` LES GRANDES LIGNES DU DÉVELOPPEMENT DE L ENFANT

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "` LES GRANDES LIGNES DU DÉVELOPPEMENT DE L ENFANT"

Transcription

1 ` LES GRANDES LIGNES DU DÉVELOPPEMENT DE L ENFANT L enfant se développe selon un processus global. Votre rôle est de favoriser, à l aide d activités, ce développement sous tous les plans, soit au niveau cognitif, langagier, affectif, physique et moteur ainsi qu au niveau social et moral, sans pour autant stimuler de façon excessive. Les différentes dimensions du développement sont étroitement liées. Le développement s effectue selon une séquence assez prévisible. Par exemple, l enfant va apprendre des mots avant de faire des phrases. Toutefois, cette séquence ne se déroule pas de façon continue, c est-à-dire que l enfant peut développer plus rapidement une des dimensions. Source : Accueillir la petite enfance p Copyright Tous droits réservés.

2 Le développement physique et moteur : Cette dimension fait principalement référence au développement des sens et des habiletés motrices de l enfant telles que ramper, marcher, courir, attraper et découper. En organisant des activités qui permettent aux enfants de bouger, vous les aidez à contrôler leurs mouvements, leur posture et leur coordination. Quelques exemples d activités favorisant le développement physique et moteur : Moins d un an Mettre des jouets attrayants devant l enfant lorsqu il est en position assise pour l inciter à se déplacer Ramper à l intérieur d un tunnel Jeux d encastrement S amuser avec des marionnettes à doigts Mettre à la disposition de l enfant des objets à saisir (hochets, jouets de dentition) 1 à 3 ans Aller jouer au parc (glissoire, balançoires) Jouer à la cachette Construire des tours avec des blocs Faire de la peinture au doigt Jouer avec de la pâte à modeler 3 à 6 ans Jeux avec des ballons Course à obstacles La marche des animaux Découpage Fabrication de colliers avec des pâtes alimentaires Copyright Tous droits réservés. 67

3 Le développement cognitif : Le développement cognitif fait référence au développement des connaissances chez l enfant, c est-à-dire au développement de sa pensée et de son raisonnement face au monde qui l entoure. Cet aspect se développe grâce aux interactions de l enfant avec les personnes qui l entourent, d où l importance de lui offrir un environnement stimulant. Quelques exemples d activités favorisant le développement cognitif : Moins d un an Jeux de coucou Jeux action-réaction (son ou lumières lorsqu on pèse sur un bouton) Chercher des objets sous une couverture 1 à 3 ans Comptines Regarder des livres Imiter les images que l on voit dans les livres Classer des objets selon leur couleur, leur grandeur 3 à 6 ans Sortie à la bibliothèque Jeux de devinettes Jouer à des jeux de société (ex. : jeu de mémoire, serpents et échelles) Invente-moi une histoire Le développement affectif : Le développement affectif se caractérise par la capacité de l enfant à reconnaitre, à exprimer et à gérer ses émotions. Cela l amènera à s affirmer et à bâtir son estime de soi. Il est primordial de créer une relation affective stable et sécurisante avec l enfant dès son entrée au SG. Ainsi, il pourra se développer harmonieusement. Exemples d attitudes favorisant le développement affectif : 0 à 6 ans Le cajoler, le rassurer et répondre à ses besoins. L encourager, valoriser ses efforts Instaurer des rituels dans différents moments de la journée (par exemple avant le dodo) Lui permettre de prendre des initiatives, faire des choix. L accompagner dans la recherche de solutions plutôt que de résoudre les problèmes à sa place 68 Copyright Tous droits réservés.

4 Le développement langagier : Le développement langagier représente la communication entre l enfant et les autres. Cette communication prend différentes formes telles que la communication verbale, gestuelle, graphique et artistique. L acquisition du langage verbal est un processus d apprentissage complexe. L enfant doit d abord développer la représentation symbolique, c est-à-dire qu il doit être en mesure de distinguer les sons et leur donner un sens avant de pouvoir s exprimer verbalement. Le contexte de groupe que fournit un SG contribue au développement langagier de l enfant. Le fait de parler avec les enfants et de les aider à exprimer de nouveaux mots contribue à développer cette dimension. Exemples d activités et d attitudes favorisant le développement langagier : Moins d un an Lui parler constamment Lui chanter des chansons Imiter les sons qu il émet Regarder des livres contenant une seule image par page pour commencer 1 à 3 ans Lui apprendre des comptines Lui poser des questions (ex. : Peux-tu me montrer la poupée?) Imiter les sons des animaux Lui montrer de nouveaux objets et les nommer 3 à 6 ans Lui raconter des histoires en lui posant des questions L encourager à s exprimer lors de la période de causerie Jouer à «Jean dit» Copyright Tous droits réservés. 69

5 Le développement social et moral : La dimension sociale fait référence à la capacité de l enfant à entrer en relation avec les autres de façon harmonieuse. Quant au développement moral, il caractérise la conscience du bien et du mal. Ainsi, l enfant acquiert la capacité à considérer le point de vue des autres avant d agir. La vie en groupe permet à l enfant d entrer en relation avec d autres et de résoudre ses problèmes. Exemples d activités et d attitudes favorisant le développement social et moral : Moins d un an Répondre à ses sourires Encourager ses déplacements en lui tendant les bras. L encourager à venir vous voir en lui tendant un jouet. 1 à 3 ans Lui donner de petites tâches (ex. : mettre les ustensiles) Organiser des activités en petits groupes Lui expliquer les conséquences possibles à un geste posé 3 à 6 ans Mettre à sa disposition du matériel de jeu symbolique L aider à trouver des solutions aux conflits Organiser des sorties dans la communauté (ex. : visite chez les personnes âgées) 70 Copyright Tous droits réservés.

6 ` LE PROGRAMME ÉDUCATIF EN BREF En tant que RSGMF subventionnée, vous êtes dans l obligation d appliquer un programme éducatif. Les SGMF non subventionnés ont le choix d appliquer ou non un programme éducatif. Toutefois, étant donné que ce dernier permet d assurer des SG de qualité, il peut être souhaitable de le faire. Votre programme éducatif doit comprendre des activités favorisant le développement global de l enfant, notamment sur le plan affectif, social, moral, cognitif, langagier, physique et moteur et d amener progressivement l enfant à s adapter à la vie en collectivité et de s y intégrer harmonieusement. De plus, afin d obtenir votre reconnaissance, vous devez fournir au BC un document comprenant le programme éducatif que vous désirez appliquer ainsi qu une description de vos activités et de vos interventions éducatives. Pour vous aider à élaborer votre propre programme éducatif, je vous encourage à consulter le programme éducatif des SG intitulé Accueillir la petite enfance. Il est possible de le consulter sur le site du MFA à l adresse suivante : Vous trouverez également, un peu plus loin, un canevas pouvant vous guider dans la rédaction de votre document de plateforme pédagogique. Tout d abord, voici les principaux objectifs et principes de base du programme éducatif des SG du Québec : Les objectifs du programme éducatif : Le programme éducatif comporte quatre objectifs distincts, soit : 1. Assurer aux enfants des SG éducatifs de qualité : Le programme éducatif fournit les bases qui permettent au personnel éducateur et aux RSG d orienter leurs interventions pour qu elles respectent les besoins des enfants, leurs particularités familiales et culturelles ainsi que les étapes de l intervention éducative. 2. Servir d outil de référence à toute personne travaillant dans le milieu des SG : Le but principal du programme éducatif est de supporter le personnel éducateur et les RSG dans la mise en place de conditions favorables au développement global de l enfant et d assurer des interactions de qualité. 3. Promouvoir une plus grande cohérence entre ces divers milieux : Ce programme établit un cadre de référence et suggère des moyens concrets dans l application des principes de base et des interventions auprès des enfants. 4. Favoriser la continuité de l ensemble des interventions faites auprès de la famille et de la petite enfance : Cet aspect fait référence à l arrimage de tous les programmes qui existent pour les enfants d âges préscolaire afin que tous les intervenants impliqués auprès d eux puissent permettre leur développement optimal. Copyright Tous droits réservés. 71

7 Les principes de base du programme éducatif : Le Programme éducatif repose sur cinq principes de base. Ils doivent dicter vos interventions auprès des enfants et des parents et vous guider face aux activités que vous proposez ainsi que l aménagement de l espace prévu pour le jeu. Les voici : Chaque enfant est unique : Chaque enfant possède des caractéristiques qui lui sont propres et se développe à son propre rythme. L enfant est le premier agent de son développement : L enfant se développe selon ses expériences et ses expérimentations vécues face à lui-même et son environnement. C est ce que l on appelle l apprentissage actif. Le développement de l enfant est un processus global et intégré : L enfant se développe dans toutes les sphères, selon ses capacités et ses habiletés, en interagissant avec son environnement. L enfant apprend par le jeu : Le jeu est le principal agent de développement et permet à l enfant d apprendre et d être en interaction avec les autres et son environnement. Il représente la majorité des moments vécus en SG et constitue la base des méthodes éducatives. La collaboration entre le personnel éducateur ou les RSG et les parents est essentielle au développement harmonieux de l enfant : Des relations positives ainsi que des échanges réguliers aident à la compréhension de ce qui est vécu par l enfant à la maison et vous permettent d exercer une continuité. Le programme éducatif comprend aussi quatre domaines d application qui traduisent comment les éléments théoriques peuvent se vivre dans la pratique. Pour vous aider à les appliquer dans votre quotidien, vous pouvez vous inspirer des questions qui suivent. C est possiblement sur ces indicateurs que s inspireront les BC pour vérifier votre application du programme éducatif dans votre milieu. 1. La structuration et l aménagement des lieux (Les lieux doivent répondre aux besoins et aux intérêts des enfants, des RSG et des parents tout en favorisant le développement global des enfants.) Est-ce que l aménagement de mon SG : Tient compte des besoins et des intérêts des enfants (poupons jusqu à 5 ans)? Permet de créer une atmosphère conviviale, stimulante et chaleureuse? Facilite le déroulement des activités? Favorise l autonomie et permet aux enfants un contact direct avec le matériel? Favorise le développement global (dans toutes les sphères)? Est fonctionnel, sécuritaire? Tient compte de caractéristiques liées au sexe des enfants (gars-filles)? Permet aux enfants de participer à l aménagement de leur environnement? Met à la disposition des enfants du matériel de jeu varié, attrayant, stimulant et approprié pour leur stade de développement? Met à la disposition des enfants du matériel de jeu sécuritaire, en bon état? 72 Copyright Tous droits réservés.

8 2. La structuration et la diversité des activités offertes aux enfants (Fait référence à la régularité de l horaire, à la possibilité pour les enfants de choisir leurs activités ainsi qu à la variation des modes d encadrement des enfants.) Est-ce que les activités offertes dans mon SG : Sont établies selon un horaire régulier (routine) et sont variées? Permettent aux enfants de choisir leurs activités? Correspondent aux gouts et intérêts des enfants? Tiennent compte du rythme de développement et des besoins individuels des enfants? Encouragent la créativité des enfants? Font appel à tous les aspects du développement? Permettent à la RSG d accorder une attention particulière à chacun des enfants? Privilégient le jeu comme moyen de stimulation? Proposent différents types d activités (jeux libres, activités dirigées, etc.)? Encouragent toutes les formes de jeu (individuel ou collectif)? Favorisent les occasions d échange entre les enfants? Favorisent la continuité entre les activités du SG et celles de la famille? Prévoient des périodes d observation pour chaque enfant? 3. La qualité des interactions entre la RSG et les enfants (Se rapporte au mode d intervention et à l importance d une saine communication et de relations interpersonnelles positives). Est-ce que les interactions avec les enfants de mon SG : Soutiennent les initiatives des enfants? Créent un climat propice au développement des enfants? Tiennent compte des besoins et des capacités des enfants? Favorisent le partage dans la prise de décisions? Soutiennent les enfants dans leur démarche de résolution de conflits? Favorisent les interactions harmonieuses entre les enfants? Permettent à chaque enfant de bénéficier d une attention particulière? Créent un climat chaleureux, réconfortant et stimulant? Sont réajustées selon les observations effectuées afin de favoriser le développement harmonieux des enfants? 4. La qualité des interactions entre la RSG et les parents (Les interactions doivent favoriser la collaboration entre la RSG et les parents.) Est-ce que les interactions avec les parents : Suscitent les échanges sous différentes formes (échanges verbaux, échanges écrits) et à divers moments (en début et fin de journée, rencontres individuelles, etc.)? Favorisent leur participation à différentes activités du SG? Démontrent une attitude positive et respectueuse? Sont établies de sorte qu elles sont constructives? Soutiennent les familles dans l exercice de leurs habiletés parentales? Copyright Tous droits réservés. 73

9 ` L INTERVENTION ÉDUCATIVE Le programme éducatif définit l intervention éducative en quatre étapes. Ces étapes sont étroitement liées et permettent au personnel éducateur de mieux répondre aux besoins de l enfant. Source : Accueillir la petite enfance p.33 ÉTAPE 1 - L OBSERVATION : Cette première étape est primordiale. Elle permet de connaitre les gouts, les intérêts et les aptitudes de chaque enfant. Les informations recueillies orienteront vos interventions et alimenteront aussi les discussions avec les parents. Les observations permettent aussi de saisir la dynamique du groupe et de s adapter aux difficultés rencontrées face à l aménagement de l espace ou au matériel de jeu disponible. Plusieurs outils d observation peuvent être utilisés, tels que le carnet de notes, l agenda et le cahier des apprentissages des enfants selon leur âge. ÉTAPE 2 - LA PLANIFICATION ET L ORGANISATION : La deuxième étape du processus permet de planifier l horaire de la journée, les activités, le matériel, l aménagement des lieux, ainsi que les interventions qui doivent faire suite à l analyse des faits observés. L objectif principal d une bonne planification est de répondre de façon adéquate aux besoins de l enfant de façon à lui procurer de la sécurité et de la stabilité. Une bonne planification permet aussi de faciliter le déroulement des différents moments de la journée. Il est essentiel que cette planification demeure souple, surtout en groupe multiâge. Ceci vous permettra de respecter le rythme de chaque enfant et de faire face aux imprévus. 74 Copyright Tous droits réservés.

10 ÉTAPE 3 - L INTERVENTION : Lors de la troisième étape, et suite à une planification de qualité, l éducatrice agit comme guide auprès de l enfant en favorisant son développement global. À travers les différentes activités de la journée, elle fournit à l enfant des occasions d effectuer des apprentissages par lui-même. Au besoin, elle interviendra pour le supporter dans sa résolution de conflits et le valoriser afin de lui permettre de vivre des réussites. Il est important de ne pas faire les choses à la place de l enfant, mais bien de jouer un rôle de soutien dans le processus d apprentissage. Il existe plusieurs styles d intervention. Toutefois, celui qui est privilégié dans le programme éducatif est l intervention démocratique. Ce dernier se caractérise par le partage du pouvoir entre l adulte et les enfants. Vous adoptez ce style d intervention si vous permettez aux enfants de faire des choix et les soutenez lorsque vient le temps de trouver des solutions à leurs problèmes. En adoptant le style démocratique, vous procurez un environnement riche en apprentissages de toutes sortes et favorisez chez les enfants un sentiment de sécurité propice au développement de l estime de soi. Caractéristiques de l intervention démocratique : Les enfants et les adultes se partagent le pouvoir; Les RSG observent les forces des enfants et soutiennent leurs jeux; Le programme d activités provient des initiatives des enfants et des expériences clés qui favorisent leur développement; Les RSG valorisent l apprentissage actif des enfants; Les RSG utilisent une approche de résolution de problèmes pour régler les conflits entre les enfants; Les RSG font preuve de souplesse et de constance dans leurs interventions. Source : MFA. Accueillir la petite enfance, le programme éducatif des services de garde du Québec, p. 37. ÉTAPE 4 - LA RÉFLEXION RÉTROACTIVE : La dernière étape est le processus à travers lequel la RSGMF prend du recul après sa journée en s interrogeant face aux activités qui ont été proposées aux enfants et aux différentes interventions qu elle a effectuées. Cette rétroaction permet de réajuster vos interventions en fonction de votre réflexion et ainsi rester attentive au respect des besoins des enfants. Cette étape est essentielle au maintien d une bonne qualité éducative. Copyright Tous droits réservés. 75

11 ` LA COMMUNICATION AVEC LE PARENT La collaboration entre le parent et la RSGMF est essentielle au développement harmonieux de l enfant. Il ne faut surtout pas perdre de vue que le parent est le premier responsable et le premier éducateur de son enfant. Durant la journée, vous ne remplacez pas le parent, mais jouez plutôt le rôle de substitut. C est pourquoi l établissement d un partenariat basé sur la communication favorisera l adaptation de l enfant et son bienêtre dans votre SG. Plus la relation sera basée sur le respect des besoins et des compétences des autres, plus elle sera de qualité. Cette relation commence à se développer dès le premier contact entre le parent et vous. Il est donc important que vous ayez une approche chaleureuse pour mettre le parent à l aise de poser ses questions ou de vous transmettre un commentaire ou une opinion, mais aussi de collaborer à la mise en place de moyens d intervention cohérents entre les deux milieux. La garde en milieu familial est propice au développement d une bonne communication avec les parents puisque vous êtes présente lors de l accueil du matin et en fin de journée. Il existe plusieurs moyens pour assurer une bonne communication entre vous et le parent. Au tout début de la fréquentation de l enfant dans votre SG, il est important de prendre un temps avec le parent afin de lui poser les questions nécessaires à la connaissance de la réalité familiale, des particularités et des habitudes de l enfant. Les outils de communication Les conversations informelles en début et en fin de journée représentent un moyen naturel qui aide à établir un lien de confiance. L utilisation d un cahier de communication (agenda) vous permettra de noter vos observations et de petites anecdotes concernant la journée de l enfant. Le parent peut aussi l utiliser pour y inscrire ses commentaires. La présence d un babillard à l entrée du SG permet un regard rapide sur les activités de la journée et représente un endroit idéal pour afficher les mémos aux parents. Une rencontre annuelle vous permettra d échanger avec le parent au sujet de l évolution et du développement de l enfant. La remise d un document d observation vous permettra de faire part, par écrit, de vos observations sur le développement global de l enfant. La remise d un portfolio ou d un cahier souvenir dans lequel vous insérez les productions effectuées par l enfant (dessins, bricolages, photos d activités, etc.). Des communiqués peuvent être remis aux parents, ils permettent d informer les parents des changements au sein du SG, de sujets reliés aux enfants tels que la sieste, l alimentation, etc. Des affiches sur la porte d entrée sont aussi un moyen utilisé pour faire des rappels pour les heures d ouverture, les paiements, etc. L implication du parent dans le milieu en sollicitant sa participation à diverses activités. Tous ces moyens sont facultatifs, mais combien importants. Ils vous permettront de favoriser les échanges et de créer un partenariat avec les parents. Certaines RSGMF n utilisent pas l ensemble de ces outils de communication dû au fait qu elles sont souvent les seules personnes qui sont en contact avec les enfants et qu il est ainsi plus facile de communiquer verbalement les informations quotidiennes aux parents. Vous n êtes pas obligée d utiliser tous ces moyens, mais je vous encourage tout de même à faire un choix parmi eux. L important est de se donner des moyens favorisant le développement d une saine communication entre tous les partenaires qui gravitent autour de l enfant. L impact sera grandement positif. Plusieurs modèles d outils de communication sont disponibles sur le site educatout.com. Vous y trouverez entre autres diverses affiches, des cahiers souvenirs et les cahiers des apprentissages selon différents groupes d âge. Vous pourrez également vous procurer des agendas de communication Mon compagnon de route via la boutique. 76 Copyright Tous droits réservés.

12 ` PLAN D ÉLABORATION DE VOTRE PROGRAMME ÉDUCATIF Lorsque vous désirez être accréditée par un BC, vous devez fournir un document portant sur le programme éducatif qui sera appliqué dans votre SG. Ce document décrit les principales valeurs et orientations de votre SG. Bref, il démontre vos couleurs, ce qui rend votre SG unique. Il peut s avérer utile, lorsque vous désirerez présenter votre SG aux parents. La mise en place d un programme éducatif, aussi appelé plateforme pédagogique, exigera que vous preniez un recul pour réfléchir aux différentes caractéristiques de votre SG ainsi qu à l environnement que vous désirez offrir aux enfants qui le fréquenteront. C est une démarche qui peut paraitre complexe si on ne sait pas par où commencer. Pour vous aider dans la rédaction de votre programme éducatif, plusieurs BC organisent des ateliers. Si vous n avez pas accès à ce type de support, vous pouvez vous procurer le guide intitulé Reflet. Ce dernier est un guide de rédaction d un programme éducatif en SGMF. Il est possible de vous le procurer en remplissant le bon de commande disponible à l adresse suivante : C est d ailleurs en grande partie ce document qui a inspiré la prochaine section. Pendant le processus de rédaction de votre document, vous devez garder en tête les principaux fondements théoriques ainsi que les principes de base du programme éducatif du MFA. Voici les composantes que l on devrait trouver dans votre document. 1. Présentation : Profitez de cet espace pour vous présenter en décrivant votre formation et vos expériences de travail avec les enfants. 2. Les valeurs : Identifiez et expliquez les différentes valeurs éducatives que vous souhaitez véhiculer dans votre SG. À première vue, il peut sembler facile de déterminer ces valeurs. Toutefois, cette démarche est très importante, puisque les valeurs représentent l essence même de votre SG et constituent la base de vos interventions. Il ne faut surtout pas prendre cette étape à la légère. Pour y arriver, vous pouvez réfléchir lorsque vous êtes en contact avec des enfants en vous demandant ce qui est important pour vous face à vos interventions et à votre relation avec eux. Vous pouvez ensuite choisir quelques valeurs que vous considérez prioritaires. N oubliez pas qu elles doivent vous guider dans l exercice de vos fonctions et représenter ce qui peut vous distinguer des autres. Voici une liste de valeurs pour vous inspirer. À vous d ajouter celles qui vous représentent le mieux : L autonomie Le plaisir La flexibilité Le respect La persévérance La souplesse La confidentialité Le partage L honnêteté La confiance La créativité La justice La collaboration L entraide Le partenariat L égalité L estime de soi La patience La tolérance Copyright Tous droits réservés. 77

13 3. L aménagement des lieux : Définissez ici l environnement physique dans lequel les enfants vont évoluer ainsi que le matériel mis à leur disposition. Décrivez aussi l ensemble des pièces qui seront utilisées pour votre SG et les ressources disponibles dans votre quartier. Pensez à expliquer en quoi le milieu physique permet de répondre aux besoins des enfants. Vous pouvez y insérer un plan avec des photos de votre salle de jeu pour appuyer vos dires. Parlez également de la disposition des jouets et de leur rangement. Finalement, présentez le matériel éducatif qui sera mis à la disposition des enfants. 4. Le programme d activités : Ce point présente l horaire des différents moments de vie dans votre SG, que ce soit les activités ou les moments de routine. Vous pouvez donner des exemples d activités en prenant soin de décrire les différents apprentissages que réaliseront les enfants. Pensez à énoncer les différentes formes que prendront les activités tant à l intérieur qu à l extérieur (jeux libres, activités dirigées par l adulte, activités en petits groupes, en grand groupe, etc.). Finalement, parlez de votre planification et des moyens que vous utiliserez pour animer les activités. 5. L intervention avec les enfants : Cette section décrit la relation que vous entretenez avec les enfants. Elle porte principalement sur votre façon d intervenir auprès d eux. Il est important de parler des 4 étapes de l intervention éducative, soit l observation, la planification et l organisation, l intervention et la réflexion rétroactive. Donc, présentez vos outils d observation et expliquez vos interventions dans différentes situations telles qu une chicane entre deux enfants ou un enfant qui n écoute pas une consigne. Parlez aussi du climat que vous souhaitez instaurer. 6. La relation avec les parents : Définissez ce qui est important pour vous dans votre relation avec les parents. Expliquez les rôles de chacun ainsi que les outils de communication que vous comptez utiliser. Vous pouvez aussi expliquer pourquoi le parent devrait choisir votre SG pour son enfant. 7. Les ressources : Bien que cette section ne soit pas essentielle, il peut être pertinent d y ajouter ces informations. Vous pouvez terminer votre document en présentant les partenaires avec lesquels vous travaillez ainsi que les moyens que vous utilisez afin de poursuivre votre cheminement professionnel (formation). Vous voilà bien outillée pour remplir cette condition de reconnaissance. Bien que le SG privé ne soit pas dans l obligation de se conformer à cette règle, il est à mon avis essentiel qu une telle démarche soit entreprise afin d offrir un service de qualité. 78 Copyright Tous droits réservés.

Plate-forme pédagogique

Plate-forme pédagogique Plate-forme pédagogique Le programme éducatif «Accueillir la petite enfance» En tant que CPE, nous appliquons le programme éducatif du ministère «Accueillir la petite enfance». Ce programme a pour but

Plus en détail

FICHE DE RÉFÉRENCE CARACTÉRISTIQUES RECHERCHÉES D UN PROGRAMME ÉDUCATIF

FICHE DE RÉFÉRENCE CARACTÉRISTIQUES RECHERCHÉES D UN PROGRAMME ÉDUCATIF FICHE DE RÉFÉRENCE CARACTÉRISTIQUES RECHERCHÉES D UN PROGRAMME ÉDUCATIF Le programme éducatif doit être un cadre de référence pour votre personnel éducateur et un outil d information pour les parents.

Plus en détail

AEC en Techniques d éducation à l enfance

AEC en Techniques d éducation à l enfance (JEE.0K) 322-101-MV Introduction à la profession Ce cours permet à l étudiant d explorer la profession d éducatrice à l enfance dans son ensemble et de bien cerner le contexte des services de garde au

Plus en détail

Guide pour la rédaction de votre programme éducatif

Guide pour la rédaction de votre programme éducatif Guide pour la rédaction de votre programme éducatif Ce document est un guide afin de vous soutenir dans la rédaction de votre programme éducatif Un programme éducatif est un document qui présente les grandes

Plus en détail

Mes parents, mon éducatrice, mon éducateur, partenaires de mon développement! Parce que chaque enfant est. unique. mfa.gouv.qc.ca

Mes parents, mon éducatrice, mon éducateur, partenaires de mon développement! Parce que chaque enfant est. unique. mfa.gouv.qc.ca Mes parents, mon éducatrice, mon éducateur, partenaires de mon développement! Parce que chaque enfant est unique mfa.gouv.qc.ca Les services de gardes éducatifs, un milieu de vie stimulant pour votre enfant

Plus en détail

1. Identifier et reconnaître le potentiel et les compétences de chaque employé(e).

1. Identifier et reconnaître le potentiel et les compétences de chaque employé(e). Grille d évaluation Identification de l employé(e) Nom : Prénom : Fonction : Date de l évaluation Objectifs de l évaluation 1. Identifier et reconnaître le potentiel et les compétences de chaque employé(e).

Plus en détail

RECONNAISSANCE PROGRAMME ÉDUCATIF Document de travail pour produire une plate-forme pédagogique

RECONNAISSANCE PROGRAMME ÉDUCATIF Document de travail pour produire une plate-forme pédagogique RECONNAISSANCE PROGRAMME ÉDUCATIF Document de travail pour produire une plate-forme pédagogique Vous êtes présentement dans le processus de reconnaissance pour devenir responsable d un service de garde

Plus en détail

Plateforme éducative Service de garde Sainte-Claire

Plateforme éducative Service de garde Sainte-Claire Plateforme éducative Service de garde Sainte-Claire Château d Émylie Introduction Le service de garde Sainte-Claire a ouvert ses portes au milieu des années 80, et à ses débuts, une trentaine d enfants

Plus en détail

Politique de soutien à l intégration des enfants avec des besoins particuliers. Centre de la petite enfance Les petits lutins de Roussin

Politique de soutien à l intégration des enfants avec des besoins particuliers. Centre de la petite enfance Les petits lutins de Roussin Politique de soutien à l intégration des enfants avec des besoins particuliers Centre de la petite enfance Les petits lutins de Roussin Janvier 2010, Révisée en octobre 2012 1 BUT POURSUIVI PAR LA POLITIQUE

Plus en détail

ÉVALUATION PERSONNELLE

ÉVALUATION PERSONNELLE ÉVALUATION PERSONNELLE Agent (e) de développement NOM : ÉVALUÉ PAR : DATE : PROFIL DE COMPÉTENCES COMPÉTENCES PERSONNELLES Ces compétences permettent au personnel d atteindre un équilibre et de se ressources

Plus en détail

Formations offertes par. Vision Enfance et Famille

Formations offertes par. Vision Enfance et Famille Formations offertes par Vision Enfance et Famille Formations offertes par Vision Enfance et Famille Vision Enfance et Famille est un organisme qui regroupe des personnes-ressources du milieu des services

Plus en détail

PRÉSENTATION DU PROGRAMME. Le cœur à l école. PROGRAMME DE PRÉVENTION DE L ÉCHEC SCOLAIRE ET SOCIAL Volets préscolaire et 1 er cycle du primaire

PRÉSENTATION DU PROGRAMME. Le cœur à l école. PROGRAMME DE PRÉVENTION DE L ÉCHEC SCOLAIRE ET SOCIAL Volets préscolaire et 1 er cycle du primaire PRÉSENTATION DU PROGRAMME Le cœur à l école PROGRAMME DE PRÉVENTION DE L ÉCHEC SCOLAIRE ET SOCIAL Volets préscolaire et 1 er cycle du primaire Le programme Le coeur à l école s adresse aux parents d enfants

Plus en détail

Intégrer un salarié dans l entreprise

Intégrer un salarié dans l entreprise L objectif de ce guide est d aider les managers à optimiser l accueil et l intégration des nouveaux salariés dans l entreprise. Un autre guide Fafsea «Assurer la fonction de tuteur» est à la disposition

Plus en détail

ALAIN DUNBERRY Avec la collaboration de Frédéric Legault Professeurs DEFS, UQAM Septembre 2013 2 1. Introduction 5 6 7 8 11 12 2. La méthodologie 14 15 16 3. Les résultats des opérations d évaluation

Plus en détail

PROGRAMME ÉDUCATIF Version 2011

PROGRAMME ÉDUCATIF Version 2011 PROGRAMME ÉDUCATIF Version 2011 Table des matières Introduction... 1 L approche éducative... 2 Les valeurs éducatives... 2 L estime de soi... 2 L autonomie... 2 La créativité et l imagination... 3 L affection...

Plus en détail

Intégrer un salarié dans l entreprise

Intégrer un salarié dans l entreprise L objectif de ce guide est d aider les managers à optimiser l accueil et l intégration des nouveaux salariés dans l entreprise. Un autre guide Fafsea «Assurer la fonction de tuteur» est à la disposition

Plus en détail

Politique de gestion des ressources humaines

Politique de gestion des ressources humaines Politique de gestion des ressources humaines Adopté au conseil d administration le 18 octobre 2005 Résolution numéro 2068 Amendé le 16 avril 2013 par le conseil d administration Résolution numéro 2592

Plus en détail

POLITIQUE D INTÉGRATION ET DE MAINTIEN DES ENFANTS AYANT DES BESOINS PARTICULIERS

POLITIQUE D INTÉGRATION ET DE MAINTIEN DES ENFANTS AYANT DES BESOINS PARTICULIERS POLITIQUE D INTÉGRATION ET DE MAINTIEN DES ENFANTS AYANT DES BESOINS PARTICULIERS TITRE CPE Les Petits bonheurs Code : CA 147.8.1 Politique d intégration et de maintien des enfants ayant des besoins particuliers

Plus en détail

La rédaction de mon programme éducatif. Ma pratique mise sur papier

La rédaction de mon programme éducatif. Ma pratique mise sur papier La rédaction de mon programme éducatif Ma pratique mise sur papier La rédaction de notre programme éducatif, une exigence du ministère L article 60 alinéas 9 du Règlement des services de garde éducatifs

Plus en détail

Plate-forme pédagogique

Plate-forme pédagogique Plate-forme pédagogique Historique du Centre de la petite enfance de Saint-Lambert Agathe la Girafe Le Centre de la Petite Enfance de Saint-Lambert Agathe la Girafe est une garderie qui détient un permis

Plus en détail

Définir l observa0onl

Définir l observa0onl Définir l observa0onl Observer est une démarche active. C est l action de voir, de considérer avec attention, de noter des comportements afin de mieux connaître et comprendre. C est un ensemble de techniques

Plus en détail

Grille d évaluation des comportements en stage

Grille d évaluation des comportements en stage Programme : Session : Nom du stagiaire : Grille d évaluation des comportements en stage Entreprise / Organisation : Nom du superviseur de stage : Fonction / Titre : Évaluation du stagiaire (cochez) : Préliminaire

Plus en détail

CALENDRIER DES FORMATIONS Année 2015-2016

CALENDRIER DES FORMATIONS Année 2015-2016 CALENDRIER DES FORMATIONS Année 2015-2016 WWW.CASIOPE.ORG POUR LES INTERVENANTS EN PETITE ENFANCE POUR LES GESTIONNAIRES ET LES RESPONSABLES DU SOUTIEN PÉDAGOGIQUE POUR LES RESPONSABLES DE SERVICE DE GARDE

Plus en détail

Guide à l usage des enseignants pour accueillir les élèves et leurs parents à l'école maternelle

Guide à l usage des enseignants pour accueillir les élèves et leurs parents à l'école maternelle Guide à l usage des enseignants pour accueillir les élèves et leurs parents à l'école maternelle Bien accueillir les enfants et leurs parents est une des clefs essentielle, pour qu à l école maternelle,

Plus en détail

CALENDRIER DES FORMATIONS Année 2015-2016

CALENDRIER DES FORMATIONS Année 2015-2016 CALENDRIER DES FORMATIONS Année 2015-2016 WWW.CASIOPE.ORG POUR LES INTERVENANTS EN PETITE ENFANCE POUR LES GESTIONNAIRES ET LES RESPONSABLES DU SOUTIEN PÉDAGOGIQUE Table des matières POUR TOUS LES INTERVENANTS

Plus en détail

Un apprentissage de la Communication NonViolente

Un apprentissage de la Communication NonViolente Un apprentissage de la Communication NonViolente De quoi s agit-il? Un outil soutenant une démarche pédagogique pour : développer un savoir-faire en communication au service d un savoir-être en relation

Plus en détail

PROJET EDUCATIF DU CLUB NATURE & ENVIRONNEMENT DE T.R.I.

PROJET EDUCATIF DU CLUB NATURE & ENVIRONNEMENT DE T.R.I. PROJET EDUCATIF DU CLUB NATURE & ENVIRONNEMENT DE T.R.I. T.R.I. est une association dont l objectif est l insertion professionnelle et l éducation à l environnement. Le club nature & environnement développe

Plus en détail

Les domaines, les résultats d apprentissage et les indicateurs de réalisation

Les domaines, les résultats d apprentissage et les indicateurs de réalisation Les domaines, les résultats d apprentissage et les indicateurs de réalisation Les éléments du Cadre FL2 (M-8) sont formulés en termes de résultats d apprentissage généraux, de résultats d apprentissage

Plus en détail

Du milieu de garde au préscolaire

Du milieu de garde au préscolaire «La Traversée» Du milieu de garde au préscolaire Placer une photo de l enfant ici. Nom de l enfant : Milieu de garde : 1 Je me présente! Bonjour, Je m appelle J aurai ans le Mon numéro d assurance maladie

Plus en détail

Projet de formation à l éveil musical destiné aux professionnels intervenant dans le domaine de la petite enfance

Projet de formation à l éveil musical destiné aux professionnels intervenant dans le domaine de la petite enfance Projet de formation à l éveil musical destiné aux professionnels intervenant dans le domaine de la petite enfance Conception : Régis PEYRARD Educateur de Jeunes Enfants - intervenant musical indépendant

Plus en détail

GESTION PERSONNELLE NIVEAU TROIS ÉCOLE SECONDAIRE

GESTION PERSONNELLE NIVEAU TROIS ÉCOLE SECONDAIRE Nom : Date : GESTION PERSONNELLE NIVEAU TROIS ÉCOLE SECONDAIRE Compétence 1 : Bâtir et maintenir une image de soi positive Niveau trois : Développer des habiletés afin de maintenir une image de soi positive

Plus en détail

2 périodes de 40 minutes

2 périodes de 40 minutes Faire de l argent! NIVEAU 4 Vous êtes-vous déjà demandé qui choisissait les images et les mots figurant sur les pièces de monnaie et les billets de banque? Et comment ces images et ces mots étaient choisis?

Plus en détail

PROGRAMME DE MENTORAT

PROGRAMME DE MENTORAT CONSEIL SCOLAIRE ACADIEN PROVINCIAL PROGRAMME DE MENTORAT ÉNONCÉ PRATIQUE Le Conseil scolaire acadien provincial désire promouvoir un programme de mentorat qui servira de soutien et d entraide auprès des

Plus en détail

Ligne directrice du cours de perfectionnement pour les directrices et directeurs d école

Ligne directrice du cours de perfectionnement pour les directrices et directeurs d école Ligne directrice du cours de perfectionnement pour les directrices et directeurs d école Règlement 184/97 Qualifications requises pour enseigner Janvier 2005 This document is available in English under

Plus en détail

Centre de la petite enfance Le Petit Réseau inc. PROGRAMME D ACTIVITÉS 2 ans à 3 ans

Centre de la petite enfance Le Petit Réseau inc. PROGRAMME D ACTIVITÉS 2 ans à 3 ans Centre de la petite enfance Le Petit Réseau inc. PROGRAMME D ACTIVITÉS 2 ans à 3 ans Juin 2010 TABLE DES MATIÈRES CARACTÉRISTIQUES GÉNÉRALES 3 OBJECTIFS DE DÉVELOPPEMENT ENFANTS DE 2 ANS A 3 ANS 5 1. DÉVELOPPEMENT

Plus en détail

Plan de re ussite de l e cole «É cole NDL (St-Jean)» 2015-16

Plan de re ussite de l e cole «É cole NDL (St-Jean)» 2015-16 Plan de re ussite de l e cole «É cole NDL (St-Jean)» 2015-16 OBJECTIFS MOYENS PLAN DE FORMATION RÉSULTATS ATTENDUS ORIENTATION 1 FAVORISER LE PLEIN POTENTIEL DE NOS ÉLÈVES 1.1 D ici 5 ans, augmenter de

Plus en détail

MATINEE RH CCI 18. 30 octobre 2014

MATINEE RH CCI 18. 30 octobre 2014 MATINEE RH CCI 18 30 octobre 2014 2 Qu est-ce que c est? Pourquoi le faire? 3 Qu est-ce c est? C est un outil de management et de gestion des ressources humaines C est un moment de dialogue privilégié

Plus en détail

Nature et périodes des principales évaluations retenues pour l année scolaire 2014-2015

Nature et périodes des principales évaluations retenues pour l année scolaire 2014-2015 École de la Mosaïque 2264, rue Lemieux, Québec (Québec) G1P 2V1 Information aux parents DOCUMENT À CONSERVER Nature et périodes des principales évaluations retenues pour l année scolaire 2014-2015 Classes

Plus en détail

L organisation d une journée dans une classe de maternelle 4 ans à temps plein. Entrée en classe Accueil

L organisation d une journée dans une classe de maternelle 4 ans à temps plein. Entrée en classe Accueil L organisation d une journée dans une classe de maternelle 4 ans à temps plein Ouverture de l école Service de garde Entrée en classe Accueil Routine du matin Ateliers Dîner Récréation Histoire Jeux libres

Plus en détail

Questions à se poser pour concevoir, tenir et évaluer une activité de formation en milieu de travail

Questions à se poser pour concevoir, tenir et évaluer une activité de formation en milieu de travail Questions à se poser pour concevoir, tenir et évaluer une activité de formation en milieu de travail Présentation en soutien au webinaire réalisé dans le cadre de la Semaine québécoise des adultes en formation

Plus en détail

Profils. COMPÉTENCE de COMMUNICATION ÉBAUCHE. ébauche ébauche ébauche ébauche ébauche ébauche

Profils. COMPÉTENCE de COMMUNICATION ÉBAUCHE. ébauche ébauche ébauche ébauche ébauche ébauche C Profils COMPÉTENCE de COMMUNICATION ÉBAUCHE ébauche ébauche ébauche ébauche ébauche ébauche C Profils COMPÉTENCE de COMMUNICATION APERÇU La compétence de communication englobe l ensemble des aptitudes

Plus en détail

SOUTIEN ADMINISTRATIF adjoint de direction PROJET DE FIN D ÉTUDES (STAGE) 412-8B1-MA (1-3-3) Du 7 octobre au 1 er novembre 2013 Groupe 1616

SOUTIEN ADMINISTRATIF adjoint de direction PROJET DE FIN D ÉTUDES (STAGE) 412-8B1-MA (1-3-3) Du 7 octobre au 1 er novembre 2013 Groupe 1616 SOUTIEN ADMINISTRATIF adjoint de direction PROJET DE FIN D ÉTUDES (STAGE) 412-8B1-MA (1-3-3) Du 7 octobre au 1 er novembre 2013 Groupe 1616 Professeur superviseur Philippe Pelletier ppelletier@cmaisonneuve.qc.ca

Plus en détail

MESURES DE PRÉVENTION ET D INTERVENTION CONTRE L INTIMIDATION ET LA VIOLENCE

MESURES DE PRÉVENTION ET D INTERVENTION CONTRE L INTIMIDATION ET LA VIOLENCE ANNEXE A MESURES DE PRÉVENTION ET D INTERVENTION CONTRE L INTIMIDATION ET LA VIOLENCE MISE À JOUR EN AOÛT 2015 MESURES DE PRÉVENTION ET D INTERVENTION CONTRE L INTIMIDATION ET LA VIOLENCE 1. Les outils

Plus en détail

En lien avec les outils de référence du développement des enfants «À Tout Petits Pas» (0-18 mois) et «À Petits Pas» (18-48 mois) de CASIOPE

En lien avec les outils de référence du développement des enfants «À Tout Petits Pas» (0-18 mois) et «À Petits Pas» (18-48 mois) de CASIOPE Journal de bord «À Petits Pas» Outil de communication quotidienne entre parents et éducatrices Nom de l enfant : Milieu : En lien avec les outils de référence du développement des enfants «À Tout Petits

Plus en détail

Le Pont Passeur : D une rive à l autre

Le Pont Passeur : D une rive à l autre Le Pont Passeur : D une rive à l autre «Pour une transition efficace entre le service de garde et le monde scolaire» Portrait de l enfant Nom de l enfant: Vous trouverez ci-joint un portrait global de

Plus en détail

PROFIL DIRECTION GÉNÉRALE ADJOINTE COMMISSION SCOLAIRE DES PHARES JANVIER 2011

PROFIL DIRECTION GÉNÉRALE ADJOINTE COMMISSION SCOLAIRE DES PHARES JANVIER 2011 H114-8-3 PROFIL DIRECTION GÉNÉRALE ADJOINTE COMMISSION SCOLAIRE DES PHARES JANVIER 2011 Adaptation du document La formation à la gestion d un établissement d enseignement, Les orientations et les compétences

Plus en détail

Énoncé de valeurs éthiques

Énoncé de valeurs éthiques Énoncé de valeurs éthiques Les valeurs de L inis L inis adhère à des valeurs communes qui le guident dans la réalisation de ses projets pédagogiques et artistiques. Reconnaissant que les étudiants sont

Plus en détail

L ACCOMPAGNEMENT DU DÉVELOPPEMENT DE L ENFANT AU COEUR DE LA MISSION DES FAMILLES ET DES SERVICES DE GARDE. Conférence d ouverture, Colloque RCPEQC

L ACCOMPAGNEMENT DU DÉVELOPPEMENT DE L ENFANT AU COEUR DE LA MISSION DES FAMILLES ET DES SERVICES DE GARDE. Conférence d ouverture, Colloque RCPEQC L ACCOMPAGNEMENT DU DÉVELOPPEMENT DE L ENFANT AU COEUR DE LA MISSION DES FAMILLES ET DES SERVICES DE GARDE Conférence d ouverture, Colloque RCPEQC 9 NOVEMBRE 2012 Près de 50% des 0-5 ans Au Québec, il

Plus en détail

Guide d utilisation en lien avec le canevas de base du plan d intervention

Guide d utilisation en lien avec le canevas de base du plan d intervention Guide d utilisation en lien avec le canevas de base du plan d intervention Guide d utilisation en lien avec le canevas de base du plan d intervention À moins d indications contraires, toutes les définitions

Plus en détail

Ligne directrice du cours menant à une qualification additionnelle. Affaires et commerce Comptabilité (première partie)

Ligne directrice du cours menant à une qualification additionnelle. Affaires et commerce Comptabilité (première partie) Ligne directrice du cours menant à une qualification additionnelle Affaires et commerce Comptabilité (première partie) Annexe D Règlement sur les qualifications requises pour enseigner Mai 2005 (Révisée

Plus en détail

FAVORISER LA MOTIVATION SCOLAIRE CHEZ LES ÉLÈVES

FAVORISER LA MOTIVATION SCOLAIRE CHEZ LES ÉLÈVES Germain Duclos Psychoéducateur et orthopédagogue FAVORISER LA MOTIVATION SCOLAIRE CHEZ LES ÉLÈVES Image tirée sur Google 3 Le décrochage scolaire pose le problème de la motivation scolaire chez plusieurs

Plus en détail

Comportements observables lors d une situation d apprentissage utilisant la tablette COMPÉTENCES

Comportements observables lors d une situation d apprentissage utilisant la tablette COMPÉTENCES Comportements observables lors d une situation d apprentissage utilisant la tablette COMPÉTENCES MOTRICITÉ AFFECTIVITÉ SOCIALISATION COMMUNICATION CONNAISSANCE Agir efficacement sur le plan sensorimoteur

Plus en détail

Les enfants malentendants ont besoin d aide très tôt

Les enfants malentendants ont besoin d aide très tôt 13 CHAPITRE 2 Les enfants malentendants ont besoin d aide très tôt Pendant les premières années de leur vie, tous les enfants, y compris les enfants malentendants, apprennent rapidement et facilement les

Plus en détail

Canevas concernant la formation individualisée encadrée

Canevas concernant la formation individualisée encadrée Canevas concernant la A Description générale La formation individualisée se déroule en deux temps dans le même groupe. Une période d observation (3 séances) est suivie d une période de co-animation (6

Plus en détail

Cette année, le thème de la semaine des services de garde «Près de toi, prêt pour toi!» a grandement inspiré l équipe du CPE-BC Québec-Centre.

Cette année, le thème de la semaine des services de garde «Près de toi, prêt pour toi!» a grandement inspiré l équipe du CPE-BC Québec-Centre. Cette année, le thème de la semaine des services de garde «Près de toi, prêt pour toi!» a grandement inspiré l équipe du CPE-BC Québec-Centre. Une phrase, qui accompagnait le dévoilement de l illustration,

Plus en détail

Un outil pour fabriquer des règles de vie avec les enfants et garder un respect du matériel pendant l accueil temps libre.

Un outil pour fabriquer des règles de vie avec les enfants et garder un respect du matériel pendant l accueil temps libre. Un outil pour fabriquer des règles de vie avec les enfants et garder un respect du matériel pendant l accueil temps libre. Contenu : Un mode d emploi Un panneau 50/70 cm Un rouleau de papier collant 30

Plus en détail

Portefeuille. Liste des compétences. Pour tous les bénévoles

Portefeuille. Liste des compétences. Pour tous les bénévoles Bénévolat Portefeuille de compétences Liste des compétences Pour tous les bénévoles 1. S engager, prendre position 2. Travailler en équipe 3. Communiquer 4. Organiser 5. Être force de proposition Selon

Plus en détail

POLITIQUE D INTÉGRATION ET DE MAINTIEN DES ENFANTS AYANT DES BESOINS PARTICULIERS

POLITIQUE D INTÉGRATION ET DE MAINTIEN DES ENFANTS AYANT DES BESOINS PARTICULIERS POLITIQUE D INTÉGRATION ET DE MAINTIEN DES ENFANTS AYANT DES BESOINS PARTICULIERS Adapter le 2 février, 2015 Préambule Dans l esprit de l article 10 de la Chartre des droits et libertés de la personne

Plus en détail

GUIDE POUR LE DÉVELOPPEMENT DE COMPÉTENCES PROFESSIONNELLES (CP) POUR LE 3 ème STAGE

GUIDE POUR LE DÉVELOPPEMENT DE COMPÉTENCES PROFESSIONNELLES (CP) POUR LE 3 ème STAGE 1 GUIDE POUR LE DÉVELOPPEMENT DE COMPÉTENCES PROFESSIONNELLES (CP) POUR LE 3 ème DOMAINES: FONDEMENTS COMPÉTENCE 1: Agir en tant que professionnelle ou professionnel héritier, critique et interprète d

Plus en détail

Tous pour un... un pour tous!

Tous pour un... un pour tous! Tous pour un... un pour tous! Activités de développement de la solidarité Élèves du primaire GUIDE D ANIMATION À L INTENTION DES ENSEIGNANTS proposé par 5935, St-Georges, bureau 310 Lévis (Québec) G6V

Plus en détail

Modèle de profil de compétences en organisation communautaire en CSSS

Modèle de profil de compétences en organisation communautaire en CSSS Modèle de profil de compétences en organisation communautaire en CSSS Novembre 2010 La création d un profil de compétences en organisation communautaire en CSSS 1 s est imposée comme un des moyens pour

Plus en détail

Guide des premiers jours

Guide des premiers jours Accueillir un enfant du voyage dans une classe ordinaire : Guide des premiers jours Quatre facteurs entravent sensiblement la réussite scolaire des enfants itinérants : «- changement de maître, et partant

Plus en détail

Renseignements pour les Manitobains handicapés Avertissement légal

Renseignements pour les Manitobains handicapés Avertissement légal Renseignements pour les Manitobains handicapés Avertissement légal Les renseignements contenus dans le présent document sont fournis uniquement à titre d information. Bien que le gouvernement du Manitoba

Plus en détail

PROJET DE STAGE I et II

PROJET DE STAGE I et II PROJET DE STAGE I et II Le projet de stage demandé dans le cadre du stage de formation pratique I comprend 10 pages et celui du stage de formation pratique II comprend 12 pages. Ce nombre de page inclut

Plus en détail

ANGLAIS, LANGUE SECONDE

ANGLAIS, LANGUE SECONDE ANGLAIS, LANGUE SECONDE PRÉSECONDAIRE ANG-P005-2 ANG-P006-2 DÉFINITION DU DOMAINE D EXAMEN MARS 1999 Quebec ANGLAIS, LANGUE SECONDE PRÉSECONDAIRE ANG-P005-2 ANG-P006-2 DÉFINITION DU DOMAINE D EXAMEN MARS

Plus en détail

2012-2013 SECTEUR PRÉSCOLAIRE. Informations GPI-Internet

2012-2013 SECTEUR PRÉSCOLAIRE. Informations GPI-Internet SECTEUR PRÉSCOLAIRE 2012-2013 Informations GPI-Internet Ce document vous informe des nouveautés du logiciel GPI-Internet. De plus, on retrouve les modalités d utilisation établies par la Commission scolaire

Plus en détail

PLAN DE LA RÉUSSITE 2013-2017. Un milieu de vie, une réussite

PLAN DE LA RÉUSSITE 2013-2017. Un milieu de vie, une réussite PLAN DE LA RÉUSSITE 2013-2017 Un milieu de vie, une réussite LE CÉGEP ET LA RÉUSSITE Tributaire d une longue histoire éducative, le Cégep 1, depuis sa création, se distingue par la qualité de sa formation

Plus en détail

Définir et consolider son projet associatif

Définir et consolider son projet associatif FICHE PRATI QUE Définir et consolider son projet associatif L association se place sous le signe de la liberté : celle de se regrouper pour prendre collectivement une initiative. De l idée à la conception,

Plus en détail

PROGRAMME D ACTIVITÉS 2011-2012

PROGRAMME D ACTIVITÉS 2011-2012 PROGRAMME D ACTIVITÉS 2011-2012 Grandir dans le plaisir Les éducatrices du service de garde Lucie Biron, responsable du service de garde Danielle Provost, directrice adjointe Francis Drouin, directeur

Plus en détail

Apprendre en stage. Présentation aux référents 02.09.2010. C. MASIAS-VALDES Ch. BORALEY

Apprendre en stage. Présentation aux référents 02.09.2010. C. MASIAS-VALDES Ch. BORALEY Apprendre en stage Présentation aux référents 02.09.2010 C. MASIAS-VALDES Ch. BORALEY Et pour commencer De quoi un étudiant a-t-il besoin pour apprendre en stage? Contenu de la présentation Introduction

Plus en détail

Coaching, Une méthode scientifique

Coaching, Une méthode scientifique Coaching, Une méthode scientifique ROSELYNE KATTAR Tout le monde parle de coaching sans savoir exactement de quoi il s agit. Afin de clarifier cette approche selon moi, je vous propose de répondre à 3

Plus en détail

Politique pour l apprentissage en milieu communautaire

Politique pour l apprentissage en milieu communautaire Education Éducation 1. Énoncé de politique L apprentissage en milieu communautaire permet aux élèves de faire des stages auprès d organismes d accueil ou d employeurs en milieu communautaire afin d explorer

Plus en détail

Guide du superviseur en entreprise

Guide du superviseur en entreprise Service Alternance Travail-Études et Placement Les conditions gagnantes Guide du superviseur en entreprise Pour que l embauche d un stagiaire soit une réussite, les conditions suivantes doivent être remplies

Plus en détail

Conseil et formation

Conseil et formation Conseil et formation Pour répondre efficacement aux sollicitations de nos clients, nous avons bâti une relation «cousue-main» avec une équipe de consultants expérimentés indépendants dont la richesse se

Plus en détail

L A GESTION INTÉGRÉE DES ABSENCES POUR RA ISONS DE SA NTÉ

L A GESTION INTÉGRÉE DES ABSENCES POUR RA ISONS DE SA NTÉ L A GESTION INTÉGRÉE DES ABSENCES POUR RA ISONS DE SA NTÉ Les grandes lignes du programme À l intention des gestionnaires du Mouvement Desjardins UNE APPROCHE NOVATRICE Le Mouvement Desjardins est soucieux

Plus en détail

CADRE DE RÉFÉRENCE Pour créer des environnements favorables à la saine alimentation, au jeu actif et au développement moteur en services de garde

CADRE DE RÉFÉRENCE Pour créer des environnements favorables à la saine alimentation, au jeu actif et au développement moteur en services de garde CADRE DE RÉFÉRENCE Pour créer des environnements favorables à la saine alimentation, au jeu actif et au développement moteur en services de garde éducatifs à l enfance Isabelle Desbiens Responsable de

Plus en détail

Référentiel de compétences de l'animateur et l'animatrice

Référentiel de compétences de l'animateur et l'animatrice Référentiel de compétences de l'animateur et l'animatrice A. PROPOSER, organiser et animer des activités de différentes natures, en tenant compte des besoins, des intérêts, des capacités et des rythmes

Plus en détail

Ateliers du coaching Le programme des leaders authentiques

Ateliers du coaching Le programme des leaders authentiques Ateliers du coaching Le programme des leaders authentiques Qu est-ce que les ateliers du coaching? L ambition des ateliers du coaching est de faciliter l émergence d un leadership réticulaire pour accompagner

Plus en détail

Le Programme de formation. Le premier cycle du primaire. Information aux parents

Le Programme de formation. Le premier cycle du primaire. Information aux parents Le Programme de formation Le premier cycle du primaire Information aux parents Septembre 2000 En septembre prochain, votre enfant sera au premier cycle du primaire, c'est-à-dire qu'il ou elle entrera en

Plus en détail

Liste usuelle des conseillers Les buts de cet outil sont de : Instructions :

Liste usuelle des conseillers Les buts de cet outil sont de : Instructions : Outil Liste usuelle des conseillers L outil Liste usuelle des conseillers vous aidera à faire du transfert de votre entreprise un projet collectif et favorisera le travail d équipe entre vos différents

Plus en détail

Enseignement au cycle primaire (première partie)

Enseignement au cycle primaire (première partie) Ligne directrice du cours menant à une qualification additionnelle Enseignement au cycle primaire (première partie) Annexe D Règlement 184/97 Qualifications requises pour enseigner Normes d exercice de

Plus en détail

DESCRIPTIF DE COURS Année académique 2015-2016. Ces séminaires questionnent la médiation sous l angle particulier des publics :

DESCRIPTIF DE COURS Année académique 2015-2016. Ces séminaires questionnent la médiation sous l angle particulier des publics : DESCRIPTIF DE COURS Année académique 2015-2016 U1AG Unité d enseignement UAG/10 ECTS Savoir-faire/Stage U1AG Intitulé du cours : séminaires interdisciplinaires d analyse des pratiques Enseignant(s) : Cécile

Plus en détail

Plan de réussite 2009-2010

Plan de réussite 2009-2010 Plan de réussite 2009-2010 Orientation 1 : Respecter davantage les rythmes d apprentissage des élèves pour réaliser la mission d Instruire les élèves. Objectif 1 : Réduire de 10% le nombre d élèves de

Plus en détail

L achat de formation en 3 étapes :

L achat de formation en 3 étapes : L achat de formation en 3 étapes : 1- La définition du besoin de formation L origine du besoin en formation peut avoir 4 sources : Une évolution des choix stratégiques de l entreprise (nouveau métier,

Plus en détail

RAPPORT DE STAGE EN MILIEU PROFESSIONNEL

RAPPORT DE STAGE EN MILIEU PROFESSIONNEL RAPPORT DE STAGE EN MILIEU PROFESSIONNEL 1. Objectifs Une période de stage obligatoire en milieu professionnel est organisée pour le candidat au brevet de technicien supérieur Bâtiment. Ce stage est un

Plus en détail

AIDE FAMILIAL : STAGE D INTEGRATION

AIDE FAMILIAL : STAGE D INTEGRATION MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L'ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ENSEIGNEMENT DE PROMOTION SOCIALE DE REGIME 1 DOSSIER PEDAGOGIQUE UNITE DE FORMATION AIDE

Plus en détail

Sondage sur la volonté d améliorer la gouvernance

Sondage sur la volonté d améliorer la gouvernance Sondage sur la volonté d améliorer la gouvernance Ce Sondage sur la volonté d améliorer la gouvernance a été adapté, avec la permission de Quantum Transformation Technologies, de son Governance & Managerial

Plus en détail

PROCEDURE D ACCUEIL. 1 Introduction

PROCEDURE D ACCUEIL. 1 Introduction PROCEDURE D ACCUEIL 1 Introduction Le processus d accueil d un nouvel arrivant est un processus clé du département des ressources humaines et qui malheureusement est souvent sous-estimé par ce dernier.

Plus en détail

Merci de remplir ce questionnaire sur le programme-cadre d éducation physique et santé de l Ontario.

Merci de remplir ce questionnaire sur le programme-cadre d éducation physique et santé de l Ontario. À TITRE D INFORMATION : Le présent document vous est fourni à seul titre d information. Un lien URL unique utilisable une seule fois sera fourni aux directions des écoles élémentaires financées par les

Plus en détail

Des formations expérientielles qui maximisent la rétention des messages clés

Des formations expérientielles qui maximisent la rétention des messages clés Des formations expérientielles qui maximisent la rétention des messages clés Saviez-vous que nous retenons 10 % de ce que l'on lit 20% de ce que l'on entend 30% de ce que l'on voit 90% de ce que l'on fait?

Plus en détail

RÈGLEMENT NO. 2010-02-289 AUX FINS DE DOTER LA MUNICIPALITÉ DE NOTRE-DAME-DU-PORTAGE D UNE POLITIQUE DE GESTION DES RELATIONS AVEC SES CITOYENS

RÈGLEMENT NO. 2010-02-289 AUX FINS DE DOTER LA MUNICIPALITÉ DE NOTRE-DAME-DU-PORTAGE D UNE POLITIQUE DE GESTION DES RELATIONS AVEC SES CITOYENS PROVINCE DE QUÉBEC MUNICIPALITÉ DE NOTRE-DAME-DU-PORTAGE COMTÉ DE RIVIERE-DU-LOUP RÈGLEMENT NO. 2010-02-289 AUX FINS DE DOTER LA MUNICIPALITÉ DE NOTRE-DAME-DU-PORTAGE D UNE POLITIQUE DE GESTION DES RELATIONS

Plus en détail

Politique d inclusion des enfants ayant des besoins particuliers

Politique d inclusion des enfants ayant des besoins particuliers Politique d inclusion des enfants ayant des besoins particuliers Mars 2011 Table des matières Présentation du milieu 3 But de la politique d inclusion 3 Définition de la clientèle 3 Objectifs spécifiques

Plus en détail

Sphères du développement dans Jeux d enfants

Sphères du développement dans Jeux d enfants Sphères du développement dans Jeux d enfants Développement social et affectif Besoins et émotions Dans plusieurs activités des Jeux d enfants, ces derniers commencent à : développer la confiance et un

Plus en détail

Activité AO 1 (dimensions de l identité)

Activité AO 1 (dimensions de l identité) Activité AO 1 (dimensions de l identité) Nom de l activité AO : Une pub changer les choses! Réalisation de l activité (mois/année) : Mars 2012 Discipline : Éthique et culture religieuse (thème de la Tolérance)

Plus en détail

PROJET PEDAGOGIQUE 2015 Maison Des Jeunes

PROJET PEDAGOGIQUE 2015 Maison Des Jeunes PROJET PEDAGOGIQUE 2015 Maison Des Jeunes 1 Rappel des objectifs du projet associatif : Le projet de la Maison des jeunes s inscrit dans le projet de l APEJ voté par les élus en 2010 : 1.1 Accompagner

Plus en détail

Dossier Pédagogique Mercredis du Pass Âge (11-14 ans) 2014-2015

Dossier Pédagogique Mercredis du Pass Âge (11-14 ans) 2014-2015 Maison de l Enfance et de la Jeunesse 2 route de Keroumen 29480 Le Relecq Kerhuon 02 98.28.38.38 02.98.28.41.11 E-Mail : mej@mairie-relecq-kerhuon.fr Dossier Pédagogique Mercredis du Pass Âge (11-14 ans)

Plus en détail

Pour des écoles promotrices de réussite éducative en matière de santé et de bien-être. «Partage international en éducation pour un mieux être global»

Pour des écoles promotrices de réussite éducative en matière de santé et de bien-être. «Partage international en éducation pour un mieux être global» Pour des écoles promotrices de réussite éducative en matière de santé et de bien-être «Partage international en éducation pour un mieux être global» L éducation à la santé au Québec Programmes scolaires

Plus en détail

RAPPORT DE STAGE EN MILIEU PROFESSIONNEL

RAPPORT DE STAGE EN MILIEU PROFESSIONNEL RAPPORT DE STAGE EN MILIEU PROFESSIONNEL 1. Objectifs Une période de stage obligatoire en milieu professionnel est organisée pour le candidat au brevet de technicien supérieur Travaux Publics. Ce stage

Plus en détail

FORMATION PERFORMER LORS DE VOS PRISES DE PAROLE EN PUBLIC

FORMATION PERFORMER LORS DE VOS PRISES DE PAROLE EN PUBLIC FORMATION PERFORMER LORS DE VOS PRISES DE PAROLE EN PUBLIC Vous désirez vaincre vos petits démons qui vous font trembler, perdre le fil de vos idées et votre crédibilité dans votre communication? Cette

Plus en détail