Essential Guide : Sauvegarde et PRA : les roues de secours de votre IT

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Essential Guide : Sauvegarde et PRA : les roues de secours de votre IT"

Transcription

1 Essential Guide : Sauvegarde et PRA : les roues de secours de votre IT PLAN DE REPRISE D ACTIVITÉ

2 Présentation MAI Avec l augmentation des risques de sinistre qui peuvent avoir un impact sur la survie de l entreprise, les entreprises ont fait de la mise en place d un plan de relève digne de ce nom une priorité. Un tel plan est un des points essentiels de la politique de sécurité informatique d une entreprise.. Il existe plusieurs méthodes pour assurer la continuité de service d'un système d'information : préventives et curatives. Le Plan de Continuité d'activité s'apparente donc à un Plan de Secours Informatique. Que cela soit juste la sauvegarde et restauration des données en prévention ou selon la gravité du sinistre et la criticité du système en panne, le PRA porte sur la reprise des données, le redémarrage des applications ou le redémarrage des machines. Dans ce guide essentiel, LeMagIT a compilé 10 témoignages d experts et articles qui tentent de décrypter à la fois les pratiques en matière de PRA, tout en donnant un coup de projecteur sur les initiatives de certains acteurs du secteur. CYRILLE CHAUSSON Rédacteur en chef, TechTarget / LeMagIT 2

3 Plan de reprise d activité (PRA) «Les PME sauvegardent une quantité croissante de données et se tournent, en France comme dans les autres pays, vers la virtualisation des serveurs. Il est cependant nécessaire de planifier et tester ces éléments, pour s assurer d une reprise parfaite le jour où l incident se produit» explique Hervé Lequippe, Directeur Technique EMEA chez Symantec. 1. PCA et PRA : l arme des entreprises contre les sinistres informatiques Pour satisfaire les exigences des métiers en matière de disponibilité des applications, les entreprises ont beaucoup investi dans leurs PRA et PCA ces dernières années. L'évolution des technologies simplifie considérablement la mise en œuvre de ces plans. 2. Unitrends : de la sauvegarde à la reprise après désastre automatisée. Spécialiste de la sauvegarde de données avec ses appliances intégrées, Unitrends propose une solution complète de reprise après désastre pour VMware, issue du rachat de PHD Virtual. 3. Jardiland implémente une plateforme virtualisée et un PRA avec Dell Enseignes SAS vient ainsi d annoncer la virtualisation de son infrastructure et la mise en œuvre conjointe d un PRA (plan de reprise d activité) destiné à sécuriser et améliorer la performance de ses applications métiers. 4. PRA : IER Groupe Bolloré choisit Veeam et HP StoreOnce La filiale du groupe Bolloré qui s est illustrée en fournissant le cœur du service d autopartage Autolib a refondu sa sauvegarde et mis en place un PRA en s appuyant sur le logiciel Veeam Backup and Replication et sur les appliances de sauvegarde sur disque StoreOnce D2D d HP. 5. Le CHU de Nantes mise sur VPlex pour la continuité d activités A l occasion de l EMC Forum, qui se déroulait hier à Paris, Julien Besnier, de l équipe de support technique de la DSI du CHU de Nantes a expliqué comment les baies VPlex ont permis d améliorer considérablement la continuité de service. 6. Zerto veut accélérer la reprise d activité des environnements virtualisés Coup de projecteur sur la start- up américano- israélienne Zerto et sur sa solution de reprise et de continuité d activité pour environnements virtualisés. 3

4 1. PCA et PRA : l arme des entreprises contre les sinistres informatiques Rares sont aujourd hui les entreprises qui peuvent se passer de leur informatique à tel point que dans bien des cas l inaptitude à faire face à un incident informatique peut leur être fatale. Selon une étude du cabinet de conseil américain Eagle Rock, 40% des entreprises ayant subi un arrêt de 72 heures de leurs moyens informatiques et télécoms ne survivent pas à un désastre informatique. C est la raison pour laquelle de plus en plus de sociétés, de toutes tailles s attachent à mettre en place un plan de reprise d activité ou un plan de continuité d activité informatique. Au fil du temps, la signification de ces deux termes a évolué. Historiquement, le plan de continuité s attachait à analyser l impact potentiel d un désastre ou d une défaillance sur le métier de l entreprise et à définir les moyens et procédures à mettre en place pour en limiter les conséquences. Le plan de reprise d activité s intéressait quant à lui aux aspects informatiques du PCA. Pour les informaticiens, la terminologie a évolué : de plus en plus le PCA décrit l ensemble des moyens destinés à assurer la continuité d activité des applications, c est- à- dire à garantir la haute disponibilité de ces applications (ce qui implique l impossibilité d un arrêt de ces applications même en cas de sinistre sur un site). Le PRA quant à lui décrit l ensemble des moyens et procédures destiné à assurer une reprise rapide et ordonnée de la production après un arrêt inopiné (lié par exemple à une défaillance technique, ou énergétique, à une erreur humaine ou à un sinistre naturel). La différence entre les deux approches tend donc à se limiter à une différence en matière de temps d indisponibilité de l infrastructure et des applications en cas de sinistre. PCA : assurer la haute disponibilité des applications 4

5 Dans le cadre d un PCA, l entreprise veille à définir les architectures, les moyens et les procédures infrastructures (datacenter, serveurs, réseau, stockage) supportant l exécution des applications de l entreprise. L objectif est d assurer que quelle que soit la situation, les infrastructures mises en place garantissent aux utilisateurs un service ininterrompu. En général, la mise en œuvre d un PCA suppose la mise en place d équipements redondés entre plusieurs datacenters et fonctionnant de façon conjointe de telle sorte qu en cas de défaillance d un élément sur le site primaire, le relais soit automatiquement pris par le site secondaire. Typiquement, une telle architecture suppose la mise en place d un dispositif garantissant la cohérence des données sur les baies de stockage entre le site primaire et le site secondaire. C est par exemple ce que permet une solution comme VPLEX d EMC comme la dernière génération de baies VSP G1000 d Hitachi. C est aussi ce que permettent les technologies de geocluster de NetApp ou HP (3Par). Ces deux technologies assurent en fait la réplication transparente des données entre deux ou plusieurs sites et permettent un accès simultanée en écriture aux données sur l ensemble des sites. Couplées à des solutions d orchestration et de virtualisation, où à des technologies logicielles de failover (Oracle RAC, SQL Server Failover Cluster ), elles permettent la bascule automatisée des applications d un datacenter à l autre en cas de défaillance sur le site primaire. Il est à noter que toutes les applications de l entreprise ne sont pas forcément concernées par la mise en œuvre d un PCA, simplement parce que certaines ne sont pas jugées critiques et peuvent tolérer un arrêt, ou une éventuelle perte de données. Cette criticité est à définir de façon concertée avec les métiers de façon à déterminer quel sera le périmètre du PCA et quelles applications seront concernées par un «simple PRA». Il convient aussi de dimensionner convenablement les infrastructures pour que la bascule vers le site secondaire n affecte pas trop les performances. 5

6 Dans le cas d une architecture en mode actif/actif, la production est en effet répartie entre les deux datacenters de l entreprise, ce qui fait qu un sinistre sur l un d entre eux se traduit mécaniquement par une diminution de moitié de la capacité de traitement disponible, donc potentiellement par une dégradation des performances sur l infrastructure survivante. PRA : Assurer le redémarrage ordonné des applications en cas de défaillance ou de sinistre Pour les entreprises qui n ont pas les moyens ou le besoin d un PCA, le PRA est la solution pour assurer un redémarrage ordonné et aussi rapide que possible de l infrastructure informatique de l entreprise en cas d incident. Ce redémarrage s effectue en général sur un site de secours, propriété de l entreprise ou fourni par un prestataire tiers. Le PRA définit les architectures, les moyens et les procédures nécessaires à mettre en œuvre pour assurer la protection des applications qu il couvre. Son objectif est de minimiser l impact d un sinistre sur l activité de l entreprise. On distingue plusieurs modes de redémarrage : le redémarrage à chaud s appuie sur une copie synchrone ou asynchrone des données du site principal. Il s agit de s appuyer sur le dernier état cohérent connu des données comme base pour les serveurs positionnés sur le site de secours. La réplication des données (qui peut être assurée par des technologies de sauvegarde et réplication telles que Veeam Backup and Recovery, ou des technologies de réplication de données en continu comme RecoverPoint chez EMC, AppAssure chez Dell, Tivoli Storage Manager chez IBM, CA ArcServe Replication chez CA ou DoubleTake chez Vision Solutions) assure un redémarrage rapide des serveurs de secours dans un état aussi proche que possible de celui qui a précédé le sinistre. Le RTO (Recovery Time Objective le temps nécessaire pour remettre l application en production est donc minimal et le RPO (Recovery Point Objective le temps entre le dernier état cohérent des données et le sinistre) réduit à son minimum, souvent quelques minutes. 6

7 La situation est un peu différente en cas de secours à froid. Cette situation concerne encore nombre d entreprises ne disposant pas des moyens financiers et/ou technique pour un PCA ou pour une reprise à chaud. Dans ce cas, le redémarrage après sinistre s appuie sur les dernières sauvegardes réalisées par l entreprise. Ces sauvegardes peuvent dans le meilleur des cas être des répliques provenant d un système de sauvegarde dédupliqué sur disques comme une baie Data Domain ou dans le pire scénario, une simple sauvegarde sur bande. En cas de sinistre, l entreprise doit donc activer son site de secours, restaurer ex- nihilo ses données depuis leur support de sauvegarde (disque ou bande) et remettre en service ses applications. Il s agit là de la solution la plus économique pour mettre en place un PRA, mais elle a un prix en matière de RTO et de RPO. Le RTO est au minimum le temps de restauration des données et de mise en service des serveurs, ce qui pour des environnements complexes peut vouloir dire plusieurs heures voire plusieurs jours. La bonne nouvelle est que la banalisation des solutions de sauvegarde sur disque comme Data Domain a largement permis de réduire le RTO (de 17 heures à 2 heures en moyenne selon une étude IDC de 2012). Le RPO dépend de la fréquence des sauvegardes. Dans le pire des cas, il peut atteindre un ou plusieurs jours (notamment pour les applications dont les fenêtres de sauvegarde sont longues et qui ne sont sauvegardées qu une fois par jour, voire moins). Là encore la sauvegarde sur disques dédupliquée a amélioré la situation en réduisant les fenêtres de sauvegarde (de 11 heures avec une librairie de bandes à 3 heures en moyenne avec systèmes de sauvegarde sur disque dédupliquée comme EMC Data Domain, HP D2D ou Quantum DXi). Notons que si le redémarrage à froid était la règle pour nombre d'entreprises et notamment les PME il y a encore 5 ans, la généralisation de la virtualisation et du stockage en réseau a rendu accessible le redémarrage à chaud à un nombre croissant de sociétés. Le PCA n est pas encore forcément à portée de tous - même s'il s'est banalisé pour certaines 7

8 applications -, mais il est désormais accessible à nombre de PME de taille intermédiaire. Les progrès accomplis par les applications (par exemple avec l'intgration du failover dans la plupart des bases de données), par les baies de stockage, les solutions de sauvegarde sur disque et les technologies de virtualisation devraient le rendre accessible au plus grand nombre au cours des prochaines années. Et l avénement de services de PCA et de PRA en cloud devraient aussi contribuer à démocratiser encore un peu plus ces technologies chiffre d affaires au cours des 4 dernières années. Fin octobre 2013, la société a été rachetée par Insight Ventures, une acquisition qui s est peu de temps plus tard traduite par le rachat par Unitrends de PHD Virtual qui était aussi une société dans le portefeuille d Insight. Suite à la fusion, la firme emploie désormais près de 300 salariés et devrait réaliser un CA de plus de 100 M$ en À travers le monde, le nouvel ensemble compte un peu plus de clients. En Europe, la firme dispose d'un bureau à Londres depuis février 2013 et a également ouvert des bureaux en France et en Allemagne. 2. UNITRENDS : DE LA A LA REPRISE APRES DESASTRE AUTOMATISEE Après avoir racheté le spécialiste de la sauvegarde des environnements VMware PHD Virtual, Unitrends veut accélérer son développement en Europe. Créé il y a plus de 20 ans, Unitrends se positionne comme un spécialiste de la protection de données et de leur «restaurabilité». Comme l explique Kevin Moreau, le directeur général de la firme pour la zone EMEA (Europe, Moyen- Orient, Afrique), la société a enregistré 20 trimestres consécutifs de croissance avec une progression annuelle agrégée de 57% de son Le cœur de l offre de la firme s appuie sur 9 appliances de sauvegarde rackables offrant des capacités allant de 2,4 To utiles à 50 To de données utiles (avant déduplication). Ces appliances intégrées embarquent la technologie de sauvegarde Unitrends Entreprise Backup de la firme et arrivent avec un système de licence tout compris qui permet aux clients de déployer la solution sans avoir à se préoccuper du nombre de serveurs ou de VM sauvegardées, et ce, quelle que soit la nature des applications à sauvegarder (il n y a pas à payer à l agent logiciel ou au nœud). Comme l explique Kevin Moreau, les appliances Unitrends Backup offrent l ensemble des applications attendues dans le 8

9 domaine comme la sauvegarde, l archivage de données, la réplication de site à site, ou la reprise instantanée pour les VM. Côté environnements systèmes, les plates- formes Linux, Mac OS X, AIX, Solaris, iseries, VMware vsphere et Hyper- V (avec gestion des fonctions de tracking des changements de blocs sur ces deux dernières plates- formes) sont supportées et des agents spécifiques sont disponibles pour des applications comme Oracle, Exchange, SharePoint Il est à noter que pour les environnements virtualisés avec VMware ou Hyper- V, Unitrends propose de multiples options de restauration en cas de problème (P2P, V2P, P2V, et V2V). Les appliances Unitrends embarquent des fonctions de compression et de déduplication globales de données cette dernière combine des fonctions de déduplication inline et en mode post process selon les situations. Elles intègrent aussi des fonctions de quasi- CDP permettant de réduire le RPO (Recovery Point Objectives). Il est intéressant de noter qu Unitrends propose à ses clients un mode de sauvegarde vers le cloud qui permet de disposer d une copie chiffrée des données sur le Cloud Unitrends avec une facturation à la capacité consommée. L intérêt du service est de permettre à une appliance locale de répliquer ses données vers le cloud à des fins de reprise après désastre. ReliableDR : une offre automatisée de reprise après désastre pour les environnements VMware vsphere La fusion avec PHD Virtual a aussi permis à Unitrend de mettre la main sur le logiciel ReliableDR de l éditeur. RDR se présente sous la forme d une machine virtuelle prête à l emploi pour les environnements virtualisés avec VMware et permet à Unitrends de proposer une solution tout en un de continuité de service applicatif dans l environnement vsphere. Comme l explique Carlos Escapa, en charge des produits de reprise après désastre de PHD Virtual, ReliableDR permet à l éditeur de proposer une nouvelle technologie qui orchestre la récupération des applications. «Nous appelons notre approche la disaster recovery assurance. Nous savions déjà gérer les mouvements de données avec compression, 9

10 déduplication, contrôle de la bande passante ReliableDR nous permet d ajouter des couches de failover et de failback dans les environnements VMware. On peut ainsi orchestrer le mouvement de workloads d un cluster à l autre ou d un datacenter à l autre.» De Facto, ReliableDR permet d automatiser les opérations de DR d un site à l autre, pour peu que le site distant dispose des ressources suffisantes et de la connectivité nécessaire pour permettre la reprise d activité. La technologie que PHD Virtual a développée pour ReliableDR est indépendante des technologies de mouvement de données sous jacente des hyperviseurs. Elle peut s appuyer sur la technologie de réplication de l éditeur, mais aussi sur des technologies de réplication tierces comme celles des baies ou comme Recoverpoint d EMC. Selon l éditeur, RDR permet de garantir des RPO de l ordre de quelques minutes pour des workloads tels que des serveurs web, et de plusieurs dizaines de minutes à une heure pour des applications critiques (middleware, serveurs d applications, bases de données ). Il permet surtout d automatiser totalement les tests de reprise après désastre, ce qui permet de valider le plan de reprise à des intervalles bien plus fréquents que l éventuel test de bascule annuel ou bisannuel. Le tableau de bord de l application permet de mesurer finement le temps de récupération et de s assurer de la conformité avec les politiques définis par la DSI. 3. JARDILAND IMPLEMENTE UNE PLATEFORME VIRTUALISEE ET UN PRA AVEC DELL Comme en témoignait récemment Christian Pinguet, le DSI de Filhet Allard, ce sont aujourd hui les grandes PME/PMI qui innovent le plus sur le plan informatique. Jardiland Enseignes SAS vient ainsi d annoncer la virtualisation de son infrastructure et la mise en œuvre conjointe d un PRA (plan de reprise d activité) destiné à sécuriser et améliorer la performance de ses applications métiers. Créée en 1973, la centrale d achat française «Jardinery» spécialisée dans la vente de produits de jardinage et d animalerie s est développée pour former le groupe Jardiland Enseignes SAS. La société regroupe trois enseignes : Jardiland, L Esprit 10

11 Jardiland et Vive le Jardin avec un réseau de magasins intégrés, franchisés et affiliés, sur le territoire français et à l international. En 2012, année de son trentième anniversaire, le groupe a affiché 24 millions de passages en caisse. Avec des magasins ouverts 7j/7 et un Système d Information qui fonctionne 24h/24, la nuit pour les sauvegardes, batchs et process de tickets de caisse, l infrastructure IT de Jardiland Enseignes SAS est désormais considérée comme critique. Au delà du choix de Dell, déjà présent au sein de l informatique de Jardiland, c est l ensemble de l infrastructure informatique qui a été repensée et notamment celle destinée à supporter sa base de données critique. Cette entité a engagé en 2012 la création d une plateforme virtualisée dans un nouveau datacenter pour sa base de données critique, indique Benjamin Bruel, Responsable de la Production Informatique et de la Sécurité du Système d Information de Jardiland. «Nos derniers investissements avec Dell nous ont servis à concaténer quatre projets différents, mutualisés deux par deux : la virtualisation de notre base de données et l amélioration des performances et des capacités de notre VDI, ainsi que, l évolution de notre environnement de sauvegarde et la mise en œuvre d un Plan de Reprise d Activité» ajoute Benjamin Bruel. Au milieu des années 2000, le groupe a investi dans une formule d hébergement en Cloud externalisé pour sa plateforme SAP, et dans un hébergement dédié chez IBM pour sa base de données magasins, pilotée par la solution PROGEST. L équipe IT du groupe, composée de 25 personnes, répartie en deux entités, l une couvrant le fonctionnel et les applicatifs, la seconde la production, l exploitation informatique et le helpdesk a complètement repensé l infrastructure. Les objectifs du projet informatique : rationaliser les coût et gagner en performance 11

12 PLANUNG Pour le premier volet de ce projet, l investissement de Jardiland avait pour objectif de diminuer les coûts liés à la location de sa machine sur système AIX, «en fin de retour sur investissement», indique Benjamin Bruel et de s orienter vers une nouvelle plateforme physique et une nouvelle architecture logique intégrant les technologies de virtualisation. «Cette opération, se félicite Benjamin Bruel, nous permet à la fois de bénéficier d équipements plus performants pour notre base de données principale et d augmenter les capacités de notre plateforme VDI pour accélérer notre déploiement de clients légers». Parallelement, l accent a ete mis sur le stockage. La problematique de l ancienne plateforme arrivee en limite de ses capacites de stockage impliquait sa refonte complete avec un renouvellement de materiel. «apres avoir etabli le cahier des charges et mener une reflexion commune avec un expert dell, nous avons trouve un tres bon compromis en termes de performances, d evolutivite et de tarifs», confie benjamin bruel qui a opte pour une solution globale combinant l achat de serveurs dell poweredge pour vmware esx, des serveurs de stockage dell equallogic et des switchs pour la connexion avec le nouveau SAN. 4. PRA : IER GROUPE BOLLORE CHOISIT VEEAM ET HP STOREONCE Filiale du groupe Bolloré, IER, est un spécialiste des systèmes de gestion de flux des biens et des personnes. La société a initialement bâti sa réputation en s imposant comme le leader des imprimantes au format transport (utilisées par exemple pour l émission des billets de train ou d avion). Au tournant de l ère électronique, la société s est diversifiée sur le marché des bornes libre- service (elle fournit par exemple les bornes de la SNCF ou de la Poste). Parallèlement, elle s est aussi lancée dans la fourniture de systèmes de traçabilité pour les entrepôts (IER fournit par exemple la partie point de vente et garantie du réassort du linéaire grâce à l inventaire temps réel). L acquisition de la société Belge Automatic Systems lui a aussi permis de compléter son portefeuille avec des systèmes de gestion de passage (contrôle aéroportuaire, sas bancaires, barrières d autoroutes, 12

13 barrières de sécurité). Enfin, IER s est illustré récemment avec Autolib en fournissant notamment, les bornes d abonnement, de location et de recharge des véhicules électriques ainsi que le système d information embarqué du véhicule. Mettre en place un PRA dans le cadre de centralisation de l informatique Au vu de la diversité de ses métiers, IER aurait pu gérer ses systèmes informatiques de façon décentralisée. La firme a fait le choix de la mutualisation en centralisant son IT et ce pour l ensemble de ses filiales (Etats- Unis, Canada, Allemagne, Royaume- Uni, Espagne, Chine, Singapour). Concrètement IER a centralisé les applications critiques (ERP, Intranet, Messagerie ) mais a laissé en local certaines applications secondaires ou spécifiques. Au passage la firme a fait le choix de loger sa production dans un datacenter tiers, la salle informatique située dans les locaux du siège de Suresnes n étant plus adaptée à une telle concentration. Comme l explique Franck Ronciaux, le responsable Exploitation IT du Groupe IER, cette concentration de la production informatique a amené IER à revoir sa stratégie de sauvegarde et à mettre en œuvre un plan de reprise d activité afin de se protéger d une défaillance majeure sur son datacenter. «Notre production étant largement virtualisée sous vsphere 5.0 -, nous avons fait le choix de nous appuyer sur Veeam Backup and Replication 6.0 et de sauvegarder nos données sur disque» explique Franck Ronciaux. Dans le cadre de la mise en place du PRA, IER a fait le choix de s appuyer sur deux appliances de stockage dédupliquées StoreOnce D2D d HP. IER a placé un de ces équipements d une capacité de 9To (non dédupliquée) dans son datacenter principal et un second dans la salle machines située au siège de Suresnes. Ce second équipement sert de cible de réplication pour le StoreOnce D2D situé dans le datacenter primaire et peut donc être utilisé pour reprendre la production en cas d incident majeur sur le site principal. Les données entre les deux sites sont 13

14 répliquées quotidiennement via un lien à 40 Mbit/s. IER continue aussi à externaliser ses sauvegardes sur bande LTO V une fois par mois, notamment pour des contraintes légales, et conserve une sauvegarde annuelle dans un coffre ignifugé sur un troisième site. A tout instant, la firme dispose de deux sauvegardes sur disque et de deux sauvegardes sur bande. Des sauvegardes pilotées par Veeam backup and Replication «Nous utilisons Veeam depuis plus de deux ans et demi en remplacement de solutions de sauvegarde hétérogènes. Le logiciel nous a été conseillé par notre intégrateur Eric MACHABERT de Computacenter avec qui nous travaillons depuis sept ans et nous avons choisi de leur faire confiance. Nous n en sommes pas déçus. Le produit est simple à utiliser, et surtout il est peu onéreux pour un outil de sauvegarde de cette classe. Auparavant, nous avions de vrais problèmes à gérer nos serveurs virtualisés car il fallait souvent des agents dans les VM» explique Franck Ronciaux. L ensemble du processus de sauvegarde est piloté par Veeam Backup tandis que la réplication intersites est gérée par les baies D2D d HP. En cas de problème, IER s appuie sur les fonctions de reprise instantanée de Veeam, qui lui permette de remonter des VM directement depuis le stockage des D2D. IER sauvegarde aujourd hui 160 VM, incluant les filiales (dont 60% de serveurs Windows et 40% de serveurs Linux) avec Veeam, ce qui représente environ 95% de ses instances systèmes (l ERP Oracle e- business suite reste pour l instant sur des plates- formes physiques). Une réduction sensible des fenêtres de sauvegarde et de restauration Le responsable Exploitation d IER vante aussi les appliances D2D d HP : «Auparavant, avec la sauvegarde sur bande, on avait des fenêtres de sauvegarde qui approchaient les 12 heures pour la simple sauvegarde. Aujourd hui l ensemble de nos processus de sauvegarde nécessitent environ 6h et toutes les opérations s effectuent sans problème entre 20h et 8h du matin, réplication comprise». IER s appuie ainsi sur des sauvegardes incrémentales 14

15 quotidiennes et effectue une sauvegarde complète par semaine. Franck Ronciaux note également que l usage des D2D a permis d accélérer considérablement les restaurations, même si, note- t- il, les D2D sont «moins performantes en restauration qu en sauvegarde». Nous venons de commencer l upgrade sur Veeam Backup 7.0 afin de bénéficier des nouvelles fonctionnalités telles que la mise sur bande ou encore le Parallel Processing. Les premiers résultats sont plus qu encourageants puisque nous notons déjà des gains avoisinant les 50% sur les temps de backup. Au final, l ensemble du projet, en incluant la dimension PRA, aura nécessité environ 110 K d investissements, incluant les licences et le support sur 5 ans, soit environ 22 K par an. 5. LE CHU DE NANTES MISE SUR VPLEX POUR LA CONTINUITE D ACTIVITES Le CHU de Nantes dispose d une infrastructure hautement virtualisée, depuis plusieurs années, exploitant plusieurs centaines de machines virtuelles. Le fruit d une volonté du RSSI, explique Julien Besnier, Ingénieur de production rattaché à l équipe de support technique de la DSI du centre hospitalier : «il s agissait d assurer la continuité de production des applications critiques. Dans l'hôpital, on travaille 24h sur 24. Ce programme a conduit à mettre en place un plan de continuité de l activité basé sur Vplex.» Virtualiser pour gagner en fiabilité L infrastructure informatique du CHU est répartie sur plusieurs sites, avec «deux sites majeurs distants d une dizaine de kilomètres et séparés par la Loire». Les réseaux des deux sites sont interconnectés doublement via les fibres de la communauté urbaine de Nantes. En s appuyant sur les outils de VMware, la DSI «a virtualisé au maximum tout ce qui pouvait l être pour gagner en souplesse en cas d incident sur un site. La demande était de pouvoir supporter sur un seul site l ensemble des applications». Ensemble, les deux sites présentent donc une capacité double à celle des besoins de production. Certaines applications n étant pas virtualisables, elles profitent de clusters actif/passif «avec accès croisé aux ressources de 15

16 stockage». Un ensemble de stockage primaire est installé au sud de la Loire, sur le site dit «Turner», quand le second se trouve au nord, «les deux étant répliqués en continu par le processus Mirror View». Des gains considérables Las, un incident a montré que dans certains cas, cela pouvait conduire à des délais de remise en production trop élevés : «cela rentrait dans le contrat, qui nous accordait 4 heures pour remonter les applications critiques. Mais ce n était pas satisfaisant pour les utilisateurs. Un tel délai, pour le soignant qui attend pour lancer son application, c est toujours trop long», explique Julien Besnier. D où la volonté de virtualiser le stockage, avec une architecture VPlex pour les machines virtuelles. L architecture ainsi revue fait intervenir un troisième site, hébergeant le witness de l infrastructure VPlex, qui vérifie en continu l état des baies. Ce site- là assure également l hébergement des sauvegardes, avec les outils d Avamar. «Pour gagner encore en sécurité, nous avons ajouté un lien direct en les deux VPlex, un choix rendu possible par la faible latence sur le lien et qui nous permet d opérer des bascules très rapides.» Et les gains sont flagrants. «Nous avons rencontré quelques incidents graves», reconnaît Julien Besnier. Comme la perte d une baie de stockage lors d une opération de maintenance, sur le site nord : «toutes les applications portées par des machines virtuelles se sont raccrochées automatiquement à la baie de Turner. Nous n avons perdu qu'une seule entrée/sortie.» Pour l ingénieur, «c est le cas idéal. VPlex fait tellement bien son travail que l on pourrait ne pas s en rendre compte.» D ailleurs, grâce au cache d entrées/sorties des VPlex, les utilisateurs eux- mêmes n ont rien vu. Un incident plus grave a encore montré l efficacité du système : «nous avons perdu toutes les liaisons sur un site. La situation était plus difficile car le witness ne voyait plus rien.» En outre, le CHU exploitait alors une version 5.0 d ESX avec laquelle les machines virtuelles ne réalisaient pas qu elles avaient perdu leurs ressources de stockage : «elles sont restées figées.» Il a donc fallu les arrêter, les migrer, puis les relancer. 16

17 VPlex a toutefois permis de limiter les interventions manuelles : «nous avons eu seulement à nous occuper des machines virtuelles, pas du stockage.» Toutefois, le witness ne voyant plus rien, «nous avons du lancer une commande manuelle pour assurer la resynchronisation des VPlex». Le CHU de Nantes exploite désormais la version 5.5 d ESX qui, grâce aux fonctions dédiées à la haute disponibilité, aurait permis d éviter les interventions manuelles sur les machines virtuelles. Ce qu il a d ailleurs eu l occasion de faire, lors d un troisième incident. Intégrer les serveurs physiques A ce stade, Julien Besnier estime disposer d une «protection significative», mais les serveurs physiques ne sont pas encore intégrés «et l on perd pas mal de temps avec eux en cas d incident. Surtout, ce sont dans notre cas des applications très critiques avec un impact conséquent». Un projet de refonte du système d information permettra prochainement d intégrer les ressources de stockage des serveurs physiques à l infrastructure VPlex. «En arrivant à cette architecture, en cas de problème, le support technique n aura presque plus rien à faire, car VPlex sécurise très bien l infrastructure.» 6. Zerto veut accélérer la reprise d activité des environnements virtualisés Fondée en 2009, la start- up américano- israélienne Zerto développe une solution dédiée à la reprise et à la continuité de l activité pour environnements virtualisés. Primée par SearchServerVirtualization en 2011, elle promet des bénéfices impressionnants, tant sur l utilisation du stockage que sur les délais de relance. Pour l heure, Zerto ne supporte que les environnements VMware. Ses outils s intègrent à vcenter et fournissent une interface graphique simplifiée pour la réplication de machines virtuelles. Sans configuration du stockage et sans agent, la solution agit tant au niveau de la machine virtuelle que de ses ressources disque. Elle offre ainsi un niveau de granularité plus élevé que les solutions intégrées de VMware. Les machines protégées peuvent être regroupées en ensembles relatifs à une même application pour faciliter la reprise d activité. 17

18 Le tout vers un ou plusieurs centres de calcul distants ou encore vers des fournisseurs de services Cloud. Gil Levonai, vice président en charge du marketing et des produits, souligne l automatisation de la solution, en insistant la nécessité des tests des plans de continuité et de reprise de l activité : «d un clic, vous pouvez créer les VM sur le site de réplication et les passer en production. La protection est maintenue durant le test.» Une appliance virtuelle installée sur chaque serveur se charge de l orchestration de l ensemble, de la collecte, de la compression et de la transmission des données entre les sites. Une fois la solution mise en place, la réplication se veut «quasi- synchrone». Au point de revendiquer des délais de reprise de l ordre de la minute. Bill Rausch, responsable de l ingénierie logicielle du crédit communautaire Hapo, dans l état de Washington, exploite une infrastructure éclatée sur 15 sites dont deux centres de calcul, avec environ 120 machines virtuelles. Pour certaines applications, la réplication ne revêt pas d aspect critique alors il se contente d assurer une réplication mensuelle de SAN à SAN. Mais pour d autres, les délais de reprise sont essentiels. Avec une solution classique, son délai de reprise «se comptait en heures», explique- t- il, «parfois moins. Mais rien de plus rapide que 15 ou 20 minutes». Et la solution de Zerto semble avoir considérablement changé la situation : «on peut sélectionner une machine virtuelle et décider de la produire à partir du second centre de calcul», presque à la volée; de quoi lui permettre de tester la validité de ses plans de reprise et de continuité de l activité régulièrement. «L application sera peut- être indisponible 4 minutes, tout au plus, avant de fonctionner depuis le site de reprise», détaille- t- il. «Après, elle sera resynchronisée automatiquement avec le site principal.» En outre, le retour à Zerto lui a permis de réduire les coûts associés à son site de reprise : «les snapshots prennent de la place... et là, nous avons réduit l empreinte sur le stockage de 43 %, passant de près de 70 To à 40 To.» 18

19 Zerto commercialise sa solution via des partenaires, en proposant des licences facturées au nombre de machines virtuelles protégées. Mais l entreprise vise aussi les fournisseurs de services Cloud en leur fournissant des outils pour définir des règles, des délais de reprise... et facturer à leur tour en conséquence. Colt, notamment, a recours à ses services en Europe. Pour l heure limitée aux environnements VMware, la solution devrait s ouvrir à d autres hyperviseurs d ici la mi

20 Sauvegarde «Une solution de sauvegarde n est efficace que si l utilisateur ou l administrateur informatique s assure que la solution fonctionne comme prévu et que la sauvegarde est complète», rappelle Paul Dujancourt, directeur général de Kroll Ontrack France. Une évidence qu il convient visiblement de sermonner régulièrement. 1. SolidFire ajoute le FC et la réplication à ses baies 100% Flash Le pionnier des baies de stockage 100% Flash en cluster vient d'annoncer la version 6 de son OS Element OS qui apporte le support de la réplication, de Fibre Channel et des clusters hétérogènes. 2. Quantum renouvelle ses baies de sauvegarde de milieu de gamme Le constructeur californien vient d'annoncer le DXi 4700, un système de sauvegarde pour PME, agence et petit fournisseur de service. Il offre un excellent rapport performances/prix. 3. EMC truste toujours près des 2/3 du marché des appliances de backup Selon les derniers chiffres d IDC, EMC a continué à truster le marché des appliances de sauvegarde au troisième trimestre Avec ses appliances StoreOnce, HP part en guerre contre DataDomain A Barcelone, HP a dévoilé sa nouvelle appliance de sauvegarde sur disque dédupliquée haut de gamme, le StoreOnce HP revendique des performances jusqu à dix fois supérieures à celles du plus véloce des systèmes DataDomain d EMC. 5. Avec DS3, Spectra Logic veut étendre le stockage objet à la bande LeMagIT a pu discuter avec Molly Rector, la directrice de Spectra Logic, l un des leaders mondiaux de la sauvegarde sur bande à l occasion du lancement par la firme de sa technologie d archivage profond, baptisée Deep Simple Storage Service (DS3), et d une première appliance implémentant cette technologie, le BlackPearl. 20

FAMILLE EMC RECOVERPOINT

FAMILLE EMC RECOVERPOINT FAMILLE EMC RECOVERPOINT Solution économique de protection des données et de reprise après sinistre en local et à distance Avantages clés Optimiser la protection des données et la reprise après sinistre

Plus en détail

FAMILLE EMC VPLEX. Disponibilité continue et mobilité des données dans et entre les datacenters AVANTAGES

FAMILLE EMC VPLEX. Disponibilité continue et mobilité des données dans et entre les datacenters AVANTAGES FAMILLE EMC VPLEX Disponibilité continue et mobilité des données dans et entre les datacenters DISPONIBLITÉ CONTINUE ET MOBILITÉ DES DONNÉES DES APPLICATIONS CRITIQUES L infrastructure de stockage évolue

Plus en détail

HAUTE DISPONIBILITE & CONTINUITÉ DE SERVICE MULTI PLATES FORMES. Simple & Performant. www.quick software line.com

HAUTE DISPONIBILITE & CONTINUITÉ DE SERVICE MULTI PLATES FORMES. Simple & Performant. www.quick software line.com HAUTE DISPONIBILITE & CONTINUITÉ DE SERVICE MULTI PLATES FORMES Haute disponibilité pour Serveurs Ouverts (Windows, UNIX, AIX, Linux, VMware (Windows, UNIX, AIX, Linux, VMware ) Généralités Quelques définitions

Plus en détail

FAMILLE EMC VPLEX. Disponibilité continue et mobilité des données dans et entre les datacenters

FAMILLE EMC VPLEX. Disponibilité continue et mobilité des données dans et entre les datacenters FAMILLE EMC VPLEX Disponibilité continue et mobilité des données dans et entre les datacenters DISPONIBILITE CONTINUE ET MOBILITE DES DONNEES DES APPLICATIONS CRITIQUES L infrastructure de stockage évolue

Plus en détail

La Continuité d Activité

La Continuité d Activité La virtualisation VMware vsphere au service de La Continuité d Activité La virtualisation VMware vsphere La virtualisation et la Continuité d Activité La virtualisation et le Plan de Secours Informatique

Plus en détail

Nouvelles stratégies et technologies de sauvegarde

Nouvelles stratégies et technologies de sauvegarde Nouvelles stratégies et technologies de sauvegarde Boris Valera Laurent Blain Plan Contexte Les nouveaux enjeux de la sauvegarde La sauvegarde des machines virtuelles La déduplication Les architectures

Plus en détail

Protection des données avec les solutions de stockage NETGEAR

Protection des données avec les solutions de stockage NETGEAR Protection des données avec les solutions de stockage NETGEAR Solutions intelligentes pour les sauvegardes de NAS à NAS, la reprise après sinistre pour les PME-PMI et les environnements multi-sites La

Plus en détail

Sauvegarde et restauration en environnement VMware avec Avamar 6.0

Sauvegarde et restauration en environnement VMware avec Avamar 6.0 Livre blanc Sauvegarde et restauration en environnement VMware avec Avamar 6.0 Analyse détaillée Résumé Dans les entreprises, les environnements virtuels sont de plus en plus déployés dans le cloud. La

Plus en détail

EMC DATA DOMAIN HYPERMAX

EMC DATA DOMAIN HYPERMAX EMC DATA DOMAIN HYPERMAX Optimisation du stockage de protection EMC AVANTAGES CLÉS Déduplication évolutive et ultrarapide Jusqu à 58,7 To/h de débit Réduit de 10 à 30 fois le stockage de sauvegarde, et

Plus en détail

Le stockage unifié pour réduire les coûts et augmenter l'agilité

Le stockage unifié pour réduire les coûts et augmenter l'agilité Le stockage unifié pour réduire les coûts et augmenter l'agilité Philippe Rolland vspecialist EMEA Herve Oliny vspecialist EMEA Mikael Tissandier vspecialist EMEA Des défis informatiques plus complexes

Plus en détail

Transformation vers le Cloud. Premier partenaire Cloud Builder certifié IBM, HP et VMware

Transformation vers le Cloud. Premier partenaire Cloud Builder certifié IBM, HP et VMware Transformation vers le Cloud Premier partenaire Cloud Builder certifié IBM, HP et VMware 1 Sommaire Introduction Concepts Les enjeux Modèles de déploiements Modèles de services Nos offres Nos Références

Plus en détail

Marché Public. Serveurs et Sauvegarde 2015

Marché Public. Serveurs et Sauvegarde 2015 Marché Public Serveurs et Sauvegarde 2015 Remise des Offres avant le lundi 22 juin 2015 à 16h 1 P a g e Table des matières 1. OBJET DE LA CONSULTATION... 4 1.1. Description de la consultation... 4 1.2.

Plus en détail

EMC DATA DOMAIN OPERATING SYSTEM

EMC DATA DOMAIN OPERATING SYSTEM EMC DATA DOMAIN OPERATING SYSTEM Au service du stockage de protection EMC AVANTAGES CLÉS Déduplication évolutive ultrarapide Jusqu à 31 To/h de débit Réduction des besoins en stockage de sauvegarde de

Plus en détail

Unitt www.unitt.com. Zero Data Loss Service (ZDLS) La meilleure arme contre la perte de données

Unitt www.unitt.com. Zero Data Loss Service (ZDLS) La meilleure arme contre la perte de données Zero Data Loss Service (ZDLS) La meilleure arme contre la perte de données La meilleure protection pour les données vitales de votre entreprise Autrefois, protéger ses données de manière optimale coûtait

Plus en détail

Dossier Solution - Virtualisation Arcserve Unified Data Protection

Dossier Solution - Virtualisation Arcserve Unified Data Protection Dossier Solution - Virtualisation Arcserve Unified Data Protection La virtualisation des serveurs et des postes de travail est devenue omniprésente dans la plupart des organisations, et pas seulement au

Plus en détail

EMC AVAMAR. Logiciel et système de sauvegarde avec déduplication

EMC AVAMAR. Logiciel et système de sauvegarde avec déduplication EMC AVAMAR Logiciel et système de sauvegarde avec déduplication Avantages clés Les données sont dédupliquées à la source (client), avant leur transfert sur le réseau Idéal pour la protection des environnements

Plus en détail

Mise en œuvre de la virtualisation à l IGBMC. Guillaume Seith Remy Fritz

Mise en œuvre de la virtualisation à l IGBMC. Guillaume Seith Remy Fritz Mise en œuvre de la virtualisation à l IGBMC. Guillaume Seith Remy Fritz Introduction Contexte Objectifs Mise en œuvre Présentation Exploitation Conclusion IGBMC: Institut de génétique et de Biologie Moléculaire

Plus en détail

arcserve r16.5 Protection des données hybride

arcserve r16.5 Protection des données hybride arcserve r16.5 Protection des données hybride Que ce soit pour la protection du data center, des bureaux distants ou des ressources de postes de travail, vous avez besoin d une solution vous permettant

Plus en détail

Le stockage. 1. Architecture de stockage disponible. a. Stockage local ou centralisé. b. Différences entre les architectures

Le stockage. 1. Architecture de stockage disponible. a. Stockage local ou centralisé. b. Différences entre les architectures Le stockage 1. Architecture de stockage disponible a. Stockage local ou centralisé L architecture de stockage à mettre en place est déterminante pour l évolutivité et la performance de la solution. Cet

Plus en détail

ENVIRONNEMENTS ORACLE CRITIQUES AVEC VMAX 3

ENVIRONNEMENTS ORACLE CRITIQUES AVEC VMAX 3 ENVIRONNEMENTS ORACLE CRITIQUES AVEC VMAX 3 AVANTAGES CLES CRITIQUES Puissance Stockage hybride avec des niveaux de service performants optimisés pour le Flash à grande échelle, pour les charges applicatives

Plus en détail

EMC Data Domain Boost for Oracle Recovery Manager (RMAN)

EMC Data Domain Boost for Oracle Recovery Manager (RMAN) Livre blanc EMC Data Domain Boost for Oracle Recovery Manager (RMAN) Résumé EMC fournit aux administrateurs de base de données un contrôle total sur la sauvegarde, la restauration et la reprise après sinistre

Plus en détail

OFFRES DE SERVICES SDS CONSULTING

OFFRES DE SERVICES SDS CONSULTING OFFRES DE SERVICES SDS CONSULTING AUTOUR DE LA SOLUTION TSM DERNIERE MISE A JOUR : MAI 2011 préalable 1 Liste des services proposés Nos équipes sont spécialisées depuis de nombreuses années dans le domaine

Plus en détail

Une présentation de HP et de MicroAge. 21 septembre 2010

Une présentation de HP et de MicroAge. 21 septembre 2010 Une présentation de HP et de MicroAge 21 septembre 2010 Programme Présentation de MicroAge Maria Fiore Responsable du développement des affaires MicroAge Virtualisation et stockage optimisé à prix abordable

Plus en détail

FORMATION VMw01 LA VIRTUALISATION AVEC VMWARE VSPHERE 5

FORMATION VMw01 LA VIRTUALISATION AVEC VMWARE VSPHERE 5 FORMATION VMw01 LA VIRTUALISATION AVEC VMWARE VSPHERE 5 Contenu de la formation VMw01 La virtualisation avec VMware Vsphere 5- Mettre en œuvre des sites orientés GED Page 1 sur 5 I. Généralités 1. Objectifs

Plus en détail

en version SAN ou NAS

en version SAN ou NAS tout-en-un en version SAN ou NAS Quand avez-vous besoin de virtualisation? Les opportunités de mettre en place des solutions de virtualisation sont nombreuses, quelque soit la taille de l'entreprise. Parmi

Plus en détail

Sauvegarde EMC pour solutions SAP HANA prêtes pour le datacenter. EMC Data Domain avec DD Boost

Sauvegarde EMC pour solutions SAP HANA prêtes pour le datacenter. EMC Data Domain avec DD Boost EMC pour solutions SAP HANA prêtes pour le datacenter EMC Data Domain avec DD Boost 1 Informations d entreprise Big Data Informations provenant des partenaires Informations «publiques» Informations structurées

Plus en détail

Antemeta revient sur son partenariat dans la Flash avec Pure Storage et sur son activité

Antemeta revient sur son partenariat dans la Flash avec Pure Storage et sur son activité LeMagIT Antemeta revient sur son partenariat dans la Flash avec Pure Storage et sur son activité L intégrateur français Antemeta, l un des grands spécialistes français du stockage, connu pour avoir été

Plus en détail

DOSSIER SOLUTION : CA ARCserve r16. Recours au Cloud pour la continuité d'activité et la reprise après sinistre

DOSSIER SOLUTION : CA ARCserve r16. Recours au Cloud pour la continuité d'activité et la reprise après sinistre Recours au Cloud pour la continuité d'activité et la reprise après sinistre Le Cloud, qu'il s'agisse d'un Cloud privé proposé par un fournisseur de services gérés (MSP) ou d'un Cloud public tel que Microsoft

Plus en détail

Copyright 2012 EMC Corporation. Tous droits réservés.

Copyright 2012 EMC Corporation. Tous droits réservés. 1 Transformez la sauvegarde et l archivage de votre patrimoine «Information» Yves Le Gouge Directeur technique Backup EMC France 2 Les défis de la protection des DONNÉES Protéger 100% des données Assurer

Plus en détail

Data Protection for EMC VSPEX Proven Infrastructure

Data Protection for EMC VSPEX Proven Infrastructure Livre blanc sur la protection des données Data Protection for EMC VSPEX Proven Infrastructure Présentation Dans le cadre actuel des datacenters virtualisés, la protection des données est un facteur essentiel

Plus en détail

PRÉSENTATION D EMC DATA DOMAIN

PRÉSENTATION D EMC DATA DOMAIN PRÉSENTATION D EMC DATA DOMAIN Stockage avec déduplication pour une sauvegarde et un archivage nouvelle génération AVANTAGES CLÉS Stockage avec déduplication évolutif Déduplication à la volée ultrarapide

Plus en détail

Utiliser le cloud pour manager son PRA et son PCA (DRaaS ou PRA dans le Cloud)

Utiliser le cloud pour manager son PRA et son PCA (DRaaS ou PRA dans le Cloud) Utiliser le cloud pour manager son PRA et son PCA (DRaaS ou PRA dans le Cloud) Eric DERONZIER (Ysosecure) eric.deronzier@ysosecure.com Matthieu BENNASAR (Lexsi) mbennasar@lexsi.com Pascal GREPT (SLAT)

Plus en détail

Symantec NetBackup 7.1 - Nouveautés et tableau comparatif des versions

Symantec NetBackup 7.1 - Nouveautés et tableau comparatif des versions Symantec 7.1 - Nouveautés et tableau comparatif des versions Symantec 7 permet aux clients de standardiser les opérations de sauvegarde et de restauration dans les environnements physiques et virtuels,

Plus en détail

L I V R E B L A N C P r o t ég e r l e s a p p l i c a t i o n s m ét i e r s c r i t i q u e s M a i n f r a m e, un b e s o i n c r u c i a l

L I V R E B L A N C P r o t ég e r l e s a p p l i c a t i o n s m ét i e r s c r i t i q u e s M a i n f r a m e, un b e s o i n c r u c i a l Siège social : 5 Speen Street Framingham, MA 01701, É.-U. T.508.872.8200 F.508.935.4015 www.idc.com L I V R E B L A N C P r o t ég e r l e s a p p l i c a t i o n s m ét i e r s c r i t i q u e s M a i

Plus en détail

vbladecenter S! tout-en-un en version SAN ou NAS

vbladecenter S! tout-en-un en version SAN ou NAS vbladecenter S! tout-en-un en version SAN ou NAS Quand avez-vous besoin de virtualisation? Les opportunités de mettre en place des solutions de virtualisation sont nombreuses, quelque soit la taille de

Plus en détail

Présentation de SunGard et de son offre. Janvier 2009

Présentation de SunGard et de son offre. Janvier 2009 Présentation de SunGard et de son offre Janvier 2009 Le Groupe SunGard, c est L'une des 12 premières sociétés de services informatique au monde Un leader sur le marché des solutions informatiques intégrées

Plus en détail

Technologie de déduplication de Barracuda Backup. Livre blanc

Technologie de déduplication de Barracuda Backup. Livre blanc Technologie de déduplication de Barracuda Backup Livre blanc Résumé Les technologies de protection des données jouent un rôle essentiel au sein des entreprises et ce, quelle que soit leur taille. Toutefois,

Plus en détail

Dossier Solution - Virtualisation CA arcserve Unified Data Protection

Dossier Solution - Virtualisation CA arcserve Unified Data Protection Dossier Solution - Virtualisation CA arcserve Unified Data Protection La virtualisation des serveurs et des postes de travail est devenue omniprésente dans la plupart des organisations, et pas seulement

Plus en détail

VMware vsphere 5 Préparation à la certification VMware Certified Professional 5 Data Center Virtualization (VCP5-DCV) - Examen VCP510

VMware vsphere 5 Préparation à la certification VMware Certified Professional 5 Data Center Virtualization (VCP5-DCV) - Examen VCP510 Introduction A. Au sujet du livre 10 B. Au sujet de l'examen 10 Chapitre 1 Les nouveautés de vsphere A. Présentation 14 B. En quoi vsphere 5 diffère de vsphere 4? 14 1. Un Service Console abandonné 14

Plus en détail

Les méthodes de sauvegarde en environnement virtuel

Les méthodes de sauvegarde en environnement virtuel Les méthodes de sauvegarde en environnement virtuel Il existe plusieurs méthodes pour faire des sauvegardes dans un environnement virtuel : Méthodes traditionnelles 1) Sauvegarde avec agent dans le Guest

Plus en détail

Livre blanc. La sécurité de nouvelle génération pour les datacenters virtualisés

Livre blanc. La sécurité de nouvelle génération pour les datacenters virtualisés Livre blanc La sécurité de nouvelle génération pour les datacenters virtualisés Introduction Ces dernières années, la virtualisation est devenue progressivement un élément stratégique clé pour le secteur

Plus en détail

Oracle et NetApp Une combinaison puissante

Oracle et NetApp Une combinaison puissante Oracle et NetApp Une combinaison puissante Florent Gilain - Responsable de la Direction Production & Support florent.gilain@direct-energie.com Espace Grande Arche Paris La Défense Agenda Direct Energie

Plus en détail

Veritas Storage Foundation par Symantec

Veritas Storage Foundation par Symantec Veritas Storage Foundation par Symantec Gestion en ligne de ressources de stockage hétérogènes Veritas Storage Foundation offre une solution complète pour la gestion en ligne de ressources de stockage

Plus en détail

Entrer. Dans le Cloud

Entrer. Dans le Cloud Entrer Dans le Cloud EMC & VMware Synergies et innovations pour vos infrastructures virtualisées Mikael TISSANDIER vspecialist EMEA France Mikael.tissandier@emc.com Philippe ROLLAND vspecialist EMEA France

Plus en détail

EMC AVAMAR. Logiciel et système de sauvegarde avec déduplication AVANTAGES CLÉS INCONVÉNIENTS DE LA SAUVEGARDE ET DE LA RESTAURATION TRADITIONNELLES

EMC AVAMAR. Logiciel et système de sauvegarde avec déduplication AVANTAGES CLÉS INCONVÉNIENTS DE LA SAUVEGARDE ET DE LA RESTAURATION TRADITIONNELLES EMC AVAMAR Logiciel et système de sauvegarde avec déduplication AVANTAGES CLÉS Déduplication au niveau du client, compression et chiffrement des données, avant leur transfert sur le réseau Jusqu à 99 %

Plus en détail

Mise en œuvre d une infrastructure de virtualisation au CNRGV

Mise en œuvre d une infrastructure de virtualisation au CNRGV Mise en œuvre d une infrastructure de virtualisation au CNRGV Pourquoi la virtualisation? Choix de la solution Mise en œuvre Avantages, inconvénients, perspectives Pour aller plus loin 26/03/2013 AG CATI

Plus en détail

THE FLASH REVOLUTION IS RIGHT NOW. Pure Storage France Contact : france@purestorage.com. 2014 Pure Storage, Inc. 1

THE FLASH REVOLUTION IS RIGHT NOW. Pure Storage France Contact : france@purestorage.com. 2014 Pure Storage, Inc. 1 THE FLASH REVOLUTION IS RIGHT NOW Pure Storage France Contact : france@purestorage.com 2014 Pure Storage, Inc. 1 Vous achetez une seule fois et vous utilisez pour toujours Imaginez un stockage continuellement

Plus en détail

Principales recommandations pour la virtualisation des applications Microsoft sur une infrastructure EMC VSPEX

Principales recommandations pour la virtualisation des applications Microsoft sur une infrastructure EMC VSPEX Principales recommandations pour la virtualisation des applications Microsoft sur une infrastructure EMC VSPEX À l heure actuelle, les départements qui exécutent des applications d entreprise Microsoft

Plus en détail

TRANSFORM IT + BUSINESS + YOURSELF

TRANSFORM IT + BUSINESS + YOURSELF TRANSFORM IT + BUSINESS + YOURSELF Copyright 2012 EMC Corporation. All rights reserved. 2 Vos environnements SAP sont complexes et couteux : pensez «replatforming» TRANSFORM IT+ BUSINESS + YOURSELF Alexandre

Plus en détail

Virtualisation des Serveurs et du Poste de Travail

Virtualisation des Serveurs et du Poste de Travail Virtualisation des Serveurs et du Poste de Travail Les enjeux de la virtualisation Les acteurs du segment La virtualisation de serveurs Les concepts Les technologies d architectures L offre La virtualisation

Plus en détail

La Continuité des Activités

La Continuité des Activités Caroline Fabre- Offering Manager BC&RS Ikbal Ltaief Consulting Manager BC&RS La Continuité des Activités Nouveaux enjeux, nouvelles technologies, nouvelles tendances Paris, le 9 juin 2010 Grandes entreprises

Plus en détail

UNIFIED D TA. architecture nouvelle génération pour une restauration garantie (assured recovery ) que les données soient sur site ou dans le cloud

UNIFIED D TA. architecture nouvelle génération pour une restauration garantie (assured recovery ) que les données soient sur site ou dans le cloud UNIFIED architecture nouvelle génération pour une restauration garantie (assured recovery ) D TA que les données soient sur site ou dans le cloud PROTECTION FOURNISSEURS DE SERVICES GÉRÉS DOSSIER SOLUTION

Plus en détail

CA arcserve Unified Data Protection Livre blanc technique

CA arcserve Unified Data Protection Livre blanc technique CA arcserve Unified Data Protection Livre blanc technique par Christophe Bertrand, Vice-président marketing produit Introduction Du fait de la croissance des données et des avancées technologiques telles

Plus en détail

Hitachi Data Systems redéfinit le stockage unifié

Hitachi Data Systems redéfinit le stockage unifié Hitachi Data Systems redéfinit le stockage unifié Hitachi Unified Storage (HUS) est le premier environnement permettant de consolider et centraliser la gestion des données aux niveaux blocs, fichiers et

Plus en détail

Veeam Backup & Replication v6

Veeam Backup & Replication v6 Veeam Backup & Replication v6 Encore plus de bonnes raisons de choisir Veeam Release contents subject to change prior to general availability (GA) Nouveautés de la v6 Scalabilité Entreprise Réplication

Plus en détail

Principaux concepts architecturaux pour la continuité (2 ème partie)

Principaux concepts architecturaux pour la continuité (2 ème partie) Principaux concepts architecturaux pour la continuité (2 ème partie) Version 1.0 Richard Stoecklin IT Architect rsto@ch.ibm.com Les 6 niveaux de la résilience à considérer IBM Corporation 2 Les différentes

Plus en détail

UNIFIED. Nouvelle génération d'architecture unifiée pour la protection des données D TA. dans des environnements virtuels et physiques PROTECTION

UNIFIED. Nouvelle génération d'architecture unifiée pour la protection des données D TA. dans des environnements virtuels et physiques PROTECTION UNIFIED Nouvelle génération d'architecture unifiée pour la protection des données D TA dans des environnements virtuels et physiques PROTECTION Unified Data protection DOSSIER SOLUTION CA arcserve UDP

Plus en détail

Arcserve unifié UNE SOLUTION UNIQUE

Arcserve unifié UNE SOLUTION UNIQUE UNE SOLUTION UNIQUE Arcserve unifié Dans l'écosystème de la protection des données en constante évolution, tout se résume à une réalité simple : les éditeurs de logiciels doivent innover pour répondre

Plus en détail

Sensibilisation à la sécurité Les composants de vsphere. Edito. Cahier Technique Amosdec Q2 2010 Numéro 5

Sensibilisation à la sécurité Les composants de vsphere. Edito. Cahier Technique Amosdec Q2 2010 Numéro 5 Q2 2010 Numéro 5 Les composants de vsphere Edito 2010 marque une nouvelle étape dans l évolution du marché de la virtualisation : Virtualisation globale des serveurs et des infrastructures Virtualisation

Plus en détail

IT SERVICES BUSINESS STORAGE DATA AUDIT PARTNERSHIP INTEGRATOR SECURITY PLANNING PRIVATE AGILITY DYNAMIC PUBLIC TECHNOLOGY SOLUTIONS MANAGEMENT

IT SERVICES BUSINESS STORAGE DATA AUDIT PARTNERSHIP INTEGRATOR SECURITY PLANNING PRIVATE AGILITY DYNAMIC PUBLIC TECHNOLOGY SOLUTIONS MANAGEMENT ACTIVE BUSINESS TALENT ANSWERS DESIGN AUDIT HYBRID DRP PRIVATE SOFTWARE ENGINEERING AGILITY DYNAMIC DEPLOY SECURITY COMPUTE USER Initialisation démonstration EVO:RAIL PROVISIONING ORCHESTRATION WORKLOAD

Plus en détail

LE SAN ET LE NAS : LE RESEAU AU SERVICE DES DONNEES

LE SAN ET LE NAS : LE RESEAU AU SERVICE DES DONNEES LE SAN ET LE NAS : LE RESEAU AU SERVICE DES DONNEES Marie GALEZ, galez@cines.fr Le propos de cet article est de présenter les architectures NAS et SAN, qui offrent de nouvelles perspectives pour le partage

Plus en détail

Architecture complète de protection du stockage et des données pour VMware vsphere

Architecture complète de protection du stockage et des données pour VMware vsphere Architecture complète de protection du stockage et des données pour VMware vsphere Synthèse Les économies de coûts et les avantages en termes de flexibilité de la virtualisation des serveurs ont fait leurs

Plus en détail

Table des matières. A - Introduction 13. B - Qu'est-ce que la virtualisation? 13

Table des matières. A - Introduction 13. B - Qu'est-ce que la virtualisation? 13 Table des matières Chapitre 1 : Virtualisation de serveurs A - Introduction 13 B - Qu'est-ce que la virtualisation? 13 C - Pourquoi virtualiser? 15 1 - Multiplicité du nombre de serveurs 15 2 - Les évolutions

Plus en détail

CONSULTATION : (MAPA) MAT_INFO_2013_03 Marché à procédure adaptée (MAPA) MAT_INFO_2013_03

CONSULTATION : (MAPA) MAT_INFO_2013_03 Marché à procédure adaptée (MAPA) MAT_INFO_2013_03 Ministère de l enseignement Supérieur et de la recherche SUPMECA INSTITUT SUPERIEUR DE MÉCANIQUE DE PARIS 3 Rue Fernand Hainaut 93400 Saint-Ouen cedex CONSULTATION : (MAPA) MAT_INFO_2013_03 Marché à procédure

Plus en détail

CLOUD PRIVÉ EMC VSPEX Microsoft Windows Server 2012 R2 avec Hyper-V - Jusqu à 1 000 machines virtuelles

CLOUD PRIVÉ EMC VSPEX Microsoft Windows Server 2012 R2 avec Hyper-V - Jusqu à 1 000 machines virtuelles CLOUD PRIVÉ EMC VSPEX Microsoft Windows Server 2012 R2 avec Hyper-V - Jusqu à 1 000 machines virtuelles Technologie EMC VNX et EMC Powered Backup EMC VSPEX Résumé Le présent document décrit la solution

Plus en détail

Table des matières STE PUZZLE ... 15

Table des matières STE PUZZLE ... 15 Table des matières... 1 I - Présentation de la STE Puzzle... 3 A - Présentation de l entreprise... 3 1- Activité... 3 2- Données économiques et juridiques... 3 3- Situation et répartition géographique...

Plus en détail

OVERLAND STORAGE STOCKAGE SIMPLE ET SECURISE Pour baisser les coûts et réduire la complexité des systèmes.

OVERLAND STORAGE STOCKAGE SIMPLE ET SECURISE Pour baisser les coûts et réduire la complexité des systèmes. DX-Series Avant Propos OVERLAND STORAGE STOCKAGE SIMPLE ET SECURISE Pour baisser les coûts et réduire la complexité des systèmes. Depuis maintenant 30 ans, Overland Storage occupe une place de fournisseur

Plus en détail

Système de Stockage Sécurisé et Distribué

Système de Stockage Sécurisé et Distribué Système de Stockage Sécurisé et Distribué Philippe Boyon philippe.boyon@active-circle.com ACTIVE CIRCLE QUI SOMMES NOUS? Editeur français, spécialiste du stockage de fichiers et de la gestion de données

Plus en détail

Dix bonnes raisons de choisir ExpressCluster en environnement virtualisé

Dix bonnes raisons de choisir ExpressCluster en environnement virtualisé Dix bonnes raisons de choisir ExpressCluster en environnement virtualisé Les technologies de virtualisation de serveurs séduisent les organisations car elles permettent de réduire le Coût Total de Possession

Plus en détail

Ne laissez pas le stockage cloud pénaliser votre retour sur investissement

Ne laissez pas le stockage cloud pénaliser votre retour sur investissement Ne laissez pas le stockage cloud pénaliser votre retour sur investissement Préparé par : George Crump, analyste senior Préparé le : 03/10/2012 L investissement qu une entreprise fait dans le domaine de

Plus en détail

L unique SAN industriel proposant un stockage multiniveau automatisé (Automated Tiered Storage)

L unique SAN industriel proposant un stockage multiniveau automatisé (Automated Tiered Storage) Storage Center Baie de stockage STORAGE CENTER Transcende les limites des systèmes de stockage classiques Les fournisseurs de stockage actuels promettent de réduire le temps et les sommes d argent que

Plus en détail

OFFREZ À VOS ADMINISTRATEURS DE BASES DE DONNÉES ORACLE LES SAUVEGARDES DONT ILS ONT VRAIMENT BESOIN

OFFREZ À VOS ADMINISTRATEURS DE BASES DE DONNÉES ORACLE LES SAUVEGARDES DONT ILS ONT VRAIMENT BESOIN Pourquoi choisir la gamme Data Domain? OFFREZ À VOS ADMINISTRATEURS DE BASES DE DONNÉES ORACLE LES SAUVEGARDES DONT ILS ONT VRAIMENT BESOIN Les raisons pour lesquelles vous devez lire ce document Accélérez

Plus en détail

Pourquoi OneSolutions a choisi SyselCloud

Pourquoi OneSolutions a choisi SyselCloud Pourquoi OneSolutions a choisi SyselCloud Créée en 1995, Syselcom est une société suisse à capitaux suisses. Syselcom est spécialisée dans les domaines de la conception, l intégration, l exploitation et

Plus en détail

La plate forme VMware vsphere 4 utilise la puissance de la virtualisation pour transformer les infrastructures de Datacenters en Cloud Computing.

La plate forme VMware vsphere 4 utilise la puissance de la virtualisation pour transformer les infrastructures de Datacenters en Cloud Computing. vsphere 4 1. Présentation de vsphere 4 C est le nouveau nom de la plate forme de virtualisation de VMware. La plate forme VMware vsphere 4 utilise la puissance de la virtualisation pour transformer les

Plus en détail

1 ère Partie Stratégie et Directions Stockage IBM

1 ère Partie Stratégie et Directions Stockage IBM Cédric ARAGON Directeur des Ventes de Stockage IBM France 1 ère Partie Stratégie et Directions Stockage IBM Agenda Les défis actuels posés par la croissance des volumes de données IBM: acteur majeur sur

Plus en détail

FUJITSU WORLD TOUR 2014 Paris

FUJITSU WORLD TOUR 2014 Paris FUJITSU WORLD TOUR 2014 Paris Bienvenue... vshape simplifie la transition vers le cloud privé Best practices avec NetApp et Fujitsu Jeremy Raynot, Technical Partner Manager NetApp Olivier Davoust, Business

Plus en détail

Introduction. René J. Chevance

Introduction. René J. Chevance et restauration des données : Introduction Février 2002 René J. Chevance Introduction Présentation de différentes politiques de sauvegarde Plusieurs types de granularité en fonction de la fonctionnalité

Plus en détail

VMware vsphere 5 Maîtrisez l'exploitation de votre infrastructure virtuelle

VMware vsphere 5 Maîtrisez l'exploitation de votre infrastructure virtuelle Introduction à la virtualisation 1. La virtualisation et ses domaines d application 13 1.1 La virtualisation des serveurs 13 1.2 La virtualisation du stockage 19 1.3 La virtualisation des applications

Plus en détail

Symantec Backup Exec 2012

Symantec Backup Exec 2012 Better backup for all Fiche technique : Sauvegarde et reprise après incident Présentation est un produit unique et intégré qui protège les environnements physiques et virtuels, simplifie la sauvegarde

Plus en détail

au Centre Inter-établissement pour les Services Réseaux Cédric GALLO

au Centre Inter-établissement pour les Services Réseaux Cédric GALLO au Centre Inter-établissement pour les Services Réseaux Cédric GALLO En théorie Introduction Présentation de l ESXi VMFS Virtual Center Vsphere Client Converter Vmotion High Availability/DRS/DPM Gestion

Plus en détail

A N A L Y S E D E M A R C H É

A N A L Y S E D E M A R C H É G Siège social : 5 Speen Street Framingham, MA 01701 USA P.508.872.8200 F.508.935.4015 www.idc.com A N A L Y S E D E M A R C H É P r é v i s i o n d u m a r c h é m o n d i a l d e s a p p l i a n c e

Plus en détail

CA ARCserve Backup r12

CA ARCserve Backup r12 DOSSIER SOLUTION : CA ARCSERVE BACKUP r12 CA ARCserve Backup r12 CA ARCSERVE BACKUP R12 ASSURE UNE PROTECTION EXCEPTIONNELLE DES DONNÉES POUR LES SERVEURS, LES BASES DE DONNÉES, LES APPLICATIONS ET LES

Plus en détail

Le data center moderne virtualisé

Le data center moderne virtualisé WHITEPAPER Le data center moderne virtualisé Les ressources du data center ont toujours été sous-utilisées alors qu elles absorbent des quantités énormes d énergie et occupent une surface au sol précieuse.

Plus en détail

Les vpack DataCenter et End-User. Yves Pellemans Directeur Technique Groupe APX

Les vpack DataCenter et End-User. Yves Pellemans Directeur Technique Groupe APX Les vpack DataCenter et End-User Yves Pellemans Directeur Technique Groupe APX Virtualisation Réseaux Stockage Backup / PCA Evolution des services L infrastructure dynamique est conçue sur une base de

Plus en détail

Installation d une architecture VMware Infrastructure 3 : Bilan et perspectives

Installation d une architecture VMware Infrastructure 3 : Bilan et perspectives Installation d une architecture VMware Infrastructure 3 : Bilan et perspectives Alexandre MIREK CRI Université Lumière Lyon 2 INTRODUCTION La virtualisation serveur : Pourquoi? Augmentation du nombre de

Plus en détail

Intervenant : Olivier Parcollet olivier.parcollet@semtao.fr Architecte Systèmes & Réseaux. RETOUR D EXPERIENCE Virtualisation à lasetao

Intervenant : Olivier Parcollet olivier.parcollet@semtao.fr Architecte Systèmes & Réseaux. RETOUR D EXPERIENCE Virtualisation à lasetao Intervenant : Olivier Parcollet olivier.parcollet@semtao.fr Architecte Systèmes & Réseaux RETOUR D EXPERIENCE Virtualisation à lasetao REX SETAO / VmWare AGENDA Présentation de l activité informatique

Plus en détail

Section I: Le Contexte du DATA CENTER Pourquoi l AGILITE est Nécessaire dans le DataCenter

Section I: Le Contexte du DATA CENTER Pourquoi l AGILITE est Nécessaire dans le DataCenter Agile Data Center CONTENU Section I: Le Contexte du DATA CENTER Pourquoi l AGILITE est Nécessaire dans le DataCenter Section II: VERS UNE APPROCHE SERVICE Le DataCenter AGILE (ADC) Une Infrastructure Elastique

Plus en détail

La virtualisation, des postes de travail

La virtualisation, des postes de travail La virtualisation, des postes de travail W. Guyot-Lénat" Service Commun Informatique" UFR Sciences" Université Blaise Pascal" Menu" Mise en bouche : " présentation SCI" Petits mots de Gartner" Quelques

Plus en détail

Le Pôle ORACLE d ITS-Overlap. Platinum Partner

Le Pôle ORACLE d ITS-Overlap. Platinum Partner Le Pôle ORACLE d ITS-Overlap Platinum Partner Positionnement technologique Un positionnement sur toute l offre Oracle. Conseil et architecture Intégration et déploiement Support et maintenance Infogérance

Plus en détail

CA ARCserve r16 devance Veeam Backup and Replication 6.5 dans le domaine de la protection virtuelle

CA ARCserve r16 devance Veeam Backup and Replication 6.5 dans le domaine de la protection virtuelle devance Veeam Backup and Replication 6.5 dans le domaine de la protection virtuelle En octobre 2012, Network Testing Labs (NTL) a réalisé une analyse concurrentielle à la demande de CA Technologies. Selon

Plus en détail

Perte de données dans un environnement virtuel : un problème émergeant. Des solutions pour répondre aux impératifs de continuité des activités

Perte de données dans un environnement virtuel : un problème émergeant. Des solutions pour répondre aux impératifs de continuité des activités Perte de données dans un environnement virtuel : un problème émergeant Des solutions pour répondre aux impératifs de continuité des activités 2 3 4 6 Introduction Scénarios courants de perte de données

Plus en détail

TIVOLI STORAGE MANAGER. Denis Vandaele

TIVOLI STORAGE MANAGER. Denis Vandaele TIVOLI STORAGE MANAGER Denis Vandaele IBM Tivoli Storage Manager > 20 000 sites utilisateurs de par le monde Une solide réputation - puissance - polyvalence - pérennité Une gamme de solutions - pour la

Plus en détail

NAS virtualisé sur SAN iscsi

NAS virtualisé sur SAN iscsi NAS virtualisé sur SAN iscsi TUTOJRES n 14 1 er décembre 2010 Didier Gillet - didier.gillet@univ-paris-diderot.fr ingénieur dʼétude à lʼufr de mathématiques Paris 7 Yves Legrandgérard - ylg@pps.jussieu.fr

Plus en détail

SQL Server 2008 solutions de sauvegarde et de continuité

SQL Server 2008 solutions de sauvegarde et de continuité SQL Server 2008 solutions de sauvegarde et de continuité Portrait d entreprise Protection des données (NetApp SnapManager) Continuité de service (NetApp SnapMirror) Sauvegarde et Reprise des activités

Plus en détail

UNE VITESSE DE SAUVEGARDE EXCEPTIONNELLE

UNE VITESSE DE SAUVEGARDE EXCEPTIONNELLE UNE VITESSE DE SAUVEGARDE EXCEPTIONNELLE Commentaires des clients sur Veeam Backup & Replication 4.0 Fruit d un travail continu de recherche et développement, et en réponse aux commentaires des clients,

Plus en détail

Sauvegarde et restauration EMC Avamar en environnement VMware

Sauvegarde et restauration EMC Avamar en environnement VMware Sauvegarde et restauration EMC Avamar en environnement VMware Technologie appliquée Résumé Ce livre blanc décrit les composants des solutions VMware vsphere et VMware View, ainsi que les options disponibles

Plus en détail

LES 5 PRINCIPALES RAISONS DE DÉPLOYER MICROSOFT SQL SERVER SUR LE SYSTÈME DE STOCKAGE UNIFIÉ EMC VNX

LES 5 PRINCIPALES RAISONS DE DÉPLOYER MICROSOFT SQL SERVER SUR LE SYSTÈME DE STOCKAGE UNIFIÉ EMC VNX LES 5 PRINCIPALES RAISONS DE DÉPLOYER MICROSOFT SQL SERVER SUR LE SYSTÈME DE STOCKAGE UNIFIÉ EMC VNX Et si vous pouviez éviter aux administrateurs de base de données d avoir à se préoccuper au jour le

Plus en détail

Kick Off SCC 2015. Vers de nouveaux horizons

Kick Off SCC 2015. Vers de nouveaux horizons Kick Off SCC 2015 Vers de nouveaux horizons Délivrer des environnements virtuels plus rapidement avec l'hyper-convergence HP Frédéric CHOLLET BU Manager SCC Fchollet-bilger@fr.scc.com Pascal RABIER Datacenter

Plus en détail

Marché Public en procédure adaptée : Infrastructure Informatique régionale hébergée CAHIER DES CHARGES ET DES CLAUSES TECHNIQUES

Marché Public en procédure adaptée : Infrastructure Informatique régionale hébergée CAHIER DES CHARGES ET DES CLAUSES TECHNIQUES GROUPEMENT DE COMMANDES CA54, CA55, CA57, CA88, CRAL Marché Public en procédure adaptée : Infrastructure Informatique régionale hébergée CAHIER DES CHARGES ET DES CLAUSES TECHNIQUES Etabli en application

Plus en détail

NOUS VOS PROJETS DE SAUVEGARDE SOLUTIONS SDS

NOUS VOS PROJETS DE SAUVEGARDE SOLUTIONS SDS SDS CONSULTING Storage Data Service CONFIEZ NOUS VOS PROJETS DE SAUVEGARDE SOLUTIONS SDS : Des experts certifiés à votre service! Présentation SDS Consulting Une équipe d experts issus du monde de la sauvegarde.

Plus en détail