Devoir Surveillé de Sécurité des Réseaux

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Devoir Surveillé de Sécurité des Réseaux"

Transcription

1 Année scolaire IG2I L5GRM Devoir Surveillé de Sécurité des Réseaux Enseignant : Armand Toguyéni Durée : 2h Documents : Polycopiés de cours autorisés Note : Ce sujet comporte deux parties. La partie A est une étude de cas et la partie B un QCM. Pour le QCM vous répondrez directement sur la feuille en oubliant pas d indiquer votre nom et prénom. Partie A : Etude de cas L entreprise TANTAP est une TPE qui compte 11 salariés. Son objectif à moyen terme est de permettre l hébergement de sites web pour des entreprises clientes. Dans un premier temps, le patron Jean Favid a décidé de mettre en place un service réseau sécurisé permettant aux salariés de l entreprise d aller sur Internet ou se connecter depuis internet aux serveurs de l entreprise. L entreprise a fait l acquisition du bloc d adresses /30. Elle dispose d un routeur CISCO 2800 disposant de deux interfaces : une interface série reliée au réseau du fournisseur d accès internet et une interface Giga Ethernet. L adresse IP de l interface série est /24. Deux des serveurs de l entreprise doivent être accessibles de l internet : un serveur de nom (NS) et un serveur web (http). Les postes de travail sont peuvent aller sur internet et les utilisateurs doivent pouvoir utiliser des applications comme skype et netmeeting pour faire des vidéo conférences. 1. Définir un plan d adressage pour les serveurs de l entreprise accessibles d internet. 2. Proposer sous la forme d un schéma logique le plan d adressage des serveurs accessibles de l Internet et des postes de travail. 3. Quel mécanisme est-il nécessaire de mettre en œuvre pour que les postes de travail puissent accéder à Internet? 4. Expliquer comment mettre en œuvre le mécanisme précédent. Règle Direction Protocole Adresses source Port Source Adresses Destination Port Destination Statut connexion Ack Action 1 Entrant TCP 0/ /24 > 1023 ESTABLISHED Permission 2 Entrant TCP 0/ / Oui Refus Tableau 1. Exemple d écriture d ACL 5. Proposer les règles d ACL à mettre en œuvre pour sécuriser l accès au réseau en vous inspirant de l exemple donné par le Tableau 1. Utiliser selon vos besoins les paramètres «statut connexion» ou «Ack» pour filtrer les différents paquets. Le statut - 1/11 -

2 connexion peut prendre l une des valeurs suivantes (INVALID, ESTABLISHED, NEW, RELATED). 6. Ou placer la (ou les) ACL? On précisera les équipements, les interfaces et le sens. 7. Quelques mois plus tard, la croissance de l entreprise l amène à mettre en œuvre un deuxième serveur web (http) et un serveur de messagerie (SMTP). Proposer une configuration permettant à l entreprise de travailler avec le même bloc d adresses. 8. Expliquer de manière claire comment mettre en œuvre cette configuration. Remarque : Sur la page suivante commence une autre partie du DS - 2/11 -

3 Partie B : QCM à choix multiple Nom : Prénom : Notation : Entourez au stylo le numéro de la (ou les) réponse(s) correctes. Une réponse fausse enlève un point (-1), l absence de réponse est équivalente à zéro point (0), une bonne réponse à une réponse unique donne un point (1). Une question à réponses multiples donne un nombre de points équivalent au prorata entre les bonnes et les fausses réponses. 1. Comment contrôler qu un flux entrant dans une organisation est une réponse à une requête venant de l organisation a. En contrôlant l adresse de l émetteur, b. En contrôlant l adresse du destinataire, c. En contrôlant les flags de segment, d. En contrôlant le numéro de séquence du segment. 2. Quelle est la nature de la clef fournie avec un certificat? a. C est une clef privé, b. C est une clef publique, c. C est une clef caché, d. C est une clef symétrique, e. C est une clef asymétrique. 3. Un utilisateur a régulièrement besoin de modifier une liste de diffusion utilisée par sendmail pour envoyer des messages à l ensemble des utilisateurs de la liste. Il sait qu une telle liste se définit directement dans le fichier /etc/aliases d une machine Unix ou Linux. Il demande donc à l administrateur de la machine de lui donner le mot de passe du compte root afin qu il puisse faire les modifications nécessaires même en l absence de l administrateur. Celui refuse, et préfère mettre en œuvre une configuration permettant à l utilisateur d éditer un fichier gérer par un simple utilisateur. Quelle est la stratégie ainsi mise en œuvre par l administrateur? a. Stratégie du goulot d étranglement, b. Stratégie de défense en profondeur, c. Stratégie du moindre privilège, d. Stratégie de l utilisateur aux droits simples. 4. Quelles sont les chaines prédéfinies de iptables pour la table NAT? (3 bonnes réponses) a. INPUT b. OUTPUT c. FORWARD d. POSTROUTING e. PREROUTING - 3/11 -

4 5. Quelle est le nom de l état caractérisant une connexion dont le premier paquet initie une nouvelle connexion qui est associée à une connexion existante, comme un transfert de données FTP ou une erreur ICMP. a. INVALID b. ESTABLISHED c. NEW d. RELATED e. SNAT f. DNAT 6. Un particulier possède à son domicile une connexion ADSL. Il désire raccorder à Internet un serveur web et un serveur FTP. Quel mécanisme doit-il mettre en œuvre sur son routeur? a. Du PAT statique, b. Du PAT dynamique, c. Du NAT statique, d. Du NAT dynamique. 7. Quelle est le nom de l état caractérisant une connexion signifiant que le paquet est associé à une connexion qui a déjà vu passer des paquets dans les deux sens. a. INVALID b. ESTABLISHED c. NEW d. RELATED e. SNAT f. DNAT 8. Quel protocole intervient au niveau de la couche Internet de la suite de protocoles TCP/IP? a. FTP (File Transfer Protocol) b. TFTP (Trivial File Transfer Protocol) c. TCP (Transmission Control Protocol) d. IP (Internet Protocol) e. UDP (User Datagram Protocol) f. SMTP (Simple Mail Transport Protocol) 9. En cryptographie symétrique, la confidentialité repose sur : a. Le secret de l algorithme de cryptage, b. Le secret de l algorithme de décryptage, c. Le secret d une clef partagée, d. Le secret du moment de l échange. - 4/11 -

5 10. Quel type de segment et de données représente le schéma ci-dessous? a. Un segment UDP transportant le trafic du courrier électronique. b. Un segment TCP transportant le trafic FTP. c. Un segment IP transportant le trafic FTP. d. Un segment UDP transportant le trafic Web. e. Un segment TCP transportant le trafic Web. f. Un segment IP transportant le trafic du type courrier électronique. 11. Lesquels des protocoles suivants utilisent TCP? (Choisissez deux réponses.) a. FTP b. DHCP c. TFTP d. HTTP e. SYN 12. Laquelle des techniques suivantes permet à un commercial de se raccorder aux serveurs de son entreprise pour accéder de manière sécurisée au système d information de son entreprise indépendamment des systèmes d exploitation des machines hôtes. a. SSL b. SSH c. IPv6 d. VPN e. Telnet 13. Quels mécanismes sont mis en œuvre pour l échange du paquet suivant? (deux bonnes réponses) Nouvel Entête IP IP Entête ESP Entête IP IP Originel Entête AH AH Entête TCP/UDP Données Final ESP a. Appliquer AH en mode transport b. Appliquer AH en mode tunnel c. Appliquer ESP en mode transport d. Appliquer ESP en mode tunnel - 5/11 -

6 14. Sur une machine Unix, quels sont les types de services qu il n est pas conseillé d avoir sur sa machine pour des raisons de sécurité. a. Les services SSH b. Les services SSL c. Les services DNS d. Les services RPC e. Les services FTP 15. Quel est le protocole a utilisé lors des connexions web pour sécuriser les échanges dans le cadre de transactions effectués pour le commerce électronique? a. smtps b. https c. ssh d. ssl e. secure-telnet f. secure-hhtp 16. Parmi les affirmations suivantes sur les cryptosystèmes, laquelle est vraie? a. Les cryptosystèmes à clef privé sont plus performant en vitesse que les cryptosystèmes à clef publiques, b. Les cryptosystèmes à clef privé utilisent des clefs plus longues que les cryptosystèmes à clefs publiques, c. Les cryptosystèmes à clef privé sont basés sur l algorithme de Diffie-Helmann. 17. Parmi les actions suivantes, laquelle n est pas à réaliser dans le cadre de la mise en place d un système de signature numérique a. Calcul d une séquence de contrôle (hachage), b. Cryptage de cette séquence par la clé privée de l expéditeur, c. Décryptage de la signature avec la clé privée du destinataire et comparaison, d. Décryptage de la signature avec la clé publique du destinataire et comparaison, e. Le destinataire calcule la même séquence de hachage. 18. Lors d une connexion basée sur le protocole SSH, il apparaît sur le poste client l affichage suivant : ~/.ssh $ ssh The authenticity of host 'Serveur ( )' can't be established. RSA key fingerprint is 33:93:84:34:59:8f:2a:d6:4a:fb:51:27:12:36:53:ac. Are you sure you want to continue connecting (yes/no)? yes Warning: Permanently added 'Serveur, ' (RSA) to the list of known hosts. Quelle est la fonction apportée par la génération de clef dans ce contexte? a. Garantir l authenticité de l utilisateur b. Garantir le non rejeu des transactions, - 6/11 -

7 c. Garantir la confidentialité, d. Garantir l authenticité et la confidentialité, e. Signer les messages 19. Dans quelle couche du modèle OSI fonctionne le mécanisme IPSEC? a. La couche réseau b. La couche transport c. La couche session d. La couche application 20. Lors d une connexion basée sur le protocole SSH, il apparaît sur le poste client l affichage suivant : ~/.ssh $ ssh The authenticity of host 'Serveur ( )' can't be established. RSA key fingerprint is 33:93:84:34:59:8f:2a:d6:4a:fb:51:27:12:36:53:ac. Are you sure you want to continue connecting (yes/no)? yes Warning: Permanently added 'Serveur, ' (RSA) to the list of known hosts. Quelle est la fréquence d occurrence de cet affichage? a. A chaque connexion réseau entre le client et le poste serveur, b. A la première connexion, c. Lorsque le serveur en fait la requête au client, d. Lorsque le client en fait la requête au serveur. 21. Quel sont les flags permettant de détecter le sens d ouverture d une connexion TCP? (deux bonnes réponses) a. SYN b. ACK c. URG d. PSH e. RST f. FIN 22. Comment garantir l authenticité d un certificat? a. Le certificat doit être autosigné, b. Le certificat doit être signé par une autorité de certification, c. Le certificat doit être signé par un notaire. 23. A quoi sert la clef placée par l utilisateur dans le fichier ~/.ssh/authorized_keys de son compte? a. A signer les messages émis par l utilisateur, b. A garantir la confidentialité des connexions SSH, c. A garantir l authentification des connexions SSH, d. A décrypter les données reçues par l utilisateur. - 7/11 -

8 24. Quelle est la nature de la clef placée par l utilisateur dans le fichier ~/.ssh/authorized_keys de son compte? a. C est une clef privé, b. C est une clef publique, c. C est une clef caché, d. C est une clef symétrique, e. C est une clef asymétrique. 25. Quels sont les algorithmes cryptographiques utilisables par SSH? (deux bonnes réponses) a. DES b. AES c. 3DES d. RSA e. DSA 26. Qu est-ce qu une CRL? a. Un annuaire pour le stockage des certificats, b. Une liste de publication des certificats, c. Une liste de révocation des certificats. 27. Quelle est le nom du mécanisme d IPSEC utilisé par assurer la confidentialité des échanges? a. 3DES b. DES c. AES d. EPS e. AH 28. Lequel des mécanismes suivants n est pas utilisé pour l authentification sous IPSEC? a. RSA b. MD5 c. SHA 29. Lesquels des services suivants ne sont pas assurés par le mécanisme d authentification AH? (deux bonnes réponses) a. L intégrité, b. La confidentialité, c. L authentification de l origine des données, d. La détection d un rejoue, e. La création d une clef commune par l algorithme de Diffie-Helleman. - 8/11 -

9 30. Quel(s) mécanisme(s) est (sont) mis en œuvre pour l échange du paquet suivant? Entête IP IP Originel Entête AH AH En En tête ESP ESP En En tête TCP/UDP Données Final ESP a. ESP b. AH c. ESP suivi de AH d. AH suivi de ESP 31. Quelle est l information parmi les suivantes qu on ne trouve pas dans un certificat? a. L identité du propriétaire, b. La clé publique, c. La clef privée, d. L autorité signataire, e. Les dates de validité, f. La signature. 32. Dans le cadre de la mise en œuvre d un firewall avec DMZ, un poste client du réseau interne de l organisation souhaite établir une connexion vers Internet. Sachant que réseau interne est en adressage IP privé, sur quel équipement est-il préférable de mettre en œuvre le mécanisme de translation d adresse? a. Le poste client, b. Le routeur interne, c. Le routeur externe. 33. En cryptographie, les systèmes à clefs publiques possèdent a. Aucune clef secrète, b. Une clef secrète, c. Deux clefs secrètes. 34. Quel est l intérêt de la mise en œuvre d un serveur de logs dans une organisation? a. Mettre en place un serveur de gestion centralisée des autorisations de login des utilisateurs, b. Sauvegarder les messages générés par une station lorsqu un utilisateur effectue une tentative de connexion, c. Centraliser l archivage des logs de tous les serveurs de l organisation. - 9/11 -

10 35. Un particulier possède à son domicile une connexion ADSL. Il désire raccorder deux serveurs web à Internet afin de permettre des accès à des services différents. Quel mécanisme doit-il mettre en œuvre sur son routeur? a. Du PAT statique, b. Du PAT dynamique, c. Du NAT statique, d. Du NAT dynamique. 36. Qu est-ce qu un sniffer? a. Un équipement ou dispositif permettant la segmentation du réseau, b. Un équipement ou dispositif permettant la capture de trames, c. Un équipement ou dispositif pour contrôler sélectivement le flux de données depuis et vers un réseau. 37. Parmi les traitements ci-dessous quel est celui qui n est pas recommandé de réaliser sur un bastion? a. Installation minimale d un système d exploitation propre, b. Corriger tous les bogues connus du système, c. Créer les comptes utilisateurs, d. Protéger les traces système. 38. Quels sont les critères qui ne sont pas utilisés par les filtres de paquets pour analyser le trafic sur le réseau Internet? (trois bonnes réponses) a. L adresse MAC de destination, b. L adresse MAC source, c. L adresse IP de destination, d. L adresse IP source, e. Le protocole transporté, f. Le flag SYN, g. Le flag AcK. 39. Qu est-ce que ne permet pas d assurer la méthode de Diffie-Hellman? a. A assurer la confidentialité des communications, b. A échanger des clés entre client et serveur, c. A combiner une clé privée avec une clé publique distante, d. A créer une clé commune utilisable par une méthode symétrique. 40. Lors de la mise en œuvre d un firewall, quel est le type de client ftp qu il faut utiliser pour autoriser en sortie du routeur interne uniquement des connexions TCP sortantes? a. Client FTP passif, b. Client FTP actif, c. Client FTP semi-actif, d. Client FTP à connexions sortantes. - 10/11 -

11 - 11/11 -

2. MAQUETTAGE DES SOLUTIONS CONSTRUCTIVES. 2.2 Architecture fonctionnelle d un système communicant. http://robert.cireddu.free.

2. MAQUETTAGE DES SOLUTIONS CONSTRUCTIVES. 2.2 Architecture fonctionnelle d un système communicant. http://robert.cireddu.free. 2. MAQUETTAGE DES SOLUTIONS CONSTRUCTIVES 2.2 Architecture fonctionnelle d un système communicant Page:1/11 http://robert.cireddu.free.fr/sin LES DÉFENSES Objectifs du COURS : Ce cours traitera essentiellement

Plus en détail

Réseaux. Moyens de sécurisation. Plan. Evolutions topologiques des réseaux locaux

Réseaux. Moyens de sécurisation. Plan. Evolutions topologiques des réseaux locaux Réseaux Evolutions topologiques des réseaux locaux Plan Infrastructures d entreprises Routeurs et Firewall Topologie et DMZ Proxy VPN PPTP IPSEC VPN SSL Du concentrateur à la commutation Hubs et switchs

Plus en détail

Windows Server 2008 Sécurité ADMINISTRATION ET CONFIGURATION DE LA SECURITE OLIVIER D.

Windows Server 2008 Sécurité ADMINISTRATION ET CONFIGURATION DE LA SECURITE OLIVIER D. 2013 Windows Server 2008 Sécurité ADMINISTRATION ET CONFIGURATION DE LA SECURITE OLIVIER D. Table des matières 1 Les architectures sécurisées... 3 2 La PKI : Autorité de certification... 6 3 Installation

Plus en détail

Sécurité des réseaux Firewalls

Sécurité des réseaux Firewalls Sécurité des réseaux Firewalls A. Guermouche A. Guermouche Cours 1 : Firewalls 1 Plan 1. Firewall? 2. DMZ 3. Proxy 4. Logiciels de filtrage de paquets 5. Ipfwadm 6. Ipchains 7. Iptables 8. Iptables et

Plus en détail

SSH, le shell sécurisé

SSH, le shell sécurisé , le shell sécurisé Objectifs : 1. Présenter le protocole et les outils associés Sébastien JEAN Pourquoi 1/2? Les services standards ne supportent que peu de propriétés de sécurité souvent l identification,

Plus en détail

LAB : Schéma. Compagnie C 192.168.10.30 /24 192.168.10.10 /24 NETASQ

LAB : Schéma. Compagnie C 192.168.10.30 /24 192.168.10.10 /24 NETASQ LAB : Schéma Avertissement : l exemple de configuration ne constitue pas un cas réel et ne représente pas une architecture la plus sécurisée. Certains choix ne sont pas à prescrire dans un cas réel mais

Plus en détail

Formation Iptables : Correction TP

Formation Iptables : Correction TP Table des matières 1.Opérations sur une seule chaîne et sur la table filter:...2 2.Opérations sur plusieurs chaînes et sur la table filter:...5 3.Opérations sur plusieurs chaires et sur plusieurs tables

Plus en détail

Cours de sécurité. Pare-feux ( Firewalls ) Gérard Florin -CNAM - - Laboratoire CEDRIC -

Cours de sécurité. Pare-feux ( Firewalls ) Gérard Florin -CNAM - - Laboratoire CEDRIC - Cours de sécurité Pare-feux ( Firewalls ) Gérard Florin -CNAM - - Laboratoire CEDRIC - 1 Plan pare-feux Introduction Filtrage des paquets et des segments Conclusion Bibliographie 2 Pare-Feux Introduction

Plus en détail

Figure 1a. Réseau intranet avec pare feu et NAT.

Figure 1a. Réseau intranet avec pare feu et NAT. TD : Sécurité réseau avec Pare Feu, NAT et DMZ 1. Principes de fonctionnement de la sécurité réseau Historiquement, ni le réseau Internet, ni aucun des protocoles de la suite TCP/IP n était sécurisé. L

Plus en détail

Firewall IDS Architecture. Assurer le contrôle des connexions au. nicolas.hernandez@univ-nantes.fr Sécurité 1

Firewall IDS Architecture. Assurer le contrôle des connexions au. nicolas.hernandez@univ-nantes.fr Sécurité 1 Sécurité Firewall IDS Architecture sécurisée d un réseau Assurer le contrôle des connexions au réseau nicolas.hernandez@univ-nantes.fr Sécurité 1 Sommaire général Mise en oeuvre d une politique de sécurité

Plus en détail

Le protocole SSH (Secure Shell)

Le protocole SSH (Secure Shell) Solution transparente pour la constitution de réseaux privés virtuels (RPV) INEO.VPN Le protocole SSH (Secure Shell) Tous droits réservés à INEOVATION. INEOVATION est une marque protégée PLAN Introduction

Plus en détail

DHCP et NAT. Cyril Rabat cyril.rabat@univ-reims.fr. Master 2 ASR - Info09115 - Architecture des réseaux d entreprise 2012-2013

DHCP et NAT. Cyril Rabat cyril.rabat@univ-reims.fr. Master 2 ASR - Info09115 - Architecture des réseaux d entreprise 2012-2013 DHCP et NAT Cyril Rabat cyril.rabat@univ-reims.fr Master 2 ASR - Info09115 - Architecture des réseaux d entreprise 22-23 Cours n 9 Présentation des protocoles BOOTP et DHCP Présentation du NAT Version

Plus en détail

SSL ET IPSEC. Licence Pro ATC Amel Guetat

SSL ET IPSEC. Licence Pro ATC Amel Guetat SSL ET IPSEC Licence Pro ATC Amel Guetat LES APPLICATIONS DU CHIFFREMENT Le protocole SSL (Secure Socket Layer) La sécurité réseau avec IPSec (IP Security Protocol) SSL - SECURE SOCKET LAYER Historique

Plus en détail

pare - feu généralités et iptables

pare - feu généralités et iptables pare - feu généralités et iptables Cycle Ingénierie 3e année SRT Dernière mise à jour : 12/12/2006 Adrien URBAN pare-feu général routeurs pare-feu sans état pare-feu avec état pare-feu avec état et inspection

Plus en détail

Rappels réseaux TCP/IP

Rappels réseaux TCP/IP Rappels réseaux TCP/IP Premier Maître Jean Baptiste FAVRE DCSIM / SDE / SIC / Audit SSI jean-baptiste.favre@marine.defense.gouv.fr CFI Juin 2005: Firewall (1) 15 mai 2005 Diapositive N 1 /27 Au menu Modèle

Plus en détail

Tunnels et VPN. 22/01/2009 Formation Permanente Paris6 86

Tunnels et VPN. 22/01/2009 Formation Permanente Paris6 86 Tunnels et VPN 22/01/2009 Formation Permanente Paris6 86 Sécurisation des communications Remplacement ou sécurisation de tous les protocoles ne chiffrant pas l authentification + éventuellement chiffrement

Plus en détail

LINUX - Sécurité. Déroulé de l'action. - 3 jours - Contenu de formation

LINUX - Sécurité. Déroulé de l'action. - 3 jours - Contenu de formation Objectif : Tout administrateur système et réseau souhaitant avoir une vision d'ensemble des problèmes de sécurité informatique et des solutions existantes dans l'environnement Linux. Prérequis : Connaissance

Plus en détail

Intérêt du NAT (Network Address Translation) Administration Réseau Niveau routage. Exemple d Intranet. Principe NAT

Intérêt du NAT (Network Address Translation) Administration Réseau Niveau routage. Exemple d Intranet. Principe NAT Administration Réseau Niveau routage Intérêt du NAT (Network Address Translation) Possibilité d utilisation d adresses privées dans l 4 2 1 Transport Réseau Liaison Physique Protocole de Transport Frontière

Plus en détail

Fonctionnement de Iptables. Exercices sécurité. Exercice 1

Fonctionnement de Iptables. Exercices sécurité. Exercice 1 Exercice 1 Exercices sécurité 1. Parmi les affirmations suivantes, lesquelles correspondent à des (bonnes) stratégies de défenses? a) Il vaut mieux interdire tout ce qui n'est pas explicitement permis.

Plus en détail

Administration réseau Firewall

Administration réseau Firewall Administration réseau Firewall A. Guermouche Cours 5 : Firewall 1/13 Plan Firewall? DMZ Iptables et filtrage Cours 5 : Firewall 2/13 Plan Firewall? DMZ Iptables et filtrage Cours 5 : Firewall 3/13 Pourquoi

Plus en détail

Services Réseaux - Couche Application. TODARO Cédric

Services Réseaux - Couche Application. TODARO Cédric Services Réseaux - Couche Application TODARO Cédric 1 TABLE DES MATIÈRES Table des matières 1 Protocoles de gestion de réseaux 3 1.1 DHCP (port 67/68)....................................... 3 1.2 DNS (port

Plus en détail

Linux. Sécuriser un réseau. 3 e édition. l Admin. Cahiers. Bernard Boutherin Benoit Delaunay. Collection dirigée par Nat Makarévitch

Linux. Sécuriser un réseau. 3 e édition. l Admin. Cahiers. Bernard Boutherin Benoit Delaunay. Collection dirigée par Nat Makarévitch Bernard Boutherin Benoit Delaunay Cahiers de l Admin Linux Sécuriser un réseau 3 e édition Collection dirigée par Nat Makarévitch Groupe Eyrolles, 2003, 2004, 2007, ISBN : 2-212-11960-7, ISBN 13 : 978-2-212-11960-2

Plus en détail

Sécuriser son réseau. Sécuriser son réseau Philippe Weill (IPSL/LATMOS) Frédéric Bongat (SSI/GOUV/FR)

Sécuriser son réseau. Sécuriser son réseau Philippe Weill (IPSL/LATMOS) Frédéric Bongat (SSI/GOUV/FR) Sécuriser son réseau Sécuriser son réseau Philippe Weill (IPSL/LATMOS) Frédéric Bongat (SSI/GOUV/FR) Plan Rappel IP Techniques et outils Réseaux Outils réseaux ( sniffer,scanner ) Translation d adresse

Plus en détail

TP Linux : Firewall. Conditions de réalisation : travail en binôme. Fonctionnement du parefeu Netfilter. I Qu est ce qu'un firewall?

TP Linux : Firewall. Conditions de réalisation : travail en binôme. Fonctionnement du parefeu Netfilter. I Qu est ce qu'un firewall? TP Linux : Firewall Objectif : Réaliser un firewall simple par filtrage de paquet avec iptables sous Linux Matériel : 1 serveur Linux S configuré en routeur entre le réseau du lycée qui représentera le

Plus en détail

Cisco Certified Network Associate

Cisco Certified Network Associate Cisco Certified Network Associate Version 4 Notions de base sur les réseaux Chapitre 3 01 Quel protocole de la couche application sert couramment à prendre en charge les transferts de fichiers entre un

Plus en détail

Filtrage IP MacOS X, Windows NT/2000/XP et Unix

Filtrage IP MacOS X, Windows NT/2000/XP et Unix Filtrage IP MacOS X, Windows NT/2000/XP et Unix Cette présentation, élaborée dans le cadre de la formation SIARS, ne peut être utilisée ou modifiée qu avec le consentement de ses auteur(s). MacOS/NT/Unix

Plus en détail

Introduction. Adresses

Introduction. Adresses Architecture TCP/IP Introduction ITC7-2: Cours IP ESIREM Infotronique Olivier Togni, LE2I (038039)3887 olivier.togni@u-bourgogne.fr 27 février 2008 L Internet est basé sur l architecture TCP/IP du nom

Plus en détail

Sécurité des réseaux IPSec

Sécurité des réseaux IPSec Sécurité des réseaux IPSec A. Guermouche A. Guermouche Cours 4 : IPSec 1 Plan 1. A. Guermouche Cours 4 : IPSec 2 Plan 1. A. Guermouche Cours 4 : IPSec 3 Pourquoi? Premier constat sur l aspect critique

Plus en détail

Cours 14. Crypto. 2004, Marc-André Léger

Cours 14. Crypto. 2004, Marc-André Léger Cours 14 Crypto Cryptographie Définition Science du chiffrement Meilleur moyen de protéger une information = la rendre illisible ou incompréhensible Bases Une clé = chaîne de nombres binaires (0 et 1)

Plus en détail

Sécurité des réseaux Les attaques

Sécurité des réseaux Les attaques Sécurité des réseaux Les attaques A. Guermouche A. Guermouche Cours 2 : Les attaques 1 Plan 1. Les attaques? 2. Quelques cas concrets DNS : Failles & dangers 3. honeypot A. Guermouche Cours 2 : Les attaques

Plus en détail

Internet - Outils. Nicolas Delestre. À partir des cours Outils réseaux de Paul Tavernier et Nicolas Prunier

Internet - Outils. Nicolas Delestre. À partir des cours Outils réseaux de Paul Tavernier et Nicolas Prunier Plan Internet - Outils Nicolas Delestre 1 DHCP 2 Firewall 3 Translation d adresse et de port 4 Les proxys 5 DMZ 6 VLAN À partir des cours Outils réseaux de Paul Tavernier et Nicolas Prunier 7 Wake On Line

Plus en détail

Le filtrage de niveau IP

Le filtrage de niveau IP 2ème année 2008-2009 Le filtrage de niveau IP Novembre 2008 Objectifs Filtrage : Le filtrage permet de choisir un comportement à adopter vis à vis des différents paquets émis ou reçus par une station.

Plus en détail

Proxy et reverse proxy. Serveurs mandataires et relais inverses

Proxy et reverse proxy. Serveurs mandataires et relais inverses Serveurs mandataires et relais inverses Qu'est-ce qu'un proxy? Proxy = mandataire (traduction) Un proxy est un service mandataire pour une application donnée. C'est à dire qu'il sert d'intermédiaire dans

Plus en détail

L3 informatique Réseaux : Configuration d une interface réseau

L3 informatique Réseaux : Configuration d une interface réseau L3 informatique Réseaux : Configuration d une interface réseau Sovanna Tan Septembre 2009 Révision septembre 2012 1/23 Sovanna Tan Configuration d une interface réseau Plan 1 Introduction aux réseaux 2

Plus en détail

Routeur Chiffrant Navista Version 2.8.0. Et le protocole de chiffrement du Réseau Privé Virtuel Navista Tunneling System - NTS Version 3.1.

Routeur Chiffrant Navista Version 2.8.0. Et le protocole de chiffrement du Réseau Privé Virtuel Navista Tunneling System - NTS Version 3.1. Routeur Chiffrant Navista Version 2.8.0 Et le protocole de chiffrement du Réseau Privé Virtuel Navista Tunneling System - NTS Version 3.1.0 Cibles de sécurité C.S.P.N Référence : NTS-310-CSPN-CIBLES-1.05

Plus en détail

TER Réseau : Routeur Linux 2 Responsable : Anthony Busson

TER Réseau : Routeur Linux 2 Responsable : Anthony Busson TER Réseau : Routeur Linux 2 Responsable : Anthony Busson Exercice 1 : Une entreprise veut installer un petit réseau. Elle dispose d un routeur sur Linux. Il doit servir à interconnecter deux réseaux locaux

Plus en détail

TR2 : Technologies de l'internet. Chapitre VI. NAT statique et dynamique Overloading (PAT) Overlapping, port Forwarding Serveur Proxy, DMZ

TR2 : Technologies de l'internet. Chapitre VI. NAT statique et dynamique Overloading (PAT) Overlapping, port Forwarding Serveur Proxy, DMZ TR2 : Technologies de l'internet Chapitre VI NAT statique et dynamique Overloading (PAT) Overlapping, port Forwarding Serveur Proxy, DMZ 1 NAT : Network Address Translation Le NAT a été proposé en 1994

Plus en détail

RESEAUX TCP/IP: NOTIONS AVANCEES. Preparé par Alberto EscuderoPascual

RESEAUX TCP/IP: NOTIONS AVANCEES. Preparé par Alberto EscuderoPascual RESEAUX TCP/IP: NOTIONS AVANCEES Preparé par Alberto EscuderoPascual Objectifs... Répondre aux questions: Quelles aspects des réseaux IP peut affecter les performances d un réseau Wi Fi? Quelles sont les

Plus en détail

2. DIFFÉRENTS TYPES DE RÉSEAUX

2. DIFFÉRENTS TYPES DE RÉSEAUX TABLE DES MATIÈRES 1. INTRODUCTION 1 2. GÉNÉRALITÉS 5 1. RÔLES DES RÉSEAUX 5 1.1. Objectifs techniques 5 1.2. Objectifs utilisateurs 6 2. DIFFÉRENTS TYPES DE RÉSEAUX 7 2.1. Les réseaux locaux 7 2.2. Les

Plus en détail

Accès aux ressources informatiques de l ENSEEIHT à distance

Accès aux ressources informatiques de l ENSEEIHT à distance Ecole Nationale Supérieure d Électrotechnique, d Électronique, d Informatique, d Hydraulique et des Télécommunications Accès aux ressources informatiques de l ENSEEIHT à distance Jean-François GINESTE,

Plus en détail

PACK SKeeper Multi = 1 SKeeper et des SKubes

PACK SKeeper Multi = 1 SKeeper et des SKubes PACK SKeeper Multi = 1 SKeeper et des SKubes De plus en plus, les entreprises ont besoin de communiquer en toute sécurité avec leurs itinérants, leurs agences et leurs clients via Internet. Grâce au Pack

Plus en détail

II/ Le modèle OSI II.1/ Présentation du modèle OSI(Open Systems Interconnection)

II/ Le modèle OSI II.1/ Présentation du modèle OSI(Open Systems Interconnection) II/ Le modèle OSI II.1/ Présentation du modèle OSI(Open Systems Interconnection) II.2/ Description des couches 1&2 La couche physique s'occupe de la transmission des bits de façon brute sur un canal de

Plus en détail

Tunnels. Plan. Pourquoi? Comment? Qu est-ce? Quelles solutions? Tunnels applicatifs ESIL INFO 2005/2006. Sophie Nicoud Sophie.Nicoud@urec.cnrs.

Tunnels. Plan. Pourquoi? Comment? Qu est-ce? Quelles solutions? Tunnels applicatifs ESIL INFO 2005/2006. Sophie Nicoud Sophie.Nicoud@urec.cnrs. Tunnels ESIL INFO 2005/2006 Sophie Nicoud Sophie.Nicoud@urec.cnrs.fr Plan Pourquoi? Comment? Qu est-ce? Quelles solutions? Tunnels applicatifs 2 Tunnels, pourquoi? Relier deux réseaux locaux à travers

Plus en détail

avec Netfilter et GNU/Linux

avec Netfilter et GNU/Linux 1/53 Sécurité/Firewall avec Netfilter et GNU/Linux 2/53 Copyright c 2002 Vincent Deffontaines, Hervé Eychenne, Jean-Pierre Messager, Alcôve. Ce document peut être reproduit, distribué et/ou modifié selon

Plus en détail

TP4 : Firewall IPTABLES

TP4 : Firewall IPTABLES Module Sécurité TP4 : Firewall IPTABLES Ala Rezmerita François Lesueur Le TP donnera lieu à la rédaction d un petit fichier texte contenant votre nom, les réponses aux questions ainsi que d éventuels résultats

Plus en détail

Présentation du modèle OSI(Open Systems Interconnection)

Présentation du modèle OSI(Open Systems Interconnection) Présentation du modèle OSI(Open Systems Interconnection) Les couches hautes: Responsables du traitement de l'information relative à la gestion des échanges entre systèmes informatiques. Couches basses:

Plus en détail

Chapitre 7. Sécurité des réseaux. Services, attaques et mécanismes cryptographiques. Hdhili M.H. Cours Administration et sécurité des réseaux

Chapitre 7. Sécurité des réseaux. Services, attaques et mécanismes cryptographiques. Hdhili M.H. Cours Administration et sécurité des réseaux Chapitre 7 Sécurité des réseaux Services, attaques et mécanismes cryptographiques Hdhili M.H Cours Administration et sécurité des réseaux 1 Partie 1: Introduction à la sécurité des réseaux Hdhili M.H Cours

Plus en détail

Licence 3 Systèmes et Réseaux II. Chapitre V : Filtrage

Licence 3 Systèmes et Réseaux II. Chapitre V : Filtrage Licence 3 Systèmes et Réseaux II Chapitre V : Filtrage Département IEM / UB Eric.Leclercq@u-bourgogne.fr Bureau G212 Aile des Sciences de l Ingénieur Mise-à-jour : février 2009 (Département IEM / UB) Filtrage

Plus en détail

MISE EN PLACE DU FIREWALL SHOREWALL

MISE EN PLACE DU FIREWALL SHOREWALL MISE EN PLACE DU FIREWALL SHOREWALL I. LA MISSION Dans le TP précédent vous avez testé deux solutions de partage d une ligne ADSL de façon à offrir un accès internet à tous vos utilisateurs. Vous connaissez

Plus en détail

FTPS AVEC UNE APPLIANCE FAST360 EN COUPURE. Table des matières

FTPS AVEC UNE APPLIANCE FAST360 EN COUPURE. Table des matières FTPS AVEC UNE APPLIANCE FAST360 EN COUPURE Table des matières Principes de FTPS... 2 Généralités... 2 FTPS en mode implicite... 2 FTPS en mode explicite... 3 Certificats SSL / TLS... 3 Atelier de tests

Plus en détail

Alexis Lechervy Université de Caen. M1 Informatique. Réseaux. Filtrage. Bureau S3-203 mailto://alexis.lechervy@unicaen.fr

Alexis Lechervy Université de Caen. M1 Informatique. Réseaux. Filtrage. Bureau S3-203 mailto://alexis.lechervy@unicaen.fr M1 Informatique Réseaux Filtrage Bureau S3-203 mailto://alexis.lechervy@unicaen.fr Sécurité - introduction Au départ, très peu de sécurité dans les accès réseaux (mots de passe, voyageant en clair) Avec

Plus en détail

FILTRAGE de PAQUETS NetFilter

FILTRAGE de PAQUETS NetFilter TP RESEAUX MMI Semestre 3 FILTRAGE de PAQUETS NetFilter OBJECTIF : Introduction à Netfilter. Configuration d'un firewall. MATERIELS : (Machines Virtuelles) 1 Serveur Debian avec apache d'installé, 1 Poste

Plus en détail

Spécialiste Systèmes et Réseaux

Spécialiste Systèmes et Réseaux page 1/5 Titre professionnel : «Technicien(ne) Supérieur(e) en Réseaux Informatiques et Télécommunications» inscrit au RNCP de niveau III (Bac + 2) (J.O. du 19/02/2013) 24 semaines + 8 semaines de stage

Plus en détail

Université Pierre Mendès France U.F.R. Sciences de l Homme et de la Société Master IC²A. TP réseau firewall

Université Pierre Mendès France U.F.R. Sciences de l Homme et de la Société Master IC²A. TP réseau firewall Université Pierre Mendès France U.F.R. Sciences de l Homme et de la Société Master IC²A TP réseau firewall L objectif de ce TP est de comprendre comment mettre en place un routeur pare-feu (firewall) entre

Plus en détail

Sommaire Introduction Les bases de la cryptographie Introduction aux concepts d infrastructure à clés publiques Conclusions Références

Sommaire Introduction Les bases de la cryptographie Introduction aux concepts d infrastructure à clés publiques Conclusions Références Sommaire Introduction Les bases de la cryptographie Introduction aux concepts d infrastructure à clés publiques Conclusions Références 2 http://securit.free.fr Introduction aux concepts de PKI Page 1/20

Plus en détail

Plan. École Supérieure d Économie Électronique. Plan. Chap 9: Composants et systèmes de sécurité. Rhouma Rhouma. 21 Juillet 2014

Plan. École Supérieure d Économie Électronique. Plan. Chap 9: Composants et systèmes de sécurité. Rhouma Rhouma. 21 Juillet 2014 École Supérieure d Économie Électronique Chap 9: Composants et systèmes de sécurité 1 Rhouma Rhouma 21 Juillet 2014 2 tagging et port trunk Création des via les commandes sur switch cisco 1 / 48 2 / 48

Plus en détail

Cours CCNA 1. Exercices

Cours CCNA 1. Exercices Cours CCNA 1 TD3 Exercices Exercice 1 Enumérez les sept étapes du processus consistant à convertir les communications de l utilisateur en données. 1. L utilisateur entre les données via une interface matérielle.

Plus en détail

Sécurité d IPv6. Sécurité d IPv6. Stéphane Bortzmeyer AFNIC bortzmeyer@nic.fr. Stéphane Bortzmeyer AFNIC bortzmeyer@nic.fr

Sécurité d IPv6. Sécurité d IPv6. Stéphane Bortzmeyer AFNIC bortzmeyer@nic.fr. Stéphane Bortzmeyer AFNIC bortzmeyer@nic.fr Sécurité d IPv6 Stéphane Bortzmeyer AFNIC bortzmeyer@nic.fr 1 / 24 Sécurité d IPv6 Stéphane Bortzmeyer AFNIC bortzmeyer@nic.fr 2 / 24 Introduction IPv6 est la version d IP normalisée en 1995-1998 (RFC

Plus en détail

Firewall. Souvent les routeurs incluent une fonction firewall qui permet une première sécurité pour le réseau.

Firewall. Souvent les routeurs incluent une fonction firewall qui permet une première sécurité pour le réseau. Firewall I- Définition Un firewall ou mur pare-feu est un équipement spécialisé dans la sécurité réseau. Il filtre les entrées et sorties d'un nœud réseau. Cet équipement travaille habituellement aux niveaux

Plus en détail

18 TCP Les protocoles de domaines d applications

18 TCP Les protocoles de domaines d applications 18 TCP Les protocoles de domaines d applications Objectifs 18.1 Introduction Connaître les différentes catégories d applications et de protocoles de domaines d applications. Connaître les principaux protocoles

Plus en détail

SUJET DES FINALES NATIONALES Sujet jour 1 version 1

SUJET DES FINALES NATIONALES Sujet jour 1 version 1 METIER 39 Administrateur Systèmes et Réseaux Informatiques SUJET DES FINALES NATIONALES Sujet jour 1 version 1 Planning de la journée : 8h00 8h15 : Lecture du sujet 8h15 8h30 : Questions / Réponses 8h30

Plus en détail

TCP/IP, NAT/PAT et Firewall

TCP/IP, NAT/PAT et Firewall Année 2011-2012 Réseaux 2 TCP/IP, NAT/PAT et Firewall Nicolas Baudru & Nicolas Durand 2e année IRM ESIL Attention! Vous devez rendre pour chaque exercice un fichier.xml correspondant à votre simulation.

Plus en détail

Couche application. La couche application est la plus élevée du modèle de référence.

Couche application. La couche application est la plus élevée du modèle de référence. Couche application La couche application est la plus élevée du modèle de référence. Elle est la source et la destination finale de toutes les données à transporter. Couche application La couche application

Plus en détail

Administration de Réseaux d Entreprises

Administration de Réseaux d Entreprises D.U. Administration de Réseaux d Entreprises I. FICHE D IDENTITE DE LA FORMATION Intitulé de la formation Nom, prénom, statut et section C.N.U. du responsable de la formation Coordonnées du responsable

Plus en détail

Les Réseaux Privés Virtuels (VPN) Définition d'un VPN

Les Réseaux Privés Virtuels (VPN) Définition d'un VPN Les Réseaux Privés Virtuels (VPN) 1 Définition d'un VPN Un VPN est un réseau privé qui utilise un réseau publique comme backbone Seuls les utilisateurs ou les groupes qui sont enregistrés dans ce vpn peuvent

Plus en détail

cedric.foll@(education.gouv.fr laposte.net) Ministère de l'éducation nationale Atelier sécurité Rabat RALL 2007

cedric.foll@(education.gouv.fr laposte.net) Ministère de l'éducation nationale Atelier sécurité Rabat RALL 2007 F i r e w a l l s e t a u t r e s é l é m e n t s d ' a r c h i t e c t u r e d e s é c u r i t é cedric.foll@(education.gouv.fr laposte.net) Ministère de l'éducation nationale Atelier sécurité Rabat RALL

Plus en détail

EPREUVE PRATIQUE DES TECHNIQUES INFORMATIQUES ACTIVITE N 1. Thème de l activité : Configuration d un firewall

EPREUVE PRATIQUE DES TECHNIQUES INFORMATIQUES ACTIVITE N 1. Thème de l activité : Configuration d un firewall B.T.S Informatique de Gestion Option Administrateur de Réseaux Locaux d Entreprise Session 2004/2005 EPREUVE PRATIQUE DES TECHNIQUES INFORMATIQUES Nom et prénom du candidat : TAGLIAFERRI Eric ACTIVITE

Plus en détail

Master 1 ère année. UE Réseaux Avancés I. Corrections décembre 2012. Durée : 2h Documents autorisés

Master 1 ère année. UE Réseaux Avancés I. Corrections décembre 2012. Durée : 2h Documents autorisés Master 1 ère année UE Réseaux Avancés I Corrections décembre 2012 Durée : 2h Documents autorisés NetFilter & Gestion de congestion (12 points) 1 Le responsable d une petite entreprise vous appelle pour

Plus en détail

VPN TLS avec OpenVPN. Matthieu Herrb. 14 Mars 2005

VPN TLS avec OpenVPN. Matthieu Herrb. 14 Mars 2005 VPN TLS avec Matthieu Herrb 14 Mars 2005 Coordinateurs Sécurité CNRS - 14/3/2005 Pour en finir avec IPSec IPSec : sécurisation au niveau réseau. développé avec IPv6, protocoles spécifiques AH & ESP, modes

Plus en détail

Protocole industriels de sécurité. S. Natkin Décembre 2000

Protocole industriels de sécurité. S. Natkin Décembre 2000 Protocole industriels de sécurité S. Natkin Décembre 2000 1 Standards cryptographiques 2 PKCS11 (Cryptographic Token Interface Standard) API de cryptographie développée par RSA labs, interface C Définit

Plus en détail

[ Sécurisation des canaux de communication

[ Sécurisation des canaux de communication 2014 ISTA HAY RIAD FORMATRICE BENSAJJAY FATIHA OFPPT [ Sécurisation des canaux de communication Protocole IPsec] Table des matières 1. Utilisation du protocole IPsec... 2 2. Modes IPsec... 3 3. Stratégies

Plus en détail

La citadelle électronique séminaire du 14 mars 2002

La citadelle électronique séminaire du 14 mars 2002 e-xpert Solutions SA 29, route de Pré-Marais CH 1233 Bernex-Genève Tél +41 22 727 05 55 Fax +41 22 727 05 50 La citadelle électronique séminaire du 14 mars 2002 4 info@e-xpertsolutions.com www.e-xpertsolutions.com

Plus en détail

Expérience d un hébergeur public dans la sécurisation des sites Web, CCK. Hinda Feriani Ghariani Samedi 2 avril 2005 Hammamet

Expérience d un hébergeur public dans la sécurisation des sites Web, CCK. Hinda Feriani Ghariani Samedi 2 avril 2005 Hammamet Expérience d un hébergeur public dans la sécurisation des sites Web, CCK Hinda Feriani Ghariani Samedi 2 avril 2005 Hammamet Plan Introduction Sécurisation des sites Web hébergés a Conclusion Introduction

Plus en détail

Certificats (électroniques) : Pourquoi? Comment? CA CNRS-Test et CNRS

Certificats (électroniques) : Pourquoi? Comment? CA CNRS-Test et CNRS Certificats (électroniques) : Pourquoi? Comment? CA CNRS-Test et CNRS Nicole Dausque CNRS/UREC CNRS/UREC IN2P3 Cargèse 23-27/07/2001 http://www.urec.cnrs.fr/securite/articles/certificats.kezako.pdf http://www.urec.cnrs.fr/securite/articles/pc.cnrs.pdf

Plus en détail

TP réseaux Translation d adresse, firewalls, zonage

TP réseaux Translation d adresse, firewalls, zonage TP réseaux Translation d adresse, firewalls, zonage Martin Heusse, Pascal Sicard 1 Avant-propos Les questions auxquelles il vous est demandé de répondre sont indiquées de cette manière. Il sera tenu compte

Plus en détail

Réseaux Privés Virtuels

Réseaux Privés Virtuels Réseaux Privés Virtuels Introduction Théorie Standards VPN basés sur des standards VPN non standards Nouvelles technologies, WiFi, MPLS Gestion d'un VPN, Gestion d'une PKI Introduction Organisation du

Plus en détail

Plan. Programmation Internet Cours 3. Organismes de standardisation

Plan. Programmation Internet Cours 3. Organismes de standardisation Plan Programmation Internet Cours 3 Kim Nguy ên http://www.lri.fr/~kn 1. Système d exploitation 2. Réseau et Internet 2.1 Principes des réseaux 2.2 TCP/IP 2.3 Adresses, routage, DNS 30 septembre 2013 1

Plus en détail

Culture informatique. Cours n 9 : Les réseaux informatiques (suite)

Culture informatique. Cours n 9 : Les réseaux informatiques (suite) Culture informatique Cours n 9 : Les réseaux informatiques (suite) 1 Un réseau : Nécessité de parler un langage commun pour pouvoir communiquer dans un réseau. Différents niveaux de communication Physique,

Plus en détail

Programme formation pfsense Mars 2011 Cript Bretagne

Programme formation pfsense Mars 2011 Cript Bretagne Programme formation pfsense Mars 2011 Cript Bretagne I.Introduction : les réseaux IP...2 1.A.Contenu pédagogique...2 1.B....2 1.C...2 1.D....2 II.Premiers pas avec pfsense...2 2.A.Contenu pédagogique...2

Plus en détail

Réseaux Locaux. Objectif du module. Plan du Cours #3. Réseaux Informatiques. Acquérir un... Réseaux Informatiques. Savoir.

Réseaux Locaux. Objectif du module. Plan du Cours #3. Réseaux Informatiques. Acquérir un... Réseaux Informatiques. Savoir. Mise à jour: Mars 2012 Objectif du module Réseaux Informatiques [Archi/Lycée] http://fr.wikipedia.org/ Nicolas Bredèche Maître de Conférences Université Paris-Sud bredeche@lri.fr Acquérir un... Ressources

Plus en détail

Oléane VPN : Les nouvelles fonctions de gestion de réseaux. Orange Business Services

Oléane VPN : Les nouvelles fonctions de gestion de réseaux. Orange Business Services Oléane VPN : Les nouvelles fonctions de gestion de réseaux Orange Business Services sommaire 1. Qu'est-ce que la fonction serveur/relais DHCP? Comment cela fonctionne-t-il?...3 1.1. Serveur DHCP...3 1.2.

Plus en détail

Anas Abou El Kalam Sécurité SSH SSH

Anas Abou El Kalam Sécurité SSH SSH SSH 1 Introduction La possibilité de travailler.à distance. a toujours été une fonctionnalité très appréciée des utilisateurs de machines UNIX. Cela est traditionnellement possible suivant plusieurs modes

Plus en détail

Réseaux et protocoles Damien Nouvel

Réseaux et protocoles Damien Nouvel Réseaux et protocoles Plan Les couches du réseau Suite de protocoles TCP/IP Protocoles applicatifs pour les sites web Requêtes HTTP 2 / 35 Plan Les couches du réseau Suite de protocoles TCP/IP Protocoles

Plus en détail

Les formations. Administrateur Systèmes et Réseaux. ENI Ecole Informatique

Les formations. Administrateur Systèmes et Réseaux. ENI Ecole Informatique Titre professionnel : «Système et Réseau» Inscrit au RNCP de Niveau II (Bac) (J.O. du 07/02/09) 35 semaines + 16 semaines de stage (uniquement en formation continue) page 1/8 Unité 1 : Gestion du poste

Plus en détail

GENERALITES. COURS TCP/IP Niveau 1

GENERALITES. COURS TCP/IP Niveau 1 GENERALITES TCP/IP est un protocole inventé par les créateurs d Unix. (Transfer Control Protocol / Internet Protocole). TCP/IP est basé sur le repérage de chaque ordinateur par une adresse appelée adresse

Plus en détail

Mise en route d'un Routeur/Pare-Feu

Mise en route d'un Routeur/Pare-Feu Mise en route d'un Routeur/Pare-Feu Auteur : Mohamed DAOUES Classification : T.P Numéro de Version : 1.0 Date de la création : 30.05.2011 2 Suivi des Versions Version : Date : Nature des modifications

Plus en détail

Administration des ressources informatiques

Administration des ressources informatiques 1 2 La mise en réseau consiste à relier plusieurs ordinateurs en vue de partager des ressources logicielles, des ressources matérielles ou des données. Selon le nombre de systèmes interconnectés et les

Plus en détail

ADMINISTRATION, GESTION ET SECURISATION DES RESEAUX

ADMINISTRATION, GESTION ET SECURISATION DES RESEAUX MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ENSEIGNEMENT DE PROMOTION SOCIALE DE REGIME 1 DOSSIER PEDAGOGIQUE UNITE DE FORMATION ADMINISTRATION,

Plus en détail

Sécurité WebSphere MQ V 5.3

Sécurité WebSphere MQ V 5.3 Guide MQ du 21/03/2003 Sécurité WebSphere MQ V 5.3 Luc-Michel Demey Demey Consulting lmd@demey demey-consulting.fr Plan Les besoins Les technologies Apports de la version 5.3 Mise en œuvre Cas pratiques

Plus en détail

Sécurité et Firewall

Sécurité et Firewall TP de Réseaux IP pour DESS Sécurité et Firewall Auteurs: Congduc Pham (Université Lyon 1), Mathieu Goutelle (ENS Lyon), Faycal Bouhafs (INRIA) 1 Introduction: les architectures de sécurité, firewall Cette

Plus en détail

Les réseaux 10.0.0.0/24 et 172.16.x0.0/29 sont considérés comme publics

Les réseaux 10.0.0.0/24 et 172.16.x0.0/29 sont considérés comme publics Objectif Mise en route d un Firewall dans une configuration standard, c est à dire : o à l interface entre les domaines privé et public, o avec des clients internes qui veulent utiliser l Internet, o avec

Plus en détail

Note technique. Recommandations de sécurité relatives à IPsec 1 pour la protection des flux réseau

Note technique. Recommandations de sécurité relatives à IPsec 1 pour la protection des flux réseau P R E M I E R M I N I S T R E Secrétariat général Paris, le 31 août 2012 de la défense et de la sécurité nationale N o DAT-NT-003/ANSSI/SDE/ Agence nationale de la sécurité Nombre de pages du document

Plus en détail

Le protocole sécurisé SSL

Le protocole sécurisé SSL Chapitre 4 Le protocole sécurisé SSL Les trois systèmes de sécurisation SSL, SSH et IPSec présentés dans un chapitre précédent reposent toutes sur le même principe théorique : cryptage des données et transmission

Plus en détail

Table des matières Nouveau Plan d adressage... 3

Table des matières Nouveau Plan d adressage... 3 Table des matières Nouveau Plan d adressage... 3 Phase 1 : CONFIGURATION DES MATERIELS ACTIFS D INTERCONNEXION... 5 ROUTAGE INTER-VLAN... 5 MISE EN PLACE DU VTP... 6 CONFIGURATION DES PROTOCOLES SSH/TELNET...

Plus en détail

Présentation et portée du cours : CCNA Exploration v4.0

Présentation et portée du cours : CCNA Exploration v4.0 Présentation et portée du cours : CCNA Exploration v4.0 Profil des participants Le cours CCNA Exploration s adresse aux participants du programme Cisco Networking Academy diplômés en ingénierie, mathématiques

Plus en détail

Fiche descriptive de module

Fiche descriptive de module Fiche descriptive de module ST216 310 310 Prérequis Processus PEC associés spécifiques Conditions de réussite Contenu du module Date entrée en vigueur : 27.08.2012 ST200 Enseignements et exercices théoriques,

Plus en détail

1 PfSense 1. Qu est-ce que c est

1 PfSense 1. Qu est-ce que c est 1 PfSense 1 Qu est-ce que c est une distribution basée sur FreeBSD ; un fournisseur de services : serveur de temps : NTPD ; relais DNS ; serveur DHCP ; portail captif de connexion ; un routeur entre un

Plus en détail

Linux sécurité des réseaux

Linux sécurité des réseaux Linux sécurité des réseaux serveurs mandataires (proxy) fbongat@ipsl.jussieu.fr 2007-2008 Qu'est-ce qu'un proxy? = mandataire (traduction) Un proxy est un service mandataire pour une application donnée.

Plus en détail