Séminaire éducation Focus Rythmes scolaires Compte-rendu 11 mars 2014

Save this PDF as:

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Séminaire éducation Focus Rythmes scolaires Compte-rendu 11 mars 2014"

Transcription

1 Séminaire éducation Focus Rythmes scolaires Compte-rendu 11 mars 2014 OUVERTURE DU SEMINAIRE : Bernard Amsalem, Vice-président du CNOSF Etat de l avancée des travaux depuis le dernier séminaire Rappel de la place centrale que doit avoir l enfant dans la réforme des rythmes scolaires. INTERVENTION DE L ASSOCIATION DES MAIRES DE FRANCE : Marie-Claude SERRES-COMBOURIEU, en charge de l action sociale, éducative, sportive et culturelle. Présentation des principaux résultats de l enquête menée sur la réforme des rythmes scolaires en novembre (Enquête en pièce jointe). Une nouvelle enquête sera réalisée en 2014 pour dégager les grandes tendances. OBJECTIFS DU SEMINAIRE : Co-construire avec les fédérations des modalités d implication du mouvement sportif dans la mise en place des nouvelles activités périscolaires. Organisé autour de 3 ateliers visant à dégager des pistes de mobilisation partagées sur la base des expériences et de réflexions apportées par le mouvement sportif. Trois thématiques identifiées comme prioritaires lors du dernier séminaire : - Formaliser une offre de pratique adaptée aux rythmes scolaires ; - L emploi et la formation comme outils d aide à la mise en place de cette offre de pratique ; - Le club au cœur du partenariat local.

2 Synthèse des ateliers A noter : Ces éléments seront détaillés dans un Vadémécum produit par le CNOSF (mai 2014). Atelier 1 : Formaliser une offre de pratique adaptée aux rythmes scolaires Enjeux : La réforme des rythmes scolaires offre l opportunité aux fédérations de renforcer la place du sport dans les écoles, de faire connaître leurs disciplines mais également de repenser l offre de pratique proposée aux enfants. Ces enjeux sont nombreux et nécessitent pour cela une approche spécifique de l offre de pratique, adaptée aux nouvelles activités périscolaires non concurrentes des activités proposées dans le cadre scolaire ni de celles proposées en club. Identifier des clés de construction d une offre de pratique adaptée à la mise en place des nouvelles activités périscolaires. Animations : Echanges autour de trois questions centrales : - Quelle offre de pratique proposer et quelle complémentarité avec les offres de pratiques existantes? - Comment adapter cette offre de pratique dans l enceinte de l établissement scolaire? - Comment créer les passerelles vers le club? Principales préconisations : Concernant l offre de pratique : - Présenter une offre de pratique non concurrentielle aux autres offres, basée sur la notion de plaisir, la découverte, la motricité, se distinguant bien de la notion de performance, - Proposer une offre déconnectée de l animation classique permettant sa mise en place dans l enceinte de l établissement scolaire, - Envisager une offre non seulement sportive mais également pédagogique, offrant la possibilité d animer des débats/des ateliers sur des thématiques périphériques à la discipline telles que : la santé/la nutrition, l arbitrage, les valeurs du sport, l Olympisme Concernant le développement de moyens logistiques facilitant l animation des activités périscolaires : - Du matériel adapté

3 Utiliser de ballons en mousse, kits adaptés, détourner l utilisation du matériel de l école pour pouvoir animer une séance - Des outils pédagogiques o Créer de nouveaux outils/supports d animation sur l arbitrage, la santé, le dopage o Exploiter des outils déjà créés par les fédérations dans le cadre des animations scolaires o Solliciter les documents créés sur les valeurs de l Olympisme auprès du CNOSF ou de ses structures déconcentrées (CROS/CDOS) - Des outils méthodologiques Outils ayant pour vocation à accompagner les clubs à animer les modules périscolaires créés précisant bien l esprit dans lequel doivent être animées les séances afin de garantir l objectif de l offre spécifique proposée, ex : outils pédagogiques de la fédération française de Judo. Concernant les passerelles avec le club : La question du lien vers le club n a pas été perçue comme première de la part des fédérations, préférant donner la priorité dans un premier temps à la promotion et la découverte de leurs disciplines auprès des enfants. Toutefois, quelques pistes ont été identifiées comme facilitant le lien vers le club : - La qualité de l animateur : la transmission de la passion sportive étant le meilleur vecteur de promotion d une discipline ; - Etablir le lien avec les parents ; - Remise de petits livrets d apprentissage de la discipline. Atelier 2 : La formation et l emploi comme outils au service de la mise en place de l offre de pratique Enjeux : Le sujet de l encadrement des pratiques développées dans le cadre des nouveaux temps périscolaires suscitent de nombreuses interrogations quant à la réglementation, la responsabilité des encadrants, le niveau de compétences attendu pour prendre en charge ce public qui n est plus un public scolaire mais qui n est pas encore un public licencié, la capacité à répondre au besoin non négligeable que va générer l application généralisée de la réforme à la rentrée Si des réponses d ordre réglementaire commencent à être apportées, il semble que la formation et la mobilisation de l emploi peuvent également constituer des éléments de réponse. Objectifs de l atelier : - Repérer les besoins en matière de formation à développer afin de faciliter une implication du mouvement sportif, et plus particulièrement des clubs, dans les nouvelles activités périscolaires.

4 - Identifier les pistes d une mobilisation optimisée de l emploi au service de l encadrement des nouvelles activités périscolaires. Principales préconisations : En matière de formation o L offre de formation : Développer une offre de formation disciplinaire visant à favoriser l appropriation par les clubs de l offre de pratique périscolaire conçue par les fédérations. La formation pourrait être conçue et organisée en collaboration avec les fédérations scolaires et destinées aux animateurs de clubs et/ou aux enseignants impliqués dans les activités périscolaires. Développer une offre de formation dite «transversale» pouvant être développée par les relais territoriaux du CNOSF en vue de : Appréhender le cadre législatif et réglementaire de la réforme des rythmes scolaires et les modalités de mise en œuvre des 3 nouvelles heures périscolaires ; Etre sensibilisé au public encadré (les rythmes de l enfant) ; Optimiser la relation et la collaboration avec la collectivité dans le cadre des activités périscolaires ; Coopérer en interdisciplinarité pour proposer une offre sportive périscolaire complémentaire. o Les modalités de formation : Différents outils et supports peuvent être envisagés : Action de sensibilisation et d information ; Module de formation continue ; Complément de formation dans le cadre d une certification existante (CQP, DE, DES) ; Plateforme multimédia ; Outils pédagogiques. o Une offre en direction des collectivités : Engager une réflexion afin de proposer aux représentants des collectivités une offre de formation sur les différents concepts fédéraux en matière d offre de pratiques Cette formation pourrait être ouverte aux agents territoriaux destinés à intervenir sur les activités périscolaires. En matière d emploi La question de l emploi et de sa mobilisation dans le cadre des activités périscolaires nécessite un approfondissement. Trois axes de travail ont été identifiés et confiés au CNOSF: o La consolidation des emplois existants par l augmentation du volume horaire des salariés en temps partiel. o L exploration des possibilités d articulation avec les dispositifs d aide à l emploi

5 o La réalisation d une fiche récapitulative des différents dispositifs mobilisables dans le cadre de l encadrement des activités périscolaires ; Le re-questionnement de la levée des conditions de qualification pour le recrutement en emploi d avenir et identification des conditions d éligibilité aux 9000 emplois d avenirs «périscolaires» annoncés par le Ministère en charge de l emploi ; Le repérage des potentialités de mobilisation des dispositifs d emplois structurants : emploi CNDS, Emplois régionaux, etc. Le repérage des bonnes pratiques en matière de mutualisation (au sein d une même discipline, au niveau local entre clubs de différentes disciplines et/ou avec une collectivité, etc.). Atelier 3 : le club au cœur du partenariat local Enjeux : La mise en œuvre des nouvelles activités périscolaires offre de réelles opportunités pour le club de diversifier ses activités, de créer une passerelle entre ses activités périscolaires et l activité proposée dans le cadre de la pratique en club et, de voir renforcer la relation du club avec la collectivité territoriale à travers le conventionnement. En effet, en tant qu interlocuteur direct des communes, il doit être en capacité de répondre aux sollicitations de celles-ci, voire de les démarcher. Objectifs de l atelier : Identifier, à travers les échanges entre les fédérations et les CDOS, les actions permettant d accompagner le club : à répondre aux sollicitations des communes voire à les démarcher ; à mettre en œuvre la réforme en s appuyant sur les acteurs de proximité. Animation : A l issue des échanges, chacun s accorde sur la nécessaire complémentarité entre la filière fédérale et la filière olympique territoriale. Une trame commune à l attention des fédérations et des CROS/CDOS/CTOS est à mettre en place afin qu ils puissent bénéficier de préconisations pour accompagner le club dans la mise en œuvre de la réforme. Principales préconisations: Sensibiliser les clubs via de l information et des temps d échanges Permettre à chacun d appréhender la réforme et ses enjeux ;

6 Sensibiliser les clubs et les collectivités à s impliquer/à se mobiliser dans les nouveaux temps périscolaires. Outils existants ou mobilisables : power point / présentation type expliquant la réforme, ressources documentaires, plaquettes, mise en place de réunions d informations par les comités départementaux ou le CDOS. Recenser les clubs impliqués dans la réforme et leurs modalités d implications (offre de pratique-encadrants- kits-formations). Objectifs: Bénéficier d un état des lieux de l existant ; Identifier les besoins / les freins rencontrés par les clubs ; Identifier les bonnes pratiques (et notamment les pratiques qui dépassent l activité physique) pour les valoriser ; Mettre à disposition des clubs les formations permettant d encadrer les nouveaux temps périscolaires et de compléter voir pérenniser des emplois ; Mettre à disposition des clubs les outils liant «sport et éducation» notamment pour pallier aux contraintes de temps, d espace, et humains des territoires ruraux. Outils existants ou mobilisables : enquêtes via les comités départementaux et les CDOS. Faire connaitre son offre de pratique aux comités départementaux et aux CDOS. Relayer via les comités départementaux l offre de pratique de la fédération pour une mise en œuvre au sein des clubs ; Relayer cette offre de pratique au CDOS pour qu il la diffuse au sein du groupe d appui départemental (meilleure prise en compte de cette offre par les collectivités territoriales) Outils existants ou mobilisables : fiche type proposée par le CNOSF et détaillant les niveaux d implication des fédérations ou des CDOS dans la mise en œuvre des nouvelles activités périscolaires. Mobiliser/Accompagner l implication des clubs. le club pour faciliter le lien avec la collectivité- Coordonner Inciter les clubs à participer à l élaboration des PEDT ; Donner aux clubs des outils pour démarcher les collectivités territoriales et optimiser les conventions : éléments de langages, modèles de conventions, plaquettes, etc. Participation active du CDOS au Groupe d appui départemental Lien du CDOS avec les AMF local (attente du renouvellement des mandats)

7 Outils existants ou mobilisables : le Projet Educatif territorial, les conventions, le groupe d appui départemental, etc. Le club est au cœur du partenariat puisque c est lui qui va conventionner avec la commune dans le cadre du projet éducatif territorial ou d actions locales. Il doit être accompagné afin de répondre aux sollicitations des communes et même de les démarcher. Le CDOS, en tant que représentant de l ensemble du mouvement sportif territorial, a une action transversale et d interlocuteur privilégié des collectivités territoriales puisque c est lui qui participe au groupe d appui départemental, groupe qui accompagne la collectivité dans la mise en œuvre de la réforme et qui valide les projets éducatifs territoriaux. Information complémentaire : la Fondation du Sport Français a lancé un appel à projets visant la valorisation des initiatives développées dans le cadre des activités périscolaires. Le CNOSF relaiera dans les meilleurs délais les conditions d éligibilité de cet appel à projets.

Point d étape relatif à la démarche d analyse des impacts du changement INC du 16 septembre 2015

Point d étape relatif à la démarche d analyse des impacts du changement INC du 16 septembre 2015 Point d étape relatif à la démarche d analyse des impacts du changement INC du 16 septembre 2015 1 1. Les objectifs de la démarche d analyse des impacts du changement Au cours de l Instance Nationale de

Plus en détail

Conduire les entretiens annuels d évaluation

Conduire les entretiens annuels d évaluation Ce guide s adresse aux dirigeants et aux responsables en charge de la fonction ressources humaines qui envisagent de mettre en place des entretiens annuels. Il constitue un préalable à l instauration d

Plus en détail

FORMATION de «1 000 JEUNES BENEVOLES FUTURS DIRIGEANTS»

FORMATION de «1 000 JEUNES BENEVOLES FUTURS DIRIGEANTS» FORMATION de «1 000 JEUNES BENEVOLES FUTURS DIRIGEANTS» Principe: Le ministère des sports et le mouvement sportif lancent, en 2012, l opération «1000 jeunes bénévoles futurs dirigeants» pour - favoriser

Plus en détail

Livret de suivi du candidat(outil B)

Livret de suivi du candidat(outil B) A chaque étape du parcours CQP, son outil : Branche de la Miroiterie, Transformation et Négoce du Verre CQP Animateur d équipe de 1 er niveau Livret de suivi du candidat(outil B) Document à remplir par

Plus en détail

L Aide au conseil à la gestion prévisionnelle des emplois et des compétences (GPEC)

L Aide au conseil à la gestion prévisionnelle des emplois et des compétences (GPEC) Accompagnement des Ressources Humaines L Aide au conseil à la gestion prévisionnelle des emplois et des compétences (GPEC) A - l aide à la préparation des entreprises à la GPEC (sensibilisation) B - l

Plus en détail

ORIENTATIONS DES ACTIONS SOCIO-EDUCATIVES DU CEL 2011-2012

ORIENTATIONS DES ACTIONS SOCIO-EDUCATIVES DU CEL 2011-2012 Document créé le 22/02/2011 Direction de l Education RHONE ORIENTATIONS DES ACTIONS SOCIO-EDUCATIVES DU CEL 2011-2012 En proposant aux collectivités territoriales de négocier et de signer les Contrats

Plus en détail

MANAGEMENT ENVIRONNEMENT ISO 14001 PAR ETAPES BILAN CARBONE. Accompagnement groupé laboratoires d analyses médicales

MANAGEMENT ENVIRONNEMENT ISO 14001 PAR ETAPES BILAN CARBONE. Accompagnement groupé laboratoires d analyses médicales MANAGEMENT ENVIRONNEMENT ISO 14001 PAR ETAPES BILAN CARBONE Accompagnement groupé laboratoires d analyses médicales La démarche d analyse et d accompagnement, constituée de 3 étapes telles qu elles sont

Plus en détail

CONTRAT DE GENERATION POUR LE SECTEUR AGRICOLE APPEL A CANDIDATURES. Le 07/03/2014

CONTRAT DE GENERATION POUR LE SECTEUR AGRICOLE APPEL A CANDIDATURES. Le 07/03/2014 CONTRAT DE GENERATION POUR LE SECTEUR AGRICOLE APPEL A CANDIDATURES REFERENCEMENT PRESTATAIRES POUR L APPUI CONSEIL CONTRAT DE GENERATION Date limite de remise des candidatures : Le 07/03/2014 APPEL A

Plus en détail

REFERENTIEL ACTIVITES ET COMPETENCES

REFERENTIEL ACTIVITES ET COMPETENCES SEILLER EMPLOIV CONSEILLER EMPLOI FORMATION INSERTION REFERENTIEL ACTIVITES ET COMPETENCES FONCTION 1 : INTERVENTION AUPRÈS DES PERSONNES ÉLABORATION DE PROJETS ET ACCOMPAGNEMENT DE PARCOURS D INSERTION

Plus en détail

SEMINAIRE REGARDS CROISES ECHANGES D EXPERIENCES [Année 2014-2015]

SEMINAIRE REGARDS CROISES ECHANGES D EXPERIENCES [Année 2014-2015] SEMINAIRE REGARDS CROISES ECHANGES D EPERIENCES [Année 2014-2015] Termes de références Appel à candidatures auprès des membres du FORIM pour l organisation du prochain séminaire Regards croisés portant

Plus en détail

Guide d utilisation du. - RCS Nanterre 602 063 323 - Corbis - Shutterstock. Support entretien professionnel

Guide d utilisation du. - RCS Nanterre 602 063 323 - Corbis - Shutterstock. Support entretien professionnel Guide d utilisation du - RCS Nanterre 602 063 323 - Corbis - Shutterstock Support entretien professionnel L entretien professionnel, une occasion pour l entreprise et le salarié de porter un regard sur

Plus en détail

PLAN D ACTIONS - 2012 / 2016

PLAN D ACTIONS - 2012 / 2016 PLAN D ACTIONS - / Annexe I Chacune des 16 priorités retenues par Cap devant! dans son projet associatif est assortie d une série d objectifs opérationnels. Chaque objectif opérationnel vise un résultat

Plus en détail

L Entretien Professionnel. Jean Marc DURIEZ 06.24.55.39.27

L Entretien Professionnel. Jean Marc DURIEZ 06.24.55.39.27 L Entretien Professionnel Jean Marc DURIEZ 06.24.55.39.27 Contexte de la demande L ATELIER pour L Entreprise du Groupe SIADEP Formation est bien au fait de ce sujet d importance pour les entreprises. Notre

Plus en détail

LES DISPOSITIFS DE MOBILITE INTERNE ET DE REDEPLOIEMENT DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE. Les dispositifs statutaires de mobilité interne

LES DISPOSITIFS DE MOBILITE INTERNE ET DE REDEPLOIEMENT DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE. Les dispositifs statutaires de mobilité interne LES DISPOSITIFS DE MOBILITE INTERNE ET DE REDEPLOIEMENT DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE La loi n 2009-972 du 3 août 2009 relative à la mobilité et aux parcours professionnels dans la fonction publique

Plus en détail

Programme Observatoire ESSpace

Programme Observatoire ESSpace Programme Observatoire ESSpace Observatoire ESSpace est un projet interrégional conduit par les 4 Chambres régionales de l économie sociale et solidaire (ESS) des régions de Franche-Comté et Rhône-Alpes

Plus en détail

Appel à candidature. Portage d une plateforme mobilité sur le territoire de la Communauté d agglomération d Angers

Appel à candidature. Portage d une plateforme mobilité sur le territoire de la Communauté d agglomération d Angers Appel à candidature Portage d une plateforme mobilité sur le territoire de la Communauté d agglomération d Angers Contexte La mobilité géographique est l un des sujets centraux lorsque l on aborde la question

Plus en détail

La Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences (GPEC)

La Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences (GPEC) La Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences (GPEC) Le contexte Dans le BTP, la valeur ajoutée est principalement générée par la main d œuvre. Dans le cadre d un projet de Gestion Prévisionnelle

Plus en détail

Enjeux et problématiques du soutien à l emploi associatif

Enjeux et problématiques du soutien à l emploi associatif Enjeux et problématiques du soutien à l emploi associatif Support de présentation - Animation n 1 Guide «Structurer une offre territoriale d accompagnement des petites et moyennes associations employeuses»

Plus en détail

Référentiel métier et référentiel compétences De l'animateur Permanent Fédéral

Référentiel métier et référentiel compétences De l'animateur Permanent Fédéral Chrétiens dans le Monde Rural Référentiel métier et référentiel compétences De l'animateur Permanent Fédéral Préambule Le concept d emploi type La fiche métier Animateur Permanent Fédéral décrit 5 grandes

Plus en détail

Dossier d autorisation à mettre en oeuvre le C2i2e

Dossier d autorisation à mettre en oeuvre le C2i2e Extrait du Dossier d autorisation à mettre en oeuvre le C2i2e déposé auprès de la Mission Numérique pour l'enseignement Supérieur par l Institut Catholique de Paris (ICP) - Mars 2011 Au cours du semestre,

Plus en détail

DÉFINITION D UNE STRATÉGIE MARKETING DE L ESS SUR LE TERRITOIRE LOIRE SUD

DÉFINITION D UNE STRATÉGIE MARKETING DE L ESS SUR LE TERRITOIRE LOIRE SUD COMMUNAUTE D AGGLOMERATION SAINT-ETIENNE METROPOLE Argo&Siloe DÉFINITION D UNE STRATÉGIE MARKETING DE L ESS SUR LE TERRITOIRE LOIRE SUD Restitution 4 juillet 2013 Définition 9 rue des d une Tuiliers stratégie

Plus en détail

La santé, un facteur d insertion

La santé, un facteur d insertion La santé, un facteur d insertion Anne Danibert - Chef de projets prévention et promotion de la santé Mutuelle Atlantique Une orientation politique de la Mutuelle En 1996, la mutuelle inscrit comme orientation

Plus en détail

Cycle de qualification développement économique et politique de la ville 2013-2014. Se saisir des outils formation

Cycle de qualification développement économique et politique de la ville 2013-2014. Se saisir des outils formation Cycle de qualification développement économique et politique de la ville 2013-2014 Se saisir des outils formation Sylvie Bocquet Chef de service Animation Territoriale» Direction de la Formation Permanente

Plus en détail

Fiche récapitulative sur les outils disponibles

Fiche récapitulative sur les outils disponibles Fiche récapitulative sur les outils disponibles Citoyens du sport Partie Éthique et valeurs du sport Cette fiche propose un état des lieux à jour concernant les outils du ministère de la Ville, de la Jeunesse

Plus en détail

Conférence régionale du Forum d Action pour la gouvernance Locale en Afrique Francophone

Conférence régionale du Forum d Action pour la gouvernance Locale en Afrique Francophone Conférence régionale du Forum d Action pour la gouvernance Locale en Afrique Francophone Hôtel Teranga, Saly, Sénégal, du 18-19 Octobre 2011 Note de cadrage Contexte et justification L importance que revêt

Plus en détail

Congrès fédéral 7 juin 2014. Pôle Développement Institut Fédéral de l Emploi et de la Formation

Congrès fédéral 7 juin 2014. Pôle Développement Institut Fédéral de l Emploi et de la Formation Les emplois d avenir Convention-cadre FFTT-MSJEPVA Congrès fédéral 7 juin 2014 Pôle Développement Institut Fédéral de l Emploi et de la Formation 1 Rappel sur L emploi d avenir C est un dispositif d emploi

Plus en détail

Des questions pour poursuivre la réfl exion

Des questions pour poursuivre la réfl exion Des questions pour poursuivre la réfl exion EXPLICATIONS PRÉALABLES En complément du diaporama sur les résultats de l étude sur les CHSCT et selon à qui s adresse cette présentation, il est proposé une

Plus en détail

Cahier des charges pour le recrutement du binôme de consultants du Comité Opérationnel de l action Santé & Performance Rhône-Alpes 2013-2014

Cahier des charges pour le recrutement du binôme de consultants du Comité Opérationnel de l action Santé & Performance Rhône-Alpes 2013-2014 Cahier des charges pour le recrutement du binôme de consultants du Comité Opérationnel de l action Santé & Performance Rhône-Alpes 2013-2014 0. Préambule THESAME centre de ressources de la région Rhône-Alpes,

Plus en détail

Etude du système intégré de transport sur le périmètre du territoire de Sénart - Atelier de coconstruction. 6t-Bureau de recherche 22 septembre 2015

Etude du système intégré de transport sur le périmètre du territoire de Sénart - Atelier de coconstruction. 6t-Bureau de recherche 22 septembre 2015 Etude du système intégré de transport sur le périmètre du territoire de Sénart - Atelier de coconstruction 6t-Bureau de recherche 22 septembre 2015 1 Plan de séance I. Rappel des objectifs, des méthodes

Plus en détail

PACTE POUR LA RÉUSSITE ÉDUCATIVE

PACTE POUR LA RÉUSSITE ÉDUCATIVE PACTE POUR LA RÉUSSITE ÉDUCATIVE Préambule PACTE POUR LA RÉUSSITE ÉDUCATIVE La réussite éducative se définit comme la recherche du développement harmonieux de l enfant et du jeune. Elle est plus large

Plus en détail

OBJECTIF PROFESSIONNEL DE LA QUALIFICATION VALIDEE

OBJECTIF PROFESSIONNEL DE LA QUALIFICATION VALIDEE Commission paritaire nationale de l'emploi de la Métallurgie Qualification : MQ 2007 10 89 0264 FICHE D IDENTITE DE LA QUALIFICATION VALIDEE TITRE DE LA QUALIFICATION : Coordonnateur (trice) du développement

Plus en détail

Congrès Fédéral. 11, 12 et 13 Novembre 2011 Reims

Congrès Fédéral. 11, 12 et 13 Novembre 2011 Reims Congrès Fédéral 11, 12 et 13 Novembre 2011 Reims LE CLUB DANS SON FONCTIONNEMENT Le Club de demain : une offre de pratiques diversifiées Constats Une forte demande sociale et une évolution des pratiques

Plus en détail

Politique pour les étudiants à besoins éducationnels spéciaux

Politique pour les étudiants à besoins éducationnels spéciaux Collège Jean-de-Brébeuf Niveau collégial Règlements et politiques Politique pour les étudiants à besoins éducationnels spéciaux Dans la présente politique, l utilisation du masculin est épicène. Table

Plus en détail

Programme Régional de Professionnalisation des acteurs sur le handicap - 2015 -

Programme Régional de Professionnalisation des acteurs sur le handicap - 2015 - Programme Régional de Professionnalisation des acteurs sur le handicap - 2015 - Un nouveau programme régional de professionnalisation des acteurs de la formation et de l insertion sur le handicap vous

Plus en détail

Le système documentaire

Le système documentaire Le système documentaire Sommaire : 3. PRESTATION DE SERVICE A DOMICILE... 4 3.1 : Principes et cadre d intervention... 6 Exemple 1 : Projet de service type d une entité adhérent à ADESSA.... 7 Exemple

Plus en détail

Formations en éducation et promotion de la santé

Formations en éducation et promotion de la santé Formations en éducation et promotion de la santé L IREPS Aquitaine a le plaisir de vous proposer 7 sessions de formation au cours de l année 2014. Ces sessions de formation, conçues en collaboration avec

Plus en détail

Cahier des charges de l appel à contributions. L évolution de la politique Déchets de la Cub

Cahier des charges de l appel à contributions. L évolution de la politique Déchets de la Cub Politique Déchets de la CUB Cahier des charges de l appel à contributions - Vous êtes une association, un collectif ou un organisme partenaire des politiques communautaires; - Vous êtes intéressé par la

Plus en détail

Vision transversale et action cohérente pour la protection de l Environnement

Vision transversale et action cohérente pour la protection de l Environnement Agence de Développement Social Vision transversale et action cohérente pour la protection de l Environnement SOMMAIRE 1. vision 2. Mission de l ADS dans le domaine de la Protection de l Environnement,

Plus en détail

PEL CEL de PERPIGNAN Enjeux, méthode, démarche

PEL CEL de PERPIGNAN Enjeux, méthode, démarche DIRECTION DE L ACTION EDUCATIVE ET DE L ENFANCE MCPS/VM 2000/191.11 PEL CEL de PERPIGNAN Enjeux, méthode, démarche Préambule MCPS/VM 2000/259.12 La circulaire du 30 novembre 2000 (Bulletin Officiel de

Plus en détail

Préconisations. pour le développement des musiques actuelles en Sarthe *** février 2012 I 1 I

Préconisations. pour le développement des musiques actuelles en Sarthe *** février 2012 I 1 I Préconisations pour le développement des musiques actuelles en Sarthe *** février 2012 I 1 I Enjeux principaux Diversité et attractivité Les enjeux liés à l existence d espaces d expressions des cultures

Plus en détail

Contribution du CRFB à la professionnalisation de la fonction RH

Contribution du CRFB à la professionnalisation de la fonction RH Contribution du CRFB à la professionnalisation de la fonction RH 1 Levier essentiel dans le pilotage des grands changements que conduit l Institution, la fonction RH doit, du fait de ce positionnement

Plus en détail

Enquête sur les ressources propres des universités - Point d étape

Enquête sur les ressources propres des universités - Point d étape Enquête sur les ressources propres des universités - Point d étape KPMG S.A. 18 Juin 2008 1 Contexte de mise en œuvre de l enquête Les universités diversifient leurs ressources depuis fort longtemps :

Plus en détail

e ntretien professionnel côté E m P loye ur

e ntretien professionnel côté E m P loye ur e ntretien professionnel côté E m P loye ur des réponses pour bien l appréhender Collection Entreprise EntrE tie n profe ssionne l une étape clé P our construire l ave n i r Moment clé rythmant la vie

Plus en détail

APPEL À MANIFESTATION D INTÉRÊT

APPEL À MANIFESTATION D INTÉRÊT APPEL À MANIFESTATION D INTÉRÊT Valorisez vos produits agroalimentaires avec la marque collective «So Goût» portée par le Réseau Gesat 1 Sommaire Pourquoi avoir créé la marque «So Goût»? Quels sont les

Plus en détail

Programme opérationnel national du Fonds Social Européen pour l Emploi et l Inclusion en Métropole APPEL A PROJETS DU FONDS SOCIAL EUROPEEN

Programme opérationnel national du Fonds Social Européen pour l Emploi et l Inclusion en Métropole APPEL A PROJETS DU FONDS SOCIAL EUROPEEN Programme opérationnel national du Fonds Social Européen pour l Emploi et l Inclusion en Métropole APPEL A PROJETS DU FONDS SOCIAL EUROPEEN AXE 4 du PON FSE ASSISTANCE TECHNIQUE Objectif spécifique 1 :

Plus en détail

Appel à projet 2003/2004 Réalisation d un carnet de voyage en ligne

Appel à projet 2003/2004 Réalisation d un carnet de voyage en ligne Appel à projet 2003/2004 Réalisation d un carnet de voyage en ligne Montant du projet : 6617 Montant du soutien du projet : 2300 MPT MJC HARTELOIRE 39 AVENUE CLEMENCEAU BP 18311 29283 BREST CEDEX TEL :

Plus en détail

Recommandations pour MS event!

Recommandations pour MS event! Recommandations pour MS event! I) BILAN ET DIAGNOSTIC A- BILAN MS com!, agence de communication spécialisée dans l édition et la communication globale, souhaite mettre en place une stratégie de communication

Plus en détail

FICHE DE PROFIL DE POSTE

FICHE DE PROFIL DE POSTE FICHE DE PROFIL DE POSTE POSTE : Agent de développement sportif et/ou socio-sportif de secteur ou de bassin d activité CONVENTION COLLECTIVE : CCNS GROUPE : 1 METIER : Agent de développement Comité STRUCTURE

Plus en détail

Négocier la classification des emplois, pourquoi faire?

Négocier la classification des emplois, pourquoi faire? Négocier la classification des emplois, pourquoi faire? Date de création du document : Direction du Travail et de l Emploi de Nouvelle-Calédonie Immeuble Gallieni - 12 Rue de Verdun BP - 141-98 845 Nouméa

Plus en détail

INDICATIONS DE CORRECTION

INDICATIONS DE CORRECTION SUJET NATIONAL POUR L ENSEMBLE DES CENTRES DE GESTION ORGANISATEURS CONCOURS INTERNE ET DE TROISIEME VOIE D ANIMATEUR TERRITORIAL SESSION 2013 EPREUVE Rédaction d une note à partir des éléments d un dossier

Plus en détail

TITRE DE LA NOTE PROSPECTIVE : Rendre attractifs les emplois en logistique, auprès de publics en orientation professionnelle

TITRE DE LA NOTE PROSPECTIVE : Rendre attractifs les emplois en logistique, auprès de publics en orientation professionnelle TITRE DE LA NOTE PROSPECTIVE : Rendre attractifs les emplois en logistique, auprès de publics en orientation professionnelle THEMATIQUES CPL : Les contraintes internes : la stratégie des acteurs. Les contraintes

Plus en détail

Journée d information sur la rénovation du SST Année 2014/2015

Journée d information sur la rénovation du SST Année 2014/2015 Journée d information sur la rénovation du SST Année 2014/2015 DEROULE DE LA JOURNEE - Accueil et présentation - Appropriation des documents du formateur SST : présentation et explicitation des nouveautés

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES FORMATION

CAHIER DES CHARGES FORMATION CAHIER DES CHARGES FORMATION 1. INTITULE (COMPLETE) DE LA FORMATION : Gestion financière, planification, suivi et évaluation des programmes/projets de 2. CONTEXTE : La stratégie actuelle de l Agence de

Plus en détail

Cahier des charges / Formation «Diagnostic technologique d une entreprise»

Cahier des charges / Formation «Diagnostic technologique d une entreprise» Cahier des charges / Formation «Diagnostic technologique d une entreprise» Entité : CARINNA (Agence pour la Recherche et l Innovation en Champagne-Ardenne) Contact : Katia JOSEPH Chargée de mission «Gestion

Plus en détail

PRECISIONS SUR LES ACTIONS PROPOSEES

PRECISIONS SUR LES ACTIONS PROPOSEES PRECISIONS SUR LES ACTIONS PROPOSEES Groupe TMS (G - 3.1)------------------------------------------------------------- 2 «Créer un kit de sensibilisation aux TMS à destination des acteurs de prévention

Plus en détail

Dispositif régional Auvergne d Intelligence Economique

Dispositif régional Auvergne d Intelligence Economique APPEL D OFFRES N 01/2015/IE Dispositif régional Auvergne d Intelligence Economique ACCORD CADRE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P.) ARTICLE 1 OBJET DE L ACCORD CADRE Le présent accord-cadre

Plus en détail

Dispositif régional Auvergne d Intelligence Economique

Dispositif régional Auvergne d Intelligence Economique APPEL D OFFRES N 01/2015/IE Dispositif régional Auvergne d Intelligence Economique ACCORD CADRE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P.) ARTICLE 1 OBJET DE L ACCORD CADRE Le présent accord-cadre

Plus en détail

ACQUI SITION ET DEVELOPPE M E N T DES COMPETE N C E S DES SALA RI E S DE BAS NIVEAU DE QUALIFICATIO N

ACQUI SITION ET DEVELOPPE M E N T DES COMPETE N C E S DES SALA RI E S DE BAS NIVEAU DE QUALIFICATIO N au réapprentissagedes savoirs debase Formations des M au ges rurales Organisme de formation de base de proximité, compétent dans l accompagnement et la formation des publics dits de faible niveau (V et

Plus en détail

Ils ont vocation, sous l autorité fonctionnelle d'un ou plusieurs médecins de prévention coordonnateurs régionaux (MPCR) à :

Ils ont vocation, sous l autorité fonctionnelle d'un ou plusieurs médecins de prévention coordonnateurs régionaux (MPCR) à : INTRODUCTION La présente doctrine d emploi a pour objet de préciser les missions et le positionnement des assistants régionaux à la médecine de prévention (ARMP). Les ARMP participent à l'amélioration

Plus en détail

La formation professionnelle continue Formation externe / Formation interne

La formation professionnelle continue Formation externe / Formation interne La formation professionnelle continue Formation externe / Formation interne L intitulé «formation», qui peut être affiché dans un document publicitaire, n est pas suffisant pour garantir son financement

Plus en détail

Fiche Pratique CNDS Construire un Projet Territorial Concerté

Fiche Pratique CNDS Construire un Projet Territorial Concerté Fiche Pratique CNDS Construire un Projet Territorial Concerté I - Définition du Projet Territorial Concerté - PTC Le "Projet Territorial Concerté" est une démarche de coopération et de mutualisation des

Plus en détail

STAGES EN ETABLISSEMENT SCOLAIRE ET ENSEIGNEMENTS D ACCOMPAGNEMENT MASTER MEEF SECOND DEGRE, DISCIPLINES GENERALES.

STAGES EN ETABLISSEMENT SCOLAIRE ET ENSEIGNEMENTS D ACCOMPAGNEMENT MASTER MEEF SECOND DEGRE, DISCIPLINES GENERALES. STAGES EN ETABLISSEMENT SCOLAIRE ET ENSEIGNEMENTS D ACCOMPAGNEMENT MASTER MEEF SECOND DEGRE, DISCIPLINES GENERALES. I. Stages de M1. A. Calendrier et description. Le stage se décompose en deux parties,

Plus en détail

«Pratique de la GPEC dans les entreprises»

«Pratique de la GPEC dans les entreprises» «Pratique de la GPEC dans les entreprises» Etat des lieux Etude réalisée par En partenariat avec Avril 2009 www.cerclerh.com Sommaire 1- Introduction 2- Méthodologie 3- Signalétique 4- Pratiques de la

Plus en détail

Résumé du Mémoire d Executive Master

Résumé du Mémoire d Executive Master EXECUTIVE MASTER EN POLITIQUES ET PRATIQUES DU DEVELOPPEMENT (DPP) Année Académique 2012 2013 Résumé du Mémoire d Executive Master Bilan d une approche basée sur l accompagnement des partenaires: Cas du

Plus en détail

ACADEMIE DE NICE MODELE DE CONVENTION DE PARTENARIAT. Le «Lycée des Métiers» du. L entreprise

ACADEMIE DE NICE MODELE DE CONVENTION DE PARTENARIAT. Le «Lycée des Métiers» du. L entreprise ACADEMIE DE NICE MODELE DE CONVENTION DE PARTENARIAT ENTRE Le «Lycée des Métiers» du.. Et L entreprise. Page 1/6 CONVENTION DE PARTENARIAT VU le code de l éducation, et notamment ses articles D. 335-1

Plus en détail

PLAN DE FORMATION 1000 Jeunes bénévoles futurs dirigeants CDOS de la SOMME

PLAN DE FORMATION 1000 Jeunes bénévoles futurs dirigeants CDOS de la SOMME - SOMMAIRE 1. LE CONTEXTE GENERAL... 2 2. LES MODALITES PEDAGOGIQUES D ORGANISATION... 2 3. LES MODALITES D APPRENTISSAGE... 3 3.1 L articulation apports théoriques et mise en situation pratique... 3 3.2

Plus en détail

Campus TKPF. Centre de compétences. Synthèse du projet

Campus TKPF. Centre de compétences. Synthèse du projet Campus TKPF Centre de compétences Synthèse du projet 1 UN ESPACE D INFORMATION, D ORIENTATION, D ACCOMPAGNEMENT & DE VALORISATION DE SON PARCOURS PROFESSIONNEL UNE INGENIERIE INTEGREE DU SYSTEME FORMATION

Plus en détail

la taille des entreprises

la taille des entreprises 1 Contrat de génération : une mise en œuvre adaptée à la taille des entreprises Si le contrat de génération concerne toutes les entreprises, elles n ont pas toutes les mêmes leviers en matière d emploi,

Plus en détail

4.13 Politique culturelle et linguistique. (Résolution : CC.2014-051)

4.13 Politique culturelle et linguistique. (Résolution : CC.2014-051) 4.13 Politique culturelle et linguistique (Résolution : CC.2014-051) PRÉAMBULE La nouvelle politique culturelle et linguistique favorise la dimension culturelle comme levier incontournable pour mettre

Plus en détail

Congrès de Blois mars 2012

Congrès de Blois mars 2012 Présentation Alain Henriet inspecteur général Le BTS Tourisme Projet en janvier 2011 déposé devant la 17ème CPC. Ce projet a obtenu l unanimité du CNESER et CSE 55 voix pour 55 votants. Les objectifs de

Plus en détail

Projet CDOS 37 : POUR L AIDE AU DEVELOPPEMENT DES STRUCTURES SPORTIVES EN INDRE-ET-LOIRE

Projet CDOS 37 : POUR L AIDE AU DEVELOPPEMENT DES STRUCTURES SPORTIVES EN INDRE-ET-LOIRE Projet CDOS 37 : POUR L AIDE AU DEVELOPPEMENT DES STRUCTURES SPORTIVES EN INDRE-ET-LOIRE 2012 SOMMAIRE 1. PRESENTATION DU COMITE DEPARTEMENTAL OLYMPIQUE ET SPORTIF (CDOS)... 3 1.1. MISSIONS... 3 1.2. RESSOURCES

Plus en détail

L Association Française des AIDANTS et le Groupe PRO BTP, partenaires pour soutenir les aidants

L Association Française des AIDANTS et le Groupe PRO BTP, partenaires pour soutenir les aidants DOSSIER DE PRESSE L Association Française des AIDANTS et le Groupe PRO BTP, partenaires pour soutenir les aidants PARIS Mercredi 29 février 2012 Communiqué de presse p.2 L Association Française des AIDANTS

Plus en détail

L OBSERVATOIRE DES MÉTIERS, DE L EMPLOI ET DE LA FORMATION DES ENTREPRISES DU MÉDICAMENT

L OBSERVATOIRE DES MÉTIERS, DE L EMPLOI ET DE LA FORMATION DES ENTREPRISES DU MÉDICAMENT L OBSERVATOIRE DES MÉTIERS, DE L EMPLOI ET DE LA FORMATION DES ENTREPRISES DU MÉDICAMENT L OBSERVATOIRE DES MÉTIERS DES ENTREPRISES DU MÉDICAMENT, UN OBSERVATOIRE PRÉCURSEUR En 2014, l Observatoire des

Plus en détail

CQP Animateur(trice) d équipe de logistique des industries chimiques

CQP Animateur(trice) d équipe de logistique des industries chimiques CQP Animateur(trice) d équipe de logistique des industries chimiques Livret de suivi du parcours de développement des compétences Ce livret est obligatoire pour les contrats de professionnalisation conclus

Plus en détail

Co-Présidents de la Commission Territoriale du CNDS pour la région Lorraine

Co-Présidents de la Commission Territoriale du CNDS pour la région Lorraine Metz, le 30 janvier 2013 Le Préfet de la région Lorraine, Préfet de la Moselle Délégué territorial du CNDS Le Président du Comité Régional Olympique et Sportif de Lorraine Co-Présidents de la Commission

Plus en détail

FORMATION. La fonction de responsable de Centre Social (Directeur, Coordinateur) mobilise des compétences variées et complémentaires :

FORMATION. La fonction de responsable de Centre Social (Directeur, Coordinateur) mobilise des compétences variées et complémentaires : FORMATION Adaptation à la fonction des nouveaux responsables de Centres Sociaux Session d automne 2010 du 4 au 7 octobre et du 22 au 25 novembre A PARIS 18 ème arrondissement 1) Enjeux de la formation

Plus en détail

LE E P ROJ O ET E T A SS S OC O I C ATI T F Aubenas, le 17 janvier / Le Pouzin, le 24 janvier / Mauves, le 26 janvier

LE E P ROJ O ET E T A SS S OC O I C ATI T F Aubenas, le 17 janvier / Le Pouzin, le 24 janvier / Mauves, le 26 janvier LE PROJET ASSOCIATIF Aubenas, le 17 janvier / Le Pouzin, le 24 janvier / Mauves, le 26 janvier 3 contraintes pour les associations sportives ; 1. S adapter 2. Se structurer 3. Se développer ; prépare l

Plus en détail

PROJET DE MANAGEMENT DE CONNAISSANCES

PROJET DE MANAGEMENT DE CONNAISSANCES Centre de Recherche-action pour l Environnement et le Développement Intégré CREDI PROJET DE MANAGEMENT DE CONNAISSANCES BP : 80450 Lomé TOGO Tél. /Fax (228) 22.25.37.60 Email : credi@laposte.tg Site web:

Plus en détail

Guide pour remplir le formulaire de candidature Recherche

Guide pour remplir le formulaire de candidature Recherche Guide pour remplir le formulaire de candidature Recherche Rappel Le «Prix Recherche» a pour objectif de créer et de diffuser des «supports d application 1» à destination des acteurs de terrain 2 pour que

Plus en détail

CONGRES UNIMEV 2013 DE NANTES

CONGRES UNIMEV 2013 DE NANTES ACTES THÉMATIQUES 1 CONGRES UNIMEV 2013 DE NANTES Actes thématiques ACTES THÉMATIQUES 2 Les événements sont des plateformes, des plateformes de liens, de rencontres, d interactions, de flux, d échanges,

Plus en détail

REPERES METHODOLOGIQUES

REPERES METHODOLOGIQUES REFORME DES RYTHMES EDUCATIFS DANS LE CANTAL REPERES METHODOLOGIQUES ELABORER, METTRE EN OEUVRE ET SUIVRE UN PROJET EDUCATIF TERRITORIAL PREFET DU CANTAL Direction Départementale de la Cohésion Sociale

Plus en détail

TPE/PME: salarié compétent en prévention des risques professionnels : Transformer une obligation réglementaire en opportunité

TPE/PME: salarié compétent en prévention des risques professionnels : Transformer une obligation réglementaire en opportunité TPE/PME: salarié compétent en prévention des risques professionnels : Transformer une obligation réglementaire en opportunité Objectif de la réunion Connaître et comprendre la nouvelle réglementation Intérêt

Plus en détail

Le développement des compétences managériales au Grand Lyon. Ecole de la GRH 20 octobre 2011

Le développement des compétences managériales au Grand Lyon. Ecole de la GRH 20 octobre 2011 Le développement des compétences managériales au Grand Lyon Ecole de la GRH 20 octobre 2011 Eric NEGREL Responsable formation et développement des compétences 1 Rappel du contexte et des orientations Un

Plus en détail

Kit organisation. Synthèse méthodologique VERSION 0.1

Kit organisation. Synthèse méthodologique VERSION 0.1 Kit organisation Synthèse méthodologique VERSION 0.1 SOMMAIRE Présentation de la démarche... 3 1 ETAT DES LIEUX... 3 1.1 Cartographie des processus et de l organisation existants... 3 1.2 Diagnostic de

Plus en détail

Charte des ressources humaines

Charte des ressources humaines Charte des ressources humaines ANTICIPER Pour être acteurs stratégiques du changement ACCUEILLIR Savoir identifier, attirer, choisir et fidéliser les collaborateurs RECONNAÎTRE Apprécier les compétences

Plus en détail

Délégué/e/s à la formation. Rôle et missions. (version 2012) INAP rôle et missions du délégué à la formation Page 1

Délégué/e/s à la formation. Rôle et missions. (version 2012) INAP rôle et missions du délégué à la formation Page 1 Délégué/e/s à la formation Rôle et missions (version 2012) INAP rôle et missions du délégué à la formation Page 1 Sommaire: 1. Considérations générales sur le rôle et les missions du délégué/e à la formation...

Plus en détail

Département Enseignement DIAGNOSTIC PARTENARIAT ECOLE ENTREPRISES

Département Enseignement DIAGNOSTIC PARTENARIAT ECOLE ENTREPRISES Département Enseignement DIAGNOSTIC PARTENARIAT ECOLE ENTREPRISES QUI SOMMES-NOUS? MEJT, dont le siège est basé à Champagne au Mont d Or (69) a été créée en 1994 par Gilles GUILLERME. A sa création, MEJT

Plus en détail

APPUI INDIVIDUEL A L ORIENTATION ET AUX PROJETS. Université d Artois - SEPIA 1

APPUI INDIVIDUEL A L ORIENTATION ET AUX PROJETS. Université d Artois - SEPIA 1 APPUI INDIVIDUEL A L ORIENTATION ET AUX PROJETS - SEPIA 1 SOMMAIRE MODULE 1 «ENTRETIEN APPROFONDI ET CONTRACTUALISATION» MODULE 2 «INTERETS, MOTIVATIONS ET VALEURS» MODULE 3 «COMPETENCES» MODULE 4 «METHODOLOGIE

Plus en détail

APPEL à CANDIDATURE. POUR LA GESTION ET LA MISE EN ŒUVRE DU «STAGE COLLECTIF OBLIGATOIRE de 21 heures»

APPEL à CANDIDATURE. POUR LA GESTION ET LA MISE EN ŒUVRE DU «STAGE COLLECTIF OBLIGATOIRE de 21 heures» Direction Départementale des Territoires de l'aisne En application du décret du relatif à la mise en œuvre du plan de professionnalisation personnalisé prévus par les articles R 3434 et R 3435 du code

Plus en détail

Organisation des enseignements au semestre 7

Organisation des enseignements au semestre 7 Organisation des enseignements au semestre 7 UE1 : Pratiques pédagogiques différenciées et adaptées aux besoins éducatifs particuliers (responsable : J. Divry) Transmettre des connaissances et des références

Plus en détail

AMUE 2012-2016 : Nouveaux enjeux et nouvelles méthodes Claude RONCERAY, Directeur Journées ABES, juin 2012

AMUE 2012-2016 : Nouveaux enjeux et nouvelles méthodes Claude RONCERAY, Directeur Journées ABES, juin 2012 université de Nantes AMUE 2012-2016 : Nouveaux enjeux et nouvelles méthodes Claude RONCERAY, Directeur Journées ABES, juin 2012 cnam SOMMAIRE 1. Présentation 2. Mutualisation? 3. La nouvelle offre 4. Quelques

Plus en détail

Séminaire. Démarche de clustering : Stratégie et animation. 26, 27 et 28 janvier 2015 à Batelière

Séminaire. Démarche de clustering : Stratégie et animation. 26, 27 et 28 janvier 2015 à Batelière Séminaire Démarche de clustering : Stratégie et animation 26, 27 et 28 janvier 2015 à Batelière En partenariat avec la Grappe d entreprises INOVAGRO et animé par France Clusters L innovation agroalimentaire

Plus en détail

Cahier des charges d achat de formation

Cahier des charges d achat de formation Cahier des charges d achat de formation MISE EN CONCURRENCE POUR : MANAGEMENT D EQUIPE MARAICHAGE SOUS SERRE Dans le cadre du Plan de formation mutualisé interentreprises du FAFSEA Région : BRETAGNE CdC_07_0022_2015_Management

Plus en détail

Formation professionnelle : plus qu un outil, un atout au service de votre stratégie

Formation professionnelle : plus qu un outil, un atout au service de votre stratégie Formation professionnelle : plus qu un outil, un atout au service de votre stratégie Répondre aux enjeux stratégiques de l entreprise Assurer l adéquation des compétences dans une logique d amélioration

Plus en détail

CONTRIBUTION DU CONSEIL DES CENTRES DE FORMATION DE MUSICIENS INTERVENANTS (CFMI)

CONTRIBUTION DU CONSEIL DES CENTRES DE FORMATION DE MUSICIENS INTERVENANTS (CFMI) AIX-EN-PROVENCE LILLE LYON ORSAY POITIERS RENNES SÉLESTAT TOULOUSE TOURS CONTRIBUTION DU CONSEIL DES CENTRES DE FORMATION DE MUSICIENS INTERVENANTS (CFMI) le musicien intervenant (MI) dumiste, acteur du

Plus en détail

«Il n y a de vent favorable que pour celui qui sait où il va.» Démarche GPEC

«Il n y a de vent favorable que pour celui qui sait où il va.» Démarche GPEC «Il n y a de vent favorable que pour celui qui sait où il va.» «La sécurité, c est la capacité de réagir à toute éventualité» Horemis Paris : 19 rue du Général Foy 75008 Paris - Tel: 33 (1) 55 06 01 51

Plus en détail

8h30 : RETOUR SUR LES UC 9h 9h30 : PROJETS 9h30 10h : APS / ACM 9h30 12h : GROUPES DE TRAVAIL 12h-13h00 : REPAS 13h00 14h30 : RETOUR SUR LES 3

8h30 : RETOUR SUR LES UC 9h 9h30 : PROJETS 9h30 10h : APS / ACM 9h30 12h : GROUPES DE TRAVAIL 12h-13h00 : REPAS 13h00 14h30 : RETOUR SUR LES 3 8h30 : RETOUR SUR LES UC 9h 9h30 : PROJETS 9h30 10h : APS / ACM 9h30 12h : GROUPES DE TRAVAIL 12h-13h00 : REPAS 13h00 14h30 : RETOUR SUR LES 3 GROUPES DE TRAVAIL (30 minute par groupe) 14h30 15h30 : SPORT

Plus en détail

PLEXUS OCEAN INDIEN, LAUREAT DU PROGRAMME NATIONAL «TERRITOIRE DE SOINS NUMERIQUES» À SAVOIR! > 02

PLEXUS OCEAN INDIEN, LAUREAT DU PROGRAMME NATIONAL «TERRITOIRE DE SOINS NUMERIQUES» À SAVOIR! > 02 FINANCÉ PAR : PLEXUS OCEAN INDIEN, LAUREAT DU PROGRAMME NATIONAL «TERRITOIRE DE SOINS NUMERIQUES» En décembre 2013, le Commissariat général aux Investissements d Avenir a lancé un appel à projet «Territoire

Plus en détail

PROJET DE FORMATION 2015

PROJET DE FORMATION 2015 PROJET DE FORMATION 2015 Contexte : Au départ, une demande de la part du mouvement sportif en terme de qui ne se trouve pas assez armé dans certains domaines et notamment lorsqu il s agit de structures

Plus en détail

Master en Sciences de l éducation Règlement du stage

Master en Sciences de l éducation Règlement du stage Master en Sciences de l éducation Règlement du stage adopté par le Conseil de Département des Sciences de l éducation, dans sa séance du 26.03.2015 1. Contexte Le module «Développement professionnel» du

Plus en détail