Licence, master ou doctorat, pour quoi faire?

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Licence, master ou doctorat, pour quoi faire?"

Transcription

1 RESSOURCES HUMAINES Licence, master ou doctorat, pour quoi faire? Roger Pilon Professeur adjoint Anne-Marise Lavoie Professeure titulaire École des sciences infirmières de l Université laurentienne Le marché de l emploi canadien en soins infirmiers est en plein essor. Trouver du travail n est pas un problème pour ces professionnelles de santé, et ce dans de très nombreux domaines de compétences. L universitarisation de la profession a, en outre, créé de nouvelles perspectives d emploi. Les débouchés possibles après les diplômes de baccalauréat, maîtrise et doctorat sont légion, et les infirmières canadiennes détentrices d un baccalauréat ont toujours le choix d entrer dans la vie professionnelle ou de poursuivre leurs études à un niveau supérieur : maîtrise et doctorat. La formation universitaire supérieure ouvre la porte à une multitude de nouveaux emplois en pratique avancée. L Université Laurentienne Fondée en 1960 et implantée à Sudbury (Ontario, Canada), cette université bilingue est le plus grand fournisseur de cours universitaires bilingues à distance au Canada. DR En 2002, la réforme licence/master/ doctorat (LMD) de Bologne a apporté des changements aux systèmes d enseignement supérieurs français, suisse et belge [1]. Cette réforme des trois cycles d enseignement supérieur est principalement adossée au modèle anglo-saxon qui préconise des études universitaires (baccalauréat, maîtrise et doctorat). Elle harmonise l enseignement supérieur de pays comme la Grande-Bretagne, le Canada, les États-Unis et l Australie. L adaptation de l enseignement supérieur aux principes de la réforme LMD au sein des communautés française, suisse et belge répond à des besoins complémentaires comme la formation continue, l amélioration de la qualité de l enseignement supérieur et de la mobilité étudiante, surtout dans les pays européens, et à l objectif de mieux placer les établissements d enseignement supérieur dans la concurrence internationale [2]. En 2012, les formations en soins infirmiers n avaient pas encore été modifiées dans tous les pays européens. Mais le processus de mise en conformité à la réforme LMD est en cours. Les organismes d enseignement européens mettent en place les mesures préalables à un nouveau cursus. Idéalement, les diplômes en soins infirmiers devraient correspondre aux grades universitaires en sciences infirmières. En France, la licence en sciences infirmières est opérationnelle dans certaines régions. En revanche, les infirmières continuent d étudier, en deuxième et troisième cycles, dans d autres disciplines que les sciences infirmières : santé publique, psychologie, éducation, sociologie La licence en soins infirmiers est délivrée au bout de trois ans. C est un premier cycle d études qui correspond à un niveau de qualification approprié pour l insertion sur le marché du travail européen. 20 # 559 Juillet - Août 2014 Revue hospitalière de France

2 Licence, master ou doctorat En France depuis 2009, dans certaines régions, les instituts de formation en soins infirmiers (Ifsi) ont transformé le diplôme d État infirmier en un équivalent universitaire de licence. La coordination pédagogique se fait conjointement entre l université et les Ifsi. Il existe désormais une possibilité pour les infirmières françaises de poursuivre leurs études afin d obtenir, à Paris, un master niveau 1 qui se concentre sur les principes fondamentaux des soins cliniques infirmiers, à Marseille, un master niveau 2 qui discute des soins en pratique avancée de cancérologie, de gérontologie et de gestion [3]. La filière licence/master/doctorat La filière LMD en sciences infirmières est en marche en Europe, mais qu en est-il au Canada? Suivre une formation de LMD en terre canadienne ouvre-t-il des portes à l emploi? Quels emplois occupent ces infirmières qui possèdent un tel bagage scientifique et pratique en sciences de la santé? Dans la francophonie canadienne, la licence ou bachelor est similaire au baccalauréat. Le master est équivalent à la maîtrise. Le doctorat obéit à des critères similaires que ceux en vigueur en Europe. Au Canada, le baccalauréat est la porte d entrée de la profession infirmière dans toutes les provinces, à l exception du Québec, depuis 2000 [4]. Ce baccalauréat en sciences infirmières est devenu incontournable pour des raisons multiples et convergentes : complexité des problèmes de santé des nouvelles procédures scientifiques, équipements de haute technologie L infirmière qui possède un baccalauréat est mieux armée pour faire face aux situations humaines complexes, problématiques, singulières et imprévisibles. Elle est mieux préparée à détecter les manifestations de santé vécues par une personne, une famille ou un groupe, et ce à tous les âges de la vie. Ce niveau de formation est plus approprié dès lors qu il s agit d aider la personne, la famille ou le groupe à déterminer leurs besoins de soins et à y répondre à l intérieur d une relation interpersonnelle, dans une perspective de promotion de la santé et conjointement avec les autres professionnels de santé. Qui plus est, en se fondant sur des données probantes, l infirmière bachelière a acquis les compétences nécessaires à une lecture performante d articles de recherche. Elle est en mesure de les Les programmes de maîtrise forment les infirmières cliniciennes spécialisées, les infirmières praticiennes et les infirmières en pratique avancée dans toutes sortes de domaines d expertise. interpréter et de les évaluer pour sa pratique [5]. Elle peut identifier des situations problématiques exigeant d être enquêtées, recueillir les données nécessaires à l amélioration des aspects cliniques de son champ de travail. In fine, elle est en situation d appliquer les résultats de recherche à sa pratique infirmière et à les partager (avec ses collègues infirmiers, avec les autres professionnels de santé ). Où exercent-elles? Après avoir terminé sa formation de baccalauréat en sciences infirmières et s être inscrite au tableau de l ordre des infirmières et infirmiers de la province où elle envisage d exercer, l infirmière travaille majoritairement en institution de soins, la plupart du temps l hôpital public. À sa sortie de l université, elle occupe généralement Revue hospitalière de France # 559 Juillet - Août

3 RESSOURCES HUMAINES un poste d infirmière «au chevet» 1 et prodigue ses soins aux patients. La carrière d une infirmière peut aussi débuter ou se poursuivre au sein de la communauté, en cliniques de soins et de planification familiale, bureaux médicaux, écoles en santé scolaire, milieu ambulatoire, dans les agences de services sociaux, dans l industrie en santé préventive en milieu de travail, au sein d agences d assurance médicale, de soins à domicile, en centres de prévention des intoxications, dans l industrie pharmaceutique, et en centres de réadaptation et établissements pour malades souffrant du VIH [6]. Les programmes de maîtrise Les programmes de maîtrise forment les infirmières cliniciennes spécialisées, les infirmières praticiennes et les infirmières en pratique avancée Les infirmières spécialistes bénéficient d un vaste champ de possibilités professionnelles, dans le secteur de la recherche notamment. dans toutes sortes de domaines d expertise. Deux compétences infirmières en pratique avancée sont officiellement reconnues au Canada : l infirmière praticienne et l infirmière clinicienne spécialisée [7]. Avec leurs compétences avancées, ces infirmières jouent un rôle essentiel dans la prestation des soins directs. Elles assurent la gestion des soins de l équipe, développent des directives et protocoles, promeuvent l utilisation de recherche pour modifier la pratique, assurent des consultations spécialisées, enseignent aux collègues de nouvelles techniques de soin, contribuent aux évolutions du système et, in fine, améliorent la qualité des soins [7]. De façon générale, l infirmière titulaire d une maîtrise est à même d analyser des situations complexes et de concevoir des solutions susceptibles d accroître l efficience ou l efficacité des soins en milieux cliniques et communautaires. Elle conseille sur les «habiletés» (tâches) à transférer, communique et applique les connaissances scientifiques. Elle influence ainsi la pratique infirmière. De manière plus précise, cette infirmière investigue et analyse les situations de santé chez la personne et sa famille. Elle assure la surveillance des médicaments et des traitements d un groupe de personnes qui pose problème. Elle reformule des problèmes de pratique infirmière pour trouver des solutions en utilisant des connaissances et méthodes scientifiques [5]. Elle améliore la qualité et la pertinence de la recherche en sciences infirmières en apportant son expertise à des problèmes cliniques [5]. Elle facilite les enquêtes en milieu clinique et accompagne les autres infirmières dans l application des connaissances scientifiques en sciences infirmières [5]. C. Moissière - DR Infirmières spécialistes Leur formation de maîtrise achevée, les infirmières spécialistes occupent des postes de choix dans différents secteurs : éducation, gestion, santé communautaire, santé mentale, soins aux personnes âgées, prévention et contrôle des infections, prévention et contrôle des plaies, administration des soins de santé [8]. Nombreux sont les postes auxquels elles sont en mesure de prétendre en milieu intra ou extrahospitalier : chef d équipe, assistante infirmière-chef, infirmière-chef, coordonnatrice des soins et d assistance, coordonnatrice à la dotation en soins infirmiers, coordonnatrice au recrutement en soins infirmiers, cadre-conseil en soins infirmiers, consultante en soins infirmiers, chef des programmes, directrice des soins infirmiers ou des services à la clientèle, directrice des services à domicile et vice-présidente des soins professionnels et infirmiers. 22 # 559 Juillet - Août 2014 Revue hospitalière de France

4 Licence, master ou doctorat Ces infirmières spécialistes bénéficient d un vaste champ de possibilités professionnelles, dans le secteur de la recherche notamment où elles sont capables de mener avec rigueur des travaux, de participer à des développements sanitaires et de communiquer avec clarté les résultats d un travail scientifique [8]. Les postes pour ce type d infirmières spécialistes sont légion : assistante de recherche en sciences infirmières, agente de recherche en santé, attachée de recherche en soins infirmiers, chargée de recherche en sciences infirmières et responsable d un projet de recherche en santé. Infirmières praticiennes Au Canada, les diplômées qui ont choisi un programme avec cursus de praticienne peuvent obtenir le titre d infirmière praticienne après la certification. Leur exercice couvre alors plusieurs domaines d expertise, que ce soit en cardiologie, néonatalogie, néphrologie, en soins de première ligne, en médecine familiale et soins primaires, en centre de santé communautaire ou encore en soins tertiaires de santé et en soins de longue durée et en soins à domicile. En Ontario, les infirmières praticiennes ont la possibilité de se spécialiser en soins de santé primaire, en soins aux adultes, en soins aux enfants et en anesthésiologie. Les infirmières praticiennes prodiguent des soins directs, un accent étant mis sur la promotion de la santé et le traitement de plusieurs états de santé [8,4]. Elles procèdent à des évaluations avancées, sollicitent des tests diagnostiques, posent le diagnostic et interviennent si la situation de santé de leur patient intègre leur champ de pratique ; elles soignent par exemple les maladies communément répandues et prescrivent des traitements appropriés [9]. Elles travaillent principalement en équipe et dans un esprit interdisciplinaire. En outre, les infirmières praticiennes orientent la personne soignée en matière de promotion de la santé et de prévention de la maladie. S il y a lieu, elles réalisent une analyse critique de la littérature scientifique à la lumière de leur exercice et mettent en pratique les résultats probants issus des recherches [8]. Doctorat en sciences infirmières Ce programme prépare l infirmière spécialiste aux fonctions de chercheure autonome ou de professeure-chercheure au sein d un corps professoral, et ce dans l enseignement universitaire, les instituts ou centres de recherche, les établissements de santé et organismes nationaux ou internationaux requérant la participation d experts-conseils et de chefs de file en sciences infirmières. Le programme permet de surcroît d acquérir une solide connaissance des assises théoriques en sciences infirmières, ainsi que des méthodes de recherche appliquée au domaine. Au terme du programme, les infirmières auront développé l autonomie nécessaire à la poursuite de recherches originales. Elles seront en mesure d en communiquer les résultats au monde entier. Leur doctorat en poche, leurs champs de recherche en soins infirmiers contribuent à améliorer la pratique et à approfondir le savoir infirmier. Elles confrontent la profession au développement de la théorie et de la recherche en formant à ces approches les prochaines générations d infirmières [10]. En bref : l infirmière docteure travaille principalement en enseignement et recherche. 1. En orthopédie, cardiologie, urgence, neurologie, gériatrie, maternité, pédiatrie, oncologie, soins intensifs, salle d opération et de réveil, psychiatrie et soins palliatifs. Delphine Vaisset / Cocktail Santé Revue hospitalière de France # 559 Juillet - Août

5 12 èmes Journées AFDS Nancy 2014 DE L HÔPITAL AU TERRITOIRE... POUR UN PARCOURS DE VIE L EVOLUTION DES PARCOURS DE SOINS : CONSTATS ET PERSPECTIVES L optimisation du parcours : un enjeu démographique, socio-économique au service de la satisfaction de l usager. Quelles organisations, quels partenariats, quelles missions, quels périmètres, quels acteurs,...? DU PARCOURS DE SANTE AU PARCOURS DE VIE : DES EXPERIENCES INNOVANTES Hors du champ sanitaire, d autres organisations gèrent des flux au profit de la production et de la satisfaction du client. Quelles transférabilités, quelles innovations possibles pour un parcours de vie sans rupture? LE DIRECTEUR DES SOINS : UN «META MANAGER» AU SEIN DE L ORGANISATION DES PARCOURS DE VIE Une vision systémique s impose pour une coordination efficiente des parcours et le développement des compétences nécessaires. En quoi, l expertise du Directeur des Soins se révèle incontournable pour optimiser le parcours de vie? Association Française des Directeurs des Soins ds.com Gestion des participations Espace Événementiel Mercredi 1 jeudi 2 vendredi 3 octobre 2014 Centre Prouvé Nancy

6 Licence, master ou doctorat Le premier emploi qu une infirmière docteure obtient est celui de professeure dans les établissements d enseignement universitaires. Son expérience de la recherche participe à l obtention de soutiens financiers pour le développement de programmes. Elle cumule publications et communications scientifiques, compétences en enseignement et travail en équipe, ainsi qu une propension à collaborer avec les milieux cliniques. Elle délivre son enseignement dans les différents programmes que propose l école, développe la recherche dans son domaine d expertise, encadre des étudiantes en maîtrise et doctorat. Elle participe aux activités facultaires, universitaires et professionnelles, forme les futures infirmières, stimule l enseignement et la recherche [6]. Elle est en mesure d intervenir à tous les échelons d un cursus, plus particulièrement aux deuxièmes et troisièmes cycles universitaires. Ces docteures en sciences infirmières sont recherchées dans tous les secteurs d enseignement comme dans les établissements de soins. À titre d exemple, elles occuperont des postes de chercheure en sciences infirmières à l hôpital et au sein de centres de recherche (directrice d institut de centre de recherche, d un établissement de santé ou d un organisme national en santé), d expert-conseil auprès d organismes internationaux de santé, de rédactrice en chef d une revue savante, de coordonnatrice d une équipe de recherche au sein d un organisme gouvernemental, de professionnelle de la recherche en services communautaires ou hospitaliers et de coordonnatrice de la recherche en centre hospitalier ou communautaire. économie du savoir en santé commande des L diplômées des cycles supérieurs en sciences infirmières. Les organismes de soins canadiens exigent un savoir infirmier avancé diplômes de cycle supérieur, et tout particulièrement la maîtrise dans la mesure où celles-ci postulent à un poste important au sein du système hospitalier ou communautaire de santé. La maîtrise n est plus seulement perçue comme un parcours menant au doctorat : elle permet l acquisition d un emploi de catégorie supérieure dans le domaine de la santé. Ce diplôme suscite une demande accrue sur le marché du travail. Dès la fin de leurs études de maîtrise, 80 % des diplômées infirmières ont connu une promotion dans leur emploi [11]. Nos systèmes de santé sont face à un très fort besoin d experts infirmiers en clinique, éducation, administration et science. Ces experts contribuent au développement de la pratique en Le doctorat en sciences infirmières prépare l infirmière spécialiste aux fonctions de chercheure autonome ou de professeurechercheure au sein d un corps professoral. sciences infirmières autant qu à la gestion de ces systèmes. Forts de leur expertise, ils ont ainsi l opportunité de se doter de moyens novateurs, à même de mieux répondre aux besoins et d aider à relever les défis. n Références [1] Jospin L., Lang J., Fabius L., Guigou E., Richard A., Gayssot J.-C., Tasca C., Patriat F., Buffet M.-G., Schwartzenber R.-G., Kouchner B., Pierret C., décret n du 8 avril 2002 modifiant le décret n du 30 août 1999 relatif à la création du grade de mastaire et le décret n du 4 avril 2001 portant création de la commission d évaluation des formations et diplômes de gestion, gouvernement français, Jospin L., Lang J., Fabius L., Guigou E., Vaillant D., Richard A., Gayssot J.-C., Tasca C., Patriat F., Buffet M.-G., Schwartzenber R.-G., Kouchner B., Pierret C., Paul C., décret n du 8 avril 2002 relatif aux grades et titres universitaires et aux diplômes nationaux, gouvernement français, [2] Jospin L., Lang J., Fabius L., Guigou E., Vaillant D., Richard A., Gayssot J.-C., Tasca C., Patriat F., Buffet M.-G., Schwartzenber R.-G., Kouchner B., Pierret C., Paul C., décret n du 8 avril 2002 portant application au système français d enseignement supérieur de la construction de l Espace européen de l enseignement supérieur, gouvernement français, [3] Infirmiers.com. Ouverture d un master de pratiques avancées en soins infirmiers le 14 mars [4] Association des infirmières et infirmiers du Canada, Cadre de pratique des infirmières et infirmiers au Canada, documents/pdf/publications/rn_framework_practice_2007_f.pdf [5] Houser J., Nursing Research: Reading, Using and Creating Evidence, Jones and Bartlett Publishers, Inc., [6] Gaslin T.C., Nursing faculty recruitment: the impact of applicant characteristics and job facets on applicant rating of the job, Dissertation. University of Kentucky, [7] Association des infirmières et infirmiers du Canada, Pratique infirmière avancée : un cadre national, AIIC document, documents/pdf/publications/anp_national_framework_f.pdf [8] Kozier B., Erb G., Berman A., Snyder S., Soins infirmiers : théorie et pratique, Saint-Laurent, QC, Éditions du Renouveau pédagogique, [9] Ordre des infirmières et infirmiers de l Ontario (OIIO), Normes d exercice. Infirmière praticienne, [10] Radzyminski S., Advances in gradu ate nursing education: Beyond the avanced practice nurse., Journal of Professional Nursing, 21, 2, , [11] Drennen J., Professional and academic destination of masters in nursing graduates: A national survey, Nurse Education Today, 2008, 28, Revue hospitalière de France # 559 Juillet - Août

3152 Infirmiers autorisés/infirmières autorisées

3152 Infirmiers autorisés/infirmières autorisées 3152 Infirmiers autorisés/infirmières autorisées Ce groupe de base comprend les infirmiers autorisés, les infirmiers praticiens, les infirmiers psychiatriques autorisés et les finissants d'un programme

Plus en détail

Nouveaux rôles infirmiers : une nécessité pour la santé publique et la sécurité des soins, un avenir pour la profession

Nouveaux rôles infirmiers : une nécessité pour la santé publique et la sécurité des soins, un avenir pour la profession Position adoptée par Conseil national de l Ordre des infirmiers le 14 septembre 2010 Nouveaux rôles infirmiers : une nécessité pour la santé publique et la sécurité des soins, un avenir pour la profession

Plus en détail

COLLOQUE ARY BORDES. Investir dans les ressources humaines pour reconstruire un système de santé performant. Bilkis Vissandjée, PhD 24 mars 2011

COLLOQUE ARY BORDES. Investir dans les ressources humaines pour reconstruire un système de santé performant. Bilkis Vissandjée, PhD 24 mars 2011 COLLOQUE ARY BORDES Investir dans les ressources humaines pour reconstruire un système de santé performant Bilkis Vissandjée, PhD 24 mars 2011 Faculté des sciences infirmières Faculté des sciences infirmières

Plus en détail

*Dans tout le document lire : infirmier/infirmière

*Dans tout le document lire : infirmier/infirmière *Dans tout le document lire : infirmier/infirmière F L O R E N C E A M B R O S I N O, C É C I L E B A R R I È R E, G A L A D R I E L B O N N E L, C H R I S T O P H E D E B O U T, P A S C A L L A M B E

Plus en détail

De meilleurs soins :

De meilleurs soins : De meilleurs soins : une analyse des soins infirmiers et des résultats du système de santé Série de rapports de l AIIC et de la FCRSS pour informer la Commission nationale d experts de l AIIC, La santé

Plus en détail

www.u-bordeaux3.fr Master 2 professionnel Soin, éthique et santé Mention Philosophie

www.u-bordeaux3.fr Master 2 professionnel Soin, éthique et santé Mention Philosophie www.u-bordeaux3.fr Master 2 professionnel Soin, éthique et santé Mention Philosophie Une formation approfondie à la réflexion éthique appliquée aux secteurs du soin et de la santé En formation continue,

Plus en détail

LA COLLABORATION INTERPROFESSIONNELLE

LA COLLABORATION INTERPROFESSIONNELLE Dans ce document, les mots de genre féminin appliqués aux personnes désignent les femmes et les hommes, et vice-versa, si le contexte s y prête. LA COLLABORATION INTERPROFESSIONNELLE POSITION DE L AIIC

Plus en détail

SONDAGE NATIONAL SUR LA MÉDECINE PALLIATIVE QUESTIONNAIRE

SONDAGE NATIONAL SUR LA MÉDECINE PALLIATIVE QUESTIONNAIRE SONDAGE NATIONAL SUR LA MÉDECINE PALLIATIVE QUESTIONNAIRE Société canadienne des médecins de soins palliatifs Association médicale canadienne Collège des médecins de famille du Canada Collège royal des

Plus en détail

AGRÉMENT DES PROGRAMMES DE FORMATION D INFIRMIÈRE PRATICIENNE SPÉCIALISÉE (IPS) DOCUMENT DE PRÉSENTATION

AGRÉMENT DES PROGRAMMES DE FORMATION D INFIRMIÈRE PRATICIENNE SPÉCIALISÉE (IPS) DOCUMENT DE PRÉSENTATION AGRÉMENT DES PROGRAMMES DE FORMATION D INFIRMIÈRE PRATICIENNE SPÉCIALISÉE (IPS) DOCUMENT DE PRÉSENTATION NOVEMBRE 2010 PRÉAMBULE L agrément des programmes constitue un exercice important qui permet non

Plus en détail

DÉFINITION ET INSCRIPTION DE LA PRATIQUE AVANCÉE DANS LE PAYSAGE SUISSE DES SOINS INFIRMIERS

DÉFINITION ET INSCRIPTION DE LA PRATIQUE AVANCÉE DANS LE PAYSAGE SUISSE DES SOINS INFIRMIERS DÉFINITION ET INSCRIPTION DE LA PRATIQUE AVANCÉE DANS LE PAYSAGE SUISSE DES SOINS INFIRMIERS Marie-José Roulin Directrice adjointe des soins Hôpitaux Universitaire de Genève Cette présentation expose les

Plus en détail

S T E DELTA-C FORMATION UNIVERSITAIRE. Centre de Formation et d Appui Conseil pour le Développement Local

S T E DELTA-C FORMATION UNIVERSITAIRE. Centre de Formation et d Appui Conseil pour le Développement Local DELTA-C Centre de Formation et d Appui Conseil pour le Développement Local FORMATION UNIVERSITAIRE ETABLI EN 2009 PROGRAMMES DE LMD (LICENCES-MASTERS-DOCTORATS) Fiche Scientifique et Pédagogique DOMAINE

Plus en détail

Liste de vérification de la mise en œuvre d une équipe de santé familiale

Liste de vérification de la mise en œuvre d une équipe de santé familiale Équipes de santé familiale Améliorer les soins de santé familiale Liste de vérification de la mise en œuvre d une équipe de santé familiale Juillet 2009 Version 2.0 Table des matières Introduction...3

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Marketing et vente de l Université Paris-Est Créteil Val de Marne - UPEC Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014 Section

Plus en détail

L INFIRMIÈRE CLINICIENNE SPÉCIALISÉE

L INFIRMIÈRE CLINICIENNE SPÉCIALISÉE Pour faciliter la lecture de ce document, les mots de genre féminin appliqués aux personnes désignent les femmes et les hommes, et vice-versa, si le contexte s y prête. L INFIRMIÈRE CLINICIENNE SPÉCIALISÉE

Plus en détail

Un Master en sciences infirmières pour favoriser l intégration des novices et la formation continue des équipes

Un Master en sciences infirmières pour favoriser l intégration des novices et la formation continue des équipes Séminaire européen du SIDIIEF Evolution de la formation infirmière : quels défis pour les milieux cliniques? 21 novembre 2013 Un Master en sciences infirmières pour favoriser l intégration des novices

Plus en détail

Impact de la formation initiale des infirmières

Impact de la formation initiale des infirmières Impact de la formation initiale des infirmières Préparé par la Direction de l organisation des services, des affaires médicales et universitaires conjointement à la Direction des ressources humaines et

Plus en détail

Doit-on craindre une dévalorisation de la formation technique en soins infirmiers pour l avenir?

Doit-on craindre une dévalorisation de la formation technique en soins infirmiers pour l avenir? CG 08-02-29 / 011 (FEC) Doit-on craindre une dévalorisation de la formation technique en soins infirmiers pour l avenir? Document de réflexion présenté au Conseil général de la Fédération des enseignantes

Plus en détail

L infirmière praticienne spécialisée en soins de première ligne (IPSPL) : Portrait des pratiques en UMF sur le territoire Abitibi-Témiscamingue

L infirmière praticienne spécialisée en soins de première ligne (IPSPL) : Portrait des pratiques en UMF sur le territoire Abitibi-Témiscamingue L infirmière praticienne spécialisée en soins de première ligne (IPSPL) : Portrait des pratiques en UMF sur le territoire Abitibi-Témiscamingue Marie-Christine Lemieux, M.Sc. Inf., IPSPL 2 e Symposium

Plus en détail

Institut de FORMATION

Institut de FORMATION Institut de FORMATION plaquette.indd 1 28/11/2012 20:52:47 edito L INSTITUT DE FORMATION J.LEPERCQ Fondé en 1946, l institut de formation est un établissement situé dans le centre ville, à taille humaine

Plus en détail

PLAN D INTÉGRATION COLLABORATIF DU RÔLE DES INFIRMIÈRES ET INFIRMIERS PRATICIENS AU CANADA 2011-2015

PLAN D INTÉGRATION COLLABORATIF DU RÔLE DES INFIRMIÈRES ET INFIRMIERS PRATICIENS AU CANADA 2011-2015 PLAN D INTÉGRATION COLLABORATIF DU RÔLE DES INFIRMIÈRES ET INFIRMIERS PRATICIENS AU CANADA 2011-2015 Novembre 2011 . Pour faciliter la lecture, les mots de genre féminin appliqués aux personnes désignent

Plus en détail

Liège, le 29 juillet 2013. APPEL INTERNE et EXTERNE AUX CANDIDATURES N 2013-085

Liège, le 29 juillet 2013. APPEL INTERNE et EXTERNE AUX CANDIDATURES N 2013-085 Centre Hospitalier Universitaire de Liège Domaine Universitaire du Sart Tilman B35 4000 LIEGE 1 www.chuliege.be Département de Gestion des Ressources Humaines Service Recrutement Liège, le 29 juillet 2013

Plus en détail

Les dossiers de l enseignement scolaire. l Éducation nationale et la formation professionnelle en France

Les dossiers de l enseignement scolaire. l Éducation nationale et la formation professionnelle en France Les dossiers de l enseignement scolaire 2010 l Éducation nationale et la formation professionnelle en France ministère éducation nationale L Éducation nationale et la formation professionnelle en France

Plus en détail

GLION EN BREF. Mme Alexia Robinet Responsable Senior des Relations Publiques Internationales

GLION EN BREF. Mme Alexia Robinet Responsable Senior des Relations Publiques Internationales GLION EN BREF Personne de Contact: Addresse: Mme Alexia Robinet Responsable Senior des Relations Publiques Internationales Laureate Hospitality Education Rue du Lac 118, 1815 Clarens Suisse Contacts: Tél

Plus en détail

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Communication des organisations Communication publique et politique

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Communication des organisations Communication publique et politique www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Communication des organisations Communication publique et politique Un peu d histoire Cette formation qui existe depuis une quinzaine d années est devenue un master

Plus en détail

Qui sont les infirmières et infirmiers cliniciens spécialisés?

Qui sont les infirmières et infirmiers cliniciens spécialisés? Série de Webinaires de l AIIC : Progrès de la pratique Qui sont les infirmières et infirmiers cliniciens spécialisés? Donna Cousineau Infirmière en pratique avancée Hôpital Carleton Queensway Le 12 décembre

Plus en détail

Devenez expert en éducation. Une formation d excellence avec le master Métiers de l Enseignement, de l Education et de la Formation

Devenez expert en éducation. Une formation d excellence avec le master Métiers de l Enseignement, de l Education et de la Formation Institut Universitaire de Formation des Maîtres Université de Provence - Aix-Marseille Université 20 ans d expérience dans la formation des professionnels dans les métiers de l enseignement, de l éducation

Plus en détail

DOULEUR et SOINS INFIRMIERS

DOULEUR et SOINS INFIRMIERS DOULEUR et SOINS INFIRMIERS Certificate of Advanced Studies (CAS) - 2015 Agir en tant que professionnel ressource dans le domaine de la prise en charge de la personne souffrant de douleur aiguë ou chronique,

Plus en détail

CRITERES DE REMPLACEMENT

CRITERES DE REMPLACEMENT ANATOMIE ET CYTOLOGIE PATHOLOGIQUES - 7 semestres dans des services agréés pour le DES d anatomie et cytologie pathologiques, dont au moins 5 doivent être accomplis dans des services hospitalouniversitaires

Plus en détail

OFFRE DE FORMATION ÉCONOMIE 2015/2016 WWW.UMONTPELLIER.FR

OFFRE DE FORMATION ÉCONOMIE 2015/2016 WWW.UMONTPELLIER.FR OFFRE DE FORMATION ÉCONOMIE 2015/2016 WWW.UMONTPELLIER.FR OFFRE DE FORMATION / ÉCONOMIE Sous réserve d accréditation LA LICENCE EN ÉCONOMIE Certification de niveau II (Bac+3) : 6 Semestres - 180 crédits

Plus en détail

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Communication des organisations Stratégies et produits de communication

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Communication des organisations Stratégies et produits de communication www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Communication des organisations Stratégies et produits de communication Un peu d histoire Depuis 1988 à l université Bordeaux 3, la spécialité Communication des

Plus en détail

Les étudiants dans les écoles de management reconnues à diplôme visé en 2009-2010 Augmentation continue des effectifs

Les étudiants dans les écoles de management reconnues à diplôme visé en 2009-2010 Augmentation continue des effectifs note d 1.1 informationdécembre Enseignement supérieur & Recherche En 29-21, 87 8 étudiants suivent une formation dans l une des 84 écoles de management reconnues et habilitées à délivrer un diplôme visé,

Plus en détail

Preparing healthcare workforce?

Preparing healthcare workforce? Swiss Public Health Conference (Re-)Organizing Health Systems Lausanne 30 août 2012 Preparing healthcare workforce? Prof. Diane Morin, Inf, PhD Plan de présentation Merci au Comité organisateur pour l

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Gestion opérationnelle et juridique des ressources humaines de l Université de Haute-Alsace Vague C 2013-2017 Campagne

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Management et organisation de l Université Paris-Dauphine Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-2013 Section des Formations

Plus en détail

Table ronde n 1 Ateliers de Giens 2013

Table ronde n 1 Ateliers de Giens 2013 Table ronde n 1 Ateliers de Giens 2013 Comment promouvoir la place des paramédicaux dans la recherche clinique: type d activités, place et statuts, reconnaissance, formations La recherche clinique fait

Plus en détail

LE PARTENARIAT : CLÉ DE LA RÉUSSITE

LE PARTENARIAT : CLÉ DE LA RÉUSSITE LE PARTENARIAT : CLÉ DE LA RÉUSSITE Au Canada, plus de mille chercheurs en sciences humaines financés par le CRSH étudient des questions qui contribuent à la prospérité des entreprises. Ils s intéressent

Plus en détail

La fonction publique en France

La fonction publique en France MINISTÈRE DE LA RÉFORME DE L ÉTAT, DE LA DÉCENTRALISATION ET DE LA FONCTION PUBLIQUE édition 2013 La fonction en France Des métiers au service des citoyens les essentiels Dans la fonction, tous les agents

Plus en détail

Référentiel métier de Directeur des Soins en établissement et en institut de formation mars 2010

Référentiel métier de Directeur des Soins en établissement et en institut de formation mars 2010 Référentiel métier de Directeur(trice) des soins Ce référentiel intègre à la fois le métier Directeur(trice) des soins en établissement et celui de Directeur(trice) des soins en institut de formation paramédicale.

Plus en détail

McMaster Health Forum

McMaster Health Forum McMaster Health Forum Résumé du dialogue : L intégration des infirmières cliniciennes spécialisées et des infirmières praticiennes dans les milieux de soins actifs au Canada Le 7 juillet 2011 1 L intégration

Plus en détail

Master ès Sciences en sciences infirmières

Master ès Sciences en sciences infirmières Master ès Sciences en sciences infirmières Master conjoint UNIVERSITE DE LAUSANNE Faculté de biologie et de médecine, Ecole de médecine et HAUTE ECOLE SPECIALISEE DE SUISSE OCCIDENTALE Domaine santé PLAN

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Etudes internationales de l Université Paris-Sud Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014 Section des Formations et des diplômes

Plus en détail

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Communication des organisations Expertise, audit et conseil

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Communication des organisations Expertise, audit et conseil www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Communication des organisations Expertise, audit et conseil Un peu d histoire Depuis 1988 à l université Bordeaux 3, la spécialité Communication des organisations

Plus en détail

Master Etudes françaises et francophones

Master Etudes françaises et francophones Master Etudes françaises et francophones 1. modèle scientifique et profilage des contenus de la filière / Présentation et spécificités de la filière Les études romanes à Leipzig sont considérées comme

Plus en détail

INFIRMIÈRE PRATICIENNE EN LE 6 MAI 2015 PRÉSENTÉ AU COLLOQUE EN SCIENCES SOINS DE PREMIÈRE LIGNE QU EN EST-IL? INFIRMIÈRES DE L UQAC

INFIRMIÈRE PRATICIENNE EN LE 6 MAI 2015 PRÉSENTÉ AU COLLOQUE EN SCIENCES SOINS DE PREMIÈRE LIGNE QU EN EST-IL? INFIRMIÈRES DE L UQAC INFIRMIÈRE PRATICIENNE EN SOINS DE PREMIÈRE LIGNE QU EN EST-IL? PRÉSENTÉ AU COLLOQUE EN SCIENCES INFIRMIÈRES DE L UQAC LE 6 MAI 2015 PLAN DE LA PRÉSENTATION Quel type de formation une IPSPL doit-elle suivre?

Plus en détail

Université d Ottawa. ÉCOLE de GESTION TELFER. La haute performance. Ça part d ici : le MBA Telfer

Université d Ottawa. ÉCOLE de GESTION TELFER. La haute performance. Ça part d ici : le MBA Telfer Université d Ottawa ÉCOLE de GESTION TELFER La haute performance Ça part d ici : le MBA Telfer La haute performance À propos de l École de gestion Telfer de l Université d Ottawa L École de gestion Telfer

Plus en détail

Présentation du MASTER EN SCIENCES DE LA SANTE PUBLIQUE

Présentation du MASTER EN SCIENCES DE LA SANTE PUBLIQUE UCL Université catholique de Louvain Master en sciences de la santé publique Présentation du MASTER EN SCIENCES DE LA SANTE PUBLIQUE [Master 120 crédits] (ESP 2 M) Année 2010/2011 Clos Chapelle-aux-Champs

Plus en détail

Ma future formation. 1. Quelle est la formation en cursus complet? 2. Qui accède à la formation partielle?

Ma future formation. 1. Quelle est la formation en cursus complet? 2. Qui accède à la formation partielle? Ma future formation 1. Quelle est la formation en cursus complet? 2. Qui accède à la formation partielle? 3. Qu est-ce que la Validation des acquis de l expérience (VAE)? 4. Comment se passent les stages?

Plus en détail

La réglementation et le nombre d infirmières et d infirmiers praticiens au Canada

La réglementation et le nombre d infirmières et d infirmiers praticiens au Canada La réglementation et le nombre d infirmières et d infirmiers praticiens au Canada Preliminary Provincial and Territorial Government Health Expenditure Estimates 1974 1975 to 2004 2005 Le contenu de cette

Plus en détail

Université libre. École de SantÉ Publique. Économie et Gestion de la santé. Épidémiologie et Biostatistique. Médecine du travail. politique et santé

Université libre. École de SantÉ Publique. Économie et Gestion de la santé. Épidémiologie et Biostatistique. Médecine du travail. politique et santé Économie et Gestion de la santé Épidémiologie et Biostatistique Médecine du travail politique et santé internationale Promotion de la Santé Université libre de Bruxelles École de SantÉ Publique Santé environnementale

Plus en détail

La mobilité. Une évidence. Journée internationale, IFSI Virginie Olivier

La mobilité. Une évidence. Journée internationale, IFSI Virginie Olivier La mobilité Une évidence. 1 Le cursus en soins infirmiers en Belgique Les 2 filières L enseignement supérieur en Belgique Les challenges pour le futur Présentation de la Haute Ecole Namur-Liège-Luxembourg

Plus en détail

www.u-bordeaux3.fr Master recherche Histoire des mondes moderne et contemporain

www.u-bordeaux3.fr Master recherche Histoire des mondes moderne et contemporain www.u-bordeaux3.fr Master recherche Histoire des mondes moderne et contemporain Objectif de la formation Ce master propose une formation de haut niveau en histoire moderne et contemporaine. Il a pour objectif

Plus en détail

Les soins infirmiers en oncologie : une carrière faite pour vous! Nom de la Présentatrice et section de l'acio

Les soins infirmiers en oncologie : une carrière faite pour vous! Nom de la Présentatrice et section de l'acio Les soins infirmiers en oncologie : une carrière faite pour vous! Nom de la Présentatrice et section de l'acio Grandes lignes Pourquoi les soins en cancérologie sont-ils un enjeu de santé important? Les

Plus en détail

Formations et diplômes. Rapport d'évaluation. Master Finance. Université Jean Monnet Saint-Etienne - UJM. Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A)

Formations et diplômes. Rapport d'évaluation. Master Finance. Université Jean Monnet Saint-Etienne - UJM. Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Finance Université Jean Monnet Saint-Etienne - UJM Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier Houssin,

Plus en détail

Réseau National de Laboratoires * * * * * * * * * *

Réseau National de Laboratoires * * * * * * * * * * République du Sénégal Ministère de la Santé et de l Action Sociale Direction Générale de la Santé Direction des Laboratoires Réseau National de Laboratoires * * * * * * * * * * PLAN DE FORMATION DES PERSONNELS

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Droit international général de l Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-2013 Section des

Plus en détail

La recherche universitaire en sécurité routière

La recherche universitaire en sécurité routière La recherche universitaire en sécurité routière François Bellavance, PhD Professeur, HEC Montréal Directeur Laboratoire sur la sécurité des transports Centre de recherche sur les transports (CRT) Centre

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Management public de l Université de Lorraine Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation 2011-2012 Section des Formations et des diplômes

Plus en détail

Ministère de la Santé et des Soins de longue durée

Ministère de la Santé et des Soins de longue durée Ministère de la Santé et des Soins de longue durée Lignes directrices du OBJECTIF Inciter les infirmières et infirmiers des régions rurales et éloignées à pratiquer dans des collectivités admissibles de

Plus en détail

Évaluation périodique du programme MBA coop Résumé Faculté d administration

Évaluation périodique du programme MBA coop Résumé Faculté d administration Évaluation périodique du programme MBA coop Résumé Faculté d admini istration Mai 2012 1 Le programme de maîtrise en administration des affaires, cheminement coopératif (MBA Coop) de la Faculté d administration

Plus en détail

8 ème Journée d Echanges Interprofessionels du CEFIEC Reims, Mardi 21 Avril 2015

8 ème Journée d Echanges Interprofessionels du CEFIEC Reims, Mardi 21 Avril 2015 Infirmier Spécialiste Clinique Un nouvel acteur dans le champ de la santé 8 ème Journée d Echanges Interprofessionels du CEFIEC Reims, Mardi 21 Avril 2015 «Le jugement clinique, de la formation initiale

Plus en détail

2013-2014. psychologie. UFR des Sciences de l Homme

2013-2014. psychologie. UFR des Sciences de l Homme 2013-2014 DU LYCÉE À L UNIVERSITÉ psychologie UFR des Sciences de l Homme OBJECTIFS de la formation Vous êtes intéressé par les études de psychologie? A l Université Bordeaux Segalen, cette formation s

Plus en détail

Présentation au Comité permanent des finances de la Chambre des communes Mémoire prébudgétaire 2015 31 juillet 2014

Présentation au Comité permanent des finances de la Chambre des communes Mémoire prébudgétaire 2015 31 juillet 2014 Présentation au Comité permanent des finances de la Chambre des communes Mémoire prébudgétaire 2015 31 juillet 2014 Ingénieurs Canada 1100-180, rue Elgin Ottawa (Ontario) K2P 2K3 Au sujet d Ingénieurs

Plus en détail

Le genre féminin utilisé dans ce document désigne aussi bien les femmes que les hommes.

Le genre féminin utilisé dans ce document désigne aussi bien les femmes que les hommes. Programme d intéressement pour l implantation du rôle de l infirmière praticienne spécialisée Modalités d application 15-919-04W RÉDACTION Direction des soins infirmiers Direction générale des services

Plus en détail

MASTER MANAGEMENT, SPECIALITE MANAGEMENT DES ORGANISATIONS ET DEVELOPPEMENT RESPONSABLE

MASTER MANAGEMENT, SPECIALITE MANAGEMENT DES ORGANISATIONS ET DEVELOPPEMENT RESPONSABLE MASTER MANAGEMENT, SPECIALITE MANAGEMENT DES ORGANISATIONS ET DEVELOPPEMENT RESPONSABLE RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Master (LMD) Domaine ministériel : Droit, Economie, Gestion Mention : Management

Plus en détail

Tableau 3.1 certificats en sciences infirmières Inscriptions (automne) Laval 1 UdeM 2 UdeS 3 UQAC 4 UQAR 5 UQAT 6 UQO 7 UQTR 8 Total 1986 956 14 96 215 94 22 192 1589 1987 841 18 91 192 59 23 201 1425

Plus en détail

L hôpital de jour ( HDJ ) en Hôpital général Intérêt d une structure polyvalente? Dr O.Ille Centre hospitalier Mantes la Jolie, Yvelines

L hôpital de jour ( HDJ ) en Hôpital général Intérêt d une structure polyvalente? Dr O.Ille Centre hospitalier Mantes la Jolie, Yvelines L hôpital de jour ( HDJ ) en Hôpital général Intérêt d une structure polyvalente? Dr O.Ille Centre hospitalier Mantes la Jolie, Yvelines Hôpital de jour (HDJ) Permet des soins ou examens nécessitant plateau

Plus en détail

Master Ressources Humaines

Master Ressources Humaines 1 - Objectifs de formation du Master Le Master comprend deux années : Première année : Seconde année : La première année est dédiée à l acquisition des connaissances fondamentales en gestion des ressources

Plus en détail

Annexe 2 Les expressions du HCAAM sur la coordination des interventions des professionnels autour du patient

Annexe 2 Les expressions du HCAAM sur la coordination des interventions des professionnels autour du patient Annexe 2 Les expressions du HCAAM sur la coordination des interventions des professionnels autour du patient Dans son avis de 2012 «L assurance maladie : les options du HCAAM» qui synthétise l ensemble

Plus en détail

Ministère de la Santé et des Services sociaux

Ministère de la Santé et des Services sociaux Ministère de la Santé et des Services sociaux Projet de loi modifiant l organisation et la gouvernance du réseau de la santé et des services sociaux notamment par l abolition des agences régionales Contexte

Plus en détail

Le point de vue d une administration hospitalière Inka Moritz, Secrétaire générale

Le point de vue d une administration hospitalière Inka Moritz, Secrétaire générale Spécialistes en santé publique? Le point de vue d une administration hospitalière Inka Moritz, Secrétaire générale Le CHUV est l employeur de 10 000 personnes Budget 1,4 milliard de frs 2 1 des 5 Hôpitaux

Plus en détail

Masseur Kinésithérapeute

Masseur Kinésithérapeute CP Concours Prépa Santé Optimum : 896 h/an Access : 700 h/an de septembre à mai Masseur Kinésithérapeute Le Métier de Masseur Kinésithérapeute Le masseur-kinésithérapeute ASSURE des rééducations de motricité.

Plus en détail

Protocole institutionnel d assurance de la qualité. Université d Ottawa

Protocole institutionnel d assurance de la qualité. Université d Ottawa Protocole institutionnel d assurance de la qualité Université d Ottawa le 28 juin 2011 Table des matières 1. INTRODUCTION...1 1.1 Autorités...1 1.2 Personne-ressource...1 1.3 Définitions...1 1.4 Évaluation

Plus en détail

Bienvenue à l UCL, dans une

Bienvenue à l UCL, dans une Bienvenue à l UCL, dans une des 9 universités de la Communauté française des 3300 universités de l Union européenne des 4000 universités européennes (4194 aux USA) des 17000 universités dans le monde Bologne

Plus en détail

Information et communication

Information et communication Information et communication Pour les nouveaux diplômés HES en information documentaire, en communication ainsi qu en traduction, l insertion professionnelle s avère difficile. Près de la moitié d entre

Plus en détail

Section des Formations et des diplômes

Section des Formations et des diplômes Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence Arts du spectacle - Cinéma de l Université Paris 8 - Vincennes Saint-Denis Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-2013 Section

Plus en détail

OFFRE DE FORMATION ISEM 2015/2016 WWW.UMONTPELLIER.FR

OFFRE DE FORMATION ISEM 2015/2016 WWW.UMONTPELLIER.FR OFFRE DE FORMATION ISEM 2015/2016 WWW.UMONTPELLIER.FR OFFRE DE FORMATION / ISEM Sous réserve d accréditation LA LICENCE GESTION Certification de niveau II (Bac+3) : 6 Semestres - 180 crédits (ECTS) Conditions

Plus en détail

LES RÔLES CONTEMPORAINS DE LEADERSHIP ET DE GESTION DE L INFIRMIÈRE : arrimage d un continuum de cours avec les besoins du réseau de la santé

LES RÔLES CONTEMPORAINS DE LEADERSHIP ET DE GESTION DE L INFIRMIÈRE : arrimage d un continuum de cours avec les besoins du réseau de la santé SP 7.4 LES RÔLES CONTEMPORAINS DE LEADERSHIP ET DE GESTION DE L INFIRMIÈRE : arrimage d un continuum de cours avec les besoins du réseau de la santé Martine Mayrand Leclerc, inf., MGSS/MHA, Ph.D. Robert

Plus en détail

Une formation continue du Luxembourg Lifelong Learning Center / www.lllc.lu MARKETING ET COMMUNICATION DES ENTREPRISES

Une formation continue du Luxembourg Lifelong Learning Center / www.lllc.lu MARKETING ET COMMUNICATION DES ENTREPRISES Une formation continue du Luxembourg Lifelong Learning Center / www.lllc.lu MAST ER MARKETING ET COMMUNICATION DES ENTREPRISES OCTOBRE 2013 L économie luxembourgeoise est dite fragile étant donné qu elle

Plus en détail

Certificat SSO de formation postgrade en médecine dentaire générale

Certificat SSO de formation postgrade en médecine dentaire générale Certificat SSO de formation postgrade en médecine dentaire générale Guide Reconnaissance par la SSO du statut de praticien généraliste Le certificat SSO de formation postgrade en médecine dentaire générale

Plus en détail

PANORAMA NORD AMÉRICAIN ET EUROPÉEN DES COMPÉTENCES DES INFIRMIERS DES URGENCES

PANORAMA NORD AMÉRICAIN ET EUROPÉEN DES COMPÉTENCES DES INFIRMIERS DES URGENCES PANORAMA NORD AMÉRICAIN ET EUROPÉEN DES COMPÉTENCES DES INFIRMIERS DES URGENCES C.PIEL T.CHERFAOUI CARHAIX 18 MARS 2008 INTRODUCTION La médecine d urgence est reconnue comme spécialité depuis 2004 Les

Plus en détail

Mon métier, mon parcours

Mon métier, mon parcours Mon métier, mon parcours Margaux, assistante de ressources humaines diplômée d un Master Psychologie sociale du travail et des organisations Les métiers de la Psychologie Le domaine Schiences Humaines

Plus en détail

INVESTIR À propos de Banque Nationale Courtage direct. Prenez le contrôle avec Banque Nationale Courtage direct

INVESTIR À propos de Banque Nationale Courtage direct. Prenez le contrôle avec Banque Nationale Courtage direct Prenez le contrôle avec Banque Nationale Courtage direct 01 Au service des investisseurs canadiens depuis plus de 25 ans Filiale d une des plus grandes institutions financières au pays, offre aux investisseurs

Plus en détail

Economiste d entreprise BACHELOR OF SCIENCE

Economiste d entreprise BACHELOR OF SCIENCE Economiste d entreprise BACHELOR OF SCIENCE LES HAUTES ÉCOLES SPÉCIALISÉES Les Hautes écoles spécialisées (HES), dénommées aussi University of Applied Sciences, constituent un élément majeur du système

Plus en détail

Construction d une collaboration entre une inf spécialisée en plaie et cicatrisation et deux ICLS, une transition réussie pour OZE Le 21.11.

Construction d une collaboration entre une inf spécialisée en plaie et cicatrisation et deux ICLS, une transition réussie pour OZE Le 21.11. XIIème congrès européen des Infirmiers-ères cliniciens-nes, Spécialistes cliniques, Clinicien-nes consultante, symposium no 4 Construction d une collaboration entre une inf spécialisée en plaie et cicatrisation

Plus en détail

CONTRIBUTION DU CONSEIL DES CENTRES DE FORMATION DE MUSICIENS INTERVENANTS (CFMI)

CONTRIBUTION DU CONSEIL DES CENTRES DE FORMATION DE MUSICIENS INTERVENANTS (CFMI) AIX-EN-PROVENCE LILLE LYON ORSAY POITIERS RENNES SÉLESTAT TOULOUSE TOURS CONTRIBUTION DU CONSEIL DES CENTRES DE FORMATION DE MUSICIENS INTERVENANTS (CFMI) la reconnaissance du musicien intervenant par

Plus en détail

Évaluation en vue de l accréditation. Programme Master Européen en Médiation de l Institut Universitaire Kurt Bösch

Évaluation en vue de l accréditation. Programme Master Européen en Médiation de l Institut Universitaire Kurt Bösch Évaluation en vue de l accréditation Programme Master Européen en Médiation de l Institut Universitaire Kurt Bösch Rapport final du Comité de visite de l OAQ 30 août 2005 I - Description du processus d

Plus en détail

1 ère partie Amont de l'hôpital : organiser la permanence des soins une obligation médicale!

1 ère partie Amont de l'hôpital : organiser la permanence des soins une obligation médicale! Plan «Urgences» 1 ère partie Amont de l'hôpital : organiser la permanence des soins une obligation médicale! Fiche 1.1 La permanence des médecins généralistes Mesure 1 Assurer la permanence de soins Mesure

Plus en détail

L évolution (révolution) du métier d enseignant-chercheur est-elle favorable à une plus grande employabilité?

L évolution (révolution) du métier d enseignant-chercheur est-elle favorable à une plus grande employabilité? 1 L évolution (révolution) du métier d enseignant-chercheur est-elle favorable à une plus grande employabilité? Prof. Gérard CLIQUET Président de la CIDEGEF IGR-IAE, Université de Rennes 1, FRANCE L année

Plus en détail

d évaluation Objectifs Processus d élaboration

d évaluation Objectifs Processus d élaboration Présentation du Programme pancanadien d évaluation Le Programme pancanadien d évaluation (PPCE) représente le plus récent engagement du Conseil des ministres de l Éducation du Canada (CMEC) pour renseigner

Plus en détail

CERTIFICAT EN TOXICOMANIE. 8 avril 2015

CERTIFICAT EN TOXICOMANIE. 8 avril 2015 Dîner d information Programmes d études en toxicomanie CERTIFICAT EN TOXICOMANIE 8 avril 2015 Programmes de formation créditée en toxicomanie Offert dans différentes villes du Québec Certificat en toxicomanie

Plus en détail

A PROPOS DES CRITERES D ATTRIBUTION DES EQUIVALENCES

A PROPOS DES CRITERES D ATTRIBUTION DES EQUIVALENCES IED PARIS 8 A PROPOS DES CRITERES D ATTRIBUTION DES EQUIVALENCES La procédure d équivalence permet de dispenser les étudiants de certains enseignements dans la mesure où ils peuvent justifier de l acquisition

Plus en détail

N o d organisme. Rendement actuel Cible Justification de la cible

N o d organisme. Rendement actuel Cible Justification de la cible Plan qualité 2015-2016 pour Soins continus Bruyère Objectifs et initiatives d amélioration BUT Mesure Changement Initiatives prévues Dimension de la qualité Objectif Mesure/indicateur Unité/population

Plus en détail

RÈGLEMENT FACULTAIRE SUR LA RECONNAISSANCE DES ACQUIS. Faculté des lettres et sciences humaines

RÈGLEMENT FACULTAIRE SUR LA RECONNAISSANCE DES ACQUIS. Faculté des lettres et sciences humaines RÈGLEMENT FACULTAIRE SUR LA RECONNAISSANCE DES ACQUIS Faculté des lettres et sciences humaines PRÉAMBULE Ce règlement facultaire sur la reconnaissance des acquis s inscrit dans le cadre de la Politique

Plus en détail

EGALITÉ ENTRE LES FEMMES

EGALITÉ ENTRE LES FEMMES ÉGALITÉ CHERCHEUSE FEMME ENSEIGNEMENT HOMME ÉTUDIANTE RECHERCHE EGALITÉ ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES Chiffres clés de la parité dans l enseignement supérieur et la recherche ÉGALITÉ entre les FEMMES

Plus en détail

Site(s) (lieux où la formation est dispensée, y compris pour les diplômes délocalisés) :

Site(s) (lieux où la formation est dispensée, y compris pour les diplômes délocalisés) : Evaluation des diplômes Masters Vague D Académie : Paris Etablissement déposant : Académie(s) : / Etablissement(s) co-habilité(s) : / Mention : Economie managériale et industrielle Domaine : Economie,

Plus en détail

Berne, le 15 avril 2014. Secrétariat d Etat à la formation, à la recherche et à l innovation Monsieur Josef Widmer Effingerstrasse 27 3003 Bern

Berne, le 15 avril 2014. Secrétariat d Etat à la formation, à la recherche et à l innovation Monsieur Josef Widmer Effingerstrasse 27 3003 Bern Berne, le 15 avril 2014 Secrétariat d Etat à la formation, à la recherche et à l innovation Monsieur Josef Widmer Effingerstrasse 27 3003 Bern par: stefanie.haab@sbfi.admin.ch Prise de position de l association

Plus en détail

OFFRE DE FORMATION SCIENCES PHARMACEUTIQUES ET BIOLOGIQUES PHARMACIE 2015/2016 WWW.UMONTPELLIER.FR

OFFRE DE FORMATION SCIENCES PHARMACEUTIQUES ET BIOLOGIQUES PHARMACIE 2015/2016 WWW.UMONTPELLIER.FR OFFRE DE FORMATION SCIENCES PHARMACEUTIQUES ET BIOLOGIQUES PHARMACIE 2015/2016 WWW.UMONTPELLIER.FR OFFRE DE FORMATION / PHARMACIE Sous réserve d accréditation (Licences et Masters) LISTE DES FORMATIONS

Plus en détail

le système universitaire québécois : données et indicateurs

le système universitaire québécois : données et indicateurs le système universitaire québécois : données et indicateurs No de publication : 2006.04 Dépôt légal 3 e trimestre 2006 Bibliothèque et Archives nationales du Québec Bibliothèque et Archives Canada ISBN

Plus en détail

LE MANAGEMENT PUBLIC : NOUVELLES APPROCHES, MÉTHODES ET TECHNIQUES. Sous la direction des Professeurs Martial Pasquier et Jean-Patrick Villeneuve

LE MANAGEMENT PUBLIC : NOUVELLES APPROCHES, MÉTHODES ET TECHNIQUES. Sous la direction des Professeurs Martial Pasquier et Jean-Patrick Villeneuve MASTER OF Ouvert aux participant-e-s extérieur-e-s MPAPUBLIC ADMINISTRATION LE MANAGEMENT PUBLIC : NOUVELLES APPROCHES, MÉTHODES ET TECHNIQUES Sous la direction des Professeurs Martial Pasquier et Jean-Patrick

Plus en détail