Revenus de remplacement : modalités déclaratives

Save this PDF as:

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Revenus de remplacement : modalités déclaratives"

Transcription

1 Revenus de remplacement : modalités déclaratives Les revenus de remplacement sont destinés à compenser la perte de rémunération pendant une période d inactivité partielle ou totale. Sont notamment considérés comme des revenus de remplacement : Les indemnités journalières de maladie, maternité, accidents du travail, maladies professionnelles, pensions d invalidité et rentes incapacité versées par les organismes de Sécurité sociale, Les indemnités journalières complémentaires à celle de la Sécurité sociale versées au titre de périodes postérieures à la rupture du contrat de travail, par l employeur ou un organisme tiers, Les allocations de chômage, Les allocations de préretraite, Les pensions de retraite versées par les régimes de base de Sécurité sociale et par les organismes de retraite complémentaire, Les avantages de retraite supplémentaire versés par l employeur ou un organisme habilité. Les revenus de remplacement relèvent de dispositions et de taux spécifiques pour l assujettissement à la cotisation d assurance maladie et aux contributions CSG et CRDS. Par ailleurs, certains de ces revenus sont soumis à des contributions spécifiques. Ces cotisations et contributions sont précomptées par les organismes qui versent l allocation pour être ensuite payées à l Urssaf ou dans certains cas à l Acoss. Le montant des cotisations et contributions sociales dû doit être mentionné sur des lignes du bordereau de cotisations Urssaf et du tableau récapitulatif annuel Urssaf à l aide de codes types de personnel (CTP) spécifiques. Le montant des revenus de remplacement versés ne doit pas être reporté sur la Déclaration annuelle des données sociales (DADS). Nous vous proposons de faire le point dans ce dossier sur les taux de cotisations et les modalités de déclaration applicables pour chaque catégorie de revenus de remplacement. Important : Pour les revenus de remplacement perçus à compter du 1er janvier 2015, c est le revenu fiscal de référence du bénéficiaire qui détermine l assujettissement à la CSG, CRDS et à la Casa. Dans l'attente de la mise à jour de notre dossier sur ce point et pour en savoir plus consultez notre dossier réglementaire "Nouveautés au 1er janvier 2015" : En savoir plus Prestations de prévoyance versées par les régimes de Sécurité sociale de base (régime général, régimes spéciaux) Revenus concernés Sont notamment concernés : Les allocations ou indemnités journalières de Sécurité sociale (IJSS) versées à l occasion de la maladie, de la maternité, de la paternité, des accidents du travail et maladies professionnelles versées par les organismes de Sécurité sociale ou pour leur compte par les employeurs (régime de la subrogation), les indemnités versées par les collectivités territoriales à leurs agents mis en «disponibilité d office» à l expiration des congés maladie qui constituent des indemnités journalières, les pensions d invalidité ou d incapacité permanente (rentes ou capitaux), les rentes ou capitaux versés en cas d incapacité permanente ou de décès faisant suite à un accident du travail ou à une maladie professionnelle, les capitaux décès. Cotisations et contributions dues et codes types de personnel (CTP) - Cotisation d assurance maladie Elles sont exonérées de toutes les cotisations de Sécurité sociale. - p. 1

2 - Contributions CSG et CRDS Les indemnités journalières de Sécurité sociale versées par les organismes de Sécurité sociale ou, pour leur compte par les employeurs (régime de la subrogation), à l occasion de la maladie, la maternité, des accidents du travail et maladies professionnelles, sont assujetties à la CSG au taux de 6,20 % (sans application de l abattement de 1,75 % pour frais professionnels) ainsi qu à la CRDS au taux de 0,50 %. Les pensions d invalidité servies par les régimes de base sont soumises à la CSG au taux de 6,60 % ainsi qu à la CRDS au taux de 0,50 %, sans application de l abattement de 1,75 % pour frais professionnels. Le taux réduit de CSG de 3,80 % s applique pour les bénéficiaires ayant de faibles revenus. Les personnes exonérées d impôt sur le revenu ou bénéficiaires d avantages non contributifs attribués sous condition de ressources (allocation supplémentaire du fonds spécial d invalidité) peuvent être exonérées de CSG et de CRDS. La CSG et la CRDS dues sur les prestations de prévoyance servies par les régimes de Sécurité sociale, sont versées à l ACOSS. Les rentes et capitaux décès versées aux victimes d accidents du travail et de maladies professionnelles ou à leurs ayants-droit et les capitaux décès sont exonérés de CSG et de CRDS. - Contribution additionnelle de solidarité pour l autonomie (Casa) Les pensions d invalidité servies par les régimes de base depuis le 1er avril 2013 sont soumises à la contribution additionnelle de solidarité pour l autonomie (CASA) pour les personnes dont le montant de l impôt sur le revenu acquitté l année précédente est supérieur ou égal à 61 euros. Le taux de cette contribution est fixé à 0,30 %. La contribution est précomptée par l organisme débiteur de l avantage et versée à l Acoss. (cas particulier des régimes spéciaux : la contribution est versée par l organisme débiteur à l Urssaf dont relève le siège social de l organisme versement) Elle doit être déclarée sous le CTP 022 : Contrib. addit. solidarité autonomie 022 0,30 % Due pour pensions d'invalidité soumises au taux plein de CSG (non due si taux réduit de CSG) Bon à savoir : Les personnes titulaires d un avantage d invalidité non contributif attribué sous condition de ressources (allocation supplémentaire du fonds spécial d invalidité) sont exonérées de la CASA. Prestations complémentaires de prévoyance Revenus concernés Les prestations complémentaires de prévoyance constituent, selon les cas, des compléments de salaire ou des revenus de remplacement. A ce titre, constituent des revenus de remplacement : Les allocations complémentaires aux IJSS versées par l employeur au titre des périodes postérieures à la rupture du contrat de travail, les allocations complémentaires aux IJSS versées par un organisme de prévoyance au titre des périodes postérieures à la rupture du contrat de travail, les prestations versées en cas d inaptitude lorsque leur financement patronal a été assimilé à une contribution patronale de prévoyance complémentaire (inaptitude à la conduite : IPRIAC, ISICA), les autres prestations versées en cas d inaptitude au titre des périodes postérieures à la rupture du contrat de travail, les prestations en espèces versées dans le cadre du risque dépendance, les prestations en cas de décès : rentes de survivant (rentes de conjoint survivant, rente d éducation, rente d orphelin), les allocations complémentaires d invalidité versées par un organisme de prévoyance que le contrat de travail soit ou non rompu. - p. 2

3 Cotisations et contributions dues et codes types de personnel (CTP) - Cotisation maladie Les prestations complémentaires de prévoyance lorsqu elles ont la nature de revenus de remplacement sont exonérées de la cotisation maladie. Important : Les indemnités complémentaires aux indemnités journalières de la Sécurité sociale versées dans le cadre d un contrat de prévoyance, lorsque le contrat de travail n est pas rompu, ne constituent pas des revenus de remplacement. En conséquence, les allocations complémentaires versées au titre de périodes d'incapacité temporaire de travail consécutive à une maladie, un accident, une maternité, en application du contrat de travail ou d'une convention collective de travail, lorsqu'elles sont destinées à maintenir en tout ou en partie le salaire d'activité, ont la nature de revenus d activité que ces allocations soient versées directement par l'employeur ou pour son compte par l'intermédiaire d'un tiers. A ce titre, elles doivent être incluses dans la base des cotisations sociales et soumises aux contributions de CSG/CRDS aux taux de droit commun de 8% après application de l abattement de 1,75%. Lorsqu elles sont versées par un organisme tiers, les allocations complémentaires aux IJSS sont soumises aux cotisations et contributions sociales au prorata du financement de l employeur. - Contributions CSG et CRDS Lorsqu elles ont la nature de revenus de remplacement, les allocations complémentaires aux indemnités journalières de la Sécurité sociale (IJSS) sont soumises à la CSG au taux de 6,60 % et à la CRDS à 0,50 % sans application de l abattement de 1,75 %. Les autres avantages de prévoyance complémentaires sont également soumis à la CSG au taux de 6,60 % et à la CRDS à 0,50 % avec application du taux réduit de CSG à 3,80 % pour les personnes exemptées d impôt sur le revenu et exonération de CSG et de CRDS pour les personnes exonérées d impôt sur le revenu ou bénéficiaires d avantages non contributifs attribués sous condition de ressources. La CSG et la CRDS dues sur les prestations de prévoyance ayant la nature de revenus de remplacement sont précomptées et versées à l URSSAF par l organisme débiteur de l avantage (et par l employeur en ce qui concerne les allocations complémentaires aux IJSS au titre des périodes postérieures à la rupture du contrat de travail). CSG / CRDS (Part salariale) de cotisations Allocation complémentaire à une pension d'invalidité versée avant âge légal départ en retraite par organisme de prévoyance CSG / CRDS RG Retraites 275 7,10 % Si CSG à taux réduit* et CRDS à taux plein CSG Revenus remplacement Retraite 266 3,80 % CRDS Revenus remplacement Retraite 264 0,50 % * personnes dont le revenu fiscal de référence excède les seuils prévus aux I et IV de l'article 1417 du CGI et dont l'impôt est inférieur à 61 - Contribution additionnelle de solidarité pour l autonomie (Casa) Les allocations complémentaires d invalidité versées depuis le 1er avril 2013 sont soumises à la Casa pour les personnes redevables de l impôt sur le revenu. Le taux de cette contribution est fixé à 0,30 %.. La contribution est précomptée par l organisme débiteur de l avantage et versée à l Urssaf dans les mêmes conditions que la CSG et la CRDS. Elle doit être déclarée sous le CTP 022 : Contrib. addit. solidarité autonomie 022 0,30 % Due pour pensions d'invalidité soumises au taux plein de CSG (non due si taux réduit de CSG) - p. 3

4 Bon à savoir : Les personnes titulaires d un avantage d invalidité non contributif attribué sous condition de ressources (allocation supplémentaire du fonds spécial d invalidité) sont exonérées de la CASA. Allocations de chômage Revenus concernés Sont notamment considérés comme des allocations chômage : l allocation d'aide au retour à l'emploi, l allocation d'activité partielle, l allocation de cessation d activité de certains travailleurs salariés (CATS), l allocation de sécurisation professionnelle (ASP). Cotisations et contributions dues et codes types de personnel (CTP) - Cotisation d assurance maladie La cotisation d assurance maladie n est pas due sur les allocations de chômage et d activité partielle ni sur les autres revenus considérés comme des avantages chômage. Cependant, les bénéficiaires du régime local d assurance maladie d Alsace- Moselle doivent s acquitter de la cotisation supplémentaire maladie de 1,50 % qui doit être déclarée sous le CTP 211. Les allocations de chômage résultant d accords d entreprise ou de décisions unilatérales de l employeur sont soumises aux cotisations et contributions aux taux de droit commun. Pour les salariés non domiciliés fiscalement en France et qui bénéficient d une allocation chômage, une cotisation maladie est due au taux de 2,80% et doit être déclarée sous le CTP 307. Les contributions CSG et CRDS ne sont pas dues dans ce cas particulier. Non résidents Allocation Chômage 307 2,80 % - Contributions CSG et CRDS Les contributions CSG et CRDS sont dues sur la base de 98,25% de l allocation de chômage versée (application d un abattement de 1,75% pour frais professionnels dans la limite de 4 fois le plafond annuel de la Sécurité sociale). Les taux applicables sont respectivement de 6,20% et de 0,50%. Les bénéficiaires qui ont de faibles revenus, peuvent être exonérés de la CSG et de la CRDS ou bénéficier d un taux réduit de CSG fixé à 3,80 %. Les retenues de CSG et de CRDS ne doivent pas avoir pour effet de réduire l allocation à un montant inférieur au Smic brut. CSG / CRDS (Part salariale) Taux de droit commun CSG RG Chômage 279 6,20 % CRDS RG Chômage 289 0,50 % Si CSG à taux réduit* et CRDS à taux plein CSG Revenus remplacement Chômage 942 3,80 % CRDS RG Chômage 289 0,50 % * personnes dont le revenu fiscal de référence excède les seuils prévus aux I et IV de l'article 1417 du CGI et dont l'impôt est inférieur à 61 - p. 4

5 Ne sont pas soumises à CSG et CRDS les allocations versées aux demandeurs d emploi suivant une formation et aux bénéficiaires ayant le statut de stagiaire de la formation professionnelle dans le cadre : du contrat de transition professionnelle (CTP) de convention de reclassement personnalisé(crp) du contrat de sécurisation professionnelle (CSP). - Contribution additionnelle de solidarité pour l autonomie (Casa) La contribution de solidarité additionnelle (Casa) est due sur les allocations versées depuis le 1er avril 2013 dans le cadre du dispositif de cessation anticipée d activité des travailleurs salariés (CATS). Sont redevables de cette contribution les titulaires dont le montant de l impôt sur le revenu acquitté l année précédente est supérieur ou égal à 61 euros. Le taux de cette contribution est fixé à 0,3 %. La contribution est précomptée par l employeur ou l organisme débiteur de l avantage puis versée à l Urssaf. Ce dernier déclare la Casa à l Urssaf au moyen de du CTP 022. Contrib. addit. solidarité autonomie 022 0,30 % Due pour pensions d'invalidité soumises au taux plein de CSG (non due si taux réduit de CSG) Les avantages de préretraite La préretraite peut être définie comme la situation d un salarié dont le contrat de travail a été rompu ou le temps de travail diminué, et qui bénéficie d un revenu de remplacement jusqu à l âge de la retraite sans avoir à justifier de la recherche d un emploi. Aux dispositifs publics de préretraites financés par le régime d assurance chômage ou l Etat, s ajoutent des dispositifs privés ou «préretraites maison», mis en place dans le cadre de la négociation collective, financés en tout ou partie par l employeur et versés soit directement par l employeur, soit par l intermédiaire d organismes tiers. Revenus concernés Sont notamment considérés comme avantages de préretraite : Les allocations spéciales du FNE en faveur de certaines catégories de travailleurs âgés lorsqu il est établi qu ils ne sont pas aptes à bénéficier des mesures de reclassement (dispositif abrogé à compter du 1er janvier 2012), Les allocations versées aux salariés dont l emploi à temps plein est transformé en emploi à temps partiel dans le cadre d une convention de préretraite progressive (fin du dispositif au 1er janvier 2005, les conventions existantes continuant à produire leurs effets après cette date), Les avantages alloués aux personnes bénéficiant de préretraites d entreprises dans le cadre de dispositions règlementaires ou conventionnelles, Les avantages alloués aux agents relevant d un régime spécial en cas de cessation anticipée (CFA) ou progressive (CPA) d activité, Les allocations de cessation anticipée d activité en faveur des salariés victimes de l amiante, Les avantages accessoires à l avantage principal maintenus par l employeur (financement d un régime de prévoyance, d une mutuelle...),au profit des salariés en cessation anticipée d activité, Les avantages de préretraite particuliers résultant d une décision unilatérale de l employeur. Cotisations et contributions dues et codes types de personnel (CTP) Personnes domiciliées fiscalement en France et relevant à titre obligatoire du régime français de Sécurité sociale : - p. 5

6 Cotisation Maladie : Les avantages de préretraite ou de cessation anticipée d activité versés en application de dispositifs publics (préretraites du FNE, préretraites progressives, cessation anticipée d activité des travailleurs de l amiante) ou de dispositifs de préretraite d entreprise sont soumis à une cotisation d assurance maladie au taux de : 1,70 % dans le cas général, 0,95% pour les agents des régimes spéciaux (dispositifs CFA et CPA), 1% lorsque le dispositif est mis en place suite à une décision unilatérale de l employeur. Les bénéficiaires du régime local d assurance maladie d Alsace-Moselle doivent s acquitter d une cotisation supplémentaire maladie de 1,50 %. Les codes types de personnel applicables sont les suivants : Précompte maladie (Part salariale) Cas général Maladie Pré-retraite RG (Pension Soins) 212 1,70 % Alsace Moselle (y compris majoration Alsace Moselle : 1,50%) Maladie Pré-retraite RG (Pensions soins) 213 3,20 % Régimes spéciaux (pas de cotisation Alsace-Moselle) Maladie Pré-retraite régimes spéciaux 214 0,95% Versement sur décision unilatérale de l'employeur après rupture du contrat de travail Maladie sur avantages de Retraite 216 1,00 % Alsace Moselle : Maladie sur avantages de Retraite 216 1,00 % Majoration Alsace Moselle 229 1,50 % Personnes non résidentes en France mais relevant à titre obligatoire d'un régime français d'assurance maladie : Le taux de la cotisation d assurance maladie est fixé à 4,90 % et à 4,20 % pour les avantages versés en application d une décision unilatérale de l employeur. Précompte maladie (Part salariale) Cas général Maladie Pré-retraite RG (Pension Soins) 212 1,70 % Non résidents Pré-retraite 306 3,20 % Versement sur décision unilatérale de l'employeur après rupture du contrat de travail Maladie Pré-retraite RG (Pension Soins) 216 1,00 % Non résidents Pré-retraite 306 3,20 % - Contributions CSG/CRDS : Les allocations de préretraite sont soumises aux contributions CSG-CRDS au taux de 8% calculé sur le montant brut de l allocation sans application de l abattement de 1,75%. Pour les préretraites ayant pris effet antérieurement au 11 octobre 2007, le taux de CSG est maintenu à 6,60 % et les bénéficiaires qui ont de faibles revenus, peuvent - p. 6

7 être exonérés de la CSG et de la CRDS ou bénéficier d un taux réduit de CSG fixé à 3,80%. Les retenues de CSG et de CRDS ne doivent pas avoir pour effet de réduire l allocation à un montant inférieur au Smic brut. Les personnes non résidentes en France mais relevant à titre obligatoire d'un régime français d'assurance maladie ne sont pas redevables de la CSG et de la CRDS. Les codes types de personnel applicables sont les suivants : CSG / CRDS (Part salariale) Préretraite ou cessation anticipée avant le 11/10/2007 CSG RG Pré-retraites 277 6,60 % CRDS RG Pré-retraites 287 0,50 % Si CSG à taux réduit* et CRDS à taux plein CSG Revenus remplacement Préretraite 941 3,80 % CRDS RG Pré-retraites 287 0,50 % * personnes dont le revenu fiscal de référence excède les seuils prévus aux I et IV de l'article 1417 du CGI et dont l'impôt est inférieur à 61 Préretraite ou cessation anticipée après 11/10/2007 CSG / CRDS Avantages de Préretraite 283 8,00 % Régimes spéciaux (Part retraite) CSG / CRDS Rég spéciaux (part retraite) 276 7,10 % - Contribution additionnelle de solidarité pour l autonomie (Casa) Elle est due sur les allocations de préretraite servies depuis le 1er avril Sont redevables de cette contribution les titulaires d allocation de préretraite dont le montant de l impôt sur le revenu acquitté l année précédente est supérieur ou égal à 61 euros. Le taux de cette contribution est fixé à 0,3 %. La contribution est précomptée par l organisme débiteur de l avantage et versée à l Urssaf. Elle doit être déclarée sous le CTP 022. Contrib. addit. solidarité autonomie 022 0,30 % Due pour pensions d'invalidité soumises au taux plein de CSG (non due si taux réduit de CSG) - Contribution patronale spécifique Les avantages de préretraite versés antérieurement au 11 octobre 2007 sont assujettis à une contribution patronale spécifique au taux de 25,20% (au 1er janvier 2015). Elle doit être déclarée sous le CTP 716. Pour les avantages de préretraite versés à compter du 11 octobre 2007, le taux de la contribution patronale est fixé à 50%. Elle doit être déclarée sous le CTP 717. Part patronale (due sur financement patronal) Principe : avantages versés à compter du 11/10/07 quelle que soit la date de mise en place du dispositif de pré-retraite Contribution patronale Pré-retraite % Dérogation : si avantage versé avant le 11/10/07 avec la mise en place du dispositif de pré-retraite après le 27/05/03 Contribution patronale Pré-retraite ,20 % - p. 7

8 Pour en savoir plus sur ces contributions. Les avantages de retraite Constituent des avantages de retraite ceux qui ont été financés en tout ou partie par une contribution de l employeur. Revenus concernés Sont notamment concernés : Les pensions de retraite de base servies par les organismes du régime général de la Sécurité sociale et par les régimes spéciaux. Les avantages servis par les régimes de retraite complémentaire à affiliation obligatoire : ARRCO, AGIRC, IRCANTEC, etc. Les avantages de retraite servis par des organismes habilités : sociétés d assurance, mutuelles, institutions de prévoyance, etc. Les avantages servis par les anciens employeurs : rentes servies par l ancien employeur à une veuve ou encore les avantages en nature ou les dépenses dont le retraité est redevable et qui sont prises en charge par l ancien employeur, par exemple cotisation à un régime de prévoyance. Cotisations et contributions dues et codes types de personnel (CTP) - Cotisation Maladie : Personnes domiciliées fiscalement en France et relevant à titre obligatoire du régime français de Sécurité sociale : Cas général : Les avantages de retraite servis par les régimes de base de la Sécurité sociale sont exonérés de cotisation maladie. Pour les autres avantages servis par les caisses de retraite complémentaire, les organismes habilités (assurance, mutuelle) et les anciens employeurs, une cotisation maladie est précomptée au taux de 1%. Elle doit être déclarée sous le CTP 216. Cas particuliers : Les bénéficiaires du régime local d assurance maladie d Alsace-Moselle doivent s acquitter d une cotisation supplémentaire maladie de 1,50 % qui doit être déclarée sous le CTP 229. Précompte maladie (Part salariale) de cotisations Pas de précompte maladie sur les avantages servis par les organismes de base. Avantages autres que ceux servis par les régimes de base (caisses de retraite complémentaire, anciens employeurs, organismes tiers) Maladie sur avantages de retraite 216 1,00 % Alsace Moselle Maladie sur avantages de retraite 216 1,00 % Majoration Alsace Moselle 229 1,50 % Régimes spéciaux : si avantages servis par les anciens employeurs et les caisses de retraite complémentaire Maladie avantages Retraite Rég.spéciaux 218 1,00 % Personnes non résidentes en France mais relevant à titre obligatoire d'un régime français d'assurance maladie : Le taux de la cotisation d assurance maladie est fixé à 3,20 % (CTP 306) pour les avantages de retraite de base et à 4,20 % pour les autres avantages (CTP 216 à 1% et CTP 306 à 3,20%). - p. 8

9 Précompte maladie (Part salariale) de cotisations Avantage de retraite de base Non résidents Retraite 306 3,20 % Avantage de retraite complémentaire ou supplémentaire Maladie sur avantages de Retraite 216 1,00 % Non résidents Retraite 306 3,20 % - Contributions CSG/CRDS : Les contributions de CSG et de CRDS sont dues sur les avantages de retraite au taux 7,10 % (6,60% pour la CSG et 0,50 % pour la CRDS) sans abattement de 1,75 % au titre des frais professionnels. Elles sont déclarées sous le CTP 275. Les rentes servies au titre de l épargne retraite sont également soumises à ces contributions lorsqu elles sont considérées comme des rentes viagères à titre onéreux (PERP, Préfon, contrats Madelin, par exemple) Les bénéficiaires qui ont de faibles revenus, peuvent être exonérés de la CSG et de la CRDS ou bénéficier d un taux réduit de CSG fixé à 3,80% (CTP 266). Les retenues de CSG et de CRDS ne doivent pas avoir pour effet de réduire l allocation à un montant inférieur au Smic brut. Les personnes non résidentes en France mais relevant à titre obligatoire d'un régime français d'assurance maladie ne sont pas redevables de la CSG et de la CRDS. CSG / CRDS (Part salariale) de cotisations Taux de droit commun indemnité retraite ou invalidité versée après âge légal départ en retraite CSG / CRDS RG Retraites 275 7,10 % Si CSG à taux réduit* et CRDS à taux plein CSG Revenus remplacement Retraite 266 3,80 % CRDS Revenus remplacement Retraite 261 0,50 % * personnes dont le revenu fiscal de référence excède les seuils prévus aux I et IV de l'article 1417 du CGI et dont l'impôt est inférieur à 61 - Contribution additionnelle de solidarité pour l autonomie (Casa) Elle est due sur les pensions de retraite servies depuis le 1er avril Sont redevables de cette contribution les titulaires de pension retraite dont le montant de l impôt sur le revenu acquitté l année précédente est supérieur ou égal à 61 euros. La contribution est également due sur les rentes servies au titre de l épargne retraite lorsqu elles sont considérées comme des revenus de remplacement au regard de la CSG (PERP, Préfon, contrats Madelin, par exemple). Le taux de cette contribution est fixé à 0,3 % et doit être déclarée sous le CTP 022. La contribution est précomptée par l organisme débiteur de l avantage et versée à l Urssaf. Les personnes non résidentes en France mais relevant à titre obligatoire d'un régime français d'assurance maladie sont également redevables de cette contribution. Contrib. addit. solidarité autonomie 022 0,30 % Due pour pensions d'invalidité soumises au taux plein de CSG (non due si taux réduit de CSG) - Contribution dues sur les retraites «chapeau» - Contribution sur les rentes due par le bénéficiaire de l avantage de retraite. Les rentes versées dans le cadre des régimes de retraite supplémentaire à prestations définies (régime de retraite «chapeau» article L du code de la Sécurité sociale) sont en outre soumises à une contribution à la charge du bénéficiaire dont le taux - p. 9

10 varie selon la date de liquidation de la rente et de son montant. Cette contribution est précomptée directement par l organisme débiteur de la rente qui est chargé de la déclarer et de la verser à l Urssaf. Pour les rentes liquidées avant le 1er janvier 2011 le taux est de : - 7 % pour la part de ces rentes supérieure à 500 et inférieure ou égale à par mois, - 14 % pour la part de ces rentes supérieure à Pour les rentes liquidées à partir du 1er janvier 2011 le taux est de : - 7 % pour la part de ces rentes supérieure à 400 et inférieure ou égale à 600 par mois - 14 % pour la part de ces rentes supérieure à 600. Les personnes non résidentes en France mais relevant à titre obligatoire d'un régime français d'assurance maladie sont également redevables de cette contribution. La contribution applicable doit être déclarée sous l un des codes types de personnel suivants : Cas particulier : retraites chapeaux de cotisations Contribution à la charge des bénéficiaires avec taux variant en fonction du montant de la rente Contribution due par les bénéficiaires 7% 564 7,00 % ou Contribution due par les bénéficiaires 14% ,00 % - Contribution sur les rentes due par l employeur. Une contribution patronale est également due sur option de l employeur : soit sur les rentes servies soit sur le financement patronal (c'est-à-dire les sommes destinées au financement des prestations). Lorsque l employeur opte pour la contribution sur les rentes servies les taux applicables sont les suivants : - 16% dès le premier euro au 1er janvier 2011 pour les rentes versées au titre des retraites liquidées avant le 1er janvier % sur les rentes se rapportant à des retraites liquidées à compter du 1er janvier Quelle que soit l option exercée quant à la contribution de base (sur les rentes ou sur le financement), l employeur doit s acquitter d une contribution de 45% sur les rentes versées au cours d une année civile dont le montant excède 8 fois le plafond annuel de la Sécurité sociale ( euros pour 2015). L organisme payeur de la rente doit déclarer et verser ces contributions pour le compte de l employeur au moyen des codes types de personnel suivants : Contribution patronale due sur les rentes liquidées de cotisations Contribution patronale due sur les rentes liquidées avant 01/01/2013 Contribution retraite supp rente ,00 % Contribution patronale due sur les rentes liquidées à compter du 01/01/2013 Contribution retraite supp rente ,00 % 32% Dans tous les cas et sur les rentes excédant 8 fois le plafond de la Sécurité sociale (dès le 1er euro). Contribution additionnelle retraite ,00 % supp Pour en savoir plus sur les contributions dues sur les retraites «chapeaux» consultez notre dossier réglementaire. - p. 10

Fiche Produit : Article 83 du C.G.I.

Fiche Produit : Article 83 du C.G.I. LE CONTRAT DE RETRAITE À COTISATIONS DÉFINIES(ART. 83 DU C.G.I) Il s agit d un contrat collectif d assurance retraite par capitalisation à adhésion obligatoire souscrit par l entreprise en faveur de l

Plus en détail

Cotisations et contributions sociales sur les salaires Taux au 1 er janvier 2014

Cotisations et contributions sociales sur les salaires Taux au 1 er janvier 2014 et contributions sociales sur les salaires au 1 er janvier 2014 Tableaux n 1 : taux de droit commun Les cotisations sociales légales de sécurité sociale Assurances sociales agricoles maladie, 1 vieillesse

Plus en détail

Taux de cotisations au 1 er janvier 2015

Taux de cotisations au 1 er janvier 2015 de cotisations au 1 er janvier 2015 Tableaux n 1 : taux de droit commun Les cotisations sociales légales Assurances sociales agricoles maladie, 1 vieillesse 2 de sécurité sociale 12,80 1,80 0,75 3 13,55

Plus en détail

Le régime social des cotisations patronales de protection sociale complémentaire

Le régime social des cotisations patronales de protection sociale complémentaire Le régime social des cotisations patronales de protection sociale complémentaire SOMMAIRE 1 Assujettissement à cotisations sociales... 3 1.1 Cotisations concernées par l exemption d assiette... 3 1.2 Limites

Plus en détail

Fiche Produit : Article 39 du C.G.I. Le contrat de retraite à prestations définies (Art. 39 du C.G.I)

Fiche Produit : Article 39 du C.G.I. Le contrat de retraite à prestations définies (Art. 39 du C.G.I) Le contrat de retraite à prestations définies (Art. 39 du C.G.I) Il s agit d un régime de retraite collectif par capitalisation à adhésion obligatoire souscrit par l entreprise en faveur de tout ou partie

Plus en détail

Indemnités de rupture (régimes social et fiscal)

Indemnités de rupture (régimes social et fiscal) Régimes social et fiscal des indemnités de rupture du contrat de travail au 1 er janvier 2012 Indemnité compensatrice de préavis, de congés payés, de RTT non pris ; indemnité de non-concurrence Assujettie

Plus en détail

CONTRIBUTION SOCIALE GÉNÉRALISÉE (CSG) CONTRIBUTION AU REMBOURSEMENT DE LA DETTE SOCIALE (CRDS)

CONTRIBUTION SOCIALE GÉNÉRALISÉE (CSG) CONTRIBUTION AU REMBOURSEMENT DE LA DETTE SOCIALE (CRDS) CONTRIBUTION SOCIALE GÉNÉRALISÉE (CSG) CONTRIBUTION AU REMBOURSEMENT DE LA DETTE SOCIALE (CRDS) La Contribution Sociale Généralisée (CSG) sur les revenus d'activité et de remplacement a été instituée par

Plus en détail

REGIMES COMPLEMENTAIRES DE RETRAITE ET PREVOYANCE : CONDITIONS D EXONERATION DE COTISATIONS

REGIMES COMPLEMENTAIRES DE RETRAITE ET PREVOYANCE : CONDITIONS D EXONERATION DE COTISATIONS Guide juridique REGIMES COMPLEMENTAIRES DE RETRAITE ET PREVOYANCE : CONDITIONS D EXONERATION DE COTISATIONS Cette fiche vous présente le régime juridique des exonérations de cotisations de sécurité sociale

Plus en détail

Régime social des allocations de chômage pour 2015

Régime social des allocations de chômage pour 2015 DSI CENTRALE CENTRE DE SOLUTIONS RH AJDS / Réglementation Charges Sociales Destinataires Tous services Contact C. NGUYEN Tél : 01.58.35.37.18 Fax : E-mail : Date de validité A partir du 01/01/2015 Annulation

Plus en détail

Régimes complémentaires de retraite et prévoyance

Régimes complémentaires de retraite et prévoyance Régimes complémentaires de retraite et prévoyance Textes de référence : Article L242-1 et L 871-1 du code de la Sécurité sociale. Article D242-1, R 871-1 et R 871-2 du code de la Sécurité sociale. Loi

Plus en détail

LES COTISATIONS SOCIALES

LES COTISATIONS SOCIALES LES COTISATIONS SOCIALES Les Autres Contributions : CSG ET CRDS La Mutualité Sociale Agricole est chargée du recouvrement de la contribution sociale généralisée et de la contribution au remboursement de

Plus en détail

Les cotisations volontaires

Les cotisations volontaires Les cotisations volontaires Qui est concerné? Conditions générales de mise en place d un dispositif de cotisations volontaires Taux de cotisations volontaires Certains salariés peuvent être amenés à diminuer

Plus en détail

Taux de cotisations au 1 er janvier 2015

Taux de cotisations au 1 er janvier 2015 de cotisations au 1 er janvier 2015 Tableaux n 1 : taux de droit commun Les cotisations sociales légales Assurances sociales agricoles maladie, vieillesse de sécurité sociale 12,80 1,80 0,75 13,55 2,10

Plus en détail

Paramètres 2015. Les chiffres pour établir vos déclarations retraite, prévoyance et Congés. 1. Les plafonds des régimes

Paramètres 2015. Les chiffres pour établir vos déclarations retraite, prévoyance et Congés. 1. Les plafonds des régimes Paramètres 2015 Les chiffres pour établir vos déclarations retraite, prévoyance et Congés Audiens Retraite Arrco Audiens Retraite Agirc Audiens prévoyance Congés Spectacles Sommaire... Les plafonds des

Plus en détail

Les prélèvements sociaux sur les avantages de retraite

Les prélèvements sociaux sur les avantages de retraite CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Réunion plénière du 4 avril 2002 «Prospective des retraites et inégalités» Document préparé par la Direction de la sécurité sociale DSS/5B/PB/19/03/02 Les prélèvements

Plus en détail

LETTRE CIRCULAIRE N 2005-118

LETTRE CIRCULAIRE N 2005-118 PARIS, le 11/08/2005 DIRECTION DE LA REGLEMENTATION DU RECOUVREMENT ET DU SERVICE DIRRES LETTRE CIRCULAIRE N 2005-118 OBJET : «Questions-réponses» relatif à la rémunération du droit à l image collective

Plus en détail

CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DES ENTREPRISES DE DESINFECTION, DESINSECTISATION, DERATISATION

CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DES ENTREPRISES DE DESINFECTION, DESINSECTISATION, DERATISATION CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DES ENTREPRISES DE DESINFECTION, DESINSECTISATION, DERATISATION REGIME DE PREVOYANCE OBLIGATOIRE PERSONNEL CONCERNE Bénéficie des garanties, l ensemble du personnel ne relevant

Plus en détail

Le compte épargne-temps (CET)

Le compte épargne-temps (CET) Le compte épargne-temps (CET) Synthèse Le principe du compte épargne temps (CET) : permettre au salarié d accumuler des droits à congé rémunéré ou de bénéficier d une rémunération, immédiate ou différée,

Plus en détail

LETTRE CIRCULAIRE N 2007-052

LETTRE CIRCULAIRE N 2007-052 PARIS, le 13/03/2007 ACOSS DIRECTION DE LA REGLEMENTATION DU RECOUVREMENT ET DU SERVICE DIRRES LETTRE CIRCULAIRE N 2007-052 OBJET : Loi de financement de la Sécurité sociale pour 2007. Mise à la retraite

Plus en détail

[ Exonérations & aides à l emploi ] Le contrat de professionnalisation. conclu à compter du 1 er janvier 2008 À JOUR AU

[ Exonérations & aides à l emploi ] Le contrat de professionnalisation. conclu à compter du 1 er janvier 2008 À JOUR AU [ Exonérations & aides à l emploi ] Le contrat de professionnalisation conclu à compter du 1 er janvier 2008 À JOUR AU 1 er mars 2011 Le contrat de professionnalisation permet à son titulaire d acquérir

Plus en détail

Mise à jour 17/04/2012

Mise à jour 17/04/2012 Mise à jour 17/04/2012 Le maintien de salaire Incidence sur le bulletin de paye CCB 21 mai 2010 En application des dispositions de la convention collective du 21mai 2010 Note de synthèse réalisée par les

Plus en détail

Charges sociales obligatoires sur les salaires

Charges sociales obligatoires sur les salaires Affaires sociales et formation professionnelle Circulaire AS N 07.14 23/01/2014 Charges sociales obligatoires sur les salaires Taux au 1 er janvier 2014 Vous trouverez ci-dessous le tableau des charges

Plus en détail

Pegase3 Seuils d exonération des retraites et prévoyance. Dernière révision le 25.07.2005. http://www.micromegas.fr pegase3@micromegas.

Pegase3 Seuils d exonération des retraites et prévoyance. Dernière révision le 25.07.2005. http://www.micromegas.fr pegase3@micromegas. Pegase3 Seuils d exonération des retraites et prévoyance Dernière révision le 25.07.2005 http://www.micromegas.fr pegase3@micromegas.fr Le décret fixant le seuil d exonération des contributions patronales

Plus en détail

RETRAITE A PRESTATIONS DEFINIES LES CONTRIBUTIONS 18 Juin 2012. Audit Commissariat aux comptes Expertise comptable & Conseil

RETRAITE A PRESTATIONS DEFINIES LES CONTRIBUTIONS 18 Juin 2012. Audit Commissariat aux comptes Expertise comptable & Conseil RETRAITE A PRESTATIONS DEFINIES LES CONTRIBUTIONS 18 Juin 2012 Mission POINT DOCUMENTAIRE : Contrats ART 39 2 RAPPEL : QUELQUES NOTIONS SUR LES CONTRATS ART83, ART82 et ART 39 Régime de base et complémentaire

Plus en détail

[ Exonérations & aides à l emploi ] Zone de revitalisation rurale - ZRR - À JOUR AU

[ Exonérations & aides à l emploi ] Zone de revitalisation rurale - ZRR - À JOUR AU [ Exonérations & aides à l emploi ] Zone de revitalisation rurale - ZRR - À JOUR AU 1 er janvier 2007 Les entreprises ou organismes implantés en zone de revitalisation rurale (ZRR), ainsi que certaines

Plus en détail

Le régime de retraite supplémentaire obligatoire des OPA

Le régime de retraite supplémentaire obligatoire des OPA Le régime de retraite supplémentaire obligatoire Qui est concerné? Comment fonctionne le régime? Une adhésion obligatoire Date d adhésion Modalités pratiques Cessation d adhésion Affiliation Cotisations

Plus en détail

NOTE D INFORMATION. Nouveautés légales Décembre 2010

NOTE D INFORMATION. Nouveautés légales Décembre 2010 NOTE D INFORMATION Objet : Modification du plan de paie Nouveautés légales Décembre 2010 Sources : - Décret n 2010-1305 du 29 octobre 2010, Publié au Journal Officiel le 31 octobre 2010. - Décret n 2010-1305

Plus en détail

[ Exonérations & aides à l emploi ] Le contrat de. professionnalisation. conclu à compter du 1 er janvier 2008 A JOUR AU

[ Exonérations & aides à l emploi ] Le contrat de. professionnalisation. conclu à compter du 1 er janvier 2008 A JOUR AU [ Exonérations & aides à l emploi ] Le contrat de professionnalisation conclu à compter du 1 er janvier 2008 A JOUR AU 1 er janvier 2008 L e contrat de professionnalisation permet à son titulaire d acquérir

Plus en détail

CABINET. Audit & Expertise Comptable.

CABINET. Audit & Expertise Comptable. CABINET Audit & Expertise Comptable. ASSURANCE COLLECTIVE Prévoyance Santé Retraite 2 1/ Prévoyance a/ Prévoyance Classique b/ Prévoyance Conventionnelle c/ Prévoyance 1,50 Cadres d/ Prestations e/ Fiscalité

Plus en détail

NOTE D INFORMATION LES MESURES PREVUES PAR LA LOI DE FINANCEMENT DE LA SECURITE SOCIALE POUR 2006 (II)

NOTE D INFORMATION LES MESURES PREVUES PAR LA LOI DE FINANCEMENT DE LA SECURITE SOCIALE POUR 2006 (II) NOTE D INFORMATION CV/ NT Réf. : II-13-1 et II-13-3-3 1 er septembre 2006 05 63 60 16 50 L:/CIRCULAIRES/loi financ. Sécurité sociale 06 Indemnités journalières LES MESURES PREVUES PAR LA LOI DE FINANCEMENT

Plus en détail

Décision unilatérale de l employeur instituant des garanties complémentaires "incapacité, invalidité et décès"

Décision unilatérale de l employeur instituant des garanties complémentaires incapacité, invalidité et décès Décision unilatérale de l employeur instituant des garanties complémentaires "incapacité, invalidité et décès" Sur papier à en-tête de l entreprise M A., le Objet : Mise en place de garanties collectives

Plus en détail

Plafond de la sécurité sociale pour 2015

Plafond de la sécurité sociale pour 2015 Direction des Ressources Humaines et des Relations Sociales Direction des Relations Sociales, des Règles RH et du Logement Social Règles RH Destinataires Diffusion narionale Tous services Contact Tél :

Plus en détail

NOTE D INFORMATION 2008/17 du 30 décembre 2008

NOTE D INFORMATION 2008/17 du 30 décembre 2008 NOTE D INFORMATION 2008/17 du 30 décembre 2008 Financement de la Sécurité Sociale pour 2009 Adoption définitive de la loi (validation du Conseil Constitutionnel) I Cotisations et contributions A Forfait

Plus en détail

SOMMAIRE. Mesures relatives aux travailleurs indépendants... 2. Cotisations sociales d assurance maladie : Déplafonnement de l assiette de calcul...

SOMMAIRE. Mesures relatives aux travailleurs indépendants... 2. Cotisations sociales d assurance maladie : Déplafonnement de l assiette de calcul... Nouvelles Mesures Loi de financement de la sécurité sociale pour 2013 Plus d informations sur www.apce.com Loi n 20121404 du 17 décembre 2012 SOMMAIRE Mesures relatives aux travailleurs indépendants...

Plus en détail

1 ère année civile (1) 2 ème année civile (2)

1 ère année civile (1) 2 ème année civile (2) Mars 2015 COTISATIONS TRAVAILLEURS NON SALARIES 2015 MONTANT ANNUEL DES COTISATIONS POUR LES T.N.S. PLAFOND DE SECURITE SOCIALE AU 1er JANVIER 2015 : 38040 par an (PASS) et 3170 par mois (PASS mensuel)

Plus en détail

REGIME DE PREVOYANCE CONVENTIONNEL OBLIGATOIRE

REGIME DE PREVOYANCE CONVENTIONNEL OBLIGATOIRE Votre centre de gestion CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DES ENTREPRISES DE COMMISSION, DE COURTAGE ET DE COMMERCE INTRA-COMMUNAUTAIRE ET D IMPORTATION- EXPORTATION DE FRANCE METROPOLITAINE PERSONNEL CONCERNE

Plus en détail

Cotisations sociales : taux et assiettes des charges

Cotisations sociales : taux et assiettes des charges Fiche SOCIAL : Février 2011 Cotisations sociales : taux et assiettes des charges Introduction Les cotisations sociales sont perçues, au titre de la solidarité nationale, sur toutes les rémunérations perçues

Plus en détail

Site portail des Urssaf www.urssaf.fr Employeurs > Dossiers réglementaires > Dossiers réglementaires > Le forfait social

Site portail des Urssaf www.urssaf.fr Employeurs > Dossiers réglementaires > Dossiers réglementaires > Le forfait social Le forfait social Textes de référence : Articles L137-15 à L. 137-17 du Code de la Sécurité sociale créés par l article 13 de la loi n 2008-1330 du 17 décembre 2008 de financement de la sécurité sociale

Plus en détail

les derniers salaires qui comptent

les derniers salaires qui comptent 1Ce sont les derniers salaires qui comptent Le montant de l allocation d aide au retour à l emploi est calculé sur la base du «salaire journalier de référence» établi à partir des rémunérations perçues

Plus en détail

LES AVANTAGES FISCAUX ET SOCIAUX EN FAVEUR DU PARTICULIER

LES AVANTAGES FISCAUX ET SOCIAUX EN FAVEUR DU PARTICULIER LES AVANTAGES FISCAUX ET SOCIAUX EN FAVEUR DU PARTICULIER Les particuliers qui ont recours à des services visés à l article L.129-1 du Code du travail, fournis par une association ou une entreprise, ou

Plus en détail

PROPOSITION «PREVOYANCE» 1.1.2014 METALLURGIE DU MAINE ET LOIRE

PROPOSITION «PREVOYANCE» 1.1.2014 METALLURGIE DU MAINE ET LOIRE PROPOSITION «PREVOYANCE» 1.1.2014 METALLURGIE DU MAINE ET LOIRE AG2R PREVOYANCE, membre du groupe AG2R LA MONDIALE - Institution de prévoyance régie par le code de la Sécurité sociale - 35, boulevard Brune

Plus en détail

PROTECTION SOCIALE COMPLEMENTAIRE, RETRAITE ET PREVOYANCE. Conditions d exonération des charges sociales

PROTECTION SOCIALE COMPLEMENTAIRE, RETRAITE ET PREVOYANCE. Conditions d exonération des charges sociales PROTECTION SOCIALE COMPLEMENTAIRE, RETRAITE ET PREVOYANCE Conditions d exonération des charges sociales PARTIE 1 : CONDITIONS D EXONERATION DE CHARGES SOCIALES DES REGIMES DE PREVOYANCE ET RETRAITE La

Plus en détail

Descriptif des Garanties

Descriptif des Garanties EPHC Titre 8 de la Convention collective nationale DE L ENSEIGNEMENT PRIVE HORS CONTRAT Régime de prévoyance obligatoire Descriptif des Garanties Personnel concerné Ensemble des salariés, non cadres et

Plus en détail

Fiche pratique REGIMES COMPLEMENTAIRES DE RETRAITE ET PREVOYANCE : CONDITIONS D EXONERATION DE COTISATIONS

Fiche pratique REGIMES COMPLEMENTAIRES DE RETRAITE ET PREVOYANCE : CONDITIONS D EXONERATION DE COTISATIONS Fiche pratique REGIMES COMPLEMENTAIRES DE RETRAITE ET PREVOYANCE : CONDITIONS D EXONERATION DE COTISATIONS Boite à outils - Juridique Cette fiche vous présente le régime juridique des exonérations de cotisations

Plus en détail

Conventions spéciales Aléassur Risques statutaires CNRACL. >Collectivités

Conventions spéciales Aléassur Risques statutaires CNRACL. >Collectivités Conventions spéciales Aléassur Risques statutaires CNRACL >Collectivités SOMMAIRE PRESTATIONS STATUTAIRES CNRACL ARTICLE 1 - Agents visés par les présentes conventions spéciales 5 CHAPITRE 1 EXPOSÉ DES

Plus en détail

Les contrats aidés. Conclusion du contrat Formalités. Les étapes : - Contrat établi par un formulaire CERFA à remplir

Les contrats aidés. Conclusion du contrat Formalités. Les étapes : - Contrat établi par un formulaire CERFA à remplir Définition Champ d application Conclusion du contrat Formalités Durée du contrat et conditions d emploi Rémunération Aides et avantages sociaux particuliers Contrat de professionnalisation Contrat de formation

Plus en détail

Les premiers mois d'activité

Les premiers mois d'activité Les premiers mois d'activité Créateur travailleur indépendant Pour le régime des non salariés les organismes chargés de recouvrer les cotisations dépendent directement du type d activité que vous exercez.

Plus en détail

[ Exonérations & aides à l emploi ] Le contrat d avenir À JOUR AU

[ Exonérations & aides à l emploi ] Le contrat d avenir À JOUR AU [ Exonérations & aides à l emploi ] Le contrat d avenir À JOUR AU 1 er janvier 2009 L e contrat d avenir vise à faciliter l insertion sociale et professionnelle des bénéficiaires de l allocation de revenu

Plus en détail

L IRCANTEC. L Ircantec concerne les salariés de l Etat et des employeurs du secteur public ne relevant pas d un régime spécial de retraite.

L IRCANTEC. L Ircantec concerne les salariés de l Etat et des employeurs du secteur public ne relevant pas d un régime spécial de retraite. Fiche n 15 L IRCANTEC Institution de Retraite Complémentaire des Agents Non Titulaires de l Etat, des Collectivités publiques et de leurs établissements, l IRCANTEC a fusionné, en 1971, l IGRANTE et l

Plus en détail

Le régime fiscal et social des indemnités de rupture du contrat de travail

Le régime fiscal et social des indemnités de rupture du contrat de travail Le régime fiscal et social des indemnités de rupture du contrat de travail En principe, l ensemble des sommes versées aux salariées en contrepartie ou à l occasion du travail sont considérées comme une

Plus en détail

Attention aux salariés à temps partiel (voir exemple ci-après) A/Pour mémoire : situation jusqu au 31/12/2012

Attention aux salariés à temps partiel (voir exemple ci-après) A/Pour mémoire : situation jusqu au 31/12/2012 1/ La contribution patronale de la garantie frais de santé est imposable sur le revenu à effet rétroactif au 1 er Janvier 2013 dès le 1 er, plus : - 0.5% de la prévoyance patronale de l ETAM ; - 0.12%

Plus en détail

Circulaire ministérielle n 10-007135 D du 31 mai 2010 relative à la réforme du compte épargne temps dans la fonction publique territoriale.

Circulaire ministérielle n 10-007135 D du 31 mai 2010 relative à la réforme du compte épargne temps dans la fonction publique territoriale. COMPTE EPARGNE TEMPS Note d'information N 2010-15 du 6 septembre 2010 COMPTE EPARGNE TEMPS REFERENCE : Décret n 2010-531 du 20 mai 2010 modifiant certaines dispositions relatives au compte épargne temps

Plus en détail

ASSURANCE COMPLEMENTAIRE PREVOYANCE DES SALARIES NON CADRES DE LA PRODUCTION AGRICOLE RELEVANT DE L ACCORD NATIONAL DU 10 JUIN 2008 GUIDE EMPLOYEUR

ASSURANCE COMPLEMENTAIRE PREVOYANCE DES SALARIES NON CADRES DE LA PRODUCTION AGRICOLE RELEVANT DE L ACCORD NATIONAL DU 10 JUIN 2008 GUIDE EMPLOYEUR ASSURANCE COMPLEMENTAIRE PREVOYANCE DES SALARIES NON CADRES DE LA PRODUCTION AGRICOLE RELEVANT DE L ACCORD NATIONAL DU 10 JUIN 2008 GUIDE EMPLOYEUR Janvier 2014 Votre site dédié: www.anips.fr Votre plate

Plus en détail

Fiche 18. Notions clés sur la protection sociale des élus locaux

Fiche 18. Notions clés sur la protection sociale des élus locaux Fiche 18 Notions clés sur la protection sociale des élus locaux En matière de protection sociale, une des premières avancées pour les élus locaux a été constituée par la mise en place d un régime de retraite

Plus en détail

AVENANT N 3 DU 7 JUILLET 2010

AVENANT N 3 DU 7 JUILLET 2010 MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA FONCTION PUBLIQUE CONVENTIONS COLLECTIVES Accord professionnel national IDCC : 2329. AVOCATS AU CONSEIL D ÉTAT ET À LA COUR DE CASSATION ET LEUR PERSONNEL

Plus en détail

particuliers professionnels ENTREPRISES Face à face argumenté de vente

particuliers professionnels ENTREPRISES Face à face argumenté de vente particuliers professionnels ENTREPRISES Face à face argumenté de vente La prévoyance en France La prévoyance sociale obligatoire Les couvertures complémentaires Les prestations de base, complétées par

Plus en détail

Apprentissage : Taux et assiettes des charges sociales au 1 er janvier 2015

Apprentissage : Taux et assiettes des charges sociales au 1 er janvier 2015 les infos DAS n 019 27 janvier 2015 Apprentissage : Taux et assiettes des charges sociales au 1 er janvier 2015 Il convient de rappeler qu un arrêté du 3 août 2011 (JO du 6 septembre 2011) a modifié l

Plus en détail

ARTICLE 39 DU CGI : ASPECTS JURIDIQUES ET FISCAUX

ARTICLE 39 DU CGI : ASPECTS JURIDIQUES ET FISCAUX ARTICLE 39 DU CGI : ASPECTS JURIDIQUES ET FISCAUX OBJET DU CONTRAT SOUSCRIT DANS LE CADRE DE L'ARTICLE 39 CGI Sous forme d'un contrat d'assurance collective régi par le Code des assurances, il permet aux

Plus en détail

Collectives. Osmose Prévoyance. La protection des cadres

Collectives. Osmose Prévoyance. La protection des cadres Collectives Osmose Prévoyance La protection des cadres Entreprises Prévoyance Osmose Prévoyance salariés cadres Ce document décrit l offre standard pour des sociétés de 1 à 4 cadres. Traitement de référence.

Plus en détail

INSTRUCTION N 7 DU 13 MAI 2015 RELATIVE A LA REVALORISATION DE PRESTATIONS DU REGIME DE SECURITE SOCIALE DES MARINS

INSTRUCTION N 7 DU 13 MAI 2015 RELATIVE A LA REVALORISATION DE PRESTATIONS DU REGIME DE SECURITE SOCIALE DES MARINS SOUS-DIRECTION DES AFFAIRES JURIDIQUES INSTRUCTION N 7 DU 13 MAI 2015 RELATIVE A LA REVALORISATION DE PRESTATIONS DU REGIME DE SECURITE SOCIALE DES MARINS Textes de référence Articles L. 171-1 et suivants,

Plus en détail

Compte épargne-temps (à compter du 22 mai 2010)

Compte épargne-temps (à compter du 22 mai 2010) Le 16 octobre 2013 Compte épargne-temps (à compter du 22 mai 2010) Référence :. Décret n 2004-878 du 26 août 2004 relatif au compte épargne-temps dans la fonction publique territoriale modifié par le décret

Plus en détail

EPARGNE SALARIALE : PEE PERCO

EPARGNE SALARIALE : PEE PERCO EPARGNE SALARIALE : FICHE CONSEIL Nom du Document : EPARGNE SALARIALE Page : 1/7 EPARGNE SALARIALE : Le plan d épargne salariale est un système d'épargne collectif ouvrant au personnel de l'entreprise

Plus en détail

INDEMNITÉS JOURNALIÈRES ET COTISATIONS CRPCEN

INDEMNITÉS JOURNALIÈRES ET COTISATIONS CRPCEN NOTICE D INFORMATION Pour tout renseignement, contacter : Tél. : 01 44 90 20 62 Fax : 01 44 90 20 68 cotisation@crpcen.fr INDEMNITÉS JOURNALIÈRES ET COTISATIONS CRPCEN Cette fiche expose les différents

Plus en détail

III.12 - PRESTATIONS DE LA CAISSE D ASSURANCE MALADIE PENSION D INVALIDITE Régime général des salariés (Fiche 17)

III.12 - PRESTATIONS DE LA CAISSE D ASSURANCE MALADIE PENSION D INVALIDITE Régime général des salariés (Fiche 17) III.12 - PRESTATIONS DE LA CAISSE D ASSURANCE MALADIE PENSION D INVALIDITE Régime général des salariés () La pension d invalidité est un revenu de remplacement accordé à titre temporaire. Ce revenu compense

Plus en détail

Informations importantes

Informations importantes Mise en œuvre de la Loi de Finances 2014 Informations importantes Loi de Finances 2014 Suite à la parution de la Loi de Finances 2014, l article 5 modifie l imposition des cotisations de frais de santé,

Plus en détail

Catégorie de salariés

Catégorie de salariés Catégorie de salariés Contractuellement, les catégories de salariés sont définies par le code CPN (catégorie professionnelle normalisée) et le libellé de la catégorie. Ces valeurs n étant pas connues dans

Plus en détail

A.N.A.M.A.A.F. ASSOCIATION NATIONALE ASSISTANTS MATERNELS ASSISTANTS/ACCUEILLANTS FAMILIAUX «Accueillons-Ensemble»

A.N.A.M.A.A.F. ASSOCIATION NATIONALE ASSISTANTS MATERNELS ASSISTANTS/ACCUEILLANTS FAMILIAUX «Accueillons-Ensemble» A.N.A.M.A.A.F. ASSOCIATION NATIONALE ASSISTANTS MATERNELS ASSISTANTS/ACCUEILLANTS FAMILIAUX «Accueillons-Ensemble» IMPôTS LE REGIME PARTICULIER DES ASSISTANTS MATERNELS Siège Social sans permanence: 20

Plus en détail

C.S.G. / C.R.D.S. Revenus de remplacement Au 1 er janvier 2015

C.S.G. / C.R.D.S. Revenus de remplacement Au 1 er janvier 2015 QUESTIONS SOCIALES Note d information n 1508 du 18 février 2015 C.S.G. / C.R.D.S. Revenus de remplacement Au 1 er janvier 2015 Références Loi n 20141554 relative au financement de la sécurité sociale pour

Plus en détail

Le Plan Épargne Retraite-Banque Populaire (PER-BP) est un placement dédié à la préparation de votre retraite dans un cadre fiscal (1) avantageux.

Le Plan Épargne Retraite-Banque Populaire (PER-BP) est un placement dédié à la préparation de votre retraite dans un cadre fiscal (1) avantageux. Plan d'epargne Retraite Banque Populaire Préparez votre retraite dans un cadre fiscal(1) avantageux grâce au Plan Épargne Retraite-Banque Populaire (PER-BP). EN BREF Le Plan Épargne Retraite-Banque Populaire

Plus en détail

Décision unilatérale de l employeur instituant une garantie complémentaire de remboursement de frais médicaux

Décision unilatérale de l employeur instituant une garantie complémentaire de remboursement de frais médicaux Décision unilatérale de l employeur instituant une garantie complémentaire de remboursement de frais médicaux Sur papier à en-tête de l entreprise M A, le Objet : Mise en place de garanties collectives

Plus en détail

[ Entreprise & administration ] Les employeurs d artistes. du spectacle vivant À JOUR AU

[ Entreprise & administration ] Les employeurs d artistes. du spectacle vivant À JOUR AU [ Entreprise & administration ] Les employeurs d artistes du spectacle vivant À JOUR AU 1 er janvier 2009 V ous êtes employeur d artistes du spectacle. Vous pouvez bénéficier de dispositions particulières

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS N 73 DU 5 AOÛT 2010 DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES 5 F-14-10 INSTRUCTION DU 26 JUILLET 2010 IMPOT SUR LE REVENU. REGIME FISCAL DES INDEMNITÉS JOURNALIERES VERSEES

Plus en détail

CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DES PROTHESISTES DENTAIRES ET DES PERSONNELS DES LABORATOIRES DE PROTHÈSE DENTAIRE (3254)

CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DES PROTHESISTES DENTAIRES ET DES PERSONNELS DES LABORATOIRES DE PROTHÈSE DENTAIRE (3254) VOS DE PRÉVOYANCE - PERSONNEL CADRE MONTANT EN POURCENTAGE DU SALAIRE DE RÉFÉRENCE Décès Quelle que soit la cause du décès Célibataire, Veuf(ve), Divorcé(e), sans personne à charge Marié sans personne

Plus en détail

LETTRE CIRCULAIRE N 2006-040

LETTRE CIRCULAIRE N 2006-040 PARIS, le 15/02/2006 DIRECTION DE LA REGLEMENTATION DU RECOUVREMENT ET DU SERVICE DIRRES LETTRE CIRCULAIRE N 2006-040 OBJET : Bonus exceptionnel d'un montant maximum de 1.000 euros L'article 17 de la loi

Plus en détail

La lettre du. La Réforme des Heures Supplémentaires. La réforme des heures supplémentaires est entrée en vigueur le 1 er octobre 2007.

La lettre du. La Réforme des Heures Supplémentaires. La réforme des heures supplémentaires est entrée en vigueur le 1 er octobre 2007. La lettre du N 6 Décembre 2007 La Réforme des Heures Supplémentaires La réforme des heures supplémentaires est entrée en vigueur le 1 er octobre 2007. Elle prévoit : Pour le salarié : une réduction des

Plus en détail

LOI POUR LE POUVOIR D ACHAT

LOI POUR LE POUVOIR D ACHAT Textes applicables : LOI POUR LE POUVOIR D ACHAT Loi n 2008-111 du 8 février 2008 J.O. du 9 février 2008 Circulaire DGT / DSS n 2008-46 du 12 février 2008. Circulaire ACOSS n 2008-039 du 18 mars 2008.

Plus en détail

EPARGNE SALARIALE : PEE PERCO FICHE CONSEIL

EPARGNE SALARIALE : PEE PERCO FICHE CONSEIL EPARGNE SALARIALE : FICHE CONSEIL EPARGNE SALARIALE : Le plan d épargne salariale est un système d'épargne collectif ouvrant au personnel de l'entreprise la faculté de participer, avec l'aide de celle-ci,

Plus en détail

LA NOUVELLE PROTECTION SOCIALE

LA NOUVELLE PROTECTION SOCIALE Département Administration et Gestion Communales JM/JR/ GeC/MK-Note n 42 ter Paris, le 29 mai 2013 LA NOUVELLE PROTECTION SOCIALE DES ÉLUS LOCAUX L article 18 de la loi n 2012-1404 du 17 décembre 2012

Plus en détail

1. Principe et portée

1. Principe et portée Circulaire n 2014/04 du 06/11/2014 La surcote 1. Principe et portée 2. Conditions d ouverture du droit à surcote 3. Détermination du nombre de trimestres de surcote 4. Calcul du coefficient de surcote

Plus en détail

ATTESTATIONS DE SALAIRE

ATTESTATIONS DE SALAIRE AM@llier Votre lettre d information n 15 Février 2013 Caisse primaire d Assurance Maladie de l Allier QUELQUES CONSEILS DE REMPLISSAGE! ATTESTATIONS DE SALAIRE Dossier Pour éviter toute rupture de revenus

Plus en détail

Salon des transfrontaliers mars 2015. Caisse d assurance retraite et de la santé au travail

Salon des transfrontaliers mars 2015. Caisse d assurance retraite et de la santé au travail Salon des transfrontaliers mars 2015 Caisse d assurance retraite et de la santé au travail La retraite du régime général La Sécurité Sociale Maladie - AT/MP Maternité - Invalidité Vieillesse Décès Charges

Plus en détail

LA NOUVELLE PROTECTION SOCIALE

LA NOUVELLE PROTECTION SOCIALE Département Administration et Gestion Communales JM/JR/ GeC/MK-Note n 42 Paris, le 3 mai 2013 LA NOUVELLE PROTECTION SOCIALE DES ÉLUS LOCAUX L article 18 de la loi n 2012-1404 du 17 décembre 2012 de financement

Plus en détail

Une distinction peut être faite entre différents types de plans de pension en fonction de la méthode de financement.

Une distinction peut être faite entre différents types de plans de pension en fonction de la méthode de financement. boulevard du Souverain 280-1160 Bruxelles - Belgique T +32 2 761 46 00 F +32 2 761 47 00 info@claeysengels.be Avocats Date : Août 2015 Sujet : L assurance de groupe I QU EST UNE ASSURANCE DE GROUPE? Pour

Plus en détail

Épargne Salariale - Professions Libérales (ES-PL)

Épargne Salariale - Professions Libérales (ES-PL) Épargne Salariale - Professions Libérales (ES-PL) Optimisez votre épargne et votre retraite dans un cadre social et fiscal attractif. EN BREF Spécifiquement conçu pour les professionnels libéraux qui emploient

Plus en détail

Indemnités Journalières de Sécurité Sociale ( IJSS )

Indemnités Journalières de Sécurité Sociale ( IJSS ) AFIPaie Version 3-4-19 Page : 1/ 10 Indemnités Journalières de Sécurité Sociale ( IJSS ) AFIPaie Version 3-4-19 Page : 2/ 10 1. Définition Définition de la Subrogation En cas d arrêt de travail, les indemnités

Plus en détail

N 2009 / 038 2/09/2009

N 2009 / 038 2/09/2009 N 2009 / 038 2/09/2009 Origine : Direction des Retraites, du Recouvrement, des Clients et de l Animation du Réseau Direction du Recouvrement Contact : N. SELLIER Nicole.sellier@le-rsi.fr E. RODRIGUEZ elise.rodriguez@le-rsi.fr

Plus en détail

Xavier Remongin/Min.agri.fr. Soutien à l emploi et au pouvoir d achat. Exonération des cotisations sociales sur les heures supplémentaires

Xavier Remongin/Min.agri.fr. Soutien à l emploi et au pouvoir d achat. Exonération des cotisations sociales sur les heures supplémentaires 2008 Xavier Remongin/Min.agri.fr Soutien à l emploi et au pouvoir d achat Exonération des cotisations sociales sur les heures supplémentaires Depuis le 1er octobre 2007, les employeurs agricoles qui ont

Plus en détail

A.N.A.M.A.A.F. ASSOCIATION NATIONALE ASSISTANTS MATERNELS ASSISTANTS/ACCUEILLANTS FAMILIAUX «Accueillons-Ensemble»

A.N.A.M.A.A.F. ASSOCIATION NATIONALE ASSISTANTS MATERNELS ASSISTANTS/ACCUEILLANTS FAMILIAUX «Accueillons-Ensemble» A.N.A.M.A.A.F. ASSOCIATION NATIONALE ASSISTANTS MATERNELS ASSISTANTS/ACCUEILLANTS FAMILIAUX «Accueillons-Ensemble» IMPôTS LE REGIME PARTICULIER DES ASSISTANTS FAMILIAUX Siège Social sans permanence: 20

Plus en détail

CCN du 15 mars 1966 - Avenant 322

CCN du 15 mars 1966 - Avenant 322 CCN du 15 mars 1966 - Avenant 322 Mémento Prestations Sommaire Rappel des garanties 3 Page Détermination du salaire de référence 5 Constitution et prise en charge des dossiers Arrêts de travail 8 Constitution

Plus en détail

Contribution de solidarité. Le taux de la contribution est de 1 % sur la rémunération «nette».

Contribution de solidarité. Le taux de la contribution est de 1 % sur la rémunération «nette». REMUNERATION Note d'information n 13-07 du 22 janvier 2013 Contribution de solidarité Références - Loi n 82-939 du 04/11/1982, modifiée - Loi n 97-1239 du 29/12/1997 - Décret n 82-1001 du 25/11/1982 (J.O.

Plus en détail

La portabilité des couvertures prévoyance et santé en faveur des anciens salariés

La portabilité des couvertures prévoyance et santé en faveur des anciens salariés La portabilité des couvertures prévoyance et santé en faveur des anciens salariés Par l article 14 de l Accord National Interprofessionnel (ANI) du 11 janvier 2008, les partenaires sociaux ont mis en place

Plus en détail

Le cadre fiscal et social de l épargne salariale pour l épargnant

Le cadre fiscal et social de l épargne salariale pour l épargnant Janvier 2015 Le cadre fiscal et social de l épargne salariale pour l épargnant France métropolitaine et D.O.M. (hors Mayotte) BANQUE DE GRANDE CLIENTÈLE / ÉPARGNE ET ASSURANCE / SERVICES FINANCIERS SPÉCIALISÉS

Plus en détail

LA PORTABILITÉ DES DROITS

LA PORTABILITÉ DES DROITS LA PORTABILITÉ DES DROITS Au titre de l article L911-8 du code de la Sécurité sociale (issu de la loi sur la sécurisation de l emploi du 14/06/2013). www.s2hgroup.com La portabilité des droits De quoi

Plus en détail

Expatriation : régime social et cotisations

Expatriation : régime social et cotisations Pégase 3 Expatriation : régime social et cotisations Dernière révision le 16/02/2009 http://www.micromegas.fr pegase3@micromegas.fr Sommaire Assurance volontaire...4 Maladie Maternité Invalidité...4 Accident

Plus en détail

TESA Notice additive générale

TESA Notice additive générale TESA Notice additive générale EMPLOYEUR Recto TAUX GLOBAUX DE PART SALARIALE UTILISÉS DANS LE TESA MONTANT DU SMIC OU DU SALAIRE CONVENTIONNEL Verso TAUX DÉTAILLÉS DES PARTS SALARIALE ET PATRONALE (EXEMPLE)

Plus en détail

P2C10 La participation, l'inte ressement et l'e pargne salariale

P2C10 La participation, l'inte ressement et l'e pargne salariale P2C10 La participation, l'inte ressement et l'e pargne salariale Dispositifs permettant d accorder des revenus supplémentaires aux salariés et de bénéficier d avantages sociaux et fiscaux. Permet aussi

Plus en détail

Accord N 34 La complémentaire santé au GIE AtlantiCA En date du 05 mars 2008

Accord N 34 La complémentaire santé au GIE AtlantiCA En date du 05 mars 2008 Accord N 34 La complémentaire santé au GIE AtlantiCA En date du 05 mars 2008 Les organisations syndicales signataires : CFDT, CGT, SNECA-CGC, SUD AtlantiCA TABLE DES MATIERES L ACCORD INDEX TABLE DES MATIERES

Plus en détail

Sal a on o d es e s se s r e v r i v ce c s e s à à la a personne Fps/2009

Sal a on o d es e s se s r e v r i v ce c s e s à à la a personne Fps/2009 Salon des services à la personne Groupe IRCEM - emplois de la famille - Entreprises privées et associations prestataires : Tout savoir sur vos obligations en matière de protection sociale Salon des services

Plus en détail

[ Entreprise ] Le créateur «salarié» À JOUR AU

[ Entreprise ] Le créateur «salarié» À JOUR AU [ Entreprise ] Le créateur «salarié» À JOUR AU 1 er janvier 2009 V ous êtes créateur ou repreneur d entreprise. Vous exercez, au sein de l entreprise une activité «salariée»*. Votre entreprise, en tant

Plus en détail