INVESTISSEMENTS D AVENIR

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "INVESTISSEMENTS D AVENIR"

Transcription

1 INVESTISSEMENTS D AVENIR Région POITOU-CHARENTES SYNTHESE DU SUIVI Octobre 2014

2 RESUME En région Poitou-Charentes, 5 projets ont été sélectionnés suite aux deux éditions d appels à projets du Programme Investissements d Avenir coordonnés par l Agence Nationale de la Recherche (ANR) en 2010 et Au 31 décembre 2013, l ensemble de ces projets était contractualisé, pour une aide totale de 82 M : - 4 projets du volet Centre d Excellence (1 Labex, 1 Equipex et 2 IDEFI), - 1 projet du volet Valorisation (1 SATT). Pour initier et mettre en œuvre ces projets, un total de 24,6 M leur a été versé au 31/12/2013, ce qui équivaut à 30 % de la dotation totale. Les projets du volet Centres d Excellence ont par ailleurs obtenu 3,47 M de co-financements en plus des apports initialement prévus par les établissements et les organismes de recherche partenaires des projets. Nous noterons également quelques chiffres clefs de l année 2013 en région Poitou-Charentes, ce sont 2 thèses financées, 3 post-doctorants employés et 30 publications et ouvrages réalisés dans le cadre d un financement sur fonds PIA. L année 2013 correspond également à la phase de démarrage de la SATT GRAND CENTRE, ses interactions avec les projets IA de la région seront suivies au cours des prochaines années. 2

3 SOMMAIRE RESUME... 2 SOMMAIRE... 3 TABLE DES TABLEAUX... 4 TABLE DES FIGURES... 4 GLOSSAIRE... 5 AVANT PROPOS LISTE DES PROJETS AVANCEES BUDGETS ET DECAISSEMENTS FINANCEMENTS PAR EFFET DE LEVIER (montants perçus au 31/12/2013) DEPENSES INDICATEURS THESES bénéficiant d un financement PIA : POST-DOCTORANTS bénéficiant d un financement PIA : PUBLICATIONS ET OUVRAGES sur financement PIA : FOCUS SUR LES PROJETS VALORISATION DU PIA RELATIONS AVEC L ECO-SYSTEME COOPERATION ENTRE PROJETS IA DU VOLET ESR RELATIONS AVEC LES ENTREPRISES ET AUTRES IMPACTS REGIONAUX ANNEXES Liste des sites web des appels à projets cités dans la synthèse

4 TABLE DES TABLEAUX Tableau 1 : Projets des IA sélectionnés en région Poitou-Charentes... 7 Tableau 2 : Budgets et décaissements des projets de la région Poitou-Charentes Tableau 3 : Répartition des financements par effet levier pour les actions Centre d excellence au 31/12/2013 (en cumulé ) Tableau 4 : Dépenses des projets de la région Poitou-Charentes Tableau 5 : Thèses bénéficiant d un financement PIA Tableau 6 : Post-doctorants bénéficiant d un financement PIA Tableau 7 : Publications et ouvrages sur financement PIA TABLE DES FIGURES Figure 1 : Dotation des projets du PIA en fonction des actions... 8 Figure 2 : % des versements (par projet) par rapport à la dotation totale au 31/12/ Figure 3 : Répartition des financements par effet levier par année et par type de financements Figure 4 : Répartition des dépenses par postes de dépenses et par action au 31/12/ Figure 5 : Utilisation de l aide normalisée sur la dotation et la durée

5 GLOSSAIRE Appel à projets et thématiques Labex Laboratoires d Excellence Equipex Equipements d Excellence T1 Equipex Tranche 1 correspondant à la phase «Investissement» du projet T2 Equipex Tranche 2 correspondant à la phase «Fonctionnement» du projet IDEFI Initiatives d Excellence en Formation Innovante SATT Sociétés d Accélération de Transfert de Technologie Vague 1 (V1) Vague d appel à projets lancée en 2010 Vague 2 (V2) Vague d appel à projets lancée en 2011 SMI Sciences de la Matière et Ingénierie Autres CEA CETIM CGI CIFRE CNRS DC DNC ENSMA IFPEN IRSTEA LNE MENESR PIA RST UMR Commissariat à l Energie Atomique et aux énergies renouvelables Centre technique des industries mécaniques Commissariat Général à l Investissement Conventions Industrielles de Formation par la Recherche Centre National de la Recherche Scientifique Dotation consomptible Dotation non consomptible Ecole Nationale Supérieure de Mécanique et d Aérotechnique Institut Français du Pétrole Energies Nouvelles Institut National de Recherche en Sciences et Technologies pour l'environnement et l'agriculture Laboratoire national de métrologie et d'essais Ministère de l Education nationale, de l Enseignement Supérieur et de la Recherche Programme des Investissements d Avenir Responsable Scientifique et Technique Unité Mixte de Recherche 5

6 AVANT PROPOS Les projets discutés dans ce document de synthèse proviennent d actions du Programme des Investissements d Avenir (PIA) relevant du domaine de l Enseignement Supérieur et de la Recherche (ESR), partie du PIA sur laquelle l ANR a été désignée comme opérateur par l Etat. Les projets sélectionnés en Poitou-Charentes relèvent des volets Centres d excellence et Valorisation. Sauf exception signalée, ces projets ont été retenus au titre de la région Poitou-Charentes car leur responsable scientifique et technique (RST) exerce leur fonction dans cette région. Leurs caractéristiques scientifiques, techniques et financières sont en totalité attachées à cette région. Ne sont donc pas prises en compte les deux éventualités suivantes : les reversements financiers vers des partenaires situés en dehors de la région, et les contributions (de toutes natures) apportées par des projets comptés dans d autres régions. Les informations relatives à ces projets et qui sont regroupées dans ce document proviennent, sauf exception signalée, des comptes rendus scientifiques, des valeurs associées aux indicateurs et des relevés de dépenses fournis par les bénéficiaires lors des campagnes de suivi et Hormis les projets Idefi et la SATT, les données des projets sont recensées jusqu au 31/12/2013. Pour les projets Idefi la période couverte va jusqu au 30/06/2014 pour respecter aux mieux le rythme de vie universitaire des projets. La SATT a quant à elle compilée ses données jusqu au 31/05/

7 1. LISTE DES PROJETS Les projets des volets du Programme Investissements d Avenir (Centre d Excellence et Valorisation) ont été sélectionnés par des jurys internationaux lors de deux vagues d appels à projets lancées en 2010 et En région Poitou-Charentes, les caractéristiques générales des 5 projets ayant participé à la collecte d information 2013 sont indiquées ci-après : Action LABX IDFI IDFI EQPX SATT Acronyme INTERACTIFS CMI-FIGURE PARÉ GAP Grand Centre Etablissement Coordinateur Université de Poitiers Université de Poitiers Université de Poitiers ENS Mécanique Aérotech SATT Grand Centre SAS Responsable Christophe COUPEAU Yves BERTRAND Florent JABOUILLE Jean-Paul BONNET Alexandre NAVARRE Thématique scientifique SMI Divers Divers SMI Multithématiques Date de conventionnement Date de début du projet Date de fin de tranche d'investissement* Date de fin du projet 15/01/ /06/ /09/ /11/ /04/ /03/ /04/ /05/ /09/ /05/ /12/ /12/ /04/ /12/ /12/ /07/2020 Dotation totale Dotation consomptible** Intérêts de la dotation non consomptible Dotation de la tranche d'investissement Dotation de la tranche de fonctionnement Tableau 1 : Projets des IA sélectionnés en région Poitou-Charentes * Pour les projets Equipex, la fin de tranche d investissement correspond à la fin de la tranche 1, la tranche 2 correspondant à la phase de fonctionnement. **Dotation consomptible : dotation dont le capital peut être consommé par les bénéficiaires. 7

8 Le montant total des dotations affectées dans le cadre du PIA pour la région Poitou-Charentes s élève à 82 M (dont 22 M pour le volet «centre d excellence» et 60 M pour le volet «valorisation». 4% 73% 18% 5% LABX IDFI EQPX SATT Figure 1 : Dotation des projets du PIA en fonction des actions 73% de la dotation totale est affectée à la Société d Accélération de Transfert de Technologie (SATT) Grand Centre, dont le périmètre inclut aussi trois autres régions (Auvergne, Centre, Limousin). La SATT, contractualisée en avril 2013, sera présentée au 7. 18% sont consacrés aux 2 Initiatives d Excellence en Formation Innovante (Idefi) CMI-FIGURE et PARE, 5% à l Equipement d Excellence (Equipex) GAP et 4% au Laboratoire d Excellence (Labex) INTERACTIFS. Le Labex et l Equipex ont été classés dans la thématique «sciences des matériaux et de l ingénierie» (SMI). Le Labex INTERACTIFS «Interactions and transfers at fluids and solids interfaces» développe une méthode innovante d'exploration des interactions entre fluide et solide et de leurs applications dans le domaine de la sécurité industrielle, de la combustion et de la propulsion. L Equipex GAP vise à développer une plateforme d'essais et de recherche sur les nouvelles technologies de «Groupe Aéro Propulseur» pour l aéronautique et le spatial, afin d étudier les nouveaux matériaux utilisés dans les futurs systèmes de propulsion avec comme objectifs l'économie d'énergie, la fiabilité, le rendement et la pollution environnementale. Il devrait permettre des avancées dans le domaine de l'ingénierie des matériaux utilisés dans le secteur des transports. L objectif de l IDEFI CMI-FIGURE «Formation en InGénierie d'universités de Recherche» est de mettre en place une filière de formation d ingénierie dans les universités. Le projet s appuie sur des modèles internationaux de formations en ingénierie débouchant sur des compétences transversales et pluridisciplinaires. L IDEFI PARÉ «Parcours réussite» développe des pédagogies innovantes (scénarisation des cours, généralisation de l évaluation des enseignements par les étudiants, e-learning, implication des professionnels dans les formations, valorisation des compétences acquises, etc.). Il vise l ensemble des étudiants avec un intérêt particulier pour les deux premières années de licence, le corps enseignant et le public en situation de handicap. 8

9 2. AVANCEES Il est fait ici une estimation de l avancée des projets en fonction de la spécificité de chaque action et des données disponibles dans les comptes rendus scientifiques L avancée des projets du volet Valorisation est décrite au 7. Equipex Le taux de réalisation de l équipement, présenté ci-dessous, a été fourni par le responsable scientifique lors de la campagne de suivi L Equipex GAP présente un taux de réalisation de l équipement en tranche 1 de 30%, contre 7% au 31/12/2012. La méthode de calcul du taux de réalisation est basée sur l avancement des tâches du projet dans les 3 phases de conception, fabrication et installation/qualification des différents bancs. A noter qu il s agit ici d estimations au 31/12/2013, ne reflétant donc pas les taux de réalisation actuels des équipements. Il est également important de préciser que le projet GAP a été sélectionné lors du deuxième appel à projets Equipex (V 2) avec une date de début de projet fixée au 01/09/2012. Ce taux semble en cohérence avec l évolution du projet. La gouvernance du projet est bien en place, assurée par 3 comités : comité de pilotage, comité de coordination scientifique et comité consultatif d orientation. Quatre ingénieurs d études ont été recrutés sur les fonds PIA. Dans l ensemble, les travaux de développement des bancs avancent selon les prévisions. Sur les 4 bancs développés, un est déjà partiellement opérationnel (ENDOMAT), les autres (BATH et TRILOGIE) sont en phase de conception. Parallèlement, l opération de construction de la plateforme PROMETEE qui accueillera 3 des 4 bancs d essais se poursuit. Labex L action Labex se décline selon trois volets : recherche, formation et valorisation. L estimation de l avancée des projets a été réalisée selon la mise en place de ces différents volets en comparaison avec les engagements initiaux des projets. Pour la région Poitou-Charentes, l avancement du Labex est pour la plupart des points cohérent avec l avancée globale observée pour l action sur l ensemble du territoire à savoir un management de projet établi en terme de gouvernance (à noter toutefois une réorganisation due au changement récent de RST), de définition des tâches ainsi qu un engagement des actions de recherches en lien avec les recrutements adéquats, et une avancée plus limitée des actions de formation et de valorisation. Le programme de recherche du Labex INTERACTIFS, sélectionné au cours du second appel à projet, est composé de 17 actions de recherche pour mieux appréhender les différents phénomènes se produisant à l interface fluide/solide. Chaque action progresse à son rythme, les avancées scientifiques principales étant observées au niveau des thématiques dites «coeur» se basant sur les compétences fortes de l Institut Pprime. Les thématiques innovantes et pluridisciplinaires, sont encore pour certaines en phase de réflexion, l année 2013 ayant servi à définir un programme de travail adapté. Par ailleurs, certaines actions sont ralenties par l acquisition en cours d un appareillage de gravage par faisceau d ions (FIB). 9

10 Idefi L action IDEFI, visant à promouvoir l innovation en matière de formation, a aussi fait l objet d un second retour des porteurs pour la période allant de janvier 2013 à juin Une liste d indicateurs communs a été proposée et une liste de cinq indicateurs spécifiques devait être définie par chaque projet. L analyse des comptes rendus montre que les IDEFI CMI-Figure et PARE sont en bonne voie de réalisation avec une gouvernance en place et d ores et déjà des résultats concrets en actions ou productions d outils pédagogiques innovants. L IDEFI PARE, malgré des changements importants au niveau de sa gouvernance (changement de Responsable, de Copil, de portage qui est assuré maintenant par la présidence de l Université de Poitiers), est monté en puissance au cours de cette deuxième année. Sur l axe «parcours étudiants», un nombre important d actions diversifiées (plus de 7000 jeunes touchés) ont été réalisées. La dimension «égalité des chances», au travers de la question du handicap, y fait l objet d une attention particulière. Sur l axe «parcours enseignants», les actions entreprises participent à la pérennité du projet en ancrant l idée de transformation pédagogique. 432 personnes (dont 288 enseignants) ont participé à des sessions de formation menées dans cette perspective. D autres actions contribuent au déploiement à large échelle et à la visibilité externe de ce projet : structuration du Centre de Ressources, d'ingénierie et d'initiatives Pédagogiques (CRIIP), organisation d Assises de la pédagogie. Le lien avec la recherche a également été formalisé. Suite à la première extension aux disciplines habituelles de l ingénierie (mécanique, EEA, matériaux, génie civil ) effectuée en 2013, l année 2014 a été marquée par l intégration de nouveaux thèmes (géographie, aménagement, économie-finances, tourisme et patrimoine, histoire en cours) dans l IDEFI CMI-Figure. Le référentiel «SHS» a, quant à lui, été entièrement revu pour mieux correspondre aux attentes du monde socio-économique dans ce domaine. En plus des 43 Cursus Master en Ingénierie (CMI) labellisés en 2012 et 2013, ce sont 26 nouveaux CMI qui ont été labellisés en 2014 avec une extension géographique du réseau (intégration de 8 nouvelles universités, portant au nombre de 20 les universités partenaires). Malgré l élargissement significatif du réseau, la gouvernance ne semble pas en souffrir. Le réseau s étend, se structure et se renforce grâce aux différentes initiatives et moyens mis en place. Le club des présidents d universités par exemple, créé en 2013, s est réuni régulièrement pour garantir la cohérence entre l IDEFI et la politique des établissements partenaires. Une première expérimentation d évaluation participative des étudiants a été menée par l Université de Franche-Comté et une analyse du cœur disciplinaire et des contenus mathématique et informatique de chaque CMI a été menée. 10

11 3. BUDGETS ET DECAISSEMENTS Les budgets alloués à chaque action et l état des décaissements au 31/12/2013 sont présentés ciaprès pour chaque volet des projets Investissements d Avenir de la région Poitou-Charentes : Projets Total Conventionné Versements cumulés au 31/12/2013 % versé par rapport à la dotation Centre d'excellence Valorisation TOTAL Poitou- Charentes Tableau 2 : Budgets et décaissements des projets de la région Poitou-Charentes Le tableau reprend les dotations des projets de la région Poitou-Charentes, «centres d excellence et valorisation», les versements cumulés au 31/12/2013 et le pourcentage versé par rapport à la dotation totale des volets. A cette date le montant des versements cumulés s élevait à 24,6 M soit 30% de la dotation totale attribuée aux projets. Au 31/12/2013, 100% des versements cumulés prévus ont été effectués. Centre d excellence A cette date le montant des versements cumulés pour les projets du volet centres d excellence s élevait à 5 M soit 23% de la dotation affectées aux projets «centre d excellence» (9,5% au 31/12/2012). GAP PARÉ CMI-FIGURE INTERACTIFS 25% 23% 23% 21% 0% 20% 40% 60% 80% 100% Figure 2 : % des versements (par projet) par rapport à la dotation totale au 31/12/2013 La figure représente par projet le pourcentage des versements par rapport à la dotation. L action Equipex exige des besoins élevés au démarrage des projets avec l acquisition d équipements. Valorisation Au 31/12/2013, le montant des versements cumulés pour les projets valorisation en région Poitou- Charentes s élevait à 19,6 M soit 33% de la dotation totale affectée à la SATT Grand Centre. 11

12 4. FINANCEMENTS PAR EFFET DE LEVIER (montants perçus au 31/12/2013). Au 31/12/2013, un total de 3,47 M de financements complémentaires (régional, national, international ou privé) a été perçu par les projets de la région Poitou-Charentes avec la répartition par action suivante : Cumulé Labex Equipex IDEFI TOTAL Collectivités National International Privé Total Nb projets 1 sur 1 1 sur 1 1 sur 2 3 sur 4 déclarants Tableau 3 : Répartition des financements par effet levier pour les actions Centre d excellence au 31/12/2013 (en cumulé ) Privé International 34% 14% National 34% Collectivités 18% Répartition des catégories de cofinancements en cumulé et en % Figure 3 : Répartition des financements par effet levier par année et par type de financements Les récentes données indiquent un montant total de financements par effet de levier de 1,25 M fin 2012, et pour l année 2013, de 2,22 M. A l issue de l année 2013, le montant total s élève donc à 3,47 M. Ce montant est à mettre en perspective avec le nombre de projets ayant rempli ce champ (3/4). Les deux premières sources de cofinancement sont le privé et le national, représentant respectivement 34% des cofinancements, suivi par les cofinancements internationaux avec 18% et ceux des collectivités avec 14%. On note, entre les périodes et 2013, une progression de la part des cofinancements internationaux. Une grande partie des cofinancements est déclarée par les Labex (75%). Les Equipex, quant à eux, annoncent 24% des cofinancements et les IDEFI, 1% (avec 1 seul projet sur 2). 12

13 5. DEPENSES Les dépenses au 31/12/2013 des projets IA «centres d excellence» localisés en Poitou-Charentes sont présentées ci-dessous, celles pour le volet «valorisation» sont présentés au 7. Centres d Excellence Les dépenses issues du volet «centres d excellence» concernent les actions Labex, Idefi et Equipex comme présenté ci-dessous : Action Dépense globales au 31/12/2013 Personnel Equipements Mission Prestation Autre fonctionnement Frais de gestion Frais de structure LABX EQPX IDFI TOTAL Tableau 4 : Dépenses des projets de la région Poitou-Charentes Les dépenses détaillées ci-dessus, pour un montant total de 2,4 M, correspondent à 10,8 % de la dotation globale allouée au volet Centre d Excellence, et sont à hauteur de 47,6 % des versements effectuées au 31/12/2013. La moitié des versements a donc été consommée à ce stade par les projets de la région Poitou-Charentes IDFI EQPX LABX Figure 4 : Répartition des dépenses par postes de dépenses et par action au 31/12/

14 En 2012, les deux premiers postes de dépenses sur la totalité des centres d excellence de la région étaient le personnel (52%) et les missions (26%). Cette année, les postes se répartissent ainsi : personnel (36%), prestations (22%), équipements (16%), missions (15%), autre fonctionnement (8%) et frais de gestion (3%). Le poste «personnel» est le plus important pour le Labex et les IDEFIs. Le poste le plus élevé pour les Equipex est, quant à lui, en cohérence avec l action car il s agit de l équipement. La figure ci-dessous présente l utilisation de l aide normalisée sur la dotation et la durée totale du projet. Les états de consommation de l aide sont en-deçà d une consommation linéaire Consommation / Dotation Durée réalisée / Durée du projet Figure 5 : Utilisation de l aide normalisée sur la dotation et la durée 14

15 6. INDICATEURS Nous avons agrégé ici plusieurs indicateurs qui, suivant les actions, peuvent-être des indicateurs de réalisation, de performance ou d impact. THESES bénéficiant d un financement PIA : Doctorants Doctorants financés à 50% Doctorants financés à 100% Thèses CIFRE LABEX (2012) LABEX (2013) TOTAL Nbre de thèses en cours en Tableau 5 : Thèses bénéficiant d un financement PIA Les projets de la région Poitou-Charentes ne déclaraient pas en 2012 de thèses financées totalement ou partiellement par le Programme Investissements d avenir, mais 4 thèses CIFRE associées. Par contre le Labex Interactifs mentionnait la présence de 17 thèses dans le cadre du Labex, sans financement PIA. Au 31/12/2013, 2 bourses de thèses ont été déclarées, financées à 100% par le PIA, et 6 thèses CIFRE. POST-DOCTORANTS bénéficiant d un financement PIA : Actions Post - doctorants LABEX (2012) 1 LABEX (2013) 2 Tableau 6 : Post-doctorants bénéficiant d un financement PIA L indicateur «nombre de post-doctorants» a été ajouté, lors de la collecte d informations Les Labex déclarent 1 post-doc en 2012 et 2 en

16 PUBLICATIONS ET OUVRAGES sur financement PIA : Année Actions Nbre de publications LABEX EQUIPEX 0 IDEFI 0 Tableau 7 : Publications et ouvrages sur financement PIA En 2012, les projets de la région Poitou-Charentes ne déclaraient pas de publications issues de travaux réalisés dans le cadre du PIA. En 2013, on note un total de 30 publications, nombre qui prend en compte les publications faites dans les revues internationales, les ouvrages, les monographies et les actes. 16

17 7. FOCUS SUR LES PROJETS VALORISATION DU PIA SATT Grand Centre La SATT GRAND CENTRE a été contractualisée le 30/04/2013 et la société a été officiellement créée le 15/05/2013. La SATT a été dotée de 60 M jusqu en juillet 2020, dont 3 M de subvention auprès des actionnaires pour l achat de prestations. Un versement de 19,6 M a été effectué en 2013, dont 1 M est dédié à la constitution du capital de la société. Le périmètre de la SATT GRAND CENTRE inclut quatre régions : l Auvergne, le Centre, le Limousin, et le Poitou-Charentes. Son siège social est basé à Clermont-Ferrand et ses 5 bureaux régionaux sont localisés à La Rochelle, Limoges, Orléans, Poitiers et Tours. Les actionnaires fondateurs de cette SATT sont la Caisse des Dépôts et Consignations pour le compte de l Etat, les Communautés d Universités et d Etablissements (COMUE) Clermont Université, Centre Val-de-Loire Université et Limousin Poitou- Charentes, le CNRS et l IRSTEA. La SATT GRAND CENTRE a pour objectif de renforcer la professionnalisation du transfert de technologies et d offrir des moyens de maturation par l'intermédiaire de ses professionnels, localisés au plus près des laboratoires de recherche de ses actionnaires. Son périmètre comprend chercheurs et couvre 158 laboratoires. La SATT a défini trois domaines applicatifs prioritaires : Innovations diagnostiques et thérapeutiques et Matériaux, Systèmes et Procédés pour l électronique et la photonique, et Gestion des ressources naturelles. En termes de ressources humaines, l effectif total était de 9 personnes employées fin A ce jour, la SATT a financé un projet de maturation porté par des laboratoires localisés en région Poitou-Charentes. Le montant alloué à ce projet est de 519 K. L année 2013 correspond donc à la phase de démarrage des activités de la SATT. 17

18 8. RELATIONS AVEC L ECO-SYSTEME COOPERATION ENTRE PROJETS IA DU VOLET ESR Les deux IDEFI PARE et CMI-FIGURE, comme l an passé, ne déclarent pas de liens directs entre eux dans leurs rapports. Par contre, ils participent tous deux à la construction du réseau en construction des IDEFI (participation au colloque IDEFI au MENESR en décembre 2013 et à l espace IDEFI des Rencontres Universités Entreprises). L IDEFI PARE se rapproche, de son côté, plus particulièrement des IDEFI IDEA et TALENT CAMPUS. Le Labex INTERACTIFS et l Equipex GAP nouent une forte coopération et leurs champs thématiques sont en cohérence. Un ingénieur a, par exemple, été recruté pour assurer à la fois la coordination d ingénierie et la gestion du Labex, et la mise en place d une nouvelle plateforme technologique de moyens expérimentaux mi-lourds de l Institut Pprime, incluant notamment l Equipex GAP («Groupe Aéro-Propulseur»). Cette collaboration, mise en avant l an passé, s est poursuivie courant RELATIONS AVEC LES ENTREPRISES ET AUTRES IMPACTS REGIONAUX Les projets déclarent peu de relations directes avec les entreprises de la région Poitou-Charentes, ils développent néanmoins d autres partenariats avec le monde socio-économique. Les actions mises en œuvre dans le cadre de l IDEFI PaRé renforcent l accompagnement des étudiants vers la professionnalisation en lien avec le monde socio-économique. Dans le cadre de l appel à projets Orientation-insertion-réussite, les actions visent à favoriser l insertion professionnelle à travers l organisation de forums métiers (2 sur les métiers du numérique et de l industrie) et amphis métiers (23 réalisés), de rencontres étudiants/entreprises. 21 actions de ce type ont été financées en 2013 et Les «handicafés» sont également des moments de rencontre, de recherche de stages ou d emplois, entre étudiants en situation de handicap et acteurs du tissu économique (3 avec une dizaine d entreprises). Des formations sont, par ailleurs, proposées aux enseignants sur les questions liées à l orientation et à l insertion professionnelle. L IDEFI travaille également sur la traduction des formations en compétences compréhensibles pour l entreprise. Le Comité stratégique de l IDEFI CMI-Figure est constitué de cadres supérieurs scientifiques d entreprises en charge de la recherche, de l innovation ou du recrutement. Le président est un salarié d ALSTOM et les membres sont issus de différentes sociétés et organismes : PSA, SAFRAN, Chambre de Commerce et d Industrie Ile de France, THALES, GDF SUEZ, L OREAL, APROGED, Fédération Française du Bâtiment, ASTECH. Les industriels de ce comité confirment qu il y a la place en France pour des ingénieurs formés dans un cursus proche du modèle anglo-saxon, en soulignant les éléments de complémentarité du Cursus Master en Ingénierie (CMI) et de différenciation des diplômés par rapport à ceux des grandes écoles. Dans le cadre de la commission Formation- Recherche-Entreprise qui regroupe l ensemble des universités du réseau, chaque CMI a mis en place un conseil de perfectionnement (représentants des laboratoires de recherche, de la formation et du monde socio-économique). 18

19 Certaines activités de recherche du Labex INTERACTIFS se sont développées dans le cadre de partenariats industriels au travers de programmes et contrats (SAFRAN, Air Liquide, LMS Samtech, LNE CETU, CETIM, IFPEN, AREVA). Les secteurs applicatifs couvrent la sécurité incendie, les matériaux aéronautiques, la réduction du frottement des machines tournantes, le refroidissement des chambres de combustion, les risques électrostatiques, le développement de la filière hydrogène. L Equipex GAP travaille avec plusieurs industriels qui ont utilisé le banc ENDOMAT micro durant sa phase de qualification, notamment dans le cadre de : 3 programmes européens : ENCOMB (EADS, CEA Cesta), FIRECOMP (Air Liquide), AIRCRAFTFIRE (EADS) ; 1 programme ANR TOLEDO (CEA Le Ripault, EADS CAQ, Air Liquide) ; 2 thèses CIFRE avec SNECMA et Aircelle ; 2 post-docs avec CEA Le Ripault et Turboméca. En ce qui concerne ENDOMAT macro, les performances de cet équipement ont été présentées à plusieurs partenaires industriels et des projets ont déjà été envisagés : avec TOTAL, PLASTIC OMNIUM et Air Liquide. Une thèse CIFRE SAFRAN a déjà été initiée fin 2013 sur la combustion. Enfin, une thèse sur les composites bio-sourcés de l Equipex GAP est aussi soutenue par la. 19

20 ANNEXES Liste des sites web des appels à projets cités dans la synthèse Appels à projet Labex Equipex IDEFI SATT /investissementsdavenir/aap-satt-2010.html Sites internet des projets mentionnés dans les rapports Labex INTERACTIFS Equipex GAP IDEFI CMI-FIGURE IDEFI PARE SATT Grand Centre

INVESTISSEMENTS D AVENIR

INVESTISSEMENTS D AVENIR INVESTISSEMENTS D AVENIR Région HAUTE-NORMANDIE SYNTHESE DU SUIVI 2011-2013 Octobre 2014 RESUME En région Haute-Normandie, 3 projets ont été sélectionnés suite aux deux éditions d appels à projets du Programme

Plus en détail

INVESTISSEMENTS D AVENIR

INVESTISSEMENTS D AVENIR INVESTISSEMENTS D AVENIR LABORATOIRES D EXCELLENCE (LABEX) SYNTHESE DU SUIVI 2012 Compte-rendu scientifique Relevé de dépenses Indicateurs Mai 2013 SYNTHESE DU SUIVI D ACTION LABEX (Années 2011 et 2012)

Plus en détail

L IDEX DE TOULOUSE EN BREF

L IDEX DE TOULOUSE EN BREF L IDEX DE TOULOUSE EN BREF Pourquoi des Initiatives D EXcellence (IDEX)? Depuis 18 mois, les universités, les grandes écoles et les organismes de recherche ont travaillé ensemble pour répondre à l appel

Plus en détail

Dossier de presse. Assemblée générale constitutive. 7 mai 2013. Clermont-Ferrand

Dossier de presse. Assemblée générale constitutive. 7 mai 2013. Clermont-Ferrand Dossier de presse Assemblée générale constitutive 7 mai 2013 Clermont-Ferrand Institut d Auvergne du Développement des Territoires, 51 boulevard François Mitterrand Communiqué de presse «Un nouveau pas

Plus en détail

Master Sciences cognitives

Master Sciences cognitives Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Sciences cognitives Université Lumière - Lyon 2 Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier Houssin, président

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Mécanique énergie procédes produits de l Université de Lorraine Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation 2011-2012 Section des Formations

Plus en détail

Programme. Avenir. Lyon Saint-Etienne. palse.universite-lyon.fr

Programme. Avenir. Lyon Saint-Etienne. palse.universite-lyon.fr Programme Avenir Lyon Saint-Etienne palse.universite-lyon.fr Qu est-ce que le PALSE? Le Programme Avenir Lyon Saint-Etienne (PALSE) est un programme porté par l Université de Lyon dans le cadre du programme

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Marketing et vente de l Université Paris-Est Créteil Val de Marne - UPEC Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014 Section

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Ingénierie mathématique de l Université d Evry-Val-d Essonne - UEVE Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014 Section des Formations

Plus en détail

Licence professionnelle Maîtrise des énergies renouvelables et électriques

Licence professionnelle Maîtrise des énergies renouvelables et électriques Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Maîtrise des énergies renouvelables et électriques Université Savoie Mont Blanc - USMB Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Informatique de l Université Paris 7 Denis Diderot Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-2013 Section des Formations et des

Plus en détail

Compte rendu de l intervention de Jean-Louis LACOMBE. Rencontre européenne de la technologie du 23 mars 2005. La Fondation d entreprise EADS

Compte rendu de l intervention de Jean-Louis LACOMBE. Rencontre européenne de la technologie du 23 mars 2005. La Fondation d entreprise EADS Compte rendu de l intervention de Jean-Louis LACOMBE Rencontre européenne de la technologie du 23 mars 2005 La Fondation d entreprise EADS La fondation d entreprise créée par EADS est conçue comme une

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Finance de l Université Paris-Est Créteil Val de Marne - UPEC Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014 Section des Formations

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Management des organisations sociales, territoriales et culturelles de l Université Lille 1 Sciences et technologies - USTL Vague E

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Chargé d affaires en ingénierie électrique et électronique de l Université Montpellier 2 Sciences et techniques

Plus en détail

Élargissez vos compétences en intégrant une formation Bac +6 répondant aux enjeux de l'éco-innovation

Élargissez vos compétences en intégrant une formation Bac +6 répondant aux enjeux de l'éco-innovation Mastère Spécialisé Économie circulaire : les outils de l Écologie industrielle et de l Éco-conception Bac +6 Élargissez vos compétences en intégrant une formation Bac +6 répondant aux enjeux de l'éco-innovation

Plus en détail

LE ROLE DES ECOLES D INGENIEURS DANS LE DEVELOPPEMENT DES PME PMI. L EXEMPLE DE L UTC

LE ROLE DES ECOLES D INGENIEURS DANS LE DEVELOPPEMENT DES PME PMI. L EXEMPLE DE L UTC LE ROLE DES ECOLES D INGENIEURS DANS LE DEVELOPPEMENT DES PME PMI. L EXEMPLE DE L UTC Alain STORCK, Président de l Université de Technologie de Compiègne LES BESOINS DES PME PMI Réponse à un besoin d innovation

Plus en détail

Programme d Investissements d'avenir Action «Projets innovants en faveur de la jeunesse»

Programme d Investissements d'avenir Action «Projets innovants en faveur de la jeunesse» Programme d Investissements d'avenir Action «Projets innovants en faveur de la jeunesse» Synthèse et Questions/Réponses de l appel à projets Version du 28 juillet 2015 Synthèse Dans la continuité du «Plan

Plus en détail

Licence professionnelle Radioprotection, démantèlement et déchets nucléaires : chargé de projets

Licence professionnelle Radioprotection, démantèlement et déchets nucléaires : chargé de projets Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Radioprotection, démantèlement et déchets nucléaires : chargé de projets Université Claude Bernard Lyon 1 - UCBL Campagne d évaluation

Plus en détail

Licence professionnelle Gestion et commercialisation des produits de la filière forestière

Licence professionnelle Gestion et commercialisation des produits de la filière forestière Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Gestion et commercialisation des produits de la filière forestière Université Pierre Mendes France - Grenoble - UPMF Campagne d évaluation

Plus en détail

IDEX 2 Recommandations pour l élaboration du dossier de soumission

IDEX 2 Recommandations pour l élaboration du dossier de soumission IDEX 2 Recommandations pour l élaboration du dossier de soumission Les candidats à l appel à projets (AAP) IDEX 2 doivent, avec le plus grand soin, prendre en compte les enseignements qui peuvent être

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Vins et commerce de l Université de Haute-Alsace Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation 2011-2012 Section des

Plus en détail

Licence professionnelle Systèmes d information, méthodes et outils

Licence professionnelle Systèmes d information, méthodes et outils Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Systèmes d information, méthodes et outils Université Pierre Mendes France - Grenoble - UPMF Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A)

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Gestion opérationnelle et juridique des ressources humaines de l Université de Haute-Alsace Vague C 2013-2017 Campagne

Plus en détail

Master Management, innovation, technologie

Master Management, innovation, technologie Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Management, innovation, technologie Université Pierre Mendes France- Grenoble- UPMF Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Techniques nucléaires et radioprotection de l Université de Strasbourg Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Modélisation et décision dans le risque de l Université Paris 13 Paris-Nord Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-2013 Section

Plus en détail

Master Audiovisuel, communication et arts du spectacle

Master Audiovisuel, communication et arts du spectacle Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Audiovisuel, communication et arts du spectacle Université Toulouse II - Jean Jaurès - UT2J Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes

Plus en détail

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Urbanisme : stratégie, projets, maîtrise d ouvrage (USPMO)

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Urbanisme : stratégie, projets, maîtrise d ouvrage (USPMO) www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Urbanisme : stratégie, projets, maîtrise d ouvrage (USPMO) Former des urbanistes Le master Urbanisme : stratégie, projets, maîtrise d ouvrage (USPMO) s appuie sur

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Marketing de l Université Lille 1 Sciences et technologies - USTL Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014 Section des Formations

Plus en détail

Investissements d avenir. Action : «Projets agricoles et agroalimentaires d avenir (P3A)»

Investissements d avenir. Action : «Projets agricoles et agroalimentaires d avenir (P3A)» Investissements d avenir Action : «Projets agricoles et agroalimentaires d avenir (P3A)» Appel à projets «Innovation et compétitivité des filières agricoles et agroalimentaires» Volet compétitif «Initiatives

Plus en détail

Master Santé publique

Master Santé publique Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Santé publique Université Toulouse III- Paul Sabatier- UPS (déposant) Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES,

Plus en détail

Licence professionnelle Gestion du patrimoine immobilier

Licence professionnelle Gestion du patrimoine immobilier Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Gestion du patrimoine immobilier Université de Bordeaux Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES,

Plus en détail

Site(s) (lieux où la formation est dispensée, y compris pour les diplômes délocalisés) :

Site(s) (lieux où la formation est dispensée, y compris pour les diplômes délocalisés) : Evaluation des diplômes Masters Vague D Académie : Paris Etablissement déposant : Académie(s) : / Etablissement(s) co-habilité(s) : / Mention : Economie managériale et industrielle Domaine : Economie,

Plus en détail

Université de La Rochelle. La Rochelle IAE. Ecole universitaire de management. iae.univ-larochelle.fr

Université de La Rochelle. La Rochelle IAE. Ecole universitaire de management. iae.univ-larochelle.fr IAE La Rochelle Ecole universitaire de management iae.univ-larochelle.fr L EDITO Thierry Poulain-Rehm Directeur de l IAE La Rochelle Vincent Taveau Président du conseil de l IAE La Rochelle Avec un environnement

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Finance de l Université de Strasbourg Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation 2011-2012 Section des Formations et des diplômes Evaluation

Plus en détail

Le CNRS : une grande diversité de métiers

Le CNRS : une grande diversité de métiers - Septembre 2004 Le CNRS : une grande diversité de métiers Une grande variété de métiers sont exercés dans les unités de recherche et de services du CNRS. Le CNRS compte 25 283 agents : 11 349 chercheurs,

Plus en détail

Management de l Innovation

Management de l Innovation Management de l Innovation Mention du Master Sciences et Technologies de l Université Pierre et Marie Curie Directeur du Département de Formation : Patrick Brézillon Contact secrétariat : 01 44 39 08 69

Plus en détail

Licence professionnelle Management et gestion de la relation clients

Licence professionnelle Management et gestion de la relation clients Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Management et gestion de la relation clients Université Claude Bernard Lyon 1 - UCBL Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Maîtrise de l'énergie et environnement de l Université Paris Ouest Nanterre La Défense Vague D 2014-2018 Campagne

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Comptabilité, contrôle, audit de l Université Lille 2 Droit et santé Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014 Section des

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Management public de l Université de Lorraine Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation 2011-2012 Section des Formations et des diplômes

Plus en détail

SYLABE et Plaine innovation Meeting

SYLABE et Plaine innovation Meeting La Seine Saint Denis, et plus particulièrement le territoire de Plaine Commune concentre un pôle important de compétences tant au niveau des entreprises que de la recherche et des formations pluridisciplinaires

Plus en détail

Appel à projets des Investissements d Avenir "Initiatives D'Excellence en Formations Innovantes" (IDEFI) ÉDIFICE

Appel à projets des Investissements d Avenir Initiatives D'Excellence en Formations Innovantes (IDEFI) ÉDIFICE Appel à projets des Investissements d Avenir "Initiatives D'Excellence en Formations Innovantes" (IDEFI) ÉDIFICE Préambule Le projet Édifice propose de construire le démonstrateur d un dispositif de formation

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Mathématiques et informatique appliquées aux sciences humaines et sociales (MIASHS) de l Université Lille 3 Sciences humaines et sociales

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Banque - Conseiller clientèle particulier de l Université d'avignon et des Pays de Vaucluse Vague C 2013-2017 Campagne

Plus en détail

UFR Sciences Fondamentales et Appliquées Université de Poitiers. Se réorienter à l UFR Sciences Fondamentales et Appliquées en janvier 2013

UFR Sciences Fondamentales et Appliquées Université de Poitiers. Se réorienter à l UFR Sciences Fondamentales et Appliquées en janvier 2013 Se réorienter à l UFR Sciences en janvier 2013 Communément appelée «Faculté des Sciences» l Unité de Formation et de Recherche Sciences (UFR SFA) est une des 14 composantes de l Passerelle PACES Faculté

Plus en détail

Projet partenarial - 1 er volet "Anticiper les opportunités d'emploi pour les femmes au sein de l'économie verte et verdissante"

Projet partenarial - 1 er volet Anticiper les opportunités d'emploi pour les femmes au sein de l'économie verte et verdissante Projet partenarial - 1 er volet "Anticiper les opportunités d'emploi pour les femmes au sein de l'économie verte et verdissante" Projet partenarial, piloté par l'arpe, en co-réalisation avec l'orm -observatoire

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence

Rapport d évaluation de la licence Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence Administration publique de l Université Montpellier 1 Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014 Section des Formations

Plus en détail

Section des Formations et des diplômes

Section des Formations et des diplômes Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Logistique et commercialisation des boissons (Distech 1) de l Université de Lorraine Vague C 2013-2017 Campagne

Plus en détail

Formations et diplômes. Rapport d'évaluation. Master Finance. Université Jean Monnet Saint-Etienne - UJM. Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A)

Formations et diplômes. Rapport d'évaluation. Master Finance. Université Jean Monnet Saint-Etienne - UJM. Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Finance Université Jean Monnet Saint-Etienne - UJM Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier Houssin,

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Gestion technique du patrimoine immobilier de l Université de Cergy- Pontoise - UCP Vague E 2015-2019 Campagne

Plus en détail

Augmenter l impact économique de la recherche :

Augmenter l impact économique de la recherche : Augmenter l impact économique de la recherche : 15 mesures pour une nouvelle dynamique de transfert de la recherche publique, levier de croissance et de compétitivité Partout dans le monde, la recherche

Plus en détail

Master Méthodes informatiques appliquées à la gestion

Master Méthodes informatiques appliquées à la gestion Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Méthodes informatiques appliquées à la gestion Université de Bordeaux Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES,

Plus en détail

REFERENTIEL D EVALUATION INSTITUTIONNELLE

REFERENTIEL D EVALUATION INSTITUTIONNELLE REPUBLIQUE DU SENEGAL Un Peuple Un But Une Foi MINISTÈRE DE L ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR ET DE LA RECHERCHE -------------------------- AUTORITE NATIONALE D ASSURANCE QUALITE DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ()

Plus en détail

ISTEX, vers des services innovants d accès à la connaissance

ISTEX, vers des services innovants d accès à la connaissance ISTEX, vers des services innovants d accès à la connaissance Synthèse rédigée par Raymond Bérard, directeur de l ABES, à partir du dossier de candidature d ISTEX aux Initiatives d excellence et des réunions

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Management des activités hôtelières de l Université de Lorraine Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation 2011-2012

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Etudes internationales de l Université Paris-Sud Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014 Section des Formations et des diplômes

Plus en détail

CENTRE FORMATION CONTINUE PANTHEON-SORBONNE

CENTRE FORMATION CONTINUE PANTHEON-SORBONNE 1 CENTRE FORMATION CONTINUE PANTHEON-SORBONNE MASTER 2 «A.C.M.P.» «AUDIT CONTRÔLE ET MANAGEMENT PUBLIC» DIRECTEUR : Dr Farouk HEMICI E MAIL : farouk.hemici@univ-paris1.fr Madame Ilona GOBJILA Gestionnaire

Plus en détail

Démarche méthodologique pour la constitution des dossiers «LABEX»

Démarche méthodologique pour la constitution des dossiers «LABEX» Démarche méthodologique pour la constitution des dossiers «LABEX» Pour les porteurs de projets de l Université Joseph Fourier de Grenoble 24 Septembre 2010 Sommaire Quelques rappels sur LABEX Démarche

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Entrepreneuriat de l Université Paris 13 - Paris-Nord Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-2013 Section

Plus en détail

Les outils de financement de projets R&D à visée industrielle

Les outils de financement de projets R&D à visée industrielle Les outils de financement de projets R&D à visée industrielle Aïcha Douhou et Jérémy Berthuin Direction des Filières Industrielles Ileana LAMAMY Direction Régionale Alsace Alsace Biovalley 12/05/2015 -

Plus en détail

Licence professionnelle Commerce en banque-assurance

Licence professionnelle Commerce en banque-assurance Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Commerce en banque-assurance Université Jean Moulin Lyon 3 Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES,

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Droit et gestion des finances publiques de l Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-2013

Plus en détail

Licence professionnelle Etudes statistiques, sondages et marketing

Licence professionnelle Etudes statistiques, sondages et marketing Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Etudes statistiques, sondages et marketing Université Pierre Mendes France - Grenoble - UPMF Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A)

Plus en détail

Résultats de l'appel à projets CréaMOOCs

Résultats de l'appel à projets CréaMOOCs Résultats de l'appel à projets CréaMOOCs www.enseignementsup-recherche.gouv.fr @sup_recherche / #1anFUN APPEL A PROJETS CREAMOOCS : DES RESULTATS QUI TEMOIGNENT D UNE FORTE IMPLICATION DES REGROUPEMENTS

Plus en détail

GUIDE DES CRITERES DE SELECTION OS2 : Innovation des entreprises/ Transfert de l innovation en direction des entreprises

GUIDE DES CRITERES DE SELECTION OS2 : Innovation des entreprises/ Transfert de l innovation en direction des entreprises GUIDE DES CRITERES DE SELECTION OS2 : Innovation des entreprises/ Transfert de l innovation en direction des entreprises Axe 1 : Encourager la recherche appliquée, les expérimentations et le développement

Plus en détail

Cursus de Master en Ingénierie de la Production Alimentaire. Une autre façon d accéder au métier d ingénieur

Cursus de Master en Ingénierie de la Production Alimentaire. Une autre façon d accéder au métier d ingénieur Cursus de Master en Ingénierie de la Production Alimentaire Une autre façon d accéder au métier d ingénieur Un Réseau National de 28 CMI Le réseau FIGURE Formation en InGenierie par des Universités de

Plus en détail

Master. en sciences et technologies mention science de l ingénieur. spécialité énergétique et environnement - E 2

Master. en sciences et technologies mention science de l ingénieur. spécialité énergétique et environnement - E 2 Master en sciences et technologies mention science de l ingénieur spécialité énergétique et environnement - E 2 master sciences de l ingénieur Master sciences de l ingénieur Spécialité énergétique et environnement

Plus en détail

IngénIeur esiea par l ApprentISSAge

IngénIeur esiea par l ApprentISSAge IngénIeur esiea par l ApprentISSAge Systèmes embarqués Systèmes d Information Diplôme d Ingénieur habilité par la Commission des Titres d Ingénieur www.esiea.fr devenez ingénieur esiea par la voie De l

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Chargé d'affaires en contrôle des bâtiments de l Université Paris-Est Créteil Val de Marne - UPEC Vague E 2015-2019

Plus en détail

Centre national de la danse Mesures en faveur de la formation, de l insertion, des conditions de vie et de la diversité des jeunes créateurs

Centre national de la danse Mesures en faveur de la formation, de l insertion, des conditions de vie et de la diversité des jeunes créateurs Centre national de la danse Mesures en faveur de la formation, de l insertion, des conditions de vie MARDI Contact presse Ministère de la Culture et de la Communication Délégation à l information et à

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Gestion du temps de travail et des rémunérations de l Université Montpellier 2 Sciences et techniques UM2 Vague

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Conseiller-Gestionnaire de clientèle de l Université Paris-Est Créteil Val de Marne - UPEC Vague E 2015-2019 Campagne

Plus en détail

MASTER (LMD) PARCOURS GESTION, SOURCES ET CONVERSION (GES-SOCO)

MASTER (LMD) PARCOURS GESTION, SOURCES ET CONVERSION (GES-SOCO) MASTER (LMD) PARCOURS GESTION, SOURCES ET CONVERSION (GESSOCO) RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Master (LMD) Domaine ministériel : Sciences, Technologies, Santé Mention : ENERGIE Spécialité : GESTION,

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Conseil et développement agricole de l Université de la Réunion Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014

Plus en détail

investissons l'avenir

investissons l'avenir UNIVERSITÉ DE TECHNOLOGIE DE COMPIÈGNE UTC Recherche Investissements d avenir Ensemble, investissons l'avenir L'UTC porte des projets de recherche et d innovation à visibilité internationale dans plusieurs

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Mathématiques de l Université Paris-Est Marne-la-Vallée - UPEM Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014 Section des Formations

Plus en détail

La qualité pour et par la pédagogie : exemple d animation du SMQ du Master QHSE de Valenciennes (France)

La qualité pour et par la pédagogie : exemple d animation du SMQ du Master QHSE de Valenciennes (France) La qualité pour et par la pédagogie : exemple d animation du SMQ du Master QHSE de Valenciennes (France) Jean-Luc Menet (ENSIAME-UVHC) Responsable Pédagogique Master QHSE Éric Winter (ENSIAME-UVHC) Responsable

Plus en détail

Licence professionnelle Gestion patrimoniale et immobilière

Licence professionnelle Gestion patrimoniale et immobilière Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Gestion patrimoniale et immobilière Université Pierre Mendes France - Grenoble - UPMF Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Management des organisations de l économie sociale et solidaire de l Université de la Réunion Vague E 2015-2019

Plus en détail

Rapport d évaluation des masters réservés aux établissements habilités à délivrer le titre d'ingénieur diplômé

Rapport d évaluation des masters réservés aux établissements habilités à délivrer le titre d'ingénieur diplômé Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation des masters réservés aux établissements habilités à délivrer le titre d'ingénieur diplômé Institut supérieur de l automobile et des transports

Plus en détail

TOULOUSE INITIATIVE D EXCELLENCE

TOULOUSE INITIATIVE D EXCELLENCE TOULOUSE INITIATIVE D EXCELLENCE Toulouse-IDEX 2 : Résumé opéra onnel 08/12/2011 Université de Toulouse Pôle de Recherche et d'enseignement Supérieur - www.univ-toulouse.fr 15, rue des Lois - 31000 Toulouse

Plus en détail

Licence professionnelle Bibliothécaire

Licence professionnelle Bibliothécaire Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Bibliothécaire Université Bordeaux Montaigne Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier

Plus en détail

Licence professionnelle Administration et gestion de bases de données

Licence professionnelle Administration et gestion de bases de données Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Administration et gestion de bases de données Université Toulouse III - Paul Sabatier - UPS Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A)

Plus en détail

Licence professionnelle Lean manufacturing

Licence professionnelle Lean manufacturing Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Lean manufacturing Université Claude Bernard Lyon 1 - UCBL Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES,

Plus en détail

Évaluation du HCERES sur l unité :

Évaluation du HCERES sur l unité : Entités de recherche Évaluation du HCERES sur l unité : Laboratoire plasma et conversion d énergie LAPLACE sous tutelle des établissements et organismes : Centre National de la Recherche Scientifique -

Plus en détail

Spécialité Sciences Mécaniques et Ingénierie

Spécialité Sciences Mécaniques et Ingénierie Master 2 Sciences, Technologies, Santé Mention Mécanique Spécialité Sciences Mécaniques et Ingénierie Parcours R&D en mécanique des fluides Parcours R&D en matériaux et structures Parcours Energétique

Plus en détail

Rapport d évaluation des masters réservés aux établissements habilités à délivrer le titre d'ingénieur diplômé

Rapport d évaluation des masters réservés aux établissements habilités à délivrer le titre d'ingénieur diplômé Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation des masters réservés aux établissements habilités à délivrer le titre d'ingénieur diplômé Grenoble INP ENSE Campagne d évaluation 2013-2014 Section

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Management des entreprises de l'hôtellerie et de la restauration de l Université d Evry-Vald Essonne - UEVE Vague

Plus en détail

Évaluation du HCERES sur l unité :

Évaluation du HCERES sur l unité : Entités de recherche Évaluation du HCERES sur l unité : Centre de Recherche en Management CRM sous tutelle des établissements et organismes : Université Toulouse 1 Capitole - UT1 Centre National de la

Plus en détail

Présentation. Présentation. générale. générale 23.01.2013. 1 ère Réunion Suivi ANR

Présentation. Présentation. générale. générale 23.01.2013. 1 ère Réunion Suivi ANR Labex Labex SOLSTICE SOLSTICE Présentation Présentation générale générale Gilles Gilles Flamant 23.01.2013 1 ère Réunion Suivi ANR Sommaire Introduction Partenaires Objectifs de R&D Domaines d intervention

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Science politique de l Université de Strasbourg Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation 2011-2012 Section des Formations et des diplômes

Plus en détail

Investissements d avenir «Projets de recherche et développement structurants des pôles de compétitivité»

Investissements d avenir «Projets de recherche et développement structurants des pôles de compétitivité» Investissements d avenir «Projets de recherche et développement structurants des pôles de compétitivité» Cahier des charges de l appel à projets 0. Liminaires. L amélioration des perspectives de croissance

Plus en détail

FORMATIONS EN INFORMATIQUE DES ORGANISATIONS. Informatique Economie Statistiques Gestion. www.univ-tlse1.fr/informatique

FORMATIONS EN INFORMATIQUE DES ORGANISATIONS. Informatique Economie Statistiques Gestion. www.univ-tlse1.fr/informatique FORMATIONS EN INFORMATIQUE DES ORGANISATIONS Informatique Economie Statistiques Gestion www.univ-tlse1.fr/informatique Qu est-ce que l Informatique des Organisations? Afin de gérer et de rationaliser le

Plus en détail

TOULOUSE TECH TRANSFER

TOULOUSE TECH TRANSFER CONFERENCE DE PRESSE TOULOUSE TECH TRANSFER BILAN ET PERSPECTIVES APRES DEUX ANNEES D OPERATIONS Mardi 15 avril 2014, à 17h Salle Capitulaire de l Université de Toulouse 15 rue des Lois Participants M.

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Responsable maintenance et environnement pour l'immobilier et l'hotellerie de l Université Paris 6 Pierre et Marie

Plus en détail

Présentation synthétique de la licence Economie Gestion de l université d Orléans à destinations des enseignants en SES de l académie Orléans-Tours

Présentation synthétique de la licence Economie Gestion de l université d Orléans à destinations des enseignants en SES de l académie Orléans-Tours Présentation synthétique de la licence Economie Gestion de l université d Orléans à destinations des enseignants en SES de l académie Orléans-Tours La présentation est un peu rapide si, vous qui me lisez,

Plus en détail

APPEL A PROJET Maturation Normande 2015 Modalités de candidature

APPEL A PROJET Maturation Normande 2015 Modalités de candidature APPEL A PROJET Maturation Normande 2015 Modalités de candidature 1. Contexte Normandie Université fédère les 6 établissements supérieurs de la recherche publique en Normandie : ENSICAEN, ENSA Normandie,

Plus en détail

MASTER 2 INGÉNIERIE DE FORMATION ET USAGE DU NUMÉRIQUE DANS LES ORGANISATIONS (IFUNO)

MASTER 2 INGÉNIERIE DE FORMATION ET USAGE DU NUMÉRIQUE DANS LES ORGANISATIONS (IFUNO) MASTER 2 INGÉNIERIE DE FORMATION ET USAGE DU NUMÉRIQUE DANS LES ORGANISATIONS (IFUNO) Résumé de la formation Type de diplôme : MASTER 2 Domaine ministériel : Sciences humaines et sociales Mention : Master

Plus en détail