PREVENTION Fouilles en Tranchée Terrassement en Pleine Masse

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "PREVENTION Fouilles en Tranchée Terrassement en Pleine Masse"

Transcription

1 Journée Prévention dans les Travaux Publics 2013 PREVENTION Fouilles en Tranchée Terrassement en Pleine Masse Patrick BERNARD CARSAT Alsace Moselle 16 mai 2013

2 Des situations complexes Enfouissement Risques liés aux réseaux Chutes de hauteur, accès en fond de fouille Risque chimique Risques liés aux engins et aux manutentions, heurts, écrasement Risques liés aux circulations à côté de la fouille 2

3 Principaux RISQUES Eboulement des parois de la tranchée - Ensevelissement Chute d objet dans la tranchée Chute de hauteur dans la tranchée Heurt d une canalisation enterrée en service ou découverte d un engin de guerre

4 Principaux RISQUES Heurt d un salarié par un engin ou un véhicule Basculement/renversement de l engin Chute de la charge levée par l engin

5 Eboulement des parois de la tranchée - Ensevelissement Le 16/12/2011: 1 mort à LEXY (54) Fouille non talutée Profondeur = 3m Largeur = 3m Longueur = 4m

6 Eboulement des parois de la tranchée - Ensevelissement Le 06/08/2009 : 1 mort à ILLKIRCH GRAFFENSTADEN (67) Fouille non blindée Profondeur = 2m Largeur = 0,80m

7 Eboulement des parois de la tranchée - Ensevelissement Le 17/05/2006 : 1 mort à EPINAL (88) Fouille non blindée Longueur ouverte = 30m Profondeur = 2,70 à 3,20m Largeur = 1,25m

8 Eboulement des parois de la tranchée - Ensevelissement Le 5/04/2006 : 1 mort à VEZELISE (54) Pose d une canalisation d assainissement au pied d un mur de soutènement de 4m de haut qui s effondre

9 Eboulement des parois de la tranchée - Ensevelissement Le 25/11/2004 : 2 morts à LANGRES (52) Fouille non blindée Profondeur = 3 à 4m Largeur = 1,50 à 2m Terres de déblai stockées en bord de fouille

10 Eboulement des parois de la tranchée Ensevelissement 23 janvier

11 Eboulement des parois de la tranchée Ensevelissement Les 3/4 des accidents surviennent alors que la tranchée n'est pas blindée ou talutée de manière satisfaisante Enfouissement : les 2/3 des AT mortels sont dans des fouilles de moins de 3 m de profondeur 11

12 Eboulement des parois de la tranchée Ensevelissement Facteurs aggravants : Profondeur de la fouille Cohésion du terrain Surcharges Présence d'eau dans le sol Fouilles existantes Vibrations (engins, circulation routière ) Météo Points singuliers (croisement de réseaux, regards ) 12

13 Exemple d un terrain hétérogène peu cohérent

14 Exemples de surcharges en bord de fouilles

15 aggravation du risque liée aux fouilles existantes en parallèle à la fouille réalisée

16 Exemple de vibrations

17 Evaluer et maîtriser les risques Préparation du chantier en tenant compte des facteurs aggravants : Connaître le site (rapports de sols, sondages, DICT, plans de réseaux existants, observation sur le terrain ) Identifier les différentes phases du chantier (différents types de fouilles et de réseaux à réaliser, croisement des réseaux ) Choisir la méthodologie et le matériel nécessaire à la réalisation du chantier Blinder et / ou taluter 17

18 Evaluer et maîtriser les risques Code du Travail, R (anciennement Décret du 8 janvier Article 66 modifié) Les fouilles en tranchée de plus de 1,30 m de profondeur et d une largeur égale ou inférieure aux deux tiers de la profondeur doivent, lorsque leurs parois sont verticales ou sensiblement verticales, être blindées, étrésillonnées ou étayées. Les parois des fouilles en tranchées autres que celles qui sont visées à l alinéa précédent, ainsi que les parois des fouilles en excavation ou en butte, doivent être aménagées, eu égard à la nature et à l état des terres, de façon à prévenir les éboulements. Si cette condition n est pas remplie, des blindages, des étrésillons ou des étais appropriés à la nature et à l état des terres doivent être mis en place. Ces mesures de protection prescrites ne doivent pas être réduites ou supprimées lorsque les terrains sont gelés sous l influence des conditions atmosphériques. 18

19 Evaluer et maîtriser les risques La stabilité des parois est le seul critère qui détermine la maîtrise du risque d ensevelissement Une fouille à parois verticales et d une largeur supérieure aux 2/3 de sa profondeur ne limite pas le risque. 19

20 Evaluer et maîtriser les risques Eviter les infiltrations d eau 20

21 Maîtriser les facteurs aggravants liés au voisinage Attention aux murs, bâtiments, arbres qui se situent à proximité de la fouille: Surcharge Risque de déstabilisation et chute dans la fouille 21

22 Maîtriser les risques : blinder Pour le linéaire de fouille, 3 adéquations à vérifier : Le blindage est-il adapté aux dimensions de la fouille? Le blindage est-il adapté aux dimensions du tuyau à poser? Le blindage est-il adapté à l'engin de levage du chantier? Les points singuliers : Les regards de visite Le croisement des réseaux Les branchements 22

23 Maîtriser les risques : blinder Le nombre d éléments de blindage doit être déterminé de telle façon que l extrémité de la portion blindée dépasse d'au moins 1 m de l extrémité de l ouvrage à réaliser

24 Maîtriser les risques : blinder Exemple d utilisation d un caisson dans un terrain avec peu de cohésion

25 Maîtriser les risques : taluter Les parois sont inclinées pour amener le terrain à un état stable en tenant compte de la cohésion du terrain et de sa teneur en eau. En somme le terrain ne peut plus glisser car il a été amené à son angle naturel (angle de glissement) 25

26 Maîtriser les risques : taluter Un talutage est efficace si l inclinaison des parois de la fouille correspond à l angle de glissement du sol en tenant compte de la cohésion du terrain et de sa teneur en eau. Cette solution peut être difficile à mettre en œuvre en raison des emprises nécessaires et des volumes de terres à déplacer.

27

28

29 Principaux RISQUES Les risques d'enfouissement ne doivent pas faire oublier les autres risques : Chutes de hauteur Heurts et écrasement Risque électrique et risques liés aux réseaux enterrés et aériens Risques liés aux engins et véhicules Présence de gaz...

30 Prévention des Chutes de Hauteur Les «chutes avec dénivellation dans des fouilles, puits en construction, tranchées» représentent, en moyenne annuelle 270 accidents du travail avec arrêt 32 accidents du travail avec incapacité partielle permanente 2 décès au travail Ce risque concerne aussi les autres intervenants sur chantier et le public

31 Chute de hauteur dans la tranchée Elle peut se produire, soit : depuis le haut de la tranchée (déséquilibre du salarié, éboulement) lors de l accès en fond de tranchée lors du franchissement de la tranchée dans un regard ouvert ou sans tampon

32 Prévention des Chutes de Hauteur Sécuriser les abords et les circulations : Remblayer au plus tôt (en fonction des impératifs techniques) Prévoir des circulations claires et dégagées sur l ensemble du chantier Installer des garde-corps ou laisser dépasser le blindage Installer des passerelles de franchissement

33 Prévention des Chutes de Hauteur Sécuriser l accès en fond de fouille Par exemple mise en place d une échelle de hauteur suffisante Stabilisation de l échelle (attachée) Prévoir l accès des secours et l évacuation d un blessé Prévoir l accès aux éléments de blindage sur lesquels il faudra intervenir

34

35 Prévention des Chutes de Hauteur

36 Prévention des Chutes de Hauteur

37 Prévention des Risques de heurts et Ecrasement Chutes d objet en l absence de plinthes ou dépassement de blindage Effondrement d une installation à proximité (mur ) Heurt ou écrasement par un objet en cours de manutention

38 Prévention des Risques de heurts et Ecrasement Ne rien stocker à proximité immédiate de la fouille Vérifier la stabilité des éléments à proximité de la fouille (murs, arbres, éclairage public ) Laisser dépasser le blindage

39 Prévention des Risques de heurts et Ecrasement

40 Prévention des Risques de heurts et Ecrasement

41 Prévention des Risques de heurts et Ecrasement

42 Prévention des Risques de heurts et Ecrasement Organiser les manutentions : Pas de superposition Levage réalisé avec du matériel adapté et vérifié Elingage réalisé par des personnes formées Conduite de l engin de levage par une personne en possession de l autorisation de conduite et du CACES Porter les EPI tels que habits haute visibilité, casque, chaussures de sécurité, gants

43 Risques liés aux réseaux Risques liés aux ouvrages souterrains, aériens ou subaquatiques de transport ou de distribution Réseaux électriques Réseaux de gaz, hydrocarbures, produits chimiques Réseaux d eau, de vapeur, d assainissement Réseaux de transmission d information (Télécom, armée )

44 Risques liés aux réseaux Tous les réseaux ne sont pas signalés par un grillage avertisseur Réseaux anciens Réseaux réalisés par des techniques de forage / fonçage Réseaux «modifiés»

45 Risques liés aux réseaux Ghislenghien (Belgique) le 30/7/2004 Blénod les Pont à Mousson (54) le 18/12/2009

46 Risques liés aux réseaux 02/09/11 St Georges (57) 1 mort lors du heurt d une ligne aérienne de 20 kv par un camion de livraison de bitume 30/11/11 Salon de Provence (13) 1 personne brûlée à 90% et 1 blessé lors du creusement d une tranchée au-dessus d une ligne électrique enterrée de 15 kv

47 Prévention des Risques liés aux réseaux En amont : Prise de renseignements auprès du donneur d ordres dès l appel d offres Déclaration d Intention de Commencement de Travaux (DICT) Prise en compte des réponses aux DICT

48 Prévention des Risques liés aux réseaux Sur site : «Lecture» du terrain : plaques, regards, coffrets de branchement, plaques recouvertes, rustines d enrobé Marquage (type peinture) des éléments connus Sondages manuels Terrassements manuels à proximité de réseaux Pas de travaux ni de passage de charges à moins de 5 m ou 3 m d une ligne électrique aérienne

49 Risques liés aux engins et véhicules Travaux à proximité de circulations Interférences entre flux mécanisés et flux piétons Risques liés aux engins Aggravation du risque d enfouissement par surcharge et vibrations

50 Prévention des Risques liés aux engins et véhicules Séparation physique entre chantier et circulation publique Balisage Favoriser les engins permettant une bonne visualisation de l environnement, notamment de l arrière, des zones de coincement, du fond de fouille

51 Prévention des Risques liés aux engins et véhicules Engins maintenus en bon état de marche et vérifiés Formation des conducteurs d engins, CACES et autorisation de conduite Port de vêtements haute visibilité

Les blindages TRAVAUX PUBLICS. Le Pitch. Introduction [1] Réglementation [2] Quelques chiffres [3]

Les blindages TRAVAUX PUBLICS. Le Pitch. Introduction [1] Réglementation [2] Quelques chiffres [3] TRAVAUX PUBLICS Les blindages http://idropproject.com Le Pitch Introduction [1] Réglementation [2] Les notions nécessaires et indispensables pour aborder la réglementation et la mise en place des blindages.

Plus en détail

SÉCURITÉ DANS LES TRAVAUX TRAVAUX DE FOUILLES

SÉCURITÉ DANS LES TRAVAUX TRAVAUX DE FOUILLES Sécurité dans les Opérations SÉCURITÉ DANS LES TRAVAUX Ingénieurs en Sécurité Industrielle TRAVAUX DE FOUILLES I - MESURES GÉNÉRALES DE SÉCURITÉ... 1 II - RÉALISATION DE TRAVAUX DE FOUILLES... 4 III -

Plus en détail

Réforme DT - DICT. Journée d Information. 31 janvier

Réforme DT - DICT. Journée d Information. 31 janvier Réforme DT - DICT Journée d Information 31 janvier 2013 www.developpement-durable.gouv.fr Un plan d actions nécessaire Bondy (93) le 30/10/2007 Noisy-le-Sec (93) le 22/12/2007 Niort (79) le 4/11/2007 Lyon

Plus en détail

Les travaux à proximité de réseaux enterrés, aériens ou subaquatiques

Les travaux à proximité de réseaux enterrés, aériens ou subaquatiques SANTE ET SECURITE AU TRAVAIL Pôle Prévention et Santé au Travail Tél. : 02 96 58 23 84 prevention@cdg22.fr Septembre 2017 Les travaux à proximité de réseaux enterrés, aériens ou subaquatiques PRESENTATION

Plus en détail

PROTECTION DES CONDUITES DE GAZ EXISTANTES

PROTECTION DES CONDUITES DE GAZ EXISTANTES adresse postale : SUDGAZ S.A. B. P. 383 L - 4004 ESCH Services Techniques 150, rue Jean-Pierre Michels ESCH/ALZETTE PROTECTION DES CONDUITES DE GAZ EXISTANTES 1. Danger Lors du creusement de fouilles,

Plus en détail

Un plan d actions pour prévenir les endommagements de réseaux

Un plan d actions pour prévenir les endommagements de réseaux Un plan d actions pour prévenir les endommagements de réseaux Club des Concepteurs Routiers 24 novembre 2011 Thierry Chrupek MEDDTL - DGPR SRT - BSEI Ministère de l'écologie, du Développement Durable,

Plus en détail

TRAVAUX ROUTIERS RISQUES PRINCIPAUX

TRAVAUX ROUTIERS RISQUES PRINCIPAUX TRAVAUX ROUTIERS RISQUES PRINCIPAUX Livret du chef de chantier ACCUEIL TRAVAUX ROUTIERS RISQUES PRINCIPAUX Livret du chef de chantier Le chef de chantier explique et commente, à l aide de ce livret, les

Plus en détail

Prévention des dommages et accidents lors de travaux à proximité des réseaux

Prévention des dommages et accidents lors de travaux à proximité des réseaux Prévention des dommages et accidents lors de travaux à proximité des réseaux Carrefour des maires et des élus locaux 18-19 octobre 2012 Direction régionale de l environnement, de l aménagement et du logement

Plus en détail

FICHES DE POSTES OUVRIERS

FICHES DE POSTES OUVRIERS FICHES DE POSTES OUVRIERS MANŒUVRE TERRASSIER (Sans CACES) 1 Il utilise les outils manuels Pelle, pioche, masse, barre à mine, rateau, croc, marteau, massette, burin, pointerolle, truelle, couteau, scie

Plus en détail

CHAPITRE VI : ZONE NPC

CHAPITRE VI : ZONE NPC CHAPITRE VI : ZONE NPC 189 ZONE NPC La zone NPC est un espace naturel pouvant recevoir, sous réserve d intégration dans l environnement, des constructions liées à l exploitation de la ressource en eau,

Plus en détail

Réforme DT DICT. Comment réaliser des travaux à proximité des réseaux enterrés et aériens en toute sécurité?

Réforme DT DICT. Comment réaliser des travaux à proximité des réseaux enterrés et aériens en toute sécurité? Réforme DT DICT Comment réaliser des travaux à proximité des réseaux enterrés et aériens en toute sécurité? Michel BENEDETTI Président de la Commission de Normalisation DT/DICT 1 ? Pourquoi cette reforme?

Plus en détail

Prévention des risques dus aux circulations horizontales et verticales des piétons sur les chantiers de construction

Prévention des risques dus aux circulations horizontales et verticales des piétons sur les chantiers de construction NOTE TECHNIQUE NT 109 Note technique de la CNAMTS à l usage des maîtres d ouvrage, de leurs maîtres d œuvre, de leurs coordonnateurs et des chefs d entreprise. Adoptée par le Comité technique national

Plus en détail

Fiche Toolbox EQ /2013

Fiche Toolbox EQ /2013 Fiche Toolbox EQ-008 07/2013 Utilisation d échelles sur chantier Une échelle défectueuse, mal installée ou inappropriée au travail à effectuer est source d accident grave. Respectez les consignes de sécurité

Plus en détail

PLAN GENERAL DE SECURITE ET DE SANTE. ANNEXE 2 Mesures de prévention spécifiques et complémentaires

PLAN GENERAL DE SECURITE ET DE SANTE. ANNEXE 2 Mesures de prévention spécifiques et complémentaires PLAN GENERAL DE SECURITE ET DE SANTE ANNEXE 2 Mesures de prévention spécifiques et complémentaires Entretien et réfection des revêtements de trottoirs Marché stock Diverses voiries 1080 Molenbeek-Saint-Jean

Plus en détail

Le Guichet Unique. La réforme DT/DICT

Le Guichet Unique. La réforme DT/DICT Le Guichet Unique La réforme DT/DICT Constats: 5 à 10 millions de chantiers par an 10% des chantiers couverts par une Demande de Renseignement (DR), 100 000 endommagements par an, Dont 4500 avec fuites

Plus en détail

Prévention des endommagements de réseaux lors des travaux

Prévention des endommagements de réseaux lors des travaux Prévention des endommagements de réseaux lors des travaux Les Journées de l OIEau 5 avril 2012 à Paris Espace Hamelin Jean BOESCH MEDDTL Direction générale de la prévention des risques Ministère de l'écologie,

Plus en détail

Qui doit établir la DT? A Le responsable de projet B L exécutant des travaux C L exploitant de réseau D Je ne sais pas

Qui doit établir la DT? A Le responsable de projet B L exécutant des travaux C L exploitant de réseau D Je ne sais pas Qui doit établir la DT? A Le responsable de projet B L exécutant des travaux C L exploitant de réseau D Je ne sais pas A Le responsable de projet Le responsable de projet doit inclure obligatoirement dans

Plus en détail

SOMMAIRE. Approche théorique de la circulation en entreprise

SOMMAIRE. Approche théorique de la circulation en entreprise INTRODUCTION Considérée comme une activité auxiliaire difficilement maîtrisable Manque d organisation de la circulation dans beaucoup d entreprise 120 000 accidents du travail / an 18 % de l ensemble des

Plus en détail

RISQUES GENERAUX CHANTIER

RISQUES GENERAUX CHANTIER GENERAUX CHANTIER Ordre et propreté - chute de personnes sur le sol stockage correct des matériaux et outils qui ne sont pas à utiliser directement garder libres les passages, en particulier les issues

Plus en détail

LES FOUILLES LES FOUILLES

LES FOUILLES LES FOUILLES LES FOUILLES LE PROBLEME En terme d'organisation de travaux, le problème consiste à déterminer le volume de terre à excaver. Ce volume dépend de la forme du terrassement. Or ce terrassement dépend de l'environnement

Plus en détail

Réduire les chutes de plain-pied

Réduire les chutes de plain-pied Chantiers de terrassement Réduire les chutes de plain-pied 1 - Bases vie Aire de stationnement des véhicules 2 - Bureaux et locaux administratifs 3 - Déplacements sur les plates-formes de stockage 4 -

Plus en détail

ÊTES-VOUS PRÊT À PASSER LA VALIDATION DE CONDUCTEUR D ENGINS DE TERRASSEMENT?

ÊTES-VOUS PRÊT À PASSER LA VALIDATION DE CONDUCTEUR D ENGINS DE TERRASSEMENT? ÊTES-VOUS PRÊT À PASSER LA VALIDATION DE CONDUCTEUR D ENGINS DE TERRASSEMENT? Actuellement, 7 personnes sur 10 obtiennent leur Titre de compétence. Plus vous êtes informé, plus vous augmentez vos chances

Plus en détail

Levage et Manutention de Charges Prévention des accidents

Levage et Manutention de Charges Prévention des accidents Levage et Manutention de Charges Prévention des accidents Ce document a été réalisé par une commission paritaire de la Métallurgie normande Introduction Cette présentation a pour but de sensibiliser les

Plus en détail

Cahier des Clauses Techniques Particulières (C.C.T.P.) Page 1/5. Sommaire 1 GENERALITES Généralités 2

Cahier des Clauses Techniques Particulières (C.C.T.P.) Page 1/5. Sommaire 1 GENERALITES Généralités 2 Cahier des Clauses Techniques Particulières (C.C.T.P.) Page 1/5 Sommaire 1 GENERALITES 2 1.1 Généralités 2 1.2 Hygiène, sécurité et conditions de travail 2 1.3 Coordination de sécurité 2 1.4 Nota 2 2 DESCRIPTION

Plus en détail

COMMUNE DE CHENE-CHENU

COMMUNE DE CHENE-CHENU COMMUNE DE CHENE-CHENU Rue de la Mairie RD 26.1 Service qui délivre le récépissé ERDF DR CENTRE DR/DICT URE CENTRE 47 AVENUE DE ST MESMIN 45000 ORLEANS France Tél : +330238415829 Fax : COMMENTAIRES

Plus en détail

Modifications réglementaires

Modifications réglementaires Modifications réglementaires Décret 2016-1232 Relatif à l obligation de porter des gants pour les conducteurs et les passagers de motocyclette, de tricycle à moteur, de quadricycle à moteur ou de cyclomoteur

Plus en détail

Levage et manutention des produits

Levage et manutention des produits C est la première fois que vous animez le ¼ d heure sécurité? Présentez le concept du ¼ d heure sécurité à vos collègues et rappelez que l objectif est de créer des échanges autour des thèmes développés.

Plus en détail

Préconisations avant déchargement et manutention...2. Définition : génératrice supérieure d une cuve...6

Préconisations avant déchargement et manutention...2. Définition : génératrice supérieure d une cuve...6 Sommaire Préconisations avant déchargement et manutention...2 Terrassement...3 Informations générales sur le lieu de pose et la pose...3 Ventilation...3 Pose enterrée avec une hauteur de remblai de maxi

Plus en détail

Fonction Publique Territoriale

Fonction Publique Territoriale Fonction Publique Territoriale CONCOURS D'AGENT DE MAÎTRISE TERRITORIAL SPECIALITE: BATIMENT TRAVAUX PUBLICS, VOIRIE RESEAUX DIVERS MERCREDI 16 JANVIER 2013 VERIFICATION AU MOYEN DE QUESTIONNAIRES OU DE

Plus en détail

Guide d aide à l évaluation des risques pour la santé et la sécurité des personnes

Guide d aide à l évaluation des risques pour la santé et la sécurité des personnes vous guider Guide d aide à l évaluation des risques pour la santé et la sécurité des personnes n TRAVAUX SUR CULTURES ET SURFACES EN HERBE Rédacteur :... Personnes associées :... Date initiale :... Date

Plus en détail

Travaux en hauteur, pas le droit à l erreur! Colloque Prévention. 9 décembre 2014 La Chapelle St Aubin.

Travaux en hauteur, pas le droit à l erreur! Colloque Prévention. 9 décembre 2014 La Chapelle St Aubin. Travaux en hauteur, pas le droit à l erreur! Colloque Prévention 9 décembre 2014 La Chapelle St Aubin. Source Diaporama commun OPPBTP / CNAMTS Travaux en hauteur - 2014 1 Sommaire Présentation de la Carsat

Plus en détail

MANUTENTIONS D ARMATURES

MANUTENTIONS D ARMATURES MANUTENTIONS D ARMATURES RECOMMANDATION N 9/2006 DE LA CARSAT NORD-EST Studio visuel impact - Épernay (51) «REMERCIEMENTS pour leur contribution à l illustration de la présente recommandation aux entreprises

Plus en détail

CONDUCTEUR DE CHARIOT AUTOMOTEUR A CONDUCTEUR PORTE Catégories 1 à 6 TEC/FCE/D2 Rév B mise à jour le 01/06/2012

CONDUCTEUR DE CHARIOT AUTOMOTEUR A CONDUCTEUR PORTE Catégories 1 à 6 TEC/FCE/D2 Rév B mise à jour le 01/06/2012 CONDUCTEUR DE CHARIOT AUTOMOTEUR A CONDUCTEUR PORTE Catégories 1 à 6 TEC/FCE/D2 Rév B mise à jour le 01/06/2012 PUBLIC Personne amenée à conduire un chariot élévateur PREREQUIS Toute personne reconnue

Plus en détail

3. Travaux de construction et de second œuvre

3. Travaux de construction et de second œuvre 3. Travaux de construction et de second œuvre Version: 10/2012 Texte original en langue allemande 125, route d Esch L-1471 LUXEMBOURG Tél.: (+352) 26 19 15-2201 Fax: (+352) 40 12 47 Web: www.aaa.lu E-mail:

Plus en détail

Fiche de chantier. D après le décret n du 17 décembre Arrêté du 31 mars 2011 relatif à la fiche de chantier.

Fiche de chantier. D après le décret n du 17 décembre Arrêté du 31 mars 2011 relatif à la fiche de chantier. Fiche de chantier D après le décret n 2010-1603 du 17 décembre 2010. Arrêté du 31 mars 2011 relatif à la fiche de chantier. Renseignements généraux Nom du (des) donneur(s) d ordres (propriétaire ou entreprise)

Plus en détail

Chef d équipe VRD (en parcours complet)

Chef d équipe VRD (en parcours complet) Durée : 399 h sur 57 jours dont 35 heures de Mise à Niveau (en parcours complet) Être capable de diriger une équipe de compagnons pour réaliser tout ou partie d un ouvrage dans le respect de la sécurité,

Plus en détail

MODE OPERATOIRE DU TIRAGE DE CABLES POUR LE CHANTIER CERN.PUITS N 5

MODE OPERATOIRE DU TIRAGE DE CABLES POUR LE CHANTIER CERN.PUITS N 5 MODE OPERATOIRE DU TIRAGE DE CABLES POUR LE CHANTIER.PUITS N 5 Pose de câbles 1/13 Phases + descriptif succinct Mise en sécurité de la zone de travail MODE OPERATOIRE TIRAGE DE CABLES Description des mesures

Plus en détail

MÉMO SÉCURITÉ APPRENTI(E)S ET PRÉVENTION APPRENTI(E)S ENTREPRISES ARTISANALES DU BÂTIMENT. Ce Mémo appartient à : Nom :... Prénom :...

MÉMO SÉCURITÉ APPRENTI(E)S ET PRÉVENTION APPRENTI(E)S ENTREPRISES ARTISANALES DU BÂTIMENT. Ce Mémo appartient à : Nom :... Prénom :... MÉMO SÉCURITÉ APPRENTI(E)S ENTREPRISES ARTISANALES DU BÂTIMENT APPRENTI(E)S ET PRÉVENTION Le travail sur chantier ou en atelier vous expose à des risques qu il ne faut pas négliger. Pour protéger votre

Plus en détail

COMMUNAUTE DE COMMUNES LES PORTES DE L ILE DE FRANCE

COMMUNAUTE DE COMMUNES LES PORTES DE L ILE DE FRANCE MAITRE D OUVRAGE COMMUNAUTE DE COMMUNES LES PORTES DE L ILE DE FRANCE DEPARTEMENT DES YVELINES LE CLOS PRIEUR RUE SOLANGE BOUTEL AMENAGEMENT DE LA Z A C n 2 LIEUDIT «LES BOUDERIES» 78 840 F R E N E U S

Plus en détail

Prévention des Risques Professionnels

Prévention des Risques Professionnels Prévention des Risques Professionnels Recommandation n 9/2006 de la CRAM NORD-EST MANUTENTIONS D ARMATURES Studio visuel impact, Epernay (51) CHANTIER DE LA LIGNE GRANDE VITESSE EST Caisse Régionale d

Plus en détail

Assistants de Prévention décembre 2013

Assistants de Prévention décembre 2013 Assistants de Prévention décembre 2013 15 domaines de Prévention des risques Sécurité incendie Electricité Gestes et postures Equipements de protection individuelle (EPI) Matières dangereuses Radioprotection

Plus en détail

Travaux de bâtiment Mémento d accueil

Travaux de bâtiment Mémento d accueil Travaux de bâtiment Mémento d accueil Hygiène Santé Je me lave les mains. Travaux de bâtiment Mémento d accueil - oppbtp, 2017 - Réalisation : Je change de vêtements. Je ne prends pas de substances qui

Plus en détail

ACCUEILLIR SUR UN CHANTIER DE TRAVAUX PUBLICS

ACCUEILLIR SUR UN CHANTIER DE TRAVAUX PUBLICS ACCUEILLIR SUR UN CHANTIER DE TRAVAUX PUBLICS COLLECTION ACCUEIL S O M M A I R E Secours 2 Incendie 3 Hygiène 4 Santé 5 Circulation sur route 6 Travaux sous circulation 7 Circulation sur chantier 8 Manutentions

Plus en détail

modification simplifiee N 2 NOtiCe explicative

modification simplifiee N 2 NOtiCe explicative V I L L E D E T O U L O N P L A N L O C A L D u r b A N i s m e A P P r O u v é L e 2 7 j u i L L e t 2 0 1 2 modification simplifiee N 2 NOtiCe explicative SERVICE ÉTUDES ET PLANIFICATION DireCtiON DéveLOPPemeNt

Plus en détail

Plan de prévention. Conformément aux articles L et R à R du Code du travail. Nom de l opération :

Plan de prévention. Conformément aux articles L et R à R du Code du travail. Nom de l opération : Plan de prévention Conformément aux articles L.4511-1 et R.4511-1 à R.4514-10 du Code du travail. Nom de l opération : Dates de début :.. / / Durée : Identification des entreprises ENTREPRISE UTILISATRICE

Plus en détail

Mardi 1 er mars Examens par QCM et délivrance des AIPR Réforme anti-endommagement

Mardi 1 er mars Examens par QCM et délivrance des AIPR Réforme anti-endommagement Mardi 1 er mars 2016 Examens par QCM et délivrance des AIPR Réforme anti-endommagement Fondée sur la progressivité et le suivi permanent du retour d expérience, la mise en œuvre de la réforme anti-endommagement

Plus en détail

POLITIQUE DE TRAVAIL SÉCURITAIRE

POLITIQUE DE TRAVAIL SÉCURITAIRE Objectif La présente politique établit les règles qui devront s appliquer lors de travaux de tranchée et d excavation afin de prévenir un événement accidentel. Champs d application La présente politique

Plus en détail

CATALOGUE. CONTACT Jean LAURENT Consultant formateur. Tél :

CATALOGUE. CONTACT Jean LAURENT Consultant formateur. Tél : CATALOGUE CONTACT www.jl-formation.fr Sommaire Etude de réseaux aériens CAMELIA BT Calcul mécanique de lignes aériennes B.T CAMELIA HTA Calcul mécanique de lignes aériennes H.T.A Etude de réseaux souterrains

Plus en détail

4 millions de kilomètres de réseaux, dont : 1/3 aériens ( km) 2/3 enterrés ou subaquatiques ( km)

4 millions de kilomètres de réseaux, dont : 1/3 aériens ( km) 2/3 enterrés ou subaquatiques ( km) 4 millions de kilomètres de réseaux, dont : 1/3 aériens (1 325 000 km) 2/3 enterrés ou subaquatiques (2 725 000 km) 40 % sensibles pour la sécurité (1 630 000 km) : électricité, gaz, matières dangereuses,

Plus en détail

KVL - Montage & Mise en Place Caisson

KVL - Montage & Mise en Place Caisson Sommaire Fiches techniques Montage blindage Mise en place Rappels p4 p4 p6 p9 KRINGS INTERNATIONAL FRANCE - KVL - 1 H L H C L C b C b t pl Hauteur panneau Longueur panneau Hauteur libre sous vérin Espace

Plus en détail

RÈGLES DE MANIPULATION, STOCKAGE ET TRANSPORT DES CÂBLES

RÈGLES DE MANIPULATION, STOCKAGE ET TRANSPORT DES CÂBLES RÈGLES DE MANIPULATION, STOCKAGE ET TRANSPORT DES CÂBLES MANIPULATION DES TOURETS 1. Méthodes de manutention des tourets : À l aide d un chariot élévateur manuel ou motorisé, adapté à la charge : Il convient

Plus en détail

STABIVOILE. Coubert - BP Brie C/Robert cedex - Tél. : Fax :

STABIVOILE. Coubert - BP Brie C/Robert cedex - Tél. : Fax : STABIVOILE B SOTUBEMA QUA LIF-I 1 Préparation de l assise de la fondation du Mur. Lors de l exécution de la fouille, il faut veiller à ce que les deux conditions suivantes soient respectées. Assurer La

Plus en détail

REFORME ANTI- ENDOMMAGEMENT

REFORME ANTI- ENDOMMAGEMENT REFORME ANTI- ENDOMMAGEMENT QUIZ CNFPT, 26-27 janvier 2016 Direction Régionale de l Environnement de l Aménagement et du Logement Auvergne-Rhône-Alpes 1 PROCEDURE DE DECLARATION PREALABLE Lorsque je réalise

Plus en détail

Co-activité piétons et engins ou véhicules. Quelques rappels et bonnes pratiques

Co-activité piétons et engins ou véhicules. Quelques rappels et bonnes pratiques Co-activité piétons et engins ou véhicules Quelques rappels et bonnes pratiques Un risque d accident important Chaque année les engins sont la première cause d accidents. En Auvergne en 2008 les engins

Plus en détail

Conseil de la Ville. «5.2 Constructions, ouvrages et toutes autres interventions dans une zone exposée à un risque de mouvements de roc

Conseil de la Ville. «5.2 Constructions, ouvrages et toutes autres interventions dans une zone exposée à un risque de mouvements de roc Conseil de la Ville Règlement RV-2013-12-78 modifiant le Règlement RV-2008-07-60 sur le schéma d aménagement et de développement révisé LE CONSEIL DE LA VILLE DÉCRÈTE CE QUI SUIT : 1. Constructions, ouvrages

Plus en détail

Les abris de combat en 14.

Les abris de combat en 14. Les abris de combat en 14. Un abris, c est un abris. Il y a des abris de toutes sortes. Il y a des abris «de rencontre» et que l on aménage : une cave, un tunnel Des abris que l on construit. Des trous

Plus en détail

SEQUENCE : ANALYSE D UN ACCIDENT PAR LA MISE EN ŒUVRE D UNE APPROCHE PAR L ACCIDENT SEANCE n 2 : L arbre des causes

SEQUENCE : ANALYSE D UN ACCIDENT PAR LA MISE EN ŒUVRE D UNE APPROCHE PAR L ACCIDENT SEANCE n 2 : L arbre des causes Module 12 SEQUENCE : ANALYSE D UN ACCIDENT PAR LA MISE EN ŒUVRE D UNE APPROCHE PAR L ACCIDENT SEANCE n 2 : L arbre des causes Méthode de construction : Qu a-t-il fallu pour que ce fait apparaisse? ET Dommage,

Plus en détail

Chantiers de construction résidentielle Principales règles de sécurité

Chantiers de construction résidentielle Principales règles de sécurité Chantiers de construction résidentielle Principales règles de sécurité Ce document a été préparé par la Direction de la prévention-inspection, en collaboration avec la Direction des communications. Révision

Plus en détail

Marché Public de Travaux. Devis type.

Marché Public de Travaux. Devis type. Marché Public de Travaux Devis type. Maîtres de l'ouvrage Commune d AUMENANCOURT Représentant Légal de la Collectivité ou Autorité Compétente Monsieur le Maire de la Commune d Auménancourt Maître d œuvre

Plus en détail

LE CAMION ASPIRATEUR

LE CAMION ASPIRATEUR LE CAMION ASPIRATEUR Intégré chez TPES en juin 2013, ce nouvel équipement a pour ambition de permettre à nos partenaires finistériens et bretons de trouver une réponse aux problèmes d excavation dans les

Plus en détail

REGLEMENT DE VOIRIE INTERCOMMUNAL

REGLEMENT DE VOIRIE INTERCOMMUNAL REGLEMENT DE VOIRIE INTERCOMMUNAL Les dispositions du présent règlement de voirie entreront en vigueur le 13 septembre 2013. PREAMBULE Sauf en cas de force majeure (rupture de conduite, ) aucune ouverture

Plus en détail

Blindages de tranchées exécutées en bon terrain

Blindages de tranchées exécutées en bon terrain Fiche de sécurité D1 F 03 91 Révision juin 1995 Réédition juin 1996 (*) Tour Amboise 204, rond-point du Pont-de-Sèvres 92516 BOULOGNE-BILLANCOURT CEDEX Tél. : 01 46 09 26 91 Tél. : 08 03 03 50 50 Fax :

Plus en détail

LES COMMERCES DE SURFACE INFÉRIEURE À 200 M² AIDE AU CHOIX DES ÉQUIPEMENTS DE MANUTENTION

LES COMMERCES DE SURFACE INFÉRIEURE À 200 M² AIDE AU CHOIX DES ÉQUIPEMENTS DE MANUTENTION 2010 CLASSEMENT VALABLE 5 ANS MINISTÈRE CHARGÉ DU TOURISME LES COMMERCES DE SURFACE INFÉRIEURE À 200 M² AIDE AU CHOIX DES ÉQUIPEMENTS DE MANUTENTION POUR LA RÉCEPTION DES MARCHANDISES >> TOURISME Hôtellerie

Plus en détail

DOSSIER N EAC2255 SENONCHES. Aménagement de la cour et des abords du Château

DOSSIER N EAC2255 SENONCHES. Aménagement de la cour et des abords du Château N/Réf : 163V0/12/887 Agence de CHARTRES 32, rue Jean Rostand 28300 MAINVILLIERS ' 02 37 88 18 50 6 02 37 88 18 59 : cconstruction.chartres@socotec.com DOSSIER N EAC2255 SENONCHES Aménagement de la cour

Plus en détail

QUALITE DE LA CARTOGRAPHIE ET LOCALISATION DES RESEAUX : UN ENJEUX DE SECURITE

QUALITE DE LA CARTOGRAPHIE ET LOCALISATION DES RESEAUX : UN ENJEUX DE SECURITE GéoBretagne 28 mai 2015 Brest QUALITE DE LA CARTOGRAPHIE ET LOCALISATION DES RESEAUX : UN ENJEUX DE SECURITE Direction régionale de l'environnement, de l'aménagement et du logement de Bretagne www.bretagne.developpement-durable.gouv.fr

Plus en détail

Ce système de construction permet d atteindre des inclinaisons allant jusqu à 80. C est-à-dire la quasi verticalité.

Ce système de construction permet d atteindre des inclinaisons allant jusqu à 80. C est-à-dire la quasi verticalité. Page 1 / 5 Rapport technique / domaine du génie-civil Contenu : Structures de soutènement en terre armée Rédaction : Raphaël Bitz / élève de 3 ème année à l Ecole Technique de la Construction de Fribourg

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES ET PARTICULIERES

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES ET PARTICULIERES OPERATION MONSIEUR SERRES & MADAME SEREYS CONSTRUCTION D'UNE MAISON D'HABITATION Voie Communale n 03 Dite de Cabarrou 65200 GERDE Maître d'ouvrage : MONSIEUR SERRES & MADAME SEREYS 68 Route de Toulouse

Plus en détail

Notice d'installation et d utilisation de la Fosse toutes eaux 3000 L

Notice d'installation et d utilisation de la Fosse toutes eaux 3000 L Notice d'installation et d utilisation de la Fosse toutes eaux 3000 L Fosse toutes eaux 3000 L ref. 105066 Afin de garantir le bon fonctionnement et la longévité de votre installation, les différents points

Plus en détail

I.V.R. Ingénierie des Voiries et Réseaux

I.V.R. Ingénierie des Voiries et Réseaux I.V.R. Ingénierie des Voiries et Réseaux VILLE DE DANNEMARIE -POSE D UNE CONDUITE AEP Ø150mm POUR RENFORCEMENT DE RESEAU -RUE DE LA FREGATE -CHEMIN PIETON D.Q.E. LOT N 1 : VOIRIE AEP - ASSAINISSEMENT Ingénierie

Plus en détail

(Lot) Demande présentée par CN AIR, filiale 100% 2, rue André Bonin LYON Cedex 04 Contact : Martin FORCET

(Lot) Demande présentée par CN AIR, filiale 100% 2, rue André Bonin LYON Cedex 04 Contact : Martin FORCET (Lot) Demande présentée par CN AIR, filiale 100% 2, rue André Bonin 69316 LYON Cedex 04 Contact : Martin FORCET - 04 26 23 19 88 m.forcet@cnr.tm.fr Ce document vient compléter le dossier de demande de

Plus en détail

MÉTIERS DE L EXPOSITION. Guide des bonnes pratiques de prévention des risques

MÉTIERS DE L EXPOSITION. Guide des bonnes pratiques de prévention des risques MÉTIERS DE L EXPOSITION Guide des bonnes pratiques de prévention des risques Janvier 2007 ÉDITORIAL Monsieur Henri LESAULE Avant de débuter la conception d un agencement éphémère (de 3 m 2 à 10 000 m 2

Plus en détail

Charte de Bon Comportement. Région Lorraine

Charte de Bon Comportement. Région Lorraine Charte de Bon Comportement Région Lorraine «Demande de Renseignements Déclaration d Intention de Commencement de Travaux» (DR/DICT) 1 Préambule Les parties signataires de la présente Charte constatent

Plus en détail

Guide de mise en œuvre sécurisée. Prédalle de rive. Solution sécurisée de coffrage de dalles à bord libre

Guide de mise en œuvre sécurisée. Prédalle de rive. Solution sécurisée de coffrage de dalles à bord libre Prédalle de rive KoffraRive & DAK+ Solution sécurisée de coffrage de dalles à bord libre prédalle de rive sécurisée Kp1 CORRESPONDANCES Des composants sécurisés à manipuler avec précaution Jugez plutôt

Plus en détail

5. ANNEXES DECHETS. Approuvé le : 30 Janvier 2013 Modification mise à enquête publique : Septembre Plan Local d urbanisme de Colombes

5. ANNEXES DECHETS. Approuvé le : 30 Janvier 2013 Modification mise à enquête publique : Septembre Plan Local d urbanisme de Colombes 5. ANNEXES 5.3.2 DECHETS Approuvé le : 30 Janvier 2013 Modification mise à enquête publique : Septembre 2016 Plan Local d urbanisme de Colombes Hôtel de Ville - Place de la République - 92701 Colombes

Plus en détail

AIDES FINANCIĖRES EN MATIERE DE PRĖVENTION A LA SANTĖ-SĖCURITĖ

AIDES FINANCIĖRES EN MATIERE DE PRĖVENTION A LA SANTĖ-SĖCURITĖ N 74 - SOCIAL n 28 En ligne sur le site www.fntp.fr / extranet le 8 juillet 2014 ISSN 1769-4000 AIDES FINANCIĖRES EN MATIERE DE PRĖVENTION A LA SANTĖ-SĖCURITĖ L essentiel La FNTP a signé avec la Caisse

Plus en détail

Évaluation des risques professionnels et Document Unique dans le BTP

Évaluation des risques professionnels et Document Unique dans le BTP 1 re partie - À propos d évaluation des risques 1 re partie-àpropos d évaluation des risques I - Nature de l obligation d évaluation des risques professionnels... 102 A) La formalisation d un des principes

Plus en détail

Notice technique RÉCUPÉRATEUR D'EAU DE PLUIE ENTERRÉ BLUELINE II

Notice technique RÉCUPÉRATEUR D'EAU DE PLUIE ENTERRÉ BLUELINE II distribué par Agriline Articles n J1021/J1022/J1023/J1024/J1025/J1026 Notice technique RÉCUPÉRATEUR D'EAU DE PLUIE ENTERRÉ BLUELINE II Lisez attentivement ce mode d'emploi avant toute utilisation du produit.

Plus en détail

REGLES DE SECURITE LA MANUTENTION

REGLES DE SECURITE LA MANUTENTION REGLES DE SECURITE LA MANUTENTION INTRODUCTION La manutention fait partie intégrante du quotidien (au travail, à la maison) : ne pas sous-estimer les risques qui y sont liés. 1 accident sur 3 a pour origine

Plus en détail

Yannick QUELEN. C.D.G 29

Yannick QUELEN. C.D.G 29 Yannick QUELEN. PREVENTION DES RISQUES LORS DES TRAVAUX AU VOISINAGE DE RESEAUX: - Les procédures administratives - Les réseaux enterrés - Les réseaux aériens - La procédure en cas d accident LES PROCEDURES

Plus en détail

Module d apprentissage Choix des élingues

Module d apprentissage Choix des élingues La sécurité peut s apprendre Module d apprentissage Choix des élingues Notice de formation pour les secteurs principal et secondaire de la construction Objectif didactique: choisir l élingue (câble, sangle

Plus en détail

DT-DICT AIPR PRÉSENTATION

DT-DICT AIPR PRÉSENTATION DT-DICT AIPR PRÉSENTATION Qu est-ce que le DT-DICT? Les travaux prévus à proximité de canalisations et réseaux enterrés doivent être déclarés à leurs exploitants, avant leur exécution, au moyen de la déclaration

Plus en détail

Conditions dangereuses 4%

Conditions dangereuses 4% Nom: 1 Conditions dangereuses 4% 96% Actes dangereux 10/06/2010 2 1 Décès Déclaration d accident 30 Accident Majeurs Déclaration d accident Incidents relevés sur le cahier à la disposition des salariés

Plus en détail

REFECTION ROUTE D ETALONDES DISSIMULATION DES RESEAUX AERIENS

REFECTION ROUTE D ETALONDES DISSIMULATION DES RESEAUX AERIENS REFECTION ROUTE D ETALONDES DISSIMULATION DES RESEAUX AERIENS oooooooooooooo Lot n 2 : Dissimulation des réseaux électriques et remplacement de l éclairage public oooooooooooooo BORDEREAU B.P. n 1 rue

Plus en détail

Les Règles d or de TIGF

Les Règles d or de TIGF Les Règles d or de TIGF 3 1 6 2 10 5 7 4 11 9 8 12 1 Situations à risques 2 Circulation 3 Gestes / Postures / Outillages 4 Équipements de protection 5 Permis de travail 6 Opération de levage 7 Systèmes

Plus en détail

DEVIS QUANTITATIF ESTIMATIF (D.Q.E.)

DEVIS QUANTITATIF ESTIMATIF (D.Q.E.) MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX VILLE DE VIC EN BIGORRE Place Gambetta Aménagements voirie DEVIS QUANTITATIF ESTIMATIF (D.Q.E.) Maître de l ouvrage : Ville de VIC-EN-BIGORRE Objet du marché : TRAVAUX DE VOIRIE

Plus en détail

Prévention des dommages et accidents lors de travaux à proximité des réseaux

Prévention des dommages et accidents lors de travaux à proximité des réseaux Prévention des dommages et accidents lors de travaux à proximité des réseaux ADM Haute-Loire Le Puy-en-Velay Le 27 juin 2013 Jean BOESCH Ministère de l écologie, du développement durable et de l énergie

Plus en détail

TRAVAUX DE TRANCHÉE ET D EXCAVATION

TRAVAUX DE TRANCHÉE ET D EXCAVATION TRAVAUX DE TRANCHÉE ET D EXCAVATION 1 BUT Fournir à tous les employés des lignes de conduite en ce qui a trait aux mesures de sécurité à suivre avant et pendant l'exécution de travaux de tranchée et d'excavation.

Plus en détail

Neuf règles vitales pour le génie civil et les travaux publics

Neuf règles vitales pour le génie civil et les travaux publics Neuf règles vitales pour le génie civil et les travaux publics La vie et la santé des travailleurs ont la priorité absolue. Nous respectons systématiquement les règles de sécurité. La sécurité au travail

Plus en détail

PELLE À CHENILLES PROGRAMME PEDAGOGIQUE. Fiche détaillée du programme d une pelle à chenilles à destination des plateformes multi-engins

PELLE À CHENILLES PROGRAMME PEDAGOGIQUE. Fiche détaillée du programme d une pelle à chenilles à destination des plateformes multi-engins PELLE À CHENILLES PROGRAMME PEDAGOGIQUE Fiche détaillée du programme d une pelle à chenilles à destination des plateformes multi-engins Document non contractuel LA SIMULATION ACREOS OBJECTIFS PELLE À CHENILLES

Plus en détail

Système de Construction Support de Prévention

Système de Construction Support de Prévention La Prévention Système de Construction Support de Prévention Guide de Mise en œuvre Sécurisée des prédalles KP1 Version n 1 La prédalle sécurisée KP1 CORRESPONDANCES Des composants sécurisés à manipuler

Plus en détail

Réforme anti-endommagement

Réforme anti-endommagement Un plan d actions pour prévenir les endommagements de réseaux Formation CNFPT 8 décembre 2011 Arthézé (72) Ophélie HABERMEYER DREAL des Pays de la Loire SRNT DCESP Mise à jour du 01/12/2011 Sommaire Présentation

Plus en détail

AVIS TECHNIQUE M 021

AVIS TECHNIQUE M 021 AVIS TECHNIQUE M 021 Mur de soutènement TERRAPLUS Fournisseur : Société Terre Armée ltée Février 2010 Révision : Juin 2013 Juillet 2013 AVIS TECHNIQUE M 021 TERRAPLUS 2 1.0 PRÉSENTATION 1.1 Renseignements

Plus en détail

- Les techniques de pose sans tranchée. - Les techniques de réhabilitation sans tranchée. - Les techniques de localisation de réseaux sans tranchée

- Les techniques de pose sans tranchée. - Les techniques de réhabilitation sans tranchée. - Les techniques de localisation de réseaux sans tranchée Jacques RAYNAUD - Les techniques de pose sans tranchée - Les techniques de réhabilitation sans tranchée - Les techniques de localisation de réseaux sans tranchée Les techniques de pose sans tranchée -

Plus en détail

Tableau comparatif des règlements du POS et du projet de PLU ZONE A

Tableau comparatif des règlements du POS et du projet de PLU ZONE A Tableau comparatif des règlements du POS et du projet de PLU ZONE A La zone A comprend la portion du territoire communal destinée à l exploitation agricole. Il s agit d un secteur à préserver en raison

Plus en détail

Les chutes de plain-pied, évaluer pour mieux prévenir. Rencontre d information et d échanges du 12/09/2014 Foire Européenne de Strasbourg

Les chutes de plain-pied, évaluer pour mieux prévenir. Rencontre d information et d échanges du 12/09/2014 Foire Européenne de Strasbourg Les chutes de plain-pied, évaluer pour mieux prévenir Rencontre d information et d échanges du 12/09/2014 Foire Européenne de Strasbourg Journées techniques - Sept et Oct. 2014 CARSAT Alsace Moselle Les

Plus en détail

VOIRIES RESEAUX DIVERS

VOIRIES RESEAUX DIVERS VOIRIES RESEAUX DIVERS Programme sur 3 jours - peut être réduit en fonction d une demande spécifique- Objectifs : - Acquérir les informations suffisantes pour intervenir efficacement et prendre des responsabilités

Plus en détail

MARCHÉ PUBLIC DE TRAVAUX. Commune de GRIESHEIM près MOLSHEIM. DETAIL QUANTITATIF ESTIMATIF DQE Lot N 2 : Travaux réseaux secs

MARCHÉ PUBLIC DE TRAVAUX. Commune de GRIESHEIM près MOLSHEIM. DETAIL QUANTITATIF ESTIMATIF DQE Lot N 2 : Travaux réseaux secs MARCHÉ PUBLIC DE TRAVAUX Commune de GRIESHEIM près MOLSHEIM DETAIL QUANTITATIF ESTIMATIF DQE Lot N 2 : Travaux réseaux secs Maître d ouvrage : Commune de GRIESHEIM près MOLSHEIM Objet de la consultation

Plus en détail

Règles d hygiène et de sécurité sur les chantiers forestiers et sylvicoles

Règles d hygiène et de sécurité sur les chantiers forestiers et sylvicoles Règles d hygiène et de sécurité sur les chantiers forestiers et sylvicoles Décret n 2010 1603 du 17 décembre 2010 En vigueur depuis le 1er avril 2011 Qui est concerné? Donneurs d ordres (personnes physiques

Plus en détail