Etats financiers consolidés Exercice clos le 31 mars 2015

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Etats financiers consolidés Exercice clos le 31 mars 2015"

Transcription

1 Etats financiers consolidés Exercice clos le 31 mars /116

2 COMPTE DE RESULTAT CONSOLIDE (en millions d' ) Note 31 mars mars 2014* Chiffre d'affaires (5) Coût des ventes (5 237) (4 804) Frais de recherche et développement (6) (112) (122) Frais commerciaux (199) (204) Frais administratifs (297) (328) Résultat opérationnel (5) Autres produits (7) 4 - Autres charges (7) (943) (106) Résultat d'exploitation (5) (621) 162 Produits financiers (8) Charges financières (8) (246) (223) Résultat avant impôts (758) 3 Impôt sur les bénéfices (9) 8 94 Quote-part des résultats nets des sociétés mises en équivalence (13) (64) 70 Résultat net des activités poursuivies (814) 167 Résultat net des activités non poursuivies (4) RESULTAT NET (701) 566 Résultat net des activités poursuivies attribuable : * Montants retraités comme mentionné dans la Note 3 «Comparabilité» suite à la première application d IFRS 11 et suite à l application d IFRS 5 «Actifs non courants destinés à la vente et activités non poursuivies» dans le contexte de la cession des activités Energie Exercice clos le - aux propriétaires de la société mère (823) aux participations ne donnant pas le contrôle 9 7 Résultat net des activités non poursuivies attribuable : - aux propriétaires de la société mère aux participations ne donnant pas le contrôle 9 3 Résultat net par action (en ) - Résultat de base (10) (2,32) 1,80 - Résultat dilué (10) (2,31) 1,78 Résultat net par action (en ) - Résultat de base des activités poursuivies (10) (2,66) 0,52 - Résultat dilué des activités poursuivies (10) (2,65) 0,51 Résultat net par action (en ) - Résultat de base des activités non poursuivies (10) 0,34 1,28 - Résultat dilué des activités non poursuivies (10) 0,33 1,27 2/116

3 ETAT DU RESULTAT GLOBAL CONSOLIDE Exercice clos le (en millions d' ) Note 31 mars mars 2014* Résultat net de la période (701) 566 Réévaluation des engagements de retraites à prestations définies (598) 107 Impôt sur les éléments non recyclables (9) 99 (54) Eléments non recyclab les en résultat (499) 53 dont sociétés mises en équivalence - - Gains (pertes) sur actifs financiers disponibles à la vente (1) (15) Gains (pertes) sur instruments financiers de couverture (34) (1) Ecarts de conversion 304 (326) Impôt sur les éléments recyclables (9) 6 4 Eléments recyclables en résultat 275 (338) dont sociétés mises en équivalence (80) (69) Autres éléments du résultat global (224) (285) dont attribuable aux activités non poursuivies (4) (172) (165) RÉSULTAT GLOBAL CONSOLIDÉ (925) 281 Attribuable : - aux propriétaires de la société mère (954) aux participations ne donnant pas le contrôle 29 (4) Total comprehensive income attributable to equity shareholders arises from : - Continuing operations (881) 42 - Discontinued operations (73) 243 Total comprehensive income attributable to minority equity arises from : - Continuing operations Discontinued operations 14 (9) * Montants retraités comme mentionné dans la Note 3 «Comparabilité» suite à la première application d IFRS 11 Les notes font partie intégrante des états financiers consolidés. 3/116

4 BILAN CONSOLIDE (en millions d' ) Note Au 31 mars 2015 Au 31 mars 2014* Ecarts d'acquisition (11) Immobilisations incorporelles (11) Immobilisations corporelles (12) Participations dans les coentreprises et entreprises associées (13) Autres titres de participation (14) Autres actifs non courants (15) Impôts différés (9) Total des actifs non courants Stocks et en-cours (16) Contrats de construction en cours, actif (17) Clients et comptes rattachés (18) Autres actifs opérationnels courants (19) Valeurs mobilières de placement et autres actifs financiers courants (20) Trésorerie et équivalents de trésorerie Total des actifs courants Actifs destinés à la vente (4) TOTAL DE L'ACTIF CAPITAUX PROPRES ET PASSIF (en millions d' ) Note Au 31 mars 2015 Au 31 mars 2014* Capitaux propres - attribuables aux propriétaires de la société mère (22) Capitaux propres - attribuables aux participations ne donnant pas le contrôle Total capitaux propres Provisions non courantes (24) Provisions pour engagements de retraite et avantages assimilés (25) Emprunts non courants (26) Dettes non courantes sur contrats de location-financement (26) Impôts différés (9) Total des passifs non courants Provisions courantes (24) Emprunts courants (26) Dettes courantes sur contrats de location-financement (26) Contrats de construction en cours, passif (17) Fournisseurs et comptes rattachés Autres passifs opérationnels courants (28) Total des passifs courants Passifs liés à des actifs destinés à la vente (4) TOTAL DES CAPITAUX PROPRES ET DU PASSIF * Montants retraités comme mentionné dans la Note 3 «Comparabilité» suite à la première application d IFRS 11 Les notes font partie intégrante des états financiers consolidés. 4/116

5 TABLEAU DES FLUX DE TRESORERIE CONSOLIDES Exercice clos le (en millions d' ) Note 31 mars mars 2014* Résultat net (701) 566 Dotation aux amortissements, dépréciations, charge relative aux paiements fondés sur des actions et autres Ajustement des flux relatifs aux engagements de retraite et avantages assimilés 25 (17) Plus/moins-values sur cessions d'actifs (242) (23) Quote-part des résultats nets des sociétés mises en équivalence (nette des dividendes reçus) 109 (6) Charge d'impôt différé inscrite au compte de résultat (9) 77 (162) Variation nette de la trésorerie liée à l'exploitation - hors variation du besoin en fonds de roulement (421) 923 Variation du besoin en fonds de roulement liée à l'exploitation (21) 726 (302) Variation nette de la trésorerie liée à l'exploitation (**) Dont flux opérationnels liés aux activités non poursuivies (**) (4) Produits de cession des immobilisations corporelles et incorporelles Acquisition d'immobilisations corporelles et incorporelles (coûts de R&D capitalisés inclus) (756) (811) Augmentation/(diminution) des autres actifs non courants (52) (2) Acquisition d'activités après déduction de la trésorerie acquise (50) (116) Cession d'activités après déduction de la trésorerie cédée Variation nette de la trésorerie liée aux investissements (213) (879) Dont flux d'investissements liés aux activités non poursuivies (4) 593 (645) Augmentation/(réduction) de capital y compris celles souscrites par les participations ne donnant pas le contrôle Dividendes versés y compris versements aux participations ne donnant pas le contrôle (10) (267) Emissions d'emprunts obligataires Remboursements d'emprunts obligataires (780) (26) Variation nette des emprunts courants et non courants Variation nette des dettes sur contrats de location-financement (39) (38) Variation nette des valeurs mobilières de placement et autres actifs et passifs financiers courants 7 15 Variation nette de la trésorerie liée au financement (336) 551 Dont flux de financement liés aux activités non poursuivies (4) (193) 63 (Diminution)/augmentation nette de la trésorerie et équivalents de trésorerie (244) 293 Trésorerie et équivalents de trésorerie en début de période Incidence des variations de taux de conversion 229 (142) Autres variations 8 (22) Transfert vers actifs destinés à la vente (670) - Trésorerie et équivalents de trésorerie en fin de période Impôts payés (249) (262) Net des intérêts reçus et payés (238) (202) * Montants retraités comme mentionné dans la Note 3 «Comparabilité» suite à la première application d IFRS 11 et suite à l application d IFRS 5 «Actifs non courants destinés à la vente et activités non poursuivies» dans le contexte de la cession des activités Energie ** Incluant l impact des créances cédées et dé-comptabilisées pour 105 millions au 31 mars 2015, comme décrit dans les Notes et 4. 5/116

6 Exercice clos le (en millions d' ) 31 mars mars 2014* Analyse de la variation de la trésorerie nette/(endettement net) (1) Variation nette de la trésorerie et équivalents de trésorerie (244) 293 Variation nette des valeurs mobilières de placement et des autres actifs et passifs financiers courants (7) (15) Variation nette des obligations 780 (474) Variation nette des emprunts courants et non courants (471) (332) Variation nette des dettes sur contrats de location-financement Transfert vers actifs disponibles à la vente (387) - Dette nette des entités acquises à leur date d'acquisition et autres 185 (172) Diminution/(augmentation) de l'endettement net (105) (662) Trésorerie nette/(endettement net) en début de période (3 038) (2 376 ) Trésorerie nette/(endettement net) en fin de période (27) (3 143) (3 038) * Montants retraités comme mentionné dans la Note 3 «Comparabilité» suite à la première application d IFRS 11 (1) La trésorerie nette/(endettement net) se définit comme la somme de la trésorerie et des équivalents de trésorerie, des valeurs mobilières de placement, des autres actifs financiers courants et des autres actifs non courants directement associés aux passifs comptabilisés en dette financière (voir Note 15), déduction faite de la dette financière (voir Note 26). Les notes font partie intégrante des états financiers consolidés. 6/116

7 ETAT DES VARIATIONS DES CAPITAUX PROPRES CONSOLIDES (en millions d', à l'exception du nombre d'actions) Nombre d'actions en circulation Capital Primes d'émission * Montants retraités comme mentionné dans la Note 3 «Comparabilité» suite à la première application d IFRS 11 Réserves Autres éléments du résultat global Capitaux propres - attribuab les aux propriétaires de la société mère Capitaux propres - attribuables aux participations ne donnant pas le contrôle Total cap itaux propres Au 31 mars (1 686) Variation des autres éléments du résultat global (271) (271) (14) (285) Résultat net de la période Total du résultat glob al (271) 285 (4) 281 Variation d'intérêts et autres (15) (4) Dividendes distribués (259) - (259) (9) (268) Augmentation de capital dans le cadre des plans de motivation et de fidélisation sur le long terme (3) Paiements fondés sur des actions acquittés en instruments de capitaux propres Au 31 mars 2014* (1 957) Variation des autres éléments du résultat global (235) (235) 12 (223) Résultat net de la période (719) - (719) 18 (701) Total du résultat glob al (719) (235) (954) 29 (925) Variation d'intérêts et autres (9) Dividendes distribués (9) (9) Augmentation de capital dans le cadre des plans de motivation et de fidélisation sur le long terme (5) Paiements fondés sur des actions acquittés en instruments de Au capitaux 31 mars propres (2 171) Les notes font partie intégrante des états financiers consolidés. 7/116

8 NOTES ANNEXES AUX COMPTES CONSOLIDES Note 1. Evénements significatifs Note 2. Principes comptables Note 3. Comparabilité Note 4. Actifs destines à la vente et activités non poursuivies Note 5. Informations sectorielles Note 6. Frais de recherche et de développement Note 7. Autres produits et autres charges Note 8. Résultat financier Note 9. Impôt sur les bénéfices Note 10. Résultat par action Note 11. Ecarts d acquisition et immobilisations incorporelles Note 12. Immobilisations corporelles Note 13. Participations dans les entreprises associées et coentreprises Note 14. Autres titres non consolidés Note 15. Autres actifs non courants Note 16. Stocks et en-cours Note 17. Contrats de construction en cours Note 18. Clients et comptes rattachés Note 19. Autres actifs opérationnels courants Note 20. Valeurs mobilières de placement et autres actifs financiers courants Note 21. Besoin en fond de roulement Note 22. Capitaux propres Note 23. Paiements fondés sur des actions Note 24. Provisions Note 25. Engagements de retraite et avantages assimilés Note 26. Dette financière Note 27. Instruments financiers et gestion des risques financiers Note 28. Autres passifs opérationnels courants /116

9 Note 29. Frais de personnel et effectifs Note 30. Passifs éventuels et contentieux Note 31. Engagements de location Note 32. Honoraires des Commissaires aux comptes Note 33. Parties liées Note 34. Evènements postérieurs à la clôture Note 35. Principales sociétés du périmètre de consolidation /116

10 Alstom («le Groupe») opère sur le marché du transport ferroviaire au travers du Secteur Transport ainsi que sur le marché de la production et de la transmission de l énergie au travers des Secteurs Thermal Power, Renewable Power et Grid (les «activités Energie»). Le Groupe conçoit, fournit et entretient pour ses clients une gamme complète de produits et systèmes de technologie avancée et possède des compétences uniques en intégration de systèmes, ainsi qu en maintenance et service après-vente couvrant la durée de vie de ces produits et systèmes. Les activités opérationnelles du Groupe sont organisées comme suit : - Transport Le Secteur Transport fournit des équipements, des systèmes et des services ferroviaires pour les transports urbains, régionaux et grandes lignes, ainsi que pour le transport de fret. - Thermal Power Thermal Power offre une gamme complète pour la production d énergie à partir du gaz ou du charbon. La gamme de solutions s étend de l installation de centrales électriques intégrées à la fourniture de tous types de turbines, d alternateurs, de chaudières et de systèmes de contrôle des émissions. Il propose également un ensemble de services couvrant notamment la modernisation, la maintenance et l assistance à l exploitation des centrales. Le Secteur fournit en outre des îlots conventionnels pour centrales nucléaires. - Renewable Power Renewable Power propose des solutions clé en main, des turbines et alternateurs, des équipements de contrôle-commande et des services de maintenance dans les Secteurs hydroélectrique et éolien. S y ajoutent les offres concernant la géothermie et le thermo-solaire. - Grid Grid conçoit et fabrique des équipements et des solutions clé en main pour piloter les réseaux électriques et transporter l électricité depuis la centrale jusqu à l utilisateur, qu il s agisse de sociétés publiques de distribution, d industriels ou de sites de production. Les états financiers consolidés sont présentés en euros et ont été arrêtés par le Conseil d administration du 5 mai Conformément à la législation française, ils seront considérés comme définitifs lorsqu ils auront été approuvés par les actionnaires d Alstom lors de l assemblée générale annuelle convoquée le 30 juin /116

11 Note 1. Evénements significatifs 1.1. Opération stratégique Energie Présentation de l offre General Electric (GE) Le 26 avril 2014, le Conseil d Administration d ALSTOM a reçu de General Electric (GE) une offre, contresignée par Alstom le 29 avril 2014 et actualisée par GE le 20 juin 2014, de rachat de ses activités Energie. Le 20 juin 2014, le Conseil d Administration de la Société a décidé de soutenir à l unanimité l offre de GE. GE acquerrait les activités Thermal Power, Renewable Power et Grid ainsi que les services centraux et les services partagés (les entités légales ALSTOM et ALSTOM Holdings ne seraient pas cédées) (les «activités Energie») pour une valeur de 12,35 milliards en contrepartie des titres entrant dans le périmètre de la transaction, conformément au contrat de cession conclu entre GE et Alstom. En reprenant les activités Energie du groupe Alstom, GE s engage à supporter tous les actifs ainsi que tous les passifs et risques associés exclusivement ou de manière prédominante aux activités Energie (à l exception de l accord conclu avec le département américain de la justice tel que mentionné dans la Note 1.2). Dans ce contexte, Alstom serait indemnisé par GE de tout passif qu Alstom pourrait être amené à supporter pour le compte des activités Energie postérieurement à la cession. La réalisation de l opération est soumise à un nombre limité de conditions suspensives ayant trait pour l essentiel à l obtention des avis des institutions représentatives du personnel d Alstom concernées, des autorisations requises sur un plan règlementaire ainsi qu en vertu du contrôle des concentrations. Toutefois, dès lors qu auront été obtenues les autorisations afférentes aux entités cédées représentant au moins 85 % du chiffre d affaires de la totalité des entités dont la cession est prévue, y compris les autorisations dans des pays importants (telles que les autorisations de la Commission européenne et de l autorité américaine), les parties auront la possibilité d engager la réalisation de l opération, et de transférer les entités restantes par étapes successives, sous réserve du respect des lois en vigueur. Dans le cadre du rachat par GE des Activités Energie d Alstom, trois alliances seraient créées : - une alliance Grid qui regrouperait les activités d Alstom Grid et de GE Digital Energy et serait détenue au travers de deux co-entreprises (Alstom détiendrait en capital et en droits de vote une participation de 50%-1 dans chacune des co-entreprises); - une alliance Renewable qui regrouperait les activités hydro-électrique, éolien offshore et énergie marine d Alstom; cette alliance serait également réalisée au travers de deux co- 11/116

12 entreprises (Alstom détiendrait en capital et en droits de vote une participation de 50%-1 action dans chacune des co-entreprises); - une alliance sur les activités nucléaires dans le monde et de la vapeur en France dont le périmètre inclurait la production et la maintenance mondiale de la gamme d équipements «Arabelle» pour centrales nucléaires, ainsi que les équipements de turbine à vapeur d Alstom et leur maintenance sur le marché français. Alstom détiendrait 20%-1 action dans cette co-entreprise et disposerait de 50% des droits de vote moins deux votes. L Etat français disposerait d une action préférentielle lui accordant des droits de véto ainsi que des droits de gouvernance spécifiques notamment dans le domaine de la sécurité et des technologies pour centrales nucléaires en France. L investissement d Alstom dans ces alliances représenterait environ 2,5 milliards. Les futures co-entreprises seraient comptabilisées selon la méthode de la mise en équivalence dans les comptes consolidés d Alstom. En décembre 2014, GE et Alstom ont conclu un avenant au contrat initial, par lequel Alstom a accepté d étendre à 25 ans le droit de licence de la marque Alstom initialement prévu à 5 ans, ainsi que d autres avenants contractuels pour un montant supplémentaire total d environ 0,4 milliards qui serait payé par GE. GE vendrait à Alstom 100% de son activité de signalisation qui représentait un chiffre d affaires d environ $ 500 millions en 2013 et employait salariés. Alstom et GE signeraient également un ensemble d accords de coopération portant sur les services aux locomotives GE en dehors des Etats-Unis, la R&D, l approvisionnement, la fabrication et l assistance commerciale aux Etats- Unis Mise en œuvre Le 4 novembre 2014, au terme de la procédure d information-consultation des instances représentatives du personnel, le Conseil d Administration d Alstom a autorisé la signature du contrat de cession, qu Alstom et GE ont également signé le 4 novembre La demande d autorisation préalable en application de l article L du Code monétaire et financier relatif aux investissements étrangers en France a été déposée par GE le 1er octobre L autorisation a été obtenue le 4 novembre Conformément aux recommandations du code AFEP-Medef, l opération a été soumise lors d une assemblée générale extraordinaire qui s est tenue le 19 décembre 2014 et approuvée à 99,2% par les actionnaires présents ou représentés. 12/116

13 Le soutien exprimé par les actionnaires d Alstom constitue, après l avis des partenaires sociaux et l accord du gouvernement français au titre de la réglementation relative aux investissements étrangers, une étape clé depuis la signature des accords avec GE. L opération est désormais conditionnée à l obtention des autorisations requises sur un plan règlementaire ainsi qu en vertu du contrôle des concentrations dans un certain nombre de juridictions. Le contrat de cession prévoit que si les conditions suspensives à la réalisation de l opération ne sont pas satisfaites au plus tard le 30 novembre 2015, chacune des parties pourra résilier le contrat de cession conformément aux termes de celui-ci. La Commission européenne a ouvert, le 23 février 2015, une phase d étude approfondie de l opération (dite «phase II») notamment sur les conséquences d une telle opération sur l activité des turbines à gaz de grande puissance au sein de l Union européenne et le département américain de la justice (Antitrust division) a requis la production de documents complémentaires. D autres juridictions poursuivent également leurs analyses de la transaction. De telles revues de la part des autorités régulatrices sont communes et Alstom reste confiant dans l issue positive de ces enquêtes. Sous condition de l obtention des autorisations requises sur le plan réglementaire ainsi qu en vertu du contrôle des concentrations, la transaction devrait se réaliser dans les prochains mois. Cette opération serait suivie de la distribution d une partie du produit de cession aux actionnaires qui pourrait être comprise entre 3,5 et 4 milliards d euros par le biais envisagé d une offre publique de rachat d actions. Le montant ainsi que les modalités de distribution seraient précisées à une date ultérieure et soumis à l accord des actionnaires à l issue de la réalisation de la transaction. Une fois l opération réalisée, Alstom se concentrerait sur ses activités dans le domaine du transport et sur ses Alliances avec GE dans le domaine de l Energie Traitement comptable Depuis l approbation de l offre par le Conseil d Administration le 20 juin 2014, et compte-tenu des différentes décisions et approbations obtenues, et prenant en compte la date prévisible de finalisation de l opération de cession des activités Energie, Alstom considère que les conditions d application de la norme IFRS 5, Actifs non courants destinés à la vente et activités non poursuivies, sont remplies : le Groupe a pris la décision de vendre les actifs concernés et considère au 31 mars 2015, la vente comme hautement probable. 13/116

14 Dans les états financiers consolidés, les activités en cours de cession sont présentées comme suit : - les actifs destinés à la vente et les passifs correspondants sont présentés séparément des autres actifs et passifs sur des lignes spécifiques du bilan au 31 mars 2015, sans reclassement de la période comparative au 31 mars 2014 ; - le résultat net des activités non poursuivies réalisé sur l exercice est présenté sur une seule ligne du compte de résultat intitulée «Résultat net des activités non poursuivies». Le compte de résultat des périodes comparatives est également présenté conformément à IFRS 5 et comme détaillé dans la Note 3 «Comparabilité» ; - les flux de trésorerie nets liés à l exploitation, aux investissements et au financement, attribuables aux activités non poursuivies réalisés au cours de l exercice sont présentés dans le tableau des flux de trésorerie du Groupe. La plus-value de cession ainsi que les effets d impôt correspondants seront enregistrés dans les comptes consolidés d Alstom à la date de cession et seront comptabilisés sur la ligne «Résultat net des activités non poursuivies». La valeur de cession sera significativement supérieure à la valeur comptable des actifs nets destinés à la vente Accord entre Alstom et le département américain de la justice Alstom a conclu le 22 décembre 2014 un accord avec le département américain de la justice (DOJ) afin de mettre un terme à l enquête initiée aux Etats-Unis en 2010 sur des filiales du Groupe concernant des allégations de violations potentielles du Foreign Corrupt Practices Act (FCPA). Deux filiales américaines, Alstom Power Inc. et Alstom Grid Inc. (anciennement Alstom T&D Inc.), ont accepté un accord de poursuites différées (deferred prosecution agreements) avec le DOJ relatif aux accusations de violation du FCPA ; si ces deux filiales américaines respectent les termes de leur accord, les poursuites pénales seront abandonnées au bout de trois ans. Une autre filiale d Alstom, Alstom Network Schweiz AG (anciennement Alstom Prom AG), a accepté de plaider coupable de violation des règles anti-corruption du FCPA. En conséquence, la société mère du Groupe, Alstom S.A., a accepté de plaider coupable de non-respect des dispositions du FCPA en matière de tenue des livres comptables et de contrôle interne et de payer une amende d environ $ 772 millions. L accord avec DOJ a par ailleurs stipulé qu aucune partie de l amende ne pourra être transférée à GE dans le cadre de la cession envisagée des activités Energie d Alstom. 14/116

15 Les accords de plaider coupable conclus avec le DOJ sont soumis à l approbation de la juridiction américaine compétente. Il est prévu que le paiement de l amende intervienne 10 jours après l entrée en vigueur du jugement et de la décision rendue sur la base de cette approbation. La décision est actuellement prévue en juin 2015, calendrier qui pourrait être reporté par la juridiction Cession de l activité de fabrication d équipements auxiliaires vapeur L'activité de fabrication d équipements auxiliaires vapeur faisait partie de l offre Vapeur de Thermal Power et intervenait sur les marchés des nouveaux équipements et du service aprèsvente avec trois lignes de produits : les préchauffeurs d'air et chauffeurs gaz-gaz pour les centrales thermiques, les solutions de transfert de chaleur pour la pétrochimie et l'industrie ainsi que les broyeurs pour diverses applications industrielles. La cession de l activité de fabrication d équipements auxiliaires vapeur à un fonds européen d investissement a été finalisée le 29 août En application de l accord signé le 1er avril 2014 d une valeur d entreprise de 730 millions, le prix de cession initial s est élevé à 685 millions et a fait l objet d un ajustement de prix favorable. Le 6 janvier 2015, Alstom a reçu la proposition finale conduisant à un ajustement positif de la plus-value de cession. La plus-value de cession s élève à 295 millions avant impôts ( 201 millions après impôts) et figure dans la ligne «Résultat net des activités non poursuivies» du compte de résultat au 31 mars L activité de fabrication d équipements auxiliaires vapeur faisant partie de Thermal Power, le Groupe présente l ensemble des effets de cette cession (produit de cession, coûts) dans la ligne «Résultat net des activités non poursuivies» du compte de résultat. 15/116

16 Note 2. Principes comptables 2.1. Base d établissement des comptes consolidés Les états financiers consolidés d Alstom de l exercice clos le 31 mars 2015 ont été établis : - conformément au référentiel IFRS (normes et interprétations) publié par l International Accounting Standards Board (IASB) tel qu adopté dans l Union européenne et d application obligatoire au 31 mars 2015 ; - en utilisant les mêmes principes comptables et méthodes d évaluation qu au 31 mars 2014, à l exception des effets des nouvelles normes et interprétations. Les états financiers consolidés au 31 mars 2013, présentés dans le document de référence 2013/14 D déposé à l AMF le 20 mai 2014, sont inclus par référence. Le référentiel intégral des normes adoptées au sein de l Union européenne peut être consulté sur le site Internet de la Commission européenne à l adresse suivante : Nouvelles normes et interprétations d application obligatoire à compter du 1er avril 2014 Nouvelles normes relatives à la consolidation: Etats financiers consolidés (IFRS 10): Cette norme remplace la norme IAS 27, États financiers consolidés et individuels et l interprétation SIC 12, Consolidation Entités ad hoc. Cette norme introduit une nouvelle définition du contrôle. Dans la perspective de la première application de cette norme, le Groupe a entrepris une analyse de ses principales participations pour déterminer le niveau de contrôle exercé compte tenu de cette nouvelle définition du contrôle. Les analyses menées n ont pas conduit à identifier de changements. Partenariats (IFRS 11): Cette norme remplace la norme IAS 31, Participations dans des coentreprises, et l interprétation SIC 13, Entités contrôlées conjointement - Apports non monétaires par des coentrepreneurs. Les changements et impacts résultant de la première application de cette norme sont décrits dans la Note 3 «Comparabilité». 16/116

17 Informations à fournir sur les intérêts détenus dans d autres entités (IFRS 12): Cette norme regroupe l ensemble des informations à fournir lorsqu un investisseur détient des participations dans des filiales, partenariats, entreprises associées et/ou des entités structurées non consolidées, quel que soit le niveau de contrôle ou d influence exercé sur l entité. Participations dans des entreprises associées et des coentreprises (IAS 28 révisée): La norme IAS 28 a été révisée pour être conforme aux exigences de la norme IFRS 11 relatives aux coentreprises comptabilisées selon la méthode de la mise en équivalence (voir ci-dessus). Mesures transitoires (amendements à IFRS 10, IFRS 11 et IFRS 12). Autres: Compensation des actifs financiers et des passifs financiers (amendements à IAS 32) ; Informations sur la valeur recouvrable des actifs non financiers (amendements à IAS 36) ; Novation d instruments dérivés et maintien de la comptabilité de couverture (amendements à IAS 39) ;Les autres amendements d application obligatoire à compter du 1 er avril 2014 n ont pas d incidence significative sur les états financiers consolidés du Groupe Nouvelles normes et interprétations non encore d application obligatoire Nouvelles normes et interprétations adoptées par l Union européenne Droits ou taxes (IFRIC 21) : cette interprétation, d application obligatoire au 1er avril 2015 pour le Groupe, précise la date à laquelle les taxes prélevées par les autorités publiques doivent être provisionnées. Améliorations des IFRS Ces interprétations seront appliquées de manière rétroactive. Le Groupe étudie actuellement leur impact. 17/116

18 Nouvelles normes et interprétations non encore adoptées par l Union européenne Instruments financiers : o Classement et évaluation des actifs financiers (IFRS 9) o Date d application obligatoire et dispositions transitoires (amendements à IFRS 9 et IFRS 7) o Comptabilité de couverture et amendements à IFRS 9, IFRS 7 et IAS 39 Reconnaissance du revenu (IFRS 15) : cette norme sera applicable à compter des exercices ouverts après le 1er janvier 2017 ; Clarification sur les modes d amortissement et de dépréciation acceptables (amendements à IAS 16 et IAS 38) ; Comptabilisation des acquisitions d intérêts dans les opérations conjointes (amendements à IFRS 11) ; Amendement aux normes IFRS10 et IAS28 visant à préciser le traitement comptable des ventes ou apports d'actifs à une entité associée ou une joint-venture ; Amendement à la norme IAS 19 R Avantages du personnel : contribution des membres du personnel à un régime de prestations définies ; Améliorations aux IFRS et IFRS Le Groupe mène actuellement une analyse pour identifier les impacts attendus de la première application de ces nouveaux textes Recours à des estimations Pour pouvoir établir des états financiers consolidés conformes aux normes IFRS, la Direction est amenée à procéder à certaines estimations et à retenir des hypothèses qu elle considère comme réalistes et raisonnables. Ces estimations et hypothèses peuvent affecter le montant des actifs et des passifs, les capitaux propres, le résultat, ainsi que le montant des actifs et passifs éventuels, tels que présentés à la date de clôture. La Direction revoit régulièrement ces estimations sur la base des informations dont elle dispose. Lorsque les événements et les circonstances connaissent des évolutions non conformes aux attentes, les résultats réels peuvent différer de ces estimations. 18/116

19 Les principales méthodes comptables dont l application nécessite le recours à des estimations portent sur les éléments suivants : - Comptabilisation du chiffre d affaires et de la marge des contrats de construction et de services à long terme et provisions y afférant Le chiffre d affaires et la marge brute des contrats de construction et contrats de services à long terme sont comptabilisés en fonction de l'état d'avancement défini par des jalons. De plus, si la revue du projet laisse apparaître une marge brute négative, la perte à terminaison estimée est immédiatement constatée. Le chiffre d affaires et la marge sont ainsi comptabilisés à partir d une estimation du chiffre d affaires et des coûts à terminaison qui est sujette à révision au fur et à mesure de l avancement du contrat. Le montant total des produits et des charges attendus au titre d un contrat traduit la meilleure estimation de la Direction des avantages et obligations futurs attendus pour ce contrat. Les hypothèses retenues pour déterminer les obligations actuelles et futures tiennent compte des contraintes technologiques, commerciales et contractuelles, évaluées pour chaque contrat. La commercialisation de produits hautement technologiques expose le Groupe à des risques de défaut de ses produits qui dépassent largement le champ d application des clauses de garantie habituellement applicables aux fournisseurs d équipements. Les obligations afférentes aux contrats de construction peuvent se traduire par des pénalités pour retard pris dans le calendrier d exécution d un contrat ou par une augmentation imprévue des coûts due aux modifications du projet, au non-respect des obligations d un fournisseur ou d un sous-traitant ou à des retards engendrés par des événements ou des situations imprévues. De même, les obligations de garantie sont affectées par les taux de défaillance des produits, l usure des matériels et le coût des opérations à réaliser pour revenir à un service normal. Bien que le Groupe procède à une évaluation régulière et individualisée des risques, contrat par contrat, le coût réel entraîné par les obligations liées à un contrat peut s avérer supérieur au montant initialement estimé. Il peut donc se révéler nécessaire de procéder à une réestimation du chiffre d affaires et des coûts à terminaison lorsque le contrat est encore en cours ou à une ré-estimation des provisions lorsque le contrat est achevé. - Estimation des provisions sur litiges Le Groupe identifie et analyse régulièrement les litiges en cours et le cas échéant évalue les provisions sur la base de la meilleure estimation à la date de clôture de la sortie de ressources 19/116

20 requise pour éteindre l obligation. Ces estimations prennent en considération l information disponible et l éventail des résultats possibles. - Evaluation des impôts différés actifs La détermination du niveau de reconnaissance des impôts différés actif exige l exercice du jugement de la Direction. Les sources futures de résultat taxable et les effets des stratégies fiscales d ensemble du Groupe sont pris en considération pour cet exercice. Cette évaluation est réalisée à partir d une revue détaillée des impôts différés par juridiction fiscale en prenant en compte la performance opérationnelle passée, présente et à venir, associée aux contrats en carnet, le budget et le plan à 3 ans, la durée du report en arrière et la date d expiration des déficits fiscaux reportables en avant. - Evaluation des actifs et passifs sur engagements de retraite et avantages assimilés L évaluation par le Groupe des actifs et passifs afférents aux régimes à prestations définies requiert l utilisation de données statistiques et autres paramètres visant à anticiper des évolutions futures. Ces paramètres incluent le taux d actualisation, le taux d augmentation des salaires ainsi que les taux de rotation et de mortalité. Dans le cas où les hypothèses actuarielles s avéreraient significativement différentes des données réelles observées ultérieurement, il pourrait en résulter une modification substantielle du montant de la charge sur engagements de retraite et avantages assimilés comptabilisée en compte de résultat, des gains et pertes actuariels reconnus en autres éléments du résultat global, ainsi que des actifs et passifs liés à ces engagements présentés au bilan. - Evaluation des actifs Le modèle des flux futurs de trésorerie actualisés mis en œuvre pour déterminer la valeur recouvrable des groupes d unités génératrices de trésorerie auxquels sont affectés les écarts d acquisition nécessite l utilisation d un certain nombre de paramètres parmi lesquels les estimations de flux futurs de trésorerie, les taux d actualisation ainsi que d autres variables et requiert donc, l exercice du jugement de façon substantielle. Les tests de dépréciation sur les immobilisations incorporelles et corporelles sont également fondés sur des hypothèses. Toute dégradation dans le futur des conditions de marché ou la réalisation de faibles performances opérationnelles pourrait se traduire par l incapacité de recouvrer leur valeur nette comptable actuelle. - Stocks et en-cours Les stocks et en-cours sont évalués à la plus faible valeur, soit de leur coût, soit de leur valeur nette de réalisation. Les dépréciations sont calculées sur la base d une analyse des évolutions prévisibles de la demande, de la technologie et des conditions de marché afin d identifier les 20/116

Etats financiers consolidés

Etats financiers consolidés Etats financiers consolidés Exercice clos le 31 mars 2013 1/105 COMPTE DE RESULTAT CONSOLIDE Exercice clos le (en millions d' ) Note 31 mars 2013 31 mars 2012 CHIFFRE D'AFFAIRES (4) 20 26 9 19 934 Coût

Plus en détail

Norme internationale d information financière 5 Actifs non courants détenus en vue de la vente et activités abandonnées

Norme internationale d information financière 5 Actifs non courants détenus en vue de la vente et activités abandonnées Norme internationale d information financière 5 Actifs non courants détenus en vue de la vente et activités abandonnées Objectif 1 L objectif de la présente norme est de spécifier la comptabilisation d

Plus en détail

Etats financiers consolidés

Etats financiers consolidés Etats financiers consolidés Exercice clos le 31 mars 2014 1/98 COMPTE DE RESULTAT CONSOLIDE (en millions d' ) Note 31 mars 2014** 31 mars 2013* Chiffre d'affaires (5) 20 26 9 20 26 9 Coût des ventes (16

Plus en détail

2013 Comptes de Bouygues et de ses filiales

2013 Comptes de Bouygues et de ses filiales Présentation des RÉSULTATS ANNUELS 2013 Comptes de Bouygues et de ses filiales 26 février 2014 32 Hoche - Paris Table des matières GROUPE BOUYGUES...2 Bilan consolidé...2 Compte de résultat consolidé...3

Plus en détail

Etats financiers consolidés

Etats financiers consolidés Etats financiers consolidés Exercice clos le 31 mars 2012 1/98 COMPTES DE RESULTAT CONSOLIDES Exercice clos le (en millions d' ) Note 31 mars 2012 31 mars 2011 CHIFFRE D'AFFAIRES (4) 19 934 20 923 Coût

Plus en détail

TRANSITION AUX NORMES IFRS (International Financial Reporting Standards)

TRANSITION AUX NORMES IFRS (International Financial Reporting Standards) TRANSITION AUX NORMES IFRS (International Financial Reporting Standards) CONTEXTE En application du règlement européen n 1606/2002 adopté le 19 juillet 2002, les sociétés faisant appel public à l épargne

Plus en détail

SOFT COMPUTING TRANSITION AUX IFRS 3- PRESENTATION DES NORMES ET INTERPRETATIONS APPLIQUEES

SOFT COMPUTING TRANSITION AUX IFRS 3- PRESENTATION DES NORMES ET INTERPRETATIONS APPLIQUEES SOFT COMPUTING TRANSITION AUX 1- CONTEXTE DE LA PUBLICATION 2- ORGANISATION DU PROJET DE CONVERSION 3- PRESENTATION DES NORMES ET INTERPRETATIONS APPLIQUEES 4- TABLEAU DE RAPPROCHEMENT DES CAPITAUX PROPRES

Plus en détail

COMPTES CONSOLIDES DU GROUPE BOUYGUES

COMPTES CONSOLIDES DU GROUPE BOUYGUES BILAN CONSOLIDE AU 30 SEPTEMBRE 2008 ACTIF 09/2008 12/2007 09/2007 Net Net Net Immobilisations corporelles 5 948 5 564 5 271 Immobilisations incorporelles 1 166 1 073 1 013 Goodwill 5 164 5 123 5 086 Entités

Plus en détail

LEGRAND INFORMATIONS FINANCIERES CONSOLIDEES NON AUDITEES 30 SEPTEMBRE 2014. Sommaire. Compte de résultat consolidé 2.

LEGRAND INFORMATIONS FINANCIERES CONSOLIDEES NON AUDITEES 30 SEPTEMBRE 2014. Sommaire. Compte de résultat consolidé 2. LEGRAND INFORMATIONS FINANCIERES CONSOLIDEES NON AUDITEES 30 SEPTEMBRE 2014 Sommaire Compte de résultat consolidé 2 Bilan consolidé 3 Tableau des flux de trésorerie consolidés 5 Notes annexes 6 Compte

Plus en détail

COMPTES DE GROUPE Consolidation et présentation de participations

COMPTES DE GROUPE Consolidation et présentation de participations La nouvelle Swiss GAAP RPC 30 regroupe toutes les règles applicables aux comptes. Ce qui implique que toutes les autres Swiss GAAP RPC font référence aux comptes individuels. Quelles sont les questions

Plus en détail

COMPTES CONSOLIDÉS 2014

COMPTES CONSOLIDÉS 2014 COMPTES CONSOLIDÉS 2014 Société anonyme au capital de 4 525 352,30 euros 6, Place colonel Bourgoin 75012 Paris 418 093 761 R.C.S. Paris www.hi-media.com COMPTES CONSOLIDÉS 2014 2 Sommaire NOTES SUR LES

Plus en détail

Chapitre 7 Consolidation et comptes de groupes

Chapitre 7 Consolidation et comptes de groupes Chapitre 7 Consolidation et comptes de groupes Comptabilité approfondie Chapitre 7 1 Pourquoi consolider? La société A a acheté la société B. La somme payée s élève à 9 500 par achat des titres du capital

Plus en détail

Norme Comptable Internationale 28 Participations dans des entreprises associées et des coentreprises

Norme Comptable Internationale 28 Participations dans des entreprises associées et des coentreprises Norme Comptable Internationale 28 Participations dans des entreprises associées et des coentreprises Objectif 1 L objectif de la présente norme est de prescrire le traitement comptable des participations

Plus en détail

PRÉSENTATION DES ÉTATS FINANCIERS IAS 1. Mr ABBOUDI MED

PRÉSENTATION DES ÉTATS FINANCIERS IAS 1. Mr ABBOUDI MED PRÉSENTATION DES ÉTATS FINANCIERS IAS 1 Mr ABBOUDI MED Presentations des etats financiers 1 Objectifs et composants 2 Principe de préparations des E F 3 Principe d identifications des E F 4 Période couverte

Plus en détail

ED 2009/02 Impôt sur le résultat Les nouvelles propositions de l IASB. 9 Juin 2009

ED 2009/02 Impôt sur le résultat Les nouvelles propositions de l IASB. 9 Juin 2009 ED 2009/02 Impôt sur le résultat Les nouvelles propositions de l IASB 9 Juin 2009 Contexte du projet Projet de convergence court terme avec les US GAAP depuis 2002 Discussions FASB pour modifier SFAS 109

Plus en détail

PRINCIPES ET MÉTHODES COMPTABLES

PRINCIPES ET MÉTHODES COMPTABLES PRINCIPES ET MÉTHODES COMPTABLES 1. INFORMATIONS GÉNÉRALES IMMOBEL (ci-après dénommée la «Société») est une société anonyme de droit belge dont le siège social est établi Rue de la Régence 58 à 1000 Bruxelles.

Plus en détail

* ex Legrand Holding SA - 1/9 - LEGRAND * COMPTES CONSOLIDES INTERMEDIAIRES NON AUDITES 31 mars 2006. Sommaire

* ex Legrand Holding SA - 1/9 - LEGRAND * COMPTES CONSOLIDES INTERMEDIAIRES NON AUDITES 31 mars 2006. Sommaire LEGRAND * COMPTES CONSOLIDES INTERMEDIAIRES NON AUDITES 31 mars 2006 Sommaire Compte de résultat consolidé 2 Bilan consolidé 3 Tableau de flux de trésorerie consolidés 5 Notes annexes 6 * ex Legrand Holding

Plus en détail

Comptes statutaires résumés Groupe Delhaize SA

Comptes statutaires résumés Groupe Delhaize SA Comptes statutaires résumés Groupe Delhaize SA Le résumé des comptes annuels de la société Groupe Delhaize SA est présenté ci-dessous. Conformément au Code des Sociétés, les comptes annuels complets, le

Plus en détail

20.3 ÉTATS FINANCIERS CONSOLIDÉS AU 31 DÉCEMBRE 2014

20.3 ÉTATS FINANCIERS CONSOLIDÉS AU 31 DÉCEMBRE 2014 AU 31 DÉCEMBRE 2014 Bilan consolidé 86 État du compte de résultat consolidé 88 État du résultat global consolidé 89 Variation de la trésorerie consolidée 90 Variation des capitaux propres consolidés 91

Plus en détail

Groupe Ipsos *** Comptes consolidés

Groupe Ipsos *** Comptes consolidés Groupe Ipsos *** Comptes consolidés pour l exercice clos le 31 décembre 2013 Comptes consolidés du groupe Ipsos au 31 décembre 2013 Page 2/61 SOMMAIRE 1. Compte de résultat consolidé... 4 2. Etat du résultat

Plus en détail

BILAN ET COMPTE DE RÉSULTAT CONSOLIDÉS AU 31.12.2013

BILAN ET COMPTE DE RÉSULTAT CONSOLIDÉS AU 31.12.2013 BILAN ET COMPTE DE RÉSULTAT CONSOLIDÉS AU 31.12.2013 Le Conseil d Administration du 19 février 2014 a arrêté et autorisé la publication des comptes consolidés de Safran et celle du compte de résultat ajusté

Plus en détail

Numericable Group. Informations financières consolidées sélectionnées au 31 mars 2014. (Non auditées)

Numericable Group. Informations financières consolidées sélectionnées au 31 mars 2014. (Non auditées) Informations financières consolidées sélectionnées au Tour Ariane 5, place de la Pyramide 92088 Puteaux La Défense Cedex Informations financières consolidées sélectionnées au COMPTE DE RESULTAT CONSOLIDE

Plus en détail

COMPTES CONSOLIDÉS EXERCICE 2013

COMPTES CONSOLIDÉS EXERCICE 2013 4 COMPTES CONSOLIDÉS EXERCICE 2013 1 Compte de résultat consolidé 2 2 État de résultat global consolidé 3 3 Bilan consolidé 4 4 Tableau des flux de trésorerie consolidés 5 5 Tableau de variation des capitaux

Plus en détail

Informations financières concernant le patrimoine, la situation financière et les résultats

Informations financières concernant le patrimoine, la situation financière et les résultats Informations financières concernant le patrimoine, la situation financière et les résultats Informations financières historiques Compte de résultat consolidé Milliers d'euros Notes 31 mars 2014 31 mars

Plus en détail

VEOLIA ENVIRONNEMENT - Etats financiers consolidés au 31 décembre 2013 Etats financiers consolidés Au 31 décembre 2013

VEOLIA ENVIRONNEMENT - Etats financiers consolidés au 31 décembre 2013 Etats financiers consolidés Au 31 décembre 2013 Etats financiers consolidés 31 décembre 2013 Sommaire ETATS FINANCIERS CONSOLIDES... 1 COMPTES CONSOLIDES... 4 1.1 État de la situation financière consolidée... 4 1.2 Compte de résultat consolidé... 6

Plus en détail

BILAN ET COMPTE DE RÉSULTAT CONSOLIDÉS AU 31.12.2014

BILAN ET COMPTE DE RÉSULTAT CONSOLIDÉS AU 31.12.2014 BILAN ET COMPTE DE RÉSULTAT CONSOLIDÉS AU 31.12.2014 Le Conseil d Administration du 24 février 2015 a arrêté et autorisé la publication des comptes consolidés de Safran et celle du compte de résultat ajusté

Plus en détail

RAPPORT FINANCIER 2012

RAPPORT FINANCIER 2012 RAPPORT FINANCIER 2012 BILAN CONSOLIDÉ IFRS AU 31 DÉCEMBRE 2012 Actif (en milliers d euros) Notes Montant brut Exercice 2012 Amort. Prov. Montant net Exercice 2011 Montant net Actifs non courants Immobilisations

Plus en détail

Norme comptable internationale 21 Effets des variations des cours des monnaies étrangères

Norme comptable internationale 21 Effets des variations des cours des monnaies étrangères Norme comptable internationale 21 Effets des variations des cours des monnaies étrangères Objectif 1 Une entité peut exercer des activités à l international de deux manières. Elle peut conclure des transactions

Plus en détail

BILAN CONSOLIDE ACTIF IMMOBILISE 6 605 2 009 4 596 3 960 CAPITAUX PROPRES DE L'ENSEMBLE 18 825 16 232

BILAN CONSOLIDE ACTIF IMMOBILISE 6 605 2 009 4 596 3 960 CAPITAUX PROPRES DE L'ENSEMBLE 18 825 16 232 GROUPE TRILOGIQ BILAN CONSOLIDE En KEuros ACTIF 30/09/2007 31/03/2007 PASSIF 30/09/2007 31/03/2007 Note Brut Amortis. Net Note Annexe et provisions Annexe ACTIF IMMOBILISE 6 605 2 009 4 596 3 960 CAPITAUX

Plus en détail

NORME IAS 01 LA PRÉSENTATION DES ÉTATS FINANCIERS

NORME IAS 01 LA PRÉSENTATION DES ÉTATS FINANCIERS NORME IAS 01 LA PRÉSENTATION DES ÉTATS FINAIERS UNIVERSITE NAY2 Marc GAIGA - 2009 Table des matières NORME IAS 01 : LA PRÉSENTATION DES ÉTATS FINAIERS...3 1.1. LA PRÉSENTATION SUCCITE DE LA NORME...3 1.1.1.

Plus en détail

GROUPE ADTHINK MEDIA COMPTES CONSOLIDÉS AU 31 DÉCEMBRE 2012

GROUPE ADTHINK MEDIA COMPTES CONSOLIDÉS AU 31 DÉCEMBRE 2012 GROUPE COMPTES CONSOLIDÉS AU 31 DÉCEMBRE 2012 Bilan consolidé ACTIF 31/12/2012 31/12/2011 Ecarts d'acquisition I 3 833 125 4 477 527 Capital souscrit non appelé IMMOBILISATIONS INCORPORELLES Frais d'établissement

Plus en détail

RÈGLES D ÉVALUATION IFRS

RÈGLES D ÉVALUATION IFRS UNIBRA Société anonyme Siège social : avenue des Arts, 40 à 1040 Bruxelles n d entreprise : 0402833179 RÈGLES D ÉVALUATION IFRS Les principes comptables et les règles d évaluation appliqués aux comptes

Plus en détail

SATIMO SITUATION CONSOLIDEE AU 30.09.2008

SATIMO SITUATION CONSOLIDEE AU 30.09.2008 SATIMO SITUATION CONSOLIDEE AU 30.09.2008 2. 1. PRESENTATION DE LA SITUATION CONSOLIDEE 30.09.2008 1.1. BILAN Le bilan consolidé au 30 septembre est le suivant : LIBELLES (EN K ) 30.09.2008 31.03.2008

Plus en détail

ETATS FINANCIERS CONSOLIDES

ETATS FINANCIERS CONSOLIDES ETATS FINANCIERS CONSOLIDES Exercice 2005 SOMMAIRE ETATS FINANCIERS CONSOLIDES ETABLIS SELON LES NORMES COMPTABLES IFRS ADOPTEES PAR L UNION EUROPEENNE PREAMBULE 1 COMPTE DE RESULTAT DE L EXERCICE 2005

Plus en détail

NORME IAS 07 LE TABLEAU DES FLUX DE TRÉSORERIE

NORME IAS 07 LE TABLEAU DES FLUX DE TRÉSORERIE NORME IAS 07 LE TABLEAU DES FLUX DE TRÉSORERIE UNIVERSITE NANCY2 Marc GAIGA - 2009 Table des matières NORME IAS 12 : IMPÔTS SUR LE RÉSULTAT...3 1.1. LA PRÉSENTATION SUCCINCTE DE LA NORME...3 1.1.1. L esprit

Plus en détail

Les instruments financiers

Les instruments financiers Comparaison des normes comptables tunisiennes avec les normes comptables internationales 1 Les instruments financiers L IAS 32 définit les instruments financiers comme étant tout contrat qui donne lieu

Plus en détail

Groupe PwC Audit. États financiers consolidés Exercice de 12 mois clos le 30 juin 2007

Groupe PwC Audit. États financiers consolidés Exercice de 12 mois clos le 30 juin 2007 États financiers consolidés Exercice de 12 mois clos le 30 juin 2007 Sommaire 01 Bilan consolidé 5 02 Compte de résultat consolidé 6 03 Tableau de variation des capitaux propres consolidés 7 04 Tableau

Plus en détail

Norme comptable relative aux placements dans les entreprises d assurances et/ou de réassurance NC31

Norme comptable relative aux placements dans les entreprises d assurances et/ou de réassurance NC31 Norme comptable relative aux placements dans les entreprises d assurances et/ou de réassurance NC31 OBJECTIF DE LA NORME 01 L entreprise d assurance et/ou de réassurance doit disposer à son actif, en couverture

Plus en détail

Principes et définitions. Titre I - Objet et principes de la comptabilité

Principes et définitions. Titre I - Objet et principes de la comptabilité Principes et définitions Titre I - Objet et principes de la comptabilité Chapitre I - Champ d'application 110-1. Les dispositions du présent règlement s appliquent à toute personne physique ou morale soumise

Plus en détail

GROUPE. Comptes consolidés. Au 31décembre 2013

GROUPE. Comptes consolidés. Au 31décembre 2013 GROUPE Comptes consolidés Au 31décembre 2013 1 SOMMAIRE SOMMAIRE... 2 BILAN CONSOLIDE... 3 COMPTE DE RESULTAT... 4 TABLEAU DES FLUX DE TRESORERIE... 5 PRINCIPES ET METHODES... 6 PRINCIPES ET METHODES DE

Plus en détail

COMPTES CONSOLIDES AU 31 DECEMBRE 2015

COMPTES CONSOLIDES AU 31 DECEMBRE 2015 COMPTES CONSOLIDES AU 31 DECEMBRE 2015 Sommaire Compte de résultat consolidé 2 Etat du résultat global consolidé 3 Etat de la situation financière consolidée 4 Tableau des flux de trésorerie consolidé

Plus en détail

Norme comptable internationale 7 Tableau des flux de trésorerie

Norme comptable internationale 7 Tableau des flux de trésorerie Norme comptable internationale 7 Tableau des flux de trésorerie Objectif Les informations concernant les flux de trésorerie d une entité sont utiles aux utilisateurs des états financiers car elles leur

Plus en détail

États financiers consolidés résumés du GROUPE CGI INC. Pour les périodes de trois mois closes les 31 décembre 2012 et 2011 (non audités)

États financiers consolidés résumés du GROUPE CGI INC. Pour les périodes de trois mois closes les 31 décembre 2012 et 2011 (non audités) États financiers consolidés résumés du GROUPE CGI INC. (non audités) États consolidés résumés du résultat Pour les périodes de trois mois closes les 31 décembre (en milliers de dollars canadiens, sauf

Plus en détail

BILAN ET COMPTE DE RÉSULTAT CONSOLIDÉS AU 30.06.2015

BILAN ET COMPTE DE RÉSULTAT CONSOLIDÉS AU 30.06.2015 BILAN ET COMPTE DE RÉSULTAT CONSOLIDÉS AU 30.06.2015 Le Conseil d Administration du 29 juillet 2015 a arrêté et autorisé la publication des comptes consolidés de Safran et celle du compte de résultat ajusté

Plus en détail

GROUPE NSE INDUSTRIES. Comptes intermédiaires consolidés Période du 1 er janvier au 30 juin 2014

GROUPE NSE INDUSTRIES. Comptes intermédiaires consolidés Période du 1 er janvier au 30 juin 2014 GROUPE NSE INDUSTRIES Comptes intermédiaires consolidés Période du 1 er janvier au 30 juin 2014 BILAN (en milliers d euros) ACTIF Note 30/06/14 30/06/13 Ecarts d'acquisition 1 3 872 3 972 Immobilisations

Plus en détail

Comptes Consolidés 2014

Comptes Consolidés 2014 Comptes Consolidés 2014 Page 1 4.2 Comptes consolidés 4.2.1 Compte de résultat consolidé... 3 4.2.2 Résultat global consolidé... 4 4.2.3 Situation financière consolidée... 5 4.2.4 Variation des capitaux

Plus en détail

Norme internationale d information financière 1 Première application des Normes internationales d information financière

Norme internationale d information financière 1 Première application des Normes internationales d information financière IFRS 1 Norme internationale d information financière 1 Première application des Normes internationales d information financière Objectif 1 L objectif de la présente Norme est d assurer que les premiers

Plus en détail

MGI GROUPE COMPTES CONSOLIDES AU 31 DECEMBRE 2009 SOMMAIRE TABLEAU DE VARIATION DES CAPITAUX PROPRES METHODES COMPTABLES ET NOTES EXPLICATIVES

MGI GROUPE COMPTES CONSOLIDES AU 31 DECEMBRE 2009 SOMMAIRE TABLEAU DE VARIATION DES CAPITAUX PROPRES METHODES COMPTABLES ET NOTES EXPLICATIVES MGI GROUPE COMPTES CONSOLIDES AU 31 DECEMBRE 2009 SOMMAIRE BILANS COMPTES DE RESULTAT TABLEAU DE VARIATION DES CAPITAUX PROPRES TABLEAU DES FLUX DE TRESORERIE METHODES COMPTABLES ET NOTES EXPLICATIVES

Plus en détail

Normes internationales d information financière États financiers modèles 2011 sans application anticipée

Normes internationales d information financière États financiers modèles 2011 sans application anticipée Normes internationales d information financière États financiers modèles sans application anticipée 1 États financiers pour l exercice 31 décembre Les états financiers modèles de la pour l exercice 31

Plus en détail

ABCD KPMG Entreprises Pays de l'ain et du Lyonnais 51 rue de Saint-Cyr CS 60409 69338 Lyon Cedex 09 France

ABCD KPMG Entreprises Pays de l'ain et du Lyonnais 51 rue de Saint-Cyr CS 60409 69338 Lyon Cedex 09 France ABCD KPMG Entreprises Pays de l'ain et du Lyonnais 51 rue de Saint-Cyr CS 60409 69338 Lyon Cedex 09 France Téléphone : +33 (0)4 37 64 78 00 Télécopie : +33 (0)4 37 64 78 78 Site internet : www.kpmg.fr

Plus en détail

RAPPORT D ACTIVITE DU DIRECTOIRE PREMIER SEMESTRE 2013

RAPPORT D ACTIVITE DU DIRECTOIRE PREMIER SEMESTRE 2013 ASSYSTEM SA Société anonyme à Directoire et Conseil de Surveillance au capital de 19 219 840 Euros Siège social : 70 Boulevard de Courcelles 75017 PARIS RCS PARIS B 412 076 937 RAPPORT D ACTIVITE DU DIRECTOIRE

Plus en détail

ETATS FINANCIERS CONSOLIDES

ETATS FINANCIERS CONSOLIDES ETATS FINANCIERS CONSOLIDES 31 DECEMBRE 2002 BILANS CONSOLIDES Avant répartition ACTIF Note au 31 décembre au 31 décembre au 31 décembre en millions d'euros 2002 2001 2000 Immobilisations incorporelles

Plus en détail

10 ELEMENTS FINANCIERS

10 ELEMENTS FINANCIERS 10 ELEMENTS FINANCIERS Page Etats financiers consolidés 223 Notes annexes aux comptes consolidés 230 Rapport des Commissaires aux comptes sur les comptes consolidés 343 Comptes sociaux 345 Notes annexes

Plus en détail

Comparaison des normes IFRS et des PCGR du Canada Édition n 6 Conversion de devises

Comparaison des normes IFRS et des PCGR du Canada Édition n 6 Conversion de devises Comparaison des normes IFRS et des PCGR du Canada Édition n 6 Conversion de devises Les normes IFRS et PCGR du Canada constituent des cadres fondés sur des principes; de ce point de vue, bon nombre de

Plus en détail

Numericable SFR. Informations financières consolidées sélectionnées au 31 mars 2015. (Non auditées)

Numericable SFR. Informations financières consolidées sélectionnées au 31 mars 2015. (Non auditées) 1, Square Bela Bartok 75015 Paris COMPTE DE RESULTAT CONSOLIDE (NON AUDITE) Période de 3 mois close le (en millions d'euros) 31 mars 2015 31 mars 2014 Chiffre d'affaires 2 740 328 Achats externes (1 489)

Plus en détail

Communiqué de presse. Le 5 novembre 2014

Communiqué de presse. Le 5 novembre 2014 Communiqué de presse Le 5 novembre 2014 Alstom : niveau record de commandes et amélioration de la profitabilité au premier semestre 2014/15, Etapes clés franchies dans le projet avec General Electric Dans

Plus en détail

Comptes consolidés Exercice clos le 31 décembre 2013

Comptes consolidés Exercice clos le 31 décembre 2013 Comptes consolidés Exercice clos le 31 décembre 2013 Sommaire Etats de synthèse Compte de résultat consolidé... 3 Etat du résultat global consolidé... 3 Etat consolidé de la situation financière... 4 Tableau

Plus en détail

Transition aux normes IFRS. Informations financières consolidées préliminaires 2004

Transition aux normes IFRS. Informations financières consolidées préliminaires 2004 Transition aux normes IFRS Informations financières consolidées préliminaires 2004 Compte de résultat consolidé IFRS préliminaire 4 Bilan consolidé IFRS préliminaire 5 Tableau de variation des capitaux

Plus en détail

La société mère : Rapport de gestion exercice clos le 31 décembre 2010 (dont

La société mère : Rapport de gestion exercice clos le 31 décembre 2010 (dont La société mère : Rapport de gestion exercice clos le 31 décembre 2010 (dont résultats et autres renseignements caractéristiques de la société au cours des cinq derniers exercices) La société mère : Comptes

Plus en détail

Compte de Résultat Consolidé

Compte de Résultat Consolidé Compte de Résultat Consolidé (en millions d'euros) 30.06.2004 31.12.2003 30.06.2003 Chiffre d'affaires 4 984,4 8 780,3 4 235,9 Coûts des ventes (2 854,5) (5 063,1) (2 460,3) Recherche et développement

Plus en détail

COMPTES CONSOLIDES SEMESTRIELS DU GROUPE LISI ELEMENTS FINANCIERS AU 30 JUIN 2005 AUX NORMES IFRS

COMPTES CONSOLIDES SEMESTRIELS DU GROUPE LISI ELEMENTS FINANCIERS AU 30 JUIN 2005 AUX NORMES IFRS COMPTES CONSOLIDES SEMESTRIELS DU GROUPE LISI ELEMENTS FINANCIERS AU 30 JUIN 2005 AUX NORMES IFRS A B C D E F G Compte de résultat consolidé Bilan consolidé Tableau des flux de trésorerie consolidés Variation

Plus en détail

NC 35 Norme comptable relative aux états financiers consolidés

NC 35 Norme comptable relative aux états financiers consolidés NC 35 Norme comptable relative aux états financiers consolidés Champ d'application 1. La présente norme doit être appliquée à la préparation et à la présentation des états financiers consolidés d'un groupe

Plus en détail

TABLEAU DE VARIATION DES CAPITAUX PROPRES

TABLEAU DE VARIATION DES CAPITAUX PROPRES TABLEAU DE VARIATION DES CAPITAUX PROPRES Capital Réserves Résultat Capitaux propres Totaux Dont Part des tiers Au 1 er janvier 2005 873.168 3.551.609-842.682 3.582 095 456.924 Affectation résultat 2004-842.682

Plus en détail

COMPTE DE RÉSULTAT CONSOLIDÉ

COMPTE DE RÉSULTAT CONSOLIDÉ COMPTE DE RÉSULTAT CONSOLIDÉ 3 ème trimestre 2 ème trimestre 3 ème trimestre Chiffre d'affaires 40 580 44 715 60 363 Droits d'accises (5 683) (5 446) (6 141) Produits des ventes 34 897 39 269 54 222 Achats,

Plus en détail

GROUPE INGENICO Comptes consolidés

GROUPE INGENICO Comptes consolidés GROUPE INGENICO Comptes consolidés 31 décembre 2014 Ingenico - Comptes consolidés 31 décembre 2014 I. COMPTES DE RESULTAT CONSOLIDES Au titre des exercices clos les 31 décembre 2014 et 2013 (en milliers

Plus en détail

Veolia Environnement - Etats financiers consolidés au 31 décembre 2011 Projet En cours d audit. Etats financiers consolidés Au 31 décembre 2011

Veolia Environnement - Etats financiers consolidés au 31 décembre 2011 Projet En cours d audit. Etats financiers consolidés Au 31 décembre 2011 Veolia Environnement - Etats financiers consolidés au 2011 Projet En cours d audit Etats financiers consolidés 2011 Veolia Environnement - Etats financiers consolidés au 2011 Projet En cours d audit Sommaire

Plus en détail

L 311/6 Journal officiel de l Union européenne 26.11.2009

L 311/6 Journal officiel de l Union européenne 26.11.2009 L 311/6 Journal officiel de l Union européenne 26.11.2009 RÈGLEMENT (CE) N o 1136/2009 DE LA COMMISSION du 25 novembre 2009 modifiant le règlement (CE) n o 1126/2008 de la Commission portant adoption de

Plus en détail

COMPTES CONSOLIDÉS 2014

COMPTES CONSOLIDÉS 2014 COMPTES CONSOLIDÉS 2014 COMPTES CONSOLIDÉS 2014 2 1 Compte de résultat consolidé 2 2 État du résultat global consolidé 3 3 État de la situation financière consolidée 4 4 Tableau des flux de trésorerie

Plus en détail

Contrats à long terme

Contrats à long terme CONSEIL NATIONAL DE LA COMPTABILITÉ AVIS N 99-10 Contrats à long terme 1. Définition et champ d'application des contrats à long terme 2. Constatation des produits et des charges. 3. Inventaire des produits

Plus en détail

PRINCIPAUX INDICATEURS

PRINCIPAUX INDICATEURS 30 juin 2006 RESULTAT DE L DE L EXERCICE 2005 2005-200 2006 (Période du 1 er avril 2005 au 31 mars 2006) PRINCIPAUX INDICATEURS Chiffres Chiffres Chiffres En millions d euros consolidés consolidés consolidés

Plus en détail

PROJET REGROUPEMENTS D ENTREPRISES PHASE II

PROJET REGROUPEMENTS D ENTREPRISES PHASE II PROJET REGROUPEMENTS D ENTREPRISES PHASE II Ces transparents sont fondés sur les conclusions préliminaires de l IASB telles qu elles ont été rendues publiques sur le site de l IASB. Le Board peut à tout

Plus en détail

1. Introduction. 1.1. Changement de référentiel comptable

1. Introduction. 1.1. Changement de référentiel comptable 1 SOMMAIRE 1. Introduction...3 1.1. Changement de référentiel comptable...3 1.2. Calendrier de transition aux normes IAS/IFRS...3 1.3. Organisation du projet de conversion...4 1.4. Retraitements liés à

Plus en détail

AUTORITE DES NORMES COMPTABLES NOTE DE PRESENTATION DU REGLEMENT DE l ANC n 2010-01 DU 3 JUIN 2010

AUTORITE DES NORMES COMPTABLES NOTE DE PRESENTATION DU REGLEMENT DE l ANC n 2010-01 DU 3 JUIN 2010 AUTORITE DES NORMES COMPTABLES NOTE DE PRESENTATION DU REGLEMENT DE l ANC n 2010-01 DU 3 JUIN 2010 Relatif aux modalités de première application du règlement du CRC n 99-02 par les sociétés dont les instruments

Plus en détail

Amendements de la Norme internationale d information financière 7 Instruments financiers: Informations à fournir

Amendements de la Norme internationale d information financière 7 Instruments financiers: Informations à fournir Amendements de la Norme internationale d information financière 7 Instruments financiers: Informations à fournir Le paragraphe 27 est modifié. Les paragraphes 27A et 27B sont ajoutés. Importance des instruments

Plus en détail

1. Introduction à la notion de consolidation 2. Procédure de consolidation 3. Opérations de Retraitements 4. Enjeux de la consolidation 5.

1. Introduction à la notion de consolidation 2. Procédure de consolidation 3. Opérations de Retraitements 4. Enjeux de la consolidation 5. 28/05/14 1 1. Introduction à la notion de consolidation 2. Procédure de consolidation 3. Opérations de Retraitements 4. Enjeux de la consolidation 5. Périmètre de consolidation 6. Méthode de consolidation

Plus en détail

COMPTES CONSOLIDES 2013

COMPTES CONSOLIDES 2013 havas.com 1 Bilan consolidé ACTIF (en millions d'euros) 31.12.13 Net 31.12.12 31.12.11 Actifs non courants Ecarts d'acquisition 1 593 1 603 1 559 Immobilisations incorporelles 36 37 41 Immobilisations

Plus en détail

Relatif aux documents de synthèse consolidés des entreprises relevant du Comité de la réglementation bancaire et financière

Relatif aux documents de synthèse consolidés des entreprises relevant du Comité de la réglementation bancaire et financière Règlement n 2000-04 du 4 juillet 2000 Relatif aux documents de synthèse consolidés des entreprises relevant du Comité de la réglementation bancaire et financière Le Comité de la réglementation comptable,

Plus en détail

RECOMMANDATION. n 2013-04 du 7 novembre 2013. Cette recommandation annule et remplace la recommandation 2009-R.04 du 2 juillet 2009.

RECOMMANDATION. n 2013-04 du 7 novembre 2013. Cette recommandation annule et remplace la recommandation 2009-R.04 du 2 juillet 2009. RECOMMANDATION n 2013-04 du 7 novembre 2013 Relative au format des comptes consolidés des établissements du secteur bancaire établis selon les normes comptables internationales Cette recommandation annule

Plus en détail

ETATS FINANCIERS CONSOLIDES ETABLIS SELON LES NORMES COMPTABLES IFRS TELLES QU ADOPTEES PAR L UNION EUROPEENNE 31 DECEMBRE 2011

ETATS FINANCIERS CONSOLIDES ETABLIS SELON LES NORMES COMPTABLES IFRS TELLES QU ADOPTEES PAR L UNION EUROPEENNE 31 DECEMBRE 2011 ETATS FINANCIERS CONSOLIDES ETABLIS SELON LES NORMES COMPTABLES IFRS TELLES QU ADOPTEES PAR L UNION EUROPEENNE 31 DECEMBRE 2011-1 - SOMMAIRE ETATS DE SYNTHESE Etat de la situation financière au 1 er janvier

Plus en détail

Interprétation IFRIC 12 Accords de concession de services

Interprétation IFRIC 12 Accords de concession de services Interprétation IFRIC 12 Accords de concession de services Références Cadre de préparation et de présentation des états financiers 1 IFRS 1 Première application des Normes internationales d information

Plus en détail

Actifs courants Trésorerie et équivalents de trésorerie 455,2 $ 510,2 $ Charges payées d avance 86,2 77,6

Actifs courants Trésorerie et équivalents de trésorerie 455,2 $ 510,2 $ Charges payées d avance 86,2 77,6 BILANS CONSOLIDÉS Aux (en millions de dollars canadiens) Actifs Actifs courants Trésorerie et équivalents de trésorerie 455,2 $ 510,2 $ Créances 381,7 362,0 Stocks (note 4) 900,8 825,3 Charges payées d

Plus en détail

Règlement n 90 15 du 18 décembre 1990 relatif à la comptabilisation des contrats d échange de taux d intérêt ou de devises

Règlement n 90 15 du 18 décembre 1990 relatif à la comptabilisation des contrats d échange de taux d intérêt ou de devises Règlement n 90 15 du 18 décembre 1990 relatif à la comptabilisation des contrats d échange de taux d intérêt ou de devises modifié par les règlements n 92 04 du 17 juillet 1992, n 95-04 du 21 juillet 1995,

Plus en détail

Rapport financier. Comptes annuels consolidés et notes

Rapport financier. Comptes annuels consolidés et notes 162 05 Rapport financier Comptes annuels consolidés et notes 1. Compte de résultats consolidé...164 2. Etat consolidé du résultat global...164 3. Etat consolidé de la situation financière...165 4. Etat

Plus en détail

COMPTABILITE : NOTIONS DE BASE

COMPTABILITE : NOTIONS DE BASE Fiche technique réglementaire Version du 18 juillet 2008 COMPTABILITE : NOTIONS DE BASE 1. DEFINITION La comptabilité peut être définie comme une technique normalisée d enregistrement des flux (achats

Plus en détail

PASSAGE AUX NORMES IFRS

PASSAGE AUX NORMES IFRS PASSAGE AUX NORMES IFRS L Union Européenne a choisi d adopter le référentiel comptable IFRS (International Financial Reporting Standards) émis par l IASB (International Accounting Standards Board) : en

Plus en détail

En millions CHF ou selon indication 2014 2013

En millions CHF ou selon indication 2014 2013 32 Distribution de dividendes Les réserves distribuables sont déterminées sur la base des capitaux propres statutaires de la maison mère Swisscom SA et non sur les capitaux propres figurant dans les états

Plus en détail

Informations financières concernant le patrimoine, la situation financière et les résultats de l émetteur

Informations financières concernant le patrimoine, la situation financière et les résultats de l émetteur COMPTES CONSOLIDÉS 2013 Informations financières concernant le patrimoine, la situation financière et les résultats de l émetteur 1 Informations financières historiques 3 Comptes de résultat consolidés

Plus en détail

Information financière pro forma 2012 consolidée Icade-Silic

Information financière pro forma 2012 consolidée Icade-Silic COMMUNIQUE DE PRESSE Paris, le 27 mars 2013 Information financière pro forma 2012 consolidée Icade-Silic Conformément à ce qui avait été annoncé lors de la publication des comptes annuels, Icade publie

Plus en détail

COMITÉ DE LA RÉGLEMENTATION COMPTABLE RÈGLEMENT N 2007-07 DU 14 DÉCEMBRE 2007

COMITÉ DE LA RÉGLEMENTATION COMPTABLE RÈGLEMENT N 2007-07 DU 14 DÉCEMBRE 2007 COMITÉ DE LA RÉGLEMENTATION COMPTABLE RÈGLEMENT N 2007-07 DU 14 DÉCEMBRE 2007 relatif au traitement comptable des opérations en devises des entreprises régies par le code des assurances, des mutuelles

Plus en détail

ÉTATS FINANCIERS CONSOLIDÉS

ÉTATS FINANCIERS CONSOLIDÉS ÉTATS FINANCIERS CONSOLIDÉS PERIODE DU 1 ER AVRIL AU 31 DECEMBRE 2004-1 - COMPTE DE RÉSULTAT CONSOLIDÉ Période du 1 er avril au 31 décembre 2004 2003 2003 Exercice clos le Notes Pro forma 31 mars 2004

Plus en détail

Définitions des principaux concepts

Définitions des principaux concepts Définitions des principaux concepts Achats de marchandises : achats de marchandises destinées à être revendues en l état. Achats de matières premières : achats de produits incorporés aux constructions.

Plus en détail

ETATS FINANCIERS COMPTES PRO FORMA ET NOTES ANNEXES COMPTES COMBINES HISTORIQUES ET NOTES ANNEXES

ETATS FINANCIERS COMPTES PRO FORMA ET NOTES ANNEXES COMPTES COMBINES HISTORIQUES ET NOTES ANNEXES ETATS FINANCIERS 2010 ETATS FINANCIERS COMPTES PRO FORMA ET NOTES ANNEXES COMPTES COMBINES HISTORIQUES ET NOTES ANNEXES 2010 EDENRED COMPTES PRO FORMA ET NOTES ANNEXES Compte de résultat pro forma p.2

Plus en détail

États financiers consolidés intermédiaires résumés pour les périodes de trois mois terminées les 30 juin 2015 et 2014

États financiers consolidés intermédiaires résumés pour les périodes de trois mois terminées les 30 juin 2015 et 2014 États financiers consolidés intermédiaires résumés pour les périodes de trois mois terminées les 2015 et 2014 (non audités et non examinés par les auditeurs indépendants) États consolidés intermédiaires

Plus en détail

COMPTES SEMESTRIELS CONSOLIDES AU 30 JUIN 2005

COMPTES SEMESTRIELS CONSOLIDES AU 30 JUIN 2005 COMPTES SEMESTRIELS CONSOLIDES AU 30 JUIN 2005 (En millions d'euros) ACTIF I. - Bilan consolidé (IFRS) PASSIF RUBRIQUES 30/06/2005 31/12/2004 30/06/2004 RUBRIQUES 30/06/2005 31/12/2004 30/06/2004 IFRS

Plus en détail

ADA COMPTES CONSOLIDES CONDENSES

ADA COMPTES CONSOLIDES CONDENSES ADA COMPTES CONSOLIDES CONDENSES 30 JUIN 2015 1 SOMMAIRE A - Bilan consolidé... 3 B - Compte de résultat consolidé et état du résultat global consolidé... 4 C - Tableau de flux de trésorerie consolidés...

Plus en détail

Notes complémentaires des états financiers 31 mars 2011

Notes complémentaires des états financiers 31 mars 2011 Notes complémentaires des états financiers 1. Nature de la Commission La Commission de l énergie de l Ontario (la «Commission») est l autorité de réglementation des industries du gaz naturel et de l électricité

Plus en détail

TRANSITION AUX IFRS SOMMAIRE

TRANSITION AUX IFRS SOMMAIRE TRANSITION AUX IFRS SOMMAIRE Transition aux IFRS : compte de résultat consolidé IFRS préliminaire 31/12/24 Transition aux IFRS : bilan actif consolidé IFRS préliminaire 31/12/24 Transition aux IFRS : bilan

Plus en détail

SODITECH INGENIERIE SA

SODITECH INGENIERIE SA RAPPORT FINANCIER SEMESTRIEL AU 30 JUIN 2015 SODITECH INGENIERIE SA E-mail : contact@soditech.com - Site web : www.soditech.com 1 SOMMAIRE ATTESTATION DU RESPONSABLE DU RAPPORT FINANCIER 3 Responsable

Plus en détail

International Financial Reporting Standards (IFRS) Mise en place et Impacts. 2 février 2005

International Financial Reporting Standards (IFRS) Mise en place et Impacts. 2 février 2005 International Financial Reporting Standards (IFRS) Mise en place et Impacts 2 février 2005 QUE SONT LES IFRS? Les IFRS ont été élaborées par l International Accounting Standards Board (IASB) en vue de

Plus en détail

Rapport semestriel 2015

Rapport semestriel 2015 Rapport semestriel 2015 1 SITUATION SEMESTRIELLE AU 30 JUIN 2015 GROUPE Digigram I. Rapport d activité semestriel II. Comptes semestriels consolidés résumés au 30 juin 2015 1- Etat de situation financière

Plus en détail