Claude Nicolas Ledoux, architecture visionnaire et utopie sociale.

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Claude Nicolas Ledoux, architecture visionnaire et utopie sociale."

Transcription

1 Claude Nicolas Ledoux, architecture visionnaire et utopie sociale. Luc GRUSON, Professeur associé à l université de Franche Comté (Laboratoire ThéMA - UMR 6049). Ancien directeur de la Fondation Claude-Nicolas Ledoux (Arc & Senans), actuellement directeur général adjoint de l Etablissement public de la porte Dorée Cité nationale de l'histoire de l'immigration. 293 avenue Daumesnil PARIS T F Avertissement : ce texte est la transcription augmentée et enrichie de la visite-conférence de la Saline Royale d Arc & Senans donnée par l auteur à l occasion de la sixième conférence internationale annuelle d'intelligence Territoriale qui s'est tenu à Besançon (France), du 15 au 18 octobre 2008, sur le thème des "Outils et méthodes de l'intelligence Territoriale». Abstract : Claude-Nicolas Ledoux is not only the famous french utopic architect from the eighteenth century. He had also some very modern ideas about industrial production, urban planning, and «territorial intelligence». The project of the royal saltworks ( ) was an opportunity to apply several very innovating ideas about economical organisation and social living. After the french Revolution, Ledoux planned an «ideal city» which continues to fascinate by its revolutionnary vision of the future. Key-words : Ledoux, Arc-&-Senans, architecture, utopy 1 1 er décembre Luc GRUSON

2 Lorsqu on évoque l œuvre de Claude Nicolas Ledoux, il est tentant soit de la ramener à une utopie littéralement un non-lieu soit de dénoncer son univers concentrationnaire, qu il s agisse du plan panoptique de la Saline Royale, ou encore des barrières de Paris. Mais celle-ci a bien plus d implications, depuis les premières réalisations de Ledoux comme architecte, dès les années 1760, jusqu à son traité d architecture, publié en Cet architecte majeur du siècle des Lumières, parfois qualifié de «maudit» 1, a plutôt été négligé voire oublié jusqu à sa redécouverte, d abord aux Etats-Unis et au Japon, puis en France, surtout depuis les années 80. Architecte du Roi, converti à la République, Ledoux connaîtra cependant la prison. La majeure partie de ses bâtiments seront rasés au XIXe siècle, car trop peu conformes au goût romantique en vigueur. Son traité d architecture, jamais publié entièrement, l a ruiné et a trouvé peu de lecteurs, tant ses propositions, voire la forme de son écriture resteront incomprises. En rupture avec le baroque qui l a précédé, Ledoux invente une écriture architecturale sans concessions, dont la modernité ne sera reconnue qu au XXe siècle par Emil Kaufmann 2 d abord, qui en fait le père de l architecture moderne. Ledoux serait donc le précurseur de Le Corbusier, que le hasard a fait naître de l autre côté du Jura. Classé par Michel Foucault du côté des totalitaires, il sera cependant progressivement reconnu par la majorité des théoriciens de l architecture, et le bicentenaire de la Révolution Française jettera enfin ses projecteurs sur les architectes révolutionnaires, Ledoux, Lequeu, Boullée Malgré cela, l œuvre de Ledoux conserve quelques ambiguïtés. Le malaise provient d abord du personnage lui-même, parce que l homme a eu une vie publique agitée. Jeune intrigant avec les femmes de la cour, qui le lancèrent dans une carrière fulgurante, cet ambitieux devenu «architecte du Roy» se découvrira révolutionnaire pour tenter d échapper, en vain, à la prison. Il se consacrera désormais à son chef d œuvre, un texte philosophico-littéraire et un ensemble de gravures de son art, dont la profondeur et l inspiration auront contribué à épaissir le mystère entourant son auteur. Il est vrai que peu de lecteurs auront eu la chance de lire ce texte ardu, moins souvent réédité que les planches 1 «Ledoux, architecte maudit» le premier film sur Ledoux et la Saline, tourné en 1953 par Pierre Kast (on y voit un monument à l abandon, envahi par la végétation et habité et cultivé par des villageois). Voir la fiction du même auteur «la morte saison des amours», tournée en 1960 au même endroit. Voir aussi le téléfilm «Dom Juan» de Marcel Bluwal (1965), avec Michel Piccoli et Claude Brasseur. 2 Emil Kaufmann ( ) historien d art de l école viennoise, réfugié ensuite aux USA, voir bibliographie. 2 1 er décembre Luc GRUSON

3 proprement dites du traité de l «architecture considérée sous le rapport de l art, des mœurs et de la législation» 3. Mais la modernité de Ledoux se situe également dans son rapport au monde et à ce qu on ne nommait pas encore au XVIIIe siècle l économie. Le colloque sur «l intelligence territoriale» organisé à l université de Besançon en octobre 2008 est l occasion de rappeler à quel point Ledoux a été également un visionnaire dans son approche de l économie, de son territoire, des relations entre les hommes eux-mêmes et avec ce territoire. Ledoux et le territoire. A un moment où les physiocrates dominent encore largement la pensée économique française, Ledoux réalise à sa manière une forme de «révolution industrielle» avant celle de la machine à vapeur, en proposant d implanter une nouvelle manufacture de sel à Arc & Senans. En effet, ces deux villages agricoles ne disposent d aucune ressource en sel et sont situés à une vingtaine de kilomètres de Salins les bains, où l exploitation des sources salées remonte au temps des romains. Une usine souterraine, sous de remarquables voûtes de pierre, y puise le précieux sel, selon un procédé industriel mis au point dès le moyen-age. Dans ce décor piranésien 4, que Ledoux compare à l enfer, on pompe la saumure sous forme liquide avant de la faire bouillir dans d immenses poêles où des ouvriers récupèrent le sel, mis à sécher au dessus des foyers, puis expédié dans tout l est du royaume. Au pied du Jura, dans cette gorge étroite de la rivière bien nommée «Furieuse», les vapeurs rendent le travail encore plus pénible et l exploitation du bois pour alimenter les foyers est de plus en plus problématique. Ledoux, récemment promu «inspecteur des Salines» trouve ces installations dangereuses et désordonnées. L architecte, dans une vision hygiéniste qui augure le siècle de Pasteur, décide de proposer au roi de construire une nouvelle usine qui serait «bien aérée». Il choisit pour cela un espace ouvert et venté, un terrain vierge comme une feuille blanche où son imagination d architecte pourra s exprimer sans contraintes. 3 Publié en partie en 1804, puis plusieurs fois réédité en petits tirages, jusqu à la récente réédition à portée de bourse chez Hermann (1997), voir Bibliographie. Un original de l édition de 1804 est consultable à la BNF, un autre est conservé à Arc & Senans. Version numérisée sur Gallica.fr 4 Voir l illustration ci-dessous. 3 1 er décembre Luc GRUSON

4 figure 1 : reproduction de la planche XI des «Prisons», dite «L'arche aux gradins», publiée en 1761 par JB PIRANESI Surtout, il applique une idée d aménagement du territoire totalement novatrice : il va situer son implantation, non pas près des sources d eau salées, mais près du combustible, le bois. Or, Arc et Senans se trouve en bordure d un des plus grands massifs forestiers de la région, le massif de Chaux, il sera donc plus facile de faire descendre la saumure dans une conduite suivant le cours de la rivière : «Il étoit plus facile de faire voyager l eau que de voiturer une forêt en détail» écrit l architecte 5. Cette idée d implantation près du principal facteur de production est réellement étonnante, d autant que Ledoux, comme on le ferait dans une zone industrielle d aujourd hui choisit un terrain plat, libre et dégagé, où il pourra donner libre cours à son imagination. Sans le savoir, Claude-Nicolas Ledoux a sorti la production de sel du secteur primaire, qui correspond en économie aux prélèvements sur la nature, pour l installer dans le secteur secondaire, celui de la production industrielle, à un moment où certains économistes doutent encore qu il puisse y avoir d autre source de richesse que la nature elle-même. Ledoux marque d ailleurs la frontière entre la nature brute et la civilisation industrielle naissante par le magnifique bâtiment d entrée et sa grotte, dans le style italien, qui symbolise le passage de «l état de nature» à la «cité». D ailleurs tout le bâtiment d entrée fonctionne 5 cité par Anthony Vidler, «Ledoux» Hazan, Paris er décembre Luc GRUSON

5 comme un rite de passage. Ledoux a voulu que les colonnes doriques sans base donnent l impression, lorsqu on arrive par la route, que la Saline semble émerger de terre D autre part, on entrevoit par la grotte l imposante maison du directeur (fig2), dont la colonnade est également dessinée pour être visible de loin. Ainsi, l entrée dans la Saline ressemble à un passage dans un autre monde, que Ledoux a voulu parfait. On retrouvera cette idée cosmique sublimée dans le cimetière de la ville de Chaux, que Ledoux imaginera pour sa cité idéale. Dans ce cimetière utopique, le rapport à la mort touche à la pure poésie, puisque le cimetière tout entier converge sur une gigantesque salle vide, de forme sphérique, symbolisant le néant. Cette salle comporte une seule ouverture zénithale circulaire, qui permet de reproduire par projection la course du soleil sur les parois de la sphère. A l extérieur, le cimetière est invisible, car souterrain, seule une demi sphère émerge, comme une planète flottant dans les nuages: c est d ailleurs sous cette forme allégorique que Ledoux présente son œuvre, dans une gravure de son traité d architecture 6. figure 2 : La Saline Royale vue du bâtiment d entrée, ou bâtiment des gardes. Photo de l auteur. 6 Planche 100 : «élévation du cimetière de la ville de Chaux» CN Ledoux, opus cité. 5 1 er décembre Luc GRUSON

6 Le fait est que les deux plans successifs qu il propose au roi pour la Saline relèvent d une vision sans limites, où la forme est justifiée non par les contraintes morphologiques du territoire, mais par la seule fonction. Les deux projets se ressemblent par leur préoccupation d organiser les fonctions industrielles, de faciliter les flux, tout en assurant hygiène et sécurité. Les bâtiments sont aérés et espacés pour éviter les incendies et préserver la santé, il est même prévu des potagers pour les ouvriers. Dans le 2 e projet, celui qui sera réalisé à partir de 1775, Ledoux donne une vision quasi prométhéenne de l ère industrielle qui doit apporter bien-être et harmonie. Ainsi, il oppose à la nature brute et indomptée un univers (dont il fera plus tard une cité idéale), dans lequel chaque chose est à sa place, en harmonie avec le cosmos. Cette harmonie est tout d abord justifiée par l air et le soleil. La vision cosmique est donnée par la forme de la Saline, qui rappelle un cadran solaire. La forme doit être «pure comme celle que décrit le soleil dans sa course», dit l architecte. Mais l organisation rayonnante permet également de distribuer les fonctions, chaque corps de métier ayant un bâtiment et une part égale de soleil et d espace public et privé (notamment les jardins). L obsession du sens qui caractérise l œuvre de Ledoux l amène jusqu à justifier que le bâtiment situé le plus à l ouest sera affecté aux «commis», qui seront les derniers à travailler chaque jour, inscrivant dans les livres la production quotidienne A midi, le soleil passe bien sûr à son zénith au dessus de la maison du directeur, qui est aussi le palais de justice et l église Dans une gravure de Ledoux, on voit d ailleurs le soleil traverser le bâtiment et irradier le prêtre, qui se tient au sommet des marches vers lesquelles tout converge. On pense bien sûr à la cité du soleil de Tommaso Campanella 7 Le sentiment que la Saline Royale entretient un lien secret avec le cosmos reste intact aujourd hui : la force et l équilibre qui se dégage de cette composition architecturale crée un sentiment qui oscille entre malaise et plénitude : certains en ressortiront apaisés, d autres angoissés. Le chef d orchestre Emmanuel Krivine, qui passa de nombreux étés à la Saline Royale avec l Orchestre Français des Jeunes avait coutume de dire que dans l enceinte de la Saline, chacun se retrouve enfermé face à soi- 7 La Città del Sole, Tommaso Campanella (1623) 6 1 er décembre Luc GRUSON

7 même Ceux qui ont séjourné en ce lieu savent à quel point cela peut être une très bonne ou une très mauvaise expérience L œil de l architecte Le second élément de la composition est la référence, explicite chez Ledoux, au théâtre antique. Selon Anthony Vidler 8, «il faut littéralement interpréter la Saline comme un théâtre, puisqu elle épouse les lignes de l amphithéâtre antique, tel qu il est décrit par Vitruve et illustré par Perrault», dans l ouvrage publié 1673, que Ledoux a étudié en détail 9. Comme le théâtre de Besançon, dont la salle révolutionnaire rompt avec le théâtre à l italienne et deviendra le modèle de la salle de théâtre «moderne», la forme de la Saline représente l idéal social et politique de la Cité de Chaux. Théâtrale également est la combinaison dans la Saline d éléments abstraits et de motifs dramatisés, qu il s agisse de la colonnade de la maison du directeur, qui doit jouer avec le soleil, ou bien des urnes de sel, ou encore des toitures faussement rustiques. C est «l architecture parlante», avec sa symbolique de production et de pouvoir. Enfin, la troisième lecture du plan de la Saline est celle de l œil. On a beaucoup insisté dans les commentaires sur l idéologie du contrôle social véhiculée par la Saline, où, dit Ledoux, «rien n échappe à la surveillance». Michel Foucault 10 y a même vu une «machine à observer», qui annonce les univers concentrationnaires. Mais le pouvoir chez Ledoux s exerce de manière plus abstraite. La maison du Directeur représente le pouvoir, ce n est pas un mirador mais un temple et l oculus de son tympan, décrit par certains guides comme l oeil qui surveille, n a qu une fonction symbolique. Comme dans la salle de théâtre de Besançon, où les spectateurs sont égaux devant le spectacle et où chacun peut embrasser du regard à la fois toute la scène et toute la salle, comme en atteste la célébrissime gravure reproduite ici, la Saline organise le regard : le pouvoir surveille et ordonne, mais symétriquement chacun voit le centre du cercle, voit sa propre place et comprend l ensemble. Ce qu on appellerait aujourd hui une «organisation transparente», où l efficacité vient du fait que chacun a compris le rôle qu il joue dans un ensemble plus vaste. Voici encore une «modernité» de la pensée de Ledoux, que la vogue récente des «réseaux» ne peut que souligner. A ceux qui font de Ledoux un 8 op. cité page 49. Anthony Vidler est généralement considéré comme l un des meilleurs spécialistes de Ledoux. Professeur à UCLA, il a assuré la conception scientifique du musée Ledoux à Arc & Senans. 9 Claude Perrault, (traduction de )Vitruve, les dix livres d architecture, Paris, Dans «surveiller et punir» Gallimard, er décembre Luc GRUSON

8 précurseur des architectures concentrationnaires à la Bentham 11, on objectera que la Saline d origine était jardinée avec des haies. Ledoux ajoutera d ailleurs à sa composition urbaine de métaphoriques phares dans des gravures ultérieures. D autre part, chaque bâtiment comprend une façade publique, tournée vers le centre, et une façade privée, à l abri des regards, où les ouvriers avaient des sanitaires, une rareté pour l époque, et des potagers. On est donc davantage dans un système communautaire que dans un système totalitaire, même si l histoire a montré depuis que les idéologies communautaires sont souvent devenues totalitaires La vision communautaire se renforce d ailleurs lorsqu on comprend que chaque bâtiment correspondant à chaque corps de métier comporte des espaces communs organisés autour du foyer, dans lesquels les ouvriers seront supposés partager une vie harmonieuse, et dont Fourier s inspirera sans doute pour imaginer son phalanstère. Enfin, l œil constitue chez Ledoux une allusion à l imagerie maçonnique comme beaucoup des autres formes qu il utilise. figure 3 : L œil du spectateur réfléchissant le théâtre de Besançon, Planche N 113 de «l architecture» de CN Ledoux La Saline, bâtiment réel et embryon d utopie La Saline royale construite de 1775 à 1779, vingt ans avant la Révolution Française, ne constitue donc pas elle-même une utopie, mais plutôt une vision du futur. Il n est pas anodin de rappeler que deux siècles plus 11 Jeremy Bentham (Londres ), inventeur dans le «Panopticon» de la «prison idéale» que Michel Foucault critiquera abondamment. 8 1 er décembre Luc GRUSON

9 tard, des intellectuels eurent l idée d y installer une «fondation», chargée de mettre en place un centre international de réflexion sur le futur. Cependant l utopie de Ledoux, c est la «Ville de Chaux», cité idéale dont il améliorera sans cesse les plans, surtout après la Révolution Ainsi, jusque dans les années 1980, des guides touristiques mentionnaient la Saline comme un ancien relais de chasse ou une cité idéale inachevée. Ces approximations véhiculées par une mythologie populaire sont bien loin de la réalité historique. Ledoux a bel et bien fait une manufacture de sel à la demande du roi. Cette saline a été voulue et construite en demi-cercle. Ce n est qu avec la Révolution, et notamment durant son emprisonnement, que Ledoux pourra travailler à l oeuvre de sa vie : les plans d une cité idéale qu il décrira dans son traité d architecture. Mais contrairement à ce qu ont écrit certains, la cité idéale de Ledoux n est pas le résultat d une récupération opportuniste par l ancien architecte du roi de son travail dans une perspective révolutionnaire. Il est probable que Ledoux avait dès l origine en lui ce projet d une cité idéale, la commande publique ayant été l occasion de tester certaines de ces idées, avant qu elles ne soient développées dans ses écrits La Cité idéale est donc conçue vingt ans après la construction de la Saline dans un contexte politique totalement changé. Elle relève de l utopie sociale autant qu architecturale Ledoux y développe les théories qui avaient déjà justifié les choix faits pour la Saline Royale. Mais ce qui est plus troublant est que cette utopie n est pas sans lieu, puisqu elle se situe très précisément sur le site de la Saline, cette dernière en constituant le centre. Dans la célèbre gravure de la Cité idéale de Chaux, reproduite ci-dessous, on reconnaît très nettement la Saline, mais aussi la vallée de la Loue, à l endroit où elle rejoint la Bresse jurassienne, avec en arrière plan, le massif forestier de Chaux, qui donne son nom à la ville imaginaire. On sait maintenant qu il n y a pas eu séparation aussi nette entre le projet de la Saline et celui de la ville de Chaux, il est même probable que Ledoux a pensé dès le départ à établir une nouvelle Cité industrielle en Franche Comté. Vidler rappelle ainsi que la région faisait à l époque l objet de nombreux projets de développement économique. On y construisait notamment le canal du Rhône au Rhin, qui existe toujours aujourd hui. Il est probable, comme le pense cet auteur, que Ledoux aura tenté de convaincre l entourage de Turgot d édifier aux frontières du royaume, une cité d un genre nouveau, dont il réalise plusieurs plans successifs. 9 1 er décembre Luc GRUSON

10 figure 4 : vue perspective de la ville de Chaux, Planche N 15 de «l architecture» de CN Ledoux Dans ces «fictions urbaines», Ledoux referme le cercle de la Saline et en fait le centre d une ville imaginaire. On y retrouve l idée d une vie communautaire à la manière de JJ Rousseau, mais aussi l idée d un nouvel urbanisme industriel. Ledoux enrichit progressivement son grand projet urbain d autres bâtiments dont il explique le fonctionnement, dresse le catalogue et établit les plans. Ceux-ci devront, dans son esprit, être gravés par les meilleurs artistes puis publiés dans son traité d architecture, ce qui sera fait partiellement en Certains de ces bâtiments sont totalement déconcertants : outre le cimetière, mentionné plus haut, il faut absolument signaler les bâtiments agricoles, sortes de collections parlantes des métiers de la vallée de la Loue. Ces constructions s inspirent des physiocrates et des premières découvertes agronomiques du XVIIIe siècle. Par exemple, on citera «l atelier des cercles», qui a été réalisé récemment en vraie grandeur sur l aire d autoroute du Jura 12 ou bien la «maison des gardes agricoles» imaginée non pour Chaux, mais pour un village modèle à Maupertuis (ci-dessous), dont la géode à Paris semble un pastiche moderne 12 A39 entre Dole et Bourg en Bresse er décembre Luc GRUSON

11 figure 5 : maison des gardes agricoles, Planche N 254 de «l architecture» de CN Ledoux (édition Ramée, Paris 1847). Remarquables aussi, les temples aux vertus citoyennes, très en vogue à la Révolution Française. Mais Ledoux en fera de petits chefs d oeuvre, entre fabriques et loges. Le temple de la mémoire (ci-dessous), avec ses minarets orientaux, est ainsi particulièrement remarquable. Enfin, il faut mentionner l oïkema, un temple en forme de phallus, qui n est pas une «maison close» idéale, mais bien un temple de la régulation des passions. Finalement, l utopie de Ledoux est d abord sociale. Comme Rousseau, il rêve d une société idéale où les relations seraient pacifiées et en harmonie avec la nature Mais les veillées au coin du feu, dans les salles de réunions communes, ne furent sans doute pas aussi délicieuses pour les ouvriers des salines, que Ledoux l avait imaginé Son grand projet de «faire le bonheur du plus grand nombre» 13 par l architecture reste, au sens fort, une utopie. 13 Annales de l architecture et des arts, 41, 20 novembre 1806 (cité par A vidler, op. cité) er décembre Luc GRUSON

12 figure 6 : maison de campagne, ou temple de mémoire, Planche N 75 de «l architecture» de CN Ledoux (édition Ramée, Paris 1847). L esprit de Ledoux La «cité idéale» n a jamais existé, mais la saline a bien failli disparaître : abandonnée après cent ans de fonctionnement, elle tombera en ruine, à un moment où l œuvre de Ledoux avait également sombré dans l oubli. Sauvée in extremis de la destruction, elle fut restaurée une première fois en 1936, avant d être à nouveau abandonnée. Il faudra la joyeuse utopie des années 68 et l intelligence de quelques passionnés, pour que la Saline renaisse de ses cendres, à partir de 1971, et redevienne, sous la conduite de Serge Antoine 14, un lieu internationalement reconnu. La Fondation Claude-Nicolas Ledoux, créée pour gérer le monument qui a été restauré par l Etat et concédé par son propriétaire, le département du DOUBS, contribuera de manière décisive à la reconnaissance de ce patrimoine, mais aussi à la redécouverte de son créateur. Le centre international de réflexion sur le futur créé à Arc & Senans recevra le soutien des plus grandes entreprises françaises. Sorte de «Palo Alto» français, il recevra 14 Haut fonctionnaire français, l un des précurseurs de l aménagement du territoire et du développement durable. Fondateur et Président de la Fondation CN Ledoux, disparu en er décembre Luc GRUSON

13 les plus grands colloques scientifiques au cours des années 70 et 80. Devenue «centre culturel de rencontres», la Fondation CN Ledoux fera connaître l œuvre de Ledoux au grand public en y développant une programmation culturelle originale et des résidences d artistes. Précurseur des réseaux culturels européens, Arc & Senans accueillera le premier forum européens des réseaux culturels dès Progressivement élargi à l architecture et à la ville, le projet de la fondation conduira également à une nouvelle campagne de restauration du monument, qui permettra la mise en place en 1990 d un musée Ledoux. Ce musée, composé d une collection de maquettes d architecture représentant les œuvres réalisées ou imaginaires de CN Ledoux, a été conçu par Anthony Vidler, qui rappelle que Ledoux rêvait de faire de son traité encyclopédique un véritable «museum». La collectivité locale propriétaire des murs a mis fin à la convention de 35 ans qui concédait le monument à la fondation privée jusqu en 2006, l année même de la mort de son fondateur et celle du bicentenaire de la mort de l architecte. Une nouvelle page d histoire s ouvre pour le monument, classé patrimoine mondial dès Espérons que la Saline Royale continuera d être ce «port franc» 15, à la fois à l écart et ouvert sur le monde, où souffle l imagination. Ce serait rendre hommage à Claude- Nicolas Ledoux que d y mettre de «l intelligence territoriale»! Bibliographie sommaire : Claude-Nicolas Ledoux : l architecture considérée sous le rapport de l art, des mœurs et de la législation, Paris, 1804 Idem édité et préfacé par D Ramée, Paris 1847 (fac-similé de cette édition Princeton 1984) Idem, réédition Herrmann, Paris 1997 Emil Kaufmann : De Ledoux à Le Corbusier Vienne 1933, réédition Paris 1981 Anthony Vidler : Ledoux, Hazan, Paris 1987 Michel Gallet : Claude-Nicolas Ledoux, Picard, Paris, 1999 (coll) Architecture de Ledoux, inédites pour un tome III, précédé d un texte de Michel Gallet. Les éditions du demi-cercle, Paris 1991 Crédits photos : toutes les images figurant dans cet article sont dans le domaine public, excepté, figure 2 Luc Gruson. 15 Selon l expression de Serge Antoine er décembre Luc GRUSON

Bibliothèque des métiers du spectacle

Bibliothèque des métiers du spectacle Bibliothèque des métiers du spectacle Introduction Voici, en résumé, le dossier de présentation de la future Bibliothèque pour les professionnels des métiers du spectacle. Nous avons préparé ce dossier

Plus en détail

ÉCOLE DES ARTS VISUELS ET MÉDIATIQUES UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À MONTRÉAL DOCUMENT SYNTHÈSE PAR VALÉRIE RONDEAU PRÉSENTÉ À MONIQUES RICHARD

ÉCOLE DES ARTS VISUELS ET MÉDIATIQUES UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À MONTRÉAL DOCUMENT SYNTHÈSE PAR VALÉRIE RONDEAU PRÉSENTÉ À MONIQUES RICHARD ÉCOLE DES ARTS VISUELS ET MÉDIATIQUES UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À MONTRÉAL DOCUMENT SYNTHÈSE PAR VALÉRIE RONDEAU PRÉSENTÉ À MONIQUES RICHARD DANS LE CADRE DU COURS AVM4000-40 CRÉATION ET ENSEIGNEMENT DÉCEMBRE

Plus en détail

Recensement de la population

Recensement de la population Recensement de la population Populations légales en vigueur à compter du 1 er janvier 2016 Arrondissements - cantons - communes 977 SAINT-BARTHELEMY Recensement de la population Populations légales en

Plus en détail

Le château de Chambord

Le château de Chambord Le château de Chambord (château de plaisance, 1519-1547) RENAISSANCE, TEMPS MODERNES Le château de Chambord est un château français situé dans la commune de Chambord, le département de Loir- et- Cher et

Plus en détail

Plan type pour présenter un film

Plan type pour présenter un film Plan type pour présenter un film Introduction : présentation du film La Nature de l œuvre : Quoi, quand et où? Type de film, nationalité, réalisateur, date... Contexte de production : Public visé, contexte

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE 2006

DOSSIER DE PRESSE 2006 présente DOSSIER DE PRESSE 2006 r a c o n t e l a Te r r e e t s e s h a b i t a n t s, l u r g e n c e d e p r e n d r e s o i n d E l l e, e t d e s o i. L e n f a n t - l u m i è r e, c e s t c e t

Plus en détail

ARTS PROJET DE PROGRAMME DE THEATRE POUR LA CLASSE DE PREMIERE TOUTES SERIES (OPTION FACULTATIVE)

ARTS PROJET DE PROGRAMME DE THEATRE POUR LA CLASSE DE PREMIERE TOUTES SERIES (OPTION FACULTATIVE) ARTS PROJET DE PROGRAMME DE THEATRE POUR LA CLASSE DE PREMIERE TOUTES SERIES (OPTION FACULTATIVE) Projet de programme THEATRE option facultative de 1 ère / Statut évolutif / avril 2000 1 / 5 I. DEFINITION

Plus en détail

Politique institutionnelle d'évaluation des programmes du. Collège Montmorency

Politique institutionnelle d'évaluation des programmes du. Collège Montmorency Politique institutionnelle d'évaluation des programmes du Collège Montmorency Juin 2014 Introduction Le Collège Montmorency est un établissement d enseignement collégial public. Une nouvelle version de

Plus en détail

PPPE FICHE BILAN PERSONNEL à conserver

PPPE FICHE BILAN PERSONNEL à conserver PPPE FICHE BILAN PERSONNEL à conserver OBJECTIF : Faire votre bilan personnel est une démarche préalable indispensable au bon déroulement des autres étapes de la recherche que vous allez entreprendre pour

Plus en détail

Les carnets de lecteur & les carnets de lecture

Les carnets de lecteur & les carnets de lecture Les carnets de lecteur & les carnets de lecture 1 Qu est-ce que c est? Un carnet est un ensemble de feuilles reliées entre elles. Par définition, une feuille simple n est pas un carnet. 2 De lecteur Carnets

Plus en détail

Vous trouverez ci-dessous:

Vous trouverez ci-dessous: TOUS LES ELEVES de 3èmes préparent un dossier d'histoire des arts, qui sera évalué et dont la note comptera dans la moyenne du 3ème trimestre d'education musicale et Arts plastiques. Les élèves pourront

Plus en détail

LA MÉDAILLE DE COMMANDE

LA MÉDAILLE DE COMMANDE Entre réalisme et Art nouveau Au début du 20 e siècle, la médaille de commande est en grande partie destinée à l industrie horlogère. Elle rentre, en effet, directement dans la fabrication des boîtiers

Plus en détail

Le pays de droit de l homme

Le pays de droit de l homme Séance 2 1 Le pays de droit de l homme La France est vue par de nombreux pays comme un modèle de démocratie. Elle incarne les valeurs universelles qui ont été portées par la Révolution française. La Déclaration

Plus en détail

LIBRAIRIE BOUTIQUE SALINE ROYALE D ARC ET SENANS

LIBRAIRIE BOUTIQUE SALINE ROYALE D ARC ET SENANS LIBRAIRIE BOUTIQUE SALINE ROYALE D ARC ET SENANS LIBRAIRIE BOUTIQUE La Saline royale a ouvert sa librairie/boutique en mai 1984, avec pour spécialités l architecture, l urbanisme et la prospective. Sa

Plus en détail

Le Louxor, dernière des salles de cinéma des années 1920?

Le Louxor, dernière des salles de cinéma des années 1920? Le Louxor, dernière des salles de cinéma des années 1920? «Après une période où le cinéma a cherché son modèle d'exploitation à la fin du 19 e siècle et au début du 20 e siècle, l'industrie cinématographique

Plus en détail

KIT ANIMATIONS. Construire son programme d activités

KIT ANIMATIONS. Construire son programme d activités Construire son programme d activités Comment construire son programme d'animations? Organisée chaque année autour du 18 mai, la Journée internationale des musées a inspiré aux professionnels du monde entier

Plus en détail

Leçon n 3 L EUROPE ET LA FRANCE À L ÉPOQUE DES LUMIÈRES

Leçon n 3 L EUROPE ET LA FRANCE À L ÉPOQUE DES LUMIÈRES Leçon n 3 L EUROPE ET LA FRANCE À L ÉPOQUE DES LUMIÈRES 1. Voltaire, un écrivain des Lumières François-Marie Arouet (Voltaire est un pseudonyme) naît à Paris en 1694, dans une famille bourgeoise. C est

Plus en détail

PROJET PEDAGOGIQUE DE L ACCUEIL DE LOISIRS SANS HEBERGEMENT MIXTE «L OLIVIER»

PROJET PEDAGOGIQUE DE L ACCUEIL DE LOISIRS SANS HEBERGEMENT MIXTE «L OLIVIER» DEPARTEMENT DE L HERAULT COMMUNE DE MONTFERRIER-SUR-LEZ SERVICE ENFANCE ET JEUNESSE PROJET PEDAGOGIQUE DE L ACCUEIL DE LOISIRS SANS HEBERGEMENT MIXTE «L OLIVIER» DIRECTRICE Avinens Agnès DIRECTRICE ADJOINTE

Plus en détail

Deuxième partie Les fabricants de têtes de poupées à Limoges :

Deuxième partie Les fabricants de têtes de poupées à Limoges : deuxième partie : les fabricants de têtes de poupées à limoges : Limoges en «tête» Deuxième partie Les fabricants de têtes de poupées à Limoges : Limoges «en tête» des poupées signées limoges Il s agit

Plus en détail

Les arts au service du pouvoir sous le règne de Louis XIV : mise en scène de l absolutisme. TRAAM d HIDA, Orléans-Tours.

Les arts au service du pouvoir sous le règne de Louis XIV : mise en scène de l absolutisme. TRAAM d HIDA, Orléans-Tours. Les arts au service du pouvoir sous le règne de Louis XIV : mise en scène de l absolutisme. TRAAM d HIDA, Orléans-Tours. Niveau : Cinquième. Cinq disciplines concernées : Arts plastiques. Education musicale.

Plus en détail

La Fondation Maeght Saint Paul de Vence

La Fondation Maeght Saint Paul de Vence La Fondation Maeght Saint Paul de Vence Architecte Josep Lluis Sert Le projet Construite à la fin des années cinquante par l architecte, l espagnol José Luis Sert, la Fondation Maeght est conçue comme

Plus en détail

La France, tu connais?

La France, tu connais? La France, tu connais? Monuments français: La France n est pas uniquement Paris et ses merveilles mais il y a des autres belles villes qui ne sont pas si célèbres. Tu veux les connaître?. Regarde tout

Plus en détail

Mansion médiévale: chaque partie de décor sert de cadre à une scène de théâatre, disposition en ligne qui permet de passer d une scène à l autre, le

Mansion médiévale: chaque partie de décor sert de cadre à une scène de théâatre, disposition en ligne qui permet de passer d une scène à l autre, le Le théâtre elisabéthain, par sa conception particulière, a son importance dans l histoire de l architecture théâtrale européenne. Il aurait pu à un moment donné, être le prototype au même titre que les

Plus en détail

sciences et technologie

sciences et technologie Informer et accompagner les professionnels de l éducation Cycles 2 4 sciences et technologie Inscrire son enseignement dans une logique de cycle Outil d aide à la réflexion des équipes pédagogiques pour

Plus en détail

2. Projet d écriture. Français 10-2. Texte descriptif : Si tu étais là! Cahier de l élève. Nom :

2. Projet d écriture. Français 10-2. Texte descriptif : Si tu étais là! Cahier de l élève. Nom : 2. Projet d écriture Texte descriptif : Si tu étais là! Français 10-2 Cahier de l élève Nom : Si tu étais là! DESCRIPTION DU PROJET Dans ce projet, on t invite à écrire une carte postale à une personne

Plus en détail

Plans et idées. pour construire

Plans et idées. pour construire A l a i n H i r s e l b e r g e r Plans et idées pour construire A l a i n H i r s e l b e r g e r Plans et idées pour construire 235 189 BAINS PALIER CHAMBRE 2 Du même auteur CHAMBRE 3 295 260 295 CHAMBRE

Plus en détail

BIARRITZ GOLF CLUB (1888) DINARD ST-BRIAC (1890)

BIARRITZ GOLF CLUB (1888) DINARD ST-BRIAC (1890) BIARRITZ GOLF CLUB (1888) DINARD ST-BRIAC (1890) L Histoire ne souffrant pas d approximation (sinon cela devient de la petite histoire anecdotique), il convient de prendre des points de comparaison communs

Plus en détail

dossier de presse par, président du conseil général !"""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""# !""""""""""""""""""$

dossier de presse par, président du conseil général !# !$ s a m e d i 2 0 j a n v i e r 2 0 0 7 dossier de presse par, président du conseil général!"""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""""# Des travaux pour améliorer les conditions

Plus en détail

L intelligence économique

L intelligence économique Colloque international organisé par l UFC au Club des Pins d Alger 14-16 juin 2008 * La politique publique d intelligence économique et la réforme de l administration Alain JUILLET Haut responsable chargé

Plus en détail

Florie Castellana jeune mixologiste de 23 ans est

Florie Castellana jeune mixologiste de 23 ans est L ANTI-DÉPRIME : UN COCKTAIL INSPIRÉ DE SES RACINES CORSES AVEC POUR INGRÉDIENT PRINCIPAL L ESPRIT DE CHOCOLAT DU DOMAINE MAVELA, UNE DISTILLERIE DE SPIRITUEUX CORSES. 1. UNE MIXOLOGISTE PASSIONNÉE À L

Plus en détail

École internationale de Differdange (EIDD)

École internationale de Differdange (EIDD) LE GOUVERNEMENT DU GRAND-DUCHÉ DE LUXEMBOURG Ministère de l'éducation nationale, de l Enfance et de la Jeunesse Dossier de presse École internationale de Differdange (EIDD) 18 janvier 2016 École internationale

Plus en détail

LE PATRIMOINE DE L ASSOMPTION: MISE EN VALEUR RÉELLE OU ILLUSOIRE?

LE PATRIMOINE DE L ASSOMPTION: MISE EN VALEUR RÉELLE OU ILLUSOIRE? Urbanisme L ASSOMPTION: RÉELLE OU ILLUSOIRE? Urbanisme Histoire et patrimoine L Assomption se localise au nordest de Montréal. Le NOYAU VILLAGEOIS se situe dans un méandre de la rivière L Assomption. Aire

Plus en détail

INVESTIR DANS LA CULTURE AU SEIN DE L UEMOA

INVESTIR DANS LA CULTURE AU SEIN DE L UEMOA UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE ------------------------- La Commission ----------- SYMPOSIUM INVESTIR DANS LA CULTURE AU SEIN DE L UEMOA Ouagadougou (Hôtel Laïco) 12 14 décembre 2013 DISCOURS

Plus en détail

Découvrez la première édition du World Flower Forum Mondial des Fleurs

Découvrez la première édition du World Flower Forum Mondial des Fleurs Découvrez la première édition du World Flower Forum Mondial des Fleurs Le Rendez-vous des Professionnels de l Univers de la Fleur & de l Art Floral Après avoir lancé le premier Concours Mondial des Fleuristes

Plus en détail

Adaptation-contextualisation des programmes du lycée général Classe de première générale Nouvelle-Calédonie Histoire

Adaptation-contextualisation des programmes du lycée général Classe de première générale Nouvelle-Calédonie Histoire Adaptation-contextualisation des programmes du lycée général Classe de première générale Nouvelle-Calédonie Histoire Programme national Thème 1. Croissance économique, mondialisation et mutations des sociétés

Plus en détail

Jeu de sensibilisation des enfants au Développement Durable

Jeu de sensibilisation des enfants au Développement Durable Approche comportementale Jeu de sensibilisation des enfants au Développement Durable La sensibilisation des enfants à la protection de l environnement et aux économies d énergie se fera par une approche

Plus en détail

Forum URBANISME ET SANTÉ

Forum URBANISME ET SANTÉ Forum URBANISME ET SANTÉ INTERVENTION Isabel Girault, directrice générale de l Office de l Urbanisme 18 avril 2013 03.10.2013 - Page 1 1 1 Une approche historique du lien urbanisme-santé 2 Villes et santé,

Plus en détail

La Joconde, Léonard de Vinci

La Joconde, Léonard de Vinci La Joconde, Léonard de Vinci La Joconde de Léonard de Vinci est incontestablement le tableau le plus célèbre. Il est conservé au musée du Louvre à Paris et a été ramené en France par Léonard de Vinci lui-même

Plus en détail

Mieux se connaître, se valoriser, s orienter

Mieux se connaître, se valoriser, s orienter Mieux se connaître, se valoriser, s orienter Durant sa scolarité au collège l élève prend conscience de ses aptitudes et développe des compétences nouvelles ; il apprend à s évaluer et trouve des occasions

Plus en détail

Programme. Une demi-journée de partage, d échanges et de débats dédiée aux professionnels du mécénat en collectivités territoriales.

Programme. Une demi-journée de partage, d échanges et de débats dédiée aux professionnels du mécénat en collectivités territoriales. Programme Une demi-journée de partage, d échanges et de débats dédiée aux professionnels du mécénat en collectivités territoriales 1 ere édition Le 25 novembre De 14h30 à 18h00 Lieu 6 rue de Londres, 75009

Plus en détail

L œuvre d art et l évocation du temps et de l espace : L œuvre d art et la place du corps et de l homme dans le monde et la nature :

L œuvre d art et l évocation du temps et de l espace : L œuvre d art et la place du corps et de l homme dans le monde et la nature : Thématique «Arts, espace, temps» Cette thématique permet d aborder les oeuvres d art à partir des relations qu elles établissent, implicitement ou explicitement, avec les notions de temps et d espace.

Plus en détail

des traitements de deuxième intention». Certaines d entre elles sont remboursables depuis 2009.

des traitements de deuxième intention». Certaines d entre elles sont remboursables depuis 2009. 1 Intervention de Marisol Touraine Ministre des affaires sociales et de la santé Conférence de presse Pilules 3G et 4G Vendredi 11 janvier 2013 Seul le prononcé fait foi. Mesdames et messieurs, Je tiens

Plus en détail

Biennale Internationale 2011 de l Inoccupation et de la Reconversion

Biennale Internationale 2011 de l Inoccupation et de la Reconversion Biennale Internationale 2011 de l Inoccupation et de la Reconversion novembre 2011 entre Maastricht et Amsterdam 1 Le problème de l inoccupation des bâtiments a toujours existé. Mais depuis quelques années,

Plus en détail

Politique culturelle

Politique culturelle Logo de la commission scolaire Politique culturelle Modèle d accompagnement Unité administrative responsable : Inscrire le nom de l unité administrative qui sera responsable de la mise en œuvre et de l

Plus en détail

Un musée gardien de notre histoire

Un musée gardien de notre histoire Un musée gardien de notre histoire Le Musée du Haut-Richelieu représente un lieu de référence pour les amateurs d histoire. Dès son ouverture en 1979, il contribue à la diffusion de l histoire régionale

Plus en détail

Niveau. Situation étudiée. Type d activité. Durée. Objectifs. Organisation. Première ES enseignement de spécialité.

Niveau. Situation étudiée. Type d activité. Durée. Objectifs. Organisation. Première ES enseignement de spécialité. LE CALCUL DE L IMPÔT Niveau Première ES enseignement de spécialité. Situation étudiée Calcul du quotient fiscal et du montant de l impôt sur le revenu d un foyer fiscal français classique. Progressivité

Plus en détail

INITIER À LA LECTURE MÉTHODIQUE EN SECONDE À L AIDE DE L INFORMATIQUE.

INITIER À LA LECTURE MÉTHODIQUE EN SECONDE À L AIDE DE L INFORMATIQUE. 171 EN SECONDE À L AIDE DE L INFORMATIQUE. La lecture méthodique est l exercice fondamental en français au lycée comme au collège mais elle est évolutive et ne saurait être scolairement fixée une fois

Plus en détail

Le groupement régional de santé publique. Conférence Régionale de Santé du 9 décembre 2005 Avignon

Le groupement régional de santé publique. Conférence Régionale de Santé du 9 décembre 2005 Avignon Le groupement régional de santé publique Le groupement régional de santé publique Pour mettre en œuvre le Plan Régional de Santé Publique... et en rendre compte devant la Conférence Régionale de Santé...

Plus en détail

LA MAISON. Maison Masson Fontgalland et André Issy-les-Moulineaux (92) www.architecturedecollection.fr. 4 000 000 euros

LA MAISON. Maison Masson Fontgalland et André Issy-les-Moulineaux (92) www.architecturedecollection.fr. 4 000 000 euros 4 000 000 euros Maison Masson Fontgalland et André Issy-les-Moulineaux (92) Année 1999 Surface 420 m 2 5 Salle de bains 3 Garage oui Jardin 300 m 2 LA MAISON Piscine oui non La maison Masson, construite

Plus en détail

Au Burkina Faso avec Véronique Vernette

Au Burkina Faso avec Véronique Vernette Au Burkina Faso avec Véronique Vernette Objectifs - Découverte des albums de Véronique Vernette : leurs thèmes, leur style graphique. - Découverte de la technique des encres colorées et de la plume. -

Plus en détail

DIPLÔME NATIONAL DU BREVET

DIPLÔME NATIONAL DU BREVET DIPLÔME NATIONAL DU BREVET ÉPREUVE D HISTOIRE DES ARTS SÉRIE GÉNÉRALE PONDICHERY SESSION 2015 ŒUVRE N 1 Marc CHAGALL, Paris par la fenêtre, 1913, huile sur toile, 136 cm x 141,9 cm, New York, collection

Plus en détail

Annexe 1 : bâtiment. I. généralités. État initial. . villa construite en 1926. SRE : 104 m2. structure en plots de ciment.

Annexe 1 : bâtiment. I. généralités. État initial. . villa construite en 1926. SRE : 104 m2. structure en plots de ciment. Annexe 1 : bâtiment I. généralités État initial. villa construite en 1926. SRE : 104 m2. structure en plots de ciment. pas d isolation Figure 1 : état initial de la maison D après le propriétaire, Monsieur

Plus en détail

LA VOIE DU CHAMANE Un manuel de pouvoir & de guérison

LA VOIE DU CHAMANE Un manuel de pouvoir & de guérison LA VOIE DU CHAMANE Un manuel de pouvoir & de guérison Mama Editions (2011) Tous droits réservés pour tous pays ISBN 978-2-84594-047-5 Mama Editions, 1 rue Pétion, 75011 Paris (France) Du même auteur :

Plus en détail

Pour l an prochain, votre enfant va choisir sa LV2. Pourquoi pas l Italien?

Pour l an prochain, votre enfant va choisir sa LV2. Pourquoi pas l Italien? Pour l an prochain, votre enfant va choisir sa LV2 Pourquoi pas l Italien? Voici un petit Q C M sur l Italie et l italien. Prêts à être surpris? 1- Quelle place occupe l apprentissage de la langue italienne

Plus en détail

Programme Cycle 3. Maîtrise du langage et de la langue française

Programme Cycle 3. Maîtrise du langage et de la langue française 1 Programme Cycle 3 Maîtrise du langage et de la langue française La maîtrise du langage et de la langue française est la base de l accès à toutes les connaissances, elle permet d ouvrir de multiples horizons

Plus en détail

Rendez-vous aux jardins les 2 et 3 juin. Conférence de presse

Rendez-vous aux jardins les 2 et 3 juin. Conférence de presse Rendez-vous aux jardins les 2 et 3 juin Conférence de presse Laure-Agnès CARADEC présente la 4 ème édition de Rendez-vous aux jardins Mardi 22 mai 2007 11h00 Palais Longchamp, face à l entrée du Muséum

Plus en détail

Sociologie de la profession médicale. Thibault Bossy Département de sociologie, Université Bordeaux Segalen Centre Emile Durkheim (UMR CNRS)

Sociologie de la profession médicale. Thibault Bossy Département de sociologie, Université Bordeaux Segalen Centre Emile Durkheim (UMR CNRS) Sociologie de la profession médicale Thibault Bossy Département de sociologie, Université Bordeaux Segalen Centre Emile Durkheim (UMR CNRS) Deux citations pour commencer: «Le monde dans lequel les soins

Plus en détail

JORF n 0234 du 9 octobre 2009. Texte n 3

JORF n 0234 du 9 octobre 2009. Texte n 3 Le 12 novembre 2009 JORF n 0234 du 9 octobre 2009 Texte n 3 ARRETE Arrêté du 7 septembre 2009 relatif aux modalités de l exécution de la mission de contrôle des installations d assainissement non collectif

Plus en détail

Titre. Commune. Maîtrise d ouvrage :

Titre. Commune. Maîtrise d ouvrage : Itinéraires patrimoniaux Titre Commune Maîtrise d ouvrage : Date Pays Haut Languedoc et Vignobles Méthodologie itinéraires patrimoniaux 1 I Le cadre conceptuel des itinéraires du patrimoine 1 Méthodologie

Plus en détail

Cérémonie de signature du Traité de Lisbonne Discours du président du Conseil européen José Sócrates Lisbonne, le 13 décembre 2007

Cérémonie de signature du Traité de Lisbonne Discours du président du Conseil européen José Sócrates Lisbonne, le 13 décembre 2007 Cérémonie de signature du Traité de Lisbonne Discours du président du Conseil européen José Sócrates Lisbonne, le 13 décembre 2007 Messieurs les chefs d Etat Messieurs les chefs de gouvernement, chers

Plus en détail

PREFECTURE DES BOUCHES DU RHONE

PREFECTURE DES BOUCHES DU RHONE PREFECTURE DES BOUCHES DU RHONE Sommaire Communiqué de Presse.. p.3 La préfecture des Bouches-du-Rhône : un classique des Journées du patrimoine à redécouvrir.. p.4 Historique des expositions de la préfecture.p.7

Plus en détail

Chaque élève de retour dans sa famille a pu dire «Vini, vidi, audivi, cogitavi» («Je suis venu, j ai vu, j ai appris, j ai compris».

Chaque élève de retour dans sa famille a pu dire «Vini, vidi, audivi, cogitavi» («Je suis venu, j ai vu, j ai appris, j ai compris». Les élèves de 6 ème découvrent l Antiquité en visitant Vienne Dans le cadre de l ouverture du collège sur le patrimoine régional, tous les élèves du niveau 6 ème encadrés par les professeurs d Histoire-Géographie-Education

Plus en détail

TERMINOLOGIE / THEATRE

TERMINOLOGIE / THEATRE TERMINOLOGIE / THEATRE Vous découvrirez dans ce dossier des termes souvent utilisés dans le théâtre. Lillico : 17 rue de Brest 35000 Rennes Tel : 02 99 63 13 82. accueil@lillicojeunepublic.fr QUELQUES

Plus en détail

Fiche pédagogique ETUDIER UN MONUMENT AUX MORTS DE 1914-1918

Fiche pédagogique ETUDIER UN MONUMENT AUX MORTS DE 1914-1918 Fiche pédagogique ETUDIER UN MONUMENT AUX MORTS DE 1914-1918 Objectif : Enrichir l inventaire des monuments aux morts en Basse-Normandie. Plusieurs institutions et associations se sont fixées comme objectif

Plus en détail

Communauté de Communes du Pays de Saint-Flour. Pays d art et d histoire

Communauté de Communes du Pays de Saint-Flour. Pays d art et d histoire Communauté de Communes du Pays de Saint-Flour Pays d art et d histoire Le Pays de Saint-Flour en France Pays d art et d histoire du Pays de Saint-Flour Parmi les 163 Villes et Pays d art et d histoire

Plus en détail

BASE DE DONNEES JURIDIQUE. www.euromedaudiovisuel.net. Première Conférence Régionale Tunis, 14 & 15 Novembre 2011. Lyes Belaribi Expert Juridique

BASE DE DONNEES JURIDIQUE. www.euromedaudiovisuel.net. Première Conférence Régionale Tunis, 14 & 15 Novembre 2011. Lyes Belaribi Expert Juridique BASE DE DONNEES JURIDIQUE www.euromedaudiovisuel.net Première Conférence Régionale Tunis, 14 & 15 Novembre 2011 Lyes Belaribi Expert Juridique 1 HISTORIQUE La base de données juridique Euromed Audiovisuel

Plus en détail

La pyramide du Louvre

La pyramide du Louvre La pyramide du Louvre Identité/présentation de l œuvre musée du Rock and roll, Cleveland (une autre oeuvre de Ieoh Ming Pei) Informations sur l artiste Architecte américain d origine chinoise né le 26

Plus en détail

Dossier de presse. Avril 2006. Site Internet. Edouard et Tristan Corbière. www.corbiere.ville.morlaix.fr

Dossier de presse. Avril 2006. Site Internet. Edouard et Tristan Corbière. www.corbiere.ville.morlaix.fr Dossier de presse Avril 2006 Site Internet Edouard et Tristan Corbière www.corbiere.ville.morlaix.fr Contact Presse : Maud MORVAN / Service Communication T é l é p h o n e : 0 2 9 8 6 3 1 0 2 4 T é l é

Plus en détail

Périurbain et agriculture De nouvelles synergies entre nos villes et nos campagnes

Périurbain et agriculture De nouvelles synergies entre nos villes et nos campagnes Périurbain et agriculture De nouvelles synergies entre nos villes et nos campagnes Qu est ce que le périurbain? L'espace périurbain constitue l interface entre le monde urbain et le monde rural. Ainsi,

Plus en détail

Fiche d'identité de l'œuvre. Nom : Prénom : Classe : Titre: An image of Celia. Artiste, auteur : David Hockney (né en 1937)

Fiche d'identité de l'œuvre. Nom : Prénom : Classe : Titre: An image of Celia. Artiste, auteur : David Hockney (né en 1937) Nom : Prénom : Classe : HISTOIRE DES ARTS A LA : ANALYSE DE AN IMAGE OF CELIA Fiche d'identité de l'œuvre Titre: An image of Celia Artiste, auteur : David Hockney (né en 1937) Technique : lithographie

Plus en détail

Tableur en classe de 5 e

Tableur en classe de 5 e Tableur en classe de 5 e Rappel des textes officiels pour l ensemble du collège Le document «Introduction générale pour le Collège» insiste sur l utilisation des T.I.C.E. et notamment le tableur : 3. Organisation

Plus en détail

MÉMOIRE PRÉSENTÉ PAR LA FLOH DANS LE CADRE DES CONSULTATIONS PUBLIQUES POUR LA VISION STRATÉGIQUE POUR LA VILLE DE LAVAL

MÉMOIRE PRÉSENTÉ PAR LA FLOH DANS LE CADRE DES CONSULTATIONS PUBLIQUES POUR LA VISION STRATÉGIQUE POUR LA VILLE DE LAVAL MÉMOIRE PRÉSENTÉ PAR LA FLOH DANS LE CADRE DES CONSULTATIONS PUBLIQUES POUR LA VISION STRATÉGIQUE POUR LA VILLE DE LAVAL NOVEMBRE 2014 1 TABLE DES MATIÈRES PRÉSENTATION DE LA FÉDÉRATION... 3 FONDS QUÉBÉCOIS

Plus en détail

PRÉSENTATION DE LA JOURNÉE D ÉTUDES

PRÉSENTATION DE LA JOURNÉE D ÉTUDES Les actes de ce colloque seront publiés, in extenso et dans leur version définitive, aux Editions Dalloz, dans la collection des Cahiers constitutionnels de Paris I PRÉSENTATION DE LA JOURNÉE D ÉTUDES

Plus en détail

Leçon 15 Cantique des cantiques

Leçon 15 Cantique des cantiques Leçon 15 Cantique des cantiques Introduction Nous arrivons aujourd hui à notre avant-dernière leçon sur les livres poétiques. Nous avons survolé jusqu à maintenant les livres de Job, des Psaumes et des

Plus en détail

Le candidat traite obligatoirement les trois parties : géographie, éducation civique et histoire.

Le candidat traite obligatoirement les trois parties : géographie, éducation civique et histoire. BACCALAUREAT PROFESSIONNEL SUJET SESSION 2014 DUREE : 2 H COEFFICIENT : 2,5 ÉPREUVE : HISTOIRE GÉOGRAPHIE ÉDUCATION CIVIQUE EPREUVE DU LUNDI 16 JUIN 2014 Le candidat traite obligatoirement les trois parties

Plus en détail

EDUCATION CIVIQUE Dans notre vie quotidienne, les symboles de la République sont utilisés lors d événements officiels (privés ou publics) ou sportifs. Pour exprimer l appartenance à la République

Plus en détail

Qu est-ce que le cahier de littérature?

Qu est-ce que le cahier de littérature? METTRE EN ŒUVRE L AIDE PERSONNALISEE Activité 9 LE CAHIER DE LITTERATURE EN MATERNELLE Ce qu en dit le document d accompagnement des programmes Le langage à l école maternelle, CNDP 2006, p 91 : L équipe

Plus en détail

Comment ameliorer les relations. entre les societes civiles Espagne-Maroc?

Comment ameliorer les relations. entre les societes civiles Espagne-Maroc? Comment ameliorer les relations entre les societes civiles Espagne-Maroc? Pedro Canales L objectif de notre rencontre aujourd hui est de trouver des nouvelles formes pour faciliter le rapprochement entre

Plus en détail

L histoire des arts, c est quoi? 1- Un enseignement récent

L histoire des arts, c est quoi? 1- Un enseignement récent L histoire des arts, c est quoi? 1- Un enseignement récent L enseignement de l histoire des arts a vu le jour en 2008 dans les écoles primaires afin de sensibiliser chaque enfant à la culture. Développé

Plus en détail

Parc des expositions de la Porte de Versailles. Dossier de présentation du site. ph.guignard@air-images.net

Parc des expositions de la Porte de Versailles. Dossier de présentation du site. ph.guignard@air-images.net Parc des expositions de la Porte de Versailles Dossier de présentation du site ph.guignard@air-images.net MAI Le Parc des expositions de la porte de Versailles, ans d'histoire Situé le long du boulevard

Plus en détail

Lettre d'information régionale

Lettre d'information régionale Lettre d'information régionale La Lettre d'ile-de-france n 20 Napoléon à Saint Hélène, dictant au comte de Las Cazes son mémorial, décrit ainsi le château de Fontainebleau : «voilà la vraie demeure des

Plus en détail

Chapitre 1: Sources et limites de la croissance économique. I) Les sources de la croissance économiques 1_ L analyse de la fonction de production

Chapitre 1: Sources et limites de la croissance économique. I) Les sources de la croissance économiques 1_ L analyse de la fonction de production Chapitre 1: Sources et limites de la croissance économique Problématique: Quels sont les facteurs de la croissance économique? Introduction: La croissance économique peut être appréhendée du point de vue

Plus en détail

Loi sur le sport (LSport) (11287) C 1 50

Loi sur le sport (LSport) (11287) C 1 50 Loi sur le sport (LSport) (11287) C 1 50 du 14 mars 2014 Le GRAND CONSEIL de la République et canton de Genève, vu l'article 68 de la constitution fédérale, du 18 avril 1999; vu la loi fédérale sur l encouragement

Plus en détail

Titre : Le ballon de Félix Vallotton

Titre : Le ballon de Félix Vallotton Titre : Le ballon de Félix Vallotton Classe de CP.CE1. Octobre 2013 1865.1925 PREALABLE Posture de l enseignant : accueillir toutes les propositions des enfants Ne pas présenter le titre et le nom de l

Plus en détail

Introduction à l Union européenne

Introduction à l Union européenne Introduction à l Union européenne 1 p Pays européens Enumère au moins dix pays européens que tu connais (il n est pas obligatoire que ces pays fassent partie de l Union européenne) 2 Pays non membres de

Plus en détail

Archives départementales des Hautes-Pyrénées

Archives départementales des Hautes-Pyrénées Cas pratique n 1 Le Cadastre Archives départementales des Hautes-Pyrénées Juin 2015 LE CADASTRE CAS PRATIQUE N 1 : RECHERCHER A PARTIR D UN EXTRAIT CADASTRAL ACTUEL Contexte : En s appuyant sur le cadastre,

Plus en détail

Charte pour l efficacité énergétique des bâtiments tertiaires publics et privés

Charte pour l efficacité énergétique des bâtiments tertiaires publics et privés Charte pour l efficacité énergétique des bâtiments tertiaires publics et privés Entre L Etat, représenté par : - Cécile Duflot, Ministre de l Egalité des Territoires et du Logement, - Philippe Martin,

Plus en détail

Compte rendu de la visite des écoles des régions de Sidi Bouzid. (Sidi Bouzid - TUNISIE) :

Compte rendu de la visite des écoles des régions de Sidi Bouzid. (Sidi Bouzid - TUNISIE) : Compte rendu visite des écoles des régions de Sidi Bouzid et de Mornaguia Novembre 2011 Compte rendu de la visite des écoles des régions de Sidi Bouzid (Sidi Bouzid - TUNISIE) : 1, avenue Hector Berlioz

Plus en détail

Le rapport de stage. Janvier 2008

Le rapport de stage. Janvier 2008 Le rapport de stage Janvier 2008 La structure globale du rapport de stage présentée dans ce document est une suggestion. Avant d'utiliser ce modèle, l'étudiant doit valider avec son professeur-conseiller

Plus en détail

PLAN D ÉTUDES DE LITTÉRATURE FRANÇAISE

PLAN D ÉTUDES DE LITTÉRATURE FRANÇAISE UNIVERSITÉ DE FRIBOURG SUISSE UNIVERSITÄT FREIBURG SCHWEIZ Département de Français PLAN D ÉTUDES DE LITTÉRATURE FRANÇAISE Sommaire : A. Études de licence : branche principale 1. Premier cycle 2. Deuxième

Plus en détail

POSE DE LA PREMIERE PIERRE DU CENTRE AQUATIQUE PAJEAUD. Lundi 4 juillet 2016

POSE DE LA PREMIERE PIERRE DU CENTRE AQUATIQUE PAJEAUD. Lundi 4 juillet 2016 POSE DE LA PREMIERE PIERRE DU CENTRE AQUATIQUE PAJEAUD Lundi 4 juillet 2016. Monsieur le Député et Président du Conseil Départemental,. Monsieur le Vice-Président du Conseil Régional,.Mesdames et Messieurs

Plus en détail

SOMMAIRE. 3 Présentation générale 4 L ambition 5 Le choix du support papier 6 La Diffusion, le calendrier 7 Aperçu 8 L équipe 9 Contacts

SOMMAIRE. 3 Présentation générale 4 L ambition 5 Le choix du support papier 6 La Diffusion, le calendrier 7 Aperçu 8 L équipe 9 Contacts DOSSIER DE PRESSE OCTOBRE 2015 SOMMAIRE 3 Présentation générale 4 L ambition 5 Le choix du support papier 6 La Diffusion, le calendrier 7 Aperçu 8 L équipe 9 Contacts PRÉSENTATION GÉNÉRALE À L ORIGINE

Plus en détail

ECRET n 2005-145 du 2 mars 2005 portant réglementation des établissements d hébergement touristique. RAPPORT DE PRESENTATION Le développement de l

ECRET n 2005-145 du 2 mars 2005 portant réglementation des établissements d hébergement touristique. RAPPORT DE PRESENTATION Le développement de l ECRET n 2005-145 du 2 mars 2005 portant réglementation des établissements d hébergement touristique. RAPPORT DE PRESENTATION Le développement de l activité hôtelière, et para hôtelière au Sénégal continue

Plus en détail

Crèche et jardin d enfants et «centre de ressource sur l habitat durable» du PNR du Pilat : Une place de choix pour le Sapin

Crèche et jardin d enfants et «centre de ressource sur l habitat durable» du PNR du Pilat : Une place de choix pour le Sapin Crèche et jardin d enfants et «centre de ressource sur l habitat durable» du PNR du Pilat H. Maurin 1 Crèche et jardin d enfants et «centre de ressource sur l habitat durable» du PNR du Pilat : Une place

Plus en détail

LE DÉBAT INVITATION / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / /

LE DÉBAT INVITATION / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / Culture et développement durable : le renouvellement des politiques culturelles en question / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / / /

Plus en détail

Théorie mode. quadrimestre Disciplines/groupes cours : Niveau du CEC : Aucun. Connaissances de la mode 25,00. Histoire de la mode et du costume 25,00

Théorie mode. quadrimestre Disciplines/groupes cours : Niveau du CEC : Aucun. Connaissances de la mode 25,00. Histoire de la mode et du costume 25,00 Textile (Finalité techniques de mode) Fiche descriptive d'une unité d'enseignement Responsable de l'ue : Céline GRINBERG Autres enseignants : Sandrine COUNSON, Eliane HENDRICKS Institut : Mode Période

Plus en détail

La Roche-sur-Foron. Utilisation de l environnement proche pour assimiler les compétences scolaires autrement

La Roche-sur-Foron. Utilisation de l environnement proche pour assimiler les compétences scolaires autrement La Roche-sur-Foron Utilisation de l environnement proche pour assimiler les compétences scolaires autrement Cycles 1, 2 et 3 : Découverte du Monde, histoire des arts et culture humaniste Dans les programmes

Plus en détail

relatif au Haut Comité du système de transport ferroviaire NOR :

relatif au Haut Comité du système de transport ferroviaire NOR : Ministère de l'écologie, du développement durable et de l'énergie PROJET de DECRET relatif au Haut Comité du système de transport ferroviaire NOR : Publics concernés : parties prenantes du système de transport

Plus en détail

COMITE REGIONAL RHÔNE-ALPES DES UNIVERSITÉS POPULAIRES (CRUP) LE SAVOIR PARTAGÉ

COMITE REGIONAL RHÔNE-ALPES DES UNIVERSITÉS POPULAIRES (CRUP) LE SAVOIR PARTAGÉ COMITE REGIONAL RHÔNE-ALPES DES UNIVERSITÉS POPULAIRES (CRUP) LE SAVOIR PARTAGÉ Dans la région Rhône-Alpes, comme un peu partout en France, les Universités populaires connaissent un véritable engouement

Plus en détail

Titre : Coloniser Mars Pages : 6 à 12

Titre : Coloniser Mars Pages : 6 à 12 Fiche pédagogique Magazine Les Débrouillards Conception: Sophie Pratte Février 2015 Titre : Coloniser Mars Pages : 6 à 12 Rubrique : Dossier Thème : La «terraformation» de la planète Mars COMPÉTENCES :

Plus en détail