Diane-Gabrielle Tremblay (Dir.) Maryse Larivière

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Diane-Gabrielle Tremblay (Dir.) Maryse Larivière"

Transcription

1 Travailler plus longtemps!? L aménagement des fins de carrière en Belgique et au Québec Note de recherche no De l ARUC (Alliances de recherche universités-communautés) Sur la gestion des âges et des temps sociaux Bernard Fusulier (Dir.) Thibauld Moulaert Diane-Gabrielle Tremblay (Dir.) Maryse Larivière

2 Travailler plus longtemps!? L aménagement des fins de carrière en Belgique et au Québec Note de recherche GIRSEF Bernard Fusulier (Dir.) CE : Thibauld Moulaert CE : Télé-Université Diane-Gabrielle Tremblay (Dir.) CE : Maryse Larivière CE :

3 ! " # $ %& ' & & ( $ )%& #* +, # * $ -($. / %&0! +, 12 0-, / : !6. ; / 2-2%&/<2%,<. 6714/28914!6 / 2-2%,<.,

4

5 TABLE DES MATIERES Note liminaire Introduction générale Eléments bibliographiques Chapitre 1. L aménagement des fins de carrière en Belgique I. Les travailleurs âgés dans l emploi en Belgique 1. Bref aperçu du marché du travail 2. Les «à-côtés» de l emploi A. La retraite anticipée B. Les régimes d invalidité C. Les chômeurs âgés et la prépension conventionnelle D. La prépension conventionnelle à mi-temps et la prépension «canada dry» 3. L âge de sortie du marché du travail 4. Des situations régionales contrastées, des rapports aux dispositifs différents II. Le régime de l interruption de carrière et le crédit-temps 1. Le dispositif du crédit-temps : présentation A. Mesures antérieures au crédit-temps B. Travailleur et employeurs visés C. Les différents droits prévus par la CCT n 77 bis instaurant un système de crédit-temps, de diminution de carrière et de réduction des prestations de travail à mi-temps D. Dispositions communes 2. Usage du crédit-temps dans le secteur privé 3. Le crédit-temps : un moyen, pour les travailleurs de 50 ans et plus, d aménager leurs fins de carrière Conclusion Eléments bibliographiques Chapitre 2. Les politiques de retraite progressive et de retour à l emploi au Québec I. Les travailleurs âgés dans l emploi au Québec 1. Bref aperçu du marché du travail A. Le taux d activité en fonction du groupe d âge B. Le taux d activité en fonction du niveau de scolarité C. Le travail à temps partiel D. Le taux de chômage 2. L âge de sortie du marché du travail A. L âge médian de la retraite B. Le secteur d emploi C. Les raisons pour avoir quitté le dernier emploi II. Les sources de revenu à la retraite et les «à-côtés» de l emploi 1. Le Régime de rentes du Québec 2. Les prestations d invalidité 3. L assurance-emploi 4. Mesures de soutien aux travailleurs âgés licenciés III. La retraite progressive et le retour à l emploi 1. Mesures qui favorisent la retraite progressive 2. Mesures concernant les régimes complémentaires de retraite

6 3. Modifications relatives à la retraite progressive A. Régimes à prestations déterminées B. Régimes à cotisations déterminées 4. Mesures dans les conventions collectives A. Congés de préretraite B. Programmes de préparation à la retraite C. Retraite échelonnée 5. De bonnes pratiques pour faire face au vieillissement de la main-d œuvre? Conclusion Eléments bibliographiques ANNEXES Chapitre 3. Convergences et divergences sociétales I. L influence des systèmes de pension 1. En Belgique 2. Au Canada/Québec II. Les évolutions du marché de l emploi des travailleurs vieillissants 1. Le taux d emploi des ans 2. Variations en fonction du sexe 3. Variations en fonction du sexe et du niveau d études 4. Variations des taux d emploi et des taux d activité 5. Pistes : des liens paradoxaux entre emploi et travail III. Les aménagements de fins de carrière : une voie nouvelle de gestion des trajectoires professionnelles et personnelles? 1. Belgique : un droit au crédit-temps dévié de ses enjeux initiaux 2. Québec : des possibilités variables de réduction du temps de travail selon les secteurs Conclusion Eléments bibliographiques En guise de conclusion : des problématisations sociétales différenciées! Eléments bibliographiques Annexes générales I. Liste des entretiens de recherche II. liste des principales abréviations

7 NOTE LIMINAIRE!"!" #$ #! #! $!% & '( #)!#"*+,-. /!*0 # $%! # %# #!(+!%! %# '.1/!%" 2& '( #3 #%1# %.## 4 $% )!56 7 /! # 0 # /! ## $ #0 8. & 98:0 #* # 8 # # 1!#6 7 %!%. %.,-!# 8!"!"; ## #5 2-8;3#.# # <.# #%##!(0 #1 "!"!" ## =(#!. # # $! # 9 AB6 #! #!#.!#%# 4!%.!"!" #1 # // #%# #0!# %1# # # #/ #!* '.1)!01!!% #! 6.4%## #/ # ( *# #0 # $!".# #! ## #%! #!" ##!# ( #6 A" B%# %% 67 ### %# $#!(%/## #6 ; $%%/ ## # = $" 4 $. + %0 %% $-8;,9# # <.# # %##!(5C#! 0 4 # $!!% & '( #)!C 0 % $ % A" $!".!"!" D # 8!"!">! /1.6

8

9 INTRODUCTION GÉNÉRALE D! ##.%"1 %% (! # 1$ %/%# # ##B#*# #!#! 1#!" 0= #(#! /1# #%#%!#4% # %! # # ## # #$%29 0C90C AB0CAB0304%##,$% ## #4.# # <.#529 E036 # #!# % # 2FG0 3 %! 3! # $%%#(%!#4'.169 % 1 % # #!%# # #0 '.1 $//%# ##I $% 4 ## # %# <.#6 > &!!% %#.* %#/ 1 D #%=! #.%"1# # ## %% 03###!# #!! 1# 2% 0 #B!#. J #3 # %!!%.!"K. #= #2 0030!% ### / #/# $% #%#<.#B# #% #! D 6 -!L! # #. # #%1#%1# * / #!* '.167 //0 %*#1 ##### 4 #!!%!" =4%### ##//###/#0L!!! #%% # #! #0%!% #%#/% 2>70 36 M $!!#! L!0. # % # #!( %% // # ##%/# $% ## # /! %#### =4(# #6L!# *#0! %#/. %! '.16 : #%!! 2A3 0! %## # %!*. % # %!! 2$ # # #.!*0! #.#!# 4 #3 1%# =#/! %1 2 $1 / %/## 0% #%# <.#0% # %#%#%.##/#36 -! L! # #. #0. #% # #!( /!! /!*!1$%%! ###!%#%. #/ #!*6 - )!0 # %## % # ## % %.### ## #% # ##%# # %#6 - #0! ##%## 4000=2#3%# # % #C $#% % %##11# ##% # * $.! 2-8AA3 /!*# % #! ( ## $N % # $N%%" # # %## #!#0 $.! %# /!* %%##! # % #% %.!! ###0!! # 4 $. $O0 $ %# 1 #

10 ##6' #P0! B% # $ ##%# ### ##!#0 #!(!". #$#!# # *# #0 ##%##1$. %# #<!"# ## #//# % 0 $ %#1$ # =41! # # %%*# % 0#%!1$# 1 #0#%!1$##" #! # # # (!%/# )!& '( # 1 # # %# %# #!! # #% ## %/## # %# #0 #%%# #! %1 #/ #!*6 7 //0 #!% # %!* % #1$ #$ ##( # #. ##!#6> ##!#"! #,!# #<.#5# #%# # # 1 #! # # #%! %11##. # # (!#6> 0!$#$ # # $,! %!!5 1 (%1 ###!%#!" # #%B#! D!'.14$ # %B# %% $#,!# $<.5!$-.0E%!>* 6)$ # % "10$%%!" 9 #$%%4/##$ B# #! 2!0 30! # #"#1 2?0 AB0 30 #.# $O R $7#%.- # 230 # $%%!"!. #%1#%1#2 036!N $ B##!!%% # # #1$! $ # /.+,# # #!!% %!=STU6 $ # #! ##!!% +! %##!.10 $ # # #%.#0 4 #*.#%% #K###! 0%#%#0 *.#! ##!# 6:##!!0 * ##0 #! # $ % 4 # *# /# $! 6$## % 1 #! =. #0 # #. 0 %#%! # #! %%!"!. # #%1#%1#6> %*0 # # %1# %1# %# # *# # # # $! %10 # #! 0 #! # # /!# /# 1 / $ #!# 0 R %# 1$ # %# 1# $<.! ## / #!65 29 #. #!"!"# $7#%.- # 1/ % 4#B##,%%!"B%.1 #.# %! #!5 *#09!"!! % #/!# # #"#12?0AB0 3+ %( # #(*.#1#.## C % (%! 4 %#%!"#1 0! / ", '5 2L0' 0 30 #!"( %##! # # #%1#%1#C $%!!! (%!###! 0!$#4 1#!"( %1#%## /! #% # #!#1# # %!C

11 %%!"".1! 4!%#.<! 4$B%.11 #. // #!#B%#6 L $ # // #,.! # # #5 1! /!# /#0.# %! #!0 *# %1 $% #B#*# $!#% #0 $! # #!" B%1!% 1! /. # #!# ,! $ B#!% %#$//!! = $ B# #! # # # #%"*# #/ 1#!" 0##B#*# %! #! %!# # <.#6 #!%# # # % $ / #.! # #%!/1#!# # #%"*# % # B 1# $!#1# 4/ ,#%# # 1!1 %1# $% %! #! 4 #! /. # # #0#1 ## 4# /#! #! ## %%#!" #! %!* $! V 1$ #$.!# $,#!"#%/!5# #!+, #%%# # (!# #! /. # B%1# %1#%1# $% %! #!4 #=!#! ##!" (* %!*56 $#1%#1#!# %#1, %% O %## =! K $..1! /. # B%1#6!"#$%&'() %%*&%! #1 /!*%. %! #! L1# $. # $% L $ # # $. #!" W AB% 8= # #!" 7#; #X9 '. AB% ( # # $. #!". #!" "&+,--."/01 E% W AB%. # XD!XLB#'# XD AB% :. 8. # %! #! #! $//# #$% >* G ; #1# #1$ %##! #%### # $,! %!!5! % # (%*# ## 2% (% E0 30 # (%# # $ %#### %B##1D #LB#'#6 7 //0!# (%B#0#$### #,! %!!5

12 # #0# % #4#$ (4 %!,! $.. 56 #0! %%!" $#%# # #= 4! # //! "1 # 1%!%# 1! 41 # # #6# # ## # //4 * #!.2%##%!/1 &. '( #3 #! 1!# 2 #!! 3 *. # %1 $! # %# % %/##! # #<.# ## #2 (# % #0. #% #0!!".# # #V # %!"# % $ 36 % %%# (# 0 #! # //!#! ###1#67 (### B 1##!#0 # #. #! #!# %#!/# %1 #/ #!* 6 %#!"!" #!%# #!"%#6 # (%# (%#! ( #/ #!* $ '.1%#)!6 #*!%# #!.!#.!# #!# *6!!#. *. /( #/Y!# (#!#%# 1# #/ #!* ' A" 66,$O#!!/4% >7661 6'( #0>LD7%0A! #!6 7#%.- # 0 9#6 6 :! L#0L;D6S 6== 06U 90Z6 L#0> / L# ,$% ## #+ /% #! ##.501( ## #4.# #<.#50 >&# / Y#6?0 L 8#B AB6 6,#!!%1 # # # ##50 1" 0+6 FG0& 2%# $%0 $%0 $%6 %# $% 7%6 8%% A#G/!%$%0'( 6 6,O.%"1 & + # %#%!%..%"1501(0+6!0!6 6, "!% B# #!6 # %! # "1# #!%# # # A"66,%! # #. #50 & 194>06 0A"66#A"*#!0 0; #"1 6 [# ## (#. #6# #/ $= $ B##% # %# $ B#!%##$. #! #!6

13 0 L6 6,$ B#!. #%1#%1#+ # #!.%1 $! %1501" 0+6 # # L0' 9 ' 66,L" * # %" %!B /# ##B#*# %! #!501" %/ 4 %1 #%##!(6 0L## $; # )! #<.# #%##!(6)!0L### $ # )!0! O! %16

14

15 CHAPITRE 1. L AMÉNAGEMENT DES FINS DE CARRIÈRE EN BELGIQUE, 3AA & / & & B & C / 3-D. C & 3E & 4 #3 5 2 #* $% '.10 #1 #!! # #%# #%*#Q7 /!4$%01 ## %% #!" $<. #Q) # ## %!%# # Q7 1! ## (! #%#/! %#Q) ##. $# 0 ## 1 # #Q 7 1%!% $.1 * /!*Q[411#1# #1 #. # #!!!"%6#!! #%. #!## # ## # $%0% # %##%!/1! %# :2;63* 7534 L %%" #!" % # # %# # %,( $%5! % # $ # 6 #0!#!1 2 %! 1$ %# 0 1 $%30$. $// %* # # # # # 0 *# #!%# 6 H!% % %.!" 1 2 /! # # #% #3 # %# # # # #1 # # #%# #6 H!%!. ## #/1## # #% # %!%# # %!% / 0 #!% %## %11# #. #2 %!#!# & '( #% #!!!%3 1

16 %% #!#. # # $%%!" %1 ## # %6!1467< ; 6=82; /!#( / # #0$7 1R##/!# 27DA3 / # ( $! $%!#+ ( $! %# #,/!# 5 2%# #!#!!%# %# #!"K.3 %!. %% 4 #6( $%2( $!!% 3 %# #%# # % 2!/#!!%#3 %!. %% 4 #6# # $%!"K.###$%% ## / # ': A2':A36#%# # %#! #1 # /! //! $ " # $ 0 $ /! $. /0 #%*!# 1 $ %#!% #1 %6 ; %%Y # # #<.##!" $% '.1#%##4% $!#!( $%0( $! (!"K.% %% 0!# #6

17 '.1 A( $%?# D# A A( $!?# D# A A(!"K.?# D# A "+. F& &1

18 M%!%*%%!"0 #1% # # %..*. % C %!0 $%% # /# # #. /!/6 / %!"K. R %! %!0! %#6 L %#%!# #<.##!" 0 % #!%( $% // #!### $<. /! 1/! #%#6 #1!/#0!## $<. 1!! #, # <.#5 $#%# # #0 # # #6! #%%!" %1 ### ## # %6,"2>*&%%(*'()% -. $<. 1/! # # # # # # # # # L1/ B 1/ ? 1/ A' A; "1!7)G%H&*(&%+&$&)G %H&*(&%+&)G%H&*(& %1 %! # % # #!### $<.!!! %# " 1/! " ( $%6 L# # # # 1/#0%##!"! # %6# #4! 1 # ( # $! /!# 6(1 %0 1 1#!. $<.0 #%#. " / 6 >$ # % 0 #. #( $%6 >( $%%%V!! 1/! 0 $(#%#! 04! ##!0 %%1 1# # %K# 1 % # # /. # ( $%%!"# #%# %K#6 7 #0#$ #$ ## 1 ( # #0$. ( $%%##+0\ 4\ 67 #!"# $<.0!$# #!!.1!##! $%%#% %#! # 6 % 0!#. #.# # /# ( =!/# % # \ 6 7!%!# # 4 B % 2;730 # #!1#%'.1 # $7% $% #%#<.#6

19 @ # (*%#0 % #!" $<. # #0 % #%# # % /! #(2=# /! $ #%# - >( 1/!?# D# A?# D# A?# D# A L1/ B 1/? 1/ A' A; "1 M%! ###0 #4 "## #( $%1!! # #/#0 1 # ##!%# %K6,# "#" 1/# # %#%/ #/# %!%!# # *# #65 2> = $"0 #1!! #!". #"#B 1/#6 % ## 4#. ## //! ##(#C '.10! # 7%0#/#<.## # %1# "#6 #0#0#.#1% # #*#### % 0 $ %####1$ #! ## ( $ #+ #0 0#/#%1/# # # 10\4R %]M #/0!! % // #%B#6

20 ))%$!CCA1 LB# 1/! '.1 D! LB#'# >* D 8B; L1/ B 1/ ? 1/ A "1 >$!%#!# ( $%%!!## $<. '.1 $;70 # % ## + * # # # ###!!" ##! ## #( %"1 1/! '.1 ;7 '.1 ;7 '.1 ;7 L1/ B 1/ ? 1/ A #! 0#! #! # # #%# #!# #( $%"#/# '.1$;70!% # //!% #!"1 + #$;70 #!#%## ( 1/! ##! # # %#6L! 0 '.10# $#%#".* R# ### 1 %! #!#6 7 /! 1/! 0 ## #! # 2" 3!"1 2## %.!"I #/ 1/#C. %#/ ##!"I # B 1/#36 :/!#. (% %0 #!# # #(# # %# % '.1 1$ 7% % # B " %0 * %/ ".* #%#0$ #!# '.1$;7# %/ %%#+ %!"1 # % 0 %# # #<.#.## 1/#0%#$!#% 6M$ #0%## #<.# $;7# 1/#0 ##!## % #6 # # # (!#0!#!# #%#6

21 '/0 # /#.# #$% 4 #01!# /! #( /! %K 67 '.10#!# $!!*#4$% ##(## %!* % #6 "I # # <.#0 "## # ( $%## / %% / 6H ###4!1$ %1/ $,//. 5+ #/#0 1/! #. 0# %## 1 %%###!" =#1$4 #<.#%#!# 6### # #0!$#[B2+30, $!!## $ # # % $! %/## 1! 4 #$.!# *# #1#$# /!%!%!"I#/#56.#! 0( $% # #<.# '.1# #!%# ##%B#6H^# #%# #1 # %# %Q> #!## 4!"!" $ %Q L % 4!# 1# #0 #$ ## ( # # ## # #1 ## # #<.#1 # #$%0 % % # 4 #6,1IJ=K2L;* 75,#%*#%/!# '.1 * ( $% # <.# % #$(%1%!" $%#0 # 1# % %% % # $% $ %# 4!!" 6: $ # 62T3%11#%# #!<. # #%# =!#0%!1$ # $% %# # 2/!3 0 %! 1$ # #!.# #!"!" $%0! %! 1 # % %# R #% ##!" $%2!"K#<.#3! 2%% # 4%#% # #% #!"I7#0$<.B #//!!" #/#.#20 #3 %##%%*/# 0! #"#20 #36

22 @$%*## # >70 #. // # #!%!" +.!%2#0 % 0/! 31//0 ##! #!* 0%## % $<.. ###\ # #C. $ ### % # 1!! 0\ # #C #!"K<.1!%\ # #6:#$.!"K# # $%6 $<. $!!*# 4!# %.## # 4 # C. %% #! 4%#% 1!%0\ # #6:% #4 #!# $ %##! # //!/!* #! 0(# #. ### =#1$4 #C. %% #! 4%#1 0\ # #C #%#/! %# 1.% 0\ # #6 #%#/ #%# B# /Y #%!/1 #!"%6 15 % retraite anticipée (salariés, indépendants et fonctionnaires) 6,7% invalidité 8% chômeur âgé 5,9% prépension conventionnelle à temps plein 0,1% prépension conventionnelle à mitemps 1,2% crédit-temps "=+,--0!# #%#/# ## 0\ # #0! 1 % %V % 4!.%"1 %! 6!"// //* $!!!2\3% (# # %0%B # # ##% ## ## $7DA0 %0 //! #$(%1 % %#! $ # %# #"# #%#/%#1 #!% #,/# L!%0/ #!" $<. $!!*# % # 6 $! $ ##4% (* $!%! 0! % #! $ 6 # /! # ##! # /! %## % # # $//!6:# #!.,!%56

23 /B # %# # # #!!!!" $%! # 0\ # # # 8%% # %1 / $% 27L #!.,!"K# <.#5# #%# # /! $ #B#* %% /% %# 3 $(#%#04! ##!0 $# %!# # //!/##6 [B # # // ## #1 / ## #%# # %# ## %##0 # ##!"//#%!. # #67 #. $ # // #!#%###0#$. 1 %1 #/ #!* $%# =#!#% ( R# #6 Y #%% #!%%##6 61% > # # $H//! #% # #2HL3 0 ## % $<.. ## 6>$ # #% # # 0%% % # #!%#%## 0\ = 40\ = 6!#$(%1 %% * $<. $!!*#%#/#% ## #! # $!!*#2! #!* 3 %#"#1%#/#0 # #0%#%%## #,%% # ##%!#5,%% # # 5 2%# 36 A"2%%?B!CC/,--AD - 7//!/ "537+! #1 41(&* [ ##.# $ %## % #6:#%## $ $. $ ### # % ## # $ # % # %! #. # # # % # #!%# # /! # #! # # % #C $HL #%# # # #!%%# % # = # #!!1$ % ##!%#%# #%#"## %% >76

24 R % 2 R 4 %#1 # # # ## 0# ## #%# %#1$ ##!%##!0!!#% 4$ # %! 2!! = 36"I###0 $ #.! # #! % 6 H! #. 1!"%#/ # #%%%(#!### $<.0! (!% ^!##!#*#1!"I# #2.%"1# //!/%!. $<. # # # A "36 +.!&+%1

25 Total salariés invalides " ; /Y $!.%! ##4 $ # #(6 L # "#0 1 # %#1 %/ 2! /#!%%# % $ #!"I # ## # # $:-:36L! 0 #1#/# %# %### # $ 6 - >(?# D# A "36 +.!&+%1 >$ #$ ## 4$<. # % # #0 #1$4 $ # # ##0!(!! ## $ $ # 46L#0 #!##!010!!"I ###%!!## # # # 2 ##

26 %! #$ % # (. 36 % 0 # //!/# # #% #1!"I###6 - 7//!/%!. $<. # # # A "36 +.!&+%1 #1$ #$ # % # /! #(0! # ##.* /!# #! # 0 4 $ #0. /!# / #6 : #$. $ 14! - >(?# D# A "36 +.!&+%1

27 =1H&'(%% L## # #!"K<.4%% #! 6# %# #!# (# #4$%! =! #! # ## ( /!"K.0!1 $%R!"%#1$!# %# # %%!%4 #4$! # %#0 # %% # # %# # ##!#6 # $##%## #!"K <.0 # ## %% # #.! #!"K#<.#6 '.1 $%# #! #% #! # % /##B#*# #!%!" 1$#$.## %% # #!"K<.6!4_# #.% $R B = 0!! 2A3 `%%# #!!# # 2!%## ##$<. $!!*#%! #! $ %#3 $! $!% 4!". $%B $.4 //! * $!!"K.2.4\ %/ 36 7 //!% %! # # <.#0!#!! 0 %% #! % =!/,/ /! 4 # # # ##% % # # ## #0 ##%%## #B#*#%!"##1 %% #. 2 # 0!! 4 3%% # #%!6# %! 0 #. 6 * # #! #!"K#. B #%#"# #%# /#2E036! # / %% # 1 %%% %! %% #.6 >%% 0! #%#/1,%1 4 ##! 1 # $<.4 % #"#! $ * # # 4 % # 5 > #%#/ %% # # 0%% #! #!!*## # #+ $## $<. %% # % A #! $ %# 4 #! 2#/ (!% # #40 #% #A $ %##! # //! #! 30%! %# #%% # #% #!"K# 2R# ##/#0 ##. #(# 30%% $!# 4!". $%B4R%14!". %% # R11# #%# 67 0%% #! 4%# %!! 0\ #4 #6%% #! 4%#04 % 0\2>70+36

28 !!"2%%>B!CC,,--/D - >(?# D# A "53 +;%+! #1,# "#!#. / # #. # /!# # ## %% # %#14(###%# \ %% # #6 # "#!# & %# \ # %% # ##'( #0\6>#\ # /!# $ %% # # #/#652H7 0+3#%# #"# # %% # ##! # %##! 0%!% #!## %!*#//#.2 #=#1$ C # %#%.## #4% = #L! # #. #36#!"//# %% # % 4 ##! # # *. # 1 %.## N 4 % = 6>$ $#%#%##! #!! 0!% ## #! # #.!! #!/!%2R#$ #.* %% # 41$ %0% ( 04/ 9%"136 L## # #,!"K <.56! # 4!"K 4 $! <. 4 %#!"!" %6. # %,!"K#<.# $%561#. /1 #!"K# $! <.! 4!"!" $%/ % #!"K#!%# ## # %.%#%# #%#!%!!(1,#!"K<.567 0!.%# \ %% 4 #2>70+36

29 - "K#<.#?# D# A?# D# A "53 +;%+! #1! 0#,!"K<.5# <. $!!*#/(4 #C# 4 # = 6D!4.!"K# <.#0!<. $!!*## (%#+ %*/# 0 #! = 1/(4 #6.%"1! ### *#!!# #+ 0!" #!"K# # $% %# #,!"K#<.#56M% 0!$# #!"#! #1#% #* $<. $!!*#6

30 %%B!CC,,--/D total chômeurs âgés total CCI DE de 50 ans et + "53 +;%1 total prépensions DE et non DE.%"1%. ##. %% # 0 R# #1% ##4% 0 /! #/!*T #$! #/# %. #!*# 2%## % ## %% # 3 %1 //% (] ; #! % 4%!%!! #!"K# %# #C $!!*##,!"K<.50. / 6 #. / R %# 1#$## %# #!.,%%!50 # %#4$%6 ;1%% &&%%% I$L -#! /! %#1# #!"%# 0# / (##+%% #! 4%##%% # # # %% #! 4%# # %!/ $##. %.##/ /!*6 L 0!#B#* $%#!. #!!*# %##! 6-. # #6 #4/ 0!/# % ##%.## %## #2 = 342 = 3# # # $H7 6 #%#/,%% J"#GB#1 $#%# J"#GB52> //0 ##4%% # # #! # %! $<.6 #!"*% $%B0 %1 1 #

31 !!1$!!* #!"K<.C#!!"K.## =%!% #%$ %#0 #! $ $ %#2 * % #B#* #% # #36# $ #%# $# #!"//##$! #%#/6 D 0# # #<.##!" '.1# 1% % $ %0#!!0% # # #%#/# ###6$!!*#4!(! #/%# *".* $! # # $.#. /# (/# 2L #L0 C 036#! #"# #/#%#<.##!" 4 #/# // ## #(6.1*:;5; 6=82; 696 ; * * $# # # /!*! ## 4 $<. #!" 6#( ## % #! /!C!%# 0 '.1%%V## 1 % 6#4 $#%# %%6-! 0 # $!% 0 # # ###!1$ %#04## #%# # /!*6H0% 0! $#%#%!1$<. #!". 01 #%# ## %6 #$ # 0(# ## #%## #%#/#%# #. ( / 4%#% % # 4%#% 6[B #$!<.%'.1!%# $#%B#% #6

32 7!."6(&$ a &%4(%$%B,--!,--AD "1 A D#?# A D#?# A D#?# A D#?# A D#?# A D#?# ; G D! LB#'# D >* B; ' ab.b #!" X"#/#X% %% #!" 6

33 >$ % #(!!0 #1'.1/(1 D!#R% 2 *# # #% #+367 #%# %! *##%B#6#!# #//# Q# % # #%#67 //0! #1$ /!230#!"//## =4 %# /# 4 '.1C! # #0 /,(5 1 # # %#1$ %# 6 ##0 # #!1, 5%#!!+ ^# #%# # *!#!"//#Q 8%% # # 1!! # % #!" 0!!#,( $!56#. /1$ %!%#%# # #% ##!" $%01$ ## %^!"K.6H0 # # 1 #,!"K<.5#!!*# 4% 0%# 6: #%#1%1$,. 5 $<. #!" # #4!"1/#3#! %! /! *. 6)$#! 1!#. /Q) # R#%# # 1 =#1$! # #! #,!"K# <.#5 2!$#4 #% ##!"!", #%## 5 # $!30! # #! # $%6 7 #0 * $=!/ % 2! # $<. # //!!" 0 #%%#$<. $!!*#44%#% 3#%/ # # # %. # # #%/## # #0!$#!1$## $ B# # #.#/ #6://## /! $ 2=#3%#! # ##!%# # #0 4# ## #.%"1#!" ".* # #. #/ 0( #J 6 01; =5362+;67756 O ;75;23 > #%=! #.%"1# $:> '/ % 0D // # %#._ #%% <. 0# R1 #% #B# =4! ##6#1$ #$ ##(%=! #.%"1#!" $<. # 4 #0 # # //!#. # % #6 > # $ # '.10! %% 0\ 40&! V0!"01$ ## 0\ #1D #%% 0 36 >!# #0 &! V!##!.%"1! #% 0!04$ # D 6 > $ #$ ##!" 0 %!% #%!%(!# $%2( $%0(!"K.( $!3%# # # #8. # %B#6

34 (B!CCC,--/D+E (4> =% A( c%?# D# A A( c!?# D# A A(!"K.?# D# A ()& A( c%?# D# A A( c!?# D# A A(!"K.?# D# A (P A( c%?# D# A A( c!?# D# A A(!"K.?# D# A "+. F& &1

35 7 #!!%/ # 8. #0%##! #% #/6 A $ 0%% #'( # #!"K.# %#% 1 # # # 8. #6 % #$(%1 % # # #%#/# #!%!%(%%% # #!"K<.6 # #<.#( ## %4$%!% $.* %# I $ 6 M$ #0#8. #/ J # #( $% #<.#.! # %# 6 / 0 # # #%#!#!! #/# 1. %#! # $% 2.! #!" $%36 ># $ 0( $% #& #<.# 4 ##$*40\ 20\!"I #"# \!"I #/#3C # # / ( =!/# % #0##%4B.20\36E#1$4 # 0# ( $%# #%# ( =!/#.(/(# 4 # 2\36 ## ( $%#*#% %*#$<. #67 //0## %#/1 #& ##!" #$% #!. $<. # #2\ #"#0\ #/#30= #& # 4 ##!/#2\ #"#\ #/# # # R ## %#%!! # (!"K.%!## $<.6,7 # #! ^## $## # $N & +## %#!### $<.#%#= #67!0% # # $%!!%#J #0##0\ #%#2# %# # # # %# <.# # (,%.#51#= # #0!1$#!!*#4 # #%#/# ##1# # %#R # $%2%% # 0#!"K<.36 H!#.!#.%"1#0 / R / / 1 $# # #%#/# #!% $. 4 $6 8%% # 1 %% $H7 1 % %% $"# / # # #%#/ %% # 6 A=##! %%0 #1$. # #!"K# <.#. J 0,%!.!"K## ## /!! #% ## \2\. '( #%3! \. / # %% %*# 52H70+36M$ #. #0% # /#!"K##<.## /4! # #"#0#/ D ^!# # "#1# # ( #!#6 -#1# #.%"1# 4 ##! ## ## 8. J 2 4 '( #30 # %# #. 6! # # % # %%## % >. # / $ $% 4 (!% %*#0!, ##!/56 A/#0# ##!/ /.%#. #%#. #0!0 %. J 0 $! # $ #!!1%%%4! %%!"6 L (%0 #1 8. J # 1# #! * #! // # (!!# ( ( 2 # ## $%0 "1 $! %$%30 # #%#/# #%!/1!##!. $<.0 ####B1# $ 20=!!".0 #!%!#36 :##%# #8. J ### #4$ #/! #V #6#!.## ##!#! /#!

36 "*6 #!# #!( (R# % %/# #!% #.# 6 1$,(# #1.. '.11#!". # # # %# I#6; # # %R #!.!!/ 1#(#C$=!/ $<.//!/ %4 H 0R / 0 #(%# %1# $ 6#10 = '##!"0# # $7%0 %# # # ### % #, %%!" ##! #50!R 4 -! %##. ( *.# %% #! 1.!"!"4!6>#%!### / %> 0D 9 G $# %## #! # # # /#0%%0#8. #!! 6 %#% # $% 0 %/ #!% * #!#! 2!!%#%!% #!# #30#1#8. #.* #%1# $% / 67(%!!## #%# # #% # #!(1 # #!# #0%% #! # # #! #!!! %/## -RB68!"!"K.0 *!%!/ 0!$<. $!!*#4% # 6 # 8. # # % # %# ## % #! # # # # # 1 #$ ## ( ## O#C!$# % / 1 ##!%! #1.*! # #/ #! >.% %$%0%/! #!"# ##! #8. #C!"0#! #% ##$ ## #O / %# #!. 6 $## $%!!"K. J 0 %! # = #0 1 1# %! $ %1 # $% ## ## #<.# #J ( ##, #! / #4 #% # $N1/2T3 $!!"K..// ### %!(= #!"K#6 M '( # & 0 $ # / /!0 # # #! 0## # $% #R##!# ##56 '/0! #11# $% # #%#<.#%1 %!%. # # # #1$ /%###%% #!%4%% #! 29# G036L! 0!! # #B1/ #! #/ #!* # # %# # # /! #8. #6 >#. # #% #% % 0#%%## #%% # #0 # %10!#4!/ %!" 0 #1 $#0% 6

37 12 ;*3 753;=6Q =2; 7 M $ # / #!*# '.1 # $R!% 4! # #%#/# $ % #!*6 # B# #!%*#! %# $ % "#1= 1%# # B# # $#.6!1;75; =2; #!%0 # #( #B#*! %### #%!= 16 -%*# # ## #! %#0 # # #%!%( % # ## ## #%# # A `# # #B#*! %#0!*! #%# # 4%#6 61 &% M$. #B#*! %#0. $ %!*2%% ##%#!*3.% ## = 036 : 0!! # 4!!"K. ## #! (!#! 16 ; # ## %# %. $%10 ## $%# ##!!" $7% A0 $ #. $ %!*6 9<! 4! B $! 0!"1 0! $!! # %B0 $R ##%# # % %# %# 67!!! ## #!%!1! #! %6 ;! #!B% $H7 % 1 $%B %# %! %!"K!% #6 L #0 % /!!#% $%1/= $ %!!!! 6 #B#*%# #.## %.% $O6 7 //0B # %#/ $!B /! $ %!* $!!"K. 1 P R%B#!"K %Y /!#"#!" 2[ # %#!! * %. #% # ## %4! #%# # (!!/%/## 4 %1 ^ # ## # 1!. % 0!. % # # %/#0 T $(# %#6 #B#*! #!!*# % # %%! 11# /! #1!#% /!$ # /#! 1# #0 # # 0 = #! # $ % %! #1!. /!#+ %# # 0 #%##4%# # 6L #! #$%%##%H'# Y #! $ V# #!!# 0##! ' D#6 A `# #= $"4#! 1*# 0A `1 1#. = 6

38 # # #.#0! = /P #%% 0 % /0 %.## /!#/ 2! 0! # %# #0#. 0\36 L.## 0$ %!*#$.! %# #0 #%\ B #!!%# #$ %#%!6-4!#0$!! # #0 # ## ##.//. %#!*+ % # # $ %!*%/## %!B ## #%/#0 #. %!".!%#$!!% # / #6##/##.%# #!.1 $ %% '.1,!.# "1#56 L #0 # 4 # % $% % 0 B $( # $ % #! %/## %\ %# 2 \%! 36 = 1 %$ # $ %!*+ # #!% 0!* %!! %#! A 2A3 %/## `6 7 //0## $%# #!# H G (0 # # $7% A0 $ # =#!. $! $//,4## # 4 %!* $ 2 %.3!! D'#0 #1$ %#%#52[..0+36! %# # #.! % $ # %# # # %##%# %# # # 1 $ %!* 1 $!! $%B#\ # # # %#0 $. %! %!"K!% # #%%6! %## # #% $! #%##!(6 # #! # $!# %%#+! $!!% $! # 1$ 2 #/ %. #! 3%# #<.# # #% # A `%# #%*#%1#0!( B # ( ## ## % # #!! # % %##. $ %!*! %#0#% ##!($ % %!. %A `#0 R!%%A `2 = 36. (#!= 1 # /!#6 %! %##%!#%$! A `#6!.% /##B#*#!# ##% # % #%# #+ 4! %#%# #4%#% 4%#%1!% $! #$ %#1#!!%C!* $%#04!!! $ = ( =# %# %# #4%#% 1!% # $! #$ %#1#!!%C #! # %# # ##( #4%#% <.# #%#0!%! #!# # # $ %#1#!!%6. $ %!*#### 1 %# # #!%!6

39 !/ 0 L! # #. # %%! #!". # % #6$=!/# $!###4 #=#1$4$<.. # $%! ## /!* #%%67//! 0 #!.# ## /! $1 #!#!6L! #1 0 # ### ## %!% /.%# %#!/6 # $ #!!! %# %# %!* # # #%#67! #1!0 #!". # %#%# A `1 = %#0%#. 0% A `1 1#. = 6 0 # # ( %# # #%# # A ` #!.!% # // # #. 6 41&%$ A ` ##$%%1 ( # ( %B# 1 ##!"% $%%!!(! #!!# (!## #%#0!$#4!!* 4!( #!%67 '.10 #A # # #!!# %B# # # # %## $!" #*. # #. # #%#!! #67 ## /# #!! #!!# 0 $ %0 %##. # # #0 $%0 %##. # # $%B# %##%B#6#! #!!## %##4 // # (# $. #%#+ %/## 0#! #!!##!!## # A#$%%1 4## %## %B#C $ #! $!0#! #!!##!!##!## #%# #$%%1 4 $ # # %##!!" $!C $ %#6 #! #!!#!%* %!# # #.# #!67 # %# % %!# / 1$ B % %# (. # #! #1$4 $ #% #0 #% R #!!#0A##%B### #1* $. %0! #! A `#6# %B## # #!%!# ##. $ %!*.% ## = 6 #0#!!# $ #. 0 %# # %## #%%!. ( 2#0 0 30# # # %##! #(# # $!!.I0%# # %##%1# #2'.!0>'0':-0L#3 #1#%# #! # # #%1#! % /! #B#*! %#6 L #0 A ` # % 1! #!.# %# 2%#! 0#! #0T 3# ##!%# $R(!#!"% $%%! %# $ A#! $ %#6

40 =1))%%==R//$F& &%+&F %&&% &% #! %## ##!%R%# *# // #260d3+ #% ##% #!%* #%# # C #%! 4 %# %# #!#!#0# #!!%## $ %#% #!# ##1%!*!! ##. # #1% # #2= $ 1%!*!!# 1 4 /! $ ##% #!%* ## %# #! 4 %#30$!! (! %#01$#4% %#4%#0# 6 $ %#!## %%0%A0. $(!!! %#0# #/#1!! %##(! ##$ #!*260d36! %##4% %% # 6:#4 1#!.#"1# # %#%## ( $ 6 -! #! = 0R#$#=#%## %.! %# 4 2% 1$ A#! $ %#%30$! $!! %# # 4 #1 ##% ##%# #2636 #0# %! %#4%# % % /4$! # / #2<.# # #30(# #4 %!". 0 4 $! # #%/#! # $ / 0 $! 4R# #(6L# #4%# % 0# # $! # /(# # 407;82 = 3#$#!% # # $! 407;82 = 3#! #.4 #01 /! $! #%# #4 %#0 $! $ % %% # /! $"#! #%# #6 >#! L!1!! % # 0# # *#!!### $! #0 % % #0 4! /! $ $ % 6 7 * # # # 0# #. # ## ## #!# $! 4 %#0$ 0 =#!!# %!!!##!!#! / ( #%# # %%!# % # # 4 %#% 24#%% " #36

41 # # # % /! $ 4!* 4 (! 4!!! $ =%# ( = #%# 260d36L! /0# % # 4! #263+!!%# #. 4%#%!# ##1 %!* C!% # $! #$ %#C R"!!%# #. %#=#%#6 #B#*! #%# # $# ## %##!!% %# #6>! $#%#!#0$!! 4# #=##$(!%% #% ( #0!!#$ #!* 6 -! #! %# $ #$*467;8%# = 6 >#! # ##!(# #% #6!* 0!#. /1$! ##/!%# # *!"K. % # #6$ 0 =#!!#%!!!##!!### # %# # 4 %#6 # % # 1 1 A ` 1 /! 0!! / L! # #. #6 7! ##. %!% %/## %%! 4 $! $ % #% $H7 6: %#$ 4 \6 %!%%/## #!#$%K!! 1$ %!!0 %# %B4$ # /#!6A `1 1#.!. %!%( # #0 (! 2 %*# #3###!# # / 4!".6 # A## #<.# #%# /! 260d3+ # $ 4! %# # 4 %#C # $ 4! %# #4!!! #%# # " # 4%#% 6 A ` 1. # 4!* 4 # # #<.# #%#6#. /!1!# # 4 %# ###!#6! $! #$ %###### 4 #6! %!R 4 #4 ## $! $%B 0# 1 #..4% # * # # * M$ # *.. 0! ( #$%%14!#%# #%#6 4! #%# # #$(!%%

42 #%! 4%# #% $ %#6 * %#$(!##/ $ = ( =#%# = 0!#=##% R# %# $ A6 -! #! %# $ $ % #$*407;8 = # % %# #=#67!1!!! 4 %#0 # 4 07;8# # # $! 407;8#$! ##%4 #6 >#! # ##!(# #% % 6!* 0!#. / 1 $! # # /! % # # *!"K. % # #6 $ 0 =#!!#%!!!##!!### #%# # 4%#%6M$ # # # =#0( %!%%/## #%##4\6 ;1;%&& *&%F*&%$ 1#" /! #! %#2# #.3 $ %#%!6! % 4$%B# $.#"#1$ %#!!%%# #0# #!!% # %# #6 =%*>%*&%$ -# # %##1% ( #0! %# %#$(!# #$# $%B6! ##(!%! # # # #!#0 $(!!! %# 2# #.3 # 6 A/#0 #! #!! #!#0 $%B% % $(!!! % # # # %# 1$ ## # ( # 26 #3+! //! %! %! 0## #. # #T M! 40! %#%!#%# #4!% =^(! $#! %6$%B /!# % ##1#! 6> %# #!!% /!!0$%B % $(!! 4!* $%#6- A ` 10 $ %# %! /# # %#6 0B =#/!. 0 #%. # %4!!. # % # %#6 7)( $%B % %#!!! %# #1 #01(! (! # #$ %# $ #!! %#2# #.30 %## # \ #!!%# # $ %# #! # %#! # %!! # \#!!!% ## # $! 0 #$ %##!0= $!1%!*!!# 1 # ## (!# /! %%%A `10# #<.# #%#01#" %# $ # %#!%##%!! # \26 #36L #0# /!# $!."12!.% 0!.%# #

43 %/#0!.%### %!". 3 # =#%#!% %!!!#6 #1$ B %## # \0 $(!!! # # # %#%#6! # $ %#2#$ $B %#+!!! $%B. #B!3/(! # %/! % /! 2636 #B#*% %4 ( // # #6M / *.# %0 $%B #! / (%!%# $! 1% $%%! #%# ##%%#6 7 # #(Y! %#2# #.3 % R!!#0 (!%% /.% / $. #.*#4 ##% #! 4! #%# #2636%!!!!!!4 $##!% / #%*#/! %#67!# %! # #/.% /4 $(!!! %#0$%B %B //.4 # #6,1 6; =2; 7;63= 792 -%*# ## #! # = 1#0 ## # # 4 $% $#. # // # #%#/# $ %!* ##!%6 %0"2&*&&)&&)&% % 4) : %!%*?# : %!%*D# 8! #%# #?#e # 8! #%# #?#f # 8! #%# #D#e # 8! #%# #D#f # "53 6 #! # #%# #!"I#"# #%#!"I#/# # #%.## $ # #67 //0 0! /!# #! # /!#/ #0B#%!. 0\ 0\ % %% 4 $ 6 L! 0 # % # 1

44 .## 0!1!! # % #!%*#0%# (#(#6$## / 1 %# # #.. 6 : / 1 $ $ % # /% %% #6! #%##! # 4 //1$ %!*!%* $# ## 1% /. #%!/1 %% 04##/ ####/ #^# $ # # # # 4 $!B 36 $# ##! 1 % $(%1 # % 1! # %#.! %# #4%#4%#6 Pourcentages 7 5,0 % 7 0,0 % 6 5,0 % 6 0,0 % 5 5,0 % 5 0,0 % 4 5,0 % 4 0,0 % 3 5,0 % 3 0,0 % 2 5,0 % 2 0,0 % 1 5,0 % 1 0,0 % 5,0 % 0,0 % "53 0,2 % 0,8 % 1 4,4 % 4 2,9 % 1 3,0 % 1 8,7 % 7 2,3 % 3 7,6 % M o in s d e 2 5 a n s a n s a n s 5 0 a n s e t p lu s A g e s H o m m e s F e m m e s % #/# #! %##%#1! #"# ###!### $<.#0(!%! # #%#^#"##. %# #6 #1$ #% %! %#0 #/ = # 4% #6#"#1#! #%#/B! 4% # #0\ #!#6 %A" &%>B,--/D 63% 37% Hommes Femmes "53 #/# =# #%!%# #!#! %# 2\3 %## # 6 #%% #"#/## ## 1# # R# %## # 6

45 ; /Y $ # # %%#! ## 4 # $ /!### % : %!%* 8! #%# # AHA-?# D#?# D#?# D# AHA- e # f # e # f # "53 > #$ ## 4% # #. #0 #% #1 /# #%# #6 %/"2&)&%(B,--,,--/D 80,0% 70,0% 60,0% Pourcentages 50,0% 40,0% 30,0% 20,0% 10,0% Région flamande Région wallonne Région bruxelloise 0,0% " Années 8. /.%4 #0\ # /!##18. J \8. ( #0\6 Y # #11%!#%%#6 7 0# $ 1R##/!# 0B##%B# # #!% '.16>$. % #. #0 ## D 0 & 4'( #6#1 # # # /!#! %# D 0!(!# 6>$ # $##! %#% ##0# #. #0 # #% # /!#! %#%!"! $ #6

46 #% # #10 8. / 0\ # # /! $! %#6>$!%!8. J 0^ # 0! 4 10\ # # /! $! %#6!#$(%10. %0%/19 /!! %!% ( #6! # % # ###!!%#0 8. / 0 # $ %#%2-R #% /. #%# $!. # #!%36 L!/0 #! # /!# %#! %# #!.#"1#% /%!#!/ #$!!% $ / # #0 %!". /. 0TA#!## ##.%###! # 6L #0#%# $!. # ##!! ##1 %#!*%# / 6 %#$*407;8 %#0 = 0 #$=4$! $ % =4#% $H7 6.1=2; 7" 3 5T ;* ;=6Q #!"//## 1 #+# # #%## #%!%(##! %#. # #!##6 L%0 0 # %# %# # # 1!! %# 20\36 L #0 # #! $ %1 $% '.12> #$.#$%! $! #B#* %#!* %# # #!% # 6-0.%! # #<.#6H B%% 1 # # #%#% % 4 #01%*# % % %#0 $ % 0 = #%# #! %% # 6!! 1!#! %# %*# #!% # %% # 6:#! /# $. #/ #!*! %#6! ## %!" * #%#/# /!*% #%#%#%!#!# # #6 #!#%1#!! #, %% #% ##!(% $N #! %(#!. ###!# 11#%#%!#% $!" = # # !$ * % #% 6 # $ # 0! # %% # # %!6:%4! # #<.#01!!#0 %! # (%B#!% 0 %# $!!"K.0=#1$4$<. 2A `36# (%#B!%+ # # =## $! #%# # # %B# /! $!P!! 67 //0# #!P(%# %## %B!%!"K. 1 $!% # %#6.! #!!*#!## = $" # ( # # # %! $#! #%#/6 $; % #! #! %1 ## 0 1 $# %# #%!/14'.10#..*. ( $%6> 0!$#

!" #$#% #"& ' ( &)(*"% * $*' )#""*(+#%(' $#),")- '(*+.%#"'#/* "'") $'

! #$#% #& ' ( &)(*% * $*' )#*(+#%(' $#),)- '(*+.%#'#/* ') $' !" #$#% #"& ' ( &)(*"% * $*' )#""*(+#%(' $#),")- '(*+.%#"'#/* "'") $' &!*#$)'#*&)"$#().*0$#1' '#'((#)"*$$# ' /("("2"(' 3'"1#* "# ),," "*(+$#1' /&"()"2$)'#,, '#' $)'#2)"#2%#"!*&# )' )&&2) -)#( / 2) /$$*%$)'#*+)

Plus en détail

L AIDE AUX ATELIERS D ARTISTES :

L AIDE AUX ATELIERS D ARTISTES : RAPPORT DAVID LANGLOIS-MALLET SOUS LA COORDINATION DE CORINNE RUFET, CONSEILLERE REGIONALE D ILE DE FRANCE L AIDE AUX ATELIERS D ARTISTES : PROBLÉMATIQUES INDIVIDUELLES, SOLUTIONS COLLECTIVES? DE L ATELIER-LOGEMENT

Plus en détail

La réforme des pensions expliquée

La réforme des pensions expliquée La réforme des pensions expliquée TABLE DES MATIÈRES 1. LA PENSION ANTICIPÉE... 2 1.1. SITUATION AVANT LA RÉFORME... 2 1.2. SITUATION À PARTIR DU 1 ER JANVIER 2013... 2 1.3. LES MESURES DE TRANSITION...

Plus en détail

INFORMATIONS DIVERSES

INFORMATIONS DIVERSES Nom de l'adhérent : N d'adhérent :.. INFORMATIONS DIVERSES Rubrique Nom de la personne à contacter AD Date de début exercice N BA Date de fin exercice N BB Date d'arrêté provisoire BC DECLARATION RECTIFICATIVE

Plus en détail

Sylvain Meille. Étude du comportement mécanique du plâtre pris en relation avec sa microstructure.

Sylvain Meille. Étude du comportement mécanique du plâtre pris en relation avec sa microstructure. Étude du comportement mécanique du plâtre pris en relation avec sa microstructure Sylvain Meille To cite this version: Sylvain Meille. Étude du comportement mécanique du plâtre pris en relation avec sa

Plus en détail

Résumé de la réforme des pensions février 2012

Résumé de la réforme des pensions février 2012 NOTE AU BUREAU DU PARTI 27 février 2012 Résumé de la réforme des pensions février 2012 Ce résumé ne concerne que les pensions du secteur privé. Un autre document suivra lorsque la réforme des pensions

Plus en détail

Informations techniques

Informations techniques Informations techniques Force développée par un vérin Ø du cylindre (mm) Ø de la tige (mm) 12 6 16 6 20 8 25 10 32 12 40 16 50 20 63 20 80 25 100 25 125 32 160 40 200 40 250 50 320 63 ction Surface utile

Plus en détail

Réformes socio-économiques

Réformes socio-économiques Réformes socio-économiques Le 27 novembre 2011, suite à la dégradation de la note belge par l agence Standard & Poor s, les six partis ont conclu, dans l urgence, un accord sur le budget et sur la réforme

Plus en détail

! " # $ #% &!" # $ %"& ' ' $ (

!  # $ #% &! # $ %& ' ' $ ( !" #$%"& ! "#$#% &!" #$%"& ' '$( SOMMAIRE INTRODUCTION... 4 METHODE... 4 TAUX DE REPONSES ET VALIDITE DES POURCENTAGES... 4 RESULTATS... 6 I. Qui sont les étudiants ayant répondu?... 6 1.1. Répartition

Plus en détail

Exercices de géométrie

Exercices de géométrie Exercices de géométrie Stage olympique de Bois-le-Roi, avril 2006 Igor Kortchemski Exercices vus en cours Exercice 1. (IMO 2000) Soient Ω 1 et Ω 2 deux cercles qui se coupent en M et en N. Soit la tangente

Plus en détail

! " #$ % $! & '(# ) (%%

!  #$ % $! & '(# ) (%% " #$ % $ & '(# ) (%% "#$ %&' # ( ) #* +,#*+-),- ). * /. 0),12-3 45 #3 /45 ) 67 #*+ & ) 5 ) #*+ )5 #& #*+ 0 / )5 8 )0 ) 0)12 5+ )& ) )12) 7)0 5 ) 9/ 5 2 ) ) '12 ) /) 5" ) 7) 6 ): 05 2 5 80 7 ) 0,$#- ) &

Plus en détail

1S Modèles de rédaction Enoncés

1S Modèles de rédaction Enoncés Par l équipe des professeurs de 1S du lycée Parc de Vilgénis 1S Modèles de rédaction Enoncés Produit scalaire & Corrigés Exercice 1 : définition du produit scalaire Soit ABC un triangle tel que AB, AC

Plus en détail

CONSTAT N 2 : PLUS MAIGRE LA PENSION!

CONSTAT N 2 : PLUS MAIGRE LA PENSION! Novembre 2012. 15.681 S I G N E S RÉFLEXIONS ET ANALYS E DES PENSIONNÉS & PRÉPENSIONNÉS DU CEPA G SUR LA RÉFORME DES PENSIONS ET DES FINS DE CARRI ÈRE : CONSTAT N 2 : PLUS MAIGRE LA PENSION! Rosenfeldt

Plus en détail

Rencontres de février 2013 CCT 103 Le crédit temps

Rencontres de février 2013 CCT 103 Le crédit temps Rencontres de février 2013 CCT 103 Le crédit temps CNC - Frédéric Baudoux Plan 1. Trois types de crédit-temps Le crédit-temps sans motif Le crédit-temps complémentaire avec motif Le crédit-temps de fin

Plus en détail

LE PRODUIT SCALAIRE ( En première S )

LE PRODUIT SCALAIRE ( En première S ) LE PRODUIT SCALAIRE ( En première S ) Dernière mise à jour : Jeudi 4 Janvier 007 Vincent OBATON, Enseignant au lycée Stendhal de Grenoble ( Année 006-007 ) 1 Table des matières 1 Grille d autoévaluation

Plus en détail

+, -. / 0 1! " #! $ % % %! &' ( &))*

+, -. / 0 1!  #! $ % % %! &' ( &))* !"#!$%% +,-. /01 %!&'(&))* 23%#!! " # " " " "$! 4 5-6 4! 1! " # - 5! " # 6 3! " # 7! " # " 8! 9 : ; 5 7 4! 1! # 42 5! 5 < 44 3! # " 7! 41 5 8 '9 4! " $ = " > 4!4 *% 43 4!1? 48 4 4!5 $ 9 4!3 4@ 4!7 $ #

Plus en détail

Le théorème de Thalès et sa réciproque

Le théorème de Thalès et sa réciproque Le théorème de Thalès et sa réciproque I) Agrandissement et Réduction d une figure 1) Définition : Lorsque toutes les longueurs d une figure F sont multipliées par un même nombre k on obtient une autre

Plus en détail

CONJUGUÉ D'UN POINT PAR RAPPORT À UN TRIANGLE

CONJUGUÉ D'UN POINT PAR RAPPORT À UN TRIANGLE CONJUGUÉ D'UN POINT PAR RAPPORT À UN TRIANGLE Jean Luc Bovet, Auvernier L'article de Monsieur Jean Piquerez (Bulletin de la SSPMP No 86), consacré aux symédianes me paraît appeler une généralisation. En

Plus en détail

Se déplacer en s adaptant à des environnements variés et incertains

Se déplacer en s adaptant à des environnements variés et incertains Se déplacer en s adaptant à des environnements variés et incertains Escalade niveau 1 Nicolas Terré De la compétence attendue aux thèmes d étude La compétence attendue en escalade est globale : «Choisir

Plus en détail

CORRECTION EXERCICES ALGORITHME 1

CORRECTION EXERCICES ALGORITHME 1 CORRECTION 1 Mr KHATORY (GIM 1 A) 1 Ecrire un algorithme permettant de résoudre une équation du second degré. Afficher les solutions! 2 2 b b 4ac ax bx c 0; solution: x 2a Solution: ALGORITHME seconddegré

Plus en détail

Étude des formes de pratiques de la gymnastique sportive enseignées en EPS à l école primaire

Étude des formes de pratiques de la gymnastique sportive enseignées en EPS à l école primaire Étude des formes de pratiques de la gymnastique sportive enseignées en EPS à l école primaire Stéphanie Demonchaux To cite this version: Stéphanie Demonchaux. Étude des formes de pratiques de la gymnastique

Plus en détail

LA FIN DE DÉTACHEMENT SUR EMPLOI FONCTIONNEL QUAND LES TALENTS GRANDISSENT, LES COLLECTIVITÉS PROGRESSENT

LA FIN DE DÉTACHEMENT SUR EMPLOI FONCTIONNEL QUAND LES TALENTS GRANDISSENT, LES COLLECTIVITÉS PROGRESSENT LA FIN DE DÉTACHEMENT SUR EMPLOI FONCTIONNEL QUAND LES TALENTS GRANDISSENT, LES COLLECTIVITÉS PROGRESSENT LA FIN DE DÉTACHEMENT SUR EMPLOI FONCTIONNEL SOMMAIRE LES EMPLOIS CONCERNÉS... 4 LA PROCÉDURE...

Plus en détail

Séquence 10. Géométrie dans l espace. Sommaire

Séquence 10. Géométrie dans l espace. Sommaire Séquence 10 Géométrie dans l espace Sommaire 1. Prérequis 2. Calculs vectoriels dans l espace 3. Orthogonalité 4. Produit scalaire dans l espace 5. Droites et plans de l espace 6. Synthèse Dans cette séquence,

Plus en détail

Séquence 2. Repérage dans le plan Équations de droites. Sommaire

Séquence 2. Repérage dans le plan Équations de droites. Sommaire Séquence Repérage dans le plan Équations de droites Sommaire 1 Prérequis Repérage dans le plan 3 Équations de droites 4 Synthèse de la séquence 5 Exercices d approfondissement Séquence MA0 1 1 Prérequis

Plus en détail

Les finances de la sécurité sociale

Les finances de la sécurité sociale Les finances de la sécurité sociale B. Eugène T. Stragier K. Van Cauter L. Van Meensel () Introduction L une des fonctions principales des pouvoirs publics consiste à protéger la population d un certain

Plus en détail

VILLE DE VILLEURBANNE CONSEIL MUNICIPAL 5 JUILLET 2010. -ooo-

VILLE DE VILLEURBANNE CONSEIL MUNICIPAL 5 JUILLET 2010. -ooo- VILLE DE VILLEURBANNE CONSEIL MUNICIPAL 5 JUILLET 2010 -ooo- La s é a n c e e s t o u v e r t e s o u s l a p r é s i d e n c e d e M o n s i e u r J e a n - P a u l BR E T, M a i r e d e V i l l e u r

Plus en détail

Quelques contrôle de Première S

Quelques contrôle de Première S Quelques contrôle de Première S Gilles Auriol auriolg@free.fr http ://auriolg.free.fr Voici l énoncé de 7 devoirs de Première S, intégralement corrigés. Malgré tout les devoirs et 5 nécessitent l usage

Plus en détail

Documentation SecurBdF

Documentation SecurBdF Documentation SecurBdF SECURBDF V2 Protocole de sécurité de la Banque de France SecurBdF V2 DIRECTION DE L'INFORMATIQUE ET DES TÉLÉCOMMUNICATIONS Sommaire I 1 Contexte... 1 2 Références... 1 3 Cadre...

Plus en détail

04002-LOR 2004 Mars 2004

04002-LOR 2004 Mars 2004 04002-LOR 2004 LES INTERACTIONS IPSEC/DNS ---ooo--- Abstract :!! "!! $!!! "!! %$ & '( ) * + *, $ $,, $ ---ooo - - *./ 0! 1023224" 4 %- - *5 " 6 " 6 7 6 8./ 0! 1023224" 4 %6 "6 7 5 " - - * Jean-Jacques.Puig@int-evry.fr

Plus en détail

DOCUMENT POUR REMPLIR LA DÉCLARATION DES REVENUS DE 2013

DOCUMENT POUR REMPLIR LA DÉCLARATION DES REVENUS DE 2013 N 2041 GH N 50149 #18 DOCUMENT POUR REMPLIR LA DÉCLARATION DES REVENUS DE 2013 Ce document n'a qu'une valeur indicative. Il ne se substitue pas à la documentation officielle de l'administration. REVENUS

Plus en détail

E-REPUTATION ET IDENTITE

E-REPUTATION ET IDENTITE E-REPUTATION ET IDENTITE NUMERIQUE DES ORGANISATION Typologie des menaces et identification des modes de traitement applicables La gestion de l'identité numérique, appelée également e-réputation, constitue

Plus en détail

Un changement important s appliquera à votre rente à vos 65 ans

Un changement important s appliquera à votre rente à vos 65 ans À quel moment la coordination au RRQ prend-elle effet? À votre retraite, la coordination au RRQ prendra effet le mois suivant l atteinte de vos 65 ans, âge auquel la rente du RRQ devient payable sans réduction.

Plus en détail

Guide méthodologique Utilisation de l état de contrôle de la participation aux bénéfices C22

Guide méthodologique Utilisation de l état de contrôle de la participation aux bénéfices C22 Guide méthodologique Utilisation de l état de contrôle de la participation aux bénéfices C22 Les montants sont exprimés en milliers d euros et arrondis au millier d euros le plus proche. I. Utilisation

Plus en détail

8.1 Généralités sur les fonctions de plusieurs variables réelles. f : R 2 R (x, y) 1 x 2 y 2

8.1 Généralités sur les fonctions de plusieurs variables réelles. f : R 2 R (x, y) 1 x 2 y 2 Chapitre 8 Fonctions de plusieurs variables 8.1 Généralités sur les fonctions de plusieurs variables réelles Définition. Une fonction réelle de n variables réelles est une application d une partie de R

Plus en détail

)*+,+(-,(-.//0,+( Introduction )-"""( 1!"!2( !"#$%&$'()*+,-.//01)2&)345)3-67.0) 89:(#&2;2'&)<=$'>?#;(&$@42) A(54B&9)<2%)%5$2'52%) ) ) )

)*+,+(-,(-.//0,+( Introduction )-( 1!!2( !#$%&$'()*+,-.//01)2&)345)3-67.0) 89:(#&2;2'&)<=$'>?#;(&$@42) A(54B&9)<2%)%5$2'52%) ) ) ) )*+,+(-,(-.//0,+( Introduction )-"""( 1!"!2(!"#$%"&%#'(!"#$%&$'()*+,-.//01)2&)345)3-67.0) 89:(#&2;2'&)

Plus en détail

! " # $%& '( ) # %* +, -

!  # $%& '( ) # %* +, - ! " # $%& '( ) # %* +, - 1.! "# $ % &%%'( #)*+,)#-. "/%)0123* 4%5%&!$!% 6)"7 '%%% 48-0 9::!%%% % 79;< "# 8 Ploc la lettre du haïku n 40 page 1 Décembre 2010, Association pour la promotion du haïku =%%)>

Plus en détail

Les intermédiaires privés dans les finances royales espagnoles sous Philippe V et Ferdinand VI

Les intermédiaires privés dans les finances royales espagnoles sous Philippe V et Ferdinand VI Les intermédiaires privés dans les finances royales espagnoles sous Philippe V et Ferdinand VI Jean-Pierre Dedieu To cite this version: Jean-Pierre Dedieu. Les intermédiaires privés dans les finances royales

Plus en détail

LA FAILLITE. revenuquebec.ca

LA FAILLITE. revenuquebec.ca LA FAILLITE revenuquebec.ca La faillite entraîne un processus à la suite duquel une personne est libérée du paiement de la plupart de ses dettes en vertu de la Loi sur la faillite et l insolvabilité. Cependant,

Plus en détail

DISPOSITIF D ABAISSEMENT DE L ÂGE DE LA RETRAITE POUR LES FONCTIONNAIRES AYANT COMMENCÉ TÔT LEUR ACTIVITE PROFESSIONNELLE

DISPOSITIF D ABAISSEMENT DE L ÂGE DE LA RETRAITE POUR LES FONCTIONNAIRES AYANT COMMENCÉ TÔT LEUR ACTIVITE PROFESSIONNELLE DISPOSITIF D ABAISSEMENT DE L ÂGE DE LA RETRAITE POUR LES FONCTIONNAIRES AYANT COMMENCÉ TÔT LEUR ACTIVITE PROFESSIONNELLE TEXTES Loi n 2004-1484 du 30 décembre 2004 de finances pour 2005 Article 119 :

Plus en détail

LES PRESTATIONS D ASSURANCE TRAITEMENT (Pour une invalidité de 104 semaines et moins)

LES PRESTATIONS D ASSURANCE TRAITEMENT (Pour une invalidité de 104 semaines et moins) FÉDÉRATION DU PERSONNEL DE SOUTIEN DE L ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR GUIDE POUR LES MEMBRES DU PERSONNEL DE SOUTIEN DES COLLEGES LES PRESTATIONS D ASSURANCE TRAITEMENT (Pour une invalidité de 104 semaines et

Plus en détail

En application de l accord de gouvernement fédéral du 09.10.2014, la législation du crédit-temps sera modifiée à partir du 01.01.2015.

En application de l accord de gouvernement fédéral du 09.10.2014, la législation du crédit-temps sera modifiée à partir du 01.01.2015. Direction réglementation Interruption de carrière / crédit-temps Communication Date 29.12.2014 Modification de la réglementation du crédit-temps En application de l accord de gouvernement fédéral du 09.10.2014,

Plus en détail

SYSTEME D EXPLOITATION : MS-DOS

SYSTEME D EXPLOITATION : MS-DOS !"# SYSTEME D EXPLOITATION : MS-DOS INTRODUCTION :!"# DEFINITION : # % & ' ( ) # # ) * + # #, #, -",.*",.*"/01- SYSTEME D EXPLOITATION MS-DOS : "%&'(!&"(%) +# -",.*" 2(# "%"&""&"(%) -",.*" 2 #-",.*" 3

Plus en détail

MÉMOIRE CONSEIL QUÉBÉCOIS DU COMMERCE DE DÉTAIL SUR LE DOCUMENT DE CONSULTATION VERS UN RÉGIME DE RENTES DU QUÉBEC RENFORCÉ ET PLUS ÉQUITABLE

MÉMOIRE CONSEIL QUÉBÉCOIS DU COMMERCE DE DÉTAIL SUR LE DOCUMENT DE CONSULTATION VERS UN RÉGIME DE RENTES DU QUÉBEC RENFORCÉ ET PLUS ÉQUITABLE MÉMOIRE DU CONSEIL QUÉBÉCOIS DU COMMERCE DE DÉTAIL SUR LE DOCUMENT DE CONSULTATION VERS UN RÉGIME DE RENTES DU QUÉBEC RENFORCÉ ET PLUS ÉQUITABLE PRÉSENTÉ À LA COMMISSION DES AFFAIRES SOCIALES AOÛT 2009

Plus en détail

Bougez, protégez votre liberté!

Bougez, protégez votre liberté! > F a Bgz, pégz v bé! www.a-. CAT.ELB.a240215 - Cé ph : Fa Daz à v p aé N az p a v gâh a v! Aj h, p g évq v ; Pa, p 4 aça q, v, éq qaé v. Ca ax é ç, b pa évé ax p âgé a h a p j. E pè v, h pa épagé. Pa

Plus en détail

Corrigé du baccalauréat S Asie 21 juin 2010

Corrigé du baccalauréat S Asie 21 juin 2010 Corrigé du baccalauréat S Asie juin 00 EXERCICE Commun à tous les candidats 4 points. Question : Le triangle GBI est : Réponse a : isocèle. Réponse b : équilatéral. Réponse c : rectangle. On a GB = + =

Plus en détail

SAV ET RÉPARATION. Savoir-faire. www.jarltech.fr

SAV ET RÉPARATION. Savoir-faire. www.jarltech.fr i & V : SA E b i i 1 3 2 0 1 Ai 0800 9 h P i iè P i i i i S j C i Si E ) i Ti (i ib i Q,. bq i, FA V k, Pi b h iè i Si b, D Z, P E q Si-i SAV ET RÉPARATION S hiq : E q SSII VAR, i hiq Jh i h 0800 910 231.

Plus en détail

BELGIQUE. 1. Principes généraux.

BELGIQUE. 1. Principes généraux. BELGIQUE Les dépenses de protection sociale en Belgique représentent 27,5%PIB. Le système belge est de logique bismarckienne. La principale réforme récente concerne le risque maladie. 1. Principes généraux.

Plus en détail

3 ème 2 DÉVELOPPEMENT FACTORISATIONS ET IDENTITÉS REMARQUABLES 1/5 1 - Développements

3 ème 2 DÉVELOPPEMENT FACTORISATIONS ET IDENTITÉS REMARQUABLES 1/5 1 - Développements 3 ème 2 DÉVELOPPEMENT FACTORISATIONS ET IDENTITÉS REMARQUABLES 1/5 1 - Développements Développer une expression consiste à transformer un produit en une somme Qu est-ce qu une somme? Qu est-ce qu un produit?

Plus en détail

Article. Bien-être économique. par Cara Williams. Décembre 2010

Article. Bien-être économique. par Cara Williams. Décembre 2010 Composante du produit no 89-503-X au catalogue de Statistique Canada Femmes au Canada : rapport statistique fondé sur le sexe Article Bien-être économique par Cara Williams Décembre 2010 Comment obtenir

Plus en détail

Demande de retraite d un fonctionnaire de l Etat ou d un magistrat

Demande de retraite d un fonctionnaire de l Etat ou d un magistrat Nous sommes là pour vous aider Demande de retraite d un fonctionnaire de l Etat Articles D.1 et D.21 du code des pensions civiles et militaires de retraite et demande de retraite additionnelle Article

Plus en détail

Crédit-temps et congés thématiques dans le secteur privé

Crédit-temps et congés thématiques dans le secteur privé 2013 Crédit-temps et congés thématiques dans le secteur privé Crédit-temps et congés thématiques dans le secteur privé Introduction 6 1 Mesures transitoires 8 2 CCT 77 bis et 103: quels droits, pour qui?

Plus en détail

' ' ' ' ' ' ' ' ' !!!!!!!!!!! !!!!!

' ' ' ' ' ' ' ' ' !!!!!!!!!!! !!!!! "#$%&$()*+*,-.#$*/,"&012"34)*54%6%789:8:;9?8> &)*+*,)#$*/,"&0B"/%#C*DE/ 1 "#$$%&(%)*+,-+..+ Esprits de Faubourg : C est la rentrée F%)*+*,-.#$*/,"&0*G$)H3,%#$I*+*3J)G9%#G+%#G,*KJ%/$)*/+JL%JM"J/C+*NI$4J#*D

Plus en détail

Les droites (d 1 ) et (d 2 ) sont sécantes en A Le point A est le point d intersection des 2 droites

Les droites (d 1 ) et (d 2 ) sont sécantes en A Le point A est le point d intersection des 2 droites I Droites perpendiculaires Lorsque deux droites se coupent, on dit qu elles sont sécantes Les droites (d 1 ) et (d 2 ) sont sécantes en A Le point A est le point d intersection des 2 droites Lorsque deux

Plus en détail

Revenus de remplacement : modalités déclaratives

Revenus de remplacement : modalités déclaratives Revenus de remplacement : modalités déclaratives Les revenus de remplacement sont destinés à compenser la perte de rémunération pendant une période d inactivité partielle ou totale. Sont notamment considérés

Plus en détail

Les chiffres essentiels des retraites Mis en ligne en mars 2011

Les chiffres essentiels des retraites Mis en ligne en mars 2011 Les chiffres essentiels des retraites Mis en ligne en mars 2011 Les bénéficiaires de retraites Nombre de retraités, selon les différents régimes (COR janvier 2010) : 16 millions dont : 11,3 millions :

Plus en détail

Régimes publics de retraite État de la situation. Perspectives des différents régimes publics de retraite. Plan

Régimes publics de retraite État de la situation. Perspectives des différents régimes publics de retraite. Plan Régimes publics de retraite État de la situation Perspectives des différents régimes publics de retraite 79 e congrès de l ACFAS 10 mai 2011 Plan Portrait des régimes publics de retraite La pression démographique

Plus en détail

1. La présente circulaire concerne les primes d'ancienneté qui sont octroyées aux travailleurs durant leur carrière auprès d'un employeur.

1. La présente circulaire concerne les primes d'ancienneté qui sont octroyées aux travailleurs durant leur carrière auprès d'un employeur. Administration générale de la FISCALITE Services centraux Direction I/5B Circulaire n Ci.RH.241/608.543 (AGFisc N 27/2011) dd. 23.05.2011 Impôt des personnes physiques Revenu professionnel Prime d'ancienneté

Plus en détail

Code social - Sécurité sociale 2012

Code social - Sécurité sociale 2012 Code social - Sécurité sociale 2012 Ce Code est à jour au 15 janvier 2012. Editeur responsable: Hans Suijkerbuijk 2012 Wolters Kluwer Belgium SA Waterloo Office Park Drève Richelle 161 L B-1410 Waterloo

Plus en détail

de s appliquer aux enseignantes et enseignants qui ont commencé à cotiser au RRE avant l entrée en vigueur du RREGOP et qui n ont pas :

de s appliquer aux enseignantes et enseignants qui ont commencé à cotiser au RRE avant l entrée en vigueur du RREGOP et qui n ont pas : ANNEXE IV Régime de retraite Trois régimes peuvent s appliquer aux enseignantes et enseignants. Le RREGOP (Régime de retraite des employés du gouvernement et organismes publics) En vigueur depuis le 1

Plus en détail

Royaume-Uni. Conditions d ouverture des droits. Indicateurs essentiels. Royaume-Uni : le système de retraite en 2012

Royaume-Uni. Conditions d ouverture des droits. Indicateurs essentiels. Royaume-Uni : le système de retraite en 2012 Royaume-Uni Royaume-Uni : le système de retraite en 212 Le régime public comporte deux piliers (une pension de base forfaitaire et une retraite complémentaire liée à la rémunération), que complète un vaste

Plus en détail

Chapitre 2. Matrices

Chapitre 2. Matrices Département de mathématiques et informatique L1S1, module A ou B Chapitre 2 Matrices Emmanuel Royer emmanuelroyer@mathuniv-bpclermontfr Ce texte mis gratuitement à votre disposition a été rédigé grâce

Plus en détail

Parce que la retraite ça se prépare!

Parce que la retraite ça se prépare! RREGOP RREGOP Parce que la retraite ça se prépare! Parce que la retraite, ça se prépare! Octobre 2012 Session de formation RREGOP Sécurité sociale, CSQ-Québec Janvier 2013 Mise en garde Lorsque l on pense

Plus en détail

SUISSE. Les dépenses sociales sont exprimées en millions de francs suisses (CHF).

SUISSE. Les dépenses sociales sont exprimées en millions de francs suisses (CHF). SUISSE Nomenclature AA AC AF AI AM APG AVS EPF PC PP Assurance-accidents Assurance-chômage Allocations familiales Assurance-invalidité Assurance-maladie Allocations pour perte de gains Assurance-vieillesse

Plus en détail

ENTENTE EN MATIERE DE SÉCURITÉ SOCIALE ENTRE LE QUEBEC ET LE ROYAUME DU MAROC. Demande de prestations du Régime de rentes du Québec.

ENTENTE EN MATIERE DE SÉCURITÉ SOCIALE ENTRE LE QUEBEC ET LE ROYAUME DU MAROC. Demande de prestations du Régime de rentes du Québec. MAR / QUE 3 ENTENTE EN MATIERE DE SÉCURITÉ SOCIALE ENTRE LE QUEBEC ET LE ROYAUME DU MAROC Demande de prestations du Régime de rentes du Québec Rente de retraite Q-114-RET (10-12) IMPORTANT Aucune prestation

Plus en détail

RAPPORT ACTUARIEL 2016

RAPPORT ACTUARIEL 2016 RAPPORT ACTUARIEL 2016 sur le TAUX DE COTISATION D ASSURANCE- EMPLOI Bureau de l actuaire en chef Bureau du surintendant des institutions financières Canada 12 e étage, Immeuble Carré Kent 255, rue Albert

Plus en détail

Régime à cotisation déterminée. On sait ce qu on met dedans; ce qu on retirera à la retraite dépend du rendement.

Régime à cotisation déterminée. On sait ce qu on met dedans; ce qu on retirera à la retraite dépend du rendement. Le Régime volontaire d épargne retraite (RVER) face au défi de la sécurité du revenu à la retraite des personnes salariées des groupes communautaires et de femmes et des entreprises d économie sociale

Plus en détail

Statistiques Exercice 2012

Statistiques Exercice 2012 Statistiques Exercice 2012 Bénéfices Industriels et Commerciaux MISE EN GARDE AUX UTILISATEURS Les informations communiquées dans ce fascicule sont communiquées titre indicatif et ne peuvent être considérées,

Plus en détail

Cours d analyse numérique SMI-S4

Cours d analyse numérique SMI-S4 ours d analyse numérique SMI-S4 Introduction L objet de l analyse numérique est de concevoir et d étudier des méthodes de résolution de certains problèmes mathématiques, en général issus de problèmes réels,

Plus en détail

Cours 02 : Problème général de la programmation linéaire

Cours 02 : Problème général de la programmation linéaire Cours 02 : Problème général de la programmation linéaire Cours 02 : Problème général de la Programmation Linéaire. 5 . Introduction Un programme linéaire s'écrit sous la forme suivante. MinZ(ou maxw) =

Plus en détail

I - PUISSANCE D UN POINT PAR RAPPORT A UN CERCLE CERCLES ORTHOGONAUX POLES ET POLAIRES

I - PUISSANCE D UN POINT PAR RAPPORT A UN CERCLE CERCLES ORTHOGONAUX POLES ET POLAIRES I - PUISSANCE D UN POINT PAR RAPPORT A UN CERCLE CERCLES ORTHOGONAUX POLES ET POLAIRES Théorème - Définition Soit un cercle (O,R) et un point. Une droite passant par coupe le cercle en deux points A et

Plus en détail

Compte de prévoyance pilier 3a

Compte de prévoyance pilier 3a Compte de prévoyance pilier 3a Prevoir tôt avec PRIVOR Prévoyance Assurances sociales de l Etat AVS/AI Garantie du minimum vital Prestations complémentaires Prévoyance prof. obligatoire LPP/LAA Garantie

Plus en détail

Le centre de gestion a le plaisir de vous adresser les statistiques professionnelles élaborées à partir des dossiers de gestion 2013.

Le centre de gestion a le plaisir de vous adresser les statistiques professionnelles élaborées à partir des dossiers de gestion 2013. Statistiques 2013 3, rue de Lyon B.P. 531 71010 MACON CEDEX Tél. 03.85.21.90.60 Télécopie 03.85.21.90.69 E-mail : contact@cgai-macon.fr Agrément de la Direction Régionale des Impôts n 1.02.710 du 6 mars

Plus en détail

Soins de santé Résidence aux Pays-Bas, prestation sociale ou pension belge

Soins de santé Résidence aux Pays-Bas, prestation sociale ou pension belge Soins de santé Résidence aux Pays-Bas, prestation sociale ou pension belge Sommaire Dans quel pays serez-vous assuré? 2 Comment bénéficier des soins? 2 Quels sont les coûts? 3 L assurance de votre conjoint

Plus en détail

#"$&'$+*" (" ),'-"."'($ %($

#$&'$+* ( ),'-.'($ %($ "#$%&' #(%)*"" (#%*!"!#$"! -!"!#$"!! -!"!#$"!./% -!"!#$"! #"$&'$+*" (" ),'-"."'($ %($ % & % '!#(! "! $#) #!* +,!(")"",#./ & 0!,$#!1!"!#1 $#!* ** +" + 1! 0! $!,#!,! $,! 2! $3! 1! $ 1+4!"$"#)1,##" 56./78#!

Plus en détail

J AI PERÇU DES REVENUS EXCEPTIONNELS OU DIFFÉRÉS, comment les déclarer?

J AI PERÇU DES REVENUS EXCEPTIONNELS OU DIFFÉRÉS, comment les déclarer? DIRECTION DES SERVICES FISCAUX IMPÔT SUR LE REVENU ANNÉE 2014 J AI PERÇU DES REVENUS EXCEPTIONNELS OU DIFFÉRÉS, comment les déclarer? Pr vs aider à remplir votre déclaration, La cellule impôts service

Plus en détail

CCBMAD - FICHE PRATIQUE N 1

CCBMAD - FICHE PRATIQUE N 1 CCBMAD - FICHE PRATIQUE N 1 COMPLEMENTAIRE SANTE (MUTUELLE) Le Texte : Avenant n 2/2011 du 12 juillet 2011 agréé le 18 novembre 2011 par arrêté paru au JO le 29 novembre 2011 - étendu le par arrêté paru

Plus en détail

Pouvez-vous prendre votre retraite avant l âge légal?

Pouvez-vous prendre votre retraite avant l âge légal? Salariés NOVEMBRE 2012 nouveauté Pouvez-vous prendre votre retraite avant l âge légal? 2012 etraite anticipée rretraite anticipée Conditions Trimestres retenus Démarches B Les conditions Le décret du 2

Plus en détail

AVIS N 68 DU BUREAU DU CONSEIL DE L EGALITE DES CHANCES ENTRE HOMMES ET FEMMES DU 14 FEVRIER 2003, RELATIF AU TRAVAIL AUTORISÉ POUR LES PENSIONNÉS :

AVIS N 68 DU BUREAU DU CONSEIL DE L EGALITE DES CHANCES ENTRE HOMMES ET FEMMES DU 14 FEVRIER 2003, RELATIF AU TRAVAIL AUTORISÉ POUR LES PENSIONNÉS : AVIS N 68 DU BUREAU DU CONSEIL DE L EGALITE DES CHANCES ENTRE HOMMES ET FEMMES DU 14 FEVRIER 2003, RELATIF AU TRAVAIL AUTORISÉ POUR LES PENSIONNÉS : ÉLÉVATION DES PLAFONDS À PARTIR DU 1 ER JANVIER 2002

Plus en détail

Présentation à l Institut canadien de la retraite et des avantages sociaux. Selon Wikipédia

Présentation à l Institut canadien de la retraite et des avantages sociaux. Selon Wikipédia Évaluation actuarielle du Régime de rentes du Québec au 31 décembre 2012, une œuvre de science-fiction? Présentation à l Institut canadien de la retraite et des avantages sociaux Georges Langis Actuaire

Plus en détail

6 ème. Rallye mathématique de la Sarthe 2013/2014. 1 ère épreuve de qualification : Problèmes Jeudi 21 novembre 2013

6 ème. Rallye mathématique de la Sarthe 2013/2014. 1 ère épreuve de qualification : Problèmes Jeudi 21 novembre 2013 Retrouver tous les sujets, les corrigés, les annales, les finales sur le site du rallye : http://sarthe.cijm.org I Stéphane, Eric et Christophe sont 3 garçons avec des chevelures différentes. Stéphane

Plus en détail

Mes droits aux vacances. ... en survol

Mes droits aux vacances. ... en survol Mes droits aux vacances... en survol AVERTISSEMENT Cette brochure de vulgarisation expose des réglementations parfois complexes. Dès lors, il se pourrait que certains cas spécifiques n y soient pas traités.

Plus en détail

Dépenses nationales totales 3.0 3.4 2.3

Dépenses nationales totales 3.0 3.4 2.3 Chiffres clés pour l'économie belge Pourcentages de variation en volume - sauf indications contraires Dépenses de consommation finale des particuliers 2.0 2.6 1.4 Dépenses de consommation finale des pouvoirs

Plus en détail

Comité sectoriel de la Sécurité sociale et de la Santé Section «Sécurité sociale»

Comité sectoriel de la Sécurité sociale et de la Santé Section «Sécurité sociale» Comité sectoriel de la Sécurité sociale et de la Santé Section «Sécurité sociale» CSSS/12/273 DÉLIBÉRATION N 09/054 DU 1 ER SEPTEMBRE 2009, MODIFIÉE LE 3 NOVEMBRE 2009, LE 7 SEPTEMBRE 2010 ET LE 4 SEPTEMBRE

Plus en détail

La pension de vieillesse au Luxembourg: réglementation et modalités de calcul. Florence Navarro

La pension de vieillesse au Luxembourg: réglementation et modalités de calcul. Florence Navarro La pension de vieillesse au Luxembourg: réglementation et modalités de calcul Déjeuner-débat ELSA Florence Navarro 2 juillet 2014 Le principe des 3 piliers en matière de pension 1 er pilier Sécurité sociale

Plus en détail

CONGÉS ET AMÉNAGEMENTS DU TEMPS DE TRAVAIL LORS DE LA NAISSANCE D UN ENFANT juin 2011

CONGÉS ET AMÉNAGEMENTS DU TEMPS DE TRAVAIL LORS DE LA NAISSANCE D UN ENFANT juin 2011 CONGÉS ET AMÉNAGEMENTS DU TEMPS DE TRAVAIL LORS DE LA NAISSANCE D UN ENFANT juin 2011 TABLE DES MATIÈRES Congé de maternité 2 Pour les salariées 2 Congé prénatal 2 Congé postnatal 2 Formalités administratives

Plus en détail

Le travail à temps partiel Les pièges à éviter

Le travail à temps partiel Les pièges à éviter Le travail à temps partiel Les pièges à éviter 1 HOMMES - FEMMES Les références aux personnes et fonctions au masculin visent naturellement aussi bien les hommes que les femmes. FR-NL Deze brochure is

Plus en détail

CAHIER I. Aide-mémoire : assurances sociales. relations du travail CAHIER II. Aide-mémoire : cotisations aux caisses sociales

CAHIER I. Aide-mémoire : assurances sociales. relations du travail CAHIER II. Aide-mémoire : cotisations aux caisses sociales TECHNIQUE ET ENVELOPPE DU BÂTIMENT Rue de la Dixence 20 1951 Sion/Sitten Tél.: 027 327 51 11 fax: 027 327 51 80 Site : www.bureaudesmetiers.ch CAHIER I Aide-mémoire : assurances sociales relations du travail

Plus en détail

Statistiques Exercice 2011

Statistiques Exercice 2011 Statistiques Exercice 2011 Bénéfices Industriels et Commerciaux MISE EN GARDE AUX UTILISATEURS Les informations consignées dans ce fascicule sont communiquées à titre indicatif et ne peuvent être considérées,

Plus en détail

Fiche IP n 4 Les Techniques de Recherche d Emploi

Fiche IP n 4 Les Techniques de Recherche d Emploi Fiche IP n 4 Les Techniques de Recherche d Emploi !"##" %&'(" ) *+,- +./"'#&% 0" 1+,2 )&0"- 3 *-4*)-"- 1+#-" -"'("-'(" 05"6*7+&8 2)92 *+,- ),#)9#"9#-"-0)927"04#)&70"2+,#&72:!;8?,&%"-+9#75+./"#05,9"),#-"%&'(":@>AB+,#"

Plus en détail

CANADA. Les dépenses sociales sont exprimées en millions de dollars canadiens (CAD).

CANADA. Les dépenses sociales sont exprimées en millions de dollars canadiens (CAD). CANADA Nomenclature AC Assurance chômage AE Assurance emploi (remplace l AC depuis le 1 er juillet 1996) RAPC Régime d'assistance publique du Canada RPC et RRQ Régime de pensions du Canada et Régime de

Plus en détail

LES RETRAITES. Dossier d information. Avril 2010

LES RETRAITES. Dossier d information. Avril 2010 LES RETRAITES en france Dossier d information Avril 2010 LES RETRAITES en france Dossier d information Avril 2010 Contact presse Éva Quickert-Menzel 01 44 38 22 03 Sommaire Chiffres-clés des retraites...

Plus en détail

Taux de cotisations au 1 er janvier 2015

Taux de cotisations au 1 er janvier 2015 de cotisations au 1 er janvier 2015 Tableaux n 1 : taux de droit commun Les cotisations sociales légales Assurances sociales agricoles maladie, vieillesse de sécurité sociale 12,80 1,80 0,75 13,55 2,10

Plus en détail

Les sept piliers de la sécurité sociale

Les sept piliers de la sécurité sociale Les sept piliers de la sécurité sociale 1) L Office National des Pensions (ONP) Très brièvement, il y a en Belgique un régime de pension légale, mais aussi des pensions complémentaires. On parle souvent

Plus en détail

LA PROTECTION SOCIALE EN BELGIQUE DONNÉES SESPROS 2O11

LA PROTECTION SOCIALE EN BELGIQUE DONNÉES SESPROS 2O11 LA PROTECTION SOCIALE EN BELGIQUE DONNÉES 2O11 Au niveau international et européen en particulier, les soins de santé et la vieillesse occupent le premier rang en matière de protection sociale. Les Etats

Plus en détail

ANNEXE III A L'ARRETE ROYAL D'EXECUTION DU CODE DES IMPOTS SUR LES REVENUS 1992

ANNEXE III A L'ARRETE ROYAL D'EXECUTION DU CODE DES IMPOTS SUR LES REVENUS 1992 Annexe à l'arrêté royal du 15 décembre 2013 ANNEXE III A L'ARRETE ROYAL D'EXECUTION DU CODE DES IMPOTS SUR LES REVENUS 1992 Barèmes et règles applicables pour le calcul du précompte professionnel dû à

Plus en détail

Présentation des principales mesures de la loi portant réforme des retraites

Présentation des principales mesures de la loi portant réforme des retraites Présentation des principales mesures de la loi portant réforme des retraites Décembre 00 Ce document est proposé à titre d information. En effet, certaines dispositions de la loi portant réforme des retraites,

Plus en détail

Demande de crédit-temps fin de carrière Nouvelle réglementation

Demande de crédit-temps fin de carrière Nouvelle réglementation Demande de crédit-temps fin de carrière Nouvelle réglementation au crédit-temps disponibles auprès d un des bureaux de l ONEM ou sur le site Internet de l'onem www.onem.be. Vous souhaitez réduire vos prestations

Plus en détail

Le GPS, la téléphonie mobile et les alertes intelligentes au service de la santé et de votre famille.

Le GPS, la téléphonie mobile et les alertes intelligentes au service de la santé et de votre famille. Le GPS, la téléphonie mobile et les alertes intelligentes au service de la santé et de votre famille. Symposium sur les Créneaux d'excellence québécois et les Pôles de compétitivité français Québec Mercredi

Plus en détail

NOTE D INFORMATION COMPTE EPARGNE-TEMPS (C.E.T)

NOTE D INFORMATION COMPTE EPARGNE-TEMPS (C.E.T) NOTE D INFORMATION CV Réf. : II-6-1-14 Pôle des services 1 er avril 2011 Tel : 05 63 60 16 66 1-3 Temps de travail Mail : services@cdg81.fr COMPTE EPARGNE-TEMPS (C.E.T) Décret n 2004-878 du 26 août 2004

Plus en détail