INVESTISSEMENTS D AVENIR

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "INVESTISSEMENTS D AVENIR"

Transcription

1 INVESTISSEMENTS D AVENIR Région POITOU-CHARENTES SYNTHESE DU SUIVI Octobre 2014

2 RESUME En région Poitou-Charentes, 5 projets ont été sélectionnés suite aux deux éditions d appels à projets du Programme Investissements d Avenir coordonnés par l Agence Nationale de la Recherche (ANR) en 2010 et Au 31 décembre 2013, l ensemble de ces projets était contractualisé, pour une aide totale de 82 M : - 4 projets du volet Centre d Excellence (1 Labex, 1 Equipex et 2 IDEFI), - 1 projet du volet Valorisation (1 SATT). Pour initier et mettre en œuvre ces projets, un total de 24,6 M leur a été versé au 31/12/2013, ce qui équivaut à 30 % de la dotation totale. Les projets du volet Centres d Excellence ont par ailleurs obtenu 3,47 M de co-financements en plus des apports initialement prévus par les établissements et les organismes de recherche partenaires des projets. Nous noterons également quelques chiffres clefs de l année 2013 en région Poitou-Charentes, ce sont 2 thèses financées, 3 post-doctorants employés et 30 publications et ouvrages réalisés dans le cadre d un financement sur fonds PIA. L année 2013 correspond également à la phase de démarrage de la SATT GRAND CENTRE, ses interactions avec les projets IA de la région seront suivies au cours des prochaines années. 2

3 SOMMAIRE RESUME... 2 SOMMAIRE... 3 TABLE DES TABLEAUX... 4 TABLE DES FIGURES... 4 GLOSSAIRE... 5 AVANT PROPOS LISTE DES PROJETS AVANCEES BUDGETS ET DECAISSEMENTS FINANCEMENTS PAR EFFET DE LEVIER (montants perçus au 31/12/2013) DEPENSES INDICATEURS THESES bénéficiant d un financement PIA : POST-DOCTORANTS bénéficiant d un financement PIA : PUBLICATIONS ET OUVRAGES sur financement PIA : FOCUS SUR LES PROJETS VALORISATION DU PIA RELATIONS AVEC L ECO-SYSTEME COOPERATION ENTRE PROJETS IA DU VOLET ESR RELATIONS AVEC LES ENTREPRISES ET AUTRES IMPACTS REGIONAUX ANNEXES Liste des sites web des appels à projets cités dans la synthèse

4 TABLE DES TABLEAUX Tableau 1 : Projets des IA sélectionnés en région Poitou-Charentes... 7 Tableau 2 : Budgets et décaissements des projets de la région Poitou-Charentes Tableau 3 : Répartition des financements par effet levier pour les actions Centre d excellence au 31/12/2013 (en cumulé ) Tableau 4 : Dépenses des projets de la région Poitou-Charentes Tableau 5 : Thèses bénéficiant d un financement PIA Tableau 6 : Post-doctorants bénéficiant d un financement PIA Tableau 7 : Publications et ouvrages sur financement PIA TABLE DES FIGURES Figure 1 : Dotation des projets du PIA en fonction des actions... 8 Figure 2 : % des versements (par projet) par rapport à la dotation totale au 31/12/ Figure 3 : Répartition des financements par effet levier par année et par type de financements Figure 4 : Répartition des dépenses par postes de dépenses et par action au 31/12/ Figure 5 : Utilisation de l aide normalisée sur la dotation et la durée

5 GLOSSAIRE Appel à projets et thématiques Labex Laboratoires d Excellence Equipex Equipements d Excellence T1 Equipex Tranche 1 correspondant à la phase «Investissement» du projet T2 Equipex Tranche 2 correspondant à la phase «Fonctionnement» du projet IDEFI Initiatives d Excellence en Formation Innovante SATT Sociétés d Accélération de Transfert de Technologie Vague 1 (V1) Vague d appel à projets lancée en 2010 Vague 2 (V2) Vague d appel à projets lancée en 2011 SMI Sciences de la Matière et Ingénierie Autres CEA CETIM CGI CIFRE CNRS DC DNC ENSMA IFPEN IRSTEA LNE MENESR PIA RST UMR Commissariat à l Energie Atomique et aux énergies renouvelables Centre technique des industries mécaniques Commissariat Général à l Investissement Conventions Industrielles de Formation par la Recherche Centre National de la Recherche Scientifique Dotation consomptible Dotation non consomptible Ecole Nationale Supérieure de Mécanique et d Aérotechnique Institut Français du Pétrole Energies Nouvelles Institut National de Recherche en Sciences et Technologies pour l'environnement et l'agriculture Laboratoire national de métrologie et d'essais Ministère de l Education nationale, de l Enseignement Supérieur et de la Recherche Programme des Investissements d Avenir Responsable Scientifique et Technique Unité Mixte de Recherche 5

6 AVANT PROPOS Les projets discutés dans ce document de synthèse proviennent d actions du Programme des Investissements d Avenir (PIA) relevant du domaine de l Enseignement Supérieur et de la Recherche (ESR), partie du PIA sur laquelle l ANR a été désignée comme opérateur par l Etat. Les projets sélectionnés en Poitou-Charentes relèvent des volets Centres d excellence et Valorisation. Sauf exception signalée, ces projets ont été retenus au titre de la région Poitou-Charentes car leur responsable scientifique et technique (RST) exerce leur fonction dans cette région. Leurs caractéristiques scientifiques, techniques et financières sont en totalité attachées à cette région. Ne sont donc pas prises en compte les deux éventualités suivantes : les reversements financiers vers des partenaires situés en dehors de la région, et les contributions (de toutes natures) apportées par des projets comptés dans d autres régions. Les informations relatives à ces projets et qui sont regroupées dans ce document proviennent, sauf exception signalée, des comptes rendus scientifiques, des valeurs associées aux indicateurs et des relevés de dépenses fournis par les bénéficiaires lors des campagnes de suivi et Hormis les projets Idefi et la SATT, les données des projets sont recensées jusqu au 31/12/2013. Pour les projets Idefi la période couverte va jusqu au 30/06/2014 pour respecter aux mieux le rythme de vie universitaire des projets. La SATT a quant à elle compilée ses données jusqu au 31/05/

7 1. LISTE DES PROJETS Les projets des volets du Programme Investissements d Avenir (Centre d Excellence et Valorisation) ont été sélectionnés par des jurys internationaux lors de deux vagues d appels à projets lancées en 2010 et En région Poitou-Charentes, les caractéristiques générales des 5 projets ayant participé à la collecte d information 2013 sont indiquées ci-après : Action LABX IDFI IDFI EQPX SATT Acronyme INTERACTIFS CMI-FIGURE PARÉ GAP Grand Centre Etablissement Coordinateur Université de Poitiers Université de Poitiers Université de Poitiers ENS Mécanique Aérotech SATT Grand Centre SAS Responsable Christophe COUPEAU Yves BERTRAND Florent JABOUILLE Jean-Paul BONNET Alexandre NAVARRE Thématique scientifique SMI Divers Divers SMI Multithématiques Date de conventionnement Date de début du projet Date de fin de tranche d'investissement* Date de fin du projet 15/01/ /06/ /09/ /11/ /04/ /03/ /04/ /05/ /09/ /05/ /12/ /12/ /04/ /12/ /12/ /07/2020 Dotation totale Dotation consomptible** Intérêts de la dotation non consomptible Dotation de la tranche d'investissement Dotation de la tranche de fonctionnement Tableau 1 : Projets des IA sélectionnés en région Poitou-Charentes * Pour les projets Equipex, la fin de tranche d investissement correspond à la fin de la tranche 1, la tranche 2 correspondant à la phase de fonctionnement. **Dotation consomptible : dotation dont le capital peut être consommé par les bénéficiaires. 7

8 Le montant total des dotations affectées dans le cadre du PIA pour la région Poitou-Charentes s élève à 82 M (dont 22 M pour le volet «centre d excellence» et 60 M pour le volet «valorisation». 4% 73% 18% 5% LABX IDFI EQPX SATT Figure 1 : Dotation des projets du PIA en fonction des actions 73% de la dotation totale est affectée à la Société d Accélération de Transfert de Technologie (SATT) Grand Centre, dont le périmètre inclut aussi trois autres régions (Auvergne, Centre, Limousin). La SATT, contractualisée en avril 2013, sera présentée au 7. 18% sont consacrés aux 2 Initiatives d Excellence en Formation Innovante (Idefi) CMI-FIGURE et PARE, 5% à l Equipement d Excellence (Equipex) GAP et 4% au Laboratoire d Excellence (Labex) INTERACTIFS. Le Labex et l Equipex ont été classés dans la thématique «sciences des matériaux et de l ingénierie» (SMI). Le Labex INTERACTIFS «Interactions and transfers at fluids and solids interfaces» développe une méthode innovante d'exploration des interactions entre fluide et solide et de leurs applications dans le domaine de la sécurité industrielle, de la combustion et de la propulsion. L Equipex GAP vise à développer une plateforme d'essais et de recherche sur les nouvelles technologies de «Groupe Aéro Propulseur» pour l aéronautique et le spatial, afin d étudier les nouveaux matériaux utilisés dans les futurs systèmes de propulsion avec comme objectifs l'économie d'énergie, la fiabilité, le rendement et la pollution environnementale. Il devrait permettre des avancées dans le domaine de l'ingénierie des matériaux utilisés dans le secteur des transports. L objectif de l IDEFI CMI-FIGURE «Formation en InGénierie d'universités de Recherche» est de mettre en place une filière de formation d ingénierie dans les universités. Le projet s appuie sur des modèles internationaux de formations en ingénierie débouchant sur des compétences transversales et pluridisciplinaires. L IDEFI PARÉ «Parcours réussite» développe des pédagogies innovantes (scénarisation des cours, généralisation de l évaluation des enseignements par les étudiants, e-learning, implication des professionnels dans les formations, valorisation des compétences acquises, etc.). Il vise l ensemble des étudiants avec un intérêt particulier pour les deux premières années de licence, le corps enseignant et le public en situation de handicap. 8

9 2. AVANCEES Il est fait ici une estimation de l avancée des projets en fonction de la spécificité de chaque action et des données disponibles dans les comptes rendus scientifiques L avancée des projets du volet Valorisation est décrite au 7. Equipex Le taux de réalisation de l équipement, présenté ci-dessous, a été fourni par le responsable scientifique lors de la campagne de suivi L Equipex GAP présente un taux de réalisation de l équipement en tranche 1 de 30%, contre 7% au 31/12/2012. La méthode de calcul du taux de réalisation est basée sur l avancement des tâches du projet dans les 3 phases de conception, fabrication et installation/qualification des différents bancs. A noter qu il s agit ici d estimations au 31/12/2013, ne reflétant donc pas les taux de réalisation actuels des équipements. Il est également important de préciser que le projet GAP a été sélectionné lors du deuxième appel à projets Equipex (V 2) avec une date de début de projet fixée au 01/09/2012. Ce taux semble en cohérence avec l évolution du projet. La gouvernance du projet est bien en place, assurée par 3 comités : comité de pilotage, comité de coordination scientifique et comité consultatif d orientation. Quatre ingénieurs d études ont été recrutés sur les fonds PIA. Dans l ensemble, les travaux de développement des bancs avancent selon les prévisions. Sur les 4 bancs développés, un est déjà partiellement opérationnel (ENDOMAT), les autres (BATH et TRILOGIE) sont en phase de conception. Parallèlement, l opération de construction de la plateforme PROMETEE qui accueillera 3 des 4 bancs d essais se poursuit. Labex L action Labex se décline selon trois volets : recherche, formation et valorisation. L estimation de l avancée des projets a été réalisée selon la mise en place de ces différents volets en comparaison avec les engagements initiaux des projets. Pour la région Poitou-Charentes, l avancement du Labex est pour la plupart des points cohérent avec l avancée globale observée pour l action sur l ensemble du territoire à savoir un management de projet établi en terme de gouvernance (à noter toutefois une réorganisation due au changement récent de RST), de définition des tâches ainsi qu un engagement des actions de recherches en lien avec les recrutements adéquats, et une avancée plus limitée des actions de formation et de valorisation. Le programme de recherche du Labex INTERACTIFS, sélectionné au cours du second appel à projet, est composé de 17 actions de recherche pour mieux appréhender les différents phénomènes se produisant à l interface fluide/solide. Chaque action progresse à son rythme, les avancées scientifiques principales étant observées au niveau des thématiques dites «coeur» se basant sur les compétences fortes de l Institut Pprime. Les thématiques innovantes et pluridisciplinaires, sont encore pour certaines en phase de réflexion, l année 2013 ayant servi à définir un programme de travail adapté. Par ailleurs, certaines actions sont ralenties par l acquisition en cours d un appareillage de gravage par faisceau d ions (FIB). 9

10 Idefi L action IDEFI, visant à promouvoir l innovation en matière de formation, a aussi fait l objet d un second retour des porteurs pour la période allant de janvier 2013 à juin Une liste d indicateurs communs a été proposée et une liste de cinq indicateurs spécifiques devait être définie par chaque projet. L analyse des comptes rendus montre que les IDEFI CMI-Figure et PARE sont en bonne voie de réalisation avec une gouvernance en place et d ores et déjà des résultats concrets en actions ou productions d outils pédagogiques innovants. L IDEFI PARE, malgré des changements importants au niveau de sa gouvernance (changement de Responsable, de Copil, de portage qui est assuré maintenant par la présidence de l Université de Poitiers), est monté en puissance au cours de cette deuxième année. Sur l axe «parcours étudiants», un nombre important d actions diversifiées (plus de 7000 jeunes touchés) ont été réalisées. La dimension «égalité des chances», au travers de la question du handicap, y fait l objet d une attention particulière. Sur l axe «parcours enseignants», les actions entreprises participent à la pérennité du projet en ancrant l idée de transformation pédagogique. 432 personnes (dont 288 enseignants) ont participé à des sessions de formation menées dans cette perspective. D autres actions contribuent au déploiement à large échelle et à la visibilité externe de ce projet : structuration du Centre de Ressources, d'ingénierie et d'initiatives Pédagogiques (CRIIP), organisation d Assises de la pédagogie. Le lien avec la recherche a également été formalisé. Suite à la première extension aux disciplines habituelles de l ingénierie (mécanique, EEA, matériaux, génie civil ) effectuée en 2013, l année 2014 a été marquée par l intégration de nouveaux thèmes (géographie, aménagement, économie-finances, tourisme et patrimoine, histoire en cours) dans l IDEFI CMI-Figure. Le référentiel «SHS» a, quant à lui, été entièrement revu pour mieux correspondre aux attentes du monde socio-économique dans ce domaine. En plus des 43 Cursus Master en Ingénierie (CMI) labellisés en 2012 et 2013, ce sont 26 nouveaux CMI qui ont été labellisés en 2014 avec une extension géographique du réseau (intégration de 8 nouvelles universités, portant au nombre de 20 les universités partenaires). Malgré l élargissement significatif du réseau, la gouvernance ne semble pas en souffrir. Le réseau s étend, se structure et se renforce grâce aux différentes initiatives et moyens mis en place. Le club des présidents d universités par exemple, créé en 2013, s est réuni régulièrement pour garantir la cohérence entre l IDEFI et la politique des établissements partenaires. Une première expérimentation d évaluation participative des étudiants a été menée par l Université de Franche-Comté et une analyse du cœur disciplinaire et des contenus mathématique et informatique de chaque CMI a été menée. 10

11 3. BUDGETS ET DECAISSEMENTS Les budgets alloués à chaque action et l état des décaissements au 31/12/2013 sont présentés ciaprès pour chaque volet des projets Investissements d Avenir de la région Poitou-Charentes : Projets Total Conventionné Versements cumulés au 31/12/2013 % versé par rapport à la dotation Centre d'excellence Valorisation TOTAL Poitou- Charentes Tableau 2 : Budgets et décaissements des projets de la région Poitou-Charentes Le tableau reprend les dotations des projets de la région Poitou-Charentes, «centres d excellence et valorisation», les versements cumulés au 31/12/2013 et le pourcentage versé par rapport à la dotation totale des volets. A cette date le montant des versements cumulés s élevait à 24,6 M soit 30% de la dotation totale attribuée aux projets. Au 31/12/2013, 100% des versements cumulés prévus ont été effectués. Centre d excellence A cette date le montant des versements cumulés pour les projets du volet centres d excellence s élevait à 5 M soit 23% de la dotation affectées aux projets «centre d excellence» (9,5% au 31/12/2012). GAP PARÉ CMI-FIGURE INTERACTIFS 25% 23% 23% 21% 0% 20% 40% 60% 80% 100% Figure 2 : % des versements (par projet) par rapport à la dotation totale au 31/12/2013 La figure représente par projet le pourcentage des versements par rapport à la dotation. L action Equipex exige des besoins élevés au démarrage des projets avec l acquisition d équipements. Valorisation Au 31/12/2013, le montant des versements cumulés pour les projets valorisation en région Poitou- Charentes s élevait à 19,6 M soit 33% de la dotation totale affectée à la SATT Grand Centre. 11

12 4. FINANCEMENTS PAR EFFET DE LEVIER (montants perçus au 31/12/2013). Au 31/12/2013, un total de 3,47 M de financements complémentaires (régional, national, international ou privé) a été perçu par les projets de la région Poitou-Charentes avec la répartition par action suivante : Cumulé Labex Equipex IDEFI TOTAL Collectivités National International Privé Total Nb projets 1 sur 1 1 sur 1 1 sur 2 3 sur 4 déclarants Tableau 3 : Répartition des financements par effet levier pour les actions Centre d excellence au 31/12/2013 (en cumulé ) Privé International 34% 14% National 34% Collectivités 18% Répartition des catégories de cofinancements en cumulé et en % Figure 3 : Répartition des financements par effet levier par année et par type de financements Les récentes données indiquent un montant total de financements par effet de levier de 1,25 M fin 2012, et pour l année 2013, de 2,22 M. A l issue de l année 2013, le montant total s élève donc à 3,47 M. Ce montant est à mettre en perspective avec le nombre de projets ayant rempli ce champ (3/4). Les deux premières sources de cofinancement sont le privé et le national, représentant respectivement 34% des cofinancements, suivi par les cofinancements internationaux avec 18% et ceux des collectivités avec 14%. On note, entre les périodes et 2013, une progression de la part des cofinancements internationaux. Une grande partie des cofinancements est déclarée par les Labex (75%). Les Equipex, quant à eux, annoncent 24% des cofinancements et les IDEFI, 1% (avec 1 seul projet sur 2). 12

13 5. DEPENSES Les dépenses au 31/12/2013 des projets IA «centres d excellence» localisés en Poitou-Charentes sont présentées ci-dessous, celles pour le volet «valorisation» sont présentés au 7. Centres d Excellence Les dépenses issues du volet «centres d excellence» concernent les actions Labex, Idefi et Equipex comme présenté ci-dessous : Action Dépense globales au 31/12/2013 Personnel Equipements Mission Prestation Autre fonctionnement Frais de gestion Frais de structure LABX EQPX IDFI TOTAL Tableau 4 : Dépenses des projets de la région Poitou-Charentes Les dépenses détaillées ci-dessus, pour un montant total de 2,4 M, correspondent à 10,8 % de la dotation globale allouée au volet Centre d Excellence, et sont à hauteur de 47,6 % des versements effectuées au 31/12/2013. La moitié des versements a donc été consommée à ce stade par les projets de la région Poitou-Charentes IDFI EQPX LABX Figure 4 : Répartition des dépenses par postes de dépenses et par action au 31/12/

14 En 2012, les deux premiers postes de dépenses sur la totalité des centres d excellence de la région étaient le personnel (52%) et les missions (26%). Cette année, les postes se répartissent ainsi : personnel (36%), prestations (22%), équipements (16%), missions (15%), autre fonctionnement (8%) et frais de gestion (3%). Le poste «personnel» est le plus important pour le Labex et les IDEFIs. Le poste le plus élevé pour les Equipex est, quant à lui, en cohérence avec l action car il s agit de l équipement. La figure ci-dessous présente l utilisation de l aide normalisée sur la dotation et la durée totale du projet. Les états de consommation de l aide sont en-deçà d une consommation linéaire Consommation / Dotation Durée réalisée / Durée du projet Figure 5 : Utilisation de l aide normalisée sur la dotation et la durée 14

15 6. INDICATEURS Nous avons agrégé ici plusieurs indicateurs qui, suivant les actions, peuvent-être des indicateurs de réalisation, de performance ou d impact. THESES bénéficiant d un financement PIA : Doctorants Doctorants financés à 50% Doctorants financés à 100% Thèses CIFRE LABEX (2012) LABEX (2013) TOTAL Nbre de thèses en cours en Tableau 5 : Thèses bénéficiant d un financement PIA Les projets de la région Poitou-Charentes ne déclaraient pas en 2012 de thèses financées totalement ou partiellement par le Programme Investissements d avenir, mais 4 thèses CIFRE associées. Par contre le Labex Interactifs mentionnait la présence de 17 thèses dans le cadre du Labex, sans financement PIA. Au 31/12/2013, 2 bourses de thèses ont été déclarées, financées à 100% par le PIA, et 6 thèses CIFRE. POST-DOCTORANTS bénéficiant d un financement PIA : Actions Post - doctorants LABEX (2012) 1 LABEX (2013) 2 Tableau 6 : Post-doctorants bénéficiant d un financement PIA L indicateur «nombre de post-doctorants» a été ajouté, lors de la collecte d informations Les Labex déclarent 1 post-doc en 2012 et 2 en

16 PUBLICATIONS ET OUVRAGES sur financement PIA : Année Actions Nbre de publications LABEX EQUIPEX 0 IDEFI 0 Tableau 7 : Publications et ouvrages sur financement PIA En 2012, les projets de la région Poitou-Charentes ne déclaraient pas de publications issues de travaux réalisés dans le cadre du PIA. En 2013, on note un total de 30 publications, nombre qui prend en compte les publications faites dans les revues internationales, les ouvrages, les monographies et les actes. 16

17 7. FOCUS SUR LES PROJETS VALORISATION DU PIA SATT Grand Centre La SATT GRAND CENTRE a été contractualisée le 30/04/2013 et la société a été officiellement créée le 15/05/2013. La SATT a été dotée de 60 M jusqu en juillet 2020, dont 3 M de subvention auprès des actionnaires pour l achat de prestations. Un versement de 19,6 M a été effectué en 2013, dont 1 M est dédié à la constitution du capital de la société. Le périmètre de la SATT GRAND CENTRE inclut quatre régions : l Auvergne, le Centre, le Limousin, et le Poitou-Charentes. Son siège social est basé à Clermont-Ferrand et ses 5 bureaux régionaux sont localisés à La Rochelle, Limoges, Orléans, Poitiers et Tours. Les actionnaires fondateurs de cette SATT sont la Caisse des Dépôts et Consignations pour le compte de l Etat, les Communautés d Universités et d Etablissements (COMUE) Clermont Université, Centre Val-de-Loire Université et Limousin Poitou- Charentes, le CNRS et l IRSTEA. La SATT GRAND CENTRE a pour objectif de renforcer la professionnalisation du transfert de technologies et d offrir des moyens de maturation par l'intermédiaire de ses professionnels, localisés au plus près des laboratoires de recherche de ses actionnaires. Son périmètre comprend chercheurs et couvre 158 laboratoires. La SATT a défini trois domaines applicatifs prioritaires : Innovations diagnostiques et thérapeutiques et Matériaux, Systèmes et Procédés pour l électronique et la photonique, et Gestion des ressources naturelles. En termes de ressources humaines, l effectif total était de 9 personnes employées fin A ce jour, la SATT a financé un projet de maturation porté par des laboratoires localisés en région Poitou-Charentes. Le montant alloué à ce projet est de 519 K. L année 2013 correspond donc à la phase de démarrage des activités de la SATT. 17

18 8. RELATIONS AVEC L ECO-SYSTEME COOPERATION ENTRE PROJETS IA DU VOLET ESR Les deux IDEFI PARE et CMI-FIGURE, comme l an passé, ne déclarent pas de liens directs entre eux dans leurs rapports. Par contre, ils participent tous deux à la construction du réseau en construction des IDEFI (participation au colloque IDEFI au MENESR en décembre 2013 et à l espace IDEFI des Rencontres Universités Entreprises). L IDEFI PARE se rapproche, de son côté, plus particulièrement des IDEFI IDEA et TALENT CAMPUS. Le Labex INTERACTIFS et l Equipex GAP nouent une forte coopération et leurs champs thématiques sont en cohérence. Un ingénieur a, par exemple, été recruté pour assurer à la fois la coordination d ingénierie et la gestion du Labex, et la mise en place d une nouvelle plateforme technologique de moyens expérimentaux mi-lourds de l Institut Pprime, incluant notamment l Equipex GAP («Groupe Aéro-Propulseur»). Cette collaboration, mise en avant l an passé, s est poursuivie courant RELATIONS AVEC LES ENTREPRISES ET AUTRES IMPACTS REGIONAUX Les projets déclarent peu de relations directes avec les entreprises de la région Poitou-Charentes, ils développent néanmoins d autres partenariats avec le monde socio-économique. Les actions mises en œuvre dans le cadre de l IDEFI PaRé renforcent l accompagnement des étudiants vers la professionnalisation en lien avec le monde socio-économique. Dans le cadre de l appel à projets Orientation-insertion-réussite, les actions visent à favoriser l insertion professionnelle à travers l organisation de forums métiers (2 sur les métiers du numérique et de l industrie) et amphis métiers (23 réalisés), de rencontres étudiants/entreprises. 21 actions de ce type ont été financées en 2013 et Les «handicafés» sont également des moments de rencontre, de recherche de stages ou d emplois, entre étudiants en situation de handicap et acteurs du tissu économique (3 avec une dizaine d entreprises). Des formations sont, par ailleurs, proposées aux enseignants sur les questions liées à l orientation et à l insertion professionnelle. L IDEFI travaille également sur la traduction des formations en compétences compréhensibles pour l entreprise. Le Comité stratégique de l IDEFI CMI-Figure est constitué de cadres supérieurs scientifiques d entreprises en charge de la recherche, de l innovation ou du recrutement. Le président est un salarié d ALSTOM et les membres sont issus de différentes sociétés et organismes : PSA, SAFRAN, Chambre de Commerce et d Industrie Ile de France, THALES, GDF SUEZ, L OREAL, APROGED, Fédération Française du Bâtiment, ASTECH. Les industriels de ce comité confirment qu il y a la place en France pour des ingénieurs formés dans un cursus proche du modèle anglo-saxon, en soulignant les éléments de complémentarité du Cursus Master en Ingénierie (CMI) et de différenciation des diplômés par rapport à ceux des grandes écoles. Dans le cadre de la commission Formation- Recherche-Entreprise qui regroupe l ensemble des universités du réseau, chaque CMI a mis en place un conseil de perfectionnement (représentants des laboratoires de recherche, de la formation et du monde socio-économique). 18

19 Certaines activités de recherche du Labex INTERACTIFS se sont développées dans le cadre de partenariats industriels au travers de programmes et contrats (SAFRAN, Air Liquide, LMS Samtech, LNE CETU, CETIM, IFPEN, AREVA). Les secteurs applicatifs couvrent la sécurité incendie, les matériaux aéronautiques, la réduction du frottement des machines tournantes, le refroidissement des chambres de combustion, les risques électrostatiques, le développement de la filière hydrogène. L Equipex GAP travaille avec plusieurs industriels qui ont utilisé le banc ENDOMAT micro durant sa phase de qualification, notamment dans le cadre de : 3 programmes européens : ENCOMB (EADS, CEA Cesta), FIRECOMP (Air Liquide), AIRCRAFTFIRE (EADS) ; 1 programme ANR TOLEDO (CEA Le Ripault, EADS CAQ, Air Liquide) ; 2 thèses CIFRE avec SNECMA et Aircelle ; 2 post-docs avec CEA Le Ripault et Turboméca. En ce qui concerne ENDOMAT macro, les performances de cet équipement ont été présentées à plusieurs partenaires industriels et des projets ont déjà été envisagés : avec TOTAL, PLASTIC OMNIUM et Air Liquide. Une thèse CIFRE SAFRAN a déjà été initiée fin 2013 sur la combustion. Enfin, une thèse sur les composites bio-sourcés de l Equipex GAP est aussi soutenue par la. 19

20 ANNEXES Liste des sites web des appels à projets cités dans la synthèse Appels à projet Labex Equipex IDEFI SATT /investissementsdavenir/aap-satt-2010.html Sites internet des projets mentionnés dans les rapports Labex INTERACTIFS Equipex GAP IDEFI CMI-FIGURE IDEFI PARE SATT Grand Centre

INVESTISSEMENTS D AVENIR

INVESTISSEMENTS D AVENIR INVESTISSEMENTS D AVENIR SYNTHESE DU SUIVI 2011-2013 Octobre 2014 Résumé En région Franche-Comté, 3 projets ont été sélectionnés suite aux deux éditions d appels à projets du Programme Investissements

Plus en détail

INVESTISSEMENTS D AVENIR

INVESTISSEMENTS D AVENIR INVESTISSEMENTS D AVENIR Région HAUTE-NORMANDIE SYNTHESE DU SUIVI 2011-2013 Octobre 2014 RESUME En région Haute-Normandie, 3 projets ont été sélectionnés suite aux deux éditions d appels à projets du Programme

Plus en détail

INVESTISSEMENTS D AVENIR

INVESTISSEMENTS D AVENIR INVESTISSEMENTS D AVENIR SYNTHESE DU SUIVI 2011-2013 Octobre 2014 1 Résumé En région Bourgogne, 5 projets ont été sélectionnés suite aux deux éditions d appels à projets du Programme Investissements d

Plus en détail

L IDEX DE TOULOUSE EN BREF

L IDEX DE TOULOUSE EN BREF L IDEX DE TOULOUSE EN BREF Pourquoi des Initiatives D EXcellence (IDEX)? Depuis 18 mois, les universités, les grandes écoles et les organismes de recherche ont travaillé ensemble pour répondre à l appel

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Marketing opérationnel de l Université de Lorraine Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation 2011-2012 Section des

Plus en détail

Appel à projets 2013

Appel à projets 2013 IdEx Bordeaux Université de Bordeaux Campus d excellence Appel à projets 2013 Axe 2. Innover en matière de formation Objectif 2.1 Développer et promouvoir, sur la base de l excellence de la recherche scientifique

Plus en détail

Licence professionnelle Gestion des ressources humaines en PME

Licence professionnelle Gestion des ressources humaines en PME Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Gestion des ressources humaines en PME Université Toulouse 1 Capitole UT1 Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes

Plus en détail

Licence professionnelle Maîtrise des énergies renouvelables et électriques

Licence professionnelle Maîtrise des énergies renouvelables et électriques Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Maîtrise des énergies renouvelables et électriques Université Savoie Mont Blanc - USMB Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Administration économique et sociale (AES) de l Université Montpellier 1 UM1 Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014 Section

Plus en détail

Document G. Stratégie de valorisation Modèles de propriété intellectuelle Relations avec les pôles de compétitivité

Document G. Stratégie de valorisation Modèles de propriété intellectuelle Relations avec les pôles de compétitivité Document G Stratégie de valorisation Modèles de propriété intellectuelle Relations avec les pôles de compétitivité Page 1 sur 7 Parmi les objectifs des Instituts de recherche technologique (IRT) figurent

Plus en détail

Licence Science politique

Licence Science politique Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence Science politique Université Lumière - Lyon 2 Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier Houssin, président

Plus en détail

Plateforme TEIB. Plateforme TEIB. Transition Energétique. Projet de Plateforme

Plateforme TEIB. Plateforme TEIB. Transition Energétique. Projet de Plateforme Projet de Plateforme Technologique pour l Innovation Bâtiment Durable en Bretagne Projet de Plateforme Projet Technologique de Plateforme pour l Innovation Technologique Bâtiment Durable pour en l Innovation

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE SOCRATE - Janvier 2011

DOSSIER DE PRESSE SOCRATE - Janvier 2011 DOSSIER DE PRESSE SOCRATE - Janvier 2011 EQUIPEX à Perpignan et Font Romeu : un impact scientifique international - L'appel à projet "équipements d'excellence" - Le Laboratoire PROMES-CNRS - SOCRATE :

Plus en détail

la taille des entreprises

la taille des entreprises 1 Contrat de génération : une mise en œuvre adaptée à la taille des entreprises Si le contrat de génération concerne toutes les entreprises, elles n ont pas toutes les mêmes leviers en matière d emploi,

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Métiers de l'immobilier de l Université de Haute-Alsace Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation 2011-2012 Section

Plus en détail

Programme d Investissements d Avenir

Programme d Investissements d Avenir www.caissedesdepots.fr Programme d Investissements d Avenir Créateur de solutions durables Programme d Investissements d Avenir L État investit 35 milliards d euros Pilotage 0 gestionnaires 5 priorités

Plus en détail

CPER 2015/20. 17/06/2015 CPER Numérique 1

CPER 2015/20. 17/06/2015 CPER Numérique 1 CPER 2015/20 Contexte Transition numérique dans l ESR Savoir connecté, intelligence collective, un monde en réseaux Impacte les établissements sur l ensemble de leurs missions et au cœur même de leur organisation

Plus en détail

Innovation maquettes 2016. Axe 1 - Semestre de décharge d enseignement pour reconversion et innovation pédagogique. Appel à manifestation d intérêt

Innovation maquettes 2016. Axe 1 - Semestre de décharge d enseignement pour reconversion et innovation pédagogique. Appel à manifestation d intérêt Innovation maquettes 2016 Axe 1 - Semestre de décharge d enseignement pour reconversion et innovation pédagogique Appel à manifestation d intérêt Sommaire CONTEXTE... 3 DESCRIPTIF DE L APPEL A MANIFESTATIONS

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Eco-conception des produits innovants de l Université de Lille1 - Sciences et technologies - USTL Vague E 2015-2019

Plus en détail

INVESTISSEMENTS D AVENIR

INVESTISSEMENTS D AVENIR INVESTISSEMENTS D AVENIR LABORATOIRES D EXCELLENCE (LABEX) SYNTHESE DU SUIVI 2012 Compte-rendu scientifique Relevé de dépenses Indicateurs Mai 2013 SYNTHESE DU SUIVI D ACTION LABEX (Années 2011 et 2012)

Plus en détail

Alternance d excellence

Alternance d excellence Recrutez un(e) futur(e) Ingénieur(e) en Systèmes, Réseaux et Télécommunications Formation ingénieur en alternance Alternance d excellence 4 jours / semaine en entreprise Université de technologie de Troyes

Plus en détail

LA DIRECTION DE LA RECHERCHE ET DE LA VALORISATION

LA DIRECTION DE LA RECHERCHE ET DE LA VALORISATION LA DIRECTION DE LA RECHERCHE ET DE LA VALORISATION ACTIVITÉS & CHIFFRES CLÉS 2012-2013 Qui sommes-nous? Né de la fusion du service Valorisation / SAIC et du service de la Recherche, la Direction de la

Plus en détail

UNIVERSITÉ BLAISE PASCAL Charte de l évaluation des formations

UNIVERSITÉ BLAISE PASCAL Charte de l évaluation des formations UNIVERSITÉ BLAISE PASCAL UNIVERSITÉ BLAISE PASCAL Charte de l évaluation des formations www.univ-bpclermont.fr 1 Charte de l évaluation des formations L évaluation des formations inscrit l Université Blaise

Plus en détail

La valorisation in2p3

La valorisation in2p3 Catherine Clerc Celine Tanguy DAT in2p3 Chargée de valorisation in2p3 La valorisation in2p3 JNE 2015 La valorisation : pourquoi La valorisation des recherches entreprises au CNRS trouve son fondement dans

Plus en détail

Faculté Administration et échanges internationaux

Faculté Administration et échanges internationaux Faculté Administration et échanges internationaux Master 2 - AEI Spécialité Commerce Electronique 23 octobre 2014 Page 1 Plan Faisons connaissance E-commerce : Bilan en 2013 Présentation du Master E-Commerce

Plus en détail

Appel à manifestation d intérêts Economie numérique

Appel à manifestation d intérêts Economie numérique Appel à manifestation d intérêts Economie numérique CONTEXTE La Région considère comme prioritaire le secteur numérique, vecteur essentiel de performance, de modernité et d attractivité du territoire,

Plus en détail

LETTRE de MISSION d EXPERT sur le PROJET XXXXXXX XXXXX DREIC

LETTRE de MISSION d EXPERT sur le PROJET XXXXXXX XXXXX DREIC o CONVENTION DE PARTENARIAT POUR LA CREATION D UN CENTRE D'EXCELLENCE FRANCO xxxxxxxxxxxx DE FORMATION AUX METIERS DE XXXXXXXXXX LETTRE de MISSION d EXPERT sur le PROJET XXXXXXX XXXXX DREIC A) MISSION

Plus en détail

Premiers éléments de bilan. Commission formation

Premiers éléments de bilan. Commission formation Premiers éléments de bilan Commission formation 1 Modalités d implication de la communauté universitaire 2 1ers jalons vers l offre de formation de la nouvelle université Sommaire 3 L affirmation en perspective

Plus en détail

Appel à Projet Innovation Sociale - Cahier des charges. APPEL A PROJETS INNOVATION SOCIALE. Octobre 2011 Stratégie Régionale Innovation

Appel à Projet Innovation Sociale - Cahier des charges. APPEL A PROJETS INNOVATION SOCIALE. Octobre 2011 Stratégie Régionale Innovation APPEL A PROJETS INNOVATION SOCIALE Octobre 2011 Stratégie Régionale Innovation E Collectivité Territoriale de Corse propose un modèle économique qui peut jouer un rôle de vecteur de omiques des dimensions

Plus en détail

Licence Sciences pour l ingénieur

Licence Sciences pour l ingénieur Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence Sciences pour l ingénieur Université de Toulouse III Paul Sabatier - UPS Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES,

Plus en détail

Master Mécanique et ingénieries

Master Mécanique et ingénieries Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Mécanique et ingénieries Université de Bordeaux (déposant) Arts et Métiers Paris Tech Ecole Nationale Supérieure d Architecture et de Paysage de Bordeaux

Plus en détail

QUATRIEME PARTIE : MOYENS FINANCIERS ET HUMAINS

QUATRIEME PARTIE : MOYENS FINANCIERS ET HUMAINS Etablissement public foncier de Languedoc-Roussillon créé par décret n 2008 670 du 2 juillet 2008 1 QUATRIEME PARTIE : MOYENS FINANCIERS ET HUMAINS A. LES RECETTES LES HYPOTHESES SUR LE NIVEAU DES RECETTES

Plus en détail

CONSEIL RH ET INGENIERIE DE FORMATION

CONSEIL RH ET INGENIERIE DE FORMATION 2012 CONSEIL RH ET INGENIERIE DE FORMATION A propos d Emerging 2 Des passerelles entre l enseignement et l entrée dans l entreprise Emerging, société de conseil RH et d ingénierie en formation est spécialisée

Plus en détail

Institut de chimie (INC) Journées des entrants

Institut de chimie (INC) Journées des entrants Institut de chimie (INC) Journées des entrants La formation au sein de l INC Démarche qualité Marie-Pierre FONTAINE-AUPART Chargée de mission formation - colloques La politique formation au CNRS mai 2008:

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Histoire - métiers de la culture, des archives et du document (MECADOC) de l Université de Haute-Alsace Vague C 2013-2017 Campagne

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Management du logement social de l Université de Lorraine Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation 2011-2012 Section

Plus en détail

Cursus de Master en Ingénierie de la Production Alimentaire. Une autre façon d accéder au métier d ingénieur

Cursus de Master en Ingénierie de la Production Alimentaire. Une autre façon d accéder au métier d ingénieur Cursus de Master en Ingénierie de la Production Alimentaire Une autre façon d accéder au métier d ingénieur Un Réseau National de 28 CMI Le réseau FIGURE Formation en InGenierie par des Universités de

Plus en détail

Licence professionnelle Management du risque dans le BTP

Licence professionnelle Management du risque dans le BTP Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Management du risque dans le BTP Université de Bordeaux Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES,

Plus en détail

Appel à projets innovants - Utopies réalistes PNR Haute Vallée de Chevreuse 21 novembre 2012 Page 1

Appel à projets innovants - Utopies réalistes PNR Haute Vallée de Chevreuse 21 novembre 2012 Page 1 Appel à projets innovants - Utopies réalistes PNR Haute Vallée de Chevreuse 21 novembre 2012 Page 1 L appel à projets «Utopies réalistes» correspond à une aide financière et technique du Parc naturel régional

Plus en détail

Annexe 1 : Tableau récapitulatif des appels à projets et types d actions par axes, mesures et sous-mesures (Document «Critères de sélection FSE 2012»)

Annexe 1 : Tableau récapitulatif des appels à projets et types d actions par axes, mesures et sous-mesures (Document «Critères de sélection FSE 2012») Annexe 1 : Tableau récapitulatif des appels à projets et types d actions par axes, mesures et sous-mesures (Document «Critères de sélection FSE 2012») Axes / Mesures / Sous-mesures Axe 1 : Contribuer à

Plus en détail

Choisissez la filière de l excellence. Vers les métiers de l expertise comptable du conseil et de l audit

Choisissez la filière de l excellence. Vers les métiers de l expertise comptable du conseil et de l audit Choisissez la filière de l excellence Vers les métiers de l expertise comptable du conseil et de l audit L expertise comptable : un large éventail de possibilités La profession libérale L expertise comptable

Plus en détail

Université Nice Sophia Antipolis Direction de la Communication et de l événementiel 28 avenue Valrose BP 2135 06103 NICE Cedex 2

Université Nice Sophia Antipolis Direction de la Communication et de l événementiel 28 avenue Valrose BP 2135 06103 NICE Cedex 2 Université Nice Sophia Antipolis Direction de la Communication et de l événementiel 28 avenue Valrose BP 2135 06103 NICE Cedex 2 Constituant un des axes privilégiés de l'université Nice Sophia Antipolis,

Plus en détail

INVESTISSEMENTS D AVENIR

INVESTISSEMENTS D AVENIR INVESTISSEMENTS D AVENIR COHORTES SUIVI 2013 Compte rendu scientifique Relevé de dépenses Indicateurs juin 2014 SYNTHESE DU SUIVI D ACTION COHORTES (Année 2013) INTRODUCTION L action «cohortes» vise à

Plus en détail

PO COOPERATION TERRITORIALE 2007-2013 CADRE D INTERVENTION FEDER

PO COOPERATION TERRITORIALE 2007-2013 CADRE D INTERVENTION FEDER Page 1 Axe 2 : Intégration économique régionale Service instructeur DRRT Dates agréments CLS 04 Décembre 2008 POURSUITE D UNE MESURE D UN PROGRAMME PRÉCÉDENT Non X Oui, partiellement Oui, en totalité I.

Plus en détail

Master Droit et gestion

Master Droit et gestion Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Droit et gestion Université Toulouse 1 Capitole UT1 Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier Houssin,

Plus en détail

«Il n y a de vent favorable que pour celui qui sait où il va.» Démarche GPEC

«Il n y a de vent favorable que pour celui qui sait où il va.» Démarche GPEC «Il n y a de vent favorable que pour celui qui sait où il va.» «La sécurité, c est la capacité de réagir à toute éventualité» Horemis Paris : 19 rue du Général Foy 75008 Paris - Tel: 33 (1) 55 06 01 51

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Administration et gestion des entreprises culturelles de l Université de Haute-Alsace Vague C 2013-2017 Campagne

Plus en détail

94160 SAINT MANDE. Accord de Développement de l Emploi et des Compétences (ADEC) Plasturgie en Région Centre

94160 SAINT MANDE. Accord de Développement de l Emploi et des Compétences (ADEC) Plasturgie en Région Centre 5-7 AVENUE DU GENERAL DE GAULLE 94160 SAINT MANDE Accord de Développement de l Emploi et des Compétences (ADEC) Plasturgie en Région Centre - Actions individuelles : diagnostic RH et accompagnement des

Plus en détail

Rapport d évaluation des masters réservés aux établissements habilités à délivrer le titre d'ingénieur diplômé

Rapport d évaluation des masters réservés aux établissements habilités à délivrer le titre d'ingénieur diplômé Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation des masters réservés aux établissements habilités à délivrer le titre d'ingénieur diplômé Grenoble INP ENSE Campagne d évaluation 2013-2014 Section

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3249 Convention collective nationale IDCC : 1516. ORGANISMES DE FORMATION ACCORD

Plus en détail

MASTER. Domaine : ARTS, LETTRES, LANGUES - SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES SCIENCES TECHNOLOGIES SANTE DROIT, ECONOMIE, GESTION

MASTER. Domaine : ARTS, LETTRES, LANGUES - SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES SCIENCES TECHNOLOGIES SANTE DROIT, ECONOMIE, GESTION Niveau : MASTER année 15-16 Domaine : ARTS, LETTRES, LANGUES - SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES SCIENCES TECHNOLOGIES SANTE DROIT, ECONOMIE, GESTION M2 Mention : Parcours : METIERS DE L'EDUCATION, DE L'ENSEIGNEMENT

Plus en détail

SOMMAIRE DE LA RÉPONSE DE LA DIRECTION

SOMMAIRE DE LA RÉPONSE DE LA DIRECTION SOMMAIRE DE LA RÉPONSE DE LA DIRECTION Rapport d évaluation final de l Initiative de la nouvelle économie (INÉ) Date : le 17 mars 2010 Programme de l INÉ : contexte Dans le cadre du plan du gouvernement

Plus en détail

Licence professionnelle Coloriste/infographiste

Licence professionnelle Coloriste/infographiste Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Coloriste/infographiste Université Lumière - Lyon 2 Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES,

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Conseil et développement agricole de l Université de la Réunion Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence

Rapport d évaluation de la licence Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence Langues du monde et formation appliquée en relations internationales de l Institut National des Langues et Civilisations Orientales

Plus en détail

Licence professionnelle Droit, ergonomie et relations sociales dans l entreprise

Licence professionnelle Droit, ergonomie et relations sociales dans l entreprise Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Droit, ergonomie et relations sociales dans l entreprise Université Lumière - Lyon 2 Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations

Plus en détail

ILE-DE-FRANCE. Fiche d analyse PROGRAMME OPÉRATIONNEL RÉGIONAL FEDER-FSE : QUELLE PLACE POUR L ESS?

ILE-DE-FRANCE. Fiche d analyse PROGRAMME OPÉRATIONNEL RÉGIONAL FEDER-FSE : QUELLE PLACE POUR L ESS? Fiche d analyse PROGRAMME OPÉRATIONNEL RÉGIONAL FEDER-FSE : QUELLE PLACE POUR L ESS? Version étudiée : version adoptée par la Commission européenne le 18/12/2014. ILE-DE-FRANCE PRÉSENTATION GÉNÉRALE Les

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Gestion et édition de fonds photographiques et audiovisuels de l Université Lille 3 Sciences humaines et sociales

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence

Rapport d évaluation de la licence Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence Information et communication de l Université de la Réunion Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014 Section des Formations

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Systèmes de sécurité et télésurveillance de l Université de Valenciennes et du Hainaut- Cambrésis - UVHC Vague

Plus en détail

Démarche méthodologique pour la constitution des dossiers «LABEX»

Démarche méthodologique pour la constitution des dossiers «LABEX» Démarche méthodologique pour la constitution des dossiers «LABEX» Pour les porteurs de projets de l Université Joseph Fourier de Grenoble 24 Septembre 2010 Sommaire Quelques rappels sur LABEX Démarche

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Ingénierie mathématique de l Université d Evry-Val-d Essonne - UEVE Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014 Section des Formations

Plus en détail

Ministère du travail, de l emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social CAHIER DES CHARGES DU CONSULTANT

Ministère du travail, de l emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social CAHIER DES CHARGES DU CONSULTANT Ministère du travail, de l emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social CAHIER DES CHARGES DU CONSULTANT APPUI CONSEIL «GESTION DES AGES» dans le cadre du Contrat de génération Le présent

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Gestion des PME/PMI : management, création et reprise/transmission de l Université du Littoral Côte d'opale - ULCO

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Gestion opérationnelle et juridique des ressources humaines de l Université de Haute-Alsace Vague C 2013-2017 Campagne

Plus en détail

1 Présentation du Pôle Fibres-Energivie.

1 Présentation du Pôle Fibres-Energivie. Appel d offres pour l accompagnement du Pôle Fibres-Energivie dans la mise en œuvre du service d accompagnement BIM DATA auprès des collectivités et des bailleurs sociaux Cette consultation a pour objectif

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Ingénierie de l'efficacité énergétique des bâtiments de l Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines -

Plus en détail

Licence professionnelle Gestion et administration du personnel

Licence professionnelle Gestion et administration du personnel Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Gestion et administration du personnel Université de Bordeaux Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le

Plus en détail

Charte de l Evaluation des Formations par les étudiants

Charte de l Evaluation des Formations par les étudiants Charte de l Evaluation des Formations par les étudiants 1 Charte de l Evaluation des Formations par les étudiants I. Le contexte institutionnel La démarche de l UdS en matière de qualité des formations

Plus en détail

Date limite de dépôt des candidatures : Lundi 2 novembre 2015, à 12 : 00

Date limite de dépôt des candidatures : Lundi 2 novembre 2015, à 12 : 00 Cahier des charges de l Appel à Projets communautaire 2015 «Actions d animations sportives» Le présent cahier des charges porte à la connaissance des porteurs de projets les conditions de sélection des

Plus en détail

Licence professionnelle Assistant de gestion import-export

Licence professionnelle Assistant de gestion import-export Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Assistant de gestion import-export Université Toulouse III - Paul Sabatier - UPS Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Gestion et accompagnement des parcours professionnels et personnels dans les organisations de l Université de Lille1

Plus en détail

Démarche Assurance Qualité et Gouvernance des universités Algériennes

Démarche Assurance Qualité et Gouvernance des universités Algériennes Démarche Assurance Qualité et Gouvernance des universités Algériennes Pour une stratégie de l'enseignement supérieur à l'horizon 2030 Professeur Abdelhamid Djekoun Recteur de l université de Constantine

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Assistant chef de projet informatique (génie logiciel) de l Université Montpellier 2 Sciences et techniques UM2

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Gestion Eau, sol, sous-sol de l Université de Lille1 - Sciences et technologies - USTL Vague E 2015-2019 Campagne

Plus en détail

SECRETAIRE GENERAL DIRECTEUR ADMINISTRATIF ET FINANCIER. PRES Université européenne de Bretagne. Définition de fonction. www.ueb.

SECRETAIRE GENERAL DIRECTEUR ADMINISTRATIF ET FINANCIER. PRES Université européenne de Bretagne. Définition de fonction. www.ueb. Définition de fonction SECRETAIRE GENERAL DIRECTEUR ADMINISTRATIF ET FINANCIER PRES Université européenne de Bretagne 5, bd Laënnec 35 000 RENNES www.ueb.eu 1 I Le PRES Université européenne de Bretagne

Plus en détail

Description Master General Management

Description Master General Management Description Master General Management L intérêt de ce master, qui s appuie sur un partenariat entre d un côté l école d ingénieur Polytech Annecy Chambéry et de l autre l Institut de Management de l Université

Plus en détail

Master Management des ressources humaines

Master Management des ressources humaines Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Management des ressources humaines Université Toulouse 1 Capitole UT1 Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES,

Plus en détail

Licence professionnelle Administration et gestion de bases de données

Licence professionnelle Administration et gestion de bases de données Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Administration et gestion de bases de données Université Toulouse III - Paul Sabatier - UPS Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A)

Plus en détail

Cahier des charges pour le recrutement du binôme de consultants du Comité Opérationnel de l action Santé & Performance Rhône-Alpes 2013-2014

Cahier des charges pour le recrutement du binôme de consultants du Comité Opérationnel de l action Santé & Performance Rhône-Alpes 2013-2014 Cahier des charges pour le recrutement du binôme de consultants du Comité Opérationnel de l action Santé & Performance Rhône-Alpes 2013-2014 0. Préambule THESAME centre de ressources de la région Rhône-Alpes,

Plus en détail

MASTER GENIE CIVIL PARCOURS : MATERIAUX OUVRAGES RECHERCHE INNOVATION

MASTER GENIE CIVIL PARCOURS : MATERIAUX OUVRAGES RECHERCHE INNOVATION MASTER GENIE CIVIL UFR de Sciences et Techniques Département Génie Civil PARCOURS : MATERIAUX OUVRAGES RECHERCHE INNOVATION PRESENTATION Formation initiale et formation continue Le parcours Matériaux Ouvrages

Plus en détail

ANNEXE A LA DELIBERATION N 1: ETAT RECAPITULATIF DE LA SUBVENTION

ANNEXE A LA DELIBERATION N 1: ETAT RECAPITULATIF DE LA SUBVENTION CONSEIL REGIONAL D ILE DE FRANCE 3 CP 10-752 ANNEXE A LA DELIBERATION N 1: ETAT RECAPITULATIF DE LA SUBVENTION @BCL@500B741C.doc 17/08/10 16:08:00 4 Etat récapitulatif des subventions proposées au vote

Plus en détail

Budget participatif des lycées. Règlement d intervention

Budget participatif des lycées. Règlement d intervention 3 CR 72-12 Budget participatif des lycées Règlement d intervention Préambule : La mise en œuvre du budget participatif des lycées manifeste la volonté de la région de poursuivre la démarche de dialogue

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Management de la qualité : Industrie, services, santé de l Université d Evry-Vald Essonne - UEVE Vague E 2015-2019

Plus en détail

«Entrepreneurs des quartiers»

«Entrepreneurs des quartiers» «Entrepreneurs des quartiers» Dossier de presse Pour surmonter les défis de la crise, le développement de l entreprenariat et de l activité économique dans les territoires en Politique de la Ville, constitue

Plus en détail

ACCÉLÉRER LE DÉVELOPPEMENT DE L ÉNERGIE SOLAIRE PHOTOVOLTAÏQUE PAR L INNOVATION TECHNOLOGIQUE

ACCÉLÉRER LE DÉVELOPPEMENT DE L ÉNERGIE SOLAIRE PHOTOVOLTAÏQUE PAR L INNOVATION TECHNOLOGIQUE ACCÉLÉRER LE DÉVELOPPEMENT DE L ÉNERGIE SOLAIRE PHOTOVOLTAÏQUE PAR L INNOVATION TECHNOLOGIQUE 150 MILLIONS D EUROS DE BUDGET DE LANCEMENT L Institut Photovoltaïque d Île-de-France (IPVF) a pour ambition

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence

Rapport d évaluation de la licence Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence Informatique de l Université Paris 7 Denis Diderot Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-2013 Section des Formations et

Plus en détail

Sorbonne Universités. Vision et projets

Sorbonne Universités. Vision et projets Sorbonne Universités Vision et projets Qu est-ce que Sorbonne Universités? Sorbonne Universités est un PRES (pôle de recherche et d enseignement supérieur) créé en 2010. Six partenaires sont au cœur du

Plus en détail

Licence professionnelle Gestion technique des interventions en énergie nucléaire

Licence professionnelle Gestion technique des interventions en énergie nucléaire Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Gestion technique des interventions en énergie nucléaire Université de Bordeaux Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations

Plus en détail

Licence professionnelle Commerce, spécialité E-commerce/e-marketing : gestionnaire de projet

Licence professionnelle Commerce, spécialité E-commerce/e-marketing : gestionnaire de projet Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Commerce, spécialité E-commerce/e-marketing : gestionnaire de projet Université de Bordeaux Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A)

Plus en détail

Section des Formations et des diplômes

Section des Formations et des diplômes Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Métiers de la mesure, de l'instrumentation et du contrôle de l Université Paris 13 - Paris-Nord Vague D 2014-2018

Plus en détail

ANALYSE TECHNIQUE DU CNAJEP

ANALYSE TECHNIQUE DU CNAJEP PROJET DE LOI DE FINANCES 2015 Mission Sports, jeunesse et vie associative Programme 163 «Jeunesse et Vie Associative» ANALYSE TECHNIQUE DU CNAJEP ÉLÉMENTS DE CONTEXTE Comparé aux deux précédentes années,

Plus en détail

Livret de suivi du candidat(outil B)

Livret de suivi du candidat(outil B) A chaque étape du parcours CQP, son outil : Branche de la Miroiterie, Transformation et Négoce du Verre CQP Animateur d équipe de 1 er niveau Livret de suivi du candidat(outil B) Document à remplir par

Plus en détail

MASTER 2 INGÉNIERIE DE FORMATION ET USAGE DU NUMÉRIQUE DANS LES ORGANISATIONS (IFUNO)

MASTER 2 INGÉNIERIE DE FORMATION ET USAGE DU NUMÉRIQUE DANS LES ORGANISATIONS (IFUNO) MASTER 2 INGÉNIERIE DE FORMATION ET USAGE DU NUMÉRIQUE DANS LES ORGANISATIONS (IFUNO) Résumé de la formation Type de diplôme : MASTER 2 Domaine ministériel : Sciences humaines et sociales Mention : Master

Plus en détail

APPEL À PROJETS RÉGIONAL «STRUCTURATION TOURISTIQUE DES TERRITOIRES AQUITAINS»

APPEL À PROJETS RÉGIONAL «STRUCTURATION TOURISTIQUE DES TERRITOIRES AQUITAINS» APPEL À PROJETS RÉGIONAL «STRUCTURATION TOURISTIQUE DES TERRITOIRES AQUITAINS» BILAN 2007-2013 Convention d Organisation et de développement Touristique des Territoires (pays Loi Voynet), autour de deux

Plus en détail

2.2. Les bourses doctorales "cofinancées" par la Région et un organisme de recherche ou un autre établissement ou une entreprise

2.2. Les bourses doctorales cofinancées par la Région et un organisme de recherche ou un autre établissement ou une entreprise Direction de l Enseignement Supérieur de la Recherche et du Transfert de Technologie 2.2. Les bourses doctorales "cofinancées" par la Région et un organisme de recherche ou un autre établissement ou une

Plus en détail

MASTER ERASMUS MUNDUS

MASTER ERASMUS MUNDUS MASTER ERASMUS MUNDUS POLITIQUES DE L UNION EUROPÉENNE & COOPÉRATION INTERNATIONALE Le Master Études Européennes Aix-Marseille Université 2 avenue Jules-Isaac 13626 Aix-en-Provence cedex master.europe@univ-amu.fr

Plus en détail

ô é é é é é à è é ô é é

ô é é é é é à è é ô é é é ô é é é é é à è é é Ensemble de ressources mutualisées (équipements, personnels hautement qualifiés, services associés) en accès ouvert, notamment aux PME, contribuant à l accélération du processus de

Plus en détail

Tournée régionale ADCF / ADGCF. Etat des lieux des coopérations existantes entre le Conseil régional et les communautés. Lorraine

Tournée régionale ADCF / ADGCF. Etat des lieux des coopérations existantes entre le Conseil régional et les communautés. Lorraine Tournée régionale ADCF / ADGCF Etat des lieux des coopérations existantes entre le Conseil régional et les communautés Lorraine 1. Caractéristiques géographiques et démographiques 1 1. Caractéristiques

Plus en détail

Agir pour le développement économique et l innovation en Provence-Alpes-Côte d Azur

Agir pour le développement économique et l innovation en Provence-Alpes-Côte d Azur Agir pour le développement économique et l innovation en Provence-Alpes-Côte d Azur Groupe EDF 7 400 emplois dans la région Provence-Alpes-Côte d Azur Groupe EDF 350 M * d achats confiés aux entreprises

Plus en détail