RAPPORT VERISIGN SUR LES TENDANCES EN MATIÈRE D'ATTAQUES PAR DÉNI DE SERVICE DISTRIBUÉ (DDOS) 1ÈRE ÉDITION 1ER TRIMESTRE 2014

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "RAPPORT VERISIGN SUR LES TENDANCES EN MATIÈRE D'ATTAQUES PAR DÉNI DE SERVICE DISTRIBUÉ (DDOS) 1ÈRE ÉDITION 1ER TRIMESTRE 2014"

Transcription

1 RAPPORT VERISIGN SUR LES TENDANCES EN MATIÈRE D'ATTAQUES PAR DÉNI DE SERVICE DISTRIBUÉ (DDOS) 1ÈRE ÉDITION

2 SYNTHÈSE Ce rapport contient les observations et perspectives issues des limitations mises en place à la demande des clients Verisign DDoS Protection Services et avec leur coopération. Il représente un point de vue unique sur les tendances des attaques en ligne au cours du trimestre précédent, y compris les statistiques des attaques, les tendances de comportement et les perspectives d'avenir. Entre le 1er janvier et le 31 mars 214, Verisign a observé les grandes tendances suivantes : 83 % D'AUGMENTATION de la taille moyenne des attaques par rapport au trimestre précédent Verisign a noté une augmentation de 83 % de la taille moyenne des attaques par rapport au trimestre précédent (4e trimestre 213) et d'environ 6 % par rapport au 1er trimestre 213. Les attaquants ont lancé des attaques par amplification massives à l'aide des techniques d'amplification de DNS et de réflecteur NTP contre les clients ciblés et les fournisseurs d'infrastructures. La taille des attaques volumétriques la plus courante était comprise entre 5 et 75 gigabits par seconde (). Environ 3 % des attaques contre les clients Verisign étaient ciblées spécifiquement sur la couche d'application (la couche SSL en particulier), ce qui a contraint Verisign à recourir à des techniques de limitation avancées. Les attaquants ciblent un ensemble beaucoup plus vaste de secteurs d'activité que le seul secteur des services financiers. Les secteurs des médias et des divertissements ont subi le plus d'attaques au 1er trimestre, suivis par le secteur des services informatiques/cloud/saas. Verisign y voit des indications que les attaquants pourraient exploiter d'autres protocoles UDP pour de grandes attaques par amplification dans un avenir proche ; cela pourrait constituer un vecteur attractif en raison de la simplicité et de la nature statique de l'udp. 2

3 4 3,92 3, ,14 Gbps 3.92 Gbps... 1er trimestre 4e trimestre 1er trimestre STATISTIQUES SUR LES ATTAQUES Les données de limitation Verisign du 1er trimestre 214 confirment que les attaques DDoS contre les entreprises en ligne et les applications Web continuent de se développer en taille et dans leur complexité. Au cours de cette période, Verisign a constaté une augmentation considérable de la taille de pointe moyenne des attaques DDoS ciblant ses clients. La taille moyenne des attaques (3,92 ) a augmenté de 83 % par rapport au trimestre précédent (2,14 en moyenne au 4e trimestre 213) et d'environ 6 % par rapport au même trimestre de l'année précédente (3,7 au 1er trimestre 213). Au 1er trimestre 214, les attaques par réflexion NTP et par amplification DNS ont été les plus courantes constatées par Verisign. Le principal vecteur au 1er trimestre 213 provenait de l'amplification DNS en raison des attaques avec itsoknoproblembro, mieux connus sous le nom de Brobot, qui ont ciblé les installations PHP et Joomla. Le type d'attaque NTP a remplacé les principaux vecteurs d'attaques rencontrés l'an dernier. Verisign a constaté de grandes attaques par réflexion NTP autour de décembre 213, et cette tendance s'est poursuivie au 1er trimestre 214 et jusqu'à la date de publication de ce document. Verisign a limité de nombreuses attaques par amplification, comprises entre 5 et 75, à la demande de clients au 1er trimestre. TENDANCES COMPORTEMENTALES Adaptabilité accrue 5 À 75 G B I TS / S Taille moyenne des attaques par amplification au 1er trimestre Au 1er trimestre 214, Verisign a constaté que les attaquants DDoS continuaient à adapter de plus en plus leur comportement, comme ils l'avaient fait en 213. À plusieurs reprises, des attaquants ont contrôlé de manière continuelle l'efficacité de leurs attaques en cours, et ont modifié leurs techniques pour contourner les stratégies de limitation appliquées. Les techniques des attaquants ont également évolué pour attaquer les composants de l'infrastructure des sites Web victimes et tous services de limitation de DDoS protégeant ces sites Web. Le trafic d'une attaque est normalement destiné à l'adresse IP d'un site Web ciblé ; les attaquants ont utilisé ces nouvelles méthodes pour cibler l'adresse IP des différents routeurs installés le long du chemin du réseau jusqu'au site Web ciblé, à la recherche du «maillon faible». QU'EST-CE QU'UN NTP? DESCRIPTION EXPLOITATION LIMITATION Des organisations utilisent le NTP (NetworkTransfer Protocol, protocole de transfert du réseau) pour synchroniser les périphériques, routeurs, commutateurs, pare-feux, systèmes de détection des intrusions, serveurs, stations de travail et systèmes VoIP de leurs réseaux et les périphériques de leurs clients qui se connectent à leurs réseaux. NTP utilise UDP (User Datagram Protocol, protocole de datagramme utilisateur) en se servant du port 123 comme source et comme destination, qui utilise à son tour IP, comme indiqué dans la demande de commentaire (RFC) 595 pour la version actuelle de NTP, la version 4. NTP fournit à un attaquant potentiel des informations sur un système, y compris pptime, temps passé depuis la dernière réinitialisation, statistiques de la mémoire et listes de pairs NTP. Un attaquant qui utilise des outils courants tels que Metasploit et Nmap peut déterminer les serveurs NTP ouverts compatibles avec monlist. Le succès de cette attaque repose sur l'exploitation de la fonction monlist de NTP. Cette fonction est activée par défaut sur les anciens périphériques compatibles NTP. Cette commande envoie une liste des 6 dernières adresses IP utilisées pour connecter le serveur NTP et la victime. Du fait de l'adresse source usurpée, lorsque le serveur NTP envoie la réponse, elle est envoyée à la cible et non à l'adresse usurpée qui a envoyé la demande. Comme la taille de la réponse est nettement supérieure à celle de la demande, l'attaquant peut amplifier le volume de trafic dirigé vers le réseau de la victime. Un moyen de réduire les effets d'une attaque NTP entrante consiste à limiter le trafic NTP autorisé à entrer sur le réseau. Une solution consiste à désactiver monlist sur le serveur NTP ou de réaliser une mise à niveau vers la dernière version de NTP (4.2.7), qui désactive la fonction monlist. 3

4 CIBLAGE DE LA COUCHE D'APPLICATION Verisign a enregistré 3 % des attaques au niveau de la couche d'application Verisign a constaté qu'environ 3 % des attaques limitées par la plate-forme DDoS Protection Services ciblaient les couches d'application, et en particulier la couche SSL. Ces attaquants ciblaient des applications Web spécifiques, des en-têtes de protocoles et des paramètres d'applications pour réduire la disponibilité de la victime ciblée. Alors que ces attaques avaient souvent un volume global inférieur, elles représentaient des attaques plus complexes, contraignant Verisign à appliquer des techniques de limitation sophistiquées, incluant souvent une combinaison de génération de signatures en temps réel, d'inspection des paquets et diverses techniques de gestion des ressources et de traitement des capacités des clients. La plate-forme de limitation DDoS Athena propriétaire de Verisign, associée aux renseignements sur les menaces partagés en interne de Verisign idefense Security Intelligence Services, s'est montrée particulièrement efficace pour limiter ces attaques complexes. CIBLAGE ÉTENDU DE DIFFÉRENTS SECTEURS Saas/ Cloud/Services informatiques Clients services financiers Verisign Au 1er trimestre 214, les attaquants ont de plus en plus ciblé des secteurs autres que les services financiers. Verisign a enregistré le plus grand nombre d'attaques chez ses clients des secteurs des médias et des divertissements, suivis par le secteur des services informatiques/cloud/saas (voir la Figure 1). Le nombre de limitations Verisign à la demande de clients des services financiers a diminué de 34 % au 1er trimestre 214 par rapport à l'année 213 complète. Le pourcentage de limitations réalisées pour les secteurs des médias/divertissements et du e-commerce a augmenté de 33 % par rapport à 213. Le secteur des services informatiques/cloud/saas ont déploré les plus grandes attaques, avec des pointes à 64, tandis que les plus grandes attaques de clients Verisign 213 présentaient des pointes audelà de 16 et étaient dirigées contre des clients des services financiers. LA TAILLE DU RÉSEAU A UNE GRANDE IMPORTANCE EN MATIÈRE DE LUTTE CONTRE LE DDOS Une limitation efficace contre les attaques volumétriques exige une présence importante et un savoir-faire avancé des prestataires de services en matière de réseaux. Le trafic des attaques DDoS peut provenir de toute région dans le monde, et tout profil d'attaque peut inonder les centres de limitation des services régionaux qui ne disposent pas des capacités ni d'une dorsale interconnectée mondialement. Le réseau de limitation de DDoS de Verisign est conçu stratégiquement pour traiter à la fois les charges de trafic nominales et les pointes de trafic importantes propres aux conditions d'attaques DDoS. La configuration MPLS souple permet aux ingénieurs DDoS de Verisign de concevoir et acheminer de manière sélective les flux de trafic en réponse aux attaques DDoS mondiales, de sorte qu'aucun composant ne soit submergé. 4

5 LIMITATIONS AU PAR SECTEUR Médias et divertissement 35 % Services informatiques/ Cloud/Saas 23 % Télécommunications Finance 16 % 11 % Commerce électronique/ publicité en ligne Fabrication 9% 6% 1 Figure 1 : Limitations Verisign par secteur client PERSPECTIVE D'AVENIR «Verisign prévoit l'apparition et la prolifération de nouveaux types d'attaques par amplification et par réflexion.» Le paysage des attaques DDoS change chaque jour, et les attaquants déploient de nouvelles techniques, plus sophistiquées et ciblant un ensemble d'organisations beaucoup plus large. D'après l'analyse des tendances, Verisign prévoit que les attaques DDoS vont continuer à évoluer en termes de taille et de complexité tout au long de l'année 214. Alors que les attaques par amplification DNS restent courantes et que les attaques par réflexion NTP ont émergé, Verisign prévoit l'apparition et la prolifération de nouveaux types d'attaques par amplification et par réflexion. Ces attaques seront susceptibles d'exploiter de nouveaux protocoles et types de ports, et pourraient toucher par surprise à court terme des organisations non préparées et même des services de limitation DDoS. Les protocoles UDP SNMP et IKE sont également des cibles potentielles, qui peuvent être utilisées pour lancer des types d'attaques par usurpation d'adresse IP source, et peuvent faire l'objet d'une amplification similaire à DNS ou NTP. Pour de plus amples informations sur les attaques DDoS, les meilleures pratiques de défense et Verisign DDoS Protection Services, consultez le site VerisignInc.com/DDoS. VerisignInc.com 214 VeriSign, Inc. Tous droits réservés. VERISIGN, le logo VERISIGN, et les autres marques commerciales, marques de services et designs sont des marques commerciales déposées ou non déposées appartenant à VeriSign, Inc. et à ses filiales aux États-Unis et à l étranger. Toutes les autres marques sont détenues par leurs propriétaires respectifs. Verisign Public 2145

RAPPORT VERISIGN SUR LES TENDANCES EN MATIÈRE D'ATTAQUES PAR DÉNI DE SERVICE DISTRIBUÉ (DDOS) 4E ÉDITION 4E TRIMESTRE 2014

RAPPORT VERISIGN SUR LES TENDANCES EN MATIÈRE D'ATTAQUES PAR DÉNI DE SERVICE DISTRIBUÉ (DDOS) 4E ÉDITION 4E TRIMESTRE 2014 RAPPORT VERISIGN SUR LES TENDANCES EN MATIÈRE D'ATTAQUES PAR DÉNI DE SERVICE DISTRIBUÉ (DDOS) 4E ÉDITION 4E TRIMESTRE RAPPORT VERISIGN SUR LES TENDANCES EN MATIÈRE 4E TRIMESTRE SOMMAIRE SYNTHÈSE 3 TENDANCES

Plus en détail

KASPERSKY DDOS PROTECTION. Découvrez comment Kaspersky Lab défend les entreprises contre les attaques DDoS

KASPERSKY DDOS PROTECTION. Découvrez comment Kaspersky Lab défend les entreprises contre les attaques DDoS KASPERSKY DDOS PROTECTION Découvrez comment Kaspersky Lab défend les entreprises contre les attaques DDoS LES ENTREPRISES SONT DEVENUES LA CIBLE DES CYBER-CRIMINELS. Si votre entreprise a déjà subi une

Plus en détail

Utilisation du système Cisco UC320W avec Windows Small Business Server

Utilisation du système Cisco UC320W avec Windows Small Business Server Utilisation du système Cisco UC320W avec Windows Small Business Server Cette note d'application explique comment déployer le système Cisco UC320W dans un environnement Windows Small Business Server. Table

Plus en détail

Utilisation du système Cisco UC 320W avec Windows Small Business Server

Utilisation du système Cisco UC 320W avec Windows Small Business Server Utilisation du système Cisco UC 320W avec Windows Small Business Server Cette note d'application explique comment déployer le système Cisco UC 320W dans un environnement Windows Small Business Server.

Plus en détail

Travaux pratiques 9.1.1 Organisation des objectifs CCENT par couche du modèle OSI

Travaux pratiques 9.1.1 Organisation des objectifs CCENT par couche du modèle OSI Travaux pratiques 9.1.1 Organisation des objectifs CCENT par couche du modèle OSI Objectifs Organiser les objectifs CCENT en fonction de la ou des couches auxquelles ils s adressent Contexte / Préparation

Plus en détail

Les Attaques en Réseau sous Linux

Les Attaques en Réseau sous Linux Les Attaques en Réseau sous Linux Plan Introduction Partie 1: ARP Spoofing Partie 2: Outils de simulation. Partie 3: Démonstration de l attaque.. Partie 4: Prévention et détection de l attaque. Partie

Plus en détail

ATTAQUE DDOS SUR DES APPLICATIONS WEB

ATTAQUE DDOS SUR DES APPLICATIONS WEB CHAPITRE 4 : ÉTUDE DE CAS ATTAQUE DDOS SUR DES APPLICATIONS WEB 1 ATTAQUE DDOS SUR DES APPLICATIONS WEB ENSEIGNEMENTS DE L ÉTUDE DE CAS Mieux vaut mettre en place un dispositif de protection anti-dos/ddos

Plus en détail

Internet. PC / Réseau

Internet. PC / Réseau Internet PC / Réseau Objectif Cette présentation reprend les notions de base : Objectif, environnement de l Internet Connexion, fournisseurs d accès Services Web, consultation, protocoles Modèle en couches,

Plus en détail

Vue d'ensemble de NetFlow. Gestion et Supervision de Réseau

Vue d'ensemble de NetFlow. Gestion et Supervision de Réseau Vue d'ensemble de NetFlow Gestion et Supervision de Réseau Sommaire Netflow Qu est-ce que Netflow et comment fonctionne-t-il? Utilisations et applications Configurations et mise en œuvre fournisseur Cisco

Plus en détail

Cisco Secure Access Control Server Solution Engine. Introduction. Fiche Technique

Cisco Secure Access Control Server Solution Engine. Introduction. Fiche Technique Fiche Technique Cisco Secure Access Control Server Solution Engine Cisco Secure Access Control Server (ACS) est une solution réseau d identification complète qui offre à l utilisateur une expérience sécurisée

Plus en détail

ESET NOD32 Antivirus 4 pour Linux Desktop. Guide de démarrage rapide

ESET NOD32 Antivirus 4 pour Linux Desktop. Guide de démarrage rapide ESET NOD32 Antivirus 4 pour Linux Desktop Guide de démarrage rapide ESET NOD32 Antivirus 4 assure une protection de pointe de votre ordinateur contre les codes malveillants. Basé sur le moteur d'analyse

Plus en détail

Kaspersky DDoS Protection. Protéger votre entreprise contre les pertes financières et préserver sa réputation avec Kaspersky DDoS Protection

Kaspersky DDoS Protection. Protéger votre entreprise contre les pertes financières et préserver sa réputation avec Kaspersky DDoS Protection Kaspersky DDoS Protection Protéger votre entreprise contre les pertes financières et préserver sa réputation avec Kaspersky DDoS Protection Une attaque par déni de service distribué (DDoS) est l'une des

Plus en détail

Protection sur site, dans le cloud ou hybride? Les différentes approches de protection contre les attaques DDoS

Protection sur site, dans le cloud ou hybride? Les différentes approches de protection contre les attaques DDoS sur site, dans le cloud ou hybride? Les différentes approches de protection contre les attaques DDoS Livre blanc PARTAGER CE LIVRE BLANC Sommaire Vue d ensemble... 3 Contexte actuel des attaques : la généralisation

Plus en détail

Formation A2IMP. Acquisition d information sur les autres équipements du réseau. Frédéric Bongat IPSL Formation A2IMP 1

Formation A2IMP. Acquisition d information sur les autres équipements du réseau. Frédéric Bongat IPSL Formation A2IMP 1 Formation A2IMP Acquisition d information sur les autres Frédéric Bongat IPSL Formation A2IMP 1 Idée : corréler des informations via d autres Informations de base Connaître l horodatage (date, heure) des

Plus en détail

* Un flux TCP/UDP est une communication (plusieurs sessions TCP ou UDP) entre deux machines IP pendant un intervalle de

* Un flux TCP/UDP est une communication (plusieurs sessions TCP ou UDP) entre deux machines IP pendant un intervalle de Plateforme de Surveillance réseau et sécurité Solution SecurActive NSS SecurActive NSS est une plateforme de surveillance réseau et sécurité basée sur un moteur d analyse innovant. SecurActive NSS capture

Plus en détail

INF4420: Éléments de Sécurité Informatique

INF4420: Éléments de Sécurité Informatique : Éléments de Module III : Sécurité des réseaux informatiques José M. Fernandez D-6428 340-4711 poste 5433 Où sommes-nous? Semaine 1 Intro Semaines 2, 3 et 4 Cryptographie Semaine 6, 7 Sécurité dans les

Plus en détail

Guide d'installation de l'amplificateur de signal Wi-Fi WN1000RP pour périphériques mobiles

Guide d'installation de l'amplificateur de signal Wi-Fi WN1000RP pour périphériques mobiles Guide d'installation de l'amplificateur de signal Wi-Fi WN1000RP pour périphériques mobiles Soutien technique Nous vous remercions d'avoir choisi les produits NETGEAR. Après l'installation de votre appareil,

Plus en détail

Travaux pratiques Utilisation de Wireshark pour examiner une capture DNS UDP

Travaux pratiques Utilisation de Wireshark pour examiner une capture DNS UDP Travaux pratiques Utilisation de Wireshark pour examiner une capture DNS UDP Topologie Objectifs 1re partie : Enregistrer les informations de configuration IP d un ordinateur 2e partie : Utiliser Wireshark

Plus en détail

Travaux pratiques : conception et implémentation d'adressage IPv4 avec VLSM

Travaux pratiques : conception et implémentation d'adressage IPv4 avec VLSM Travaux pratiques : conception et implémentation d'adressage IPv4 avec VLSM Topologie Objectifs Partie 1 : examen de la configuration réseau requise Partie 2 : conception du schéma d'adressage VLSM Partie

Plus en détail

Symantec Protection Suite Enterprise Edition for Servers

Symantec Protection Suite Enterprise Edition for Servers Une protection complète et de haute performance là où vous en avez besoin Présentation permet d'éviter les arrêts des serveurs physiques et virtuels grâce à une politique de prévention basée sur différentes

Plus en détail

SÉCURISEZ LE TRAITEMENT DES PAIEMENTS AVEC KASPERSKY FRAUD PREVENTION. #EnterpriseSec http://www.kaspersky.com/fr/entreprise-securite-it/

SÉCURISEZ LE TRAITEMENT DES PAIEMENTS AVEC KASPERSKY FRAUD PREVENTION. #EnterpriseSec http://www.kaspersky.com/fr/entreprise-securite-it/ SÉCURISEZ LE TRAITEMENT DES PAIEMENTS AVEC KASPERSKY FRAUD PREVENTION #EnterpriseSec http://www.kaspersky.com/fr/entreprise-securite-it/ Aujourd'hui, les clients des banques peuvent effectuer la plupart

Plus en détail

z Fiche d identité produit

z Fiche d identité produit z Fiche d identité produit Référence DFL-260 Désignation Firewall UTM NETDEFEND 260 pour petites entreprises et télétravailleurs Clientèle cible PME comptant jusqu à 50 utilisateurs Accroche marketing

Plus en détail

SECURIDAY 2012 Pro Edition [Architecture réseau : conception et mapping]

SECURIDAY 2012 Pro Edition [Architecture réseau : conception et mapping] SECURINETS CLUB DE LA SECURITE INFORMATIQUE INSAT SECURIDAY 2012 Pro Edition [Architecture réseau : conception et mapping] Chef Atelier : Elyes SOULAIMA (RT5) Naoures KHAIRALLAH (RT5) Hager MAKINA (RT3)

Plus en détail

ENDPOINT SECURITY FOR MAC BY BITDEFENDER

ENDPOINT SECURITY FOR MAC BY BITDEFENDER ENDPOINT SECURITY FOR MAC BY BITDEFENDER Notes de mise à jour Endpoint Security for Mac by Bitdefender Notes de mise à jour Date de publication 2015.03.13 Copyright 2015 Bitdefender Mentions Légales Tous

Plus en détail

CONFIGURATION P 2 P 3 P 3 P 10 P 11 P 13 P 14 P 16

CONFIGURATION P 2 P 3 P 3 P 10 P 11 P 13 P 14 P 16 CONFIGURATION 1 Présentation 2 Topologie du projet 3 Installation 4 Configuration 4.1 Création de la DMZ publique 4.2 Accès vers l Internet 4.3 Publication d Exchange 4.4 Rapports d activité et alertes

Plus en détail

QUESTIONNAIRE N 1 SUR TCP/IP : GÉNÉRALITÉS

QUESTIONNAIRE N 1 SUR TCP/IP : GÉNÉRALITÉS QUESTIONNAIRE N 1 SUR TCP/IP : GÉNÉRALITÉS 1) Quelle est la signification de l'acronyme DOD IP? 2) Quel organisme est à l'origine de TCP/IP? 3) Quand a-t-il été inventé? 4) Dans quel but a-t-il été inventé?

Plus en détail

Mon Sommaire. INEO.VPdfdf. Sécurisations des accès nomades

Mon Sommaire. INEO.VPdfdf. Sécurisations des accès nomades Mon Sommaire INEO.VPdfdf jhj Sécurisations des accès nomades Traçabilité et authentification forte Interconnexions des sites Protection des flux Vidéo et Audio Avec INEO.VPN vous bénéficiez d une technologie

Plus en détail

Les réseaux : Principes de fonctionnement d Internet

Les réseaux : Principes de fonctionnement d Internet Les réseaux : Principes de fonctionnement d Internet Table des matières 1. Le modèle TCP/IP... 2 2. Couche 1 ou couche physique... 3 3. Couche 2 ou couche liaison ou couche lien... 4 4. Couche 3 ou couche

Plus en détail

QU EST-CE QU UN SOC? Un centre de sécurité opérationnel est une équipe dédiée à la détection et la gestion des incidents.

QU EST-CE QU UN SOC? Un centre de sécurité opérationnel est une équipe dédiée à la détection et la gestion des incidents. QU EST-CE QU UN SOC? Un centre de sécurité opérationnel est une équipe dédiée à la détection et la gestion des incidents. POURQUOI SURVEILLER With enough time, prevention will always fail. RÔLES D UN SOC

Plus en détail

Cisco Smart Call Home

Cisco Smart Call Home Cisco Smart Call Home Une fonctionnalité proactive et intelligente de Cisco SMARTnet Service Résoudre plus rapidement les problèmes réseau grâce à des diagnostics proactifs et à des alertes en temps réel

Plus en détail

Les pare-feux : concepts

Les pare-feux : concepts Les pare-feux : concepts Premier Maître Jean Baptiste FAVRE DCSIM / SDE / SIC / Audit SSI jean-baptiste.favre@marine.defense.gouv.fr CFI Juin 2005: Firewall (2) 15 mai 2005 Diapositive N 1 /19 C'est quoi

Plus en détail

Firewall. Souvent les routeurs incluent une fonction firewall qui permet une première sécurité pour le réseau.

Firewall. Souvent les routeurs incluent une fonction firewall qui permet une première sécurité pour le réseau. Firewall I- Définition Un firewall ou mur pare-feu est un équipement spécialisé dans la sécurité réseau. Il filtre les entrées et sorties d'un nœud réseau. Cet équipement travaille habituellement aux niveaux

Plus en détail

Le travail collaboratif et l'intelligence collective

Le travail collaboratif et l'intelligence collective THÈME INFORMATION ET INTELLIGENCE COLLECTIVE Pour l organisation, l information est le vecteur de la communication, de la coordination et de la connaissance, tant dans ses relations internes que dans ses

Plus en détail

Eliminer les zones d ombre et fournir une identité utilisateur sur le pare-feu dans un environnement client léger

Eliminer les zones d ombre et fournir une identité utilisateur sur le pare-feu dans un environnement client léger L intégration du pare-feu de nouvelle génération dans l environnement Citrix et Terminal Services Eliminer les zones d ombre et fournir une identité utilisateur sur le pare-feu dans un environnement client

Plus en détail

Guide AirPrint. Version 0 CAN-FRE

Guide AirPrint. Version 0 CAN-FRE Guide irprint Version 0 CN-FRE Conventions typographiques Ce Guide de l'utilisateur utilise l'icône suivante : Remarque Les remarques indiquent comment répondre à une situation donnée ou donnent des conseils

Plus en détail

Payment Card Industry (PCI) Normes en matière de sécurité des données

Payment Card Industry (PCI) Normes en matière de sécurité des données Payment Card Industry (PCI) Normes en matière de sécurité des données Procédures de balayage de sécurité Version 1.1 Date de publication : septembre 2006 Table des matières Niveau 5... 6 Niveau 4... 6

Plus en détail

Positionnement produit Dernière mise à jour : janvier 2011

Positionnement produit Dernière mise à jour : janvier 2011 DES-1210-08P Switch 8 ports Fast Ethernet PoE Smart Cas de figure d'utilisation PME Garantie A vie limitée Accroche marketing Équipé de 8 ports Fast Ethernet, ce switch intègre les caractéristiques de

Plus en détail

CONSEILS EN MATIÈRE DE SÉCURITÉ POUR LES PRODUITS COMMERCIAUX (CSPC) SOMMAIRE DU TÉLÉTRAVAIL

CONSEILS EN MATIÈRE DE SÉCURITÉ POUR LES PRODUITS COMMERCIAUX (CSPC) SOMMAIRE DU TÉLÉTRAVAIL CONSEILS EN MATIÈRE DE SÉCURITÉ POUR LES PRODUITS COMMERCIAUX (CSPC) SOMMAIRE DU TÉLÉTRAVAIL CSG-16\S Novembre Page intentionnellement laissée en blanc. Avant-propos Le document est non classifié et il

Plus en détail

Diplôme de technicien / Diplôme d'aptitude professionnelle. Technicien(ne) en informatique / Informaticien(ne) qualifié(e)

Diplôme de technicien / Diplôme d'aptitude professionnelle. Technicien(ne) en informatique / Informaticien(ne) qualifié(e) Profil professionnel du Diplôme de technicien / Diplôme d'aptitude professionnelle (ne) en informatique / Informaticien(ne) qualifié(e) Finalisé le /0/009 PROFIL PROFESSIONNEL (BERUFSPROFIL) Partie A a.

Plus en détail

FileMaker Pro 14. Utilisation d'une Connexion Bureau à distance avec FileMaker Pro 14

FileMaker Pro 14. Utilisation d'une Connexion Bureau à distance avec FileMaker Pro 14 FileMaker Pro 14 Utilisation d'une Connexion Bureau à distance avec FileMaker Pro 14 2007-2015 FileMaker, Inc. Tous droits réservés. FileMaker, Inc. 5201 Patrick Henry Drive Santa Clara, Californie 95054

Plus en détail

Fiche Technique. Cisco Security Agent

Fiche Technique. Cisco Security Agent Fiche Technique Cisco Security Agent Avec le logiciel de sécurité de point d extrémité Cisco Security Agent (CSA), Cisco offre à ses clients la gamme de solutions de protection la plus complète qui soit

Plus en détail

SECURIDAY 2013 Cyber War

SECURIDAY 2013 Cyber War Club de la Sécurité Informatique à l INSAT Dans le cadre de la 3ème édition de la journée nationale de la sécurité informatique SECURIDAY 2013 Cyber War SECURINETS Présente Atelier : Mail Threats Formateurs:

Plus en détail

Sophos Anti-Virus pour Mac OS X Guide de démarrage réseau

Sophos Anti-Virus pour Mac OS X Guide de démarrage réseau Sophos Anti-Virus pour Mac OS X Guide de démarrage réseau Pour les Macs exécutant Mac OS X en réseau Version du produit : 8.0 Date du document : avril 2012 Table des matières 1 À propos de ce guide...3

Plus en détail

Chap.9: SNMP: Simple Network Management Protocol

Chap.9: SNMP: Simple Network Management Protocol Chap.9: SNMP: Simple Network Management Protocol 1. Présentation 2. L administration de réseau 3. Les fonctionnalités du protocole 4. Les messages SNMP 5. Utilisation de SNMP 1. Présentation En 1988, le

Plus en détail

Figure 1a. Réseau intranet avec pare feu et NAT.

Figure 1a. Réseau intranet avec pare feu et NAT. TD : Sécurité réseau avec Pare Feu, NAT et DMZ 1. Principes de fonctionnement de la sécurité réseau Historiquement, ni le réseau Internet, ni aucun des protocoles de la suite TCP/IP n était sécurisé. L

Plus en détail

Quels critères pour votre infrastructure hyperconvergée de nouvelle génération?

Quels critères pour votre infrastructure hyperconvergée de nouvelle génération? Descriptif de la solution Mars 2016 Points clés Qu'est-ce que l'hyperconvergence de nouvelle génération? Nous présentons les objectifs permettant aux systèmes hyperconvergés de nouvelle génération de corriger

Plus en détail

Petit guide d'installation de l'option de numérisation vers courriel

Petit guide d'installation de l'option de numérisation vers courriel Xerox WorkCentre M118i Petit guide d'installation de l'option de numérisation vers courriel 701P42684 Ce guide constitue une référence rapide pour configurer l'option de numérisation vers courriel sur

Plus en détail

- Partie 4 - Interconnexion de réseaux

- Partie 4 - Interconnexion de réseaux - Partie 4 - Interconnexion de réseaux Interconnexion Qu est ce que c est? Fonction pour réaliser l inter-fonctionnement de réseaux hétérogènes Hétérogénéité des réseaux : Matériels Capacité Taille de

Plus en détail

switchport access vlan 20

switchport access vlan 20 Chapitre 3 examen Quelles affirmations décrivent les avantages des VLAN? (Choisissez deux réponses.) Les VLAN améliorent les performances du réseau en régulant le contrôle du flux et la taille de la fenêtre.

Plus en détail

TR2 : Technologies de l'internet. Chapitre VII. Serveur DHCP Bootp Protocole, Bail Relais DHCP

TR2 : Technologies de l'internet. Chapitre VII. Serveur DHCP Bootp Protocole, Bail Relais DHCP TR2 : Technologies de l'internet Chapitre VII Serveur DHCP Bootp Protocole, Bail Relais DHCP 1 Serveur DHCP Dynamic Host Configuration Protocol La configuration d un serveur DHCP permet : d assurer la

Plus en détail

Profil des participants Le cours CCNA Exploration s adresse aux participants du programme Cisco

Profil des participants Le cours CCNA Exploration s adresse aux participants du programme Cisco Présentation et portée du cours : CNA Exploration v4.0 Networking Academy Profil des participants Le cours CCNA Exploration s adresse aux participants du programme Cisco diplômés en ingénierie, mathématiques

Plus en détail

Répéteur Wi-Fi GUIDE D'INSTALLATION

Répéteur Wi-Fi GUIDE D'INSTALLATION Répéteur Wi-Fi GUIDE D'INSTALLATION TABLE DES MATIÈRES REMARQUE IMPORTANTE... 3 CARACTÉRISTIQUES PRINCIPALES... 6 DÉPLOIEMENT... 6 CREATION D'UN RESEAU D'INFRASTRUCTURE SANS FIL... 6 REPETEUR :... 7 POINT

Plus en détail

Linux sécurité des réseaux

Linux sécurité des réseaux Linux sécurité des réseaux Rappels et audits réseaux Frédéric Bongat (IPSL) Philippe Weill (SA) 1 Introduction Sécurité des réseaux sous Linux Les réseaux Audit réseau 2 3 TCP/IP : protocoles de communication

Plus en détail

La version 12 de PaperPort s est enrichie de nombreuses fonctions qui vont vous aider à gérer encore plus efficacement l ensemble de vos documents.

La version 12 de PaperPort s est enrichie de nombreuses fonctions qui vont vous aider à gérer encore plus efficacement l ensemble de vos documents. Bienvenue! Nuance PaperPort est un logiciel de gestion documentaire qui vous permet de numériser, d organiser, de consulter, de manipuler et de partager vos documents papier et vos fichiers numériques

Plus en détail

Guide d'impression Google Cloud

Guide d'impression Google Cloud Guide d'impression Google Cloud Version A FRE Définitions des remarques Dans ce guide de l'utilisateur, les remarques sont mises en exergue comme suit : Les remarques vous indiquent comment réagir face

Plus en détail

Programme Formation INES

Programme Formation INES Programme Formation INES Le cheminement des données de l'abonné à un serveur sur Internet Infrastructures et protocoles. Objectifs et présentation L'objectif principal est d'acquérir les connaissances

Plus en détail

Chapitre 3 : Les échanges dans le monde TCP-IP. Support des Services et Serveurs

Chapitre 3 : Les échanges dans le monde TCP-IP. Support des Services et Serveurs SI 5 BTS Services Informatiques aux Organisations 1 ère année Chapitre 3 : Support des Services et Serveurs Objectifs : Les échanges dans le monde TCP-IP Maîtriser le modèle TCP/IP, l'ensemble de ses protocoles,

Plus en détail

Livre banc. Contrôle de trajet dynamique : la base de votre WAN hybride

Livre banc. Contrôle de trajet dynamique : la base de votre WAN hybride Contrôle de trajet dynamique : la base de votre WAN hybride Le réseau étendu (WAN, wide area network) a connu bien peu d innovations pendant une grande partie de la dernière décennie. Alors que le reste

Plus en détail

Déploiement de passerelles numériques Mediatrix 4400 avec le système de communications unifiées Cisco UC 320W

Déploiement de passerelles numériques Mediatrix 4400 avec le système de communications unifiées Cisco UC 320W Déploiement de passerelles numériques Mediatrix 4400 avec le système de communications unifiées Cisco UC 320W Ce document vous indique comment configurer votre Cisco UC320W et vos passerelles numériques

Plus en détail

COTISATIONS VSNET 2015

COTISATIONS VSNET 2015 COTISATIONS VSNET 2015 Approuvées par le comité VSnet en séance du 18 mars 2015 SOMMAIRE 1. Principe 2. Réseau 3. Services internet 4. Ressources électroniques 5. Divers 1. PRINCIPE Les membres de l Association

Plus en détail

Trames Ethernet et IEEE 802.3:

Trames Ethernet et IEEE 802.3: Trames Ethernet et IEEE 802.3: PLAN I. Introduction II.Trames Ethernet et IEEE 802.3: Trame ETHERNET : III. 1. Description des différentes couches de TCP/IP 2. Couche INTERNET la norme IEEE 802.3 est légèrement

Plus en détail

BTS INFORMATIQUE DE GESTION Administrateur des réseaux locaux d entreprise

BTS INFORMATIQUE DE GESTION Administrateur des réseaux locaux d entreprise BTS INFORMATIQUE DE GESTION Administrateur des réseaux locaux d entreprise EPREUVE E5 : PRATIQUE DES TECHNIQUES INFORMATIQUES Identité du candidat : PAPIN Perrine N d inscription : ACTIVITE N 1 DESCRIPTIF

Plus en détail

Service de sécurité géré du gouvernement du Canada (SSGGC) Annexe A-7 : Énoncé des travaux Gestion des informations et des événements de sécurité

Service de sécurité géré du gouvernement du Canada (SSGGC) Annexe A-7 : Énoncé des travaux Gestion des informations et des événements de sécurité Service de sécurité géré du gouvernement du Canada (SSGGC) Annexe A-7 : Énoncé des travaux Gestion des informations et des Date : 12 juillet 2012 TABLE DES MATIÈRES 1 GESTION DES INFORMATIONS ET DES ÉVÉNEMENTS

Plus en détail

Concept des VLAN Introduction au VLAN virtuel

Concept des VLAN Introduction au VLAN virtuel Les VLAN Sommaire 1.Concept des VLAN 1.1.Introduction au VLAN virtuel 1.2.Domaines de broadcast avec VLAN et routeurs 1.3.Fonctionnement d un VLAN 1.4.Avantages des LAN virtuels (VLAN) 1.5.Types de VLAN

Plus en détail

Groupe Eyrolles, 2004, ISBN : 2-212-11274-2

Groupe Eyrolles, 2004, ISBN : 2-212-11274-2 Groupe Eyrolles, 2004, ISBN : 2-212-11274-2 Table des matières Remerciements.................................................. Avant-propos.................................................... Structure

Plus en détail

Symantec Protection Suite Enterprise Edition for Gateway Sécurité maximale de la messagerie, du Web et du réseau avec un minimum de complexité

Symantec Protection Suite Enterprise Edition for Gateway Sécurité maximale de la messagerie, du Web et du réseau avec un minimum de complexité Fiche technique: Sécurité de la messagerie Sécurité maximale de la messagerie, du Web et du réseau avec un minimum de complexité Présentation protège les données confidentielles et garantit la productivité

Plus en détail

TP 10.3.5a Notions de base sur le découpage en sous-réseaux

TP 10.3.5a Notions de base sur le découpage en sous-réseaux TP 10.3.5a Notions de base sur le découpage en sous-réseaux Objectif Identifier les raisons pour lesquelles utiliser un masque de sous-réseau. Faire la distinction entre un masque de sous-réseau par défaut

Plus en détail

Introduction de la Voix sur IP

Introduction de la Voix sur IP Voix sur IP (VoIP) Introduction de la Voix sur IP La Voix sur IP, aussi connue sous le nom de téléphonie Internet, est une technologie qui vous permet de téléphoner via un réseau d ordinateurs basé sur

Plus en détail

Déploiement d iphone et d ipad Réseaux privés virtuels

Déploiement d iphone et d ipad Réseaux privés virtuels Déploiement d iphone et d ipad Réseaux privés virtuels L accès sécurisé aux réseaux privés d entreprise est possible sur iphone et ipad grâce aux protocoles standard établis en matière de réseaux privés

Plus en détail

Quelle caractéristique d'ethernet favorise la formation de boucles sur un réseau commuté redondant?

Quelle caractéristique d'ethernet favorise la formation de boucles sur un réseau commuté redondant? Quelle caractéristique d'ethernet favorise la formation de boucles sur un réseau commuté redondant? Les routeurs ne peuvent empêcher les boucles qu'au niveau de la couche 3, alors qu'ethernet se trouve

Plus en détail

Nomenclatures 2008 NAF rév. 2 - CPF rév. 2. Section J Division 63

Nomenclatures 2008 NAF rév. 2 - CPF rév. 2. Section J Division 63 Nomenclatures 2008 NAF rév. 2 - CPF rév. 2 Section J Division 63 63 SERVICES D'INFORMATION Cette division comprend les activités des portails de recherche sur Internet, de traitement et d'hébergement de

Plus en détail

Travaux pratiques 8.5.2 : configuration des listes de contrôle d accès et enregistrement de l activité dans un serveur Syslog

Travaux pratiques 8.5.2 : configuration des listes de contrôle d accès et enregistrement de l activité dans un serveur Syslog Travaux pratiques 8.5.2 : configuration des listes de contrôle d accès et enregistrement de l activité dans un serveur Syslog Nom de l hôte Adresse IP Fast Ethernet 0/0 Adresse IP Serial 0/0/0 Routeur

Plus en détail

ESET NOD32 ANTIVIRUS 6

ESET NOD32 ANTIVIRUS 6 ESET NOD32 ANTIVIRUS 6 Microsoft Windows 8 / 7 / Vista / XP / Home Server 2003 / Home Server 2011 Guide de démarrage rapide Cliquez ici pour télécharger la dernière version de ce document. ESET NOD32 Antivirus

Plus en détail

Lisez l exposé. Quelles affirmations décrivent la conception du réseau représenté dans le schéma? (Choisissez trois réponses.)

Lisez l exposé. Quelles affirmations décrivent la conception du réseau représenté dans le schéma? (Choisissez trois réponses.) Lisez l exposé. Quelles affirmations décrivent la conception du réseau représenté dans le schéma? (Choisissez trois réponses.) Cette conception n évoluera pas facilement. Le nombre maximal de VLAN pouvant

Plus en détail

SPÉCIFICATION DE L'API VERISIGN OPENHYBRID CLOUD SIGNALING

SPÉCIFICATION DE L'API VERISIGN OPENHYBRID CLOUD SIGNALING DOSSIER TECHNIQUE SPÉCIFICATION DE L'API VERISIGN OPENHYBRID CLOUD SIGNALING Version 1.0 Janvier 2015 VerisignInc.com DÉNI DE RESPONSABILITÉ LÉGALE DÉCLARATION DE COPYRIGHT Copyright 2015 VeriSign, Inc.

Plus en détail

Au-delà de la stratégie BYOD : une expérience optimale adaptée à tout environnement de travail

Au-delà de la stratégie BYOD : une expérience optimale adaptée à tout environnement de travail Présentation de la solution Au-delà de la stratégie BYOD : une expérience optimale adaptée à tout environnement de travail Optimisation de l'expérience offerte à divers utilisateurs avec plusieurs périphériques,

Plus en détail

Chapitre 4 Fonctionnalités et paramètres avancés

Chapitre 4 Fonctionnalités et paramètres avancés Chapitre 4 Fonctionnalités et paramètres avancés Ce chapitre est consacré aux fonctionnalités pouvant être configurées ou affichées sous Advanced (Avancés) dans le menu principal de votre WiFiBox Accélérateur

Plus en détail

Points forts : Amélioration de l efficacité des activités de marketing

Points forts : Amélioration de l efficacité des activités de marketing AUTOMATISATION DU MARKETING Le module d automatisation du marketing dans Microsoft Business Solutions Axapta vous offre une vue détaillée pour gérer des campagnes ciblées et personnalisées à travers tous

Plus en détail

Table des matières. 1 Vue d ensemble des réseaux... 5. 2 Transmission des données : comment fonctionnent les réseaux... 23. Introduction...

Table des matières. 1 Vue d ensemble des réseaux... 5. 2 Transmission des données : comment fonctionnent les réseaux... 23. Introduction... Table des matières Introduction 1 Structure du livre 2 Nouveautés par rapport à la 3 e édition 2 Conventions typographiques 3 1 Vue d ensemble des réseaux 5 Qu est-ce qu un réseau? 6 Pourquoi créer un

Plus en détail

Démarrage rapide. NETGEAR Trek Routeur de voyage et répéteur N300. Modèle PR2000 NETGEAR LAN. Power. WiFi USB USB. Reset Internet/LAN.

Démarrage rapide. NETGEAR Trek Routeur de voyage et répéteur N300. Modèle PR2000 NETGEAR LAN. Power. WiFi USB USB. Reset Internet/LAN. Démarrage rapide NETGEAR Trek Routeur de voyage et répéteur N300 Modèle PR2000 NETGEAR Reset Internet/LAN LAN USB WiFi Internet Power USB Démarrage Nous vous remercions d'avoir acheté un routeur de voyage

Plus en détail

Rapport [État des lieux de l'internet] d'akamai

Rapport [État des lieux de l'internet] d'akamai Rapport [État des lieux de l'internet] d'akamai Compte rendu du 3 e 2015 [État des lieux de l'internet] / Compte rendu du troisième 2015 à propos du compte rendu / Akamai, leader mondial dans la fourniture

Plus en détail

Sage 50 Comptabilité. (Lancement 2015.0)

Sage 50 Comptabilité. (Lancement 2015.0) Sage 50 Comptabilité (Lancement 2015.0) Octobre 2014 Table des matières Sage 50 Comptabilité Édition canadienne (Lancement 2015.0) 1 Quoi de neuf et améliorations du produit 1 Traitement et administration

Plus en détail

INTRANET - SECURITE. 2. La Sécurité

INTRANET - SECURITE. 2. La Sécurité INTRANET - SECURITE 1. Intranet et Extranet 2. La Sécurité INTRANET Un intranet est un ensemble de services internet (par exemple un serveur e web) internes nes à un réseau local, c'est-à-dire accessibles

Plus en détail

Guides des bonnes pratiques de sécurité informatique pour une STA ( Solution Technique d'accès )

Guides des bonnes pratiques de sécurité informatique pour une STA ( Solution Technique d'accès ) Guides des bonnes pratiques de sécurité informatique pour une STA ( Solution Technique d'accès ) Sommaire 1. Protection de son matériel et de ses données Création d'un utilisateur avec mot de passe compliqué

Plus en détail

Internet Subscriber Server II. Just plug in... and go to the Internet

Internet Subscriber Server II. Just plug in... and go to the Internet Internet Subscriber Server II Just plug in... and go to the Internet Just Plug in... and go to Internet Les utilisateurs veulent n'avoir qu'à enficher le module pour être raccordés à l'internet Aucune

Plus en détail

Adressage de réseaux

Adressage de réseaux Page 1 sur 28 Adressage de réseaux 5.1 Adresses IP et masques de sous-réseau 5.1.1 Rôle de l adresse IP Un hôte a besoin d une adresse IP pour participer aux activités sur Internet. L adresse IP est une

Plus en détail

TP 11.2.3c Fonctions des listes de contrôle d'accès multiples (TP avancé)

TP 11.2.3c Fonctions des listes de contrôle d'accès multiples (TP avancé) TP 11.2.3c Fonctions des listes de contrôle d'accès multiples (TP avancé) Nom du routeur Type de routeur Adresse FA0 Adresse FA1 Adresse S0 Adresse S1 Masque de sousréseau Routage Mot de passe enable Mot

Plus en détail

Réduction des coûts de la sécurité informatique

Réduction des coûts de la sécurité informatique Mesure de l'impact d'une sécurité des points finaux plus efficace, de meilleures performances et d'une empreinte plus légère Dans une perspective d'amélioration continue de la productivité et de la rentabilité,

Plus en détail

Cours 420-KEG-LG, Gestion de réseaux et support technique. Atelier No2 :

Cours 420-KEG-LG, Gestion de réseaux et support technique. Atelier No2 : Atelier No2 : Installation d Active Directory Installation du service DNS Installation du Service WINS Création d'un compte d'ordinateur Jonction d'un ordinateur à un domaine Création d usagers. Étape

Plus en détail

Êtes-vous prêt à contrecarrer les attaques DNS?

Êtes-vous prêt à contrecarrer les attaques DNS? LIVRE BLANC Êtes-vous prêt à contrecarrer les attaques DNS? Fortifier l infrastructure DNS critique Êtes-vous prêt à contrecarrer les attaques DNS? Fortifier l infrastructure DNS critique Depuis le premier

Plus en détail

TP 6 : Configuration et Administration d un routeur (2) Réseaux Locaux sans Fils Matière: RESEAUX LOCAUX

TP 6 : Configuration et Administration d un routeur (2) Réseaux Locaux sans Fils Matière: RESEAUX LOCAUX TP 6 : Configuration et Administration d un routeur (2) Réseaux Locaux sans Fils Matière: RESEAUX LOCAUX Les commandes du protocole CDP Enseignant: Ramzi BELLAZREG Router(config)# CDP run //en mode global

Plus en détail

4.2.2 Domaines VTP. 4.1.1 Qu est-ce que le protocole VTP?

4.2.2 Domaines VTP. 4.1.1 Qu est-ce que le protocole VTP? Chapitre 4 4.2.2 Domaines VTP Quelle affirmation est vraie lorsque le protocole VTP est configuré sur un réseau commuté qui contient des VLAN? VTP est uniquement compatible avec la norme 802.1Q. VTP complique

Plus en détail

Rappels réseaux TCP/IP

Rappels réseaux TCP/IP Rappels réseaux TCP/IP Premier Maître Jean Baptiste FAVRE DCSIM / SDE / SIC / Audit SSI jean-baptiste.favre@marine.defense.gouv.fr CFI Juin 2005: Firewall (1) 15 mai 2005 Diapositive N 1 /27 Au menu Modèle

Plus en détail

Logiciel de gestion d'imprimantes MarkVision

Logiciel de gestion d'imprimantes MarkVision Utilitaires et logiciels d impression 1 Logiciel de gestion d'imprimantes MarkVision Cette section propose une présentation rapide de l'utilitaire d'imprimante MarkVision et de certaines de ses principales

Plus en détail

Conception des réseaux Contrôle Continu 1

Conception des réseaux Contrôle Continu 1 NOM: PRENOM: Conception des réseaux Contrôle Continu 1 Durée : 2 heures Seuls les documents manuscrits ou distribués en cours sont autorisés. Les réponses doivent tenir dans l encadré prévu à cet effet

Plus en détail

IBM Managed Security Services for Web Security

IBM Managed Security Services for Web Security Description des services 1. Nature des services IBM Managed Security Services for Web Security Les services IBM Managed Security Services for Web Security («MSS for Web Security») peuvent inclure : a.

Plus en détail

Protocoles ARP & RARP

Protocoles ARP & RARP Protocoles ARP & RARP Enseignant: Omar Cheikhrouhou Omar Cheikhrouhou Références RFC 826 RFC 814 Cours Maher Ben jemaa (ENIS) Cours Bernard Cousin Introduction La transmission des datagrammes IP sur le

Plus en détail

Internet et Multimédia Exercices: flux multimédia

Internet et Multimédia Exercices: flux multimédia Internet et Multimédia Exercices: flux multimédia P. Bakowski bako@ieee.org Applications et flux multi-média média applications transport P. Bakowski 2 Applications et flux multi-média média applications

Plus en détail

VM Card. Manuel des paramètres des fonctions étendues pour le Web. Manuel utilisateur

VM Card. Manuel des paramètres des fonctions étendues pour le Web. Manuel utilisateur VM Card Manuel utilisateur Manuel des paramètres des fonctions étendues pour le Web 1 Introduction 2 Écrans 3 Paramètres de démarrage 4 Info fonctions avancées 5 Installer 6 Désinstaller 7 Outils administrateur

Plus en détail