Le partage des responsabilités dans une équipe

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Le partage des responsabilités dans une équipe"

Transcription

1 Le partage des responsabilités dans une équipe Comment permettre à chacun d avoir des responsabilités et d être soutenu pour les mener à bien? Peut-on s appuyer sur la diversité (histoire, compétences, savoirs-être )? Comment faire pour le chef d équipe ne «déresponsabilise» pas son équipe? «Il y a des responsabilités différentes selon chacun : par exemple, partager les tâches, mettre de l ambiance, s y connaître techniquement, avoir de bonnes relations humaines, savoir donner une place à l autre.» «Chaque personne n est pas forcément consciente d avoir sa responsabilité.» «Les conditions pour oser prendre des responsabilités : bien connaître le métier, avoir confiance en soi, se sentir bien dans l équipe.» «Dans l équipe, on peut se répartir les tâches en fonction de nos envies, de nos capacités, de nos limites On se met d accord entre nous. On est responsable ensemble.» «Dans une même équipe, on est tous collègues, au même niveau. Pour autant, chacun assume un rôle et des responsabilités différents, en fonction de ses compétences, de son caractère, de ses envies C est pas forcément clairement dit.»

2 Les contraintes économiques et humaines Comment organiser le travail pour concilier impératifs de production (délais, qualité, technicité ) et respect de l équipe? Comment réagir face à un problème qui survient dans la production? Dans quelle mesure permettre à l équipe d intégrer et de comprendre les impératifs qui viennent du client? «Il faut consulter et prendre en compte l'avis des équipes.» «La direction doit chercher à dialoguer avec les salariés.» «Un système basé sur l entraide entre les équipes. Ce qui permet ensuite de mieux respecter les délais.» «On se sent responsable si on se sent respecté. Dans un souci de l'autre, naît une entraide et un engagement de tous pour l'entreprise.» «Il faut rechercher le dialogue avec le client pour respecter notre travail et notre engagement.»

3 Apprendre en travaillant, partager les savoirs Comment faire pour que la formation permette à tout salarié de progresser, sans nuire à la qualité de la production? Comment encourager à la fois l apprentissage en situation de travail et formation professionnelle? Comment permettre à chacun d être tour à tour formé et formateur? «Celui qui arrive travaille en binôme avec quelqu'un. On apprend en partageant son savoir-faire. Celui qui arrive peut tourner 2 3 jours avec l'un, 2 3 jours avec l'autre.» «La meilleure façon d'apprendre, c'est d'apprendre ensemble, avec le sourire, dans l'amitié, en tâtonnant, en prenant le temps, dans la bonne humeur.» «J'observe. Je retiens tout ce qu'il y a de meilleur autour de moi. On me l'a montré sans forcément me l'expliquer.» «Aller dans d'autres entreprises, échanger des savoir-faire avec d'autres entreprises, aller à l'extérieur faire une formation.» «On m'a mis en confiance, on ne m'a pas engueulé. Si on m'avait engueulé, j'aurais dit "Merde, je me casse..."» «On peut accepter toutes les erreurs, ne pas en vouloir à celui qui fait une erreur, le dire, le dire gentiment.» «C'est difficile pour celui qui arrive de partager ses propres savoirs. Il a fait aussi des choses avant. Est-ce que c'est pris en compte?»

4 La communication face aux choses difficiles En quoi la qualité de la communication entre collègues influe-t-elle sur la bonne marche de l entreprise? Comment faciliter les échanges informels? Quand formaliser les temps de communication? Comment éviter que tel ou tel salarié se sente mis à part, mal vu, mal considéré? «Il faut choisir le moment, la personne, laisser souffler, respecter l'espace. Plutôt que d'accuser, il vaut mieux déculpabiliser et laisser la personne s'expliquer.» «Respecter l'espace, c'est-à-dire : laisser temporiser... Si on est en colère il vaut mieux laisser du temps... Permettre aux gens, si c'est pas le moment de parler, on dit pas tout de suite "veux-tu parler?"...» «Essayer de dire les choses avec humour, avec le sourire, gentiment, avec de l'attention» «Avec le binôme, au début, tu n'es jamais seul, dans toutes les équipes, en plus tu peux alterner, c'est sécurisant, rassurant, ça facilite l'intégration» «Pour les grandes décisions, on propose une première fois, on laisse réfléchir, il y a de la réflexion en équipes et chaque équipe se met d'accord et propose une solution...» «Face aux choses difficiles, on passe par quelqu'un qui va en parler» «Il faut essayer dans chaque équipe que quelqu'un ou plusieurs soient attentifs à ce que personne ne soit isolé, en particulier les nouveaux. Quelqu'un qui a du mal, il faut aller le voir.»

5 Les différences de rythme entre les salariés Dans quelle mesure peut-on gérer les différences entre les rythmes de production ou d apprentissage de chacun? Comment faire une place à des personnes plus lentes? Comment valoriser les qualités de chacun? Comment mobiliser une équipe autour d un objectif de production, mais également d intégration de tous? «On n a pas d objectifs individuels, on a des objectifs pour l équipe. C est la fierté de toute l équipe qui compte, c est l équipe qui prend la responsabilité de la commande.» «Pour apprendre, on travail en binôme (un nouveau, un ancien), on ne lâche la personne que lorsqu elle est prête. Je suis fier d avoir la responsabilité d avoir le nouveau avec moi pour le former.» «Ici, on attache plus d importance à l effort fournit qu à la production réalisée.» «Pour respecter le rythme de chacun, il faut que tous les salariés et l entreprise portent une même valeur : la solidarité.»

6 Etre bien au travail, être bien dans la vie Comment les relations entre collègues, dans et en dehors du travail, contribuent à la bonne marche de l entreprise? Réciproquement : qu'est-ce qui dans la marche de l'entreprise favorise de bonnes relations entre collègues dans et en dehors du travail? Comment les moments conviviaux et le partage d'évènements culturels influencent-ils les relations professionnelles? «Les bonnes relations, la convivialité, ça permet d'être bien dans son travail.» «Se connaître suscite l'entraide entre les équipes.» «Se connaître ça permet d'être en confiance, de prendre des responsabilités, d'être moins en conflit.» «Quand tu portes l'amour du maillot, tu fais moins attention aux problèmes.on fait des efforts, parce que l esprit d entreprise nous tient à cœur.» «On partage beaucoup de choses : les sorties, la convivialité, etc. Mais on partage aussi les problèmes»

PRATIQUES LANGAGIERES EDUCATIVES EFFICIENTES DANS LE DIALOGUE ENTRE ADULTE ET ENFANT

PRATIQUES LANGAGIERES EDUCATIVES EFFICIENTES DANS LE DIALOGUE ENTRE ADULTE ET ENFANT PRATIQUES LANGAGIERES EDUCATIVES EFFICIENTES DANS LE DIALOGUE ENTRE ADULTE ET ENFANT L enfant a besoin d apprendre, et, en premier lieu, d apprendre à parler pour échanger et vivre en société. Ce sont

Plus en détail

2. En quoi le marché des connaissances sert-il aux apprentissages des élèves?

2. En quoi le marché des connaissances sert-il aux apprentissages des élèves? 1. Qu'est-ce qu'un marché des connaissances? Un marché des connaissances, c'est un moment organisé et structuré pour permettre à une partie des enfants que nous appelons " marchands " de partager avec

Plus en détail

Formations de formateurs

Formations de formateurs Formations de formateurs Document élaboré lors du séminaire en ingénierie de la formation au CREFECO (10-14 octobre 2011) animé par Michel Boiron, directeur du CAVILAM Alliance française Contenu Définition

Plus en détail

Dans cette banque, cette expérience peut varier selon les personnes. La relation de la même demande par une autre enquêtrice vaut le déplacement

Dans cette banque, cette expérience peut varier selon les personnes. La relation de la même demande par une autre enquêtrice vaut le déplacement A la recherche des conditions générales de compte Cette enquête ne serait pas complète si nous n avions pas pris le soin de savoir dans quelles conditions les conventions bancaires sont restituées aux

Plus en détail

Cours de langue. Avant l ENSGSI. Pas motivant. Professeur. Ennuyant. Long. Trop scolaire. «Dégout» Tableau noir. Pas ludique.

Cours de langue. Avant l ENSGSI. Pas motivant. Professeur. Ennuyant. Long. Trop scolaire. «Dégout» Tableau noir. Pas ludique. Avant l ENSGSI Pas motivant Grammaire Liste de vocabulaire Professeur Trop scolaire Cours de langue Ennuyant Long Tableau noir «Dégout» Examens Pas ludique Souvent inintéressant 2AP et 1AI à l ENSGSI Plaisirs

Plus en détail

TOUTES LES QUESTIONS SUR DGEMC

TOUTES LES QUESTIONS SUR DGEMC TOUTES LES QUESTIONS SUR DGEMC DGEMC, c'est quoi? DGEMC peut-il être choisi en Première? Si je choisis DGEMC en Terminale, est-ce que je suis obligé(e) d'abandonner ma spécialité de Première? Est-ce que

Plus en détail

Sondage pour la Semaine pour la Qualité de Vie au Travail 10 e édition. «La Qualité de Vie au Travail, c est quoi?» ANACT QVT

Sondage pour la Semaine pour la Qualité de Vie au Travail 10 e édition. «La Qualité de Vie au Travail, c est quoi?» ANACT QVT Sondage pour la Semaine pour la Qualité de Vie au Travail 10 e édition «La Qualité de Vie au Travail, c est quoi?» Julie.coquille@tns-sofres.com / 01 40 92 66 03 Mathilde.tommy-martin@tns-sofres.com 01

Plus en détail

Les cinq premiers pas pour devenir vraiment agile à XP Day Suisse 2009 par Pascal Van Cauwenberghe et Portia Tung: La Rétrospective

Les cinq premiers pas pour devenir vraiment agile à XP Day Suisse 2009 par Pascal Van Cauwenberghe et Portia Tung: La Rétrospective Ce qui était bien Ce qui n était pas bien Questions J ai appris Bon résumé des valeurs Simplicité du format Présentateurs sympathiques et joie communicative Bonbons Utilisation réelle du feedback Présentation

Plus en détail

Paroisses réformées de la Prévôté - Tramelan. Album de baptême

Paroisses réformées de la Prévôté - Tramelan. Album de baptême Paroisses réformées de la Prévôté - Tramelan Album de baptême L'album de mon baptême Cet album est celui de:... Né(e) le:... à:... 1 Quoi de neuf? Il est tout petit, mais... il a déjà sa personnalité,

Plus en détail

Quel climat social chez les assistantes en 2012? Enquête menée auprès de plus de 1 000 assistantes en février/mars 2012

Quel climat social chez les assistantes en 2012? Enquête menée auprès de plus de 1 000 assistantes en février/mars 2012 Une enquête de l Observatoire Cegos Quel climat social chez les assistantes en 2012? Enquête menée auprès de plus de 1 000 assistantes en février/mars 2012 Méthodologie de l enquête 2 - L Observatoire

Plus en détail

Livret d accompagnement

Livret d accompagnement C M J CM MJ CJ CMJ N Livret d accompagnement affiche_charte_youhou.pdf 4/03/10 15:21:38 de la charte d accueil du jeune enfant en situation de handicap Sommaire Introduction p. 3 Cadre réglementaire p.

Plus en détail

Fiche de synthèse sur la PNL (Programmation Neurolinguistique)

Fiche de synthèse sur la PNL (Programmation Neurolinguistique) 1 Fiche de synthèse sur la PNL (Programmation Neurolinguistique) La programmation neurolinguistique (PNL) fournit des outils de développement personnel et d amélioration de l efficacité relationnelle dans

Plus en détail

www.abcp-formation.fr LES 6 MOTIVATIONS CLIENT DU S.O.N.C.A.S SECURITE Vocabulaire adapté :

www.abcp-formation.fr LES 6 MOTIVATIONS CLIENT DU S.O.N.C.A.S SECURITE Vocabulaire adapté : SECURITE Solidité de l'entreprise (le fournisseur souhaité) Fiabilité de ses Produits Fiabilité du Vendeur, de ses conseils Références - Garantie Démonstrations, échantillons SAV, Etc... Réfléchit à 2

Plus en détail

OPTIMISER L AMENAGEMENT DE SON POINT DE VENTE (7 H)

OPTIMISER L AMENAGEMENT DE SON POINT DE VENTE (7 H) OPTIMISER L AMENAGEMENT DE SON POINT DE VENTE (7 H) Sur REIMS Public : Artisans et conjoints collaborateurs, salarié(e)s. Objectifs : 1. Vendre Quoi?, A qui?, Où? Incidence sur l aménagement du point de

Plus en détail

La méthode de coaching

La méthode de coaching La méthode de coaching De Françoise Barquin Déclaration d activité de Formation enregistrée sous le n 11 75 50467 75 136 rue du Faubourg Poissonnière Paris 75010 - T/ 01 42 73 18 36-06 79 64 01 15 frbarquin@lobbycom.fr

Plus en détail

Chercheur, entrepreneur : 2 profils pour 1 talent?

Chercheur, entrepreneur : 2 profils pour 1 talent? Parole d expert Chercheur, entrepreneur : 2 profils pour 1 talent? Daphné HIRSCHFELD RANDSTAD Pierre MOREELS RANDSTAD Marjorie PREVOST - GALILEI Avec le soutien de : Chercheur, entrepreneur : 2 profils

Plus en détail

Systémique et différence

Systémique et différence Préambule Ces fiches ont été réalisées comme supports pour des week-ends de travail et de réflexion sur le thème : Etre soi, assumer et affirmer sa différence Développer la confiance en soi Je vous les

Plus en détail

PV réunion du 05-08-2015

PV réunion du 05-08-2015 PV réunion du 05-08-2015 Accueil de nouvelles personnes : tour de table et petit rappel de ce qu est TTAC. Suggestion aux nouveaux de consulter le site internet afin d avoir des infos plus complètes. Mise

Plus en détail

L'arrivée en première scientifique est souvent difficile car les attentes ne sont plus les mêmes et le niveau est élevé. J'ai eu du mal à trouver un

L'arrivée en première scientifique est souvent difficile car les attentes ne sont plus les mêmes et le niveau est élevé. J'ai eu du mal à trouver un L'arrivée en première scientifique est souvent difficile car les attentes ne sont plus les mêmes et le niveau est élevé. J'ai eu du mal à trouver un rythme de travail et à m'organiser de façon à réussir

Plus en détail

Présentation de l équipe

Présentation de l équipe Libérer et révéler les potentiels individuels et collectifs Présentation de l équipe Consultants coachs et formateurs : Certifiés en coaching individuel et team building Formés en AT, PNL, approche systémique.

Plus en détail

Remise de l Ordre National du Mérite à M. David LASFARGUE (Résidence de France 7 novembre 2014) ----------

Remise de l Ordre National du Mérite à M. David LASFARGUE (Résidence de France 7 novembre 2014) ---------- Remise de l Ordre National du Mérite à M. David LASFARGUE (Résidence de France 7 novembre 2014) ---------- Cher David Lasfargue, Mesdames, Messieurs, C est toujours un honneur et un plaisir pour un Ambassadeur

Plus en détail

Gestion des Connaissances

Gestion des Connaissances Parole et illustrations Serge Aries consultant serge_aries@hotmail.com http://aries.serge.free.fr Gestion des Connaissances Présentation sur nappe en papier il arrive d avoir à rfpondre à une question

Plus en détail

Profils COMPÉTENCE D IDENTITÉ PERSONNELLE ET CULTURELLE POSITIVE ÉBAUCHE. ébauche ébauche ébauche ébauche ébauche ébauche

Profils COMPÉTENCE D IDENTITÉ PERSONNELLE ET CULTURELLE POSITIVE ÉBAUCHE. ébauche ébauche ébauche ébauche ébauche ébauche Profils COMPÉTENCE D IDENTITÉ PERSONNELLE ET CULTURELLE POSITIVE ÉBAUCHE ébauche ébauche ébauche ébauche ébauche ébauche Profils COMPÉTENCE D IDENTITÉ PERSONNELLE ET CULTURELLE POSITIVE APERÇU Pour avoir

Plus en détail

Mon mémento Page 3. 1/ Pourquoi ce mémento? Page 4. 2/ Pourquoi s évaluer? Page 4. 3/ Comment utiliser ce mémento? Page 5

Mon mémento Page 3. 1/ Pourquoi ce mémento? Page 4. 2/ Pourquoi s évaluer? Page 4. 3/ Comment utiliser ce mémento? Page 5 «STAJ PRATIC BAFA» KIT PEDAGOGIQUE «STAJ PRATIC BAFA» MEMENTO ANIMATEUR Sommaire : Mon mémento Page 3 1/ Pourquoi ce mémento? Page 4 2/ Pourquoi s évaluer? Page 4 3/ Comment utiliser ce mémento? Page 5

Plus en détail

LA PLACE DES COMPÉTENCES DES SALARIÉS DANS LE DÉVELOPPEMENT DE LʼENTREPRISE

LA PLACE DES COMPÉTENCES DES SALARIÉS DANS LE DÉVELOPPEMENT DE LʼENTREPRISE > LES COMPÉTENCES CRÉENT DE LA VALEUR «J ai pu obtenir de nouveaux marchés car je m appuie sur une équipe de professionnels»... «je peux me consacrer au développement de mon entreprise car j ai des com-

Plus en détail

Transcription Webémission Questionner pour favoriser l amélioration de l apprentissage

Transcription Webémission Questionner pour favoriser l amélioration de l apprentissage Transcription Webémission Questionner pour favoriser l amélioration de l apprentissage 00 : 00 ANIMATEUR : Bienvenue à cette série de quatre vidéos portant sur l évaluation du rendement. Depuis de nombreuses

Plus en détail

le travail personnel classe du cycle 3 école Aimé Legall, Mouans-Sartoux

le travail personnel classe du cycle 3 école Aimé Legall, Mouans-Sartoux le travail personnel classe du cycle 3 école Aimé Legall, Mouans-Sartoux le travail personnel Chaque jour, en classe, tu disposes d'une heure quinze minutes pour faire du travail personnel. Ce temps

Plus en détail

Les compétences attendues et les mobiles dans les programmes : Course en durée Step

Les compétences attendues et les mobiles dans les programmes : Course en durée Step Les compétences attendues et les mobiles dans les programmes : Course en durée Step Enjeux éducatifs La démarche d enseignement Les incontournables : L entrée dans le cycle L évaluation des ressources

Plus en détail

Sondage «J aime ma boîte, Le Parisien Economie, RTL»

Sondage «J aime ma boîte, Le Parisien Economie, RTL» SOUS EMBARGO Contact : OpinionWay 15 place de la République 75003 Paris 01 78 94 90 00 http://www.opinion-way.com jusqu au 1 er octobre 2015 4h30 Sondage «J aime ma boîte, Le Parisien Economie, RTL» Etude

Plus en détail

OUTIL D AIDE A l ELABORATION D UNE FORMATION PEDAGOGIQUE

OUTIL D AIDE A l ELABORATION D UNE FORMATION PEDAGOGIQUE OUTIL D AIDE A l ELABORATION D UNE FORMATION PEDAGOGIQUE Construire une formation pédagogique c est : Considérer L origine. Le public ciblé La forme Les objectifs Le rôle du formateur L andragogie Choisir

Plus en détail

PASI. L ELEVE de 5 ème et L AIDE AUX DEVOIRS DOCUMENT 5

PASI. L ELEVE de 5 ème et L AIDE AUX DEVOIRS DOCUMENT 5 PASI Collège Claude Le Lorrain NANCY L ELEVE de 5 ème et L AIDE AUX DEVOIRS DOCUMENT 5 1. Présentation de l aide aux devoirs pour les 5èmes page 2 2. Enquête menée auprès des élèves de 5 ème page 3 a.

Plus en détail

UNE FILLE ENGAGÉE. Un outil qui permet à l étudiante d être dynamique et proactive dans sa formation.

UNE FILLE ENGAGÉE. Un outil qui permet à l étudiante d être dynamique et proactive dans sa formation. UNE FILLE ENGAGÉE Facteurs de succès pour l étudiante en formation non traditionnelle Un outil qui permet à l étudiante d être dynamique et proactive dans sa formation. Cet outil t est remis en début de

Plus en détail

DYNAMISER SON MANAGEMENT D ÉQUIPE

DYNAMISER SON MANAGEMENT D ÉQUIPE 1 2 3 4 Développer sa posture managériale : s affirmer dans tous les rôles de manager Définition du rôle et fonction du manager : donner du sens, épauler, accompagner, écouter... Encadrer plus efficacement

Plus en détail

Régulièrement tu arrives à Paris et puis le soir, tu te rends compte que tu as laissé ta brosse à dents à Berlin

Régulièrement tu arrives à Paris et puis le soir, tu te rends compte que tu as laissé ta brosse à dents à Berlin Une interview avec la direction de l'ofaj, Max Claudet et Eva Sabine Kuntz Régulièrement tu arrives à Paris et puis le soir, tu te rends compte que tu as laissé ta brosse à dents à Berlin Le Grand méchant

Plus en détail

Canevas concernant la formation individualisée encadrée

Canevas concernant la formation individualisée encadrée Canevas concernant la A Description générale La formation individualisée se déroule en deux temps dans le même groupe. Une période d observation (3 séances) est suivie d une période de co-animation (6

Plus en détail

6. Comment mieux apprendre? Quels sont les moyens qui peuvent t aider à mieux apprendre?

6. Comment mieux apprendre? Quels sont les moyens qui peuvent t aider à mieux apprendre? 6. Comment mieux apprendre? Quels sont les moyens qui peuvent t aider à mieux apprendre? Avoir une bonne méthode de travail nécessite plusieurs étapes qu il ne faut pas négliger : - D abord, pendant le

Plus en détail

Des fonctionnaires ouvriers retournent en formation de base.

Des fonctionnaires ouvriers retournent en formation de base. Des fonctionnaires ouvriers retournent en formation de base. Politiques d alphabétisation Alphabétisation en entreprise Charles DUCHENE Janvier 2007 Analyse publiée dans le Journal de l Alpha n 156 Avec

Plus en détail

1) Il n'y a pas d'apprentissage sans projet

1) Il n'y a pas d'apprentissage sans projet HISTOIRE DES DOCTRINES PÉDAGOGIQUES SÉANCE N 6 : La "ruse" avec le désir de l'autre... ou... la pédagogie aux prises avec le "projet" PLAN Introduction : "comment faire aimer les mathématiques à une jeune

Plus en détail

Rapport de mission : Mission éducation-animation à Noflaye, Sénégal.

Rapport de mission : Mission éducation-animation à Noflaye, Sénégal. Rapport de mission : Mission éducation-animation à Noflaye, Sénégal. 1 Je m'appelle Gabrielle, j'ai 20 ans et je suis partie en tant que bénévole pour Urgence Afrique au Sénégal à Noflaye dans la région

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE DU FORM ACTEUR

GUIDE PRATIQUE DU FORM ACTEUR GUIDE PRATIQUE DU FORM ACTEUR Parce que transmettre votre savoir et votre expérience fait partie de votre mission quotidienne édito L IFCAM, Université du Groupe Crédit Agricole, s appuie depuis son origine

Plus en détail

LA GESTION DES PERSONNELS DANS UN RESTAURANT

LA GESTION DES PERSONNELS DANS UN RESTAURANT LA GESTION DES PERSONNELS DANS UN RESTAURANT QUELS PRINCIPES ET QUELLES VALEURS? 1. LE RECRUTEMENT DES PERSONNELS. Il relève des compétences et de la responsabilité du Directeur des Ressources Humaines.

Plus en détail

client. ECOUTE, SIMPLICITE, SERVICE... Pour ELCIA, l'accompagnement est la clé de la satisfaction ELCIA, le savoir-faire et l'écoute

client. ECOUTE, SIMPLICITE, SERVICE... Pour ELCIA, l'accompagnement est la clé de la satisfaction ELCIA, le savoir-faire et l'écoute Communiqué de presse Octobre 2007 ECOUTE, SIMPLICITE, SERVICE... Pour, l'accompagnement est la clé de la satisfaction client. «Gagner du temps, être plus réactif» «Hyper convivialité et souplesse d utilisation»

Plus en détail

Quelques photos et commentaires pour retracer le processus de l atelier.

Quelques photos et commentaires pour retracer le processus de l atelier. L ENTREPRISE EN 80 VALEURS Quelques photos et commentaires pour retracer le processus de l atelier. Quand un groupe de personnes doit développer un processus, une vision, une stratégie, un nouveau produit,

Plus en détail

«Je skie Taïchi!» Mémoire en vue de l'obtention du Certificat de Moniteur en Arts Martiaux Internes, mention Taïchi Chuan.

«Je skie Taïchi!» Mémoire en vue de l'obtention du Certificat de Moniteur en Arts Martiaux Internes, mention Taïchi Chuan. «Je skie Taïchi!» Mémoire en vue de l'obtention du Certificat de Moniteur en Arts Martiaux Internes, mention Taïchi Chuan. De Thierry FOSSÉ «C est marrant, quand tu skies, tu as les bras Taïchi!». Nous

Plus en détail

Intervention de Cédric Mametz Conférence d EASPD à Istanbul 28 septembre 2013. L ESAT est le nom des structures de travail protégé en France.

Intervention de Cédric Mametz Conférence d EASPD à Istanbul 28 septembre 2013. L ESAT est le nom des structures de travail protégé en France. Intervention de Cédric Mametz Conférence d EASPD à Istanbul 28 septembre 2013 Bonjour, Je m appelle Cédric Mametz. J ai 34 ans. Je travaille dans un ESAT. L ESAT est le nom des structures de travail protégé

Plus en détail

Question Qu est-ce qu est qu une preuve de protection? Devrais-je voir un document quelconque?

Question Qu est-ce qu est qu une preuve de protection? Devrais-je voir un document quelconque? Qu est-ce qu est qu une preuve de protection? Devrais-je voir un document quelconque? Votre entrepreneur devrait avoir, ou peut facilement obtenir, un document de Travail sécuritaire NB qui indique qu

Plus en détail

Le codéveloppement à l Institut Philippe-Pinel

Le codéveloppement à l Institut Philippe-Pinel Le codéveloppement à l Institut Philippe-Pinel Guy Arsenault, conseiller en développement des ressources humaines, Institut Philippe-Pinel, [garsenault@ssss.gouv.qc.ca] et Yvonne Poulin, directrice des

Plus en détail

Se séparer ensemble.

Se séparer ensemble. Se séparer ensemble. Médiation. Une approche coopérative à la séparation et au divorce. Commencer une meilleure fin SÉRIES DU DROIT DE LA FAMILLE La médiation peut aider des parents qui se séparent ou

Plus en détail

Indications pédagogiques E3 / 41

Indications pédagogiques E3 / 41 à la Communication Objectif général Indications pédagogiques E3 / 41 E. APPRECIER UN MESSAGE Degré de difficulté 3 Objectif intermédiaire Objectif opérationnel 4 : PORTER UN JUGEMENT SUR UN MESSAGE 1 :

Plus en détail

UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À MONTRÉAL. Bilan de stage du DDM4600 TRAVAIL PRÉSENTÉ À. Thérèse Besner DU COURS DDM4600. Stage de préinsertion professionnelle

UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À MONTRÉAL. Bilan de stage du DDM4600 TRAVAIL PRÉSENTÉ À. Thérèse Besner DU COURS DDM4600. Stage de préinsertion professionnelle UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À MONTRÉAL Bilan de stage du DDM4600 TRAVAIL PRÉSENTÉ À Thérèse Besner DU COURS DDM4600 Stage de préinsertion professionnelle PAR MÉLODIE CHAMPAGNE 17 Avril 2015 C est en terminant

Plus en détail

L alphabétisation après le livre

L alphabétisation après le livre Edito L alphabétisation après le livre Dans le cadre de l étude sur l impact de l alphabétisation que nous avons menée en 2010 1, nous avions par Catherine STERCQ notamment questionné les apprenants sur

Plus en détail

Voici une demande qui revient régulièrement lors de mes rencontres avec les employeurs :

Voici une demande qui revient régulièrement lors de mes rencontres avec les employeurs : Logique dépannage La logique de dépannage dépend d une multitude d aspect, et un de ses aspects que j ai pu constater avec le temps en tant que formateur est que les techniciens industriels apprennent

Plus en détail

GRETA M2S. Métiers de la Santé et du Social. Le salarié et ses droits à la formation

GRETA M2S. Métiers de la Santé et du Social. Le salarié et ses droits à la formation GRETA M2S Métiers de la Santé et du Social Le salarié et ses droits à la formation Le DIF Droit individuel à la formation ))) Qu est-ce que c est? Le DIF permet au salarié de négocier avec son employeur,

Plus en détail

Mon stage au Sénégal avec Mer et Monde

Mon stage au Sénégal avec Mer et Monde Mon stage au Sénégal avec Mer et Monde Joannie Gagné Printemps 2006. Il y a de cela environ un an, j étais assise chez moi à réfléchir à ma vie. J ai étudié pendant trois ans à Québec en Techniques d éducation

Plus en détail

Âges & usure professionnelle dans les garages automobiles

Âges & usure professionnelle dans les garages automobiles Âges & usure professionnelle dans les garages automobiles Avec un âge de départ à la retraite plus tardif, les actifs vont travailler plus longtemps. L âge en soi n est pas un problème, mais selon le contexte

Plus en détail

Ecole Niveau. Nous vous remercions pour votre participation.

Ecole Niveau. Nous vous remercions pour votre participation. Ecole Niveau Le maire de Brest souhaite mieux connaître les enfants de la ville. Il veut savoir si vous vous plaisez à Brest, si vous connaissez les loisirs, activités que vous pouvez faire, si vous savez

Plus en détail

Lisez ATTENTIVEMENT ce qui suit, votre avenir financier en dépend grandement...

Lisez ATTENTIVEMENT ce qui suit, votre avenir financier en dépend grandement... Bonjour, Maintenant que vous avez compris que le principe d'unkube était de pouvoir vous créer le réseau virtuel le plus gros possible avant que la phase d'incubation ne soit terminée, voyons COMMENT ce

Plus en détail

Guide des intelligences multiples

Guide des intelligences multiples Guide des intelligences multiples A n n e x e 1 2 Intelligences Verbale et linguistique Logicomathématique Spatiale et visuelle Musicale et rythmique Corporelle et kinesthésique Interpersonnelle Intrapersonnelle

Plus en détail

Circulaire n 108. OBJET: Régulation des travaux à domicile dans l enseignement fondamental

Circulaire n 108. OBJET: Régulation des travaux à domicile dans l enseignement fondamental Bruxelles, le 13 mai 2002 Circulaire n 108 OBJET: Régulation des travaux à domicile dans l enseignement fondamental En sa séance du 27 mars 2001, le Parlement de la Communauté française a adopté le décret

Plus en détail

GRILLE D'ENTREVUE POUR LES ENSEIGNANTS DE CÉGEP

GRILLE D'ENTREVUE POUR LES ENSEIGNANTS DE CÉGEP GRILLE D'ENTREVUE POUR LES ENSEIGNANTS DE CÉGEP FORMULE D'INTRODUCTION D'entrée de jeu, j'aimerais vous remercier vivement d'avoir accepté de participer à notre démarche de recherche. Cependant, il est

Plus en détail

Une utilisation pédagogique des réseaux sociaux?

Une utilisation pédagogique des réseaux sociaux? Une utilisation pédagogique des réseaux sociaux? Depuis septembre 2011, j expérimente une utilisation à but pédagogique de Facebook. J ai d abord ouvert un «groupe 1» destiné à mes élèves du Lycée Corneille,

Plus en détail

Opportunité d affaires. Projet d entreprise BOULANGERIE-SANDWICHERIE

Opportunité d affaires. Projet d entreprise BOULANGERIE-SANDWICHERIE Opportunité d affaires Projet d entreprise BOULANGERIE-SANDWICHERIE Index Portrait de l entreprise La qualité des produits et du service Portrait du restaurateur-propriétaire L opportunité d affaires Profil

Plus en détail

Le codéveloppement professionnel Comment apprendre en travaillant

Le codéveloppement professionnel Comment apprendre en travaillant Colloque du Grand Littoral 2e édition RH d abord hissons les voiles! Le codéveloppement professionnel FÉVRIER 2009 Conférencière Élisabeth Morin, M. Ps. Élisabeth Morin a complété une maîtrise en psychologie

Plus en détail

TITRE : Votre Stratégie Commerciale pour 2013, thème de la conférence de ce soir

TITRE : Votre Stratégie Commerciale pour 2013, thème de la conférence de ce soir TITRE : Votre Stratégie Commerciale pour 2013, thème de la conférence de ce soir De la part de : Claude Arribas Vendredi 1 er Février 2013 Pour : - tous les coachs qui ont des difficultés à se vendre en

Plus en détail

Tout savoir sur les dents de 0 à 6 ans MIKALOU VA CHEZ LE DENTISTE

Tout savoir sur les dents de 0 à 6 ans MIKALOU VA CHEZ LE DENTISTE Tout savoir sur les dents de 0 à 6 ans MIKALOU VA CHEZ LE DENTISTE Récit MIKALOU N A PAS MAL AUX DENTS! Tu es grand maintenant, dit maman. Il est temps d aller chez le «docteur des dents» Très occupé à

Plus en détail

Nom Prénom :... Mon livret de stage

Nom Prénom :... Mon livret de stage Nom Prénom :..... Mon livret de stage 1. Présentation Tuteur de stage : NOM et Prénom: Fonctions dans l entreprise : Téléphone et poste : Stagiaire NOM et Prénom : Né(e) le : Stage effectué du au Professeur

Plus en détail

PROGRAMME 2016. Et si vous décidiez d obtenir ce qui vous tient vraiment à cœur?

PROGRAMME 2016. Et si vous décidiez d obtenir ce qui vous tient vraiment à cœur? PROGRAMME 2016 Et si vous décidiez d obtenir ce qui vous tient vraiment à cœur? Crédit photo : Fotolia Bonjour, Voici un programme complet et adapté pour vous réaliser pleinement. Conférences Coachings

Plus en détail

Pourquoi l apprentissage?

Pourquoi l apprentissage? Pourquoi l apprentissage? Les SE sont basés sur la possibilité d extraire la connaissance d un expert sous forme de règles. Dépend fortement de la capacité à extraire et formaliser ces connaissances. Apprentissage

Plus en détail

Pédagogie du projet?

Pédagogie du projet? Pédagogie du projet? Toute pédagogie qui place l intérêt des apprenants comme levier des conduites éducatives est appelée «pédagogie fonctionnelle». Ainsi, la pédagogie du projet peut rentrer dans cette

Plus en détail

Code de Déontologie ICF

Code de Déontologie ICF Code de Déontologie ICF Première Partie : Présentation du Code de Déontologie Qui sommes- nous : L objectif principal d ICF (International Coach Federation) est de conduire le développement global de la

Plus en détail

Management d équipe commerciale

Management d équipe commerciale Sujet : Management d équipe commerciale Parce qu un vendeur motivé est l'investissement le plus rentable pour l'entreprise, le rôle du management opérationnel est essentiel. Le management opérationnel

Plus en détail

ISBN 979-10-91524-03-2

ISBN 979-10-91524-03-2 ISBN 979-10-91524-03-2 Quelques mots de l'auteur Gourmand le petit ours est une petite pièce de théâtre pour enfants. *** Gourmand le petit ours ne veut pas aller à l'école. Mais lorsque Poilmou veut le

Plus en détail

1ere partie : Présentation de la démarche PPE sur le département du Finistère

1ere partie : Présentation de la démarche PPE sur le département du Finistère Sommaire 1ere partie : Présentation de la démarche PPE sur le département du Finistère 1. Contexte et enjeux du PPE 1.1 Une loi et des orientations départementales 1.2 Les enjeux du PPE 2. La démarche

Plus en détail

Présentation du programme de danse Questions-réponses

Présentation du programme de danse Questions-réponses Présentation du programme de danse Questions-réponses Description du programme Le DEC préuniversitaire en Danse du Cégep de Rimouski offre une formation collégiale préparatoire à la poursuite d études

Plus en détail

JEUX COLLECTIFS A L ECOLE MATERNELLE CONSTRUIRE UN MODULE D APPRENTISSAGE

JEUX COLLECTIFS A L ECOLE MATERNELLE CONSTRUIRE UN MODULE D APPRENTISSAGE JEUX COLLECTIFS A L ECOLE MATERNELLE CONSTRUIRE UN MODULE D APPRENTISSAGE Un module d apprentissage est un ensemble de séances articulées sur un même thème destinées à faire progresser les élèves. Il se

Plus en détail

Chapitre 1 Comment faire du cadre de travail un facteur de motivation?

Chapitre 1 Comment faire du cadre de travail un facteur de motivation? RESSOURCES HUMAINES ET COMMUNICATION Thème 1 MOBILISATION / MOTIVATION Chapitre 1 Comment faire du cadre de travail un facteur de motivation? La motivation (I) peut être définie comme un état intérieur

Plus en détail

QU EST-CE QUE TRAVAILLER EN ÎLOTS BONIFIÉS?

QU EST-CE QUE TRAVAILLER EN ÎLOTS BONIFIÉS? Travailler en îlots bonifés selon la méthode pédagogique créée par Marie Rivoire. par Catherine Manesse et Anne Dauvergne IPR Langues vivantes Académie de Dijon Cette façon de travailler, dont on entend

Plus en détail

Rôle, place et problématique du tutorat

Rôle, place et problématique du tutorat Rôle, place et problématique du tutorat dans les formations alternées professionnalisantes Tutorat : définition Au sens large : «activité de personne à personne permettant à un «tutoré» d acquérir ou de

Plus en détail

En voiture (*) de Sylvain BRISON

En voiture (*) de Sylvain BRISON En voiture (*) de Sylvain BRISON Pour demander l'autorisation à l'auteur : sylvain@kava.fr Durée approximative : 8 minutes Personnages - A, homme ou femme - B, homme ou femme Synopsis Un voyage pour Issoudun

Plus en détail

Cours de Mathématiques Les objectifs en mathématiques au lycée et à l école de commerce

Cours de Mathématiques Les objectifs en mathématiques au lycée et à l école de commerce Les objectifs en mathématiques au lycée et à l école de commerce Objectifs L enseignement des mathématiques contribue à former un être humain méthodique, inventif et critique, doué de la faculté de raisonner

Plus en détail

Stages Erasmus à l étranger

Stages Erasmus à l étranger BROCHURE ERASMUS PARTIE 1 GENERALITES FEVRIER 2012 Stages Erasmus à l étranger HAUTE ECOLE GALILEE ISSIG Institut Supérieur de Soins Infirmiers Galilée TABLE DES MATIERES Avant-propos : - Prends le large

Plus en détail

Communiqué de presse. Dépendance à l alcool et vie professionnelle: encore un sujet tabou

Communiqué de presse. Dépendance à l alcool et vie professionnelle: encore un sujet tabou Communiqué de presse Dépendance à l alcool et vie professionnelle: encore un sujet tabou De nombreuses personnes dépendantes de l alcool boivent pendant des années à leur place de travail sans que personne

Plus en détail

Actualisation linguistique en français

Actualisation linguistique en français Actualisation linguistique en français Mandat de l éducation en langue française Le ministère de l Éducation en Ontario a un double mandat par rapport à l enseignement et la transmission de la langue.

Plus en détail

ACCUEIL: LE LIVRE DE LA SEMAINE

ACCUEIL: LE LIVRE DE LA SEMAINE SEMAINE 5/ 28 SEPTEMBRE 2015 DOMINANTE D'ACTIVITE CIBLEE : EXPLORER LE MONDE «Les grandes personnes ont des talents, moi aussi et je reçois ma valise à talents pour explorer le monde» Progression: Amener

Plus en détail

Proverbes autour de la thématique de l'argent Présentés par les élèves de 4e3

Proverbes autour de la thématique de l'argent Présentés par les élèves de 4e3 Proverbes autour de la thématique de l'argent Présentés par les élèves de 4e3 En une phrase courte, souvent imagée, parfois énigmatique, les proverbes expriment des «vérités» fondées sur l'expérience ancestrale

Plus en détail

LA PÉDAGOGIE DE PROJET COMME MOTEUR D APPRENTISSAGE ET DE PLAISIR!

LA PÉDAGOGIE DE PROJET COMME MOTEUR D APPRENTISSAGE ET DE PLAISIR! LA PÉDAGOGIE DE PROJET COMME MOTEUR D APPRENTISSAGE ET DE PLAISIR! LES MOTEURS DU PLAISIR POUR L APPRENANT Comment peut-on avoir du plaisir en apprenant? Le plaisir d apprendre doit être identique au plaisir

Plus en détail

Charte nationale de l accompagnement à la scolarité

Charte nationale de l accompagnement à la scolarité 1 Le droit à l éducation est un droit fondamental dans notre société. Cette exigence démocratique d une meilleure formation générale et d un haut niveau de qualification pour tous correspond aux besoins

Plus en détail

Rentrée 2015. Charte du restaurant scolaire

Rentrée 2015. Charte du restaurant scolaire Rentrée 2015 Charte du restaurant scolaire Délibération du conseil municipal du 22 mai 2014 Mairie de Marcy L étoile Préambule Merci de bien vouloir prendre connaissance en famille, avec vos enfants, du

Plus en détail

Accroître les usages des TIC dans des parcours de formation et d'éducation populaire

Accroître les usages des TIC dans des parcours de formation et d'éducation populaire Accroître les usages des TIC dans des parcours de formation et d'éducation populaire Plateforme de formation à distance de l Injep www.formation.injep.fr Contact : Dominique DIAMAND MARTIN (diamandmartin@injep.fr)

Plus en détail

Ta formation, ton avenir

Ta formation, ton avenir Ta formation, ton avenir Une formation auprès d une banque suisse Etre au cœur de l action p. 4 Des employeurs attractifs et accessibles p. Un accès rapide à d autres formations bancaires p.12 11 www.swissbanking-future.ch

Plus en détail

Rebecca Léo Thomas Gaspard

Rebecca Léo Thomas Gaspard Parfois on va à l'école parce que nos parents n'ont pas le temps, ou sinon nos parents ne savent pas tout. On va à l école pour avoir un bon métier et une belle maison, pour développer notre intelligence,

Plus en détail

Ressources pour le lycée général et technologique

Ressources pour le lycée général et technologique éduscol Classe terminale - Série STMG L accompagnement personnalisé Ressources pour le lycée général et technologique S orienter Les supports du scénario Document 1 : la fiche d entretien ENTRETIEN INDIVIDUEL

Plus en détail

Projet : Prévention de la violence dans les cours de récréation

Projet : Prévention de la violence dans les cours de récréation Informations aux parents Projet : Prévention de la violence dans les cours de récréation Recherche-action sous la direction du Professeur Willy Lahaye Chercheurs responsables : Bruno Humbeeck, Frédéric

Plus en détail

PROJET EDUCATIF DE L'ASSOCIATION

PROJET EDUCATIF DE L'ASSOCIATION PROJET EDUCATIF DE L'ASSOCIATION L'association à pour objectifs Aider les parents d'élèves dans la recherche d'organismes de séjours de vacances à l'étranger Aider les jeunes à voyager en proposant des

Plus en détail

Z Animateurs de processus

Z Animateurs de processus FORMATION des Z Animateurs de processus 16 jours pour développer votre posture et acquérir les outils nécessaires à l animation agile de groupe Intervenants certifiés : AT, MBTI, Méthodes Agiles P I E

Plus en détail

TÉMOIGNAGES de participantes et de participants dans des groupes d alphabétisation populaire

TÉMOIGNAGES de participantes et de participants dans des groupes d alphabétisation populaire TÉMOIGNAGES de participantes et de participants dans des groupes d alphabétisation populaire Démarche sur l aide financière aux participantes Marie-Lourdes Pas beaucoup d argent pour tout ce qu il faut

Plus en détail

ENTRE TICE ET PAPIER, IL EST URGENT DE NE PAS CHOISIR!

ENTRE TICE ET PAPIER, IL EST URGENT DE NE PAS CHOISIR! Collège ENTRE TICE ET PAPIER, IL EST URGENT DE NE PAS CHOISIR! par Sébastien HACHE, IREM de Strasbourg Co-responsable de projet «Mathenpoche papier» Modestement mais résolument, Sésamath fait son Manuel

Plus en détail

Pour rappel, l entretien annuel est un acte de management qui recouvre trois principales fonctions :

Pour rappel, l entretien annuel est un acte de management qui recouvre trois principales fonctions : L entretien annuel d évaluation : mode d emploi De quoi parlons-nous? Après avoir montré que l évaluation est un acte de management chargé d enjeux pour l ensemble des acteurs de l entreprise (cf. Fiche

Plus en détail

Octobre 2013. Contact Inergie. Luc Vidal Directeur général lvidal@inergie.com 01 41 09 05 45

Octobre 2013. Contact Inergie. Luc Vidal Directeur général lvidal@inergie.com 01 41 09 05 45 Baromètre Afci ANDRH Inergie 2013 sur la Communication Managériale 4 ème édition «L implication des managers dans une communication de proximité avec leurs équipes» Octobre 2013 Contact Inergie Toute publication

Plus en détail