La Retraite Sécurité Sociale

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La Retraite Sécurité Sociale"

Transcription

1 Mémento des droits des personnels des EPST Sntrs-Cgt E3 La Retraite Sécurité Sociale Créée le 15 novembre Dernière modification le 30 septembre 2008 I. A quel âge prendre sa retraite II. Comment faire la demande III. Départ volontaire en retraite IV. Départ en retraite à l'initiative de l'employeur V. Calcul de la pension entre 60 et 65 ans VI. Calcul de la pension après 65 ans VII. Montant maximum, minimum et revalorisation des pensions VIII. Majorations possibles des pensions IX. Retraite à 60 ans : mères de famille ayant eu 3 enfants X. Mères de familles : majoration de la durée d'assurance pour enfants XI. Rachat de cotisations XII. Cumul emploi retraite XIII. Allocation de solidarité aux personnes âgées La Retraite du Régime général de la Sécurité Sociale I. A quel âge prendre sa retraite Condition de cotisation Si un salarié a cotisé à l'assurance vieillesse et que cette cotisation permet la validation ne serait-ce que d'un trimestre, il peut obtenir une retraite. La retraite peut être demandée dès 60 ans, en règle générale. Il s'agit d'un droit et non d'une obligation. Retraite avant 60 ans Il est toutefois possible d obtenir le départ à la retraite dès 56, 57, 58 ou 59 ans si le salarié a commencé à travailler très jeune, avant l'âge de 17 ans, et remplit certaines conditions de durée d'assurance et d'activité. Cette mesure s'applique depuis le 1 er janvier Adressez-vous à votre organisme d'assurance vieillesse. Retraite à taux plein dès 60 ans Dès 60 ans, vous pouvez toucher votre pension de retraite à taux plein (c'est-à-dire calculée sur la base de 50 % de votre salaire annuel moyen), si vous remplissez certaines conditions. Vous devez totaliser un nombre suffisant de trimestres d'assurance ou de périodes reconnues équivalentes, tous régimes de retraite de base confondus. Ce nombre de trimestres n'est pas exigé si vous êtes : inapte au travail, déporté ou interné politique, ancien combattant ou prisonnier de guerre, ouvrière mère de famille. Cas particulier Si vous êtes ancien combattant d'afrique du nord, vous pouvez bénéficier d'une réduction du nombre de trimestres exigés pour l'obtention d'une retraite à taux plein. Vous devez avoir effectué au moins 18 mois en Afrique du nord dans le cadre du service militaire obligatoire, ou avoir été maintenu ou rappelé sous les drapeaux. Nombre de trimestres Depuis le 1 er janvier 2003, il faut justifier de 160 trimestres d'assurance pour bénéficier du taux plein entre 60 et 65 ans. Auparavant, il fallait justifier de 150 trimestres pour ceux nés avant 1934, de 151 trimestres pour ceux nés en 1934, 152 en 1935, 153 en 1936, 154 en 1937, 155 en 1938, 156 en 1939, 157 en 1940, 158 en 1941, 159 en Retraite entre 60 et 65 ans Si vous n'avez pas suffisamment de trimestres tous régimes de retraite confondus, vous avez droit une pension calculée à un taux réduit inférieur à 50 %, avec un plancher de 25 %. Si vous avez moins de 150 trimestres d'assurance, votre pension sera proportionnelle à votre durée d'assurance dans le régime. Retraite à 65 ans et plus A 65 ans, la retraite est versée à taux plein (50 %), si elle n'a pas déjà été attribuée. Si le salarié a moins de 150 trimestres d'assurance, sa durée d'assurance est majorée de 2,5 % par trimestre écoulé après ses 65 ans, avec un plafond de 150 trimestres. Mémento Sntrs-Cgt Fiche E3 Retraite Sécurité sociale 1

2 II. Comment faire la demande Il faut d abord obtenir la reconstitution de carrière Si le salarié est âgé de 58 ans au moins, il doit recevoir un "relevé de carrière" des la CNAV. S il n'a rien reçu, il doit s adresser à sa caisse régionale chargée de l'assurance vieillesse ou à un point d'accueil retraite. Vous pouvez aussi faire la demande en ligne sur le site de la Caisse nationale d'assurance vieillesse. Quand faire la demande? Si possible au moins quatre mois avant la date choisie comme point de départ de la retraite. En tout état de cause, le point de départ ne peut être antérieur à la date de la demande. Il y a intérêt à choisir comme point de départ de la retraite un début de trimestre. Comment faire votre demande? Il faut utiliser le formulaire de demande de retraite disponible dans les organismes de Sécurité sociale, points d'accueil retraite, mairies éventuellement. Cette doit être envoyée ou remise de préférence à la caisse chargée de l'assurance vieillesse de la dernière activité. La demande est valable pour les activités relevant du régime général, des régimes agricoles, du commerce et de l'artisanat. Pour ceux qui ont été fonctionnaire, il faut s adresser également à l'administration dont le salarié dépendait. De même, s il a exercé des activités relevant des régimes spéciaux ou une profession libérale, il doit s adresser à la caisse de retraite spécifique. En cas de dépôt de la demande à la caisse de retraite ou à une permanence vieillesse, il est important d apporter les pièces justificatives, dont la liste est annexée au formulaire de demande de retraite. Dans tous les cas, il faut amener un justificatif d'identité, un relevé d'identité bancaire ou postal, une photocopie du dernier avis d'impôt sur le revenu. En cas d expédition par la poste, ne pas oublier de joindre les photocopies des pièces justificatives demandées, et un relevé d'identité bancaire ou postal. Un accusé de réception de la demande doit être adressé au salarié; s il ne le reçoit dans un délai de un mois, il doit le réclamer. Traitement du dossier Le salarié doit être informé, pendant le traitement de sa demande, de l'identité, de l'adresse postale, si possible du numéro de téléphone de l'agent en charge du dossier. En cas de rejet, la décision doit être motivée, et mentionner les voies de recours possibles. III. Départ volontaire en retraite Comment partir en retraite? Si le salarié a décidé de partir en retraite et qu il remplist les conditions pour percevoir une retraite, il doit prévenir son employeur et respecter un préavis, qui commence généralement à la date ou il notifie son départ à l employeur. Durée du préavis : un mois, si l ancienneté est comprise entre six mois et deux ans, deux mois, si l ancienneté est supérieure à deux ans. Si l ancienneté dans l'entreprise est inférieure à six mois, il faut se reporter aux conventions, accords collectifs et usages. Indemnité de départ en retraite 1 Il est possible d en bénéficier à partir de dix ans d'ancienneté dans l'entreprise. Elle est soumise aux cotisations sociales, à la CSG (contribution sociale généralisée) et à la contribution pour le remboursement de la dette sociale (CRDS). L'indemnité légale de départ en retraite ne peut pas être cumulée avec une indemnité de même nature. Si le salarié peut prétendre à plusieurs indemnités, la plus avantageuse lui sera versée. Calcul du montant Ancienneté Salaire 10 ans/15 ans 1/2 mois 15 ans/20 ans 1 mois 20 ans/30 ans 1 mois 1/2 + de 30 ans 2 mois Le salaire retenu correspond soit à 1/12 de votre rémunération des 12 derniers mois, soit à 1/3 de votre rémunération des 3 derniers mois. IV. Départ en retraite à l'initiative de l'employeur Age de mise à la retraite à l'initiative de l'employeur Depuis août 2003, elle ne peut intervenir que lorsque vous atteignez l'âge de 65 ans, sauf situations particulières. 1 Elle n est pas attribuée aux non-titulaires fonction publique Mémento Sntrs-Cgt Fiche E3 Retraite Sécurité sociale 2

3 Un accord collectif étendu (conclu avant le 1er janvier 2008) peut prévoir un âge inférieur, compris entre 60 et 65 ans. Il doit inclure des contreparties en matière d'emploi et de formation professionnelle. Mise à la retraite avant 65 ans Elle peut également intervenir : en cas de préretraite progressive, ou en cas de cessation anticipée d'activité de certains travailleurs salariés (dispositif CATS instauré pour les "métiers pénibles"), ou en cas de régime de préretraite défini avant août Dans tous les cas, il faut réunir les conditions pour bénéficier d'une pension de retraite à taux plein, notamment le nombre de trimestres requis. Si ces conditions ne sont pas réunies, la mise à la retraite est considérée comme un licenciement. Procédure de mise à la retraite Il n'est pas prévu de procédure formelle, mais le salarié est en général convoqué par son employeur pour un entretien préalable, ne serait-ce que pour vérifier qu il remplit bien les conditions et pour fixer le point de départ du préavis. Cas particulier : une autorisation préalable de l'inspection du travail est nécessaire pour les représentants du personnel. Préavis Il commence à la date où l employeur vous notifie le départ. Sa durée varie selon l ancienneté : moins de six mois : se reporter aux conventions, accords collectifs et usages, de six mois à deux ans : un mois, plus de deux ans : deux mois. Indemnité de départ en retraite Le bénéfice d'une indemnité de départ est ouvert aussi dans ce cas. Elle n'est pas soumise à cotisation sociale (dans certaines limites). Elle est soumise à la CRDS (au taux de 0,5 %) et à la CSG (au taux de 7,5 %) pour la part supérieure au montant légal ou fixée par la convention collective (la part inférieure au montant en étant exonérée). Montant de l'indemnité Il est égal au minimum à celui de l'indemnité de licenciement, ou de l'indemnité de départ en retraite prévue par la convention collective si celle-ci est plus importante. Il varie selon l ancienneté. V. Calcul de la pension entre 60 et 65 ans Conditions et formule de calcul Le bénéfice d'une pension de vieillesse du régime général de la Sécurité sociale ou du régime des salariés agricoles est ouvert : si vous avez cotisé au régime général d'assurance vieillesse des salariés de l'industrie et du commerce ou aux assurances sociales agricoles en tant que salarié agricole, dès l âge de 60 ans, sauf pour certains salariés ayant commencé à travailler très jeunes qui peuvent partir plus tôt. Son montant est calculé en fonction : de la durée d'assurance dans le régime d'assurance vieillesse, du salaire annuel moyen, d'un taux déterminé par le nombre de trimestres d'assurance ou de périodes reconnues équivalentes, tous régimes confondus (il est compris entre 25 et 50 %). Formule de calcul du montant La formule de base pour calculer le montant de la retraite est la suivante. Diviser le nombre de trimestres d'assurance par un plafond, égal à 152 trimestres en 2004, 154 en 2005, 156 en 2006, 158 en 2007, 160 à partir de 2008, et multiplier le résultat par le salaire annuel moyen, puis par le taux de pension qui est attribué. Salaire annuel moyen (SAM) Il est calculé à partir des salaires annuels sur lesquels vous avez cotisé depuis Ils sont revalorisés et une moyenne des meilleures années est établie. Voir les coefficients de revalorisation en fiche K15. Le nombre des meilleures années retenues varie en fonction de votre année de naissance. Nombre d'années retenues Les 10 meilleures année sont retenues si vous êtes né avant 1934, 11 si vous nés en 1934, 12 en 1935, 13 en 1936, 14 en 1937, 15 en 1938, 16 en 1939, 17 en 1940, 18 en 1941, 19 en 1942, 20 en 1943, 21 en 1944, 22 en 1945, 23 en 1946, 24 en 1947, 25 en A compter du 1 er janvier 2008, les 25 meilleures années seront prises en compte quelle que soit votre date de naissance. Taux Mémento Sntrs-Cgt Fiche E3 Retraite Sécurité sociale 3

4 Retraite à taux plein Le salarié bénéficie d'une retraite à taux plein (50 %), s il justifie d'un nombre suffisant de trimestres d'assurance vieillesse ou de périodes reconnues équivalentes, tous régimes confondus. Ce nombre varie en fonction de l année de naissance. Trimestres nécessaires pour bénéficier d'une retraite à taux plein Depuis le 1 er janvier 2003, il faut justifier de 160 trimestres, quelle que soit votre date de naissance. Auparavant, il fallait justifier de 150 trimestres pour ceux nés avant 1934, 151 pour ceux nés en 1934, 152 en 1935, 153 en 1936, 154 en 1937, 155 en 1938, 156 en 1939, 157 en 1940, 158 en 1941, 159 en Le taux plein s applique, quelle que soit votre durée d'assurance, si le salarié est : inapte au travail, ancien combattant, prisonnier de guerre, déporté et interné politique ou de la résistance, mère de famille ouvrière justifiant de trente années d'assurance, ayant élevé au moins trois enfants. Dans les autres cas, il est possible de prendre sa retraite, mais à taux réduit Cas particulier Les anciens combattants d'afrique du nord, peuvent bénéficier d'une réduction du nombre de trimestres exigés pour obtenir une retraite à taux plein. Il faut avoir effectué en Afrique du nord au moins 18 mois dans le cadre du service militaire obligatoire, ou avoir été maintenu ou rappelé sous les drapeaux. Durée d'assurance Elle se décompte en trimestres, avec un plafond variant selon votre année de naissance : 150 trimestres pour ceux nés avant 1944, 152 pour ceux nés en 1944, 154 en 1945, 156 en 1946, 158 en 1947, 160 en 1948 et après. Sont considérées comme valables : les périodes ayant donné lieu à un minimum de cotisation, les périodes assimilées (maternité, invalidité, chômage, accident du travail, préretraite, congé parental, congé formation, maladie, service national...). VI. Calcul de la pension après 65 ans Calcul du montant de la retraite Il est effectué en fonction : - de la durée d'assurance dans le régime, - du salaire annuel moyen, - d'un taux, qui est toujours de 50 % pour ceux de plus de 65 ans. Formule de calcul du montant La formule de base pour calculer le montant de votre retraite est la suivante. Diviser votre nombre de trimestres d'assurance par un plafond égal à 152 trimestres en 2004, 154 en 2005, 156 en 2006, 158 en 2007, 160 en 2008 et au-delà, et multiplier le résultat par le salaire annuel moyen, puis par le taux (toujours égal dans ce cas à 50 %). Poursuite de l'activité après 65 ans Si le salarié justifie déjà de 150 trimestres, les trimestres supplémentaires ne sont pas pris en compte pour le calcul de sa pension. Si le salarié justifie de moins de 150 trimestres, tout trimestre supplémentaire acquis après 65 ans ouvre droit à une majoration de 2,5 %, dans la limite de 150 trimestres. VII. Montant maximum, minimum et revalorisation des pensions Montant minimum dit "contributif" Le montant d'une pension de vieillesse liquidée au taux plein de 50 % à quelque titre que ce soit peut être porté au montant du minimum contributif. Ce montant s'élève à 6 511,06 par an, soit 542,58 par mois, depuis le 1 er janvier 2004, si vous disposez d'une durée d'assurance dans le régime général variant selon votre année de naissance. Il faut justifier de 150 trimestres pour ceux nés avant 1944, 152 pour ceux nés né en 1944, 154 trimestres en 1945, 156 en 1946, 158 en 1947, 160 si vous êtes né en 1948 ou ensuite. Dans le cas contraire, il est réduit proportionnellement à la durée d'assurance. En revanche, ce montant est majoré pour les périodes ayant donné lieu à cotisation lorsque le total des périodes cotisées est supérieur au nombre de trimestres mentionné ci-dessus. Il peut être alors porté à 6 706,39 par an, soit 558,86 par mois (au 1 er janvier 2004). Mode de calcul A noter, lors du calcul, une distinction est établie entre le nombre de trimestres cotisés et ceux ayant seulement donné lieu à validation. Mémento Sntrs-Cgt Fiche E3 Retraite Sécurité sociale 4

5 Montant maximum Le montant d'une pension de vieillesse ne peut être supérieur à 50 % du plafond annuel des cotisations de la sécurité sociale, soit depuis le 1er janvier Revalorisation Les pensions de vieillesse (ainsi que les majorations pour enfant et tierce personne, sauf la majoration pour conjoint à charge) sont revalorisées annuellement, selon un coefficient fixé par arrêté. Pour 2004, il est fixé à 1,7 % sans qu'il puisse porter la pension au dessus du montant maximum. VIII. Majorations possibles des pensions Bonification pour enfants Votre pension est augmentée de 10 % : si vous avez eu trois enfants, si vous avez élevé trois enfants pendant au moins neuf ans avant leur 16e anniversaire. Par exemple, le droit est ouvert si vous avez eu deux enfants et si vous en avez élevé un 3e dans les conditions ci-dessus. Majoration pour conjoint à charge Elle vous est attribuée si votre conjoint : a au moins 65 ans ou est reconnu inapte au travail entre 60 et 65 ans, n'a pas de ressources personnelles supérieures à 7 223,45 par an au 1er janvier 2004, ne bénéficie pas d'une retraite personnelle. Avertissez votre caisse si les ressources de votre conjoint changent. Montant de la majoration : 50,81 par mois si vous justifiez de 150 trimestres d'assurance, en dessous de 150 trimestres, en fonction de votre durée d'assurance. Il peut être éventuellement augmenté de la majoration prévue à l'article du code de la Sécurité sociale si le montant des ressources du ménage ne dépasse pas ,36 par an (au 1er janvier 2004). Majoration pour tierce personne Pour l'obtenir, vous devez, avant 65 ans, ne plus pouvoir effectuer seul les actes ordinaires de la vie et être titulaire : d'une pension d'inapte au travail, ou d'une pension de vieillesse substituée à une pension d'invalidité. Montant de la majoration Minimum annuel : ,44 depuis le 1er janvier Cette majoration est due lorsque la nécessité de l'assistance d'une tierce personne est médicalement constatée. Elle est suspendue le 1er jour du 2e mois civil suivant celui au cours duquel vous êtes hospitalisé. Avertissez votre caisse de toute hospitalisation. Retraites ouvrières et paysannes Si, entre 1910 et 1930, vous avez cotisé aux "retraites ouvrières et paysannes", un complément d'un montant forfaitaire vous sera attribué au moment de la liquidation de vos droits. IX. Retraite à 60 ans : mères de famille ayant eu 3 enfants Pour bénéficier de la retraite à 60 ans à taux plein (50 %) Il faut remplir les conditions suivantes : avoir eu trois enfants à charge ou à celle du conjoint pendant au moins neuf ans avant leur 16ème anniversaire, totaliser trente ans d'assurance au régime général et/ou agricole, y compris la majoration de deux années par enfant. Il faut avoir exercé pendant cinq ans au moins au cours des 15 années précédant la retraite un travail répondant aux conditions suivantes : rémunération sur la base d'un tarif horaire ou d'un accord de mensualisation, affectation permanente et effective à un travail de fabrication, ou un travail à la chaîne, ou un travail de manutention, ou un travail de femme de ménage à plein temps. Demande de retraite En cas d activité salariée au moment de la demande, la retraite ne pourra être payée que s il y a cessation de cette activité. Attention : ne prendre la décision de quitter son emploi qu'au moment où la caisse aura fait savoir que les droits à la retraite à taux plein sont reconnus. Formalités Il faut utiliser l'imprimé de demande de retraite fourni par les organismes de Sécurité sociale. Il faut produire également : l'attestation du ou des employeurs, ou, à défaut, une déclaration sur l'honneur avec pièces à l'appui (bulletins de salaire, certificats de travail...) justifiant la nature et la durée de l activité. Mémento Sntrs-Cgt Fiche E3 Retraite Sécurité sociale 5

6 X. Mères de familles : majoration de la durée d'assurance pour enfants Pour les pensions prenant effet à compter du 1 er janvier 2004, la durée d'assurance vieillesse est majorée d'un trimestre pour toute année où la mère a élevé un enfant, dans la limite de huit trimestres par enfant. Le bénéfice d'un trimestre à compter soit de la naissance de l'enfant, soit de son adoption ou de sa prise en charge effective. Calcul de la majoration Un trimestre supplémentaire est attribué ensuite soit à la date anniversaire de l'enfant, soit à chaque période d'un an à compter de l'adoption ou de la prise en charge effective, jusqu'à l'âge de 16 ans, dans la limite mentionnée ci-dessus. L'enfant doit être à la charge effective et permanente, au sens retenu pour le versement des prestations familiales. Dispositif antérieur Pour les pensions ayant pris effet avant le 1 er janvier 2004, la durée d'assurance pouvait également être majorée de deux années par enfant. Toutefois, pour en bénéficier, l'enfant devait avoir été à charge ou à celle du conjoint pendant au moins neuf ans avant son 16 ème anniversaire. XI. Rachat de cotisations Il est possible de demander le rachat de cotisations d'assurance vieillesse pour : les français qui ont exercé ou exercent une activité salariée ou assimilée hors de France, ou les anciens détenus, sous certaines conditions, avant le 1 er janvier Cela est possible également pour : ceux qui n étaient pas affilié obligatoire au régime de la Sécurité sociale au moment de l activité salariée, ou pour un membre de la famille d'un invalide ou d'un infirme et qui remplit ou a rempli bénévolement auprès de lui le rôle de tierce personne. Quand faire la demande? La demande devait être effectuée avant le 1 er janvier 2003 (sauf pour les rapatriés, pour lesquels nulle limite n'est fixée). Période rachetable Toute période postérieure au 30 juin 1930 (pour les détenus entre le 30 juin 1930 et le 31 décembre 1976). La demande de rachat ne peut concerner des périodes d'activité salariée postérieure à la date d'entrée en jouissance d'une prestation de vieillesse. Pour faire la demande, s adresse : au service vieillesse de la caisse régionale d'assurance maladie du dernier lieu de travail, en Alsace-Moselle, à la caisse régionale d'assurance vieillesse, pour la région Ile-de-France, ou si le dernier lieu de travail est un ancien département d'algérie et du Sahara, à la Caisse nationale d'assurance vieillesse (CNAV). Demande de rachat de cotisation L'organisme fait parvenir les documents d'information sur le rachat de cotisation. Le demandeur dispose de deux mois pour informer la caisse de son acceptation ou de son refus des les conditions proposées (ou de la modification de la demande). Il recevra alors une notification de décision (admission ou annulation) mentionnant les voies de recours. Modalités de paiement du rachat Les versements de cotisations dues par les assurés peuvent être échelonnés sur une période de quatre ans au plus à compter de la notification de l'admission au rachat. Le barème de rachat des cotisations est fixé par la Caisse nationale d'assurance vieillesse. Mise en paiement de la pension La pension correspondant au rachat est mise en paiement dès que le versement des cotisations de rachat est terminé.xii. Cumul emploi retraite Dans quels cas le cumul est il possible? Si la pension a pris effet après le 31 mars 1983 (régime de base de la Sécurité sociale) et si le salarié a plus de 60 ans. En règle générale, il ne pourra percevoir sa pension que s il a rompu tout lien professionnel avec son dernier employeur. Il peut conserver toutefois : une (ou plusieurs) activité professionnelle de faible importance, des activités littéraires ou scientifiques accessoires (publications de livres, d'articles, conférences), si le revenu apporté l'année précédant la date d'effet de la pension est inférieur à 4 860,44 (pour 2004). Autres cas Il n est pas obligatoire de cesser l activité en cas de logement par l employeur, et que la rémunération mensuelle est inférieure au SMIC en vigueur à la date d'effet de la pension. Mémento Sntrs-Cgt Fiche E3 Retraite Sécurité sociale 6

7 Les activités artistiques (artistes auteurs, artistes du spectacle, artistes interprètes) ne sont pas soumises à condition de cessation d'activité. Il est possible également de continuer à exercer certaines activités : membres ou assesseurs de certaines juridictions (tribunaux des baux ruraux, conseillers prud'hommes..), expertises judiciaires si vous êtes qualifié dans le domaine, membres de jury des concours publics, membres élus des instances (conseillers généraux, régionaux, municipaux..). consultations occasionnelles (elles doivent être discontinues, et inférieures à 15 heures hebdomadaires pendant les 12 mois précédant la date d'effet de la pension), garde d'enfant et accueil de personnes âgées ou handicapées à titre onéreux, activités bénévoles. Dans le cas d une activité non salariée à temps partiel en étant salarié Il est possible, après 60 ans : de cesser l activité salariée et percevoir la retraite de salarié, et continuer à exercer l activité non salariée, tant que la personne n a pas demandé la retraite correspondante à l'activité non salariée exercée, notamment s il ne peut encore bénéficier d'une pension à taux plein. Dans tous les cas Des situations particulières pouvant se présenter, il est nécessaire de contacter la caisse de retraite pour s assurer que le cumul est effectivement possible. Il faut aussi contacter également la caisse professionnelle (pour les non agricoles) ou de mutualité sociale agricole, dans le cas d un souhait de poursuite d une activité non salariée. XII. Allocation de solidarité avec les personnes âgées Le minimum vieillesse avait été créé en 1956 et garantit aux personnes qui n ont pas ou peu cotisé, âgées d au moins 65 ans (60 ans en cas d inaptitude au travail) de disposer d un revenu minimum. L ordonnance du 24juin avait pour objectif de remplacer, à compter du 1er janvier 2006, la dizaine de prestations qui compose le minimum vieillesse par une allocation unique appelée allocation de solidarité aux personnes âgées (ASPA). En l absence de décrets d application parus à cette date, il avait été décidé par le gouvernement de suspendre la réforme pendant la période du 1er janvier 2006 au 30 juin En attendant son entrée en vigueur, des mesures transitoires avaient été adoptées. Ce n est finalement que depuis le 1er janvier 2007 que l allocation de solidarité aux personnes âgées est entrée en application suite à la parution des décrets nécessaires 3. Mais certains problèmes demeurent et notamment celui du pouvoir d achat des allocataires. Il n est pas certain que les personnes intéressées soient satisfaites de l annonce du gouvernement promettant d augmenter les allocations vieillesse de 25%... sur cinq ans! A. Conditions d attribution 1. Condition d âge Pour bénéficier de l allocation de solidarité aux personnes âgées (ASPA), le demandeur doit être âgé de 65 ans. Cette condition peut-être abaissée à 60 ans en cas d inaptitude au travail devant être reconnue par le médecin conseil de l organisme qui verse l allocation (CRAM ou CNAVTS en région parisienne). Cette inaptitude au travail par le contrôle médical n est pas requise si la personne fait déjà l objet d une inaptitude reconnue par un régime d assurance vieillesse ou si la personne est titulaire: de l allocation supplémentaire d invalidité (ASI); d une pension vieillesse au titre de l inaptitude au travail substituée à une pension d invalidité; d une pension d ancien combattant; d une retraite anticipée au titre de travailleur handicapé; d une allocation aux adultes handicapés (AAH); de l aide sociale aux infirmes, aveugles et grands infirmes; de la carte d invalidité pour un taux d incapacité permanente d au moins 80%. 2. Condition de résidence et de régularité de séjour Le demandeur de I ASPA doit résider régulièrement en France, c est-à-dire qu il doit: avoir son domicile principal ou son lieu de séjour principal en France; ou séjourner plus de 6 mois en France au cours de l année civile de versement de l allocation. Pour la personne de nationalité étrangère, à l exception de l Union européenne, de l Espace économique européen (voir cidessous) et de quelques situations particulières relevant de la réglementation européenne, celle-ci doit, en plus des conditions générales, détenir un titre de séjour en cours de validité à la date d effet de l allocation de solidarité aux personnes âgées. Cette régularité fait l objet d un contrôle établit par l organisme payeur de la prestation, de même que celle de son conjoint à charge, si I ASPA est attribuée en complément de la majoration pour conjoint à charge. 2 Ordonnance n du 24juin Décrets n et n du 12 janv Mémento Sntrs-Cgt Fiche E3 Retraite Sécurité sociale 7

8 Rappelons que depuis le 1er janvier 2007, les états membres de l union européenne sont l Allemagne, l Autriche, la Belgique, la Bulgarie, Chypre, le Danemark, l Espagne, l Estonie, la Finlande, la France, la Grèce, la Hongrie, l Irlande, l Italie, la Lettonie, la Lituanie, le Luxembourg, Malte, les Pays Bas, la Pologne, le Portugal, la République tchèque, la Roumanie, le Royaume-uni, la Slovaquie, la Slovénie, la Suède. Les pays de l espace économique européen (EEE) sont les états membres de l union européenne, l Islande, le Liechtenstein et la Norvège. 3. Conditions de ressources Pour l attribution de l ASPA, les ressources du demandeur sont examinées sur ne période de référence correspondant aux trois derniers mois précédant la date d effet de l Allocation de solidarité aux personnes âgées. Les ressources du demandeur et le cas échéant de son conjoint, de son concubin ou de son partenaire lié par un pacte civil de solidarité (PACS) ne doivent pas dépasser un plafond qui varie selon que le foyer comprend une personne seule ou un ménage. Si le montant des ressources ainsi évaluées dépasse le quart des plafonds annuels autorisés, une seconde évaluation est effectuée sur la période des 12 mois qui précèdent la date d effet de I ASPA. a) Ressources prises en compte Tous les avantages de vieillesse ou d invalidité dont bénéficie le demandeur sont pris en compte dans l appréciation des ressources de même que les revenus professionnels, les revenus des biens mobiliers et immobiliers et les biens dont il a fait donation dans les 10 ans qui précèdent la demande d ASPA. L évaluation des ressources d un couple est effectuée de la même manière sans faire de différence entre les biens propres ou les biens communs des conjoints, concubins ou partenaires liés par un PACS. b) Les ressources exclues Certaines ressources ne rentrent pas en ligne de comte pour l appréciation des ressources, il s agit: de la valeur des locaux d habitation occupés par le demandeur et les membres de sa famille vivant à son foyer lorsqu il s agit de la résidence principale; des prestations familiales; de l allocation de logement sociale; des majorations accordées aux personnes dont l état de santé nécessite l aide constante d une tierce personne; de la retraite du combattant; des pensions attachées aux distinctions honorifiques; de l aide apportée ou susceptible d être apportée par les personnes tenues à l obligation alimentaire. c) Les plafonds de ressources Un plafond est appliqué aux personnes célibataires, séparées de corps, divorcées, veuves (à l exception des veuves de guerre, voir encadré), aux conjoints, concubins, ou partenaires liés par un PACS qui se déclarent séparés de fait avec une résidence distincte. Ces ressources annuelles doivent être inférieures au 1 er janvier 2008 à 7719,52 euros. Un autre plafond est appliqué aux personnes mariées, vivant en concubinage ou liées à un partenaire par un PACS. Le montant des ressources du couple à ne pas dépasser est de 13521,27 euros, soit 1126,77 euros par mois depuis le 1 er janvier B. Montant et versement d e l allocation 1. Allocation différentielle L allocation est de nature différentielle, c est-à-dire que son montant est égal à la différence entre le montant du minimum de ressources garanti aux personnes âgées et le montant des ressources du foyer. Au 1er janvier 2008, son montant s élève à 7537,30 euros par an pour une personne seule, soit 628,10 euros mensuels et 13521,61 euros par an pour un couple, soit 1126,80 euros par mois. 2. Versement sur demande Comme toutes les prestations vieillesse, I ASPA doit faire l objet d une demande spécifique de l intéressé. Cette demande doit être faite auprès du régime de base susceptible de verser la pension, il peut s agir du régime général de l assurance vieillesse ou du régime agricole. L ASPA est servie par ces derniers ou par le service géré par la Caisse des dépôts et consignations lorsque la personne n a jamais cotisé et ne relève donc d aucun régime de base. Il s agit particulièrement des personnes ayant perçu une allocation pour adulte handicapé. 3. Récupération sur succession L allocation de solidarité aux personnes âgées est récupérable sur la succession du bénéficiaire uniquement sur la partie de l actif net successoral qui excède euros. Survie temporaire du minimum vieillesse Les prestations qui constituaient le minimum vieillesse avaient pour objet d assurer un minimum de ressources aux pensionnés ou à leur conjoint, remplissant certaines conditions d âge, de nationalité, de résidence et de ressources. Il existait plusieurs types d allocations non contributives formant le minimum vieillesse devenu «allocation de solidarité aux personnes âgées». Le minimum vieillesse demeure alloué aux personnes qui le percevaient avant le 1janvier 2007 et qui ne demandent pas à bénéficier de I ASPA. Le choix d opter pour cette dernière, qui peut être fait à tout moment, est irrévocable. Rappelons que le minimum vieillesse est composé de deux types d allocations : une allocation de base qui est soit l allocation aux vieux travailleurs salariés (AVTS) accordée aux salariés âgés d au moins 65 ans, ou entre 60 et 65 ans reconnus inaptes au travail; soit l allocation aux mères de familles en faveur des femmes de Mémento Sntrs-Cgt Fiche E3 Retraite Sécurité sociale 8

9 salariés, veuves, divorcées ou séparées de leur conjoint ayant élevé au moins cinq enfants; soit le secours viager attribué aux veuves des titulaires de I AVTS ainsi qu aux conjoints d assurés disparus; soit l allocation spéciale accordée aux personnes âgés de 65 ans (60 ans en cas d inaptitude au travail) qui ne bénéficient d aucune pension d un régime de retraite obligatoire; soit la majoration complémentaire des avantages de vieillesse permettant de porter les pensions des régimes de base des personnes âgées de 65 ans (60 ans en cas d inaptitude au travail) au taux de l allocation aux vieux travailleurs salariés. Le montant de ces allocations est aligné sur celui de I AVTS dont le montant s élève à 3097 euros par an depuis le 1 er janvier 2008 ; une allocation supplémentaire du fonds de solidarité vieillesse. Ce deuxième niveau d un montant de 4439,98 euros par an pour une personne seule et de 7326,61 euros par an pour un couple depuis le 1er janvier 2008 est ajouté à l allocation de base, ce qui correspond à un montant total de 7537,30 euros pour une personne seule et à 13521,61 euros pour un couple, soit le montant de I ASPA. Mémento Sntrs-Cgt Fiche E3 Retraite Sécurité sociale 9

Demande d allocation de solidarité aux personnes âgées

Demande d allocation de solidarité aux personnes âgées Nous sommes là pour vous aider Demande d allocation de solidarité aux personnes âgées Cette notice a été réalisée pour vous aider à établir vos demande et déclaration de ressources. Pour nous contacter

Plus en détail

Demande d allocation de solidarité aux personnes âgées

Demande d allocation de solidarité aux personnes âgées Nous sommes là pour vous aider Demande d allocation de solidarité aux personnes âgées Cette notice a été réalisée pour vous aider à établir vos demande et déclaration de ressources. Pour nous contacter

Plus en détail

Veufs MARS 2015. Veuvage, vos droits. B Retraite de réversion. B Allocation de veuvage. B Autres prestations

Veufs MARS 2015. Veuvage, vos droits. B Retraite de réversion. B Allocation de veuvage. B Autres prestations Veufs MARS 2015 Veuvage, vos droits B Retraite de réversion B Allocation de veuvage B Autres prestations Veuvage, vos droits À la perte de votre conjoint, de nombreuses démarches sont à accomplir. L Assurance

Plus en détail

La retraite IRCANTEC. A. La retraite complémentaire IRCANTEC

La retraite IRCANTEC. A. La retraite complémentaire IRCANTEC Mémento des droits des personnels des EPST Sntrs-Cgt E4 La retraite IRCANTEC A. La retraite complémentaire IRCANTEC I. Acquisition des droits II. Montant de la retraite IRCANTEC III. En cas de décès IV.

Plus en détail

Vous avez du talent, nous protégeons votre indépendance. Demande de pension d invalidité Notice explicative

Vous avez du talent, nous protégeons votre indépendance. Demande de pension d invalidité Notice explicative Vous avez du talent, nous protégeons votre indépendance Demande de pension d invalidité Nature des pensions PENSION POUR INCAPACITE AU METIER (seulement les professions artisanales) Il s agit d une pension

Plus en détail

Vous avez eu ou élevé des enfants Vos droits

Vous avez eu ou élevé des enfants Vos droits Salariés FÉVRIER 2014 Vous avez eu ou élevé des enfants Vos droits B Les majorations de durée d assurance B Le congé parental B La majoration pour 3 enfants Vous avez eu ou élevé des enfants Vous avez

Plus en détail

Aide pour une complémentaire santé

Aide pour une complémentaire santé Aide pour une complémentaire santé Vous trouverez dans ce dossier tout ce dont vous avez besoin pour obtenir l Aide pour une complémentaire santé, une présentation du dispositif, une demande à compléter,

Plus en détail

Demande de retraite pour pénibilité

Demande de retraite pour pénibilité Demande de retraite pour pénibilité Cette notice a été réalisée pour vous aider à compléter votre demande. Vous désirez des informations complémentaires, Vous souhaitez nous rencontrer, Consultez le site

Plus en détail

La retraite et l inaptitude au travail

La retraite et l inaptitude au travail La retraite et l inaptitude au travail 1 Le calcul de la retraite Salaire annuel moyen X Taux X Trimestres du RG Calculé sur les 25 meilleures années Varie entre 160 25% minimum et 50% maximum 2 Le taux

Plus en détail

Retraité d un régime français d assurance vieillesse

Retraité d un régime français d assurance vieillesse Retraité d un régime français d assurance vieillesse Bulletin d adhésion Identification N de Sécurité sociale Nom... Nom de jeune fille... Prénoms... Date de naissance... Lieu... Nationalité... Je suis

Plus en détail

Couverture maladie universelle complémentaire

Couverture maladie universelle complémentaire Couverture maladie universelle complémentaire Aide pour une Vous trouverez dans ce dossier tout ce dont vous avez besoin pour obtenir : - la CMU complémentaire, ou - l Aide pour une, une présentation des

Plus en détail

GUIDE RETRAITE COMPLÉMENTAIRE AGIRC ET ARRCO LE LIVRET DU RETRAITÉ. n o 2. Le livret du retraité

GUIDE RETRAITE COMPLÉMENTAIRE AGIRC ET ARRCO LE LIVRET DU RETRAITÉ. n o 2. Le livret du retraité GUIDE RETRAITE COMPLÉMENTAIRE AGIRC ET ARRCO LE LIVRET DU RETRAITÉ Guide salariés n o 2 MARS 2015 Le livret du retraité Sommaire La retraite, en bref... 3 Points clés... 4 Points de repères... 8 Points

Plus en détail

COMPRENDRE SA RETRAITE

COMPRENDRE SA RETRAITE Salar ié du secteur pr ivé COMPRENDRE SA RETRAITE avec l Assurance retraite, l Arrco et l Agirc??? Janvier 2012 = Le système de retraite Le système de retraite obligatoire est à deux étages. Vous cotisez,

Plus en détail

Claude-Annie Duplat. Votre retraite. Quand? Comment? Combien? Groupe Eyrolles, 2004, ISBN 2-7081-3557-0

Claude-Annie Duplat. Votre retraite. Quand? Comment? Combien? Groupe Eyrolles, 2004, ISBN 2-7081-3557-0 Claude-Annie Duplat Votre retraite Quand? Comment? Combien? Groupe Eyrolles, 2004, ISBN 2-7081-3557-0 Chapitre 4 Le nouveau calcul de la retraite de base La loi d août 2003 portant réforme des retraites

Plus en détail

LES GARANTIES DU REGIME CONVENTIONNEL DES CADRES DE LA PRODUCTION AGRICOLE

LES GARANTIES DU REGIME CONVENTIONNEL DES CADRES DE LA PRODUCTION AGRICOLE LES GARANTIES DU REGIME CONVENTIONNEL DES CADRES DE LA PRODUCTION AGRICOLE Dernière mise à jour : avril 2010 CPCEA 1 2 Préambule Le régime conventionnel des cadres de la production agricole est institué

Plus en détail

La prise en compte du travail à temps partiel dans les droits à retraite des différents régimes

La prise en compte du travail à temps partiel dans les droits à retraite des différents régimes CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 9 juillet 2014 à 9 h 30 «Carrières précaires, carrières incomplètes et retraite» Document N 10 Document de travail, n engage pas le Conseil La prise

Plus en détail

Votre accès à une complémentaire santé : l'aide pour une Complémentaire Santé

Votre accès à une complémentaire santé : l'aide pour une Complémentaire Santé N o u s s o m m e s l à p o u r v o u s a i d e r Votre accès à une complémentaire santé : l'aide pour une Complémentaire Santé Vous trouverez dans ce dossier tout ce dont vous avez besoin pour obtenir

Plus en détail

Votre accès à une complémentaire santé : l'aide pour une Complémentaire Santé

Votre accès à une complémentaire santé : l'aide pour une Complémentaire Santé N o u s s o m m e s l à p o u r v o u s a i d e r Votre accès à une complémentaire santé : l'aide pour une Complémentaire Santé Vous trouverez dans ce dossier tout ce dont vous avez besoin pour obtenir

Plus en détail

Demande de retraite personnelle

Demande de retraite personnelle Nous sommes là pour vous aider Demande de retraite personnelle Cette notice a été réalisée pour vous aider à compléter votre demande. Pour nous contacter : Vous désirez des informations complémentaires,

Plus en détail

Avec la MSA, préparez votre retraite en toute tranquillité

Avec la MSA, préparez votre retraite en toute tranquillité vous guider Avec la MSA, préparez votre retraite en toute tranquillité n Non-salariés agricoles www.msa.fr Sommaire Comprendre votre retraite Votre carrière 4 Vos cotisations 4 Le droit à l information

Plus en détail

La retraite pour pénibilité

La retraite pour pénibilité Salariés MAI 2012 La retraite pour pénibilité Conditions Démarches La retraite pour pénibilité Un dispositif de retraite pour pénibilité a été créé par la réforme des retraites de 2010. Il permet aux assurés

Plus en détail

Notice d information. prévoyance. Convention collective nationale des Entreprises de propreté et services associés Personnel non cadre

Notice d information. prévoyance. Convention collective nationale des Entreprises de propreté et services associés Personnel non cadre prévoyance Incapacité et invalidité Décès Notice d information Convention collective nationale des Entreprises de propreté et services associés Personnel non cadre SOMMAIRE Présentation 5 Tableau récapitulatif

Plus en détail

Inaptitude, invalidité, handicap et pénibilité : vos droits

Inaptitude, invalidité, handicap et pénibilité : vos droits Inaptitude, invalidité, handicap et pénibilité : vos droits Des questions sur la retraite? Notre newsletter «Tremplin Retraite», la lettre des actifs vous informe régulièrement sur l actualité, vos droits,

Plus en détail

GUIDE DES FRONTALIERS

GUIDE DES FRONTALIERS Avec le soutien de l Union européenne SOMMAIRE Fiche 1 Fiche 2 Fiche 3 Fiche 4 Fiche 5 Fiche 6.1 Fiche 6.2 Fiche 6.3 Fiche 7 Fiche 8 Fiche 9 Fiche 10 Fiche 11 Fiche 12 Fiche 13 Fiche 14 Fiche 15 Généralités

Plus en détail

LES RETRAITES. Dossier d information. Avril 2010

LES RETRAITES. Dossier d information. Avril 2010 LES RETRAITES en france Dossier d information Avril 2010 LES RETRAITES en france Dossier d information Avril 2010 Contact presse Éva Quickert-Menzel 01 44 38 22 03 Sommaire Chiffres-clés des retraites...

Plus en détail

Mise à jour : 4 avril 2013

Mise à jour : 4 avril 2013 EN CAS DE DECES d un fonctionnaire affilié à la CNRACL Agents stagiaires et titulaires effectuant une durée hebdomadaire de service égale ou supérieure à 28/35 èmes Mise à jour : 4 avril 2013 Centre de

Plus en détail

Pension AOW pour les assurés hors des Pays-Bas

Pension AOW pour les assurés hors des Pays-Bas Pension AOW pour les assurés hors des Pays-Bas Sommaire Qu est-ce que la pension AOW? 2 A qui est destinée la pension AOW? 2 Quand aurez-vous droit à la pension AOW? 4 Résider dans un pays et travailler

Plus en détail

SPÉCIMEN. Couverture Maladie Universelle. Protection de base. Nous sommes là pour vous aider

SPÉCIMEN. Couverture Maladie Universelle. Protection de base. Nous sommes là pour vous aider Nous sommes là pour vous aider Couverture Maladie Universelle Protection de base SPÉCIMEN Vous trouverez dans ce dossier tout ce dont vous avez besoin pour obtenir la CMU : une présentation de la CMU,

Plus en détail

NOTE JURIDIQUE - SECURITE SOCIALE -

NOTE JURIDIQUE - SECURITE SOCIALE - Conseil Technique National Service juridique droit des personnes et des familles NOTE JURIDIQUE - SECURITE SOCIALE - OBJET : cumul de la pension d invalidité du régime général avec d autres pensions, rentes

Plus en détail

Revenus de remplacement : modalités déclaratives

Revenus de remplacement : modalités déclaratives Revenus de remplacement : modalités déclaratives Les revenus de remplacement sont destinés à compenser la perte de rémunération pendant une période d inactivité partielle ou totale. Sont notamment considérés

Plus en détail

Site portail des Urssaf www.urssaf.fr Employeurs > Comité d'entreprise > Vos salariés - Vos cotisations > Base de calcul

Site portail des Urssaf www.urssaf.fr Employeurs > Comité d'entreprise > Vos salariés - Vos cotisations > Base de calcul Base de calcul En votre qualité d employeur, vous devez déclarer à l URSSAF toutes les sommes payées et tous les avantages consentis à vos salariés. Ces éléments constituent la base de calcul des cotisations

Plus en détail

Couverture Maladie Universelle

Couverture Maladie Universelle Nous sommes là pour vous aider Couverture Maladie Universelle Protection complémentaire Vous trouverez dans ce dossier tout ce dont vous avez besoin pour obtenir la CMU : une présentation de la CMU, une

Plus en détail

Votre accès à une complémentaire santé : la Couverture Maladie Universelle Complémentaire / l'aide pour une Complémentaire Santé

Votre accès à une complémentaire santé : la Couverture Maladie Universelle Complémentaire / l'aide pour une Complémentaire Santé N o u s s o m m e s l à p o u r v o u s a i d e r Votre accès à une complémentaire santé : la Couverture Maladie Universelle Complémentaire / l'aide pour une Complémentaire Santé Vous trouverez dans ce

Plus en détail

Votre accès à une complémentaire santé : la Couverture Maladie Universelle Complémentaire / l'aide pour une Complémentaire Santé

Votre accès à une complémentaire santé : la Couverture Maladie Universelle Complémentaire / l'aide pour une Complémentaire Santé N o u s s o m m e s l à p o u r v o u s a i d e r Votre accès à une complémentaire santé : la Couverture Maladie Universelle Complémentaire / l'aide pour une Complémentaire Santé Vous trouverez dans ce

Plus en détail

CIRCULAIRE N 13 du 22 octobre 2002

CIRCULAIRE N 13 du 22 octobre 2002 ministère de l Équipement des Transports du Logement du Tourisme et de la Mer Paris, le 22 octobre 2002 direction de l établissement national des invalides de la marine sous-direction des affaires juridiques

Plus en détail

Français à l étranger Vos droits pour la retraite

Français à l étranger Vos droits pour la retraite Salariés AOÛT 2011 Français à l étranger Vos droits pour la retraite Carrière Calcul de la retraite Démarches Français à l étranger Vos droits pour la retraite Vous êtes Français, résidant à l étranger,

Plus en détail

Notice relative à la demande d'aide juridictionnelle

Notice relative à la demande d'aide juridictionnelle 1 Cerfa n 51036#03 Notice relative à la demande d'aide juridictionnelle Important : Avant de demander l aide juridictionnelle vous devez vérifier : 1- auprès de votre assureur si le(s) contrat(s) que vous

Plus en détail

REGIME DE PREVOYANCE CONVENTIONNEL OBLIGATOIRE

REGIME DE PREVOYANCE CONVENTIONNEL OBLIGATOIRE Votre centre de gestion CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DES ENTREPRISES DE COMMISSION, DE COURTAGE ET DE COMMERCE INTRA-COMMUNAUTAIRE ET D IMPORTATION- EXPORTATION DE FRANCE METROPOLITAINE PERSONNEL CONCERNE

Plus en détail

Avec la MSA, préparez votre retraite en toute tranquillité

Avec la MSA, préparez votre retraite en toute tranquillité vous guider Avec la MSA, préparez votre retraite en toute tranquillité n Non-salariés agricoles www.msa.fr Sommaire Comprendre votre retraite Votre compte individuel 4 Votre relevé de carrière 4 Vos cotisations

Plus en détail

Ma retraite. mode d'emploi. Le guide. pour comprendre. et préparer. sa retraite

Ma retraite. mode d'emploi. Le guide. pour comprendre. et préparer. sa retraite Ma retraite mode d'emploi Le guide pour comprendre et préparer sa retraite Avant-propos Sommaire Retraite à la française Le panorama des régimes de retraite Principes communs de fonctionnement Mots-clés

Plus en détail

DEMANDE INDIVIDUELLE D ALLOCATION DE SOLIDARITÉ AUX PERSONNES ÂGÉES

DEMANDE INDIVIDUELLE D ALLOCATION DE SOLIDARITÉ AUX PERSONNES ÂGÉES www.saspa.fr DEMANDE INDIVIDUELLE D ALLOCATION DE SOLIDARITÉ AUX PERSONNES ÂGÉES Articles L.815-1 et suivants du Code de la sécurité sociale Cette demande ne s adresse qu x personnes âgées ne relevant

Plus en détail

Des dispositifs d aide pour favoriser l accès aux soins.

Des dispositifs d aide pour favoriser l accès aux soins. CMU de base, CMU complémentaire (CMU-C), Aide pour une Complémentaire Santé (ACS), Aide Médicale de l'état (AME). Des dispositifs d aide pour favoriser l accès aux soins. Ce document est élaboré par le

Plus en détail

Professions indépendantes. Vos prestations maladie

Professions indépendantes. Vos prestations maladie Professions indépendantes Vos prestations maladie Édition 2012 Vos prestations maladie Sommaire Quels sont les bénéficiaires de l assurance maladie? 3 Comment bénéficier des prestations? 4 Quels sont les

Plus en détail

Demande de retraite d un fonctionnaire de l Etat ou d un magistrat

Demande de retraite d un fonctionnaire de l Etat ou d un magistrat Nous sommes là pour vous aider Demande de retraite d un fonctionnaire de l Etat Articles D.1 et D.21 du code des pensions civiles et militaires de retraite et demande de retraite additionnelle Article

Plus en détail

Les prestations servies dans la zone UE-EEE-Suisse entre 2004 et 2013

Les prestations servies dans la zone UE-EEE-Suisse entre 2004 et 2013 R EGARD SUR... Les prestations servies dans la zone UE-EEE-Suisse entre 24 et 213 (application des règlements (CEE) n 148/71 puis (CE) n 883/24) Chaque année, les paiements effectués par la France en application

Plus en détail

Demande de RSA. (Revenu de Solidarité Active)

Demande de RSA. (Revenu de Solidarité Active) Demande de RSA (Revenu de Solidarité Active) logo CG 18 34 maxi xxxxx*xx Merci de remplir ce formulaire en noir, en lettres majuscules et avec les accents. Madame Monsieur Nom de famille (de naissance)

Plus en détail

NOTE JURIDIQUE - PRESTATION / ALLOCATION - Base juridique

NOTE JURIDIQUE - PRESTATION / ALLOCATION - Base juridique Conseil Technique National Service juridique droit des personnes et des familles NOTE JURIDIQUE - PRESTATION / ALLOCATION - OBJET : Allocation de solidarité aux personnes âgées Base juridique Ordonnance

Plus en détail

L allocation d aide au retour à l emploi (ARE)

L allocation d aide au retour à l emploi (ARE) indemnisation L allocation d aide au retour à l emploi (ARE) Pour les 50 ans et plus L allocation d aide au retour à l emploi (ARE) Pour les 50 ans et plus Pour qui? Pour vous si : vous n avez pas atteint

Plus en détail

DOCUMENT POUR REMPLIR LA DÉCLARATION DES REVENUS DE 2013

DOCUMENT POUR REMPLIR LA DÉCLARATION DES REVENUS DE 2013 N 2041 GH N 50149 #18 DOCUMENT POUR REMPLIR LA DÉCLARATION DES REVENUS DE 2013 Ce document n'a qu'une valeur indicative. Il ne se substitue pas à la documentation officielle de l'administration. REVENUS

Plus en détail

SOMMAIRE. Comment suis-je informé(e) de mes droits? Quel sera le montant net de ma retraite? Comment ma retraite est-elle versée?

SOMMAIRE. Comment suis-je informé(e) de mes droits? Quel sera le montant net de ma retraite? Comment ma retraite est-elle versée? SOMMAIRE Comment suis-je informé(e) de mes droits? Quel sera le montant net de ma retraite? Comment ma retraite est-elle versée? Que dois-je déclarer aux impôts? Est-il possible de reprendre une activité?

Plus en détail

PLAFONNEMENT DES EFFETS DU QUOTIENT FAMILIAL

PLAFONNEMENT DES EFFETS DU QUOTIENT FAMILIAL 2041 GT N 50883#13 DOCUMENT POUR REMPLIR LA DÉCLARATION DES REVENUS DE 2013 Ce document n'a qu'une valeur indicative. Il ne se substitue pas à la documentation officielle de l'administration. PLAFONNEMENT

Plus en détail

Vu la constitution, notamment ses articles 151, 154 et 155;

Vu la constitution, notamment ses articles 151, 154 et 155; Loi n 83-12 du 2 juillet 1983 relative à la retraite Le Président de la République, Vu la charte nationale, notamment son titre sixième V. Vu la constitution, notamment ses articles 151, 154 et 155; Vu

Plus en détail

RÉGIME DE PRÉVOYANCE 2007-2008. www.probtp.com. L'assurance d'un avenir solide PRÉVOYANCE

RÉGIME DE PRÉVOYANCE 2007-2008. www.probtp.com. L'assurance d'un avenir solide PRÉVOYANCE OUVRIERS - FORCLUM RÉGIME DE PRÉVOYANCE 2007-2008 www.probtp.com PRÉVOYANCE L'assurance d'un avenir solide COTISATIONS Taux appelé à 4,19 % de la tranche A (plafond de la Sécurité sociale) et 4,19 % de

Plus en détail

> Guide 28 juillet 2008

> Guide 28 juillet 2008 > Guide 28 juillet 2008 Le travailleur frontalier Dans notre région frontalière, environ 5600 personnes résidant en Belgique traversent chaque jour la frontière pour venir travailler en France. Se pose

Plus en détail

BELGIQUE. 1. Principes généraux.

BELGIQUE. 1. Principes généraux. BELGIQUE Les dépenses de protection sociale en Belgique représentent 27,5%PIB. Le système belge est de logique bismarckienne. La principale réforme récente concerne le risque maladie. 1. Principes généraux.

Plus en détail

9 - LES AUTRES PRESTATIONS

9 - LES AUTRES PRESTATIONS 9 - LES AUTRES PRESTATIONS BRH 1992 RH 17, 35 91 - GARANTIE INVALIDITE Les personnels titulaires, en cas d'incapacité permanente à l'exercice de leurs fonctions, bénéficient d'une pension calculée en fonction

Plus en détail

Déclaration de situation pour les prestations familiales et les aides au logement

Déclaration de situation pour les prestations familiales et les aides au logement Déclaration de situation pour les prestations familiales 11423*06 Livres V et VIII du code de la Sécurité sociale Livre III du code de la construction et de l habitation Une seule déclaration de situation

Plus en détail

CONTRIBUTION SOCIALE GÉNÉRALISÉE (CSG) CONTRIBUTION AU REMBOURSEMENT DE LA DETTE SOCIALE (CRDS)

CONTRIBUTION SOCIALE GÉNÉRALISÉE (CSG) CONTRIBUTION AU REMBOURSEMENT DE LA DETTE SOCIALE (CRDS) CONTRIBUTION SOCIALE GÉNÉRALISÉE (CSG) CONTRIBUTION AU REMBOURSEMENT DE LA DETTE SOCIALE (CRDS) La Contribution Sociale Généralisée (CSG) sur les revenus d'activité et de remplacement a été instituée par

Plus en détail

Module 1. Formation à la structure Mutuelle et aux outils d'accès aux soins de santé

Module 1. Formation à la structure Mutuelle et aux outils d'accès aux soins de santé Module 1 Formation à la structure Mutuelle et aux outils d'accès aux soins de santé Partie 3 - Assurance Maladie Invalidité les indemnités. Plan A- INCAPACITÉ PRIMAIRE(1)(2) B- INVALIDITÉ (1)(2) (3)Principes

Plus en détail

FUSION DES REGIMES COMPLEMENTAIRE 2013 FICHES PRATIQUES LES DROITS PERSONNELS

FUSION DES REGIMES COMPLEMENTAIRE 2013 FICHES PRATIQUES LES DROITS PERSONNELS FUSION DES REGIMES COMPLEMENTAIRE 2013 FICHES PRATIQUES Origine Numéro Mise à jour DRAJ Département Réglementation des prestations 2 14/01/2013 N Article L635-1 à L635-4 Entrée en vigueur 01/01/2013 LES

Plus en détail

Le guide pratique de la retraite

Le guide pratique de la retraite Le guide pratique de la retraite après la réforme du 9 novembre 2010 (à jour de tous les textes au 31 décembre 2011) Edition 2011-2012 Imprimé sur les presses de l imprimerie Expressions 2 à Paris janvier

Plus en détail

GUIDE DE LA RETRAITE DES ARTISTES AUTEURS

GUIDE DE LA RETRAITE DES ARTISTES AUTEURS GUIDE DE LA RETRAITE DES ARTISTES AUTEURS 2014 IRCEC - Caisse nationale de retraite complémentaire des artistes auteurs GUIDE DE LA RETRAITE DES ARTISTES AUTEURS 2014 L IRCEC Votre cotisation RAAP Votre

Plus en détail

Ma retraite. Mode d emploi. Le guide pour comprendre et préparer sa retraite

Ma retraite. Mode d emploi. Le guide pour comprendre et préparer sa retraite Ma retraite Mode d emploi Le guide pour comprendre et préparer sa retraite 1 1/ MA RETRAITE SELON MON STATUT page 8 Mes droits en fonction de mon statut professionnel 2/ MA RETRAITE AU CAS PAR CAS page

Plus en détail

Le coût du rachat de trimestres pour carrière à l étranger multiplié par 4 au plus tard le 1 er janvier 2011

Le coût du rachat de trimestres pour carrière à l étranger multiplié par 4 au plus tard le 1 er janvier 2011 Le coût du rachat de trimestres pour carrière à l étranger multiplié par 4 au plus tard le 1 er janvier 2011 Un article de la loi de financement de la sécurité sociale 2010 aligne le coût de ce rachat

Plus en détail

Protection sociale. 1 Les différents régimes de protection sociale en France

Protection sociale. 1 Les différents régimes de protection sociale en France Protection sociale La multiplicité des régimes de protection sociale conduit les pluriactifs à des situations administratives complexes : chacune de leurs activités les rattache à une caisse spécifique.

Plus en détail

LE NAVIGANT PROFESSIONNEL ET SA RETRAITE COMPLÉMENTAIRE

LE NAVIGANT PROFESSIONNEL ET SA RETRAITE COMPLÉMENTAIRE LE NAVIGANT PROFESSIONNEL ET SA RETRAITE COMPLÉMENTAIRE Avril 2013 Sommaire Présentation de la CRPN 3-5 L'affiliation 6-8 La constitution des droits 9 La vie du contrat 10-11 Les prestations retraite 12-15

Plus en détail

Votre accès à l'assurance Maladie : la Couverture Maladie Universelle / Protection de base

Votre accès à l'assurance Maladie : la Couverture Maladie Universelle / Protection de base Nous sommes là pour vous aider Votre accès à l'assurance Maladie : la / Protection de base Vous trouverez dans ce dossier tout ce dont vous avez besoin pour obtenir la CMU de base : une présentation de

Plus en détail

DEMANDE INDIVIDUELLE D ALLOCATION DE SOLIDARITÉ AUX PERSONNES ÂGÉES

DEMANDE INDIVIDUELLE D ALLOCATION DE SOLIDARITÉ AUX PERSONNES ÂGÉES www.saspa.fr SERVICE DE L ALLOCATION DE SOLIDARITÉ AUX PERSONNES ÂGÉES DEMANDE INDIVIDUELLE D ALLOCATION DE SOLIDARITÉ AUX PERSONNES ÂGÉES Articles L.815-1 et L.815-7 du code de la Sécurité sociale Cette

Plus en détail

Circulaire n 2004/31 du 1er juillet 2004 Caisse nationale d'assurance vieillesse

Circulaire n 2004/31 du 1er juillet 2004 Caisse nationale d'assurance vieillesse mhtml:file://\\bsvr200031\logiciel$\prod\doc_cnracl\doc\circ\cnav-2004-31.mht!http://www.l... Circulaire Cnav 2004/31 du 01/07/2004 Circulaire n 2004/31 du 1er juillet 2004 Caisse nationale d'assurance

Plus en détail

CHAPITRE XIII PRÉVOYANCE

CHAPITRE XIII PRÉVOYANCE CHAPITRE XIII PRÉVOYANCE Préambule Conformément à la loi n 89-1009 du 31 décembre 1989 dite «loi Evin», il a été choisi d instituer un régime de prévoyance obligatoire et collectif au profit de l ensemble

Plus en détail

SYSTEME NATIONAL DE RETRAITE

SYSTEME NATIONAL DE RETRAITE SYSTEME NATIONAL DE RETRAITE I.- PRINCIPES FONDAMENTAUX DU SYSTEME NATIONAL DE RETRAITE L assurance vieillesse n a été instituée pour l ensemble des salariés qu en 1953 ; avant cette date, quelques corporations

Plus en détail

Notre système de retraite par répartition est au cœur du pacte républicain qui lie les différentes générations.

Notre système de retraite par répartition est au cœur du pacte républicain qui lie les différentes générations. 27 août 2013 Notre système de retraite par répartition est au cœur du pacte républicain qui lie les différentes générations. Il est aujourd hui confronté à la fois au départ en retraite des générations

Plus en détail

ALLOCATIONS CHOMAGE. Effet au 01/07/2014

ALLOCATIONS CHOMAGE. Effet au 01/07/2014 Questions sociales Note d information n 14-15 du 6 août 2014 ALLOCATIONS CHOMAGE Effet au 01/07/2014 Références Arrêté du 25 juin 2014 portant agrément de la convention du 14 mai 2014 relative à l indemnisation

Plus en détail

Références. Conditions d admission (en plus des conditions générales d admission à l aide sociale) :

Références. Conditions d admission (en plus des conditions générales d admission à l aide sociale) : C14 Allocation compensatrice tierce personne (ACTP) Depuis la mise en œuvre au 01/01/2006 de la loi du 11 février 2005 instaurant la Prestation de Compensation du Handicap (PCH) remplaçant l Allocation

Plus en détail

CE QUE VOUS DEVEZ SAVOIR AVANT DE PRENDRE VOTRE RETRAITE

CE QUE VOUS DEVEZ SAVOIR AVANT DE PRENDRE VOTRE RETRAITE CE QUE VOUS DEVEZ SAVOIR AVANT DE PRENDRE VOTRE RETRAITE Mise à jour novembre 2009 En fonction de la loi n 2003-775 du 21 août 2003 portant réforme des retraites et des décrets d application. Vous pensez

Plus en détail

LA SECURITE SOCIALE EN FRANCE

LA SECURITE SOCIALE EN FRANCE LA SECURITE SOCIALE EN FRANCE La Sécurité sociale française, créée en 1945, repose sur le principe de la solidarité nationale où chacun est aidé pour faire face aux aléas de la vie. Ainsi, elle couvre

Plus en détail

Tout dossier incomplet ou ne parvenant pas dans les délais impartis sera irrecevable.

Tout dossier incomplet ou ne parvenant pas dans les délais impartis sera irrecevable. BOURSES SCOLAIRES 2011/2012 LISTE DES DOCUMENTS A FOURNIR Les dossiers complétés doivent être déposés personnellement par les familles, uniquement sur rendez-vous, au Secrétariat général du Bureau français,

Plus en détail

Régimes complémentaires de retraite et prévoyance

Régimes complémentaires de retraite et prévoyance Régimes complémentaires de retraite et prévoyance Textes de référence : Article L242-1 et L 871-1 du code de la Sécurité sociale. Article D242-1, R 871-1 et R 871-2 du code de la Sécurité sociale. Loi

Plus en détail

La retraite du fonctionnaire

La retraite du fonctionnaire La retraite du fonctionnaire Réglementation en vigueur au 1er mars 2015 Cette brochure rassemble l essentiel des informations relatives au régime des pensions civiles et militaires de retraite applicable

Plus en détail

INFORMATIONS CONCERNANT LES CONDITIONS DU DROIT AUX PRESTATIONS DU PLAN DE RETRAITE SUIVANT LES RÈGLEMENTS TCHÈQUES EN MATIÈRE D'ASSURANCE SOCIALE

INFORMATIONS CONCERNANT LES CONDITIONS DU DROIT AUX PRESTATIONS DU PLAN DE RETRAITE SUIVANT LES RÈGLEMENTS TCHÈQUES EN MATIÈRE D'ASSURANCE SOCIALE INFORMATIONS CONCERNANT LES CONDITIONS DU DROIT AUX PRESTATIONS DU PLAN DE RETRAITE SUIVANT LES RÈGLEMENTS TCHÈQUES EN MATIÈRE D'ASSURANCE SOCIALE L'assurance sociale couvre les pensions suivantes : -

Plus en détail

PROGRAMME ERASMUS+ Toute mobilité Erasmus+, financée ou non par la bourse, doit faire l objet de justification sur la base des documents suivants

PROGRAMME ERASMUS+ Toute mobilité Erasmus+, financée ou non par la bourse, doit faire l objet de justification sur la base des documents suivants PROGRAMME ERASMUS+ Le programme Erasmus+ concerne les mobilités réalisées dans le cadre d un des accords Erasmus de Sciences Po Grenoble dans les pays suivants : 27 Etats membres de l Union Européenne

Plus en détail

LA RETRAITE DES PROFESSEURS : le point après la loi n 2003-775 du 21 août 2003.

LA RETRAITE DES PROFESSEURS : le point après la loi n 2003-775 du 21 août 2003. LA RETRAITE DES PROFESSEURS : le point après la loi n 2003-775 du 21 août 2003. La loi n 2003-775 constitue une réforme importante pour la retraite des professeurs agrégés. Certains points restent imprécis

Plus en détail

NOTICE D'INFORMATION RELATIVE AU CESU «AIDE A LA PARENTALITE 6-12 ANS»

NOTICE D'INFORMATION RELATIVE AU CESU «AIDE A LA PARENTALITE 6-12 ANS» SECRÉTARIAT GÉNÉRAL DIRECTION DES RESSOURCES HUMAINES SOUS DIRECTION DES POLITIQUES SOCIALES ET DES CONDITIONS DE TRAVAIL NOTICE D'INFORMATION RELATIVE AU CESU «AIDE A LA PARENTALITE 6-12 ANS» Objet :

Plus en détail

Fiche pratique REGIMES COMPLEMENTAIRES DE RETRAITE ET PREVOYANCE : CONDITIONS D EXONERATION DE COTISATIONS

Fiche pratique REGIMES COMPLEMENTAIRES DE RETRAITE ET PREVOYANCE : CONDITIONS D EXONERATION DE COTISATIONS Fiche pratique REGIMES COMPLEMENTAIRES DE RETRAITE ET PREVOYANCE : CONDITIONS D EXONERATION DE COTISATIONS Boite à outils - Juridique Cette fiche vous présente le régime juridique des exonérations de cotisations

Plus en détail

Le temps partiel. Guide du temps partiel des fonctionnaires et des agents non titulaires des trois fonctions publiques

Le temps partiel. Guide du temps partiel des fonctionnaires et des agents non titulaires des trois fonctions publiques MINISTÈRE DE LA FONCTION PUBLIQUE Le temps partiel Guide du temps partiel des fonctionnaires et des agents non titulaires des trois fonctions publiques Guide du temps partiel des fonctionnaires et des

Plus en détail

additif sur l accord national interprofessionnel à la notice d information

additif sur l accord national interprofessionnel à la notice d information additif sur l accord national interprofessionnel à la notice d information Relative au contrat collectif de prévoyance complémentaire à adhésion obligatoire souscrit par votre employeur RéUNICA Prévoyance

Plus en détail

La pension de vieillesse au Luxembourg: réglementation et modalités de calcul. Florence Navarro

La pension de vieillesse au Luxembourg: réglementation et modalités de calcul. Florence Navarro La pension de vieillesse au Luxembourg: réglementation et modalités de calcul Déjeuner-débat ELSA Florence Navarro 2 juillet 2014 Le principe des 3 piliers en matière de pension 1 er pilier Sécurité sociale

Plus en détail

les derniers salaires qui comptent

les derniers salaires qui comptent 1Ce sont les derniers salaires qui comptent Le montant de l allocation d aide au retour à l emploi est calculé sur la base du «salaire journalier de référence» établi à partir des rémunérations perçues

Plus en détail

L évolution des paramètres du régime de la CNAV. Secrétariat général du Conseil d orientation des retraites

L évolution des paramètres du régime de la CNAV. Secrétariat général du Conseil d orientation des retraites CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 28 janvier 2009 9 h 30 «Les différents modes d acquisition des droits à la retraite en répartition : description et analyse comparative des techniques

Plus en détail

Facilitez vos démarches, Étudiants étrangers. renseignez-vous avant de vous déplacer DÉMARCHES ADMINISTRATIVES. www.prefecturedepolice.

Facilitez vos démarches, Étudiants étrangers. renseignez-vous avant de vous déplacer DÉMARCHES ADMINISTRATIVES. www.prefecturedepolice. Facilitez vos démarches, renseignez-vous avant de vous déplacer DÉMARCHES ADMINISTRATIVES Étudiants étrangers Pour obtenir une information ou connaître l adresse du point d accueil le plus proche de chez

Plus en détail

Pouvez-vous prendre votre retraite avant l âge légal?

Pouvez-vous prendre votre retraite avant l âge légal? Salariés NOVEMBRE 2012 nouveauté Pouvez-vous prendre votre retraite avant l âge légal? 2012 etraite anticipée rretraite anticipée Conditions Trimestres retenus Démarches B Les conditions Le décret du 2

Plus en détail

La réforme des pensions expliquée

La réforme des pensions expliquée La réforme des pensions expliquée TABLE DES MATIÈRES 1. LA PENSION ANTICIPÉE... 2 1.1. SITUATION AVANT LA RÉFORME... 2 1.2. SITUATION À PARTIR DU 1 ER JANVIER 2013... 2 1.3. LES MESURES DE TRANSITION...

Plus en détail

Caisse Interprofessionnelle de Prévoyance et d Assurance Vieillesse. Professionnels libéraux. Votre guide de. l invalidité-décès

Caisse Interprofessionnelle de Prévoyance et d Assurance Vieillesse. Professionnels libéraux. Votre guide de. l invalidité-décès Caisse Interprofessionnelle de Prévoyance et d Assurance Vieillesse Professionnels libéraux Votre guide de l invalidité-décès 2013 Afin de vous permettre de comprendre le SOMMAIRE La cotisation du régime

Plus en détail

Congé de soutien/solidarité familiale

Congé de soutien/solidarité familiale Congé de soutien/solidarité familiale Si un membre de votre famille, handicapé ou dépendant, a besoin de votre présence pour quelques temps, sachez que vous pouvez désormais bénéficier d'un congé spécifique.

Plus en détail

Déclaration de ressources Complément (12 mois)

Déclaration de ressources Complément (12 mois) RETRAITE DE Déclaration de ressources Complément (12 mois) Professionnel libéral (art. L. 643-7 du code de la Sécurité sociale) Salarié du régime général et du régime agricole (art. L. 353-1 et suivants

Plus en détail

FRANCE SUISSE LIECHTENSTEIN INFORMATIONS

FRANCE SUISSE LIECHTENSTEIN INFORMATIONS ASSEMBLÉE DES FRANÇAIS DE L ÉTRANGER www.assemblee-afe.fr FRANCE SUISSE LIECHTENSTEIN INFORMATIONS Claudine SCHMID Zurich, septembre 2010 Rapporteur général de la Commission de l Union européenne Conseiller

Plus en détail

Comment m informer au mieux?

Comment m informer au mieux? Comment m informer au mieux? Pour suivre le versement de ma pension d invalidité, j ouvre mon compte sur JE SUIS ACCOMPAGNÉ EN CAS D INVALIDITÉ L'ASSURANCE MALADIE EN LIGNE Pour en savoir plus sur l information

Plus en détail

Contrat d adaptation professionnelle INFORMATIONS A L USAGE DE L ENTREPRISE FORMATRICE ET DE SON SECRETARIAT SOCIAL

Contrat d adaptation professionnelle INFORMATIONS A L USAGE DE L ENTREPRISE FORMATRICE ET DE SON SECRETARIAT SOCIAL Contrat d adaptation professionnelle INFORMATIONS A L USAGE DE L ENTREPRISE FORMATRICE ET DE SON SECRETARIAT SOCIAL Si vous vous posez des questions en matière de PROCESSUS DE FORMATION, voyez les rubriques

Plus en détail

Notice d information Prévoyance

Notice d information Prévoyance Personnel des cabinets médicaux Notice d information Prévoyance Edition février 2015 Notice d information au régime de prévoyance du personnel des cabinets médicaux sommaire sommaire 1. Participants 3

Plus en détail