» de condensats, il est possible de réaliser un contournement avec coudes en plaçant un siphon au point bas. (voir schéma «Possible» ci-dessous) Précautions de mise en œuvre Les conduits ne doivent être ni encastrés, ni incorporés, ni engravés dans la maçonnerie. Ils ne doivent être ni bloqués, ni scellés dans les traversées des murs et des planchers. Etancher par un joint souple silicone les traversées de mur ou plancher. Aucun assemblage collé ne doit se trouver dans la traversée des murs et des planchers. Le conduit ne doit pas être en contact avec des matériaux combustibles ou susceptibles d atteindre une température anormale (> 80 C). Eloigner les sorties de fumées et condensats de tout élément corrodable (zinc, etc) Extrémités Placer aux extrémités des canalisations d amenée d air et d évacuation des fumées les manchons avec grille intérieure fournis avec l appareil et prévus pour éviter l introduction d objets dans les conduits. Cas général de montage des nez de ventouses et de l admission d air en montage étanche. Dans tous les cas d installation d une entrée d air extérieure au local, prévoir une pente suffisante vers l extérieur afin de prévenir toute introduction d eau de pluie dans la chaudière Fixation au mur Dans le cas du PVC, les fixer au mur à l aide de colliers isophoniques avec élastomère à raison d un collier tous les mètres. Dans le cas du PEHD : pour les longueurs inférieures à 2 m, un collier isophonique tous les 50 cm, pour les longueurs supérieures à 2 m, un collier isophonique tous les 50 cm + un collier isophonique fixe à chaque changement de direction selon les prescriptions du fournisseur Assemblage des éléments Dans le cas du PVC, les raccords, manchons, coudes et conduits seront assemblés par collage (colle PVC) selon les prescriptions des fournisseurs de conduit et de colle de façon à former un ensemble strictement étanche. Dans le cas du PEHD, les conduits et raccords seront assemblés par soudure bout à bout à l aide d un miroir à souder selon les prescriptions du fournisseur de conduits. Pour les assemblages, ne JAMAIS utiliser de matériaux à base de silicone (mastic, etc). Ceux-ci pouvant être dégradés par les condensats, il y a risque de fuites à terme NOTICE PULSATOIRE INSTALLATEUR -

19 3.4 - Raccordements hydrauliques Voir exemples d installations en annexes Flexibles Pour l obtention du maximum de confort acoustique, il est impératif de découpler la chaudière de l installation hydraulique existante au moyen des 2 flexibles départ et retour chauffage fournis et spécialement adaptés. NE JAMAIS COUPER les flexibles, montés d usine sur la chaudière. TOUT CONTACT de ces flexibles AVEC D AUTRES COMPOSANTS de l installation EST A PROSCRIRE. Le montage des flexibles doit être réalisé de façon à éviter toute tension ou tout vrillage (lors du serrage de l écrou tournant). Chaque flexible doit former un L ou un U de rayon intérieur R supérieur à 240mm et représenté page suivante. Mise en place des colliers (non fournis) sur le circuit hydraulique : Les 4 colliers C1 et C2 doivent être serrés directement (sans élastomère) sur la tuyauterie. Les 2 colliers C1 doivent être impérativement placés le plus près possible des points de raccordement aux flexibles (cote X minimum). Les 2 colliers C2 doivent être espacés de 600 mm des colliers C1. Voir schémas ci-dessous : Ne PAS UTILISER de colliers isophoniques pour C1 et C2 Exemples de montage correct des flexibles Montage incorrect des flexibles - NOTICE PULSATOIRE INSTALLATEUR - 19

20 Circulateurs chauffage et sanitaire Un débit suffisant devra être assuré pour que l écart de température entre le départ et le retour ne soit pas supérieur à 20 C. Dans le cas d une installation comportant des robinets thermostatiques, ce contrôle doit s effectuer tous robinets totalement ouverts. La puissance des émetteurs détermine le débit d eau de chauffage et permet de vérifier que les sections, les longueurs et les tracés du réseau hydraulique de distribution sont compatibles avec le circulateur. Adapter la vitesse du circulateur aux caractéristiques du circuit hydraulique en utilisant les courbes débit/pression remises avec celui-ci. Se référer à la notice de montage du circulateur chauffage (bien respecter la position de l axe) Pot à boues Dans le cas des installations neuves ou anciennes, prévoir un pot de décantation en point bas sur le retour du circuit chauffage, d un volume suffisant, muni d une vidange afin de recueillir les oxydes, particules et calamines qui se détacheraient des parois internes du circuit de chauffage. Toutefois, si des boues venaient à se déposer dans la chaudière Pulsatoire, celle-ci est munie d une vanne de chasse-boues en partie basse du corps de chauffe Vase d expansion et soupape de sécurité 3 bar Le circuit de chauffage des chaudières Pulsatoire devra comporter IMPERATIVEMENT un vase d expansion sous pression et une soupape de sécurité tarée à 3 bar (incluse dans les ensembles HP2 et HP3). La pression de service, le volume total et la configuration de l installation permettront le calcul du volume d expansion et de la pression de prégonflage du vase. Une adaptation de la pression d utilisation sera faite en fonction de l installation proprement dite et une fois que la purge de tous les éléments du circuit aura été menée à son terme : La pression mini à froid doit être suffisante pour que le vase d expansion correctement gonflé puisse remplir son rôle dès que la température d eau augmente (par exemple > 0,5 bar). La pression maxi à chaud doit être un peu supérieure (0,2 à 0,5 bar) à la pression correspondant à la plus grande hauteur d eau de l installation sans toutefois atteindre la pression de tarage (3 bar) de la soupape de sécurité Disconnecteur NF La présence sur l installation d une fonction de disconnexion de type CB est requise par les articles 16.7 et 16.8 du Règlement Sanitaire Départemental Type. Ce disconnecteur doit être à zones de pressions différentes non contrôlables, répondant aux exigences fonctionnelles de la norme NF P Il est destiné à éviter les retours d eau de chauffage vers le réseau d eau potable. Le raccordement à l égout du disconnecteur est obligatoire Rinçage et traitement des circuits Avant la mise en place de la chaudière, il est nécessaire d effectuer un rinçage de l installation neuve ou ancienne avec un produit adapté afin d éliminer toute trace de soudage, flux de brasage, pâte à joint, graisses, boues, particules métalliques, etc... dans les radiateurs, les planchers chauffants, etc On évite ainsi d en ramener dans le corps de chauffe de la chaudière. Les installations de chauffage central doivent être nettoyées afin d éliminer les débris (cuivre, filasse, flux de brasage) liés à la mise en oeuvre de l installation ainsi que la réaction chimique entre les métaux. D autre part, il est important de protéger les installations de chauffage central contre les risques de corrosion, d entartrage et de développement microbiologique en utilisant un inhibiteur de corrosion adapté à tous les types d installations (radiateurs acier, fonte, plancher chauffant PER). Les produits de traitement de l eau de chauffage utilisés, doivent être agréés soit par le Comité Supérieur d Hygiène Public de France (CSHPF), soit par l Agence Française de Sécurité Sanitaire des Aliments (AFSSA). Nous recommandons l utilisation des produits de la gamme SENTINEL pour le traitement préventif et curatif des circuits d eau de chauffage. Mise en place de l appareil sur installations neuves (moins de 6 mois) - Nettoyer l installation avec un nettoyant universel pour éliminer les débris de l installation (cuivre, filasse, flux de brasage). Exemple : SENTINEL X300 ou SENTINEL X800 - Rincer correctement l installation jusqu à ce que l eau soit claire et exempte de toute impureté. - Protéger l installation contre la corrosion avec un inhibiteur, exemple : SENTINEL X100. Ou contre la corrosion et le gel avec un inhibiteur et un antigel. Exemple : SENTINEL X500 ou SENTINEL R600 Mise en place de l appareil sur installations existantes - Procéder au désembouage de l installation avec un désembouant pour éliminer les boues de l installation. Exemple : SENTINEL X400 ou SENTINEL X800 - Rincer correctement l installation jusqu à ce que l eau soit claire et exempte de toute impureté. - Protéger l installation contre la corrosion avec un inhibiteur, exemple : SENTINEL X100. Ou contre la corrosion et le gel avec un inhibiteur et un antigel. Exemple : SENTINEL X500 ou SENTINEL R600 L inhibiteur de corrosion : - contrôle la formation de tartre - évite la corrosion de type «trou d épingle» - évite, dans une installation neuve, la formation de boues et la prolifération bactériologique (algues dans le réseau basse température) - prévient la formation d hydrogène - élimine les bruits des générateurs Les produits de traitement d autres fabricants peuvent être utilisés s ils garantissent que le produit est adapté à tous les matériaux utilisés et offrent une résistance à la corrosion efficace. Dans ce cas, se référer à leur notice d utilisation NOTICE PULSATOIRE INSTALLATEUR -

NOTICE D'INSTALLATION, DE MISE

NOTICE D'INSTALLATION, DE MISE 8908908902890256 8908908902890256 8908908902890256 NOTICE D'INSTLLTION, DE MISE EN SERVICE ET D'ENTRETIEN Optitherm 6.25/6.5 C Optitherm 5.25/6.25/6.5 B Tableau de commande 2 EXIGENCES RÉGLEMENTIRES ET

Plus en détail

MANUEL D INSTALLATION ET DE MISE EN SERVICE SOMMAIRE. Fonction. Avertissements Gamme de produits Caractéristiques techniques

MANUEL D INSTALLATION ET DE MISE EN SERVICE SOMMAIRE. Fonction. Avertissements Gamme de produits Caractéristiques techniques 8/FR www.caleffi.com Groupes de transfert pour installations solaires Copyright Caleffi Séries 8 9 MANUEL D INSTALLATION ET DE MISE EN SERVICE SOMMAIRE Fonction Avertissements Gamme de produits Caractéristiques

Plus en détail

Eau chaude sanitaire FICHE TECHNIQUE

Eau chaude sanitaire FICHE TECHNIQUE FICHE TECHNIQUE Eau chaude sanitaire 2 5 6 6 CONNAÎTRE > Les besoins d eau chaude sanitaire > Les modes de production > La qualité de l eau > Les réseaux de distribution > La température de l eau REGARDER

Plus en détail

Chauffe-eau électrique Chaffoteaux

Chauffe-eau électrique Chaffoteaux Chauffe-eau électrique Chaffoteaux Guide de montage Difficulté : Durée de l intervention : 1h30 à 2h00 Besoin d informations? Contactez-nous au 01 47 55 74 26 ou par email à Sommaire Introduction... 2

Plus en détail

GUIDE D'INSTALLATION. Lave-Vaisselle

GUIDE D'INSTALLATION. Lave-Vaisselle GUIDE D'INSTALLATION Lave-Vaisselle SOMMAIRE 1/ CONSIGNES DE SECURITE Avertissements importants 03 2/ INSTALLATION DE VOTRE LAVE-VAISSELLE Appareil non encastré 04 Appareil encastré 04 Appareil encastré

Plus en détail

Chaudières et chaufferies fioul basse température. Olio 1500, 2500, 3500, 4500, 7000

Chaudières et chaufferies fioul basse température. Olio 1500, 2500, 3500, 4500, 7000 Olio 1500, 2500, 3500, 4500, 7000 Chaudières et chaufferies fioul basse température 2 Chaudières et chaufferies fioul basse température Olio 1500 F. La qualité et la robustesse au meilleur prix. Les chaudières

Plus en détail

Grille d'évaluation Compétences reliées aux activités Evaluation du stage en entreprise

Grille d'évaluation Compétences reliées aux activités Evaluation du stage en entreprise Page 1 sur 6 Grille d'évaluation Compétences reliées aux activités Evaluation du stage en entreprise Nom élève:.. Entreprise: Nom et fonction du professeur:. Dates de stage:.. Zone de compétence: Zone

Plus en détail

Instructions d'utilisation

Instructions d'utilisation U22 K 7208 5500 0/2003 FR (FR) Pour l'opérateur Instructions d'utilisation Chaudière à condensation à gaz Logamax plus GB22-24/24K Prière de lire ces instructions avec soin avant l'utilisation Avant-propos

Plus en détail

Votre revendeur CHAPPÉE

Votre revendeur CHAPPÉE 1, avenue Charles-Floquet 1 Le Blanc-Mesnil cedex - France Téléphone : 01 1 00 Télécopie : 01 1 www.chappee.com BAXI S.A. au capital de 21 0 R.C.S Bobigny B 02 01 - A.P.E 22 D Votre revendeur CHAPPÉE Ce

Plus en détail

Entretien domestique

Entretien domestique VÉRIFICATION DU BON FONCTIONNEMENT Mettez l appareil sous tension. Si votre tableau électrique est équipé d un relais d asservissement en heures creuses (tarif réduit la nuit), basculez l interrupteur

Plus en détail

NOTICE D INSTALLATION

NOTICE D INSTALLATION BALLON THERMODYNAMIQUE MONOBLOC EAU CHAUDE SANITAIRE NOTICE D INSTALLATION Lisez attentivement la notice d installation avant le montage de l appareil www.airtradecentre.com SOMMAIRE A. REMARQUES IMPORTANTES...

Plus en détail

Manuel d entretien. Présentation de votre chauffe-eau. Poignées de préhension (haut et bas) Protection intérieure par émaillage. Isolation thermique

Manuel d entretien. Présentation de votre chauffe-eau. Poignées de préhension (haut et bas) Protection intérieure par émaillage. Isolation thermique Présentation de votre chauffe-eau Poignées de préhension (haut et bas) Isolation thermique Protection intérieure par émaillage Canne de prise d eau chaude Doigt de gant du thermostat Anode magnésium Résistance

Plus en détail

NOTICE TECHNIQUE SSC : Système Solaire Combiné eau chaude sanitaire / appui chauffage maison / appui eau chaude piscine

NOTICE TECHNIQUE SSC : Système Solaire Combiné eau chaude sanitaire / appui chauffage maison / appui eau chaude piscine NOTICE TECHNIQUE SSC : Système Solaire Combiné eau chaude sanitaire / appui chauffage maison / appui eau chaude piscine «Capteur autonome eau chaude» Choix de la gamme ECOAUTONOME a retenu un capteur solaire

Plus en détail

Avanttia Solar. Chaudière Hybride CONDENSATION. L innovation qui a du sens

Avanttia Solar. Chaudière Hybride CONDENSATION. L innovation qui a du sens Chaudière Hybride CONDENSATION GAZ AVEC CHAUFFE- EAU-SOLAIRE INTÉGRÉ www.marque-nf.com CIRCUIT SOLAIRE FONCTIONNANT EN AUTOVIDANGE PRÉPARATEUR SOLAIRE EN INOX CAPTEUR SOLAIRE - DRAIN L innovation qui a

Plus en détail

Le chauffe eau à accumulation électrique

Le chauffe eau à accumulation électrique Le chauffe eau à accumulation électrique I) Composition d un chauffe eau électrique Leurs constitutions sont sensiblement les mêmes entre chaque fabriquant : Habillage Départ eau chaude Isolant Cuve Anode

Plus en détail

INSTRUCTIONS D INSTALLATION MODÈLE 300521

INSTRUCTIONS D INSTALLATION MODÈLE 300521 INSTRUCTIONS D INSTALLATION MODÈLE 300521 WWW.BURCAM.COM 2190 Boul. Dagenais Ouest LAVAL (QUEBEC) CANADA H7L 5X9 TÉL: 514.337.4415 FAX: 514.337.4029 info@burcam.com Votre pompe a été soigneusement emballée

Plus en détail

de faible capacité (inférieure ou égale à 75 litres) doivent être certifiés et porter la marque NF électricité performance.

de faible capacité (inférieure ou égale à 75 litres) doivent être certifiés et porter la marque NF électricité performance. 9.5. PRODUCTION D EAU CHAUDE sanitaire Les équipements doivent être dimensionnés au plus juste en fonction du projet et une étude de faisabilité doit être réalisée pour les bâtiments collectifs d habitation

Plus en détail

DISPOSITIF DE CONTROLE MULTIFONCTIONNEL POUR APPAREILS A GAZ

DISPOSITIF DE CONTROLE MULTIFONCTIONNEL POUR APPAREILS A GAZ SIT Group SIT -3-5 SIGMA 9.955.53 1 Le contenu du présent document peut subir des modifications sans aucun préavis DISPOSITIF DE CONTROLE MULTIFONCTIONNEL POUR APPAREILS A GAZ Domaine d'application Appareils

Plus en détail

Chaudières électriques MURALES

Chaudières électriques MURALES Chaudières électriques MURALES Séries SCAV DCSV EXT 612 TYPE N PUISSANCE TENSION SECTION DES CONDUCTEURS MODULATION N o t i c e d i n s t a l l a t i o n e t d e m i s e e n s e r v i c e Le spécialiste

Plus en détail

Atelier B : Maintivannes

Atelier B : Maintivannes Atelier B : Maintivannes BMA03 : Procédure de réglage de la vanne de régulation CAMFLEX BMA03 : Procédure de réglage de la vanne CAMFLEX Page 1 Buts de l exercice : - Réaliser la manutention d un élément

Plus en détail

Vitodens 100-W. climat d innovation

Vitodens 100-W. climat d innovation climat d innovation Vitodens 100-W Chaudière murale gaz à condensation, type WB1C, à brûleur modulant MatriX cylindrique et échangeur de chaleur Inox-Radial pour un fonctionnement avec une ventouse ou

Plus en détail

Page : 1 de 6 MAJ: 01.03.2010. 2-10_Chaudieresbuches_serie VX_FR_010310.odt. Gamme de chaudières VX avec régulation GEFIcontrol :

Page : 1 de 6 MAJ: 01.03.2010. 2-10_Chaudieresbuches_serie VX_FR_010310.odt. Gamme de chaudières VX avec régulation GEFIcontrol : Page : 1 de 6 Gamme de chaudières VX avec régulation GEFIcontrol : Référence article 058.01.250: VX18 Référence article 058.01.251: VX20 Référence article 058.01.252: VX30 Chaudière spéciale à gazéification

Plus en détail

+ de 800 photos. pour vous guider pas à pas. Robert Longechal. La plomberie. La maison du sol au plafond. J installe Je pose Je change Je répare

+ de 800 photos. pour vous guider pas à pas. Robert Longechal. La plomberie. La maison du sol au plafond. J installe Je pose Je change Je répare + de 800 photos pour vous guider pas à pas Robert Longechal La plomberie La maison du sol au plafond J installe Je pose Je change Je répare Maquette intérieure et couverture : Maud Warg Réalisation de

Plus en détail

GUIDE D'INSTALLATION Lave-Vaisselle

GUIDE D'INSTALLATION Lave-Vaisselle GUIDE D'INSTALLATION Lave-Vaisselle SOMMAIRE 1 / CONSIGNES DE SECURITE Avertissements importants 03 Dimensions d encastrement 04 Inventaire des pièces livrées 04 Raccordement à l eau 05 Evacuation des

Plus en détail

protection incendie Ouvrant de façade : Orcades

protection incendie Ouvrant de façade : Orcades protection incendie Ouvrant de façade : Orcades FTE 502 130 D Mai 2011 Orcades ouvrant de façade d amenée d air Avantages Esthétique soignée (grille Cyclades en façade intérieure en option). Bonne isolation

Plus en détail

Energie solaire www.euroclima.fr

Energie solaire www.euroclima.fr Chaudières françaises fabriquées en Alsace depuis 1973 Energie solaire www.euroclima.fr E U R O C L i M A Un système complet La clé de l efficience solaire réside dans l association et l optimisation des

Plus en détail

SOMMAIRE ARTIPRIX PIQUAGES - FORAGES - PERCEMENTS DES MURS FORAGES DANS MURS FORAGES DANS PLANCHERS PERCEMENTS SAIGNÉES SCELLEMENTS

SOMMAIRE ARTIPRIX PIQUAGES - FORAGES - PERCEMENTS DES MURS FORAGES DANS MURS FORAGES DANS PLANCHERS PERCEMENTS SAIGNÉES SCELLEMENTS 1 2 3 4 5 6 7 PIQUAGES - FORAGES - PERCEMENTS DES MURS FORAGES DANS MURS FORAGES DANS PLANCHERS 15 PERCEMENTS 16 SAIGNÉES SCELLEMENTS FRAIS DIVERS D'INTERVENTION DE DÉPANNAGE RECONNAISSANCE DES TRAVAUX

Plus en détail

L offre DualSun pour l eau chaude et le chauffage (SSC)

L offre DualSun pour l eau chaude et le chauffage (SSC) L offre DualSun pour l eau chaude et le chauffage (SSC) SSC signifie : Système Solaire Combiné. Une installation SSC, est une installation solaire qui est raccordée au circuit de chauffage de la maison,

Plus en détail

Auré. AuréaSystème. Les solutions solaires. Chauffe-Eau Solaire. Combiné Solaire Pulsatoire 90% Système solaire AUTO-VIDANGEABLE et ANTI-SURCHAUFFE

Auré. AuréaSystème. Les solutions solaires. Chauffe-Eau Solaire. Combiné Solaire Pulsatoire 90% Système solaire AUTO-VIDANGEABLE et ANTI-SURCHAUFFE Les solutions solaires pour l Eau Chaude Sanitaire ou le Chauffage ficie z d'u Auréa n it Crédpôt d'imn la loi deueur Béné Solar Keymark N 011-7S841 F Chauffe-Eau Solaire selo s en vig ce finan Système

Plus en détail

Eau chaude Eau glacée

Eau chaude Eau glacée Chauffage de Grands Volumes Aérothermes Eau chaude Eau glacée AZN AZN-X Carrosserie Inox AZN Aérotherme EAU CHAUDE AZN AZN-X inox Avantages Caractéristiques Carrosserie laquée ou inox Installation en hauteur

Plus en détail

Sommaire. Références 138. 8 Le diagnostic gaz - Sommaire. Le diagnostic gaz - Sommaire

Sommaire. Références 138. 8 Le diagnostic gaz - Sommaire. Le diagnostic gaz - Sommaire Sommaire Chapitre 1. Qu est-ce qu une installation gaz? 10 Généralités 11 1.1 Comment ça marche? 12 1.2 Définitions 14 1.3 Les appareils 19 Chapitre 2. Les tuyauteries fixes 28 Généralités 29 2.1 Tuyauteries

Plus en détail

MINOR 11. *2701444_rev.6* Guide d installation et d utilisation MINOR 11. DELTA DORE - Bonnemain - 35270 COMBOURG E-mail : deltadore@deltadore.

MINOR 11. *2701444_rev.6* Guide d installation et d utilisation MINOR 11. DELTA DORE - Bonnemain - 35270 COMBOURG E-mail : deltadore@deltadore. Guide d installation et d utilisation MINOR 11 6151042 MINOR 11 DELTA DORE - Bonnemain - 35270 COMBOURG E-mail : deltadore@deltadore.com Appareil conforme aux exigences des directives : 2004/108/CE (Compatibilité

Plus en détail

ENCASTREZ UN EVIER ET POSEZ UN MITIGEUR A DOUCHETTE

ENCASTREZ UN EVIER ET POSEZ UN MITIGEUR A DOUCHETTE ENCASTREZ UN EVIER ET POSEZ UN MITIGEUR A DOUCHETTE ETAPE 1 LE PLAN DE TRAVAIL 1.a Repères Repères Mettez en place provisoirement le plan de travail et tracez au crayon effaçable deux repères qui correspondent

Plus en détail

Chauffe-eau électrique

Chauffe-eau électrique Chauffe-eau électrique 100L Réf : 617537 150L Réf : 617538 200L Réf : 617539 300L Réf : 617540 version 12-A Votre produit [1] x1 [1] x1 [1] x1 [1] x1 [2] x2 [2] x2 [2] x2 [2] x2 100L 150L 200L 300L Ces

Plus en détail

Vannes à 2 ou 3 voies, PN16

Vannes à 2 ou 3 voies, PN16 4 847 Vannes 2 voies VVP47.-0.25 à VVP47.20-4.0 Vannes 3 voies VXP47.-0.25 à VXP47.20-4.0 Vannes 3 voies avec Té de bipasse VMP47.-0.25 à VMP47.15-2.5 Vannes à 2 ou 3 voies, PN16 VMP47... VVP47... VXP47...

Plus en détail

ROTEX Solaris - Utiliser l énergie solaire gratuite. Nouveau : Chauffe-eau électro-solaire ROTEX HybridCube 343/0/0

ROTEX Solaris - Utiliser l énergie solaire gratuite. Nouveau : Chauffe-eau électro-solaire ROTEX HybridCube 343/0/0 ROTEX Solaris - Utiliser l énergie solaire gratuite Nouveau : Chauffe-eau électro-solaire ROTEX HybridCube 343/0/0 Nouvelle solution eau chaude solaire auto-vidangeable estampillée NF CESI et Bleu Ciel

Plus en détail

C.C.T.P. D.P.G.F. LOT 8

C.C.T.P. D.P.G.F. LOT 8 Communauté de communes de la MONTAGNE BOURBONNAISE CONSTRUCTION D UN BATIMENT LOCATIF A USAGE ARTISANAL OU INDUSTRIEL Zone d activités du Mornier 03250 LE MAYET DE MONTAGNE Marché de travaux C.C.T.P. D.P.G.F.

Plus en détail

FLUENDO 11-14 CF E. CHAUFFE-BAINS A GAZ Modèles pour raccordement à un conduit de fumées. Notice d'installation et d'emploi. Sommaire: Description:

FLUENDO 11-14 CF E. CHAUFFE-BAINS A GAZ Modèles pour raccordement à un conduit de fumées. Notice d'installation et d'emploi. Sommaire: Description: FLUENDO 11-1 CF E CHAUFFE-BAINS A GAZ Modèles pour raccordement à un conduit de fumées Notice d'installation et d'emploi Cette notice d'installation et d'emploi est destinée aux appareils installés en

Plus en détail

MISE À LA TERRE POUR LA SÉCURITÉ ÉLECTRIQUE

MISE À LA TERRE POUR LA SÉCURITÉ ÉLECTRIQUE Les informations techniques PROMOTELEC MISE À LA TERRE POUR LA SÉCURITÉ ÉLECTRIQUE La sécurité des personnes contre un défaut d isolement survenant dans un matériel doit être assurée. En effet, un défaut

Plus en détail

C 248-02. Nias Dual. Chaudières murales à tirage forcé, foyer étanche et ballon eau chaude sanitaire. chaleur à vivre. Nord Africa

C 248-02. Nias Dual. Chaudières murales à tirage forcé, foyer étanche et ballon eau chaude sanitaire. chaleur à vivre. Nord Africa C 248-02 made in Italy Nias Dual Chaudières murales à tirage forcé, foyer étanche et ballon eau chaude sanitaire chaleur à vivre FR Nord Africa Chaudières murales à tirage forcé, foyer étanche et ballon

Plus en détail

Fiche commerciale. Pompes à chaleur. Arcoa duo Arcoa bi-bloc MT pompes a chaleur bi-bloc INNOVATION 2010. bi-bloc MT

Fiche commerciale. Pompes à chaleur. Arcoa duo Arcoa bi-bloc MT pompes a chaleur bi-bloc INNOVATION 2010. bi-bloc MT Fiche commerciale Pompes à chaleur Arcoa duo Arcoa bi-bloc MT pompes a chaleur bi-bloc INNOVATION 2010 bi-bloc MT INNOVATION 2010 Communiqué de presse Arcoa Nouvelle gamme de pompes à chaleur bi-bloc Des

Plus en détail

RELAIS STATIQUE. Tension commutée

RELAIS STATIQUE. Tension commutée RELAIS STATIQUE Nouveau Relais Statique Monophasé de forme compacte et économique Coût réduit pour une construction modulaire Modèles disponibles de 15 à 45 A Modèles de faible encombrement, avec une épaisseur

Plus en détail

guide lot CVC Points de vigilance à l usage des conducteurs de travaux EG ENTREPRISES GÉNÉRALES DE FRANCE BTP

guide lot CVC Points de vigilance à l usage des conducteurs de travaux EG ENTREPRISES GÉNÉRALES DE FRANCE BTP ENTREPRISES GÉNÉRALES DE FRANCE BTP guide Points de vigilance à l usage des conducteurs de travaux EG lot CVC Avant-propos AVANT-PROPOS CHAUFFAGE... 1 CLIMATISATION... 2 GESTION TECHNIQUE CENTRALISÉE 3

Plus en détail

Décomposition du Prix Global et Forfaitaire

Décomposition du Prix Global et Forfaitaire Décomposition du Prix Global et Forfaitaire Création d'un espace périscolaire Et d'une nouvelle mairie A CUSE et ADRISANS Rue PATARD 25 680 CUSE et ADRISANS Lot n 3 Ventilation - Plomberie sanitaire Maître

Plus en détail

Manuel d utilisation du modèle

Manuel d utilisation du modèle Manuel d utilisation du modèle FLOWMAX-90 Chauffe-eau à condensation 85 000 BTU AVERTISSEMENT Si les consignes suivantes ne sont pas attentivement respectées, un feu ou une explosion peut se produire et

Plus en détail

DOSSIER TECHNIQUE R-GO SPA. Production et assemblage 100 % Française. 3 Rue Pierre Mendès France 61200 ARGENTAN

DOSSIER TECHNIQUE R-GO SPA. Production et assemblage 100 % Française. 3 Rue Pierre Mendès France 61200 ARGENTAN DOSSIER TECHNIQUE R-GO SPA R-GO SPA Production et assemblage 100 % Française 1 Implantation technique Il faut retenir que la partie technique a un encombrement total de 250 cm par 90 cm au minimum, et

Plus en détail

Systèmes de ventilation double flux CWL

Systèmes de ventilation double flux CWL Economie d énergie et respect de l environnement de série Systèmes de ventilation double flux CWL CWL 180 : jusqu à 180 m 3 /h CWL 300 : jusqu à 300 m 3 /h avec ou sans bypass CWL 400 : jusqu à 400 m 3

Plus en détail

DESCRIPTIF PHASE D.C.E.

DESCRIPTIF PHASE D.C.E. MAITRE D'OUVRAGE : COMMUNE DE VEUREY-VOROIZE! OBJET CHANTIER : CONSTRUCTION MAISON DE LA NATURE LIEU DU CHANTIER : SECTEUR DES JAYERES 38113 VEUREY-VOROIZE DESCRIPTIF PHASE D.C.E. LOT 4 PLOMBERIE - SANITAIRES

Plus en détail

Prescriptions techniques et de construction pour les locaux à compteurs

Prescriptions techniques et de construction pour les locaux à compteurs Prescriptions techniques et de construction pour les locaux à compteurs Référence: SIB10 CCLB 110 Date : 22/10/2010 Page 1/9 Table des matières 1 PRELIMINAIRES... 3 2 ABREVIATIONS... 3 3 ACCESSIBILITE

Plus en détail

UP 588/13 5WG1 588-2AB13

UP 588/13 5WG1 588-2AB13 Informations Technique Description du produit et de ses fonctionnalités Dans le menu «Réglage» vous avez le choix entre 4 styles d affichage. Les accessoires suivants sont nécessaires: è è è 5WG1 588 8AB14

Plus en détail

T.Flow Activ. Chauffer l eau. EXPERT

T.Flow Activ. Chauffer l eau. EXPERT E A U C H A U D E S A N I T A I R E T.Flow Activ Chauffer l eau. EXPERT T.Flow Activ Source inépuisable d eau chaude T.Flow Activ est un chauffe-eau thermodynamique qui révolutionne la production d eau

Plus en détail

produit De l eau chaude sanitaire à volonté Préparateurs ECS et accumulateurs d énergie Weishaupt

produit De l eau chaude sanitaire à volonté Préparateurs ECS et accumulateurs d énergie Weishaupt produit Information sur les préparateurs d eau chaude sanitaire De l eau chaude sanitaire à volonté Préparateurs ECS et accumulateurs d énergie Weishaupt Hygiène et propreté pour votre eau chaude sanitaire

Plus en détail

DTUs & Documents d'aide à la maintenance et à la conception des installations intérieur de distribution d eau

DTUs & Documents d'aide à la maintenance et à la conception des installations intérieur de distribution d eau DTUs & Documents d'aide à la maintenance et à la conception des installations intérieur de distribution d eau olivier.correc@cstb.fr Nouveaux Documents Techniques Unifiés DTU 60.1 Plomberie sanitaire pour

Plus en détail

Varset Direct. Batteries fixes de condensateurs basse tension Coffrets et armoires. Notice d utilisation. Armoire A2

Varset Direct. Batteries fixes de condensateurs basse tension Coffrets et armoires. Notice d utilisation. Armoire A2 Varset Direct Batteries fixes de condensateurs basse tension Coffrets et armoires Notice d utilisation Coffret C1 Coffret C2 Armoire A2 Réception DB110591 Présentation Varset Direct est une batterie fixe

Plus en détail

Le chauffe-eau à pompe à chaleur: fiche technique à l intention des installateurs

Le chauffe-eau à pompe à chaleur: fiche technique à l intention des installateurs Le chauffe-eau à pompe à chaleur: fiche technique à l intention des installateurs 1. Bases 1.1. Fonctionnement du chauffe-eau à pompe à chaleur (CEPAC) Comme son nom l indique, un chauffe-eau pompe à chaleur

Plus en détail

La relève de chaudière, une solution intermédiaire économique et fiable.

La relève de chaudière, une solution intermédiaire économique et fiable. 111 39 240 1812 906 La relève de chaudière, une solution intermédiaire économique et fiable. La relève de chaudière, qu est ce que c est? On parle de relève de chaudière lorsqu on installe une pompe à

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES CONTRAT D'EXPLOITATION ET DE MAINTENANCE DES CHAUDIERES INDIVIDUELLES LOT CI FUEL MAITRISE D'OUVRAGE

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES CONTRAT D'EXPLOITATION ET DE MAINTENANCE DES CHAUDIERES INDIVIDUELLES LOT CI FUEL MAITRISE D'OUVRAGE CONTRAT D'EXPLOITATION ET DE MAINTENANCE DES CHAUDIERES INDIVIDUELLES LOT CI FUEL CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES MAITRISE D'OUVRAGE 26 rue de Fleurier B.P. 70309 70006 VESOUL Cedex ~ 03.84.96.13.50

Plus en détail

NOTICE TECHNIQUE D INSTALLATION & D UTILISATION

NOTICE TECHNIQUE D INSTALLATION & D UTILISATION NOTICE TECHNIQUE D INSTALLATION & D UTILISATION Plafond filtrant Lumispace Il est important de lire attentivement cette notice avant la maintenance du plafond Lumispace Ce document doit être remis au client

Plus en détail

Formulaire standardisé pour un chauffe-eau solaire

Formulaire standardisé pour un chauffe-eau solaire 1. Coordonnées du demandeur Nom du demandeur Adresse de l installation Rue : N :. Code Postal : Commune : Age du bâtiment : - plus de 5 ans - moins de 5 ans 2. 2. Coordonnées de l installateur agréé 1

Plus en détail

Formulaire standardisé pour un chauffe-eau solaire

Formulaire standardisé pour un chauffe-eau solaire Formulaire standardisé pour un chauffe-eau solaire Annexe au formulaire de demande de prime 1. Coordonnées du demandeur Nom du demandeur Adresse Adresse de l installation Rue : N : Code Postal : Commune

Plus en détail

Notice d emploi. Module hydraulique hybride GENIA MODULE CRM BB MI

Notice d emploi. Module hydraulique hybride GENIA MODULE CRM BB MI Notice d emploi Module hydraulique hybride GENIA MODULE CRM BB MI Table des matières LIRE ATTENTIVEMENT AVANT UTILISATION 1 Lisez-moi... 2 1.1 Bienvenue... 2 1.2 Enregistrement de votre garantie... 2

Plus en détail

ENERGIS. CHAUDIÈRE ÉLECTRIQUE - EAU CHAUDE DE CHAUFFAGE 36 À 1 400 kw

ENERGIS. CHAUDIÈRE ÉLECTRIQUE - EAU CHAUDE DE CHAUFFAGE 36 À 1 400 kw NRGIS HUIÈR ÉLTRIQU - U HU HUFFG À 00 kw Souples d utilisation, fiables et performantes, les chaudières électriques eau chaude LZ NRGIS trouvent leurs applications dans de nombreux domaines. n fonctionnement

Plus en détail

SERVICES INDUSTRIELS. Bienvenue

SERVICES INDUSTRIELS. Bienvenue Bienvenue Directive G1 Directives SIN Le gaz à Nyon Rénovation But de la présentation : La «nouvelle»g1 Les changements principaux, (non exhaustifs) Donner des pistes pour appliquer ces nouvelles prescriptions

Plus en détail

Codes d état, codes diagnostic, codes de pannes et programmes de contrôle. VKK ecovit /4

Codes d état, codes diagnostic, codes de pannes et programmes de contrôle. VKK ecovit /4 Codes d état, codes diagnostic, codes de pannes et programmes de contrôle VKK ecovit /4 Signification des symboles figurant sur l écran. Anomalie dans la conduite d air/d évacuation des produits de combustion.

Plus en détail

Pompe à chaleur Air-Eau. Confort et économies

Pompe à chaleur Air-Eau. Confort et économies Pompe à chaleur Air-Eau Confort et économies Le système de chauffage réversible de l avenir! Un pas en avant pour réduire les émissions de CO₂. L augmentation des émissions de CO₂ et autres gaz à effet

Plus en détail

VI Basse consommation inverter

VI Basse consommation inverter [ VERSION SURBAISSÉE ] CV CH CH 7 W pour 1 kw diffusé Applications Chauffage et/ou climatisation en résidentiel ou tertiaire NC Avantages Une offre compétitive en ventilo-convecteurs pour systèmes à eau

Plus en détail

LOT N 05 PLOMBERIE VENTILATION CHAUFFAGE

LOT N 05 PLOMBERIE VENTILATION CHAUFFAGE ETABLISSEMENT THERMAL DE LUZ SAINT SAUVEUR CCTP LOT N 05 PLOMBERIE VENTILATION CHAUFFAGE PAGE N 1/12 LOT N 05 PLOMBERIE VENTILATION CHAUFFAGE ETABLISSEMENT THERMAL DE LUZ SAINT SAUVEUR CCTP LOT N 05 PLOMBERIE

Plus en détail

Installations de plomberie

Installations de plomberie Service de l urbanisme, des biens et de l aménagement Installations de plomberie Guide à l intention des propriétaires pour l interprétation des règlements municipaux de la ville de Winnipeg concernant

Plus en détail

Cuvette à broyeur intégré EMB745-07/10 Ind. : 5

Cuvette à broyeur intégré EMB745-07/10 Ind. : 5 Cuvette à broyeur intégré EMB745-07/10 Ind. : 5 Notice d'installation Déclaration CE de conformité Cet appareil de classe II 230 V 50 Hz 500 W Répondant à la directive CE basse tension (72/23/CEE) et à

Plus en détail

CI 23-28 VI 23-28 CHAUDIÈRE MURALE À GAZ À DEUX SERVICES, SANS VEILLEUSE

CI 23-28 VI 23-28 CHAUDIÈRE MURALE À GAZ À DEUX SERVICES, SANS VEILLEUSE CI 23-28 VI 23-28 CHAUDIÈRE MURALE À GAZ À DEUX SERVICES, SANS VEILLEUSE Notice d emploi destinée à l usager et a l installateur Avis au propriétaire de la chaudière Deville Notre Maison estime que votre

Plus en détail

Pose avec volet roulant

Pose avec volet roulant Pose avec volet roulant Coffre volet roulant Coulisse MONTAGE 2 PERSONNES MINIMUM La quincaillerie 4,2 x 25 Les outils (x 10) 3,5 x 9,5 (x 10) (x 1) (x 4) 3 2 1 (x 1) (x 4) 7 1 Positionnez les coulisses

Plus en détail

LE CHAUFFAGE. Peu d entretien. Entretien. fréquent. Peu d entretien. Pas d entretien. Pas d entretien. Entretien. fréquent. Peu d entretien.

LE CHAUFFAGE. Peu d entretien. Entretien. fréquent. Peu d entretien. Pas d entretien. Pas d entretien. Entretien. fréquent. Peu d entretien. LE CHAUFFAGE 1. LE CHAUFFAGE ELECTRIQUE Le chauffage électrique direct ne devrait être utilisé que dans les locaux dont l isolation thermique est particulièrement efficace. En effet il faut savoir que

Plus en détail

STEAMY MINI. Nous vous félicitons pour l acquisition de l appareil «STEAMY - MINI», un appareil de grande qualité.

STEAMY MINI. Nous vous félicitons pour l acquisition de l appareil «STEAMY - MINI», un appareil de grande qualité. REITEL Feinwerktechnik GmbH Senfdamm 20 D 49152 Bad Essen Allemagne Tel. (++49) 5472/94 32-0 Fax: (++49) 5472/9432-40 Mode d emploi STEAMY MINI Cher client, Nous vous félicitons pour l acquisition de l

Plus en détail

Chambre de Métiers et de l Artisanat de Seine Saint Denis Gammes de maintenance PRESENTATION

Chambre de Métiers et de l Artisanat de Seine Saint Denis Gammes de maintenance PRESENTATION PRESENTATION Le présent document indique les prestations de maintenance préventive minimales à effectuer sur les équipements suivants : Chaudière Réseau d'alimentation en gaz Compteur d'énergie Sonde de

Plus en détail

Thierry Gallauziaux David Fedullo. La plomberie

Thierry Gallauziaux David Fedullo. La plomberie Thierry Gallauziaux David Fedullo La plomberie Deuxième édition 2010 Sommaire Sommaire Les bases de la plomberie Les matières synthétiques...16 Les dangers du gaz et de l eau...16 La plomberie...9 L eau...10

Plus en détail

Recommandations pour la surveillance de la température de l eau chaude sanitaire

Recommandations pour la surveillance de la température de l eau chaude sanitaire Délégation territoriale du Val-d Oise Recommandations pour la surveillance de la température de l eau chaude sanitaire Maîtriser la température de l eau chaude sanitaire L exploitant d un réseau d eau

Plus en détail

ALFÉA HYBRID DUO FIOUL BAS NOX

ALFÉA HYBRID DUO FIOUL BAS NOX ALFÉA HYBRID BAS NOX POMPE À CHALEUR HYBRIDE AVEC APPOINT FIOUL INTÉGRÉ HAUTE TEMPÉRATURE 80 C DÉPART D EAU JUSQU À 60 C EN THERMODYNAMIQUE SOLUTION RÉNOVATION EN REMPLACEMENT DE CHAUDIÈRE FAITES CONNAISSANCE

Plus en détail

Mutualité Sociale Agricole 17, avenue André Malraux 57000 METZ

Mutualité Sociale Agricole 17, avenue André Malraux 57000 METZ Monneren le 03/12/2014 Mutualité Sociale Agricole 17, avenue André Malraux 57000 METZ REAMENAGEMENT DES LOCAUX RDC ET R+4 METZ LOT N 8 CHAUFFAGE - VENTILATION - PLOMBERIE - SANITAIRES DÉCOMPOSITION DU

Plus en détail

STANDARD DE CONSTRUCTION CONDUITS, ATTACHES ET RACCORDS DE

STANDARD DE CONSTRUCTION CONDUITS, ATTACHES ET RACCORDS DE , ATTACHES ET RACCORDS DE PARTIE 1 - GÉNÉRALITÉS 1.1 EMPLACEMENT DES 1.1.1 Les conduits posés devraient être indiqués sur les plans. Ils devraient être installés perpendiculairement aux lignes du bâtiment.

Plus en détail

Soltherm Personnes morales

Soltherm Personnes morales Soltherm Personnes morales Annexe technique Valable pour les travaux faisant l objet d une facture finale datée au plus tôt le 1 er janvier 2015 ou dans des maisons unifamiliales/appartements dont la déclaration

Plus en détail

Etablissement Recevant du Public (ERP) de 5 ème catégorie avec locaux à sommeil

Etablissement Recevant du Public (ERP) de 5 ème catégorie avec locaux à sommeil Notice de sécurité Etablissement Recevant du Public (ERP) de 5 ème catégorie avec locaux à sommeil Cette notice a été établie à l'attention des exploitants d Etablissements Recevant du Public (ERP), afin

Plus en détail

GAMASONIC. BACS INOX de DÉSINFECTION. BAC INOX de RINCAGE. APPAREILS de NETTOYAGE par ULTRASONS. APPAREILS de SÉCHAGE. Édition 4 Décembre 2006

GAMASONIC. BACS INOX de DÉSINFECTION. BAC INOX de RINCAGE. APPAREILS de NETTOYAGE par ULTRASONS. APPAREILS de SÉCHAGE. Édition 4 Décembre 2006 GAMASONIC BACS INOX de DÉSINFECTION BAC INOX de RINCAGE APPAREILS de NETTOYAGE par ULTRASONS APPAREILS de SÉCHAGE MANUEL D IMPLANTATION Édition 4 Décembre 2006 BACS de DÉSINFECTION : BACS de RINCAGE :

Plus en détail

MANUEL D INSTRUCTIONS K-STAR ÉLECTRIQUE Chauffe-piscine/spa électrique

MANUEL D INSTRUCTIONS K-STAR ÉLECTRIQUE Chauffe-piscine/spa électrique GARANTIE (Valide uniquement pour le propriétaire initial) Le chauffe-piscine/spa K-Star est garanti à l acheteur original pendant un an à partir de la date d achat contre tout défaut de fabrication. Exception

Plus en détail

chauffage rideaux d air chaud : Harmony e.control FTE 402 188 C

chauffage rideaux d air chaud : Harmony e.control FTE 402 188 C rideaux d air chaud : Harmony e.control FTE 402 188 C Septembre 2004 Harmony e.control rideau d air chaud tertiaire avantages Esthétisme personnalisé (grille Design, modèle encastrable ). Pilotage électronique

Plus en détail

CIRCUITS DE PUISSANCE PNEUMATIQUES

CIRCUITS DE PUISSANCE PNEUMATIQUES V ACTIONNEURS PNEUMATIQUES : 51 Généralités : Ils peuvent soulever, pousser, tirer, serrer, tourner, bloquer, percuter, abloquer, etc. Leur classification tient compte de la nature du fluide (pneumatique

Plus en détail

Manomètre pour pression différentielle avec contacts électriques Exécution soudée Types DPGS43.1x0, version acier inox

Manomètre pour pression différentielle avec contacts électriques Exécution soudée Types DPGS43.1x0, version acier inox Mesure mécatronique de pression Manomètre pour pression différentielle avec contacts électriques Exécution soudée Types DPGS43.1x0, version acier inox Fiche technique WIKA PV 27.05 Applications Contrôle

Plus en détail

développe pour vous des solutions toujours plus proches de votre besoin.

développe pour vous des solutions toujours plus proches de votre besoin. alliance - développement - valorisation N/Réf : LET.A000.00.SAG.106149 développe pour vous des solutions toujours plus proches de votre besoin. Grâce à son expertise de l industrie nucléaire, le service

Plus en détail

Robinetterie «haut de gamme» + Systèmes Robinetterie pour installations d eau potable «Aquastrom T plus» «Aquastrom C» «Aquastrom P»

Robinetterie «haut de gamme» + Systèmes Robinetterie pour installations d eau potable «Aquastrom T plus» «Aquastrom C» «Aquastrom P» Innovation + Qualité Robinetterie «haut de gamme» + Systèmes Robinetterie pour installations d eau potable «Aquastrom T plus» «Aquastrom C» «Aquastrom P» Gamme de produits Conditions générales et directives

Plus en détail

Habitat 70 VOTRE OFRCE PUBLIC LE L'HA8ITP,T EN -

Habitat 70 VOTRE OFRCE PUBLIC LE L'HA8ITP,T EN - .D~~ Habitat 70 VOTRE OFRCE PUBLIC LE L'HA8ITP,T EN - CONTRAT D'EXPLOITATION ET DE MAINTENANCE DES CHAUDIERES INDIVIDUELLES GAZ NATUREL 1 GAZ PROPANE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES MAITRISE

Plus en détail

SENACO AS100. Manuel d Utilisation Octobre 2000 ENACO AS100

SENACO AS100. Manuel d Utilisation Octobre 2000 ENACO AS100 SENACO AS100 Manuel d Utilisation Octobre 2000 ENACO AS100 Consignes de sécurité Il est important de respecter les consignes fournies dans ce manuel d utilisation pour garantir la sécurité de l utilisateur

Plus en détail

CHAUDIERE MURALE GAZ A CONDENSATION DOUBLE SERVICE. Notice d'installation et d'emploi

CHAUDIERE MURALE GAZ A CONDENSATION DOUBLE SERVICE. Notice d'installation et d'emploi TEMP MODE MAN AUTO CHAUDIERE MURALE GAZ A CONDENSATION DOUBLE SERVICE accumulation intégrée Notice d'installation et d'emploi Cette notice d installation et d emploi est destinée aux appareils installés

Plus en détail

Le confort de l eau chaude sanitaire. Gamme complète certifiée ACS pour le traitement de l eau chaude sanitaire

Le confort de l eau chaude sanitaire. Gamme complète certifiée ACS pour le traitement de l eau chaude sanitaire Le confort de l eau chaude sanitaire Gamme complète certifiée ACS pour le traitement de l eau chaude sanitaire Attestation de Conformité Sanitaire Afi n de réduire les quantités de matières toxiques pouvant

Plus en détail

J TB/TW Limiteur de température, contrôleur de température avec afficheur LCD, montage sur rail oméga 35 mm

J TB/TW Limiteur de température, contrôleur de température avec afficheur LCD, montage sur rail oméga 35 mm JUMO GmbH & Co. KG Adresse de livraison : Mackenrodtstraße 14, 36039 Fulda, Allemagne Adresse postale : 36035 Fulda, Allemagne Téléphone : +49 661 6003-0 Télécopieur : +49 661 6003-607 E-Mail : mail@jumo.net

Plus en détail

C.C.T.P. PROJET D'AMENAGEMENT D'UN CENTRE SOCIAL DANS UN BATIMENT EXISTANT LOT N 04 - PLOMBERIE SANITAIRE - ZINGUERIE DEPARTEMENT DE LA HAUTE-GARONNE

C.C.T.P. PROJET D'AMENAGEMENT D'UN CENTRE SOCIAL DANS UN BATIMENT EXISTANT LOT N 04 - PLOMBERIE SANITAIRE - ZINGUERIE DEPARTEMENT DE LA HAUTE-GARONNE DEPARTEMENT DE LA HAUTE-GARONNE COMMUNE DE SAINT-JORY PROJET D'AMENAGEMENT D'UN CENTRE SOCIAL DANS UN BATIMENT EXISTANT C.C.T.P. vvv LOT N 04 - PLOMBERIE SANITAIRE - ZINGUERIE L Entrepreneur : Le Maître

Plus en détail

RAPPORT DE CLASSEMENT. RAPPORT DE CLASSEMENT n EFR-14-002348

RAPPORT DE CLASSEMENT. RAPPORT DE CLASSEMENT n EFR-14-002348 Voie Romaine F-57280 Maizières-lès-Metz Tél : +33 (0)3 87 51 11 11 Fax : +33 (0 3 87 51 10 58 n EFR-14-002348 Selon les normes EN 15650 : 2010 et EN 13501-3 : 2007 Concernant Une gamme de clapets type

Plus en détail

SolutionS packs Bi-tEMpÉRatuRE une gestion unique de différents circuits de chauffage

SolutionS packs Bi-tEMpÉRatuRE une gestion unique de différents circuits de chauffage SolutionS packs Bi-tEMpÉRatuRE une gestion unique de différents circuits de chauffage *Des solutions polymères à l infi ni www.rehau.fr Bâtiment Automobile Industrie Solution pack BI-TEMPÉRATURE chauffage

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable :

Formation Bâtiment Durable : Formation Bâtiment Durable : Rénovation à haute performance énergétique: détails techniques Bruxelles Environnement LE SYSTÈME DE CHAUFFAGE ET LA PRODUCTION D EAU CHAUDE SANITAIRE François LECLERCQ et

Plus en détail

Réussir son installation domotique et multimédia

Réussir son installation domotique et multimédia La maison communicante Réussir son installation domotique et multimédia François-Xavier Jeuland Avec la contribution de Olivier Salvatori 2 e édition Groupe Eyrolles, 2005, 2008, ISBN : 978-2-212-12153-7

Plus en détail

Serrure Motorisée Asservie - Mise en Applique

Serrure Motorisée Asservie - Mise en Applique ZD313357 Ve B MAJ le 21.03.13 Serrure Motorisée Asservie - Mise en Applique Notice d installation Verrouillage motorisé 1 / 2 point (s). Système à sécurité positive (rupture de courant) Conforme à la norme

Plus en détail

DU COMITÉ TECHNIQUE NATIONAL DU BÂTIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS

DU COMITÉ TECHNIQUE NATIONAL DU BÂTIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS RECO DU COMITÉ TECHNIQUE NATIONAL DU BÂTIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS Pose, maintenance et dépose des panneaux solaires thermiques et photovoltaïques en sécurité Guillaume J.Plisson - pour l'inrs Des préconisations

Plus en détail