RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS SPÉCIAL N ARIÈGE PUBLIÉ LE 16 JUIN 2016

Save this PDF as:
Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS SPÉCIAL N ARIÈGE PUBLIÉ LE 16 JUIN 2016"

Transcription

1 RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS SPÉCIAL N ARIÈGE PUBLIÉ LE 16 JUIN

2 Sommaire 09 PREFECTURE - DIRECTION DES LIBERTES PUBLIQUES, DES COLLECTIVITES LOCALES ET DES AFFAIRES JURIDIQUES BUREAU DES FINANCES LOCALES ET DE L INTERCOMMUNALITE Publication DDFIP : Paramètres départementaux d'évaluation des valeurs (13 pages) Page 3 2

3 DIRECTION DEPARTEMENTALE/REGIONALE DES FINANCES PUBLIQUES DE L'ARIEGE BORDEREAU D ACCOMPAGNEMENT DES DECISIONS PRISES DANS LE CADRE DE LA DETERMINATION DES PARAMETRES DEPARTEMENTAUX D EVALUATION DES VALEURS LOCATIVES DES LOCAUX PROFESSIONNELS Informations générales La délimitation des secteurs d'évaluation, les tarifs et les coefficients de localisation sont arrêtés par la commission départementale des valeurs (CDVLLP) conformément au VII de l'article 34 de la loi n du 29 décembre 2010 de finances rectificative pour 2010 après avis des commissions communales et intercommunales des impôts directs prévues aux articles 1650 et 1650 A du code général des impôts. En cas de désaccord avec les commissions précitées, les secteurs d'évaluation, les tarifs et les coefficients de localisation sont arrêtés par la commission départementale des impôts directs locaux (CDIDL) dans un délai de trente jours. A défaut de décisions dans ce délai, les secteurs d'évaluation, les tarifs et les coefficients de localisation sont arrêtés par le représentant de l'etat dans le département. La CDIDL du département de l'ariège a arrêté les paramètres départementaux d'évaluation lors de sa réunion du 22/06/2015. Publication des paramètres départementaux d'évaluation Conformément à l'article 4 du décret n du 24 juin 2015 modifié par le décret n du 25 mai 2016 relatif aux modalités de publication et de notification des décisions prises en vue de la détermination des paramètres d'évaluation des valeurs locatives des locaux professionnels, les décisions prises par la CDIDL sont publiées au recueil des actes administratifs. Dans ce cadre, les trois documents suivants sont publiés : - le document 1 détaille la délimitation des secteurs d'évaluation qui correspondent au découpage du département en secteurs locatifs homogènes. Ce document comporte 10 pages; - le document 2 regroupe les tarifs par catégorie de locaux professionnels et secteurs d'évaluation. Ce document comporte 1 page ; - le document 3 dresse la liste des parcelles affectées de coefficients de localisation. Ce document comporte 1 page. Délai de recours Les décisions figurant dans les documents 1 à 3 pourront faire l objet d'un recours pour excès de pouvoir devant le tribunal administratif de Toulouse dans le délai de deux mois suivant leur publication. 3

4 %# 8 : &'()* # / / & /0120&&;6 +*,'-.'.+ > < /&=03. /&32 < /&&03A3. /&&0/7 : B C /&D36 /&;. < /67A/. > / E? /A1306 B /A016/% C /A6/93 8$ /AA =37GH/&3 8 /AA;27 88 /A701/7 : 8: 8< /A /A70F 8> /A9016/ 8? /.%;2 /.7;6 8B /2%/D306 8C /2A :$ /210A306 8 : /2&;. /2&2.4&3.4=/06. /2D/7 /F0/7 %/ = :8 :: :< :> :B /F4&3.47G3AH3. =/&/%37 =/13A7 3 > :C <$ =/&/123A3. =/A5/% < &/ =/ =;2.016/% &/ =/ =3. &/. <8 <: &/ =/ &;A/7 &/ =/ A;2 &/ =/ /&/7 << <> <? <B &/ =/ A4& G3A. =330&G/%4374/E6/7 =330&&3 =3&3.7/ =/2&;2 =3&&;% 8!" # $ : 4

5 &$ 6% 6 '()*+ $ / 2345&,+-(./(/, 6# 6< ? 6A 23;&=5; 23/;95& 23//3; 23459: 6C 23;=>5' B;? 2D> 5/?# 2D445&?0 '3/ '3/ '3 2D/&?A 2D8//345& 2B5//5& 2D854?C?1 A% A A# A< '3/ &525443/ 28BB3; 2B93 < A0 &55B&3; A6 A? AA &5>5B53 &5>D4 AC &5> A1 &54;3 C% D8'3;E3;EF845& # C C# &5B'5E3EBDH83IDB; &5B&5493B3/ &5B'5E25G'3 C< &5/;3'458E8B254 '3 &5B'5B3; C0 C6 C? CA CC C1 &5/;9''D4E34E&D8/3B54/ &5/;3B5/ &58>D4; &5/;3: 0 1% &58//D8 1 1# &5G&=5: 1< ? /3BB3/ 3; 5''34/ &3''3/ 1A 1C &=5;358EJ3B84 &'3B>D4; &3/&58!" # $ % # 5

6 &$ %% % 00 '()*+ $ &123'45/ &1/,+-(./(/, %7 %# %< %= %A %C &96: &12845/ &12//6 6'12 6;56 # %D %0 % 25 # < 45;1:49 = A 49&4 C D 4/&'6;54 0 4/&1//4 7% 7 4/ '6/?4?/ E6/ 6 66 & E 6& 6E # 7 6 6B 64 6H < 6: 65 6' / = 6J 6I 6G 68 6F 77 # $ % E& E6 EE 6> < # 6

7 &$ '()*+ $,+-(./(/, < ' # : 5; # 09 0C 0E 1=6D&76;6? '6 12//>? 12=;64 < 0F 0H <% < <0 A>;>& A>5=6 A>G>; A>'6D << <# <9 <C <E <F A6/?36/ A6;>? <H #% # ' 76=: #0 ' 72/ 3?>'6? ' >;2==6 0 #< #9 3''>=?63; #C 3''36=B6?B'>=>:>6 '6/ 3//>=/ 3'7>? #E #F #H 9% 9 '>A>=6 '>&>I6 90 9< 9# 99 9C 9E '>=52;? 6;;6 6A6 9F '>=&>? 9H '>=;>? C% 2':6/ C '>//6==6 C0 C< C# '>I6'>;6? '6=>; C9 <!" # $ % 7

8 &$ < '()*+ $ '17859/:49'171 '12&3145,+-(./(/, 0> 6% 6 6B 6C 6; '=1:48& 'A485 '=//8& 6# < 6> <% <?8'1EA:1 ':71D8&?8=141 ':=1/ <B?8''1AD <C?8D/1/ <; <# '1?8/9 87='?8//85 C <0 485 <6 <<?8:F17=D919/519&4A=G?87141/ B <>?14&1D8&?148/ ; >B >C?14=EAD?=H8D1/?=E'A/ & >; 1 ># 78 I >0?AD1/?=41 A=G '1 # >6 >< >> B%% B% B%B?AD58E8ED1?AD58=''A:?AD584=5?AD58:5 B%;?AD51'/ '8D58:41' B B%# B%0 B%6 B%< B%>?AD5HA=191D9&A:/148D/?AD51/J:=1:98F8D51/?AD5E8='384?AD5I144=14?AD5E8:&3?AD5I8!" # $ % C 8

9 &$ 0% 0 00 '()*+ $ ' /7859,+-(./(/, 0: 0= 0> 0# 0A 0C 125'63;375< 1234/ /&5/ 125'6/ 36?5B 0D 00% : 00= 2932'?&;5//?4;'7/;E?63/ 2986E B 29'5 295/ 25/4?6'F7/ 7< 0?? F G 6 >?E?&??7?F?6?G?1?' 0?2?3 =?9??/ H? H& HE : H H7 > HF H6 00>?1679/!" # 9

10 &$ '()*+ $,+-(./(/, / 7: ? 23456/ 7< 7; 7= 00# 00A 00C 0E% 0E 0E0 56'5/B5:B&2/:5'5: 5654''5 5D62: > 0EE '2 0E> 0E1 '5 625/ 96: 0E? 625::5/ 0E# / 0EA 62:BF9865 2G= 0EC '5 62D9'/ GH9'/ 0>% 0> 0>0 0>E 0>> 0>1 62F2: '5/ :694/ /54J85G6/ IG564JG: 624//2& IG45 0 0>? 65J2: 0># 0>C 645G=B5B 645G&69/ 5''596: 01% 64398: 01 64;565856: IG5K96:B'5/B&2/&25/ 69G358J9G= 69IG5K4=25 E 01E 01> ? 01# /248:B2329G /248:BF2G754' /248:B2328/ /2F262: 69G75 01A 01C 0?% /248:BK5'4=B5B:9G685J2: /:5B&694=B;9';5/:65 /:BK5'4=B5B645G:96 /248:5BK94 2F E> 0? 0?0 /:BH528B 24JG5/B;4;5/ /248:BJ4698/!" # $ % &

11 &$ 01< / &7/3:'';887:/ / =6>?6/ '()*+ $,+-(./(/, B 01# 01E 0B% 0B /3459':68464?>7/4&7 /34F7>3:8464&7>7' /7: A7'?7 /34F7>3:84 ;C6/ /7:834':D:6> /7:834'7>C ;9 < 0B0 0B2 0B< 0B1 0BB /7:834=:&3;>4>;9D79 /34H9683:84'743;9> /7:834F:&G6' :6>>6464>:=:6>6 /7:834H9:>& 79'46457>>73 0BE 0#% 0# /7:834CI7>/ '6 /7936' /7'/6:8 /79> & I6 7& 7 7I 76 < 7G 7J 7' 7: 7F 78 7; 7> 7/ 7K 7= 7L 73 7C I7 7D 0 DI 0#0 /7=6>98 2!" # $ % D& D DG D6 11

12 &$ < '()*+ $ /234567,+-(./(/, 8; 01: 01B 01C 01D 01# 0#% '?5/47&?72& >/47E2529''4 /4=652 /49A : 0# 0#0 0#< 0#: 0#B /47E472&>4>/45?6 /4554/>/65>25=4E /47E472&?6/E /47E497 < 0#C 0#D 0#1 0## /?5=42E /94652/ /9=645 /97/2E <%% <% <%0 <%< <%B /6&>4E>/47E472& /?649A>5?=2''4 /?6'27 /65F2 E2F54 0 <%C <%D <%1 <%# E252/&?7>/65>2594=4 <C & F 2 : <% E2659=727>&2/E4E < < E2659=727>3946A E49'G4E <0 << <: EG?625/ / '2 E?65>6>&5946 E?65E?6/4 E9=72& B <B <C <D <1 <# <0% E5?H4> 2594=4 6&G47E497 E?65E5?' < E 672& 65/ < <00 <0< <0: <0B <0C <0D 3259'G4/ 6/E?6 6//2E 32'/ <01 32H&G9/ <0# 34572I?6' 347E472& F54 B!" # $ % 0 12

13 %$ //# // //9 //8 //< //= &'()* $ 0123:;&&1 & *,'-.'.+ //? 0:%1..;. //A /8# 0:&& ;&>1. 98 /8 4214B1 / 0:0:1. 0:24!" # $ # 13

14 )! ;' =+;>'? C )B->' $; >!+); ->+;;* )';*; >!+ )! ;' D 9 >!+);6 ),'' $ )!)';!' '$'A* ;B!>>)'A C ; ); >!+); $ + ); )'"; < ;' ;!; %$ &'()* $ /# % *,'-.'!+)%,'' 5678!" # $ # 14

15 ! 4641 " *+, *+, # # $%& &%" "%( (%) '%( &%!!(% %( &%! ""%' $%( %$ '(% ")%) "(% '&(%( '&$%$ (!%!%& ($%! )$%) -. "%( %$ %$ (%( -. &%' )"%" '%' )&%" )"%" $$% $"%! ))% (% &$%$ $%!!%)!$%( &$%$ % /#0 /#0 /#0! -.! &%" )%' %!!"%( "% ""%( "% )(%( "(%' "%( &(%( /#0" % )%( % )%( % )%( $% )%( "(%' "$%" )%( #1 #1 "%( )%' "%( )%' "%( )%' "%( )%' "%( )%' )%! !!%' (%$ %& "%) "%) % ) &%' )%! %)% $'%! $!%! % % &)%) $'%! &!% 40 23".1/.1/ $%!%" "%) " % $(%& "%) %!!%( '!% %& "%) % $$%' "%) %(!%) "% )!% "%)% 40 40! 40" 40) '% %) %( "%! "%" %( )&%) $%!!"%' ("%& ($% ) ("%& 40$ $%" $%" %" "%) &&%( 0# (%( (%( % )% (%( (%( )% $% (%( % ) $%! ))%& (%( %) 0# 0#! 0#" %) )%( %' '%( '%! %' % %'!)%' %' %& )"%$ $(%( %' % 0#) 0#$ %' '%! "%! '%! &%&!%$!)%' $&%' )"%" $&%' 56789:6 < G HHI 15

Étude des formes de pratiques de la gymnastique sportive enseignées en EPS à l école primaire

Étude des formes de pratiques de la gymnastique sportive enseignées en EPS à l école primaire Étude des formes de pratiques de la gymnastique sportive enseignées en EPS à l école primaire Stéphanie Demonchaux To cite this version: Stéphanie Demonchaux. Étude des formes de pratiques de la gymnastique

Plus en détail

Les droites (d 1 ) et (d 2 ) sont sécantes en A Le point A est le point d intersection des 2 droites

Les droites (d 1 ) et (d 2 ) sont sécantes en A Le point A est le point d intersection des 2 droites I Droites perpendiculaires Lorsque deux droites se coupent, on dit qu elles sont sécantes Les droites (d 1 ) et (d 2 ) sont sécantes en A Le point A est le point d intersection des 2 droites Lorsque deux

Plus en détail

Peut-on perdre sa dignité?

Peut-on perdre sa dignité? Peut-on perdre sa dignité? Eric Delassus To cite this version: Eric Delassus. Peut-on perdre sa dignité?. 2013. HAL Id: hal-00796705 https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-00796705 Submitted

Plus en détail

INFORMATIONS DIVERSES

INFORMATIONS DIVERSES Nom de l'adhérent : N d'adhérent :.. INFORMATIONS DIVERSES Rubrique Nom de la personne à contacter AD Date de début exercice N BA Date de fin exercice N BB Date d'arrêté provisoire BC DECLARATION RECTIFICATIVE

Plus en détail

Les intermédiaires privés dans les finances royales espagnoles sous Philippe V et Ferdinand VI

Les intermédiaires privés dans les finances royales espagnoles sous Philippe V et Ferdinand VI Les intermédiaires privés dans les finances royales espagnoles sous Philippe V et Ferdinand VI Jean-Pierre Dedieu To cite this version: Jean-Pierre Dedieu. Les intermédiaires privés dans les finances royales

Plus en détail

1. GENERALITES... 4 1.1. OBJET DU MARCHE... 4 1.2. DUREE DU MARCHE... 4 1.3. REGLEMENTATION... 4 1.4. SECURITE... 5 1.5. ASTREINTE ET GESTION DES

1. GENERALITES... 4 1.1. OBJET DU MARCHE... 4 1.2. DUREE DU MARCHE... 4 1.3. REGLEMENTATION... 4 1.4. SECURITE... 5 1.5. ASTREINTE ET GESTION DES !"#!$# #"%&&&&' 1. GENERALITES... 4 1.1. OBJET DU MARCHE... 4 1.2. DUREE DU MARCHE... 4 1.3. REGLEMENTATION... 4 1.4. SECURITE... 5 1.5. ASTREINTE ET GESTION DES DEMANDES... 5 1.5.1. Du lundi au vendredi

Plus en détail

VMware ESX : Installation. Hervé Chaudret RSI - Délégation Centre Poitou-Charentes

VMware ESX : Installation. Hervé Chaudret RSI - Délégation Centre Poitou-Charentes VMware ESX : Installation VMware ESX : Installation Créer la Licence ESX 3.0.1 Installation ESX 3.0.1 Outil de management Virtual Infrastructure client 2.0.1 Installation Fonctionnalités Installation Virtual

Plus en détail

Jeux de caracte res et encodage (par Michel Michaud 2014)

Jeux de caracte res et encodage (par Michel Michaud 2014) Jeux de caracte res et encodage (par Michel Michaud 2014) Les ordinateurs ne traitent que des données numériques. En fait, les codages électriques qu'ils conservent en mémoire centrale ne représentent

Plus en détail

CONJUGUÉ D'UN POINT PAR RAPPORT À UN TRIANGLE

CONJUGUÉ D'UN POINT PAR RAPPORT À UN TRIANGLE CONJUGUÉ D'UN POINT PAR RAPPORT À UN TRIANGLE Jean Luc Bovet, Auvernier L'article de Monsieur Jean Piquerez (Bulletin de la SSPMP No 86), consacré aux symédianes me paraît appeler une généralisation. En

Plus en détail

Séquence 10. Géométrie dans l espace. Sommaire

Séquence 10. Géométrie dans l espace. Sommaire Séquence 10 Géométrie dans l espace Sommaire 1. Prérequis 2. Calculs vectoriels dans l espace 3. Orthogonalité 4. Produit scalaire dans l espace 5. Droites et plans de l espace 6. Synthèse Dans cette séquence,

Plus en détail

Sylvain Meille. Étude du comportement mécanique du plâtre pris en relation avec sa microstructure.

Sylvain Meille. Étude du comportement mécanique du plâtre pris en relation avec sa microstructure. Étude du comportement mécanique du plâtre pris en relation avec sa microstructure Sylvain Meille To cite this version: Sylvain Meille. Étude du comportement mécanique du plâtre pris en relation avec sa

Plus en détail

L AIDE AUX ATELIERS D ARTISTES :

L AIDE AUX ATELIERS D ARTISTES : RAPPORT DAVID LANGLOIS-MALLET SOUS LA COORDINATION DE CORINNE RUFET, CONSEILLERE REGIONALE D ILE DE FRANCE L AIDE AUX ATELIERS D ARTISTES : PROBLÉMATIQUES INDIVIDUELLES, SOLUTIONS COLLECTIVES? DE L ATELIER-LOGEMENT

Plus en détail

%$&$#' "!# $! ## BD0>@6,;2106>+1:+B2.6;;/>0.2106>9*27+2.1/+BB+:/@6>.106>>+;+>1:+>6;*,+/EA,6.+77/7A,6@+7706>>+B79 561,+76.08189:+;61,+8.6>6;0+976>1:+?+>/+7@6,1+;+>1:8A+>:2>1+7:+B21+.C>6B630+:+ 1+.C>6B630=/+FGD+7A06>>23+8.6>6;0=/++1A6B010=/+:2>7B+.)*+,+7A2.+;+1+>:2>3+,B+A61+>10+B

Plus en détail

Le centre de gestion a le plaisir de vous adresser les statistiques professionnelles élaborées à partir des dossiers de gestion 2013.

Le centre de gestion a le plaisir de vous adresser les statistiques professionnelles élaborées à partir des dossiers de gestion 2013. Statistiques 2013 3, rue de Lyon B.P. 531 71010 MACON CEDEX Tél. 03.85.21.90.60 Télécopie 03.85.21.90.69 E-mail : contact@cgai-macon.fr Agrément de la Direction Régionale des Impôts n 1.02.710 du 6 mars

Plus en détail

Bougez, protégez votre liberté!

Bougez, protégez votre liberté! > F a Bgz, pégz v bé! www.a-. CAT.ELB.a240215 - Cé ph : Fa Daz à v p aé N az p a v gâh a v! Aj h, p g évq v ; Pa, p 4 aça q, v, éq qaé v. Ca ax é ç, b pa évé ax p âgé a h a p j. E pè v, h pa épagé. Pa

Plus en détail

!" #$#% #"& ' ( &)(*"% * $*' )#""*(+#%(' $#),")- '(*+.%#"'#/* "'") $'

! #$#% #& ' ( &)(*% * $*' )#*(+#%(' $#),)- '(*+.%#'#/* ') $' !" #$#% #"& ' ( &)(*"% * $*' )#""*(+#%(' $#),")- '(*+.%#"'#/* "'") $' &!*#$)'#*&)"$#().*0$#1' '#'((#)"*$$# ' /("("2"(' 3'"1#* "# ),," "*(+$#1' /&"()"2$)'#,, '#' $)'#2)"#2%#"!*&# )' )&&2) -)#( / 2) /$$*%$)'#*+)

Plus en détail

Port de Saint Laurent du Var - Barème des redevances Année 2013 1/10

Port de Saint Laurent du Var - Barème des redevances Année 2013 1/10 Port de Saint Laurent du Var - Barème des redevances Année 2013 1/10 ANNEXE AU CAHIER DES CHARGES DE LA CONCESSION OCTROYEE AU YACHT CLUB INTERNATIONAL DE SAINT LAURENT DU VAR POUR L ETABLISSEMENT ET L

Plus en détail

Diane-Gabrielle Tremblay (Dir.) Maryse Larivière

Diane-Gabrielle Tremblay (Dir.) Maryse Larivière Travailler plus longtemps!? L aménagement des fins de carrière en Belgique et au Québec Note de recherche no 2009-1 De l ARUC (Alliances de recherche universités-communautés) Sur la gestion des âges et

Plus en détail

Documentation SecurBdF

Documentation SecurBdF Documentation SecurBdF SECURBDF V2 Protocole de sécurité de la Banque de France SecurBdF V2 DIRECTION DE L'INFORMATIQUE ET DES TÉLÉCOMMUNICATIONS Sommaire I 1 Contexte... 1 2 Références... 1 3 Cadre...

Plus en détail

Le Préfet de Seine et Marne, Officier de la Légion d'honneur, Officier de l'ordre National du Mérite,

Le Préfet de Seine et Marne, Officier de la Légion d'honneur, Officier de l'ordre National du Mérite, IRECTION ES ACTIONS INTERMINISTERIELLES --------------------------------- Bureau des Installations Classées Mines - Carrières ------------------- Arrêté préfectoral n 04 AI 2 IC 271 autorisant la société

Plus en détail

La circulation méconnue de l épargne règlementée en France!

La circulation méconnue de l épargne règlementée en France! La circulation méconnue de l épargne règlementée en France! P. Bouché, E. Decoster et L. Halbert (Université Paris Est, LATTS)! Institut du Monde Arabe, Paris, Rencontres du Fonds d Épargne 31 Mars 2015

Plus en détail

3 : «L amitié éternelle» 4 : «L amour» 5 à 11 : Le Dossier 12 : Loisirs 13 : Fin d année en beauté

3 : «L amitié éternelle» 4 : «L amour» 5 à 11 : Le Dossier 12 : Loisirs 13 : Fin d année en beauté L c - 3 : «L mé é» 4 : «L m» 5 à 11 : L D 12 : L 13 : F é bé L J éèv Lycé L P, èm égé éèv, é f é c 2013-2014, D éc ccé à c ; x c ô, c éê vfé qq é. L - émé chz j? C mé év qq, é à c m q... B... c! LC, c.

Plus en détail

Activités numériques [13 Points]

Activités numériques [13 Points] N du candidat L emploi de la calculatrice est autorisé. Le soin, la qualité de la présentation entrent pour 2 points dans l appréciation des copies. Les résultats seront soulignés. La correction est disponible

Plus en détail

Statistiques Exercice 2012

Statistiques Exercice 2012 Statistiques Exercice 2012 Bénéfices Industriels et Commerciaux MISE EN GARDE AUX UTILISATEURS Les informations communiquées dans ce fascicule sont communiquées titre indicatif et ne peuvent être considérées,

Plus en détail

Exercices de géométrie

Exercices de géométrie Exercices de géométrie Stage olympique de Bois-le-Roi, avril 2006 Igor Kortchemski Exercices vus en cours Exercice 1. (IMO 2000) Soient Ω 1 et Ω 2 deux cercles qui se coupent en M et en N. Soit la tangente

Plus en détail

2012 écoles. International. Graines d artistes. les appelle

2012 écoles. International. Graines d artistes. les appelle L x p j é y 2012 é D q é - pé jx 2011/2012? Déz- é, éx, w, b h, égg, pè, éé p CLEMI. I C? pp p p O., b I p. b p- q J. f R N L J T 15, j 2012, é Chp, P 3 (75) A : Réé P/J Pg é Chp (P 3), L J T pé é q éè

Plus en détail

Mutuelle Santé Mutuelle Santé

Mutuelle Santé Mutuelle Santé Mutuelle Santé Mutuelle Santé 1 Mutuelle Santé Santé Vie Assemblée Générale Pour marquer plus encore son essor et sa volonté d'être proche de vous partout, notre institution a tenu une Assemblée Générale

Plus en détail

SOUS SOL PANOPLIE EF. MAITRISE D'OUVRAGE la justice du Burundi Bujumbura Tel. +257 22 27 51 05. Architectes mandataires Atelier D MAITRISE D'OEUVRE

SOUS SOL PANOPLIE EF. MAITRISE D'OUVRAGE la justice du Burundi Bujumbura Tel. +257 22 27 51 05. Architectes mandataires Atelier D MAITRISE D'OEUVRE 486 487 SOUS SOL 9 8 7 6 5 4 3 2 1 PANOPLIE EF 15 14 13 12 11 10 9 8 7 6 5 4 3 2 1 Circulation détenus 7.28 m² 8 7 6 5 4 3 2 1 LEGENDE 488 MAITRISE D'OUVRAGE la justice du Burundi Bujumbura Tel. +257 22

Plus en détail

Evolutions du Relevé de Compte 120 caractères pour les opérations de virements et de prélèvements SEPA

Evolutions du Relevé de Compte 120 caractères pour les opérations de virements et de prélèvements SEPA Evolutions du Relevé de Compte 120 caractères pour les opérations de virements et de prélèvements SEPA MARS 2010 Version Validée : 2.0 Objet : l objet de ce document est de présenter les évolutions nécessaires

Plus en détail

La mission de «tiers de confiance» a été instaurée par l article 68 de la loi 2010-1658 du 29 décembre 2010 de finances rectificative pour 2010.

La mission de «tiers de confiance» a été instaurée par l article 68 de la loi 2010-1658 du 29 décembre 2010 de finances rectificative pour 2010. DROIT FISCAL 64/2012 LES NOUVELLES MISSIONS DES NOTAIRES Les notaires (comme les avocats et les experts comptables) peuvent être habilités par l administration à devenir «tiers de confiance» pour le compte

Plus en détail

Endroit Texte existant Proposition Observations Index des 30 occurrences

Endroit Texte existant Proposition Observations Index des 30 occurrences Annex 05, page 1 Proposition FR pour éliminer le mot "divers(e, es)" de la version française de la CIB Mai 2003 dans la colonne "Observations" indique que nous sommes d'accord avec la solution proposée

Plus en détail

Fiche IP n 4 Les Techniques de Recherche d Emploi

Fiche IP n 4 Les Techniques de Recherche d Emploi Fiche IP n 4 Les Techniques de Recherche d Emploi !"##" %&'(" ) *+,- +./"'#&% 0" 1+,2 )&0"- 3 *-4*)-"- 1+#-" -"'("-'(" 05"6*7+&8 2)92 *+,- ),#)9#"9#-"-0)927"04#)&70"2+,#&72:!;8?,&%"-+9#75+./"#05,9"),#-"%&'(":@>AB+,#"

Plus en détail

Commerce de detail (avec ou sans fabrication) de pain, patisserie, confiserie et chocolats

Commerce de detail (avec ou sans fabrication) de pain, patisserie, confiserie et chocolats risque accident du travail pour données 2014 Rubrique S40.G25.00.026 Table incluant les codes fournis par Caisse Nationale d Assurance Maladie (CNAM) s supprimés par rapport à 2013 : 050AA 111ZA 154AC

Plus en détail

Votre succès notre spécialité!

Votre succès notre spécialité! V ccè pécé! C Cchg Fm Igé Rcm V ccè pécé! L p mbx mché. E MPS I C g démq p ff pé pf d chq c : p é. N Fc: EMPSI Cg éé céé 2010 P Bddd Bchb q pé p d 8 d md d p. I dévpp N cmp xgc d é d. N c pfm mé d q gg

Plus en détail

Chapitre. Conquérant est une toile de 1930 qui se trouve au Centre Paul Klee à Berne (Suisse). Paul Klee (1879-

Chapitre. Conquérant est une toile de 1930 qui se trouve au Centre Paul Klee à Berne (Suisse). Paul Klee (1879- Chapitre 9 REVOIR > les notions de points, droites, segments ; > le milieu d un segment ; > l utilisation du compas. DÉCOUVRIR > la notion de demi-droite ; > de nouvelles notations ; > le codage d une

Plus en détail

RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS

RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS PREFECTURE DE LA HAUTE-GARONNE RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS RECUEIL SPECIAL RS N 98/ RS 2010 SEPTEMBRE 2010 1,52 *Recueil consultable à la préfecture de la Haute-Garonne, (accueil Saint-Etienne) et

Plus en détail

Règlement de la Consultation

Règlement de la Consultation MARCHES PUBLICS DE FOURNITURES COURANTES ET SERVICES Centre Intercommunal d Action Sociale du Carcassonnais 1 rue Pierre Germain 11890 CARCASSONNE Cédex 9 CONTROLES PERIODIQUES, ENTRETIEN ET MAINTENANCE

Plus en détail

5 ème Chapitre 4 Triangles

5 ème Chapitre 4 Triangles 5 ème Chapitre 4 Triangles 1) Médiatrices Définition : la médiatrice d'un segment est l'ensemble des points équidistants des extrémités du segment (cours de 6 ème ). Si M appartient à la médiatrice du

Plus en détail

Statistiques Exercice 2011

Statistiques Exercice 2011 Statistiques Exercice 2011 Bénéfices Industriels et Commerciaux MISE EN GARDE AUX UTILISATEURS Les informations consignées dans ce fascicule sont communiquées à titre indicatif et ne peuvent être considérées,

Plus en détail

CREDITS BANCAIRES TPE DE MOINS DE 25 000 EUROS

CREDITS BANCAIRES TPE DE MOINS DE 25 000 EUROS SPÉCIAL TPE SPÉCIAL TPE SPÉCIAL TPE SPÉCIAL TPE SPÉCIAL TPE SPÉCIAL TPE Les engagements : CREDITS BANCAIRES TPE DE MOINS DE 25 000 EUROS Une réponse du banquier dans un délai de 15 jours Une motivation

Plus en détail

ÉCONOMIE. Financement des PME : les banques en première ligne 5 PAGES D OFFRES D EMPLOI. Supplément Étudiant

ÉCONOMIE. Financement des PME : les banques en première ligne 5 PAGES D OFFRES D EMPLOI. Supplément Étudiant Supplément Étudiant LES ATOUTS DE L ALTERNANCE L alternance poursuit son développement au sein de toutes les filières. Comment s organise aujourd hui laviedesétudiants? Quelssontleurs atouts sur le marché

Plus en détail

# $!%$!&$'(!(!()! $(! *)#%!"$'!+!%(!**&%',&-#.*!* /!01+'$*2333

# $!%$!&$'(!(!()! $(! *)#%!$'!+!%(!**&%',&-#.*!* /!01+'$*2333 !" # $!%$!&$'(!(!()! $(! *)#%!"$'!+!%(!**&%',&-#.*!* #$-*!%-!!*!%!#!+!%#'$ /!1+'$*2333 $!)! $(!*!" /4 5 $." 6 $-*(!% 6 '##$! $ 6 '##$! $ 6,'+%'! $ 6,'+%'! $ +!,'+%'! $ 65 %7- !""!# $ %! & '%! "!# (

Plus en détail

Sommaire de la séquence 12

Sommaire de la séquence 12 Sommaire de la séquence 12 Séance 1................................................................................................... 367 Je redécouvre le parallélépipède rectangle..........................................................

Plus en détail

Internet. e-commerce

Internet. e-commerce Internet e-commerce Objectif e-commerce top-down Sommaire 1. Business models 2. e-commerce 3. Outils 4. Techniques 2 / 24 Le commerce électronique ou vente en ligne, désigne l'échange de biens, de services

Plus en détail

#"$&'$+*" (" ),'-"."'($ %($

#$&'$+* ( ),'-.'($ %($ "#$%&' #(%)*"" (#%*!"!#$"! -!"!#$"!! -!"!#$"!./% -!"!#$"! #"$&'$+*" (" ),'-"."'($ %($ % & % '!#(! "! $#) #!* +,!(")"",#./ & 0!,$#!1!"!#1 $#!* ** +" + 1! 0! $!,#!,! $,! 2! $3! 1! $ 1+4!"$"#)1,##" 56./78#!

Plus en détail

ILT. Interfacultair Instituut voor Levende Talen. T@@lvaardig. Actes de communication. Serge Verlinde Evelyn Goris. Katholieke Universiteit Leuven

ILT. Interfacultair Instituut voor Levende Talen. T@@lvaardig. Actes de communication. Serge Verlinde Evelyn Goris. Katholieke Universiteit Leuven IL If I L S V Ey G Khk U L 13/02/02 pé? xp qé xp pz à pz p héhq pé p à q z p à p héhq fé à p à q pz xp q 'p (è) f, '-à- p. x. ' é ff. N xp à py qq' q z b ( f) P xp pô pp L p - pé pz ': z qq', q -? Bj,

Plus en détail

04002-LOR 2004 Mars 2004

04002-LOR 2004 Mars 2004 04002-LOR 2004 LES INTERACTIONS IPSEC/DNS ---ooo--- Abstract :!! "!! $!!! "!! %$ & '( ) * + *, $ $,, $ ---ooo - - *./ 0! 1023224" 4 %- - *5 " 6 " 6 7 6 8./ 0! 1023224" 4 %6 "6 7 5 " - - * Jean-Jacques.Puig@int-evry.fr

Plus en détail

Limitations of the Playstation 3 for High Performance Cluster Computing

Limitations of the Playstation 3 for High Performance Cluster Computing Introduction Plan Limitations of the Playstation 3 for High Performance Cluster Computing July 2007 Introduction Plan Introduction Intérêts de la PS3 : rapide et puissante bon marché L utiliser pour faire

Plus en détail

Panorama. Protection et commande de moteur Disjoncteurs, contacteurs et relais de protection

Panorama. Protection et commande de moteur Disjoncteurs, contacteurs et relais de protection Panorama Protection et commande de moteur Disjoncteurs, contacteurs et relais de protection ABB établit une nouvelle norme en matière de commande des moteurs et de commutation de puissance Équipée de la

Plus en détail

Corrigé du baccalauréat S Pondichéry 12 avril 2007

Corrigé du baccalauréat S Pondichéry 12 avril 2007 Corrigé du baccalauréat S Pondichéry 1 avril 7 EXERCICE 1 Commun à tous les candidats 4 points 1 a Les vecteurs AB et AC ont pour coordonnées AB ; ; ) et AC 1 ; 4 ; 1) Ils ne sont manifestement pas colinéaires

Plus en détail

Sondage 2002 sur le climat organisationnel à Mesures Canada. Rapport final. Réseau Circum consultation en gestion et en recherche.

Sondage 2002 sur le climat organisationnel à Mesures Canada. Rapport final. Réseau Circum consultation en gestion et en recherche. Réseau Circum consultation en gestion et en recherche 74, rue Val Perché Hull (Québec) J8Z 2A6 819.770.2423, 819.770.5196 service@circum.com http://www.circum.com rigueur transparence créativité pertinence

Plus en détail

L évaluation des enseignements par les étudiant- e- s analysée sous l angle du genre

L évaluation des enseignements par les étudiant- e- s analysée sous l angle du genre Projet E- QUAL + L évaluation des enseignements par les étudiant- e- s analysée sous l angle du genre Synthèse d une étude statistique exploratoire Centre de didactique Universitaire Université de Fribourg

Plus en détail

Modélisation des risques

Modélisation des risques 2 Modélisation des risques 2. Introduction L objectif de ce chapitre est de présenter les modèles de base utilisés pour décrire le comportement aléatoire d un risque en actuariat pour une période xe. Les

Plus en détail

Devoir 2 avec une figure en annexe, à renvoyer complétée. Corrigés d exercices sections 3 à 6. Liste des exos recommandés :

Devoir 2 avec une figure en annexe, à renvoyer complétée. Corrigés d exercices sections 3 à 6. Liste des exos recommandés : LM323 Envoi 2 2009-2010 Contenu de cet envoi Devoir 2 avec une figure en annexe, à renvoyer complétée. Corrigé du devoir 1. Un exercice de révision sur le chapître 1. Exercices sur l inversion. Corrigés

Plus en détail

BACCALAUREAT PROFESSIONNEL 3 ANS. La Certification Intermédiaire

BACCALAUREAT PROFESSIONNEL 3 ANS. La Certification Intermédiaire PARCOURS BACCALAUREAT PROFESSIONNEL 3 ANS La Certification Intermédiaire RAPPEL Tout élève engagé dans un parcours baccalauréat professionnel 3 ans doit passer la certification intermédiaire. Pour les

Plus en détail

Le risque sismique : ce qui change

Le risque sismique : ce qui change Le risque sismique : ce qui change Conséquences de la publication des décrets Intervenant Service Date Ministère de l'écologie, du Développement durable, des Transports et du Logement www.developpement-durable.gouv.fr

Plus en détail

AC AB. A B C x 1. x + 1. d où. Avec un calcul vu au lycée, on démontre que cette solution admet deux solutions dont une seule nous intéresse : x =

AC AB. A B C x 1. x + 1. d où. Avec un calcul vu au lycée, on démontre que cette solution admet deux solutions dont une seule nous intéresse : x = LE NOMBRE D OR Présentation et calcul du nombre d or Euclide avait trouvé un moyen de partager en deu un segment selon en «etrême et moyenne raison» Soit un segment [AB]. Le partage d Euclide consiste

Plus en détail

le guide w w w. g u i d e - p u b. c o m

le guide w w w. g u i d e - p u b. c o m le guide inter national la Publicité Par l Objet 4 w w w. g u i d e - p u b. c o m 2 UNE MARQUE LEGENDAIRE On ne peut que respecter et admirer une marque fondée il y a largement plus que deux siècles et

Plus en détail

' ' ' ' ' ' ' ' ' !!!!!!!!!!! !!!!!

' ' ' ' ' ' ' ' ' !!!!!!!!!!! !!!!! "#$%&$()*+*,-.#$*/,"&012"34)*54%6%789:8:;9?8> &)*+*,)#$*/,"&0B"/%#C*DE/ 1 "#$$%&(%)*+,-+..+ Esprits de Faubourg : C est la rentrée F%)*+*,-.#$*/,"&0*G$)H3,%#$I*+*3J)G9%#G+%#G,*KJ%/$)*/+JL%JM"J/C+*NI$4J#*D

Plus en détail

Regard financier sur les petites villes (3 000 à 20 000 habitants) Juin 2014

Regard financier sur les petites villes (3 000 à 20 000 habitants) Juin 2014 ( 20 000 habitants) Juin 2014 Sommaire Les petites en France 3 Les volumes d intervention 4 Les principales ressources courantes 5-6 L épargne brute 7 Les dépenses d investissement 8 L encours de dette

Plus en détail

Règlement de la consultation

Règlement de la consultation PREFECTURE DE VAUCLUSE DIRECTION DEPARTEMENTALE DE LA COHESION SOCIALE DE VAUCLUSE SERVICE LOGEMENT SOCIAL 84905 AVIGNON CEDEX 9 PROCEDURE ADAPTEE en application de l article 28 du code des marchés publics

Plus en détail

PROVINCE REGIONAL DE CALTANISSETTA C EST SIMPLE AUTOCERTIFIER

PROVINCE REGIONAL DE CALTANISSETTA C EST SIMPLE AUTOCERTIFIER PROVINCE REGIONAL DE CALTANISSETTA C EST SIMPLE AUTOCERTIFIER Guide pratique à l autocertification Secrétaire/Directeur General Dott.ssa A. Liotta 1 INDEX - Qu'est-ce que l'autocertification pag 3 - Le

Plus en détail

EVALUATIONS FIN CM1. Mathématiques. Livret élève

EVALUATIONS FIN CM1. Mathématiques. Livret élève Les enseignants de CM1 de la circonscription de METZ-SUD proposent EVALUATIONS FIN CM1 Mathématiques Livret élève Circonscription de METZ-SUD page 1 NOMBRES ET CALCUL Exercice 1 : Écris en chiffres les

Plus en détail

RDV E-commerce 2013 Mercredi 6 Mars, Technopark

RDV E-commerce 2013 Mercredi 6 Mars, Technopark RDV E-mm 2013 Md 6 M, Thpk Smm 1 P q E 2 Q x p? 3 Q v? 4 d é d 2 0 1 5 p 2 0 1 3 6 h g 7 d f é 1 Pq E-mm? Pq S E-Cmm? D d d Md IT XCOM gé dp 2009 phé E-mm.m F à mhé p, XCOM h d déd E-mm, Pm éq, E-Mkg Chff

Plus en détail

.,,),-,,,/ 6++ 7+86 (9267)7-0 - 2 2 2 8, -, /, / :, 2-2! ), 5 / / 0 -,,,2,, - /

.,,),-,,,/ 6++ 7+86 (9267)7-0 - 2 2 2 8, -, /, / :, 2-2! ), 5 / / 0 -,,,2,, - / !"#$%!&&' ( )*+!*,,(+-,.-( *,,(+-(++ 0*,,(+- 1*,,(+2-- '*, *- -)4 -!4-4 -04!"#$%%&'('##) * -14+, -'4- -4,, -"4,, -54, (.,,),-,,, 0 1','2&, &##### '#4 52 6++ 7+86 (9267)7-0 - 2 2 2 2 8, -, 92522-,2 9-,

Plus en détail

L agence Uniteam créé l objet connecté UBOXLIVE et lance une vaste opération de prospection inédite

L agence Uniteam créé l objet connecté UBOXLIVE et lance une vaste opération de prospection inédite Paris, le 21 octobre 2013 Communiqué de presse L agence Uniteam créé l objet connecté UBOXLIVE et lance une vaste opération de prospection inédite L agence de communication Uniteam a créé un objet connecté

Plus en détail

DOSSIER DE DIAGNOSTIC TECHNIQUE

DOSSIER DE DIAGNOSTIC TECHNIQUE Dossier n 2011-02-120 Date : 21/02/2011 Propriétaire : STE BPM IMMOBILIER MR Patrick BEAUCHAMP SARL CERTIFICATIONS LUCOISES QUARTIER TAURELLES 83340 LE CANNET DES MAURES Tel : 04.94.609.295 - Fax : 04.94.734.050

Plus en détail

DON ET GREFFE D ORGANES EN TUNISIE. Dr Mylène Ben Hamida Centre National pour la Promotion de la Transplantation d Organes

DON ET GREFFE D ORGANES EN TUNISIE. Dr Mylène Ben Hamida Centre National pour la Promotion de la Transplantation d Organes DON ET GREFFE D ORGANES EN TUNISIE Dr Mylène Ben Hamida Centre National pour la Promotion de la Transplantation d Organes Les besoins sont importants Insuffisance Organique Terminale en Tunisie Rein :

Plus en détail

Structures algébriques

Structures algébriques Structures algébriques 1. Lois de composition s Soit E un ensemble. Une loi de composition interne sur E est une application de E E dans E. Soient E et F deux ensembles. Une loi de composition externe

Plus en détail

Correction : E = Soit E = -1,6. F = 12 Soit F = -6 3 + 45. y = 11. et G = -2z + 4y G = 2 6 = 3 G = G = -2 5 + 4 11

Correction : E = Soit E = -1,6. F = 12 Soit F = -6 3 + 45. y = 11. et G = -2z + 4y G = 2 6 = 3 G = G = -2 5 + 4 11 Correction : EXERCICE : Calculer en indiquant les étapes: (-6 +9) ( ) ( ) B = -4 (-) (-8) B = - 8 (+ 6) B = - 8 6 B = - 44 EXERCICE : La visite médicale Calcul de la part des élèves rencontrés lundi et

Plus en détail

%-.-%.)%--%...%. (//2232)23 )24,5/+)67**6826/)*+22)*+))2 2)0/6

%-.-%.)%--%...%. (//2232)23 )24,5/+)67**6826/)*+22)*+))2 2)0/6 ! "#" $ %& "' ( ( )*+,,!%-.-%. %-.-%. -.-%. ")/)0/*%-.-%. %-.-%.)%--%. %--%. 1/!..%...%. (//222)2 )24,5/+)67**6826/)*+22)*+))2 2)0/6 9/'*622)/*2 *0:2;8))2)2/)96,22//9)2! "< ()=22062)6), 62)22 %>) 220?/@/2*)2?)0.9A4

Plus en détail

SÉANCE ORDINAIRE DU CONSEIL DU 20 MAI 2014 À 19 H 30

SÉANCE ORDINAIRE DU CONSEIL DU 20 MAI 2014 À 19 H 30 O R D R E D U J O U R Aucun ajout ne sera autorisé sur aucun ordre du jour d aucune séance ou commission, sauf avec l accord explicite de madame la mairesse; Je soussigné, responsable du présent ordre

Plus en détail

DIRECTION DEPARTEMENTALE DE LA CONCURRENCE, DE LA CONSOMMATION ET DE LA RÉPRESSION DES FRAUDES TABLEAU D ARCHIVAGE GESTION DU PERSONNEL

DIRECTION DEPARTEMENTALE DE LA CONCURRENCE, DE LA CONSOMMATION ET DE LA RÉPRESSION DES FRAUDES TABLEAU D ARCHIVAGE GESTION DU PERSONNEL DIRECTION DEPARTEMENTALE DE LA CONCURRENCE, DE LA CONSOMMATION ET DE LA RÉPRESSION DES FRAUDES TABLEAU D ARCHIVAGE GESTION DU PERSONNEL Dossiers des agents titulaires 90 ans à compter de la date de naissance

Plus en détail

e-novatic PRATIQUES, PLANIFICATION SUITE

e-novatic PRATIQUES, PLANIFICATION SUITE Communauté officielle MICROSOFT Contact : Cédric GEORGEOT Téléphone : 06 58 47 43 38 Télécopie : 09 72 11 52 44 e-novatic 40a rue de l ancienne église F-67760 GAMBSHEIM www.e-novatic.fr DOSSIER DE PRESSEE

Plus en détail

ETUDE : LE SYSTEME DE COLLECTE, D EXPLOITATION ET DE RESTITUTION AUX BANQUES DES ETATS REGLEMENTAIRES (CERBER)

ETUDE : LE SYSTEME DE COLLECTE, D EXPLOITATION ET DE RESTITUTION AUX BANQUES DES ETATS REGLEMENTAIRES (CERBER) ETUDE : LE SYSTEME DE COLLECTE, D EXPLOITATION ET DE RESTITUTION AUX BANQUES DES ETATS REGLEMENTAIRES (CERBER) Rapport d activité 1999/2000 67 Dès sa création, la Commission Bancaire de l Afrique Centrale

Plus en détail

)*+,+(-,(-.//0,+( Introduction )-"""( 1!"!2( !"#$%&$'()*+,-.//01)2&)345)3-67.0) 89:(#&2;2'&)<=$'>?#;(&$@42) A(54B&9)<2%)%5$2'52%) ) ) )

)*+,+(-,(-.//0,+( Introduction )-( 1!!2( !#$%&$'()*+,-.//01)2&)345)3-67.0) 89:(#&2;2'&)<=$'>?#;(&$@42) A(54B&9)<2%)%5$2'52%) ) ) ) )*+,+(-,(-.//0,+( Introduction )-"""( 1!"!2(!"#$%"&%#'(!"#$%&$'()*+,-.//01)2&)345)3-67.0) 89:(#&2;2'&)

Plus en détail

LES FORMALITÉS DE DÉDOUANEMENT À L IMPORT

LES FORMALITÉS DE DÉDOUANEMENT À L IMPORT LES FORMALITÉS DE DÉDOUANEMENT À L IMPORT Les formalités accomplies auprès du GUCE par les transitaire / CAD se résument aux opérations suivantes : Dépôt de la déclaration en douane et obtention du BAE,

Plus en détail

Novembre 2006 Antispam sur Messagerie évoluée Completel Guide Utilisateur 1. Antispam individuel pour la Messagerie évoluée.

Novembre 2006 Antispam sur Messagerie évoluée Completel Guide Utilisateur 1. Antispam individuel pour la Messagerie évoluée. Novembre 2006 Antispam sur Messagerie évoluée Completel Guide Utilisateur 1 Antispam individuel pour la Messagerie évoluée Guide Utilisateur SOMMAIRE 1. QU EST-CE QUE LE SPAM?...3 1.1. DEFINITION...3 1.2.

Plus en détail

REGLEMENT DE LA CONSULTATION. Procédure d appel d offres ouvert

REGLEMENT DE LA CONSULTATION. Procédure d appel d offres ouvert REGLEMENT DE LA CONSULTATION Référence accord-cadre n 03-2015 Procédure d appel d offres ouvert Régie par l article 29 du décret n 2005-1742 pris en application de l ordonnance n 2005-649 du 6 juin 2005

Plus en détail

LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE ; CHEF DE L'ETAT ; CHEF DU GOUVERNEMENT ;

LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE ; CHEF DE L'ETAT ; CHEF DU GOUVERNEMENT ; DECRET N 2001-095 DU 20 FEVRIER 2001 PORTANT CREATION, ATTRIBUTIONS, ORGANISATION ET FONCTIONNEMENT DES CELLULES ENVIRONNEMENTALES EN REPUBLIQUE DU BENIN LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE ; CHEF DE L'ETAT

Plus en détail

RECAPITULATIF PLANS Pour quelle école?

RECAPITULATIF PLANS Pour quelle école? V vz - 90 éèv, v ê céré cmm "p éc" V vz + 90 éèv, v ê céré cmm "gr éc" V ê éc prmr, z vr p : A D V ê éc cr, z vr p : F D V ê éc prmr, z vr p : B, C E V ê éc cr, z vr p : G, H I P gb, z vr p A P gb, z vr

Plus en détail

Série BS Réducteur compact roue et vis sans fin

Série BS Réducteur compact roue et vis sans fin Série BS Réducteur compact roue et vis sans fin Technique Jusqu à - 4kW / 315 Nm Réducteur roue et vis sans fin CBS-2.00FR1211 PRODUITS DE A GAMME S appliquant à de nombreux domaines comme l alimentaire,

Plus en détail

E-REPUTATION ET IDENTITE

E-REPUTATION ET IDENTITE E-REPUTATION ET IDENTITE NUMERIQUE DES ORGANISATION Typologie des menaces et identification des modes de traitement applicables La gestion de l'identité numérique, appelée également e-réputation, constitue

Plus en détail

L industrie pharmaceutique et la grippe aviaire

L industrie pharmaceutique et la grippe aviaire L industrie pharmaceutique et la grippe aviaire Présentation! " #$ %$ & ' (()* " +,- Gestion de risques Éco-Management inc. Gestion Environnement Politiques et procédures ISO 9001:2000 Évaluation des risques

Plus en détail

Intervention économique novembre 2013 - JB

Intervention économique novembre 2013 - JB Il confirme les prévisions de croissance de 0,1 % et un déficit public de 4,1% du PIB en 2013, en baisse de 0,7 point de PIB par rapport à 2012, grâce à un effort structurel historique de 1,7 point de

Plus en détail

CHAPITRE 6. Les comptes courants

CHAPITRE 6. Les comptes courants CHAPITRE 6 Les comptes courants Le compte courant est un compte ouvert dans une banque dont toues les sommes du débit et du crédit sont productives d intérêt Terminologie Compte courant débiteur on parle

Plus en détail

10 juin 2010 Polytech Lille. Organisé par le Certia Interface, AQUIMER et le RMT (Réseau Mixte Technologique) Gestion durable des fluides.

10 juin 2010 Polytech Lille. Organisé par le Certia Interface, AQUIMER et le RMT (Réseau Mixte Technologique) Gestion durable des fluides. 10 juin 2010 Polytech Lille Organisé par le Certia Interface, AQUIMER et le RMT (Réseau Mixte Technologique) Gestion durable des fluides Synthèse ! " ##!! " $% &#'() (* + +!,(-) *. +*/ # $ 0*1*2 '(#3 4

Plus en détail

DEMANDE D EXPLOITATION D UNE AUTORISATION DE STATIONNEMENT DE TAXI (ADS)

DEMANDE D EXPLOITATION D UNE AUTORISATION DE STATIONNEMENT DE TAXI (ADS) Préfecture Secrétariat général Direction de la Réglementation Et des Libertés Publiques Bureau de la Réglementation Et des Elections PREFET DE L OISE DEMANDE D EXPLOITATION D UNE AUTORISATION DE STATIONNEMENT

Plus en détail

Etat de la réforme de l état civil. Jongny, Séminaire CAS - 19/20 nov. 2003 - OFEC Jg. 1

Etat de la réforme de l état civil. Jongny, Séminaire CAS - 19/20 nov. 2003 - OFEC Jg. 1 Etat de la réforme de l état civil en un clin d œil Jongny, Séminaire CAS - 19/20 nov. 2003 - OFEC Jg. 1 Aperçu du contenu Réorganisation dans les Cantons Expériences durant la phase d introduction I Mise

Plus en détail

1 Première section: La construction générale

1 Première section: La construction générale AMALGAMATIONS DE CLASSES DE SOUS-GROUPES D UN GROUPE ABÉLIEN. SOUS-GROUPES ESSENTIEL-PURS. Călugăreanu Grigore comunicare prezentată la Conferinţa de grupuri abeliene şi module de la Padova, iunie 1994

Plus en détail

Règlement de la Consultation

Règlement de la Consultation MARCHES PUBLICS DE TRAVAUX Ville d AUTERIVE (31190) RESTAURATION GENERALE DE L EGLISE Date et heure limites de réception des offres JEUDI 7 MARS 2013 A 12 HEURES AUX SERVICES TECHNIQUES ZI LA PRADELLE

Plus en détail

Igor Štohl - Les meilleures parties de Garry Kasparov / Volume 1 PARTIE 13

Igor Štohl - Les meilleures parties de Garry Kasparov / Volume 1 PARTIE 13 PARTIE 13 ANATOLY VAISSER GARRY KASPAROV Championnat d'urss par équipes, Moscou 1981 Défense Est-Indienne, a aque des quatre pions 1. d4 Ìf6 2. c4 g6 3. Ìc3 Íg7 4. e4 d6 5. f4 0-0 6. Ìf3 Vaisser est resté

Plus en détail

9,8 % de l emploi 2,1 millions de salariés 203 000 établissements employeurs

9,8 % de l emploi 2,1 millions de salariés 203 000 établissements employeurs DONNÉES AU 31/12/2006 SOURCE INSEE-CLAP 1 - DÉCEMBRE 2008 Panorama de l'économie sociale EN FRANCE ET DANS LES RÉGIONS Ce document est la première publication réalisée par l Observatoire national de l

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS N 54 DU 14 MAI 2010 DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES 3 P-4-10 INSTRUCTION DU 14 MAI 2010 PRELEVEMENTS SUR LES JEUX ET PARIS. PROCEDURE D ACCREDITATION POUR LES PERSONNES

Plus en détail

DEMANDE DE CERTIFICAT

DEMANDE DE CERTIFICAT DIRECTION DÉPARTEMENTALE DES TERRITOIRES ET DE LA MER de Charente-Maritime 89 avenue des Cordeliers 17018 La Rochelle Cedex DEMANDE DE CERTIFICAT Impôt Solidarité sur la Fortune (ISF) A1 PARTIE RÉSERVÉE

Plus en détail

OUTILS EN INFORMATIQUE

OUTILS EN INFORMATIQUE OUTILS EN INFORMATIQUE Brice Mayag brice.mayag@dauphine.fr LAMSADE, Université Paris-Dauphine R.O. Excel brice.mayag@dauphine.fr (LAMSADE) OUTILS EN INFORMATIQUE R.O. Excel 1 / 35 Plan Présentation générale

Plus en détail

La charte forestière. Formation «Le foncier forestier, responsabilité des collectivités et outils à leur disposition» Sainte-Feyre 2 octobre 2013

La charte forestière. Formation «Le foncier forestier, responsabilité des collectivités et outils à leur disposition» Sainte-Feyre 2 octobre 2013 La charte forestière Formation «Le foncier forestier, responsabilité des collectivités et outils à leur disposition» Sainte-Feyre 2 octobre 2013 Les biens sans maître Article 147 de la loi n 2004-809 du

Plus en détail

Gestion et surveillance de réseaux. Préparé par Alberto Escudero Pascual/ IT +46 <aep@it46.se>

Gestion et surveillance de réseaux. Préparé par Alberto Escudero Pascual/ IT +46 <aep@it46.se> Gestion et surveillance de réseaux Préparé par Alberto Escudero Pascual/ IT +46 But Nous devons savoir ce que nous voulons pour savoir ce dont nous avons besoin Esty ce que la gestion et

Plus en détail

CORRECTION EVALUATION FORMATIVE TEST DE NIVEAU Date : PROMOTION :

CORRECTION EVALUATION FORMATIVE TEST DE NIVEAU Date : PROMOTION : CORRECTION EVALUATION FORMATIVE TEST DE NIVEAU Date : PROMOTION : OJECTIFS : 1/ Evaluer le degré des connaissances acquises nécessaires à l administration des médicaments à diluer. 2/ Evaluer les capacités

Plus en détail