PUNAISES DE LIT. Rang de la révision : 1 Date d adoption de la dernière révision : CONTENU

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "PUNAISES DE LIT. Rang de la révision : 1 Date d adoption de la dernière révision : 2013. CONTENU"

Transcription

1 PUNAISES DE LIT Code : 001 Date d approbation : Date d entrée en vigueur : Cette procédure entre en vigueur le 22 septembre Elle abroge et remplace toute procédure en vigueur avant cette date. Rang de la révision : 1 Date d adoption de la dernière révision : Mots-clés : Punaises de lit, prévention, traitement, contrôle Destinataires : Directions, unités de soins, DSIS Liens : Institut universitaire en santé mentale de Montréal OBJECTIFS : CONTENU Cette procédure vise à informer les intervenants sur différents volets concernant les punaises de lit. Entre autres, leur biologie et leurs impacts sur la santé, ainsi que des principales mesures de prévention et de contrôle. CHAMP D APPLICATION : Cette politique s'adresse à tous les utilisateurs de service ainsi qu'aux membres du personnel. DÉFINITIONS ET TERMINOLOGIE SPÉCIFIQUES À CETTE PROCÉDURE: ÉNONCÉ : L'élaboration de cette politique découle de la recrudescence des punaises de lit sur l'ile de Montréal. Dans toutes les grandes villes à travers le monde, une réémergence des punaises de lit est observée depuis le milieu des années 90. Le nombre de cas d infestations de punaises de lit à Montréal a augmenté par un facteur de 40 entre 2005 et Un sondage Omnibus réalisé en 2011 pour le compte de la DSP de Montréal auprès de 1000 répondants indique que, sur l île de Montréal, environ 2,8 % des ménages auraient eu des punaises de lit dans leur domicile au cours de l année précédente, soit le même pourcentage qu en 2010 (2,7 %). Sources : Bulletin d'information en santé environnementale, Stéphane Perron, MD, MSc, FRCPC(1,2), Norman King, MSc(1), Louise Lajoie MD, M.Sc., FRCPC(1,3), Louis Jacques MD, MPH, FRCPC (1, 2,4), Les punaises de lit, retour vers le futur. Janvier 2010 Institut universitaire en santé mentale de Montréal PUNAISES DE LIT Page 1 sur 26 Reproduction ou utilisation permise après autorisation des auteurs.

2 BIOLOGIE DE LA PUNAISE - Le nom scientifique : Cimex lectularius. - Son corps: Dépourvu d ailes, a une forme ovale aplatie et mesure de 4 à 7 millimètres (mm). - Couleur : Brunâtre, l insecte gonfle après un repas de sang et prend alors une teinte plus foncée. STADE DE DÉVELOPPEMENT Crédit photo : Piotr Naskrecki 1. L œuf - couleur blanc. - mesure 1 mm de long. 2. La nymphe - La nymphe a le même aspect que l adulte, sauf qu elle est plus petite. - Passe par cinq étapes, chacune étant entrecoupée d un repas de sang obligatoire. - Les cinq étapes permettant à la nymphe de passer au stade adulte prennent environ 40 à 60 jours. - Lors de la mue, la punaise rejette l exuvie, c est-à-dire son ancienne peau, qui est jaunâtre. - Les nymphes des trois premières étapes résistent mal à l absence de repas et mourront en quelques jours si elles n arrivent pas à se nourrir (Reinhardt and Siva-Jothy, 2007). - Les nymphes aux dernières étapes peuvent survivre plus d un an sans repas. 3. L'adulte - Le développement complet, du stade de l œuf à celui de l adulte, nécessite de 40 à 60 jours, selon la possibilité de se nourrir et les conditions du milieu, notamment d humidité et de température (Usinger, 1966). Par exemple, à 18 C, la durée de vie d une punaise est d environ un an, mais ne sera que de 5 mois à 25 C (Boase, 2001). - Les punaises adultes peuvent survivre plus d un an sans repas (Usinger, 1966). CYCLE DE VIE - Chaque femelle adulte pond de deux à cinq œufs par jour, totalisant entre 300 et 500 œufs au cours d une vie (Usinger, 1966). - La femelle dépose les œufs en grappe à différents endroits tels que les fissures et les crevasses dans les murs. L éclosion des œufs survient après 10 à 14 jours (Usinger, 1966). - Les nymphes doivent se nourrir dans les jours suivants leur éclosion. - Sa durée de vie de 1 an à 18 C. Institut universitaire en santé mentale de Montréal PUNAISES DE LIT Page 2 sur 26

3 ALIMENTATION - La punaise de lit se nourrit de sang pour se développer; - Un repas prend environ de 10 à 15 minutes chez la punaise adulte; - Après un repas, la punaise passe environ une semaine sans se nourrir (Reinhardt and Siva-Jothy, 2007); - Une punaise adulte peut survivre plus d un an sans repas de sang; - Activité maximale entre 3 h et 6 h du matin. Les punaises sont attirées par les vibrations, la chaleur, les odeurs de l hôte et le CO2 (Reinhardt and Siva-Jothy, 2007). Par contre, une fois l insecte nourri, ces mêmes facteurs deviennent un répulsif, ce qui explique pourquoi les punaises ne restent jamais sur un hôte après l avoir piqué (Reinhardt and Siva-Jothy, 2007). HABITAT ET DISPERSION - La nuit, elles se retrouvent la plupart du temps dans les chambres à coucher où elles se nourrissent du sang des dormeurs; - Le jour, les punaises se cachent surtout au pourtour du matelas ou près de celui-ci, restant ainsi à proximité de leur hôte; - Lorsque leur population augmente, les punaises se dispersent; - Selon le degré d infestation, on les retrouve aussi cachées dans les fissures des murs, du sol et du mobilier, dans les prises électriques, dans les cadres de lits, derrière les tableaux, sous les moulures et sous le papier peint, etc. Ces endroits servent également de refuge pour les œufs et les nymphes. La punaise peut se faufiler dans tout objet : - Sac; - Vêtements; - Meubles; - Matelas; - Ordinateur portable; - Valise, etc. Le déplacement d un objet dans lequel elles se sont réfugiées contribue à la propagation des punaises dans un quartier, une ville, un pays ou entre les pays. Lors d infestation importante ou si les gens quittent leur chambre à coucher, les punaises se déplaceront dans d autres pièces (par exemple au salon).les punaises peuvent aussi se déplacer dans des logements adjacents, et ce, en l espace de quelques jours à quelques semaines. Le logement à l origine de l infestation n est pas nécessairement le plus touché. Certains facteurs peuvent en augmenter la gravité. Par exemple, les personnes aux prises avec des troubles cognitifs ou fonctionnels sont souvent incapables de mettre en œuvre les mesures nécessaires pour éliminer les punaises. Ainsi, même si ces personnes ne sont pas à l origine d une infestation dans leur immeuble, l infestation de leur logement peut devenir sévère. Institut universitaire en santé mentale de Montréal PUNAISES DE LIT Page 3 sur 26

4 TABLEAU CLINIQUE Les effets sur la santé les plus évidents d une infestation par les punaises sont des lésions cutanées qui résultent des piqûres. - Les parties du corps les plus souvent affectées sont celles qui sont exposées durant le sommeil. (Les bras sont les membres les plus atteints); - Les piqûres sont souvent regroupées sur une région spécifique; - Les piqûres ressemblent à des piqûres de maringouin, mais elles démangent beaucoup plus; - Les punaises piquent les personnes qui dégagent le plus de chaleur; - En début d infestation, elles ne piquent seulement qu une seule des deux personnes partageant le même lit; - En piquant, la punaise injecte par le biais de sa salive des produits analgésiques, anticoagulants et vasodilatateurs pour faciliter l aspiration du sang. Ces produits provoquent des réactions allergiques qui entraînent diverses lésions au site d injection. L ampleur de ces réactions est très variable d un individu à l autre (Cestari and Martignago, 2005 ; Ter Poorten and Prose, 2005). Institut universitaire en santé mentale de Montréal PUNAISES DE LIT Page 4 sur 26

5 RÉSUMÉ DES PROBLÈMES DERMATOLOGIQUES ASSOCIÉS AUX PUNAISES DE LIT Problème Description brève Fréquence Traitement Papules œdémateuses Surface lisse et légèrement surélevée, plus rougeâtre ou plus pâle que la peau avoisinante. Suit chaque piqûre Corticostéroïdes topiques + Antihistaminiques Ponction centrale au site d'inoculation Urticaire Gonflement rapide de la peau + démangeaisons importantes Rare Antihistaminiques oraux + Corticostéroïdes oraux pendant une courte période pour les cas plus sévères (Amar and Dreskin, 2008) Éruptions bulleuses (parfois hémorragiques) Bulles intra épidermiques, remplies de liquide clair ou parfois du sang Rare Antihistaminiques oraux+ Corticostéroïdes topiques (Liebold et al. 2003) Dans les cas plus graves: Corticostéroïdes oraux+ antibiotique en prévention (Fletcher et al. 2002) Urticaire papuleuse Papules de 3à 10 mm groupées parfois surmontées d'une vésicule, plus persistante que les papules œdémateuses ou l'urticaire typique Durent quelques semaines à plusieurs mois. Touchent généralement les enfants de 2à 5 ans Rare Corticostéroïdes topiques + Antihistaminiques oraux (Stibich and Schwartz, 2001) Sources: LES PUNAISES DE LIT, RETOUR VERS LE FUTUR, BULLETIN D INFORMATION EN SANTÉ ENVIRONNEMENTALE janvier 2010 Institut universitaire en santé mentale de Montréal PUNAISES DE LIT Page 5 sur 26

6 TRAITEMENTS SANS ORDONNANCE DISPONIBLE EN PHARMACIE, SELON LES PROBLÉMATIQUES CITÉES DANS LE TABLEAU PRÉCÉDENT 1. Antihistaminiques oraux (sans ordonnance) - Benadryl MD (diphenhydramine) mg aux 4 à 6 heures max : 400mg/jr 2. Corticostéroides topiques (sans ordonnance) Cortate MD (crème d'hydrocortisone 0,5 % ou 1 %) (max de 2 semaines) Crème Spectro Eczema Care MD (clobétasone butyrate 0,05 %) (max de 7 jours) Application en couche mince sur les lésions 2 à 4 fois par jour Éviter l application au niveau des plis et du visage 3. Antibiotiques topiques (sans ordonnance) Polysporin MD (Bacitracine ou Gramicidine/ polymyxine B) crème ou onguent Baciguent MD / Bacitin MD (Bacitracine) Bactroban MD (Mupirocine 2 %) Application locale sur les lésions 2 à 3 fois par jour 4. Corticostéroides oraux (ordonnance médicale requise) Prednisone (posologie à la discrétion du prescripteur) Source : Pharmaciens de l Institut universitaire en santé mentale de Montréal Institut universitaire en santé mentale de Montréal PUNAISES DE LIT Page 6 sur 26

7 CONTRÔLE DES INFESTATIONS Le contrôle des infestations peut être fait par : - l'inspection des lieux; - des méthodes de contrôle physique; - des traitements par vapeur d'eau; - la prévention de la dispersion; - une méthode de contrôle chimique; - l'obligation de l'exterminateur. Il est beaucoup plus facile d éradiquer les punaises lorsque leur nombre est restreint et que les lieux d infestation sont limités. Une intervention rapide lors d un premier signalement de la présence de punaises facilitera grandement le contrôle de l infestation. La stratégie de lutte intégrée contre une infestation par les punaises est basée sur l inspection des lieux ainsi que l utilisation de plusieurs méthodes de contrôle et de prévention (Doggett, 2007 ; Bonnefoy et al ; Wang et al. 2009). INSPECTION DES LIEUX Outre les piqûres observées chez les personnes dont le logement est infesté, la présence des punaises peut être objectivée par; - l observation de punaises vivantes; - leurs œufs; - des exuvies (peau morte); inspection approfondie visuelle et physique - des taches de sang; ex. : coutures des matelas - des dépôts fécaux visibles ou dissimulés. Les punaises passent facilement d un logement à l autre et si un seul logement est traité, l effet répulsif du traitement poussera les punaises vers les autres logements. PRÉVENTION ET MÉTHODES DE CONTRÔLE Afin de diminuer le nombre de punaises dans un logement et en attendant leur élimination complète par un exterminateur il est recommandé de : - Passer l aspirateur le plus souvent possible, idéalement à chaque soir sur le plancher, les matelas et les sommiers, en s attardant aux coutures, aux replis et aux structures de lits infestés; Le sac de l aspirateur doit être fermé hermétiquement et placé aux ordures à l extérieur de la maison. Si l aspirateur n a pas de sac, il doit être nettoyé à l extérieur de la maison selon les instructions du fabricant; Institut universitaire en santé mentale de Montréal PUNAISES DE LIT Page 7 sur 26

8 - Mettre les vêtements et la literie dans des sacs doubles hermétiquement fermés, vider les sacs directement dans la sécheuse au cycle très chaud durant au moins 30 minutes pour tuer les punaises de lit qui pourraient s y trouver ainsi que leurs œufs. Les vêtements et la literie devront être remis dans d autres sacs hermétiquement fermés jusqu à ce qu il n y ait plus de punaises dans le logement. (Guide d'emballage annexe 2) - Le linge ne doit pas être étalé dans une buanderie ou tout autre lieu avant d être lavé à l eau chaude; - Les autres objets qui peuvent servir de refuge doivent aussi être placés dans des contenants hermétiques; - Les meubles doivent être vidés de leur contenu; - Les livres, papiers ou autres objets doivent être rangés dans des sacs doubles de plastique ou autres contenants scellés hermétiquement une fois que l on s est assuré qu ils n abritent pas de punaises; - Les boîtes de carton sont à proscrire; - Les matelas infestés (ainsi que les sommiers et le cadre du lit) qui n ont aucun signe de déchirure devraient être traités avec de la vapeur chaude et non pas avec des insecticides; - La congélation est une méthode de traitement physique efficace. Les objets électriques et autres objets qui ne peuvent pas être nettoyés de l intérieur peuvent donc être entreposés 48 h à -15 C. - Le nombre de refuges pour les punaises peut être diminué en scellant les fentes et les fissures; Exemple: une fente permettant l accès à une carte de crédit est suffisante pour abriter des punaises. - Le matelas de vinyle est fortement recommandé, car il permet de réduire le nombre de refuges disponibles et facilite ainsi l éradication. - Sensibiliser les usagers que l'achat de vêtements dans les friperies et ceux de meubles dans des magasins d'occasions contribuent à la dissémination des punaises. - Les tapis et les moquettes constituent d excellents refuges pour la punaise. L élimination des punaises et la prévention de leur réapparition sont grandement facilitées par l enlèvement des moquettes. Les tapis peuvent être retirés, traités et réinstallés une fois l élimination des punaises complétée; - Tout objet contaminé (literie, vêtement, matelas, meuble, etc.) ne doit jamais être placé dans les aires communes ; - L enveloppe extérieure d'un matelas déchirée doit être mise aux rebus à l extérieur, car les punaises peuvent s y infiltrer et deviennent dès lors très difficiles à éliminer. - Tout matelas ou meuble abîmé et infesté doit être déchiré ou détruit auparavant afin d être rendu inutilisable par quiconque. Il est très important d indiquer clairement sur le mobilier qu il est inutilisable afin de ne pas déplacer le problème ailleurs. Institut universitaire en santé mentale de Montréal PUNAISES DE LIT Page 8 sur 26

9 Les personnes qui vivent dans un logement infesté : - Doivent absolument éviter de donner ou d échanger leurs vêtements ou tout autre item; - Elles ne doivent pas apporter de sacs, de valises ou de vêtements contaminés lors de leurs déplacements vers d autres lieux; - Elles doivent avertir au préalable tout visiteur de la présence de punaises dans leur logement afin que celui-ci se protège en mettant ses effets personnels dans un sac hermétique et qu il évite le contact avec des meubles infestés. Traitement préventif par vapeur d'eau chaude (doit répondre aux normes) - Le traitement par vapeur d eau est sécuritaire et efficace; - La vapeur tue les œufs, contrairement à la majorité des insecticides (Meek, 2003); - Ce type de traitement est recommandé par divers groupes d experts (Kells, 2006 ; Dogget, 2007) - Peut-être employé seulement sur des surfaces ne pouvant être endommagées par la vapeur. Institut universitaire en santé mentale de Montréal PUNAISES DE LIT Page 9 sur 26

10 RESPONSABILITÉS : ADMISSION D'UN USAGER À L'URGENCE, RETOUR D'UN CONGÉ DANS LES UNITÉS DE SOINS Un membre du personnel doit compléter le questionnaire de suspicion (disponible dans l'intranet sous l'onglet Dossiers/ Punaises de lits); S il y a présence de lésions de grattage, de démangeaison et/ou d érythème, aviser l'infirmière; Selon l évaluation, l infirmière indiquera les mesures de contrôles spécifiques qui doivent être prises; Signaler la situation au service de prévention des infections par le système de déclaration intranet. URGENCE Accueillir le client dans un endroit exempt de tissus; Le PAB complète le questionnaire investigation parasitaire; Référer immédiatement à l'infirmière si risque présent; L'infirmière complète le questionnaire de triage; Appliquer les mesures décrites dans la procédure. Voir guide d'emballage des effets personnels annexe 2 UNITÉ DE SOINS Accueillir le client dans un endroit exempt de tissus; Un membre du personnel applique le questionnaire investigation parasitaire retour d'un congé; Aviser immédiatement l'infirmière si risque présent; Appliquer les mesures décrites dans la procédure. SOIR NUIT FIN DE SEMAINE Aviser le coordonnateur d'activités, via système de déclaration intranet, ce dernier doit : Aviser la sécurité pour qu'il puisse déposer les sacs (effets lavables et/ou non lavables) aux congélateurs; Laisser un message au service de l'hygiène salubrité- buanderie 2189 pour qu'il puisse assurer le suivi. Retour à son domicile Remettre les sacs fermés contenant ses effets personnels, à l'usager. Remettre le dépliant sur les punaises (disponible sur intranet). CONGÉ DE L'URGENCE À L'INTÉRIEUR DE 48 h Retour dans une ressource de la DSIS Remettre les sacs fermés contenant ses effets personnels, à l'usager. Aviser la ressource. Remettre le dépliant sur les punaises (disponible sur intranet). TRANSFERT DE L'URGENCE VERS UNE UNITÉ DE SOINS Aviser le service de l'hygiène salubrité pour assurer le suivi des effets personnels ENVIRONNEMENT L'évaluation de la procédure de nettoyage des locaux touchés est sous la responsabilité du service de l'hygiène salubrité. Voir Annexe 3 pour les étapes de la procédure. Institut universitaire en santé mentale de Montréal PUNAISES DE LIT Page 10 sur 26

11 CLINIQUE EXTERNE ET CENTRE DE JOUR INTERNE ET EXTERNE DE L'ÉTABLISSEMENT Clinique externe située à l'intérieur de l'établissement Si le rendez-vous ne peut être reporté, les mesures suivantes doivent être mises en place : - Si possible, octroyer le dernier rendez-vous de la journée; - Au téléphone demandé à l usager de ne pas apporter avec lui de sacoche, de sac à dos ou de valise ; - Dès l arrivée de l usager, vérifier la présence de piqûre d insectes ou de démangeaisons au niveau des bras et des jambes. Si l usager confirme la présence de punaises chez lui avec ou sans marque de piqûre, l intervenant doit signaler la situation au service de prévention des infections, via le système de déclaration intranet, qui avisera le service de l hygiène salubrité afin de procéder au nettoyage des locaux, selon la procédure décrite à l annexe 1. Les mesures de contrôles spécifiques qui doivent être prises sont les suivantes : - Installer l usager dans une salle d examen exempte de textiles (exemple : tapis, mobilier exempt de rembourrage en tissu) ; - Placer les effets de l usager dans un sac de plastique double fermé hermétiquement pour la durée de la visite ; - Les membres de l équipe doivent se déplacer vers l usager et non le contraire, pour éviter la propagation. Prodiguer de l enseignement à l usager dans un objectif de soutien et de prévention (hygiène personnelle, entretien des vêtements, mesures d exterminations) Remettre à l usager le dépliant «Épinglons la punaise» disponible via l intranet de l IUSMM. Clinique et service externe situé à l'extérieur de l'établissement et centre de jour Bien respecter chacune des étapes suivantes pour éviter la propagation : - Installer l usager dans une salle d examen exempte de textiles (exemple : tapis, mobilier exempt de rembourrage en tissus) ; - Placer les effets de l usager dans un sac de plastique double fermé hermétiquement pour la durée de la visite ; - Les membres de l équipe doivent se déplacer vers l usager et non le contraire, pour éviter la propagation. Suite à la visite de l usager ayant une problématique de punaise, l aspirateur doit être passé chaque jour, pour la durée des visites ou jusqu à ce que la situation soit contrôlée. Jeter le sac de l aspirateur dans un sac de plastique fermé à l extérieur. Si vous observez la présence de punaise, aviser son supérieur immédiat. Voir annexe 3. Institut universitaire en santé mentale de Montréal PUNAISES DE LIT Page 11 sur 26

12 SUIVI D'UN USAGER À DOMICILE Lors de suspicion, appliquer les mesures préventives décrites dans la procédure. Lors d infestation de punaises, apporter chez le client que le strict nécessaire. - Prévoir avant la visite des sacs blancs (plastiques); - Une combinaison de protection que vous pourrez revêtir avant d entrer dans le domicile du client. À utiliser uniquement si l infestation est visible ; - Laisser vos effets personnels dans votre voiture ou à votre bureau; - Couvres-bottes jetables avant d entrée chez le client (si nécessaire), - Jeter dans un sac de plastique l équipement de protection avant de quitter¹; - Visiter ce client en dernier, si possible. ¹ Selon les recommandations de la Direction de la santé publique Chez le client : - Placer vos effets dans un sac en plastique blanc, doublé (exemple : manteau, sac à dos, etc.); - Éviter que les choses touchent par terre, ou les placer dans un sac de plastique blanc doublé; - Rencontrer, si possible, le client dans la cuisine. C est l endroit le plus sécuritaire, rarement infesté; - Éviter de vous asseoir sur des meubles en tissus ou en bois. L idéal une chaise en plastique; - Éviter d aller dans la chambre du client; - Demeurer dans un endroit éclairé; Si l intervenant(e) reste debout, si ces règles de base sont respectées, le risque de transmission est presque nul. Prodiguer de l enseignement à l usager dans un objectif de soutien et de prévention (hygiène personnelle, entretien des vêtements, mesures d extermination) Remettre à l usager le dépliant «Épinglons la punaise» disponible via l intranet de l IUSMM. À la fin de votre visite : - Vérifier vos vêtements et les secouer à l extérieur par mesure de sécurité (si besoin); - Déclarer l infestation au service de prévention et contrôle des infections par le système de déclaration intranet. N.B. Ne pas réutiliser les sacs qui ont servi à protéger vos effets personnels, les jeter. Institut universitaire en santé mentale de Montréal PUNAISES DE LIT Page 12 sur 26

13 APPARTEMENTS SUPERVISÉS Effectuer le traitement préventif (aspirateur et appareil à vapeur) dans les aires communes, ainsi que dans les appartements, de façon régulière au cours de l'année. Prévoir un programme d'enseignement continu, pour les résidents. Ce dernier doit inclure, entre autres, les mesures préventives suivantes : Aspirateur régulièrement sur les meubles, matelas et autres items; Lavage à l'eau chaude des vêtements nouvellement achetés; Éviter l'encombrement des lieux; Si présence de lésions de grattages, aviser le personnel. Lors d infestation de punaises Préparation de l intervenant : - Porter des couvres-bottes jetables avant d entrée chez le client, les jeter dans un sac de plastique avant de quitter¹l'appartement; - Apporter une combinaison de protection que vous pourrez revêtir avant d entrer chez le client et la jeter dans un sac de plastique à votre départ. À utiliser uniquement si l infestation est visible et importante; ¹ - N apporter chez le client que le strict nécessaire. ¹ Selon les recommandations de la Direction de la santé publique Chez le client : - L'appartement doit être le moins encombré possible afin que l'exterminateur puisse effectuer un traitement efficace; - Les vêtements doivent être triés afin de conserver le strict minimum; - Laver ces derniers à l'eau chaude et passer à la sécheuse au moins trente minutes à l'air chaud; - Par la suite, entreposer les sacs de vêtements, dans un endroit sans risque, jusqu'à la fin du traitement par l'exterminateur; - Bien identifier les sacs (voir guide d'emballage annexe 2). Remettre à l usager le dépliant «Épinglons la punaise» disponible via l intranet de l'établissement. Voir aide-mémoire à l'annexe 4 pour une description détaillée des étapes lors d infestation Institut universitaire en santé mentale de Montréal PUNAISES DE LIT Page 13 sur 26

14 ADMISSION D'UN USAGER À L'APPOINT Dès l'accueil, ou lors d'un retour de congé à l extérieur, l intervenant doit vérifier s il y a présence de lésions de grattage, de démangeaison et/ou d érythème. Selon l évaluation, l intervenant indiquera les mesures de contrôles spécifiques qui doivent être prises. Mesures spécifiques - Faire mettre une blouse à manches longues au client(e) ou des vêtements au commun; - Faire changer le client dans la toilette du rez-de-chaussée; - Signaler la situation au chef de secteur et/ou au gestionnaire des risques de la DSIS, Voir annexe 3; - Déclarer la situation au service de prévention et contrôle des infections par le système de déclaration intranet. - L'évaluation de la procédure de nettoyage des locaux touchés est sous la responsabilité du chef de secteur. JOUR Vêtements lavables Effets non lavables à la machine Laver à l'eau chaude, seulement les vêtements que le client Placer tout ce qui est non lavable (produits d hygiène, portait à son arrivée. électrique, électronique, etc.) dans un sac de plastique blanc doublé, hermétiquement fermé et bien l identifier au nom du client. Placer le reste des vêtements lavables à la machine dans un sac de plastique blanc doublé, fermé hermétiquement et bien l identifier au nom du client. Laver à l eau chaude, les vêtements que le client apporte, ou entreposer dans un sac blanc doublé fermé hermétiquement et identifié au nom de l usager. Aviser le cadre de garde de la DSIS par courriel. Retour à son domicile Remettre ses effets personnels dans les sacs fermés. Remettre le dépliant sur les punaises (disponible sur intranet) SOIR NUIT FIN DE SEMAINE CONGÉ À L INTÉRIEUR DE 48 HEURES TRANSFERT À L IUSMM Aviser l établissement de la situation. ENVIRONNEMENT Les disposer dans une armoire à cet effet dans la buanderie du 1 er étage. Les effets seront déposés dans un congélateur pour une période de 48 heures. Retour dans une ressource de la DSIS Remettre ses effets personnels dans les sacs fermés; Aviser la ressource. Remettre le dépliant sur les punaises (disponible sur intranet) L'évaluation de la procédure de nettoyage des locaux touchés est sous la responsabilité du chef de secteur et de la gestion des risques de la DSIS. Voir annexe 3. Voir guide d'emballage annexe 2 Institut universitaire en santé mentale de Montréal PUNAISES DE LIT Page 14 sur 26

15 PUNAISE DE LIT DÉPISTAGE PERSONNES À CONTACTER (voir annexe 5) En cas de doute, récupérer à l'aide d'un petit contenant transparent, l'insecte pour qu'il soit identifié par l'hygiène salubrité TRAVAILLEUR DE LA SANTÉ Mesures à prendre Appliquer toutes les mesures préventives et de contrôles énumérés dans la procédure afin de limiter la dispersion des punaises; Aviser son supérieur immédiat; Si l'insecte est identifié comme étant une punaise de lit: Trois scénarios possibles: 1. Pour tous les services à l'intérieur de l'établissement: AVISER - Service de prévention des infections qui avisera le service de l hygiène salubrité - Chef de service - Soir-nuit et fin de semaine aviser les coordonnateurs d'activités Appel de service à la compagnie d'extermination fait par le service de l'hygiène salubrité 2. Pour toutes les ressources d'hébergements de la DSIS; AVISER - Chef de service ou cadre de garde Appel de service à la compagnie d'extermination fait par : chef de service, cadre de garde ou intervenant de la ressource 3. Pour toutes les cliniques externes étant à l'extérieur de l'hôpital + SIV PACT : AVISER - Chef de service TRANSFERT Limiter les transferts d'usagers vers un autre établissement de soins de santé lors d'infestations de punaises sauf si le transfert est médicalement justifié. Appliquer les mesures préventives décrites dans la procédure. Aviser l'établissement receveur Placer une note au dossier de l'usager Éviter le transfert d'usager d'une ressource à une autre jusqu'à ce que la situation soit réglée, sinon appliquer les mesures préventives décrites dans la procédure. ACTION BÉNÉVOLE / MAGASIN DÉPANNAGE Tous les nouveaux vêtements doivent être placés dans le congélateur pour une période de 48 heures. Par la suite ils doivent être lavés à l'eau chaude. TRANSPORT Pour tous transports, taxi, autobus, voiture d'employé, une évaluation préalable de la situation permettra de déterminer le type de transport nécessaire. Taxi : aviser la compagnie et le chauffeur de la situation Autobus : Nettoyage sera effectué par le service de l'hygiène salubrité Voiture d'employé : Si présence de punaises éviter le transport dans une voiture d'employé. Si le transport a déjà été effectué, évaluation par le chef de service en collaboration avec le service de santé et sécurité du travail. Institut universitaire en santé mentale de Montréal PUNAISES DE LIT Page 15 sur 26

16 RESPONSABILITÉS COMMUNE Déclarer la suspicion ou l'infestation au Service de prévention et contrôle des infections via le système de déclaration intranet; Déclarer la fin de l'infestation au Service de prévention et contrôle des infections via le système de déclaration intranet; Si besoin du transport de l IUSMM aviser ce service lors d'infestation; RÉSUMÉ DES OBLIGATIONS DE L'EXTERMINATEUR Respecter le devis de l'établissement; Inspecter : o Toutes les pièces de chaque logement infesté; o Tous les appartements et toutes les aires communes adjacentes à ces logements; o L inspection doit se faire avant et après l implantation des stratégies de contrôle pour s assurer que les mesures utilisées ont été efficaces. Méthode de contrôle chimique : Seuls les insecticides homologués peuvent être utilisés pour éliminer les punaises, et ce, par des exterminateurs qualifiés. Une seule application d insecticide est inefficace, car la demi-vie de ceux-ci est trop courte pour tuer les œufs. Les expériences en cours et les guides de pratique démontrent que plus d une intervention est nécessaire pour éradiquer les punaises et pour s assurer que le traitement initial a été efficace (Doggett, 2007; Bonnefoy et al ; Wang et al ; Moore and Miller, 2009). Les insecticides présentement homologués sont des pyréthrinoïdes, des carbamates et de la poudre diatomée. L acide borique est un insecticide aussi homologué, quoiqu il semble en pratique inefficace contre la punaise. - Les insecticides ne devraient pas être utilisés sur le matelas ou le sommier qui peuvent être traités à la vapeur (voir méthodes de contrôle physique); - Les insecticides ne doivent jamais être utilisés directement sur les personnes; - Ils devraient être utilisés près des fissures, des fentes et d autres endroits susceptibles d abriter des punaises. Institut universitaire en santé mentale de Montréal PUNAISES DE LIT Page 16 sur 26

17 Matière active Perméthrine ou Cyfluthrine Délai recommandé Délais à respecter avant de retourner dans un logement traité avec pyréthrines Autres mesures préventives 6 heures Bien aérer les lieux après l application. Ni les personnes, ni les animaux ne doivent entrer dans les lieux traités durant l application ni réintégrer les lieux traités pour au moins six heures après le traitement. Ne pas marcher pieds nus sur les zones traitées avant 48 heures. SUIVI - Une visite de suivi de deux à quatre semaines après chaque application d insecticide est nécessaire. Si l éradication est incomplète, il faut en déterminer les causes et mettre en place les mesures appropriées pour éliminer efficacement les punaises. - Les œufs ne sont pas délogés par l aspirateur (Doggett, 2007). Il faut donc recommencer le traitement avec l insecticide entre deux et six semaines après le premier traitement, afin de s assurer que les insectes nouvellement éclos seront à leur tour éliminés. Institut universitaire en santé mentale de Montréal PUNAISES DE LIT Page 17 sur 26

18 MODIFICATIONS SI RÉVISION : RÉFÉRENCE : Agence de la réglementation de la lutte antiparasitaire, Lutte efficace contre la punaise de lit, Santé Canada, Septembre BULLETIN D INFORMATION EN SANTÉ ENVIRONNEMENTALE Janvier 2010 INSPQ. Centre de santé services sociaux du Cœur-de-l'Île. «Procédure de prévention et de contrôle parasitaire» Janvier Centre de santé et de services sociaux du Cœur-de-l Île. «Procédure de dépistage et d intervention lors de risques de transmission parasitaire» Mars (1) Direction de santé publique de Montréal, 1301 Sherbrooke Est, Montréal, Québec, Canada, H2L 1M3; (2) Département de médecine sociale et préventive, Université de Montréal; (3) Direction de santé publique de la Montérégie;(4) Hôpital thoracique de Montréal. Leavey, Harold, Entomologiste, CGP. Punaises de lit : Contrôle et protection. «Procédure de protection lors d une visite à domicile» Document du CSSS de la Montagne. Stéphane Perron, MD, MSc, FRCPC(1,2), Norman King, MSc (1), Louise Lajoie MD, M.Sc., FRCPC (1,3), Louis Jacques MD, MPH, FRCPC (1, 2,4). Institut universitaire en santé mentale de Montréal PUNAISES DE LIT Page 18 sur 26

19 Annexes : Annexe 1 : Procédure de nettoyage effectuée par le service de l'hygiène salubrité. Annexe 2 : Guide d'emballage des effets personnels. Annexe 3 : Équipement de protection personnel selon la gravité. Annexe 4 : Algorithme de décision Ressources établissement (RE), ressources contractuelles (RC), Hôpital. Annexe 5 : Aide-mémoire, description détaillée des étapes DSIS Institut universitaire en santé mentale de Montréal PUNAISES DE LIT Page 19 sur 26

20 Rédacteur Registraire Sophie Dion Manon Pinet NOM Mandataire de la direction des soins infirmiers Registraire des politiques et procédures Responsable de l approbation Responsable de l application Document historique Direction Date de révision de la politique Comité stratégique de prévention et contrôle des infections et Comité de direction Registraire des politiques et politiques et procédure n/a Direction des soins infirmiers R1 : 2013 R2 : R3 : R4 : R5 : R6 : R7 : R8 : R9 : R10 : Collaborateurs : Conseiller à la qualité et à la gestion des risques, DSIS Chef de service, service de coordination des ressources, DSIS Conseiller en prévention, service de santé et sécurité au travail Chef de service, service de l'hygiène et salubrité Chef de service, DSIS Remerciements : Dr Stéphane Perron et son équipe à la Direction de la santé publique de Montréal Institut universitaire en santé mentale de Montréal PUNAISES DE LIT Page 20 sur 26

DE LIT mieux les connaître pour mieux les combattre

DE LIT mieux les connaître pour mieux les combattre LES PUNAISES DE LIT mieux les connaître pour mieux les combattre GUIDE PRATIQUE À L INTENTION DES PROPRIÉTAIRES, EXPLOITANTS ET GESTIONNAIRES D IMMEUBLES Les meilleurs moyens pour lutter contre les infestations

Plus en détail

Les moyens les plus efficaces et sécuritaires pour prévenir et gérer une infestation de punaises de lit

Les moyens les plus efficaces et sécuritaires pour prévenir et gérer une infestation de punaises de lit Les moyens les plus efficaces et sécuritaires pour prévenir et gérer une infestation de punaises de lit Geneviève Hamelin Direction de santé publique Adrien Sansregret Office municipal d habitation de

Plus en détail

LES PUNAISES DE LIT GUIDE PRATIQUE À L INTENTION DES PROPRIÉTAIRES, EXPLOITANTS ET GESTIONNAIRES D IMMEUBLES

LES PUNAISES DE LIT GUIDE PRATIQUE À L INTENTION DES PROPRIÉTAIRES, EXPLOITANTS ET GESTIONNAIRES D IMMEUBLES LES PUNAISES DE LIT mieux les connaître pour mieux les combattre Édition 2011 GUIDE PRATIQUE À L INTENTION DES PROPRIÉTAIRES, EXPLOITANTS ET GESTIONNAIRES D IMMEUBLES Les meilleurs moyens pour lutter contre

Plus en détail

Mesures préventives suggérées afin d éviter une infestation dans l établissement

Mesures préventives suggérées afin d éviter une infestation dans l établissement MESURES DE PRÉVENTION POUR LES ÉTABLISSEMENTS OFFRANT DE L HÉBERGEMENT Les travailleurs œuvrant dans les établissements de santé ou communautaire offrant de l hébergement sont susceptibles d être confrontés

Plus en détail

MESURES PRÉVENTIVES Pour les travailleurs qui peuvent entrer en contact avec des punaises de lit.

MESURES PRÉVENTIVES Pour les travailleurs qui peuvent entrer en contact avec des punaises de lit. MESURES PRÉVENTIVES Pour les travailleurs qui peuvent entrer en contact avec des punaises de lit. Introduction Au cours de la dernière décennie, il y a eu une augmentation exponentielle du nombre d infestation

Plus en détail

La problématique des punaises de lit: de la prévention au contrôle. Webinaire INSPQ/MSSS 2013-05-29

La problématique des punaises de lit: de la prévention au contrôle. Webinaire INSPQ/MSSS 2013-05-29 La problématique des punaises de lit: de la prévention au contrôle Webinaire INSPQ/MSSS 2013-05-29 La problématique des punaises de lit : de la prévention au contrôle Conférenciers Louise Lajoie, M.D.,

Plus en détail

PUNAISES DE LIT. prévention et intervention

PUNAISES DE LIT. prévention et intervention PUNAISES DE LIT prévention et intervention À quoi ressemble la punaise de lit? La punaise de lit, aussi appelée punaise, est un insecte brunâtre visible à l œil nu qui mesure de 4 à 7 millimètres. Elle

Plus en détail

Les punaises de lit Guide d intervention en service de garde

Les punaises de lit Guide d intervention en service de garde Les punaises de lit Guide d intervention en service de garde Une réalisation de la Direction de santé publique de l Agence de la santé et des services sociaux de Montréal 1301, rue Sherbrooke Est Montréal

Plus en détail

LES PUNAISES DE LIT, RETOUR VERS LE FUTUR

LES PUNAISES DE LIT, RETOUR VERS LE FUTUR LES PUNAISES DE LIT, RETOUR VERS LE FUTUR Crédit photo : Piotr Naskrecki Stéphane Perron, MD, MSc, FRCPC (1,2), Norman King, MSc (1), Louise Lajoie MD, M.Sc., FRCPC (1,3), Louis Jacques MD, MPH, FRCPC

Plus en détail

Les punaises de lit La faute à personne La responsabilité de tous!

Les punaises de lit La faute à personne La responsabilité de tous! Les punaises de lit La faute à personne La responsabilité de tous! Document présenté par Organisation d éducation et d information logement de Côte-des-Neiges (OEIL) et Collectif de défense des droits

Plus en détail

Les Punaises de lit Connaître et prévenir. Stéphane Perron M.D., M.Sc., FRCPC

Les Punaises de lit Connaître et prévenir. Stéphane Perron M.D., M.Sc., FRCPC Les Punaises de lit Connaître et prévenir Stéphane Perron M.D., M.Sc., FRCPC Plan Une introduction aux punaises Effets sur la santé Gestions des punaises Cas d intervention Ampleur du problème Jusque dans

Plus en détail

Questions et réponses au sujet des punaises des lits

Questions et réponses au sujet des punaises des lits Questions et réponses au sujet des punaises des lits Que sont les punaises des lits? Les punaises des lits se trouvent partout dans le monde et le nombre de cas signalés au Canada augmente rapidement depuis

Plus en détail

Punaise des lits. À quoi ressemblent-elles? Cycle de vie. Alimentation

Punaise des lits. À quoi ressemblent-elles? Cycle de vie. Alimentation Punaise des lits À quoi ressemblent-elles? Lorsqu elle est à jeun, la punaise des lits présente une coloration allant du brun au brun jaunâtre. Une fois gorgée de sang, elle devient brune rougeâtre et

Plus en détail

Les punaises de lit Guide d intervention en milieu scolaire

Les punaises de lit Guide d intervention en milieu scolaire Les punaises de lit Guide d intervention en milieu scolaire Une réalisation de la Direction de santé publique du Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux du Centre-Est-de-l Île-de-Montréal

Plus en détail

Punaises de lits. Foire aux questions

Punaises de lits. Foire aux questions Punaises de lits Foire aux questions Qu'est-ce qu'une punaise de lits? Les punaises de lits sont des insectes bruns et plats. Elles ont la forme d'un pépin de pomme et sont visibles à l'œil nu. Avant de

Plus en détail

gale - Brochure d information -

gale - Brochure d information - gale La - Brochure d information - Qu est-ce que la gale? La gale est une infection de la peau causée par un parasite. Celui-ci creuse un petit tunnel (sillon) dans la partie superficielle de la peau et

Plus en détail

Les Punaises de Lit, état de situation, méthodes de protection, de prévention et de contrôle Stéphane Perron MD, MSc, FRCPC

Les Punaises de Lit, état de situation, méthodes de protection, de prévention et de contrôle Stéphane Perron MD, MSc, FRCPC Les Punaises de Lit, état de situation, méthodes de protection, de prévention et de contrôle Stéphane Perron MD, MSc, FRCPC 8e atelier de santé environnementale 2 juin 2010 Direction de Santé Publique

Plus en détail

JASP 2010 Québec 24 novembre 2010

JASP 2010 Québec 24 novembre 2010 Direction de santé publique L'éthique pour guider la réflexion et influencer l'élaboration des politiques publiques favorables à la santé: le cas des logements insalubres à Montréal JASP 2010 Québec 24

Plus en détail

TOUT SAVOIR SUR LES POUX DE TÊTE

TOUT SAVOIR SUR LES POUX DE TÊTE TOUT SAVOIR SUR LES POUX DE TÊTE Les poux existent depuis toujours et ne sont pas près de disparaître. Heureusement, ils ne sont pas dangereux, mais ils sont dérangeants. Le saviez-vous? Les poux de tête

Plus en détail

TOUT SAVOIR SUR LES POUX DE TÊTE

TOUT SAVOIR SUR LES POUX DE TÊTE TOUT SAVOIR SUR LES POUX DE TÊTE Les poux existent depuis toujours et ne sont pas près de disparaître. Ils ne sont pas dangereux bien qu'ils soient dérangeants. À CONSERVER Saviez-vous que les poux de

Plus en détail

TOUT SAVOIR SUR LES POUX DE TÊTE

TOUT SAVOIR SUR LES POUX DE TÊTE À CONSERVER TOUT SAVOIR SUR LES POUX DE TÊTE Les poux existent depuis toujours et ne sont pas près de disparaître. Heureusement, ils ne sont pas dangereux, mais ils sont dérangeants... Le saviez-vous?

Plus en détail

CIMEX LECTULARIUS, la punaise de lit

CIMEX LECTULARIUS, la punaise de lit CIMEX LECTULARIUS, la punaise de lit Arezki IZRI Parasitologie-Mycologie CHU Avicenne, Université Paris 13 93009 Bobigny cedex arezki.izri@avc.aphp.fr 01 48 95 56 52 INTRODUCTION Arthropodes, Réduvidés,,

Plus en détail

Mettre la puce à l oreille mais pas de poux! français. Guide anti-poux

Mettre la puce à l oreille mais pas de poux! français. Guide anti-poux Mettre la puce à l oreille mais pas de poux! Zone libérée des poux français Guide anti-poux Double efficacité: Elimine les poux Endommage la membrane chitineuse des lentes empêchant ainsi l éclosion de

Plus en détail

La reconnaissez- vous?

La reconnaissez- vous? La reconnaissez- vous? Qu est ce qu une puce? C est un insecte piqueur sans ailes de couleur brune mesurant quelques millimètres et ayant la capacité de sauter 30 fois sa longueur. L espèce Cténocephalidès

Plus en détail

Volume 20 Numéro 2 Octobre 2011

Volume 20 Numéro 2 Octobre 2011 Volume 20 Numéro 2 Octobre 2011 Le bulletin de l Office municipal d habitation de Sherbrooke 1 Sommaire Projets réalisés à la Place Genest-Delorme Les Habitations Genest-Delorme, on est fiers d y habiter!

Plus en détail

Precor MD EC. CONCENTRÉ ÉMULSIFIABLE Empêche l'émergence des puces adultes à l intérieur des bâtiments

Precor MD EC. CONCENTRÉ ÉMULSIFIABLE Empêche l'émergence des puces adultes à l intérieur des bâtiments 2013-06-24 2012-4592 Carton October 2008 Precor MD EC CONCENTRÉ ÉMULSIFIABLE Empêche l'émergence des puces adultes à l intérieur des bâtiments COMMERCIAL AVERTISSEMENT: IRRITANT POUR LES YEUX ET LA PEAU

Plus en détail

Liste de contrôle d auto-évaluation pour le niveau de confinement 1 pour les phytoravageurs

Liste de contrôle d auto-évaluation pour le niveau de confinement 1 pour les phytoravageurs Bureau du confinement des biorisques et de la sécurité Office of Biohazard, Containment and Safety Direction générale des sciences Science Branch 59, promenade Camelot 59 Camelot Drive Ottawa ON K1A 0Y9

Plus en détail

1 - PERSONNEL ET RATIO

1 - PERSONNEL ET RATIO l objet d une inspection par le ministère de la Famille et des. Il s agit d un aide-mémoire utile pour l amélioration continue de la 1 - PERSONNEL ET RATIO Ratio éducatrice/enfants de 1 pour 5 pour les

Plus en détail

Cimex lectularius L., C. hemipterus Fabr. (Cimicidae: Heteroptera)

Cimex lectularius L., C. hemipterus Fabr. (Cimicidae: Heteroptera) La Punaise de Lit: Guide Pratique pour Propriétaires et Locataires Cimex lectularius L., C. hemipterus Fabr. (Cimicidae: Heteroptera) Dr. Gale E. Ridge Connecticut Agricultural Experiment Station 123 Huntington

Plus en détail

Insecticide SCIMITAR MC CS

Insecticide SCIMITAR MC CS Approved Pamphlet SCIMITAR 28499 06-11-23 Page 1 of 7 USAGE COMMERCIAL Insecticide SCIMITAR MC CS GROUPE 3 INSECTICIDE GARANTIE Lambda-cyhalothrine... 100 g/l Ce produit contient du 1,2-benzisothiazolin-3-one

Plus en détail

NETTOYAGE À L EAU ÉCOLOGIQUE CLEAN

NETTOYAGE À L EAU ÉCOLOGIQUE CLEAN NETTOYAGE À L EAU ÉCOLOGIQUE CLEAN L utilisation et la mise au rebut des produits chimiques étant de plus en plus réglementées, l industrie de la blanchisserie doit utiliser des méthodes de nettoyage plus

Plus en détail

LES DÉFIS DU PROPRIÉTAIRE IMMOBILIER FACE À LA GESTION DU PROBLÈME DE PUNAISES

LES DÉFIS DU PROPRIÉTAIRE IMMOBILIER FACE À LA GESTION DU PROBLÈME DE PUNAISES LES DÉFIS DU PROPRIÉTAIRE IMMOBILIER FACE À LA GESTION DU PROBLÈME DE PUNAISES John Dickie Fédération canadienne des associations de propriétaires immobiliers Janvier 2011 Fédération canadienne des associations

Plus en détail

1. Identification de la substance ou préparation et de la Société. 2. Composition/ informations sur les composants

1. Identification de la substance ou préparation et de la Société. 2. Composition/ informations sur les composants Date d impression : 23/08/02 Valable à partir du : 08.08.01 Page: 1/7 1. Identification de la substance ou préparation et de la Société Données relatives au produit : Nom commercial : KNAUF ZADUR Mortier

Plus en détail

Les punaises de lit : le cas de Montréal Stéphane Perron MD, MSc, FRCPC Session de pré-conférence de l'acsp Dimanche13 juin 2010

Les punaises de lit : le cas de Montréal Stéphane Perron MD, MSc, FRCPC Session de pré-conférence de l'acsp Dimanche13 juin 2010 Les punaises de lit : le cas de Montréal Stéphane Perron MD, MSc, FRCPC Session de pré-conférence de l'acsp Dimanche13 juin 2010 Le retour de la punaise de lit Infestation mondiale à la fin des années

Plus en détail

Guide d intervention dans les cas d insalubrité

Guide d intervention dans les cas d insalubrité Guide d intervention dans les cas d insalubrité Volet : «Punaises de lit» Novembre 2011 Une réalisation du Comité de salubrité des milieux Rédaction : Annick Simard, Responsable du travail social, Direction

Plus en détail

Municipalité de la paroisse de Saint-Lazare

Municipalité de la paroisse de Saint-Lazare Municipalité de la paroisse de Saint-Lazare PROVINCE DE QUÉBEC MUNICIPALITÉ DE LA PAROISSE DE SAINT-LAZARE M.R.C. DE VAUDREUIL-SOULANGES RÈGLEMENT NUMÉRO 627 RÈGLEMENT VISANT À INTERDIRE L UTILISATION

Plus en détail

HABITATION LES MÉANDRES IMMEUBLE A 2291, rue des Bienfaits Québec. RÈGLEMENT D IMMEUBLE Un Toit en Réserve de Québec inc.

HABITATION LES MÉANDRES IMMEUBLE A 2291, rue des Bienfaits Québec. RÈGLEMENT D IMMEUBLE Un Toit en Réserve de Québec inc. HABITATION LES MÉANDRES IMMEUBLE A 2291, rue des Bienfaits Québec RÈGLEMENT D IMMEUBLE Un Toit en Réserve de Québec inc. 1. Entretien du logement L entretien normal du logement est aux frais de l occupant.

Plus en détail

L extermination des coquerelles

L extermination des coquerelles L extermination des coquerelles De la façon la moins toxique Guide pratique pour se débarrasser des coquerelles dans les maisons et appartements AU CŒUR DE L HABITATION La SCHL : Au cœur de l habitation

Plus en détail

C. difficile. Réponses aux questions les plus fréquemment posées sur le. à l Hôpital général juif HÔPITAL GÉNÉRAL JUIF SIR MORTIMER B.

C. difficile. Réponses aux questions les plus fréquemment posées sur le. à l Hôpital général juif HÔPITAL GÉNÉRAL JUIF SIR MORTIMER B. Réponses aux questions les plus fréquemment posées sur le C. difficile à l Hôpital général juif HÔPITAL GÉNÉRAL JUIF SIR MORTIMER B. DAVIS HÔPITAL D ENSEIGNEMENT DE L UNIVERSITÉ MCGILL www.jgh.ca 1. CLOSTRIDIUM

Plus en détail

PEDICULOSES PARASITOSES. Hélène DALMAS

PEDICULOSES PARASITOSES. Hélène DALMAS PEDICULOSES PARASITOSES Hélène DALMAS Les pédiculoses (poux), la gâle sont dues à une infestation de l homme par des parasites. Ile se transmettent par contact avec une personne atteinte. Ils sont surtout

Plus en détail

RÈGLEMENT 569. Et résolu à l unanimité des conseillers présents que le règlement suivant soit adopté :

RÈGLEMENT 569. Et résolu à l unanimité des conseillers présents que le règlement suivant soit adopté : 2011-06-117 CANADA PROVINCE DE QUÉBEC MRC DRUMMOND MUNICIPALITÉ DE SAINT-FÉLIX-DE-KINGSEY RÈGLEMENT 569 RÈGLEMENT ÉTABLISSANT LES CONDITIONS DE SALUBRITÉ ET D'ENTRETIEN DES LOGEMENTS CONSIDÉRANT QU en

Plus en détail

LUTTE ANTI-VECTORIELLE EN ETABLISSEMENT DE SANTE

LUTTE ANTI-VECTORIELLE EN ETABLISSEMENT DE SANTE LUTTE ANTI-VECTORIELLE EN ETABLISSEMENT DE SANTE 13.05 Objectif Le risque lié à la présence d ectoparasites et d agents nuisibles dans les établissements de santé est réel pour les patients et pour le

Plus en détail

PROGRAMME DE LOGEMENTS AVEC SERVICES DE SOUTIEN LIGNES DIRECTRICES OPÉRATIONNELLES

PROGRAMME DE LOGEMENTS AVEC SERVICES DE SOUTIEN LIGNES DIRECTRICES OPÉRATIONNELLES PROGRAMME DE LOGEMENTS AVEC SERVICES DE SOUTIEN LIGNES DIRECTRICES OPÉRATIONNELLES Janvier 2009 TABLE DES MATIÈRES Page Préambule 3 1. Dotation en personnel 4 1.1 Compétences du personnel 4 1.2 Fonctions

Plus en détail

Paquet hygiène : Le règlement 852/2004 relatif à l hygiène des denrées alimentaires

Paquet hygiène : Le règlement 852/2004 relatif à l hygiène des denrées alimentaires Paquet hygiène : Le règlement 852/2004 relatif à l hygiène des denrées alimentaires Applicable au 1 er janvier 2006 Objectif : Etablit les règles générales en matière d hygiène, est directement applicable

Plus en détail

Chapitre VI : Gestion des risques épidémiques

Chapitre VI : Gestion des risques épidémiques Chapitre VI : Fiche n VI.1 : Gale Fiche n VI.2 : Tubeculose pulmonaire (accessible dans la prochaine version) Fiche n VI.3 : Gastro-entérite Fiche n VI.4 : Infection respiratoire aigüe basse Sommaire Sommaire

Plus en détail

Le contenu de cette publication est disponible en suivant le lien suivant : http://www.securitepublique.gouv.qc.ca/index.php?

Le contenu de cette publication est disponible en suivant le lien suivant : http://www.securitepublique.gouv.qc.ca/index.php? Le contenu de cette publication est disponible en suivant le lien suivant : http://www.securitepublique.gouv.qc.ca/index.php?id=470 AGISSEZ IMMÉDIATEMENT Protégez vos biens Selon les circonstances, protégez

Plus en détail

Parasites externes du chat et du chien

Parasites externes du chat et du chien Parasites externes du chat et du chien Identification, prévention et traitement Les tiques Les tiques transmettent des maladies parfois mortelles. La prévention est la meilleure arme. 1 - Où les trouve-t-on?

Plus en détail

Prévention des chutes

Prévention des chutes Notre mission Dispensateur de services de première ligne et de services spécialisés, le CSSS du Suroît a la responsabilité de maintenir et d améliorer la santé et le bien-être de la population de son territoire

Plus en détail

GUIDE DE BONNES PRATIQUES POUR LA COLLECTE DE PILES ET ACCUMULATEURS AU LUXEMBOURG

GUIDE DE BONNES PRATIQUES POUR LA COLLECTE DE PILES ET ACCUMULATEURS AU LUXEMBOURG GUIDE DE BONNES PRATIQUES POUR LA COLLECTE DE PILES ET ACCUMULATEURS AU LUXEMBOURG Version 1.0 1 Avant-propos Ce guide de bonnes pratiques a été préparé pour fournir des informations concernant la collecte

Plus en détail

Rapport d hygiène pour le département du service d ambulance

Rapport d hygiène pour le département du service d ambulance Rapport d hygiène pour le département du service d ambulance Dans le cadre des exigences de qualité posées, l on aimerait savoir dans quelle mesure le nettoyage et la désinfection des ambulances suffisent

Plus en détail

Des Hôtes peu sympathiques!!!

Des Hôtes peu sympathiques!!! Des Hôtes peu sympathiques!!! Des hivers de moins en moins rude, des saisons sans grandes différences, un automne très doux bouleversent le rythme de la nature. Mais pendant ce temps...... certaines petites

Plus en détail

Contre les Insectes en Général

Contre les Insectes en Général les Insectes en Général Nettoyant, désodorisant Le Bicarbonate De Soude a bien des vertus! Derrière sa poudre blanche, fine et sans odeur se cache un puissant insecticide biodégradable et non toxique pour

Plus en détail

garantie et entretien des meubles rembourrés

garantie et entretien des meubles rembourrés garantie et entretien des meubles rembourrés entretien des meubles rembourrés préserver l apparence des meubles rembourrés En raison de la chaleur, de l humidité du corps et de l usure physique que subissent

Plus en détail

POUR BIEN VIEILLIR CHEZ MOI, MON DOMICILE EN TOUTE SÉCURITÉ

POUR BIEN VIEILLIR CHEZ MOI, MON DOMICILE EN TOUTE SÉCURITÉ POUR BIEN VIEILLIR CHEZ MOI, MON DOMICILE EN TOUTE SÉCURITÉ Ce livret est offert par la Carsat Nord-Picardie à : Nom, prénom :... Adresse :......... Pour bien vieillir chez moi, mon domicile en toute

Plus en détail

Assurance de soins de longue durée

Assurance de soins de longue durée Assurance de soins de longue durée Feuille de renseignements à l intention du conseiller ne pas remettre au demandeur Ce que vous devez faire avant de remettre un formulaire de demande de règlement au

Plus en détail

Cafetière. Mode d Emploi. 1Notice cafetière v1.0

Cafetière. Mode d Emploi. 1Notice cafetière v1.0 Cafetière Mode d Emploi 1Notice cafetière v1.0 SOMMAIRE 1 CONSIGNES DE SÉCURITÉ... 3 2INSTALLATION DE L APPAREIL EN TOUTE SÉCURITÉ...4 3PRECAUTION CONCERNANT L UTILISATION DE L APPAREIL...5 4DESCRIPTION

Plus en détail

QUAND LES PUNAISES DE LIT VEULENT PÉRÉGRINER.

QUAND LES PUNAISES DE LIT VEULENT PÉRÉGRINER. QUAND L PUNAI D LIT VULNT PÉRÉGRINR. Les punaises de lit sont de petits parasites de l homme au corps roux et aplati qui se nourrissent de son sang (hématophages). Leur taille est de 5 à 6 mm, 7 à 8 mm

Plus en détail

La transformation des petits fruits et l'inspection des aliments. Présenté par Sylvie Bujold inspectrice des aliments, chef d équipe 2013-10-30

La transformation des petits fruits et l'inspection des aliments. Présenté par Sylvie Bujold inspectrice des aliments, chef d équipe 2013-10-30 La transformation des petits fruits et l'inspection des aliments Présenté par Sylvie Bujold inspectrice des aliments, chef d équipe 2013-10-30 Plan de présentation Cadre légal Types et catégories de permis

Plus en détail

Les futures techniques de lutte contre les punaises de lit Taz Stuart 204.292.8444 tdts@tdts.ca

Les futures techniques de lutte contre les punaises de lit Taz Stuart 204.292.8444 tdts@tdts.ca Les futures techniques de lutte contre les punaises de lit Taz Stuart 204.292.8444 tdts@tdts.ca Phéromones d alarme. En phase de recherche. Aldéhydes 4-oxo-hexénal et 4-oxo-octénal chez les punaises de

Plus en détail

REPRESENTACION PERMANANTE DE ESPAÑA ANTE LA UNION EUROPEA

REPRESENTACION PERMANANTE DE ESPAÑA ANTE LA UNION EUROPEA CAHIER DES PRESCRIPTIONS TECHNIQUES SERVICE D ENTRETIEN DES LOCAUX DE LA REPRESENTATION (BRUXELLES) 1. LOCAUX À ENTRETENIR Les bâtiments à nettoyer sont ceux situés : Bd. du Régent 50 à 1000 Bruxelles:

Plus en détail

LAVAGE À LA MAIN Recommandé pour les pièces imprimées multicolores et les pièces délicates.

LAVAGE À LA MAIN Recommandé pour les pièces imprimées multicolores et les pièces délicates. SOINS GENERAUX Lisez attentivement les étiquettes des vêtements Respectez toujours les recommandations des fabricants des machines à laver. Dissolvez bien les détergents pour que ceux-ci ne forment pas

Plus en détail

RÈGLEMENT SUR LA SALUBRITÉ ET L ENTRETIEN DES LOGEMENTS

RÈGLEMENT SUR LA SALUBRITÉ ET L ENTRETIEN DES LOGEMENTS VILLE DE MONTRÉAL RÈGLEMENT 03-096 RÈGLEMENT SUR LA SALUBRITÉ ET L ENTRETIEN DES LOGEMENTS Attendu que l administration municipale désire assurer des conditions de logement acceptables pour tous les Montréalais

Plus en détail

PROCÉDURE. Code : PR-DSI-000-31

PROCÉDURE. Code : PR-DSI-000-31 Code : PR-DSI-000-31 PROCÉDURE Instance responsable : Direction des soins infirmiers Approuvée par : Diane Benoit Présentée et adoptée au comité de direction le : 16 janvier 2013 Entrée en vigueur le :

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES. 1.3 Généralité Le personnel des animaleries doit aviser l assistant-chef si cette procédure ne peut être respectée.

TABLE DES MATIÈRES. 1.3 Généralité Le personnel des animaleries doit aviser l assistant-chef si cette procédure ne peut être respectée. /01 TABLE DES MATIÈRES 1.0 Introduction 1.1 But 1.2 Portée 1.3 Généralité 1.4 Matériel 2.0 Méthodes/Processus 2.1 Général 2.2 Systèmes de détection 2.3 Principes généraux du contrôle de la vermine 2.4

Plus en détail

FICHE INFORMATION. Répartition individuelle des frais de chauffage. Guide d'information à l'usage des occupants

FICHE INFORMATION. Répartition individuelle des frais de chauffage. Guide d'information à l'usage des occupants FICHE INFORMATION Répartition individuelle des frais de chauffage Guide d'information à l'usage des occupants LE RÉPARTITEUR ÉLECTRONIQUE TECHEM Compter une énergie précieuse Vos répartiteurs de chauffage

Plus en détail

BULLETIN D INFORMATION RÉPARATIONS ET ENTRETIEN

BULLETIN D INFORMATION RÉPARATIONS ET ENTRETIEN BULLETIN D INFORMATION RÉPARATIONS ET ENTRETIEN - RESPONSABILITÉS RESPECTIVES IMPORTANT Le contenu du présent bulletin d information est présenté à titre informatif seulement et ne remplace pas les dispositions

Plus en détail

RÈGLEMENT CO-2009-577 ÉTABLISSANT UN CODE DU LOGEMENT POUR LA VILLE DE LONGUEUIL CHAPITRE I GÉNÉRALITÉS SECTION I DOMAINE D'APPLICATION

RÈGLEMENT CO-2009-577 ÉTABLISSANT UN CODE DU LOGEMENT POUR LA VILLE DE LONGUEUIL CHAPITRE I GÉNÉRALITÉS SECTION I DOMAINE D'APPLICATION Codification administrative Ce document n'a pas de valeur officielle RÈGLEMENT CO-2009-577 ÉTABLISSANT UN CODE DU LOGEMENT POUR LA VILLE DE LONGUEUIL LE CONSEIL DÉCRÈTE CE QUI SUIT : CHAPITRE I GÉNÉRALITÉS

Plus en détail

Mairie de Lérouville République Française Département de la Meuse

Mairie de Lérouville République Française Département de la Meuse Mairie de Lérouville République Française Département de la Meuse REGLEMENT INTERIEUR 2015 D UTILISATION DES SALLES COMMUNALES DE LEROUVILLE Adopté par le Conseil Municipal par délibération n 58 du 16

Plus en détail

Une pandémie d influenza...

Une pandémie d influenza... Une pandémie d influenza... Que feriez-vous avec seulement le 2/3 de vos effectifs? Ordre du jour Pandémie influenza Dr. Lucie-Andrée Roy, Santé publique Annick Bouchard, M.Sc.Env., Centre de sécurité

Plus en détail

EXEMPLE DE LETTRE DE PLAINTE

EXEMPLE DE LETTRE DE PLAINTE EXEMPLE DE LETTRE DE PLAINTE Une demande au syndicat de copropriété pour entreprendre les démarches nécessaires afin de réduire ou d'éliminer le problème d'infiltration de fumée de tabac secondaire. Cette

Plus en détail

CONTRAT DE LOCATION. Ci-après nommé les Propriétaires : Ci-après nommés les locataires :

CONTRAT DE LOCATION. Ci-après nommé les Propriétaires : Ci-après nommés les locataires : CONTRAT DE LOCATION SARL Pyraine & Compagnie Monsieur et Madame Patrick de Montalivet 5 rue Michelet 75006 Paris Bureau : 01 43 29 88 43 Issac : 05 53 81 36 26 Gsm : 06 08 01 42 20 Mr et Mme de Montalivet

Plus en détail

Protection du personnel

Protection du personnel PROTOCOLE POUR L EVACUATION DES EXCRETAS PAR LES ENTREPRISES DE VIDANGE/NETTOYAGE ET LES ONG s (Version 1.0, 23 décembre 2010) Sommaire I. Objectifs du protocole II. Protection du personnel III. Aspects

Plus en détail

de hanche Votre chirurgien vous a posé une prothèse de hanche...

de hanche Votre chirurgien vous a posé une prothèse de hanche... Prothèse de hanche Votre chirurgien vous a posé une prothèse de hanche... Afin de limiter les risques de luxation de prothèse, vous devez éviter certains gestes, pendant une durée minimum de trois mois.

Plus en détail

1.2.1 Enlever et disposer, en tant que déchets de fientes de pigeon, tous les matériaux et les débris des surfaces situées dans la zone des travaux.

1.2.1 Enlever et disposer, en tant que déchets de fientes de pigeon, tous les matériaux et les débris des surfaces situées dans la zone des travaux. TRAVAUX DE NETTOYAGE DES FIENTES DE PIGEON TABLE DES MATIÈRES PAGE TRAVAUX DE NETTOYAGE DES FIENTES DE PIGEON... 1 1 GÉNÉRALITÉS... 1 1.1 CONDITIONS GÉNÉRALES ET TRAVAUX CONNEXES... 1 1.2 DESCRIPTION DES

Plus en détail

François Dussault, T.P. Inspecteur en bâtiment. Repentigny, le 31 août 2010

François Dussault, T.P. Inspecteur en bâtiment. Repentigny, le 31 août 2010 Repentigny, le 31 août 2010 Monsieur François Dussault, propriétaire 76 rue Vinet Repentigny, Qc. J6A 1K9 Objet : Infiltration dans la salle de bains au 76 Vinet Monsieur Dussault, C est avec plaisir que

Plus en détail

GUIDE pour l aménagement sanitaire des établissements alimentaires. Centre québécois d inspection des aliments et de santé animale

GUIDE pour l aménagement sanitaire des établissements alimentaires. Centre québécois d inspection des aliments et de santé animale GUIDE pour l aménagement sanitaire des établissements alimentaires Centre québécois d inspection des aliments et de santé animale La «marche en avant» consiste à éviter autant que possible le croisement

Plus en détail

Cette intervention aura donc été décidée par votre chirurgien pour une indication bien précise.

Cette intervention aura donc été décidée par votre chirurgien pour une indication bien précise. Qu est-ce qu une arthroscopie? Il s agit d une intervention chirurgicale mini-invasive dont le but est d explorer l articulation du genou et de traiter la lésion observée dans le même temps. Comment se

Plus en détail

Effets néfastes de l infestation par les puces

Effets néfastes de l infestation par les puces Les puces Les puces sont incontestablement au premier rang des ectoparasites rencontrés chez le chien. Ces insectes sont responsables de l'apparition de diverses maladies de peau. Les connaissances sur

Plus en détail

2.0 Interprétation des cotes d évaluation des risques relatifs aux produits

2.0 Interprétation des cotes d évaluation des risques relatifs aux produits 2.0 Interprétation des cotes d évaluation des risques relatifs aux produits L interprétation des cotes attribuées dans le cadre des évaluations des risques relatifs aux produits décrite plus loin repose

Plus en détail

Annexes jointes Annexe 1 : Fiches d entretien par zone Annexe 2 : Fiche de traçabilité

Annexes jointes Annexe 1 : Fiches d entretien par zone Annexe 2 : Fiche de traçabilité Référence : PT/HYG/003-C Page :Page 1 sur 15 Objet : - Permettre de dispenser des soins de qualité dans un environnement maîtrisé (garantie de propreté visuelle et bactériologique). - Eviter la propagation

Plus en détail

Fiche technique n 1 : le logement construction des boxes.

Fiche technique n 1 : le logement construction des boxes. Bâtiments d élevage : Pourquoi? Aspects climatiques : Fiche technique n 1 : le logement construction des boxes. - le porc est sensible aux brusques changements du climat, - surexposition au soleil : déshydratation

Plus en détail

ATTENDU QUE la Ville de Richmond souhaite développer et promouvoir le développement résidentiel dans la ville de Richmond;

ATTENDU QUE la Ville de Richmond souhaite développer et promouvoir le développement résidentiel dans la ville de Richmond; PROVINCE DE QUÉBEC MRC DU VAL-SAINT-FRANÇOIS VILLE DE RICHMOND L assemblée régulière du conseil de la Ville a eu lieu au 745 rue Gouin, le lundi 1 er octobre 2012 à 19 h, sous la présidence de monsieur

Plus en détail

L opération de la cataracte. Des réponses à vos questions

L opération de la cataracte. Des réponses à vos questions L opération de la cataracte Des réponses à vos questions Qu est-ce que la cataracte? Quel objectif? Cette brochure vous donne toutes les informations utiles concernant l opération de la cataracte. Définition

Plus en détail

Revalorisation de la pratique et rehaussement de la compétence en soins de longue durée

Revalorisation de la pratique et rehaussement de la compétence en soins de longue durée Revalorisation de la pratique et rehaussement de la compétence en soins de longue durée Marie-Josée Béliveau, inf. Gaétane Boucher, inf. B. Sc. Monique Bourque, inf. M.A. Carole Brousseau, inf. B. Sc.

Plus en détail

OUTIL D AUTO-ÉVALUATIOn POUR LES RÉSERVES DE MUSÉE

OUTIL D AUTO-ÉVALUATIOn POUR LES RÉSERVES DE MUSÉE OUTIL D AUTO-ÉVALUATIOn POUR LES RÉSERVES DE MUSÉE À quoi sert cet outil? Les musées obtiennent une image instantanée de la situation actuelle de leur réserve et bénéficient d un diagnostic préliminaire.

Plus en détail

Dans le présent règlement, les mots suivants signifient :

Dans le présent règlement, les mots suivants signifient : PROVINCE DE QUÉBEC VILLE DE MONT-LAURIER RÈGLEMENT NUMÉRO : 119 Règlement sur la salubrité et l entretien des logements. À la séance ordinaire du conseil municipal de la Ville de Mont-Laurier, tenue le

Plus en détail

LOUER À DES PROPRIÉTAIRES D ANIMAUX DE COMPAGNIE

LOUER À DES PROPRIÉTAIRES D ANIMAUX DE COMPAGNIE LOUER À DES PROPRIÉTAIRES D ANIMAUX DE COMPAGNIE Guide à l intention des locateurs Cette brochure contient des suggestions pour les locateurs qui souhaitent louer leurs unités locatives à des personnes

Plus en détail

KARDEGIC 75 mg, poudre pour solution buvable en sachet-dose Acétylsalicylate de DL-Lysine

KARDEGIC 75 mg, poudre pour solution buvable en sachet-dose Acétylsalicylate de DL-Lysine KARDEGIC 75 mg, poudre pour solution buvable en sachet-dose Acétylsalicylate de DL-Lysine Veuillez lire attentivement cette notice avant d'utiliser ce médicament. Elle contient des informations importantes

Plus en détail

Démarche d évaluation médicale et histoire professionnelle

Démarche d évaluation médicale et histoire professionnelle révention Comment évaluer les troubles musculosquelettiques (TMS) reliés au travail? L histoire professionnelle est le meilleur outil pour dépister les TMS et les prévenir Ce questionnaire de dépistage

Plus en détail

Liste de contrôle à utiliser pour les ménages privés

Liste de contrôle à utiliser pour les ménages privés Examen de l habitat à des fins de prévention des chutes Liste de contrôle à utiliser pour les ménages privés 1. Aspects d ordre général Ces points sont à examiner pour chaque pièce du logement utilisée

Plus en détail

La hernie discale Votre dos au jour le jour...

La hernie discale Votre dos au jour le jour... La hernie discale Votre dos au jour le jour... Votre dos est fragile. Ce document va vous aider à le préserver au jour le jour. Si vous venez de vous faire opérer, certaines activités vous sont déconseillées

Plus en détail

Loin de mes yeux. Chaque personne apprivoise la mort à sa façon, ce qui apporte à cette dernière

Loin de mes yeux. Chaque personne apprivoise la mort à sa façon, ce qui apporte à cette dernière Loin de mes yeux Chaque personne apprivoise la mort à sa façon, ce qui apporte à cette dernière expérience une dimension unique. Voici un guide tout simple, une carte routière pour vous montrer les chemins

Plus en détail

NOTICE : INFORMATION DE L'UTILISATEUR. DAKTOZIN 2,5 mg/150 mg pommade Nitrate de miconazole et oxyde de zinc

NOTICE : INFORMATION DE L'UTILISATEUR. DAKTOZIN 2,5 mg/150 mg pommade Nitrate de miconazole et oxyde de zinc NOTICE : INFORMATION DE L'UTILISATEUR DAKTOZIN 2,5 mg/150 mg pommade Nitrate de miconazole et oxyde de zinc Veuillez lire attentivement cette notice avant d utiliser ce médicament car elle contient des

Plus en détail

Produits nettoyants. Détergents en poudre. Savons à mains DÉTERGENT EN POUDRE POUR LAVE-VAISSELLE

Produits nettoyants. Détergents en poudre. Savons à mains DÉTERGENT EN POUDRE POUR LAVE-VAISSELLE Détergents en poudre POUR LAVE-VAISSELLE POUR LA LESSIVE Code Colabor : 4289 4291 13394 18 kg Ce détergent en poudre à mousse contrôlée pour lave-vaisselle est recommandé pour les lave-vaisselle automatiques

Plus en détail

Fiche documentaire FAIRE LES PRODUITS D USAGE DOMESTIQUE SANS DANGER POUR L AIR

Fiche documentaire FAIRE LES PRODUITS D USAGE DOMESTIQUE SANS DANGER POUR L AIR Fiche documentaire FAIRE LES PRODUITS D USAGE DOMESTIQUE SANS DANGER POUR L AIR Les produits d usage domestique comprennent les produits de nettoyage (p. ex., les nettoie-vitres et les produits de nettoyage

Plus en détail

Rincez à l'eau froide. Ensuite, lavez immédiatement avec une lessive.

Rincez à l'eau froide. Ensuite, lavez immédiatement avec une lessive. Betterave rouge Rincez à l'eau froide. Ensuite, lavez immédiatement avec une lessive. Bière Boue/Terre Rincez à l'eau froide puis procédez à un lavage normal avec une lessive. Epongez la tache avec du

Plus en détail

FICHE D AVERTISSEMENT ET PRECAUTIONS D EMPLOI

FICHE D AVERTISSEMENT ET PRECAUTIONS D EMPLOI Date : 21/05/2014 FICHE D AVERTISSEMENT ET PRECAUTIONS D EMPLOI Produits impliqués : Table de Verticalisation Top Niveau Réf TF1-2860 / TF1-2861 Tables fabriquées en 2012 (2860 10 12 01 et 2860 10 12 02)

Plus en détail

de permis de restauration et de vente

de permis de restauration et de vente Guide Demande de permis de restauration et de vente aide-mémoire Guide - Demande de permis de restauration et de vente au détail Liste des éléments à joindre à votre envoi afin d obtenir votre permis au

Plus en détail

AMIGO Désinfecteur à chargement par le dessus

AMIGO Désinfecteur à chargement par le dessus AMIGO Désinfecteur à chargement par le dessus with people in mind UN APPAREIL PERFORMANT À DOUBLE FONCTION Amigo est un désinfecteur à chargement par le dessus, extrêmement facile à utiliser avec un évier

Plus en détail