10 clés pour la gestion des services

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "10 clés pour la gestion des services"

Transcription

1 Préambule Le XXI e siècle sera-t-il celui du service? Je pense, sans prendre trop de risques, pouvoir apporter une réponse positive à cette interrogation. En effet, au regard des informations publiées par l OCDE (Organisation de coopération et de développement économiques), il est fort de constater qu entre 1850 et l an 2000 à l échelle mondiale, l emploi dans l économie des services a progressé de 20 % à 80 %, l industrie et le monde agricole se partageant les 20 % restants. Les métiers se transforment. L ignorer serait pure perte de temps et une preuve de la non acceptation du monde qui nous entoure. Le service et son économie sont désormais entrés dans notre quotidien et omniprésents (je suis à votre service, je travaille dans une société de service, j ai mis en place un processus de continuité de service, etc.). Avant d achever cette courte introduction, je voudrais très simplement vous faire remarquer qu il est rare que le terme service soit utilisé seul! Comme pour tout, le monde de la normalisation y a apporté sa contribution. C est ainsi qu au mois de novembre 2005 est née une nouvelle norme de gestion de service, l ISO Absente du monde normatif jusqu alors, l ISO vient combler un immense manque. En effet, le seul recours à la disposition des organisations de services souhaitant obtenir un certificat était de se faire labelliser sur des référents métiers, voire sur ses propres bonnes pratiques. Au-delà de la norme et de ses composantes, il me semble que quelque chose de très particulier est né en cette fin d année Il faut l avouer, les normes

2 X 10 clés pour la gestion des services restent affaire de spécialistes. Abscons, ésotérique, la norme, fondée sur la raison, ne trouve pas toujours une correspondance pragmatique avec la réalité. En effet n oublions surtout pas que la norme est au service de l homme et pas le contraire, enfin si l homme lui-même respecte cet adage! Pour ce qui est de l ISO 20000, il en est d un tout autre ordre, sans pour autant s opposer aux autres normes. Sa contribution aux autres formes de normalisation se concrétisera, je suis sûr, par un apport à valeur ajoutée. Construite sur un référent opérationnel issu du monde de l informatique, ITIL, l ISO a su tirer profit de tous les travaux y afférents et ce sans jamais le citer. C est ainsi qu elle a construit les bases de sa notoriété future. Son lien avec le monde de l opérationnel est un gage de réussite et d acceptation par les organisations et les hommes qui les constituent. Et si un jour, il vous vient l idée de penser que l ISO est fruit d un concept, je vous invite à vous remémorer le fait que le référentiel ITIL est né du terrain et que c est là, et seulement là, que le recueil et l assemblage des bonnes pratiques ont été réalisés. L ISO est à l organisation ce qu ITIL est à l opérationnel. Elle est source d évolution, de transparence opérationnelle et une forme de reconnaissance par ses pairs et ses clients en tant que fournisseur de services (Service Provider). Avec l ISO va naître ce que je pourrais appeler «l esprit service», voire «l esprit service d entreprise», une nouvelle forme de stratégie collective au service du client. Je n ai jamais pensé qu un certificat était un gage de confiance aveugle ou une preuve de bonne pratique. Par contre, il contribue à une exposition du fournisseur de services et une volonté collective d évolution. C est ainsi qu il faut bien distinguer «normalisation» et «certification», le second terme n étant que la conséquence de l investissement, la compréhension et la réussite dans le premier. La mission première de la norme ISO est d apporter à nos clients la preuve du respect et la visibilité de nos engagements au regard des services délivrés. Mais ceci ne peut se faire sans vous être assuré préalablement d une continuité collective, là où vous avez bâti sur des hommes. Le business aidant, certains acteurs vous diront «oui, mais si vous n avez pas mis en place une démarche ITIL, c est impossible, il faut repartir à la case départ». Peut-être que «oui», mais peut-être que «non». Je ne pense pas que l on puisse et doive s exprimer ainsi. En effet, croire qu une entreprise ne peut pas bien travailler sans avoir appliqué un référentiel, me semble tout autant irres-

3 Préambule XI pectueux qu idéologique. Certes, une démarche ITIL préalable va contribuer à un meilleur positionnement des organisations et une plus grande efficacité dans la mise en œuvre de la norme. Prenons pour exemple le vocabulaire commun que nous met à disposition ITIL. Une démarche ISO doit être possible sans préalable. D ailleurs, le jour où un donneur d ordre vous assignera le fait d être ISO à la fin de l année, je suis certain que votre intelligence d opération saura vous guider au-delà des chemins ITILiens! L ISO est née, vive l ISO Cependant, elle se doit d évoluer pour conserver l esprit du pragmatisme. La première grande évolution, qui vient de poindre, a été l ouverture vers les services aux clients, et ce au-delà des services IT. Un réel plus, qui favorisera l émergence du service et de sa culture au plus profond de la société et de l éducation. D un point de vue orientation, et compte tenu des responsabilités qui m ont été conférées sur ce thème, j essaie de sensibiliser toutes les entreprises et tous les hommes qui les constituent, le contexte actuel de certification étant trop contraignant. Comme vous l explique Claude Pinet dans cet ouvrage plein de qualités et de bon sens, l obtention du certificat nécessite une réponse positive à TOUTES les exigences de la norme. Un seul point vous manque et tout est «oublié»! Ma proposition est à l image des approches de maturité des organisations. Petit pas après petit pas, je deviens grand. Il me semble que seul ce préalable est synonyme de pérennité et de réussite pour les producteurs de services que nous sommes, et a fortiori pour la norme. Maintenant et après la lecture de cet ouvrage, il vous restera à la mettre en place et à contribuer à l évolution de vos organisations de services. Sa lecture est aisée, structurée et le fruit d une longue expérience de terrain. Mais au-delà de tout, ce qui va prévaloir, c est votre expérience et votre propre champ d expérimentation. Si la route est longue, n oubliez jamais que l ISO est le fruit d opérationnels qui n avait d autre but. que le vôtre! Thierry Chamfrault Fondateur et administrateur de l itsmf Français Responsable de la commission «Éducation et Normalisation» Président de la commission IS à AFNOR

4 Préface Dans les économies occidentales profondément tertiarisées, la place du service est devenue prépondérante, qu il s adresse à des entreprises ou à des consommateurs. Sa nature lui confère une attractivité et un intérêt de la part de nombreuses parties prenantes. Un service est composable et fait apparaître la richesse d intervenants contributeurs à sa délivrance et à sa conformité. Mais quel est le paysage actuel de la reconnaissance de la conformité d un service? En France, le service au consommateur notamment par la certification de services est une préoccupation du législateur. Le décret associé, publié en 1994, définit le cadre exact de cette activité de certification. Applicable à l ensemble des métiers des services, cette initiative constitue une spécificité dans les environnements européen et mondial. Récemment publiée en 2005, la norme ISO/CEI apparaît comme une démarche universelle, applicable par les fournisseurs de services informatiques, différenciant leurs offres de services, contribuant à la performance des clients et permettant de bénéficier d une reconnaissance officielle par une certification tierce partie. Cette norme internationale introduit une approche complémentaire et résolument novatrice des services dans les organisations (entreprises, administrations, etc.). Pour le moment attachée à sa dimension informatique et à ITIL, au sein desquels elle puise ses propriétés de praticité, elle n en demeure pas moins un référentiel d avenir, apte à se déployer pour tout type de services.

5 XIV 10 clés pour la gestion des services L organisme que je représente est une partie prenante dans l analyse de la conformité d un service vis-à-vis de ses caractéristiques et dans la délivrance d un certificat de reconnaissance, selon les principes d éthique et de déontologie associés à cette activité. Mais avant de parler de reconnaissance, de certification ou même d avantage concurrentiel, il me semble essentiel de s attacher aux raisons d être d un référentiel : normaliser le fonctionnement d un secteur, d un marché ou d une pratique. Les entreprises se posent actuellement la question de la multitude de référentiels normatifs et privés dans le domaine des systèmes d information. Nul ne peut apporter une réponse franche, une norme n est pas parfaite, chaque texte a son objectif et certaines se complètent. L entreprise doit donc identifier ses priorités, les hiérarchiser et utiliser si elle le souhaite les outils normatifs ou privés mis à sa disposition. Pour l ISO/CEI , un des objectifs affichés est de contribuer à améliorer la capacité d une entreprise à fournir un service convenu avec un client. Cet objectif est d autant plus difficile qu un service se complexifie avec le nombre de contributeurs. Instaurant la communication tant ascendante que descendante ainsi qu un véritable projet d entreprise fédérateur, la norme s appuie sur les hommes et leurs compétences pour la recherche de l efficience et la satisfaction des clients et utilisateurs. L ouvrage que nous propose Claude Pinet présente en dix étapes-clés le nouveau venu sur la scène internationale de la normalisation : l ISO/CEI , afin de répondre aux problématiques précédemment citées. Le lecteur disposera d une grille de lecture globale de ce référentiel en vue de l engagement d une démarche au sein de son organisation jusqu à l obtention de la certification. Les multiples expériences de l auteur au sein d entreprises, sa connaissance approfondie de nombreux référentiels de management, son implication au sein des groupes de travail de normalisation et son approche pédagogique éclaireront le lecteur initié tout comme le néophyte sur la qualité dans les services. Je recommande cet ouvrage à toutes personnes impliquées dans la gestion de services. Par son souci d exhaustivité, l auteur révèle au lecteur les enjeux actuels et à venir de l ISO/CEI , discerne les points essentiels et les fondements d une démarche de management des services ainsi que les modalités pratiques de ce référentiel dans un souci d amélioration et/ou de certification. Philippe Bourdalé Chef de projet AFAQ AFNOR Certification

6 Présentation de l auteur Claude Pinet, ingénieur CNAM, ingénieur européen (EUR ING ), est auditeur qualité certifié IRCA 1 sous le n depuis plus de 12 ans. Ingénieur-conseil, il a accompagné de nombreux organismes ou entreprises de toutes tailles pour concevoir, formaliser et mettre en place leur système de management, qu il soit de la qualité ou des services. Ses nombreux retours d expériences lui ont aussi permis d assister des responsables qualité et les directions informatiques dans la mise en œuvre de méthodes et d outils pour obtenir des améliorations efficientes. Auditeur de certification ISO 9001, ISO 14001, ISO/CEI 20000, pour le compte de plusieurs organismes de certification accrédité par le Comité français d accréditation (COFRAC), il a audité de nombreux systèmes de management de la qualité et des systèmes de management des services. Il a recommandé l obtention de certificats ISO dans des domaines d activité économique diversifiés (de l industrie, de l administration publique, de la banque/assurance et d entreprises de service). À AFNOR, il participe aux groupes de travail internationaux qui contribuent à la rédaction, au vote et à l évolution des normes ISO. 1. International Register of Certificated Auditors Site web :

7 XVI 10 clés pour la gestion des services Ce capital d expériences a permis à ce professionnel de la qualité des services et de la certification des systèmes d information de créer le cabinet CPI Conseil 2, spécialisé dans la mise en œuvre des référentiels et des outils pour l amélioration continue. 2. Site web : ; adresse électronique pour courriel :

8 Avant-propos Depuis l apparition des concepts de la qualité, la préoccupation majeure de toute entreprise (ou organisme au sens plus général) est de répondre aux besoins de ses clients afin que ces derniers soient satisfaits de ce qui leur est fourni. D abord axés sur la fabrication de produits matériels, les impératifs de qualité se sont aussi portés progressivement sur la mise à disposition de services. Si pour des produits fabriqués l appréciation de la qualité est aisément palpable, il en est autrement pour des services délivrés à un/des client(s). De plus, les services tendent à devenir immatériels, ce qui ne fait qu augmenter la complexité de la perception de la satisfaction des utilisateurs/clients. Dans un tel contexte, le(s) service(s) apporté(s) au(x) client(s) se positionne(nt) au cœur des préoccupations de toute entreprise/organisation. C est même une condition de la survie et de la pérennité de l entreprise. Afin d inscrire cette finalité dans sa stratégie, une entreprise va devoir organiser son système d information dans le sens de cette orientation. La qualité de service attendue des activités de l entreprise sera directement liée à la qualité de la production de son informatique. Ce qui implique une maîtrise complète de l ensemble des outils utilisés (matériels, logiciels, systèmes, réseaux ) et un état d esprit différent du personnel qui soit fortement imprégné d une culture du service. De nombreuses exigences nouvelles voient le jour. Elles deviennent déterminantes pour les hommes et les systèmes qui interviennent dans le traitement de l information et par voie de conséquence, pour l entreprise tout entière.

9 XVIII 10 clés pour la gestion des services Une absence de maîtrise des services rendus par le traitement de l information risque d entraîner des erreurs et des pannes dont les répercussions peuvent être très lourdes de conséquences. L objectif de cet ouvrage est d être utile : d une part, à tout intervenant dans les traitements de l information, quel que soit son degré de responsabilité, afin d améliorer la qualité des services fournis ; d autre part, à tout utilisateur ou client de prestations de service informatique, afin de mieux préciser ses besoins et de retirer une plus grande satisfaction. La certification, si elle est recherchée, ne devant être considérée que comme un moyen et non une fin en soi.

10 Introduction La notion de service est un terme très vaste qui, en fonction du contexte ou des interlocuteurs concernés, recouvre des éléments bien différents. De plus en plus, les industriels qui, jusque-là, fabriquaient et distribuaient des produits (produits manufacturés), devant la nécessité de se différencier, font évoluer leur offre commerciale en direction de leurs clients. Ainsi, ces industriels complètent leurs offres en ajoutant à leur catalogue un certain nombre de services associés. Par exemple, pour l achat d un véhicule, le consommateur dispose au moins d un service inclus, la garantie, mais aussi des services optionnels, tel qu un moyen de financement préférentiel, l entretien, des assurances À côté du secteur industriel, l INSEE 1 répertorie le secteur des services qui regroupe des activités très diverses telles que les transports, la restauration, les banques, les assurances sans oublier les services publics. On peut considérer que ce qui différencie un produit c est, en principe, son processus de fabrication effectué en usine. Puis le produit est stocké avant sa mise à disposition du client/consommateur. Par contre, un service est, en principe, élaboré en présence du client qui le consomme sur place. Un service ne fait pas l objet de stockage. 1. Institut national de la statistique et des études économiques ; site web :

11 XX 10 clés pour la gestion des services À cette vue traditionnelle du clivage produit/service, il faut ajouter une dimension immatérielle du service qui concerne tout ce qui est fourniture de prestations intellectuelles. Dans ce cas de figure, on parlera même de «société de service». En matière de qualité, c est-à-dire de satisfaction du client/consommateur, il semble relativement aisé d apprécier le niveau de satisfaction pour des produits manufacturés. En effet, ces produits sont «palpables» et leurs caractéristiques physiques sont bien réelles. Elles font appel à nos sens (vue, ouïe, odorat, toucher). En ce qui concerne les services, c est plus difficile. En effet, le client/utilisateur va pouvoir exprimer sa satisfaction/non-satisfaction sur le champ. Par contre les paramètres de production du service sont complexes. Donc leur maîtrise s avère plus difficile. Dans le cas des prestations de service fournies à partir des systèmes d information (donc produits avec des outils informatiques), c est encore plus abstrait. De plus, les technologies de l information font appel à des moyens très jeunes par rapport à d autres sciences. Les outils ne sont pas toujours stabilisés et les mentalités des intervenants ne sont pas suffisamment confortées. Pour répondre à ces besoins de «confiance», des méthodes et des normes sont apparues, gage de maturité. La démarche méthodologique proposée dans cet ouvrage contribue à cet objectif d amélioration des prestations de service obtenues par le moyen des technologies de l information. Le présent ouvrage comporte trois parties : La première partie rappelle le contexte et les fondamentaux constitutifs des bonnes pratiques de l ITIL. La deuxième partie développe les éléments clés qui permettent de comprendre les mécanismes de la norme internationale ISO/CEI 20000, puis de mettre en place dans votre organisation les réponses aux exigences de la norme, et ensuite d aller jusqu à la certification si tel est votre projet. La troisième partie comporte 22 fiches techniques qui accompagnent la démarche méthodologique et sont autant d outils pratiques pour une mise en œuvre efficace.

12 Partie I Historique et ITIL

13 Cette partie de l ouvrage nous servira à positionner le contexte historique qui a conduit à l apparition d ITIL 1, avec quelques rappels des grands principes constitutifs de l ITIL. En effet, ces principes représentent les fondamentaux de toute démarche d amélioration à mettre en œuvre pour la fourniture de prestations de qualité dans le domaine des technologies de l information. Toutefois, nous nous garderons bien d oublier qu ITIL n est ni une méthode, ni une norme mais seulement un ensemble de bonnes pratiques. Enfin, nous retracerons les faits marquants qui ont permis de faire migrer cet ensemble de bonnes pratiques vers l univers des normes internationales, prélude à la naissance de l ISO/CEI ITIL est une marque déposée de la Direction britannique du commerce (OGC).

14 A Le contexte Depuis quelques années, la «méthode ITIL» est largement évoquée, comme un véritable phénomène de mode. Afin de bien comprendre ce qui se cache derrière cet engouement, nous allons revenir un instant sur le cheminement qui a conduit à cette notoriété. A.1 Historique ITIL 1 est né en Angleterre à la fin des années Le gouvernement de Margaret Thatcher impose aux administrations publiques britanniques une politique de mise en concurrence systématique avec les prestations informatiques des acteurs privés disponibles sur les marchés (Market testing). Un groupe de travail, la Central Computer & Telecommunications Agency (CCTA), réuni des responsables opérationnels, des experts indépendants et des consultants spécialisés. Cette agence gouvernementale anglaise, véritable plateforme d échange dédiée au partage des pratiques et des retours d expériences, 1. Information Technology Infrastructure Library : bibliothèque de l infrastructure des technologies de l information.

15 6 10 clés pour la gestion des services est chargée d améliorer l efficacité et la qualité des prestations des services informatiques des ministères. Cette agence est depuis devenue l Office of Government Commerce (OGC). Le résultat de ces travaux a permis d établir un référentiel des meilleures pratiques. Le référentiel ITIL a connu un développement rapide en Angleterre, adopté par de nombreuses administrations et grandes entreprises, publiques et privées. ITIL s est naturellement imposé comme un standard reconnu par les acteurs de l industrie informatique. Puis ce référentiel s est développé aux Pays-Bas avant de continuer son expansion à travers le monde, jusqu en France, où il a mis plus de temps à se mettre en place. Aujourd hui, un certain nombre d entreprises françaises adoptent le référentiel ITIL pour deux raisons majeures : L industrialisation de la production des systèmes informatiques est un enjeu de réduction des coûts et des risques tout en assurant disponibilité et performance. La méthode constitue une approche structurée pour gérer les services informatiques. A.2 Les acteurs de l ITIL Les utilisateurs de l ITIL se sont regroupés en association afin de promouvoir le référentiel, et de le placer en tant que standard : c est l itsmf (Information Technology Service Management Forum). En France, il s agit d une association loi 1901, dont la vocation est de promouvoir, diffuser et faire évoluer le référentiel ITIL. Elle aide les entreprises et organisations françaises à adopter les meilleures pratiques de gestion des services informatiques. Aujourd hui, la promotion du référentiel ITIL est assurée conjointement par l OGC, l itsmf, l ISEB (Information Systems Examination Board, anglais) et l EXIN (Examination Institute, hollandais). L ISEB et l EXIN ont la responsabilité des programmes de certification des personnes ainsi que l accréditation des organismes de formation habilités à délivrer des certifications de personnes. En France, la popularité d ITIL s est accrue dès 2004, avec un nombre d adhérents à l itsmf devenu significatif. L itsmf France et AFAQ AFNOR

16 Le contexte 7 Certification 2 ont signé le 23 mai 2006 une convention de partenariat. Aux termes de cet accord, les deux entités s engagent à : promouvoir le déploiement de la norme ISO/CEI partie 1 ; contribuer à la qualité des services fournis par les entreprises. Ainsi, grâce à ce partenariat, les deux organismes partagent leurs expertises au profit des entreprises intéressées par la certification ISO Cette convention permet de mettre en commun tous les moyens nécessaires pour développer la certification ISO en France, en Europe et à l international. Pour cela, AFAQ AFNOR Certification et l itsmf France ont élaboré, ensemble, un schéma de certification, un programme de qualification d auditeurs ISO et présentent leurs compétences dans des cursus universitaires. Ce partenariat entre AFAQ AFNOR Certification, leader de la certification, et l itsmf France constitue une étape fondamentale pour le déploiement de l ISO Il répond à un besoin des entreprises qui souhaitent mettre en valeur auprès de leurs clients les bonnes pratiques de leurs services informatiques. A.3 ITIL, qu est-ce que c est? ITIL est une série d ouvrages qui concernent la gestion des services liés aux technologies de l information et constitue un référentiel des meilleures pratiques pour la gestion des services fournies par un organisme (entreprise, administration, entité, service ) dans le domaine des technologies de l information. Ce référentiel représente pour les professionnels de l informatique une abondante source d aides opérationnelles. Notamment, une approche pratique pour atteindre des objectifs de qualité et de maîtrise des coûts. Pour répondre aux besoins d un utilisateur, dans le cadre de la réalisation des activités de son métier, le service lié aux technologies de l information va s appuyer sur l infrastructure informatique du système d information. Cette infrastructure est composée des éléments suivants : les matériels ; les logiciels ; les documents. 2. Site officiel d AFAQ AFNOR Certification :

17 8 10 clés pour la gestion des services ITIL constitue une démarche structurée et opérationnelle, décrite dans le chapitre suivant. A.4 ITIL, une nouvelle vision du service La fourniture des services délivrés par les technologies de l information doit naturellement soutenir les métiers de l entreprise de manière efficace et rentable. En cela, ITIL apporte un nouvel éclairage sur les finalités des apports des technologies de l information. Véritable nouvelle vision de la notion du service, cette démarche se traduit par exemple par : le service n est plus pour des utilisateurs mais pour des clients ; les objectifs ne sont plus tournés vers l intérieur et l exploitation machine mais vers l extérieur de l entité et pour fournir des services ; l informatique n est plus centré sur les technologies mais sur les processus de bout en bout ; les applications ne sont plus spécifiques et développées en interne mais utilisent des progiciels standards permettant l externalisation. A.5 L intérêt d ITIL La fourniture des services délivrés par les technologies de l information doit naturellement soutenir les métiers de l entreprise de manière efficace et rentable. ITIL a l avantage d offrir une liaison entre les exigences des métiers de l entreprise et les contraintes des technologies de l information. Cette mise en adéquation entre ces deux éléments, qui n ont pas toujours des objectifs convergents, s articule autour de la définition et de la mise en œuvre de la notion de «services fournis». ITIL est une approche pragmatique qui permet d aider les directions informatiques à atteindre les objectifs suivants : aligner les services liés aux technologies de l information sur les besoins de l entreprise et de ses clients ; atteindre les objectifs métier de l entreprise et donc améliorer la qualité de ses services ; une meilleure maîtrise des coûts.

18 Le contexte 9 Trois grands principes constituent les fondements du référentiel ITIL : L orientation client : l utilisateur (le client) est positionné au centre des préoccupations de l entreprise. Les activités relatives à l informatique doivent s inscrire dans une relation de type client-fournisseur. La notion de cycle de vie : pour être efficace, la gestion des services doit être prise en considération en amont des projets, dès la phase de conception. Ensuite, le service doit être maîtrisé tout au long de son existence, et cela jusqu à son retrait. L approche processus : toutes les activités (activités métiers et activités informatiques) peuvent être modélisées. La mise en place de processus permet de maîtriser la qualité des services offerts. De plus, ITIL permet de faciliter le dialogue entre tous les acteurs grâce à un vocabulaire commun.

D O S S I E R D E P R E S S E

D O S S I E R D E P R E S S E D O S S I E R D E P R E S S E POINTS CLES ITIL : - Une réponse aux besoins actuels des entreprises de professionnalisation et d industrialisation des services informatiques - Des avantages concrets en

Plus en détail

ITIL V2. Historique et présentation générale

ITIL V2. Historique et présentation générale ITIL V2 Historique et présentation générale Création : novembre 2004 Mise à jour : août 2009 A propos du document Ce document de référence sur le référentiel ITIL a été réalisé en 2004 et la traduction

Plus en détail

ITIL. optimal. pour un service informatique. 2 e édition C H R I S T I A N D U M O N T. Préface de Patrick Abad

ITIL. optimal. pour un service informatique. 2 e édition C H R I S T I A N D U M O N T. Préface de Patrick Abad C H R I S T I A N D U M O N T Préface de Patrick Abad ITIL pour un service informatique optimal 2 e édition Groupe Eyrolles, 2006, 2007, ISBN : 978-2-212-12102-5 Introduction..................................................

Plus en détail

ITIL : Premiers Contacts

ITIL : Premiers Contacts IT Infrastructure Library ITIL : Premiers Contacts ou Comment Optimiser la Fourniture des Services Informatiques Vincent DOUHAIRIE Directeur Associé vincent.douhairie douhairie@synopse. @synopse.fr ITIL

Plus en détail

ITIL v3. La clé d une gestion réussie des services informatiques

ITIL v3. La clé d une gestion réussie des services informatiques ITIL v3 La clé d une gestion réussie des services informatiques Questions : ITIL et vous Connaissez-vous : ITIL v3? ITIL v2? un peu! beaucoup! passionnément! à la folie! pas du tout! Plan général ITIL

Plus en détail

Groupe Eyrolles, 2006, ISBN : 2-212-11734-5

Groupe Eyrolles, 2006, ISBN : 2-212-11734-5 Groupe Eyrolles, 2006, ISBN : 2-212-11734-5 Introduction.................................................. 1 Mesurer l efficacité des services informatiques................. 1 La réduction des coûts......................................

Plus en détail

agiles Les services et les processus Retours d expérience basés sur ITIL v3 études, développement & intégration

agiles Les services et les processus Retours d expérience basés sur ITIL v3 études, développement & intégration études, développement & intégration Les services agiles et les processus Retours d expérience basés sur ITIL v3 Thierry Chamfrault Claude Durand Préface de Georges Epinette Table des matières Préface.....................................................................

Plus en détail

Introduction à ITIL V3. et au cycle de vie des services

Introduction à ITIL V3. et au cycle de vie des services Introduction à ITIL V3 et au cycle de vie des services Création : janvier 2008 Mise à jour : juillet 2011 A propos A propos du document Ce document de référence sur le référentiel ITIL V3 a été réalisé

Plus en détail

Le système d accréditation n est pas un système basé sur la conformité à la. de ce fait, il se différencie

Le système d accréditation n est pas un système basé sur la conformité à la. de ce fait, il se différencie Système d accreditation des organismes de formation Origine, objectifs et méthodologie du système d accréditation Carlos Capela Coordinateur du projet INOFOR - Institut pour l innovation dans la formation

Plus en détail

ITIL, une approche qualité pour la gestion des services(*) informatiques. Pourquoi et comment introduire ITIL dans son organisation

ITIL, une approche qualité pour la gestion des services(*) informatiques. Pourquoi et comment introduire ITIL dans son organisation Livre blanc Le pragmatisme de votre système d information Rédacteur : Marc LORSCHEIDER / Expert ITIL Mise à jour : 05/06/2013 ITIL, une approche qualité pour la gestion des services(*) informatiques Pourquoi

Plus en détail

Information Technology Services - Learning & Certification. «Développement et Certification des Compétences Technologiques»

Information Technology Services - Learning & Certification. «Développement et Certification des Compétences Technologiques» Information Technology Services - Learning & Certification «Développement et Certification des Compétences Technologiques» www.pluralisconsulting.com 1 IT Training and Consulting Services Pluralis Consulting

Plus en détail

ISO/CEI 19770-1. Technologies de l information Gestion des actifs logiciels. Partie 1: Procédés et évaluation progressive de la conformité

ISO/CEI 19770-1. Technologies de l information Gestion des actifs logiciels. Partie 1: Procédés et évaluation progressive de la conformité NORME INTERNATIONALE ISO/CEI 19770-1 Deuxième édition 2012-06-15 Technologies de l information Gestion des actifs logiciels Partie 1: Procédés et évaluation progressive de la conformité Information technology

Plus en détail

TUV Certification Maroc

TUV Certification Maroc Page 1 sur 7 Formation : Référence : Durée : Formation enregistrée IRCA Auditeur / Responsable d audit ISO 27001 :2005 IR07 5 jours TÜV Rheinland Akademie Page 2 sur 7 OBJECTIFS DE LA FORMATION Rappeler

Plus en détail

D ITIL à D ISO 20000, une démarche complémentaire

D ITIL à D ISO 20000, une démarche complémentaire D ITIL à D ISO 20000, une démarche complémentaire www.teamup-consulting.com Teamup Consulting - 1 Certificat nºinf/2007/29319 1 ère société de conseil française certifiée ISO 20000-1:2011 Sommaire Introduction

Plus en détail

Catalogue de Formations

Catalogue de Formations Catalogue de Formations QUALITY & INNOVATION Tel : +33 (0) 1 39 56 11 34 Gsm : +33 (0) 6 48 29 84 54 Fax : +33 (0) 1 60 14 61 82 www.q2i-edu.fr 1 Ce catalogue a pour objectif de vous renseigner sur le

Plus en détail

Clément ALBRIEUX (69)

Clément ALBRIEUX (69) Pratique 20 : Une nouvelle identité entrepreneuriale 287 Le témoin : Clément ALBRIEUX (69) 30 collaborateurs Comment est définie et gérée l innovation dans votre cabinet? Les collaborateurs du cabinet

Plus en détail

Optimisez le potentiel de votre entreprise grâce à des certifications internationalement reconnues. Les Experts en Certification des Professionnels

Optimisez le potentiel de votre entreprise grâce à des certifications internationalement reconnues. Les Experts en Certification des Professionnels Professionnels Organismes de Formation Centres d Examens Les Experts en Certification des Professionnels Professional Certifications Optimisez le potentiel de votre entreprise grâce à des certifications

Plus en détail

Vaincre les incompréhensions ITIL 2011

Vaincre les incompréhensions ITIL 2011 Vaincre les incompréhensions ITIL 2011 Orateur Société Orateur Sponsor/Partenaire Delphine Bosramier- Consultant Senior Amettis Amettis Référent itsmf France L offre de service, reflet de la transformation

Plus en détail

I.T.I.L. I.T.I.L. et ISO 20000 ISO 20000. La maturité? La Mêlée Numérique 10. le 8 juin 2006. Luc Van Vlasselaer http://itil.lv2.

I.T.I.L. I.T.I.L. et ISO 20000 ISO 20000. La maturité? La Mêlée Numérique 10. le 8 juin 2006. Luc Van Vlasselaer http://itil.lv2. et La maturité? La Mêlée Numérique 10 le 8 juin 2006 Plan de la p Introduction /IEC Conclusions Questions et réponses La Norme /IEC ntroduction Technologie de l'information - Gestion des services Partie

Plus en détail

LA DEFINITION DES COMPETENCES : QUEL ROLE POUR LES ASSOCIATIONS PROFESSIONNELLES?

LA DEFINITION DES COMPETENCES : QUEL ROLE POUR LES ASSOCIATIONS PROFESSIONNELLES? LA DEFINITION DES COMPETENCES : QUEL ROLE POUR LES ASSOCIATIONS PROFESSIONNELLES? INTRODUCTION Depuis quelques années, un certain nombre d évolutions à la fois sociétales et professionnelles nous poussent,

Plus en détail

ITSM - Gestion des Services informatiques

ITSM - Gestion des Services informatiques Chapitre 1 - COMPRENDRE LE MARCHÉ ITSM - Gestion des Services informatiques Copyright 2011 CXP. 1 ITSM - Gestion des Services informatiques L'étude a été réalisée par : Dalila Souiah OBJECTIF DU DOCUMENT.

Plus en détail

Enquête ITIL et la performance en entreprise 2007 CONNECTING BUSINESS & TECHNOLOGY

Enquête ITIL et la performance en entreprise 2007 CONNECTING BUSINESS & TECHNOLOGY Enquête ITIL et la performance en entreprise 0 CONNECTING BUSINESS & TECHNOLOGY CONTEXTE L enquête «ITIL et la gestion de la performance en entreprise» 0 de Devoteam Consulting a permis de recueillir 1

Plus en détail

Information Technology Services - Learning & Certification

Information Technology Services - Learning & Certification Information Technology Services - Learning & Certification «.Pluralis Consulting vous assure un accompagnement de qualité Pour la valorisation de votre Système d information.» Juillet 2014 www.pluralisconsulting.com

Plus en détail

Guide de labellisation

Guide de labellisation Version du 30.09.2014 Sommaire Le Label Cloud - Pour qui? Pour quoi?... 3 Un cercle vertueux... 5 Documents applicables... 6 Attribution du Label Cloud... 7 Comment obtenir le Label Cloud?... 9 Référentiel

Plus en détail

ISO/IEC TR 90006. Première édition 2013-11-01. Numéro de référence ISO/IEC TR 90006:2013(F) ISO/IEC 2013

ISO/IEC TR 90006. Première édition 2013-11-01. Numéro de référence ISO/IEC TR 90006:2013(F) ISO/IEC 2013 RAPPORT TECHNIQUE ISO/IEC TR 90006 Première édition 2013-11-01 Technologies de l information Lignes directrices pour l application de l ISO 9001:2008 pour la gestion des services IT et son intégration

Plus en détail

Sciences de Gestion Spécialité : SYSTÈMES D INFORMATION DE GESTION

Sciences de Gestion Spécialité : SYSTÈMES D INFORMATION DE GESTION Sciences de Gestion Spécialité : SYSTÈMES D INFORMATION DE GESTION Classe de terminale de la série Sciences et Technologie du Management et de la Gestion Préambule Présentation Les technologies de l information

Plus en détail

Démarche de traçabilité globale

Démarche de traçabilité globale Démarche de traçabilité globale Dr Chi-Dung TA* Responsable Qualité, Danone Vitapole chi-dung.ta@danone.com La traçabilité existe depuis un certain nombre d'années dans les entreprises à des niveaux plus

Plus en détail

Introduction à ITIL. Un guide d'initiation à ITIL. Tana Guindeba, ing. jr Mars 2014. Guintech Informatique. Passer à la première page

Introduction à ITIL. Un guide d'initiation à ITIL. Tana Guindeba, ing. jr Mars 2014. Guintech Informatique. Passer à la première page Introduction à ITIL Un guide d'initiation à ITIL Tana Guindeba, ing. jr Mars 2014 1 ITIL Définition: ITIL (Information Technology Infrastructure Library) qui se traduit en français par «Bibliothèque pour

Plus en détail

Yphise optimise en Coût Valeur Risque l informatique d entreprise

Yphise optimise en Coût Valeur Risque l informatique d entreprise Réussir le Service Management avec ISO 20000-1 Novembre 2007 Xavier Flez yphise@yphise.com Propriété Yphise 1 Introduction (1/2) Il existe une norme internationale sur le Service Management en plus d ITIL

Plus en détail

Filiale du Groupe Supporter

Filiale du Groupe Supporter Filiale du Groupe Supporter À PROPOS DU GROUPE SUPPORTER 3 sociétés : Supporter, Supporter Assurances, Supporter Intégration et Services 200 collaborateurs répartis entre Paris, Bordeaux, Madrid et Lisbonne

Plus en détail

Prestations d audit et de conseil 2015

Prestations d audit et de conseil 2015 M. Denis VIROLE Directeur des Services +33 (0) 6 11 37 47 56 denis.virole@ageris-group.com Mme Sandrine BEURTHE Responsable Administrative +33 (0) 3 87 62 06 00 sandrine.beurthe@ageris-group.com Prestations

Plus en détail

PROCEDURES DE CONTROLE INTERNE RAPPORT CONTROLE INTERNE. Enjeux du Contrôle interne au sein du Groupe Cegedim

PROCEDURES DE CONTROLE INTERNE RAPPORT CONTROLE INTERNE. Enjeux du Contrôle interne au sein du Groupe Cegedim RAPPORT DU PRÉSIDENT DU CONSEIL D ADMINISTRATION SUR LES CONDITIONS DE PRÉPARATION ET D ORGANISATION DES TRAVAUX DU CONSEIL AINSI QUE SUR LES PROCÉDURES DE CONTRÔLE INTERNE MISES EN PLACE PAR LA SOCIÉTÉ

Plus en détail

Gouvernance IT et Normalisation

Gouvernance IT et Normalisation http://www.ab consulting.eu Gouvernance IT et Normalisation Alain Bonneaud AB Consulting V1.1 03/11/2008 2 Livre blanc rédigé par Alain Bonneaud, CEO de AB Consulting et QualiTI7 France, certifié ISO 20000

Plus en détail

C.E.S.I.T Comités des EXPLOITANTS DE SALLES INFORMATIQUES et TELECOM I T I L PRESENTATION DU REFERENTIEL

C.E.S.I.T Comités des EXPLOITANTS DE SALLES INFORMATIQUES et TELECOM I T I L PRESENTATION DU REFERENTIEL I T I L PRESENTATION DU REFERENTIEL loitation 1 1 Introduction 1.1. Description du document Ce document présente les grandes lignes du référentiel ITIL exploitants de salles informatiques dans le cadre

Plus en détail

Etude sur les Maisons des Services Publics en Europe (hors la France)

Etude sur les Maisons des Services Publics en Europe (hors la France) Etude sur les Maisons des Services Publics en Europe (hors la France) Résumé du rapport réalisé par EUROPA pour la DATAR DATAR EUROPA Etude sur les maisons des services publics en Europe Résumé du rapport

Plus en détail

L Assurance Qualité DOSSIER L ASSURANCE QUALITE

L Assurance Qualité DOSSIER L ASSURANCE QUALITE DOSSIER L ASSURANCE QUALITE L Assurance Qualité DOSSIER N D4-2-GW0301 Satisfaction.fr 164 ter rue d Aguesseau 92100 Boulogne Billancourt 01.48.25.76.76 http://www.satisfaction.fr/ Page 1 Définition Normalisée.

Plus en détail

STRATEGIE, GOUVERNANCE ET TRANSFORMATION DE LA DSI

STRATEGIE, GOUVERNANCE ET TRANSFORMATION DE LA DSI STRATEGIE, GOUVERNANCE ET TRANSFORMATION DE LA DSI NOTRE EXPERTISE Dans un environnement complexe et exigeant, Beijaflore accompagne les DSI dans le pilotage et la transformation de la fonction SI afin

Plus en détail

Animer une association

Animer une association FICHE PRATIQUE N 7 www.animafac.net gestion de projet Animer une association Une association vit mieux si elle est composée de plusieurs membres partageant un projet collectif. Si la loi 1901 est une loi

Plus en détail

Catalogue de services standard Référence : CAT-SERVICES-2010-A

Catalogue de services standard Référence : CAT-SERVICES-2010-A Catalogue de services standard Référence : CAT-SERVICES-2010-A Dans ce catalogue, le terme Client désigne l entité légale intéressée à l achat de services délivrés par ITE- AUDIT, que cet achat soit un

Plus en détail

When Recognition Matters

When Recognition Matters When Recognition Matters PROGRAMME DE PARTENARIAT DU PECB www.pecb.com A propos du PECB /// Le PECB (Professional Evaluation and Certification Board) est un organisme de certification des personnes pour

Plus en détail

Novembre 2013. Regard sur service desk

Novembre 2013. Regard sur service desk Novembre 2013 Regard sur service desk édito «reprenez le contrôle grâce à votre service desk!» Les attentes autour du service desk ont bien évolué. Fort de la riche expérience acquise dans l accompagnement

Plus en détail

Information Technology Services - Learning & Certification. www.pluralisconsulting.com

Information Technology Services - Learning & Certification. www.pluralisconsulting.com Information Technology Services - Learning & Certification www.pluralisconsulting.com 1 IT Consulting &Training Créateur de Performance Pluralis Consulting Services et de Conseil en Système d Information

Plus en détail

Procédure interne / Usage / Formation ITIL ( BIBLIOTHÈQUE D INFRASTRUCTURE DES TECHNOLOGIES DE L INFORMATION )

Procédure interne / Usage / Formation ITIL ( BIBLIOTHÈQUE D INFRASTRUCTURE DES TECHNOLOGIES DE L INFORMATION ) Procédure interne / Usage / Formation ITIL Mars 2015-15/19 rue Léon Geffroy - 94400 Vitry-sur-Seine - Tél. +33 (0)1 45 15 87 34 Fax +33 (0)1 46 70 86 35 - contact@groupe-assmann.fr SOMMAIRE : A B C D E

Plus en détail

Organisme de certification de personnes et d entreprises. Certification en technologies de l information et monétique. www.it-cert.

Organisme de certification de personnes et d entreprises. Certification en technologies de l information et monétique. www.it-cert. Organisme de certification de personnes et d entreprises Certification en technologies de l information et monétique www.it-cert.eu Eric LILLO Directeur Général d IT CERT Fort de plus de vingt ans d expérience

Plus en détail

www.thalesgroup.com GUIDE DE CONDUITE ÉTHIQUE DES AFFAIRES Conflit d Intérêts

www.thalesgroup.com GUIDE DE CONDUITE ÉTHIQUE DES AFFAIRES Conflit d Intérêts www.thalesgroup.com GUIDE DE CONDUITE ÉTHIQUE DES AFFAIRES Conflit d Intérêts Sommaire Préface...p.3 Définition et types de conflit d intérêts...p.4 Comment identifier un conflit d intérêts...p.6 Exemples

Plus en détail

La RSE au service de la stratégie de l entreprise et de la création de valeur

La RSE au service de la stratégie de l entreprise et de la création de valeur La RSE au service de la stratégie de l entreprise et de la création de valeur La RSE est aujourd hui un enjeu de première importance pour les entreprises : il reflète la prise de conscience grandissante

Plus en détail

CHARTE RESPONSABILITE SOCIALE DE L ENTREPRISE MAJ : 2013

CHARTE RESPONSABILITE SOCIALE DE L ENTREPRISE MAJ : 2013 1 CHARTE RESPONSABILITE SOCIALE DE L ENTREPRISE MAJ : 2013 2 Groupama Asset Management s engage par le biais de cette présente Charte à appliquer et promouvoir une politique de Responsabilité Sociale de

Plus en détail

Se former aux processus aujourd hui? Présentation de l offre de formation Salon DEVPRO Février 2013

Se former aux processus aujourd hui? Présentation de l offre de formation Salon DEVPRO Février 2013 Se former aux aujourd hui? Présentation de l offre de formation Salon DEVPRO Février 2013 Sommaire 1 Pourquoi s intéresser aux et à leur pilotage? 2 Etat des lieux 3 L offre de formation/certification

Plus en détail

L offre de services, reflet de la transformation de la DSI

L offre de services, reflet de la transformation de la DSI L offre de services, reflet de la transformation de la DSI Orateur Société Orateur Sponsor/Partenaire Référent itsmf France Guy-Pierre Rodriguez - Responsable de la stratégie des services et de l innovation

Plus en détail

Université Paris-Dauphine

Université Paris-Dauphine Université Paris-Dauphine MBA Management Risques et Contrôle Responsabilité et management des performances L Université Paris-Dauphine est un établissement public d enseignement supérieur et de recherche,

Plus en détail

ITIL V3 : QU EST CE QUE ÇA VA CHANGER POUR VOUS? LIVRES BLANCS SÉRIE RÉFÉRENCE EXPERT INTRODUCTION LES QUATRE APPORTS MAJEURS D ITIL V3

ITIL V3 : QU EST CE QUE ÇA VA CHANGER POUR VOUS? LIVRES BLANCS SÉRIE RÉFÉRENCE EXPERT INTRODUCTION LES QUATRE APPORTS MAJEURS D ITIL V3 ITIL V3 : QU EST CE QUE ÇA VA CHANGER POUR VOUS? LIVRES BLANCS SÉRIE RÉFÉRENCE EXPERT INTRODUCTION ITIL V3 contribue énormément à l évolution de la gestion des services. Désormais, les services informatiques

Plus en détail

DIRECTION DES ACHATS RESPONSABILITÉ SOCIALE ET ENVIRONNEMENTALE. Ensemble, agissons pour des achats responsables

DIRECTION DES ACHATS RESPONSABILITÉ SOCIALE ET ENVIRONNEMENTALE. Ensemble, agissons pour des achats responsables DIRECTION DES ACHATS RESPONSABILITÉ SOCIALE ET ENVIRONNEMENTALE Ensemble, agissons pour des achats responsables CONVICTIONS De l intention à l action systématique André SÉPANIAK Directeur des achats Le

Plus en détail

Cette première partie pose les enjeux de la BI 2.0 et son intégration dans le SI de l entreprise. De manière progressive, notre approche situera le

Cette première partie pose les enjeux de la BI 2.0 et son intégration dans le SI de l entreprise. De manière progressive, notre approche situera le Partie I BI 2.0 Cette première partie pose les enjeux de la BI 2.0 et son intégration dans le SI de l entreprise. De manière progressive, notre approche situera le SI classique avec l intégration de la

Plus en détail

Services en ligne : Leader du conseil SICAV & FCP sur internet, Compte-titres, Assurance-vie

Services en ligne : Leader du conseil SICAV & FCP sur internet, Compte-titres, Assurance-vie Choisir l avenir Distribution de produits financiers : Conseil et optimisation du patrimoine privé et professionnel Ingénierie Financière pour PME : Introduction en Bourse, levées de fonds, LBO Private

Plus en détail

LA PROFESSIONNALISATION DU COACHING EN ENTREPRISE :

LA PROFESSIONNALISATION DU COACHING EN ENTREPRISE : LA PROFESSIONNALISATION DU COACHING EN ENTREPRISE : DECRYPTAGE ET TEMOIGNAGE Le coaching en entreprise est souvent source de questionnement sur différents aspects : quelles populations concernées? Dans

Plus en détail

72% des Français prêts à payer plus cher un produit fabriqué en France. Mais pas à n importe quel prix!

72% des Français prêts à payer plus cher un produit fabriqué en France. Mais pas à n importe quel prix! Communiqué de presse 21 novembre 2011 Une étude CEDRE/Ifop 1 propose le regard croisé des consommateurs et des chefs d entreprises français sur le «Made in France» 72% des Français prêts à payer plus cher

Plus en détail

ISO 27001 conformité, oui. Certification?

ISO 27001 conformité, oui. Certification? ISO 27001 conformité, oui. Certification? Eric Wiatrowski CSO Orange Business Services Lead Auditor ISMS Conférences normes ISO 27001 21 Novembre 2007 1 sommaire Conformité vs certification La démarche

Plus en détail

Pré-requis Diplôme Foundation Certificate in IT Service Management.

Pré-requis Diplôme Foundation Certificate in IT Service Management. Ce cours apporte les connaissances nécessaires et les principes de gestion permettant la formulation d une Stratégie de Services IT ainsi que les Capacités organisationnelles à prévoir dans le cadre d

Plus en détail

Une véritable aventure humaine avant tout! Un projet ITIL est une couche fonctionnelle ajoutée au sein d une organisation informatique.

Une véritable aventure humaine avant tout! Un projet ITIL est une couche fonctionnelle ajoutée au sein d une organisation informatique. Introduction Un projet ITIL n est pas anodin Une véritable aventure humaine avant tout! Un projet ITIL est une couche fonctionnelle ajoutée au sein d une organisation informatique. Un projet ITIL ne peut

Plus en détail

ITIL, quel impact dans nos laboratoires? Pourquoi se poser cette question? Geneviève Romier, CNRS UREC

ITIL, quel impact dans nos laboratoires? Pourquoi se poser cette question? Geneviève Romier, CNRS UREC ITIL, quel impact dans nos laboratoires? Pourquoi se poser cette question? Geneviève Romier, CNRS UREC Plan Autour d'itil ITIL qu'est-ce que c'est? Bénéfices attendus Ce qu'itil ne peut pas faire Pourquoi

Plus en détail

Regard sur hybridation et infogérance de production

Regard sur hybridation et infogérance de production Regard sur hybridation et infogérance de production Février 2014 édito «comment transformer l hybridation des infrastructures en levier de performances?» Les solutions d infrastructure connaissent depuis

Plus en détail

SII / SIG. Chronique d un succès majeur pour SIG. Le Partenaire Technologique

SII / SIG. Chronique d un succès majeur pour SIG. Le Partenaire Technologique Le Partenaire Technologique SII / SIG Chronique d un succès majeur pour SIG Comment la mise en place d un outil novateur de gestion des infrastructures et des services a permis à SIG d améliorer la gestion

Plus en détail

Groupe de travail ITIL - Synthèse 2011

Groupe de travail ITIL - Synthèse 2011 Groupe de travail ITIL - Synthèse 2011 Améliorer les relations clients-fournisseurs d une externalisation informatique Livrable 2010-2011 du Groupe ADIRA-ITIL Lyon 27 juin 2011 Animateurs: Jean LAMBERT

Plus en détail

Les ressources numériques

Les ressources numériques Les ressources numériques Les ressources numériques sont diverses et regroupent entre autres, les applications, les bases de données et les infrastructures informatiques. C est un ensemble de ressources

Plus en détail

Technologies de l information Techniques de sécurité Systèmes de management de la sécurité de l information Vue d ensemble et vocabulaire

Technologies de l information Techniques de sécurité Systèmes de management de la sécurité de l information Vue d ensemble et vocabulaire NORME INTERNATIONALE ISO/CEI 27000 Troisième édition 2014-01-15 Technologies de l information Techniques de sécurité Systèmes de management de la sécurité de l information Vue d ensemble et vocabulaire

Plus en détail

Une réponse concrète et adaptée pour valoriser votre engagement pour l environnement. www.evaluation-envol-afnor.org

Une réponse concrète et adaptée pour valoriser votre engagement pour l environnement. www.evaluation-envol-afnor.org Une réponse concrète et adaptée pour valoriser votre engagement pour l environnement www.evaluation-envol-afnor.org Quelques mots à propos du groupe Afnor Opérateur central du système français de normalisation

Plus en détail

AUDIT ÉNERGÉTIQUE ET SYSTÈMES DE MANAGEMENT DE L ÉNERGIE ISO 50001: Quels sont les liens et comment évoluer de l un à l autre?

AUDIT ÉNERGÉTIQUE ET SYSTÈMES DE MANAGEMENT DE L ÉNERGIE ISO 50001: Quels sont les liens et comment évoluer de l un à l autre? Réunion CCI Franche-Comté - Besançon 13 mai 2014 AUDIT ÉNERGÉTIQUE ET SYSTÈMES DE MANAGEMENT DE L ÉNERGIE ISO 50001: Quels sont les liens et comment évoluer de l un à l autre? Paule.nusa @afnor.org Nour.diab@afnor.org

Plus en détail

Les activités numériques

Les activités numériques Les activités numériques Activités de l entreprise et activités numériques de l entreprise convergent de plus en plus au sein de la chaîne de valeur, c est-à-dire la manière avec laquelle une entreprise

Plus en détail

Faire de l infrastructure informatique une source de valeur ajoutée pour l entreprise.

Faire de l infrastructure informatique une source de valeur ajoutée pour l entreprise. IBM Global Services Faire de l infrastructure informatique une source de valeur ajoutée pour l entreprise. Les services d infrastructure et d intégration IBM Pour une infrastructure informatique qui participe

Plus en détail

Module 197 Développer et implanter un concept de gestion des versions et des configurations

Module 197 Développer et implanter un concept de gestion des versions et des configurations Module 197 Développer et implanter un concept de gestion des versions et des configurations Copyright IDEC 2002-2009. Reproduction interdite. Sommaire Introduction... 3 Délimitation du domaine... 3 Fonctions

Plus en détail

Modèle Cobit www.ofppt.info

Modèle Cobit www.ofppt.info ROYAUME DU MAROC Office de la Formation Professionnelle et de la Promotion du Travail Modèle Cobit DIRECTION RECHERCHE ET INGENIERIE DE FORMATION SECTEUR NTIC Sommaire 1. Introduction... 2 2. Chapitre

Plus en détail

Maîtriser les mutations

Maîtriser les mutations Maîtriser les mutations Avec UNE Supply chain AGILE La réflexion porte ses fruits www.cereza.fr TALAN Group Notre savoir-faire : maîtriser les mutations et en faire une force pour l entreprise Cereza,

Plus en détail

PASSI Un label d exigence et de confiance?

PASSI Un label d exigence et de confiance? PASSI Un label d exigence et de confiance? INTRINSEC Site Intrinsec www.intrinsec.com Blog Intrinsec sécurité Securite.intrinsec.com Twitter Intrinsec @Intrinsec_Secu INTRINSEC Identité Fondée en 1995,

Plus en détail

Les rendez-vous Risk Advisory La lettre des professionnels du risque et de la finance

Les rendez-vous Risk Advisory La lettre des professionnels du risque et de la finance Risk Advisory Février 2014 Les rendez-vous Risk Advisory La lettre des professionnels du risque et de la finance Des points de vue sur vos sujets de préoccupation dans les domaines de la gestion des risques,

Plus en détail

Faites grandir votre carrière!

Faites grandir votre carrière! Faites grandir votre carrière! Executive Certificate Architecture et Cloud Computing www.centraleparis-si.com Découvrez l Executive Certificate Comprendre les enjeux du Cloud Computing et concevoir des

Plus en détail

EDITORIAL. Développez Vos Compétences, Anticipez L Avenir! Fatima Zahra ABBADI Executive Manager

EDITORIAL. Développez Vos Compétences, Anticipez L Avenir! Fatima Zahra ABBADI Executive Manager EDITORIAL Dans un contexte économique et géopolitique en transition, le Maroc se voit aujourd hui de plus en plus interpellé à relever des challenges tant nationaux qu internationaux avec des exigences

Plus en détail

SOMMAIRE 1 LA POLITIQUE GENERALE ET LA POLITIQUE QUALITE 2 UNE ORGANISATION PROFESSIONNELLE FORTE ET GARANTE DE SES MEMBRES 3 NOTRE SMQ

SOMMAIRE 1 LA POLITIQUE GENERALE ET LA POLITIQUE QUALITE 2 UNE ORGANISATION PROFESSIONNELLE FORTE ET GARANTE DE SES MEMBRES 3 NOTRE SMQ Manuel Qualité 5 place du Rosoir 21000 DIJON Tél. : 03.80.59.65.20 Fax : 03.80.53.09.50 Mèl : contact@bfc.experts-comptables.fr www.bfc.experts-comptables.fr SOMMAIRE 1 LA POLITIQUE GENERALE ET LA POLITIQUE

Plus en détail

INTERNET ET SANTÉ. Proposition de titre : La certification : un moyen d améliorer la qualité des sites dédiés à la santé

INTERNET ET SANTÉ. Proposition de titre : La certification : un moyen d améliorer la qualité des sites dédiés à la santé QUESTIONS REPONSES INTERNET ET SANTÉ Proposition de titre : La certification : un moyen d améliorer la qualité des sites dédiés à la santé LE CONTEXTE Dispose t-on de données relatives à la fréquentation

Plus en détail

Rédacteur territorial principal de 2 ème classe L ENTRETIEN AVEC UN JURY

Rédacteur territorial principal de 2 ème classe L ENTRETIEN AVEC UN JURY 17/10/2013 Document élaboré par les membres d une cellule pédagogique nationale associant des représentants des centres de gestion de la fonction publique territoriale Rédacteur territorial principal de

Plus en détail

Comment se servir de cet ouvrage? Chaque chapitre présente une étape de la méthodologie

Comment se servir de cet ouvrage? Chaque chapitre présente une étape de la méthodologie Partie I : Séries statistiques descriptives univariées (SSDU) A Introduction Comment se servir de cet ouvrage? Chaque chapitre présente une étape de la méthodologie et tous sont organisés selon le même

Plus en détail

Le champ d application de notre système de management

Le champ d application de notre système de management NOS ACTIVITES NOTRE ENGAGEMENT NOTRE FONCTIONNEMENT Le périmètre de notre système de management Le périmètre du Système de Management correspond au site de Bordeaux (usine, Unité de Développement des Systèmes

Plus en détail

L ASSURANCE QUALITÉ ET SÉCURITÉ DE VOTRE SYSTÈME D INFORMATION

L ASSURANCE QUALITÉ ET SÉCURITÉ DE VOTRE SYSTÈME D INFORMATION L ASSURANCE QUALITÉ ET SÉCURITÉ DE VOTRE SYSTÈME D INFORMATION Sommaire Notre équipe Nos atouts Notre chaine de valeur Nos offres de service Notre démarche Nos références & réalisations Nos coordonnées

Plus en détail

CHARTE R.S.E. Responsabilité Sociétale d'entreprise

CHARTE R.S.E. Responsabilité Sociétale d'entreprise CHARTE R.S.E. Responsabilité Sociétale d'entreprise ENVIRONNEMENT SOCIAL ETHIQUE des AFFAIRES ACHATS RESPONSABLES SERMA GROUP est historiquement sensibilisé par tout ce qui touche l environnement, la sphère

Plus en détail

1. Étude réalisée par l AFOPE en 2005. 2. Hellriegel D., Slocum J. W., Woodman R. W., Management des organisations, Bruxelles, De Boeck, 1992.

1. Étude réalisée par l AFOPE en 2005. 2. Hellriegel D., Slocum J. W., Woodman R. W., Management des organisations, Bruxelles, De Boeck, 1992. Introduction 1 I n t r o d u c t i o n Créer des usines, des entreprises, des organisations, des méthodes, des produits, des services nouveaux suppose d avoir des équipes motivées, obéissant à un calendrier

Plus en détail

Énergies FORMATIONS 2014-2015. Formations métiers certifiantes. ISO 50001 et audit de systèmes de management

Énergies FORMATIONS 2014-2015. Formations métiers certifiantes. ISO 50001 et audit de systèmes de management FORMATIONS 2014-2015 Énergies Formations métiers certifiantes ISO 50001 et audit de systèmes de management Audit énergétique NF EN 16247 : bâtiment et industrie - Méthodologie d audit énergétique NF EN

Plus en détail

isrs 7 Améliorer la performance Sécurité, Environnement et Opérationnelle

isrs 7 Améliorer la performance Sécurité, Environnement et Opérationnelle isrs 7 Améliorer la performance Sécurité, Environnement et Opérationnelle 2 isrs 7 : pour la santé de votre entreprise Pour répondre à l accroissement des multiples exigences de vos Parties Intéressées,

Plus en détail

NE PAS EXTERNALISER SA RESPONSABILITÉ

NE PAS EXTERNALISER SA RESPONSABILITÉ NE PAS EXTERNALISER SA RESPONSABILITÉ OUTSOURCING IT Le succès d une opération d outsourcing se mesure au degré de préparation et d implication des parties concernées. Mieux vaut donc faire preuve de pragmatisme

Plus en détail

THEORIE ET CAS PRATIQUES

THEORIE ET CAS PRATIQUES THEORIE ET CAS PRATIQUES A DEFINIR 8/28/2012 Option AUDIT 1 INTRODUCTION L informatique : omniprésente et indispensable Développement des S.I. accroissement des risques Le SI = Système Nerveux de l entreprise

Plus en détail

Votre partenaire pour les meilleures pratiques. La Gouvernance au service de la Performance & de la Compliance

Votre partenaire pour les meilleures pratiques. La Gouvernance au service de la Performance & de la Compliance Votre partenaire pour les meilleures pratiques La Gouvernance au service de la Performance & de la Compliance PRESENTATION CONSILIUM, mot latin signifiant «Conseil», illustre non seulement le nom de notre

Plus en détail

Atelier A7. Audit de la gestion globale des risques : efficacité ou conformité?

Atelier A7. Audit de la gestion globale des risques : efficacité ou conformité? Atelier A7 Audit de la gestion globale des risques : efficacité ou conformité? 1 Intervenants Jean-Pierre Hottin Associé, PWC jean-pierre.hottin@fr.pwc.com Annie Bressac Directeur de l audit et du contrôle

Plus en détail

Programme de formation " ITIL Foundation "

Programme de formation  ITIL Foundation Programme de formation " ITIL Foundation " CONTEXTE Les «Référentiels» font partie des nombreux instruments de gestion et de pilotage qui doivent se trouver dans la «boite à outils» d une DSI ; ils ont

Plus en détail

Alignement stratégique du SI et gestion de portefeuille de projets

Alignement stratégique du SI et gestion de portefeuille de projets Alignement stratégique du SI et gestion de portefeuille de projets Le CIGREF, dans son livre blanc de 2002, précise que «l alignement stratégique de l organisation sur le métier est le fait de mettre en

Plus en détail

Intérêt de la mise en place d'itil dans une organisation

Intérêt de la mise en place d'itil dans une organisation Intérêt de la mise en place d'itil dans une organisation Ing. P. ERNST GRAMME - Liège Dans un monde où l activité principale des sociétés et des organisations est de plus en plus dépendante de l informatique,

Plus en détail

ITIL Examen Fondation

ITIL Examen Fondation ITIL Examen Fondation Échantillon d examen B, version 5.1 Choix multiples Instructions 1. Essayez de répondre aux 40 questions. 2. Vos réponses doivent être inscrites sur la grille de réponses fournie.

Plus en détail

Analyse structurée de solutions pour BMC Remedy IT Service Management v 7

Analyse structurée de solutions pour BMC Remedy IT Service Management v 7 LIVRE BLANC SUR LES PRATIQUES ITIL Analyse structurée de solutions pour BMC Remedy IT Service Management v 7 Exploiter le potentiel des pratiques ITIL grâce aux ateliers d analyse de solutions organisés

Plus en détail

Introduction. Les articles de la presse spécialisée tendent à nous laisser penser que c est en effet le cas :

Introduction. Les articles de la presse spécialisée tendent à nous laisser penser que c est en effet le cas : Introduction Le CRM se porte-t-il si mal? Les articles de la presse spécialisée tendent à nous laisser penser que c est en effet le cas : «75 % de projets non aboutis» «La déception du CRM» «Le CRM : des

Plus en détail

de la DSI aujourd hui

de la DSI aujourd hui de la DSI aujourd hui Partout, l industrialisation de l IT est en cours. ITS Group accompagne ce mouvement avec une palette de compétences exhaustives permettant de répondre aux principaux challenges que

Plus en détail

TOUT PARAIT SIMPLE QUAND ON A LA BONNE DÉMARCHE CATALOGUE DE FORMATION

TOUT PARAIT SIMPLE QUAND ON A LA BONNE DÉMARCHE CATALOGUE DE FORMATION TOUT PARAIT SIMPLE QUAND ON A LA BONNE DÉMARCHE CATALOGUE DE FORMATION SOMMAIRE SYNOPSE, PIONNIER DE LA DÉMARCHE ITIL PAGE 3 VUE D ENSEMBLE DES FORMATIONS SYNOPSE PAGES 4-5 EXEMPLES DE PARCOURS PÉDAGOGIQUES

Plus en détail

La distribution et le marketing numériques

La distribution et le marketing numériques La distribution et le marketing numériques E-commerce : un développement solide L e-commerce transforme la manière avec laquelle les clients ont accès et achètent leurs produits. Avec, en point d orgue,

Plus en détail

l originalité conseil en stratégies médias pour une croissance pérenne Your business technologists. Powering progress

l originalité conseil en stratégies médias pour une croissance pérenne Your business technologists. Powering progress l originalité pour une croissance pérenne conseil en stratégies médias Your business technologists. Powering progress Realizing Customer Value Une nouvelle approche Dans le monde des médias, la prise de

Plus en détail