RENOVATION DU SYSTEME DE CHAUFFAGE ET DE CLIMATISATION

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "RENOVATION DU SYSTEME DE CHAUFFAGE ET DE CLIMATISATION"

Transcription

1 Mission de conseil, Diagnostic et Etudes : Chauffage Climatisation Traitement d air Traitement de l eau Environnement Electricité, courants forts et courants faibles VDI Coordination SSI RENOVATION DU SYSTEME DE CHAUFFAGE ET DE CLIMATISATION CHAMBRE DE METIERS ET DE L ARTISANAT DE L AIN BOURG EN BRESSE PRO Maître d'ouvrage Chambre des métiers et de l artisanat BP Viriat 102 BD Edouard Herriot BOURG EN BRESSE CEDEX Tel : Maître d'œuvre THERMI-FLUIDES ZA des fours CULOZ Tél : (CACHET ET SIGNATURE) Indice Date Resp. Modifications N Affaire : A 08/06/2012 YB Création du document Date : 08/06/2012 B 10/03/2013 YB Seconde consultation C 20/03/2013 YB GF reversible LOT 01: Chauffage climatisation ventilation 20 mars 2013 L énergie, autrement. Siège social : Agence Rhône : Parc d activité des fours Béon CULOZ 29, rue Johannès BRAHMS GENAS Tél Fax Tél Fax SARL au capital de APE 7112B RCS Bourg en Bresse TVA Intracommunautaire FR

2 1. GENERALITES OBJET DU LOT DOCUMENTS DE CONSULTATION DOCUMENTS A REMETTRE RECONNAISSANCE DES LIEUX DISPOSITIONS GENERALES CONFORMITES A LA REGLEMENTATION ESSAIS ET MESURES TRAVAUX ANNEXES RESERVATIONS - PERCEMENTS Travaux annexes Réservations PRESCRIPTIONS D'EXECUTION DES TRAVAUX BORDEREAU - SOMME FORFAITAIRE - TRAVAUX SUPPLEMENTAIRES Bordereau Travaux supplémentaires PROTECTION DES EQUIPEMENTS - CORROSION - ISOLATION ACOUSTIQUE Protection des équipements Résistance à la corrosion ESSAIS DES INSTALLATIONS Modalités relatives aux essais Essais des installations "C.O.P.R.E.C." Présentation des essais FORMATION DU PERSONNEL DONNEES DE BASES HYPOTHESE DE VENTILATION DONNEES GENERALES CHAUFFAGE PRINCIPES CHAUFFAGE Principe Production Distribution Emetteurs Régulation CLIMATISATION Principe Production Distribution Emetteurs Régulation VENTILATION PRESCRIPTION TECHNIQUES PARTICULIERES QUALITE ET MODE DE POSE DES GAINES DE VENTILATION Généralités Gaines rectangulaires en tôle Gaines circulaires Changement de section Etanchéité des gaines Nettoyage des gaines Fixation des gaines Traversée de dalles, murs et cloisons Réglage de débit et équilibrage des gaines Calorifuge des gaines Mars 2013 page 2

3 5.2. TUYAUTERIE Canalisations en acier noir (chauffage) Canalisations en PVC (Condensats) Tuyauterie en cuivre Tuyauterie en polypropylène Tuyauterie multicouches Supports et fixations des canalisations Pentes et Dégazage Traversées des murs Repérage des appareils et des canalisations DESCRIPTIF TRAVAUX CHAUFFAGE/CLIMATISATION DEPOSE Vidange réseau hydraulique Vidange R Dépose et évacuation tuyauterie du réseau eau froide, eau chaude, condensat Dépose et évacuation régulation pneumatique boite de détente Dépose tuyauterie des groupes froids Dépose aéroréfrigérant extérieur Inertage tour de refroidissement DESCRIPTIF MATERIEL Ventilo-convecteur carrossé horizontaux et verticaux Ventilo-convecteur cassette Kit de raccordement des ventilo convecteurs Groupe de production d eau glacée / pompe à chaleur Reprise socle béton pour groupe eau glacée réversible Tuyauterie acier Isolant extérieur eau glacée /eau chaude Tuyauterie multicouches Isolant eau glacées Isolant eau chaude Vanne d'arrêt NF à poignée Vanne de réglage Vanne 3 voies motorisée Vanne d'arrêt Clapet anti-retour Traitement inhibiteur Filtre à boues magnétique Vase d'expansion Prescomano Soupape de sécurité Thermomètre Manomètre Vanne de pression différentielle Tête thermostatique Nettoyage des radiateurs Tuyauterie PVC Raccordements condensats Dépose et repose du faux plafond Réalisation de trappes en plafond non démontable Modification plafond non démontable Raccordements réseaux hydrauliques Percement / saignée / rebouchage Carottages pour passage de tuyauteries Repérage des appareils et des canalisations Rinçage Mise en eau REGULATION ELECTRICITE Armoire électrique chaufferie Armoire électrique local technique Mars 2013 page 3

4 Raccordements appareillage Alimentation groupe de production d eau glacée Alimentation groupe variateur de la CTA Alimentation de la CTA Ensemble régulation fourni avec VC Ensemble régulation Chaufferie Ensemble régulation pour V3V des boites de détente Interface électronique de pilotage, régulation et signalisation Raccordements régulation Réglage régulation Essais Mesures Mise en service Formation du personnel DESCRIPTIF TRAVAUX VENTILATION DEPOSE Dépose d une partie de la CTA 2 (salle de conférence) GRILLES ET BOUCHES Entrée d air autoréglage acoustiques GAINES ET ACCESSOIRES Gaine circulaire rigide isolée Registre «proportionnel» Carte électronique CAJ Sonde CO2 en gaine Modification réseau aéraulique Raccordement de la nouvelle CTA DF sur les gaines existantes Variateur de vitesse Percement / saignée / rebouchage Piège à son Sortie d air sifflet EXTRACTEURS CTA double flux REGULATION ELECTRICITE Armoire électrique local technique Raccordements appareillage Raccordements régulation Essais Mesures Mise en service Formation du personnel OPTIONS DEPOSE GROUPES FROID EN LOCAL TECHNIQUE DEPOSE TOUR DE REFROIDISSEMENT EN TOITURE Mars 2013 page 4

5 1. GENERALITES 1.1. OBJET DU LOT Le présent dossier de consultation a pour objet de définir l'ensemble des prestations et fournitures nécessaires à la rénovation du système de chauffage et de ventilation de la CMA de l Ain DOCUMENTS DE CONSULTATION Les soumissionnaires seront tenus, au moment de la remise des offres, d'avoir pris connaissance des documents suivants : * Cahier des Clauses Techniques Particulières Lot 01: " chauffage climatisation - Ventilation" * Décomposition de Prix globales et forfaitaires Lot 01: " chauffage climatisation - Ventilation" * Plans CVC 001, CVC 002, CVC 003, CVC 004 Tout complément d'informations, détails de calculs et toutes précisions concernant le présent dossier seront fournis par : THERMI FLUIDES - Tel: Yannick BOVICS Tel Grenoble: Mail: 1.3. DOCUMENTS A REMETTRE L'entreprise retenue devra remettre en trois exemplaires les documents suivants Avant le début des travaux Nomenclature complète du matériel utilisé et fiches techniques des produits utilisés Plans de réservation Plans de fabrication pour approbation Détails d exécution Certificats des labels de qualité Procès-verbaux de réaction au feu des matériels et matériaux utilisés A la fin des travaux (à fournir en 3 exemplaires + 1 support informatique) Schémas, plans de recollement, notices de fonctionnement, d'entretien, de dépannage et de garantie Documentations des constructeurs, nomenclature des pièces de rechange avec référence Procès-verbaux des matériels mis en œuvre En complément des documents précités, l'entrepreneur fournira en trois exemplaires les documents suivants : Notice d'exploitation et d'entretien des installations. Notice de maintenance minimale conseillée. Celle-ci devra contenir au minimum les indications Mars 2013 page 5

6 suivantes : 1.. Le rôle des installations. 2.. La description quantitative et qualitative de tout le matériel installe. 3.. Les schémas des installations. 4.. Les programmes de marche automatique des installations. 5.. Les causes des principales pannes et les moyens d'y remédier. 6.. Des indications relatives aux mesures d'entretien et de vérification. Un des exemplaires remis doit être reproductible 1.4. RECONNAISSANCE DES LIEUX L entreprise est réputée connaître les lieux et les installations afin d inclure dans son offre les incidences impliquées par le type du chantier (transport, acheminement du matériel, dépose, reprise de certaines installations, etc. ). L entrepreneur devra aussi impérativement visiter les bâtiments existants pour estimer tous les travaux de dépose et d évacuation des équipements techniques. Une visite est obligatoire (se reporter au règlement de consultation). Toute demande de l entrepreneur de réévaluer ses prix sous prétexte de méconnaissance ou d ignorances des difficultés et des conditions particulières qu il est susceptible de rencontrer au cours de l exécution sera considérée comme irrecevable. 2. DISPOSITIONS GENERALES 2.1. CONFORMITES A LA REGLEMENTATION Les ouvrages et équipements devront obligatoirement répondre en qualité et mise en œuvre aux exigences des normes et documents ayant valeur de normes, ainsi qu'aux règlements qui leur sont applicables à la date d'intervention. Toute mise en conformité est à la charge exclusive de l'entreprise. Doivent être plus particulièrement respectés : D.T.U. : CHAUFFAGE D.T.U. : VENTILATION Pour tous les matériaux et matériels utilises, les entreprises tiendront le plus grand compte : des avis techniques formules par les organismes officiels Centre Scientifique et Technique du Bâtiment (C.S.T.B.), Service Technique des Assurances Construction (S.T.A.G.), etc..., des classements, des homologations et des agréments, en particulier en ce qui concerne le comportement au feu Autres documents : NFC et les suivantes. Exécution et entretien des installations électriques de première catégorie. Règlement de sécurité dans les ERP Décret et du Réglementation publique pour l'exécution des dispositions du livre du Code du Travail en ce qui concerne la protection des travailleurs dans les établissements mettant en œuvre des courants électriques (Titre I), (Voir norme NFC ). Normes de l'a.f.n.o.r. et publications de l'u.t.e. - référence N.F.C. ou C des groupes 01 à 97 En particulier, les normes N.F.C et N.F.C (04/91) Mars 2013 page 6

7 Publications par l'u.t.e., notamment celles n et 430 ainsi que les divers décrets, arrêtés et circulaires relatifs : - à la protection des travailleurs, - à la protection contre les troubles parasites - au décret du 14 décembre 1972, à l'arrêté du 17 octobre 1973 (J.O. du 28 octobre 1973) et à la circulaire n du 30 octobre 1973 : contrôle et attestation de la conformité des installations électriques intérieures aux règles et normes de sécurité en vigueur - au règlement de sécurité contre l'incendie relatif aux établissements recevant du public Si une modification à une norme ou à un règlement intervenait après la date d'établissement de l'étude d'appel d'offres (un mois avant la date de cet appel d'offres), il appartiendrait à l'adjudicataire, sous sa seule responsabilité, d'en informer le Maître d'œuvre par écrit, éventuellement avec accusé de réception, (ou sur le compte rendu de chantier) en indiquant également les conséquences techniques et financières résultant de cette modification. Le Maître d'œuvre soumettra la proposition, avec éventuellement l'avis motivé du bureau de contrôle, au Maître d'ouvrage, qui prendra la décision nécessaire. Si cette décision est négative, l'installateur devra en demander notification par écrit ESSAIS ET MESURES Tous les essais et mesures prévus par la réglementation, les documents contractuels et les présentes spécifications seront exécutés à la charge et sur l initiative de l'entrepreneur. Avant réception de l'installation, celui-ci devra en adresser les résultats, certificats et procès-verbaux ou rapports écrits au Maître d'oeuvre. Il sera procédé avant essais de fonctionnement à un examen général et détaillé des travaux et ouvrages réalisés et avec constat de leur conformité avec le devis, les plans et schémas de principe. Les appareils seront essayés pour s'assurer de leur bon fonctionnement TRAVAUX ANNEXES RESERVATIONS - PERCEMENTS Travaux annexes L'entreprise adjudicataire aura seule la responsabilité de la préparation des trous, passages de gaines, saignées et encastrements dans les différents matériaux de construction (appelés communément "réservations") et toutes sujétions nécessaires à la bonne exécution des travaux et au passage correct des canalisations suivant, d'une part les stipulations du descriptif et d'autre part en accord avec les autres corps de métiers Réservations Percements et réservations Les passages et les emplacements à réserver dans la maçonnerie neuve sont à la charge de l'entreprise titulaire du présent lot. L'entreprise du présent lot aura la responsabilité de la bonne exécution de ces réservations à défaut de quoi les démolitions et réfections qui en résulteraient lui incomberaient. Percements et réservations cloisons Les percements et réserves dans les cloisons sont à la charge du présent lot. Bouchages des trous Les bouchages de trous sont à la charge du présent lot ainsi que les raccords d'enduit. Mars 2013 page 7

8 Scellements et socles Tous les scellements, socle et supports de matériels du présent lot sont à la charge de l entrepreneur à l exception de ceux qui figure en limite de prestations PRESCRIPTIONS D'EXECUTION DES TRAVAUX Les prescriptions du présent cahier des charges ont pour but de renseigner l'entrepreneur sur la nature des travaux à effectuer, leur importance, leurs dimensions et emplacement, mais il convient de signaler que ces prescriptions n'ont pas un caractère limitatif et que l'entrepreneur devra exécuter, comme étant compris dans ses prix, sans exception ni réserve, tous les travaux de sa profession qui sont indispensables à l'achèvement complet des travaux dans les règles de l'art. Tous les documents graphiques remis à l'entrepreneur pour l'exécution des ouvrages, doivent être considérés comme une proposition qu'il devra examiner avant tout commencement d'exécution. Il devra donc signaler au Maître d'oeuvre, les dispositions qui ne lui paraîtraient pas en rapport avec la solidité et la conservation des ouvrages, ainsi que l'usage auquel ils sont destinés et l'observation des normes françaises, ceci durant la période préparatoire. Le fait pour un entrepreneur d'exécuter sans modification les prescriptions des documents dressés par le Maître d'oeuvre, ne peut atténuer, en quoi que ce soit, sa pleine et entière responsabilité d'entrepreneur. Aucune mesure ne devra être prise à l'échelle métrique sur les plans. Toutes les dimensions devront être vérifiées sur place. En cas d'erreur ou d'insuffisance de cotation, l'entrepreneur devra en référer au Maître d'oeuvre en temps utile, afin que celui-ci ait le temps nécessaire de faire procéder aux mises au point ou rectifications éventuelles. L'entrepreneur restera seul responsable des erreurs ainsi que des modifications qu'entraîneraient pour lui ou pour ses sous-traitants, un oubli ou l'inobservation de cette clause. Avant tout commencement d'exécution et en complément de détails graphiques donnés par le Maître d'oeuvre, l'entrepreneur devra fournir les dessins nécessaires à l'exécution des travaux. L'ensemble de l'installation sera réalisé conformément aux prescriptions du présent cahier des charges. En conséquence, l'entrepreneur prendra toutes les dispositions afin que chaque intervention apporte une gêne minimum aux occupants. Il est précisé que les travaux doivent être menés chaque jour ouvrable, de telle sorte qu'aucun risque de danger ne subsiste le soir après l'arrêt des travaux. L'entrepreneur sera responsable de tous les dégâts ou accidents commis par son personnel, du fait des travaux. Chaque entrepreneur est responsable de la propreté et de l'ordre devant régner sur l'ensemble du chantier. Mars 2013 page 8

9 2.5. BORDEREAU - SOMME FORFAITAIRE - TRAVAUX SUPPLEMENTAIRES Bordereau L'entrepreneur devra prendre connaissance des dispositions particulières au chantier, avant l'établissement de son devis. Il ne pourra ultérieurement réclamer une modification de prix consécutive à des difficultés de réalisation qu'il n'aurait pas envisagées. Toute latitude est laissée à l'entreprise pour proposer un autre matériel que celui indiqué dans le présent descriptif, mais il fera l'objet d'un chiffrage qui devra être accompagné de la documentation correspondante. Dans le cas où l'entrepreneur présenterait des variantes, celles-ci seraient obligatoirement accompagnées de plans et schémas faisant apparaître les différences notables qui pourraient exister entre le projet de consultation et sa proposition. NOTA Les plans d'appel d'offres sont communiqués afin de faciliter la compréhension du texte, en aucun cas ils n'engagent la responsabilité du Maître d'oeuvre. L'entreprise est tenue d'en vérifier l'exactitude. Il appartient à l'entrepreneur de chiffrer exactement, en fonction du matériel qui lui est demandé, des contraintes d'exécution et règles professionnelles, le coût de tout le matériel et accessoires nécessaires à son utilisation et à sa mise en œuvre. Les délais d'exécution des ouvrages seront établis par le Maître d'ouvrage ; tous retards dans l'exécution des travaux seront sanctionnés par des pénalités. Les montants de ces dernières seront déterminés par le Maître d'ouvrage lors de l'établissement du marché Travaux supplémentaires Tout travail supplémentaire ne sera payé que dans la mesure où il aura fait l'objet d'un ordre de service visé par le Maître d'ouvrage. Les prix seront répartis selon le cadre de décomposition joint (D.P.G.F.), mais des options en variante pourront être proposées séparément PROTECTION DES EQUIPEMENTS - CORROSION - ISOLATION ACOUSTIQUE Protection des équipements Les appareils seront protégés pour éviter les détériorations, bris ou utilisation et ce jusqu'à la réception des installations. L'entrepreneur doit le nettoyage des installations avant réception. Les canalisations passant en encastrement seront protégées par fourreaux type CINTROPLAST ou équivalent Résistance à la corrosion Tous les matériels employés devront être soit résistants à la corrosion de construction, soit être protégés contre la corrosion par des moyens appropriés aux conditions dans lesquelles ils sont employés. a) Concernant le dimensionnement et la fixation des appareils Les appareils tournants et vibrants doivent être scellés sur des socles massifs (fournir si besoin une structure métallique pour extension du socle béton existant), indépendant du bâtiment ou à défaut désolidarisé de la structure du bâtiment par interposition de plaque antivibratile. Les matériels doivent être sélectionnés dans la zone de fonctionnement la plus silencieuse compatible avec les caractéristiques demandées par ailleurs. Toutes les fixations en contact avec la structure du bâtiment doivent être assurées par colliers et supports spéciaux permettant l'interposition de matériaux souples en caoutchouc. Les scellements dans les parois traitées phoniquement sont interdits. Mars 2013 page 9

10 b) Concernant le dimensionnement et la fixation des tuyauteries et canalisations Les débits de base ainsi que les coefficients, probables de simultanéité, sont ceux définis par la norme NF. P L'entrepreneur du présent lot confirmera au Maître d'œuvre, les schémas de distribution avec indication des diamètres, débits, vitesse. Toutes les tuyauteries seront fixées par colliers et bagues isolantes plastiques ESSAIS DES INSTALLATIONS Modalités relatives aux essais Tous les instruments et appareils nécessités par les divers essais seront fournis par l'installateur, et à ses frais. Il fournira également à ses frais, toute la main-d œuvre nécessaire. Avant qu'il ne soit procédé à ces essais, l'entrepreneur devra avoir fourni et installé toutes plaques indicatrices destinées à respecter la réglementation en vigueur et à faciliter l'exploitation. Il fournira et installera en locaux techniques et dans les armoires, sur papier plastifié et support rigide, des panneaux comportant : - Schémas des installations, indication des manœuvres correspondant aux différentes opérations - Consignes relatives à l'entretien. A défaut de la fourniture et, le cas échéant, de l'apposition des articles susmentionnés, la réception sera reportée. Au cours des essais préalables à la réception des installations, l'entrepreneur devra mettre au courant du fonctionnement des installations, le personnel chargé de l'exploitation. Il devra, par la suite, se tenir à la disposition du Maître de l'ouvrage pour lui fournir tous les renseignements qu'il jugera nécessaires de lui demander au sujet de ces installations. Il sera réalisé les essais des installations eau froide et CTA Essais des installations "C.O.P.R.E.C." a) - Les essais et les vérifications Les essais et les vérifications de fonctionnement des installations devront être réalisés conformément au document technique "C.O.P.R.E.C." N 1. L'exécution des essais et vérifications figurant sur cette liste ne dispense pas les entreprises d'effectuer les autres essais et vérifications qui leur incombent en application de la réglementation en vigueur et des spécifications prévues au Marché, en particulier les essais conformes aux spécifications complémentaires. b) - Procès-verbaux Les procès-verbaux correspondant à ces essais et à ces vérifications de fonctionnement devront être rédigés conformément au document technique "C.O.P.R.E.C." N 2 d'une part, aux exigences des spécifications complémentaires d'autre part. Aucune réception d'installation ne pourra être prononcée sans production par l'entreprise des procès-verbaux justifiant l'exécution de ces essais Présentation des essais Les essais seront présentés, sous forme de fiche pour chaque équipement, conformément aux documents COPREC. Il en sera de même pour les essais de pression hydraulique en cours de chantier. L'entreprise précisera tous ses résultats, ils seront diffusés au Maître d'ouvrage, au Maître d'œuvre et au Bureau de Contrôle, pour la visite de pré réception. Mars 2013 page 10

11 2.8. FORMATION DU PERSONNEL Dès la prise de possession de l'installation par le Maître d'ouvrage, et à une date fixée en accord avec lui, l'entrepreneur déléguera un de ses représentants qualifiés pour une durée suffisante (1 journée minimum) pour mettre le personnel désigné par le Chef d Etablissement au courant de toutes les installations. Mars 2013 page 11

12 3. DONNEES DE BASES 3.1. HYPOTHESE DE VENTILATION Débits actuels Soufflage (m3/h) Reprise (m3/h) Air neuf (m3/h) Extraction (m3/h) CTA 1 (éjectos) CTA 2 (salle de réunion) HS HS HS CTA 3 (Boites de détente) Tourelle 1 (Sanitaires Est) Tourelle 2 (Sanitaires Ouest) Tourelle Tourelle Tourelle 5 (cuisine) Eteinte Tourelle 6 (imprimerie) Eteinte TOTAL Débits après travaux Soufflage (m3/h) Reprise (m3/h) Air neuf (m3/h) Extraction (m3/h) CTA 1 (éjectos) Arrêtée - Arrêtée CTA 2 (salle de réunion) remplacée par VMCF VMCDF autonome VMCDF autonome VMCDF autonome CTA 3 (Boites de détente) Tourelle 1 (Sanitaires Est) Tourelle 2 (Sanitaires Ouest) Tourelle Tourelle Tourelle 5 (cuisine) arrêtée Tourelle 6 (imprimerie) arrêtée Entrée d air aux fenêtres TOTAL DONNEES GENERALES CHAUFFAGE Implantation : Bourg en Bresse Température extérieure de base hiver corrigée : -11 C Température extérieure de base été : 35 C Conditions à maintenir hiver : 20 C Conditions à maintenir été : 26 C Mars 2013 page 12

13 4. PRINCIPES 4.1. CHAUFFAGE Principe Le bâtiment est chauffé par une chaudière gaz De Dietrich de 930 kw qui alimente trois sources d émission différentes : - Des Ejecto-convecteurs - Des Batteries de détente (toutes les batteries de détentes seront modifiées pour être by-passées, ou pour être régulées via une vanne 3 voies. - Des radiateurs (à minima tous les radiateurs seront à équiper de têtes thermostatiques.) Production La puissance nécessaire pour chauffer le bâtiment est fournie par deux chaudières se situant dans la chaufferie en rez-de-jardin. Seule la chaudière gaz De Dietrich de 930 kw (à droite sur la photo ci-dessous) est en fonctionnement. La chaudière fuel est à l arrêt. Régime d eau : 80/60 C Les deux chaudières existantes ne seront pas remplacées. Le thermostat actuel de la chaudière De Dietrich sera remplacé par une petite régulation sur loi d eau en fonction de la température extérieure Distribution La distribution est réalisée depuis une panoplie hydraulique par des pompes eau chaude en parallèle (une principale plus une en secours). Trois circuits existants : - Un départ régulé, par une vanne 3 voies, distribue exclusivement les éjecto-convecteurs. - Un départ non régulé distribue les batteries chaudes des CTA et les boites de détente. - Un troisième départ, régulé par une vanne 3 voies, distribue le circuit de radiateurs. L ensemble de la distribution se fait par une tuyauterie acier circulant dans le faux plafond depuis la chaufferie vers les différents points d émission. L ensemble des réseaux depuis la gaine technique du rez-de-jardin seront démontés et refait à neuf en multicouche. Les branches de réseaux en rez-de-jardin qui alimentaient les ejecto-convecteurs du RdC seront condamnées (coupées et bouchonnées) Les modifications de réseau consisteront à l ajout de vanne de réglage, vanne d arrêt et vannes 3 voies. (En particulier au niveau des boites de détentes) Emetteurs L ensemble des éjecto-convecteurs du bâtiment seront laissés en l état dans leur caisson en allège des fenêtres et de nouveaux ventilo-convecteurs carrossés seront installés dans les bureaux. Des têtes thermostatiques seront ajoutées sur tous les radiateurs Une modification sera apportée sur chaque boite de détente pour permettre, soit leur by pass, soit une régulation via V3V. Mars 2013 page 13

14 Régulation La régulation du système de chauffage va être revue comme suit : Régulation primaire : - Ajout d une régulation de la température d eau en sortie de chaudière en fonction de la température extérieure à la place du thermostat actuel. - Remplacement des deux vannes trois voies du circuit radiateurs et Ejecto-convecteur. - Régulation de la température du réseau de radiateurs et du réseau Ejecto-convecteurs en fonction de la température extérieure. Régulation terminale : - Les Ventilo convecteur ajoutés auront leur propre régulation terminale (T C régulé en fonction de la température de la pièce).. - Dans chaque zone (bureau) on pourra : o Modifier la consigne de température de + ou 3 C via un boitier de contrôle positionné à côté de la porte d entrée. o Faire une relance ou mettre en position réduit les VC (bouton occupation/inoccupation) o Arrêter les VC (position Off) o Forcer manuellement la vitesse des VC (position V1, V2, V3 ou auto) - La température des radiateurs sera limitée par des têtes thermostatiques. - Certaines boites de détentes seront équipées de V3V pilotable et en option d un système de régulation par zone (thermostat et motorisation des V3V) Régulation centralisée : - La consigne de température Confort (été/hiver), Réduit (été/hiver), Réduit Vacances seront transmises par BUS depuis une régulation centralisée programmable reliée à l ensemble des VC CLIMATISATION Principe Le bâtiment est climatisé par deux groupes froids qui alimentent: - Des Ejecto-convecteurs - Les CTA Production La puissance nécessaire pour refroidir le bâtiment était fournie par deux groupes froids se situant dans le local technique en rez-de-jardin. Aucun des deux groupes froids existants ne fonctionne : - Le premier fonctionnant au R22 est hors service et déjà inerté - Le second de marque CIAT LVHM d une puissance de 495 kw froid nécessite des réparations que le maitre d ouvrage ne souhaite pas réaliser car le groupe n est plus aux normes (fonctionnant aussi au R22) Les groupes froids sont refroidis par des aéroréfrigérants et une tour de refroidissement en toiture. Régime d eau : 7/12 C Les deux groupes froids seront inertés et remplacés par un groupe froid extérieur neuf de 250 kwh. Les aéroréfrigérants extérieurs seront déposés. Mars 2013 page 14

15

16 4.3. VENTILATION Actuel : La ventilation de la chambre des métiers et de l artisanat est actuellement intimement liée au système de chauffage. Cette ventilation est assurée par trois grosses CTA en local technique, - CTA 1 simple flux alimentant en air 100% neuf préchauffé les éjecto-convecteurs (24000 m3/h) - CTA 2 simple flux alimentant en air recyclé et préchauffé les Ejecto-convecteurs (de la salle de réunion (18000 m3/h)) actuellement HS - CTA 3 simple flux alimentant en air recyclé et préchauffé les boites de détente. (34000 m3/h) Travaux : - Une fois l ensemble des travaux réalisés, la CTA 1 sera arrêtée. - La CTA 2 sera en partie démontée et remplacée par un CTA double flux, à récupérateur de chaleur, a pression constante et registre fonctionnant sur capteur CO2. - La CTA 3 sera modifiée : réduction du débit à m3/h. - Deux branches du réseau aéraulique seront condamnées pour absorber une partie de la réduction du débit d air sans déséquilibrer l ensemble du réseau. Mars 2013 page 16

17 5. PRESCRIPTION TECHNIQUES PARTICULIERES 5.1. QUALITE ET MODE DE POSE DES GAINES DE VENTILATION Généralités Les gaines sont en tôle d'acier galvanisé Résistance au feu de celles-ci : M Gaines rectangulaires en tôle Les gaines sont réalisées en tôle d'acier de forte épaisseur galvanisé à chaud. Tous les points où la galvanisation est détériorée (soudure, coupe, etc...) seront protégées par 2 couches d peinture antirouille. Epaisseur des tôles 8/10 jusqu'à 800 mm de plus grand côté et 10/10 jusqu'à mm de plus grand côté. Le raidissage sera assuré par plissage perpendiculaire au tronçon de gaine de hauteur suffisante pour empêcher toute déformation notable lors de la mise en pression des circuits. L'assemblage sera réalisé par coulisseau ou brides, avec interposition d'un joint entre chaque bride ou étanchéité par bande thermorétractable en polyoléfine réticulée (TWDB de RAYCHEM). Au soufflage, les coudes seront munis d'aubes directrices s'ils sont exécutés avec un rayon inférieur à une fois et demi la largeur de la gaine dans leur plan (mesure prise à l'axe de la gaine) Gaines circulaires Elles seront réalisées en tôle d'acier galvanisé, conformes à la Norme NF. P Tous les points où la galvanisation est détériorée (soudure, coupe, etc...) seront protégés par 2 couches de peinture antirouille. Epaisseur des tôles 6/10 jusqu'à diamètre 150 mm, 8/10 jusqu'à diamètre 630 mm et 10/10 au-dessus. L'assemblage sera réalisé par emboîtements rivetés, avec étanchéité par bandes thermorétractables " RAYCHEM ". Les coudes seront en forme ou en 4 segments. Rayon de courbure : 1,5 fois le diamètre jusqu'à 150 mm et 1 fois le diamètre au-dessus. NOTA : l'assemblage par vis autoforeuses ne sera pas accepté. L'assemblage sera réalisé en se conformant aux prescriptions du fabricant. Les coudes seront traités de la même façon que pour les gaines en tôle. Les aubes déflectrices seront réalisées en laine de verre avec support métallique (type DURO DYNE QV-14/QR-2 ou équivalent) Changement de section Tout changement de section doit être réalisé, soit par cône réducteur d'une pente maximale de 20 degrés, soit par caisson de détente Etanchéité des gaines L'Entrepreneur doit soigner particulièrement l'étanchéité pour l'ensemble des réseaux des gaines, principalement les raccordements, les changements de direction, les caissons détendeurs et les tampons de visite qui seront recouverts d'un ruban d'étanchéité thermorétractable type TWDB de "RAYCHEM ". Le débit parasite sera inférieur à 5 % du débit total. Les essais d'étanchéité seront réalisés avant le calorifugeage des gaines et la construction des habillages des gaines. Mars 2013 page 17

18 Nettoyage des gaines Tampons de visite facilement accessibles et étanches avec boutons moletés pour démontage. A chaque changement de direction, dérivation, extrémité de gaine et tous les 3 mètres sur les longueurs droites Fixation des gaines Les conduits sont fixés par colliers ou supports inoxydables démontables, avec interposition d'une bande feutre. La visserie est réalisée en matériau inoxydable dans la masse Traversée de dalles, murs et cloisons Interposition entre la réservation dans la paroi et la gaine d'une bande de feutre antivibratile et garniture par mastic spécial gardant son élasticité. Les gaines qui traversent des cloisons ou dalles ayant un rôle de protection coupe-feu seront équipées de clapets coupe-feu de degré de protection égal au degré de la paroi traversée. A travers un joint de dilatation, les fourreaux doivent être distincts de part et d'autre du joint et avoir uns section suffisante pour permettre le jeu des canalisations perpendiculairement à leur axe. Les fourreaux entre locaux devant être bourrés de façon durable d'un matériau empêchant la transmission du son (feutre ou matériau équivalent avec blocage nécessaire). Tous les fourreaux traversant les cloisons et planchers devront être calfeutrés soigneusement pour assurer l étanchéité aux aérosols lors des désinfections des locaux Réglage de débit et équilibrage des gaines Les gaines seront équipées de tous les registres et organes nécessaires afin d'équilibrer les différents circuits. Ces registres seront tous munis d'un indicateur de position et d'un dispositif de blocage. Les registres à lamelles multiples seront utilisés pour les gaines dont la section dépasse 15 dm² environ ; les registres seront alors à fermeture opposée de façon à assurer un dosage précis sans déformation importante des filets d'air. Les modules de réglages terminaux sont de type préréglé. Ils doivent être accessibles pour nettoyage. Les autres systèmes de réglage (registres) seront facilement manoeuvrables, soit directement par une trappe d'accès, soit à distance par un dispositif mécanique de réglage. Les organes de réglage placés en tête des colonnes des réseaux d'extraction sont constitués d'opercules calibrées indéréglables. Tout registre ou appareil de réglage de débit présentant une surface risquant de favoriser le phénomène de condensation devra être calorifugé soigneusement. L'installateur doit le réglage, l'équilibrage et les essais des installations : Pression des ventilateurs, réglage des vitesses en changeant s'il y a lieu, les poulies de transmission, Débits des bouches conformes aux indications des plans et tableaux. Les résultats des essais seront consignés sur un document indiquant les débits réels à chaque bouche et chaque colonne. Mars 2013 page 18

19 Calorifuge des gaines Matériel à calorifuger Tous les matériels dont la température intérieure est différente de celle des locaux ou lieux dans lesquels ils sont placés ou qu'ils traversent, seront calorifugés et en particulier toutes les prises d'air Dans le cas de matériels calorifugés de construction, l'entrepreneur doit les compléments nécessaires à la réalisation de la continuité des calorifuges et du pare vapeur. Réalisation Par panneaux de laine de verre épaisseur 25mm, maintenue par clips avec pare vapeur par feuille d'aluminium (classement au feu M0), Soit par flocage, dans le seul cas où celui-ci a un rôle complémentaire à l'isolation thermique. Protection mécanique complémentaire Habillage en tôle d'acier galvanisé, épaisseur 6/10, pour les matériels et gaines apparents situés dans les locaux techniques et extérieur. Toute entreprise répondant au présent appel d'offres devra s'être rendue sur place pour juger de la complexité des travaux à réaliser. Attention les travaux se dérouleront dans un laps de temps très court (voir plans de phasage joint à l appel d offre) TUYAUTERIE Canalisations en acier noir (chauffage) Les réseaux de distribution chauffage seront en acier noir. Les assemblages seront réalisés par raccords en fonte malléable vissés pour les DN 15 à DN 40, par soudobrasage à partir de DN 50, par brides pour les éléments de tuyauterie pouvant nécessiter un démontage. Les piquages seront exécutés en "pied de biche" et les coudes seront du type "à grand rayon". Des lyres de dilatations seront installées sur les réseaux en circulations Canalisations en PVC (Condensats) Tubes en matière plastique (Eaux Usées et Eaux pluviales) Les réseaux de condensats sont en PVC M1 et doivent avoir l'agrément et un avis technique ; les installations doivent tenir compte des dilatations importantes que les tubes en matière plastique peuvent subir. Des joints coupe-feu, type "intumescent" devront être prévus à chaque traversée de plancher et mur à caractère coupe-feu, à partir des canalisations Ø 90 mm Tuyauterie en cuivre Les tubes utilisés seront en cuivre écroui, assemblés par raccords et tés du commerce avec mode de raccordement sans soudure. Les canalisations encastrées sont réalisées en tubes en cuivre recuit en couronne, sous fourreaux type "WICU", ou tubes en cuivre recuit sous fourreaux "CINTROPLAST". Des lyres de dilatations seront installées sur les réseaux en circulations Tuyauterie en polypropylène Les tubes utilisés seront en polypropylène, assemblés par raccords du même matériau avec fusion à chaud. Des lyres de dilatations seront installées sur les réseaux en circulations. Mars 2013 page 19

20 Tuyauterie multicouches Les tubes utilisés seront de type multicouches avec un tube intérieur en PERT, une couche d adhérence intérieure, une âme en aluminium soudé, une couche d adhérence extérieure, une couche extérieure ev PERT. Les tuyauteries seront assemblées par raccords du même matériau à sertir. Des lyres de dilatations seront installées sur les réseaux en circulations Supports et fixations des canalisations Les suspensions, supports, points fixes des tuyauteries ainsi que les raccordements aux éléments susceptibles de provoquer des vibrations devront être réalisés par l'interposition manchons souples, colliers suspendus, éléments résiliants, résistant à la température et évitant tous risques de condensation au niveau des supports (continuité du calorifuge et du pare-vapeur). Supportage par tige filetée, colliers et rails de type MUPRO ou équivalent. Des lyres de dilatations seront installées sur les réseaux en circulations Pentes et Dégazage A chaque point haut des canalisations, sera placé un dispositif de purge d'air et à chaque point bas, sera placé un dispositif de vidange. Toutes dispositions seront prises pour permettre l'évacuation en toutes circonstances des gaz qui pourraient s'accumuler en certains points des installations de distribution d'eau chaude, soit en cours de fonctionnement, soit en cours de remplissage consécutif à des opérations de vidange Traversées des murs Toutes les canalisations qui traversent des murs, cloisons ou plancher, doivent être protégées par des fourreaux en tube plastique rigide de diamètre approprié. A travers un joint de dilatation, les fourreaux doivent être distincts de part et d'autre du joint et avoir uns section suffisante pour permettre le jeu des canalisations perpendiculairement à leur axe. Les fourreaux entre locaux devant être bourrés de façon durable d'un matériau empêchant la transmission du son (feutre ou matériau équivalent avec blocage nécessaire) Repérage des appareils et des canalisations L'entrepreneur du présent lot devra tous les travaux nécessaires au parfait repérage de ses installations. Les prestations comprennent : Le repérage des canalisations Les canalisations seront peintes aux couleurs conventionnelles, selon les normes NF. X Au cas où ces canalisations seraient revêtues de calorifuge, le repérage pourra être réalisé par adhésif de couleur indiquant la nature et le sens du fluide. Le repérage des appareils Les appareils et matériels seront repérés par plaquettes gravées en plastique fixés de façon rigide. Des schémas d'installations imprimés sur feuille plastifiée avec repérage des matériels cités ci avant seront installés dans chaque local technique. Mars 2013 page 20

Rénovation du système de chauffage et de climatisation dans les locaux de la Communauté de communes

Rénovation du système de chauffage et de climatisation dans les locaux de la Communauté de communes MARCHES PUBLICS DE TRAVAUX SERVICE TECHNIQUE Rénovation du système de chauffage et de climatisation dans les locaux de la Communauté CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (CCTP) POUVOIR ADJUDICATEUR:

Plus en détail

Arcoa 2. Pompe à chaleur monobloc inverter. Chauffage / ECS. tarifs p. 132. Chauffage / ECS en logement > pompes à chaleur

Arcoa 2. Pompe à chaleur monobloc inverter. Chauffage / ECS. tarifs p. 132. Chauffage / ECS en logement > pompes à chaleur en logement > pompes à chaleur 113 Fonctionnement air/eau réversible Puissance De 6 à 24 kw Technologie Inverter Modulation de 30 à 140 % Gaz frigorifique R410 a Arcoa 2 Pompe à chaleur monobloc inverter

Plus en détail

DOSSIER RESSOURCES. Dossier RESSOURCES. Session 2013. Durée : 4h Coefficient : 3 Page 1 / 14

DOSSIER RESSOURCES. Dossier RESSOURCES. Session 2013. Durée : 4h Coefficient : 3 Page 1 / 14 DOSSIER Durée : 4h Coefficient : 3 Page 1 / 14 Maison de retraite Les Hortensias Générateur d air chaud, type SOMAT puissance estimée 400 kw et équipé d un brûleur fioul SIGMA. Cuve fioul acier de 3000

Plus en détail

Commune de Chambly RENOVATION DES INSTALLATIONS DE CHAUFFAGE AU GYMNASE ARISTIDE BRIAND CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.

Commune de Chambly RENOVATION DES INSTALLATIONS DE CHAUFFAGE AU GYMNASE ARISTIDE BRIAND CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T. Commune de Chambly RENOVATION DES INSTALLATIONS DE CHAUFFAGE AU GYMNASE ARISTIDE BRIAND CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P) 1 SOMMAIRE GENERALITES...3 1.1 OBJET DU MARCHE...3 1.2 INTERVENANTS...3

Plus en détail

30. SPECIFICATIONS TECHNIQUES DETAILLEES 30.1. TRAVAUX DIVERS. Sous total 30.1. 30.2. PRODUCTION DE CHALEUR

30. SPECIFICATIONS TECHNIQUES DETAILLEES 30.1. TRAVAUX DIVERS. Sous total 30.1. 30.2. PRODUCTION DE CHALEUR 30. SPECIFICATIONS TECHNIQUES DETAILLEES 30.1. TRAVAUX DIVERS 30.1.1. Bloc-porte métallique coupe-feu 1 heure à un vantail Dépose de l ancienne porte inutilisée Bâti métallique en tôle d acier pliée de

Plus en détail

Ventilo-convecteur KL. Mural Plafonnier

Ventilo-convecteur KL. Mural Plafonnier Ventilo-convecteur KL Mural Plafonnier 1 Description Mural carrossé soufflage par le dessus 7 tailles de ventilo-convecteur pour des débits d air allant de 150 à 1077 m³/h, des puissances calorifiques

Plus en détail

Mairie de Colligny 4, rue Principale 57530 COLLIGNY

Mairie de Colligny 4, rue Principale 57530 COLLIGNY Monneren le 04 avril 2014 Mairie de Colligny 4, rue Principale 57530 COLLIGNY Agrandissement et réhabilitation de la mairie COLLIGNY LOT N 08 VENTILATION - PLOMBERIE - SANITAIRES DÉCOMPOSITION DU PRIX

Plus en détail

AMÉNAGEMENT DE BUREAUX AU 1 ETAGE, AMENAGEMENT D'ARCHIVES AU SS ET REFECTION DES FACADES DU SIEGE SOCIAL CCAF

AMÉNAGEMENT DE BUREAUX AU 1 ETAGE, AMENAGEMENT D'ARCHIVES AU SS ET REFECTION DES FACADES DU SIEGE SOCIAL CCAF 1408 AMÉNAGEMENT DE BUREAUX AU 1 ETAGE, AMENAGEMENT D'ARCHIVES AU SS ET REFECTION DES FACADES DU SIEGE SOCIAL CCAF 14 rue de Lesquerde 66 220 SAINT PAUL DE FENOUILLET Maître d'ouvrage Architecte COMMUNAUTÉ

Plus en détail

aquaciat 2 Groupes de production d eau glacée Pompes à chaleur utilisation Efficacité énergétique élevée avec le R410a compacts et silencieux

aquaciat 2 Groupes de production d eau glacée Pompes à chaleur utilisation Efficacité énergétique élevée avec le R410a compacts et silencieux Efficacité énergétique élevée avec le R410a compacts et silencieux compresseurs Scroll Echangeurs à plaques brasées Régulation électronique auto adaptative AQUACIAT 2 EVOLUTION NOUVELLES PERFORMANCES FROID

Plus en détail

Eau chaude Eau glacée

Eau chaude Eau glacée Chauffage de Grands Volumes Aérothermes Eau chaude Eau glacée AZN AZN-X Carrosserie Inox AZN Aérotherme EAU CHAUDE AZN AZN-X inox Avantages Caractéristiques Carrosserie laquée ou inox Installation en hauteur

Plus en détail

LOT N 13 : CHAUFFAGE VENTILATION - PLOMBERIE

LOT N 13 : CHAUFFAGE VENTILATION - PLOMBERIE Lot N 13 : CHAUFFAGE GAZ- VENTILATION - PLOMBERIE SANITAIRE - DPGF - page 1 LOT N 13 : CHAUFFAGE VENTILATION - PLOMBERIE 1 PRODUCTION D'EAU CHAUDE SOLAIRE 2 COMPTAGE 3 VENTILATION 4 PLOMBERIE SANITAIRE

Plus en détail

LOT N 05 PLOMBERIE VENTILATION CHAUFFAGE

LOT N 05 PLOMBERIE VENTILATION CHAUFFAGE ETABLISSEMENT THERMAL DE LUZ SAINT SAUVEUR CCTP LOT N 05 PLOMBERIE VENTILATION CHAUFFAGE PAGE N 1/12 LOT N 05 PLOMBERIE VENTILATION CHAUFFAGE ETABLISSEMENT THERMAL DE LUZ SAINT SAUVEUR CCTP LOT N 05 PLOMBERIE

Plus en détail

PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT D UNE INSTALLATION DE CLIMATISATION CENTRALISEE

PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT D UNE INSTALLATION DE CLIMATISATION CENTRALISEE PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT D UNE INSTALLATION DE CLIMATISATION CENTRALISEE 1. Introduction Une installation de climatisation centralisée est constituée d un ensemble de matériels ayant les fonctions suivantes

Plus en détail

Lot n 6: Electricité - Chauffage électrique et VMC CHAPITRE 3 GENERALITES VMC...29 03.01 PRESCRIPTIONS REGLEMENTAIRES...29

Lot n 6: Electricité - Chauffage électrique et VMC CHAPITRE 3 GENERALITES VMC...29 03.01 PRESCRIPTIONS REGLEMENTAIRES...29 CHAPITRE 3 GENERALITES VMC...29 03.01 PRESCRIPTIONS REGLEMENTAIRES...29 03.02 BASE DE CHOIX ET CALCUL...29 03.03 QUALITE DES INSTALLATIONS...29 03.03.01 Matériels...29 03.03.02 Installations électriques...30

Plus en détail

Mutualité Sociale Agricole 17, avenue André Malraux 57000 METZ

Mutualité Sociale Agricole 17, avenue André Malraux 57000 METZ Monneren le 03/12/2014 Mutualité Sociale Agricole 17, avenue André Malraux 57000 METZ REAMENAGEMENT DES LOCAUX RDC ET R+4 METZ LOT N 8 CHAUFFAGE - VENTILATION - PLOMBERIE - SANITAIRES DÉCOMPOSITION DU

Plus en détail

Centre de traitement d air simple flux. Centrale de traitement d air avec filtration, chauffage, rafraichissement et humidification

Centre de traitement d air simple flux. Centrale de traitement d air avec filtration, chauffage, rafraichissement et humidification Centre de traitement d air simple flux Centrale de traitement d air avec filtration, chauffage, rafraichissement et humidification Centrale de traitement d air. Généralités Les centrales d air actuelles

Plus en détail

Kit PLANCHER CHAUFFANT SUNAMBIANCE PILOTE Réf. PC SP

Kit PLANCHER CHAUFFANT SUNAMBIANCE PILOTE Réf. PC SP Kit PLANCHER CHAUFFANT SUNAMBIANCE PILOTE Réf. PC SP Document n 1179-1~0IKI0250 12/05/2004 FR Notice de référence A conserver par l utilisateur pour consultation ultérieure Présentation du matériel Instruction

Plus en détail

COMMUNE DES CONTAMINES MONTJOIE 4 Route de Notre Dame de la Gorge 74170 LES CONTAMINES MONTJOIE Tél : 04.50.47.04.24. Devis

COMMUNE DES CONTAMINES MONTJOIE 4 Route de Notre Dame de la Gorge 74170 LES CONTAMINES MONTJOIE Tél : 04.50.47.04.24. Devis COMMUNE DES CONTAMINES MONTJOIE 4 Route de Notre Dame de la Gorge 74170 LES CONTAMINES MONTJOIE Tél : 04.50.47.04.24 Devis Marché passé selon la procédure adaptée (Article 28 du Code des marchés publics)

Plus en détail

COMMUNE DE MILLANÇAY «EXTENSION DE LA BIBLIOTHEQUE ET BUREAUX» Rue des hauts châteaux 41200 MILLANÇAY SOCIETE D ARCHITECTURE BOITTE

COMMUNE DE MILLANÇAY «EXTENSION DE LA BIBLIOTHEQUE ET BUREAUX» Rue des hauts châteaux 41200 MILLANÇAY SOCIETE D ARCHITECTURE BOITTE COMMUNE DE MILLANÇAY «EXTENSION DE LA BIBLIOTHEQUE ET BUREAUX» Rue des hauts châteaux 41200 MILLANÇAY Lot n 07 - Chauffage MAITRE D ŒUVRE : SOCIETE D ARCHITECTURE BOITTE Siège social Agence de Romorantin

Plus en détail

D.P.G.F. D.C.E. Juin 2015. Reconstruction de la Salle Polyvalente

D.P.G.F. D.C.E. Juin 2015. Reconstruction de la Salle Polyvalente MAITRE DE L OUVRAGE Commune de Mairie 62170 Tél. : 03 21 1 46 56 E-mail : mairie.beaumerie@wanadoo.fr Reconstruction de la Salle Polyvalente D.C.E. Juin 2015 LOT PLOMBERIE SANITAIRE CHAUFFAGE V.M.C. Décomposition

Plus en détail

Décomposition du Prix Global et Forfaitaire

Décomposition du Prix Global et Forfaitaire Décomposition du Prix Global et Forfaitaire Création d'un espace périscolaire Et d'une nouvelle mairie A CUSE et ADRISANS Rue PATARD 25 680 CUSE et ADRISANS Lot n 3 Ventilation - Plomberie sanitaire Maître

Plus en détail

Prémisse DC-INVERTER MIRAÏ SPLIT. Pompe à chaleur split DC-INVERTER Pompes à chaleur Air-Eau

Prémisse DC-INVERTER MIRAÏ SPLIT. Pompe à chaleur split DC-INVERTER Pompes à chaleur Air-Eau ompe à chaleur split MIRAÏ SIT rémisse MIRAÏ-SIT combine des dimensions compactes à des fonctions complètes, car les composants du système thermique comme le circulateur, le vase d expansion et les instruments

Plus en détail

Compresseur scroll. Fluide Frigorigène R407C CDN. Groupes de condensation à refroidissement par air Modèles 205 à 905. de 19.0 à 83.

Compresseur scroll. Fluide Frigorigène R407C CDN. Groupes de condensation à refroidissement par air Modèles 205 à 905. de 19.0 à 83. Compresseur scroll Fluide Frigorigène R407C CDN Groupes de condensation à refroidissement par air Modèles 205 à 905 de 19.0 à 83.0kW Spécifications Les groupes de condensation à refroidissement par air

Plus en détail

DOSSIER RESSOURCES. Dossier RESSOURCES. Durée : 4h Coefficient : 3 Page 1 / 12. 1406-TIS T Session 2014

DOSSIER RESSOURCES. Dossier RESSOURCES. Durée : 4h Coefficient : 3 Page 1 / 12. 1406-TIS T Session 2014 DOSSIER Durée : 4h Coefficient : 3 Page 1 / 12 1 Synoptique de principe Chaufferie 8 7 5 2 6 3 4 Durée : 4h Coefficient : 3 Page 2 / 12 Plan d implantation Conduits de ventilation et de chauffage. Durée

Plus en détail

Mise en conformité de la production et de la diffusion de chaleur et de froid dans l'immeuble du bureau d'information à Athènes, Grèce

Mise en conformité de la production et de la diffusion de chaleur et de froid dans l'immeuble du bureau d'information à Athènes, Grèce Direction Générale des Infrastructures et de la Logistique Direction C - Ressources L - 2929 LUXEMBOURG UNITE DES CONTRATS ET MARCHES PUBLICS LUXEMBOURG APPEL D'OFFRES N 06A40/2014/M007 Mise en conformité

Plus en détail

DESCRIPTIF TECHNIQUE Lot unique Fourniture et installation de deux chambres froides : une positive et une négative

DESCRIPTIF TECHNIQUE Lot unique Fourniture et installation de deux chambres froides : une positive et une négative Marché à procédure adaptée DESCRIPTIF TECHNIQUE Lot unique Fourniture et installation de deux chambres froides : une positive et une négative Maître de l'ouvrage : INSTITUT NATIONAL DE LA RECHERCHE AGRONOMIQUE

Plus en détail

C.T.A. centrale de traitement d air : Modulys TA 500 FTE 101 158 A

C.T.A. centrale de traitement d air : Modulys TA 500 FTE 101 158 A centrale de traitement d air : Modulys FTE 101 158 A Août 2004 Modulys centrale de traitement d air extraplate avantages Adaptabilité des paramètres de fonctionnement (transmission poulies-courroies).

Plus en détail

Double flux Dee Fly Cube. Double flux Dee Fly Modulo. Ventilation individuelle Réseaux. Valeur rendement 90 % Valeur rendement 85 %

Double flux Dee Fly Cube. Double flux Dee Fly Modulo. Ventilation individuelle Réseaux. Valeur rendement 90 % Valeur rendement 85 % Ventilation individuelle Réseaux Double flux Dee Fly Cube Air insufflé (intérieur) Air rejeté (extérieur) Air extrait (intérieur) Air neuf (extérieur) Valeur rendement 90 % Double flux Dee Fly Modulo Valeur

Plus en détail

Commune d ORGELET Construction d une Maison de Santé pluridisciplinaire 39270 ORGELET. Lot n 13 FORAGES SONDES GEOTHERMIQUES. C.C.T.P et D.Q.

Commune d ORGELET Construction d une Maison de Santé pluridisciplinaire 39270 ORGELET. Lot n 13 FORAGES SONDES GEOTHERMIQUES. C.C.T.P et D.Q. Commune d ORGELET Construction d une Maison de Santé pluridisciplinaire 39270 ORGELET Maître d'oeuvre : D. BEURET & V. RATEL 2, Rue des Rochettes 39000 LONS LE SAUNIER Lot n 13 FORAGES SONDES GEOTHERMIQUES

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES ( C C T P )

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES ( C C T P ) Maître d Ouvrage COMMUNE DE SAINT ETIENNE DE CROSSEY 134 Rue de la Mairie 38960 SAINT ETIENNE DE CROSSEY Tél : 04 76 06 00 11 - Fax : 04 76 06 00 73 Mise en accessibilité des toilettes publiques et d une

Plus en détail

LOT N 10 : CHAUFFAGE VENTILATION

LOT N 10 : CHAUFFAGE VENTILATION Maître d'ouvrage Février 2011 Ville du CODRAY 32, rue du Gord 28630 LE CODRAY - o O o - Construction d un restaurant scolaire Groupe scolaire «Léonard de Vinci» Rue des Chaises 28630 LE CODRAY LOT N 10

Plus en détail

Bases du dépannage et maintenance des chaudières et centrales thermiques

Bases du dépannage et maintenance des chaudières et centrales thermiques Durée : 5 jours Bases du dépannage et maintenance des chaudières et centrales thermiques Réf : (Therm.01) - Permettre au personnel ayant la pratique, d'exploiter une installation comportant des générateurs

Plus en détail

PARTIE A - CHAUFFAGE / VENTILATION

PARTIE A - CHAUFFAGE / VENTILATION LOT N 8 : CHAFFAGE / VENTI LATION / PLOMBERIE SANITAIRE N ART DESIGNATION DES OVRAGES QTE P.. P.. x Q PARTIE A - CHAFFAGE / VENTILATION 1 GENERALITES 1.1à 1.9.2 Pour mémoire PM 2 DONNEES TECHNIQES 2.1

Plus en détail

Travaux d Aménagement de la Mairie

Travaux d Aménagement de la Mairie Maître d'ouvrage COMMNE DE FRESNAY L EVÊQE 3, Rue de la Mairie 28 310 FRESNAY L EVÊQE Travaux d Aménagement de la Mairie 3, Rue de la Mairie 28 310 Fresnay l Evêque Phase PRO - DCE Lot n 5 : CHAFFAGE VENTILATION

Plus en détail

Décomposition du Prix Global et Forfaitaire - Phase : DCE

Décomposition du Prix Global et Forfaitaire - Phase : DCE N Désignation U Qté Prix Unitaire Montant HT 08 LOT CHAUFFAGE GAZ VENTILATION 08.1 OBJET 08.2 GENERALITE 08.2.5 Renseignements et documents à fournir : DOSSIER D'EXECUTION et DES OUVRAGES EXECUTES 08.2.5.2

Plus en détail

Fiche commerciale. Ventilation. Tempérys Caisson d insufflation double-peau avec batterie de chauffage intégrée. www.france-air.

Fiche commerciale. Ventilation. Tempérys Caisson d insufflation double-peau avec batterie de chauffage intégrée. www.france-air. Fiche commerciale Ventilation Tempérys Caisson d insufflation double-peau avec batterie de chauffage intégrée Ventilation Direct @ccess Direct @ccess Tempérys caisson d insufflation double-peau avec batterie

Plus en détail

Cahier des Clauses Techniques Particulières. Lot : CHAUFFAGE / VENTILATION / CLIMATISATION

Cahier des Clauses Techniques Particulières. Lot : CHAUFFAGE / VENTILATION / CLIMATISATION MARCHES PUBLICS DE TRAVAUX Cahier des Clauses Techniques Particulières Lot : CHAUFFAGE / VENTILATION / CLIMATISATION Objet du marché : REMPLACEMENT DU GROUPE FROID LABO II INRA SITE DE THEIX 63122 Saint-Genès

Plus en détail

Fiche commerciale. Chauffage. Volcane II Récupérateur d énergie pour le tertiaire. www.france-air.com

Fiche commerciale. Chauffage. Volcane II Récupérateur d énergie pour le tertiaire. www.france-air.com Fiche commerciale Chauffage Volcane II Récupérateur d énergie pour le tertiaire Chauffage Direct @ccess Volcane II récupérateur de chaleur avantages Réduction des dépenses énergétiques (jusqu à 60 % de

Plus en détail

Commune de Chambly RENOVATION PARTIELLE DE LA COUVERTURE AUX TENNIS COUVERTS CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P)

Commune de Chambly RENOVATION PARTIELLE DE LA COUVERTURE AUX TENNIS COUVERTS CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P) Commune de Chambly RENOVATION PARTIELLE DE LA COUVERTURE AUX TENNIS COUVERTS CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P) 1 SOMMAIRE GENERALITES...3 1.1 OBJET DU MARCHE...3 1.2 INTERVENANTS...3

Plus en détail

Renovent Excellent 300

Renovent Excellent 300 NOUVEAU Ventilation double flux haut rendement «Plug and Play» Centrale de ventilation mécanique double flux haut rendement idéale pour les projets de maisons neuves individuelles. Débit d air de 300 m

Plus en détail

Géothermie CIAT : Ageo et Ageo caleo. Nouvelles performances nouveau nom Aurea devient Ageo. une gamme complète pour ceux qui veulent le meilleur

Géothermie CIAT : Ageo et Ageo caleo. Nouvelles performances nouveau nom Aurea devient Ageo. une gamme complète pour ceux qui veulent le meilleur 16 pompes à chaleur de 7 à 36 Géothermie CIAT : Nouvelles performances nouveau nom Aurea devient et caleo une gamme complète pour ceux qui veulent le meilleur Nouveau design Haute température pour la rénovation

Plus en détail

Compresseur Scroll. Fluide Frigorigène R410a. De 21.0 à 35.0 kw. SyScroll 20-35 Air. De 20.0 à 33.0 kw. Groupes froid Pompes à chaleur réversibles

Compresseur Scroll. Fluide Frigorigène R410a. De 21.0 à 35.0 kw. SyScroll 20-35 Air. De 20.0 à 33.0 kw. Groupes froid Pompes à chaleur réversibles Compresseur croll Fluide Frigorigène R410a De 21.0 à 35.0 kw ycroll 20-35 ir Groupes froid Pompes à chaleur réversibles De 20.0 à 33.0 kw 1 ycroll 20-35 ir Les unités ycroll 20-35 ir sont des groupes froid

Plus en détail

Systèmes de protection incendie et éléments coupe-feu

Systèmes de protection incendie et éléments coupe-feu Systèmes de protection incendie et éléments coupe-feu Systèmes préventifs de protection incendie dans les bâtiments à étages Le but des mesures préventives de protection incendie est d'éviter la propagation

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES ECOLE EMILE GERBAULT CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES 22 MARS 2010 DIRECTION DES BÂTIMENTS 6 place François Mitterrand Tél : 02 47 45.85.85 37270 MONTLOUIS SUR LOIRE Fax : 02 47 45.15.74 CHAUFFAGE

Plus en détail

TRAITEMENT D AIRD VENTILATION

TRAITEMENT D AIRD VENTILATION TRAITEMENT D AIRD ET VENTILATION D1 Sommaire Section 7 Traitement d air d et ventilation Articles CH 28 à CH 43 - CH 28 - Définitions - CH 29 à CH 40 Sous-section section 1 : Ventilation de confort - CH

Plus en détail

ASTRANE BASSE TEMPÉRATURE

ASTRANE BASSE TEMPÉRATURE ASTRANE BASSE TEMPÉRATURE CHAUFFERIES COMPLÈTES SOL ACIER FIOUL BASSE TEMPÉRATURE HAUT RENDEMENT AVEC PRODUCTION D EAU CHAUDE SANITAIRE RACCORDEMENT CHEMINÉE OU VENTOUSE PUISSANCE 20, 28 OU 40 KW * CREDIT

Plus en détail

de faible capacité (inférieure ou égale à 75 litres) doivent être certifiés et porter la marque NF électricité performance.

de faible capacité (inférieure ou égale à 75 litres) doivent être certifiés et porter la marque NF électricité performance. 9.5. PRODUCTION D EAU CHAUDE sanitaire Les équipements doivent être dimensionnés au plus juste en fonction du projet et une étude de faisabilité doit être réalisée pour les bâtiments collectifs d habitation

Plus en détail

SyScroll 20-30 Air EVO Pompes à chaleur réversibles

SyScroll 20-30 Air EVO Pompes à chaleur réversibles Compresseur croll Inverter Fluide Frigorigène R410a ycroll 20-30 ir EVO Pompes à chaleur réversibles De 20.0 à 34.0 kw De 20.0 à 35.0 kw 1 ycroll 20-30 ir EVO Les unités ycroll 20-30 ir EVO sont des pompes

Plus en détail

Récupérateurs de chaleur thermodynamiques. Chauffez gratuitement votre eau grâce à vos groupes frigorifiques

Récupérateurs de chaleur thermodynamiques. Chauffez gratuitement votre eau grâce à vos groupes frigorifiques Récupérateurs de chaleur thermodynamiques Chauffez gratuitement votre eau grâce à vos groupes frigorifiques Stop au gaspillage! La consommation d énergie des chauffe-eaux représente une part croissante

Plus en détail

Pompe à chaleur Aérothermique «Compact» Haute température réversible NOUVEAU

Pompe à chaleur Aérothermique «Compact» Haute température réversible NOUVEAU AW Aérothermie LIAISON HYDRAULIQUE Pompe à chaleur Aérothermique «Compact» Haute température réversible 6 C départ max Unités extérieures Unités intérieures NOUVEAU ans * garantie compresseur 6 C Radiateurs

Plus en détail

T.Flow Activ Modulo. Notice de Montage. Ballons de stockage d eau chaude sanitaire B200_T.Flow Activ Modulo et B300_T.Flow Activ Modulo. www.aldes.

T.Flow Activ Modulo. Notice de Montage. Ballons de stockage d eau chaude sanitaire B200_T.Flow Activ Modulo et B300_T.Flow Activ Modulo. www.aldes. Notice de Montage T.Flow Activ Modulo Ballons de stockage d eau chaude sanitaire B200_T.Flow Activ Modulo et B300_T.Flow Activ Modulo 11023718/A - RCS 956 506 828 - Imprimé en France/Printed in France

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES LOT 1 Salle de réception du complexe sportif des Blaquières

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES LOT 1 Salle de réception du complexe sportif des Blaquières CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES LOT 1 Salle de réception du complexe sportif des Blaquières ARTICLE 1. - OBJET DU MARCHE Le présent marché a pour objet la description des travaux nécessaires

Plus en détail

PRODUCTION D EAU CHAUDE SANITAIRE THERMODYNAMIQUE COLLECTIVE À APPOINT ÉLECTRIQUE

PRODUCTION D EAU CHAUDE SANITAIRE THERMODYNAMIQUE COLLECTIVE À APPOINT ÉLECTRIQUE HYDRAPAC PRODUCTION D EAU CHAUDE SANITAIRE THERMODYNAMIQUE COLLECTIVE À APPOINT ÉLECTRIQUE modèles de pompes à chaleur air/eau de à 6 kw (jusqu à 8 kw en parallèle) modèles de ballons de 5 à L Régulation

Plus en détail

Cahier des clauses techniques Particulières

Cahier des clauses techniques Particulières Cahier des clauses techniques Particulières REMPLACEMENT DES GENERATEURS GAZ LOT N 1 secteur 401 - Fleury Les Aubrais (45400) : HP 0506-17 et 19 rue Gabriel Péri 12 logements collectifs LOT N 2 - secteur

Plus en détail

LOT 07 PLOMBERIE, CHAUFFAGE, SANITAIRES, CLIMATISATION, VMC

LOT 07 PLOMBERIE, CHAUFFAGE, SANITAIRES, CLIMATISATION, VMC LOT 07 PLOMBERIE, CHAUFFAGE, SANITAIRES, CLIMATISATION, VMC 1 1 CLAUSES ET PRESCRIPTIONS GENERALES 1.1 OBJET DE LA NOTICE Le présent CCTP concerne la description des travaux du lot n 06 PLOMBERIE, CHAUFFAGE,

Plus en détail

RESTRUCTURATION DE LOCAUX 48-50, Boulevard Edgar Quinet 79200 PARTHENAY

RESTRUCTURATION DE LOCAUX 48-50, Boulevard Edgar Quinet 79200 PARTHENAY SYNDICAT MIXTE D'AMENAGEMENT ET D'EXPANSION DE LA GATINE RESTRUCTURATION DE LOCAUX 48-50, Boulevard Edgar Quinet 79200 PARTHENAY CADRE DE DECOMPOSITION FORFAITAIRE Octobre 2006 22.06.070/FG/CP Suivant

Plus en détail

Pompes à chaleur géothermiques TELLUS

Pompes à chaleur géothermiques TELLUS Pompes à chaleur s Pompes à chaleur eau/eau Le meilleur de la Géothermie : - maîtrise d œuvre unique (pompe à chaleur - forage) - captage adapté aux terrains paysagés, même de petite taille - installation

Plus en détail

Centrale de Traitement de l Air. des locaux industriels et sportifs.

Centrale de Traitement de l Air. des locaux industriels et sportifs. Zeus Centrale de Traitement de l Air La gae ZEUS répond aux besoins de chauffage et de rafraîchissement des locaux industriels et sportifs. La gae compte tailles ayant des débits d'air compris entre 5.000

Plus en détail

Fascicule de Travaux Pratiques

Fascicule de Travaux Pratiques Ministère de l'enseignement Supérieur, de la Recherche Scientifique et de la Technologie Université de Sousse Institut Supérieur des Sciences Appliquées et de Technologie de Sousse Fascicule de Travaux

Plus en détail

Groupes d eau glacée Arcoa

Groupes d eau glacée Arcoa Groupes d eau glacée Arcoa groupes de production d eau glacée de 45 à 160 kw - Échangeurs côté eau : à plaques en inox avec isolation en mousse polyuréthane expansée à cellules fermées, équipés de pressostat

Plus en détail

GEOTHERMIE OCEA EAU/EAU POMPES À CHALEUR HAUTE TEMPERATURE GROUP

GEOTHERMIE OCEA EAU/EAU POMPES À CHALEUR HAUTE TEMPERATURE GROUP GEOTHERMIE OCEA POMPES À CHALEUR HAUTE TEMPERATURE EAU/EAU A OCEA 800-000-200-500 LA MAÎTRISE DES ÉNERGIES RENOUVELABLES ÉNERGIES RENOUVELABLES GÉOTHERMIE Eau, terre et air sont sources d énergies inépuisables

Plus en détail

LOT 04 PLOMBERIE SANITAIRES

LOT 04 PLOMBERIE SANITAIRES LOT 04 PLOMBERIE SANITAIRES page 1 1 CLAUSES ET PRESCRIPTIONS GENERALES 1.1 OBJET DE LA NOTICE Le présent CCTP concerne la description des travaux du lot PLOMBERIE SANITAIRES pour la construction des nouvelles

Plus en détail

PUITS CANADIEN HYDRAULIQUE

PUITS CANADIEN HYDRAULIQUE PUITS CANADIEN HYDRAULIQUE La ventilation haute performance pour le confort de l habitat Votre fournisseur spécialisé en systèmes complets de VMC double flux Principe du puits canadien hydraulique Brink

Plus en détail

Elegant ECM. Les aéro-conditionneurs ELEGANT ECM permettent, La gamme est composée de 12 modèles : Aéroconditionneur Plafonnier

Elegant ECM. Les aéro-conditionneurs ELEGANT ECM permettent, La gamme est composée de 12 modèles : Aéroconditionneur Plafonnier Elegant ECM Aéroconditionneur Plafonnier Les aéro-conditionneurs ELEGANT ECM permettent, pour un investissement limité, de chauffer et rafraîchir des locaux de petite et moyenne surface, tels que des magasins,

Plus en détail

I.10 GTDI GTDI Utilisation GTDI Composition Motoventilateurs

I.10 GTDI GTDI Utilisation GTDI Composition Motoventilateurs I.1 GTDI Unité de avec un rendement < 75% A flux croisé Qv 5m3/h double flux type GTDI Unité de récupération d énergie GTDI est une centrale double flux équipée d un échangeur statique à flux croisés à

Plus en détail

DESCRIPTIF TECHNIQUE Lot unique Fourniture et Installation de deux systèmes de chauffe-eau solaires

DESCRIPTIF TECHNIQUE Lot unique Fourniture et Installation de deux systèmes de chauffe-eau solaires Marché à procédure adaptée DESCRIPTIF TECHNIQUE Lot unique Fourniture et Installation de deux systèmes de chauffe-eau solaires Maître de l'ouvrage : INSTITUT NATIONAL DE LA RECHERCHE AGRONOMIQUE Etablissement

Plus en détail

Condens 5000 FM Chaudière sol gaz à condensation. Chauffage avec ballon ECS intégré.

Condens 5000 FM Chaudière sol gaz à condensation. Chauffage avec ballon ECS intégré. Chaudière sol gaz à condensation. Chauffage avec ballon ECS intégré. FBGC 4C R S00 N Chauffage + ECS stratifiée par ballon intégré FBGC C R S00 N Chauffage + ECS stratifiée par ballon intégré FBGC C R

Plus en détail

Systèmes aurotherm. Chauffe Eau Solaire Individuel (CESI) Système Solaire Combiné (SSC)

Systèmes aurotherm. Chauffe Eau Solaire Individuel (CESI) Système Solaire Combiné (SSC) Systèmes aurotherm Chauffe Eau Solaire Individuel (CESI) Système Solaire Combiné (SSC) Le soleil, une énergie propre et renouvelable Les aurotherm 300, 400 et 700 fonctionnent avec les capteurs plans VFK

Plus en détail

Grille d'évaluation Compétences reliées aux activités Evaluation du stage en entreprise

Grille d'évaluation Compétences reliées aux activités Evaluation du stage en entreprise Page 1 sur 6 Grille d'évaluation Compétences reliées aux activités Evaluation du stage en entreprise Nom élève:.. Entreprise: Nom et fonction du professeur:. Dates de stage:.. Zone de compétence: Zone

Plus en détail

Gamme Pompes à chaleur. PAC eau/eau Réversibles CWP

Gamme Pompes à chaleur. PAC eau/eau Réversibles CWP Gamme Pompes à chaleur PAC eau/eau Réversibles CWP GAMME VIVRÉLEC L eau et le sol emmagasinent naturellement toute l année des calories grâce au rayonnement solaire, à la pluie et au vent. Ces éléments

Plus en détail

Décomposition du Prix Global et Forfaitaire (D.P.G.F.)

Décomposition du Prix Global et Forfaitaire (D.P.G.F.) Vesoul, le 04 juillet 2012 OPH DE HAUTE SAONE 26 RUE FLEURIER 70000 VESOUL --------------------------------------------------- OPERATION --------------------------------------------------- RENOVATION DE

Plus en détail

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Procédure ADAPTEE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES C.C.T.P. MAIRIE - BOESCHEPE (59299) (DEPARTEMENT DU NORD)

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Procédure ADAPTEE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES C.C.T.P. MAIRIE - BOESCHEPE (59299) (DEPARTEMENT DU NORD) MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Procédure ADAPTEE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES C.C.T.P. Maître de l Ouvrage : MAIRIE - BOESCHEPE (59299) (DEPARTEMENT DU NORD) Objet du marché : RENOVATION D UN

Plus en détail

INTITULE DE L OPERATION : TRAVAUX DE REMPLACEMENT D EQUIPEMENTS FRIGORIFIQUES

INTITULE DE L OPERATION : TRAVAUX DE REMPLACEMENT D EQUIPEMENTS FRIGORIFIQUES REPUBLIQUE FRANÇAISE INSTITUT NATIONAL DE LA RECHERCHE AGRONOMIQUE Centre de Recherche de Clermont-Ferrand Theix Lyon SITE : ABATTOIR EXPERIMENTAL SITE DE THEIX. INTITULE DE L OPERATION : TRAVAUX DE REMPLACEMENT

Plus en détail

Quantité proposée TOTAL.

Quantité proposée TOTAL. CCTP Mars 2015 - Page 2/12 1 - DESCRIPTION D PROJET Pour mémoire PM 0,00 TOTAL DESCRIPTION D PROJET 0,00 Euros HT 2 - INTERVENTIONS PREALABLES 21 - Principe général Pour mémoire PM 0,00 PRINCIPE GENERAL

Plus en détail

PLAFOND CHAUFFANT - REFROIDISSANT

PLAFOND CHAUFFANT - REFROIDISSANT PLAFOND CHAUFFANT - REFROIDISSANT Avantages Plafonds métalliques Dalles perforées - Design - Luminosité - Démontabilité - Lavabilité - Intégration des équipements - Résistance à l humidité - Durabilité

Plus en détail

Carisma. Climatisation Ventilo-convecteur CRC ECM Carisma CRT ECM CRS ECM. www.eurovent-certification.com www.certiflash.com

Carisma. Climatisation Ventilo-convecteur CRC ECM Carisma CRT ECM CRS ECM. www.eurovent-certification.com www.certiflash.com Carisma Climatisation Ventilo-convecteur ECM Carisma CRT ECM CRS ECM Systèmes de management de la qualité ISO 900 Cert. n 04/4 www.eurovent-certification.com www.certiflash.com Les ventilo-convecteurs

Plus en détail

CTL Condensation. Chaufferies complètes acier fioul ou gaz. www.geminox.fr CRÉDIT D IMPÔT*

CTL Condensation. Chaufferies complètes acier fioul ou gaz. www.geminox.fr CRÉDIT D IMPÔT* CTL Condensation Chaufferies complètes acier fioul ou gaz www.geminox.fr CRÉDIT D IMPÔT* SELON LA LOI DE FINANCES EN VIGUEUR *Crédit d impôt sur le prix de la chaufferie posée par un professionnel, hors

Plus en détail

Commune de Brignoles. Service des Travaux neufs

Commune de Brignoles. Service des Travaux neufs Commune de Brignoles Service des Travaux neufs MARCHE A PROCEDURE ADAPTE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES 14/10/2011 1 SOMMAIRE 1 GENERALITES... 3 1.1 OBJET DU MARCHE... 3 1.2 INTERVENANTS...

Plus en détail

Chaudières sol à condensation. Systèmes à ventouse

Chaudières sol à condensation. Systèmes à ventouse technique de condensation APERÇU CHAPITRE ecovit Chaudières sol à condensation Chauffage uniquement (sans eau chaude sanitaire) ecovit VKK 6 à 656... page 65 groupes de pompe et séparateur hydraulique...

Plus en détail

DEFINITION DES TRAVAUX...2

DEFINITION DES TRAVAUX...2 SOMMAIRE Page 1 1 DEFINITION DES TRAVAUX...2 1.1 LES LIMITES DE CES PRESTATIONS SONT :...2 1.1.1 Pour la distribution d'eau froide...2 1.1.2 Pour la distribution d'eau chaude sanitaire...2 1.1.3 Pour les

Plus en détail

DESCRIPTIF PHASE D.C.E.

DESCRIPTIF PHASE D.C.E. MAITRE D'OUVRAGE : COMMUNE DE VEUREY-VOROIZE! OBJET CHANTIER : CONSTRUCTION MAISON DE LA NATURE LIEU DU CHANTIER : SECTEUR DES JAYERES 38113 VEUREY-VOROIZE DESCRIPTIF PHASE D.C.E. LOT 4 PLOMBERIE - SANITAIRES

Plus en détail

COLLEGE LIGNE DES BAMBOUS

COLLEGE LIGNE DES BAMBOUS COLLEGE LIGNE DES BAMBOUS 37 Rue Félix Baillif BP 13 97432 Saint-Pierre Tél : 02 62 55 19 30 Fax : 02 62 55 19 40 Adresse électronique : gestion.9741346v@ac-reunion.fr ------------------- DOSSIER DE CONSULTATION

Plus en détail

VI Basse consommation inverter

VI Basse consommation inverter [ VERSION SURBAISSÉE ] CV CH CH 7 W pour 1 kw diffusé Applications Chauffage et/ou climatisation en résidentiel ou tertiaire NC Avantages Une offre compétitive en ventilo-convecteurs pour systèmes à eau

Plus en détail

Module Harmony SOMMAIRE

Module Harmony SOMMAIRE sd 201 1 NOTICE D'INSTALLATION ET D'EMPLOI Module Harmony SOMMAIRE page Présentation ------------------------------------------------ 3 Caractéristiques techniques ------------------------------ 3 Descriptif

Plus en détail

Contrat de maintenance NOTICE D ENTRETIEN DE L INSTALLATION SOLAIRE Exemple type

Contrat de maintenance NOTICE D ENTRETIEN DE L INSTALLATION SOLAIRE Exemple type Contrat de maintenance NOTICE D ENTRETIEN DE L INSTALLATION SOLAIRE Exemple type 1 - PREAMBULE Cette notice s adresse au personnel qui aura à charge l entretien de l installation de production d eau chaude

Plus en détail

Caissons de ventilation double peau CX.. et centrales double flux CDF

Caissons de ventilation double peau CX.. et centrales double flux CDF Caissons de ventilation double peau CX.. et centrales double flux CDF CX.. Caisson double peau Entraînement direct. Diagramme de sélection rapide Les diagrammes à gauche perment les tailles des caissons

Plus en détail

MAIRIE DE REMIRE-MONTJOLY DEPARTEMENT DE LA GUYANE GROUPE SCOLAIRE MOULIN A VENT 97350 REMIRE-MONTJOLY CONSTRUCTION DE QUATRES CLASSES MATERNELLE

MAIRIE DE REMIRE-MONTJOLY DEPARTEMENT DE LA GUYANE GROUPE SCOLAIRE MOULIN A VENT 97350 REMIRE-MONTJOLY CONSTRUCTION DE QUATRES CLASSES MATERNELLE MAIRIE DE REMIRE-MONTJOLY DEPARTEMENT DE LA GUYANE GROUPE SCOLAIRE MOULIN A VENT 97350 REMIRE-MONTJOLY CONSTRUCTION DE QUATRES CLASSES MATERNELLE LOT N 8 : PLOMBERIE Cahier des Clauses Techniques Particulières

Plus en détail

SOLUTIONS RÉSIDENTIELLES POMPES À CHALEUR AIR/EAU THERMA V

SOLUTIONS RÉSIDENTIELLES POMPES À CHALEUR AIR/EAU THERMA V SOLUTIONS RÉSIDENTIELLES POMPES À CHALEUR AIR/EAU THERMA V _POUR LE NEUF ET LA RÉNOVATION _PERFORMANCES ÉNERGÉTIQUES ÉLEVÉES _INSTALLATION SIMPLE ET FLEXIBLE _PROGRAMME D ACCOMPAGNEMENT LG ENERGY EXPERT

Plus en détail

Fiche produit GAS 210 ECO PRO ECO PRO. Chaudière à condensation compacte pour un rendement optimal

Fiche produit GAS 210 ECO PRO ECO PRO. Chaudière à condensation compacte pour un rendement optimal Fiche produit GAS 210 ECO PRO GAS 210 ECO PRO Chaudière à condensation compacte pour un rendement optimal Les points forts en résumé. GAS 210 ECO PRO Remeha GAS 210 ECO PRO La chaudière Gas 210 ECO Remeha

Plus en détail

Groupe froid négatif Système de conservation de produits à température négative (A assembler ou Clé-en-main)

Groupe froid négatif Système de conservation de produits à température négative (A assembler ou Clé-en-main) Groupe froid négatif Système de conservation de produits à température négative (A assembler ou Clé-en-main) Le Groupe froid négatif en un clin d œil Sections Energétique. Points Forts & Activités Clés

Plus en détail

www.hdgdev.com Franck SIMONNET

www.hdgdev.com Franck SIMONNET www.hdgdev.com Franck SIMONNET Chargé de prescription 1 VMC double flux Dee Fly Maison individuelle Juin 2009 Principe du double flux Le renouvellement de l air est assuré mécaniquement par insufflation

Plus en détail

Module Thermique MT 2000 CAHIER TECHNIQUE. LIB 0003 UF - 1ère édition - 09/99

Module Thermique MT 2000 CAHIER TECHNIQUE. LIB 0003 UF - 1ère édition - 09/99 Module Thermique MT 2000 LIB 000 UF - 1ère édition - 09/99 CAHIER TECHNIQUE SOMMAIRE 1 PRESENTATION - DESCRIPTION 1.1 Présentation... pag. 1.2 Description générale... pag. 1. Raccordements à l installation...

Plus en détail

VILLE DE FEYZIN PÔLE LOGISTIQUE ET BÂTIMENTS CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P.) TRAVAUX DE REFECTION D'ETANCHEITE

VILLE DE FEYZIN PÔLE LOGISTIQUE ET BÂTIMENTS CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P.) TRAVAUX DE REFECTION D'ETANCHEITE Département du Rhône (69) VILLE DE FEYZIN PÔLE LOGISTIQUE ET BÂTIMENTS CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P.) TRAVAUX DE REFECTION D'ETANCHEITE CENTRE DE LOISIRS 1 RUE DES BLEUETS Ville

Plus en détail

BRULEUR GAZ NATUREL Ou BRULEUR FUEL DOMESTIQUE

BRULEUR GAZ NATUREL Ou BRULEUR FUEL DOMESTIQUE GENERATEUR D AIR CHAUD BRULEUR GAZ NATUREL Ou BRULEUR FUEL DOMESTIQUE INFORMATIONS TECHNIQUES INSTRUCTION DE MONTAGE ENTRETIEN ET DEPANNAGE A lire attentivement avant toute opération d'installation, d'exploitation,

Plus en détail

VMC DOUBLE FLUX HAUT RENDEMENT A CONTRE FLUX Série IDEO 325 ECOWATT RD - IDEO 325 ECOWATT FL

VMC DOUBLE FLUX HAUT RENDEMENT A CONTRE FLUX Série IDEO 325 ECOWATT RD - IDEO 325 ECOWATT FL Centrale double flux équipée d un échangeur à contre flux et de moteurs à courant continu. Ces atouts lui permettent d obtenir un rendement jusqu à 92% et une consommation moyenne inférieure à 40W. Sa

Plus en détail

NOTICE D INSTALLATION ET D UTILISATION MULTIWIND 5.3KW PAGE 1

NOTICE D INSTALLATION ET D UTILISATION MULTIWIND 5.3KW PAGE 1 MULTIWIND Réversible 5,3 kw Notice d installation et d utilisation NOTICE D INSTALLATION ET D UTILISATION MULTIWIND 5.3KW PAGE 1 Vous venez d acquérir pour votre plus grand confort un climatiseur MULTIWIND

Plus en détail

GMP Standard GROUPE DE MAINTIEN DE PRESSION. Groupe de Maintien de Pression GMP Standard GMP Eau-surchauffée Vacuopress Maxipress - Minipress

GMP Standard GROUPE DE MAINTIEN DE PRESSION. Groupe de Maintien de Pression GMP Standard GMP Eau-surchauffée Vacuopress Maxipress - Minipress GMP Standard GROUPE DE MAINTIEN DE PRESSION Groupe de Maintien de Pression GMP Standard GMP Eau-surchauffée Vacuopress Maxipress - Minipress LES AVANTAGES La directive européenne des équipements sous pression

Plus en détail

C.C.T.P. CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES

C.C.T.P. CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES M A I T RE D O U V R A G E VILLE DE BAYON EGLISE DE BAYON Consolidation & entretien C.C.T.P. CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES LOT 03 SERURRERIE JANVIER 2013 ATELIER PATRIMOINE & PAYSAGE Sarl

Plus en détail

Ventilation SYSTEME D avec récupération de chaleur

Ventilation SYSTEME D avec récupération de chaleur Ventilation SYSTEME D avec récupération de chaleur 1. GENERALITES L'ensemble doit satisfaire aux normes suivantes: NBN D 50.001 NBN EN 308 Exigences PEB NBN S 01-400-1 (confort acoustique) Réglementation

Plus en détail