Bilan de la concertation sur le PEDT

Save this PDF as:

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Bilan de la concertation sur le PEDT"

Transcription

1 les périscolaires Bilan de la concertation sur le PEDT J

2

3 Sommaire 1. Préambule 4 2. Le cadre de la démarche Les objectifs Les sujets du débat Le déroulé de la démarche 7 3. Les enseignements de la concertation et les orientations de la ville pour le PEDT Les valeurs, enjeux et objectifs pour le PEDT Les temps périscolaires Nous serons satisfaits du PEDT si 14 3

4 1. Préambule Jean-Paul Jeandon Maire de Cergy Une première phase de concertation s est déroulée de février à décembre Elle a, dans un premier temps, permis de définir les modalités d expérimentation de la réforme des rythmes scolaires pour la rentrée Elle s est poursuivie fin 2013 afin d effectuer un bilan de cette expérimentation et de fixer le cadre de généralisation de la réforme à l ensemble des écoles cergyssoises pour la rentrée Elle a notamment eu lieu lors de conseils d école permettant de cerner les attentes de tous, et de réunions publiques auxquelles l ensemble des acteurs éducatifs du territoire ont pu participer. La deuxième phase de concertation dont le bilan est présenté dans ce cahier s est déroulée d avril à juin Elle visait à (re)définir ensemble dans la perspective du changement des rythmes, lors de la prochaine rentrée, un parcours éducatif (PEdT) cohérent pour l enfant, avant, pendant et après l école. Aujourd hui, comme demain, les différentes activités de la semaine relèvent pour partie de l éducation nationale et pour partie de la Ville. Ainsi, la Ville a en charge aujourd hui l accueil du matin, la pause méridienne, les ateliers du soir (ATS), les centres de loisirs demain elle aura également en charge la mise en œuvre des Temps d Activité Périscolaire (TAP). Pour la Ville, il est important que ces différentes activités soient pensées de façon globale afin d assurer la plus grande cohérence du parcours de l enfant. C est la raison pour laquelle la ville de Cergy a souhaité engager une large concertation avec toutes les parties prenantes afin de définir de façon partagée un ensemble de principes qui guideront la mise en œuvre de ce projet éducatif (PEdT). Ce cahier de concertation est issu des débats qui ont été menés dans le cadre de la démarche de participation sur le Projet Educatif Territorial (PEDT) de Cergy entre avril et juin Ce cahier est la synthèse de l expression des personnes (parents d élèves, professionnels de l éducation, associations, ) qui ont participé, d une manière ou d une autre, à cette concertation. À partir de l analyse de l ensemble des paroles récoltées, ce document met en exergue les souhaits et les idées formulés par les participants pour le projet éducatif. Il se veut fidèle aux expressions employées par chacun, tout en proposant une approche transversale et synthétique. 4

5 2. Le cadre de la démarche Une première phase de concertation s est déroulée jusqu en mars 2013 : elle se concentrait exclusivement sur les rythmes scolaires et a donné lieu à la validation des modalités de mise en œuvre de la réforme en conseil municipal le 19 décembre Dès avril 2014, la Ville de Cergy a lancé une deuxième phase de concertation visant à définir collectivement le projet éducatif territorial (PEDT) de la ville Les objectifs La concertation sur le projet éducatif de la ville de Cergy avait deux objectifs majeurs : Associer tous les acteurs au processus de mise en œuvre de la réforme, dans le respect des attentes et des compétences des uns et des autres, et dans l intérêt des enfants ; Bien définir et formaliser l utilisation des locaux pour que les TAP et le temps d enseignement se déroulent dans de bonnes conditions, ainsi que l organisation des temps de liaison entre les différents temps scolaires et périscolaires pour la sécurité des enfants. Pourquoi concerter? La ville de Cergy a souhaité mettre en place une concertation sur le PEDT car elle est convaincue que la participation permet de : Enrichir l expertise technique (celle des professionnels de l éducation) par l expertise d usage : ce que chacun sait des besoins, des attentes, de ce qui «marche ou ne marche pas». Croiser les points de vue : tous n ont pas le même point de vue selon que l on soit parent d un élève en maternelle ou en élémentaire, selon le quartier ou l on vit, selon que l on soit enseignant, directeur, animateur croiser ces points de vue au service du bien-être de l enfant est important ; Améliorer la qualité de décisions qui seront prises par la mairie de Cergy pour le PEDT. Avec qui? Avec l ensemble des acteurs concernés : les enseignants et les directeurs d école, l administration municipale, les associations et les intervenants extérieurs, et les parents. 5

6 2.2. Les sujets du débat Trois grands sujets sur le PEDT ont été mis en débat durant la concertation : 1Les valeurs et les principes 2Des objectifs spécifiques pour chaque communs : chacun temps péri et extrascolaire en partant (enseignants, parents, d un diagnostic partagé sous forme agents, assocations ) d enquête. Les principes généraux aborde le sujet peuvent être déclinés pour chaque différemment mais, au final, temps : pour la pause méridienne, ces principes et valeurs pour les TAP, pour les ATS... doivent être fédérateurs. 3Des critères qui permettront de réaliser une évaluation partagée du PEDT. L évaluation du PEDT est obligatoire mais elle peut être faite de manière technique ou de manière partagée. C est cette dernière option que la ville de Cergy a choisi. L évaluation se fera au cours de la première année et permettra ensuite d imaginer ensemble les évolutions nécessaires au bon fonctionnement du dispositif éducatif Le déroulé de la démarche Plusieurs rencontres et outils ont été mis en place durant la concertation pour assurer l expression du plus grand nombre sur le PEDT de Cergy. 6

7 Un questionnaire visant à réaliser un diagnostic partagé des temps périscolaires Durant tout le temps de la concertation, des questionnaires ont été diffusés en ligne et lors des réunions-ateliers : l un à destination des parents d élèves et l autre à destination de la communauté enseignante. Ces questionnaires visaient à récolter le point de vue de ces publics sur l offre existante concernant les temps périscolaires : est-ce que les enfants fréquentent ces temps? Qu en pensent-ils? Et en tant que parents, enseignants? 115 parents ont répondu au questionnaire. Les résultats ont permis, non pas de réaliser un véritable sondage d opinion, mais de donner des éléments à la ville pour organiser la concertation sur des points qui intéressaient effectivement les participants parce qu ils faisaient débats ou parce qu ils généraient des interrogations. Par exemple, une partie des parents souhaitent avoir davantage d information sur ce qui se passe pendant les temps périscolaire, ce sujet a dont été mis en débat. Deux ateliers de travail les 6 et 20 mai 2014 Une centaine de personnes se sont réunies lors de chacun de ces temps de travail sur le PEDT. Le 6 mai, Monsieur le Maire a présenté la démarche et sa volonté de voir ce projet éducatif construit en concertation avec l ensemble des acteurs concernés. Les participants ont ensuite échangé sur les valeurs que devraient porter le projet éducatif, ainsi que les objectifs auxquels il doit répondre. Le 20 mai, les participants ont affinés les propositions émises lors de l atelier du 6 mai. Ils ont ainsi, durant plus d une heure, travaillés sur quatre thématiques : la cohérence entre temps scolaire et temps périscolaires, les Temps d Activité Périscolaire, les Ateliers du Temps du Soir et la place des parents dans le projet éducatif. Les critères d évaluation du PEDT ont également été débattus lors de cet atelier. Un site de discussion en ligne : La ville de Cergy a mis en place un dispositif de débat en ligne afin de permettre à ceux qui ne peuvent se déplacer en réunion physique de pouvoir s exprimer. Cergy J enparle proposait ainsi un ensemble de sujets mis en débats et un questionnaire de diagnostic, afin de partager les avis et attentes concernant les temps périscolaires. Une réunion de restitution le 4 juin 2014 Après avoir pris connaissance de la synthèse de l ensemble des remarques et propositions qui ont été formulées lors de la concertation en ligne et en présentiel, Monsieur le Maire et les élus concernés de la ville de Cergy sont venus présenter les orientations retenues pour le PEDT de Cergy. 7

8 3. Les enseignements de la concertation et les orientations de la ville pour le PEDT 3.1. Les valeurs, enjeux et objectifs pour le PEDT Les valeurs que les participants ont exprimées pour le PEDT : «L égalité des chances, l autonomie, le vivre ensemble, le respect mutuel, aucune discrimination pour les enfants en situation de handicap». «Le développement de l imagination, de la créativité, la citoyenneté. La découverte et l ouverture au monde.» «Engagement et liberté de choix. L enfant acteur de ses choix». «La cohérence, le travail collaboratif entre les acteurs, des valeurs à partager entre adultes même si les fonctions des intervenants sont différentes. Des règles de vie, un règlement à construire ensemble entre adultes et avec les enfants». Les participants ont décliné chaque temps périscolaires de la manière suivante : Accueil du matin et accueil du soir : priorité à la détente, prendre le temps de se réveiller le matin Temps de midi : prendre le temps de manger, détente et/ou défoulement avec un temps de retour au calme avant de retourner en classe TAP : le temps de la découverte, l engagement dans une activité, l ouverture aux autres et l autonomie ATS : le temps de l aide aux leçons et de la détente Le centre de loisirs du mercredi : le temps du ludique 8

9 La ville souhaite reprendre les valeurs et objectifs exprimés lors de la concertation afin de guider la mise en œuvre du PEDT. Concernant les enjeux transversaux à la réussite du PEDT, les participants ont identifié les actions suivantes : Poursuivre la concertation. Les participants ont souhaité continuer à travailler ensemble pour assurer la cohérence des activités. Ils ont cependant pointé une difficulté à gérer l aspect organisationnel (Quand se réunir? Avec qui? A quel rythme?...) Concernant la communication entre les acteurs éducatifs, la ville souhaite s appuyer sur divers espaces de concertation : Un comité de suivi du PEDT à l échelle ville : associant directeurs, coordinateurs, responsables périscolaires et délégués de parents d élèves Des conseils d écoles avec la participation des responsables périscolaires, proposant des points réguliers sur la mise en œuvre du PEDT La participation des responsables périscolaires à la réunion de rentrée Une évaluation partagée Renforcer les qualifications des intervenants sur les temps périscolaires. Les participants ont souhaité que les équipes d animateurs soient davantage formées et plus stables dans la durée. Ils ont également pointé une attente en termes d égalité dans la qualité des animations et ce, pour l ensemble des écoles. La ville de Cergy affirme l importance du rôle éducatif des intervenants. Afin d assurer la qualité du dispositif, elle mettra en place, dès la rentrée une organisation structurée : Un responsable périscolaire titulaire pour chaque groupe scolaire. Plus de 300 animateurs (animateurs, ATSEM, enseignants, intervenants spécialisés ). Le recrutement d animateurs formés, fidélisés par la possibilité d intervention sur l ensemble des dispositifs périscolaires avec une formation continue. Une formation technique d animation et de gestion de groupe pour les ATSEM. Un pool d animateurs remplaçants formés pour pallier les absences des titulaires. 9

10 Prendre en compte les besoins spécifiques des élèves en situation de handicap. Il est à noter une sensibilité importante à cette question de la part des participants qui se traduit par la demande d une présence des AVS lors des temps périscolaires Au titre de l égalité des chances, la ville a affirmé la sollicitation systématique des AVS pour les temps périscolaires. La place des parents et l information sur les temps périscolaires sont deux points considérés comme améliorables par les participants. Ils ont ainsi identifiés des besoins d échanges sur les temps périscolaires Afin de répondre à la demande d intégrer pleinement les parents dans le projet éducatif, la Ville mettra en place : Une présentation du programme de l année aux parents lors de la réunion de rentrée et des points d étape lors des conseils d école. Une information sur les activités : la ville n a pas retenu l idée du cahier de liaison du périscolaire, elle privilégiera des outils de communication tels que : - Photo et mail du responsable périscolaire pour qu il soit bien identifié ainsi qu une photo de l équipe d animation. - Des affiches et des mails pour informer les parents. - Un principe de restitution régulière et un temps fort annuel autour des réalisations effectuées dans le cadre des TAP (concerts, projection des films réalisés, expositions ). La possibilité pour les parents de rencontrer le responsable périscolaire à l école Un des chantiers de l année scolaire sera, pour la ville, de revoir de façon partagée la stratégie de communication en direction des acteurs éducatifs. 10

11 Le fonctionnement de l école. Un travail sur les règles communes, l usage des locaux, les temps de liaison doit être mené en commun selon les participants, y compris avec les enfants Le code de l éducation et le règlement des activités périscolaires seront mis en cohérence, et clairement identifiés dans une charte élaborée en concertation Les temps périscolaires Les participants ont défini les objectifs et leurs attentes pour les différents temps périscolaires. Lors de la réunion de restitution, la Ville de Cergy a apporté les éléments de réponses quant à leur fonctionnement dès la rentrée Dans ce tableau, on retrouve, pour chaque temps les préconisations des participants et les orientations définies par la Ville. 11

12 Les temps périscolaires Les attentes des participants L accueil du matin, du soir et le temps du midi Pour l accueil du matin : différencier l accueil des maternelles et des élémentaires ; permettre d apporter une collation Pour le temps de midi : Du temps pour manger, du temps pour se défouler et rester au calme (se reposer) : s adapter aux besoins des enfants avec un temps de retour au calme avant la classe de l après-midi. Mettre à disposition la bibliothèque, des jeux de société, de la lecture Centre de loisirs Un objectif ludique, de détente, de sorties, de respect du choix des enfants, de l apprentissage du vivre ensemble De l espace Des animateurs plus réguliers Des horaires jusqu à 19h Une cohérence avec les autres temps Un engagement, mais une possibilité de choisir de façon éclairée, de «tester» l activité. Une question : qui choisit? L enfant ou le parent? Les TAP Pouvoir suivre l évolution de son enfant : permettre des échanges entre animateurs TAP, enseignants et familles Une difficulté à trouver les bons critères de sélection : prévoir un classement des choix (par l enfant et les parents), par ordre de préférence. / Proposer que les «premiers arrivés soient les premiers servis» / Si manque de place : organiser un tirage au sort en présence du directeur d école et des représentants de parents d élèves Les ATS Des modalités d apprentissage plus participatives, plus ludiques, moins scolaires Développer le travail de groupe et la solidarité entre les enfants S adapter aux besoins des enfants Plus de souplesse dans l organisation Former les animateurs à l accompagnement aux leçons Un lien enseignants / animateurs ATS Faire le lien avec les parents 12

13 Les orientations de la Ville de Cergy L accueil du matin : De 7h à 8h30 Pour les enfants de maternelle et jusqu au CE2 et à titre dérogatoire pour les CM1 et CM2. L accueil du matin doit permettre de prendre le temps de se réveiller : des temps dédiés au repos, à la détente, en fonction des besoins des enfants.le temps du midi : de 11h30 à 13h30 Une attention particulière sera portée au temps du repas : découverte du gout, lutte contre l obésité, lutte contre le gaspillage alimentaire Des temps seront dédiés au repos, à la détente, en fonction des besoins des enfants : jeux de cours, jeux de société, bibliothèque, Un temps de retour au calme sera programmé avant le retour en classe Accueil du soir (pour les maternelles) : de 16h30 à 19h Priorité à la détente, par de sur-sollicitation : jeux intérieurs et extérieurs. Pour la rentrée 2014 : Adapter les programmes à la demi-journée Renforcer l encadrement (coordinateurs et responsables périscolaires) Améliorer la communication en direction des parents sur les activités proposées Poursuivre la formation des animateurs Pour les petites vacances à compter de 2015, la Ville prévoit la déclinaison d un programme thématique par centre sur le modèle des vacances d été Pour les maternelles : tous les jours de 15H45 à 16H30 Des modules organisés par cycles de 6 à 8 semaines. La possibilité pour les enfants d effectuer tous les modules et ateliers sur l année scolaire : un atelier se déroulant sur 4 séances. Un principe de restitution régulière et un temps fort annuel des activités TAP (concert, exposition ). Pour les élémentaires : de 15h à 16 h 30 deux fois par semaine Une période de découverte de toutes les activités en septembre et octobre Un engagement sur un an pour les parcours artistiques (musique ou danse) et des cycles de 6 à 8 semaines pour les autres parcours (numérique, jeux sportifs et de plein air, développement durable et citoyenneté). Pas de sélection au «premier arrivé» mais une priorisation des choix par les enfants et les parents, puis, si nécessaire un tirage au sort pour les activités à places limitées (musique et danse). Un principe de restitution régulière et un temps fort annuel des activités TAP (concert, exposition ). Certaines propositions d activités formulées lors de la concertation pourront être mise en place à compter d avril ou septembre En s appuyant sur l existant, définir un cadre global et partagé répondant à la fois aux besoins des enfants, des parents et des enseignants via la mise en place d un groupe de travail Etudier la possibilité d une démarche intergénérationnelle Utiliser toutes les ressources présentes sur l école et en particulier les ressources numériques Former les intervenants en ATS sur l accompagnement aux leçons avec l intervention d enseignants lors de ces formations Prévoir des échanges dans chaque école entre intervenants ATS et enseignants sur les objectifs de l accompagnement aux leçons Une application progressive jusqu en septembre

14 3.3. Nous serons satisfaits du PEDT si Les participants ont compris que malgré l expérimentation qui a permis de tester grandeur nature l organisation à venir, la première année sera une année de mise en œuvre et tout ne pourra pas être parfait du premier coup. De ce fait, l évaluation chemin faisant leur est apparue comme très utile. Les participants ont dit qu ils seront satisfaits de la mise en œuvre du PEDT si : Les enfants s y sentent bien et ne sont pas davantage fatigués voire moins... Cela contribue à réduire les inégalités Les parcours TAP proposés sont bien adaptés et valorisent les enfants (estime de soi) Cela permet aux enfants d accéder à des activités qu ils ne pratiqueraient pas Les choix des enfants sont respectés Les moyens sont adaptés Le climat est harmonieux avec les partenaires Des outils d évaluation efficaces sont mis en place La Ville de Cergy sera satisfaite si : les objectifs sont remplis au bénéfice des enfants (égalité des chances, découverte ) les TAP ont contribué à mettre en place une nouvelle dynamique éducative l on s est saisi du PEDT pour renforcer la communication et la concertation entre acteurs 14

15 La ville de Cergy propose un processus d évaluation participative : Préparé par le comité de suivi du PEDT, associant directeurs, coordinateurs et responsables périscolaires, et délégués de parents d élèves. Avec la mise en place d indicateurs d évaluation (bilan, enquête ) Avec un espace d évaluation en ligne sur L organisation de deux ateliers en décembre 2014 et mai 2015 pour réunir tous les acteurs 15

FICHE PRESSE MISE EN PLACE DE LA REFORME DES RYTHMES SCOLAIRES À STRASBOURG

FICHE PRESSE MISE EN PLACE DE LA REFORME DES RYTHMES SCOLAIRES À STRASBOURG Strasbourg, le 22 novembre 2013 FICHE PRESSE MISE EN PLACE DE LA REFORME DES RYTHMES SCOLAIRES À STRASBOURG La Ville de Strasbourg entend mettre en place la réforme des rythmes scolaires avec le souci

Plus en détail

REFORME DES RYTHMES SCOLAIRES À STRASBOURG : RESULTATS DE LA CONSULTATION

REFORME DES RYTHMES SCOLAIRES À STRASBOURG : RESULTATS DE LA CONSULTATION Strasbourg, le 20 décembre 2013 REFORME DES RYTHMES SCOLAIRES À STRASBOURG : RESULTATS DE LA CONSULTATION La Ville de Strasbourg entend mettre en place la réforme des rythmes scolaires avec le souci de

Plus en détail

Informations aux familles. Organisation Temps d Activités Périscolaires TAP à l école Jean de la Fontaine

Informations aux familles. Organisation Temps d Activités Périscolaires TAP à l école Jean de la Fontaine Informations aux familles Organisation Temps d Activités Périscolaires TAP à l école Jean de la Fontaine 15 rue de Kérourien - 29200 BREST 07-88-04-22-93 (Catherine PERRAMENT) Rentrée de septembre 2015

Plus en détail

ORIENTATIONS DES ACTIONS SOCIO-EDUCATIVES DU CEL 2011-2012

ORIENTATIONS DES ACTIONS SOCIO-EDUCATIVES DU CEL 2011-2012 Document créé le 22/02/2011 Direction de l Education RHONE ORIENTATIONS DES ACTIONS SOCIO-EDUCATIVES DU CEL 2011-2012 En proposant aux collectivités territoriales de négocier et de signer les Contrats

Plus en détail

NOUVEAUX RYTHMES SCOLAIRES

NOUVEAUX RYTHMES SCOLAIRES DOSSIER DE PRESSE DOSSIER DE PRESSE NOUVEAUX ANNÉE SCOLAIRE 2014-2015 VENDREDI 4 JUILLET 2014-14H SALLE HENRI-MARTIN - HÔTEL DE VILLE CAHORS SOMMAIRE Communiqué de presse page 3 Les axes du projet éducatif

Plus en détail

LA REFORME DES RYTHMES SCOLAIRES

LA REFORME DES RYTHMES SCOLAIRES Ville de Saint André lez Lille LA REFORME DES RYTHMES SCOLAIRES Propositions du groupe de travail du groupe scolaire Schuman Groupe scolaire Schuman 1 SOMMAIRE Les enjeux de la réforme Le cahier des charges

Plus en détail

Réunion publique sur la réforme des rythmes scolaires. Commune de Four. Jeudi 16 mai 2013 à 20h

Réunion publique sur la réforme des rythmes scolaires. Commune de Four. Jeudi 16 mai 2013 à 20h Réunion publique sur la réforme des rythmes scolaires Commune de Four Jeudi 16 mai 2013 à 20h Réforme des rythmes scolaires Une réforme qui s'impose à nous Reportée à la rentrée de septembre 2014 mais

Plus en détail

PROJET PEDAGOGIQUE ACCUEIL PERISCOLAIRE

PROJET PEDAGOGIQUE ACCUEIL PERISCOLAIRE CENTRE COMMUNAL ENFANCE JEUNESSE PROJET PEDAGOGIQUE ACCUEIL PERISCOLAIRE PREAMBULE L Accueil Périscolaire est un lieu d accueil qui fait l objet d une déclaration à la Direction Régionale et Départementale

Plus en détail

... Questionnaire...

... Questionnaire... ...Préambule au questionnaire... Lexique PEDT : Projet EDucatif Territorial Le PEDT a pour objectif de mobiliser toutes les ressources d un territoire afin de garantir la continuité éducative entre les

Plus en détail

REPERES METHODOLOGIQUES

REPERES METHODOLOGIQUES REFORME DES RYTHMES EDUCATIFS DANS LE CANTAL REPERES METHODOLOGIQUES ELABORER, METTRE EN OEUVRE ET SUIVRE UN PROJET EDUCATIF TERRITORIAL PREFET DU CANTAL Direction Départementale de la Cohésion Sociale

Plus en détail

Une participation volontaire des organismes de formation

Une participation volontaire des organismes de formation LES PRINCIPES CLES DE LA DEMARCHE QUALITATIVE D ACCUEIL EN FORMATION GUIDE METHODOLOGIQUE Une participation volontaire des organismes de formation Sur la base du volontariat et dans le cadre d un engagement

Plus en détail

Projet Pédagogique Centre Social Intercommunal de Guérigny ACCUEILS DE LOISIRS Maternels (3-6 ans) Primaires (6-12 ans)

Projet Pédagogique Centre Social Intercommunal de Guérigny ACCUEILS DE LOISIRS Maternels (3-6 ans) Primaires (6-12 ans) Projet Pédagogique Centre Social Intercommunal de Guérigny ACCUEILS DE LOISIRS Maternels (3-6 ans) Primaires (6-12 ans) 1- Présentation du projet éducatif du CSI de Guérigny: Le Centre Social Intercommunal

Plus en détail

Aménagement des Rythmes de Vie de l Enfant

Aménagement des Rythmes de Vie de l Enfant Aménagement des Rythmes de Vie de l Enfant Préparation de la Rentrée 2014 Conseil Participatif 10 Avril 2014 1 Sommaire Rappel des pistes de réflexion Résultat de l étude de faisabilité Rappel des valeurs

Plus en détail

Cahier des charges de l appel à contributions. L évolution de la politique Déchets de la Cub

Cahier des charges de l appel à contributions. L évolution de la politique Déchets de la Cub Politique Déchets de la CUB Cahier des charges de l appel à contributions - Vous êtes une association, un collectif ou un organisme partenaire des politiques communautaires; - Vous êtes intéressé par la

Plus en détail

LES TEMPS D'ACTIVITES PERISCOLAIRES

LES TEMPS D'ACTIVITES PERISCOLAIRES LES TEMPS D'ACTIVITES PERISCOLAIRES - Réforme des rythmes scolaires - Réforme des rythmes scolaires Quel est son objectif? Améliorer l apprentissage et favoriser la réussite scolaire de tous les élèves

Plus en détail

les les Nouvelles Périscolaires

les les Nouvelles Périscolaires les les Nouvelles 2014 Activités 2015 Périscolaires Introduction La Ville de Blanzy s engage pour les enfants. En complément et autour de l école, elle offre des services périscolaires, la restauration

Plus en détail

impérativement avant le Vendredi 8 novembre 2013

impérativement avant le Vendredi 8 novembre 2013 Département de Vaucluse Ville de Saint Saturnin-lès-Avignon Saint Saturnin-lès-Avignon, le 18 octobre 2013 Madame, Monsieur, Chers parents, A Saint Saturnin-lès-Avignon, le conseil municipal s est prononcé

Plus en détail

COMPTE RENDU DE REUNION 15 DECEMBRE 2015 COMITE DE PILOTAGE

COMPTE RENDU DE REUNION 15 DECEMBRE 2015 COMITE DE PILOTAGE COMPTE RENDU DE REUNION 15 DECEMBRE 2015 COMITE DE PILOTAGE Objet : REFORME DES RYTMES SCOLAIRES BILAN DU 1 ER TRIMESTRE 2014-2015 Présents : La Municipalité : M. JUBAULT, Maire de Varennes-Jarcy M. DARMON,

Plus en détail

RENTRÉE 2014 MODE D EMPLOI Repérer les évolutions et bien s organiser

RENTRÉE 2014 MODE D EMPLOI Repérer les évolutions et bien s organiser RENTRÉE 2014 MODE D EMPLOI Repérer les évolutions et bien s organiser Édito Madame, Monsieur, Nous avons le plaisir de vous présenter dans ce document le fruit de presque deux longues années de concertation

Plus en détail

PROJET PEDAGOGIQUE Temps d Activités Périscolaires

PROJET PEDAGOGIQUE Temps d Activités Périscolaires Association Laïque des Accueils de Loisirs Educatifs Quartier de la plaine 40800 Aire sur l Adour PROJET PEDAGOGIQUE Temps d Activités Périscolaires Eugénie Les bains Année 2014/15 Projet pédagogique TAP

Plus en détail

RÉFORME DES RYTHMES SCOLAIRES

RÉFORME DES RYTHMES SCOLAIRES RÉFORME DES RYTHMES SCOLAIRES Phase de consultation Le conseil municipal, après avoir consulté la communauté éducative, a décidé de reporter la mise en place de la réforme des rythmes scolaires en 2014

Plus en détail

Date limite de dépôt des candidatures : Lundi 2 novembre 2015, à 12 : 00

Date limite de dépôt des candidatures : Lundi 2 novembre 2015, à 12 : 00 Cahier des charges de l Appel à Projets communautaire 2015 «Actions d animations sportives» Le présent cahier des charges porte à la connaissance des porteurs de projets les conditions de sélection des

Plus en détail

Projet éducatif de territoire 2014-2020

Projet éducatif de territoire 2014-2020 Projet éducatif de territoire 2014-2020 SOMMAIRE Édito : Bien grandir à Nantes p. 3 Un socle de valeurs communes : la Charte nantaise de la réussite éducative p. 4 Favoriser la réussite éducative en réduisant

Plus en détail

FORMATION L ENFANT ET LE JEU

FORMATION L ENFANT ET LE JEU FORMATION L ENFANT ET LE JEU Le jeu est au cœur du métier de l animateur car il est un moyen de connaître, de comprendre et d accompagner l enfant dans son développement. Les enjeux éducatifs liés au jeu

Plus en détail

COMMUNE DE SAINT-SULPICE LA POINTE LES NOUVEAUX RYTHMES SCOLAIRES RENTREE 2014. Elaboré par la Direction des actions aux Publics Commune (24-05-2014)

COMMUNE DE SAINT-SULPICE LA POINTE LES NOUVEAUX RYTHMES SCOLAIRES RENTREE 2014. Elaboré par la Direction des actions aux Publics Commune (24-05-2014) COMMUNE DE SAINT-SULPICE LA POINTE LES NOUVEAUX RYTHMES SCOLAIRES RENTREE 2014 Elaboré par la Direction des actions aux Publics Commune (24-05-2014) 1 PRESENTATION La réforme relative à l organisation

Plus en détail

AU CŒUR RÈGLES DU JEU. C.Creissels Etudes, conseils et formations en urbanisme

AU CŒUR RÈGLES DU JEU. C.Creissels Etudes, conseils et formations en urbanisme RÈGLES DU JEU C.Creissels Etudes, conseils et formations en urbanisme Présentation et règles du jeu de cartes «La cohésion sociale au cœur du développement durable» Un jeu pour travailler ensemble sur

Plus en détail

LES STAGES A L ETRANGER DANS LE CADRE DU NOUVEAU CURSUS

LES STAGES A L ETRANGER DANS LE CADRE DU NOUVEAU CURSUS LES STAGES A L ETRANGER DANS LE CADRE DU NOUVEAU CURSUS : Quels partenariats entre les Instituts de Formations en Soins Infirmiers (IFSI) et les acteurs de la solidarité internationale de Rhône-Alpes (associations,

Plus en détail

PACTE POUR LA RÉUSSITE ÉDUCATIVE

PACTE POUR LA RÉUSSITE ÉDUCATIVE PACTE POUR LA RÉUSSITE ÉDUCATIVE Préambule PACTE POUR LA RÉUSSITE ÉDUCATIVE La réussite éducative se définit comme la recherche du développement harmonieux de l enfant et du jeune. Elle est plus large

Plus en détail

RYTHMES SCOLAIRES COMPTE RENDU DE LA REUNION DU GROUPE PARTENARIAL

RYTHMES SCOLAIRES COMPTE RENDU DE LA REUNION DU GROUPE PARTENARIAL RYTHMES SCOLAIRES COMPTE RENDU DE LA REUNION DU GROUPE PARTENARIAL Date : Jeudi 30 Mai 2013, Salle du Conseil de l Hôtel de Ville Participants : annexe 1 Déroulement de la réunion 1. Accueil par Monsieur

Plus en détail

Projet Educatif territorial

Projet Educatif territorial Projet Educatif territorial Commune d Estrées 59151 Transit Transit Transit Transit 2014 Définition du porteur de projet Estrées est un commune du nord de la France, située dans le département du Nord

Plus en détail

QUESTIONNAIRE A DESTINATION DES FAMILLES

QUESTIONNAIRE A DESTINATION DES FAMILLES QUESTIONNAIRE A DESTINATION DES FAMILLES La réforme des rythmes scolaires pour les écoles maternelles et élémentaires doit être mise en place en septembre 2014. Elle prévoit le retour de la semaine de

Plus en détail

REFERENTIEL D AMENAGEMENT DES ESPACES DE BUREAU DE LA MAIRIE DE PARIS

REFERENTIEL D AMENAGEMENT DES ESPACES DE BUREAU DE LA MAIRIE DE PARIS REFERENTIEL D AMENAGEMENT DES ESPACES DE BUREAU DE LA MAIRIE DE PARIS V2. 3/23/2011 1 / 7 SOMMAIRE DU REFERENTIEL INTRODUCTION PREAMBULE POURQUOI UN REFERENTIEL D AMENAGEMENT DES ESPACES DE BUREAU? P.

Plus en détail

C est reparti pour les Nouvelles Activités Périscolaires!

C est reparti pour les Nouvelles Activités Périscolaires! C est reparti pour les Nouvelles Activités Périscolaires! Ecoles de la Communauté de Communes du Pays de Chalindrey École de LE PAILLY (maternelle & élémentaire) Cette plaquette est téléchargeable sur

Plus en détail

Commune péri-urbaine de 7269 habitants située en Martinique qui compte 980 enfants scolarisés

Commune péri-urbaine de 7269 habitants située en Martinique qui compte 980 enfants scolarisés Commune péri-urbaine de 7269 habitants située en Martinique qui compte 980 enfants scolarisés Projet communal : La commune dispose seule des compétences scolaires, périscolaires et extrascolaires. Elle

Plus en détail

Réformedes. rythmes, quel. temps pour. Rythmes scolaires : plus de 80% de participation au questionnaire diffusé par la Ville

Réformedes. rythmes, quel. temps pour. Rythmes scolaires : plus de 80% de participation au questionnaire diffusé par la Ville La réforme nationale des rythmes scolaires pour les enfants des écoles publiques maternelles et écoles publiques élémentaires entrera en vigueur à Seclin en septembre 2014. Afin de bâtir un Projet Éducatif

Plus en détail

BILAN NAP : 06/11/2014 Ecole chef lieu, Les Crues

BILAN NAP : 06/11/2014 Ecole chef lieu, Les Crues BILAN NAP : 06/11/2014 Ecole chef lieu, Les Crues Mise en place des NAP : Mai juin : Création des fiches d inscription, du règlement. Réflexion sur l organisation du service, des achats, recrutement. Aout

Plus en détail

FICHE ENFANCE : Accueils de loisirs sans hébergement (ALSH) Mercredis et vacances scolaires

FICHE ENFANCE : Accueils de loisirs sans hébergement (ALSH) Mercredis et vacances scolaires Ville de Roissy en Brie 9, rue Pasteur 77680 ROISSY EN BRIE FICHE ENFANCE : Accueils de loisirs sans hébergement (ALSH) Mercredis et vacances scolaires Il s agit de ce que l on appelle traditionnellement

Plus en détail

PROJET ASSOCIATIF. Octobre 2009

PROJET ASSOCIATIF. Octobre 2009 APAJH 78 Association Pour Adultes et Jeunes Handicapés des Yvelines 11, rue Jacques Cartier 78280 GUYANCOURT 01.61.37.08.00-01.61.37.08.01 - APAJH-YVELINES@wanadoo.fr site internet : www.apajh78.org PROJET

Plus en détail

Premiers éléments de bilan. Commission formation

Premiers éléments de bilan. Commission formation Premiers éléments de bilan Commission formation 1 Modalités d implication de la communauté universitaire 2 1ers jalons vers l offre de formation de la nouvelle université Sommaire 3 L affirmation en perspective

Plus en détail

Charte des ressources humaines

Charte des ressources humaines Charte des ressources humaines ANTICIPER Pour être acteurs stratégiques du changement ACCUEILLIR Savoir identifier, attirer, choisir et fidéliser les collaborateurs RECONNAÎTRE Apprécier les compétences

Plus en détail

Propositions sur les 0-6 ans RFVE.txt Propositions des Assises Nationales pour l éducation. 0-6 ans : un enjeu de société

Propositions sur les 0-6 ans RFVE.txt Propositions des Assises Nationales pour l éducation. 0-6 ans : un enjeu de société Propositions des Assises Nationales pour l éducation 0-6 ans : un enjeu de société Un âge décisif pour l enfant : - Cette tranche d âge est décisive dans le développement et l épanouissement des enfants.

Plus en détail

SÉANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 18 OCTOBRE 2012 EXPOSE DES MOTIFS

SÉANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 18 OCTOBRE 2012 EXPOSE DES MOTIFS SÉANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 18 OCTOBRE 2012 POINT PERSONNEL Participation de l employeur à la mutuelle des agents Rappel du contexte : EXPOSE DES MOTIFS En juin 2009, le Maire a annoncé la volonté de

Plus en détail

Les Rythmes scolaires

Les Rythmes scolaires Les Rythmes scolaires 1 1. C E Q U E D I T L E D É C R E T D U 2 4 J A N V I E R 2 0 1 3 2. E T A L O R S, À S TE J A M M E - S U R - S A R T H E? Ce que dit le décret n 2013-77 du 24 janvier 2013 2 1.

Plus en détail

Nouveaux rythmes scolaires à Betton en septembre 2013

Nouveaux rythmes scolaires à Betton en septembre 2013 Nouveaux rythmes scolaires à Betton en septembre 2013 Organisation des rythmes scolaires Pour mettre en place la réforme sur les rythmes scolaires dans les meilleures conditions, les activités périscolaires

Plus en détail

OBJECTIFS et PROGRAMME. Formation Animateur/Coordinateur Qualité, Sécurité, Environnement. Contrat de Professionnalisation

OBJECTIFS et PROGRAMME. Formation Animateur/Coordinateur Qualité, Sécurité, Environnement. Contrat de Professionnalisation OBJECTIFS et PROGRAMME Formation Animateur/Coordinateur Qualité, Sécurité, Environnement Titre de niveau III enregistré au RNCP - arrêté publié au JO du 22/08/2012 497 heures Contrat de Professionnalisation

Plus en détail

Newsletter Animation de la Vie Sociale N 7 - Mai 2014

Newsletter Animation de la Vie Sociale N 7 - Mai 2014 6-5 JUIN - mars 2013 7 - Mai 2014 Titre 1 - Accès aux droits Expérimentation d'une labellisation de Relais Caf La Convention d Objectifs de Gestion 2013-2017 fixe comme au objectif aux CAF d améliorer

Plus en détail

CHARTE DEPARTEMENTALE

CHARTE DEPARTEMENTALE DEPARTEMENT DES YVELINES Conditions particulières et adaptées à la scolarisation des enfants de deux ans évoluant dans un environnement social défavorisé. CHARTE DEPARTEMENTALE Direction des services départementaux

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence

Rapport d évaluation de la licence Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence Langues du monde et formation appliquée en relations internationales de l Institut National des Langues et Civilisations Orientales

Plus en détail

1/ Ce projet découle du Projet éducatif de territoire «du Pays du Royans».

1/ Ce projet découle du Projet éducatif de territoire «du Pays du Royans». Projet éducatif et pédagogique CLSH et périscolaire de la commune de Sainte Eulalie en Royans. 1/ Ce projet découle du Projet éducatif de territoire «du Pays du Royans». Il s appuie essentiellement sur

Plus en détail

Charte d'engagements réciproques. Entre tous les professionnels intervenants dans le cadre de la mise en œuvre du Projet Educatif Territorial

Charte d'engagements réciproques. Entre tous les professionnels intervenants dans le cadre de la mise en œuvre du Projet Educatif Territorial Direction départementale de la cohésion sociale - Vienne Charte d'engagements réciproques Entre tous les professionnels intervenants dans le cadre de la mise en œuvre du Projet Educatif Territorial Ecole

Plus en détail

PROJET EDUCATIF PROJET PEDAGOGIQUE

PROJET EDUCATIF PROJET PEDAGOGIQUE PROJET EDUCATIF PROJET PEDAGOGIQUE Accueil de loisirs de Nozay Croc Loisirs de Vay Responsables Nozay : Denis Bretécher (enfancenozay.lamano@orange.fr) N port: 06.79.67.32.92. Vay: Nolwen Hébert-Bertho

Plus en détail

Pôle Enfance Jeunesse. REFORME DES RYTHMES SCOLAIRES Résultats de l évaluation année 2013/2014

Pôle Enfance Jeunesse. REFORME DES RYTHMES SCOLAIRES Résultats de l évaluation année 2013/2014 REFORME DES RYTHMES SCOLAIRES Résultats de l évaluation année 2013/2014 RAPPEL OBJECTIFS DE LA RÉFORME Mieux respecter les rythmes d apprentissage et de repos de l enfant Mieux articuler le temps scolaire

Plus en détail

Gouvernance et pilotage du Plan Autisme 2013-2016 Suivi de la mise en œuvre du Plan. Proposition commune des associations d usagers

Gouvernance et pilotage du Plan Autisme 2013-2016 Suivi de la mise en œuvre du Plan. Proposition commune des associations d usagers 1 Gouvernance et pilotage du Plan Autisme 2013-2016 Suivi de la mise en œuvre du Plan Proposition commune des associations d usagers (document élaboré sur la base de la note publique rédigée par Saïd Acef)

Plus en détail

LA REFORME DES RYTHMES SCOLAIRES A L ECOLE PRIMAIRE

LA REFORME DES RYTHMES SCOLAIRES A L ECOLE PRIMAIRE LA REFORME DES RYTHMES SCOLAIRES A L ECOLE PRIMAIRE Décret n 2013-77 du 24 janvier 2013 1 SOMMAIRE Les textes Pourquoi la réforme? Les objectifs Le cadrage du temps scolaire L obligation de service des

Plus en détail

Horaires. B2 60 90 C. Prestations et services C1 20 20 D. Techniques de l information et de la communication

Horaires. B2 60 90 C. Prestations et services C1 20 20 D. Techniques de l information et de la communication ANNEXE III Horaires Première année* Horaires Modules Numéro Heures Total A. Institutions et réseaux A1 30 A2 50 120 A3 40 B. Publics B1 30 B2 60 90 C. Prestations et services C1 20 20 D. Techniques de

Plus en détail

PROJET D ANIMATION DES T.A.P pour les écoles Jules Verne et La Colombe. Projet intégré au cadre du PEDT

PROJET D ANIMATION DES T.A.P pour les écoles Jules Verne et La Colombe. Projet intégré au cadre du PEDT PROJET D ANIMATION DES T.A.P pour les écoles Jules Verne et La Colombe Projet intégré au cadre du PEDT PROJET D ANIMATION TAP DES PRIMAIRES Celui-ci se présente sous forme de blocs, avec la description

Plus en détail

PROJET EDUCATIF LE JARDIN D ENFANTS

PROJET EDUCATIF LE JARDIN D ENFANTS PROJET EDUCATIF LE JARDIN D ENFANTS A) Le public concerné Le jardin d enfants est un lieu d accueil pour les enfants de 2,5ans à 4 ans, scolarisés à temps plein en 1 ère année d école maternelle. Il fonctionne

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE D ACCUEIL DES PROFESSEURS D ECOLE STAGIAIRES EN STAGE FILE

GUIDE PRATIQUE D ACCUEIL DES PROFESSEURS D ECOLE STAGIAIRES EN STAGE FILE GUIDE PRATIQUE D ACCUEIL DES PROFESSEURS D ECOLE STAGIAIRES EN STAGE FILE ENSEIGNANTS STAGIAIRES IUFM CIRCONSCRIPTIONS DIRECTEURS D ECOLE Cadre de référence : Arrêté du 19/12/2006 ( BOEN n 1 du 04 janvier

Plus en détail

INFORMATION AUX FAMILLES SUR LA RENTREE 2015 ECOLES DE ST VINCENT DE PAUL

INFORMATION AUX FAMILLES SUR LA RENTREE 2015 ECOLES DE ST VINCENT DE PAUL INFORMATION AUX FAMILLES SUR LA RENTREE 2015 ECOLES DE ST VINCENT DE PAUL Merci de lire attentivement ce document qui vous informera des différents fonctionnements et horaires prévus pour la rentrée 2015.

Plus en détail

PROJET EDUCATIF LOCAL LYON : VILLE EDUCATRICE

PROJET EDUCATIF LOCAL LYON : VILLE EDUCATRICE PROJET EDUCATIF LOCAL LYON : VILLE EDUCATRICE L EDUCATION - ENJEU ET LEVIER FONDAMENTAL DANS LA CITE - DROIT POUR TOUS LES ENFANTS un engagement à contribuer au - DEVELOPPEMENT DES POTENTIALITES DE L ENFANT

Plus en détail

1. Fonctionnement des CHSCT académique et départementaux

1. Fonctionnement des CHSCT académique et départementaux Programme annuel de prévention académique pour l année civile 2013 RECTORAT Secrétariat Général Le programme annuel de prévention académique 2013 a été rédigé en s appuyant sur les orientations stratégiques

Plus en détail

+ engagements. Charte. de l ouverture à la société

+ engagements. Charte. de l ouverture à la société 2009 Charte de l ouverture à la société + engagements 3 3 «Toute personne a le droit, dans les conditions et les limites définies par la loi, d accéder aux informations relatives à l environnement détenues

Plus en détail

I - Synthèse des travaux des 2 groupes

I - Synthèse des travaux des 2 groupes 1 Rencontre des délégués du territoire de Menton Vallée de la Roya -Nice La ligue de l enseignement - 11 décembre 2012 I - Synthèse des travaux des 2 groupes 1. Eléments de contenu pour la fiche de présentation

Plus en détail

Le référentiel mission et Profil de Poste de. l d et de contre les. Animateur Insertion Lutte. Exclusions

Le référentiel mission et Profil de Poste de. l d et de contre les. Animateur Insertion Lutte. Exclusions Le référentiel mission et Profil de Poste de l d et de contre les Animateur Insertion Lutte Exclusions Préambule 1. La jeunesse, le Département du Nord et la Fédération des centres sociaux du Nord : Une

Plus en détail

PROJET EDUCATIF TERRITORIAL COMMUNE DE CHAULGNES Année scolaire 2014/2015

PROJET EDUCATIF TERRITORIAL COMMUNE DE CHAULGNES Année scolaire 2014/2015 PROJET EDUCATIF TERRITORIAL COMMUNE DE CHAULGNES Année scolaire 2014/2015 Introduction Depuis plusieurs années, CHAULGNES s est fortement engagée en faveur de la jeunesse considérée comme un champ d action

Plus en détail

Le réseau des Equipes Techniques de Plans Locaux pour l Insertion et l Emploi

Le réseau des Equipes Techniques de Plans Locaux pour l Insertion et l Emploi Le réseau des Equipes Techniques de Plans Locaux pour l Insertion et l Emploi PTI PLIE Quelles convergences? 30 avril 2014 Document de travail Les PLIE se sont toujours situés en complémentarité des autres

Plus en détail

Questionnaire aux Associations Culturelles et Sportives

Questionnaire aux Associations Culturelles et Sportives Aménagement des Rythmes Scolaires Concertation Locale Venez nous rencontrer le : Lundi 20 Janvier 2014 à 18H30 CDC Aune et Loir Questionnaire aux Associations Culturelles et Sportives Mot du Président

Plus en détail

ET VOTRE VILLE DEVIENT MOTEUR DE RÉUSSITE

ET VOTRE VILLE DEVIENT MOTEUR DE RÉUSSITE ACADOMIA RCS PARIS 349 367 557 ET VOTRE VILLE DEVIENT MOTEUR DE RÉUSSITE 810858_AcadomiaSalon_Broch_12p_148x210.indd 1 29/10/2015 11:48 DES ATELIERS DE SOUTIEN APRÈS L ÉCOLE UNE PLATEFORME NUMÉRIQUE DE

Plus en détail

MARCHE DE PROGRAMMATION C.C.T.P.

MARCHE DE PROGRAMMATION C.C.T.P. MARCHE DE PROGRAMMATION C.C.T.P. Maître d ouvrage : Communauté de Communes du Mené Personne Responsable du Marché : Monsieur Le Président Personne à contacter pour obtenir des informations : Laurent Gaudicheau

Plus en détail

FONDS D AIDE AUX PROJETS JEUNES REGLEMENT (pour partenaires)

FONDS D AIDE AUX PROJETS JEUNES REGLEMENT (pour partenaires) Mission Jeunesse FONDS D AIDE AUX PROJETS JEUNES REGLEMENT (pour partenaires) La Ville d Angers effectue un travail d aide aux projets des jeunes par l intermédiaire de la mission jeunesse. Cette mission

Plus en détail

La réforme des rythmes scolaires à Châtillon sur Chalaronne. Résultat après la concertation du 5 novembre 2013

La réforme des rythmes scolaires à Châtillon sur Chalaronne. Résultat après la concertation du 5 novembre 2013 La réforme des rythmes scolaires à Châtillon sur Chalaronne. Résultat après la concertation du 5 novembre 2013 Étaient présents en mairie de Châtillon : Les Enseignants du Groupe scolaire Philibert Commerson,

Plus en détail

Elaborer un projet d action

Elaborer un projet d action FICHE PRATI QUE Elaborer un projet d action Un projet n est pas le fruit du hasard mais le résultat d une situation que l on juge insatisfaisante et que l on souhaite changer. On pourrait dans ce sens

Plus en détail

Rencontre des Directeurs d'accueil Collectif de Mineurs

Rencontre des Directeurs d'accueil Collectif de Mineurs Association départementale des FRANCAS des Bouches du Rhône Rencontre des Directeurs d'accueil Collectif de Mineurs En partenariat avec Jeudi 6 février 2014 Centre Social Estaque Séon 323, rue Rabelais

Plus en détail

Réunion sur les rythmes scolaires en présence Des parents d élèves des écoles Jules FERRY et Léon DAUER Mardi 16 avril 2013 à 18h30 Salle G.

Réunion sur les rythmes scolaires en présence Des parents d élèves des écoles Jules FERRY et Léon DAUER Mardi 16 avril 2013 à 18h30 Salle G. Réunion sur les rythmes scolaires en présence Des parents d élèves des écoles Jules FERRY et Léon DAUER Mardi 16 avril 2013 à 18h30 Salle G. BRASSENS Présents : Jacques Alain BÉNISTI, Député Maire, Michèle

Plus en détail

Éducation et Formation tout au long de la vie

Éducation et Formation tout au long de la vie Éducation et Formation tout au long de la vie 53 RESPONSABLE DE SERVICE DE SCOLARITÉ Code : EDU06B Responsable de l accompagnement des jeunes FPEEDU06 Il est responsable du service scolarité de l entité.

Plus en détail

Réforme des rythmes scolaires: Information aux parents de St Manvieu-Norrey. Juillet 2014

Réforme des rythmes scolaires: Information aux parents de St Manvieu-Norrey. Juillet 2014 Réforme des rythmes scolaires: Information aux parents de St Manvieu-Norrey Juillet 2014 De la concertation aux activités Depuis décembre 2013: une large concertation est mise en place avec les parents,

Plus en détail

Et si la commune n avait pas mis en place la réforme

Et si la commune n avait pas mis en place la réforme Le gouvernement a mis en oeuvre, par décret du 24 janvier 2013, la réforme des rythmes scolaires. La Ville de Châteaudun a travaillé depuis plusieurs mois aux modalités de passage de la semaine scolaire

Plus en détail

Conformément à la législation, les nouveaux rythmes scolaires seront appliqués dans notre commune dès la rentrée prochaine.

Conformément à la législation, les nouveaux rythmes scolaires seront appliqués dans notre commune dès la rentrée prochaine. www.paysdegrasse.fr Madame, Monsieur, La réforme des rythmes scolaires voulue par le gouvernement a pour objectif d améliorer la réussite scolaire des enfants. En réorganisant les temps d apprentissage

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n o 3246 Convention collective nationale IDCC : 1518. ANIMATION AVENANT N O

Plus en détail

Référence n 1. Critère d évaluation n 1.25. Indicateur(s) Cotation. Elément(s) de preuve et analyse. Proposition(s) d amélioration (le cas échéant)

Référence n 1. Critère d évaluation n 1.25. Indicateur(s) Cotation. Elément(s) de preuve et analyse. Proposition(s) d amélioration (le cas échéant) Chapitre I - Le projet d établissement ou de service Partie 1 - Élaboration, diffusion et réactualisation du projet d établissement ou de service Référence n 1 En application de la loi 2002-2, l établissement

Plus en détail

PLAN D ACTIONS - 2012 / 2016

PLAN D ACTIONS - 2012 / 2016 PLAN D ACTIONS - / Annexe I Chacune des 16 priorités retenues par Cap devant! dans son projet associatif est assortie d une série d objectifs opérationnels. Chaque objectif opérationnel vise un résultat

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES DU CONTRAT LOCAL D'ACCOMPAGNEMENT A LA SCOLARITE 2015/2016

CAHIER DES CHARGES DU CONTRAT LOCAL D'ACCOMPAGNEMENT A LA SCOLARITE 2015/2016 1 CAHIER DES CHARGES DU CONTRAT LOCAL D'ACCOMPAGNEMENT A LA SCOLARITE 2015/2016 La procédure de l appel à projet change à compter de 2015. Nous vous invitons à prendre connaissance de la nouvelle procédure

Plus en détail

Conduire les entretiens annuels d évaluation

Conduire les entretiens annuels d évaluation Ce guide s adresse aux dirigeants et aux responsables en charge de la fonction ressources humaines qui envisagent de mettre en place des entretiens annuels. Il constitue un préalable à l instauration d

Plus en détail

Master en Sciences de l éducation Règlement du stage

Master en Sciences de l éducation Règlement du stage Master en Sciences de l éducation Règlement du stage adopté par le Conseil de Département des Sciences de l éducation, dans sa séance du 26.03.2015 1. Contexte Le module «Développement professionnel» du

Plus en détail

Le nouvel enjeu de la réforme des rythmes scolaires pour les clubs sportifs

Le nouvel enjeu de la réforme des rythmes scolaires pour les clubs sportifs Le nouvel enjeu de la réforme des rythmes scolaires pour les clubs sportifs 1) Aux origines de la réforme des rythmes scolaires Le mauvais classement de la France à l enquête PISA (Programme International

Plus en détail

CONCOURS A.T.S.E.M. de 1 ère classe

CONCOURS A.T.S.E.M. de 1 ère classe CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE DU LOIRET CONCOURS A.T.S.E.M. de 1 ère classe TROISIEME CONCOURS EPREUVE ECRITE D ADMISSIBILITE DU MERCREDI 17 OCTOBRE 2012 de 9 H 00 à 11 H 00 IMPORTANT

Plus en détail

«Portfolio de compétences»

«Portfolio de compétences» A C P F ( A s s o c i a t i o n C o r é e n n e d e s P r o f e s s e u r s d e F r a n ç a i s ) P r o j e t p é d a g o g i q u e - A n n é e 2 0 1 3 «Portfolio de compétences» Responsabilités : Responsables

Plus en détail

LES DISPOSITIFS DE MOBILITE INTERNE ET DE REDEPLOIEMENT DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE. Les dispositifs statutaires de mobilité interne

LES DISPOSITIFS DE MOBILITE INTERNE ET DE REDEPLOIEMENT DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE. Les dispositifs statutaires de mobilité interne LES DISPOSITIFS DE MOBILITE INTERNE ET DE REDEPLOIEMENT DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE La loi n 2009-972 du 3 août 2009 relative à la mobilité et aux parcours professionnels dans la fonction publique

Plus en détail

Comité de concertation associatif représentatif

Comité de concertation associatif représentatif Vendredi 21 Mars 2008 RENCONTRE AVEC MONSIEUR JEAN-FRANÇOIS VITOUX DIRECTEUR DE LA MAISON DÉPARTEMENTALE DES PERSONNES HANDICAPÉES DU PAS-DE-CALAIS Rencontre Monsieur VITOUX Vendredi 21 mars 2008 1 sur

Plus en détail

VERS LES NOUVEAUX RYTHMES SCOLAIRES

VERS LES NOUVEAUX RYTHMES SCOLAIRES 2014 REGLEMENT INTERIEUR ACCUEIL PERISCOLAIRE / TAP RESTAURATION 2014-2015 VERS LES NOUVEAUX RYTHMES SCOLAIRES Informations Générales La restauration scolaire, les accueils périscolaires, les temps d activités

Plus en détail

VILLE DE BOULOGNE-BILLANCOURT. Rythmes scolaires. www.boulognebillancourt.com

VILLE DE BOULOGNE-BILLANCOURT. Rythmes scolaires. www.boulognebillancourt.com VILLE DE BOULOGNE-BILLANCOURT Rythmes scolaires www.boulognebillancourt.com 2 Sommaire Le temps scolaire, mon emploi du temps en maternelle... Le temps scolaire, mon emploi du temps en élémentaire... le

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR DES ACTIVITES PERI ET EXTRA SCOLAIRES

REGLEMENT INTERIEUR DES ACTIVITES PERI ET EXTRA SCOLAIRES REGLEMENT INTERIEUR DES ACTIVITES PERI ET EXTRA SCOLAIRES Adopté par délibération du Conseil Municipal en date du 22 avril 2013 PREAMBULE Le présent règlement, pris en application de la délibération du

Plus en détail

Le temps retrouvé! Loyettes. Informations sur les nouveaux rhytmes scolaires à Loyettes. Doc 1.indd 1 24/09/14 10:52:21.

Le temps retrouvé! Loyettes. Informations sur les nouveaux rhytmes scolaires à Loyettes. Doc 1.indd 1 24/09/14 10:52:21. Le temps retrouvé! Informations sur les nouveaux rhytmes scolaires à Loyettes Commune de Loyettes Doc 1.indd 1 24/09/14 10:52:21 Avec la mise en place des nouveaux rythmes scolaires, la commune de Loyettes

Plus en détail

La mise en place de la Réforme des Rythmes scolaires à Baillargues

La mise en place de la Réforme des Rythmes scolaires à Baillargues La mise en place de la Réforme des Rythmes scolaires à Baillargues Contact Presse : Laurie Carrias Service Communication Mairie de Baillargues Tél. 04 67 87 48 60 laurie.carrias@ville-baillargues.fr SOMMAIRE

Plus en détail

Licence professionnelle Management du risque dans le BTP

Licence professionnelle Management du risque dans le BTP Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Management du risque dans le BTP Université de Bordeaux Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES,

Plus en détail

les cahiers de l UNAPEI

les cahiers de l UNAPEI les cahiers de l UNAPEI 01 handicaps guide pratique de la communication aidée pour faciliter l accès à l information et à la communication au service de la participation des personnes handicapées intellectuelles

Plus en détail

Politique pour les étudiants à besoins éducationnels spéciaux

Politique pour les étudiants à besoins éducationnels spéciaux Collège Jean-de-Brébeuf Niveau collégial Règlements et politiques Politique pour les étudiants à besoins éducationnels spéciaux Dans la présente politique, l utilisation du masculin est épicène. Table

Plus en détail

Centre Communal d Action Sociale Ville de Lannion RÉGLEMENT INTÉRIEUR. OFFICE des RETRAITÉS. CCAS de LANNION

Centre Communal d Action Sociale Ville de Lannion RÉGLEMENT INTÉRIEUR. OFFICE des RETRAITÉS. CCAS de LANNION Centre Communal d Action Sociale Ville de Lannion RÉGLEMENT INTÉRIEUR OFFICE des RETRAITÉS CCAS de LANNION CCAS 11 Bd Louis Guilloux 22300 lannion tél 02 96 46 13 22 fax 02 96 46 13 23 L office des retraités

Plus en détail

Le système documentaire

Le système documentaire Le système documentaire Sommaire : 3. PRESTATION DE SERVICE A DOMICILE... 4 3.1 : Principes et cadre d intervention... 6 Exemple 1 : Projet de service type d une entité adhérent à ADESSA.... 7 Exemple

Plus en détail

Le lycée professionnel La nouvelle voie professionnelle : ce qu il faut savoir dès la classe de troisième

Le lycée professionnel La nouvelle voie professionnelle : ce qu il faut savoir dès la classe de troisième 1 Le lycée professionnel La nouvelle voie professionnelle : ce qu il faut savoir dès la classe de troisième Enseignement supérieur Insertion professionnelle Terminale générale 1 ère générale Baccalauréat

Plus en détail