Annonce de Programme de Subventions («Annual Program Statement» ou APS)

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Annonce de Programme de Subventions («Annual Program Statement» ou APS)"

Transcription

1 Annonce de Programme de Subventions («Annual Program Statement» ou APS) Titre du Programme de Subvention: Numéro de Référence: APS-AVANSE Date d Emission : 16 Juillet 2014 Date limite de réception des Questions concernant des Applications Préliminaires : Date limite de réception des Applications Préliminaires : Contact pour soumission De questions : Instructions pour soumission Des Applications Préliminaires : 15 Août 2014, à 4 pm heure locale 29 Août 2014, à 4 pm heure locale Toutes questions doivent être adressées par écrit au Bureau de Subventions, à l adresse suivante : ou à l adresse physique suivante : AVANSE Bureau des Subventions 2, Rue Gérard, Babiole Haut du Cap, Cap Haïtien, Haïti Les Applications Préliminaires doivent être soumises en version papier, comprenant 1 (un) original et 2 (deux) copies sous pli scellé, au Bureau de Subventions à l adresse physique suivante : AVANSE Bureau des Subventions 2, Rue Gérard, Babiole Haut du Cap, Cap Haïtien, Haïti Introduction : Le Projet AVANSE, Appui à la Valorisation du potentiel Agricole du Nord pour la Sécurité Economique et environnementale, financé par l agence des Etats-Unis pour le Developpement International (USAID) lance au travers de cette Annonce de Programme de Subventions («Annual Program Statement» ou APS) un appel à propositions dans le cadre de son programme d appui à la chaine de valeur agricole, à travers l expansion des agro-entreprises du Nord et du Nord-Est d Haïti. AVANSE est un projet agricole de 5 (cinq) ans dont le but est de stimuler le développement durable de l agriculture dans le Nord d Haïti afin d aboutir à une augmentation des revenus pour les ménages agricoles dans la région. L objectif du projet est de soutenir le développement de l agriculture dans le département du Nord et du Nord-est. Le projet intervient sur cinq chaînes de valeur qui sont le riz, la banane, le maïs, le haricot et le cacao. Le renforcement de marché agricole est une composante clé du projet, qui veut contribuer

2 au développement des entreprises existantes en vue d inciter la demande des matières premières et favoriser le développement du secteur. Objectif: Dans le cadre de ce programme de subvention aux agro-entreprises, AVANSE sollicite des propositions d entreprises éligibles qui opèrent dans la zone géographique du projet (départements du Nord et Nord-Est). Ces entreprises doivent être engagées dans la production agricole, la transformation post-récolte, l exportation ou la prestation de services pour tous les types d'entreprises actives dans les chaînes de valeur des cultures clés pour AVANSE. L objectif de ces subventions est de soutenir : 1) L expansion durable des opérations commerciales d agro-entreprises, mesurée en chiffre d affaires ; et/ou 2) L amélioration de l'efficacité et de la productivité des agro-entreprises pour les rendre plus durables/rentables. En outre, AVANSE veut soutenir une plus grande participation des femmes et des jeunes en ce qui concerne les activités ci-dessus. Toute entreprise souhaitant bénéficier d une subvention d AVANSE doit formuler un projet avec des objectifs et des résultats quantifiables qui peuvent être mesurés et rapportés. Ces objectifs spécifiques du projet doivent être indiqués en détail dans la demande de subvention. Défaut d'atteindre les objectifs du projet peut entraîner l'annulation de l attribution de subvention. La demande de subvention s effectuera en deux étapes : la première étape sera la soumission d une application préliminaire qui présentera le concept du projet proposé (détails fournis plus bas). Les entreprises dont les applications préliminaires auront été retenues seront invitées à participer à un atelier pour les accompagner dans le développement de l application détaillée, qui représente la deuxième étape de la demande de subvention. Période de Performance: La date limite pour la soumission d une application préliminaire est le 29 Août D autres APS seront publiées par AVANSE pour les années suivantes, si le financement est disponible. Le projet soumis ne devrait pas durer plus d'un an, néanmoins un projet de plus longue durée peut être approuvé à la discrétion d AVANSE. Mais en aucun cas, un projet allant au-delà du 31 décembre 2015 ne pourra être considéré. L'attribution de subvention ne pourra être accordée que pour des activités mises en œuvre dans le corridor Nord-Nord-Est du pays. Les demandeurs de subvention doivent prendre en considération la participation des femmes dans leurs activités. Le temps requis pour finaliser l attribution d une subvention peut prendre jusqu'à 45 jours ou plus après la soumission de l application complète et détaillée, selon les circonstances liées à la documentation du soumissionnaire, au traitement des demandes, au processus d évaluation, à l'approbation de l'usaid et à d'autres facteurs. Les attributions seront aussi basées sur la disponibilité des fonds. Il n'existe aucune garantie qu'une demande de subvention sera attribuée. 2

3 Montant des Subventions: Le montant des subventions varie généralement entre HTG et HTG pour chaque agroentreprise, et dans certains cas exceptionnels, il pourra dépasser HTG Les propositions au-dessus de HTG ne seront examinées que si elles présentent un potentiel de succès remarquable et applicable à grande échelle. Nous anticipons la majeure partie des subventions sera attribuée en matériel et/ou équipement (subventions en nature). Cependant, d autres types de subventions peuvent être octroyés, selon des facteurs tels que l activité proposée et la capacité de gestion financière de l entreprise. Conditions d admissibilité: Pour présenter une demande de subvention dans le cadre de ce programme d appui à la chaîne de valeur agricole, l agro-entreprise doit satisfaire toutes les exigences d'admissibilité suivantes : 1) Etre engagée dans la production agricole, la transformation post-récolte, l exportation ou la prestation de services pour tous les types d'entreprises actives dans les chaînes de valeur des cultures clés pour AVANSE. Ces chaînes de valeur des cultures sont définies comme suit : Cultures Principales - Bananes, Haricots, Cacao, Maïs, Riz Cultures Clés d agroforesterie Agrumes, Ananas, noix de cajou, mangues, ignames, avocats. D autres cultures peuvent être considérées, mais la proportion du financement global pour de telles cultures ne peuvent excéder 20% du montant alloué aux cultures principales précitées. 2) Etre implantée dans la région Nord ou Nord-Est d Haïti depuis au moins une année, qui est la zone cible du projet AVANSE. 3) Posséder un statut juridique reconnu par le droit haïtien et être autorisée à mener des activités commerciales. L entreprise devra fournir à AVANSE tous les documents nécessaires pour prouver son existence, sa validité, sa conformité avec les lois haïtiennes, ainsi que son droit d exercer. 4) Avoir une expérience confirmée de l'activité qui est liée au projet proposé pour lequel le soutien est demandé. AVANSE vise à soutenir les entrepreneurs confirmés plutôt que les novices. L'entreprise doit avoir au moins une année d'expérience dans la production des produits et/ou la prestation de services liée au projet proposé. En l'absence d'une telle qualification institutionnelle, AVANSE peut accepter les demandes provenant d entreprises dont la/les personne(s)-clé(s) responsable(s) de la mise en œuvre quotidienne du projet a/ont plus de cinq ans d'expérience confirmée dans la filière concernée et/ou dans la prestation du service visé. 5) Etre qualifiée à recevoir des fonds de l USAID en ne figurant sur aucune liste d'exclusion du gouvernement américain (lié au terrorisme, blanchiment d'argent, ou radiation). 6) Avoir un compte bancaire pour la réception et bonne gestion de tout fond à recevoir dans le cadre d une subvention avec AVANSE. Afin de recevoir une subvention, le gouvernement des États-Unis exige que tout bénéficiaire doive avoir un numéro DUNS. Ce n'est pas nécessaire au moment de la demande, mais ce processus doit être complété avant l'attribution de la subvention. AVANSE fournira l assistance nécessaire pour obtenir ce numéro DUNS aux bénéficiaires confirmés qui en expriment le besoin. Pour plus d'informations sur les numéros DUNS voir Les entités suivantes peuvent déposer une demande de subvention avec AVANSE: Organisations non gouvernementales haïtiennes (ONG) Les associations professionnelles Les organisations professionnelles Les entreprises de production et de négoce agro-industrielles Coopératives agricoles ou autres types d associations dans les chaînes de valeur d AVANSE 3

4 Les entreprises individuelles légalement reconnues et engagées dans l'approvisionnement des intrants agricoles, la transformation, la prestation de services, la commercialisation, le stockage, la marque, le transport, les services de soutien et autres dont les activités proposées répondent aux critères d'admissibilité et d'évaluation du projet, et qui contribuent aux résultats d AVANSE. Utilisations admissibles des fonds de subvention : Les fonds de subvention du programme d appui à la chaîne de valeur agricole seront réservés à des investissements à rentabilité différée ayant trait à: Développement des activités en amont et en aval de la production agricole, en particulier la commercialisation et transformation des produits agricoles: Construction et/ou réhabilitation des installations de conditionnement et de transformation; Infrastructures en appui à la production et à la commercialisation par exemple la Construction d'installations de stockage des récoltes ; L intensification ou la diversification de la production agricole: Matériel végétal; Gestion rationnelle, protection des ressources naturelles et lutte contre les changements climatiques : Pépinières ; Formations techniques et de gestion pour le personnel; Consultations d'experts dans les processus techniques, de gestion et de finance; Promotion et/ou campagnes de vente (échantillonnage, certification des produits, promotion, matériel de vente, visites de prospection d acheteurs, salons, etc....) Exemples de biens et services qui peuvent être financés comprennent, mais ne sont pas limités à: Entreprises de production: stocks initiaux de matériel végétal amélioré, engrais et pesticides (sous réserve des restrictions de l'usaid pour le respect de l'environnement), outils agricoles, serres, équipements d'irrigation, consultations d agronomes et de spécialistes de la production, entrepôts, produits expéditions d'échantillons à des acheteurs potentiels, etc. Entreprises de traitement ; conditionnement ; exportation : plates-formes ou équipement de séchage, équipements de lavage et de tri des produits, laboratoires de tests de qualité, équipements de traitement et matières premières nécessaires à la transformation, modernisation des installations, réhabilitations de bâtiments, unités de stockage, mises à niveau de stockage à froid, qualité et emballage, formation du personnel, documentation pédagogique, consultations d'experts, certifications de normes internationales (HACCP, GMP, global GAP, certifications pour la vente de matières premières), démonstrations agricoles, promotions conjointes de produits, salons, facilitation des exportations, etc... Entreprises de service aux producteurs: matériaux et équipements, formation du personnel, subventions de la demande pour réduire les coûts de clients potentiels. Processus d'évaluation des Applications: Les demandes soumises à AVANSE seront examinées et sélectionnées selon le processus suivant : Première étape : 1. AVANSE requiert la soumission d une courte application préliminaire, afin de vérifier l éligibilité l agroentreprise selon les conditions d admissibilité spécifiées en page 3, et d évaluer l activité proposée selon 4 (quatre) critères de sélection précisés en page 5. La fiche d application préliminaire se trouve en Annexe A. 2. L application préliminaire sera d abord examinée selon les conditions d admissibilité. Les applications qui ne satisfont pas toutes les exigences d admissibilité seront rejetées. Les applications admissibles 4

5 seront évaluées à partir des 4 critères de sélection listés en page 5. Apres cette évaluation les entreprises qualifiées seront invitées à procéder à la deuxième étape, qui est de soumettre une demande complète et détaillée. Deuxième étape : 1. Un atelier sera organisé par AVANSE pour aider les entreprises qualifiées dans la formulation de leurs demandes détaillées. 2. Après soumission de la demande détaillée, le comité d évaluation d AVANSE effectuera un examen plus approfondi du dossier pour confirmer l'éligibilité de l entreprise dans le programme de subvention, et pour évaluer les demandes selon les 6 (six) critères de sélection listés en pages 5 et L examen inclura également l'impact environnemental de l activité à subventionner. Comme le respect de l environnement est une considération obligatoire du projet, les résultats de cette évaluation pourront engendrer des demandes de modification ou le rejet de la proposition si l impact identifié est trop négatif, ou si les mesures de mitigation sont trop importantes ou inappropriées. Lorsque nécessaire, l équipe de conformité environnementale d AVANSE effectuera une visite à l entreprise pour un examen plus approfondie. 4. Le comité d évaluation se réserve le droit de demander des modifications et une re-soumission du dossier s il le juge approprié. 5. Les demandes de subvention sélectionnées seront soumises à l'usaid pour approbation finale. 6. Tous les soumissionnaires recevront une confirmation écrite du résultat de l évaluation de leur demande. Critères de qualification et de sélection : Dans la première étape de la demande de subvention, les applications préliminaires qui répondent aux conditions d admissibilité seront ensuite évaluées selon les 3 critères de qualification suivants: 1) Contribution aux objectifs d AVANSE : stimuler le développement durable de l agriculture dans le Nord d Haïti afin d aboutir à une augmentation des revenus des ménages agricoles dans la région. 2) Réalisme du projet : pertinence du projet proposé, capacité de produire et de mesurer les résultats attendus, faisabilité du projet proposé avec la subvention demandée. 3) Degré d implication financière de l appliquant dans le projet (partage de coûts). Dans la deuxième étape de la demande de subvention, les applications détaillées seront examinées et sélectionnées sur la base des 6 critères de sélection suivants : 1) Impact sur les objectifs du projet AVANSE: (20%) a. L'activité s aligne avec les objectifs et le plan de travail du projet. b. L'activité est directement liée à une activité ou une tâche du plan de travail. c. L activité démontre une forte probabilité de succès mesurable. d. L'activité proposée doit bénéficier aux groupes ciblés par AVANSE et/ou stimuler une réplication par d'autres parties prenantes. 2) Réalisme et Pérennité de l'approche technique: (25%) a. Pertinence de la méthodologie proposée, innovation, et capacité de produire les résultats attendus. 5

6 b. Le projet proposé doit contribuer directement à la réalisation des résultats et performances escomptés d AVANSE. La proposition d'activité à subventionner devrait se relier aux résultats escomptés dans les chaînes de valeur des cinq cultures cibles, ou soutenir l'amélioration des objectifs de conservation environnementale. Les propositions qui ne sont pas liées à ces cultures spécifiques seront examinées, mais nécessiteront des justifications solides. c. Les résultats proposés doivent être mesurables par un ou plusieurs indicateurs d AVANSE. d. L'exhaustivité et la faisabilité du plan proposé pour le suivi et l'évaluation de la subvention seront également prises en compte. e. L activité est viable à long terme sur le plan financier sans soutien extérieur continu. f. L activité est opérationnellement durable. g. L activité est en mesure de générer de la valeur dans un délai adéquat c est-à-dire une bonne rentabilité financière pour les investissements productifs justifiée par une analyse financière de l activité. 3) Considérations du Genre : (10%) Le projet AVANSE reconnaît que les hommes aussi bien que les femmes sont impliqués dans tous segments des chaînes de valeur ciblées ; cependant les données recueillies dans le milieu montrent des différences et des inégalités dans l accès aux ressources. En effet, certaines contraintes sont inhérentes à la condition féminine ; c est pourquoi une attention particulière sera accordée aux organisations qui fourniront des preuves de recherche d équité dans le partage des bénéfices associés à leurs projets. a. L'activité proposée devra intégrer une participation effective, responsable et décisive des femmes comme membres de l organisation ; b. L activité doit avoir un impact direct ou indirect sur l augmentation des revenus des hommes aussi bien que des femmes. 4) Capacité institutionnelle : (20%) a. L'entreprise a présenté la preuve qu'elle possède les capacités techniques, managériales et financières pour accomplir l activité proposée. b. L entreprise est capable de mettre en œuvre et de faire un bon suivi de l activité proposée. c. L entreprise a démontré une adhérence aux principes de comptabilité et de gestion permettant le suivi des résultats du projet sur le plan financier : système de comptabilité et de gestion des fonds, et règles clairement définies pour le partage des bénéfices générés par le projet entre les membres de l entreprise en fonction de l investissement de chacun des membres. 5) Réalisme du Budget : (10%) a. La subvention requise est en dessous du maximum mentionné dans cet APS. b. Les calculs budgétaires sont corrects et tous les prix sont réalistes compte tenu des conditions locales. c. Les coûts sont raisonnables, imputables, admissibles et conformes aux règles et réglementations de l'usaid. 6) Contribution de l entreprise soumissionnaire: (15%) a. Le niveau de contribution de l entreprise dans l activité proposée constituera également un facteur important de l évaluation. b. AVANSE attend des associations et autres coopératives à but non lucratif une contribution minimale de 25% du budget total de l activité. c. Les entreprises privées doivent assumer au moins 33% du budget total de l activité. d. Cette contribution peut être en espèces ou en nature. 6

7 e. AVANSE encourage également les partenariats avec d'autres intervenants dans le cadre du financement. En plus, dans la deuxième étape, toutes les demandes seront évaluées par rapport à la conformité environnementale de l entreprise et de l activité. La conformité avec les procédures de l'usaid sur le respect de l'environnement (22 CFR 216), y compris les mesures de mitigation et de suivi appropriés, doit être considéré partie intégrante et nécessaire dans le développement et la mise en œuvre de l'activité et doit être donc budgétisée en conséquence. Parce que le respect de l environnement est une considération obligatoire, l impact environnemental sera évalué mais pas scoré, et cette partie de l évaluation pourra engendrer des demandes de modification ou le rejet de la proposition. Partage de Coûts Les exigences relatives au partage des coûts, comme soulignées dans le critère de sélection No.6 ci-dessus, varient en fonction de la forme juridique de l'entreprise. Les associations ou coopératives à but non lucratif doivent contribuer un minimum de 25 % du total des coûts estimatifs de l activité. Les entreprises privées à but lucratif doivent contribuer un minimum de 33 % du total des coûts estimatifs de l activité. Les limites spécifiées sont des exigences minimales. Le montant contribué par l entreprise soumissionnaire sera un élément important de l évaluation de la demande de subvention. Il est suggéré que, pour atteindre le score maximal dans cette catégorie de l évaluation, les soumissionnaires devraient contribuer 50% des coûts totaux de l activité proposée. En règle générale, seuls les coûts directement liés à la mise en œuvre de l'activité à entreprendre seront inclus dans le calcul de la contribution du soumissionnaire. Cela peut inclure les types de coûts suivants: les coûts de main-d'œuvre du personnel travaillant directement sur le projet, les coûts de matières premières, d outils de travail, de transport, les coûts d'exploitation pour la durée de la convention de subvention, les frais bancaires, les frais de promotion liés au projet, etc. Des contributions en nature peuvent également inclure : Espace de bureau/salle de conférence, usage du véhicule ou de toute autre propriété de l entreprise dans l implantation directe de l activité. Le demandeur peut financer son partage de frais au travers de prêts bancaires ou d intermédiaires financiers non bancaires, par ses propres moyens ou par des engagements d investisseurs et/ou donateurs (autres que le gouvernement fédéral américain). Aucune contribution déjà effectuée dans le cadre d un autre projet financé par le gouvernement fédéral américain ne peut être considérée dans ce programme. Instructions aux demandeurs de subventions: Première étape, Application Préliminaire: La fiche d Application Préliminaire se trouve en Annexe A. L information requise inclut le suivant : Description de l'entreprise et de sa mission ainsi que ses activités principales ; Justification de l admissibilité de l entreprise, basée sur les 6 conditions d admissibilité énumérés en page 3 (activité liée à une chaîne de valeur cible d AVANSE, être implantée dans la région Nord ou Nord-Est d Haïti depuis au moins une année, statut juridique reconnu, expérience démontrée, habilité à recevoir des fonds du gouvernement américain, avoir un compte bancaire) ; Description de l activité à subventionner, en expliquant comment l activité s aligne avec les objectifs d AVANSE d appui au secteur rural dans le Nord et Nord-Est à travers des projets de développement économique agricoles et autres. la description du projet doit être aussi précise que possible sur :(a) la description du produit ou du service proposé; (b) le marché proposé pour le produit ou service;(c) 7

8 l'augmentation anticipée du volume de chiffre d'affaires ou des bénéfices nets après la mise en œuvre du projet à subventionner; Les résultats attendus de cette activité et quels seront les bénéficiaires; Raisons pour lesquelles une subvention d AVANSE est appropriée pour cette activité ; Montant total du financement nécessaire à la mise en œuvre de l'activité proposée, et montant de la part des coûts que l entreprise propose de prendre en charge (pas de budget détaillé est nécessaire à ce stade); Comment l'activité sera maintenue après que le financement d AVANSE aura pris fin. Les entreprises approuvées lors de cette première étape seront avisées et invitées à soumettre une demande de subvention complète. Le personnel d AVANSE leur fournira alors un formulaire de demande de subvention, et se mettra à leur disposition pour la préparation de cette demande de subvention (au travers d un atelier ou autre). Application complète et détaillée: Le modèle pour l application complète et détaillée sera fourni aux demandeurs de subventions dont les applications préliminaires ont étés acceptées à la fin de la première étape. Le dossier de proposition complète comprendra les documents et les informations suivants : I. Lettre II. Document d'application 1. Résumé et historique 2. Description du projet et Approche technique. Doit répondre aux questions suivantes: a. Quel est le produit et/ou le service vendu? Pour quel marché? b. Zone géographique: Quelle est la zone couverte? c. Utilisation de la subvention: qu est-ce que l entreprise pourra produire et/ou réaliser qu elle ne réalise pas aujourd hui? d. Analyse de marché: qu est ce qui prouve que le marché peut absorber le nouveau volume ou la qualité améliorée du produit et/ou le service qui sera produite? e. Volume et projections de ventes pour la période de la subvention. f. Personnel clé: description des qualifications du personnel clé responsable pour la gestion du projet (avec CV). g. Lister tout autre investisseur et/ou bailleur impliqués dans cette activité et dans l entreprise en général. h. Poursuite éventuelle de l activité après la fin de la subvention: Comment l entreprise compte-t-elle maintenir l activité dans le futur? 3. Renseignements sur l entreprise soumissionnaire: a. Copies des états financiers audités les plus récents (ou bilan et comptes de résultats pour 2012 si un audit n est pas requis); b. Copies des documents justifiant le statut juridique; c. Autres pièces jointes devraient inclure le questionnaire rempli sur la capacité financière, les stratégies de marquage, organigramme; numéro DUNS, et une copie des politiques administratives de l'entreprise et sur la passation des marchés (si disponible). 4. Budget et narratif des coûts de l activité: A distinguer entre la partie subventionnée et la partie contribuée par l entreprise (y compris la contribution en nature). 5. Plan de suivi et d'évaluation: Quels sont les principaux résultats attendus et quelles sont les dates auxquelles ils seront atteints? Peuvent être décrits en termes de dates et de quantités produites pour la vente, de ventes dans les marchés cibles, de réduction de coûts spécifiques, etc. Ces indicateurs, qui varient considérablement selon le projet, doivent être simples, clairs et facilement vérifiables. 8

9 Des certifications, assurances et autres déclarations des entreprises bénéficiaires seront également à soumettre pour assurer l intégrité des activités subventionnées avec les règles et régulations de l USAID Les formulaires pour des certifications, assurances et autres déclarations seront fournis par AVANSE avec le modèle pour l application complète et détaillée. Les régulations applicables à l administration des attributions Les attributions octroyées seront administrées conformément aux Provisions Standards de l USAID pour les organisations non gouvernementales hors U.S. Standard Provisions for Non-U.S., Nongovernmental Recipients: Image de marque Toutes les attributions de subvention financées par l'usaid sont tenues de se conformer aux politiques de marque et aux exigences de marquage en matière de subventions et accords de coopération, conformément à la régulation l ADS 320 de l USAID. Cela inclut l affichage visible du logo Standard de l'usaid qui communique clairement que l assistance provient «du peuple américain" sur tous les programmes, projets, activités, publications, communications publiques, et produits fournis ou pris en charge par le biais de financement de l USAID. L ADS 320 exige qu après l'évaluation des demandes, AVANSE demande à l Appliquant qualifié de présenter une stratégie de marque qui décrit le nom et la position du projet ou de l activité ainsi que les moyens de promotion et de communication utilisés pour atteindre ses bénéficiaires et autres citoyens haïtiens, et identifie tous les donateurs en expliquant comment ils seront reconnus. AVANSE n'évaluera pas de manière compétitive la stratégie de l image de marque proposée. L ADS 320 de l USAID peut être trouvée sur le site de Web suivant : Autres conditions: 1. AVANSE ne remboursera pas les entreprises pour les frais de préparation de leur demande de subvention. 2. AVANSE et l'usaid se réservent le droit de financer toutes ou aucune des demandes de subventions soumises. 3. Toutes les questions concernant ce programme de subvention d AVANSE doivent être adressées au bureau d AVANSE mentionné dans cet APS. 4. Toutes les réglementations et restrictions de l'usaid s'appliqueront aux subventions, y compris celles liées au financement du terrorisme, au trafic de personnes, à la conformité environnementale, etc. Une liste complète de tous les règlements pertinents sera fournie aux entreprises sélectionnées et des certifications seront à signer afin d'assurer la compréhension et l acceptation de ces règles spécifiques. L Appliquant est averti que les lois et Décrets Exécutifs des Etats-Unis interdisent les transactions avec, et la fourniture des ressources et d appui aux particuliers et organisations liés au terrorisme. C'est la responsabilité juridique de l Appliquant/Bénéficiaire d'assurer le respect de ces lois et décrets. Cette disposition doit figurer dans tous les contrats de sous-traitance et les subventions émis en vertu de ce contrat ou accord. Cette Annonce de Programme de Subventions (APS) a été préparée par DAI pour le projet AVANSE. 9

10 Annexe A : Fiche d Application Préliminaire Note : Pour assurer une évaluation efficace, prière de fournir des informations claires, lisibles, précises et brèves. PARTIE 1 INFORMATION SUR L ENTREPRISE Nom de l entreprise Adresse de l entreprise : Commune/section communale Nom du responsable Numéro de téléphone Adresse électronique Zones d intervention : Commune/Section Date d établissement dans la zone Nombre d employés Hommes : Femmes : PARTIE 2 DESCRIPTION ET ADMISSIBILITE DE L ENTREPRISE Statut Juridique: Entreprise Privée Association Entreprise Individuelle Autre : Document Légal disponible: Enregistrement légal Patente Quitus Autre (Préciser) : (N.B. La validité des documents légaux sera à vérifier avant approbation finale) Préciser le type d entreprise : Producteur Agricole Transformateur post- récolte Négociant/Exportateur Prestataire de service Autre: Préciser. Activités de l entreprise Cultures Cibles de l entreprise : Bananes Haricots Cacao Maïs Riz Agrumes Ananas Noix de Cajou Mangues Ignames Avocats Autres (Préciser) : 10

11 Avez- vous reçu des subventions dans le passé? Oui Non Si oui, prière de remplir les cases suivantes : No Bailleur Nature de l activité Montant Date Durée Partie 3 DESCRIPTION DE L ACTIVITE A SUBVENTIONNER Description du produit ou service proposé et explication de comment l activité s aligne avec les activités d AVANSE dans le Nord et le Nord- Est (voir page. 3): Quel est le marché visé pour le produit ou le service (Hotel, market, export etc.)? Durée de l activité à subventionner : Nombre d années d expérience dans ce type d activité (élaborer avec des exemples d activités similaires) : Partie 4 RESULTATS ATTENDUS (en relation aux objectifs d AVANSE en page 3) No 1 2 Résultats :

12 Nombre de Bénéficiaires Hommes : Femmes : Directs : Indirects : Nouveaux Emplois (si applicable) Hommes : Femmes : Augmentation estimative (en pourcentage) du chiffre d affaires ou des bénéfices nets après la mise en œuvre du projet : Chiffre d Affaires : Année 1.. % Année 2.. % Année 3.. % Bénéfices : Année 1.. % Année 2.. % Année 3.. % Partie 5 JUSTIFICATION DE LA SUBVENTION : Préciser en quelques lignes pourquoi une subvention d AVANSE est appropriée pour cette activité : Partie 6 MONTANT TOTAL DU FINANCEMENT POUR LA MISE EN ŒUVRE DE L ACTIVITE : Description Montant en Gourdes Pourcentage Montant demandé à AVANSE Participation de l entreprise Total 100% Soumis par : Titre Signature : Date :. Entreprise/Association : Instructions pour soumission de l Application Préliminaire : L Application Préliminaire doit être soumise en version papier, comprenant 1 (un) original et 2 (deux) copies sous pli scellé, au Bureau de Subventions à l adresse physique suivante : AVANSE Bureau des Subventions 2, Rue Gérard, Babiole Haut du Cap, Cap Haïtien, Haïti 12

Méthodologie d Ouverture, de Dépouillement et d Evaluation des Offres Relatives à la Consultation 09 S V.E.De.R

Méthodologie d Ouverture, de Dépouillement et d Evaluation des Offres Relatives à la Consultation 09 S V.E.De.R Programme Projet Instrument Européen de Voisinage et de Partenariat - Coopération Transfrontalière Italie- "Valorisation Energétique des Résidus V.E.De.R PS2.3/02" Composante.2 Communication et Diffusion

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE DE L AUDIT DU PROGRAMME DE VENTES ANTICIPEES A LA MOYENNE

TERMES DE REFERENCE DE L AUDIT DU PROGRAMME DE VENTES ANTICIPEES A LA MOYENNE TERMES DE REFERENCE DE L AUDIT DU PROGRAMME DE VENTES ANTICIPEES A LA MOYENNE 1. CONTEXTE ET JUSTIFICATION Depuis la campagne 2012-2013, l Etat de Côte d Ivoire a engagé une réforme de la filière café-cacao

Plus en détail

ADVANCING PARTNERS & COMMUNITIES

ADVANCING PARTNERS & COMMUNITIES RESSOURCES ET ORIENTATION DE SOUS-SUBVENTION ADVANCING PARTNERS & COMMUNITIES ORIENTATION SUR LE PLAN DE STRATEGIE DE CO-BRANDING ET DE MARQUAGE POUR LES BENEFICIAIRES DE SUBVENTIONS Advancing Partners

Plus en détail

Programme d Appui au Financement adapté à l agriculture familiale (AgriFinance-Burkina)

Programme d Appui au Financement adapté à l agriculture familiale (AgriFinance-Burkina) Programme d Appui au Financement adapté à l agriculture familiale (AgriFinance-Burkina) APPEL POUR LA SELECTION DE PRESTATAIRES DE SERVICES TECHNIQUES AGRICOLES (AS-001/AGRIFIN/2015) Date limite de dépôt

Plus en détail

LE PROGRAMME D AUTO ASSISTANCE DE L AMBASSADE DOSSIER DE DEMANDE

LE PROGRAMME D AUTO ASSISTANCE DE L AMBASSADE DOSSIER DE DEMANDE AMBASSADE DES ÉTATS-UNIS D'AMÉRIQUE RÉPUBLIQUE CENTRAFRICAINE LE PROGRAMME D AUTO ASSISTANCE DE L AMBASSADE DOSSIER DE DEMANDE UN INSTRUMENT POUR APPUYER LES INITIATIVES LOCALES PAR LES COMMUNAUTES POUR

Plus en détail

PASSEPORT INNOVATION Guide de présentation des demandes Mai 2015

PASSEPORT INNOVATION Guide de présentation des demandes Mai 2015 PASSEPORT INNOVATION Guide de présentation des demandes Mai 2015 Le présent document a été produit par le ministère de l Économie, de l Innovation et des Exportations Coordination et rédaction Direction

Plus en détail

Manuel de l utilisateur du système en ligne pour les demandes de subvention ainsi que pour les rapports sur leur utilisation

Manuel de l utilisateur du système en ligne pour les demandes de subvention ainsi que pour les rapports sur leur utilisation Manuel de l utilisateur du système en ligne pour les demandes de subvention ainsi que pour les rapports sur leur utilisation Fonds de contributions volontaires des Nations Unies contre les formes contemporaines

Plus en détail

Manuel des Politiques du Programme de Garanties Partielles du Risque de Crédit (post-séisme)

Manuel des Politiques du Programme de Garanties Partielles du Risque de Crédit (post-séisme) 1 Manuel des Politiques du Programme de Garanties Partielles du Risque de Crédit (post-séisme) Novembre 2010 2 Table des matières Introduction... 3 Politique générale de garantie de crédit... 5 Les grandes

Plus en détail

ATELIER DE FORMATION: «ÉLABORATION DES DOCUMENTS DE PROJETS ET PROGRAMMES» CENTRE JEUNE AYITI 75, angle rues Faubert et Pinchinat, Pétion-Ville, Haïti

ATELIER DE FORMATION: «ÉLABORATION DES DOCUMENTS DE PROJETS ET PROGRAMMES» CENTRE JEUNE AYITI 75, angle rues Faubert et Pinchinat, Pétion-Ville, Haïti ATELIER DE FORMATION: «ÉLABORATION DES DOCUMENTS DE PROJETS ET PROGRAMMES» CENTRE JEUNE AYITI 75, angle rues Faubert et Pinchinat, Pétion-Ville, Haïti 23 &24 octobre 2003 Prepared for: USAID/Haiti Contract

Plus en détail

GUIDE D ORIENTATION AUX ORGANISATIONS DE BASE

GUIDE D ORIENTATION AUX ORGANISATIONS DE BASE FONDS D APPUI AUX INITIATIVES RAPPROCHEES (FAIR) GUIDE D ORIENTATION AUX ORGANISATIONS DE BASE I. Contexte/justification II. Eligibilité des actions 1 III. IV. Eligibilité des demandeurs Durée d exécution

Plus en détail

PASSEPORT INNOVATION Guide de présentation des demandes Janvier 2015

PASSEPORT INNOVATION Guide de présentation des demandes Janvier 2015 PASSEPORT Guide de présentation des demandes Janvier 2015 Le présent document a été produit par le ministère de l Économie, de l Innovation et des Exportations Coordination et rédaction Direction du soutien

Plus en détail

August 2014. ASSOCIATION CANADIENNE DE LA CONSTRUCTION MÉMOIRE PRÉBUDGÉTAIRE 2015 Comité permanent des finances

August 2014. ASSOCIATION CANADIENNE DE LA CONSTRUCTION MÉMOIRE PRÉBUDGÉTAIRE 2015 Comité permanent des finances August 2014 ASSOCIATION CANADIENNE DE LA CONSTRUCTION MÉMOIRE PRÉBUDGÉTAIRE 2015 Comité permanent des finances Résumé L Association canadienne de la construction (ACC) représente 20 000 entreprises membres

Plus en détail

Recommandations avant inscription à AC JumpStart

Recommandations avant inscription à AC JumpStart Recommandations avant inscription à AC JumpStart Qu est-ce qu AC JumpStart? AC JumpStart est un programme innovateur d incubation et d encadrement soutenant l implantation d entreprises en démarrage à

Plus en détail

Programme régional de soutien au développement et à la consolidation des organismes de formation spécialisée (préparatoire ou de loisir) en arts de

Programme régional de soutien au développement et à la consolidation des organismes de formation spécialisée (préparatoire ou de loisir) en arts de Programme régional de soutien au développement et à la consolidation des organismes de formation spécialisée (préparatoire ou de loisir) en arts de la Côte-Nord Table des matières Introduction... 3 Origine

Plus en détail

Schéma du plan d affaires

Schéma du plan d affaires Plan d affaires Schéma du plan d affaires SOMMAIRE EXÉCUTIF DESCRIPTION DU PROJET OBJECTIFS FORME JURIDIQUE ÉQUIPE DIRIGEANTE MARKETING PRODUCTION SOUTIEN ADMINISTRATIF ANALYSE MARCHÉ ANALYSE MARKETING

Plus en détail

Pré qualification d entreprises de Génie Civil

Pré qualification d entreprises de Génie Civil Appel à manifestation d intérêt Pré qualification d entreprises de Génie Civil pour la réalisation de 6 centres de Traitement Epidémiologiques a Fria ; Dalaba ; Tougue ; Dinguiraye ; Mandiana et Yomou

Plus en détail

Expert principal 1: Chef d'équipe, coordonnateur de projet (expert senior)

Expert principal 1: Chef d'équipe, coordonnateur de projet (expert senior) 1.1.1 Experts principaux Ces termes de référence définissent les profils requis pour les experts principaux. Le soumissionnaire doit fournir une déclaration d'exclusivité et de disponibilité pour les experts

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DU DÉVELOPPEMENT ET DE L AMÉNAGEMENT DURABLES Décret n o 2007-1303 du 3 septembre 2007 fixant les règles nationales d éligibilité

Plus en détail

Pré qualification Mission de Contrôle

Pré qualification Mission de Contrôle Appel à manifestation d intérêt Pré qualification Mission de Contrôle de la construction de 6 centres de Traitement Epidémiologiques a Fria ; Dalaba ; Tougue ; Dinguiraye ; Mandiana et Yomou L UNICEF souhaite

Plus en détail

Luxembourg-Luxembourg: Services de traduction AMI14/AR-RU 2014/S 059-098331. Appel de manifestations d'intérêt

Luxembourg-Luxembourg: Services de traduction AMI14/AR-RU 2014/S 059-098331. Appel de manifestations d'intérêt 1/5 Cet avis sur le site TED: http://ted.europa.eu/udl?uri=ted:notice:98331-2014:text:fr:html Luxembourg-Luxembourg: Services de traduction AMI14/AR-RU 2014/S 059-098331 Appel de manifestations d'intérêt

Plus en détail

CONFIANCE DANS L INDUSTRIE AGRO-

CONFIANCE DANS L INDUSTRIE AGRO- CONFIANCE DANS L INDUSTRIE AGRO- ALIMENTAIRE AU QUÉBEC RÉSULTATS D UNE CONSULTATION DES ACTEURS DU SECTEUR AGROALIMENTAIRE AU SUJET DE LEUR CONFIANCE ENVERS LEURS PERSPECTIVES FUTURES Préparé pour l Union

Plus en détail

Investissements d avenir. Action : «Projets agricoles et agroalimentaires d avenir (P3A)»

Investissements d avenir. Action : «Projets agricoles et agroalimentaires d avenir (P3A)» Investissements d avenir Action : «Projets agricoles et agroalimentaires d avenir (P3A)» Appel à projets «Innovation et compétitivité des filières agricoles et agroalimentaires» Volet compétitif «Initiatives

Plus en détail

Pour les interventions des régions : article L.4211-1 du Code général des collectivités territoriales

Pour les interventions des régions : article L.4211-1 du Code général des collectivités territoriales Régime cadre exempté de notification N X59/2008 relatif aux aides sous forme de capital-investissement en faveur des PME Les autorités françaises ont informé la Commission de la mise en œuvre d un régime

Plus en détail

NOTE D ORIENTATION 2015

NOTE D ORIENTATION 2015 NOTE D ORIENTATION 2015 Introduction 1. Le Fonds de l OIM pour le développement, créé en 2001, vient en aide aux Etats Membres en développement et à ceux dont l économie est en transition en vue de l élaboration

Plus en détail

Développement rural 2007-2013. Document d orientation

Développement rural 2007-2013. Document d orientation Développement rural 2007-2013 MANUEL RELATIF AU CADRE COMMUN DE SUIVI ET D EVALUATION Document d orientation Septembre 2006 Direction générale de l agriculture et du développement rural TABLE DES MATIÈRES

Plus en détail

ET LA DÉLIVRANCE DU CERTIFICAT

ET LA DÉLIVRANCE DU CERTIFICAT RÉFÉRENTIEL POUR L'ATTRIBUTION ET LE SUIVI D'UNE QUALIFICATION PROFESSIONNELLE D'ENTREPRISE ET LA DÉLIVRANCE DU CERTIFICAT Date d'application : 29 octobre 2014 DOCUMENT QUALIBAT 005 VERSION 06 OCTOBRE

Plus en détail

PJ 28/12. 7 février 2012 Original : anglais. Comité des projets/ Conseil international du Café 5 8 mars 2012 Londres, Royaume Uni

PJ 28/12. 7 février 2012 Original : anglais. Comité des projets/ Conseil international du Café 5 8 mars 2012 Londres, Royaume Uni PJ 28/12 7 février 2012 Original : anglais F Comité des projets/ Conseil international du Café 5 8 mars 2012 Londres, Royaume Uni Encourager l intensification de la production caféière et vivrière au moyen

Plus en détail

Challenge Fund (Fonds d appui) du CGAP sur la Banque à Distance dans l UEMOA

Challenge Fund (Fonds d appui) du CGAP sur la Banque à Distance dans l UEMOA Challenge Fund (Fonds d appui) du CGAP sur la Banque à Distance dans l UEMOA Etat de la banque à distance dans l'uemoa Avec environ 20 initiatives enregistrées auprès de la banque centrale (BCEAO) à la

Plus en détail

FEDERATION DE RUSSIE Certification GOST R INTRODUCTION OBJECTIFS PRINCIPAUX DE LA CERTIFICATION GOST R CERTIFCAT DE CONFORMITE GOST R

FEDERATION DE RUSSIE Certification GOST R INTRODUCTION OBJECTIFS PRINCIPAUX DE LA CERTIFICATION GOST R CERTIFCAT DE CONFORMITE GOST R INTRODUCTION La certification GOST R a été instaurée par le gouvernement russe en 1993 avec l objectif principal d assurer la sécurité et de protéger la santé et l environnement de la population russe.

Plus en détail

Formulaire de demande Programme d infrastructure communautaire de Canada 150

Formulaire de demande Programme d infrastructure communautaire de Canada 150 Canadian Northern Economic Development Agency Agence canadienne de développement du Nord Formulaire de demande Programme d infrastructure communautaire de Canada 150 PARTIE A Renseignements sur le demandeur

Plus en détail

Programme d appui aux investissements des PME

Programme d appui aux investissements des PME Programme d appui aux investissements des PME MIGA : apporter aux clients des atouts sans pareil L Agence multilatérale de garantie des investissements (MIGA) a pour mission de promouvoir l investissement

Plus en détail

Formation des Partenaires en Fundraising/Récolte de fonds. Termes de référence

Formation des Partenaires en Fundraising/Récolte de fonds. Termes de référence Formation des Partenaires en Fundraising/Récolte de fonds Termes de référence 1 1. Contexte et justification La formation en recherche de financement s inscrit dans le cadre du programme «Promouvoir l

Plus en détail

Présentation générale du Manuel De Procédures de l Agence de Développement Social

Présentation générale du Manuel De Procédures de l Agence de Développement Social Présentation générale du Manuel De Procédures de l Agence de Développement Social 1 Page sur 5 1. PRESENTATION DU MANUEL DE PROCEDURES... 3 2. STRUCTURE DU MANUEL DE PROCEDURES... 3 Fenêtre 1 : Structure

Plus en détail

3 - Sélection des fournisseurs... 4. 4 Marche courante... 5. 4.1 Conditionnement Transport... 5. 4.2 Livraison... 5

3 - Sélection des fournisseurs... 4. 4 Marche courante... 5. 4.1 Conditionnement Transport... 5. 4.2 Livraison... 5 1 SOMMAIRE 1 Introduction... 3 2 Principes... 3 3 - Sélection des fournisseurs... 4 4 Marche courante... 5 4.1 Conditionnement Transport... 5 4.2 Livraison... 5 4.3 - Garantie qualité / Conformité... 5

Plus en détail

Septième cycle GUIDE POUR LE SUIVI DES PROJETS, L ÉTABLISSEMENT DE RAPPORTS, LA RÉVISION ET LA PROLONGATION DE PROJETS

Septième cycle GUIDE POUR LE SUIVI DES PROJETS, L ÉTABLISSEMENT DE RAPPORTS, LA RÉVISION ET LA PROLONGATION DE PROJETS Septième cycle GUIDE POUR LE SUIVI DES PROJETS, L ÉTABLISSEMENT DE RAPPORTS, LA RÉVISION ET LA PROLONGATION DE PROJETS Pour tous les modèles de rapports, veuillez visiter le site du FNUD : http://www.un.org/democracyfund/grantees/grantees_r7.html

Plus en détail

Plan de travail du Bureau de l audit et de la surveillance du FIDA pour 2011

Plan de travail du Bureau de l audit et de la surveillance du FIDA pour 2011 Cote du document: EB 2010/101/R.41 Point de l'ordre du jour: 17 b) Date: 9 novembre 2010 Distribution: Publique Original: Anglais F Plan de travail du Bureau de l audit et de la surveillance du FIDA pour

Plus en détail

362 Aides aux partenariats d'innovation

362 Aides aux partenariats d'innovation Réalisé par : DGO ECONOMIE, EMPLOI ET RECHERCHE Direction des Réseaux d'entreprises Place de la Wallonie, 1 B-5100 JAMBES (NAMUR) BELGIQUE Tel. : +32.(0)81.33.39.39 - Fax : +32.(0)81.33.37.77 E-mail :

Plus en détail

Conditions pour devenir un auditeur CanadaGAP

Conditions pour devenir un auditeur CanadaGAP Conditions pour devenir un auditeur CanadaGAP Pour être admissibles aux postes d auditeurs du programme CanadaGAP, tous les nouveaux candidats ayant reçu la formation après le 1 er avril 2015 doivent remplir

Plus en détail

SCARM Direction de l approvisionnement Ville de Montréal Mars 2013

SCARM Direction de l approvisionnement Ville de Montréal Mars 2013 SCARM Direction de l approvisionnement Ville de Montréal Mars 2013 Table des matières Politique d approvisionnement... 5 Politique de gestion contractuelle... 6 Des biens et des services... 7 Fichier

Plus en détail

Mécanisme de Fonds Commissionnés pour la Recherche Agricole Appel à Propositions de Projets (PP)

Mécanisme de Fonds Commissionnés pour la Recherche Agricole Appel à Propositions de Projets (PP) Conseil Ouest et Centre Africain pour la Recherche et le Développement Agricoles West and Central African Council for Agricultural Research and Development Mécanisme de Fonds Commissionnés pour la Recherche

Plus en détail

Art. 2. Les vérificateurs environnementaux, tels que définis à l article 2, point 20) du règlement (CE), relèvent du régime suivant :

Art. 2. Les vérificateurs environnementaux, tels que définis à l article 2, point 20) du règlement (CE), relèvent du régime suivant : Projet de loi portant certaines modalités d application et sanction du règlement (CE) no 1221/2009 du Parlement européen et du Conseil du 25 novembre 2009 concernant la participation volontaire des organisations

Plus en détail

GUIDE POUR LE SUIVI DES PROJETS, L ÉTABLISSEMENT DE RAPPORTS, LA RÉVISION ET LA PROLONGATION DE PROJETS

GUIDE POUR LE SUIVI DES PROJETS, L ÉTABLISSEMENT DE RAPPORTS, LA RÉVISION ET LA PROLONGATION DE PROJETS GUIDE POUR LE SUIVI DES PROJETS, L ÉTABLISSEMENT DE RAPPORTS, LA RÉVISION ET LA PROLONGATION DE PROJETS Pour tous les modèles de rapports, veuillez visiter le site du FNUD : http://www.un.org/democracyfund/information-grantees

Plus en détail

Guide de présentation. Programme de subventions aux entreprises adaptées

Guide de présentation. Programme de subventions aux entreprises adaptées Guide de présentation Programme de subventions aux entreprises adaptées Guide de présentation Programme de subventions aux entreprises adaptées Direction régionale d Emploi-Québec du Centre-du-Québec Direction

Plus en détail

Plateforme d informations climatiques au Niger Présentation de l opportunité

Plateforme d informations climatiques au Niger Présentation de l opportunité Plateforme d informations climatiques au Niger Présentation de l opportunité 23 Novembre 2012 Pour diffusion publique Résumé Exécutif Une opportunité Pour un opérateur privé, la plateforme d'informations

Plus en détail

CERTIFICATION CERTIPHYTO

CERTIFICATION CERTIPHYTO CONDITIONS GENERALES DE CERTIFICATION MONOSITE Indice 2 Page 1/12 «Distribution de produits phytopharmaceutiques, Application en prestation de service de produits phytopharmaceutiques, Conseil à l utilisation

Plus en détail

Turquie. Date d adoption de la Loi : 9 novembre 2007 CHAPITRE 1. Objectif, Champ d application, Définitions et Abréviations

Turquie. Date d adoption de la Loi : 9 novembre 2007 CHAPITRE 1. Objectif, Champ d application, Définitions et Abréviations Turquie Traduction non officielle 1 de la Loi n o 5710 2 relative à la construction et à l exploitation de centrales nucléaires et à la vente de l énergie produite par ces centrales Date d adoption de

Plus en détail

POLITIQUE SUR LA SÉCURITÉ LASER

POLITIQUE SUR LA SÉCURITÉ LASER Date d entrée en vigueur: 30 aout 2011 Remplace/amende: VRS-51/s/o Origine: Vice-rectorat aux services Numéro de référence: VPS-51 Les utilisateurs de lasers devront suivre les directives, la politique

Plus en détail

Norme internationale d information financière 1 Première application des Normes internationales d information financière

Norme internationale d information financière 1 Première application des Normes internationales d information financière IFRS 1 Norme internationale d information financière 1 Première application des Normes internationales d information financière Objectif 1 L objectif de la présente Norme est d assurer que les premiers

Plus en détail

Pro-Investisseurs CIBC Barème des commissions et des frais

Pro-Investisseurs CIBC Barème des commissions et des frais Pro-Investisseurs CIBC Barème des commissions et des frais En vigueur à compter du 6 octobre 2014 En tant que client de Pro-Investisseurs MD CIBC, vous avez accepté de payer certains frais selon les types

Plus en détail

Crédits d impôt pour la recherche scientifique et le développement expérimental («RS&DE»)

Crédits d impôt pour la recherche scientifique et le développement expérimental («RS&DE») Crédits d impôt pour la recherche scientifique et le développement expérimental («RS&DE») Aperçu du programme et occasions à saisir Pascal Martel Yara Bossé-Viola 8 octobre 2014 Objectifs Objectifs du

Plus en détail

Appel à projets Incubation et capital-amorçage des entreprises technologiques de mars 1999 L'appel à projets est clos

Appel à projets Incubation et capital-amorçage des entreprises technologiques de mars 1999 L'appel à projets est clos 1 sur 7 Appel à projets Incubation et capital-amorçage des entreprises technologiques de mars 1999 L'appel à projets est clos Présentation générale Le ministère chargé de la recherche et de la technologie

Plus en détail

Système de management H.A.C.C.P.

Système de management H.A.C.C.P. NM 08.0.002 Norme Marocaine 2003 Système de management H.A.C.C.P. Exigences Norme Marocaine homologuée par arrêté du Ministre de l'industrie, du Commerce et des Télécommunications N 386-03 du 21 Février

Plus en détail

INITIATIVE DE LA CEDEAO SUR LES NORMES ET ETIQUETTES

INITIATIVE DE LA CEDEAO SUR LES NORMES ET ETIQUETTES INITIATIVE DE LA CEDEAO SUR LES NORMES ET ETIQUETTES TERMES DES REFERENCES Pour Le développement des Normes Minimales de Performance Energétique pour les Climatiseurs et Réfrigérateurs dans la Région CEDEAO

Plus en détail

Principales aides financières au Développement Export

Principales aides financières au Développement Export Principales aides financières au Développement Export Retrouver en page 5 " L appui régional aux Projets Stratégiques d Entreprises" > Régionales Programme ASTREE / Aide Stratégique Régionale à l Entreprise

Plus en détail

Appendice A I. Mission II. Domaine d'activité A. VÉRIFICATION

Appendice A I. Mission II. Domaine d'activité A. VÉRIFICATION Appendice A Charte du Bureau de l'inspecteur général I. Mission 1. Le Bureau de l'inspecteur général assure la supervision des programmes et des opérations de l'organisation, par des opérations de vérification

Plus en détail

Norme de la Chaîne de Traçabilité

Norme de la Chaîne de Traçabilité Norme de la Chaîne de Traçabilité Mars 2014 Réseau d'agriculture Durable et Rainforest Alliance, 2012-2014. www.san.ag Ce document est disponible sur les sites suivants: www.san.ag - www.rainforest-alliance.org

Plus en détail

1. Contexte de l activité.

1. Contexte de l activité. REPUBLIQUE TUNISIENNE MINISTERE DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ET DE LA TECHNOLOGIE TERMES DE REFERENCES relatifs AU DEUXIEME APPEL A PROPOSITIONS DANS LE CADRE DU PROGRAMME D'APPUI

Plus en détail

Contenu attendu des guides nationaux de bonnes pratiques d hygiène GBPH

Contenu attendu des guides nationaux de bonnes pratiques d hygiène GBPH Contenu attendu des guides nationaux de bonnes pratiques d hygiène GBPH Note d information à l usage des professionnels En complément de cette note, des informations relatives au contenu des GBPH sont

Plus en détail

ENTREPRISE D ETE Lignes directrices 2015

ENTREPRISE D ETE Lignes directrices 2015 ENTREPRISE D ETE Lignes directrices 2015 Rejoignez la communauté d entrepreneurs sur nos réseaux sociaux et recevez de l information, des idées d affaires et astuces pour gérer votre entreprise www.ontario.ca/entreprisedete

Plus en détail

Directives de candidature

Directives de candidature ENDANGERED ARCHIVES PROGRAMME SUBVENTIONS DE RECHERCHE Directives de candidature Août 2011 Dans leur volonté de contribuer aux recherches fondamentales sur d importantes questions en matière de sciences

Plus en détail

LES ÉVÉNEMENTS INTERNATIONAUX MONTRÉALAIS Programme de soutien de Tourisme Montréal

LES ÉVÉNEMENTS INTERNATIONAUX MONTRÉALAIS Programme de soutien de Tourisme Montréal Orlando G. Cerocchi LES ÉVÉNEMENTS INTERNATIONAUX MONTRÉALAIS Programme de soutien de Tourisme Montréal :: INTRODUCTION :: OBJECTIF DU PROGRAMME :: FESTIVALS ET ÉVÉNEMENTS TOURISTIQUES ADMISSIBLES :: CHAMPS

Plus en détail

Le marquage CE vous ouvre les portes du marché européen!

Le marquage CE vous ouvre les portes du marché européen! Le marquage CE vous ouvre les portes du marché européen! Commission européenne Entreprises et industrie Table des matières Qu est-ce que le marquage CE? Qu est-ce que le marquage CE? 3 Obligations légales

Plus en détail

RÈGLES DE CERTIFICATION D ENTREPRISE

RÈGLES DE CERTIFICATION D ENTREPRISE RÈGLES DE CERTIFICATION D ENTREPRISE Fabrication et transformation de matériaux et d emballages destinés au contact des aliments : respect des règles d hygiène (méthode HACCP) Réf. Rédacteur LNE PP/GLB

Plus en détail

PROCÉDURE D'APPEL D'OFFRES ET D'OCTROI POUR LES ACHATS D'ÉLECTRICITÉ

PROCÉDURE D'APPEL D'OFFRES ET D'OCTROI POUR LES ACHATS D'ÉLECTRICITÉ PROCÉDURE D'APPEL D'OFFRES ET D'OCTROI POUR LES ACHATS D'ÉLECTRICITÉ INTRODUCTION Hydro-Québec, dans ses activités de distribution d'électricité («Distributeur»), doit conclure des contrats d'approvisionnement

Plus en détail

6.1 L UNIVERSITÉ RECHERCHE... 5... 6

6.1 L UNIVERSITÉ RECHERCHE... 5... 6 DIRECTIVE 2600-035 TITRE : ADOPTION : Comité de direction de l Université Résolution : CD-2008-07-08 ENTRÉE EN VIGUEUR : 8 juillet 2008 MODIFICATION : Comité de direction de l Université Résolution : CD-2014-04-08-05

Plus en détail

PROGRAMME DES NATIONS UNIES POUR LE DEVELOPPEMENT

PROGRAMME DES NATIONS UNIES POUR LE DEVELOPPEMENT PROGRAMME DES NATIONS UNIES POUR LE DEVELOPPEMENT TERMES DE REFERENCE I. Information sur la consultation/contrat de service Titre Projet Type de contrat Durée initiale Lieu d affectation CONSULTANT NATIONAL

Plus en détail

Norme internationale d information financière 5 Actifs non courants détenus en vue de la vente et activités abandonnées

Norme internationale d information financière 5 Actifs non courants détenus en vue de la vente et activités abandonnées Norme internationale d information financière 5 Actifs non courants détenus en vue de la vente et activités abandonnées Objectif 1 L objectif de la présente norme est de spécifier la comptabilisation d

Plus en détail

5.11 Programme de subventions aux entreprises adaptées

5.11 Programme de subventions aux entreprises adaptées 5.11 Programme de subventions aux entreprises adaptées 5.11 PROGRAMME DE SUBVENTIONS AUX ENTREPRISES ADAPTÉES 2014-02-17 Table des matières Page 2 sur 16 Table des matières RÉFÉRENCE 1. INTRODUCTION...

Plus en détail

Orientations sur la solvabilité du groupe

Orientations sur la solvabilité du groupe EIOPA-BoS-14/181 FR Orientations sur la solvabilité du groupe EIOPA Westhafen Tower, Westhafenplatz 1-60327 Frankfurt Germany - Tel. + 49 69-951119-20; Fax. + 49 69-951119-19; email: info@eiopa.europa.eu

Plus en détail

République de Côte d Ivoire NOTE D INFORMATION UN INSTRUMENT PROFESSIONNEL AU CŒUR DU DEVELOPPEMENT AGRICOLE ET DES FILIERES DE PRODUCTION

République de Côte d Ivoire NOTE D INFORMATION UN INSTRUMENT PROFESSIONNEL AU CŒUR DU DEVELOPPEMENT AGRICOLE ET DES FILIERES DE PRODUCTION République de Côte d Ivoire NOTE D INFORMATION UN INSTRUMENT PROFESSIONNEL AU CŒUR DU DEVELOPPEMENT AGRICOLE ET DES FILIERES DE PRODUCTION Investir pour le futur Anticiper - Innover 01 BP 3726 ABIDJAN

Plus en détail

L injection de biométhane dans le réseau de gaz naturel

L injection de biométhane dans le réseau de gaz naturel L injection de biométhane dans le réseau de gaz naturel Claire BRECQ GrDF - Délégation Stratégie- Régulation 10 ème Conférence sur le biogaz et le biométhane Montréal, le 24 mai 2012 Présentation de GrDF

Plus en détail

Norme comptable internationale 20 Comptabilisation des subventions publiques et informations à fournir sur l aide publique 1

Norme comptable internationale 20 Comptabilisation des subventions publiques et informations à fournir sur l aide publique 1 Norme comptable internationale 20 Comptabilisation des subventions publiques et informations à fournir sur l aide publique 1 Champ d application 1 La présente norme doit être appliquée à la comptabilisation

Plus en détail

Accès au financement pour la mise en valeur de cultures de diversification dans les régions de caféiculture CFC/ICO/30 (AEP : FGCCC/OCIBU)

Accès au financement pour la mise en valeur de cultures de diversification dans les régions de caféiculture CFC/ICO/30 (AEP : FGCCC/OCIBU) PJ 39/12 Add. 1 (F) 21 septembre 2012 Original: anglais F Comité des projets Conseil international du Café 24 28 septembre 2012 Londres, Royaume Uni Résumé du rapport de situation soumis par les Agences

Plus en détail

FORMULAIRE DE DEMANDE DE SUBVENTION PLAN VEGETAL POUR L ENVIRONNEMENT

FORMULAIRE DE DEMANDE DE SUBVENTION PLAN VEGETAL POUR L ENVIRONNEMENT En cours Ministère de l Agriculture, de l Agroalimentaire et de la Forêt FORMULAIRE DE DEMANDE DE SUBVENTION PLAN VEGETAL POUR L ENVIRONNEMENT DISPOSITIF N 216 - CUMA DU PROGRAMME DE DEVELOPPEMENT RURAL

Plus en détail

Obtenir le titre de prêteur. agréé. La clé qui ouvre de nouvelles portes AU CŒUR DE L HABITATION

Obtenir le titre de prêteur. agréé. La clé qui ouvre de nouvelles portes AU CŒUR DE L HABITATION Obtenir le titre de prêteur agréé La clé qui ouvre de nouvelles portes AU CŒUR DE L HABITATION La SCHL aide les Canadiens à répondre à leurs besoins en matière de logement. En tant qu autorité en matière

Plus en détail

TITRE Ier DISPOSITIONS GENERALES. Article 1 er

TITRE Ier DISPOSITIONS GENERALES. Article 1 er DECISION REGLEMENTAIRE N 12 DU 2 MARS 1948 DU CENTRE NATIONAL DE LA CINEMATOGRAPHIE RELATIVE AUX AUTORISATIONS D'EXERCICE DE LA PROFESSION modifiée par décisions n 12 bis du 18 mai 1949, 12 ter du 3 août

Plus en détail

SPECIFICATION "E" DU CEFRI CONCERNANT LES ENTREPRISES EMPLOYANT DU PERSONNEL DE CATEGORIE A OU B TRAVAILLANT DANS LES INSTALLATIONS NUCLEAIRES

SPECIFICATION E DU CEFRI CONCERNANT LES ENTREPRISES EMPLOYANT DU PERSONNEL DE CATEGORIE A OU B TRAVAILLANT DANS LES INSTALLATIONS NUCLEAIRES 92038 PARIS LA DEFENSE CEDEX Page 1 / 11 SPECIFICATION "E" DU CEFRI CONCERNANT LES ENTREPRISES EMPLOYANT DU PERSONNEL DE CATEGORIE A OU B TRAVAILLANT DANS LES INSTALLATIONS NUCLEAIRES 29/11/00 13 Indice

Plus en détail

sur les bourses et les prêts d études (LBPE)

sur les bourses et les prêts d études (LBPE) Loi du 14 février 2008 Entrée en vigueur :... sur les bourses et les prêts d études (LBPE) Le Grand Conseil du canton de Fribourg Vu l article 65 al. 4 de la Constitution du canton de Fribourg du 16 mai

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE SELECTION DES CONSULTANTS

GUIDE PRATIQUE SELECTION DES CONSULTANTS MINISTÈRE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES.. SECRETARIAT GENERAL. REPUBLQUE DU MALI Un Peuple Un but Une Foi.. GUIDE PRATIQUE SELECTION DES CONSULTANTS SEPTEMBRE 2003 Champs d Application Marchés d Études,

Plus en détail

(Actes non législatifs) RÈGLEMENTS

(Actes non législatifs) RÈGLEMENTS 23.4.2010 Journal officiel de l Union européenne L 102/1 II (Actes non législatifs) RÈGLEMENTS RÈGLEMENT (UE) N o 330/2010 DE LA COMMISSION du 20 avril 2010 concernant l'application de l'article 101, paragraphe

Plus en détail

Ressources humaines et Développement des compétences Canada Tableau du fonds de la somme désignée pour le paiement d expérience commune

Ressources humaines et Développement des compétences Canada Tableau du fonds de la somme désignée pour le paiement d expérience commune Ressources humaines et Développement des compétences Canada Tableau du fonds de la somme désignée pour le paiement d expérience commune 30 septembre 2012 (en milliers de dollars) Le présent document ne

Plus en détail

POLITIQUE 4.4 OPTIONS D ACHAT D ACTIONS INCITATIVES

POLITIQUE 4.4 OPTIONS D ACHAT D ACTIONS INCITATIVES POLITIQUE 4.4 OPTIONS D ACHAT Champ d application de la politique Les options d achat d actions incitatives servent à récompenser les titulaires d option pour les services qu ils fourniront à l émetteur.

Plus en détail

FORMULAIRE DE CANDIDATURE «SOCIETE 2010» (à compléter et signer par la société soumissionnaire) DEUX exemplaires

FORMULAIRE DE CANDIDATURE «SOCIETE 2010» (à compléter et signer par la société soumissionnaire) DEUX exemplaires Déclaration sur l'honneur FORMULAIRE DE CANDIDATURE «SOCIETE 2010» (à compléter et signer par la société soumissionnaire) DEUX exemplaires Je, soussigné, par la présente déclare sur l honneur: * que la

Plus en détail

Organisation des Nations Unies pour le développement industriel

Organisation des Nations Unies pour le développement industriel Organisation des Nations Unies pour le développement industriel Distr. générale 14 octobre 2014 Français Original: anglais Conseil du développement industriel Quarante-deuxième session Vienne, 25-27 novembre

Plus en détail

LE PLAN D'AMÉLIORATION DE LA FONCTION MARKETING

LE PLAN D'AMÉLIORATION DE LA FONCTION MARKETING LE PLAN D'AMÉLIORATION DE LA FONCTION MARKETING Direction du développement des entreprises et des affaires Préparé par Michel Coutu, F. Adm.A., CMC Conseiller en gestion Publié par la Direction des communications

Plus en détail

MANITOWOC. Bulletin d'orientation de l'entreprise. Circulaire originale En remplacement de la circulaire 103 datée du 22 septembre 1999

MANITOWOC. Bulletin d'orientation de l'entreprise. Circulaire originale En remplacement de la circulaire 103 datée du 22 septembre 1999 Page 1 MANITOWOC Bulletin d'orientation de l'entreprise Objet : Éthique Circulaire originale En remplacement de la circulaire 103 datée du 22 septembre 1999 CIRCULAIRE 103 2 décembre 2002 EXPIRATION :

Plus en détail

POLITIQUE DE COHÉSION 2014-2020

POLITIQUE DE COHÉSION 2014-2020 DÉVELOPPEMENT LOCAL MENÉ PAR LES ACTEURS LOCAUX POLITIQUE DE COHÉSION 2014-2020 Les nouvelles règles et la législation régissant le prochain financement de la politique européenne de cohésion pour la période

Plus en détail

CRÉDIT D IMPÔT RELATIF À L INTÉGRATION DES TI DANS LES PME DES SECTEURS MANUFACTURIER ET PRIMAIRE INVESTISSEMENT QUÉBEC

CRÉDIT D IMPÔT RELATIF À L INTÉGRATION DES TI DANS LES PME DES SECTEURS MANUFACTURIER ET PRIMAIRE INVESTISSEMENT QUÉBEC CRÉDIT D IMPÔT RELATIF À L INTÉGRATION DES TI DANS LES PME DES SECTEURS MANUFACTURIER ET PRIMAIRE INVESTISSEMENT QUÉBEC Direction des mesures fiscales Table des matières Société admissible... 3 Société

Plus en détail

CENTRES D APPUI À LA TECHNOLOGIE ET À L INNOVATION (CATI) GUIDE DE MISE EN ŒUVRE

CENTRES D APPUI À LA TECHNOLOGIE ET À L INNOVATION (CATI) GUIDE DE MISE EN ŒUVRE CENTRES D APPUI À LA TECHNOLOGIE ET À L INNOVATION (CATI) GUIDE DE MISE EN ŒUVRE Le programme de centres d'appui à la technologie et à l'innovation (CATI), mis en place par l'ompi, permet aux innovateurs

Plus en détail

CAPITAL INVEST PME 2014

CAPITAL INVEST PME 2014 FCPI CAPITAL INVEST PME 2014 Soutenez le développement d entreprises innovantes tout en allégeant votre fiscalité en contrepartie d un risque de perte en capital Prise en compte des souscriptions - du

Plus en détail

Régime cadre exempté de notification N SA.40391 relatif aux aides à la recherche, au développement et à l innovation (RDI) pour la période 2014-2020

Régime cadre exempté de notification N SA.40391 relatif aux aides à la recherche, au développement et à l innovation (RDI) pour la période 2014-2020 Régime cadre exempté de notification N SA.40391 relatif aux aides à la recherche, au développement et à l innovation (RDI) pour la période 2014-2020 Les autorités françaises ont informé la Commission européenne

Plus en détail

Place de Wallonie, 1 à 5100 Jambes Secrétariat : 081/33.44.84 Accompagnement.recherche@spw.wallonie.be. Guide pratique pour les études de faisabilité

Place de Wallonie, 1 à 5100 Jambes Secrétariat : 081/33.44.84 Accompagnement.recherche@spw.wallonie.be. Guide pratique pour les études de faisabilité Direction générale opérationnelle Économie, Emploi et Recherche Département du Développement technologique Direction de l Accompagnement de la Recherche Place de Wallonie, 1 à 5100 Jambes Secrétariat :

Plus en détail

3 Guide pour développer un plan national de gestion des déchets de soins médicaux

3 Guide pour développer un plan national de gestion des déchets de soins médicaux 3 Guide pour développer un plan national de gestion des déchets de soins médicaux (111) Cette section présente une liste d actions recommandées qui devraient être mises en place par le gouvernement central

Plus en détail

UN INSTRUMENT FINANCIER POUR L AGRICULTURE EN. Wilfredo Necochea Président FOGAL sosf@amauta.rcp.net.pe

UN INSTRUMENT FINANCIER POUR L AGRICULTURE EN. Wilfredo Necochea Président FOGAL sosf@amauta.rcp.net.pe FONDS DE GARANTIE: UN INSTRUMENT FINANCIER POUR L AGRICULTURE EN AMÉRIQUE LATINE Wilfredo Necochea Président FOGAL sosf@amauta.rcp.net.pe FONDS DE GARANTIE Encourager les banques et/ou entités de financement

Plus en détail

Normes Mauritaniennes de l Action contre les Mines (NMAM) Inclus les amendements Janvier 2014

Normes Mauritaniennes de l Action contre les Mines (NMAM) Inclus les amendements Janvier 2014 NMAM 11.10 Normes Mauritaniennes de l Action contre les Mines (NMAM) Inclus les amendements Gestion de l information et rédaction de rapports en Mauritanie Coordinateur Programme National de Déminage Humanitaire

Plus en détail

Conditions Générales pour l achat de biens et services

Conditions Générales pour l achat de biens et services Conditions Générales pour l achat de biens et services 1 Champ d application 1.1 Les conditions générales règlent la conclusion, le contenu et l exécution des accords d achat de biens et services. 1.2

Plus en détail

Dernière mise à jour : septembre 2014

Dernière mise à jour : septembre 2014 Crédit d impôt remboursable pour l édition de livres TABLE DES MATIÈRES Société admissible....... 1 Société exclu... 2 Maison d édition reconnue.. 2 Ouvrages admissibles...... 2 Ouvrages exclus. 3 Auteur

Plus en détail

LA FINANCIÈRE AGRICOLE DU QUÉBEC PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2013-2015

LA FINANCIÈRE AGRICOLE DU QUÉBEC PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2013-2015 LA FINANCIÈRE AGRICOLE DU QUÉBEC PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2013-2015 Table des matières Message du président-directeur général 3 Orientation gouvernementale 1 : Informer, sensibiliser, éduquer,

Plus en détail

CONTRAT D ASSURANCE PROSPECTION PREMIERS PAS (A3P)

CONTRAT D ASSURANCE PROSPECTION PREMIERS PAS (A3P) CONTRAT D ASSURANCE PROSPECTION PREMIERS PAS (A3P) N ASSURÉ : Adresse : N de siren : Le contrat d assurance prospection premiers pas ci-après dénommé «le contrat», est régi par le droit commun des contrats.

Plus en détail

RÈGLEMENT DE CONSULTATION

RÈGLEMENT DE CONSULTATION ROYAUME DU MAROC MINISTERE DE L EQUIPEMENT, DU TRANSPORT ET DE LA LOGISTIQUE DIRECTION DE LA STRATEGIE, DES PROGRAMMES ET DE LA COORDINATION DES TRANSPORTS RÈGLEMENT DE CONSULTATION APPEL D OFFRES OUVERT

Plus en détail