PHYSIOLOGIE RENALE PHYSIOLOGIE RENALE

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "PHYSIOLOGIE RENALE PHYSIOLOGIE RENALE"

Transcription

1 Jean Marie TRAWALE INSERM Unité U773 CRB3 Directeur de Recherche Docteur Richard MOREAU Hôpital BEAUJON CLICHY FRANCE 1 Le rein est composé d environ d unités fonctionnant d une façon intégrée pour maintenir constante la composition du milieu intérieur. Outre sa fonction excrétrice, le rein a d importantes fonctions métaboliques. Le rein peut être considéré comme l association d un filtre peu sélectif et d un système de réabsorption ayant deux capacités, l une de réabsorption massive, l autre d ajustement de la composition de l urine. 2 La clairance est un concept important en physiologie rénale, car elle permet de déterminer la fraction et le mécanisme d'épuration d'une substance. La clairance d une substance reflète son épuration globale mais ne renseigne d aucune façon sur les mécanismes intra rénaux. Définition La clairance d une substance est le volume virtuel de sang ou de plasma complètement épuré de cette substance par unité de temps. C est un volume théorique. 3 4 Calcul Pour calculer la clairance d'une substance, il suffit de diviser la quantité excrétée (par unité de temps) par la concentration plasmatique (par unité de volume) C = UV/P C = Clairance de la substance (ml/mn ou ml/s) P = Concentration de la substance dans le plasma (mmol/ml) U = Concentration de la substance dans l'urine (mmol/ml) V = Volume d'urine par unité de temps (ml/min ou ml/s) Principales clairances Clairance de l inuline Permet l appréciation de la filtration glomérulaire. C est la technique de référence utilisée en laboratoire. Sa valeur normale est d environ 120ml/min. Clairance de la créatinine Permet l appréciation de la filtration glomérulaire en pratique clinique (Valeur normale 120 ml/min.) Clairance du paraaminohippurate Permet l appréciation du débit plasmatique rénal. Sa valeur est de 600 ml/min

2 Principales clairances Clairance osmolaire La clairance osmolaire s adresse à l ensemble des molécules osmotiquement actives. Si le plasma et l urine ont la même osmolalité, la clairance osmolaire est égale au débit urinaire. L eau n est ni retenue ni excrétée. Si les urines ont une osmolalité inférieure à celle du plasma, de l eau est éliminée en excès. Si les urines ont une osmolalité supérieure à celle du plasma, de l eau est réabsorbée. Principales clairances Clairance de l eau libre La clairance de l eau libre n est pas une clairance au sens classique et n est pas calculée par la formule UV/P habituelle. Elle représente la quantité d eau qu il faudrait ajouter à l urine (dans le cas d une urine concentrée) ou soustraire de l urine (dans le cas d une urine diluée) pour obtenir une osmolalité urinaire égale à l osmolalité plasmatique. 7 8 Circulation rénale Le débit sanguin rénal au repos est de ml/mn, soit 20 % du débit cardiaque, il s adapte aux besoins des autres organes. Lorsque la pression artérielle subit des variations aiguës, le débit sanguin rénal reste constant jusqu aux environs de 80 mmhg. La circulation rénale est sous la dépendance du système nerveux sympathique. Le rôle le plus important dans le contrôle du débit sanguin rénal est joué par le système rénine angiotensine. Le glomérule Quand le plasma traverse le glomérule, environ 20 % de l eau plasmatique sont soustraits. Ce chiffre correspond à la fraction de filtration. La membrane glomérulaire est relativement non sélective et se laisse facilement traverser par des particules sphériques de petite taille. Le filtrat glomérulaire est un ultrafiltrat plasmatique. Sa composition en molécules de petite taille est identique à celle du plasma La filtration glomérulaire Le tube proximal Dans le tube proximal, une grande partie du liquide glomérulaire est réabsorbée. Cette réabsorption est associée à : la réabsorption active du chlorure de sodium (ions Na + et Cl ) La réabsorption active du chlorure de potassium (ions K + et Cl ), La réabsorption active du bicarbonate de sodium (ions CO 3 H et Na + )

3 13 14 Mécanisme de réabsorption de HCO 3 via sécrétion de l'ion H + (cellules intercalaire de type A) Na/H contre transport H,K ATPase NaHCO 3 NaHCO 3 HCO 3 H + Na + HCO 3 Vasa recta Interstitium H 2 CO 3 H+HCO 3 anhydrase carbonique H 2 O + CO 2 CO 2 H 2 O lumière tubule 15 cellule tubulaire 16 Le tube proximal Le tube proximal possède des voies spécifiques de réabsorption et de sécrétion. Le glucose et les acides aminés sont activement réabsorbés. Les acides faibles, les bases faibles, les substances liées aux protéines et de nombreux médicaments sont activement sécrétés

4 Le tube proximal A la sortie du tube proximal, le volume du liquide est réduit à 30% du volume initial, les bicarbonates ont été presque totalement soustraits la concentration de sodium et l'osmolalité du liquide tubulaire sont identiques à celles du plasma (environ 300mOsm/l). Il n y a eu ni concentration ni dilution de l urine primitive Anse de Henlé Le fluide tubulaire pénètre dans la branche descendante de l anse qui descend dans un milieu hyperosmolaire. Son contenu atteint un équilibre osmotique avec le liquide interstitiel environnant par perte d eau (H2O) et/ou entrée de soluté (Na Cl). Dans la branche ascendante de l anse, le gradient est inversé, le chlorure de sodium (Na Cl) est soustrait et de l eau pénètre dans le tubule Anse de Henlé concentration 300 Vasa Recta 200 Dilution TC concentration Le tube distal La réabsorption du sodium (Na + ) est augmentée par l aldostérone. Cette réabsorption se fait par échange avec un ion potassium (K + ) ou hydrogène (H + ). Les ions hydrogène (H + ) proviennent de l hydratation du gaz carbonique (CO 2 ). [CO 2 + H 2 O > CO 3 H + H + ] 1200 mosm/l Le tube distal Deux mécanismes évitent la baisse brutale du ph urinaire lors de l échange d un ion hydrogène (H + ) avec un ion sodium (Na + ): la transformation de l ammoniac (NH 3 ), produit du catabolisme de la glutamine, qui fixe un ion hydrogène (H + ) pour donner dans les urines du chlorure d ammonium (NH 4 Cl) La transformation des phosphates disodiques (PO 4 HNa 2 ) en phosphates mono sodiques (PO 4 H 2 Na). Mécanisme de réabsorption des HCO 3+ (2) Combinaison des H + à d'autres bases = permet la "production" de nouveaux HCO 3 Phosphate (HPO 4 ) Catabolisme du glutamine : ion ammonium (NH 4+ ) glutamine TUBULE Na + NH 4 + glutamine NH 4 + HCO 3 glutamine HCO 3 INTERSTIUM

5 Le tube collecteur A son niveau, l'hormone antidiurétique (ADH) augmente la perméabilité à l'eau. La variation de la perméabilité à l'eau permet à l'urine d'être diluée ou concentrée. En l'absence d'adh, le tube collecteur est imperméable à l'eau, une urine diluée est émise (minimum 50mOsm/l). En présence d'adh, de l'eau est soustraite, une urine concentrée est émise (maximum 1200mOsm/l) Glucose Le glucose est librement filtré par le glomérule et totalement réabsorbé dans le tube proximal. Si la concentration plasmatique du glucose est élevée, tout le glucose n'est plus réabsorbé et une partie apparaît dans les urines. Acides aminés Les acides aminés filtrent à travers le glomérule à la même concentration que dans le plasma. Le site de réabsorption est le tube proximal

6 Lipides Lipides Le rein n intervient pas dans le métabolisme des lipides. Toute présence de lipides dans les urines (lipurie) est pathologique. Acides et bases faibles Il existe plusieurs voies de sécrétion et de réabsorption active le long du néphron dépendant du transport actif des ions hydrogène (H + ) donc du ph Urée L urée est librement filtrée au niveau du glomérule. Au début du tube proximal, sa concentration est identique à celle du plasma. Comme tout au long du tube proximal du sodium et de l'eau sont réabsorbés, la concentration d'urée augmente. La branche descendante de l'anse de Henlé traverse une zone hypertonique où les concentrations d'urée et de sodium sont élevées. La concentration d'urée dans le liquide tubulaire augmente par addition d'urée et par soustraction d'eau. Dans la branche ascendante grêle de l'anse de Henlé, un peu d'urée passe dans l'interstitium. Le tube distal et le tube collecteur n'ont pas de perméabilité à l'urée. Dans le tube collecteur, en présence d'hormone antidiurétique, de l'eau est soustraite, la concentration d'urée augmente. Créatinine La créatinine est filtrée au niveau du glomérule. Elle n'est ni réabsorbée, ni sécrétée de façon significative par le tubule Phosphates Les phosphates sont filtrés au niveau du glomérule et réabsorbés au niveau du tubule proximal. Au niveau du tubule distal, les phosphates sont sécrétés et captent un ion H+. L'hormone parathyroïdienne et la calcitonine ont un effet phosphaturique. Protéines Les protéines de PM élevé ne sont pas filtrées par le glomérule. Dans les cellules tubulaires, certaines protéines sont détruites

7 Autres substances Un grand nombre de substances naturelles ou médicamenteuses éliminées par le rein sont des acides ou des bases faibles. Toute modification du ph dans la lumière tubulaire proximale va modifier le devenir de la substance en passant d'une réabsorption à une sécrétion Système rénine angiotensine La rénine : est une enzyme produite par le rein, elle réagit avec l angiotensinogène, formé par le foie, pour produire l angiotensine I Système rénine angiotensine L angiotensine I est transformée en angiotensine II par l enzyme de conversion. Système rénine angiotensine L angiotensine II : augmente le taux de production d aldostérone, produit une vasoconstriction, inhibe la sécrétion de rénine Système rénine angiotensine La synthèse de rénine est stimulée par : la réduction de la pression de perfusion artérielle rénale, la stimulation ßadrénergique, la diminution de la concentration sodée tubulaire distale détectée par la macula densa. Erythropoïétine L érythropoïétine est une glycoprotéine riche en acide sialique libérée par le rein dans la région corticale profonde. L érythropoïétine est un facteur de croissance qui stimule l érythropoïèse médullaire

8 Vitamine D Le rein intervient dans le processus d hydroxylation de la forme inactive de la vitamine D donnant ainsi le métabolite biologiquement actif. La vitamine D active permet : l absorption digestive du calcium alimentaire, l accrétion osseuse du calcium, la résorption osseuse du calcium en présence de parathormone. Autres Le rein intervient également dans le métabolisme d'agents vasoactifs (prostaglandines, kinines, Peptide Atrial Natriurétique, etc...) Hormones et fonction rénaler Aldostérone Hormone provenant de la corticosurrénale, elle agît au niveau du tube distal en favorisant la réabsorption du sodium (Na + ) en échange d'un ion potassium (K + ) ou hydrogène (H + ). Hormones et fonction rénaler Hormone antidiurétique (ADH) Hormone formée dans l'hypothalamus, accumulée et libérée par la posthypophyse, elle augmente la perméabilité à l'eau des portions corticale et médullaire du système collecteur Hormones et fonction rénaler Glucocorticoïdes En l'absence de glucocorticoïdes : le débit de filtration glomérulaire diminue, le néphron distal (tube distal et tube collecteur) devient plus perméable à l'eau, il existe des difficultés à excréter une charge hydrique (opsiurie). Hormones et fonction rénaler Hormone Parathyroïdienne et Calcitonine Ces hormones augmentent l'élimination urinaire du calcium et du phosphore

9

METABOLISME RENAL 1.1 GLOMERULE 1.2 TUBULE

METABOLISME RENAL 1.1 GLOMERULE 1.2 TUBULE METABOLISME RENAL Le rein est un organe complexe chargé de maintenir l homéostasie de l organisme en assurant l élimination de déchets produits par le métabolisme (urée, ammoniaque, acide urique ), le

Plus en détail

Réabsorption et sécrétion tubulaires

Réabsorption et sécrétion tubulaires UE3-2 - Physiologie rénale Chapitre 6 : Réabsorption et sécrétion tubulaires Professeur Diane GODIN-RIBUOT Année universitaire 2011/2012 Université Joseph Fourier de Grenoble - Tous droits réservés. La

Plus en détail

METABOLISME DES IONS ET DE l EAU

METABOLISME DES IONS ET DE l EAU METABOLISME DES IONS ET DE l EAU 1 GENERALITES Le corps humain est composé de 60 à 70% d eau. Cette eau se répartit dans deux compartiments, intra et extracellulaire. Ce dernier peut être lui même scindé

Plus en détail

Professeur Patrick LEVY

Professeur Patrick LEVY Physiologie Chapitre 2 : Débit Sanguin Rénal et Filtration Glomérulaire Professeur Patrick LEVY MED@TICE PCEM1 - Année 2006/2007 Faculté de Médecine de Grenoble - Tous droits réservés. Anatomie fonctionnelle

Plus en détail

Dr BOGGIO L équilibre hydrique, électrolytique et acido-basique 2.1 S1 Biologie fondamentale IFSI Dijon - Promotion COLLIERE 2014-2015

Dr BOGGIO L équilibre hydrique, électrolytique et acido-basique 2.1 S1 Biologie fondamentale IFSI Dijon - Promotion COLLIERE 2014-2015 Dr BOGGIO L équilibre hydrique, électrolytique et acido-basique 2.1 S1 Biologie fondamentale IFSI Dijon - Promotion COLLIERE 2014-2015 13 Equilibre hydrique, électrolytique et acidobasique Fonction essentielle

Plus en détail

PHYSIOLOGIE RENALE. Jean Louis PALLOT. Service de réanimation Polyvalente CHI ANDRE GREGOIRE (MONTREUIL)

PHYSIOLOGIE RENALE. Jean Louis PALLOT. Service de réanimation Polyvalente CHI ANDRE GREGOIRE (MONTREUIL) PHYSIOLOGIE RENALE Jean Louis PALLOT Service de réanimation Polyvalente CHI ANDRE GREGOIRE (MONTREUIL) INTRODUCTION FONCTION DU REIN Le rein assure de nombreuses fonctions : - Maintien de l équilibre hydro-électrolytique,

Plus en détail

Le rein dans l équilibre acido-basique de l organisme

Le rein dans l équilibre acido-basique de l organisme Le rein dans l équilibre acido-basique de l organisme L eau pure contient 10-7 moles/l de H+. ph = - log [H+] = 7 Un acide est une substance qui libère des H+. Si on ajoute un acide dans l eau, [H+] augmente

Plus en détail

TD LA REGULATION HORMONALE

TD LA REGULATION HORMONALE TD LA REGULATION HORMONALE IDENTIFIER LES CARACTERISTIQUES DE LA REGULATION HORMONALE DE L EQUILIBRE HYDROMINERAL DU MILIEU INTERIEUR DOCUMENT 1 LES CONSEQUENCES DES VARIATIONS DE LA PRESSION OSMOTIQUE

Plus en détail

Le métabolisme phosphocalcique

Le métabolisme phosphocalcique Le métabolisme phosphocalcique 1 Métabolisme du calcium et du phosphore : 1.1. Calcium : Métabolisme : Répartition : 99% dans les dents et dans le squelette. 1% dans le reste de l organisme. Le métabolisme

Plus en détail

Catherine Bonnafous L Équilibre acido-basique

Catherine Bonnafous L Équilibre acido-basique Catherine Bonnafous L Équilibre acidobasique (collection ABC) I Contrôle de l équilibre acidobasique Cette partie permet de montrer l interaction des différents organes et de comprendre la multiplicité

Plus en détail

Régulation de l équilibre acido-basique

Régulation de l équilibre acido-basique Régulation de l équilibre acido-basique Introduction Les ions H + dans l organisme Concentration en ions H + remarquablement constante : - ph du plasma artériel = 7,40 +/- 0,03 - Le sang veineux plus riche

Plus en détail

DEBIT SANGUIN RENAL ET FILTRATION GLOMERULAIRE

DEBIT SANGUIN RENAL ET FILTRATION GLOMERULAIRE Uro-Néphrologie : cours numéro 1 Professeur MERCADIER Jeudi 13 novembre à 8h30 Ronéotypeur : WOJCIESZKO Vincent DEBIT SANGUIN RENAL ET FILTRATION GLOMERULAIRE PLAN 1- Principales fonctions des reins...

Plus en détail

Fixe : Urologie / néphrologie RAPPELS ANATOMIQUES. I/- Anatomie des voies urinaires basses et la physiologie de l excrétion urinaire.

Fixe : Urologie / néphrologie RAPPELS ANATOMIQUES. I/- Anatomie des voies urinaires basses et la physiologie de l excrétion urinaire. Fixe : Urologie / néphrologie RAPPELS ANATOMIQUES I/- Anatomie des voies urinaires basses et la physiologie de l excrétion urinaire. II/- Anatomie et physiologie des voies hautes (Rein) 1/- Anatomie :

Plus en détail

Sodium et Bicarbonate, Au Cœur de l équilibre

Sodium et Bicarbonate, Au Cœur de l équilibre Sodium et Bicarbonate, Au Cœur de l équilibre Chimie et Physiologie pour mieux comprendre 3 ème journée Nutrition NOVACARB 1 FE CRE JR/PG V3 L Equilibre de la Vie UNE PERPÉTUELLE OPPOSITION UN PRINCIPE

Plus en détail

Equilibre acidobasique. Principes

Equilibre acidobasique. Principes Equilibre acidobasique Principes Objectif : maintenir le ph du milieu extracellulaire à 7,40 valeurs physiologiques : 7,36 à 7,42 variations maximales compatibles avec la vie : 6,90 à 7,70 Or : afflux

Plus en détail

Régulations et adaptations physiologiques

Régulations et adaptations physiologiques Régulations et adaptations physiologiques Chapitre 12 1. Régulations métaboliques 1.1. Constance du milieu intérieur 1.1.1. Régulation de la glycémie 1.1.1.1. La glycémie et ses variations Le maintien

Plus en détail

Devoir de contrôle N 3

Devoir de contrôle N 3 Devoir de contrôle N 3 M : Hakim 4 ème sciences expérimentales 2009-2010 Première partie : restitution des connaissances (12 points) A // QCM (4 points) Pour chacune des questions suivantes il peut y avoir

Plus en détail

I/ Les oedèmes d'origine rénale = syndrome clinique de l'hyper hydratation extra cellulaire, avec bilan sodé positif (excès d'eau et de sel).

I/ Les oedèmes d'origine rénale = syndrome clinique de l'hyper hydratation extra cellulaire, avec bilan sodé positif (excès d'eau et de sel). LES OEDEMES I/ Les oedèmes d'origine rénale = syndrome clinique de l'hyper hydratation extra cellulaire, avec bilan sodé positif (excès d'eau et de sel). = infiltration séreuse d'eau et de sodium, dans

Plus en détail

FILTRATION GLOMERULAIRE DEBIT SANGUIN RENAL

FILTRATION GLOMERULAIRE DEBIT SANGUIN RENAL FILTRATION GLOMERULAIRE DEBIT SANGUIN RENAL Martin FLAMANT Service d explorations fonctionnelles - CHU Bichat, Paris FILTRATION GLOMERULAIRE... 1 DEBIT SANGUIN RENAL... 1 I. GENERALITES... 2 I.1. Anatomie

Plus en détail

Régulation du ph sanguin Perturbations de l'équilibre A-B

Régulation du ph sanguin Perturbations de l'équilibre A-B Plan I. Structure du système respiratoire Système aérien et respiratoire Mécanisme de la ventilation Vascularisation pulmonaire Physiologie de la respiration II. Echanges gazeux Hématose - Rapport V/Q

Plus en détail

BILAN RENAL DE L EAU

BILAN RENAL DE L EAU BILAN RENAL DE L EAU Pr Christine CLERICI Département de Physiologie UFR de Médecine Université Paris Diderot Paris 7 2008-2009 Eau corporelle 60% du poids su corps (36L) Répartition 2/3 dans le secteur

Plus en détail

PHYSIOLOGIE RENALE. Plan

PHYSIOLOGIE RENALE. Plan PHYSIOLOGIE RENALE I. Introduction Plan II. Filtration glomérulaire III. Transferts tubulaires 1. de réabsorption 2. de sécrétion IV. Rein et équilibre acido-basique V. Rein et équilibre phosphocalcique

Plus en détail

Enfants: La dose recommendée de phosphates pour des nourrissons et des jeunes enfants, est comprise entre 1,0 1,5 mmol/kg/jour.

Enfants: La dose recommendée de phosphates pour des nourrissons et des jeunes enfants, est comprise entre 1,0 1,5 mmol/kg/jour. 1. DÉNOMINATION DU MÉDICAMENT Glycophos, concentré pour solution pour perfusion. 2. COMPOSITION QUALITATIVE ET QUANTITATIVE 1 ml de Glycophos contient : Glycérophosphate de sodium 5.H 2O 306,1 mg (ce qui

Plus en détail

UEF4: Physiologie grandes fonctions

UEF4: Physiologie grandes fonctions UEF4: Physiologie grandes fonctions LE SYSTEME URINAIRE Aurélien Pichon I. Introduction Système urinaire : - deux reins - vessie - urêtre Les fonctions des reins : - filtration du sang, régulation de la

Plus en détail

RESAOLAB Convention de Financement N AFD CZZ 1338 01 C. DIAGNOSTIC BIOLOGIQUE et SURVEILLANCE DE L INSUFFISANCE RENALE

RESAOLAB Convention de Financement N AFD CZZ 1338 01 C. DIAGNOSTIC BIOLOGIQUE et SURVEILLANCE DE L INSUFFISANCE RENALE RESAOLAB Convention de Financement N AFD CZZ 1338 01 C DIAGNOSTIC BIOLOGIQUE et SURVEILLANCE DE L INSUFFISANCE RENALE Objectifs 1-Citer deux éléments qui peuvent interférer dans le dosage de la créatininémie

Plus en détail

Sécrétions pancréatiques exocrines. Aude FERRAN

Sécrétions pancréatiques exocrines. Aude FERRAN Sécrétions pancréatiques exocrines Aude FERRAN Pancréas : 2 types de sécrétion Exocrine: sécrétions dans le milieu extérieur (=tube digestif (duodénum)) Enzymes Eau et électrolytes Endocrine : sécrétions

Plus en détail

Informations et conseils

Informations et conseils MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ Informations et conseils www.nephronaute.org Carte Néphronaute Mieux vivre avec une insuffisance rénale Nephronaute Card Coping better with renal failure

Plus en détail

Le Système Vasculaire

Le Système Vasculaire Le Système Vasculaire II/ Les différentes portions du système vasculaire 1. Les artères 2. Les capillaires 3. Les veines 4. Les lymphatiques : un système à part. LES ARTERES I. Anatomie des artères II.

Plus en détail

Buvez, buvez... éliminez!!!

Buvez, buvez... éliminez!!! Buvez, buvez... éliminez!!! 1. L'urine: produit d'une régulation. Afin que les cellules fonctionnent à plein rendement, le milieu intérieur dans lequel elles baignent doit présenter une composition aussi

Plus en détail

EFFETS TAMPONS RÉGULATION DU ph

EFFETS TAMPONS RÉGULATION DU ph EFFETS TAMPONS RÉGULATION DU ph Pr Dominique Prié Université itéparis Descartes, Faculté ltéde Médecine PCEM1 Cours 2011 Email: dominique.prie@inserm.fr DÉFINITION DU ph ph= log 10 (H + ) Le ph d une solution

Plus en détail

Solutés de perfusion. IFSI Saint-Antoine. Carole Beaumanoir-de Prémont Lauriane Goldwirt

Solutés de perfusion. IFSI Saint-Antoine. Carole Beaumanoir-de Prémont Lauriane Goldwirt Solutés de perfusion IFSI Saint-Antoine Carole Beaumanoir-de Prémont Lauriane Goldwirt Troubles hydro-électrolytiques Déséquilibres acido-basiques États de choc Véhicules pour apports de médicaments Nutrition

Plus en détail

Equilibre acido-basique Dr K CHATTI, 2010. Population cible Etudiants en 1ère année Médecine

Equilibre acido-basique Dr K CHATTI, 2010. Population cible Etudiants en 1ère année Médecine Equilibre acido-basique Dr K CHATTI, 2010 Population cible Etudiants en 1ère année Médecine Pré-requis Notions de ph, acides, bases, ampholytes Mesure du ph, Physiologie des échanges gazeux respiratoire,

Plus en détail

MI 4 Milieu intérieur - Physiologie rénale - Massé Année Universitaire MI4: LE REIN

MI 4 Milieu intérieur - Physiologie rénale - Massé Année Universitaire MI4: LE REIN MI4: LE REIN Remarque par rapport à la mesure de la clairance : La méthode de COCKCROFT tient compte de : - l âge - le poids - le taux de créatinine clairance (créatinine) = [140 âge (années)]. taux de

Plus en détail

Salar de Uyuni (Bolivie) Métabolisme du sodium?

Salar de Uyuni (Bolivie) Métabolisme du sodium? Salar de Uyuni (Bolivie) Métabolisme du sodium? Métabolisme hydrosodé L Dubourg Service d Exploration Fonctionnelle Rénale et Métabolique Hôpital E. Herriot, Pavillon P et Faculté de Médecine Laennec laurence.dubourg@chu-lyon.fr

Plus en détail

La filtration glomérulaire et sa régulation

La filtration glomérulaire et sa régulation UE3-2 - Physiologie rénale Chapitre 4 : La filtration glomérulaire et sa régulation Professeur Diane GODIN-RIBUOT Année universitaire 2010/2011 Université Joseph Fourier de Grenoble - Tous droits réservés.

Plus en détail

Béatrice L Azou, année 2010 SYSTÈME URINAIRE ET RÉNAL PHYSIOLOGIE DU REIN. UE2.2 Cycle de la vie et grandes fonctions

Béatrice L Azou, année 2010 SYSTÈME URINAIRE ET RÉNAL PHYSIOLOGIE DU REIN. UE2.2 Cycle de la vie et grandes fonctions Béatrice L Azou, année 2010 SYSTÈME URINAIRE ET RÉNAL PHYSIOLOGIE DU REIN UE2.2 Cycle de la vie et grandes fonctions p1 PHYSIOLOGIE du REIN I / Fonctions essentielles du rein Filtre, épure le sang Maintient

Plus en détail

Physiologie Rénale. Anatomie

Physiologie Rénale. Anatomie Physiologie Rénale Anatomie 1 PHYSIOLOGIE RÉNALE En résumé 4 fonctions Équilibre hydro-electrolytique Élimination des dechets Régulation de ph sanguin Rôle endocrine c Imaginons la Na dans l organisme

Plus en détail

Chapitre III Digestion et excrétion

Chapitre III Digestion et excrétion Chapitre III Digestion et excrétion 1 Plan du cours I. Introduction 1. définitions 2. évolution des systèmes digestifs II. L appareil digestif des mammifères 1. le trajet des aliments 2. digestion et absorption

Plus en détail

ÉLÉMENTS DE PHYSIOLOGIE RÉNALE

ÉLÉMENTS DE PHYSIOLOGIE RÉNALE CHAPITRE 1 ÉLÉMENTS DE PHYSIOLOGIE RÉNALE Le néphron Le néphron est l unité fonctionnelle du rein ; chaque rein en contient environ 400 à 800 000. Chaque néphron comprend un glomérule et un tubule qui

Plus en détail

Equilibre sodique et régulation du volume du liquide extracellulaire

Equilibre sodique et régulation du volume du liquide extracellulaire UE MPSfO - Équilibre hydrique, électrolytique et acido-basique du milieu intérieur Chapitre 2 : Equilibre sodique et régulation du volume du liquide extracellulaire Professeur Diane GODIN-RIBUOT Année

Plus en détail

Chapitre 1 : Equilibre Acido-Basique. Professeur Patrick LEVY

Chapitre 1 : Equilibre Acido-Basique. Professeur Patrick LEVY UE MPSfO - Physiologie Chapitre 1 : Equilibre Acido-Basique Professeur Patrick LEVY Année universitaire 2010/2011 Université Joseph Fourier de Grenoble - Tous droits réservés. Généralités (I) L équilibre

Plus en détail

PHARMACOCINETIQUE. Elimination rénale des médicaments

PHARMACOCINETIQUE. Elimination rénale des médicaments PHARMACOCINETIQUE Elimination rénale des médicaments PK administration cible pharmacologique Elimination des médicaments Elimination directe par excrétion: - Rénale - Biliaire Elimination indirecte après

Plus en détail

La composition chimique de la matière vivante Chapitre 2 Anatomie

La composition chimique de la matière vivante Chapitre 2 Anatomie La composition chimique de la matière vivante Chapitre 2 Anatomie La matière vivante est constituée d éléments simples appelés atomes qui entrent dans la composition de la substance minérale et organique.

Plus en détail

La digestion. Permettent transformation glucides _>mono saccharide. Permettent transformation Protéine -> En acide aminé

La digestion. Permettent transformation glucides _>mono saccharide. Permettent transformation Protéine -> En acide aminé La digestion Cours de Mme Forcellino, le 8 Septembre 2009 L objectif ultime de la digestion est de fournir de l énergie grâce à l ATP (molécule d'adénosine Tri-Phosphate) ATP : molécule organique qui stocke

Plus en détail

PHYSIOLOGIE du REIN. Quelques chiffres PHYSIOLOGIE DU REIN SYSTÈME URINAIRE ET RÉNAL. UE2.2 Cycle de la vie et grandes fonctions

PHYSIOLOGIE du REIN. Quelques chiffres PHYSIOLOGIE DU REIN SYSTÈME URINAIRE ET RÉNAL. UE2.2 Cycle de la vie et grandes fonctions Béatrice L Azou, année 2010 SYSTÈME URINAIRE ET RÉNAL PHYSIOLOGIE DU REIN UE2.2 Cycle de la vie et grandes fonctions p1 PHYSIOLOGIE du REIN I / Fonctions essentielles du rein Filtre, épure le sang Maintient

Plus en détail

Chapitre V : Fonctions rénales

Chapitre V : Fonctions rénales Chapitre V : Fonctions rénales Introduction Le rein est un organe le plus souvent pair situé dans l'abdomen, en arrière du péritoine. Les deux reins sont disposés suivant une symétrie plus ou moins bilatérale.

Plus en détail

Physiologie. Chapitre 4 : Le bilan du sodium. Professeur Patrick LEVY

Physiologie. Chapitre 4 : Le bilan du sodium. Professeur Patrick LEVY Physiologie Chapitre 4 : Le bilan du sodium Professeur Patrick LEVY MED@TICE PCEM1 - Année 2006/2007 Faculté de Médecine de Grenoble - Tous droits réservés. Répartition du Sodium dans l organisme et bilan

Plus en détail

COMPARTIMENTS LIQUIDIENS, HOMEOSTASIE ET REGULATION

COMPARTIMENTS LIQUIDIENS, HOMEOSTASIE ET REGULATION I- Introduction COMPARTIMENTS LIQUIDIENS, HOMEOSTASIE ET REGULATION 1) Définition physiologie Physiologie = étude de la nature. Science qui étudie le fonctionnement normal d un organisme vivant et des

Plus en détail

SAMEDI 3 MARS 2012 UE3-S2 : ORGANISATION DES APPAREILS ET SYSTEME, ASPECTS FONCTIONELS

SAMEDI 3 MARS 2012 UE3-S2 : ORGANISATION DES APPAREILS ET SYSTEME, ASPECTS FONCTIONELS SAMEDI 3 MARS 2012 UE3-S2 : ORGANISATION DES APPAREILS ET SYSTEME, ASPECTS FONCTIONELS 19 QCMs DURÉE DE L ÉPREUVE : 1 HEURE LES CALCULATRICES NE SONT PAS AUTORISÉES Le sujet comprend 8 pages, veuillez

Plus en détail

PHYSIOLOGIE RENALE. Guedjati MR

PHYSIOLOGIE RENALE. Guedjati MR PHYSIOLOGIE RENALE Guedjati MR Les objectifs 1. Identifier le mécanisme de la sécrétion tubulaire 2. Schématiser les courbes des transferts tubulaires du PAH 3. Identifier le rôle du PAH dans la mesure

Plus en détail

Encyclopédie de la. Nutrition. Clinique Féline. Pascale Pibot Vincent Biourge Denise Elliott

Encyclopédie de la. Nutrition. Clinique Féline. Pascale Pibot Vincent Biourge Denise Elliott Fermez cette fenêtre pour retourner sur IVIS Encyclopédie de la Nutrition Clinique Féline Pascale Pibot Vincent Biourge Denise Elliott DMV, Responsable des Éditions Scientifiques, Communication, Groupe

Plus en détail

Les éléments du système urinaire. Le néphron et ses fonctions. La concentration de l'urine. La balance acido-basique. La miction.

Les éléments du système urinaire. Le néphron et ses fonctions. La concentration de l'urine. La balance acido-basique. La miction. Les éléments du système urinaire. Le néphron et ses fonctions. La concentration de l'urine. La balance acido-basique. La miction. Exercices et corrigés. Le système urinaire joue un rôle central dans la

Plus en détail

Cas clinique. Physiologie rénale. Antonia Pérez-Martin. UFR de Médecine Montpellier-Nîmes. Organisation générale. Rôles du rein PCEM 2

Cas clinique. Physiologie rénale. Antonia Pérez-Martin. UFR de Médecine Montpellier-Nîmes. Organisation générale. Rôles du rein PCEM 2 Université Montpellier I FACULTÉ de MÉDECINE Montpellier - Nîmes Cas clinique Physiologie rénale Un patient consulte pour une fatigue progressivement croissante. Il s inquiète également d une perte de

Plus en détail

Chapitre 10. REGULATION DE LA PRESSION ARTERIELLE Objectifs spécifiques :

Chapitre 10. REGULATION DE LA PRESSION ARTERIELLE Objectifs spécifiques : Chapitre 10 REGULATION DE LA PRESSION ARTERIELLE Objectifs spécifiques : Expliquer les réflexes régulateurs d une hypertension et d une hypotension Expliquer la régulation hormonale de la pression artérielle

Plus en détail

[E1-2004S] EXERCICE N 1 (40 pts): Les questions 3 et 4 peuvent être traitées indépendamment des q. 1 et 2.

[E1-2004S] EXERCICE N 1 (40 pts): Les questions 3 et 4 peuvent être traitées indépendamment des q. 1 et 2. [E1-004S] EXERCICE N 1 (40 pts): Les questions 3 et 4 peuvent être traitées indépendamment des q. 1 et. QUESTION N 1 : On sait que la pharmacocinétique d un médicament A répond à un modèle monocompartimental.

Plus en détail

L'équilibre hydrique, électrolytique et acido-basique

L'équilibre hydrique, électrolytique et acido-basique L'équilibre hydrique, électrolytique et acido-basique I. Les liquides organiques 1) Le poids hydrique de l'organisme Représente 40 L d'eau, c'est à dire, pour un adulte, 50 % du poids du corps. Ce poids

Plus en détail

PHYSIOLOGIE RENALE REALISE PAR : DIRIGE PAR :

PHYSIOLOGIE RENALE REALISE PAR : DIRIGE PAR : CENTRE HOSPITALO-UNIVERSITAIRE DR BENBADIS CONSTANTINE SERVICE DE PHYSIOLOGIE ET DES EXPLORATIONS FONCTIONNELLES METABOLIQUES PHYSIOLOGIE RENALE REALISE PAR : DIRIGE PAR : DR.ABDELOUAHAB PR. NEDJAR DR.HAMADOUCHE

Plus en détail

Les gaz du sang ou l analyse de l état acido-basique

Les gaz du sang ou l analyse de l état acido-basique Les gaz du sang ou l analyse de l état acido-basique Juin 2010 P. GOSSELIN Normes des gaz du sang SIGNE VARIATIONS NORMALES INTERPRÉTATION phsanguin 7,35 7,45 < 7,35 (acidose) > 7, 45 (alcalose) phurinaire

Plus en détail

Chapitre 6 : Circulation : Circulation dans le système à haute pression. Professeur Christophe RIBUOT

Chapitre 6 : Circulation : Circulation dans le système à haute pression. Professeur Christophe RIBUOT UEMPSfO - Physiologie Chapitre 6 : Circulation : Circulation dans le système à haute pression Professeur Christophe RIBUOT Année universitaire 2011/2012 Université Joseph Fourier de Grenoble - Tous droits

Plus en détail

Le bilan entrées / sorties en réa chir et neuro chir PEL

Le bilan entrées / sorties en réa chir et neuro chir PEL Le bilan entrées / sorties en réa chir et neuro chir PEL Intérêt Avoir une approche des secteurs intra et extra-cellulaires Comprendre les désordres natrémiques Composition du corps humain Eau : 50% du

Plus en détail

Énergie et nutrition. Le corps humain et vieillissement. 101-1AA-JQ Esteban Gonzalez

Énergie et nutrition. Le corps humain et vieillissement. 101-1AA-JQ Esteban Gonzalez Énergie et nutrition Le corps humain et vieillissement. 101-1AA-JQ Esteban Gonzalez L alimentation dans le monde Bcp de maladies liées à notre type d alimentation Malnutrition Excès ou carence de nutriments

Plus en détail

Solutions tampons de ph (2 ème partie)

Solutions tampons de ph (2 ème partie) Résumé (1 ère partie) Solution tampon de ph = Solution aqueuse constituée d un mélange d un acide faible + sa base conjuguée (ou l inverse) ܝܙ ܛ ܕܚܗ ܕܚܗ ܗܔ ۹ ܘ ۶ ܘ l ajout de petites quantités d acide

Plus en détail

Physiologie rénale. Présentation générale et terminologie. H. Lefebvre

Physiologie rénale. Présentation générale et terminologie. H. Lefebvre Physiologie rénale Présentation générale et terminologie H. Lefebvre 1 Objectifs Avoir une vue générale de la fonction rénale Connaître a minima les caractéristiques essentielles de la physiologie rénale

Plus en détail

EXAMEN FORMATIF PHYSIOLOGIE HUMAINE

EXAMEN FORMATIF PHYSIOLOGIE HUMAINE EXAMEN FORMATIF PHYSIOLOGIE HUMAINE Ceci est un outil pour réviser mais surtout pour voir quel est le TYPE DE QUESTIONS que je pourrais vous poser à l examen Dans le vrai examen, il y aura une plus grande

Plus en détail

La structure et la fonction du rein. SBI4U L. Kutchaw 2009 (modifié 2016)

La structure et la fonction du rein. SBI4U L. Kutchaw 2009 (modifié 2016) La structure et la fonction du rein SBI4U L. Kutchaw 2009 (modifié 2016) Les reins: La taille d un point situé au bas du dos. Anatomie du rein http://www.bioweb.lu/ Anatomie/Rein/Sys_urin.htm (quiz) Fonctions

Plus en détail

UE 2.2.S1 - COURS MAGISTRAL N 8 : LES VAISSEAUX SANGUINS.

UE 2.2.S1 - COURS MAGISTRAL N 8 : LES VAISSEAUX SANGUINS. UE 2.2.S1 - COURS MAGISTRAL N 8 : LES VAISSEAUX SANGUINS. 1) LA PAROI VASCULAIRE. Les capillaires qui sont les vaisseaux les plus petits présentent une paroi simple qui est appelée endothélium. La paroi

Plus en détail

Contenu. Compétences

Contenu. Compétences Séance 2 Correction Contenu Composition chimique d une eau de consommation Compétences Analyse qualitative d une eau Exercice I Les différentes eaux L eau minérale naturelle possède des propriétés favorables

Plus en détail

Hydratation - eau. Alimentation du sportif: apports en eau

Hydratation - eau. Alimentation du sportif: apports en eau Alimentation du sportif: apports en eau 1 L eau représente 40 à 70% de la masse corporelle (selon son âge, son sexes et sa composition corporelle). Elle représente 65 à 75 % de sa masse musculaire et environ

Plus en détail

INTRODUCTION A LA PHARMACOCINETIQUE PASSAGES TRANSMEMBRANAIRES

INTRODUCTION A LA PHARMACOCINETIQUE PASSAGES TRANSMEMBRANAIRES Chapitre 2 : INTRODUCTION A LA PHARMACOCINETIQUE PASSAGES TRANSMEMBRANAIRES Objectifs - Savoir définir et expliquer les différentes phases du devenir du médicament dans l organisme. - Savoir définir les

Plus en détail

Chapitre 2 : Les compartiments liquidiens de l organisme. Professeur Diane GODIN-RIBUOT

Chapitre 2 : Les compartiments liquidiens de l organisme. Professeur Diane GODIN-RIBUOT UE3-2 - Physiologie rénale Chapitre 2 : Les compartiments liquidiens de l organisme Professeur Diane GODIN-RIBUOT Année universitaire 2011/2012 Université Joseph Fourier de Grenoble - Tous droits réservés.

Plus en détail

T18 2014. Les acides et les bases NS

T18 2014. Les acides et les bases NS Les acides et les bases NS Les acides et les bases NS Constante de dissociation ionique de l eau (K e ) Rappel : l eau peut donner un proton (et devenir OH ) ou accepter un proton (et devenir H 3 O + ):

Plus en détail

III) Réabsorption tubulaire 3-1) Définition

III) Réabsorption tubulaire 3-1) Définition Clémence BazILE DE LA TENTATION (merci Quentin M.) Sylvia BourdeRIoux PLEURE 22/11/2010 Anatomie-Physiologie Karine MAHEO III) Réabsorption tubulaire 3-1) Définition Passage de 99% du filtrat dans les

Plus en détail

HOMEOSTASIE. Adaptation: JC FRANCOIS 2011 Source: Dr Frédéric ETHUIN

HOMEOSTASIE. Adaptation: JC FRANCOIS 2011 Source: Dr Frédéric ETHUIN HOMEOSTASIE Adaptation: JC FRANCOIS 2011 Source: Dr Frédéric ETHUIN PLAN INTRODUCTION (définitions) L EAU LE SODIUM LE POTASSIUM LE ph La température corporelle Les échanges membranaires INTRODUCTION PLAN

Plus en détail

Compartiments liquidiens

Compartiments liquidiens Compartiments liquidiens Homéostasie : capacité d un organisme à maintenir son milieu intérieur dans un état de stabilité nécessaire à sa survie malgré les variations du milieu externe. LEC, Liquide Extra

Plus en détail

DÉSORDRES DE L ÉQUILIBRE ACIDE-BASE

DÉSORDRES DE L ÉQUILIBRE ACIDE-BASE CHAPITRE 5 DÉSORDRES DE L ÉQUILIBRE ACIDE-BASE OBJECTIFS Acidoses Savoir définir l acidose, son caractère métabolique ou ventilatoire, et son caractère isolé ou mixte, aigu ou chronique. Savoir conduire

Plus en détail

RÉGULATION DE LA FONCTION RÉNALE. PHYSIOLOGIE du REIN PHYSIOLOGIE DU REIN. Interaction entre les systèmes SYSTÈME URINAIRE ET RÉNAL

RÉGULATION DE LA FONCTION RÉNALE. PHYSIOLOGIE du REIN PHYSIOLOGIE DU REIN. Interaction entre les systèmes SYSTÈME URINAIRE ET RÉNAL Béatrice L Azou, année 2010 SYSTÈME URINAIRE ET RÉNAL PHYSIOLOGIE DU REIN UE2.2 Cycle de la vie et grandes fonctions Interaction entre les systèmes RÉGULATION DE LA FONCTION RÉNALE p48 PHYSIOLOGIE du REIN

Plus en détail

Université de Bordeaux

Université de Bordeaux SYSTÈME URINAIRE ET RÉNAL Physiologie du rein / Fonction rénale Béatrice L AZOU Collège Santé, UFR Sciences Pharmaceutiques UE2.2 Cycle de la vie et grandes fonctions Les systèmes du corps humain le système

Plus en détail

les biomolécules du compartiment sanguin

les biomolécules du compartiment sanguin IFSI, cours de S1 : Biologie fondamentale Les Molécules du vivant les biomolécules du compartiment sanguin A- les protéines Dominique Rainteau B- L eau P. Ferré C- les ions D- les lipides E- les glucides

Plus en détail

I - LES EAUX DE CONSOMMATION

I - LES EAUX DE CONSOMMATION THEME N 2 : ALIMENTATION ET ENVIRONNEMENT Ce thème est une approche à la fois individuelle et globale des problèmes de l'alimentation des hommes sur la planète. Ce thème doit permettre de poser scientifiquement

Plus en détail

Généralités. Anatomie fonctionnelle du rein. La filtration glomérulaire. Le rein Le néphron Les voies urinaires La vascularisation rénale

Généralités. Anatomie fonctionnelle du rein. La filtration glomérulaire. Le rein Le néphron Les voies urinaires La vascularisation rénale Généralités Anatomie fonctionnelle du rein Le rein Le néphron Les voies urinaires La vascularisation rénale La filtration glomérulaire La régulation du Débit Sanguin Rénal Système Rénine Angiotensine Prostaglandine

Plus en détail

DOSSIER SCIENTIFIQUE DE L IFN N 15 NUTRITION ET BESOINS EN EAU

DOSSIER SCIENTIFIQUE DE L IFN N 15 NUTRITION ET BESOINS EN EAU DOSSIER SCIENTIFIQUE DE L IFN N 15 NUTRITION ET BESOINS EN EAU Juin 2004 Institut Français pour la Nutrition 71, avenue Victor Hugo 75 116 PARIS Tél. : 01 45 00 92 50 Fax : 01 40 67 17 76 http://www.ifn.asso.fr

Plus en détail

PARTIE : ALIMENTATION ET ENVIRONNEMENT. Chapitre 1 : Comportements alimentaires et satisfaction des besoins

PARTIE : ALIMENTATION ET ENVIRONNEMENT. Chapitre 1 : Comportements alimentaires et satisfaction des besoins PARTIE : ALIMENTATION ET ENVIRONNEMENT Chapitre 1 : Comportements alimentaires et satisfaction des besoins Rappel 5 e : la digestion Les nutriments utilisés par les organes proviennent de la digestion

Plus en détail

TRANSFERT DE PETITES MOLECULES AU TRAVERS DE

TRANSFERT DE PETITES MOLECULES AU TRAVERS DE TRANSFERT DE PETITES MOLECULES AU TRAVERS DE LA MEMBRANE. La cellule Eucaryote a besoin d'eau, de sels minéraux et de macromolécules pour vivre (production d'énergie et source de matières premiaires.).

Plus en détail

Explorations de la fonction rénale

Explorations de la fonction rénale Explorations de la fonction rénale Plan 1. Objectifs du TD 2. Les explorations statiques de la fonction rénale Principes d interprétation d un ionogramme Principes d interprétation de l urée sanguine,

Plus en détail

Physiologie des régulations BI 632 L3

Physiologie des régulations BI 632 L3 Physiologie des régulations BI 632 L3 Cours 3 Christophe Porcher Christophe.porcher@univ-amu.fr Institut de Neurobiologie de la Méditerranée - INSERM U901 http://www.inmed.univ-mrs.fr/ La régulation de

Plus en détail

SYSTEME NERVEUX CENTRAL : Circulation Cérébrale, Barrière Hémato-Encéphalique & Liquide Céphalo-Rachidien

SYSTEME NERVEUX CENTRAL : Circulation Cérébrale, Barrière Hémato-Encéphalique & Liquide Céphalo-Rachidien SYSTEME NERVEUX CENTRAL : Circulation Cérébrale, Barrière Hémato-Encéphalique & Liquide Céphalo-Rachidien Professeur Laurent BAUD Mise à jour: Janvier 2005-1 - PLAN 1. CIRCULATION CEREBRALE 1.1. Anatomie

Plus en détail

Démystifions les engrais naturels

Démystifions les engrais naturels Démystifions les engrais naturels Journée sur les méthodes BIO LOGIQUES en horticulture ornementale 22 janvier 2009 Martin Trépanier, Ph.D., agr. Centre de Recherche en Horticulture La fertilisation des

Plus en détail

Chapitre 2. Réactions acido-basiques

Chapitre 2. Réactions acido-basiques Chapitre 2. Réactions acido-basiques Exemples de réactions acido- basiques : o Le contrôle de l acidité du sang par l organisme est basé sur des réactions acido- basiques ( toute variation peut provoquer

Plus en détail

Tableau des valeurs normales (en vigueur en janvier 2013)

Tableau des valeurs normales (en vigueur en janvier 2013) Tableau des valeurs normales (en vigueur en janvier 2013) Remarque : Les valeurs et les unités de mesure figurant dans les tableaux suivants proviennent de sources diverses. Or, il existe des différences

Plus en détail

CHAP 1: CIBLES DES MEDICAMENTS

CHAP 1: CIBLES DES MEDICAMENTS CHAP 1: CIBLES DES MEDICAMENTS GÉNÉRALITÉS Le Code de la Santé Publique française définit le médicament comme «une substance ou composition présentée comme possédant des propriétés curatives ou préventives

Plus en détail

Modèle à deux. B. Compartiments. 2) Masse maigre. 1) Masse grasse

Modèle à deux. B. Compartiments. 2) Masse maigre. 1) Masse grasse I_ Introduction Compartimentation du corps A. Modèles Le corps peut être décrit selon des compartiments ( ou des masses ) qui sont des éléments du corps ayant des valeurs physiologiques voisines, mais

Plus en détail

Journée MARHEA et AIRG - Samedi 14 mai 2011. Syndromes de Gitelman et de Bartter : Du sel au potassium

Journée MARHEA et AIRG - Samedi 14 mai 2011. Syndromes de Gitelman et de Bartter : Du sel au potassium Journée MARHEA et AIRG - Samedi 14 mai 2011 Syndromes de Gitelman et de Bartter : Du sel au potassium Dr Marion Vallet Service des Explorations Fonctionnelles Physiologiques CHU Toulouse Rangueil Du sodium

Plus en détail

Régulation de la pression artérielle. rielle. J.O. Fortrat. Régulation de la pression artérielle. étroite? Pourquoi une régulation

Régulation de la pression artérielle. rielle. J.O. Fortrat. Régulation de la pression artérielle. étroite? Pourquoi une régulation Plan généralg Régulation de la pression arté DC 1 Module cardio-vasculaire 2011/12 J.O. Fortrat Explorations Fonctionnelles Vasculaires CHU d'angers 1 1. Contexte 2. Établir la pression arté Régler la

Plus en détail

Réseau SCEREN. Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la. Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel.

Réseau SCEREN. Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la. Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Campagne 2013 Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté, adapté

Plus en détail

Notion de pouvoir tampon, cas de l eau de mer. Spé TS automne

Notion de pouvoir tampon, cas de l eau de mer. Spé TS automne Mots clés : Constante d acidité, pka, domaine de prédominance, addition d une solution dans une autre, variation du ph. Objectif : découvrir le pouvoir tampon par des additions, avancer vers le dosage

Plus en détail

Plan. nergétique. Vue d ensemble d

Plan. nergétique. Vue d ensemble d Bioénerg nergétique * Vue d ensemble d du métabolismem PACES 2011-2012 Dr. A. Boullier Plan Introduction Bioénergétique Cycle de Krebs Chaîne respiratoire Métabolisme des glucides Métabolisme des lipides

Plus en détail

Alimentation Les groupes d aliments

Alimentation Les groupes d aliments Alimentation Les groupes d aliments Au nombre de sept, les groupes d aliments permettent une classification simplifiée des aliments. Ce classement se fait par leurs teneurs en nutriments (protéines, lipides,

Plus en détail

SAÉ LES BOISSONS ÉNERGISANTES, et les effets sur les systèmes du corps humain

SAÉ LES BOISSONS ÉNERGISANTES, et les effets sur les systèmes du corps humain SAÉ LES BOISSONS ÉNERGISANTES, et les effets sur les systèmes du corps humain A) Les composants d une boisson énergisante populaire : Composition (par canette) : taurine (1000 mg), caféine (80 mg) sucre

Plus en détail

Régulation de la natrémie et déséquilibres hydrosodés chez le chien et le chat en soins intensifs

Régulation de la natrémie et déséquilibres hydrosodés chez le chien et le chat en soins intensifs Régulation de la natrémie et déséquilibres hydrosodés chez le chien et le chat en soins intensifs I. GOY-THOLLOT 1, C. POUZOT 1, M. CHAMBON 1 et J.-M. BONNET 2 1 SIAMU, École Nationale Vétérinaire de Lyon,

Plus en détail