CHIMIE ORGANIQUE OUTIL POUR LA BIOTECHNOLOGIE TRAVAUX PRATIQUES DE CHIMIE ORGANIQUE

Save this PDF as:

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "CHIMIE ORGANIQUE OUTIL POUR LA BIOTECHNOLOGIE TRAVAUX PRATIQUES DE CHIMIE ORGANIQUE"

Transcription

1 L3 BE Biotechnologie et TACB CHIMIE ORGAIQUE OUTIL POUR LA BIOTECHOLOGIE TRAVAUX PRATIQUES DE CHIMIE ORGAIQUE

2 Avertissement Avant toute manipulation, se renseigner sur les pictogrammes et conseils de sécurité indiqués pour les différents produits utilisés (sur les étiquettes, les fiches de sécurité ). Prendre les précautions nécessaires et adaptées (blouse en coton, lunettes de protection, sorbonne, gants ). Lire le livret d accueil des laboratoires. Planning 1 er jour -moitié du groupe en extraction caféine + méthylation théobromine -l autre moitié du groupe en extraction cannelle + séparation caféine-théobromine par chromatographie sur colonne 2 ème jour la même chose vice-versa

3 Introduction TP1 Extraction de la caféine du thé La popularité des boissons comme le thé et le café vient de leur activité légèrement stimulante principalement due à la présence d un alcaloïde de type purine : la caféine. O H3C caféine O Cette molécule agit comme un stimulant du système nerveux central. La manipulation suivante consiste à extraire la caféine du thé par un appareil de soxhlet. Manipulation Produits nécessaires : - Thé 25g - Pierre ponce - Oxyde de magnésium 13g - Ethanol (95%) 150 ml - eau - Chloroforme 4x15 ml - Acide sulfurique 10 % 12 ml - Soude 1% «quelques ml» - Référence caféine commerciale pour CCM et spectrométrie IR - Solvant CCM : chloroforme / éthanol 95/5 - MgSO 4 anhydre Matériel nécessaire : - Soxhlet capacité 100 ml avec adaptateurs et réfrigérant adaptés - Cartouche adaptable au soxhlet - Ballon de 250 ml ( adaptable au soxhlet) et chauffe ballon adaptable à ce ballon - Ballon 500 ml pour l évaporateur

4 - Chauffe ballon - Evaporateur rotatif - Casserole ou grand cristallisoir ou bécher pour bain-marie sur plaque chauffante - Plaque chauffante magnétique - Fiole à vide 250 ml + Buchner - Ampoule à décanter 250 ml - Plaques CCM gel de silice 60F254 - Capillaires CCM - Cuve à élution - Lampe UV pour révélation CCM - Spectrométrie IR en pastille KBr - Banc de Köfler - Etuve à 80 C Protocole : Introduire 25g de feuilles de thé finement broyées dans la cartouche à déposer dans le réservoir du soxhlet et faire le montage. Réaliser une extraction pendant une heure avec 150mL d'éthanol à 95% dans le ballon de 250 ml (noter le nombre de cycles de siphonnage dans le compte-rendu). e pas oublier la pierre ponce. Transférer l extrait dans un ballon de 500mL contenant de l'oxyde de magnésium (13g) et évaporer le solvant éthanol à l'aide d'un évaporateur rotatif. Récupérer le résidu solide avec 50 ml d'eau bouillante, remuer manuellement et rapidement filtrer à chaud sur Büchner. Effectuer quatre fois cette opération. Ajouter à la solution filtrat 12mL d'acide sulfurique 10% et réduire le volume au tiers à l'évaporateur rotatif (évaporation de l eau longue!). Si une floculation apparaît à ce stade, le solide doit être retiré par filtration quand la solution est encore chaude (büchner et filtre chaud). Cette solution aqueuse est ensuite refroidie puis extraite quatre fois par 15 ml de chloroforme dans une ampoule à décanter. La phase organique jaune peut être décolorée en ajoutant une faible quantité (quelques ml) d une solution aqueuse de soude à 1% pour effectuer un premier lavage ; récupérer la phase organique et effectuer un deuxième lavage avec la même quantité d'eau. Sécher sur MgSO 4 et filtrer. Eliminer le solvant à l'évaporateur rotatif jusqu à masse constante. Compte-rendu : Décrire et noter les observations expérimentales. Mesurer le point de fusion. Peser le produit obtenu. En déduire le rendement d extraction par rapport à la quantité de thé pesée ( ou pourcentage en masse de caféine). Réaliser un spectre IR de l extrait et le comparer à celui d une caféine commerciale. Interpréter le spectre : attribuer certaines bandes d après des tables IR. Réaliser une CCM avec comme référence la caféine commerciale (sur des échantillons bien dilués dans un solvant, le chloroforme). Joindre la plaque au compte-rendu. Pourquoi doit-on utiliser de l eau chaude? Réfléchir à l utilité de chaque étape du protocole, faire des recherches si nécessaire et expliquer (pourquoi de la soude, de l acide sulfurique, du MgO etc ).

5 TP2 Synthèse de la caféine par méthylation de la théobromine Introduction La théobromine diffère de la caféine par le fait que l un de ses azotes est non méthylé : O H théobromine O Elle est également présente dans les feuilles de thé et dans les grains de café mais une meilleure source est la fève de cacao dans laquelle c est le principal alcaloïde. C est un stimulant moins fort que le café mais un meilleur diurétique. L objectif de ce TP est de montrer qu il est possible de modifier chimiquement une molécule naturelle pour la transformer en une autre molécule naturelle ( hémisynthèse). La manipulation suivante consiste à convertir la théobromine en caféine par une réaction chimique de méthylation sur l azote, par le sulfate de diméthyle, en présence de aoh : O O H (O)2SO2 H3C O O théobromine caféine Manipulation Produits nécessaires : - Théobromine commerciale 200 mg - Sulfate de diméthyle (CH 3 ) 2 SO 2 1mL - Soude 10 % environ 4 ml - Chloroforme 2X 20 ml - MgSO 4 sulfate de magnésium anhydre ( ou a 2 SO 4 ) - Référence caféine commerciale pour CCM et spectrométrie IR

6 - Solvant CCM : chloroforme / éthanol 95/5 Matériel nécessaire : - Erlenmeyer ou ballon 50mL - Agitation magnétique - Bouchon ou pipe - Petite ampoule à décanter (de 50mL suffit ou bien 100 ml convient aussi selon stock verrerie) - Evaporateur rotatif - Fiole à vide de 100 à 250 ml selon stock verrerie et petit büchner ou entonnoir et coton de verre ( pour filtrer le MgSO 4 ). - Sorbonne - Spectromètre IR - Lampe UV pour révélation CCM - Matériel CCM : cuves à élution et plaque CCM gel de silice 60F 254, capillaires - MgSO 4 anhydre Protocole : Dissoudre 200 mg de théobromine dans un volume minimal de soude à 10 % dans un erlenmeyer ou un ballon de 50mL contenant un barreau aimanté. Ajouter 1mL de sulfate de diméthyle et agiter pendant 20 min a température ambiante. Si possible, réaliser une CCM de suivi de réaction, en prélevant dans le milieu réactionnel, avec les théobromine et caféine commerciale comme références. Extraire le produit à l aide de 2x 20mL de chloroforme dans l ampoule à décanter et sécher la phase organique avec du MgSO 4 anhydre. Filtrer et évaporer à sec à l évaporateur rotatif pour obtenir de la caféine brute. Compte-rendu : Décrire et noter les observations expérimentales. Mesurer le point de fusion. Peser le produit obtenu. En déduire le rendement de synthèse. Réaliser un spectre IR de l extrait et le comparer à celui d une théobromine et d une caféine commerciale. Interpréter le spectre : attribuer certaines bandes d après des tables IR. Réaliser une CCM du produit final avec comme références les théobromine et caféine commerciales, sur des échantillons en solutions diluées dans un solvant approprié. Joindre la plaque au compte-rendu.

7 TP3 Séparation de la caféine et de la théobromine par chromatographie préparative sur colonne Introduction La manipulation suivante consiste à utiliser la chromatographie sur colonne comme méthode de séparation préparative de deux composés («préparative car sur des quantités importantes, au contraire de la chromatographie «analytique»). Cette méthode de séparation (ou purification) peut s appliquer à des extraits naturels ou à des «bruts» de synthèse organique contenant de nombreux composés ou impuretés. Manipulation Produits nécessaires : mg de mélange 50/50 de caféine et de théobromine. - célite 200mg + environ 1g pour combler le «Dry Load». - mélange dichlorométhane/ethanol absolu/ammoniaque concentré 95/5/0,25 (d abord de quoi remplir 24 tubes à essai soit environ 480 ml et plus pour conditionnement colonne, rinçage tuyaux, CCM soit en tout environ 700 ml. Prévoir aussi de l éthanol en plus si il est nécessaire de rendre le solvant plus polaire (gradient). - colonne de chromatographie flash 12g matériel : - dry load 4g (Interchim) -la «minibox» (ou minipompe pour flash chromatographie) en commun pour tous les binômes à tour de rôle. - éprouvette de 10 ml - Evaporateur rotatif. - Plaques CCM gel de silice 60 F cuves à élution + capillaires - 24 tubes et portoirs - Ballons 100 à 250 ml pour rotavap avec si nécessaire des adaptateurs - Spectromètre IR en pastille KBr - 1 à 2 erlenmeyers de 250 ml pour les rinçages de colonne. - Lampe UV pou révélation CCM - Prévoir, si nécessaire et si possible, le fait de tester en cas de panne de la minipompe ou pour comparaison, une chromatographie normale sur 12 g du gel de silice habituel 60 A ( 70-

8 230 mesh) dans une colonne de verre ce qui nécessitera plus de solvant, de tubes et de temps, sans doute Protocole : 1) Préparation de l échantillon pour dépôt solide en tête de colonne : La théobromine étant peu soluble en solvant organique mais soluble dans l eau (ce qui est à éviter sur le gel de silice), il est impossible de dissoudre le mélange dans un minimum de solvant organique (moins polaire ou aussi polaire que l éluant ou l éluant lui-même). On procède alors à un «dry load» ou dépôt solide : Mélanger les 200 mg de mélange à 200 mg de célite. Introduire le mélange dans environ 10 ml de CH 2 Cl 2 /EtOH 95/5, mettre la suspension dans un petit ballon puis évaporer le solvant à l évaporateur rotatif avec une rotation rapide et un coton entre le ballon et le tube du rotavap.. Récupérer le solide et l introduire délicatement dans le fond du «Dry Load». Combler au dessus avec de la célite, déposer le fritté puis fermer. 2) Conditionnement de la colonne : La minipompe est lavée puis maintenue sous isopropanol quand elle ne sert pas. Rincer les tubulures de la minipompe avec le solvant d élution. Relier la minipompe à la colonne de 12g pour «conditionner» cette colonne. Faire circuler le solvant en réglant le débit à 20 ml par minute (ou 5mL par 15s) avec le bouton ( affichage d un pourcentage qui devrait se rapprocher de 25%) à l aide de l éprouvette de 10 ml, en chronométrant. 3) Dépôt de l échantillon en tête de colonne et élution : Adapter le «dry-load» sur la colonne. Relier la minipompe. Eluer en récupérant l éluat dans des demi volumes de tubes à essai. Suivre l élution par CCM avec le même éluat, en prenant comme références des solutions diluées du mélange, de la caféine commerciale et de la théobromine commerciale dissous dans les solvants appropriés. Pour ce suivi d élution «spotter» chaque tube, tous les spots et références sur la même plaque CCM. Eluer, révéler à l UV. Rassembler les tubes contenant la caféine puis ceux contenant la théobromine et évaporer le solvant sous vide. Si une autre chromatographie n est pas réalisée par la suite, rincer la minipompe à l isopropanol une fois déconnectée et la laisser sous isopropanol. 4) Compte-rendu Peser. Calculer le rendement de purification. Joindre les plaques CCM au compte-rendu

9 TP4 Extraction de l essence de cannelle Introduction Les produits alimentaires végétaux, en particulier les épices, doivent en général leur arôme à un mélange de molécules relativement volatiles. Ce mélange ou «essence» peut être séparé, par entraînement à la vapeur, des autres constituants végétaux non entraînables car très peu volatils (biopolymères : cellulose, protéines ; molécules lourdes : pigments, triglycérides) ou solubles dans l eau. Le constituant majoritaire de l essence de cannelle est le cinnamaldéhyde : CH O cinnamaldéhyde Manipulation Hydrodistillation de la cannelle Produits nécessaires : - 10 g de cannelle en bâton grossièrement pilée au mortier - Eau distillée entre 150 et 250 ml - Dichlorométhane 2x25 ml - Sulfate de magnésium MgSO 4 (ou a 2 SO 4 ) anhydre - Pierre ponce (2 grosses poignées) - Solvant d élution pour chromatographie sur couche mince (CCM) : dichlorométhane/ hexane 50/50 ou dichlorométhane/éther de pétrole 50/50 - MgSO 4 anhydre

10 Matériel nécessaire : - tricol 500mL et chauffe ballon adaptable à ce tricol - bouchon pour une tubulure latérale - Ampoule à brome ( non isobare ) pour environ 100 à 150 ml H 2 O et s adaptant sur la tubulure latérale du tricol - colonne Vigreux s adaptant sur la tubulure centrale du tricol - tête de colonne avec thermomètre - réfrigérant - allonge à distiller - erlenmeyer ou bécher pour recueillir environ 100 ml maximum de distillat - mortier pour piler si bâtons de cannelle - ampoule à décanter 250 ml - ballon 100 ml (ou 250 ml selon stock verrerie) - évaporateur rotatif - plaques CCM gel silice 60F254 - capillaires CCM - cuve à élution - lampe UV - spectrométrie IR avec échantillonnage entre deux fenêtres - entonnoir avec coton de verre Protocole : Introduire dans le tricol 10 g de bâton de cannelle grossièrement pilés, 150 ml d eau et deux grosses poignées de pierre ponce. Sur la tubulure latérale adapter l ampoule à brome contenant de l eau. Adapter un montage à distillation sur la tubulure centrale du tricol (colonne Vigreux, tête de colonne, thermomètre, réfrigérant) et flacon récupérateur du distillat). Boucher la troisième tubulure. Faire chauffer à ébullition ( adapter le thermostat pour l atteindre, environ sur 6-7 selon le chauffe-ballon) afin de recueillir environ 100 ml de distillat ( à peu près 1h30). Attention! Dans le tricol, si une mousse se forme, éviter qu elle ne passe dans la colonne. Pour cela une grande quantité de pierre ponce doit avoir été introduite avant le chauffage et il peut être nécessaire de rajouter alors rapidement quelques ml d eau par l ampoule. Une surveillance constante est donc nécessaire. Refroidir le distillat et l extraire par 2x25 ml de CH 2 Cl 2. Récupérer la phase organique et la sécher sur MgSO 4. Filtrer le MgSO 4 sur coton de verre (à l aide d un entonnoir) en récupérant le filtrat dans un ballon. Evaporer le solvant à l évaporateur rotatif.

11 Compte-rendu : Décrire et noter les observations expérimentales. Peser le produit obtenu. En déduire le rendement d extraction. Réaliser un spectre IR de l extrait et le comparer à celui d un cinnamaldéhyde commercial. Interpréter le spectre : attribuer certaines bandes d après des tables IR. Réaliser une CCM avec comme référence le cinnamaldéhyde commercial (sur des échantillons bien dilués dans un solvant, le dichlorométhane) ; éluer avec le dichlorométhane/éther de pétrole 50/50.

TECHNIQUES: Principes de la chromatographie

TECHNIQUES: Principes de la chromatographie TECHNIQUES: Principes de la chromatographie 1 Définition La chromatographie est une méthode physique de séparation basée sur les différentes affinités d un ou plusieurs composés à l égard de deux phases

Plus en détail

TECHNIQUES DE BASE EN CHIMIE ORGANIQUE

TECHNIQUES DE BASE EN CHIMIE ORGANIQUE TECHNIQUES DE BASE EN CHIMIE ORGANIQUE La synthèse organique suit en général le schéma suivant : Synthèse Séparation des produits Caractérisation du produit Pur? Oui Fin. Evaluation du rendement Non Purification

Plus en détail

Suivi d une réaction lente par chromatographie

Suivi d une réaction lente par chromatographie TS Activité Chapitre 8 Cinétique chimique Suivi d une réaction lente par chromatographie Objectifs : Analyser un protocole expérimental de synthèse chimique Analyser un chromatogramme pour mettre en évidence

Plus en détail

Savoir écouter, assimiler : s approprier

Savoir écouter, assimiler : s approprier PCSI TP-DI Chimie organique INITIATION A LA CHIMIE ORGANIQUE Travail élève : savoirs et actions Compétences attendues Au début du TP, quelques explications orales sur le déroulement de la séance, sur le

Plus en détail

33-Dosage des composés phénoliques

33-Dosage des composés phénoliques 33-Dosage des composés phénoliques Attention : cette manip a été utilisée et mise au point pour un diplôme (Kayumba A., 2001) et n a plus été utilisée depuis au sein du labo. I. Principes Les composés

Plus en détail

CHROMATOGRAPHIE SUR COUCHE MINCE

CHROMATOGRAPHIE SUR COUCHE MINCE CHROMATOGRAPHIE SUR COUCHE MINCE I - PRINCIPE La chromatographie est une méthode physique de séparation de mélanges en leurs constituants; elle est basée sur les différences d affinité des substances à

Plus en détail

SP. 3. Concentration molaire exercices. Savoir son cours. Concentrations : Classement. Concentration encore. Dilution :

SP. 3. Concentration molaire exercices. Savoir son cours. Concentrations : Classement. Concentration encore. Dilution : SP. 3 Concentration molaire exercices Savoir son cours Concentrations : Calculer les concentrations molaires en soluté apporté des solutions désinfectantes suivantes : a) Une solution de 2,0 L contenant

Plus en détail

Fiche 23 : Au laboratoire

Fiche 23 : Au laboratoire Fiche 23 : Au laboratoire 05/03/2007 Au laboratoire Le port de la blouse est obligatoire. Le port des lunettes ou surlunettes est obligatoire (attention au port des lentilles de contact, autorisé mais

Plus en détail

Les solutions. Chapitre 2 - Modèle. 1 Définitions sur les solutions. 2 Concentration massique d une solution. 3 Dilution d une solution

Les solutions. Chapitre 2 - Modèle. 1 Définitions sur les solutions. 2 Concentration massique d une solution. 3 Dilution d une solution Chapitre 2 - Modèle Les solutions 1 Définitions sur les solutions 1.1 Définition d une solution : Une solution est le mélange homogène et liquide d au moins deux espèces chimiques : Le soluté : c est une

Plus en détail

1) Teneur en amidon/glucose. a) (Z F) 0,9, b) (Z G) 0,9, où:

1) Teneur en amidon/glucose. a) (Z F) 0,9, b) (Z G) 0,9, où: L 248/8 Journal officiel de l Union européenne 17.9.2008 RÈGLEMENT (CE) N o 900/2008 DE LA COMMISSION du 16 septembre 2008 définissant les méthodes d analyse et autres dispositions de caractère technique

Plus en détail

Synthèse et propriétés des savons.

Synthèse et propriétés des savons. Synthèse et propriétés des savons. Objectifs: Réaliser la synthèse d'un savon mise en évidence de quelques propriétés des savons. I Introduction: 1. Présentation des savons: a) Composition des savons.

Plus en détail

Matériel de laboratoire

Matériel de laboratoire Matériel de laboratoire MATERIAUX UTILISE... 1 L'APPAREILLAGE DE LABORATOIRE... 1 a) Les récipients à réaction... 2 b) La verrerie Graduée... 2 MATERIEL DE FILTRATION... 6 FILTRATION SOUS VIDE AVEC UN

Plus en détail

LE SPECTRE D ABSORPTION DES PIGMENTS CHLOROPHYLLIENS

LE SPECTRE D ABSORPTION DES PIGMENTS CHLOROPHYLLIENS Fiche sujet-élève Les végétaux chlorophylliens collectent l énergie lumineuse grâce à différents pigments foliaires que l on peut classer en deux catégories : - les chlorophylles a et b d une part, - les

Plus en détail

Bleu comme un Schtroumpf Démarche d investigation

Bleu comme un Schtroumpf Démarche d investigation TP Bleu comme un Schtroumpf Démarche d investigation Règles de sécurité Blouse, lunettes de protection, pas de lentilles de contact, cheveux longs attachés. Toutes les solutions aqueuses seront jetées

Plus en détail

TP n 1: Initiation au laboratoire

TP n 1: Initiation au laboratoire Centre Universitaire d El-Tarf Institut des Sciences Agronomiques 3 ème année Contrôle de Qualité en Agroalimentaire TP n 1: Initiation au laboratoire Introduction L analyse de la matière vivante au laboratoire

Plus en détail

TP : Suivi d'une réaction par spectrophotométrie

TP : Suivi d'une réaction par spectrophotométrie Nom : Prénom: n groupe: TP : Suivi d'une réaction par spectrophotométrie Consignes de sécurité de base: Porter une blouse en coton, pas de nu-pieds Porter des lunettes, des gants (en fonction des espèces

Plus en détail

(aq) sont colorées et donnent à la solution cette teinte violette, assimilable au magenta.»

(aq) sont colorées et donnent à la solution cette teinte violette, assimilable au magenta.» Chapitre 5 / TP 1 : Contrôle qualité de l'eau de Dakin par dosage par étalonnage à l'aide d'un spectrophotomètre Objectif : Vous devez vérifier la concentration massique d'un désinfectant, l'eau de Dakin.

Plus en détail

EXERCICE II. SYNTHÈSE D UN ANESTHÉSIQUE : LA BENZOCAÏNE (9 points)

EXERCICE II. SYNTHÈSE D UN ANESTHÉSIQUE : LA BENZOCAÏNE (9 points) Bac S 2015 Antilles Guyane http://labolycee.org EXERCICE II. SYNTHÈSE D UN ANESTHÉSIQUE : LA BENZOCAÏNE (9 points) La benzocaïne (4-aminobenzoate d éthyle) est utilisée en médecine comme anesthésique local

Plus en détail

TRAVAUX PRATIQUESDE BIOCHIMIE L1

TRAVAUX PRATIQUESDE BIOCHIMIE L1 TRAVAUX PRATIQUESDE BICHIMIE L1 PRINTEMPS 2011 Les acides aminés : chromatographie sur couche mince courbe de titrage Etude d une enzyme : la phosphatase alcaline QUELQUES RECMMANDATINS IMPRTANTES Le port

Plus en détail

SVE 222 & PCL-442. Fascicule de Travaux Pratiques

SVE 222 & PCL-442. Fascicule de Travaux Pratiques SVE 222 & PCL-442 Fascicule de Travaux Pratiques 2014-2015 Institut Supérieur de l Education et de la Formation Continue Bassem Jamoussi & Radhouane Chakroun 1 Sommaire PCL 442/SVE222 - TP N 1 : Etude

Plus en détail

4. Conditionnement et conservation de l échantillon

4. Conditionnement et conservation de l échantillon 1. Objet S-II-3V1 DOSAGE DU MERCURE DANS LES EXTRAITS D EAU RÉGALE Description du dosage du mercure par spectrométrie d absorption atomique de vapeur froide ou par spectrométrie de fluorescence atomique

Plus en détail

évaluation des risques professionnels

évaluation des risques professionnels évaluation des risques professionnels Inventaire des risques Etablissement : Faculté de médecine Unité de travail : UMR 1092 INSERM laboratoire de microbiologie Année : 2013 Locaux Dangers ou facteurs

Plus en détail

DÉTERMINATION DU POURCENTAGE EN ACIDE D UN VINAIGRE. Sommaire

DÉTERMINATION DU POURCENTAGE EN ACIDE D UN VINAIGRE. Sommaire BACCALAURÉAT SÉRIE S Épreuve de PHYSIQUE CHIMIE Évaluation des compétences expérimentales Sommaire I. DESCRIPTIF DU SUJET DESTINÉ AUX PROFESSEURS... 2 II. LISTE DE MATÉRIEL DESTINÉE AUX PROFESSEURS ET

Plus en détail

CODEX ŒNOLOGIQUE INTERNATIONAL. SUCRE DE RAISIN (MOUTS DE RAISIN CONCENTRES RECTIFIES) (Oeno 47/2000, Oeno 419A-2011, Oeno 419B-2012)

CODEX ŒNOLOGIQUE INTERNATIONAL. SUCRE DE RAISIN (MOUTS DE RAISIN CONCENTRES RECTIFIES) (Oeno 47/2000, Oeno 419A-2011, Oeno 419B-2012) SUCRE DE RAISIN (MOUTS DE RAISIN CONCENTRES RECTIFIES) (Oeno 47/2000, Oeno 419A-2011, Oeno 419B-2012) 1. OBJET, ORIGINE ET DOMAINE D APPLICATION Le sucre de raisin est obtenu exclusivement à partir du

Plus en détail

Mesure de la teneur en alcool

Mesure de la teneur en alcool 37 Mesure de la teneur en alcool 1 Rôle de l alcool dans les vins 285 1.1. Sur le plan organoleptique 285 1.2. Sur le plan biologique 285 1.3. Sur le plan réglementaire 285 1.4. Sur le plan commercial

Plus en détail

SCIENCES PHYSIQUES. Durée : 3 heures. L usage d une calculatrice est interdit pour cette épreuve. CHIMIE

SCIENCES PHYSIQUES. Durée : 3 heures. L usage d une calculatrice est interdit pour cette épreuve. CHIMIE Banque «Agro-Véto» Technologie et Biologie AT - 0310 SCIECES PYSIQUES Durée : 3 heures L usage d une calculatrice est interdit pour cette épreuve. Si, au cours de l épreuve, un candidat repère ce qui lui

Plus en détail

Exemples d utilisation de G2D à l oral de Centrale

Exemples d utilisation de G2D à l oral de Centrale Exemples d utilisation de G2D à l oral de Centrale 1 Table des matières Page 1 : Binaire liquide-vapeur isotherme et isobare Page 2 : Page 3 : Page 4 : Page 5 : Page 6 : intéressant facile facile sauf

Plus en détail

Mise en pratique : Etude de spectres

Mise en pratique : Etude de spectres Mise en pratique : Etude de spectres Introduction La nouvelle génération de spectromètre à détecteur CCD permet de réaliser n importe quel spectre en temps réel sur toute la gamme de longueur d onde. La

Plus en détail

259 VOLUMETRIE ET TITRATION DOSAGE DU NaOH DANS LE DESTOP

259 VOLUMETRIE ET TITRATION DOSAGE DU NaOH DANS LE DESTOP 259 VOLUMETRIE ET TITRATION DOSAGE DU NaOH DANS LE DESTOP A d a p t a t i o n : A. - M. F o u r n i e r ( C o p a d ), M. C a s a n o v a & H. J e n n y ( C d C ) 2 0 0 1 C o n c e p t i o n D. M a r g

Plus en détail

Mesures calorimétriques

Mesures calorimétriques TP N 11 Mesures calorimétriques - page 51 - - T.P. N 11 - Ce document rassemble plusieurs mesures qui vont faire l'objet de quatre séances de travaux pratiques. La quasi totalité de ces manipulations utilisent

Plus en détail

Extraction Assistée par Ultrasons

Extraction Assistée par Ultrasons Extraction Assistée par Ultrasons Extraction par ultrasons au laboratoire Deux types d équipements à ultrasons sont couramment utilisés dans le laboratoire. Le premier est le bain de nettoyage à ultrasons

Plus en détail

MEDIACLAVE. La stérilisation rapide, reproductible et sûre des milieux

MEDIACLAVE. La stérilisation rapide, reproductible et sûre des milieux MEDIACLAVE La stérilisation rapide, reproductible et sûre des milieux MEDIACLAVE La stérilisation rapide, reproductible et sûre des milieux Les milieux de culture bactérienne sont très largement utilisé,

Plus en détail

Fiche 19 La couleur des haricots verts et cuisson

Fiche 19 La couleur des haricots verts et cuisson Fiche 19 La couleur des haricots verts et cuisson Objectif : Valider ou réfuter des «précisions culinaires»* permettant de "conserver une belle couleur verte" lors la cuisson des haricots verts frais (gousses

Plus en détail

Meine Flüssigkeit ist gefärbt*, comme disaient August Beer (1825-1863) et Johann Heinrich Lambert (1728-1777)

Meine Flüssigkeit ist gefärbt*, comme disaient August Beer (1825-1863) et Johann Heinrich Lambert (1728-1777) 1ère S Meine Flüssigkeit ist gefärbt*, comme disaient August Beer (1825-1863) et Johann Heinrich Lambert (1728-1777) Objectif : pratiquer une démarche expérimentale pour déterminer la concentration d une

Plus en détail

AGREGATION DE BIOCHIMIE GENIE BIOLOGIQUE

AGREGATION DE BIOCHIMIE GENIE BIOLOGIQUE AGREGATION DE BIOCHIMIE GENIE BIOLOGIQUE CONCOURS EXTERNE Session 2005 TRAVAUX PRATIQUES DE BIOCHIMIE PHYSIOLOGIE ALCOOL ET FOIE L éthanol, psychotrope puissant, est absorbé passivement dans l intestin

Plus en détail

P. HANOVER. MITHODES D'ANALYSES utilisées au LabDratDlre des Glucides. c.s.t. BONDY. --()FfICE DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ET TECHNIOUE OUTRE-MER

P. HANOVER. MITHODES D'ANALYSES utilisées au LabDratDlre des Glucides. c.s.t. BONDY. --()FfICE DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ET TECHNIOUE OUTRE-MER P. HANOVER MITHODES D'ANALYSES utilisées au LabDratDlre des Glucides c.s.t. BONDY --()FfICE DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ET TECHNIOUE OUTRE-MER OFFICE DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ET TECHNIQUE OUTRE-MER

Plus en détail

Exemple de cahier de laboratoire : cas du sujet 2014

Exemple de cahier de laboratoire : cas du sujet 2014 Exemple de cahier de laboratoire : cas du sujet 2014 Commentaires pour l'évaluation Contenu du cahier de laboratoire Problématique : Le glucose est un nutriment particulièrement important pour le sportif.

Plus en détail

Rapport de l'épreuve de travaux pratiques de biologie et de chimie

Rapport de l'épreuve de travaux pratiques de biologie et de chimie Banque BCPST Inter-ENS/ENPC - Session 2014 Rapport de l'épreuve de travaux pratiques de biologie et de chimie Écoles concernées : ENS de Cachan, Lyon et Paris, ENPC Coefficients : Cachan : 8 (total concours

Plus en détail

Guide de l hivernage. Conseils de remisage pour les Motocycles, les Scooters et les Quads. * Donnez vie à vos rêves

Guide de l hivernage. Conseils de remisage pour les Motocycles, les Scooters et les Quads. * Donnez vie à vos rêves * * Guide de l hivernage Conseils de remisage pour les Motocycles, les Scooters et les Quads * Donnez vie à vos rêves Pourquoi ce guide? L immobilisation de votre Honda pendant la période hivernale, sans

Plus en détail

Maxwell 16 Blood DNA Purification System

Maxwell 16 Blood DNA Purification System Manuel Technique Maxwell 16 Blood DNA Purification System Attention, cartouches à manipuler avec précaution, les bords scellés peuvent être tranchants. 2800 Woods Hollow Rd. Madison, WI USA Dispositif

Plus en détail

FICHE 1 Fiche à destination des enseignants

FICHE 1 Fiche à destination des enseignants FICHE 1 Fiche à destination des enseignants 1S 8 (b) Un entretien d embauche autour de l eau de Dakin Type d'activité Activité expérimentale avec démarche d investigation Dans cette version, l élève est

Plus en détail

DEMANDE DE BREVET EUROPEEN. PLASSERAUD 84, rue d'amsterdam, F-75009 Paris (FR)

DEMANDE DE BREVET EUROPEEN. PLASSERAUD 84, rue d'amsterdam, F-75009 Paris (FR) Patentamt JEuropâisches European Patent Office @ Numéro de publication: 0 1 1 0 7 5 4 Office européen des brevets ^ ^ DEMANDE DE BREVET EUROPEEN Numéro de dépôt: 83402133.9 Int. Cl.3: C 07 C 103/183, C

Plus en détail

GUIDE D ENTRETIEN DE VOTRE SPA A L OXYGENE ACTIF

GUIDE D ENTRETIEN DE VOTRE SPA A L OXYGENE ACTIF Actualisé 22/02/2008 - FL GUIDE D ENTRETIEN DE VOTRE SPA A L OXYGENE ACTIF Un bon entretien de votre spa comporte 2 étapes indissociables : le traitement mécanique et le traitement chimique. TRAITEMENT

Plus en détail

Physique Chimie. Réaliser les tests de reconnaissance des ions Cl -,

Physique Chimie. Réaliser les tests de reconnaissance des ions Cl -, Document du professeur 1/5 Niveau 3 ème Physique Chimie Programme A - La chimie, science de la transformation de la matière Connaissances Capacités Exemples d'activités Comment reconnaître la présence

Plus en détail

pka D UN INDICATEUR COLORE

pka D UN INDICATEUR COLORE TP SPETROPHOTOMETRIE Lycée F.BUISSON PTSI pka D UN INDIATEUR OLORE ) Principes de la spectrophotométrie La spectrophotométrie est une technique d analyse qualitative et quantitative, de substances absorbant

Plus en détail

Mesure des caractéristiques des combustibles bois

Mesure des caractéristiques des combustibles bois Mesure des caractéristiques des combustibles bois ADEME Critt Bois Fibois CTBA JUILLET 2001 SOMMAIRE AVANT PROPOS page 4 1 - LA PRISE D ECHANTILLON page 6 1.1 - Division et/ou mélange du prélèvement accompagnée

Plus en détail

UNIVERSITE MOHAMMED V Rabat Ecole Normale Supérieure

UNIVERSITE MOHAMMED V Rabat Ecole Normale Supérieure UNIVERSITE MOHAMMED V Rabat Ecole Normale Supérieure APPEL D OFFRES OUVERT SUR OFFRES DE PRIX 08/ENS/24 BORDEREAU DES PRIX-DETAIL ESTIMATIF Lot n 2 : Achat et installation de matériel pour l enseignement

Plus en détail

M A N U E L D I N S T R U C T I O N S

M A N U E L D I N S T R U C T I O N S M A N U E L D I N S T R U C T I O N S FR RÈGLES GÉNÉRALES POUR L UTILISATION DE LA MACHINE SOMMAIRE Lire attentivement le manuel d instructions et les limitations de la garantie. La machine doit être branchée

Plus en détail

TP 3 diffusion à travers une membrane

TP 3 diffusion à travers une membrane TP 3 diffusion à travers une membrane CONSIGNES DE SÉCURITÉ Ce TP nécessite la manipulation de liquides pouvant tacher les vêtements. Le port de la blouse est fortement conseillé. Les essuie tout en papier

Plus en détail

Janvier 2011 CHIMIE. Camille de BATTISTI. Acquérir la démarche expérimentale en chimie. ACADEMIE DE MONTPELLIER

Janvier 2011 CHIMIE. Camille de BATTISTI. Acquérir la démarche expérimentale en chimie. ACADEMIE DE MONTPELLIER CHIMIE Camille de BATTISTI Janvier 2011 Acquérir la démarche expérimentale en chimie. ACADEMIE DE MONTPELLIER TABLE DES MATIERES Pages 1. LES OBJECTIFS VISÉS ET LE SOCLE COMMUN 2 1.1. Objectifs disciplinaires

Plus en détail

Haute Ecole de la Ville de Liège. Institut Supérieur d Enseignement Technologique.

Haute Ecole de la Ville de Liège. Institut Supérieur d Enseignement Technologique. Haute Ecole de la Ville de Liège. Institut Supérieur d Enseignement Technologique. Laboratoire Electronique Méthodologie. Jamart Jean-François. - 1 - La fabrication d un circuit imprimé. SOMMAIRE Introduction

Plus en détail

TP N 3 La composition chimique du vivant

TP N 3 La composition chimique du vivant Thème 1 : La Terre dans l'univers, la vie et l'évolution du vivant : une planète habitée Chapitre II : La nature du vivant TP N 3 La composition chimique du vivant Les conditions qui règnent sur terre

Plus en détail

TP 2: LES SPECTRES, MESSAGES DE LA LUMIERE

TP 2: LES SPECTRES, MESSAGES DE LA LUMIERE TP 2: LES SPECTRES, MESSAGES DE LA LUMIERE OBJECTIFS : - Distinguer un spectre d émission d un spectre d absorption. - Reconnaître et interpréter un spectre d émission d origine thermique - Savoir qu un

Plus en détail

Masse volumique et densité relative à 20 C

Masse volumique et densité relative à 20 C Méthode OIV-MA-AS2-01A Méthodes Type I Masse volumique et densité relative à 20 C 1. Définition La masse volumique est le quotient de la masse d'un certain volume de vin ou de moût à 20 C par ce volume.

Plus en détail

B Bac de rangement...172 Bac de rétention...136 Bac de rétention de paillasse en PVC...136

B Bac de rangement...172 Bac de rétention...136 Bac de rétention de paillasse en PVC...136 A Accessoire centrifugation...16, 17 Accessoire conductimètre...25 Accessoire Ph-mètre...65 Adaptateur BNC / fiche banane...165 Adaptateur de sécurité...165 Adaptateur secteur Heito...53 Adaptateur secteur

Plus en détail

NETTOYAGE ET CONDITIONNEMENT DU MATERIEL DE SOINS EN VUE DE LA STERILISATION

NETTOYAGE ET CONDITIONNEMENT DU MATERIEL DE SOINS EN VUE DE LA STERILISATION NETTOYAGE ET CONDITIONNEMENT DU MATERIEL DE SOINS EN VUE DE LA STERILISATION OBJECTIFS SPECIFIQUES : ENUMERER SANS ERREUR LES ELEMENTS QUI COMPOSENT LE MATERIEL COURANT DE SOINS EXPLIQUER CHACUNE DES TECHNIQUES

Plus en détail

NOTICE TECHNIQUE SSC : Système Solaire Combiné eau chaude sanitaire / appui chauffage maison / appui eau chaude piscine

NOTICE TECHNIQUE SSC : Système Solaire Combiné eau chaude sanitaire / appui chauffage maison / appui eau chaude piscine NOTICE TECHNIQUE SSC : Système Solaire Combiné eau chaude sanitaire / appui chauffage maison / appui eau chaude piscine «Capteur autonome eau chaude» Choix de la gamme ECOAUTONOME a retenu un capteur solaire

Plus en détail

Sciences et laboratoire Manipulations traitées lors du premier trimestre de l année 2011-21012

Sciences et laboratoire Manipulations traitées lors du premier trimestre de l année 2011-21012 Lycée Jehan de helles année 2011-2012 Livret de Travaux pratiques et d activités Sciences et laboratoire Manipulations traitées lors du premier trimestre de l année 2011-21012 Thème 1 : Utilisations des

Plus en détail

DETERMINATION DE LA CONCENTRATION D UNE SOLUTION COLOREE

DETERMINATION DE LA CONCENTRATION D UNE SOLUTION COLOREE P1S2 Chimie ACTIVITE n 5 DETERMINATION DE LA CONCENTRATION D UNE SOLUTION COLOREE Le colorant «bleu brillant FCF», ou E133, est un colorant artificiel (de formule C 37 H 34 N 2 Na 2 O 9 S 3 ) qui a longtemps

Plus en détail

MANUEL DE L USAGER BRASSEUR À BEURRE D ÉRABLE CDL. Les Équipements d Érablière CDL inc.

MANUEL DE L USAGER BRASSEUR À BEURRE D ÉRABLE CDL. Les Équipements d Érablière CDL inc. MANUEL DE L USAGER BRASSEUR À BEURRE D ÉRABLE CDL Merci d avoir choisi un brasseur à beurre d érable CDL. Nos 40 années d expérience au service des acériculteurs garantis que vous avez acquis un équipement

Plus en détail

Mesure du volume d'un gaz, à pression atmosphérique, en fonction de la température. Détermination expérimentale du zéro absolu.

Mesure du volume d'un gaz, à pression atmosphérique, en fonction de la température. Détermination expérimentale du zéro absolu. Mesure du volume d'un gaz, à pression atmosphérique, en fonction de la température. Détermination expérimentale du zéro absolu. Auteur : Dr. Wulfran FORTIN Professeur Agrégé de Sciences Physiques TZR -

Plus en détail

Visite à l ICV. En 2009, la création du GIE ICV-VVS permet de franchir un cap en regroupant toutes les ressources disponibles aux filiales ICV et VVS.

Visite à l ICV. En 2009, la création du GIE ICV-VVS permet de franchir un cap en regroupant toutes les ressources disponibles aux filiales ICV et VVS. Visite à l ICV Cette entreprise analyse les échantillons que les viticulteurs leur transmettent de toute la région PACA (départements 13, 83, 84 et un peu du 06, ce sont en général des coopératives viticoles

Plus en détail

Arrêté n 80-367/CG du 3 septembre 1980. réglementant la commercialisation du miel en Nouvelle Calédonie

Arrêté n 80-367/CG du 3 septembre 1980. réglementant la commercialisation du miel en Nouvelle Calédonie Arrêté n 80-367/CG du 3 septembre 1980 réglementant la commercialisation du miel en Nouvelle Calédonie Historique : Créé par Arrêté n 80-367/CG du 3 septembre 1980 réglementant la commercialisation du

Plus en détail

Batterie-Démarreur Electrique

Batterie-Démarreur Electrique NOTICE MISE EN SERVICE Batterie-Démarreur Electrique BATTERIE POUR GROUPE ELECTROGENE AVEC DEMARREUR ELECTRIQUE ATTENTION!!! Respecter bien la mise en service de la batterie! Les batteries gel sont des

Plus en détail

CONSTRUCTION D UN CHAUFFE EAU SOLAIRE

CONSTRUCTION D UN CHAUFFE EAU SOLAIRE CONSTRUCTION D UN CHAUFFE EAU SOLAIRE Motivé par le développement durable je voulais absolument trouver la méthode pour me fabriquer un chauffe eau solaire. J ai donc décidé moi aussi de m investir dans

Plus en détail

Banque BCPST Inter-ENS/ENPC - Session 2015. Rapport de l'épreuve de travaux pratiques de biologie et de chimie

Banque BCPST Inter-ENS/ENPC - Session 2015. Rapport de l'épreuve de travaux pratiques de biologie et de chimie Banque BCPST Inter-ENS/ENPC - Session 2015 Rapport de l'épreuve de travaux pratiques de biologie et de chimie Écoles : ENS de Cachan, ENS de Lyon, ENS de Paris, ENPC Coefficients (en % du total concours)

Plus en détail

RAPID Salmonella/Gélose 356-3961 356-3963 356-4705

RAPID Salmonella/Gélose 356-3961 356-3963 356-4705 356-3961 356-3963 356-4705 DOMAINE D APPLICATION La gélose RAPID Salmonella est un milieu chromogénique utilisé pour la recherche des Salmonella spp. lors de l'analyse des produits d alimentation humaine

Plus en détail

NORME CODEX POUR LES SUCRES 1 CODEX STAN 212-1999

NORME CODEX POUR LES SUCRES 1 CODEX STAN 212-1999 CODEX STAN 212-1999 Page 1 de 5 NORME CODEX POUR LES SUCRES 1 CODEX STAN 212-1999 1. CHAMP D'APPLICATION ET DESCRIPTION La présente norme vise les sucres énumérés ci-après destinés à la consommation humaine

Plus en détail

Le plaisir du petitdéjeuner. 28 ~

Le plaisir du petitdéjeuner. 28 ~ le petit- déjeuner Le plaisir du petitdéjeuner. 28 ~ 29 ~ le petit-déjeuner CR-22 961010715 EAN-13: 8412788027698 Essence ~ Cafetière expresso. ~ Design innovant : version chocolat et aluminium, réservoir

Plus en détail

LABORATOIRES DE CHIMIE Techniques de dosage

LABORATOIRES DE CHIMIE Techniques de dosage LABORATOIRES DE CHIMIE Techniques de dosage Un dosage (ou titrage) a pour but de déterminer la concentration molaire d une espèce (molécule ou ion) en solution (généralement aqueuse). Un réactif de concentration

Plus en détail

La Vinification en Alsace

La Vinification en Alsace La Vinification en Alsace La grande caractéristique des Vins d Alsace est qu ils sont tous élaborés à partir de cépages très aromatiques. Le vinificateur n aura de cesse, tout au long des vendanges et

Plus en détail

PROTECTION DEs MAINs ET DEs BRAs INfORMATIONs TEChNIquEs

PROTECTION DEs MAINs ET DEs BRAs INfORMATIONs TEChNIquEs Les accidents qui touchent les mains sont la première cause d accidents avec arrêt de tra- tuer tous les gestes de notre quotidien et sont également un outil essentiel dans notre travail. Préservons-les,

Plus en détail

TD-SEC MODE OPÉRATOIRE

TD-SEC MODE OPÉRATOIRE TD-SEC MODE OPÉRATOIRE RESPONSABLE : Marlène LEJARS SUPPLÉANT : Christine BRESSY Modifications : Version v01 Version v02 (ajout page 7, b) temps de solubilisation) Version v03 (ajout p7, 4.a) concentrations

Plus en détail

FICHE DE DONNEES DE SECURITE

FICHE DE DONNEES DE SECURITE PAGE 1/7 DATE DE MISE A JOUR : 16/11/2011 1/ - IDENTIFICATION DU PRODUIT ET DE LA SOCIETE Identification du produit : Gaines, films, housses, et/ou sacs transparents et colorés en polyéthylène. Famille

Plus en détail

A B C Eau Eau savonneuse Eau + détergent

A B C Eau Eau savonneuse Eau + détergent 1L : Physique et chimie dans la cuisine Chapitre.3 : Chimie et lavage I. Les savons et les détergents synthétiques 1. Propriétés détergentes des savons Le savon est un détergent naturel, les détergents

Plus en détail

Acides et bases. Acides et bases Page 1 sur 6

Acides et bases. Acides et bases Page 1 sur 6 Acides et bases Acides et bases Page 1 sur 6 Introduction Sont réputés acides et bases au sens des règles de sécurité en vigueur en Suisse, les solides ou liquides qui ont une réaction acide ou alcaline

Plus en détail

Spectrophotomètres. www.jenway.com

Spectrophotomètres. www.jenway.com Imlab Oude Vijvers 1 B-3370 Boutersem Spectrophotomètres www.jenway.com Bibby Scientific France - ZI du Rocher Vert - BP 79-77793 Nemours Cedex Tél. : 01 64 45 13 13 - Fax : 01 64 45 13 00 - email : bsf@bibby-scientific.fr

Plus en détail

Site : http://www.isnab.com mail : mennier@isnab.fr SUJET ES - session 2003 Page 1 68-(7(6VHVVLRQ

Site : http://www.isnab.com mail : mennier@isnab.fr SUJET ES - session 2003 Page 1 68-(7(6VHVVLRQ Site : http://www.isnab.com mail : mennier@isnab.fr SUJET ES - session 003 Page 1 68-(7(6VHVVLRQ LE JUS E FRUIT 35(0,Ê5(3$57,(%LRFKLPLHSRLQWV L'analyse d'un jus de fruit révèle la présence d'un composé

Plus en détail

Dosage des sucres par CLHP dans les vins (Oeno 23/2003)

Dosage des sucres par CLHP dans les vins (Oeno 23/2003) Méthode OIV-MA-AS311-03 Méthode Type II Dosage des sucres par CLHP dans les vins (Oeno 23/2003) 1. DOMAINE D'APPLICATION Cette recommandation spécifie une méthode de dosage du fructose, du glucose et du

Plus en détail

Fiche de données de sécurité Selon l Ochim (ordonn. produits chim.) du18.05.2005, paragr.3

Fiche de données de sécurité Selon l Ochim (ordonn. produits chim.) du18.05.2005, paragr.3 Nr. Article- Produit : 48785 Page: Page 1 En cas d urgence appeler le Centre Suisse d information toxicologique, Freiestr. 16, 8032 Zürich; Tél. des Urgences: ( jour et nuit) 145 ou +41 (0)44 251 51 51.

Plus en détail

WWW.CLEVERCARE.INFO LAVAGE

WWW.CLEVERCARE.INFO LAVAGE WWW.CLEVERCARE.INFO LAVAGE Le symbole du cuvier indique si le lavage domestique est possible à la main et en machine. Le nombre à l intérieur de ce symbole indique la température de lavage maximale en

Plus en détail

MÉTHODE DE DÉSEMBOUAGE DE CIRCUITS DE CHAUFFAGE

MÉTHODE DE DÉSEMBOUAGE DE CIRCUITS DE CHAUFFAGE MÉTHODE DE DÉSEMBOUAGE DE CIRCUITS DE CHAUFFAGE (Radiateurs et planchers chauffants) Brevet de désembouage N 0116861 EURO FILTR'EAUX 18/22 RUE D ARRAS - F 92000 NANTERRE TÉL. : (33) 01 30 94 37 60 FAX

Plus en détail

Principe d assemblage Structure modulaire CAPENA bassin rectangulaire avec escalier Hauteur panneaux 1,2 ou 1,5 mètres Montage sur pieds

Principe d assemblage Structure modulaire CAPENA bassin rectangulaire avec escalier Hauteur panneaux 1,2 ou 1,5 mètres Montage sur pieds Principe d assemblage Structure modulaire CAPENA bassin rectangulaire avec escalier Hauteur panneaux 1,2 ou 1,5 mètres Montage sur pieds CAPENA GmbH - PISCINES - Gruber Strasse 6-85551 KIRCHHEIM Allemagne

Plus en détail

AGRÉGATION DE SCIENCES DE LA VIE - SCIENCES DE LA TERRE ET DE L UNIVERS

AGRÉGATION DE SCIENCES DE LA VIE - SCIENCES DE LA TERRE ET DE L UNIVERS AGRÉGATION DE SCIENCES DE LA VIE - SCIENCES DE LA TERRE ET DE L UNIVERS CONCOURS EXTERNE ÉPREUVES D ADMISSION session 2010 TRAVAUX PRATIQUES DE CONTRE-OPTION DU SECTEUR A CANDIDATS DES SECTEURS B ET C

Plus en détail

Indicateur d'unité Voyant Marche/Arrêt

Indicateur d'unité Voyant Marche/Arrêt Notice MESURACOLOR Colorimètre à DEL Réf. 22020 Indicateur d'unité Voyant Marche/Arrêt Indicateur Etalonnage Bouton Marche/Arrêt Indicateur de sélection de la longueur d'onde Indicateur de mode chronomètre

Plus en détail

CHROMATOGRAPHE BTEX GC 5000 BTX

CHROMATOGRAPHE BTEX GC 5000 BTX FICHE PRODUIT - Le a été spécialement développé pour la surveillance en continu des polluants organiques dans l air ambiant dans la gamme C4-C12. L instrument se caractérise par son design compact et sa

Plus en détail

THE SEPARATION OF A TRACER FOR THE RADIOCHEM1CAL ANALYSIS OF RADIUM 226.

THE SEPARATION OF A TRACER FOR THE RADIOCHEM1CAL ANALYSIS OF RADIUM 226. CEA-R 2419 - BUTAYE Michel ISOLEMENT D'UN TRACEUR POUR L'ANALYSE RAJDIOCHIMIQUE DU RADIUM 226. 223 Sommaire.- Ce rapport décrit une méthode d'isolement du Ra à partir d'un minerai d'uranium et son utilisation

Plus en détail

Niveau 2 nde THEME : L UNIVERS. Programme : BO spécial n 4 du 29/04/10 L UNIVERS

Niveau 2 nde THEME : L UNIVERS. Programme : BO spécial n 4 du 29/04/10 L UNIVERS Document du professeur 1/7 Niveau 2 nde THEME : L UNIVERS Physique Chimie SPECTRES D ÉMISSION ET D ABSORPTION Programme : BO spécial n 4 du 29/04/10 L UNIVERS Les étoiles : l analyse de la lumière provenant

Plus en détail

10. Instruments optiques et Microscopes Photomètre/Cuve

10. Instruments optiques et Microscopes Photomètre/Cuve 0. Instruments s et Microscopes GENERAL CATALOGUE 00/ Cuve à usage unique pour spectrophotomètre Cuve jetable, moulée en et en pour UV. Avec parois traitées Kartell ment pour une transparence optimale

Plus en détail

La société AIT avec déja plus de 10 ans d existence a atteint sa pleine. Chromatographie en Europe.

La société AIT avec déja plus de 10 ans d existence a atteint sa pleine. Chromatographie en Europe. La Compagnie a récemment déplacé son nouveau siège social. La production et la distribution se sont installée à Houilles près de Paris, se constituant ainsi en société commerciale moderne, Vous pouvez

Plus en détail

Comprendre l Univers grâce aux messages de la lumière

Comprendre l Univers grâce aux messages de la lumière Seconde / P4 Comprendre l Univers grâce aux messages de la lumière 1/ EXPLORATION DE L UNIVERS Dans notre environnement quotidien, les dimensions, les distances sont à l échelle humaine : quelques mètres,

Plus en détail

Spectrophotométrie - Dilution 1 Dilution et facteur de dilution. 1.1 Mode opératoire :

Spectrophotométrie - Dilution 1 Dilution et facteur de dilution. 1.1 Mode opératoire : Spectrophotométrie - Dilution 1 Dilution et facteur de dilution. 1.1 Mode opératoire : 1. Prélever ml de la solution mère à la pipette jaugée. Est-ce que je sais : Mettre une propipette sur une pipette

Plus en détail

Chapitre 7 Les solutions colorées

Chapitre 7 Les solutions colorées Chapitre 7 Les solutions colorées Manuel pages 114 à 127 Choix pédagogiques. Ce chapitre a pour objectif d illustrer les points suivants du programme : - dosage de solutions colorées par étalonnage ; -

Plus en détail

ELECTRICIEN. Liste des domaines étudiés Listes des produits Liste des produits avec nom d usage. automobile Amiante amiante

ELECTRICIEN. Liste des domaines étudiés Listes des produits Liste des produits avec nom d usage. automobile Amiante amiante Répertoire des activités de travail exposant aux cancérogènes GISCOP93 Université Paris 13 (Bobigny) electricienv2 Page 1 sur 9 ELECTRICIEN Liste des domaines étudiés Listes des produits Liste des produits

Plus en détail

KIT ELISA dosage immunologique anti-bsa REF : ELISA A RECEPTION DU COLIS : Vérifier la composition du colis indiquée ci-dessous en pages 1 et 2

KIT ELISA dosage immunologique anti-bsa REF : ELISA A RECEPTION DU COLIS : Vérifier la composition du colis indiquée ci-dessous en pages 1 et 2 KIT ELISA dosage immunologique anti-bsa REF : ELISA : 0033 (0)169922672 : 0033 (0)169922674 : www.sordalab.com @ : sordalab@wanadoo.fr A RECEPTION DU COLIS : Vérifier la composition du colis indiquée ci-dessous

Plus en détail

COMPRESSEURS DENTAIRES

COMPRESSEURS DENTAIRES FRANCE COMPRESSEURS DENTAIRES TECHNOLOGIE SILENCIEUSE MGF NOS SERVICES, NOS ENGAGEMENTS - Les pièces détachées sont disponibles sur stock dans notre site localisé en Saône-et-Loire. Envoi express en h

Plus en détail

CONSTRUCTION DES COMPETENCES DU SOCLE COMMUN CONTRIBUTION DES SCIENCES PHYSIQUES

CONSTRUCTION DES COMPETENCES DU SOCLE COMMUN CONTRIBUTION DES SCIENCES PHYSIQUES CONSTRUCTION DES COMPETENCES DU SOCLE COMMUN CONTRIBUTION DES SCIENCES PHYSIQUES Compétence du socle : Compétence 6 : Les compétences sociales et civiques. Contribution attendue : Utiliser un produit chimique

Plus en détail

évaluation des risques professionnels

évaluation des risques professionnels évaluation des professionnels Inventaire des Etablissement : Faculté de Médecine Unité de travail : Laboratoire de Biochimie Médicale Année : 2013 Locaux Bureaux Salle de Microscopie Culture cellulaire

Plus en détail

PRECAUTIONS IMPORTANTES

PRECAUTIONS IMPORTANTES D90 Mode d emploi Ne mettez l appareil en marche qu après avoir pris connaissance de ce mode d emploi et des conseils de sécuritémentionnés en pages 3 et 4! PRECAUTIONS IMPORTANTES Lors de l utilisation

Plus en détail

TITRONIC et TitroLine. Les nouveaux titrateurs et burettes

TITRONIC et TitroLine. Les nouveaux titrateurs et burettes TITRONIC et TitroLine Les nouveaux titrateurs et burettes Un pas en avant pour la titration Si vous cherchez l innovation: SI Analytics vous propose ses nouveaux TitroLine 6000 et 7000 et ses nouvelles

Plus en détail