Rapport semestriel d activité

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Rapport semestriel d activité"

Transcription

1 Rapport Financier Semestriel 2014

2 Sommaire Rapport semestriel d activité... 3 Comptes consolidés résumés au 30 juin Rapport d'examen limité des Commissaires aux comptes sur l'information financière semestrielle. Période du 1 er janvier au 30 juin Déclaration du Responsable du Rapport Financier Semestriel

3 Rapport semestriel d activité 1. Commentaires sur l activité et les comptes semestriels consolidés du Groupe au 30 juin Analyse des ventes Au 30 juin 2014, le groupe Financière Agache enregistre des ventes consolidées de millions d euros, en croissance de 3 % par rapport au premier semestre Leur montant est affecté par la baisse des principales devises de facturation du Groupe par rapport à l euro, notamment de - 11 % du yen japonais et de - 4 % du dollar américain. A taux de change et périmètre comparables, la hausse des ventes est de 5 %. Depuis le 1 er janvier 2013, le périmètre des activités consolidées a enregistré les évolutions suivantes : dans la Mode et la Maroquinerie, acquisition de 80 % de Loro Piana au 5 décembre 2013 et de 52 % du chausseur britannique Nicholas Kirkwood au 1 er octobre 2013 ; dans les Autres activités, consolidation en juillet 2013 de la pâtisserie Cova basée à Milan et consolidation en septembre 2013 de l Hôtel Saint Barth Isle de France. Ces évolutions du périmètre de consolidation ont impacté positivement de 2 % la variation du chiffre d affaires semestriel. Ventes par devise de facturation (en %) 30 juin déc (a) 30 juin 2013 (a) Euro Dollar US Yen Japonais Autres devises TOTAL (a) Les comptes de résultat aux 30 juin et 31 décembre 2013 ont été retraités des effets de l application d IFRS 11 Partenariats, rétrospectivement au 1 er janvier Voir Note 1.2 de l annexe aux comptes consolidés. Par rapport au premier semestre 2013, la ventilation des ventes entre les différentes devises de facturation ne varie pas : le poids de l euro est stable à 23 %, le dollar US à 27 %, le yen japonais à 7 % et les autres devises à 43 %. 3

4 RAPPORT SEMESTRIEL D ACTIVITE Ventes par zone géographique de destination (en %) 30 juin déc (a) 30 juin 2013 (a) France Europe (hors France) États-Unis Japon Asie (hors Japon) Autres marchés TOTAL (a) Les comptes de résultat aux 30 juin et 31 décembre 2013 ont été retraités des effets de l application d IFRS 11 Partenariats, rétrospectivement au 1 er janvier Voir Note 1.2 de l annexe aux comptes consolidés. Par zone géographique et par rapport au premier semestre 2013, on constate une baisse de 1 point du poids relatif dans les ventes du Groupe de la France, à 10 %, alors que l Europe (hors France), les Etats-Unis, le Japon et l Asie (hors Japon) restent stables à respectivement 18 %, 22 %, 7 % et 31 %. Les autres marchés voient leur poids progresser de 1 point, à 12 %. En devises locales, l évolution des ventes par zone géographique présente des performances satisfaisantes dans l ensemble des régions, notamment au Japon, aux Etats-Unis et en Asie. Ventes par groupe d activités (en millions d euros) 30 juin déc (a) 30 juin 2013 (a) Christian Dior Couture Vins et Spiritueux Mode et Maroquinerie Parfums et Cosmétiques Montres et Joaillerie Distribution sélective Autres activités et éliminations (204) (395) (166) TOTAL (a) Les comptes de résultat aux 30 juin et 31 décembre 2013 ont été retraités des effets de l application d IFRS 11 Partenariats, rétrospectivement au 1 er janvier Voir Note 1.2 de l annexe aux comptes consolidés. Par rapport au premier semestre 2013, la répartition des ventes du Groupe par groupe d activités varie peu, l intégration de Loro Piana dans la Mode et Maroquinerie contribue à l augmentation de 1 point du poids de cette branche d activité pour s établir à 34 %. La part des Vins et Spiritueux et celle des Parfums et Cosmétiques baissent de 1 point pour s établir respectivement à 11 % et 12 % tandis que celles des Montres et Joaillerie et de Christian Dior Couture restent stables, à respectivement 9 % et 5 %. La part de la Distribution sélective augmente de 1 point pour s établir à 30 %. 4

5 RAPPORT SEMESTRIEL D ACTIVITE Les ventes de Christian Dior Couture, pour la période du 1 er janvier au 30 juin 2014, s élèvent à 747 millions d euros, en croissance de 13 % (+ 17 % à taux constants) par rapport à la même période de La croissance exceptionnelle des ventes se poursuit, en particulier dans son réseau de boutiques en propre (+19 % à taux constants par rapport à la période identique de 2013, grâce à l excellence de ses produits). Les ventes du groupe d activités Vins et Spiritueux sont en baisse de 7 % en données publiées. En raison d un effet de change négatif de 6 points, les ventes de ce groupe d activités sont en baisse de 1 % à taux de change et périmètre comparables. La baisse des volumes de cognac en Chine n a pas été compensée par les effets positifs de la politique soutenue de hausses de prix. La demande est toujours très dynamique aux Etats-Unis et la Chine reste le deuxième marché du groupe d activités Vins et Spiritueux. La croissance organique des activités Mode et Maroquinerie est de 4 %. La progression en données publiées est de 7 % intégrant, pour la première fois, Loro Piana. La performance de ce groupe d activités bénéficie toujours de la progression de Louis Vuitton. Fendi, Kenzo, Givenchy et Berluti confirment leur potentiel de forte croissance au 30 juin Les ventes des Parfums et Cosmétiques sont en hausse de 6 % à taux de change et périmètre comparables et de 2 % en données publiées. Cette progression confirme l efficacité de la stratégie de valeur fermement maintenue par les marques du Groupe face aux tensions concurrentielles engendrées sur les marchés par la crise économique. Le groupe d activités Parfums et Cosmétiques a sensiblement augmenté son chiffre d affaires aux États-Unis et en Asie, notamment en Chine. Les ventes du groupe d activités Montres et Joaillerie sont en hausse de 3 % à taux de change et périmètre comparables, et en baisse de 1 % en données publiées. L environnement économique incertain et le marché fortement concurrentiel ont provoqué un ralentissement des achats des détaillants horlogers multimarques. Le Japon constitue, pour l ensemble des marques de Montres et Joaillerie, la région la plus dynamique. Les ventes des activités de Distribution sélective sont en hausse de 9 % à taux de change et périmètre comparables et de 4 % en données publiées. Cette performance est tirée à la fois par Sephora dont les ventes progressent très sensiblement dans toutes les régions du monde et par DFS qui réalise une bonne progression, grâce au développement continu du tourisme asiatique, dont bénéficient en particulier ses implantations à Hong Kong et Macao mais également aux Etats-Unis. 1.2 Résultat opérationnel courant (en millions d euros) 30 juin déc (a) 30 juin 2013 (a) Ventes Coût des ventes (5 024) (10 367) (4 831) Marge brute Charges commerciales Charges administratives Part dans les résultats des sociétés commerciales mises en équivalence (5 895) (1 177) 3 (11 542) (2 332) (12) (5 551) (1 144) Résultat opérationnel courant (a) Les comptes de résultat aux 30 juin et 31 décembre 2013 ont été retraités des effets de l application d IFRS 11 Partenariats, rétrospectivement au 1 er janvier Voir Note 1.2 de l annexe aux comptes consolidés. La marge brute du Groupe s élève à millions d euros, en hausse de 3 % par rapport à fin juin Le taux de marge brute sur les ventes s élève à 66 %, stable par rapport au premier semestre Les charges commerciales, qui s élèvent à millions d euros, sont en hausse de 6 %. Cette augmentation provient principalement de l intégration de Loro Piana, du développement des réseaux de distribution, mais aussi du renforcement des investissements en communication notamment dans les Parfums et Cosmétiques et dans les - 5

6 RAPPORT SEMESTRIEL D ACTIVITE Montres et Joaillerie. Au sein des charges commerciales qui s élèvent à 40 % des ventes, les frais de publicité et de promotion représentent 12 % des ventes. Les charges administratives s élèvent à millions d euros, en hausse de 3 %. Le résultat opérationnel courant du Groupe s établit à millions d euros, en baisse de 4 %. Le taux de marge opérationnelle sur ventes du Groupe s établit à 18 %, en baisse de 1 point par rapport au premier semestre Résultat opérationnel courant par groupe d activités (en millions d euros) 30 juin déc (a) 30 juin 2013 (a) Christian Dior Couture Vins et Spiritueux Mode et Maroquinerie Parfums et Cosmétiques Montres et Joaillerie Distribution sélective Autres activités et éliminations (96) (201) (101) TOTAL (a) Les comptes de résultat aux 30 juin et 31 décembre 2013 ont été retraités des effets de l application d IFRS 11 Partenariats, rétrospectivement au 1 er janvier Voir Note 1.2 de l annexe aux comptes consolidés L évolution du résultat opérationnel courant des groupes d activités par rapport au premier semestre 2013 est la suivante : Le résultat opérationnel courant de Christian Dior Couture s élève à 84 millions d euros, en hausse de 45 % par rapport à la même période en Le taux de marge opérationnelle sur ventes du groupe d activités augmente de 2 points et s établit à 11 %. L évolution du résultat opérationnel courant des groupes d activités par rapport au premier semestre 2013 est la suivante : Le résultat opérationnel courant du groupe d activités Vins et Spiritueux s établit à 461 millions d euros, en baisse de 15 %. La hausse soutenue des prix et la maîtrise des coûts n ont pas permis de compenser la baisse des volumes du cognac en Chine. Le taux de marge opérationnelle sur ventes du groupe d activités baisse de 3 points et s établit à 27 %. Les activités Mode et Maroquinerie présentent un résultat opérationnel courant de millions d euros, stable par rapport au 30 juin Le taux de marge opérationnelle de Louis Vuitton reste stable tandis que Kenzo et Givenchy confirment leur dynamique de croissance rentable. Le taux de marge opérationnelle sur ventes du groupe d activités baisse de 2 points et s établit à 30 %. Le résultat opérationnel courant des activités Parfums et Cosmétiques est de 204 millions d euros, en hausse de 2 % par rapport au premier semestre Cette hausse est favorisée par Benefit et Fresh qui améliorent leur résultat, grâce au succès des lignes de produits phare et à une forte dynamique d innovation. Le taux de marge opérationnelle sur ventes du groupe d activités reste stable à 11 %. Le résultat opérationnel courant du groupe d activités Montres et Joaillerie s établit à 112 millions d euros, en baisse de 28 %. Le taux de marge opérationnelle sur ventes baisse de 4 points et s établit à 8 %. 6

7 RAPPORT SEMESTRIEL D ACTIVITE Le résultat opérationnel courant du groupe d activités Distribution sélective est de 398 millions d euros, en baisse de 3 % par rapport au premier semestre Le taux de marge opérationnelle sur ventes du groupe d activités Distribution sélective baisse d un point et s établit à 9 %. 1.3 Autres éléments du compte de résultat (en millions d euros) 30 juin déc (a) 30 juin 2013 (a) Résultat opérationnel courant Autres produits et charges (54) (129) (39) Résultat opérationnel Résultat financier (76) (273) (103) Impôt sur les bénéfices (787) (1 814) (814) Résultat net avant part des minoritaires Part des minoritaires Résultat net, part du Groupe (a) Les comptes de résultat aux 30 juin et 31 décembre 2013 ont été retraités des effets de l application d IFRS 11 Partenariats, rétrospectivement au 1 er janvier Voir Note 1.2 de l annexe aux comptes consolidés. Les Autres produits et charges opérationnels sont négatifs de 54 millions d euros contre un montant négatif de 39 millions d euros au premier semestre Au premier semestre 2014, les Autres produits et charges sont principalement constitués d amortissements et dépréciations de marques ainsi que d écarts d acquisition. Le résultat opérationnel du Groupe s élève à millions d euros, en baisse de 4 % par rapport au 30 juin Le résultat financier à fin juin 2014 est négatif de 76 millions d euros ; il était négatif de 103 millions d euros au 30 juin Il est constitué : - du coût global de la dette financière nette qui s élève à 90 millions d euros, en recul par rapport à fin juin L effet de la hausse de l encours moyen de dette par rapport au premier semestre 2013 a été plus que compensé par la baisse des taux sur les emprunts. - des autres produits et charges financiers qui s établissent à 3 millions d euros au 30 juin 2014, à comparer à un montant négatif de 8 millions d euros au 30 juin Ce poste inclut principalement la charge liée à la part inefficace des couvertures de change, négative de 68 millions d euros, ainsi que les dividendes reçus, au titre des investissements financiers, de 75 millions d euros. - de la part dans les résultats des sociétés financières mises en équivalence à hauteur de 11 millions d euros contre 5 millions au 30 juin Le taux effectif d impôt du Groupe s établit à 31,4 % pour le premier semestre 2014, contre 31,2 % pour le premier semestre Le résultat net du semestre s élève à millions d euros ; il était de millions d euros au premier semestre La part du résultat net revenant aux intérêts minoritaires dans le résultat est de millions d euros, contre millions d euros au premier semestre Il s agit principalement des intérêts minoritaires dans les résultats de Christian Dior, de LVMH SA, de Moët Hennessy et de DFS dont la diminution reflète la baisse des résultats de ces entités. Au 30 juin 2014, le résultat net, part du Groupe s élève à 467 millions d euros, en baisse de 1 % par rapport au 30 juin Il représente 3 % des ventes du premier semestre 2014, stable par rapport à fin juin

8 RAPPORT SEMESTRIEL D ACTIVITE 2. Commentaires sur le bilan consolidé 2.1 Retraitements du bilan au 31 décembre 2013 Le bilan au 31 décembre 2013 a été retraité : - des effets de l application de la norme IFRS 11, rétrospectivement au 1 er janvier 2012, qui supprime la possibilité d utiliser l intégration proportionnelle pour la consolidation des entités sous contrôle conjoint, au profit de la seule mise en équivalence (voir Note 1.2 de l annexe aux comptes consolidés résumés) ; - des effets de la finalisation de l allocation du prix des acquisitions réalisées en 2013, principalement Loro Piana (voir Note 2 de l annexe aux comptes consolidés résumés). Les effets des retraitements liés à l application de la norme IFRS 11 sur les principaux postes du bilan sont détaillés ci-dessous : (en millions d euros) 30 juin décembre 2013 Immobilisations corporelles et incorporelles Participations mises en équivalence Autres (21) 97 (3) (21) 80 (1) Actifs non courants Stocks Autres (71) (14) (64) (19) Actifs courants (85) (83) ACTIF (12) (25) (en millions d euros) 30 juin décembre 2013 Capitaux propres Dette financière à plus d un an Provisions à plus d un an et impôts différés - (11) 19 - (10) 8 Capitaux permanents 8 (2) Dette financière à moins d un an Autres (2) (18) (1) (22) Passifs courants (20) (23) PASSIF (12) (25) 8

9 RAPPORT SEMESTRIEL D ACTIVITE 2.2 Bilan au 30 juin 2014 (en millions d euros) 30 juin déc (a) Variation Immobilisations corporelles et incorporelles Autres Actifs non courants Stocks Autres (819) Actifs courants ACTIF (en millions d euros) 30 juin déc (a) Variation Capitaux propres Dette financière à plus d un an Autres passifs non courants (902) Capitaux permanents Dette financière à moins d un an Autres (64) (679) Passifs courants PASSIF (a) Le bilan au 31 décembre 2013 a été retraité des effets de l application d IFRS 11 Partenariats, rétrospectivement au 1 er janvier 2012, et de la finalisation de l allocation du prix d acquisition de Loro Piana. Voir Note 1.2 et Note 2 de l annexe aux comptes consolidés. Le total du bilan consolidé de Financière Agache s'élève au 30 juin 2014 à 63,4 milliards d euros, en hausse de 1 % par rapport au 31 décembre D un montant de 45,6 milliards d euros, les actifs non courants enregistrent une hausse de 0,7 milliard d euros par rapport aux 44,9 milliards d euros constatés à fin La part des actifs non courants dans le total bilan s établit à 71,9 %, contre 71,7 % à fin Les immobilisations corporelles et incorporelles (y compris les écarts d acquisition) s élèvent à 35,7 milliards d euros, contre 35,3 milliards à la fin de l année 2013, progressant de 0,3 milliard d euros. Les investissements du semestre (commentés dans le cadre des analyses de variation de trésorerie) génèrent une progression de 0,9 milliard d euros, qui est compensée, à hauteur de 0,8 milliard d euros, par l effet des dotations aux amortissements et des cessions. Le solde de la variation résulte, pour 0,1 milliard d euros, de l intégration des immobilisations des activités acquises au cours du semestre, principalement Clos des Lambrays, et, pour 0,1 milliard d euros, de l effet positif des fluctuations de change. La progression des autres actifs non courants de 0,3 milliard d euros est liée, pour 0,1 milliard d euros à l augmentation de la valeur de l investissement dans Hermès International et pour 0,1 milliard à l augmentation des impôts différés actifs. A la clôture, la participation dans Hermès représente un montant de 6,6 milliards d euros. Les stocks augmentent de 0,9 milliards d euros. Cette évolution est commentée dans le cadre des analyses de variations de trésorerie. 9

10 RAPPORT SEMESTRIEL D ACTIVITE Les autres actifs courants s élèvent à 8,1 milliards d euros, en baisse de 0,8 milliard d euros. Cette diminution s explique principalement par le recul de 0,2 milliard d euros des créances clients du fait de la saisonnalité des activités du Groupe et par la baisse de la trésorerie à hauteur de 0,6 milliard d euros. Le total des capitaux propres s établit à 30,7 milliards d euros au 30 juin 2014, en hausse de 3,7 % par rapport à fin Cette progression reflète les bons résultats du Groupe, distribués en partie seulement. Au 30 juin 2014, le total des capitaux propres représente 48 % du total du bilan, en progression par rapport aux 47 % atteints fin Les autres passifs non courants sont en légère baisse, de 0,1 milliard d euros, en raison principalement de la variation des engagements d achat de titres de minoritaires. Les passifs courants, qui s établissent à 14,5 milliards d euros, sont en hausse de 0,6 milliard d euros. Ceci résulte de la progression de la dette financière à moins d un an, pour 1,3 milliard d euros (voir ci-après les commentaires sur l évolution de la dette financière nette), compensée à hauteur de 0,7 milliard d euros par la baisse des passifs opérationnels, notamment, pour 0,2 milliard d euros, des dettes envers les fournisseurs. La baisse des passifs opérationnels est liée à la saisonnalité des activités du Groupe. Dette financière nette au 30 juin 2014 (en millions d euros) 30 juin déc (a) Variation Dette financière à plus d un an Dette financière à moins d un an et instruments dérivés Dette financière brute après effet des instruments dérivés Trésorerie et équivalents de trésorerie, et placements financiers (902) (3 138) (3 771) 633 Dette financière nette Capitaux propres Ratio dette financière nette/ capitaux propres ,3 % ,8 % ,5 % (a) Le bilan au 31 décembre 2013 a été retraité des effets de l application d IFRS 11 Partenariats, rétrospectivement au 1 er janvier 2012, et de la finalisation de l allocation du prix d acquisition de Loro Piana. Voir Note 1.2 et Note 2 de l annexe aux comptes consolidés. Le ratio dette financière nette sur capitaux propres progresse de 2,5 points par rapport au 31 décembre 2013, pour s établir à 31 %, le rythme de progression des capitaux propres au cours du semestre ayant été inférieur à celui de la dette financière nette, évolution caractéristique de la saisonnalité du Groupe. La dette financière brute après effet des instruments dérivés s élève à fin juin 2014 à 12,7 milliards d euros, en hausse de 0,4 milliard d euros par rapport à fin Au cours du semestre, LVMH a remboursé l emprunt obligataire de 1,0 milliard d euros émis en 2009 et la société Christian Dior a procédé à l émission d un emprunt obligataire d un montant de 0,5 milliard d euros remboursable en juin L encours de billets de trésorerie et la dette à court terme auprès des établissements de crédit ont progressé de 1,0 milliard d euros. La trésorerie et équivalents de trésorerie ainsi que les placements financiers s élèvent en fin de période à 3,1 milliards d euros, en retrait par rapport aux 3,8 milliards d euros atteints fin A fin juin 2014, le montant disponible des lignes de crédit confirmées non tirées s élève à 7,8 milliards d euros et couvre largement les programmes de billets de trésorerie, dont le total des encours au 30 juin 2014 atteint 3,6 milliards d euros. 10

11 RAPPORT SEMESTRIEL D ACTIVITE 3. Commentaires sur les variations de la trésorerie consolidée (en millions d euros) Capacité d autofinancement générée par l activité Coût de la dette financière nette : intérêts payés Impôts payés Capacité d autofinancement après intérêts financiers et impôts Variation du besoin en fonds de roulement Variation de la trésorerie issue des opérations d exploitation Investissements d exploitation 30 juin (103) (991) 30 juin 2013 (a) Variation (106) (1 018) (30) (1 316) 933 (947) (1 014) (896) (302) (302) Cash-flow disponible (14) 339 (353) Investissements financiers Opérations en capital Variation de la trésorerie avant opérations de financement (158) (777) (176) (943) (51) (949) (780) (169) (a) Le tableau de variation de la trésorerie au 30 juin 2013 a été retraité des effets de l application d IFRS 11 Partenariats, rétrospectivement au 1 er janvier Voir Note 1.2 de l annexe aux comptes consolidés. Le tableau de variation de la trésorerie consolidée, présenté dans les comptes consolidés, détaille les principaux flux financiers du semestre. La capacité d'autofinancement générée par l activité s'élève à millions d euros, en légère diminution par rapport aux millions constatés au premier semestre Après paiement des intérêts financiers et des impôts, la capacité d autofinancement atteint millions d euros, soit un montant identique à celui du premier semestre Les intérêts payés, à 103 millions d euros, sont stables par rapport au montant du premier semestre 2013, l effet de la hausse de l encours moyen de la dette par rapport au premier semestre 2013 ayant été compensé par la baisse des taux sur les financements. Les impôts payés atteignent 991 millions d euros, stables par rapport aux millions d euros décaissés l an dernier. Le besoin en fonds de roulement progresse de millions d euros, en raison, essentiellement, de l augmentation des stocks qui génère des besoins de trésorerie de 944 millions d euros. Cette progression des stocks est liée, dans les Vins et Spiritueux, à l augmentation des stocks d eaux-de-vie, dans les Montres et Joaillerie, à la hausse du stock de matières premières, et pour Christian Dior Couture, la Distribution sélective et la Mode et Maroquinerie au développement du volume d activité. Les dettes fournisseurs ainsi que des dettes sociales et fiscales ont généré un besoin de trésorerie additionnel de 630 millions d euros, partiellement couvert par la réduction des encours clients pour 258 millions d euros. Ces évolutions sont liées à la saisonnalité des activités du Groupe. Au total, la variation de la trésorerie issue des opérations d exploitation est positive à hauteur de 933 millions d euros, contre millions au premier semestre Les investissements d exploitation du Groupe, nets des cessions, représentent au premier semestre 2014 un débours de trésorerie de 947 millions d euros, contre 896 millions d euros un an plus tôt. Les acquisitions d immobilisations corporelles sont constituées principalement des investissements de Louis Vuitton, Christian Dior Couture, Bulgari, 11

12 RAPPORT SEMESTRIEL D ACTIVITE Sephora et Parfums Christian Dior dans leurs réseaux de distribution, des marques de champagne dans leur outil de production et de divers investissements immobiliers affectés à l exploitation administrative, commerciale ou locative. Au premier semestre, 57 millions d euros ont été consacrés aux acquisitions d investissements financiers et 136 millions d euros aux acquisitions de titres consolidés, notamment Clos des Lambrays. A l inverse, les cessions d investissements financiers ont permis de générer 35 millions d euros. Le débours net lié aux investissements financiers s élève à 158 millions d euros sur le premier semestre. La variation de trésorerie issue des opérations en capital représente un débours de 777 millions d euros. Ce montant correspond, à hauteur de 875 millions d euros, à des dividendes au titre de 2013 versés aux actionnaires minoritaires des filiales consolidées. Il s agit pour l essentiel des minoritaires de Christian Dior SA, de LVMH SA, de Diageo du fait de sa participation de 34 % dans Moët Hennessy et des minoritaires de DFS. A l inverse, la cession d une partie de la participation dans Hôtel Saint Barth Isle de France ainsi que des transactions sur actions propres ont permis de recueillir 98 millions d euros. Le besoin de trésorerie, après toutes opérations d exploitation, d investissement et en capital, s est ainsi élevé à 949 millions d euros. Il a été financé par la trésorerie présente à fin 2013 : le niveau de trésorerie en fin de période est ainsi en baisse de 787 millions d euros par rapport à fin

13 Comptes consolidés résumés au 30 juin

14 Comptes consolidés Chiffres clés Chiffres clés Principales données consolidées (en millions d'euros et en pourcentage) 30 juin déc. 30 juin 2013 (a) (b) 2013 (a) Ventes Résultat opérationnel courant Résultat net Résultat net, part du Groupe Capacité d'autofinancement générée par l'activité (c) Investissements d'exploitation Capitaux propres (e) Dette financière nette (d) Ratio Dette financière nette / capitaux propres 31% 29% 28% (a) Les états financiers aux 30 juin et 31 décembre 2013 ont été retraités des effets de l application d IFRS 11 Partenariats, rétrospectivement au 1 er janvier Voir Note 1.2 de l annexe aux comptes consolidés. (b) Le bilan au 31 décembre 2013 a été retraité des effets de la finalisation de l allocation du prix d acquisition de Loro Piana. Voir Note 2 de l annexe aux comptes consolidés. (c) Avant paiement de l impôt et des frais financiers. (d) La dette financière nette exclut les engagements d achat de titres de minoritaires, classés en Autres passifs non courants. Voir analyse en Note 18.1 de l Annexe aux comptes semestriels consolidés. (e) Le tableau de variation des capitaux propres consolidés de l exercice 2013 a été retraité des effets de la finalisation de l allocation du prix d acquisition de Loro Piana. Voir Note 2. Données par action (en euros) 30 juin déc juin 2013 Résultats consolidés par action Résultat net, part du Groupe 147,33 327,47 149,22 Résultat net, part du Groupe après dilution 146,70 324,63 147,33 Dividende par action Montant brut global versé au cours de la période (f) - 28,50 - (f) Avant effets de la réglementation fiscale applicable aux bénéficiaires. 14

15 1. Compte de résultat consolidé Comptes consolidés Compte de résultat consolidé (en millions d'euros, sauf résultats par action) Notes 30 juin déc (a) 30 juin 2013 (a) Ventes Coût des ventes (5 024) (10 367) (4 831) Marg e brute Charges commerciales (5 895) (11 542) (5 551) Charges administratives (1 177) (2 332) (1 144) Part dans les résultats des sociétés commerciales mises en équivalence 7 3 (12) - Résultat opérationnel courant Autres produits et charges opérationnels 25 (54) (129) (39) Résultat opérationnel Coût de la dette financière nette (90) (193) (100) Part dans les résultats des sociétés financières mises en équivalence Autres produits et charges financiers 3 (89) (8) Résultat financier 26 (76) (273) (103) Impôts sur les bénéfices 27 (787) (1 814) (814) Résultat net avant part des minoritaires Part des minoritaires Résultat net, part du Groupe Résultat net, part du Groupe par action (en euros) ,33 327,47 149,22 Résultat net, part du Groupe par action après dilution (en euros) ,70 324,63 147,33 (a) Les comptes de résultat aux 30 juin et 31 décembre 2013 ont été retraités des effets de l application d IFRS 11 Partenariats, rétrospectivement au 1 er janvier Voir Note

16 Comptes consolidés Etat global des gains et pertes consolidés 2. État global des gains et pertes consolidés (en millions d'euros) 30 juin déc (a) 30 juin 2013 (a) Résultat net avant part des minoritaires (a) Variation du montant des écarts de conversion 101 (346) (118) Effets d'impôt 13 (46) (7) 114 (392) (125) Variation de valeur des investissements et placements financiers Montants transférés en résultat (18) (22) (18) Effets d'impôt (7) (37) (35) Variation de valeur des couvertures de flux de trésorerie futurs en devises (14) Montants transférés en résultat (148) (257) (111) Effets d'impôt 14 (18) 3 (148) 27 (33) Gains et pertes enreg istrés en capitaux propres, (b) transférables en compte de résultat Variation de valeur des terres à vignes Montants transférés en réserves consolidées (6) - - Effets d'impôt - (127) - (3) Engagements envers le personnel : variation de valeur liée aux écarts actuariels (15) Effets d'impôt 5 (22) (13) (10) Gains et pertes enreg istrés en capitaux propres, (c) (13) non transférables en compte de résultat Total des g ains et pertes enreg istrés en capitaux propres (b) + (c) Résultat g lobal (a) + (b) + (c) Part des minoritaires Résultat g lobal, part du Groupe (a) Les états globaux des gains et pertes consolidés aux 30 juin et 31 décembre 2013 ont été retraités des effets de l application d IFRS 11 Partenariats, rétrospectivement au 1 er janvier Voir Note

17 3. Bilan consolidé Comptes consolidés Bilan consolidé ACTIF (en millions d'euros) Notes 30 juin déc (a) (b) 30 juin 2013 (a) Marques et autres immobilisations incorporelles Ecarts d'acquisition Immobilisations corporelles Participations mises en équivalence Investissements financiers Autres actifs non courants Impôts différés Actifs non courants Stocks et en-cours Créances clients et comptes rattachés Impôts sur les résultats Autres actifs courants Trésorerie et équivalents de trésorerie Actifs courants TOTAL DE L'ACTIF PASSIF ET CAPITAUX PROPRES (en millions d'euros) Notes 30 juin déc (a) (b) 30 juin 2013 (a) Capital Primes Actions auto-détenues et assimilés 15.2 (6) (6) (6) Ecarts de conversion (5) 60 Ecarts de réévaluation Autres réserves Résultat net, part du Groupe Capitaux propres, part du Groupe Intérêts minoritaires Capitaux propres Dette financière à plus d'un an Provisions à plus d'un an Impôts différés Autres passifs non courants Passifs non courants Dette financière à moins d'un an Fournisseurs et comptes rattachés Impôts sur les résultats Provisions à moins d'un an Autres passifs courants Passifs courants TOTAL DU PASSIF ET DES CAPITAUX PROPRES (a) Les bilans aux 30 juin et 31 décembre 2013 ont été retraités des effets de l application d IAS 11 Partenariats, rétrospectivement au 1 er janvier Voir Note 1.2. (b) Le bilan au 31 décembre 2013 a été retraité des effets de la finalisation de l allocation du prix d acquisition de Loro Piana. Voir Note 2. 17

18 Comptes consolidés Tableau de variation des capitaux propres consolidés 4. Tableau de variation des capitaux propres consolidés Ecarts de réévaluation To tal des capitaux pro pres (en millions d'euros) N o mbre d'actio ns C apital P rimes A ctio ns aut o - détenues et assimilés Ecarts de co nversio n Investissements et placements f inanciers C o uvert ure de flux de tréso rerie f ut urs en devises T erres à vignes Engageme nts envers le perso nnel R ésult at et aut res réserves Part du Gro upe Intérêts mino ritaires Notes T o tal A u 31 décembre 2012 ( a ) (7) (27) Gains et pertes enregistrés en capitaux propres (107) Résultat net Résultat global ( 107) Charges liées aux plans d'options (Acquisitions) / cessions d'actions auto-détenues et assimilés Augmentations de capital des filiales Dividendes et acomptes versés (90) (90) (1 181) ( 1 271) Prise de contrôle de Loro Piana (b) Prises et pertes de contrôle dans les entités consolidées Acquisitions et cessions de titres d'interêts minoritaires (1) (153) ( 145) (269) ( 414) Engagements d'achat de titres de minoritaires (b) (67) (67) (679) (746) Au 31 décembre (6) ( 5) (12) Gains et pertes enregistrés en capitaux propres (36) (2) (3) Résultat net Résultat global (36) ( 2) ( 3) Charges liées aux plans d'options (Acquisitions) / cessions d'actions auto-détenues et assimilés Augmentations de capital des filiales Dividendes et acomptes versés - - (872) (872) Prises et pertes de contrôle dans les entités consolidées (2) (2) (2) ( 4) Acquisitions et cessions de titres d'interêts minoritaires - (4) - (1) - (5) ( 10) Engagements d'achat de titres de minoritaires (2) (2) Au 30 juin (6) ( 12) 288 (15) (a) Après retraitement des effets de l application de l amendement d IAS 19, rétrospectivement au 1 er janvier Voir Note 1.2. des comptes consolidés au 31 décembre (b) Le tableau de variation des capitaux propres consolidés de l exercice 2013 a été retraité des effets de la finalisation de l allocation du prix d acquisition de Loro Piana. Voir Note 2. 18

19 Comptes consolidés Tableau de variation des capitaux propres consolidés Ecarts de réévaluation C o uve rture de flux de t réso rerie futurs e n E ngage me nts e nv ers le To tal des capitaux propres C apital: N o m bre Actions auto - dé tenues et Inv est. et Ec arts de place me nts T e rre s à R ésulta t et aut res P art du Int érê ts (en millions d'euro s) d'act io ns C apital P rime s ass imilés c o nv ers io n fina nciers de vis es vigne s pers o nnel ré serv es G ro upe mino rit aire s Notes T o ta l A u 3 1 dé cem bre ( a) ( 7) (2 7) Gains et pertes enregistrés en capitaux pro pres (41) 99 (8) Résultat net Résultat global ( 41) 99 (8 ) Charges liées aux plans d'options (A cquisitio ns) / cessio ns d'actio ns auto-détenues et assimilés A ugmentations de capital des filiales Dividendes et acomptes versés - - (688) (6 88) P rises et pertes de contrôle dans les entités consolidées A cquisitio ns et cessions de titres d'interêts minoritaires Engagements d'achat de titres de minoritaires (69) (6 6) (118) (184) 2 2 (52) ( 50) Au 30 juin ( 6) (17) (a) Après retraitement des effets de l application de l amendement d IAS 19, rétrospectivement au 1 er janvier Voir Note 1.2. des comptes consolidés au 31 décembre

20 Comptes consolidés Tableau de variation de la trésorerie consolidée 5. Tableau de variation de la trésorerie consolidée (en millions d'euros) Notes 30 juin déc (a) 30 juin 2013 (a) I - OPERATIONS ET INVESTISSEMENTS D'EXPLOITATION Résultat opérationnel Part dans le résultat des sociétés commerciales mises en équivalence (3) 12 - Dotations nettes aux amortissements et provisions Autres charges calculées (52) (17) (66) Dividendes reçus Autres retraitements (47) (66) (32) C apac ité d'autofinanc ement g énérée par l'activité Coût de la dette financière nette : intérêts payés (103) (199) (106) Impôts payés (991) (2 056) (1 018) C apac ité d'autofinanc ement après intérêts financ iers et impôts Variation du besoin en fonds de roulement 14.1 (1 316) (679) (1 014) Variation de la trésorerie issue des opérations d'ex ploitation Investissements d'exploitation 14.2 (947) (1 901) (896) Variation de la trésorerie issue des opérations et investissements d'ex ploitation (14) (cash-flow disponible) II- INVESTISSEMENTS FINANC IERS Acquisitions d'investissements financiers (57) (223) (178) Cessions d'investissements financiers Incidences des acquisitions et cessions de titres consolidés (136) (2 179) (35) Variation de la trésorerie issue des investissements financiers (158) (2 338) (176) III - OPERATIONS EN C APITAL Augmentations de capital des filiales souscrites par les minoritaires Dividendes et acomptes versés par la société F inancière Agache (90) - Dividendes et acomptes versés aux minoritaires des filiales consolidées (875) (1 235) (751) Acquisitions et cessions d'intérêts minoritaires 98 (427) (194) Variation de la trésorerie issue des opérations en capital (777) (1 743) (943) IV - OPERATIONS DE FINANC EMENT Emissions ou souscriptions d'emprunts et dettes financières Remboursements d'emprunts et dettes financières (1 942) (2 322) (1 695) Comptes courants financiers hors Groupe (137) Acquisitions et cessions de placements financiers (2) Variation de la trésorerie issue des opérations de financ ement V - INC IDENC E DES ECART S DE C ONVERSION VARIATION NETTE DE LA TRESORERIE (I+II+III+IV+V) (787) 823 (354) TRESORERIE NETTE A L'OUVERTURE TRESORERIE NETTE A LA C LOT URE Opérations comprises dans le tableau ci-dessus, sans incidence sur la variation de la trésorerie : - investissements par location-financement (a) Les tableaux de trésorerie aux 30 juin et 31 décembre 2013 ont été retraités des effets de l application d IAS 11 Partenariats, rétrospectivement au 1 er janvier Voir Note

ETATS FINANCIERS CONSOLIDES INTERMEDIAIRES RESUMES

ETATS FINANCIERS CONSOLIDES INTERMEDIAIRES RESUMES ETATS FINANCIERS CONSOLIDES INTERMEDIAIRES RESUMES AU 30 JUIN 2014 1 SOMMAIRE ÉTATS DE SYNTHESE 1. Etat résumé de la situation financière consolidée 2. Etats résumés du résultat net et des gains et pertes

Plus en détail

ETATS FINANCIERS CONSOLIDES

ETATS FINANCIERS CONSOLIDES ETATS FINANCIERS CONSOLIDES 31 DECEMBRE 2002 BILANS CONSOLIDES Avant répartition ACTIF Note au 31 décembre au 31 décembre au 31 décembre en millions d'euros 2002 2001 2000 Immobilisations incorporelles

Plus en détail

LEGRAND INFORMATIONS FINANCIERES CONSOLIDEES NON AUDITEES 30 SEPTEMBRE 2014. Sommaire. Compte de résultat consolidé 2.

LEGRAND INFORMATIONS FINANCIERES CONSOLIDEES NON AUDITEES 30 SEPTEMBRE 2014. Sommaire. Compte de résultat consolidé 2. LEGRAND INFORMATIONS FINANCIERES CONSOLIDEES NON AUDITEES 30 SEPTEMBRE 2014 Sommaire Compte de résultat consolidé 2 Bilan consolidé 3 Tableau des flux de trésorerie consolidés 5 Notes annexes 6 Compte

Plus en détail

La société mère : Rapport de gestion exercice clos le 31 décembre 2010 (dont

La société mère : Rapport de gestion exercice clos le 31 décembre 2010 (dont La société mère : Rapport de gestion exercice clos le 31 décembre 2010 (dont résultats et autres renseignements caractéristiques de la société au cours des cinq derniers exercices) La société mère : Comptes

Plus en détail

SOMMAIRE DES ETATS FINANCIERS CONSOLIDES

SOMMAIRE DES ETATS FINANCIERS CONSOLIDES SOMMAIRE DES ETATS FINANCIERS CONSOLIDES Bilan Compte de résultat Tableau des flux de trésorerie Variation des capitaux propres Annexe aux comptes consolidés 1 Transition aux normes IFRS 2 Principes et

Plus en détail

SOMMAIRE COMPTES CONSOLIDES SUR LE DERNIER ARRETE INTERMEDIAIRE

SOMMAIRE COMPTES CONSOLIDES SUR LE DERNIER ARRETE INTERMEDIAIRE SOMMAIRE COMPTES CONSOLIDES SUR LE DERNIER ARRETE INTERMEDIAIRE - Bilan consolidé - Compte de résultat consolidé - Tableau de flux - Annexe simplifiée 1 SOMMAIRE DE L ANNEXE SIMPLIFIEE 1 EVENEMENTS SIGNIFICATIFS

Plus en détail

COMPTES CONSOLIDÉS AU 31 DÉCEMBRE 2014

COMPTES CONSOLIDÉS AU 31 DÉCEMBRE 2014 COMPTES CONSOLIDÉS AU 31 DÉCEMBRE 2014 ca-des-savoie.fr Arrêtés par le Conseil d administration du Crédit Agricole des Savoie en date du 23 janvier 2015 soumis à l approbation de l Assemblée Générale Ordinaire

Plus en détail

Rapport financier semestriel. Société Anonyme au capital de 13.401.587 Euros Siège Social : 12, rue Ampère ZI 91430 IGNY 343 902 821 RCS EVRY

Rapport financier semestriel. Société Anonyme au capital de 13.401.587 Euros Siège Social : 12, rue Ampère ZI 91430 IGNY 343 902 821 RCS EVRY Rapport financier semestriel 2013 Société Anonyme au capital de 13.401.587 Euros Siège Social : 12, rue Ampère ZI 91430 IGNY 343 902 821 RCS EVRY SOMMAIRE RAPPORT SEMESTRIEL D ACTIVITE DU CONSEIL D AMINISTRATION

Plus en détail

GROUPE NSE INDUSTRIES. Comptes intermédiaires consolidés Période du 1 er janvier au 30 juin 2014

GROUPE NSE INDUSTRIES. Comptes intermédiaires consolidés Période du 1 er janvier au 30 juin 2014 GROUPE NSE INDUSTRIES Comptes intermédiaires consolidés Période du 1 er janvier au 30 juin 2014 BILAN (en milliers d euros) ACTIF Note 30/06/14 30/06/13 Ecarts d'acquisition 1 3 872 3 972 Immobilisations

Plus en détail

GROUPE TXCOM 10 AV DESCARTES ZI DU PETIT CLAMART 92350 LE PLESSIS ROBINSON

GROUPE TXCOM 10 AV DESCARTES ZI DU PETIT CLAMART 92350 LE PLESSIS ROBINSON Tel : 33 (0)1 30 83 91 70 Fax : 33 (0)1 30 83 91 71 7, rue du Parc de Clagny 78000 Versailles FRANCE 10 AV DESCARTES ZI DU PETIT CLAMART 92350 LE PLESSIS ROBINSON COMPTES CONSOLIDES Arrêté au 30 juin 2012

Plus en détail

Information financière pro forma 2012 consolidée Icade-Silic

Information financière pro forma 2012 consolidée Icade-Silic COMMUNIQUE DE PRESSE Paris, le 27 mars 2013 Information financière pro forma 2012 consolidée Icade-Silic Conformément à ce qui avait été annoncé lors de la publication des comptes annuels, Icade publie

Plus en détail

ÉTATS FINANCIERS CONSOLIDÉS

ÉTATS FINANCIERS CONSOLIDÉS ÉTATS FINANCIERS CONSOLIDÉS PERIODE DU 1 ER AVRIL AU 31 DECEMBRE 2004-1 - COMPTE DE RÉSULTAT CONSOLIDÉ Période du 1 er avril au 31 décembre 2004 2003 2003 Exercice clos le Notes Pro forma 31 mars 2004

Plus en détail

ANNEXE N 13 : Bilan et compte de résultat M4

ANNEXE N 13 : Bilan et compte de résultat M4 409 ANNEXE N 13 : Bilan et compte de résultat M4 Les tableaux suivants présentent les éléments nécessaires à la confection des documents de synthèse figurant au compte de gestion. Ils permettent d associer

Plus en détail

VEOLIA ENVIRONNEMENT - Etats financiers consolidés au 31 décembre 2013 Etats financiers consolidés Au 31 décembre 2013

VEOLIA ENVIRONNEMENT - Etats financiers consolidés au 31 décembre 2013 Etats financiers consolidés Au 31 décembre 2013 Etats financiers consolidés 31 décembre 2013 Sommaire ETATS FINANCIERS CONSOLIDES... 1 COMPTES CONSOLIDES... 4 1.1 État de la situation financière consolidée... 4 1.2 Compte de résultat consolidé... 6

Plus en détail

Les tableaux de flux de trésorerie en règles françaises et internationales : essai de synthèse

Les tableaux de flux de trésorerie en règles françaises et internationales : essai de synthèse Synthèse // Réflexion // Une entreprise/un homme // Références Les tableaux de flux de trésorerie en règles françaises et internationales : essai de synthèse Particulièrement utiles pour évaluer la capacité

Plus en détail

Le résultat opérationnel consolidé est bénéficiaire pour s élever à 1.765 K, contre un bénéfice de 488 K au 30 septembre 2010.

Le résultat opérationnel consolidé est bénéficiaire pour s élever à 1.765 K, contre un bénéfice de 488 K au 30 septembre 2010. LDLC.COM Société anonyme à directoire et conseil de surveillance Au capital de 1.034.527,32 Euros Siège social : 112 Chemin du Moulin Carron, 69130 Ecully 403 554 181 RCS LYON RAPPORT FINANCIER SEMESTRIEL

Plus en détail

(en millions d euros) 2013-2014 2014-2015 Ventes 247,1 222,9 Marge brute (55,7) (30,8) En pourcentage du chiffre d affaires -22,5 % -13,8 %

(en millions d euros) 2013-2014 2014-2015 Ventes 247,1 222,9 Marge brute (55,7) (30,8) En pourcentage du chiffre d affaires -22,5 % -13,8 % RESULTATS ANNUELS 2014-2015 Chiffre d affaires 2014-2015 consolidé : 222,9 millions d euros Perte opérationnelle courante 2014-2015 : 125,9 millions d euros Poursuite du recentrage stratégique sur le cœur

Plus en détail

ETATS FINANCIERS SEMESTRIELS. Données consolidées. Du 1 er Janvier 2014 au 30 Juin 2014. Page 1 sur 13

ETATS FINANCIERS SEMESTRIELS. Données consolidées. Du 1 er Janvier 2014 au 30 Juin 2014. Page 1 sur 13 ETATS FINANCIERS SEMESTRIELS Données consolidées Du 1 er Janvier 2014 au 30 Juin 2014 Page 1 sur 13 SOMMAIRE 1. Principes et méthodes de consolidation 2. Evénements significatifs postérieurs à la clôture

Plus en détail

1 er trimestre 2014-2015 : Résultats en ligne avec les objectifs annuels

1 er trimestre 2014-2015 : Résultats en ligne avec les objectifs annuels COMMUNIQUÉ DE PRESSE Paris, le 10 mars 2015 1 er trimestre : Résultats en ligne avec les objectifs annuels Solide croissance organique de 3,3% EBITDA en hausse de 1,5% Résultat net multiplié par 3,3 Perspectives

Plus en détail

RAPPORT FINANCIER SEMESTRIEL Edition 2014

RAPPORT FINANCIER SEMESTRIEL Edition 2014 RAPPORT FINANCIER SEMESTRIEL Edition RAPPORT FINANCIER SEMESTRIEL SOMMAIRE 1 COMPTES SEMESTRIELS CONSOLIDÉS CONDENSÉS 2 BILANS CONSOLIDÉS ACTIF 2 BILANS CONSOLIDÉS PASSIF ET CAPITAUX PROPRES 3 COMPTES

Plus en détail

C e g e r e a l - R é s u l t a t s a n n u e l s 2013 : Une année de consolidation et de certifications

C e g e r e a l - R é s u l t a t s a n n u e l s 2013 : Une année de consolidation et de certifications Paris, le 14 février 2014 8h Information réglementée C e g e r e a l - R é s u l t a t s a n n u e l s 2013 : Une année de consolidation et de certifications Indicateurs clés : Loyers IFRS à 43,3 M (+12,1%)

Plus en détail

Rapport semestriel sur les comptes consolidés

Rapport semestriel sur les comptes consolidés Rapport semestriel sur les comptes consolidés www.concoursmania.com 1 Référentiel comptable, modalités de consolidation, méthode et règles d évaluation 1.1. Principes comptables En vue d apporter une information

Plus en détail

Excellente performance au premier semestre 2011 pour Sopra Group

Excellente performance au premier semestre 2011 pour Sopra Group Communiqué de Presse Contacts Relations Investisseurs : Kathleen Clark Bracco +33 (0)1 40 67 29 61 kbraccoclark@sopragroup.com Relations Presse : Virginie Legoupil +33 (0)1 40 67 29 41 vlegoupil@sopragroup.com

Plus en détail

Comptes Consolidés 30/06/2014

Comptes Consolidés 30/06/2014 Comptes Consolidés 30/06/2014 Table des matières BILAN... 2 COMPTE DE RESULTAT... 3 NOTE ANNEXE AUX COMPTES CONSOLIDES... 4 Note 1 - Faits marquants de la période et évènements post clôture... 4 Note 2

Plus en détail

Veolia Environnement - Etats financiers consolidés au 31 décembre 2011 Projet En cours d audit. Etats financiers consolidés Au 31 décembre 2011

Veolia Environnement - Etats financiers consolidés au 31 décembre 2011 Projet En cours d audit. Etats financiers consolidés Au 31 décembre 2011 Veolia Environnement - Etats financiers consolidés au 2011 Projet En cours d audit Etats financiers consolidés 2011 Veolia Environnement - Etats financiers consolidés au 2011 Projet En cours d audit Sommaire

Plus en détail

RESULTATS DU 1 ER SEMESTRE 2012-2013

RESULTATS DU 1 ER SEMESTRE 2012-2013 COMMUNIQUE D INFORMATION Sète, le 17 avril 2013-17h45 RESULTATS DU 1 ER SEMESTRE 2012-2013 GILBERT GANIVENQ, PRESIDENT, ET OLIVIER GANIVENQ, DIRECTEUR GENERAL «Groupe Promeo a engagé depuis plusieurs mois

Plus en détail

COMPTES CONSOLIDÉS Exercice clos le 31 décembre 2013

COMPTES CONSOLIDÉS Exercice clos le 31 décembre 2013 COMPTES CONSOLIDÉS Exercice clos le 31 décembre 2013 1, cours Xavier Arnozan 33000 BORDEAUX BILAN ACTIF 31/12/2013 31/12/2012 Brut Amort.dépréciat. Net Net Capital souscrit non appelé ACTIF IMMOBILISE

Plus en détail

Comptes Consolidés Logic Instrument au 31 décembre 2011 1

Comptes Consolidés Logic Instrument au 31 décembre 2011 1 GROUPE Comptes consolidés Au 31 décembre 2011 1 SOMMAIRE SOMMAIRE... 2 BILAN CONSOLIDE... 3 COMPTE DE RESULTAT... 4 TABLEAU DES FLUX DE TRESORERIE... 5 PRINCIPES ET METHODES... 6 PRINCIPES ET MÉTHODES

Plus en détail

Comptes consolidés résumés non audités

Comptes consolidés résumés non audités Comptes consolidés résumés non audités Au SOMMAIRE ÉTATS FINANCIERS CONSOLIDÉS... 3 Bilan consolidé... 3 Compte de résultat consolidé... 5 Autres éléments du résultat global consolidé... 6 Tableau de variation

Plus en détail

L'avis précise les informations qu'il convient notamment d'indiquer en annexe :

L'avis précise les informations qu'il convient notamment d'indiquer en annexe : L'AVIS DE L'ORDRE DES EXPERTS COMPTABLES SUR LE TABLEAU DES FLUX DE TRÉSORERIE Hervé Stolowy, Professeur au Groupe HEC, diplômé d'expertise comptable L'avis n xx de l'oec "Le tableau des flux de trésorerie",

Plus en détail

31.12.2014 ETATS FINANCIERS CONSOLIDES. (Comptes non audités)

31.12.2014 ETATS FINANCIERS CONSOLIDES. (Comptes non audités) 31.12.2014 ETATS FINANCIERS CONSOLIDES (Comptes non audités) Sommaire ETATS FINANCIERS CONSOLIDÉS Bilan consolidé 1 Compte de résultat consolidé 3 Etat du résultat net et gains et pertes comptabilisés

Plus en détail

ABCD KPMG Entreprises Bourgogne Sud 3 avenue de Chalon 71380 Saint-Marcel Adresse postale : B.P. 51-71103 Chalon-sur-Saône Cedex France

ABCD KPMG Entreprises Bourgogne Sud 3 avenue de Chalon 71380 Saint-Marcel Adresse postale : B.P. 51-71103 Chalon-sur-Saône Cedex France KPMG Entreprises Bourgogne Sud 3 avenue de Chalon 71380 Saint-Marcel Adresse postale : B.P. 51-71103 Chalon-sur-Saône Cedex France Téléphone : +33 (0)3 85 42 80 80 Télécopie : +33 (0)3 85 42 80 60 Site

Plus en détail

RAPPORT FINANCIER SEMESTRIEL Semestre clos le 31 décembre 2009

RAPPORT FINANCIER SEMESTRIEL Semestre clos le 31 décembre 2009 PERNOD RICARD Société anonyme au capital de 409 016 863. Siège social : 12, place des Etats Unis, 75783 Paris Cedex 16. 582 041 943 R.C.S. Paris. RAPPORT FINANCIER SEMESTRIEL Semestre clos le 31 décembre

Plus en détail

COMPTES CONSOLIDÉS 2014

COMPTES CONSOLIDÉS 2014 COMPTES CONSOLIDÉS 2014 COMPTES CONSOLIDÉS 2014 2 1 Compte de résultat consolidé 2 2 État du résultat global consolidé 3 3 État de la situation financière consolidée 4 4 Tableau des flux de trésorerie

Plus en détail

31.12.2012 ETATS FINANCIERS CONSOLIDES. (Comptes non audités)

31.12.2012 ETATS FINANCIERS CONSOLIDES. (Comptes non audités) 31.12.2012 ETATS FINANCIERS CONSOLIDES (Comptes non audités) Sommaire Etats financiers consolidés Bilan consolidé 1 Compte de résultat consolidé 3 Etat du résultat net et gains et pertes comptabilisés

Plus en détail

Cegedim : Une année 2014 stratégique

Cegedim : Une année 2014 stratégique SA au capital de 13 336 506,43 euros R. C. S. Nanterre B 350 422 622 www.cegedim.com COMMUNIQUE DE PRESSE Page 1 Information Financière annuelle au 31 décembre 2014 IFRS - Information Réglementée Auditée

Plus en détail

États financiers consolidés résumés du GROUPE CGI INC. Pour les périodes de trois mois closes les 31 décembre 2012 et 2011 (non audités)

États financiers consolidés résumés du GROUPE CGI INC. Pour les périodes de trois mois closes les 31 décembre 2012 et 2011 (non audités) États financiers consolidés résumés du GROUPE CGI INC. (non audités) États consolidés résumés du résultat Pour les périodes de trois mois closes les 31 décembre (en milliers de dollars canadiens, sauf

Plus en détail

Norme comptable internationale 7 Tableau des flux de trésorerie

Norme comptable internationale 7 Tableau des flux de trésorerie Norme comptable internationale 7 Tableau des flux de trésorerie Objectif Les informations concernant les flux de trésorerie d une entité sont utiles aux utilisateurs des états financiers car elles leur

Plus en détail

Comptes Consolidés 2014

Comptes Consolidés 2014 Comptes Consolidés 2014 Page 1 4.2 Comptes consolidés 4.2.1 Compte de résultat consolidé... 3 4.2.2 Résultat global consolidé... 4 4.2.3 Situation financière consolidée... 5 4.2.4 Variation des capitaux

Plus en détail

EURASIA GROUPE Comptes consolidés au 31 décembre 2010

EURASIA GROUPE Comptes consolidés au 31 décembre 2010 1 EURASIA GROUPE Comptes consolidés au 31 décembre 2010 S O M M A I R E COMPTES CONSOLIDES Bilan consolidé...4 Compte de résultat consolidé...6 Tableau de flux de trésorerie consolidé...7 NOTES ANNEXES

Plus en détail

Résultats financiers du 1 er trimestre 2015 Numericable-SFR retrouve le chemin de la croissance avec un EBITDA en hausse de 21%

Résultats financiers du 1 er trimestre 2015 Numericable-SFR retrouve le chemin de la croissance avec un EBITDA en hausse de 21% Communiqué de presse Saint-Denis, le 12 mai 2015 Résultats financiers du 1 er trimestre 2015 Numericable-SFR retrouve le chemin de la croissance avec un EBITDA en hausse de 21% Leader sur le marché de

Plus en détail

Comptes Consolidés 31/12/2013

Comptes Consolidés 31/12/2013 Comptes Consolidés 31/12/2013 Table des matières BILAN... 2 COMPTE DE RESULTAT... 3 NOTE ANNEXE AUX COMPTES CONSOLIDES... 4 Note 1 - Faits marquants de la période et évènements post clôture... 4 Note 2

Plus en détail

AUTORITE DES NORMES COMPTABLES NOTE DE PRESENTATION DU REGLEMENT DE l ANC n 2010-01 DU 3 JUIN 2010

AUTORITE DES NORMES COMPTABLES NOTE DE PRESENTATION DU REGLEMENT DE l ANC n 2010-01 DU 3 JUIN 2010 AUTORITE DES NORMES COMPTABLES NOTE DE PRESENTATION DU REGLEMENT DE l ANC n 2010-01 DU 3 JUIN 2010 Relatif aux modalités de première application du règlement du CRC n 99-02 par les sociétés dont les instruments

Plus en détail

NORME IAS 32/39 INSTRUMENTS FINANCIERS

NORME IAS 32/39 INSTRUMENTS FINANCIERS NORME IAS 32/39 INSTRUMENTS FINANCIERS UNIVERSITE NANCY2 Marc GAIGA - 2009 Table des matières NORMES IAS 32/39 : INSTRUMENTS FINANCIERS...3 1.1. LA PRÉSENTATION SUCCINCTE DE LA NORME...3 1.1.1. L esprit

Plus en détail

Résultats annuels 2013 en forte croissance

Résultats annuels 2013 en forte croissance Communiqué de presse - Clichy, 25 mars 2014, 18h Résultats annuels 2013 en forte croissance Chiffre d affaires en hausse de 5,3% à 420,7 M Résultat opérationnel en hausse de 31,7% à 43,4 M Résultat net

Plus en détail

COMPTES CONSOLIDES 2011

COMPTES CONSOLIDES 2011 COMPTES CONSOLIDES 2011 Les chiffres clés 2011 Développement Patrimoine au 31/12/2011 Livraisons 2011 En cours de construction 2011 Projets en étude au 31/12/2011 59 904 logements 1 198 logements 2 054

Plus en détail

Informations financières concernant le patrimoine, la situation financière et les résultats de l émetteur

Informations financières concernant le patrimoine, la situation financière et les résultats de l émetteur COMPTES CONSOLIDÉS 2013 Informations financières concernant le patrimoine, la situation financière et les résultats de l émetteur 1 Informations financières historiques 3 Comptes de résultat consolidés

Plus en détail

Norme internationale d information financière 1 Première application des Normes internationales d information financière

Norme internationale d information financière 1 Première application des Normes internationales d information financière IFRS 1 Norme internationale d information financière 1 Première application des Normes internationales d information financière Objectif 1 L objectif de la présente Norme est d assurer que les premiers

Plus en détail

GROUPE EDF RAPPORT ANNUEL 2005 ÉTATS FINANCIERS

GROUPE EDF RAPPORT ANNUEL 2005 ÉTATS FINANCIERS GROUPE EDF RAPPORT ANNUEL 2005 ÉTATS FINANCIERS 3 États financiers Comptes consolidés au 31 décembre 2005 5 Rapport des Commissaires aux comptes 111 Comptes individuels d Électricité de France résumés

Plus en détail

Communiqué de presse. Paris, le 15 février 2012

Communiqué de presse. Paris, le 15 février 2012 Communiqué de presse RESULTATS ANNUELS 2011 Solides résultats 2011 et accroissement du patrimoine Paris, le 15 février 2012 Résultats 2011 o Progression de +14% du cash-flow courant par action à 2,14 o

Plus en détail

Comptes consolidés Exercice clos le 31 décembre 2012

Comptes consolidés Exercice clos le 31 décembre 2012 Comptes consolidés Exercice clos le 31 décembre 2012 Comptes consolidés 31 décembre 2012 2 Sommaire Etats de synthèse Compte de résultat consolidé... 6 Etat du résultat global consolidé... 7 Etat consolidé

Plus en détail

Documents de synthèse Regroupements

Documents de synthèse Regroupements Documents de synthèse Regroupements Pré-requis : o Connaitre les documents de synthèse (bilan et tableau de résultat) selon les trois systèmes : Système de base, Système abrégé, Système développé. Objectif

Plus en détail

Rapport financier semestriel au 30 juin 2008 GROUPE BERNARD LOISEAU 1/19

Rapport financier semestriel au 30 juin 2008 GROUPE BERNARD LOISEAU 1/19 Rapport financier semestriel au 30 juin 2008 GROUPE BERNARD LOISEAU 1/19 Sommaire Attestation du responsable du rapport 3 Etats financiers consolidés résumés 4 Bilan 4 Compte de résultat 5 Variation des

Plus en détail

COMPTE DE RESULTAT CONSOLIDE...

COMPTE DE RESULTAT CONSOLIDE... 1 SOMMAIRE COMPTE DE RESULTAT CONSOLIDE... 3 ETAT DU RESULTAT GLOBAL... 4 BILAN CONSOLIDE : ACTIF... 5 BILAN CONSOLIDE : PASSIF... 6 TABLEAU DE VARIATION DES CAPITAUX PROPRES CONSOLIDES... 7 TABLEAU DES

Plus en détail

NORME IAS 01 LA PRÉSENTATION DES ÉTATS FINANCIERS

NORME IAS 01 LA PRÉSENTATION DES ÉTATS FINANCIERS NORME IAS 01 LA PRÉSENTATION DES ÉTATS FINAIERS UNIVERSITE NAY2 Marc GAIGA - 2009 Table des matières NORME IAS 01 : LA PRÉSENTATION DES ÉTATS FINAIERS...3 1.1. LA PRÉSENTATION SUCCITE DE LA NORME...3 1.1.1.

Plus en détail

- Produit net bancaire : +14% à 2,3 milliards $EU ( 1 134 milliards FCFA )

- Produit net bancaire : +14% à 2,3 milliards $EU ( 1 134 milliards FCFA ) Le Groupe Ecobank présente de très bons résultats en 2014 : - Produit net bancaire : +14% à 2,3 milliards $EU ( 1 134 milliards FCFA ) - Résultat avant impôt : +134% à 519,5 millions $EU ( 258 milliards

Plus en détail

L épreuve se compose de quatre exercices indépendants.

L épreuve se compose de quatre exercices indépendants. COMPTABILITÉ ET ANALYSE FINANCIÈRE Épreuve à option Rédacteur 2009 Concours externe et interne Document et matériel autorisés : Liste intégrale des comptes comportant la mention «document autorisé aux

Plus en détail

Introduction Commentaires des données chiffrées du semestre... 3. Partie 1 Comptes consolidés résumés... 4. Partie 2 Principes comptables...

Introduction Commentaires des données chiffrées du semestre... 3. Partie 1 Comptes consolidés résumés... 4. Partie 2 Principes comptables... Rapport financier semestriel 2015 SOMMAIRE Introduction Commentaires des données chiffrées du semestre... 3 Partie 1 Comptes consolidés résumés... 4 Partie 2 Principes comptables... 8 Partie 3 Notes annexes...

Plus en détail

Société Financière des Caoutchoucs «SOCFIN» Société Anonyme

Société Financière des Caoutchoucs «SOCFIN» Société Anonyme Société Financière des Caoutchoucs «SOCFIN» Société Anonyme 4, avenue Guillaume L-1650 LUXEMBOURG R.C. Luxembourg : B 5937 RAPPORT SEMESTRIEL SUR LES COMPTES CONSOLIDES AU 30 JUIN 2014 Socfin * Rapport

Plus en détail

- - Créances sur les établissements de crédit et. chèques postaux

- - Créances sur les établissements de crédit et. chèques postaux BILAN AU 31 DÉCEMBRE 2005 ACTIF DEC 2005 DEC 2004 PASSIF DEC 2005 DEC 2004 Valeurs en caisse,banques centrales, Trésor public, Banques centrales, Trésor public, Servicesdes 197 427 113 253 Service des

Plus en détail

CREDIT AGRICOLE ASSURANCES. Rapport d examen limité des commissaires aux comptes. sur les comptes consolidés intermédiaires résumés

CREDIT AGRICOLE ASSURANCES. Rapport d examen limité des commissaires aux comptes. sur les comptes consolidés intermédiaires résumés sur les comptes consolidés intermédiaires résumés Rapport d examen limité des commissaires aux comptes (Période du rjanxier au 30 juin 2015) CREDIT AGRICOLE ASSURANCES PricewaterhouscCoopers Audit ERNST

Plus en détail

Rapport financier semestriel 1 er semestre 2013

Rapport financier semestriel 1 er semestre 2013 Rapport financier semestriel 1 er semestre 2013 Table des matières Rapport d activité... 3 Etats de synthèse... 5 a) Bilan actif consolidé... 5 b) Bilan passif consolidé... 6 c) Compte de résultat... 7

Plus en détail

Bureau Veritas : résultats du premier semestre 2015 Performance solide dans un contexte de marché globalement difficile Perspectives 2015 confirmées

Bureau Veritas : résultats du premier semestre 2015 Performance solide dans un contexte de marché globalement difficile Perspectives 2015 confirmées COMMUNIQUE DE PRESSE 1 er septembre 2015 Bureau Veritas : résultats du premier semestre 2015 Performance solide dans un contexte de marché globalement difficile Perspectives 2015 confirmées Chiffre d affaires

Plus en détail

RÉSUMÉ DES ÉTATS FINANCIERS CONSOLIDÉS RETRAITÉS DU PREMIER SEMESTRE DE L EXERCICE 2005/2006, CLÔTURÉ LE 30 SEPTEMBRE 2005

RÉSUMÉ DES ÉTATS FINANCIERS CONSOLIDÉS RETRAITÉS DU PREMIER SEMESTRE DE L EXERCICE 2005/2006, CLÔTURÉ LE 30 SEPTEMBRE 2005 Hal, le 11 décembre 2006 RÉSUMÉ DES ÉTATS FINANCIERS CONSOLIDÉS RETRAITÉS DU PREMIER SEMESTRE DE L EXERCICE 2005/2006, CLÔTURÉ LE 30 SEPTEMBRE 2005 Par rapport aux chiffres publiés précédemment (le 19

Plus en détail

états FINANCIERS ARRêTéS AU 31 DéCEMBRE 2013

états FINANCIERS ARRêTéS AU 31 DéCEMBRE 2013 états FINANCIERS ARRêTéS AU 31 DéCEMBRE 2013 SOCIETE DE GESTION DES PARTICIPATIONS DE L ETAT TOURISME & HOTELLERIE ENTREPRISE DE GESTION HOTELIERE CHAINE EL AURASSI SOCIETE PAR ACTIONS AU CAPITAL DE 1.500.000.000

Plus en détail

Norme comptable internationale 21 Effets des variations des cours des monnaies étrangères

Norme comptable internationale 21 Effets des variations des cours des monnaies étrangères Norme comptable internationale 21 Effets des variations des cours des monnaies étrangères Objectif 1 Une entité peut exercer des activités à l international de deux manières. Elle peut conclure des transactions

Plus en détail

RAPPORT FINANCIER SEMESTRIEL

RAPPORT FINANCIER SEMESTRIEL RAPPORT FINANCIER SEMESTRIEL Semestre clos le 30 septembre 2012 Rapport établi conformément à l article L.451-1-2 III du Code monétaire et financier et aux articles 222-4 et suivants du Règlement Général

Plus en détail

Sommaire. Weborama Rapport financier du premier semestre 2007 2

Sommaire. Weborama Rapport financier du premier semestre 2007 2 Rapport financier du premier semestre 2007 Sommaire 1. Commentaires sur l activité de la période... p. 3 2. Rapport des Commissaires aux comptes... p. 5 3. Comptes consolidés au 30 juin 2007... p. 9 Weborama

Plus en détail

COMPTES DE GROUPE Consolidation et présentation de participations

COMPTES DE GROUPE Consolidation et présentation de participations La nouvelle Swiss GAAP RPC 30 regroupe toutes les règles applicables aux comptes. Ce qui implique que toutes les autres Swiss GAAP RPC font référence aux comptes individuels. Quelles sont les questions

Plus en détail

RAPPORT FINANCIER SEMESTRIEL 2015

RAPPORT FINANCIER SEMESTRIEL 2015 RAPPORT FINANCIER SEMESTRIEL 2015 Exercice social I Du 1 er janvier au 30 juin Siège social : 13, rue Louis Pasteur 92100 Boulogne Billancourt Société anonyme au capital de 6.515.148 391 504 693 RCS Nanterre

Plus en détail

COMMUNIQUE DE PRESSE

COMMUNIQUE DE PRESSE INNATE PHARMA ANNONCE SES RESULTATS POUR 2006 : FORTE CROISSANCE DE L ACTIVITE DE RECHERCHE ET DEVELOPPEMENT (+75%), ET NOTAMMENT DE LA CLINIQUE Marseille, le 20 mars 2007 Innate Pharma SA (la «Société»),

Plus en détail

1 Compte de résultat consolidé... 1. 2 Etat du résultat global consolidé... 2. 3 Etat de la situation financière consolidée... 3

1 Compte de résultat consolidé... 1. 2 Etat du résultat global consolidé... 2. 3 Etat de la situation financière consolidée... 3 COMPTES CONSOLIDÉS SOMMAIRE 1 Compte de résultat consolidé... 1 2 Etat du résultat global consolidé... 2 3 Etat de la situation financière consolidée... 3 4 Tableau des flux de trésorerie consolidés...

Plus en détail

Résultats du 1er Trimestre 2009 Une bonne performance financière dans un environnement difficile

Résultats du 1er Trimestre 2009 Une bonne performance financière dans un environnement difficile Résultats du 1er Trimestre 2009 Une bonne performance financière dans un environnement difficile PARIS, France le 14 mai 2009 CGGVeritas (ISIN: 0000120164 NYSE: CGV) annonce ce jour les résultats consolidés,

Plus en détail

Rapport financier semestriel 2015 ENTREZ DANS LE MONDE DES NANO ET MICROSYSTEMES

Rapport financier semestriel 2015 ENTREZ DANS LE MONDE DES NANO ET MICROSYSTEMES Rapport financier semestriel 2015 ENTREZ DANS LE MONDE DES NANO ET MICROSYSTEMES RAPPORT FINANCIER SEMESTRIEL 2015 Société anonyme au capital de 3.492.408 euros Siège social : 98 rue du pré de l Horme

Plus en détail

Comptes consolidés Au 31 décembre 2012

Comptes consolidés Au 31 décembre 2012 Comptes consolidés Au 31 décembre 2012 Sommaire COMPTES CONSOLIDES AU 31 DECEMBRE 2012... 3 Compte de résultat consolidé... 3 Tableau des flux de trésorerie consolidés... 5 Bilan consolidé... 6 État de

Plus en détail

GROUPE ALPHA MOS ETAT DE SITUATION FINANCIERE

GROUPE ALPHA MOS ETAT DE SITUATION FINANCIERE En K GROUPE ALPHA MOS ETAT DE SITUATION FINANCIERE Actif 30/09/2010 30/09/2009 Note Net Net Actifs non-courants Immobilisations incorporelles III-4 443 134 Ecarts d'aquisition III-2 484 484 Immobilisations

Plus en détail

GROUPE. Comptes consolidés. Au 31décembre 2013

GROUPE. Comptes consolidés. Au 31décembre 2013 GROUPE Comptes consolidés Au 31décembre 2013 1 SOMMAIRE SOMMAIRE... 2 BILAN CONSOLIDE... 3 COMPTE DE RESULTAT... 4 TABLEAU DES FLUX DE TRESORERIE... 5 PRINCIPES ET METHODES... 6 PRINCIPES ET METHODES DE

Plus en détail

Carrefour : Résultats annuels 2012 Hausse du chiffre d affaires et du résultat net part du Groupe Renforcement de la structure financière

Carrefour : Résultats annuels 2012 Hausse du chiffre d affaires et du résultat net part du Groupe Renforcement de la structure financière Carrefour : Résultats annuels 2012 Hausse du chiffre d affaires et du résultat net part du Groupe Renforcement de la structure financière Chiffres clés 2012 Croissance des ventes du Groupe : +0,9% à 76,8

Plus en détail

ÉTATS FINANCIERS CONSOLIDÉS / 31 DÉCEMBRE 2011

ÉTATS FINANCIERS CONSOLIDÉS / 31 DÉCEMBRE 2011 ÉTATS FINANCIERS CONSOLIDÉS / 31 DÉCEMBRE 2011.1 ÉTAT CONSOLIDÉ DE LA SITUATION FINANCIÈRE 228.2 RÉSULTAT CONSOLIDÉ 231.3 ÉTAT CONSOLIDÉ DES PRODUITS ET CHARGES RECONNUS SUR LA PÉRIODE 232. ÉTAT DES VARIATIONS

Plus en détail

Comptes statutaires résumés Groupe Delhaize SA

Comptes statutaires résumés Groupe Delhaize SA Comptes statutaires résumés Groupe Delhaize SA Le résumé des comptes annuels de la société Groupe Delhaize SA est présenté ci-dessous. Conformément au Code des Sociétés, les comptes annuels complets, le

Plus en détail

Etats financiers consolidés

Etats financiers consolidés Etats financiers consolidés Exercice clos le 31 mars 2014 1/98 COMPTE DE RESULTAT CONSOLIDE (en millions d' ) Note 31 mars 2014** 31 mars 2013* Chiffre d'affaires (5) 20 26 9 20 26 9 Coût des ventes (16

Plus en détail

COMPTES CONSOLIDÉS2014

COMPTES CONSOLIDÉS2014 COMPTES CONSOLIDÉS 2014 Informations financières concernant le patrimoine, la situation financière et les résultats de l émetteur 1 Informations financières historiques 3 Comptes de résultat consolidés

Plus en détail

Chiffre d affaires 2014 pro forma : 3 370,1 M Résultat Net Part du Groupe pro forma : 92,8 M

Chiffre d affaires 2014 pro forma : 3 370,1 M Résultat Net Part du Groupe pro forma : 92,8 M Communiqué de presse Chiffre d affaires pro forma : 3 370,1 M Résultat Net Part du Groupe pro forma : 92,8 M Paris, le 19 mars 2015 Le Conseil d administration du Groupe Sopra Steria, réuni le 17 mars

Plus en détail

Etats financiers consolidés

Etats financiers consolidés Etats financiers consolidés Exercice clos le 31 mars 2013 1/105 COMPTE DE RESULTAT CONSOLIDE Exercice clos le (en millions d' ) Note 31 mars 2013 31 mars 2012 CHIFFRE D'AFFAIRES (4) 20 26 9 19 934 Coût

Plus en détail

Mise en ligne des comptes annuels 2014

Mise en ligne des comptes annuels 2014 Saint-Denis, le 6 mars 2015 Mise en ligne des comptes annuels Le Groupe annonce la mise en ligne de ces comptes consolidés pour l année et rappelle à cette occasion les éléments financiers principaux de

Plus en détail

RAPPORT FINANCIER SEMESTRIEL 2014

RAPPORT FINANCIER SEMESTRIEL 2014 RAPPORT FINANCIER SEMESTRIEL 2014 ECA SA 262 RUE DES FRERES LUMIERES 83 130 LA GARDE www.ecagroup.com 1 RAPPORT D ACTIVITE L activité du 1er semestre. Au deuxième trimestre le périmètre du groupe a évolué

Plus en détail

Chapitre 6 L analyse comptable des flux : Les tableaux de flux de trésorerie

Chapitre 6 L analyse comptable des flux : Les tableaux de flux de trésorerie Chapitre 6 L analyse comptable des flux : Les tableaux de flux de trésorerie 1 Plan (Chapitre 13 de l ouvrage de référence) Introduction Le tableau des flux de trésorerie : principes généraux Méthodologie

Plus en détail

Le tableau de financement

Le tableau de financement 1 ORGANISATION COMPTABLE Le tableau de financement Par Abderraouf YAICH Très souvent, le chef d entreprise s étonne des évolutions disconcordantes de ses résultats qui enregistrent une augmentation de

Plus en détail

Résultats semestriels 2015 : Nouvelle progression de l ANR à 4,41 par action

Résultats semestriels 2015 : Nouvelle progression de l ANR à 4,41 par action Paris, le 30 septembre 2015 Résultats semestriels 2015 : Nouvelle progression de l ANR à 4,41 par action Le Conseil d Administration de la Société CROSSWOOD s est réuni le 29 septembre pour arrêter les

Plus en détail

Groupe Ipsos *** Comptes consolidés

Groupe Ipsos *** Comptes consolidés Groupe Ipsos *** Comptes consolidés pour l exercice clos le 31 décembre 2012 Page 2/66 SOMMAIRE 1. Compte de résultat consolidé... 4 2. Etat du résultat global consolidé...... 5 3. Etat de la situation

Plus en détail

Rapport semestriel 2007. I Comptes consolidés au 30 juin 2007 (En milliers d euros)

Rapport semestriel 2007. I Comptes consolidés au 30 juin 2007 (En milliers d euros) PRODUITS CHIMIQUES ET AUXILIAIRES DE SYNTHESE Société Anonyme au capital de 13.003.882 Siège social : 23 rue Bossuet ZI de la Vigne aux Loups 91160 LONGJUMEAU 622 019 503 R.C.S. Evry - APE : 241G Rapport

Plus en détail

COMPTES CONSOLIDES AU 31 DECEMBRE 2013

COMPTES CONSOLIDES AU 31 DECEMBRE 2013 COMPTES CONSOLIDES AU 31 DECEMBRE 2013 Sommaire Compte de résultat consolidé 2 Etat du résultat global consolidé 3 Etat de la situation financière consolidée 4 Tableau des flux de trésorerie consolidé

Plus en détail

Rapport financier semestriel 2012

Rapport financier semestriel 2012 Rapport financier semestriel 2012 Période close le 30 juin 2012 Société anonyme à Conseil d Administration au capital de 160 790 500 euros Siège social : 17, boulevard Haussmann, 75009 Paris 552 032 534

Plus en détail

Fonds de revenu Colabor

Fonds de revenu Colabor États financiers consolidés intermédiaires au et 8 septembre 2007 3 ième trimestre (non vérifiés) États financiers Résultats consolidés 2 Déficit consolidé 3 Surplus d'apport consolidés 3 Flux de trésorerie

Plus en détail

DOSSIER DE GESTION. Sommaire

DOSSIER DE GESTION. Sommaire 102 Allée de Barcelone 31000 TOULOUSE Forme juridique : ENTREPRISE INDIVIDUELLE Régime fiscal : R. Simplifié Date exercice : 01/07/2012 au 30/06/2013-12 DOSSIER DE GESTION Sommaire Présentation de l'exploitation

Plus en détail

Communiqué de presse S1 2014-2015

Communiqué de presse S1 2014-2015 Communiqué de presse 27 novembre 2014 Huizingen, Belgique Communiqué de presse S1 2014-2015 (Résultats pour le premier semestre clôturé le 30 septembre 2014) Le chiffre d affaires semestriel a connu une

Plus en détail

RAPPORT FINANCIER SUR LES COMPTES SEMESTRIELS CONDENSES AU 30 JUIN 2007

RAPPORT FINANCIER SUR LES COMPTES SEMESTRIELS CONDENSES AU 30 JUIN 2007 RAPPORT FINANCIER SUR LES COMPTES SEMESTRIELS CONDENSES AU 30 JUIN 2007 Société anonyme au capital de 787.752 euros. Siège social : 22, Rue Mozart, 92100 Clichy. RCS Nanterre 390 081 156 Activité : Services

Plus en détail

umés au mars 2014 (non

umés au mars 2014 (non Etats financiers consolidés intermédiaires résumés au 31 mars 2014 Société anonyme à Directoire et Conseil de surveillance au capital social de 1 416 862 255 euros Siège social : 13, boulevard du Fort

Plus en détail

4.1 Compte de résultat de l exercice 2008 100. 4.2 Bilan au 31 décembre 2008 101

4.1 Compte de résultat de l exercice 2008 100. 4.2 Bilan au 31 décembre 2008 101 États Financiers consolidés.1 Compte de résultat de l exercice 2008 100.2 Bilan au 31 décembre 2008 101.3 Tableaux de passage des capitaux propres du 1 er janvier 2007 au 31 décembre 2008 102. Tableau

Plus en détail

ETATS FINANCIERS CONSOLIDES 31 DECEMBRE 2014. Direction de la CONSOLIDATION REPORTING GROUPE

ETATS FINANCIERS CONSOLIDES 31 DECEMBRE 2014. Direction de la CONSOLIDATION REPORTING GROUPE ETATS FINANCIERS CONSOLIDES 31 DECEMBRE 2014 Direction de la CONSOLIDATION REPORTING GROUPE BILAN CONSOLIDE (en millions d'euros) Notes 31 déc 2014 31 déc 2013 retraité * ACTIF Ecarts d'acquisition

Plus en détail